You are on page 1of 8

Page |1

Corps sans douleur
10 Comments · Posted by Romain Carpentier in Activité physique et Sport, Maladies courantes, Posture du corps, Travail sur soi

Certaines personnes comparent ce livre à la Méthode de Musculation de Olivier Lafay, mais, pour moi, ce ne sont pas les mêmes. Un Corps Sans Douleur, de Christophe Carrio, s’adresse à tout le monde, et pas du tout à ceux qui désirent se muscler. Bien sûr, la musculation que propose Olivier Lafay peut aussi être considérée comme un réflexe d’hygiène mais ce n’est pas son objectif premier. En revanche, ce sont des véritables gestes de santé que proposent Christophe Carrio : il s’agit de repousser les douleurs musculaires et ostéo-articulaires en prenant avant tout conscience qu’elles sont directement liées au soin (ou à l’absence de soin) que nous prenons de notre corps. J’ajoute que, au delà du combat contre la douleur, les gestes illustrés dans le livre sont des gestes de bien-être! → En gros, ça fait du bien !

Christophe Carrio a été 4 fois champion du monde de karaté artistique, une discipline très traumatisante mais qui gagnerait à être plus connue. Passionné par le corps humain, il a toujours aimé le sport et a passé un diplôme au sein de l’académie de médecine sportive américaine, à la frontière entre le kinésithérapeute, le préparateur physique et le médecin orthopédique. Il introduit son livre, Un Corps Sans Douleur « en 20 minutes par jour« , en rappelant haut et fort l’augmentation constante des troubles musculaires, articulaires ou des os depuis les 20 dernières années dans les pays industrialisés. Ces maux de dos, de cou, de hanche, d’épaules ou de genou sont la conséquence de notre vie « toutconfort » et « moindre effort » qui, si elle nous paraît bien agréable, produit des effets considérables sur notre corps. Notamment, la position assise maintenue pendant des heures a des répercussions loin d’être anodines, notamment sur la colonne vertébrale.

Inversement. un système fonctionnant de façon globale. « Le corps. On prend conscience de notre santé.Page |2 Christophe Carrio. Les clés d’une posture parfaite Le corps n’est pas une collection de petits sous -systèmes qui fonctionnent indépendamment les uns des autres. Au sujet de ces deux derniers points. Les émotions. immunitaire. mécanique…) sont interdépendants. ces problèmes peuvent tout à fait être prévenus ou diminués quand : 1. on se tient plus fier et droit quand on se sent bien et ouvert au monde. Le corps s’adapte à ces déséquilibres musculaires (on dit qu’il « compense »). Non. Si un côté est trop tendu ou contracté. Un entraînement physique inapproprié : souvent. mais cela peut avoir des répercussions néfastes. nous devons reconnaître que ces douleurs apparaissent du fait que nous ne faisons pas suffisamment attention à nousmême. Toutefois. 2. d’allongement et de force. notamment sur les articulations. « Tout est question d’équilibre ». » . Les déséquilibres musculaires Christophe Carrio introduit très tôt la notion de déséquilibre musculaire : c’est un dérèglement entre la longueur et la force de deux groupes musculaires opposés. Certaines maladies neurologiques. les fesses et à l’arrière des cuisses… Ce paragraphe me touche particulièrement car Christophe Carrio y parle également de la course à pied (et de la marche) qui est une source particulièrement importante de déséquilibres musculaires… Aïe! Quoi faire? La suite du livre va nous aider   . les pensées : nous nous replions sur nous-même quand on déprime et. affirme que. Les facteurs congénitaux. On réalise que certains gestes ont des conséquences sur notre corps (en douleur ou en absence de douleur). mais ceci créé des déséquilibres musculaires et donc posturaux. comme une jambe plus courte que l’autre par exemple. Les anciennes blessures : les tissus cicatriciels n’ont pas la même élasticité que les muscles et la zone anciennement blessée s’étire moins facilement. de jeunes hommes n’entraînent que les muscles du miroir (abdos. Notre environnement de travail : l’ensemble du corps développe des stratégies pour devenir plus efficace. même si la journée occidentale typique ne laisse que bien peu de temps pour soi. Dans le corps. 3. l’auteur insiste sur le fait que la personne possède le potentiel pour améliorer les choses et se sentir mieux dans son corps . On se prend en main et on libère du temps pour s’entretenir. l’articulation pourra être mobilisée de façon équilibrée et avec une amplitude maximale. très philosophe mais réaliste dans son introduction. si chaque groupe musculaire opposé à l’articulation possède les même capacités de tension. à l’inverse. l’articulation qui en dépend sera moins stable et bougera avec moins d’amplitude. Les causes de ces déséquilibres musculaires      Les postures quotidiennes. Il vit en entité unique et tous les systèmes (nerveux. pectoraux…) mais délaissent les muscles opposés généralement situés dans le dos.

très néfaste Alors que beaucoup passent la majorité de leur temps assis (c’est mon cas). ou d’un déséquilibre musculaire. Commencez par vous « autograndir » . . Tirez vos épaules vers l’arrière. Penchez la tête vers l’arrière en tirant vos épaules et vos bras vers l’arrière. imaginez que quelqu’un vous tire délicatement les cheveux vers le ciel. Cela entraîne des surcharges de tensions sur certains tissus du corps qui est alors obligé de compenser. les muscles grands fessiers sont inhibés. comprenons que le corps comporte des chaînes musculaires. La position assise. connexe…).Page |3 Si l’un des éléments qui compose le système locomoteur ne foncti onne pas correctement à cause d’une mauvaise posture. les courbures de la colonne ne sont pas respectées. L’articulation de la hanche perd en mobilité. Si l’un des maillons de cette chaîne est « affaibli ». et ce désordre se répercute sur d’autres chaînes (opposée. c’est la chaîne entière qui en est affaiblie. "Cycle de la douleur" Chaîne musculaire arrière superficielle droite Sans rentrer dans les détails de physiologie et d’anatomie. les épaules et la tête s’affaissent…   En position assise. cette position est l’ennemie jurée de Christophe Carrio. Dans la journée. puis inclinez la tête vers l’avant. mobilisez les muscles du cou. Puis latéralement. alors c’est l’ensemble du système qui est altéré. puis pivotez votre tête de gauche à droite en allant chercher le plus loin possible avec votre regard (le regard joue un rôle très important dans la posture). d’une blessure.

Le cartilage sain est constitué de collagène qui le structure et lui donne sa forme. C’est rouge. non? Mieux comprendre l’arthrose Nos articulations jouent le rôle d’amortisseurs dans le mouvement.lecorpshumain.fr L’articulation est fermée par la synovie. tumor. Qu’est-ce que l’inflammation? « Rubor. Voilà comment elle se manifeste. Tournez la tête à droite et pivotez la paume de votre main droite vers le ciel. de protéoglycanes qui attirent et retiennent l’eau formant alors une sorte de « gel » qui permet la compression et la déformation. Mais on sait maintenant que l’arthrose est une maladie inflammatoire. posturaux… ) entraînent des contraintes permanentes sur certaines articulations qui sont alors soumises à des pressions et tensions anormales. Mais en profondeur. On a longtemps pensé que l’arthrose était ni plus ni moins qu’une usure de l’articulation progressive et peut-être inéluctable. tendez et ouvrez les bras latéralement pour étirer les muscles de la poitrine et les biceps. De cela peut naître l’arthrose. Image provenant de www. Ce dernier a un aspect brillant. poli et lisse et c’est lui qui réduit les frictions quand l’articulation se met en mouvement. Essayez. Ce ne sont que quelques échantillons des gestes que proposent le livre. Mais les déséquilibres (musculaires.Page |4  Toujours en étant assis. dolor« . c’est gonflé. Il joue aussi le rôle d’amortisseur puisqu’il peut se déformer sous l’effet de la pression et retrouver sa forme d’origine une fois la pression relâchée. vous verrez que ça n’est pas si simple ! Puis côté gauche. la membrane qui sécrète un liquide ( le liquide synovial) dans lequel baigne le cartilage. de chondrocytes qui réparent le cartilage en fabricant du collagène et des protéoglycanes. L’inflammation peut s’emparer d’une articulation qui subit des contraintes anormales et prolongées. les processus inflammatoires sont un peu plus compliqués que cela… . et c’est douloureux. calor. intéressant. voilà telle qu’elle est décrite par le chirurgien grec Dioscoride au 1er siècle de notre ère. c’est chaud. C’est ce qu’explique David Servan-Schreiber dans Anticancer.

si l’on se réveille le lendemain avec une articulation gonflée ou douloureuse…  L’alimentation peut également jouer un rôle dans la gestion de l’inflammation qui entretient l’arthrose. ils produisent en trop grand nombre des enzymes chargées de « digérer » les grosses molécules de cartilage devenues inutiles ou usées. au contraire même. des cytokines (les interleukines en sont un groupe) sont libérées lors de la progression du cancer.Page |5 Lorsque l’articulation s’ »enflamme ». .  Christophe Carrio encourage à continuer de pratiquer un sport comme le tennis ou le football même si l’on a de l’arthrose car ils permettent de maintenir un bon couple de forces autour de l’articulation du genou (si c’est elle qui est touchée). il est important de rétablir un rapport oméga-6 sur oméga-3 de l’ordre de 4/1 et pas 10/1 ou 20/1 actuellement dans les pays occidentaux. il existe un terrain génétique qui favorise l’inflammation. bien sûr. l’inflammation déclenche un cercle vicieux : l’articulation nous fait mal. L’inflammation est un processus que l’on retrouve dans le développement du cancer : en effet. Mieux manger pour ne plus souffrir Choisir les bonnes graisses Comme le préconise Dr Joan Webster-Gandy dans Comprendre les Aliments et la Nutrition et plus encore David Servan-Schreiber dans Anticancer. Moins il y a de cartilage. moins il y a de chondrocytes capables de le réparer. SAUF. les acides gras oméga-6 ET oméga-3 sont essentiels puisqu’ils permettent à l’organisme d’apporter deux types d’acides gras qu’il ne peut fa briquer : les acides linoléiques etalphalinoléniques. Le surpoids est aussi une cause majeure d’arthrose puisque des pressions anormales sont exercées sur les articulations. L’inflammation détèriore le cartilage car les chondrocytes ne peuvent plus synthétis er de cartilage neuf. Les solutions sont dans la mesure du rapport bénéfice/risque. des molécules inflammatoires sont libérées par les chondrocytes ou la synovie. ce qui induit d’autres déséquilibres et ce qui entretient la contrainte anormale sur l’articulation… D’autres causes de l’arthrose :   Dans certains cas. Attention. les interleukines. Mais les oméga-6 favorisent le processus inflammatoire. Il s’agit donc d’ »équilibrer » leur rapport. ce qui entretient l’inflammation et aide les cellules cancéreuses à proliférer par divers mécanismes… Dans tous les cas. Un tel terrain expliquerait au minimum 15 à 20% des cas d’arthrose après 55 ans. le corps compense comme il peut. la coagulation du sang et la contraction des vaisseaux sanguins alors que les oméga-3 entraînent l’inverse.

Il est compris entre 0 et 100. maquereau. « élevé » correspond à au-dessus de 70. les raisins ou les bananes pas trop mûres ont un IG considéré comme faible. il s’agit de limiter les aliments dont l’Index Glycémique (IG) est élevé! Vous pouvez trouver des tables d’aliments qui renseignent sur leur Index Glycémique. Un peu moins si elles sont cuites à la vapeur. céréales pour enfants… etc Les mono-insaturés peuvent être consommés (huile d’olive. Attention : les pommes de terre on un IG généralement élevé. viande d’animaux nourris avec des farines riches en acides gras. amandes. libérée par le pancréas pour réguler le taux de glycémie dans le sang. alors que le pain intégral. agneau… et aussi des acides gras « trans » provenant le plus souvent du procédé industriel qu’est l’hydrogénation des graisses : gâteaux. yaourt entier. mâche. les gateaux sucrés ou la baguette blanche ont des IG élevés. « modéré » entre 56 et 69. thon. anchois… Sachez que les deux sont des acides gras polyinsaturés. Les céréales et produits dérivés : les céréales de petits-déjeuners. pois chiches. Attention à la cuisson Lors de la cuisson se produisent certaines réactions chimiques aux conséquences non négligeables sur la santé. saumon. il faut limiter au maximum la consommation des acides gras saturés : fromage. Les bons glucides L’insuline. Voici une table sur le site d’un célèbre « régime de perte de poids » essentiellement basé sur cette hiérarchisation des IG des aliments. margarine… Oméga-3 : huile de colza. pépins de raisins. épinards… Les poissons gras sauvages ont un bon rapport oméga-6 sur oméga-3 : sardines. donc des glucides) : Les dates ont un IG élevé. avocat. le muësli ou les pâtes ont un IG faible. Des produits de glycation avancés sont générés lors des réactions de Maillard quand un aliment est cuit et ces produits provoquent un vieillissement accéléré des cellules qui ne peuvent pas les évacuer (les protéasomes ne parviennent pas à les découper en petits peptides inoffensifs)… Préférez des modes de cuisson plus doux : à la vapeur ou en papillote.  Pour les fruits (rappelons-le. D’autre part. de noix. lait. alors que les pommes. « bas » endessous de 55. ils contiennent différents sucres. beurre. Réflexe épices . petits pois… Tous les légumes aussi. de lin. les gaufres.Page |6 Oméga-6 : huile de tournesol. influence positivement la production de prostaglandines inflammatoires. noix de cajou…).     Les légumineuses ont un IG faible : lentilles. Donc. boeuf.

Sa démarche est intéressante car il propose d’atteindre « un corps sans douleur » en 3 étapes très progressives : 1. La curcumine possède des propriétés anti-inflammatoires reconnues. qui cite une étude du professeur Kendall. Personnellement. Le gingembre : Au lieu de saler ou poivrer.Page |7 Tout à fait comme le recommande David Servan-Schreiber. Christophe Carrio est conscient qu’il est difficile de changer ses habitudes mais il insiste sur le fait que ces véritables gestes d’hygiène ne représentent que quelques minutes par jour! Déjà sensibilisé. de leur corps. 1. 2. mais Christophe Carrio prend le temps de bien détailler chacune des 5 « mauvaises » postures qu’il a caractérisées. Notamment. Christophe Carrio préconise l’utilisation de 3 épices en particuliers. » Je n’en dis pas plus ici. elle est : Conclusion Je pense qu’on ne peut pas faire mieux pour les personnes qui se sentent « à mille lieues » de tout cela. je ne pensais pas que la posture jouait à ce point un rôle si important dans la naissance de douleurs et autres problèmes articulaires. j’y ai pourtant appris beaucoup de choses que je vais essayer d’incorporer dans mes pratiques habituelles. il est l’un des principaux composants du curry. La posture idéale existe-t-elle? Eh bien Oui « L’état d’équilibre musculaire et squelettique n’occasionnant aucun stress sur aucun des sous-systèmes du système de mouvement. Reprogrammer sa posture à l’aide de quelques gestes de quelques minutes effectués une fois par jour au moins. Et surtout. incluez-le dans vos soupes par exemple. Apprendre à « ressentir » son corps. 2. du fait de leurs nombreux effets positifs sur la santé (dans la limite d’une consommation raisonnable). elle renforce les globules blancs. à localiser certains noeuds de douleurs (qu’il appelle « trigger points« ) et à les masser soi-même. j’en mets à chaque fois dans mes salades à présent ! 3. elle a des propriétés antioxydantes. Renforcer la bonne posture par le gainage. . tout le reste du livre est consacré aux illustrations de gestes de correstion adaptés à chacun de ces schémas posturaux. Ses principes actifs ont des effets puissants contre une certaine famille de molécules inflammatoires : les leucotriènes. ! D’après Christophe Carrio. relevez vos plats avec de la poudre de gingembre. Le curcuma : de couleur jaune orangé. Le clou de girofle : puissant anti-inflammatoire. 3. Ces épices sont mieux assimilées quand elles sont accompagnées de poivre et d’un peu de matière grasse (huile d’olive par exemple).

) . les fondements structurels du mouvement humain. puis de nombreuses illustrations exposent sa méthode en 3 étapes pour renforcer son corps. Quand on manque d'habitude. les débuts (automassage par exemple) peuvent être un peu douleureux (alors que c'est précisément ce que l'on veut éviter). Très progressif : Christophe Carrio explique d'abord les origines théoriques des douleurs.  Le matériel requis est minimaliste : une balle de tennis. c'est normal . Ceci est important afin d'adapter les gestes de la reprogrammation de sa posture. Il ne faut pas se décourager! Moi-même sensibilisé.. . je ressens des difficultés à faire certains mouvements. rarement plus). j’ai encore mieux compris que la douleur est un véritable cycle qu’il ne s’agit pas de traiter frontalement sans essayer de corriger la structure qui en est à l’origine (ne donner que des médicaments anti-inflammatoires sans faire comprendre à une personne que sa posture est en cause par exemple). un rouleau de massage que l'on peut se fabriquer soi-même. En fait..   Il faut pouvoir identifier avec un minimum de précision son schéma postural (notre posture peut aussi être la combinaison de 2 schémas posturaux parmi les 5 proposés. un tapis.Page |8 De plus. la méthode de l'auteur peut simplement s'insérer dans tout emploi du temps. Ses qualités : Ses points faibles :  S'adresse Vraiment à tout le monde et pas seulement aux personnes sportives ou qui veulent se muscler ou je ne sais quoi d'autre.   Puisque tout un chacun peut trouver 15 ou 20 minutes dans sa journée (en 2 fois).