P. 1
Imprecisions Etude Mori 20090410[1]

Imprecisions Etude Mori 20090410[1]

|Views: 16|Likes:
Published by Ciane
A l'intention de B.Langer

Auteur correspondant pour l'article "Contre la notion de grossesse et d'accouchement à bas risque ?" B. Langer , A. Gaudineau, A.-S. Weingertner, E. David. Gynécologie Obstétrique & Fertilité 37 (2009) 200-203

et de R.Frydman

Auteur correspondant pour l'article "Y a-t-il des grossesses et des accouchements à bas risque ?" C. Colmant, R. Frydman. Gynécologie Obstétrique & Fertilité 37 (2009) 195-199

Messieurs,

Ayant lu avec attention vos articles respectifs, nous avons été étonnés d'y trouver des inexactitudes dans l'utilisation des données extraites de l'étude de Mori (Mori R, Dougharty M, Whittle M. "An estimation of intrapartum-related perinatal mortality rates for booked home births in England and Wales between 1994 and 2003." BJOG 2008;115:554-9).

Vous trouverez ci-joint un document qui recense ce qui, à la lecture du texte intégral de cette étude, nous semble inexact. A moins que nous n'ayions fait nous mêmes des erreurs d'interprétation, ce que vous nous feriez remarquer, il nous semble qu'un correctif devrait être apporté à vos articles.

Soyez assurés que l'objet de ce présent courrier n'est pas le débat d'idées mais, uniquement, l'exigence de rigueur dans la production et l'utilisation des publications. Cette exigence de rigueur est un préalable au débat, c'est du moins la position du Ciane et nous la pensons partagée par les professionnels de santé.

Cordialement et avec mes voeux de joyeuses Pâques,

Emmanuelle Phan
Pour le Collectif interassociatif autour de la naissance (Ciane)
A l'intention de B.Langer

Auteur correspondant pour l'article "Contre la notion de grossesse et d'accouchement à bas risque ?" B. Langer , A. Gaudineau, A.-S. Weingertner, E. David. Gynécologie Obstétrique & Fertilité 37 (2009) 200-203

et de R.Frydman

Auteur correspondant pour l'article "Y a-t-il des grossesses et des accouchements à bas risque ?" C. Colmant, R. Frydman. Gynécologie Obstétrique & Fertilité 37 (2009) 195-199

Messieurs,

Ayant lu avec attention vos articles respectifs, nous avons été étonnés d'y trouver des inexactitudes dans l'utilisation des données extraites de l'étude de Mori (Mori R, Dougharty M, Whittle M. "An estimation of intrapartum-related perinatal mortality rates for booked home births in England and Wales between 1994 and 2003." BJOG 2008;115:554-9).

Vous trouverez ci-joint un document qui recense ce qui, à la lecture du texte intégral de cette étude, nous semble inexact. A moins que nous n'ayions fait nous mêmes des erreurs d'interprétation, ce que vous nous feriez remarquer, il nous semble qu'un correctif devrait être apporté à vos articles.

Soyez assurés que l'objet de ce présent courrier n'est pas le débat d'idées mais, uniquement, l'exigence de rigueur dans la production et l'utilisation des publications. Cette exigence de rigueur est un préalable au débat, c'est du moins la position du Ciane et nous la pensons partagée par les professionnels de santé.

Cordialement et avec mes voeux de joyeuses Pâques,

Emmanuelle Phan
Pour le Collectif interassociatif autour de la naissance (Ciane)

More info:

Published by: Ciane on May 29, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/11/2014

pdf

text

original

Sur des articles parus dans Gynécologie Obstétrique & Fertilité (2009) : imprécisions dans les citations de l'étude Mori

2008
R Mori, M Dougherty, M Whittle. An estimation of intrapartum-related perinatal mortality rates for booked home births in England and Wales between 1994 and 2003. BJOG: An International Journal of Obstetrics & Gynaecology Volume 115 Issue 5, Pages 554 - 559
Fiche AFAR http://afar.info/id=2217

Contenu Sur des articles parus dans Gynécologie Obstétrique & Fertilité (2009) : imprécisions dans les citations de l'étude Mori 2008 ...................................................................................................................1 Article de Langer et coll. dans Gynécologie Obstétrique & Fertilité (2009) .......................................2 Extrait de l'article Langer et coll..............................................................................................2 Inexactitudes sur ces points ...................................................................................................2 1. Langer et coll. citent Mori et al. comme une étude sur les accouchements en maison de naissance, alors qu'il n'est question dans cette étude que d'accouchements à domicile ou en hôpital ..............................................................................................................................2 2. Langer et coll. présentent comme "taux de mortalité périnatale dans les maisons de naissance" des chiffres qui sont en fait les taux de mortalité périnatale (IPPM) du groupe qui avait prévu, lors de la première visite anténatale, un accouchement à domicile..........................3 3. Langer et coll. indiquent des résultats de Mori et al. concernant la mortalité périnatale pour les patientes transférées en cours de travail, alors que Mori et al. n'ont que les données pour les patientes qui avaient prévu le domicile et ont accouché ailleurs, quel que soit le moment du changement (au cours de la grossesse ou lors de l'accouchement) ...........................................3 Conclusion ...........................................................................................................................4 Article de C. Colmant, R. Frydman dans Gynécologie Obstétrique & Fertilité (2009) .........................5 Extrait de l'article..................................................................................................................5 Commentaires ......................................................................................................................5 1. Colmant et Frydman affirment que selon Mori and al., le taux de mortalité périnatale est non significatif pour les accouchements à domicile .......................................................................5

Réalisé par Emmanuelle Phan – Ciane – version du 10 avril 2009

1/5

Article de Langer et coll. dans Gynécologie Obstétrique & Fertilité (2009)
Contre la notion de grossesse et d’accouchement à bas risque ? B. Langer *, A. Gaudineau, A.-S. Weingertner, E. David Gynécologie Obstétrique & Fertilité xxx (2009) xxx–xxx

Extrait de l'article Langer et coll.
Plus récemment, Mori et al. ont rapporté les estimations de la mortalité périnatale entre 1993 et 2004 en Angleterre et dans la le Pays de Galles et plus particulièrement dans les maisons de naissance [10]. Le taux moyen de mortalité périnatale dans l’ensemble de la région était de 0,79‰ (IC 95 % 0,77–0,81), alors que celui estimé dans les maisons de naissance était estimé à 0,74 ou 1,28 ‰ selon la méthode de calcul (0,49–1,47). Les patientes qui étaient transférées en cours de travail étaient celles qui présentaient une mortalité périnatale la plus importante.

[10] Mori R, Dougharty M, Whittle M. An estimation of intrapartum-related périnatal mortality rates for booked home births in England and Wales between 1994 and 2003. BJOG 2008;115:554–9.

Inexactitudes sur ces points
1. Langer et coll. citent Mori et al. comme une étude sur les accouchements en maison de naissance, alors qu'il n'est question dans cette étude que d'accouchements à domicile ou en hôpital
Langer et coll. "Plus récemment, Mori and al. ont rapporté les estimations de la mortalité périnatale entre 1993 et 2004 en Angleterre et dans la le Pays de Galles et plus particulièrement dans les maisons de naissance" Commentaires "plus particulièrement dans les maisons de naissance": ceci nous semble inexact. Cette étude compare les décès périnataux liés aux conditions intrapartum (IPPM) pour trois groupes: (a) le groupe des naissances qui étaient prévues à domicile lors de la première visite prénatale et qui y ont effectivement eu lieu. (b) le groupe des transferts, c'est à dire les naissances qui étaient prévues à la domicile lors de la première visite prénatale et qui ont eu lieu ailleurs (c) le groupe des naissances à la maison mais non prévues à domicile au moment de la première visite prénatale A aucun moment il n'est question d'accouchements en maison de naissance dans l'étude de Mori and al.

Même en supposant que Langer et coll. aient souhaité étudier les accouchements à domicile, le compterendu qui suit comporte des erreurs (nous remplacerons toutes les occurrences de "maison de naissance" par "accouchement à domicile")

Réalisé par Emmanuelle Phan – Ciane – version du 10 avril 2009

2/5

2. Langer et coll. présentent comme "taux de mortalité périnatale dans les maisons de naissance" des chiffres qui sont en fait les taux de mortalité périnatale (IPPM) du groupe qui avait prévu, lors de la première visite anténatale, un accouchement à domicile.
Langer et coll. "Le taux moyen de mortalité périnatale dans l’ensemble de la région était de 0,79‰(IC 95 % 0,77–0,81), alors que celui estimé dans les maisons de naissance était estimé à 0,74 ou 1,28‰ selon la méthode de calcul (0,49–1,47)." Commentaires Le chiffre de 0,74 ou 1,28‰ (selon le mode de calcul) de décès périnataux (IPPM) s'applique aux accouchements prévus à la maison ("booked home birth"). La définition des accouchements prévus à la maison, dans cette étude, correspond aux personnes qui avaient, au moment de leur première visite prénatale, l'intention d'accoucher à la maison. Cette définition inclut les femmes qui souhaitaient un accouchement à la maison au moment de la réservation (booking), mais qui ont pu être transférées ensuite pendant leur grossesse ou pendant l'accouchement ("Booked home birth refers to the intended place of birth at the time of the first antenatal visit (booking). This can include a woman who intended a home birth at booking, who may have later transferred her care during pregnancy or labour.") On peut écrire Le taux moyen de mortalité périnatale (IPPM) dans l’ensemble de la région était de 0,79‰(IC 95 % 0,77–0,81), alors que celui des accouchements envisagés à domicile lors de la première visite prénatale, quel que soit le lieu dans lequel ils s'étaient effectivement déroulés et le moment du transfert (en cours de grossesse ou d'accouchement), était estimé à 0,74 ou 1,28 pour mille selon la méthode de calcul (0,49–1,47).

3. Langer et coll. indiquent des résultats de Mori et al. concernant la mortalité périnatale pour les patientes transférées en cours de travail, alors que Mori et al. n'ont que les données pour les patientes qui avaient prévu le domicile et ont accouché ailleurs, quel que soit le moment du changement (au cours de la grossesse ou lors de l'accouchement)
Langer et coll. "Les patientes qui étaient transférées en cours de travail étaient celles qui présentaient une mortalité périnatale la plus importante." Commentaire Mori and al. trouve en effet des taux d'IPPM plus importants pour le groupe des patientes transférées, mais il ne s'agit pas des transferts au cours de travail. Pour Mori and al, les naissances transférées correspondent aux femmes qui avaient initialement prévu un accouchement à la maison (booked home birth) mais qui ont finalement accouché à l'hôpital ; ces femmes ont changé d'orientation en cours de grossesse, ou ont été transférées avant ou pendant l'accouchement ("transferred birth refers to women who intended to have a home birth at booking but

Réalisé par Emmanuelle Phan – Ciane – version du 10 avril 2009

3/5

had babies in hospital or elsewhere"). Mori and Al ne disposent d'aucune information sur le moment des transferts, leurs raisons et leur issue, et ils le déplorent ("It is vital that data are collected prospectively so that an accurate picture can be established of both intended and unintended home birth rates, together with a clear indication about when and why a transfer to hospital care occurred. The fact that reliable data are not currently available to inform a key health debate is a matter of great concern.") On peut écrire Les patientes qui avaient choisi l'accouchement à la maison à la première visite prénatale, mais ont finalement accouché à l'hôpital en raison d'un changement en cours de grossesse ou pendant l'accouchement, étaient celles qui présentaient une mortalité périnatale (IPPM) la plus importante.

Conclusion
- Nous avons recherché d'autres articles de Mori, ayant émis l'hypothèse que l'inexactitude résidait dans une erreur de citation. Une recherche Pubmed sur mori(auteur) AND (birth) AND (england) ne nous a pas permis de trouver une telle étude. - La citation de l'article de Mori n'a pas sa place dans cet article sur les maisons de naissance.

Réalisé par Emmanuelle Phan – Ciane – version du 10 avril 2009

4/5

Article de C. Colmant, R. Frydman dans Gynécologie Obstétrique & Fertilité (2009)
Y a-t-il des grossesses et des accouchements à bas risque ? Do low risk pregnancy and low risk delivery exist? Doi : 10.1016/j.gyobfe.2008.12.001 http://www.em-consulte.com/article/200462

Extrait de l'article
"Le taux moyen de mortalité périnatale est non significatif, stable en 1994 et 2003, dans les homebirths selon l’étude de Mori et al. (2008) [26] en Angleterre et Pays-de-Galles. Avec une analyse prudente, ils considèrent que les femmes qui choisissent les home-births ont moins de mortalité péri-partum." [26] Mori R, Dougherty M, Whittle M. An estimation of intrapartum-related perinatal mortality rates for booked home births in England and Wales between 1994 and 2003. Br J Obstet Gynaecol 2008;115:554–9.

Commentaires
1. Colmant et Frydman affirment que selon Mori and al., le taux de mortalité périnatale est non significatif pour les accouchements à domicile
Colmant et Frydman "Le taux moyen de mortalité périnatale est non significatif, [...] dans les home-births selon l’étude de Mori et al. (2008)" Mori and al. “There was no evidence of difference in the IPPM rate for the booked home birth group 1.28 (0.74) per 1000 birth with range of 0.76–1.47 (0.49–1.01) compared with the overall rate” (note: les chiffres entre parenthèses sont ceux de la méthode de calcul B) Commentaire Cette interprétation de l’étude de Mori nous semble incorrecte. Dans le texte de Colman et Frydman, « home birth » devrait être remplacé par « booked home birth » qui recouvre tous les accouchements qui étaient initialement (lors de la première visite prénatale) prévus à domicile, quel qu’ait été le lieu effectif de début d’accouchement et de naissance. On pourrait écrire "Le taux moyen de mortalité périnatale (IPPM) est non significatif, [...] dans les « booked home birth » (accouchements qui étaient prévus à domicile lors de la première visite prénatale, quel qu’ait été le lieu effectif de l’accouchement), selon l’étude de Mori et al. (2008).

Réalisé par Emmanuelle Phan – Ciane – version du 10 avril 2009

5/5

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->