P. 1
5 Qual Droit Legislation Alim

5 Qual Droit Legislation Alim

|Views: 2|Likes:
Published by bio20

More info:

Published by: bio20 on Jul 05, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PPT, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/04/2014

pdf

text

original

‫ويسر لي أمري واحلل عقدة‬ ‫رب اشرح لي صدري‬ ‫ّ‬ ‫ِّ‬ ‫من لساني يفقهوا قولي‪،‬‬ ‫بسم هللا الفتاح اللهم ال سهل إال ما جعلته سهلا وأنت‬ ‫تجعل الحزن سهلا يا أرحم الراحمين‬

Présentés par

GOURARI FETHI HAFFAF HADJ

but et champ d’application  Denrées alimentaires  ELABORATION DE LA LÉGISLATION  Denrées alimentaires admises  Procédés de fabrication  Manutention des denrées alimentaires  Tromperie sur les denrées alimentaires  Indications sur les denrées alimentaires  Désignation particulière  Algérie : droits et Législation sur la protection du consommateur  CONCLUSION . introduction  définition.

Bien que le cadre réglementaire soit appelé à varier d’un pays à l’autre. doit pouvoir s’appuyer sur une législation rigoureuse. La solution idéale serait un texte de loi unique pour le contrôle de l’ensemble des denrées alimentaire du pays.Le système de contrôle des denrées alimentaire. la législation doit avoir pour objectif premier et essentiel d’empêcher la vente d’aliments non conforme à la réglementation et aux normes alimentaire du pays. . quelle qu’en soit la nature.

d’assurer la manutention des denrées alimentaires dans de bonnes conditions d’hygiène. c. b. de protéger les consommateurs contre les denrées alimentaires et les objets usuels pouvant mettre la santé en danger.Droit et législation des denrées alimentaire La législation alimentaire générale couvre toutes les tapes de la chaine alimentaire. de protéger les consommateurs contre les tromperies relatives aux denrées alimentaires. but et champ d’application But: La présente loi a pour but: a. Les principes et procédures en vigueur en matière de législation alimentaire doivent s’adapter dans les meilleurs délais et au plus tard le premier janvier 2007 1/ définition. .

à la fabrication. au transit et à l’exportation des denrées alimentaires et des objets usuels.3/Champ d’application 1/ La présente loi s’applique: A. au traitement. à l’importation. dans la mesure ou celle-ci est destinée à la fabrication de denrées alimentaires. à l’entreposage. B. C. . à la désignation des denrées alimentaires et des objets usuels ainsi qu’à la publicité y relative. au transport et à la distribution des denrées alimentaires et des objets usuels. 2/ Elle s’applique à la production agricole.

les dispositions de police des denrées alimentaires applicables à l’utilisation de médicaments vétérinaires sont réservées. . B. aux substances et produits soumis à la législation sur les médicaments.La présente loi ne s’applique pas: A. aux denrées alimentaires et objets usuels destinés à l’usage personnel.

4 Les ingrédients sont les denrées alimentaires qui s’ajoutent à d’autres ou composent une denrée alimentaire et les additifs. les boissons alcooliques et le tabac sont assimilés aux denrées alimentaires. qui ne sont pas prônés comme médicaments.Denrées alimentaires 1 Les denrées alimentaires sont des produits nutritifs. 2 Les produits nutritifs sont des produits destinés à la constitution et à l’entretien de l’organisme humain.6 . 3 Au sens de la présente loi.

Certains pays se sont dotés d’une législation distincte pour les produits carnés et pour les autres produits alimentaires. .ELABORATION DE LA LÉGISLATION La forme juridique et la structure de la législation régissent les produit alimentaires importés sont propres à chaque pays.

pour autant que le Conseil fédéral n’en dispose autrement.Denrées alimentaires et objets usuels 1 Les denrées alimentaires. la réglementation du pays de destination est applicable. . les additifs et les objets usuels qui ne satisfont pas aux exigences fixées dans la présente loi et ses dispositions d’exécution. ne doivent pas être utilisés ni distribués au consommateur. 2 Pour les denrées alimentaires destinées exclusivement à l’exportation. notamment ceux qui dépassent les valeurs limites et les valeurs de tolérance. sauf s’ils sont assortis de charges.

il peut régler les exigences auxquelles elles doivent satisfaire. les définit et en fixe la dénomination spécifique.Denrées alimentaires admises 1 Le Conseil fédéral fixe les sortes de denrées alimentaires admises. . 2 Le service fédéral compétent peut autoriser provisoirement des denrées alimentaires que le Conseil fédéral n’a pas encore admises et en fixer la dénomination spécifique. 3 Le service fédéral compétent publie périodiquement une liste des denrées alimentaires admises par autorisation particulière.

microbiologiques ou de génie génétique appliqués à la fabrication ou au traitement de denrées alimentaires ou d’objets usuels. médicaments vétérinaires et certains procédés de production agricole. .Procédés de fabrication Le Conseil fédéral peut restreindre ou interdire les substances et procédés suivants lorsque tout danger ne peut être exclu selon l’état des connaissances scientifiques: a. b. procédés physiques. chimiques. matières auxiliaires de l’agriculture .

2 Le Conseil fédéral. fixe: . se fondant sur une appréciation toxicologique ou épidémiologique. levures.Valeurs limites et valeurs de tolérance 1 Les denrées alimentaires ne peuvent contenir des composants. additifs. substances étrangères et microorganismes (tels que bactéries. moisissures13 ou virus) que dans la mesure ou ils ne sont pas susceptibles de mettre la santé en danger.

. les concentrations maximales (valeurs limites) pour les substances étrangères et les composants. c. les quantités maximales de micro-organismes (valeurs limites). b. les additifs admissibles pour les différentes denrées alimentaires ainsi que leurs quantités maximales (valeurs limites).a.

Elle peut également informer le public des connaissances scientifiques d’intérêt général en matière de nutrition.Information du public 1 La Confédération veille à ce que le public soit informé des événements particuliers notables touchant la protection de la santé. . utiles notamment à la prévention des maladies et à la protection de la santé. 2 Elle peut soutenir l’information et la recherche en matière de nutrition accomplies par d’autres institutions.

traite. transporte ou distribue des denrées alimentaires. doit veiller à ce qu’elles: a.Manutention des denrées alimentaires Hygiène 1 Quiconque fabrique. b. soient entreposées. soient entreposées dans des conditions d’ordre et de propreté. . entrepose. transportées ou distribuées de telle façon qu’elles ne puissent être altérées par des substances pouvant mettre la santé en danger ou altérées d’une quelconque autre manière.

du matériel d’emballage. suffisamment grands et aménagés de façon à permettre un entreposage correct.c. e. . ne soient autant que possible pas altérées par des ravageurs et des parasites. n’entrent en contact direct ou indirect qu’avec des récipients. des installations. soient entreposées et transportées uniquement dans des locaux et des véhicules propres. des outils et autres objets semblables propres et en bon état. d.

3 Le Conseil fédéral édicte des prescriptions relatives à l’hygiène à observer lors de la manutention des denrées alimentaires.Lorsqu’elles manipulent des denrées alimentaires. 4 Le Conseil fédéral peut. . prévoir que les personnes qui distribuent des mets et des boissons destinés à être consommés sur place doivent suivre des cours de formation dans le domaine de l’hygiène. si nécessaire. les personnes qui excrètent des agents pathogènes pouvant mettre en danger la santé des consommateurs doivent prendre des mesures de protection particulières.

Abattage 1 Les animaux ne doivent être abattus que dans des abattoirs autorisés. 2 Le Conseil fédéral règle: a. b. l’abattage des animaux malades. . les exceptions pour le gibier. le poisson et les abattages occasionnels. suspects de l’être ou victimes d’accidents.

2 Le Conseil fédéral fixe les dimensions minimales et désigne les locaux et les installations nécessaires en fonction de la nature et du volume des abattages. . être suffisamment grands et faciles à nettoyer.Abattoirs 1 Les abattoirs doivent être aménagés de manière adéquate.

Tromperie sur les denrées alimentaires 1 La qualité prônée ainsi que toutes les autres indications sur une denrée alimentaire doivent être conformes à la réalité. 2 La publicité pour les denrées alimentaires ainsi que leur présentation et leur emballage ne doivent pas tromper le consommateur. .

ni fabriquées. 2 Les marchandises qui ne sont pas des denrées alimentaires ne doivent pas être entreposées. . distribuées. désignées ou prônées de manière à induire en erreur. désignées ou présentées de manière à pouvoir être confondues avec des denrées alimentaires. traitées. distribuées.Tromperie sur les denrées alimentaires 1 Les denrées alimentaires ne doivent pas être imitées à des fins de tromperie.

sur demande. leur dénomination spécifique et leur composition (ingrédients) ainsi que sur les indications prescrites à l’art.Indications sur les denrées alimentaires Obligation de renseigner et désignation 1 Quiconque distribue des denrées alimentaires renseigne. 2 Quiconque distribue des denrées alimentaires préemballées doit indiquer sur l’emballage des informations concernant la dénomination spécifique et la composition dans l’ordre pondéral décroissant. l’acquéreur sur leur provenance (pays de production). .

3 La dénomination spécifique peut être accompagnée d’autres désignations. 4 On peut renoncer à la dénomination spécifique. pour autant que la nature de la denrée alimentaire soit aisément reconnaissable. . pour autant que celles-ci n’induisent pas les consommateurs en erreur.

le mode de production ou de préparation. Il peut édicter des prescriptions particulières concernant la désignation des mets prêts à être consommés figurant sur les menus. une mise en garde. notamment sur la conservabilité. ainsi que sur la valeur nutritive. le mode de conservation. les effets spéciaux.Désignation particulière 1 Le Conseil fédéral décide s’il y a lieu de fournir au consommateur des indications supplémentaires. la provenance (lieu. fabricant. importateur ou vendeur). .

b. pour protéger la santé. notamment dans les secteurs où les consommateurs peuvent très facilement être abusés du fait de la marchandise ou de la nature du commerce.2 Il peut en sus édicter des prescriptions concernant la désignation des denrées alimentaires: a. notamment celle des personnes particulièrement exposées. pour empêcher la tromperie. .

biologique. notamment). oligo-éléments). 4 Le Conseil fédéral définit les conditions auxquelles doivent satisfaire les denrées alimentaires déclarées comme provenant de modes de culture spécifique (production intégrée.3 Le Conseil fédéral règle la désignation des denrées alimentaires auxquelles ont été ajoutées des substances considérées comme vitales ou physiologiquement utiles (vitamines. . il peut s’agir de la reconnaissance d’une homologation de droit privé.

 La loi phytosanitaire.  La loi vétérinaire.Algérie : droits et Législation sur la protection du consommateur  En Algérie. la protection du consommateur repose principalement sur une législation que l'on peut scinder en trois :  La loi sur la santé.  La loi relative aux règles générales de protection du consommateur .

au regard des mutations économiques survenues en Algérie. Garantir le respect de la conformité des produits et services dans toutes les étapes de leur mise à la consommation. Ce texte. en renforçant les mesures de contrôle et de répression des fraudes. . destiné à remplacer l'actuelle loi datant     de 1989 vise notamment à : Combler les vides juridiques apparus en la matière et ce. en lui octroyant la qualité d'association d'utilité publique à même de bénéficier de l'assistance judiciaire. Instaurer des mesures de protection de la santé et de la sécurité des consommateurs Encourager le mouvement associatif de protection des consommateurs.

la sécurité alimentaire et le service après-vente des marchandises. notamment en ce qui      concerne les crédits de consommation en hausse. Avec environ 30. les pouvoirs publics ont mis en place un système législatif et réglementaire conséquent et ont encouragé la création d'associations de protection du consommateur en mettant à leur disposition une expertise judiciaire dans le cadre de l'utilité publique. Le recensement des textes ci-dessous montre qu'effectivement le législateur Algérien a durant de nombreuses années confectionné beaucoup de textes mais qu'il doit réactualiser à chaque fois. Dans ce sens. dont 80% proviennent du secteur privé. Les pouvoirs publics ont constaté de graves dysfonctionnements et carences dans la lutte contre la fraude et la protection du consommateur. Il est également question la création de deux agences de protection du consommateur. l'une pour la prévention des risques alimentaires et une seconde pour la sécurité des produits alimentaires.000 importateurs qui interviennent sur le marché et dont les importations ont avoisiné la somme de 26 milliards de dollars américains en 2007. . Il est vrai que les questions d'hygiène sont primordiales et le consommateur est souvent démuni si les pouvoirs publics ne prennent pas toutes les dispositions pour lui assurer un produit de qualité. les pouvoirs publics doivent encadrer rigoureusement la protection du consommateur et prévenir toute forme de fraude.

modifié et complété. Décret exécutif n° 92-25 du 13 janvier 1992 relatif aux conditions et aux modalités 'utilisation des additifs dans les denrées alimentaires Décret exécutif n° 92-65 du 12 février 1992. Décret exécutif n° 97-254 du 8 juillet 1997 relatif aux autorisations préalables à la fabrication et à l'importation des produits toxiques ou présentant un risque particulier . relatif au contrôle de la conformité des produits fabriqués localement ou importés .367 du 10 novembre 1990 relatif à l'étiquetage et à la présentation des denrées alimentaires Décret exécutif n° 91-04 du 19 janvier 1991 relatif aux matériaux destinés à être mis en contact avec les denrées alimentaires et les produits de nettoyage de ces matériaux Décret exécutif n° 91-53 du 23 février 1991 relatif aux conditions d'hygiène lors du processus de la mise à la consommation des denrées alimentaires. relatif aux modalités de contrôle de la conformité et de la qualité des produits importés . modifié et complété. Décret exécutif n° 93-47 du 6 février 1993 complétant le décret exécutif n° 92-65 du 12 février 1992 relatif au contrôle de la conformité des produits fabriqués localement ou importés Décret exécutif n° 96-354 du 19 octobre 1996.Décrets : Décret exécutif n°90-39 du 30 janvier 1990 relatif au contrôle de la qualité et à la répression des fraudes Décret exécutif n° 90 .

Décret présidentiel n° 05-117 du 11 avril 2005 relatif aux mesures de protection contre les rayonnements ionisants Décret présidentiel n° 05-118 du 11 avril 2005 relatif à l'ionisation des denrées alimentaires . Décret exécutif n° 2000-306 du 12 octobre 2000 modifiant et complétant le décret exécutif n° 96-354 du 19 octobre 1996 relatif aux modalités de contrôle de la conformité et de la qualité des produits importés Décret exécutif n° 04-210 du 28 juillet 2004 définissant les modalités de détermination des caractéristiques techniques des emballages destinés à contenir directement des produits alimentaires ou des objets destinés à être manipulés par les enfants.Décret exécutif n° 01-315 du 16 octobre 2001 modifiant et complétant le décret exécutif n° 90-39 du 30 janvier 1990 relatif au contrôle de la qualité et à la répression des fraudes.

•Arrêtés : Arrêté interministériel du 21 novembre 1999 relatif aux températures et procédés de conservation par réfrigération Arrêté interministériel du 24 janvier 1998 modifiant et complétant l'arrêté du 23 juillet 1994 relatif aux spécifications microbiologiques de certaines denrées alimentaires Arrêté interministériel du 15 décembre 1999 relatif aux conditions d'utilisation des édulcorants dans les denrées alimentaires Arrêté interministériel du 14 février 2002 fixant la liste des additifs autorises dans les denrées alimentaires .

. la transformation. des objets de consommation et d'habillement. essences et autres substances liquides ou solides. meubles. d'après les dispositions de la présente loi.Conclusion Dans l'intérêt de la santé publique sont soumis à la surveillance des autorités. ustensiles. des produits cosmétiques et articles de toilette. des objets et produits usuels employés dans le ménage. la fabrication. tels que jouets. tapis. le commerce et la distribution des denrées et boissons alimentaires ou médicamenteuses destinées à l'usage des hommes ou des animaux. tapisseries. couleurs. la préparation.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->