_________________________________________________________

Analyse du compte de Résultat Thierry LECHIEN 10/2004 1 / 1
L´ANALYSE DU COMPTE DE RESULTAT


I INTRODUCTION

Le chef d´entreprise a besoin pour prendre des décisions importantes d´être renseigné sur
sa gestion et il s´appuie alors sur l´analyse des documents de synthèse établis par
l´entreprise en fin d´exercice.
On va alors calculer des valeurs caractéristiques qui pourront êtres comparées aux
valeurs des années précédentes, soit à celles des entreprises concurrentes dans le même
secteur.

Le Résultat Net de l´exercice s´obtenant par la différence entres tous les produits et les
charges ne nous fournis pas de ratios assez précis pour établir nos comparaisons.
Nous allons alors devoir analyser comparativement les résultats de calculs
intermédiaires, LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION, qui sont obtenus par la
différence entre certains produits et certaines charges seulement.


II LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION

MARGE COMMERCIALE

Elle ne se calcule que pour les entreprises commerciales (celles vendant des
marchandises) et évalue donc la marge dégagée par l´entreprise sur cette activité
commerciale.

MARGE COMMERCIALE
CHARGES PRODUITS
Coût d'Achat des marchandises
vendues (607, ~603)
Ventes de marchandises
(707)


PRODUCTION DE L'EXERCICE

Uniquement pour les Entreprises Industrielles , artisanales ou prestations de services,
elle représente la Valeur de tout ce que l´Entreprise à produit pour un exercice donné.

PRODUCTION DE L'EXERCICE
CHARGES PRODUITS
Production Vendue CAHT (prod.fabriqués par Entp, prestations services)(701 à 708)
Variation de Stock de Produits
Production Immobilisée

RQ : La production vendue est évaluée au prix de vente tandis que la production stockée
et immobilisée sont valorisées au coût de production

VALEUR AJOUTEE :

C´est la richesse créée par l´Entreprise à travers son activité au cours de l´exercice, ou
autrement exprimé c´est l´apport de valeur ajouté par l´entreprise aux produits qu´elle
vend.
Elle s´obtient en retranchant de la MARGE COMMERCIALE et de la PRODUCTION DE
L´EXERCICE le montant des consommations en provenance de tiers (achats
approvisionnements, matières premières, services ...) hormis les achats de marchandises
qui sont déjà comptabilisés pour la Marge Commerciale.
_________________________________________________________
Analyse du compte de Résultat Thierry LECHIEN 10/2004 2 / 2

VALEUR AJOUTEE
CHARGES PRODUITS
Consommations de l'exercice en
provenance de tiers (60,61,62,~603)
Marge Commerciale.
Production de l'Exercice.

RQ : La somme des VA des Entreprises Nationales = PIB .

Le taux de variation de la VA entre 2 périodes permet d´évaluer la croissance de
l´Entreprise.


EXCEDENT BRUT D'EXPLOITATION:

La Valeur Ajoutée présentant la richesse de l´Entreprise doit alors montrer la répartition
de celle-ci pour l´Entreprise entre notamment l´Etat, le Personnel, et l´entreprise elle
même.

E.B.E
CHARGES PRODUITS
Impôts et Taxes (63)
Charges du Personnel (64)
Valeur ajoutée
Subventions d'Exploitations (74)

RQ :
• Charges du personnel (directement sous forme de salaires et indirectement
grâce aux charges sociales qui lui seront redistribuées sous la forme de
prestations sociales)
• l'Etat (sous forme d'impôts et taxes) ; inversement, l'Etat peut transférer des
ressources à une entreprise sous forme de subvention.
• elle-même (cette somme lui servira à rémunérer les apporteurs de capitaux :
intérêts sur emprunt, dividendes...).

La part revenant à l'entreprise s'appelle l'Excédent Brut d'Exploitation.
BRUT ~~~ c'est avant les dotations aux amortissements et provisions
EXPLOITATION ~~~ on n'a tenu compte pour l'instant que de charges et de produits
d'exploitation réellement encaissés ou décaissés.

L'intérêt de l'EBE est de ne pas être influencé par les options de financement de
l'entreprise (par capitaux ou emprunts puisque l'EBE est calculé avant déduction des
charges financières) ni par les éléments exceptionnels, ni par ses options fiscales (on ne
tient pas compte de l'impôt, ni des charges et produits calculés comme les
amortissements et les provisions).
L'EBE est le meilleur indicateur de la performance de l'exploitation de
l'entreprise. Il représente le financement généré par l'exploitation seule.

RESULTAT D'EXPLOITATION:

Représente le résultat tiré de l´exploitation normale de l´Entreprise. Il est moins
significatif que l'EBE car il tient compte de charges non décaissées et de produits non
encaissés.

RESULTAT D'EXPLOITATION
CHARGES PRODUITS
Dotations aux AMTS & provisions
d'exploitation (681).
Autres charges de gestion courante (65)
Excédent Brut d'Exploitation
Reprise sur AMTS & provisions d'exploitations
(781)
Transfert de charges d'exploitation (791)
Autres produits de gestion courante (75)

_________________________________________________________
Analyse du compte de Résultat Thierry LECHIEN 10/2004 3 / 3
RESULTAT COURANT AVANT IMPOTS:

C´est un résultat global qui ne tient pas compte des opérations exceptionnelles .
Il mesure l'activité de l'entreprise après intégration des éléments d'exploitation et
financiers.
il résulte des opérations ordinaires d'exploitation et de financement.
Contrairement au résultat d'exploitation, il tient compte de l'incidence du mode de
financement de l'entreprise (intérêts des emprunts).
Le résultat est obtenu avant déduction de l'impôt sur les bénéfices.

R.C.A.I
CHARGES PRODUITS
Charges Financières (66).
Dotations aux AMTS & provisions
financières (686)
Résultat d'Exploitation
Produits financiers (76)
Reprise sur provisions financières (786)
Transfert de charges Financières (796)

Il permet donc d'analyser le résultat de l'entreprise sans que le jugement soit altéré en
raison d'éléments à caractère exceptionnel ou fiscal.

RESULTAT EXCEPTIONNEL:

Il ne tient compte que des charges et produits exceptionnels, il ne présente donc que peu
d´intérêts pour des prévisions sur des exercices ultérieurs.

RESULTAT EXCEPTIONNEL
CHARGES PRODUITS
Charges Exceptionnelles (67).
Dotations aux AMTS & provisions
exceptionnelles (687)
Produits Exceptionnels (77)
Reprise sur provisions exceptionnelles (787)
Transfert de charges exceptionnelles (797)


RESULTAT DE L'EXERCICE (RESULTAT NET):

Il tient compte de l´Ensemble des Charges et des produits de l´Entreprise.
ce résultat apparaît au passif du bilan.

RESULTAT NET DE L'EXERCICE
CHARGES PRODUITS
Participation des salariés au fruit de
l'expansion (691).
Impôts sur les Bénéfices (695)
Résultat Exceptionnel (Perte).
RCAI
Résultat Exceptionnel (Bénéfice).

Plues ou moins values de Cession :

Plues ou moins values de Cession
CHARGES PRODUITS
Valeur Comptable des éléments
d'Actif cédés (675)
Produits de Cession des éléments d'Actif (775)

_________________________________________________________
Analyse du compte de Résultat Thierry LECHIEN 10/2004 4 / 4

Tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion

_________________________________________________________
Analyse du compte de Résultat Thierry LECHIEN 10/2004 5 / 5
III LES RATIOS LIES AUX SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION

Le calcul des Ratios permet de faire une comparaison entre différentes entreprises d´un
même secteur d´activité, ou d´une même entreprise dans le temps (comparatif sur
plusieurs années).

L'EVOLUTION DE L'ACTIVITE :

Taux de variation de la valeur ajoutée = (VA.n - VA.n-1) / VA.n-1.

VA/CA : mesure l´aptitude d´une entreprise à créer des richesses à partir de son activité.
(CA = Chiffre d´Affaire )

VA/Capitaux Propres : mesure l´aptitude de l´entreprise à créer des richesses à partir
des capitaux investis.

VA/Effectif => Productivité

REPARTITION DE LA VALEUR AJOUTEE :

EBE / VA : représente la part restant dans l'entreprise

Salaires et Participation/VA : mesure la part de valeur ajoutée reversée aux salariés.

Impôts et Taxes + IS / VA : mesure la part de valeur ajoutée reversée à l´Etat.

Intérêts Financiers / VA : mesure la part de valeur ajoutée reversée aux organismes
financiers.

RATIOS DE PROFITABILITE :

Ratio de MARGE BENEFICIAIRE = Résultat de l'exercice (Bénéfice) /CA HT

Ratio de MARGE BRUTE D'EXPLOITATION = EBE / Chiffre d'affaires HT
(on préfère généralement l'EBE pour mesurer la profitabilité car il est indépendant de la
politique de financement et de la réglementation fiscale).

RATIOS DE MARGE:

LE TAUX DE MARQUE COMMERCIALE = Marge commerciale / Ventes marchandises
(ou CAHT).
(dans les entreprises commerciales, la marge commerciale est le premier indicateur de
performances).

LE TAUX DE MARGE COMMERCIALE = Marge commerciale / Prix d'Achat

PRODUCTION DE L'EXERCICE :

Vente Marchandises / CA ou Production de l'Exercice / CA
mesurent les parts respectives des ventes et de la production en fonction du Chiffre d´
Affaires.

RATIOS DE RENTABILITE :

BENEFICE / RESSOURCES PROPRES donne un intérêt pour la rentabilité des associés.

BENEFICE + CHARGES D'INTERETS / RESSOURCES STABLES donne un intérêt
pour la rentabilité des Prêteurs.
_________________________________________________________
Analyse du compte de Résultat Thierry LECHIEN 10/2004 6 / 6


IV LA CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT : CAF

L´Entreprise voulant faire face à ses besoins de Financement doit prendre ses
ressources internes voir se tourner vers des ressources externes pour mener à bien
son projet.

Ces ressources externes peuvent êtres constituées par des apports de capital
provenant des associés, soit par des emprunts ( banques et autre organismes de prêts
aux entreprises) , soit en obtenant des subventions d´investissements ( en vue de
financer de futures acquisitions de matériel ou équipements ou financer des activités sur
le long terme) .

L´entreprise de par son activité génère ses ressources internes et constitue ainsi sa
propre CAF ( aussi appelée Cash Flow ou encore Marge Brute d´Autofinancement MBA).
Ces ressources internes sont constituées par les recettes (ventes en général)
auxquelles on soustrait les dépenses (généralement les achats).
La CAF mesure l´aptitude de l´Entreprise à financer son développement et à préserver
son indépendance financière.

On obtient la CAF en faisant la différence entre les produits encaissables et les charges
décaissables , ce qui doit constituer un surplus monétaire dégagé par l´activité.

CAF = PRODUITS ENCAISSABLES - CHARGES DECAISSABLES


! Précisions ! :

PRODUITS ENCAISSABLES : Tous ne sont pas encaissables. Notamment :
. Les reprises sur amortissements et provisions
. Les produits de cessions des éléments d´Actif (relèvent de la fonction d´investissement).

CHARGES DECAISSABLES : Toutes ne sont pas décaissables . Dont :
. Les dotations aux amortissements et provisions
. La valeur comptable des éléments d´Actif (la Valeur Nette Comptable d´une
immobilisation lors de sa cession).


La CAF peut se calculer de 2 manières, soit à partir de l´EBE, soit à partir du Résultat
Net.


A PARTIR DE L'EBE :




Produits
encaissables
EBE
+ Produits financiers (sauf reprises sur provisions financières) (76 sauf 786)
+ Produits exceptionnels (sauf reprises sur provisions exceptionnelles et produits
des cessions d'éléments d'actif) (77 sauf 787 et 775)
+ Autres produits (75)


Charges
décaissables
- Charges financières (sauf dotations aux provisions financières) (66 sauf 686)
- Charges exceptionnelles (sauf dotations aux provisions exceptionnelles et
Valeur comptables des éléments d'actif cédés) (67 sauf 687 et 675)
- Autres charges (65)
- Impôt sur les bénéfices (695)
- Participation des salariés (691)

moins
_________________________________________________________
Analyse du compte de Résultat Thierry LECHIEN 10/2004 7 / 7

A PARTIR DU RESULTAT NET :


On rajoute au résultat les charges non
décaissables
RESULTAT NET
+ dotations aux amortissements et provisions
(d'exploitation, financières et exceptionnelles) (681, 686 et 687)
+ Valeur comptable des éléments d'actif cédés(675)
On retranche les produits non
encaissables
- Reprises sur provisions et amortissements (781,786, et 787)
- Produits des cessions d'éléments d'actif (775)

RQ : Les charges avaient été retranchées des produits pour calculer le résultat. Il faut
donc les rajouter pour effacer leur influence sur le calcul du résultat net. C'est l'inverse
pour les produit

RATIOS LIES A LA CAF :

CAF / CA : mesure la capacité de l´Entreprise de créer des soldes positifs de trésorerie
par rapport au CA.

CAF / DETTES A LONG TERME : mesure la capacité de l´Entreprise à pour rembourser
ses emprunts.