Rentabilité et effet de levier

- L’analyse du résultat - La capacité d’autofinancement - La mesure de la rentabilité - L’effet de levier

Les soldes intermédiaires de gestion

Les SIG
 Grille de lecture du compte de résultat : analyse la formation du résultat.  9 SIG qui s’imbriquent les uns dans autres.  Lecture par comparaison (évolution N vs N-1 ou en % des ventes).

La marge commerciale  Marge commerciale = ventes de marchandises – consommations de marchandises  Reflète l’activité de négoce de l’entreprise  Taux de marque = marge commerciale / ventes de marchandises .

La production  Production = ventes de biens et services + production stockée + production immobilisée.  Reflète le volume d’activité de l’entreprise. .

 Au niveau national : PIB =  VA .Valeur ajoutée (VA)  Valeur ajoutée = marge commerciale + production – consommations externes (biens et services).  Mesure la richesse produite par l’entreprise.

Répartition de la VA prêteurs impôts entreprise salariés .

Excédent brut d’exploitation (EBE)  EBE = VA + subventions d’exploitation – charges de personnel – impôts et taxes  Reflète la performance « objective » de l’entreprise : pas d’impact des décisions fiscales (amortissements et provisions) ou financières  Proche de l’EBITDA .

Résultat d’exploitation  RE = EBE – dotations aux amortissements et provisions + reprises – autres charges + autres produits  Résultat de l’activité liée au métier de l’entreprise .

Résultat courant avant impôts  RCAI = Résultat d’exploitation + résultat financier  Reflète l’activité régulière de l’entreprise. .

 Reflète le bénéfice ou la perte de l’exercice.Résultat net  Résultat net = RCAI + résultat exceptionnel – participation des salariés – impôt sur les bénéfices. .

La capacité d’autofinancement .

à l’exclusion de ceux liés aux désinvestissements. .  Elle est égale à la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables.La capacité d’autofinancement  La CAF reflète le potentiel de financement (cash) dégagé par l’activité de l’entreprise.

etc … Non décaissables : dotation aux amortissements et provisions Encaissables : ventes Produits Non encaissables : reprises sur amortissements et provisions .CAF = produits encaissables – charges décaissables Charges Décaissables : achats. impôts. salaires.

produits de cessions d’immobilisations .reprises sur provisions + VNC éléments d’actif cédés .Autre mode de calcul : CAF = Résultat net + dotations aux amortissements et provisions .

Signification de la CAF : La CAF est le montant disponible pour l’entreprise pour :  investir  rembourses ses dettes financières  verser des dividendes à ses actionnaires. .

intérêts / CAF .endettement / CAF .Utilisation de la CAF :  Tableau de financement  Tableaux de flux de trésorerie  Ratios : .

La rentabilité • Calcul de la rentabilité économique • Profitabilité et rotation de l’actif • Calcul de la rentabilité financière • L’effet de levier d’endettement .

.La rentabilité économique Re = Résultat d’exploitation(.impôt) Actif économique  Impôt = uniquement l’impôt portant sur le résultat d’exploitation.  Actif économique = immobilisations + BFR d’exploitation.

Exemple de Na Pali (non retraité)  Résultat d’exploitation = 42 860 k€  Impôt = 36 % * 42 860 = 15 385 k€  Immobilisations = 60 301 k€  BFR d’exploitation = 122 242 k€ Rentabilité économique = 15 % (42 860 – 15 385) / (60 301 + 122 242) .

Profitabilité et rotation de l’actif économique Rentabilité économique = (résultat économique) / AE = (résultat éco) / CA * CA / AE Profitabilité Rotation de l’actif économique .

industrie : profitabilité élevée mais rotation faible. .Analyse de la rentabilité économique La même rentabilité économique peut être atteinte avec des conditions d’exploitation très différentes : . .grande distribution : faible profitabilité mais rotation élevée.

La rentabilité financière  Taux de rentabilité financière = Résultat Net / Capitaux propres  Capitaux propres = capital social + réserves (bénéfices non distribués) + report à nouveau + résultat de l’exercice .

L’effet de levier Comment obtenir un rendement de 46 % par an avec un placement à 10 % de rentabilité ? .

Explication :     On dispose de 1 000 € à placer. On place le tout à 10 % Gain net = 10000 * 10% . On emprunte 9 000 € à 6 %.9000 * 6% = 460 €  Rentabilité = 460 / 1000 = 46 % .

Rentabilité économique et rentabilité financière  Résultat net = résultat d’exploitation net d’impôt – charges financières nettes d’impôt  Actif économique = capitaux propres + dettes financières .

En l’absence d’endettement  Résultat net = résultat économique  Actif économique = capitaux propres  Rentabilité économique (Re) = Rentabilité financière (Rf) .

En présence d’endettement  Si Re > Coût de la dette (Cd) alors Rf > Re (effet de levier)  Si Re < Coût de la dette (Cd) alors Rf < Re (effet de massue) .

 Gain net = 10000*5% .9000* 6% = .40/1000 =-4%  .Effet de massue : Si la rentabilité n’est pas de 10% mais de 5%.40 €  Rentabilité financière = .

Calcul : Rf = RN / CP = (RE – intérêts) / CP = (Re*AE – Cd*D) / CP = [Re*(CP + D) – Cd*D] / CP = ( Re*CP + Re*D – Cd*D) / CP = Re + (Re – Cd)* D/CP .

6) * 9/1 = 10 + 4*9 = 46%  Re = 5 %  Rf = 5 + (5 – 6) * 9/1 = 5 + (-1)*9 = .Exemple précédent  Rf = Re + (Re – Cd)* D/CP  Re = 10 %  Rf = 10 + (10 .4 % .

4 .180 % = (.5)/5 .Effet de levier  Effet de levier = (Rf – Re) / Re Re = 10 %  effet de levier = 360 % = (46-10)/10  Exemple précédent : Re = 5 %  effet de massue = .

Le LBO Opération de rachat d'une entreprise avec effet de levier c'est-à-dire avec endettement bancaire .

Mécanisme d’un LBO  Objectif : prendre le contrôle d'une société cible avec un apport personnel minimum  Le financement est assuré par un emprunt  Le remboursement est assuré par les remontées de trésorerie .

Double contrainte  Faire remonter la trésorerie nécessaire aux remboursements  Préserver la rentabilité de la cible pour éviter l’effet de massue .