You are on page 1of 1

Gestion de rputation et identit numrique

C'est la dernire ! Donne tout ! Allez ! Lve les genoux ! Encore ! Allez ! Bonne nouvelle : les sprints sont finis. Tu as moins de gras. Mais j'ai de mauvaises nouvelles. Maintenant, il faut aller consommer le gras. Pas en le mangeant, non ! Mais en faisant du cardio. Tu vas faire trois tours de piste. Mais alors, comme une grand-mre. Tranquille. Les policiers vont avoir la preuve dit vrai. L'homme a un solide alibi : il tait en vacances au ski au moment des faits. -Il a prouv par son alibi qu'il n'tait pas possible qu'il soit responsable La piste s'effondre. Alors, si ce n'est pas un rival professionnel, qui a tu Alain Leleu ? Faute d'lments, les hommes de la brigade criminelle d'Orleans vont passer un appel a tmoin dans la presse locale. On ne sait jamais. Votre identit gestion de son identit et rputation est ce prix. Quelqu'un a peut tre vu ou entendu quelque chose qui puisse orienter leurs recherches. Un homme appelle les policiers. Il a des rvlations fracassantes a faire. -Cet homme, c'est lui, Rmi Santurenne. Il a 53 ans et est voyant. Il dclare aux policiers qu'aprs avoir lu l'appel a tmoin, il a eu une vision. -Au volant de ma voiture, j'ai des images prcises qui me sont venues, j'ai eu un flash. Des images de lutte entre un homme, qui tait Monsieur Leleu et une femme. Je me suis dit qu'il avait t tu par cette femme. C'est un ressenti. C'tait clair et net. -Le tmoignage du voyant pourrait prter sourire. Mais la suite de son rcit va lui donner du crdit. L'homme va dclarer que le corps a t dplace. -Je sens qu'on emmne le corps. Pourquoi ? J'en sais rien. On l'emmne quelque part. Je sais dans mon for intrieur qu'il n'a pas t tu dans le Loiret mais qu'il a t tu ailleurs. -On ne prend pas le voyant au srieux mais il dit des choses que personne ne sait. Le voyant a peut-tre un don. Du coup, ils le prennent au srieux.