CM2

FRANçAIS
Le CLASSEUR-RESSOURCES

es corrigés
L
Prolongement
approfondissement
remédiation

évaluation
rédaction
tableaux de conjugaison

ISBN : 978–2–7581–0205–2

© sedrap 2008
Société d’Édition et de Diffusion pour la Recherche et l’Action Pédagogique.
9 rue des Frères-Boudé • BP 10665 • 31106 TOULOUSE Cedex 1
www.sedrap.fr
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays.
Dépôt légal : 3e trimestre 2008
réf : afR4cr
Imprimé en France par Grapho 12 – Août 2008 – n° 2008 07 02 65

E) F iches ÉVALUATION Nous proposons cinq évaluations pouvant se situer à la veille de chaque période de vacances scolaires. AC et AO (APPROFONDISSEMENT) proposent des situations d’un niveau plus élevé pour les élèves qui ont réussi les exercices de base de la leçon et dont la maîtrise de la connaissance semble bien installée. 15 f iches d’évaluation . – les élèves ne font que certains exercices selon leurs besoins et les diff icultés rencontrées. soit à la rédaction. – travail individuel ou travail à l’intérieur de groupes restreints . L’ensemble du f ichier se décompose de la façon suivante : 62 f iches prolongements . 14 fiches de tableaux de conjugaison. cet ensemble de f iches concerne les activités de grammaire (RG1 à RG24 . 19 fiches « bilan » orthographe . D) F iches RÉDACTION Les fiches R1 à R15 proposent des activités d’écriture plus ou moins complexes. renforcer les connaissances construites dans les différentes leçons. Les f iches RG. – travail en autonomie complète ou travail avec accompagnement. Elles sont laissées à l’appréciation de chaque enseignant. A) F iches PROLONGEMENTS Ces f iches concernent les activités de grammaire (PG1 à PG24). AG1 à AG24). Leur utilisation peut être variée et laissée au choix de l’enseignant : – tous les élèves réalisent la totalité des activités proposées . Elles sont destinées à structurer. AO1 à AO24). AC1 à AC14) et d’orthographe (RO1 à RO24 . de conjugaison (RC1 à RC14 . car elles nécessitent d’être conçues au plus près des apprentissages effectués dans chaque classe. donc plus courtes. de conjugaison (PC1 à PC14) et d’orthographe (PO1 à PO24). Elles abordent l’ensemble des contenus affectés à ce niveau.AVANT-PROPOS Ce classeur-ressources de 264 f iches a été conçu pour être un complément de l’activité pédagogique quotidienne de l’enseignant utilisant le manuel « Lire et Dire ». 30 f iches de rédaction . La pratique de ces f iches peut être diversif iée : – utilisation de la f iche correspondant aux besoins de l’élève . Des évaluations plus ponctuelles. peuvent jalonner les apprentissages. 124 f iches plus orientées vers une pédagogie différenciée . Les activités proposées permettent à l’enseignant d’avoir une connaissance objective des savoirs construits par les élèves. B) F iches DIFFÉRENCIATION Comme précédemment. Elles permettent d’aborder des productions que l’enseignant envisagera sous forme de travail individuel ou à l’intérieur de groupes restreints. Les f iches AG. . RC et RO (REMÉDIATION) permettent un retour vers certains apprentissages non maîtrisés par les élèves qui ont des diff icultés. C) F iches « BILAN » Les fiches BO1 à BO19 sont proposées dans le cadre de l’orthographe et ont pour objectif de permettre à l’élève la construction de stratégies de résolution de problèmes orthographiques lorsqu’il est confronté soit à la dictée.

. . . . . . . . . 31 COI et complément d’objet second  . . . . . . .  p. .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176 Les verbes des 2 e et 3 e groupes aux temps composés  . .  p. . . . . . . . 172 Les verbes du 1 er groupe aux temps composés  . 75 Le pluriel des noms composés  . . . . . . . .  p. . . . . . . 121 L’adverbe  . . . . . . . . . . . . . 95 Les déterminants  . . . . . . . . . . . . . . . . 166 Des manipulations dans la phrase  . . . .  p. . . . . .  p. . 119 . . . . . . . . . . 19 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . 38 Les compléments circonstanciels  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . 144 et 150 . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . 100 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 Les verbes à l’imparfait  . . .  p. . . . . . . . 182 L’accord du participe passé  . . . .  p. . . . .  p. . . . . . . . . . . 190 et 203 Le participe passé employé avec « avoir »  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . .  p. . . 41 L’accord verbe/sujet  . . . . . . . . . 153 La proposition subordonnée relative  . . . . . . 195 . . . .  p. . . . .  p. . . . . . . . . . . . 132 Phrase simple et phrase complexe  .  p.  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 149 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 Le genre de l’adjectif qualificatif  . . . . . . . . . 149 Infinitif ou participe passé ?  .  p. . 183 . . 57 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. 26 Des homonymes grammaticaux : s’est – c’est  . 15 Des homonymes grammaticaux : ce – se / ces – ses  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Le groupe sujet  . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . .  p. . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . 196 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 213 . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . 107 La préposition  . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Des homonymes grammaticaux : on – ont / son – sont  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155 et 189 . . . . . . . . . . . 39 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . 59 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . .  p. . . . . .  p. . . . . . . . . . . 161 Le verbe au futur  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179 Les pronoms possessifs et les pronoms indéfinis  . . . . . . . 127 . . . . . . . . . . 104 Le présent des verbes du 1 er groupe  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . .  p. . . 207 o r t h o gra p h e pages du manuel pages du classeur Des homonymes grammaticaux : a – à / est – et  . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . 210 . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 . . . . 169 et 187 Coordination – Juxtaposition  . . . . 20 . . 184 . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . 118 Le nombre de l’adjectif qualificatif  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . 27 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . 127 L’accord de l’adjectif qualificatif épithète  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 La phrase interrogative  . . . . . . . . . . . . 79 Le nom  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 . . . . 69 Le nombre du nom  . . .  p. . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . 34 Des homonymes grammaticaux : mes – mais / sans – s’en  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89 L’article  . . . . . . . . . . . . . . 56 Les types de phrases  . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. .  p. . . . . 193 Les pronoms relatifs  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 . . .  p. . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156 . . . . 71 . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 L’attribut du sujet  . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . .  p. . . . . . .  p. . . . . 43 . . . . 52 et 85 L’accord verbe/sujet : cas particuliers  . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . 72 Les constituants du GN  . . . . . . . . . . . . . . . 1 Le verbe  . . . 196 L’accord du verbe avec le sujet « qui »  . . . . . . . . . . 214 . . . . . .  p. . 31 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101 L’adjectif qualificatif épithète  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . .  p. . . . .  p.  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114 .  p. . . . . . . .  p. . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 et 73 . . . . . . . . . . . 66 . 143 Les formes « affirmative » et « négative »  . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 . . . . . . . . . . . . . . . . 52 . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . .  p. 129 . . . . . . . . 111 . . . 133 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168 . . . . 77 .G rammair e pages du manuel pages du classeur La phrase et ses constituants  . . . . . . . . . . 59 Le genre des noms  . . 91 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . 11 . . . . 191 et 209 . . . . . 20 Le complément d’objet direct (COD)  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . .  p. . . . . . . . . .  p. . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . .  p. . . .  p. . . 67 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .    . .    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . .  p. . . .  p. . . . . . . 134 . . . . 124 L’impératif présent  . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 232 Écrire la suite d’un récit  . 113 . . . . . . . . . .  p.  p. .  p. . . . . . . . . . . . . 110 Les verbes aux temps composés  . . . . . . . . . . . 236 Écrire le début d’un récit  . . . .  p. . . . . . . . . . . . .    . . . . . . .    . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 et 82 L’imparfait de l’indicatif  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 200 r é d ac t i o n pages du manuel pages du classeur Écrire un texte à partir d’une image  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146 La conjugaison interrogative  . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159 Le subjonctif présent  . . . . . . . 66 L’imparfait et le passé simple  . . . . 254 Écrire un texte documentaire  . . . . . . . . . . . . . .c o n j u gais o n pages du manuel pages du classeur Les trois groupes de verbes  . . .  p. . . 53 . . . . . . 4 L’emploi du présent de l’indicatif  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98 Le passé simple  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 202 . .  p. . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . 238 Écrire la partie manquante d’un récit  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 240 Changer de narrateur  . . .  p. . . . . . . 128 . . . . 53 . . . . . . . . . . . . . . . . . 242 Écrire un texte à partir d’un fait divers  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123 . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 et 93 . . . . . . . . . . . . . 248 Réécrire un texte en changeant le rôle d’un personnage  . . . . . . . . . . . 256 Écrire un poème  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 Le futur simple  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78 .  p. . . . . . . . . .    . . 23 Le présent de l’indicatif  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156 Le présent du conditionnel  . . . . . . . . . .  p. . . . . . . 99 . . . . . 58 . . . . . . .  p. . . . . . 135 Les temps composés de l’indicatif  . . . . . . . . . 44 et 72 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . 13 . . . 234 Écrire la suite et la fin d’un récit  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . 26 . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 244 Écrire un texte à partir d’une fable  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 230 Écrire un texte à partir d’un dialogue  .  p. . . . . . . . . . . . . . . 250 Un conte du « pourquoi ? »  . . . .    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151 . . . . . . . . . . . . . . . 86 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . 67 . . . . . . . . . . . . .  p. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 252 Écrire un texte de théâtre  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 . . . . . 143 . . . . . . . . . . . 258 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  p. . . . .  p. . . . . . . . . . . . . .  p. . . . .

Prolongement Approfondissement Remédiation Bilan .

. • Je fais une visite amicale. . . . . . . . . . . . Les villageois organisent une fête. . . . Placé en tête de phrase. . . . . il est suivi d’une virgule. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . chaque année. . . . D 2 Réécris chaque phrase en déplaçant soit en tête de phrase. . . . . . . . . . L Activité de production individuelle . . . . . . •  ’élève travaille. . Dans une phrase. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Les habitants de la ville ont pendu des guirlandes •  es marchands ambulants sortent les cageots de fruits et de légumes. . . . . . . . . . . constituant facultatif •  e gros engins trouent la chaussée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Dès mon arrivée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . J . . . . . . . •  es deux enfants traversent la rivière sur leur frêle embarcation. . . . l’animal craintif ne bouge pas. . . . . soit en fin de phrase. . . . . L •  es couleurs vives prennent une grande place dans la mode. pour l’arrivée du printemps. . . . . . . . . . . . on peut déplacer ou supprimer les constituants facultatifs. . . à chaque phrase. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . GS et GV sont deux constituants obligatoires. . . . . . . . les constituants facultatifs. . . . . . . . . . . les villageois organisent P une fête. . . . . . . J . . . . . . . . . . . • Aux balcons. . . L Sur leur frêle embarcation. . . . . . . . . . . . . . . •  our l’arrivée du printemps. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Aides •  es vagues emportent le petit canot pneumatique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ous prenons une photo. . . . . on a parcouru un long chemin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 remédiation RG1 grammaire Le constituant facultatif d’une phrase peut être déplacé. . . . . . •  e prends mon petit déjeuner. . N . . . . . •  n a parcouru un long chemin depuis ce matin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es Lyonnais ont marqué deux buts. O Depuis ce matin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L Manuel «  •  es deux hommes portent un énorme paquet. . E L’animal craintif ne bouge pas enfermé dans sa cage. . . . . . . . . . . . un constituant facultatif qui répond à la question « où ? » ou à la question « quand ? ». . . . . . . . . . . •  nfermé dans sa cage. . . . . . . . . . . . chaque année. . . . . . . . . . . . . . . L Dans une phrase. L GS GV aux balcons . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . les deux enfants traversent la rivière. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 11 La phrase et ses constituants  » 1 Dans les phrases suivantes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e bouscule mes camarades. . . . . . . . . . . . . souligne en bleu le GS et en rouge le GV. . . . . . . . . . . . . je fais une visite amicale. . . . . . . . . . L . . . . . . . . . . . . . 3 Ajoute. . . . . . . . . . . . . . les habitants ont pendu des guirlandes. . . . . . . . . . . . . . .

.. .... . . .. . . .. . . ... . . . . . . •  ax avait un peu râlé les premiers temps. . •  es gens travaillent. .. . •  ls vont boire un lait-fraise pour fêter l’événement. . . L Il va jouer aux cartes le mercredi après-midi. . .. . . •  e mercredi après-midi.. . . .. .. .... . S 4 Activité de production individuelle ... L constituants obligatoires GS GV Il Le commerçant Ahmed Le vélo Les bêtes 2 constituants facultatifs prit une bonne douche avait une clientèle fidèle put enfourcher la bicyclette se couchait sur le côté avaient déserté la plaine compléments circonstanciels après ses gros efforts sous la chaleur Ayant baissé la selle Après quelques tours dès la fin de l’hiver Réécris chaque phrase en déplaçant le complément facultatif. . .. La personne âgée 2 Prolongement PG1 grammaire . . . . . . . L .. . ... . sur la route verglacée. .. . . . . •  l prit une bonne douche après ses gros efforts sous la chaleur. . .page 11 La phrase et ses constituants  » 1 Complète le tableau avec les phrases suivantes. •  epuis qu’il a six ans. . . . .. . .. ... L •  on camarade lui tend la main. . .. . ils vont boire un lait fraise. . . L Manuel «  •  yant baissé la selle. . . .. . . ... . .. . . . ... . . . . . . . . .. .. I Pour fêter l’événement. . .. . . .. Max avait un peu râlé.. . .. ... . . ... . . . . . .. . . . .. . .. .. . .. . . D Son oncle l’emmène aux puces depuis qu’il a six ans. . . .. . . ... . .. . . . . . . . . . . .. . .. .. . . il va jouer aux cartes.. . . . . . . .. . . . . .. . . . .. ... Construis des phrases avec les éléments suivants. . .. ... . . . .. . Ahmed put enfourcher la bicyclette. ... . .. . . . .. .. . . . . . .... .. . 3 Complète chaque phrase avec un complément facultatif.. . . .. . . . . . son oncle l’emmène aux puces. . . .. . . . . Exemple : La voiture Elle dérape sur la route verglacée. .... GS GV compléments facultatifs Ils La voiture Elle La personne âgée Les habitants dérape sortent de la maison en feu. . . . M Les premiers temps... . .. ... . . . •  e jeune enfant réfléchit. . A •  près quelques tours. . . . .. Attention ! Placé en tête de phrase. ..... . I •  e commerçant avait une clientèle fidèle. .. . . il est suivi d’une virgule.... . le vélo se couchait sur le côté. . . . . .. . ... A •  es bêtes avaient déserté la plaine dès la fin de l’hiver. . .. . . .. .

. . . . . . Il ricana un refus catégorique sur un ton agressif. . il ricana un refus catégorique. . s’approcha de la jeune fille. Yanig prit le chemin de la cabane un matin. s’approcha . . . . . . . . . ils – le vieil homme et son jeune petit-fils – les deux hommes – Luc et Victor •  Un groupe nominal) ( Les deux hommes portent un énorme paquet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . constituants obligatoires GS GV un vieux chasseur et sa fille De nombreux jeunes gens Yanig le vieux il 2 constituants facultatifs vivaient rêvaient d’épouser la belle prit le chemin de la cabane passa la tête ricana un refus catégorique autres compléments Dans la lande habitée par le vent Un matin Dès qu’il eut frappé à la porte de la masure Sur un ton agressif Réécris chaque phrase du texte précédent en faisant bouger les éléments qui peuvent être déplacés. . . . . . . de la jeune fille. . . •  Deux noms propres) Luc et Victor portent un énorme paquet. . . . . •  Un groupe nominal) ( •  Un pronom) ( . . . . . . . . . . . . . . . . Un vieux chasseur et sa fille vivaient dans la lande habitée par le vent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . À ton tour. . . . • (Plusieurs sujets au singulier)  3 . . . . . . . . . . . . . . vivaient un vieux chasseur et sa fille. . ( Le vieil homme et son jeune petit-fils portent •  Deux groupes nominaux au singulier) ( •  Un pronom) ( un énorme paquet. . . . . . . . Sur un ton agressif. . . . . . . . Le vieux passa la tête dès qu’il eut frappé à la porte de la masure. Yanig prit le chemin de la cabane. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . regagnent leurs chambres. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il regarda le jeune homme. . regagnent leurs chambres. . . . 3 Réécris chaque phrase en faisant varier le GS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Dans la lande habitée par le vent. . . . . . . . . . . . . . . . . complète les phrases avec le groupe sujet qui convient. . . . Ils portent un énorme paquet. . . . Dès qu’il eut frappé à la porte de la masure. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  Un nom propre) ( •  Un pronom) ( Activité de production individuelle . . . . . . approfondissement AG1 grammaire . . . . . . . . . le vieux passa la tête. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 11 La phrase et ses constituants  » 1 Avec les phrases du texte suivant. . . . . complète le tableau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Choisis parmi les propositions suivantes. . Manuel «  Un matin. . . . . . . s’approcha de la jeune fille. . . . . De nombreux jeunes gens rêvaient d’épouser la belle. . . . . . . . .

. T •  u remplis ( remplir – 2e groupe ) un autre verre d’eau chaude. N •  ls ne peuvent pas savoir la peine qu’ils nous font. plaire – céder – subir – rougir – aider – saler – venir – battre – filer – dire – salir – bâtir – devoir – voler – punir – fendre – mordre – ramer – perdre Manuel «  verbes du 1er groupe • céder • aider • saler • filer • voler • ramer 2 • jouer • se fâcher verbes du 2e groupe verbes du 3e groupe • subir • rougir • salir • bâtir • punir • plaire • venir • battre • dire • devoir • fendre • mordre • perdre • frémir On classe les verbes en 3 groupes : – 1er groupe : verbes en « -er » comme « chanter » . il ne pense qu’à jouer. on peut utiliser la formule « Il faut… ».page 13 Les trois groupes de verbes  » 1 Aides Range les verbes suivants dans le tableau. •  u sors ( sortir – 3e groupe ) une heure après. T •  u déposes ( déposer – 1er groupe ) une goutte d’encre dans chaque verre. l’infinitif des verbes soulignés et indique leur groupe. – 2e groupe : verbes en « -ir » dont la 1re personne du pluriel fait « -issons » . entre parenthèses. •  u mets ( mettre T – 3 groupe ) un verre d’eau au réfrigérateur. • savoir • croire Souligne les infinitifs des phrases suivantes et range-les dans le tableau précédent. I 3 Écris. I •  l ne faut pas toujours croire les prédictions des horoscopes. gémir – périr – tenir – devenir – mûrir – rôtir – servir – courir – contenir – définir – soutenir – bondir – parvenir – fléchir verbes du 2e groupe • gémir • périr • mûrir • rôtir • définir • bondir • fléchir 4 verbes du 3e groupe • tenir • devenir • servir • courir • contenir • soutenir • parvenir remédiation RC1 CONJUGAISON Il ne faut pas confondre les verbes en « -ir » du 2e groupe (« -issons » à la 1re pers. • Il faut habiter au bout de la rue. T •  u observes ( observer – 1er groupe ) ce que font ( faire – 3e groupe ) les deux T e Pour trouver l’infinitif d’un verbe. 4 Range les verbes suivants dans le tableau. •  l ne travaille pas. I •  lle va se fâcher si tu n’écoutes pas ! E •  ous nous sentons frémir sous la bise matinale. du pluriel) et les autres verbes en « -ir » qui appartiennent au 3e groupe. finir finissons – 3e groupe : tous les autres. • Nous habitons au bout de la rue. gouttes d’eau.

I Manuel «  •  u ne dois pas perdre tes affaires. •  l doit sortir de sa cachette. par quelques minauderies. Alors qu’il s’agenouillait sur le sol détrempé. J •  i la canicule continue. le maître de la maison voulut ( il faut vouloir – 3e groupe ) son bien. Mais le lendemain. Le jeune garçon terminait sa troisième année de lycée. S 2 Écris. on devra diminuer la consommation d’eau. Range les verbes soulignés dans le tableau. de violents chocs métalliques retentirent dans une sorte de réduit aménagé au fond de la cabane.page 13 Les trois groupes de verbes  » 1 Souligne les infinitifs des phrases suivantes et encadre le mot (verbe conjugué ou préposition) qui les précède. réussit ( il faut réussir – 2e groupe ) à obtenir un délai. faut revenir – 3e groupe ) bientôt. Après un bon souper. Il s’accroupit pour se glisser par le trou qui servait de porte et une bouffée de joie lui gonfla le cœur quand ses yeux firent le tour du logis. entre parenthèses. l’infinitif et le groupe des verbes conjugués en utilisant la procédure « Il faut… ». Il faut faire attention ! T •  e maître te demande de prendre ton cahier pour réaliser les exercices. verbe conjugué s’accroupit servait gonfla firent terminait s’agenouillait retentirent 5 infinitif s’accroupir servir gonfler faire terminer s’agenouiller retentir Prolongement 1er groupe 2e groupe x x x x PC1 3e groupe x x x CONJUGAISON . L •  e place un antivol à mon vélo pour le protéger. Exemple : La Barbe Bleue trépignait (il faut trépigner – 1er groupe) dans la cuisine. il réclama ( il faut réclamer – 1er groupe ) le trousseau de clés à son épouse qui. Elle lui tendit ( il faut lui tendre – 3e groupe •  a Barbe Bleue revint ( il L ) d’une main tremblante toutes les clés à l’exception de celle du petit cabinet. Mais aussitôt Barbe Bleue la réclama ( il 3 faut la réclamer – 1er groupe ).

groupe ) tout ce qu’ils désirent ( 1er groupe ). •  es herbes envahissent ( 2e groupe ) les allées. L •  e traiteur fournira ( 2e groupe ) tous les repas. ce ne furent que jeux. L •  es vêtements amincissent ( 2e groupe ) le corps. C •  es montées des eaux deviennent ( 3e groupe ) inquiétantes. c’était sans doute sa barbe bleue… La Barbe Bleue proposa Manuel «  à la veuve. Du matin où tout ce petit monde arriva. 2 Indique après chaque verbe souligné son groupe. Pour se nourrir. Portées par leurs ailes. elles suivent souvent les bateaux de pêche qui sillonnent la mer. N •  es enfants fatigués s’endorment ( 3e groupe ) très rapidement. les mouettes accrochent leurs nids aux rochers. Sur les falaises où elles élisent domicile. L •  ls obtiennent ( 3e I 3 Retrouve. les formes conjuguées des verbes du tableau. elles escortent les pêcheurs jusqu’au port. Ce qui les dégoûtait. infinitif suivre pouvoir élire escorter accrocher sillonner 6 forme conjuguée du texte suivent peuvent élisent escortent accrochent sillonnent approfondissement AC1 CONJUGAISON . elles peuvent aussi glisser au ras de l’eau pour capturer des poissons. Mais les filles ne l’entendaient pas de cette oreille : ni l’une ni l’autre ne voulait de ce monstre comme époux. L •  ous repartons ( 3e groupe ) après quelques minutes de repos. Criardes. de passer une semaine dans l’un de ses châteaux. on passait des nuits à se faire des malices tant et si bien qu’au bout de quelques jours la plus jeune des deux sœurs trouva leur hôte pas si méchant. pour faire connaissance. dans le texte.page 13 Les trois groupes de verbes  » 1 Souligne d’un trait les verbes du 1er groupe et de deux traits les verbes du 3e groupe. On dormait peu. L •  a fumée a noirci ( 2e groupe ) les murs de la pièce.

Complète les phrases par « a » ou « à ». • Elle avait manqué son train. •  n est passé à travers champs et forêts. Complète les phrases par « est » ou « et ». Pour ceux qui étaient à l’extérieur. . De toute façon. • Elle a manqué le train. •  ’homme à la bicyclette a traversé la rue sans regarder à droite et L Manuel «  à gauche. ils n’ont pas faim à cette heure-ci. À leur grand étonnement. L L’homme était ravi de pouvoir se reposer et de retrouver le silence de la maison. •  l a pris son courage à deux mains et a traversé le ruisseau. il est appelé le premier et son nom résonne À dans la salle. De toute façon. Mais il doit rester à l’extérieur. Complète les phrases par « a » ou « à ». Réécris les phrases en mettant le verbe à l’imparfait. •  ’homme est ravi de pouvoir se reposer et de retrouver le silence de la maison. I Ils sont partis le long de l’allée centrale et ont grimpé les marches. il n’a pas faim à L cette heure-ci. 2 •  e garçon a horreur de la soupe. c’était interdit. 7 remédiation RO1 orthographe On écrit « est » quand il s’agit de l’auxiliaire « être ». Mais il doit rester à l’extérieur. •  e joueur placé à l’intérieur a le droit d’attraper le ballon avec les mains. I Ils ont pris leur courage à deux mains et ont traversé le ruisseau. Le joueur placé à l’intérieur avait le droit d’attraper le ballon avec les mains. L Pour ceux qui sont à l’extérieur. L’homme à la bicyclette avait traversé la rue sans regarder à droite et à gauche. 3 Aides On écrit « a » quand il s’agit de l’auxiliaire « avoir ». Complète les phrases par « est » ou « et ». L Les enfants ont un chien qui les accompagne jusqu’à l’école. On le trouve en mettant. 4 Réécris les phrases en mettant le sujet au pluriel. •  e parcours emprunté est difficile et escarpé. – le sujet du verbe au pluriel (est sont). la phrase à l’imparfait. ils sont appelés les premiers et leurs noms résonnent dans la salle. On le trouve en mettant : – le verbe à l’imparfait (est était) . •  l est parti le long de l’allée centrale et a grimpé les marches. •  ucie a un chien qui l’accompagne jusqu’à l’école. c’est interdit. par exemple. • Elles ont manqué le train. Réécris les phrases en mettant le sujet au pluriel.page 14 Des homonymes grammaticaux : a – à / est – et  » 1 Réécris les phrases en mettant le verbe à l’imparfait. On écrit « a » quand on peut le remplacer par « ont » si on met le sujet du verbe de la phrase au pluriel. O On était passé à travers champs et forêts. •  son grand étonnement. (a avait) • Elle a manqué son train. L Le parcours emprunté était difficile et escarpé. Les garçons ont horreur de la soupe.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  on père l’ a encouragé à faire du sport. . . . . . . . . . . . . . . . . •  chaque coin de rue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Manuel «  •  l est arrivé à l’heure et a pu accueillir ainsi ses amis. . . . . . . . . . . . . •  et) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . S •  ’enfant est malade et sa température augmente. . S Son ami et son frère sont 3 venus le voir à la campagne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . on avait posé quelques guirlandes et quelques lumières colorées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  l a mal à la tête. 8 Prolongement PO1 orthographe . . . . . . . . •  a) ( . . choisi leur attirail et ils sont allés s’installer à l’endroit •  on ami est venu le voir à la campagne. . on a posé quelques guirlandes et quelques lumières colorées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  on père est un pêcheur patient et solitaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  l est fier de sa cueillette de champignons. . . . . . . . . . . . . . . I 4 Complète chaque phrase par « est » ou « et ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  l est courant que les femmes et les hommes ne gagnent pas le même salaire pour I un travail équivalent. •  l a choisi son attirail et il est allé s’installer à l’endroit désigné. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Complète chaque phrase par « a » et « à ». . . . . . . . . •  est) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Justifie l’écriture du mot souligné en mettant le sujet du verbe au pluriel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I •  l nous a accueillis dans sa belle maison à la montagne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 14 Des homonymes grammaticaux : a – à / est – et  » 1 Justifie l’écriture des mots soulignés en mettant la phrase à l’imparfait. . . . . . . . . . . . . . . . I Ces deux jeunes garçons ont désigné. . . . . . 5 Construis une phrase avec les mots proposés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I Il avait mal à la tête. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  a) et (à) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I Il était arrivé à l’heure et avait pu accueillir ainsi ses amis. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  l a fait bonne impression à son entourage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . À À chaque coin de rue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I •  ’alpiniste est arrivé au sommet de la montagne et il savoure le calme qui l’entoure. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . S •  e pilote a reçu l’ordre de retourner à l’aéroport. . . . . . . . . . . . . . . . L •  e maître a interdit d’écrire à la craie sur les murs du préau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

M Mais Kabo avait passé son temps à ronchonner et surtout à désobéir. • Son ami est arrivé dans un nouvel appartement. Il s’ est installé. E Enfin. Le papillon. •  nfin. •  e chien est un ogre. •  ais Kabo a passé son temps à ronchonner et surtout à désobéir. Bien sûr. L Le gros corbeau avait été alors à son tour recueilli par la jeune femme qui l’avait soigné. lui. ( vrai ) « •   est » est la 3e personne du singulier de l’auxiliaire « être ». Ton camarade est plus rapide que toi et L plus ponctuel aussi. ( vrai ) « •   à » avec accent est un mot invariable. 2 Complète les phrases par « est » ou « et ». « est » devient « sont ». 3 Réponds par « vrai » ou « faux ». Avec sa trompe. •  endant plusieurs jours. ( faux ) E 4 Complète le texte suivant par « a » ou « à » . l’éléphant a saisi la nourriture et l’ a portée à sa bouche. Le papillon et l’éléphant se ressemblent. il est très turbulent et souvent agressif. ( vrai ) « •  n mettant la phrase à l’imparfait « a » devient « ont ». •   a » sans accent est la 3e personne du singulier de l’auxiliaire « avoir ». ce dernier a accepté et l’ a jeté à la rivière. Il a fait comme nous quand on boit avec une paille. 9 approfondissement AO1 orthographe . l’éléphant est beaucoup plus gros mais il a aussi une trompe. De plus. a enfoncé sa trompe dans les corolles des fleurs. le papillon est plus petit mais il a une trompe. Kabo a supplié Pivi de lui casser la patte.  S’il est encore là c’ est que l’appartement est confortable. Bien sûr. •  e gros corbeau a été alors à son tour recueilli par la jeune femme qui l’ a soigné. P Manuel «  Pendant plusieurs jours. par « est » ou « et ». Il est capable de manger tout ce qu’on lui donne et C il ne laisse jamais de restes. •  ’heure est venue et tu es arrivé. Kabo avait supplié Pivi de lui casser la patte. et il a aspiré le nectar et le pollen.page 14 Des homonymes grammaticaux : a – à / est – et  » 1 Justifie le choix que tu fais entre « a » et « à » en réécrivant les phrases. ce dernier avait accepté et l’avait jeté à la rivière.

•  ’oiseau a coupé à travers la pelouse et. au fur et à mesure de la dictée. 10 • à cause • à travers • à pas lents • à chacune • à l’oral • à l’écrit • à large bord • à genoux bilan BO1 orthographe . Toute la salle a salué les différents exploits par de longs applaudissements. L •  l l’ a pris dans sa gueule et a fait fièrement le tour du jardin à pas lents. Manuel «  •  apa a ouvert brusquement la porte du garage sans prendre de précautions à cause P de l’heure tardive. E • Le jongleur a commencé sa démonstration avec des balles. Lors de la relecture. là. en terrain découvert. qui temps du verbe pas lorsque le de la phrase est modifié. il a continué avec des  assiettes à large bord qu’il a jetées en l’air. invariable. le chat l’ a attrapé. • Papa a ouvert • L’oiseau a coupé • le chat a attrapé • Il a pris • Il a fait • Elle a répondu • Le jongleur a commencé • il a continué • il a jetées • le clown a annoncé • l’entrée a soulevé • Toute la salle a salué mot qui suit la préposition C’est la préposition. sujet + verbe de la phrase J’écris « a ». justifie ton choix orthographique en reportant dans les tableaux les éléments de la phrase qui correspondent. I •  lle a répondu correctement à chacune des questions posées : à l’oral comme à l’écrit. Enfin le clown a annoncé l’écuyère dont l’entrée à genoux sur le cheval a soulevé l’admiration des plus petits. Complète. mot ne change J’écris « à ». C’est el’auxiliaire « avoir » à la 3 personne du singulier. les parties manquantes.page 14 Des homonymes grammaticaux : a – à / est – et  » 1 Le maître va dicter les phrases suivantes. Puis.

L •  ’alpiniste est presque arrivé au terme de son ascension. S sujet + verbe de la phrase J’écris « est ». L •  on père est un pêcheur confirmé. • La colline est couverte • Son père est un pêcheur • Sa mère est plus attiré • L’enfant est bien malade • L’alpiniste est presque arrivé • Son panier est rempli groupes de mots reliés par « et » J’écris « et ». qui relie deux mots ou deux groupes de mots de même nature grammaticale. S •  es camions et les grues envahissent le chantier. Complète au fur et à mesure de la dictée les parties manquantes. C’est l’auxiliaire « être » à la 3e personne du singulier. justifie ton choix orthographique en reportant dans les tableaux les éléments de la phrase qui correspondent. Lors de la relecture.page 14 Des homonymes grammaticaux : a – à / est – et  » 1 Le maître va dicter les phrases suivantes. S •  a mère est plus attirée par la lecture. L •  ’enfant est bien malade. Le médecin l’ausculte et prescrit des médicaments. L •  on panier est rempli de fruits et de légumes. 11 C’est la préposition. Manuel «  •  a colline est couverte d’arbustes et de fougères. mot invariable. • d’arbustes et de fougères • les camions et les grues • ausculte et prescrit • fruits et légumes bilan BO1 orthographe .

L 2 Décompose chaque phrase en ses différents éléments et complète le tableau. Je sujet pose verbe mon paquet COD •  es amis de Thomas n’aiment pas les jeux sportifs. les alpinistes avancent. L Le complément du verbe peut être relié directement au verbe. Le verbe est transitif et le complément est un complément d’objet direct (COD). L •  a neige. les nuages recouvrent les sommets. –  onstruit sans complément c = verbe intransitif. •  éo met ses chaussures. L •  e mécanicien règle le moteur de la voiture. L Manuel «  •  e premier ramasse quelques poignées de neige. L •  e froid gèle le sol. forme un immense tapis. L sujet verbe Léo Le journal du dimanche Les élèves Les amis de Thomas Le mécanicien 3 met annonce rangent n’aiment pas règle COD ses chaussures les différentes animations de la ville leurs affaires les jeux sportifs le moteur de la voiture Complète le tableau avec les phrases suivantes. accrochée aux rochers. A •  es hommes épuisés souffrent. L •  es élèves rangent leurs affaires. •  ’animateur répond à nos questions. Le complément du verbe peut être relié au verbe par une préposition. L sujet Les coureurs Ils L’animateur Le fleuve Les habitants Les élèves 12 verbe préparent accompliront répond déborde quittent répondent complément obligatoire COD le départ le parcours leurs maisons COI à nos questions à l’enseignant remédiation RG2 grammaire . •  es coureurs préparent le départ.page 19 Le verbe  » 1 Aides Dans les phrases suivantes. L •  es habitants quittent leurs maisons. Dans une phrase. souligne d’un trait les verbes intransitifs et de deux traits les verbes transitifs. L •  es élèves répondent à l’enseignant. •  es uns derrière les autres. • Je pose mon paquet. L •  u loin. on peut trouver un verbe qui a : –  n complément obligatoire u = verbe transitif . L •  e fleuve déborde. I Le verbe est transitif et le complément est un complément d’objet indirect (COI). L •  ls accompliront le parcours dans le temps prévu. L •  e journal du dimanche annonce les différentes animations de la ville.

les enfants construisent des châteaux de sable. J •  e cultive des légumes dans un petit jardinet. L •  ’automobiliste a grillé un feu rouge. L •  ur le bord de la plage. L •  ous avons gagné avec beaucoup de courage. N •  ous avons gagné le match. 3 • Les parents attendent à la sortie de l’école. • Sophie joue tous les dimanches. • Nous avons gagné avec beaucoup de courage. L •  ous collons la nouvelle tapisserie sur les murs préparés. D •  ous habitons une petite maison à l’écart du village. J Manuel «  •  es hôtesses guident les clients dès l’entrée du magasin. J •  éo a commencé par le dernier exercice. I •  es gendarmes dressent une contravention. L •  es parents attendent à la sortie de l’école. S •  ophie sort son vélo. •  es parents attendent leurs enfants.page 19 Le verbe  » 1 Souligne d’un trait les compléments obligatoires et de deux traits les compléments facultatifs (qui peuvent être déplacés). • Sophie sort son vélo. O •  ans ma lettre. N •  ophie joue tous les dimanches. Range les GV soulignés dans le tableau. N •  l propose à ses camarades une aide efficace. L GV avec un COD • range les affaires • habitons une petite maison • dressent une contravention • a grillé un feu rouge 13 GV avec un COI • parle de mes camarades • participe à une compétition inter écoles • propose à ses camarades • participe au travail collectif • a commencé par le dernier exercice Prolongement PG2 grammaire . •  n range les affaires dans le placard. au fond de la parcelle. L •  e participe au travail collectif. S GV avec un complément qui n’est pas obligatoire GV avec un complément obligatoire • Les parents attendent leurs enfants. N •  otre classe participe à une compétition inter écoles. je parle de mes camarades. N •  ’orage a dévasté toutes les fleurs. •  e planterai mes rosiers demain. • Nous avons gagné le match. S 2 Complète le tableau avec les phrases suivantes.

. Elle expliqua à Thésée là où vivait le Minotaure. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 19 Le verbe  » 1 Complète le tableau avec les phrases suivantes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Ils parlaient aux nouveaux du palier voisin. . . . 2 COI • Il court le marathon de la ville voisine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le verbe a un complément obligatoire. . . . . . . . . . . . . L Le verbe n’a pas de complément d’objet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il pourrait ainsi retrouver son chemin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  manger) GS + GV + COD ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  ’horloge de l’église retarde. . . . . . . •  annoncer) GS + v + COD ( Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . •  porter) GS + V + COD + COI (relié au verbe par la préposition « à ») ( . . . . . . . . . . . . . . . Thésée eut peur quand il vit le Minotaure. . . • Les artistes répètent leurs numéros. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  S + V + COD + COI (relié au verbe par la préposition « à ») G . . . . . I •  e vent du nord souffle depuis deux jours. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il avait une tête de taureau sur des jambes d’homme. . . . . . . . . . L •  ous écrivons à nos grands-parents pour les inviter à la fête du village. . . . . . . . . . . . . . . . . . verbe transitif verbe intransitif COD • Il court à travers bois. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  l court à travers bois. . . . . • Le vent du nord souffle depuis deux jours. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Il pousse de longs gémissements. . . . . . . . . . . . . . . . . Il rebroussa chemin très souvent. . . . . . . 14 approfondissement AG2 grammaire . . . . . . . . . . . . . Il marcha longuement. . . . . . . . . . Elle donna à son nouvel ami un fil de soie. . . . . . . I •  es artistes répètent leurs numéros. . . . . . N •  l pousse de longs gémissements. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I •  l court le marathon de la ville voisine. . . . . . . . . . . I Manuel «  •  ls parlaient aux nouveaux du palier voisin. . . . . . . . . • Nous écrivons à nos grandsparents pour les inviter à la fête du village. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Construis des phrases avec les propositions suivantes. . . . . . . . . . . les gardes poussèrent Thésée dans le labyrinthe. . . . . . . . . . . . . . . . . • L’horloge de l’église retarde. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Souligne d’un trait les COD et de deux traits les COI. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Elle rencontra plus tard le jeune homme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ariane avait entendu la conversation entre Thésée et son père. . . . Le lendemain. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

•  ’arbitre porte son sifflet à la bouche. •  ls ont vu au loin une épaisse fumée. L •  es élèves ont choisi le nom de leur groupe scolaire. Les joueurs sont libérés.  On ne savait pas si Léa avait maigri depuis qu’on la voyait faire du sport. 4 On le trouve. L 3 Réécris chaque phrase en mettant le verbe à l’imparfait. O •  n classe les animaux dans différentes catégories. •  n voyant toutes ces friandises. •  es ruelles de son quartier sont sombres et mystérieuses. •  ourquoi a-t-on manqué le début du film ? P •  es promenades quotidiennes ont permis de retrouver un peu de santé. Les adversaires sont avertis. Complète ensuite la phrase par « on » ou « ont ». on pouvait penser que Léa était gourmande. en mettant la phrase à l’imparfait (sont étaient). L Les deux arbitres étaient habillés de noir. • On ne sait pas si Léa a maigri depuis qu’on la voit faire du sport. en mettant la phrase à l’imparfait (ont avaient). par exemple. 2 Complète les phrases par « on » ou « ont ». L •  ’orage a éclaté lorsqu’on est parti en promenade. • Elles ont amusé l’enfant. Manuel «  Les grands-parents de Léa avaient bon cœur. On écrit « on » lorsqu’il ne s’agit pas de l’auxiliaire « avoir ».page 20 Des homonymes grammaticaux : on – ont / son – sont  » 1 Réécris chaque phrase en mettant le verbe à l’imparfait. • Elles avaient amusé l’enfant. C •  ertaines mers sont d’immenses jardins sous-marins. par exemple. il peut se remplacer par « mon ». Complète les phrases par « son » ou « sont ». I Ils avaient préparé un goûter pour leur petite-fille. • Il regarde par la fenêtre. On le trouve. •  e supporter soutient son équipe. remédiation RO2 orthographe « sont » est l’auxiliaire « être ». E En voyant toutes ces friandises. Les adversaires étaient avertis. L Aides On écrit « ont » quand il s’agit de l’auxiliaire « avoir ». « son » est un déterminant possessif. « ton ». • Ils sont partis à l’heure. Les joueurs étaient libérés. • Ils étaient partis à l’heure. L •  es vieux meubles sont usés par le temps. • On regarde par la fenêtre. •  es grands-parents de Léa ont bon cœur. •  ls ont préparé un goûter pour leur petite-fille. L L’arbitre portait son sifflet à la bouche. on peut penser que Léa est gourmande. L Le supporter soutenait son équipe. Complète ensuite la phrase par « son » ou « sont ». . I C’est un pronom qu’on peut remplacer dans la phrase par « il ». •  es deux arbitres sont habillés de noir. C •  e nombreux plongeurs sont venus du monde entier pour admirer cette faune. D 15 On écrit « sont » quand il s’agit de l’auxiliaire « être ».

deux expositions sur Gutenberg et son œuvre sont présentées À au public. •  n dit toujours ce que l’on pense. •  es habitants du quartier ont entendu un bruit suspect. « On aurait dit une bombe ! ». L • Son idée est intéressante et les auditeurs sont ravis de l’entendre. On aura bien du travail pour remettre tout L en ordre. Tous les visiteurs sont ravis de cette plongée dans le temps. On peut y voir en particulier son chef-d’œuvre : une bible.  • Les oiseaux sont perchés sur les arbres. L 16 Prolongement PO2 orthographe . •  on masque représente un visage horrible.  •  émi les aperçoit depuis son balcon. R •  lle lit son journal préféré. par la baie vitrée. des boules de feu qui surgissaient et qui ont envahi  le ciel. L •  es matelots sont restés dans leurs cabines. • Nous avons compris qu’on vivait un moment particulier. E •  es clients sont particulièrement satisfaits de ce repas. L Les documents scientifiques consultés nous avaient prouvé que l’on avait raison.  • On a pu apercevoir. 2 Encadre l’auxiliaire « être ». S • Sont -elles toujours agitées ? •  ui et son ami sont partis pour la journée. 4 Complète les phrases par « son » ou « sont ». O On faisait une enquête auprès des camarades qui avaient visité les lieux. •  es documents scientifiques consultés nous ont prouvé que l’on avait raison. • Les femmes ont couru se réfugier dans la maison. •  n fera une enquête auprès des camarades qui ont visité les lieux.  •  es orages ont abîmé la végétation du jardin. •  e capitaine arpente le pont de son bateau. S •  la bibliothèque municipale. Manuel «  •  ls nous ont raconté une légende que l’on croit vraie dans le pays. 3 Complète les phrases par « on » ou « ont ». O On disait toujours ce que l’on pensait. a même L dit l’un d’eux. I Ils nous avaient raconté une légende que l’on croyait vraie dans le pays.page 20 Des homonymes grammaticaux : on – ont / son – sont  » 1 Justifie l’orthographe du mot souligné en mettant chaque phrase à l’imparfait. L •  es camarades sont venus lui rendre une visite amicale.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . on a rencontré quelqu’un d’un peu bizarre. . . . S 3 Complète le texte suivant par « son » ou « sont » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . les hérissons se régalent d’œufs d’oiseaux qui ont niché au sol comme la perdrix. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ils sont aussi très gourmands d’insectes. . . . . . . . . . . . . . . . . par « on » ou « ont ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . de grenouilles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e nombreux applaudissements ont encouragé les artistes. . . . . Ils ont mangé toutes sortes d’insectes et de rongeurs nuisibles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pourtant. . . . . . . . . . . . . . . D •  es voitures ont roulé sur un chemin empierré et dangereux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I •  ’ai alors compris tout son désarroi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ils sont attaqués de tous les côtés. . . . . . . . . . . . . . J •  e prince portait son habit de velours noir et son épée au côté gauche. .page 20 Des homonymes grammaticaux : on – ont / son – sont  » 1 Complète chaque phrase par « on » ou « ont ». . . . . . C • Dans le jardin. . . . . . . . . . . . . . . ont gratté la terre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ils ont fouillé parmi les feuilles mortes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ils ont beaucoup de retard. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . on peut voir la voisine qui étend son linge. . . . . . . . . . . . . . . . . . H •  e matin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L Manuel «  • On s’est arrêté chez le mécanicien et on a fait réparer la voiture. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 approfondissement AO2 orthographe . S’ils ont un peu de chance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pendant des heures. . . . . . •  ont) ( . . les enfants ont avalé leur petit déjeuner rapidement. . . . . . . . . ils sont en danger. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  uels sont les personnages du récit ? Q •  ourquoi certains événements ne sont-ils pas réels ? P •  ouligne dans le texte des phrases qui sont des paroles prononcées. . . . . . . . . sa limace. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . dans notre promenade. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ils sont trop gros ! 4 Construis une phrase dans laquelle tu utilises le mot proposé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  son) ( . Ils n’ont pas creusé de trou pour se cacher. . . •  sont) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les hérissons sont de grands amis du jardinier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  2 Complète chaque phrase par « son » ou « sont ». . . . . . Les hérissons ne sont pas attirés par les œufs de poule. . . . . . . . L •  ls sont très ennuyés à cause du mauvais temps. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . chacun cherchant son ver de terre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C’est le soir que les hérissons sont sortis en famille. . . . . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  •  ier. . . . . . •  es pêcheurs sont très attentifs au bon état de leur bateau. . .

•  epuis la plaine. on voyait des pierres D brûlantes projetées par le volcan. •  es conséquences ont été graves. il part à la pêche. • Il finit par avoir des poumons sensibles aux gaz d’échappement. • Les archéologues avaient découvert de magnifiques trésors. la procédure que tu as utilisée pour être sûr(e) de ton choix. il voyait des pierres brûlantes projetées par le volcan. •  es archéologues ont découvert L de magnifiques trésors. •  es pluies de printemps ont inondé L les champs. • On finit par avoir des poumons sensibles aux  gaz d’échappement. •  n conséquence. • Dès quatre heures. • Dès quatre heures. 18 bilan BO2 orthographe . • Les fortes chaleurs avaient amené de la pollution. les agriculteurs avaient reçu des aides des pouvoirs publics. L • Les conséquences avaient été graves. on part à la pêche. • Cependant. •  es mosaïques ont été découvertes D en nombre. • Les pluies de printemps avaient inondé les champs. Manuel «  • Les oiseaux ont quitté leur nid.page 20 Des homonymes grammaticaux : on – ont  » 1 Complète chaque phrase par « on » ou « ont ». • On pourra faire des études intéressantes. •  ependant. • Des mosaïques avaient été découvertes en nombre. •  es fortes chaleurs ont amené L de la pollution. on ne manquera pas E de l’essentiel. • En conséquence. les agriculteurs ont reçu C des aides des pouvoirs publics. • Depuis la plaine. Note. dans la colonne de droite.  • Il pourra faire des études intéressantes. il ne manquera pas de l’essentiel. • Les oiseaux avaient quitté leur nid.

•  e vainqueur brandit son trophée et L le montre à la foule. • Le président a demandé que mon équipe soit accompagnée. •  l a laissé son vêtement dans le vestiaire. •  es animaux sauvages sont parqués dans L une réserve surveillée. •  e président a demandé que son équipe L soit accompagnée. • Les hirondelles étaient de retour. • Plus de vingt mille personnes étaient entrées dans le stade pour assister à la compétition. •  lus de vingt mille personnes sont entrées P dans le stade pour assister à la compétition. • Le vainqueur brandit mon trophée et le montre à la foule. L • Le responsable a affirmé mon autorité. dans la colonne de droite. • Il a eu le temps de finir son travail. la procédure que tu as utilisée pour être sûr(e) de ton choix. 19 bilan BO2 orthographe . •  e nombreuses régions boisées sont D détruites par le feu. • Il a eu le temps de finir mon travail. • Les marécages étaient dangereux pour les enfants. L • Le chien a retrouvé mon canapé favori. •  e responsable a affirmé son autorité. I • Il a laissé mon vêtement dans le vestiaire. Manuel «  • Les hirondelles sont de retour. • Les eaux de baignade étaient analysées pour en assurer une bonne qualité. • Les animaux sauvages étaient parqués dans une réserve surveillée. •  es eaux de baignade sont analysées pour L en assurer une bonne qualité. •  e chien a retrouvé son canapé favori. Note.page 20 Des homonymes grammaticaux : son – sont  » 1 Complète chaque phrase par « son » ou « sont ». • De nombreuses régions boisées étaient détruites par le feu. •  es marécages sont dangereux pour les L enfants.

•  l faut dire que le fauve mange moutons et jeunes veaux. Les panneaux publicitaires jalonnent la rue dans toute sa longueur. • La poule chante. plur. on utilise la formule « c’est … qui » ou « ce sont … qui ». • dans toute sa longueur. 3e pers. mas. •  n vieux sage passe près de la cage. • •  es panneaux publicitaires • L •  ne foule impressionnante • U •  es hommes • L •  ous • N •  ls • I •  a voiture L Manuel «  • mangent trop • • se presse • • dérape • • sautons le fossé • • prennent le chemin • • jalonnent la rue • • qui mène à la forêt. plur.page 25 Le groupe sujet  » 1 Réécris les phrases en associant les différents éléments. sing. Nous sautons le fossé. 3e pers. Les deux garçons répandent par terre un maigre tapis de feuilles. fém. Une foule impressionnante se presse devant la porte du théâtre. 1re p. Bennet et Mortimer savent très bien que cet appareil n’assurera aucune ventilation. sing. Ils prennent le chemin qui mène à la forêt. L Ce sont les barreaux de la cage qui tremblent encore. D C’est le pauvre tigre qui meurt de faim. Ils entreprennent de dresser un tuyau. •  ans sa cage. plur. Les hommes mangent trop. • Ce sont les mamans qui sujet accompagnent leurs enfants. I C’est le fauve qui mange moutons et jeunes veaux. plur. 3 Souligne les verbes des phrases du texte suivant et encadre leur sujet. L’extrémité inférieure s’enfonce en gargouillant dans la boue. U C’est un vieux sage qui passe près de la cage. Pour trouver le sujet d’un verbe . Ils veulent donner du chic à la cabane. • Les mamans accompagnent leurs enfants. 2 Réécris chaque phrase en utilisant la formule « c’est … qui » ou « ce sont … qui » pour trouver le sujet du verbe souligné. •  es villageois veulent le vendre à un zoo ambulant. •  es barreaux de la cage en tremblent encore. • Les coqs chantent. La voiture dérape sur le sol glissant. le pauvre tigre meurt de faim. 1re p. • sur le sol glissant. • devant la porte du théâtre. L Ce sont les villageois qui veulent le vendre à un zoo ambulant. Le groupe de mots qui se trouve entre « c’est » et « qui » est le sujet. 20 remédiation RG3 grammaire . Encadre le sujet. • Nous jouons. Aides C’est le sujet qui commande la personne et le nombre du verbe.

. . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . •  ous les passants frissonnent de froid. se réveille en sursaut. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 Invente une phrase dont le verbe est au présent et le groupe sujet au singulier. . . . furieuse de voir la couleuvre chasser sur ses terres. . . . . . . T Ce sont les ouvriers qui enfilent des vêtements de travail propres. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Le jeune enfant ne  lisent monte à bord du bateau. les ouvriers enfilent des vêtements de travail propres. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Souligne les verbes des phrases du texte suivant et encadre leur sujet. . . . le petit rossignol . . . . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . U C’est un gros bâtiment de briques rouges qui s’élève au centre du quartier. . . . . . . . . . . . . et si la chouette mangeait ensuite la couleuvre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  a crête blanche des vagues s’effrange et bouillonne. . . 21 Prolongement PG3 grammaire . je pourrais peut-être dormir tranquille. . . . •  ous les matins. . . . . lui crie de s’en aller. . P offre lit jamais de BD. . . . . . . choisit un livre à la bibliothèque. . . . . . •  a mère et le père L montent soudain et soulèvent la barque. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . à peine endormi. Il se dit : – Si la couleuvre mangeait tous les mulots. L C’est la crête blanche des vagues qui s’effrange et bouillonne. . . . L C’est le grondement des vagues qui se rapproche d’eux. • L’eau déferle  déferles soulève Manuel «  •  es élèves de la classe L 2 Réécris chaque phrase en utilisant la formule « c’est … qui » ou « ce sont … qui » pour trouver le sujet du verbe que tu soulignes. . . . . . . . choisissent •  arents et amis offrent aux enfants des livres illustrés. . Celui-ci s’enfuit en poussant des cris suraigus… Et la chouette .page 25 Le groupe sujet  » 1 Barre le verbe qui ne convient pas. . . . Bien sûr. . . La couleuvre se jette sur un pauvre mulot égaré. . •  n gros bâtiment de briques rouges s’élève au centre du quartier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . T Ce sont tous les passants qui frissonnent de froid. . . . . . . . . . . . Invente une phrase dont le verbe est au présent et le groupe sujet au pluriel. . . . . . . •  e grondement des vagues se rapproche d’eux. . . . . . . . .

La jeune fille. Avant que les amis son meilleur ami n’arrivent pour la cérémonie. la fiancée préparaient une fête. C’est l’attitude de sa fille qui l’inquiétait. revenait à grand-peine vers la maison. contemplait le coucher du soleil. un maître sorcier.page 25 Le groupe sujet  » 1 Barre le groupe sujet qui ne convient pas. était amoureuse L d’un mauvais garçon. appuyé contre le mur. Exemple : Le jeune enfant dégringole l’escalier. Elles lui appartenaient toutes. les bras chargés de branches et de roseaux. U C’est un magnifique spectacle qui se déroulait devant ses yeux. la jeune fille ses deux frères ils para de bijoux. de méchants trafiquants. Réécris chaque phrase en utilisant la formule « c’est … qui » ou « ce sont … qui » pour faire apparaître le sujet que tu encadreras. •  eux garçons. •  es cabanes de tous styles et de toutes les tailles poussaient sur la rive du cours d’eau. D •  ur l’autre rive. 2 •  e seigneur. plus imaginatif. C’est la jeune fille qui était amoureuse d’un mauvais garçon. D 22 approfondissement AG3 grammaire . C’est rien qui n’y faisait. deux amis travaillaient mais ne pouvaient se tenir qu’à plat ventre. Son père la raisonnait mais rien n’y faisait : – Jamais je n’épouserai quelqu’un d’autre que lui. le propriétaire. •  a demeure était entourée de forêts et de rivières. 3 Souligne les sujets des verbes des phrases suivantes. S C’est sa demeure qui était entourée de forêts et de rivières. avait construit une habitation dans laquelle aurait S pu loger une girafe. •  ’attitude de sa fille l’inquiétait. D •  ans la plus proche. émergèrent de la forêt. Relie-les aux verbes des phrases comme dans l’exemple suivant. C’est son père qui la raisonnait. très belle mais aussi très têtue. C’est je qui n’épouserai quelqu’un d’autre que lui. •  n magnifique spectacle se déroulait devant ses yeux. Ce sont elles qui lui appartenaient toutes. L C’est le seigneur qui contemplait le coucher du soleil. les amis Dans un lointain royaume vivait Manuel «  Dans la demeure du sorcier. elle les jeunes gens croisa le sorcier. Ceux-ci la jeune femme Celui-ci alla chercher une tête de mort hideuse qu’ À quelques pas de là.

L’action se répète. c’est décidé. un maître nageur surveille la plage. je vous attends demain pour une bonne partie de pêche. . tu grandis il grandit nous grandissons ils grandissent remédiation RC2 CONJUGAISON Les verbes du 1er groupe ont comme terminaisons : – au singulier « -e » – « -es » – « -e » . C •  omme chaque année nous partons vers le soleil. dans les phrases suivantes. les premières L Manuel «  feuilles tombent. aimer tu aimes il aime nous aimons ils aiment limiter tu limites il limite nous limitons ils limitent traverser tu traverses il traverse nous traversons ils traversent trouer tu troues elle troue nous trouons ils trouent obéir tu obéis il obéit nous obéissons ils obéissent grandir 23 2e pers. L •  e pars me promener tranquillement lorsque je rencontre mon voisin. • Je cours à travers champs. L’action se déroule maintenant. Nos cousins T – le présent d’habitude. verbe 3e pers. H •  ous les étés nous envahissons notre maison de campagne. je pars à la montagne pour faire du ski. plur. C présent actuel présent d’habitude • trouent • s’assombrit • pars • rencontre • attends 3 présent permanent • se retire • découvre • surveille • partons Complète le tableau suivant. C •  a mer se retire et découvre la plage deux fois par jour. plur. Le froid engourdissait nos membres. L •  e ciel s’assombrit. D •  ier. 2 •  es ouvriers trouent la rue pour colmater la fuite d’eau. les verbes qui sont conjugués au présent de l’indicatif. sing. – au pluriel « -issons » – « -issez » – « -issent ». Complète le tableau. Aides On distingue : – le présent actuel. en permanence. L Les verbes conjugués au présent de l’indicatif sont soulignés. 1re pers. Depuis quelques jours. sing. J •  omme promis. • Je lis le journal en me levant. •  ’automne approche très lentement. • La terre tourne. – au pluriel « -ons » – « -ez » – « -ent ». – le présent permanent. Les verbes du 2e groupe ont comme terminaisons : – au singulier « -is » – « -is » – « -it » . j’ai rencontré mon ami Max.page 26 L’emploi du présent de l’indicatif  » 1 Souligne. il ne va pas tarder à pleuvoir. L’action se déroule toujours. nous accompagnent. •  a journée finissait tristement. •  omme chaque année l’hiver apportera ses chutes de neige. 3e pers. L •  haque jour des vacances. C •  imanche.

Comment les choses (aller) vont-elles se terminer pour eux ? Ils (arriver) arrivent à l’entrée de la gorge et les nappes de brouillard les (empêcher) empêchent de voir à plus de dix pas devant eux. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. 2 Complète le tableau avec les verbes des phrases suivantes.page 26 L’emploi du présent de l’indicatif  » 1 Souligne. les verbes conjugués au présent de l’indicatif. victimes des monstres insatiables. mais personne ne bouge. Des bandes de brouillard. Pauline et Mathieu. Les K sont déjà venus à bout de nombreux cas périlleux. L •  e cœur bat en moyenne soixante-quinze pulsations par minute. L •  urieux. 24 Prolongement PC2 CONJUGAISON . mais l’épreuve qui les attend est de taille. Seule Lise ne (dire) dit un mot. Un frisson parcourt Pauline. Depuis le début. Il (visser) visse sa casquette sur sa tête et (inspirer) inspire à fond. les mugissements assourdissants (retentir) retentissent et la terre (trembler) tremble sous les pas des énormes bêtes. dans les phrases du texte suivant. F •  e sang circule dans notre corps à travers les veines et les artères. papa ferme toutes les portes de la maison. De nouveau. elle (se préparer) se prépare mentalement à la terrible traversée. Les K (frémir) frémissent et (se regarder) se regardent. L •  e lion se nourrit de la chair des animaux qu’il attrape. Un martèlement sourd. Axel se lance sur les talons du jeune garçon. •  n jeune garçon les bouscule. indique que les monstres préhistoriques lourds de plusieurs tonnes se mettent en branle. Axel. Au loin. accompagné de vibrations. humides et froides. U •  e soir. retentissent les mugissements furieux des tyrannosaures. D’autres personnes (hurler) hurlent. avant de se coucher. s’échappent de l’entrée de l’étroite gorge creusée Manuel «  dans les rochers et viennent envelopper Lise. Une femme pousse un cri. L présent actuel présent permanent bouscule se lance 3 présent d’habitude ferme se nourrit — attrape bat circule Complète les phrases du texte suivant.

le numéro qui correspond. se déroule au village un rodéo ( 2 ). Le dauphin (faire) fait une large pirouette. Le dauphin (venir) vient de se placer entre ses jambes et le (soulever) soulève sur le dos. sing. Paul (avoir) a la tête et les épaules hors de l’eau et le dauphin (nager) nage vers la haute mer. L •  ’eau de la rivière coule paresseusement ( 3 ) à travers la ville. 1 2 3 présent actuel présent d’habitude p  résent permanent Manuel «  •  aure serre les paupières ( 1 ) mais elle revoit ( 1 ) encore l’eau menaçante. Paul le (chercher) cherche en vain du regard. à la même époque. C • Rasant la surface de l’eau. plur. L • La tour Eiffel mesure 320 m de haut ( 3 ). Il (se demander) se demande si l’animal n’(être) est pas passé derrière lui. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. L •  haque année. sing. entre parenthèses. tu pousses tu trembles tu te prépares tu subis tu salis tu viens tu tonds il pousse il tremble il se prépare il subit il salit il vient il tond nous poussons nous tremblons nous nous préparons nous subissons nous salissons nous venons nous tondons ils poussent ils tremblent ils se préparent ils subissent ils salissent ils viennent ils tondent approfondissement AC2 CONJUGAISON . Bientôt. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. en même temps. lorsqu’il (sentir) sent une secousse et.page 26 L’emploi du présent de l’indicatif  » 1 Note. plur.  2 Complète les phrases du texte suivant. le grand animal passe près de lui ( 1 ). •  ’aigle royal et sa compagne reviennent chaque année au même endroit ( 2 ). Elle domine la capitale ( 3 ). fait demi-tour ( 1 )  et apparaît ( 1 ) à l’air libre. l’effroi lui (couper) coupe le souffle. pousser trembler se préparer subir salir venir tondre 25 2e pers. verbe 3e pers. 1re pers. 3 Complète le tableau. 3e pers. Sa tête (plonger) plonge et son dos luisant (virer) vire comme une roue.

• J’ai gagné cette compétition. • J’ai gagné ce combat. • ces maisons • cette maison • ces enfants • cet enfant Complète les phrases par « se » ou « ce » . • Je cire ce meuble. • Ces haies qui séparent nos jardins méritent d’être taillées. 4 On écrit « ses » quand il s’agit du pluriel de « son ». •  e jeune homme se penche au-dessus de l’eau. •  ue font ces enfants dans la cour de l’immeuble ? Q Que fait cet enfant dans la cour de l’immeuble ? •  e maître a proposé à ses élèves une série d’exercices. • Ils se séparent. •  es marchands se préparent à installer les étals. • Il se glisse entre les draps chauds. 3 Réécris chaque phrase pour justifier l’écriture de « ses » ou « ces ». L • Il se lève. C •  e chimpanzé se prend pour le roi des animaux. par « ses » ou « ces ». • Ces endroits sont dangereux pour la circulation. •  lle a reconnu ce monument vu lors de la dernière visite. « sa ». L • La voiture s‘arrête à ce croisement. A Avant de partir il a fait son devoir. •  vant de partir il a fait ses devoirs. Manuel «  Je me 2 On écrit « se » quand il s’agit du pronom personnel placé devant un verbe et qui peut se remplacer par « me » ou « te ». « cette ». 26 remédiation RO3 orthographe . • ses amis • son ami • sa camarade On écrit « ces » quand il s’agit du pluriel de « ce ». T Thomas a enfilé son vêtement de ski. L penche au-dessus de l’eau. L •  l se dit qu’il va y laisser ses affaires s’il ne réagit pas immédiatement. E •  es câbles se tendent à l’aide de poulies.  Aides •  es félins s‘observent longuement puis se tournent le dos. • Je cire cette armoire. Complète par « se » ou « ce ». • Je me lève.page 27 Des homonymes grammaticaux : ce – se / ces – ses  » 1 Réécris chaque phrase en utilisant la 1re personne du singulier. L Le maître a proposé à son élève une série d’exercices. •  homas a enfilé ses vêtements de ski. •  lles se préparent pour ce long voyage. Complète les phrases par « se » ou « ce ». • Je me glisse … On écrit « ce » quand on peut le remplacer par « cette ». •  e bateau se laisse glisser sur une énorme vague puis se retourne. • Nous nous séparons. Il faudra se mettre au travail  durant ce week-end. I C •  e salon original avec ses murs couverts de choses bizarres se distingue aisément des autres pièces.  Cet endroit est dangereux pour la circulation. E J’ai reconnu ce monument vu lors de la dernière visite. L Je me prépare à installer les étals.

( oui ) « •   Se » peut s’écrire « s’ » devant un verbe qui commence par une voyelle. ce spectacle (série) a eu beaucoup de succès. complète les phrases. •  ’écris « ces » lorsque je J peux le remplacer par « cet » ou « cette » au singulier. •   Se » est un pronom que l’on trouve devant un verbe ou un groupe verbal. •  ’écris « ses » lorsque je peux le remplacer par « son » en mettant le nom au singulier. ( non ) « Ce » peut s’utiliser devant un nom ou un groupe nominal. •  la sortie de l’école. ( oui )  •  e peux écrire : je me lève.  Cet adulte est imprudent. À À la télévision. ( oui ) « • « Ces » est un déterminant démonstratif toujours placé devant un nom. • Ces adultes sont imprudents. •  erme ce livre (porte) ! F Ferme cette porte ! •  la télévision. ( oui ) J 27 Prolongement PO3 orthographe . I Il a mis son vêtement et il est parti pour faire son kilomètre quotidien. M Malgré son explication son ami ne le comprend pas.page 27 Des homonymes grammaticaux : ce – se / ces – ses  » 1 Réécris chaque phrase en remplaçant le mot souligné par le mot proposé. 2 Réécris chaque phrase en mettant le mot souligné au singulier. tu te lèves. • Ces escaliers qui mènent au sommet sont dangereux. •  ls (Je) se retrouvent placés au dernier rang. I Manuel «  Je me retrouve placé au dernier rang. Complète ensuite par « ses » ou « ces ». •  l a mis ses vêtements et il est parti pour faire ses kilomètres quotidiens. 3 En tenant compte des réponses de l’exercice n° 2. J 4 Réponds par « oui » ou « non ». Complète la phrase par « ce » ou « se ». À À la sortie de l’école. Fais les modifications orthographiques nécessaires. ( oui ) « •   Ses » est le pluriel de « son » ou « sa ». Si tu réponds « non ».  Cet escalier qui mène au sommet est dangereux. •  algré ses explications ses amis ne le comprennent pas. cette série a eu beaucoup de succès. nous nous retrouvons dans la prairie voisine. il se lève. rectifie l’erreur. les enfants (nous) se retrouvent dans la prairie voisine. •   Ce » peut s’utiliser devant un nom ou un groupe nominal mais aussi devant un verbe ou « un groupe verbal.

page 27 Des homonymes grammaticaux : ce – se / ces – ses  » 1 Complète le texte par « se » (ou « s’ ») ou « ce ». le chien ! Toutes ces odeurs qui changent. Il tremble de froid. Un riche fermier sort de sa maison. vivait heureux avec ses amis sur une petite île au milieu de la mer. Les mots s ‘enrobent de coton. alors il se dit : « Ça y est. là-bas. les parents se sont mis à fuir les regards de leur fille (comme fait Pomme avec ses professeurs). rien de moins traître que le temps. mais il se redonne du courage en pensant à tous les poissons Manuel «  qu’il est en train d’attraper. mon seau est plein ! ». au lieu de tuer le loup. Du coup. Seuls Pimpanicaille et ses ministres avaient réussi à s’échapper. Le chien ne saurait dire ce qui se passe au juste. Bientôt le soleil se lève. ce n’est pas comme le temps ! Il ne s ‘est jamais laissé surprendre par le temps. Les paupières tombent. 2 Complète le texte par « ses » ou « ces ». Mais un jour. mais il n’y arrive pas. Mais il dérape sur ce sol gelé. pendant que Renart se sauve en riant sous cape. Il tire. Le chasseur se précipite sur Isengrin prisonnier. Gédéon installa ses compagnons et commença la chasse. le roi des papillons. D’après « Cabot-Caboche » Daniel Pennac © Éditions Nathan 28 approfondissement AO3 orthographe . ces insectes qui se pointent. Mais il ne sait plus où il en est de ses réflexions. ils avaient capturé presque tous les papillons. ces oiseaux qui plongent. Isengrin se jette en avant. « ce ». perd l’équilibre et son épée. Ces pauvres bêtes étaient enfermées dans une sinistre prison. Bien entendu. non. Les hommes sont imprévisibles. Isengrin sent des tiraillements dans sa queue. Ses idées perdent de leur clarté. au milieu des chiens surpris. Pimpanicaille. bientôt poursuivi par les chiens. Pomme la fille a fini par s ‘en apercevoir. Ces hommes étaient si habiles que le soir même. Il voulait capturer tous ces beaux insectes pour gagner beaucoup d’argent. Gédéon Coup-de-filet. « ses » ou « ces ». Il part en courant vers ce petit bois. il s’énerve. le grand chasseur de papillons arriva en bateau. tranche net sa queue. Isengrin attend. Le loup s’installe. 3 Complète le texte par « se » (ou « s’ »). mais quelque chose se prépare. À son tour d’observer ses parents du coin de l’œil.

( 1 ) L Manuel «  C •  e saule-là. ( 3 ) • Les dauphins se déplacent en groupes. ( 3 )  •  dossée à l’énorme tronc. ( 2 ) J •  n jour est entré dans cette auberge. pour se restaurer. le groupe se soude. ce beau bâtiment ancien reçoit des personnes âgées. J  ’ai écrit « ce » (« c’ ») pronom démonstratif parce qu’il est placé devant l’auxiliaire « être » et que je peux le remplacer par « cela ». ( 2 ) U •  ’ai emprunté ce crayon pour faire les mots croisés. ( 1 ) U • Ce platane aux larges feuilles abrite un banc pour promeneurs. ( 2 ) • Ce sera ton tour la prochaine fois. ( 2 )  •  a vapeur d’eau se transforme en gouttelettes quand l’air refroidit. ( 2 )  •  i un requin approche. Note. ( 2 )  • C ‘est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. ( 1 ) L Propositions 1 2 3 29 J  ’ai écrit « se » parce que c’est un pronom personnel placé devant un verbe et que je peux le remplacer par « me » ou « te » en changeant la personne. à la fin de chaque phrase. ( 1 ) A •  ne bête terrifiante s‘approche à quelques mètres. ( 3 )  • Ce record de natation sera difficile à battre. ( 1 ) L C •  ‘est ainsi que les nuages apparaissent et que l’orage éclate. bilan BO3 orthographe . •  es voitures se garent devant la maison.page 27 Des homonymes grammaticaux : ce – se  » 1 Complète chaque phrase par « se » ou « ce ». un homme accompagné d’un chat. ( 1 ) S •  n grave accident est survenu à ce carrefour déjà signalé comme dangereux. ( 2 )  C •  e sont des animaux dangereux ? questionna l’enfant. ( 3 ) •  e fer se fabrique en usine dans des hauts fourneaux. je l’aime comme un homme. elle se repose. le numéro de la procédure que tu as utilisée pour être sûr(e) de ton choix. ( 1 ) U • Ce jardinier s’occupe des jardins de la ville. ( 2 ) A • Ce joueur sera sélectionné pour le prochain match. ( 1 )  •  ccueillant et calme. J  ’ai écrit « ce » parce que c’est un déterminant démonstratif placé devant un nom ou un groupe nominal et que je peux le remplacer par « cette » en mettant le nom ou le groupe nominal au féminin.

•  a jeune fille portait ses longs cheveux tressés en nattes. ( 1 ) L •  lle enroula la couverture autour de ses épaules nues. les aiguilles des horloges s’arrêtent : ces phénomènes peuvent-ils se  produire parfois ? ( 2 ) •  ’entraîneur profite d’un arrêt de jeu pour donner ses consignes. « cet » ou « cette » lorsque je mets le nom ou le groupe nominal au singulier. Note. ( 1 )  •  e collectionneur a amassé ses trésors tout au long des années. ( 1 ) L Manuel «  C •  es buissons que l’on voit au loin prendront feu. ( 2 ) I •  vez-vous vu ces belles voitures d’une autre époque ? ( 2 ) A • Les limaces attaquent : le jardinier a constaté l’invasion de ces bestioles. ( 1 )  • Il faut boire énormément par ces fortes chaleurs. ces outils nous seront utiles pour construire N la cabane. ( 1 ) I •  l a bien répondu aux premières questions. ( 1 ) E •  ous avons acheté pointes et marteaux . ( 2 ) J •  qui appartiennent ces affaires abandonnées ? ( 2 ) À •  a vieille dame était heureuse : ses enfants lui avaient rendu visite en début d’après-midi. ( 1 ) L • C’est le jour qu’il a choisi pour déménager ses meubles. à la fin de chaque phrase. le numéro de la procédure que tu as utilisée pour être sûr(e) de ton choix. ( 2 )  •  e lendemain. ( 1 ) L •  l ouvrait ses livres et s’asseyait près du feu. J  ’écris « ces » lorsque c’est un déterminant démonstratif placé devant un nom ou un groupe nominal et que je peux le remplacer par « ce ». ces exercices étaient faciles. il s’aperçut que ses doigts étaient gelés. bilan BO3 orthographe . ( 2 ) •  ’ai appris tous ces jeux durant mes vacances. ( 2 ) Propositions 1 2 30 J  ’écris « ses » lorsque c’est un déterminant possessif placé devant un nom ou un groupe nominal et que je peux le remplacer par « son » ou « sa » lorsque je mets le nom ou le groupe nominal au singulier. ( 1 ) L • La lutte doit s’organiser contre ces dévoreuses de salades ! ( 2 )  •  e chef d’orchestre salue ses musiciens puis s’adresse à la foule. ( 1 ) L • Des montres disparaissent.page 27 Des homonymes grammaticaux : ces – ses  » 1 Complète chaque phrase par « ses » ou « ces ». ( 2 )  • Le dromadaire est utilisé pour ses qualités d’endurance.

J Le complément d’objet direct (COD) d’un verbe peut être exprimé de différentes façons : – un groupe nominal . les enfants ramassent des coquillages. – un pronom . •  ier. Il adore quoi ? les fruits. . Complète le tableau. H Je l’ai acheté pour son anniversaire. … une proposition. • Il a mangé un fruit. on trouve de nombreux fruits exotiques. j’ai fait un joli cadeau à ma sœur. • savoir nager • regarder la télévision • que vous ne savez pas vos leçons • que tu viendras assez tôt • qu’il sera plus tard médecin Souligne les compléments d’objet directs. L Ce sont de nombreux déchets que le fleuve transporte. I •  haque soir nous écoutons les prévisions météorologiques. J •  éo affirme qu’il sera plus tard médecin. J 3 Réécris chaque phrase en utilisant la formule « c’est … que ». A Ce sont des coquillages que les enfants ramassent au bord de la plage. 31 remédiation RG4 grammaire On peut trouver le COD en utilisant la formule « c’est … que ». •  u bord de la plage. •  es lampadaires éclairent la longue avenue qui mène à la gare. N •  l aimait regarder la télévision. le soir. Elle l’a choisi rouge. dit le gamin ! J •  e remarque que vous ne savez pas vos leçons. – une proposition. •  e fleuve transporte de nombreux déchets. • un joli cadeau • un conte • un vélo … un groupe nominal. Le COD est le GN qui se trouve entre « c’est » et « que ». C’est un fruit qu’il a mangé. L Le COD est… 2 … un pronom. •  ur le marché. U C’est le jardin qu’entoure une longue palissade. •  l a oublié son livre à la maison. L On peut trouver le COD en posant la question « qui ? » ou « quoi ? » après le verbe. • Il adore les fruits. • l’ … un infinitif. Manuel «  •  e voudrais savoir nager. Souligne le COD. N •  ’emprunte chaque jour les transports en commun. •  ne longue palissade entoure le jardin.page 31 Le complément d’objet direct (COD)  » 1 Aides Les COD des verbes sont soulignés. COD •  otre équipe gagnera certainement le match. Depuis longtemps elle voulait un vélo. L C’est la longue avenue qui mène à la gare qu’éclairent les lampadaires. S Ce sont de nombreux fruits exotiques qu’on trouve sur le marché. •  ous écrivons un conte. – un infinitif . C •  ’entraîneur annonce la composition de l’équipe. I •  e pense que tu viendras assez tôt.

La candidate a fait (quoi ?) : un mauvais commentaire. L Les automobilistes ont envahi (quoi ?) l’autoroute . L 4 Souligne les COD des phrases suivantes exprimés sous forme de groupes nominaux. •  hésée entend une longue plainte. 32 Prolongement PG4 grammaire . « les ». 3 Souligne en bleu « le ».page 31 Le complément d’objet direct (COD)  » 1 Dans les phrases suivantes. •  es automobilistes ont envahi l’autoroute pour le départ en vacances. ma grand-mère racontait des histoires extraordinaires. •  e jury a proposé quelques réponses. L •  es deux amis récoltent des pommes et des poires. « l’ » articles définis et en vert « le ». •  n prépare la salle pour la fête de fin d’année. •  es coureurs ont disparu derrière les arbres. « la ». L •  vec quelques précautions. I GS On ma grand-mère Le vent nous Il 2 GV verbe COD prépare racontait soulève traversons aperçoit la salle des histoires extraordinaires la neige le ruisseau un vagabond aux pieds nus autre complément pour la fête de fin d’année Le soir à la veillée dans les rues désertes Avec quelques précautions soudain Réécris chaque phrase en posant la question « qui ? » ou « quoi ? » après le verbe et encadre le COD. « les ». •  e jeune homme ne connaît pas les règles de fonctionnement. L •  e chocolat noir est le meilleur. L Les limaces envahissent (quoi ?) le jardin potager . On l’a invitée à jouer à la grande salle de spectacle municipale. Les passants pourront ainsi visiter I tranquillement les monuments. •  ’acrobate fait plusieurs tours sur lui-même. nous traversons le ruisseau. Elle le surprend et il demande à son père la signification T de ce cri. On les reverra plus tard. Il faut le déguster lentement. Ils iront les vendre plus tard au marché. souligne le groupe de mots qui peut être déplacé ou supprimé puis complète le tableau. •  es limaces envahissent le jardin potager. O Manuel «  •  e soir à la veillée. A •  l aperçoit soudain un vagabond aux pieds nus. L •  l faut limiter la circulation automobile dans la ville. « l’ » pronoms COD. L Le jeune homme ne connaît pas (quoi ?) les règles de fonctionnement . Exemple : La candidate a fait un mauvais commentaire. L •  e vent soulève la neige dans les rues désertes. L •  a fillette est une excellente pianiste. L Le jury a proposé (quoi ?) quelques réponses . Une immense ovation l’accompagne. « la ».

il le ( PR ) suspendit à la ( AD ) place habituelle. Il faut l’économiser. O •  entement s’avança vers moi une bête extraordinaire. Tu la trouveras dans la boîte à gants. 4 Attention ! Il ne faut pas confondre COD d’un verbe d’action et attribut du sujet qui se trouve après un verbe d’état. L 2 Note. L •  e regrette les champignons ramassés dans notre jeunesse.  • Une femme sortit la tête par une petite fenêtre. N •  ’eau représente un bien précieux. sous le GN souligné. •  ur le toit de la maison voisine s’élève une haute cheminée. J COD •  ertains jeux sont des jeux difficiles. C attribut du sujet •  n récolte le sel dans les marais salants. s’il s’agit d’un article défini (AD) ou d’un pronom COD (PR). R •  ous savons que vous passez de bonnes vacances. A •  ’( AD ) accident paraissait mystérieux et même les ( AD ) gendarmes avaient du mal à l’( PR ) L expliquer. I •  egarde la carte. S Manuel «  • Devant le spectacle horrible. •  ette veste est un vêtement de qualité. •  près avoir longuement examiné le ( AD ) fusil. O COD •  ’aime beaucoup les jeux de société. I 33 COD approfondissement AG4 grammaire . le cœur du jeune homme accéléra son rythme. •  l a rapidement décroché le téléphone. après chaque mot souligné.page 31 Le complément d’objet direct (COD)  » 1 Surligne en bleu si les mots soulignés sont un GN COD et en vert si les mots soulignés sont un GN sujet. s’il est un COD ou un attribut du sujet.  •  n entendait au loin un cheval qui frottait ses sabots contre le sol. C attribut du sujet •  l a prévenu la police immédiatement. 3 Souligne les COD des phrases suivantes (GN – pronom – proposition). Nous les trouvions dans les bois J voisins du village de nos vacances. Note. •  a ( AD ) porte de la ( AD ) chambre était fermée de l’( AD ) intérieur et Max avait du mal L à l’( PR ) ouvrir.

. . . . . .  • C’est la clé de ma voiture que je cherche ! C’est là que je l’avais pourtant posée. . . on change la personne du verbe. . • C’est surtout le dimanche que la circulation est importante. . . E ( . . . . . . L Je me suis précipité au cou de ma maman. .. . . . .. . . . •  a jeune fille s’est sentie mal à l’aise au moment de passer son oral. . . .. . . . .. . L •  e seigneur s’est mis en chasse pour retrouver l’animal qui s’est permis de tuer plusieurs L bêtes de son troupeau. •  ’oiseau s’est caché dans les branches des arbres.. .. .. . I Manuel «  ( se tromper ) Aides On écrit « s’est » quand il s’agit d’un verbe pronominal conjugué avec l’auxiliaire « être ». . . . . . . . . .... . . . 3 Complète chaque phrase par « s’est » ou « c’est ». . •  l s’est trompé dans ses calculs. . . .  •  a maîtresse s’est mise en colère après l’avoir interrogé. s’est exclamé son frère.. . •  l se demande si c’est indispensable d’aller à ce rendez-vous... . . Écris l’infinitif sous chaque phrase. . . . . . . .. L Je me suis senti mal à l’aise au moment de passer mon oral. . .. . . . Je me suis trompé. •  e jeune enfant s’est précipité au cou de sa maman. .. .. .. . . . . • C’est par ce sentier tortueux que l’on accède à la forêt. . . .  Pour repérer la graphie « s’est ». . .. . . . . . . (se promener) •  lle sait très bien que tu regrettes ton erreur. . . I Je me demande si c’est indispensable d’aller à ce rendez-vous. . . . • Il s’est promené. E ( s’arrêter ) 2 Réécris chaque phrase en utilisant « je » chaque fois que c’est possible puis complète par « s’est » ou « c’est ». . .. . . •  C’est juste un mauvais moment à passer ». L •  notre arrivée.. . . . •  e facteur s’est trompé dans la distribution du courrier. . . . .... . On remplace le sujet par « je » par exemple. « Je me suis exclamé. . .. . . L ( se tromper ) •  lle s’est arrêtée sur toi alors que c’est sur moi qu’elle aurait dû se pencher. . . . . . .. . . . . C’est une grave erreur regrettable. . ( s’écrier )( s’introduire ) •  a chance s’est trompée.. . . ) •  C’est impardonnable ! ». . . Dans ce cas. ... . . . ... . .. . . .page 32 Des homonymes grammaticaux : s’est – c’est  » 1 Souligne les verbes conjugués avec l’auxiliaire « être ». À 34 remédiation RO4 orthographe . . . . . . • Il s’est trompé. . ... C’est une femme très intelligente. . . . . . . . .. « s’ » se transforme en « me ». . . . s’est écrié le juge en présence du cambrioleur « qui s’est introduit dans l’appartement. le chien s’est élancé vers nous pour nous faire la fête ! C’est un brave animal. . L Je me suis caché dans les branches des arbres.

. non ? demanda le commerçant en colère. . . . . . I Je me suis reconnu dans la description faite par mes camarades. . . . • C’est le grand Tonio qui a poussé ses camarades. . . . . . . . . . . •  ’oiseau s’est envolé haut dans le ciel. •  C’est pas vrai. . . . . . . . . •  ors de la rentrée des classes. . . . . . . ( vrai ) I . . . c’est pas possible. . . . . . . . . s’est pas possible. Hugo s’est retrouvé en tête de rang. . . . .page 32 Des homonymes grammaticaux : s’est . . . . . . . . . . . . . . . . . C’est dans une vieille chambre à l’étage qu’il s’est aménagé un laboratoire dans lequel il s’est toujours senti à l’aise au milieu des tubes et des flacons. . . . je rêve ! 35 Prolongement PO4 orthographe . . . . C’est l’habitude du samedi L matin. . . . . . . . Mais aujourd’hui la pluie s’est mise à tomber et la dame s’est réfugiée sous un porche. . . . . . réécris la phrase correctement. . . . . . . . Réponds par « vrai » ou « faux » à chaque proposition. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . s’est le moment d’aller ramasser des champignons. . 3 On te propose des écritures de « s’est » ou « c’est ». . . . . . . . . . . . . . . . . .c’est  » 1 Réécris chaque partie de phrase soulignée en changeant de personne lorsque c’est possible. . À Je me suis dégagé du filet à l’aide de grands mouvements. . . . . . . . . . . . . . . . . non ? •  l s’est reconnu dans la description faite par ses camarades. . je rêve ! ( vrai – – faux ) C’est pas vrai. . . . le chat s’est dégagé du filet. . . . . c’est le moment d’aller ramasser des champignons. . . . C’est là qu’il demeure. . . ( faux ) A Alors que les pluies cessent. . . •  e chercheur s’est rendu au centre scientifique pour parfaire sa connaissance du dossier. . . . . . . . . . . . . . •  lors que les pluies cessent. . . . . . . . . . . . . . L Au bout d’un long moment de marche il s’est arrêté devant la porte d’une maison. . . . . . . . •  l’aide de grands mouvements. . . Complète par « s’est » ou « c’est ». . . . . . . . . . . • C’est ce que vous voulez. L Je me suis retrouvé en tête de rang lors de la rentrée des classes. . . Si tu réponds « faux ». . .  C’est ce que je veux. . . . 2 Complète les phrases par « s’est » ou « c’est ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ( vrai ) L . . . . . L Manuel «  Je me suis envolé haut dans le ciel. . . . . . .  Ce sont les élèves qui ont poussé leurs camarades. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  l s’est débarrassé de ses vêtements et a plongé courageusement dans les eaux froides. . •  a vieille dame s’est chargée de provisions pour toute la semaine. . . . . . . •  n vieux monsieur qui s’est laissé pousser une longue barbe blanche habite dans la maison U isolée. . . . . . . . . . . . . . . . . •  a lumière s’est allumée et le voleur s’est enfoncé dans les hautes herbes puis il a disparu. . . . . . .

Je suis s’est. •  e coureur cycliste s’est dégagé du peloton et s’est élancé vers la ligne d’arrivée. •  e suis une partie d’un verbe pronominal conjugué au passé composé. C’est au moment où le troupeau visé s’y attendait le moins qu’il s’est soudain élancé à la poursuite de sa prochaine victime. Soudain. Le coureur meurtri s’est retrouvé dans l’ambulance qui l’a transporté jusqu’à l’arrivée. Cependant L dans un virage. •  e suis le quatrième de la liste. Je suis c’est. C’est par une chute spectaculaire que s’est terminée l’échappée. Je suis ses. « s’est » ou « c’est » ? •  e suis un déterminant possessif. J Au singulier. tu peux me remplacer par « ce ». il s’est trouvé déporté sur sa droite et s’est heurté à la haie de spectateurs. •  e tigre s’est glissé silencieusement dans les hautes herbes. tu peux me remplacer par « mes ».page 32 Des homonymes grammaticaux : s’est – c’est  » 1 Écris. C’est ( être ) son ami qui s’est calé ( se de la dernière branche. l’infinitif du verbe. Manuel «  •  e jeune garçon s’est juché ( se L jucher ) à la cime de l’arbre et s’est positionné ( se positionner ) dans la dernière fourche afin de pouvoir admirer la prairie qui s’étale à ses pieds. L Il s’est approché de ses futures proies. J •  e suis un déterminant démonstratif. glisser ) Complète les phrases par « s’est » ou « c’est ». • Il s’est rendu chez les personnes âgées de la maison voisine. C’est un redoutable chasseur. un bruit le fait sursauter. Je suis ces. caler ) à son tour sur la fourche •  ’est ( être ) l’ours qui dans la nuit a tué plusieurs brebis du troupeau. Il s’est glissé ( se C parmi les herbes et les arbustes et s’est précipité ( se 2 précipiter ) sur le bétail. •  on père s’est installé ( s’installer ) comme il le fait chaque jour après le repas sur sa chaise M longue. « ses ». C’est ( être ) un moment qu’il apprécie beaucoup. s’est accroupi au ras du sol. J Si tu parles de toi. J 36 approfondissement AO4 orthographe . entre parenthèses. 3 Qui suis-je ? « ces ». prêt à bondir. C’est là qu’il a rendez-vous avec  son camarade qui s’est déplacé depuis la ville pour rencontrer ses grands-parents. Je sers à présenter quelqu’un ou quelque chose.

( 2 )  •  e joueur s’est glissé entre deux adversaires pour marquer l’essai. le numéro de la proposition que tu as choisie et qui a guidé l’orthographe retenue. ( 2 ) L •  on voisin s’est penché vers moi pour connaître la réponse. bilan BO4 orthographe . Écris. ( 2 ) I •  près un long voyage. ( 2 ) C C •  ’est le contexte qui permet souvent de trouver le sens d’un mot. ( 2 ) L C •  ’est pourtant une faible douleur qui s’est déclarée. ( 2 ) I •  ’imprudent s’est enrhumé car il n’a pas su se protéger du froid. ( 3 )  •  a légende s’est répandue dans tout le pays. ( 2 ) L Propositions 1 2 3 37 J  ’écris « c’est » parce que je peux dire « cela est… ». ( 3 ) A • Il s’est vanté de connaître toutes les règles du jeu. J  ’écris « c’est » parce que c’est une expression qui permet de désigner quelqu’un ou quelque chose. entre les tables. ( 2 ) L •  a maîtresse s’est promenée dans les travées. ( 3 ) ( 2 )  •  ette création s’est révélée essentielle pour l’artiste. c’est un hôtel ordinaire qui nous accueille.c’est  » 1 On te fait quelques propositions pour l’écriture des mots manquants dans les phrases suivantes. ( 2 ) L • C’est sur la plate-forme de l’autobus que le voyageur s’est glissé avec ses bagages. ( 1 ) ( 2 ) •  l s’est habitué à décider rapidement de la conduite à tenir. ( 2 ) L C •  ’est un espace entouré de murs et de bâtiments. Manuel «  •  e médecin s’est imaginé que j’avais une maladie grave. ( 3 ) •  ’élève s’est contenté de la définition du mot. J  ’écris « s’est » parce que si je mets le sujet du verbe à la 1re ou à la 2e personne du singulier « s’ » est remplacé par « me » ou « t’ ». ( 2 ) M •  ourquoi le maître s’est mis en colère ? ( 2 ) P •  l s’est couché sur le sable face au soleil. à la fin de chaque phrase. ( 3 ) • C’est la faim qui fait sortir le loup du bois.page 32 Des homonymes grammaticaux : s’est .

. . . . le nouveau-né. . . il peut y avoir plusieurs compléments d’objet. . . . Je pense à qui ? -› à toi •  ’écris à mes parents depuis la colonie. . . . . . . . . . . . . . . dans chaque phrase. . . . J •  ier. . . . . de… •  e réfléchis à la question posée. . . . N Le complément d’objet est… … directement relié au verbe (COD). . . . . . ma sœur. . . . . . . . . . •  uand je rencontre mes camarades. . . . . . . « à quoi ? ». . GV verbe COD GS Je Ils donneront quelques petites pièces Tous les visiteurs du zoo Il a prêtés aime Nous avons reçu verbe COI prép. . . J •  ous parlons de nos problèmes rencontrés en classe. . . . Q •  lus tard. . . . . . . . .page 37 COI et complément d’objet second  » 1 Aides Les compléments d’objet des phrases suivantes sont soulignés. . . . . . . . . . . . . • La maman donne des fruits à ses enfants. . . . . . réfléchis à la question posée. . . à Pour trouver le COI. . . . . . . . . . . . . . . Range-les dans le tableau. . . . . . . . V remédiation RG5 grammaire COS . . . . . . . . . . T •  l les a prêtés à son ami Franck. . J’écris à qui ? -› à mes parents J •  u confies ton courrier à ton ami préféré. j’achèterai un bateau mais je ne le dis pas à mes parents. . . . . . . . . . . I •  ous les visiteurs du zoo admirent le nouveau-né. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Réécris chaque phrase en posant la question adaptée pour trouver le COI que tu souligneras. . . . . . . . . . . . . . H •  aman cuisine bien : elle prépare à ses amies de succulents gâteaux M Dans une phrase. . . . . . . . . . . . . . . . . . J Manuel «  •  ls donneront quelques petites pièces pour les enfants malades. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I •  ’aime rêver de vacances au soleil. . . . . . . . . . . Le COI qui se trouve dans une phrase où il y a déjà un COD ou un COI est appelé complément d’objet second. . . . . . . J’ 2 admirent GV les rêver de vacances au soleil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . M Activité de production individuelle 38 •  ous envoyez . . . . Tu confies ton courrier à qui ? -› à ton ami préféré T •  e pense à toi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . P 4 Complète chaque GV avec un COD et un COI. . . . . . . je parle de mes lointains voyages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . T •  a grand-mère a donné . à son ami Franck. « de qui ? ». . . . . . . . . . N Nous parlons de quoi ? -› de nos problèmes rencontrés en classe 3 Souligne. . . . . . . . en bleu les COD et en noir les COI. . . . . on pose la question « à qui ? ». COD et COI sont des compléments du verbe obligatoires. . . . j’ai fait un beau cadeau à Julie. . . . . . . . . •  u demandes . . . . . . . . . . . . . J •  ous avons reçu votre lettre. . . . . . . . . . •  ’ai déjà annoncé mon invitation à tous mes camarades. « de quoi ? » après le verbe. . . . . . Le COI est relié au verbe par une préposition : à . . . . . . . . à pour les enfants pour malades. . . . . . . . . . votre lettre. . . COD aux pommes. GS … relié au verbe par une préposition (COI). . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . •  donner) ( •  écrire) ( 39 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il a planté quoi ? -› les (remplace légumes) I •  ’ai joué à la pelote basque avec mon meilleur camarade. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Écris deux phrases comportant chacune un COI. . . . L •  e vendeur garantit la solidité du meuble. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . (lui) O On lui a offert une belle bague. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  e même service se charge de l’élimination des déchets verts. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 37 COI et complément d’objet second  » 1 Complète le tableau avec les compléments soulignés. . L (leur) La ramure des arbres leur ressemblait. . A Le jardinier pense à quoi ? -› à ses légumes •  l les a plantés la veille. . . . . . . . . . . . L complément d’objet direct COD verbe distribue le travail enlève les ordures garantit la solidité du meuble 2 COI préposition s’adresse parle verbe complément d’objet indirect à chacun de ses adjoints leur à se charge de l’élimination des déchets verts de se charge du transport du Réécris chaque phrase en posant la question adaptée qui te permet de trouver le COD que tu soulignes d’un trait ou le COI que tu soulignes de deux traits. . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e chef d’équipe distribue le travail. . . . •  raconter) ( . . . •  près l’orage de la nuit. . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prolongement PG5 grammaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Écris deux phrases comportant chacune un COD. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  e chef d’équipe s’adresse à chacun de ses adjoints. . . . •  applaudir) ( Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . •  n a offert une belle bague à maman. . . . . . . . . . J’ai joué à quoi ? -› à la pelote basque J •  ’une passe rapide le joueur a lancé la balle à son partenaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . (leur) C 4 Cet homme leur distribue ses richesses. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  et homme distribue ses richesses à ses amis. . . . . . . I •  e service du nettoyage de la ville enlève les ordures. . . . . . . L •  e magasin se charge du transport. . . •  a ramure des arbres ressemblait aux branches d’un candélabre. D Le joueur a lancé quoi ? -› la balle (à qui ?) -› à son partenaire 3 Réécris chaque phrase en remplaçant le COI par le pronom proposé. . . . . . . . . . . . . le jardinier pense à ses légumes. . . . . . . . . . . . . . . L Manuel «  •  l leur parle avec rudesse. . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . renard ) demander de lui ( le loup ) céder quelque nourriture car il a très faim. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mon ami le loup vient me ( le Il vient me ( le renard ) rendre visite. . . le COI. . . . . . . . . . . . . . . I . . . . . . . . . Réécris le texte en écrivant à côté des pronoms soulignés les GN qu’ils remplacent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 Complète les phrases avec un ou plusieurs compléments du verbe que tu souligneras. . . . . . . Je refuse et lui ( le loup ) propose en échange de l’ ( le loup ) accompagner près du lac pour y pêcher. . Il la ( la proposition ) trouve généreuse et me ( le renard ) félicite pour cette bonne idée. . . . . . . .page 37 COI et complément d’objet second  » 1 Souligne. . . . . . À mon tour. . . . . . . J 2 Compare les phrases A et B. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . On a joué au ballon sur la plage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 approfondissement AG5 grammaire . . . . . . . . . . . . . . . . . A •  l part rendre visite à son ami. . . . . . . . dit le renard. . B A J  e dois me présenter à lui. . . . . . . . . . . . . . . . . je le ( le loup ) remercie de ses compliments et nous partons patte dessus. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B N  ous leur proposons un marché. . . . . . . . . . . A B 3 L  a grand-mère raconte une histoire à son petit-fils. . . . . . . . . . . . . . . . . chacun adresse ses félicitations au vainqueur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B I  ls leur ouvrent la porte. . . . . . . . . . . . . . . . •  ls envoient . . . . . . I Manuel «  •  endant les vacances. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il me ( le renard ) regarde un peu surpris mais sans hésitation accepte ma proposition. . . A I  ls ouvrent la porte aux visiteurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . d’un trait les COD et de deux traits les COI. . . . . . . . . . . . . . . . •  lle tient . . . . . . . . . . . . . . . •  u réfléchis T Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . L •  ’ai finalement décidé de confier mon secret à mon ami. dans les phrases suivantes. . . . . . . . . L  a grand-mère lui raconte une histoire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . patte dessous. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . on a rencontré nos amis. . . . . . . . Il ne l’a pas vu depuis plusieurs mois. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Un jour. . . . . . . . E . . . . . . . Souligne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  près son magnifique succès. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . dans chacune d’elles. . . . . . . . . . . . . . J  e dois me présenter au directeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . P •  e jardinier a planté des légumes. . . . . . . . . . . . . . . . . . A N  ous proposons un marché à nos voisins. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

J ses forces l’abandonner mais il continue quand même. J Il est venu jouer avec ses camarades. mais heureuse . •  e suis venu jouer avec mes camarades. J Il part dès la première heure mais ne l’attends pas trop tôt cependant. encadre les mots unis par la conjonction. I Je m’en vais sans me retourner. Si tu utilises « mais ». Je reste sans voix. L •  on petit frère a caché mes affaires. M • Femme mais aussi acrobate . E Je m’en sers souvent. O •  a peur le prit mais elle lui saisit la main. •  n gros orage s’abat sur la ville. On écrit « mais » quand il s’agit d’une conjonction de coordination qui unit deux mots appartenant à la même classe grammaticale. •  e pars dès la première heure mais ne m’attends pas trop tôt cependant. •  aure arrive essoufflée L 3 Réécris chaque phrase à la 1re personne du singulier puis complète par « s’en » ou « sans ». •  e dois rendre visite à mes grands-parents. L Je m’en prends au dompteur. •  lle s’en sert souvent. Un gros orage s’abat sur la ville. Les spectateurs restent sans voix. •  a bête féroce s’en prend au dompteur. Je m’en protège sous un frêle parapluie. • Je m’en amuse. 41 remédiation RO5 orthographe Aides On écrit « mes » lorsqu’on peut le remplacer dans la phrase par « tes » ou « ses » en changeant de personne. • Tu t’en amuses. L Je m’en sortirai tout seul. •  ’enfant s’en sortira tout seul. •  n dit qu’il vit seul mais bien protégé . La pauvre femme s’en protège sous U un frêle parapluie.page 39 Des homonymes grammaticaux : mes – mais / sans – s’en  » 1 Réécris chaque phrase à la 3e personne du singulier et complète. On écrit « s’en » lorsqu’il s’agit d’un verbe pronominal et que l’on peut remplacer « s’en » par « m’en » ou « t’en » en changeant de personne. • Mais pourquoi ne crois-tu pas en tes chances ?  Mais pourquoi ne croit-il pas en ses chances ? Manuel «  Il sent 2 Complète les phrases par « mes » ou « mais ». •  e sens mes forces m’abandonner mais je continue quand même. •  l s’en va sans se retourner. elle ne se souciait pas des risques pris. Si je réécris la phrase en changeant de personne « mais » reste « mais ». • Il s’en amuse. . J Il doit rendre visite à ses grands-parents.

• Mais dites-moi. •  e me retourne et sans surprise je découvre mon ami. Après quelques hésitations. n’auriez-vous pas.  42 Prolongement PO5 orthographe .  4 Complète les phrases par « s’en » ou « sans ». la machine creusait la terre. il prend la rue de droite qui s’en va vers le centre-ville. • Sans hésitation. •  l s’en remet alors à l’avis de ses camarades sans imaginer que ceux-ci peuvent le tromper. – Asseyons-nous sur la barrière mais faisons attention à ne pas tomber. •  oi. L Tu t’en approches sans faire de bruit. •  Assieds-toi sur la barrière mais fais attention à ne pas tomber. M Il vit retiré de ses anciennes connaissances mais il ne peut vivre heureux. •  ophie reprend alors la parole : « Puis-je sans détour vous poser une question ? » S Peut-il sans détour vous poser une question ? •  eut-être qu’un jour il s’en trouvera un qui s’en ira chasser la bête féroce. •  e jeune homme arrive près de la grotte : il s’en approche sans faire de bruit. La jeune femme s’en saisit pour soulever sans effort la U lourde pierre qui dissimule le trou. je vis retiré de mes anciennes connaissances mais je ne peux vivre heureux.  Sans arrêt nous creusions la terre. •  ne barre de fer est posée contre le mur. il a finalement J décidé de s’en aller avec moi. 2 Réécris chaque phrase pour choisir entre « s’en » et « sans ». •  Que cherches-tu dans mes affaires ? – Que cherche-t-il dans ses affaires ? • Mais devine donc pourquoi personne n’en veut !  Mais devinez donc pourquoi personne n’en veut ! •  e sais que dans la montagne je trouverai réponses à toutes mes questions. •  e vieil homme observe le visiteur mais se méfie de lui. emprunté mes affaires ?  • Je m’avance sur le pont de planches mais l’humidité accumulée depuis le matin chasse mes pieds. Je m’en irai chasser la bête féroce. • Sans arrêt. L Manuel «  J’observe le visiteur mais je me méfie de lui. U M •  es exemples sont mal choisis pour illustrer ce mot. par hasard.  • Je me perche sur la pointe des pieds pour voir le spectacle mais la foule me cache la vue. J Nous savons que dans la montagne nous trouverons réponses à toutes nos questions. I Je m’en remets alors à l’avis de mes camarades sans imaginer que ceux-ci peuvent me tromper. •  n mot peut avoir plusieurs sens mais tous différents. 3 Complète les phrases par « mes » ou « mais ». P Peut-être qu’un jour je m’en trouverai un.page 39 Des homonymes grammaticaux : mes – mais / sans – s’en  » 1 Réécris chaque phrase en changeant de personne puis complète par « mes » ou « mais ». Complète la phrase. monsieur.

. •  ’est ainsi qu’il demanda sans s’en rendre compte une boîte de conserve chez le marchand C de journaux. . . . •  a pauvre bête ! Si on s’en sépare. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . J’ai écrit « mais » parce que « mais » ne change pas quand je change de personne. . . peux écrire -› tes nuits – ses nuits. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . S J’ai écrit « sans » parce que « sans » ne change pas quand je change de personne. Manuel «  •  e veux bien vous prêter mes outils mais il faudra me les rendre rapidement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ». . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . •  e sens mes forces m’abandonner. . J’ai écrit « mes » parce que je 2 Justifie l’écriture de « s’en » ou « sans » des phrases suivantes. •  ans chaussures. . . . . . . 43 approfondissement AO5 orthographe . . . . . . . . . . . J J’ai écrit « mes » parce que je peux écrire -› tes outils – ses outils. . . . . . . J’ai écrit « s’en » parce que je peux écrire -› « m’en rendre compte – t’en rendre compte ». . . . . . . . . . . il est difficile de se déplacer sur les galets. J’ai écrit « mais » parce que « mais » ne change pas quand je change de personne. . . . . . . . . L J’ai écrit « mes » parce que je peux écrire -› tes livres – ses livres. . . . on sera bien malheureux. L J’ai écrit « s’en » parce que je peux écrire -› « je m’en sépare ». •  urant mes nuits agitées. . . . . . . . les rêves les plus fous mais les plus attirants viennent peupler mon D sommeil. . . . . . . •  a pluie ne cesse de tomber : je vais en profiter pour ranger mes livres dans la bibliothèque. J J’ai écrit « mes » parce que je peux écrire -› « Il sent ses forces. . . . . Construis une phrase dans laquelle tu utilises « sans ». . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . .. . . . . . . . . . . . . . J’ai écrit « sans » parce que « sans » ne change pas quand je change de personne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 39 Des homonymes grammaticaux : mes – mais / sans – s’en  » 1 Justifie l’écriture de « mes » ou « mais » des phrases suivantes. . . . . . Construis une phrase dans laquelle tu utilises « s’en ». . . . . . I J’ai écrit « sans » parce que « sans » 3 ne change pas quand je change de personne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  l vivait sans mémoire et sans repères. . .. . . . . . . .

•  l voudrait bien faire un cadeau à sa sœur mais I 9 il n’a pas suffisamment d’argent. •  l demande la permission d’entrer mais I •  e rejoins mes J 2 J’écris « mes » parce qu’il accompagne un GN que je souligne. mon petit frère sur mes 1 •  e jeu est très amusant mais C Manuel «  •  l a fermé la porte mais I 4 3 •  e préfère mes J •  ’évalue mes J 8 a oublié de tourner le verrou. « mais » unit deux groupes verbaux. 5 reçoit un refus. Relis les phrases et complète le tableau en utilisant la numérotation dans les phrases. Complète-les au fur et à mesure par « mais » ou « mes ». Je peux le remplacer par « tes » ou « ma » ou « mon ». Corrige éventuellement les fautes commises. fatigant. possibilités. compagnons de jeu. 3 4 5 9 bilan BO5 orthographe . 1 2 6 7 8 44 J’écris « mais » parce que je ne peux pas le remplacer par « tes » ou « ma » ou « mon ». 2 talons. •  e chausse mes J chaussures de ski et je pars sur les pistes. 6 7 vacances aux tiennes. « mais » unit deux adjectifs.page 39 Des homonymes grammaticaux : mes – mais  » 1 Le maître va te dicter les phrases suivantes.

•  es jeunes garçons s’en 10 prennent aux jeunes filles. 4 prenait toujours à son chauffeur. conteste les pires ennemis. 2 J’écris « sans » si le mot ne change pas lorsque je modifie la personne sujet du verbe. est allé de son pas pressé sans 9 se retourner. la petite fille s’égare facilement. 1 3 4 6 8 10 bilan BO5 orthographe . •  près ce bon spectacle il s’en A S •  ans 2 va se promener heureux et détendu.page 39 Des homonymes grammaticaux : sans – s’en  » 1 Le maître va te dicter les phrases suivantes. L Relis les phrases et complète le tableau en utilisant les numéros. son oncle pour la conduire. 2 5 7 9 45 J’écris « s’en » quand il s’agit de la pronominalisation d’un verbe qui peut se remplacer par « m’en » ou « t’en » lorsqu’on change de personne. Corrige éventuellement les fautes commises. •  es parents ne s’en S Manuel «  1 3 •  a jeune femme s’en L préoccupent pas beaucoup. Complète-les au fur et à mesure par « sans » ou « s’en ». Celui-ci roulait sans faire attention à l’intense circulation mais s’en •  e chat et la souris sont sans L •  l s’en I 8 7 6 5 tirait toujours sans dommages.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . nous utilisons notre cheminée. • Dès dimanche. . . . N Pendant tout l’hiver. . . . . . . . . . . . . . souligne le complément circonstanciel et encadre la préposition qui l’introduit. . . Le facteur vient de déposer L le courrier où ? -› dans la boîte aux lettres •  es soldats se défendent avec acharnement. . mon ami Aurélien habite une nouvelle maison. . . . . . . . . . . . . . . 3 Pose la question adaptée après le verbe pour trouver le complément circonstanciel que tu soulignes. . . . . • Le vieil homme passait sa vie sur le trottoir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  on petit chien dort dans son panier. . . . . . M Aides Dans une phrase.page 43 Les compléments circonstanciels  » 1 Réécris chaque phrase en modifiant la place du complément circonstanciel souligné. . . ll comprit qu’il avait fait D une erreur quand ? -› dès les premières minutes •  et été. . . . . . . • À la sonnerie. . . . nous partons en voyage. . . . . . . . . – de lieu (où ?) . . . . . . J Manuel «  Sur la piste cyclable nouvellement tracée. . . . • Dans ce magasin. . . . . . . on trouve de très bons produits. . . . . • Nous partons en voyage dès dimanche. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les soldats se défendent comment ? L -› avec acharnement •  ès les premières minutes. . . . . . . . . . . J •  ous traversons le carrefour avec beaucoup de précaution. j’ai fait du vélo. . . . . . •  ’ai fait du vélo sur la piste cyclable nouvellement tracée. . . . . . . L . . . . . . . . . . . . . . . . – et d’autres… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 remédiation RG6 grammaire Il existe des compléments circonstanciels : – de temps (quand ?) . . . . . . •  ous utilisons notre cheminée pendant tout l’hiver. . . . . . . . . . •  epuis deux ans. . Dans son panier. . . . . . . . . mon petit chien dort. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . il comprit qu’il avait fait une erreur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e jardinier cultive son jardin . . . – de manière (comment ?) . . . . . . . •  ’avion quitte la piste . . . . les enfants entrent en classe. . . . . . . . . . . N Le complément circonstanciel est généralement introduit par une préposition. . . . . . . . 2 •  ’ai supporté les ronflements de mon voisin pendant tout le voyage. . . . . mon ami fait la sieste. Dans chaque phrase. . . . . • Après un bon repas. . . . . . . . . . . . . . . . C 4 Complète les phrases avec un complément circonstanciel. . . . le complément circonstanciel peut changer de place. L Activité de production individuelle . . . . . . D Mon ami Aurélien habite une nouvelle maison depuis deux ans. . . . . Vous quitterez le pays quand ? -› cet été •  e facteur vient de déposer le courrier dans la boîte aux lettres. . . . . . . . . . . . vous quitterez le pays. . . . . .

. . . . . . . . . . le ciel s’est couvert de nuages noirs. . L •  l décida alors de quitter l’appartement malgré l’absence de ses parents. . . . . . . . . . . . . . . L Comme une immense mare. . . . . . . . . . . . . . . . . . . après chaque GV. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e ciel s’est couvert de nuages noirs au-dessus de la ville. . . . . . 3 Écris. . . . . . . M La jeune fille n’arrivait pas à s’endormir malgré la fatigue. . . . . . . . . . . . . . . . . Elle venait sur nous à toute vitesse. . . . . . . . . il débouche sur l’avenue. . . . . . . . . . . L Au-dessus de la ville. . . . . . . •  e rangerai mes affaires ( quand ? ) après ton départ. . . la vague est arrivée. . . . . . . À toute vitesse. . . . . . •  a vague est arrivée avec force. . J •  evant sa souffrance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 Prolongement PG6 grammaire . l’homme semblait résigné. la jeune fille n’arrivait pas à s’endormir. . . . . . . . . . . . .page 43 Les compléments circonstanciels  » 1 Souligne les compléments circonstanciels des phrases suivantes. . . . . . . . . L Les deux enfants faisaient une visite à leurs grands-parents le dimanche. . . . . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . elle venait sur nous. . . . . . . . . . . . la voiture a accéléré ( où ? ). . . . . . . . . . . . . . la vague a recouvert la plage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L 4 Ajoute un ou plusieurs compléments circonstanciels. •  algré la fatigue. . . . . . Q •  l s’élance avec détermination à la conquête de la ville. . . . . . . . . . . . . N . . . . . . . . . . . •  es touristes visitent la ville. . . . D Manuel «  •  uc s’ennuie beaucoup en ce début d’après-midi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L . . . . . . . . . . . . . . . . . . I 2 Réécris chaque phrase en déplaçant le complément circonstanciel. . . . . . . la maladie gagnait en profondeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Souligne le GN qui répond à la question. . . . . . . . . . . . . . . . . . le travail du jardinier s’accélère ( quand ? ). . . . . . . . . . . . . . . . . •  our après jour. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  •  la sortie du village. . . . . . . . . . . . . . . . . . . la question posée pour trouver le complément circonstanciel. . . . . . . . L Avec force. . •  e dimanche. . . . . . . . . . . . . . . . A • Le jeune garçon prépare son travail ( comment ? ) avec beaucoup de soin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ous allons à la piscine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . À •  es concurrents du rallye partent ( quand ? ) au milieu de la nuit. . . . . . . . . . . J •  es vendeuses proposent des échantillons ( où ? ) à l’entrée du magasin. . . . . . les deux enfants faisaient une visite à leurs grands-parents. D •  u mois d’avril. . . . . . I •  uelques instants plus tard. . . •  a vague a recouvert la plage comme une immense mare. . . . . . . . . . . .

L •  es nouveaux modèles sont exposés ( où ? ) au salon de l’automobile. S •  e général passe ses troupes en revue lors de la cérémonie commémorative. les enfants jouent sous le préau. le maître avait affiché la carte de France. P 3 Souligne les compléments circonstanciels. P •  es coureurs du Tour de France franchissent le col sans difficulté. P •  ’enfant observe la circulation avant de traverser. A •  es branches de notre arbre débordent la clôture et penchent (où ? ) vers le jardin du voisin. L •  es éclairs ont sillonné le ciel durant de longues heures. la question qui convient. Souligne le groupe de mots qui répond à la question. le jardinier taille ( comment ? ) la haie. L constituants obligatoires GS compléments circonstanciels GV verbe temps COD la circulation n’a pas cessé observe Les taxis se garent Les éclairs ont sillonné le ciel Les ouvriers creusent le sol Le bûcheron manière Pendant la nuit L’enfant 2 lieu la circulation coupe avant de traverser le bois devant l’hôtel durant de longues heures en profondeur à grands coups de hache Pose. L Manuel «  •  es taxis se garent devant l’hôtel. L •  a voiture-balai suit le peloton depuis le départ. L •  ar mauvais temps. •  ’avion a décollé ( quand ? ) avant l’orage. la circulation n’a pas cessé. L •  our s’abriter. les hommes préhistoriques construisent ( pourquoi ? ) des cabanes. •  endant la nuit. •  ur le mur du fond de la classe. L •  e bûcheron coupe le bois à grands coups de hache. J 48 approfondissement AG6 grammaire . après chaque GV. L •  es ouvriers creusent le sol en profondeur. L •  vec soin. L •  e n’aurais pas réussi sans l’aide de mon frère.page 43 Les compléments circonstanciels  » 1 Complète le tableau avec les phrases suivantes.

ils ont • je suis . J J’ai toujours le goût de l’eau dans la bouche. Au présent de l’indicatif. les verbes du 1er groupe ont toujours comme terminaisons : « -e » – « -es » – « -e » – « -ons » – « -ez » – « -ent ». tu es . •  l (mettre) met le feu au bûcher. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. il a . les verbes du 2e groupe ont comme terminaisons : « -is » – « -is » – « -it » – « -issons » – « -issez » – « -issent ». Complète les tableaux. •  es ouvriers (élargir) élargissent le chemin. nous sommes . Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. •  u (gravir) gravis la pente avec difficulté. (couper) coupe L deux arbres et (retourner) retourne au château. nous avons . ils sont •  ’avais toujours le goût de l’eau dans la bouche.Aides page 44 Le présent de l’indicatif  » 1 Au présent de l’indicatif. vous êtes . L Au présent de l’indicatif. 49 remédiation RC3 CONJUGAISON . ramper nouer radical terminaison personne radical terminaison je ramp e tu nou es on ramp e elle nou e elles Manuel «  personne ramp ent ils nou ent ranger gagner terminaison personne radical terminaison rang es je gagn e il rang e tu gagn es nous 2 radical tu personne range ons elle gagn e Complète les phrases. I •  e château (fondre) fond. tu as . •  u étais parti sans dire au revoir. •  e berger (courir) court à la forêt. la tour (devenir) devient L plus petite et (toucher) touche le sol. vous avez . T Tu pars sans dire au revoir. N •  lle (bondir) bondit au-dessus de la haie. les verbes du 3e groupe ont des terminaisons variées. il est . • j’ai . T •  ous (démolir) démolissons la vieille baraque. N Nous arrivons dans le sud du pays. E 3 Complète les phrases. •  l (prendre) prend la princesse dans ses bras et (courir) court au village. Tu peux utiliser un tableau de conjugaison. L •  es feuilles (jaunir) jaunissent à l’automne. I 4 Réécris chaque phrase au présent de l’indicatif. •  ous étions arrivés dans le sud du pays.

Il (parler) parle à l’Ancien puis (demander) demande à voir les enfants. 2 verbe du 1er groupe infinitif endurcit s’exerce lèche sortent restent souffle brûlent cherche peut reçoit verbe du texte endurcir s’exercer lécher sortir rester souffler brûler chercher pouvoir recevoir verbe du 2e groupe verbe du 3e groupe x x x x x x x x x x Complète les tableaux. Les tentes brûlent les unes après les autres. En toute hâte. Samani (comprendre) comprend ce que (signifier) signifie son pressentiment.page 44 Le présent de l’indicatif  » 1 Relève les verbes conjugués au présent de l’indicatif et complète le tableau. Le père de Samani cherche à sauver ce qu’il peut mais il reçoit une lourde poutre de bois sur le crâne. Samani et ses amis sortent pour appeler à l’aide mais Manuel «  certains restent prisonniers des flammes. Il (entendre) entend alors la voix de l’Ancien. 50 Prolongement PC3 CONJUGAISON . faiblir apprendre personne terminaison personne radical terminaison je faibl is tu apprend s on faibl it vous appren ez elles 3 radical faibl issent ils apprenn ent Complète les phrases. Le vent chaud de l’été souffle. Un soir. Samani endurcit son corps et s’exerce à traquer le gibier. on le (mener) mène au chevet des malades. une grande flamme lèche les tentures. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Elle le (guider) guide et lui (indiquer) indique quelle plante il (devoir) doit cueillir pour en faire un breuvage qui (stopper) stoppe la progression de la maladie. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif.

du plur. Aussi. Le garçon (se sentir) se sent soulagé et (comprendre) comprend pourquoi il est venu.page 44 Le présent de l’indicatif  » 1 Complète le tableau. du plur. 2e pers. du sing. 1re personne du singulier offre devons devoir 1re pers. Moi. je te (promettre) promets qu’ensemble nous (pouvoir) pouvons réussir. du sing. il (apercevoir) aperçoit enfin les traces qu’il (chercher) cherche. Petit Indien (préparer) prépare son paquetage et (prendre) prend le chemin des sous-bois. mais je (se tromper) me trompe assez souvent ! Si tu (vouloir) veux . je (pouvoir) peux t’aider à faire tes devoirs. du sing. La bête (s’approcher) s’approche tout près de lui. Est-ce que tu (aimer) aimes les mathématiques ? Un peu. 1re personne du singulier sais Complète les phrases du texte suivant. Au matin du quatrième. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Chez moi. du sing. 3e personne du pluriel rougissent offrir 2e pers. 3e pers. j’ (avoir) ai toutes les aides possibles. 1re personne du pluriel veux 3e personne du singulier veut savent personne offres 2 infinitif rougit Manuel «  verbe autre personne savoir 3e pers. du sing. 3e personne du singulier bat serre serrer serrons vouloir 1re pers. 1re pers. du sing. je (comprendre) comprends facilement et mon père et ma mère (être) sont professeurs. du plur. 2e personne du singulier dois battent battre 3e pers. Il (marcher) marche plusieurs jours. 3 Complète les phrases du texte suivant. Il (suivre) suit les empreintes qui le (mener) mènent près d’une caverne où l’(attendre) attend l’ours noir. rougir 3e pers. 51 approfondissement AC3 CONJUGAISON . L’ours le (fixer) fixe avec bienveillance.

Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. 52 remédiation RO6 orthographe Dans une phrase.page 45 L’accord verbe/sujet  » 1 Ajoute les terminaisons des verbes conjugués au présent de l’indicatif. •  e joueur de basket marque un panier à trois points. nous (avancer) avançons sur le chemin dangereux. • Les avions atterrissent et s’arrêtent en bout de piste. V •  es jeunes enfants désobéissent parfois à leurs parents. • je mange • tu manges • nous mangeons • ils mangent •  e (saluer) salue mes camarades en arrivant à l’école. T •  u (boire) bois souvent à cause de la chaleur. •  es élèves (écrire) écrivent une pièce de théâtre qu’ils joueront L pour la fête scolaire. • Les enfants mangent. L 2 Complète les phrases. Souligne les sujets. Manuel «  •  ous écoutez votre camarade quand il récite la leçon. J •  es arbres en fleurs (offrir) offrent à la nature des couleurs L harmonieuses. je pars en voyage. J •  es ouvriers bâtissent un grand hangar. L •  es spectateurs applaudissent. plusieurs verbes peuvent avoir le même sujet. L •  e fais ma valise. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. • Les jeunes conducteurs conduisent prudemment et évitent les excès de vitesse. 3 Encadre les sujets des verbes soulignés et écris les terminaisons. • Le journaliste assiste au spectacle et fait le compte-rendu. L Aides Le verbe s’accorde avec le sujet. les vents (faiblir) faiblissent. • L’enfant mange. •  epuis quelques heures. • Vous connaissez bien la montagne et pouvez donc accompagner ceux qui veulent la découvrir. . D •  rès prudemment. T Le verbe s’accorde avec le sujet selon les personnes.

pour échapper à ses ennemis. Lorsqu’il (se relever) se relève. •  es voitures circulent au pas. Modifie le nombre des mots soulignés et fais les modifications orthographiques qui s’imposent. j’entends le chant des L oiseaux. Le metteur en scène (crier) crie : « Moteur ! ». • Les personnages du roman portent un nom bizarre. Deux hommes (apparaître) apparaissent en haut d’un escalier. au réveil. •  e matin. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. •  es noms propres s’écrivent avec L une majuscule. pas assez nombreuses. • Tu ouvres le livre au hasard et tu observes l’illustration. 2 Complète le tableau. L •  a balle fuse sur la pelouse mouillée. au réveil. une grave blessure (barrer) barre son front. Son œil (noircir) noircit peu à peu. •  e personnage du roman porte un nom L bizarre. servent à protéger certaines espèces animales. nous entendons le chant des oiseaux. L’un d’eux (basculer) bascule en arrière et (rouler) roule jusqu’au bas des marches. • Le nom propre s’écrit avec une majuscule. se camoufle en changeant de couleur. • Le matin. • D’énormes vagues soulèvent les bateaux. •  ue représente le tableau exposé dans la salle à manger ? Q Manuel «  • Les réserves naturelles . Ils (parler) parlent de vieilles épées. L • Le nuage obscurcit le ciel. singulier pluriel • Les balles fusent sur la pelouse mouillée. La scène (se passer) se passe dans une grande salle. Les deux hommes (se mettre) se mettent à échanger de violents coups d’épée. •  es nuages obscurcissent le ciel. L 3 Complète les phrases du texte suivant. 53 Prolongement PO6 orthographe . • La voiture circule au pas.page 45 L’accord verbe/sujet  » 1 Encadre les sujets des verbes soulignés. • Le caméléon .

Lorsqu’il (tendre) tend la main pour la reprendre. C’est un monstre effrayant. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Ahmed arrive au souk.page 45 L’accord verbe/sujet  » 1 Complète les terminaisons. Manuel «  Il l’entend beugler. Il commence à désespérer quand arrive un berger qui conduit un petit troupeau de chèvres. D’après « Bonnes nouvelles du Maroc » Adil Semlali et Régis Delpeuch © Éditions SEDRAP 3 Complète les phrases du texte suivant. Ils (prendre) prennent de la vitesse. 54 approfondissement AO6 orthographe . il ne (rencontrer) rencontre que le vide. reprend le chemin du douar. gratter le sol avec ses sabots et ses cornes. La bête fonce. Lors du troisième et dernier tour de piste. Thésée tourne des dizaines de fois à gauche et des dizaines de fois à droite. le danseur (faire) fait tourner sa cavalière. Il achète quelques brebis parmi les plus belles et. impossible de les faire avancer. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Le Minotaure se précipite sur Thésée. 2 Le lendemain. Le monstre s’affaisse et roule sur le dos. la (lâcher) lâche. Thésée réussit à attraper les cornes et lui tord le cou. les pousse de toutes ses forces. mais d’un bond. Ils (virevolter) virevoltent. Le danseur (perdre) perd l’équilibre et (s’écrouler) s’écroule sur la glace. Mais au milieu de la journée les brebis se regroupent et entrecroisent leur tête pour se faire de l’ombre. La musique (emplir) emplit tout l’espace et (remettre) remet tout en place. il rebrousse chemin dans une quantité incroyable de culs-de-sac et arrive enfin dans l’antre du Minotaure. Leur assurance (croître) croît de minute en minute. D’après « Contes du bout du monde » Régis Delpeuch © Éditions SEDRAP Souligne les verbes et encadre les sujets. les poussant devant lui. le garçon l’évite. (utiliser) utilisent tout l’espace. Les deux jeunes gens (se lancer) se lancent dans leur prestation avec beaucoup d’assurance. Ahmed les houspille.

C’est un verbe qui a un sujet féminin/singulier. les différents verbes répondant à chaque explication. • enregistre • met C’est un verbe qui a un sujet masculin/pluriel. dans le tableau. L •  uand il bricole. Reporte. Q •  es araignées (tuer) tuent leurs proies avec leur venin. D •  a compagnie (mettre) met de nombreux cars à la disposition des voyageurs. •  e nombreux cols (franchir) franchissent les Pyrénées. mon papa (prendre) prend son temps. L •  a caissière (enregistrer) enregistre les prix marqués des produits.page 45 L’accord verbe/sujet  » 1 Complète les phrases. D •  es cols (relier) relient les différentes vallées. C Manuel «  •  e menuisier (clouer) cloue les différentes parties du buffet. 55 • cloue • prend • fait • garnissent • tuent • courent bilan BO6 orthographe . L •  e succulentes friandises (garnir) garnissent nos assiettes. L •  otre entraîneur l’affirme : les filles (courir) courent aussi vite que les garçons. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Tu peux corriger une réponse si tu penses avoir fait une erreur. • franchissent • relient C’est un verbe qui a un sujet féminin/pluriel. N 2 On te propose différentes explications pour justifier l’orthographe des mots manquants. L •  e cuisinier (faire) fait une sauce aux champignons excellente. C’est un verbe qui a un sujet masculin/singulier.

• sombre • endormi Souligne. Xavier est le meilleur élève de la classe. A •  n dromadaire est un mammifère ruminant à une seule bosse. A •  os voisins sont des personnes adorables et serviables. tu parais beaucoup plus jeune. d’un trait les COD et de deux traits les attributs du sujet. L •  vec cette coiffure. . complète le tableau. dans les phrases suivantes. on entend le crépitement des flammes. L •  u lever. E •  l a l’air d’un grand garçon athlétique. U •  l demeure immobile pendant de longues minutes. P Aides L’attribut du sujet est relié au sujet par un verbe d’état : • être – paraître – rester – sembler – devenir – demeurer – avoir l’air… Manuel «  •  es mauvaises herbes paraissent résistantes à tous les produits utilisés. A •  our nous tous. P L’attribut du sujet est… … un GN. •  arion mange les fraises ramassées ce matin dans le jardin M de son grand-père. L •  es animaux semblent apeurés par le bruit des avions. I 2 Avec les attributs du sujet soulignés. je deviens ambitieux. L •  n travaillant davantage. •  lusieurs membres de la famille sont malades. tu parais encore endormi. • des personnes adorables et serviables • d’un épouvantail • le meilleur élève de la classe 3 … un adjectif qualificatif.page 51 L’attribut du sujet  » 1 Relie l’attribut du sujet au GN sujet ou au pronom sujet. Elles sont délicieuses. le vieil homme a l’air d’un épouvantail. •  a matinée est sombre. •  es habits portés par Sophie sont neufs. N •  vec son vieux chapeau et son gilet troué. I •  ans la pièce. D 56 remédiation RG7 grammaire Il ne faut pas confondre le COD qui accompagne un verbe d’action et l’attribut du sujet qui accompagne un verbe d’état. L’attribut du sujet peut être un GN ou un adjectif qualificatif.

C •  l paraît petit comparé au chameau. I •  es animaux sont des ruminants. L •  es loups sont des carnivores. L •  l est utilisé comme bête de somme. I •  ans certains pays. D 3 Complète le tableau avec les phrases suivantes. • des défenseurs d’une nature propre • un animal protégé Souligne. •  ’ours est un animal protégé. O 4 Complète le tableau avec les mots soulignés. L L’attribut du sujet est… … un pronom. •  ette agitation me semble inconvenante. L •  ls sont heureux dans les forêts. Ils ne sont pas répandus dans nos campagnes. • perplexes • inconvenante … un GN. •  es cyclistes sont des défenseurs C •  e plus célèbre footballeur est Zidane. comme au Canada. •  e lama est un mammifère. ils sont protégés. complète le tableau. L •  l existe deux races de lamas. L d’une nature propre. I •  e lama est un herbivore. S devant leur découverte. C •  e lama est un animal sauvage qui vit L attribut du sujet COD • un mammifère • des ruminants • un animal sauvage • deux races de lamas • les lamas dans la cordillère des Andes. • Zidane … un adjectif qualificatif.page 51 L’attribut du sujet  » 1 Avec les attributs du sujet soulignés. C Manuel «  •  es chercheurs semblent perplexes L •  i j’étais lui. je n’irais pas. l’attribut du sujet. dans chaque phrase. I mot genre/nombre fonction solide adjectif qualificatif féminin/singulier attribut du sujet « Cette corde » herbivore petit utilisé 57 classe grammaticale nom commun adjectif qualificatif adjectif qualificatif masculin/singulier masculin/singulier masculin/singulier attribut du sujet « le lama » attribut du sujet « il » attribut du sujet « il » Prolongement PG7 grammaire . •  es nouvelles sont arrivées ce matin. • lui 2 … un nom propre. L •  e livre distribué par le maître est un livre de grammaire. •  ette corde est solide. •  n élève les lamas pour la laine et pour la chair.

Les œufs La plupart des animaux pondent des œufs. ils sont lumineux. on distingue plusieurs sortes d’œufs. les œufs sont sphériques ou aplatis et parfois même. Ils sont ovipares. À l’intérieur. Chez les reptiles. Chez les oiseaux. L’œuf de l’émeu change de couleur après la ponte : il est vert quand il voit le jour et passe au noir. Ils sont également gélatineux chez les amphibiens. Manuel «  Ceux dont les petits naissent directement sont des vivipares. L mot genre/nombre fonction mammifères nom commun masculin/pluriel sujet de « sont » animaux nom commun masculin/pluriel attribut du sujet « mammifères » nom nom commun masculin/singulier COD du verbe « tirent » séparés adjectif qualificatif masculin/pluriel attribut des sujets « thorax et abdomen » poids nom commun masculin/pluriel sujet du verbe « sont » variés 58 classe grammaticale adjectif qualificatif masculin/pluriel attribut du sujet « poids » approfondissement AG7 grammaire . le jaune est la réserve de nourriture de l’embryon. 2 Souligne d’un trait les COD et de deux traits les attributs du sujet. Cette partie de l’œuf est composée de produits nutritifs. souligne l’attribut et encadre le sujet. 3 Complète le tableau avec les mots soulignés. Son poids est supérieur à un kilo. la coquille de l’œuf est dure. L •  eur thorax et leur abdomen sont séparés par un muscle : le diaphragme. Le poids et la couleur sont variables. L’œuf d’autruche a une coquille très épaisse. Chez les poissons les œufs sont très petits mais très nombreux. •  es mammifères sont des animaux qui tirent leur nom des mamelles de leurs femelles. Le blanc est l’amortisseur du jaune et protège aussi l’embryon contre les infections. L •  eurs poids sont très variés.page 51 L’attribut du sujet  » 1 Dans chaque phrase du texte suivant. Chez les insectes.

Complète les phrases. Ils évitent les rochers et franchissent Manuel «  la cascade. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Un verbe peut avoir plusieurs sujets. Les Romains naviguent sur des galères et les Vikings utilisent des drakkars. l’hélice et le diesel (remplacer) remplacent la voile.page 52 L’accord verbe/sujet : cas particuliers  » 1 Dans les phrases suivantes. les marins d’alors utilisent des rames. Pour mieux se diriger. • Le chef d’orchestre salue la foule. les verbes sont soulignés. . •  a boussole et le gouvernail (permettre) permettent aux premiers L 2 Plusieurs sujets au singulier valent un pluriel. pour se déplacer sur l’eau. •  ui et moi (partir) partons immédiatement. M •  on ami et le mien (s’entendre) s’entendent parfaitement. utilisent des troncs d’arbres assemblés parce que le bois flotte sur l’eau. A 3 Complète les phrases. Les Égyptiens ajoutent à leurs bateaux des voiles pour se propulser plus rapidement grâce au vent. •  ’eau et le feu ne (se mélanger) se L mélangent pas. T •  on camarade de classe et moi (préparer) préparons un spectacle M pour la fête de fin d’année. Toi et mon frère préférez les aviateurs. • Les premiers hommes . Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. L •  ujourd’hui. on utilise la formule « c’est … qui ». Encadre les sujets. • Les trois mâts (assurer) assurent le transport de marchandises. •  on meilleur ami et toi m’(inviter) invitez à la fête du village. • C’est le chef d’orchestre qui salue la foule. • Les bateaux descendent la rivière. •  es explorateurs (prendre) prennent la mer et (découvrir) découvrent L des parties du monde inconnues. explorateurs de découvrir le monde. Aides Pour trouver le sujet d’un verbe.  •  a vapeur et la roue à aubes (accélérer) accélèrent la vitesse des bateaux. L 59 remédiation RO7 orthographe Ton frère et moi admirons les marins.

• applaudissons. Prolongement PO7 orthographe . •  es coups. T •  e grand brun et le petit blond (ne pas pouvoir) ne L peuvent pas rivaliser avec nous. • amusent les enfants. • hurlons de plaisir. il les (préparer) prépare toujours à l’avance. • riez. grandir arranger les bouquets • Toute la famille se réunit. •  ’artiste L • appréciez le spectacle. •  oute la famille T se réunir •  ’ours et le loup L vivre dans la montagne •  on camarade et moi M 3 aimer le cinéma • L’ours et le loup vivent dans la montagne. C 2 Complète le tableau. • tape des pieds. S •  ela (surprendre) surprend ses adversaires.page 52 L’accord verbe/sujet : cas particuliers  » 1 Complète les phrases avec les verbes conjugués au présent de l’indicatif. sujet verbe •  oi et ta petite sœur T •  e fleuriste et son aide L phrase • Toi et ta petite sœur grandissez. •  ue (vouloir) voulez-vous comme cadeau ? Q •  n stylo et un portefeuille me (convenir) conviennent. Regroupe verbes et sujets. Attention ! Il peut y avoir plusieurs solutions. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. • Mon camarade et moi aimons le cinéma. • •  e clown et son comparse • L •  ous • V •  oi et moi • T •  u • T •  oi et ton camarade • T •  e • J •  ous • N 60 • Le fleuriste et son aide arrangent les bouquets. • quitte la scène. U Manuel «  •  on partenaire et toi (avoir) avez fait une superbe partie. • frappes des mains.

Cette petite pause leur (faire) fait du bien. mon frère et ma sœur (préparer au présent) préparent le repas froid P à emporter. verbe conjugué de la phrase sujet(s) du verbe personne du (des) sujet(s) personne du verbe 1 s’éloigner Le berger et son chien 3e pers. Surtout que les vacances (commencer) commencent à peine. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. C 61 approfondissement AO7 orthographe . phrase 2 Complète les phrases du texte suivant. Jalil (tendre) tend la pâtisserie à sa sœur jumelle et les deux ados (s’asseoir) s’assoient sur un des bancs de la place Seffarine. •  on père et moi (finir au présent) finissons de monter nos lignes. 1re pers. du sing. M  on camarade et moi (déguerpir) déguerpissons rapidement. Cela (faire) fait maintenant trois bonnes heures qu’ils (arpenter) arpentent les souks de Fès et leurs jambes (commencer) commencent à être lourdes. du sing. 2e pers. nous (partir au présent) partons. L •  ependant. du sing. du plur. 3 déguerpir Mon camarade et moi 1re pers. M •  endant ce temps. 3e pers. Ils (vouloir) veulent en profiter à fond. S  oudain (déboucher) débouchent quelques bêtes sauvages.page 52 L’accord verbe/sujet : cas particuliers  » 1 Complète le tableau avec les phrases suivantes. 3e pers. Tous les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. 1 Manuel «  2 3 4 L  e berger et son chien (s’éloigner) s’éloignent dans la forêt. du plur. 4 rire Toi et ton frère 2e pers. du plur. 2 déboucher quelques bêtes sauvages 3e pers. T  oi et ton frère (rire) riez de notre peur. • Nos amis nous (attendre au présent) attendent au bord de la rivière. du plur.  •  e temps maussade (envahir à l’imparfait) envahissait la campagne. certains de passer une excellente journée. du plur. 3 Complète les phrases.

page 52 L’accord verbe/sujet : cas particuliers  » 1 Le texte suivant te sera dicté par l’enseignant(e). Les hommes sautent en catastrophe. • annoncent C’est un verbe du 1er groupe ayant un sujet au singulier. la 82e division investit Sainte-Mère-Église. Dès l’aube. • investit C’est un verbe du 3e groupe ayant un sujet au pluriel. Pendant ce temps. Les Américains de la 101e division aéroportée atterrissent en ordre dispersé autour de Sainte- Marie-du-Mont. À l’approche du but. 2 Relis ta production et remplis le tableau ci-dessous avec les mots complétés du texte. Complète les terminaisons manquantes. • atterrissent • réussissent • envahissent C’est un verbe du 2e groupe ayant un sujet au singulier. alors que conditions et météo annoncent un voyage difficile. les tirs allemands accueillent l’armée Manuel «  américaine. Le 5 juin au soir. • déporte C’est un verbe du 2e groupe ayant un sujet au pluriel. 13 000 parachutistes s’envolent vers le Cotentin. malgré le vent violent qui les déporte. • accueillent bilan BO7 orthographe . réussissent pourtant à se regrouper et envahissent le hameau de Papeville. C’est un verbe du 1er groupe ayant un sujet au pluriel. œuvrent les bombardiers sur Utah Beach. 62 • s’envolent • sautent • œuvrent C’est un verbe du 1er groupe qui a plusieurs sujets.

La phrase impérative sert à donner un ordre. N Jouons tous ensemble. il n’y a plus un seul animal dans les paniers en osier des charmeurs de serpents. • Vous mangez de la glace au chocolat. un conseil… •  u crois à son histoire. – Quels serpents ? demande Youssef en regardant autour de lui. • Saute ! •  ous jouons tous ensemble. 3 Complète le tableau. – Disparu ! – Oui. •  u ranges tes affaires. • Tu barres le mot incorrect. – Mais. ils ne les ont pas vus s’échapper ? Réécris chaque phrase déclarative en phrase impérative. •  ous dites toujours la vérité. phrase déclarative phrase exclamative phrase interrogative phrase impérative •  ous venez V rapidement. Manuel «  Je ne vois aucun serpent ! – C’est bien ça le problème ! Tous les serpents de la place ont disparu. • Tu sautes la haie. •  ous mangez V de la glace au chocolat ! • Mangez-vous de la glace au chocolat ? • Mangez de la glace au chocolat. ils ne les ont pas vus s’échapper ? – Non ! phrases exclamatives phrases interrogatives – Les serpents ! Les serpents ! Je ne vois aucun serpent ! – C’est bien ça le problème ! – Disparu ! – Non ! 2 – Quels serpents ? – Mais. • Venez-vous rapidement ? • Venez rapidement. V Dites toujours la vérité. 63 • Vous venez rapidement ! • Tu barres le mot incorrect ! •  arre le mot B incorrect. • Barres-tu le mot incorrect ? remédiation RG8 grammaire Nous buvons • Buvons ! • Buvons-nous ? • Nous buvons ! .page 57 Les types de phrases  » 1 Aides Complète le tableau avec les phrases du texte suivant. T Crois à son histoire. • Tu sautes la haie ! • Sautes-tu la haie ? • Saute la haie. – Les serpents ! Les serpents ! La phrase exclamative se termine par un point d’exclamation « ! ». T Range tes affaires. La phrase interrogative se termine par un point d’interrogation « ? ». Elle se termine par un point ou par un point d’exclamation.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Youssef sort de l’eau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . – Oh que si ! Des centaines de « merci » et trois oranges. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . construis des phrases selon le type demandé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . il ne t’a pas remercié ? . . . . . . . •  interrogative) ( . . . . ( déclarative ) – On dirait plutôt un homme et un âne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  déclarative) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le signe de ponctuation qui convient. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . de celles qu’il allait vendre au souk ! D’après « Bonnes nouvelles de l’Atlas » Régis Delpeuch © Éditions SEDRAP 3 À l’aide des éléments suivants. . . . Activité de production individuelle . . . vainqueur – félicitons – l’épreuve – Nous – de – le •  impérative) ( . . . Quelques minutes plus tard. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Comme le fond de son embarcation était intact. •  exclamative) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ( impérative ) Tu n’as que dix ans de plus Manuel «  que nous ! ( exclamative ) Surtout que je ne vois pas ce qu’il y a d’extraordinaire ! ( exclamative ) Sur le lac. . – Mais pourquoi tu n’as pas ramené la barque et ses occupants ? demande Sarah – Le paysan m’a fait comprendre qu’il allait sur l’autre rive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ( déclarative ) Des pêcheurs qui eux mangeront du poisson ce soir. . . . . . . . . . . . .page 57 Les types de phrases  » 1 Indique à quel type appartient chacune des phrases de ce texte. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . il y a des pêcheurs ! ( exclamative ) – Des pêcheurs qui ont les moyens de se louer une barque. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . toi ? ( interrogative ) D’après « Bonnes nouvelles de l’Atlas » Régis Delpeuch © Éditions SEDRAP 2 Ajoute. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Et maintenant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . on s’est séparés au milieu du lac – Mais. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . dans chaque case. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ( déclarative ) – N’importe quoi ! ( exclamative ) Tu as déjà vu un âne pêcher. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64 Prolongement PG8 grammaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ils pêchent ! ( exclamative ) – Arrête de nous appeler les enfants. . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . 1 2 Manuel «  3 4 déclarative interrogative exclamative impérative Titou entendit une voix rude derrière lui. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  u trouves la source ! T • Trouves-tu la source ? • Nous hésitons avant de nous engager ! Construis des phrases selon le type demandé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . entre parenthèses. . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Trouve la source. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . il n’est pas à vous ! ( 3 ) 2 Complète le tableau. . . . . . . . . . . . . . . Monsieur ! ( 3 ) – Et tu crois que ça m’amuse. . . . . . . . . . . . ( 1 ) – Je ne les esquinte pas. . . garnement. . . . . . •  phrase exclamative. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . d’avoir un pareil sportif dans mon parc ? ( 2 ) – D’abord. . . . . à esquinter les appareils de sport. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . pourquoi viens-tu ici ? ( 2 ) – Parce que ça m’amuse. . . . . . . . . . . . le parc. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . moi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Hésitons-nous avant de nous engager ? • Tu grimpes à cet arbre. . . . . . • Attache correctement • Attaches-tu correctement l’hameçon ? l’hameçon. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . phrase déclarative phrase impérative phrase interrogative phrase exclamative •  ous hésitions avant N de nous engager. . . . . . •  rimpe à cet arbre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ( 1 ) – Si tu ne les esquintes pas. . . . . . . . . . . . •  phrase déclarative. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le numéro correspondant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ( 1 ) – Je t’y prends. . . . . . . . . . . . . verbe vendre au présent de l’indicatif) ( . . . . . . . . . . . . verbe sortir) ( . . . . . . . . . . . . . . . ( 1 ) – Ça t’amuse ? Vraiment ? ( 2 ) – Oui. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Tu attaches correctement l’hameçon ! • Tu trouves la source. . . . . verbe finir à l’imparfait de l’indicatif) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 • Hésitons avant de nous engager. . . . 65 approfondissement AG8 grammaire . . G • Grimpes-tu à cet arbre ? • Tu grimpes à cet arbre ! • Tu attaches correctement l’hameçon. . . . . . . •  phrase interrogative. . . •  phrase impérative. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 57 Les types de phrases  » 1 Indique à quel type appartient chacune des phrases du texte suivant en notant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . verbe prendre au futur) ( . . . .

M •  es grands-parents (bercer) berçaient leurs petits-enfants tout en leur racontant des histoires L amusantes.  • Nous (publier) publiions les premiers romans de nombreux jeunes auteurs. ils lançaient •  ous m’(agacer) agaciez avec toutes ces histoires tristes. pouvoir infinitif divertir groupe 2 3e pers. apitoyiez toujours • Pour vivre. mon ami (poncer) ponçait le parquet avec L une nouvelle machine. V •  lle (placer) plaçait le bouquet dans un vase. •  ors de ma visite. du plur. infinitif personne 3e groupe groupe 2e groupe Complète les phrases. E •  on frère et moi (pincer) pincions amicalement la joue de notre jeune sœur. Les verbes en « -cer » comme « lancer » prennent une cédille devant le « a ». nous (essuyer) essuyions la vaisselle chacun P notre tour. vous (s’apitoyer) vous M sur mon sort. du sing. 3 Complète les phrases. •  algré votre promesse.page 58 L’imparfait de l’indicatif  » 1 Aides Les terminaisons de l’imparfait de l’indicatif sont toujours : « -ais » – « -ais » – « -ait » – « -ions » – « -iez » – « -aient ».  66 remédiation RC4 CONJUGAISON Les verbes en « -ier » et « -yer » conservent le « -i » ou le « -y » aux deux premières personnes du pluriel. Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif. Complète les tableaux. • vous criiez • nous payions . acheter frémir radical terminaison personne radical terminaison je achet ais tu frémiss ais on achet ait nous frémiss ions vous Manuel «  personne achet iez elles frémiss aient pouvait divertissaient personne 3e pers. de nombreuses personnes (mendier) mendiaient dans les rues. • je lançais. au milieu de la table. Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif. •  endant les vacances. Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif.

Les familles des uns et des autres habitaient près du village dans des masures qui avaient brûlé il y a longtemps. nous (employer) employions de bons outils efficaces. Les familles des uns et des autres habitent près du village dans des masures qui ont brûlé il y a longtemps. nous elles cédais cédait cédions cédaient nettoyais nettoyait nettoyions nettoyaient grandir grandissais grandissait grandissions grandissaient partir partais partait partions partaient tracer traçais traçait tracions traçaient savoir savais savait savions savaient suivre on nettoyer 2 je céder Manuel «  verbe suivais suivait suivions suivaient Recopie les textes en mettant les verbes soulignés à l’imparfait de l’indicatif. J •  ous (associer) associions volontiers nos compétences. Son camarade était très jaloux. Son camarade est très jaloux. •  e (chercher) cherchais mon chemin à l’aide de la boussole. Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif. M •  es élus (prononcer) prononçaient des discours longs et fastidieux. N •  es deux gros chiens de la maison (effrayer) effrayaient les passants. Elle rencontrait le jeune garçon dans le bois et cela finissait entre eux par une grande complicité. Il n’aimait pas quand ses deux amis se rencontraient seuls sans savoir ce qu’ils se racontaient. si longtemps que personne ne sait au juste qui en reste propriétaire. Il n’aime pas quand ses deux amis se rencontrent seuls sans savoir ce qu’ils se racontent. Elle rencontre le jeune garçon dans le bois et cela finit entre eux par une grande complicité. Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif. L 67 Prolongement PC4 CONJUGAISON .page 58 L’imparfait de l’indicatif  » 1 Complète le tableau. pour bricoler. V •  on père et moi. si longtemps que personne ne savait au juste qui en restait propriétaire. 3 Complète les phrases. L •  ous (négocier) négociiez un contrat important.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Puis un vol lourd se fit entendre et le paon atterrit au milieu du cirque. . . . du sing. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  voir à la 1re personne du singulier) ( . . . . . Les lamas bondissaient à leur tour et montaient sur le dos du chameau. . . . . . . . . . . . du plur. . . . . . . . . . . . . . . . . . •  broyer à la 2 personne du pluriel) ( e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 58 L’imparfait de l’indicatif  » 1 Complète les tableaux. . . . Le chameau entra semblant injurier tout le monde. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le tour des animaux venait. . . . . . . . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  travailler à la 1re personne du pluriel) ( . . . . . . . aient Réécris le texte à l’imparfait de l’indicatif. Puis apparut la chèvre qui fit rire tout le monde. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Construis une phrase avec chaque verbe proposé conjugué à l’imparfait de l’indicatif. . . . . . . Elle sauta sur le dos du chameau puis sur le lama. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . radical terminaison infinitif fournir on recopi ait groupe 2e groupe nous recopi ions ils personne recopi aient assouplissaient personne infinitif personne terminaison tu devanç devanç ait ils devanç 2e groupe ais elle 2 radical assouplir groupe devancer 3e pers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il fit dédaigneusement le tour de la piste. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il faisait dédaigneusement le tour de la piste. . . Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le tour des animaux vint. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du plur. . . . •  gagner à la 3e personne du pluriel) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il faisait la roue et on riait de nouveau. . . . . . . . . . . Le chameau entrait semblant injurier tout le monde. . . . . . . je ray ais infinitif manier nous ray ions groupe 1er groupe vous Manuel «  personne ray iez fournissait personne recopier 3e pers. . . . . . . Puis un vol lourd se faisait entendre et le paon atterrissait au milieu du cirque. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68 approfondissement AC4 CONJUGAISON . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les lamas bondirent à leur tour et montèrent sur le dos du chameau. . . . rayer maniions radical terminaison personne 1re pers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Elle sautait sur le dos du chameau puis sur le lama. . . . . . . . . Puis apparaissait la chèvre qui faisait rire tout le monde. . . . . . . . . . . . . . . . Il fit la roue et on rit de nouveau. . . .

M Manuel «  Mon amie est passée me voir durant ma convalescence. S Sa ministre l’accompagne. Attention aux modifications orthographiques. le masculin et le féminin sont deux mots totalement différents. 2 Complète le tableau. L La Présidente participe à une conférence mondiale. L La reine du pays voisin vient faire une visite en France. L La fille de notre voisin joue au tennis. Attention aux modifications orthographiques. •  on ministre l’accompagne. L L’abonnée reçoit une place gratuite pour le match de son choix. C C’est une femme déjà âgée. V Votre lapine reste enfermée dans sa cage. •  e papa se fâche quand son garçon fait une bêtise. •  ’abonné reçoit une place gratuite pour le match de son choix. •  e fils de notre voisin joue au tennis. •  e négociant est ravi de la commande. L La maman se fâche quand sa fille fait une bêtise. Aides Le féminin s’écrit généralement en ajoutant un « e » au masculin. 69 Certains noms changent leur fin lorsqu’on passe du masculin au féminin. •  e roi du pays voisin vient faire une visite en France. . nom masculin nom masculin nom féminin • le lecteur • la lectrice • l’acheteur • l’acheteuse • un aviateur • une aviatrice • un espion • une espionne • un patron • une patronne • un gascon • une gasconne • un coquet • une coquette • le pâtissier • la pâtissière • l’écolier • l’écolière • un meunier • une meunière • un tigre • une tigresse • un nègre • une négresse • un poète 3 nom féminin • une poétesse • un vendeur • une vendeuse Réécris les phrases en changeant le genre des mots soulignés.page 59 Le genre des noms  » 1 Réécris les phrases en changeant le genre des mots soulignés. •  ’est un homme déjà âgé. remédiation RO8 orthographe Dans certains cas. •  e Président participe à une conférence mondiale. •  on ami est passé me voir durant ma convalescence. •  otre lapin reste enfermé dans sa cage. L La négociante est ravie de la commande.

puis je suis devenu professeur de gymnastique. pour être franc. d’un trait les noms masculins et de deux traits les noms féminins. dans le texte. 70 Prolongement PO8 orthographe .page 59 Le genre des noms  » 1 Souligne. L Les nièces de mon père ont envoyé un colis. Attention aux modifications orthographiques ! •  es rois de France ont passé beaucoup de temps à faire la fête. afin de rendre mes talents plus utiles et. mais. complète le tableau. Si tu hésites. 2 Avec les mots soulignés de l’exercice n° 1. faisant de la voltige comme Léotard et dansant sur la corde comme Blondin . •  a sonnerie retentit. I Elle aurait pu être une danseuse célèbre. L Les reines de France ont passé beaucoup de temps à faire la fête. enfin. J’ai même dans mon dossier des incendies remarquables. j’ai fait plusieurs métiers. noms qui peuvent changer de genre féminin masculin féminin masculin noms qui ne changent pas de genre • métiers • cirque • talents • sergent • pompiers • dossier • incendies • un garçon • chanteur • écuyer • professeur 3 • la voltige • la corde • gymnastique Réécris chaque phrase en changeant le genre des noms soulignés lorsque c’est possible. L La sonnerie retentit. écuyer dans un cirque. tu peux utiliser le dictionnaire. Les maîtresses frappent des mains pour rappeler leurs élèves. •  on oncle lui a envoyé un superbe cadeau. j’étais sergent de pompiers à Paris. •  l aurait pu être un danseur célèbre. – Je crois être un honnête garçon. J’ai été chanteur Manuel «  ambulant. S Sa tante lui a envoyé un superbe cadeau. Les maîtres frappent des mains pour rappeler leurs élèves. •  es neveux de ma mère ont envoyé un colis.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . n’hésitez pas à m’appeler. . . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 masculin masculin féminin un faucheur une faucheuse un auto-stoppeur une auto-stoppeuse la conduite un tatoueur une tatoueuse un novateur une novatrice un diamant un moniteur une monitrice un éditeur une éditrice un vigneron une vigneronne un amoureux une amoureuse le marinier la marinière un duc 3 féminin une duchesse la maison le maître la maîtresse Écris des phrases en utilisant les mots proposés au masculin puis au féminin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Si le hasard vous remet sur la piste d’autres livres portant ce blason. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . (manche au féminin) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Je vous aurais bien racheté ce livre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . il prend son courage à deux mains. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Max a désormais une piste. . . . . . . . . . . . . . . (manœuvre au féminin) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il explique toute l’affaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  manœuvre au masculin) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . (tour au féminin) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ainsi que tout le mobilier de mon château m’ont été dérobés le mois dernier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le soir même. . . . . . . Barre les mots qui ne peuvent pas changer de genre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Complète le tableau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Cette bibliothèque. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ces ouvrages ont une valeur sentimentale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  tour au masculin) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 approfondissement AO8 orthographe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  manche au masculin) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il téléphone et se lance dans l’aventure. . . . . . . . . . Il faisait partie de la bibliothèque de mon aïeul. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . (mousse au féminin) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C’est un majordome qui lui répond : Manuel «  – Qu’y a-t-il pour votre service ? – Je voudrais parler à Monsieur Le Baron. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  mousse au masculin) ( . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . – Dommage que vous ne m’ayez pas téléphoné plus tôt. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 59 Le genre des noms  » 1 Souligne d’un trait les noms masculins et de deux traits les noms féminins. . . . . . . . . .

M Manges-tu ton goûter pendant la récréation ? •  e dois me rendre à la salle de gymnastique. Manuel «  •  uand pourra se dérouler le spectacle ? Q •  s-tu loué aussi la mienne ? A •  ’ai déjà loué les places. I Iront-ils déjeuner sur l’herbe près de la rivière ? •  ous avez couru avant d’arriver au village. •  e n’est vraiment pas le moment de me poser la question. I Profitent-ils de la chaleur des derniers rayons de soleil ? Est-ce qu’ils profitent de la chaleur des derniers rayons de soleil ? •  n peut construire une cabane au fond du jardin. •  ls iront déjeuner sur l’herbe près de la rivière. J Dois-je me rendre à la salle de gymnastique ? 3 Réécris chaque phrase déclarative en phrase interrogative en utilisant deux formes de l’interrogation. Je peux répondre par « oui » ou « non ». •  u entends le bruit des vagues. • Quand pourra se dérouler le spectacle ? • Combien coûte chaque place ? • Ce n’est vraiment pas le moment de me poser la question. .page 65 La phrase interrogative  » 1 Aides Range les phrases suivantes dans le tableau. • Veux-tu que je t’aide ? • As-tu loué aussi la mienne ? • Dois-je te payer immédiatement ? 2 Ce n’est pas une phrase interrogative. • Tu écris à tes parents. J •  ombien coûte chaque place ? C •  ois-je te payer immédiatement ? D C’est une phrase interrogative. – en utilisant la formule « est-ce que… ». Transforme les phrases suivantes en phrases interrogatives. Je réponds par autre chose que « oui » ou « non ». V On écrit une phrase interrogative en changeant le sujet de place. • J’ai déjà loué les places. C Elle se termine toujours par un point d’interrogation « ?». •  eux-tu que je t’aide ? V La phrase interrogative sert à poser une question. T Entends-tu le bruit des vagues ? Est-ce que tu entends le bruit des vagues ? •  ls profitent de la chaleur des derniers rayons de soleil. • Écris-tu à tes parents ? Avez-vous couru avant d’arriver au village ? •  ange ton goûter pendant la récréation. O Peut-on construire une cabane au fond du jardin ? Est-ce qu’on peut construire une cabane au fond du jardin ? 72 remédiation RG9 grammaire Une phrase déclarative devient interrogative : – en ajoutant un point d’interrogation . – en inversant le sujet .

•  e vais au supermarché tous les mercredis. Il faudrait que tu me la montres. – Il m’a fait sortir de la cage. D Où se garent les voitures ? •  es jeux Olympiques se dérouleront à Pékin. je le vois. Mais pourquoi restais-tu dans cette cage ? D’après « Contes du bout du monde » Régis Delpeuch © Éditions SEDRAP 2 Réécris chaque phrase en utilisant deux formes de l’interrogation : a) en inversant le sujet . – Dans la cage. L Où se dérouleront les jeux Olympiques ? •  es enfants se rendent aux sports d’hiver. lui. Veux-tu bien me montrer où tu étais exactement ? – Là. dans le texte. les phrases interrogatives.page 65 La phrase interrogative  » 1 Souligne. dit le tigre. – Si tu veux. idiot ! dit le tigre en rentrant dans la cage. J a) b) 3 Dois-je réparer le meuble abîmé ? Est-ce que je dois réparer le meuble abîmé ? Écris la question qui correspond à la réponse proposée. – Excuse-moi. ami tigre. mais vite ! – Voici la cage. Là. J Quand vas-tu au supermarché ? •  e nombreuses voitures se garent sur le parking. N a) b) Pourrons-nous partir en vacances dès la fin des cours ? Est-ce que nous pourrons partir en vacances dès la fin des cours ? •  e dois réparer le meuble abîmé. Manuel «  – Oui. tu la vois ? – Et où étais-tu ? demande le petit chacal. L Où se rendent les enfants ? 73 Prolongement PG9 grammaire . Un tigre stupide – Tu vois ce vieux sage ? s’énerva le tigre. – Ah ! je vois. b) en utilisant « est-ce que… ». imbécile ! hurle le tigre. – La cage ! Quelle cage ? Je ne la vois pas. •  ous pourrons partir en vacances dès la fin des cours.

.... .... . •  es enfants sont allés à la piscine....................... .. . ..... .................................. .... ............................... ...... ........ ...... ... ... ........ . . ..... . ..... ... . phrase interrogative… Manuel «  phrase déclarative … avec l’utilisation de « est-ce que… » … avec inversion du sujet • Est-ce qu’il gronde les enfants turbulents ? • Est-ce que tu ne pouvais pas le savoir ? • Ne pouvais-tu pas le savoir ? • Le verrou est poussé. ....... Les lézards ont des tactiques particulières pour se défendre ou fuir... . oiseaux et mammifères.................. . ... . .. Les lézards ont de nombreux ennemis : araignées.. ........ ......... ....... .............. ....... .... .. .............. ...... ......... ....... .. . . ................. .......... . . 2 • Gronde-t-il les enfants turbulents ? •  u ne pouvais pas le savoir......... ......... ..... .... ..... ....... ............... ... ........ .. ... .... .... .......... ............... ..... .. ......... ..... ....... serpents.......... ........ ........... . .............. ......... T •  l gronde les enfants I turbulents......... . ....... ................... 74 approfondissement AG9 grammaire ... ... . ............................... ...... ....... ... .... ..... ...... ..... .................. .... ........ ...... ....... Activité de production individuelle ... .................... ................ •  nt-elles terminé leur tâche ? O • Est-ce qu’elles ont terminé leur tâche ? • La partie a été difficile............... ....... ... . .. ..... ..... L Où sont allés les enfants ? •  ous les parents sont venus à la réunion...... . ............. Les caméléons peuvent changer de couleur pour se fondre dans leur environnement et se tenir immobiles à l’approche d’un serpent ou d’un autre prédateur.... . .. T Qui est venu à la réunion ? •  ous rentrerons quand la sonnerie retentira... ................. .......... . ... . .. .... N Quand rentrerons-nous ? •  on camarade ne travaille pas le mercredi... ... . ............ ................... . ... ..... ....... ...... ........................... ............ ............................. ........... ............ . . ........................ . .. .... .. •  e verrou est-il poussé ? L • Est-ce que le verrou est poussé ? • Elles ont terminé leur tâche............ • La partie a-t-elle été difficile ? •  st-ce que la partie a été E difficile ? • Vous avez trouvé facilement votre chemin..... .. • Avez-vous trouvé facilement votre chemin ? •  st-ce que vous avez trouvé E facilement votre chemin ? Écris la question qui correspond à la réponse proposée....................... .. .. . ....... . M Quand mon camarade ne travaille-t-il pas ? 3 Pose trois questions à partir du texte et donne les réponses. ................................ ... ... ............... .. La plupart se camouflent et restent immobiles jusqu’à ce que le prédateur soit parti........ .... ... .... ...... . ............. ....... ..... ... .......... .. ..page 65 La phrase interrogative  » 1 Complète le tableau.... ...... ........ ....... ...... scorpions..................................... ..................... . .

Les noms en « -al » font leur pluriel en « -aux » sauf quelques exceptions. Quelques chants d’oiseaux confirmaient les changements. •  onne-moi le détail de ton intervention. •  ’être humain est un animal. des frous-frous le cri 3 nom au pluriel remédiation RO9 orthographe Les mots en « -ou » prennent un « -s » au pluriel sauf : • bijou – caillou – chou – genou – hibou – joujou – pou. noms du texte au singulier • l’odeur • la terre • le feuillage • Ce massif de feuillage • une bête • une île 2 pluriel noms du texte au pluriel • les odeurs • les terres • les feuillages • Ces massifs de feuillages • des bêtes • des îles • champs • d’herbes • chants • d’oiseaux • les changements • aux frênes • aux tilleuls • les champs • aux falaises singulier • champ • d’herbe • chant • d’oiseau • le changement • au frêne • au tilleul • le champ • à la falaise Complète le tableau. Des immenses champs labourés montait l’odeur de la terre et d’herbes nouvelles. •  e magasin expose un éventail original. Les noms en « -ail » font leur pluriel avec un « -s » sauf : • bail – corail – émail – soupirail – travail – vitrail. Attention aux modifications orthographiques. L Le magasin expose des éventails originaux. E Envoyez les originaux aux administrations. L Les êtres humains sont des animaux. on forme le pluriel des noms en ajoutant un « -s » au singulier. D Donne-moi les détails de tes interventions. . nom au singulier nom au singulier nom au pluriel un univers des univers un curieux des curieux une perdrix des perdrix un caillou des cailloux un autobus des autobus un frou-frou les cris le manitou les manitous le palais les palais le sursis les sursis un tas des tas le verrou les verrous Réécris chaque phrase en mettant les noms soulignés au pluriel. •  nvoyez l’original à l’administration. Ce massif de feuillage ressemblait à une énorme bête allongée dans les champs ou encore à une île aux falaises noires. Manuel «  Le feuillage commençait à venir aux frênes. 75 Les mots se terminant par « -s » ou « -x » ne changent pas en changeant de nombre.page 66 Le nombre du nom  » 1 Aides Relève les noms et complète le tableau. Généralement. aux tilleuls.

un ver.  •  es différents (travail) travaux concernant la voirie sont terminés. On met les œufs de grenouilles dans l’ aquarium. des mies de pain. On plante quelques Manuel «  végétaux aquatiques dans le gravier. O On nourrit le têtard avec un insecte. •  a montagne qui domine le village se trouve dans les Pyrénées. de la mie de pain. L Les jeunes garçons quittent leur siège durant les trajets. •  ’enfant le plus grand jouera en défense centrale. Encadre les « petits mots » qui les accompagnent et complète le tableau. ce sont des (fou) fous de voitures anciennes. L Les montagnes qui dominent les villages se trouvent dans les Pyrénées. •  endant les vacances j’assiste à plusieurs (festival) festivals de musique. singulier pluriel Les fonds • l’aquarium • le gravier • le caillou • un végétal • le gravier • l’eau • du robinet 2 pluriel Le fond singulier • les aquariums • de graviers • de cailloux • quelques végétaux • les graviers • les eaux • des robinets • la mare • l’œuf • de grenouille • l’aquarium • le dytique • la larve • de libellule • un carnivore • les mares • les œufs • de grenouilles • les aquariums • les dytiques • les larves • de libellules • des carnivores Réécris chaque phrase en changeant le nombre des mots soulignés. L • Les (vitrail) vitraux de l’église ont été changés. •  n nourrit les têtards avec des insectes. T •  es (écrou) écrous posés. Il faut éviter l’ eau du robinet et préférer celle de la mare. des vers.page 66 Le nombre du nom  » 1 Souligne les noms des phrases du texte suivant. L •  ous les (portail) portails de la cité sont automatiques. T •  ors du défilé. L Les épingles de ces boîtes ont une tête verte.  •  ous les deux. les (général) généraux précèdent les troupes. Le fond de l’ aquarium est tapissé de graviers et de cailloux bien lavés. L Les enfants les plus grands joueront en défense centrale. l’ensemble prend forme. P • Mon voisin cultive des (chou) choux de plusieurs catégories. 3 Complète les phrases. •  ’épingle de cette boîte a une tête verte. •  e jeune garçon quitte son siège durant le trajet. Il ne faut jamais mettre dans le même aquarium les dytiques et les larves de libellules qui sont des carnivores. L 76 Prolongement PO9 orthographe .

•  es (repas) repas doivent être équilibrés.page 66 Le nombre du nom  » 1 Réécris le texte suivant en changeant le nombre des mots soulignés : – ceux qui sont au singulier. faisait chanter des vers de terre. M • Nous sommes très attentifs aux (détail) détails des (tableau) tableaux. J • Nous nous mettons en tenue de sport dans des (local) locaux peu confortables. Fais les modifications orthographiques qui s’imposent. Ce roi possédait un cheval D aux pouvoirs multiples. •  n jeune berger perdit un jour son troupeau dévoré par une meute de loups. L 3 Réécris chaque phrase en mettant les noms soulignés au pluriel et en faisant les modifications orthographiques qui s’imposent.  •  ’adore les (héros) héros des (roman) romans d’aventures. – ceux qui sont au pluriel. L •  aman a rangé les (bocal) bocaux de confiture. Ces rois possédaient des chevaux aux pouvoirs multiples. Ils avaient pourtant appelé des villageois au secours.  •  e vérifie toujours les (total) totaux de mes (course) courses. Manuel «  J’ai connu J’ai connu une sorcière qui avalait des vipères J’ai connu deux sorcières qui volaient sur une soupière J’ai connu cinq sorcières qui conduisaient un hélicoptère J’ai connu six sorcières qui tricotaient des fils de fer Mais la plus extraordinaire J’ai connu des sorcières  qui avalaient une vipère J’ai connu une sorcière qui volait sur des soupières J’ai connu une sorcière qui conduisait des hélicoptères J’ai connu une sorcière qui tricotait un fil de fer Mais les plus extraordinaires faisaient chanter un ver de terre. Il avait pourtant U appelé un villageois au secours. L •  es (corail) coraux sont des (animal) animaux vivant en colonies dans les mers chaudes. écris-les au singulier. écris-les au pluriel . •  ans un royaume immense et lointain vivait un roi orgueilleux. 77 approfondissement AO9 orthographe . Fais toutes les modifications orthographiques qui s’imposent. Régis Delpeuch 2 Complète les phrases. Des jeunes bergers perdirent un jour leurs troupeaux dévorés par des meutes de loups. Dans des royaumes immenses et lointains vivaient des rois orgueilleux. J •  es (coucou) coucous sont des (oiseau) oiseaux migrateurs.

 •  n met les œufs ( 1 ) de grenouilles dans l’aquarium. 2 C’est un nom féminin qui prend la marque du pluriel.  •  l ne faut pas mettre trop de bonne nourriture ( 3 ). » pages 59 et 66 Le genre et le nombre des noms 1 Le maître va dicter les phrases suivantes. Note. dans les parenthèses. 5 C’est un nom qui au singulier se termine par « -al » et qui fait son pluriel en « -aux ». L • On nourrit les têtards ( 1 ) avec de la mie ( 3 ) de pain et quelques vers ( 1 ). 1 78 bilan BO8 orthographe . •  e fond de l’aquarium est tapissé avec les cailloux ( 4 ) de différentes couleurs ( 2 ). Complète les terminaisons manquantes des mots. L Manuel «  • On plante quelques végétaux ( 5 ) dans le gravier. O •  es larves ( 2 ) des libellules ( 2 ) sont des carnivores ( 1 ). Propositions C’est un nom masculin qui prend la marque du pluriel. l’explication que tu retiens parmi celles proposées. Afin d’empêcher les têtards ( 1 ) de quitter I l’aquarium il est bon de placer un épais grillage ( – ). 3 C’est un nom au féminin/singulier. 4 C’est un nom en « -ou » qui fait son pluriel en « -x ».

D’un air qui se voulait méprisant il demanda au hérisson : – Que fais-tu dans ce champ qui m’appartient ? – Je me promène. Manuel «  « Aux loups ! ». Mais au moment où il allait tremper sa trompe. Un jour. il s’approcha d’une rivière tranquille pour aller boire. •  ais les appels entendus n’étaient que ruses. • Les villageois méfiants s’imaginaient que le jeune garçon plaisantait et restèrent chez eux. Mais au moment où il allait tremper sa longue trompe. dans les phrases du texte suivant. Il ne voulait pas se faire dévorer par ce méchant animal de la rivière. un petit hérisson qui partait faire une promenade rencontra un lièvre qu’il salua amicalement. . Mais le lièvre ne lui rendit pas son salut.page 71 Les constituants du GN  » 1 Aides Encadre les constituants obligatoires des GN soulignés. un énorme crocodile surgit. 2 Réécris chaque phrase du texte suivant en supprimant soit l’adjectif qualificatif soit le complément du nom. un crocodile surgit. Un jour. 3 Souligne. • Un jeune berger solitaire menait son troupeau au pré. les loups sont réellement arrivés. il s’approcha d’une rivière pour aller boire. L’animal fut effrayé et se mit à courir. Un jour. • Les hommes les plus hardis sortaient précipitamment de leurs pauvres demeures . M • Un jour plus lointain. Le plus gros animal de la forêt fut effrayé et se mit à courir. les propositions subordonnées relatives qui peuvent être supprimées comme constituants facultatifs du GN. Il ne voulait pas se faire dévorer par cet animal. •  l appelait les habitants du village voisin à son secours en criant I Les constituants obligatoires d’un GN sont le déterminant et le nom qui ne peuvent pas être supprimés. Il était une fois un éléphant qui vivait en Afrique. Il était une fois un jeune éléphant qui vivait en Afrique noire. – Tu ferais mieux d’économiser tes pauvres petites pattes que je vois à peine ! 79 remédiation RG10 grammaire Le constituant facultatif d’un GN peut être aussi une proposition subordonnée relative. Un groupe nominal peut avoir aussi des constituants facultatifs que l’on peut supprimer.

L •  u Moyen Âge. un peu de chimie suffit. Une analyse sérieuse apporte une réponse qui est toute simple. •  e loup est un grand carnivore. feuilles mortes et branches sèches pourrissent lentement et dégagent D des gaz qui s’enflamment. un homme d’affaires américain a aperçu un engin qui avait la forme d’une soucoupe. le loup est très effrayant. Un jour de 1947. restes L de repas. groupe nominal constituants obligatoires 2 nom commun Le un les ses ses des les les déterminant constituants facultatifs adjectif qualificatif loup carnivore cadavres dents yeux concerts gardes indices traces restes complément du nom grand grandes brillants des soldats de hurlements du parc du Mercantour de présence des loups de pas de repas Souligne. •  a nuit. P Pour expliquer les flammèches un peu de chimie suffit. feuilles et branches pourrissent et dégagent des gaz. les fantômes ont une forme. A •  ans la forêt. D •  es gardes du parc du Mercantour relèvent les indices de présence des loups : traces de pas. Ces objets ne sont que des ballons-sondes ou morceaux de satellites qui retombent sur la Terre.page 71 Les constituants du GN  » 1 Complète le tableau avec les GN soulignés en différenciant les constituants. A Manuel «  •  vec ses grandes dents et ses yeux brillants. le loup dévorait les cadavres des soldats. les fantômes qui rôdent ont une forme blanche. dans les phrases du texte suivant. Dans la vase. 80 Prolongement PG10 grammaire . Rien à voir avec ces objets volants que certains disent avoir vus. L La nuit. Un grand nombre de témoins ont vu des formes qui sillonnaient le ciel. •  our expliquer les flammèches que l’on voit la nuit. les propositions subordonnées relatives qui peuvent être supprimées comme constituants facultatifs du GN. on entend des concerts de hurlements. La presse a aussitôt rendu populaire l’expression que l’on entend encore : « soucoupe volante ». •  ans la vase des marais. 3 Réécris chaque phase en supprimant les constituants facultatifs des GN qui peuvent l’être.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle •  n métier u a) b) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . c) proposition subordonnée relative. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . approfondissement AG10 grammaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . b) complément du nom . . . . . . . . .page 71 Les constituants du GN  » 1 Dans les phrases suivantes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . c) . . . . . . . . . . . . . . . Tout à coup. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les habitants ont vécu une longue journée de manifestations. L •  e jardin public est un lieu agréable et silencieux . . . . . L •  e fleuve qui traverse la ville charrie de nombreux détritus. . . . . . . . Samedi 0 h 29 : la ville croit pouvoir enfin trouver le repos . . . . . . . . . . . . . . . . . Le Parlement brûle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Trois jeunes étudiants rennais qui passaient sur la place ont donné l’alerte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Une foule de Rennais incrédules et silencieux s’avance dans les rues de la ville. . c) 81 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . c) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L 2 Souligne les GN. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . encadre le GN minimal (constituants obligatoires). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . b) . . . . . . . . . . . . . . . . . les sirènes déchirent la nuit . . . . . . . . •  ous allons visiter les châteaux de la région . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . En quelques minutes l’ immense bâtiment n’est plus qu’ un gigantesque brasier que l’on aperçoit de loin. . . . . . . . . •  ne chanteuse u a) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Dans chacun d’eux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N •  es grands arbres de la place font de l’ombre aux promeneurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Complète chaque GN par trois expansions différentes : a) adjectif qualificatif épithète . . . . . . . . . . . . . . . . . . . b) . • e printemps l a) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N Manuel «  •  os amis que nous avons aperçus sortaient du théâtre. . . . . . . . . . . . . . . . . . souligne les groupes nominaux minimaux (constituants obligatoires) et encadre les expansions (constituants facultatifs). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

page 72 Le présent de l’indicatif  » 1 Aides Complète le tableau. •  ls (prendre) prennent l’autoroute. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Complète les phrases. du plur. I •  aman (teindre) teint ces tissus en bleu. Quand on hésite. du sing. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. les terminaisons des verbes du 1er groupe sont toujours : « -e » – « -es » – « -e » – « -ons » – « -ez » – « -ent ». Au présent de l’indicatif. . parier saluer rayer exige parie salue raye tu exiges paries salues rayes il exige parie salue raye elle exige parie salue raye nous exigeons parions saluons rayons vous exigez pariez saluez rayez ils exigent parient saluent rayent elles exigent parient saluent rayent exiger je Manuel «  personne Au présent de l’indicatif. M •  on frère (vouloir) veut un jeu vidéo comme cadeau de Noël. •  e jeune sauteur (détenir) détient le record du monde. les verbes du 2e groupe ont comme terminaisons : « -is » – « -is » – « -it » – « -issons » – « -issez » – « -issent ». 2 Complète les tableaux. •  orsque la lumière (apparaître) apparaît dans la salle. C •  e vous (avertir) avertis : il ne faut pas se baigner dans J ce lac dangereux. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. on utilise un tableau de conjugaison. la foule L (applaudir) applaudit les acteurs. personne 1re pers. offrir remplir personne radical terminaison personne radical terminaison je offr e je rempl is elle offr e elle rempl it nous offr ons nous rempl issons garnis couvrons infinitif infinitif couvrir groupe 2e groupe groupe 3e groupe personne 3 garnir 1re ou 2e pers. M 82 remédiation RC5 CONJUGAISON Les verbes du 3e groupe se conjuguent au présent de l’indicatif de façons très diverses.

définir retenir personne radical terminaison personne radical terminaison je défin is tu retien s tu défin is il retien t nous défin issons vous reten ez ils défin issent elles retien nent obtient prévoient infinitif infinitif prévoir groupe 3e groupe groupe 3e groupe personne 3e pers. L’eau de mer y (effectuer) effectue un long parcours à travers plus de cent quarante bassins. ils obtiennent 1re pers. du sing. du plur. L’eau est trop salée à leur goût. du sing. du plur. Le sel destiné aux repas (provenir) provient du salin d’Aigues-Mortes. En revanche. en Camargue. une algue microscopique (pulluler) pullule . Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. De bassin en bassin. Elle (s’évaporer) s’évapore peu à peu sous l’action du soleil et du vent. Les poissons qui (entrer) entrent dans les premiers bassins ne (aller) vont pas plus loin. du plur. personne 3e pers. je prévois 1re pers.page 72 Le présent de l’indicatif  » 1 Complète le tableau. 3e pers. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. c’est elle qui (donner) donne une belle couleur rose aux bassins parce qu’elle (contenir) contient un colorant naturel. 3 obtenir nous prévoyons Complète les phrases du texte suivant. il y (avoir) a de moins en moins d’eau et toujours autant de sel. 83 Prolongement PC5 CONJUGAISON . verbe personne habiller éternuer essayer 1re personne singulier je range je colorie j’habille j’éternue j’essaie/j’essaye nous nous rangeons nous colorions nous habillons nous éternuons 2e personne singulier tu ranges tu colories tu habilles tu éternues 3e personne pluriel ils/elles rangent ils/elles colorient ils/elles habillent ils/elles éternuent on Manuel «  colorier on range on colorie on habille on éternue nous essayons tu essaies/ tu essayes ils/elles essayent on essaie/ essaye ranger 2 Complète les tableaux.

Le vieux fou nous (menacer) menace en tendant le poing. En poussant de grands cris. du plur. (aboyer) aboie tant qu’il (pouvoir) peut. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. J’attends qu’il enlève les tendeurs du cageot de son porte-bagages… puis je donne une forte tape sur les fesses de Rex. du plur.page 72 Le présent de l’indicatif  » 1 Souligne les verbes conjugués au présent de l’indicatif et complète le tableau. il (s’efforcer) s’efforce malgré tout de remplir son cageot. Il a le sourire aux lèvres. sing. sing. donner tu donnes retiens caresse organise marche fait vient a sont attends enlève 2 infinitif donne verbe du texte retenir caresser organiser marcher faire venir avoir être attendre enlever tu retiens tu caresses tu organises tu marches tu fais tu viens tu as tu es tu attends tu enlèves Complète les tableaux. je caresse nerveusement mon setter. verbe conjugué à la 2e pers. 3 fuir je fuis 3e pers. À peine (attraper) attrape-t-il un goulot qu’une pierre (faire) fait éclater la bouteille entre ses mains. Sans prendre garde aux cailloux qui (pleuvoir) pleuvent. personne 3e pers. du sing. 1re pers. toutes ces bouteilles sont une aubaine. Le Jobard fait un rapide tour d’inspection du champ d’ordures et vient s’arrêter près du tas de bouteilles vides. Accroupi sous un rempart de poches poubelles. D’après « Le Jobard » Michel Piquemal © Éditions MILAN 84 approfondissement AC5 CONJUGAISON . Rex (se mettre) se met à courir vers le vieil homme. il/elle croit Complète le texte suivant. Il faut à tout prix que ça marche. on (sortir) sort de notre cachette pour bombarder le tas de bouteilles à coups de pierres. Manuel «  C’est moi qui organise l’expédition. je retiens mon souffle. Du plat de la main. Pour lui. fuyons croient infinitif infinitif croire groupe 3e groupe groupe 3e groupe personne 1re pers.

• Sur le quai s’entassent des colis. B Ce sont les toits rouges des maisons qui s’élèvent beaucoup plus loin.  •  es parents et moi (parcourir) parcourons le court trajet qui mène M au château. •  ne route très longue et sans doute languissante (mener) mène à l’usine. •  es déchets ménagers et les vieux meubles (envahir) envahissent L la décharge publique. ennemi de son peuple. les hommes rentrent au village. •  es personnes rencontrées m’(indiquer) indiquent la rue et l’avenue L qui (mener) mènent au centre-ville. Le verbe s’accorde avec le sujet même si celui-ci est placé après.  •  e petit garçon de neuf ans (vouloir) veut chasser le dragon. Quand le sujet d’un verbe est un groupe de mots. •  eaucoup plus loin s’élèvent les toits rouges des maisons. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. • Le vent et le soleil (assécher) assèchent les marais salants. 3 Complète les phrases.page 73 L’accord verbe/sujet  » 1 Aides Réécris chaque phrase en utilisant la formule « c’est … qui » ou « ce sont … qui » et souligne le sujet. •  es fenêtres restent fermées quelle que soit la saison. •  près une longue journée de travail. •  a longue route droite défile entre les arbres. T Ce sont les champs et les prés fauchés qui s’étalent tout le long du trajet. Un verbe peut avoir plusieurs sujets. 85 frôlent dans le ciel remédiation RO10 orthographe . L Ce sont les fenêtres qui restent fermées quelle que soit la saison. •  oi et tes camarades de classe (organiser) organisez un voyage T d’étude à Carcassonne. le verbe s’accorde avec le nom principal. • Ton frère et toi sortez ensemble. Il se met alors au pluriel. • Ce sont des colis qui s’entassent sur le quai. • Le vélo et l’auto se télescopent. 2 Accorde les verbes des phrases. L •  es cerfs-volants de toutes les couleurs et de toutes les tailles (se frôler) se L et (s’éviter) s’évitent avec grâce. • Toi et moi rions souvent ensemble. U • Aux alentours de la ville. L Manuel «  C’est la longue route droite qui défile entre les arbres. •  out au long du trajet s’étalent les champs et les prés fauchés. Souligne le(s) sujet(s). Souligne le(s) sujet(s). A Ce sont les hommes qui rentrent au village après une longue journée de travail. (s’étendre) s’étendent de vastes champs de céréales. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif.

le(s) sujet(s). L •  e petit du hérisson (naître) naît aveugle. portant de beaux vêtements (décider) décide U de partir de son village à la recherche d’une fiancée. •  omme chaque année à la même période nous vous proposons de nous rendre visite. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. 2 Complète les phrases. D • Le couple d’albatros (couver) couve un œuf et (nourrir) nourrit le petit pendant plusieurs mois. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. (s’approcher) s’approche de lui et lui L (demander) demande si sa voix est toujours aussi belle.page 73 L’accord verbe/sujet  » 1 Souligne.  • Un corbeau perché sur un arbre et un renard affamé (se rencontrer) se  rencontrent. riche. •  on ami d’enfance et moi (partager) partageons la même passion pour la pêche. L Manuel «  •  ttention ! Ne mangez pas les coquillages : ils sont mauvais ! A •  ’albatros mange des poissons et des encornets mais il fouille aussi les déchets que rejettent L les navires. •  ans la meute. •  e renard habite la forêt mais il se fixe parfois dans les grands parcs où pousse une végétation L épaisse. 86 Prolongement PO10 orthographe . P •  es voiles du bateau (battre) battent sous l’effet du vent. T 3 Complète les phrases. L Il (ouvrir) ouvre les yeux au bout de deux semaines. M •  oi et le vieil homme que tu (accompagner) accompagnes (traverser) traversez la rue. •  e renard (apercevoir) aperçoit le corbeau. le loup mâle et sa femelle (élever) élèvent les petits. C •  es marins hissent la voile : elle claque au vent et le bateau prend le large. •  lusieurs couches de paille (recouvrir) recouvrent le fond de la cage. •  outes les araignées que l’on (rencontrer) rencontre dans nos régions (se nourrir) T se nourrissent de petits animaux et surtout d’insectes. •  n jeune homme. dans chaque phrase. beau.

L •  u feu rouge traversent les piétons pressés et les cyclistes en quête d’un espace de circulation. • À quelle place (se trouver) se  3 trouvent les spectateurs invités ? Complète les phrases et souligne les sujets.  • Adresse-toi à ton professeur qui (connaître) connaît la réponse à la question  que tu (poser) poses. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. L •  ourquoi ce courrier arrive-t-il si tard ? P 2 Complète les phrases. •  utour du bateau de pêche. le plus souvent (assumer) assument victoires et défaites. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. je (connaître)connais mon rôle et (être) suis prêt pour les répétitions  que le metteur en scène (organiser) organise dès aujourd’hui.page 73 L’accord verbe/sujet  » 1 Souligne les sujets des verbes conjugués au présent de l’indicatif. 87 approfondissement AO10 orthographe . •  es sélectionneurs (choisir) choisissent les meilleurs joueurs. (composer) composent L la meilleure équipe possible et. L •  e sentier pentu. un vol de mouettes (récupérer) récupère les déchets A lancés à la mer et les (emporter) emporte dans les airs. dans la salle s’installe immédiatement le silence. J • Le lézard (observer) observe ses proies et d’un bond énergique les (saisir) saisit. les hautes herbes et le soleil déjà ardent (ne pas freiner) ne L leur ardeur. freinent pas • Depuis quelques jours déjà. •  ’animal et son maître (partir) partent à la chasse de très bonne heure. •  orsque les artistes pénètrent sur la scène. •  e (répondre) réponds aux questions mais je les (trouver) trouve difficiles. A Manuel «  •  ù vivent donc tous ces animaux sauvages ? O •  quel âge apprend-on à nager ? À •  es artistes fabriquent des objets d’art qu’ils vendent dans leurs petites boutiques.

les gars. Le poing de Titou cueille le menton de Dino. • cueille • Le poing de Titou C’est un verbe du 2e groupe à la 3e personne du singulier. du plur. – Je n’ai pas envie. on a souligné les verbes conjugués au présent de l’indicatif. Titou retrouve sa classe et ses petites misères. Les jours suivants. – Je te file une « trempe » avec une main liée derrière le dos. du sing. Il gémit. • gémit • il auxiliaires « avoir » et « être » • n’ai pas • est • je • il C’est un verbe du 3e groupe dont le sujet est à la 3e personne du singulier. Titou apprend que son garde-boxeur est un ancien champion. Remarque : Je te file : 1er groupe – 1re pers. Les supporters de Dino le voient : 3e groupe – 3e pers. – Profites-en ! Pas vrai. « Il est bien gentil Dino de provoquer Titou une main derrière le dos ». C’est un verbe du 1er groupe à la 3e personne du pluriel. proposition verbe du texte sujet du verbe • apprend • Titou • échangent • passent • pensent • retrouve • défie • provoque • écrabouille • change • le garde en uniforme et Titou • les vacances • les autres enfants • Titou • Dino • il • Titou • ça C’est un verbe du 3e groupe à la 3e personne du singulier. C’est un verbe du 1er groupe à la 3e personne du singulier. À la rentrée. Il provoque alors Titou en ricanant.page 73 L’accord verbe/sujet  » 1 Dans le texte suivant. pensent les autres enfants. Reporte chacun d’eux dans le tableau ci-dessous face à la proposition que tu retiens pour justifier la terminaison. Mais ça ne change pas grand-chose au résultat final. Les vacances passent vite. le garde en uniforme et Titou échangent des coups. Ajoute le GN sujet dans la colonne de droite. Comme d’habitude. Les supporters de Dino le voient glisser lentement dos au mur. Manuel «  Longtemps cachés derrière les arbres. 88 bilan BO9 orthographe . Dino défie tout son monde à la récréation. cette fois Titou m’écrabouille.

L •  es terrines de pâté garnissent les étagères. d’où ce curieux blason ! – Et vous savez où ils habitent ? – Alors là.page 77 Le nom  » 1 Aides Dans le texte suivant. j’aurai besoin de quelques minutes de plus. en remuant ses grandes oreilles. •  ’enfant a trouvé une piste tracée dans la forêt. A •  es rangées d’hortensias encadrent l’allée centrale. circonstanciel de lieu de « a trouvé » coulisses nom commun féminin pluriel Sujet du verbe « sont » théâtre 89 classe grammaticale nom commun masculin singulier C. 2 D’après « Massacre aux petits oignons » Michel Piquemal © Éditions SEDRAP •  es garçons de la classe jouent au football. Et il se relance dans la consultation de gros volumes poussiéreux. Le nom propre débute par une majuscule. L •  es coulisses du théâtre sont silencieuses. de Lézignan . D nom principal genre et nombre du GN Les garçons Des terrines des cageots Au fond Des rangées 3 nom complément la classe de pâté de légumes du couloir d’hortensias masculin – pluriel féminin – pluriel masculin – pluriel masculin – singulier féminin – pluriel Complète le tableau avec les noms soulignés. Avec les GN soulignés. L •  u fond du couloir se trouve ma chambre. dont le baron Eugène a apporté au xve siècle une variété Manuel «  – Voilà ce que vous cherchez ! Il s’agit du blason de la famille De la Cèbe Le nom commun débute par une minuscule et se trouve généralement précédé d’un déterminant. complète le tableau. Max essaie de jeter un coup d’œil mais Germain lui fait de gros yeux. d’oignons nouvelle en Languedoc . L nom genre nombre fonction enfant nom commun masculin singulier sujet du verbe « a trouvé » piste nom commun féminin singulier COD de « a trouvé » forêt nom commun féminin singulier C. souligne les noms communs et encadre les noms propres. Le nom peut avoir différentes fonctions dans la phrase. D •  e marchand a étalé des cageots de légumes. du nom « coulisses » remédiation RG11 grammaire .

L la réponse à la question •  es arbres de la forêt ont une maladie qui s’attaque aux feuilles. Quant à son oncle. •  es livres faisaient partie de la bibliothèque de mon aïeul. S la piste des voleurs •  a réponse à la question n’est pas évidente. L les arbres de la forêt 3 Complète avec le déterminant qui convient. L La valeur de ces livres •  i par hasard vous vous retrouvez sur la piste des voleurs. le – la – les – un – une – des Le commissaire lui a offert une loupe de policier. 90 Prolongement PG11 grammaire . il s’est fendu d’une double ration de lait-fraise. Le baron pourra consulter un énorme ouvrage d’héraldique avec tous les blasons de France. Max ânonne quelques mercis. qui est. genre nombre fonction nom commun masculin pluriel complément d’objet direct du verbe « a vendu » descendant nom commun masculin singulier sujet de « ne réside plus » famille nom commun féminin singulier complément du nom « descendant » propriété nom commun féminin singulier complément circonstanciel de lieu de « ne réside plus » Languedoc nom propre masculin singulier complément du nom « propriété » manoir nom commun masculin singulier complément d’objet direct de « a acheté » Paris nom propre complément circonstanciel de lieu de « a acheté » Max nom propre sujet de « ânonne » mercis 2 classe grammaticale bouquins nom nom commun masculin pluriel COD de « ânonne » Relève. des groupes de mots formés de deux noms reliés par une préposition. comme tous les marchands des puces un peu radin. dans les phrases suivantes. L Le mobilier du château •  a valeur de ces livres est surtout sentimentale. – J’ai ce que vous cherchez ! Le dernier descendant de la famille ne réside plus dans sa propriété du Languedoc. De quoi dessiner un mois entier.page 77 Le nom  » 1 Relève les noms du texte et complète le tableau. Manuel «  Il a acheté un manoir à Paris. avertissez-moi immédiatement. Encadre le nom principal. C la bibliothèque de mon aïeul •  e mobilier du château m’a été dérobé la semaine dernière.

P la classe des petits •  a chasse aux papillons est un jeu que Brice pratique. Brice lui-même pensait que c’en était fini avec Malelouve et qu’il valait mieux ne plus y penser. Q aux branches des arbres 3 Complète le tableau avec les noms des phrases suivantes. ces dernières semaines .page 77 Le nom  » 1 Encadre en noir les noms communs. O •  es jeunes de Motovilliers disparaissaient sur la grand-route. aucun mot ne laissait supposer que l’imagination prenait le dessus . L nom genre nombre fonction Bois Noir bruit pas jeunes Motovilliers nom propre nom commun nom commun nom commun nom propre masculin masculin masculin masculin singulier singulier pluriel pluriel grand-route 91 classe grammaticale nom commun féminin singulier complément circonstanciel de lieu de « entendit » complément d’objet direct de « entendit » complément du nom « bruit » sujet du verbe « disparaissaient » complément du nom « jeunes » complément circonstanciel de lieu de « disparaissaient » approfondissement AG11 grammaire . L La chasse aux papillons •  près la grande boucle du chemin on aperçoit les premières maisons du village. Les enfants de l’école trouvèrent le temps triste et long. des groupes de mots formés de deux noms reliés par une préposition. la classe des petits ramassera des feuilles pour les dessiner. Plus rien ne venait. Encadre le nom principal. A La boucle du chemin les maisons du village •  uelques anciens nids étaient encore accrochés aux branches des arbres. 2 Relève. Aucune phrase . dans les phrases suivantes. •  n entendit dans le Bois Noir un bruit de pas. secouer la torpeur de la classe . Pleuveterre (avec son café toujours ouvert et Manuel «  toujours fréquenté par les vieux garçons ) retournait lentement à son engourdissement centenaire. Mademoiselle Méline suivait le programme . I des fraises des bois •  endant ce temps. •  ls décidèrent d’aller dans la forêt cueillir des fraises des bois. en bleu les noms propres.

L •  rice vécut mal le départ du cirque. L’imparfait s’emploie pour exprimer une action se déroulant dans le passé et dont on ne connaît ni le début ni la fin. L •  rice repensait sans cesse à sa camarade. comme si un danger les menaçait. L Manuel «  •  es traces des camions attestaient le passage du cirque. Le passé simple exprime une action passée limitée dans le temps. L’institutrice frissonna et siffla très fort pour faire entrer tous les élèves au plus vite. souligne les verbes conjugués à l’imparfait de l’indicatif. il ressentit B une grande émotion. L’imparfait et le passé simple peuvent s’utiliser conjointement dans un texte. le brouillard montait comme une haute vague. Tu peux utiliser un tableau de conjugaison. 92 remédiation RC6 CONJUGAISON . Quand il la vit. L •  es camions rouges s’éloignaient dans la nuit.page 78 L’imparfait et le passé simple  » 1 Aides Dans les phrases suivantes. 2 Complète le tableau avec les verbes du texte. B •  ’enfant veut oublier au plus vite l’aventure dangereuse. Brice remarqua qu’Aurélie manquait à l’appel. Comment savoir ce qu’elle (cacher à l’imparfait) cachait ? Quel (être à l’imparfait) était son secret ? Y (avoir à l’imparfait) avait-il seulement un secret ? Le garçon (faire au passé simple) fit le tour de la berge et (essayer au passé simple) essaya de découvrir des traces humaines. Les enfants entrèrent en désordre. Il (reconnaître au passé simple) reconnut seulement les marques des vaches. Cet après-midi-là. •  ’école reprend dès demain. parfaitement plate. L’eau (être à l’imparfait) était immobile. Ceux qui vinrent du fond de la cour semblaient sortir d’un monde aquatique et lointain. verbes à l’imparfait • montait • menaçait • semblaient • manquait 3 verbes au passé simple • frissonna • siffla • vinrent • entrèrent • remarqua Complète le texte suivant.

il avait tout oublié. Manuel «  où le réel se mélangeait au fantastique. très vite. celui des gens qui (survivre à l’imparfait) survivaient dans les villages. que les journalistes furent convaincus que ces vieux s’ennuyaient et montaient de toutes pièces ces histoires.page 78 L’imparfait et le passé simple  » 1 Souligne d’un trait les verbes conjugués à l’imparfait de l’indicatif et de deux traits les verbes conjugués au passé simple. il (éclater au passé simple) éclata de rire. Robert. À peine (avoir à l’imparfait) avait-il fait quelques pas. La peur le (saisir au passé simple) saisit à la gorge et pourtant. le vieil Antonin et le cafetier qui répondirent mais d’une façon si étrange. Robert leur sembla être un brave garçon mais quand il commença à parler de Malelouve. 93 Prolongement PC6 CONJUGAISON . Les idées (s’entrechoquer à l’imparfait) s’entrechoquaient dans sa tête : il (être à l’imparfait) était bien là au cœur de son monde à lui. Ce furent Émile. complète le tableau. Il (venir à l’imparfait) venait de découvrir un secret. 2 Avec les verbes de l’exercice précédent. Il (éclater au passé simple) éclata de rire de nouveau en reprenant son vélo. on le prit pour un fou. que sa peau (se hérisser au passé simple) se hérissa. Antonin ne savait plus rien. 3 Complète le texte suivant. action passée dont on ne connaît ni le début ni la fin action passée qui est limitée dans le temps • se mélangeait • répondirent • s’ennuyaient • sembla • montaient • commença • ne savait plus • prit Remarque : les auxiliaires « être » et « avoir » ne figurent pas dans le tableau. Tu peux utiliser un tableau de conjugaison. Il (voir au passé simple) vit le ciel se strier de noir. dépassant un mur d’agglomérés.

page 78 L’imparfait et le passé simple  » 1 Souligne les verbes du texte. IMP 2 IMP IMP Complète le texte en utilisant l’imparfait ou le passé simple. voulut se retrouver seul et faire le point. il s’arrêta et laissa PS PS PS son engin sur le sol. complète le tableau. verbes exprimant une action passée dont on ne connaît ni le début ni la fin • passait • avait l’intention 94 verbes exprimant une action passée qui est limitée dans le temps • attendit • apparut • se déplaça • surgit • fut • entra • sourit • tendit approfondissement AC6 CONJUGAISON . Cette fois. Il (se déplacer au passé simple) se déplaça lentement comme une chenille puis (surgir au passé simple) surgit sur la place. Le vendredi (passer à l’imparfait) passait le bibliobus. Le bibliothécaire lui (sourire au passé simple) sourit et lui (tendre au passé simple) tendit un livre à grosse couverture de carton noir. Loin du village. À peine la porte (être au passé simple) fut-elle ouverte que Brice (entrer au passé simple) entra. 3 Avec les verbes de l’exercice n° 2. Indique. pour chacun d’eux. PS Brice fut surpris car tout près de lui. Brice l’(attendre au passé simple) attendit avec impatience. Le long camion (apparaître au passé simple) apparut au loin. une sorte de dentelle flottait dans l’air. La poignée s’enfonça dans la terre et une roue tourna toute seule en faisant PS un bruit d’insecte. Un immense vol PS d’étourneaux glissait et se déployait dans le ciel. PS PS Manuel «  Comme à son habitude. Brice. il partit à vélo un peu au hasard. s’il est conjugué à l’imparfait (IMP) ou au passé simple (PS). Il (avoir à l’imparfait) avait l’intention d’emprunter une encyclopédie sur les chiens. les jours qui suivirent.

Ils servent à indiquer le genre et le nombre. déterminant genre nombre fonction le article défini masculin singulier détermine le nom « débarquement » La article défini féminin singulier Un article indéfini masculin singulier l’ article élidé féminin singulier du 95 classe grammaticale article défini contracté masculin singulier remédiation RG12 grammaire détermine le nom « marée » détermine le nom « blockhaus » détermine le nom « extrémité » détermine le nom « bord » . Les déterminants articles se placent devant le nom. Les dunes les cachent en partie comme elles cachent les murs antichars ou les épaves rouillées. « l’» sont articles quand ils sont placés devant le nom du GN. Ceux qui les ont racontés ont utilisé les moyens divers : journaux. le débarquement sur les rives de l’Utah Beach de la 4e division résultait d’ une erreur de navigation. Malgré la riposte d’ une batterie. livres. « la ». La division aurait dû accoster dans Manuel «  un secteur puissamment défendu qui lui eût sans doute opposé une très vive résistance ! L’ erreur fut salvatrice. En fait. « le ». expositions… Il reste aujourd’hui les blockhaus sur les plages. les hommes de Roosevelt purent traverser le marais. La marée montante facilite le débarquement. Un blockhaus a été transformé en musée à l’extrémité sud du bord de mer. Les blockhaus que l’on trouve. on ne les a jamais éliminés car ils sont pratiquement indestructibles. « l’» sont pronoms quand ils sont placés devant un verbe. « les ».page 85 L’article  » 1 Aides Encadre les déterminants articles et complète le tableau. documentaires. 3 Complète le tableau avec les articles soulignés. GN avec un article féminin • le débarquement • un secteur • les hommes • le marais • les rives • la 4e division • une erreur • La division • une résistance • l’erreur • la riposte • une batterie GN avec un article masculin 2 Souligne en noir les articles et en rouge les pronoms. « la ». « le ». L’article détermine le nom qu’il accompagne. « les ». Les témoignages des combats sont nombreux.

du travail ou des loisirs.page 85 L’article  » 1 Avec les GN du texte suivant. En naviguant au fil des 680 kilomètres de canaux. « la ». ce qui permet une vision complète. vous découvrirez la région avec un regard neuf. Les gourmands les demandèrent toujours autant. « les » pronoms. déterminant genre nombre fonction La article défini féminin singulier détermine le nom « visite » du article défini contracté masculin singulier une article indéfini féminin singulier les article défini masculin pluriel une article indéfini féminin singulier Le article défini masculin singulier l’ 96 classe grammaticale article élidé féminin singulier Prolongement PG12 grammaire détermine le nom « lieu » détermine le nom « passerelle » détermine le nom « ateliers » détermine le nom « vision » détermine le nom « musée » détermine le nom « histoire » . Que ce soit pour quelques jours dans Manuel «  le cadre des vacances. GN avec un article défini • la vie • la vie • les jours • la région • le cadre 2 GN avec un article indéfini GN avec l’article élidé • l’eau • un regard • une formule GN avec un article défini contracté • au fil • des kilomètres • des vacances • du travail • des loisirs Souligne d’un trait « le ». Le musée retrace l’histoire de la spécialité. La vie sur l’eau n’a rien à voir avec la vie de tous les jours. « la ». 3 Avec les déterminants articles soulignés. On les appela les bêtises de Cambrai. « les » articles définis et de deux traits « le ». – Tu les as ratés ! Mais les bonbons se vendirent fort bien. Sa mère exprima alors la plus grande colère de la journée. C’est en 1830 que Grand-Père Afchain avait fait les erreurs dans la fabrication des bonbons. vous trouverez forcément une formule qui vous conviendra. La visite du lieu est gratuite. On les avait commandés. complète le tableau. Elle s’effectue depuis une passerelle qui domine les ateliers. complète le tableau.

d’un un un Un luxe. Mais il ne l’a pas cru. se tenait le enfant beau et frais. « le ». derrière la les grille d’ un une vaste jardin. •  travers les barreaux séparant la grand-route et le château. Sur une route. j’ai revu l’ homme un peu bizarre. Je lui ai dit que je devais rentrer à la maison. Hier. « les ». Il avait encore envie de jouer. 3 Complète le tableau avec les déterminants articles soulignés. au bout duquel apparaissait une la du joli château frappé par le soleil. de la Manuel «  blancheur 2 Encadre les articles définis. déterminant genre nombre les article défini masculin pluriel la article défini féminin singulier le article défini masculin singulier l’ article élidé masculin singulier l’ article élidé masculin singulier un 97 classe grammaticale article indéfini masculin singulier approfondissement AG12 grammaire fonction détermine le nom « barreaux » détermine le nom « grand-route » détermine le nom « château » détermine le nom « enfant » détermine le nom « enfant » détermine le nom « objet » . « la ». une insouciance et un spectacle habituel de la richesse rendent ces enfants-là Le l’ le si jolis. l’enfant pauvre montrait à l’enfant À riche un objet rare et inconnu.page 85 L’article  » 1 Barre le déterminant article qui ne convient pas. Je l’avais déjà aperçu la veille dans l’ avenue qui mène à la gare. Il la tenait par le pommeau et réalisait le geste parfait qui permettait à l’ extrémité d’aboutir là où il la voulait. qu’on les croirait faits d’une autre pâte. Ce qui était rigolo chez lui c’est qu’il sautait sans arrêt et que de temps en temps il se grattait le dos avec la canne qu’il utilisait pour se déplacer. « l’ ».

De leur côté. Les verbes sont conjugués au futur simple. 3e groupe groupe 3e groupe Complète les phrases du texte suivant. ses parents recherchent d’anciens camarades. Le futur exprime une action à venir. Nous le lui offrirons le jour de son départ. Chacun de nous écrira un petit mot gentil. les quatre sabots en l’air en poussant des « hi-han ! ». du sing. du plur. Nous réalisons actuellement un album de photos qui retracent des moments importants qui ont jalonné Manuel «  sa vie. je (se rouler) me roulerai par terre. Ils ne (s’en remettre) s’en 98 remettront pas. Les soldats ennemis (faire) feront demi-tour et (s’enfuir) s’enfuiront en hurlant. Mon ami cessera son travail à la fin de l’année. Je (être) serai tellement content : je (gambader) gambaderai enfin en liberté. je (sortir) sortirai de mon pré. Les verbes sont conjugués au futur simple. personne je on ils tu nous elles terminaison ai a ont as ons ont verbe conjugué crierai criera crieront salueras saluerons salueront pourra prendront personne personne 3e pers. 2 verbes exprimant une action présente ou passée • cessera • offrirons • écrira • demanderont verbes exprimant une action à venir • réalisons • retracent • ont jalonné • recherchent Complète le tableau. crier saluer On forme le futur en ajoutant à l’infinitif les terminaisons : « -ai » – « -as » – « -a » – « -ons » – « -ez » – « -ont ».page 86 Le futur simple  » 1 Aides Complète le tableau avec les verbes des phrases du texte suivant. Ils leur demanderont d’évoquer quelques souvenirs de jeunesse. remédiation RC7 CONJUGAISON . infinitif pouvoir infinitif prendre groupe 3 3e pers.

Toutes les précautions médicales seront prises : un poste avancé sera disponible en permanence. Elle (ne pas quitter) ne sa tanière pendant plusieurs semaines et (vivre) vivra de sa graisse. Tous les verbes sont conjugués au futur simple. du sing. ces capteurs mesureront la pollution. de petites boîtes reniflent l’air de la ville. personne 3 pers. Les verbes sont conjugués au futur simple. du sing. d’œufs d’oiseaux. Cinq médecins du SAMU se tiennent à la disposition de la population. d’invertébrés. Placés à différents endroits. Elle (attraper) attrapera adroitement le poisson mais sa friandise préférée (rester) restera le miel des abeilles. Cinq médecins du SAMU se tiendront à la disposition de la population. À tous moments. Elle (se nourrir) se nourrira des fruits de la forêt.page 86 Le futur simple  » 1 Complète les tableaux. ces capteurs mesurent la pollution. La mère (s’occuper) s’occupera des petits attentivement. À tous moments. 3 Complète le texte. infinitif prendre infinitif retenir groupe 2 retiendra personne prendras 3e groupe groupe 3e groupe e e Réécris le texte suivant au futur simple. Toutes les précautions médicales sont prises : un poste avancé est disponible en permanence. de petites boîtes renifleront l’air de la ville. 99 Prolongement PC7 CONJUGAISON . quittera pas Elle (sortir) sortira les oursons pour la première fois au bout de quatre mois. Placés à différents endroits. être venir radical terminaison verbe conjugué personne radical terminaison verbe conjugué je ser ai serai tu viendr as viendras elle ser a sera on viendr a viendra ils Manuel «  personne ser ont seront nous viendr ons viendrons 2 pers. de reptiles ou de charognes.

d’autres aimeront le plein soleil. •  uand les ouvriers (nettoyer) nettoieront les canalisations. manier désavouer terminaison verbe conjugué personne terminaison verbe conjugué je ai manierai je ai désavouerai nous ons manierons il a désavouera ils Manuel «  personne ont manieront elles ont désavoueront attribuer grimacer verbe conjugué personne terminaison verbe conjugué as attribueras tu as grimaceras vous ez attribuerez nous ons grimacerons elles 2 terminaison tu personne ont attribueront vous ez grimacerez Complète les phrases. Les plus nombreux se poseront pour butiner. Certains ne sortiront que la nuit. •  et automne tu (ne pas oublier) n’oublieras pas de ramasser des châtaignes que tu (m’expédier) C m’expédieras comme d’habitude. Il (revenir) reviendra pour les grandes vacances. je (grimper) grimperai au sommet de la montagne d’où j’(admirer) D admirerai un magnifique paysage. Des tout-petits portaient juste un point rouge sur leurs ailes transparentes. les eaux de pluie (s’écouler) Q s’écouleront plus aisément. mais les plus rapides voletaient autour de la fleur dont ils pompaient le nectar du bout de leur longue trompe gourmande. d’autres effrayaient avec leurs dessins sur les ailes. •  on frère (partir) partira dans quelques jours.page 86 Le futur simple  » 1 Complète les tableaux. I 3 Réécris le texte en mettant les verbes au futur simple. mais les plus rapides voletteront autour de la fleur dont ils pomperont le nectar du bout de leur longue trompe gourmande. M •  ès mon arrivée au village. Les plus nombreux se posaient pour butiner. d’autres effrayeront avec leurs dessins sur les ailes. 100 approfondissement AC7 CONJUGAISON . Les verbes sont conjugués au futur simple. d’autres aimaient le plein soleil. Les verbes sont conjugués au futur simple. Certains ne sortaient que la nuit. •  l (nier) niera toute faute et (expliquer) expliquera son geste. Des tout-petits porteront juste un point rouge sur leurs ailes transparentes.

D Manuel «  masc. les déterminants démonstratifs et d’autres. Indique sous chacun d’eux le genre et le nombre. Titou s’aperçut que cette voiture le coupait de ses copains de jeu. ils sont pronoms./plur. « la »./sing. les déterminants possessifs. Le village fut coupé en deux par l’arrivée de cette Trèfle… En roue libre.page 91 Les déterminants  » 1 Aides Souligne les GN et encadre le déterminant. « la »./sing./sing. « les ». les résiniers./sing. j’ai entraîné mes frères près de la rivière où nous avons pris un bain. « la »./sing./sing./sing. Exemple :  Les déterminants se placent devant le nom./sing. On distingue les déterminants articles (définis – indéfinis – élidés – définis contractés)./sing. 2 fém. leur poire en caoutchouc et leurs O démonstratif possessif possessif possessif trompettes aux sons différents. je m’en souviens./sing. « l’ » pronoms. On l’entendit rouler sur le pont à l’ entrée du village. masc. « l’ » articles et de deux traits « le ». « les ». « les ». Les résiniers l’appelèrent « le Tacot de Titou ». N article défini article indéfini fém. on ne la forçait jamais. masc. article contracté 3 Souligne d’un trait « le ». •  ous irons à la conférence pour poser des questions./sing. maman m’a grondé n’ayant pas apprécié cette escapade faite sans son autorisation. Cette voiture à essence E possessif article élidé démonstratif était la première du village. . Encadre les déterminants utilisés dans les phrases et indique sous chacun d’eux la classe à laquelle il appartient. Placés devant un GV. • Ce jour-là. E article indéfini article défini article élidé article contracté •  lle arriva devant notre école et l’ instituteur en descendit. masc. fém. et le rapprochait des autres. fém. « l’» sont des déterminants articles quand ils sont placés en tête du GN. un vieil homme dort. fém. Le déterminant accompagne le nom dont il précise le genre (masculin/féminin) et le nombre (singulier/pluriel). masc. masc. masc. Dès que l’aiguille du compteur tremblotait au-dessus de quarante. • Un jour de vacances. la mère de Titou poussait des cris. 101 remédiation RG13 grammaire « le ». article défini article contracté •  n avait déjà vu passer de ces monstres avec leurs gros phares. son menton appuyé contre sa poitrine. masculin/pluriel masculin/singulier •  ans le calme de cette petite chambre. •  lle arriva un soir de brume. les autres « l’automobile de l’instituteur ».

déterminant genre nombre Ces déterminant démonstratif masculin pluriel la déterminant article féminin singulier des déterminant article masculin pluriel la déterminant article féminin singulier leur déterminant possessif masculin singulier la déterminant article féminin singulier aux 102 classe grammaticale déterminant article masculin pluriel Prolongement PG13 grammaire fonction détermine le nom « charbonniers » détermine le nom « terreur » détermine le nom « enfants » détermine le nom « lande » détermine le nom « métier » détermine le nom « tête » détermine le nom « pieds » . il eut droit au tour des Quinconces sur le dos d’ un bourricot. Des ( 1 ) baisers sur toute la ( 1 ) figure. De cette fenêtre de l’ arrière-cour elles semblaient plus lointaines et plus tristes. Il se retournait parfois pour regarder Titou d’ un air infiniment triste. on lui fit renifler de la vapeur d’eau. pour le réveiller. cette ( 4 ) brave vache lui léchait le ( 1 ) visage de sa ( 3 ) langue baveuse et râpeuse. la classe grammaticale à laquelle appartient le déterminant souligné. et pour le remercier.page 91 Les déterminants  » 1 Encadre les déterminants et relie-les aux noms auxquels ils se rapportent. Écris. Une ( 1 ) vache ruminait tranquillement près de son ( 3 ) lit. Il s’endormit entre les draps raides qui sentaient bon le savon de Marseille. Utilise la numérotation proposée. À la sortie. Ces charbonniers étaient la terreur des enfants de la lande. 3 Complète le tableau avec les déterminants soulignés. Cet animal avait son dos très dur et pelé. À son ( 3 ) réveil Titou vit devant son ( 3 ) œil un ( 1 ) énorme globe qui le fixait. Leur métier les faisait noirs de la tête aux pieds. entre parenthèses. Aux thermes. mais le lendemain Manuel «  il sauta du lit pour voir si les Pyrénées étaient toujours là. 2 1 2 3 4 article défini/indéfini article défini contracté déterminant possessif déterminant démonstratif Sa ( 3 ) mère l’embrasse comme d’habitude.

. . ... .. ... . . ....... .. ... . . .. . ... . .. ..... . ... . .. . . .. c’était déjà trop tard. .. . .. La sécheresse avait tari les sources. ... .. . . .. .. .. . . Sa mère criait que le feu approchait de son village.. ... . . ... ... . . . .... . .. . . ... C genre nombre fonction article indéfini masculin pluriel détermine le nom « hommes » cette la le Ce cette Sa le son 3 classe grammaticale Des dét. . . . . . ... .. . . . ... . .. ..... . . .. .. . . .... .. . ..... . . . ...... .. .. .. . ..... . . . . .. . ... . 103 approfondissement AG13 grammaire . .. . . ... .. . . . .. . . . . .. ... ... . .... . . .. ... .... ... . . . . . . .. . ....... . .... . .. .. .. . ....... ...... . .. . . . .. .... .. .... .. .. . . .... . . .. .... . . . ... . .. ....page 91 Les déterminants  » 1 Souligne les déterminants et relie chacun d’eux au nom auquel il se rapporte. .. . .. .. .... .. . ... .. . . .. . . . . . ... .. .. . ...... . . .. Ils envoyèrent une femme au village pour alerter les pompiers. . . . .. .. .. ... . . .. . .. .. .... . .. . . . .. . .. . . ... .... . .. .. . . .. . ... . . . .. ... .. .. . .... .. . . .. .... . .. ... . . .... .. ..... . . .... . ... . .. . .. .. . . •  es hommes passaient sur cette route. .. ... . .. .. . . .. .. .. Le feu devait couver depuis longtemps sous la terre dont ils recouvraient les branches et les déchets de coupe pour faire leur Manuel «  charbon de bois.. ... .. . .. .. . .. .. en pleine nuit. ... .. .. .... . . Quand l’incendie partit dans leur clairière. . – un déterminant démonstratif (féminin)... . mais le temps que tout se mette en route. ... . .. . . . . . .. ....... ... . .. . 2 Complète le tableau avec les déterminants des phrases suivantes. . ...... ... . .......... .. . . .. .. . .. ... . . . . . . ....... . .... .. .. ..... .. . . .... . .... . . . .. .. ..... .. .... .... . .. .. .. ... .. . . ... . ... . . ... ..... ..... . . personne ne s’en étonna.. .... . ... ... .. . . ... .. .... ... . . . . ........ .. . . . .. . . . ...... . .. .. .... . . .. . .. . – un déterminant possessif (masculin). . ... ..... . . ..... .. .. ..... ..... . .. ..... D •  e feu montait de cette forêt. . . .. . .. ce simple feu était devenu un vaste incendie. .. ... . .. . ..... .. .. . .. . .. . . . ... . ... ... . . . Lorsque les flammes.... ..... . . ... . . ...... . . . .. .. . . ... .. . . .. . .. ... .. . .. . . ... ...... . .. .. .. . .. . ... ... .. ... .... .. . ... . . Activité de production individuelle .. .. .. . les réveillèrent dans leurs cahutes de planches et qu’ils coururent avec des seaux vers leur clairière...... . . . . . . .. . .... . .. . . . .. . ... ..... ... . . . . . .. .... . . . . .. .. ...... . . ... . ........ . .. . . . ... . .. .. ....... . .... . . .. .... ... ...... . . . .. . . . ... .. . . .. .. . . . .. ... .. ... ....... .. ... . .. ..... . ... .. . . ... ..... déterminant démonstratif article défini article défini déterminant démonstratif déterminant démonstratif déterminant possessif article défini déterminant possessif féminin féminin masculin masculin féminin féminin masculin masculin singulier singulier singulier singulier singulier singulier singulier singulier détermine le nom « route » détermine le nom « pelle » détermine le nom « dos » détermine le nom « feu » détermine le nom « forêt » détermine le nom « mère » détermine le nom « feu » détermine le nom « village » Construis une phrase dans laquelle tu utilises : – un déterminant article défini. . ... . .. ..... la pelle sur le dos... . – un déterminant article indéfini... .. . .. . .. . . .... .. . . . . .. .. .. .. . .. ... . .. . . . . .. ...... .. ... .. . . . . .. .. ..

• un bouquet de fleurs (Il faut plusieurs fleurs pour faire un bouquet. singulier • des avant-projets •  n casse-noisettes u • des casse-noisettes •  ne longue-vue u • des longues-vues • une demi-finale •  es demi-finales d •  n bien-aimé u • des bien-aimés •  ne eau-forte u • des eaux-fortes •  n sous-vêtement u Manuel «  •  n avant-projet u • des sous-vêtements Complète le tableau. – des adverbes.) pluriel du nom composé des pointsvirgules masculin adverbe + adjectif des tout-petits remédiation RO11 orthographe Un nom composé peut être formé avec : – des noms. – des verbes.page 92 Le pluriel des noms composés  » 1 Aides Complète le tableau. – une préposition … . nom composé genre classe grammaticale • un point-virgule masculin nom + nom • une portefenêtre féminin nom + nom • un hommegrenouille masculin nom + nom des portesfenêtres des hommesgrenouilles • un porteplume masculin verbe + nom des porte-plumes • un chemin de fer masculin nom + nom des chemins de fer • un timbreposte masculin nom + nom des timbres-poste • un tout-petit 104 Le nom sans déterminant se met au pluriel s’il désigne plusieurs objets. – des adjectifs. 2 Seuls les noms et les adjectifs des noms composés prennent la marque du pluriel. pluriel singulier pluriel •  ne promenade en bateau u •  n signe d’amitié u • des signes d’amitié •  n vêtement en laine u • des vêtements en laine •  n coup de bâton u • des coups de bâton •  n sentier de montagne u • des sentiers de montagne •  ne fuite d’eau u 3 • des promenades en bateau • des fuites d’eau Complète le tableau.

........................... • •  ire • t •  icro • m •  resse • p •  oints • p •  orte • p •  oissons • p 105 •  eines r • papiers • claudes • documents • lignes • chats • ondes • de vue ....................................... ................... Prolongement PO11 orthographe .. ..................... ............................................................................. Activité de production individuelle . .........................................................................................page 92 Le pluriel des noms composés  » 1 Complète le tableau............................... • les grands-mères • un casse-pieds • des casse-pieds • un appui-tête • des appuis-tête • un arc-en-ciel • des arcs-en-ciel • un chasse-neige • des chasse-neige • un après-midi • des après-midi • un roman-photo • des romans-photos • un savoir-faire • des savoir-faire pluriel • la grand-mère Manuel «  singulier 2 Complète le tableau........ classe grammaticale élément 1 élément 2 pluriel du nom composé masculin nom nom des chefs-d’œuvre • un porte-clés masculin verbe nom des porte-clés • un passe-montagne masculin verbe nom des passe-montagnes • un sous-titre masculin préfixe nom des sous-titres • une serviette-éponge féminin nom nom des serviettes-éponges • un porte-savon masculin verbe nom des porte-savon • un hors-jeu masculin préposition nom des hors-jeu nom composé • un chef-d’œuvre 3 genre Retrouve les noms composés avec les éléments proposés ci-dessous.................................................................................................................................................................... .............................................. Utilise chacun d’eux dans une phrase......

.. ..... . . ...... . .. .... . .... ... . . . .. . ... .. ... ..... . .... . . .... .. ... Utilise chacun dans une phrase. .. .... ... . ....... ....... ... .. ...... ... .... . ....... . ... 106 approfondissement AO11 orthographe . . ....... .. ... ...... . .. .. . ... . ... 3 nom utilisé sans déterminant courtoisie de complément du nom complément du verbe x x x x x x Écris des noms composés avec les éléments proposés ci-dessous...... ....... . ... ... . . .. . ... . . ... . .... Activité de production individuelle .... . . . . .. .... . .... ... .... ... .. .. ..... ......... ... .. .... . .. .... . ..... . .... ..... .. . . .. ... .... ..... .. . .. .... . . .. .... .. .. . ..... ......... ....... .. . ...... .. ...... .. .... . ..... ... . . . . ....... . . ..... coton en • Ils se couvrent par précaution..... .. .. . . singulier • un remonte-pente classe grammaticale pluriel des remonte-pentes verbe nom • un sans-culotte des sans-culottes préposition nom • un sapeur-pompier des sapeurs-pompiers nom nom • le haut-parleur les haut-parleurs adverbe nom • une malle-poste des malles-poste nom nom • un oiseau-lyre des oiseaux-lyres nom nom • un pare-balles Manuel «  élément 2 des pare-balles verbe nom élément 1 2 Complète le tableau.. précaution par • Il utilise des paroles de courtoisie.... . ... ... ... .. ..... ... ........ ....... . . . ..... ... ...... .... .............. .... . . .. ... . . .... .. .. ..... . .... . .... . ...... ... .. . ...... . .... . . .. .. .. .. ....... ... marteau de • Il arrive en retard. . . . .. . . . .. ... .. ..page 92 Le pluriel des noms composés  » 1 Complète le tableau...... . .. . . . .. .... . ........ .......... ..... ........... .. . . .... fonction du nom phrase préposition • Il frappe avec force.. .. . ......... .. . ... .. .. ....... . ... .... ..... ... ....... .... .... ............. ....... ......... ... ............ ... .. ........... cartes – malade – de cheval – niques – de vin – pleins – de biche ... .. Activité de production individuelle . .. . ...... ... ... .. ...... . . ... . .. . . . ... ........ .... ... .... ... ... .... .... ... .. .. . . . ... . .. ... .. . . .......... . ... .. .. . .. .. .. .. ... . .. .. force avec • Je donne des coups de marteau.......... .... ... .. . . . . .. .. . .. queue – pots – porte – pique – pieds – garde – terre ... ......... .. retard en • Il porte une chemise en coton......

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  a méchante femme déteste cette grosse verrue. . •  n soir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . un corbeau noir .page 97 L’adjectif qualificatif épithète  » 1 Aides Encadre les adjectifs qualificatifs épithètes du texte suivant. . . . . . . un bec jaune et Kabo. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ristan a une énorme verrue sur la joue. . . . . L’adjectif qualificatif est épithète du nom quand il est directement relié à celui-ci. . . sa femme tranche la verrue avec ses ciseaux. . . . . . quand Tristan fait entendre ses ronflements habituels. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L . . •  es hommes quittèrent le village dès la première heure. . . . . . . L’adjectif qualificatif épithète est une expansion du nom qui peut être supprimée : c’est un constituant facultatif du GN. . . . . . . . . . . •  ristan pousse alors des cris épouvantables. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Manuel «  Un jour. Il y a longtemps vivaient en paix deux beaux oiseaux. . . 4 Complète le tableau avec les adjectifs qualificatifs soulignés. 2 Réécris chaque phrase en supprimant l’(ou les) adjectif(s) qualificatif(s). . . . . 3 Réécris chaque phrase en ajoutant un (ou des) adjectif(s) qualificatif(s) épithète(s) aux GN soulignés. . . . . . . . . . . . . •  ’ours brun est le plus gros carnassier européen. . . . . . T Tristan pousse alors des cris. . . . . S Sa femme déteste cette verrue. . . . •  on fils grandit dans un port. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . minuscule avec L’adjectif qualificatif épithète précise le sens du nom. . . . . . . . . . . . . . . T Tristan a une verrue sur la joue. . . . . . . . . quand Tristan fait entendre ses ronflements. . . . . . . . . . . . . . . . . . Un soir. . . . . . . . . . . . L . . . . . Il peut se situer soit avant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . il était au pied d’une jeune femme qui lui recommanda de se méfier de la fourmi noire et de la fourmi rouge . U adjectif qualificatif genre et nombre fonction brun adjectif qualificatif masculin/singulier épithète du nom « ours » gros européen petite verte 107 classe grammaticale adjectif qualificatif adjectif qualificatif adjectif qualificatif adjectif qualificatif masculin/singulier masculin/singulier féminin/singulier féminin/singulier épithète du nom « carnassier » épithète du nom « carnassier » épithète du nom « boule » épithète du nom « boule » remédiation RG14 grammaire . . . . . . . •  a lumière éclaire la ville. Kabo brisa la patte de Pivi qui tomba dans l’eau tourbillonnante . . . . . . . sa femme tranche la verrue U avec ses longs ciseaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Quand il reprit connaissance. . soit après le nom. . en jouant près de la rivière. . . . . . . . . . . . . . S Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . L •  ne petite boule verte reste au bout du rameau. . . . Pivi. . . . . . . . . . .

. . . féminin. . . . . . . singulier. . . . . . – Je suis un pauvre âne pelé. . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  a pollution détruit le bouclier protecteur de la Terre. . . . . . . . . . . . . . . . . singulier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . U Un navire a été remorqué jusqu’au quai. . . . . . •  es recherches infructueuses ont été abandonnées. . . . . . . . Un jeune agneau s’est approché et lui a demandé ce qu’il faisait là. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . singulier. . . . . . . . . . . épithète du nom « âne » escarpés adjectif qualificatif. . . . . N •  l faudra prendre quelques décisions courageuses pour sauver la planète. . . . . . . . . . . . . . I Activité de production individuelle . . Il était une fois un gentil loup qui buvait dans une petite rivière. . . . . . . . •  vec ses dents et ses yeux. . . . L •  otre vie quotidienne subit une forte pollution due à une circulation automobile intense. . . . . singulier. . le loup est effrayant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Réécris chaque phrase en ajoutant un (ou des) adjectif(s) qualificatif(s) épithète(s) aux GN soulignés. . . . . . . . L •  es plantes absorbent du gaz carbonique. . . . . . . . . . . . . pluriel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . gentil : adjectif qualificatif. . épithète du nom « chemins » petite 108 Prolongement PG14 grammaire . U Un documentaire a été consacré à l’ours des Pyrénées. . . . . . . . masculin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . épithète du nom « âne » pelé adjectif qualificatif. . . . . . . . . . . . . . épithète du nom « loup » adjectif qualificatif. . . . . . . . . . . . . •  e berger mène son troupeau au champ. . . . . . . •  n bon documentaire a été consacré à l’ours des Pyrénées. . . •  a Terre reçoit des rayons ultraviolets. . . . . . . . . . . . . . . A . . . . . . . . U Une tour du quartier risque de s’effondrer. . . . . . . . . . . . . . L Manuel «  •  es fumées d’usine contiennent des gaz dangereux. . . . . . . •  n navire endommagé a été remorqué jusqu’au quai. . . . . . . . masculin. . . . . . . Je parcours les chemins escarpés du Maroc. . . . . . . . . . . . épithète du nom « rivière » jeune adjectif qualificatif. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . épithète du nom « agneau » pauvre adjectif qualificatif. •  ne tour ancienne du quartier nord risque de s’effondrer. analyse les adjectifs qualificatifs soulignés. . . . . . . . . . . 4 En t’inspirant du modèle proposé. . masculin. . . . . . . . . . . . singulier. . .page 97 L’adjectif qualificatif épithète  » 1 Souligne les adjectifs qualificatifs épithètes des phrases. . . masculin. . . •  ls ont acheté une voiture. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I 2 Réécris chaque phrase en supprimant l’(ou les) adjectif(s) qualificatif(s) lorsque cela est possible. . . . . . . L . L Les recherches ont été abandonnées. . . masculin. . . . . . . .

. . . . . . . . d’avoir une voiture spéciale et un énorme camion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . masculin. . . . . . . . . . . . . . . . . . singulier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . masculin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Réécris chaque phrase en ajoutant des adjectifs qualificatifs épithètes où tu crois pouvoir le faire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . singulier. . . . . . . épithète du nom « papa » grande adjectif qualificatif. . . . . . . . . . . . . . S . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Là. . . . . C’est ce qui le perdit. . . . . épithète du nom « camion » incroyables adjectif qualificatif. . 3 Sur le modèle proposé. Puis ils montèrent tout en haut des belles falaises qui dominent la mer. . . . . . . . . . •  e loup remercia Renart. . . . . . . . . . . . . . . . . . . épithète du nom « garçon » adjectif qualificatif. . . . . . . Il était une fois un petit garçon qui avait un papa géant. . . . . . . . . . . Sa famille était obligée d’avoir une grande maison. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . il fallait toujours acheter des quantités incroyables de nourriture. . il ne voyait plus une belle lune. . . . . . Le loup affamé ne pouvait attendre. . . . . . . . . Le loup affamé contemplait la lune qui brillait dans le ciel. . . . . . •  l porte des lunettes sous lesquelles il cache ses yeux. . . . . . . . . . . . . . . . . . pluriel. . . . . . . . . . Manuel «  Renart amena le loup jusqu’à la proche maison du fermier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . singulier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mais un énorme gâteau de miel. . . . . . . . •  e passe cette soirée avec des amis. . . . . . . . singulier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  a voix résonne comme une cloche. . . . doré et sucré. . . . . féminin. . . . . . . . . . . . . . Quand ils faisaient les courses. analyse les adjectifs qualificatifs soulignés. . . . . . . . . . . . . . . . Au fond de ses yeux. . . . . . . . masculin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 97 L’adjectif qualificatif épithète  » 1 Souligne les adjectifs qualificatifs épithètes. L . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . J . . . . . . . . . féminin. . . singulier. . . . . . . . . . . . petit : adjectif qualificatif. . . . . épithète du nom « maison » spéciale adjectif qualificatif. . . . . . . . . . . . épithète du nom « quantités » géant 109 approfondissement AG14 grammaire . . . . . . . ils volèrent la grande échelle qui était dans la remise. . . . . . . épithète du nom « voiture » énorme adjectif qualificatif. . . . . . féminin. . . . . . I Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

infinitif faiblir remplir groupe 4 remplîmes 2e groupe 2e groupe e re Complète les phrases du texte suivant. on bourra la Trèfle avec des valises de cuir. Quant Manuel «  à lui. Les verbes sont conjugués au passé simple. faiblit personne 3 pers. Un beau matin d’été. le levier de vitesse entre les jambes. on l’installa sur la banquette. 1 pers. 110 Les verbes du 2e groupe conjugués au passé simple ont pour terminaisons : « -is » – « -is » – « -it » – « -îmes » – « -îtes » – « -irent ».page 99 Le passé simple  » 1 Aides Souligne les verbes conjugués au passé simple. Il eut une folle envie d’y toucher et même de tourner le volant. La Trèfle (prendre) prit son élan sur la route plate puis on la (voir) vit bondir vers le ciel à près de soixante à l’heure. Le père triomphant les attendait là-haut. du sing. Les verbes sont conjugués au passé simple. manger radical terminaison je mang(e) ai tu mang(e) as nous mang(e) âmes personne avaler personne terminaison on aval a vous aval âtes ils 3 radical aval èrent Complète les tableaux. On empila Le passé simple exprime une action passée. remédiation RC8 CONJUGAISON Les verbes du 3e groupe conjugués au passé simple ont des terminaisons variées. du plur. Le tournant la (cacher) cacha mais on (entendre) entendit le moteur s’éloigner. 2 Complète les tableaux. . Les verbes du 1er groupe conjugués au passé simple ont pour terminaisons : « -ai » – « -as » – « -a » – « -âmes » – « -âtes » – « -èrent ». aussi des vêtements dans le coffre qu’occupait habituellement Titou. Il (soulever) souleva le capot pour laisser respirer le moteur. Il (faire) fit tranquillement à pied les trois kilomètres de montée. entre ses parents.

puis le silence retomba. leur (flanquer) flanqua une paire de baffes à abattre un chêne. du plur. Le clou fut le passage des ambulances avec leur grosse croix rouge et leurs coups de klaxon. plur. Les deux gamins (être) furent rattrapés dans leur descente par un jeune pompier qui. personne 2e pers. Elles s’éloignaient lentement vers le nord. Elle (arrêter) arrêta le premier passage de pompiers et leur (faire) fit diriger leur lance vers le haut du sapin. plac placèrent courus vendîtes 1re et 2e pers. La mère (crier) cria que les flammes approchaient mais pour Titou et Patate le spectacle (devenir) devint encore plus excitant. 3 Complète le texte. du sing.page 99 Le passé simple  » 1 Complète les tableaux. D’après « Au bois sauvage » Yves Heurté © Éditions SEDRAP 111 Prolongement PC8 CONJUGAISON . Ils parlèrent si bas qu’on ne put comprendre ce qu’ils dirent. ranger placer radical verbe conjugué personne radical verbe conjugué je rang(e) rangeai tu plac plaças on rang(e) rangea nous plac plaçâmes elles Manuel «  personne rang rangèrent 3e pers. les pelles sur l’épaule et les mouchoirs sur la bouche. Des hommes passaient sur la route. ils coururent 1re pers. Des hommes passèrent sur la route. Ils parlaient si bas qu’on ne pouvait comprendre ce qu’ils disaient. Le clou était le passage des ambulances avec leur grosse croix rouge et leurs coups de klaxon. infinitif courir infinitif vendre groupe 3e groupe groupe 3e groupe 3e pers. Elles s’éloignèrent lentement vers le nord. plur. puis le silence retombait. les pelles sur l’épaule et les mouchoirs sur la bouche. Les verbes sont conjugués au passé simple. sing. à peine en bas. Les verbes sont conjugués au passé simple. je vendis personne 2 Réécris le texte suivant en mettant les verbes au passé simple.

112 approfondissement AC8 CONJUGAISON . L Les jeunes enfants cueillirent des fleurs et apportèrent le bouquet à leur maman. les pompiers (faire) firent tomber les pins les plus proches. Quand le feu (chasser) chassa les fumées ils (se trouver) se trouvèrent tout près de la maison. sing. Manuel «  personne pari pariâtes 3e pers. parier rédiger radical verbe conjugué personne radical verbe conjugué je pari pariai tu rédig(e) rédigeas on pari paria elle rédig(e) rédigea 2e pers. Les verbes sont conjugués au passé simple. plongeas 3e pers.page 99 Le passé simple  » 1 Complète les tableaux. il (comprendre) comprit que rien ne serait plus jamais comme avant. Quand Titou (voir) vit s’effondrer le sien avec sa cabane secrète. 3 Complète les phrases du texte suivant. I Ils pénétrèrent dans la pièce silencieuse. plur. sing. •  ls pénètrent dans la pièce silencieuse. P Papa et maman reçurent des amis. plur. •  es jeunes enfants cueillaient des fleurs et apportaient le bouquet à leur maman. avançâtes 3e pers. rédig rédigèrent plonger avancer plongeai tu avanças 2e pers. plur. Les verbes sont conjugués au passé simple. plongèrent ils avancèrent je 2 Réécris les phrases en conjuguant les verbes au passé simple. Soudain le vent (rabattre) rabattit la fumée au-delà de la rivière et l’on (retourner) retourna à la nuit pendant une longue demi-heure. •  ’enfant posait son cahier sur le bureau et commençait son travail. N Nous jouâmes toute la journée dans le jardin public. •  ous avons joué toute la journée dans le jardin public. •  apa et maman recevaient des amis. L L’enfant posa son cahier sur le bureau et commença son travail. À grands coups de haches. plur. avança nous plongeâmes 2e pers.

plur. J •  l (oublier) oublie souvent les recommandations de ses parents.Aides page 100 Le présent des verbes du 1er groupe  » 1 Les verbes du 1er groupe conjugués au présent de l’indicatif ont pour terminaisons : « -e » – « -es » – « -e » – « -ons » – « -ez » – « -ent ». •  u (étudier) étudies la carte avant de te lancer dans l’aventure. L •  e nombreuses personnes (mendier) mendient dans la rue pour survivre. manques personne 2 er Complète les phrases. de nombreux légumes (diminuer) diminuent de volume. T •  e peintre (diluer) dilue la peinture avec un solvant. Les verbes en « -cer » prennent une cédille à la 1re personne du pluriel. sing. personne 3e pers. du plur. L Les verbes en « -uer » – « -ouer » – « -ier » conservent le « -e » aux personnes du singulier au présent de l’indicatif. I •  es spectateurs (évacuer) évacuent lentement le stade. •  a sœur et moi (mélanger) mélangeons nos affaires et maman nous (gronder) gronde. du sing. infinitif conjuguer infinitif manquer groupe 1 groupe groupe 1er groupe 3e pers. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. escalad escaladent conjugues manquent 2e pers. •  ous (déplacer) déplaçons pour la troisième fois notre rendez-vous. avaler escalader radical verbe conjugué personne radical verbe conjugué je aval avale tu escalad escalades il aval avale on escalad escalade vous aval avalez nous escalad escaladons elles Manuel «  personne aval avalent 3e pers. À 113 remédiation RO12 orthographe . •  ’(échouer) échoue dans mon exercice d’adresse. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. N •  ur la proposition de ta mère. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. Complète les tableaux. Les verbes en « -ger » prennent un « -e » à la 1re personne du pluriel. conjuguent 2e pers. plur. D 3 Complète les phrases. M •  la cuisson. tu (corriger) corriges les fautes S d’orthographe de la lettre que tu (expédier) expédies à tes grands-parents.

•  ’engin (remuer) remue la terre et (tracer) trace une profonde entaille. Ils discutaient de bêtes et surtout de papillons. Dès que les lèvres se posaient sur la plaie. continue 2e pers. sing. ce qui arrivait souvent. Manuel «  personne rapportent elles continuent renvoies regrettent personne 3e pers. •  u (lacer) laces tes chaussures avec difficulté. Dès que les lèvres se posent sur la plaie. le froid (geler) gèle les doigts. T •  ous (allonger) allongeons le malade sur une civière. Quand Titou se faisait mal. le sang s’arrête de couler. infinitif personne renvoyez 1re pers. le sang s’arrêtait de couler. sing. sur laquelle il ne la questionnait pas. continue vous rapportez vous continuez 3e pers. Elle ne parle jamais de sa vie passée. du sing. renvoyer infinitif regretter groupe 1er groupe groupe 1er groupe vous 2 2e pers. regrette Complète les phrases. sing. De la piéride du chou. rapportes 3e pers. 114 Prolongement PO12 orthographe . Ils discutent de bêtes et surtout de papillons. elle le soigne avec sa salive. L •  ous (placer) plaçons les pièces sur l’échiquier et nous (lancer) lançons la partie. elle le soignait avec sa salive. N •  a maman et son fils (rincer) rincent la vaisselle. Quand Titou se fait mal. sing. L 3 Réécris le texte en mettant les verbes au présent de l’indicatif. qu’elle appelait « Jolie mariée » à cause des ailes blanches. sur laquelle il ne la questionne pas. mon père et moi (astiquer) astiquons les vitres A de la voiture. N •  vant de s’élancer sur la route des vacances. au vulcain qu’elle nommait « Gros feu d’enfer ». Han les connaît tous. du plur. Elle ne parlait jamais de sa vie passée. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. qu’elle appelle « Jolie mariée » à cause des ailes blanches. Han les connaissait tous.page 100 Le présent des verbes du 1er groupe  » 1 Complète les tableaux. au vulcain qu’elle nomme « Gros feu d’enfer ». ce qui arrive souvent. rapporter continuer verbe conjugué personne verbe conjugué je rapporte 1re pers. De la piéride du chou. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. plur.

on retirait doucement la paille. du sing. plur. On coupe une paille et on y ajoute des rallonges si le trou est profond. on plante juste au-dessus de l’entrée du trou une vieille fourchette. Avant la chasse. Quand le grillon sortait. Elle avait une façon particulière de chasser le grillon. Avant la chasse. 2 2e pers. on plantait juste au-dessus de l’entrée du trou une vieille fourchette. s’ennuyer se réfugier m’ennuie tu te réfugies 2e pers. Puis on y glissait la paille jusqu’à toucher le grillon. expédier infinitif rabrouer groupe 1er groupe groupe 1er groupe 3e pers. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif. coupant toute retraite. On la tournait entre ses doigts et l’autre bout chatouillait le cricri. Au bout de la paille. •  our aider ta maman. Elle a une façon particulière de chasser le grillon.page 100 Le présent des verbes du 1er groupe  » 1 Complète les tableaux. 3 Réécris le texte suivant au présent de l’indicatif. 115 approfondissement AO12 orthographe . •  es soldats (se replier) se L les défenses. se réfugie nous nous ennuyons vous vous réfugiez 3e pers. on laissait un « gratte-cul ». plur. se réfugient expédies rabrouent personne 3e pers. tu (essuyer) essuies la vaisselle. la fourchette s’enfonce en travers du trou. on laisse un « gratte-cul ». sing. Quand celui-ci reculait. infinitif personne expédient 1re pers. la fourchette s’enfonçait en travers du trou. On coupait une paille et on y ajoutait des rallonges si le trou était profond. Quand le grillon sort. plur. sing. Au bout de la paille. du plur. on retire doucement la paille. coupant toute retraite. Manuel «  je s’ennuient 3e pers. P •  vant de lancer la bataille nous (aligner) alignons consciencieusement les soldats sur la table A et (édifier) édifions de solides remparts. Puis on y glisse la paille jusqu’à toucher le grillon. •  es prix (évoluer) évoluent rapidement et (menacer) menacent le pouvoir d’achat des plus L démunis. t’ennuies 3e pers. Quand celui-ci recule. On la tourne entre ses doigts et l’autre bout chatouille le cricri. sing. rabroue Complète les phrases suivantes. replient face à la menace adverse et (se réfugier) se réfugient derrière • Je (se dévouer) me  dévoue pour accomplir certaines tâches ingrates. Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif.

verbes utilisés couple sujet/verbe Le sujet est au singulier. Si ton père et ton oncle tournent. Tu peux éventuellement corriger les erreurs commises. Écris les mots manquants (verbes). Le sujet est au pluriel. c’est parce que leur ancêtre avait promis au démon les prochaines jeunes filles fraîches de la famille. si bien avec la meule. Quand Isabelle fouille dans la paille pour prendre les œufs. 2 Relis le texte et complète le tableau ci-dessous avec les verbes que tu as utilisés. Alors la maudite bestiole lui saute dessus et la mord. Elle tremble. mon maître m’éveille car c’est l’heure : tu donnes ton âme. Quand Annette ouvre le garde-manger. Il lui casse au nez un œuf. Isabelle refuse. avoue-t-elle avant de disparaître. elle entend qu’on gratte furieusement le sol derrière elle. Annette refuse. la souris lui demande de signer. – Ma fille. le coq crie.page 100 Le présent des verbes du 1er groupe  » 1 L’enseignant va te dicter le texte suivant. – À bientôt. 116 • Annette ouvre • elle tombe • Une petite souris barre • mon maître m’éveille • tu donnes • la souris demande • Annette refuse • la bestiole saute • la bestiole mord • avoue-t-elle • Isabelle fouille • on gratte • Elle tremble • Un coq se dresse • Il casse • il étale • il demande • Isabelle refuse • le coq crie • ton père et ton oncle tournent bilan BO10 orthographe . Une petite souris lui barre le passage. Sur ces mots. elle tombe son trousseau de clés d’étonnement. étale le jaune sur la terre battue et lui demande de signer. – écrire correctement le verbe. Un coq hargneux se dresse à l’entrée du poulailler. Manuel «  Tu auras quelques secondes (15) à ta disposition pour : – souligner le sujet du verbe .

117 bilan BO10 orthographe .page 100 Le présent des verbes du 1er groupe  » Texte à dicter Quand Annette ouvre le garde-manger. la souris lui demande de signer. Un coq hargneux se dresse à l’entrée du poulailler. Quand Isabelle fouille dans la paille pour prendre les œufs. Sur ces mots. Si ton père et ton oncle tournent si bien avec la meule. Elle tremble. le coq crie. elle tombe son trousseau de clés d’étonnement. elle entend qu’on gratte furieusement le sol derrière elle. Il lui casse un œuf au nez. mon maître m’éveille car c’est l’heure : tu donnes ton âme. Une petite souris lui barre le passage. avoue-t-elle avant de disparaître. Manuel «  – Ma fille. Annette refuse. Alors la maudite bestiole lui saute dessus et la mord. étale le jaune sur la terre battue et lui demande de signer. – À bientôt. c’est parce que leur ancêtre avait promis au démon les prochaines jeunes filles fraîches de la famille. Isabelle refuse.

•  e feu a détruit un espace (région) boisé. •  ne forte chaleur est annoncée pour la fin de la semaine. Une forte chaleur Un effort violent bon port Un homme âgé Un ouvrier minutieux un trésor intéressant 2 … au féminin. •  e voudrais bien exercer un métier (activité) intéressant. La personne fragile doit rester dans sa chambre. L Le feu a détruit une région boisée. 3 Complète le tableau. U •  n effort violent est nécessaire pour ramener le bateau à bon port. U Manuel «  •  n homme âgé traverse la rue. •  e sol (terre) cultivé s’appauvrit après l’incendie. U •  l peut trouver un trésor intéressant. J Je voudrais bien exercer une activité intéressante. – « -if »  « -ive ». •  ’alpiniste s’aventure sur un sentier (piste) dangereux. I GN dans lequel se trouve l’adjectif qualificatif L’adjectif qualificatif est… … au masculin. L x On forme le féminin de l’adjectif qualificatif en ajoutant un « -e » au masculin. x x x x x Réécris les phrases en changeant le mot souligné par le nouveau mot proposé. L L’alpiniste s’aventure sur une piste dangereuse. L’adjectif qualificatif épithète a le même genre que le nom auquel il se rapporte. •  e malade (personne) fragile doit rester dans sa chambre. U •  n ouvrier minutieux est chargé du travail de fouille. GN masculins GN féminins •  n incident fâcheux u • une fille frileuse  •  n garçon frileux u •  n homme heureux u •  n enfant boudeur u •  n élève menteur u •  n choix décisif u •  n rang complet u •  n ton altier u 118 •  ne chute fâcheuse u • une personne heureuse  • une gamine boudeuse  • une élève menteuse  • une réponse décisive  • une salle complète  • une allure altière  remédiation RO13 orthographe Souvent la terminaison de l’adjectif qualificatif masculin se transforme au féminin : – « -eux »  « -euse ». – « -er »  « -ère ». – « -et »  « -ète ». L’adjectif masculin se terminant par un « -e » ne change pas de forme au féminin. – « -teur »  « -trice »… . L La terre cultivée s’appauvrit après l’incendie.page 106 Le genre de l’adjectif qualificatif  » 1 Aides Complète le tableau avec les phrases suivantes.

. ....... •  ne vieille sorcière (sorcier) laide aurait voulu passer pour une belle et jeune fille (garçon).. ... ...... ..... ........ ..... .. .. ..... .. •  e (nombreux) nombreuses copines habitent dans la ville (ancien) ancienne.... les autres derrière masculin/pluriel .............. ....... ............. ..... ......... ..page 106 Le genre de l’adjectif qualificatif  » 1 Souligne les GN contenant un adjectif qualificatif épithète et justifie la terminaison de celui-ci..... ..... ... ....... .... nous venons tous de (divers) diverses régions avec nos différences (culturel) E culturelles......... ...... Il attrapa un gros bâton.................. ... .... (entouré) entourée D de murailles (élevé) élevées.. ........ ...... ...... .... .. ....... ........ ... .. ... ... ................. .. ...... .. . .. . . ... ... .......... . .... .. . Manuel «  . ... ..... .................. .... •  n classe........ .......... . •  e gros buffle (bête) de métal n’échappera pas à notre regard (vision) perçant.. . . ....... ... ..... U Un vieux sorcier laid aurait voulu passer pour un beau et jeune garçon. ... ........ .......... . .. ............. ... .. ... La mobylette s’est engagée dans le petit chemin de terre bordé de sacs plastique et de détritus.. Le personnage aperçu était une femme grande avec une tignasse sombre et couverte de poussière blanche... 3 Complète les phrases. ... Tous les copains me donnèrent alors de masculin/pluriel .. ... . Chacun était bien à son poste......... ....... .. .. ....... ......... ... ... . ..masculin/singulier . .... .......... .. ...... féminin/pluriel ... .. .................. •  e magasin donne sur la rue (animé) animée par de (large) larges baies (vitré) vitrées..... ... ................ .. .... .. .... ........ ........ de vieux bidons métalliques..... ............... ..... •  a partie (central) centrale de la galerie propose de (nombreux) nombreuses attractions et L une ambiance (chaleureux) chaleureuse. ........ .. .. ... ......... ............... . .. ....... •  a forme (personnage) aperçue était un homme (femme) grand avec des cheveux (tignasse) L sombres et couverts de flocons (poussière) blancs......... .... 2 Réécris chaque phrase en remplaçant le mot souligné par le nouveau mot proposé........... .... ....... .. ... ................ ..... . dessus en faisant de grands moulinets avec son bras..... .. enjamba sa vieille mobylette et nous fonça masculin/pluriel masculin/singulier féminin/singulier ...... L La grosse bête de métal n’échappera pas à notre vision perçante............ .... L 119 Prolongement PO13 orthographe ....... ................. ............ ........ ... ... . .. .. . les uns cachés derrière les hauts tas de sciure.. . ........... ..... grandes bourrades sur l’épaule........

fém. masc. L vieux – chargé – lent – nombreux •  es vieilles péniches chargées de sable voyagent paisiblement à leur vitesse lente depuis L de nombreuses années. bon – gros •  a chaufferie de la clinique dégage une bonne et grosse chaleur. Une seule idée masc. 3 Complète le tableau. À deux kilomètres de fém.page 106 Le genre de l’adjectif qualificatif  » 1 Encadre les adjectifs qualificatifs épithètes du texte et indique sous chacun d’eux s’il est au masculin ou au féminin. masc. fém. Complète les phrases avec les mots proposés en tenant compte des accords en genre et en nombre. masc. grelottant sous le coton aminci de sa veste. cyclable – piétonnier •  es habitants de la ville réclament davantage de pistes cyclables et de rues piétonnières. Un petit paquet masc. masc. L large – national – vieux – gigantesque – construit •  n peu plus loin. Un chemin creux longeait une haute palissade de grosses planches fermant une voie ferrée . fém. masc. 2 fém. Il le serrait dans ses mains gourdes . il aperçut les feux rouges de trois brasiers suspendus en plein air. L’homme marchait d’un pas allongé . Manuel «  noué dans un mouchoir le gênait beaucoup. GN masculin GN féminin •  es airs doux d •  n cri joyeux u •  ne fête joyeuse u •  n employé postier u •  ne employée u •  n artiste créateur u •  ne artiste u •  n prix abusif u •  ne réclamation abusive u •  n personnage inquiet u 120 •  es musiques douces d •  ne personnalité inquiète u postière créatrice approfondissement AO13 orthographe . fém. masc. occupait sa tête vide  : que le froid vif diminuerait après le lever du jour. trône la vieille tour gigantesque U construite il y a si longtemps. masc. Montsou. en bordure de la large route nationale.

L •  l a terminé l’épreuve avec une avance importante. il relève les yeux. De temps à autre. Sur les grandes vitres du bistrot. I •  eux qui sont arrivés derrière lui étaient particulièrement éprouvés. Ti’Louis mâchonne du bout Les principales prépositions sont : • à – après – avant – avec – chez – dans – de – depuis – derrière – devant – en – par – parmi – pendant – pour – sans – sous – sur – vers. encadre les prépositions. mot fonction à préposition relie le verbe « a participé » à son complément « compétition » de préposition derrière préposition pendant 121 classe grammaticale préposition relie le nom « vainqueur » à son complément « épreuve » relie le verbe « sont arrivés » à son complément « lui » relie le verbe « ont attendu » à son complément « toute la course » remédiation RG15 grammaire . Le grand départ Manuel «  La tête enfouie dans sa casquette de marin. des lèvres une cigarette roulée. •  es parents ont attendu patiemment pendant toute la course. Souligne les mots ou GN reliés par chaque préposition. – un pronom . Dans les phrases suivantes. La porte s’ouvre. 2 •  l a participé à une compétition très relevée. J 3 Analyse les prépositions des phrases de l’exercice n° 2 selon le modèle proposé. file derrière le bar sans demander son reste. M •  ’ai couru parmi le gros du peloton.page 111 La préposition  » 1 Aides Entoure les prépositions du texte suivant. la buée se transforme par endroits en fleurs de givre. Le chien du patron dérangé dans son sommeil. I •  e vainqueur de l’épreuve était manifestement le plus fort. saisit le mégot et avale une gorgée de vin rouge. La préposition est un mot invariable qui introduit un mot ou un groupe de mots ayant la fonction de complément. C Elle introduit : – un nom ou un GN . – un infinitif.

J •  e chat ronronne sur le tapis du salon. D’après « Contes du bout du monde » Régis Delpeuch © Éditions Sedrap 2 Encadre les prépositions et souligne les mots ou groupes de mots qu’elles relient. des lumières dans le ciel. L •  n grand nombre de témoins ont vu des formes. Le lendemain soir. V 3 Complète le tableau avec les prépositions des phrases suivantes. L •  iens m’aider à ranger mes affaires. Thésée et le Minotaure Arrivé en Crète. ses amis seraient libres et plus jamais Athènes n’enverrait de jeunes gens pour être sacrifiés. Minos éclata de rire mais accepta. I •  n nuage de fumée noire envahit le ciel de la ville. •  ien ne bouge dans la maison vide. Il lui proposa de pénétrer le premier dans le Manuel «  labyrinthe : s’il tuait le Minotaure et ressortait vivant. les gardes vinrent chercher Thésée et le conduisirent devant l’entrée du labyrinthe. •  e traverse la rue sans regarder. Thésée demanda à voir Minos. U •  e pense à mes parents.page 111 La préposition  » 1 Encadre les prépositions du texte suivant. J mot fonction sans préposition relie le verbe « traverse » à son complément « regarder » sur préposition avec préposition de préposition à 122 classe grammaticale préposition relie le verbe « ronronne » à son complément « tapis » relie le verbe « vient » à son complément « moi » relie le nom « ciel » à son complément « ville » relie le verbe « pense » à son complément « parents » Prolongement PG15 grammaire . L •  l vient avec moi passer l’après-midi. R •  ’enfant aperçoit dans le coin de la cuisine une forme effrayante. L •  e chat se cache derrière le coussin du fauteuil. U •  e loup affamé n’avait rien avalé depuis plusieurs jours.

I mot genre et nombre fonction sur en avec sur 123 classe gram. moi ! J’ai décidé de faire le transport du blé du village jusqu’au moulin. lança-t-il aux deux autres sans leur demander leur avis. •  es touffes de lavande poussaient sur les parois rocheuses.. L’enterrement venait à peine de s’achever que l’aîné des enfants s’approcha des bourricots. à le vendre Il avait construit. sur les côtés du jardin Il avait peint le socle avec une peinture de couleur éclatante un auvent en briques 3 La préposition introduit un complément de verbe. il vint à mourir. encadre les prépositions et souligne les mots reliés. près du village de Potamia. L •  l resta bouche bée devant l’édifice réalisé par elles. •  a bête bondit sur l’enfant. – Je les prends !. Complète le tableau avec les prépositions des phrases suivantes. I La préposition introduit un complément du nom. je vais leur apprendre à travailler. Manuel «  Au début du printemps. D •  es abeilles avaient transporté par erreur une sorte de safran écarlate. I •  l avait construit un auvent en briques sur les côtés du jardin. Il y a très longtemps vivait un pauvre berger qui avait trois fils. Complète le tableau. préposition préposition préposition préposition invariable invariable invariable invariable relie le verbe « bondit » à son complément « enfant » relie le verbe « a sauvé » à son complément « soignant » relie le verbe « soignant » à son complément « miel » relie le verbe « avançait » à son complément « sentier » approfondissement AG15 grammaire . Des touffes de lavande une sorte de safran écarlate nom ou GN poussaient sur les parois rocheuses avaient transporté par erreur il resta bouche bée devant l’édifice pronom verbe réalisé par elles Il songeait à ramasser le miel. I •  l avait peint le socle avec une peinture de couleur éclatante. 2 Dans les phrases suivantes. I •  l songeait à ramasser le miel et à le vendre au marché voisin. I •  l avançait d’un pas déterminé sur le sentier étroit. Jusqu’à maintenant. L •  l a sauvé nos malades en les soignant avec son miel. Il habitait dans l’île verte de Thasas. ces deux bourriques ont passé leur temps à se prélasser.page 111 La préposition  » 1 Entoure les prépositions des phrases du texte suivant..

du plur. sing. j’ai obtenu le diplôme du premier P Manuel «  degré du ski alpin. • Nous (commander au plus-que-parfait) avions commandé un repas au restaurant chinois. T •  our l’anniversaire de mon père.  •  ’ (faire au passé composé) ai fait toute ma scolarité à l’école de mon village. personne 3 pers. • chanter j’ai + chanté •  l avait dépensé tout l’argent économisé pendant des semaines de travail. J 124 remédiation RC9 CONJUGAISON . •  ’ (apprendre au passé composé) ai J appris à faire du ski pendant mes dernières vacances. sing. •  lles (revenir au passé composé) sont E pour nous accompagner. nous avons organisé une grande fête familiale. suivi du participe passé du verbe à conjuguer. I 2 Complète les tableaux. du sing. je suis sorti(e) e e Complète les phrases suivantes. C’est l’auxiliaire « avoir » ou « être » qui est conjugué. P •  ls auront certainement pris l’avion pour rentrer de vacances. temps passé composé temps passé composé infinitif perdre infinitif sortir 1re pers. • j’ai chanté • j’avais chanté • j’eus chanté • j’aurai chanté admirer passé composé plus-que-parfait ai admiré tu avais admiré il a admiré on avait admiré nous avons admiré vous aviez admiré ils je ont admiré elles avaient admiré ont perdu personne 3 pers. revenues de la mer •  u (répondre au futur antérieur) auras T • j’ai compris • j’avais compris • j’eus compris • j’aurai compris répondu de façon ferme et définitive.page 113 Les verbes aux temps composés  » 1 Aides Souligne les temps composés des phrases suivantes. Les temps composés de l’indicatif sont formés de l’auxiliaire « avoir » ou « être » conjugué et du participe passé du verbe à conjuguer. 3 est sortie j’ai perdu 1re pers. •  u es partie sans dire au revoir à personne. I •  endant mon séjour à la montagne.

il voit toute la plaine. il s’est accroché aux branches d’un arbre. •  ous (ramasser au plus-que-parfait) avions ramassé les feuilles mortes qui jonchaient N la pelouse. I 3 Réécris le texte suivant au passé composé. aura glissé e Complète les phrases. Il a pu ainsi se glisser jusqu’au sommet. il se sera accroché aux branches d’un arbre. De là. avez dirigé nous avions dirigé ils Manuel «  je ont dirigé elles avaient dirigé êtes partis aurons glissé personne 1re pers. temps personne suis parti 3e pers. D’un bond. il aura sauté sur un banc et d’un autre. avait dirigé 2e pers. sing.page 113 Les verbes aux temps composés  » 1 Complète les tableaux. sing. il saute sur un banc et d’un autre. il s’accroche aux branches d’un arbre. •  u (observer au passé composé) as T observé le ciel avec des jumelles. Il aura pu ainsi se glisser jusqu’au sommet. plur. du plur. il aura vu toute la plaine. I •  ls (féliciter au plus-que-parfait) avaient félicité leurs camarades pour leur magnifique résultat. 2 2 pers. D’un bond. •  on frère et moi (arriver au passé composé) sommes arrivés avant la fermeture des portes. du plur. il a sauté sur un banc et d’un autre. Il peut ainsi se glisser jusqu’au sommet. •  ’ (traverser au futur antérieur) aurai J traversé la rivière. passé composé temps futur antérieur infinitif partir infinitif glisser 1re pers. D’un bond. sing. Réécris-le maintenant au futur antérieur. De là. diriger passé composé plus-que-parfait ai dirigé tu avais dirigé on a dirigé 3e pers. il a vu toute la plaine. M •  l (avoir au passé composé) a eu une grosse angine. 125 Prolongement PC9 CONJUGAISON . De là.

courir apprendre passé composé futur antérieur 1re pers. sing. 3 3e pers. infinitif attraper infinitif autoriser groupe 1 groupe groupe 1er groupe 3e pers. plur. a tourné doucement le bouton et s’est retrouvée sur le palier en haut de l’escalier. tourne doucement le bouton et se retrouve sur le palier en haut de l’escalier. aura appris elle a couru 3e pers. avons couru 3e pers. s’habille prestement. Elle se glisse hors du lit.page 113 Les verbes aux temps composés  » 1 Complète les phrases. sont attrapés 1re pers. a atteint celle-ci. avons autorisé er Réécris le paragraphe suivant au passé composé. du sing. ai couru je aurai appris on a couru tu auras appris 1re pers. plur. franchit la distance jusqu’à la porte. plur. •  e jeune chien (s’emparer au passé composé) s’est emparé de la balle et (courir au passé composé) L a couru jusqu’à son maître qui l’(encourager au passé composé) l’a encouragé. •  es enfants (entendre au plus-que-parfait) avaient entendu des bruits qui les (effrayer au plus-queL parfait) avaient effrayés. •  n bateau (sombrer au plus-que-parfait) avait sombré avec tout son équipage à bord. 126 approfondissement AC9 CONJUGAISON . auront appris est attrapé a autorisé personne personne 3e pers. •  ette action (être au passé composé) a été si mystérieuse qu’elle (inquiéter au passé composé) C a inquiété l’ensemble de la population. atteint celle-ci. plur. commis une grave erreur en te rendant au rendez-vous. Manuel «  •  u (commettre au passé composé) as T 2 Complète les tableaux. du sing. Elle s’est glissée hors du lit. U •  ous (citer au futur antérieur) serons cités par l’avocat de la défense que nous (rencontrer au passé N composé) avons rencontré il y a peu de jours. a franchi la distance jusqu’à la porte. s’est habillée prestement. sing.

page 114 Le nombre de l’adjectif qualificatif  » 1 Souligne d’un trait les adjectifs qualificatifs épithètes singuliers et les adjectifs qualificatifs pluriels de deux traits. Les cornes (meurtrier) meurtrières avaient lacéré les chairs en (divers) diverses parties du corps. 127 remédiation RO14 orthographe . Ses sabots (couvert) couverts de poils (blanc) blancs battaient l’air. Les adjectifs se terminant par « -al » font leur pluriel en « -aux ». Un grand panneau de bois cache la plage. •  n homme furieux crie un ordre brutal à son compagnon affolé. les mains (plaqué) plaquées contre son ventre. Chaab se roulait dans la neige (épais) épaisse en gémissant. L’adjectif qualificatif épithète s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie. Il est fixé à de larges poteaux Manuel «  qui s’enfoncent profondément dans le sable fin. 3 Complète le tableau. 2 Complète les phrases du texte suivant. •  n exercice spécial est proposé pour soulager la douleur dorsale. singulier pluriel •  ne malle scellée u •  es malles d •  n mauvais fruit u •  es mauvais d •  n habit chinois u •  es habits d •  n avertissement u compris scellées fruits chinois •  es avertissements compris d •  n terrain sablonneux u •  es terrains d •  n paysage u 4 Les adjectifs qualificatifs se terminant par « -s » ou « -x » ne changent pas leur terminaison au pluriel. •  es paysages brumeux d brumeux sablonneux Réécris les phrases en changeant le nombre des mots encadrés. il y a seulement une inscription en lettres noires. •  u moment crucial. • les hautes herbes là pour servir de support à des affiches publicitaires. Il retira du flanc de l’(énorme) énorme monstre l’arme (gluant) gluante de sang et l’essuya contre les crins (brun) bruns. le geste adapté est important. les gestes adaptés sont importants. Mais non ! Sur l’immense surface. U Des hommes furieux crient des ordres brutaux à leurs compagnons affolés. U Des exercices spéciaux sont proposés pour soulager les douleurs dorsales. Le chef du troupeau s’était couché sur le flanc. A Aux moments cruciaux. Attention à toutes les modifications orthographiques. On pourrait croire qu’il est Aides L’adjectif qualificatif épithète a le même nombre que le nom qu’il qualifie.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e matin-là. . . masc. . . . . . . . . . . masc. . . . . . . . . •  n aperçoit dans les vitrines des complets bien (taillé) taillés. . . . . stupéfait. . . . . fém. . . . . . . . . . . . il voit arriver son ami pressé de le voir. . . . . . . . . . . . masc. . . . fém. . . . . . . . . . . féminin/singulier Manuel «  Elle fixe le plancher d’un regard vide avec ses yeux morts. . . . . . . . . . . . . . . . . •  e vieil homme. . . . . . . fém. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . O des parapluies (roulé) roulés dans leurs étuis. . . . . des feutres (mou) mous. ./sing. . . ./plur. . . . . . . . . masc. . . . . . . . . . . . ./sing. . . . . . . . . . . . . masc./sing. ./sing. . . . . . . . . . . . . . . . . . . ./sing. . . . . ./sing. . . . . . . . . . . . . . L masc. . . . . fém. . . . . . . . . le spectacle chaotique des maisons éventrées. . . . . . . . . . . . . . . •  l prit du grain dans le creux de sa vieille main noueuse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sanglé dans un long imperméable qui lui descend jusqu’aux maigres genoux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . pousse une porte grillagée où est écrit en grandes lettres capitales I fém. . . . . . 2 Complète les phrases. . . . . fém. . . . . . . . . toute noire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I Il prit du grain dans le creux de ses vieilles mains noueuses. . . . . . . . . . masc. . . des guenilles abandonnées et des sacs crevés jonchaient le sol. . . . . . . . . . . . . ./sing. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . masc. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ./sing. . . . . . . . . . . . . . . 4 Complète le tableau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . fém. . . . . . . 3 Réécris les phrases en changeant le nombre des mots soulignés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ./plur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . contemple. . . . . . . . . . . . . . « chantier interdit au public ». . . immobile nous regarde. . . . . . . . . . . •  ne vieille femme rabougrie./plur. . . . . . . . . . . . . . . . . I •  l devient peu à peu un des plus (grand) grands auteurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I •  es enfants (enchanté et ravi) enchantés L et ravis en redemandent./plur. . . . masc. . •  ans la pièce. . . . . . . . . . . . . U fém. . . . . . . •  l nous raconte des histoires (inspiré) inspirées par ses expériences. . . . . . . . . . C Ce matin-là. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . singulier pluriel •  n itinéraire précis u •  n chemin boueux u • des chemins boueux •  n chant vocal u • des chants vocaux •  n document légal u • des documents légaux •  n chemin rural u • des chemins ruraux •  n ami loyal u 128 • des itinéraires précis • des amis loyaux Prolongement PO14 orthographe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . il voit arriver ses amis pressés de le voir. . . . une guenille abandonnée et un sac crevé jonchaient le sol. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ./plur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . Attention à toutes les modifications orthographiques. . . . . . . . . . . . . . . . . .page 114 Le nombre de l’adjectif qualificatif épithète  » 1 Souligne les adjectifs qualificatifs épithètes et indique leur genre et leur nombre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  l hausse ses épaules fatiguées. . . . . . . . . . . . . . . ./sing. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ./sing. . . . . . . . . . . . . . . . . . . ./plur. . . . . . . . . . . . ./sing. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D Dans la pièce. .

. il se leva brusquement. .. . ... . . . . ... . ..../plur..... féminin/pluriel.page 114 Le nombre de l’adjectif qualificatif  » 1 Souligne les adjectifs qualificatifs épithètes du texte et indique pour chacun d’eux le genre et le nombre... .... . .. .. . . . ./plur. . . . ...... Manuel «  .. ... . . .... . .. ..... . ... ... ..... .. .. ... .. . . . . ..... ....... .. . ... . .. . .. complète le tableau.. .... .. . . . ..... . ... .. . . . .. ..... .. . .... .. . . . ... ... ... .. .. .. ... ... . les maigres flancs des animaux valides et leur fit dévaler la pente raide comme s’il les précipitait masc..... ... ...... ....... ....... ......... Sans se soucier des bêtes souffrantes.. . ... . . il frappa fém. .. . . . .... ... . nombreuses vertus que possédait l’excellent miel.... . .. .. ..... . Reporte les adjectifs qualificatifs du texte précédent. ..... .. . . . ....... ...... . .... . 129 approfondissement AO14 orthographe ..... ..... .. ..... .. .......... ... .. . ..... dans les enfers grondants.. ..... ... .... .. .../sing. .. masc.. ... . ... .... .... ...... . ... . ... . ... ... 2 masculin féminin singulier singulier pluriel souffrant souffrants souffrante souffrantes noir maigre valide raide grondant nombreux excellent 3 pluriel noirs maigres valides raides grondants nombreux excellents noire maigre valide raide grondante nombreuse excellente noires maigres valides raides grondantes nombreuses excellentes Avec les adjectifs qualificatifs soulignés de la troisième phrase de l’exercice n° 1. . ... . Tout à ses noires pensées. ..... ..... . ..... . . ..... .... ........ ..... . ... . . ./plur... •  ’enfant emprunta le chemin qui menait au moulin....... . Démétrios avait appris les masc... .... . . . .... . .. . . adjectif qualificatif fonction souffrantes féminin/pluriel épithète du nom « bêtes » nombreux nombreuses excellent 4 genre et nombre masculin/pluriel féminin/pluriel masculin/singulier épithète du nom « apiculteurs » épithète du nom « vertus » épithète du nom « miel » Complète la phrase avec des adjectifs qualificatifs épithètes de ton choix. . fém... . . . .. .. .. . ... ... .. . .... . . . .... .. ..... .. ....... .. .. ... ...../plur.......... ...... . . .... .. ... ./plur. . .... . ... ...... ........ . ... . . . .... .. . . .... . L Activité de production individuelle . .../plur.. . .. .... . .... . .. . .. . .. . ... . ..... .. ........ .... .. .. .. .. ... ... . .. . .. .... .. . . . masc. .. . ......... puis complète les parties manquantes.............../sing. ... . masc... ........ .... . .......... ... ... . . . En rencontrant de nombreux apiculteurs.. . .... .. .. ... ... fém.... .. ..... . . . . .. . .. .. ..

ne virent pas l’heure passer. Il prend les marques du féminin/pluriel. •  a farine fine ( 2 ) et blanche ( 2 ) ne se trouvait nulle part ailleurs. C  ’est un adjectif qualificatif épithète qui qualifie plusieurs noms dont un est au masculin/singulier. Il prend les marques du masculin/singulier. C  ’est un adjectif qualificatif épithète qui qualifie plusieurs noms au féminin/singulier.  •  e meunier. L Manuel «  •  n racontait que le meunier avait une meule extraordinaire ( 2 ). C  ’est un adjectif qualificatif épithète qui qualifie un nom au féminin/singulier. O • Il vivait entouré ( 1 ) de ses quatre filles. les sœurs revinrent au moulin. Il prend les marques du féminin/pluriel. » pages 106 et 114 Le genre et le nombre de l’adjectif qualificatif 1 L’enseignant va dicter le texte suivant. U • Le beurre et la farine ramenés ( 3 ) du marché furent mélangés dans les moules. revint chez lui. L Justifications 1 2 3 4 5 6 130 C  ’est un adjectif qualificatif épithète qui qualifie un nom au masculin/singulier. Il prend les marques du masculin/pluriel. D •  es quatre filles éperdues ( 5 ) s’enfuirent du moulin.  •  ’aînée proposa de faire des gâteaux composés ( 4 ) avec des fruits ramassés ( 4 ) dans les bois. Il prend les marques du masculin/pluriel. H •  ne brise printanière ( 2 ) et ensoleillée ( 2 ) avait succédé aux jours froids ( 4 ) et sombres ( 4 ).  •  laudine. C  ’est un adjectif qualificatif épithète qui qualifie un nom au féminin/pluriel. C • Bientôt. bilan BO11 orthographe . enchanté ( 1 ). Bérangère et Annette. C  ’est un adjectif qualificatif épithète qui qualifie un nom au masculin/pluriel. absorbées ( 6 ) par la tâche. Complète les phrases avec les mots manquants et écris entre parenthèses le numéro de la justification que tu retiens. les gâteaux moulés ( 4 ) et badigeonnés ( 4 ) de jaune d’œuf disparurent dans le four. L •  aletantes ( 5 ). Il prend les marques du féminin/singulier. L •  es quatre filles ? Envolées ( 5 ) ! S •  e magnifiques ( 4 ) gâteaux encore tièdes ( 4 ) trônaient sur la table.

On racontait que le meunier avait une meule extraordinaire. Bientôt. Bérangère et Annette. Il vivait entouré de ses quatre filles. Le beurre et la farine ramenés du marché furent mélangés dans des moules. Ses quatre filles ? Envolées ! De magnifiques gâteaux encore tièdes trônaient sur la table. Manuel «  Une brise printanière et ensoleillée avait succédé aux jours froids et sombres. les sœurs revinrent au moulin. Les quatre filles éperdues s’enfuirent du moulin. absorbées par la tâche. les gâteaux moulés et badigeonnés de jaune d’œuf disparurent dans le four. Le meunier. Haletantes. enchanté. » pages 106 et 114 Le genre et le nombre de l’adjectif qualificatif Texte à dicter La farine fine et blanche ne se trouvait nulle part ailleurs. L’aînée proposa de faire des gâteaux composés avec des fruits ramassés dans les bois. ne virent pas l’heure passer. revint chez lui. 131 bilan BO11 orthographe . Claudine.

. . .. j’ai besoin d’aide. .. .. .. .... .. .. ... . ... .. .. .. ... .. . .. . .. . ... ... ... . ... N •  ertes l’eau est froide mais nous nageons avec beaucoup de courage. . . ... . .. . . . .. ..page 119 L’adverbe  » 1 Aides Souligne les adverbes des phrases suivantes... . .. ........ . . .. . .. .. ... .. . .. . . .. ... ...... ...... .. ... . . . .. .. . ....... . . .. . . . . . . 132 remédiation RG16 grammaire ... .. ... .... . .. .. . . .... .... .. . .. .... .. . . . . .. ........ . . .. . . ... ... .. ..... .. . . . . . . .. .. .. .... .. .. adjectif qualificatif adverbe de manière masculin plat plate platement fier fière fièrement seul seule seulement sec sèche sèchement rare rare rarement vague vague vaguement sot 4 féminin sotte On forme de nombreux adverbes de manière en ajoutant le suffixe « -ment » à l’adjectif qualificatif féminin. . . ..... . ... . . . . .. .. .. . N •  u-dessus de moi nage un énorme poisson.. . .. . . . Vivement... ... ... .... .. ...... . .. . .. .. .. .. .... . . .... .. . . .. .. ... . . .. . .. .. ... ... ... . .. . . ..... ... . . . . . . .. . .. . . .... . ... . .. .. .... . . . il n’ a rien dit . ... .. .... . . .. . . •  l répond gentiment qu’il arrive.... A 2 Souligne les adverbes et encadre le mot ou le groupe de mots dont ils modifient le sens........  L’adverbe est un mot invariable qui modifie le sens d’un autre mot ou d’un groupe de mots.... .. . ...... .. .. .. .. .... .. . . . . . . .. .. . .. •  e porte un sac trop lourd pour moi. • Je monte aussitôt dans ma chambre. .. . . .. .. . . ....... . . ... .. .. . . .. . .. . . I Les principaux adverbes sont : • assez – beaucoup – dessus – dessous – devant – après – avant – aussitôt – certes – oui – environ – ne … pas – ne … rien – … •  eut-être aurions-nous dû réfléchir avant de nous lancer. . . . .. ... . . .. ... .... .... .. ...... . .... . ... ... . . . . .. . ........ ..... . .. . . . . .. . . . . . . . .... .. ... . . .. . ... .. ...... •  ous plongeons aussitôt dans les vagues. nous irons peut-être à la piscine .. . ..... . .. . . . . . . .... .. . . . . .. .. ..... . . . . .. . .. ... . .... . ... . . ... .. .. ... I •  ’ aime beaucoup me promener avec mon ami Léo.. ... .. . ..... J • Demain. . . . .... •  uand je lui ai fait cette proposition. . ... .. .. .. . .. . ... C Manuel «  •  l est trop tard pour revenir en arrière.. ... . . .... . .. .. . ... .. . .... . . • gras grasse grassement sottement Construis trois phrases en utilisant dans chacune d’elles l’adverbe de manière du tableau de ton choix. . ..... ... .. . . .. Activité de production individuelle ... . . .. . . . ... . ....... ..... . J • Viens ici . . .. . .... .. . . . .. Q • Pourquoi ne serait-il pas venu  ? 3 Forme les adverbes de manière avec le suffixe « -ment ». . .. . .. .. .. . .. . . . . je m’éloigne de lui... . . . .. . . . ..... P •  ous nous déplaçons lentement dans les eaux bouillonnantes.. . . . . ... . . .. .. .. .. .. .. . . ... . .. ... .. .... . . . . . ...... ... .... . .. .... . . . ... .. . ...... . ... ... . ....... ... .. . .. ...

. •  ’arriverai tôt à l’hôtel retenu. D • Où pourrons-nous trouver des paysages plus sauvages ? • Là .. •  ’aime passer du temps loin de la maison. jamais Complète le tableau avec les adverbes des cinq premières phrases de l’exercice précédent. •  e n’est jamais que la réalité. • tôt • souvent • vite • demain 3 … exprime le lieu. rien Où Là très adverbe attend ferons apprécions laissons pourrons trouver prenons difficiles verbe verbe verbe verbe verbe verbe adjectif Range les adverbes des phrases suivantes dans le tableau. J • Le temps change souvent. mot genre et nombre fonction tôt adverbe de temps invariable modifie le sens du verbe « arriverai » loin ne .. N L’adverbe… … exprime le temps. … exprime la négation. •  l ne faut pas comparer. une longue marche nous attend. •  ous ferons certainement le même circuit que la veille. • loin • moins • ne . nous ne laissons rien au hasard.page 119 L’adverbe  » 1 Encadre les adverbes des phrases suivantes et complète le tableau. C •  ous repartirons demain.. L 2 mot ou groupe de mots dont le sens est modifié classe grammaticale du mot dont le sens est modifié Aujourd’hui certainement particulièrement ne . jamais souvent 133 classe grammaticale adverbe de lieu adverbe de négation adverbe de négation adverbe de temps invariable invariable invariable invariable modifie le sens de « aime passer du temps » modifie le sens de « faut comparer » modifie le sens de « est » modifie le sens de « change » Prolongement PG16 grammaire . •  es pentes empruntées sont très difficiles. N •  ans la préparation.. … exprime la quantité... pas n’ . N Manuel «  •  ous apprécions particulièrement ces longues sorties. nous prenons un plaisir extrême. I • C’est vite dit.. J • La température est moins fraîche. • Aujourd’hui .. pas • n’..

. V •  n trouve des champignons (lieu) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . dans ce bois. I •  ous étions à quatre kilomètres environ du lieu de rassemblement.page 119 L’adverbe  » 1 Encadre les adverbes et souligne les mots ou groupes de mots dont le sens est modifié. •  e nombre croissant d’automobiles augmente fortement la pollution de l’air des grandes villes. . . . . . . . . . . . . . . J •  a sœur est aussi grande que toi. . . . . . . . . . N •  l faudra peut-être faire demi-tour et recommencer. . . . T notre travail. . . . . . . . . . . •  l garde dignement le silence après les critiques. L •  l a répondu (manière) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . à toutes nos questions. . . . . . L Manuel «  •  l y a beaucoup de spectateurs qui restent dans le stade après le coup de sifflet final. . I •  n cette période de l’année. . . . . . . . I •  ous pouvez (manière) . . . . . . . . . . . . . . . . . . à la même heure. . . . . 3 Complète le tableau avec les adverbes des phrases suivantes. à s’enfuir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . N •  ous nous sommes aperçus de notre erreur tard dans la journée. . . . . . . . . . . . O Activité de production individuelle • Notre retour se fera (temps) . . . . . . . . . . E •  e ne retournerai jamais dans cette ville. . . . . . . . . . . . . . . . . T mot genre et nombre dignement adverbe de manière invariable après adverbe de temps invariable tôt adverbe de temps invariable ne … jamais adverbe de négation invariable aussi … que 134 classe grammaticale adverbe de comparaison invariable approfondissement AG16 grammaire fonction modifie le sens de « garde le silence » modifie le sens de « garde le silence » modifie le sens de « ouvrent » modifie le sens de « retournerai » modifie le sens de « grande » . . I 2 Complète chaque phrase avec l’adverbe de ton choix. . . . . . . . . . . . •  e prends le bus (temps) . . . . . . J •  e voleur arrive (négation) . . . . . . . . . . . . . . . les magasins ouvrent tôt. . . . . . . . . . . .  •  u bouges (quantité) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . me rendre ce service. et tu facilites (négation) . . . . . . . . . . . . .

recopie la bonne solution. • Soyez à l’heure. • Chante. ( 3 Complète le tableau. dans les phrases suivantes. Les verbes sont conjugués à l’impératif présent.) remédiation RC10 CONJUGAISON • crie – crions – criez • lance – lançons – lancez . T Aides L’impératif sert à donner un ordre. ( •  marquer) Marque les terminaisons en rouge. •  echerche dans le texte les bonnes informations.) • partons (1re pers. A •  l faut que tu suives les bonnes lignes. du plur. à exprimer un conseil. Les verbes sont conjugués à l’impératif présent. •  aborder) Aborde plusieurs thèmes. ( •  proposer) Propose des exemples pour chaque verbe. le sujet n’est pas exprimé. du sing. ( Contrairement au présent de l’indicatif. le verbe ne se conjugue qu’à 3 personnes.page 121 L’impératif présent  » 1 Souligne. du plur. verbe 1re personne du pluriel 2e personne du pluriel finir finis finissons finissez porter porte portons portez écrire écris écrivons écrivez suivre suis suivons suivez couper 4 2e personne du singulier coupe coupons coupez Conjugue chaque verbe à la personne demandée. • pars (2e pers. •  ffectue les opérations suivantes. N •  emplis la colonne correspondante. les verbes conjugués à l’impératif présent.) • partez (2e pers. R •  près le travail sur le cahier d’essais. les verbes du 1er groupe ne prennent pas de « -s » à la 2e personne du singulier. paie ou paye •  avancer à la 1 personne du pluriel) avançons ( •  longer à la 1re personne du pluriel) longeons ( •  secouer à la 2e personne du singulier) secoue ( •  déléguer à la 2e personne du pluriel) déléguez ( •  payer à la 2e personne du singulier) ( re 135 À l’impératif. •  conjuguer) Conjugue ce verbe à l’impératif présent. À l’impératif. E Manuel «  •  u calcules le résultat sans faire l’opération. R 2 Écris les phrases suivantes à la 2e personne du singulier de l’impératif présent. I •  e te trompe pas dans la présentation.

2 Complète chaque phrase.page 121 L’impératif présent  » 1 Souligne. • Égouttez les pêches au sirop et coupezles dans le moule. ( •  copier à la 2e pers. •  tale cette préparation sur le gâteau. B •  goutte les pêches au sirop et coupe-les É dans le moule.) Déliez les mains du prisonnier. farine et levure. du sucre D et du beurre. Manuel «  – Ne raconte pas de sornettes ! – Je ne raconte pas d’histoires. ( •  bouger à la 1re pers. du plur. Tu racontes n’importe quoi ! – Dites-nous quel jour vous avez ramené cet argent. M •  erse le mélange dans le moule. s’écria le juge. – Comme je l’ai dit : le jour où il a plu des nouilles ! – Conduisez-moi cette folle à l’asile. du sing. •  élange œuf. ( •  coller à la 1re pers. •  sauter à la 2e pers. Gâteau du mercredi •  réchauffe le four (180 °C). – Comment ? Rappelle-toi ! Cet argent. É •  eplace au four et poursuis la cuisson R pendant quelques minutes. • Mélangez œuf.) Bougeons les meubles de place. P •  eurre et sucre le moule. dans le texte.) Copie ce texte sans faire de fautes.) Salue le public avant de quitter la scène. • Étalez cette préparation sur le gâteau. du plur. Les verbes sont conjugués à l’impératif présent. farine et levure. • Beurrez et sucrez le moule. Le mari appelle sa femme : – Viens voir. • Versez le mélange dans le moule. sucre. du sing. • Dans un bol battez un œuf. sucre. • Replacez au four et poursuivez la cuisson pendant quelques minutes. 136 • Préchauffez le four (180°). du plur. V •  lace le moule garni dans le four P et laisse cuire pendant 20 minutes. • Placez le moule garni dans le four et laissez cuire pendant 20 minutes. du plur. du sucre et du beurre.) Broyons le grain.) Saute le deuxième paragraphe. ( 3 Réécris le texte en t’adressant à un groupe d’élèves. il a plu des nouilles cette nuit. •  ans un bol bats un œuf. c’est moi-même qui te l’ai ramené le jour où il a plu des nouilles.) Collons les photos des vacances dans l’album. Prolongement PC10 CONJUGAISON . les verbes conjugués à l’impératif présent. ( •  broyer à la 1re pers. ( •  saluer à la 2e pers. du sing. ( •  délier à la 2e pers. – Tais-toi. Lève-toi et viens voir par toi-même ! – C’est ma foi vrai ! Plus tard chez le juge.

Ajoute les œufs. (se sauver) sauve-toi. Complète le tableau. • Mets au four (220 °C) pendant 40 minutes. •  ettre au four (220 °C) pendant 40 minutes. Far breton •  incer les pruneaux et les essuyer. je t’obéirai. • Beurre un plat. Verse la pâte avec les pruneaux. Mélange. Verser la pâte avec B les pruneaux. • Dans un saladier. (aider) aide-moi ! – Bien sûr ! (dire) dis-moi. M •  ervir le far tiède ou froid. Les verbes sont conjugués à l’impératif présent. Ajouter les œufs. sucre D et une pincée de sel. verse farine. – (Faire) Fais-moi confiance ! 137 approfondissement AC10 CONJUGAISON . – (Grimper) Grimpe à ce cocotier et (redescendre) redescends-moi la plus belle des noix de coco. Laisse reposer. verser farine. • Arrose-les avec du thé chaud. Bien mélanger. bouge pas. •  eurrer un plat. • Porte le lait à ébullition et ajoute la pâte. Mélange bien. dit la jeune femme. Si la fourmi noire arrive. L Laisser reposer. P Mélanger. sucre et une pincée de sel. R Manuel «  •  es arroser avec du thé chaud. • Sers le far tiède ou froid. •  ans un saladier. S 2 • Rince les pruneaux et essuie-les. •  orter le lait à ébullition et ajouter la pâte. verbe 1re personne du pluriel 2e personne du pluriel rayer raie ou raye rayons rayez oublier oublie oublions oubliez nouer noue nouons nouez suer sue suons suez allonger allonge allongeons allongez poncer 3 2e personne du singulier ponce ponçons poncez Complète les phrases du texte suivant en conjuguant les verbes à l’impératif présent. – Je vais au village. la jeune femme dit : – Pivi. – Pourquoi ? Je peux avaler les deux ! – Non ! Surtout pas ! (obéir) obéis-moi ! – Promis ! À son retour. (ne pas bouger) ne Mais si la fourmi rouge vient te chatouiller.page 121 L’impératif présent  » 1 Réécris le texte suivant à la deuxième personne du singulier de l’impératif présent.

. . . . . . . . . fém. . . . . . . . . . . . . . . . . l’adjectif qualificatif épithète prend les marques du masculin/pluriel. . . . . . . . . . . . . . . . Attention aux modifications orthographiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . D masculin/pluriel féminin/pluriel . . . . . . . . (Regroupé et lointain) Regroupés ils se trouvent. . . . plur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es astres sont des boules de gaz plus ou moins (chaud) chaudes aux couleurs (différent) L différentes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es feuilles et branches (arbres et troncs) tombées durant la tempête jonchent le sol. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Exemple : Les bêtes abandonnées se regroupent à l’orée du bois. . . 2 Complète les phrases. . . . . . . . . . . . . . . Manuel «  •  e nombreux paysans français vivent dans de petites exploitations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es barrières (haies et fourrés) serrées séparent les différents champs (parcelles). . . . . . . . . . . . . D Des haies et fourrés serrés séparent les différentes parcelles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . féminin/pluriel Aides L’adjectif qualificatif épithète s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie. . . . . . . . . . . . . . . . . D Dans les collines habitées par le vent vivaient un chasseur et sa fille isolés. . . . . . . . . . . . . . . . . Avec plusieurs noms dont un seul est au masculin. . . P féminin/pluriel masculin/pluriel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 remédiation RO15 orthographe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . au sol. A masculin/pluriel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . les terres trop petites et trop dispersées sont rassemblées. . . . . . . . . . L Les arbres et troncs tombés durant la tempête jonchent le sol. . . . . . . . . les agriculteurs cultivaient des champs dispersés sur tout le territoire. . . . . . . . . . . de repas aux petits. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ils travaillaient des terres numérotées sur le plan cadastral. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A féminin/pluriel . . . •  utrefois. •  lus près de nous. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . plur. . . . . . . . . il prend les marques du féminin/ pluriel. . . . . . . . . . . . . . . . •  e mulot et le campagnol (attrapé) attrapés par le busard serviront L Avec plusieurs noms au masculin. . . •  ujourd’hui. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  a buse attrape la couleuvre et le crapaud même (dissimulé) dissimulés L Avec plusieurs noms au féminin. . . . . . . . •  es (différent) différents ministres des sports se réunissent pour définir la lutte et la pratique L (commun) communes contre le dopage. l’adjectif qualificatif épithète prend les marques du masculin/pluriel. • les bêtes abandonnées fém. . . . . . . . . . . . . . . •  ans la lande (collines) habitée par le vent vivait une famille (un chasseur et sa fille) isolée. . . . .page 122 L’accord de l’adjectif qualificatif épithète  » 1 Souligne l’adjectif qualificatif épithète et le nom qu’il qualifie comme dans l’exemple. 3 et lointains il est difficile de déterminer la distance à laquelle Réécris chaque phrase en remplaçant le mot souligné par les mots entre parenthèses. . . . . .

Relie-le(s) comme dans l’exemple au(x) nom(s) ou groupe(s) de mots qu’il(s) qualifie(nt). •  es trois jeunes gens (amusé) amusés par les grimaces riaient aux éclats. I •  l raconte des nouvelles et des récits (inspiré) inspirés par ses expériences de guerre. L 2 Accorde les adjectifs qualificatifs épithètes entre parenthèses. L •  ne petite fille marchait dans les rues (désert) désertes. •  es trottoirs et des chaussées (boueux) boueux longeaient les maisons (aligné) alignées. L •  lle révéla tranquillement où se trouvait la bague volée. S •  es beignets bien dorés sentaient bon. restée dans la cuisine faisait des beignets.  •  ur la table. I 4 Relie les éléments qui vont ensemble. L •  omme les soirées (précédent) précédentes. •  a bise et la neige (glacé) glacées avaient envahi la ville. C •  a mère. la nappe et la vaisselle (éclatant) éclatantes attendaient les convives. E •  a jeune femme et le jeune homme étonnés se regardaient en souriant. S • Une oie (farci) farcie de pruneaux et de pommes (odorant) odorants fumait sur la table. les pieds (nu) nus et les cheveux (défait) U défaits. • •  n chat et un chien • u •  ne passerelle • u •  es appels et des cris • d •  n pantalon et une veste • u •u  ne voiture et un autobus 139 • étroite • rapides • joyeux • usagés • craintifs Prolongement PO15 orthographe . dans chaque phrase. D • La jeune fille serrait ses mains (paralysé) paralysées par le froid. le vieil homme se met en route. Manuel «  •  ’était un jeune homme déluré qui ne faisait que rêver.  3 Complète les phrases. l’(ou les) adjectif(s) qualificatif(s) épithète(s). C •  l arpente les rues. Exemple : La foule nombreuse se presse devant le magasin. (guidé) guidé par une voix lointaine. L •  a jeune femme se livrait à des contorsions échevelées : elle se savait découverte.page 122 L’accord de l’adjectif qualificatif épithète  » 1 Souligne.

P 140 approfondissement AO15 orthographe . restent aux abords de L l’incendie. Éliane se retrouve aux côtés A de son mari. •  es chiens (affairé) affairés après les bêtes ne voient qu’elles. Les huîtres classées par calibres s’entassent dans des caisses décolorées par l’air marin. L •  es escarbilles rougies volent vers les toits voisins . Après quelques années passées à animer des classes de mer. D Manuel «  •  es grosses lances déployées attaquent le feu par le nord. •  e temps en temps. L •  eux (grand) grands coquins de bergers (drapé) drapés dans des manteaux D de drap (roux) roux surveillent le long défilé des bêtes. elle tapote l’huître et vérifie au bruit qu’elle est bien pleine. déambulent sur la passerelle. Réécris chaque phrase en remplaçant le mot souligné par le mot entre parenthèses. disparaissant sous des casquettes enfoncées jusqu’aux yeux. L •  es agnelets (porté) portés par les mules se balancent au gré des accidents du terrain. immobiles . •  es fruits de mer (huîtres) classés par calibres s’entassent dans des paniers d’osier (caisses) L décolorés par l’air marin. Des barques plates assurent le transport des caisses pleines entre les parcs et les claires. •  près quelques mois (années) passés à animer des classes de mer. silencieux . L •  es édifices voisins menacent de s’effondrer. Éliane se retrouve aux côtés de son mari. dindes et pintades (réveillé) réveillés en sursaut accueillent les arrivants. 3 Complète les phrases. elle tapote l’huître et vérifie au bruit qu’elle A est bien pleine. L •  es frêles nacelles des pompiers remuent sous le vent violent . Relie chacun d’eux au(x) nom(s) qu’il qualifie. •  igeons. •  eux pompiers blessés reposent sur des civières. disparaissant sous des bonnets D (casquettes) enfoncés jusqu’aux yeux. déambulent sur la passerelle. des promeneurs (silhouettes) frileux. des silhouettes frileuses. De temps en temps. canards. •  vec des gestes (habitudes) lents et calculés.page 122 L’accord de l’adjectif qualificatif épithète  » 1 Encadre les adjectifs qualificatifs épithètes des phrases suivantes. frappés d’impuissance. 2 •  es bateaux (barques) plats assurent le transport des casiers (caisses) pleins entre les parcs D et les claires. L •  e lourds chevrons brûlés tombent au sol. L •  es mères un peu (las) lasses suivent derrière les vieux béliers. D •  es habitants du quartier. Avec des habitudes lentes et calculées. L •  es nourrissons (hésitant) hésitants marchent dans les pattes des mères.

2 C  ’est un nom : je recherche le déterminant qui précise le genre et le nombre. photographia le sol d’un seul coup d’œil circulaire. Ils attendaient ( 3 ) leur dose quotidienne de cris et de jeux. lents ( 1 ) et brumeux ( 1 ). Je recherche le sujet et j’écris la terminaison qui convient. Attention ! Tous les mots inachevés ne sont pas des adjectifs qualificatifs épithètes. C  ’est un déterminant article : je recherche le nom qu’il détermine : singulier ou pluriel ? bilan BO12 orthographe . Manuel «  Accroché ( 1 ) par la chevelure des arbres ( 2 ) . les panneaux ( 2 ) de mini-basket ressemblaient ( 3 ) à deux grands ( 1 ) gaillards étonnés ( 1 ) par tant de silence. casquette jaune sable. Un petit ( 1 ) vent fit toussoter le vieil Hippolyte. Tu peux apporter les modifications que tu souhaites à ta première écriture. 3 4 141 C  ’est un verbe : dans le texte on utilise l’imparfait de l’indicatif. Complète les terminaisons manquantes. Hippolyte. Il est des matins comme cela. 1 C  ’est un adjectif qualificatif épithète : je recherche le nom ou groupe de mots qu’il qualifie. le soleil tardait à se lever. 2 Relis ton texte en utilisant les propositions suivantes. Plantés ( 1 ) au milieu de la cour déserte.page 122 L’accord de l’adjectif qualificatif épithète  » 1 Le maître va dicter le texte suivant. Fidèle sentinelle de la cour d’école. pantalon aux ( 4 ) larges ( 1 ) poches et veste usée ( 1 ) . le vieux traversait ( 3 ) déjà à grands ( 1 ) pas le champ de bataille.

Manuel «  lents et brumeux. le soleil tardait à se lever. le vieux traversait déjà à grands pas le champ de bataille. pantalon aux larges poches et veste usée. les panneaux de mini-basket ressemblaient à deux grands gaillards étonnés par tant de silence. Hippolyte. Ils attendaient leur dose quotidienne de cris et de jeux.page 122 L’accord de l’adjectif qualificatif épithète  » Texte à dicter Un petit vent fit toussoter le vieil Hippolyte. Accroché par la chevelure des arbres. Plantés au milieu de la cour déserte. Il est des matins comme cela. photographia le sol d’un seul coup d’œil circulaire. Fidèle sentinelle de la cour d’école. 142 bilan BO12 orthographe . casquette jaune sable.

Manuel «  couvercle qui céda d’un cri de métal rouillé. Il fouilla dans sa veste qui contenait son inséparable trousseau de clés. elle écartait le rideau qui la dissimulait aux regards des passants. Le vieux souleva sa casquette et prit congé. L Le vieux se dirigea vers le fond du jardin et s’arrêta face à la haie de noisetiers. Il referma la porte d’un coup sec que la voisine Berthe ne pouvait entendre. Il dépassa Justin le facteur qui commençait sa distribution. Un léger vent venait du nord. Hippolyte déplaça une caisse. plus petite. Il le lut lentement comme pour graver le contenu dans sa mémoire. deux traits pour la seconde quand c’est le cas. Dans la phrase complexe. Il fouilla sous les chiffons et agrippa une vieille boîte de biscuits. La phrase complexe a plusieurs verbes conjugués. Sa fidèle bicyclette l’attendait contre le grillage de la cour. La plus petite ouvrait un cadenas d’acier jaune qui tenait fermée la porte de bois. 3 Souligne d’un trait la proposition principale et de deux traits la proposition subordonnée. en bois. Ses gros doigts noueux se refermèrent avec force sur le La phrase simple a un seul verbe conjugué. Méthodiquement. Elle en contenait une autre. L Les feuilles et les noisettes frémissaient car un léger vent venait du nord. Le fou du guidon s’arrêta net devant le portail de son jardin. Il y a plusieurs propositions. Il avala la pente raide qui peut vous projeter comme un boulet sur la place du village.page 127 Phrase simple et phrase complexe  » 1 Aides Souligne les phrases simples du texte suivant. La phrase complexe peut être composée d’une proposition principale et d’une ou plusieurs propositions subordonnées. Exemple : Je dois rendre le livre que j’ai emprunté la semaine dernière. les propositions peuvent être reliées par des petits mots : • mais – ou – et – donc – or – ni – car •  es feuilles et les noisettes frémissaient. Caché dans cette dernière. 4 Relie les deux phrases simples en une phrase complexe. il fit l’opération inverse et replaça le papier dans sa cachette. •  e vieux se dirigea vers le fond du jardin. 2 Souligne les différentes propositions : un trait pour la première. Il s’arrêta face à la haie de noisetiers. 143 remédiation RG17 grammaire . À la moindre alerte. C’est une proposition indépendante. un papier jauni était plié en deux. Le bolide contourna l’ancienne halle et frôla la fontaine.

Défense de bronzer. L Le jeune homme distinguait parfaitement la masse de la harde qui s’avançait lentement vers lui. On tire sans sommation sur ceux qui ne respectent pas la consigne. Le conseil est scrupuleusement suivi. L Le châtaignier que j’avais planté il y a quelques années a beaucoup grandi. Le panneau de bois mesure quatre mètres de haut. J’avais planté le châtaignier il y a quelques années. 2 Dans les phrases complexes. On pourrait imaginer que les gens sont dociles. Sur le panneau il n’y a ni affiche ni publicité. souligne d’un trait la première proposition.page 127 Phrase simple et phrase complexe  » 1 Souligne les phrases simples du texte suivant. D’après « Le fil à retordre » Claude Bourgeyx © Éditions Nathan 3 En utilisant les pronoms relatifs « qui » ou « que ». Mais les insoumis sont rares. L L’air était envahi par une odeur que le chasseur connaissait bien. Cette odeur. se serrent les uns contre les autres pour être à l’ombre du panneau. de deux traits la seconde. En vérité ils ont peur. Pas un bras. Encadre le mot qui les unit. Les estivants de ce mois d’août ensoleillé qui sont pâles comme des navets. relie les deux phrases simples pour obtenir une phrase complexe. on pourrait croire à un support d’affiche publicitaire mais on serait loin de la vérité. Manuel «  De loin. Autant dire que c’est un grand panneau. •  ’air était envahi par une odeur. La harde s’avançait lentement vers lui. •  l a des yeux très bleus. Il y a seulement une inscription en lettres noires sur toute la surface. le chasseur la connaissait bien. Fixé à des poteaux qui s’enfoncent dans le sable. I Il a des yeux très bleus qui font penser à des ouvertures sur des profondeurs d’eau ou de ciel. Ils redoutent les patrouilles de surveillance qui font des rondes du matin au soir. •  e châtaignier a beaucoup grandi. •  e jeune homme distinguait parfaitement la masse de la harde. pas une jambe ne dépasse. Ces yeux font penser à des ouvertures sur des profondeurs d’eau ou de ciel. 144 Prolongement PG17 grammaire . il enlaidit la plage.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La neige dansait devant son visage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le troupeau pouvait charger à tout moment. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . encadre les verbes conjugués et souligne les phrases complexes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e chef de la harde devine une présence. . . . . Les bourrasques soulevaient d’étranges apparitions qui tourbillonnaient sur place. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C Chaab progressait dans la neige qui dansait devant son visage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C’ était cette odeur qui s’attache à la fourrure des animaux en toute saison et donne aux chasseurs l’ivresse qui précède les grandes luttes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  haab avança de quelques coudées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Souligne chaque proposition des phrases suivantes et encadre le mot qui les relie. . . . . . . . . . . Le troupeau était toujours immobile. . . •  es chasseurs sont à l’affût. . . . . . . . . . . . . . . 4 Ajoute des éléments pour transformer ces phrases en phrases complexes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . soudain. . . . . . •  haab progressait dans la neige. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e danger était réel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . une sorte de gouffre dans la pénombre glacée et Chaab. . . . •  e vent glacé mord les visages. . . C Chaab se mit à ramper vers la harde qui restait figée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145 approfondissement AG17 grammaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il distingua sur un étroit plateau la masse sombre de la harde qui s’avançait lentement. L La chasse allait débuter et le troupeau était toujours immobile. . . Chaab flaira l’air et devina la direction de l’odeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . avait respiré l’odeur des bœufs musqués. . . . . . . . . . . C’était bien un magnifique troupeau de bœufs musqués qui devrait fournir assez de viande pour toute la tribu. . . . . . La harde restait figée. •  a chasse allait débuter. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 127 Phrase simple et phrase complexe  » 1 Dans le texte suivant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L Le danger était réel car le troupeau pouvait charger à tout moment. . . . . . . . . flanc contre flanc. . . . . . . . . . . . . . . 3 Transforme les deux phrases pour obtenir une phrase complexe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il y avait eu une brusque accalmie. . •  haab se mit à ramper vers la harde. . . . . . . . L . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . flanc contre flanc. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chaab marchait en tête du petit groupe de chasseurs qui s’acheminait vers les abris Manuel «  dans la dernière lueur du jour. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Q •  a jeune femme avait achevé de nettoyer la piste. du plur. L Les lumières ont éclairé la prairie de lueurs argentées.page 128 Les temps composés de l’indicatif  » 1 •  ’ai attendu longtemps devant la porte. •  l aura sans doute attrapé une flèche égarée. •  ’élève (accrocher au passé composé) a L au porte-manteau. avez fourni aurai terminé eûmes fait temps passé composé plus-que-parfait futur antérieur passé antérieur personne 2e pers. Le participe passé employé avec « avoir » ne s’accorde jamais avec le sujet. 146 avais compris ont fourni avaient compris auront terminé eurent fait remédiation RC11 CONJUGAISON . • Nous sommes arrivés en retard. du plur. 1re pers. Ils ont vendu toutes les affaires inutilisées. Les temps composés de l’indicatif se conjuguent avec un auxiliaire. accroché ses vêtements bondi sur place. 1re pers. •  uand il (fermer au passé antérieur) eut Q il ne se retourna plus. Manuel «  Aides Souligne les verbes conjugués aux temps composés de l’indicatif. du sing. 1re et 2e pers. • Nous avons mesuré le terrain. •  lle eut voulu se montrer généreuse. I •  uand il eut poussé son cri. •  l a vendu toutes les affaires inutilisées. E Elles eurent voulu se montrer généreuses. infinitif fournir comprendre terminer faire groupe 2e groupe 3e groupe 1er groupe 3e groupe 3e pers. Q •  a lumière a éclairé la prairie de lueurs argentées. 4 Complète le tableau. J •  e clown s’est retiré dans les coulisses. •  e jeune chef (bondir au passé composé) a L 3 C’est l’auxiliaire qui détermine le temps composé. L 2 Complète les phrases. du sing. l’homme avait quitté le village. Il a essuyé une grosse larme L qui coulait sur sa joue. I •  uelques minutes plus tard. auxiliaire au présent passé composé occupé auxiliaire à l’imparfait plus-que-parfait fermé la porte de l’appartement. Quelques minutes plus tard. •  e grand homme (occuper au plus-que-parfait) avait L des postes importants dans l’administration. • J’ai chanté. les hommes avaient quitté le village. • Je suis venu. Le participe passé employé avec « être » s’accorde avec le sujet. l’animal se coucha sur le flanc. plur. Réécris chaque phrase à la troisième personne du pluriel.

Réécris chaque phrase en mettant le mot souligné au pluriel. 147 Prolongement PC11 CONJUGAISON . il (retirer au passé composé) a P retiré sa longue pelisse et (chauffer au passé composé) a chauffé son corps engourdi. ont balayé sont sortis auront soufflé étaient parvenus er e er courir recevoir passé composé plus-que-parfait 1re pers. du plur. • Il (dire au futur antérieur) aura  3 dit les paroles que chacun voulait entendre. quatre chasseurs ont bondi. •  u cri qu’il a poussé. L Les jeunes combattants seront restés sur la réserve. sommes sortis aurai soufflé étiez parvenus temps passé composé passé composé futur antérieur plus-que-parfait personne Manuel «  as balayé 2e pers. avais reçu a couru elle avait reçu 1re pers. du plur. 2 as couru on tu ont couru ils avaient reçu Complète les phrases. O Ils eurent poussé un cri d’effroi en voyant ces vilaines blessures. Q nous prîmes notre repas rapidement. •  n eut poussé un cri d’effroi en voyant ces vilaines blessures. •  rès du feu. plur. 1re pers. plur. •  e jeune combattant sera resté sur la réserve. sing. •  l (choisir au plus-que-parfait) avait choisi la meilleure place. A Au cri qu’ils ont poussé. du sing. 2e pers. I Ils avaient bandé leurs arcs et avaient visé un point vulnérable. infinitif balayer sortir souffler parvenir groupe 1 groupe 3 groupe 1 groupe 3e groupe 3e pers. plur.page 128 Les temps composés de l’indicatif  » 1 Complète les tableaux. aviez reçu 3e pers. L Les chefs ont précisé l’heure du départ. •  e chef a précisé l’heure du départ. I •  uand nous (prévenir au passé antérieur) eûmes prévenu nos camarades. plur. quatre chasseurs ont bondi. du sing. 1re pers. avons couru 2e pers. •  l avait bandé son arc et avait visé un point vulnérable.

grandissante.page 128 Les temps composés de l’indicatif  » 1 Complète les tableaux. avons ralenti avions ralenti eûmes ralenti aurons ralenti vendre 3e pers. sing. sing. •  homas (marcher) a marché à côté de son père. personne passé composé plus-queparfait passé antérieur futur antérieur remuer 1re pers. du sing. infinitif tolérer groupe 2 groupe 1 groupe 1re personne singulier 2 réunir ai réuni serai toléré e er Complète les phrases suivantes au passé composé. D •  es hommes (planter) avaient planté des piquets reliés par du fil barbelé. avez été aviez été eûtes été aurez été sera toléré temps passé composé futur antérieur personne avons réuni 1er pers. ont empli avaient empli eurent empli auront empli revoir 2e pers. troué le ciel d’or et de rose. U • Avec force. Complète les phrases suivantes au plus-que-parfait. sing. silencieux. •  es hommes (quitter) ont L •  e soleil (trouer) a L quitté le village. L •  ffolées. plur. •  n tapis d’herbe rase s’(accrocher) était U accroché sur les pentes. il (détruire) aura détruit la barrière.  •  e troupeau (s’apaiser) se sera apaisé et les brebis L (recommencer) auront recommencé à brouter l’herbe luisante. •  homas n’(pouvoir) aura T pu détacher ses yeux des piquets. du plur. U à mesure qu’ils (laisser) ont laissé derrière eux les prés de fauche. A Complète les phrases suivantes au futur antérieur. plur. 148 approfondissement AC11 CONJUGAISON . •  es pics enneigés (encercler) avaient encerclé l’horizon. •  n ours (briser) aura brisé les fils. T •  ne pointe d’angoisse l’(piquer) a piqué au ventre. 3e pers. certaines bêtes (courir) avaient couru dans tous les sens. ai remué avais remué eus remué aurai remué emplir 3e pers. a vendu avait vendu eut vendu aura vendu être Manuel «  verbe 2e pers. plur. as revu avais revu eus revu auras revu ralentir 1re pers.

Ses muscles roulent sous sa fourrure d’hiver. Une heure que les yeux du garçon le suivaient. • Ils – Elles effrayaient les oiseaux par leurs aboiements.  « -ais » – 2e pers.  « -ait » Au pluriel : – 1re pers. Le pelage du loup frôle le grillage. que le loup marchait.  • On  3 Barre le GS qui ne convient pas. Il conduisait prudemment. Le loup marchait comme s’il ne devait jamais s’arrêter. 149 remédiation RO16 orthographe Le verbe conjugué à l’imparfait de l’indicatif s’accorde avec le sujet. jaillir sourire nouais plaçais jaillissais souriais tu nouais plaçais jaillissais souriais il ou elle nouait plaçait jaillissait souriait nous nouions placions jaillissions souriions vous nouiez placiez jaillissiez souriiez ils ou elles 2 placer je Manuel «  nouer nouaient plaçaient jaillissaient Les terminaisons des verbes à l’imparfait sont toujours les mêmes : « -ais » – « -ais » – « -ait » – « -ions » – « -iez » – « -aient ». maintenant. Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif.  « -aient » .page 129 Les verbes à l’imparfait  » 1 Aides Complète le tableau. Mes parents Elle 4 Réécris le texte à l’imparfait de l’indicatif. Au singulier : – 1re pers. Le pelage du loup frôlait le grillage. Ses muscles roulaient sous sa fourrure d’hiver. Le loup marche comme s’il ne devait jamais s’arrêter.  Vous Nous avaient une bonne impression. souriaient Complète chaque phrase avec le pronom de conjugaison qui convient.  « -iez » – 3e pers.  • Nous vérifiions les dimensions du terrain. • Les nouveaux conducteurs • Les enfants nous expliquaient la façon de fabriquer un moulin à vent. Cela faisait une heure.  « -ais » – 3e pers. Cela fait une heure. – Il – Elle expliquait au joueur débutant la tenue de la raquette.  • Ils – Elles recouvraient leurs vêtements.  • Vous revendiez votre voiture à peu près neuve. Une heure que les yeux du garçon le suivent. •  Tu plaisais bien à mes parents. que le loup marche. maintenant.  « -ions » – 2e pers.

Elle (frémir) frémissait de fureur et (se ruer) se ruait sur l’assaillant. Aux cris qu’il (pousser) poussait. sa mère (accourir) accourait. apparaissait personne 3e pers. les dernières recommandations. infinitif couvrir apparaître groupe 3e groupe 3e groupe 1re pers. il aimait l’océan mais l’océan n’était pas toujours un ami facile.page 129 Les verbes à l’imparfait  » 1 Souligne. du sing. Or notre pêcheur est parmi les plus audacieux. mettaient des haricots secs dans leurs chaussures. Comme tous les pêcheurs bretons. avec lui. Manuel «  J’aimais bien toute cette agitation autour de moi et je n’imaginais pas la solitude qui m’attendait en mer. Il ne méprise pas la sagesse des anciens. ça assurait le retour… Certains. il arrivait qu’ils se laissent surprendre par ses colères. du sing. Et on priait. 3e pers. il arrive qu’ils se laissent surprendre par ses colères. Les vrais marins avaient beau le connaître depuis des générations. elle lui (taper) tapait de grands coups sur tout le corps. Il ne méprisait pas la sagesse des anciens. mais il lui arrive cependant d’oublier le danger. il aime l’océan mais l’océan n’est pas toujours un ami facile. La veille du départ. mais il lui arrivait cependant d’oublier le danger. 4 Réécris le texte à l’imparfait de l’indicatif. Les vrais marins ont beau le connaître depuis des générations. 150 Prolongement PO16 orthographe . 2 D’après « Le Grand Départ » Yves-Marie Clément © Édition Rageot Complète le tableau. Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif. sing. Comme tous les pêcheurs bretons. pour faire plaisir à la Sainte Vierge. couvrais apparaissais couvrait 3 Complète le texte. toutes les familles montaient la côte de la Vierge en chantant… Tout le monde grimpait jusqu’à l’église. dans les phrases du texte suivant. Alors. Ses mains (tomber) tombaient l’une après l’autre avec un bruit sourd. Or notre pêcheur était parmi les plus audacieux. Le grand jour approchait et. les verbes conjugués à l’imparfait de l’indicatif.

sur la table. Devant lui. • chantais. Aussitôt sur le rocher. il (reprendre) reprenait forme humaine et (se mettre) se mettait à courir en direction du village. Écaler. c’était un travail de femme ou d’homme âgé. c’est un travail de femme ou d’homme âgé. Faurissou cassait des noix avec un petit marteau. Faurissou casse des noix avec un petit marteau. Il se sent las et cela lui permet de voir Marine tous les jours.page 129 Les verbes à l’imparfait  » 1 Relie chaque verbe au groupe sujet qui lui correspond. On pouvait le faire chez soi. mes frères et moi • Manuel «  2 • Tu • chantait. Les requins et les murènes (bondir) bondissaient hors de l’eau. le (voir) voyait se transformer en oiseau et s’envoler vers la falaise. mais il (être) était trop tard. quand on le voulait. 151 approfondissement AO16 orthographe . 3 Réécris le texte suivant en mettant les verbes à l’imparfait de l’indicatif. ceux qui sont un peu écornés. Complète le texte. • chantaient. puis les noix tachées. puis les noix tachées. Nul bateau ne (naviguer) naviguait dans les parages. il y a trois tas : les cerneaux en parfait état. • • La jeune fille et ses camarades de la chorale • • Mon voisin • • Toi et tes camarades • • En famille. l’épervier (gagner) gagnait la côte. • chantiez. On peut le faire chez soi. À tire-d’aile. quand on le veut. Cela arrangeait Faurissou. Écaler. sur la table. le pêcheur (regagner) regagnait la surface. Cela arrange Faurissou. Il se sentait las et cela lui permettait de voir Marine tous les jours. Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif. il y avait trois tas : les cerneaux en parfait état. ébahie. Porté par la sirène qu’(entourer) entouraient ses gardes du corps. • chantions. Devant lui. ceux qui étaient un peu écornés. La sirène.

Porte. E–J … 2e personne du pluriel « -iez ». C’est moi qui (organiser) organisais toute l’expédition. Q  uand (venir) venaient les chaleurs. 152 phrase C–H bilan BO13 orthographe . I J T  u ne (devoir) devais pas abandonner ton poste. F–J … 3e personne du pluriel « -aient ». N  e (vouloir) voulais-tu que de belles choses ? L  es enfants des bergers et moi (jouer) jouions dans la cour de la ferme. Moi et mon chien Rex (épier) épiions le vieux fou. Les verbes sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif. D–I … 3e personne du singulier « -ait ». B  rice. C’est au milieu de toute cette agitation que vous (gagner) gagniez votre refuge. on (rentrer) rentrait le bétail. A–C–H … 1re personne du pluriel « -ions ». Le sujet est à la… … 1re personne du singulier « -ais ». il (s’efforcer) s’efforçait de remplir sa tâche. C’était si loin que je (chercher) cherchais depuis longtemps. pour chaque cas. B–G … 2e personne du singulier « -ais ».page 129 Les verbes à l’imparfait  » 1 Complète les phrases. A Manuel «  B C D E F G H U  n joli bois de pins (étinceler) étincelait de lumière. Michel et toi (surveiller) surveilliez la grand-route. la lettre qui précède la phrase. 2 Vérifie tes réponses en utilisant le tableau ci-dessous. E  t sans prendre garde aux cailloux qui (pleuvoir) pleuvaient.

L 3 Transforme les phrases affirmatives en phrases négatives. •  on voisin n’est pas gentil. D Des clients ne pouvaient pas entrer. I Il reste des déchets. D •  e sont des bâtiments qui ne sont pas nouveaux. C •  outes les personnes présentes ne peuvent pas entrer dans la salle. L Le train n’arrivera pas à l’heure. V Vous m’avez entendu car vous m’avez écouté. ( négative ) I •  lle voulait du poisson. 153 remédiation RG18 grammaire Le premier terme de la négation est généralement « ne » (« n’ ») utilisé avec des mots comme : • pas – rien – plus – jamais – aucun… . •  u n’auras pas de quoi te changer. •  n peut aller au zoo. •  on papa n’a pas voulu. T Tu ne m’invites pas à la fête du village. ( négative ) M •  e porte ce paquet à une vieille dame. •  n ne fait pas de remise. •  n avait peur des nouveautés. ( affirmative ) E •  e lendemain. •  u m’invites à la fête du village. T •  e dernier entré ne cessait pas de bousculer ses voisins. Dans la phrase négative. elle ne revient pas. •  es clients pouvaient entrer. ( affirmative ) E 2 Dans les phrases suivantes. •  e train arrivera à l’heure. M •  e nombreux témoignages ne concordent pas. T Tu auras de quoi te changer. Exemple : Le chien ne mange pas sa soupe. O On ne peut pas aller au zoo. •  ous ne m’avez pas entendu car vous ne m’avez pas écouté. •  l ne reste aucun déchet. O On n’avait pas peur des nouveautés. si elle est affirmative ou négative. • Je n’aime pas. ( affirmative ) J Aides Toutes les phrases ont deux formes : la forme affirmative et la forme négative. ( négative ) L •  l ne vendait pas de la volaille.page 133 Les formes « affirmative » et « négative »  » 1 Indique. 4 Transforme les phrases négatives en phrases affirmatives. après chaque phrase. ( négative ) E •  lle entre chez l’épicier. Manuel «  •  lle ne peut pas venir. la négation encadre le verbe. souligne les mots qui expriment la négation. O On fait des remises.

. . .... .. . ... . . . . puis de droite L à gauche... . •  ourvu que mes parents arrivent immédiatement.... J Je ne vois rien au loin. . . . ...... .... .. .... .... . .. Je ne vois pas quelque chose au loin.. . ..... . . .. •  ’ai vu de nombreux oiseaux dans le ciel.. . .. . . .. ... .... .. ... . .. ... I Ils entendirent grogner derrière eux. . .. . . . .... . . . . . ... . . . . . . . . .. ..... •  l n’est pas facile de se rendre dans ce village haut perché... . ... ... . .... ... 4 Construis une phrase affirmative que tu transformeras ensuite en phrase négative. ... . •  ourrais-tu m’indiquer le chemin à suivre ? P Ne pourrais-tu pas m’indiquer le chemin à suivre ? 3 Transforme les phrases négatives en phrases affirmatives.. . . . . .. L •  es yeux du spectateur font un mouvement très lent de gauche à droite.... ...... . ... ... ... ... .. . .. . ... .. .... . .. . .. . .... . . . .. . . . . . I Il est facile de se rendre dans ce village haut perché. . .. ... . . . .. . . . .. . .. .... . •  l ne s’arrêtait plus de marcher.... . . .... . . . . .. ... . . . ... .. . J Je n’ai pas vu de nombreux oiseaux dans le ciel. ... . . . ....... .... . . . ..... ... ... .. .. .. . P Pourvu que mes parents n’arrivent pas immédiatement. .. ... . L •  l marche de long en large et ne s’arrête jamais ... ...page 133 Les formes « affirmative » et « négative »  » 1 Encadre.. . N Courons dans les prés fauchés... . . .... ... ...... •  e regagne pas ton domicile sans avoir fait toutes les courses.. N Regagne ton domicile sans avoir fait toutes les courses... dans chaque phrase négative.... . . . . . ... .. . . . .. .. .. .. les mots qui expriment la négation. . . ..... . .... .... . . ne quittant jamais l’aller et le retour de la balle au-dessus du filet.. . . . •  e courons pas dans les prés fauchés. .... . L •  es pattes de l’animal ne font aucun bruit en passant sur le sol..... .. ... . .. .. . I •  st-ce qu’ils me voient ? E 2 Transforme les phrases affirmatives en phrases négatives. .. ....... .. ... . •  l faut marcher dans les allées. . . .. . . .. . ........ . . . ... . .. ... . .. . . . •  e jeune garçon ne bouge pas . . . •  ls n’entendirent pas grogner derrière eux. . .... ... C •  es jeunes enfants cachent leur tête dans les jupes de leur mère. . . . ... . . .. . . ... ... . .... .. . . .. .. . ... .... .. . .. . ........ 154 Prolongement PG18 grammaire .. . . . .. . ..... . . .... .. I Manuel «  •  ’est la question que l’on ne se pose même pas . . . . .. . . . ...... .. .. .. ... . . . .. . I Il ne faut pas marcher dans les allées. .. .. . A Attention ! N’entrez pas dans la salle avec des chaussures de ville. . Activité de production individuelle . . ... . .... .... •  e vois quelque chose au loin. . ... ... . . . .. •  ttention ! Entrez dans la salle avec des chaussures de ville. . ... .. .. .. .. .. . . . ..... .. . . . . .

A •  l venait de ressentir un échec. tout me sera épargné. Lui ne voit personne . •  lle écoute ce qu’on lui dit. E En cette occasion. I Il salua à son entrée dans la salle. •  ans le bois touffu. L Le train que je dois prendre a du retard. Elle n’écoute jamais ce qu’on lui dit. •  n peut lui faire confiance et compter sur lui. I •  ais parfois. dans chaque phrase négative. ne faut-il pas prendre un risque ? M 2 Transforme ces phrases négatives en phrases affirmatives. 3 Transforme ces phrases affirmatives en phrases négatives en utilisant deux négations différentes. Q •  ucun des spectateurs n’ ose bouger. •  ous regardons cette émission de télévision. •  e train que je dois prendre n’a aucun retard. •  n n’a pas emporté le repas ni les boissons. O On a emporté le repas et les boissons. •  ersonne ne vient m’ouvrir la porte. Tu ne peux plus gagner cette partie et le tournoi. O On ne peut pas lui faire confiance et compter sur lui. •  u peux gagner cette partie et le tournoi. S •  ersonne ne vient le saluer. P On vient m’ouvrir la porte. P •  uelqu’un risque pourtant un toussotement. l’homme avait conservé son chapeau sur la tête. 155 approfondissement AG18 grammaire . on n’ entend rien .page 133 Les formes « affirmative » et « négative »  » 1 Encadre. •  n cette occasion. sa lèvre inférieure avançait dédaigneusement. Tu ne viens plus à la maison pour la fête de mon frère. T Tu ne viens pas à la maison pour la fête de mon frère. Il n’ aurait pas dû jouer un spectacle qu’il ne connaissait pas . les mots qui expriment la négation. •  l ne salua personne à son entrée dans la salle. On ne peut jamais lui faire confiance et compter sur lui. •  u viens à la maison pour la fête de mon frère. E Elle n’écoute pas ce qu’on lui dit. N Nous ne regardons pas cette émission de télévision. D •  ur son vieux siège décoloré. Nous ne regardons jamais cette émission de télévision. T Tu ne peux pas gagner cette partie et le tournoi. rien ne me sera épargné. S Manuel «  •  es yeux ne cillaient pas .

conjugaison interrogative présent 3e personne du singulier aller va-t-il ? allaient-ils ? venir vient-il ? venaient-ils ? finir finit-il ? finissaient-ils ? voir voit-il ? voyaient-ils ? prendre prend-il ? prenaient-ils ? dire 156 imparfait 3e personne du pluriel dit-il ? disaient-ils ? remédiation RC12 CONJUGAISON . • Aimes-tu la salade ? •  eprit-il les mêmes mots que toi ? R •  u t’aperçois que ses mains tremblent. Aux temps simples de l’indicatif. I Regarde-t-il la télévision avant le repas du soir ? S V • Vas-tu au cinéma ? •  lle s’arrête devant la boutique de vêtements. N Sommes-nous partis sans argent ? 4 Complète le tableau.page 134 La conjugaison interrogative  » 1 Aides Souligne les phrases utilisant la conjugaison interrogative. •  l regarde la télévision avant le repas du soir. l’inversion du sujet se fait au niveau de l’auxiliaire. •  ’ai deviné une présence. Que fais-tu ? T Manuel «  •  ttendent-elles le moment propice ? A •  es volets battent-ils contre le mur ? L •  e vent souffle furieusement. La conjugaison interrogative s’utilise pour poser une question. I Se lèvent-ils pour accueillir leur chanteur préféré ? •  ous allez à l’hôpital. I A Est-il parvenu à réaliser son rêve ? •  es chasseurs ont remisé leurs armes. • Tu vas au cinéma. V Allez-vous à l’hôpital ? 3 Réécris chaque phrase en utilisant pour chacune d’elles la conjugaison interrogative. J Ai-je deviné une présence ? A • Ai-je souri ? •  l est parvenu à réaliser son rêve. • J’ ai souri. Aux temps composés de l’indicatif. E V S S’arrête-t-elle devant la boutique de vêtements ? •  ls se lèvent pour accueillir leur chanteur préféré. la conjugaison interrogative se fait en inversant l’ordre sujet/verbe. L Les chasseurs ont-ils remisé leurs armes ? •  ous sommes partis sans argent. L 2 Réécris chaque phrase en utilisant pour chacune d’elles la conjugaison interrogative.

T Bondissais-tu de derrière la haie pour m’effrayer ? •  ls gémissaient. •  l avait achevé sa longue promenade. I Auront-ils reconnu le jeune homme rencontré dans le bois ? 3 Complète le tableau. I Avait-il achevé sa longue promenade ? •  e suis fatigué par cette longue randonnée. I Gémissaient-ils ? •  e viendrai un de ces jours prochains. J Viendrai-je un de ces jours prochains ? 2 Réécris chaque phrase en utilisant la conjugaison interrogative. T Auras-tu remarqué les traces de l’animal sur la terre meuble ? •  l s’est passé un événement remarquable. te reposes-tu ? se reposait-il ? se reposeront-ils ? Prolongement PC12 CONJUGAISON . •  l retire ses affaires humides. futur 3e personne du plur.page 134 La conjugaison interrogative  » 1 Réécris chaque phrase en utilisant la conjugaison interrogative. I S’est-il passé un événement remarquable ? •  ous avions poussé les volets avant de partir. revenir reviens-tu ? revenait-il ? reviendront-ils ? appuyer appuies-tu ? appuyait-il ? appuieront-ils ? commencer commences-tu ? commençait-il ? commenceront-ils ? brandir brandis-tu ? brandissait-il ? brandiront-ils ? entendre entends-tu ? entendait-il ? entendront-ils ? courir cours-tu ? courait-il ? courront-ils ? se reposer 157 imparfait 3e personne du sing. I Retire-t-il ses affaires humides ? Manuel «  •  ous prendrez le chemin le plus court. N Avions-nous poussé les volets avant de partir ? •  ls auront reconnu le jeune homme rencontré dans le bois. V Prendrez-vous le chemin le plus court ? •  u bondissais de derrière la haie pour m’effrayer. J Suis-je fatigué par cette longue randonnée ? •  u auras remarqué les traces de l’animal sur la terre meuble. conjugaison interrogative présent 2e personne du sing.

S Sur son vélo. puis je rentrerai à bicyclette. J L’aurai-je bien observé depuis ma cachette ? •  es parents disent toujours la bonne décision à prendre. se précipite-t-il sur les assaillants ? Manuel «  •  e savais qu’à mon retour. N Avons-nous gagné la bataille après maintes attaques ? •  e l’aurai bien observé depuis ma cachette. L Les enfants ont-ils passé leur journée sur le grand terrain vague ? •  a jeune fille a essayé d’utiliser la grande machine. •  ur son vélo. la maison serait vide ? •  e sortirai de mon abri pour vérifier la sécurité des lieux. •  ous avons gagné la bataille après maintes attaques. du singulier faire fais-je ? faisaient-ils ? a-t-il fait ? vérifier vérifié-je ? vérifiaient-ils ? a-t-il vérifié ? reprendre reprends-je ? reprenaient-ils ? a-t-il repris ? grandir grandis-je ? grandissaient-ils ? a-t-il grandi ? surgir surgis-je ? surgissaient-ils ? a-t-il surgi ? devenir deviens-je ? devenaient-ils ? est-il devenu ? savoir sais-je ? savaient-ils ? a-t-il su ? s’asseoir 158 imparfait 3e pers. il se précipite sur les assaillants. L Les parents disent-ils toujours la bonne décision à prendre ? •  es enfants ont passé leur journée sur le grand terrain vague. J Accompagnerai-je mon camarade chez lui. J Savais-je qu’à mon retour. du pluriel m’assois-je ? / m’assieds-je ? s’assoyaient-ils ? / s’asseyaient-ils ? s’est-il assis ? approfondissement AC12 CONJUGAISON . I Se retourne-t-il alors vers son chien et claque-t-il la porte à faire trembler toute la cage d’escalier ? •  e me cacherai derrière une rangée d’arbustes pour l’espionner. L La jeune fille a-t-elle essayé d’utiliser la grande machine ? 3 Complète le tableau. du singulier passé composé 3e pers. conjugaison interrogative présent 1re pers. J Sortirai-je de mon abri pour vérifier la sécurité des lieux ? •  ’accompagnerai mon camarade chez lui. puis rentrerai-je à bicyclette ? •  l se retourne alors vers son chien et claque la porte à faire trembler toute la cage d’escalier. J Me cacherai-je derrière une rangée d’arbustes pour l’espionner ? 2 Transforme les phrases suivantes en utilisant la conjugaison interrogative.page 134 La conjugaison interrogative  » 1 Transforme les phrases suivantes en utilisant la conjugaison interrogative. la maison serait vide.

du plur. je (réunir) réunirais S tous les membres de ma famille. on découvrirait la ville. confier confierais confierais confierait confieraient sucrer sucrerais sucrerais sucrerait sucreraient bâiller bâillerais bâillerais bâillerait bâilleraient élaguer élaguerais élaguerais élaguerait élagueraient relayer relaierais relaierais relaierait relaieraient noircir noircirais noircirais noircirait noirciraient réjouir 159 2e pers. nous (poser) poserions de nombreuses questions. • je copier + ais Mais attention ! • je serais (être) • j’aurais (avoir) . S •  ’irais au cinéma si tu voulais bien m’accompagner. •  Vouloir) voudriez-vous me rendre un service ? ( •  i je connaissais l’adresse de chacun. je construirais une cage. Quel que soit le verbe. •  ’ils le pouvaient. Les verbes sont conjugués au présent du conditionnel. du sing. •  ls (pouvoir) pourraient sans doute acquérir cette maison. 3e pers.page 143 Le présent du conditionnel Aides  » 1 Relève les verbes conjugués au présent du conditionnel et complète le tableau. vous grandiriez harmonieusement. •  uand seriez-vous prêt à me rencontrer ? Q Manuel «  •  i on avait le temps. I leur fortune est importante. je serais certainement un lion. Le présent du conditionnel s’utilise pour : – exprimer un fait qui dépend d’une condition . S condition conditionnel – demander quelque chose poliment. S 3 Complète le tableau. conditionnel présent 1re pers. 3e pers. on finirait notre œuvre. • Si j’étais adroit. J •  i on montait sur la colline. du sing. les terminaisons sont toujours : « -ais » – « -ais » – « -ait » – « -ions » – « -iez » – « -aient ». réjouirais réjouirais réjouirait réjouiraient remédiation RC13 CONJUGAISON Au conditionnel présent. on conserve généralement l’infinitif en entier. • Voudrais-tu me prêter ton CD ? •  vec de l’exercice physique. •  i le maître le permettait. ils (construire) construiraient une cabane S au sommet de l’arbre. A conditionnel •  i j’étais un animal. S 2 infinitif groupe seriez finirait grandiriez serais irais découvrirait verbe souligné être finir grandir être aller découvrir auxiliaire 2e groupe 2e groupe auxiliaire 3e groupe 3e groupe Complète les phrases. du sing.

conditionnel présent modifier replier 1re pers. du plur. S •  i seulement tu étais prestidigitateur. du sing. 2e pers. le lapin (sortir) sortirait du chapeau. je (te montrer) te S montrerais mes talents de sprinter. du plur. du sing. nous (ne pas sortir) ne S sortirions pas. Des fleurs (garnir) garniraient les baquets que l’on (disposer) disposerait sur les trottoirs. Manuel «  • Ils (acheter) achèteraient bien volontiers des cadeaux pour toute la famille s’ils avaient  suffisamment d’économies. du plur.page 143 Le présent du conditionnel  » 1 Complète les phrases en mettant les verbes entre parenthèses au conditionnel présent. Conjugue tous les verbes entre parenthèses au présent du conditionnel. modifieraient replieraient tiendrait infinitif tenir prendre crier faire groupe 3 groupe 3 groupe 1 groupe 3 groupe personne 3e pers. du plur. 3e pers. 3e pers. du sing. Des équipes de trois ou quatre élèves (balayer) balaieraient régulièrement les parties communes. On (écrire) écrirait un règlement qui (interdire) interdirait surtout les dégradations du matériel et des arbres. Chacun (choisir) choisirait d’y pratiquer l’activité qui lui convient. 1re pers. d’autres (se relayer) se relaieraient pour entretenir les massifs. Un terrain de foot (pouvoir) pourrait être tracé au centre de la cour. •  i on le grondait plus souvent. du sing. modifierais replierais tu modifierais replierais on modifierait replierait 3e pers. les élèves font des projets. l’enfant (faire) ferait moins de bêtises. •  ’il pleuvait. tiendrais prendrais crierais ferais 1re pers. •  i tu acceptais de me prêter ton vélo. S 2 Pour équiper la cour de récréation. 3 Complète les tableaux. 160 prendriez tiendraient prendraient crieraient feraient e e crierait er approfondissement AC13 CONJUGAISON feraient e .

Ils ont juste le temps de se lever ( vendre ) et de s’écarter ( vendre ) . Le chasseur a relevé son arme avant de presser sur la gâchette. » pages 144 et 150 Infinitif ou participe passé ? 1 Aides Garnis le tableau avec les mots soulignés. elle a filé droit sur le village. Manuel «  Le chat a terminé sa folie en sautant par la fenêtre. ainsi qu’un vase de fleurs qui y était posé ( vendu ). tandis que la maîtresse de maison a apporté des linges pour panser les blessures. (impossible) • J’ai vendu. qui a essayé de la délivrer. Elle y a pénétré ( vendu ) comme une flèche. • J’ai parlé. La balle a effleuré la tête de son ami où elle a tracé un sillon sanglant. j’écris la terminaison du participe passé. • Je veux partir. en un instant. Complète les colonnes vides. « -é » est la terminaison masculin/ singulier du participe passé des verbes du 1er groupe. la voiture a enfoncé ( vendu ) les panneaux et a emporté ( vendu ) la table. Il s’est agrippé au corsage de la femme du notaire. j’écris la terminaison « -er ». 2 infinitif sauté renversé agrippé essayé délivré terminé apporté pansé participe passé sauter renverser agripper essayer délivrer terminer apporter panser Remplace le mot souligné par un verbe du 3e groupe (« vendre » par exemple) et complète la terminaison. Si je ne peux pas faire la substitution. Le gardien et sa femme la voient arriver ( vendre ). Un pressentiment le fit trembler juste assez pour dévier le coup. Après quoi. a renversé l’huilier et les bouteilles de vin. • Je veux parler. 3 Si je peux remplacer le verbe du texte par un infinitif du 3e groupe. Complète les terminaisons. 161 remédiation RO17 orthographe . • J’ai partir. La camionnette a gagné ( vendu ) le chantier voisin. Le chat a sauté à travers la table. a pénétré par une fenêtre ouverte de la petite mairie pour aller fracasser le buste en plâtre de la République posé sur une console. « -er » est la terminaison de l’infinitif des verbes du 1er groupe.

•  ’infinitif est utilisé après un verbe ou après une préposition. ... complète les phrases. .. .. .. . . ... .. . . •  l ne faut pas que je me laisse distancer. . ... ...... . Activité de production individuelle . .. .. . .. Une dame l’a évitée en faisant un petit crochet..... . .. ... ... .... ... .. I •  a chaussure a volé au-dessus de la muraille.. .. . .. .. . . . . .. . . . 162 Prolongement PO17 orthographe . .. .. . . . . .... .. ... .. . ... ... .. . » pages 144 et 150 Infinitif ou participe passé ? 1 Complète le tableau avec les mots soulignés. .. .... . . . ... .. ... . . . . Et l’on a planté de nombreux cocotiers. ..... . . . ..... .... ........ ... . ... ... .. . ... .. . . .. . . . .. .. ........ .. . . . . . . ..... ... . . . .. . ... .. M •  a voiture devrait émerger du parking... .... ....... ...... ... . .. ... . .. ... ... . . .... ... . .... .... .. . .... . ... ... . . L’automobile s’est arrêtée à ma hauteur..... .. J laisse émerger devrait me reposer 2 mots qui le précède distancer infinitif souligné de participe passé souligné mots qui le précède volé / évitée a/a échappé douté immobilisé / arrêtée traversé a ont a / est ai En observant le tableau ci-dessus. . Activité de production individuelle . . ... .. . . .. ... ... .. •  e participe passé est utilisé après l’auxiliaire L « avoir » ou l’auxiliaire « être »......... .... . .. . .. . .... .. . . . L 3 Complète les terminaisons manquantes.. . . . . . .. . . ..... .. •  e prince a tiré son épée pour tuer l’animal. .. . .. .. . .. ... .... ... ....... .. . ... . . . .. . . .. .... . . .... L •  e vieil homme fit tomber de la terre dans le trou et aussitôt un arbre se mit à pousser.. ... .. . .. . .. .. . . . .... . . .... .. . Les oiseaux ont déserté le pays pour gagner les îles lointaines. . . . . ... ... .. . .. . ... . . .. . ... . . .. . R •  ls ont douté de leur force.. ... .. . .. .. . . T 4 Construis une phrase dans laquelle tu utilises un participe passé en « -é ». .. . . ... . . U •  ’ai traversé le fleuve avant de me reposer. . . .. . .. .. . . . .. . . .. . . .. . .. . I •  n feu tricolore m’a immobilisé. L Manuel «  •  ien n’a échappé à son regard perçant.. .. .. . . . . ... .. ... . . ..... L •  e corps a sauté dans la rivière et a nagé vers la mer.... ... . .. . . .. . L •  a lame a sifflé dans l’air et la tête de murène a roulé au sol.... ... .. ..... .. ... .. ... .. . . . L •  es sources ont cessé de chanter. . . Construis une phrase dans laquelle tu utilises un infinitif en « -er ». . . .... . ... . . . . ... L •  ous les enfants sont venus se désaltérer sous cet arbre. . . .. . . ..

il a déposé son verre avec délicatesse sur la table. Trois jeunes matelots. J’avais un peu oublié la campagne et j’avais imaginé ce que je pourrais acheter avec mon salaire. 2 Complète les phrases du texte suivant. l’homme a (préparer) préparé une cigarette. Je ne l’ai pas écouté. 3 Complète les terminaisons manquantes. Manuel «  mal vêtus. Le chien du patron que l’on a dérangé file derrière la table sans demander son reste. Le visiteur a observé la pièce du fond. Mon grand-père m’a invité à rester à terre. En trois ou quatre jours j’avais déjà dépensé tous mes sous. Prenant un siège. Après avoir attrapé le verre de vin de ses doigts calleux. mon père a (demander) demandé le silence. Le vieux matelot a porté le verre à ses lèvres et ses derniers mots ont flotté dans la tiédeur du bistrot. Pendant ce temps. » pages 144 et 150 Infinitif ou participe passé ? 1 Dans les phrases du texte suivant. Le jour du départ. Pour chacun d’eux. J’allais embarquer pour la première fois. 163 approfondissement AO17 orthographe . J’ai tout de suite (penser) pensé qu’il allait me (corriger) corriger. souligne d’un trait les participes passés en « -é » et de deux traits les infinitifs en « -er ». Le bateau devait démarrer vers la fin du mois. encadre le mot qui le précède. ont bousculé la tranquillité des lieux. Un soir. Le tabac s’est senti (obliger) obligé de (grésiller) grésiller sous la flamme du briquet-tempête. Il a (passer) passé sa langue sur le filet de colle et a (rouler) roulé la cigarette sur sa cuisse. Le vieux marin a ajusté sa casquette. Une onde d’air frais s’est glissée dans son poil. dit-il. il s’est levé pour se diriger à petits pas vers la table des trois matelots. un énorme oiseau noir a traversé le ciel. Les mains tremblantes. mes frères s’amusaient à raconter des histoires de mousses emportés par une vague. m’obligeant à le (regarder) regarder droit dans les yeux.

I •  l a poussé ( 2 ) à son tour un cri terrible et a été projeté ( 2 ) à terre par deux énormes pattes. D •  a musique a bouleversé ( 2 ) la tranquillité du village et les rythmes ont déferlé ( 2 ) L dans les rues. Propositions 1 2 3 164 J  ’écris « -er » car : – je peux le remplacer par l’infinitif d’un verbe du 3e groupe . Complète les phrases manquantes. T Alors la fête pouvait commencer ( 1 ). il observa longuement les alentours. U •  l essaya de se retourner ( 1 ) pour fuir. I •  l pensa qu’il venait d’éveiller ( 1 ) les fauves dans leur repaire. J  ’écris « -é » car : – je ne peux pas le remplacer par l’infinitif d’un verbe du 3e groupe . I •  ien ne laissait supposer ( 1 ) une présence dans ces îlots de feuillage. les familles arrivent sur la place du village. R •  our le moment. I •  ous les habitants du village voulaient effacer ( 1 ) ce mauvais souvenir de leur esprit. •  ès la nuit tombée ( 3 ). Manuel «  •  e garçon décida de s’approcher ( 1 ) du château sans se faire repérer ( 1 ). Justifie l’orthographe en portant entre parenthèses le numéro de la proposition ci-dessous que tu retiens. » pages 144 et 150 Infinitif ou participe passé ? 1 Le maître va dicter les phrases suivantes. J  ’écris « -é » (ou « -ée » ou « -és » ou « -ées ») car c’est un participe passé employé comme un adjectif qualificatif. il rampait sur la terre humide pour profiter ( 1 ) du moindre sillon profond P pour se protéger ( 1 ) des regards. •  aché ( 3 ) derrière un monticule. – il est placé après une préposition ou un verbe conjugué. – il est placé après un auxiliaire (« avoir » ou « être »). il remarqua sur le sol une multitude de traces étranges. Il s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie. bilan BO14 orthographe . C •  ne fois arrivé ( 3 ). L •  l n’avait croisé ( 2 ) personne sur son chemin.

 » pages 144 et 150 Infinitif ou participe passé ? Texte à dicter •  e garçon décida de s’approcher du château sans se faire repérer. L •  l n’avait croisé personne sur son chemin. R Manuel «  •  our le moment. I •  ien ne laissait supposer une présence dans ces îlots de feuillage. •  aché derrière un monticule. D •  a musique a bouleversé la tranquillité du village et les rythmes ont déferlé dans les rues. U •  l essaya de se retourner pour fuir. L 165 bilan BO14 orthographe . I •  l pensa qu’il venait d’éveiller les fauves dans leur repaire. il rampait sur la terre humide pour profiter du moindre sillon profond P pour se protéger des regards. il remarqua sur le sol une multitude de traces étranges. C •  ne fois arrivé. T Alors la fête pouvait commencer. I •  l a poussé à son tour un cri terrible et a été projeté à terre par deux énormes pattes. I •  ous les habitants du village voulaient effacer ce mauvais souvenir de leur esprit. •  ès la nuit tombée. il observa longuement les alentours. les familles arrivent sur la place du village.

appuyée sur la canne. souligne la proposition subordonnée relative et encadre l’antécédent. appuyée sur la canne que nous lui avons offerte. N Nous avons acheté le gâteau.page 149 La proposition subordonnée relative  » 1 Aides Transforme chaque phrase en deux phrases. Ce nom est appelé antécédent. D La proposition subordonnée relative est introduite par un pronom relatif : • qui – que – où – dont – lequel… Elle peut se situer à l’intérieur ou à la fin de la principale. 1 Le jeune garçon qui sort de l’école se précipite dans les bras de sa maman. mon frère me réveille pour bavarder avec moi. grand-mère. L La voiture roulait à une vitesse excessive. Dimanche. •  ier. L L’avion qui arrive de Paris atterrit sur la piste. j’ai acheté un livre. •  ous avons tondu la pelouse qui avait énormément poussé après ces jours de pluie. Nous aimons bien le gâteau. complète le tableau. La pelouse avait énormément poussé après ces jours de pluie. Manuel «  •  a voiture qui nous a doublés roulait à une vitesse excessive. H Hier. N Nous avons tondu la pelouse. . La voiture nous a doublés. 2 Transforme les deux phrases en une seule en utilisant un pronom relatif. Grand-mère. Le film vient juste de sortir. Avec les phrases de l’exercice n° 3. phrase n° 1 2 3 166 proposition principale Le jeune garçon se précipite dans les bras de sa maman. L’avion arrive de Paris. Je conserve tous mes secrets dans l’armoire. mon frère qui a peur du noir me réveille pour bavarder avec moi. 3 Dans chaque phrase. j’irai voir le film. j’irai voir le film qui vient juste de sortir. •  ’avion atterrit sur la piste. La proposition subordonnée relative débute par un pronom relatif. •  imanche. •  ’ai une grande armoire où je conserve tous mes secrets. J J’ai une grande armoire. proposition subordonnée relative qui sort de l’école qui a peur du noir que nous lui avons offerte remédiation RG19 grammaire La proposition principale contient l’antécédent. 2 3 4 En pleine nuit. Le livre n’a pas d’illustrations. La proposition subordonnée relative est une expansion du nom. se rend à la cérémonie. •  ous avons acheté le gâteau que nous aimons bien. se rend à la cérémonie. En pleine nuit. j’ai acheté un livre qui n’a pas d’illustrations.

L’homme paraissait être le chef. •  ’homme qui a un bâton à la main parcourt la forêt à la recherche de champignons. L Le cocher qui ne se défendait plus avait été jeté à terre. L 2 Utilise un pronom relatif pour transformer les deux phrases en une seule phrase contenant deux propositions. •  ouis frémit en entendant ces mots. L Louis qui s’était caché derrière un arbre frémit en entendant ces mots. complète le tableau.page 149 La proposition subordonnée relative  » 1 Souligne. N • La petite fille qui venait d’avoir sept ans avait toujours un motif pour se plaindre. I •  e téléphone portable sonne au fond de son sac qu’elle porte en bandoulière. P •  e cocher tendit la main vers l’arme qu’ il avait posée près de lui. la proposition subordonnée relative et encadre le pronom relatif qui l’introduit. •  l’intérieur se trouvent quatre personnes que l’on distingue derrière les rideaux. •  ’homme fit taire ses complices. L proposition principale proposition subordonnée relative pronom relatif antécédent Elle savoure un chocolat chaud qu’elle a commandé à la caféteria qu’ chocolat chaud qui est un homme organisé qui Monsieur Freira qui fréquentent les cours qui élèves qu’elle porte en bandoulière qu’ sac Monsieur Freira est le directeur de l’école Il connaît tous les élèves Le téléphone portable sonne au fond de son sac 167 Prolongement PG19 grammaire . •  e cocher avait été jeté à terre. L L’homme qui paraissait être le chef fit taire ses complices. M •  l connaît tous les élèves qui fréquentent les cours. Nous allons alerter les gendarmes. Louis s’était caché derrière un arbre. Le cocher ne se défendait plus. •  onsieur Freira qui est un homme organisé est le directeur de l’école. L Manuel «  •  e sont ces satanées pluies qui nous empêchent d’aller plus avant. 4 Sur le modèle proposé. À •  ous allons faire une petite halte à l’auberge que l’on aperçoit au loin. L Les gendarmes que nous allons alerter apprécient notre aide. •  es gendarmes apprécient notre aide. • Le carrosse que tirent quatre chevaux se fraie un passage dans la forêt. dans chaque phrase. 3 Souligne la proposition subordonnée relative et encadre l’antécédent du pronom relatif. L •  ucette qui serrait Constance dans ses bras hurla de terreur. C •  renez les bagages qui sont dans le compartiment du haut.

. ... ............. ... . ... . ... . ...... . .. .... ..... .... .... .. .. ... . .. ......... . ....... ....... ... . .. .... ... . ..... . .......... ....... ..... .. .. ..... ... ... .. . ... .. .. . . .... ........ . .... . .. ... . .. .... .. ... . ..... .... ... .... .......... . .... ... .... .. . .. ...... .. . . .... .. ... ... . . ... . T proposition principale proposition subordonnée relative fonction • On voit au loin une épaisse fumée noire qui obscurcit le ciel de la ville. .. ..... .. .. .. dont la première page annonce la nouvelle de la victoire.. . . ..... .... ... . . ... .... ... .. J •  u achètes le journal dont la première page annonce la nouvelle de la victoire... .... . •  n voit au loin une épaisse fumée noire qui obscurcit le ciel de la ville. . ... . . ...... .. .... . .. .. ... ..... .... Activité de production individuelle .. . .. . . . . . .. ....... ... . .. . ... ....... . ...... .. .. .... . .. J •  e recherche dans le texte la partie qui donne des informations sur le jeu des personnages. • Tu achètes le journal 3 complément de l’antécédent « couleur » complément de l’antécédent « partie » complément de l’antécédent « page » complément de l’antécédent « journal » Construis une phrase avec une PSR introduite par « qui ». . ..page 149 La proposition subordonnée relative  » 1 Souligne les propositions subordonnées relatives et encadre les pronoms relatifs. .. .. . . . .. ... . ... .. ... ... . Construis une phrase avec une PSR introduite par « que ».... ......... .. .. . ..... . .. ... . .. . . ..... ... ..... .. .. . . .. .... .... Activité de production individuelle . ...... .. .. ... .... . ... ......... .. ... ...... .. .. .... .. . .. ....... . . .. .. . .. . .... ......... . .. . complément de l’antécédent « fumée » • Je choisis une couleur qui convient à mes goûts • Je recherche dans le texte la partie • J’ai ouvert mon dictionnaire à la page qui donne des informations sur le jeu des personnages où je pense trouver le bon renseignement. . O •  evant ma maison s’étend une vaste pelouse où les enfants du quartier viennent jouer.. ......... . .. . .. •  e choisis une couleur qui convient à mes goûts. . ... .. . ..... ... .. ...... . . ..... .... .... . ..... .......... . . .. . .... . .. . •  ous avons rencontré au cours de notre promenade un ami que nous n’avions pas vu depuis N longtemps. . .. ..... 2 Analyse les phrases suivantes sur le modèle proposé... ... . .. . ... J •  ’ai ouvert mon dictionnaire à la page où je pense trouver le bon renseignement.......... .... ......... ..... . . ... . . .. . .... J •  es rivières et les nappes souterraines fournissent l’eau douce que nous buvons et que l’on traite L dans l’usine située en amont............ . . . ... . ...... . . . .......... ....... . .... . .. .. ........ . .. . 168 approfondissement AG19 grammaire ..... ..... .... ... ........ .. .... .... .... ... ............. ... .... ...... ... . . ....... ..... .. . .. .......... .. .... .... . . ..... D Manuel «  •  ’ai visité une ville ancienne dont les remparts surplombent la nouvelle cité........ ..... .

nous avons pensé à notre matériel. nous ne manquerions pas ce rendez-vous annuel. 3 Réécris chaque phrase en substituant un élément de la phrase par les groupes de mots proposés. •  uelques instants plus tard. 169 remédiation RG20 grammaire On peut substituer un élément d’une phrase (sujet – complément…) par d’autres éléments. j’ai pris mon petit-déjeuner avec ma mère et ma sœur. C J’ai pris mon petit-déjeuner. •  ous avons pensé à notre matériel plusieurs jours à l’avance. un jeune papillon volera près des moustaches du chat. •  ous retrouvons nos amis au bord du ruisseau pour une journée de plaisirs et de rires. même par un froid rigoureux. •  a grande fille se sauva par la porte qui était restée ouverte. •  e matin-là. L’auteur a choisi son héros dans un conte. La phrase obtenue doit rester compréhensible. N Plusieurs jours à l’avance. C Le garçon a serré sa tête. 2 Réécris chaque phrase en déplaçant certains éléments. Aides Dans une phrase.page 155 Des manipulations dans la phrase  » 1 Réécris chaque phrase en supprimant les éléments non indispensables. certains éléments peuvent être supprimés (adjectif – complément du nom – complément circonstanciel – proposition subordonnée relative…) : elle reste toujours compréhensible. nous retrouvons nos amis au bord du ruisseau. L La jeune actrice quitte la scène. Un promeneur marche autour du lac. à table. comme tous les matins. L Manuel «  La fille se sauva. •  e Petit Chaperon rouge quitte la scène. Le personnage principal quitte la scène. N Pour une journée de plaisirs et de rires. certains éléments peuvent être déplacés : elle reste complète et correcte. Dans une phrase. •  e soir-là. M Nous ne manquerions pas ce rendez-vous annuel. •  epuis quelques années. L L’auteur a choisi un personnage célèbre. . mon père m’emmène faire l’ouverture de la pêche D à la truite. L’auteur a choisi un acteur confirmé. Un homme solitaire marche autour du lac. •  ême par un froid rigoureux. Mon père m’emmène faire l’ouverture de la pêche à la truite depuis quelques années. Q Un papillon volera. •  ’auteur a choisi un personnage amusant. L L’usine lâche une fumée. le garçon a serré sa tête entre ses poings. •  ’usine qui se trouve à l’entrée de la ville lâche une fumée malodorante. • Il marche autour du lac.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L Manuel «  La foule occupe toute la largeur de l’avenue. chantent des chants à la gloire L de leurs champions. . . •  u cours de longues promenades. . . . . . munis de drapeaux et d’engins sonores. 4 Réécris chaque phrase en substituant au groupe de mots souligné un élément de ton choix. . . . . . . . . . . . . . . . L La ville accueille l’exposition d’artistes locaux. . . . . . . . . . O Au marché du centre-ville. . . . . . . . . on vend les produits que les cultivateurs apportent eux-mêmes. . . . . . . . . . . . . . •  n vend au marché du centre-ville les produits que les cultivateurs apportent eux-mêmes. . . . . . •  a ville ancienne accueille depuis plusieurs jours l’exposition d’artistes locaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . J Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e grand oiseau noir déploie ses ailes dans le ciel de la ville. . . . . . . . . . . . •  es fraises embaument le jardin. . . . . . . . . L Les tableaux illustrent la partie ancienne de la ville. . . . . 2 Réécris chaque phrase en déplaçant certains éléments. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . En passant sous les sept ponts aussi pittoresques les uns que les autres. . . . . Tu dois conserver l’idée exprimée par la phrase. . . . . . . . . . . •  e long fleuve tranquille traverse la ville en passant sous les sept ponts aussi pittoresques L les uns que les autres. . . . . . . . . . . . 3 Réduis chaque phrase à la structure : sujet – verbe – complément d’objet. . . . 170 Prolongement PG20 grammaire . . . . . . L L’oiseau déploie ses ailes. . . . . . . . . . . . . . . . le long fleuve tranquille traverse la ville. . . . . . . . . . . . . . . •  l cherche un nom pour son chien. . . . •  tonnés par cette foule bruyante. . •  e possède une belle collection de timbres. . . . . . L . . •  es tableaux présentés illustrent la partie ancienne de la ville que chaque peintre peut imaginer. . . . .page 155 Des manipulations dans la phrase  » 1 Réécris chaque phrase en supprimant les éléments qui peuvent l’être. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . la phrase obtenue restant compréhensible. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . les promeneurs s’écartent pour laisser la route libre. . . . . . . . . . . . •  a foule qui se dirige lentement vers le stade occupe toute la largeur de l’avenue. . . . . . . . . . . j’aime flâner dans les vieilles rues tranquilles de la ville. . . •  es supporters défient du regard les supporters de l’équipe adverse sous le regard bienveillant L du service d’ordre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es supporters. . Les supporters chantent des chants à la gloire de leurs champions. . Les supporters défient du regard les supporters de l’équipe adverse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . É Les promeneurs s’écartent. A J’aime flâner dans les vieilles rues tranquilles de la ville au cours de longues promenades. I . . . . . . . . . . . .

. . . . . •  l regarda autour de lui ce qui l’entourait. Pour faire connaissance. . . . . •  ujourd’hui. elle serait accompagnée de ses filles mais aussi de quelques jeunes gens du voisinage. . pour faire connaissance. . . . . . E Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  l lui arrive de se perdre entre les piles de bulletins officiels et les amas d’emplois du temps. . . . . . . . . . . . . . . •  n entendant ces mots. . . . •  l y avait tout près une fleur rouge avec un pistil noir et jaune. . . . . . L . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Réécris-les. . . . . . . . . . . . . . mais aussi de quelques jeunes gens du voisinage E pour donner un peu d’entrain aux jours passés ensemble. . . . . . . . . . . •  a Barbe Bleue proposa à la veuve. . . . . . . . . . . . . . Gaspard entendait une petite voix qui ressemblait P au son d’un petit violon de poupée. . . . . . . . . •  n insecte blond avec une toute petite taille et six pattes venait de se poser sur le coquelicot. . U Un insecte venait de se poser. . . . . . . . . Aujourd’hui. . •  endant qu’il était en train de dire tout ça. . . •  lle tenta de la frotter avec du savon. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . à cause de la multiplication des voitures. . . . . . . . . . . . . . . I Entre les piles de bulletins officiels et les amas d’emplois du temps. . . de venir passer une semaine L dans l’un de ses châteaux. . . . . . . •  es meubles et les placards étaient remplis de belles choses. . . . Gaspard eut l’impression qu’une ampoule s’allumait. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I Il y avait une fleur. •  lle serait accompagnée de ses deux filles. . . . . . . supprime les éléments qui peuvent l’être tout en conservant des phrases complètes. . . . . Pour donner un peu d’entrain aux jours passés ensemble. . . . . . . . . . 2 Réécris chaque phrase en déplaçant certains éléments. . . . . 171 approfondissement AG20 grammaire . . ces rues ont perdu de leur originalité et de leur tranquillité à cause de la multiplication des voitures. . . . Gaspard eut soudain l’impression qu’une ampoule électrique E de 500 watts s’allumait dans sa tête. . . . . . . . . . . . la Barbe Bleue proposa à la veuve de venir passer une semaine dans l’un de ses châteaux. . . . . . . . . . . ces rues ont perdu de leur originalité A et de leur tranquillité. . . . . . I Il regarda autour de lui. . . . 3 Réécris chaque phrase en substituant au mot ou groupe de mots souligné un mot ou un groupe de mots de ton choix. . il lui arrive de se perdre. . . Manuel «  Gaspart entendait une petite voix. . .page 155 Des manipulations dans la phrase  » 1 Dans les phrases suivantes.

personne 3e pers. courront viendront 1re pers. les piétons (glisser) glisseront S sur la neige gelée. Débarrassez-vous de vos casques. Les verbes sont conjugués au futur simple. •  uand les hommes (vivre) vivront d’amour. L •  endant les vacances. Il apparaît évident qu’il faut faire vite. 2 Complète les tableaux. je te montrerai quelques photos prises pendant les vacances. mais aussi « avoir » et « être ». sing. x x Le futur s’emploie pour indiquer une action à venir. ils (manger) mangeront et (dormir) dormiront P en pleine nature.page 156 Le verbe au futur  » 1 Aides Coche les phrases dont les verbes sont conjugués au futur simple. plur. du sing. je (ramasser) ramasserai des coquillages pour les décorer. P •  endant les excursions. infinitif venir infinitif courir groupe 3e groupe groupe 3e groupe 3e pers. sing. viendras temps futur temps futur personne 2e pers. il n’y (avoir) aura plus de misère. Il faudra bien que tu termines ton travail. Les terminaisons des verbes au futur sont toujours : « -ai » – « -as » – « -a » – « -ons » – « -ez » – « -ont ». ont le radical qui se modifie au futur. plur. Manuel «  x x Il sera utile de les informer des modifications apportées. 3 finiras finiront ils conjugueront Complète les phrases. 172 remédiation RO18 orthographe Certains verbes du 3e groupe. plur. P •  our ton anniversaire. plur. •  i on ne nettoie pas les trottoirs. nous (inviter) inviterons tous tes camarades de classe. Lors de ta visite. du plur. • Les coureurs arriveront avec du retard. conjugueras 2e pers. Q •  es beaux jours (revenir) reviendront dans quelques semaines. • aller j’irai • pouvoir tu pourras . finirez 1re pers. Vous lèverez la coupe de la victoire. conjuguerons 3e pers. courrai finir conjuguer futur futur tu je conjuguerai on finira 2e pers.

Les verbes sont conjugués au futur simple. •  e (devoir) devrai rendre à mon camarade ce livre emprunté. L Les mouettes escorteront les bateaux des pêcheurs jusqu’au port. 173 Prolongement PO18 orthographe . O 3 Réécris les phrases au futur simple. saura pourra tu sauras 1re pers. puis tu traverses celui-ci .page 156 Le verbe au futur  » 1 Complète les tableaux. infinitif effectuer employer groupe 1 groupe 1er groupe 3e pers. •  es élèves s’entraînent sérieusement pour réussir les épreuves sportives de l’examen. •  es étudiants (poursuivre) poursuivront leurs études jusqu’à l’obtention du diplôme indispensable. N Nous protégerons notre corps des coups de soleil. puis tu traverseras celui-ci . T •  st-ce que tu me (laisser) laisseras les clés de la maison ? E •  a sœur et moi (entreprendre) entreprendrons durant nos vacances l’ascension du mont M qui domine le village. du plur. plur. L •  n le (comprendre) comprendra plus facilement si on observe la vidéo. Tu continueras le chemin jusqu’à l’orée du bois. sing. J •  ous les amateurs de cinéma (vouloir) voudront voir ce film. plur. je pourront 3e pers. 3e pers. du sing. L Les élèves s’entraîneront sérieusement pour réussir les épreuves sportives de l’examen. •  es goélands élisent domicile sur la falaise. sauront Complète les phrases. •  ous protégeons notre corps des coups de soleil. L Les goélands éliront domicile sur la falaise. pourrons 2e pers. •  es mouettes escortent les bateaux des pêcheurs jusqu’au port. saurez elles 2 pourrai 3e pers. •  u continues le chemin jusqu’à l’orée du bois. emploieront temps futur futur personne 2e pers. plur. plur. tu aperçois alors la cabane T des bûcherons. tu apercevras alors la cabane des bûcherons. Manuel «  effectueras effectueront er pouvoir savoir futur futur 3e pers. sing.

tandis qu’à chaque coup de motte. voudrai verras tu voudras 1re pers. voudront Réécris le texte en mettant les verbes au futur simple. on (entendre) entendra un bruit de taillis piétinés. dans les bois. viendrons voir vouloir 1re pers. il y aura des cris et des jurons. ils se précipiteront dans le champ labouré et à leur tour se chargeront de munitions. les vélos s’enchevêtrent dans un cliquetis de métal. plur. ils réagissent : laissant leurs vélos à terre.  •  es enfants (reprendre) reprendront leurs vélos et (rejoindre) rejoindront le village. ils se précipitent dans le champ labouré et à leur tour se chargent de munitions. infinitif résoudre infinitif venir groupe 3e groupe groupe 3e groupe 1re pers. •  oudain. En un instant. les vélos s’enchevêtreront dans un cliquetis de métal. Manuel «  personne résoudront 1re pers. plur. les garçons sont recouverts de boue. sing. 3 Complète les phrases. plur. voudra 3e pers. 2 verrai 2e pers. les garçons seront recouverts de boue. il y a des cris et des jurons. Mais l’effet de surprise passé. 174 approfondissement AO18 orthographe . du plur. plur. verrons 3e pers.page 156 Le verbe au futur  » 1 Complète les tableaux. du sing. sing. L • Ils (appuyer) appuieront sur les pédales pour échapper à la vision de la bête effrayante. personne 3e pers. je verront 3e pers. plur. sing. S •  es enfants (cesser) cesseront leurs bavardages pour écouter les consignes. résoudrai viendront 1re pers. ils réagiront : laissant leurs vélos à terre. Les garçons tombent à terre. résoudrons 1re pers. Les verbes sont conjugués au futur simple. L •  es plus téméraires (rompre) rompront le silence et (s’enfuir) s’enfuiront à travers champs. sing. tandis qu’à chaque coup de motte. Les garçons tomberont à terre. En un instant. L • Les habitants (voir) verront avec surprise passer quelques champions pressés  de rejoindre l’arrivée. viendrai 3e pers. plur. Mais l’effet de surprise passé.

L •  e renard promettra ( 1 ) à son ami de lui ramener une belle queue. celui-ci dormira ( 1 ) encore. Le sujet du verbe est à la 3e personne du pluriel. •  e lapin prolongera ( 1 ) la sieste à l’ombre d’un buisson. L •  es poils. 1 2 175 Le sujet du verbe est à la 3e personne du singulier. L Manuel «  • Il créera ( 1 ) un outil semblable à une liane que les animaux agiteront ( 2 )  sur les mouches quand elles les importuneront ( 2 ). I 2 Relis les phrases et note entre parenthèses la justification de l’orthographe choisie après avoir souligné le sujet du verbe. E •  e dieu du Bavenda ne pourra ( 1 ) pas ôter la vie qu’il aura ( 1 ) apportée. bilan BO15 orthographe . Complète les terminaisons manquantes. Les verbes sont conjugués au futur simple. L •  e renard et l’écureuil se serviront ( 2 ) les premiers. •  n ces temps futurs. L Il le fixera ( 1 ) au derrière du lapin.page 156 Le verbe au futur  » 1 On va te dicter le texte suivant. L •  esseront ( 2 ) alors les disputes. L •  es singes en chiperont ( 2 ) des trois fois trop longues. C •  orsque le renard parviendra ( 1 ) chez son ami. les animaux vivront ( 2 ) en parfaite harmonie. •  ls iront ( 2 ) tous remercier celui qui leur aura ( 1 ) offert ces magnifiques cadeaux. il les ramassera ( 1 ) et en fera ( 1 ) un petit bouquet.

M Le participe passé employé avec l’auxiliaire « être » s’accorde avec le sujet. •  es hommes ont (allumer) allumé le barbecue. Les femmes ont (cuisiner) cuisiné L des légumes. •  ous avons admiré les tableaux exposés dans le hall. E •  es grands travaux seront (lancer) lancés dès que les conditions atmosphériques L le permettront. dominer deviner passé composé plus-que-parfait futur antérieur 1re pers. L Manuel «  •  es enfants avaient laissé des traces de pas dans la terre humide. L •  u feras un essai. I •  a trace dans le sable est (effacer) effacée par la mer montante. Les temps composés de l’indicatif se conjuguent avec l’auxiliaire « avoir » ou « être » suivi du participe passé du verbe conjugué. on leur a volé la voiture. L •  a nuit dernière. T •  ous serons allés au cinéma sans toi. •  es encouragements sont (scander) scandés par les supporters enthousiastes.page 168 Les verbes du 1er groupe aux temps composés  » 1 Aides Encadre les verbes conjugués à un temps composé de l’indicatif. sing. avons accusé avions dominé aurons deviné elles ont accusé avaient dominé auront deviné accuser 3 Complète les phrases avec le participe passé des verbes entre parenthèses. N •  es spectateurs arrivent par dizaines. • Ils ont nagé. L 4 Complète les phrases avec le participe passé des verbes entre parenthèses. plur. • Nous sommes appelés. •  es hommes et les bêtes ont (regagner) regagné la vallée après un long séjour en montagne. •  lles étaient (coincer) coincées dans l’ascenseur. N •  es mauvais joueurs avaient (tricher) triché au cours de la partie. N •  ’ aurai gagné un superbe cadeau. •  ls seront (aller) allés voir leurs grands-parents. •  ous avons (gronder) grondé nos camarades beaucoup trop turbulents. J 2 Complète le tableau. L Le participe passé employé avec l’auxiliaire « avoir » ne s’accorde jamais avec le sujet. ai accusé avais dominé aurai deviné on a accusé avait dominé aura deviné 1re pers. L 176 remédiation RO19 orthographe .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . as regretté avais désavoué auras édifié 1re pers. . . . . . . . . plur. 177 Prolongement PO19 orthographe . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  lles (utiliser au futur antérieur) auront E difficile. . . •  ls (ne pas facturer au plus-que-parfait) n’avaient pas facturé les frais de déplacement. . . . . . . . . . . . . . . . . . L 4 Construis une phrase avec un verbe du 1er groupe conjugué au passé composé. . . . . . . . . . . . . •  es épais taillis (déchirer au passé composé) ont déchiré les vêtements du promeneur. . . . . . . . . . . . •  a France et les pays d’Europe (importer au futur antérieur) auront importé du café d’Amérique L •  e choc (projeter au passé composé) a L du Sud. . . . . . avons regretté avions désavoué aurons édifié 3e pers. . . . . . . . . . . . . . utilisé toute leur énergie pour réussir cette épreuve •  u as dû prendre froid tu (éternuer au passé composé) as T • Nous (repiquer au plus-que-parfait) avions  éternué. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es dirigeants (discuter au passé composé) ont discuté les propositions avec sérieux et minutie. . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . I 3 Complète les phrases. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . édifier plus-que-parfait futur antérieur 1re pers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 désavouer passé composé Manuel «  regretter ont regretté avaient désavoué auront édifié Complète les phrases. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sing. . . . . . . L •  es bilans feront apparaître que de nombreux automobilistes (dépasser au futur antérieur) L auront dépassé la vitesse autorisée. . sing. . . . . . . . . . . . . . . . . ai regretté avais désavoué aurai édifié 2e pers. . . . . . . . •  e spécialiste (analyser au plus-que-parfait) avait L analysé les clichés avant de recevoir le patient. . . . . . repiqué la cassette que tu nous avais prêtée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Construis une phrase avec un verbe du 1er groupe conjugué au plus-que-parfait. . .page 168 Les verbes du 1er groupe aux temps composés  » 1 Complète le tableau. . . . . plur. . . •  lle (caresser au plus-que-parfait) avait E caressé le rêve de devenir hôtesse de l’air. projeté le conducteur de la voiture contre le pare-brise. . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . plur. . . . Activité de production individuelle • . . . . . flamboyé de colère. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le GS doit être dans la majorité des cas un GN. . . . . . . . . . M • Nous (numéroter au futur antérieur) aurons numéroté nos feuilles de classeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  as trimballé toutes ces affaires pour rien. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sangloter aurai apprécié aurai tournoyé aurai sangloté tu auras apprécié auras tournoyé auras sangloté 3e pers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  avions actionné le moteur de la tondeuse pour vérifier son bon fonctionnement. . . . . . . . . . . . . . . • . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 168 Les verbes du 1er groupe aux temps composés  » 1 Complète le tableau au futur antérieur. . . . . . tu (déclasser au futur antérieur) auras T • Mes parents (combiner au plus-que-parfait) avaient  amis. . . . . . . . . • . . . . . . . . .  •  incent et Luc (surmonter au plus-que-parfait) avaient surmonté toutes les difficultés pour V vaincre. . . . . . . . . . . . . . . . ses yeux (flamboyer au passé composé) ont A •  e marchand (escroquer au plus-que-parfait) avait L découvert. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  ont remblayé le fossé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  aura spécifié les différentes tâches à réaliser. . . . . . . . . . . . . . . .  avait reproché ton absence. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • . . . . . . . . . . . . . . aura apprécié aura tournoyé aura sangloté 3e pers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . combiné leurs vacances avec celles de leurs approfondissement AO19 orthographe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 tournoyer 1re pers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . sing. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  aurez accentué la pression. . . . . . . . . . . . . . sing. . . . . . . . . . . . . . . . . . •  a petite sœur (sursauter au passé composé) a sursauté quand elle a entendu la porte claquer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Complète les phrases. . . . . . . . . . . . 178 déclassé toutes mes fiches. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  ont rebouché les trous de la chaussée faits par la gelée des derniers jours. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  près cette dispute. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Manuel «  apprécier auront apprécié auront tournoyé auront sangloté Ajoute un GS de ton choix aux phrases suivantes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  u n’auras pas mis de l’ordre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . escroqué plusieurs clients avant d’être • Les enfants (continuer au passé composé) ont  continué à jouer après le repas. . . .

compter. musulmans. I •  ’école française reçoit les élèves chrétiens. c’est apprendre mais aussi apprendre à vivre avec les autres.page 183 Coordination – Juxtaposition  » 1 Aides Souligne les mots ou groupes de mots juxtaposés et complète le tableau. L Le père de Marc était grand et fort et (mais) la mère de Marc était petite et frêle. juifs. musulmans • Les parents. Elle s’affola aussi en voyant la main en sang. les cours élémentaires. catholique ou juive. L •  es parents. A •  es programmes et les apprentissages sont les mêmes pour tous. On peut coordonner deux propositions indépendantes en les reliant par : • mais – ou – et – donc – or – ni – car. les élèves. laïque. •  partir de six ans. 179 remédiation RG21 grammaire . •  a maman s’affola en voyant le visage sali. juifs. l’école est obligatoire et gratuite. on dit qu’ils sont coordonnés. gratuite. L éléments coordonnés noms • Les programmes et les apprentissages • à l’hôpital ou au domicile. écrire. gratuite. La mère de Marc était petite et frêle. compter • Il n’y pas assez d’écoles spécialisées. L •  es petits malades peuvent recevoir l’enseignement à l’hôpital ou au domicile. L •  l n’y a pas assez d’écoles spécialisées. •  e père de Marc était grand et fort. les élèves. les enseignants 2 verbes propositions • lire. À •  es parents peuvent inscrire leur enfant dans une école confessionnelle L Lorsque deux ou plusieurs éléments de même classe grammaticale sont reliés par une conjonction de coordination (mais – ou – et – donc – or – ni – car). laïque • chrétiens. L éléments juxtaposés adjectifs • cours préparatoire cours élémentaires cours moyens noms • obligatoire. » – « . Manuel «  les cours moyens. •  ’école est obligatoire. L La maman s’affola en voyant le visage sali et la main en sang. •  ’école regroupe le cours préparatoire. » ) de même classe grammaticale. athées. Souligne les mots ou groupes de mots coordonnés et complète le tableau. écrire. les enseignants doivent accepter ce mélange. •  ller à l’école. les petits malades reçoivent l’enseignement à l’hôpital. athées. L On peut juxtaposer des éléments (placés côte à côte séparés par un signe de ponctuation : « . les petits malades reçoivent l’enseignement à l’hôpital. L •  ’enfant apprend à lire. 3 adjectifs • obligatoire et gratuite • catholique ou juive verbes propositions • apprendre mais aussi apprendre à vivre avec les autres Transforme ces phrases en propositions coordonnées.

D Ils ont utilisé aussi des peaux d’animaux. L Les objets fabriqués étaient très rudimentaires mais très utiles dans la vie quotidienne. •  es objets fabriqués étaient très rudimentaires. ( groupes nominaux ) •  n pilote de course doit avoir des nerfs d’acier et des réflexes instantanés. à la fin de la phrase. leur classe grammaticale. à la fin de la phrase. se décida P enfin pour l’un d’entre eux. élégante. 180 Prolongement PG21 grammaire . I Ils ont tressé des paniers avec de l’osier et de fines lamelles d’écorce. Indique. Ils ont aussi tressé des paniers avec de fines lamelles d’écorce. L Manuel «  ( adjectifs qualificatifs ) •  arvenue à quelques mètres de l’étal. ( groupes U nominaux ) • S’il ne veut pas mettre sa vie ou la vie des autres pilotes en danger. leur classe grammaticale. ( groupes Souligne les éléments coordonnés des phrases suivantes. elle s’arrêta. les hommes ont utilisé des plantes pour fabriquer des objets et des vêtements et aussi des peaux d’animaux. observa les rouleaux de tissu. Dès la Préhistoire. les pilotes paraissent décontractés mais terriblement concentrés. les rouleaux entassés. ( propositions ) •  e jour de la course.page 183 Coordination – Juxtaposition  » 1 Souligne les éléments juxtaposés des phrases suivantes. ( groupes nominaux ) •  l peut être victime durant la compétition d’incidents mécaniques comme un pneu qui éclate I ou une pièce importante qui lâche. il doit conduire en conservant  toujours une petite dose de sécurité. souriante. ( propositions ) •  e marchand observa attentivement la cliente. I Ils ont fabriqué de nombreux objets car ils étaient très adroits. Ils étaient très utiles dans la vie quotidienne. les hommes ont utilisé des plantes pour fabriquer des objets et des vêtements. •  ls ont fabriqué de nombreux objets. L ( adjectifs 3 qualificatifs ) Transforme ces phrases en propositions coordonnées. L les nouvelles clientes arrivées. Ils étaient très adroits. avant de passer commande. •  ès la Préhistoire. le jeune garçon aperçoit un cartable de couleur rouge et un sac à dos A abandonnés. •  a première cliente à entrer dans le magasin était une femme grande. Indique. •  ls ont tressé des paniers avec de l’osier. s’avança enfin vers elle pour la servir. 2 nominaux ) •  u pied de la palissade. circula encore entre les rayons. L ( propositions ) •  a cliente.

sourit. Tout à coup. Le château se mit à fondre. Il se mit à courir au village car il avait pris sa princesse dans ses bras. Le jeune garçon concentré. Chaque soir. •  l enflamma le bûcher. Il n’aperçoit que des algues. Dans un village vivait un berger.page 183 Coordination – Juxtaposition  » 1 Souligne. Soudain il réapparaît tenant dans sa main nue une splendide étoile de mer. silencieux. le jeune enfant a accroché son étoile au-dessus de la porte. les éléments juxtaposés. prit son bâton et partit. dans le texte suivant. Le père du jeune enfant regarde. plonge son regard Manuel «  dans l’eau transparente. Il allait y entrer or apparut un homme tout vêtu de blanc. Le berger se réveilla. I Il enflamma le bûcher mais le château se mit à fondre. Il avait pris sa princesse dans ses bras. 181 approfondissement AG21 grammaire . Le berger fit semblant de s’en aller mais il se cacha dans les rochers. Propose deux écritures avec l’utilisation de conjonctions de coordination différentes. immobile. les éléments coordonnés. plonge. Soudain. Toutes les filles du village se seraient volontiers mariées avec lui mais il rêvait d’une belle princesse. 2 Souligne. Il était très beau mais il ne parvenait pas à trouver une femme à son goût. fait de glace et de neige. La belle princesse de ses rêves l’appelait mais elle était prisonnière quelque part dans la montagne. traverse le lagon. 3 Transforme ces phrases en propositions coordonnées. Le lendemain. Au retour. s’endort en lui souriant. Une nuit. il la regarde tendrement. le jeune garçon saute dans la pirogue de son père. longe les récifs de corail. disparaît sous l’eau. il fut surpris car il découvrit un drôle de château. Le père pagaie vers le large. dans le texte suivant. au détour du chemin. il dormit mal et fit un étrange rêve. il s’écrie : « Je la vois ! ». des coquillages. I Il se mit à courir au village et il avait pris sa princesse dans ses bras. Il enflamma le bûcher et le château se mit à fondre. des poissons aux magnifiques couleurs qui s’enfuient. •  l se mit à courir au village.

sous chaque phrase. N ( futur 2 antérieur ) Complète le tableau. L ( passé composé ) ( passé composé ) ( futur antérieur ) •  nsuite ils ont vu une épaisse fumée qui montait dans le ciel. nous pourrons quitter l’appartement. C’est l’auxiliaire qui précise le temps de conjugaison. Les temps composés de l’indicatif se conjuguent avec l’auxiliaire « avoir » ou « être » suivi du participe passé du verbe conjugué. sing. •  e nombreux chauffeurs (conduire au passé composé) ont D manifester leur mécontentement. as tondu avais produit auras attendu on a tondu avait produit aura attendu ils 3 produire ont tondu avaient produit auront attendu Complète les phrases. I ( plus-que-parfait ) •  ous serons admis parmi eux pour fêter la victoire. Précise. sing. •  es visiteurs (boire au passé composé) ont L gorgées de la nouvelle récolte. 182 cousu des plu aux spectateurs cueilli des roses du jardin pour faire remédiation RO20 orthographe . ai tondu avais produit aurai attendu 2e pers. • Nous avons ralenti notre allure. E •  uand nous aurons éteint toutes les lumières.page 184 Les verbes des 2e et 3e groupes aux temps composés  » 1 Aides Encadre les verbes conjugués à un temps composé de l’indicatif. passé composé – plus-que-parfait – futur antérieur •  u avais poursuivi tes camarades sans pouvoir les rattraper. de quel temps il s’agit. •  ls (clouer au plus-que-parfait) avaient I Le participe passé employé avec l’auxiliaire « avoir » ne s’accorde pas avec le sujet. tondre attendre passé composé plus-que-parfait futur antérieur 1re pers. •  es déguisements présentés lors du défilé (plaire au futur antérieur) auront L présents le long du trajet. •  e jardinier et son aide (cueillir au passé composé) ont L un magnifique bouquet. conduit à vitesse réduite pour •  es personnes âgées et les jeunes enfants (coudre au plus-que-parfait) avaient L vêtements exposés dans la salle commune. Q •  l était résolu à quitter la ville. T Manuel «  ( plus-que-parfait ) •  es habitants du quartier ont entendu un grand bruit. bu les premières cloué les différentes planches du toit avant de prendre un peu de repos.

c’est mon amie. •  es grands-parents (vivre au futur antérieur) auront M de leur âge. •  ous les élèves de la classe (savoir au plus-que-parfait) avaient su parfaitement les rôles à jouer T dans la pièce. nous (descendre au passé composé) avons A descendu l’escalier à toute vitesse. L •  ette émission m’(instruire au plus-que-parfait) m’avait instruit en décrivant la vie C •  ’(croire au passé composé) ai J de nombreux animaux. 3 m’a pas déçu tout au long Complète les phrases. elle (ne pas me décevoir au passé composé) ne  de notre amitié. avons écrit avions fui aurons paru elles 2 fuir passé composé Manuel «  écrire ont écrit avaient fui auront paru Complète les phrases. ai écrit avais fui aurai paru tu as écrit avais fui auras paru 3e pers. • Au feu rouge. la voiture qui nous suivait (emboutir au plus-que-parfait) avait embouti le pare chocs. •  la fin des vacances. •  ous (connaître au plus-que-parfait) aviez connu la nouvelle bien avant nous. mon père (repeindre au futur antérieur) aura À les boiseries de la maison. 183 vécu heureux dans leur village parmi les gens Prolongement PO20 orthographe . repeint toutes • Chloé. V •  es jours (décroître au futur antérieur) auront décru de quelques minutes. cru que j’avais raté le train.page 184 Les verbes des 2e et 3e groupes aux temps composés  » 1 Complète le tableau. paraître plus-que-parfait futur antérieur 1re pers. détruit la maison et ses dépendances. plur. sing. a écrit avait fui aura paru 1re pers. sing. •  ’éloge du défunt (émouvoir au futur antérieur) aura L •  ’incendie (détruire au passé composé) a L ému l’assistance. •  vec mon frère.

conçu sa machine. •  es plats posés sur la table (refroidir au futur antérieur) auront L les invités prennent place autour de la table. le vieillard au regard perçant (entrevoir au plus-que-parfait)  avait entrevu une forme étrange qui se cachait derrière la haie. •  uand il (concevoir au passé antérieur) eut Q pour la fabriquer. •  es souvenirs évoqués (émouvoir au passé composé) ont L ému les auditeurs attentifs. refroidi avant que alourdi le camion qui n’a pu • Dissimulé derrière le rideau. L 184 approfondissement AO20 orthographe . attentionnées et accueillantes. franchi la ligne de base. •  our accomplir la tâche prévue. traduire recevoir agrandir passé composé plus-que-parfait passé antérieur futur antérieur 1re pers. •  u cours de nos nombreux voyages. sing.page 184 Les verbes des 2e et 3e groupes aux temps composés  » 1 Complète les phrases. les visiteurs (découvrir au futur antérieur) auront  découvert de nombreux paysages sauvages. les plus forts (soutenir au plus-que-parfait) avaient soutenu P les plus faibles. a traduit avait conclu eut reçu aura agrandi nous avons traduit avions conclu eûmes reçu aurons agrandi 3e pers. plur. 2 reçu un trophée Complète le tableau. sing. 3 conclure ont traduit avaient conclu eurent reçu auront agrandi Complète les phrases. les joueurs purent •  es spectateurs enthousiastes (applaudir au passé composé) ont L applaudi les joueurs. ai traduit avais conclu eus reçu aurai agrandi 3e pers. produit une grande quantité de raisin. ils (recevoir au futur antérieur) auront  de valeur. il la proposa à un industriel •  es grosses citernes chargées (alourdir au passé composé) ont L franchir la côte. nous (connaître au plus-que-parfait) avions connu A de multiples personnes différentes. • Au cours de leurs longues promenades. •  e premier enfant de l’année (naître au passé composé) est né aux premières heures du 1er janvier. • Pour leur magnifique victoire. • Quand ils (franchir au passé antérieur) eurent  poursuivre le jeu. •  e directeur en colère (démettre au plus-que-parfait) avait démis de ses fonctions l’employé L Manuel «  •  es ceps de vigne (produire au passé composé) ont L étourdi.

avions triomphé avaient accepté … à l’imparfait. Complète les parties manquantes des phrases. fut étonnée … au futur. était attristée … au passé simple. dans le tableau. réfléchi aux propositions que tu as faites. V Manuel «  •  ous avons N 2 Reporte. eus aimé … au passé simple. avons réfléchi avez gagné … au présent. 185 Le participe passé s’accorde avec le sujet. E •  ous tes camarades avaient accepté ton invitation. leurs genoux sont écorchés. L’auxiliaire utilisé est « avoir » conjugué… L’auxiliaire utilisé est « être » conjugué… … au présent. sont tombés sont écorchés sont occupées … à l’imparfait. les parties de phrases que tu as écrites. bilan BO16 orthographe . •  lle fut étonnée par la nouvelle apprise. Le participe passé ne s’accorde pas avec le sujet. I •  u eus aimé que tes parents viennent avec toi. … au futur. Tu peux corriger tes réponses si tu penses avoir fait des erreurs. T •  ous avez gagné au loto de l’école. E •  ous avions triomphé des différents obstacles rencontrés. E •  lle était attristée par la nouvelle que tu venais de lui transmettre. T •  lles sont occupées à faire des exercices de relaxation. N •  ls sont tombés de vélo. » pages 168 et 184 Les verbes aux temps composés 1 Le maître va dicter les phrases suivantes.

V 186 bilan BO16 orthographe . E •  lle était attristée par la nouvelle que tu venais de lui transmettre. I •  u eus aimé que tes parents viennent avec toi. T •  ous avez gagné au loto de l’école. N •  lle fut étonnée par la nouvelle apprise. E •  ous tes camarades avaient accepté ton invitation. E Manuel «  •  ous avions triomphé des différents obstacles rencontrés. N •  ls sont tombés de vélo. » pages 168 et 184 Les verbes aux temps composés Phrases à dicter •  ous avons réfléchi aux propositions que tu as faites. leurs genoux sont écorchés . T •  lles sont occupées à faire des exercices de relaxation.

je rentrerai tard. Une vieille poule boiteuse. Il était une fois un brave paysan si pauvre qu’il avait dû vendre toutes ses bêtes. affirma l’animal. 3 Recherche.page 189 Des manipulations dans la phrase  » 1 Aides Indique entre parenthèses qui se cache derrière les pronoms soulignés. le loup frappe à la porte. Un GN peut être remplacé par un autre GN qui apporte souvent des informations supplémentaires. Comme elle ( grand-mère ) habite loin. Une poule était le dernier animal. Vous ( trois filles ) Manuel «  – Je ( une Dans un texte. préparerez votre dîner. on peut remplacer le GN par un pronom. dans le texte suivant. Je ( le loup ) suis votre grand-mère ! – Mais maman est chez toi ( grand-mère ) ! 2 Encadre les GN remplacés par les pronoms soulignés. je les ai ramassés ce matin. Askeladd est parti tuer le troll qui menace les bûcherons. Une femme avait trois filles. sinon je (Askeladd – le troll ) te ( Askeladd  – le troll) tuerai. tous les éléments qui renvoient aux personnages. puis complète le tableau. La nuit. Le jeune homme sortit de sa poche un morceau de fromage. pour parler des mêmes choses ou des mêmes personnes et pour éviter les répétitions. – Ne touche pas à mes arbres. mais aussi « le » – « la » – « les ». Il ( Askeladd  – le troll) le pressa entre ses doigts. – Tu (Askeladd – le troll ) as vu ce caillou ? Tu (Askeladd – le troll ) finiras comme lui ( le caillou  – le troll) si tu (Askeladd – le troll ) ne me laisses pas couper les arbres. – Combien pourrais-je en tirer ? Quelques sous… Cette pauvre bête est invendable ! – Tu parles trop. – Qui est là ? demandent-elles ( trois filles ). – C’est moi ! répondit le loup. Les pronoms les plus utilisés sont « il » – « elle » – « on » – « ils » – « elles ». • Ces fruits. paysan ! Le brave homme n’en croyait pas ses oreilles ! Elle parlait ! – Écoute-moi bien. dit le troll. Elle ( une femme ) dit : femme ) vais chez votre grand-mère. Mène-moi au marché et tu verras ! le paysan substituts pronoms je – tu – moi… • il • je • tu • Elle • moi substituts nominaux 187 la poule • un brave paysan • paysan • le brave homme • Une poule • le dernier animal • Une vieille poule boiteuse • cette pauvre bête • l’animal remédiation RG22 grammaire .

. . . . . . . . . . . . tous les mots (GN ou pronoms) qui désignent Tête-de-Bison. . . . . . . . . . . . . . . C’était l’arbre devant Tête-de-Bison qui venait de parler. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 188 Prolongement PG22 grammaire . . L Les marrons jonchent le sol. dans le texte. . . . . . . . . . . . . . . I Activité de production individuelle . . . Aussitôt trois arbres se transformèrent en ours. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C . . •  ous leur demandons la permission. . . . . . . . . . . . . . . . . . mais rien n’y fit. . . . – Et qu’est-ce qui m’en empêcherait ? demanda Tête-de-Bison. . Un soir. . . . . •  l faut bien en avoir quelques-uns. . le jeune homme dit au sorcier qu’ il voulait voyager. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  n rentrant de l’école. . . . . . . . . . . . . . J’ai beaucoup de devoirs. . . . . . . . . E E  n rentrant de l’école. . . . . . . . . – Et qu’est-ce qui m’en empêcherait ? demanda Tête-de-Bison. . . . . . . 3 Réécris chaque phrase en remplaçant chaque pronom souligné par un GN de ton choix. . . . . . Le vieil homme conseilla à Tête-de-Bison de ne pas traverser la rivière. . . . . . . . . . . . . . Tête-de-Bison rencontra un vieil homme. J’en ai beaucoup. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tête-de-Bison s’arrêta net. . . . . . . . •  l l’a perdu à la récréation. I 4 Réécris chaque phrase en remplaçant le GN souligné par un pronom. . . . . . . C’était l’arbre devant lui qui venait de parler. . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Réécris les phrases du texte suivant en remplaçant les GN soulignés par des pronoms pour éviter les répétitions. . . •  es marrons jonchent le sol. . . . Je ramasse quelques marrons. je fais mes devoirs. . . . . . . Celui-ci essaya de le retenir. . . je les plante. . N . . . . . . . . – Bien sûr que j’ai raison ! dit Tête-de-Bison. Il portait bien son nom car il faisait toujours ce qu’ il voulait et uniquement ce qu’ il voulait. . . L’Indien têtu quitta la tribu et marcha pendant deux lunes. . . . . . . . . . . . . . . . . se jetèrent sur Tête-de-Bison et le dévorèrent. . . . Tête-de-Bison était un jeune Indien crow . . . . . se jetèrent sur Tête-de-Bison et dévorèrent Tête-de-Bison. . . . . . . . . . . . . . . . . . je fais mes devoirs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . De l’autre côté de la rivière. – Bien sûr que j’ai raison ! dit Tête-de-Bison. . . . . . . . . . . . . .page 189 Des manipulations dans la phrase  » 1 Encadre. . . . . . . . . . Un soir. . Un jour. . . . . . . . . . . . . . . . . De l’autre côté de la rivière. . . . . Celui-ci lui conseilla de ne pas traverser la rivière. . . . . . . . . . . . . . Manuel «  Même les anciens n’arriveraient pas à le raisonner. . . . . . Tête-de-Bison rencontra un vieil homme. •  haque année à la même époque. . . . . Aussitôt trois arbres se transformèrent en ours. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . J’en ramasse quelques-uns. . . Tête-de-Bison s’arrêta net. . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . ils ( Sarah et Jalil ) pénètrent dans le souk des teinturiers. . . . . . . . . . . . . 189 approfondissement AG22 grammaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Soudain. . . . . . . Deux ou trois fois Sarah a cru le ( Youssef ) reconnaître. J’en ai mangé beaucoup. . . . . . . •  a fin de la journée est enfin arrivée. . . . . . . . . . . . . . . •  u lui demandes la réponse à la question. . . . . •  ous l’avons aperçu au bout de la rue. . J J’aperçois mon camarade au loin. 2 Note. . . . . N . . . . . . •  ous prévoyons prochainement un voyage en Amérique du Nord. . . . . . . Bien difficile d’y retrouver Youssef. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . jumeaux ) amène près des Ils ( les jumeaux ) payent et se dirigent vers une ruelle. . . . . . . . . . . . . . . I . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . malade. . . . . . . . Nous prévoyons prochainement un voyage en Amérique du Nord. . . . . . . •  u l’entoures de tes bras. . . . . . . . . . . Je croyais mon camarade au lit. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . T . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e les fais sauter dans ma main. . . . . . . . . . . . . . . . . •  ’aperçois mon camarade au loin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . malade. . Au bout d’un quart d’heure. . mais les Youssef qui se retournent quand elle ( Sarah ) les ( Youssef ) appelle ne sont pas son Youssef. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . entre parenthèses. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nous avons des amis N en Amérique du Nord. . . . . . . . Je l’apprécie car je suis fatigué. . . . . . . . Je le croyais au lit. . . . . . . . . . . . . . . . . . . Sarah et Jalil contournent la medersa et se dirigent vers le pont Ben El Moundoun. . . . . . . . . . . . . . . . J . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L La fin de la journée est enfin arrivée. . . . . . . . . . . . . . 3 Réécris la phrase en remplaçant le pronom souligné par un GN de ton choix. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ous avons ramassé des raisins. . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ls la consolent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . T Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . . . qui se cache derrière chaque pronom souligné. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Juste avant de le ( le pont Ben El Moundoun ) franchir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N Manuel «  Nous avons ramassé des raisins. .page 189 Des manipulations dans la phrase  » 1 Réécris la deuxième phrase en supprimant la répétition et en utilisant un substitut pronominal. . . . . . . . . . . . . . . . . Sarah s’arrête brutalement et Jalil ne peut l’( Sarah ) éviter. . . . . . . . . . J’ai mangé beaucoup de raisins. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nous y avons des amis. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . J’apprécie la fin de la journée car je suis fatigué. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . les jumeaux hèlent un taxi qui les ( les tanneries. . . . . . . . . . . . . . . . .

profite de l’absence du chat. 2 Complète les phrases avec les participes passés des verbes entre parenthèses. L •  a souris. N Le participe passé employé avec l’auxiliaire « avoir » ne s’accorde jamais avec le sujet. sortie Tournés vers la mer. Souligne le GN que chacun d’eux complète.  •  es nuages de plus en plus noirs sont (repousser) repoussés par le vent violent. s’ils allaient chavirer. •  es longs cheveux des fillettes sont tressés en nattes. L •  otre idée a (plaire) plu à nos voisins. L •  a vieille dame a écouté la radio tard dans la nuit. L •  e capitaine du bateau et son équipage sont (prévenir) prévenus de l’arrivée L de la tempête. étonnée. maman a repris ses activités. sorti . de nuages noirs a laissé éclater sa colère. L •  u même moment. Ils sont éparpillés sur mon bureau. • renversée Tourné aplatis . Aides Le participe passé employé seul se comporte comme un adjectif qualificatif. 3 Complète les phrases avec les participes passés des verbes entre parenthèses. Souligne les sujets. L •  ’ai dérangé mes papiers. J 190 remédiation RO21 orthographe . la bête prend peur. les hommes scrutaient l’horizon à la recherche de la barque renversé . •  ls ont (oser) osé prendre des risques. chahuté comme du linge sale dans une •  a vague a déferlé sur les enfants L aplati chahutés •  apa P machine à laver. •  es copains et mes copines M Manuel «  •  oudain le ciel S rempli remplis amusé amusés riaient de bon cœur. • Ils ont perdu.page 191 L’accord du participe passé  » 1 Encadre le participe passé qui convient. • Isolée. •  e voyageur et son épouse ont (avaler) avalé un repas rapide et ont (reprendre) repris la route. L 4 Complète les terminaisons. •  es vagues sont (venir) venues sur nous avec violence. I •  es oiseaux ont (trouver) trouvé asile dans les buissons. le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet. deux bateaux se sont (pencher) penchés comme A Employé avec l’auxiliaire « être ». L •  e client et l’aubergiste ont (discuter) discuté le montant de l’addition. • Mes amis sont arrivés. Il s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie. • La foule est (entasser) entassée sur la plage et attend la fin du cauchemar.

les parents ont trouvé les enfants au travail. L •  a paysanne et sa fille sont parties à la recherche du prince charmant. I Ils ont aperçu une silhouette inconnue. •  ’homme. I Ils sont 2 soulevés du sol par une irrésistible force. L •  es champs étaient remplis de coquelicots. saisis d’une insurmontable fureur. L •  a route est tapissée de neige verglacée. les livres attendent les lecteurs. Manuel «  •  e terrier était creusé horizontalement. •  n expert consulté a émis un avis défavorable. C •  es pelles mécaniques ont creusé la terre. L 191 Prolongement PO21 orthographe . •  es spectateurs trop (avancer) avancés sur la route ont (gêner) gêné les coureurs. L •  osés sur les étagères. nous avons vu leur voiture. L 4 Complète les terminaisons des participes passés. •  es lecteurs ont demandé des livres scientifiques. L •  es héros sont secourus par un être aux pouvoirs extraordinaires.page 191 L’accord du participe passé  » 1 Réécris chaque phrase en utilisant les mots proposés. L •  es reportages avaient (proposer) proposé la découverte du mode de vie d’un pays d’Amérique L du Sud. •  es voisins sont arrivés. se rue sur moi. •  l est soulevé du sol par une irrésistible force. U Des experts consultés ont émis un avis défavorable. L •  es beaux jours sont revenus. Complète les terminaisons des participes passés. L Les terriers étaient creusés horizontalement. T •  es dirigeants des chaînes ont (étudier) étudié les audiences des différentes émissions L programmées. E •  es parents étaient enchantés. L •  es plus petites ont répondu qu’elles avaient bien travaillé. saisi d’une insurmontable fureur. •  es publicités ont (couper) coupé le film en plusieurs parties. L 3 Complète les phrases avec les participes passés des verbes entre parenthèses. •  oute la famille a (regarder) regardé la télévision. L Les hommes. •  l a aperçu une silhouette inconnue. se ruent sur moi. L •  n rentrant. P •  ertains romans sont réservés aux lecteurs adultes.

.. . . ..  Les jeunes enfants Le vieux pull sera portée dans la benne qui recueille les vieux vêtements. . . ... ..... Construis une phrase avec un des GN formés..... . E • Le maire et ses adjoints ont récompensé les équipes...  •  es enfants ont applaudi lors de la remise des récompenses.. .. .. •  ulien est installé sur le canapé du salon. . •  es cahiers étaient rangés dans l’armoire..page 191 L’accord du participe passé  » 1 Encadre le groupe sujet qui convient.... •  ’autorisation est accordée par le directeur de l’établissement. .. .. • La vieille veste L’enfant et son chien étaient enchantées de leur promenade.. . ... . . . .. . . . . .. ... .. .. ... L •  nchantées par cette manifestation... . . L La moto et le tracteur sont garés au fond de la cour près du hangar.. . .. J •  ous sommes allés au cinéma avec nos camarades.. les équipes ont promis de revenir l’année prochaine.. ... . •  on père est parti faire un long voyage. . . L Les autorisations sont accordées par le directeur de l’établissement. ... .. ... .. . . . . . . . . . ... ... ... . .. .. . .. .. . . . ... . . .. . ...... .. .. . . . . Manuel «  • Les grandes personnes n’étaient pas très rassurées. ... ....... ... .... •  a malade est installée dans sa chambre par une aimable infirmière. . ... . Complète les terminaisons des participes passés. . ... ... I •  es élèves des différentes classes ont utilisé le terrain municipal.. • •  es animaux • d • es guenons • l •  ne femelle • u •  n singe u • attentionnée • apaisées • excités • énervé Activité de production individuelle . . .. .. . .. . . . . .. 192 approfondissement AO21 orthographe . . .. .. ... ... L Le patient est 3 installé dans sa chambre par une aimable infirmière. . . . ..... ... . Sa casquette 2 Réécris chaque phrase en remplaçant les mots soulignés par les mots proposés. . .. .. N •  ls ont organisé une rencontre d’athlétisme. . . . ... ...... .... ..... • Amélie et sa sœur •  Son bonnet est rayée de noir et de rouge. . M Mes amies sont parties faire un long voyage. . .. .. ....... .. .... •  a voiture est garée au fond de la cour près du hangar. . .. . . ... .. L Les ardoises étaient rangées dans l’armoire.. . . ... . .. . .. .. L 4 Réunis les deux termes qui vont ensemble.. .. . . .... . . .. . . . .... . . . ...

R •  os vêtements sont abîmés. La tienne est d’occasion. O Ils ont. Je te donnerai la tienne. P J’ai oublié mon stylo. •  ends-moi ma carte. Le vôtre était meilleur. la même fonction qu’aurait le GN qu’ils remplacent. c’est la tienne. • Mon cahier est tenu proprement. Réécris la phrase en remplaçant le pronom possessif par le GN qui convient. D •  n ferait bien un petit tour de manège ! O •  es coureurs se suivent en file indienne et tous sont attentifs aux accidents de la chaussée. Celle-ci. Les pronoms possessifs varient en genre et en nombre. le pronom possessif. La tienne est bien trop difficile pour moi. Les leurs. •  e joue ma partition. N pronom possessif Manuel «  Vos ballons sont de couleur blanche. •  rête-moi ton stylo. sont exposés dans le hall. J Ta partition est bien trop difficile pour moi. •  ette collection de timbres. •  os ballons utilisés sont de couleur noire. personne ne bouge. M mot genre/nombre mis pour… fonction Le vôtre pronom possessif masculin/singulier spectacle sujet de « était meilleur » la tienne pronom possessif féminin/singulier carte les leurs la tienne 3 classe grammaticale pronom possessif pronom possessif masculin/pluriel féminin/singulier vêtements voiture complément d’objet direct de « donnerai » sujet du verbe « sont » sujet du verbe « est » Souligne les pronoms indéfinis des phrases suivantes. C C’est ma collection de timbres. plus réussis. dans la phrase. Les leurs sont neufs. quelqu’un a poussé un cri.page 195 Les pronoms possessifs et les pronoms indéfinis  » 1 Aides Souligne. Le tien (ton cahier) aussi. plus réussis. Celle-ci est ta collection de timbres. 2 Complète le tableau avec les pronoms possessifs des phrases suivantes. Les vôtres sont de couleur blanche. sont exposés dans le hall. •  hacun peut choisir l’activité physique qui l’intéresse. C •  ans la salle obscure du cinéma. J’ai oublié le mien. dans chaque phrase. L 193 remédiation RG23 grammaire . • le tien – les tiennes •  n a vu son spectacle. •  es dessins sont exposés dans la classe. D Les principaux pronoms indéfinis : • quelqu’un – chacun – tous – on – aucun – personne – rien. M Leurs dessins. N •  on père a acheté une voiture neuve. Le pronom possessif remplace dans la phrase un GN. c’est la mienne. •  ans le car qui nous emmène en excursion.

la fonction de chacun. ( peur ) L •  ttention à la vitesse ! La vôtre est excessive. toi sur le tien. ( sujet ) D •  n entend même. La leur est plus retenue. ( sujet ) Q 4 Complète le tableau avec les mots soulignés. Le nôtre est de la même race. •  e roman semble t’intéresser. •  on voisin a un chien. Leurs chambres se trouvent au deuxième étage. dans cet impressionnant silence. V •  a fenêtre s’ouvre. en fin de phrase. Prête-moi les tiens. Note. La nôtre sera pour plus tard. Le mien est ennuyeux. La tienne est au premier rang. Mon roman est ennuyeux. Les vôtres ressemblent à des épouvantails. C Ce roman semble t’intéresser. Leur joie est plus retenue. Les leurs se trouvent au deuxième étage. ( arbres ) L Manuel «  •  es ombres provoquent en moi une grande peur qui n’est rien comparée à la tienne. ( sujet ) O •  uelqu’un pourrait m’indiquer la route à prendre. le vol des oiseaux. •  ien ne pourra remplacer ton amitié. L mot genre/nombre mis pour… fonction le tien la nôtre la tienne 194 classe grammaticale pronom possessif pronom possessif pronom possessif masculin/singulier féminin/singulier féminin/singulier téléphone partie tête sujet de « fonctionne » sujet de « est » sujet de « est » Prolongement PG23 grammaire . ( sujet ) R •  ans cette immense plaine personne ne circule. •  ous sommes heureux de ton invitation. ( lit ) J • J’ai oublié mes rollers. M •  otre partie est acharnée. Notre chien est de la même race.page 195 Les pronoms possessifs et les pronoms indéfinis  » 1 Souligne les pronoms possessifs et indique entre parenthèses les GN qu’ils remplacent. La nôtre est plus calme. Le tien fonctionne bien. •  ’ai regagné ma chambre au premier étage. J J’ai regagné ma chambre au premier étage. T Ta joie est manifeste. 3 Souligne les pronoms indéfinis. •  a joie est manifeste. ( vitesse ) A •  e saute sur mon lit. ( rollers )  2 Réécris la deuxième phrase en remplaçant le GN par un pronom possessif pour éviter la répétition. ( invitation ) N •  es arbres de notre cour sont dépouillés. M Mon voisin a un chien. •  on téléphone est en panne. des têtes apparaissent.

Mon frère et moi avions choisi notre lieu de vacances. . . . . . . . . . . . . . . . E ( complément d’objet direct ) ( complément d’objet direct ) •  e n’avais pas emporté la tenue de sport. . . . Je sais que la vôtre est partie depuis longtemps. . . . ( complément S • Les vôtres sont certainement restés dans le coffre de la voiture. J’ai fait une demande d’admission à l’école. . . . . . . •  n a trouvé de nombreux champignons dans le bois voisin. . . . . M Mes parents ont choisi un lieu de vacances. . •  e berger prit un chemin connu. . le pronom possessif et indique sa fonction entre parenthèses. . La mienne est garée un peu plus loin. . . . . . . . . . . ( sujet )  d’objet direct ) •  lle me donne son sac à dos à porter. . . . . . . •  es fruits de votre jardin sont déjà mûrs. . . . . . . . . La dame soudain se lève U . . En échange. . dans chaque phrase. . . . . . . Tous portent une marque de reconnaissance. . •  ’ai fait une demande d’admission à l’école. . . sujet de « rouspète » •  os places ne sont pas confortables mais personne ne fait d’observation. . . . . . . . . . . . . Les nôtres ne le sont pas encore. . . . . L sujet de « enfile » •  n homme et une dame s’installent dans la salle de spectacle. . . . . vous pouvez utiliser les miens. . . . . . . . L sujet de « portent » 195 approfondissement AG23 grammaire . . . . . . . gêné. . . . N sujet de « fait » •  es animaux ont été conduits dans les alpages. •  a belle moto que tu as vue devant la maison est à Léo. . . L Les fruits de votre jardin sont déjà mûrs. . . je lui propose le mien beaucoup plus léger. . J 2 Réécris la phrase pour supprimer la répétition. Je sais que votre demande d’admission est partie J depuis longtemps. . . . . . O sujet de « a trouvé » •  e froid est rigoureux et chacun enfile son manteau avant de sortir. Son compagnon préféra choisir le sien plus long mais plus pittoresque. •  es parents ont choisi un lieu de vacances. . rouspète derrière elle. . . L ( sujet ) Manuel «  •  i vous n’avez pas d’outils. . Le berger prit un chemin connu. 3 Souligne. Son compagnon préféra choisir son chemin plus long mais plus L pittoresque. dans chaque phrase. Mon frère et moi avions choisi le nôtre. . . . . et quelqu’un. . Les fruits de notre jardin ne le sont pas encore. . .page 195 Les pronoms possessifs et les pronoms indéfinis  » 1 Souligne. . . . . . . Mes amis avaient les leurs et j’ai pu en emprunter. . . . . . . . . . . . . . le pronom indéfini et indique sous chacun sa fonction. . . .

L 196 remédiation RO22 orthographe Le participe passé employé avec « avoir » s’accorde en genre et en nombre avec le COD si celui-ci est placé avant le verbe. D •  ls sont étonnés par la différence de température avec l’air extérieur surchauffé. COD •  ans la cour de l’école. il les a retrouvées. . •  es élèves ont cherché le mot dans le dictionnaire et ont trouvé L plusieurs sens. • Les clés. • Nous avons entendu des cris.  • Il a tiré la porte et l’ a verrouillée.  •  es chevaux ont frotté leurs sabots contre le pavé. L •  es voyageurs ont quitté l’appareil et se dirigent vers la salle éclairée.  2 Souligne les participes passés. le participe passé garde les marques du masculin/singulier. •  a petite chienne affolée a coupé à travers la pelouse. est partie L se cacher derrière la haie. L •  ls ont quitté un beau soleil et ils ont trouvé le mauvais temps . Sans COD. D 3 Encadre l’auxiliaire utilisé et complète les terminaisons des participes passés. à cette heure. Encadre le COD lorsque cela est possible. •  es hommes ont répété les mêmes gestes . L •  e train a emmené les enfants vers l’inconnu. •  a descente de l’avion est terminée.page 196 Le participe passé employé avec « avoir »  » 1 Encadre l’auxiliaire utilisé lorsque c’est possible et complète les terminaisons. ils ont apprécié le confort et l’accueil du personnel. • Il a perdu ses clés. L •  es intrus sont entrés dans la maison mais je les ai repérés. Si le COD est placé après le verbe. U Le participe passé employé avec « avoir » dépend du COD. était encore endormi. I •  ne lumière diffuse a éclairé l’intérieur du compartiment . L Aides Le participe passé employé avec « avoir » ne s’accorde jamais avec le sujet. le participe passé garde les marques du masculin/singulier. D •  es gros camions ont traversé le village qui. I • Ils n’ ont pas perdu de temps pour rejoindre la salle climatisée de l’aéroport. les enfants ont joué avec un grand élastique. • Le vent violent a poussé la fumée que la cheminée de l’usine a dégagée. L •  es nuages noirs ont envahi le ciel et la pluie est annoncée pour la soirée. Manuel «  •  urant le voyage.

. . . . . . . . . . . . . . . L 2 Complète les terminaisons des participes passés. . . . . . . . . . .  197 Prolongement PO22 orthographe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N •  es cuisiniers ont utilisé des plantes aromatiques qu’ils ont achetées au marché du village. 3 Complète les terminaisons des participes passés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . I Manuel «  •  e jardinier a repiqué les plants achetés le matin même. . . . . On les a rentrées dans la grange. . . . L •  os vacances ont subi quelques inconvénients qu’on a vécus avec bonne humeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Justifie les réponses en reliant participe passé et COD. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 196 Le participe passé employé avec « avoir »  » 1 Souligne les participes passés d’un trait et les COD de deux traits. . •  es toits ont de belles tuiles rondes que le soleil a ternies. . . . . . • Les enfants ont (soutenir) soutenu le contraire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ous avons respiré l’odeur de l’herbe qu’on avait fauchée la veille. . . . . . . . . . . . . . . . . . . N •  ous avons attrapé de nombreux poissons. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L PP COD . . . . . pour attirer les clients. . . . . . . I . . . . . . . . . . . . N PP COD COD PP . . . . . . . . •  es grenouilles ont regagné la mare. . . . . . . . . . . . . . L 4 Complète les phrases avec les participes passés des verbes proposés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L COD PP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Exemple : Les contrevents ont frappé le mur. . . . . . . . Vous les avez (retirer) retirés du placard  il y a quelques minutes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  a maison est habitée par un jeune couple. . . . . L •  ls ont reconnu les personnages qui se dissimulent derrière les marques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PP COD COD PP •  ls ont profité des ombrages des amandiers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Les sons que l’on a (utiliser) utilisés ont produit un bel effet sur les auditeurs. . . . . . . ont agité une clochette. . . . . . . . . •  ous avez (manger) mangé toutes les friandises ? V • Les ustensiles de cuisine sont sur la table. . . . . . . . . . . L •  ls ont pris les décisions qui convenaient. . . . . . I •  a jeune femme a poussé la porte de la maison puis a franchi le seuil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  •  es spéléologues ont (explorer) exploré la grotte que des villageois avaient (trouver) trouvée L il y a quelques années. . . . •  es collectivités ont restauré le patrimoine culturel. . . . . . . . . . . . . . . . . On les a accrochés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  es herbes ont séché. . . . . . L •  es marchands. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . Exemples : Nous avons rencontré une amie qu’on avait surnommée Fifi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Complète les terminaisons des participes passés. . . . L •  es expéditions ont indigné de nombreux participants. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es rayons de soleil ont embrasé les brindilles que l’on avait abandonnées au fond du jardin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ls ont (recevoir) reçu chaque jour des nouvelles de leurs familles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es petits ont agrippé leur mère et l’ont tirée vers eux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Leurs chants sont rythmés. . . . I •  es coups de minuit ont sonné à l’horloge du village. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ous avons (raconter) raconté une histoire pour les faire rire. Certains sont gravement blessés. . . . . . . . I •  es voleurs que l’on a (pourchasser) pourchassés ont été (reprendre) repris après une longue L poursuite. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es coureurs du peloton ont manqué un virage et sont tombés les uns sur les autres. . . . S PP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . COD PP COD PP Elle était aimée. . . . . . . . . N •  es marmottes ont (passer) passé l’hiver dans le terrier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L PP COD COD PP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L PP S COD PP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Nous avons (bredouiller) bredouillé une série de mots incompréhensibles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C • Les grands chalutiers que l’on a vus dans le port sont équipés d’installation de conditionnement  du poisson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Manuel «  S PP •  es rivières ont fourni l’eau à tout le village. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ertains oiseaux ont imité d’autres oiseaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L S PP PP COD . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 196 Le participe passé employé avec « avoir »  » 1 Justifie l’orthographe des participes passés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L 3 Complète les phrases avec les participes passés des verbes proposés. . Ils ont maîtrisé facilement l’incendie. .  198 approfondissement AO22 orthographe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es pompiers sont arrivés rapidement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  es conquérants espagnols ont exploré le continent américain à la recherche de l’or. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ls ont inventé une machine infernale. . . . . . L •  es marmottes ont (dormir) dormi pendant plusieurs mois. . . . . . . . . . . . . . . . . C PP COD S PP . . . . . . . . . . . . . . . . L •  es astronautes ont (emporter) emporté des enregistrements vidéo qu’ils ont (écouter) écoutés L au cours de leur voyage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L PP COD . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

• Les écoliers ont taquiné les chameaux. Le participe passé est employé avec l’auxiliaire « avoir ». Les aboiements ont cessé immédiatement. • Leurs maîtres les ont grondés. Le COD est placé avant le verbe : le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le COD. Ceux-ci les ont regardés sévèrement. • Les habitants ont oublié l’hiver et ses tracas. Vous les avez comptées.page 196 Le participe passé employé avec « avoir »  » 1 Relie chaque phrase à la proposition qui convient. • Les animaux que nous avions admirés la veille ont quitté la ville. • Les chiens ont méchamment grogné en entendant le bruit de la sono. • J’ai reçu des informations concernant mon Manuel «  ordinateur. Le COD est placé après le verbe : pas d’accord. • La robe que tu as portée pour la fête a été sérieusement abîmée. • • Je les ai lues avec beaucoup d’attention. 199 bilan BO17 orthographe . Complète les terminaisons manquantes. • L’école a trois sorties. Le participe passé est employé avec l’auxiliaire « avoir ». • Les enfants ont frappé des mains en entendant les criaillements du paon.

sing. •  oute la famille obéit à l’ordre de la maman. plur. infinitif cueillir infinitif dormir groupe 3 groupe groupe 3 groupe 3e pers. sing. du sing. T •  e panneau posé à l’entrée interdit l’utilisation des rollers à l’intérieur L du jardin public. I 200 remédiation RC14 CONJUGAISON • que je finisse • que je puisse • que je prenne . • Il est rigoureusement interdit que nous (pouvoir) puissions courir  sur la nouvelle pelouse. •  l faut qu’ils (accepter) acceptent le règlement avant de s’engager dans l’épreuve.page 202 Le subjonctif présent  » 1 Aides Souligne les verbes conjugués au subjonctif présent. •  l faut que tu (crier) cries plus fort pour alerter tes camarades. subj. subj. que vous rougissiez ils qu’ils complètent 3e pers. que je complète je que je rougisse 3e pers. J •  ls ordonnent à tous les prisonniers qu’ils (respecter) respectent I le silence. personne 3e pers. plur. du plur. présent. I •  e veux que vous (gagner) gagniez l’autre berge pour être en sécurité. Manuel «  •  ’ordonne tout simplement que vous laissiez vos chaussures J – ordonnée. • Je veux que tu viennes. • Je souhaite que tu viennes. sales devant la porte. sing. – imposée. présent. • que je saute • que tu sautes • qu’il saute • que nous sautions • que vous sautiez • qu’ils sautent •  e panneau posé à l’entrée interdit que l’on utilise les rollers à l’intérieur L du jardin public. 3 subjonctif présent qu’il cueille 1re pers. compléter rougir subjonctif présent subjonctif présent 1 pers. que je dorme e e Complète les phrases. sing. • Il faut que tu viennes. N 2 subj. qu’il complète on qu’on rougisse nous que nous complétions 2e pers. Le subjonctif présent exprime une action : •  e souhaite que tu prennes le premier avion pour être exact J au rendez-vous fixé. qu’ils rougissent re que je cueille qu’ils dorment temps temps subjonctif présent personne 1re pers. – souhaitée. présent Complète les tableaux. •  ous voulons que tu profites pleinement de ton séjour parmi nous.

. . . .. ... x x Il faut que tu aies la force d’aller au bout de l’épreuve.. . . . .. .. . . .. .. .... . . .. plur... .. .  •  l faut que nous (prendre) prenions notre camarade à l’angle de la rue. . ... .. . .... .. .. . . . .. qu’ils conduisent que tu cloues temps subjonctif présent temps subjonctif présent personne 2e pers.. ... qu’ils doivent Complète les phrases.. . . ... ... . .page 202 Le subjonctif présent  » 1 Coche les phrases dans lesquelles on utilise le subjonctif présent que tu souligneras.. .. .. . . . ... .... . qu’il croie on qu’on doive nous que nous croyions 2e pers. . . I •  e ne pense pas que nous (pouvoir) puissions arriver au bout de cette tâche.. .... .... .. .. . .... .. .. qu’ils clouent 2e pers.. . que vous deviez ils 3 que je croie qu’ils croient 3e pers.. . .... L • Mes parents imposent que mes frères et moi ne (mentir) mentions pas... ... .. .  • Il est indispensable qu’ils (mettre) mettent des vêtements chauds.. . .. . sing.. J 4 Construis une phrase dans laquelle tu utilises le présent du subjonctif à la 3e personne du singulier. . Complète les tableaux.... .. . . ... . sing. ... . .. .. . du sing. plur.. . .... x x Je souhaite que vous assistiez à la cérémonie de remise de diplômes. . .. .. .. . ... .. .. .. . .. . .. . . . . ... . .. . . .. . Il n’est pas supportable que tu boives plus que de raison. . . . . .. . .... que tu conduises croire devoir subjonctif présent subjonctif présent 1re pers... .. infinitif clouer infinitif conduire groupe 1er groupe groupe 3e groupe 3e pers.. .. . .. . . . . je que je doive 3e pers... personne 3e pers. ..... plur. . .. . .... . . .... . du plur. . . .. .. . . Activité de production individuelle ........ .. . ... ... Vous achèterez quelques provisions pour le trajet. sing.... . .. .. Il est nécessaire que nous achetions suffisamment de provisions pour le long voyage Manuel «  qui nous attend. ... •  e médecin a bien recommandé qu’il faut que je ne (manger) mange que des aliments non salés... . x 2 Que tu avances dans tes travaux est indispensable.. .. . ...... ..... 201 Prolongement PC14 CONJUGAISON . . Nous avions vanté vos qualités. . . . ...

. . . . .. . .. ... du sing... .. .. ... . . entre parenthèses. . . .. . . . . .. . . . que nous disions 3e pers.. ...... . ... . . . . . •  u dois bien penser qu’il est indispensable que tu (jeter) jettes les ordures T dans la poubelle et non sur le sol.. . . Activité de production individuelle .. . . . Note... 1re pers. S 4 Construis une phrase dans laquelle tu utilises le présent du subjonctif à la 2e personne du singulier.. . . .. ..... ... . . que je veuille dire faire subjonctif présent subjonctif présent je que je fasse qu’elle dise on qu’on fasse il qu’il dise 2e pers... que tu conclues qu’ils veuillent subjonctif présent temps subjonctif présent personne 2e pers..... . . plur.. .. . . que vous fassiez nous 2 que je dise 3e pers.. sing. . . . . I • La municipalité impose qu’ils (repeindre) repeignent la façade qu’ils avaient salie. .... ... . Manuel «  temps qu’ils concluent 1re pers. l’infinitif du verbe. . . .. . ... •  es bonnes histoires comiques font que nous (rire) riions jusqu’aux larmes.. . ... . ...... ...  •  l ne faut pas que vous (remuer) remuiez le sable si vous voulez retrouver le bijou I que vous avez fait tomber.. . plur. ... .. . . .. . . ... .. . . .... ... .. ... • Je suis tout étonné que tu (paraître) paraisses dans cette tenue si négligée.. . . plur... . . . .. . . . ..page 202 Le subjonctif présent  » 1 Complète les tableaux. . . qu’ils fassent Ajoute le pronom sujet qui convient.... . . .... sing. .. infinitif conclure infinitif vouloir groupe 3e groupe groupe 3e groupe 3e pers. . .... . .. .... ... . . . .. .. .... .. 202 approfondissement AC14 CONJUGAISON . . . .. ... .... . •  ue tu résolves ( résoudre ) q •  ue je travaille ( travailler ) q •  u’ ils rompent ( rompre ) q •  u’ ils vainquent ( vaincre ) q •  u’ ils viennent ( venir ) q •  ue je voie ( voir ) q •  ue vous sachiez ( savoir ) q •  ue tu vailles ( valoir ) q •  u’ on soit ( être ) q 3 •  ue tu veuilles ( vouloir ) q Complète les phrases. .. .. .. . . ... .. . ... .. .......  •  l faut que tu (payer) payes ta dette rapidement.. . . . . ..... . . . .... .. . du plur. . ..... .. personne 3e pers... . .. . .... ... . ........ ... sing.

Complète les terminaisons des participes passés. des adultes ont suspendu des guirlandes que les enfants des écoles avaient  fabriquées. L •  a voisine que l’on a reconnue dans la foule a quitté précipitamment sa maison inondée.  •  ous avons assumé les responsabilités que le maître avait distribuées. A •  es lunettes brisées s’étalent sur le sol. Son appartement est situé au sixième J Le participe passé employé avec l’auxiliaire « être » s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe. U • Au cours de la tempête de ces derniers jours. L •  n morceau de pain et une barre de chocolat sont distribués à chaque enfant. •  e jour de fête. étage de l’immeuble. Complète les terminaisons des participes passés. •  es fils de téléphone sont tendus à travers la rue. N • Pour la fête.page 209 L’accord du participe passé  » 1 Aides Complète les terminaisons des participes passés. L •  es habitants du quartier bas de la ville ont vu la crue du fleuve que l’on avait annoncée. J •  es réparations réglées n’ont pas été effectuées correctement. • Les habitants ont fleuri leurs fenêtres. 4 Complète les terminaisons des participes passés. L 203 remédiation RO23 orthographe . les vagues sont arrivées jusqu’à la  clôture de la maison. •  ttendu par les enfants du collège. Manuel «  •  n cycliste accidenté attend l’arrivée des secours. la rue est particulièrement animée. L •  es inondations ont dévasté les cultures. pour la fête de l’école. U •  ’ai été très intéressé par ton histoire inventée. 3 Souligne les COD. M Le participe passé employé comme adjectif qualificatif s’accorde en genre et nombre avec le nom qu’il qualifie. le car de ramassage tarde à arriver. C •  e me rends chez mon ami. L 2 Souligne les sujets des verbes. •  es promeneurs sont revenus très fatigués. •  e pense encore aux figures de gymnastique que nous avions réalisées J Le participe passé employé avec l’auxiliaire « avoir » s’accorde avec le COD si celui-ci est placé avant le verbe.

• Les promeneurs sont rentrés dans l’auberge • pour se restaurer. Le COD est placé avant le verbe. •  e suis parvenu à faire tous les travaux envisagés. N 3 Relie la phrase à la proposition que tu retiens. Le participe passé est employé avec l’auxiliaire « avoir ». • Il sera rompu par l’entrée de nouveaux clients venus chercher un peu de chaleur dans l’auberge. la félicite chaudement.  •  ls ont posté les lettres que les enfants de la colonie de vacances avaient écrites. I • Les chemins qui mènent au sommet sont étroits. • • Fatigués par une longue marche. épuisés d’attendre.  •  ous n’avons pas décidé encore quels sont ceux que nous emprunterons lors de notre sortie. • L’aubergiste et son employé ont accueilli les visiteurs avec le sourire. • • Les boissons chaudes sont rapidement avalées. • Les chiens du propriétaire. J •  a viande et le lait sont fournis aux habitants de ces régions par les bêtes qu’ils élèvent. • Le silence s’est installé pendant que • les promeneurs avalaient les boissons que l’aubergiste avait préparées. Le participe passé est employé avec l’auxiliaire « avoir ». Pas d’accord. Le participe passé est employé seul comme adjectif qualificatif. 204 Prolongement PO23 orthographe . émerveillée. •  es chemins empruntés sont escarpés et nos chaussures sont mises à rude épreuve. N • J’ai gommé tous les traits qui dépassaient. les promeneurs ont apprécié le confort de l’auberge.page 209 L’accord du participe passé  » 1 Complète les terminaisons des participes passés. Le COD est placé après le verbe. L 2 Souligne les COD. •  ous avons acheté des crayons de couleur pour terminer les dessins débutés la veille. Il s’accorde avec le sujet. puis complète les terminaisons des participes passés. on les a repérés sur la carte. Le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le COD. ont plissé les yeux en regardant surpris les nouveaux arrivants. Justine est ravie de ses réalisations. L Sa mère. Le participe passé est employé avec l’auxiliaire « être ». L Manuel «  •  es travaux de la classe sont présentés aux parents. Complète les terminaisons des participes passés.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e chef d’orchestre a salué les musiciens et les a présentés au public. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nous l’avons recommandée à nos amis. . . . . . . nous les avons regardées avec crainte. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . U S PP COD pp . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Je les ai vues tomber. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Nous avons recueilli deux petits chats que nous • avons installés dans la cuisine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Justifie ta proposition comme dans l’exemple. . . Tu les avais posés sur la commode. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 209 L’accord du participe passé  » 1 Complète les terminaisons des participes passés. . . . . . . . . •  ous avons terminé la tâche débutée la veille. . . . . Nous l’avons vue à la récréation. . . L 3 Relie chaque phrase à la proposition que tu retiens. . . . COD pp . . . . . . . . . que nous devons prendre. . . . . . . . . . .  Les joueurs étaient mieux équipés que nous. . . . . . . . . . . . Il l’a encouragée quand il l’a vue un peu timide. . . . . . . . . . . . . Celui-ci s’est levé L pour les acclamer. . . . . . . . . . . . Exemple : Nous avons retrouvé les gants. . . . . . . . . approfondissement AO23 orthographe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ous avons particulièrement aimé cette région. . . . . • • Les arbres ont perdu leurs feuilles sous l’effet du vent. . . . . . . . . . . . . . participe passé employé seul accord participe passé employé avec l’auxiliaire « être » accord participe passé employé avec l’auxiliaire « avoir » : COD placé après le verbe pas d’accord participe passé employé avec l’auxiliaire « avoir » : COD placé avant le verbe accord 205 • • Les branches des arbres sont tendues • • Ils nous ont invités chez eux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . puis complète les terminaisons des participes passés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Quand les autres équipes sont entrées sur le terrain. N pp COD COD pp . . . . . . . . •  es cartes que nous avons observées nous ont permis de déterminer précisément le chemin L COD pp . . . . . . . . . . . . . . N •  e maître a interrogé la nouvelle élève. . . . . . . . . . . . . . . . • Les vents froids ont traversé la pelouse et le jardin. . •  ne nouvelle maîtresse est arrivée dans l’école. . . • Allongés sur leurs lits de camp les jeunes sous le poids de la neige. . . . . . . . . . . . . campeurs sont bercés par les bruits de la campagne qui se réveille. . . . •  es grands-parents ont raconté des histoires de leur jeunesse que nous avons écoutées M avec amusement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PP COD COD PP Manuel «  •  es élèves ont trouvé les illustrations de la région dans le magazine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ils les ont découpées pour les coller sur leurs cahiers. . 2 Complète les terminaisons des participes passés. . . . L pp COD . . . . . . . . .

semble-t-il. B O  n les a découverts à quatre pattes dans les fourrés. les deux amis se cachaient des regards des autres villageois. A I  ls avaient traversé le village comme s’ils étaient poursuivis. J Affalées sur leurs chaises. I L  es personnes âgées sont passionnées quand elles racontent leur jeunesse. K L  es mauvaises saisons. tous ensemble. comme un adjectif qualificatif. elles prennent des mines sérieuses pour revivre ces moments. G L  a pluie et la grêle que nous avions subies ces derniers jours n’arrangeraient pas les futures H récoltes. I  ls sont venus. dans le tableau. le participe passé s’accorde avec le COD. E I  l était. D K A B F J M •  e participe passé est L employé avec l’auxiliaire « être ». J  ulien et son ami Igor étaient tombés dans la mare. F Alors. nous les avons traversées sans dommages ! L M N 2 N  e soyez pas meurtri (ou « is ») par ces événements. nous avons parlé du mauvais temps. lettre de la phrase (nom qu’il qualifie) •  e participe passé est L employé seul. 206 genre et nombre B C E G H I L les deux amis (masculin/pluriel) Elles (personnes âgées) (féminin/pluriel) (sujet du verbe) Julien et son ami (masculin/pluriel) Ils (masculin/pluriel) Il (masculin/singulier) personnes âgées (féminin/pluriel) « Vous » de politesse (masculin/singulier) ou (masculin/pluriel) ils (masculin/pluriel) (COD) le village (masculin/singulier) les (masculin/pluriel) la porte (féminin/singulier) la pluie et la grêle (féminin/pluriel) des événements (masculin/pluriel) les (les mauvaises saisons) (féminin/pluriel) bilan BO18 orthographe . ils passeront ! Relis tes réponses. D I gor a ouvert la porte de l’établissement.page 209 L’accord du participe passé  » 1 Complète les terminaisons manquantes des participes passés. s’accorde avec le sujet. L  es anciens ont alors raconté des événements du passé. la lettre de la phrase qui correspond à chaque explication. Porte. Manuel «  C Fatigués et honteux. en jouant. il y a quelques jours. pas d’accord . – le COD est placé avant le verbe. N •  e participe passé est employé L avec l’auxiliaire « avoir » : – le COD est placé après le verbe. guéri.

Mes parents m’ont offert un bel album où je vais pouvoir ranger mes cartes postales anciennes. Les principaux pronoms relatifs sont : • qui – que – dont – où – lequel – laquelle… •  otre spectacle que les parents ont apprécié sera rejoué à la fin de l’année. L •  ’habite un immeuble dont l’entrée est protégée par un lourd portail. •  e pilote qui monte dans la voiture est le champion du monde. . I •  a voiture dont je rêve est garée dans ce hall un peu plus loin. N •  e film dont le héros est un célèbre personnage nous a enchantés. « dont ». Je vais pouvoir ranger mes cartes postales anciennes M dans cet album. L Le pronom relatif remplace un GN qui est commun aux deux propositions : l’antécédent.page 213 Les pronoms relatifs  » 1 Dans chaque phrase. •  ’ai acheté un vélo. circonstanciel de lieu du verbe « travaillent » remédiation RG24 grammaire Le pronom relatif a la même fonction qu’aurait l’antécédent dans la proposition subordonnée relative. •  e suis allé voir le spectacle. souligne l’expansion du GN introduite par le pronom relatif (la proposition subordonnée relative). L •  l prend la voiture que l’on nous a présentée ce matin. I 3 Transforme les deux phrases en une seule. Utilise « qui ». Cette région nous ne la connaissions pas. • La rue que tu empruntes mène à la gare. •  n voit une nuée d’oiseaux qui traverse le ciel. •  ous avons visité une région. • Tu empruntes la rue. J J’ai acheté un vélo qui porte la marque de celui du vainqueur du Tour de France. Encadre le GN qu’il reprend (l’antécédent). J Aides Le pronom relatif introduit une expansion du nom : la proposition subordonnée relative. J Je suis allé voir le spectacle dont tu m’avais parlé. Ce vélo porte la marque de celui du vainqueur du Tour de France. mot antécédent qui pronom relatif Le pilote où 207 classe grammaticale pronom relatif ce garage fonction sujet du verbe « monte » c. •  l est interdit d’entrer dans ce garage où les mécaniciens travaillent. • La rue mène à la gare. O Manuel «  •  a pelouse où nous jouons habituellement avec mes frères vient d’être tondue. 4 Complète le tableau avec deux pronoms relatifs de l’exercice n° 2. •  es parents m’ont offert un bel album. N Nous avons visité une région que nous ne connaissions pas. I •  l faut se méfier du gardien lequel est intransigeant avec la discipline. « où ». L 2 Souligne le pronom relatif utilisé dans chaque phrase. « que ». Tu m’avais parlé de ce spectacle.

page 213 Les pronoms relatifs  » 1 Encadre les pronoms relatifs et souligne les propositions subordonnées. dans chaque phrase. L •  imes-tu la cuisine italienne que l’on sert dans ce restaurant ? A •  e repas dont tu apprécies l’originalité est d’origine marocaine. L 3 Réunis les deux phrases en une seule en utilisant un pronom relatif. O •  es grandes villes dont je te parle ont une population très variée. le pétrolier dont on a vu les images n’aurait pas coulé. D Le grand prix d’Australie se déroule en ce moment. 4 Complète le tableau avec les mots soulignés. I •  vec un bon entretien. le pronom relatif et son antécédent. A mot antécédent fonction qui que dont 208 classe grammaticale pronom relatif pronom relatif pronom relatif volcan sans-abris le pétrolier sujet de « est entré » COD de « peut évacuer » complément du nom « images » Prolongement PG24 grammaire . •  es migrants connaissent parfois des difficultés qui sont insurmontables. L La petite fille dont on ne connaît pas l’identité a finalement été sauvée. L •  l y a des dizaines de sans-abris que l’on ne peut évacuer. L’otage avait été enlevé par des rebelles en août dernier. J Manuel «  •  n peut apprendre des langues importées dans des pays où se trouvent des immigrés. U Un otage qui avait été enlevé par des rebelles en août dernier a été libéré hier. •  n otage a été libéré hier. Deux Français ont réussi une belle performance au grand prix d’Australie qui se déroule en ce moment. •  e volcan qui est entré en éruption pourrait provoquer de graves dégâts. •  ’observation suivie de la montagne a permis de situer le lieu où l’ourson est né. •  ous avons admiré les habitants qui ont appris depuis toujours à cohabiter avec les caprices N de l’eau. •  eux Français ont réussi une belle performance au grand prix d’Australie. les rebelles dont nous avons vu les visages dissimulés sous des cagoules D ont avoué avoir enlevé de nombreux otages. •  a petite fille a finalement été sauvée. nous avons découvert Venise G et ses problèmes. On ne connaît pas l’identité de la petite fille. •  râce à l’émission de télévision que nous avons vue hier. •  ans une autre série. L •  ’ai emporté avec moi la langue et la culture du pays que j’ai quitté. L 2 Encadre.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’énorme serpent était enfermé dans un enclos. . . . . . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . •  es fortes chaleurs amènent le retour d’une pollution que les responsables trouvent trop L importante. . . . . . . . . L •  es gants et l’écharpe que j’ai oubliés dans le tiroir me seraient bien utiles. . . . . . . . •  a morsure du serpent retient les pompiers. . . . . . . . . . . . . . . L Le serpent s’est introduit dans la maison qu’occupe Mme C. . . . .page 213 Les pronoms relatifs  » 1 Transforme ces deux phrases en une seule en utilisant un pronom relatif. . . . . . L •  es causes dont nous avons déjà parlé sont bien connues des autorités. . . . . . . . . . . . . L •  es animaux dont on parle dans le film ont bien existé. . . . . . . . . . . occupe cette maison. . . •  es pompiers arrivés sur place ont fouillé les moindres recoins. . . . G. . . 3 Complète le tableau avec les mots soulignés. . . . . Le serpent aurait pu se cacher L dans ces moindres recoins. 2 Complète chaque phrase avec le pronom relatif qui convient. . . Manuel «  •  e serpent s’est introduit dans la maison. . . . . . . . . . . . . . . . La gravité de la morsure du serpent est connue. . . . . . G. . . . . . . . . . . . . . . Activité de production individuelle . . . . . . . . . . . . . •  l faudra prendre certaines mesures que certains automobilistes acceptent mal. . . . . . . . . . . . . I •  es gaz polluants qui apparaissent avec le rayonnement solaire sont dangereux pour la santé. . . . . . . . . . . . Construis une phrase dans laquelle tu utilises le pronom relatif « que ». . . . . . . . . . . . . . . Mme C. . . . . . . L mot antécédent fonction qui dont que que 4 classe grammaticale pronom relatif pronom relatif pronom relatif pronom relatif personnes animaux gants et écharpe tee-shirt sujet de « sont » COI du verbe « parle » COD du verbe « ai oubliés » COD du verbe « porte » Construis une phrase dans laquelle tu utilises le pronom relatif « qui ». . . . . . . . . . . . . . . •  n énorme serpent s’est échappé. . . . . . . . . . . L •  e tee-shirt que je porte m’a été offert à l’arrivée de la course. . . . . . . . . . . . . . . . 209 approfondissement AG24 grammaire . . . . . . . Les pompiers arrivés sur place ont fouillé les moindres recoins où aurait pu se cacher le serpent. •  es Restos du Cœur distribuent des repas aux personnes qui sont dans le besoin. . . . . U Un énorme serpent qui était enfermé dans un enclos s’est échappé. . . L •  es conséquences de la pollution qui peuvent être graves doivent être envisagées avec beaucoup L de sérieux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L La morsure du serpent dont la gravité est connue retient les pompiers. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . N 210 remédiation RO24 orthographe Le verbe qui a pour sujet le pronom relatif « qui » se met à la même personne que l’antécédent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . J Le pronom relatif « qui » est toujours sujet. . L 3 Barre le GN qui ne convient pas. .  •  ous avons du mal à calmer la faim qui nous (tenailler) tenaille. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Encadre « qui » pronom relatif et indique le genre et le nombre. . . . . Manuel «  •  a voiture qui roulait trop vite a raté un virage. . . . . I ant. ./sing. . . les parents d’élèves l’association des parents d’élèves qui se vendent ont été récupérés dans les greniers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ant. . . . . . . . . . . Complète la phrase. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . J • L’artisan qui (venir) vient nous voir parle de son métier. . . . . . . . . plur. . . . . . . L ant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . masc. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ’ai vu le film qui avait été présenté à la télévision. . . . . . . . . . . . . •  es parents qui viennent nous voir sont surpris par le spectacle. • Les invités  L’invité •  e sont C •  L’objet Les objets qui sait se faufiler se retrouve près de la grande table. . . . . . . . . . L •  a visite qui se termine nous a paru bien longue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Les avions qui décollent passent au-dessus de nous. . . . . . . . . . . . masc. . . . . . . . . •  es comètes portent le nom de L 4 qui organisent la manifestation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ./sing. . . . . . 2 Souligne l’antécédent du pronom « qui » et complète les terminaisons des verbes conjugués au présent. . . . . . . celui ceux qui les a découvertes. . fém./sing. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ous sommes arrêtés dans un endroit qui semble désert. . . . .) Aides Le pronom relatif « qui » a le même genre et le même nombre que son antécédent. . . . . . •  ’arrache les mauvaises herbes qui (pousser) poussent dans le jardin. . . . . . . . . . . (mas. . . . . N •  ous repérons sur la carte le jardin public qui nous (servir) sert de terrain de jeu. . . . . . . . . . . . . . L ant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L •  a voix de l’acteur qui joue la pièce est puissante. . . . . . . . Exemple : On voit au loin des enfants qui courent sur la pelouse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . N •  e range le coffret qui contient mes secrets. . . . . . . . . . . J ant. . . .page 214 L’accord du verbe avec le sujet « qui »  » 1 Souligne l’antécédent. . . . . . ./plur. . . . . . . . . Les verbes sont conjugués au présent. . . . . . . . . . . . . . fém. . . •  l faudra classer les dossiers qui se trouvent sur le bureau. . . . . . . . •  a porte qui donne sur le jardin reste toujours ouverte. . . . .

•  es étoiles qui éclairent faiblement la forêt remplissent le ciel. 2 Complète les phrases. •  ’accident qui (défiler) défile sur les écrans de télévision est une véritable catastrophe. •  athilde et sa copine Léa qui (revenir) reviennent du lavabo portent leurs trousses M de toilette sous le bras. •  es petits. les curieux qui (s’arrêter à l’imparfait) s’arrêtaient formaient un attroupement D sur le trottoir. agrippés aux poils de leur mère.page 214 L’accord du verbe avec le sujet « qui »  » 1 Encadre le pronom relatif « qui » et souligne son antécédent. •  ans la steppe. L •  es cailloux qui voltigent sous les pattes des animaux tombent dans le ruisseau qui borde L Manuel «  le chemin. taisent restent •  uand le jour envahit la plaine. examinaient attentivement le sol. les babouins qui (se taire au présent) se D immobiles dans les arbres. 3 Accorde les verbes conjugués au présent. •  e varan de Komodo qui (vivre au présent) vit en Indonésie est le plus grand des lézards. la Grande Barrière de Corail est un immense jardin qui (abriter A au présent) abrite des centaines d’espèces de coraux et de poissons. •  u nord-est de l’Australie. •  n organise au centre de loisirs des cours de musique et de peinture qui occupent le mercredi O après-midi. 211 Prolongement PO24 orthographe . •  es musiciens qui (se réunir) se L réunissent dans des cabarets improvisent des mélodies. les plus gros singes qui (se laisser tomber à l’imparfait) Q se laissaient tomber. L se documentent aussi dans des revues spécialisées. pendant l’orage. L •  evant les vitrines. L •  ans la colonie de vacances celui qui (commander) commande est un jeune champion de ski. D • Les services de sécurité qui (donner) donnent les autorisations sont passés l’avant-veille du  spectacle. L •  es explorateurs qui (faire) font du feu essaient de se protéger des bêtes sauvages. L •  es personnes passionnées par l’espace qui se réunissent souvent dans les associations. qui (regarder au présent) regardent autour L d’eux sont effarés. •  es astronautes qui restent en orbite ont besoin de quelques loisirs pour garder le moral.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Les députés qui (siéger au présent) siègent à l’Assemblée nationale et qui (voter au présent)  votent les lois sont élus au suffrage universel par tous les électeurs qui (figurer au présent) figurent sur les listes électorales. . . . •  es parents qui (souhaiter à l’imparfait) souhaitaient inviter leurs amis pour une soirée cinéma M m’avaient chargé d’aller porter le courrier à la poste qui (se trouver au présent) se trouve près de notre domicile. . . . . •  apa et Maman qui ne savent pas où je me trouve doivent se faire du souci. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es habitants qui (fleurir au présent) fleurissent leurs fenêtres et leurs balcons appartiennent L aux villes qui (participer au présent) participent au concours des villes fleuries. . . . •  e voyage en avion qui nous (attendre) attendait devait nous conduire jusqu’à ce pays qui nous L (être) était inconnu et que nos amis allaient nous faire découvrir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  es catamarans qui (emporter) emportaient de très grandes voilures pouvaient atteindre des L vitesses très élevées qui les (faire) faisaient ressembler parfois à d’énormes animaux s’élevant au-dessus des flots. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Exemple : Il faut pratiquer une activité physique qui maintient le corps en forme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  ue faire seul dans l’appartement qui se trouve au sixième étage ? Q antécédent verbe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Complète les phrases. . . . . . . il quitta l’appartement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L antécédent verbe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .page 214 L’accord du verbe avec le sujet « qui »  » 1 Relie le pronom relatif à son antécédent et au verbe qu’il conjugue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . P antécédent verbe . . . . . . . . . . 3 Accorde les verbes conjugués à l’imparfait. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 212 approfondissement AO24 orthographe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A antécédent verbe . . . . . . . . . . . . •  près quelques hésitations qui lui parurent durer une éternité. . . •  e jeune garçon qui s’est égaré dans la montagne doit angoisser à l’approche de la nuit. . . . . . •  es écologistes qui (vouloir protéger) voulaient L protéger la nature n’appréciaient pas toujours l’accroissement des centrales nucléaires qui (devoir) devaient faire face à l’augmentation de la consommation d’électricité. . . . •  es services municipaux installent des bacs remplis de fleurs qui (compléter au présent) L complètent la décoration des particuliers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . •  e chien et le chat qui (vivre) vivaient dans cette maison ne sortaient que très rarement et L toujours sous la surveillance du propriétaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . antécédent verbe •  omment peux-tu te satisfaire de camarades qui te sous-estiment ? C Manuel «  antécédent verbe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

H 2 –  Je vais te punir toi qui as pénétré contre ma volonté dans la chambre interdite. phrase antécédent nombre verbe conjugué A qui boutique d’habillement singulier se trouve B qui spectacle singulier se déroule C qui seigneur singulier soit C qui celui (seigneur) singulier demeure D qui fille singulier était tombée D qui père singulier n’aimait pas E qui chevaliers brigands pluriel pillaient F qui l’aînée singulier voulut G qui curieux personnage singulier appelait H 213 pronom relatif qui toi singulier as pénétré bilan BO19 orthographe . D L  a jeune et belle fille du seigneur qui était tombée amoureuse d’un propriétaire voisin. le pronom relatif et son antécédent et complète le tableau. Complète les terminaisons manquantes. L  e méchant homme inspira la pitié à l’aînée des trois jeunes filles qui voulut lui donner un bout de pain. G L  e moindre de ses désirs était immédiatement exaucé par le curieux personnage qui l’appelait son trésor. E F L  e jeune propriétaire faisait partie de ces chevaliers brigands qui pillaient le pays. A Manuel «  B C L  a boutique d’habillement qui se trouve près de chez moi est très fréquentée. D  ans toute la région. il n’y a pas de seigneur qui soit plus riche et plus puissant que celui qui demeure dans notre ville. Relève.page 214 L’accord du verbe avec le sujet « qui »  » 1 Le maître va dicter les phrases suivantes. inquiétait son père qui n’aimait pas la famille de l’élu. dans chaque phrase. L  e coucher du soleil est un spectacle magnifique qui se déroule devant mes yeux.

G L  e moindre de ses désirs était immédiatement exaucé par le curieux personnage qui l’appelait son trésor. il n’y a pas de seigneur qui soit plus riche et plus puissant que celui qui demeure dans notre ville. E L  e jeune propriétaire faisait partie de ces chevaliers brigands qui pillaient le pays. H 214 –  Je vais te punir toi qui as pénétré contre ma volonté dans la chambre interdite. inquiétait son père qui n’aimait pas la famille de l’élu. D L  a jeune et belle fille du seigneur qui était tombée amoureuse d’un propriétaire voisin. bilan BO19 orthographe . C Manuel «  A D  ans toute la région. B L  e coucher du soleil est un spectacle magnifique qui se déroule devant mes yeux. F L  e méchant homme inspira la pitié à l’aînée des trois jeunes filles qui voulut lui donner un bout de pain.page 214 L’accord du verbe avec le sujet « qui »  » Phrases à dicter L  a boutique d’habillement qui se trouve près de chez moi est très fréquentée.