P. 1
020_-_A_bas_les_tyrans__Paris_._19000901

020_-_A_bas_les_tyrans__Paris_._19000901

|Views: 1|Likes:
Published by savoisien88

More info:

Published by: savoisien88 on Jul 24, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/15/2013

pdf

text

original

I" Septembre

1900

LE NUMÉRO 5

CENTIMES

N» SK>

qu'il assurer le succès définitif de la Bible est nous faudrait donc beaucoup d'adverparfait. saires comme vous ! C'est précisément Les protestants sont plus hypocrites et là toute notre tactique : réunir-les juifs. si les agissements des loges se dans votre journal : A Bas les Tyrans! continuent. aux armées étrangères pour testants (je tiens beauopup à cette dis. l'orlettre qu'on va lire.A BAS LES . Paris. de leur pays des spéculations qui sont des Aujourd'hui. s'il le faut. Les Juifs ne sont entrés dans l'armée que Notre dessinateur JSlpntcabrier illusp. de protestants tout court). qui sont les pires des secéclatent dans le nez. faut que ral de la nation. qui les berce de grands mots veillées trouvent qu'il est inutile d'avoir sonores. ancien hercule qui exhiba ses nières commandes données à l'industrie biceps sur nos scènes les plus gaies avant défaire l'ornement du Sénat dont il ne française. embus(pés dans les' loges Elfe ï$siijtne . ressusciter les guerives de religion. Leur zèle pour la Bible n'a d'égal que tinction : cléricaux protestants. organisent et fomentent et il arrive justement qu'elfe va se troutoutes les trahisons qui ruinent notre pays ver comme . a pris les juifs. Nous n'avons pas. sénaciants étrangers qui veulent voler les derteur. au lieu leur intolérance. je la fais suivre. et le reste.nçajs !. trois partis qu'il a ' religieuses. question fran&-maçonqu'ils se sont appropriées surtout depuis les riique avec la plus vigoureuse précision décrets Çrémieux. Je r#ç@|s . et pour le plus grand profit de chevaux pour traîner leurs batteries. Ils feront apet les elériGaux proles francs-maçons pel. discours pronongé au convent maçonniÇ'e=itdans les loges que se donne le mot d'ordre des grèves suscitées par les négoque de 1§0§ par le frère Vuillod.Orient Anglais. a-t-jl dit taires. les mettre dos Par les loges ils ont les Parlements. les à dos au même pilori et leur coller au Ministères et l'Elysée. l'oligarchie qui s'est fondée dans le parlecher Mon Concitoyen. partis il n'en faut plus. trait dang pptrf dernier nunaéro avec sa T#us les Juifs de l'armée sont dans les verve nabi4. nous n'aurons plus de nation. français protestent confie la tyrannie maLes maçons de l'Angleterre ont le Grand çonnique qui nous est imposée par les sec.1g. Ils les tion : anti-Pra.ia |®ttye suivante qiue je me lis jious reproeheiit dans leurs feuilles de fais un vériita<ble plaisir d'insérer ici* . taires protestants et juifs! le Grand Orient Français . au besoin.our en détruire l'unité et la désorganiser. TYRANS! Les Huguenots et les Juifs sont de vériDE B^Ï-Lï|RE UNE LETTRE tables cosmopolites dont l'esprit jet même le . «Drumont.déyéipppée dans l'étude dont pour le mettre à la merci de l'étranger. à Une armée dont les artilleurs ont besoin notre détriment. les protestants sont chères. Sont-ils tous conscients du mal qu'ils font à la France ? dépare nullement la riche intellectualité. mentarisme.uéllé quelques phrases d'un loges. Des nations ! Des patries !! » se réunissent. P. Tout ce qui peut ou pourra Ah 1mon pauvre homme-canon. voient derrière ces combinaisons dans celui auquel faisait allusion Montr louches le prochain triomphe des doctrines cabrier. co&jar sont avec nos ennemis.imposer la Bible de leur choix. s'il continue à suivre la bannière franc-maçonnique de 26 août 1900. Les Juifs ce que fait Ballière dans l'éloquente fournissent l'or qui paie les trahisons. il fait des discours qui lui vols.-A. Je veux encore croire que non ! L'hercule Vuillod portait jadis des caIls sont les agents inconscients des gros nons à bras tendus. 11faut que tous les véritables républicains plus de patrie. ce pourquoi probabonnets de l'industrie et de la Haute-Banque blement les ganaches sénatoriales émerétrangère. Je vous remercie d'avoir inséré ma lettre Bientôt. nous. Les huguenots. nous avons . plus dangereux que les juifs. à l'abri desquels ils organisent. mais ee sont eux qui.qui leurs & leurs passions religieuses l'intérêt géné77 ces trois attaqués séparément. C. Us ont pris les loges. et sacrifient et les francs-maçons. C'est précisément sacrifieront plus tard. ganisation de certaines grèves. Malheur au peuple français. dessus de la tête cette simple inscripLes Juifs les secondent maintenant.

choses les plus intéressantes.philantropes Cordialités.A BAS LES TYRANS! comme un sys^ songes qui constituent tëme d'enceintes dressées. c'est parce qu'elle ne veut pas faire ostentation de ses bonnes : oeuvres. Plusieurs de ces enceintes sont'actuellement escaladées. Nous sommes d'égalité et de fraternité. du pouvoir des loges et de la dicMais quelle est tature du Grand-Orient. mais jusqu'à snn existence même. Les défenseurs de la bastille maçonnique ont en effet tenu auxassiégeantsce langage : puisque vous êtes parvenus à constater que nous nous occupons d?autre chose que de bienfaibien avouer que sance. vis-à-vis de comme fait un professeur une langue l'élève auquel il enseigne que celui-ci ne connaît pas. mensonge La plus extérieure de toutes les fûrtifieatioris que la Pranc-Maçonnerie' avait dressées autour d'elle était'conBtituée par le mensonge concenu dans l'affirmation suivante qu'on mettait si volontiers en avant. en Nous devons pourtant avoir courage lès résultats considérant déjà acquis. Fro-nee. un Comité socialiste Français . nous voulons nous ne restons pas étrangers à l'a politique. Plus nous à serons nombreux pour nous obstiner cette tâche et plus tôt sera accompli le au redéblayage préalable indispensable lèvement national.des fils de francmaçons. Nous avons tenu à nous assurer de ce et qu'il y avait sous cette affirmation notre examen nous a procuré la découverte des. nique. disaiton. losophes et. n'est qu'une société de bienfaisance. ils ont créé un Comité socialiste de. est de la nation française l'avant-garde les positions' de parvenue à reconnaître cet ennemi de notre race. je le reconnais. menLes fortifications . s'est en effet enLa Franc-Maçonnerie veloppée de tout un ensemble de. dans mon quartier. c'est-à-dire de la politique de liberté. Mais nous affirmons que nous ne faisons que de la politique républicaine. Cette subtile distinction en dit long sur le but et les tendances de cette franc-maçondes politinerie devenue le rendez-vous ciens et des fanatiques à rencontre des phid'antan. Il la portée exacte de ces expressions? n'y en a pas un sur mille qui s'en rende compte. U FME-MAPiEME fflïE efforts déployés Malgré les incessants pour arriver à par la Franc-Maçonnerie cacher non seulement son pouvoir politique. ni d'exécution facile. Une brèche a été largement ouverte dans ce premier mensonge. Et c'est pourquoi le devoir des journaux vraiment français est d'étudier tous les la question franc-maçonnique à leurs jours davantage et de l'expliquer leurs explications lecteurs en répétant aussi souvent qu'il peut être nécessaire. BALLIÈRE. bien qu'elle nous en fasse payer les frais-à nous tous* sous formé de subvention. Pranc-Maçonnerie où elle ne reçoit que. nombre d'entre eux ont entendu vaguefrancment parler de l'envahissement de l'alliance judéo-maçon*' maçonnique. Je dis Favant-gaMe" de*la nation française et non pas la nation française toute entière. La Pranc-Maçonnërie.des. Il nous resté seulement la nation' derrière à y faire pénétrer nous. simplement le Grand-Orient J'ai fait. D'abord nous avons constaté que )a aété tour à tour royaPranc-Maçonnerie Deuxième Premier de France. mensonge Mais. les unes derrière les autres. les colonnes de la République Française. Il faut qu'elle voie de ses yeux c& qui se passait et éè:qui se passe encore' "• : là-dedans. maçonniques Un pareil ouvrage n?est ni agréable. et l'on sait enfin qu'en fait de bonnes oeuvres ïa a créé un orphelinat. autour d'une place forte. car nous n'avons pas à nous disdes cisimuler que la grande majorité mot toyens ignorent encore le premier Un certain de la question maçonnique. sitôt que nous eûmes démolice premier mensonge nous nous trouvâmes en présence d'un second. Si elle se cache'.

nous a paru de mauvais aloi. La Frànc-Maçonnerie mentait donc en:parlant d'égalité puisqu'en réalité elle a créé deux castes dans la nation . Car c'est elle qui a jeté la haine dans la famille française en excitant la guerre Cette seconde barrière de mensonges est donc aujourd'hui enfoncée. par contre elle a mis la liberté du pays dans sa poche et s'est arrogé en fait la. TYRANS! religieuse. c'est par haine des religions et par amour du progrès et de la justice. prince présidept la couronne impé'riale eft. les ministres mêmes dont la plupart sont toujours des françs-maçons. les hymnes. en obligeant ses quatre cents sénateurs et députés et. l'égalité et la fraternité sont les principes qu'on nous a dits être constitutifs de la République. tandis que là masse des citoyens français n'a qu'un sénateur. ou député sur dix-huit mille électeurs. çpnnerJé. «Eh bien ! oui ! commence-t-on. à ces mentant mentait par là même en principes. l'autre qui est formée des simples électeurs et qui comprend tout le reste dé la nation ainsi assujettie aux chevaliers de la truelle et du tablier. devant nous d'autres affirmations maçonniques.çlasse privilégiée età s'emparer dé toutes les fonctions publiques . là guerre contre la nationalité française elle-même. . Cette association qui ne compte l. L'observation de ces faits et l'étude des documents que nous avons toujours eu soin de puiser à des sources exclusivement maçonniques. l'unie qui réunit les éligibles et qui est constituée par elle-même.:. nous avons constaté que si la Franc-Maçonnerië a toujours ce mot à la bouche. Mais si nous les avons tolérés ou même si nous en avons joui.i8§2. nous a donné une première certitude: à savoir que là prétendue haine de toutes les .peu^ à peu à se consti^ijër^èn. les documents maçonniques lés plus authentiques. prouvé par. les plus pieux. puis la guerre contre nos traditions.chemins de fer du Sud et de l'affaire Dreyfus. la PrancMaçonnerie le piétinait tous les jours. depuis quatre: ans. il nous est apparu d'une façon manifeste que!loin de se dévouer à'ce noble principe. La Pranc-Maçonnerie mentait donc en parlant de liberté comme elle m'entait en parlant d'égalité.ên: France . Nous ne travaillons que dans un but. J Et.religions avouée par la Franc-Maçonnerie s'exer- . était . Puis nous avons vu que tout en parlant: sans cessé d'égalité. » au service duquel Ce dévouement. c'est-à-dire la guerre contré là vie même du pàysVLa Franc-Màçonnerië mentait donc en parlant de frateren parlant de nité.. des. comme la liberté. que vingt-cinq rnille adhéf eiits en a logé plus de quatre cents à là Chambre et au Sénat. ce qui un sénateur ou député sûr représente soixante françs'-maçons .': En. comme s'en étaient autrefois emparés les nobles. Nous ne pouvons les nier. Pour ce qui concerné la fraternité en l'honneur de laquelle la Congrégation de la rue Cadet entonne constamment. Nous sommes indifférents aux bénéfices qu'il procure* On nous reproche les scandales de Wilson.paryenue. la Pranc-Maçonnerie. à nous dire. j Elle a même pris les devants pour offrir : au. et enfin. la Franc-Ma-. à voter et à agir selon le mot d'ordre dont nous maçonnique avons surpris la transmission opérée par le Conseil de l'Ordre du Grand-Orient.ainsi que nous l'avons_. En ce qui regarde la liberté. comme elle/mentait liberté et d'égalité. surveillé avec une Aussi l'avons-nous défiance que les faits ont pleinement justifiée. affirmant que les très chers frères de ses loges étaient les colonnes de la RépubliqueTroisième mensonge liste et impérialiste selon son intérêt. C'est pour vous.effet. un seul auquel nous sommes absolument dévoués : nous voulons vous débarrasser du joug de toutes les religions.direction de la nation. ce euxqui est plus fort. Mais ce n'est pas pour nous.A BAS LE^. d'Eiffel. de Panama. nous avions pu constater qu'on avait déjà mis tant d'affirmations contraires à la vérité. C'est vrai ! Nous nous sommes emparés du pouvoir et nous désirons le garder. Mais nous voyons se dresser.

me répondrez-vous. te voilà préDonc. mais leurs dires contradictoires augmentèrent encore. (lac Ontario). mais dont-on a le coeur ravagé. Elle n'est qu'un s'exerce au profit de quelque chose. leur anti-catholicisme s'acharne plus. et il n'est vraiment pas nécessaire. Elle ne permet pas qu'on les attaque. elle les chasse de ses temples. cela veut dire surtout : Vive les rabbins. Et. H n'y a plus rien. La Prahc-Maçonnerie veut qu'on aime les juifs. songes et hypocrisies Procédant il faut aussi tortueusement. en esclave d'une puissance supérieure qui vous pousse et à laquelle on obéit inconsciemment. Mor.À ÉAë LES ÏYÏtANS'. mal gré. On procéda à une enquête.Morgan no reparut plus !• Get enlèvement idu F.\ Clavel. pour dissimuler pareille haine. les y a sous maçonniques messonges ruses? toutes ces pourquoi Tout a Pourquoi toutes ces tromperies? une raison en ce monde. P. venu. La déchristianisation de la avec tant d'acharneFrance. par le temps qui court. Onne risque à cela aucun danger. écrit le F. qu'ils provoquent comme en Algérie. Nouveau mensonge par conséquent. Mais non. Quelle peut bien être la raison d'une pareille accumulation de fourberies ? mais L La raison. poursuivie ment depuis un quart de siècle. elle les condamne. et ce quelque chose. c'est qu'on marche en hypnotisé. Ce n'est pas assez pour elle que ses|initiés convaincus et soient anti-catholiques qu'ils aient fait leurs preuves et qu'il les fassent tous les jours. de consciences soulèvements quelques dans les populations. nes un youpin youpinisant. les ténèbres dont cette affaire était' entourée. ait une idée que la Pranc-Maçonnerie secrète. garde-magasin du Fort-Niagara. quelques personnes furent arrêtées et. non Seulement tu. il en est bien ainsi pour la Pranc-Maçonnerie. ouvrier français. circoncis. par exemple.-. S'ils Un Parti Antimaçomiipe {Suite et fin) Américain El. Mais ne sont-ce pas là purs dévelopEst-il fantaisistes? pements possible. La Franc-Maçonnerie contre eux.. La haine qu'on masque ainsi doit s'exercer au profit d'une autre passion qu'on n'ose avouer. (A suivre) contre le catholiçait exclusivement cisme. c'est le judaïsme. haïr librement le catholicisme. Je m'en rapporte a son jugement. Et enfin prépares-tpi à ceci. s'il est vrai. se permettent de lutter 'contre lés Israéne compte lites. mises en jugement. liage. COPIN-ALBANCELLI. On sent l'importance d'un pareil l'ait. vous venez de la dire. Ce n'est pas seulement pour faire de toi un anti-catholique que l'on t'a c'est pour que tu devienanti-cléricalisé.. C'est la haine du catholicisme de cacher. On peut certes. elle les met en accusation devant ses tribunaux. vient d'être obliLà'Pranc-Maçonnerie gée par les faits. La haine qu'elle nourrit contre la religion qui fut la relié des française pendant gion nationale siècles n'est même pas pure de tout alElle masque. Ce qu'il 1 Mais. qu'au profit judaïsme? dont le lecteur pourra se rendre compte s'il veut bien me suivre dans l'étude de dossier que j'ai à lui mettre l'important sous les yeux.. Le témoin qui fit la déposition la plus précise est Edward Giddins. à cet égard. s'il est possible.jan) fit une profonde sensation. Cela ne me satisfait pas. en effet. A en croire ce . ne seras plus bon gré. Quand lu cries : a bas les curés ! sache que cela n'a pas que le sens contenu dans les mots . de jeter enfin le masque. qu'il s'agissait N'allez pas encore chercher par dessous. est-il prouvé que la Franc-Maçonnerie travaille le catholicisme. de nombreux témoins furent entendus. Ou bien. tu seras baptisé. ne serait alors qu'une étape pour nous mener à ce but final que Drumont dénonce infatigablement depuis vingt ans et vers lequel il nous montre chaque jour l'acheminement : la judaïsation de la France. d'accumuler mensonges sur mensur hypocrisies. moins contre du C'est-ce. quelque mal qu'ils fassent d'ailrévoltes leurs et -quelques d'intérêts.

Giddins fut appelé par une affaire (bas.S03). et ces « grades à poignards » qui témoin défavorable au Traître. des frères sines» is: busginessl)à quelques milles du FortNiagara. de la convaincre les Tartufes américains du plus Fr..p. il ne trouva plus avaient eu le malheur d'être animés par un ni Morgan. attribua le bruit*.-. aide. ce dont elles avaient droit de douter.-. On alla i'enfermer dans le par. Cesviolentes attaassister à la conférence des maçons et il s'était ques amenèrent de la part des Loges des déclatenu à l'écart. Les calotins des: Loges feront.. dans lesquelles elles protesprolongea le reste de là huit. dans la. horripilent le F. (F..\ Clavel.constituèrent verte d'un mouchoir fortement serré.. Pilt. et les filles de ne jamais accepter des infestaient le pays..-. nous devons nous tains serments maçonniques qui semblent souvenir que les tenants du Dreyfusisme inventés par des bourreaux remplis d'imagis'efforçaient. .Clâvei Ontario.p. lé change. mais le bàilidn qu'on lui avait mis ne lui bien de se méfier de la peiné du talion.On l'accusait d'avoir provoquèrent des assemblées.. Gacondamna.. Le fait patent. (F. des Conveuts de grâce 1900!).qu'il s'était plu à lance pour le prochain: (1) et l'oubli des torts faire un mensonge. dans lesquels les mères jurer Effrayée. Une telle prépondérance avait que nous avons cités s'inscrivent brutalement soulevé contre la société des jalousies et des ! en faux contre cette cafarde affirmation. 201.de ce qu'elle entendait. de de l'enlèvement de Morgan resta la même nombreux assassinats politiques... Giddins était un homme de mauvaises gan. Mazzini. elle dura encore taient que les principes de la société maçonle lendemain et le jour suivant. elle. audacieux mensonge. Morgan essaya d'appeler à son' la Presse. et ne proIci. Paris* 18Ji3. eux aussi..'. nous verrons une fois de plus ce qu'il faut penser de plein de charmé pour dés antimaçons : La Franc-Maçonnerie avait exercé jusque-là la suave mansuétude maçonnique proclaune influence notable en Amérique.. lia d'eux éprouva dés scrupules et voulut que les Frères. de France Veulent aujouren conférer avec les autres. flatter les prévenet des injures. rancs-màçons pour maris. les entorses données à la législation sur magasin.. des meearrivèrent jusqu'à une négresse qui était venue puiser de l'eau tout près du magasin.mée pour les besoins de la. Piit^ p. suffit pour qu'avant le procès. furent complices.. cause par les sait à peu près suivant ses intérêts ou ses q§eç~ ! FF. Ilist.*. comme coupables qui le conduisaient étaient de lui ôtér la vieêt d'avoir accompli ou approuvé ou de n'avoir d'abandonner son cadavre aux flots du lac pas empêché le meurtre dé Morgan (F. à des esprits qui maçons.208). se en parti sous le nom de avec dés cordés et dont la bouche était cou. et que si. S02)Ï formes solennelles d'un jugement.. et l'on était porté à supposer ces préceptes leur prescrivaient la bienveilou qu'il avait été suborné ou .. que les FF.. une remarque s'impose : les actes de céder à la. de disqualifier tout nation... du prisonnier. Ragori à ce point qu'il en Mais écoutons le F. pour.. ils les avaient.geance et le meurtre (!}. dans la nuit du Morgan.quoiqu'il y eût cuquelqu. l'incertitude dans ribaldi et Grispi. d'Amérique en détresse! tions.(in homme étroitement lié contre elle. Giddins n'avait pas voulu .dispo. qu'on savait disposé à tout faire pour la maçonnerie. tel fanatisme qu'ils eussent ôté la vie à... Là. elle courut en rent solennellement de ne jamais consentir à informer Giddins. Sur ces entrenique n'autorisaient en aucune façon la ven„ faites. . tions d'une partie du public. loin d'avoir en cela obéi aux préceptes. Cet Société antimaçonnique.l'an i (1) Tous les compte rendus.:. disparition de inconnus amenèrent chez lui.. et d'avoir que les maçons devaient être exclus de toutes les fonctions civiles et politiques.\ Clavel.juste ce qui se passe en France en. ils:déclarèrent violé les serments maçonniques. ni les gens qui l'avaient amené. ajoute te F. L'intention avouée dés gens du jugement par jury. de la nomination aux emplois civils ! Ah ! il pleuvait fortement sur le Temple ! et de l'élection aux charges politiques. Ils H y eût même. du privilège ainsi encouru le terrible châtiment réservé aux parjurés.. Aussi. De toutes part ils homme était Morgan. en effet. son récit est attribue la création aux Jésuites. de aiôsûrs. Cependant la délibération se rations publiques. etc. quand nous étudierons certies du procès Dreyfus. hors la présence d'hui nous infliger par la loi de scolarité. son témoignage n'offrait aucune enfreints d'autant plus criminellement que valeur morale. Clavel. Les ennemis des maçons..tout..A BAS LES TYRANS! témoin. quand mêmel). tings dé femmes. au contraire (!!!) de l'argent.-.. punition du coupable que lorsqu'ils feraient convaincus qu'il n'avait aucune objec-^ persécution que les antimaçons d'Amérique rêvaient d'accomplir sont précisément cëUx tiôh sérieuse à élever contre sa ctiiidamnation.es tions (Tiens. Nous autres qui avons assisté aux péripéEt d'ailleurs. (C'est..-. filles épousassent des francs-. permit que dé pousser des cris inarticulés. chefs maçonniques des laquelle on était sur les motifs et les auteurs plus considérables.\ Mac. qui pour lui faire prendre ce que leurs.. Clavel.. Mais ils voulaient accomplir les Sist. une excellente occasion de déclamer 13 septembre 1856. Mor. une troupe de maçons qui lui étaient i haines qui trou-yèrait. et lorsqu'il revint.

habitait fort tranquillement la ville'de Smyrne. une assemblée d'antimaçons. c'est qu'ils étaient mûrs pour la servitude que les Loges leur ont.-. ont-ils décrété.-... Au contraire. Mais entendons-nous. séditieuses.h Juillet 1828. que Morgan. quand. quelle n'est pas Tênprmité du crime dô -: '. 203). JJaearus des Loges. c'est le bruit répandu.-• Dreyfus? '". Laurent Tailhade. ni pourri — et certes. vraiment. imposée à nouveau.par les passagers d'un navire arrivé du Levant. parce que je le sais nécessaire à la vie et au développement des collectivités. « Il est impossible. Et en regard de l'indignation que l'Affaire Morgan a excitée en Amérique. l'énorme cri de vengeance qui soulèvera la nation française. il n'est rien qui ne soit atteint."'' '. Morgan. Sa disparition. Ce « fait nouveau » introduit dans l'affaire Morgan par les habiles « passagers » venus de Smyrne ne fieure-t-il pas la même odeur judéo-maçonnique que les nombreux « faits nouveaux » dont les casseroles de tout calibre ont voulu truffer l'affaire Dreyfus? Mais.". au Canada et dans les autres colonies anglaises du Nord de l'Amérique.. D. les loges furent contraintes de cesser leurs réunions dans toute l'étendue des Etats-Unis. ' ~ ——'. ignorante et malfaisante. Eh bien ! en regard du meurtre de la triste monade humaine qu'était le F. Clàyel„„ p. 'PhilosopiiiB d'ua Enfant (Suite) Ma philosophie est révolutionnaire. qu'on croyait assassiné. dans laquelle cent-trois frères apostats protestèrent contre les doctrines.'. (F. si les Yankees ont eu la naïveté de couper dans ce bateau « arrivé du Levant ». §03). que les Frères. absolument fatal qu'un orage terrible souffle bientôt sur les Temples maçonniques. Mais peu à peu le parti perdit de son ardeur . du crime suprême : l'assassinat notre Patrie ! ' L. Morgan avait dissipé en peu de mois l'argent qu'il s'était procuré à l'aide de cette supercherie et à la fin. . je hais et je méprise l'autorité volée.-.A BAS LES TYRANS! Me basant sur ce qui s'est passé il y a soixante-dix ans en Amérique. dura ainsi plusieurs années. subversives des lois. cependant il né fut point mis en doute. Ce n'est pas contre le principe d'autorité qu'elle s'insurge. . (1) Le F. que sera donc l'énorme flambée de colère. Clavel. p. de l'institution dont ils s'étaient sépàréSi (F. n'est-ce pas. Quoiqu'il en soit. dit le F. on vient de le voir. nous avons en France pour le moins autant de ressort et d'honnêteté foncière que les Américains — est capable de se débarrasser en peu de temps du parasite maçonnique. des cride mes. disparaît avec une remarquable rapidité dès que le Peuple se gratte un peu vigoureuse»ment. vers 1832.. sous le joug de laquelle est courbée la France. sachant bien qu'une fois cette racine atteinte. il y eut à Leroy. parce que je la sens acharnée à la destruction de notre vie nationale. Clavel.+—-—-. ainsi que disait le F. à leur but. il s'était fait màhométan et avait obtenu un emploi du gouvernement' turc. se sont rendus dans l'Affaire Dreyfus les complices du pire... ceux qui Pour arriver cette autorité ont commencé exercent par fausser tous les principes et surtout ceux qui sont comme la racine de toutes les pensées d'un peuple.. Clavel. et ce qui contribua encore à lui ôter tout ressort et toute influence. et l'opinion de son exactitude s'établit sans • opposition aux EtatsUnis. Bien qu'aucune preuve positive ne vînt étayer ce récit (1). avait été concertée entre lui et ses associés poui*. anarchiques et sacrilèges. passionner le public et pousser par ce moyen à la vente du livre.. un grand enseignement découle pour nous de cette histoire singulière : c'est qu'un peuple qui n'est pas tout à fait émasculô. c'est contre l'autorité mal acquise et mal exercée qui s'est imposée par surprise à la France depuis vingt-cinq ans.-. elle saura que les Francs-Maçons. Nous avons constaté. J'aime et je respecte le principe d'autorité. toute entière. je prétends qu'il est absolument logique. sans même qu'il ait besoin d'employer des pommades spéciales. à bout de ressources.-. valets dé la Juiverie internationale. de savoir d'une façon certaine d'où nous du Peuple Le . Clavel eût pu donner ici le proverbe : « A beau mentir qui vient de loinl » . lors d'un attentat anarchiste. dit le F. Nous ne saurions mieux dire que ces exfrancs-maçons qui venaient enfin de voir la vraie lumière! — Et C3 ne fut pas un feu de paille : L'agitation aritimaçonnique.-. suivant eux. d'Outre-Atlantique ont été forcés de se terrer comme dés lapins quand le peuple américain les a accusés du meurtre d'une « vague humanité ». disait-on.

soit en raisonnant par lui-même.A BAS LES TYRANS! venons et où nous allons.-par les branlantes et douloureuses incertitudes. il nest pas douteux qu'il serait mieux confectionné que celui des philosophes soi-disant libres-penseurs qui ont déformé l'esprit de toute une génération française. les secousses atroces d'une pareille chevauchée sans se demander éternellement la raison et le terme de tout cela? Vous ne voyez pas que l'insouciance que vous lui demandez est contraire à la loi même de sa raison? Je répète qu'une pareille prétention n'est pas un raisonnement humain.de l'au-delà de la vie. Certes leurs réponses à la cruelle énigme ont été différentes et aucune d'elles n'a pu donner satisfaction complète à la raison humaine. : JACQU1N. Penses à l'au-delà! Penses-y tous les jours! Car. ou celui des hommes supérieurs auxquels il doit les progrès déjà acquis par' l'humanité? Le boeuf. Et. de savoir d'où nous venons et où nous allons. plus tu y penseras. c'est par le rêve qu'il faut commencer.là noble'préoccupation de l'au-delà se lait d'autant moins sentir que les êtres sont plus vils ou. parmi les penseurs. Il y a le monde infini qui t'enveloppe. Quel en est le but? Il ne le sait pas. L'Imorimeur-àèrant Ili3. nous constatons que ce sont les plus intelligents et les meilleurs. parmi les savants. sachant l'insuffisance de •leurs moyens d'investigation. de la sociologie et du simple bon sens. Si nous recherchons quels sont. bornés qu'ils sont aux besoins matériels. par l'effort incertain. ils rêvaient quand même. nous constatons que les animaux ne sentent nullement cette préoccupation. Qui l'a ainsi garrotté? Il l'ignore. » Propos imbécile auquel il faut. soit en s'attachant à la doctrine de ceux qui lui semblent avoir le mieux raisonné? Vous vous imaginez que cela est possible? Vous croyez que le pauvre être humain peut subir les chocs affreux. Je la repousse avec horreur. au nom de l'humanité. » (A suivre). parce qu'il ne sait pas.plus ignorants. il est stupide de se préoccuper de cette question. . monstrueusement stupide.rue d'Aboukir. 11n'y a pas que la terre. cette déraison ne vaut même pas l'obtuse raison des bêtes. en l'état actuel de ia science humaine. parmi lès guides et les bienfaiteurs de l'humanité. ceux qui ont été les plus hantés par l'obsession . vous prétendez qu'il ne doit pas chercher quand même à savoir. Mais ils cherchaient. Ce n'est même pas le braiment d'un âne. Refuse de te laisser emprisonner sur ce pauvre petit grain de poussière astrale sur lequel tu es née. mais sachant aussi que lorsqu'on cherche la vérité.du porc ou de l'âne. le porc et l'âne sont précisément plongés dans cet état que nous appelons la stupidité. A Bas les Tyrans ! est en vente dans toutes les Bibliothèques des gares de chemins de fer. Si maintenant nous regardons à l'extrémité inférieure de l'échelle humaine. Et nous serions stupides de chercher à nous différencier d'eux. Je rentre dans la loi de mon être et je dis a ma pensée : « Va ! Va! Fais comme le coursier qui t'emporte. L'homme est attaché aux flancs de cette cavale fantastique : la vie. Mais il est stupide. plus tu acquerras de vraie valeur. nous voyons que. Si nous descendons encore un peu plus bas. Si ces pauvres êtres ' pouvaient faire entendre un raisonnement.Paris. opposer celui-ci : « Il est impossible. Il se sent emporté dans une course vertigineuse. de » ne pas s'en préoccuper. Vers quoi doit tendre l'homme qui a" conscience de son intelligence? Quel état d'esprit !doit-il se proposer pour idéal? celui du boeuf. à nous élever autant que possible au-dessus de l'état dans lequel ils végètent?? C'est là de la déraison humaine et. Ouvre toutes grandes les ailes de tes rêves ou de ta croyance. Par conséquent.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->