Hussenet

Note sur deux édifices chrétiens de la Gaule situés à Girba (Meninx)
In: Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 26e année, N. 3, 1882. p. 185.

Citer ce document / Cite this document : Hussenet . Note sur deux édifices chrétiens de la Gaule situés à Girba (Meninx). In: Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 26e année, N. 3, 1882. p. 185. doi : 10.3406/crai.1882.68796 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1882_num_26_3_68796

M. dépourvu de toute compétence. de curieuses analogies avec la piesna serbe. ministre plénipotentiaire à Santiago de Chili. mais où il a déployé cependant de solides qualités de philologue et de littérateur. adresse à l'Académie une note sur deux édifices chrétiens de la Gaule situés à Girba (Meninx). M. existent rue d'Allemagne. d'Avril. sera envoyée à M. M. le Dr Hussenet. L. lequel contient le Poème du Cid (Poema del Cid). dit M. relative au tome II des Œuvres complètes de don Andrée Bello. Cette note est accompagnée de deux plans dressés par le lieutenant Le Hello. La nouvelle note.— 185 — SÉANCE DU 3 2 SEPTEMBRE. Renier et Le Blant. Barbier de Meynard. Supposant que ces pierres peuvent avoir un intérêt archéologique. donne le résumé d'une notice analytique de MM. le Dr Hussenet exprime le désir que ces documents ne soient communiqués officiellement à l'Académie que s'ils ne contiennent pas d'erreurs graves et s'ils offrent de l'intérêt. Le Blant pour qu'il en fasse l'examen. Mickiewicz. ffLes grandes divisions de cette chanson de Geste. d'Avril étudie ensuite l'œuvre personnelle de l'éditeur chilien en ce qui concerne la reconstitution du cycle et l'établissement du texte. au nom de l'auteur. Une précédente communication du même genre avait été en voyée à l'examen de M. M. Barbier de Meynard. M. M. M. Oppert donne lecture d'une note qui a pour titre : Le pré tendu tombeau de Cyrus. exprime le vœu qu'une personne ayant des connaissances spéciales aille les visiter. Mickiewicz écrit à l'Académie pour lui faire connaître que trois pierres portant des inscriptions. n° 177. . présentent. et qu'il fait remonter à l'époque romaine et byzantine. et qui s'adresse plutôt au public lettré qu'aux savants. auxquelles Belio donne le nom de Cantar. Bello parait s'être proposé surtout de faciliter l'intelligence du poème. Ed. résidant à El-Kantara (Derba). soit en chiffres. soit en lettres. se rapportant à un monument chrétien. C'est une œuvre de vulgarisation plus encore que dé cri tique. Tunisie.