You are on page 1of 1

Paul Verlaine, Les mmoires dun veuf JEU DENFANTS I Je me promenais r veur !

"ravers les #$amps pels e" %lafards de le&"r me %anlieue parisienne, lors'ue mon a""en"ion fu" a""ire par des voi& denfan"s #$an"an" un air autrement entendu, me sem%lai"(il, e" 'ui me rempli" soudain de "ris"esse, din'ui"ude e" pres'ue dan)oisse* Je mar#$ai dans la dire#"ion des voi&, e" #e 'ue +e vis, +e ne peu& pas le dire avan" davoir prvenu le le#"eur 'ue +e ne fais pas asse, de #as de la vri" pour +amais donner la fa"i)ue de lal"rer ou m me de linven"er* -es amis e" mes #onnaissan#es peuven" au %esoin me rendre #e "moi)na)e* .r, #"aien" des enfan"s de #in' ! di& ans 'ui +ouaien" ! / len"erremen" 0, un +eu #omme un au"re, apr1s "ou"* Lun reprsentant la mor", #ou#$e par "erre, la " "e re#ouver"e dun mou#$oir, ses %ras en #roi& sur sa poi"rine, ses +am%es allon)es e" ses pieds +oin"s, le "ou" remuan" le moins possi%le, ne parodiai" pas "rop mal un pe"i" #adavre* Au"our %am%ins e" %am%ines, 'ui man)ean" une in"ermina%le "ar"ine, 'ui se )ra""an" la " "e, 'ui renfor2an" le pan de sa #$emise ! lendroi" sur le'uel on es" #ou"umier de sasseoir, psalmodiaien" de leur "im%re frais e" fau& un De profundis puril, "andis 'uun au"re, assis" de deu& au"res, "ous "rois emmi"oufls de vieu& #$3les o#"ro4s par maman, offi#iai" sur une pierre 5ilom"ri'ue* 6e spe#"a#le fi" faire ! mes l1vres un mouvemen" au'uel mes penses ne les on" )u1re $a%i"ues 7 e" vous saure, de 'uelle na"ure fu" mon sourire, 'uand +e vous aurai appris 'ue mon sen"imen" ! l)ard de / #e" 3)e 0 es" e&a#"emen" #elui profess par le fa%ulis"e Jean de La Fon"aine* II Pour'uoi le Po1"e, 'ue nes" 'uun enfan" en somme, un peu moins #ons#iemmen" pervers 'ue les au"res peu"( "re, pour'uoi le Po1"e, lui aussi, ne +ouerai"(il pas ! / len"erremen" 0 8 .u, si vous aime, mieu&, pour'uoi ne se dis"rairai"(il pas ! manier les #$oses fun1%res de ses inno#en"es mains sa#ril1)es 8 Pour'uoi, en un mo", ne f9"(#e 'u! #es fins de se #onformer ! lespri" dun si1#le 'ui para:" avoir ! +amais rpudi la mlan#olie, e" ne son)e plus 'u! ri)oler ;pour faire un emprun" au plan"ureu& vo#a%ulaire de <a%elais e" de =avro#$e>, pour'uoi ne prendrai"(il pas des familiari"s ave# #e""e )rande pin#e(sans(rire 'uon appelle l?orreur, au ris'ue dvo'uer, lui aussi, derri1re lui, dans la 6on"in)en#e, vers lIn#onnu, 'uel'ue mprisan" ri#"us 8