P. 1
Marguerite Yourcenar

Marguerite Yourcenar

|Views: 26|Likes:
Published by Modiga Nicoleta

More info:

Published by: Modiga Nicoleta on Jul 07, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/30/2014

pdf

text

original

Marguerite Yourcenar

Marguerite Yourcenar, née Marguerite Antoinette Jeanne Marie Ghislaine Cleenewerck de Crayencour le 8 juin 1903 à Bruxelles et morte le 17 décembre 1987 à Bangor, dans l'État du Maine (États-Unis), est un écrivain français, naturalisée américaine, auteur de romans et de nouvelles « humanistes », ainsi que de récits autobiographiques. Elle fut aussi poète, traductrice, essayiste et critique. Elle fut la première femme élue à l'Académie française en 1980, après un soutien actif de Jean d'Ormesson, qui prononça le discours de sa réception. Marguerite Antoinette Jeanne Marie Ghislaine Cleenewerck de Crayencour est née dans une maison de l'avenue Louise, à Bruxelles, d'un père originaire de la Flandre française et lié a l'aristocratie, Michel Cleenewerck de Crayencour, et d'une mère belge, Fernande de Cartier de Marchienne. Sa mère meurt dix jours après sa naissance, Marguerite Cleenewerck de Crayencour est élevée chez sa grand-mère paternelle (dont elle fait, dans Archives du Nord, un portrait à l'acide) par son père, anti-conformiste et grand voyageur. Elle passe ses hivers à Lille et ses étés, jusqu'à la Grande Guerre, dans la propriété familiale située au Mont Noir dans la commune de Saint-Jans-Cappel (Nord). Elle valide la première partie de son baccalauréat à Nice, sans avoir fréquenté l'école. Son premier poème dialogué, Le Jardin des chimères, est publié à compte d'auteur en 1921 et signé Yourcenar, une quasi anagramme de Crayencour (à l'omission d'un C près). Elle accompagne son père dans ses voyages : Londres pendant la Première Guerre mondiale, le midi de la France, la Suisse, l'Italie où elle découvre avec lui la Villa Adriana à Tivoli. Elle l'observe, assiste à ses amours (Alexandre, Gabriel, Flavio et Pierre) dont elle fera la trame de Quoi ? L'éternité. En 1929, elle publie son premier roman, inspiré d'André Gide2, d'un style précis, froid et classique : Alexis ou Le Traité du vain combat. Il s'agit d'une longue lettre dans laquelle un homme, musicien renommé, confie à son épouse son homosexualité et sa décision de la quitter dans un souci de vérité et de franchise. La « Monique » du texte n'est autre que le grand amour du père de Yourcenar, Jeanne de Vietinghoff (née Bricou), par ailleurs ancienne condisciple de sa mère. Après le décès de son père, en 1929 (après qu'il eut lu le premier roman de sa fille), Marguerite Yourcenar mène une vie bohème entre Paris, Lausanne, Athènes, les îles grecques, Constantinople, Bruxelles... Elle aime des femmes et tombe amoureuse d'un homme homosexuel, André Fraigneau, écrivain et éditeur chez Grasset. Elle publie les Nouvelles orientales, échos de ses voyages, Feux, composé de textes d'inspiration mythologique ou religieuse entrecoupés d'apophtegmes, où l'auteur traite sur différents modes le thème du désespoir amoureux et des souffrances sentimentales, repris plus tard dans Le Coup de grâce (1939), court roman sur un trio amoureux ayant pour cadre la Courlande pendant la guerre russo-polonaise de 1920. En 1939, son père est mort depuis dix ans, elle manque d'argent et l'Europe s'agite dangereusement. Elle part pour les États-Unis rejoindre Grace Frick, sa compagne depuis 1937, avec qui elle vécut jusqu'à la mort de celle-ci en 1979. Elles s'installent à partir de 1950 sur l'île des Monts Déserts (Mount Desert Island, dans le Maine), qu'elles avaient découverte ensemble en 1942, et nomment leur maison Petite-Plaisance. Yourcenar y passe le reste de sa vie : citoyenne américaine en 1947, elle enseigne la littérature française et l'histoire de l'art jusqu'en 1953. Son roman Mémoires d'Hadrien, en 1951, connaît un succès mondial et lui vaut le statut définitif d'écrivain, consacré en 1970 par son élection à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, et dix ans plus tard, par son entrée à l'Académie française, grâce au soutien actif de l'écrivain et académicien Jean d'Ormesson. Marguerite Yourcenar est la première femme à siéger à l'Académie française. Elle dit avoir longtemps hésité, pour le choix de son sujet, entre l'empereur Hadrien et le mathématicien-philosophe Omar Khayyam. 1

Liège.Discours de M. I. la Petite Sirène et le Dialogue dans le marécage) (théâtre) 1972 : Entretiens Marguerite Yourcenar et Patrick de Rosbo (entretien) 1974 : Le Labyrinthe du monde. Carlo Bronne et de Mme Marguerite Yourcenar (discours) 1971 : Théâtre I (Rendre à césar. Pour la rédaction des Mémoires d'Hadrien. Des romans historiques aux mémoires autobiographiques. Elle meurt le 17 décembre 1987 aux ÉtatsUnis à Mount-Desert. elle s'obligea à lire ou relire tous les textes majeurs de l'époque d'Hadrien3 Œuvres • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 1921 : Le Jardin des chimères (poésie) 1922 : Les dieux ne sont pas morts (poésie) 1929 : Alexis ou le Traité du vain combat (roman) 1931 : La Nouvelle Eurydice (roman) 1932 : Pindare (essai) 1934 : Denier du rêve (roman) 1934 : La mort conduit l'attelage 1936 : Feux (poèmes en prose) 1937 : Les Vagues de Virginia Woolf (traduction) 1938 : Les Songes et les Sorts 1938 : Nouvelles orientales. essai. au style épuré et classique. l'œuvre de Yourcenar s'inscrit en marge du courant engagé de son époque et se caractérise d'abord par sa langue. poésies) 1958 : Présentation critique de Constantin Cavafy 1863-1933. Elle est enterrée au cimetière Brookside à Somesville (Maine). traduction de negro spirituals) 1968 : L'Œuvre au noir (roman) 1969 : Présentation critique d'Hortense Flexner. son dernier secrétaire. traduction) 1962 : Sous bénéfice d'inventaire (essai) 1962 : Ah. la pensée de l'écrivain ne s'est jamais éloignée de l'humanisme de la Renaissance : « Le véritable lieu de naissance est celui où l'on a porté pour la première fois un coup d'œil intelligent sur soi-même : mes premières patries ont été les livres. suivie d'une traduction intégrale des ses Poèmes (poésie. et surtout par la philosophie greco-latine. » — Mémoires d'Hadrien Marguerite Yourcenar lisait couramment le grec et le latin et connaissait parfaitement les textes antiques. (nouvelles) 1939 : Le Coup de grâce (roman) 1947 : Ce que savait Maisie d'Henry James (traduction) 1951 : Mémoires d'Hadrien (roman) 1954 : Électre ou La chute des masques 1956 : Les Charités d'Alcippe ( Le Flûte enchantée. suivi de poèmes choisis (poésie. traduction) 1964 : Fleuve profond. et aussi par son esthétisme et le désir d'affirmer la finalité de la littérature : la narration. choix de poèmes (traduction) 1971 : Réception de Madame Marguerite Yourcenar à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique . sombre rivière (poésie. Souvenirs pieux (roman) 2 .Sa vie se partage entre l'écriture dans l'isolement de l'île des Monts-Déserts et de longs voyages. mon beau château (château de Chenonceau) 1963 : Le Mystère d'Alceste (théâtre) 1963 : Qui n'a pas son Minotaure ? 1964 : Hortense Flexner. dont des périples autour du monde avec Jerry Wilson. Inspirée par la sagesse orientale.

Une volonté sans fléchissement : correspondance.. paru en 1929. II. Si nous voulons encore essayer de sauver la Terre" (conférence) 1989 : En pèlerin et en étranger (essai) 1991 : Le Tour de la prison (essai. Marc Aurèle. Une belle matinée) 1982 : Œuvres romanesques (Pléiade) 1982 : Sur quelques thèmes érotiques et mystiques de la Gita-Govinda .Maléfice (contes) 1994 : Poèmes à la nuit (préface de M. soror…. (poème) 1985 : Le Cheval noir à tête blanche (conte indien) 1987 : La Voix des choses (essai) 1988 : Le Labyrinthe du monde. Yourcenar) de Rainer Maria Rilke (poésie) 1995 : Lettres à ses amis et quelques autres (correspondance) 1999 : Radioscopie de Jacques Chancel avec Marguerite Yourcenar' (entretien) 1999 : Sources II (essai) 1999 : Marguerite Yourcenar : Entretiens avec des Belges (entretien) 2002 : Portrait d'une voix (entretien) 2003 : Les Trente-Trois Noms de Dieu (essai) 2004 : D'Hadrien à Zénon. Archives du Nord (roman) 1979 : La Couronne et la Lyre (anthologie de poèmes traduits du grec) 1980 : Les Yeux ouverts : entretiens avec Marguerite Yourcenar de Matthieu Galey (entretien) 1980 : Mishima ou la Vision du vide. traduction) 1984 : Cinq Nô modernes de Yukio Mishima (traduction) 1984 : Les Charités d'Alcippe. décrit à son épouse Monique le « vain combat » qu’il mène depuis des années contre la nature de ses désirs profonds et qui l’amène à rompre : l’amour des hommes qui est suggéré entre les lignes du récit. 1957-1960 (correspondance) 2008 : Marguerite Yourcenar en questions (questionnaire) 2010 : D'Hadrien à Zénon III. jeune musicien de vingt-quatre ans. à la veille de la Première Guerre mondiale. Un homme obscur. voyages) 1991 : Essais et Mémoires (Pléiade) 1992 : Écrit dans un jardin (poème illustré par Pierre Albuisson) 1993 : Conte bleu .. Il se situe en Autriche. Les Mémoires d’Hadrien se présente comme une lettre adressée par l’empereur Hadrien vieillissant (76-138) à son petit-fils adoptif de dix-sept ans. essai) 1981 : Discours de réception de Madame Marguerite Yourcenar à l'Académie française et réponse de Monsieur Jean d'Ormesson (discours) 1982 : Comme l'eau qui coule (Anna.Le Premier soir . III : Quoi? L'Éternité (roman) 1982 : ". Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar Ce roman historique. (à paraître) Alexis ou le Traité du vain combat est un roman épistolaire de Marguerite Yourcenar. 3 .L'Andalousie ou les Hespérides (essai) 1983 : Le Coin des "Amen" de James Baldwin (traduction) 1983 : Le Temps. en 6 chapitres non numérotés et titrés en latin. Dans une longue lettre. ce grand sculpteur 1984 : Blues et Gospels (poésie. qui doit lui succéder en tant qu’empereur. Alexis. (Gallimard. est paru chez Plon en 1951.• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 1977 : Le Labyrinthe du monde. Correspondance 1951-1956 (correspondance) 2007 : D'Hadrien à Zénon II.

Hadrien. et travaille à la pacification de l'Empire. qui à quarante ans le désigne comme successeur. Dans sa jeunesse. sur le ton de la confession. qui. se sent trahi par son corps et pense que sa mort est imminente. y dresse le bilan de sa vie. et les lectures qui l’ont influencé. Malade. il renonce à certaines colonies précaires. il n'en éprouve nulle satisfaction. Bien que celui-ci se soit montré rassurant. Ayant le sentiment du devoir accompli. Hadrien découvre le bonheur. La disparition de son favori. Elle commence par la visite que l’empereur Hadrien a fait le jour même à Hermogène. Les Mémoires d’Hadrien se terminent par une méditation sur le suicide . Hadrien va rencontrer le jeune Antinoüs qui va bouleverser sa vie. Il s’est ainsi efforcé de rendre la société romaine plus juste. Protégé par Plotine. il parvient à conquérir la sympathie de l’empereur. il se retire pour méditer sur son corps dont la mort va bientôt le délivrer. la femme de Trajan . « marque un point de non retour dans l’existence d’Hadrien ». Il y évoque sa jeunesse et les personnes. Alors qu’il voyage en Asie Mineure. mais se résigne finalement à attendre la mort avec dignité et patience … 4 . Homme de paix. Il a durant son règne. Hadrien. clairvoyant et éclairé. il pense en effet un moment mettre fin à ses jours .Cette « méditation écrite d’un malade qui donne audience à ses souvenirs » a pour but d’aider le jeune homme à se préparer à la rude tâche qui l’attend et de lui permettre de réfléchir à l’exercice du pouvoir. son médecin. Emu par la beauté du jeune bithynien. et se consacre à l'Empire. qui s'est suicidé par amour. Pour lui la guerre est un moyen et non un objectif. travaillé à la consolidation de son empire et à l'amélioration des conditions de vie des femmes et des esclaves. Il entreprend d’analyser son parcours pour « trouver un sens à sa vie et à sa mort ». Cette lettre en 6 parties est composée en fait de quatre parties encadrées d’un prologue et d’un épilogue . Après une dernière victoire en Judée. Hadrien ressent les premières douleurs cardiaques. a soixante ans. Marié à Sabine . Il confie également les circonstances secrètes qui lui ont permis de devenir empereur. les combats. Hadrien combat aux côtés de Trajan. Il lui fait ériger une cité et lui voue un culte fervent.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->