Transmission de puissance ENGRENAGES

Matthieu BARREAU Pascal MARTINELLI GMP IUT de CACHAN

Dp Z Dp = m.5 .Z .25 . VOCABULAIRE : 3. 2. et on est sûr des propriétés suivantes : • homocinétisme. trajectoires d’un point (nœud) de la courroie sur les disques liés aux poulies. 2 . • Les modules choisis augmentent quand les couples transmis augmentent. 0. 5 …. 4 . On voit bien apparaître les développantes de cercle .8 . usure) Engrenages à profils conjugués en développante de cercle : Génération de profils conjugués à partir d’une analogie avec un système poulie/courroie croisée.6 . • Effort de direction constante (angle de pression constant). GEOMETRIE : Intérêt du profil de denture en développante de cercle. 1. m= Avec : m : module de la dent (0.Transmission par Engrenages 1. • Glissement important entre les dentures (rendement. 2. 1. Engrenage « primitif » : • La transmission n’est pas homocinétique (mouvement discontinu) • L’effort transmis est de direction variable (vibrations). le rendement de transmission diminue. DEFINITION DE LA DENTURE.5 . point par point . Les dimensions de la dent sont données par le module. 3 . • Lorsque les modules diminuent trop. 0.5 . • Roulement sans glissement. 1 ..) Z : Nombre de dents.

FABRICATION 5. Machine outils etc … .Z 2 =− Z1 Z3 r= ωs/ωe : Rapport de réduction Applications : Horlogerie. ϖ 1/ 0 Z . • Entre les pignons 1 et 2 : contact extérieur. EMPLOIS COURANTS 3.1 Modification de la fréquence de rotation et éventuellement du sens de rotation.4.Z (−1) Z . r= r= ϖ ϖ s/ 0 e/ 0 s/ 0 e/ 0 = (−1) n Π ( Zroues menantes ) Π ( Zroues menées ) 1 1 2 3 ϖ ϖ = ϖ 3/ 0 = n : nombre de contacts extérieurs. • Entre le pignon 2 et la roue 3 : contact intérieur.

ω s = η.Z = (− 1) 1 3 = 0. ω e En régime permanent.Ce. η • Ps = η. ϖ e/o 1 = η.Ce .Pe avec En connaissant le rapport de réduction. réducteurs.2 Modification du couple. à vitesse constante on a : : rendement de transmission (entre 95 et 98% pour un couple pignon/roue) Ps = η.Z 4 • Applications : Boites de vitesse. r ϖ s/o r= ϖ s/o 2 Z .3. ω e Cs = η.Pe Ex : Cs. La puissance d’entrée est donnée par : Pe = Ce. L’emploi en réducteur d’un train d’engrenages a le plus souvent comme objectif une augmentation (adaptation) du couple en sortie. tournevis électrique etc… .Ce . on peut en déduire le couple en sortie.116 ϖ e/o Z 2 . winch de bateau.

3. 5 . TRAINS EPICYCLOÏDAUX .3 Modification de l’axe de rotation. Axes perpendiculaires non concourants Roue et vis sans fin (7) Pignons coniques décalés. Décalage angulaire de deux axes concourants (4 . 3) par pignons cylindriques. 2 . • Exemples : Décalage de deux axes parallèles (1. hypoïdes (8) Engrenage gauche (prise de compteur de vélo 9) 6. 6 et ci contre le boite de transmission arrière d’hélicoptère) par pignons coniques.

ωps/o. ωps/o = vitesse de rotation du porte satellite / R0.6. Matthieu BARREAU .1 Principes et architectures. • Choisir un planétaire d’entrée et un planétaire de sortie.3 RAPPORTS de REDUCTION. ωs/o . • En utilisation la composition des vitesses de rotation. ωs/o = vitesse de rotation du planétaire de sortie/ R0. © Pascal MARTINELLI. • Ecrire la relation de Willis en calculant la raison du train en immobilisant le porte satellite. 6.2 Différentes architectures possibles. 6. faire apparaître ωe/o . WILLIS • Relation de WILLIS S /O ω s / ps ω − ω ps / o = = ωe / ps ωe / o − ω ps / o (Z (−1) Π Π(Z n roues menantes ) roues menées ) Avec : ωe/o = vitesse de rotation du planétaire d’entrée/ R0. • En utilisant les données du problème (par exemple ωps/o = 0) conclure sur la loi entrée sortie.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful