You are on page 1of 116
SO eas €coresponsable ? CHUM AIL aSILE Cae Ea aN ela lear __ 9''782758"'004165 SN NACeLier-LCle labs or LUa Te LRN Ea PATRIMOINE Doctor dea putin Chron de SEPA rons Mert Canesonce des rs et por FO4 (Socee rae de Prem Asa), SARL ‘veal ae oon € 204981 4608CS ors Commission portale 0's K79004, ISSN D287 Depo go septenee ZO ‘e rueqsquave-sepentre, ‘72ers cacao euro) 440055 00 Fax: 01 seconabsrcedes com 190 our eben votre conepenaan, epeserieO 89 SuM desauave ciffresenre poems Uecorteseremaisecontiuent an ltr opomnatesarscom ‘modelo redo. edonceas com far UISS5070 sO serdcclensaatesanscem Deere a rédtn Cy oye fucorricecnchetedme Saccaye Serta arden rons oa oncentngaoe Scpi Lorene srrovencosone Bieter ons Post oer ‘corie-eomogrmne [saan rection Denon iy SemarsSab-Cents Chats reaton rn Sri oc Bret Omteotter acs name ‘ere foap rom doit Jere Coan roots Defesut Semeen simone nama: ey, eve cons eon one Set, Sommer ao er Ma omens Darn ert ei Han oon Mort ire are ame Neen Se Dacre sevlopement Ppp hora 35 18) Icomgrepbe ds bree de Conde: Idarneeeb ie kao Epwaon son orc PABUCTE es Etoometis SNe Teiiaestest Otecous dro {lke Corbet es Not Decode apo rs Pin (6490) Pegs ge (47 ‘tuetome commer ane vss (0498) Oecrce picts mtemotonle fatherme Sh 201009478) Decree Sone Garin Conoissoce des Ants {at ue pbbction ds Groupe es hos. Prsident-eceur genera Franc’ Herel Dyas de prod rns ot Iason (Saves urns pays le sone rome {ePrommdor Arsique 32012 ADRG Pos ‘Gouecmt cas 0g. oswcenen FeMenise 20122012 arse figs Socey, New SUAS London 2012 ‘oan Pete Pa oer cursa Str fo core éditorial DES TERRILS A COTE DU MONT-SAINT-MICHEL est avec fierté que es habitants du Nord- Pas-de-Calais ont découverte 30 juin {que leur bassin minier devenait le trents-huitiime site frangais a figurersurla pretigicuseliste du patrimoine mondial de Unesco, Cette décision nécompense tout la fois un paysage culture, industriel et social, une région quia conn tune reconversion difficile apres trois sicles exploitation du charbon tls efforts cals qui, depuis 2002, se sont bettus aux cbtés de Jean-Frangois Caron, maire de Loos-en-Gohelle et de Tancien premier ministre Pierre Mauroy, pour la reconnaissance de cette région minire tant décrige, Le combat n'était pourtant pas gagné d'avance car Tune des deux instances, conseilares de Unesco, Union pour la conservation de la nature, avait donné un avis négatifestimant quele dos- sier ne justfat pas «de ma- ET I, sare. cone agieTe Biota paysage culture! proposé aie puisseétreconsidéré comme ume euvre conjuguée de Thomme et de la nature». ‘Méme sila nature a ici subi Yaction de homme plutét quété embelle pari, cest 8 juste raison que les terrils, les chevalements et les co- rons de ce territoire de cent Oighies Pas-de-Colais), fosse n®*9-Obis, cité Declereq et net klorttves de long St HO SLAP FRIES AUTIAGE, ‘ont rejoindre les historiques Mont-Saint-Michel, chiteaux de la Loire et autres cathédrales, ‘Amiens ou de Chartres. Cos paysages industrieux voisineront désormais avec les bleus lagons de Nouvelle-Calédonic, a réserve naturelle de Piana, les Causses et les Cvennes. A Téchelon international, il rtrouveront dautres sites miniers de réputation mondiale comme ‘eux des Cornouailles, de Wallonie ou de Sewell au Chil. ‘Nous avons déja évoqué dans ces colonnes (lire Le patrimoine en France 2008) Timportance n, Louise Collet. Le Chateau merveilleux. exposition « Chateaux rnoits pour dames blonches » au chateau de Tole (0.0USECOLEN, Francols Schulten,Jour-Halles Boltard, exposition « Le Donjon ‘des raves. De Piranése @ Schuiten » au chotegu de Vincennes \ervangs scHuTeN! au sculptewr, de le représenter. » Cest autour de cette perma nence de image et des ceuvres que les différents monuments ‘ont pu inspirer a toutes les époques, ancienne, moderne et térature, peintuee, photographic, Vidéos, installations...) a été biti. Parmi dautres proposi- tions le chateau de Vincennes ‘organise une exposition sur le thime du donjon qui confronte les ceuvres de Piranese (1720. 1778) celle du dessinateur de bande dessinée Frangois Schui ten,etle palais Jacques Coeur de Bourges simprégne de univers gothique du jeune artiste britan- sigue Mat Collishaw La photo- araphe Sarah Moon diffuse ses plus beaux films inspirés des Contes la cité de Carcassonne, tandis quelemonastére royal de $Brou rend hommage au peintre et illustrateur Gustave Doré Pourclorecergjouissant festival del imaginaire la Conciergerie, & Paris, prendra le reais en fin année avec « Reve de monu- ‘ments », tune exposition consue par Phistorien de architecture ‘Christian Corvisier,entigxement consacrée aux chateau et aux. abbayes du Moyen Aye. Le par cours traversera les sieles, des ‘miniatures médiévales aux jeux vidéo dfaujourd’huiy en passant par les ruines romantiques Hubert Robert et les dessins « gothiques » de Victor Hugo. CGUILAUNE MOREL MONUMENTS ETIMAGINAIRES, renseignements 0153 40 60.20 ‘du27 mors au 24 tevrier 2013. ‘« REVE DE MONUMENTS », Conciergaria. 2, boulevard du Palais, 75001 Paris 0153406080 4422 novembre ‘4 24 février 2012. sactuaurés portraits ELISABETH DELORME, LA PASIONARIA D’EDF «Situ sais bien choisir ton metin, alors tu ne travailleras plus ja~ ‘mais de ta vie y, citeen préam- bule Elisabeth Delorme (il (Fondation EDF Jean-Lue Petit. En effet, ce proverbe chinois semblebien exprimerla passion decette deleguée au mécénat et aux partenariats d'EDE (depuis 2006) pour tout cequélle entre- prend, File adore tout autant la communiquer et fon comprend auillese soit accompli dans des fonctionsde management, audit ou deformation. « Awiound hui, notre président a une idée trés récise du mécénat, qui doit re= lever de Vintérét général. Nous avonsdonc ceniré davantage nos ‘actions sur la solidarite, dont les besoins sont les plus eruciaux. ‘Mais nous ne sommes pas pour fautant éloignés de la culture comme ledémontrent le musée EDF Electropolisde Mulhouse ou les expositions é lespace EDF de Paris, » Pour la premire année, Ientreprise sinvestit également dans la conservation des phares du littoral et débute cette mise en lumiére métaphoriqne par ceux du Stif, en Bretagne et de Senetosa, en Corse. LM. FONDATIONEDF, 6, rue Récamir, ‘75007 Paris 0153 63 23 45 hhtp:/fondetion.edf.com NOELLE DAUTZENBERG ET ANNE LAUTHE, LE DUO « PATRIMOINE » DU CREDIT AGRICOLE Anne Lauthe se souvient avec émotion de sa découverte du rmusée d'Orsay, quand elle était enfant. Aujound hui respon sable mécénat au Crédit Agricole elle enapprécie les valeurs de transmission dela culture. « Ce groupe iémoigne d'un héri tage mutualiste séculare, qui prend encore plus dampleur et de sens face aux dificultés économiques. » Une analyse par tagée par Noélle Dautzenberg (il: ©Bernard Saint-Genés), déléguée générale dela Fondation du Crédit Agricole, Arri- ‘véeen 1979 dans Ventreprise, ellea puen observer les trans- formations. < Mais notre culture soldaire demeure. Ii, tout commence au plus pros du territoire. Les projets sont dabord analysés et gérés par nos trente-deux mille advinistrateurs Toca avant que les plus importants remontent a la Fonda tion. » Cette derniére soutient la conservation du patrimoine hati, comme le collége des Bernardins, ou de multiples musées, égises et chateaux, tout en venant aussien aide & Tearichissement de collections insitutionnelles ou & la res tauration de tableaux, notamment pour fexposition « Corps et Ombres » présentée cet &t£8 Montpellier et Toulouse. MM. FONDATION BU CREDIT AGRICOLE ww. fondationpoy sdefronce.org PHILIPPE BELAVAL AU CENTRE DES. MONUMENTS NATIONAUX Ia repris le poste de président, vacant aprés la démission d'sa- belle Lemesle, dans un contexte deconiliten interne. « Ainsi la mission que la ministre de la Culture Aurdlie Filippetti ma donnéeen prioriéest-llede ame- rer unecertaine normatitédans es relations sociales et nstitutionneles de cet éablissernent public », ex plique cet énarque (ill: ©Didier Plowy/MCC) quia travallé up ravant a la gestion des opéras Bastille et Garis etdont fune des plus belles expériences de- ‘meure installation de Ia Biblio theque nationalede France ‘Tol. biac, oi il fllat tout biti « Le patrimoine nous apprend qui ous sommesetd’ nous venons. Dans la période de ese ue mous traversons il peut faire beaucoup ‘pour rajuter un lien social et cer- tains monuments jouert wn réle ts structurant dans le paysage culture, » Le Centre des monu- ‘ments nationausx exploite un ré seau de quatre-vingt-seize mo- uments historiques, dont la Sainte-Chapell, le Panthéon ox Je Mont-Saint-Michel.m.m. CENTRE DES MONUMENTS NNATIONAUX,62,rue Saint-Antoine, 75004 Paris 0144 61 2100 www. smonuments-nationaun fe Pe Ee SASS ; CONTEMPORAINE DEPUIS 12 SIECLES. i ee a ue ee Sa ce ae oc ae ee on douze siécles les Savoir-faire ancestraux de nos artisans et le talent des artistes contemporains. Créateurs de valeur, nous réalisons Be ee Ret or eet tees et des événements culturels. A la Monnaie de Paris, on frappe la monnaie et les espris. roactuauirés Mécénat CGPA AU SECOURS DU PATRIMOINE « Assureur desassureurs OGRA est une société spécialisée dans Tassurance de responsabilité ci- vile professionnelle desintermé- diaires en assurance et en finance, Tit largement installée en zone rurale et au ccrur des villes moyennes, la mutuelle consacrait cet ancrage local parune convention de mécénat signéeen juin 2011 pour troisans avec la Fondation du patrimeine, dont lebut est de sauvegarder et yaloriserlepatrimoine rural non protégé. Diun montant annuel de 325-000 €, cet engagement porte surle financement de projets de sauvegarde et de valorisation éléments de patrimoine biti public ou associaif igs lean (moulins lavoirs...}, ou consi- dérés comme des «symboles de LHlémérico, seul chotutier somi-industrel subsistant fenFrance a été rastauré grace GCGPAco#n Ville ou de village » (tours, clo- chers, beffrois..).Limitéea 20 % du projet et plafonnée& 25 000€ par chantier, Pade dece nouveau :mécéne vient compléter celle de la Fondation du patrimoine et une souscription populairelan- cée en paralléle. A ce jour, neuf projets ont été retenus et sont en coursde travaux, notammentles :moulins de Saint-André-de-la- Roche (lire p. 71), la chapelle Saint-André de Rivesales, le ba- teauPHémériea a Concarneau.le bourdon etle beffroidelacathé drale Orléans. 4.8. www fondation-potrimeine.org www.cgpacte A CHANTILLY, PANHARD SAUVE LA PETITE SINGERIE Située an rez-de-chaussée du petit chiteau du domaine de Chantilly, dansles appartements privés du due et de la duchesse Aumale, la Petite Singerie se détérioraitIentement en raison de Vhumidité provenant des doves attenantes. Fort heureu: sement, les six rares panneaux xvi de ce petit boudoir, mon trantles comiques occupations de singes aristocrates,viennent tre restaurés avec le concours du Groupe Panhard dévelop: pement, qui consoit et réalise depuis 1995 des ensembles immobiliers. Le parquet, lespan- neauxdécorés et les menuiseries extérioures onto depose tres taurésenatelieretla magonnerie extériure reprise pour un mon: tant total de90 000 €, Une inter- vention technique permet désor- mais de contrlerla température et Thumilté de cete pidce dont quatre des panneaux évoquent Le decor xv des panneauxréatisés par Fartiste omemaniste CChvistophe Huet a Petite Singerie du domaine de Chant (eae cane, les quatre saisons,et deux autres tune partie de cartes eta toilette ‘de dames singes. Une allusion caricaturale aux occupations familigres des princesses de la maison de Condé & Chantilly au “xvtt, qui fréquentaient ce bou- doirau plafond peint allegories dlansdes camaieuxde bleu. MB, Chantily, Petite Singerie, domaine de Chantilly 034427 3180 worw.chatequdechantilly.com worw.panhard-developpament.fr DOTATION EN FAVEUR DES PATRIMOINES JUIF ET PROTESTANT Entre 2002 et 2011, la Fondation dupatrimoinea soutenu finan- cidzement les travaux de sauve- garde de pres de deux mille huit cents lieux de culte, majoritai soucide défendre at de valoriser un héritage culturel et spirituel dans toute sa diversité, lle réserve depuis 2005 un fonds spécifique aux patrimoinesjuif et protestant, qui a permis dai der une soixantaine de projets comme léglise réformée de Limoges, le temple de Luneray ou la synagogue de Bordeaux (ire p.83).Ladotation rservée en 2012 par Ia Fondation du patrimoine est de 200 000 €, reconduite pour 3 ans. 4.8 www fondation-potrimoine.org Le temple de Luneray dont a restauration a été soutenue parla Fondation du powimoine (21°) SS Nous veillons sur votre patrimoine celui de TOUS, ce CREDIT == AGRICOLE 12 ACTUALITES ARTCURIAL: COUP QUAND LVMH ET SANOFI-AVENTIS OFFRENT LE BUREAU DE LA REINE DE POUCE POUR VERSAILLES ‘Eamars2012, a maison devente Artcurial mettait aux enchéres soixante dessins et peintures pro- vvenantde acellectiondehisto- rien dart Jacques Thuillier. Une couvre futpourtant soustraitea ls vente et vendue de grt geé (en privé) létablissement publiedu chateau, du musée et du domaine national de Versailles: Le Char de Jupiter entrela usiceet a Pidké de ‘Noal Coypel, esquisse prépara- toire deTartiste pour la peinture du pannean central du plafond de lasalle des gardes de a reine, La Noal Coypel, Le Char de Jupiter entre iaJustice eta Piété, vers 1670-1672, hulle sur tlle, 74x76 cm (easTCRAL loi de libéralisation des ventes volontaires du 20 juillet 2011 autorisant les maisons de vente frangaises& organiser des trans- actions privées Artcurial a vend directement cette ecuvre& Reta blissement public, en renongant une partie de ses faisde vente Uhuile sur tile date de 1671.8 Pépoque oi débutelechantierdu décor des grands appartements, du temps oi les esquisses étaient soumises, pour approbation, & Louis XIV et Colbert. lleestpré- sentéeaujourdhui dansla yalerie deVhistoiredu chateau. MB Ranslgnerments wu sianenerslleste Lenvolée actuelle dumarchéde art rend difficile facquisition de « meubles a provenance », tués recherchés des collection- neurs francais et surtout étra- ‘gers. Cest pourquoi le mécénat de donateurs savire précienx pour remeubler le chateau de Versailles, dontle mobilier a &é dispersé & la Revolution. Les dispositions fiscales dela loi du 1" aoiit 2003 relative au mécé nat, aux associations et aux fon dations, quiviennentcompléter celles dela loi du 4 janvier 2002 relative aux musées de France, créent des conditions favorables A Tenteée dans les collections publiques d's ceuvres dintérét patrimonial majeur» grice au :mécénat dentreprise. Le groupe LVMH Moet Hennessy-Louis Vaitton et la société Sanofi Aventisont ainsi permis en 2011 acquisition d'un chef-deeuvre du maitre ébéniste Jean-Henri Riesener, un bureau dela reine Marie-Antoinettedatant de 1783. Dineexécution remarquable il frappe par lélégance de ses pro Le bureau de Jean-HenriRiesener, ébénistefavori de Marie-An tréne désormais qu centre du cabinet doré dela reine (echArEAU DE VERSALLES-M MAR) portions, leraffinement de son placage de bois précieux et la ‘qualité de son décor de bronze doré fantique et & motifs flo- aux. Intialement placé dans la ‘maison de la reine au Hameau, Iebureauest présenté désormais danse cabinet doré de la reine au chateau, lequel vient dtre restauré et emeublé. MB, Renseignements : wow chatesuversaillesfr MOTUL AU CHEVET DES VEHICULES DE COLLECTION La Fondation du patrimoine, _geice& son partenariat avec le spécialste dela ubeification des ‘moteurs, Motul, apporte depuis 2007 son concours financier des projets de sauvegarde et de ‘valorisation du patrimoine auto- mobile. Ainsides vehicules deve nus rares ont pu étre préservés, tune Porsche 917 et une Bugatti type28 Torpedo(1921-1923)en 2010, une locomotive & vapeur Henschel de 1912 et une Simca “Aronde P60 de 1962 en 2011, et récemment un curieux « avion sansailes»inventé par Pernand ‘Maratuech en 1922, vehicule fuselé propulsé grice & une mécanique de moto. MB. Renseignements : ‘wun fondation-patrimoine.o Bugatti type 20 Torpedo 1921, ‘pres restauration ieror)