USMA MCA

De n o envo tre yé spéc ial en Egyp te

Algérie-Burkina, ç’aurait pu être pire Halilhodzic
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2408 PRIX 20 DA

à Geiger
www.lebuteur.com

20 Courbis répond
J-4

millions pour battre l’USMA

«Contrairement «Contrairement «Contrairement àlui, à à lui,je lui, jen’ai je n’aiaucun n’ai aucun aucun planpour plan pourle lebattre» battre» battre» plan pour le
MARDI 17 SEPETEMBRE 2013

soulagé mais… prudent
G«Jouer le retour chez nous est un avantage»
G«Le manque de compétition de mes joueurs m’inquiète»

Saâdane : «Ils sont largement à notre portée» Raouraoua :

«J’ai prié Dieu de nous éviter l’Egypte» Feghouli en exclusivité au Buteur

(ent. Burkina) : «L’Algérie ne me fait pas peur !»

Paul Put

«Gagnez et nous vous soutiendrons durant toute la saison !»
«On doit tirer profit de leur mauvais départ»

Les supporters exigent une victoire au 20-Août

JSK

le 19 novembre à Blida

L’aller : le 15 octobre à Ouaga Le retour :

«Je rêve de fêter la qualif’ avec le peuple algérien»

Ebossé :

«Charef doit revenir»

El Amali :

GUSMH

02

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

«J’ai prié Dieu de nous éviter l’Egypte»
L’Algérie n’est qu’à deux doigts de réaliser un exploit de taille. Pour se qualifier en Coupe du monde, les Fennecs doivent d’abord surclasser le Burkina Faso. Une sélection que les Verts ont récemment battue, en amical, au stade Mustapha-Tchaker de Blida. A l’issue du tirage au sort qui s’est déroulé hier matin, au Caire, nous nous sommes approchés du président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua. L’homme fort de la FAF, très sollicité par les différents médias, a accepté de nous accorder cette interview dans laquelle il a surtout évoqué, bien évidemment, le match décisif que l’Algérie devra remporter face au Burkina Faso pour espérer aller en Coupe du monde au Brésil. Entretien !

Raouraoua
Coup d’œil

équipe nationale
De notre envoyé spécial en Egypte : Nedjmeddine Sidi Athmane

«Le Burkina Faso est une équipe à prendre très au sérieux»

Burkina Faso, futur adversaire de Tout d’abord, quelles sont vos l’Equipe nationale ? impressions concernant le tirage Le tirage au sort nous arrange, du au sort qui s’est déroulé ? moment que nous allons affronter Le tirage au sort aurait pu nous le Burkina Faso. Mais n’oubliez pas faire tomber sur n’importe quelle que cette équipe est coriace. Les équipe africaine. Désormais, nous Burkinabés possèdent d’énormes sommes prêts à affronter le Burtrès attention. Je me suis entretenu qualités et dans ce genre de renkina Faso. avec des amis et je leur ai fait sacontre, il faut prendre l’adversaire Peut-on savoir pourquoi vous voir que le prochain tour sera très très au sérieux. Je pense que les avez serré dans vos bras Abou difficile, du moment que le footchances de qualification en Coupe Rida, après le tirage au sort ? ball n’est pas une séance exacte. du monde sont égales. Ce sera du (Rires) C’est simple, Abou Rida est Personnellement, je suis persuadé 50/50 pour chaque équipe. un ami et frère. Aussi, l’Algérie teque chaque équipe qui a atteint ce Livrer le match retour au nait à éviter l’Egypte. Sincèrement, stade de la compétition fera tout stade Mustapha-Tchaker on n’avait pas besoin de ce genre son possible pour se qualifier. constituera-t-il un avantage de rencontre et je remercie Dieu Comment comptez-vous prépapour les Verts, selon vous ? d’avoir de nous avoir mis sur le Je ne suis pas de ceux qui croient rer cette rencontre décisive ? chemin du Burkina Faso. Nous en ce genre de détails. Nous avons Pour le moment, on doit d’abord allons essayer de faire de connaître la date du match aller déjà arrachés le billet de qualifinotre mieux pour que le Burkina Faso devra fixer cation en Coupe du monde nous qualifier en prochainement. Le match retour en dehors de nos bases. Coupe du aura lieu en Algérie et c’est nous Donc, tout est possible monde pour la «Une qui choisirons la date. Autrement dans ce genre de rencondeuxième fois délégation de la tre. Le football n’a jamais dit, on doit d’abord connaître le consécutive FAF se rendra à programme détaillé pour pouvoir été une science exacte. et la quaOuagadougou dans Avec qui vous êtes-vous se fixer. trième fois les prochaines Confirmez-vous que le match redans l’histoire entretenu, juste après le tour aura lieu le 19 novembre ? heures» du football altirage au sort ? gérien. J’ai directement joint le sélec- Tout à fait, le match retour aura lieu le 19 novembre prochain, au Abou Rida voulait tionneur national, Vahid Halilcoûte que coûte éviter l’Algéhodzic, du moment qu’il suivait le stade Mustapha-Tchaker de Blida. Pensez-vous que le fait que les tirage au sort sur le petit écran. rie. Partagez-vous son avis ? joueurs de l’Equipe nationale Sincèrement, moi aussi je souhaiQue vous a-t-il dit exactement ? connaissent déjà le stade du Burtais éviter l’Egypte aux barrages, Il était très soulagé. Pour nous, le kina Faso constitue un avantage ? pour ne pas revivre le scénario de Burkina Faso, c’est comme Je ne sais pas encore si les res2009. On veut, en fait, garder toul’Egypte ou la Côte d’Ivoire. Il faut ponsables burkinabés vont opter jours de bonnes relations avec nos le respecter. S’ils ont atteint ce pour ce stade. Vous frères égyptiens. Je pense que ce ti- stade de la compétition, c’est qu’ils savez, peu importe rage est une occasion pour les sont bons. Nous avons devons deux équipes de se qualifier enle lieu de la renconnous 180 minutes pour assurer semble en Coupe du monde. une qualification en Coupe du tre, l’essentiel est d’être monde. On doit se donner à fond Vous nous avez donné l’impresprêts pour les affronter. et redoubler d’efforts. Il ne faut pas sion d’être aux anges, après avoir Que pensez-vous de cette oublier que cette équipe avait équipe du Burkina Faso ? appris que l’Algérie affrontera le animé la finale de la Je pense que toutes les Burkina Faso. Que pouvez-vous Coupe d’Afrique. équipes qualifiées nous dire là-dessus ? pour les barrages Non, je n’étais pas heureux. Je serai Comment voyez«Je ne suis possèdent le vous les chances content, lorsqu’on aura décroché le pas content d’être même niveau. Les billet pour le Brésil. Je pense que la de l’Algérie ? tombé sur le Burkina, rencontres s’anJ’espère de tout raison principale est que les mais je serais aux noncent toutes équipes arabes ne vont pas se croi- mon cœur voir difficiles et on anges, en cas de l’Algérie décrocher ser lors de ce dernier tour. Tout le doit respecter le billet de la qualiqualification» monde sait qu’un derby entre l’Altoutes les équipes. gérie, l’Egypte, la Tunisie, le Maroc fication au Brésil et Toutefois, nous allons participer à une et la Libye a toujours été intense. faire de notre mieux pour deuxième Coupe du monde Donc, c’est tout à fait normal que nous qualifier en Coupe du consécutive. La prochaine étape je sois heureux. monde. Que pouvez-vous nous dire sur le sera la plus difficile et on doit faire

légation se rendra à Ouagadougou Sur quel détail se jouera cette pour inspecter les lieux et supervirencontre, selon vous ? ser d’autres équipes, pour qu’on C’est un match comme les autres, soit prêts sur tous les plans. comme je l’avais déjà dit aux Qui avez-vous chargé de se rendre joueurs. Je n’aime pas parler des à Ouagadougou ? détails, mais il faudra gagner. La Ce sera Walid Sadi, Zafzaf et Tasqualification ne doit pas nous faout. échapper. Que pensez-vous du tirage au Ne pensez-vous pas que les dates FIFA pourraient poser problème, sort ? Je pense que le tirage est équilibré. du moment que les joueurs ne Comme je viens de vous dire, le bénéficieront que de cinq jours fait d’avoir évité les seulement ? équipes arabes est déjà Non, je ne pense pas que cela bien. Toutefois, je suis très puisse nous poser problème. Les content d’avoir évité joueurs bénéficieront de cinq jours l’Egypte, pour ne pas avoir à de préparation, comme ce fut le revivre le scénario de 2009. cas à chaque fois. Y a-t-il une autre raison qui L’Algérie est-elle vous ait poussé à éviter prête pour cette l’Egypte ? «En rencontre ? Le fait de les éviter perNous étions apprenant que mettra aux deux nations prêts, avant l’adversaire était de participer à la promême de le Burkina Faso, chaine édition de la connaître notre Halilhodzic était Coupe du monde. J’aiadversaire. J’ai soulagé» merais bien voir l’Egypte parlé avec les en Coupe du monde. joueurs pour qu’ils Comment voyez-vous les soient prêts à cent chances des autres pour cent et équipes arabes ? qu’une éliminaJe n’aime pas trop faire tion serait un des pronostics, mais ce échec et proutirage au sort nous a verait qu’on ne évité de gros problèmes. méritait pas On vous laisse le soin de d’aller au Brésil. conclure… Avez-vous promis J’aimerais bien voir les trois une récompense aux équipes arabes en Coupe du joueurs, en cas de qualification ? monde. Pour nous, on doit confirJ’ai déjà parlé de ce sujet, du momer notre participation en 2010 et ment que les joueurs sont au courester sur la même lancée. Je lance rant de tout. Ils savent d’ores et un appel aux supporters algériens déjà combien ils toucheront, s’ils pour qu’ils soient à fond avec nous réussissent à décrocher le billet pour la Coupe du monde. Sincère- pour réaliser cet exploit et particiment, je ne peux pas vous commu- per à la prochaine édition de la Coupe du monde. Je le redis enniquer la somme exacte. core une fois, le match face au Quelles sont les décisions prises Burkina Faso n’est pas facile. On par la FAF, juste après le tirage doit les prendre très au sérieux. au sort ? Entretien réalisé par Demain ou après-demain, une déN. S.

«Les joueurs seront bien récompensés, en cas de qualification»

«C’est toujours bien de jouer le retour à domicile, mais…»
Vahid Halilhodzic estime groupe cohérent. Aussi, c’est une que le tirage au sort des équipe qui est en pleine confiance. barrages du Mondial a Pensez-vous que la tâche des mis l’Algérie face à un Verts sera facile ? adversaire qui pourrait Notre tâche ne sera pas du tout constituer un danger facile. Je pense que notre mission pour les Verts. Le sélec- sera complexe. tionneur national pense Mais le fait de jouer la preque ce sera du 50/50 mière manche à Ouagadougou face au dernier finaliste et le retour à Blida est un avande la CAN. Par ailleurs, il tage pour l’EN, n’est-ce pas ? explique dans cette inOn ne peut pas dire terview les difficulça. Si on se qualités qu’il traverse fie en Coupe du en ce moment monde, c’est avec la sélec«Le fait une bonne tion, du fait d’avoir joué chose, mais que certains si on est élià Ouagadougou joueurs ne minés, ce constitue un sont pas comn’est pas bon. pétitifs avec avantage» En général, leur club, ces lorsqu’il s’agit derniers temps. Ce d’un tour qui se problème semble, en joue en aller-retour et à effet, préoccuper Halil- élimination direct, on préfère touhodzic qui n’a pas hésité jours jouer le match retour chez à prendre attache avec nous, afin de pouvoir bien gérer le les joueurs concernés match aller. Mais on verra d’ici là. Jouer à Ouagadougou nous arpour leur demander de redoubler d’efforts afin range un peu, je ne vous cache pas. Il ne faut pas oublier qu’on connaît d’affronter les Etalons en octobre en étant bien ce stade puisque nous avons déjà joué face au Mali lors des éliminaen jambe.
Bonjour coach, on aimerait avoir vos impressions sur le tirage au sort… Allez-y, poser vos questions, je suis un peu occupé. Vous allez jouer le Burkina Faso aux barrages, un commentaire ? Le tirage au sort nous a donné le Burkina Faso pour les barrages, je ne sais pas si c’est un bon tirage ou non. Le Burkina Faso possède une très bonne équipe depuis un bon moment, ce qui veut dire que c’est un toires. Même si nous avons perdu ce jour- là, mais on avait fait une très bonne première mi-temps. Honnêtement coach, êtes-vous confiant ? Vous voulez la vérité ! Je suis très soucieux de l’état de mes joueurs. J’ai suivi les différents championnats lors du dernier week-end et figurez-vous que 90% de mes joueurs n’ont pas joué. Il y a le match aller qui approche et je me demande dans quelle forme je vais avoir mes joueurs. Dans ce genre de situation, ça ne dépend pas de moi. Les joueurs ne jouent pas et ils accusent un manque de compétition. C’est une situation complexe. Vous paraissez un peu inquiet ? Il y a de quoi être inquiet. Lorsqu’on a des joueurs qui ne jouent pas, ça veut dire qu’ils accusent un manque de compétition. Du coup, ils ne pourront pas être prêts à 100%, si la situation perdure. J’ai appelé certains et envoyé des messages électroniques à d’autres pour leur demander de se donner à fond et de multiplier le travail, afin de gagner une place de titulaire. La compétition est très importante. Avant de conclure, vous avez affronté le Burkina Faso en amical en juin dernier, comment avez-vous trouvé cette équipe ? Avant ce match, je connaissais cette équipe burkinabée. Pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010, lorsque j’étais à la tête de la sélection ivoirienne, j’avais affronté le Burkina Faso qui avait laissé une très bonne impression. Lors du dernier match amical, le Burkina Faso avait montré de belles choses. D’ailleurs, c’était un bon test pour nous qui nous a permis d’aller chercher deux victoires hors de nos bases. Je connais certains joueurs qui évo-

au sort et tire la sonnette d’alarme
«Face au Burkina Faso, ce sera du 50/50»

Halilhodzic parle du tirage

Coup d’œil

équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

03

«Avec le manque de compétition, ce me retrouve dans une situation complexe»
luent à l’étranger, ils sont vraiment bons. Cela me pousse à dire que pour ce tirage au sort, ce sera du 50/50. Il n’y aura pas de favori, je ne le pense pas. En plus, il ne faut pas oublier que l’équipe du Burkina Faso a montré de belles choses lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations en Afrique du Sud. Elle avait réussi à atteindre la finale en perdant difficilement face au Nigeria par un petit score. Entretien réalisé par Hamza Rahmouni

«Je me demande dans quelle forme je vais avoir mes joueurs, alors que ce weekend, 90% d’entre eux sont restés sur le banc»

l Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, a rencontré, à l l’issue du tirage au sort au Caire, le sélectionneur des Etalons, le Belge Paul Put, adversaire des Verts. Les deux hommes ont discuté brièvement.

Raouraoura a rencontré Paul Put…

l

… et le SG de la Fédération burkinabée

L

l Outre Paul Put, Mohamed Raouraoua a rencontré aussi le secrétaire général de la Fédération du Burkina Faso, Bertrand Kaboré. Les deux hommes, qui se connaissent parfaitement bien, ont discuté de cette double confrontation.

l La Télévision algérienne s’est déjà acquittée des droits de retransmission de la rencontre l face au Burkina Faso. Une source sûre nous a confirmé

L’ENTV s’est acquittée des droits de retransmission de la rencontre

cette information, faisant part que l’entreprise publique de la télévision s’est acquittée des droits de cette rencontre, bien avant le tirage au sort. Une bonne nouvelle pour les Algériens qui suivront le match aller en direct à partir de Ouagadougou.

… le retour à Blida le 19 novembre

e tirage au sort des barrages a été effectué hier au Caire. Tous les Algériens attendaient avec impatience de connaître l’adversaire des Verts, lors de cet ultime tour des qualifications de la Coupe du monde 2014. Beaucoup craignaient, en effet, l’Egypte, le Cameroun ou même le Sénégal, mais finalement, le tirage a été clément pour les protégés de Vahid Halilhodzic. L’Algérie affrontera donc l’équipe du Burkina Faso. Les matchs aller sont prévus entre les 11 et 15 octobre, tandis que les matchs retour sont prévus entre les 15 et 19 novembre. La sélection algérienne aura la chance de jouer le match retour chez elle à Blida, mais pour ce qui est du match aller, il aura lieu au stade du 4-Août de Ouagadougou. La date a été choisie par la Fédération burkinabée de football. Durant notre présence lors du tirage au sort, nous avons rencontré le secrétaire général de la Fédération burkinabée de football, Bertrand Kaboré, qui nous a annoncé que ses responsables ont déjà choisi la date du 15 octobre pour lé déroulement du match aller.

Le match aller à Ouagadougou le 15 octobre…
président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, au cours du tirage qui préfère jouer le 19 novembre.

Bertrand Kaboré (SG Fédération burkinabée de football) : «Nous allons profiter au maximum de la date FIFA»
Le SG de la Fédération burkinabée de football, Bertrand Kaboré, nous a déclaré que le sélectionneur belge des Etalons, Paul Put, souhaite profiter de cette date FIFA, afin de bien préparer son équipe, en prévision de la rencontre face à l’Algérie. «Nous allons recevoir l’Algérie en premier, puis nous déplacer à Alger. Nous souhaitons jouer le match aller le 15 octobre afin de bien nous préparer à cette rencontre qui sera très difficile. Vous savez, avec calendrier de la FIFA, on ne peut pas avoir le temps nécessaire pour préparer de tels rendez-vous», a-t-il dit.

l Au cours du tirage au sort, une boule avait fait polémique, car elle contenait deux pal piers. Finalement, le chargé du tirage au sort nous a fait savoir que le tirage a été préparé en Suisse et qu’il ne s’agissait que d’une erreur.

Une boule avait suscité la polémique

Pour ce qui est du match retour, il aura lieu au stade Mustapha-Tchaker de Blida, comme de coutume, puisque l’EN reçoit ses adversaires depuis plus de quatre ans dans ce stade. Ce sera un grand avantage pour les Verts qui vont devront ainsi gérer le match aller, afin de se donner à fond lors du match retour prévu entre les 15 et 19 novembre. Néanmoins du côté algérien, on préfère jouer le 19 novembre, dans le but de profiter au maximum de la date FIFA, afin d’avoir le temps nécessaire de se préparer au match face aux Etalons. Nous avons rencontré le

Les fédérations des deux pays saisiront la FIFA avant le 20 septembre

Néanmoins, nous en saurons plus concernant les dates des deux matchs, d’ici à quelques jours. En effet, la Fédération internationale de football a fixé la date du 20 septembre aux dix fédérations concernées par les barrages de notifier par écrit la date, l’horaire du coup d’envoi et le stade qui abritera le match. N. S.

04

Solidité et efficacité, maîtres mots du Burkina Faso
près une attente presque interminable pour les Algériens, ça y est, l’EN a enfin connu son adversaire pour les barrages du Mondial 2014. Il s’agit du Burkina Faso. Un adversaire qui peut paraître, aux yeux de beaucoup d’observateurs, assez facile à manier, comparé aux autres sélections de renoms que regroupait le 2e chapeau, tels le Cameroun, le Sénégal ou bien l’Egypte, mais qui est, en réalité, un gros morceau, si on devait analyser le parcours de cette équipe lors de la phase de poules des éliminatoires, qui s’est étalée sur les deux dernières années. Le Bur-

équipe nationale Retour sur son parcours lors de ces éliminatoires
www.lebuteur.com
Mardi 17 septembre 2013

N° 2408

Coup d’œil

A

kina est en réalité monté crescendo dans son évolution. Après un premier match à domicile loupé face au Congo (0-0, ce dernier a remporté sur tapis vert ensuite les gains du match), et une défaite subie au Gabon (1-0), les coéquipiers de Pitroipa ont su se relancer pour enchaîner ensuite quatre victoires consécutives et finir du coup premiers de leur groupe. Une montée en puissance qui s’est surtout confirmée lors de la phase finale de la précédente CAN, où le Burkina a su créer l’exploit en se qualifiant en finale, après avoir écarté notamment le Togo (tombeur de l’Algérie) et le Ghana.

Un seul but encaissé en six matchs

Les spécialistes de la balle ronde africaine qualifieront le Burkina d’équipe solide et efficace. En effet, la défense fut son point fort durant ces éliminatoires, elle qui n’a encaissé qu’un seul but durant les six matchs disputés. Une solidité qui ne veut toutefois rien dire puisque les adversaires qu’a eu à affronter le futur adversaire des Verts ne sont guère d’un gros calibre. Aussi, et mis à part les fameux deux premiers matchs, le Burkina a toujours marqué, assurant surtout l’essentiel, avec à la clé trois victoires sur quatre par un score d’un but à zéro.

Aller pour la première fois au Mondial, un rêve que caressent les Burkinabés
La génération actuelle des Pitroipa, Bancé et autres, demeure la plus douée et la plus talentueuse de l’histoire du football burkinabé. Le palmarès de ce dernier demeure pour l’heure toujours vierge et l’objectif tracé sera bien évidemment de faire qualifier le pays pour sa première Coupe du monde de l’histoire. Un rêve que caressent les joueurs et tout le peuple burkinabé. S. F.

Les résultats du Burkina Faso durant les éliminatoires (2e tour)
Burkina Faso-Congo : 0-0 (victoire de ce dernier sur tapis vert par la suite) Gabon-Burkina Faso : 1-0 Burkina Faso-Niger : 4-0 Niger-Burkina Faso : 0-1 Congo-Burkina Faso : 0-1 Burkina Faso-Gabon : 1-0

La sélection du Burkina Faso en quelques lignes
1er match officiel : 14-04-1960 : Burkina Faso 5 - Gabon 4 Sa plus large victoire : 27-121960 : Burkina Faso 5 - Liberia 1 Sa plus lourde défaite : 30-081981 : Algérie 7 - Burkina Faso 0 Sélectionneur actuel : Paul Put Meilleur buteur : Momoni Dagano : 31 buts

Les confrontations officielles entre l’Algérie et le Burkina Faso
- Ouagadougou : 1202-67 : Burkina Faso-Algérie 1-2 (éliminatoire CAN-1968) - Alger : 9-04- 67 : Algérie-Burkina Faso 3-1 (éliminatoire CAN1968) - Oran : 3-08-1981 : Algérie-Burkina Faso 7-0 (éliminatoire CAN-1982) - Ouagadougou : 20-09-1981 : Burkina Faso-Algérie 1-1 (éliminatoire CAN-1982) - 24-01-1996 : AlgérieBurkina Faso 2-1. CAN1996 (phase finale en Afrique du Sud) - Ouagadougou : 24-01-1998 : Burkina Faso-Algérie 2-1. CAN1998 (phase finale au Burkina Faso) - Alger : 03-09-2000 : Algérie-Burkina Faso 1-1 (éliminatoire CAN-2002) - Ouagadougou : 1706-2001 : Burkina Faso-Algérie 1-0 (éliminatoire CAN2002)

Palmarès :

Coupe du monde : Coupe d’Afrique : 9 participations Meilleure performance à la CAN : Finale 2013

Il les a affrontés avec le Congo lors du 2e tour, Kamel Djabour analyse les Etalons

«Un gros morceau dont il faudra vraiment se méfier»
joueurs très forts sur le plan physique. C’est une équipe athlétique, certes, mais aussi très technique. Elle pratique du beau football et ses joueurs savent gérer la pression de l’adversaire. Il faudra vraiment se méfier.» C’est une équipe qui joue de la même façon que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Mentalement, les joueurs sont costauds», ajoute-t-il. périence, mais pas de ces rendez-vous décisifs. On l’a bien constaté lors de la finale de la dernière CAN face au Nigeria», note-t-il.

ui mieux que Kamel Djabour, le sélectionneur franco-algérien du Congo, pour nous analyser cette équipe du Burkina Faso que les Verts affronteront donc en barrage les mois d’octobre et novembre prochains ? En effet, l’ancien coach adjoint de l’AJ Auxerre a affronté deux fois en aller et retour les Etalons avec sa sélection, lors de la phase de poules, comptant pour le 2e tour de ces éliminatoires du Mondial 2014. Contacté par nos soins hier après-midi, il a tenu à mettre en garde l’EN contre cette équipe qui est loin d’être facile à manier : «Tout d’abord, laissez-moi préciser que l’Algérie n’a nullement bénéficié d’un tirage facile comme peuvent le penser certains. Le Burkina Faso, c’est vraiment

Q

un gros morceau et, à mon sens, l’une des meilleures sélections africaines en ce moment. Son excellent parcours lors de la phase finale de la CAN 2013 (NDLR : le Burkina a atteint la finale, qu’il a finalement perdue face au Nigeria) est là pour en témoigner. C’est une équipe qui nous a posé d’énormes problèmes et qui a su gérer sa qualification. L’Algérie n’aura pas la tâche facile.»

«Elle possède des joueurs de haut niveau et qui sont compétitifs »
«En plus de posséder des joueurs au gabarit physique impressionnant, le Burkina Faso sait pratiquer un football moderne, basé sur le jeu vers l’avant. Ses joueurs mettent beaucoup de rythme dans leurs matchs, car ils évoluent pour la plupart dans de bons clubs européens, et surtout jouent régulièrement. C’est une équipe très compétitive», fait-il remarquer.

Points faibles : «Une défense prenable»
Après nous avoir notifié quelques points forts de cette équipe burkinabé, notre interlocuteur a tout de même réussi à nous sortir quelques points faibles. Le premier concerne sa défense qui, même si elle a assuré lors de la phase de poules, n’encaissant qu’un seul but, demeure toutefois prenable, selon Djabour : «Concernant les points faibles du Burkina, je dirai la défense. Ce n’est pas qu’elle est vraiment faible, mais je crois qu’avec les joueurs dont dispose l’Algérie sur le plan offensif, l’arrière-garde des Etalons sera très prenable.»

Comment la contrer ? «Jouer agressif et la priver au maximum du ballon»
Pour ce qui est de la méthode à suivre pour contrer les Etalons et les écarter du Mondial 2014, Djabour dira : «Je pense que la meilleure chose à faire pour l’Algérie, c’est de prendre le Burkina à son propre jeu. Il faut savoir répondre présent sur le terrain et être agressif sur le porteur du ballon. On ne doit pas leur laisser beaucoup d’espaces et le monopole du ballon surtout.»

Points forts : «Une équipe athlétique et technique à la fois»
Kamel Djabour a accepté de nous déceler les points forts qu’il a retenus de cette jeune et talentueuse équipe burkinabé : «Le Burkina Faso renferme dans ses rangs des

«Tactiquement et mentalement, c’est une équipe forte»
«Pour finir, j’ai noté aussi que le Burkina, et même si, sur le papier, il ne demeure pas un ogre d’Afrique, reste très fort d’un point de vue tactique. Il manipule très bien le ballon et ses joueurs se trouvent facilement sur le terrain.

«Pas une grosse expérience des matchs décisifs»
«Un autre volet qui pourrait jouer en défaveur des Burkinabés, c’est leur manque d’expérience des grands matchs. Leurs joueurs accumulent certes une certaine ex-

Joueurs à surveiller : «Faire très attention à Alain Traoré et Pitroipa»
Pour ce qui est des joueurs à surveiller de près de cette équipe burkinabé, Djabour,

en spécialiste averti dira : «Le Burkina compte dans ses rangs de très bons joueurs. Cela dit, il y a trois joueurs qui se démarquent. Alain Traoré, qui joue à Lorient et qui est l’un des maîtres à jouer de cette équipe. Il a une puissance et une précision sur les coups de pied arrêtés dont il faudra se méfier. Le deuxième, c’est Pitroipa, qui évolue à Rennes et qui peut bousculer n’importe quelle défense avec sa technicité horspair. Enfin, je n’oublierai pas de citer l’expérimenté Charles Kaboré, l’ancien Marseillais, qui stabilise à sa façon son équipe. En somme, ça va être dur pour l’Algérie.» Notons que lors des deux matchs qu’elle a livrés face au Burkina Faso, la sélection à Djabour a réalisé un match nul à Ouagadougou (0-0), avant de s’incliner à domicile (0-1). Propos recueillis par Saïd F.

Coup d’œil

équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

05

Paul Put, le sélectionneur du Burkina Faso, au Buteur Feghouli en exclusivité au Buteur

T

«J’ai perdu deux fois à Blida, mais cette fois-ci les choses vont être différentes»
out de suite après la fin du tirage au sort, nous sommes allés à la rencontre du sélectionneur du Burkina Faso pour avoir son avis sur cette double confrontation qui opposera sa sélection avec l’Algérie.

«Je rêve de fêter la qualification avec le peuple algérien»
les Verts si on était tombés sur l’Egypte ou le Cameroun par exemple. Ce n’est pas l’avis de Feghouli qui pense qu’ «à part l’Ethiopie qui n’a pas l’expérience de ce genre de matchs, toutes les autres sélections seront dures à manier et sauront gérer la pression comme il le faut. Le Bukina Faso possède en plus de très bons joueurs et comme je viens de vous le dire, ils jouent ensemble depuis un moment et veulent continuer leur aventure».

Devant un parterre de journalistes de différentes nationalités, le coach belge a expliqué que les deux matchs seront difficiles, même s’il pense que le fait que les Verts joueront à domicile le match retour leur donnera un certain avantage.

l’engouement du public du stade Tchaker. Pensezvous que ce dernier peut jouer un rôle important lors du match retour ?
N’oubliez pas qu’avant ce match à Blida, il y a un premier qui se jouera à Ouagadougou. Nous aussi, nous disposons d’un public passionné qui essayera à son tour de nous aider. Après, c’est la vérité du terrain qui tranchera.

Quelques instants après le tirage au sort, Sofiane Feghouli a accepté de nous livrer ses premières impressions à chaud et le moins que l’on puisse dire est que la star des Verts ne partage l’optimisme béat de certains. Feghouli avait déjà déclaré avant le tirage au sort qu’il n’avait pas de préférence quant au futur adversaire des Verts. Il nous l’a confirmé encore hier.

«Ce serait bien si on arrivait à marquer chez eux»
Pour le joueur de Valence, «le Burkina Faso a commencé à écrire son histoire en atteignant la finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations, il voudrait bien que son histoire continue avec une qualification en Coupe du monde». Sofiane Feghouli pense que pour atteindre leur objectif, «les Bukinabès seront prêts à tout, ils seront donc très difficiles à manier» Selon Feghouli, le scénario idéal serait «de leur marquer au moins un but au match aller».

«Jouer le retour à Blida n’est pas forcément un avantage»
En bon professionnel habitué aux durs matchs de Ligue des champions, Feghouli ne considère pas que le fait de jouer le match retour à Blida ne soit un avantage : «Le seul avantage de jouer le retour à Blida c’est peut-être de pouvoir fêter la qualification inch’Allah avec nos supporters et le peuple algérien, sinon sur le terrain on ne peut pas tirer un quelconque avantage de cette situation. Il y aura 180’ à jouer durant lesquelles on doit tout donner pour aller en Coupe du monde car mon rêve c’est de pouvoir fêter ça avec le peuple algérien.»

Le Burkina Faso, votre sélection va affronter l’Algérie en barrage. Un commentaire sur ce tirage au sort ?
Un tirage abordable. On va affronter une grande sélection et un pays qui a pour habitude de se qualifier au Mondial. C’est un honneur pour nous de rencontrer une sélection comme l’Algérie. De notre côté, on essayera de tout faire pour se qualifier à notre première Coupe du monde.

jouer sur des petits détails.

Connaissez-vous les joueurs algériens ?
Oui, j’en connais quelques-uns. N’oubliez pas qu’on va vous affronter.

Jouer le match retour en Algérie, un inconvénient pour vous ?
Il est clair que jouer le match retour à domicile est nettement avantageux. Toutefois, on n’a pas trop le choix. On essayera d’assurer lors du match aller qui se jouera chez nous devant nos supporters.

Qu’est-ce qui vous fait peur de cette sélection algérienne ?
Je suis un entraîneur de football et rien ne me fait peur. Je peux avoir peur d’autre chose, mais dans le domaine du football.

«A part l’Ethiopie, tous les autres ont l’expérience des grands matchs»
Pour certains observateurs, le tirage au sort aurait pu être pire pour

M. S.

Le match aller sera donc crucial pour vous…
Non, on essayera de gérer les deux

Quelles sont les chances du Burkina Faso pour qu’il se qualifie au Mondial ?
Tout le monde part à chances égales. On essayera de tout donner au cours de ses deux matchs pour obtenir le fameux sésame.

Les 4 autres matches barrages
Ghana-Egypte
Le meilleur match des barrages, c’est incontestablement GhanaEgypte, les deux meilleures équipes du continent ces dernières années. Ce sera d’ailleurs le match le plus suivi dans ces barrages. Le match aller aura lieu à Accra ou à Kumasi, tandis que le retour se déroulera sur le sol égyptien. Les spécialistes pensent que c’est le match le plus serré et le plus intense.

Vous venez de qualifier le tirage matchs, surtout le premier. d’abordable pour Est-ce que vous connaisvous. Comment ça ? «L’Algérie Affronter une équipe est une grosse sez le potentiel de la sélection algérienne ? comme l’Algérie permettra à mes jeunes joueurs de se frotter au haut niveau et de progresser.

Tunisie-Cameroun
La sélection tunisienne affrontera le Cameroun lors des barrages. Elle jouera le match à Radès entre le 11 et 15 octobre, tandis que le retour aura lieu éventuellement à Yaoundé entre le 15 et 19 novembre. La Tunisie qui ne s’est plus qualifiée au Mondial depuis 2006 sera à rude épreuve face à un des plus grands ténors du football africain.

nation, mais elle ne me fait pas peur»

Ce match barrage sera forcément différent de celui disputé en amical, en juin dernier à Blida, n’est-ce pas ?
Evidemment que ça ne sera pas pareil. Les données changeront par rapport à ce match amical. Ce jourlà, nous nous sommes présentés à Alger avec un effectif diminué. Aussi, l’Algérie nous avait marqué suite à une erreur. Désormais, la situation sera différente, d’autant que les deux prochains matchs s’annoncent cruciaux.

Oui, je connais parfaitement les joueurs algériens et leurs qualités. L’Algérie est un pays qui respire football et je sais qu’il y aura un grand enthousiasme autour de cette rencontre.

Le Burkina Faso a atteint la finale de la CAN, tandis que l’Algérie n’a pas su passer le 1er tour. Quels ont été vos points forts durant ce tournoi ?
Je pense que vous avez vu notre niveau durant cette Coupe d’Afrique. Notre performance démontre qu’il y a un gros travail qui se fait dans notre sélection.

Connaissez-vous personnellement Vahid Halilhodzic ?
Non, pas personnellement.

Bob Bradley (sélectionneur de l’Egypte)
«Ce sera donc le Ghana. Ce n’est pas l’adversaire le plus facile. Maintenant nous avons un mois pour préparer ce grand rendez-vous. Mon rôle est d’assurer que l’équipe sera au top de ses possibilités techniques et mentales. Il faudra aux joueurs beaucoup de concentration pour évacuer la pression qui sera très forte. Notre vœu à tous, c’est que le match retour puisse se jouer au Caire.»

Nabil Daboussi (membre du Comité exécutif de la Fédération tunisienne de football)
«Nous attendons de manière imminente la désignation du nouveau sélectionneur. Aussitôt après, il faudra se mettre au travail.»

Le match aller se jouera à Ouagadougou, c’est bien ça ?
Oui, il se déroulera dans l’enceinte de la capitale.

«Je connais tout de la sélection algérienne»

Un mois nous sépare du match. Pensez-vous que c’est suffisant pour bien se préparer ?

Vous aviez déjà perdu à Blida avec la Gambie. L’Algérie tentera de faire la passe de trois face à vous…
Ça sera difficile pour nous, mais pour l’Algérie aussi. Celui qui veut aller au Brésil n’a qu’à montrer qu’il a les capacités pour cela. Se qualifier pour un Mondial n’est pas mission aisée et nous, nous allons bien s’y préparer.

Le match retour se jouera un 19 novembre et qu’en est-il de l’aller ?
Je ne sais pas encore. Il faut que je discute avec mes responsables de la fédération pour fixer ça.

On essayera de profiter au maximum de cette période pour assurer une bonne préparation. J’espère que mes joueurs seront épargnés par les blessures et qu’ils seront en excellente forme d’ici un mois.

Côte d’Ivoire-Sénégal
L’une des affiches des barrages, c’est Côte d’Ivoire-Sénégal. Véritable révélation du Mondial asiatique en 2002, les Lions de la Térranga vont défier les Eléphants ivoiriens qui ont été, justement, derrière la suspension des Sénégalais lors du troisième tour des éliminatoires de la CAN 2013. Ce sera sans doute un match de revanche du Sénégal qui a été éliminé de la CAN 2013 par cette même équipe de la Côte d’Ivoire. Le match aller aura lieu à Abidjan, tandis que le retour est prévu sur terrain neutre à cause de la suspension.

Vous avez des joueurs professionnels, on imagine que vous allez profiter au maximum de la date FIFA…
Oui, c’est clair. En principe, on jouera un 15 octobre, mais ce n’est pas encore officiel. On dispose encore de temps pour trancher.

L’historique des rencontres entre les deux pays penche largement en faveur de l’Algérie. Un commentaire ?
N’oubliez pas que je n’étais pas présent durant ces matchs (il rigole…). Le passé reste le passé. A présent, il faudra penser au futur et ne pas trop se soucier de l’histoire, bien que cela puisse intéresser certains. Entretien réalisé au Caire par Nedjmou S.

Fred Crentsil (vice-président de la Fédération ghanéenne)
«Des cinq matches du dernier tour, le nôtre sera le plus difficile. On peut vraiment parler de choc au sommet, de finale des finales. L’Egypte est une équipe formidable qui joue très bien au ballon. Il faudra faire extrêmement attention. En plus ils auront l’avantage de jouer la seconde manche chez eux.»

Quelle sera la clé de cette confrontation, selon vous ?
Je verrai ça plus tard. Je ne peux dévoiler mes cartes dès maintenant, même si je peux dire que ça va se

Vous connaissez parfaitement

Ethiopie-Nigeria
C’est un match qui sera déséquilibré. D’un côté, il y aura l’Ethiopie, l’outsider des barrages, l’équipe surprise, d’un autre le Nigeria, champion d’Afrique en titre. Le match aller aura lieu à Addis-Abeba tandis que le retour se déroulera à Lagos ou à Abuja. Même si le Nigeria part largement favori, il faut savoir qu’on n’est pas à l’abri d’une surprise de cette petite équipe d’Ethiopie.

Au niveau du classement FIFA, la sélection du Burkina Faso occupe actuellement la 51e place. Les Etalons ont perdu trois places lors de ce dernier classement du mois de septembre. Ils comptabilisent 607 points au total. Sur le plan africain, ils demeurent à la neuvième place.

Les Etalons à la 51e place

Classement FIFA

Le maître à jouer de la sélection burkinabé, Alain Traoré, n’en finit pas de contracter les blessures. En effet, après avoir raté le match amical disputé en juin dernier, le joueur lorientais devrait manquer la rencontre aller de ces barrages face à l’Algérie, en raison d’une nouvelle blessure subie lors du match de championnat face à Valenciennes. Le joueur souffre d’une déchirure du quadriceps et sera absent des terrains entre six et huit semaines. Un véritable coup dur pour les Etalons.

Alain Traoré déjà forfait pour le match aller

Les résultats du tirage au sort, le match aller se déroulant chez la première équipe citée :
Éthiopie-Nigeria Côte d'Ivoire-Sénégal Tunisie-Cameroun Ghana-Égypte Burkina Faso-Algérie

06

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

équipe nationale
Rolland Courbis, que nous avons eu hier au téléphone, nous a donné son avis à propos du tirage au sort des barrages pour la Coupe du monde 2014. A propos de la double confrontation Algérie-Burkina Faso, il nous a dit : «Je pense que c’est un bon tirage pour les Verts. Le Burkina Faso est une bonne équipe, mais le fait que le match aller se joue à Ouagadougou et le retour à Blida place la sélection algérienne en pole position pour arracher la qualif ’ pour le prochain Mondial. En tout cas, pour moi l’Algérie a plus de chance de se qualifier et d’aller au Brésil que la France.» A. C.

Henri Michel : «C’est jouable pour l’Algérie» L’ancien sélectionneur de l’équipe de France, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et d’autres sélections africaines, Henri Michel, pense que le Burkina Faso reste jouable pour l’Algérie. Joint hier par nos soins au téléphone, le technicien français nous a déclaré : «J’ai suivi le tirage au sort, l’Algérie jouera le Burkina Faso. Je pense que c’est un bon tirage pour vous, mais il faut tout d’abord les prendre très au sérieux, car ça reste tout de même un adversaire qui joue bien au ballon. Je pense aussi que le fait de jouer l’aller à Ouagadougou et le retour à Alger constitue un sérieux avantage pour vous. La clé de la qualification, c’est de réussir un bon résultat au match aller. Je profite de cette occasion pour souhaiter bon courage à l’Algérie et surtout à mon ami Vahid Halilhodzic.» H. R.

Courbis : «L’Algérie a plus de chance de se qualifier que la France»

Bougherra : «Ce sera comme face à l’Egypte, ça se jouera au mental»
Le capitaine d’équipe de l’EN, Madjid Bougherra, estime que le fait de jouer le match retour à la maison ne constitue pas un avantage comme le pensent certains. Il affirme qu’il faudra d’abord aller chercher un bon résultat de Ouagadougou pour préparer sereinement cette deuxième manche prévue à Blida, au mois de novembre prochain. L’un des rescapés d’Oum Dourman avance aussi que l’inexpérience de ces grands matchs et le déficit physique sera compensé par la rage de vaincre et la détermination sur le terrain par ses jeunes camarades. Il met en garde aussi contre tout excès de confiance face à un adversaire qu’il qualifie de redoutable.
cre. Cela me rappelle l’Egypte lorsque nous avons, comme vous l’avez dit, eu à déplorer plusieurs blessés, mais grâce à notre solidarité sans faille et notre très bon état d’esprit, on a réussi à évincer cette équipe égyptienne qui était bien supérieure que notre équipe en matière de temps de jeu et de compétitivité. Donc si on veut aller au Mondial, il faudra être prêts mentalement. En tant que capitaine d’équipe et l’un des rescapés d’Oum Dourmane, on attend beaucoup de vous «Le déficit de pour encadrer ces temps de jeu, on jeunes talents algéle compensera riens, ça sera aussi le cas de Hassan Yebda, par la solidarité imaginer ? un mot par rapport à et la rage de Je pense que dans des matchs comme ça, en cela ? Tout d’abord Madjid, un petit commenaller-retour, le plus important est de ne pas pervaincre» Oui, c’ e st vrai. Je suis taire sur ce tirage au sort qui a eu lieu audre, de ne pas encaisser et d’essayer de marquer tout à fait d’accord jourd’hui ? ce fameux but à l’extérieur. Après, je pense que Je dois dire que ce tirage au sort nous est fa- ça reste une équipe très sérieuse qu’il faudra res- avec vous, on est un vorable, dans la mesure où il nous permet de pecter. Elle a envie d’aller en Coupe du monde peu les anciens de jouer le match retour chez nous à Blida. Donc et, croyez-moi, elle possède une génération de cette équipe, on doit montrer la voie du succès à nos voilà, c’est un avantage de recevoir dans cette joueurs capables de le faire, donc méfiance. jeunes équipiers confrontation où tout pourrait se jouer, mais Cette période difficile de la saison nous mais comme vous sur le terrain, c’est autre chose, je crois que ça rappelle un peu une situation le savez, on n’est pas va être du 50/50. C’est le cas aussi pour les auque vous avez vécue avec des Zidane pour changer le tres matchs. «Si ce tirage cours d’un match. Donc joueurs blessés et d’autres en Si on vous demandait de présenter cette manque de temps de jeu, nous est sans les autres joueurs de équipe burkinabée que vous avez battue à avant votre match contre l’équipe, on n’est rien du tout. favorable, c’est Blida, qu’avez-vous à nous dire ? l’Egypte ; ces détails sont Un mot sur les autres matchs de parce qu’on Quand on parle du Burkina Faso, c’est le bien importants aussi non ? ce dernier tour ? vice-champion d’Afrique. C’est une équipe très C’est vrai que cela ressemble jouera le match Je dois dire qu’il y aura deux forte qui reste aussi sur une très bonne dyna- un peu à cette période de 2009 retour chez nous, grosses affiches avec l’Egypte qui afmique de succès avec, à la clé, une qualification …à la différence que là, on ne frontera le Ghana et le Sénégal qui c’est tout !» obtenue de haute lutte dans son groupe. Il fau- déplore pas de blessés, mais il joue la Côte d’Ivoire. Après, bien sûr, dra donc faire très attention, parce que c’est une reste vrai que nous avons ça reste jouable pour l’ensemble des équipes équipe avec beaucoup de gabarits et technique- certains éléments qualifiées. Aussi, les deux matchs qui arrivent ment, ils sont d’un bon niveau. Ils ne sont pas importants de pour nous seront des finales où on ne peut pas mal du tout sur les côtés aussi. l’équipe qui ne sont pas titu- se louper et rater son objectif. laires avec leurs clubs respecLe fait de jouer le match rePeut-on dire que le fait d’avoir battu le tifs, donc pas trop compétitifs, tour chez nous constitue, Burkina-Faso à Blida, 2 à 0, est un ascenmais chacun est conscient qu’il bien entendu, un avantage, dant psychologique pour l’Algérie ? «Je ne suis pas doit absolument compenser croyez-vous qu’il sera aussi Non, il ne faut pas tomber dans ce piège. Il Zidane, mon cela en faisant des sacrifices. décisif qu’on le pense ? ne faut trop s’enflammer, ce match, il faut l’ouOn a même des programmes J’ai bien compris votre mesexpérience ne blier. pour récupérer ce déficit. sage. Il est clair qu’on aura besoin Un mot pour le public en Algérie où l’on de gros matchs pour aller au servira à rien sans Comment fadrat-il procéder est un peu optimiste avec ce tirage qu’on Mondial. C’est aussi vrai que ce l’aide de tous mes pour y remédier ? juge à notre portée ? match aller reste déterminant, camarades» Croyez-moi, lorsqu’on joue C’est bien d’être optimiste, mais attention, il avant notre match retour à une place pour un Mondial, Blida. c’est beaucoup plus au mental que ne faut pas s’enflammer. Je sais que nos supporça se joue. Lorsque ça ne va pas comme on veut teurs seront là pour nous. Quel sera le meilleur scéEntretien réalisé par physiquement on peut compenser ça par un nario que vous pourriez Halilhodzic Moumen Aït Kaci Ali bon état d’esprit en jouant avec la rage de vain-

mérite tout le respect !»

Kadir : «Le Burkina

met en garde contre les discours euphoriques d’avant-CAN

D

e retour à la compétition, Foued Kadir, qui a été titularisé d’entrée face à l’Olympique Lyonnais, dimanche soir à Gerland, est très heureux de retrouver la chaleur des terrains. Un retour qui a coïncidé avec le tirage au sort du dernier tour des barrages qu’il compte absolument disputer face au Burkina Faso. Réaliste, il estime qu’il est préférable de penser à présent à soigner son temps de jeu plutôt que de parler d’autre chose : «On doit bien se préparer, on sait que quelle que soit l’équipe qu’on jouera ça va être difficile. Maintenant, c’est le Burkina, tout le monde connaît cette équipe, et son parcours magnifique réalisé lors de la dernière CAN, donc forcément, elle mérite

«Ça fait plaisir de revenir sur les terrains»
Le milieu de terrain du Stade Rennais n’a jamais caché son ambition de vite revenir en sélection. Foued Kadir cravache dur à Rennes pour rattraper le temps perdu à Marseille et convaincre, du coup, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Motivé par le discours de Kourichi, qui avait déclaré à la presse que Foued était un élément important de la sélection, l’ex-Marseillais dira : «Cela fait plaisir de revenir sur les terrains.» Moumen A.

tout le respect», nous dira Foued.

On se rappelle que Vahid Halilhodzic avait très mal apprécié certaines déclarations de ses capés, avant le départ en Afrique du Sud où s’est disputée la dernière Coupe d’Afrique des nations. Halilhodzic, qui a bien retenu les leçons des échecs de la dernière CAN-2012, a mis en garde ses joueurs contre tout discours euphorique à propos de dernier tour des barrages, dernière étape avant le Mondial brésilien. Vahid a, d’ailleurs, montré cela à travers sa déclaration hier à la presse nationale : «Le Burkina Faso est une équipe respectable, il ne sera pas facile de la battre. Nos chances seront égales.» M. A.

07 équipe nationale Algérie-Burkina Faso : les héros d’Oum Dorman en parlent
Coup d’œil
Mardi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

N° 2408

P

«J’aurais préféré qu’on ait évité le Sénégal ou «Le Burkina Faso est largement à notre portée» l’Egypte» l’Ethiopie» Rabah Saâdane sans langue de en puissance lors de sa double
bois, ça donne ça ! L’ancien sélectionneur national place l’Algérie dans la peau d’un favori confrontation face au Burkina Faso lors des barrages. Il n’en a aucun doute !
Cheikh, l’Algérie sera opposée au Burkina Faso aux barrages, c’est un tirage jouable ou compliqué ? Au regard des matchs électriques que la sélection nationale a eu à livrer par le passé, je remercie Dieu d’avoir mis le Burkina Faso sur notre chemin. C’est un adversaire à notre portée. A condition bien sûr que l’Algérie soit dans son jour. L’Algérie est favorite, il n’y a aucun doute là-dessus. D’autant que l’Algérie aura l’avantage de recevoir au retour… Ça, ce n’est pas un avantage. Contrairement à ce que pensent certains, le match retour risque d’être plus compliqué, surtout si on se loupe au match aller. Pensez-vous que la richesse de l’effectif de l’EN pourra faire la différence ? Sans aucun doute. Le groupe est aujourd’hui plus étoffé. Avant, nous éprouvions beaucoup de difficultés à remplacer un joueur blessé. Aujourd’hui, il y a des doublures de qualité à chaque poste. Franchement, si l’Algérie aborde ses deux matchs avec la détermination qu’on lui connaît, elle s’imposera sans le moindre problème. Mais comment doit-on préparer ce rendez-vous lorsque vous avez des joueurs qui jouent peu ou pas du tout en club ? Je n’ai pas envie d’aller sur ce terrain. Ce qui est sûr, c’est que cette équipe dispose des moyens humains et matériels qui font qu’elle est favori pour une qualification au Mondial. Pensez-vous que cette génération est capable de rééditer l’exploit de votre génération ? Elle est tout près. D’autant que, comme je l’ai dit, toutes les conditions sont réunies. Quelle est la différence, selon vous, entre votre génération et la nouvelle ? Je n’aime pas trop les comparaisons. Tout ce que je peux vous dire, c’est que la génération que j’ai eu l’honneur de coacher ne disposait pas de tous ces moyens. Il y avait quand même des manques, mais nous avions su compenser ça par de l’envie et de la détermination. Etes-vous content que l’Algérie ait évité l’Egypte ? (Il rit franchement) J’étais persuadé qu’on n’allait pas les croiser. Comment cela ? Depuis qu’on les a battus, on n’a plus jamais entendu parler d’eux ! Non, franchement, c’est bien qu’on les ait évités. Ils auraient eu trop envie de prendre leur revanche. Si l’Algérie venait à se qualifier en Coupe du monde, allez-vous sortir défiler dans la rue comme l’ont fait 40 millions d’Algériens pour vous en 2009 ? Naturellement. Je sortirai comme tout Algérien manifester ma joie. Comptez sur moi ! Entretien réalisé par Adlène C.

Zaoui

as d’Egypte au menu de l’EN aux barrages. Alors que cette probabilité de se voir servir un AlgérieEgypte au dernier tour des éliminatoires au Mon-

Saâdane

dial 2014 s’est très sérieusement posée la veille, le hasard du tirage au sort a opposé l’Algérie au Burkina Faso, l’Egypte au Ghana. Jouable ? Pas vraiment ? Qui mieux

que la génération d’Oum Dorman qui a réussi l’exploit de qualifier l’Algérie au Mondial-2010 au cours d’un AlgérieEgypte mémorable pour en parler ?

Gaouaoui
«Heureux

«Personnellement, j’aurais préféré de loin le Sénégal ou l’Ethiopie. Le Burkina Faso est un adversaire pas du tout facile à jouer. C’est une équipe qui a gagné en expérience. Il ne faut pas oublier que c’est le finaliste de la dernière CAN. Si je dois voter, je voterai naturellement pour l’Algérie. Nous avons un groupe assez intéressant. Mais il faudra quand même faire preuve de vigilance. Le fait de jouer chez nous ne nous qualifie pas automatiquement. Si on perd par deux buts d’écart par exemple, ce sera difficile chez nous. Connaissant le jeu des équipes africaines, ça risque d’être compliqué.»

«Le niveau des qualifiés se rapproche. Les équipes se valent. Il n’y a plus de petites et de grandes équipes. Personnellement, je suis heureux qu’on ait évité l’Egypte. Comme ça, les joueurs n’auront pas à gérer d’autres paramètres. Ils vont pouvoir se concentrer pleinement sur leur match. Après, cela ne va pas être facile face à un adversaire à prendre très au sérieux. Je sais que Vahid appréhende le Burkina-Faso plus que tout autre adversaire. Sous leur habit d’outsider, ils peuvent surprendre. C’est pour cela qu’il faudra s’en méfier. Les joueurs ont une occasion en or d’entrer dans l’histoire. Je leur dis : vous êtes à deux matches du Mondial, c’est une chance inouïe que vous avez là. Ne la gâchez pas !»

«Si on se qualifie, j’irai au Brésil»
L’âme de supporter de Samir Zaoui a fini par prendre le dessus sur le joueur. Avec humour, l’ancien défenseur, rentré en cours de jeu à Oum Dorman, promet : «Si on se qualifie, je sortirai défiler dan les rues. J’irai aussi au Brésil. En 2010, on ne m’a pas pris, mais cette fois-ci, c’est moi qui décide. J’irai au Brésil !» A. C.

«Jouable !»

Saïfi

Matmour «Attention à Pitroipa !»
Karim Matmour analyse Algérie-Burkina Faso avec un œil d’expert. L’ancien attaquant des Verts décortique vite-fait l’adversaire dont il loue l’état d’esprit sans pour autant le mettre au-dessus de l’Algérie. Explication !
Karim Matmour, l’Algérie a hérité du Burkina Faso aux barrages, quelle lecture faites-vous de ce tirage au sort ? A première vue, je me dis que c’est jouable. Après, la prudence me laisse croire que ce n’est pas gagné d’avance. Il faudra se méfier de cette équipe du Burkina Faso. Personnellement, j’ai joué avec des joueurs de cette sélection et je sais à quoi m’en tenir. C’est une équipe avec un bon état d’esprit. Ils ont beaucoup gagné en maturité et en confiance après leur finale lors de la dernière CAN. Où situez-vous l’Algérie ? En bonne place ! Techniquement ou individuellement, on n’a rien à leur envier. L’Algérie possède un gros potentiel.

ri ou ns Maa qualification
«L pourrait se jouer à l’aller»

Si on aborde le match comme il se doit, en étant concentrés à fond, il n’y a pas «Pour moi, c’est jouable. de raison pour que ça foire. Sans langue de bois, la qualification est à notre portée. Vous avez côtoyé Jonathan Pitroipa à Au regard de la qualité de Fribourg, sera-t-il l’homme à surnos joueurs et de la matuveiller au cours de ce match ? rité de l’équipe, on peut Ah oui, s’il est dans son jour, il est caprétendre à une qualificapable à lui seul de faire la différence. tion, d’autant que nous C’est un joueur qui bouge beaucoup. Qui r «Je voudrais d’abord précise avons l’avantage de jouer le change à chaque fois de direction. Non, idéal, dès lors match retour à domicile. Il il est vraiment très fort. C’est un joueur à qu’il n’y pas de tirage se valent. suffira juste de bien négoires ersa adv els s tou surveiller de près, effectivement. que l’Egypte. cier les deux matches. Le é évit L’essentiel est d’avoir Pour un joueur qui a «vécu» Algériechances match aller sera détermises tes tou a ie lgér Après, l’A Egypte, quel conseil donneriez-vous de qualification, surtout que notre nant. Si on réalise un réaux jeunes de l’EN qui s’apprêtent à parcours lors des éliminatoires a sultat probant, on aura aborder ce barrage ? été très positif. Nous avons dominé franchi un grand pas vers (Silence) Il y a déjà Madjid et Yebda qui notre sujet pratiquement du début la qualification. Les peuvent jouer ce rôle. Ils ont joué le jusqu’à la fin et ceci a fait prendre joueurs doivent prendre match et ont beaucoup d’expérience à conscience au groupe de quoi il est conscience de la respontransmettre. Il y a aussi un coach qui a du capable. La qualification peut se sabilité qui pèse sur eux. vécu. Après, il faudra s’armer d’un mental jouer au match aller. Du coup, il va Ils sont sur le point d’insd’acier, être patient. C’est des atouts à met- falloir être costauds là-bas. Le Bur- crire une autre page de tre avec soi pour aborder le match dans de kina Faso est un adversaire respec- l’histoire du football albonnes conditions. table qu’il faudra prendre très au gérien, il ne faut pas Entretien réalisé par Achour Aït Ali sérieux.» qu’ils se loupent.»

08

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

«Battez le CRB et nous vous soutiendrons durant toute la saison !»
Aït Djoudi éloigne ses joueurs de la pression
A la fin de la rencontre contre le MCO, nous nous sommes approchés de l’entraîneur des Canaris, Azzedine Aït Djoudi. Heureux et optimiste, l’ex-sélectionneur de l’équipe olympique a déclaré que la JSK doit savoir gérer cette grosse pression, après les trois victoires enregistrées en ce début de saison. Du coup, il a décidé d’éloigner ses joueurs de la pression, quelques jours avant le match contre le Chabab.

L’appel des supporters aux joueurs

JSK

Le retour de Remache, Bencherifa et Maroci soulage le coach

vembre. Cela les aidera certainement à imposer leur jeu contre le CRB et tirer profit du passage à vide des Algérois pour rester sur leur lancée et occuper la première place du classement.

Un bon résultat mettra l’équipe plus en confiance

Cette saison, la JSK joue parfaitement bien à l’extérieur. Lors des deux premières sorties, les coéquipiers de Malik Asselah ont dominé leurs adversaires. Autrement dit, les Kabyles évolueront sans pression loin du stade du 1er-Nola JSK, tout le monde est heureux ! Le club phare du Djurdjura n’a pas réussi un tel de début en championnat depuis 2005. Après une première victoire à l’extérieur contre le MCEE, les poulains d’Azzedine Aït Djoudi, qui ont été accrochés à domicile par l’USMA, se sont rachetés, une semaine plus tard, en revenant avec les trois points de Aïn M’lila, en surclassant le nouveau promu de la Ligue 1, le CRBAF. Quelques jours après cette rencontre, les Kabyles ont battu

A

l’une des meilleures équipes à l’heure actuelle, le MCO. Une victoire qui aura donné des ailes aux supporters kabyles qui, désormais, croient plus que jamais au titre cette saison. A la fin de la rencontre de samedi soir, les fans kabyles en ont profité pour lancer un appel aux joueurs, leur demandant de battre coûte que coûte le CRB, vendredi prochain. En contrepartie, ils rempliront à chaque rencontre les gradins du stade du 1er-Novembre. Certes, les Canaris affichent une éblouissante forme depuis quelques jours, mais le

match de vendredi prochain s’annonce des plus difficiles, surtout que le Chabab a enregistré des résultats négatifs depuis le début de la saison. Ce passage à vide des Algérois compliquera la tâche aux Kabyles, du moment que le staff technique du CRB jouera certainement sa tête contre la JSK. Du coup, les coéquipiers de Remache doivent profiter de cette situation pour assurer une autre victoire à l’extérieur et préparer le derby contre la JSMB avec un moral gonflé à bloc.

Les Kabyles exigent 2 000 places aux 20-Août

Même si la JSK a réussi à remporter les trois points contre le MCO, l’entraîneur en chef s’est retrouvé dans l’obligation de dégager son équipe-type sans trois de ses éléments importants. Il s’agit de Maroci, Remache et Bencherifa. Comme rapporté précédemment par nos soins, les trois éléments enregistreront leur retour à la compétition, à l’occasion du match face au CRB. Le moins que l’on puisse dire est que l’entraîneur Aït Djoudi disposera de tout son effectif pour défier les Algérois qui n’ont plus droit à l’erreur, surtout à domicile. S. D.

du mauvais départ du CRB pour le surprendre chez lui»
N’ayant pas encore réussi à débloquer son compteur buts à Tizi Ouzou, l’attaquant Albert Ebossé estime que son équipe a réalisé le plus important face au MCO. Toutefois, il n’a pas manqué l’occasion de souhaiter bon courage à l’Algérie qui affrontera le Burkina Faso.

Ebossé : «Tirer profit

Contrairement à la saison dernière, les supporters de la JSK, qui ne se rendaient plus au stade du 1er-Novembre, à cause des mauvais résultats que le club enregistrait, ont décidé de soutenir à fond leur équipe. Pour preuve, ils étaient nombreux lors des deux premiers matchs à Tizi Ouzou, respectivement contre l’USMA et le MCO. Le retour des fans au stade a motivé les joueurs qui avaient perdu le goût de jouer au football, ces dernières saisons. Et dans le but de rester aux côtés de leur équipe, même à l’extérieur, les amoureux de la JSK sont plus que jamais décidés à envahir le stade du 20Août. Du coup, la direction kabyle compte solliciter son adversaire pour lui exiger 2 000 places et permettre aux supporters de s’installer convenablement dans les gradins. Au moment où nous mettons sous presse, aucune décision n’avait été rendue. Les Kabyles doivent encore patienter pour avoir une réponse des Belouizdadis.

Les joueurs percevront leurs primes avant le CRB
lEn quatre matchs, les Canaris ont déjà réussi à récolter dix points. D’ailleurs, ils occupent brillamment la première place du classement en compagnie du MCA et le CSC. Dans le but de motiver les joueurs, le président Hannachi a décidé de leur verser les primes des matchs gagnés, avant la rencontre de vendredi soir contre le CRB. Une décision qui a satisfait les coéquipiers de Djamel Benlamri.

l

«Je vois bien l’Algérie aller en Coupe du monde au Brésil»
Vous avez réussi le plus important face au MCO. Un commentaire ? Effectivement, nous avons assuré le plus important samedi dernier contre le MCO. Certes, nous avons eu en face de nous une très bonne équipe qui nous a créé beaucoup de problèmes. Heureusement que nous étions efficaces et que nous avons su nous montrer réalistes. Cette victoire nous permettra de garder notre invincibilité et prouver que la JSK se porte bien. Malgré votre bon rendement, vous n’avez toujours pas réussi à débloquer votre compteur buts à domicile… Tout à fait, je n’ai pas réussi à inscrire mon premier but à domicile. Je suis malchanceux. J’espère être à la hauteur le plus tôt possible. Je pense que le plus important, c’est la victoire. Même si je n’ai pas marqué, mes coéquipiers étaient là pour le faire. C’est l’essentiel. Toutefois, je tiens à vous dire que je vais redoubler d’efforts et faire preuve de réalisme lors du prochain match. Je ferai de mon mieux pour renouer avec les buts à partir du prochain match. Vous allez affronter le CRB, vendredi prochain, dans un match qui s’annonce très difficile. Pensez-vous pouvoir créer la surprise et revenir avec un bon résultat ? Oui, du moment que nous sommes déjà parvenus à revenir avec des victoires de l’extérieur. Cela prouve que la JSK joue parfaitement bien hors de ses bases. Nous allons profiter du mauvais départ du CRB pour les surprendre chez eux et revenir à Tizi Ouzou avec un résultat positif, ce qui nous permettra de garder notre première place au classement. L’Algérie affrontera le Burkina Faso lors des matchs barrages. Selon vous, les Verts sont-ils capables de se qualifier en Coupe du monde ? Je viens d’apprendre la nouvelle. Comme tout le monde le sait, l’Algérie renferme un bon effectif. Malgré le fait que le match s’annonce difficile, je pense que le fait de jouer le match retour en Algérie est déjà un avantage. Personnellement, je vois bien l’Algérie se qualifier en Coupe du monde. Quelles sont les chances du Cameroun face à la Tunisie ? Même cette rencontre s’annonce très palpitante, je pense que le Cameroun franchira cette étape sans trop de difficultés, vu que le match retour se déroulera chez nous au Cameroun. Je souhaite la qualification de mon pays au Brésil. Entretien réalisé par Saïd D.

lBonne nouvelle ! Le défenseur central, Djamel Benlamri, sera officiellement apte pour le derby contre le CRB. L’entraîneur Aït Djoudi n’aura donc aucun problème pour composer son équipe-type, du moment que tous les joueurs sont prêts pour cette rencontre. Interrogé par nos soins, Djamel dira : «Je ne ressens plus rien actuellement. D’ailleurs, je serai prêt à la reprise des entraînements. Il n’est pas question de rater le match contre le CRB. Nous allons faire de notre mieux pour offrir à nos supporters un bon résultat.»

Benlamri sera d’attaque !

l

lPrévu initialement à 17h45, le match entre le CRB et la JSK a été avancé d’une heure. Du moins, c’est ce qui a été publié hier sur le site officiel de la Ligue nationale de football.

l

CRB-JSK avancé à 16h45

Coup d’œil

JSK

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

09
Entraînement léger hier soir
La séance de reprise des entraînements d’hier soir était très légère en matière de charge de travail. Pour preuve, elle n’a duré qu’une soixantaine de minutes. Les joueurs ont effectué quelques tours de piste suivis d’un travail physique. Et ce n’est que lors de la séance matinale d’aujourd’hui que la préparation tactique débutera.

Mekkaoui : «Si on bat le CRB, plus rien ne nous arrêtera»
Le latéral gauche, Zinedine Mekkaoui, fait du RDV de ce vendredi un nouveau test important. Mekkaoui estime que, si la JSK gagne en déplacement au 20-Août, plus rien n’arrêtera les Kabyles cette saison.
Vous devez avoir le moral au top après le succès face au MCO… C’est exact. Nous sommes en pleine confiance. C’est quasiment le début de saison souhaité. Nous sommes à la première place avec un total de 10 points. Que demander de plus après seulement 4 journées de championnat ! Ça nous soulage aussi de savoir que nos supporters sont très heureux des performances réalisés jusque-là. C’est pour eux qu’on donne le meilleur de nous-mêmes. Pour l’instant, tout roule à merveille pour nous. Pourvu que ça dure ! Beaucoup pensent que le match du CRB est celui de la confirmation. Partagez-vous ce point de vue ? Je pense que toutes les rencontres sont celles de la confirmation, du moment qu’il faudra être régulier en Ligue1. Nous avons un total de 30 matchs à jouer, et qui ne se ressemblent pas. À mes yeux, chaque rencontre est un nouveau défi pour nous. Maintenant, il est clair que jouer le CRB est assez intéressant. C’est une équipe très difficile à négocier. Ce sera très dur. Peut-on dire que si la JSK gagne ce vendredi, elle jouera le titre ? C’est un peu tôt pour parler du titre, mais je pense que si ont bat le CRB, il sera difficile de nous arrêter. Mais pour cela, il faudra bien se préparer durant la semaine. Il n’y a aucune raison de passer à côté dans ce match. Toutes les conditions sont réunies pour poursuivre notre ascension et rester invincibles en championnat, notamment à l’extérieur. N’oublions pas que nous sommes sur un sans-faute en dehors de nos bases. Le CRB vient de perdre en déplacement face au MCA. Est-ce un avantage ? Que le CRB gagne ou perde, ce n’est pas notre souci. Nous n’avons pas l’habitude de suivre les performances de l’adversaire. L’important est de bien se préparer pour ce RDV, rien de plus. On ira au 20-Août en conquérants. A mes yeux, l’avantage est que nous sommes en pleine confiance. Le résultat de vendredi prochain dépendra de notre forme et non de celle de l’adversaire. Revenons à vous, vous avez été aligné 4 fois titulaire cette saison. Est-ce le début de saison souhaité ? Je pense que je tiens mon rôle convenablement en ce début de saison. Je suis très satisfait. J’espère rester sur cette lancée et donner satisfaction. Je veux réaliser une grande saison avec la JSK. J’ai beaucoup d’ambitions avec ce club et j’espère les atteindre. Entretien réalisé par Saïd Djoudi

Rayeh et Amara réintègrent le groupe

Les deux Espoirs kabyles, Rayeh et Amara, ont réintégré le groupe hier, à l’occasion de la séance de reprise. Pour rappel, les deux joueurs en question étaient convalescents pour avoir contracté des blessures aux adducteurs. Désormais, ils sont rétablis.

Travail en solo pour Maroci

Le milieu récupérateur, Tayeb Maroci, a effectué un travail en solo hier soir. Toutefois, il devrait réintégrer l’ensemble de ses partenaires dès la séance matinale d’aujourd’hui. Le staff l’a ménagé hier, histoire de lui faire subir un test avant de le remettre dans le bain.

Aouedj autorisé à s’absenter
Contrairement au reste des joueurs, Sid Ahmed Aouedj était le seul élément à s’absenter à la reprise des entraînements d’hier soir. Renseignement pris, l’Oranais a été autorisé par le staff à prolonger son repos d’une journée. Il devrait être de retour ce matin aux entraînements.

Un groupe au complet pour préparer le CRB
C’est dans une excellente ambiance que les joueurs de la JSK ont repris le chemin des entraînements, hier, après leur brillant succès face au CRB. Le plus rassurant, c'est de constater que tous les joueurs sont opérationnels pour le prochain match face au CRB. D’après les membres du staff médical, le coach pourra disposer de l’ensemble de ses joueurs, ce qui n’a pas été le cas depuis le début de saison. Pour cause, Azzedine Aït Djoudi était contraint à chaque match d’apporter des changements à son onze, après la blessure de Maroci et la suspension de Remache. Aux yeux de nombreux observateurs, le fait de préparer le CRB avec un effectif au grand complet ne pourra que motiver davantage les joueurs pour vendredi. Le coach aura donc l’embarras du choix pour composer son onze rentrant pour le match du week-end.

Aouedj s’est complètement
attaquant Sid-Ahmed Aouedj s’est complètement libéré depuis sa prestation de samedi dernier face au MCO. A la recherche d’un premier but, la nouvelle recrue a désormais atteint son objectif en débloquant son compteur. Il faudrait dire que les choses n’ont pas été faciles pour le joueur qui a été souvent critiqué lors des 3 premiers matchs de championnat. De nombreux observateurs sont unanimes à dire que Aouedj avait besoin d’un temps d’adaptation pour laisser son empreinte et conduire son équipe au succès. La victoire de samedi dernier a donné des ailes au joueur qui veut s’imposer davantage au sein de sa nouvelle formation. En effet, Aouedj veut être le nouveau leader de cette équipe. Malgré son jeune âge, Sid-Ahmed veut plus de responsabilités dans le jeu, notamment au milieu de terrain. Connaissant sa polyvalence, le coach kabyle ne s’opposera certainement pas à donner plus de liberté dans le jeu au jeune Oranais.

libéré
«J’ai pleuré car je me suis rappelé les 13 ans passés au MCO»

Bencherifa d’attaque

L’

cours qui a motivé le joueur quelques jours avant le prochain RDV face au CRB. Aouedj souhaite à présent confirmer sa bonne forme, ce vendredi.

Les remplaçants n’ont pas été mauvais

Comme il fallait s’y attendre, le latéral gauche, Walid Bencherifa, a repris avec le groupe et s’entraîne régulièrement. Le joueur était présent à la séance de reprise d’hier soir. Désormais, il est officiellement opérationnel. L’entraîneur, Azzedine Aït Djoudi, pourra compter sur ses services vendredi prochain face au CRB.

Le retour des cadres fera certainement de l’ombre aux remplaçants qui ont pris part aux 2 dernières rencontres de championnat, à l’image de Madi et Merbah. Beaucoup sont curieux de savoir si le coach apportera ou non de nouveaux changements dans son onze avec le retour de Maroci, Remache et Bencherifa. Ce sera certainement un choix difficile à faire du moment que ceux qui ont joué jusque-là n’ont pas été mauvais. Beaucoup restent convaincus que ça risque d’être un casse-tête pour le coach cette semaine, du moment que chaque élément voudra rester sur la lancée et gagner en temps de jeu. A.A.

FELICITATIONS
Ali AOUIMER et Abdessamed ANIK, félicitent leur ami le Docteur AIT ABDELKADER Belaïd, Maitre-Assistant au laboratoire d’hormonologie, unité de Cytogénétique du Centre Pierre et Marie Curie, Hôpital Mustapha Pacha, pour sa soutenance avec félicitations du Jury, mention très honorable, de la thèse de Doctorat en médecine ayant pour thème : Apport de la cytogénétique dans l’étude du retard mental.

Aït Djoudi l’a félicité après le match

A la fin du match de samedi dernier, Aouedj a eu un traitement spécial de la part de son entraîneur Azzedine Aït Djoudi. Le coach est allé féliciter son joueur, lui faisant savoir qu’il avait tenu son rôle convenablement et que c’est sans doute le début d’une belle aventure avec la JSK. Un dis-

Pour sa part, Aouedj nous dira : «Maintenant que nous avons gagné à domicile, on fera de notre mieux pour réaliser un aussi bon résultat face au CRB. Pour ma part, je suis très heureux car mon but m’a donné des ailes. J’ai repris confiance en moi et je veux prouver davantage en championnat. Quant au fait d’avoir affronté mon club formateur, il est vrai que ça m’a touché lorsque j’ai marqué dans les buts du MCO. J’ai pleuré car je me suis rappelé les 13 ans passés au club. J’ai vécu des bons et des mauvais moments et, aujourd’hui, je suis à la JSK. Mon seul souci à présent est d’honorer les couleurs de mon nouveau club».

H.B.

10

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

MCA

Djallit
Après avoir gagné votre dernier match face au CRB, comment se présente pour vous le derby face à l’USMA ? Je pense que la rencontre que nous avons gagnée face au CRB nous sera bénéfique sur le plan moral, car on était tenus par l’obligation de résultat et on était conscients qu’une contre-performance allait compliquer notre tâche pour notre prochain match. Bien qu’on était concentrés uniquement sur notre rencontre, on savait bien que la victoire dans un derby allait nous donner des ailes. Et c’était la seule solution pour nous, afin de préparer l’USMA dans de bonnes conditions. Le match qui vous opposera à l’USMA se déroulera finalement au 5-Juillet alors qu’il était question dans un premier temps de jouer à Bologhine… Je ne suis pas le seul à dire que le 5-Juillet est le stade le mieux indiqué pour abriter le derby, car il permet à toutes les équipes de développer leur jeu, ce qui sera le cas pour nous et pour l’USMA. Je pense ainsi que le choix du 5-Juillet est judicieux, car même la fête sera dans les tribunes, et on s’attend à ce que l’affluence soit nombreuse et ce, contrairement à Bologhine qui n’offre pas les espaces nécessaires pour faire le jeu. Cette polémique vous a sans aucun doute préoccupé comme celle qui a précédé le derby face au CRB… Même avant le match du CRB, la polémique ne nous a pas préoccupés. Bien qu’on souhaite toujours jouer nos derbys au 5-Juillet, on s’est préparé à toute éventualité. En effet, on ne voulait pas être perturbés par cette histoire de programmation et on est restés concentrés sur notre sujet, ce qui nous a permis de gagner face au CRB. On tâchera de le faire aussi face à l’USMA, car il est très important pour nous de récolter le maximum de points si on veut jouer le titre. Et vous avez aussi une revanche à prendre sur l’USMA qui vous a battus en finale de la Coupe d’Algérie… Nous n’avons aucune revanche à prendre sur l’USMA, mais un match à gagner. Ce qui nous intéresse samedi prochain, c’est de consolider notre capital points, et il ne faut pas penser à la finale perdue la saison passée. On veut gagner et préserver notre place de leader, car notre objectif est de jouer le titre. L’USMA reste sur une victoire et votre adversaire abordera lui aussi sa mission dans de

ace à l’importance de ces retrouvailles avec l’USMA, les joueurs du Mouloudia rêvent de prendre leur revanche sur les gars de Soustara qui les ont privés d’une Coupe d’Algérie qui leur était promise, le 1er mai dernier. Actuellement leader du championnat avec dix unités, le Mouloudia a l’occasion d’accroître son avance sur son voisin et éternel rival. Seulement, cela passe bien évidemment par une victoire dans l’antre du 5-Juillet qui vibrera de nouveau avec un autre derby en l’espace d’une semaine. Et pour motiver les troupes, une prime de 20 millions de centimes sera octroyée à chaque joueur en cas de victoire samedi prochain face à l’ennemi juré. Besseghier et Bouguèche savent désormais ce qu’il leur reste à faire pour rafler la mise et laver par la même occasion l’affront

F

20 millions pour battre l’USMA
de cette finale perdue.

La prime de 11 millions du CRB crée la polémique chez les joueurs

peau de chagrin.

bonnes conditions… L’USMA est une bonne équipe et elle a bien réagi après sa défaite, le fait que notre adversaire ait gagné son dernier match le mettra en confiance. Seulement, ce qui nous intéresse le plus, c’est la forme de notre équipe et il faut qu’on réussisse une autre victoire. Si on revient à votre dernier match face au CRB, le coach n’a pas tari d’éloges sur vous, qui avez réussi à provoquer la faute qui a amené le second but au moment où l’équipe était dans le doute… Je n’ai fait que mon travail sur le terrain à l’image de mes coéquipiers, et le mérite de la victoire revient à toute l’équipe. C’est encourageant d’entendre que le coach est satisfait de mes prestations et je cherche toujours à être à la hauteur. Samedi prochain, on doit impérativement gagner le match et on se prépare convenablement pour cette confrontation. Ne pensez-vous pas que l’équipe pouvait largement l’emporter face au CRB si Yachir n’avait pas manqué le second but à l’approche de la fin de la première période ? Il ne faut pas en vouloir à Yachir, car cette situation pouvait m’arriver aussi et même à n’importe quel autre joueur. S’il a manqué ce but, c’est à cause du mauvais état de la pelouse. Le plus important c’est le fait qu’on ait gagné, car un derby se joue sur des détails et la balle de Hachoud a fait la différence. Comment expliquez-vous le fait que l’équipe n’arrive toujours pas à faire le break, pour gérer d’une bonne manière ses rencontres ? Jusqu'à présent, nous n’avons joué que quatre rencontres et il est prématuré de porter un jugement de valeur sur notre équipe. On veut certes prendre une avance de deux buts, mais la chance n’était pas de notre côté et il ne faut pas oublier que nous avons deux matchs en déplacement et un derby intense face au CRB. On doit maintenant oublier ce match du CRB et se préparer à celui face à l’USMA. Entretien réalisé par K. M.

«Nous n’avons pas de revanche à prendre mais un match à gagner»

A une semaine du derby face au CRB, le président Boumella s’était réuni avec ses troupes afin de les encourager et leur promettre une forte prime en cas de succès face au CRB et l’USMA. Ce jour-là, l’homme fort du Doyen s’était engagé à offrir une prime de 35 millions de centimes en guise de récompense en cas de victoire face respectivement au CRB et à l’USMA. Mais voilà qu’hier, les joueurs ont appris qu’ils allait toucher chacun 11 millions de centimes au lieu de 15 millions. De quoi exaspérer certains cadres de l’équipe qui ne comprennent pas que la somme promise puisse se réduire comme une

Ils attendent toujours les primes de Ain Fekroun et du MCO
Par ailleurs, les joueurs se sont rendus à leur banque pour savoir s’ils avaient reçu les primes des matches de Ain Fekroun et du MCO. Mais quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils apprirent que la prime de 14 millions de centimes n’a toujours pas été virée. Encore un retard dans les virements qui a beaucoup déplu à certains cadres même si la procédure devra se faire dans les heures qui viennent.

T.Che

Le Mouloudia réclame un arbitre à la hauteur de l’événement
Echaudé par l’arbitrage jugé scandaleux de Djamel Haimoudi lors de la finale de la Coupe d’Algérie face à l’USMA qui avait par la suite engendré le boycott et les lourdes sanctions, les responsables du Mouloudia, joueurs et supporters se tiennent le ventre à quelques heures de la désignation de celui qui dirigera les débats ce samedi. La direction mouloudéenne exige un arbitre à la hauteur de l’événement qui fera l’unanimité dans les deux camps. L’un des noms qui revient souvent, c’est Abid Charef qui a tout pour arbitrer une rencontre aussi sensible qui intervient quatre mois et demi après la finale de Coupe, celle de toutes les controverses. Pour le Mouloudia, pas question de revoir Djamel Haimoudi au sifflet même s’il est considéré comme l’un des meilleurs sur le continent africain. Pour les pensionnaires de Cheraga, le plus important c’est que la commission d’arbitrage désigne l’homme de la situation qui ne fera pas débat ni polémique. En attendant, tout le monde retient son souffle en espérant qu’un choix judicieux sera fait au niveau de la LFP. T.Che

Une reprise dans la bonne humeur
C’est dans une ambiance bon enfant que les joueurs ont repris hier après-midi à l’annexe du 5-Juillet. Après avoir décompressé, les camarades de Zeghdane doivent désormais se focaliser sur l’autre derby, le grand et l’unique, à savoir celui face à l’USMA. L’occasion pour Geiger de corriger certaines carences constatées le weekend dernier, notamment en défense centrale et en attaque car il va falloir afficher un bien meilleur visage face aux gars de Soustara si l’on veut rafler les trois points de la victoire.

Coup d’œil

MCA

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

11
Kacem : «Le 5-Juillet est le seul stade qui puisse accueillir une telle affiche»
«Je suis heureux d’apprendre cette nouvelle. On sait tous que le 5-Juillet est le seul stade qui puisse accueillir une telle affiche».

Les joueurs heureux de jouer H le derby au 5-Juillet
ier matin, les joueurs du Mouloudia étaient très contents lorsqu’ils ont appris que le derby qui les opposera à l’USMA aura lieu au stade du 5Juillet. En effet et juste après le match qui les a mis aux prises avec le CRB, une polémique a été enclenchée au sujet de la domiciliation du derby. La direction de l’USMA avait bien songé à ce que le derby se joue à Blida, bien que la LFP ait décidé de n’autoriser aucun club à recevoir ses hôtes en dehors de sa wilaya. Ainsi, les Usmistes se sont rétractés sur Bologhine, sans pour autant écarter la possibilité de jouer au 5-Juillet, du fait qu’ils avaient porté leur choix sur Bologhine dans un premier temps. A en croire une source digne de foi, il semble que les responsables de l’USMA ont fini par changer d’avis et programmer le derby au 5-Juillet, à la demande de Rolland Courbis et des joueurs qui eux aussi veulent jouer sur un grand travail, car eux aussi ne souhaitaient pas que le match se déroule à Bologhine, eux qui gardent toujours le mauvais souvenir du MCEE et du CABBA, deux rencontres qui ont failli plonger le MCA dans la crise la saison passée.

Bouguèche : «C’est une sage décision»
«Je ne vous cache pas que nous étions très inquiets à l’idée de délocaliser le derby à Bologhine qui est loin de répondre aux attentes des deux galeries. Finalement, c’est une très sage décision prise par l’USMA de jouer les deux matches dans le temple du football algérien».

Les joueurs déterminés à s’offrir l’USMA

terrain, où ils peuvent bien s’exprimer et fuir la pression de Bologhine.

Geiger ne changera pas sa stratégie de jeu
Cette décision de faire jouer le derby au 5-Juillet a soulagé aussi le technicien suisse, Alain Geiger qui ne sera pas contraint de changer sa stratégie de jeu. Si la rencontre avait été maintenue à Bologhine, Geiger allait sans

aucun doute revoir son dispositif, en raison de l’espace de jeu qui est réduit par rapport au 5-Juillet qui offre l’opportunité aux équipes de développer leur jeu d’une bonne manière. Ainsi, il y a de fortes chances de voir Geiger reconduire le même onze qui a disputé le dernier derby face au CRB, à moins d’un changement. Maintenant que le problème de la domiciliation est réglé, les joueurs n’ont qu’à se concentrer sur leur

Les supporters du MCA et de l’USMA ensemble dans les tribunes
Juste après que l’USMA ait pris la décision de programmer le derby au 5-Juillet, le comité de supporters du Mouloudia a pris attache avec son homologue usmiste pour émettre le vœu que les deux galeries prennent place ensemble, comme au bon vieux temps. Les Mouloudéens souhaitent revenir aux bonnes traditions entre les deux équipes, car il est inconcevable de partager les tribunes en deux parties, lorsqu’on sait que jamais un incident n’a été enregistré entre les enfants du même quartier. Ainsi donc, les Mouloudéens tiennent toujours aux bonnes relations qu’ils entretiennent avec leurs frères usmistes.

«Tout pour confirmer face à l’USMA»

Djemili

Soulagés par la nouvelle, les joueurs du MCA sont prêts pour ce second derby et attendent avec impatience le jour de la rencontre, car même s’ils ne le disent pas ouvertement, ils veulent tout simplement prendre leur revanche sur l’USMA qui les a privés la saison passée de la Coupe d’Alger, bien que c’est le MCA qui était favori. Les camarades de Bouguèche savent pertinemment qu’une victoire face à l’USMA va les mettre plus en confiance, car le fait de gagner deux derbys d’affilée est déjà une performance. K. M.

Bachiri : «Le football en sortira grandi»
«On ne peut que se réjouir d’une telle décision car le football en sortira grandi. Il n’y a vraiment pas meilleur stade que le 5-Juillet pour abriter une rencontre de cette envergure».

Ghazi : «Cela donne l’occasion aux public de venir en nombre»
«C’est la meilleure décision possible. Le fait de jouer au 5-Juillet offre l’opportunité et l’occasion aux Chnaoua et aux Usmistes de se déplacer en très grand nombre»

Produisant un match plein face au CRB, Houari Djemili espère rééditer sa performance face à l’USMA dans un match derby qu’il faudra absolument remporter pour rester en haut de l’affiche.

La fête sera grandiose samedi prochain
Le comité de supporters du MCA a même proposé à ce que la vente des billets d’entrée au stade se déroule au stade du 5-Juillet, que cela soit le cas pour le match aller ou au retour et éviter ainsi toute polémique, car il est temps de consolider les liens entre les deux galeries comme par le passé, et seule la réalité du terrain va départager les deux équipes. Le comité de supporters du MCA compte rester en contact avec son homologue usmiste, pour assurer une bonne organisation le jour du match afin que ce derby soit une fête avant tout.

Jusqu’à présent, les deux comités de supporters ont eu juste un premier contact, mais une réunion sera tenue au cours de cette semaine afin de préparer la fête. Sur proposition du comité de supporters du Mouloudia, on pourra voir les drapeaux des deux équipes accrochés dans la même tribune, ce qui donnera une leçon de sportivité aux autres galeries. A son tour, la direction du MCA compte saisir et par le biais de son président, son homologue usmistes pour que la partie puisse se dérouler dans de meilleures conditions. Reste à savoir quelles seront les décisions qui seront prises. Car on compte même parler du match retour afin de trouver un accord définitif sur tous les volets. A en croire une source digne de foi, on laisse entendre que la direction du MCA et celle de l’USMA seront favorables aux initiatives des supporters, car les deux parties entretiennent aussi de bonnes relations.

Les drapeaux des deux équipes dans la même tribune

K. M.

La satisfaction du devoir accompli doit prédominer actuel«Je ne pouvais rêver d’un meilleur endroit pour lement, n’est-ce pas ? Comment peut-il en être autrement lorsqu’on remporte un disputer mon premier derby face à derby face au CRB. Et on connaît cette rivalité qui existe entre l’USMA. Le stade les deux clubs. du 5-Juillet est C’était aussi votre premier derby avec le Mouloudia ? tout indiqué pour C’était très important pour moi de négocier mon premier une telle affiche. derby. J’ai souvent suivi sur le banc les matches face aux équipes J’ai vraiment hâte algéroises. Je suis heureux d’avoir parfaitement négocié ce rend’y être». T. Che dez-vous. On vous a tout de même fait des reproches sur le but égalisateur de Bourekba… Geiger Je ne pouvais rien faire sur ce but car Bourekba a placé a visionné la parfaitement une tête dans le côté opposé. Je me suis détendu de tout mon long, mais rien n’y a fait, la balle finale de la Coupe et était trop bien placée. prépare une surprise à Par contre vous avez été irréprochable dans Courbis votre duel face à ce même Bourekba quelques Afin d’avoir une idée très précise sur la maminutes plus tôt… nière de se produire de l’USMA, Alain Geiger a Lorsque Bourekba s’est présenté seul face à moi, décidé de visionner la finale de la Coupe d’Algérie puisque c’est pratiquement avec le même effectif j’ai décidé de ne pas anticiper et d’attendre qu’il tente le dribble. A ce moment-là, j’ai plongé pour lui que le club de Soustara abordera l’affiche de ce samedi. A travers l’étude de ce match et des enseifermer l’angle et le pousser vers l’extégnements tirés de cette affiche, le coach suisse rieur. C’est ce qui m’a permis d’interprépare une surprise à son homologue de cepter le ballon. Bouiche à la l’USMA, Courbis. Il n’est pas exclu que rescousse de Yachir Vous allez affronter le week-end Geiger fasse quelques changements Invité avant-hier soir de l’émisprochain l’USMA au stade du 5afin de brouiller les pistes et désion sportive sur Canal Algérie, Kacem jouer les plans du technicien Juillet. Que vous inspirent ces Mehdi a parlé de son but et des objectifs français. Autant dire qu’à J-6 retrouvailles ? qu’il compte atteindre avec le Mouloudia. du rendez-vous, la partie Lors de cette émission, le but manqué par Cela me rappelle la finale de la Coupe d’Algérie. Cela dit, nous Samy Yachir a été évoqué. Présent en tant que d’échecs a déjà commencé consultant sur le plateau, l’ex-chouchou des entre les deux entraîn’avons aucun esprit de revanche dans Chnaoua, Bouiche Nacer, a défendu Yachir. neurs. la mesure où rien ne peut remplacer une «Certes, cela reste un gros ratage mais cela arrive même aux meilleurs joueurs du monde. finale de Coupe. Le plus important, c’est qu’on sera motivés et déterminés à gagner Nous avons vu bien pire sur le petit écran. Il ne faut surtout pas accabler davantage Yachir car pour rester leader du championnat. Nous cette action n’enlève rien au talent du devons tout faire pour rester sur cette bonne joueur», dira Bouiche avec son œil d’expert. Voilà des propos qui devront toudynamique et confirmer la victoire acquise cher Yachir qui a surtout besoin de contre le Chabab. soutien avant d’aborder le derby Entretien réalisé par Tarek-Che tant attendu face à l’USMA.

Bellaid : «C’est le rêve de jouer au 5-Juillet mon premier derby face à l’USMA»

12

N° 2408
Maredi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

MCO

Djebbari
«Le MCO est désormais attendu par ses adversaires»

Les joueurs promettent

Après la défaite à Tizi Ouzou

de se racheter

nvité, avant-hier après-midi sur les ondes de la radio locale d’El Bahia aux côtés du manager général, Haddou Moulay, et de l’entraîneur en chef, Gianni Solinas, le président du Mouloudia d’Oran, Youssef Djebbari, se dit satisfait de la progression dans le jeu de son équipe en attendant à ce que les résultats suivent. «Je pense que l’équipe est en train de présenter un visage séduisant. Pour ce qui est des résultats, je ne suis pas encore satisfait à 100%, car il nous reste encore un point à récupérer de l’extérieur», affirme Djebbari avant d’ajouter : «Le MCO de cette saison, qui n’a rien à voir avec celui des précédents exercices, fait parler actuellement de lui à travers la presse. Résultats, nos adversaires commencent à étudier notre jeu et se méfier de nous. Ce qui est en train de compliquer les choses.»

I

A

«On doit récupérer le point perdu à Zabana»
Pour le P-DG du Mouloudia d’Oran, le plus important est de faire le plein à domicile. «Il est encore trop tôt de fixer des objectifs. Le plus important en ce moment est d’essayer d’éviter les faux pas à domicile. Il faut qu’on pense à gagner toutes les rencontres que nous aborderons au stade Zabana. Les points qu’on récoltera de l’extérieur représenteront du bonus pour nous», dira-t-il.

ppelés à mettre aux oubliettes cette première défaite du championnat, enregistrée samedi passé du côté de Tizi Ouzou, les joueurs du Mouloudia savent bien qu’il faudra désormais se concentrer sur le prochain match qui s’annonce encore plus compliqué. Après deux matches nuls et une défaite, les Oranais sont appelés à renouer avec le succès dès samedi prochain en accueillant le nouveau leader du championnat, le CS Constantine, impressionnant vainqueur du côté de la Saoura. Les coéquipiers de Benyettou, sachant mieux quiconque que la défaite face à la JS Kabylie n’a à aucun moment

Djebbari félicite le groupe

ébranlé le moral des supporteurs, veulent se racheter et rendre la pareille à leurs fans qui seront certainement en grand nombre le week-end prochain dans les travées du stade Ahmed-Zabana. «Nous avons bien apprécié le soutien de nos supporteurs qui sont venus en masse que ce soit à Sétif ou à Tizi Ouzou pour nous encourager. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à leur donner satisfaction face à la JSK. Nous sommes à présent appelés à le faire dès le prochain match contre le CSC», diront la plupart des joueurs au chemin du retour à Oran.

Youssef Djebbari, n’a pas été chanceux en voyant son équipe concéder sa première défaite. Malgré cela, le président du MCO, très satisfait de la production de la formation oranaise au cours de ce match, a dû ravaler sa déception avant de rejoindre le vestiaire du stade 1er-Novembre pour féliciter les joueurs ainsi les membres du staff technique, façon pour lui de remonter le moral au groupe et le pousser à travailler dans la sérénité la plus absolue cette semaine afin de préparer dans les meilleures conditions psychologiques ce prochain match contre le CSC.

Pour son premier déplacement avec l’équipe, le P-DG de la société,

Les supporteurs satisfaits

effectué le déplacement samedi passé, ont dû quitter le stade 1er-Novembre de Tizi Ouzou avec une certaine satisfaction. Certes que la déception du résultat était visible, mais la façon avec laquelle le Mouloudia s’est produit durant ce match, dominant la majeure partie de cette rencontre prouve si besoin est que l’équipe est sur la bonne voie. Les inconditionnels d’El Hamri qui affichent un optimisme mesuré attendent une confirmation de la part de leur Onze dès ce prochain match du championnat contre le CSC. Une victoire ce samedi fera certainement oublier aux supporteurs cette défaite concédée à Tizi. A.L.

La plupart des supporteurs, ayant

Heriat «La série d’invincibilité
du CSC s’arrêtera à Oran»
Le milieu de terrain des Rouge et Blanc, Hamza Heriat, pense que la défaite ne va pas les décourager pour autant et que l’équipe devra se ressaisir dès le prochain match contre le CS Constantine. L’exjoueur du CA Batna pense que le MCO est déterminé à mettre fin à cette série de vingt matches sans défaite des Constantinois.

«Les résultats passent par la stabilité sur tous les plans»
Le président du Mouloudia pense que l’équipe ne devrait cueillir les fruits du travail que grâce à la stabilité. «Tout le monde connaît que je suis un adepte de la stabilité. Pour que le MCO arrive à réaliser ses objectifs, il faut qu’une stabilité sur tous les plans règne dans l’équipe. Personnellement, je suis très satisfait du travail du staff technique et aussi de mes collaborateurs», ajoute-t-il.

«On pense déjà au mercato»
Djebbari a aussi affirmé lors de l’émission d’avant-hier qu’il a déjà commencé à penser au mercato hivernal : «J’ai déjà tenu une réunion avec le staff technique afin d’arrêter les postes à renforcer pour l’équipe en prévision de la phase aller. Nous n’allons pas attendre l’ouverture du marché pour se mettre à penser au recrutement. Nous sommes en train de parler du mercato dès maintenant.»

A.L.

Comment expliquez-vous la défaite de samedi passé contre la JSK ? Je pense que le score ne reflète pas la physionomie du match. Nous avons Le PV de la fait jeu égal avec la réunion du CA JSK. A un moment donné du match, on déposé à la CRL était supérieur même Le procès-verbal de la réunion du Conseil d’administration durant laquelle les en seconde période. membres du CA approuve le paiement des Je pense qu’un match dettes par ponction des droits de télévision nul aurait pu être et la prime de la Coupe d’Algérie de la saison passée a été déposé dimanche équitable. passé par certains dirigeants du club Qu’est-ce qui a manqué après leur retour du match joué au MCO pour revenir avec un par leur équipe à Tizi Ouzou. résultat positif ? Je pense que nous n’avons pas eu de chance au cours de cette rencontre, car si la JSK avait inscrit deux buts, il faut dire que le MCO a raté un penalty et trouvé le poteau en seconde période. Je dirai qu’il y a des jours comme ça où la chance n’est pas au rendez-vous. Sinon, sur le plan du jeu, je pense qu’on n’a rien à se reprocher. Ne pensez-vous pas que le penalty raté a été le tournant du match ? C’est vrai que si on avait marqué ce pe-

nalty, on aurait pu prétendre à un meilleur résultat mais ce ratage n’explique pas ce résultat. On ne va pas essayer de se justifier derrière le penalty raté, car ce genre de choses peut arriver dans un match. Je dirai qu’en général, la chance ne nous a pas souri au cours de ce match. Qu’avez-vous ressenti en fin de match ? Bon, on était bien évidemment très déçus en fin de match. C’est tout à fait normal, car nous étions décidés à aller chercher un résultat probant du côté de Tizi. Mais cette défaite, qui est seulement la première de la saison, ne devra absolument pas nous décourager. Au contraire, ça va nous pousser à réagir dès le prochain match du championnat. Nous sommes des professionnels, il faut savoir tourner la page et penser au match suivant. Justement un match très compliqué vous attend samedi prochain, comment comptez-vous le préparer ? Nous allons tout d’abord essayer d’oublier cette défaite concédée contre la JSK et entamer la préparation avec la même envie et la même détermination. Le fait de retrouver notre domicile et notre public sera l’occasion pour nous de renouer avec le succès. Néanmoins, ce match contre le CSC ne sera pas du tout évident pour votre équipe... C’est sûr, car le CSC a fait une grande impression en s’imposant sur un score surprenant du côté de Béchar. Cela fait presque vingt matches que cette équipe n’a pas goûté à la défaite. Il faut être costauds pour la battre samedi prochain au stade Zabana. Mais avec l’apport de notre public, on aura les moyens pour se surpasser et mettre un terme à cette série d’invincibilité du CSC. Entretien réalisé par Amine L.

Les Hamraoua sont en train de prier pour que leur joueur, Djamel Bouaïcha, soit présent samedi prochain contre le CS Constantine. Sorti sur blessure lors du match contre la JS Kabylie, le joueur souffre d’une entorse à la cheville. Une blessure qui risque de le priver du match de samedi prochain. Chose qui risque de représenter un coup dur pour les Oranais, vu le poids du joueur dans l’équipe, lui qui était l’auteur de deux buts, une passe décisive et provoquant le penalty contre la JSK. Très influent dans l’entrejeu du Mouloudia, Bouaïcha est devenu dans un laps de temps relativement court une pièce maîtresse dans l’échiquier de Solinas. Une radio rassurante, mais… La radiographie que Bouaïcha a passée hier n’a pas révélé une fracture ou une fissure, ce qui est rassurant pour le moment. Mais le joueur a toujours la cheville enfilée et ne peut pas poser le pied. A moins d’une semaine du match contre le CSC, il serait difficile pour qu’il retrouve ses sensations et puisse être à 100% de ses moyens. Le joueur qui a raté la reprise des entraînements, hier, devra débarquer aujourd’hui à Oran pour commencer à soigner sa blessure. «Je ferai tout pour être d’attaque» Sentant toujours des douleurs à sa cheville, le joueur ne sait pas encore s’il sera prêt ou pas pour le match de samedi. «Je ne peux pas savoir à l’état actuel des choses, si je serai guéri à 100% ou pas d’ici le match contre le CSC, car ma cheville me fait toujours mal mais ce qui est sûr, je vais faire mon possible pour être de la partie», se contente de dire Bouaïcha. A.L.

Récupérer à tout prix Bouaïcha face au CSC

Coup direct

CRB

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

13

Ammour présent àC’était l’entraînement une agréable

Gamondi exige C’ un déclic
est la première fois que l’effectif du Chabab se regroupe depuis la défaite dans le derby face au MCA, c’était hier dans la séance de reprise prévue dans la matinée. Une séance qui a débuté par un rassemblement du staff technique avec les joueurs au bord du terrain, c’est Gamondi le premier responsable de la barre technique qui prend la parole. Le coach du CRB a tenu à faire le point sur la situation du club. Avec trois défaites en quatre rencontres, l’équipe doit absolument se ressaisir. C’est ce qu’a expliqué le technicien argentin. Aussi, cette petite réunion informelle avait servi au staff technique pour mettre le doigt sur quelques erreurs tactiques apparues lors de la rencontre face au MCA. Cela se poursuivra même à l’entraînement, où Gamondi avait retravaillé quelques séquences de jeu avec ses joueurs. Il s’est isolé avec les titulaires Les quelques paroles échangés lors du début de la séance n’ont pas suffi au coach argentin du Chabab pour faire passer le message à ses joueurs. Ce dernier, au cours de la séance, avait décidé de s’isoler avec les titulaires, du moins ceux qui ont pris part à la rencontre de samedi. Là aussi, Gamondi à trouvé quoi dire à ses protégés. Il ne s’est pas empêché de sermonner quelque uns, pour leur faire comprendre leurs bourdes. Beaucoup de pression sur Gamondi La séance de reprise qui s’est effectuée hier, s’était déroulée dans une ambiance plutôt

froide. Les joueurs semblaient avoir la tête ailleurs, sans doute à la semaine prochaine lors de la réception de la JSK. Une rencontre qui pourrait être le tournant de la saison des Rouge et Blanc. C’était aussi le cas du premier responsable de la barre technique, Gamondi. Ce dernier, en dépit de son discours rassurant et motivant, ressent lui-même cette pression sur ses épaules. Le club du CRB après trois défaites consécutives n’a plus droit à l’erreur, et ça, tout le monde le sait, en premier l’entraîneur. Lamine Amimi

surprise de voir Ammour prendre part à la séance de reprise hier. Le joueur blessé au genou, n’a pas trop forcé à l’entraînement, il s’est contenté de quelques tours de piste avec le groupe avant de s’isoler avec le préparateur du club pour entamer sa rééducation.

Il a rejoint ses coéquipiers à la fin de la séance

Ayant bien répondu au programme mis en place par le préparateur physique du club, Amar Ammour a eu le feu vert du médecin de l’équipe afin de terminer la séance d’entraînement avec le reste du groupe. On dirait bien que la blessure de l’ancien Usmiste n’est pas si grave que ça. Avec plus de prudence et un programme adéquat, le meneur du Chabab pourrait être prêt pour affronter la JSK, vendredi prochain.

Gamondi s’est longtemps entretenu avec lui

Khoudi et Khellili, une paire centrale qui marche bien
En dépit de la défaite face au Mouloudia, nous avons quand même pu tirer quelques bons enseignements de cette rencontre. A l’image de la bonne entente entre Khoudi et Khellili dans l’axe central, c’est la première fois que les deux joueurs sont associés cette saison et on peut dire qu’ils ont gagné des points. Gamondi pense sérieusement à reconstituer cette paire centrale la semaine prochaine, en recevant la JSK pour le compte de la 5e journée du championnat. Rappelons que c’est la première titularisation de Khoudi, qui a pris la place de Abdat, l’habituel titulaire en défense.

Dehar a gagné des points
Le défenseur central, Khoudi, n’était pas le seul à attirer les regards du technicien argentin lors de la rencontre face au MCA. C’est aussi le cas de Merouane Dehar, qui a fait une très bonne prestation en milieu de terrain ce jour-là. Pour le moment, nous ne savons pas si c’est assez pour convaincre Gamondi de lui donner une autre chance de s’exprimer la semaine prochaine, mais ce qui est certain, c’est que Dehar a gagné quelques points.

Gamondi nous l’a bien fait savoir lors de notre précédente édition, il n’a plus confiance en son gardien La rencontre C’est auprès de Khellili Chouih. Ce qui nous laisse déduire que nous sommes allés de la JSK pourpour la prochaine rencontre que prendre la température rait aussi être une chance pour Hal’entraîneur des Rouge et Blanc de cette séance de reprise. nifi, de reprendre pourrait penser à titulariser Le joueur comme le reste confiance en ses caOuadeh. du groupe semble très affecté pacités. En effet, avec par la situation du club acla suspension de Bouregba, le seul buteur face au tuel, mais il a bien voulu Une MCA suite à une contestanous répondre : «Nous semaine pour tion de décision, le staff sommes très affectés trouver un arrière technique n’aura d’autre par cette défaite du choix que de rappeler droit derby. Cela vient l’ex-attaquant du Le gros problème de Gamondi de- nous enfoncer enRCK une semaine puis quelques semaines se trouve dans core plus après seulement après le flanc droit de la défense du Chabab. Le deux défaites l’avoir écarté de la coach, après avoir écarté Messaoudi, avait consécutives, cela liste des 18. tenté la solution Naïli face au MCA, un en fera trois avec joueur qui a plutôt l’habitude d’évoluer en celle-là. Le coach Il connaît milieu de terrain. Vu la prestation de ce nous a longtemps bien les dernier, le club ferait mieux de trouver parlé, il faut se reKabyles une autre option. Pour cette semaine, prendre et travailCe qui pourrait ça sera la principale mission du bien jouer en sa faler dur cette semaine staff technique. veur la semaine pro-

Hanifi pourrait reprendre sa place en attaque

Chouih a perdu la confiance de son coach

Khellili : «Il faut se
«Ça me fait bizarre d’affronter la JSK»
Cette rencontre de la 5e journée sera spéciale pour le défenseur central du CRB. Sofiane Khellili, avant de rejoindre le CRB, évoluait dans le club kabyle la saison dernière. Sur ce point, il nous dira : «C’est vrai que j’aurai des sensations bizarres lors de cette rencontre, mais c’est le football. Un joueur est confronté à ce genre de situations dans sa carrière. Pour moi, je ne voudrais pas trop y penser ni en parler d’ailleurs. Ma réaction se saura sur le terrain.» Lamine Amimi pour préparer la JSK.»

A la fin de la séance d’entraînement, le coach Miguel Angel Gamondi et Ammour étaient les derniers à retourner aux vestiaires. Les deux hommes s’étaient entretenus longtemps sur le bord du terrain. Le sujet de leur discussion ne devait pas trop s’éloigner de la situation du club actuel et la pression que vit le Chabab en ce début de championnat.

reprendre face à la JSK»

chaine, c’est que Hanifi connaît bien la maison kaLe Réunion programmée à la byle. Le joueur a fait un pasmatch à fin de la séance sage de deux saisons dans 16h45 ce club avant de rejoind’entraînement dre l’USMA. Ce qui La rencontre du Chabab Après la séance de reprise hier, pourrait bien pousser pour le compte de la 5e journée Gamondi, le coach du CRB a fait Gamondi à titulariser du championnat face à la JSK, se savoir à ses joueurs que tout le l’attaquant pour cette jouera, ce vendredi. Néanmoins, monde était attendu dans les burencontre. De son comme annoncé dans le site de la côté, Hanifi se troureaux du club pour une réunion vera devant l’opportu- Ligue, l’heure de la confrontation a programmée à la dernière minute. été modifiée. Ce sera à 16h45 au Celle-ci avait comme objectif de nité de montrer son vrai niveau après un lieu de 18 h. En ce qui concerne faire signer aux joueurs le règledébut de saison labol’équipe espoir, le match se ment intérieur du club, qui, selon rieux à l’image de son jouera à 11h. nos premières informations, serait apclub.

Un match amical aujourd’hui à Dar El Beida
Afin de donner du temps de jeu aux remplaçants, le staff technique du Chabab a programmé une rencontre amicale qui se jouera face à Dar El Beida dans son stade. C’est la première occasion de Gamondi d’avoir une idée sur Hanifi et Ouadah, les deux joueurs pressentis pour commencer la rencontre face à la JSK.

Les titulaires s’entraîneront le matin
La rencontre à Dar El Beida ne concernera pas les titulaires qui s’entraîneront aujourd’hui à 9 h au 20Août. Ils suivront un programme spécial pour programmer la rencontre de la JSK. Lamine Amimi

prouvé par l’ensemble des joueurs.

14

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup de feu

Courbis répond à Geiger
rochain adversaire des Rouge et Noir, Alain Geiger, l’entraîneur du MCA, n’a pas hésité à encenser le coach usmiste en déclarant au Buteur : «Courbis est un grand entraîneur, mais j’ai mon idée pour le battre.» Pour connaître sa réaction, nous avons joint, hier en fin d’après-midi, le premier responsable du staff technique de l’USMA qui n’a pas voulu trop polémiquer, se contentant de dire : «Ce n’est pas la première fois que je lis de telles déclarations. Que voulez-vous que je vous dise ? Peut-être que j’aurais dit la même chose, si j’étais l’entraîneur du Mouloudia, seulement moi, j’entraîne l’USMA. Geiger est un très bon entraîneur, mais qu’il se rassure. Contrairement à lui, je n’ai aucun plan pour le battre», c’est presque la même réplique qu’il avait sortie lorsque Menad avait lancé la guerre médiatique, quelques jours avant la finale de la Coupe d’Algérie. Geiger doit, toutefois, se méfier puisque tout le monde connaît le scenario vécu par les Moulou-

USMA

«Contrairement à lui, je n’ai aucun plan pour le battre»

le grand derby

Koudri incertain pour

P

déens le 1er Mai dernier, lorsque les coéquipiers de Benmoussa, grâce à la bonne stratégie mise en place par Rolland Courbis, sont allés damer le pion à leur voisin, offrant ainsi à leur club un nouveau trophée.

«J’aurais voulu que le derby se joue à Blida, mais…»

Souffrant d’une blessure au niveau du genou contractée lors du match ayant mis aux prises l’USMH avec l’USMA, vendredi passé, Hamza Koudri ne s’est pas entraîné avec le groupe avanthier. Ayant ressenti des douleurs, nous avons appris d’une source digne de foi que l’état du joueur inquiète les membres du staff technique. Incertain pour ce choc face au MCA qui n’est autre que son ancienne équipe, le natif de Mila continue donc de se soigner, en attendant d’être fixé dans les heures à venir. Considéré comme un élément clé dans le onze usmiste, les supporters prient donc pour que le joueur soit rétabli avant la fin de cette semaine pour prendre part à cette rencontre. Une rencontre attendue avec impatience par les amoureux des deux clubs.

Apres plusieurs semaines d’attente, les joueurs de l’USMA ont enfin eu leur prime de la Coupe arabe. Si les responsables ont décidé de prendre une telle initiative, c’est beaucoup plus pour motiver les joueurs, à quelques jours du grand derby de la capitale. En régularisant la situation des coéquipiers de Laïfaoui, les dirigeants ont également jeté la balle dans le camp des protégés de Courbis qui n’auront aucune excuse pour battre le MCA, puisque leur situation financière vient d’être régularisée.

Les joueurs ont perçu la prime de la Coupe arabe

Chafaï «Face au MCA, nous viserons
que la victoire et rien d’autre»
plus cédée. Titulaire au poste de défenseur central, le n°6 des Rouge et Noir revient dans cet interview sur la victoire décrochée vendredi face à

Profitant de cette occasion, nous avons posé une autre question au coach concerAprès s’être absentés avant-hier, Mohanant le lieu de domiciliation de ce derby. Un sujet qui a fait couler beaucoup d’en- med-Lamine Zemmamouche et Nacereddine Khoualed ont réintégré tous les deux le groupe cre et de salive. «J’aurai voulu que ce hier matin. Le gardien de but des Rouge et match soit domicilié à Blida, mais si tout Noir ainsi que le capitaine d’équipe ont donc le monde sera heureux qu’il se joue au repris le chemin des entraînements lundi stade du 5-Juillet. Je suis prêt à être malmatin avec leurs coéquipiers. C’est ce qui heureux, surtout que ça ne sera pas la prea rassuré leur coach et ses adjoints. mière fois.» Pour le moment, aucune décision officielle n’a été annoncée, mais si tout se passe comme prévu, c’est dans les proMatch chaines heures qu’elle le sera et c’est au stade d’application face olympique que ce choc se déroulera. aux U21 aujourd’hui Adel C. Les joueurs de l’USMA disputeront aujourd’hui un match d’application qui les 17 millions pour avoir battu opposera aux U21. Cette rencontre aura pour l’USMH but de préparer leur prochain rendez-vous En plus de la prime de l’UAFA Cup, nous avons prévu pour samedi lorsqu’ils recevront le MCA appris que les joueurs ont été informés qu’ils auront droit à 17 millions supplémentaires, dans les fort probablement au stade 5 juillet. A quelques jours à venir. Cet argent vient récompenser la belle jours du jour j, cette opposition sera donc victoire décrochée à Lavigerie contre l’USMH. Une une occasion pour les membres du staff nouvelle prime qui ne devra que booster les joueurs à rééditer le même exploit contre le MCA, le week-end technique de faire les retouches nécesprochain. saires avant d’aborder le choc de la cinquième journée.

Zemmamouche et Khoualed ont réintégré le groupe

Après avoir raté le premier match de la saison, Farouk Chafaï a retrouvé sa place dans le onze usmiste lors du choc face à la JSK. Depuis, il ne l’a

l’USMH, avant de nous parler de sa forme actuelle et bien sûr du grand derby de la capitale prévu ce samedi au stade du 5-Juillet.

En attendant que la LNF l’officialise

Il a passé des tests médicaux hier
N’ayant pu s’entraîner avec ses coéquipiers lors de la reprise, Hamza Koudri, qui a subi des soins, a effectué une série de tests médicaux hier dans la matinée et ce n’était que dans la soirée de lundi ou au plus tard aujourd’hui qu’il devrait être fixé. Ne voulant pas rater un tel choc, nous avons appris que le joueur compte faire tout son possible pour être présent sur la pelouse en fin de semaine. Reste à savoir s’il pourra se remettre de la blessure, avant le jour J. Réponse dans les jours à venir.

El-Orfi : «De mon côté, tout est OK !»
Si Koudri est incertain, Hocine El-Orfi, lui, est prêt à tenir son rôle sur le terrain. En tout cas, c’est ce qu’il nous a déclaré hier : «Je me sens beaucoup mieux. Si j’ai fait l’impasse sur le derby face à l’USMH, c’est beaucoup plus pour éviter tout genre de complication. Désormais, je me sens en bonne forme, donc je peux vous assurer que tout est OK.» Adel C.

Nous ne pouvons pas débuter cet entretien sans parler de l’ambiance qui a régné au sein de groupe lors de la reprise. Racontez-nous comment s’est déroulée cette séance ? Dans la bonne humeur, bien évidement. La bonne ambiance était au rendez-vous, c’est ce qui est normal après la belle et précieuse victoire que nous avons décrochée au stade du 1er Novembre contre l’USMH. C’est toujours agréable de reprendre du service, après un succès, et c’est donc avec un moral au beau fixe que nous nous sommes remis au travail. Le groupe s’est complété une nouvelle fois. Nous avons récupéré quelques joueurs qui étaient blessés, mais aussi les suspendus. Avec un peu de recul, quel commentaire faites-vous sur la victoire arrachée à Lavigerie ? C’est une victoire au goût spécial parce que nous avons remporté notre premier derby , mais aussi d’une grande importance pour nous, du moment qu’elle nous permet de repartir du bon pied. Le groupe a été amoindri par les nombreuses absences. Il y a eu ensuite l’expulsion d’Andria, tous ces faits l’ont rendue précieuse à nos yeux. A présent, il va falloir oublier ce que nous avons vécu à El Harrach et penser à notre prochain rendez-vous. Avant de parler de ce rendez-vous, nous allons parler de votre forme. Etes-vous au top ? Non, je ne le suis pas. Je pense qu’avec d’autres rencontres dans les jambes, je retrouverais mon meilleur niveau. Je me sens bien, mais je sais que je pourrai être plus performant. Je sais que je ne pourrai l’être qu’en dou-

blant d’efforts lors des entraînements, et c’est ce que je compte faire. Vous jouez avec un bandage au niveau de la cuisse, est-ce juste par précaution ? Exactement. Lors de ce derby, les jeunes alignés par le coach ont brillé. Que pensez-vous de leur prestation lors de ce match ? Tout d’abord, je dois dire que je suis content pour eux parce que ce n’est pas facile de jouer un tel match dans de telles conditions. Ils ont été coura-

geux. Je pense qu’une telle prestation de l’équipe ne fera que les mettre encore plus en confiance. Nous savons tous qu’ils sont talentueux, vu que nous les côtoyons tous les jours lors des entraînements. La saison s’annonce longue et la présence de ces éléments ne pourra qu’être bénéfique pour

le club. Vous affrontez le MCA samedi, comment comptez-vous aborder ce grand derby ? Comme celui face à l’USMH, c'està-dire pour l’emporter. Certes, ce sera difficile puisque notre adversaire occupe la première place, mais nous avons nous aussi des atouts à faire valoir. Les deux équipes entameront cette rencontre avec des chances égales. Les Mouloudéens, nous les connaissons. Le match s’annonce prometteur et passionnant, j’espère juste qu’il tiendra toutes ses promesses. Ce grand derby se délourda au stade du 5-Juillet, les dirigeants ont-ils pris la bonne décision en optant pour l’enceinte olympique ? Oui, il n’y a pas de doute là-dessus. En tout cas dès le départ, je voulais que cette rencontre se joue au stade du 5-Juillet. Maintenant que les responsables l’ont décidé comme vous venez de me le faire savoir, nous pouvons dire que notre vœu a été exaucé. A présent, à nous de montrer ce que nous avons dans le ventre et faire le nécessaire pour le gagner. Nous savons l’importance de cette affiche aux yeux de nos supporters et nous comptons faire de notre mieux pour leur offrir une nouvelle victoire. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Tous les chemins mènent au stade 5 juillet !
La décision finale n’est pas encore tombée, mais si tout se déroule comme prévu c’est au 5 juillet que le match qui opposera samedi l’USMA au MCA se déroulera. Ayant pu trouver un accord avec leurs homologues Mouloudéens pour que ce choc soit domicilié dans l’enceinte Olympique, Haddad et les dirigeants de l’USMA ne semblent pas, toutefois, pressés à communiquer la décision finale puisque jusqu’au moment où nous mettons sous presse ils ne l’ont pas fait. D’ailleurs, même du côté de la Ligue Nationale de Football, nous avons appris qu’aucune correspondance n’a été faite pour que les responsables de cette instance soient informées du lieu où se déroulera l’affiche de cette cinquième journée de la Ligue 1, et c’est ce qui pourrait se réaliser dans les prochaines heures. A croire une source digne de foi, si Haddad n’a pas encore réagi, c’est tout simplement parce qu’il n’a pas encore rencontré Courbis. Une entrevue qui devait avoir lieu hier durant laquelle, il mettrait les points sur les i avant de passer à la prochaine étape. A. C.

Coup de bluff

USMH

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

15

Charef pose ses conditions pour revenir
ous apprenons d’une source sûre que Boualem Charef, qui n’est plus revenu depuis la défaite à domicile contre l’USMA, serait prêt à changer d’avis et reprendre ses fonctions à la barre technique des Jaune et Noir après avoir décidé de jeter le tablier, et ce grâce à la médiation de quelques cadres de l’équipe qui sont allés le voir pour l’en dissuader et l’encourager à reprendre. Mais toujours selon la même source, Charef aurait posé des conditions pour qu’il revienne, des conditions qu’il voit nécessaires pour que le groupe puisse retrouver sa sérénité après un parcours des plus catastrophiques. On ne connaît pas encore, d’une manière concrète, les conditions que le coach harrachi exige en contrepartie de son retour, mais une source proche du concerné nous a confié qu’il s’agit essentiellement

N

de l’organisation en général au sein du club et des conditions de travail, des choses sur lesquelles il avait déjà insisté sans que la direction ait pu les réunir jusque-là, nous fait-on savoir. Toujours à ce sujet, nous avons également appris qu’un contact a été établi entre la direction et Boualem Charef afin de trouver une solution au problème. C’est Mohamed Zoubiri, membre du conseil d’administration, qui a appelé l’entraîneur harrachi et qui a pu se rendre compte que Charef ne ferme pas la porte et qu’il est prêt à revenir si, comme indiqué plus haut, la direction revoit concrètement un certain nombre de choses dans la gestion générale du club.

Des membres du CA demandent le limogeage d’El Aoufi
Des membres du conseil d’administration de l’USMH ont interpellé Mohamed Laïb afin de mettre fin aux fonctions de l’adjoint de Charef, Salem El Aoufi, qui ne s’est pas présenté lui aussi à l’entraînement de dimanche. Ils lui reprochent certains nombres de choses, notamment le recrutement de l’intersaison qui, selon eux, a été un échec.

Une réunion avec les dirigeants aujourd’hui ou demain
Et ce qui prouve que Charef n’est pas contre l’idée de revenir, c’est qu’il a accepté de se

Contacté par nos soins, l’intéressé a décidé de sortir de son mutisme pour répondre à ses détracteurs : «Il y a des personnes qui n’attendaient que cette situation pour montrer leur venin. Les résultats que nous avons réalisés la saison précédente ne les ont pas arrangés, parce que nous les avons dérangés. Aujourd’hui, ils ont sauté sur la première occasion pour me tirer dessus et tout me reprocher en trompant l’opinion publique. Je ne serai pas la victime qu’ils cherchent et tout le

El Aoufi «Ils sont de mauvaise foi»
monde sait ce que j’ai apporté au club.»
El Aoufi ne comprend pas comment on peut lui faire des reproches sur le plan du recrutement : «Ils oublient tous que c’est moi qui était derrière la venue de Bounedjah, Elamali et Belkaroui. Et ceux que nous avons ramenés cette saison sauront égale-

réunir dans les deux jours qui viennent avec les membres du conseil d’administration pour débattre de la situation et mettre les choses au points. On nous fait savoir que cette importante réunion regroupera les membres dirigeants, Zoubiri, Cherfaoui et le président Mohamed Laïb. Si les dirigeants en question sont prêts à entendre leur entraîneur et lui réunir les conditions de travail qu’il souhaite, lui aussi doit s’expliquer sur les raisons de ce très mauvais départ en championnat, et ce n’est que de la sorte qu’on pourra définir les véritables raisons des quatre défaites avant d’essayer de trouver les solutions qu’il faut pour redresser la situation. Et suite à cet accord qui consiste à se réunir

dans les deux jours qui viennent, il est donc très possible que Charef fasse le déplacement avec son équipe à El Eulma en prévision du match de la cinquième journée. Par ailleurs, la direction de l’USMH n’a pas trop compris les agissements de certains clubs de Ligue 1 qui ont vite fait de prendre attache avec son entraîneur dès que ce dernier a décidé de se retirer. Les dirigeants harrachis estiment que c’est un manque de professionnalisme et de déontologie de leur part. H. M.

«Ils oublient que c’est moi qui ai ramené Bounedjah, Elamali et Belkaroui»

Les Harrachis ont repris dimanche le chemin des entraînements après leur quatrième défaite de suite qu’ils ont concédée vendredi face à l’USMA, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ambiance était morose, avec des visages fermés et un moral à plat. Les joueurs étaient visiblement très déçus après ce quatrième échec et avaient du mal à entamer cette séance, surtout en l’absence de leur entraîneur, dont le retour ment être à la hauteur.» Et de pourreste toujours incersuivre : «C’est Charef qui a été le tain. Pas de seul responsable cette saison du rematch crutement que je juge très bénéL’équipe fique.» Concernant le départ de amical cette certains joueurs, El Aoufi lie cela a fui la semaine à la situation financière du club pression et : «Si le club n’avait pas besoin Le staff technique de d’argent il n’aurait pas vendu la colère des l’USMH a écarté la possiBounedjah.» Naturellement, et match amical cette secompte tenu de la tension maine. On estime, en autour du club, cette séance El Aoufi a voulu terminer d’entraînement ne s’est pas effet, que le groupe a en évoquant son avenir au déroulée au 1er-Novembre. plutôt besoin d’un club : «Mon avenir est lié à Comme la semaine passée, le celui de Charef. S’il part, je travail psychologroupe a dû fuir la pression et pars. S’il veut que je reste avec la colère de certains supporters gique. lui, je resterai.» pour aller s’entraîner à la caH. M. serne de la Protection civile de Dar El Beïda.

Ambiance morose à l’entraînement

Haniched et Bechouche ont assuré la reprise
Bien entendu, cette reprise s’est donc déroulée sans Boualem Charef qui avait décidé de partir à l’issue de la défaite face à l’USMA. En son absence, ce sont les autres membres du staff technique, Haniched et Bechouche notamment, qui ont assuré la reprise des entraînements à la demande de la direction du club. Aussi, les membres du staff technique en question ont reçu l’instruction de ne pas évoquer avec les joueurs le sujet du départ de leur entraîneur, ni de revenir sur la défaite contre l’USMA. Les responsables du club ont estimé que le moment ne s’y prêtait pas.

«Mon avenir est lié à celui de Charef»

supporters

bilité d’organiser un

Ce qui a dû caractériser la reprise des entraînements de dimanche dernier, outre le climat d’inquiétude et d’incertitude, c’est la présence du président Mohamed Laïb qui était accompagné de deux membres dirigeants, Madouri et Zoubiri. Par sa présence, le premier responsable du club voulait transmettre un message aux joueurs pour les rassurer. Seulement, contrairement à ce qu’on attendait, Laïb n’a pas discuté avec ses joueurs au moment où l’on croyait qu’il allait aborder avec eux la situation actuelle, les raisons de ce très mauvais départ et des résultats catastrophiques de l’équipe, sans oublier le sujet de leur entraîneur. Rien de tout cela n’a eu lieu, Laïb a évité ses joueurs. Il paraît que sa récente réunion avec les cadres de l’équipe lui a suffi.

Laïb présent à la séance de reprise

Elamali «Nous avons besoin de nous libérer, et le départ de Charef n’est pas la solution»
Elamali a assisté impuissant à la défaite de son équipe vendredi passé contre l’USMA pour cause de suspension. Il nous brosse un tableau de la situation de son équipe. Que pouvez-vous nous dire de la situation actuelle de l’USMH ? Tout ce que je peux dire, c’est qu’on avait tablé sur un bon début de championnat alors que nous sommes en train de vivre tout le contraire de ce qu’on avait prévu. Personne ne s’y attendait. Selon vous, quelles sont les raisons ? Il n’y a pas de raison apparente dans la mesure où c’est presque le même effectif de la saison passée, celui qui a réalisé de très bons résultats avec une deuxième place en championnat. Pour moi, il s’agit beaucoup plus d’un problème psychologique. Cela n’est-il pas dû à la pression que vous vivez ? D’après moi, c’est une crise de confiance qui s’est accentuée avec les mauvais résultats que l’équipe a enregistrés. C’est ce qui a créé une grosse pression sur le groupe. Mais les supporters sont terriblement inquiets… Il n’y a pas que les supporters qui sont inquiets, les joueurs aussi ne comprennent pas trop ce qui leur arrive et sont également anxieux. Mais le plus important maintenant est de se ressaisir en mettant la main dans la main pour sortir de cette crise. Que pensez-vous de la décision de Boualem Charef, qui a préféré rendre le tablier ? C’est une décision qui ne va pas arranger les choses, bien au contraire. Car il y a

une très bonne entente entre Charef et les joueurs et je pense qu’il faut qu’il revienne pour tenter ensemble de mettre fin à ces mauvais résultats. Il a peut-être voulu assumer seul la responsabilité, non ? Il ne peut pas être le seul responsable, nous, les joueurs, avons également une grande part de responsabilité. Et je persiste à dire que son départ ne fera que compliquer les choses. Il n’est pas facile non plus de sortir de cette crise, n’est-ce pas ? C’est sûr, mais rien n’est impossible. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de retrouver la confiance. Nous avons besoin de nous libérer psychologiquement, c’est notre seul problème. Après, je crois que nous avons les moyens de revenir en force. Entretien réalisé par Hicham M.

Un grand travail psychologique s’impose
Si l’USMH a montré jusquelà trop de lacunes dans son jeu, qu’elle devra combler rapidement, les choses viennent d’être compliquées davantage sur le plan psychologique avec cette quatrième défaite de suite. Aujourd’hui, c’est le moral des troupes qui a pris un sérieux coup comme on a pu le constater sur le terrain, et de ce fait, le staff technique est appelé en priorité à faire un grand travail sur ce plan pour remobiliser le groupe et lui faire retrouver les ressources mentales nécessaire pour se ressaisir.

H. M.

16
a défaite concédée par les Crabes du MO Béjaïa samedi dernier à domicile face au MCE Eulma ne s’est pas passée sans pour autant soulever la colère des fans qui n’ont pas été satisfaits de la prestation de leur équipe du moment que les joueurs sont passés à côté de leur sujet en dépit des occasions procurées durant le match. Ayant compliqué leur tâche en s’inclinant 1-2, cette défaite pourrait coûter cher au club à l’avenir si les dirigeants ne réagissent pas pour prendre les mesures nécessaires et éviter ainsi de payer les frais à la fin de la saison. L’inquiétude s’est installée chez les supporters qui commencent déjà à craindre le pire pour leur formation pour sa première expérience en Ligue 1. Estimant que les joueurs n’ont pas assuré leur mission convenablement sur le terrain ajoutant à cela les choix ratés du staff technique, les fans ont insulté tout le monde à la fin de la rencontre qui a

N° 2408
Maredi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup risqué

L

totale chez les Crabes
opposé leur équipe à MCE Eulma considérant que la situation commence à devenir alarmante et qu’une bonne réaction est obligatoire avant qu’il ne soit trop tard.

C’est l’inquiétude
ont certainement été unanimes à dire que certains éléments ne méritent pas de jouer titulaires du moment qu’ils n’ont rien donné à l’équipe durant tout le match. Mieux, les supporters que nous avons rencontrés ont tenu à demander au coach Rahmouni de s’explique sur l’incorporation de certains joueurs malgré leur piètre prestation lors des trois précédentes rencontres. Chose qui devrait pousser le staff technique à prendre en considération ces remarques pour trouver les solutions qui permettront à l’équipe de retrouver sa sérénité avant qu’il ne soit trop tard.

MOB

à réagir dans les meilleurs délais afin d’éviter le pire et surtout sortir de la mauvaise situation dans laquelle se trouve le club actuellement.

Des changements s’imposent au niveau de la barre technique !
Vu que le club est confronté à beaucoup de difficultés en ce début de saison où les Béjaouis sont incapables d’amorcer le déclic, les nombreux observateurs estiment que des changements s’imposent au niveau de la barre technique d’autant plus que le coach Rahmouni a échoué dans sa mission de redresser la barre jusqu’à là où il n’a pas pu aligner une seule équipe depuis le début de saison, ajoutant à cela ses choix qui ont été contestés face au MCEE en décidant de jouer sans un vrai attaquant. Ce qui vient d’accabler le coach qui se contente de dire que c’est le début de l’exercice et que le club retrouvera ses repères dans les prochaines journées. Yugurtha A.

Rahmouni devra procéder à des changements s’il est encore là
En attendant, le staff technique sous la houlette du coach Rahmouni doit procéder à des changements lors des prochains matches à commencer par celui de ce week-end face au RC Arbaâ s’il est encore à la barre technique d’ici ce match. L’équipe ne tourne pas bien actuellement avec un seul point récolté en quatre matches, ce qui n’est pas pour arranger les affaires du club d’autant plus que la situation est alarmante. De ce fait, les Béjaouis sont appelés

Le rendement de certains joueurs suscite des interrogations
La rencontre de samedi dernier face au MCE Eulma aura permis aux supporters et ceux qui veulent le savoir que le rendement de certains joueurs sur le terrain est loin des attentes du club pour cette saison bien que le coach Rahmouni continue de leur faire confiance. En effet, ceux qui ont assisté au match

débutera aujourd’hui

La préparation de l’Arbâa

L’AG des actionnaires prévue pour demain
lors que tout le monde s’attendait à ce que les membres du conseil de la gestion provisoire du MOB se réunissent avant-hier dimanche pour prendre quelques mesures à propos de la situation que traverse le club actuellement, voilà que les actionnaires viennent de programmer leur AG pour demain mercredi où il sera question d’évoquer la situation que traverse le club actuellement et prendre quelques mesures pour permettre à l’équipe de renouer avec les résultats positifs dans la meilleurs délais. De ce fait, les membres du conseil vont trancher certaines questions notamment en ce qui concerne la barre technique et aussi la présidence de CA. Pour rappel, Bouchebah avait déjà déclaré il y a de cela quelques jours qu’il va se retirer de la présidence du club et laissera sa place pour celui qui veut prendre en main cette équipe.

C’

est aujourd’hui que les Crabes reprendront le chemin des entraînements afin de se préparer pour le prochain match face au RC Arbaâ pour le compte de la 5e journée du championnat. D’ailleurs, afin de fuir la pression et la colère des supporters, on croit savoir de sources bien informées que la reprise vient d’être programmée dans la ville côtière d’Aokas où le staff technique tâchera d’apporter quelques correctifs et de trouver les solutions nécessaires pour que le groupe puisse faire un bon rendement face au RCA et réaliser un bon résultat pour éviter à ce que la situation se complique davantage. D’ailleurs, Rahmouni est conscient que le moindre faux pas au stade de Brakni signifiera la fin de sa mission à la tête de la barre technique du MOB.

prendre les entraînements avec le groupe dès aujourd’hui mardi afin de se préparer pour son retour à la compétition officielle. D’ailleurs, son absence qui a coïncidé avec celle de son camarade Bahri a affecté beaucoup son équipe dans la mesure où le coach Rahmouni a été souvent contraint de faire appel à un autre élément pour évoluer sur le flanc droit. En attendant de confirmer sa participation au prochain déplacement à Brakni, le retour de Benhocine sera très bénéfique pour son équipe.

A

du club surtout que Bouchebah a déjà déclaré lors de la dernière conférence de presse qu’il a organisée que la décision à propos de l’avenir du coach Rahmouni sera prise en concertation de tous les actionnaires.

Baâouali devrait reprendre aujourd’hui
Si le défenseur Benhocine attend de réintégrer le groupe pour se préparer avec son équipe pour la suite de la compétition, l’autre défenseur en l’occurrence Sofiane Baâouali devrait reprendre les entraînements aujourd’hui avec le groupe après une absence de plus d’une semaine pour cause de blessure. Sa participation face au RCA demeure écartée. Pour rappel, son absence s’est répercutée négativement sur le rendement de l’équipe ces dernières journées.

Amrani, Mouassa, Zemiti, Bouali pourraient le remplacer en cas de départ
Alors que le coach Rahmouni a préféré ne pas céder à la pression des supporters à la fin du match donnant rendezvous à ses joueurs pour reprendre le travail dès aujourd’hui probablement dans la ville côtière d’Aokas pour se préparer pour le prochain match du championnat face au RC Arbaâ sur le terrain de cette dernière voilà que l’entourage de l’équipe évoque déjà plusieurs noms susceptibles de remplacer ce dernier dans les jours à venir dans le cas où son départ viendrait à être entériné. Parmi les noms qui circulent ces derniers temps, on évoque Amrani, Mouassa, Bouali ou encore Zemiti. En effet, les jours à venir nous porteront certainement du nouveau concernant la barre technique surtout que Rahmouni ne fait plus l’unanimité au sein des actionnaires, selon les informations en notre possession. Yugurtha A.

Les remplaçants devraient jouer un match amical
Par ailleurs, afin de permettre aux joueurs remplaçants qui n’ont pas étaient alignés contre le MCE Eulma d’avoir de la compétition dans les jambes, le staff technique a programmé une joute amicale pour cet après-midi face à la formation de CRB Aokas évoluant en Régionale 2. Une belle opportunité pour les camarades de Chebana afin de se bien préparer pour le rendez-vous de samedi prochain quoique la tâche ne s’annonce pas facile pour les Béjaouis devant une équipe de RCA condamnée à réagir après sa défaite concédée face à l’ASO.

La fragilité de la défense inquiète
Décidément, le problème de la fragilité du compartiment offensif du MOB qui encaissé jusque-là neuf buts en quatre matches va persister encore du moment que les erreurs se répètent à chaque fois sans pour autant connaître les véritables raisons de cette fébrilité. En effet, en dépit de la préparation effectuée en Tunisie durant deux semaines et les matches disputés en championnat, voilà que le problème persiste toujours devant l’incapacité de staff technique de trouver une solution à cette situation. Désormais, le coach doit trouver les mécanismes nécessaires pour éviter d’autres erreurs à l’avenir. Yugurtha A.

Le coach en sursis
Bien qu’une grande partie des supporters aient demandé le départ de Rahmouni à la fin de la rencontre qui a opposé le MOB au MCEE suite à cette défaite à domicile qui vient de compliquer la tâche du club, les membres du conseil de la gestion provisoire n’ont pris aucune décision à propos de l’avenir de leur coach préférant à ce que la question soit débattue lors de la l’assemblée générale des actionnaires qui se tiendra demain mercredi au siège

Benhocine reprendra cette semaine
Ayant été contraint de se préparer en solo durant toute la semaine dernière suite à l’intervention chirurgicale effectuée dans une clinique privée à Alger au niveau du ménisque, le défenseur Benhocine devrait re-

Saâdi «Nous
de cette crise» L
’entraîneur de la JSMB a fait savoir que son équipe a bien profité de l’arrêt du championnat et du report du match de la quatrième journée de Ligue 1 contre l’ESS, «pour revoir beaucoup de choses sur les différents plans et pour bien préparer son retour à la compétition prévu samedi prochain face au CABBA où il n’est pas question de céder le moindre point après en avoir déjà perdu cinq à domicile». Saâdi a insisté sur le fait que «l’équipe doit sortir de cette crise et de ce passage à vide afin d’améliorer ses résultats et sa position au classement», en nous indiquant que «les joueurs sont conscients de la situation et sont prêts à se donner à fond et à se surpasser pour rebondir et franchir convenablement le prochain cap contre le CABBA». en sorte de la surprendre et de la faire douter dès le départ».

Coup difficile

JSMB

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

17
Saâdi ne misera pas sur Aït Fergane face au CABBA
Eloigné de la compétition depuis la deuxième journée, le milieu de terrain Aït Fergane ne sera pas apte pour reprendre sa place lors du prochain match face au CABBA, en se contentant toujours de courir, après avoir bénéficié de trois semaines de repos. Un vrai coup dur pour le coach Saâdi, qui ne cesse jamais de rappeler les grandes qualités de ce prometteur joueur.

Afin de qualifier Djebarat et Megatli

devons sortir
«Il faut penser d’abord à gagner notre match contre les Bordjis»
Comme on le sait, la JSMB sera appelée à disputer trois gros matchs en une semaine, à partir de samedi, respectivement contre le CABBA, l’ESS et la JSK. A ce sujet, le technicien béjaoui dira : «Il n’est toujours pas facile de joueur trois matchs en une semaine, surtout face à des adversaires de taille. Mais il faut l’accepter et essayer de gérer du mieux possible cette période en préparant chaque match en son temps. Il faut penser d’abord à gagner notre match contre le CABBA, c’est le plus important, ensuite on pourra se pencher sur le prochain match face à l’ESS.» S. H.

Vers la libération de deux joueurs en janvier
Alors que les coéquipiers de l’attaquant Belgherbi ont du mal à bien démarrer le championnat, la direction bougiote songe d’ores et déjà à libérer deux joueurs à d’ici la fin de la phase aller, afin de récupérer deux licences et qualifier le portier Yacine Djebarat qui devrait sortir de prison d’ici à la fin du mois de novembre, sans oublier le retour à la compétition du défenseur Amine Megatli, après avoir subi une intervention chirurgicale au mois de mai dernier, mais qui devra récupérer ses moyens pour la seconde moitié de saison….

Debka sera forfait à son tour

En plus d’Aït Fergane, l’entraîneur Noureddine Saâdi ne pourra pas miser aussi sur l’autre jeune Debka Mohamed, qui souffre d’une douleur aux adducteurs, qui le prive de prendre part aux trois dernières séances d’entraînement, vu que ce genre de blessures nécessite un certain temps de repos.

Mebarki a repris les entraînements

«On doit empêcher le CABBA de jouer»

Concernant ce match face au CABBA, Noureddine Saâdi estime que la mission de son équipe, «ne sera pas facile face à une formation qui montre depuis le début de la saison qu’elle se porte bien et qui se rendra à Béjaïa avec la ferme intention de nous accrocher. C’est une équipe qui joue bien à l’extérieur comme le prouve sa victoire par trois buts à un contre l’USMA. On doit donc l’empêcher de développer son jeu qui se base sur les contres et faire Sera-t-il

Les remplaçants auront intérêt à se réveiller

convoqué face au CABBA?

Chehima absent

Comment se déroule la préparation pour votre équipe ? Tout se déroule comme prévu. Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend, car nous avons pour mission de récupérer les points perdus durant les précédentes journées et améliorer notre position au classement général. L’équipe sera donc prête pour ce proheureux de la chain match contre le CABBA ? qualification La C’est sûr qu’on sera prêts, d’autant plus que nous avons amdirection du CA Bizerte plement profité de cet arrêt Saâdi s'est dit heureux de la qualification n'a pas du championnat pour amédu CA Bizerte, à une journée de la fin de la fixé le liorer quelques plans node Feth le phase des poules. Le CAB a battu montant des tamment après le report coach le était Saâdi que r rappele faut Rabat. Il du match contre l’ESS. primes du CAB, la saison dernière. Il avait pris part à la Nous avons d’ailleurs la que appris a On déjà commencé à préqualification du club de Bizerte en Coupe de la direction du club n'a parer cette rencontre CAF. monle pas encore fixé face à Bordj Bou-Artant des primes des réridj. matchs. Il semble que l'on On suppose que ce Légère séance se dirige vers le même ba- match sera important matinale avant pour votre équipe ? rème de la saison derd’affronter C’est vrai que ce match nière. Trois millions en les U21 s’annonce important pour cas de victoire à doSaâdi a programmé une légère séance nous, car la venue du micile. Le double CABBA sera une occasion de matinale à 9h, avant le match pour une victoire se rattraper et enregistrer notre contre les U21 qui était proà l'extérieur. premier succès de la saison. Je grammé l'après-midi.

Ahmed Chehima a séché deux séances d'entraînement. Renseignements pris, le latéral droit de la JSMB s'est rendu à Alger, en raison d'une convocation pour le Service national. Chehima devrait faire partie de la Niati n'a pas terminé sélection drila séance vée par le séBelkacem Niati n'est pas allé au lectionneur terme de la dernière séance d'entraîMehdaoui. nement. Le milieu de terrain de la JSMB souffre d'une Missara s'est blessure à la cuisse. De entraîné en solo toutes les façons, le coach ne Le gardien titulaire songe pas à utiliser le de la JSMB est blessé joueur, parce que Niati est mais sa blessure n'est sous le coup d'une suspenpas grave. Il sera titusion. Ce dernier avait prolaire contre le CABBA, testé contre la décision de nous confie l'entourage l'arbitre du match contre du staff technique, Chlef. Ce qui avait valu au mais il continue à s’en- récupérateur de l'équipe un traîner en solo. carton jaune. Boukemacha pourrait le remplacer face au CABBA. Saâdi

Les absences de Chehima remettent en question sa participation au prochain match de championnat. Saâdi va, sans doute, songer à mettre en place une solution de rechange. A moins que le joueur ne soit de retour avant samedi prochain et pourrait à la limite occuper une place sur le banc de touche.

Tatem perd 13 kg «Je n’attends que le feu vert du
coach pour jouer»
pense qu’à domicile et devant notre public, ce sera l’occasion d’assurer la victoire. Comment se présente la mission de la JSMB ce samedi ? Notre mission n’a rien d’une partie de plaisir face à une équipe du CABBA qui sait bien négocier ses matches à l’extérieur. La preuve, cette équipe a ramené le point du nul face au CSC et gagné à Bologhine contre l’USMA. Cela va nous pousser à mettre les bouchées doubles pour assurer un succès chez nous. Nous n’avons pas droit à l’erreur, car nous sommes obligés de rendre le sourire à nos fans, après les deux performances contre le MCA et l’ASO. Justement, comment expliquez-vous ce mauvais départ de la JSMB cette saison ? Je pense que ce n’est pas seulement la JSMB qui a connu un départ difficile mais plusieurs équipes sont actuellement dans la même enseigne. Cela est certainement dû au remaniement opéré par l’équipe cet été. On a du mal à retrouver notre cohésion et nos automatismes sur le terrain. La situation est loin d’être inquiétante car je suis convaincu que la JSMB va retrouver dans quelques temps sa vitesse de croisière. Personnellement, je préfère vivre en début de saison ce passage à vide que durant la moitié ou la fin du championnat car on a suffisamment du temps devant nous pour rectifier le tir. Sur le plan personnel, êtes-vous prêt à prendre votre place dans l’équipe ? Je suis prêt à prendre ma place et jouer dès le prochain match du championnat, car j’étais soumis à une préparation spéciale depuis le début de saison. En plus, je suis très motivé à l’idée de renouer avec la compétition. J’attends seulement le feu vert de l’entraîneur, car c’est à lui qu’il reviendra le dernier mot.

Si certains jeunes ou nouveaux éléments ont besoin d’un certain temps pour s’adapter aux exigences de l’élite, les traditionnels remplaçants qui n’ont rien montré de bon depuis le début de saison, auront intérêt à faire plus d’efforts s’ils ne veulent pas faire partie de la liste des libérés dès le mois de janvier prochain.

Contraint de rater la séance de samedi, pour assister aux funérailles de son oncle décédé à Tissemsilt, l’attaquant Bilal Mebarki a repris les entraînements, dimanche, avec le reste du groupe, afin de préparer le prochain match important face au CABBA, comptant pour la cinquième journée de championnat. A noter aussi le retour aux entraînements de Hamroun dimanche, après avoir contracté une blessure à la cheville la semaine dernière.

La nouvelle recrue de la JSM Béjaïa, Tatem, vient de perdre 13 kg depuis le début de la préparation. Un sacrifice qui devra lui permettre de renouer avec la compétition, dès le prochain match contre le CA Bordj Bou-Arréridj.

même et être à la hauteur de la confiance placée en moi. Je compte honorer mon contrat car si la JSMB m’a engagé cet été, c’est pour donner un plus certain à l’équipe. Entretien réalisé par S.H.

Beaucoup d’espoir repose sur votre entrée en lice. Qu’avez-vous à dire à ce sujet ? Je sais qu’on attend beaucoup de moi cette saison. Je promets aux supporteurs de la JSMB de donner le meilleur de moi-

18

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup franc
Ce sera Charef ou un Brésilien
Boualem Charef a été officiellement sollicité. Le désormais ex-entraîneur de l’USMH préfère réserver sa réponse pour le moment. Par ailleurs, le manager de Ze Ondo a proposé à la direction de l’ESS un technicien brésilien. Il s’agit d’Antonio Donas.

«Gagner 4-2 face au double champion d’Algérie est une belle performance»
entraîneur du TP Mazembe Patrice Carteron n’a pas manqué de souligner en conférence de presse que l’équipe de Sétif est de qualité : «Globalement, on a assisté à un match entre deux très bonnes équipes avec un football offensif, des occasions de part et d’autre. J’ai pris du plaisir sur le banc, j’imagine que les spectateurs ont passé 90 minutes magnifiques avec cette victoire au bout. Face au double champion d’Algérie, c’est une belle performance. Je n’ai pas envie de l’atténuer parce qu’on a bien travaillé. Un penalty manqué à la fin, s’il y avait eu 5-2 à la fin ça n'aurait pas été un autre match. Sétif nous a posé des problèmes en deuxième mi-temps, c’était légitime même si on avait réussi à contrer cette équipe à domi-

Carteron rend hommage à l’ESS :

ESS

Avant la défalcation de trois points, la FAF exige un engagement écrit
La direction de l’ESS vient d’être destinataire d’une correspondance provenant de la FAF. Il lui est demandé d’accepter de verser tous les droits TV auxquels ont droit les Sétifiens. L’ESS fait partie des 6 clubs de la L1 n’ayant pas régularisé les arriérés financiers de certains de leurs anciens joueurs. L’instance fédérale a décidé d’appliquer les articles 90 et 91 du code disciplinaire.

L’

«Terminer à la tête  du groupe B»

cile. On a mené au score, on avait le jeu et le score à notre avantage.»

L’Entente loin

«Notre objectif, c’est de terminer en tête du groupe et ce n’est pas encore fait. Nous irons bien motivés à Rabat pour le dernier match qui ne sera pas facile et ça dépend aussi du résultat du match CAB-FUS de ce dimanche soir [fin du match 1-0 pour Bizerte]. Je brûle d’envie de jouer la demi-finale retour à domicile, l’appui de notre public nous motivera davantage», dira Patrice Carteron.

Une série de sanctions est prévue par la CD de la FAF en cas de La direction du club sétifien s’active pour non-paiement des indemnités doter son équipe d’un nouvel entraîneur dues aux joueurs. Tout d’abord, le et cela aprés le départ de Velud. Le direcclub sera mis en garde sous peine teur administratif Azzedine Arab nous de déduction de points ou de a dit à de sujet : «Nous avons bon esmême de rétrogradation dans la capoir de conclure avec un nouvel tégorie inférieure. En plus d’une entraînera dans les prolourde amende financière, il sera prochaines 72 heures.» cédé à une défalcation de 3,6 ou 9 points.

Arab : «L’identité du nouvel entraîneur sera connue dans  72 heures»

Un chapelet de sanctions

A.F.

du niveau africain

Ogbi «Je n’en veux pas à Velud»
Tout d’abord, quelles sont vos impressions après cette défaite face au TP Mazembe ? Chacun de nous a essayé de faire du mieux qu’il pouvait. Pour ce qui est du résultat final, cette défaite nous a fait très mal car elle est synonyme d’élimination. Il faut dire que notre adversaire est de grande qualité. Vous verrez, les choses vont s’améliorer très vite car l’équipe a beaucoup gagné en cohésion. Cela a du vous faire plaisir de retrouver une place dans l’équipe, n’est-ce pas? J’aurais voulu que mon retour coïncide avec une victoire. Cela fait plaisir de rejouer bien sûr. Pour ce qui est de l’avenir, je sais que les supporters de l’ESS sont des connaisseurs et c’est pour cela que je dois, comme mes coéquipiers, être irréprochable. Le moins que l’on puisse dire est que l’ancien entraîneur Velud ne vous a pas ménagé. Qu’en pensez-vous ? Je ne lui en veux pas du tout. Il a pris des décisions en son âme et conscience et en tant que joueur professionnel, je me dois de les respecter. Vous occupez l’une des premières loges en championnat, c’est encourageant n’est-ce pas ? Cela nous fait plaisir car, au départ, ce n’était pas du tout évident. Il nous faut maintenant confirmer lors des prochains matchs. Il faut savoir qu’il y a un véritable esprit de famille à l’ESS et c’est ensemble que nous nous réussirons. Parlons du prochain match contre le CA Bizerte. Dans quel état d’esprit allez-vous l’aborder ? Il existe une grande motivation chez l’ensemble des joueurs. Nous devons impérativement réaliser une belle performance et cela pour au moins remercier nos supporters qui ne manqueront pas de venir au stade. Ce match se déroule à Sétif et une contre-performance pourrait avoir des conséquences sur le plan moral. Pensez-vous que l’ESS sera sacrée en fin de saison ? Nous allons tout faire pour que cela soit le cas. Il nous faut travailler et surtout donner le meilleur de nous-mêmes sur le terrain. A partir de là, nous avons toutes nos chances en championnat et aussi dans les autres épreuves où le club est engagé. On vous laisse conclure. Je voudrais tout simplement remercier nos supporters. Ils sont extraordinaires. Entretien réalisé par Khallil L.

L’

Le nécessaire rééquilibrage financier

ESS est le dernier club algérien à être éliminé d’une compétition africaine. Il est intéressant de faire une analyse objective de cette hécatombe. On peut se demander, à juste titre, si nos clubs ont le niveau requis pour espérer, dans un proche avenir réellement rivaliser avec les grosses cylindrées du continent. Le premier à mettre le doigt sur cette triste réalité est le technicien sétifien Kheireddine Madoui. Sans détour, il a clairement exprimé que l’ESS, ou toute autre équipe algérienne, n'avait pas le niveau requis pour jouer un rôle significatif sur le plan africain : «Il nous manque les joueurs nécessaires pour être compétitifs. Nous n'avons le niveau que pour l’Algérie. Le problème est d’abord financier. En général, les meilleurs des compétitions africaines sont aussi les clubs les plus riches.»

La recette d’un seul match  du TP équivaut à celle d’une saison au stade du 8-Mai

Pour qu’un jour, les clubs algériens puissent rivaliser avec des géants africains du calibre du TP Mazembe, il est nécessaire de rééquilibrer les disparités économiques entre les grands d’Afrique et les acteurs de la compétition nationale.

Nos penseurs et nos décideurs pour ce qui est de l’avenir et de l’épanouissement du football national ont matière à méditer. Nous sommes forcés de reconnaître que nos clubs sont à la traîne, en comparaison avec plusieurs pays africains. Chez ces nations, on a compris depuis quelques années ce que veut dire la notion de professionnalisme. Les clubs sont avant tout des sociétés commerciales qui génèrent des dividendes. Sans trop s’étaler car ce sujet mérite une réflexion approfondie de la part de spécialistes du marketing, nous ne savons ni mettre en valeur ni vendre une rencontre de football. Pour exemple, la recette au guichet au stade de Lubumbashi lors du match TP Mazembe-ESS est de 3 milliards de nos centimes. La moyenne au stade du 8-Mai est d’environ 400 millions. A.F.

P

lusieurs joueurs qui par le passé ont porté les couleurs de l’ESS ont vu leurs plaintes aboutir. Cumulées, les sommes que doit verser la trésorerie de l’ESS sont tout simplement astronomiques. La somme dont doit très vite s’acquitter la direction de l’ESS concerne les dettes contractées auprès de quatre joueurs. Il s’agit de Benhamou (450 millions), Samer (52), Zaaboub (330) et Lakhdhari (335). Cela fait donc un total de 1 milliard 502 millions qui doit être déboursé avant les délais impartis par la commission des litiges de la ligue. D’autres dossiers dans lesquels est impliqué le club de Sétif sont à l’étude au niveau de la commission des litiges. Ce sont ceux de Zaaboub qui après avoir eu gain de cause une première fois réclame la somme d’un milliard de centimes et cela pour le compte de la

Une dette de plus de 1,167 milliard de centimes
saison 2011-2012 et de Benkhodja réclame de son côté le paiement de 1,5 milliard. Il existe une troisième dette dont doit très probablement s’acquitter la direction de l’ESS. C’est celle contractée auprès de Tiouli. Ce dernier réclame le paiement de six mois de salaire, soit un montant de 480 millions de centimes. Certains joueurs  ne veulent rien lâcher On se rappelle que Zaaboub, après avoir réclamé le paiement de quinze salaires en retard, a préféré engager un avocat. Ce dernier, qui est de nationalité belge, a transmis un dossier à la commission des litiges de la FIFA. Cette instance se dira incompétente et transmettra le dossier à la même commission au niveau de la FAF. Les membres de cette commission ont siégé et condamné l’ESS à payer des indemnités au joueur. La masse salariale doit être réduite de 30% Entre autres mesures pour redresser la situation du club, le président de l’ESS envisage sérieusement de revoir à la baisse les salaires des joueurs qui composent l’effectif professionnel. Il estime que le rendement de certains éléments est très en deçà des attentes de la direction du club. Par ailleurs, les premiers calculs font état de l’impossibilité de la trésorerie du club d’honorer d’une

Touahri, Franck  et Belamri les premiers visés Touahri, Franck et Belameiri seront, selon certaines indiscrétions, les premiers à être appelés à renégocier leur salaire. La mensualité perçue par Touahri est de l’ordre de 120 millions de centimes. Le joueur émifaçon plus ou moins régulière gré Belameiri a signé pour 9 000 l’énorme massesalariale de l’effectif euros mensuels (environ 134 milet des membres du staff. lions de centimes). L’Ivoirien Franck Révision des salaires, c’est Madou perçoit un salaire de 15 000 pour très bientôt euros (223 millions de cenIl n’est pas à écarter que des élétimes environ). Avant ments de l’effectif seront appelés le départ de Velud, Reprise à rencontrer le président la masse salaaujourd’hui Hammar et cela pour une riale débourLa délégation sétifienne est révision des salaires. Le sée chaque fin arrivée hier vers 13 heures en président de l’ESS va ende mois par provenance du Congo. Les tamer dans les tout prola trésorerie joueurs n’ont eu droit qu’à chains jours l’opération de l’ESS était quelques heures de repos . qui consiste à revoir à la d’environ Ils doivent reprendre les baisse les salaires des entraînements dès cet 3,850 millions joueurs qui composent l’efaprès-midi. de centimes. fectif professionnel. S.B.

Coup d’œil

ASO

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

19

Le staff veut deux matches amicaux
Selon une source de la direction, le staff technique lui a demandé de trouver deux matches amicaux à disputer durant la période d’arrêt jusqu’au 27 de ce mois afin de garder l’équipe en forme. On ignore si les deux matches seront programmés le même jour, comme la fois passée, lorsque Ighil a scindé son équipe en deux, pour affronter les deux club le même jour, ou choisira deux dates différentes pour donner leur chance aux joueurs d’avoir deux matches dans les jambes avant le rendez-vous du MCA.

Amri Chadli hésite C
omme attendu, Amri Chadli, venu en Algérie dimanche s’est rendu à Chlef en fin de matinée pour son rendez-vous avec le porteparole de l’équipe et président, Medouar.Les deux hommes ont déjeuné ensemble et ont parlé du challenge de l’ASO et ses ambitions de jouer les premiers rôles.Les deux hommes ont évité d’entrer, néanmoins dans les détails durant le déjeuner, préférant évoquer ça durant la réunion au siège du club. Les négociations entre Medouar, Amri et son manager qui est venu avec lui, abordant tout ce qui se rapporte au contrat, ont queque peu buté sur la durée du contrat. Amri Chadli n’a pas voulu s’aventurer avec un contrat de longue durée et a opté pour un contrat jusqu’en juin prochain sinon l’ASO devait verser un montant bien plus intéressant pour s’offrir les services du joueur plus longtemps. Medouar a tout fait pour le convaincre Le président Medouar qui est en négociations avec le joueur et son manager depuis un mois a tout fait pour convaincre le joueur de venir en Algérie afin de finaliser et il était presque sûr d’avoir l’accord final du joueur dont les exigences ont privé le président de lui faire signer son papier. Medouar s’est dit satisfait du montant qu’il a offert au joueur en disant que l’équipe a fait des efforts financières afin de décrocher les ser-

Il s’est rendu hier au siège de l’équipe

Cherif El Ouazzani
remonté contre ses joueurs

RCA

Sellama et Bentoucha reprennent…
Kheireddine Sellama devra rejoindre le groupe demain à l’occasion de la reprise après plus d’un mois d’attente, le joueur souffrant toujours de sa blessure. Le joueur a eu le feu vert du médecin pour reprendre et son retour coïncidera avec celui de l’autre milieu défensif, Maâmar Bentoucha, qui a raté les deux derniers matches suite à sa blessure à la cheville face au CRB. Ighil sera content de récupérer ses cartes maitresses du milieu de terrain avant le prochain match.

Réponse aujourd’hui Selon Medouar, le joueur n’a pas encore donné sa réponse finale et a préféré temporiser de 24 heures pour avoir l’avis de sa petite famille concernant cette offre. Medouar n’a pas voulu faire pression sur le joueur et lui a demandé de réfléchir sur cette offre surtout que c’est une opportunité pour lui afin de revenir très vite à la compétition et, pourquoi pas, à l’EN, surtout qu’il pourra être qualifié directement et jouer les prochains matches de championnat. Amri devrait donner sa réponse ce matin au président Medouar par téléphone

… en attendant Daif et Hamzaoui
Les deux gardiens de but de l’ASO sont toujours convalescents, ils auront encore jusqu’à la fin de semaine afin de passer d’autres examens. Daif qui a eu deux semaines de repos, espère bien reprendre du service face au MCA.

Meliani sera présent face au MCA

vices du joueur et qu’il ne pourrait lui offrir plus. Les négociations ont duré tout l’après-midi Les négociations ont duré longtemps. Les deux hommes sont restés ensemble de midi à 18h00 où le joueur a quitté le bureau sans signer son contrat. N’étant pas totalement convaincu par l’offre, il a préfère temporiser avant de donner sa réponse à l’ASO.

Selon le président Medouar, le milieu de terrain, Karim Meliani, vient de purger sa suspension cette «Je suis heureux de pouvoir reprendre cette semaine. Le joueur pourra être présent face au MCA après avoir eu le feu semaine, j’ai eu beaucoup de mal à rester loin du terrain lors des deux dernières confrontations. vert de la Fédération française, lui Heureusement que mes camarades ont assuré, ce signifiant la fin de sa suspension qui m’a fait plaisir et m’a beaucoup réconforté, de trois mois, ce qui sera sa première apparition officielle avec l’ASO.

Medouar : «La balle est dans le camp du joueur» «Amri Chadli est venu comme convenu pour négocier avec l’équipe, chose qui prouve sa bonne foi de s’engager avec nous. On a parler de tout les détails et on a essayé de le convaincre pour signer maintenant dans le bureau mais le joueur a voulu prendre du temps pour réfléchir sur cette offre et prendre l’avis de sa famille et de ses conseillers. On lui a accordé ce qu’il voulait et la balle est maintenant dans son camp. Il devrait néanmoins nous donner sa décision demain (aujourd’hui) et on espère qu’il acceptera de signer car il sera un renfort de qualité pour notre équipe. Ahmed Feknous

a formation du RCA a repris, hier, le chemin des entraînements au stade Smaïl-Mekhlouf. Ce fut l’occasion pour Cherif El Ouazzani de parler de la dernière défaite face à l’ASO. Il faut dire que le coach du RCA ne s’est pas retenu d’afficher son mécontentement. Les premiers visés sont les attaquants du club qui ont laissé filer plusieurs occasions franches, ce qui a redonné confiance à l’adversaire de tuer le match en toute fin de rencontre. Aussi, le premier responsable de la barre technique a imputé une partie de la responsabilité aux défenseurs qui, selon lui, n’ont pas respecté ses instructions durant cette partie. Visiblement, le coach est très remonté contre ses joueurs sont tombés dans le piège des Chélifiens, ce qui leur a coûté les points de la rencontre.

L

Bentoucha : «La compétition me manque»
maintenant, il faut reprendre pour reconquérir ma place car je sais que la concurrence sera encore plus dure, du fait que plusieurs joueurs se battront pour avoir une place dans l’échiquier, mais ça me rend plus volontaire afin de gagner la confiance du coach.»

Il leur demande d’oublier l’ASO
A la fin du rassemblement avec ses joueurs, le technicien de l’Arbaâ a demandé à son groupe de tirer un trait sur le dernier revers face à l’ASO. Maintenant, les coéquipiers de Cherfaoui doivent se concentrer sur le prochain match face à une équipe qu’il connaît bien, le MOB. C’est l’occasion de se faire pardonner auprès des supporters qui ont fait le déplacement à Chlef, la semaine dernière, pour soutenir l’équipe.

Saoura prêt à défier Aïn Fekroun
ontre toute attente, la JSS a chuté lourdement à domicile le week-end dernier et personne ne s’attendait à cette déroute des poulains de Mechiche, qui avaient pourtant bien entamé leur saison. Le coach a su trouver les mots justes pour les réconforter afin de se remettre au travail et prouver que cette contre-performance n’est qu’un ac-

JSS

C

cident de parcours. Il a pris plusieurs notes sur son calepin sur lesquels il se penchera au cours de cette semaine. Mechiche est conscient qu’un bon résultat lors de la prochaine rencontre à Ain M’lila va permettre à ses poulains de se remettre en confiance.

Mechiche axe son travail sur le plan psychologique
Le coach de la JSS a axé avant tout son travail sur le volet psy-

chologique, car certains joueurs ont toujours le moral affecté après cette défaite. Mechiche sait pertinemment que si ses poulains arrivent à croire en leurs capacités, ils peuvent refaire le coup d’El Eulma d’autant plus que le futur adversaire n’est autre que la modeste formation de Aïn Fekroun qui n’a récolté qu’un seul point jusqu'à présent et qui reste vulnérable sur ses bases.

Trois changements en perspective

La charge de travail augmentera aujourd’hui
Après une première séance de reprise très légère, on s’attend, comme la semaine dernière, à ce que le staff augmente la charge de travail. En effet, du biquotidien est programmé aujourd’hui. Une séance matinale qui sera axée sur la préparation physique à la salle de musculation du club, et une autre, l’après-midi, pour peaufiner le travail tactique.

Après les fautes commises face au CSC, notamment en défense, le coach de la JSS prévoit pas moins de trois changements comparativement à la précédente rencontre. Il faut s’attendre à ce que l’équipe se présente avec un nouveau visage samedi prochain face au CRBAF. A.F.

Cherif El Ouazzani : «Je suis déçu de ce mauvais résultat»
Après la séance d’entraînement, nous nous sommes rapprochés du premier responsable de la barre technique de l’Arbaâ, afin d’avoir ses impressions sur cette séance de reprise. «Je suis très déçu de ce mauvais résultat contre l’ASO. Nous avions toutes nos chances de ramener au moins un point. Mais quelques erreurs et le manque d’efficacité en attaque ont fait que ce match nous passe sous le nez.» Lamine Amimi

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

19

La récupération, l’objectif de Garzitto
4 absences à la reprise

CSC

Saâdane «Le haut niveau exige de l’organisation professionnelle»
nvité comme consultant sur comptent jamais lâcher le CSC. le plateau d’une chaîne priAprès avoir poussé Vélud à la démisvée avant-hier, celui qui est sion et lui avoir collé à plusieurs resupposé être le directeur prises la rumeur de contacts avec le technique sportif du CSC a CSC, la direction de Hamar s’intédonné son avis sur le club et son bon resse à présent à Rabah Saâdane. Ce démarrage en championnat. Mais dernier, qui a déclaré à maintes reconnaissant le tempérament de prises qu’il n’était pas prêt à retourCheikh Saâdane, un éternel insatisner sur le banc d’entraîneur en fait, il avait un avis propre à lui sur le Algérie, est très courtisé par la direcCSC qu’il voit encore pas bien struc- tion de l’ESS. Le future DTN du turé : «La stabilité dans une équipe CSC n’a toujours pas donné de suite est une chose très importante, alors à l’appel des Sétifiens et attend touqu’on voit au CSC que son effectif a jours la désignation par Tassili du connu un changement de 50% et un nouveau PDG pour entamer sa misnombre important de joueurs ont été sion à l’école du CSC. recrutés cet été. Je pense que le CSC a Abdou H. encore besoin de gagner en matière d’organisation professionnelle à l’avenir pour arriver à son Le poste de PDG vrai haut niveau et rester dans la contide la SSPA/CSC nuité». Le plus toujours vacant étonnant dans les Les affaires administratives stagnent au même paroles de Saâdegré et il n’y a aucune amélioration ni changement dane est que au niveau de la SSPA. L’actionnaire majoritaire Tassili certains fans Airlines semble préoccupé par d’autres occupations et Sanafir partâches, alors que le CSC continue de fonctionner par les tagent l’avis efforts de certains dirigeants qui appartiennent plus au club de l’ex-sélec- amateur. Depuis la démission de Makroud pour des raisons tionneur, de santé, le poste de président du conseil d’administration tout cela est toujours vacant. La candidature du seul candidat, Benpour dire salem, n’a pas été acceptée par les responsables de la firme que le club de transport aérien et depuis c’est le flou total. Il n’y a est encore aucun indice sur l’identité du futur patron de la loin de la perSSPA/CSC et cela commence à tarder surtout que le fection et un temps joue en défaveur du CSC qui souffre de grand travail quelques soucis de dettes. Ce statu quo n’arreste à accomplir. range personne et c’est peut-être le moL’ESS le veut ment pour TAL de prendre les choses en main. à tout prix On dirait que les Sétifiens ne

et préserver le peu d’énergie qui existe encore dans les jambes de ses joueurs, à quelques jours d’un autre déplacement périlleux qui attend le CSC à Oran.

I

Lors de la séance de décrassage programmée dimanche soir, quatre joueurs ont manqué à l’appel. Il s’agit de Gi N’gomo, Derrag, Hourri et Sebbah. Ce dernier a été autorisé à s’absenter, alors que l’autre trio suit toujours un programme de rééducation pour soigner des blessures.

Bezzaz bouderait-il son club ?

près un long trajet effectué à Béchar, la délégation constantinoise a été surprise de retrouver un groupe de supporters à leur attente à l’aéroport MohamedBoudiaf, avant-hier, vers 1h du matin. Ils voulaient accueillir les copains de Boulemdaïs, après leur exploit réussi samedi dernier à la Saoura. Une belle surprise qui a fait énormément plaisir aux joueurs et au staff technique. Après cela, Garzitto a vu nécessaire d’accorder un peu de repos à ses joueurs pour recharger leurs batteries. Les Verts ont eu une demi-journée de repos, soit

A

le dimanche matin, alors que la soirée était consacrée à une séance de décrassage, nécessaire surtout pour les joueurs qui ont pris part au dernier match face à la JSS.

Le manque de moyens pose problème

Le CSC souffre depuis une dizaine d’années du manque de moyens de récupération. Cela reste très important pour l’amélioration de la performance physique, sauf qu’à Constantine, il n’y a ni Jacuzzi, ni sauna, ni hammam, ni massages ni vélo… Place à l’improvisation ! Garzitto n’a pas d’autre choix que d’alléger les séances d’entraînement, afin d’éviter la fatigue physique

Si l’absence des quatre éléments cités plus haut est normale, un joueur a raté aussi cette séance, sauf que son absence n’est pas justifiée. Allusion faite à Yacine Bezzaz. L’ex-Strasbourgeois n’a pas répondu à l’appel. Une première pour le joueur qui est d’habitude très discipliné, organisé et impliqué dans sa vie professionnelle. Certains prétendent que c’est une manière pour le joueur de démontrer sa colère, après sa non convocation pour le match face au JSS. Garzitto, qui avait des choix à faire, a laissé Bezzaz au repos pour le bien du joueur lui-même qui n’arrive toujours pas à digérer sa mésaventure avec les responsables du club de Dubaï. D’ailleurs hier, le CSC avait une séance d’entraînement, et si Bezzaz manquait à l’appel, cela confirmerait la thèse que le joueur boude son équipe.

Abdou H.

Bendahmane «On aurait aimé gagner rien que pour les supporters»
Après votre résultat flatteur ramené de Bologhine, beaucoup s’attendaient à une confirmation de votre part, mais vous avez déçu vos supporters ; comment expliquez-vous ce scénario inattendu ? On a joué devant un adversaire qui s’est présenté dans la peau d’une bête blessée. Cela, on le savait et le coach nous avait mis en garde. Aïn Fekroun a joué regroupé avec 9 joueurs derrière, il nous était donc difficile de le prendre à défaut. Dommage, nous aurions tellement aimé offrir une victoire à nos supporters à domicile, mais le football est ainsi fait. Cela dit, ce semi-échec concédé à domicile ne doit pas être interprété comme étant une catastrophe, mais un simple faux pas et on aura d’autres occasions de se ressaisir. Qu’est-ce qui n’a pas marché au juste, samedi dernier ? Il y a des jours sans comme ça, où la réussite vous fuit. Nous n’avons pas perdu et, c’est l’essentiel. Au cours de la première période, l’adversaire pouvait vous surprendre à cause des brèches qu’il a exploitées dans l’axe central, secteur où vous évoluez en compagnie de Hamdadou… Il n’y a pas de problème d’entente entre nous deux. Jouer aux côtés de Hamdadou ou un autre ne me pose aucun problème. Nous constituons un groupe et le plus en forme est aligné par le coach. De ce côté, il n’y a eu aucune mésentente. L’adversaire jouait replié, donc ses contres étaient imprévisibles. Vous aurez l’occasion de vous rattraper samedi face à la JSMB. Etes-vous en mesure de rééditer un autre exploit ? Pourquoi pas ? En tout cas, on se déplacera pour récupérer les points perdus samedi dernier. En football, tout est possible, il faut simplement y croire. Nous avons une équipe qui a de la qualité et du caractère, capable de battre n’importe quel adversaire même sur son terrain. Entretien réalisé par A. B.

CABBA

La direction motive

MCEE

les joueurs

CRBAF Kheïri : «Le nul face au CABBA
Comment est l’état d’esprit, après ce nul face au CABBA ? Tout va pour le mieux. Nous avons quelque peu repris confiance en nous. Ce nul est comme une résurrection, car cela nous motive à nouveau. Ce n’est pas facile d’aller chercher un point de l’extérieur et face à une équipe qui a battu l’USMA à domicile. Je pense que nous avons réalisé le match qu’il fallait en revenant avec un point. Etes-vous satisfait de votre rendement personnel ? Je tiens avant toute chose à remer-

est notre résurrection»
cier l’entraîneur et tous ceux qui me font confiance au quotidien. J’essaye de donner le meilleur de moi-même à chaque match sans faire de calcul. Pour l’instant, je suis satisfait. Je ne souhaite qu’une seule chose à présent, c’est qu’on réapprenne à gagner et redonner le sourire à nos supporteurs. Vous allez accueillir la JS Saoura lors de la prochaine journée. Comment appréhendez-vous ce match ? Ce sera difficile, car à ce stade de la compétition, il n’y a plus de rencontre facile à négocier. Mais ce qui est

néanmoins certain, c’est qu’on ne fera plus aucun cadeau. Nous sommes capables de gagner à domicile. C’est primordial pour assurer notre objectif. Pensez-vous avoir les moyens de jouer le maintien cette saison ? Nous avons certes moins d’expérience, mais nous sommes armés d’une grande volonté pour rester en Ligue 1. Je pense que l’urgence est de réapprendre à gagner à domicile. Pour le reste, ça viendra progressivement. Entretien réalisé par Samy

près la brillante victoire du Babiya à Béjaïa, face au MOB, la direction du club des Hauts-Plateaux tente de motiver davantage les joueurs pour les maintenir en alerte et bien concentrés sur le prochain match face à l’USMH. Les responsables ont décidé, en effet, de récompenser les joueurs par une forte prime de 10 millions chacun qui sera versée avant le match contre l’USMH. Une autre prime de 3 millions de centimes sera octroyée à chacun des joueurs en cas de victoire lors de la prochaine journée. Le trésorier du club nous affirma cette information et rassura les joueurs que ces derniers seront régularisés rubis sur ongle à chaque fois que les bons résultats seront présents. «Les joueurs seront régularisés à chaque fois qu’il y aura des résultats positifs», a-t-il déclaré en substance.

A

ring-partner. Si tel est le cas, le coach sera contraint d’organiser un match d’application entre les joueurs pour préparer sa tactique et voir à l’œuvre tous ses joueurs afin de faire une idée sur la composante qui débutera le match contre l’USMH.

La reprise hier

Les joueurs du MCEE, qui ont bénéficié d’un jour de repos après le match contre le MOB, ont repris les entraînements hier en fin d’après-midi. Une séance qui devait être consacrée à la récupération. Tous les joueurs devaient se présenter y compris Oussalah qui a été victime d’une chute grave face au MOB.

Iaïche cherche un sparring-partner

L’entraîneur, Abdelkader Iaïche, qui veut préparer le prochain match de championnat dans de bonnes conditions, souhaite organiser un match amical aujourd’hui (mardi, ndlr) contre une équipe qui n’est pas encore désignée. La direction avait sollicité plusieurs clubs de la région, tels que Aïn M’lila, Bir El Ater et Tadjenant, mais tous ont décliné l’invitation. Jusqu’à hier en fin d’après-midi, le club n’a pas trouvé de spar-

Le MCEE, qui recevra l’USMH lors de la prochaine journée, compte aligner sa deuxième victoire consécutive. Un objectif difficile à atteindre face à une équipe qui compte mettre fin à la série de mauvais résultats en ce début de saison. Le capitaine d’équipe, Hammami, reconnaît lui-même la difficulté de la tâche en affirmant que «face à l’USMH, ce sera le match le plus difficile car, on s’attend à une réaction de l’adversaire». Les supporteurs, en revanche, souhaitent que le scénario de la saison passée se répète puisque leur équipe avait tué le match en neuf minutes l’emportant par 2 à 0.

Hammami : «C’est le match le plus difficile»

S. H.

20
USMB

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

L’ABS en ligne de mire Bouali, la priorité
L
e président Mahfoud Ould Z’mirli ne veut plus parler des entraîneurs proposés et tient uniquement à un seul : Fouad Bouali. Ce dernier demeure la priorité absolue du boss husseindéen, qui croit plus que jamais aux compétences de l’ex-entraîneur du CRB. Pour Ould Z’mirli, Bouali est capable de mener l’équipe au bon port et atteindre ainsi l’accession vu son savoir-faire et son sens de la communication. C’est ainsi qu’il compte mettre tous les atouts de son côté pour le convaincre à accepter la mission avant le début de la semaine prochaine. Ould Z’mirli est prêt à casser sa tirelire et mettre tous les moyens nécessaires, afin de faciliter la tâche à Bouali. D’ailleurs, rien ne manque au NAHD qui puisse pousser le futur coach à décliner l’offre. Selon des indiscrétions, le président nahdiste compte accélérer les négociations avec Bouali et arracher son OK définitif, dès les prochaines 24 heures. Sauf revirement de dernière minute, Bouali sera le futur coach des Sang et Or

NAHD

craint de revivre la même mésaventure vécue au CRB, la saison passée. Il ne veut surtout pas se retrouver à gérer «de faux problèmes», liés à l’assainissement de la situation financière des joueurs et régler des problèmes administratifs qui n’ont aucun lien avec le volet technique. Bouali avait reçu des assurances et des garanties de la part de son interlocuteur qui lui a fait savoir qu’il aura, en plus des moyens humains, matériels et financiers, carte blanche.

«Des matchs de championnat ont été joués et il ne sert absolument à rien d’y repenser .Vous avez réalisé des résultats après avoir fourni les efforts qu’on attendait de vous et vous n’avez donc rien à regretter. Vous avez, ce vendredi, une superbe occasion de vous racheter et la balle est dans votre camp. Battez-vous et montrez que vous méritez bien mieux que la place que vous occupez au classement.» C’est en substance ce que dira Lounes Iicen à ses poulains avant la séance de décrassage d’avant-hier. Le coach blidéen ajoutera : «C’est certain, il vous faut réagir et il est de votre devoir que de prendre les points en championnat. Cela doit commencer ce vendredi. Vous devez jouer cette rencontre avec toute la volonté voulue. C’est surtout un contrat moral que vous avez signé avec l’USMB et vous aurez à en défendre dignement les couleurs. J’attends de vous, comme les dizaines de milliers de vos supporters, un succès et vous êtes parfaitement capables de gagner.» Pour le coach blidéen, l'heure n'est pas au découragement, mais bien à la mobilisation générale, et, c’est surtout de la confiance que l’entraîneur de Blida veut que ses joueurs accumulent.

pourrait être dans la liste des dix-huit qui auront à donner la réplique à l’équipe de l’ABS ce vendredi.

Il faut s’imposer à Brakni, maintenant

Il craint de revivre le scénario du CRB

Pour gagner des matchs, il faut marquer des buts et cela ne peut se faire que si l’on se rapproche au maximum du gardien de but adverse. Cela est aussi valable pour le match de ce vendredi contre un adversaire qui fait figure d’inconnu pour les Blidéens. Ce n’est pas en restant cantonné dans son camp qu’on marque des buts. En refusant de jouer ce vendredi, l’USMB a de fortes chances de laisser filer une victoire. Pour cela, la prise d’initiative est indispensable, même si cela comporte des risques. «Qui ne tente rien n’a rien », dit l’adage et on a tout intérêt à s’en inspirer du côté de la ville des Roses.

Il semble que Fouad Bouali est convaincu par le projet du NAHD, mais il ne veut pas se précipiter pour rendre sa réponse. D’après sa discussion avec l’émissaire du club, Bouali

Si la direction du NAHD a déjà fait son choix et tient à Fouad Bouali, cela n’a pas empêché certains proches du club à proposer certains techniciens susceptibles d’êtres engagés. L’ex-coach du RCA et enfant du NAHD, Samir Boudjaârane a été cité dans l’entourage du club. Certains sont pour sa venue, mais cela dépendra de la volonté du technicien et surtout du feu vert de ses actuels responsables de Relizane. Dans le même registre, l’on apprend qu’Amrani ne fait pas l’unanimité au sein du Nasria et sa piste a été écartée, quel que soit le sort réservé à Bouali.

Boudjaârane proposé et la piste Amrani écartée

Y. M.

Benyahia «On demande
pardon à nos supporters»
Contre toute attente, le NAHD a concédé vendredi sa première défaite. Un commentaire ? Que voulez-vous que je vous dise ? Cette défaite nous a fait beaucoup de mal. Nous avons beaucoup misé sur cette rencontre, pour enchaîner avec les bons résultats. Sur le plan psychologique, un succès contre l’ASK nous aurait donné plus de confiance et de sérénité et nous aurait permis de garder le moral et se réconcilier ainsi avec nos supporters. Malheureusement, l’équipe est passée à côté et nous avons laissé filer trois précieux points qui auront leur pesant d’or au décompte final. Mais il ne faut pas faire la fine bouche, car ce n’est pas la fin du monde il nous reste d’autres chances pour rectifier le tir. Votre équipe a mal joué et la défaite était logique, n’est-ce pas ? Je ne suis pas d’accord avec vous. Peutêtre que nous avons mal entamé le match, ce qui nous a coûté le premier but, mais nous avons pu revenir dans le match. Au moment d’égaliser, notre adversaire nous a coupé les jambes par le deuxième but. On demande pardon aux supporters et on leur promet un sursaut d’orgueil dès la prochaine sortie à domicile. Il faut tourner la page de ce match et préparer la suite du championnat. Certains, incombent la défaite aux défenseurs… La responsabilité demeure collective. J’estime que la défense a fait de son mieux et nous n’avons pas commis des erreurs monumentales qui ont permis à l’adversaire de prendre l’avantage. Les Khroubis se sont bien appliqués et leurs attaquants étaient plus efficaces. A mon avis, on ne peut pas viser un joueur ou un compartiment car le
football est un sport collectif. Il faut tourner la page de l’ASK.

D’abord, ne pas encaisser

Chokri Ouaïl a repris

Seul Abdenouri continue à se soigner. Son compagnon d’infortune, Chokri Ouaïl a repris le chemin des entraînements avant-hier. Il

Il s’agira, avant tout, de ne pas encaisser. Avoir un déficit d’un ou de deux buts, on n’a pas la motivation voulue pour équilibrer les débats et c’est pratiquement sans grande conviction, que les attaques seront menées. Iicen dira à ses poulains qu’ils auront à être beaucoup plus entreprenants lors des matchs à venir.

S. B.

Pourquoi se compliquer la tâche !
Lors de leurs dernières sorties en championnat, les joueurs blidéens se sont compliqués la tâche tous seuls et, il serait faux de croire que les coachs de leurs adversaires ont mis en œuvre des trésors d’imagination en matière de stratégie, pour permettre à leurs équipes d’empocher des points ô combien importants. La tactique qu’ils ont fait assimiler à leurs joueurs contre Blida était des plus simplistes. Il leur fallait d’abord défendre et encore défendre. Il leur fallait, aussi, taper fort et surtout très loin dans les ballons qui atterrissaient dans leur zone. La maladresse des joueurs blidéens expliquera cette série de mauvais résultats qui leur fait perdre plusieurs places au classement. S. B.

Hamia : «Aucun souci, nous allons nous ressaisir»
Tout d’abord, quelles sont les raisons du nul concédé à Hadjout ? Ce match s’est joué sur un coup du sort. Je pense que le fait de ne pas être rentrés dans le match nous a été préjudiciable. Nous avons réalisé une très belle première mi-temps et nous avons réussi à inquiéter le gardien adverse à plusieurs reprises et, je pense que c’est durant cette période que nous aurions dû prendre une option sur le match. Il n’y a pas de quoi être inquiet. Ce semiéchec a été concédé devant un adversaire de qualité. Nous nous sommes battus en développant du jeu. Oui, mais cela n’a pas été suffisant… C’est vrai car au final, nous n’avons pris qu’un seul point. Il nous faut en tirer les leçons, car le plus important est de gagner pour récolter un maximum de points. Nous ne referons pas les mêmes erreurs lors des prochains matchs. Pour cela, il y a des choses à corriger, n’est-ce pas ? Il le faut, et le plus important est de ne pas céder au découragement. Sur le plan du jeu, nous devons faire preuve de plus de réalisme et concrétiser les occasions de but. Il y a de bons attaquants dans l’équipe et je suis certain qu’ils retrouveront très vite le chemin des filets. On vous a vu très affûté lors des deux derniers matchs disputés par votre équipe. Comment l’expliquez-vous ? C’est certain, personnellement, j’ai beaucoup travaillé et je suis totalement rétabli de cette blessure qui ne me permettait pas de donner la plénitude de mes moyens. Maintenant, je peux vous dire que je ne suis pas très loin du top en ce qui concerne ma condition physique. Etes-vous optimiste, en ce qui concerne la suite du championnat ? L’équipe de l’USMB de cette année aura son mot à dire. Il y a des joueurs de grande qualité qui sont venus et qui vont faire oublier très vite ceux qui sont partis. Le coach nous a dit qu’il était satisfait en ce qui concerne la forme physique des joueurs et cela, nousmêmes, nous le ressentons. C’est certain, il nous faut confirmer tout cela sur le terrain. Entretien réalisé par Slimane B.

Comment peut-on expliquer cette mauvaise posture ? A mon avis, le problème n’est pas d’ordre technique mais psychologique plus qu’autre chose. Les joueurs sont bloqués mentalement et n’arrivent pas à se libérer. Je pense que seule une victoire nous permettra de retrouver notre équilibre. Les supporters sont plus que jamais déçus… Sincèrement, je ne sais plus quoi dire. Tout le monde a besoin de réconfort et nos supporters semblent abattus. A mon sens, il faut avoir un mental d’acier et résister dans ces moments pénibles. Nous nous excusons auprès de tous les Husseindéens, même si nous sommes déçus d’avoir concédé une telle défaite. Croyez-moi, nous avons besoin de leur soutien et de leur présence à nos côtés. Justement, votre prochain adversaire sera l’ESM. Comment voyez-vous cette empoignade ? Nous avons encore du temps pour ce rendez-vous. Donc, il faut bien préparer cette rencontre qui s’annonce difficile pour les deux équipes. Les deux formations restent sur un faux pas et chacun fera le maximum pour rectifier le tir. De notre part, on doit se ressaisir face à Mostaganem afin de récupérer quelques points perdus. Désormais, la balle est dans notre camp, nous les joueurs. J’estime qu’aucun autre faux pas n’est toléré. La défaite est interdite contre l’ESM. Ainsi, nous sommes condamnés à battre notre prochain adversaire si on veut respirer et poursuivre notre chemin en toute sérénité. Entretien réalisé par Youcef M.

Zemmouri et Bouharbit out
Deux joueurs ne seront pas concernés par le prochain match du championnat contre l’ESM. Il s’agit du stoppeur Zemmouri et de l’attaquant Bouharbit. Le premier, touché à la cuisse, nécessite plus de temps de récupération alors que le second n’est pas encore rétabli de sa blessure à la cuisse.

Un jour de repos supplémentaire

Prévue pour dimanche matin, la reprise des entraînements a été repoussée pour lundi. Les joueurs ont, donc, bénéficié d’un jour de repos supplémentaire surtout que leur prochain rendez-vous en championnat aura lieu samedi. Y. M.

20
WAT

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

Malgré une place de leader…

Le WAT «déjà» critiqué pour sa qualité de jeu
La qualité de l’adversaire, l’autre facteur
arrange forcément les affaires des équipes adverses, qui se contentent souvent de rester derrière.

Il ne faut pas avoir la mémoire courte

cément besoin de temps pour travailler davantage le domaine de la cohésion afin d’offrir une meilleur qualité de jeu à l’avenir.

Neghiz : «Je suis ici pour gagner»

Si le public tlemcénien devra patienter quelques mois avant de recevoir de grandes écuries, à l’instar de la JSK, l’USMA ou le MCA, le WAT est en train d’affronter en D2 des adversaires qui refusent souvent de faire le jeu en blindant uniquement leur défense tout en multipliant les actons d’antijeu, comme c’était le cas face à l’ABM vendredi dernier.

Entre séduire ou gagner, l’essentiel c’est l’accession

Si certains commencent déjà à voir le WAT comme un sérieux prétendant pour la remontée en Ligue 1, il ne faut pas avoir non plus la mémoire assez courte, en oubliant les multiples déboires des Widadis la saison dernière et la descente logique et méritée en D2.

S
L

Gagner sans se soucier de la manière

eul leader du championnat de Ligue 2 après quatre journées, le WAT qui a réussi une très bonne entame de saison avec un match nul ramené de Batna face au MSPB avant d’enchaîner avec une série de trois succès (ASK, USMAn et l’ABM), a du mal par contre à produire un jeu spectaculaire. Ce qui reste l’un des seuls points négatifs en ce début d’exercice 2013-14.

L’état du terrain handicap les Widadis

moyens. Et, si le WAT n’arrive pas à produire un jeu alléchant pour séduire la galerie widadie, cela n’empêche pas pour autant la bande à Neghiz d’enchaîner les succès en se positionnant d’ores et déjà comme un sérieux prétendant pour l’accession.

Voulant connaître l’avis de l’entraîneur Nabil Neghiz, vis-à-vis de certaines critiques assez gratuites en ce début de saison, l’ancien coach du CRB Ain Fekroune reste très clair dans son discours, en affirmant que le plus important à ses yeux à l’heure actuelle c’est d’enchaîner les victoires, en remportant le maximum de points possibles, en ayant for-

Alors que le public tlemcénien espère renouer avec les larges succès comme c’était le cas lors de l’accession du WAT durant la saison 2009-10, le plus important à l’heure actuelle et jusqu’à la fin du championnat, c’est d’assurer dans un premier temps un billet permettant au club phare des Zianides de retrouver l’élite du football algérien, avant de se pencher à faire le spectacle en produisant un jeu digne d’une grande équipe de football. Othmane Riyad Baba Ahmed

Pour atteindre un objectif bien tracé, chacun a le droit de s’appuyer sur ses propres

Alors qu’on n’a pas tous les ingrédients pour bien analyser le jeu des Widadis à l’extérieur, l’entraîneur Neghiz mais surtout les joueurs ne cessent de se plaindre de la qualité de la pelouse du stade Birouana, en trouvant du mal à bien faire circuler le ballon. Ce qui

Ancien président par intérim du WAT la saison dernière, mais toujours membre du nouveau conseil d’administration et président du CSA, Chawki Benchouk reste toujours proche du club phare des Zianides. S’il affirme qu’il faut soutenir le groupe actuel pour assurer un retour rapide parmi l’élite, il ne nie pas avoir regretté par le temps certaines décisions prises l’an dernier, et notamment lors de certaines déclarations qui ont pu toucher la sensibilité de certains anciens dirigeants, entraineurs ou joueurs. Voulant de la sorte ouvrir une nouvelle page, après avoir pris le temps d’analyser son passage à la tête du WAT.

Le mea-culpa de Benchouk

Confirmer face à l’O Médéa
contre contre l’ABS terminée que les dispositions pour ce rendez-vous sont enclenchées.

USMBA

MCS
A quelques jours du match face au WAT

a formation bel-abbésienne n’a réussi à revenir qu’avec un seul point de son périple, qui fait ses affaires, même si certains pensent que l’équipe a raté sa sortie ou presque. Cela dit, c’est un point qui vaut son pesant d’or, pour reprendre les déclarations de l’entraîneur Bira, et permet de donner plus de confiance et de sérénité à la troupe des Vert et Rouge pour les prochaines échéances. Désormais, les hommes de Bira devront se pencher d’ores et déjà sur une autre rencontre explosive qui les mettra aux prises avec un autre candidat à l’accession, l’O Médéa en l’occurrence. Occupant la place de dauphin à un seul point du WAT, le leader, avec 7 points au compteur mais pas très loin des équipes du milieu du tableau, l’USMBA aura une très belle opportunité à saisir dès la prochaine journée pour augmenter son capital point et se hisser au classement. L’USMBA qui recevra Médéa pour le grand choc de cette cinquième journée de championnat devra coûte que coûte saisir l’opportunité de jouer dans son jardin et devant ses milliers de supporteurs.

Quelle sera la stratégie ?
Le MCS a réussi à mettre fin à sa mauvaise série qui a assez duré, et en allant arracher sa première victoire, l'équipe s’est rassurée. Pour la prochaine confrontation, les camarades de Belahouel vont affronter le leader de la Ligue 2, un gros morceau. Lors des derniers matchs, Osmane prônait le 4-3-3, mais ça n’a pas du tout marché. Ce vendredi, le MCS sera confronté à un prétendant à l’accession qui viendra pour réaliser un bon résultat. Le MCS n’a pas droit à l’erreur et les fans ne toléreront pas un autre faux pas à domicile. Osman devra élaborer une tactique adéquate pour venir à bout de cette équipe du WAT et réaliser la première victoire à domicile. Une chose est sûre, Osmane jouera gros ce vendredi.

Ne pas tomber dans le piège de l’euphorie…

... Et rester sur la dynamique

Les Vert et Rouge ont réussi une bonne opération à Boussaâda où ils ont accroché un rival tenace. Un précieux point qui met les Bel-Abbèsiens de plus en plus en confiance quant à la suite du parcours. Malgré tout, du côté du staff technique d’El Khadra, on insiste sur la discipline et la sérénité, sachant qu’un excès d’orgueil pourrait occasionner un relâchement dont les répercussions seront lourdes de conséquences. Une manière de rappeler au groupe que le nul arraché à l’ABS fait désormais du passé, qu’il faudra vite oublier et remettre les pieds sur terre afin de préparer sereinement le prochain rendez-vous contre Médéa qui est loin d’être déjà acquis.

A.B.
nC’est devenu une habitude. A chaque n première séance de la semaine, il y a un lot de joueurs qui s'absentent, cette fois c’est l’avant-centre Motrani qui a manqué à l’appel, et ce sans raison plausible. Les dirigeants, eux, ne semblent pas vouloir réagir face à l'indiscipline. Outre les absences qui sont légions, on citera les avertissements pour contestation de décision afin de ne pas jouer le prochain match. Si le président Khaldi ne réagit pas dans les plus brefs délais, ça pourra coûter cher au club.

Motrani rate la reprise

C’est déjà l’apprêt

Afin de préparer au mieux donc ce choc, le staff technique, sous la conduite de Bira, devra préparer une véritable esquisse pour cette confrontation. En effet, le plan de bataille des Bel-Abbésiens a débuté hier à l’occasion de la reprise des entraînements et les préparatifs vont bon train en perspective de ce grand rendez-vous capital. Cela faisant, et afin de préparer au mieux donc ce choc, l’entraîneur d’El Khadra, devra préparer une véritable esquisse pour cette confrontation. En effet, le plan de bataille des Bel-Abbésiens a été entamé hier à l’occasion de la reprise des entraînements. Sitôt la ren-

Après leur victoire acquise face à l’ASMO et le nul ramené de Boussaâda, les Vert et Rouge semblent évoluer rencontre après rencontre. L’entraîneur, Bira, estime que le groupe est en train de se métamorphoser. L’objectif pour l’équipe est de prendre toutes ses propensions pour ce match face à l’OM, et le mot d’ordre est de continuer sur la lancée de la série positive enregistrée jusqu’ici. La situation s’annonce, a priori, sous de bons auspices, car ragaillardie par ses récentes performances, l’USMBA a pris un certain ascendant psychologique. Il est vrai que jusqu’ici le rang de l’équipe est encourageant et incite à aller de l’avant. L’entraîneur et ses assistants devront effectuer un travail spécifique dans ce sens, afin de ne plus avoir de lamentations à l’avenir. MO Noureddine

nLe MCS a réussi un exploit en allant n damer le pion à l’ESM. Afin de motiver les joueurs, la direction du club a consenti une forte prime du moment que les camarades de Boukhari vont toucher 6 millions de centimes au cours de cette semaine, ce qui sera en même temps une source de motivation pour les joueurs avant d’affronter le WAT, vendredi prochain.

La prime du match de l’ESM fixée à 6 millions

équipe a entamé, dim a n c h e dernier, la préparation du prochain match de championnat face au WAT. Cette séance d’entraînement s’est déroulée dans de bonnes conditions et le moral du groupe est au beau fixe après le succès arraché en dehors des bases face à l’ESM. Osmane a demandé à ses joueurs d’oublier cette victoire et de penser à la prochaine confrontation face au leader, qui ne sera pas du tout facile. Malgré la victoire, l'équipe a montré quelques lacunes dans son jeu et les trois compartiments n'ont pas donné entière satisfaction. Osmane, donc, s'attelle à apporter des retouches à son équipe afin qu’elle soit prête sur tous les plans vendredi prochain. Les joueurs sont en train d’affuter leurs armes et veulent continuer sur leur lancée, mais cette fois à domicile. Nul doute que le groupe a repris confiance et qu'il y a une

L'

Saïda affute ses armes
grande sérénité chez les camarades de Motrani, et c’est de bon augure pour la suite et pour la première victoire à domicile, cette saison.

L'attaque se réveille

La victoire face à l’ESM à Mostaganem a fait beaucoup de bien au groupe, mais ce qui a réjoui le staff technique et les dirigeants, c’est le réveil des attaquants. Boukhari a ouvert la voie et Motrani, sur penalty, a redonné l'espoir et offert la victoire à son équipe. Avant de recevoir le leader, vendredi prochain, ce réveil de l’attaque arrive au bon moment. Lors des trois premiers matchs, le compartiment offensif a brillé par son mutisme, et le seul but inscrit l'a été par le milieu de terrain Kadous. Le déclic a eu lieu et le fait de recevoir le WAT oblige les Saïdis à confirmer leur dernier bon résultat et surtout mettre fin à la mauvaise série à domicile. Amar B.

Condoléances
Le président-directeur général et l’ensemble des membres du Conseil d'administration de la SSPA Mouloudia de Saïda, ainsi que le staff technique et les supporters du club, profondément touchés par le décès de « Kerroum BELLAL » Ancienne gloire du club,présentent leurs sincères condoléances à l’ensemble de sa famille et l’assurent en cette pénible et triste circonstance de toute leur compassion et leur profonde sympathie. Que Dieu Tout-Puissant accorde Sa Sainte miséricorde au défunt et L’accueille en Son vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

A.B.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

21
CAB

MSPB

Abbès : «On a été empêchés de travailler»
obstacle à imposer leur loi. Le staff technique a entendu des vertes et des pas mûres, tout comme les joueurs. Aucune réaction de la barre des entraîneurs, mais aucune bagarre ne nous a été signalée.

Aucun dirigeant à l’heure de la séance de dimanche
Aucun dirigeant n’a fait le déplacement au stade Chaoui pour assister à la reprise. Pourtant, ce qui est arrivé était prévisible. A la limite, les dirigeants auraient du prendre les précautions pour informer les forces de sécurité de Batna pour la protection des joueurs et des entraîneurs. Fouad Maâla, un des dirigeants du club, ne pouvait pas assister à la reprise, parce qu’il enterrait son père décédé la veille, foudroyé par une crise cardiaque.

L

Mani Sapol : «La Fifa m’a demandé tous les documents originaux»

A

bbès reste incrédule face à la réaction de quelques supporteurs qui ne se sont pas gênés de perturber la séance d’entraînement de dimanche dernier. «Je ne comprends pas la réaction de certains supporteurs qui ne se sont pas gênés au moment de la reprise, en interdisant aux joueurs de reprendre les entraînements. Le MSPB n’a pas encore perdu la moindre rencontre. On a six points et nous sommes classés à la quatrième place. Des équipes connaissant des situations plus compliquées que la nôtre, trouvent toute l’attention et le soutien de la part de leurs supporteurs. L’USMAn a perdu à domicile, ses résultats sont catastrophiques. Ses supporteurs accueillent les joueurs avec des fleurs, à la reprise. Merouana n’arrive pas à gagner, mais rien ne se passe. A côté de nous, le CAB entame le championnat avec deux défaites. Aucun dépassement. Je veux bien qu’on m’ex-

Turbulences avant les derbies locaux

plique qui est derrière tout ça ? » Prié de dire quelle a été la réaction de ses dirigeants, Abbès dira : «Les dirigeants ont été corrects avec moi. Mais, je n’ai pas l’intention de reprendre les entraînements, dans un climat lourd.»

Des supporteurs envahissent le vestiaire et interdisent aux joueurs l’accès au terrain
Cela s’est passé, dimanche dernier, à l’heure de la reprise sur le terrain du stade Chaoui. Vers 16 heures, les joueurs étaient au rendezvous, comme leur avait signalé le staff technique à la fin du match contre l’USMAn. Mais, les joueurs et le staff technique n’étaient pas seuls. Un groupe de supporteurs s’est introduit dans le stade pour interdire aux joueurs de se mettre en tenues ou de s’entraîner. En un mot, la séance a été purement et simplement annulée.

«Le CAB exige 300 000 euros pour ma libération»

e cas Mani Sapol refait surface, l’international togolais nous a contactés du Togo, pour dire toute sa surprise à la suite des informations parues à son sujet dans la presse. Mais avant cela, Mani Sapol nous tient informé de la démarche qu’il vient d’entreprendre auprès de la Fifa. «J’ai eu recours à la Fifa. On m’a demandé de présenter tous mes documents originaux, comme le contrat qui me liait au CAB. Je ne compte pas me laisser faire. Je me considère dans mes droits et je ne suis plus lié au CAB.»

A la veille du premier derby de la localité de Batna, le Mouloudia connaît des turbulences. Vendredi prochain, Boubiya se rendra à Merouana pour disputer son derby. Les deux clubs sont situés dans des villes distantes l’une de l’autre de 34 km. Cette saison le match est d’une importance extrême. L’ABM fait la plus mauvaise entame de la saison, depuis qu’elle a accédé en Ligue 2. Les points du match seront très importants pour la suite du parcours. Boubiya n’a jamais perdu à Merouana, depuis que le club joue les derbies contre l’ABM, sur le terrain de Merouana. Les turbulences tombent au mauvais moment.

Les joueurs auraient décidé de boycotter les séances suivantes

Le staff technique n’ya pas échappé

Personne n’a échappé à la colère de ces quelques supporteurs, venus empêcher les joueurs de reprendre leur travail. Des pseudos supporteurs, en fait, qui n’ont trouvé aucun

Les joueurs étaient sous le choc et d’autres sous l’effet de la colère. Aucune protection n’a été envisagée en prévision de tout débordement de certains supporteurs. On laisse entendre que les joueurs envisageraient de ne pas reprendre les entraînements au lendemain de l’incident du stade Chaoui. Une semaine quelque peu perturbée, sommes-nous tentés de dire, à la veille d’un derby contre Merouana et un autre quinze jours plus tard face au CAB, pour le compte de la 7e journée. M. B.

«Je jouerai en Turquie»

Le CAB n’a pas l’intention de lâcher le morceau. Sa direction précise que le joueur est toujours lié par contrat au club, jusqu’à la fin de l’exercice 2014. Même si dans son cas, Mani Sapol ne peut évoluer sous les couleurs du CAB, parce que les Rouge et Bleu évoluent en Ligue 2. Ce que les règlements de la Ligue professionnelle interdisent. «Le président du CAB exige 300 000 euros (3 milliards de centimes, ndlr), contre la résiliation de mon contrat. Je ne suis pas d’accord, j’estime que le club me doit cinq mois de salaires, que je n’ai pas touchés.» Mani Sapol évoluera dans le championnat turc, comme il l’explique. Le joueur ne veut pas donner le nom de son nouveau club. De peur de rencontrer des difficultés à le rejoindre. Il faudrait pour ce faire que son cas soit définitivement réglé. Il se dit serein : «J’évoluerai dans le championnat turc», se contente de dire le désormais ex-joueur du CAB. M. B.

Fezzani : «J’ai l’œil au beur noir, mais rien de grave»
Blessé à l’œil, lors de la rencontre de vendredi dernier contre l’USC, qui s’est déroulée à Oum El Bouaghi, Amine Fezzani se veut rassurant, pour la suite du championnat. Le nouveau capitaine de l’équipe a bien voulu nous faire une brève déclaration à ce sujet : «J’ai été touché face à l’USC, par un adversaire qui m’a flanqué un coup de coude à l’œil. J’ai un bleu mais rien de grave. J’ai repris les entraînements et je serai d’attaque le week-end prochain contre Hadjout, en championnat.»

La Coquette, la bête noire
près avoir bénéficié d’une journée de repos, les joueurs sont en train de préparer leur prochaine mission face à l’USMAn, une formation qui a raté son début de parcours mais qui commence à retrouver ses marques. Côté askiste, on est concentré sur cette prochaine rencontre qui se déroulera à Annaba, ce week-end, un rendez-vous assez important pour les camarades de Ouhadda qui ont chassé le doute, après la victoire réussie avec panache vendredi passé. Mais cela ne veut pas dire que le club s’en est sorti d’affaire, car l’ASK est dans l’obligation d’enchaîner un autre bon résultat pour rester sur cette bonne dynamique, afin de garder cette 4e place au podium, en attendant mieux. Le match entre l’USMAn et l’ASK de la cinquième journée du championnat se déroulera sur la pelouse du stade du 19-Mai. Ce match est considéré comme un derby de l’Est, sauf qu’en matière de statistiques, la ville d’Annaba ne réussit pas aux Khroubis ces dernières saisons. L’ASK a même souvent éprouvé des difficultés face à l’USMAn, dans son jardin, comme ce fut le cas l’année dernière quand les Annabis sont venus imposer le nul aux Askiste chez eux. C’est dire que le match de ce vendredi ne sera guère facile pour les Khroubis qui devront faire très attention à cette équipe annabie.

ASK

A

nHichem Merazka et Hadi Adel ont repris les enn traînements, en début de semaine. Il semble que Merazka soit le plus apte à renouer avec la compétition. La

Merazka et Hadi Adel ont repris les entraînements

Départ ce jeudi pour Annaba
La direction de Khettabi a déjà établi son plan de voyage à Annaba, malgré la distance très courte qui sépare les deux villes, soit 150 km. L’administration a donc déjà prix ses précautions. Le bus de l’ASK prendra la route vers Annaba ce jeudi, précisément l’après-midi. En principe, le voyage ne durera pas plus de deux heures et demie. Une fois sur place, les joueurs iront se reposer au luxueux hôtel de Seybouse situé au centre-ville où les Khroubis passeront la nuit.

blessure de Hadi Adel, sans être grave, nécessite plus d’attention.

La prime de la victoire face au NAHD avant le match contre l’USMAn
Après la large victoire remportée face au NAHD, la direction de Khettabi a décidé d’offrir une prime de 3 millions pour chaque joueur. Les camarades de Bouâafia la percevront avant le match face à l’USMAn, après la promesse faite l’administration aux joueurs.

nUn match amical est programmé aujourd’hui, n contre Seriana sur le terrain du stade de Seriana. Le match devrait débuter à 16 heures, à l’heure de la compétition.

Un match amical contre Seriana à l’heure de la compétition

nLes joueurs ont touché la prime de match gagné n contre l’Olympique de Médéa. A domicile la prime s’élève à trois millions de centimes, sauf si la direction décide de l’augmenter. A l’extérieur, c’est le double. M. B.

Les joueurs ont touché la prime du match de Médéa

Abdou H.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

21

Cap sur l’US Chaouia

ASMO

ASMO – USC se jouera à Bouakel

la même équipe qui avait décroché, le week-end dernier, le point du match nul à Médéa. Dans les bois, Mezaïr devrait garder sa place de titulaire. En défense, en l’absence de Benaouameur, Youssef Yacine et Saâdaoui, c’est le quatuor Benayada, Bensaci, Zidane et Megueni qui est bien parti pour jouer face à l’USC. Fidèle à son système de jeu, Mouassa misera sur trois joueurs en milieu de terrain, à savoir Tahar Mohamed et Belalem dans la récupération ainsi que sur Boudoumi dans l’animation de jeu. En attaque, Mouassa va très certainement refaire confiance au même trio qui a affronté l’OM vendredi dernier, en l’occurrence Benchaâbane, Benkablia et Balegh.

L

Hadj Merin : «A présent, il va falloir battre l’USC»
atteindre notre objectif», dira Hadj Merin et d’ajouter : «Il va falloir se méfier de cette équipe de l’US Chaouia qui s’était inclinée le week-end dernier chez elle face au CA Batna. C’est à nous de faire le match qu’il faut pour ajouter trois nouveaux points.»

est avec un moral au beau fixe que les gars de M’dina J’dida ont repris hier le chemin des entraînements au stade Habib-Bouakel pour préparer le match de ce week-end face à l’US Chaouia. Le résultat positif réalisé le week-end dernier à Médéa face à l’OM a fait du bien au moral des joueurs qui ont repris confiance en eux-mêmes après la lourde défaite concédée à Bel-Abbès face à l’USMBA. Le premier responsable de la barre technique de la formation de M’dina J’dida a longuement discuté avec ses joueurs avant le début de l’entraînement pour corriger les erreurs commises lors du match du week-end dernier. L’ancien driver de la JS Kabylie a, aussi, appelé ses joueurs à conti-

C’
ESM

nuer à travailler très dur et de donner le meilleur d’eux-mêmes lors des prochaines rencontres de championnat pour enchaîner les résultats positifs. Les Asémistes devraient poursuivre leur préparation demain au stade Habib-Bouakel avec au menu un match amical pour les joueurs qui n’ont pas pris part au match de vendredi dernier face à l’OM. Demain, les Asémistes devraient s’entraîner au stade Zabana, lieu du déroulement du match de ce vendredi face à l’US Chaouia, afin de s’habituer à la pelouse de ce stade.

Pas de changement dans l’équipe type

Tout porte à croire que le staff technique de l’ASMO ne devrait pas procéder à des changements dans son Onze de départ. En effet, l’entraîneur, Mouassa, devrait aligner ce vendredi

Prévu dans un premier temps au stade Ahmed – Zabana, le match ASMO – USC se jouera finalement au stade Habib – Bouakel. En effet, ce stade a été homologué hier par la commission d’homologation des stades. Ainsi, les gars de M’dina J’dida affronteront ce vendredi leurs homologues de l’US Chaouia au stade Bouakel : «Nous allons officiellement accueillir l’US Chaouia au stade Habib – Bouakel. D’ailleurs, nous allons accueillir nos adversaire tout au long de cette saison au stade Bouakel.» nous a déclaré le manager général de l’ASMO, Benamar et d’ajouter : «Nous remercions les responsables du stade Ahmed – Zabana pour avoir programmé deux séances d’entraînement pour notre équipe au stade Zabana. Mais bon, nous allons continuer à nous entraîner à Bouakel dans lequel nous allons jouer nos matchs de championnat cette saison. Nous remercions également les dirigeants du MCO.» Riad O.

«Le point décroché à Médéa a redonné confiance aux joueurs»

e jeune technicien asémiste, Hadj Merin estime que le point du match nul décroché par son équipe à Médéa, le week-end dernier, a fait du bien au moral de ses joueurs, ajoutant que ce résultat a redonné confiance à ses troupes : «Nous avons affronté une solide équipe de Médéa qui a été poussée par ses supporteurs. Le match a été très équilibré. Je pense que nous aurions pu remporter ce match, même si le point du match nul nous arrange, car ce n’est pas évident de décrocher un point à Médéa. Nos joueurs étaient très solidaires sur le terrain. Je pense qu’il était important pour nous de réaliser un résultat positif après la défaite concédée à BelAbbès. Ce point du match nul décroché à Médéa va redonner confiance aux joueurs.»

«Je refuse qu’on qualifie certains de nos joueurs de jeunes»

Toutefois, et même s’il s’est montré satisfait par ce résultat de match nul réalisé par son team à Médéa, l’entraîneur-adjoint de l’ASMO, Hadj Merin estime qu’il va falloir enchaîner par un succès ce vendredi face à l’US Chaouia : «Nous allons devoir bien préparer le match de ce week-end face à l’US Chaouia. Les joueurs sont motivés et ont à cœur de décrocher la victoire. Nous sommes dans l’obligation de battre l’USC afin de confirmer le précédent résultat positif à Médéa et surtout pour ajouter trois nouveaux points dans notre besace. Tous les joueurs sont conscients de l’importance de ce match, nous allons donner le meilleur de nous-mêmes pour

Voulant connaître son avis sur les jeunes joueurs alignés vendredi dernier face à l’O Médéa, l’entraîneur-adjoint de l’ASMO a tenu à préciser : «Je refuse qu’on qualifie certains de nos joueurs de jeunes. S’ils évoluent en catégorie sénior c’est qu’ils ne sont plus jeunes. Ils doivent assumer leur nouveau statut de joueur sénior», dira Hadj Merin et d’ajouter : «Nous essayons de donner la chance à tous les joueurs et c’est à eux de saisir cette occasion pour prouver ce dont ils sont capables. Je pense qu’un joueur comme Belalem est en train de s’imposer en équipe sénior. Pareil pour Othmani. Benkablia a réalisé une bonne prestation face à l’OM. Ces joueurs ont beaucoup de qualités et peuvent évoluer le plus normalement du monde en équipe sénior. D’autres joueurs seront lancés en équipe sénior, et comme je vous l’ai déjà dit, ils doivent saisir leur chance pour décrocher une place dans l’équipe type.» D’aucuns s’accordent à dire que l’ASMO renferme dans ses rangs des jeunes joueurs de qualité tels que Othmani, Benkablia, Belalem, Tabti, ar Fethi, Barka et autre Belmaâziz. Riad O.

n effet, bien que l’équipe ait affiché certaines lacunes lors des derniers matches, le staff technique a sermonné ses joueurs, pour les pousser à redoubler d’efforts, face à une équipe du Nasria d’Hussein-Dey. Les Espérantistes de Mostaganem sont décidés à empocher les 3 points de ce match et faire plaisir à leurs supporteurs.

E

sermonne ses joueurs
match débutera à 16h00, comme les autres rencontres de la 5e journée qui auront lieu vendredi, selon le programme publié par la LFP. Le match NAHD-ESM a été repoussé à samedi en raison du déroulement, la veille dans ce même stade du match CR Belouizdad-JS Kabylie, comptant pour la 5e journée du championnat d'Algérie de Ligue 1. Battu lourdement vendredi sur le terrain de l'AS Khroub (3-0), le NAHD, qui compte retrouver l'élite en fin de saison, occupe la 8e place avec 5 points en 4 matches et vient de limoger d’ailleurs son entraîneur.

Le staff technique

Se mettre à l’abri le plus vite possible en Ligue 2
Un match difficile pour la bande à Akli, cela même si les Haouata n’ont rien à perdre ni à gagner. Les poulains du coach Akli ne jurent donc que par un bon résultat, qui leur permettra de se mettre à l’abri, le plus vite possible en Ligue 2.

Lahmar, le milieu de terrain espérantiste, sera de retour face à la formation du Nasria d’Hussein-Dey, après avoir raté le match de ce week-end dernier face au Mouloudia de Saïda, où il a terriblement manqué le milieu de terrain mostaganémois. Dans cet entretien, il est question, justement, de cette préparation sous la coupe d’Akli avant le jour J face au Nasria.

Lahmar : «Nous comptons bien améliorer notre position au classement»
demandé de faire de leur mieux, en se concentrant davantage sur cette rencontre, pour permettre à l’Esperance de sortir la tête de l’eau et de refaire surface». Comment allez-vous faire pour le prochain rendez-vous du NA Hussein-Dey ? Les joueurs sont tous animés d’une grande volonté et m’ont promis de faire tout leur possible pour rectifier le tir et remettre l’équipe des Espérantistes de Mostaganem à sa réelle place. Certes, ce sera difficile face au NAHD, mais mes coéquipiers et moi saurons comment négocier cette sortie et revenir à Mostaganem avec le meilleur résultat possible. Ils n’ont plus droit à l’erreur et ils sont conscients de cette lourde tâche qui les attend. La formation des Haouata a toujours su comment rebondir dans les moments difficiles… En conclusion, le driver de l’ESM reste confiant et persuadé que l’équipe espérantiste saura comment retrouver son meilleur niveau en nous déclarant ce qui suit : «L’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi est un grand club et il le restera. Les joueurs doivent savoir, que quand on porte le maillot mostaganémois, il faut toujours essayer d’être à la hauteur de la grandeur de ce prestigieux club. C’est une grande responsabilité qui pèse sur tout le monde, et on est tous appelés à se mobiliser pour le bien de cette équipe surtout dans les moments difficiles.» Vous devriez être de la partie, n’est-ce pas ? Je l’espère bien, et ce, pour aider mon équipe qui a besoin de toutes ses forces afin de réussir sa mission. Nous comptons bien améliorer notre position au classement, d’autant plus que les prochains matches seront encore plus incisifs. On vous laisse le soin de conclure ? «Les joueurs sont animés d’une volonté de fer et ne jurent que par un bon résultat à Hussein-Dey. Je suis certain qu’ils feront tout leur possible, pour arracher la victoire ou à défaut un match nul face au NAHD. Je fais entièrement confiance à mes coéquipiers et je sais pertinemment qu’ils vont se surpasser et se transcender ce samedi face à cette coriace équipe du NAHD». Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

La préparation bat son plein
Durant cette semaine, la préparation bat son plein en prévision du match de ce samedi. Elle est de plus en plus intense et les joueurs arrivent, quand même, à suivre le rythme imposé par le staff technique. «Les joueurs sont, maintenant, de plain-pied, en préparation. Tous se donnent à fond et Akli les fait suer au maximum. C’est un moment crucial, afin qu’ils retrouvent cette forme et deviennent compétitifs», nous a-ton confié.

La rencontre entre le NA Hussein-Dey et l'ES Mostaganem repoussée pour le samedi
La rencontre entre le NAHD et l'ESM, initialement prévue vendredi au stade du 20-Août (Alger) dans le cadre de la 5e journée du championnat de Ligue 2, a été décalée à samedi, a indiqué hier la Ligue de football professionnel (LFP). Le

E. W.

Il semble que le calme soit revenu parmi le groupe… On peut le dire, puisque après le premier jour où beaucoup de bruit a suivi la défaite face au MCS, il faut dire que la concentration bat son plein dans la préparation du match face au NAHD. Les choses sont graves et nous devons faire de notre mieux pour sauver cette équipe. Pour ce qui est de l’état d’esprit du groupe à quelques jours de ce rendez-vous, notre interlocuteur estime que «les joueurs ont déjà oublié la dernière défaite face au Mouloudia de Saïda et se préparent activement pour le prochain match. J’ai discuté avec les joueurs et je leur ai

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

www.lebuteur.com

N° 2408
Mardi 17 septembre 2013

21

Béni Douala s’illustre déjà Un bon point pour
tion bien qu’ayant pris le parti de procéder à un remaniement à la barre technique, désormais l’apanage de Said Feltène en lieu et place de Rachid Boukhlif. Quant à l’effectif, au très intéressant groupe déjà en place, des noms tels les expérimentés et récents ‘’retraités’’ ex-joueurs de la JSK, Rahim Meah et Lamara Douicher sont venus apporter leur pièce à l’édifice et cela s’est vu lors de cette première sortie face à la très difficilement maniable équipe du CRB Bordj El Kiffan. Ce fut dur, mais un coup de rein de l’excellent meneur de jeu Mhand Ikdoumi, sur lequel il ne restait qu’une faute à commettre pour stopper son incursion, a permis aux Ath Douala de s’offrir les trois points grâce au penalty transformé par le tout jeune Hadj Kaci. M. Ben

Régionale 1

U

Azeffoun et le MBB

S

ans avoir réussi à s’illustrer particulièrement, les clubs de Kabylie en appel dans le très difficile championnat de la Régionale 1n’ont tout de même pas totalement raté leur rentrée. Ceci, même si l’on peut considérer qu’une équipe

comme la JS Akbou a de quoi s’en vouloir de n’avoir pas su tirer profit du fait d’évoluer chez elle. En tous les cas, une équipe a su attirer d’ores et déjà l’attention et ce n’était pas celle qu’on aurait attendre. Le nouveau promu, l’US Béni Douala, a en effet voulu démontrer qu’elle n’a rien perdu

de son allant de la saison dernière qui lui a permis d’écraser toute concurrence en Régionale 2 alors qu’elle y faisait ses premiers pas. Le président du club et le premier responsable de l’équipe, Ramdane Drouche et Said Ammam en l’occurrence, n’ont pas voulu trop chambouler leur forma-

ne belle entrée en matière semblent avoir pris toutes leurs dispour une équipe capable positions dans ce sens, même si l’on de faire plus qu’un simple peut considérer que dans la maison apprentissage dans cette division bouirie, pour le moment c’est un qu’elle découvre, au contraire d’au- peu le flou ambiant puisque le prétres équipes de Kabylie pourtant sident Benhlima ne serait pas chaud bien rompues aux exigences de la pour poursuivre son mandat à la Régionale 1 mais cela, pour autant, tête du MBB. Quoi qu’il en soit, ne les a pas empêché de se rater cette saison il serait étonnant si au comme cela a été, donc, le cas de la moins un club de Kabylie ne se JS Akbou qui, en plus, peut s’esti- mêle pas à la course au titre pour mer heureuse de ne pas s’être fait imiter les prédécesseurs que sont les battre sous les yeux de ses suppor- deux Rouge et Noir de l’USO Amiters alors que Staoueli avait la balle zour et de la JS Azazga. M. B. de match sous forme d’un penalty. Akbou se contentera d’un point tout comme les deux autres clubs de Kabylie, l’ES 1e journée Azeffoun et le MB Bouira, DRB Staoueli 0-0 qui ont su négocier plutôt JS Akbou – bien leur déplacement, US Béni Douala – CRB Bordj El Kiffan 1-0 respectivement à Birman- ESM Boudouaou – EC Oued Smar 0-1 dreis et Bouchaoui, en revenant avec un point OC Beaulieu – IRB El Achour 2-0 chacun. Les littoraux de ES Ben Aknoun – CB Sidi Moussa 3-1 Tizi-Ouzou comme le DRB Baraki – ES Baghlia 1-0 Doyen des clubs de Bouira 1-1 entendent jouer les pre- IR Birmandreis –ES Azeffoun miers rôles cette saison et NR Bouchaoui – MB Bouira 0-0

Régionale 2

«On va se ressaisir face à Kherrata»
Quelle analyse faitesvous de cette premiere rencontre perdue à Béjaia chez le nouveau promu, le CSA - Gouraya ?
Que voulez-vous que je vous dise sinon que tout le monde a vu que nous avons fait un bon match devant une bonne équipe de Gouraya qui été surtout meilleure que nous physiquement. Nous avons raté quelques occasions, et à certains moments du match on a malmené notre adversaire. Franchement, quand on revoit le cours du jeu, dirais qu’on aurait pu prétendre à mieux, beaucoup mieux que l’indique le score trompeur de 0-2.

Madjid Mouloudji (capitaine SS Sidi Aich):

Comment est le moral après cette défaite face à Gouraya ?
Disons que ca va mieux aujourd’hui (Propos recueillis dimanche) parce qu’on commence à oublier cette débâcle. C’est un match de début de saison et le championnat est encore long. Je crois qu’il ne faut pas trop s’arrêter sur cette défaite, mais d’un autre côté, il va falloir tirer les enseignements nécessaires. Il faut passer à autre chose et oublier vite ce match.

D

Sidi Aich, la mauvaise surprise de la rentrée

Un autre derby vous attend pour votre prochain match et ce sera face à Kherrata
Ce sera un match comme les autres, mais que nous devons gagner surtout que nous évolueront chez nous et devant notre public. Ce ne sera pas facile, mais on fera tout pour que les trois points restent à SidiAïch. On va profiter de cette mini-trêve qui coïncide avec les premiers tours régionaux de la Coupe d’Algérie pour mieux se préparer pour nos prochaines sorties.

Sincèrement, vous attendiez-vous à cette défaite ?
Franchement, non. On croyait fort en nos possibilités de sortir un grand match pour entamer la saison. D’ailleurs, même l’entraîneur de l’équipe de Gouraya a reconnu que nous avons une bonne équipe et qu’on avait bien joué. Mais que voulez-vous, ainsi est fait le football….

es surprises, des confirmations et des déceptions. Tels ont été les grands traits de la première journée de Régionale 2 dans le groupe de Kabylie. Premier constat majeur : les nouveaux promus n’ont pas eu froid aux yeux. Si deux parmi ceux-ci, l’ANB Djouab et l’AS TiziOuzou en l’occurrence, devaient en découdre directement, le troisième promu, le CSA Gouraya de Béjaia, devait donner la réplique à un favori, le SS Sidi Aich. C’est dire donc si la tâche du champion sortant de la division d’Honneur de Béjaia n’était pas du tout évidente. A l’arrivée, c’est une véritable leçon que les Bougiotes ont donnée aux Diables Rouges qui ont peut-être pêché par excès de confiance face à un néophyte. Une victoire qui ne souffre d’aucune contestation comme le laisse suggérer le score de 2-0 en faveur des camarades du double buteur Nabil Analouf. Quant aux Sidi Aichois, ils ont intérêt à se remettre en question et éviter surtout de se voir trop beau au risque de vivre les mêmes affres que celles vécues lors de la première moitié de saison dernière. En attendant de se relever de cet accroc, les hommes du président Amaouche ont été la grande déception de cette rentrée, au même titre que les Mouloudéens de Bouira qui, eux, ont été surclassés en toute logique par les Rouge et Noir de la JS Bordj Menaiel.

Akbou fidèle à son statut
La seule équipe ayant confirmé comme il se devait son statut de cador du groupe de Kabyle c’est l’ORB Akbou. Les Olympiens, sans livrer le match parfait,

Entretien réalisé par H. Tahar

ont étalé un beau et rassurant visage lors Ain Bessam, donné pour jouer lui aussi de la réception des Aokassiens du Cha- les premiers rôles, aura finalement coulé bab et entérinent ainsi leur parcours d’un corps et âme chez un NRBSD métamorsuccès qui les lance comme ils l’espé- phosé. Un résultat qui démontre que raient à la conquête de l’accession. Mais cette édition du championnat de Régioque le parcours sera long et truffé nale 2 risque de valoir par quelques red’écueils et de rivaux qui ne se laisseront tentissants coups. M. Ben sans doute pas faire, à l’instar de la JS Tichy qui est revenus avec un bon match nul de son déplacement chez 1e journée l’ES Bir Ghbalou d’où beaucoup risquent de ne pas s’en sortir sans dom- MC Bouira – JS Bordj Menaiel 0-2 mage face à une équipe de l’ESBG SS Sidi Aich 2-0 capable de surprendre et se mêler à Gouraya – JS M’Chedallah 1-0 la course au titre. L’équipe ayant CRBK – frappé le plus gros coup de cette ren- NRB Sidi Daoud – HC Ain Bessam 4-0 trée, et personne ne l’attendait vraiment, aura été le NRB Sidi Daoud, ANB Djouab – AS Tizi-Ouzou 1-1 cette même équipe qui a miraculeu- ORB Akbou – CRB Aokas 3-1 sement échappé au purgatoire la saiJS Boumerdès – CR ameur 2-0 son dernière. Et dire que pour leur premier match, ils n’avaient pas le ES Bir Ghbalou – JS Tichy 2-2 plus facile des adversaires en face.

22
PSG

N° 2408
Maredi 17 septembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

international

que j’aime, c’est Wayne Rooney»
en pleine tournée médiatique pour la promotion de la sortie son livre outre-manche, «moi, Zlatan ibrahimovitch», l’attaquant star de la capitale française en a profité pour faire de nombreuses confidences sur sa vie et sa carrière, en affirmant à la BBC qu’il était sous le charme de Wayne rooney : «Le joueur que j’aime, c’est Wayne rooney. pour moi, rooney est un footballeur fantastique. Je pourrai l’imaginer en train de jouer à côté de moi. rooney n’est pas le genre de joueur qui marque 40 buts par saison. mais c’est celui qui aide ses partenaires à marquer beaucoup de buts parce qu’il travaille pour un, deux, voire trois joueurs à la

Van Persie souhaite Zlatan  une prolongation «Le joueur

Man UniteD

toujours privé de fabio Coentrao, l’entraîneur Carlo ancelotti, ne pourra non plus miser sur l’autre latéral gauche marcelo, blessé ces derniers temps. néanmoins, l’international brésilien est très ambitieux, en voulant remporter la Ligue des Champions cette saison. «La saison dernière, nous nous sommes battus en Ligue des Champions. Cette saison, nous devons aller le plus haut possible dans cette compétition. il est très difficile de la remporter, mais nous devons la gagner cette saison. nous avons une belle équipe, unie et forte. nous allons continuer à travailler dur, pour essayer de gagner chaque match, afin de remporter tous les titres possibles.»

Marcelo : «aller le plus haut possible en C1»

ReaL MaDRiD

rrivé à manchester à l’été 2012, l’attaquant robin van persie, n’est pas près de quitter les red devils, en souhaitant aller au-delà de son contrat actuel. «il me reste trois ans de contrat et je voudrais rester plus longtemps, a révélé l’attaquant néerlandais de 30 ans sur mutV. Je veux jouer le plus longtemps possible au plus haut niveau pour gagner plus de trophées.» malgré le titre de champion d’angleterre, remporté la saison der-

a

nière, «rVp»   n’a pas digéré un couac retentissant, autrement dit l’élimination en 8es de finale de la Ligue des Champions par le real madrid. «C’est probablement mon seul regret à propos de l’année dernière. L’arbitre a joué un rôle important mais j’aurais dû marquer au moins un ou deux buts durant ces matches. J’espère que nous pourrons faire mieux cette saison», a expliqué le natif de rotterdam.

ited ? C’est le passé» Ronaldo : «Man Un s’il n’a pas nié qu’il a envisagé un certain
temps l’hypothèse de rejoindre un club français, psG ou l’asm,  Cristiano ronaldo, qui a prolongé son contrat au real madrid jusqu’en 2018, en devenant au passage le joueur de football le mieux payé du monde (17me), a mis les choses au clair concernant un probable retour à manchester united : «Je suis très heureux ici. Je veux remporter des titres avec ce club. pour être honnête, tout le monde sait que j’ai été à manchester united six ans. mais c’est le passé.»

Fellaini : «Ma première expérience en Ligue des Champions»
fois. on dirait qu’il a une forte volonté de gagner, comme moi, il n’aime pas perdre. Je pense que des choses folles se produisent autour de lui aussi. C’est un gars impulsif comme moi. dans le football, personne n’est parfait. Vous apprenez de vos erreurs et j’aime ça avec lui. il est lui-même, je pense que c’est très important. C’est le joueur anglais que j’aime le plus.» après avoir fait ses grands débuts avec le maillot des red devils, ce week-end face à Crystal palace, marouane fellaini compte bien rapidement s’imposer dans les plans du manager david moyes, et notamment en Ligue des Champions. «Je suis satisfait de mes 30 premières minutes, j’ai essayé de faire mon travail. Gagner les duels, ouvrir le jeu, jouer propre. Ce fut une belle expérience avec les fans. ils m’ont tous soutenu et je me sentais en confiance. il y avait des fans avec des perruques dans les tribunes, c’est toujours sympa. Je veux tout donner pour ce club, pour les coéquipiers et les supporteurs. J’espère pouvoir commencer en Ligue des Champions. Ce sera ma première expérience dans cette compétition et je suis impatient d’y être. mais c’est le coach qui décide. C’est important de bien débuter», a-t-il confié à sky sports.

Bale : «Je n’ai jamais pensé au prix de mon transfert»
auteur d’un but lors de son premier match sous ses nouvelles couleurs, lors du nul concédé face à Villareal (2-2), Gareth Bale a débuté de la meilleure des manières sa saison. interrogé par Bein sport, l’international Gallois a notamment évoqué le montant de son transfert, estimé à 100 millions d’euros et qui serait le plus important de l’histoire du football. «Les négociations ont beaucoup duré mais je n’ai jamais perdu la foi. daniel Levy devait protéger les intérêts de tottenham et ça a été une période difficile pour moi, j’ai dû être patient. mais maintenant, je peux savourer et regarder vers l’avant. et je n’ai jamais pensé au prix de mon transfert. C’est l’affaire des deux clubs. daniel voulait faire une grande transaction. mon rôle à moi est de jouer au football.» L’ancien joueur de tottenham est revenu aussi sur son arrivée au real madrid lors du mercato et raconte sa passion pour ce club depuis longtemps : «mon agent m’a informé que le real était intéressé par moi cet été. Je pense que vous n’avez jamais vu un sourire si large sur un visage. Ça a toujours été mon rêve. il y a quelques années déjà, je lui ai demandé si le real était intéressé par moi. quand ce fut le cas, j’ai trouvé cela fou. a partir de ce moment-là, j’ai prié très fort pour rejoindre le real.»

BayeRn MUniCh
Dante : «nous allons recommencer du début»

Face au CSKA Moscou, le Bayern Munich va entamer ce soir sa campagne européenne pour défendre son titre en Ligue des Champions. Interrogé par Globoesporte, le défenseur central brésilien Dante, a confirmé s’attendre désormais à un grand défi cette saison puisque tous les adversaires du club allemand voudront faire tomber le champion en titre. «Nous allons recommencer du début. C’est une compétition très serrée et très disputée que nous avons remportée la saison dernière et que nous voulons à nouveau gagner. On sait que ce sera encore plus difficile cette année car tous les clubs qui joueront contre le Bayern Munich seront plus que motivés. Nous devrons être attentifs et très concentrés.»

contre entre Manchester City et le Viktoria Plzen, dans le cadre de la 1re journée de la Ligue des Champions, est très spéciale pour l’attaquant bosnien Edin Dzeko. Le buteur des Citizens va, en effet retrouver la République tchèque, lui qui a déjà évolué dans le championnat locale durant la saison 2006–2007 avant de partir en Bundesliga. «Mon cœur a commencé à battre plus fort après le tirage, quand j’ai réalisé que j’allais retourner en République tchèque. Mon passage au FK Teplice a lancé ma carrière», a lancé le Bosnien dans le quotidien tchèque Sport.
Touché aux adducteurs depuis la première journée de Premier League face à Newcastle, le défenseur central et capitaine d’équipe, Vincent Kompany est enfin de retour. L’international belge devrait normalement débuter la rencontre face au Viktoria Plzen, en apportant nettement plus d’assurance aux Citizens sur le plan défensif.

Dzeko impatient de retourner en Tchéquie   Même s’il ne s’agit nullement d’une grande affiche, la ren-

Man City

Kompany de nouveau opérationnel `

OLyMPiaKOS

Saviola : «Le PSG est très fort offensivement»
Passé par le FC Barcelone et Benfica, Javier Saviola officie désormais à l’Olympiakos, qui défiera le PSG ce soir. A 31 ans, le natif de Buenos Aires, qui a voyagé dans de nombreux clubs, effectuant même un petit détour par la Ligue 1, en effectuant une saison à Monaco (ndlr : 2004-2005), a une idée assez claire sur la bande à Laurent Blanc : «Le PSG est une des meilleures équipes au monde sur le papier avec de grands joueurs. Ce sera un match très difficile. Ce type d’équipe cherche toujours la victoire et c’est très fort offensivement. Mais je crois que nous avons de bonnes armes pour nous attaquer à un match difficile et important. Je pense que nous sommes bien préparés et qu’il faut psychologiquement être d’attaque. Ce sera une soirée très spéciale et le stade sera bouillonnant.» Contact@lebuteur.com

quotidien sportif annexe de panorama

& Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez l’ANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2384
Samedi 24 août 2013

BArçA

Valdès

Mourinho

CHELsEA

«Heureux de rester cette saison, mais après je m’en irai»
Selon le Daily Mirror, l’international tchèque Petr Cech serait la priorité absolue des dirigeants catalans et pourrait répondre favorablement au mercato. Véritable cadre de Chelsea depuis son arrivée en 2004, Petr Cech apprécierait beaucoup de travailler sous les ordres de José Mourinho. Toutefois, l’intérêt du FC Barcelone pourrait redistribuer les cartes dans ce dossier et l’inciter à changer d’air, malgré la présence du Special One chez les Blues. En plus de Petr Cech, les Catalans songent aussi à un jeune portier espagnol devenu un élément important à Manchester United. Selon toujours le quotidien britannique, le Barça devra payer pas moins de 35 M€ pour enrôler David De Gea, en fin de saison. Une sacrée somme d’argent, d’autant que le jeune portier espagnol de 22 ans semble encore loin de son meilleur niveau.

de suspendre mon salaire pour jouer le pendant mon traitement»
«Il faut du temps
meilleur football»
Loin de réussir un début de saison sensationnel avec les Blues, le manager portugais José Mourinho a tenu à calmer les esprits, alors que Chelsea réalise le pire début de saison, avec tout de même 7 points en 4 matchs sous l’ère Abramovich, comme rapporté par e Mirror. «Non, ce n'est pas comme en 2004. Nous ne sommes pas imbattables. C'est une équipe différente. Je suis venu ici pour travailler -je ne dis pas en paix parce que je suis le premier qui n'aime pas travailler en paix - mais il faut du temps, pour développer les joueurs et jouer le meilleur football possible. Nous devons être efficaces, être adultes et ne pas être naïfs. C'est ce que nous avons à travailler. Nous devons transformer le beau football que nous jouons en buts.» Ricardo Kaka semble ne pas en avoir terminé avec ses pépins musculaires. La nouvelle recrue de l’AC Milan s’est blessée samedi soir lors du nul obtenu in extremis face au Torino (2-2). En effet, d'après la presse italienne, l'international brésilien a été victime d'une blessure assez sérieuse au niveau des adducteurs. Si ce diagnostic se confirme au cours des heures à venir, alors Kaká pourra être éloigné des terrains pendant environ quatre semaines et ne sera pas en mesure d'aider les Lombards face à leurs futurs adversaires (Celtic Glasgow,

Kaka «J’ai décidé
AC MILAn

23

M

algré plusieurs témoignages de soutien de la part de ses coéquipiers, le portier Victor Valdès est toujours déterminé à quitter son club formateur, après 10 ans de bons et loyaux services. «Je suis toujours professionnel, a lancé le portier catalan, après la victoire de son équipe face à Séville (3-2), dans des propos relayés par SkySports. J’ai discuté avec les responsables du club sans et mon choix n’a pas changé. Je suis heureux de rester cette saison, mais après, je m’en irai. Je crois qu’il n’est pas nécessaire d’en dire davantage.» Le Barça hésite entre Cech et De Gea Si Victor Valdès a une nouvelle fois affirmé sa volonté de quitter le Barça en fin de saison, les dirigeants Catalans sont d’ores et déjà sur les traces d’un nouveau portier de classe mondiale.

Torres «Demba Marotta
Ba, Eto’o et moi ne sommes pas

JuVEnTus

Naples, Bologne, Sampdoria Gênes, Ajax Amsterdam, Juventus Turin). Hier, le meneur de jeu rossonero a annoncé sur le site du club qu'il renonçait à sa rémunération, tant qu'il ne sera pas rétabli. «C’était vraiment une mauvaise journée

pour moi, car je ne m’y attendais pas. J’ai décidé de suspendre mon salaire pendant cette période. Je ne demande que du soutien et de l’affection pour guérir rapidement. J’ai déjà commencé le traitement. C’est un moment dur mais j’espère être sur le terrain dès que possible.»

«Trop tôt
Llorente»

Villas-Boas
«Eriksen a toutes les
Alors que Gareth Bale fait désormais chavirer les supporteurs du Real Madrid, les Spurs peuvent néanmoins se targuer d’enrôler le jeune crack danois, Christian Eriksen, contre la « modeste » somme de 13,5 millions d'euros. Malgré son jeune âgé, 21ans, l’ancien joueur de l’Ajax est en train de devenir un élément important dans le onze du manager portugais André Villas-Boas. «Nous l'avons vu jouer la saison passée. Nous pensions déjà sérieusement à la possibilité de le recruter. Il a toutes les qualités requises afin de devenir un grand joueur. La Premier League lui offre le genre de défi qu'il n'a pas eu dans le championnat néerlandais. (...) Je pense que Christian est un pur numéro 10 grâce à sa créativité, sa vision du jeu et le fait qu'il ait occupé ce poste toute sa vie», a souligné le manager portugais, selon le Daily Mail.

ToTTEnHAM

des ennemis»

pour juger qualités pour devenir un grand joueur»
Courtisé par de grands clubs anglais mais aussi espagnols, l’attaquant Fernando Llorente, arrivé libre à la Juventus de Turin durant l'été, ne devra pas rester très longtemps en Serie A, lui qui n’arrive pas à s’imposer dans les plans de l’entraîneur Antonio Conte. Mais Giuseppe Marotta assure que les Bianconeri ne veulent pas se séparer de leur attaquant international espagnol. «Il n'y pas de problème avec Llorente, assure le directeur sportif de la Vieille Dame. N'oubliez pas qu'il n'a que très peu joué la saison passée avec l'Athletic. Quand nous signons un joueur en lui donnant quatre ans de contrat, nous n'attendons évidemment pas des résultats immédiats, en l'espace d'un ou deux mois. Nous croyons en lui et il est bien trop tôt pour le juger.»

Abidal : «Alves voulait

AsM

me donner son foie»

Arrivé cet été du côté de l'AS Monaco, Eric Abidal fait beaucoup parler de lui en ce début de saison. Opéré d’une tumeur au foie, il y a quelques mois, le défenseur polyvlant a non seulement retrouvé une place de titulaire dans un club ambitieux, l’AS Monaco, mais s’est aussi réinstallé en Équipe de France. Sur Radio Catalunya, l’international français a rendu hommage à Daniel Alves qui a, cette saison, récupéré au Barça le n°22 que portait Abidal. «Mon histoire avec Dani va bien au-delà du numéro 22. Quand j'ai dû me faire opérer, il voulait me donner son foie. Logiquement, cela n'a pas pu se faire car c'est un footballeur pro. Notre relation va plus loin qu'une simple amitié», a expliqué l'ancien Lillois ou Lyonnais qui s'était finalement tourné vers un cousin pour obtenir la greffe souhaitée.

Principal concurrent de Fernando Torres depuis son arrivée à Chelsea, Samuel Eto’o n’est pas considéré pour autant comme une menace par l’attaquant espagnol. L’ancien buteur vedette de Liverpool ne s'inquiète pas de sa situation et assure dans les colonnes du London Evening Standard que la concurrence au sein de l'actuel 6e de Premier League est saine. «Demba Ba, Samuel Eto’o et moi ne sommes pas des ennemis. Nous sommes des amis. Nous luttons pour les mêmes objectifs. Je pense que c’est profitable pour l’équipe. Samuel va amener son expérience à Chelsea. Je lui souhaite la plus belle des réussites.» Ce week-end, Torres a démarré la rencontre à Everton (1-0) sur le banc et est rentré à la place d'Ashley Cole, à vingt minutes du terme de la partie.

«Guardiola me voulait au Bayern, mais… »
Forcément frustré par la fin de son aventure chez les Blaugrana, Eric Abidal a confié que son ancien entraîneur au Barça, Pep Guardiola, aurait bien aimé l’attirer du côté du Bayern Munich. «Guardiola me voulait au Bayern, mais le conseil d’administration n’a pas voulu prendre le risque pour des raisons médicales. » Bien lui en a pris, puisque sa place de titulaire à Monaco lui permet aujourd’hui de retrouver la saveur des matchs internationaux avec les Bleus.

Auteur d'un très bon début de saison à Arsenal (5 buts en 6 matchs), Olivier Giroud espère pouvoir conserver cette vitesse de croisière et marquer le maximum de buts au cours des prochains matchs. Interrogé par les médias anglais, l’ancien Montpelliérain a confié vouloir détrôner Robin Van Persie, meilleur buteur de Premier League ces deux dernières saisons. «J’ai mes chances. C’est quelque chose que je voulais accomplir, quand j’ai signé à Arsenal. Maintenant qu’on a Mesüt Özil avec nous, c’est d’autant plus possible. Je me sens bien, et avec touts ces joueurs qui me donnent des occasions, c’est une possibilité. Tous les attaquants n’ont pas la chance d’avoir des gars comme Özil, Ramsey, Wilshere, Walcott ou Cazorla derrière eux. Je me sens très chanceux», a confié le buteur français qui a aussi évoqué sur le site officiel des Gunners le match de demain face à l’OM en Ligue des champions : «Je connais très bien Marseille, il y a un public extraordinaire et une grosse ambiance… Il faudra être fort. Même si nous avons beaucoup de blessés, nous avons les qualités pour remporter ce match.» Pour rappel, Carzola, Podolski, Oxlade-Chamberlain, Diaby et Arteta sont forfaits pour ce match.

ArsEnAL Giroud «Je me sens très chanceux»

24

Maredi 17 septembre 2013

N° 2408

www.lebuteur.com

Publicité

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful