Guide technique Merlin Gerin Moyenne tension guide de conception MT

Qui fait autant avancer l’électricité ?

0

ART86204

Rcs Nanterre B 954 503 439

Publication : Schneider Electric Industries SA Création, réalisation : HeadLines Impression : 03/2000

AMTED300014FR

Schneider Electric Industrie SA

Adresse postale F-38050 Grenoble cedex 9 Tél. : +33 (0)4 76 57 60 60 http://www.schneider-electric.com

Les données techniques contenues dans ce guide sont transmises à titre d'information. De ce fait, la responsabilité de Schneider Electric Industries SA ne pourra être engagée en cas d'erreur ou d'omission dans le contenu de ce guide.

Ce document a été imprimé sur du papier écologique.

0

Guide de conception

But
Ce guide est un catalogue de savoir-faire technique au service de tout concepteur d'équipement moyenne tension.

# Présenter, aider au choix des équipements MT conformes aux normes. # Donner les règles de conception pour dimensionner ou calculer un tableau MT.

Comment ?
# En proposant des canevas de calcul simples et clairs pour guider pas à pas le concepteur. # En montrant des exemples concrets de calculs. # En fournissant les informations sur les unités de mesure et normes internationales. # En comparant les normes internationales.

En résumé
Ce guide vous aide à effectuer les calculs nécessaires à la définition et au dimensionnement des matériels et vous donne les informations utiles pour vous permettre de concevoir votre tableau MT.

Schneider Electric

Gamme

AMTED300014FR_001_037. fm/1

0

AMTED300014FR_001_037. fm/2

Gamme

Schneider Electric

fm/3 .Sommaire général Guide de conception MT Présentation Equipements préfabriqués sous enveloppe métallique Tension Courant Fréquence Fonctions de l'appareillage Différents types d'enveloppes 5 5 6 8 9 9 10 Régles de conception Puissance de court-circuit Courants de court-circuit Transformateur Générateur synchrones Moteur asynchrone Aide mémoire Exemple de calcul en triphasé 11 11 12 13 14 14 15 17 Calcul des jeux de barres La tenue thermique La tenue électrodynamique Exemple de calcul d'un jeu de barres 21 24 27 31 Tenue diélectrique La rigidité diélectrique du milieu La forme des pièces La distance entre les pièces 38 38 39 39 Degré de protection Le code IP Le code IK 41 41 43 Définition d'appareillage Disjoncteur moyenne tension Transformateur de courant Transformateur de tension Déclassements 45 45 54 61 64 Unités de mesure Noms et symboles des unités de mesure SI Unités de base Grandeurs et unités courantes Correspondance entre unités anglo-saxonnes et unités du système internationnal (SI) 67 67 67 67 69 Normes Les normes citées Comparatif CEI-ANSI 71 71 72 Références Références à la documentation Schneider Electric 81 81 Index 83 Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037.

fm/4 Gamme Schneider Electric .0 AMTED300014FR_001_037.

l’intensité assignée et la fréquence d’utilisation sont souvent connues ou peuvent être définies aisément. Pour concevoir une cellule moyenne tension. la commande et la protection des réseaux électriques se fait par l’intermédiaire de l’appareillage. quelques informations indispensables sur les tableaux MT ! Il est fait référence à la Commission Electrique Internationale (CEI). TC. La tension. 5 Les appareillages sous enveloppe métallique sont subdivisés en trois types : S blindé S compartimenté S bloc. vous avez besoin de connaître les grandeurs de base suivantes : # # # # La tension Le courant La fréquence La puissance de court-circuit. Le sectionnement. Exemple : disjoncteurs. Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037. isolateurs. mais comment calculer la puissance ou le courant de court-circuit en un point donné d’une installation ? Connaître la puissance de court-circuit d’un réseau permet de choisir les différents éléments du tableau qui devront résister à des échauffements importants et aux contraintes électrodynamiques. fm/5 . La connaissance de la tension (kV) permettra de définir la tenue diélectrique des éléments.Présentation Equipements préfabriqués sous enveloppe métallique 0 Introduction Pour commencer.

claquage ou contournement d’un isolant. Tension assignée Ur (kV) Connue précédemment sous le terme tension nominale. etc… Elle est simulée en laboratoire par la tension de tenue à la fréquence industrielle pendant une minute. 5 Tension de tenue à l’onde de choc 1.2/50 µs : 125 kV crête . AMTED300014FR_001_037. Niveau d’isolement Ud (kV eff. est associée à un niveau d’isolement.Présentation Equipements préfabriqués sous enveloppe métallique 0 Tension Tension de service U (kV) Elle est appliquée aux bornes du matériel. elle est la valeur efficace maximale de la tension que le matériel peut supporter en service normal. 5 Up : les surtensions d’origines externes ou atmosphériques se produisent lorsque la foudre tombe sur la ligne ou à proximité. L’onde de tension qui en résulte est simulée en laboratoire et est appelée onde de choc de foudre. 1 mn) et Up (kV crête) Il fixe la tenue diélectrique des matériels aux surtensions de manœuvre et aux chocs de foudre. fm/6 Gamme Schneider Electric . Exemple : # Tension de service : 20 kV 5 Tension assignée : 24 kV 5 Tension de tenue à fréquence industrielle 50 Hz 1 mn : 50 kV eff. Nota : la CEI 694 fixe dans son article 4 les différentes valeurs de tension et dans son article 6 les conditions d’essais diélectriques. La tension assignée est toujours supérieure à la tension de service et. 5 Ud : les surtensions d’origines internes accompagnent toute modification intervenant dans un circuit : ouverture ou fermeture d’un circuit.

les matériels MERLIN GERIN sont conformes à la liste 2 du tableau série 1 des CEI 60 071 et 60 298.6 10 à 11 13. 7. Tension assignée kV eff.8 à 36 Les niveaux d’isolement s’appliquent à des appareillages sous enveloppe métallique pour une altitude inférieure à 1 000 mètres.5 24 36 Ur Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037.Présentation Equipements préfabriqués sous enveloppe métallique 0 Normes Sauf cas spécial.2/50 µs 50 Hz kV crête liste 1 liste 2 40 60 60 75 75 95 95 125 145 170 Tenue à fréquence Tension de industrielle service les plus usuelles 1 minute kV eff. un déclassement est à considérer. fm/7 . Tension assignée kV eff. Au-delà. 20 28 38 50 70 3. kV eff.5 Um t tension assignée tenue diélectrique 50 Hz 1 mm 0 1.8 à 15 20 à 22 25.2/50 µs kV crête 60 75 95 125 170 Distance/masse dans l’air cm 10 12 16 22 32 Tensions normalisées CEI U Um 0. 11 g/m3 d’humidité et une pression de 1 013 mbar.2 12 17.2 µs 50 µs tenue diélectrique onde de choc 20 7.2 12 28 38 50 70 Ud 60 75 95 125 170 Up 17.3 à 6. A chaque niveau d’isolement correspond une distance dans l’air qui garantit la tenue du matériel sans certificat d’essai. 7.5 24 36 Tenue à l’onde de choc 1. 20 °C.5 24 36 Tenue à l’onde de choc 1.2 12 17.

L’intensité de service peut-être calculée lorsque l’on connaît la puissance des récepteurs. max.Présentation Equipements préfabriqués sous enveloppe métallique 0 Courant Courant assigné en service continu : Ir (A) Il est la valeur efficace du courant qu’un matériel peut supporter fermé. Si nous ne disposons pas des éléments de calcul.= 130A 5 . fm/8 Gamme Schneider Electric . alliage de cuivre nu ou alliage d’aluminium 90 argentés ou nickelés 115 étamés 105 35 65 50 50 75 65 Nota : les courants assignés usuellement utilisés par Merlin Gerin sont : 400.732 • 0 .9 630 P . le client doit nous communiquer sa valeur.9 η = rendement du moteur = 0.5 kV de tension de service. du conducteur (0 C) Echauffement max. sans dépasser l’échauffement permis par les normes.= ------------------------. 630. Exemples : # Un tableau avec un départ moteur de 630 kW et un départ transformateur de 1 250 kVA sous 5.40 0C contacts dans l’air cuivre ou alliage de cuivre nu 75 argentés ou nickelés 105 étamés 90 raccords par boulons ou dispositifs équivalents cuivre nu.5 • 1 . . Intensité de service : I (A) Elle est calculée d’après les consommations des appareils raccordés au circuit considéré. 5 calcul de l’intensité de service du départ transformateur : Puissance apparente : S = UI 3 S 1250 I = ---------. Le tableau ci-dessous rappelle les échauffements autorisés par le CEI en fonction de la nature des contacts.= 82A I = ------------------------. = t0.5 • 1 .= ------------------------------------------------U 3 cos ϕη 5 . 1 250. C'est l'intensité traversant réellement le matériel.9 AMTED300014FR_001_037.9 • 0 .732 U 3 5 calcul de l’intensité de service du départ moteur : cosϕ = facteur de puissance = 0. 2 500 et 3 150 A. Courant assigné en service continu : Nature de l’organe du matériau Valeurs maximales Température max.

Valeur crête du courant de court-circuit maximal : Idyn (kA crête) (valeur de la première crête de la période transitoire) (voir explication au chapitre "Courants de court-circuit"). Valeur efficace du courant de court-circuit maximal : Ith (kA eff. Fonctions de l’appareillage Désignation et symbole Sectionneur fonction manœuvre des courants de service de défaut isole Sectionneur de terre isole Interrupteur (pouvoir de fermeture sur c/c) manœuvre n'isole pas Interrupteur sectionneur ✔ manœuvre isole Disjoncteur fixe ✔ ✔ ✔ manœuvre protégé n'isole pas manœuvre protège Disjoncteur débrochable ✔ ✔ Contacteur fixe manœuvre n'isole pas Contacteur débrochable ✔ ✔ manœuvre isole si débroché Fusible protégé n'isole pas ✔ = OUI ✔ (1 fois) Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037. fm/9 . 1 s ou 3 s) (voir explication au chapitre "Courants de court-circuit").Présentation Equipements préfabriqués sous enveloppe métallique 0 Courant de court-circuit minimal : Icc (kA eff) (voir explication au chapitre "Courants de court-circuit"). Quelques pays utilisent les deux fréquences sans distinction. Fréquence fr (Hz) 5 Deux fréquences sont usuellement utilisées dans le monde : S 50 Hz en Europe S 60 Hz en Amérique.

Présentation Equipements préfabriqués sous enveloppe métallique 0 Différents types d'enveloppes Caractéristiques Cellules Blindé Compartimenté Bloc Parois externes Nombre de compartiments MT Parois internes métalliques et toujours mises à la terre RÃ3 métalliques et toujours mises à la terre ✔ ✔ 3 indifférentes métalliques ou non possible T2 indifférentes métalliques ou non Présence de cloches d'embrochage Volets empèchant l'accés aux compartiments sous tension Souplesse d’intervention en cas de presence tension Déplacement de l'arc à l'intérieur de la cellule ✔ difficile. fm/10 Gamme Schneider Electric . mais toujours possible ✔ = OUI ✔ ✔ ✔ AMTED300014FR_001_037.

. Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037. exprimée en MVA ou en kA efficace pour une tension de service donnée.Régles de conception 0 Puissance de court-circuit Introduction Exemple 1 : 25 kA sous tension de service de 11 kV R E Zcc L Icc 5 La puissance de court-circuit dépend directement de la configuration du réseau et de l'impédance de ses composants : lignes. 5 Le client nous impose généralement la valeur de la puissance de court-circuit car nous disposons rarement des éléments de calcul. transformateurs. 5 Retour de puissance dû aux machines tournantes (moteurs…) . fm/11 . ou par l’intermédiaire des transformateurs MT/BT. T1 Icc1 A T2 Icc2 Icc3 A D1 B D2 10 kV C D3 # Trois sources débitent dans le tableau (T1-A-T2) 5 disjoncteur D1 (c/c en A) Icc1 + Icc2 + Icc3 + Icc4 + Icc5 5 disjoncteur D2 (c/c en B) Icc1 + Icc2 + Icc3 + Icc4 + Icc5 5 disjoncteur D3 (c/c en C) Icc1 + Icc2 + Icc3 + Icc4 + Icc5 D6 MT T3 Icc5 D4 D5 D7 M Icc4 BT T4 BT MT Nous devons calculer chacun des courants Icc. 5 Elle est la puissance maximum que peut fournir un réseau sur une installation en défaut.. U Icc : : tension de service (kV) courant de court circuit (kA efficace) Cf : pages suivantes A U B Zs Scc = 3 • U • Icc La puissance de court-circuit est assimilable à une puissance apparente. 63 kV Exemple 2 : # Le retour par la BT Icc5 n’est possible que si le transfo. La détermination de la puissance de court-circuit nécessite une analyse des flux de puissances alimentant le court-circuit dans le cas le plus défavorable. moteurs. parcourus par le courant de court-circuit. câbles. Les sources possibles sont : 5 Arrivée réseau par l’intermédiaire du ou des transformateurs de puissances. 5 Arrivée alternateur. (T4) est alimenté par une autre source.

5 une autre explication est possible : en moyenne et haute tension. et ceci sauf exception.1).6 • Icc en 60 Hz (CEI) ou. chaque fois qu'il y a une discontinuité électrique . ce qui correspond le plus généralement à un changement de section des conducteurs.12. 1 s) Il correspond à un court-circuit à proximité immédiate des bornes aval de l'appareil de coupure (voir fig.5 • 25 kA = 63. la CEI 909 applique un coefficient de 1. Sa valeur permet de choisir le réglage des seuils des protections à maximum de courant et les fusibles . 2. onduleurs). L'intensité du courant de court-circuit doit être calculée à chaque étage de l'installation pour les différentes configurations possibles du réseau .40 kA efficaces.5 • Icc en 50 Hz (CEI) ou.5 kA crête ANSI) . en particulier quand la longueur des câbles est importante et/ou quand la source est relativement impédante (générateur. Ce coefficient 1. La valeur 19 kA eff est probablement la plus réaliste.1 prend en compte une chute de tension de 10 % sur l'installation en défaut (câbles…). 5 Pour choisir convenablement les appareils de coupure (disjoncteurs ou fusibles) et régler les fonctions de protection.2 kA eff 3 • 10 L’écart vient de la manière dont on a arrondi la valeur et des habitudes locales. 1 s ou 3 s) (exemple : 25 kA eff. Courant Composante continue I crête = Idyn .5 .1) et non pas juste derrière l’organe de coupure). Il est défini en kA pour 1 ou 3 seconde(s) et sert à définir la tenue thermique que doivent supporter les matériels.= ------Z cc 3•Z cc 2rIcc 2rIcc Temps (Cf : exemple 1 p 11 Introduction).20 .5 . AMTED300014FR_001_037.1 • --------------------.7 • Icc (ANSI) (Icc : courant de court-circuit calculé en un point donné d’un réseau) Elle détermine le pouvoir de coupure et de fermeture des disjoncteurs et interrupteurs.25 .16 .31. ceci pour pouvoir déterminer les caractéristiques du matériel qui doit supporter ou qui doit couper ce courant de défaut.7 • 25 kA = 67.La CEI retient les valeurs suivantes : 8 . S valeur efficace du courant de court-circuit maximal : Ith = (kA eff.= 20 .1 pour le calcul du Icc maximal.Idyn est égale à : 2. 2. et la tenue électrodynamique des jeux de barres et de l'appareillage. Celles-ci sont généralement utilisées dans les spécifications. trois valeurs du courant de court-circuit doivent être connues : S courant de court-circuit minimal : Icc = (kA eff) (exemple : 25 kA eff) Il correspond à un court-circuit à l’extrémité de la liaison protégée (défaut à l’extrémité d’un feeder (voir fig. S valeur crête du courant de court-circuit maximal : (valeur de la première crête de la période transitoire) Ith Icc Idyn = (kA crête) R X câble MT figure 1 (exemple : 2. Nota : # Il peut arriver qu’un cahier des charges donne une valeur en kA eff et une valeur en MVA comme ci-dessous : Icc = 19 kA eff ou 350 MVA sous 10 kV 5 si nous calculons le courant équivalent à 350 MVA nous trouvons : 350 I cc = ------------------. fm/12 Gamme Schneider Electric .75 kA crête CEI 60 056 ou 2. E U I cc = 1 .Régles de conception 0 Courants de court-circuit Toute installation électrique doit être protégée contre les courts-circuits.

est donné par la relation suivante : Ir I cc = --------U cc Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037.= ------------------. nous avons besoin de connaître la tension de court-circuit (Ucc %). moteurs. lignes…). alternateurs. La valeur U relevée au primaire est alors égale à Ucc 5 Le courant de court-circuit. potentiomêtre U : O à Ucc V primaire secondaire A I : O à Ir 1 le transformateur de tension est non alimenté : U = 0 2 mettre le secondaire en court-circuit 3 monter progressivement la tension U au primaire jusqu'à avoir Exemple : # Transformateur 20 MVA # Tension 10 kV # Ucc = 10 % # Puissance de la source amont : infinie Sr 20 000 .11 500A = 11 .= --------------3 U vide 3 • 10 Ir 1 150 Icc = ------. exprimé en kA. 5 Ucc % est défini de la manière suivante : Le courant de court-circuit est fonction du type de matériel installé sur le réseau (transformateurs. fm/13 .Régles de conception 0 Courants de court-circuit Transformateur Pour déterminer l'intensité de court-circuit aux bornes d'un transformateur.5kA 10 ÷ 100 U cc l'intensité nominale assignée Ir au secondaire du transformateur.= 1 150A Ir = -----------------------.

Régles de conception 0 Courants de court-circuit G Générateurs synchrones (alternateurs et moteurs) Le calcul de l'intensité de court-circuit aux bornes d’un générateur synchrone est très complexe car l’impédance interne de celui-ci varie en fonction du temps.= 870A 3•U 3 • 10 000 Ir 870 .= ------------------------.350 % Moteur asynchrone M 5 Pour les moteurs asynchrones S le courant de court-circuit aux bornes est égal au courant de démarrage Icc U 5 à 8 Ir S la contribution des moteurs (retour de courant) au courant de court-circuit est égale à : I U3 Σ Ir Le coefficient 3. 5 Quand la puissance croît progressivement.35kA Icc = ---------------------Xcc trans 20 / 100 courant Ir apparition du défaut Icc temps régime régime substransitoire sain régime transitoire régime permanent court-circuit 5 Le courant de court-circuit est donné par la relation suivante : Ir I cc = --------X cc 1 Xcc : réactance de c/c 5 Les valeurs les plus courantes pour un générateur synchrone sont : Régime Xcc Substransitoire X’’d 10 .20 % Transitoire X’d 15 . durée moyenne 250 ms S permanent (c’est la valeur du courant de court-circuit en régime établi). durée moyenne 10 ms S transitoire (fixe les contraintes thermiques du matériel).25 % Permanent Xd 200 . 5 L'intensité de court-circuit se calcule comme pour les transformateurs mais il faut tenir compte des différents régimes. tient compte des moteurs arrêtés et de l'impédance pour aller jusqu'au défaut.= --------------.= 4350A = 4 . Exemple : Mode de calcul pour un alternateur ou un moteur synchrone # Alternateur 15 MVA # Tension U = 10 kV 5 X’d = 20 % Sr 15 Ir = -------------. AMTED300014FR_001_037. fm/14 Gamme Schneider Electric . le courant diminue en passant par trois périodes caractéristiques : S subtransitoire (permet de déterminer le pouvoir de fermeture des disjoncteurs et les contraintes électrodynamiques).

2 en 20 kV 0. Sr = 630 kVA .8.10-6 Ω cm ρ = 3. Ucc = 4% 63 kV/11 V .3 en 6 kV 0.10 à 0.4 Ω/km X = 0.3.15 Ω/km Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037.1 • U I cc = -------------------3 • Z cc U2 3 = -------Z cc Z cc = R2 + X2 avec 5 Réseau amont U2 Z = --------S cc R --.10-6 Ω cm ρ = 2.10-6 Ω cm HT MT/BT cuivre aluminium almélec 5 Générateurs synchrones U X cc ( % ) Z ( Ω ) = X ( Ω ) = ----.5 8 à 12 MT/BT HT/MT 5 Câbles X = 0. fm/15 .3 Ω/km ρ = 1.8. Sr = 10 MVA .• -----------------Sr 100 Sr (kVA) Ucc (%) 100 à 3150 5000 à 25000 4 à 7.1 • U • I cc = 1 .1 en 150 kv 5 Lignes aériennes L R = ρ • --S X = 0.• -----------------100 Sr 2 Xcc turbo pôles saillants subtransitoire 10 à 20 % 15 à 25 % transitoire 15 à 25 % 25 à 35 % permanent 200 à 350 % 70 à 120 % 5 Transformateurs (ordre de grandeur : pour les valeurs réelles.= X { 0. se reporter à celles données par le constructeur) Exemples : 20 kV/410 V .Régles de conception 0 Courants de court-circuit Aide-mémoire pour le calcul des intensités de court-circuit triphasé 5 Court-circuit triphasé S cc = 1 . Ucc = 9% U 2 U cc ( % ) Z ( Ω ) = -----.15 Ω/km triphasés ou unipolaires 5 Jeux de barres X = 0.

c'est à dire même à travers plusieurs transformateurs en série. 3 à 2 5 Impédance équivalente d'un élément à travers un transformateur S par exemple. la contribution d'un câble HT en amont du transformateur HT/BT sera : R2 = R1 ( U1 ) U ( ) 2 2 et X2 = X1( U1 ) U ( ) 2 2 Z2 = Z1 ( U1 ) U ainsi ( ) 2 2 Cette formule est valable quel que soit le niveau de tension du câble.+ -----.² -----Id Sr 2 subtransitoire seulement Icc 7 5 à 8 Ir I 7 3ΣIr apport â Icc par retour de courant (avec I assigné = Ir) 5 Arcs en défaut I cc I d = ------------------1.+ -----2 2 2 n n n X1 Xa Σ X = X 2 + XT ------. X1 n BT câble R2. pour un défaut en basse tension.+ -----+ -----2 2 2 n n n n : rapport de transformation 5 Triangle des impédances Z = (R + X ) 〈 〉 2 2 Z X ϕ R AMTED300014FR_001_037. X2 transformateur RT. XT (impédance au primaire) S impédance vue depuis le point de défaut A : R1 Ra Σ R = R 2 + RT ------. fm/16 Gamme Schneider Electric . A Source d'alimentation Ra.Régles de conception 0 Courants de court-circuit 5 Moteurs et compensateurs synchrones Xcc moteurs G vitesse moteurs P vitesse compensateurs substransitoire 15 % 35 % 25 % transitoire 25 % 50 % 40 % permanent 80 % 100 % 160 % 5 Moteurs asynchrones Ir U Z ( Ω ) = ---. Xa HT câble R1.

en kV. exemple 2 ci-contre) Z = Zr + Zt1//Zt2 Z = Zr + Zt1 • Zt2 Zt1 + Zt2 Za Zcc = Z//Za Zcc = Z • Za Z + Za Exemple 2 : 5 Zcc = 0. 5 La relation entre ces différentes valeurs est donnée par : Z= (cf. impédance de court-circuit (en ohm) (cf. Schéma du réseau Tr1 Tr2 5 Le courant de court-circuit triphasé est : U 3 • Z cc Icc = -------------------A Schémas équivalents Zr Zt1 Za Zt2 Icc U Zcc : : : courant de court-circuit (en kA) tension entre phases au point considéré avant l'apparition du défaut. 27 Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037. R et Z s’expriment en ohm.la valeur de l'impédance équivalente . câbles. X.= 21.38 kA 3 • 0. transformateur.le courant de court-circuit.72 ohm 5 U = 10 kV 10 Icc = . moteurs. fm/17 .exemple 1 ci-contre) ( R2 + X2 ) Exemple 1 : 5 La méthode consiste à : S décomposer le réseau en tronçons S calculer pour chaque constituant les valeurs R et X S calculer pour le réseau : . barres…) se caractérise par une impédance (Z) composée d’un élément résistant (R) et d’un élément inductif (X) appelé réactance. alternateur.Régles de conception 0 Courants de court-circuit La complexité du calcul de courant de court-circuit triphasé réside essentiellement dans la détermination de la valeur de l’impédance du réseau en amont du point de défaut Exemple de calcul en triphasé Méthode des impédances Tout constituant d’un réseau (réseau d’alimentation.la valeur de R ou de X équivalente .

1 de 20 MVA . 5 Caractéristiques des matériels : S transformateurs : .tension 63 kV / 10 kV .X"d substransitoire : 15 % 5 Question : S déterminer la valeur du courant de court-circuit au niveau du jeu de barres.tension : 10 kV .X’d transitoire : 20 % .Régles de conception Courants de court-circuit Voilà un problème à résoudre ! Données de l'exercice proposé Alimentation en 63 kV Puissance de court-circuit de la source : 2 000 MVA 5 Configuration du réseau : Deux transformateurs en parallèle et un alternateur. fm/18 Gamme Schneider Electric .puissance apparente : 1 de 15 MVA.puissance apparente : 15 MVA . Schéma unifilaire Alternateur 15 MVA X'd = 20 % X''d = 15 % T1 G1 63 kV Transformateur 15 MVA Ucc = 10 % T2 Transformateur 20 MVA Ucc = 10 % D3 D1 10 kV D2 Jeu de barres D4 D5 D6 D7 AMTED300014FR_001_037.tension de court-circuit : Ucc = 10 % S Alternateur : . S les pouvoirs de coupure et de fermeture des disjoncteurs D1 à D7.

Nous supposons qu’il ne peut pas y avoir de retour de puissance par D4. on peut dire que Z = X. 5 Schéma équivalent Chaque élément est composé d'une résistance et d'une inductance. D2. D4. il faut calculer les différentes valeurs des résistances et des inductances. Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037. En cas de court-circuit en amont d’un disjoncteur (D1.Régles de conception Courants de court-circuit Voici la résolution du problème avec la méthode ! Résolution de l'exercice 5 Détermination des différents courants de court-circuit Les trois sources qui peuvent alimenter le court-circuit sont les deux transformateurs et l’alternateur. D7). celui-ci est traversé par le courant de court-circuit fourni par les T1. D5. on peut donc en déduire que la réactance est égale à l'impédance (X = Z). fm/19 . on déduit la valeur Zt en appliquant la formule : Z= ( ΣR + ΣX ) 2 2 Nota : R étant négligeable devant X. Il faut calculer ces valeurs pour chaque élément. puis faire la somme arithmétique séparément : Rt = R Xt = X 5 Connaissant Rt et Xt. D6 et D7. T2 et G1. Le réseau peut-être représenté comme suit : Zr = impédance réseau a = impédance alternateur ifférents suivant le régime transitoire ou substransitoire) Z20 = impédance transformateur 20 MVA Z15 = impédance transformateur 15 MVA jeu de barres L'expérience montre que la résistance est généralement faible devant la réactance. D3. D5. D6. 5 Pour déterminer la puissance de court-circuit.

25 21.Régles de conception Courants de court-circuit Constituant Calcul Zr Z = X (ohm) Et maintenant les résultats ! Réseau Scc = 2 000 MVA U service = 10 kV Transformateur 15 MVA (Ucc = 10 %) U service = 10 kV Transformateur 20 MVA (Ucc = 10 %) U service = 10 kV Alternateur de 15 MVA U service = 10 kV Régime transitoire (Xcc = 20 %) Régime substransitoire (Xcc = 15 %) Jeu de barres Mises en parallèle des transformateurs Mise en série avec le réseau et l'impédance des transformateurs Mise en parallèle du groupe Régime transitoire Régime substransitoire = -----.29 Zer = 0. 67 • 0. 10 1 U2 .47 régime susbransitoire Z = 0. 34 • 1. 5 || Z20 = --------------------------Z15 // = ---------------------------Z15 + Z20 0. 67 + 0.34 Z20 17 • 2. X Pour les alternateurs la composante apériodique est trés élevée .du réseau (env. 29 0.67 0. 5 Zr + Zet = 0. et un pourcentage de composante apériodique qui dépend du temps d'ouverture du disjoncteur et du R --.= -----3 • Zcc 3 Zcc 2 2 Zat = 1.• -----Zat = -------15 100 15 10 Zas = -------.• -------I c c = ---------------------.05 2 Z15 = ---.= --------------------Zer + Zat 0.4 Zr Za Z15 12. 5 = 31 régime transitoire Z = 0.9 Zr Za Z20 14.27 ÃÃUÃ0.35 Zt = (Zr + Z20)//Za D2 transformateur 20 MVA 12.42 Zt = (Zr + Z15)//Za AMTED300014FR_001_037. 4 • 2. 5 = 42.40 21.• U cc = -----• 100 -----15 Sr U 2 10 10 0. 5 Z15 Zt = Zr + (Z15//Z20) D1 transformateur 15 MVA 17.25 Disjoncteur Circuit équivalent Z (ohm) Pouvoir de fermeture 2.5 Z20 = ---.= ------------------------------Zer || // Zat = ------------------------0. 34 + 1. 5 = 37.27 régime susbransitoire Z = 0.33 Zas = 1 Zet = 0.• U cc = -----• -----20 100 Sr 2 10 2 10 U Za = ----. 34 • 1 || Zat = ------------------------Zer // . 05 + 0.34 ÃÃU 0.39 régime susbransitoire Z = 0. 33 Zer • Zat . 33 Zer + Zat Zer • Zat 0.5 Icc (en kA crête) Nota : un disjoncteur est défini pour un pouvoir de coupure d'une valeur efficace en régime stabilisé.• -----15 100 Z15 • Z20 0. 15 Zt = [Zr + (Z15//Z20)]//Za D3 alternateur Zr 17 Z = 0. il faut faire valider les calculs par des essais en laboratoire. 9 • 2.• X cc Sr 20 10 . 34 + 1 Pouvoir de coupure en kA eff. 30 %). 40 • 2.= --------2000 Scc U 2 U 2 10 2 0. D4 à D7 Zr Za Z15 Z20 régime transitoire Z = 0. 5 = 53. 25 régime transitoire Z = 0. fm/20 Gamme Schneider Electric .

5 Pour calculer un jeu de barres. 5 On s’assure ensuite que les supports (isolateurs) résistent aux effets mécaniques et que les barres résistent aux effets mécaniques et thermiques dus aux courants de court-circuit. Æ Caractéristiques physiques du jeu de barres S d l : : : section d’une barre distance entre phases distance entre isolateurs d’une même phase température ambiante (θn ≤ 40°C) échauffement admissible* : : : : plat cuivre à plat cm cm 2 cm °C °C θn (θ . La tension (kV) à laquelle est portée l’installation fixe la distance entre phases et entre phases-masse et détermine la hauteur et la forme des supports. il faut partir d'hypothèses de caractéristiques électriques et physiques suivantes : Caractéristiques électriques du jeu de barres Scc Ur U Ir : : : : puissance de court-circuit du réseau* tension assignée tension de service courant assigné MVA kV kV A Calculer un jeu de barres consiste en réalité à vérifier qu’il offre des tenues thermiques. fm/21 .Régles de conception 0 Calcul des jeux de barres Introduction 5 On détermine les dimensions du jeu de barres en tenant compte des conditions normales d’exploitation. En résumé : barre(s) de • cm par phase Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037. Il faut aussi vérifier que la période de vibration propre des barres n’entre pas en résonance avec la période du courant. L’intensité assignée du courant traversant le jeu de barres nous sert à déterminer la section et la nature des conducteurs. * Nota : Elle est généralement fournie par le client sous cette forme ou on peut la calculer en ayant le courant de court-circuit Icc et la tension de service U : (Scc = • Icc • U .θ n ) : : profil matière disposition aluminium sur chant nbre de barre(s) par phase * Nota : voir tableau V de la norme CEI 60 694 des 2 pages suivantes. électrodynamiques et de non-résonance suffisantes. voir chapitre sur les "Courants de court-circuit").

Les autres organes ne doivent pas dépasser les valeurs de température et d'échauffement indiquées au tableau V. les valeurs admissibles de la température et de l'échauffement à prendre en considération sont les plus faibles dans les catégories concernées. les valeurs limites de température et d'échauffement ne s'appliquent pas aux organes dans le vide. 2 et 3) Raccords par boulons ou dispositifs équivalents (Cf : 7) cuivre nu. les températures et échauffements admissibles sont ceux de l'élément pour lequel le tableau V autorise les valeurs les plus élevées.Régles de conception 0 Calcul des jeux de barres Echauffement Extrait du tableau V de la norme CEI 60 694 Nature de l'organe. 3 Toutes les précautions nécessaires doivent être prises pour qu'aucun dommage ne soit causé aux matériaux environnants.θn) avec θn = 40 °C 90 105 100 115 115 100 105 105 100 50 65 60 75 75 60 65 65 60 1 Suivant sa fonction. du matériau et du dièlectrique (Cf : 1. fm/22 Gamme Schneider Electric . AMTED300014FR_001_037. 2 Pour les appareils de connexion dans le vide. alliage de cuivre nu ou alliage d'aluminium dans l’air le SF6 * l’huile argentés ou nickelés dans l’air le SF6 l’huile étamés dans l’air le SF6 l’huile * SF6 (hexafluorure de soufre) Température θ (°C) (θ . 7 Lorsque des éléments de contacts sont protégés de manières différentes. le même organe peut appartenir à plusieurs des catégories énumérées au tableau V. Dans ce cas.

Régles de conception

0

Calcul des jeux de barres

Echauffement
Extrait du tableau V de la norme CEI 60 694

Nature de l'organe, du matériau et du dièlectrique
(Cf : 1, 2 et 3) Contacts (Cf : 4) cuivre ou alliage de cuivre nu dans l'air le SF6 * l'huile argentés ou nickelés (Cf : 5) dans l’air le SF6 l’huile étamés (Cf : 5 et 6) dans l’air le SF6 l’huile
* SF6 (hexafluorure de soufre)

température
θ (°C)

( θ - θn )
avec θn = 40 °C

75 90 80 105 105 90 90 90 90

35 50 40 65 65 50 50 50 50

1 Suivant sa fonction, le même organe peut appartenir à plusieurs des
catégories énumérées au tableau V. Dans ce cas, les valeurs admissibles de la température et de l'échauffement à prendre en considération sont les plus faibles dans les catégories concernées.

2 Pour les appareils de connexion dans le vide, les valeurs limites de
température et d'échauffement ne s'appliquent pas aux organes dans le vide. Les autres organes ne doivent pas dépasser les valeurs de température et d'échauffement indiquées au tableau V.

3 Toutes les précautions nécessaires doivent être prises pour qu'aucun
dommage ne soit causé aux matériaux environnants.

4 Lorsque des éléments de contacts sont protégés de manières
différentes, les températures et échauffements admissibles sont ceux de l'élément pour lequel le tableau V autorise les valeurs les plus basses.

5 La qualité du revêtement doit être telle qu'une couche de protection
subsiste dans la zone de contact : - après l'essai d'établissement et de coupure (s'ils existent), - après l'essai au courant de courte durée admissible, - après l'essai d'endurance mécanique, selon les spécifications propres à chaque matériel. Dans le cas contraire, les contacts doivent être considérés comme "nus".

6 Pour les contacts des fusibles, l'échauffement doit être conforme aux
publications concernant les fusibles haute tension.

Schneider Electric

Gamme

AMTED300014FR_001_037. fm/23

0

Calcul des jeux de barres

Vérifions que la section choisie : ... barre(s) de ... x ... cm par phase satisfasse aux échauffements produits par le passage du courant assigné et au passage du courant de court-circuit pendant 1 à 3 seconde(s).

La tenue thermique...
Au passage du courant assigné (Ir)
La fourmule de MELSON & BOTH publiée dans le revue "Copper Development Association" permet de définir l’intensité admissible dans un conducteur :

24 ,9 ( θ – θ n ) 0, 61 • S 0, 5 • p 0, 39 − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − I = K•− ρ 20 [ 1 + α ( θ – 20 ) ]

avec :
I : intensité admissible exprimée en ampères (A) le déclassement en intensité est à prévoir : - pour une température ambiante supérieure à 40°C - pour un indice de protection supérieur à IP5 température ambiante (θn ≤ 40°C) échauffement admissible * section d’une barre périmètre d’une barre
(schéma ci-contre)

θn (θ - θ n ) S p périmètre d’une barre ρ 20

: : : :

°C °C cm2 cm

P

P

: : : : :

résistivité du conducteur à 20°C cuivre : aluminium :

1,83 µΩ cm 2,90 µΩ cm

α K

coefficient de température de la résistivité : 0,004 coefficient de conditions produit de 6 coefficients (k1, k2, k3, k4, k5, k6), décrits ci-après

* (voir tableau V de la norme CEI 60 694 pages précédentes)

Définition des coefficients k1, 2, 3, 4, 5, 6 :
e

5 Le coefficient k1 est fonction du nombre de barres méplates par phase pour : S 1 barre (k1 = 1) S 2 ou 3 barres, voir le tableau ci-dessous :
0,05 0,06 nb de barres par phase 2 1,63 1,73 3 2,40 2,45 0,08 1,76 2,50 e/a 0,10 0,12 k1 1,80 1,83 2,55 2,60 0,14 1,85 2,63 0,16 1,87 2,65 0,18 1,89 2,68 0,20 1,91 2,70

a

e

Dans notre cas : e/a = le nombre de barres par phase = d’où k1 =

AMTED300014FR_001_037. fm/24

Gamme

Schneider Electric

Régles de conception

0

Calcul des jeux de barres

5 Le coefficient k2 est fonction de l'état de surface des barres : S nues : k2 = 1 S peintes : k2 = 1,15 5 Le coefficient k3 est fonction de la position des barres : S barres sur chant : k3 = 1 S 1 barre à plat : k3 = 0,95 S plusieurs barres à plat : k3 = 0,75 5 Le coefficient k4 est fonction de l’endroit où sont installées les barres : S atmosphère calme à l’intérieur : k4 = 1 S atmosphère calme à l’extérieur : k4 = 1,2 S barres dans une gaine non ventilée : k4 = 0,80 5 Le coefficient k5 est fonction de la ventilation artificielle : S sans ventilation artificielle : k5 = 1 S le cas avec ventilation devra être traité au cas par cas et ensuite validé par des essais. 5 Le coefficient k6 est fonction de la nature du courant : S pour un courant alternatif de fréquence ≤ 60 Hz, k6 est fonction du nombre de barres n par phase et de leur écartement. Valeur de k6 pour un écartement égal à l’épaisseur des barres :
n k6 1 1 2 1 3 0,98

Dans notre cas :

n=

d’où k6 =

En définitive, nous avons : k=
• • • • • =

I

=

0, 5 • 0, 39 24 ,9 ( – ) 0, 61 • •− − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − [ 1 + 0 ,004 ( – 20 ) ]

24, 9 ( θ – θ n ) 0, 61 • S 0, 5 • p 0, 39 − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − − I = K•− ρ 20 [ 1 + α ( θ – 20 ) ]

I=

A

La solution choisie de • cm par phase

Convient si Ir du jeu de barres désiré ≤ I
Schneider Electric Gamme

AMTED300014FR_001_037. fm/25

Régles de conception

0

Calcul des jeux de barres

Au passage du courant de court-circuit de courte durée (Ith)
5 On admet que, pendant toute la durée (1 ou 3 secondes) : S toute la chaleur dégagée sert à élever la température du conducteur S les effets du rayonnement sont négligeables.

La formule ci-dessous peut-être utilisée pour calculer l’échauffement dû au court-circuit :

0, 24 • ρ 20 • I t h2 • t k ∆θ cc = -----------------------------------------------2 (n • S) • c • δ

avec
∆θcc c : : échauffement dû au court-circuit chaleur spécifique du métal cuivre : aluminium : section d'une barre nombre de barre(s) par phase est le courant de court-circuit de courte durée :
(valeur efficace du courant de C/CT maximal)

0,091 kcal/daN°C 0,23 kcal/daN °C cm2

S n Ith

: : :

A eff

Exemple : Comment trouver la valeur de Ith pour une durée différente ? Sachant que : (Ith)2 • t = constante

tk

:

durée du court-circuit de courte durée (1 à 3 s) en s

δ

:

5 Si Ith2 = 26,16 kA eff. 2 s, à quoi correspond Ith1 pour t = 1 s ?
(Ith2)2 • t = constante (26,16 • 103)2 •2 = 137 • 107 cons tan te ) donc Ith1 = ( -------------------------- = t Ith1 = 37 kA ff pour 1 s

masse volumique du métal cuivre : aluminium : résistivité du conducteur à 20°C cuivre : aluminium : échauffement admissible

8,9 g/cm3 2,7 g/cm3 1,83 µΩ cm 2,90 µΩ cm °C

ρ20

:

(θ - θn)

:

( 137 • 107 ) -------------------------1
∆θcc = ∆θcc =
°

5 En résumé : S à 26,16 kA eff. 2 s, il correspond 37 kA eff. 1 s S à 37 kA eff. 1 s, il correspond 26,16 kA eff. 2 s

0,24 • (

10-6 • ( )2 • •

)2 •

C

La température du θt conducteur après le court-circuit sera :

θ t = θ n + ( θ – θ n ) + ∆θ cc
θt =
vérifiez : θt ≤ température maximale supportable par les pièces en contact avec le jeu de barres.
Vérifier que cette température θt est compatible avec la température maximale des pièces en contact avec le jeu de barres (isolant en particulier).
°

C

AMTED300014FR_001_037. fm/26

Gamme

Schneider Electric

= k • Ith I d y n = k • ----------U 3 F1 Idyn F1 Idyn Scc Ith U l d k : : : : : : puissance de court-circuit courant de court-circuit de courte durée tension de service distance entre isolateurs d'une même phase distance entre phases 2.5 pour 50 Hz .5 3 1.14 daN 5 L’effort trouvé après application du coefficient k est à comparer à la tenu mécanique du support à laquelle on appliquera un coefficient de sécurité : S les supports employés ont une résistance à la flexion F’ = daN S nous avons un coéfficient de sécurité de F′ vérifier F’ > F ---. Efforts entre conducteurs en parallèle Les efforts électrodynamiques consécutifs au courant de court-circuit sont donnés par la formule : l –8 F 1 = 2 -. S nombre de supports =N (F1)• N kn 2 0. fm/27 . définissons kn à l’aide du tableau ci-dessous : d’où F = (kn) = 4 1. 2.10 ≥5 1.7 selon ANSI kVA A eff kV cm cm d l D'où : Idyn = A et F1 = daN Effort en tête des supports ou traversées Formule de calcul d’effort sur un support : H+h F = F 1 • ------------H d avec F H h : : : effort exprimée hauteur de l’isolateur distance de la tête de l’isolateur au centre de gravité du jeu de barres daN cm cm h = e/2 F1 F H support Calcul d’un effort si N supports 5 L’effort F encaissé par chaque support est au maximum égal à l’effort calculé F1 (voir chapitre précédent) multiplié par un coefficient kn qui varie suivant le nombre total N de supports équidistants installés.Régles de conception 0 Calcul des jeux de barres La tenue électrodynamique Vérifions si les barres choisies résistent aux efforts électrodynamiques.= F Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037. à calculer avec la formule ci-dessous Scc .25 S nous connaissons N.• l dyn 2 • 10 d avec F1 Idyn : : effort exprimé en daN est la valeur crête du courant de court-circuit exprimé en A.6 pour 60 Hz selon CEI et 2.

elles sont soumises à un moment fléchissant dont la contrainte résultante est : F1 • ι v η = -----------.Régles de conception 0 Calcul des jeux de barres Tenue mécanique des barres 5ÃEn faisant l’hypothèse admissible que les extrrémités des barres sont encastrées. 5 • h 3 3 x' xx′ : perpendiculaire au plan de vibration Vérifiez : η < η Barres Cu ou Al (en daN/cm2) AMTED300014FR_001_037.= -------------v 6 5 Deux barres par phase : phase 1 v b d h S : section de la barre (en cm2) phase 2 x •h 2 b ) = 2( ÷S•d  +  ------------- 12 b•h 2 ( 2 +S•d )  ------------- 12 I . elle doit être inférieure à la contrainte admissible par les barres soit : cuivre 1/4 dur : 1 200 daN/cm2 cuivre 1/2 dur : 2 300 daN/cm2 cuivre 4/4 dur : 3 000 daN/cm2 alu étamé : 1 200 daN/cm2 effort entre conducteurs distance entre isolateurs d’une même phase est le module d’inertie d’une barre ou d’un ensemble de barres (choisir la valeur sur le tableau de la page suivante) F1 ι : : daN cm I/v : cm3 v : distance entre la fibre neutre et la fibre la plus contrainte (la plus éloignée) phase 1 b v h x phase 2 5 Une barre par phase : b • h3 I = -------------12 x' I b • h2 -.= --------------------------------------------1. fm/28 Gamme Schneider Electric .• -12 l avec η : est la contrainte résultante.

011 0.83 8.25 9.5 50 x 8 4 0.2 0.16 51.34 2.33 16.5 0.5 5 8.67 • 106 daN/cm2 masse linéique de la barre (choisir la valeur sur le tableau ci-dessus) longueur entre 2 supports ou traversées moment d'inertie de la section de la barre par rapport à l'axe x'x perpendiculaire au plan de vibration daN/cm Vérifions que les barres choisies n'entrent pas en résonance.33 41.4 1.043 0.62 6.91 5.33 2.021 0.75 7.09 0.94 18.022 0.8 14.006 0.88 42.12 10.4 3.071 0.12 12.16 4.66 14.83 7.66 33.5 76.8 0.13 15.8 3.018 0.013 0.027 0.8 19.16 5.66 8.47 1.41 4.66 21.007 0.5 50 x 5 2.4 0.3 6.38 38.66 17. module d’inertie I/v.83 10.036 0.66 83.5 2.33 42.8 10.Régles de conception 0 Calcul des jeux de barres Choisissez votre section S.25 6.74 4.25 cm4 cm3 cm4 cm3 cm4 cm3 cm4 cm3 cm4 cm3 cm4 cm3 I/v I x’ x I/v I x’ x I/v I x’ x I/v I x’ x I/v I x’ I/v *disposition : section dans un plan perpendiculaire au jeu de barres (2 phases sont représentées) Fréquence propre de résonance Les fréquences propres de vibration à éviter pour les barres soumises à un courant de 50 Hz sont les fréquences voisines de 50 et 100 Hz.53 8.08 1.33 5.22 20. fm/29 .33 5.6 50 x 10 5 0.011 0.6 12.48 25.2 5.16 10.04 25.55 85.35 1.008 0.66 6.33 21.33 21. Cette fréquence propre de vibration est donnée par la formule : E•I f = 112 -------------4 m•ι ι f E : : fréquence de résonance en Hz module d'élasticité : du cuivre = 1.05 0.6 64 16 80 x 3 2.2 2.5 31.3 • 106 daN/cm2 de l'aluminium A5/L = 0.25 16.33 66 26.54 4.213 0.044 0.83 1.416 0.66 1.78 2.014 0.33 3.66 10.4 128 32 80 x 6 4.66 21.5 33 250 50 80 x 10 8 0.25 2.62 16.45 166.027 0.66 10.2 80 x 5 4 0.144 0.083 0. moment inertie I pour les barres définies ci-dessous : Dimensions des barres (mm) S cm2 m Cu daN/cm A5/L I x’ x Disposition* x 100 x 10 10 0.41 4.036 0.33 11. m : ι I : cm : cm4 (voir formules précédemment explicitées ou choisir la valeur sur le tableau ci-dessus) d'où f= Hz Nous vérifions bien que cette fréquence est en dehors des valeurs proscrites.25 12.33 82. masse linéique m.2 12.16 2.56 25 10 50 x 6 3 0.6 6. Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037.089 0.4 9.6 6. à savoir de 42 à 58 et de 80 à 115 Hz.022 0.

ayant une contrainte admissible η = 1 200 daN/cm2 sur chant matière disposition : nombre de barre(s) de phase : d d 2 # Le jeu de barres devra pouvoir supporter un courant assigné Ir = 2 500 A en permanence et un courant de court-circuit de courte durée Ith = 31 500 A eff. pendant un temps tk = 3 secondes. Données de l'exercice proposé # Considérons un tableau constitué d'au moins 5 cellules MT. Caractéristiques du jeu de barres à vérifier : S : section de barre (10 •1) 10 d l θn (θ . # Fréquence assignée fr = 50 Hz Vue de côté 1 cm 1 cm # Autres caractéristiques : 5 les pièces en contact avec le jeu de barres peuvent supporter une température maximale de θmax = 100°C 10 cm 5 cm 5 les supports employés ont une résistance à la flexion F’ = 1 000 daN 12 cm d d plan 1 AMTED300014FR_001_037. Chaque cellule comporte 3 isolateurs (1 par phase).Régles de conception Calcul des jeux de barres Exemple de calcul de jeux de barres Voilà un jeu de barres à vérifier. fm/30 Gamme Schneider Electric .θ n ) profil Vue de dessus Cellule 1 Cellule 2 Cellule 3 Cellule 4 Cellule 5 cm2 cm cm °C °C : : : : : : distance entre phases distance entre isolateurs d'une même phase température ambiante échauffement admissible (90-40=50) 18 70 40 50 plat barres en cuivre 1/4 dur. relie électriquement les cellules entre-elles. Un jeu de barres composé de 2 barres par phase.

76 3 2. 6 : # Le coefficient k1 est fonction du nombre de barres méplates par phase pour : 5 1 barre (k1 = 1) 5 2 ou 3 barres.83 1.45 2.18 1.73 1.40 2. 39 •S •p 24.16 1.Régles de conception Calcul des jeux de barres 0 Vérifions la tenue thermique du jeu de barres ! Au passage du courant assigné (Ir) La formule de MELSON & BOTH permet de définir l'intensité admissible dans un conducteur : 0.004 K : e coefficient de conditions produit de 6 coefficients (k1.12 0.65 0. k6). décrits ci-après *(voir tableau V de la norme CEI 60 694 pages 22 et 23) Définition des coefficients k1.06 0.70 Dans notre cas : e/a = le nombre de barres par phase = d’où k1 = 0.89 2.80 Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037. 61 0. fm/31 . k3.1 2 1. 2. 5 0. k4.50 0.55 0.83 µΩ cm α : a 0.80 2.05 0. 3.85 2.20 1.θn) S 40 50 10 22 °C °C cm2 cm e p ρ20 1. voir le tableau ci-dessous : e /a 0.14 k1 1. 9 ( θ – θ n ) I = K • ------------------------------------------------------------------------------ρ20 [ 1 + α ( θ – 20 ) ] avec : l : : : : : : intensité admissible exprimée en ampères (A) température ambiante échauffement admissible * section d’une barre périmètre d’une barre résistivité du conducteur à 20°C cuivre : coefficient de température de la résistivité : θn ( θ .10 1. 5.63 1. k5.60 2.08 nb de barres par phase 2 1.68 0.91 2. k2. 4.87 2.63 0.

004 ( 90 – 20 ) ] 0. 44 • ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------1.15 # Le coefficient k3 est fonction de la position des barres : k3 = 1 5 barres sur chant : 5 1 barre à plat : k3 = 0. # Le coefficient k6 est fonction de la nature du courant : 5 pour un courant alternatif de fréquence ≤ 60 Hz. 5 0.80 # Le coefficient k5 est fonction de la ventillation artificielle : k5 = 1 5 sans ventilation artificielle : 5 le cas avec ventilation devra être traité au cas par cas et ensuite validé par des essais.95 k3 = 0. k6 est fonction du nombre de barres n par phase et de leur écartement.75 5 plusieurs barres à plat : # Le coefficient k4 est fonction de l’endroit où sont installées les barres : k4 = 1 5 atmosphère calme à l’intérieur : 5 atmosphère calme à l’extérieur : k4 = 1. 61 0. 39 I= 2689 A La solution choisie convient car : Ir 2 < I barres de 10 • 1 cm par phase soit 500 A < 2 689 AMTED300014FR_001_037.44 • 10 • 22 24. 61 0. fm/32 Gamme Schneider Electric .98 d’où k6 = 1 En définitive.8 • 1 • 1 = 1.80 • 1 • 1 • 0.2 5 barres dans une gaine non ventillée : k4 = 0. 9 ( 90 – 40 ) I = 1.Régles de conception Calcul des jeux de barres 0 # Le coefficient k2 est fonction de l'état de surface des barres : k2 = 1 5 nues : 5 peintes : k2 = 1. nous avons : k = 1. Valeur de k6 pour un écartement égal à l’épaisseur des barres : n k6 Dans notre cas : n= 2 1 1 2 1 3 0. 39 •S •p 24. 9 ( θ – θ n ) I = K • ----------------------------------------------------------------------------ρ20 [ 1 + α ( θ – 20 ) ] 0. 5 0. 83 [ 1 + 0.

θ n ) : 5 L'échauffement dû au court circuit est : ) • )2 / 3 0. La formule ci-dessous peut-être utilisée pour calculer l'échauffement dû au court-circuit : 2 0.Régles de conception 0 Calcul des jeux de barres Au passage du courant de court-circuit de courte durée (Ith) # On admet que. pendant toute la durée (3 secondes) : 5 toute la chaleur dégagée sert à élever la température du conducteur 5 les effets du rayonnement sont négligeables. La température θt du conducteur après le court-circuit sera : θ t = θ n + ( θ – θ n ) + ∆θ cc = 40 = 94 + °C 50 + 4 pour I = 2 689 A (voir calcul pages précédentes) Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037.091 kcal / daN°C 10 2 31 500 A eff cm2 Ith tk δ ρ20 : : durée du court-circuit de courte durée (1 à 3 s) masse vomumique du métal cuivre : résistivité du conducteur à 20°C cuivre : échauffement admissible 3 8. 9 ∆θ cc = 4 °C Le calcul de θt doit être affiné car le jeu de barres désiré doit supporter Ir = 2 500 A au maximum et non 2 689 A.83 µΩ cm 50 °C (θ . 091 • ( 2 2 10 / 8. 24 • 1. 24 • ρ 20 • Ith • tk ∆θ cc = ----------------------------------------------------2 (n • S) • c • δ avec : : c S n : : : chaleur spécifique du métal cuivre : est la section exprimée en cm2 nombre de barres par phase est le courant de court-circuit de courte durée (valeur efficace du courant de C/CT maximal) 0.9 g/cm3 en s : 1. 83 10– 6 •((31 500 ∆θ cc = -----------------------------------------------------------------------------------------------2 • ) / 0. fm/33 .

AMTED300014FR_001_037. nous pouvons déduire la chose suivante : I = constante • (θ-θn) 0.61 et Ir = constante • (∆θ) 0.3 + 44. fm/34 Gamme Schneider Electric .61 donc I = Ir 2 689 = 2 500 -θn) (((θ∆ ) ) θ 0.Régles de conception 0 Calcul des jeux de barres # Affinons le calcul de θt pour Ir = 2 500 A (courant assigné du jeu de barres) 5 de la formule de MELSON & BOTH (cf : page 31).3 + 4 °C pour Ir = 2 500 A Le jeu de barres choisi convient car : θt = 88.61 ((∆ ) ) 50 θ 0.3 °C est inférieur à θmax = 100 °C (θmax = température maximale supportable par les pièces en contact avec le jeu de barres).61 50 = ∆θ 689 ( 22 500 ) 1 0.126 ∆θ ∆θ = 44.3°C 5 la température θt du conducteur après court-circuit.61 50 = 1. pour un instant assigné Ir = 2 500 A est : θt = θn + ∆θ + ∆θcc = = 40 88.

25 4 1.5 3 1.5 / 31 500 = 78 750 A Ã F1 = 2 / (70/18) / 78 7502 /Ã10-8 = 482. La solution convient Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037.Régles de conception 0 Calcul des jeux de barres Vérifions la tenue électrodynamique du jeu de barres.3 daN Ã Effort en tête des supports ou traversées Formule de calcul d’effort sur un support : F = F1 G H + h H avec F H h : : : effort exprimée en daN hauteur de l’isolateur distance de la tête de l’isolateur au centre de gravité du jeu de barres 12 5 cm cm Calcul d’un effort si N supports égal à l’effort calculé F1 multiplié par un coefficient kn qui varie suivant le nombre total N de supports équidistants installés.14 (Kn) = Ã 778 daN Les supports employés ont une résistance à la flexion F’ = 1 000 daN supérieure à l'effort calculé F = 778 daN. Efforts entre conducteurs en parallèle Les efforts électrodynamiques consécutifs au courant de court-circuit sont donnés par la formule : F1 = 2 l d G ldyn2 GÃ 10-8 (voir plan 1 au début de l’exemple de calcul) l d k : : : distance entre isolateurs d’une même phase distance entre phases 2.10 ≥5 1.5 pour 50 Hz selon CEI 70 18 cm cm Idyn : valeur crête du courant de court-circuit = k / lth = 2. fm/35 . # L’effort F encaissé par chaque support est au maximum 5 nombre de supports ≥ 5 = N 5 nous connaissons N. définissons kn à l’aide du tableau ci-dessous : N kn 2 0.14 d’où F = 683 (F1) / 1.

66 33. elles sont soumises à un moment fléchissant dont la contrainte résultante est : F1 • l v η = ----------.66 14.83 1.089 0.027 0. 3 • 70 η = -•12 14.66 21.66 83.5 33 250 50 x’ x I/v I x’ x I/v I x’ x I/v I x’ x I/v I x’ x I/v I x’ I/v AMTED300014FR_001_037.• -- 12 I avec η l : : est la contrainte résultante en daN/cm2 distance entre isolateurs d’une même phase est le module d’inertie d’une barre ou d’un ensemble de barres (valeur choisie sur le tableau ci-dessous) 70 cm I/v : 14.Régles de conception Calcul des jeux de barres Tenue mécanique des barres En faisant l'hypothèse admissible que les extrémités des barres sont encastrées.33 16.45 cm3 1 482. 45 η = 195 daN / cm2 La contrainte résultante calculée (η = 195 daN / cm2) est inférieure à la contrainte admissible par les barres en cuivre 1/4 dur (1200 daN / cm2) : La solution convient Dimensions des barres (mm) 100 x 10 Disposition x S m daN/cm I cm2 Cu A5/L cm4 cm3 cm4 cm3 cm4 cm3 cm4 cm3 cm4 cm3 cm4 cm3 10 0. fm/36 Gamme Schneider Electric .45 166.33 82.

5 kA 3 s. fm/37 . Cette fréquence propre de vibration est donnée par la formule : E•I f = 112 m • l4 f E : : fréquence de résonance en Hz module d'élasticité : du cuivre = masse linéique de la barre longueur entre 2 supports ou traversées 1. Ith = 31. 3 • 10 6 • 21. à savoir 42 à 58 Hz et 80 à 115 Hz: La solution convient En conclusion Le jeu de barres désiré.66 cm4 au plan de vibration (choisir m et I sur le tableau de la page précédente)  1. 66 - f = 112   0.Régles de conception Calcul des jeux de barres Vérifions que les barres choisies n’entrent pas en résonance Fréquence propre de résonance Les fréquences propres de vibration à éviter pour les barres soumises à un courant de 50 Hz sont les fréquences voisines de 50 et 100 Hz. 089 • 70 4  f = 406 Hz f est en dehors des valeurs à proscrire. convient pour un Ir = 2 500 A et Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_001_037.3 • 106 daN/cm2 m l : : 0.089 daN/cm 70 cm I : moment d'inertie de la section de la barre par rapport à l'axe x'x perpendiculaire 21. 2 barres de 10 • 1 cm par phase.

# La température Les performances d’une isolation gazeuse. une salissure initiale. fm/38 Gamme Schneider Electric . c’est généralement une baisse (SF6. c’est toujours une baisse de performance. La rigidité diélectrique du milieu C’est une des caractéristiques du fluide (gaz ou liquide) qui compose le milieu. éventuellement la coupure en surface interne. Le rayonnement peut-être une contrainte du milieu externe (exposition à l’extérieur).interface air isolant entre les pièces sous tension. # La pression Les performances d’une isolation gazeuse croissent avec la pression. Pour l’air ambiant cette caractéristique dépend des conditions atmosphériques et de la pollution. Pour les isolants solides. 1 bar absolu) : 2.air ambiant entre les pièces sous tension .6 kV/mm 5 La tenue diélectrique dépend des 3 paramètres principaux suivant : S la rigidité diélectrique du milieu S la forme des pièces S la distance : . N2…) sauf pour l’air où à faible concentration (humidité < 70 %) il y a une légère amélioration des performances "plein gaz"*. * On parle d’isolation "plein gaz". Dans le cas des liquides. # L’humidité Dans les gaz et les liquides. la présence d’humidité peut causer une modification des performances de l’isolation. On est souvent obligé de déclasser l’appareil. Leur effet est toujours le même : réduire les performances de l’isolation d’un facteur qui peut aller jusqu’à 10 ! # La condensation Phénomène de dépôt de goutelettes d’eau à la surface des isolants ce qui a pour effet de réduire localement les performance de l’isolation d’un facteur 3.Régles de conception 0 Tenue diélectrique Quelques ordres de grandeur Rigidité diélectrique (20°c. ou se déposer à la surface d’un isolant. 1 bar absolu) : 2.9 à 3 kV/mm Seuil d'ionisation (20°c. Dans le cas des gaz. Niveau de pollution La pollution peut avoir comme origine : le milieu gazeux externe (poussières). Il faut donc faire très attention aux phénomènes de dilatation : un isolant solide se dilate 5 à 15 fois plus qu’un conducteur. les chocs thermiques peuvent faire apparaître des micro-fissures qui peuvent conduire très rapidement à un claquage. AMTED300014FR_038_084. liquide ou solide décroissent quand la température augmente. un liquide. l’altitude peut causer une baisse de performance de l’isolation du fait de la baisse de pression. La rigidité diélectrique de l’air dépend des conditions ambiantes suivantes : # la pollution Des poussières conductrices peuvent être présentes dans un gaz. Pour un appareil isolé dans l’air ambiant. la pollution conjuguée à l’humidité développe une conduction électrochimique qui va agraver les phénomènes de décharges.

fm/39 . etc. en fonction de la tension de tenue nominale aux chocs de foudre. Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084. pour des raisons diverses. les distances minimales à respecter dans l’air entre phase et terre ou entre phases. ne peuvent pas être soumises aux essais de choc. le tableau de la publication CEI 71-2 donne. 5 Distances dans l’air* entre les parties conductrices sous tension et les structures mises à la terre donnant une tension spécifiée de tenue aux chocs par temps sec : V d O U Tension de tenue assignée aux chocs de foudre Distance minimale dans l’air entre phase et masse et entre phases d (mm) 60 90 120 160 220 Up (kV) 40 60 75 95 125 Les valeurs des distances dans l’air données dans le tableau ci-dessus sont les valeurs minimales déterminées par la considération des propriétés diélectriques. et ne comprennent aucune des augmentations qui pourraient être nécessitées pour tenir compte des tolérances de construction. sans prendre en considération le tension de claquage par cheminement le long des surfaces. liées à des problèmes de pollution. Il faut absolument éliminer tout effet de "pointe" qui aurait un effet désastreux dans la tenue à l’onde de choc en particulier et pour le vieillissement surfacique des isolants : Ionisation de l’air Production d’ozone Dégradation de la peau de moulage des isolants La distance entre les pièces Air ambiant entre pièces sous tension 5 Pour les installations qui. des effets des courts-circuits. 5 Ces distances garantissent une tenue correcte pour des configurations défavorables : altitude < 1 000 m.Régles de conception 0 Tenue diélectrique La forme des pièces Elle joue un rôle essentiel dans la tenue diélectrique de l’appareillage. des effets de vent. de la sécurité du personnel. *Ces indications sont relatives à une distance à travers un intervalle d’air unique.

ou en tout cas exposées à des vents relativement forts venant de la mer 2 5 zones généralement peu étendues. soumises à des poussières conductrices et à des fumées industrielles produisant des dépôts conducteurs particulièrement épais IIII-trés fort 5 zones généralement peu étendues. donnés dans le tableau ci-dessous. *Le CEI 60 815 vous guide pour le choix des isolateurs sous pollution 1 L’utilisation d’engrais répandus par pulvérisation ou le brûlage des terres moissonnées peut conduire à un nivau de pollution plus élevé à cause de la dispersion par le vent. selon CEI 60 815* : Tableau de choix du niveau de pollution Lf : ligne de fuite Niveau de pollution I-faible Exemple d’environnements caractéristiques 5 zone sans industries et avec faible densité d’habitations équipés d’installations de chauffage 5 zones avec faible densité d’industries ou d’habitations mais soumises fréquemment aux vents et/ou aux pluies 5 régions agricoles 1 5 régions montagneuses 5 toutes ces zones doivent être situées à des distances d’au moins 10 km de la mer II-moyen et ne doivent pas être exposées aux vents venant de la mer 2 5 zones avec industries ne produisant pas de fumées particulièrement polluantes et/ou avec densité moyenne d’habitations équipés d’installation de chauffage 5 zones à forte densité d’habitations et/ou d’industries mais soumises fréquemment aux vents et/ou à des chutes de pluies 5 zones exposées au vent de mer. mais pas trop proche de la côte (distantes d’au moins quelques kilomètres) 2 III-fort 5 zones avec forte densité d’industries et banlieues de grandes villes avec forte densité d’installation de chauffage polluantes 5 zones situées près de la mer.Régles de conception 0 Tenue diélectrique U Lf O Interface air isolant entre les pièces sous tension 5 Il existe 4 niveaux de sévérité de pollution. distances au rivage dépendent de la topographie de la zone côtière et des conditions extrêmes de vent. exposées aux vents forts transportant du sable et du sel et soumises à une condensation régulière. fm/40 Gamme Schneider Electric . 2 Les AMTED300014FR_038_084. très proches de la côte et exposés aux embruns ou aux vents très forts et aux polluants venant de la mer 2 5 zones désertiques caractérisées par de longues périodes sans pluies.

Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084. Le code IP est le système de codification pour indiquer les degrés de protection. fm/41 . Il ne concerne pas le disjoncteur seul mais néanmoins le plastron doit être adapté lorsque celui-ci est installé à l’intérieur d’une cellule (maillage des grilles de l’aération plus fin par exemple). Le code IP Introduction La protection des personnes contre les contacts directs et la protection des matériels contre certaines influences externes sont exigées par les normes internationales d’installation électrique et produits (CEI 60 529). Connaître les degrés de protection est indispensable pour la prescription. la pénétration des corps solides étrangers et de l’eau. Définitions Le degré de protection est le niveau de protection créé par une enveloppe contre l’accès aux parties dangereuses. Domaine d’application Il est applicable aux enveloppes pour les matériels électriques de tension assignée inférieure ou égale à 72. l’exploitation et le contrôle qualité du matériel. Les différents IP et leur signification Une description abrégée des éléments du code IP est donnée dans le tableau page suivante.Régles de conception 0 Degré de protection Attention ! Un déclassement en température est à envisager.5 kV. l’installation.

Régles de conception 0 Degré de protection Elément Lettre du code premier chiffre caractéristique Chiffres ou lettres IP Signification pour la protection du matériel des personnes contre la pénétration des corps solides étrangers (non protégé) de diamètre 4 50 mm contre l’accès aux parties dangereuses avec (non protégé) dos de la main Signalisation 0 1 Ø 50mm 2 de diamètre 4 12.5 mm doigt Ø 12.5mm X ~ 3 de diamètre 4 2. fm/42 Gamme Schneider Electric .5 mm outil Ø 2.5mm 4 de diamètre 4 1 mm fil Ø 1mm 5 protégé contre la poussière fil 6 étanche à la poussière fil deuxième chiffre caractéristique 0 1 contre la pénétration de l’eau avec effets nuisibles (non protégé) gouttes d’eau verticales 2 gouttes d’eau (15° d’inclinaison) 15° 3 pluie 60° 4 projection d’eau 5 projection à la lance 6 projection puissante à la lance 7 immersion temporaire 8 lettre additionnelle (en option) A B C D lettre supplémentaire (en option) H M S W immersion prolongée contre l’accés aux parties dangereuses avec : dos de la main doigt outil fil information supplémentaire spécifique à : matériel à haute tension mouvement pendant l’essai à l’eau stationnaire pendant l’essai à l’eau intempéries AMTED300014FR_038_084.

les degrés du code IK ont une signification différente de celle des anciens troisièmes chiffres (cf. marteau à ressort ou marteau à chute libre verticale (schéma ci-dessous). C’est l’objet du projet de norme européenne EN 50102 : code IK. aucun pays européen ne peut avoir un code IP différent. Définitions 5 Les degrés de protection correspondent à des niveaux d’énergies d’impact exprimés en joules : S choc d’un marteau appliquée directement sur un matériel S choc transmis par les supports. 5 Comme les troisièmes chiffres des différents pays pouvaient avoir des significations différentes et qu’il a fallu introduire des niveaux supplémentaires pour couvrir les principaux besoins des normes de produit. la seule solution pour maintenir une classification dans ce domaine était de créer un code différent. Pour cela ils ajoutaient un troisième chiffre caractéristique au code IP (cas de la Belgique. chaque nouveau degré est indiqué par un nombre à deux chiffres. piéce de frappe mécanisme d'accrochage cône de détente pivot de pendule bouton d'armement support hauteur de chute support de fixation spécimen Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084. exprimés en termes de vibrations donc en fréquence et accélération. Anciens 3èmes chiffres du code IP de la NF C 20-010 (1986) IP XX1 IP XX3 IP XX5 IP XX7 IP XX9 Code IK IK 02 IK 04 IK 07 IK 08 IK 10 Nota : pour limiter les confusions. de l’Espagne. de la France et du Portugal). Mais depuis l’adoption de la CEI 529 comme norme européenne. 5 Les degrés de protection contre les impacts mécaniques peuvent être vérifiés par différents types de marteau : marteau pendulaire. 5 La CEI ayant refusé jusqu’alors d’ajouter ce troisième chiffre au code IP. fm/43 .Régles de conception 0 Degré de protection Le code IK Introduction 5 Certains pays avaient ressenti le besoin de codifier aussi la protection procurée par les enveloppes contre les impacts mécaniques. tableau ci-dessous).

2 10 P IK 03 0.15 10 P IK 02 0.Régles de conception 0 Degré de protection Les différents IK et leur signification Code IK énergies joules rayon mm 1 matière 1 acier = A 2 polyamide = P 3 marteau pendulaire à ressort vertical IK 01 0. de dureté 50 HR à 58 HR selon ISO 6508 3 de dureté HR 100 selon ISO 2039-2 AMTED300014FR_038_084.7 10 P IK 06 1 10 P IK 07 2 25 A IK 08 5 25 A IK 09 10 50 A IK 10 20 50 A ✔ ✔ ✔ ✔ ✔= OUI ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ Nota : 1 de la tête de frappe 2 Fe 490-2 selon ISO 1052. fm/44 Gamme Schneider Electric .35 10 P IK 04 0.5 10 P IK 05 0.

5 . Tension assignée (cf. 5 Valeurs normalisées pour Ur (kV) : 3.17. Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.6 • Icc pour 60 Hz (CEI) 2.2 -12 . de supporter et d’interrompre les courants de service ainsi que les courants de court-circuit.7 • Icc (ANSI). et d'autre part les essais. 5 Un disjoncteur étant la plupart du temps en position "fermé". le choix des commandes et l'installation . 5 Le circuit principal doit supporter sans dommage : S le courant thermique = courant de court-circuit pendant 1 ou 3 s S le courant électrodynamique : 2. fm/45 .1 CEI 60 694) La tension assignée est la valeur efficace maximale de la tension que le matériel peut supporter en service normal. Caractéristiques assignées particulières 5 Ces caract éristiques ne sont pas obligatoires mais peuvent être demandées pour des applications spécifiques : S pouvoir de coupure assigné en discordance de phases S pouvoir de coupure assigné des câbles à vide S pouvoir de coupure assigné des lignes à vide S pouvoir de coupure assigné de batterie unique de condensateurs S pouvoir de coupure assigné des batteries de condensateurs en gradins S pouvoir de fermeture assigné des batteries de condensateurs S pouvoir de coupure assigné de faibles courants inductifs.24 . pour constante de temps particulière (CEI) S le courant de charge permanent. les caractéristiques assignées. Il est capable d’établir. Caractéristiques Caractéristiques assignées obligatoires 5 Tension assignée 5 Niveau d’isolement assigné 5 Courant assigné en service continu 5 Courant de courte durée admissible assigné 5 Valeur de crête du courant admissible assigné 5 Durée du court-circuit assigné 5 Tension assignée d’alimentation des dispositifs de fermeture d’ouverture et des circuits auxiliaires 5 Fréquence assignée 5 Pouvoir de coupure assigné en court-circuit 5 Tension transitoire de rétablissement assignée 5 Pouvoir de fermeture assigné en court-circuit 5 Séquence de manœuvre assignée 5 Durées assignées.36 kV.6 . Elle est toujours supérieure à la tension de service. le courant de charge doit circuler sans emballement thermique pendant toute la durée de vie de l’appareil.Definition d’appareillage 0 Disjoncteur moyenne tension Introduction La CEI 60 056 et l’ANSI C37-06 définissent d'une part les conditions de service. § 4. 5 Le disjoncteur est un appareil qui assure la commande et la protection d’un réseau.7. la conception et la construction .5 • Icc pour 50 Hz (CEI) 2.

AMTED300014FR_038_084. Durée du court-circuit assignée (cf. fm/46 Gamme Schneider Electric . le courant de charge doit circuler en respectant une valeur maximale de température fonction des matériaux et du type de liaisons.Definition d’appareillage 0 Disjoncteur moyenne tension Ucrête (%) 100 90 50 1.5 24 36 60 75 95 125 170 20 28 38 50 70 Courant assigné en service continu (cf. § 4.2 tableau 3 CEI 60 694).2 12 17.2 CEI 60 056 et 60 694) t (µs) 10 50 µs Onde normalisée 1.103 CEI 60 056) Le pouvoir de fermeture est la valeur maximale qu’un disjoncteur est capable d’établir et de maintenir sur une installation en court-circuit. § 4. Courant de courte durée admissible (cf.8 .10 .6 • Icc pour 60 Hz 2. § 4.6 CEI 60 694) et pouvoir de fermeture (cf.2 µs Niveau d'isolement assigné (cf.2/50 µs 5 Le niveau d'isolement est caractérisé par deux valeurs : S la tenue à l’onde de choc (1. Icc étant la valeur maximale du courant de court-circuit assigné pour la tension assignée du disjoncteur. § 4.2/50 µs) S la tenue à la fréquence industrielle pendant une minute. Valeur de crête du courant admissible (cf.5 • Icc pour 50 Hz 2.31.4.25 . § 4.20 .50 kA.12.40 . § 4.16 .5 .3 . Tension assignée (Ur en kV) Tenue à l'onde de choc (Up en kV) Tenue à la fréquence industrielle (Ud en kV) 7.5 .7 • Icc pour les applications particulières.4 CEI 60 694) Un disjoncteur étant toujours fermé. La CEI fixe l’échauffement maximal admissible des différents matériaux utilisés pour une température de l’air ambiant ne dépassant pas 40 °C (cf. 5 Valeurs du pouvoir de coupure assigné en court-circuit maximale (kA) : 6. La valeur de crête du courant de courte durée admissible est égale à : 2.5 CEI 60 694) Sc c I cc = ---------------3 •U Scc U : : : puissance de court-circuit tension de service courant de court-circuit (en MVA) (en kV) (en kA) Icc C’est la valeur normalisée efficace du courant de court-circuit maximale admissible sur un réseau pendant 1 ou 3 secondes. § 4.7 CEI 60 694) La durée de court-circuit assignée est égale à 1 ou 3 secondes. Il doit être supérieur ou égal à la valeur crête du courant de courte durée assigné.

230 . d’ouverture et des circuits auxiliaires (cf.0.220 .220 ou 250 volts.t .9 CEI 60 694) Deux fréquences sont actuellement utilisées dans le monde : 50 Hz en Europe et 60 Hz en Amérique. (cf : schéma ci-contre) O CO : : représente une manœuvre d’ouverture représente une manœuvre de fermeture suivie immédiatement d’une manœuvre d’ouverture 5 Trois séquences de manœuvre assignées existent : S lent : 0 .CO.3 mn . § 4. 5 Les tensions de fonctionnement doivent se trouver dans les plages suivantes : S moteur et déclencheurs de fermeture : -15 % à +10 % de Ur en cc et ca S déclencheurs d'ouverture : -30 % à +10 % de Ur en cc -15 % à +10 % de Ur en ca S déclencheurs d’ouverture à minimum de tension le déclencheur donne l'ordre d'ouverture et interdit la fermeture le déclencheur doit être sans action U 0% 35 % 70 % 100 % (à 85%.CO . O .3 s .240 volts.t' .CO S rapide 1 : O .0.15 s . S en courant alternatif (ca) : 120 . le déclencheur doit permettre la fermeture de l'appareil) Fréquence assignée (cf.110 ou 125 .CO S rapide 2 : O .3 s . fm/47 .3 mn .CO .104 CEI 60 056) 5 Séquence de manœuvres assignée suivant CEI.CO . La fréquence assignée est de 50 Hz ou 60 Hz.60 .CO 5 Nota : d’autres séquences peuvent être demandées. § 4. § 4.3 mn . déplacement des contacts position d'ouverture circulation du courant durée de fermeture-ouverture durée d'établissement-coupure les contacts se touchent dans tous les pôles et ordre O mise sous tension du circuit de fermeture début de la circulation du courant dans le premier pôle temps extinction finale de l'arc dans tous les pôles séparation des contacts d'arc dans tous les pôles Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.CO . Cycle de Fermeture/Ouverture Hypothèse : ordre O dès que le disjoncteur est fermé.8 CEI 60 694) 5 Valeurs de tension d’alimentation des circuits auxiliaires : S en courant continu (cc) : 24 . quelques pays utilisent les deux fréquences.Definition d’appareillage 0 Disjoncteur moyenne tension Tension assignée d’alimentation des dispositifs de fermeture. t Icc Ir temps O C O C O t' Séquence de manœuvre assignée (cf.48 .

τ : durée d'ouverture du disjoncteur (Top).8kA 1 . soit 10 ms à 50 Hz. 5 En standard la CEI définit les équipements MT pour un %DC de 30%. AMTED300014FR_038_084. Selon la CEI.5 • Icc en 50 Hz ou 2. augmentée d'une demi-période à la fréquence industrielle (Tr). 70 80 90 τ (ms) 5 Le calibre du disjoncteur devra donc être supérieur à 33.5 % Exemple 1 : Pouvoir de coupure assigné en court-circuit (cf. ceci équivaut à un courant de court-circuit symétrique de calibre : 36 .086 00 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 10 20 30 40 50 60 τ4= 120 ms (constante de temps alternative) τ1= 45 ms (constante de temps normalisée) pour un %DC de 30%.101 CEI 60 056) Le pouvoir de coupure assigné en court-circuit est la valeur la plus élevée du courant que le disjoncteur doit être capable de couper sous sa tension assignée. 5 position de fermeture déplacement des contacts position d'ouverture circulation du courant durée de coupure-établissement durée d'ouverture-fermeture durée de réétablissement durée de refermeture extinction finale de l'arc dans tous les pôles séparation des contacts d'arc dans tous les pôles et ordre C mise sous tension du déclencheur d'ouverture circulation du courant temps les contacts se touchent dans tous les pôles les contacts se touchent dans le 1er pôle début de la circulation du courant dans le premier pôle 5 Pour un disjoncteur de durée d'ouverture minimum de 45 ms (Top) auquel on ajoute 10 ms (Tr) dû au relayage. 5 Il est caractérisé par deux valeurs : S la valeur efficace de sa composante périodique. 5 Suivant la CEI. le calibre normalisé le plus proche est 40 kA. § 4.7k A 5 En se basant sur la formule [A]. le disjoncteur doit couper la valeur efficace de la composante périodique du court-circuit (= son pouvoir de coupure nominal) avec le pourcentage d’asymétrie défini par les courbes ci-dessous.65 ) = 36 . le graphique nous donne un pourcentage de composante apériodique d'environ 30 % pour une constante de temps τ1 = 45 ms : – ( 45 + 10 ) -------------------------45 % DC = e = 29 . (avec temporisation pour obtenir 0.Definition d’appareillage 0 Disjoncteur moyenne tension Cycle de refermeture automatique Hypothèse : ordre C dès que le disjoncteur est ouvert. A quoi est égal Iasym ? ( % DC ) I asym = Isym 1 + 2 ---------------100 2 % DC } 2 [A] = 27kA 1 + 2 ( 0.8 kA.= 33 . La demi-période correspond au temps minimal d’activation d’une protection à maximum de courant.7k A ------------------. fm/48 Gamme Schneider Electric . dénommée par l’abréviation : "pouvoir de coupure assigné en court-circuit" S le pourcentage de la composante apériodique correspondant à la durée d’ouverture du disjoncteur à laquelle on ajoute une demi-période de la fréquence assignée. Dans ce cas utiliser la courbe τ1.3 sec ou 15 secs ou 3 min). pour une valeur crête du courant maximal égale à 2.6 • Icc en 60 Hz. Pourcentage de la composante apériodique (% DC) en fonction de l'intervalle de temps (τ) Exemple 2 : 5 Supposons que le % DC d’un disjoncteur MT soit égal à 65 % et que le courant de court-circuit symétrique calculé (Isym) soit égal à 27 kA.

• 100 = 100 • e I AC 5 5 Courant de court-circuit symétrique (en kA) : IAC I s y m = ------2 Courant de court-circuit asymétrique (en kA) : I a s y m 2 = I 2 AC + I 2 D C % D C I a s y m = I s y m 1 + 2  --------- 100- 2 Tension Transitoire de Rétablissement assignée (TTR) (cf. %DC peut être plus grande.3 .10 .4 –( T o p + Tr ) % DC = 100 • Valeurs de pouvoir de coupure assigné en court-circuit : 6.. % composante apériodique %DC IAC IMC t (s) IDC 1 2 3 4 5* IMC IAC Idc %DC : : : : 10 20 60 100 100 ≤ 20 ≤ 20 ≤ 20 ≤ 20 selon formule * pour des disjoncteurs ouvrant en moins de 80 ms courant établi valeur de crête de la composante périodique (Icc crête) valeur de la composante apériodique % d'asymétrie ou composante apériodique : I DC –( Top + Tr ) -------------------------------τ ( 1 . Un disjoncteur doit être capable d’interrompre un courant donné pour toute tension de rétablissement dont la valeur reste inférieure à la TTR assignée. Dans ce cas utiliser la courbe τ4. utiliser la formule : --------------------------------e τ 1..4 ) ------.50 .5 pour les tensions jusqu'à 72. Pour toutes les constantes comprises entre τ1 et τ4. Facteur de premier pôle Pour les circuits triphasés.31.7 • Icc. I (A) 5 5 Les essais de coupure en court-circuit doivent répondre aux 5 séquences d'essais suivantes : Séquence % Isym. § 4.Definition d’appareillage 0 Disjoncteur moyenne tension 5 Pour les circuits faiblement résistifs comme les arrivées générateurs.. 5 Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.100 kA.102 CEI 60 056) C’est la tension qui apparaît entre les bornes d’un pôle de disjoncteur après l’interruption du courant. fm/49 .16 20 .12..40 . avec une valeur crête du courant maximal égale à 2. . . la TTR se réfère au pôle qui coupe le premier.5 .. il est égal à 1.5 .25 .8 . La forme d’onde de la tension de rétablissement est variable suivant la configuration réelle des circuits.5 kV. . c’est-à-dire à la tension aux bornes du pôle ouvert. Le rapport de cette tension à une tension simple s’appelle facteur de premier pôle.

31 0. 4 • 1. 5 • -----. 15t 3 S Représentation d’une TTR spécifiée par un tracé de référence à deux paramêtres et par un segment de droite définissant un retard Td : t3 : Uc : Vitesse d’acroissement de la TTR : temps de retard temps mis pour atteindre Uc tension de crête de la TTR en kV Uc/t3 en kV/µs X1 A B X2 Pouvoir de coupure assigné en discordance de phases (cf.57 2 U c = 1.5 24 36 Valeur de la TTR (Uc en kV) 18.35 0.3 20. Æ Æ 5 Valeurs crête de la TTR pour les réseaux autres que ceux avec neutre à la terre : 3 U c = 1.43 AMTED300014FR_038_084. elle est donnée pour une asymétrie de 0% Tension assignée (Ur en kV) 7.UB = 2U 5 Si Ur est la tension assignée du disjoncteur.18 0.42 0.26 0.24 0.47 0.5 Ur pour les autres réseaux.• Ur 2 Tension assignée (Ur en kV) 7. fm/50 Gamme Schneider Electric . 25 • 2. G U1 U2 G UA .34 0. § 4.6 30 41 62 Temps (t3 en µs) 52 60 72 88 108 Retard (td en µs) 8 9 11 13 16 Vitesse d’accroissement (Uc/td en kV/µs) 0.(-U2) = U1 + U2 si U1 = U2 alors UA .2 12 17. 5 • -----.Définition d’appareillage 0 Disjoncteur moyenne tension 5 U (kV) Uc Valeur de la TTR assignée 5 la TTR est fonction de l’asymétrie. la norme demande au disjoncteur de couper un courant égal à 25 % du courant de défaut aux bornes. sous une tension égale au double de la tension par rapport à la terre.• U r = 1.UB = U1 . 5 En pratique. la tension de rétablissement (TTR) à fréquence industrielle est égale à : 5 2 3 Ur pour les réseaux dont le neutre est direct à la terre 5 2.106 CEI 60 056) Lorsqu’un disjoncteur est ouvert et que les conducteurs de part et d’autre ne sont pas synchrones. 715U r 3 t d = 0.5 24 36 0 td t3 t (µs) Valeur de la TTR (Uc en kV) 12. la tension entre ses bornes peut croître jusqu’à la somme des tensions des conducteurs (opposition de phases).2 12 17.4 30.6 45 61 92 Temps (t3 en µs) 104 120 144 176 216 Vitesse d’accroissement (Uc/td en kV/µs) 0.

110 CEI 60 056) G U La spécification d’un pouvoir de coupure condensateurs en grandis n’est pas obligatoire. 5 Valeurs normales du pouvoir de coupure assigné pour un disjoncteur situé en tête de câbles à vide : Tension assignée (Ur en kV) 7.Définition d’appareillage 0 Disjoncteur moyenne tension Pouvoir de coupure assigné des câbles à vide (cf. soit : X1 2 2. A cause de la présence d’harmoniques. le pouvoir de coupure condensateurs est égal à 0.5 pu.109 CEI 60 056) La spécification d’un pouvoir de coupure d’un disjoncteur de manoeuvre situé en amont de condensateurs n’est pas obligatoire.107 CEI 60 056) La spécification d’un pouvoir de coupure assigné pour un disjoncteur de manoeuvre situé en tête de lignes à vide est limité aux lignes aériennes triphasées et de tension assignée ≥ 72 kV.2 12 17. alors la surtension est égale à : C1 C2 C3 2n 2 --------------. fm/51 .7 fois la valeur du courant assigné de l’appareil. § 4 . § 4 . L A B Ic Pouvoir de coupure assigné de batterie unique de condensateurs (cf. § 4 .5 50 Pouvoir de coupure assigné des lignes à vide (cf.108 CEI 60 056) La spécification d’un pouvoir de coupure assigné pour un disjoncteur situé en tête de câbles à vide n’est pas obligatoire et est considérée comme non nécessaire pour des tensions ≤ à 24 kV.pu avec pu = U r -----2n + 1 3 Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.5 31.5 24 36 Pouvoir de coupure assigné des câbles à vide (Ic en kA) 10 25 31. 5 Si n est égal au nombre de gradins. § 4.5 • Ur -----3 Pouvoir de coupure assigné de batterie de condensateurs en gradins (cf. Courant assigné (A) 400 630 1250 2500 3150 G U C Pouvoir de coupure condensateurs (A) 280 440 875 1750 2200 Par définition 2 pu = U r -----3 5 La valeur normale de la surtension obtenue est égale à 2.

112 CEI 60 056) La coupure d’un courant faiblement inductif (quelques ampères à quelques dizaines d’ampères) provoque des surtensions. La valeur du pouvoir de fermeture assigné du disjoncteur doit être supérieure à la valeur du courant d’enclenchement de la batterie de condensateurs. Le type de disjoncteur sera choisi afin que les surtensions qui apparaissent n’endommagent pas l’isolement des récepteurs (transformateurs. Les essais de tenue à fréquence industrielle et aux chocs sont donnés par le tableau ci-dessous (niveaux d’isolement nominaux pour machines tournantes).Définition d’appareillage 0 Disjoncteur moyenne tension Pouvoir de fermeture assigné de batteries de condensateurs (cf. Les matériels sont conçus pour un fonctionnement normal aux conditions suivantes : 5 Température 0°C Installation Intérieure -5°C +40°C 35°C Extérieure -25°C +40°C 35°C Ambiante instantanée minimale maximale valeur maxi moyenne journalière AMTED300014FR_038_084.111 CEI 60 056) Le pouvoir de fermeture assigné de batteries de condensateurs est la valeur crête du courant que le disjoncteur doit être capable d’établir sous sa tension assignée. CEI 60 694) Pour tout matériel fonctionnant dans d’autres conditions que celles décrites ci-dessous. Pouvoir de coupure assigné de faibles courants inductifs (cf. Isolement Entre spire Essai à 50 (60) Hz valeur efficace Essai choc (4 Ur + 5) kV 4.6 kV temps de montée 1. la fréquence du courant d’appel est normalement dans la zone 2 . un déclassement est à prévoir (voir chapitre déclassement).6 kV (50% sur un échantillon) temps de montée 0. U 5 La figure ci-contre représente les différentes tensions côté charge Uf Uc Um Uif Up Ud : : : : : : valeur instantanée de la tension réseau tension réseau à l'instant de la coupure point d'extinction surtension par rapport à la terre surtension maximale rapport à la terre amplitude maximale crête-à-crête de la surtension due au réamorçage. § 4.2 µs Par rapport à la terre (2 Ur + 5) kV 2Ur + 1 ⇒ 2(2Ur + 1) ⇒ 0 14 kV ⇒ 28 kV ⇒ 0 1 kV/s 0 1 mn t Conditions normales de fonctionnement (cf.5 µs (4 Ur + 5) kV 4. En service.9 pu + 5 = 31 kV à 6.9 pu + 5 = 31 kV à 6. Up Um Uc Uf Uif Ud t 5 Niveaux d’isolement des moteurs La CEI 60 034 stipule les niveaux d’isolement des moteurs. fm/52 Gamme Schneider Electric . § 4.5 kHz. moteurs).

Définition d’appareillage 0 Disjoncteur moyenne tension 5 5 Humidité Matériel intérieur 95 % 90 % Valeur moyenne de l'humidité relative pour une période 24 heures 1 mois Altitude L'altitude ne doit pas dépasser 1 000 mètres.5 16 25 40 8 12. fm/53 .5 16 25 40 8 12.5 16 25 40 50 8 12.5 400 630 630 630 1600 2500 3150 24 400 630 630 630 1600 1600 2500 2500 3150 36 630 630 630 1600 1600 1600 2500 2500 3150 Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084. Les disjoncteurs Merlin Gerin assurent 10 000 manœuvres. Endurance mécanique L’endurance mécanique demandée par la recommandation est de 2 000 manœuvres. Coordination des valeurs assignées (cf. § CEI 60 056) Tension assignée Ur (kV) 3.6 Pouvoir de coupure assigné en court-circuit Icc (kV) 10 16 25 40 8 12. Endurance électrique L’endurance électrique demandée par la recommandation est de 3 coupures à Icc. Les disjoncteurs Merlin Gerin assurent au minimum 15 fois la coupure Icc.2 400 400 630 630 630 1600 1600 1600 2500 2500 3150 12 400 400 630 630 630 1600 1600 1600 1600 2500 2500 2500 3150 3150 17.5 16 25 40 8 12.5 16 25 40 Courant assigné en service continu Ir (A) 400 630 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1600 1600 2500 2500 3150 7.

Définition d’appareillage 0 0 Transformateur de courant Attention ! Ne jamais laisser un TC sur circuit ouvert. Rapport de transformation (Kn) N2 l pr . AMTED300014FR_038_084. Sa précision est conservée. le tout enrobé dans une résine isolante. ll est destiné à donner au secondaire un courant proportionnel au courant primaire. # Il est dangereux de laisser un TC en circuit ouvert car des tensions dangereuses pour le personnel et le matériel peuvent apparaître à ses bornes. Le TC tore est lui même isolé. nous choisirons la tension assignée du TC à partir de la tension de service U de l’installation.3 5 5.8 15 20 22 30 33 7.6 10 11 13. Tension assignée du circuit primaire (Upr) # Cas général : Tension assignée TC ≥ tension assignée de l’installation La tension assignée fixe le niveau d’isolement du matériel (voir chapitre "Introduction" du guide). L’inverse n’est pas vrai.5 kV 24 kV (traversée avec ou sans gaine isolante) 36 kV # Cas particulier : Le TC est un tore BT installé sur une traversée ou sur un câble. suivant le tableau : U Upr TC tore isolant air 3. Caractéristiques du circuit primaire selon normes CEI Fréquence assignée (fr) Un TC défini à 50 Hz pourra être installé sur un réseau 60 Hz.= -----K n = ------Isr N1 Nota: les transformateurs de courant doivent être conformes à la norme CEI 185 mais peuvent être également définis par les normes BS 3938 et ANSI. Généralement.2 kV 12 kV isolant câble ou travers ée 17. L’isolation diélectrique est assurée par l’isolant du câble ou de la traversée et l’air situé entre eux. fm/54 Gamme Schneider Electric .5 6 6. # Il est constitué d’un ou plusieurs enroulements primaires autour d’un ou plusieurs enroulements secondaires ayant chacun leur circuit magnétique.

< 1. 2 75 donc nous pourrons régler notre relais. η = 0. fm/55 .2 • IrTC.5 fois le courant de service. vous pouvez prendre en première approximation : cos ϕ = 0.3 est un coefficient de déclassement de 30% pour tenir compte des échauffements dus aux harmoniques dans les condensatuers.8. S départ condensateur 1. 3 • Q I ps = ------------------3•U S couplage Le courant Ips du TC est la valeur du plus grand courant permanent pouvant circuler dans le couplage.6 = 60 > 45 A.6 < ---. le réglage souhaité doit correspondre au courant assigné du moteur.30 . d’atteindre le seuil de réglage du relais.5 . # Si : S U P Q Ips : : : : : 5 puissance apparente en kVA tension primaire de service en kV puissance active du moteur en kW puissance réactive des condensateurs en kvars courant primaire de service en A Nous aurons : 5 cellule arrivée S I ps = ---------------3•U S I ps = ---------------3•U S I ps = ---------------3•U 5 arrivée alternateur 5 départ transformateur 5 départ moteur P I ps = ------------------------------------------------3 • U • cos ϕ • η η : rendement du moteur Si vous ne connaissez pas les valeurs exactes de ϕ et de η.40 . nous choisissons un TC 75/5. Courant primaire assigné (Ipr) Le courant assigné (Ipr) sera toujours supérieur ou égal au courant de service (I) de l’installation. Dans le cas de protection.75 et leurs multiples et sous-multiples. Exemple : Une protection thermique moteur a une gamme de réglage comprise entre 0.8 . on aura : 45 0.20 . il faut vérifier que le courant assigné choisi permet. le réglage souhaité est donc 45 A . # Supposons un Ir moteur = 45 A. le relais ne verra jamais 45 A car : 100 • 0. 5 si nous utilisons un TC 100/5.6 et 1. le courant primaire assigné ne doit pas dépasser 1. Ce TC convient.Définition d’appareillage 0 0 Transformateur de courant Courant de service primaire (Ips) Le courant primaire de service I (kA) d’une installation (un départ transformateur par exemple) est égale au courant de service primaire du TC (Ips) en tenant compte des déclassements éventuels. en cas de défaut.25 .2 fois le courant assigné et ceci conformément à la norme. 5 si par contre. 5 Valeurs normalisées : 10 -12. 0 0 Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084. 5 Pour les comptages et les protections ampèremétriques usuelles.50 .15 .60 . Pour bien protéger ce moteur. 1. Nota: les transformateurs de courant doivent supporter en permanence 1.

fm/56 Gamme Schneider Electric .Définition d’appareillage 0 Transformateur de courant Dans le cas de température ambiante supérieure à 40 °C au niveau du TC. le courant nominal du TC (Ipn) devra être supérieur au Ips multiplié par le facteur de déclassement correspondant à la cellule. 5 Il est est égale à : I th1s K si = ----------Ipr 5 Plus Ksi est faible. Ordre de grandeur ksi Ksi < 100 100 < Ksi < 300 100 < Ksi < 400 400 < Ksi < 500 Ksi > 500 Fabrication standard parfois difficile pour certaines caractéristiques secondaires difficile limitée à certaines caractéristiques secondaires très souvent impossible Les circuits secondaires d’un TC doivent être adaptés aux contraintes liées à son utilisation soit en mesure soit en protection. AMTED300014FR_038_084. Le nombre de spires primaires sera limité ainsi que la force électromotrice induite . Exemple : 5 Chaque TC doit pouvoir supporter thermiquement et dynamiquement le courant de court-circuit établi qui peut traverser son primaire jusqu’à la coupure effective du défaut. En règle générale. alors Ith 1 s du TC = Ith 1 s de l’appareil. Si 80 Ir > Ith 1 s de l’appareil de sectionnement. Courant de court-circuit thermique assigné (Ith) Le courant de court-circuit thermique assigné est en général la valeur efficace du courant de court-circuit maximale de l’installation et la durée de celui-ci est généralement prise égale à 1 s. l’Ith à prendre en compte est égal à 80 Ir. le TC sera d’autant plus difficile à réaliser. plus le TC sera facile à fabriquer. Un Ksi élevé entraîne un surdimensionnement de la section des enroulements primaires.= -------------------.= 9600A I t h 1 s = ------------------U• 3 15 • 3 3 5 5 Lorsque le TC est installé dans une cellule protégée par fusibles. 5 Si Scc est la puissance de court-circuit du réseau exprimée en MVA. Coefficient de surintensité (Ksi) Le connaître permet de savoir si un TC sera plus ou moins facile à fabriquer. le déclassement est de 1 % de Ipn par degré au-delà de 40 °C. (voir chapitre "Déclassement" du guide). alors : S cc I th = ---------------U• 3 3 # Scc = 250 MVA # U = 15 kV S c c • 10 250 • 10 .

5 mm2 5.I2 et R = r. sachant que : P = R.L/S alors : L ( v A ) = k • --S k = 0. Puissance réelle que devra fournir le TC en VA Exemple : 5 Section filerie : C’est la somme de la consommation de la filerie et des consommations de chaque appareil accordé sur le secondaire du TC. FS est le rapport entre le courant limite primaire assigné (Ipl) et le courant primaire assigné (Ipr). 5 Les valeurs normalisées de la puissance de précision sont : 2.44 : k = 0.0176: L : si Isr = 5 A si Isr = 1 A longueur en mètres des conducteurs de liaison (aller/retour) section du fil en mm2 1 VA 5 S : Consommation des appareils de mesure ou de protection.10 .8 m # Longueur de la filerie (aller/retour) : 5 Puissance consommée par la filerie : 5 Consommation de la filerie en cuivre (pertes en ligne de la filerie).30 VA. Classe de précision (cl) 5 Comptage : classe 0. fm/57 . La valeur de FS sera choisie en fonction de la tenue au courant de courte durée des récepteurs : 5 .10.5 .15 . Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.5 . Puissance de précision Prendre la valeur normalisée immédiatement supérieure à la puissance réelle que devra fournir le TC.FS . Les consommations des différents appareils sont indiquées sur les fiches techniques du constructeur.Définition d’appareillage 0 Transformateur de courant Caractéristiques du circuit secondaire selon normes CEI Courant secondaire assigné (Isr) 5 ou 1 A ? 5 Cas général : 5 pour une utilisation en local Isr = 5 A 5 pour une utilisation à distance Isr = 1 A 5 Cas particulier : 5 pour une utilisation en local Isr = 1 A Nota : l’emploi de 5 A pour une utilisation à distance n’est pas interdit mais entraîne une augmentation des dimensions du transformateur et de la section des fils. 2.5 5ÃMesure sur le tableau : classe 1 5 Protection ampèremétrique : classe 10P parfois 5P 5ÃProtection différentielle : classe X 5 Protection homopolaire : classe 5P. 5 Facteur de sécurité en mesure (FS) La protection des appareils de mesure en cas de défaut est définie par le facteur de sécurité FS. IpI FS = ----I pr # Ipl est la valeur du courant primaire pour lequel l’erreur de courant secondaire est = 10 %. (pertes en lignes : P = R I 2).

Toutefois.Définition d’appareillage 0 0 Transformateur de courant # Un ampèremètre est généralement garanti pour supporter un courant de courte durée de 10 Ir soit 50 A pour un appareil 5 A. # Le relais fonctionnera parfaitement si : FLP r éelduTC l re > 2 • ----l sr Ire Isr : : seuil de réglage du relais courant secondaire assigné du TC # Pour un relais à deux seuils de réglage. Facteur limite de précision en protection (FLP) En protection. le transformateur de courant devra saturer avant 10 Ir secondaire. Un FS de 5 convient. on aura en général un seuil haut réglé à 8 Ir maximum. se référer à la fiche technique du fabricant de relais. d’où le FLP réel nécessaire > 28 5 pour un départ moteur. Protection à maximum de I à temps inverse # Dans tous les cas. Pour être sûr que cet appareil ne soit pas détruit en cas de défaut primaire. fm/58 Gamme Schneider Electric . 5 pour un départ transformateur. Pour ces protections. en fonction des caractéristiques du récepteur. # Conformément à la norme. les TC Schneider Electric ont un FS ≤Ã10. nous utiliserons le seuil le plus élevé. d’où le FLP réel nécessaire > 16. le TC doit garantir la précision pour toute la courbe de déclenchement du relais jusqu’à 10 fois le courant de réglage. FLP r éel > 20 • l re # Cas particuliers : 5 si le courant de court-circuit maximum est supérieur ou égal à 10 Ire : l re FLP r éel > 20 • ------ I sr Ire : seuil de réglage du relais 5 si le courant de court-circuit maximum est inférieur à 10 Ire : I cc sec ondaire FLP r éel > 2 • -----------------------------Isr 5 si la protection a un seuil instantané haut utilisé. Le FLP nécessaire à notre besoin sera déterminé comme suit : Protection à maximum de I à temps constant. nous avons deux contraintes : avoir un facteur limite de précision et une classe de précision adaptés à l’utilisation. on aura en général un seuil haut instantané réglé à 14 Ir maximum. un FS inférieur peut être demandé. (jamais vrai sur des départs vers d’autres tableaux ou sur des arrivées) : FLP r éel > 2 • ----- Ir2 Isr Ir2 : seuil de réglage du module instantané haut AMTED300014FR_038_084.

de l'enroulement secondaire en Ohm résistance de la boucle (ligne aller retour) en Ohm résistance des relais non située dans la partie différentielle du circuit en Ohm valeur du courant de défaut maximum vu par le TC au circuit secondaire pour un défaut externe à la zone à protéger Icc I f = -----Kn courant de court-circuit primaire rapport de transformation du TC Icc Kn : : Quelles valeurs pour If dans la détermination du Vk ? # Le courant de court-circuit est choisi en fonction de l’application : 5 différentielle groupe 5 différentielle moteur 5 différentielle transformateur 5 différentielle barres. # La classe X est souvent demandée sous la forme : VK ≤ a • I f ( R c l + R b + R r ) La formule exacte est donnée par le constructeur du relais. fm/59 .Définition d’appareillage 0 Transformateur de courant Protection différentielle De nombreux fabricants de relais de protections différentielles préconisent des TC en classe X. Valeurs caractérisant le TC Vk a Rct Rb Rr If : : : : : : tension de coude ou Knee-point voltage en volts coefficient tenant compte de l'asymétrie résistance maxi. # Pour une différentielle groupe : Icc I f = -----Kn 5 si Icc est connu : Icc courant de court-circuit du groupe seul relais 5 si le Ir groupe est connu : on prendra par excès TC 7 • I r g r o up e I f = -----------------------------Kn TC G 5 si le Ir groupe n'est pas connu : on prendra par excès I f = 7 • I s r ( TC ) I s r ( TC ) = 1ou5A # Pour une différentielle moteur : 5 si le courant de démarrage est connu : on prendra I c c = I d émarage relais Icc I f = -----Kn TC M TC 5 si le Ir moteur est connu : on prendra par excès 7 • Ir I f = -----------Kn 5 si le Ir moteur n'est pas connu : on prendra par excès I f = 7 • I s r ( TC ) I s r ( TC ) = 1ou5A Rappel Ir : courant assigné Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.

donc limité par l'impédance du câble. AMTED300014FR_038_084. fm/60 Gamme Schneider Electric . Si l'impédance du câble n'est pas connue. la valeur du courant de défaut If est inférieure à 20 Isr(TC). Dans tous les cas. on prendra par excès : I f = 20Isr ( TC ) TC # Pour une différentielle barres 5 le Icc à prendre en compte est le Ith du tableau I th I f = -----Kn 5 Pour une différentielle ligne Le Icc à prendre en compte est le Icc calculé à l'autre extrémité de la ligne.Définition d’appareillage 0 Transformateur de courant TC # Pour une différentielle transformateur Le Icc à prendre en compte est celui qui traverse les TC pour un défaut côté récepteur. on prendra par excès le Ith du tableau. relais 5 si on ne connait pas la valeur exacte.

Suivant les conditions de mise à la terre du réseau. Nota : la norme CEI 60 186 définit les conditions auxquelles répondent les transformateurs de tension.• Le transformateur de tension est destiné à donner au secondaire une tension secondaire proportionnelle à celle qui est appliquée au primaire.9 durant 8 h et pour les TT phase/phase 1.2 continue entre phases d'un réseau quelconque entre point neutre de transformateurs en étoiles et terre dans un réseau quelconque 1. Tension primaire assignée (Upr) # Suivant leur conception.2 continue entre phase et terre dans un réseau à neutre isolé sans élimination automatique du défaut à la terre. Valeurs normales du facteur de tension assigné Facteur de Durée Mode de connexion de l'enroulement primaire tension assigné assignée et conditions de mise à la terre du réseau 1. Il est constitué d’un enroulement primaire. le tout enrobé dans une résine isolante.⁄ ------------3 3 U U p r = -----3 5 soit entre phase et phase 3000 V ⁄ 100 V U pr = U Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084. fm/61 .2 continu. Généralement.2 continue entre phase et terre dans un réseau à neutre effectivement à la terre 1. d’un circuit magnétique.5 30 s 1. d’un ou plusieurs enroulements secondaires.2 continue entre phase et terre dans un réseau à neutre non effectivement à la terre avec élimination 1.9 30 s automatique du défaut à la terre 1. les transformateurs de tension seront raccordés : 5 soit entre phase et terre 3000V 100V ----------------. les fabricants de transformateurs de tension respectent pour les TT phase/terre 1. 1.9 8h ou dans un réseau compensé par bobine d'extinction sans élimination automatique du défaut à la terre Nota: des durées assignées réduites sont admissibles par accord entre le constructeur et l’utilisateur. le transformateur de tension doit pouvoir supporter cette tension maximale pendant le temps nécessaire à l’élimination du défaut.Définition d’appareillage 0 Transformateur de tension On peut laisser un transformateur de tension en circuit ouvert sans danger mais il ne devra jamais être en court-circuit. Caractéristiques Le facteur de tension assigné (KT) Le facteur de tension assigné est le facteur par lequel il faut multiplier la tension primaire assignée pour déterminer la tension maximale pour laquelle le transformateur doit répondre aux prescriptions d’échauffement et de précision spécifiées.

Application pas utilisée industriellement comptage précis comptage courant comptage statistique et/ ou mesure mesure ne nécessitant pas de grande précision Classe de précision 0. Exemple : 100V -----------3 La puissance de précision Exprimée en VA.1 0.400 . (S = ÆUI en triphasé) # Les valeurs normalisées sont : 10 . Mesure suivant CEI 60 186 Les classes 0.25 .2 0.300 . fm/62 Gamme Schneider Electric . la tension secondaire assignée doit être divisée par Æ. # Pour les transformateurs monophasés destinés à être branchés entre phase et terre. Elle ne doit pas introduire d’erreur dépassant les valeurs garanties par la classe de précision.5 et 1 répondent à la majorité des cas.Définition d’appareillage 0 Transformateur de tension La tension secondaire assignée (Usr) # Pour les TT phase/phase la tension secondaire assignée est 100 ou 110 V.30 . la classe 3 et très peu usitée. La classe de précision Elle définit les limites d’erreurs garanties sur le rapport de transformation et sur la phase dans des conditions spécifiées de puissance et de tension. Classe de précision Erreur de tension en ± % entre 5 % de Upr et kT • Upr 3 6 entre 2 % et 5 % de Upr 6 12 Déphasage en minutes entre 5 % de Upr et kT • Upr 120 24 entre 2 % et 5 % de Upr 240 480 3P 6P Upr = tension primaire assignée kT = facteur de tension déphasage = voir explication ci-après AMTED300014FR_038_084.5 1 3 Protection suivant CEI 60 186 Les classes 3P et 6P existent mais en pratique seule la classe 3P est utilisée.75 .100 .15 .500 VA. # La classe de précision est garantie pour les valeurs : 5 de tensions comprises entre 5 % de la tension primaire et la valeur maximale de cette tension qui est le produit tension primaire par le facteur de tension assigné (kT x Upr) 5 pour une charge au secondaire comprise entre 25 % et 100 % de la puissance de précision avec un facteur de puissance de 0. elle est la puissance apparente que le transformateur de tension peut fournir au secondaire lorsqu’il est branché sous sa tension primaire assignée et raccordé à sa charge de nominale.200 .8 inductif.50 .150 .

K n U sr – U pr ) • 100 erreur de tension (%) = ( ------------------------------------------------------U pr Kn = rapport de transformation L’erreur de phase ou déphasage Elle est la différence de phase entre la tension primaire Upr et secondaire Usr. Elle est exprimée en minutes d’angle.= -----U sr N2 L’erreur sur le rapport de tension Elle est l’erreur que le transformateur introduit dans la mesure de la tension. La puissance thermique limite ou puissance d’échauffement C’est la puissance apparente que le transformateur peut fournir en régime continu à sa tension secondaire assignée sans dépasser les limites d’échauffement fixées par les normes. fm/63 .Définition d’appareillage 0 Transformateur de tension Le rapport de transformation (Kn) U pr N 1 pour un TT K n = --------. Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.

5 altitude en m 0 1000 2000 3000 4000 5000 AMTED300014FR_038_084.1 mn. Ces différents déclassements peuvent être cumulés si nécessaire. Exemple d’application : Un matériel de tension assigné 24 kV peut-il être installé à 2500 mètres ? La tenue à l'onde de choc demandée est de 125 kV. Nota : il n’y a pas de norme traitant spécifiquement du déclassement. le tableau V § 442 de la CEI 60 694 traite des échauffements et donne des valeurs limites de température à ne pas dépasser en fonction de l’organe. c’est-à-dire de les déclasser.85 5Ãla tenue à l'onde de choc doit être de 125/0. pour des altitudes supérieures à 1 000 mètres S sur le courant assigné.8 kV # Non. L'isolement s’effectue dans ce cas dans l’air. La tenue à fréquence industrielle 50 Hz est de 50 kV. il faut déclasser de 1. Au-delà de ces limites. lorsque la température ambiante dépasse 40 °C et pour un degré de protection au-delà de IP3X. (voir chapitre "Degrès de protection").7 0. # Les déclassements sont à prévoir : 5 sur le niveau d’isolement. fm/64 Gamme Schneider Electric . il est nécessaire de réduire certaines valeurs. Exception du marché mexicain : le déclassement commence depuis zéro mètre (cf. par contre. du matériau et du diélectrique. Il est applicable sur la tenue à la tension au choc de foudre et sur la tenue à tension à fréquence industrielle 50 Hz . Ce déclassement. nous devons avoir en possession les certificats d'essais prouvant que notre matériel répond à la demande. En règle générale. # Merlin Gerin utilise les coefficients de correction : 5 pour les disjoncteurs hors cellule. courbe pointillée ci-dessous).9 0. Cependant.85 = 147.8 0. se référer au tableau de choix de la cellule (le déclassement dépend de la conception de la cellule).Définition d’appareillage 0 Déclassements Introduction Les différentes normes ou recommandations imposent des limites de validité des caractéristiques des appareils. L’altitude n'a aucune incidence sur la tenue diélectrique des disjoncteurs dans le SF6 ou vide car ils sont sous enveloppe étanche. 1 mn.6 0. Coefficient de correction k 1 0. doit être pris en compte lorsque le disjoncteur est installé dans des cellules. Déclassement du niveau d’isolement en fonction de l’altitude Les normes prévoient un déclassement pour tout matériel installé à une altitude supérieure à 1 000 mètres.05 kV 5 la tenue à fréquence industrielle 50 Hz doit être de 50/0. utiliser la courbe ci-dessous 5 pour les disjoncteurs en cellule. # Pour 2500 m : 5 k est égal à 0.85 = 58.25 % U crête tous les 100 mètres au-delà de 1 000 mètres. le matériel qui doit être installé est : 5 tension assignée = 36 kV 5 tenue à l'onde de choc = 170 kV 5 tenue à 50 Hz = 70 kV Nota : si nous ne voulons pas fournir du matériel 36 kV. Les conditions normales d’utilisation sont décrites dans le chapitre "Disjoncteur moyenne tension".

fm/65 . Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084. # Cet échauffement dépend en fait de trois paramètres : 5 le courant assigné 5 la température ambiante 5 le type de cellule et son IP (indice de protection). La norme CEI 60 694 § 442 tableau 5 définit un échauffement maximal admissible pour chaque organe. matériau et diélectrique avec une température de référence ambiante de 40 °C. le déclassement est de 1 % de Ir par degré au-delà de 40 °C.Définition d’appareillage 0 Déclassements Déclassement du courant assigné en fonction de la température En règle générale. Le déclassement se fera suivant les tableaux de choix des cellules car les conducteurs extérieurs aux disjoncteurs servent de radiateur de dissipation des calories.

AMTED300014FR_038_084. fm/66 Gamme Schneider Electric .

mais le micromètre (µm)) are (a) : 1 a = 102 m2 hectare (ha) : 1 ha = 104 m2 (mesures agraires) grade (gr) : 1 gr = 2π rad/400 tour (tr) : 1 tr = 2π rad degré (°) : 1° = 2π rad/360 = 0. (L) L mètre (m) Remarques et autres unités centimètre (cm) : 1 cm = 10-2 m (le micron ne doit plus être utilisé. β . γ … L2 L3 sans mètre carré (m2) mètre cube (m3) radian (rad) angle solide temps Ω. fm/67 .848 137 10-6 rad minute (mn) heure (h) jour (d) tour par seconde (tr/s) : 1 tr/s = 2π rad/s accélération due à la pesanteur : g = 9.80665 m/s2 superficie aire volume angle plan A. β . f = 1/T l'emploi de l'angström (10-10 m) est interdit. L'utilisation du sous-multiple nanomètre (109 m) est recommandée λ = c/f = cT (c = célérité de la lumière) niveau de puissance Lp 1 sans décibel (dB) le symbole entre parenthèses peut aussi être utilisé 2 la température Celsius t est liée à la température thermodynamique T par la relation : t = T .Unités de mesure 0 0 Noms et symboles des unités de mesure SI 0 Unités de base Grandeur Unités de base longueur masse temps intensité de courant électrique température thermodynamique 2 quantité de matière intensité lumineuse Unités supplémentaires angle (angle plan) angle solide Symbole de la grandeur1 l.017 453 3 rad minute (') : 1' = 2π rad/21 600 = 2.273. (ω) t sans T stéradian (sr) seconde (s) vitesse accélération vitesse angulaire accélération angulaire Grandeur : masse masse masse linéique masse surfacique masse volumique volume massique concentration v a ω α m ρ1 ρA’ (ρs) ρ v ρB L T-1 L T-2 T-1 T -2 M L-1 M L-2 M L-3 M L3 M-1 M L-3 sans T T-1 sans L mètre par seconde (m/s) mètre par seconde carrée (m/s2) radian par seconde (rad/s) radian par seconde carré (rad/s2) kilogramme (kg) gramme (g) : 1 g = 10-3 kg tonne (t) : 1 t = 103 kg densité d Grandeur : phénomènes périodiques période T fréquence f déphasage ϕ longueur d'onde λ kilogramme par mètre (kg/m) kilogramme par mètre carré (kg/m2) kilogramme par mètre cube (kg/m3) mètre cube par kilogramme (m3/kg) kilogramme par mètre cube concentration en masse du constituant B (suivant NF X 02-208) (kg/m3) sans seconde (s) hertz (Hz) radian (rad) mètre (m) 1 Hz = 1s-1. (L) m t I T n I. γ … Ω.908 882 10-4 rad seconde (") : 1" = 2π rad/1 296 000 = 4. (Iv) α. (S) V α. (ω) Unité mètre kilogramme seconde ampère kelvin mole candela radian stéradian Symbole de l'unité m kg s A K mol cd rad sr Dimension L M T I θ N J sans sans Grandeurs et unités courantes Nom Symbole Dimension Unité SI : nom (symbole) Grandeur : espace et temps longueur l.15 K Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.

m) newton par mètre (N/m) joule (J) joule (J) Remarques et autres unités 1 N = 1 m.s) mètre carré par seconde (m2/s) kilogramme-mètre par seconde (kg.cm2/cm = 10-8 Ω.K)) joule (J) watt (W) watt (W) watt par mètre carré-kelvin (W/(m2.kg/s2 N.s (P = poise. Fm résistivité ρ conductivité γ permittivité ε puissance active P puissance apparente S puissance réactive Q Grandeurs : thermique température thermodynamique température Celsius énergie capacité thermique entropie capacité thermique massique conductivité thermique quantité de chaleur flux thermique puissance thermique coefficient de rayonnement thermique T t.K)) Grandeurs : électricité intensité de courant I charge électrique Q potentiel électrique V champ électrique E résistance électrique R conductance électrique G capacité électrique C inductance électrique L Grandeurs : électricité.N pour éviter toute confusion avec le millinewton 1 N/m = 1 J/m2 1 J : 1 N.Unités de mesure 0 Noms et symboles des unités de mesure SI Nom Grandeur : mécanique force poids moment d’une force tension superficielle travail énergie Symbole Dimension Unité SI : nom (symbole) newton newton-mètre (N.m 1 W = 1 J/s 1 var = 1 W Kelvin et non degré kelvin ou °kelvin t = T .m) siemens par mètre (S/m) farad par mètre (F/m) watt (W) voltampère (VA) var (var) kelvin (K) degré Celsius (°C) joule (J) joule par kelvin (J/K) joule par kelvin (J/K) watt par kilogramme-kelvin (J/(kg. M champ magnétique H force magnétomotrice F. θ E C S c λ Q Φ P hr I TI L2M T-3 I-1 L M T-3 I-1 L2 M T-3 I-2 L-2 M-1 T3 I2 L-2 M-1 T4 I2 L2 M T-2 I-2 M T -2 I-1 L2 M T-2 I-1 L-1 I L-1 I I L3 M T-3 I-2 L-3 M-1 T3 I2 L-3 M-1 T4 I2 L2 M T-3 L2 M T-3 L2 M T-3 θ θ L2 M T-2 L2 M T-2 θ-1 L2 M T-2 θ-1 L2 T-2 θ-1 L M T-3 θ-1 L2 M T-2 L2 M T-3 L2 M T-3 M T-3 θ-1 1 C = 1 A.s wattheure (Wh) : 1 Wh = 3. unité CGS) p = mv F G. τ p η. (P. unité CGS) 1 St = 10-4 m2/s (St = stokes. fm/68 Gamme Schneider Electric . σ W E L M T-2 L2 M T-2 M T-2 L2 M T-2 L2 M T-2 puissance contrainte pression viscosité dynamique viscosité cinématique quantité de mouvement P σ.15 K 1 W = 1 J/s AMTED300014FR_038_084. µ ν p L2 M T-3 L-1 M T-2 watt (W) pascal (Pa) L-1 M T-1 L2 T-1 L M T-1 pascal-seconde (Pa.s 1 V = 1 W/A 1 Ω = 1 V/A 1 S = 1 A/V = 1Ω-1 1 F = 1 C/V 1 H = 1 Wb/A 1 T = 1 Wb/m2 1 Wb = 1 V.m = 1 W. T γ.6 • 103 J (utilisé dans le domaine de la consommation d'énergie électrique) 1 W = 1 J/s 1 Pa = 1 N/m2 (pour la pression dans les fluides on utilise le bar (bar) : 1 bar = 105 Pa) 1 P = 10-1 Pa.273.s 1 µΩ. W) M.K)) watt par mètre-kelvin (W/(m. magnétisme induction magnétique B flux d'induction magnétique Φ aimantation Hi.m/s) ampère (A) coulomb (C) volt (V) volt par mètre (V/m) ohm (Ω) siemens (S) farad (F) henry (H) tesla (T) weber (Wb) ampère par mètre (A/m) ampère par mètre (A/m) ampère (A) ohm-mètre (Ω.m et non m.

" mile yd oz Ib Ib/ft Ib/in Ib/ft2 Ib/in2 Ib/ft3 Ib/in3 Ib.degree Fahrenheit) oersted British thermal unit per square foot.ft cu.s/ft2 Ib/ft.546 09 dm3 1 gaz (US) = 3. in2 °F °R Ibf.s. : pound force per square inch (4) T = temperature kelvin avec q°C = 5/9 (q°F .32) K (5) °R = 5/9 °K (6) Hors masse des métaux précieux (argent.s = 1.°C) 1 Oe = 79.055 056 • 103 J 1 Ibf.326 • 103 J/kg 1 Btu/ft3.914 4 m 1 oz = 28.413 0 cm3 fl oz (US) = 29.s 1 Ib/ft.882 43 kg/m2 1 Ib/in2 = 703.h.989 07 • 103 Pa 1 in H2O = 2.ft = 1. fm/69 .ft = 9.s 1 cu.in = 6.67) TK = 5/9 q °R 1 Ibf.451 6 • 10-4 m2 TK = 5/9 (q °F + 459. ft2 sq.hour.°F = 5.304 8 m 1 in = 25.h Btu/s Ibf ft.490 89 • 102 Pa 1 Ibf/ft2 = 47.018 46 kg/m3 1 Ib/in3 = 27.110 35 10-2 kg) Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.in.293 071 W 1 sq. par exemple) où l'once d'apothicaire est utilisée (1 oz ap = 3.i.894 76 • 103 Pa 1 Btu/h = 0.349 5 g (6) 1 Ib = 0.s cu. in3 fl oz (UK) fl oz (US) gal (UK) gal (US) Conversion 1 ft/s2 = 0.069 6 kg/m2 1 Ib/ft3 = 16.453 592 37 kg 1 Ib/ft = 1.°F Btu Ibf/ft Ibf.ft2 = 42.638 71 10-5 m3 fl oz (UK) = 28.488 16 kg/m 1 Ib/in = 17.°F = 4.in.678 26 W/(m2.ft.609 344 km 1 852 m 1 yd = 0. mille yard (2) once (ounce) pound (livre) pound per foot pound per inch pound per square foot pound per square inch pound per cubic foot pound per cubic inch pound square foot foot of water inch of water pound force per square foot pound force per square inch (3) british thermal unit per hour square foot square inch degree Fahrenheit (4) degree Rankine (5) pound force-second per square foot pound per foot-second cubic foot cubic inch fluid ounce (UK) fluid ounce (US) gallon (UK) gallon (US) (1) (2) Symbole ft/s2 Btu/Ib Btu/ft3.679 9 • 103 kg/m3 1 Ib.degree Fahrenheit british thermal unit per (pound.ft = 1 ft3 = 28. ’ in.contrainte puissance calorifique superficie température viscosité volume 12 in = 1 ft 1 yd = 36 in = 3 ft (3) Ou p.hour British thermal unit per second pound-force foot (pied) inch (pouce) (1) mile (UK) mille marin.°F = 67.degree Fahrenheit British thermal unit pound force-foot pound force-inch British thermal unit per square foot.in = 0.s/ft2 = 47.186 8 • 103 J(Kg.290 3 • 10-2 m2 1 sq.°C) 1 Btu = 1.°C 1 Btu/Ib.880 26 Pa 1 Ibf/in2 = 6.880 26 Pa.785 41 dm3 masse masse linéique masse surfacique masse volumique moment d'inertie pression pression .4 mm 1 mile = 1.Unités de mesure 0 Noms et symboles des unités de mesure SI Correspondance entre unités anglo-saxonnes et unités du système international (SI) Grandeur accélération capacité calorifique capacité thermique champ magnétique conductivité thermique énergie énergie (couple) flux thermique force longueur Unité foot per second squared british thermal unit per pound british thermal unit per cubit foot.h = 3.112 985 J 1 Btu/ft2.066 1 • 103 J/m3.140 g. or.in Btu/ft2.ft2 ft H2O in H2O Ibf/ft2 Ibf/in2 (psi) Btu/h sq.488 164 Pa.316 dm3 1 in3 = 1.577 47 A/m 1 Btu/ft2.858 kg/m 1 Ib/ft2 = 4.448 222 N 1 ft = 0.h.355 818 J 1 Ibf.154 6 W/m2 1 Btu/s = 1.573 5 cm3 1 gaz (UK) = 4.055 06 • 103 W 1 Ibf = 4.°F Btu/Ib°F Oe Btu/ft2.304 8 m/s2 1 Btu/Ib = 2.m2 1 ft H2O = 2.

fm/70 Gamme Schneider Electric .AMTED300014FR_038_084.

Normes 0 Les normes citées Ou commander les publications CEI ? Bureau Central de la Commission Electrotechnique Internationale 1. rue de Varembé Genève .5 kV 5 Combinés interrupteurs-fusibles et combinés disjoncteurs-fusibles à courant alternatif à haute tension 5 Contacteurs haute tension à courant alternatif 5 Spécifications communes aux normes de l›appareillage à haute tension 5 Règles de calcul dans les installations industrielles 5 Déclassements CEI 60 050 Le Service documentation (Usine A2) de Merlin Gerin vous fournira des informations sur les normes. CEI 60 056 CEI 60 185 CEI 60 186 CEI 60 129 CEI 60 265 CEI 60 298 CEI 60 420 CEI 60 470 CEI 60 694 CEI 60 909 ANSI C37 04 Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.Suisse. fm/71 . 5 Vocabulaire Electrotechnique International 5 Les disjoncteurs à courant alternatif à haute tension 5 Transformateurs de courant 5 Transformateurs de tension 5 Sectionneurs à courant alternatif et sectionneurs de terre 5 Interrupteurs à haute tension 5 Appareillage sous enveloppe métallique pour courant alternatif de tensions assignées supérieures à 1 kV et inférieures ou égales à 72.

12 .24 1.2 12 17.6 11.16 7. Les deux normes permettent facilement au SF6 de se reconstituer.7 Icc 2.24 . La pente E2/t2 est plus forte de 50% que la pente Uc/t3.2 .5 23 K 1.6 .Normes 0 Comparatif CEI . Valeurs normalisées pour Ur (kV) Matériel d'intérieur classe (kV) 4.2/50 µs 7. Tensions assignées Suivant CEI 5 Valeurs normalisées pour Ur (kV) : 3.65 1 1 1 Matériel d'extérieur Niveau d'isolement assigné Ucrête (%) 100 90 50 1. Par contre.5 25 38 Umax (kV) 4.7•Icc cas particulier environ 2 fois plus sévère 4 fois K.8 38 15.2 µs Suivant CEI Tension assignée (kV) t (µs) Tenue à l’onde de choc (kV) 60 75 95 125 170 fréquence industrielle (kV) 20 28 38 50 70 10 50 µs Onde normalisée 1.5 24 36 AMTED300014FR_038_084.5•Icc en 50 Hz 2.36 kV Suivant ANSI 5 La norme ANSI définit une classe et un facteur de tension "voltage range factor K" qui définit une plage de tension assignée à puissance constante.ANSI Synthése des principales différences Le comparatif qui suit est basé sur les différentes caracatéristiques des disjoncteurs.6•Icc en 60 Hz 2.25 15 38 Umin (kV) 3.S. Théme pouvoir de coupure asymétrique sur défauts aux bornes niveau d'isolement : onde de choc ANSI CEI valeur de crête du courant de courte durée admissible Tension Transitoire de Rétablissement (1) endurance électrique endurance mécanique surtensions moteurs (1) 50 % 30 % avec déclassement sans déclassement de courant impose des ondes coupées pour le matériel d'extérieur 115 % Uw/3 s 129 % Uw/2 s 2.25 1.17.85 6.5 .76 8.2 13.3 1.7.Icc 3 fois Icc 2 000 1 500 à 10 000 suivant Ua et Icc pas de texte circuit d'essais type tension crête ANSI est supérieure de 10% à la tension définie par la CEI. la partie la plus importante de la courbe est la partie initiale ou le SF6 se reconstitue. fm/72 Gamme Schneider Electric .

2 13.5 25.5 .5 .40 kA S matériel d'extérieur : Classe (MVA) 250 350 500 750 1000 1500 2750 Pouvoir de coupure (kA) I à Umax 29 41 18 28 37 21 40 KI à U² 36 49 23 36 46 35 40 Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.5 .25 .50 .16 .1250 .25 .3000 A Courant de courte durée admissible Suivant CEI 5 Valeurs de pouvoir de coupure assigné en court-circuit : 6.15 BIL pour une durée tc = 3 µs Courant assigné en continu Suivant CEI 5 Valeurs des courants assignés : 400 .10 .31.3150 A Suivant ANSI 5 Valeurs des courants assignés : 1200 . fm/73 .1600 .Normes 0 Comparatif CEI .3 .5 .8 .2000 .20 .63 kA Suivant ANSI 5 Valeurs de pouvoir de coupure assigné en court-circuit : S matériel d'intérieur : 12.16 7.29 BIL pour une durée tc = 2 µs 1.31. # La tenue à l’onde de choc est égale à : 1.ANSI Ucrête (%) 100 90 70 50 10 tc Suivant ANSI Tension assignée (kV) t (µs) Tenue à l'onde de choc (kV) 60 95 95 150 110 125 150 150 200 fréquence industrielle (kV) 19 36 36 80 50 60 80 Onde coupée suivant ANSI pour le matériel d'extérieur Matériel d'intérieur 4.8 38 Matériel d'extérieur 15.40 .630 .8 38 Nota # BIL : Basic Insulation Level Le matériel d’extérieur est essayé avec des ondes coupées.12.20 .2500 .

5•Icc en 50 Hz S 2.125 .6•Icc en 60 Hz S 2.6•K•Icc en valeur efficace. (K : facteur de tension) Durée de court-circuit assignée Suivant CEI 5 La durée de court-circuit assignée est égale à 1 ou 3 secondes. fm/74 Gamme Schneider Electric . le déclencheur doit permettre la fermeture de l'appareil) Suivant ANSI 5 Valeurs de tension d'alimentation des circuits auxiliaires : S en courant continu (cc) : 24 .220 .240 volts.240 volts AMTED300014FR_038_084. Tension assignée d'alimentation des dispositifs de fermeture. 5 Les tensions de fonctionnement doivent se trouver dans les plages suivantes : S moteur et déclencheurs de fermeture : -15 % à +10 % de Ur en cc et ca S déclencheurs d'ouverture : -15 % à +10 % de Ur en ca . S en courant alternatif (ca) : 120 . Suivant ANSI 5 La valeur crête du courant de courte durée admissible et égale à : S 2.220 ou 250 volts S en courant alternatif (ca) : 120 .250 volts. Suivant ANSI 5 La durée de court-circuit assignée est égale à 3 secondes.60 .7•Icc cas particulier.Normes 0 Comparatif CEI .ANSI Valeur crête du courant admissible et pouvoir de fermeture Suivant CEI 5 La valeur crête du courant de courte durée admissible est égale à : S 2.48 .110 ou 125 .230 .7•K•Icc en valeur crête S 1.48 . d'ouverture et de circuits auxiliaires Suivant CEI 5 Valeurs de tension d’alimentation des circuits auxiliaires : S en courant continu (cc) : 24 . -30 % à +10 % de Ur en cc S déclencheurs d'ouverture à minimum de tension le déclencheur donne l'ordre d'ouverture et interdit la fermeture le déclencheur doit être sans action U 0% 35 % 70 % 100 % (à 85%.

Dans 95 % des applications.08 Isym (A = 30%) 2 Suivant CEI 5 Les essais de coupure en court-circuit doivent répondre aux 5 séquences d'essais suivantes : Séquence n° % Isym % composante apériodique 1 2 3 4 5* 10 20 60 100 100 ≤ 20 ≤ 20 ≤ 20 ≤ 20 30 * pour des disjoncteurs ouvrant en moins de 80 ms Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084.22 Isym (A = 50%) 2 ( 1 + 2A ) = 1. le concepteur doit vérifier le pouvoir de coupure du disjoncteur. Suivant ANSI 5 Fréquence assignée : 60 Hz.Normes 0 Comparatif CEI . Quand 30 % est trop faible.ANSI 5 Les tensions de fonctionnement doivent se trouver dans les plages suivantes : Tension Moteur et déclencheurs de fermeture 48 Vcc 125 Vcc 250 Vcc 120 Vca 240 Vca Déclencheurs d'ouverture 24 Vcc 48 Vcc 125 Vcc 250 Vcc 120 Vca 240 Vca Plage de tension (V) 36 à 56 90 à 140 180 à 280 104 à 127 208 à 254 14 à 28 28 à 56 70 à 140 140 à 220 104 à 127 208 à 254 Fréquence assignée Suivant CEI 5 Fréquence assignée : 50 Hz. La différence n’est pas importante car sans tenir compte du facteur d’asymétrie "S". Pouvoir de coupure en court-circuit à la séquence de manœuvre assignée 5 L'ANSI spécifie 50% d'asymétrie et la CEI 30 %. elle est égale à 10 %. ANSI : Iasym = Isym CEI : Iasym = Isym ( 1 + 2A ) = 1. fm/75 . il s’agit de cas spécifiques (proximité de générateurs) pour lequel l’asymétrie peut être supérieure à 50 %. 30 % suffisent. 5 Pour les deux systèmes de normes.

5 1.100 100 < 20 KI à V/K < 20 SI à V 50 . 40 = 44 kA 44 44 .100 endurance électrique cycle de refermeture à ASI et AKSI C .1 1 0 0 ratio S Asymmetrical interrupting capability = S x symetrical interrupting capability.O à KI durée assignée de Icc = KI durant 3 s essais en monophasé à KI et à KSI (0.1 .ANSI Suivant ANSI 5 Le disjoncteur doit savoir couper : S le courant de court-circuit (rated short circuit current) à la tension maximale de service (rated maxi voltage) S K fois le courant de court-circuit (maxi symetrical interrupting capability avec K : voltage range factor) à la tension de service (tension maxi/K) S entre les deux courants obtenus par la relation : maxi symetrical current rated maxi voltage ------------------------------------------------------------------.100 30 < 20 60 50 .6 1. soit 44 kA de courant total.2 s .= 1 .3 1.58 V) Les essais de coupure en court-circuit doivent répondre aux 14 séquences d'essais ci-dessus.= -------------------------------------------------.033 3 0.5 1 0.2 1.= K rated short-circuit current rated voltage On a donc une puissance de coupure constante (en MVA) sur une plage de tension donnée.Normes 0 Comparatif CEI .7 1.006 0.017 2 0.050 4 0.= --------. 1.22 1 + 2 ( 50 % ) La séquence 6 sera donc testé à 36 kA + 50% d’asymétrie.100 KSI à V/K 50 . avec : I : pouvoir de coupure symétrique à la tension maximale R : coefficient pour cycle de réenclenchement (Reclosing factor) K S : : voltage range factor : K = ------------ V max V min facteur d’asymétrie : -----------. 1 2 3 4 5 6 7 8 9/10 11 12 13/14 courant coupé % composante apériodique 10 50 . Both at specified operating voltage Symetrical interrupting capability at specified operating voltage = 1.= 36 kA 5 Isym = ---------------------------------2 1 . De plus.067 cycles seconds 5 Valeur de pouvoir de coupure assigné en court-circuit (kA) Séquence n° Exemple : 5 Icc = 40 kA 5 % d’asymétrie = 50% 5 Iasym = 1. fm/76 Gamme Schneider Electric .4 1.8 1.1 pour les disjoncteurs Merlin Gerin I a sym I sym V : tension maximale assignée AMTED300014FR_038_084.0 0.1 pour les disjoncteurs Merlin Gerin. le courant asymétrique sera fonction du tableau suivant en prenant S = 1.

3 9.5 11.6 11.2 400 400 630 630 630 1600 1600 1600 2500 2500 3150 12 400 400 630 630 630 1600 1600 1600 1600 2500 2500 2500 3150 3150 17.76 Pouvoir de coupure assigné en court-circuit à Umax Icc (kA) 18 29 41 7 17 33 9.8 38 3000 Schneider Electric AMTED300014FR_038_084.5 6.5 16 25 40 50 8 12.5 16 25 40 8 12.4 11 22 36 Tension minimale assignée (kV) 3.6 6.3 4.5 600 3000 4000 25.5 16 25 40 8 12.6 4 11.25 600 15 2000 2000 2000 3000 15.5 3.85 4 2.6 Pouvoir de coupure assigné en court-circuit Icc (kA) 10 16 25 40 8 12.8 18 19 28 37 8.6 6.Normes 0 Comparatif CEI .ANSI Coordinations des valeurs assignées Suivant CEI Tension assignée Ur (kV) 3.9 18 35 56 5.5 400 630 630 630 1600 2500 3150 24 400 630 630 630 1600 1600 2500 2500 3150 36 630 630 630 1600 1600 1600 2500 2500 3150 Suivant ANSI Tension maximale assignée Umax (kV) 4. fm/77 .5 5.8 12 12 12 12 12 23 24 Pouvoir de coupure assigné en court-circuit à Umin Icc (kA) 24 36 49 25 30 41 21 37 23 43 36 48 24 23 45 73 12 24 36 57 Courant assigné en service continu Ir (A) 1200 1200 1200 1200 1200 1200 1200 1200 1200 1200 1200 1200 1200 1200 2000 600 1200 1200 1200 Gamme 2000 3000 2000 2000 8.5 16 25 40 8 12.5 16 25 40 Courant assigné en service continu Ir (A) 400 630 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1250 1600 1600 2500 2500 3150 7.

ANSI Déclassements Suivant CEI 5 Se référer au chapitre "définition d'appareillages/Déclassements" Suivant ANSI 5 La norme ANSI C37 04 prévoit pour des températures supérieures à 1 000 mètres : S un facteur de correction pour la tension applicable sur le niveau d'isolement assigné et sur la tension maximale assignée. Suivant ANSI 5 L'ANSI impose une épaisseur de 3 mm pour les tôles. fm/78 Gamme Schneider Electric .S. Suivant ANSI 5 L'endurance mécanique est comprise entre 1 500 et 10 000 cycles de manœuvres suivant la tension et le pouvoir de coupure. dans le cas de demande client. Icc S K : : : pouvoir de coupure symétrique à la tension maximale facteur d'asymétrie voltage range factor Endurance mécanique Suivant CEI 5 L'endurance mécanique est de 2 000 cycles de manœuvres.95 0. fournir celles de l'appareil considéré.96 Nota : pour les disjoncteurs du type à "système scellé".Normes 0 Comparatif CEI .Icc. Suivant ANSI 5 L'endurance électrique est égale à 4 fois K. Les normes CEI et ANSI imposent des valeurs beaucoup trop faibles car elles tiennent compte des disjoncteurs à coupure dans l'huile. etc) pour répondre à une performance de rigidité.00 0. AMTED300014FR_038_084. Suivant CEI 5 L'endurance électrique est égale à 3 fois Icc. toutefois.8 continous current 1. Ces valeurs ne sont pas importantes et il faut. S un facteur de correction pour le courant assigné en service continu. il n’est pas nécessaire d’appliquer le ACF voltage sur la tension maximum assignée Endurance électrique Les disjoncteurs Merlin Gerin assurent au minimum 15 fois Icc.00 0.99 0. Le tableau des facteurs de correction en fonction de l'altitude (Altitude Corrections Factors : ACF). Altitude (ft) 3 300 5 000 10 000 (m) 1 000 1 500 3 000 ACF for : voltage 1. Construction Suivant CEI 5 La CEI n'impose pas de contraintes particulières. le fabricant a la responsabilité de déterminer ce qu'il faut comme matériau (épaisseur.

ANSI Les matériels sont conçus pour un fonctionnement normal aux conditions suivantes Conditions normales de fonctionnement Température Normes Suivant CEI 0°C ambiante instantanée minimale maximale valeur maxi moyenne journalière minimale maximale Installation intérieure extérieure .Normes 0 Comparatif CEI . un déclassement est à prévoir (voir chapitre déclassement). Humidité Suivant CEI Valeur moyenne de l'humidité relative pour une période 24 heures 1 mois Matériel intérieur 95 % 90 % Suivant ANSI 5 Pas de contraintes spécifiques. sinon déclassement. Suivant ANSI 5 L'altitude ne doit pas dépasser 3 300 feet (1 000 mètres). Altitude Suivant CEI 5 L'altitude ne doit pas dépasser 1 000 mètres.5 °C + 40 °C 35 °C .25 °C + 40 °C 35 °C Suivant ANSI Nota : Pour tout matériel fonctionnant dans d’autres conditions que celles décrites ci-dessus. Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084. fm/79 .30 °C + 40 °C . sinon déclassement.

fm/80 Gamme Schneider Electric .AMTED300014FR_038_084.

Références Référence à la documentation Schneider Electric 0 # MT partenaire (Pierre GIVORD) # Guide des protections des réseaux industriels (Christophe PREVE) # Protection des réseaux électriques (édition HERMES fax 01 53 10 15 21) (Christophe PREVE) # Conception moyenne tension (André DELACHANAL) # Cahiers techniques 5 n°158 calcul des courants de court-circuit 5 n°166 enveloppes et degrés de protection (Jean PASTEAU) Schneider Electric Gamme AMTED300014FR_038_084. fm/81 .

fm/82 Gamme Schneider Electric .AMTED300014FR_038_084.

hour 69 British thermal unit per square foot.Index 0 Index alphabétique Dénominations pages 67-69 67 68 67 53-79 67 67 67 16 A Accélération Accélération angulaire Aimantation Aire Altitude Angle Angle plan Angle solide Arcs en défaut Crête Cubic foot Cubic inch 50 69 69 64-65-78 41-43 69 69 67 63-67 59-60 60 50 45-48 9 9 29 38-39 39 81 22-23 21 21 27 27 53-78 53-78 53-78 68-69 69 39-63 39 68 9 40 9 63 63 39 17 49-61 58 57 52 52 47 69 69 68 69 69 69 69 68-69 38-39 9-29-37-47-54-67 75 69 69 14-15 51 67 38-53-79 16 69 69 AMTED300014FR_038_084.degree fahrenheit 69 British thermal unit per hour 69 British thermal unit per pound 69 British thermal unit per second 69 British thermal unit per square foot. fm/83 D Déclassements Degré de protection Degree Fahrenheit Degree Rankine Densité Déphasage Différentielle(s) Différentielle transformateur Discordance Disjoncteur Disjoncteur débrochable Disjoncteur fixe Disposition Distances Distances minimales Documentation (référence) B Batterie 51-52 Blindé 10 Bloc 10 British thermal unit 69 British thermal unit per (pound. 69 E Echauffement Effets mécaniques Effets thermiques Efforts Efforts entre conducteurs Endurance Endurance électrique Endurance mécanique Energie Energie (couple) Entre phase Entre phase et terre Entropie Enveloppe métallique Environnements Equipements Erreur de phase Erreur sur le rapport Essais de choc Exemple de calcul en triphasé C Câbles 15-51 Calcul d'un effort 27 Calcul des intensités 15 Calcul des jeux de barres 21 Calcul en triphasé 17 Capacité 68 Capacité calorifique 69 Capacité thermique 69 Cellules 10 Celsius 68 Champ 68 Champ magnétique 69 Charge 68 Chocs de foudre 39 Classe de précision 57-62 Code IK 43 Code IP 41 Coefficient de rayonnement 68 Coefficient de surintensité 56 Comparatif 72 Compartimenté 10 Compensateurs synchrones 16 Composante apériodique 48 Composante périodique 48 Concentration 67 Condensateurs 51-52 Condensation 38 Conditions 52 Conductance 68 Conductivité 68 Conductivité thermique 69 Construction 78 Contacteur débrochable 9 Contacteur fixe 9 Contrainte 68 Contrainte admissible 28 Contrainte résultante 28 Coordination 53-77 Courant 8-67-68 Courant assigné 8-21-24-46-73 Courant de court-circuit 9-19 Courant de court-circuit de courte durée 26 Courant de courte durée admissible 46-73 Courant de court-circuit thermique 56 Courant de service 55 Courant primaire 55 Court-circuit assigné 46-74 Schneider Electric F Facteur Facteur limite de précision Facteur de sécurité Faibles courants inductifs Fermeture Fermeture-ouverture Fluid ounce (UK) Fluid ounce (US) Flux Flux thermique Foot (pied) Foot of water Foot per second squared Force Forme de pièces Fréquence Fréquence assignée G Gallon (UK) Gallon (US) Générateurs synchrones Gradins Grandeurs H Humidité I Impédance équivalente Inch (pouce) Inch of water Gamme . fahr.degree fahrenheit) 69 British thermal unit per cubic foot.hour deg.

fm/84 U Unités Unités de mesure 67 67 9-46-74 9 77 29-37 68-69 67 67 67-69 67 69 V Valeur crête Valeur efficace Valeurs assignées Vibration Viscosité Vitesse Vitesse angulaire Volume Volume massique Y Yard Gamme Schneider Electric .Index 0 Index alphabétique Dénominations Inductance Induction Intensité de service Interrupteur Interrupteur sectionneur pages 68 68 8 9 9 15-21-28 15-51 67-69 67 67 67-69 29-37-67-69 67-69 67-69 68 67 17 67 69 69 29-37 28-29-37 29-69 68 28 14-16 16 68 6 46-72 40 67 71 69 69 67 68 67 68 38-40 68 69 69 69 69 69 69 69 69 69 69 69 69 69 69 69 48-50-51-75 74 57 38-68-69 69 14-68 68 68 Puissance calorifique Puissance de court-circuit Puissance de précision Puissance réactive Puissance thermique 69 11-21 57-62 68 63 68 63 48 14 15 68 68 29-37 49 38 19 21 9 9 47-75 38 69 69 67-69 27-29 6 67 72 Q Quantité J Jeu de barres R Rapport de transformation Refermeture automatique Régimes Réseau Résistance Résistivité Résonance Rétablissement Rigidité diélectrique L Lignes Longueur Longueur d'onde Lumineuse M Masse Masse linéique Masse surfacique Masse volumique Massique Matière Méthode des impédances Mètre Mile (UK) Mille marin. Mille Module d'élasticité Module d'inertie Moment d'inertie Moment d'une force Moment fléchissant Moteur asynchrone Moteurs Mouvement S Schéma équivalent Section d'une barre Sectionneur Sectionneur de terre Séquence de manœuvre Seuil d'ionisation Square foot Square inch Superficie Supports Surtensions Symboles Synthèse T Température 38-52-69-79 Température thermodynamique 67-68 Temps 67 Tension 6-49-62-68 Tension assignée 6-7-21-45-47-54-72-74 Tension de service 6-21 Tension primaire 61 Tenue diélectrique 38-39 Tenue diélectrique onde de choc 7 Tenue électrodynamique 27 Tenue mécanique des barres 28 Tenue thermique 24 Thermique 56-68 Thermodynamique 67-68 Transformateur de courant 54-55 Transformateur de tension61 61 Transformateur(s) 13-14-15 Transitoire 49 Travail 68 Traversées 27-29-37 N Niveau d'isolement Niveau d'isolement assigné Niveau de pollution Niveau de puissance Normes O Oersted Once (ounce) P Période Permittivité Phénomènes périodiques Poids Pollution Potentiel Pound (livre) Pound force per square foot Pound force per square inch Pound force-foot Pound force-inch Pound force-second per square foot Pound per cubic foot Pound per cubic inch Pound per foot Pound per foot-second Pound per inch Pound per square foot Pound per square inch Pound square foot Pound-force Pouvoir de coupure Pouvoir de fermeture Précision Pression Pression-contrainte Puissance Puissance active Puissance apparente AMTED300014FR_038_084.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful