You are on page 1of 15

Page |1

Serons-nous Immortels? Oméga 3, nanotechnologies, clonage… (1/3)
17 Comments · Posted by Romain Carpentier in Activité physique et Sport, Alimentation et Nutrition, Cancer,Maladies cardiovasculaires, Maladies courantes, définition de la santé

Je vous assure qu’à première lecture, on pourrait croire les deux auteurs de « Serons-Nous Immortels? » complètement fous! Rien que le titre peut en rebuter certains. Et les « ponts » vers l’immortalité envisagés par les auteurs soulèvent d’innombrables questions éthiques, scientifiques, philosophiques… Et puis, tout simplement, avons-nous envie de vivre 100, 200 ou 1000 ans? J’en vois qui hochent la tête …

Tout cela peut paraître très excitant et très inquiétant à la fois. Il n ’empêche que les recommandations en terme de prévention de maladie sont nombreuses, complètes et très bien argumentées dans ce livre. Voici un rapide aperçu de la philosophie des auteurs :

« L’ingéniosité humaine peut faire toutes sortes d’inventions, mais elle n’en concevra jamais de plus belles, plus belles, plus simples, plus adaptées que celles faites par la Nature, parce que dans les inventions de cette dernière, rien ne manque et rien n’est superflu. « , Léonard de Vinci « [...] nous partageons le profond respect de Léonard de Vinci pour la Nature, mais nous ne sommes pas d’accord quant à notre incapacité à l’améliorer. Léonard de Vinci ne connaissait pas les nanotechnologies [...]« , Ray Kurzweil et Terry Grossman

1-Vous pouvez vivre assez longtemps pour vivre éternellement
D’après les deux auteurs, l’immortalité serait à portée de main. Nous, humains , disposons des

connaissances qui nous permettent de ralentir les processus de pathologiques et de vieillissement. Et, étant donné la vitesse des progrès techniques, il se pourrait bien que des technologies d’allongement et d’amélioration de la vie aient apparu pendant que nous sommes encore vivants (rien qu’en l’écrivant, mes doigts frémissent à l’idée de tels progrès ).

La métaphore de la maison

de graisse. Qu’en est -til du 21ème qui commence à peine? Ray et Terry développent leur « programme » tout au long du livre. immédiatement ou même de les enlever… de les biopsier L'énergie que notre corps utilise est sous forme d'ATP. (Si vous êtes curieux) Le 21ème siècle vaut la peine d’être vécu Je partage aussi l’enthousiasme des auteurs! Imaginez qu’aux États-Unis (puisqu’il n’y a que là-bas que des fonds colossaux sont débloqués pour la recherche scientifique).. Sans entretien. une équipe de la University of California de Los Angeles est en train de construire des petites machines.. Ils croient fermement que la vie vaut la peine non seulement d’être vécue. d’autant plus que nous avons les connaissances pour réduire les inconforts de la vie quotidienne et . il est fort à parier que le toit se percera. si vous réparez les petits dégâts et rénovez certaines parties. découvertes et changements. plus que ne le fut l’un des siècles précédents. alors la vie de votre maison peut être prolongée presque sans limite! Nous allons explorer 3 ponts que les deux auteurs nous présentent. que l’eau s’infiltrera et que la maison se dégradera si vous ne faites rien. Nous pouvons très bien imaginer des vaisseaux microscopiques commandés (ou juste surveillés) par l’équipe médicale dont le rôle serait de rechercher des petites tumeurs. Vous avez sûrement déjà remarqué à quel point le 20ème siècle fu t dense en évènements. L’ingénieur et inventeur qu’est Ray Kurzweil affirme que la vitesse des changements technologiques s’accélèrent. de la taille d’une cellule de sang. capables de se déplacer en utilisant la source d’énergie de l’organisme (par hydrolyse de l’Adénosine-TriPhosphate. Voyez comment il peut en fabriquer! A partir de glucose. Et ce. mais aussi d’être vécue en bonne santé. ATP) et de récupérer de l’information ou de la matière.Page |2 Prenez une maison. rendez-vous au chapitre numéro 2. Mais si vous prenez soin de la structure.

À vous ensuite de décider des changements que vous souhaitez réaliser. à la longue. en croyant suivr e « le régime santé publique ».  Diabète : l’American Diabetes Association diffuse des recommandations nutritionnelles « complètement inefficaces » alors que la maladie. on peut s’accommoder de ces recommandations. c’est donc avant tout Nous-Même. formation de plaques d’athérome dans les parois artérielles. Leur livre se veut profondément utile : « le programme de longévité » s’adresse à toute personne désireuse d’accroître sa durée de vie. sa vitalité et son bien -être avant qu’il ne soit trop tard. les cancers.  Prévention des maladies cardiovasculaires : à peu près la même conclusion est donnée pour les recommandations nutritionnelles publiques à ce sujet. comme l’affirment les auteurs. Leur philosophie est donc d’apporter les recommandations optimales fondées sur les dernières recherches. j’ajouterais aussi à toute personne désireuse de transmettre ces recommandations à ses enfants et ses proches. chacun d’entre nous ne se préoccupe pas de la prévention et de l’amélioration de sa santé d’une façon programmée avant que les symptômes ne se déclarent. la plupart des proce ssus biologiques dégénératifs (processus cancéreux. un compromis Avec une certaine agressivité (mais sûrement argumentée). . Terry Grossman prend notamment l’exemple de la consommation de glucides. Malheureusement. À quelques modifications près. Les recommandations de santé publique sont. ruinent la santé et se traduisent par un grand nombre de décès ou de maladies chroniques. Pourtant. Terry Grossman critique les recommandations communes. vouloir en respecter « une réduction modérée » est beaucoup plus difficile qu’ »une réduction drastique » qui supprime efficacement les besoins. au départ.Page |3 contribuer à prévenir les principales causes de mort : les maladies cardiaques. et surtout ceux à l’Index Glycémique élevé : puisqu’en consommer en provoque une demande e ncore plus importante par l’organisme. Or. on connaît beaucoup de moyens pour modifier les tendances qui. Ils ajoutent que la profession médicale est orientée vers la détection et le traitement des maladies uniquement quand celles-ci ont atteint un point de crise. Aucun compromis! Aujourd’hui. en particulier à ses débuts. notamment en matière de :  Supplémentation en vitamines : il affirme que les « apports journaliers recommandés » sont des taux minimaux pour éviter les carences graves mais ne sont pas les taux requis pour un état de santé optimal. les maladies des reins. C’est ce qu’on appelle la proactivité L’ennemi. formation lente de caillot sanguin (thrombose) pouvant mener à l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC)… etc) sontinvisibles et silencieux avant qu’ils ne se manifestent par des tableaux cliniques souvent graves . ou encore le diabète de type 2. peut en grande partie être contrôlée par la nutrition. c’est à nous de prendre la resp onsabilité de choisir le meilleur chemin vers une bonne santé. plus la prise en charge du patient est efficace. mais c’est sans savoir que ce dernier est déjà un compromis. Les tests dynamiques sont préférables aux tests statiques Plus le dépistage d’une maladie est précoce. du foie.

l’auteur est consterné de voir que beaucoup ne font que répéter les recommandations de santé publique. ces tests dynamiques améliorent considérablement l’efficacité du dépistage. émotionnel et spirituel toujours croissant. Même chez les médecins nutritionnistes américains. Terry Grossman insiste sur le manque d’attention des écoles de médecine aux États-Unis à propos de la nutrition. » 2-Les ponts (vers le surhumain) à venir Les auteurs. Il est toujours possible d’améliorer votre propre santé. Alors que la plupart des livres sur la santé ne présentent qu’une ou deux idées nouvelles ou vraiment intéressantes. Le 1er Pont décrit par ce livre regroupe de nombreuses découvertes scientifiques et nous expose comment elles sont intégrées au sein du programme de santé des auteurs. D’où l’importance de tests efficaces qui détectent un maximum de cas de maladies. Les piliers de leur programme de longévité Les auteurs s’appuient sur toutes les idées. 2.Page |4 et avancés. les deux auteurs ont aussi à nous apprendre… Qu’il s’agisse de test d’effort sur bicyclette qui évalue la fonction cardiaque ou de test de tolérance au glucose (et pas le simple test statique de dosage du glucose à jeun). qu’elles relèvent de la médecine conventionnelle. « Serons-Nous Immortels? » apporte une densité élevée d’idées qui révèlent leur puissance une fois qu’elles sont appliquées. le Pont Un. assez imaginatifs il faut bien le dire une vie en bonne santé et plus allongée. qui ne sont que de grossiers compromis. Déchiffrer puis comprendre de mieux en mieux le génome nous permettra de contrôler comment ils s’expriment. je vais également y jeter un coup d’oeil de ce pas . leur site distille les dernières avancées scientifiques. des médecines douces ou des développements de pointe en biotechnologie et en nanotechnologie. Le principe du programme de longévité de ce livre est une exploration active et continue de toute nouvelle connaissance. Les recommandations de « Serons-Nous Immortels? » sont dynamiques! Eh oui! Pas de dogme. comptent sur 3 ponts à franchir pour accéder à . En anglais. Je finirai ce premier chapitre en citant cette phrase : « La santé n’est pas seulement l’absence de maladie diagnostiquée. c’est une voie vers un bien-être physique. Leur principe est que chaque idée soit fondée sur la science ou des résultats pratiques. le clonage thérapeutique permet de créer des tissus ou des organes nouveaux à partir des versions de nos cellules créées quand nous . alors que les souffrances et décès qu’ils causent peuvent être prévenus ou significativement retardés. 1. En somme. Nous pourrons alors copier et améliorer certains processus biologiques : par exemple. c’est tirer le maximum d’avantages des tests diagnostiques les plus avancés et des stratégies de prévention les plus efficaces que l’on connaisse. Et dans cette discipline. Le Pont Deux : la révolution biotechnologique.

médecin généraliste de formation.Page |5 étions plus jeunes. c’est-à-dire au fur et à mesure que nous comprendrons en détail ses principes de fonctionnement en les décortiquant jusqu’au niveau moléculaire. mais ne pas agir sur les processus sous-jacents à la maladie le gênait. les deux auteurs se sont rencontrés à une conférence sur le futurisme organisée par le Foresight Institute. En 1999. Le Pont Trois : la révolution nanotechnologique et l’intelligence artificielle. du diabète ou des maladies cardiaques fut son quotidien pendant de nombreuses années de pratique. cellules intelligentes… etc Impressionnant. 4-L’eau et la Santé Il y a principalement trois problèmes de santé vitaux liés à l’eau 1. soigner les symptômes de l’hypertension. chercheur du Département de génétique de l’Université de Cambridge. nanochirurgie. L’ingénieur Ray Kurzweil a des antécédents sur le plan cardiovasculaire puisque son grand -père paternel et son père sont morts tous deux d’un infarctus du myocarde.Ray Kurzweil lui -même fut diagnostiqué d’un diabète de type 2 à l’âge de 35 ans. D’autre part. en 2100 nous aurons une espérance de vie de 5000 ans! Oui Madame ! 3. (3) pratique de la thérapie géniq ue somatique qui consiste à changer les gènes en « infectant » le noyau cellulaire par un nouvel ADN. les auteurs pensent que les technologies de la génétique vont évoluer selon 3 phases : (1) simple influence sur l’expression des gènes. Selon Aubrey de Grey. Ray Kurzweil et Terry Grossman nous racontent leur histoire et comment ils se sont croisés. nous appliquerons cette technologie pour développer et repenser notre corps : reprogrammation des cellules sanguines. (2) blocage et modification de l’expression des gènes. L’équilibre acide-base sur lequel nous allons insister le plus ici 2. Au fur et à mesure que nous ferons de l’ »ingénierie inverse » avec notre biologie. Les impuretés : Les deux auteurs recommandent d’utiliser une machine (appelée alcaliniseur ou ionisateur) qui alcalinise l’eau et la purifie de ses impuretés en la filtrant et en la lavant par des rayons UV! . non ? 3-Les voyages personnels des deux auteurs Dans ce chapitre. Quant à Terry Grossman. il s’est formé sur la médecine intégrative en mettant l’accent sur la médecine nutritionnelle. Après une blessure de ski qu’il réussit à soigner grâce à des capsules d’écorce de pin.

Il faudrait 3200 verres d’eau alcaline à pH 8 (ou 32 verres à pH 10) pour neutraliser un seul verre d’une de ces boissons dont le pH avoisine 2. Par exemple. Le sang a besoin d’être alcalin. Si le pH est supérieur à 7. Ceci permet de démanteler les aliments et d’obtenir un liquide appelé chyme. en . quant à lui. cancers… ). alors l’eau est neutre. En bref. Le suc pancréatique. diabète de type 2.5! Il est essentiellement composé d’acide chlorhydrique. L’infrastructure qui représente le nombre de micro-agglomérats des molécules d’eau : une eau alcalinisée est principalement organisée en 6 molécules par agglomérat. acide urique… La « détoxication » naturelle est donc moins efficace. contrairement à Acide. 5-Hydrates de carbone et charge glycémique Faisons tout de suite les mises au point : « hydrate de carbone » = glucide et la charge glycémique correspond à la vitesse d’élévation du taux de sucre (glucose) sanguin pour une quantité précise d’un aliment donné. sont extrêmement acides. du coup. le suc gastrique sécrété par l’estomac est très acide : son pH est de 1. Le conseil : boire 8 à 10 verres d’une eau à pH 10 par jour. Buvez des eaux alcalines facilement produites par une machine à eau alcaline (photo ci-dessus). Le conseil des deux compères : Buvez du thé vert à la place! 2.8. Évitez les acides non digestibles : boissons sucrées. La grandeur chimique appelée « potentiel Hydrogène » (pH) mesure le degré d’acidité d’une solution (ici l’eau). basique donc. et ce qui augmente ses effets de détoxication. Plus le pH de l’eau est bas et en dessous de 7. alors l’eau est basique (alcaline). Mais. et donc toute boisson acide entraînera l’utilisation de tampons alcalins par l’organisme pour réguler l’alcalinité du sang. a un pH de 8. particulièrement à base de cola ou le café qui contribue à créer un environnement acide. ce qui permet d’améliorer sa solubilité et son absorption. bien moins que l’eau du robinet (12).35 et 7. ce qu’il faut comprendre est que des pH différents favorisent des types différents de réaction chimique. Il est à noter que la crédibilité que le lecteur peut accorder aux auteurs au regard de leurs connaissances en sciences s’élève d’un cran quand on apprend que l’un de nos deux compères. Si le pH égale 7. particulièrement celles à base de cola. acide lactique.45. Il est important d’être alcalin Alcalin = Basique.Page |6 3. La plupart des boissons sucrées (douces). Et le sang a pH étroitement contrôlé entre 7. plus l’eau est acide. ces tampons ne sont plus disponibles pour neutraliser d’autres produits de déchets acides naturellement produits par l’organisme : acide acétique. Cette notion de charge glycémique est cruciale pour non seulement la prévention (et le « vivre avec ») du diabète de type 2 mais aussi la prévention du surpoids et de toutes les pathologies qui en dépendent (maladies cardiovasculaires.5!! 1.

Mais surtout cela conduit : 1. Quel est le rapport entre les hydrates de carbone (les glucides donc) et le diabète de type 2? Les deux entretiennent une histoire d’amour et de haine par l’intermédiaire de l’insuline. À un besoin de Plus d’hydrates de carbone (glucides) à IG élevé. c’est le premier cercle vicieux… 2. le miel ou la myriade de cochonneries sucrées que l’on connaît). Voyez ici pour cette rapide explication de cette maladie qu’est le diabète. si vous êtes en proie au diabète. Ce qu’il faut retenir. haricots. le mieux c’est! Par exemple. athérosclérose… etc). 1. pois). vit avec un diabète de type 2 depuis ses 35 ans.Page |7 l’occurrence Ray Kurzweil. hormone libérée par le pancréas et qui commande l’utilisation du glucose par les cellules et/ou son stockage en graisse. Donc avant tout Fruits. d’ailleurs. mais. Donc. D’où l’invention par les médecins de l’Index Glycémique (IG) et plus récemment de Charge Glycémique (CG). les auteurs préconisent un apport de glucides à IG faible ou modéré égal à Un Sixième des apports caloriques journaliers (17%). l’amidon est un polysaccharide que les cellules épithéliales de l’intestin ne peuvent absorber directement : lui et les autres polysaccharides (comme les fibres. Toutefois. limitez leur consommation à 30% des apports caloriques journaliers. Pour ce faire : . Ceci ne me paraît pas facile à tenir. l’expression « Index Glycémique » se réfère à la rapidité avec laquelle un aliment est converti en glucose sanguin. En particulier. ces taux d’insuline temporairement élevés dépassent souvent leur objectif et amènent le taux de glucose sanguin à un niveau trop bas (donc hypoglycémie qui se traduit par « un petit coup de mou »). le taux de glucose sanguin est maintenu sous contrôle de cette façon. Mais aujourd’hui il n’a aucun symptôme ni complication de cette maladie. Plus le glucide que vous ingérez est complexe (formé de plusieurs sucres de base. c’est le second cercle vicieux qui mène vers le diabète de type 2 (et ses complications : surpoids. le sucre le plus simple (monosaccharide) par excellence. c’est que lorsque vous consommez un repas contenant nombre d’hydrates de carbones à IG élevés (comme le sucre de table. À la longue se traduit par une sensibilité à l’insuline plus faible des cellules de l’organisme. Légumes et un peu de Légumineuses (lentilles. le taux de glucose sanguin s’élève rapidement et le pancréas réagit par un pic d’insuline élevé. donc à des sécrétions encore plus importantes d’insuline par le pancréas. Pour les autres. plus l’organisme met de temps à le démanteler en glucose. ce qui contribue à faire passer le glucose de la circulation sanguine dans les cellules (ou à le stocker sous forme de graisse s’il n’est pas directement utilisé par les cellules). 2. qui sont aussi des hydrates de carbones encore plus dures à briser) doivent être dégradés en monosaccharides ou disacchararides. appelé saccharides).

où les trouver dans nos aliments.  Soyez patients. Choisir les bonnes graisses Voilà une question déjà abordée sur ce blog. Consommez de plus grandes quantités d’hydrates de carbone acceptables tels que ceux des légumes à faible teneur en amidon : les choux sous toutes leurs formes! Utilisez un inhibiteur d’alpha-glucosidase qui diminuent la digestion et donc l’assimilation de certains glucides. Il est presque impossible de réduire votre poids et de le maintenir à un niveau optimal sans éliminer de cette façon les besoins en hydrates de carbone. Optez pour la stevia. il faut 1 à 2 semaines pour que les besoins en hydrates de carbone disparaissent lorsque ces derniers sont significativement réduits dans le régime. elle joue un rôle beaucoup plus complexe dans notre système métabolique : . Parmi les 3 sources de calories (hydrates de carbone. le pain. ludiques et parsemées de conseils pratiques (quelles graisses. Consommez un peu d’hydrates de carbone contenus dans les haricots . elles permettent aussi une réduction de mauvais cholestérol LDL et une diminution du risque de cancer du côlon. notamment dans la chronique de « Manger Crétois« . les lentilles ou les noix. mais pour ceux qui désirent en savoir plus. le riz blanc… Évitez les céréales et les jus de fruits. Bien mieux que l’aspartame et les autres édulcorants. lesquelles éviter. graisses et protéines). Stevia  Consommez davantage de fibres contenues dans les légumes et les fruits : elles permettent de donner du volume à votre bol alimentaire. sachez que les explications des auteurs sont très claires. d’une façon générale. 6-Graisses et protéines Les explications sur la chimie des molécules sont excellentes. nous ne pourrions pas vivre. La graisse n’est pas simplement une forme efficace de mise en réserve de l’énergie. Tournez-vous vers les fruits. les meilleures sources de protéines… etc). plante au pouvoir très sucrant qui a un effet négligeable sur l’augmentation du glucose sanguin. les pommes de terre. notons que les hydrates de carbones constitue la seule source d’énergie qui ne soit PAS nécessaire à notre survie! Sans certaines graisses et les éléments apportés par des protéines. Je ne vais pas rentrer dans les détails ici. Mangez lentement. desserts de toutes sortes contenant du sucre et de l’amidon raffiné.Page |8      Éliminez les aliments à CG élevés : pâtisseries.     Utilisez des substituts pour remplacer les aliments riches en hydrates de carbone par des substituts pauvres en hydrates de carbone. D’autre part.

Mais la plupart des acides gras trans sont non biologiques. huiles de poissons et de graines… Et rappelezvous ce record absolu détenu par cette population : L’un des risques cardiovasculaires les plus bas du monde. Remarquez la différence :  D’une part avec ce qui fut pratiqué par les anciens Crétois. Mais elles n’insistent pas suffisamment sur le type de graisses à consommer… Ce n’est donc pas tout! On ne Peut pas en rester à cette proportion d’apport énergétique. ou participent très activement aux maladies dégénératives et cardiovasculaires (les graisses non saturées à la configuration chimique « trans » et pas « cis« trouvées principalement dans des produits solides artificiels comme certaines margarines). Les poissons sauvages comme le saumon qui présente des ratios d’acide gras poly-insaturés oméga-6 sur oméga-3 assez bons. cette huile est délicieuse   ! Les noix et graines en petites quantités.com La chimie de certaines graisses fait qu’elles ne facilitent pas les réactions biochimiques vitales de l’organisme et ne sont alors utilisées qu’en tant que réserves d’énergie et à boucher notre tuyauterie en s’agglomérant (les graisses saturées). adhésion des plaquettes… Ils participent à la structure des membranes cellulaires (phospholipides). Ray Kurzweil et Terry Grossman préconisent un apport en graisses de 25% en nombre de calories par jour. Retenez que les graisses poly-insaturées ne sont bonnes . c’est juste que cette huile est la meilleure qui soit au regard de ses nombreuses propriétés médicinales. La configuration cis est la plus fréquente dans la nature.dietimiam. Attention tout de même. Ah. dont l’apport calorique en graisse avoisine les 40%! Principalement en huile d’olive. soit environ 12% du poids des aliments en raison de la densité calorique élevée des graisses (9 kcal par gramme contre 4 kcal par gramme de glucide ou de protide).  D’autre part avec les recommandations classiques : 30 à 35% des apports énergétiques journaliers. j’oubliais de dire que.Page |9   Les corps gras contribuent à la formation d’hormones au coeur de nombreux mécanismes : pression sanguine.On trouve des hydrogénations trans biologiques dans les produits provenant des ruminants. l’huile d’olive est aussi calorique que les autres. il Faut Absolument savoir quelles graisses choisir :  Privilégiez l’acide gras mono-insaturé oléique de l’huile d’olive extra-vierge ET de première pression à froid : pas de lobbying derrière cette recommandation directe.source : www. bien associée.

Tout ceci en sachant que :      Le cholestérol n’est trouvé Que dans les produits animaux. Voici leur recommandation en matière de cholestérol. 120 grammes de foie en contiennent aussi 250 mg. l’alimentation moyenne présente un rapport 12. molécules de graisses qui se comportent comme les graisses insaturées lorsqu’elles sont en trop grand nombre.4 grammes! Et 700 mg par semaine si l’on a des facteurs de risque cardiovasculaire (antécédents. Un jaune d’oeuf en contient environ 250 mg.P a g e | 10 QUE si le rapport oméga-6 sur oméga-3 est de l’ordre de 4 ou 5 (en France. oui! 1. Choisir les bonnes protéines Les protéines sont la base de la vie! L’ADN qui constitue les gènes possède les codes des protéines à la base de toutes les formes de vies apparues sur Terre. (Mais un oeuf reste excellent pour la santé pour d’autres raisons). Le régime alimentaire américain moyen en contient 800 mg chaque jour. Visez plutôt l’huile de colza. les sucres (qu’ils soient lents ou rapides) se transforment en graisses s’ils ne sont pas immédiatement utilisés par vos cellules. Qu’est-ce signifie ce titre? « Le pain fait de la brioche« J’ai pu l’expérimenter moi-même En fait. 30 grammes de beurre en contiennent 60 mg. de soja…   La graine et l’huile de lin. Le glucose sanguin qui n’est pas immédiatement exploité est converti en triglycérides (vous verrez ce chiffre sur vos bilans lipidiques). . jugé comme un facteur important de risque cardiovasculaire (mais ce n’est pas le seul!!) : Maintenir la consommation de cholestérol alimentaire à moins de 1400 milligrammes par semaine. Attention donc à certaines huiles de cuisine dont la teneur en oméga-6 est trop importante : attention aux huiles de maïs et de tournesol. De nombreux chercheurs pensent qu’un taux élevé de triglycérides est un facteur de risque aussi important qu’un taux élevé de cholestérol. Évitez les graisses saturées et les insaturées « trans« . ce qui est trop). . diabète…). donc 5600 mg chaque semaine… à comparer aux 1400 mg recommandés. de noix.

Ces acides aminés. structure 3D complexe et disgracieuse .P a g e | 11 L'ADN est le "livre de la vie". nous les trouvons dans les protéines animales et. grâce aux ribosomes et à l'ARN messager) Les protéines sont formées par des acides aminés. de façon incomplète. Le problème principal quant aux protéines animales réside dans les graisses saturées contenues dans les viandes. il contient l'information permettant de synthétiser les protéines (à l'extérieur du noyau mais toujours dans la cellule. Une protéine. dans les protéines végétales (excepté le soja qui est une excellente source de protéines végétales ). Il y a 8 acides aminés que le corps ne peut fabriquer lui-même et qui doivent être apportés par l’alimentation. Situé dans le noyau de chacune de nos cellules.

et parfaitement raconté dans « Serons-Nous Immortels?« ). bioflavonoïdes… J’avoue que les auteurs ne donnent ici que peu de détails. syndrôme du côlon perméable. n’est-ce pas ? Plutôt que de vous détailler le fonctionnement du système digestif (très intéressant par ailleurs. ail. et l’apport lipidique en bonnes graisses à 25%. Consommer davantage de fibres. Et consommez-en la plus grande variété possible pour obtenir tous les acides aminés en quantité optimale. rupture du délicat équilibre gastrique pouvant causer un ulcère… . aloé vera. soja et autres légumes). qui ont des antécédents ou qui vivent avec un diabète). En fait. selon qu’on soit en proie au diabète ou pas (17% pour les personnes en surpoids. mettant moins longtemps en contact les parois intestinales et les substances nocives. 7-Vous êtes ce que vous digérez Quel sujet ragoûtant. ainsi que les médicaments qui peuvent léser l’intestin tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Réduire les toxines alimentaires en mangeant des aliments biologiques.P a g e | 12 Les deux compères nous recommandent de nous fournir en protéines quasi-exclusivement végétales. mais le plus tôt vous adopterez un régime alimentaire sain (que je m’efforce de constituer dans ce blog pour vous ). ils insistent sur le fait qu’un régime sain tout au long de sa vie diminue les risques d’usure du système digestif.     Éviter les aliments agressifs tels que la caféïne (remplacer par du thé) et l’alcool. ce qui obligera le chyme intestinal à progresser plus rapidement. Consommer des suppléments : probotiques contenant des bactéries saines du côlon telles que l’acidophilus. retenons simplement les points suivants :  L’adoption d’un régime sain réduit l’inflammation causée par des substances étrangères s’étant insidieusement immiscées dans le sang par l’intestin (notamment dans le cas du syndrôme de l’intestin perméable). le moins vous risquerez de développer une pathologie de ce système : syndrôme de l’intestin perméable. Cela paraît simpliste. d’autant plus que l’apport protidique journalier en calories qu’ils conseillent doit représenter de 42 à 59% (selon le risque de diabète)! En effet. bien que ce soit possible. Ray Kurzweil et Terry Grossman limitent l’apport glucidique de 17 à 33%. Ceci permet aussi de profiter de toutes les vitamines des fruits et légumes et de leurs effets antioxydants (anti-vieillissement cellulaire. Ceci ne me semble pas très facile. meilleur utilisation des graisses polyinsaturées… etc). Leurs conseils pour mener à bien cet objectif :   Effectuez une rotation des meilleures sources protidiques végétales (légumineuses.

et vous le poursuivrez. La pratique de la restriction calorique est étroitement apparentée au maintien du poids d’un corps maigre. mais par ailleurs contenant Tous les nutriments nécessaires (vitamines. de cataracte et le système immunitaire était considérablement amélioré chez les rongeurs soumis à la restriction calorique. la restriction calorique n’est pas le jeûne. Une expérience qui l’a rendue célèbre En 1982. Ils étaient moins grisonnants. Il y avait moins de diabète. votre objectif. votre taille et votre niveau d’activité physique : vous y trouverez tableaux et précieux conseils à l’appui . Cela laisse songeur. ils mourraient de la dégradation de leur coeur. comme une résistance plus élevée contre le cancer. minéraux et quelques calories contenues dans tout cela. de leurs reins ou de cancers. « Faites de votre santé.P a g e | 13 Inversement. une expérience très médiatisée fut réalisée sur des rats :  Le groupe témoin était nourri avec un régime habituel et avait une durée de vie normale maximale d’environ 1000 jours. un système digestif « bien huilé » permet une digestion optimale des nutriments. Mise à part pour la restriction calorique. et vous serez alors convaincu des bienfaits d’un régime alimentaire sain. Il s’agit ni plus ni moins de limiter l’apport calorique au minimum requis pour vivre : acides aminés et gras essentiels. Ils étaient beaucoup plus habiles pour se déplacer que les rats du même âge avec le régime normal. soit 50% plus longtemps . avec une fourrure blanche et brillante pendant 40 mois ou plus.  Le groupe testé à la restriction calorique suivait un régime contenant un tiers de calories en moins. il fut remarqué chez le deuxième groupe un ralentissement général du processus de vieillissement. Ils vous indiquent comment procéder selon votre morphologie. et non pas de votre perte de poids. minéraux. » Je décide donc d’aborder la restriction calorique plus en détail… Qu’est-ce que la restriction calorique? Tout d’abord. . protéines et acides gras essentiels). vitamines. Typiquement. Ils vivaient jusqu’à 1500 jours environ. De façon générale. mais aussi :     Ils étaient moins faibles. n’est-ce pas? D’autres bienfaits furent découverts ensuite. leurs recommandations sont principalement d’ordre nutritionnelles et résument les conseils bleus ci-dessus. 8-La restriction calorique Nos deux auteurs consacrent un chapitre entier sur la façon d’atteindre notre poids optimal. Comment opère la restriction calorique? Les mécanismes à l’oeuvre sont encore mal compris et les expérimentations sur l’homme n’ont pas pu être menées suffisamment longtemps pour démontrer quoique ce soit. Non seulement les rats nourris avec une restriction calorique vivaient plus longtemps.

la différence essentielle avec le régime alimentaire des habitants des autres régions du monde (sans parler des zones où la malnutrition est à l’oeuvre) semble être un apport calorique moindre. Travailleurs acharnés. . Ceci est le propre de toute démarche scientifique raisonnable et solide. nous ne pouvons que boire leurs paroles. il est vrai que leurs recommandations pratiques sont très argumentées et ouvertes aux nouvelles avancées. Ce sont donc deux personnes sérieuses. Que ce soit en matière de stratégies de prévention ou de dépistages précoces de maladies. mais optimale. Il est aussi intéressant de remarquer que les rats de l’expérience de 1982 consommaient le même nombre de calories pendant toute leur vie : les premiers plus vite que les seconds. puisque. Conclusion de cette première partie Ray Kurzweil Les deux « aventuriers » que sont Ray Kurzweil et Terry Grossman sont un peu effrayants. c’est tout! Ceci ne contredit pas l’idée selon laquelle les cellules sont des moteurs qui s’usent avec la consommation d’énergie plus qu’avec le temps… Les habitants d’Okinawa ou de Crète ne contredisent pas non plus ces conclusions.P a g e | 14 Il semble que des recherches plus récentes suggèrent que le simple maintien d’un taux faible de graisse corporelle serait l’un des facteurs majeurs de l’allongement de la durée de vie.nous avons là le miel des dispositions pratiques à appliquer pour une santé. Exceptées leurs visions futuristes (les ponts supposés vers l’immortalité) que j’ai du mal à partager. non pas juste bonne. mises à part les spécificités de leur régime (que l’on pourrait rapprocher par ailleurs). fascinés par le futur et scientifiques renommés.

du tofu et un peu. mais conserver un apport en protéines autour de 50% ne peut se faire qu’en mangeant pratiquement que des légumes. Autre illustration de cela sur le plan nutritionnel cette fois-ci : limiter les glucides à 30% de l’apport énergétique est possible. ce qu’on pourrait leur reprocher est cette véritable machine de guerre anti-maladie et anti-vieillissement difficile à appliquer au quotidien. Trrès difficile. il est payant de passer le test dynamique cardiaque sur bicyclette (90 euros à l’hôpital Pontchaillou de ma ville par exemple). Appliquer rigoureusement tout ce qu’ils nous racontent est difficile! Par exemple. et vraiment un tout petit peu de poisson. de légumineuses.P a g e | 15 Terry Grossman Une véritable Machine de Guerre Néanmoins. c’est ce test qui pourrait dépister une malformation congénitale ou un autre trouble du coeur. un petit peu seulement (!). Pourtant. sans prescription médicale particulière. n’est-ce pas ? .