P. 1
Mac Uqo Chap12 3

Mac Uqo Chap12 3

|Views: 1|Likes:
Published by Outhami Bennaceur

More info:

Published by: Outhami Bennaceur on Jan 14, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/14/2014

pdf

text

original

Chapitre 12 Les interactions de la politique budgétaire et de la politique monétaire

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

1

Objectifs d’apprentissage
• Expliquer comment la politique budgétaire et
celle monétaire interagissent pour influencer les taux d’intérêt et la demande agrégée

• Expliquer l’efficacité relative des politiques
monétaires et budgétaires

• Décrire la controverse qui a opposé les
keynésiens et les monétaristes au sujet de diverses politiques économiques et la solution qui a été retenue
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 2

Objectifs d’apprentissage (suite)
• Expliquer comment le choix de la
politique monétaire et budgétaire a une incidence sur le plein-emploi

• Expliquer comment les politiques
monétaires et budgétaires influent sur le PIB réel et sur le niveau des prix

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

3

Objectif: Expliquer comment l’application conjointe de la politique budgétaire et monétaire influe sur le taux d’intérêt et sur la demande agrégée
La demande agrégée et le marché monétaire sont reliés.

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

4

Équilibre macroéconomique
Toutes autres choses étant égales par ailleurs, plus le niveau de la demande agrégée est élevé, plus le PIB réel et le niveau des prix sont élevés. Un PIB réel élevé signifie une plus grande demande de monnaie; un niveau des prix élevé signifie une offre de monnaie réelle plus faible; D’où un niveau élevé de la demande agrégée entraîne une augmentation des taux d’intérêt.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 5

Équilibre macroéconomique
Les dépenses de consommation, d’investissement et les exportations nettes sont influencées par les taux d’intérêt. Toutes autres choses étant égales par ailleurs, plus le taux d’intérêt est bas, plus la demande agrégée est élevée.

Il existe un un seul niveau de demande agrégée et un seul taux d’intérêt qui produisent simultanément un équilibre sur le marché monétaire et un équilibre des dépenses.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 6

Offre agrégée et demande agrégée
Niveau des prix (IIPIB, 1992 = 100) La demande agrégée lorsque la quantité de monnaie est de 660 $ milliards et G de $100 milliards

OACT 110
Prix d’équilibre

DA
PIB réel d’équilibre

0

800
PIB réel (milliards de dollars de 1992)

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

7

Monnaie et taux d’intérêt
TauX d’intérêt (% par année)

OM 6

Offre de monnaie réelle lorsque la quantité de monnaie est de $660 milliards et le niveau des prix de 110

5
Taux d’équilibre

Demande de monnaie lorsque le PIB réel est de $800 milliards

4

DM

0

600
Monnaie réelle (milliards de dollars de 1992)
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 8

Dépenses et taux d’intérêt
Taux d’intérêt (% par année)

6

5
Dépenses d’investissement lorsque le taux est de 5% par année

4

DI

0

90

100

110
9

Dépenses (milliards de dollars de 1992) ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

Objectif: Expliquer comment les politiques monétaire et budgétaires influent sur le PIB réel et le niveau des prix
Une politique budgétaire qui augmente la demande agrégée est une politique budgétaire expansionniste. Quel est l’impact d’une augmentation des dépenses gouvernementales?
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 10

Niveau des prix (IIPIB, 1992=100)

Première série d’effets engendrés par une politique budgétaire expansionniste
OACT
Une politique budgétaire expansionniste augmente la demande agrégée...
…et le PIB réel et le niveau des prix commence à augmenter

110

DA 1 DA 0

0

700

800

900

1000 1000

1100
11

PIB réel (milliards de dollars de 1992) ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

Seconde série d’effets de la politique budgétaire
La seconde série d’effets est caractérisée par l’augmentation du PIB réel et aussi par l’augmentation du niveau des prix jusqu’au nouvel équilibre macroéconomique. La seconde série d’effets est divisée en deux : les effets de l’augmentation du PIB réel et les effets de l’augmentation du niveau des prix.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 12

Seconde série d’effets d’une politique budgétaire expansionniste
Niveau des prix (IIPIB, 1992=100)

OACT 115 110
L’augmentation du taux d’intérêt limite les effets de la politique budgétaire

DA 1 DA 2 DA 0 0 800 900 1000
PIB réel (milliards de dollars de 1992)
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 13

Monnaie et taux d’intérêt
Taux d’intérêt (% par année)

OM1 OM0

7 6 5
Effet de l’augmentation du niveau des prix Effet de l’augmentation d u PIB réel

DM 1 DM 0 574 600

0

Monnaie réelle (milliards de dollars de 1992)
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 14

Dépenses et taux d’intérêt
Taux d’intérêt (% par année)

7 6 5
…et diminution de l’offre de monnaie réelle augmente le taux d’intérêt et diminue les dépenses

Augmentation de la demande de monnaie...

DI

0

50

75

100

Dépenses (milliards de dollars de 1992)
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 15

Seconde série d’effets de la politique budgétaire
L’équilibre DA-OA de la seconde série d’effets, le marché monétaire, les dépenses sensibles au taux d’intérêt sont tous concordants.

Il n’y a pas d’autre équilibre.

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

16

Comment l’économie s’ajuste à une politique budgétaire expansionniste: première série d’effets
Augmente les dépenses autonomes Une augmentation des dépenses gouvernementale s Le PIB réel commence à augmenter Augmente la demande agrégée avec effet multiplicateur

Le niveau des prix commence à augmenter

La demande agrégée se déplace vers la droite

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

17

Comment l’économie s’ajuste à une politique budgétaire expansionniste :
seconde série d’effets – hausse du PIB réel
Augmente la demande de monnaie Augmente le taux d’intérêt

Une augmentation du PIB réel

La demande agrégée se déplace vers la gauche

Diminue la demande agrégée avec effet multiplicateur

Diminue les dépenses sensibles au taux d’intérêt

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

18

Comment l’économie s’ajuste à une politique budgétaire expansionniste:
troisième série d’effets – hausse du niveau des prix

Diminue l’offre de monnaie réelle Une augmentation du niveau des prix

Augmente le taux d’intérêt

Il y a déplacement le long de la demande agrégée

Diminue la quantité demandée de PIB réel

Diminue les dépenses sensibles au taux d’intérêt

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

19

Autres politiques budgétaires
Le changement dans les dépenses gouvernementales n’est qu’une action possible de la politique budgétaire. D’autres possibilités comprennent un changement dans les paiements de transfert ou les impôts. Toutes les actions de la politique budgétaire fonctionnent via le changement dans les dépenses. Mais l’ampleur du changement initial diffère selon les actions budgétaires utilisées. Le changement dans les dépenses gouvernementales a un impact plus grand que le changement dans les impôts.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 20

Effet d’éviction et effet d’attraction
La politique budgétaire expansionniste augmente le taux d’intérêt et diminue par le fait même les composantes de la dépense agrégée qui sont sensibles au taux d’intérêt.

La baisse dans les investissements résultant de l’adoption d’une politique budgétaire expansionniste est appelée l’effet d’éviction. L’effet d’éviction peut être partiel ou total.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 21

Effet d’éviction et effet d’attraction
L’effet d’attraction est la tendance qu’a une politique budgétaire expansionniste à augmenter les investissements.

Cet effet se produit dans trois cas : • Une politique budgétaire expansionniste . En
période de récession, elle peut inciter les gens à croire en une reprise. En anticipant des profits, les firmes se mettent à investir malgré les taux d’intérêt élevés.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 22

Effet d’éviction et effet d’attraction
• Une augmentation des dépenses publiques
en capital. En construisant une autoroute, par exemple, des firmes privées peuvent trouver profitable d’investir en sous contractant.

• Une baisse d’impôts . Elle peut augmenter
les profits après impôts, d’où une ruée vers l’investissement.

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

23

Taux de change et effet d’éviction international
Une politique budgétaire expansionniste entraîne une hausse des taux d’intérêt, qui à son tour augmente la valeur du dollar comparativement aux autres. Ceci entraîne une baisse des exportations.

La tendance qu’a une politique budgétaire à baisser les exportations nettes est appelée effet d’éviction international.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 24

Politique monétaire à court terme
Une politique monétaire expansionniste a deux séries d’effets à l’instar de la politique budgétaire. Quel est l’impact d’une augmentation dans l’offre de monnaie?

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

25

Première série d’effets engendrés par une politique monétaire expansionniste
Niveau des prix (IIPIB, 1992=100)

OM0

OM 1
Une augmentation de l’offre de monnaie baisse le taux d’intérêt ...

5

1 DM 0 0 600 1050
Monnaie réelle (milliards de dollars de 1992)
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 26

Changement dans les dépenses
Taux d’intérêt (% par année)

OM0
…la baisse du taux d’intérêt augmente les dépenses sensibles au taux d’intérêt...

5

1 DI 0 100 200
Dépenses (milliards de dollars de 1992)
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 27

Changements dans la demande agrégée
Niveau des prix (IIPIB, 1992=100) …qui à son tour augmente la demande agrégée...

OACT

110
... et, le PIB réel et le niveau des prix commencent à augmenter

DA 1 DA 0

0

800

1000
28

PIB réel (milliards de dollars de 1992)
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

Seconde série d’effets engendrés par une politique monétaire expansionniste Elle débute avec l’augmentation du PIB réel et des prix. À l’instar de la politique budgétaire, on peut diviser ces effets en deux : l’augmentation du PIB réel et l’augmentation des prix.

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

29

Seconde série d’effets engendrés par une politique monétaire expansionniste
Augmentation du PIB réel augmente la demande de monnaie...

OM0

OM2 OM1
…l'augmentation des prix baisse l’offre réelle de monnaie...

Niveau des prix (IIPIB, 1992=100)

6 5 4 3 2 1 0 600 1004 1050
…le taux d’intérêt augmente

DM 1 DM 0
30

Monnaie réelle (milliards de dollars de 1992) ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

Baisse des dépenses
Taux d’intérêt (% par année)

6 5 4 3 2 1

L’augmentation du taux d’intérêt baisse les dépenses sensibles au taux d’intérêt...

DI 0 100 150 175 200
Dépenses (milliards de dollars de 1992)
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 31

Demande agrégée et offre agrégée
Niveau des prix (IIPIB, 1992=100)

OACT 115 110
L’augmentation du taux d’intérêt limite l’effet de la politique monétaire

DA 1 DA 2 DA 0 0 800 900 1000
32

PIB réel (milliards de dollars de 1992)
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

Effets de la seconde série
À l’instar de la politique budgétaire expansionniste, il n’y a qu’un seul équilibre macroéconomique pour lequel l’équilibre DA -OACT, l’équilibre du marché monétaire et les dépenses sensibles a taux d’intérêt sont compatibles.

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

33

Comment l’économie s’ajuste à une politique monétaire expansionniste : première série d’effets
Diminue le taux d’intérêt Augmente les dépenses sensibles au taux d’intérêt Augmente la demande agrégée avec effet multiplicateur

Une augmentation de l’offre de monnaie

Le PIB réel commence à augmenter La demande agrégée se déplace vers la droite Le niveau des prix commence à augmenter ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 34

Comment l’économie s’ajuste à une politique monétaire expansionniste :
première série d’effets – hausse du PIB réel
Augmente la demande de monnaie Augmente le taux d’intérêt

Une augmentation du PIB réel

La demande agrégée se déplace vers la gauche

Diminue la demande agrégée avec effet multiplicateur

Diminue les dépenses sensibles au taux d’intérêt

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

35

Comment l’économie s’ajuste à une politique monétaire expansionniste:
troisième série d’effets – hausse du niveau des prix

Diminue l’offre de monnaie réelle

Augmente le taux d’intérêt

Une augmentation du niveau des prix

Il y a déplacement le long de la demande agrégée

Diminue la quantité demandée de PIB réel

Diminue les dépenses sensibles au taux d’intérêt

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

36

Monnaie et taux de change
Une augmentation de l’offre de monnaie baisse le taux d’intérêt, ce qui entraîne la dépréciation du dollar par rapport à d’autres devises (ceteris paribus), laquelle entraîne une augmentation des exportations nettes, du PIB réel et du niveau des prix.

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

37

Objectif: Expliquer la relative efficacité des politiques monétaire et budgétaire
L’efficacité de la politique budgétaire est mesurée par l’ampleur de l’augmentation de la demande agrégée résultant d’une augmentation donnée dans les dépenses gouvernementales.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 38

Efficacité de la politique budgétaire
La politique budgétaire est plus efficace lorsqu’il n’y a pas d’effet d’éviction. L’ampleur de l’effet d’éviction dépend de:

• La sensibilité des dépenses au taux d’intérêt • La sensibilité de la quantité demandée de
monnaie au taux d’intérêt

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

39

Efficacité de la politique budgétaire
Moins les dépenses sont sensibles aux taux d’intérêt, moins important est l’effet d’éviction et plus efficace est la politique budgétaire. Toutes autres choses étant égales par ailleurs, plus importante est la sensibilité de la quantité de monnaie demandée au taux d’intérêt, moins importante est l’augmentation du taux d’intérêt et moins important est l’effet d’éviction.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 40

Efficacité de la politique monétaire
L’efficacité de la politique monétaire est mesurée par l’ampleur de l’augmentation de la demande agrégée résultant d’une augmentation dans l’offre de monnaie. L’efficacité de la politique monétaire dépend de: • La sensibilité de la quantité demandée de
monnaie aux taux d’intérêt

• La sensibilité des dépenses aux taux d’intérêt
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 41

Efficacité de la politique monétaire
Toutes autres choses étant égales par ailleurs, plus grand est le changement dans le taux d’intérêt, plus efficace sera la politique monétaire. Si les dépenses sont très sensibles aux changements dans les taux d’intérêt, la politique monétaire aura un effet important sur les dépenses agrégées et donc plus efficace sera la politique monétaire.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

42

Objectif: Décrire la controverse entre keynésiens et monétaristes
Un Keynésien est un macroéconomiste qui considère que le fonctionnement de l’économie est basée sur les théories de John Maynard Keynes.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 43

La controverse Keynésiens–Monétaristes
Les Keynésiens considèrent que l’économie est intrinsèquement instable. Une intervention active du gouvernement est donc nécessaire pour en assurer la stabilité. Traditionnellement, ils accordent peu d’importance à la politique monétaire et beaucoup d’importance à la politique budgétaire. Les Keynésiens modernes pensent que les deux politiques sont importantes.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 44

La controverse Keynésiens– Monétaristes
Un monétariste est un macroéconomiste qui considère que le fonctionnement de l’économie est basée sur les théories développés par Milton Friedman.
Les monétaristes considèrent que l’économie est intrinsèquement stable. Elle ne requiert donc aucune intervention du gouvernement. À l’instar des Keynésiens modernes, les monétaristes pensent maintenant que les deux politiques sont importantes.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 45

La controverse Keynésiens–Monétaristes
Vers les années 1950 et 1960, la controverse battait son plein entre les deux écoles au sujet de l’efficacité des politiques monétaire et budgétaire. Il y a trois points de vue différents: • Le Keynésianisme extrême • Le monétarisme extrême • La position intermédiaire
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 46

La controverse Keynésiens–Monétaristes
Les Keynésiens extrémistes pensent qu’un changement dans l’offre de monnaie n’affecte pas la demande agrégée et qu’un changement dans les dépenses gouvernementales a un effet très important sur la demande agrégée. Ceci se traduit par une courbe DI verticale et une courbe DM horizontale.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 47

La controverse Keynésiens–Monétaristes
Les monétaristes extrémistes pensent qu’un changement dans les dépenses gouvernementales n’affecte pas la demande agrégée alors qu’un changement dans l’offre de monnaie a un effet important sur la demande agrégée. Ceci se traduit par une courbe DM verticale et une courbe DI horizontale.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 48

La controverse Keynésiens–Monétaristes
La position intermédiaire soutient que les deux politiques influent sur la demande agrégée L’effet d’éviction n’est pas total, ce qui fait la politique budgétaire affecte la demande agrégée. Les dépenses sont sensibles aux taux d’intérêt, ce qui fait que la politique monétaire affecte la demande agrégée.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 49

La solution à la controverse
À l’aide des méthodes statistiques qui étudient la demande de monnaie réelle et les dépenses, les économistes ont mis fin à la controverse. Les positions extrêmes n’ont pas été confirmées.
La demande monnaie a une pente négative. Les dépenses sont sensibles aux taux d’intérêt.

La position intermédiaire est la plus plausible.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 50

Efficacité des taux d’intérêt et des taux de change
Les politiques monétaire et budgétaire ont des effets opposés sur le taux d’intérêt et le taux de change. Si les deux politiques sont combinées dans le but d’augmenter la demande agrégée, leurs effets séparés sur le taux d’intérêt et le taux de change peuvent être minimisés.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 51

Objectif: Expliquer les politiques monétaire et budgétaire au plein emploi
Il est difficile de savoir si l’économie est ou n’est pas au plein emploi. Qu’arrive -t-il si les politiques monétaire et budgétaire sont adoptées alors que l’économie est au plein emploi?

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

52

Politique budgétaire au plein emploi
Si l’économie est au plein-emploi, une politique budgétaire expansionniste va avoir les effets que vus précédemment. Mais il s’agit là d’un équilibre de court terme: un équilibre de suremploi dans lequel il y a un écart inflationniste.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

53

Politique budgétaire au plein emploi
Niveau des prix (IIPIB, 1992=100)

OALT 140 120 110 DA 1 DA 0 0 800 900 1000
54

OACT1

OACT0
Écart inflationniste

PIB réel (milliards de dollars de 1992) ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

Effet d’éviction au plein emploi
Si l’économie est au plein-emploi, la politique budgétaire expansionniste n’a pas d’effet de long terme sur le PIB réel et ne sert qu’à augmenter le niveau des prix.
Au plein-emploi, une augmentation dans les dépenses gouvernementales a pour effet soit de provoquer un effet d’éviction total sur les dépenses privées soit de créer un déficit des exportations nettes ou encore une combinaison des deux.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 55

Effet d’éviction au plein emploi
Pour voir pourquoi, on sait que Y = C + I + G + XN Comme Y ne change pas, la somme C + I + G + XN ne peut changer. D’où, si G augmente, la somme C + I + XN doit diminuer. D’où l’impact de la politique budgétaire dépend de l’état dans lequel est l’économie.

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

56

Politique monétaire expansionniste
Si l’économie est au plein emploi, une politique monétaire expansionniste va avoir les effets étudiés antérieurement. Mais, ceci détermine un équilibre de court terme : un équilibre de suremploi avec écart inflationniste. Le même graphique que précédemment s’applique pour illustrer les effets d’une politique monétaire expansionniste.

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

57

Niveau des prix (IIPIB, 1992=100)

Politique monétaire au plein emploi
OALT 140 120 110 DA 1 DA 0 0 800 900 1000
58

OACT1

OACT0
Écart inflationniste

PIB réel (milliards de dollars de 1992) ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

Politique monétaire expansionniste au plein emploi
Si l ’économie est au plein-emploi, une politique monétaire expansionniste n’a pas d’effet de long terme sur le PIB réel mais sert seulement à augmenter le niveau des prix.

La proposition de neutralité de long terme stipule qu’à long terme, un changement dans la quantité de monnaie change le niveau des prix mais laisse toutes les variables réelles inchangées.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 59

Coordination et conflit des politiques
La coordination des politiques est observée lorsque le gouvernement et la Banque du Canada travaillent ensemble pour atteindre les mêmes objectifs économiques.

Le conflit des politiques est observée lorsque le gouvernement et la Banque du Canada poursuivent des objectifs différents et l’action de l’un allant à l’encontre de (voire empêchant) celle de l’autre.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 60

Coordination des politiques
La base de la coordination des politiques est le fait que que l’une ou l’autre des politiques, budgétaire ou monétaire, peut être utilisée pour augmenter la demande agrégée. Le choix d’une politique est important car les effets sur les variables clés sont différents. Ces variables clés sont : • Le taux d’intérêt • Le taux de change
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 61

Coordination des politiques
Une politique budgétaire expansionniste augmente le taux d’intérêt, alors qu’une politique monétaire expansionniste baisse le taux d’intérêt. Le taux d’intérêt affecte la croissance à long terme. En combinant les deux politiques de manière appropriée, il est possible d’augmenter le PIB réel et diminuer le chômage sans changements ou avec des changements désirés dans le taux d’intérêt.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 62

Coordination des politiques
Une politique budgétaire expansionniste augmente le taux de change alors qu’une politique monétaire expansionniste baisse le taux de change. Si le plein emploi est restauré par une politique expansionniste, les exportations nettes diminuent avec une politique budgétaire alors qu’elles augmentent avec une politique monétaire.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 63

Conflit des politiques
Les conflits de politiques ne sont pas planifiés mais il arrive qu’on les observe. Les gouvernements sont intéressés par l’emploi et la production à court terme. La Banque du Canada, elle s’intéresse à la stabilité du niveau des prix à long terme. Les objectifs du gouvernement et ceux de la Banque du Canada peuvent entrer en conflit.

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

64

Conflit des politiques
Une source de conflit potentiel entre le gouvernement et la Banque du Canada est le financement du déficit budgétaire. Le gouvernement préfère le financer par la Banque car elle ne leur paye pas d’intérêt plutôt qu’au public auquel il doit payer les intérêts. Dans un tel contexte, le gouvernement vendrait par exemple des obligations à la Banque.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 65

Conflit des politiques
Si la Banque finance le déficit, cela augmente la base monétaire et entraîne l’inflation. Au Canada, la Banque centrale n’a jamais utilisé la monnaie pour financer le déficit: Elle ne s’est permise que d’acheter suffisamment d’obligations pour maintenir la croissance de la base monétaire à un taux qui est compatible avec la croissance du PIB réel et qui est suffisant pour supporter une inflation modeste.
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 66

Financement de la dette
Déficit (milliards de dollars par an) Financement par le public Financement par la Banque du Canada

Année

ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga

67

FIN
ECN1473 : Analyse macroéconomique - Prof.: DimitriSanga 68

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->