You are on page 1of 26

SOCIOLOGIE DE L’INNOVATION

Sociologie de l'innovation

1

 Nécessité de définir les termes essentiels
 Invention : renvoie à l’activité scientifique (ou à une démarche scientifique)

Importance de la nouveauté (condition de la brevetabilité d’une invention)

Invention renvoie à des acquis, des éléments connus : ne naît jamais sans histoire

 Françoise Héritier : « invention crée quelque chose de nouveau par la combinaison menée de façon nouvelle de conditions connues »
Sociologie de l'innovation 2

Sociologie de l'innovation 3 .

concrète de l’invention Apparition de nouveaux produits et/ou de nouveaux procédés de production mis en œuvre par les entreprises et les organisations Innovation renvoie prioritairement à une logique économique (question : comment peut-on penser l’innovation dans des structures qui ne sont pas confrontées au marché ?) Typologie des innovations : De produit / de procédé Majeure / incrémentale Générique (GPT) / spécifique Techniques / sociales / cognitives Sociologie de l'innovation 4 . Innovation : innovation renvoie à la dimension pratique.

Il est possible qu’une machine locomotive éclate.. vous auriez à craindre que la voûte ne s’éboulât sur vos têtes ! » François Arago Sociologie de l'innovation 5 . des pleurésies. vous auriez à craindre les coups directs et les coups réfléchis . qu’elles gagneront des fluxions de poitrine.. là. .Françoise Héritier Questions : Rythme de l’innovation (décalage entre l’invention et sa diffusion) Acceptabilité de l’innovation « Les malheureux voyageurs sont transportés brusquement de la température extérieure dans l’atmosphère glaciale des tunnels. Diffusion : capacité de l’innovation à trouver une place dans l’organisation sociale « Processus d’influence qui conduit au changement social et dont l’effet consiste à rejeter les normes sociales existantes et à en proposer de nouvelles » . là. J’affirme sans hésiter que dans ce passage subit les personnes sujettes à la transpiration seront incommodées.....

Importance de l’articulation entre enjeux économiques et sociaux Sociologie de l'innovation 6 .

 Construction d’un modèle linéaire avec des phases successives et une volonté de mettre en œuvre l’innovation Recherche  Invention  R et D  Innovation  Diffusion Sociologie de l'innovation 7 .

des entreprises et du contexte social 2.Analyse des processus de diffusion de l’innovation 3.L’étude de cas des nouvelles technologies aujourd’hui Sociologie de l'innovation 8 .Réflexion sur la naissance de l’innovation : rôle des innovateurs.1.

INNOVATEURS ET INNOVATIONS 1. 1 – Le rôle de l’individu dans l’innovation Image psychologique de « l’inventeur » avec des caractéristiques particulières Sociologie de l'innovation 9 .1.

» J. socialisme et démocratie . une possibilité technique inédite [.. A. Schumpeter – Capitalisme. Cette fonction ne consiste pas essentiellement à inventer un objet ou à créer des conditions exploitées par l'entreprise. mais bien à aboutir à des réalisations. plus généralement.]..innovateur définition particulière de l’innovateur : non celui qui découvre mais celui qui met en œuvre l’innovation « Nous avons vu que le rôle de l'entrepreneur consiste à réformer ou à révolutionner la routine de production en exploitant une invention ou.1942 Sociologie de l'innovation 10 .Idée que l’inventeur peut être un individu en marge des tendances dominantes de la société : cf période de la Révolution Industrielle où de nombreux inventeurs sont issus de minorités religieuses Analyse de Schumpeter : entrepreneur .

mais plutôt au poker » Capacité de l’entrepreneur – innovateur à ne pas être entièrement absorbé dans les tâches routinières Mobiles psychologiques (volonté de puissance. désir de créer) l’emportent sur la seule recherche du profit Evolution historique de la figure « type » de l’entrepreneur : Fabricant – commerçant Capitaine d’industrie Directeur Fondateur d’entreprise Sociologie de l'innovation 11 .caractéristiques de l’innovateur : « Le jeu des affaires ne ressemble pas à la roulette. défi.

Au romantisme des aventures commerciales d'antan succède rapidement le prosaïsme en notre temps où il est devenu possible de soumettre à un calcul strict tant de chosés qui naguère devaient être entrevues dans un éclair d'intuition géniale. » J. car l'innovation elle-même est en voie d'être ramenée à une routine. Le progrès technique devient toujours davantage l'affaire d'équipes de spécialistes entraînés qui travaillent sur commande et dont les méthodes leur permettent de prévoir les résultats pratiques de leurs recherches. Schumpeter – Capitalisme.1942 Sociologie de l'innovation 12 . A.craintes de Schumpeter de voir se réduire voire disparaître la place de l’entrepreneur dans la dynamique du capitalisme « il est beaucoup plus facile désormais que ce n'était le cas dans le passé d'accomplir des tâches étrangères à la routine familière. socialisme et démocratie .

2 – Entreprise et innovation Taille de l’entreprise et innovation 1ère thèse établit une corrélation positive entre taille et innovation (importance des ressources mobilisées dans le processus d’innovation) Discussion de cette thèse insiste sur les limites de cette corrélation 2ème thèse met l’accent sur l’efficacité des petites structures dans l’innovation (Schumacher : « Small is beautiful ») : modèle de la start up Sociologie de l'innovation 13 .1.

groupes de projets) Thèse de Norbert Alter : innovateurs dans une entreprise peuvent être assimilés à des « déviants » (innovation naît « du bas » et correspond à une réponse aux dysfonctionnement d’un système) Sociologie de l'innovation 14 .Organisation de l’entreprise et innovation Interrogation sur la capacité du modèle linéaire – fordien (recherche – fabrication – vente) à pérenniser la dynamique d’innovation Émergence de nouveaux modèles (firme J – Aoki.

3 – Le contexte social de l’innovation Entreprise et réseaux  Dynamique d’innovation dans l’entreprise s’articule avec l’insertion dans des réseaux Principes des districts industriels avec émergence d’externalités positives Importance des éléments informels (interconnaissance : Silicon Valley) Rôle des réseaux professionnels (foires. salons) Sociologie de l'innovation 15 .1.

Callon – B.Le rôle des Etats Diversité des actions mises en œuvre par les Etats Question des conditions de définition des politiques de recherche La sociologie de la traduction (M. Latour) Innovation suppose la constitution d’un « réseau » pour permettre sa mise en œuvre Sociologie de l'innovation 16 .

1 – Le point de départ : le paradigme épidémiologique Rapprochement entre processus de diffusion de l’innovation et ceux d’une épidémie dans une population (possibilité de formalisation mathématique) : référence aux travaux de Le Bon et de Tarde sur l’imitation Sociologie de l'innovation 17 .COMMENT SE DIFFUSE L’INNOVATION ? 2.2.

Sociologie de l'innovation 18 .

rôle d’agents qui permettent de diffuser l’information pertinente (logique de réseaux) Certaines caractéristiques de l’innovation favorisent sa diffusion : avantage relatif. compatibilité avec le système technique. complexité. essayabilité. Comment expliquer le processus de diffusion ? Caractère autonome du mouvement (diffusion réduit progressivement l’incertitude face à l’innovation Mansfield) Caractéristiques particulières de ceux qui adoptent les premiers l’innovation : pionniers + individus « référents ». observabilité des avantages Sociologie de l'innovation 19 .

2. 2 – Acteurs et contexte sociaux Mise en jeu de relations sociales complexes dans la dynamique de l’innovation Exemple du moulin à eau (Marc Bloch) : développement est postérieur à son invention car il suppose un processus collectif dans sa mise en place et sa gestion Exemple du maïs en Béarn (Henri Mendras) : diffusion d’un nouveau type de maïs pose la question de l’équilibre d’ensemble du système paysan mais pose aussi des questions symboliques et politiques Sociologie de l'innovation 20 .

0 : images de la cathédrale et du bazar Sociologie de l'innovation 21 . 3 – L’innovation dans l’usage Innovation apparaît comme le résultat des actions des utilisateurs Origine de cette réflexion : sociologie des massmedias + travaux de M.SMS Analyses du logiciel libre et de l’Internet 2.2. de Certeau) Exemples : Minitel .

3.LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION 3. 1 – La naissance des NTIC Apparition et développement des NTIC renvoient à des logiques diverses (Manuel Castells – L’ère des réseaux) Rôle déterminant de l’Etat américain (contexte de guerre froide) Importance du contexte californien (Stanford + contre-culture (?)) Choix stratégique d’IBM d’ouvrir le système d’exploitation des ordinateurs Acteurs diversifiés avec des motivations particulières (cf Html) Sociologie de l'innovation 22 .

2 – De la nouveauté au bien de consommation de masse : l’exemple du téléphone portable 1ère dimension : importance de la logique de réseau (loi de Metcalfe : l'utilité d'un réseau est proportionnelle au carré du nombre de ceux qui l'utilisent)  problème du démarrage du processus Sociologie de l'innovation 23 .3.

2ème dimension : logique économique (exemple de la France)  situation initiale : duopole (hérité du radio téléphone) avec clientèle essentiellement professionnelle  logique de subventionnement : équipement (faible coût de l’achat du matériel). fonctionnement (prise en charge d’une partie du coût des appels par les usagers du fixe)  Introduction d’un 3ème opérateur avec nouvelles pratiques commerciales (forfait) Sociologie de l'innovation 24 .

transmission inter générationnelle)  Personnalisation de l’objet (ne prend pas qu’une dimension utilitaire)  Diversification des fonctions Sociologie de l'innovation 25 .3ème dimension : diversification des usages  Passage d’un usage professionnel à un usage personnel  Importance de l’équipement des jeunes (négociation familiale. articulation entre autonomie et contrôle.

situation des personnes âgées) : question de l’élément déclencheur de la volonté de maîtriser l’outil Sociologie de l'innovation 26 . 3 – Comment s’approprier une innovation ? – l’exemple de l’informatique personnelle Question clé est celle de l’apprentissage des compétences techniques nécessaires à l’usage d’un micro-ordinateur Caractère plus ou moins intuitif des systèmes d’exploitation Importance des processus d’apprentissage : Schéma collectif (cours – rôle de l’institution scolaire) Transposition domestique de compétences professionnelles (question de la réinterprétation) Importance des relations interindividuelles (acteur référent.3.