N°I-1-5

Multidisciplinaire

Indications et stratégies d’utilisation des principaux examens d’imagerie.

Les indications des examens devant chaque situation clinique est discuté dans les questions correspondantes. Il existe parfois des consensus pour l’utilisation des examens d’imagerie, qui restent rares et doivent être connus. Interprétation des examens complémentaires radiologiques à l’ENC - Type d’iconographie (nom), position, type de coupe, injecté ou non, et si oui quel temps - Description organe par organe - Signes directs (lésions) - Signes indirects - Diagnostic positif, étiologique, différentiel, complications - Signes associés - Terrain - Conclusion Pour réaliser une prescription radiologique : Identification du médecin demandeur Identification du patient La date Nature de l’examen demandé (énoncé précis) - Type (radio, écho-doppler, TDM, IRM…) - Préparation ou non - Injection ou non But de la demande Contexte clinique et recherche de contreindications : enceinte, insuffisance rénale, allergie au pdc, pace maker dans l’IRM… Délai d’urgence Identification du destinataire des résultats Contre-indication à l’échographie de contraste - Pathologie cardiaque grave - Femme enceinte Précautions si pathologie cardio-respiratoire Il n’existe pas de contre-indication à l’échographie standard Contre-indication au TEP-scan Précautions en cas de grossesse (1er trimestre +++) et allaitement Attention si un scanner injecté est réalisé dans le même temps (penser aussi aux contre indications du pdc iodé) Pour chaque lésion radiologique, décrire Taille/diamètre Hétérogène ou homogène Régulier ou irrégulier Bords Limites Forme Localisation Nombre Classification si applicable

-

Contre-indications et précautions pour l’injection intraveineuse d’iode - ALLERGIE connue à l’iode ou antécédents d’œdème de Quincke= contre-indication - Hyperthyroïdie non traitée = contre-indication - Myélome multiple = contre-indication - Diabétique de type 2 sous biguanides= précautions : arrêt du médicament juste avant le scanner et reprise 48h après + hydratation abondante - Insuffisance rénale  contre-indication si clairance <30ml/mn  hydratation abondante si clearance >30 ml/mn - Allaitement : interrompre l’allaitement pendant 48h après la naissance - Pendant la grossesse : balance bénéfice risque, surveillance de la thyroide du nouveau-né si injection iodée après 12 SA. Contre-indications classiques à l’IRM - Antécédent de corps étranger métallique intraoculaire - Pace-maker, défibrillateur, neurostimulateurs - Certaines valves mécaniques - Certains clips sur anévrysmes intracraniens - Claustrophobie (contre-indication relative) - Grossesse : pas de contre-indication pour l’IRM mais précautions au premier trimestre Seule contre-indication au gadolinium= allergie au produit et principe de précaution chez la femme enceinte.

©Association Institut La Conférence Hippocrate – Tous droits réservés. Les droits d’exploitation des ces textes sont gracieusement mis à votre disposition par les laboratoires Servier

www.laconferencehippocrate.com

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful