P. 1
La biographie de l'imam Ibn Hajar al 'Asqalânî

La biographie de l'imam Ibn Hajar al 'Asqalânî

|Views: 457|Likes:
Published by sahih69sahih
La biographie de l'imam Ibn Hajar al 'Asqalânî
La biographie de l'imam Ibn Hajar al 'Asqalânî

More info:

Published by: sahih69sahih on Apr 07, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/20/2013

pdf

text

original

Al Hâfidh Ibn Hajar Al ‘Asqalânî

Il est l’imam , l’éminent savant du hadith Ahmad Ibn ‘Alî Ibn Muhammad , de ‘Asqalân , d’Egypte , du Caire , adepte du rite shaféite , Abû Al Fadl , connu sous le surnom de Ibn Hajar qui était le surnom de l’un de ses aieuls .

Sa description :
Il avait un visage rayonnant , sa barbe était blanche , son corps svelte , sa langue éloquente , sa voix mélodieuse , son intélligence étonnante , et sa virtuosité immense .

Ses origines :
Sa famille est originaire de ‘Asqalân qui est une ville de Palestine en bordure de Méditerranée . Son père comptait parmi les grands connaisseurs du Fiqh , de la langue Arabe , de la récitation du Coran et de la littérature , c’était un homme sensé , noble et pieux , qui occupa des fonctions de juge , composa des ouvrages , et auquel on permit de donner des avis religieux et d’enseigner . Ibn Hajar est né au Caire le 12 du mois de Sha’bân de l’an 773 de l’hégire . Il y vécut après la mort de sa mère , et c’est son père qui se chargea de son éducation de la meilleure manière . Puis son père mourrut à son tour en l’an 777 H , et il se retrouva donc orphelin , confié à l’un de ses proches , Zakî Ad Dîn Al Kharûbî , qui était commerçant en Egypte .

Son apprentissage et ses enseignants :
Il intégra une école coranique à l’âge de cinq ans , et on s’aperçut très vite qu’il disposait d’une grande intelligence et d’une capacité de mémorisation étonnante , si bien qu’on rapporte qu’il mémorisa sourate Maryam en une journée , et qu’il pouvait mémoriser des pages entières en ne les lisant qu’une

seule fois . Il termina la mémorisation du Coran à l’âge de neuf ans , et il mémorisa également de nombreux concis dans sa jeunesse . Il fréquenta de nombreux enseignants , desquels il acquit d’innombrables profits , que ce soit dans leur science , leurs écrits ou leur comportement . Il acquit avec As Sarâj Al Bulqînî une grande mémorisation et une connaissance approfondie des ouvrages et de la science , avec As Sarâj ibn Al Mulaqqin la multitude des écrits , avec Al ‘Izz ibn Jamâ’ah la diversification dans les sciences, avec At Tanûkhî la science des lectures du Coran , avec Al Hâfidh Al ‘Irâqî la science du hadith , avec Al Fayrûzâbâdî la science de la langue Arabe , et bien d’autres encore . En somme , il apprit et tira profit des imams de son époque en Egypte , et il voyagea en direction d’autres savants pour profiter de leur science . C’est pourquoi il voyagea vers de nombreux pays , uniquement pour la recherche de la science , et parmi les lieux ou il s’est rendu , on peut mentionner : - Les deux mosquées sacrées , ainsi il s’établit un temps à la Mecque , dirigea la prière de At Tarâwih à la mosquée sacrée en l’an 785 H , alors qu’il n’avait que douze ans , et il y entendit la lecture de Sahîh Al Bukhârî de l’éminent savant du hadith ‘Afîf Ad Dîn An Naysâbûrî . Il revint plusieurs fois à la Mecque pour accomplir le pèlerinage et la ‘Umrah . - Damas ou il trouva certains étudiants de l’Historien du Shâm , ibn ‘Asâkir , et ou il étudia auprès de ibn Al Mulaqqin et Al Bulqînî . - Bayt Al Maqdis et de nombreuses villes de Palestine , comme Naplouse , Al Khalîl , Ramallah , Ghaza , ou il rejoint les savants qui s’y trouvaient , afin de profiter de leur science . - Sanaa et d’autres villes du Yémen ou il étudia auprès des savants qui s’y trouvaient . Tous ces voyages n’avaient pour but que de rechercher la science et d’étudier auprès des plus grands savants .

Ses fonctions : Le gouverneur Al Mu’ayyid lui proposa d’occuper le poste de suppléant au Grand juge Jalâl Ad Dîn Al Bulqînî , puis la fonction de Grand juge d’Egypte en l’an 827 H . Il accepta puis le regretta , pour abandonner la fonction un an plus tard . Mais on insista auprès de lui , et il considéra que cela lui incombait , ainsi il accepta la fonction , et les gens en furent heureux . Puis on ajouta encore à cela la fonction de Grand juge du Shâm , jusqu’en l’an 833. Il n’a cessé d’occuper ces fonctions puis de les abandonner , en raison de la multitude des troubles , attachements aveugles et passions auxquels il devait faire face . Il exerça donc ces fonctions pendant vingt et un an après être parvenu à la direction de la justice , et il statua pour la dernière fois le 8 du mois de Rabî’ At Thânî , en l’an 852 . Ses étudiants : As Sakhâwî a dit : Ses étudiants étaient si nombreux que les savants de chaque rite comptaient parmi ses étudiants , et les gens de tout rang social n’ont cessé d’étudier auprès de lui … Parmi ses étudiants , on peut mentionner As Sakhâwî , Al Qâdî Zakariyyâ Al Ansârî , Al Bûsayrî , Al Burhân Al Baqâ’î , et bien d’autres .

Les éloges des savants à son égard : As Sakhâwî a dit : Son enseignant , Al ‘Irâqî , a attesté qu’il était le plus savant de ses compagnons dans le hadith . Et aussi bien At Taqî al Fâsî que Al Burhân Al Halabî ont dit : Nous ne lui connaissons aucun semblable . Ibn Iyâs Al Hanafî a dit : Personne de semblable ne viendra après lui , et il était exceptionnel à son époque , en toute science .

As Shawkânî a dit : Il est l’éminent et le célèbre savant du hadith (al Hâfidh) , l’imam unique dans la connaissance du hadith et de ses défauts des époques récentes , au point qu’il existe une unanimité sur le fait de lui attribuer le titre de Hâfidh.

Il a précédé qu’il lisait rapidement , et on a rapporté qu’il a lu Sahîh al Bukhârî en dix assises , entre les prières du Dhuhr et ‘Asr. Il lut également Sahîh Muslim en deux jours et demi , et il lut Al Mu’jam As Saghîr de At Tabarânî en une seule assise , entre les prières du Dhuhr et ‘Asr .

Ses écrits : Allah a accordé aux écrits de Ibn Hajar des spécificités qu’on trouve rarement chez d’autres que lui , car ils comportent une étendue et une précision qu’on ne trouve pas ailleurs , ainsi ils ont été pleinement acceptés et propagés , de son vivant et jusqu’à nos jours . Ainsi , tout chercheur ou auteur s’appuie sur ses ouvrages , dont les plus connus sont : - Fath Al Barî , le commentaire de Sahîh al Boukhârî , que les grands savants considèrent être le meilleur commentaire qui en ait été fait , et l’un d’eux a même dit : Le commentaire de sahîh al Bukhârî est une dette qui pèse sur la communauté de Muhammad , et que seul Al Hâfidh Ibn Hajar a acquitté à travers Fath Al Bârî - Tahdhîb At Tahdhîb , en lequel il a réuni les biographies des transmetteurs des hadiths , en exposant leur rang et degré. - Al Isâbah fî Tamyîz As Sahâbah consacrés aux biographies des compagnons du Prophète , et qui se distingue par l’exposé de ce qu’ils ont rapporté , ainsi que ceux qui ont étudié auprès d’eux . - Bulûgh Al Marâm Min Adillah Al Ahkâm

- Ainsi , il a compose plus de cent cinquante ouvrages , dont la majorité consistait en une vérification de ce qui est rapporté de la Sunna , tant du point de vue du Texte que de la transmission . Son décès : Ibn Hajar décéda le 28 du mois de Dhû l Hijjah de l’an 852 de l’hégire , et il fut enterré à Al Qurâfah au Caire , qu’Allah le couvre de Sa miséricorde. (source : Extrait du livre Boulough Al Marâm avec commentaire de shaykh Al Bassâm vol 1/3 )

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->