P. 1
correction devoir 1 heure révisions

correction devoir 1 heure révisions

|Views: 1,346|Likes:
Published by Mme et Mr Lafon

More info:

Published by: Mme et Mr Lafon on Sep 24, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/14/2014

pdf

text

original

Devoir n°1 2 heures TESB Vérification des acquis de première

I. Maîtrise des concepts étudiés en première A. Définir : à rendre sur une feuille
1. Quelles sont les 3 fonctions de la monnaie ? Toute monnaie doit remplir 3 fonctions :  moyen de paiement : la monnaie doit servir pour régler des achats. Certaines conditions sont donc nécessaires pour qu’un bien puisse jouer le rôle de monnaie : o le bien doit avoir une valeur subjective élevée : il doit être rare et prestigieux o le bien doit avoir une valeur objective liée à ses qualités physiques : • stabilité, voire inaltérabilité (l’or ne s’oxyde pas) • une grande valeur sous un faible volume • malléabilité qui permet la divisibilité  unité de compte et étalon de valeur : en l’absence de prix exprimé en unité monétaire, personne ne peut dire combien de litres de lait vaut une table, car, n’ayant aucune qualité commune, ils ne sont pas comparables sur la même échelle La monnaie présente alors deux qualités : o la monnaie rend les objets commensurables (avec une mesure commune) o la monnaie permet de simplifier les rapports d’échange, c’est-à-dire de diminuer le nombre de prix  c’est une réserve de valeur : pour que l’échange monétaire se substitue au troc et se développe, il faut scinder le circuit vente –achat en au moins 2 opérations : cela implique que les échangistes ne craignent pas de conserver l’unité monétaire dans l’intervalle. La monnaie doit donc être un bon moyen d’épargne dont la valeur ne s’altère pas au cours du temps. 2. Présentez les 3 approches du PIB

 Approche production : PIB = Chiffres d’affaires – Consommations intermédiaires  Approche revenu : PIB = Rémunérations des salariés + EBE + Impôts liés à la production- subventions  Approche demande : PIB =Consommation finale + FBCF+ (X - M)+ Variation de stock 3. Quelles sont les fonctions de l’Etat selon Musgrave ?  la fonction d’allocation. L’Etat doit intervenir sur l’allocation des ressources pour atteindre des objectifs jugés économiquement ou socialement plus satisfaisants que ceux qui résultent du marché.  la fonction de redistribution. L’Etat démocratique doit chercher à corriger la répartition initiale des revenus dans un sens conforme à la vision que la société se fait de la justice sociale.  la fonction de stabilisation. L’Etat doit se donner comme objectif d’assurer une croissance économique équilibrée, c’est-à-dire faire en sorte d’atteindre le plein emploi sans provoquer ni inflation ni déficit extérieur 4. Après avoir défini le concept de socialisation, distinguez socialisation primaire et secondaire

Guy Rocher définit la socialisation comme : « étant le processus par lequel la personne humaine apprend et intériorise tout au cours de sa vie les éléments socio-culturels de son milieu, les intègre à la structure de sa personnalité sous l’influence d’expérience et d’agents sociaux significatifs et par là s’adapte à l’environnement social où elle doit vivre » • la socialisation primaire est la première socialisation que l’individu subit dans son enfance, et grâce à laquelle il devient un membre de la société • la socialisation secondaire consiste en tout processus postérieur qui permet d’incorporer un individu déjà socialisé dans de nouveaux secteurs de la société 5. Distinguez déviance et délinquance

La déviance renvoie à la transgression des normes d'une société. La délinquance est une partie de la déviance : c’est la transgression d’une norme juridique 6. Qu’est-ce-qu’un réseau social ?

Un réseau social est un ensemble d'acteurs (individus, groupes ou organisations) reliés par des interactions sociales.

Ces interactions sociales peuvent être de différentes natures : familiales, sentimentales (liens forts) ou plus distantes : affinité, relation d'affaire, de travail (liens faibles)Elles peuvent se nouer à travers des contacts directs ou médiés technologiquement : échange de lettres, de méls, chat, réseaux sociaux, mondes virtuels…

A. A quelle notion les définitions suivantes correspondent-elles ?
• • • • • • C'est la différence entre le chiffre d'affaire et les consommations intermédiaires. Représente la richesse réellement créée par une unité de production : valeur ajoutée Sur un marché, les produits échangés sont identiques homogénéité Bien non rival et non exclusif bien public Alternative aux statistiques de police pour recenser les actes délinquants enquête de victimation Quantité d’un bien ou d’un service qu’un agent désire acheter sur un marché pour un prix donné demande Situation de marché caractérisée par la présence d’un très grand nombre d’offreurs et de demandeurs, tous de petite taille, de façon à ce qu’ils n’aient aucune influence sur le marché concurrence pure et parfaite

B. Vrai ou faux ?
Vrai Le travail et le capital sont complémentaires lorsqu’on peut remplacer l’un par l’autre L’instauration d’un prix plafond diminue le surplus des agents économiques Les banques de second rang ont un pouvoir de création monétaire illimité Quand l’Etat cherche à réduire les inégalités, il assure une redistribution verticale La socialisation s’effectue uniquement pendant l’enfance Lorsqu’une entreprise émet des actions, elle s’endette La taille d’un groupe a un impact sur son mode d’organisation Le coût marginal est le coût de production de la dernière unité produite L’impôt sur le revenu est un impôt proportionnel Les groupes sociaux d’appartenance et de référence véhiculent des normes et des valeurs qui sont toujours en adéquation Pour Granovetter, les liens faibles sont plus efficaces que les liens forts pour trouver un emploi La déviance regroupe tous les actes qui transgressent une norme Le bilan social est l’ensemble des mesures prises en faveur des salariés les plus pauvres de l’entreprise La délinquance est parfaitement mesurée par les statistiques criminelles officielles Une situation de rationnement sur un marché se caractérise par une offre supérieure à la demande Pour réduire son déficit, l’Etat peut augmenter ses recettes ou baisser ses dépenses Une déviance aujourd’hui peut devenir une norme demain x x x x x x x x x x x x x X X X Fau x x NSP

C. Entourez la bonne réponse
1. Dans l'équilibre emplois-ressources, quel élément ne constitue pas une ressource ? a) Les importations b) La production intérieure c) Les exportations L'inflation se définit comme : a) une baisse du niveau général des prix. b) un ralentissement des prix. c) une hausse durable du niveau général des prix.

2.

3.

Le solde de la balance commerciale se calcule de quelle manière : a) Exportations de biens et services - importations de biens et services b) Exportations de biens - importations de biens c) Importations de biens - exportations de biens L'utilité marginale, c'est : a) la satisfaction procurée par la première unité consommée. b) la satisfaction procurée par la dernière unité consommée. c) la satisfaction procurée par des biens qui ne sont pas essentiels.

4.

5.

Le coût marginal correspond : a) Au coût total divisé par la quantité produite b) Au coût de la dernière unité c) A l’ensemble des coûts de production Il y a financement intermédié lorsque les agents se financent : a) Sur le marché financier b) Auprès des ménages c) Auprès des banques La forme de monnaie la plus fréquente aujourd’hui est : a) Les pièces b) Les billets c) La monnaie scripturale En sociologie, une valeur est : a) Un idéal qui oriente l’action des individus b) Un prix c) La mesure d’une grandeur La socialisation différentielle signifie : a) Qu’il y a différents agents de socialisation b) Que la socialisation est différente selon le genre et les catégories sociales c) Que la socialisation est différente selon l’âge de la vie

6.

7.

8.

9.

10. Les sociologues définissent la déviance comme étant : a) Un comportement dangereux b) Un comportement irrationnel c) La transgression d’une norme débouchant sur une sanction 11. Le comportement de passager clandestin d’un acteur social s’explique par le fait qu’il : a) Ne bénéficie pas de l’avantage collectif qu’obtient éventuellement le groupe, s’il n’est pas prêt à participer à l’action du groupe et à en supporter le coût b) Bénéficie de l’avantage collectif qu’obtient le groupe, sans avoir à participer à l’action du groupe et à en supporter le coût c) Bénéficie d’un avantage individuel obtenu par le groupe, à condition qu’il participe à l’action du groupe et qu’il en supporte le coût 12. Un groupe secondaire se différencie par : a) Des liens interpersonnels plus forts et une plus petite taille b) Par des liens interpersonnels plus forts et une plus grande taille c) Par l’absence de liens interpersonnels et une plus grande taille

D. Complétez les trous à partir de la liste suivante
revenu, maximale, prix, arbitrage, supplémentaire, inférieur, marginale L’objectif du consommateur est de tirer la satisfaction maximale de l’ensemble de ses consommations. Pour cela, il va opérer une maximisation sous contraintes, c’est-à-dire qu’il va, en fonction du revenu dont il dispose, sélectionner les biens qui lui assurent un bien-être maximal. • Si l’on se situe dans l’hypothèse de l’homogénéité : il n’y a qu’un seul type de biens sur le marché tous les biens étant substituables puisque homogènes, le consommateur va déterminer le bien consommé uniquement en fonction de son prix . S’il y a plusieurs biens sur le marché, le consommateur va opérer un arbitrage ( son revenu étant limité) entre les différents biens en tenant compte de leur prix et du bien-être généré par la consommation supplémentaire d’un bien. Il mettra alors en oeuvre le raisonnement suivant : je consomme une unité supplémentaire de bien tant que le coût supplémentaire de ce bien, c’est-à-dire son prix, est inférieur ou égal au bien-être supplémentaire généré par ce bien, c’est-à-dire son utilité marginale

E. Reliez les définitions aux concepts
Groupe de référence Contrôle social Surplus Capital social Mise à disposition de services gratuitement ou à un prix non économiquement significatif Création monétaire Production non marchande Prélèvements obligatoires sanctions positives ou négatives mis en oeuvre pour assurer la conformité des individus aux exigences de la société Processus de création de nouveaux moyens de paiement mis à disposition des agents économiques Groupe dont un individu vise à acquérir les normes, les valeurs et éventuellement le statut qui leur est associé en vue de construire son identité sociale Ensemble des relations personnelles qu’un individu peut mobiliser dans son intérêt Ensemble des taxes, impôts et cotisations sociales Différence pour chaque unité produite ou consommée entre le prix effectivement payé (ou reçu) et le prix que l’on était prêt à accepter

I.

Vérification de la maîtrise des calculs statistiques A. Calculs
Coûts de production des films de fiction en France (en millions d’euros) Rémunérations versées Dépenses techniques Frais de tournage Total 2003 2006 2009

200 50 150 400

250 100 200 550

300 150 250 700

Remplissez les différents tableaux suivants : 1. Part des rémunérations versées dans les coûts de production 2. Taux de variation des rémunérations versées entre 2003-2006 25% 2006-2009 20% 2003 50% 2006 45% 2009 42%

3. Indice des différents types de coûts base 100 2003 Rémunérations versées Dépenses techniques Frais de tournage 4. Indice des différents types de coût base 100 les 2003 2006 2009 2003 100 100 100 2006 125 200 133 2009 150 300 166

rémunérations versées Rémunérations versées Dépenses techniques Frais de tournage 5.

100 25 75

100 40 80

100 50 83

Quel est le coefficient multiplicateur des dépenses de frais de tournage entre 2003 et 2009 ? 250/150 = 1.6

B. Vrai ou faux ?
1. Taux de croissance annuel moyen du salaire net selon le statut dans l'entreprise (en euros constants)

vra i Entre 95 et 2000, les salariés appartenant à l’état-major sont mieux payés que les cadres privé et semi-public Entre 95-2000 et 2000-2005, le salaire moyen des salariés privé et semi-public a diminué Entre 2000 et 2005, le salaire des cadres privé et semipublic a baissé Entre 1995 et 2005, le salaire des PDG a augmenté de 1.3%

faux x

NSP

x

x x

2. Dépenses publiques de formation initiale et PIB (indices base 100 en 1974)

Entre 1974 et 1988 le PIB a augmenté de 40% En 2000, les dépenses de formation initiale sont plus élevées que le PIB Entre 92 et 94, le PIB a diminué

vra i x

faux

NSP

x x

3.

Entre 1980 et 2012, le taux de réussite au bac a augmenté En 2012, les filles sont plus nombreuses que les garçons à avoir le bac général En 2010, le taux de réussite au bac général est plus élevé que celui du bac technologique

vrai x x

faux x

NSP

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->