You are on page 1of 3

Chauffage Électrique

Le radiateur infrarouge en céramique est constitué d’une résistance électrique chauffante insérée totalement dans un matériau céramique approprié. Grâce à l’insertion totale, l’énergie produite par la résistance est transférée au matériau qui l’entoure. Ceci protège la résistance de la surchauffe et permet de prolonger sa durée de vie. Le matériau utilisé pour l’enrobage de la résistance est non-conductible électriquement mais doit disposer de bonnes propriétés d’absorption et d’émission dans la plage de longueurs d’onde infrarouges requise. Moyennant le respect de ces conditions, les radiateurs infrarouges en céramique sont fabriqués dans une large gamme de formes géométriques. Le chauffage par rayonnement, n'utilisant pas l'air comme vecteur, permet également de différencier, dans un même bâtiment, les températures en différents endroits. Il permet ainsi de faire du chauffage de zone ou du chauffage de poste sans avoir à chauffer l'intégralité du volume. Aussi, le chauffage par rayonnement est une solution particulièrement utilisée dans les locaux de grand volume avec des hauteurs supérieures à 4 mètres : usines, entrepôts de stockage, locaux d'activité. Il contribue de façon importante à limiter les consommations d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Le chauffage radiant est efficace quelle que soit la température ambiante. Selon l'activité de la personne visée et la vitesse de l'air, le sentiment de confort peut être obtenu de 0 à 18 °C et plus. Le Panneau Rayonnant :Les centrales électroniques permettent de réguler la température par zone et par horaire. Elles permettent d'attribuer à chaque appareil une zone précise (chambres, salle de bain, séjour et cuisine, etc...) et de pouvoir déclencher ou stopper le chauffage en fonction des heures de la journée, ainsi une chambre commence à se réchauffer vers 6h00, d'enclencher le chauffage de la salle de bain (23 °C) et des zones de vie (20 °C), à 8h00 quand tout le monde est parti, l'ensemble de la maison est stabilisé à 16 °C, le chauffage est redémarré pour l'arrivée des habitants, en gardant toutefois les chambres plus fraîche (18 °C), et sans chauffer inutilement la salle de bain.

Le Panneau Rayonnant
Dans le sol de l'habitation des résistances sont noyées, ainsi qu'une ou plusieurs sondes de température, le tout branché sur un boîtier de régulation. La température du sol ne doit pas excéder 28 °C afin d'éviter le phénomène de jambes lourdes. Ce n'est ni plus ni moins que l'application électrique des chaudières à circulation d'eau chaude. Elles présentent tout de même un intérêt en cas de couplage bi-énergie. Cette application présente l'avantage d'être réversible et permet un changement d'énergie à moyen terme, pour aller vers une énergie renouvelable et faiblement émettrice en CO2 de type Bois ou solaire. Les planchers radiants eux interdisent tout changement à faible coût du fait de l'inexistence d'un réseau hydraulique. Le panneau rayonnant chauffe, comme son nom l'indique, par émission de rayonnement infrarouge, c'est un peu le principe du soleil ou du feu de camp, le rayonnement est

absorbé par les corps, les murs, les meubles, ce sont ces surfaces qui transforment le rayonnement en chaleur. Il existe plusieurs type de panneaux rayonnants selon les caractéristiques des émetteurs utilisés IRL infrarouge long (basse température), IRM infrarouge moyen, IRC infrarouge court. En fonction des utilisations, le type d'infrarouge adapté doit être choisi : en logement et tertiaire, des IRL seront utilisés comme les planchers ou les plafonds rayonnants intégrant les émetteurs dans les structures ou des panneaux rayonnants proprement dit qui chauffent par rayonnement et convection ; en gros tertiaire et industrie, de l'IRM sera utilisé, généralement sous forme de cassettes rayonnantes ; en industrie en chauffage de poste, en process, dans les très grands bâtiments (églises, gymnases, gares) ou en extérieur, de l'IRC sera utilisé sous forme de projecteurs équipés de lampes halogènes spécifiques. Les appareils IRC équipent les fours à peintures, les machines destinées à la fabrication des bouteilles en plastique et trouvent de nombreuses applications en séchage comme en cuisson. Chauffage Électrique : Radiateur à inertie Les chauffages à inertie sont des radiateurs utilisant des corps de chauffes solides (inertie sèche) ou liquides (inertie à fluide caloporteur). Le principe est de garder le plus longtemps possible la chaleur produite électriquement dans le cas des chauffages électriques pour la diffuser dans l'habitat le plus longtemps possible. Les radiateurs à inertie font partie des modes de chauffage dits à chaleur douce. Radiateur à accumulation Un radiateur à accumulation chauffe quasi continuellement. Pour ce faire, il utilise la chaleur emmagasinée la nuit au tarif heures creuses pour la restituer le jour. Généralement équipé de briques réfractaires, il émet de la chaleur en journée sans consommer d'énergie. Le Panneau Rayonnant La première chaufferette fonctionnant à l'électricité est apparue au début du xxe siècle, plus précisément en 1922. Cette catégorie de chaufferette s'est déclinée en plusieurs types : Radiateur rayonnant : Appareil utilisant des éléments chauffants (céramiques ou non) pour disperser la chaleur par rayonnement. Radiateur halogène : Type de chaufferette relativement similaire au radiateur rayonnant, mais utilisant des ampoules halogènes comme éléments chauffants Radiateur à air forcé : Communément appelé radiateur-ventilateur ou même pulsoradiateur, c'est le type d'appareil de chauffage portatif le plus commun. Il utilise un ventilateur en plus des éléments chauffants (métal ou céramiques), le ventilateur servant à disperser la chaleur plus vite, ce qui est utile pour une caravane par exemple. Radiateur à bain d'huile : Appareil ressemblant beaucoup à un radiateur à eau chaude, mais qui est rempli d'huile et scellé. L'huile est utilisée pour conserver la chaleur, ce qui réduit le nombre de cycles marche/arrêt. Il existe des chaufferettes plus ou moins efficaces, dont le rendement énergétique est fonction du mode de transmission de la chaleur. Les méthodes les plus efficaces pour chauffer l'environnement domestique sont l'échangeur solide/air et le convecteur.

Le Panneau Rayonnant Dans le sol de l'habitation des résistances sont noyées, ainsi qu'une ou plusieurs sondes de température, le tout branché sur un boîtier de régulation. La température du sol ne doit pas excéder 28 °C afin d'éviter le phénomène de jambes lourdes. Ce n'est ni plus ni moins que l'application électrique des chaudières à circulation d'eau chaude. Elles présentent tout de même un intérêt en cas de couplage bi-énergie. Cette application présente l'avantage d'être réversible et permet un changement d'énergie à moyen terme, pour aller vers une énergie renouvelable et faiblement émettrice en CO2 de type Bois ou solaire. Les planchers radiants eux interdisent tout changement à faible coût du fait de l'inexistence d'un réseau hydraulique. More results: Chauffage Électrique Radiateur Rayonnant Chauffage Électrique