Les Manuscrits de John Dee Quinti Libri Mysteriorum

Cette page regroupe les traductions de certains manuscrits de John Dee, et permet d’y voir un peu plus clair dans ce qu’est la Magie Enochienne :

Le Liber Mystriorum Primus marque le début de la Magie Enochienne et décrit les Eléments nécessaires à la pratique. Il débute le 22 décembre 1581 et la dernière action est datée du 15 Mars 1582. La première conversation retranscrite par Dee dans ce manuscrit est celle qu’il a eu avec Annael, par l’intermédiaire de Barnabas Saul, prédécesseur d’Edward Kelly, qui apparaît sous le nom d’Edward Talbot le 10 Mars 1582. Dans ce manuscrit est détaillée la fabrication de la Tabula Sancta (ou Table de Pratique), sur laquelle repose le Sigilum Dei Aemeth, et de l’Anneau de PELE qui doit être porté lors de chaque séance. Mention est également faite du Livre de Soyga, au sujet duquel Uriel affirme qu’il était révélé à Adam au Paradis par les Anges du Seigneur. Il est à remarquer que dans le liber Mysteriorum Primus uniquement, il est possible d’établir des rapprochements avec des écrits antérieurs (Cornelis Agrippa, Anathasius Kircher, Johannes Reuchlin). Le Liber Mysteriorum Secundus s’attache à la description du Sigillum Dei Aemeth, pièce centrale de la Magie Enochienne. La révélation du véritable tracé de ce Sceau et des Noms qu’il renferme est donnée. Chaque étape de cette révélation s’accompagne de visions symboliques sans doute nécessaires à la compréhension des mystères de ce Sceau. Le Liber Mysteriorum Tertius décrit les 7 Insignes de la Création qui doivent être placés sur la Tabula Sancta. Il apparaît par la suite que ces Insignes sont en relation avec les Rois et Princes de l’heptarchia Mystica, mais ils restent une des parties les plus obscures de la Magie Enochienne (raison pour laquelle, sans doute, ils ont été omis dans le système énochien développé par la Golden Dawn). La fin du manuscrit est consacrée à la Tabula Collecta, composée de 7 Tables d’où sont extraits les Noms des Anges de l’Heptarchia Mystica. Le Liber Mysteriorum Quartus, commencé 6 mois après la fin du Liber Tertius (il semble qu’il y ait eu une rupture entre Dee et Kelly pendant cette période), continue l’explication de l’Heptarchia Mystica. Certains éléments présents dans ce manuscrits se retrouvent dans d’autres manuscrits, à savoir le MS sl3191 (De Heptarchia Mystica (divinis, ipsius creationis, stabilis legibus) collectaneorum), et

le MS Add. Le Liber Mysteriorum Quintus. . commencé le 23 Mars 1583. le Quinti Libri Mysteriorum Appendice contient plusieurs précisions sur les éléments révélés dans les autres livres. 36674 (Compendium Heptarchiae Mysticae). Enfin. révèle l’Alphabet Enochien et annonce la révélation du Liber Loagaeth.