GRATUIT

MAI - JUIN 2013

éD

O ITI

N

DO

L UB

E

Mfou: une oasis chaleureuse

P.16

Le poivre: une épice qui vaut de l’or P. 23 Mangues: profitez de la saison P.36

Anne Marie Nzié
60 ans de carrière musicale et encore sur scène

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 3

SOMMAIRE

LT UR CU CIé SO Té

E
The art of drum
P. 10 - 11

Le miracle de la plante médicinale camerounaise
P. 12 - 13

EP CA RT

OS T
Mfou: un exemple de salubrité urbaine
P. 16 - 18

AL

E

4 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

DO S

SIE R
Jeunes et emploi: décryptage
P. 25 - 28

LE DE JOU L’A RN TH AL Lè TE

Dans la tanière de la lionne indomptable du «lancer de poids»
P. 30 - 33

au té Fa /S m an ille té /

Les bienfaits de la mangue
P. 36 - 37

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 5

ÉDITO
Une grande histoire s’écrit Certainement, lorsque vous aurez ce Numéro de votre journal entre les mains, les résultats des sénatoriales 2013 auront déjà été proclamés et les 100 premiers membres (70 élus et 30 autres nommés par le Président de la République) de la deuxième chambre du parlement connu. Vous et moi, sommes ainsi les témoins du début de l’histoire du bicaméralisme effectif de ce pays. Mais une question demeure, et, j’en suis certain, brûle les lèvres de bien des Camerounais et peut être même de certains observateurs avertis de la scène politique camerounaise : Qu’est ce qu’une deuxième chambre au parlement va apporter dans le quotidien des Camerounais ? «Variétés» ne se confondra pas en explications ou en démonstrations savantes, mais a choisi de situer le commun des citoyens sur le bien fondé ou non du Sénat. En effet, la notion de bicaméralisme, si elle devient effective aujourd’hui, à toujours existé dans les textes. Ce n’est donc pas une « nouveauté », car c’est la loi constitutionnelle du 18 Janvier 1996 portant révision de la constitution du Cameroun du 03 Juin 1972 en son titre III sur le pouvoir législatif qui crée le sénat. A coté de l’Assemblée Nationale qui est la première chambre du parlement, le sénat va désormais participer de manière équilibrée au vote des lois et au contrôle du Gouvernement. Si l’existence de cette deuxième chambre viendra améliorer la qualité de la loi, du travail parlementaire et de la démocratie camerounaise, il faut dire que la mise en place du Sénat et le seul véritable enjeu, qui du reste se voudrait conjoncturel, semble résider dans le fait que son Président pourrait éventuellement assurer la vacance en tant que Président de la République en cas d’empêchement du chef de l’état. Retrouvez dans ce numéro de votre magazine vos rubriques habituelles. La «Carte postale» vous offre une ballade à Mfou ou vous serez certainement touchés par la chaleur de l’accueil de ses habitants et la propreté de la ville, principal atout de cette localité situé à 1h de route de Yaoundé. L’histoire de la réunification vous sera raconté dans la rubrique «histoire». Le dossier de ce mois revient sur la problématique de l’emploi au Cameroun. Je vous laisse le soin de découvrir vous même les autres rubriques. Bonne lecture

Directeur de publication NGANANSOU Amadou Vamoulke CONSEILER A LA REDACTION: Alain-Noël MVOLLO BELLA Félix EBOLE BOLA redacteur en chef: Fleur BELLA ASSEN REDACTION Véronique NGOMAKEME Abel SALI N.A.V Fleur BELLA ASSEN Liliane NGO MBOGBA Martial NDZANA NDZIE COLLABORATION Michaël DOPAS Charlène DJENABIA Thierry TAKOUGOUM FONKOUA sanama Nguille Major Mengue Guy Suffo, Photographe PUBLICITE Joseph BIANZOUMBE : 96 48 98 78 / 33 77 97 59 PHOTOGRAPHIE Abakar MOUSTAPHA BZ Picture INFOGRAPHIE Henri Joël DJAKDJIN 79 28 18 10 Tirage : 5 000 exemplaires EDITEUR: COM FIELD: Yaoundé Tél: + (237) 99 38 87 51/77 20 81 30 / 33 77 97 59/ 22 77 68 66 E-mail: varietesducameroun@ yahoo.fr

Nganansou Amadou Vamoulké

6 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

ACTU
SPORT JEUX UNIVERSITAIRES 2013

Par V. Makeme

L

’université de Ngaoundéré accueille en avril 2013 toutes les composantes de la famille universitaire à l’occasion de la 16e édition des Jeux universitaires. Une messe sportive et culturelle des cop’s des institutions publiques et privées de l’enseignement supérieur du Cameroun qui a retenu l’attention du recteur de l’université hôte, le Pr Paul Henri AmvamZollo. La cé-

rémonie d’ouverture présidée par le ministre Jacques FameNdongo samedi 20 avril au Campus de Dang, site de l’évènement. L’INJS, champion de l’édition 2012, aura fort à faire pour conserver son titre de leader de l’édition 2013. Laflamme olympique sera allumée devant plus de 5000 personnes. Le 27 avril on connaîtra alors le vainqueur de cette édition.

TRANSPORT Tous au pas!

L

e ministre des transports Robert Nkilli en collaboration avec les représentants des administrations concernées, le Mintrans, le DGSN, le Secrétaire d’Etat auprès du Ministère de la défense chargé de la gendarmerie nationale, et les responsables des syndicats du secteur des transports, a lancé une cabaÉVENEMENT:
22 juin: Le groupe de musique Congolais BANA C4, les Ivoiriens Debordo Likunfa et Bebi Philip seront au Cameroun pour un spectacle géant au palais des sports de Yaoundé. Ils seront accompagnés sur scène par DUC-Z,

le contre les délinquants de la route de tous ordres, taxis et véhicules personnels. Depuis le premier avril 2013, les agents des forces de police et de la Gendarmerie Nationale sont déployés sur tous les axes routiers des villes et grandes agglomérations urbaines du Cameroun. Les contrôles portent sur la conformité des véhicules à la règlementation en vigueur, notamment des plaques d’immatriculation réglementaires, des pièces administratives requises et du certificat de visite technique ; le respect des règles de circulation, notamment l’observation des panneaux et feux de signalisation, des
NUMERICA, et HABIB DU BLED

sens giratoires, des files de circulation, et du nombre de passagers transportés. La possession par tout conducteur, d’un permis de conduire pour la catégorie du véhicule. Depuis le lancement de cette opération, le nombre de véhicules en circulation a considérablement diminué et la circulation est devenue fluide. Cette opération s’est rapidement faire ressentir par l’affluence devant les caisses des différentes trésoreries des usagers de la route qui veulent se mettre en règle. Les montants à payer vont de 2400f à 500.000f, selon l’infraction, comme prévu par le code de la route.
11 juin : IFC Yaoundé, exposition mode vestimentaire, photographie de mode. 26 juin : IFC Yaoundé, exposition: grandes figures des cinémas d’Afrique et des Caraïbes.

AGENDA
03 au 16 juin : Le Centre des Créateurs de Mode du Cameroun (CCMC) présente la 4ème édition du Forum des Métiers de la Mode et du Design à Yaoundé.

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 7

CéLéBRATION Fête Nationale de l’Unité déjà 41 ans

e Cameroun tout entier a célébré avec faste et solennité la ème 41 édition de la fête de l’unité nationale. Le thème retenu cette année était: «Armée et nation ensemble pour relever le défi sécuritaire pour un Cameroun

L

émergent». A Yaoundé la capitale politique, la grande parade militaire et civile était présidée par le chef de l’Etat et chef des armées, le président Paul Biya. Le défilé militaire a mobilisé 7500 hommes et femmes ainsi que 500 véhicules réalisés à travers notamment le défilé à pieds, le défilé motorisé et le défilé monté. Les différents corps de l’armée à savoir: la gendarmerie, L’armée de terre, l’armée de l’air, l’armée marine, la police, le BIR, les douanes et les anciens combattants, ont rendu honneur et fidélité à la nation. Invité spécial pour la circonstance, le passage d’un contingent de 111 éléments des forces armées nigérianes exécutant «le pas de la reine» est venu rehausser l’éclat de

la fête. Le défile civile qui a suivi a vu la participation des établissements scolaires primaires, secondaires, et universitaires. Le passage des partis politiques devant la tribune présidentielle a mis un terme à quatre heures de célébration de l’Etat unitaire. Dans la soirée, une réception offerte par le couple présidentiel Paul et Chantal Biya au palais de l’unité a permis à 13000 Camerounais et autres invités de terminer en beauté cette journée historique et de communier avec le couple présidentiel. Dans les dix régions du pays ainsi que dans les représentations diplomatiques du Cameroun à l’étranger on a célébré avec faste la fête du 20 mai.

POLITIQUE SENAT : après l’adoption du règlement intérieur, le président du SENAT reste attendu

L

a première session extraordinaire de plein droit du tout premier sénat camerounais s’est tenue mardi 14 mai 2013 à 16 heures au palais de

l’assemblée nationale à Ngoa Ekelle, à Yaoundé . Au cours d’une cérémonie empreinte de solennité et d’émotion, les désormais vénérables ont reçu leurs attributs. Le doyen d’âge Von MUKETE du RDPC, originaire de la région du Sud –Ouest, né en 1918, du haut de ses 95 ans, a prononcé le discours de circonstance. Il était entouré des deux plus jeunes vénérables à savoir, Madame Marlyse Aboui de l’ANDP, originaire de la région de l’EST, née vers 1973 et de Amadou Tijani du SDF, issu quand à lui de la région de l’Adamaoua, né en 1973. Les cent sénateurs, dont 70 élus par les grands électeurs le 14 avril et 30 désignés par le président de la république le 8

mai, ont du pain sur la planche. Au cours de cette session extraordinaire de 30 jours, les cent vénérables ont soumis à la cours constitutionnelle siégeant comme conseil constitutionnel le projet de loi d’adoption du règlement intérieur. En attendant l’adoption du dit règlement intérieure dans un délai de huit jours, reste à élire, le président du sénat, deuxième personnalité du pays ainsi que les membres du bureau. Six partis au total y sont représentés : Le RDPD, 82 ; le SDF, 14 ; l’UNDP, 1 : le MDR, 1 ; L’ANDP, 1 ; le FNSC,1. La chambre haute compte en son sein, 2 anciens premiers ministres, dix anciens ministres dix chefs traditionnels dix sept femmes.

8 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

SPORT- ADMINISTRATION L’heure de la refondation

L

e 17 mai 2013, le ministre des sports et de l’éducation physique, Adoum Garoua a présidé la cérémonie d’installation des équipes dirigeantes des fédérations sportives civiles nationales élues. 34 fédérations représentées par leurs présidents, vice présidents et secrétaires géné-

raux étaient présentes au palais polyvalent des sports de Yaoundé. La fédération d’athlétisme a dirigé la procession lors des temps forts qui ont émaillé la cérémonie: l’homologation des résultats des élections; la prestation de serment par les présidents et la remise solennelle des documents de travail aux présidents par le ministre en personne. Adoum Garoua représentant de l’instance tutélaire a placé cette olympiade sous le signe de «la refondation», avec quatre points d’orgue à savoir : la bonne gouvernance ; le respect des textes et règlements ; le travail en équipe ; une bonne collaboration entre les différentes parties prenantes et le respect de meroun ont été libérés ce vendredi 19 avril 2013. Deux mois jour pour jour après leur enlèvement par la Secte Boko Aram du Nigéria, où ils ont été détenus, la famille Moulin Fournier a été accueillie à l’aéroport de Yaoundé Nsimalen par le Secrétaire Général à la présidence de la république, Ferdinand Ngo Ngo et l’ambassadeur de France au Cameroun Bruno Gain. Les ex-otages ont été reçus quelques heures plu-tard par le couple présidentiel Camerounais ainsi qu’une demi-

l’éthique. S’adressant aux dirigeants nouvellement installés, le ministre, dans son allocution de circonstance a déclaré que «le temps de la campagne est passé, le moment est venu de mettre en œuvre les programmes pour lesquels les uns et les autres ont été élus». Le ministre a en outre exhorté les fédérations à tourner le dos à l’amateurisme pour se lancer résolument vers le professionnalisme. Il a enfin invité les fédérations à intégrer dans leurs feuilles de route des programmes de détection et d’encadrement de nouveaux talents en vue de préparer les futurs champions aux jeux olympiques dans 4, 8 ou 12 ans. douzaine de membres de gouvernement. Laurent Fabius ministre des affaires étrangères français, arrivé à Yaoundé ce même vendredi dans l’après-midi, rejoindre paris en compagnie de ses compatriotes miraculés samedi 20 avril aux premières heures. Le chef de famille Tanguy Moulin en remerciant le président Camerounais, a promis revenir au Cameroun au plus tôt pour reprendre ses activités et retrouver ses frères camerounais. les Africaines de l’émergence». C’était au cours d’une cérémonie organisée par le club africain de l’émergence et placée sous le très haut patronage du Président de la République du Cameroun S.E Paul Biya. Bien loin de dormir sur ses lauriers, la jeune étoile émergente de la musique camerounaise se prépare pour une tournée dans les dix régions du pays pendant les grandes vacances. Bravo l’artiste.

L

Happy End! Le Cameroun à jamais une terre d’accueil et de sécurité.

TOURISME

es sept otages français enlevés le 19 février 2013 au nord du Ca-

CULTURE Denise Naafa sacrée «étoiles Africaines de l’émergence»

L

’artiste musicienne Denise Naafa n’arrête pas d’accumuler les récompenses. En effet, la jeune Star à reçu le 04 mai dernier à l’hôtel Mont-Fébé le Grand prix d’Or 2012 des «étoi-

10 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

CULTURE

THE ART OF DRUM
Cameroon has a rich and diverse cultural heritage. From folk dances to songs, from crafts to rituals, the unending generosity that nature has always bestowed on the country is undoubtedly peculiar and crowd-pulling. The drum, which we are about to discover, is more or less familiar to some Cameroonians and Africans at large.

EKALI Drum

Ganga Drum Long Drum

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 11

Cultural anthropologists say a drum is a musical instrument from Africa (also known as the “cradle of humanity”). There are two main kinds of drums: drums made out of tanned animal skin and those just having a crack. Yet the common denomination remains the piece of wood which usually constitutes the foundation stone of a drum. Making these traditional instruments is not a pushover. There are many rules to observe, including such considerations as the type of skin and wood to use.

HOW TO MAKE A DRUM

that measure from 1 cm to 2 m long with a 10 cm diameter.

BADAK Drum Aged over a decade, the first drums were made in Cameroon by the Beti. The Beti have shown that drums are part and parcel of their life by using them for the Bitkutsi, one of the most popular and record-breaking rhythms in the Country. In ancient times, drums were used as communication tools. Traditional rulers, for instance, successfully convened meetings and transmitted messages through drum beating. Drums were also used during traditional festivals (weddings, harvest, funerals, etc.) Drums exist in various shapes: cylindrical drums such as the Guma of the Guidar (North Cameroon) measure close to 2m long. The Hourglass from Western Africa is beaten with a stick. Conic drums from Senegal are the specialty of the Wolof people, whereas kettledrums are characteristic of the Muslim population all over the continent. They can be made out of calabashes, pieces of wood, etc. These drums are designed by skilful artists. For some, drum making has become a commercial activity which generates a lot of money. In Cameroon, The Ministry of Arts and Culture does its best to encourage and support cultural initiatives like festivals and the creation of works of art. By Abel Sali

HISTORY

Miziri (Drum) To begin with, drums made with animal skin are an immense and tedious task. At times, it requires and combines both skin and wood related expertise. Therefore, it is difficult, if not impossible, for someone to singlehandedly make a drum. The surface must be flat and harmonious so that the wood remains stable during the operation. Depending on what is first available, drum makers start either with the wood or the skin. The wood is generally huge and strong in order to make a reliable drum that can produce very loud sounds. The wood is hollowed out while it is still fresh and wet. When it is dry, the hollowing process becomes impossible. Then comes the polishing step which is done thanks to some appropriate sharpened blades. As for the skin to tan, it must also be tough enough. That’s why hind and cow skin is highly requested. Today the skin of any hoofed animals can be used. But there are species like hind, lions and many others which are State-protected. The meticulously tanned skin is sewn on as soon as the wood is dry. Drum measurements vary from one tradition to another. Thus, there are drums

12 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

SOCIÉTÉ

Le miracle de la plante médicinale camerounaise

P

our soigner les cancers de premier, de deuxième et de troisième degré avec la plante médicinale bio du Cameroun à un prix dérisoire sans chimiothérapie, madame Ottou a appris à connaître l’anatomie et les constituants chimiques de la plante, à communiquer avec elle, à la comprendre, à la respecter et à la protéger.

L’appareil génital: une boîte noire
L’appareil génital féminin, elle l’apparente à une boîte noire. Du haut de ses 50 années d’expérience de recherche sur la plante médicinale-bio, madame Ottou née Ngo Ngué Odile Marie Antoinette est spécialiste en soins des lésions chroniques et ignorées, douloureuses et non douloureuses du col de l’utérus. Je me suis aperçue confie-elle, que l’appareil génital est une boîte noire qui renferme tous les renseignements sur l’ensemble de la santé d’une personne. Sa force réside dans son diagnostic original et alternatif qui dévoile des maladies cachées, chroniques (présentes depuis 1020-50-70 ans), ainsi que sa connaissance des constituants chimiques de plus de mille plantes. Madame Ottou est issue de la toute première cuvée de l’école des infirmiers d’Etat du Cameroun en 1960, sous la tutelle de l’école de formation de Bordeaux en France. A l’époque où très peu de femmes allaient à l’école, la chercheure décide de poursuivre ses études en soins infirmiers, en sciences sociales et en économie. Elle commence son périple par l’Afrique de l’Ouest précisément au Burkina Faso. En Europe, elle se pose en Belgique, puis en Suisse. Et c’est lors de son étape Ivoirienne en 1964 qu’elle tombe amoureuse de la plante médicinale bio qu’elle n’a plus quitté jusqu’à ce jour, parallèlement à ses études en médecine moderne. Entre les sévices corporels infligés par son conjoint, les

persécutions de sa belle- famille du fait de sa manipulation des plantes, et plus tard, le divorce et la séparation d’avec sa progéniture, sa passion pour la plante a survécu. C’est à ce prix que la phytothérapeute chevronnée est devenue la complice de la plante au point où aujourd’hui, elle soigne les cancers de premier de deuxième et de troisième degré, et à un prix dérisoire. Son premier poste de travail est à l’hôpital Salpêtrière de Paris en France en 1968. Avant le CHU de Yaoundé d’où elle prend sa retraite en 1998, notre septuagénaire a roulé sa bosse dans une demi-douzaine de centres hospitaliers. Madame Ottou a piloté le projet de création du centre médico- social de Nkolndongo (PMI) en 1968. Elle a formé des étudiants stagiaires Français et Allemands ainsi que des paysans Camerounais sur la plante médicinale -bio et l’apiculture. Elle est membre de l’Association pour la promotion de la médecine traditionnelle du Cameroun (AS-PRO-ME-TRAD-CAM).Elle travaille avec une équipe formée d’ un médecin pathologiste biologiste qui est enseignant à la faculté de médecine du professeur Bengono, le Docteur Njip Luc Salomon, un médecin biologiste enseignante à la faculté de médecine de l’UPAC, le Docteur Bassama Jeannette Julienne, une technicienne en soins par la plante médicinale, Madame Adina Jacqueline, les paysans qui assurent la cueillette des arbres et des plantes, les laboratoires fiables tels que le centre pasteur.

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 13

INTERVIEW D’UNE SPéCIALISTE

M

adame Ottou, Traditherapeute, nous parle de son expérience dans la médecine bio et de ses motivations Pouvez-vous nous présenter votre activité? Quelle est votre domaine d’activité? Mon domaine est la santé en général, la santé mentale, en ce moment je suis beaucoup plus active dans les traitements des appareils génitaux parce que travaillant au dispensaire antivénérien d’Elig- Essono à Yaoundé de 1972 à 1975, j’ai observé que les diagnostics des douleurs signalées par les femmes pour les maux de bas ventre convergeaient souvent vers les lésions douloureuses et non douloureuses du col de l’utérus. Du traitement qui leur était prescrit avec des produits chimiques, nombreuses revenaient parce que les lésions étaient rebelles. Je me suis alors dit qu’il ya quelque chose qui n’allait pas. C’est de là qu’est parti le déclic. Comment avez-vous appris à connaître la plante médicinale et ses vertus? J’ai appris à connaître les vertus, les composés chimiques des plantes. La situation géographique de la plante qui correspond à son anatomie, entre autre choses. Un exemple, la cerise ou le Trichoscyphaacuminata (nom scientifique), appelée Ndoï en langue Bassa et Abut en langue Ewondo est un fruit comestible. Ses écorces et racines contiennent un ingrédient actif le Zantoproteïne dans les traitements des inflammations, des aberrations chromosomiques qui sont une reproduction anormale des cellules. Cette plante stoppe la multiplication anormale des cellules et régénère la cellule. Vous avez une méthode particulière, quelle est votre spécificité? La méthode des pauvres, qui ne peuvent se permettre un bilan de santé. Je fais un diagnostic macroscopique, c’est une méthode que j’ai apprise chez les Gouros en Côte d’ivoire et chez les pygmées du Cameroun. J’observe la démarche, l’haleine, la gestuelle, les cheveux...). Ensuite, l’entretien qui est pour moi une radio, une échographie, pour avoir l’historique de santé. Enfin, le palpé et la pose du spéculum. Avec mes yeux, j’identifie les couleurs, les formes... et avec mon nez, je distingue les odeurs. Par exemple, une lésion cancéreuse avec

levure a des odeurs différentes d’une lésion cancéreuse sans microbes. Bien que rudimentaire, cette méthode est fiable au vu des résultats positifs enregistrés. L’autre catégorie est constituée des citadins, qui ont les moyens En plus des étapes mentionnées plus haut, je mets l’accent sur le dossier médical. Lorsque les résultats d’analyses correspondent à notre orientation scientifique, nous commençons le traitement qui, dans les deux cas est à trois niveaux: La réforme alimentaire, la dépuration, et le traitement local dans l’appareil génital. Quels sont les différents cas que vous recevez? Les plus nombreux sont les cas de transfert. Les femmes arrivent chez moi avec des maux signalés ailleurs tels que le goitre, le mal d’estomac, les migraines chroniques, la maladie de parkinson, le mal de dos, les chutes de cheveux, des ongles, la paralysie des membres, les tics de l’œil. Il s’agit souvent à 90% des transferts de douleurs des lésions du col de l’utérus vers d’autres organes du corps. Quand on corrige le col, le goitre, le mal disparaît mais alors complètement. D’après mes observations personnelles 7-8 femmes sur 10 ont une inflammation non douloureuse du col ignorée. J’ai trouvé une femme qui a un col de l’utérus normal, une pygmée après 14 accouchements. Quelles sont vos sources de financement et vos partenaires? Je ne bénéficie d’aucune aide financière ni de partenariat scientifique. Lors des journées d’excellence de la recherche scientifique et de l’innovation au Cameroun (JERSIC) en 2007 à Yaoundé, le premier ministre de l’époque monsieur Peter MafanyMussongue m’a sollicitée, sans suite. J’ai ensuite déposé un dossier de chercheur au ministère de la recherche scientifique qui est resté lettre morte jusqu’à ce jour. C’est à mes frais personnels que je travaille depuis cinquante ans. Un financement nous permettrait de nous équiper efficacement et d’assurer la collecte de la matière première, nous pourrions ainsi parvenir en peu de temps à réaliser des exploits et former beaucoup de personnes. Nous sommes ouverts à tout soutien public ou privé. Mon désir le plus ardent est d’abord la reconnaissance de la pharmacopée camerounaise et africaine. Mon autre aspiration est d’accéder à un cadre où je pourrai léguer mes connaissances accumulées à la postérité. Mac V

14 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

PEOPLE

Anne Marie Nzié: sa voix en or ne prend pas de ride.
2 ans bien sonnés, la voix toujours aussi claire qu’à ses débuts, Anne Marie Nzié chanteuse émérite depuis 1954 prépare la sortie de son prochain opus. A cet âge, pour la plupart, on ne pense plus à se projeter dans l’avenir, l’expérience de vie étant largement réalisée. Anne Marie Nzié par contre, renvoie sa retraite aux calendes Bantoues parce que, dit-elle: «j’ai encore beaucoup à donner»

8

L’une des plus grande chanteuse camerounaise de tout les temps

le suscite l’admiration de tous ceux qui l’écoute. Elle bénéficie également de l’encadrement de son regretté frère aînée Cromwell Nzié un excellent musicien. Elle commence donc par interpréter les chansons de celuiAnne Marie Nzié débute sa ci, puis elle finit par composer les siennes. Beaucoup carrière dans une localité considèrent aujourd’hui les chansons d’Anne Marie Nzié du Sud Cameroun située comme des classiques Camerounais. C’est ce qui lui a à 4 km de Lolodorf à certainement valu la reconnaissance de la nation, sous la paroisse de Libia diverses formes (distinctions honorifiques, célébrations son Village Natal. officielles, construction d’une résidence à Lolodorf.) Jeune choriste, Elle se démarque essenUne pluie de distinctions tiellement grâce à sa voix ravissante. À plus de 60 ans de carrière musicale, elle a décroché Elle chante tel- le plus grand nombre de distinctions: Hommage à la lement bien nation décerné par S.E Monsieur Paul Biya Président q u ’ e l - de la République du Cameroun, et par le Ministère de la culture, Chevalier de la légion d’honneur en 2000, prix d’honneur au Massao et la liste est loin d’être exhaustive. Elle a fait le tour des continents et ses chansons sont reprises à travers le monde. Contrairement à beaucoup d’artistes musiciens, cette grande dame de la chanson camerounaise reconnait que la musique lui a tout donné. Elle reconnait

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 15

également que c’est en Dieu qu’elle puise sa force. Il lui a donné un don et elle l’utilise à bon escient.

C’est dans un état convalescent que la voix d’or du Ca- VDC: un mot à l’endroit de la nouvelle génération des meroun a accordée une interview à VDC, elle nous livre artistes musiciens ses impressions sur sa carrière, et ses projections. AMN: il y a beaucoup de talents, les jeunes travaillent et ça se voit. Il convient pour les anciens d’entourer VDC: Apres 60 ans de carrière musicale qu’est ce qui ces jeunes et de les accompagner. J’aime par exemple a change dans votre vie ? écouter Lady Ponce, Chantal Ayissi, X. Maleya… AMN: j’ai tout reçu grâce à la musique. Beaucoup de médailles, de cadeaux, Le Président Paul Biya m’a of- VDC: il semble que vous êtes la «mère» et la «sœur» de fert un toit, une voiture et a promis me construire une plusieurs personnalités: Chantal Biya, Manu Dibango, maison. Et tous mes enfants du Cameroun m’apportent Gilbert Tsimi Evouna, Samuel Eto’o… leur soutien. AMN: La Première Dame Chantal Biya est ma fille, elle VDC: regrettez-vous d’avoir choisi la carrière d’artiste musicienne ? AMN: Je ne regrette aucunement pas d’avoir choisie ce métier. Cependant je souhaite voir des musiciens devenir des ministres comme ailleurs. Nous mettons la joie dans les cœurs, nous devons également bénéficier des nominations. pense à moi et me soutien énormément. Manu Dibango est mon frère et mon collègue musicien, nous nous entendons parfaitement. Gilbert Tsimi Evouna est mon petit frère, c’est quelqu’un de bien. Il m’encourage de temps en temps. Samuel Eto’o quant à lui est mon fils savez-vous que sa mère porte le prénom d’Anne? Je suis d’ailleurs en train de composer une chanson à Samuel. Dans cette chanson je lui exprime la reconnaissance du peuple camerounais. VDC: Quels sont vos rapports avec le Ministère camerounais des arts et de la culture ? AMN: C’est un ministère qui donne plus qu’il n’en faut, il ne s’occupe pas seulement des musiciens mais aussi de l’art et de la culture en générale. Je vous le disais tout a l’heure il m’a décerné un prix à l’occasion du 60 anniversaire de ma carrière. Nous les artistes nous voulons encourager et surtout soutenir toutes les initiatives de notre ministère de tutelle. interview réalisée par Joseph BIAN ZOUMBE
Anne Marie avec le couple présidentiel Paul et Chantal Biya

Entretien avec une grande dame de la musique camerounaise

VDC: Quel est votre avis sur les droits d’auteur qui font jaser beaucoup au Cameroun? AMN: Je n’en sais rien, tout ce que je sais faire c’est chanter. Mais j’avoue que C’est dommage pour la nation, Je passe ma vie entière à écrire des chansons et je n’en profite pas. On ne paie pas les droits d’auteurs et c’est triste.

VDC: vous avez 82 ans, ne songez vous pas déjà à prendre votre retraite? AMN: je ne saurais prendre ma retraite. Puisque je compose encore des chansons, je monte encore sur scène, je n’ai pas de retraite à prendre. La musique c’est tout ce que je sais faire elle est toute ma vie.

Anne Marie Nzié en bref
Nom: Nvounga Anne Marie Nzié Années et lieu de naissance: 1931 à Libia Nombre d’enfants: tous les Camerounais Ses tubes à succès: Liberté, Sara, Mabanzé, Bibelilabei, Minga, Ezabadjodjo…

16 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

CARTE POSTALE

ville chaleureuse

Mfou:

Si aller à Mfou relève d’un parti de plaisir, y habiter est alors le signe d’un bonheur parfait. Mfou est une petite localité située à une vingtaine de kilomètres de Yaoundé et où de tout temps, la beauté de la nature et la volonté des hommes semblent agir en synergie. Un détour le temps d’un weekend vous permettra de vivre des moments mémorables à Mfou.

Mfou...
PROPRETE AU PROPRE COMME AU FIGURE

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 17

I

l est 8h à Mfou ce mardi 16 avril. Comme à l’accoutumée, la ville est dans une propreté de grand jour. Il faut dire que c’est l’un des atouts qui la singularisent et qui constitue son charme. Même dame pluie qui s’y serait abattue toute la nuit la veille n’aura rien changé aux habitudes hygiénique des populations. Impossible d’apercevoir des feuilles mortes et autres bout d’emballage à la traine comme c’est le cas dans certaines villes du pays. Un constat saute à l’œil nu; les agents de la commune et les populations ont fait de la propreté leur cheval de bataille. Ce matin, les mototaxis dictent leur loi. Personne ne s’ennuis puisque le ciel est bleu, écartant tout soupçon lié aux averses. Chacun vaque à ses occupations journalières.

la production nationale. Les cultures vivrières telles : le manioc, l’arachide et bien d’autres ont permis aux populations de décrocher leur parchemin en matière d’autosuffisance alimentaire. Bien plus, Mfou est considérée comme la « mère nourricière » de la région du centre, dans la mesure où les populations des départements voisins à l’instar du Mfoundi ou encore du Nyong et so’o viennent s’y approvisionner. Il faut dire que la vie des populations ne se confine pas seulement aux travaux champêtres. Le centre ville est bouillonnant d’activités diverses. Le commerce de vivres et de certains produits manufacturés et des produits issues de l’artisanat locale bat son plein. En tant que département, Mfou possède un centre administratif avec les services au grand complet. On dénote aussi la présence d’une usine de transformation de bois située à l’entrée de la ville qui génère un nombre important d’emplois.

L’artère principale de la ville

Mfou signifie «plat, vide» en «Bene» langue locale dominante. La ville regorge une multitude d’habitants, venue de tous les coins du Cameroun. Les «Beti» sont les plus représenté. La nature paisible de la localité a également favorisé l’implantation des «Ewondo», des ethnies issues de la zone anglophone ainsi que d’autres communautés du grand nord. A Mfou, la multiplicité des religions est loin d’être une entrave à la coexistence sociale. C’est d’avantage un atout. Tout le monde vit en parfaite harmonie dans une vision commune, celle de faire de Mfou, une ville de référence au Cameroun.

VILLE COSMOPOLITE

Une vue du marché des vivres

Les populations de Mfou sont très laborieuses. Elles ont compris que le développement de leur ville passe inéluctablement par l’agriculture. Le cacao est la culture la plus développée. Il représente un taux non négligeable dans

ACTIVITES

30min de route suffisent pour rallier Yaoundé à Mfou en voiture. Concernant l’éducation, plusieurs établissements maternels, primaires et secondaires sont créés. Avec un effectif d’environ 900 élèves, le lycée bilingue a été classé 2ème sur le plan départemental et 41ème sur le plan national lors des examens officiels de 2012. Cette réussite est le résultat d’une discipline de fer affirme Madame le Proviseur. Le volet sanitaire n’est pas en reste, comme en témoigne la présence de plusieurs hôpitaux tant publics que privés. On y retrouve également plusieurs infrastructures d’accueil. L’hôtel Bellissima, les établissements «Kafo» et bien d’autres hôtels constituent un cadre idéal pour un séjour bien arrosé de vin de palme, qui accompagnerait un plat de gibier ou de «ndomba» de poisson d’eau douce. A. S.

INFRASTURE

18 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

Mfou...
2

1

3

4

5

CH FICHE TE
- RéGIO N: Centr e - DéPAR -A -

NIQUE
et Afamb a

: Mefou TEMENT

SEMEN RRONDIS

s T: Bafou Km
2

sam

habts : 45 000 ton... IE H P A R wondo, E E G ), O e M ir E ta -D ajori S: Bene (m - ETHNIE ba» : «Ndom E IT L A C LA LO palme... LITE DE r, vin de ie ib g , e - SPECIA c ou n d’eau d de poisso erges ls et aub e t ô H : S RE STRUCTU Kafo ...) - INFRA sements s li b a t é , a (bellissim 20 Km -MFOU: E D N U O - YA

IE: 830 SUPERFIC

1- La façade de l’hôtel de ville de Mfou 2- La tribune de Mfou 3 et 4- Le marché des vivres de Mfou 5- Le lycée bilingue de Mfou

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 19

« Et plusieurs autres especes…inestimable» par: Il y a tout chez carlos City, même ce qui n’existe pas… ailleurs.
B.P. : 147 Yaoundé - Cameroun Mbangassina – Mbam et Kim Tel. (237) 77 55 26 18 – 96 42 79 36 – 22 09 74 82 – 22 05 48 19 / Fax : 22 22 15 23 carloscity2005@yahoo.fr

20 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

HISTOIRE

La Réunification du Cameroun
Le 20 mai dernier, tous les Camerounais d’ici et d’ailleurs, se sont levés comme un seul homme pour célébrer le cinquantenaire de la réunification. Mais déja, exactement deux mois avant, La ville de Foumban qui a abrité la conférence préparatoire à cette célébration, a réunis de nombreuses personnalités pour réévoquer ces moments de l’histoire dont Variétés vous donne quelques points de repères.

L

’histoire du Cameroun met en lumière des hommes et des faits qui devrait interpeller chacun d’entre nous à préserver tout l’ héritage obtenu parfois au prix de sacrifice extrême et d’acte de bravoure de dignes fils de ce pays. Cet article vous fait faire un voyage dans le passé pour revivre les moments forts de la Réunification puis de l’Unification.

ganisation d’un plébiscite au Cameroun septentrional entre le 30 septembre 1960 et le 30 mars 1961 sur la base de deux questions: `’ Désirez-vous accéder à l’indépendance en vous unissant à la République camerounaise indépendante? `’ Ou `’ Désirez-vous accéder à l’indépendance en vous unissant à la Fédération nigériane indépendante? ‘‘ Il en est de même au Cameroun méridional où la résolution 1352 (XIV) du 16 octobre 1959 de l’Assemblée Générale de l’ONU fixe la date du plébiscite entre le 30 septembre 1960 et le 30 mars 1961.L’organisation de ces plébiscites était de savoir si les populations désiraient réintégrer le Cameroun ou se rattacher au Nigeria.

Au cours de la session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui se tient en mars 1959, des réflexions sont menées dans le but de restaurer l’unité dans la partie du Cameroun sous tutelle Britannique, qui est divisée en deux: le Cameroun septentrional (Northern Cameroon) et le Cameroun méridional (Southern Cameroon). Bien que le Northern Cameroon soit rattaché au Nigeria et administré comme une partie intégrante de cette fédération, les populations de ces deux régions vivent séparées du reste du Cameroun. Ainsi pour connaître le désir des populations sur leur avenir, le Commissaire aux plébiscites et le conseil de tutelle recommandent à l’Assemblée générale des Nations Unies à voter la résolution 1473 (XIV) le 12 décembre 1959. Celle-ci recommande l’or-

Le plébiscite: un dispositif mis au point par les nations unies

John Ngu Foncha, de retour des Nations unies

Les deux grands artisans de cette réunification sont John NGU FONCHA et Ahmadou AHIDJO. Toutefois, la contribution de Ferdinand Léopold OYONO compte également sur cette .question de la réunification

Les artisans de la réunification

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 21

du Cameroun anglophone. En effet, le 18 mars 1961, aux côtés du Dr Marcel Bebey EYIDI, Député du Parti Travailliste, le fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères se rend en mission auprès des Chefs d’Etat du Ghana, de la Guinée, du Mali et du Maroc. Le problème du référendum au Northern Cameroon est préoccupant pour les autorités Camerounaises de l’époque. Il était donc opportun de choisir des émissaires en vue d’expliquer le point de vue du gouvernement camerounais aux autre Chefs d’Etat africains qui n’avaient pas assez de contacts directs avec le Cameroun. F.L. OYONO donne les raisons de ces différentes rencontres en disant: « ... on devait leur faire comprendre qu’il s’agissait d’une prise de position sur laquelle s’est réalisée l’unanimité des Camerounais...» Avant de se rendre à New York en passant par Paris pour clore cette mission, Marcel Bebey EYIDI et Ferdinand OYONO devaient se rassurer d’un soutien de certains de leurs proches d’Afrique, en rencontrant des Chefs d’Etats qui devaient donner des instructions à leurs représentants aux Nations Unies, où, à la fin du mois de mars, le débat sur la question du référendum au Cameroun du Nord devait se tenir. Malgré les multiples démarches du gouvernement Camerounais auprès des chefs d’Etats étrangers ou de la C.I.J, pour dénoncer la mauvaise organisation dudit plébiscite, rien n’y fit.

Un référendum pour un Cameroun Unie
Ces plébiscites eurent lieu les 11 et 12 février 1961 avec les résultats suivants : Cameroun méridional 70,49% des votants choisirent le ratta-

chement du territoire au Cameroun francophone indépendant et 29,50% pour le rattachement à la Fédération nigériane. Tandis que dans la partie septentrionale 40,03% choisirent le rattachement à la République camerounaise et 59,97% la solution de l’union à la Fédération nigériane. Malgré les multiples démarches du gouvernement Camerounais auprès des chefs d’Etats étrangers ou de la C.I.J, pour dénoncer la mauvaise organisation dudit plébiscite, rien n’y fit. La partie septentrionale du fut donc rattachée au Nigéria La journée du 12 février fut déclarée journée de deuil national. La partie méridionale, avec 70,49% en faveur du rattachement au Cameroun contre 29,50% en faveur du rattachement au Nigéria fut dont fédéré au Cameroun francophone et le 1er octobre 1961, la république du Cameroun devient république fédérale du Cameroun avec deux Etats : le Cameroun oriental ayant pour capitale Yaoundé et le Cameroun occidental qui a pour capitale Buéa. Chaque Etat a son gouverneur et un gouvernement fédéral siège à Yaoundé. Le 20 mai 1972, suite à un référendum, la république fédérale du Cameroun devient république unie du Cameroun. Le parlement avait alors quatre chambres. Ce qui était un «quadricaméralisme» original mais onéreux avec: - l’Assemblée National Fédérale - l’Assemblée Législative du Cameroun Oriental - l’Assemblée Législative du Cameroun Occidental - la Chambre des chefs traditionnels du Cameroun Occidental

Date 1959

1961 (Fév.) 1961 (Oct.) 1972 (Mai)

Evénement réflexion à l’ONU et vote des résolutions 1473 (XIV) et 1352 (XIV) qui recommande l’organisation d’un plébiscite au Cameroun septentrionale et au Cameroun méridional. Plébiscite au Cameroun Méridional et Septentrional Réunification Unification

N.A.V

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 23

ÉCONOMIE

Le fameux poivre de Penja: L’or gris du Cameroun

L

a graine de paradis, le nom que donnaient les Vénitiens au poivre, est aujourd’hui l’épice la plus répandue dans le monde. Cependant, le poivre blanc de la vallée de Penja au Cameroun semble posséder des qualités exceptionnelles. Sa rareté, son origine et son parfum qui en font un poivre unique, recherché par les connaisseurs et les grands cuisiniers, est par conséquent est très prisé sur le marché national et international.

PRISE PAR L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET AGROALIMENTAIRE
Le goût du poivre blanc de Penja n’est comparable à aucun autre. Doux et raffiné, son parfum délicat, plus que toute épice s’allie à une saveur chaleureuse. Il commence par flatter élégamment les narines, puis apporte une présence chaude, ronde, insistante qui s’accorde aux saveurs musquées du porc, donne de la

24 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

est enveloppé dans les termes scientifiques comme IG (Indication Géopgraphique, Ndlr). L’indication géographique permet qu’à terme, les spécificités et les vertus de certains produits locaux soient reconnues sur le «La production annuelle du «poivre de Penja» tourne plan mondial. «L’IG est un élément important de la poautour de 300 mille tonnes par an», affirme Réné litique de développement. Les indicateurs géographiClaude Metomo, le président des producteurs de Penja. ques permettent aux producteurs de commercialiser Son kilogramme coûte 6 000Fcfa pendant la période leurs produits aux prix compétitifs», explique M. Paude récolte. En dehors de cette période, il coûte entre 7 lin Edou Edou, directeur général 000 et 8 000Fcfa. «Dans ma planLe de l’Oapi, artisan du projet tation, affirme un producpoivre rapporte annuellement de labellisation du poivre teur, un pied de poivre dit 24 milliards Fcfa aux producteurs blanc de Penja. de Penja peut produire 2 à 180 kilogrammes selon le de la localité de Penja. mode de culture qui demande Comment devenir prol’utilisation des engrais. Par an, un hecducteur de poivre tare rapporte au moins 4,5 millions Fcfa» et la comde penja mercialisation de ce produit ne pose aucun problème, La culture du poivre se fait uniquement à partir des indique ce même producteur de poivre de Penja,. Car, boutures. Les résultats de la multiplication par les sur le plan international, le poivre de Penja est beaugraines sont très décevants. Il faut absolument passer coup prisé par les industries pharmaceutiques et l’inpar une pépinière de boutures, car le poivrier est très dustrie cosmétique pour sa saveur particulière, son sensible aux variations climatiques et le taux de réusarôme et son caractère boisé et piquant. Sur le marché site de la multiplication est parfois très bas. local, il est aussi sollicité par les ménages, également Vous pouvez trouver les boutures en pépinière auprès pour sa saveur et ses visées thérapeutiques. de certains GIC à Njombé, mais vous pouvez aussi avoir des boutures chez Monsieur Hatier Louis Edmond dans Une marque déposée la localité de Goura par Mbangassina dans le Mbam et Kim, région du Centre, (Contact: téléphone: 77 55 26 18 / 96 42 79 36 :22 05 74 82 E-mail: carloscity2005@yahoo.fr.) Pour ce qui est de la zone de réussite de cette culture, le poivrier est une plante de basse altitude (entre 300 et 800 mètres). Les altitudes élevées perturbent et prolongent son cycle de culture, ce qui retarde la floraison et diminue les rendements. Le poivrier préfère Fort de ces qualités, l’organisation africaine de la proune température assez élevée (23-26°C) pendant toute priété intellectuelle (Oapi) et le ministère de l’agricull’année. La région du Littoral reste la plus favorable à ture et du développement rural (Minader), ont décidé sa culture, suivie de celle du Centre. Les régions de basde labelliser le poivre de Penja, contrairement aux ses températures ne donnent pas de bons rendements. autres espèces de cette épice cultivée dans plusieurs C’est une plante qui exige de grosses quantité d’eau, régions du pays. Cette labellisation qui a consiste à de l’ordre de 2 000 à 3 000 mm dans l’année, mais bien attribuer un indicateur géographique qui devient un répartiesseur 7 à 8 mois. Il faut aussi une petite saison droit de propriété intellectuelle, au même titre que le sèche de 4 à 5 mois afin de favoriser la maturation des brevet d’invention pour une marque. Préserve désorfruits.. Il se développe bien sous un ombrage léger, sur mais cette denrée de la concurrence déloyale et la rend des sols profonds, perméables, bien drainés et riche en plus viable sur le marché international très compétimatière organique. Nous vous recommandons de vous tif. En dehors du poivre de Penja, on cite aussi le miel rapprocher des spécialistes pour plus de détails. Le blanc d’Oku, dans le Nord-Ouest qui ont fait l’objet poivrier peut produire pendant 15 à 35 ans si la pland’une labelisation. Il est question de porter leur réputation est bien entretenue. La production du poivre est tation, un peu comme le cas du champagne, au niveau un secteur presque vierge dans lequel toute personne mondial. Au Cameroun, il y a des efforts certains de peut s’investir et faire de bonnes affaires. labelliser certains produits agricoles nationaux. Cela F.B.A vigueur au bœuf, du relief aux œufs et exalte la finesse du poisson. Cette épice qui a été labellisée en 2012

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 25

DOSSIER

Jeunes et emploi: décryptage

P

lus d’un millier de personne sont sans emploi dans le monde. Toutefois, l’Afrique en général et le Cameroun en particulier sont de vaste chantier encore vierge en matière d’emploi. Cependant, la culture de la bureaucratie développée dans les années d’après indépendance n’a pas favorisé l’investissement privée et l’entreprenariat. Le gouvernement seul ne peut plus être le seul employeur et les jeunes, nantis de diplôme mais sans qualification pour les uns, sous scolarisée pour les autres, subissent les affres du chômage. Quelle solution l’Etat propose t’il pour résoudre le problème du chômage au Cameroun? Comment certains sont ils parvenus à tirer leur épingle du jeu? Le dossier de ce mois vous plonge au cœur du monde de la course à l’emploi.

26 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

L’EMPLOI DES JEUNES AUX CAMEROUN: LES SOLUTIONS DU GOUVERNEMENT
Le rôle important du Minfop
La création en 2004 du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle (Minefop), en charge spécifiquement des questions d’emploi et de formation professionnelle et du ministère de la jeunesse chargé des problèmes liés à l’épanouissement des jeunes montre tout l’intérêt que le gouvernement camerounais porte à sa jeunesse et aux questions liés à l’emploi des jeunes. A côté de ce cadre institutionnel sont élaborés des documents d’orientation tels que le Plan d’action National pour l’Emploi des jeunes (PNE) et le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE). De ces documents stratégiques, a été confectionné le Plan d’Action National pour l’Emploi des Jeunes (PANEJ) dont les objectifs principaux définis comme axes sont: •Assurer un plaidoyer pour l’emploi ; •Promouvoir un cadre macroéconomique pour l’emploi ; •Promouvoir l’emploi en milieu rural ; •Promouvoir l’emploi dans le secteur industriel ; •Promouvoir l’emploi dans le secteur des services ; •Promouvoir l’emploi public ; •Promouvoir l’auto emploi et le travail décent ; •Développer les ressources humaines pour l’emploi ; •Promouvoir le retour des jeunes de la diaspora pour l’emploi ; •Assurer l’équilibre sexo-spécifique et protéger les groupes vulnérables dans l’accès à l’emploi Au niveau opérationnel, l’Etat a mis en place des structures comme : le Fonds National de l’Emploi (FNE) qui est le principal bras séculier de l’Etat en matière de promotion de l’emploi et surtout d’intermédiation entre les jeunes diplômés et les entreprises; Le Projet Intégré d’Appui aux Acteurs du Secteur Informel (PIAASI) chargé spécifiquement des jeunes versés dans le secteur informel pour ce qui est du MINEFOP. Cependant, certains ministères déploient des programmes ou projets en faveur des jeunes; notamment la Projet d’Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine (PAJER-U) au MINJEC et le Projet d’Appui à la Réinsertion des Personnes et Enfants Vulnérables (PARPEV) au MINAS. FBA

L

e Cameroun, qui sort d’une récession de plus de 20 ans à une croissance économique estimée aujourd’hui à 3% . côté d’un potentiel touristique à développer (528 sites identifiés) , les activités agro industrielles sont les plus dominantes. Sur les 9 millions de jeunes actifs seuls 10% sont en emploi formel, les emplois les plus nombreux étant essentiellement précaires ( 90%). D’après une étude de la division de la promotion de l’emploi du ministère…. Les femmes semble le plus touchées par le sous-emploi, car d’après les statistiques de la division de la promotion de l’emploi du ministère… , on 84% de femmes sont touchées par le sous emploi contre 68% d’homme. La tranche d’âge la plus concernée par le chômage est de 17 à 40 ans, avec des pics entre 25 et 30 ans. L’absence de qualification professionnelle, la faible expansion de l’emploi public malgré les recrutements massifs initiés depuis trois ans, le faible taux de recrutement dans les entreprises de la place qui considèrent les recrutements comme un coût supplémentaire pourtant l’emploi est un inducteur de croissance et un moyen de redistribution et enfin les difficultés à s’auto employer sont, entres autres, les principaux problèmes liés au sous emploi des jeunes. Pour tenter d’apporter des solutions au sous emplois des jeunes, plusieurs actions ont été élaborées de façon synergique entre le secteur publique et le secteur privé.

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 27

E

stimés à 140 000 en 2008, les prévisions avoisinaient les 300 000 en 2010 avec un taux de croissance de 3%, le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle et les organismes dédiés aux questions de l’emploi trouveront-ils des solutions durables au serpent de mer qui hante les jeunes camerounais avant l’âge de la retraite? Le Cameroun fait face au problème du chômage des jeunes. Beaucoup de jeunes Camerounais, pourtant titulaires de diplôme d’enseignement supérieur, sont sans emploi et sans qualification professionnelle concrète une situation qui rend leur insertion sur le marché du travail difficile. En 2008, le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle estimait leur nombre à 140 000 et donnait une prévision avoisinant les 300 000 en 2010 avec un taux de croissance de 3%. Avec le nouveau système Licence-Master-Doctorat (LMD), la professionnalisation des enseignements devient de plus en plus effective, Sous la tutelle du Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.

FORMATION PROFESSIONNELLE: LA RECHERCHE DE SOLUTIONS DURABLES

Niveau d’instruction ou de formation des jeunes (15-24 ans) selon le sexe (%) Niveau d’instruction Sans niveau Primaire Secondaire général 1er cycle Secondaire général 2nd cycle Secondaire technique 1er cycle Secondaire technique 2nd cycle Supérieur Total Homme
1996
8,6 40,2 24,1 11,4 10,4 3,6 1,7 100,0

Niveau d’instruction et marché du travail

Jeunes (15-24) ans Femmes
2001
8,6 35,9 28,6 12,0 8,8 2,7 3,4 100,0

Ensemble
1996
14,0 38,9 22,8 9,9 9,6 2,8 2,0 100,0

1996
18,9 37,8 21,7 8,5 8,7 2,1 2,3 100,0

2001
18,9 34,2 26,1 9,8 7,0 2,0 2,0 100,0

2001
14,0 35,0 27,2 10,9 7,8 2,3 2,8 100,0

Mac. V

28 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

ANALYSE LES JEUNES ATTENDENT TOUJOURS

De nombreux organismes de lutte contre le chômage qui tardent à se faire ressentir dans le quotidien des jeunes Camerounais.

Selon une étude de 2007 de l’Institut national de la statistique, 30% des Camerounais au chômage ont moins de 30 ans Et parmi ces jeunes chômeurs, 36% sont titulaires de diplômes universitaires. Après une longue période au chômage, beaucoup de ces jeunes adoptent une attitude de survie en se lançant dans l’auto-emploi dans le secteur informel où la productivité et la rémunération sont faibles. Tandis que d’autres décident de suivre une autre formation plus professionnelle comme la plomberie, l’informatique, la couture, etc.

mation, donc l’exportation des opportunités d’emploi vers l’étranger.

Des pesanteurs structurelles historiques
La principale cause de cette situation est le système éducatif qui a longtemps valorisé l’enseignement général au détriment de l’enseignement professionnel. Egalement l’inadéquation formations et besoins réels du marché du travail poussent les entreprises à importer leur main d’œuvre de l’étranger. L’absence de flexibilité dans les formations et une société de consommation, marquée par une faible industrialisation des richesses naturelles marquée par une importation de la quasi totalité des produits de consom-

Face à cette impasse le ministère l’Etat du Cameroun a crée le ministère des PME pour servir de facilitateur en créant des conditions pour résorber le taux de chômage. Plusieurs autres organismes d’encadrement des PME existent au Cameroun : Des acteurs étatiques tels que: le MINPMEESA, le MINEPAT, le MINFI, des acteurs non étatiques constitués par les organisations intermédiaires telles que : la chambres consulaires, les associations et organisations professionnelles; des institutions d’appui au financement (les banques commerciales, les établissements de micro-finance). Pour ce qui est des institutions et projets de la coopération bilatérale et multilatérale figure, la BDEAC, la BAD… Au milieu de ce vaste déploiement, il ne reste plus qu’à espérer que bientôt, les grandes réalisations viendront transformer le rêve de plusieurs jeunes Camerounais en réalité, avant l’âge de la retraite. Mac.V

Une artillerie lourde pour quel résultat ?

30 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

ACTU FéDé LA FéDéRATION CAMEROUNAISE D’ATHLéTISME A UN NOUVEAU BUREAU

F E D E R A R T I O N

P

endant les quatre prochaines années, Motombo Mbomè Emmanuel, aura la lourde responsabilité de présider aux destinées de la plus grande fédération civile sportive. Le ministre de l’éducation physique et sportive a procédé dimanche 17 mai 2013 à l’installation des principaux dirigeants.

Le ministre serrant la main à Motombi M. E (Pdt)

Le ministre serrant la main à Kouoh K Charles(SG)

Le bâtiment flambant neuf de la fédération camerounaise d’athlétisme qui accueille la nouvelle équipe

Le ministre serrant la main à Latevi Larsen (CDF)

La nouvelle équipe a tout de suite affiché ses ambitions. Son président Motombo Mbomè Emmanuel a annoncé les couleurs : «Les choses vont changer. Nous travaillerons désormais sur la base des performances réelles et actuelles des athlètes» a-t-il déclaré.

CAMEROUNAISE

QUATRIèME MEETING INTERCLUB D’ATHLéTISME DE YAOUNDé
«ENCORE DES EFFORTS A FAIRE»
u 25 au 26 mai 2013, le 4ème meeting d’athlétisme organisé par la Fédération Camerounaise d’Athlétisme (FCA) s’est déroulé au stade omnisport de Yaoundé. 200 à 250 athlètes venus des différentes régions du pays se sont retrouvés autour de la nouvelle équipe dirigeante menée de main de maître par le président Motombi Mbomè Emmanuel. Pendant deux jours, 24 équipes féminin et masculin ont rivalisées d’adresse autour des quinze disciplines programmées à savoir : 100m ; 100 H; 200m; 400m ; 400 H ; 800m ; 1500m ; 5000m ; 10.000m ; Saut en Longeur ; saut en Hauteur ; Lancé de Poids ; Lancé de Disque ; lancé de Javelot ; Triple Saut.

OLYMPIADES 2013-2016

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 31

D

Cette 4 journée a révélé deux athlètes. Ceux-ci se sont distingués parmi tous ceux qui ont pris part au meeting. Ils ont décrochés les trophées de meilleur athlète féminin et masculin. Ngo Ngoa Marlyne Sarah des Forces Armées et Police dans la discipline du saut en hauteur avec une performance de 6m34, chez les dames, et Binan Nlend Alphonse Stéphane de Cameroon Sport dans deux disciplines : 100 et 200 mètres avec une performance respective de 10 ,86 et 21, 60, chez les messieurs.
ème

Révélations

Classement général par équipe chez les Dames
Rang 1er 2ème 3ème 4ème 5ème 6ème 7ème ex équipes Total de points Cameroun Sport 125 TAP 90 DOUC 19 BTA ATHLETISME 15 BAC 12 IUC 11 ELAGANCE PRES08 SING; INJS ème LIRAL 06 9 ème UYII; LIRASW 05 10 ex

Classement général par équipe chez les Messieurs
Rang 1er 2ème 3ème 4ème 5ème 6ème équipes Total de points FAP 102 CAMEROUN 88 SPORT ELEGANCE PRES29 SING LIRAL 19 DOUC 09 WOURI 06

Les résultats de ce meeting portent à une quinzaine le nombre d’athlètes camerounais ayant atteints les minimas requis pour les jeux africains de Maputo. Après Douala, Bertoua, Bafoussam, et Yaoundé, le 5ème meeting interclubs qui va accueillir le Cham-

pionnat d’Afrique Centrale Cadets et Juniors aura lieu à Yaoundé du 20 au 23 juin 2013, conformément au calendrier national et international 2013 de la FCA. V.Makémé

D ’ AT H L é T I S M E

32 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

l’athlète du mois

Auriole DOGMO,

La lionne Indomptable du «lancer de poids»

F E D E R A R T I O N

1

Prix CNOSC meilleur athlète 2012 des mains du MINSEP

m83 pour 90 kilos, à 23 ans, cette jeune athlète de nationalité Camerounaise sacrée championne du lancer de poids des jeux Africains de Maputo 2011 ambitionne tutoyer tous les championnats du monde. Athlète de haut niveau en lancer de poids depuis bientôt cinq ans, le travail, l’abnégation, la détermination et la passion pour le sport constituent ses atouts. Représentante du Cameroun à diverses compétition internationales (Jeux Africains du Mozambique 2011, championnats d’Afrique centrale 2011, championnats d’Afrique au Benin 2012, Golden league au Nigeria 2012, meeting d’Abidjan en 2012 et 2013), Auriole est auréolée de médaille. Triple médaillée d’or aux Dixiades 2008 et 2010 ; Championne d’Afrique Centrale 2011; Médaillée d’or aux Jeux Africains de Maputo 2011. Médaillée de bronze aux Jeux Africains au Benin 2012. Afin de soutenir cette jeune athlète, la Fédération Camerounaise d’Athlétisme (FCA) lui a entre autre décerné le prix du

meilleur athlète 2012. La même année, elle reçoit le prix de meilleur athlète décerné par le Comité National Olympique et Sportif du Cameroun. Cependant les efforts de la FCA et des encadreurs d’Auriole sont loin d’être suffisants pour améliorer les conditions de travail de notre championne. Ses séances d’entraînements lui demandent un effort physique considérable et celle-ci doit faire face aux problèmes de récupérations. Elle ne bénéficie ni des soins d’un Kinésithérapeute pour des massages appropriés, ni d’une alimentation adéquate encore moins d’un espace d’entraînement approprié. Résultat de cet état de chose, «son rythme d’entraînement pour le moment est relativement en dessous de la norme (5 séances au lieu de dix par semaine)» D’après son coach Gaston Sonkeng. Pour booster ses performances, Auriole Dogmo à besoin d’un accompagnement sérieux de l’Etat et des mécènes. Toutefois, contre vents et marées, la courageuse lionne indomptable du lancer de poids continue de représenter son pays le Cameroun. Nous comptons sur l’engagement du président Motomby Mbome Emmanuel et son équipe pour professionnaliser l’athlétisme dans son ensemble. B.Z

CAMEROUNAISE

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 33

Le saviez- vous ?
ourir, marcher, lancer et sauter sont des gestes naturels et, de fait, le concept d’athlétisme remonte à des temps immémoriaux. L’origine du mot athlétisme vient du grec «athlos», signifiant combat. Il s’agit de l’art de dépasser la performance des adversaires en vitesse ou en endurance, en distance ou en hauteur. Le nombre d’épreuves, individuelles ou par équipes, a varié avec le temps et les mentalités. L’athlétisme est l’un des rares sports universellement pratiqués, que ce soit dans le monde amateur ou au cours de nombreuses compétitions

C

de tous niveaux. Les Jeux olympiques sont l’épreuve internationale la plus prestigieuse. Ils se tiennent tous les quatre ans depuis 1896 et l’athlétisme en est la discipline-phare. Depuis 1982, l’association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), organisme chargé de la réglementation de la discipline et à laquelle la Fédération camerounaise d’athlétisme est affiliée a assoupli ses règles pour mettre fin à l’amateurisme. Les premiers championnats du monde d’athlétisme ont été organisés en 1983. Ils ont lieu tous les deux ans depuis 1991.

Épreuves officielles de l’athlétisme donnant lieu à un championnat du monde Courses Sprint 60 m 100 m 200 m 400 m Demi-fond Fond 800 m 1 500 m 3 000 m
5 000 m 10 000 m Cross-country Semi-marathon Marathon

Marche Haies
60 m haies 100 m haies 110 m haies 400 m haies 3 000 m steeple

Sauts

Lancers

Épreuves combinées

Relais 4 × 100 m 20 km 4 × 400 m 50 km Longueur Triple saut Hauteur Perche Poids Pentathlon Disque Heptathlon Marteau Décathlon Javelot

D’autres épreuves peuvent être disputées lors de meetings. Elles font l’objet d’un record du monde mais ne figurent pas au programme des Championnats. Il s’agit notamment du 1 000 m, du Mile,

du 2 000 m, de l’Heure, ou des relais 4 x 200 m, 4 x 800 m et 4 x 1 500 m. F.B.A

D ’ AT H L é T I S M E

Sahel Water, Sanitation and Environment
I- CONTEXTE
Le Sahel comme le reste du pays est confronté à la problématique de l’accès à l’eau (potable, agricole et pastorale). Pour faciliter la maîtrise de ce précieux liquide, nous avons pensé créer une structure technique, disposant de toutes les compétences dans le WASH (Water, Sanitation and Hygiene)
II- ACTIVITES - Forages - Adduction d’eau potable et pastorale - Hydraulique agricole - Hydraulique pastorale - Assainissement - Environnement lié à l’eau III- PERSONNELS 2SW, s’est doté dans le cadre de la maximisation de ses activités de: - 02 Ingénieurs - 01 Hydrologue - 01 Technicien Supérieur - 01 Technicien - 01 Comptable - 01 Secrétaire - 03 Chauffeurs - 06 Manoeuvres spécialisés IV- MATERIEL - Matériel complet d’études géophysique et hydrologique - 02 ateliers de forage - 01 véhicule de logistique - 01 véhicule de liaison Pik-Up 4x4
en t nem litné a i ro n v u e q de l’e 

BP : 253 Maroua Tél : 70.46.20.53 75.46.25.12 EMAIL : sahelwater@yahoo.fr

Situé sur le Boulevard de Domayo à côté de DHL et en face de Google Bar

d respect ge a t de g E Un

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 35

LE COIN DU BRICOLEUR
Comment nettoyer la surface de repassage d’un fer à repasser.
Dans ce numéro nous vous proposons de découvrir comment à l’aide d’une bougie et d’un morceau de tissu vous pouvez vous débarrasser de la crasse noirâtre qui, au fil de nombreux repassages reste sur la surface de repassage du fer à repasser. Pour y parvenir, il vous suffit de procéder de la manière suivante; 1. servez vous d’une bougie et d’un morceau de tissu ; 2. brancher le fer à repasser ; 3. régler le à une température ambiante ; 4. enrouler la bougie du morceau de tissu ; 5. tenez la bougie enroulée du tissu vers le bas et frotter la sur la surface sale du fer à repasser, jusqu’à l’obtention d’une propreté et d’une brillance impeccable ; 6. Pensez à protéger le sol pendant le nettoyage ; pour éviter que la bougie fondue ne colle sur le sol. Audrey BELLA

- Chambres climatisées, TV,cable, salle de bain. - Connexion Internet haut débit - Snack bar VIP - Restaurant gastronomique haut de gamme - Parking intérieur sécurisé

Situé à la montée du parc National, face groupe ESEIG B.P: 33122 Yaoundé - Cameroun Tel. 22 23 04 66 / 96 30 82 58 E-mail: hoteldesflandres2@yahoo.fr

Hôtel des Flandres:

- un séjour agréable - un cadre classe pour les affaires

36 | MAI - JUIN | VARIÉTÉS DU CAMEROUN

BEAUTÉ/SANTÉ/FAMILLE
Par Fleur BELLA ASSEN

Les bienfaits de la mangue

L

a mangue peut fournir la totalité de l’apport journalier recommandé en ß-carotène, en fibres et en vitamine A et C, ce qui lui confère la palme de la protection contre l’action des radicaux libres, cause majeure de cancer. La consommation de mangues non seulement engendre un sentiment de fraîcheur et apporte un goût délicieux, mais la mangue est également riche en vitamines, minéraux et antioxydants. En Lisant cet article, vous apprécierez les propriétés exceptionnelles de ce fuit qui abondent nos marché à partir du mois d’avril Vous connaissez bien la mangue, ce fruit charnu, dont le poids varie de 300 g à 2 kg. C’est une drupe, sa chair adhère à un noyau large, plat et glissant. Elle peut être ronde, ovale ou réniforme, et présente une écorce pouvant être de couleur jaune, verte ou rouge, qu’il est parfois nécessaire d’enlever. Sa chair est jaune foncé, onctueuse et sucrée, avec un goût de pêche et de fleur, de citron, d’abricot, de banane, de menthe ... ou même parfois légèrement poivrée. La mangue est consommée dans le monde entier mais elle n’est réellement délicieuse que cueillie à point et donc consommée près de là où elle pousse. La mangue est une source riche de vitamines telles que la vitamine A (bêta-carotène), E et du sélénium ainsi qu’en oligoélément qui aident à protéger contre les maladies cardiaques et autres affections.

Pour réaliser un gommage à la mangue fait maison procédez comme suit: Dans un petit bol, Mixez une mangue puis ajoutez environ 2 cuillères a soupe de miel et une petite poignée de sel de mer fin; Une fois la préparation faite, appliquez sur le visage en faisant des mouvements circulaires; Ce masque est excellent contre les problèmes de boutons

GOMMAGE A LA MANGUE

• BEAUTE

La mangue n’a pas seulement des propriétés nutritives, elle est également un excellent médicament. En effet, Les mangues contiennent également des composés phénoliques qui possèdent des capacités antioxydants et anti-cancéreux. Mais aussi, la mangue est efficace dans les cas suivants : • pour soulager les pores obstrués de la peau. • pour lutter contre l’acidité et la mauvaise digestion. • Pour les femmes enceintes et les personnes atteintes d’anémie parcequ’elle est riche en fer • Pour aider à se protéger contre les maladies cardiaques • Pour éviter la constipation • Pour prévenir les contrôles rénaux y compris la néfrite • Pour baisser la fièvre • Etc

• Santé

• Vitamine A: 6.350 I.U. • Vitamine B: thiamine 0,06 mg.; • Vitamine C: 41 mg. • Calcium: 9 mg. • Phosphore: 13 mg. • Protéines: 0,7 gr. • Calories: 66

Valeurs nutritionnelles pour 100g

La recette du mois
Confiture de mangue
Pour 6 à 7 pots 2 Kg de mangue 1,5 Kg de sucre 01 gousse de vanille 01 citron vert

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 37

discussions autour d’elle… elle, c’est la belle-mère, souvent objet de biens des tensions. Pour dépasser le conflit, retrouver un peu de sérénité dans le couple et d’harmonie dans la famille, voici quelques conseils. - « Brus, respectez votre bellemère! Belles-mères, laissez vivre le couple de votre fils! » Aldo Naouri a récemment publié « les Belles-Mères, les Beaux-Pères, leurs brus et leurs gendres » (Ed. Odile Jacob). Pour lui, avant toute chose, il est primordial que les plus jeunes marquent du respect à l’endroit des plus âgées. - « Pas touche à beau-papa! » « On peut avoir tendance à se rapprocher de lui parce que, c’est vrai, avec lui les choses semblent beaucoup plus simples », sourit Lucie Paris-Legret, auteur d’un « Patch pour dompter belle-maman » (Ed. First). « Mais le beau-père, c’est le compagnon de belle-maman, alors on tient ses distances, sinon, pour elle, l’agression est doublement caractérisée : après le fils, le père! » - Voyez en votre belle mère l’image de votre propre maman et tachez d’être compréhensive car celle-ci entrera en rivalité avec sa belle-fille, qui lui prend l’amour de son fils, prévient la psychanalyste Claude Halmos. - Eviter de toujours vous plaindre chez votre mari et prenez du temps avec votre belle mère. Vous pouvez vous faire un petit restaurant, par exemple, et vous dire les choses calmement! » conseil Christiane Collange auteur du livre « Nous, les belles-mères » publié aux éditions Ed. Fayard. Finalement, même si c’est le rôle du fils est fondamental, parce que « C’est à lui de séparer les femmes, de dire que c’est lui qui décide et de distribuer les rôles de chacun, en quelque sorte », car plus les hommes jouent leur rôle, moins ils laissent place aux conflits entre les deux femmes qu’ils aiment le plus au monde: leur mère et leur épouse. N’oubliez pas le mot de Jules Renard, qui fait tout relativiser : « En toute femme sommeille une belle-mère. »

1-Eplucher et couper les mangues en dés. 2-Mettre les mangues en dés, les noyaux, le sucre et le jus du citron vert dans un récipient. Laisser reposer 3 heures. 3-Au bout de ce temps, ajouter la gousse de vanille, la fendre en deux, gratter et mettre la gousse. 4-Faire cuire. A partir de l’ébullition, compter 30 minutes de cuisson à feu fort, remuer de en temps. Nul besoin d’écumer. 5-Vérifier au bout des 30 minutes la cuisson en faisant couler un peu de confiture sur une assiette. Elle ne doit pas couler trop vite. Ne pas laisser cuire trop longtemps. 6-Retirer les noyaux, les gousses de vanille et mixer le tout. Mettre en pot. Pour finir... Pour une meilleure conservation, mettre la confiture en pot lorsqu’elle est encore bouillante, fermer et retourner les pots jusqu’à ce qu’ils refroidissent.

Préparation

Comment bien s’entendre avec belle-maman Il n’est pas toujours facile de bien s’entendre avec sa belle-mère. quatre experts nous donnent leurs recettes. Toutes les enquêtes d’opinion s’accordent à le dire: la famille constitue le premier lieu de bonheur et d’épanouissement. Oui, mais il y a souvent un mais, une part sombre au sein de ce havre rassurant qu’est la famille. Des milliers de femmes débordent de

• Famille

Situé à Obala à côté de la mairie B.P: 13 Obala - Cameroun Tel. (+237) 77 69 53 23 / 91 10 41 82 E-mail: pacificclub6999@gmail.com site web: www.pacific/hotel.net

Natural DC: bientôt «le come back»
«Say yes», «Yébobé», «Angoisse», «Etam», «Mowolo» … on se souvient encore de ce premier album de 9 titres du groupe Natural DC sorti en 2004. Ce premier tube à succès «masterisé» en France par Hilarion Nguéma avait séduit les mélomanes de toute l’Afrique. Slash DC aujourd’hui installé au Gabon, Robby DC qui se positionne progressivement comme l’étoile montante du groupe, et Do DC qui efface tout sur son passage, sont de nouveau

en studio pour la préparation de leur nouvel album intitulé «bi ne va». Cette fois, le studio SATEC qui a ouvert ses portes au trio. L’album qui marque le retour sur la scène des Natural DC, aura une coloration world music, signe de la maturité du groupe. C’est une galette de 12 titres dont les thèmes porteront sur l’amour, la sensibilisation, la conscientisation de la jeunesse sans oublier d’évoquer les déboires du quotidien qui sera servie aux mélomanes. En attendant la nouvelle tuerie de ce groupe qui aura bénéficier du soutien des grands artistes du terroir tels: Foly Dirane, Elvis Kemayo…, on continue d’écouter et de danser avec beaucoup de plaisir l’album «Say yes».

B.Z

(92 26 33 12 / 75 70 55 05)

Précédés de l’indicatif (+237) si vous êtes hors du Cameroun HÔTELS Komo Refuge, Sangmelima: 22 28 83 71 Xaviera, Yaoundé: 22 30 34 70 / 72 34 84 50 SEME- Limbé: 33 33 27 69 Chris Hôtel, Efoulam-Ydé: 22 01 08 50 Le Montagnar, Bertoua: 75 22 75 22/ 98 44 61 33 Le Sahel, Maroua: 22 29 30 11 Jully, Kribi: 33 46 15 62 Transcam, Ngaoundéré: 22 25 12 52 Le Saré, Bafoussam: 33 44 25 99 Le Meridien, Douala: 33 43 50 00

LES CONTACTS UTILES DE VARIÉTÉS

VARIÉTÉS DU CAMEROUN | MAI - JUIN | 39

CENTRE DE BEAUTÉ ET D’ESTHETIQUE Spectra Beauty, Douala: 33 12 81 18 Paradis du bien être, Yaounde: 99 81 26 58 A corps parfait, Yaoundé: 22 60 03 59 Beauty Line Institut, Douala: 70 75 00 35 SHOPPING Elegensa, Yaoundé: 22 23 90 17 Too chic, Douala: 95 33 19 19 Stella Shopping, Yaoundé: 22 06 46 29 Femme, Douala: 33 18 24 90 Jules de paris, Essos – Yaoundé: 22 10 37 21 Pat shoes, Bertoua: 95 49 66 69 Super Bazar, Yaoundé: 22 22 61 91

HAUTE COUTURE Dio Ali : 99 56 86 38 Maurice le roi : 77 67 78 75 Christian Moakom: 95 53 30 46 Pascal Donkeng : 74 55 31 73 Imagin : 99 92 85 73

SECURITÉ Police: 117/17 Pompier: 118/ 18 Gendarmerie: 13 En cas de problème avec un policier: 1500 En cas d’accident: 19/119

RESTAURANTS Centre climatique Restaurant, Dschang 33 45 10 58 Le Noumou, Maroua : 99 45 51 05 Tchop et yamo, Yaoundé : 95 61 24 99 Hôtellerie de la Sanaga, Edéa : 33 46 33 33 Soleil d’epice, Bertoua : 99 71 21 07 Chez Tonton André, Yaoundé-Warda: 22 23 03 51 / 77637418 CAVE À VINS Les orchidees, Yaounde: 22 20 42 72 La cave de Bonapriso, Douala: 33 42 16 42 La cave de Bastos, Yaoundé: 22 20 34 26 La clé des chateaux, Douala: 33 42 16 42

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful