Étienne Lantier : Personnage principal dans le roman. Hercheur, puis haveur au Voreux ; devient le chef de la grève.

Rival de Chaval, amoureux de Catherine, mais ne l'admet pas. Après la défaite, et l'inondation du puits, quitte la mine et s'en va à Paris. Toussaint Maheu : Fils du vieux Bonnemort, époux de la Maheude, haveur au Voreux. Tué par des soldats venus défendre la mine. La Maheude : Femme de Toussaint Maheu. Acharnée à ne pas faiblir pendant la grève. Après la mort de son mari et de ses enfants Alzire, Catherine et Zacharie, redescendra à la mine pour nourrir les quatre enfants qui lui restent. Bonnemort : De son vrai nom, Vincent Maheu, père de Toussaint Maheu, a cinquante-huit ans. Ancien haveur, a fait tous les postes dans la mine en cinquante ans de travail, devenu charretier à la fosse du Voreux. Atteint d'une bronchite chronique qui lui fait cracher une boue de charbon (maladie plus tard dénommée silicose). Ayant perdu la raison, après la tuerie du Voreux, étrangle Cécile Grégoire. Le surnom de Bonnemort lui a été donné pour rire car il a failli être tué 3 fois dans la mine (citation, première partie de Germinal, chapitre premier : « On m'a retiré trois fois de là-dedans en morceaux, une fois avec le poil roussi, une autre avec de la terre jusque dans le gésier, une troisième avec le ventre gonflé d'eau comme une grenouille… Alors, quand ils ont vu que je ne voulais pas crever, ils m'ont appelé Bonnemort pour rire. ») Zacharie Maheu : Fils aîné des Maheu ; vingt et un ans. Amant puis époux de Philomène Levaque. Meurt dans une explosion de grisou, en travaillant au sauvetage de sa sœur et d'Étienne. Catherine Maheu : Deuxième enfant des Maheu ; herscheuse au Voreux. Devient la maîtresse de Chaval, tout en aimant Étienne Lantier. Elle se donne à celui-ci, avant de mourir, au fond de la mine inondée. Jeanlin Maheu : Troisième enfant des Maheu ; onze ans, vicieux et malfaisant. Reste boiteux à la suite d'un éboulement dans la mine. A deux "amis", Lydie et Bébert qu'il soumet et maltraite : il prend Lydie comme "sa petite femme", mais eux le considèrent comme "le capitaine". Il partagera sa cachette souterraine avec Etienne quand ce dernier devra se cacher, poursuivi par les gendarmes. Tue le petit soldat Jules, la sentinelle du terri, sous prétexte qu'il "en avait envie". Retourne travailler à la mine avec sa mère après la grève. Alzire Maheu : Quatrième enfant des Maheu, petite bossue de neuf ans ; meurt de froid et de faim pendant la grève, gravement fiévreuse. Lénore Maheu : Cinquième enfant des Maheu ; six ans. Henri Maheu : Sixième enfant des Maheu ; quatre ans. Estelle Maheu : Septième enfant des Maheu ; trois mois. Nicolas Maheu : Grand-père de Toussaint Maheu. Guillaume Maheu : Bisaïeul de Toussaint Maheu. Antoine Chaval : Amant de Catherine, et rival d'Étienne. Il est un ouvrier brutal, vaniteux, qui se battra souvent avec Étienne en ne récoltant que des défaites humiliantes. Chaval brisera la grève, puis sera humilié par les mineurs. Il meurt pendant l'inondation de la mine, tué par Étienne après l'avoir provoqué. Levaque : Voisin des Maheu, marié à la Levaque, père de Philomène et de Bébert. Philippe Hennebeau : Directeur de la Compagnie des Mines de Montsou ; oncle de Paul Négrel. Paul Négrel : Neveu de M. Hennebeau. Ingénieur des mines de la Compagnie ; fiancé à Cécile Grégoire. Amant de Madame Hennebeau. Dansaert : Maître-porion de la Compagnie. Se fait renvoyer à la fin du roman. Amant de la Pierronne. Souvarine : Réfugié nihiliste et anarchiste russe. C'est lui qui commettra l'attentat dans le Voreux. Il qualifie la grève de « bêtise » et préconise de « tout raser et tout reconstruire ». Pologne : Lapine de Rasseneur. Les Grégoire : Riches bourgeois à qui appartient la mine. Ils ont une fille, Cécile, qui sera étranglée par Bonnemort dans un élan de folie. Pierron : marié avec la Pierrone et père de Lydie. Bouteloup : logeur des Levaque, amant de la Levaque. La brûlée: mère de la Pierronne. Maigrat : l'épicier qui meurt par accident lors de la grève avant d'être mutilé par les femmes. La veuve désir : elle tient le cabaret. Mouque : père de Mouquet et la Mouquette. Pluchart : un socialiste, responsable départemental de l'Internationale. Rasseneur : ancien mineur, contre la violence. Propriétaire du bar.

a)casual listening-listening with no particular purpose(for example listening to the radio while doing homework) b) focused listening-listening for a particular purpose, to find out the information that we need to know(for example listening to a piece of news on the radio, listening to someone explaining how to operate a machine, or to do some job). a) extensive listening- where the teacher encourages his students to choose for themselves what they listen to and to do so for pleasure and general language improvement. It will usually take place outside the classroom, in the students’ home, car or on personal stereos as they travel from a place to another. b) intensive listening –listening to taped material during the lesson at the teacher’s choice or provided by the coursebook. drill learning, learning process, education, teaching) 3….. Pre-Listening Activities Pre-Listening -looking at pictures and talking about them; -looking at a list of items/thoughts; -making lists of possibilities/ideas, suggestions, etc.; -reading a text; -reading through questions (to be answered while listening); -labelling; -completing part of a chart; -predicting/speculating; -pre-listening language -informal teacher talk and class discussion.
While-Listening Activities

-marking/checking items in pictures; -matching pictures with what is heard; -storyline picture sets; -putting pictures in order; -completing pictures; -picture drawing; -carrying out actions; -making models/arranging items in pictures; -following a route; -completing grills; -form/chart completion;
Post-Listening Activities

-role-play/simulation; -dictation; -summarizing; -reproduction; -decision-making activities Punctual 2…………

1. Connected speech: effective speakers of English need to be able not only to produce individual phonemes of English(as in saying I would have gone), but also to use fluent “connected speech” (as in I’d’ve gone). In connected speech sounds are modified(assimilation), omitted(elision), added(linking r), or weakened(through contractions and stress patterning). 2. Expressive devices: native speakers of English change the pitch and stress of particular parts of utterances, vary volume and speed, and show by other non-verbal means how they are feeling. They allow the extra expression of emotion and intensity. 3. Lexis and grammar: spontaneous speech is marked by the use of a number of common lexical phrases, especially in the performance of certain language functions. Teachers should therefore supply a variety of phrases for different functions such as agreeing or disagreeing, expressing surprise, shock, or approval. 4. Negotiation language: effective speaking benefits from the negotiatory language we use to seek clarification and to show the structure of what we are saying. We often need to ask for clarification when we are listening to someone else talk.