Système d’exploitation des ordinateurs

Module ASR3 – Semestre 1
Université Lille 1, IUT “A”, Département informatique Année 2011-2012 Bruno Beaufils (bruno.beaufils@lifl.fr – http://www.lifl.fr/~beaufils)

Partie B

OS/400

Département Informatique

Cours n˚ B.3

Commandes

OS/400 – Commandes

Principe (1)
Accès aux fonctionnalités de l’0S/400 via un langage particulier : Command Language (CL) Possibilité de demander l’exécution d’un ou de plusieurs traitements Un seul . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . phrase = 1 ligne de commande Plusieurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . discours = 1 programme Pour exécuter une commande : 1. rédiger la phrase à l’écran 2. envoyer la phrase (l’écran) à l’OS Pour écrire un programme : 1. rédiger le discours dans un membre source (plusieurs lignes de commandes) 2. créer un objet programme à partir de ce membre ¯ Même technique pour les autres langages (Cobol, GAP, etc.)
Commandes B.3 – 1

Principe (2)
Une commande peut utiliser des paramètres commande ¥ quel traitement ? paramètres ¥ que faut-il traiter ?

Le nombre de paramètres d’une commande dépend de la commande Les commandes sont des objets de type *CMD Les commandes ont des noms, a priori, assez complexes mais dont la structure est facilement identifiables Exemple : DSPLIB, CRTCLPGM, STRSEU

Commandes

B.3 – 2

Syntaxe d’une ligne de commande
NOM_COMMANDE PARAMETRE PARAMETRE

···

le nombre de bloc représentant les paramètres est variable chaque paramètre d’une commande est identifié par un mot clé la syntaxe d’un bloc de paramètre est toujours : mot clé (valeur ) Exemples de ligne de commande : DSPOBJD OBJ(CPT/FICH1) TYPE(*FILE) OUTPUT(*) DSPLIB LIB(*CURLIB) DSPLIB LIB(QSYS/BEAUFILS)

Commandes

B.3 – 3

Noms des commandes

Chaque nom est composé de 1 à 3 groupes de lettres accolés Dans l’ordre ces groupes de lettres représentent généralement : 1. un verbe (toujours présent) 2. des attributs

Souvent : les groupes de lettres contiennent 3 lettres les verbes correspondent à des verbes anglais sans voyelles les attributs correspondents à des abbréviations de types d’objets

Commandes

B.3 – 4

Verbes
Abbréviation ADD CHG CLR CPY CRT DLT DSP EDT END RMV RST SAV SND STR WRK GO
Commandes

Origine Add Change Clear Copy Create Delete Display Edit End Remove Restore Save Send Start Work Go

Utilité Ajouter Modifier Vider Copier Créer Supprimer Afficher Modifier Arrêter Enlever Restaurer Sauvegarder Envoyer Démarrer Gérer Aller
B.3 – 5

Attributs
Abbréviation MBR OBJ LIB AUT DEV USR D L PRT MSG DTA PF LF PRF E M
Commandes

Origine Member Object Library Authority Device User Description List Printer Message Data Physical File Logical File Profile Entry Member

Utilité Membre Objet Bibliothèque Autorisation Unité Utilisateur Description Liste Imprimante Message Données Fichier Physique Fichier Logique Profil Entrée/Élément Membre
B.3 – 6

Exemples
DSPLIB . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . afficher une bibliothèque CRTCBLPGM . . . . . . . . créer un programme à partir d’un source COBOL WRKMSGQ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . gérer une file d’attente de messages ADDLIBLE . . . . . . . . . . ajouter un élément dans la liste de bibliothèques

La construction du nom se fait vis à vis d’une phrase anglaise (penser à l’inversion nom et adjectif)

Commandes

B.3 – 7

Listes des commandes
un étudiant normalement constitué ne peut pas retenir tous les noms de commandes OS/400 La construction des noms de commande est simple « retenir tous les noms ne sert à rien Il existe des menus listant toutes les commandes contenant un verbe : chaque menu est un objet de type *MENU chacun de ces menus a pour nom CMD suivi d’un verbe pour accéder à un menu on utilise la commande GO Exemple : voir la liste de toutes les commandes de création GO CMDCRT « Connaître quelques verbes en anglais suffit à utiliser un AS/400

Commandes

B.3 – 8

Guide opérateur
Retenir toutes les commandes est impossible « Retenir tous les mots-clés représentant les paramètres de chacune de ces commandes est encore plus difficile Les lignes de commande peuvent être construite par un traducteur : le guide opérateur aussi appelé l’invite de commandes
F1 F4 F3 F11

→ affiche une aide contextuelle (quel que soit la zone de l’écran) → démarre le guide opérateur pour une commande dont le nom est présent sous le curseur → quitte le guide opérateur → modifie (cycliquement) la présentation du guide opérateur
F4

Sur une zone de saisie de paramètres l’utilisation de possibles pour ce paramètre

liste les valeurs

Commandes

B.3 – 9

Guide opérateur (exemple)

Commandes

B.3 – 10

Paramètres positionnels
Si une commande ne comporte qu’un seul paramètre on peut omettre le mot clé Exemple : DSPLIB BEAUFILS ≡ DSPLIB LIB(BEAUFILS) Si une commande comporte plusieurs paramètres, les mots-clé peuvent être omis si l’ordre d’apparition des valeurs de la ligne de commande respecte l’ordre de définition des paramètres pour cette commande (l’ordre du guide opérateur) Exemple : CRTCBLPGM BEAUFILS/AFFICHE BEAUFILS/QCBLSRC AFFICHE x BEAUFILS/AFFICHE est la valeur du paramètre PGM y BEAUFILS/QCBLSRC est la valeur du paramètre SRCFILE z BEAUFILS/AFFICHE est la valeur du paramètre FROMMBR
Commandes B.3 – 11

Valeurs par défaut

Certains paramètres ne demandent pas obligatoirement une valeur En cas de non spécification d’une valeur ces paramètres se voient affecter une valeur par défaut par le système Les paramètres ayant une valeur par défaut définie ont leur champ préremplis lors du passage au guide opérateur Souvent les valeurs par défaut sont des valeurs systèmes : *CURLIB *LIBL *USRLIBL *ALL

Commandes

B.3 – 12

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful