P.

32

29 chaâbane 1434 - lundi 8 Juillet 2013 - n°14866 - nouvelle série - www.elmoudjahid.com - issn 1111-0287

Ph. A. Hammadi

Grâce présidentielle à l’occasion de la Fête de l’indépendance

Environ 5.000 prisonniers seront touchés

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

L’Algérie œuvre à donner une dimension “pérenne” et “stratégique” à ses relations avec l’UE

Ph. Bilel

m. sellal l’a déclaré lors de ses entretiens avec m. Barroso
L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E

m. charFi l’a annoncé :

Coup d’envoi de l’opération inscription des 192.277 nouveaux P. 5 bacheliers

aBdelaziz ziari aux Gestionnaires des étaBlissements hospitaliers :

“724 détenus admis au Bac et 1.990 au BEM”

P. 5

Ph. Wafa

“Adoptez la bonne gouvernance”

ressources hydriques

P. 7

Ph. Louiza M.

Comment rationaliser la maîtrise de l’énergie

“Le mémorandum d’entente dans le domaine de l’énergie signé a un caractère stratégique”
LE PRÉSIDENT DE LA COMMISSION EUROPÉENNE
Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a achevé hier en fin d’après-midi sa visite officielle de deux jours en Algérie. M. Barroso a été salué à son départ à l’aéroport HouariBoumediène par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, et le secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale établie à l’étranger, Belkacem Sahli. Lors de son séjour à Alger, M. Barroso a eu des entretiens avec MM. Sellal et Medelci. Des questions d’intérêt commun concernant les relations bilatérales ainsi que les questions régionales ont été abordées lors de ces entretiens. Outre une conférence de presse, la visite du président de la Commission européenne a été enrichie par des rencontres qu’il a eues avec les présidents des deux Chambres du Parlement algérien. L’Algérie et l’Union européenne ont signé, lors de la visite de M. Barroso, un mémorandum d’entente sur un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie.
P. 3-4

BouaBdallah Ghlamallah l’a annoncé hier :

P. 9

LES REPRÉSENTANTS DE LA FÉDÉRATION ALGÉRIENNE DES CONSOMMATEURS AU FORUM D’EL MOUDJAHID

Ph. Nesrine T.

Selon le porte-parole de l’UGCAA : 5 milliards de dinars sont gaspillés durant le mois sacré P. 16

P. 11

L’option du jumelage entre les deux capitales réaffirmée P. 32

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 55e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

Ph. Nacéra I.

“Il ne faut pas faire du Ramadhan le mois de la surconsommation”

clôture, hier, de la semaine culturelle et de Fraternité entre alGer-centre et el ayoune

Ph. Bilel

“Plus de 6.000 familles d’Alger bénéficient de la zakat annuelle” P. 9

2

Mét éo

EL MOUDJAHID

ENSOLEILLÉ

CE MATIN A 10 H AU MINISTERE DE LA PECHE ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES
Dans le cadre de l’évaluation trimestrielle des activités de la Chambre algérienne de la Pêche et de l’Aquaculture, le président national, M. Agab Chouaib, animera ce matin à 10 h, une conférence de presse au siège du ministère de la Pêche et des Ressources Halieutique.

Conférence de presse

Vol inaugural Illizi - Djanet

AUJOURD’HUI

Le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, coprésident de la Commission mixte de coopération algéroangolaise, effectuera les 9 et 10 juillet une visite officielle en Angola, à l’invitation du ministre angolais du pétrole, M. José Maria Botelho de Vasconcelos, cette visite intervient suite aux travaux de la 4e session de la commission mixte de coopération algéro-angolaise qui tenue les 6 et7 juillet 2011 à Alger.

Yousfi en Angola

Au Nord, le temps sera relativement chaud et ensoleillé, notamment vers les régions de l'intérieur avec localement des formations nuageuses sur les massifs en cours d'après-midi/soirée. Les vents seront en général faibles à modérés. La mer sera belle. Sur les régions Sud, le temps sera généralement chaud et ensoleillé avec localement activité pluvio-orageuse vers la région du Hoggar/Tassili. Les vents seront d'Est à Nord-Est (30/40 km/h) avec localement chasse sable. Températures (maximales-minimales) prévues aujourd’hui : Alger (29-17°), Annaba (27°-17°), Béchar (37°-26°), Biskra (37°-27°), Constantine (32°-16°),Djanet (38°-27°), Djelfa (35°-21°), Ghardaïa (36°-24°), Oran (29°18°), Sétif (31°-15°), Tamanrasset (36°26°), Tlemcen (31°-16°).

A l’occasion du renforcement du réseau du transport domestique de Tassili Arlines, à travers l’ouverture de nouvelles dessertes nationales, l’inauguration de la ligne Alger-Illizi-Djanet - Illizi Alger, aura lieu aujourd’hui. Un vol inaugural sera organisé en présence de wali d’Illizi et de nombreux élus locaux ainsi que les professionnels des médias.

DEMAIN A 10 H, AU SIEGE DE L’UGTA
Le bureau de la Fédération nationale des travailleurs du secteur Agro-alimentaire qui s’est réuni mercredi dernier, à la Centrale syndicale de l’UGTA pour évaluer l’état d’avancement de l’organisation du marché de la production nationale qui devra se tenir durant le mois sacré du Ramadhan, à l’intérieur de l’enceinte du siège du l’UGTA à la place du 1er Mai. L’ouverture officielle du marché de proximité aura lieu, demain à 10 h.

Ouverture du marché de proximité

M. Mustapha Benbada, ministre du Commerce, effectue aujourd’hui, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Annaba. A cette occasion, il procèdera à l’inauguration de plusieurs marchés de proximité.

Benbada à Annaba

M. Hocine Necib, ministre des Ressources en Eau, effectue aujourd’hui, une visite de travail et d’inspection des projets de renforcement de l’alimentation en eau potable dans la wilaya de Blida.

Necib en visite à Blida

Remise des prix du concours de meilleur article journalistique

CET APRES-MIDI A 15 H 30 A L’INSTITUT NATIONAL SUPERIEUR DE LA MUSIQUE

AUJOURD’HUI, AU RESTAURANT MADAUR CENTRE-VILLE DE BOUMERDES
L’association des diabétiques de la wilaya de Boumerdès organise une conférence de presse pour information et sensibilisation concernant le diabète et Ramadhan avec le comite scientifique de l’association, prévu aujourd’hui à la salle de réunion, restaurant Madaur centre ville de Boumerdes.

Conférence de presse sur le diabète et le Ramadhan

Le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Mohamed Charfi, présidera ce matin à 9 h 30 à l’hôtel El Djazaïr, la réunion avec les membres de l'Union nationale des avocats algériens.

Réunion avec les membres de l'Union nationale des avocats algériens

CE MATIN A 9 H 30 A L’HOTEL EL DJAZAÏR

La cérémonie de remise des prix du concours de meilleur article journalistique, organisé pour la 4e édition du Festival de la création féminine, est prévue cet après-midi à 15h30 à l’Institut national supérieur de la musique (salle de conférence).

Activités des partis
CE MATIN A 11 H A BABA HASSEN

PROGRAMME DE PARTAGE ET DE DIFFUSION DE CONNAISSANCES
Le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la Prospective et des Statistiques, M. Bachir Messaitfa, participera au séminaire sur le programme de partage et de diffusion de connaissances qu’organisera le ministère des Finances et de Stratégie, l’Institut Coréen de Développement (KDI) et la banque Coréenne «Eximbank» à Séoul, les 10 et 11 juillet.

Messaitfa à Séoul

A l’occasion de la tenue de la 2 Compétition annuelle des jeunes entrepreneurs sous le haut patronage du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, prévu demain à la salle Stand All du Kiffan Club, Care, Injaz El Djazaïr ainsi que Nedjma sponsor exclusif, animeront une conférence de presse cet aprèsmidi à 16 h, à la salle de presse du Kiffan Club.
e

Conférence de presse sur les jeunes entrepreneurs

CET APRES-MIDI A 16 H AU KIFFAN CLUB

Le président du Front de justice et développement El Adala, Abdalllah Djaballah, animera ce matin à 11 h au siège du parti une conférence de presse pour présenter les résultats de la session ordinaire du Conseil consultatif du 5 juillet.

Conférence de presse de Djaballah

La salle des conférences de l’hôtel Safir d’Alger, abritera ce matin à 10 h, une conférence de presse des partis du pôle nationaliste sous l’égide du mouvement El Infitah de Amar Bouacha.

Conférence de presse des partis du pôle nationaliste

CE MATIN A 10 H A L’HOTEL SAFIR

CE MATIN A 9 H 30 A LA DIRECTION DE DISTRIBUTION DE L’ELECTRICITE ET DU GAZ D’EL HARRACH
La direction de distribution de l’électricité et du gaz d’El Harrach organise, ce matin à 9h30, une conférence de presse pour la présentation du bilan d’activité, relatif à l’exercice 2012.

Présentation du bilan 2012

CE MATIN A 10 H A LA DIRECTION DE DISTRIBUTION DE L’ELECTRICITE ET DU GAZ DE BELOUIZDAD
Une conférence de presse relative à la présentation du bilan de l’année 2012, et l’état d’avancement du plan d’urgence électricité 2013, aura lieu ce matin à 10 h, au siège de la direction de distribution de Belouizdad, 201, rue Mohamed Belouizdad.

Conférence de presse

Une délégation de membres de la communauté nationale établie en France, a visité le siège de l'Assemblée populaire nationale (APN), a indiqué hier, un communiqué de la Chambre basse du Parlement. Les membres de la délégation «ont visité les différents services de l'Assemblée dont l'hémycicle et le siège de la commission des Affaires étrangères, de la coopération et de la communauté», a précisé la même source, soulignant qu'ils ont également «assisté à la projection d'un film documentaire sur le rôle de l'Assemblée en matière de législation et de contrôle». La délégation effectue une visite en Algérie, dans le cadre de la «Caravane de la fidélité» organisée par le mouvement associatif algérien en France, à l'occasion du cinquantenaire de l'Indépendance nationale.

Une délégation de membres de la communauté nationale établie en France en visite à l’Assemblée
APN

Lundi 8 Juillet 2013

EL MOUDJAHID

«

algérie œuvre, depuis la signature de l’accord d’association en 2002, à donner une dimension pérenne et stratégique à ses relations avec l’ue, une dimension que dictent la proximité géographique, les enjeux économiques ainsi que le caractère déterminant du facteur humain et son apport à une meilleure connaissance entre les peuples», a déclaré m. sellal lors de ses entretiens avec le président de la Commission européenne, José manuel Barroso, élargis aux membres des deux délégations. pour le premier ministre, «ce sont là autant d’éléments de complémentarité économique et d’atouts majeurs dont peuvent se prévaloir l’un et l’autre des deux partenaires pour satisfaire les besoins sans cesse grandissants et de plus en plus diversifiés de nos populations». après avoir rappelé que l’algérie est engagée dans un processus de «profondes» réformes politiques et institutionnelles et connaît d’»importantes» mutations économiques, m. sellal a réaffirmé de «manière solennelle» l’attache-

L’Algérie œuvre à donner une dimension «pérenne» et «stratégique» à ses relations avec l’Union européenne (UE), a indiqué hier à Alger, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

L’Algérie œuvre à donner une dimension «pérenne» et «stratégique» à ses relations avec l’UE
m. seLLaL L’a déCLaré Lors de ses entretiens aveC m. Barroso

Nation

3

L’

D

Le président de La Commission européenne Lors d’une ConférenCe de presse

ment du pays «à aller encore plus loin» dans le renforcement de sa relation de coopération avec l’ue et dans l’approfondissement du dialogue politique avec la partie européenne. Le premier ministre a, en outre, mis en exergue la «grande importance» qu’accorde l’algérie au parachèvement de consultations pour la révision du calendrier de démantèlement tarifaire «dans des conditions satisfaisantes pour les deux parties». «L’algérie et l’ue devraient procéder à l’ouverture de discussions exploratoires sur un projet de plan d’action dans le cadre de la politique européenne de voisinage rénovée, qui constituera un facteur de développement des relations entre les etats et les peuples», a, par ailleurs, estimé m. sellal. il a précisé que les visites effectuées en algérie, au cours des derniers mois, par de hauts responsables de la Commission et du parlement européens «sont autant de témoignages de notre volonté partagée de faire de nos relations bilatérales un modèle à l’échelle euro-méditerranéenne,

ans un préambule assez circonstancié, le président de la commission européenne m. José manuel Barroso a exprimé lors d’un point de presse animé hier, en marge de sa visite à alger, sa joie d’être en algérie à un moment où le pays célèbre le cinquantenaire de son indépendance nationale. il s’est déclaré particulièrement réjoui par le fait que l’europe soit un partenaire engagé avec l’algérie. il a indiqué que la relation entre l’union européenne et l’algérie est forte, fondée sur un respect et une confiance réciproque. elle s’annonce très prometteuse, en particulier, avec le mémorandum d’entente dans le domaine de l’énergie, signé hier, par l’algérie et l’union européenne. Ce document qui vient d’être paraphé à alger par les deux parties, revêt un caractère stratégique avec un contenu et des objectifs stratégiques. il s’agit d’un instrument de développement de la coopération énergétique entre l’algérie et l’ue. m. Barroso considère également que le mémorandum permet de développer le dialogue et la coopération, que ce soient les hydrocarbures et les nouvelles formes d’énergie, les énergies renouvelables. il a déclaré avoir invité la partie algérienne à venir participer à une réunion qui se tiendra prochainement à Bruxelles qui s’inscrit dans le cadre d’un groupe de coordination pour le gaz, ainsi qu’une participation à Bruxelles en décembre, à une réunion de tous les pays de la méditerranée au niveau ministériel pour les énergies renouvelables, notamment pour l’énergie solaire. Le but est d’adopter un plan

« Le mémorandum d’entente signé a un caractère stratégique »

euro-maghrébine et euro-africaine». procéder à une évaluation exhaustive de la relation algérie-ue. evoquant la visite de m. Barroso à alger, le premier ministre a estimé qu’elle offrait une «excellente» opportunité pour procéder à une évaluation «exhaustive» de la coopération bilatérale entre l’algérie et l’ue, laquelle «ne cesse de se développer dans tous les domaines pour le bien et l’intérêt des deux parties». il a également relevé que cette visite intervenait à un moment où la relation bilatérale entre l’algérie et l’ue «affiche un bilan particulièrement positif et riche en acquis et réalisations dans les domaines éco-

nomique, culturel et autres». «Je ne perds pas de vue le dialogue politique et la qualité des contacts de haut niveau qui existent entre les responsables des exécutifs ou des

Les entretiens élargis aux membres des deux délégations Les entretiens entre le premier ministre, abdelmalek sellal, et le président

institutions parlementaires», a-t-il relevé. pour m. sellal, cette visite «constitue également une occasion importante pour un échange de vues et d’analyses sur les actions et opérations engagées ces dernières années et les projets à inscrire pour donner plus de consistance, de densité et de diversité au partenariat entre l’algérie et l’ue». Le premier ministre a fait remarquer que la visite de m. Barroso à alger «intervient dans un contexte régional et international particulièrement difficile, porteur de menaces à la paix, à la stabilité et à la sécurité de notre espace commun». «Ce sont là des défis auxquels nous devons faire collectivement et solidairement une grâce à une concertation permanente et à un dialogue fructueux», a souligné m. sellal.

de la Commission européenne, José manuel Barroso, ont été élargies, hier ,aux membres des deux délégations. Les entretiens se sont déroulés en présence du ministre des affaires étrangères, mourad medelci, du ministre de l’energie et des mines, Youcef Yousfi, du ministre de l’industrie, de la petite et moyenne entreprise et de la promotion de l’investissement, Cherif rahmani, du ministre du Commerce, mustapha Benbada et du secrétaire d’etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Belkacem sahli ainsi que de la délégation accompagnant m. Barroso.

solaire pour toute la méditerranée. L’algérie a sans aucun doute, un mot très important à dire. Le domaine de l’énergie, qui est domaine très important du partenariat euroméditerranéen, est un facteur partagé de prospérité et de stabilité, a déclaré m. Barroso. il a ajouté que la coopération entre l’algérie et l’ue couvre de larges domaines (économie, sciences, culture) avec un approfondissement du dialogue politique sans oublier un accord de principe sur le démantèlement tarifaire. «Ces derniers temps, il y a une intensification des échanges à un haut niveau. J’ai invité le premier ministre officiellement à visiter Bruxelles». m. Barroso a souligné que l’union européenne est très attentive à voir le développement d’une algérie stable, démocratique et prospère, et déclare qu’elle suit avec beaucoup d’intérêt son processus démocratique. nous pensons, a-t-il dit, qu’une société civile forte, qui puisse être à l’écoute des préoccupations des gens, est une societé qui peut garantir la stabilité. Le président de la commission eu-

ropéenne a indiqué que l’u.e. soutient les avancées du processus économique avec notamment, une création d’emplois très bénéfique pour l’avenir de la jeunesse algérienne. il a déclaré que le processus d’accession de l’algérie à l’omC, reste une préoccupation pour l’union européenne, tout en affirmant qu’il a eu un entretien sur l’état d’avancement des discussions sur ce sujet avec le premier ministre, m. abdelmalek sellal. L’union européenne manifeste un grand intérêt à voir l’algérie adhérer à cette organisation. C’est très important pour la diversification économique, l’ancrage de l’économie algérienne dans les réseaux économique et commercial. m. Barroso a encore indiqué avoir abordé la question des mouvements de personnes qui est un sujet d’intérêt mutuel. il a fait part aussi, de vouloir approfondir le dialogue au sujet de la mobilité des personnes. C’est une préoccupation des autorités algériennes. on peut évoluer dans le sens d’une plus grande mobilité pour les étudiants, les chercheurs et ceux qui veulent

Lundi 8 Juillet 2013

Ph. T. Rouabah

plus de contact avec l’europe. «J’ai proposé au premier ministre, un dialogue sur toutes ces questions qui touchent la mobilité des personnes, à la question du contrôle des frontières, aux visas. J’espère que quelque chose de positive fera jour. nous voulons une plus grande ouverture dans les contacts. Cette dimension doit être renforcée».

«L’UE et l’Algérie collaborent étroitement sur la question du Sahel» Concernant la sécurité régionale, l’union européenne et l’algérie sont préoccupées par la situation qui prévaut au sud sahara et au sahel. «on a convenu de coopérer étroitement sur cette question», a déclaré m. Barroso. il s’est déclaré partisan d’une coopération plus étroite entre les pays du maghreb. «L’union européenne est prête à soutenir leurs efforts dans ce sens, en particulier dans les domaines du commerce et de l’économie. nous croyons qu’une coopération régionale plus intense apporterait des bénéfices en termes de prospérité, de sécurité pour la région et pour l’union européenne. m. Barroso a indiqué s’être investi à différents échelons de la responsabilité qu’il a pu assumer, en faveur d’un dialogue intermaghrébin, rappelant qu’il est à l’origine avec le ministre algérien des affaires étrangères, de l’initiative d’un dialogue des 5 plus 5. Le président de la commission européenne a plaidé pour une mer méditerranée qui soit un pont qui unit. et à ce titre, il a rappelé que le rôle de l’algérie est déterminant, notamment dans la perspective d’un partenariat qui s’intègre dans la

Crise égyptienne : «Les nouvelles autorités doivent tout faire pour rétablir l’ordre constitutionnel» m. Barroso a évoqué la situation qui prévaut en egypte. a ce titre, il a déclaré : «nous suivons avec une grande préoccupation et intérêt l’évolution en egypte. La démocratie ce ne sont pas simplement les élections. C’est aussi la capacité de l’etat, du régime à inclure non diviser, pas à polariser. L’analyse de l’union européenne montre qu’il y avait une polarisation de la société égyptienne. C’est face à cette polarisation que l’armée est intervenue. C’est très important maintenant pour les autorités intérimaires de tout faire pour rétablir l’ordre constitutionnel c’est essentiel que dans cette période les libertés fondamentales soient assurées notamment qu’il n’y ait pas un recours à des pratiques comme celles qu’on a connues dans le passé parce qu’il y avait un régime qui ne respectait pas les libertés fondamentales. nous allons travailler dans ce sens avec nos partenaires égyptiens. il y a une leçon à retirer, c’est que la démocratie se fait avec les démocrates, il faut des élections démocratiques mais un effort de la societé dans son ensemble, des forces politiques pour un consensus sur les grands principes. La démocratie ne signifie pas au vainqueur d’exclure, c’est l’inclusion qu’il faut opérer et non l’exclusion. M. Bouraib

durée à tous les niveaux. m. Barroso a, en outre indiqué qu’il a été convenu avec la partie algérienne de discuter sur les questions stratégiques sécuritaires.

4

L'Algérie et l'UE signent un mémorandum d'entente dans le domaine de l'énergie

BENSALAH DANS UN ENTRETIEN ACCORDÉ À AL KHABAR :

Abdelkader Bensalah, a indiqué hier, que la loi de finances complémentaire 2013, sera promulguée conformément aux dispositions légales en vigueur.

« La loi de finances complémentaire 2013 sera promulguée conformément aux dispositions légales en vigueur »

Nation

EL MOUDJAHID

D

L'

Algérie et l'Union européenne ont signé, hier à Alger, un mémorandum d'entente sur un partenariat stratégique dans le domaine de l'énergie. Le document a été paraphé par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. «Ce nouveau texte vient conforter les excellentes relations de coopération déjà existantes entre les deux parties dans le domaine de l'énergie et ouvre des perspectives prometteuses et importantes à leur développement», a indiqué à l'APS, un cadre du ministère des Affaires étrangères. Il porte sur toutes les actions de

coopération dans le domaine des énergies, notamment conventionnelles et renouvelables ainsi que sur l'industrie énergétique, le transfert de technologies, l'expertise et le management, a informé la même source. Le mémorandum d'entente porte aussi sur l'assurance des approvisionnements de l'Europe en énergie et la garantie des parts du marché de l'Algérie au sein de l'UE. Ce texte prévoit, en outre, la création de groupes thématiques et sectoriels de coopération dans le domaine énergétique et la contractualisation de tous les axes de cette coopération.

ans un entretien accordé au quotidien Al Khabar, M. Bensalah a précisé que la procédure pour la loi de finances complémentaire 2013 sera la même que celle appliquée à tous les autres projets de loi et sera promulguée conformément aux dispositions légales en vigueur, à savoir son examen en Conseil des ministres puis au Parlement. Le président du Conseil de la nation a indiqué qu'“en cas d'obligations urgentes, elle sera examinée en Conseil des ministres puis promulguée avant d'être soumise ultérieurement au Parlement qui se prononcera”. La présentation de cette loi en Conseil des ministres pour approbation est “nécessaire” mais sa “promulgation sous forme d'ordonnance présidentielle est possible aussi. Elle doit cependant être soumise à la prochaine session du Parlement qui doit déterminer sa position, a-t-il dit.

La commission chargée de la révision constitutionnelle a pratiquement finalisé son rapport
Sur la question de la révision de la Constitution, M. Bensalah a affirmé que la commission technique chargée de l'élaboration du projet de Constitution amendée “a pratiquement finalisé son rapport et le soumettra au Président Bouteflika à son retour”. Il a ajouté ne pas en avoir “eu connaissance, ni en tant que responsable de parti, ni en tant que président du Conseil de la nation, que le travail de la commission a été interrompu au motif de l'absence du président de la République, actuellement en convalescence en France”. Concernant l'éventualité d'un report de l'amendement de la Constitution, le responsable a fait savoir que les “informations” lui parvenant sur la santé du président de la République étaient “rassurantes” et que les institutions de l'Etat fonctionnaient normalement. “Le Premier ministre accomplit son devoir tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays et le Parlement fonctionne normalement. Il n'y a donc aucun problème”, a-t-il dit, précisant que les dossiers étaient traités et les instructions et orientations données aux institutions “émanaient” de la partie habilitée qui est le Président. Concernant l'invocation, par certains, de l'article 88 de la Constitution sur la vacance présidentielle, M. Bensalah s'est inscrit en faux de cette thèse. Certaines parties ont transgressé toutes les règles éthiques et politiques dans leur lecture, a-t-il dit, soulignant que l'article 88 de la Constitution était clair et qu'il définissait avec précision l'état de vacance. “Actuellement, les motifs d'application de l'article 88 de la Constitution n'existent pas”, a insisté M. Bensalah. Pour ce qui est de l'appel de certains partis politiques à une intervention de l'Armée pour “un rôle politique déterminé”, M. Bensalah a indiqué que la position de son parti convergeait avec celle exprimée par le communiqué du ministère de la Défense, concernant l'attachement de l'armée à son rôle constitutionnel. Revenant sur les réformes politiques, il a dit s'opposer à ceux qui prétendent

qu'elles sont vouées à l'échec, estimant que la réalité et les chiffres pouvaient conforter ses affirmations.

La situation des peuples des pays voisins est différente de celle du peuple algérien
Sur la situation qui prévaut dans les pays voisins, M. Bensalah a indiqué que “chaque peuple a une situation et des ambitions propres à lui”. “Les peuples des pays voisins vivent des situations différentes de la nôtre”, a-t-il affirmé, rappelant que l'Algérie a connu d'importants changements positifs depuis l'arrivée du président Bouteflika en 1999”. Pour M. Bensalah, les réformes politiques et les réalisations “importantes” couronnées d'acquis sociaux ont contribué à apporter des solutions aux problèmes posés, notamment la résorption du chômage et l'atténuation de la crise de logement à travers la construction de centaines de milliers de logements sociaux. Il a ajouté que l'Algérie “a remboursé la dette qui l'accablait” et enregistré un développement considérable dans les villes et villages, estimant que toutes ces réalisations ont contribué à “calmer le front social et à convaincre les Algériens de ne pas se laisser entraîner vers l'inconnu”. “Ce qui s'est passé dans les pays voisins a convaincu les Algériens de la nécessité de choisir entre une réédition de la crise des années 1990, ou un changement serein qui consolide la stabilité et renforce le développement, et ils ont sagement opté pour ce dernier choix”, a-t-il soutenu. Le RND est convaincu que “le changement ne s'opère pas forcément par la violence, et, dans tous les cas, il ne saurait être calqué (...)”, a-t-il dit, ajoutant qu'“il n'existe pas de solution prête à l'emploi”. Evaluant la situation au niveau des frontières avec la Libye, le Mali, la Tunisie et le Maroc, M. Abdelkader Bensalah a estimé que la “situation dans ces régions nous incite à être vigilants”, rappelant que la politique de l'Algérie est fondée sur “l'appui à toutes les démarches visant l'établissement de relations de coopération et de complémentarité avec tous les pays voisins”. Il a relevé l'attitude “réfléchie” de l'Algérie avec les pays voisins confrontés à des problèmes sécuritaires,

ainsi que son action “continue” pour “atténuer la tension dans ces pays” ce qui a “un impact positif sur le pays et la région tout entière”. Tout en se félicitant de la stabilité et la sécurité de l'Algérie, M. Bensalah n'exclut pas des “surprises”. “Le risque est présent en permanence et aucun pays n’est à l'abri. Même les Etats-Unis d'Amérique et les pays de l'Europe ont été plus d'une fois les cibles d'attentats terroristes”, a-t-il dit. Il a affirmé que l'Algérie, grâce à l'Armée nationale populaire et tous les corps de sécurité, était capable de mettre en œuvre des mesures de prévention maximales et faire échec à toute tentative du genre. Il a rappelé la manière par laquelle les forces armées algériennes ont traité l'attaque terroriste d’In Aménas en faisant preuve d’un «grand niveau de professionnalisme et d'une grande capacité de défendre le pays”. “Tout pays est une cible potentielle, nous devons rester vigilants même si notre politique risque de déplaire à certaines parties”, a-t-il souligné. Concernant la situation au Mali, M. Bensalah a indiqué que la position de l'Algérie met l'accent sur deux volets, le premier consiste à combattre le terrorisme dans le nord de ce pays et le second porte sur le nécessaire appui au gouvernement central malien tout en appelant à la préservation de l'intégrité territoriale du Mali et au retour à légalité dans les meilleurs délais.

“La thèse marocaine a toujours manqué de sincérité”
Sur le dossier des relations avec notre voisin de l’ouest, M . Bensalah a estimé que, dans la relation algéro-marocaines, “la thèse marocaine a toujours manqué de sincérité, le Maroc considérant l'Algérie comme étant la source de tous ses problèmes”, a souligné M. Bensalah dans un entretien accordé au quotidien arabophone Al-Khabar. M. Bensalah a rappelé qu’“à chaque fois que la question du Sahara occidental est posée dans les réunions internationales notamment au sein l'organisation des Nations unies, les officiels et médias du Maroc s'empressent, fait connu de tous, de porter des accusations contre l'Algérie, à croire que l'Algérie est la source de tous les maux et catastrophes du Maroc”. “Pour Rabat, il y a un sérieux problème”, a estimé M. Bensalah pour qui “le Maroc doit faire preuve de courage et prendre la décision adéquate avec les véritables concernés, en l'occurrence les Sahraouis, s'il veut vraiment régler le problème”. Il a indiqué à cet effet que “ces allégations marocaines infondées et illogiques ne trompent plus personne”. A une question sur la réouverture des frontières entre les deux pays, M. Bensalah a considéré qu'il s'agit d'un vieux procédé de diversion visant à détourner l'attention de l'opinion publique de la question essentielle qui est celle du Sahara occidental”. “Le Maroc sait et nous savons aussi que ce n'est qu'un faux-fuyant”. Le Maroc doit trouver d'autres arguments “car la provocation systématique ne le servira en rien”, a-t-il soutenu. Synthèse RN

M. Barroso s’entretient avec M. Bensalah …
Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, s’est entretenu, hier à Alger, avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, en visite officielle de deux jours en Algérie. Le président de la Commission européenne avait déclaré à l’issue de ses entretiens avec le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, que la relation entre l’Algérie et l’UE «est forte» et qu’elle est fondée sur «le respect et la confiance réciproques». Il avait relevé également que la coopération algéro-européenne «couvre de larges domaines» qu’ils soient politique, économique, social, scientifique ou culturel.

… et M. Ould Khelifa

Le président de l’Assemblée populaire nationale, MohamedLarbi Ould Khelifa, s’est entretenu hier à Alger, avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, en visite officielle de deux jours en Algérie. Le président de la Commission européenne avait déclaré à l’issue de ses entretiens avec le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, que la relation entre l’Algérie et l’UE «est forte» et qu’elle est fondée sur «le respect et la confiance réciproques». Il avait relevé également que la coopération algéro-européenne «couvre de larges domaines» qu’ils soient politique, économique, social, scientifique ou culturel.

M. Barroso se recueille à la mémoire des martyrs de la guerre de Libération nationale

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, s’est recueilli, hier, à la mémoire des martyrs de la guerre de Libération nationale au Sanctuaire des Martyrs à Alger. M. Barroso, qui était accompagné du secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Belkacem Sahli, a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative des chouhada et observé une minute de silence à la mémoire des martyrs de la guerre de Libération nationale.

En prévision des préparatifs du Congrès national fixé au début du mois de décembre 2013, et en application des résolutions de la session extraordinaire du Conseil national tenue le 20 juin dernier, le secrétaire général par intérim, M. Abdelkader Bensalah, a présidé hier, les travaux d’une rencontre qui a regroupé les membres de la commission nationale de préparation du congrès et les secrétaires des bureaux du RND au niveau des 48 wilayas du pays. Dans un communiqué transmis aux rédactions, la porte-parole et chargée de la communication du parti , Mme Nouara Djaâfar, a indiqué que la rencontre qui s’est déroulée en présence des membres du comité national technique du RND, a été une occasion pour M. Bensalah de revenir sur le déroulement du Conseil national valorisant les efforts de l’ensemble des participants pour la réussite de cette session extraordinaire comme il a salué leur contribution au bon déroulement des élections pour le renouvellement des organes et structures internes du RND au sein de l’Assemblée populaire nationale. Ces résultats obtenus, tant au niveau de l’installation de la commission de préparation du congrès avec l’achèvement des textes organisant son programme de travail que du point de vue de l’opération d’élection de renouvellement des membres des postes

Bensalah : « L’élection des structures du RND à l’APN, prouve que le parti a surmonté les difficultés »
RÉUNION DU COMITÉ NATIONAL TECHNIQUE DU RND

de vice-présidents, de commissions et autres structures de fonctionnement interne de l’APN attribué au RND, constituent selon M. Bensalah, la preuve que le parti a surmonté les difficultés qui se dressaient devant lui et réalisé les objectifs que s’était fixés le Comité national technique au mois de janvier dernier lors de la tenue de la 7e session du Conseil national et le plébiscite de son secrétaire général par intérim. Appelant à la conjugaison des efforts et davantage de préparation du terrain, le SG par intérim du RND a exhorté les membres de la commission et les secrétaires des wilayas de son parti à œuvrer à la réunion des conditions nécessaires pour garantir la réussite du 4e Congrès du rassemblement, fixé du 26 au 28 décembre 2013. Le SG par intérim du RND qui est également président de la commission nationale de préparation du congrès du Rassemblement a fixé, lors de la réunion d’hier avec les secrétaires des bureaux de wilayas, le calendrier des congrès de wilayas et régionaux qui précèdent le congrès, les modalités de formation des commissions et des bureaux de wilayas. Les critères à prendre en compte feront l’objet d’instructions qui seront émises, la semaine prochaine, aux bureaux de wilayas. Houria A.

Lundi 8 Juillet 2013

EL MOUDJAHID

L

e ministre, qui a procédé au lancement de l’opération d’inscription et d’orientation des nouveaux bacheliers, session 2013, une opération totalement informatisée et ce depuis 23 ans déjà, a indiqué que le secteur compte pour cette année 3.500 offres de formation en licence, 3.250 en master, 39 filières d’excellence nationales, 5 offres au niveau des écoles préparatoires dans les sciences techniques, 5 autres dans les écoles préparatoires en sciences économiques, commerce et gestion et 3 offres dans les classes préparatoires intégrées. toutes ces offres sont mises à la disposition des 192.277 nouveaux bacheliers qui se répartissent sur 6 filières, à savoir lettres et philosophie (38.672 reçus), langues étrangères (21.968 reçus), gestion et économie (28.613 reçus), sciences expérimentales (80.086 reçus), mathématiques (7.855 reçus) maths techniques (18.083 reçus). Pour les offres postes graduation, le ministre a énuméré 1.134 qui se répartissent sur le magistère, le doctorat et le résidanat. le ministre a saisi l’occasion pour mettre en exergue les index de la prochaine rentrée universitaire et ce après avoir cité les données de l’année universitaire 2012-2013

« Toutes les conditions nécessaires sont prises pour l’inscription des 192.277 nouveaux bacheliers et le bon déroulement de la prochaine rentrée universitaire 2013-2014 », a notamment déclaré M. Rachid Haraoubia au cours d’un point de presse animé, hier, à l’Ecole Nationale supérieure d’informatique (ENSI) à Oued Smar.
qui, a-t-il dit, « compte 1.251.996 d’étudiants inscrits en graduation, en post-graduation et en formation continue, répartis sur les 48 universités, 10 centres universitaires, 19 écoles nationales supérieures, 5 écoles supérieures de formation d’enseignants, et 10 écoles préparatoires. » Pour ce qui est de l’encadrement qui est assuré par 48.101 enseignants chercheurs, le ministre a tenu à souligner que la moyenne nationale d’encadrement est estimée à 1 enseignant pour 24 étudiants. il a précisé dans ce contexte que 27% de ces enseignants, soit 13.011 sont de rang magistral et parmi lesquels on compte 4.284 professeurs d’enseignement supérieur, 5.023 maîtres de conférence de type (a) et 4.135 maîtres de conférence de type (B). sur le plan infrastructurel, le ministre a indiqué que pour la même année, on compte 445.248 étudiants, soit 39,5% de l’ensemble des inscrits, bénéficiaires de résidence universitaire et 809.015 étudiants soit un taux de 71,2% boursiers. le nombre d’étudiants sortants était de 234.000 dont 69.000 licenciés dans le cadre du système lmd et 34.100 diplômés en masters. Pour cette année, le ministre a précisé que le nombre de sortants avoisinera pour les deux sessions de juin et de septembre de l’année en cours 286.500 diplômés dont 146.000 licenciés dans le cadre du système lmd. Ce qui permettra au secteur d’accueillir pour la prochaine rentrée universitaire, 1.300.000 inscrits dans les différents cycles d’enseignement. 1.250.000 places physiques et 650.000 lits d’hébergement

Coup d’envoi de l’opération inscription des 192.277 nouveaux bacheliers
ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Nation

5

le recteur de l’université d’alger 1, m. tahar hadjar, a affirmé hier à alger que le nombre des diplômés des facultés relevant de l’université a dépassé les 15.000 lors de l’année universitaire 20122013. la promotion des diplômés de l’université d’alger 1 qui englobe les facultés de droit, de médecine et des sciences islamiques, compte 15.309, a indiqué m. hadjar en marge de la cérémonie de distinction des nouveaux diplômés. le nombre des diplômés pour cette année universitaire compte 8.913 licenciés, 350 diplômés en master et 119 en magister et 270 titulaires de doctorat. Concernant les diplômés des différentes spécialités de médecine, ils s’élèvent cette année à 5.413, alors que 2.900 sont titulaires d’un certificat d’aptitude professionnelle d’avocat (CaPa). le nombre des diplômés étrangers ayant suivi leurs études au niveau des facultés de l’université d’alger 1 est de 183 étudiants représentant 23 pays. Quant à l’opération d’inscriptions des nouveaux bacheliers lancée hier à travers les centres universitaires, m. hadjar a affirmé que la moyenne exigée pour accéder à la faculté de médecine reste inchangée. la condition relative à l’obtention d’une moyenne de 14/20 pour inscrire la filière de médecine sur la fiche de vœux lors des préinscriptions sera maintenue

Plus de 15.000 nouveaux diplômés
cette année, a-t-il souligné, précisant que les nouveaux bacheliers « ont plus de chances cette année de s’inscrire dans les facultés de médecine car il y a davantage de places pédagogiques disponibles par rapport aux précédentes années, en raison de la baisse du taux de réussite au baccalauréat cette année ». la réception de la faculté de médecine à la prochaine rentrée

Université d’alger 1

Pour ce qui est des capacités d’accueil, le ministre parle de 118.200 nouvelles places pédagogiques et 70.700 nouveaux lits pour l’hébergement. Ce qui augmentera les capacités d’accueil à 1.250.000 places physiques et 650.000 lits d’hébergement. le ministre a indiqué par ailleurs que le secteur a bénéficié cette année de 8.105 postes budgétaires, dont 2.950 au profit des enseignants et 5.155 au profit du personnel administratif et technique. de son côté, le directeur de l’ensi, m. mouloud Koudil, a insisté sur l’importance de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans la phase de préinscriptions pour la rentrée universitaire. Cette méthode, qui a donné ses

le ministre de la Justice, garde des sceaux, mohamed Charfi, a indiqué à alger que 724 détenus ont été admis aux épreuves du baccalauréat (session juin 2013) et 1.990 autres à l’examen du Brevet d’enseignement moyen (Bem). dans une déclaration à la presse en marge d’une cérémonie de distinction des prisonniers admis aux examens du baccalauréat et du Bem, en présence de la ministre de la solidarité nationale et de la Famille et de la représentante du Programme des nations Unies pour le développement (PnUd), le ministre a souligné que ces résultats « sont le fruit des efforts consentis par l’etat en matière de réforme de la justice ». il a ajouté que « ces résultats reflètent la réussite des réformes adoptées par l’algérie. elles suscitent l’intérêt de plusieurs pays, comme les etats-Unis, ainsi que d’organisations internationales ». m. Charfi a rappelé que les détenus lauréats seront concernés par les mesures de grâce présidentielle à l’occasion de la fête de l’indépendance, s’ils répondent aux conditions requises en la matière.» il a également rappelé qu’environ 5.000 prisonniers seront touchés par les mesures de grâce annoncées par le Président de la république, à l’occasion de la fête de l’indépendance. l’établissement pénitentiaire «el-Bouni» (annaba) a été classé le premier pour le taux de réussite dans les examens du baccalauréat avec 118 détenus admis alors que l’établissement pénitentiaire adelhafid Boussouf de Constantine a enregistré le plus haut taux de réussite dans les examens du Bem avec 226 admis.

724 détenus admis au Bac et 1990 au BEM

universitaire permettra d’accueillir un plus grand nombre d’étudiants, a-t-il rappelé. le nombre des inscrits aux facultés de médecine varie entre 4.000 et 5.000 nouveaux étudiants/an. lors de cette cérémonie, le recteur de l’université d’alger 1 a distingué les majors de promotion de l’université pour l’année 2012-2013, au nombre de 20.

l’université  mohamed-Boudiaf des sciences et de la technologie d’Oran (UstO) offre pour les nouveaux bacheliers 3.200 places pédagogiques. des journées portes ouvertes sont actuellement organisées sur le campus pour mieux informer les postulants sur les places à pourvoir. Ces journées se poursuivront jusqu’au 16 juillet. les étudiants auront à choisir entre une dizaine de formations ouvertes en tenant compte de leur moyenne dans certaines matières. Comme chaque année, des bureaux d’orientation équipés d’ordinateurs connectés à internet sont mis à la disposition des futurs étudiants qui vont trouver sur place  un  personnel et de nombreux  enseignants pour les renseigner sur les enseignements dispensés. les préinscriptions et inscriptions universitaires, qui se feront exclusivement par internet, démarreront  demain  pour se poursuivre jusqu’à la fin du mois. les fiches de vœux des futurs bacheliers seront traitées par un système informatique centralisé. Concernant, l’université d’es sénia, les préinscriptions ont débuté hier et se poursuivront jusqu’au 16 courant. les futurs étudiants  trouvent depuis hier toutes les facilités (ordinateurs, base de données et enseignants-conseillers) pour mieux se retrouver dans ce nouveau monde qui s’ouvre à eux. M. K.

3.200 places pédagogiques
Oran 

fruits les années précédentes, a été reconduite. le futur étudiant doit effectuer cette étape uniquement via internet sans avoir à se déplacer. « les préinscriptions, les confirmations des préinscriptions et les recours se font exclusivement par le seul mode électronique à travers les trois sites web qui sont w w w. o r i e n t a t i o n . e s i . d z , www.mesrs.dz et www.esi.dz » précise-t-il. et d’ajouter « la charte de l’étudiant aide le nouveau bachelier dans toutes les démarches. il devra lire et signer (accepter) pour pouvoir valider ces choix, ainsi que la mise à disposition de chaque étudiant d’un compte de messagerie électronique et la possibilité de consulter l’affectation et par le même biais d’y introduire un recours dans les délais prescrits.» des mesures qui, selon le res-

ponsable, permettront d’une part à l’étudiant de communiquer de manière aisée son choix dans la plus grande sérénité, et d’autre part, assurer l’équité entre tous les étudiants avec un système informatique fiable, sûr, et sécurisé. interrogé sur les moyennes qui ouvrent l’inscription dans les filières importantes telles que médecine, Pharmacie, ensi, m. Koudil a répondu que la moyenne minimale ne peut être connue qu’après l’accomplissement de la phase préinscription et le traitement des vœux des inscrits. il a rappelé dans ce contexte que les orientations se font en tenant compte des choix exprimés, des résultats des candidats ainsi que de la capacité d’accueil. Sarah S.

Université de Khemis-miliana

lundi 8 Juillet 2013

grande affluence hier matin au niveau de l’université de Khemis-miliana, la nouvelle vague constitué des tout nouveaux bacheliers a, en un ressac interminable enveloppé d’un brouhaha indescriptible, envahi le campus, pour découvrir les lieux et pour s’inscrire. Une préinscription qui s’étalera jusqu’au 13 juillet prochain pour laisser par la suite place à la phase confirmation du choix. trois jours, les 23, 24 et 25 juillet seront consacrés pour le dépôt des recours et l’inscription définitive prendra effet dès le 27 et ce, jusqu’à la fin du mois courant. l’université de Khemis-miliana compte recevoir 2.000 nouveaux étudiants, un « quota », qu’elle même a demandé au regard des capacités pédagogiques actuelles contre rappelons-le plus de 4.000 places offertes lors de l’année universitaire écoulée. « nous avons géré et terminé difficilement

Rush sur le campus

l’année écoulée  », relève m. abdelkader Kerraci, vice-recteur chargé de la pédagogie. avec 16.000 étudiants et un nouveau campus qui comprend 8.000 places pédagogiques qui tarde à voir le jour, la situation était critique. 5.300 étudiants sont sortants cette année, 1.000 relevant de l’ancien système, 3.000 ayant terminé leur degré de licence et 1.200 pour le master. Par ailleurs, a relevé notre interlocuteur, le corps enseignant s’est étoffé en termes de qualité avec, outre la promotion administrative de certains enseignants dont deux de rang professoral, ce ne sont pas moins de 24 nouveaux docteurs d’etat dont va désormais s’enorgueillir l’université de Khemis-miliana. des enseignants au niveau de cette université et qui parallèlement préparaient leur thèse de doctorat qui a été soutenu cette année. A. M. A.

6

e gouvernement a pris en main les préoccupations de la communauté algérienne établie à l’étranger par l’amélioration des prestations qui lui sont fournies dans différents domaines, dont la délivrance des documents, les facilitations douanières au niveau des aéroports et ports et les incitations offertes en matière de logement et de formation professionnelle », a indiqué M. Sahli dans une déclaration à l’APS. Le secrétaire d’Etat s’exprimait à l’issue d’un dîner organisé, samedi soir, au centre touristique du Ruisseau des singes de La chiffa, en l’honneur d’une délégation de la communauté algérienne installée en france, actuellement en visite en Algérie, en présence du secrétaire d’Etat chargé de la Jeunesse, M. Belkacem Mellah. « cette visite en Algérie exprime l’attachement permanent et profond de la communauté algérienne à l’étranger à sa patrie d’origine », a ajouté M. Sahli, soulignant que cette communauté « n’a jamais raté les grands rendez-vous historiques et politiques du pays, et s’est toujours tenue à ses côtés durant les moments difficiles.» Pour sa part, M. Mellah a estimé que cette visite en Algérie est inscrite au titre des échanges juvéniles, ayant notamment permis aux enfants de la communauté nationale établie à l’étranger de connaître la belle ré-

Les préoccupations de la communauté nationale établie à l’étranger sont en tête des priorités du gouvernement, a assuré le secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale établie à l’étranger, M. Belkacem Sahli, à Blida.

Les préoccupations de la communauté nationale établie à l’étranger en tête des priorités du gouvernement
M. BELkAcEM SAhLI à BLIDA

Nation

«  Amel  » le premier drone algérien : un mois de tests…

SIDI BEL-ABBES

EL MOUDJAHID

«L

Les éléments de la brigade mobile des douanes ont saisi près de Ghazaouet, dans la wilaya de Tlemcen, 15 quintaux de résine de cannabis (kif traité), provenant du Maroc. Dans un communiqué transmis hier à l’APS, la direction régionale des douanes de Tlemcen a précisé que la marchandise prohibée, emballée dans 60 sacs, a été découverte à bord de deux véhicules. Aucun détail n’a été donné sur les circonstances dans lesquelles il a été procédé à cette saisie. Il est à noter que le problème de la drogue en provenance du Maroc se pose avec acuité ces derniers mois au vu des quantités de plus en plus importantes saisies par les services concernés. Les chiffres présentés en juin dernier, lors d’une campagne de sensibilisation contre les dangers de la toxicomanie, indiquent que les quantités provenant du Maroc saisie à travers les frontières

Saisie de 15 quintaux de kif provenant du Maroc près de Ghazaouet

gion touristique de La chiffa. Il a signalé, à ce propos, la programmation d’une visite similaire en saison hivernale, au profit d’une délégation de cette communauté. M. Samir chaabna, représentant de la communauté nationale en france, à l’origine de cette initiative, a indiqué qu’ une délégation composée de différentes catégories de la communauté nationale, dont des moudjahidine, des enfants de chouhada, des jeunes de la génération de l’indépendance, et des élus d’origine algérienne dans des Assemblées françaises, ainsi que des amis de l’Algérie qui ont soutenu notre pays durant la guerre de Libé-

TRAfIc DE DRoGuE

ration nationale prennent part à ce voyage, intitulé « El Wafaa » (fidélité). Le séjour, d’une durée de 4 jours, fait office de passerelles, jetées entre la patrie d’origine et le lieu d’émigration, et vise à faire connaître aux membres de la communauté nationale établie à l’étranger, dont les jeunes notamment, l’histoire et la culture de l’Algérie. « cette visite a donné lieu à l’annonce de la création d’une confédération des Algériens de france, englobant toutes les fédérations, qui fera office de porte- parole de la communauté et de son intermédiaire auprès du gouvernement algérien», a signalé M. chaabna.

EcoLE nATIonALE DE L'ADMInISTRATIon DES PRISonS

L

e ministère de la Justice réceptionnera en novembre prochain le nouveau siège de l'Ecole nationale de l'administration pénitentiaire situé à koléa (Tipasa), a indiqué hier le directeur général de l'administration pénitentiaire et de réinsertion, Mokhtar felioune. L'Ecole nationale de l'administration pénitentiaire "a un rôle prépondérant à jouer dans la promotion des méthodes de travail", a indiqué M. felioune lors de la cérémonie de distinction des prisonniers admis pour l'année scolaire 2012/2013, soulignant qu'elle est appelée à "contribuer à exporter l'expérience

Réception du nouveau siège en novembre prochain
algérienne en matière de réforme des prisons vers l'étranger". Il a précisé à ce propos, que l'expérience algérienne dans ce domaine "est désormais sollicitée par les organisations internationales intéressées par la promotion des droits de l'homme et la réforme du système pénitentiaire et des codes pénaux". D'autre part, M. felioune a rappelé que le programme de réforme de la justice initiée par l'Algérie en 2002 "a donné ses fruits", estimant que les résultats obtenus durant cette année scolaire "sont une preuve irréfutable de la réussite de la réforme visant à mettre sur pied un système pénitentiaire conforme aux normes

ouest du pays a connu une augmentation notable en une année. Selon le service régional de lutte contre la contrebande et le trafic de drogue, relevant de la sûreté de wilaya de Tlemcen, ces quantités sont passées de 2,43 quintaux de kif traité en 2011 à 395,55 q en 2012. Même le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, a tiré la sonnette d’alarme devant la recrudescence du trafic de drogue, problème qui « préoccupe actuellement l’Algérie », a-t-il indiqué récemment à la chaîne russe de télévision « Roussia El Youm » car, a-t-il expliqué, l’Algérie « est presque visée ». « Des quantités importantes de drogue sont régulièrement saisies par les forces de l’ordre algériennes », a-t-il déploré, tout en souhaitant « une collaboration de la part du Maroc pour lutter contre le trafic de drogue.»

L’aire de stationnement de l’aérodrome de Sidi Bel-Abbès s’est transformée depuis vendredi en un véritable atelier de montage, de réglage ou tout bonnement de la mise au point du premier drone algérien… L’équipe des jeunes chercheurs, une quinzaine, sous la conduite du chef de projet,  l’ingénieur Adel, était à pied d’œuvre pour apporter les dernières retouches avant les premiers tests devant se prolonger tout le long de ce mois. Le moteur fut mis en marche samedi dernier, dans la soirée, comme pour annoncer un décollage en attendant l’actualisation d’un tableau de bord, le traitement de quelques aspects techniques liés à la configuration géographique et l’élaboration de la carte d’élévation. Il faut dire que tout un travail en amont et en aval est mené pour réunir toutes les conditions de réussite et garantir le succès de l’opération. L’optimisme est de mise, au demeurant, au vu de cette détermination affichée par ces jeunes chercheurs, confiants, si motivés et fortement soutenus par la présence de M. Aourag Abdelhafidh,  respectivement directeur général de la Recherche scientifique et du développement technologique, et de M. Mostepha Yahi, directeur général du centre de recherche cSc, venus superviser l’opération. « nous avons tenu à marquer l’événement qui est la célébration de la fête de la Jeunesse et de l’Indépendance en s’engageant dans les premiers essais, sachant que la date fixée est toutefois pour le mois d’octobre prochain. A priori, tout se déroule normalement au plan de la conception du projet et de la confection du prototype de ce drone que nous avons baptisé – El  Amel —. Il reste à traiter quelques paramètres tels que la carte d’élévation pour l’efficacité des tests. Durant un mois, cette équipe de jeunes chercheurs, qui est à encourager de par le défi qu’elle a lancé, est appelée à perfectionner le processus », nous confie le professeur Arouag qui semble rassuré… Enthousiasmé pour sa part, M. Mostepha Yahi loue les efforts fournis quant à la parfaite intégration réalisée dans la fabrication  du prototype. Pas moins de 700 pièces ont été confectionnées au niveau de notre centre pour les besoins du produit, précise-t-il en outre, avant de revenir sur les spécificités de ce premier drone algérien. un prototype de conception purement algérienne lancé en 2010 et comportant des composantes embarquées, électronique et informatique. Pour ce qui est de ses caractéristiques, ses concepteurs précisent qu’il aura une autonomie de 6 heures de vol sur une distance de 200 km et à une altitude de 3.500 mètres, à partir évidemment du point de guidage et de contrôle terrestre. Ses premières missions se résument à une surveillance, particulièrement des frontières. un espace aussi réduit, soit-il, est transpercé assurément dans le domaine de l’aéronautique, désormais une autre priorité dans l’action des organismes de recherche. Sur ce registre, il fut convenu, sur proposition du directeur général de la recherche scientifique, d’ériger cet aérodrome en un pôle de formation aéronautique au compte de l’université Djillali Liabès. M. Aourag n’a pas manqué d’exprimer davantage d’ambitions pour l’acquisition de petits avions et la signature d’un contrat de partenariat avec le ministère des Transports, au grand bonheur de l’association de ce site constituée justement d’anciens pilotes et en quête de ressources financières pour la formation des jeunes. A. Bellaha

EcoLES DES cADETS DE LA nATIon

internationales et à ficeler des programmes éducatifs qui permettent une réinsertion effective". L'enseignement à l'intérieur des établissements pénitentiaires "est sans cesse en hausse", a-t-il dit avant de rappeler qu'il avait augmenté durant cette année de plus de 400 inscrits pour atteindre un total de détenus scolarisés de 29.096 scolarisés. M. felioune a ajouté enfin, que les spécialités de la formation professionnelle ont elles aussi enregistré une augmentation notable avec 33.525 détenus stagiaires durant l'année 2012/2013 soit une augmentation de 3.500 nouveaux stagiaires par rapport à l'an dernier.

Lundi 8 Juillet 2013

dres élites pour l’avenir de l’Armée nationale populaire (AnP) dans une époque en pleine mutation, a affirmé hier un officier supérieur à la Direction des écoles des cadets de la nation (DEcn). « Les écoles des cadets sont le réservoir des cadres élites de l’avenir, non seulement pour l’armée algérienne, mais pour tout le pays », a déclaré un colonel de la DEcn lors de la deuxième édition de l’exposition « Mémoire et réalisations » de l’AnP consacrée dimanche à la direction des Ecoles des cadets de la nation. « Dans une époque en pleine mutation, notamment en matière de nouvelles technologies, il est impératif pour un pays comme l’Algérie d’investir dans les ressources humaines militaires et civiles pour s’adapter aux changements», a-t-il souligné. Actuellement, il existe deux établissements (lycées) situés à Blida et à oran et un troisième établissement (collège d’enseignement moyen) ouvrira ses portes à Bechar dès la prochaine rentrée scolaire, mais dans un premier temps, juste des classes des 3e et 4e années. « Quand on sait que le taux de réussite de l’année scolaire 2011-2012 était de 100 % et celui de cette année 99%, on comprend pourquoi il y a beaucoup de demandes pour regagner les écoles des cadets », a indiqué un commandant de la DEcn. « L’objectif de la relance des écoles des cadets est de favoriser un esprit d’émulation entre les élèves et les établissements scolaires que ce soient militaires ou civils », a-t-il noté. Dans sa stratégie de développement, la DEcn a retenu, dans ses projets, « l’ouverture, graduellement, de plusieurs autres établissements à travers le territoire national », a-t-il révélé. Les écoles des cadets de la nation sont venues se substituer, avec une autre formule, aux écoles des cadets de la Révolution créées juste après l’indépendance de l’Algérie en 1962.

Préparer la future élite de l’ANP Les Ecoles des cadets de la nation constituent le réservoir des ca-

EL MOUDJAHID

ABDELAZIZ ZIARI AUX GESTIONNAIRES DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS :
l L’hygiène hospitalière au menu des recommandations du ministre de la Santé.
avaient plus foi en cette institution qu’aujourd’hui ». Il a donné l’exemple des services des urgences qui accusent un retard et une mauvaise gestion, «ce qui nécessite une prise en charge rapide. Vous êtes également responsables des services des urgences», a-t-il indiqué. M. Ziari a aussi abordé la question des problèmes liés à la gestion des médicaments dans les hôpitaux. A ce sujet, il a exhorté les responsables à avoir dans chaque hôpital une pharmacie ainsi que le recrutement de pharmaciens. «Il faut qu’on rétablisse au pharmacien sa première vocation. Je demande des postes budgétaires pour les pharmaciens en fonction de l’importance des hôpitaux C’est lui le responsable de la distribution et du stockage des médicaments, le gestionnaire n’a qu’à régler la facture», a-t-il précisé. Il a incité les responsables en outre, à ouvrir un laboratoire d’ana-pathologie et d’immunologie dans les unités oncologiques (centres de traitement du cancer). Dans ce sens, il a déclaré qu’«il faut prévoir un budget spécial consacré aux médicaments du cancer, car c’est la priorité du secteur.» Concernant le personnel médical,

Nation « Adoptez la bonne gouvernance »

7

e problème de la santé en Algérie est un problème de gestion et de gouvernance, il n’est lié ni à l’argent ni au personnel, et c’est une situation à laquelle il faut désormais faire face», a estimé, hier à Alger, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelaziz Ziari, lors de l'ouverture des travaux du colloque national des gestionnaires des établissements de la santé. S’adressant aux responsables, administrateurs et directeurs des établissements hospitaliers, M. Ziari a déclaré que «la bonne gestion du service public est très importante, spécialement dans le secteur de la santé qui s’est développé d’une façon anarchique». Et d’ajouter : «On est tous responsables. Aussi, afin de bien gérer et être au service des citoyens, je vous demande d’accorder une importance au service public et je suis prêt à écouter vos propositions et vous aider à les prendre en charge car le malade est notre raison d’être». Dans ce contexte, le ministre mettra en exergue le fait que «le citoyen a perdu confiance dans le secteur de la santé contrairement aux années 1970 où les gens

«L

L

e ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi a présidé, hier, la signature d’un protocole d’accord pour la création d’une société mixte entre Algérie Télécom, Sonatrach, Sonelgaz et la SNTF, spécialisée dans la mutualisation des ressources et des capacités nationales en matière de fibre optique. Baptisée «Compagnie des infrastructures de Télécommunication d’Algérie (CIT Algérie)», cette nouvelle entité bénéficiera de la mise à disposition des excédents de capacité de fibres optiques de ses actionnaires moyennant une base de tarification au coût marginal dont les modalités feront l’objet d’une convention établie. Soulignant que «la société aura pour mission de mettre en œuvre la stratégie de mutualisation et d’interconnexion des réseaux alternatifs de transport et de collecte», le ministre des TIC a ajouté que celle-ci aura à «gérer les excédents de capacité mis à sa disposition par ces actionnaires ou toute autre entreprise publique autre que les opérateurs publics de télécommunications» et «gérer les ressources de fibre optique et les commercialiser au profit des opérateurs détenteurs de licences ou prestataires de services Inter-

Création d’une société mixte pour la mutualisation des capacités nationales en fibre optique
SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD
«On va ouvrir son capital, la restructurer et lui confier cette mission de mutualisation de la capacité nationale de la fibre optique excédentaire», a-t-il souligné, précisant que «cela est la première action de mutualisation». La démarche est certainement de compléter d’abord la couverture à haut débit, déjà entamé, et progresser dans les offres du très haut débit, soit 2Mbps au minimum pour 85 % des ménages à l’horizon 2015 et 100/50 Mbps pour 85 % des ménages et 8 Mbps au moins pour les 15 % restants à l’horizon 2020. Une infrastructure de base pour le lancement de la 3G et la 4 G Avec 55 % des parts, Algérie Télécom est le plus grand actionnaire, contre 20 % pour Sonatrach et Sonelgaz et 5 % pour la SNTF. Il y a lieu de noter que le capital social de CIT Algérie, dont le siège social est prévu à Alger avec des directions régionales, est de 500 millions de dinars. Il y a lieu de signaler que Sonelgaz détient plus de 12.000 km en fibre optique, Sonatrach près de 4.000 km et la SNTF compte installer 5.000 km alignés sur son réseau ferroviaire. Pour ce qui est de la deuxième étape de cette initiative, celle-ci «consiste en la

M. Ziari a expliqué qu’«il faut décentraliser la gestion des spécialistes et recruter en fonction des besoins des services. Et de poursuivre : «les recrutements doivent se faire à la base des besoins et sur la base de l’organigramme de l’hôpital». Pour appuyer ses dires, le ministre a évoqué le service civil qui, selon lui, a été imposé afin de répondre aux besoins des citoyens dans les régions éloignées des grands centres et des zones enclavées. Dans le même ordre d’idées, il a encouragé les gestionnaires à dénoncer l’absentéisme.

«Le ministère vous protège et pour ce faire, on va vous élaborer un règlement intérieur-type et vous l’envoyer. Il faut mettre fin à la négligence qui touche le secteur», at-il souligné. M. Ziari a également incité les gestionnaires à créer des postes spécifiques ou une sous-direction qui s’occupe des soins infirmiers et médicaux «afin de faire valoir la profession». L’hygiène hospitalière a été aussi au menu des recommandations du ministre de la Santé. A ce sujet, il a exhorté les administrateurs à bien prendre en charge ce

volet et d’utiliser les banaliseurs et de ne plus acheter les incinérateurs dans la gestion des déchets. D’autre part, le ministre de la Santé a insisté sur l’accueil des citoyens dans les structures de santé ainsi que le développement des Technologie de l’information et de la communication dans le secteur comme cela a été fait dans le cadre de la télémédecine. Il a affirmé qu'il «est inacceptable» que le secteur de la santé demeure «en reste des progrès technologiques» enregistrés durant ce troisième millénaire, marqué par «le développement des nouvelles technologies». Et d’indiquer, que les établissements de la santé pouvaient réaliser un saut qualitatif en adoptant les TIC, rappelant le rôle que doit jouer l'Agence nationale de documentation de la santé (ANDS) pour la généralisation de l'utilisation des différentes applications et programmes des TIC. «Les médecins généralistes des autres wilayas peuvent se former à distance dans des salles aménagées et branchées au réseau intranet afin d’échanger les techniques médicales et du savoir», a-t-il conclu. Wassila Benhamed

Clôture hier, de la 2e édition de l'exposition
ANP : «MÉMOIRE ET RÉALISATIONS»
La 2e édition de l'exposition «Mémoire et réalisations» de l'Armée nationale populaire (ANP) a pris fin hier, au Palais des expositions de la Safex (Pins-Maritimes) à Alger. L'ANP était présente à cette exposition à travers ses Commandements de Forces, ses Directions, ainsi que certains services relevant du ministère de la Défense nationale. Cette participation «a reflété les réalisations et le développement atteint par les différentes structures et composantes de l'ANP, grâce à une vision prometteuse fondée sur les sciences et les technologies modernes», a indiqué le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. «A la fin de cette 2e édition de l'exposition "ANP.. Mémoire et réalisations", le ministère de la Défense nationale ne manque pas de présenter ses profonds remerciements et considérations aux citoyens qui sont venus en masse pour s'enquérir du parcours franchi par l'ANP pendant 50 ans, dans les domaines de recherche, de développement et ceux de la production et de l'industrie», a souligné la même source. Le ministère «exprime également sa gratitude aux médias nationaux qui ont marqué, par leur présence, toute la période de l'expo-

net ou à valeur ajoutée autorisés à louer des capacités de bande passante», a-t-il ajouté. Les documents ont été paraphés par le PDG d’Algérie Télécom, M. Azouaou Mahmel, le représentant de Sonatrach, le P-DG de Sonelgaz ainsi que le P-DG de la SNTF. Intervenant à l’occasion de la signature du protocole d’accord, M. Benhamadi a déclaré que, suivant les recommandations de la Commission nationale du haut et très haut débit (CNHTD), «nous avons décidé de créer une société qui va appartenir à plusieurs opérateurs économiques algériens, pour le moment publics». Selon le premier responsable du ministère, cette entreprise existait déjà dans le secteur des énergies.

création d’un sous réseau dédié aux secteurs utilisateurs et grands consommateurs de la fibre optique tels que l’éducation nationale, l’enseignement supérieur, la santé et la formation professionnelle» dira M. Benhamadi, expliquant que «ce réseau sera fortement équipé en hautes technologies». Le ministre a exprimé la volonté de son département «d’aller vers une mutualisation de ressources pour une utilisation commune». IL expliquera qu’«il y aura une entité qui va gérer cette infrastructure sur le plan de son fonctionnement global où chaque secteur va se connecter à cette dorsale de très haut débit». Il développera, par ailleurs le fait que «la naissance de cette nouvelle société mixte permettra de créer avec AT l’infrastructure de base sur laquelle s’appuieront les applications et services TIC de demain, l’Internet des objets ainsi que l’Internet du futur». Il s’agit également d’«anticiper le lancement de la 3G et 4G en préparant d’ores et déjà les infrastructures nécessaires et contribuer à améliorer l’offre globale des services de télécommunications du point de vue qualité et faciliter l’accès au plus grand nombre de la population y compris en zones rurales», a-t-il enfin indiqué. Sihem Oubraham

Ph. Wafa

sition, ce qui reflète l'intérêt et la conscience chez toutes les franges de la société et leur attachement à leur Armée nationale populaire», at-on relevé. «La grande affluence (12.000 visiteurs/jour) qu'a connue l'exposition, du 25 juin au 7 juillet 2013, et les bons échos enregistrés de nos citoyens, ne font que consolider notre confiance et notre détermination à aller de l'avant avec la même volonté au service de la patrie et de la nation et en reconnaissance des sacrifices de nos valeureux martyrs», a ajouté la même source.

Lundi 8 Juillet 2013

EL MOUDJAHID

L

e ministre des Affaires religieuses et du Wakf, M. Bouabdallah Ghlamallah, a exhorté hier les imams et cadres de son secteur à consolider l’attachement des fidèles aux valeurs identitaires de la personnalité algérienne, et aux traditions religieuses qui caractérisent nos mosquées, avant d’appeler l’ensemble des Algériens à observer le jeûne du ramadhan dans le respect strict des enseignements religieux. Présidant l’ouverture d’une journée d’étude sur les profondes significations de la fête de l’indépendance et de la jeunesse, qui s’est tenue à la mosquée dar El Arkam de Chevalley, le ministre des Affaires religieuses et du Wakf a tenu d’abord à reconnaître les nombreux mérites de la mosquée en Algérie, dans l’histoire, en sa qualité de lieu de rassemblement et de prière, un centre d’enseignement et de culture, ainsi qu’un terrain favorable à l’action sociale, notamment. dans ce contexte, il a rappelé le rôle éminemment important joué par les lieux de prière et de recueillement dans la farouche résistance du peuple algérien face à l’occupant colonial, particulièrement dans la défense de nos composantes identitaires, de nos références religieuses. M. Ghlamallah devait ensuite aborder le thème du ramadhan pour rappeler la nécessité avérée d’assurer une bonne prise en charge des mosquées, de sensibiliser davantage les fidèles sur le respect strict du jeûne, la résistance aux contraintes diverses qu’il implique tant sur le plan physique que moral, ainsi que sur les devoirs auxquels chaque musulman doit se soumettre à cette occasion,

« Plus de 6.000 familles d’Alger bénéficient de la zakat annuelle »

BouABdAllAH GHlAMAllAH l’A ANNoNCé HIEr :

Vers l’élaboration d’un « guide des bonnes pratiques » l’objectif le plus important à atteindre à la faveur de cette journée est de pouvoir sortir avec un guide des  bonnes pratiques. « Il faut  que ceux qui ont en charge le service public d’eau potable doivent disposer de ce document, comme un document de poche, et en observant les pratiques qui se trouvent dans ce guide. on peut changer un peu le comportement et évoluer vers une économie de l’énergie. Nous

sommes  un secteur qui a  intérêt à faire de grandes économies en énergie »,  précise le ministre en ajoutant qu’ « à  la fin de 2011 la dette de sonelgaz s’est élevée à 16 milliards de dinars, elle a  été réglée à 85% grâce à la subvention de l’Etat, donc il est important et primordial de faire des économies. » Pour ce qui de l'utilisation de l'eau dans la production de l'électricité, M. Necib a souligné qu' « il y avait des barrages qui produisaient de l'électricité dans le temps mais c'étaient des systèmes conçus à l'époque coloniale, par contre les systèmes qui

En marge de cette rencontre et concernant le sujet d’oued El Harrach, M. Necib à souligné qu’il sera traité sur 18 km avec l’ouverture de plusieurs chantiers et qu’il sera navigable sur 14 km, notamment la partie la plus visible qui se trouve sur l’embouchure, tandis que les travaux de la rive gauche sont très bien avancés. « J’ai l’espoir que pour le mois de ramadhan prochain, on pourra permettre au citoyen de se rendre là-bas pour se détendre, j’affirme que c’est un projet très lourd. Il est prévu pour un délai de réalisation de 40 mois avec un groupement algéro-coréen. C’est un projet qui va influer et bouleverser  le vécu de l’Algérois », souligne le ministre en précisant qu’il y aura un espèce de show-room qui sera disponible d’ici la fin février 2014 où une visite virtuelle sera destinée à la presse. K.A.A.

Les travaux d’oued El Harrach sont « très bien avancés »

existent aujourd'hui ne sont pas économes en eau. Nous sommes appelés  à faire de l'économie de l'eau qui est un point très important de notre stratégie. l’idée de produire l'électricité » n'est pas écartée  à 100%, mais le besoin doit être exprimé  par le secteur de l'énergie. si on est appelé à cela il faudra qu'on trouve un schéma qui recycle cette eau. » Par ailleurs et selon les explication du directeur général de l’AdE,   M. Abdelkrim Mechia, la mise en service de nouveaux systèmes qui nécessitent une succession de stations de pompage et de reprise

PArtENArIAt MoBIlIs AIr AlGérIE Pour l’oPérAtIoN HAdJ 2013

afin de bénéficier de la récompense divine promise. lui succédant, dr lahcen Zeghidi, professeur d’histoire à l’université d’Alger, a présenté une communication devant l’assistance, dans laquelle il a rappelé le rôle majeur de la religion musulmane et des lieux de prière et de recueillement dans la résistance du peuple algérien face à l’occupant colonial, en soulignant notamment la symbolique de l’Islam dans les nombreux mouvements de résistance, qui sont apparus dans les diverses régions le pays. le conférencier devait ensuite revenir sur les raisons historiques de l’invasion française de l’Algérie et des intérêts majeurs de cette occupation en expliquant que l’ennemi colonial a utilisé un véritable arsenal de lois répressives pour faire main basse sur les richesses du pays, tout en œuvrant constamment à dénier aux Algériens leurs importantes références identitaires que

lundi 8 Juillet 2013

sont l’Islam et la langue arabe. un autre cadre du secteur des affaires religieuses a ensuite évoqué les innombrables et précieux acquis de l’indépendance nationale et la nécessité de les préserver, avant l’organisation d’une cérémonie officielle de remise de 98 crédits sans intérêt à leurs bénéficiaires parmi les jeunes chômeurs de la wilaya d’Alger pour leur permettre de réaliser leurs micros projets. dans ce cadre, une dizaine de crédits ont été distribués aux jeunes créateurs, formés dans le domaine des parcs technologiques dans le cadre d’un partenariat entre le ministère des Affaires religieuses et celui de la Poste et des tIC. selon le représentant de la direction des affaires religieuses et du Wakf, 6.614 familles de la wilaya d’Alger bénéficieront dans les prochains jours de la zakat annuelle, à raison de 5.000 dinars chacune. Mourad A.

l’opérateur historique Mobilis et la compagnie aérienne Air Algérie ont réédité, hier à l’hôtel International d’Alger leur partenariat pour la troisième année consécutive au profit des hadji, en concluant une nouvelle convention qui sera d’une grande utilité pour les pèlerins algériens en terre d’Arabie saoudite. la convention a été signée par M. saad damma, directeur général d’AtM Mobilis et du PdG d’Air Algérie, Mohamed salah Boultif, en présence des cadres supérieurs des deux entreprises. Cette action consiste en réalité à accompagner nos pèlerins durant toute l’opération du hadj au royaume saoudien. Pour la saison 2013, Mobilis offre des appels gratuits aux hadji. En effet, selon le patron de l’opérateur téléphonique « l’opération initiée par AtM Mobilis consistera en la remise à nos pèlerins (27.000 : Ndlr) pour la saison Hadj-2013 de lignes prépayées Mobilis, dotées d’un crédit initial de 1.000 dA, des communications et de roaming à des tarifs préférentiels, fixés en accord avec les partenaires de Mobilis en Arabie saoudite. » Et d’ajouter : « Nous avons conclu avec nos partenaires saoudiens de téléphonie mobile, en l’occurrence « Mobily » pour avoir la tarification la moins chère du marché et joindre nos pèlerins à raison de 24 dinars la minute en Arabie saoudite. » En plus de cette opération, « nous comptons également procéder à la fourniture des gourdes aux normes internationales afin de les remplir d’eau bénite (m’aa zemzem), nous dira le responsable de communication, M. Mohamed salah daas. la nouveauté pour cette année, selon le responsable de la communication de Mobilis, est que l’opérateur téléphonique constituera un fichier clients pour les pèlerins avec toutes leurs coordonnés qui sera mis à la disposition d’Air Algérie pour contacter nos hadji en cas de changement d’horaires de vol. Ce fichier permettra aux concernés de recevoir régulièrement des sMs d’informations. Mohamed Mendaci

Des lignes prépayées gratuites et des tarifs préférentiels pour les hadji

Ph. Billal

Ph. Louiza

E

n effet, selon lui, pour résumer la situation de la consommation en énergie électrique du secteur de l’eau, « il faut juste prendre le seul cas des installations  hydrauliques de l’Algérienne des eaux. Celle-ci a été d’un milliard quatre cent cinquante millions de KW durant l’année 2012 pour un coût  représentant 41% du chiffre d’affaires de la vente d’eau. Ceci représente plus de 4 milliards de dinars annuellement alors que la consommation moyenne à l’électricité du mètre cube produit, est de 1,1 KW, tandis que le coût en énergie en mètre cube facturé représente l’équivalent de 2,57 KW. » selon le ministre, ce niveau de consommation place le secteur des ressources en eau, en deuxième   position après celui de l’industrie. Ce qui se traduit par un coût moyen de l’énergie de 2,90 dA le m3 de produit et de 7,7 dA le m3 d’eau facturée, alors que les tarifs de base de la vente d’eau est fixé à 6,30 dA. « s’il est vrai que le processus d’amener des eaux, le système d’AEP nécessite un certain nombre de stations  de pompage et de reprise fonctionnant dans des conditions de change très élevé, compte tenu de la topographie, ceci expliquerait dans certaines mesures cet impact. Il n’en demeure pas moins que la question soit posée », affirme le ministre. Pour le ministre, l’objectif de la rencontre est de jeter une base de réflexion sur les moyens à mettre en

« La question de l’économie d’énergie se pose en termes d’utilisation rationnelle et judicieuse de l’énergie électrique, principale source de fonctionnement des installations de l’eau », a souligné le ministre des Ressources en eau, M. Hocine Necib, lors d’une journée d'information sur l'économie de l'énergie dans le service public de l'eau qui s’est déroulée à l’hôtel Hilton. 
œuvre pour réduire ce déficit et par la même, économiser une matière dans d’autres secteurs de l’économie nationale. «  J’attends l’émergence d’idées et de solutions que les entreprises puissent se mettre en travaux pour apporter l’apport en savoirfaire par la formation que les partenariats de moyens techniques et technologiques ou autres, j’apporterais mon soutien à toutes les initiatives innovantes ». Il explique que le service public de l’eau qui a été doté d’un cadre juridique, notamment, la loi relative à l’ordre du 5 août 2005  et d’une réglementation adaptée pour laquelle  l’Etat a consenti d’importants investissements, doit répondre aux exigences de qualité  avec l’amélioration de la qualité du service public de l’eau, est l’une des préoccupations majeure des pouvoirs publics et à laquelle il consacre toute son attention et sa contribution.

Comment rationaliser la maîtrise de l’énergie
rEssourCEs HydrIquEs

Nation

9

avant la mise à disposition de l’eau à la clientèle, ne cesse d’aggraver le poids de cette charge.   selon lui cette situation génère des charges auxquelles ces unités ne peuvent faire face, même en recourant, ce qui serait fait au détriment de la qualité du service public, à de sévères restrictions des charges  des services et des fournitures. Par contre, le fonctionnement des ouvrages et installations de produit de traitement, de transfert et de relevage d’eau qui répond à un processus de régulation aval (par la consommation) ne peut faire l’objet d’une planification journalière comme dans un complexe industriel afin de le soustraire au système de facturation pratiqué par le fournisseur d’énergie.   la participation financière de la direction générale de l’AdE à laquelle s’ajoutent les subventions de sujétion de service public ont pratiquement mis fin à un vieux contentieux avec sonelgaz mais cet effort précise le directeur, impacte lourdement le développement de l’établissement qui aspire à moderniser ses structures et assurer une gestion performante des investissements publics de production et de distribution d’eau dont il a la charge.   Kafia Ait Allouache

10

D

a ns le même contexte, le Dr rachid Bénaïssa s’est voulu rassurant en promettant de « verrouiller les portes devant les spéculateurs » par le soutien de la production agricole, l’encouragement et l’accompagnement des acteurs et professionnels du secteur ainsi que la régulation du marché qui prend son cours. Dans le même sillage, le ministre a affirmé que les prix des viandes rouges et blanches sont « équilibrés » et que les quantités importées (viandes rouges fraîches ou congelées), ainsi que le poulet stocké, devraient contribuer à stabiliser le marché. revenant sur les chiffres avancés par les cadres de son secteur, au titre des performances réalisées dans les différentes filières, le ministre insistera d’emblée sur le fait que « l’avenir réside dans les territoires ruraux », une évidence corroborée par des indicateurs optimistes et révélateurs des potentialités existantes au niveau de ces zones qui vivent une dynamique agricole sans précédent. «  il faut s’orienter vers ces zones, contribuer à la lutte contre la désertification ». selon le ministre, l’évaluation cyclique des actions entreprises « permet d’avoir une vision futuriste » du secteur agricole, de même qu’elle renseigne sur le « niveau d’efficacité de l’intervention de l’ensemble des parties concernées » et offre la possibilité de « rectifier le processus » en cas de besoin. rappelant le contexte de cette réunion, le ministre mettra en avant certaines données pour souligner les mutations intervenues dans le secteur de l’agriculture, et la nécessité de consolider les mesures prises par l’etat dans le cadre de l’objectif stratégique

Les produits alimentaires, notamment de large consommation, seront disponibles durant le mois de Ramadhan. « Il n’y a pas de raison de s’inquiéter.» Aussi, le citoyen est appelé à éviter des rushs inutiles. Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural qui intervenait, hier — lors de la 18e session trimestrielle d’évaluation des contrats de performance au titre du renouveau agricole et rural — a affirmé que « la notion des pénuries est bien révolue ».
de la sécurité alimentaire, qui appelle à multiplier les efforts, coordonner les actions et à sensibilisera l’ensemble des intervenant autour des programmes du renouveau. a ce titre, il a affirmé que la production devrait suivre l’évolution de la population qui est passée de 9 à 10 millions à l’indépendance, à 38 millions actuellement pour atteindre plus de 40 millions d’ici 2020. Pour les céréales, dont la production a été multipliée par trois, passant de 6 millions de quintaux/ha à 18 millions en 2012, l’objectif est d’arriver à 30 quintaux/ha dans les prochains programmes, sourient le ministre.  les résultats des cinq dernières années indiquent que cet objectif est possible, dira le ministre. Même ambition pour la pomme de terre dont l’ambition affichée consiste à atteindre 60 millions de quintaux dans un cours délai, la production est passée de 1 million de quintaux/an à l’indépendance, dont 70% exportés, à 40 millions en 2012. il sera question, entre autres, d’optimiser les capacités de stockage (3 millions de m3 actuellement), les besoins étant supérieurs, d’encourager les investissements privés dans ce créneau et dans les moyens de transformation.

« Nous verrouillerons les portes devant les spéculateurs »
Benaïssa rassure :
constat pour les agrumes dont la production, passée de 1 million de quintaux (années 1950) à 12 millions en 2012. une performance à améliorer, dira le ministre. le Dr rachid Bénaïssa qui évoquera les préparatifs au titre du quinquennat 2015-2019, objet d’ateliers organisée à différents niveaux, a affirmé que le « secteur est passé par différentes étapes organisationnelles  ». une fois, les phases de financement, de règlement du foncier, et d’organisation, parachevées, nous pouvions être optimistes quant à l’avenir ». en fait, « le recentrage des missions, le ciblage des objectifs et la libération des initiatives, sont autant d’indicateurs qui confirment cette tendance. » en somme, « la phase 2015-2019 doit être préparée collectivement », a souligne le ministre. Cette phase du programme du renouveau agricole et rural constituera « un moteur pour la dynamique de production et de croissance agricole. il faudra consolider les mesures  » déjà prises, fera remarquer le ministre. en fait, « la sécurité alimentaire est devenue une préoccupation centrale » notera le premier responsable du secteur qui soulignera l’impératif de poursuivre « l’amélioration des conditions de vie des populations rurales  ». aussi, «  au regard des performances, nous pourrons répondre aux besoins de la population, particulièrement dans les produits stratégiques, voire aller vers l’exportation. il y aura des contraintes mais notre volonté devra briser tous les obstacles », a déclaré le ministre. en fait « c’est ça le renouveau : une vision nouvelle, un esprit d’initiative ». Dans cette optique, il fera remarquer que « la mobilisation des universités locales no-

Economie

EL MOUDJAHID

L

a compagnie alliance assurance, a réalisé « 3,7 milliards de dinars de chiffre d’affaires, une croissance moyenne de 35% entre 2007-2012 et ses actifs ont été multipliés par cinq en six ans, traduisant une croissance aussi forte que soutenue », a indiqué, hier, son PDg, Hassan Khelifati. intervenant au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue à l’hôtel sheraton d’alger, M. Khelifati a indiqué qu’en termes de qualité de portefeuille et stratégie de minimisation du risque, l’entreprise a réalisé un taux de 70%. alliance assurance pèse aussi, selon son directeur, 2,2 milliards de dinars en termes de capitalisation boursière. l’opération d’introduction en Bourse a permis à l’entreprise de gagner en prestige et en notoriété. Khelifati regrette cependant qu’il n’y ait pas suffisamment de liquidités, pour mieux motiver les petits porteurs. une raison pour laquelle, alliance assurance a annulé la création de la filiale assurance personne. « nous avons décidé d’annuler le projet d’assurance personne pour des raisons évidentes de non rentabilité, dues à la surprésence des compagnies sur le marché, d’une part, et à l’absence d’un marché financier qui peut répondre aux espérances de rendement interne, d’autre part. le marché secondaire ne répond pas non plus, parce qu’il y a un manque flagrant de dynamisation et d’animation des titres.» en effet, la compagnie dispose de 21.000 titres en stock, un chiffre équivalent à 16 million de dinars. « on s’attend à une réaction salutaire de la part des autorités, que nous avons sollicité au nom de nos actionnaires, par des courriers officiels, adressés au ministère des Finances, la direction des Trésors et les banques publiques », a indiqué le PDg

La création de la filiale assurance personne annulée

allianCe assuranCe

il s’agira également d’améliorer le potentiel du cheptel national, 24 millions de têtes actuellement, la demande étant en constante croissance, a affirmé le ministre. «  avec la régulation, les nouvelles infrastructures en réalisation et les actions en cours, ces résultats pourront évoluer, a-t-il ajouté. Même

Quinquennat 2015-2019 : les contrats de programmes signés en janvier 2014

tamment, ne suit pas le rythme » de la dynamique agricole « au moment où une forte demande sur les technologies » est exprimée. « Faites de sorte que les cadres des universités s’impliquent de plus en plus dans l’accompagnement et le renforcement des capacités humaines du secteur », lancera-t-il à l’adresse des responsables présents. le ministre a également insisté sur la mise en œuvre des conventions signées avec les instituts de formation et exhorté les chambres de l’agriculture à recourir aux conseillers agricoles. « le meilleur intrant pour le développement est le savoir et la connaissance  », arguera le ministre. Dans le sillage du renouveau, le ministre annoncera la consolidation des encouragements pour encourager la production du blé tendre. « après le règlement du problème du foncier, nous nous attendons à des investissements »

d’alliance assurance. Ces inquiétudes ont été partagées par le directeur de la société de gestion de la Bourse des Valeurs Mobilière sgVB. Compte tenu de la démarche du gouvernement qui a initié un plan de réforme pour la redynamisation des marchés financiers, le directeur de la sgVB, estime que les perspectives sont prometteuses, pour plusieurs raisons. il évoque entre autres, les travaux menés dans le cadre de ce plan, notamment avec des experts étrangers sous l’égide et la participation du programme des nations unies pour le développement. aussi, le ministre des Finances avait donné des instructions à l’ensemble des départements ministériels pour déterminer les entreprises publiques, notamment qui sont susceptibles d’être cotées en bourse. un travail a été fait dans ce sens, et un certain nombre de sociétés ont été identifiées. « si on arrive à faire introduire des sociétés publiques d’envergures en bourse, cela servira de déclic qui va développer le marché boursier. D’autre part, la Bourse d’alger a établi un plan de communication pour inciter les entreprises pour l’introduction en bourse, en leur expliquant les avantages d’une telle démarche. Mais également pour les petits porteurs. l’introduction en force des entreprises, permettra également de trouver des financements, autres que ceux qu’elles attendent habituellement des banques. le problème de liquidités concerne l’ensemble des acteurs de l’écosystème financier. Conscients de cette problématique, les professionnels du secteur travaillent afin de rendre le marché plus liquide qu’il ne l’est actuellement, est-il expliqué. Salima Ettouahria

D

lundi 8 Juillet 2013

es stocks importants de viandes banches et rouges seront mis sur le marché durant le mois de ramadan pour tenter d’estomper la flambée des prix de ces produits très demandés pendant la période de carême, a-t-on appris auprès de la société de gestion des participations de l’etat Productions animales (ProDa). Ce stock est constitué aussi bien de viandes rouges fraîche et congelée que de poulet congelé à des prix concurrentiels. « les quantités sont plus importantes par rapport à l’année précédente », s’est contenté de dire le président du directoire de ProDa, Kamel Chadi, à l’aPs. Pour les viandes rouges congelées, le produit sera proposé au consommateur dans des barquettes conditionnées de 500 grammes et un kilogramme à un prix oscillant entre 550 et 650 Da/kg. le stock de viandes blanches congelées est mis sur le marché depuis le 25 juin dernier pour un prix de 230 Da/kg, au grand bonheur des consommateurs contre 250 Da et 260 Da durant les deux années précédentes. « C’est un produit local de bonne qualité qui est stocké depuis trois mois dans de très bonnes conditions d’hygiène », tente de rassurer M. Chadi en pensant aux bourses moyennes. Pour la viande fraîche, outre la

Des stocks « importants » seront mis sur le marché durant le ramadhan
production issue du cheptel ovin du groupe ProDa qui sera proposée entre 900 et 1.250 Da/kg, la société a importé 200 taurillons d’espagne, alors que 1.200 têtes le seront incessamment. le prix de vente oscillera entre 700 et 950 Da/kg. le prix de la viande ovine, très demandée surtout pour la chorba du ramadan, a brusquement augmenté ces derniers jours dans les boucheries d’alger de quelque 200 Da le kg, passant d’une moyenne de 1.200 Da à 1.400 Da le kg.

Sur 219.000 exploitants agricoles concernés, 218.000 ont déposé leur dossier auprès des antennes de l’ONTA. 39.000 dossiers ont été classés « non conformes » dont 2 000 « en situation difficile », soit, objet de contentieux, a affirmé le ministre de l’Agriculture et du Développement rural. Aussi, des commissions présidées par les walis ont été mises en place pour « lever ce type de problèmes au cas par cas », a-t-il souligné. D. Akila

218.000 dossiers déposés

ConCession agriCole 

dans cette filière. «  nous allons agir dans ce sens », dira-t-il. Dans sa lancée, il a affirmé que les Dsa et les conservateurs de forêts ont été destinataires de la carte d’occupation du sol qui permet d’illustrer la répartition des grandes variétés de cultures ainsi que la nature du sol. Dans ce contexte, le ministre a fait savoir que la question de la taxe sur le maïs est en étude. « nous agissons pour maintenir la taxe pour une année encore ». aussi, les professionnels de la filière devraient s’organiser davantage », a affirmé le Dr rachid Bénaïssa qui fera savoir que des cellules de veille sont mobilisées en permanence pour suivre l’évolution des marchés des céréales. « les analyses des experts nous ont permis d’éviter des situations difficiles par le passé », a-t-il dit. Akila Demmad

VianDes

Pour commercialiser ce stock de viande, ProDa a prévu 430 points de vente à l’échelle nationale, dont 30 seront ouverts au sud du pays. Cet opérateur public a signé des contrats de franchise avec 300 commerçants et est à la recherche de grossistes pour signer avec eux des cahiers de charges pour commercialiser ses viandes rouges. M. Chadi affirme avoir constaté une forte demande de la part des jeunes pour les franchises de ProDa en raison de la marge bénéficiaire qu’elles assurent, estimée à 20 Da/kg pour les viandes blanches. le même responsable souligne, toutefois, que le consommateur devrait cesser de faire des stocks de produits frais à la maison pour ne pas participer au

Juguler les prix durant le ramadhan

phénomène du renchérissement des prix à l’approche du mois de carême. « l’ère des pénuries est révolue. Tous les produits sont disponibles et en quantités suffisantes », selon M. Chadi. Comme chaque année, cet opérateur public procède à la constitution de stocks de viandes pour répondre à la demande qui explose au mois de ramadan et participer ainsi à la régulation du marché qui demeure déficitaire en matière de viandes rouges. Pour augmenter la production nationale de viandes rouges et réduire la spéculation qui caractérise ce marché, les pouvoirs publics ont lancé la réalisation de trois complexes d’abattage dans la région des Hauts Plateaux qui devraient entrer en production d’ici fin 2014. Concernant le complexe de Hassi Bahbah, situé dans la région de Djelfa, les taux de réalisation ont atteint 72%, celui d’ain M’lila 68%, quant au troisième implanté à Bougtob à el Bayadh, les travaux ont démarré début juin dernier, a indiqué M. Chadi. Ces trois complexes en plus de la réhabilitation en cours de l’abattoir d’annaba, à l’arrêt depuis une dizaine d’années, devraient cumuler une capacité totale de plus de 50.000 tonnes de viandes par an.

EL MOUDJAHID

les rePrésentants de la fédération alGérienne des Consommateurs au forum d’EL MOUDJAHID

Photos : Nesrine T.

L

a fédération algérienne des consommateurs, qui active sur le terrain depuis plus d’une année et demie, a tout de même réussi à s’imposer et à faire entendre sa voix devenant une «  instance gênante  ». mieux encore, elle a su susciter l’intérêt des journalistes, qui viennent toujours en force pour suivre les sorties médiatiques de la fédération, qui compte aujourd’hui 25 associations de wilaya. et si des batailles ont été remportées beaucoup reste à faire, notamment en matière de textes législatifs et surtout en matière de mentalités. les représentants de la faC, qui disent qu’ils ne sont pas prêts à baisser les bras, dénoncent le fait que ceux qui sont censés œuvrer pour protéger le consommateur et assurer ses droits sont défaillants. Pour le président de la faC, m. Hariz Zaki, l’urgence aujourd’hui est de renforcer les mécanismes de contrôle, car l’etat promulgue des mesures incitatives en faveur des producteurs, mais le consommateur ne bénéficie de rien. a ce titre il citera comme exemple, le prix des viandes blanches qui connaît une hausse vertigineuse en dépit de toutes actions entreprises par les pouvoirs publics, notamment en matière de

Sensibilisation, dénonciation, boycott sont les leitmotivs de la Fédération algérienne des consommateurs (FAC) qui, à la veille du mois sacré, double la cadence pour sensibiliser les consommateurs, dénoncer certaines pratiques commerciales et appeler, s’il le faut, au boycott de certains produits. Hier, au Forum d’el moudjahid, les représentants de la FAC, ont évoqué plusieurs points liés au marché, et notamment la pénurie de carburant qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive.

« Il ne faut pas faire du Ramadhan le mois de la surconsommation »

Nation

11

suppression de la tVa sur les aliments animaliers, et l’annulation de la tarification douanière. l’autre revendication de la faC concerne le phénomène des intermédiaires qui font main basse sur le marché, en investissant dans l’achat sur pied, et spéculent à leur guise. Ces spéculateurs, ditil, perturbent le circuit en influant sur l’offre. m. Hariz a également dénoncé l’absence de l’affichage des prix. Parmi les projets de la faC, figure, la création de la maison du consommateur. le siège de ce projet, encore à l’étude, sera à oran. Pour m. Hariz, les employés de cette structure, qui aura pour mission de sensibiliser les consommateurs en éditant entre autres des revues, seront, en partie, bénévoles ou permanents. C’est pourquoi dira-t-il, l’aide de l’etat est plus qu’indispensable. Parmi les propo-

La maison du consommateur

excès de la publicité sur les produits de large consommation durant le mois de ramadhan créé une perturbation chez les consommateurs », c’est ce qu’a indiqué menouar Hacène, membre de la fédération algérienne des consommateurs. s’exprimant en marge de la conférence de presse organisée au forum El Moudjahid il a tenu à souligner qu’ «  il n’est pas normal, que durant le mois de ramadhan on réalise des publicités sur un téléphone ou sur une voiture autour d’une table bien garnie. » Ce qui engendre, a-t-il dit, « une surconsommation  durant cette période sacrée. » selon lui, « la programmation de ce genre de publicité est indésirable car elle donne l’impression que ce mois est directement lié à la consommation.  » Ce qui n’est pas, a-t-il ajouté, «  normal  ». en qualifiant dans ce sens les messages transmis à travers ces publicités « de nocifs ». a une question relative à l’augmentation des prix durant ce mois il a indiqué que « ces derniers dépendent de l’offre et de la demande. s’il y a une pression sur les consommateurs aux marchés la demande augmente et en contrepartie l’offre baisse. en conséquence les prix augmentent  ». selon lui, c’est le consommateur qui cause la hausse des prix en étant la cause de la pression sur les marchés, tout en précisant que « le citoyen algérien est victime de la culture de consommation ». dans ce cadre notre interlocuteur n’a pas manqué de souligner que « même les commerçants ne sont pas solidaire avec les consommateurs durant ce mois. Parce que, comme de coutume, ces dernières ne cherchent qu’à se remplir les poches. »

«

L’

«Le consommateur a sa part de responsabilité»
Hausse des Prix des fruits et léGumes durant le ramadHan
afin de réguler le marché durant ce mois sacré menouar Hacène a insisté sur le changement de cette culture de consommation. en indiquant que : « pour atteindre cet objectif il nous faut beaucoup de temps. » et de poursuivre : «  dans ce contexte on compte sur l’organisation de campagnes de sensibilisation au niveau des mosquées l’année prochaine. » a ce jour, a-t-il fait savoir, « nous n’avons pas encore obtenu un accord officiel du ministère des affaires religieuses et du Wakf. » notre interlocuteur a reconnu que le ministère du Commerce a déployé beaucoup d’efforts pour réguler le marché, tel que l’important programme qui concerne la réalisation des centres commerciaux de proximités. menouar Hacène a déploré dans cette optique qu’il n’y a pas un suivi d’autres secteurs pour la réalisation de ce programme, en citant, à titre d’exemple, le manque de foncier et les entraves administratives. Makhlouf Ait Ziane

sitions de la faC pour venir à bout des spéculations, reste la multiplication de marchés de proximité. C’est aussi, une manière pour mettre en confiance le consommateur, qui, habitué aux pénuries, se lance dans le stockage des produits alimentaires. un réflexe qui arrange les commerçants qui augmentent les prix. Pour sa part, le docteur mustapha Zebdi, secrétaire national de la faC, le pouvoir d’achat des algériens a chuté en l’espace de deux ans. a ce sujet, il dira que sur les 64 % des

produits importés, 84 % ont connu une hausse des prix à l’échelle locale. C'est-à-dire sans qu’il y ait de fluctuations de prix sur le plan international. m. Zebdi s’est également interrogé sur la cherté du foncier en algérie. selon lui, c’est une des causes qui poussent les commerçants à augmenter les prix, pour amortir les charges très lourdes. les représentants de la faC ont également dénoncé le prix de la sardine, 500 da. il n’y a

aucun justificatif à ce prix. m. Zebdi dira que le département des ressources halieutiques avait annoncé qu’une enquête à été lancée pour déterminer les causes des prix vertigineux qui caractérisent le poisson en algérie. mais pour le moment les résultats ne sont pas connus, dira m. Zebdi qui demande à ce que la faC soit informée des résultats de cette enquête. de son côté, menouar Hacène a évoqué la pénurie de carburant. Pour lui, cette situation est due à la fermeture d’un grand nombre de stations d’essence, et l’augmentation du parc automobile. il a également attribué cette pénurie au trafic de ce produit qui sévit au niveau des frontières. Nora Chergui

A

quelques jours du début du mois de ramadan, les prix des produits agricoles et alimentaires ont subitement augmenté, en dépit de leur disponibilité, a-ton constaté dans plusieurs marchés aux fruits et légumes à alger. les prix des légumes et des fruits varient du simple au double, comme pour la courgette, prisée au mois de ramadan et proposée au marché de Bachdjerrah entre 30 et 70 da, alors que la laitue est cédée entre 50 et 100 da le kg. le prix de la tomate de saison connaît une instabilité et varie entre 40 et 80 da le kg, notamment aux marchés ahmed-Bouzrina et réda-Houhou. les prix des autres produits sont également en hausse, dont la carotte, vendue à 60 da le kg. Quant à la pomme de terre, elle est cédée à 35 da, alors que le prix du citron oscille entre 100 et 150 da le kilogramme. Pour les fruits secs, à la base de beaucoup de plats durant le mois de ramadan, les pruneaux sont à

Tendance haussière des prix à l’approche du ramadhan
350 da/kg en moyenne, alors que le prix des raisins secs varie entre 450 à 900 da/kg, l’abricot séché étant cédé à 600 da/kg. Pour les fruits, la pêche et l’abricot sont à 100 da/kg, alors que la datte est cédée entre 480 et 800 da/kg, selon la qualité proposée. au rayon boucherie, la viande bovine est à 1.000 da alors que la viande ovine dépasse les 1.400 da/kg. la volaille est vendue entre 320 et 380 da le kilogramme, en nette hausse après des prix très bas des mois de mai et juin derniers durant lesquels elle a même été cédée à 160 da/kg. du côté des pouvoirs publics, des dispositions particulières ont été prises pour lutter contre la spéculation et mettre sur le marché les quantités nécessaires pour maintenir le niveau des prix à la hauteur du budget des ménages. le ministre du Commerce, mustapha Benbada, a affirmé en juin dernier que des stocks de 6.000 tonnes de viande bovine congelée ont

Produits alimentaires

lundi 8 Juillet 2013

été constitués pour répondre à la forte demande. le président du directoire de la sGP Proda, Kamel Chadi, a déclaré à l’aPs que la viande congelée importée sera vendue dans une fourchette de prix située entre 550 da et 650 da/kg. la viande blanche locale congelée sera cédée à 230 da/kg. il a ajouté que 426 points de vente ont été créés pour écouler les stocks de viande “pour stabiliser le marché”. le dossier des prix et de la disponibilité des produits alimentaires durant ce prochain mois de ramadhan revêt une grande importance pour le gouvernement qui lui a consacré deux réunions successives en deux mois, dont celle ayant réuni le Premier ministre, abdelmalek sellal, avec les walis et les membres de son gouvernement. selon les ministres de l’agriculture et du Commerce, tous les produits alimentaires sont disponibles et en quantités suffisantes pour le ramadhan.

12

sétif

C

omme de tradition les responsables de l’université ferhat abbas - sétif 1 ont tenu à donner à cette fin de l’année 2012-2013, un cachet particulier et fêter comme il se doit l’événement avec la sortie de pas moins de 5.500 étudiants diplômés parmi lesquels de nombreux lauréats, en présence du wali M. abdelkader Zoukh, du président d’apW et de l’ensemble des cadres de cette université, autorités locales et parents d’étudiants. cette cérémonie, qui a été organisée  au niveau de l’auditorium Mouloud Kacem nait Belkacem  en présence du recteur et des responsables de l’université ferhat abbas - sétif 2 qui ont procédé à l’organisation d’une action analogue il y a quelques jours, a été également marquée par la récompense de nombreux « maîtres de conférences a » qui viennent d’accéder au professorat, consolidant ainsi les rang de l’encadrement de cette université qui accueille 35.000 étudiants dans de

Sortie de promotions à l’université Ferhat Abbas 

Régions

EL MOUDJAHID

le consUl Général de france à annaBa en Visite à sétif

M. sameh safty, consul général de france à annaba, était hier à sétif, où il a effectué une visite, consacrant dans ce contexte une part importante de son séjour à des rencontres avec les opérateurs économiques de la wilaya . auparavant, le consul général de france à annaba a été recu par le wali de sétif, M. abdelkader Zoukh, avec lequel il s’entretiendra des potentialités que recèle cette vaste wilaya du pays et des opportunités d’investissement qu’elle offre dans bien des domaines. il se rendra ensuite au niveau de la chambre de commerce où il rencontrera les responsables de cette structure et des opérateurs économiques avec lesquels il débattra des possibilités d’impulser une dynamique tendant à faciliter les investissements dans les deux sens. après la visite de l’université «ferhat abbas»

Pour un partenariat gagnant-gagnant
sétif 1, où il rencontrera le recteur, le consul général de france à annaba reviendra vers le siège de la wilaya où il animera un point de presse à l’issue duquel il ne manquera pas de se féliciter de travailler dans un contexte extrêmement favorable marqué dira t-il par «la volonté des deux présidents de donner un essor nouveau à une relation». «la relation franco-algérienne est une relation fusionnelle et très sincèrement je ne sens que passion pour l’algérie que je ne connaissais pas». a propos de sa visite à sétif M. sameh safty soulignera : «Je suis subjugué par l’extraordinaire dynamisme de cette ville, c’est une métropole régionale extrêmement importante, la seconde au niveau démographique après alger, un carrefour économique très dynamique qui avait initialement une vocation agri-

nombreuses filières. intervenant à cette occasion, le recteur de l’université sétif 1, M. chakib arslane Baki, se félicitera d’une telle cérémonie qui clôture l’année 2012-2013 et vient s’inscrire dans la dynamique de la première année du second cinquantenaire de l’algérie qui avance, soulignant que les fruits récoltés aujourd’hui ne relèvent point du fait du hasard mais d’efforts consentis, une année durant au niveau d’activités pédagogiques et scientifiques par l’encadrement, les étudiants et toutes les composantes de la communauté universitaire. le recteur ne manquera

pas de mettre l’accent sur toutes ces activités qu’a connues l’année passée l’université au plan national et international, notamment dans le domaine de la recherche avec des résultats qui nous honorent à plus d’un titre et attestent audelà du niveau déployé, du sens de la responsabilité de chacun. il exhortera tous ces chercheurs à plus d’efforts, notamment après la restructuration de l’université. a ce titre, il est utile de souligner que l’université ferhat abbas a été restructurée en deux universités qui comptent désormais plus de 55.000 étudiants. place sera laissée ensuite à la récompense des majors de la promotion Masters baptisée « el ikhlass », celle des licences, les meilleurs éléments de la faculté de médecine et pas moins de 35 « maîtres de conférences a » qui viennent d’accéder au rang de professeurs. Une cérémonie à l’issue de laquelle sera honoré le wali de sétif. F. Z.

cinquante agents et cadres du secteur des forêts de la wilaya de Mostaganem bénéficient, depuis mercredi, d’une formation dans les techniques d’intervention contre les incendies survenant dans les espaces forestiers de la région. les services de la protection civile ont lancé une formation théorique et pratique au profit d’une première promotion de 22 agents, au niveau du centre de formation professionnelle de sidi ali (50 km à l’est de Mostaganem). cette session de trois jours porte sur les techniques d’intervention et modes des premiers secours, a-t-on indiqué à la conservation locale des forêts. cette initiative, première du genre au niveau national, se poursuivra jusqu’au 16 juillet en cours avec la programmation de deux autres sessions pour plus de 24 agents à aïn tedelès et Hassi Mamèche. dans le

50 agents formés dans la lutte contre les incendies
MOSTAGANE M

forêts

cadre de la campagne de lutte contre les feux de forêts, 300 agents sont mobilisés ainsi que neuf brigades mobiles composées de 27 agents. des moyens d’intervention rapide et cinq camions citernes ont été dégagés pour répondre à toute urgence. par ailleurs, entre autres mesures prises par la conservation des forêts dans ce cadre, figurent l’actualisation du plan de lutte, l’installation de comités de riverains des forêts au niveau des wilaya, de daïras et des communes et la mise en place d’un dispositif de permanences au niveau des structures concernées par le plan de lutte contre les feux. l’année dernière, 42 feux se sont déclarés dans la wilaya de Mostaganem qui dispose d’un patrimoine boisé s’étendant sur une superficie de plus de 32.700 ha.

E CONSTANTIN

depuis quelques jours, la longueur des files d’attente au niveau des stations-service de constantine et de sa périphérie ne cesse de s’allonger. en effet, ce qui était perçu au départ comme un mouvement de panique de la part d’automobilistes ne voulant pas se retrouver «à sec» a pris durant les dernières 48 heures l’apparence d’une véritable psychose, à tel point qu’il fallait au minimum deux heures, durant la journée d’hier, pour pouvoir faire son plein de carburant. ainsi, la crise de carburant aura, en à peine dix jours, traversé le pays d’est en ouest, les premiers signes de tension étaient perceptibles à tlemcen et oran dès la deuxième moitié du mois de juin. selon un

Une autre contrainte pour les automobilistes
cadre de naftal joint par téléphone, la pénurie n’aurait rien à voir avec celle enregistré au niveau de l’ouest du pays et provoquée en partie par le trafic de carburant à la frontière. d’après lui, ce serait une conjonction de facteurs qui serait à l’origine de la rareté de l’essence et surtout du gasoil : «comme toujours en début d’été, il y a une grosse demande de carburant pour le matériel agricole : moissonneuses-batteuses, tracteurs et motopompes. en parallèle, c’est la période des grands départs en vacances, sans oublier les gens qui rentrent passer le ramadhan chez eux». au niveau des pompes à essence, les automobilistes sont excédés par cette crise impré-

carBUrant

cole et qui a des vocations multiples maintenant. c’est une ville qui compte de nombreux projets très intéressants, notamment un projet de tramway, le stade de 50.000 places indépendamment de son éclatement de sétif sur le plan académique. c’est là, autant d’arguments qui font que je m’intéresse à cette ville qui regorge de potentialités économiques impressionnantes. Je ferai tout pour faciliter les échanges commerciaux avec la france, il y a énormément d’opportunités et pour reprendre une expression que nos amis utilisent beaucoup «gagnant-gagnant», nous avons donc intérêt à travailler ensemble. » Une visite que M. sameh safty accompagné du wali, achèvera en début de soirée, par une promenade à pied à travers la ville en passant par aïn fouara. F. Z.

l’inspecteur régional de la sûreté nationale au niveau de l’ouest du pays, le commissaire-divisionnaire Hadj said arezki a présidé, jeudi, à Mostaganem, la cérémonie d’attribution de 100 logements sociaux participatifs (lsp) au profit des fonctionnaires et retraités de la police nationale. M. Hadj said arezki a remis symboliquement des clés et des actes d’attribution de logements réalisés par l’opGi en l’espace de 20 mois pour un coût global de plus de 260 millions de dinars.

retraités de la police nationale Attribution de 100 logements sociaux participatifs

Quelque 700 familles résidant dans des habitations précaires à Boudraâ-salah, une cité située non loin du centre ville de constantine, seront relogées avant le mois de ramadan, a déclaré samedi dernier le chef de la daïra de constantine. « les bénéficiaires de cette opération seront relogés dans des appartements neufs construits à la nouvelle ville Massi-

Relogement des habitants du site de Boudraâ-Salah
nissa (el Khroub), a souligné M. abdelhak nasri à l’aps, précisant qu’« il s’agit-là d’une opération spéciale visant l’élimination des poches de précarité situés en dehors des sites de bidonvilles déjà recensés.» M. nasri a également rappelé que les familles concernées ont été destinataires dans le cadre de la formule des contrats-programmes, de « quitus

vue : «déjà que nous avons du mal avec la circulation démentielle que connaît la ville, si en plus on doit attendre deux ou trois heures pour se faire servir…» dira un père de famille qui patientait depuis plus d’une heure. pis, le manque de civisme de certains automobilistes, tentés de «griller la queue», provoque parfois des accrochages, et l’on a constaté la présence des agents de service de l’ordre au niveau de certaines stations de carburant, à l’image de celle située à la sortie de la cité Boussouf. «la situation devrait se normaliser dans les prochains jours» conclura notre interlocuteur. I. B.

n TEBESSA Quelque 544 affaires de petites et moyennes criminalités, impliquant un total de 314 personnes, ont été traitées en juin dernier à tébessa, par les services de la sûreté de wilaya, selon un bilan relevant de cette institution. ces affaires sont pour la plupart liées aux crimes et délits contre des personnes, dont les vols, agressions, atteintes aux bonnes mœurs, immigration clandestine, détention et consommation de stupéfiants et la contrebande. de nombreuses stars de la chanson algérienne sont attendues dans la wilaya de tébessa où elles animeront les veillées du mois sacré, a-t-on appris, jeudi, auprès de la direction de wilaya de la culture. «Un riche plateau artistique, très diversifié, a été prévu pour animer les soirées des jeûneurs», selon le directeur de la culture, M. Mohamed-tayeb sehar qui a souligné que tous les goûts seront satisfaits, puisqu’il est attendu des chanteurs de malouf, de raï, de staïfi, de chaoui, de sahraoui et autres. n AIN TEMOUCHENT trente et un lauréats des examens de fin d’année au niveau de la wilaya d’ain temouchent, ont été récompensés, jeudi, lors d’une cérémonie abritée par le complexe culturel du chef lieu. organisée dans le cadre de la célébration du 51e anniversaire de l’indépendance nationale par la direction de l’éducation, cette cérémonie qui s’est déroulée en présence des autorités locales, a été marquée par le vibrant hommage rendu à sept bacheliers, 15 diplômés du BeM et neuf lauréats de l’examen de la fin du cycle primaire. n BLIDA plus de 7.500 m de câbles électriques ont été volés, à Blida en 2012, a indiqué, jeudi, le directeur de distribution de l’électricité et du gaz de la wilaya, dridi Boulares. il s’agit exactement de 7.516 m de câbles, qui s’ajoutent à d’autres équipements, dont la valeur est estimée à 8.214.890,51 da, ce qui a porté, selon le responsable, un lourd préjudice financier à l’entreprise et des désagréments aux consommateurs. n CONSTANTINE Une centaine de bénévoles a été mobilisée, cette année, par le comité de constantine du croissant-rouge algérien (cra) dans le cadre de la Meïda de ramadan, au titre d’un élan du cœur envers les nécessiteux et les personnes de passage, a indiqué jeudi, à l’aps un membre de cette organisation. les représentants du c-ra, tous de jeunes volontaires, débutent leur travail à neuf heures pour nettoyer et apprêter les restaurants. Vers midi les femmes, prennent le relais pour préparer le ftour du jour, a précisé M. azzedine Benameur, chef du bureau du secourisme et superviseur de cette action.

BRÈVES DES WILAYAS ....

de garantie » pour leurs relogements. soulignant que le relogement des familles vivant dans les bidonvilles qui existent encore dans le tissu urbain de la ville de constantine (environ 1.000) sera achevé avant la fin 2013, le même responsable a encore rappelé que plus de 7.000 familles ont déjà été relogées à constantine depuis début 2012 à ce jour.

n DJLEFA Une enveloppe de plus de 276 millions de da a été allouée à djelfa pour le financement des opérations de solidarité, prévues durant le mois sacré de ramadhan, apprend-on, jeudi auprès, des services de la wilaya. ce montant se répartit à raison de 30 millions de dinars dégagés sur le budget de la wilaya, 5 millions de dinars représentant une contribution du ministère de la solidarité nationale et de la famille et 241 millions de dinars mobilisés par les collectivités locales.

lundi 8 Juillet 2013

n BOUIRA six cents couffins de ramadhan ont été distribués, jeudi, dans la wilaya de Bouira au profit de familles nécessiteuses, lors d’une cérémonie présidée par les autorités locales dans la commune d’el-Hadjra el-Zarga, au sud de la wilaya. les packs alimentaires distribués comprennent des produits de première nécessité dont l’huile, la semoule, le sucre, la farine et autres denrées, destinées à aider ces familles à passer le mois sacré dans de meilleures conditions.

EL MOUDJAHID

La confusion régnait hier autour de l'annonce de la nomination du leader de l'opposition Mohamed El Baradei au poste de chef du gouvernement de transition en Egypte, au moment où des manifestations massives entre partisans et opposants du président déchu, Mohamed Morsi, étaient en cours à travers le pays.

C’est la confusion
CRISE POLITIQUE EN EGYPTE

Monde

15

A

près que le mouvement "Tamarrod" à l'origine de la mobilisation massive contre le président démocratiquement élu Mohamed Morsi, eut annoncé dans la soirée de samedi la nomination du M. El Baradei au poste de Premier ministre à l'issue d'une rencontre avec le président intérimaire, Adly Mansour, la présidence égyptienne a expliqué qu'il "n'y a pas eu de nomination officielle". "M. Mansour a rencontré samedi dernier M. El Baradei, mais il n'y a pas eu jusqu'ici de nomination officielle", a déclaré Ahmad al-Mouslimani, conseiller de M. Mansour, notant toutefois qu'il était le choix "le plus logique". Une source proche du dossier a pour sa part révélé que des négociations étaient en cours avec des dirigeants du parti salafiste "al-Nour" pour tenter de les convaincre de se rallier au choix de M. El Baradei. La presse égyptienne a été convoquée à la présidence dans la soirée de samedi en prévision d'une annonce. De nombreux manifestants ont fait part hier de leur satisfaction après l'annonce de la nomination M. El Baradei à la tête du gouvernement de transition, relevant qu'"il s'était posé comme un soutien indéfectible à leur cause".

Poursuite des rassemblements
L'armée avait annoncé qu'un gouvernement doté "des pleins pouvoirs" serait nommé jusqu'à la tenue d'élections générales, dans le cadre d'une feuille de route négociée avec l'opposition représentée par M. El Baradei, des chefs religieux chrétiens et musulmans, des représentants de Tamarrod et du parti salafiste al-Nour. L'opposition, dont Tamarrod, avait chargé mardi dernier M. El Baradei de la représenter dans la transition politique, après l'éviction

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE POUR LA PRÉSIDENTIELLE AU MALI
Les autorités maliennes ont entamé hier la distribution des cartes d’électeurs, au lancement de la campagne pour l'élection présidentielle du 28 juillet, ont rapporté des médias. La distribution de quelque sept mille cartes d'électeurs biométriques a été entamé, notamment dans les écoles pour le scrutin présidentiel, censé mettre fin à une période de transition. Le chef du centre de distribution des cartes d'électeurs à une école pour aveugles de Bamako, Chaka Djiré, a indiqué qu'à son niveau, quelque 18.000 cartes d'électeurs allaient être distribuées. La campagne pour le premier tour de ce grand rendez-vous électoral sera lancée avec la tenue du premier meeting électoral. La campagne de 20 jours sera la plus courte dans l'histoire du Mali. La Cour constitutionnelle du Mali a validé les candidatures de 28 des 36 candidats à l'élection présidentielle du 28 juillet prochain. Les principaux candidats retenus sont les anMali (Adéma), principal parti politique du pays, et enfin Tiébilé Dramé, artisan de l'accord de Ouagadougou du 18 juin entre le gouvernement malien et la rébellion touareg. Deux candidats restent présents sur la liste en dépit de la levée de leur immunité parlementaire jeudi en raison de leur implication dans des affaires judiciaires : Mountaga Tall et Oumar Mariko. Il ne reste plus qu'une seule femme en lice, Haidara Aichata Cissé, député de Bourem, localité située près de Gao, la grande ville du nord du Mali. Si aucun des candidats en lice n'obtient la majorité absolue au premier tour, un second tour aura lieu le 11 août entre les deux arrivés en tête des suffrages le 28 juillet. L'état d'urgence, qui interdisait réunions publiques, rassemblements et manifestations de rue de nature à troubler l'ordre public, et qui était en vigueur au Mali depuis le 12 janvier, a été levé samedi dernier.

Distribution des cartes d'électeurs

de M. Morsi. Ancien directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et prix Nobel de la paix en 2005, M. El Baradei, 71 ans, était revenu en Egypte en 2010 pour s'opposer au régime de M. Moubarak. De nouveaux rassemblements des deux camps étaient en cours dans la journée de dimanche, notamment au Caire où l'armée est déployée en force pour tenter de prévenir de nouveaux affrontements. Ces manifestations s'accompagnent d'une flambée de violences qui a fait 37 morts vendredi, dont plusieurs policiers et un militaire dans le Sinaï. Depuis leur début le 26 juin, les heurts ont fait plus de 80 morts dans le pays. Sur la place Tahrir dans le centre du Caire, des groupes de manifestants anti-Morsi qui y campent depuis plusieurs jours ont été rejoints par d'autres en prévision des marches d'aujourd'hui. Dans le camp opposé, les Frères musulmans, cibles d'une campagne de répression des nouvelles autorités, ont de leur côté appelé à protester "par millions" contre "l'Etat policier" instauré après le "coup d'Etat militaire". Or, aucun pays, notamment les Occidentaux, ne qualifient dans l'immédiat la destitution de M. Morsi par l'armée de son pays de "coup d'Etat militaire". "Soyons clair, ce n'était pas un coup d'Etat (en Egypte)", a assuré Mohamed El Baradei. "Plus de 20 millions de personnes sont descendues dans la rue parce que cela ne pouvait pas continuer comme ça !" La justice égyptienne a entamé samedi les interrogatoires de plusieurs hauts dirigeants des Frères musulmans dans le cadre d'une enquête pour "incitation au meurtre" de manifestants. Selon l'agence de presse officielle Mena, la justice interrogeait Mehdi Akef, l'ancien Guide suprême de la confrérie musulmane,

Khairat al-Chater, son actuel numéro 2 arrêté dans la nuit, Saad alKatatni, chef du Parti de la liberté et de la justice, vitrine politique des Frères musulmans et Rached Bayoumi, adjoint du Guide. La justice a lancé 300 mandats d'arrêt, dont "incitation au meurtre", contre des membres de la confrérie et arrêté plusieurs de ses leaders. M. Morsi lui-même est toujours détenu par l'armée.

Des appels internationaux à la retenue ont été lancés par bon nombre de pays qui ont exprimé leur crainte d'une dégénérescence de la situation en Egypte où la crise politique à scindé le pays en deux camps qui s'opposent dans la rue. Le président russe, Vladimir Poutine, a averti hier que l'Egypte se trouvait "au seuil d'une guerre civile", après l'appel jeudi de la diplomatie russe à "toutes les forces politiques en Egypte à la retenue" et à rester dans le cadre "démocratique". "La Syrie est déjà la proie d'une guerre civile, malheureusement, et l'Egypte se dirige dans la même voie", a déclaré M. Poutine lors d'une visite au Kazakhstan. Quant aux Etats-Unis, ils insistent sur le fait de ne soutenir aucun parti politique égyptien particulier. "Les EtatsUnis rejettent catégoriquement les fausses affirmations propagées par certains en Egypte, selon lesquelles nous travaillons avec des partis politiques ou des mouvements spécifiques pour dicter la transition en Egypte", selon un compte-rendu envoyé à la presse après une conférence téléphonique du président Barack Obama avec son équipe de sécurité nationale sur la situation en Egypte. Pour sa part, l'Algérie, qui "suit de très près" les derniers développements de la crise en Egypte, avait d’ores et déjà formé le vœu que la transition dans ce pays puisse répondre aux "aspirations légitimes" du peuple égyptien,

Appels internationaux à la retenue

Sur ce point, M. El Baradei a estimé que les Frères musulmans devaient être intégrés à l'avenir politique de l'Egypte. "Les membres de la congrégation des Frères musulmans, le parti du président déchu Mohamed Morsi, ne devraient pas être traités en criminels" a-t-il affirmé, appelant "à l'intégration des Frères dans le processus de démocratisation". "Personne ne devrait être traduit en justice sans une rai-

son convaincante. L'ancien président Morsi doit être traité avec dignité," a-t-il encore ajouté, considérant ces principes comme des "préalables à la réconciliation nationale". Elu en juin 2012, M. Morsi était accusé de tous les maux — administrations corrompues, dysfonctionnements économiques, tensions confessionnelles — par ses adversaires.

à travers un "consensus national fondé sur le rassemblement et la réconciliation". "Nous formons le vœu pressant que la transition puisse répondre aux aspirations légitimes du peuple égyptien, à travers la recherche d'un consensus national fondé sur le rassemblement et la réconciliation nationale et en veillant au respect des dispositions constitutionnelles", avait affirmé jeudi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé le jour même à un rapide retour à un gouvernement civil en Egypte, après la destitution par l'armée du président élu Mohamed Morsi. "Un gouvernement civil doit être remis en place aussi vite que possible, reflétant les aspirations du peuple", a-til déclaré, soulignant que la situation restait instable et qu'une solution ne serait possible qu'en unissant l'ensemble des forces politiques. Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) a pour sa part suspendu vendredi la participation de l'Egypte à l'organisation panafricaine, après la destitution par l'armée du président égyptien, Mohamed Morsi. L'UA a pour politique de suspendre tout Etat-membre où se produit un "changement inconstitutionnel de pouvoir". Cette mesure dure généralement jusqu'au retour à l'ordre constitutionnel, avait indiqué un communiqué officiel.

ciens Premiers ministres Ibrahim Boubacar Keita, Cheick Modibo Diarra, Modibo Sidibé et Soumana Sacko. Parmi les autres personnalités de la politique malienne en lice à la

présidentielle : Soumaïla Cissé, ancien président de la Commission de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'Ouest (Uémoa) et Dramane Dembélé, candidat de l'Alliance pour la démocratie au

Au moins 18 insurgés ont été tués et une dizaine d'autres blessés, hier, au cours d'une opération militaire contre un repaire de talibans dans la province afghane de Jauzjan, a annoncé un haut responsable local. "Les forces de sécurité afghanes soutenues par la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) de l'OTAN ont pris d'assaut dans la matinée un repaire de rebelles talibans dans le district de Faizabad", a indiqué le vice-gouverneur de la province de Jauzjan, Abdul Rahman Mahmoudi. "18 rebelles, dont deux commandants supérieurs, ont été tués et 12 autres blessés", a-t-il précisé. Une quantité d'armes ainsi que des explosifs ont été également saisis lors de ces opérations, selon la même source. L'Afghanistan fait face depuis 2001 à une insurrection meurtrière des talibans. Malgré la présence de plus de 130.000 soldats étrangers de la coalition internationale, ces insurgés n'ont pu être défaits.

18 insurgés talibans tués et 12 blessés
AFGHANISTAN

Lundi 8 Juillet 2013

16

S

elon l’estimation de l’UGCAA, près de 5 milliards de dinars seront gaspillés durant le mois de ramadhan. La première école de sensibilisation contre le gaspillage alimentaire, demeure le foyer par excellence, a souligné d’emblée le porte-parole de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), M. Hadj Tahar Boulanouar. S’exprimant, hier, à l’occasion d’une rencontre portant sur le gaspillage en mois de ramadhan, M. Boulenouar a indiqué que les familles aisées sont à l’origine de 70% de gaspillage au niveau des ménages. En effet, durant le mois de ramadhan, les dépenses en matière de produits alimentaires connaissent un accroissement qualitatif et quantitatif. Pendant ce mois sacré, la nourriture prend une place trop importante si ce n’est prépondérante. La majorité des foyers algériens cuisinent des quantités conséquentes de nourriture, surestimant souvent les capacités de l’estomac du jeûneur. Et, dans de nombreux cas, ce surplus de nourriture finit malheureusement aux ordures. Pour tenter d’atténuer l’ampleur du phénomène de gaspillage en Algérie, l’UGCAA à lancé une campagne de sensibilisation en faveur des consommateurs et des commerçants pour réduire les tonnes de produits perdus chaque année en pareille période.

5 milliards de dinars gaspillés durant le mois de Ramadhan
SELon LE PoRTE-PARoLE dE L’UGCAA

Société

L

es bonnes habitudes et le civisme s’apprennent tous les jours que dieu fait, notamment quand il est question protéger notre cadre de vie. Vivre en effet, dans un environnement propre est avant tout, une affaire de bon sens, voire de réflexes. Les élus de l’APC d’El Biar l’ont compris, en favorisant l’option communication directe avec les citoyens pour les inciter à respecter les horaires de collecte des ordures ménagères.

Les collectivités locales d’El Biar tablent sur la communication
Les collectivités locales de cette commune, ciblent les habitants de cette dernière, à travers des appels, via des affiches collées sur son territoire, pour respecter les horaires de dépôt des ordures ménagères entre 19h et 4h du matin. Cette initiative, quand bien même une goutte d’eau dans un océan, est louable car elle se veut surtout un appel à l’ordre pour préserver l’environnement et éviter ainsi, la constitution de décharges improvisées dans les cités et la dégradation du cadre dans lequel nous évoluons. Aujourd’hui, l’information joue un rôle prépondérant dans les changements des mentalités et des comportements. La salubrité est loin d’être un luxe. Elle a une étroite relation avec notre bien-être et notre santé. Aussi, chacun de nous se doit d’adopter des comportements pour aller vers un cadre de vie sain et de qualité. Chacun, a une part de responsabilité pour aboutir

RAMASSAGE d’oRdURES MénAGèRES

Selon les estimations de l’UGCAA, relative à la consommation des produits alimentaires pendant le mois de Ramadhan, les Algériens devront consommer pour cette période près de 10 millions de quintaux de légumes et plus de 1,4 milliard de baguettes de

pain. Vient après la consommation de 40.000 tonnes de viande rouge et 30.000 tonnes de viande blanche. Celle du lait connaîtra également un pic durant le mois de jeûne avec un taux de consommation de plus de 150 millions de litres. Quant à la consommation des dattes, il est probable qu’elle atteigne les 40.000 quintaux durant ce mois qui entraîne, généralement, des changements non négligeables sur les habitudes culinaires des Algériens. Les résultats de cette étude font ressortir un montant de 5 milliards de dinars gaspillé durant un mois. Au cours de cette rencontre, M. Boulenouar, a fait savoir que l’absence d’une culture de consommation est à l’origine d’une hausse de 15  % sur les prix des produits de large consommation pendant le Ramadhan. Aussi, par la perte d’argent importante, la surconsommation entraîne immanquablement le gaspillage qui, lui aussi, a des répercussions sur l’environnement car souvent ces plats coûteux et copieux finiront comme déchets parfois difficiles à recycler, entraînant ainsi des émissions nocives pour la santé. C’est pourquoi, le porte-parole de l’UGCAA recommandent aux consommateurs d’adopter des comportements de civisme sans excès ou exagération en calculant la quantité de nourriture à préparer afin d’éviter tout gaspillage. Kamélia H.

33 personnes sont mortes par noyade dans les plages depuis l’ouverture de la saison estivale, le 1er juin dernier, et 31 autres victimes ont péri dans les réserves d’eau. Selon les statistiques de la protection civile, 24 estivants se sont noyés dans des plages interdites à la baignade, alors que dans les

64 noyades depuis le 1er juin
plans d’eau, on compte 11 cas dans les mares d’eau et les retenues collinaires, 8 dans les barrages, 5 dans les oueds et 5 également dans les piscines, bassins d’eaux et enfin deux victimes mortes dans les lacs. Aussi, le bilan porte sur plus de 16.690 interventions liées au dispositif de la surveil-

SAISon ESTIVALE

à cette équation. Il suffit de petits gestes certes, mais élémentaires pour faire valoir la culture de préservation de nos cités. L’hygiène ne relève pas des autorités locales et elle est loin d’être une affaire de moyens, c’est beaucoup plus une question qui implique en premier lieu le citoyen appelé à être actif lorsqu’il s’agit de propreté. ne pas déposer ses ordures pêle-mêle, c’est aussi un acte de citoyenneté. Samia D.

U

ne exposition de véhicules anciens, mais prestigieux, a été ouverte samedi à Bejaia, avec comme credo : mettre le rêve et la passion automobile au service de l’humanitaire, notamment la sensibilisation aux méfaits de la drogue, l’aide aux personnes âgées, aux orphelins et aux sujets souffrant d’autisme. La manifestation, initiative de la ligue des sports mécaniques de Bejaia, a manifestement fait mouche, au regard de l’ampleur du public et de l’impact suscité. Pas moins d’une quarantaine de modèles, rutilants et prestigieux, tous issus de collections privées, ont été exposés, capots et intérieurs ouverts, le long du front de mer et de la promenade Léonardo Fibonnaci, révélant tout un pan de l’histoire et de l’industrie automobile mondiale. Les passionnés, venus très nombreux, ont pu retrouver ou découvrir, des marques et des modèles notoires et dont la réputation est déjà bien ancrée sur le marché national, à l’instar de la « Peugeot 403 », présentée dans diverses versions, sa consœur, la « 404 », ou encore la « dS-Citroën », dont la dotation technologique, malgré les années, reste une référence,

Des véhicules anciens au service de l’humanitaire

ExPoSITIon AUToMoBILE à BEjAIA

lance des plages et des baignades effectuées à travers les wilayas côtières. Au final, 11.530 personnes ont été secourues et sauvées de noyade dans les plages surveillées et 4.242 estivants ont reçu des soins sur place par les agents de la protection civile.

nos enfants sont gâtés, ces joursci. Ils ont même l’embarras du choix. Entre les sorties en plein air, les plages, les manèges, les pizzerias et salons de glace, le cœur des chérubins balance. C’est une période, propice pour répondre à tous leurs caprices. Après une année chargée, et des efforts d’hercule pour boucler l’année scolaire avec honneur, ils méritent bien un peu de reconnaissance et surtout d’encouragement par les grands que nous sommes. Les premiers jours du mois de juillet, ne passeront pas ainsi, comme un coup de vent, d’autant plus que le ramadhan, va encore, cette année, reporter les projets des vacanciers. En attendant, la grande évasion et l’incontournable détente, les écoliers profiteront de quelques moments de bonheur, en compagnie de leurs parents, frères et sœurs, et amis. Les lieux de restauration, les manages, les parcs de loisirs ne désemplissent pas, depuis la clôture de l’année scolaire, avec les examens du troisième trimestre, et pour certains après l’annonce des résultats du baccalauréat et du BEM. Ils ont travaillé et ils ont droit à une récompense bien méritée, de notre part. En  fait, tous les lieux de distraction s’ouvrent désormais à ces petits bouts de chou qui respirent à pleins poumons et profitent de cette période pour croquer la vie à pleines dents. de la joie, de la gaieté et du bonheur sont au rendez-vous. des loisirs, remplacent les séances de cours, chose qui n’est pas pour déplaire aux enfants qui essaient de rompre avec l’ambiance des études, voire de goûter aux plaisirs de la vie. C’est ainsi qu’ils s’adonnent à cœur joie à toutes sortes d’activités, allant des baignades, aux week-ends chez les grands-parents, les oncles et les tantes, et bien entendu, les parcs de loisirs et la grande bleue qui restent ; des lieux qui font le bonheur des enfants et leur permettent surtout de recharger momentanément leurs batteries. Après une année de labeur et de sacrifice, ils ont tout de même, le droit de profiter du soleil et du repos. Bonnes vacances pour tous les enfants qui ont été à la hauteur et n’ont pas failli à leur mission d’écoliers. Samia D.

L’heure est à la détente pour les enfants

ETé

EL MOUDJAHID

notamment avec son système de suspension hydropneumatique et son embrayage automatique. C’est aussi le cas de la « Simca », dans sa version « Versailles », la « Peugeot 203 », bien que rare, qui assure toujours des apparitions bucoliques, ou encore la « Ford Escort », dans son premier jet anglais, qui a fait

Lundi 8 juillet 2013

rêver tout une génération de jeunes dans les années 1960 et 1970, par sa puissance, un vrai bolide, mais aussi par la difficulté à la dompter. Un florilège de machines qui sont en somme, un ensemble de modèles à remonter le temps, au sein duquel, domine et frappe indéniablement la « Peugeot 201 », l’ancêtre

de la « Porsch 911 », qui avec ses lignes, la qualité et le confort de son habitacle laisse admirateur. « C’est un authentique bijou maintenu, de plus, dans un excellent état d’origine », s’extasie, Mohamed Cherfi, un passionné et un fort en thème, pourtant viscéralement attaché à la « Renault-16 », qui reste à ses yeux, « une merveille de l’automobile ». L’exposition, en tout cas, en attirant la foule, a donné l’opportunité, aux organisateurs de faire passer leur message, qu’il s’agisse de lutte contre la drogue, dont le thème a été développé par la Sûreté nationale, ou d’accidents de la route, (simulation d’accident par la Protection civile), de prise en charge précoce de l’autisme, ou tout d’aide aux personnes âgées. des stands ont été dédiés à chacun des sujets, animés pour l’essentiel par des praticiens de haut niveau. Ce rassemblement atypique a fait naître une belle ambiance, faite de convivialité, d’apprentissage utile et d’évasion. Le tout bonifié par le lieu, absolument prenant, étant inséré entre le bord de mer, le môle Sidi-Abdelkader, et la montagne verdoyante des oliviers.

EL MOUDJAHID

CLÔTURE DU FESTIVAL NATIONAL DU RAI DE SIDI-BEL-ABBÈS

Le roi du rai, Khaled a été la vedette de cette manifestation culturelle même si Zahouani, Abdou, Hani Seghir et Billel Sghir également ont brillé et tenu en haleine leurs fans inconditionnels.

Culture Des moments forts en couleurs musicales
Bellemou, Zargui et autres. Dommage que cette rencontre n’a pas eu l’écho nécessaire pour entre autres susciter l’intérêt des étudiants dans la filière de la culture populaire en l’absence d’une communication. Effectivement, le côté culturel a fait défaut pour céder à celui de l’animation. En clair, le geste et les mouvements des chanteurs ont pris le dessus sur la parole reprise pourtant en chœur par un public mais sans référence à son hauteur. On songe aux tubes tels que Bakhta ou de Yamna composés par les poètes populaires ElKhaldi ou Mostefa Ben Brahim. Sur ces registres, des recommandationsont été formulées par le monde artistique local pour se focaliser lors de la prochaine édition sur les aspects de l’exploration et la valorisation du patrimoine populaire. Selon les organisateurs, unecellule de réflexion composée d’universitaires de la faculté dessciences humaines et de spécialistes du rai sera constituée pour baliser la voie et codifier un tant soit peu les contours du sujet…Toujours est-il qu’en cette célébration de la fête de l’indépendanceet de la jeunesse, le public juvénile a chanté et dansé et a vécu vécu intensément l’événement… A. Bellaha

17

L

a sixième édition du festival national du Rai, a pris fin samedi dernier après une semaine d’animation à la faveur d’un plateau riche et varié offert au public. Pas moins d’une soixantaine de chebs et chebbattes se sont succédé pour enthousiasmer la foule et faire vibrer les gradins du stade du 24 Février érigé pour la circonstance en scène de production. Naturellement, la vedette de ce manifestation, fut le roi Khaled même si Zahouani, Abdou, Hani Seghir et Billel Sghir ont également brillé et ont tenu en haleine leurs inconditionnels fans. Signalons la prestation de Djamila El Annabia qui a permis au public présent de se laisser aller dans lerythme staifi. De la couleur et de la sonorité, le spectacle a charmé le plus sceptique pour le plonger dans ce genre musical porté par une jeunesse dans son écrasante majorité du moins qui se retrouve dans sa mélodie. La conférence animée parlement sur le phénomène du rai et sonhistorique particulièrement le thème développé par notre confrère d’El Watan Kali Mohamed fut éloquente pour situer cette rétrospective et passer en revue les fers de lance de ce mode musical à l’image des Remiti, El Ouachma, Bouteldja,

PUBLICATION D'UN NOUVEL OUVRAGE SUR LE 7 ART ET LA GUERRE DE LIBÉRATION NATIONALE
e

Cinéma algérien et guerre de Libération nationale est le titre de l’ouvrage que vient de publier Adda Chentouf, chercheur et critique de cinéma. L’auteur a indiqué samedi soir, à l’APS, en marge de la clôture de la manifestation «Journées du cinéma et de la révolution» à Tissemsilt, que le livre, réalisé avec le soutien de la maison de la culture Mouloud Kacem Nait Belkacem du chef lieu de wilaya, est l'aboutissement d’une étude réalisée sur la thématique de la guerre de Libération nationale à travers le 7e art national. L'ouvrage se veut un outil pour mieux connaître le cinéma national à travers les films dédiés à la Révolution armée. Ce travail sera d’une grande utilité aussi bien pour

Un outil didactique
les jeunes chercheurs qu’aux animateurs des ciné-clubs des établissements de jeunes, appelés à présenter et à animer des débats autour des films nationaux. Par ailleurs, l’auteur a annoncé la prochaine publication d’un dictionnaire du cinéma national qui renfermera des fiches techniques et synopsis de quelque 150 films nationaux produits entre 1962 et 2012. Cette initiative a été faite en collaboration avec la cinémathèque d’Oran et l’association «Adhwa» (Lumières). Pour rappel, la 2e édition des «Journées du cinéma et de la révolution» organisée durant six jours à Tissemsilt, a vu la projection d’une série de films révolutionnaires nationaux aussi bien au chef-lieu de wilaya

FINAL DU FESTIVAL DE MUSIQUE ACTUELLE À GUELMA
Un concert, malheureusement tronqué, du chanteur de raï Kader Japonais a clôturé, samedi soir à Guelma, le 8e Festival national de musique actuelle devant plus de 15.000 fans, plutôt impétueux, venus de plusieurs communes de la wilaya et des régions voisines. L’énorme affluence au stade communal Ali-Abdou, de loin la plus forte depuis l’ouverture de ce festival, le 1er juillet dernier, a visiblement pris de court les organisateurs et contrarié le plan destiné à canaliser la foule, obligeant Kader Japonais à abréger son tour de chant après seulement quatre chansons. Des centaines d’admirateurs du chanteur dont la notoriété est montée en flèche ces derniers temps, n’ont pu trouver place ni dans les gradins de ce petit stade ni autour de la scène ont quelque peu gâché la fête, au grand désappointement des familles qui ont préféré s’éloigner du «grabuge» et suivre, assises sur le terrain en fibre synthétique, la soirée sur les écrans géants dressés pour l’occasion. Le chanteur qui avait commencé son tour de chant dans une belle

que dans différentes communes. Le cinéaste Lamine Merbah, auteur entre autres de Noua et de Beni Bahdel ainsi que le comédien Benzerrari Hassan ont été honorés à l’occasion de ces journées, marquées également par la mise sur pied d’exposition d'affiches de films, d’équipements de projection de films ainsi qu’une autre exposition sur la guerre de Libération nationale, retracée par le photographe Rafine Aissa. Un programme de formation sur le cinéma a également été lancé au profit des personnels chargés du département audiovisuel de la maison de la culture sous la supervision d’Omar Belkacemi, membre de l'Association, «Ciné plus» de Bejaia.

Organisation défailllante

ambiance, a dû s’éclipser après quatre chansons pour, expliquer plus tard, «contribuer au rétablissement du calme et éviter que la situation ne déborde», mettant fin ainsi prématurément à une soirée qui promettait pourtant beaucoup au vu du plateau proposé. L’artiste kabyle Taoues Arhab, venue de Tizi-Ouzou, et Si Kamel, un chanteur de rai-jazz vivant en France, avaient en effet donné le ton à la soirée de belle manière en interprétant leurs meilleurs morceaux, augurant d’une soirée de clôture en apothéose. Il reste malgré tout que cette 8e édition du festival de musique actuelle aura conféré, une semaine durant, un climat de fête à l’antique Calama, et aura surtout imposé l’idée qu’une manifestation d’une telle ampleur, destinée presque exclusivement aux jeunes, nécessite un espace plus approprié, plus spacieux. «C’est la première leçon à tirer de ce festival», a dit un jeune spectateur, manifestement dépité par l’interruption du concert de son chanteur préféré.

Lundi 8 Juillet 2013

24
Page animée par Mourad Bouchemla

Détente -TV
Mots FLÉCHÉS
Nº 3455
GAI PARTICIPE ———————— VENTRE ———————— NTERJECTION
DÉMONSTRATIF ——————————— HÉSITATION ——————————— NUAGE

EL MOUDJAHID

Mots CROISÉS
Nº 3455
1
I

2

3

4

5

6

7

8

9

10

RÉFRIGÉRATEUR ————————— FURENT MUNIS

II

III

IV

V

VI

VII

VIII

FILS ARABE —————————— DIEU DE L’AMOUR —————————— JEUNE VACHE

IX

X

Définitions
HORIZONTALEMENT
I-Période géologique de refroidissement. II-Donne le ton-Nons joints au patronyme. III-Début de mois-Épreuve de photogravure. IV-Reste ouvert-Situer dans le temps. V-D’une manière effroyable.VI-Groufre sans fin. VII-Début d’ivresse-Armée révolutiionnaire. VIII-Ruban pour marquer la page (d’un livre)Passage de montagne. IX-Est sortie de l’urne-Administrateur d’origine noire.X-Qui se répète inassablement.

ÉQUIPÉS ATTACHE —————————— ——————————— PETIT CHAPEAU EMPLOI DU TEMPS
——————————— DIRIGE LA PRIERE CHEMIN DE PLANTS ——————————— DEUX ——————————— PREMIER ALIMENT

TEXTE DE ROI ——————————— PAS DE PORTE ——————————— PREMIER ALIMENT

TÉRNE —————————— ANTIQUE —————————— COURS EN FRANCE

POIGNÉE ———————— OISEAU BIGARRÉS

TAPIS BLANC ——————————— FOND DE BOUTEILLE ——————————— REGION DE FRANCE

VERTICALEMENT 1-Présenter d’un manière générale. 2-Pour attacher le soulierAbjecte et méprisable. 3-Multiplicateur (par 10 puissance douze)Plante parasite. 4-Chêques postaux-Appareil d’écoulement ou d’interruption 5-Veille colère. Affaires étrangères-Perdre sa nâture.7-Qui provoque le dégout-Action de scout.8-Moyen de communication-Pari de chacun. 9-Emporte-Affirmatif. 10.Donc Utile-Ouvre les porte
SOLUTION DES MOTS CROISÉS
1 2
L A C

BIEN PLEIN ——————————— DOUCHE ——————————— EN ATTENTE

PETITE SAINTE ——————————— SANS MOTIF ——————————— NÉGATIF

3
A

4
C

5
I

6
A

7
I

8
R

9 10
E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

G
L

Grille
S
E

Nº 3455

Mot CACHÉ
N D E T E R M I N E

P
T
E

R
E

E

N
F

O
U

M
M

3. Accréditation 6. Kurdistan 11. Romanichel 12 . Universaux

33.Crucifère 34. Nyctalope 35. Œillette 36 . Sous-tasse

15 . Reverser

O

I D E A
S

L

I

S I I

E E R

R E R K N U E R E I
I S

B

E

R

D

A

T

E

R
T

20 . Infantile 22 . Débourser 23 . Tricotage

A F

E U L E M E N T M O U T O N N E
S T R U E R U R A L

A
L

T

R
A

O

C
I
R
E

E M
A
T

M

E

N
E

C O B

A C U A

B
I

E
E
C

C H E L L E B O R E E O N V N D M I I E

S T A T I
L E

I
S
E

V
I L E G
U

C
O L E F

13. Avant-corps 14. Anglo-saxon

37. Saccageur 38 . Embrunir 24 . Antithèse 25 . Délaisser

R R U A A O R E V E R S E R

L M A C O D L O P O

N E T

I

N F A N T

E
E

B

O
T

U
I

16. Modulateur 39. Lamenter 17. Apaisement

A G D E B O U R S E R A D A M I C O T A G E M U

R

I

R

A

40. Pédagogue 27 . Allemagne 29 . Lotionner 30 . Bacchante 1. Détermine

A V N L T R I

I M L T S
U

SOLUTION DES MOTS FLÉCHÉS
1 2
L
I

18 . Communiant 41. Effondrer 19. Œil-de-chat 21. Laminoir 26. Caucasien 28. Actuangle 31. Salement 42 . Balnéaire 43. Calendre 7. Obstruer 8. Alsacien 9. Hellébore 10. Statuaire

T N E T O A N T I

T H E S I

E

I

L

D A E N C A H C A U T T C A O N S G L L E E C E

R C S D E L A

S S E R N A E N

3
A

4
C A

5
I

6
E
D

7
R

8
E

9

10
A

C C S O A A L L E M A G N E O T M I A H A R X L O T I O N N E R U E U C L X A R E S I

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

G

I

E E A

R
E
E

B N

O M A

M B U

E U R

N

P O B A C C H A N T E R U N N S N O S A L E M E N T G R T T S S A C A R T E R E S U O S F

U
R

H
O

I

S

2 . Idéaliser 4 . Feulement 5. Moutonner

S

T
L

E

I L

C U R L

S

E

U
P

I
L
L

I
N

E
I

A
I T

N

N
T

G
E
A

32 . Tracasser

E P O L A T C Y N E T T E E S
I
S A T N U R B M E I

I

E

R U E G A C C A S R E T N
E M A
F

B I

I
M
M
I

E
I

S V A R E R E

O

MÉDECIN SPÉCIALISTE

E R N T

I

E U G O G A D E P R E R D N O F E R

B
I

A

N
S P

G
E

N

I
S

N

E

E

SOLUTION PRÉCÉDENTE: NEGOCIATRICE

A E N L A B R E R D N A L A

Canal Algérie
09h30 : Nass m'lah city rediff 10h00 : La mer Méditerranée - Doc. 10h30 : Bouhairet e'chabout dessins animés 11h00 : La torture en Algérie ''R'' reportage 12h00 : Journal en français + météo 12h25 : Nour ayni (14) feuilleton arabe 13h15 : Awalim oua assfar - Doc. 13h50 : Nour ayni (15) feuilleton arabe 14h45 : Bent el Rif, film algérien 16h15 : Tarikh oua hadhara dessins animés 16h40 : Kayfa souni'ate série fiction 17h20 : Takder tarbah n°182 - Jeux 18h00 : Journal en amazigh 18h20 : Nass m'lah city 19h00 : Journal en français + météo 19h30 : La Nuit du doute - Religion 20h00 : Journal en arabe 20h45 : Au menu ce Ramadhan émission 21h45 : Le feu et la cendre, film algérien 23h20 : Madaihe diniya 00h00 : Journal en arabe

LUNDI

Sélection

Télévision

LA NUIT DU DOUTE

TAKDER TARBAH

19h30
Une conférence spéciale consacrée à l'observation du croissant lunaire annonçant le début du mois de Ramadhan sera retransmise en direct du ministère des Affaires religieuses et du Wakf.

16h25
Une émission de jeux présentée par Sid Ahmed Guenaoui, réalisée par Stephan Gilhou Une émission où quatre candidats sont sélectionnés, au départ et sont mis en compétition durant 26 mn à travers trois étapes distinctes. Au final, il restera un seul candidat vainqueur qui repartira avec de nombreux cadeaux d’une valeur supérieure à 1.500.000 DA.

Lundi 8 Juillet 2013

EL MOUDJAHID

Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du Lundi 29 Chaâbane 1434 correspondant au 8 Juillet 2013 :
- Dohr.........….............12h53 - Asr.............................16h44 - Maghreb................... 20h12 - Icha……...……....... 21h51
Mardi 30 Chaâbane 1434 correspondant au 9 Juillet 2013 :

- Fedjr........................03h48 - Chourouq.................05h37

CONDOlEANCES

Monsieur KHAZMAT BELKACEM responsable de la Nahia des Moudjahidine de Bab El-Oued ainsi que l’ensemble des Moudjahidine et Moudjahidate ont appris avec douleur le décès du frère moudjahid CHAOUCHI Abdelkader survenu le 29 juin 2013. En cette douloureuse circonstance, ils prient Dieu le Tout-Puissant de lui accorder Sa Sainte Miséricorde et de l’accueillir en Son Vaste Paradis. “A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.”
El Moudjahid/Pub du 08/07/2013

Triste et douleureux fut le 8 juillet 2011, jour où nous a quittés à jamais notre chère mère et grand-mère Mme TAfiLAT Hamida, épouse Youssef Ben Addi, laissant derrière elle des souvenirs et un vide que nul ne pourra combler. Tu nous manque beaucoup et chaque jour nous pensons à toi. Nous gardons de toi le souvenir de ta bonté, ta générosité, ton sourire et ton affection. Tu étais une mère et une grand-mère exemplaire. Que ton repos soit aussi doux et serein que l’a été ton cœur. Les familles Ben Youssef et Addi de Bologhine,Tes petits-enfants et tes enfants demandent à tous ceux qui t’ont connue d’avoir une pieuse pensée à ta mémoire « A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. »
El Moudjahid/Pub du 08/07/2013

PENSéE

Vie pratique

Félicitations

CONDOlEANCES
Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, le secrétaire général, le chef de cabinet, les cadres ainsi que l’ensemble du personnel, très peinés par le décès de SAADOUD El Madjid, cadre au ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme présentent à sa famille leurs sincères condoléances, et l’assurent en cette douloureuse circonstance de leur profonde sympathie. « A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. »

29

J.H., âgé de 26 ans cherche emploi dans une société étatique ou publique ayant un diplôme en bibliothéconomie (documentaliste/archiviste) avec 2 ans d’expérience. Tél. : 0776.21.54.10 ——0o0—— Ingénieur, expérience dans une centrale électrique au sein d’une multinationale, cherche emploi. cyclecombined@yahoo.fr El Moudjahid/Pub du 08/07/2013

Demandes d’emploi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA

20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81 Présidente-Directrice générale de la publication

au capital social de 50.000.000 DA

EL MOUDJAHID
Naâma Abbas
Rédacteurs en chef

Kamal oulmane — Achour cheurfi
Téléphone : 021.73.99.31 Fax : 021.73.90.43 internet : http://www.elmoudjahid.com e-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com

diRectioN geNeRAle Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80 diRectioN de lA RedActioN

Le Président-Directeur Général, les Membres du Conseil d'Administration ainsi que l'ensemble des travailleurs du Groupe industriel BATiMETAL Spa, très affectés par le décès du beau-père de Monsieur DJOUDi Kamel, Directeur de la Division portefeuille et privatisation au niveau de la SGP Construmet, présentent à ce dernier ainsi qu'à toute sa famille et proches leurs sincères condoléances et les assurent de leur profonde sympathie en cette douloureuse circonstance. Qu’Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. “A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.”
El Moudjahid/Pub ANEP 529665 du 08/07/2013

CONDOléANCES

Bravo ! Bravo ! Bravo aux lauréates BEllOUNIS Feriel et KERKARIN Hind Elles ont décroché leur examen de 6e avec brio ; elles ont finalement triomphé, apportant soulagement et fierté aux parents et grand-parents Bellounis Madjid et Baya. Encore bravo les filles. Nos deux hirondelles qui font de notre vie un perpétuel printemps.
El Moudjahid/Pub du 08/07/2013

El Moudjahid/Pub

BUReAUX RegioNAUX coNStANtiNe 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03 oRAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24 BoRdJ BoU-ARReRidJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 Sidi Bel-ABBeS Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42 BeJAiA : BP 68 - Béjaia 06000 tiZi oUZoU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00 tleMceN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MAScARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03 ceNtRe AiN-deFlA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22 PUBlicite Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP” AlgeR : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742 oRAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320 ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38 Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70 ABoNNeMeNtS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial : 20, rue de la Liberté, Alger. coMPteS BANcAiReS Agence CPA “Che” Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté - Dinars : 605.300.004.413/14 - Devises : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28 Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger iMPReSSioN Edition du Centre : Société d’impression d’Alger (SiA) Edition de l’Est : Société d’impression de l’est, constantine Edition de l’Ouest : Société d’impression de l’ouest, oran Edition du Sud : Unité d’impression de ouargla (SiA) diFFUSioN centre : EL MOUDJAHID tél. : 021 73.94.82 est : SARl “SodiPReSSe” : tél-fax : 031 92.73.58 ouest : SARl “SdPo” tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARl “tdS” tél-fax : 029 75.02.02 France : iPS (international Presse Service) tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

POUR lA FOURNITURE DE : DEUX (02) PORTIQUES SUR PNEUMATIQUES (R.T.G) N° 04/DG/2013 La Société Bejaïa Mediterranean Terminal Spa informe que l'avis d'appel d'offres national et international ouvert pour la fourniture de deux (02) portiques sur pneumatiques (RTG) n° 04/DG/2013 a été déclaré infructueux pour absence de concurrence.
El Moudjahid/Pub ANEP 529477 du 08/07/2013

Avis d'appel d'offres national et international ouvert

Bejaïa Mediterranean Terminal Spa au capital de : 500.000.000 DA Nouveau Quai - Port de Bejaïa Tél. : 07 70 95 54 07 Fax : (034) 22.71.51 Site web : www.bejaiamed.com N° du Registre de Commerce : 04 b 0184730-00/06 N° Identifiant Fiscal : 000406018473045

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Ressources en Eau Agence Nationale des Barrages et Transferts

ANEP 529720 du 08/07/2013

AVIS D'INFRUCTUOSITE

FOR SUPPlY OF : TWO (02) RUBBER TYERS GANTRY (R.T.G) N° 04/DG/2013 Bejaïa Mediterranean Terminal Spa informs all bidders that the national and international open call to tender n° 04/DG/2013 for the supply of two (02) RUBBER TYERS GANTRY (RTG), that said notice has been declared unsuccessful for competition absence.
El Moudjahid/Pub

UNSUCCESSFUl CAll OF TENDER
National and International Open Call to Tender

Bejaïa Mediterranean Terminal Spa au capital de : 500.000.000 DA Nouveau Quai - Port de Béjaïa Tél. : 07 70 95 54 07 Fax : (034) 22.71.51 Site web : www.bejaiamed.com N° du Registre de Commerce : 04 b 0184730-00/06 N° Identifiant Fiscal : 000406018473045

Lundi 8 Juillet 2013

ANEP 529477 du 08/07/2013

El Moudjahid/Pub

L'Agence Nationale des Barrages et Transferts informe l'ensemble des bureaux d'études et groupement de bureaux d'études ayant participé à la consultation relative à « l’étude d'enquête foncière du terrain d'assiette du projet de réalisation du barrage de BOUKHROUFA dans la wilaya d'El-Tarf », que l'avis d'attribution provisoire du marché, paru le 19/03/2013 sur les quotidiens nationaux HORIZONS et ECHAAB en faveur du bureau d'études SIDHOUM SEBTI, est annulé.
ANEP 529556 du 08/07/2013

Avis d’annulation de l’attribution provisoire du marché

30

HANDBALL

L’

équipe du HBC el-Biar a créé une véritable sensation en remportant, samedi à la salle Harcha (alger), la Coupe d’algérie de handball 2013 (seniors-dames) aux dépens du gS Pétroliers, tenant du titre et grand favori, sur le score de 26-23 (mi-temps :13-12), le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohammed tahmi et le président du Comité olympique algérien, Mustafa Berraf, ont remis le trophée aux joueuses d’el-Biar qui remportent à cette occasion le 2e trophée de l’histoire du club après celui de 2007. Les joueuses du HBC el-Biar ont débuté le match tambour battant en imposant leur rythme sur les Pétrolières qui n’arrivaient pas à développer leur jeu, menant ainsi (3-1) après 5 minutes de jeu. Mais progressivement les Pétrolières réagissent en fin de première mi-temps et parviennent à revenir au score avant de rejoindre les vestiaires sur le score de (12-13) à l’avantage du HBC elBiar. en deuxième mi-temps, les joueuses d’el-Biar plus motivées et plus déterminées, sous l’impulsion d’une ait ahmed des grands jours (8 buts) et Ibaraken (6 buts) prendront un écart substantiel de 7 unités pour mener 20-13 à dix minutes de la fin de la partie. Dans un dernier sursaut d’orgueil les filles de Kamel aouchia tenteront de revenir dans le

Le HBC El-Biar décroche le 2e trophée de son histoire
CouPe D’aLgéRIe (SenIoRS-DaMeS) :

Sports

EL MOUDJAHID

I

CYCLISME

MM. Kebaili ahmed, amrouche Youcef et Hamza Malek, sont invités par les organisateurs du tour de France dans le cadre du centenaire du tour de France cyclisme . Ces 3 gloires du cyclisme national dans leur passé sportif respectif, mérite plus d’attention et de gratitude de la part des responsables de cette discipline. et pourtant la reconnaissance est venue

Des anciennes gloires du cyclisme national invitées au centenaire du Tour de France

match grâce particulièrement à Siham Hemici, auteur de 7 buts, mais le réalisme et la volonté des el Biarroises maintiendront le cap pour finir la partie en apothéose (26-23). L’entraîneur d’el Biar, Karim achour qui était aux anges après ce succès «mérité» a estimé que son équipe «en voulait plus et, ses joueuses sont restées concentrées tout au long de cette finale qu’elles ont dominé en profitant notamment des largesses défensives de leurs adversaires». «Je

félicite mes joueuses qui ont réussi une très belle saison. nous avons battu cette saison le gSP à deux reprises ce qui dénote que nous n’avons pas usurpé ce trophée», a-t-il ajouté. De son côté le coach du gSP, Kamel ouchia paraissait très affecté par cet échec, a estimé que ses joueuses n’étaient suffisamment concentrées lors de cette finale. «Mes joueuses étaient transparentes en défense en commettant beaucoup de fautes dont ont

profité les joueuses d’el Biar. naturellement je suis très déçu par cette contre performance. on aurait aimé réalisé le doublé, mais malheureusement el Biar a été plus fort aujourd’hui», a-t-il déclaré le HBC el Biar a ainsi mis fin à l’hégémonie du gSP détenteur de 17 trophées dont le 1er remontait à 1988 avec l’exMC alger. Le gSP, rappelle t-on a remporté cette saison son 22e titre de champion d’algérie dont le 16e consécutivement avec l’exMC alger.

PoRtRaIt

Les Hamza, tel père, tel fils
La tradition se perpétue dans le cyclisme algérien, avant c’était les Zaaf, aujourd’hui, ce sont les Hamza qui continuent à honorer la «petite reine» et comme, on le dit souvent dans les familles sportives, «tel père tel fils». Car le cyclisme a infanté de grands champions et a toujours honoré, le sport algérien en général. un cas qui nécessite un intérêt particulier dans une famille du cyclisme. Cette famille Hamza a produit d’authentiques champions à l’image de Hamza Malek dans les années 80 et dont l’enfant Hamza Yacine est voué, à une grande carrière sportive

de l’Hexagone, et plus particulièrement des responsables de la Fédération Française du Cyclisme (FFC). Les membres de tour de France (Course cycliste la plus importante dans le monde) qui se déroule du 29/06/2013 au 21/07/2013, vient de transmettre des invitations à ces gloires qui ont été parmi les grandes figures du cyclisme. H. G.

l est certain que la performance ne vient pas sur un coup de «baguette magique». Il est certain que non, puisqu’elle est le fruit de plusieurs facteurs. on peut parler de la préparation, des moyens mobilisés, de la logistique, des athlètes qui font concrètement le résultat, mais surtout les encadreurs (staffs techniques) qui sont eux, il n’y aurait pas de travail du tout. Ce sont eux qui préparent l’athlète, le suivent sur tous les plans et veillent à mettre en pratique la tactique, mais aussi la stratégie à mettre en œuvre. Lors de la réception organisée, au salon d’honneur du stade du 5 Juillet, pour récompenser les athlètes médaillés aux 17es Jeux Méditerranéens de Mersin de turquie, on peut dire que l’ambiance était quelque peu mitigée entre les présents. Si les athlètes étaient quelque peu satisfaits de recevoir les récompenses relatifs aux gagnants (or, argent et bronze) de la part du MJS et du Coa, ce n’était pas le cas des encadreurs ou des entraineurs si l’on peut dire. Comme on le sait, le vainqueur d’une médaille d’or, selon le décret exécutif perçoit 50 millions de centimes, en plus d’un salaire équivalent à trois fois le SnMg sur une année en plus de 5.000 dollars octroyés par le Coa ; pour la médaille d’argent, c’est 30 millions de centimes et un salaire de deux fois le SnMg sur une année et 3.000 dollars du Coa, alors que pour le bronze, c’est 20 millions et un salaire de 2 fois le SnMg sur une année et 1.500 dollars du Coa. Pour les athlètes, il faut dire que le barème est tout à fait clair. Il n’y a qu’à l’appliquer. C’est ce qui a été fait par les responsables du MJS et du Coa. Ce qui a été moins réjouissant du moins pour certains entraîneurs demeurent le fait de ne pas recevoir leurs récompenses le même jour que les athlètes, surtout qu’ils s‘étaient sur leur «31» ce jour-là qui était pour eux quelque chose d’assez important. Ils voulaient tous repartir chez-eux avec le sourire et le sentiment du devoir accompli. en différant la remise des récompenses pour l’encadrement à plus tard avait suscité une certaine désapprobation, surtout que l’arbitre international Mohamed Haïmoudi qui n’avait pas participé aux JM avait eu sa récompense pour une activité qui n’avait rien à voir avec les jeux Méditerranéens de Mersin. Parmi ceux qui avaient fait montre d’un sentiment de frustration, on peut citer l’entraîneur de la Boxe qui avait donné, qu’on le veuille ou non, un résultat historique jamais réalisé par une nation méditerranéenne dans les annales des JM depuis leur lancement en 1951. «on ne comprend pas pourquoi, on n’a pas été récompensés ce jour par nos autorités. on mérite plus d’égard. Car on avait tout fait pour hisser l’emblème national au firmament parmi celui des autres nations. on mérite mieux du fait qu’on a tous sacrifié pour que l’algérie soit la plus haute possible dans les grandes compétitions internationales ». Il n’était pas le seul qui a montré sa colère vis-à-vis des organisateurs. D’autres entraîneurs auraient aimé qu’ils soient récompensés, surtout qu’on ignore le montant de la récompense allouée à l’encadrement. Hamid Gharbi

Doit-on sous-estimer les encadreurs ?

SPoRt De Haut nIveau

a l’occasion de la fête de l’Indépendance du pays, la Ligue algéroises des sports Boules a organisé le championnat de wilaya séniors, cadets et vétérans. Cette compétition fut très relevée. toujours estil, c’est la triplette du MCa composée de Mouhoune Yacine et Farid, Lahouasnia Mohamed qui ont battu en finale des séniors la triplette du CRBBK composée de Semar B, Belloul.F et tifaoui K. par 13 à 8. Chez les cadets, c’est le CRBBK qui a pris le meilleur sur son homologue de Hammamet sur le score de 13 à 0 ; Dans la catégorie des vétérans, la triplette de tamaris composée de Yamouni a, Moulfi.B et Boualk. M ont battu la triplette du CR Raïs Hamidou avec Boukemiche Zoubir, Moussaoui.R, Bouhale.R sur le score de 13 à 10. H.G

Le MCA remporte le championnat de wilaya

Pétanque

dans le cyclisme. Les spécialistes lui prédisent un avenir prometteur. Chez les Hamza, c’est une tradition, le cyclisme est une affaire de famille. Le jeune Yacine Hamza, qui n’est âgé que de 14 ans, possède déjà un bon palmarès. Jugez-en : 1re année : 2004-2005 écolechampion d’algérie 2e année : 2006-2007 écolechampion d’algérie 1re anneé : 2008-2009 benjamin, champion d’algérie 2e année 2009-2010 : benjamin, champion d’algérie 1re année  : 2010-2011 mini-

mewchampion d’algérie 2e année 2011-2012 : champion d’algérie 1re année 2012-2013 : Cadet champion d’algérie 2e année : 2013 : cadet champion d’algérie Ce jeune prodige a plus de cent victoires à son actif. Il est bien encadré par son père qui est en même temps son entraîneur. Il le suit dans tous les domaines de la préparation afin de bien le préparer pour l’avenir et les grandes compétitions. Pour l’encadrement technique, il faut noter aussi l’apport de amrouche Youcef, notamment au niveau de la prise en charge dans les compétitions internationales. ajouter à cela, la préparation en espagne après le mois du Ramadhan dans le cadre des jeux arabes au Bahreïn au mois d’octobre 2013. Il souhaite y prendre part et aussi faire bonne figure. Mais le rêve du père, c’est de voir son fils Hamza Yacine prendre part, un jour au tour d’algérie et pourquoi pas au tour de France. H. G.

Lundi 8 Juillet 2013

Sans surprise, le tournoi de football organisé par la Commune de Saharidj, est remporté par «Ilmezyen n Ilyithen». au terme d’une finale de toute beauté l’ayant opposé à «ath walvan», cette équipe, en dépit d’un but inattendu encaissé très tôt, a réussi à tirer son épingle de jeu en remettant les pendules à l’heure grâce à l’inévitable Hocine abbas. au fil des minutes, cette jeune, mais également impressionnante équipe commence à prendre confiance et impose sa maîtrise collective presque parfaite, obligeant l’adversaire du jour à se contenter des contres. a dix minutes de la fin, pendant que tout le monde pense aux prolongations, le même Hocine, surgit. Suite à un corner bien botté, cet attaquant foudroyant, d’une tête surpuissante, catapulte le cuir au fond des filets adverses et libère ses coéquipiers ainsi que les supporters, venus nombreux assister leur équipe qui, aussitôt créée, qu’elle commence déjà à tutoyer la perfection. Dès le début de la compétition ces jeunes d’Ilyithen ont fait sensation en matant leurs adversaires respectifs. Du talent, ils en ont à revendre. De la volonté, aussi. Fouad Irnatene

«Ilmezyen n ilyithen» haut la main

touRnoI De FootBaLL oRganISé PaR La CoMMune De SaHaRIDJ (BouIRa)

EL MOUDJAHID

L

e directeur général du ministère de la Jeunesse et des sports, mokhtar Boudina, a représenté le ministre mohammed tahmi. mustapha Berraf, le président du Coa, à lui aussi rehaussé par sa présence le colloque, qui a vu la participation de plus de 300 entraîneurs et techniciens de différentes catégories. après l’allocution d’ouverture de raouraoua, c’est mokhtar Boudina qui prendra la parole pour dire l’importance de ce colloque, affirmant qu’au mJs le sujet de la formation tient à cœur. « nous avons besoin de techniciens et de compétences managériales. nous devons bien mettre en place l’ensemble des mécanismes qui permettront de faire avancer notre football », dira-il. plusieurs thèmes ont été abordés par les conférenciers qui ont animé le colloque. le premier thème concernait la formation des joueurs de haut niveau. l’egyptien Djamel mohamed ali (Dtn, fédération égyptienne de football) a abordé celui lié à la formation des jeunes en egypte, démonstration magistrale à l’appui qui a été appréciée par l’assistance. C’est ensuite michel Bruyninckk, un entraîneur du luxembourg qui a pris le relais pour traiter d’un sujet important, celui du développement de l’intelligence dans la formation des joueurs, à travers des expériences développer au niveau des fédérations hollandaise et des usa et les clubs de football d’anderlecht, real madrid et standard de liège. le second thème évoqué la formation des entraîneurs. françois Blaquart, de la Dtn de la fédération française de football, a fait part de la nouvelle vision de la formation des formateurs à la fff. il sera suivi par saïd Haddouche, formateur des en-

La FAF a organisé un colloque international sur la formation des jeunes footballeurs les journées des samedi et dimanche 6 et 7 juillet à l’hôtel Sheraton d’Alger. C’est le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui a procédé à l’ouverture du colloque, en présence d’une forte assistance, composée des différents acteurs de la balle ronde nationale, en plus d’une douzaine de conférenciers étrangers spécialistes en la matière.
traîneurs et consultant (Belgique), qui lui parlera de la formation au jeu, à travers l’expérience développée à l’etoile sportive du sahel (tunisie). mazrc Van geerson, instructeur de l’uefa, a expliqué la formation des entraîneurs au niveau de l’uefa. pour le 3e thème, roberto olabe, directeur technique aspire Doha (qatar), fera part de la philosophie de la formation des jeunes à l’académie de l’aspire Doha. tout cela a été débattu avec les techniciens présents lors de la première journée du colloque. pour la seconde journée qui s’est déroulée hier, d’autres thèmes ont été exposés, tels : l’évolution du jeu hier, aujourd’hui et demain ; les clubs formateurs et la détection des joueurs. les conférenciers, françois Blaquart (jeu de de-

L’importance de revenir au travail à la base
Colloque international sur la formation organisé par la faf

Sports

31

le club d’al aquiba qui avait dominé le football national durant les années 1960 et même 1970 était confronté à un problème d’argent. Ces jours-ci, les choses commencent à se décanter. en effet, les joueurs sont sur le point d’être réglés sur le plan financier. outre cela, l’argent qui est rentré dans les caisses du club est en train d’éclaircir le ciel. Des joueurs comme fellah, attafen et les autres peuvent venir renforcer les rangs du club. il faut dire que le CrB est un club qui possède un effectif assez étoffé à qui manque seulement les moyens financiers. il est certain que le club belouizdadi qui possède une très bonne assise populaire mérite bien qu’on lui trouve une entreprise qui le prenne en charge. Certes, le club accuse un peu de retard du fait qu’il n’a pas l’argent nécessaire pour recruter à temps, mais les choses marchent bien pour le moment. on espère que ce grand club parvienne à trouver les moyens de sa politique et retrouver sa voie. HAMID G.

Les choses évoluent bien depuis quelques jours

Cr BelouiZDaD

lors de son allocution d’ouverture le président de la faf, a fait part de l’intérêt que porte l’instance qu’il dirige au retour à la formation afin de faire repartir le football national sur de bonnes bases à travers un travail de fond et de longue haleine, dans l’objectif est de rehausser le niveau du football algérien et lui permettre de se mettre au diapason du football moderne. raouraoua a dressé un tableau succinct sur la situation du football national, ses insuffisances, avec constats à l’appui et a donné les orientations de la faf pour y remédier. il dira entre autres, qu’il est nécessaire que chaque club retrouve son identité et que dans cette perspective, la fédération décide que désormais elle contraindra les clubs à préserver les joueurs qui y ont évolué dans leurs jeunes catégories. ainsi, cette saison ils doivent avoir au sein de leurs effectifs au

Raouraoua : « Notre football doit se mettre au diapason du foot moderne »
moins sept éléments issus du club dans leur effectif sur les 25 licences dont ils disposent. l’année prochaine, le nombre sera ramené à 14 joueurs. Cela évitera la déperdition des jeunes footballeurs, qui ont suivi le cursus normal et contraindra nos clubs à investir dans la formation. il qualifiera le système actuel de formation d’obsolète, en indiquant que notre football n’a jamais disposé d’une Dtn digne de ce nom. il dira paradoxalement que l’algérie est logée à la première enseigne sur le plan africain, en termes de nombre de licenciés chez les u17 qui a atteint les 55.000 footballeurs, et en ce qui concerne aussi le nombre d’équipes (1.540 environ) qui animent 680 championnats. mais, il qualifiera l’ensemble de la machine du football national de grippée. il trouve anormal qu’il n’y ait pas de manuel de l’entraîneur au niveau de la Dtn.

main et ces exigences), georges Cazorla de la cellule recherche de la fff et expert i3saW de france (de

l’analyse des exigences du jeu d’hier et d’aujourd’hui à l’évaluation et à la préparation physique du joueur

pour le football de demain / la détection des talents en football… élément d’une politique sportive plus globale) et Bachir Zoudji de l’université de Valenciennes et président i3saW de france (le jeu de demain), alain Belsœur directeur général du Havre aC (club formateur et la détection des talents). tous les thèmes ont été suivis de questions/réponses. C’est le président de la faf, mohamed raouraoua, qui a clôturé le colloque en remerciant tous les présents et les invités qui l’ont animé espérant que les nombreux acteurs et techniciens présents de notre football puisse en tirer un maximum d’enseignements utiles pour le redressement de notre football. Mohamed-Amine Azzouz

Trois émigrés à l’essai

mo BéJaia

il mettra l’accent aussi sur l’importance que les clubs se dotent de dirigeants professionnels. il lancera à ce propos : « on ne peut faire un championnat professionnel avec des dirigeants amateurs ». il mettra en exergue les gigantesques efforts déployés par l’etat pour développer le sport algérien et notamment la professionnalisation du football algérien. il a insisté sur l’importance de relancer la machine de la formation, en mettant en œuvre la politique adéquate et les moyens nécessaires. il fera savoir que 30 centres de formations seront opérationnels dans les deux années à venir et que ces derniers doivent être confiés à des entraîneurs et techniciens spécialistes de la formation. il indiquera que la faf financera totalement la formation des entraîneurs formateurs. «  la prochaine Dtn devra élaborer une feuille de route adéquate, ambitieuse, objective et pratique  », a-t-il confié. M.-A. A.

la commission d’ouverture des plis de la fédération algérienne de football a retenu la meilleure offre proposée pour les droits de publicité de la coupe d’algérie 2013/2014 et 2014/2015. la cession de ces droits avait fait l’objet d’un avis d’adjudication public.  la faf félicite l’agence nationale d’edition et de publicité, lui exprime ses remerciements et lui souhaite beaucoup de succès dans ses missions.

L’ANEP gagne les droits de publicité
granaDa fC

Coupe D’algérie

L

l’international algérien Hassen Yebda reprendra les entraînements avec granada fC le mardi 9 juillet en prévision de la nouvelle saison, a indiqué samedi le club espagnol de liga. en revanche, son compatriote Yacine Brahimi bénéficiera de quelques jours de vacances supplémentaires en raison de sa participation avec la sélection algérienne aux matches de qualifications de la Coupe du monde - 2014 en juin dernier.

Yebda reprendra l’entraînement le 9 juillet, Brahimi le 15

lundi 8 Juillet 2013

e moB a retrouvé un semblant de sérénité. le club béjaoui qui a traversé une longue période de doute navigue depuis à vue. le retour des dirigeants, du moins de Bouchebah qui a fait mine de démissionner, faute de subventions, avant de revenir comme si de rien était, la reprise des entraînements et l’arrivée de nouvelles recrues fait croire que le moB est de nouveau remis sur rails. le nouveau promu de la ligue 1 a repris les entraînements ce samedi au stade de l’unité maghrébine. fort d’une saison « historique », le moB veut faire comme les grands de la ligue 1. C’est-à-dire recruter des joueurs de qualités, renforcer le staff technique et aller se préparer à l’étranger. le moB a déjà enregistré l’arrivée de rafik Boulainceur en provenance de la JsK et s’apprête à accueillir mourad Berrefane qui

a annoncé d’azerbaïdjan qu’il ne jouera « que pour le moB la saison prochaine  ». Deux recrues de choix qui répondent aux critères de recrutement de mourad rahmouni qui a déclaré à la fin de la saison qu’il ne fera signer « que des joueurs qui ont le niveau de la ligue 1. les trois quarts de l’effectif déjà en place seront appelés à quitter le club  »,  a fait savoir le coach mobiste qui a fait appel aux services de Cherif Zerrouki, ancien entraîneur de l’asto et expert d’arts martiaux pour intégrer son staff en qualité de préparateur physique. a la reprise des entraînements, deux émigrés, rahim Kamel et lyès ikhlef étaient présents avec le groupe. Ces deux joueurs seront mis à l’essai en vue d’un éventuel recrutement.  De son côté, mustapha gili, un autre joueur émigré, est présent à Béjaia. en parallèle, le club prospecte ac-

tuellement la filière africaine dans l’optique de faire signer deux joueurs. le moB compte bien se donner les moyens de se maintenir en ligue 1. aussi, le club s’intéresse de près à Buamria de l’asmo et messali (ex-JsmB) dont l’expérience pourrait servir à l’équipe. rahmouni a dressé une liste de joueurs à recruter. « si on arrive à les faire signer, on pourra aisément atteindre les objectifs qu’on s’est fixés », at-il dit. le groupe s’envolera prochainement pour la tunisie pour son stage d’intersaison. un autre stage en france est prévu après l’aid. mourad rahmouni étudie l’éventualité de partir pour deux semaines à liesses. pour l’heure, rien n’est encore sûr. rahmouni attend de connaître les résultats du stage de tunisie avant de prendre une décision. A. Benrabah

Pétrole Le Brent à 108,68 dollars

L

e ministre a souligné dans une déclaration à la presse en marge d’une cérémonie de distinction des prisonniers admis à l’examen du baccalauréat session juin 2013 qu’environ 5.000 prisonniers seront touchés par les mesures de grâce annoncées par le président de la république, abdelaziz Bouteflika, à l’occasion de la fête de l’indépendance (5 juillet). il a rappelé à cette occasion que les mesures de grâce présidentielle avaient touchées en 2012 environ 40.000 prisonniers, soulignant que parmi ces derniers 800 prisonniers ont récidivé. le président de la république

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mohamed Charfi, a indiqué hier à Alger qu’environ 5.000 prisonniers seront concernés par les mesures de grâce présidentielle à l’occasion de la fête de l’Indépendance.
a promulgué le 4 juillet 2013, à l’occasion de la célébration du 51e anniversaire de la fête de l’indépendance, deux décrets présidentiels portant mesures de grâce, conformément aux prérogatives qui lui sont conférées en vertu de l’article 77-9 de la constitution. il s’agit de mesures de grâce collectives au profit de personnes détenues et non détenues condamnées définitivement, ainsi que de mesures de grâce au profit de détenus condamnés définitivement ayant suivi un enseignement ou une formation professionnelle et subi avec succès, durant leur incarcération, les examens des cycles moyen, secondaire et universitaire et les différents modes de formation professionnelle, au titre de l’année scolaire 2012-2013. toutefois, ne bénéficient pas de ces mesures les détenus condamnés pour des faits en relation avec ceux mentionnés dans l’ordonnance portant mise en œuvre de la charte pour la paix et la réconciliation nationale ainsi que les détenus condamnés pour avoir commis ou tenté de commettre certains faits énumérés limitativement, notamment des faits de terrorisme.

Environ 5.000 prisonniers seront touchés

Monaie L'euro à 1.283 dollar

grâcE présidEntiEllE à l’occasion dE la fêtE dE l’indépEndancE

D E R N I E R E S

Exposition «MéMoirE Et réalisations» du sEctEur dE la coMMunication

le ministre de la communication, M. Mohamed saïd, a félicité, hier à alger, l’agence nationale de presse algérie presse service (aps), pour sa «remarquable» participation à l’exposition «Mémoire et réalisations» consacrée au secteur de la communication dans le cadre des festivités du cinquantenaire de l’indépendance de l’algérie. le ministre de la communication a remis un souvenir au directeur général de l’aps, M. abdelhamid Kacha, lors d’une cérémonie symbolique organisée au siège de l’agence. M. Mohamed saïd a adressé ses remerciements aux responsables, aux journalistes et aux travailleurs de l’agence pour «leurs efforts au service du développement de l’information et en vue de hisser l’agence au niveau des grandes agences à travers le monde». après avoir félicité l’aps, le ministre de la communication a estimé que cette reconnaissance «est à même d’encourager l’agence à consentir davantage d’efforts à l’avenir». pour le ministre de la communication, la célébration, pour la première fois depuis l’indépendance, de la journée nationale de la presse, le 22 octobre prochain, traduit «la reconnaissance par l’Etat des sacrifices et des efforts des journalistes au service du pays». comme à l’accoutumée, algérie presse service sera au rendez-vous pour apporter sa contribution à la préparation de la célébration de cette journée nationale, a souligné M. Mohamed saïd.

Mohamed Saïd félicite l’APS pour sa «remarquable» participation

L’option du jumelage entre les deux capitales réaffirmée

clôturE HiEr, dE la sEMainE culturEllE Et dE fratErnité EntrE algEr-cEntrE Et al ayounE

L

le chanteur de raï algérien, cheb Khaled a remporté samedi, le prix «rabab d’or» lors de la 1ère édition du festival international al ansra (nord du Maroc), organisé par le comité national marocain de la musique, sous le patronage du conseil international de la musique (ciM), selon les médias. l’artiste algérien qui a présenté à cette occasion ses célèbres tubes, s’est dit content de cette initiative. outre des soirées musicales animées, à travers plusieurs villes, par des artistes et des troupes folkloriques du Maroc, d’algérie, de grèce, d’italie et d’Espagne, des pièces de théâtre et des expositions d’art plastique étaient également au menu de cette manifestation culturelle qui a pris fin hier.

Cheb Khaled remporte le prix «Rabab d’or»

fEstival intErnational al ansra (Maroc)

es villes d’alger-centre et al ayoune(rasd), ont clôturé, hier, la semaine culturelle et de fraternité. les deux villes ont renouvelé leur jumelage qu’elles veulent de «fraternité» et de «bon voisinage». rencontré en marge de cet événement, M. Mahrez lamari, président du comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (cnasp) relève que cette nouvelle initiative de renouvellement de l’accord de coopération et de jumelage sur tous les plans : politique, culturel, socio-économique et humanitaire, signé entre les maires d’alger-centre et celui d’El ayoune est un signe de solidarité envers le peuple sahraoui qui lutte pour son indépendance. le choix de la grandeposte, où s’est tenue la semaine culturelle sahraouie est « à forte portée symbolique». l’objectif étant de donner le caractère «populaire et citoyen » à cette activité. pour le président du cnasp «par ce geste, nous réaffirmons notre solidarité

une intervention des gardecôtes d’annaba pour déjouer une tentative d’émigration clandestine, hier, a fait deux morts, un garde-côte et un émigrant clandestin, ainsi que cinq blessés (deux garde-côtes et trois émigrants clandestins), at-on appris auprès du groupement territorial de ce corps. les faits se sont produits en mer, au nord de ras El Hamra, lorsque devant le refus d’obtempérer des six occupants d’une embarcation de fortune qui tentait de quitter clandestinement les eaux territoriales algériennes, les garde-côtes ont tiré des

Deux morts et cinq blessés dans une course poursuite en mer

luttE contrE l’éMigration clandEstinE

et notre engagement au soutien total des sahraouis jusqu’à ce qu’ils puissent jouir de leurs droits imprescriptible de l’autodétermination.» a la veille du mois de ramadhan, une caravane humanitaire de 10 camions est partie de la grande-poste à El ayoune «pour alléger les souffrances des sahraouis à la veille de ce mois sacré.» dans cette même optique, abdelhakim Bettache, p/apc d’alger-centre précise que cette caravane est composée de «9 camions transportant 1.000 cartables

scolaires, 51.000 drapeaux sahraouis, chaises mobiles, béquilles ainsi que les produits alimentaires». rappelant que le jumelage d’alger-centre et d’al ayoune a été institué en 2003, il précise que cette initiative «sera, désormais, célébrée chaque année». l’année prochaine, précise M. Bettache, c’est la ville d’al ayoune qui abritera les festivités des 7es journées artistiques. «un programme est déjà tracé depuis trois mois». le p/apc d’algercentre a qualifié de «riches»

et de «réussies» les activités ayant lieu depuis le 1er juillet, placées sous le slogan : «Jetez la révolution dans la rue et elle sera prise en charge par le peuple», une célèbre phrase appartenant à l’un des artisans de la guerre de libération, larbi Ben M’hidi. de son côté, noureddine Benbraham, commissaire général des scouts musulmans algériens, a estimé que ce genre d’initiatives «concrétise les valeurs de la dimension humanitaire et de la solidarité politique». une solidarité, enchaîne-t-il, qui doit être «structurelle à même de répondre à un besoin en matière d’un plaidoyer des droits des sahraouis et d’accélérer le processus de l’auto-détermination». le wali d’El ayoune, est revenu pour sa part, sur «les violations, les emprisonnements qui sont devenus le lot quotidien des sahraouis dans les territoires occupés». il a salué la «position constante et fidèle de l’algérie». le «black out médiatique imposé par les autorités marocaines», sera dénoncé.

coups de feu de sommation, puis en direction du moteur, at-on expliqué. l’embarcation qui n’a pas stoppé a foncé en direction du «Zodiac» des garde-côtes qu’elle a violemment heurté. le choc a provoqué la mort par balle perdue d’un émigrant clandestin, mort sur le coup, tandis qu’un gardecôte, touché à la tête, a succombé à ses blessures, a expliqué la même source, ajoutant que la collision entre les deux embarcations a occasionné des blessures à deux garde-côtes et à trois émigrants clandestins.

la commission nationale d’observation du croissant lunaire annonce que l’observation du croissant lunaire annonçant le début du mois de ramadhan «aura lieu lundi 8 juillet 2013 correspondant au 29 chaâbane 1434 de l’Hégire», a indiqué, hier, un communiqué du ministère des affaires religieuses et du Wakf. En célébration de la tradition du prophète (Qssl), une conférence spéciale consacrée à cet événement sera organisée après la prière du Maghreb à dar El imam et retransmise par les médias, ajoute la même source. la commission nationale d’observation du croissant lunaire dispose de 48 antennes à travers le pays composées d’ulémas et experts en astronomie.

L’observation du croissant lunaire prévue aujourd’hui

déBut du Mois dE raMadHan

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful