You are on page 1of 2
Affiches (Grenoble) 28 mars 2003 Te RKeche La tentatio populiste w au coeur de PEurope Le populisme contre le peuple Un mot ne va jamais de soi; si le dis- cours ambiant veut vous convaincre que ce mot-la coule de source, c'est qu'il y a danger: dan- ger d'abord de s’en tirer 4 trop bon compte, mais danger, au final, de ne Pas s’en tirer du tout. Soit le mot populisme; derriére ce mot, il ya un autre mot: peuple. Qu’est-ce a dire ? Que le populisme confére le pou- voir au peuple? Ou, a I'inverse, qu'il lui confisque tout pouvoir, en fai- sant mine de parler en son nom? Limpossibilité de caractériser théo- riquement cette «introuvable» doctrine a conduit 4 lui chercher d'autres désignations. Prenons le cas de la France, qui a connu trois raz-de-marée populistes:le boulan- gisme sous la ti" république, le pou- jadisme en 1956 et le lepénisme au début du xxr siécle. On notera que, faute d’étre parvenu a trouver une appellation spécifique a ces trois mouvements, on s'est contenté de leur donner le nom de leur leader. II ya la un aveu sur la nature profon- de de ces courants (qui n’existent précisément que par le charisme de leur chef), mais aussi un aveu surl'in- Capacité des intellectuels a penser en profondeur un tel phénoméne. Refusant de s‘en tenir 4 ce frustrant état de fait, constatant par ailleurs l"inquiétante poussée populiste d'un bout a l'autre de |'Europe, quatre universitaires grenoblois (Olivier IHL, Janine CHENE, Eric VIAL et Ghislain WATERLOT) ont décidé de retrousser les manches, prenant les rénes d’un impression- nant ouvrage collectif, issu d'un colloque organisé en 2001 par trois établisse- ments supérieurs de notre ville (TEP, '|UFM et f'univer- sité Pierre-Mendés-France). Dense et — foisonnant, ouvrant de nombreuses perspectives, ce livre passe en revue les figures récentes du populisme européen (Jorg HAIDER en Autriche, Silvio BERLUSCONI nl en Italie, Pim FORTUYN aux Pays- Bas, Pia KJAERGAARD au Danemark, etc.) et, parallélement, resitue les enjeux du débat,en four- nissant clefs historiques et outils conceptuels. Au gré des 21 contributions (signées par des philosophes, des historiens, des politologues, des sociologues et des juristes, dont beaucoup de chercheurs isérois), on se familiarise avec le populisme réactionnaire du = romancier savoyard Henri BORDEAUX (1870- 1963), on ausculte les fautes du «formidable deéficit affectif» (dixit | Alexandre DORNA) de notre Europe technocratique et mar- chande, on revisite les liens histo- riques entre populisme et roman- tisme, on se penche gravement sur la situation alarmante de I’Autriche, on glose plaisamment sur la filia- tion d'Umberto TOSI avec \'Arlequin de la commedia dell'arte, et l'on s‘interroge sur la prégnance du populisme dans l'arc alpin (Ligue du Nord en Italie, Ligue savoisienne en France, Union démocratique du Centre en Suisse, CSU en Allemagne bavaroise, FPO autrichien, etc). Par-dela, on com- | prend mieux ce qui réunit les popu- listes de tous poils (car il est, aussi bien, des populismes de gauche): une haine de la démocratie,au nom d'une vérité supérieure - le peuple (entité mythique et mystique, fusionnelle et éternelle, supposée douée d’ame), qui serait incarné par son «guide»; son Ftihrer, en alle- | mand. Jean-Louis Roux LA TENTATION POPULISTE AU CEUR DE L EUROPE Ouvrage collectif sous la direction d' Olivier IHL, Janine CHENE, Eric VIAL et Ghislain WATERLOT (éditions La Décowverte, collection « Recherches », 313 pages, 34 euros). | Revue Partages €n partic co Pabord an regard di igtés européenne L'Humanité 11 avril 2003 ila La tas ony ‘aucceurde/Europe pF een ot oildun odvrage ollectif qui dé= “Au-dela du fait que l'extréme var mythifie un-mot qui, commese “des mouvements populistes pourrait ‘oulignent les trois chercheurs qui «remettre en question lidée mémes nt dirigé les travaux (I), «inquiéte;~d’un populisme européen»? les au { fascine,irrite aussi par les recauirs dé. teursestiment cependant «que le jeu sordonnés auxiqitelsil estsoumis> I1"t des ressemblances et des différence: agit de la notion de populisme. pourrait ne pas étce Vain ». Bref, uni} ambition de la série d’études're-"* courant populiste européen pourrait Heroupées soins le titre la entation’ étre identifig. °°? = d opuliste ai caeur de I'Eufope, est de!” Autré intérét majéur’de Vouviage | = ,” dé I' Europe, dicigé par Olivier lhl, est-a-dire comparant es différents." Janirie Chéne, Erie Vial et Ghislain jOuveretits qui en Europe sont peu’ - Waterlou: Ed. LaiDécouiverte, 1 prou quialifié'de «populistes». 34euros. 9)" ar Intercours 13-19 mai 2003 Luniversite en librairie La Tentation populiste au coeur de l'Europ Olivier thi, Janine tae | BhEne, Eric Wial, popaliste sacew — | Ghislain Watertot, “tre | Paris, La Découverte : (Recherches), 2003, 318 pages, 34 euros. Ce colloque tenu 4 Grenoble en 2001,a réuni toriens, politistes, sociologues, géographes, philo- sophes, psychologues et juristes.|I etait consacré au populisme. Mais qu'entendre au juste par la ? Il suf- fit de parcourir ce volume pour s‘apercevoir que Vétiquette «populiston a pu @cre atcribuge 8 des personages trés divers : Pim Fortuyn, Umberto Bossi et Jean-Marie Le Pen, bien sir; mais aussi Arlette Laguillier, Renaud «le chanteur énervanto, José Bové et méme Saddam Hussein. Une notion dont les applications sont 4 ce point paradoxales est-elle susceptible de recevoir un contenu bien déterminé Alfio Mastropalo, par exemple, qui pré- fére parler de droite antipolitique (un bel oxymo- re) que de populisme, montre bien le caractere déconcertant et potentiellement insaisissable de Vobjet du colloque. Sagement, les participants ont de se mettre en quéte dune «essence du populismen. Ils ont préféré considérer que le mot «