La Métrologie La métrologie est la « science des mesures et ses applications .

Elle « comprend tous les aspects théoriques et pratiques des mesurages, quels que soient l'incertitude de mesure et le domaine d'application .

Problématique
• une mesure (essai ou analyse) est effectuée pour prendre une décision.
• mesurer la glycémie décision du médecin : prescrire un traitement ou pas), • contrôler la qualité d'un produit décision : le livrer au client ou pas • mesurer le volume de carburant décision : le prix à facturer • • • vous n'êtes pas diabétique, mais à cause d'un résultat erroné, votre médecin vous prescrit un traitement pour diabétiques, un produit non conforme peut être déclaré comme étant conforme et livré au client, le pompiste remplit votre réservoir avec 38 litres de carburant, mais le volucompteur indique 40 litres,

D'où la nécessité d'avoir des résultats de mesure fiables. Et c'est là qu'intervient cette science de la mesure.

résultat de mesure fiable
• Pour expliquer ce concept, nous allons voir ce qu'est un résultat de mesure non fiable ► Un joaillier peut-il utiliser une balance ayant une résolution de 10 grammes? ► Un fondeur (fabricant de puces électroniques) peut-il mesurer la largeur des pistes de ses circuits électroniques avec un instrument ayant une résolution de 1 millimètre ?

Non !, bien évidemment. Mais pourquoi ce non ?

Ces facteurs sont classés en 5 familles (les fameux 5 M) . On pourrait qualifier le résultat de cette pesée non fiable car les conséquences économiques de ce +/. en simplifiant les concepts pour rendre les choses compréhensibles. 450dh . C'est-à-dire la maîtrise des facteurs ayant une influence sur la qualité des résultats • • délivrés.1g.101 g . Le +/. Si la balance indique 100 g. le résultat de cette pesée est entaché d'un doute de +/.1 gramme. autour du résultat de la pesée. un gramme d'or coûte. Donc. Donc. ayant pour demi largeur 1 gramme.résultat de mesure fiable • • Commençons par le joaillier. l'équivalent de cette masse. veut dire que la masse vraie du bijoux à peser se situe dans un intervalle.(plus ou moins) de cet exemple. la masse vraie est comprise dans l'intervalle 99 g . c'est-à-dire 450dh.1g sont très négatives Un résultat de mesure fiable s'obtient par la maîtrise du processus de mesure. si la pesée d'un bijou en or se faisait à +/. l'une des deux risque de perdre.

le pouce ou la ligne • Chaque pays. mais il ne s'agit au fond que d'une convention arbitraire. . comme le pied. les grandeurs étaient évaluées en comparaison avec des références humaines. ont conçu un système de référence basé sur des objets ayant la même valeur pour tous.Histoire de la Métrologie • Jusqu'à la Renaissance européenne. Ceci compliquait les échanges commerciaux et gênait la diffusion des connaissances • Les scientifiques français. inspirés par l'esprit des Lumières et la Révolution française. sans référence à une personne particulière. avait ses unités de mesure. chaque région même. C'est ainsi que l'on prit la circonférence de la Terre comme référence de longueur pour bâtir le mètre. bref universel — « universel » dans le sens « accessible à tous et reconnu par tous ».

Les « catégories" de la Métrologie Métrologie scientifique ou fondamental Métrologie industrielle Métrologie légale .

de test ou de production.  La métrologie industrielle assure le fonctionnement correct des instruments de mesure utilisés dans l'industrie tels que process de conception. .  La métrologie légale traite de la précision des mesures susceptibles d'affecter la santé.Les « catégories" de la Métrologie  La métrologie scientifique a pour mission d'organiser. développer et maintenir les étalons de mesure nationaux et internationaux. la sécurité ou les transactions économiques.

Le dispositif qui permet de réaliser la mesure est un instrument de mesure (ou appareil de mesure).Instrument de mesure En physique et en sciences de l’ingénieur. mesurer consiste à comparer une grandeur physique qui caractérise un objet (ou un événement) avec celle de même nature choisie comme unité de mesure. . La valeur numérique de la grandeur mesurée est le nombre qui fixe la relation entre la grandeur mesurée et l’unité de mesure choisie.

on peut utiliser une balance de Roberval avec des masses marquées en laiton. on peut comparer la dimension de l'objet avec celles d'un objet de référence. . pour mesurer les longueurs.La mesure en physique La mesure se fait à l'aide d'un instrument de mesure qui donne un nombre. comme une règle graduée pour mesurer la masse.

leurs unités dans le SI et leurs appareils de mesure ? .Connais-tu les grandeurs physiques.

unité de quantité de matière La candela (cd). unité de courant électrique Le kelvin (K). unité de masse La seconde (s). unité d'intensité lumineuse . unité de longueur Le kilogramme (kg). unité de température La mole (mol).Unités dérivées du système international • • • • • • • Le mètre (m). unité de temps L'ampère (A).

mol .Unités dérivées du système international • Les unités dérivées font partie du système international d'unités et sont déduites des sept unités de base • Les colonnes sur le tableau suivant "kg m . .cd" " précisent les dimensions en termes d'Unités de base du système international.A .s .K .

.

Les grandeurs physiques  Que suis-je ?  Quelle est la grandeur physique que je mesure ?  Quelle est l’unité de la grandeur physique que je mesure ? N° 1 .

• La grandeur physique que je mesure est le volume V. dans le S.. On utilise souvent le litre (L). particulièrement en chimie.• Je suis une éprouvette graduée.I. est le mètre cube (m3). . • L’unité de volume.

Les grandeurs physiques • Que suis-je ? • Quelle est la grandeur physique que je mesure ? N° 2 • Quelle est l’unité de la grandeur physique que je mesure ? .

dans le SI. L’unité de masse. . La grandeur physique que je mesure est la masse m.Je suis une balance. est le kilogramme (kg).

Les grandeurs physiques • Que suis-je ? • Quelle est la grandeur physique que je mesure ? N° 3 • Quelle est l’unité de la grandeur physique que je mesure ? .

. est le newton (N).I..• Je suis un dynamomètre. dans le S. • La grandeur physique que je mesure est la force F. • L’unité de force.

Les grandeurs physiques • Que suis-je ? • Quelle est la grandeur physique que je mesure ? • Quelle est l’unité de la grandeur physique que je mesure ? N° 4 .

.I.comme unité de température. On utilise usuellement. • La grandeur physique que je mesure est la température T.• Je suis un thermomètre. • L’unité de température. est le kelvin (K). dans le S. le degré celsius (°C)..

Les grandeurs physiques  Que suis-je ?  Quelle est la grandeur physique que je mesure ?  Quelle est l’unité de la grandeur physique que je mesure ? N° 5 .

est l’ohm (). .I. La grandeur physique que je mesure est la résistance électrique R. L’unité de résistance électrique.Je suis un multimètre utilisé comme un ohmmètre. dans le S..

Les grandeurs physiques • Que suis-je ? • Quelle est la grandeur physique que je mesure ? N° 6 • Quelle est l’unité de la grandeur physique que je mesure ? .

dans le S. • La grandeur physique que je mesure est la pression p. • L’unité de pression.I. est le pascal (Pa). .• Je suis un manomètre..

Les grandeurs physiques • Que suis-je ? • Quelle est la grandeur que je mesure ? • Quelle est l’unité de la grandeur que je mesure ? N° 7 .

.Je suis du papier pH. Le pH n’a pas d’unité. La grandeur que je mesure est le pH.

Les grandeurs physiques  Que suis-je ?  Quelle est la grandeur physique que je mesure ?  Quelle est l’unité de la grandeur physique que je mesure ? N° 8 .

dans le S..I. La grandeur physique que je mesure est la tension électrique U. L’unité de tension électrique. est le volt (V). .Je suis un multimètre utilisé comme un voltmètre.

Les grandeurs physiques  Que suis-je ?  Quelle est la grandeur physique que je mesure ?  Quelle est l’unité de la grandeur physique que je mesure ? N° 9 .

dans le S. . est la seconde (s).I.. L’unité de temps. La grandeur physique que je mesure est le temps t.Je suis un chronomètre.

Les grandeurs physiques  Que suis-je ?  Quelle est la grandeur physique que je mesure ?  Quelle est l’unité de la grandeur physique que je mesure ? N°11 .

Je suis un multimètre utilisé comme un ampèremètre. dans le S. La grandeur physique que je mesure est l’intensité du courant électrique I. .I.. L’unité d’intensité du courant électrique. est l’ampère (A).

la dispersion statistique Δ2 (précision en anglais) . Ceci permet donc d'estimer la propagation des erreurs. ou calcul d'incertitudes est un ensemble de techniques permettant d'estimer l'erreur faite sur un résultat numérique. • l'erreur totale étant Δ = Δ1 + Δ2 + Δ3 . l'erreur systématique Δ3 (accuracy en anglais). • Il faut considérer trois sources d'erreur • • • la précision de la mesure Δ1.Erreur de mesure • Le calcul d'erreur. ou l'incertitude (résolution en anglais) . à partir des incertitudes ou des erreurs faites sur les mesures qui ont conduit à ce résultat.

.Erreur de mesure la dispersion statistique et l'erreur systématique sont faibles la dispersion statistique est forte mais l'erreur systématique est faible la dispersion statistique est faible mais l'erreur systématique est forte.

Alors. on verra l'aiguille osciller ou bien les derniers chiffres de l'affichage numérique changer dans ce cas il n'est pas possible de définir Δ1. .Erreur de mesure • Précision de mesure Δ1 est l'espacement entre les graduations. ou bien la valeur d'une unité du dernier chiffre de l'affichage Mais il se peut que le phénomène soit instable ou bien perturbé par un phénomène extérieur aléatoire.

à la nature aléatoire du phénomène Sur un grand nombre de mesures. Le résultat de la mesure sera alors la moyenne empirique Ê des résultats le carré de l'écart type σ² de la gaussienne peut s'évaluer avec la variance empirique corrigée : . on peut considérer que l'on a une probabilité dont la distribution est gaussienne. Ceci est dû à des phénomènes perturbateurs ou. on obtiendra chaque fois un résultat différent xi.Erreur de mesure • Dispersion statistique Si l'on mesure plusieurs fois le même phénomène avec un appareil suffisamment précis. pour les mesures extrêmement précises.

c'est-à-dire de l'erreur admissible .Erreur de mesure • Dispersion statistique le carré de l'écart type σ² de la gaussienne peut s'évaluer avec la variance empirique corrigée : L'erreur due à la dispersion statistique est alors estimée par k étant une constante dépendant du niveau de confiance.

et avoir toutefois un résultat faux.. . • Les appareils dérivent avec le temps. ce qui rend nécessaire leur réétalonnage régulier. On peut avoir une très faible dispersion statistique..Erreur de mesure • Erreur systématique • L'erreur systématique comprend des phénomènes comme l'erreur d'échantillonnage. Ces problèmes peuvent introduire une dispersion statistique ou bien un décalage des résultats si l'erreur commise est toujours la même. l'erreur de préparation. l'erreur de lecture sur les appareils analogiques (erreur de parallaxe).

.

.

La grandeur que l’on veut mesurer est le mesurande l’action de mesurer est le mesurage. • • Résultat = X ±U(X) (unité) U(X) peut être un écart-type statistique un multiple d'écart-type (coefficient d'élargissement : k (par défaut k=2) la demi-largeur d'un intervalle de confiance déterminée avec : l’incertitude absolue U(x) qui a la même unité que X l’incertitude relative Ur =U(x)/X l’incertitude élargie qui est U = k U (k = 2 le plus souvent) l’intervalle de confiance : 2 U .Erreur de mesure • • • • L’expression de cette grandeur comprend 3 éléments : une valeur numérique. une unité et une incertitude.

mais qui saura se contenter de commencer par des doutes finira par des certitudes.qui tient à commencer avec des certitudes finira dans le doute. Francis BACON (1561-1626) Du progrès et de la promotion des savoirs (1605) .dans le domaine de l’étude.

avec une valeur déterminée et une incertitude de mesure associée.Étalons • Définition • « Un étalon est une réalisation de la définition d'une grandeur donnée. utilisée comme référence ». Un étalon sert à étalonner d'autres étalons ou des équipements qui mesurent la même grandeur. un étalon est une matérialisation d'une grandeur donnée dont on connait la valeur avec une grande exactitude. • Pour simplifier. .

• étalons primaires Un étalon primaire est un « étalon établi à l'aide d'une procédure de mesure primaire ou créé comme objet par convention . comme base à l'attribution de valeurs à d'autres étalons de grandeurs de la même nature. dans un état ou une économie.Hiérarchisation des étalons • étalons internationaux Un étalon international est un « étalon reconnu par les signataires d'un accord international pour une utilisation mondiale • étalons nationaux Un étalon national est un « étalon reconnu par une autorité nationale pour servir.

• étalons de référence Un étalon de référence est un « étalon conçu pour l'étalonnage d'autres étalons de grandeurs de même nature dans une organisation donnée ou en un lieu donné. • étalons de travail Un étalon de travail est un « étalon qui est utilisé couramment pour étalonner ou contrôler des instruments de mesure ou des systèmes de mesure. .Hiérarchisation des étalons • étalons secondaires Un étalon secondaire est un « étalon établi par l'intermédiaire d'un étalonnage par rapport à un étalon primaire d'une grandeur de même nature.

établit en une première étape une relation entre les valeurs et les incertitudes de mesure associées qui sont fournies par des étalons et les indications correspondantes avec les incertitudes associées. puis utilise en une seconde étape cette information pour établir un résultat de mesure à partir d'une indication". vérification et ajustage d'un équipement de mesure • D'après le VIM (Vocabulaire International Métrologie)édition 2008.Étalonnage. . dans des conditions spécifiées. l'étalonnage est une "opération qui.

Étalonnage, vérification et ajustage d'un équipement de mesure

• La vérification métrologique consiste à apporter la preuve à partir de mesures (étalonnage) que des exigences spécifiées (les EMT erreur maximal toléré) sont satisfaites. Le résultat d'une vérification se traduit par une décision de conformité (suivie d'une remise en service) ou de non conformité (suivie d'un ajustage, d'une réparation, d'un déclassement ou d'une réforme de l'appareil).

Étalonnage, vérification et ajustage d'un équipement de mesure

• L'ajustage est un "ensemble d'opérations réalisées sur un système de mesure pour qu'il fournisse des indications prescrites correspondant à des valeurs données des grandeurs à mesurer"

.

La Traçabilité métrologique • Définition • C'est la « propriété d'un résultat de mesure selon laquelle ce résultat peut être relié à une référence par l'intermédiaire d'une chaîne ininterrompue et documentée d'étalonnages dont chacun contribue à l'incertitude de mesure » .

• la traçabilité métrologique au SI • des intervalles entre étalonnages .La Traçabilité métrologique Les 6 points clés définis par ILAC International Laboratory Accreditation Cooperation L'ILAC considère que les éléments nécessaires pour confirmer la traçabilité métrologique sont : • une chaîne de traçabilité métrologique ininterrompue à un étalon international ou un étalon national. • une procédure de mesure documentée. • une incertitude de mesure documentée. • une compétence technique reconnue.

La TRACABILITE Les DOCUMENTS Mode opératoire Fiches de vie Procès verbal de la vérification Attestation de raccordement des masses de travail Inventaire des balances Fiche d’anomalies .

PROCES VERBAL de VERIFICATION .

FICHE de VIE d’une BALANCE .

.

AIT TAKNIOUINE • M.TIDILI .EQUIPE METROLOGIE CMG • M.

EQUIPE METROLOGIE CMG • Activité de l’équipe ► recensés les équipements de mesure dans la base de données « coswin« ► définir les grandeurs physique pour chaque type de mesure ► définir les unités de mesure ► déterminer les EMT de chaque instrument ► définir la liste des étalons de travail ► établir les modes opératoires d’étalonnage . de vérification et d’ajustage ou réparation ► assurer la traçabilité des mesures ♦ Procédure gestion des dispositif de mesure de contrôle et d ’essai ♦ élaboration des plannings d’étalonnage ♦ classement des OTS (étalonnage vérification ou ajustage) ♦ définir le raccordement des étalons de travail aux étalons national ou international .

Exemple de mode opératoire d’étalonnage ph métre .

Exemple de mode opératoire de vérification ph métre .

Exemple de mode opératoire d’étalonnage densimétre .

Exemple de mode opératoire de vérification densimétre .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful