Spanning Tree VS MultiTrunk

Nous allons étudier ici deux protocoles assignés aux switchs, d’une part le Spanning Tree, et d’autre part le MultiTrunk, les deux étant bien différents. Ils permettent (entre autres), d’éviter la redondance et les boucles, et aussi de garantir l’égibilité de la connexion si un des liens tombes. I. Le spanning Tree Supposons le cas suivant : 2 switch, reliés entre eux par 2 liens physiques : (http://folcan.free.fr/NC/tuts/stvsmt1.jpg) Si le Spanning Tree n’est pas activé ici, il surviendra un phénomène de boucle, c'est-à-dire que les informations ne trouveront plus leur chemin, et risque d’être détruite par le âpres un TTL défini. Si le Spanning Tree est maintenant mis en place, nous aurons un switch maitre et un switch esclave (en règle générale, le switch ayant l’adresse MAC la plus faible sera le maitre). Ici, on aura le Switch 1 en maitre. Il va donc décider de couper son port N°7, du quelle part le lien rouge, afin de n’avoir que le bleu d’actif, et donc d’éviter la boucle. Si le lien bleu tombe, alors le Spanning Tree va automatiquement rouvrir son port N°2 (d’où part le lien bleu), afin que la connexion reste up. Mais un problème subsiste, le temps de convergence des liens, et d’environ 45 secondes, ce qui signifie que le réseau sera down pendant cette période, qui est conséquente pour une entreprise. Il existe donc une alternative au Spanning Tree, le MultiTrunk II. Le MultiTrunk Supposons le cas suivant : 2 switch, reliés entre eux par 2 liens physiques : (http://folcan.free.fr/NC/tuts/stvsmt2.jpg) Même cas que tout à l’heure, il existe ici une boucle. Le MultiTrunk est différent du Spanning Tree, il va interpréter les deux liens comme un seul, et les 2 ports de chaque coté comme un seul. Cela reviendrait donc a cela : (http://folcan.free.fr/NC/tuts/stvsmt3.jpg) Tout est donc relié ensemble, et les switch ne voient pour eux que un seul lien physique, alors qu’il en existe belle et bien deux. L’avantage ?? Si un lien tombe, imaginons le rouge, le flux continu de passer vers le routeur N°2, mais avec 2 fois moins de vitesse (car une des lignes est down). Le MultiTrunk est donc l’agrégation de deux liens en un seul.

mais aussi que si tout le lien MultiTrunké tombe. il est juste deux fois moins rapide. .Il n’y a pas ici de problème de temps de convergence. le réseau retombe sur la seconde partie (grâce au Spanning Tree). III. Du Spanning Tree sur du MultiTrunk Il est bien sur possible de faire du Spanning Tree sur du MultiTrunk. Cela permet de garantir d’une part que la ligne ne tombe pas si un des liens tombe (grâce au MultiTrunk). les deux étant bien différent. le lien ne tombe pas.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful