P. 1
Standards professionnels pour les activités de protection menées par les organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme lors de conflits armés et d’autres situations de violence

Standards professionnels pour les activités de protection menées par les organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme lors de conflits armés et d’autres situations de violence

|Views: 102|Likes:
Les Standards professionnels pour les activités de protection (seconde édition) sont le fruit d’une réflexion commune et d’un consensus entre organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme (Nations Unies, organisations non gouvernementales et Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge). Les standards ont été adoptés à l’issue d’un processus consultatif conduit par le CICR. Ils constituent une série de normes minimales destinées aux organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme, et nous sommes d’avis que les normes appliquées par toute organisation active dans le domaine de la protection ne devraient en aucun cas se situer en-dessous des exigences minimums telles qu’établies dans le présent document.

Cette deuxième édition prend en compte les changements survenus dans les environnements où sont menées des activités de protection, et propose des standards et des lignes directrices conçus pour répondre aux défis qui en découlent.

Plus spécifiquement, le document se penche sur les bouleversements observés ces dernières années dans les trois domaines suivants :

- gestion des données et nouvelles technologies – l’accent étant mis sur l’énorme potentiel offert par les nouvelles technologies pour les activités de protection, mais également sur les risques qui y sont associés ;
- interaction et dialogue entre, d’une part, les organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme qui mènent des activités de protection et, d’autre part, les missions de maintien de la paix des Nations Unies et autres forces militaires et de police sous mandat international ;
- gestion des stratégies de protection – autrement dit gestion axée sur les résultats.
Les Standards professionnels pour les activités de protection (seconde édition) sont le fruit d’une réflexion commune et d’un consensus entre organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme (Nations Unies, organisations non gouvernementales et Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge). Les standards ont été adoptés à l’issue d’un processus consultatif conduit par le CICR. Ils constituent une série de normes minimales destinées aux organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme, et nous sommes d’avis que les normes appliquées par toute organisation active dans le domaine de la protection ne devraient en aucun cas se situer en-dessous des exigences minimums telles qu’établies dans le présent document.

Cette deuxième édition prend en compte les changements survenus dans les environnements où sont menées des activités de protection, et propose des standards et des lignes directrices conçus pour répondre aux défis qui en découlent.

Plus spécifiquement, le document se penche sur les bouleversements observés ces dernières années dans les trois domaines suivants :

- gestion des données et nouvelles technologies – l’accent étant mis sur l’énorme potentiel offert par les nouvelles technologies pour les activités de protection, mais également sur les risques qui y sont associés ;
- interaction et dialogue entre, d’une part, les organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme qui mènent des activités de protection et, d’autre part, les missions de maintien de la paix des Nations Unies et autres forces militaires et de police sous mandat international ;
- gestion des stratégies de protection – autrement dit gestion axée sur les résultats.

More info:

Categories:Types, Brochures
Published by: International Committee of the Red Cross on Apr 30, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/14/2014

pdf

text

original

La protection des personnes prises au piège des confits armés et autres situations de
violence représente un déf majeur. Dans nombre de confits armés, la distinction entre
civils et combattants est délibérément estompée. Les civils ne sont que trop souvent
la cible d’attaques et voient leurs droits bafoués. Dans bien des cas, les États et autres
autorités compétentes n’ont pas la capacité – ou la volonté – d’assurer une protection
efcace des personnes à risque. Pire encore, il arrive qu’ils commettent eux-mêmes des
actes de violence et des abus à l’encontre de certains groupes de la population.

Ce déf n’a pas laissé la communauté internationale indiférente. Des progrès substantiels
ont été accomplis ces dernières années en matière de protection dans les situations de crise.
Ces progrès s’expliquent notamment par le fait qu’un nombre croissant d’organisations
humanitaires et de défense des droits de l’homme mènent des activités de protection en
faveur des personnes qui risquent d’être victimes de violations ou d’abus lors de confits
armés et d’autres situations de violence. Aujourd’hui, un large éventail d’organisations
humanitaires et de défense des droits de l’homme sont présentes dans la quasi-totalité
des zones de tension à travers le monde, y compris dans les situations critiques loin des
projecteurs des médias internationaux.

Du fait de la multiplication des acteurs, les activités de protection se sont sophistiquées et
diversifées. Si ce phénomène est en soi positif et bienvenu, il implique également une plus
grande complexité. L’accroissement général de la présence opérationnelle a eu pour efet
de rapprocher les organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme actives
dans le domaine de la protection, qui ont ainsi renforcé leur complémentarité dans des
environnements opérationnels extrêmement complexes. Les diférences profondes qui
existaient autrefois entre travailleurs humanitaires et défenseurs des droits de l’homme
se sont aplanies, favorisant une plus grande cohérence. Toutefois, leurs stratégies et leurs
aspirations difèrent aujourd’hui encore. Leur présence simultanée sur le terrain peut
certes permettre de créer des synergies positives, mais elle engendre parfois une certaine
confusion. Tout en reconnaissant les diférences qui subsistent entre ces acteurs, le présent
document procède de la conviction qu’il existe un terrain d’entente sufsant pour établir
des bases communes solides dans le domaine de la protection lors de confits armés et
d’autres situations de violence.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd