Cours d’analyse de projets

d’énergies propres
Troisième édition

reeep

Ce document permet d’imprimer l’ensemble des transparents du cours d’analyse de projets d’énergies propres de RETScreen ® International. Ce cours basé sur une approche modulaire et des études de cas, a été créé pour être utilisé par des centres d’éducation et des organisations de formation à travers le monde, ainsi que par des professionnels et des étudiants de niveau collégial ou universitaire pour une formation à distance (autoapprentissage). Chaque module de formation peut être présenté séparément comme séminaire ou atelier pour professionnels, ou dans un cours universitaire ou collégial. Tous les modules combinés peuvent être aussi bien présentés comme un cours intensif d’une ou deux semaines pour professionnels que comme un cours d’un ou deux semestres pour étudiants collégiaux ou universitaires. Le matériel de formation (p. ex. : transparents de présentation, voix et notes du formateur, e-manuel d’ingénierie, études de cas de projets, etc.) peuvent être téléchargé gratuitement à partir du site Web de RETScreen : www.retscreen.net.

Table des matières

TABLE DES MATIÈRES Cours d’analyse de projets d’énergies propres
Module Introduction à l’analyse de projets d’énergies propres
Aperçu du cours État des technologies d’énergies propres Analyse de projets d’énergies propres avec le logiciel RETScreen® Analyse des réduction d’émissions de GES avec le logiciel RETScreen® Analyse financière et de risque avec le logiciel RETScreen® Sommaire du module d’introduction

Module Analyse de projets de centrale éolienne Module Analyse de projets de petite centrale hydroélectrique Module Analyse de projets d’installation photovoltaïque Module Analyse de projets de cogénération Module Analyse de projets de chauffage à la biomasse Module Analyse de projets de chauffage solaire de l’air Module Analyse de projets de chauffage solaire de l’eau Module Analyse de projets de chauffage solaire passif Module Analyse de projets de pompes à chaleur géothermique

Reproduction
Ce document peut être reproduit, sans permission spéciale, en totalité ou en partie dans n’importe quel format, à des fins éducatives ou non lucratives, à la condition que la source soit mentionnée. Ressources naturelles Canada aimerait recevoir une copie des publications dans lesquelles le présent document est mentionné. Par ailleurs, certains éléments se trouvant dans ce document peuvent être assujettis aux droits d’auteur détenus par d’autres organisations. Dans de tels cas, la reproduction de ces données ou éléments graphiques peut faire l’objet de restrictions; il peut être nécessaire de demander à l’auteur ou au titulaire du droit d’auteur de donner son accord avant toute reproduction. Pour plus de renseignements au sujet du droit d’auteur et des restrictions qui s’appliquent à la reproduction, veuillez communiquer avec le service à la clientèle de RETScreen.

Exonération
Cette publication, diffusée à des fins uniquement didactiques, ne réflète pas nécessairement le point de vue du gouvernement du Canada et ne constitue en aucune façon une approbation des produits commerciaux ou des personnes qui y sont mentionnées, quels qu’ils soient. De plus, le gouvernement du Canada, ses ministres, ses fonctionnaires et ses employés ou agents n’offrent aucune garantie et n’assument aucune responsabilité en relation avec cette publication. © Ministre de Ressources naturelles Canada 2001-2006 This publication is available in English under the title: “Clean Energy Project Analysis Course”.

Module Introduction à l’analyse de projets d’énergies propres
· Aperçu du cours · État des technologies d'énergies propres · Analyse de projets d'énergies propres avec le logiciel RETScreen® · Analyse des gaz à effet de serre avec le logiciel RETScreen® · Analyse financière et de risque avec le logiciel RETScreen® · Sommaire

Introduction à l’analyse de projets d’é nergies propres d’énergies
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies

L’ « Analyse de projets d’énergies ’énergies propres » est un cours basé basé sur des études de cas, qui est destiné destiné à des professionnels et à des étudiants universitaires qui veulent apprendre comment mieux analyser la viabilité viabilité technique et financiè financière de projets potentiels d’é nergies d’énergies propres
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

RETScreen® International

Centre d’ d’aide à la dé décision sur les énergies propres
• Développe des outils de renforcement des

compé compétences qui permettent aux planificateurs, aux décideurs et à l’industrie de considé considérer plus facilement les technologies d’ nergies d’efficacité efficacité énergé nergétique et d’é d’énergies renouvelables lors de la phase critique de planification initiale considé valuation de projets considérablement les coû coûts d’é d’évaluation potentiels l’Internet et CDCD-ROM

• Ces outils de renforcement des compé compétences ré réduisent • Donne ces outils gratuitement à travers le monde via • Fourni de la formation et du support technique par • Diffuse de l’ l’information sur les produits et services
offerts par l’ l’industrie via une place d’ d’affaires sur l’Internet
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

l’entremise d’ d’un ré réseau international de formateurs RETScreen®

À l’achè achèvement du cours
• vous serez davantage sensibilisé sensibilisé aux

applications d’é nergies propres qui sont d’énergies viables études de pré pré-faisabilité faisabilité de qualité qualité et à faible coû coût en utilisant le logiciel ® RETScreen
Maison de l’enseignant, Botswana

Solarwall – Immeuble résidentiel

• et vous serez en mesure d’ d’exé exécuter des

Photo : Enermodal

Photo : Vadim Belotserkovsky
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Sommaire du cours
Introduction à l’analyse de projets d’é nergies propres d’énergies Analyse de projets de centrale éolienne Analyse de projets de petite centrale hydroé hydroélectrique Analyse de projets d’ d’installation photovoltaï photovoltaïque Analyse de projets de cogé cogénération Analyse de projets de chauffage à la biomasse Analyse de projets de chauffage solaire de l’ l’air Analyse de projets de chauffage solaire de l’ l’eau Analyse de projets de chauffage solaire passif Analyse de projets de pompes à chaleur gé géothermique Analyse de projets de ré réfrigé frigération
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Maté Matériel de cours

Téléchargeable gratuitement à www.retscreen.net
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Logiciel et donné données
Logiciel d’ nergies propres RETScreen® International d’analyse de projets d’é d’énergies

• modè modèles de technologies
d’énergies propres

• Base de donné données de produits

internationale – 1 000 fournisseurs d’équipements ’équipements internationale

• Base de donné données mé météorologiques
1 000 stations météorologiques au sol Données satellitaires de la NASA

fournissant des données météorologiques terrestres et d’énergie solaire

• Manuel de l’ l’utilisateur en ligne • Disponible gratuitement
en anglais et en franç français
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Maté Matériel de formation
nergies propres • Cours d’ d’analyse de projets d’é d’énergies
Acétates de présentation Outils de formation à distance

Système de chauffage solaire de l’eau – Piscine municipale

Fichiers audio (voix et acétates) Notes du formateur

e-Manuel & études de cas

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

e-Manuel & études de cas
nergies propres : • Analyse de projets d’é d’énergies

Manuel d’ tudes de cas RETScreen® d’ingé ingénierie et d’é d’études
Manuel électronique de niveau professionnel et universitaire Contexte pour chacune des technologies Description détaillée des algorithmes de RETScreen® Plus de 60 études de cas de projets réels internationaux Disponibles gratuitement en anglais et en français

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Place d’ d’affaires & calendrier • Place d’ d’affaires électronique
Réseautage en ligne
industrie/consommateurs technologie et région
fournisseurs d’é quipements, PV, d’équipements, Amé Amérique du Nord fournisseurs de services, énergie éolienne, Europe

Recherche par sujet, Exemples :

• Forums Internet publics et privé privés (groupes de discussion) • Calendrier de formation et inscription en ligne
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Aperç Aperçu du module d’ d’introduction
• Aperç Aperçu du cours (complé (complété) • État des technologies d’é nergies propres d’énergies • Analyse de projets d’é nergies propres avec le logiciel RETScreen® d’énergies • Analyse des ré missions de gaz à effet de serre réductions d’é d’émissions ® avec le logiciel RETScreen
® • Analyses financiè financière et de risque avec le logiciel RETScreen ® ®

• Sommaire Centre de la technologie de l’é nergie de CANMET - Varennes l’énergie

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

État des technologies d’énergies ’énergies propres
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies Parc éolien Maison solaire passive

Photo : Nordex Gmbh Photo : DOE/NREL McFadden, Pam.

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectif
• Accroî Accroître l’ l’inté intérêt pour les technologies d’ d’efficacité efficacité énergé nergies renouvelables nergétique et d’é d’énergies

Marchés Applications typiques

Production d’électricité à partir de déchets de bois
Photo : Warren Gretz, NREL PIX

Chauffage solaire de l’eau et photovoltaïque
Photo : Vadim Belotserkovsky
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Définitions
Efficacité Efficacité énergé nergétique Technologies d’énergies ’énergies propres

Utiliser moins de ressources pour un même besoin énergétique

Énergie renouvelable

Utiliser des ressources naturelles non épuisables pour rencontrer un besoin énergétique

Maison solaire passive à isolation thermique renforcée
Photo : Jerry Shaw
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Justifications des technologies d’énergies ’énergies propres
• Environnementale
Changements Pollution

climatiques

locale

• Économique
Coûts

globaux sur le cycle de vie des ressources fossiles
Source : National Laboratory Directors for the U.S. Department of Energy (1997)

Épuisement

• Sociale
Création

d’emplois local des ressources financières de la demande en énergie (3x d’ici 2050)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Investissement Augmentation

Caracté Caractéristiques communes aux énergies propres
• Comparativement aux sources d’énergies ’énergies conventionnelles :

Coûts initiaux typiquement plus élevés Coûts d’exploitation généralement plus faibles Meilleures pour l’environnement Souvent financièrement rentables après analyse du coût global sur la durée de vie

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Coû Coût total d’ d’un systè système de production (ou de consommation) d’é nergie d’énergie
• Coû Coût total • Coû Coût total ≠ = coû coût d’ d’achat coû coût d’ d’achat

+ coû coûts annuels en carburant + frais annuels d’ d’exploitation et d’entretien + coû coûts de remise en état majeure + coû coûts de dé démantè mantèlement + coû coûts de financement + etc.

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Technologies d’é nergies renouvelables d’énergies pour la production d’é lectricité é d’électricit

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Centrale éolienne Technologie et applications
• Nécessite de bons vents

(>4 m/s à 10 m) régions côtières, crêtes arrondis et plaines dégagées

• Applications :

Réseau central
Warren Gretz, NREL PIX

Réseau isolé
Phil Owens, Nunavut Power

Hors réseau
Southwest Windpower, NREL PIX

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Centrale éolienne Marché Marché
Éoliennes installées annuellement à travers le monde
8 000 7 000 6 000 5 000

10 000

Puissance mondiale cumulée (2003) : 39 000 MW
(~ 20,6 millions de foyers @ 5 000 kWh/foyer/an et 8 000 facteur de puissance éolien de 30 %)

8 000 7 000 6 000 5 000 4 000 3 000 2 000 1 000

MW

4 000 3 000 2 000 1 000 0

14 600 MW Allemagne 6 400 MW Espagne 6 000 6 400 MW É.-U. 3 100 MW Danemark 83 000 MW prévus pour 2007 4 000 MW

2 000

0
2000 2001 2002 1983 1984 1985 1986 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1997 1998 1987 1996 1999 2003

0

Source : Danish Wind Turbine Manufacturers Association, BTM Consult, World Wind Energy Association, Renewable Energy World
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Petite centrale hydroé hydroélectrique Technologie et applications
• Types de projets :
Avec barrage Au fil de l’eau

• Applications :

Réseau central Réseau isolé Hors réseau

Turbine Francis

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Petite centrale hydroé hydroélectrique Marché Marché
• 19 % de l’é lectricité é dans le monde est produite par de grandes et l’électricit petites centrales hydroé hydroélectriques • Échelle mondiale :

20 000 MW développés (petite hydro < 10 MW) prévision : 50 000 à 75 000 MW en 2020 43 000 installations (petite hydro < 25 MW) 19 000 MW développés 100 000 MW économiquement réalisables 10 000 MW développés 4 500 MW économiquement réalisables 2 000 MW développés 1 600 MW économiquement réalisables

• Chine :

• Europe :

• Canada :

Petite centrale hydroélectrique
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Source : ABB, Renewable Energy World, International Small Hydro Atlas

Installation photovoltaï photovoltaïque (PV) Technologie et applications
Système PV résidentiel

Photo : DOE/NREL Tsuo, Simon

Pompage de l’eau au PV

Système PV résidentiel raccordé au réseau

Photo : DOE/NREL Strong, Steven
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Installation photovoltaï photovoltaïque Marché Marché
Installation annuelle de PV à travers le monde
800 700 600 500 800

Puissance mondiale cumulée (2003) : 2 950 MWp
(~ 1,2 millions foyers @ 5 000 kWh/foyer/an)

700 600

Taux de croissance de 32 % en 2003

500 400 300 200 100 0

MWp

400 300 200 100 0
1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003

Source: PV News
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Cogé Cogénération
• Production simultané nergie à partir d’ simultanée de deux types ou plus d’é d’énergie d’une source unique d’é nergie utilisé d’énergie utilisée

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Cogé Cogénération
Diverses applications

Applications, combustibles et équipements
Divers combustibles

Biomasse pour la cogénération
Photo : Gretz, Warren DOE/NREL Photo : Gaz Métropolitain

Divers équipements

Moteur à pistons pour la production d’électricité
Photo : Rolls-Royce plc
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Cogé Cogénération Applications
• • • • • Bâtiments individuels Bâtiments commerciaux et industriels Bâtiments multiples Systè nergies en ré Systèmes d’é d’énergies réseau (c.(c.-à-d. communauté communautés) Procé Procédés industriels

Cogénération, Kitchener City Hall
Photo : Urban Ziegler, RNCan

Cogénération au gaz de décharge pour réseau de chauffage urbain, Suède
Photo : Urban Ziegler, RNCan

Microturbine utilisée en serre
Photo : Urban Ziegler, RNCan
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Cogé Cogénération Types de combustibles
• Combustibles renouvelables

Résidus de bois Gaz de décharge Biogaz Sous-produits agricoles Bagasse Cultures à vocation énergétique Etc. Gaz naturel Carburant diesel Etc.

Biomasse pour la cogénération
Photo : Gretz, Warren DOE/NREL

Combustibles fossiles

Geyser

• •

Énergie gé géothermique Hydrogè Hydrogène
Photo : Joel Renner, DOE/ NREL PIX
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Cogé Cogénération Équipements et technologies
• Dispositifs de refroidissement

Compresseurs Refroidisseurs à absorption Refroidissement naturel Turbines à gaz Turbines à gaz à cycle combiné Turbines à vapeur Moteurs à combustion interne Piles à combustible Etc. Chaudières Récupérateurs de chaleur
Dispositif de refroidissement
Photo : Urban Ziegler, RNCan
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Production d'é d'énergie électrique

Turbine à gaz
Photo : Rolls-Royce plc

Dispositifs de chauffage

6

Cogé Cogénération Marché Marché
Régions
Canada ÉUA Chine Russie Allemagne Royaume Uni Bré Brésil Inde Afrique du Sud

Capacité Capacités Commentaires
12 GW 67 GW 32 GW 65 GW 11 GW 4,9 GW 2,8 GW 4,1 GW 0,5 GW Principalement, pâtes et papiers et industrie pé pétroliè trolière Croissance rapide, politiques de support à la cogé cogénération Principalement, cogé cogénération au charbon 30 % de l’é lectricité é provient dé l’électricit déjà de la cogé cogénération Marché Marché de la cogé cogénération municipale en croissance Forts incitatifs à l’utilisation des renouvelables Systè Systèmes énergé nergétiques collectifs associé associés aux installations hors ré réseau Principalement, cogé cogénération à la bagasse dans l’ l’industrie sucriè sucrière Essentiellement, remplacement des centrales au charbon

Monde

247 GW

Croissance pré prévue de 10 GW par anné année
Source : World Survey of Decentralized Energy 2004, WADE
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Technologies d’é nergies renouvelables d’énergies pour le chauffage et la climatisation

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Chauffage à la biomasse Technologie et applications
• Combustion contrôlé contrôlée du bois, des résidus agricoles, des dé déchets municipaux, etc. pour produire de la chaleur
Chauffage en réseau urbain ou individuel Déchiquetage du bois
Photo : Wiseloger, Art DOE/NREL

Chaufferie

Photo : Oujé-Bougoumou Cree Nation

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

7

Chauffage à la biomasse Marché Marché
• Échelle mondiale :

La combustion de la biomasse fournit 11 % des besoins globaux en énergie (BGE) Plus de 20 GWth de capacité installée en systèmes de combustion contrôlée de la biomasse Cuisson, chauffage Pas toujours durable Afrique : 50 % des BGE Inde : 39 % des BGE Chine : 19 % des BGE Chaleur, électricité, poêles à bois Finlande : 19 % des BGE Suède : 16 % des BGE Autriche : 9 % des BGE Danemark : 8 % des BGE Canada: 4 % des BGE É.U. : 68 % de tous les renouvelables

• Pays en voie de dé développement :

Chambre de combustion
Photo : Ken Sheinkopf/ Solstice CREST

8 000 6 000 4 000 2 000 0
19 88 19 90 19 92 19 94 19 96 19 98 20 00 20 02

8 000

• Pays industrialisé industrialisés :

Nouvelles installations de petits systèmes (< 100 kW) de chauffage à la biomasse en Autriche

6 000 4 000 2 000 0

Source : Ingwald Obernberger propos repris de la Chamber of Agriculture and Forestry, Lower Austria

Source : IEA Statistics– Renewables Information 2003, Renewable Energy World 2002/2003

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Chauffage solaire de l’ l’air Technologie et applications
• Capteurs sans vitrage pour le pré préchauffage de l’ l’air de ventilation • L’air froid est chauffé chauffé lorsqu’ lorsqu’il passe à travers les petites perforations d’une plaque absorbante (SolarwallMC) • Un ventilateur injecte cet air pré préchauffé chauffé à l’inté intérieur du bâtiment

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Chauffage solaire de l’ l’air Marché Marché
Bâtiments industriels

• Pré Pré-chauffage de l’ l’air de ventilation de bâtiments demandant de grands débits d’ d’air frais • Aussi pour le chauffage de l’ l’air de procé procédé (p. ex. : sé séchage des ré récoltes) • Financiè Financièrement rentable pour des constructions neuves ou lors de rénovations majeures
Séchoir solaire pour les récoltes
Photo : Conserval Engineering
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Photo : Conserval Engineering

8

Chauffage solaire de l’ l’eau Technologie et applications
• Capteurs vitré vitrés ou sans vitrage • Stockage thermique (ré (réservoir ou piscine)
Piscines ou bâtiments commerciaux / institutionnels Pisciculture - Production d’alevins de saumon

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Chauffage solaire de l’ l’eau Marché Marché
• Plus de 30 millions m² m² de capteurs installé installés dans le monde • Europe :

Piscines et chauffe-eau résidentiels

10 millions de m² de capteurs installés Taux de croissance annuel : 12 % Leaders : Allemagne, Autriche, Grèce Objectif européen : 100 millions de m² en 2010
Bâtiments résidentiels

• Marché Marché mondial fort pour les chauffechauffe-piscines solaires • Plus de 35 000 systè systèmes aux Barbades
Photo : Chromagen Source: Renewable Energy World, Oak Ridge Laboratory
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Chauffage solaire passif Technologie et applications
• Fournit de 20 à 50 % de
Été Hiver

l’énergie ’énergie thermique durant la saison de chauffage via des fenêtres hautes efficacité efficacités exposé exposées au soleil (face à l’équateur) ’équateur) la structure du bâtiment

• Gains solaires disponibles
Chauffage solaire passif d’appartements

• Stockage de chaleur dans • Ombrages pour éviter les
surchauffes durant l’é té l’ét
Photo : Fraunhofer ISE (du site Internet Siemens Research and Innovation)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

9

Chauffage solaire passif Marché Marché
• L’utilisation de fenêtres hautes efficacité efficacités est une forme de chauffage solaire passif usage standard aujourd’ aujourd’hui • Surcoû Surcoûts faibles à négligeables pour des constructions neuves :
Fenêtres plus efficaces Orientation du bâtiment Ombrage adéquat
Bâtiments commerciaux

Photo : Gretz, Warren DOE/NREL

Bâtiments résidentiels

• Financiè Financièrement rentable pour de nouvelles constructions ou lors de ré rénovations

Photo : DOE/NREL
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Pompes à chaleur gé géothermique Technologie et applications
Boucle fermée verticale

• •

Chauffage et climatisation des locaux/eau chaude L’électricit é est la source ’électricité d’énergie ’énergie qui opè opère le cycle de compression/dé compression/détente du fluide frigorigè frigorigène La chaleur est retiré retirée du sol en hiver et rejeté rejetée dans le sol en été
Boucle fermée horizontale

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Pompes à chaleur gé géothermique Marché Marché
PCG résidentielle

• Échelle mondiale :

Plus de 800 000 unités installées Capacité totale 9 500 MWth Taux de croissance annuel de 10 %

• É.U. : 50 000 installations/an • Suè Suède, Allemagne, Suisse : principaux marché marchés europé européens
Secteur commercial, institutionnel ou industriel

• Canada :

Plus de 30 000 systèmes résidentiels installés Plus de 3 000 systèmes installés dans des bâtiments industriels ou commerciaux 435 MWth installés

Photo : Geothermal Heat Pump Consortium (GHPC) DOE/NREL
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

10

Autres technologies d’é nergies d’énergies propres commerciales
• • • • • • Carburants : éthanol et biodié biodiésel Systè Systèmes de ré réfrigé frigération efficaces Moteurs à vitesse variable Systè clairage naturel et Systèmes d’é d’éclairage efficace Récupé cupération de chaleur sur systè systèmes de ventilation Autres
Résidus agricoles pour production de carburants

Photo : David and Associates DOE/NREL

Système de réfrigération efficace d’aréna

Système d’éclairage naturel et efficace
Photo : Robb Williamson/ NREL Pix
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Technologies d’é nergies propres d’énergies en émergences
• Énergie solaire thermique • Énergie thermique des océ océans • Énergie maré marémotrice • Énergie des courants océ océaniques • Énergie des vagues • etc.
Photo : Sandia National Laboratories DOE/NREL
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Centrale thermique à capteurs solaires paraboliques

Photo : Gretz, Warren DOE/NREL

Centrale thermique à champ d’héliostats

Conclusions
• Des applications rentables existent • Il y a eu de nombreux succè succès • Le marché marché est en croissance • Les ressources d’é nergies d’énergies renouvelables et les opportunité opportunités d’ d’efficacité efficacité énergé nergétique sont disponibles
Installation d’éolienne de 600 kW
Photo : Nordex Gmbh Photo : Ross, Michael

Système hybride PV-éolien de Parcs Canada (Arctique à 81°N)

Téléphone au PV
Photo : Price, Chuck

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

11

Questions? Questions?

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

12

Analyse de projets d’é nergies propres d’énergies avec le logiciel RETScreen®
Cours d’ nergies propre d’analyse de projets d’é d’énergies

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs

• Illustrer le rôle des études pré préliminaires de faisabilité faisabilité • Démontrer comment bé bénéficier de l’utilisation de RETScreen® • Montrer comment RETScreen® simplifie l’identification et l’é valuation de projets l’évaluation potentiels

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Processus de ré réalisation d’ d’un projet dans le secteur de l’é nergie l’énergie

Analyse de pré préfaisabilité faisabilité Analyse de faisabilité faisabilité Développement & ingé ingénierie Barriè Barrière importante
Les énergies propres ne sont pas considé considérées automatiquement dès le dé départ!

Construction & Mise en service

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Questions

• Quel est un niveau de pré précision acceptable pour l’ l’estimation des coû coûts d’ d’un projet ? • Combien coû coûtent typiquement ces études ?

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Dilemme du niveau de pré précision vs les coû coûts d’ d’investissement
Plage d'exactitude des estimations (coût estimé divisé par le coût final en supposant la stabilité de la monnaie) Estimation préalable à l'appel d'offres. Marge d'erreur de ± 10%
+ 1.3 1.2 1.1 1.0 0.9 0.8 0.7 0.6 0.5

1.5 1.4

Après réception des soumissions. Marge d'erreur de ± 5% Coût final

Construction Étude de faisabilité, Marge d'erreur ± 15% à 25% Étude de pré-faisabilité. Marge d'erreur de ± 40% à 50%
Temps

de 100 $ à 1 000 000 $

Quand fautfaut-il évaluer un projet d’énergie ’énergie propre?
• Besoin d’ d’un systè système de production d’é nergie d’énergie Nouvelle construction ou ré rénovation pré prévue Prix élevé levé des sources conventionnelles d’é nergies d’énergies Inté Intérêt des dé décideurs Approbations possibles Capital et financement accessibles Bonnes ressources locales d’é nergies d’énergies propres, etc.
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Analyse de pré préfaisabilité faisabilité Analyse de faisabilité faisabilité

• • •

Études pré préliminaires de faisabilité faisabilité

• • •

2

Facteurs affectant la rentabilité rentabilité d’un projet (exemple de l’é olien) l’éolien)
• Disponibilité Disponibilité de la ressource énergé nergétique sur le site (p. ex. : vitesse du vent) • Rendement des équipements
(p. ex. : courbe de puissance de l’éolienne)
Éolienne

• Coû Coûts d’ d’investissement du projet

(p. ex. : turbines éoliennes, tours, ingénierie)

• Cré Crédits en fonction du cas de ré référence
(p. ex. : groupe électrogène d’un site éloigné)

• Frais annuels et pé périodiques

(p. ex. : nettoyage des pales d’une éolienne)

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Facteurs affectant la rentabilité rentabilité d’un projet (exemple de l’é olien) - suite l’éolien)
• Coû Coûts évité vités en énergie • Financement
Énergie éolienne

(p. ex. : prix de gros de l’électricité) (p. ex. : ratio d’endettement, durée de l’emprunt, taux d’intérêt)
Photo : Middelgrunden Wind Turbine Co-operative

• Taxes sur les équipements et impôts sur les revenus (ou les économies)

• Impact environnemental de l’é nergie remplacé l’énergie remplacée

(p. ex. : charbon, gaz naturel, pétrole, grands barrages, nucléaire)

• Existence de mesures incitatives et/ou subventions
(p. ex. : vente d’énergie « verte » à taux majoré, crédits de CO2, incitatifs financiers)

• Choix des critè tablir la « rentabilité critères permettant d’é d’établir rentabilité »

(p. ex. : temps de retour simple, TRI, VAN, prix de revient du kWh produit, etc.)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Pourquoi utiliser RETScreen®?
• Simplifie les évaluations pré préliminaires

Requiert relativement peu d’informations Calcule automatiquement les paramètres importants

• Coû Coûte 1/10e du coû coût des autres mé méthodes d’évaluation ’évaluation conventionnelles • Procé Procédure normalisé normalisée permettant des comparaisons objectives • Augmente le potentiel d’ d’implantation de projets rentables d’é nergies propres d’énergies
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Validation de RETScreen® - Exemple
• Tous les modè modèles ont été validé validés par comparaison avec des donné données mesuré mesurées ou fournies par des fabricants… fabricants…
100 % 80 % Efficacité (%) 60 % 40 % 20 % 0% 0% 20 % 40 % 60 % 80 % 100 % Pourcentage de l’écoulement nominal

RETScreen

Fabricant

Courbes d’efficacité de turbine hydroélectrique : RETScreen vs fabricant

• … et/ou par

Comparaison de la production énergétique PV calculée avec RETScreen et Homer

comparaison avec des outils de simulation horaire.
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Démonstration du logiciel RETScreen® (Exemple du modè modèle Centrale éolienne)

4

Code de couleur des cellules

Blanche Jaune Bleue Grise

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

6

7

Méthode d’ d’analyse financiè financière de RETScreen®
Comparaison :
• • Option proposée vs système de référence Système d’énergie propre vs système conventionnel

Exemple :
• Façade ordinaire avec chauffage à air pulsé au gaz naturel vs •

Solarwallmc avec chauffage

conventionnel au gaz naturel

Mur solaire en construction sur une école de Yellowknife
Photo: Arctic Energy Alliance

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

8

Démonstration du logiciel Projet éolien de 20 MW
Donné Données / Ré Résultats (RETScreen®)
• • • • • • • • • Lieu du projet : Vitesse du vent : Réductions d’é missions de GES : d’émissions Coû olienne : Coût de l’é l’éolienne Cré R: Crédit pour production d’É d’ÉR Cré Crédit pour GES (centrale au charbon) : Duré Durée de l’ l’emprunt : Flux moné monétaire nul : Retour sur investissement :

Scé Scénario n° n° 1 (Marché (Marché libre)
• • • • • • • • • Calgary, AB 4,4 m/s 25 123 tCO /an 1 200 $/kW 0 $/kWh 0 $/tonne 10 ans 42,7 ans - 7,1 %
2

Scé Scénario n° n° 2 (Vente d’é nergie verte) d’énergie
• • • • • • • • • Pincher Creek, AB Lethbridge→ 7,0 m/s → 63 486 tCO /an → 1 000 $/kW → 0,025 $/kWh → 5 $/tonne → 15 ans 5,2 ans 22,8 %
2

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Démonstration du logiciel
Scé Scénario 1
Scé Scénario n° 1
(Marché (Marché libre) Calgary, AB 4,4 m/s 25 123 tCO /an 2 1 200 $/kW 0 $/kWh 0 $/tonne 10 ans 42,7 ans - 7,1 %
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Démonstration du logiciel

Vitesse du vent et ré missions de GES réductions d’é d’émissions

Scé Scénario n° 1a
(Vente d’é nergie verte) d’énergie Pincher Creek, AB Lethbridge → 7,0 m/s 63 486 tCO /an 2 18,2 ans 4,8 %

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

9

Démonstration du logiciel
Coû olienne Coût de l’é l’éolienne

Scé Scénario n° 1b
1 000 $/kW 16,5 ans 6,5 %

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Démonstration du logiciel
Cré Crédit pour ÉR fournie

Scé Scénario n° 1c
0,025 $/kWh 10,1 ans 17,7 %

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Démonstration du logiciel

Cré missions de GES Crédit pour ré réductions d’é d’émissions

Scé Scénario n° 1d
5 $/tonne 7,5 ans 20,1 %

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

10

Démonstration du logiciel
Duré Durée de l’ l’emprunt

Scé Scénario n° 2
15 ans 5,2 ans 22,8 %

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Questions?

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

11

Logiciel d’analyse de projets sur les énergies propres

Modèle pour projets de centrale éolienne

Cliquez ici pour démarrer Centre d’aide à la décision sur les énergies propres www.retscreen.net
Formation et aide Forums Internet Place d’affaires Études de cas e-Manuel

Description et organigramme Code de couleur Manuel en ligne

Feuilles de calcul

Modèle énergétique Équipements Analyse des coûts Analyse des gaz à effet de serre Sommaire financier

Options

Données de produits Données météorologiques Données de coûts Choix d’unités Options monétaires Analyse de projets MDP / MOC Analyse de sensibilité

Partenaires

Version 3.0

© Ministre de Ressources naturelles Canada 1997-2004.

RNCan/CTEC - Varennes

Modèle énergétique RETScreen ® - Projet de centrale éolienne
Unités: Caractéristiques du site Nom du projet Lieu du projet Source des données de vent Station météorologique la plus proche du projet Vitesse moyenne annuelle du vent Hauteur de mesure du vent Coefficient de cisaillement du vent Vitesse du vent à 10 m Pression atmosphérique moyenne Température moyenne annuelle Paramètres du système Type de réseau Puissance nominale par éolienne Nombre d'éoliennes Puissance éolienne installée Hauteur du moyeu Vitesse du vent à hauteur du moyeu Pertes par effet de sillage Pertes par encrassement des pales et/ou verglas Autres pertes et causes d'arrêts Pertes diverses Production annuelle d'énergie Puissance éolienne installée Production énergétique non corrigée Coefficient de correction barométrique Coefficient de correction thermique Production énergétique brute Coefficient de pertes Rendement spécifique Facteur d'utilisation de la centrale éolienne Énergie renouvelable fournie Métriques Données Scénario #1 Calgary, AB Vitesse du vent Calgary Int'l. A, AB 4,4 10,0 0,15 4,4 88,9 4 Données Réseau central 1 000 20 20 000 45,0 5,5 3% 2% 2% 3% Données par éolienne 1 000 1,000 1 545 0,88 1,04 1 414 0,90 556 15% 1 278 4 600 Données totales 20 000 20,000 30 902 0,88 1,04 28 282 0,90 556 15% 25 556 92 003

Formation et aide

Notes/Plage
voir le Manuel de l'utilisateur en ligne

voir la base de données météorologiques

m/s m m/s kPa °C kW kW m m/s % % % %

3,0 à 100,0 m 0,10 à 0,40 60,0 à 103,0 kPa -20 à 30 °C Notes/Plage
compléter la feuille Équipements

6,0 à 100,0 m 0% à 20% 1% à 10% 2% à 7% 2% à 6% Notes/Plage

kW MW MWh MWh kWh/m² % MWh GJ

0,59 à 1,02 0,98 à 1,15 0,75 à 1,00 150 à 1 500 kWh/m² 20% à 40%

compléter la feuille Analyse des coûts
Version 3.0 © Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004. RNCan/CTEC - Varennes

2004-08-02; EOLE Scenario1.xls

Caractéristiques des équipements RETScreen ® - Projet de centrale éolienne
Caractéristiques des éoliennes Puissance nominale par éolienne Hauteur du moyeu Diamètre du rotor Surface balayée Manufacturier d'éoliennes Modèle d'éolienne Source de la courbe d'énergie Données de la production de l'éolienne Vitesse du vent (m/s) 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 Courbe de puissance (kW) 0,0 0,0 0,0 0,0 24,1 69,3 130,0 219,1 333,5 463,1 598,1 730,0 846,5 928,8 972,6 990,8 997,2 999,2 999,8 999,9 1 000,0 1 000,0 1 000,0 1 000,0 1 000,0 1 000,0 Courbe d'énergie (MWh/an) 1 182,0 1 889,0 2 632,0 3 351,0 4 004,0 4 575,0 kW m m m² Données 1 000 45,0 54 2 300 Bonus Energy AN BONUS 1 MW Définie par l'utilisateur Notes/Plage
voir la base de données de produits

6,0 à 100,0 m 7 à 80 m 35 à 5 027 m² spécifique au site

Courbes de puissance et d'énergie
Puissance Énergie

1 200 1 000 Puissance (kW) 800 600 400 200 0 0 2 4 6 8 10 12 14 Vitesse du vent (m/s) 16 18 20 22 24

5 000 4 500 4 000 3 500 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 500 0

retour à la feuille Modèle énergétique
Version 3.0 © Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004. RNCan/CTEC - Varennes

2004-08-02; EOLE Scenario1.xls

Énergie (MWh/an)

Analyse des coûts RETScreen ® - Projet de centrale éolienne
Type de projet : Personnalisé Coûts d'investissement (crédits) Étude de faisabilité Inspection du site Évaluation du potentiel éolien Évaluation environnementale Conception préliminaire Estimation détaillée des coûts Étude du scénario de réf. et PS des GES Préparation du rapport Gestion du projet Voyages et hébergement Sous-total : Développement Négociation du CAÉ Approbations et permis Droits fonciers Arpentage Validation et enregistrement pour les GES Financement du projet Services comptables et juridiques Gestion du projet Voyages et hébergement Ingénierie Localisation des éoliennes Conception mécanique Conception électrique Génie civil Appels d'offres et contrats Surveillance des travaux Équipements énergétiques Éoliennes Pièces de rechange Transport Infrastructures connexes Fondations des éoliennes Érection des éoliennes Chemins d'accès Ligne électrique Poste de raccordement Bâtiment d'exploitation Transport Divers Formation Mise en service Frais imprévus Intérêts durant les travaux Total des coûts d'investissement Sous-total : j-p j-p j-p j-p j-p année-p Sous-total : kW % éolienne Sous-total : éolienne éolienne km km projet bâtiment projet Sous-total : j-p j-p % 6,0% 40,0 50,0 5% 12 month(s) $ $ $ $ 20 20 3,00 8,50 1 1 1 $ $ $ $ $ $ $ 20 000 1,0% 20 $ $ $ 175,0 100,0 150,0 90,0 110,0 0,85 $ $ $ $ $ $ Unité j-p mât météo j-p j-p j-p projet j-p j-p voyage-p Quantité 6,0 6 8,0 18,0 18,0 8,0 6,0 4 Devise : Deuxième devise : Coût unitaire $ $ $ $ $ $ $ $ 800 22 000 800 800 800 $ $ $ $ $ $ 800 $ 800 $ 3 000 $ $ $ $ Danemark Montant 4 800 132 000 6 400 14 400 14 400 6 400 4 800 12 000 195 200 24 000 200 000 30 000 30 000 150 000 120 000 162 500 54 000 770 500 140 000 80 000 120 000 72 000 88 000 110 500 610 500 24 000 000 240 000 660 000 24 900 000 1 560 000 1 040 000 150 000 595 000 2 055 000 125 000 68 000 5 593 000 32 000 40 000 1 607 060 1 012 448 2 691 508 34 760 708 Montant $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ 57 000 23 000 46 000 79 500 204 452 15 000 36 000 27 657 48 861 537 470 Montant 1 000 000 1 000 000 -

Consulter la place d'affaires

$ Coûts de référence : DKK Taux : $/DKK % du total Plage/quantité -

Aucun 0,17900 Plage/coût -

0,6%

j-p j-p projet j-p projet j-p j-p année-p voyage-p

20,0 250,0 1 50,0 100,0 100,0 1,25 18

$ $ $ $ $ $ $ $

$ $ $ $ $ 1 500 $ 1 200 $ 130 000 $ 3 000 $ $ $ 1 200 800 30 000 600 800 800 800 800 800 130 000 $ $ $ $ $ $ $ $

2,2%

-

-

1,8%

-

-

1 200 $ 24 000 000 $ 33 000 $ $ $ 78 000 $ 52 000 $ 50 000 $ 70 000 $ 2 055 000 $ 125 000 $ 68 000 $ $ $ 800 $ 800 $ 32 141 200 $ 33 748 260 $ $ $ Coût unitaire

71,6%

-

-

16,1%

-

-

Sous-total :

7,7% 100,0% % du total

-

-

Frais annuels (crédits) Exploitation et entretien Location du terrain Taxes foncières Primes d'assurance Entretien de la ligne électrique Pièces et main-d'œuvre Surveillance et vérification des GES Bénéfices aux communautés Voyages et hébergement Frais généraux et administratifs Frais imprévus Total des frais annuels Coûts périodiques (crédits) Arbre de transmission Pales Valeur résiduelle du projet
Version 3.0

Unité projet projet projet % kWh projet voyage-p % %

Quantité 1 1 1 3,0% 25 556 461 1 12 6% 10% $ $ $ $ $ $ $ $ $

Plage/quantité Plage/intervalle -

Plage/coût Plage/coût -

57 000 23 000 46 000 2 650 000 0,008 15 000 3 000 460 952 488 609

100,0%

Coût Coût Crédit

Période 10 ans 15 ans -

$ $ $

Coût unitaire 1 000 000 $ 1 000 000 $ $ - $

aller à la feuille Analyse des GES
RNCan/CTEC - Varennes

© Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004. 2004-08-02; EOLE Scenario1.xls

Analyse des réductions d'émissions de gaz à effet de serre (GES) RETScreen® - Projet de centrale éolienne
Utiliser la feuille d'analyse GES? Projet MDP potentiel? Information générale Information sur le projet Nom du projet Lieu du projet Scénario #1 Calgary, AB Puissance installée Type de réseau 20,00 MW Réseau central Potentiel de réchauffement planétaire des GES 21 tonnes CO2 = 1 tonne CH4 (GIEC 1996) (GIEC 1996) 310 tonnes CO2 = 1 tonne N2O Oui Non Type d'analyse : Utiliser méthode simplifiée pour niveau réf.? Standard Non compléter la feuille Sommaire financ

Réseau électrique de référence (niveau de référence) Mode de production Proportion des Facteur d'émissions Facteur d'émissions Facteur modes CO2 CH4 d'émissions N2O (%) 100,0% (kg/GJ) 94,6 (kg/GJ) 0,0020 (kg/GJ) 0,0030 Rendement de conversion (%) 35,0% Pertes de transport et de distribution (%) 8,0% Facteur d'émissions GES (tCO2/MWh) 1,069 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 1,069 -20,0%

Charbon

Mélange d'électricité

100%

293,8 Non

0,0062

0,0093 Changement du facteur d'émissions de GES

8,0% %

Changement du niveau de réf. durant le projet? Centrale électrique proposée (projet de centrale éolienne) Mode de production

Proportion des Facteur d'émissions Facteur d'émissions Facteur modes CO2 CH4 d'émissions N2O (%) (kg/GJ) 0,0 (kg/GJ) 0,0000 (kg/GJ) 0,0000

Rendement de conversion (%) 100,0%

Pertes de transport et de distribution (%) 8,0%

Facteur d'émissions GES (tCO2/MWh) 0,000

Centrale électrique Éolien

100,0%

Sommaire des réductions d'émissions de GES Années d'occurence Centrale électrique (années) 1à4 Facteur Facteur d'émissions de d'émissions de GES GES de référence du cas proposé (tCO2/MWh) (tCO2/MWh) 1,069 0,000 Énergie annuelle utile fournie (MWh) 23 512 Réduction annuelle brute d'émissions de GES (tCO2) 25 123 Frais de transaction pour les crédits de GES (%) 0,0% Réduction annuelle nette d'émissions GES (tCO2) 25 123

compléter la feuille Sommaire financier
Version 3.0 © Programme des Nations Unies pour l'environnement et le Ministre de Ressources naturelles Canada 2000 - 2004. PNUE/DTIE et RNCan/CTEC - Varennes

2004-08-02; EOLE Scenario1.xls

Sommaire financier RETScreen® - Projet de centrale éolienne

Bilan énergétique annuel

Nom du projet Lieu du projet Énergie renouvelable fournie Excédent disponible d'ÉR Puissance garantie en ÉR Type de réseau MWh MWh kW

Scénario #1 Calgary, AB 25 556 Réseau central

Charge de pointe Demande énergétique du réseau Réduction nette d'émissions de GES Réduction nette de GES - 5e année et + Réduction nette d'émissions de GES - 21 ans Réduction nette d'émissions de GES - 25 ans

kW MWh tCO2/an tCO2/an tCO2 tCO2

Réseau central 25 123 25 123 527 576 628 067

Paramètres financiers $/kWh $/kWh ans % $/tCO2 ans % $/kWh $/kW-an % % % ans 0,0450 10 2,5% 21 0,0% 120 3,0% 2,5% 9,0% 25 Analyse d'impôt sur le revenu? Taux d'imposition sur le revenu Report des pertes? Méthode d'amortissement Allocation du coût en capital Taux d'amortissement Période d'amortissement Congé fiscal disponible? Durée du congé fiscal oui/non % oui/non % % ans oui/non ans Non 35,0% Oui Dégressive 95,0% 30,0% 15 Non 5 Ratio d'endettement Taux d'intérêt sur la dette Durée de l'emprunt % % ans 70,0% 8,5% 10

Coût évité en énergie Crédit pour ÉR fournie Durée du crédit pour ÉR fournie Taux d'indexation du crédit ÉR Crédit pour réduction d'émissions de GES Durée du crédit pour réduction de GES Taux d'indexation du crédit GES Valeur potentielle de l'excédent Coût évité en puissance Taux d'indexation de l'énergie Taux d'inflation Taux d'actualisation Durée de vie du projet

Coûts du projet et économies générées 0,6% 2,2% 1,8% 71,6% 16,1% 7,7% 100,0% $ Économies ou revenus annuels Énergie Puissance Crédit pour ÉR fournie - 10 ans Crédit pour réduction de GES - 21 ans Total des économies annuelles $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ 195 200 770 500 610 500 24 900 000 5 593 000 2 691 508 34 760 708 Frais annuels et dette Exploitation et entretien Combustible/électricité Paiements de la dette - 10 ans Total des frais annuels et dette $ $ $ $ 537 470 3 708 460 4 245 929

Coûts d'investissement Étude de faisabilité Développement Ingénierie Équipements énergétiques Infrastructures connexes Divers Investissement total

Encouragements/subventions

Coûts périodiques (crédits) # Arbre de transmission # Pales # Valeur résiduelle du projet - Crédit $ $ $ $ 1 000 000 1 000 000 -

1 150 041 1 150 041

Occurrence - année # 10,20 Occurrence - année # 15 Occurrence - année # 0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0 Occurrence - année # 25

Analyse financière % % ans ans $ $ -7,1% -7,1% 56,7 plus de 25 (27 163 120) (2 765 375) (1,60)

TRI et RI avant impôt TRI et RI après impôt Retour simple Année de flux monétaire nul Valeur actualisée nette (VAN) Écon. annuelles sur la durée de vie Ratio avantages-coûts

Calcul du coût de revient de l'énergie? Coût de revient de l'énergie Calcul du coût de réduction de GES? Coût de réduction d'émissions de GES Capitaux propres investis Dette du projet Paiements de la dette Recouvrement de la dette

oui/non $/kWh oui/non $/tCO2 $ $ $/an © Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004. 2004-08-02;EOLE Scenario1.xls

Non 0,0711 Non Pas calculé 10 428 212 24 332 495 3 708 460 (0,11)

Flux monétaires annuels An Av. impôt # $ 0 (10 428 212) 1 (3 074 824) 2 (3 053 061) 3 (3 030 575) 4 (3 007 345) 5 (2 983 345) 6 (2 958 551) 7 (2 932 937) 8 (2 906 477) 9 (2 879 143) 10 (4 130 992) 11 886 719 12 916 846 13 947 966 14 980 109 15 (434 988) 16 1 047 601 17 1 083 018 18 1 119 598 19 1 157 377 20 (442 222) 21 1 236 690 22 1 278 305 23 1 321 280 24 1 365 661 25 1 411 491 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 Apr. impôt $ (10 428 212) (3 074 824) (3 053 061) (3 030 575) (3 007 345) (2 983 345) (2 958 551) (2 932 937) (2 906 477) (2 879 143) (4 130 992) 886 719 916 846 947 966 980 109 (434 988) 1 047 601 1 083 018 1 119 598 1 157 377 (442 222) 1 236 690 1 278 305 1 321 280 1 365 661 1 411 491 RNCan/CTEC - Varennes

Cumulatif $ (10 428 212) (13 503 037) (16 556 097) (19 586 672) (22 594 017) (25 577 362) (28 535 913) (31 468 850) (34 375 328) (37 254 471) (41 385 463) (40 498 745) (39 581 899) (38 633 933) (37 653 824) (38 088 812) (37 041 211) (35 958 192) (34 838 594) (33 681 217) (34 123 438) (32 886 748) (31 608 443) (30 287 163) (28 921 503) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011) (27 510 011)

Version 3.0

Sommaire financier RETScreen® - Projet de centrale éolienne

Graphique des flux monétaires cumulatifs

Flux monétaires cumulatifs du projet de centrale éolienne Scénario #1, Calgary, AB
Investissement total : $ 34 760 708 Réduction moyenne nette de GES (tCO2/an) : 25 123

Énergie renouvelable fournie (MWh/an) : 25 556

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25

0

(5 000 000)

(10 000 000)

(15 000 000)

(20 000 000)

Flux monétaire cumulatif ($)

(25 000 000)

(30 000 000)

(35 000 000)

(40 000 000)

(45 000 000) Année

TRI et RI : -7,1%

Année de flux monétaire nul : plus de 25 ans
© Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004.

Valeur actualisée nette : $ -27 163 120
RNCan/CTEC - Varennes

Version 3.0

2004-08-02;EOLE Scenario1.xls

Logiciel d’analyse de projets sur les énergies propres

Modèle pour projets de centrale éolienne

Cliquez ici pour démarrer Centre d’aide à la décision sur les énergies propres www.retscreen.net
Formation et aide Forums Internet Place d’affaires Études de cas e-Manuel

Description et organigramme Code de couleur Manuel en ligne

Feuilles de calcul

Modèle énergétique Équipements Analyse des coûts Analyse des gaz à effet de serre Sommaire financier

Options

Données de produits Données météorologiques Données de coûts Choix d’unités Options monétaires Analyse de projets MDP / MOC Analyse de sensibilité

Partenaires

Version 3.0

© Ministre de Ressources naturelles Canada 1997-2004.

RNCan/CTEC - Varennes

Modèle énergétique RETScreen ® - Projet de centrale éolienne
Unités: Caractéristiques du site Nom du projet Lieu du projet Source des données de vent Station météorologique la plus proche du projet Vitesse moyenne annuelle du vent Hauteur de mesure du vent Coefficient de cisaillement du vent Vitesse du vent à 10 m Pression atmosphérique moyenne Température moyenne annuelle Paramètres du système Type de réseau Puissance nominale par éolienne Nombre d'éoliennes Puissance éolienne installée Hauteur du moyeu Vitesse du vent à hauteur du moyeu Pertes par effet de sillage Pertes par encrassement des pales et/ou verglas Autres pertes et causes d'arrêts Pertes diverses Production annuelle d'énergie Puissance éolienne installée Production énergétique non corrigée Coefficient de correction barométrique Coefficient de correction thermique Production énergétique brute Coefficient de pertes Rendement spécifique Facteur d'utilisation de la centrale éolienne Énergie renouvelable fournie Métriques Données Scénario #2 Pincher Creek, AB Vitesse du vent Lethbridge A, AB 7,0 10,0 0,15 7,0 90,7 6 Données Réseau central 1 000 20 20 000 45,0 8,8 3% 2% 2% 3% Données par éolienne 1 000 1,000 3 855 0,90 1,03 3 573 0,90 1 404 37% 3 229 11 625 Données totales 20 000 20,000 77 097 0,90 1,03 71 469 0,90 1 404 37% 64 583 232 497

Formation et aide

Notes/Plage
voir le Manuel de l'utilisateur en ligne

voir la base de données météorologiques

m/s m m/s kPa °C kW kW m m/s % % % %

3,0 à 100,0 m 0,10 à 0,40 60,0 à 103,0 kPa -20 à 30 °C Notes/Plage
compléter la feuille Équipements

6,0 à 100,0 m 0% à 20% 1% à 10% 2% à 7% 2% à 6% Notes/Plage

kW MW MWh MWh kWh/m² % MWh GJ

0,59 à 1,02 0,98 à 1,15 0,75 à 1,00 150 à 1 500 kWh/m² 20% à 40%

compléter la feuille Analyse des coûts
Version 3.0 © Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004. RNCan/CTEC - Varennes

2004-08-02; EOLE Scenario2.xls

Caractéristiques des équipements RETScreen ® - Projet de centrale éolienne
Caractéristiques des éoliennes Puissance nominale par éolienne Hauteur du moyeu Diamètre du rotor Surface balayée Manufacturier d'éoliennes Modèle d'éolienne Source de la courbe d'énergie Données de la production de l'éolienne Vitesse du vent (m/s) 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 Courbe de puissance (kW) 0,0 0,0 0,0 0,0 24,1 69,3 130,0 219,1 333,5 463,1 598,1 730,0 846,5 928,8 972,6 990,8 997,2 999,2 999,8 999,9 1 000,0 1 000,0 1 000,0 1 000,0 1 000,0 1 000,0 Courbe d'énergie (MWh/an) 1 182,0 1 889,0 2 632,0 3 351,0 4 004,0 4 575,0 kW m m m² Données 1 000 45,0 54 2 300 Bonus Energy AN BONUS 1 MW Définie par l'utilisateur Notes/Plage
voir la base de données de produits

6,0 à 100,0 m 7 à 80 m 35 à 5 027 m² spécifique au site

Courbes de puissance et d'énergie
Puissance Énergie

1 200 1 000 Puissance (kW) 800 600 400 200 0 0 2 4 6 8 10 12 14 Vitesse du vent (m/s) 16 18 20 22 24

5 000 4 500 4 000 3 500 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 500 0

retour à la feuille Modèle énergétique
Version 3.0 © Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004. RNCan/CTEC - Varennes

2004-08-02; EOLE Scenario2.xls

Énergie (MWh/an)

Analyse des coûts RETScreen ® - Projet de centrale éolienne
Type de projet : Personnalisé Coûts d'investissement (crédits) Étude de faisabilité Inspection du site Évaluation du potentiel éolien Évaluation environnementale Conception préliminaire Estimation détaillée des coûts Étude du scénario de réf. et PS des GES Préparation du rapport Gestion du projet Voyages et hébergement Sous-total : Développement Négociation du CAÉ Approbations et permis Droits fonciers Arpentage Validation et enregistrement pour les GES Financement du projet Services comptables et juridiques Gestion du projet Voyages et hébergement Ingénierie Localisation des éoliennes Conception mécanique Conception électrique Génie civil Appels d'offres et contrats Surveillance des travaux Équipements énergétiques Éoliennes Pièces de rechange Transport Infrastructures connexes Fondations des éoliennes Érection des éoliennes Chemins d'accès Ligne électrique Poste de raccordement Bâtiment d'exploitation Transport Divers Formation Mise en service Frais imprévus Intérêts durant les travaux Total des coûts d'investissement Sous-total : j-p j-p j-p j-p j-p année-p Sous-total : kW % éolienne Sous-total : éolienne éolienne km km projet bâtiment projet Sous-total : j-p j-p % 6,0% 40,0 50,0 5% 12 month(s) $ $ $ $ 20 20 3,00 8,50 1 1 1 $ $ $ $ $ $ $ 20 000 1,0% 20 $ $ $ 175,0 100,0 150,0 90,0 110,0 0,85 $ $ $ $ $ $ Unité j-p mât météo j-p j-p j-p projet j-p j-p voyage-p Quantité 6,0 6 8,0 18,0 18,0 8,0 6,0 4 Devise : Deuxième devise : Coût unitaire $ $ $ $ $ $ $ $ 800 22 000 800 800 800 $ $ $ $ $ $ 800 $ 800 $ 3 000 $ $ $ $ Danemark Montant 4 800 132 000 6 400 14 400 14 400 6 400 4 800 12 000 195 200 24 000 200 000 30 000 30 000 150 000 120 000 162 500 54 000 770 500 140 000 80 000 120 000 72 000 88 000 110 500 610 500 20 000 000 200 000 660 000 20 860 000 1 560 000 1 040 000 150 000 595 000 2 055 000 125 000 68 000 5 593 000 32 000 40 000 1 405 060 885 188 2 362 248 30 391 448 Montant $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ 57 000 23 000 46 000 79 500 516 660 15 000 36 000 46 390 81 955 901 505 Montant 1 000 000 1 000 000 -

Consulter la place d'affaires

$ Coûts de référence : DKK Taux : $/DKK % du total Plage/quantité -

Aucun 0,17900 Plage/coût -

0,6%

j-p j-p projet j-p projet j-p j-p année-p voyage-p

20,0 250,0 1 50,0 100,0 100,0 1,25 18

$ $ $ $ $ $ $ $

$ $ $ $ $ 1 500 $ 1 200 $ 130 000 $ 3 000 $ $ $ 1 200 800 30 000 600 800 800 800 800 800 130 000 $ $ $ $ $ $ $ $

2,5%

-

-

2,0%

-

-

1 000 $ 20 000 000 $ 33 000 $ $ $ 78 000 $ 52 000 $ 50 000 $ 70 000 $ 2 055 000 $ 125 000 $ 68 000 $ $ $ 800 $ 800 $ 28 101 200 $ 29 506 260 $ $ $ Coût unitaire

68,6%

-

-

18,4%

-

-

Sous-total :

7,8% 100,0% % du total

-

-

Frais annuels (crédits) Exploitation et entretien Location du terrain Taxes foncières Primes d'assurance Entretien de la ligne électrique Pièces et main-d'œuvre Surveillance et vérification des GES Bénéfices aux communautés Voyages et hébergement Frais généraux et administratifs Frais imprévus Total des frais annuels Coûts périodiques (crédits) Arbre de transmission Pales Valeur résiduelle du projet
Version 3.0

Unité projet projet projet % kWh projet voyage-p % %

Quantité 1 1 1 3,0% 64 582 523 1 12 6% 10% $ $ $ $ $ $ $ $ $

Plage/quantité Plage/intervalle -

Plage/coût Plage/coût -

57 000 23 000 46 000 2 650 000 0,008 15 000 3 000 773 160 819 550

100,0%

Coût Coût Crédit

Période 10 ans 15 ans -

$ $ $

Coût unitaire 1 000 000 $ 1 000 000 $ $ - $

aller à la feuille Analyse des GES
RNCan/CTEC - Varennes

© Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004. 2004-08-02; EOLE Scenario2.xls

Analyse des réductions d'émissions de gaz à effet de serre (GES) RETScreen® - Projet de centrale éolienne
Utiliser la feuille d'analyse GES? Projet MDP potentiel? Information générale Information sur le projet Nom du projet Lieu du projet Scénario #2 Pincher Creek, AB Puissance installée Type de réseau 20,00 MW Réseau central Potentiel de réchauffement planétaire des GES 21 tonnes CO2 = 1 tonne CH4 (GIEC 1996) (GIEC 1996) 310 tonnes CO2 = 1 tonne N2O Oui Non Type d'analyse : Utiliser méthode simplifiée pour niveau réf.? Standard Non compléter la feuille Sommaire financ

Réseau électrique de référence (niveau de référence) Mode de production Proportion des Facteur d'émissions Facteur d'émissions Facteur modes CO2 CH4 d'émissions N2O (%) 100,0% (kg/GJ) 94,6 (kg/GJ) 0,0020 (kg/GJ) 0,0030 Rendement de conversion (%) 35,0% Pertes de transport et de distribution (%) 8,0% Facteur d'émissions GES (tCO2/MWh) 1,069 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 1,069 -20,0%

Charbon

Mélange d'électricité

100%

293,8 Non

0,0062

0,0093 Changement du facteur d'émissions de GES

8,0% %

Changement du niveau de réf. durant le projet? Centrale électrique proposée (projet de centrale éolienne) Mode de production

Proportion des Facteur d'émissions Facteur d'émissions Facteur modes CO2 CH4 d'émissions N2O (%) (kg/GJ) 0,0 (kg/GJ) 0,0000 (kg/GJ) 0,0000

Rendement de conversion (%) 100,0%

Pertes de transport et de distribution (%) 8,0%

Facteur d'émissions GES (tCO2/MWh) 0,000

Centrale électrique Éolien

100,0%

Sommaire des réductions d'émissions de GES Années d'occurence Centrale électrique (années) 1à4 Facteur Facteur d'émissions de d'émissions de GES GES de référence du cas proposé (tCO2/MWh) (tCO2/MWh) 1,069 0,000 Énergie annuelle utile fournie (MWh) 59 416 Réduction annuelle brute d'émissions de GES (tCO2) 63 486 Frais de transaction pour les crédits de GES (%) 0,0% Réduction annuelle nette d'émissions GES (tCO2) 63 486

compléter la feuille Sommaire financier
Version 3.0 © Programme des Nations Unies pour l'environnement et le Ministre de Ressources naturelles Canada 2000 - 2004. PNUE/DTIE et RNCan/CTEC - Varennes

2004-08-02; EOLE Scenario2.xls

Sommaire financier RETScreen® - Projet de centrale éolienne

Bilan énergétique annuel

Nom du projet Lieu du projet Énergie renouvelable fournie Excédent disponible d'ÉR Puissance garantie en ÉR Type de réseau MWh MWh kW

Scénario #2 Pincher Creek, AB 64 583 Réseau central

Charge de pointe Demande énergétique du réseau Réduction nette d'émissions de GES Réduction nette de GES - 5e année et + Réduction nette d'émissions de GES - 25 ans Réduction nette d'émissions de GES - 25 ans

kW MWh tCO2/an tCO2/an tCO2 tCO2

Réseau central 63 486 63 486 1 587 158 1 587 158

Paramètres financiers $/kWh $/kWh ans % $/tCO2 ans % $/kWh $/kW-an % % % ans 0,0450 0,025 25 2,5% 5,0 25 2,5% 120 3,0% 2,5% 9,0% 25 Analyse d'impôt sur le revenu? Taux d'imposition sur le revenu Report des pertes? Méthode d'amortissement Allocation du coût en capital Taux d'amortissement Période d'amortissement Congé fiscal disponible? Durée du congé fiscal oui/non % oui/non % % ans oui/non ans Non 35,0% Oui Dégressive 95,0% 30,0% 15 Non 5 Ratio d'endettement Taux d'intérêt sur la dette Durée de l'emprunt % % ans 70,0% 8,5% 15

Coût évité en énergie Crédit pour ÉR fournie Durée du crédit pour ÉR fournie Taux d'indexation du crédit ÉR Crédit pour réduction d'émissions de GES Durée du crédit pour réduction de GES Taux d'indexation du crédit GES Valeur potentielle de l'excédent Coût évité en puissance Taux d'indexation de l'énergie Taux d'inflation Taux d'actualisation Durée de vie du projet

Coûts du projet et économies générées 0,6% 2,5% 2,0% 68,6% 18,4% 7,8% 100,0% $ Économies ou revenus annuels Énergie Puissance Crédit pour ÉR fournie - 25 ans Crédit pour réduction de GES - 25 ans Total des économies annuelles $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ 195 200 770 500 610 500 20 860 000 5 593 000 2 362 248 30 391 448 Frais annuels et dette Exploitation et entretien Combustible/électricité Paiements de la dette - 15 ans Total des frais annuels et dette $ $ $ $ 901 505 2 561 827 3 463 331

Coûts d'investissement Étude de faisabilité Développement Ingénierie Équipements énergétiques Infrastructures connexes Divers Investissement total

Encouragements/subventions

Coûts périodiques (crédits) # Arbre de transmission # Pales # Valeur résiduelle du projet - Crédit $ $ $ $ 1 000 000 1 000 000 -

2 906 214 1 614 563 317 432 4 838 208

Occurrence - année # 10,20 Occurrence - année # 15 Occurrence - année # 0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0 Occurrence - année # 25

Analyse financière % % ans ans $ $ 22,8% 22,8% 7,7 5,2 19 534 240 1 988 708 3,14

TRI et RI avant impôt TRI et RI après impôt Retour simple Année de flux monétaire nul Valeur actualisée nette (VAN) Écon. annuelles sur la durée de vie Ratio avantages-coûts

Calcul du coût de revient de l'énergie? Coût de revient de l'énergie Calcul du coût de réduction de GES? Coût de réduction d'émissions de GES Capitaux propres investis Dette du projet Paiements de la dette Recouvrement de la dette

oui/non $/kWh oui/non $/tCO2 $ $ $/an © Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004. 2004-08-02;EOLE Scenario2.xls

Non 0,0711 Non Pas calculé 9 117 434 21 274 013 2 561 827 1,58

Flux monétaires annuels An Av. impôt # $ 0 (9 117 434) 1 1 487 826 2 1 604 034 3 1 723 596 4 1 846 610 5 1 973 176 6 2 103 397 7 2 237 378 8 2 375 230 9 2 517 064 10 1 382 911 11 2 813 145 12 2 967 633 13 3 126 588 14 3 290 137 15 2 010 118 16 6 193 388 17 6 371 540 18 6 554 847 19 6 743 456 20 5 298 906 21 7 137 205 22 7 342 668 23 7 554 077 24 7 771 608 25 7 995 436 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 Apr. impôt $ (9 117 434) 1 487 826 1 604 034 1 723 596 1 846 610 1 973 176 2 103 397 2 237 378 2 375 230 2 517 064 1 382 911 2 813 145 2 967 633 3 126 588 3 290 137 2 010 118 6 193 388 6 371 540 6 554 847 6 743 456 5 298 906 7 137 205 7 342 668 7 554 077 7 771 608 7 995 436 RNCan/CTEC - Varennes

Cumulatif $ (9 117 434) (7 629 609) (6 025 575) (4 301 979) (2 455 368) (482 192) 1 621 205 3 858 583 6 233 813 8 750 876 10 133 787 12 946 932 15 914 565 19 041 153 22 331 291 24 341 408 30 534 796 36 906 336 43 461 183 50 204 639 55 503 545 62 640 750 69 983 418 77 537 495 85 309 103 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539 93 304 539

Version 3.0

Sommaire financier RETScreen® - Projet de centrale éolienne

Graphique des flux monétaires cumulatifs

Flux monétaires cumulatifs du projet de centrale éolienne Scénario #2, Pincher Creek, AB
Investissement total : $ 30 391 448 Réduction moyenne nette de GES (tCO2/an) : 63 486

Énergie renouvelable fournie (MWh/an) : 64 583

100 000 000

80 000 000

60 000 000

Flux monétaire cumulatif ($)

40 000 000

20 000 000

0 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25

(20 000 000) Année

TRI et RI : 22,8%

Année de flux monétaire nul : 5,2 ans
© Ministre de Ressources naturelles Canada 1997 - 2004.

Valeur actualisée nette : $ 19 534 240
RNCan/CTEC - Varennes

Version 3.0

2004-08-02;EOLE Scenario2.xls

Analyse des ré missions réductions d’é d’émissions de GES avec le logiciel RETScreen®
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies

Photo : Environnement Canada

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs
• Pré Présenter une mé méthodologie pour

calculer les ré missions de réductions d’é d’émissions gaz à effet de serre (GES)

• Faire une dé démonstration du modè modèle

RETScreen® d’analyse des ré réductions d’émissions ’émissions de GES

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Qu’ Qu’estest-ce qui doit être calculé calculé?
• Réductions annuelles d’é missions de gaz à effet de serre d’émissions

Niveau de référence (habituellement une technologie conventionnelle) vs projet proposé (technologie d’énergie propre) Unité : tonnes de CO2 par an Les émissions de CH4 et de N2O sont converties en émissions de CO2 équivalentes d’après leur potentiel de réchauffement planétaire

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Comment estest-ce calculé calculé?
Réductions annuelles d’é missions de GES d’émissions = (t CO2) Facteur d’émissions ’émissions de GES du niveau de ré référence (t CO2 /MWh) Facteur d’émissions ’émissions de GES du projet proposé proposé (t CO2 /MWh) Énergie annuelle utile fournie (MWh)

-

x

• Le calcul des ré réductions annuelles tient compte des pertes en transport
et en distribution ainsi que des frais de transaction pour les cr crédits de GES (Version 3.0 ou supé supérieure)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Modè Modèle RETScreen® d’analyse des réductions d’é missions de GES d’émissions

Méthodologie normalisé normalisée développé veloppée par RNCan avec le Programme des Nations Unies pour l’ l’environnement (PNUE), le PNUE RISØ RISØ Centre on Energy, Climate and Sustainable Development (URC) ainsi que Le Prototype Carbon Fund de la Banque mondiale (PCF) Validé Validé par une équipe d’experts du gouvernement et de l’ l’industrie
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Type d’ d’analyse
• Analyse standard : RETScreen® utilise automatiquement les valeurs
standards de l’ l’industrie et du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'é l'évolution du climat (GIEC) pour :

Facteurs d’équivalence de CO2 pour le CH4 et le N2O Émissions de CO2, CH4 et N2O pour les combustibles courants Rendement de conversion des combustibles pour le chauffage ou l’électricité

• Analyse personnalisé personnalisée : l’ l’utilisateur doit spé spécifier ces valeurs • Analyse dé définie par l’ l’utilisateur : l’ l’utilisateur doit spé spécifier les facteurs
d'é d'émissions de GES (Version 3.0 ou supé supérieure)

Ne spécifie pas les facteurs d'émissions de CO2 des combustibles et les rendements de conversion
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Définition du niveau de ré référence

Diffé Différentes approches pour dé déterminer le niveau de ré référence dans :

Niveau de référence historique et statique (tous les modes de production existants) Niveau de référence historique et statique, basé sur les nouvelles tendances Niveau de référence projeté et statique, basé sur les plans d’expansion Niveau de référence projeté, dynamique et marginal Autres

• • • •

RETScreen® permet un changement du niveau de ré référence durant la vie du projet (Version 3.0 ou supé supérieure) La ré référence peut être internationale, nationale ou ré régionale Toujours en cours de né négociations dans le cadre du protocole de Kyoto L’utilisateur doit être capable de dé défendre le choix du niveau de ré référence et ne pas surestimer les ré missions attendues de la ré réductions d’é d’émissions réalisation du projet
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

RETScreen® facilite la réalisation des projets MDP et MOC du protocole de Kyoto

Projets du Mé Mécanisme pour un dé développement propre (MDP) :

Les pays industrialisés ou les entreprises qui investissent dans les projets de réductions d’émissions de GES dans les pays en développement peuvent obtenir les crédits correspondants

L’évaluation ’évaluation des projets MDP à faible ampleur peuvent utiliser les mé valuation du niveau de ré méthodes simplifié simplifiées d’é d’évaluation référence

Projets de production d’électricité ≤ à 15 MW Projets d’efficacité énergétique économisant ≤ 15 à GWh par an Les pays industrialisés ou les entreprises peuvent obtenir les crédits de réductions d’émissions de GES en investissant dans des projets réalisés dans les autres pays ayant un objectif de réduction des émissions selon le protocole de Kyoto (pays de l’annexe I) Généralement, ces projets sont localisés dans les pays d’économie en transition

Projets de Mises en œuvre conjointes (MOC) :

Les projets MDP et MOC né nécessitent de dé démontrer le principe de “complé missions aucomplémentarité” mentarité” – réductions d’é d’émissions au-delà delà du niveau de ré référence
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Conclusions
• RETScreen® calcule les ré missions réductions annuelles d’é d’émissions
de GES d’ nergie propre comparé d’une technologie d’é d’énergie comparée à une technologie de ré référence

• Facile à utiliser, mais requiè requière que l’ l’utilisateur dé définisse

soigneusement le niveau de ré référence pour de plus gros projets pré préfaisabilité faisabilité, des nouvelles rè règles du protocole de Kyoto estimation conservatrice des ré missions de réductions d’é d’émissions GES du projet proposé proposé

• Le modè tude de modèle tient compte, à l’étape ’étape de l’é l’étude

• La cré crédibilité dibilité des ré réductions avancé avancées dé dépend d’ d’une

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Questions?

Photo : Environnement Canada

www. www.retscreen.net retscreen.net
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2002.

4

Analyses financiè financière et de risque avec le logiciel RETScreen®
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies

Photo : Green Mountain Power Corporation/ NRELPix
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs

Pré Présenter la mé méthodologie de RETScreen® pour évaluer la viabilité viabilité financiè financière d’ d’un projet potentiel en énergie propre

Donner un aperçu des paramètres financiers (valeurs d’entrée) importants Revoir les indicateurs clés de viabilité financière Examiner les hypothèses de calculs du flux monétaire Faire ressortir les différences entre les coûts d’investissement, le retour simple et les indicateurs financiers clés

• •

Faire une dé démonstration de la feuille de calcul Sommaire financier de RETScreen® Exposer comment les encouragements, les cré crédits à la production, les cré crédits pour ré réductions de GES et les impôts peuvent être inclus dans l’analyse financiè financière Introduire l’ l’analyse de sensibilité sensibilité et de risque avec RETScreen® Faire une dé démonstration de la feuille de calcul Analyse de sensibilité sensibilité et de risque de RETScreen® (Version 3.0 ou supé supérieure) © Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

• •

1

Coû Coût initial vs coû coûts ré récurrents : Systè ystème de té télécommunication en site isolé isolé
• Génératrice + batteries (cas de ré référence) :
Coût
15
Coût (k$)

initial : 6 000 $ Frais annuels : 1 000 $ pour le carburant* Remplacement des batteries tous les 4 ans (1 500 $)* Remise en état majeure de la génératrice tous les 2 ans (1 000 $)*

10 5 0
0 5

Remise en état majeure Coût du carburant Remplacement des batteries Coût initial

10 Année

15

20

25

15
Coût (k$) Remplacement des batteries

10
Coût initial

• PV + batteries (cas proposé proposé) :
Coût Remplacement

5 0
0 5 10 Année 15 20 25

initial : 15 000 $ des batteries tous les 5 ans (2 000 $)*

* Taux d’inflation et taux d'indexation de l'énergie à 2,5 %
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Déterminer la rentabilité rentabilité financiè financière :
Systè Système de té télécommunication en site isolé isolé

• Comment comparer une gé génératrice et un systè système PV?

Génératrice : coût initial plus faible PV : frais annuels et périodiques plus faibles

• RETScreen® calcule

les indicateurs financiers qui tiennent compte des revenus et des dépenses sur la duré durée de vie du projet!

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Calcul du flux moné monétaire : Calculs dans RETScreen®
Flux moné monétaire d’ d’entré entrée
Économies de combustible Économies d’ d’exploitation et d’ d’entretien Économies pé périodiques Encouragements Cré Crédits pour la production Cré Crédits de GES
millier de $
50,000,000

Flux monétaire cumulatif
40,000,000 30,000,000

20,000,000

Flux monétaire annuel
40 20

$

10,000,000

0 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25

(10,000,000)

0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
(20,000,000)

Période (an)
Years

-20 -40 -60 -80

Flux moné monétaire de sortie
Capitaux propres investis Paiements annuels de la dette Paiements d’ d’exploitation et d’ d’entretien Coû Coûts pé périodiques

Indicateurs
Valeur actualisé actualisée nette Retour simple TRI Recouvrement de la dette etc.
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

-100

An

Paramè Paramètres financiers (entré (entrées) dans RETScreen®

• Taux d’ d’actualisation : taux utilisé utilisé pour convertir les flux moné monétaires
futurs en valeur actuelle

• Coû Coût évité vité en énergie :
Pour les projets de chauffage et climatisation : le prix du combustible pour le système conventionnel Pour les projets électriques qui vendent sur le réseau : le prix payé pour l’énergie propre (promoteurs) ou le coût marginal (utilités)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Indicateurs clé clés (sorties) de la viabilité viabilité financiè financière
Retour Simple Valeur Actualisé Actualisée Nette (VAN)
Valeur totale du projet en dollars d’aujourd’ aujourd’hui VAN de 1.5 million $

Taux de Rendement Interne (TRI)
Taux d’ d’inté intérêt fourni par le projet durant sa duré durée de vie TRI de 17 % TRI > Taux de rendement minimal

Signification

Nb. d’ d’anné années pour récupé cupérer l’ l’investissement à partir des économies annuelles Retour simple de 3 ans

Exemple Critè Critère Commentaires

Retour simple < n anné années Si positif, le projet est rentable

• Trompeur • Ne tient pas compte du financement et des flux moné monétaires à long terme • Utiliser quand le flux de tré trésorerie est serré serré

• Le bon indicateur • L’utilisateur doit spé spécifier le taux d’actualisation

• Erroné Erroné lorsque les flux moné monétaires passent du positif au né négatif puis au positif

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Systè Système de té télécommunication en site isolé isolé
Retour Simple Valeur Actualisé Actualisée Nette (VAN)

Comparaison des indicateurs :
Taux de Rendement Interne (TRI)

PV vs génératrice* Décision

9 ans

4 800 $

22 %

Génératrice

PV

PV

* Taux d’actualisation de 12 %; Ratio d’endettement de 50 % avec une durée de l’emprunt de 15 ans à 7 % de taux d’intérêt

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Système de té télécommunication en site isolé isolé

Indicateurs de viabilité viabilité financiè financière :

• Pour chaque projet,
®

Année de flux monétaire nul : 3,8

RETScreen fournit une panoplie d’indicateurs financiers et un graphique du flux moné monétaire cumulatif
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Jauger l’ l’incertitude : Analyse de sensibilité sensibilité et de risque
• Au stade de l’ l’analyse de
pré préfaisabilité faisabilité, il y a beaucoup d’ d’incertitude sur plusieurs paramè paramètres d’entré entrée projet estest-elle affecté affectée par les erreurs commises sur l’évaluation ’évaluation de ces paramè paramètres?

• Comment la rentabilité rentabilité du

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Analyse de sensibilité sensibilité
• Montre comment la rentabilité rentabilité du projet change • Exemple :

quand deux paramè paramètres clé clés varient simultané simultanément
Coût initial 10 % plus élevé que prévu Coût évité en énergie 20 % plus élevé que prévu Est-ce que le TRI excède la valeur 15 % du seuil ciblée par l’utilisateur?

• Oui, elle est de 15,2 %

Les combinaisons de coût initial et de coût évité en énergie en dessous du seuil ciblée par l’utilisateur sont dans les cellules ombragées
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Analyse de sensibilité sensibilité : paramè paramètres
• RETScreen® calcule la sensibilité… sensibilité…

Du Taux de Rendement Interne (TRI) De l’année de flux monétaire nul De la Valeur Actualisée Nette (VAN)

• …aux changements simultané simultanées (par exemple)… exemple)…

De l’ÉR fournie et du coût évité en énergie Du coût initial et du coût évité en énergie Du taux d'intérêt sur la dette et de la durée de l'emprunt Des réductions nettes d'émissions de GES et du crédit des réductions d'émissions de GES De l’ÉR fournie et du crédit pour ÉR fournie

• …pour des changements de ±x %, ±½x %, et 0 %, ou x est la plage de
variation des paramè paramètres qui est spé spécifié cifiée par l’ l’utilisateur

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Analyse de risque
• L’utilisateur est incertains de plusieurs paramè paramètres :

L’utilisateur spécifie alors les plages de variation pour chaque paramètres (c.-à-d. ± 5 %) Tous les paramètres dévient de l’estimé simultanément et indépendamment

• Comment les indicateurs financiers sontsont-ils affecté affectés?

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Analyse de risque : Simulation Monte Carlo
• RETScreen® calcule la distribution des fré fréquences des indicateurs
financiers (TRI, VAN et anné année de flux moné monétaire nul) en calculant leurs valeurs pour 500 combinaisons des paramè paramètres

Les paramètres varient au hasard en fonction de l’incertitude spécifiée par l’utilisateur

7 % du temps le TRI est 18,2 ± 0,7 %

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

6

Analyse de risque : Niveau de risque
• Risque de 10 % que le TRI prenne une valeur en dehors de la plage plage calculé calculée

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Analyse de risque : Influence des paramè paramètres
• Le « Diagramme tornade » montre :

Les paramètres ayant le plus d’influence Comment les changements dans ces paramètres affectent le taux de rendement interne, la valeur actualisée nette ou l’année de flux monétaire nul

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Conclusions
• RETScreen® calcule le flux moné monétaire en tenant compte des coû coûts
d’investissement, des économies d’é nergie, de l’ d’énergie, l’exploitation et de l’entretien, des coû coûts de combustible, de l’ l’impôt et des cré crédits de production d’é ’énergie nergie renouvelable et de GES d

• RETScreen® calcule automatiquement
les indicateurs importants de viabilité viabilité financiè financière

• La sensibilité sensibilité des indicateurs financiers clé clés aux changements des
paramè paramètres d’ d’entré entrées peutpeut-être évalué valuée avec RETScreen®

• Il est pré préférable d’ d’utiliser des indicateurs comme le TRI et la VAN, qui
prennent en considé considération la rentabilité rentabilité sur la duré durée de vie du projet, plutôt que d’ d’utiliser la mé méthode de retour simple sur l’ l’investissement

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

7

Questions?

www.retscreen.net
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

8

Sommaire de l’ l’introduction
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies

Photo : Nordex Gmbh

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Conclusions
• Les technologies d’é nergies propres ont gagné d’énergies gagné en maturité maturité, plusieurs utilisations rentables existent et le marché marché croî croît rapidement • Les technologies d’é nergies propres doivent être prises en d’énergies considé considération par les planificateurs, les dé décideurs et l’ l’industrie dès l’é tape initiale de planification l’étape

• RETScreen® simplifie les évaluations pré préliminaires
Requiert une quantité relativement petite de données d’entrée Calcule automatiquement les indicateurs clés de viabilité technique et financière Coûte le 1/10e du coût des autres méthodes d’évaluation Suit une procédure normalisée permettant des comparaisons objectives Augmente le potentiel de réalisation de projets rentables d’énergies propres

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Croissance des utilisateurs Logiciel RETScreen

1

Outil d’ d’aide à la dé décision et de renforcement des compé compétences

Platevaluation Plate-forme commune d’é d’évaluation et de dé développement de projets

Questions?

www.retscreen.net
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Module Analyse de projets de centrale éolienne

Analyse de projets de centrale éolienne
Cours d’ d’analyse de projets d'é d'énergies propres Éolienne de grande puissance

Photo : Nordex AG
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004

Objectifs

• Réviser les principes de base
des centrales éoliennes

• Décrire les enjeux importants
d’une analyse de projet de centrale éolienne

• Pré Présenter le modè modèle RETScreen®

pour les projets de centrale éolienne

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Qu’ Qu’estest-ce que les centrales éoliennes fournissent?
• Électricité lectricité pour

Parc éolien de San Gorgino, Palm Springs, Californie, États-Unis

Les réseaux centraux Les réseaux isolés Les systèmes hors réseau Le pompage de l’eau Renfort pour les réseaux fragiles Diminution de l’exposition aux variations du prix de l’énergie Réduction des pertes de transmission et de distribution
Photo : Warren Gretz/ NREL Pix

…mais aussi…

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Description d’ d’une éolienne
• Composants

Schéma d’une éolienne à axe horizontal

Rotor Multiplicateur (boîte de vitesses) Tour Fondation Système de commande Générateur À axe horizontal Les plus utilisées

• Types

Le système de commande ou la conception oriente le rotor face au vent

À axe vertical Les moins utilisées
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Utilisation de l’é nergie éolienne l’énergie
• Hors ré réseau

Petites éoliennes (50 W à 10 kW) Chargement de batteries Pompage de l’eau

Hors réseau, éolienne de 10 kW, Mexique

• Réseau isolé isolé

Éoliennes de 10 à 200 kW Les systèmes hybrides éolien-diesel réduisent les coûts de production dans les régions éloignées Taux de pénétration élevé ou bas

• Réseau central

Éoliennes de 200 kW à 2 MW Parcs éoliens de plusieurs machines
Photo : Charles Newcomber/ NREL Pix
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Étapes d’ d’un projet de centrale éolienne
• Évaluation du potentiel
éolien

• Évaluation

environnementale
Installation d’un mât météorologique de 40 m, Québec, Canada
Photo : GPCo Inc.

• Approbation • Conception

réglementaire

• Construction

Chemin d’accès Ligne électrique Postes de raccordement
Poste de raccordement, Californie, États-Unis
Photo : Warren Gretz/NREL Pix
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Potentiel éolien
• Des moyennes élevé levées de vitesses du vent sont essentielles

Une moyenne annuelle minimum de 4 m/s est nécessaire Les gens ont tendance à surestimer les vitesses du vent La vitesse du vent a tendance à augmenter avec l’altitude

• Exemples de bons potentiels

Régions côtières Crêtes de longues pentes Cols Terrains découverts Vallées où le vent s’engouffre

• Typiquement plus venteux… venteux…

En hiver qu’en été Le jour que la nuit

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Coû Coûts d’ d’une centrale éolienne
• Parcs éoliens

1 500 $/kW installé Exploitation et entretien : 0,01 $/kWh Prix de vente : 0,04-0,10 $/kWh

• Éolienne unique et
réseau isolé isolé

Coûts plus élevés (projets plus particuliers) L’étude de faisabilité, le développement et l’ingénierie représentent une plus grande proportion des coûts

• Pré Prévoir de 20 à 25 % des coû coûts d’ d’investissement
pour le remplacement d’ d’un composant majeur

Pales du rotor ou multiplicateur (boîte de vitesses)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Enjeux d’ d’un projet de centrale éolienne
• Les coû coûts de production sont dramatiquement ré réduits
par un bon potentiel éolien

Une bonne évaluation du potentiel éolien est avantageuse

• Sources additionnelles de revenus

Crédits gouvernementaux ou de l’utilité publique ou primes pour énergie verte Vente de crédits pour réductions d’émissions

• Contraintes et critè critères

Approbation environnementale Accueil favorable de la population locale Raccordement au réseau et capacité de transmission

• Financement, taux d’ d’inté intérêt, taux
de change moné monétaire
Éolienne du parc éolien Le Nordais, Québec, Canada

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Centrale éolienne en ré réseau central

La production intermittente n’ n’est pas un problè lectricité é du problème : 17 % de l’é l’électricit Danemark provient de l’é nergie éolienne l’énergie sans autre production additionnelle de réserve Les projets sont rapidement ré réalisables (2 à 4 ans) et peuvent être agrandis pour ré répondre à la demande
Photo : Danmarks Tekniske Universitet

Exemples : Europe et Étatstats-Unis

Parc éolien côtier, Danemark

• •

Le terrain peut être utilisé utilisé à d’autres fins, comme l’ l’agriculture Des individus, des entreprises et des coopé coopératives possè possèdent et opè opèrent parfois des éoliennes uniques

Par éolien à Palm Springs, Californie, É-U
Photo : Warren Gretz/ NREL Pix
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Centrale éolienne en ré réseau isolé isolé
• Le coû coût du transport du diesel vers des ré régions éloigné loignées rend
dispendieux la production d’é lectricité é d’électricit

Exemples : Inde et Canada

Les éoliennes réduisent la consommation de diesel

• La fiabilité fiabilité et l’ l’entretien sont importants
Éolienne de 50 kW, Nunavut, Canada Installation d’une éolienne de 50 kW, Ouest du Bengale, Inde

Photo : Paul Pynn/ Atlantic Orient Canada

Photo : Phil Owens/ Nunavut Power Corp.
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Centrale éolienne hors ré réseau
• • • •
Électricité lectricité pour de petites charges dans des ré régions venteuses hors ré réseau Un systè lectricité é durant système autonome de batteries fournit de l’é l’électricit les pé périodes de vents calmes Pompage de l’ l’eau : la ré réserve d’ d’eau sert de stockage Peut être combiné combinée à une gé génératrice à combustible fossile et/ou à un champ photovoltaï photovoltaïque pour former un systè système hybride
Énergie pour un village éloigné, Brésil Système hybride d’énergie éolienne, Chili

Exemples : Étatstats-Unis, Bré Brésil et Chili

Énergie pour une tour de télécommunication, Arizona, É-U

Photo : Southwest Windpower/ NREL Pix

Photo : Roger Taylor/ NREL Pix

Photo : Arturo Kunstmann/ NREL Pix
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Modè Modèle RETScreen® pour les projets de centrale éolienne
• Pouvant être utilisé utilisé partout dans le monde pour l’ l’analyse de la

production énergé nergétique, des coû coûts sur le cycle de vie et des ré réductions d’émissions ’émissions de gaz à effet de serre.
Réseau central, réseau isolé et hors réseau Éoliennes uniques ou parcs éoliens Distribution de la vitesse du vent de type Rayleigh, Weibull ou définie par l’utilisateur

• RETScreen® nécessite seulement

1 donné donnée moyenne de vitesse du vent contre 8 760 pour les modè modèles de simulation horaires
Système autonome nécessitant un stockage
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

• Non couvert actuellement :

Calculs RETScreen® : centrale éolienne

Voir le e-Manuel Analyse de projets d’énergies propres : Manuel d’ingénierie et d’études de cas RETScreen® Chapitre Analyse de projets de centrale éolienne
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemple : validation du modè modèle RETScreen® pour les projets de centrale éolienne
• Comparaison de RETScreen® avec le modè modèle
de simulation horaire HOMER

10 éoliennes de 50 kW chacune installées à Kotzebue, Alaska La production annuelle d’énergie estimée par RETScreen s’accorde à 1,1 % avec celle estimée par HOMER

• Comparaison de RETScreen® avec des donné données monitoré monitorées, es,
pour un même systè système : Période 1998 (3 éoliennes) 19991999-2000 Énergie monitoré monitorée (MWh) MWh) 271 1 170 Énergie RETScreen (MWh) MWh) 250 1 057 Diffé Différence -8 % -10 %
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Conclusions
lectricité é en ré • Les éoliennes peuvent fournir de l’é l’électricit réseau ou hors réseau partout à travers le monde

• Un bon potentiel éolien est un facteur dé déterminant pour qu’ qu’un
projet ait du succè succès

• Pour des projets raccordé raccordés au ré réseau, il est important que des
cré crédits de production ou des primes pour énergie verte soient disponibles

• RETScreen® calcule la production énergé nergétique annuelle, en utilisant
des donné données moyennes annuelles, avec une pré précision comparable à des outils de simulation horaire réalisation d’ d’études pré préliminaires de faisabilité faisabilité

• RETScreen® permet des économies de coû coûts significatives pour la

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Questions?
Module Analyse de projets de centrale éolienne Cours d’analyse de projets d’énergies propres RETScreen® International

Pour plus d’information visitez le site Web de RETScreen à :

www.retscreen .net www.retscreen.net

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

6

Module Analyse de projets de petite centrale hydroélectrique

Analyse de projets de petite centrale hydroé hydroélectrique
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies Projet de petite centrale hydroélectrique au fil de l’eau, Canada

Photo : SNC-Lavalin

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs

• Réviser les principes de base des

petites centrales hydroé hydroélectriques

• Décrire les enjeux importants

d’une analyse de projet de petite centrale hydroé hydroélectrique

• Pré Présenter le modè modèle RETScreen® pour les

projets de petite centrale hydroé hydroélectrique

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Qu’ Qu’estest-ce que les petites centrales hydroé hydroélectriques fournissent?
• Électricité lectricité pour

Les réseaux centraux Les réseaux isolés Les systèmes hors réseau

…mais aussi…

Fiabilité Coûts d’exploitation très bas Diminution de l’exposition aux variations du prix de l’énergie

Photo : Robin Hughes/ PNS

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Description d’ d’une petite centrale hydroé hydroélectrique

Chute brute (m)

Débit (m3/s)

Puissance en kW ≈ 7 x Chute brute x Débit

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Projets de « petite » centrale hydroé hydroélectrique
• La dé définition du terme « petite » n’est pas consacré consacrée

La grosseur d’une centrale n’est pas seulement définie par sa capacité électrique, mais aussi par l’importance de sa hauteur de chute

Puissance Typique

Débit défini par RETScreen® < 0,4 m3/s 0,4 à 12,8 m3/s

Diamètre de l’aube défini par RETScreen® < 0,3 m 0,3 à 0,8 m > 0,8 m

Micro Mini Petite

< 100 kW 100 to 1 000 kW 1 to 50 MW

> 12,8 m3/s

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Types de projets de petite centrale hydroé hydroélectrique
• Types de ré réseau électrique

Projet hydroélectrique au fil de l’eau de 17,6 MW, Massachusetts, É-U

Réseau central Réseau isolé ou hors réseau

• Types d’ d’ouvrage de gé génie civil

Au fil de l’eau

Photo : PG&E National Energy Group/ Low Impact Hydropower Institute

Sans réservoir La puissance varie selon le débit disponible dans la rivière : la capacité garantie est donc plus basse Une plus grande capacité peut être garantie pendant toute l’année De gros barrages sont souvent nécessaires

Projet hydroélectrique au fil de l’eau de 4,3 MW, Oregon, É-U

Réservoir

Photo : Frontier Technology/ Low Impact Hydropower Institute
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Composants : ouvrage de gé génie civil
• Repré Représente habituellement 60 % des coû coûts d’ d’investissement • Barrage de dé dérivation

Simple barrage de dérivation de faible hauteur pour les installations au fil de l’eau Fait de béton, bois ou maçonnerie Les coûts du barrage peuvent à eux seuls rendre le projet non viable

• Conduite d’ d’eau

Entrée d’eau avec grille crapaudine et vanne, ainsi que canal de fuite à la sortie Canal excavé, tunnel souterrain et/ou conduite forcée
Photo : Ottawa Engineering

Soupapes et vannes à l’entrée et à la sortie de la turbine pour l’entretien

• Centrale

Contient la ou les turbines et les équipements mécaniques et électriques
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Composants : turbine
• • •
Versions ré réduites des turbines des grandes centrales Rendement possible de 90 % Dans les installations au fil de l’ l’eau le dé débit est trè très variable

Turbine Pelton

La turbine utilisée doit fournir un bon rendement pour une vaste gamme de débits, sinon plusieurs turbines sont utilisées

Photo : PO Sjöman Hydrotech Consulting

• À réaction : Francis, hé hélice à pas fixe, Kaplan

Turbine Francis

Pour les hauteurs de chute faibles ou moyennes Les turbines immergées utilisent la pression de l’eau et l’énergie cinétique

• À impulsion : Pelton, Turgo, Turgo, à impulsion radiale

Pour les hauteurs de chute élevées Utilisent l’énergie cinétique d’un jet d’eau à haute vitesse
Photo : PO Sjöman Hydrotech Consulting
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Composants : équipements électriques et autres
• Génératrice

Asynchrone

Doit fonctionner de concert avec d’autres génératrices Utilisée pour fournir de l’électricité à un important réseau Peut fonctionner isolément Pour des installations autonomes ou en réseau isolé

Synchrone

• Autres équipements

Multiplicateur de vitesse pour harmoniser la vitesse de la turbine à celle de la génératrice Soupapes, systèmes électronique de contrôle et de protection Transformateur
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Ressource hydroé hydroélectrique mondiale
• Une plus grande quantité quantité de pluie tombe sur les continents que
d’eau s’ s’en évapore

• Pour des questions d’é quilibre, la pluie s’é coule d’équilibre, s’écoule
vers les océ océans par les riviè rivières
Potentiel technique (TWh/an) Afrique Asie du Sud et Moyen-Orient Chine Ancienne Union Soviétique Amérique du Nord Amérique du Sud Amérique Centrale Europe Australasie
Source : Renewable Energy: Sources for Fuels and Electricity, 1993, Island Press.
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

% Développé 3 8 6 6 55 11 9 45 19

1 150 2 280 1 920 3 830 970 3 190 350 1 070 200

Ressource hydroé hydroélectrique du site
• Particularité Particularité du site : une riviè rivière exploitable est né nécessaire!

Dénivellation sur une petite distance (hauteur de chute) Variation acceptable du débit dans le temps : courbe de débits classés

Le débit résiduel réduit le débit disponible pour la production d’énergie

• Évaluation de la courbe

de dé débits classé classés d’ d’aprè après
Les mesures du débit à travers le temps La superficie du bassin hydrographique au dessus du site, l’écoulement spécifique et la forme de la courbe de débits classés
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Coû Coûts d’ d’une petite centrale hydroé hydroélectrique
• 75 % des coû coûts dé dépendent du site • Coû Coûts d’ d’investissement élevé levés

Toutefois, les ouvrages de génie civil et les équipements peuvent durer > 50 ans

• Coû Coûts d’ d’exploitation et d’ d’entretien trè très bas

Photo : Ottawa Engineering

Habituellement, un opérateur à temps partiel est suffisant Des entrepreneurs venant de l’extérieur sont requis pour l’entretien périodique des gros composants

• Les projets avec une hauteur de chute élevé levée ont tendance à être
moins coû coûteux

• Plage de coû coûts typiques : 1 200 $ à 6 000 $ par kW installé installé
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Enjeux d’ d’un projet de petite centrale hydroé hydroélectrique
• Maintenir des coû coûts faibles en adoptant une conception simple et
des structures pratiques et facile à construire

• Des structures dé déjà existantes, comme des
barrages, peuvent être utilisé utilisées

• Temps de dé développement de 2 à 5 ans

Étude du potentiel et étude environnementale : approbations

• Quatre phases au travail d’ d’ingé ingénierie :

Levés de reconnaissance et études hydrologiques Étude de préfaisabilité Étude de faisabilité Étape de planification et d’ingénierie

Photo : Ottawa Engineering

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Enjeux environnementaux d’ d’une petite centrale hydroé hydroélectrique
• Le dé développement d’ d’une petite centrale hydroé hydroélectrique
peut changer

Habitat des poissons Esthétique du site Utilisation à des fins de navigation et de divertissement

• Les impacts environnementaux dé dépendent du site et
du type de projet :

Petite centrale au fil de l’eau où il existe déjà un barrage : impacts mineurs Petite centrale au fil de l’eau dans un site non aménagé : construction d’un barrage de dérivation requis Développement de réservoir de stockage d’eau : impacts importants qui augmentent avec la grosseur du projet
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemples : Slovaquie, Canada et Étatstats-Unis

Petite centrale hydro en ré réseau central
• Lorsque le dé débit le permet les projets au fil
de l’ l’eau alimenteront le ré réseau électrique
Petite centrale hydroélectrique, Sud-est américain, É-U

• Les Services publics ou les producteurs

d’électricit é indé ’électricité indépendants (avec un CAÉ CAÉ à long terme) seront proprié propriétaires
Photo : CHI Energy

2,3 MW, 2 Turbines, Jasenie, Slovaquie

Petite centrale hydroélectrique, Terre-Neuve, Canada

Photo : Emil Bedi (Foundation for Alternative Energy)/ Inforse

Photo : CHI Energy

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Petite centrale hydro en ré réseau isolé isolé
Génératrices d’une petite centrale hydroélectrique, Chine

Exemples : Étatstats-Unis et Chine

• Communauté Communautés éloigné loignées • Résidences et industries
isolé isolées

Photo : International Network on Small Hydro Power

• Prix de vente de l’é lectricité é l’électricit
plus élevé levé

• Normalement les projets au
Petite centrale hydroélectrique de 800 kW à King Cove, village de 700 personnes
Photo : Duane Hippe/ NREL Pix

fil de l’ l’eau né nécessitent un systè système d’ d’appoint et peuvent avoir un dé débit excé excédentaire à la demande
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Modè Modèle RETScreen® pour les projets de petite centrale hydroé hydroélectrique
• Pouvant être utilisé utilisé partout dans le monde pour l’ l’analyse de la
production énergé nergétique, des coû coûts sur le cycle de vie et des réductions d’é missions de gaz à effet de serre. d’émissions

Réseau central, réseau isolé et hors réseau Micro-centrale à turbine unique à petite-centrale à turbines multiples Méthode de calcul des coûts par formules

• Non couvert actuellement :

Variations saisonnières dans la charge des réseaux isolés Variations de la hauteur de chute dans les projets avec réservoir (l’utilisateur doit fournir une valeur moyenne)

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Calculs RETScreen® : petite centrale hydroé hydroélectrique

Voir le e-Manuel Analyse de projets d’énergies propres : Manuel d’ingénierie et d’études de cas RETScreen® Chapitre Analyse de projets de petite centrale hydroélectrique

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

6

Exemple : validation du modè modèle RETScreen® pour les projets de petite centrale hydroé hydroélectrique
• Rendement d’ d’une turbine

Comparaison avec les données mesurées par le manufacturier pour une turbine Francis de 7 MW de Alsthom

• Puissance installé installée et
fournie

Comparaison des données avec HydrA, pour un site en Écosse Les résultats des mesures et de la simulation sont à 6,5 % près

• Méthode de calcul des coû coûts par formules

Une comparaison démontre que les coûts sont à 11 % près de ceux évalués par la méthode de calcul des coûts détaillée de RETScreen®, pour un projet de 6 MW à Terre-Neuve
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Conclusions
• Les projets de petite centrale hydroé hydroélectrique (jusqu’à (jusqu’à 50 MW)
peuvent fournir de l’é lectricité é pour les ré l’électricit réseaux centraux ou isolé isolés et les systè systèmes hors ré réseau

• Projets au fil de l’ l’eau :

Coûts plus bas et moins d’impacts environnementaux Nécessitent toutefois un système d’appoint en réseau isolé

• Coû Coûts d’ d’investissement élevé levés dont 75 % dé dépendent du site • RETScreen® évalue la puissance installé installée, garantie et fournie ainsi
que les coû coûts en se basant sur les caracté caractéristiques du site tel que la courbe de dé débits classé classés et la hauteur de chute

• RETScreen® permet des économies de coû coûts significatives pour la
réalisation d’ d’études pré préliminaires de faisabilité faisabilité
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Questions? Questions?
Module Analyse de projets de petite centrale hydroélectrique Cours d’analyse de projets d’énergies propres RETScreen® International

Pour plus d’information visitez le site Web de RETScreen à :

www.retscreen .net www.retscreen.net

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

7

Module Analyse de projets d’installation photovoltaïque

Analyse de projets d’installation photovoltaï photovoltaïque
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies

Installation photovoltaïque sur un centre de recherche national, Québec, Canada

Photo : Centre de la technologie de l’énergie de CANMET - Varennes

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs
• Réviser les principes de base des
installations photovoltaï photovoltaïques

• Décrire les enjeux importants

d’une analyse de projet d’ d’installation photovoltaï photovoltaïque

• Pré Présenter le modè modèle RETScreen pour les
®

projets d’ d’installation photovoltaï photovoltaïque

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Qu’ Qu’estest-ce que les installations PV fournissent?
• Électricité lectricité (CA/CC) • Pompage de l’ l’eau
…mais aussi…

Système d’éclairage solaire pour une maison, Ouest du Bengale, Inde

Fiabilité Simplicité Système modulaire Image Silence
Photos : Harin Ullal (NREL PIX)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Composants d’ d’une installation PV
• Modules • Stockage : batteries,
réservoir

• Conditionneur d’é nergie d’énergie

Onduleur Contrôleur de charge Redresseur Convertisseur CC à CC
Source : Photovoltaics in Cold Climates, Ross & Royer, eds.

• Autres gé génératrices : diesel/essence, éolienne • Pompe
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Systèmes raccordé raccordés au ré réseau
• Inté Intégration du PV

Distribué Centralisé

• Types de ré réseau

Central Isolé

• Ne sont

habituellement pas rentables sans subventions

Source : Photovoltaics in Cold Climates, Ross & Royer, eds.
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Systèmes hors ré réseau
• Configuration

Autonome Hybride

• Souvent trè très rentable

De petites charges sont préférables (< 10 kWp)

Coût d’investissement plus bas que le coût de l’extension du réseau

Coût d’exploitation et d’entretien plus bas que celui de génératrices et de batteries non rechargeables
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Source : Photovoltaics in Cold Climates, Ross & Royer, eds.

2

Systè Systèmes de pompage de l’ l’eau
• Caté Catégorie spé spéciale de systè système
hors ré réseau

• Souvent rentable

Abreuvoir à bétail Alimentation en eau d’un village Alimentation en eau sanitaire

Source : Photovoltaics in Cold Climates, Ross & Royer, eds.
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Ressource solaire
• 1 Wp de PV = 800 à 2 000 Wh par anné année

Latitude Ennuagement

• La ressource solaire hivernale est

critique pour les systè systèmes hors ré réseau
Angles d’inclinaison plus grands (latitude +15º) Systèmes hybrides
Photo : Environnement Canada

• La ressource solaire annuelle est critique pour
les systè systèmes raccordé raccordés au ré réseau

Systèmes de poursuite solaire lorsqu’il y a une forte proportion de rayonnement solaire direct
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Corré Corrélation entre la charge et l’énergie solaire
Positive Négative

• Corré Corrélation saisonniè saisonnière
Irrigation Chalet
Photo : Sandia Nat. Lab. (NREL PIX) Source : Photovoltaics in Cold Climates, Ross & Royer, eds.

• Corré Corrélation diurne
Positive,

Nulle

nulle et négative

Photo : BP Solarex (NREL PIX)
© Minister of Natural Resources Canada 2001 – 2004.

3

Exemples de coû coûts de systè systèmes PV

Maison raccordée au réseau, 1 kW (38º N, Californie)

Système hybride hors réseau de télécommunication, 2,5 kW (50º S, Argentine)

Champ Onduleur Installation Divers

Champ Batterie Des.&Install Génératrice Source d’énergie Exploitation Divers

Énergie = 1,6 MWh/an Coût = 0,35 $/kWh Coût du réseau = 0,08 $/kWh

Énergie = 5 MWh/an, (PV=50 %) Coût = 2,70 $/kWh Coût génératrice/batterie = 4,00 $/kWh
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Enjeux d’ d’un projet d’ d’installation photovoltaï photovoltaïque
• Distance du ré réseau électrique • Coû Coût d’ d’une visite des lieux • Coû Coûts de l’ l’exploitation et de
l’entretien

• Aspect social • Valeurs intangibles

Image Bénéfices environnementaux Réduction du bruit et de la pollution visuelle Modularité et simplicité du système

• Fiabilité Fiabilité par rapport au coû coût • Gérer les attentes

Station de relais NorthwesTel Mountaintop, Nord de la Colombie-Britannique, Canada

Photo : Vadim Belotserkovsky
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemples : Tibet, Botswana, Swaziland et Kenya

Lanterne solaire et systè systèmes PV ré résidentiels

• Le coû coût de l’ l’extension du ré réseau est prohibitif • Petites charges • Entretien local • Simple • Fiable
Photo : Frank Van Der Vleuten (Renewable Energy World) Photo : Simon Tsuo (NREL PIX)

Batik réalisé à des fins éducatives

Système solaire résidentiel

Maison du personnel médical

Système solaire résidentiel

Photo : Energy Research Center of the Netherlands

Photo : Vadim Belotserkovsky

Photo : Energy Research Center of the Netherlands
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Maisons et chalets en ré régions isolé isolées
• Systè Système modulaire • Simple • Réduction du bruit • Aucune
ligne électrique
Photo : Fortum NAPS (Photovoltaics in Cold Climates) Photo : Vadim Belotserkovsky

Exemples : Finlande et Canada

Chalet

Maison

Système hybride

• Chalet :

corré corrélation entre la charge et la saison systè systèmes hybrides

• Maison habité habitée à l’anné année :
Photo : Vadim Belotserkovsky
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemples : Maroc et Bré Brésil

Systè Systèmes hybrides pour l’ l’alimentation de villages

• Le coû coût de l’ l’extension du ré réseau est prohibitif • Le coû coût du diesel et de l’ l’entretien des gé génératrices est élevé levé • Les aspects humains

Attentes Gestion de la demande Impact social
Collège rural

Village

Photo : BP Solarex (NREL PIX)

Photo : Roger Taylor (NREL PIX)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemples : Antarctique et Canada

Systè Système industriel : té télécommunication et systè système de contrôle

• Sites trè très isolé isolés…

Coûts d’exploitation et entretien Génératrice et installation PV complémentaire
Système de contrôle sismique
Photo : Northern Power Systems (NREL PIX)

• …et aussi… aussi…

sites prè près du ré réseau électrique… lectrique…
Coût du transformateur Peut être réutilisé ailleurs Plus fiable que le réseau électrique
Contrôle d’une tête de puits de gaz
Photo : Soltek Solar Energy

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Exemples : Suisse et Japon

Bâtiments raccordé raccordés au ré réseau avec systè système PV

• Habituellement non
rentable sans subventions

• Motivé Motivé par :

Image Stimulation du marché

Couverture de toit fait de PV
Photo : Atlantis Solar Systeme AG

Bénéfices environnementaux

• Les engagements à long terme des

fabricants, des gouvernements et des services publics ont amené amené des réductions de coû coûts

PV intégré au vitrage d’un immeuble à bureaux
Photo : Solar Design Associates (IEA PVPS)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Systèmes PV de pompage de l’ l’eau
• Rentable lorsque hors ré réseau • Corré Corrélation de la charge

Eau sanitaire

Exemples : Inde et Étatstats-Unis

Stockage dans un réservoir d’eau Corrélation entre la charge et la saison

• Amé Améliore la qualité qualité de l’ l’eau • Pratique • Fiable • Simple
Photo : Jerry Anderson, Northwest Rural Public Power District (NREL PIX) Photo : Harin Ullal, Central Electronics Ltd. (NREL PIX)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Système d’abreuvoir à bétail

Modè Modèle RETScreen® pour les projets d’installation photovoltaï photovoltaïque
• Pouvant être utilisé utilisé partout dans le monde pour l’ l’analyse de la
production énergé nergétique, des coû coûts sur le cycle de vie et des ré réductions d’émissions ’émissions de gaz à effet de serre.

Raccordé au réseau (central ou isolé) Hors réseau (PV/batterie ou PV/batterie/génératrice) Pompage de l’eau

• RETScreen® nécessite seulement
12 points de donné données contre 8 760 pour les modè modèles de simulation horaire
Systèmes de concentrateurs Calculs de probabilité de perte de charge
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

• Non couvert actuellement :

6

Calculs RETScreen® : installation photovoltaï photovoltaïque

Voir le e-Manuel Analyse de projets d’énergies propres : Manuel d’ingénierie et d’études de cas RETScreen® Chapitre Analyse de projet d’installation photovoltaïque
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemple : validation du modè modèle RETScreen® pour les projets d’ d’installation PV

• Systè Système hybride PV/gé PV/génératrice/batterie en Argentine
comparé comparé au modè modèle de simulation horaire HOMER

Charge de 500 WCA Champ PV de 1 kWp, batterie de 60 kWh, génératrice de 7,5 kW, onduleur de 1 kW

Comparaison de la production d’énergie PV calculée par RETScreen et par Homer

Comparaison de la consommation en carburant du groupe électrogène par RETScreen et par Homer
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Conclusions
• Systè lectricité é en ré Systèmes PV pour la production d’é d’électricit réseau, hors
réseau et pour le pompage de l’ l’eau

• La ressource solaire est bonne partout dans le monde
Systèmes PV installés dans tous les climats

• Coû Coûts d’ d’investissement élevé levés

Applications hors réseau rentables Subventions nécessaires pour les applications raccordées au réseau

• RETScreen® calcule la production énergé nergétique annuelle, en

utilisant des donné données de ressource mensuelles, donnant des résultats d’ d’une pré précision comparable à des outils de simulation horaire réalisation d’ d’études pré préliminaires de faisabilité faisabilité

• RETScreen® permet des économies de coû coûts significatives pour la
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

7

Questions?
Module Analyse de projets d’installation photovoltaïque Cours d’analyse de projets d’énergies propres RETScreen® International

Pour plus d’information visitez le site Web de RETScreen à :

www.retscreen.net

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

8

Module Analyse de projets de cogénération

Analyse de projets de cogé cogénération
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies

Centrale électrique
Photo : Warren Gretz, DOE/NREL PIX
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Objectifs

• Réviser les principes de base des systè systèmes de cogé cogénération • Décrire les enjeux importants dans l’ l’analyse des projets de cogé cogénération
® • Pré Présenter le modè modèle RETScreen pour les projets de cogé cogénération ®

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Que produisent les systè systèmes de cogé cogénération ?
• • Électricité lectricité Chaleur
Bâtiments Communautés Procédés industriels
Centrale électrique à la biomasse, USA

…mais aussi…

• • • • •

Un meilleur rendement Une diminution des dé déchets et des émissions Une diminution des pertes de transport et de distribution L’opportunité opportunité de mettre en place des ré réseaux énergé nergétiques urbains La climatisation (froid)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Photo : Andrew Carlin, Tracy Operators/NREL PIX

1

Inté Intérêt des systè systèmes de cogé cogénération
• Les systè lectricité é systèmes centralisé centralisés de production d’é d’électricit sont gé généralement inefficaces
50 à 65 % de l’énergie est gaspillée en chaleur Cette chaleur peut-être utilisée dans les procédés industriels, le chauffage des locaux et de l’eau, la climatisation, etc.

Habituellement, l’électricit é ’électricité a plus de valeur que la chaleur

Schéma modifié en fonction des données de base de la World Alliance for Decentralized Energy; unités en TWh
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Concept de la cogé cogénération
• Produire simultané simultanément un minimum de deux formes d’énergie nergie ’énergie à partir d’ d’une seule source primaire d’é d’énergie • Habituellement, utilisation de la chaleur perdue en provenance des centrales de production d’é lectricité é d’électricit

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Description de la cogé cogénération : équipements et technologies
• Équipement de production d’é lectricité é d’électricit
Turbine à gaz Turbine à vapeur Turbine à gaz – cycle combiné Moteur à piston Pile à combustible, etc.
Turbine à gaz
Photo : Rolls-Royce plc

Équipement de chauffage
Récupérateur de chaleur Chaudière / Fournaise / Brûleur Pompe à chaleur, etc.

Équipement de production de froid
Compresseur Refroidisseur à absorption Pompe à chaleur, etc.
Équipement de production de froid
Photo : Urban Ziegler, NRCan
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

2

Description de la cogé cogénération : combustibles
• Combustibles fossiles
Gaz naturel Diesel (mazout #2) Charbon, etc.

Combustibles renouvelables
Résidus de bois Biogaz Résidus agricoles Cultures à vocation énergétique, etc. Bagasse Gaz d’enfouissement
Cogénération à partir de la biomasse
Photo : Warren Gretz, DOE/NREL

Geyser (Géothermie)

• •

Géothermie Hydrogè Hydrogène, etc.
Photo : Joel Renner, DOE/ NREL PIX
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Description de la cogé cogénération : applications
• Bâtiments individuels • Commercial et industriel • Groupes de bâtiments • Réseaux énergé nergétiques urbains (p. ex. communauté communautés) • Procé Procédés industriels
Photo : Urban Ziegler, NRCan

Cogénération au Kitchener City Hall

Réseau de chauffage collectif de cogénération au gaz d’enfouissement, Suède

Micro turbine à gaz pour serre
Photo : Urban Ziegler, NRCan Photo : Urban Ziegler, NRCan
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Description de la cogé cogénération : systè systèmes énergé nergétiques collectifs
• La chaleur d’ d’une centrale de cogé cogénération peutpeut-être distribué distribuée aux bâtiments localisé localisés à proximité proximité pour le chauffage et la climatisation
Des tuyaux d’acier isolés sont enterrés entre 0,6 et 0,8 m sous terre

• Avantages par comparaison aux bâtiments ayant leur propre centrale :
Meilleur rendement Contrôle centralisé des émissions Sécurité Confort Commodité de l’exploitation
Tuyaux d’un réseau d’eau chaude

• Habituellement, le coû coût d’investissement est plus élevé levé

Centrale d’un réseau énergétique urbain
Photo : SweHeat

Photo : SweHeat

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

3

Coû Coûts des systè systèmes de cogé cogénération
• • Coû Coûts trè très variables Coû Coûts d’ d’investissement
Équipement de production d’électricité Équipement de chauffage Équipement de climatisation Ligne électrique Chemins d’accès Tuyauterie du réseaux d’énergie

Coû Coûts ré récurrents
Combustible Exploitation et entretien Remplacement & réparation des équipements
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Paramè Paramètres clé clés des projets de cogé cogénération
• • • L’approvisionnement en combustible doit être fiable à long terme Les coû coûts d’ d’investissement doivent rester pré prévisibles Un « client » pour la chaleur et l’é lectricité é est indispensable l’électricit
La vente d’électricité au réseau doit-être négociée, si tout n’est pas consommé sur place

La capacité capacité est habituellement dé déterminé terminée par la charge en chauffage de base (c.(c.-à-d. la charge de chauffage minimale en conditions normales d’ d’opé opération)
Généralement, la production de chaleur représente de 100 à 200 % de la production d’électricité La chaleur peut-être utilisée pour la production de froid en utilisant des refroidisseurs à absorption

Le risque associé cart de prix futurs entre associé à l’incertitude sur l’é l’écart l’électricit é et le gaz naturel doit’électricité doit-être gé géré adé adéquatement
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Bâtiments individuels
• Bâtiments requé requérant chauffage, climatisation et une source fiable de production d’é lectricité é d’électricit
Hôpitaux, écoles, bâtiments commerciaux, bâtiments agricoles, etc.
Hôpital, Ontario, Canada
Photo : GE Jenbacher

Exemple : Canada

Moteur à piston
Photo : GE Jenbacher

Récupérateur de chaleur sur gaz d’échappement de bouilloire
Photo : GE Jenbacher
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

4

Groupe de bâtiments
• Groupes de bâtiments desservis par une centrale électrique produisant aussi de la chaleur et/ou du froid
Universités, complexes commerciaux, communautés, hôpitaux, complexes industriels, etc. Réseaux énergétiques urbains

Exemples : Suè Suède et USA

Photo : SweHeat

Centrale de système énergétique collectif

Turbine à gaz au MIT, Cambridge, Mass. USA
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Procé Procédés industriels
• Les industries à consommation constante et importante de chaleur et/ou de froid constituent des industries cibles en cogé cogénération
Bagasse pour le procédé industriel d’un moulin au Brésil

Exemple : Bré Brésil

Photo : Ralph Overend/ NREL Pix

• Ceci est aussi applicable aux industries qui produisent des ré résidus utilisables pour produire de la chaleur et de l’é lectricité é l’électricit
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Gaz d'enfouissement
• Les sites d’ d’enfouissement produisent du mé méthane par décomposition des dé déchets Ce combustible peutpeut-être utilisé utilisé pour la production d’é lectricité é, d’électricit de chaleur et/ou de froid
Système de collection Filtre

Exemples : Canada et Suè Suède

Système de collection/ valorisation de gaz d’enfouissement
Séchage et refroidissement Compresseur

Vapeur

Procédés

Électricité

Torche
Schéma : Gaz Métro

Réseau de chauffage urbain de cogénération au gaz d’enfouissement, Suède
Photo : Urban Ziegler, NRCan
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

5

Modè Modèle RETScreen pour les projets de cogé cogénération
®

Pouvant être utilisé utilisé partout dans le monde pour l’ l’analyse de la production énergé nergétique, des coû coûts sur le cycle de vie et des émissions de gaz à effet de serre
Climatisation, chauffage, électricité, et toutes leurs combinaisons Turbines à gaz et à vapeur, moteurs à piston, piles à combustible, bouilloires, compresseurs, etc. Gamme étendue de combustibles, allant des combustibles fossiles à la biomasse et la géothermie Intégration de diverses stratégies d’opération Outil de prévision des gaz d’enfouissement Réseaux énergétiques urbains

• Inclut aussi :
Plusieurs langues et devises monétaires, le choix des unités et d’outils optionnels
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

RETScreen cogé cogénération
®

• Capacité Capacité d’évaluer ’évaluer divers types de projets
Chauffage seulement Électricité seulement Climatisation seulement Cogénération chaleur et électricité Cogénération froid et électricité Cogénération chaleur et froid Trigénération froid, chaleur et électricité
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

RETScreen cogé cogénération : systè systèmes de chauffage
®

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

6

RETScreen cogé cogénération : systè systèmes de climatisation
®

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

RETScreen cogé cogénération : systè lectricité é systèmes de production d’é d’électricit
®

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Calculs RETScreen cogé cogénération

®

Voir e-Manuel Analyse de projets d’énergies propres : Manuel d’ingénierie et d’études de cas RETScreen® Chapitre Analyse de projets de cogénération

Organigramme simplifié simplifié du modè modèle énergé nergétique de cogé cogénération

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

7

® Exemple : validation du modè modèle RETScreen pour les projets de cogé cogénération ®

Validation gé générale par une firme de consultants indé indépendants (FVB Energy Inc.) et par de nombreux bêtabêta-testeurs en provenance de l’industrie, d’ lectricité é, de gouvernements et d’entreprises d’é d’électricit du milieu acadé académique Comparaison excellente avec plusieurs autres modè modèles ou donné données mesuré mesurées (p. ex. les calculs de performance de turbines à vapeur ont été

comparé comparés avec les ré résultats du logiciel de simulation de procé procédé énergé nergétique GateCycle de GE Energy) Comparaison des calculs de performance de turbines à vapeur
Simulation Débit à l’entrée, P, T Kpph/psia/F 1 2 3 4
Kpph = 1000 lbs/hr

Débit à la sortie, P, T Kpph/psia/F 40/14/210 50/60/293 50/60/293 50/14.7/212

Débit extrait, P, T Kpph/psia/F 10/60/293 0 0 0

Rendement énergétique 80% 80% 80% 81%

Puissance prédite par GateCycle 3,896 2,396 1,805 2,913

Puissance prédite par RETScreen 3,883 2,404 1,827 2,915

50/1000/750 50/1000/545 50/450/457 50/450/457

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Conclusions

• Les systè systèmes de cogé cogénération permettent une utilisation efficace de la chaleur qui est gé généralement gaspillé gaspillée • RETScreen calcule les courbes classé classées de la demande et de la charge, l’é nergie fournie et la consommation en l’énergie combustible pour diverses combinaisons de chauffage, de climatisation et/ lectricité é en utilisant et/ou de production d’é d’électricit un minimum de donné données • RETScreen permet d’ d’obtenir des économies de coû coûts significatives pour la ré tudes réalisation d’é d’études pré préliminaire de faisabilité faisabilité
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

Questions ?
Module Analyse de projets de cogénération ® Cours d’analyse de projets d’énergies propres RETScreen International

Pour plus d’information visitez le site Web de RETScreen à :

www.retscreen.net

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2005

8

Module Analyse de projets de chauffage à la biomasse

Analyse de projets de chauffage à la biomasse
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies Système de chauffage urbain à la biomasse, Suède

Photo : Bioenerginovator

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs
• Réviser les principes du du chauffage
à la biomasse

• Pré Présenter les enjeux importants

d’une analyse de projet de chauffage à la biomasse

• Pré Présenter le modè modèle RETScreen® pour les
projets de chauffage à la biomasse

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Qu’ Qu’estest-ce que les systè systèmes de chauffage à la biomasse fournissent?
• Du chauffage pour

Bâtiments Communautés Procédés industriels

Chauffage urbain produit à l’aide de graine de colza, Allemagne

…mais aussi…

Création d’emplois Utilisation des déchets Une opportunité de bénéficier du chauffage urbain et de la récupération thermique

Photo : Centrales Agrar-Rohstoff-Marketing- und Entwicklungs-Netzwork

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Description d’ d’un systè système de chauffage à la biomasse
• Systè Système de chauffage

Système de récupération thermique Chaudière à la biomasse pour la demande de base Système de chauffage de pointe Système optionnel de chauffage de secours

Rebuts de bois de faible diamètre mis en ballots, Finlande

• Systè Système de distribution de la
chaleur

Approvisionnement en eau chaude, retour d’eau fraîche Pour un bâtiment seul ou un système de chauffage urbain
Photo : Bioenergia Suomessa

• Approvisionnement en combustible

Réception de la biomasse, entreposage et transport Typiquement, un transfert automatique se fait entre le réservoir de combustible et la chambre de combustion
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Description d’ d’un systè système de chauffage à la biomasse (suite)

Diagramme : Les petites installations de chauffage à la biomasse : Guide de l’acheteur, RNCan

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Système de chauffage de pointe vs systè système de base
Les systè systèmes à la biomasse peuvent être dimensionné dimensionnés pour :

Charge de pointe

Utilisation maximale de biocombustibles et utilisation minimale de combustibles fossiles Système plus gros et plus coûteux Le rendement est plus faible lorsque la chaudière n’opère pas à sa puissance nominale

Charge de base

Opère près de la puissance nominale, donc le rendement est élevé Coût d’immobilisation beaucoup plus bas Un système conventionnel est requis pour la charge de pointe

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Systè Système de chauffage urbain
• Le chauffage produit par la centrale thermique peut être distribu distribué à un
groupe de bâtiments, pour le chauffage de l’ l’air et de l’ l’eau sanitaire

Des tuyaux isolés en acier sont enfouis de 0,6 à 0,8 mètre sous terre

• Avantages par rapport à des systè systèmes individuels pour chaque
bâtiment :

Meilleur rendement Moins d’émissions Sécurité

Centrale de chauffage urbain

Tuyaux d’eau chaude d’un réseau urbain de chauffage

Confort Commodité de l’exploitation

• Coû Coûts d’ d’investissement élevé levés • Demande plus d’ d’attention que

les systè systèmes aux combustibles fossiles

Photo : SweHeat

Photo : SweHeat

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Biocombustibles
• Les biocombustibles

Bois utilisé comme biocombustible

(matiè (matières premiè premières) incluent
Bois et résidus de bois (fragments, sciure, granules, copeaux) Résidus de l’agriculture (paille, écales, déchets de soie, litière animale et fumier) Cultures énergétiques (peupliers, panic raide, saules) Résidus urbains solides
Photo : ECOMatters Inc

Coquilles de noix comme biocombustible

• Enjeux importants de la matiè matière
premiè première

Pouvoir calorifique et teneur en humidité Fiabilité, sécurité et stabilité du prix d’approvisionnement Transport et entreposage
Photo : Warren Gretz/ NREL Pix
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Incidences environnementales des biocombustibles
• Si ré récolté colté selon les principes du
développement durable :

Copeaux de bois

Production nette nulle de gaz à effet de serre

• Une faible teneur en sulfure ré réduit les
pluies acides
Photo : Bioenerginovator

• Émissions locales de polluants dans l’ l’air

Particules en suspension (suie) Polluants gazeux Trace de substances cancérigènes Peut être sujet à une réglementation
Bagasse
Photo : Warren Gretz/NREL Pix
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Exemples de coû coûts de systè systèmes de chauffage à la biomasse
Mazout Copeaux de bois 80 000 $ 8 000 $ 1 700 $ Coû Coûts d’investissement Exploitation et entretien annuel Combustible annuel

• Un systè système de 150 kW qui

21 000 $ 1 000 $ 18 000 $

chauffe un bâtiment de 800 m2 :

Prix

• Coû Coûts d’ d’investissement
élevé levés, mais des coû coûts de combustibles potentiellement bas :

Coût de chauffage ($/GJ) 22,50 15,60 8,50 5,80 1,70 6,70

Électricité lectricité Propane Mazout Gaz Résidus de moulin Copeaux d’ d’arbres

0,08 $/kWh 0,40 $/L 0,30 $/L 0,20 $/m3 10 $/tonne 40 $/tonne

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Enjeux d’ d’un projet de chauffage à la biomasse
• Disponibilité Disponibilité, qualité qualité et coû coût de la biomasse par rapport aux
combustibles fossiles

Utilisations non énergétiques prévues de la biomasse (ex. : pulpe à papier) Contrats à long terme

• Espace disponible pour la livraison et l’ l’entreposage du combustible, et
pour une grosse chaudiè chaudière

• Nécessite un opé opérateur fiable et dé dédié dié

Besoin en biocombustible; enlèvement des cendres

• Réglementation environnementale sur la qualité qualité de l’ l’air et la faç façon de
disposer de la cendre

• Problè Problèmes d’ d’assurance et de sé sécurité curité
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Centrales thermiques utilisant la biomasse
Distributeur automatique de matières premières

Exemples : Autriche, Allemagne et Slové Slovénie

• Regroupement de bâtiments
incluant des écoles, des hôpitaux et des groupes de résidences

Chauffage urbain aux combustibles fossiles maintenant converti à la biomasse, Slovénie

Chaudière au bois

Photo : Centrales Agrar-RohstoffMarketing-und Entwicklungs-Netzwerk

Photo : Ken Sheinkopf/ Solstice CREST
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Bâtiments de type institutionnel et commercial

Exemple : Canada

• Des bâtiments individuels peuvent produire leur propre
chauffage à partir de la biomasse

Institutionnel : écoles, hôpitaux, édifices municipaux Commercial : magasins, garages, etc.

Petit système commercial de chauffage à la biomasse, Canada
Photo : ECOMatters Inc. Photo : Grove Wood Heat
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Chauffage de procé procédé
• Souvent utilisé utilisé là où la biomasse est produite et le
chauffage de procé procédé est requis

Exemples : Bré Brésil et Étatstats-Unis

Moulins à scie, usines de sucre et d’alcool, manufactures de meubles et sites de séchage pour les procédés d’agriculture

Canne à sucre pour le chauffage de procédé, Hawaii

Bagasse pour le chauffage de procédé dans un moulin, Brésil

Intérieur d’une chambre à combustion

Photo : Warren Gretz/ NREL Pix

Photo : Ralph Overend/ NREL Pix

Photo : Ken Sheinkopf/ Solstice CREST
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Modè Modèle RETScreen® pour les projets de chauffage à la biomasse
• Pouvant être utilisé utilisé partout dans le monde pour l’ l’analyse de la
production énergé nergétique, des coû coûts sur le cycle de vie et des réductions d’é missions de gaz à effet de serre. d’émissions

Des bâtiments individuels aux grands regroupements avec chauffage urbain Biomasse, pointe, chauffage de secours et récupération thermique Dimensionnement et coût d’un réseau de tuyaux de distribution

• Non couvert actuellement :

Chauffage urbain de grande envergure (>2,5 MW) Utiliser à la place le modèle Cogénération
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Calculs RETScreen® : chauffage à la biomasse

Voir le e-Manuel Analyse de projets d’énergies propres : Manuel d’ingénierie et d’études de cas RETScreen® Chapitre Analyse de projets de chauffage à la biomasse

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemple : validation du modè modèle RETScreen® pour les projets de chauffage à la biomasse
• Calcul de la courbe
de charge classé classée

Courbe de charge classée pour Upsala, Suède
% de la demande de pointe 100 80 60 40 20 0 0 2 000 4 000 6 000 Nombre d’heures 8 000 RETScreen DD-IL

Comparé au modèle suédois DD-IL pour 4 villes en Europe et en Amérique du Nord

• Dimensionnement

des tuyaux du ré réseau de chauffage urbain
De bons résultats ressortent de la comparaison avec le programme ABB R22

• Pouvoir calorifique du bois

Comparé à 87 échantillons d’écorce de bois de l’Est du Canada L’estimation de RETScreen® pour les déchets de bois est à 5 % près des données des échantillons
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Conclusions
• Les coû nergie de chauffage à la biomasse peuvent coûts de l’é l’énergie
être beaucoup plus bas que les coû coûts de chauffage avec un systè système conventionnel, même en considé considérant que les coû û ts d’ ’ investissement des systè è co d syst mes à la biomasse sont plus élevé levés

• En utilisant un minimum de donné données d’ d’entré entrée, RETScreen®
calcule la courbe de charge classé classée, la puissance de chauffage à la biomasse et de pointe requise et la dimension des tuyaux du ré réseau de chauffage urbain

• RETScreen® permet des économies de coû coûts significatives
pour la ré réalisation d’ d’études pré préliminaires de faisabilité faisabilité

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

6

Questions?
Module Analyse de projets de chauffage à la biomasse Cours d’analyse de projets d’énergies propres RETScreen® International

Pour plus d’information visitez le site Web de RETScreen à :

www.retscreen.net

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

7

Module Analyse de projets de chauffage solaire de l’air

Analyse de projets de chauffage solaire de l’ l’air
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies Système industriel de chauffage solaire de l’air, Québec, Canada

Photo : Conserval Engineering

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs

• Réviser les principes de base d’ d’un systè système de
chauffage solaire de l’ l’air (CSA)

• Pré Présenter les enjeux importants d’ d’une analyse
de projet de CSA

• Pré Présenter le modè modèle RETScreen®
pour les projets de CSA

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Qu’ Qu’estest-ce que les systè systèmes de CSA fournissent?
• Chauffage de l’ l’air de
ventilation
École, Yellowknife, Canada

• Chauffage de l’ l’air de procé procédé
…mais aussi…

Revêtement Réduction des pertes de chaleur à travers les murs Réduction de la stratification Meilleure qualité de l’air Réduction des problèmes de pression négative
Photo : Enermodal Engineering
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Capteur solaire
Photo : Arctic Energy Alliance

1

Fonctionnement d’un systè système de CSA
1. La plaque perforé perforée absorbe l’énergie ’énergie solaire 2. Le ventilateur aspire l’ l’air au travers du capteur solaire et du collecteur d’ d’air en auvent 3. Le systè système de ré régulation contrôle la tempé température
Registres Chauffage auxiliaire

4. L’air est distribué distribué dans le bâtiment 5. Les pertes de chaleur dans le mur sont ré récupé cupérées 6. Déstratification 7. Registre pour la prise directe d’ d’air neuf en été
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Systèmes de CSA commerciaux et ré résidentiels
• Deux types de systè systèmes

Ventilation seulement (immeubles résidentiels et écoles) Chauffage, climatisation et ventilation avec de 10 à 20 % d’air frais

• Les capteurs du CSA se raccordent aux ventilateurs et aux gaines de
distribution conventionnels conventionnel ajouté ajouté au besoin

• Chauffage

• Pas de dé déstratification • Cycle de recirculation
permettant d’augmenter l’apport d’air frais

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Systèmes de CSA industriels
• Pour la ventilation dans les usines, les entrepôts, etc. • Des gaines de distribution souples perforé perforées distribuent l’ l’air au niveau
du plafond

• Le contrôle de la

tempé température se fait par un mé mélange d’ d’air frais et d’ d’air recirculé recirculé, le mé mélange sera chauffé chauffé si né nécessaire frais est mé mélangé langé à l’air au niveau du plafond puis redescend

• Déstratification : l’ l’air

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Systè Système de CSA pour le chauffage de l’ l’air de procé procédé
• Les capteurs peuvent être installé installés sur n’ n’importe quelle
surface convenable

• Des gaines de distribution relient la sortie d’ d’air du
capteur au procé procédé
Abris pour le séchage du thé, Java Ouest, Indonésie

• La tempé température peut être ré régulé gulée par

Système de chauffage conventionnel Registre pour prise directe d’air

• Séchage des ré récoltes

Requiert de basses températures pour éviter l’endommagement des récoltes

Photo : Conserval Engineering

• Pré Préchauffage de l’ l’air pour les procé procédés industriels
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Ressource solaire vs demande en chauffage de l’ l’air de ventilation
Iqaluit, Canada, 64º N
6

Lanzhou, Chine, 36º N
6 4 2 0

kWh par jour sur le plan des capteurs

4 2 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

Moscou, Russie, 55º N
6 4 2 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Jakarta, Indonésie, 6º S
6 4 2 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Buffalo, É.-U., 43º N
6 4 2 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Les mois ayant une température moyenne <10 ºC ont été ombragés L’équateur fait face aux surfaces placées verticalement, sauf pour Jakarta (surface horizontale) Portion d’utilisation dans le mois

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Coû Coûts et économies gé générés par un systè système de CSA

1 m2 de capteur
Énergie capté captée :

Coû Coûts (installation comprise) :

Capteur : 100 à 250 $/m2 Système de ventilation : 0 à 100 $/m2 Total : 100 à 350 $/m2

1 à 3 GJ/an

moins le coût du revêtement standard

Électricité 0,05 $/kWh Diesel 0,30 $/L Gaz 0,17 $/m3 0$ 0,45 $/m3 40 $ 20 $ 0,70 $/L

0,12 $/kWh

Économies annuelles
pour 2 GJ livrés

60 $
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Enjeux d’ d’un projet de chauffage solaire de l’ l’air
• Plus rentable pour les nouvelles constructions et les projets de
rénovations

Permet d’appliquer un crédit pour le revêtement Permet de s’assurer que le système de ventilation s’adapte facilement au système de CSA Les questions architecturales peuvent être très importantes

• La plupart des couleurs foncé foncées ont une absorptivité absorptivité de 0,80 à 0,95

• Un taux d’ d’occupation élevé levé
sera plus rentable

• Peut s’ s’ajuster autour des
portes et des fenêtres

• Les ventilateurs et les gaines •
de distribution existants peuvent être utilisé utilisés Coû Coût d’ d’entretien bas ou nul

Photo : RNCan
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Système de chauffage de l’ l’air de ventilation
• • • • •
Amé Améliore la qualité qualité de l’ l’air à faible coû coût La surface du capteur s’ s’étend de quelques m2 à 10 000 m2 Les conduits d’ d’aération doivent être localisé localisés prè près du mur sud Les retours sur l’ l’investissement sont typiquement de 2 à 5 ans Les systè systèmes industriels ont souvent des retours simples plus rapides
Capteur brun sur un bâtiment industriel, Connecticut, É.-U. Immeuble résidentiel, Ontario, Canada

Exemples : Canada et Étatstats-Unis

Bâtiment scolaire préfabriqué, Ontario, Canada

Photo : Conserval Engineering

Photo : Conserval Engineering

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Système de chauffage de l’ l’air de procé procédé

Exemple : Indoné Indonésie

• Normalement, ces systè systèmes

ont des dé débits d’ d’air constants et un contrôle trè très simple

Abris pour le séchage du thé, Java Ouest, Indonésie

• Utilisé Utilisé pour sé sécher les

récoltes amassé amassées au cours de l’ l’anné année d’ensoleillement coï coïncide avec le temps des ré récoltes
Photo : Conserval Engineering

• Meilleur si la saison

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Modè Modèle RETScreen® pour les projets de chauffage solaire de l’ l’air
• Pouvant être utilisé utilisé partout dans le monde pour l’ l’analyse de la
Air de ventilation Chauffage de l’air de procédé Récupération de la chaleur Déstratification

production énergé nergétique, des coû coûts sur le cycle de vie et des ré réductions d’émissions ’émissions de gaz à effet de serre.

• RETScreen® nécessite seulement

12 points de donné données, contre 8760 pour les modè modèles de simulation horaire

• Non couvert actuellement :

Technologies avancées de récupération de chaleur Technologies autres que Solarwall® Systèmes de ventilation non équilibrés
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Calculs RETScreen : chauffage solaire de l’ l’air

®

Voir le e-Manuel Analyse de projets d’énergies propres : Manuel d’ingénierie et d’études de cas RETScreen® Chapitre Analyse de projets de chauffage solaire de l’air
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemple : validation du modè modèle RETScreen® pour les projets de CSA

Comparaison avec SWiftTM RETScreen
[kWh/m2/j]

SWift Différence
[kWh/m2/j]

Toronto, Ontario, Canada Industriel (Forte hausse de temp.) Industriel (Rendement élevé) Commercial (Rendement élevé) Industriel (Forte hausse de temp.) Industriel (Rendement élevé) Commercial (Rendement élevé) 1,23 1,64 1,39 1,40 2,00 2,03 1,21 1,79 1,28 1,64 2,20 1,93 2% -8% 9% -15% -9% 5%

Winnipeg, Manitoba, Canada

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Conclusions
• Le CSA fournit du chauffage de l’ l’air de ventilation et de procé procédé • L’énergie ’énergie solaire est disponible partout à travers le monde pour du
chauffage de l’ l’air de ventilation

• Les systè systèmes de CSA servent de revêtement et alimentent les
systè systèmes de ventilation conventionnels

• Pour les systè systèmes de CSA, RETScreen® calcule
L’énergie captée, le rendement et l’augmentation de température La récupération des pertes thermiques par le mur La réduction des pertes thermiques attribuable à la déstratification

• RETScreen® calcule la production énergé nergétique annuelle, en utilisant des
donné données de ressource mensuelles, donnant des ré résultats d’ d’une pré précision comparable à des outils de simulation horaire

• RETScreen® permet des économies de coû coûts significatives pour la
réalisation d’ d’études pré préliminaires de faisabilité faisabilité

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Questions? Questions?

Module Analyse de projets de chauffage solaire de l’air Cours d’analyse de projets d’énergies propres RETScreen® International

Pour plus d’information visitez le site Web de RETScreen à :

www.retscreen.net

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

6

Module Analyse de projets de chauffage solaire de l’eau

Analyse de projets de chauffage solaire de l’ l’eau
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies Capteurs solaires à plans vitrés, Ontario, Canada

Photo : RNCan

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs

• Réviser les principes de base d’ d’un systè système de chauffage solaire de l’ l’eau (CSE) • Pré Présenter les enjeux importants d’une analyse de projet de CSE • Pré Présenter le modè modèle RETScreen® pour les projets de CSE

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Qu’ Qu’estest-ce que les systè systèmes de CSE fournissent?
Centre de conférence, Béthel, Lesotho

• Eau chaude sanitaire • Chauffage de procé procédé • Chauffage de piscine
…mais aussi…
Augmentation du stockage d’eau chaude Prolongation de la saison de baignade (chauffage de piscine)
Photo : Alpo Winberg/ Solar Energy Association of Sweden
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Photo : Vadim Belotserkovsky

Développement résidentiel, Kungsbacka, Suède

1

Composants d’ d’un systè système de CSE

Photo : RNCan

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Capteurs solaires sans vitrage
• Faible coû coût • Basse tempé température • Robuste • Léger • Chauffage de piscine exté extérieure • • Basse pression
Photo : RNCan

Pauvre performance dans les climats froids ou venteux
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Capteurs solaires plans avec vitrage

• Coû Coût modé modéré • Tempé Température d’opé opération plus élevé levée • Peut opé opérer à la pression d’ d’eau de la ville • Plus lourd et plus fragile
Photo : RNCan
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Capteurs solaires à tubes sous vide
• • • • • • • Coû Coût plus élevé levé Pas de pertes par convection Tempé Température élevé levée Climats froids Fragile L’installation peut être plus compliqué compliquée La neige n’ n’est pas un grave problè problème
Tubes développés et fabriqués en Chine
Photo : Nautilus

Photo : RNCan

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Le chauffage solaire de l’ l’eau sous diffé différents climats
• Pour un systè système de chauffage solaire de l’ l’eau ré résidentiel, constitué constitué de 6 m² m² de capteurs vitré vitrés, devant ré répondre à une demande de 300 L/jour d’eau chaude à 60 °C avec un stockage de 300 L, L, le taux de recouvrement de la charge (fraction solaire) est de :
21 % à Tromsø, Norvège (70º N) 40 % à Yellowknife, Canada (62º N) 32 % à Varsovie, Pologne (52º N) 51 % à Harbin, Chine (46º N) 67 % à Sacramento, É.-U. (39º N) 39 % à Tokyo, Japon (36º N) 78 % à Marrakech, Maroc (32º N) 75 % à Be’er-Sheva, Israël (31º N) 81 % à Matam, Sénégal (16º N) 59 % à Puerto Limón, Costa Rica (10º N) 59 % à Jakarta, Indonésie (6º S) 86 % à Huancayo, Pérou (12º S) 69 % à Harare, Zimbabwe (18º S) 65 % à Sydney, Australie (34º S) 39 % à Punta Arenas, Chili (53º S)

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemples des coû coûts et économies d’un systè système de CSE
100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0
2 Économies annuelles ($/m )

Gaz @ 0,15$/m3

Électricité @ 0,05$/kWh

Gaz @ 0,50$/m3

Systè Système vitré vitré utilisé utilisé à l’anné année (avec stockage)
Électricité @ 0,15$/kWh
25 35 45

La Paz, Bolivie 2,2 GJ/m2 400 $/m2

5

15

Coût de l'énergie ($/GJ)

Systè Système sans vitrage pour une piscine utilisé utilisé seulement en été Montré Montréal, Canada 1,5 GJ/m2 150 $/m2

Systè Système à tubes sous vide utilisé utilisé à l’anné année (avec stockage) Copenhague, Danemark 1,8 GJ/m2 1 000 $/m2
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Enjeux d’ d’un projet de chauffage solaire de l’ l’eau
• Facteurs d’ d’un projet ré réussi :
Grande demande en eau chaude afin de réduire l’importance des coûts fixes Coûts élevés en énergie (p. ex. : gaz naturel non disponible) Pas d’approvisionnement fiable en énergie de source conventionnelle Intérêt marqué pour l’environnement de la part du propriétaire ou du responsable du bâtiment

• • •

Des besoins en eau chaude pendant les pé périodes d’ d’ensoleillement requiè requièrent moins de stockage Les systè systèmes saisonniers, de faible coû coût, peuvent être pré préférables financiè financièrement aux systè systèmes plus coû coûteux, utilisé utilisés toute l’ l’anné année L’entretien est similaire à tout systè système de plomberie, toutefois un technicien dé les ré réparations dévoué voué doit faire l’ l’entretien régulier et les
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Systèmes d’ d’eau chaude sanitaire
• Raccordé Raccordé au ré réseau, requiert un proprié propriétaire motivé motivé
Peut avoir un long temps de retour simple lorsque le prix de l’énergie est bas Les systèmes fournissent de 20 à 80 % d’eau chaude
Système de thermosiphon, Australie

Exemples : Australie, Botswana et Suè Suède

Hors ré réseau ou là là où l’approvisionnement en énergie n’ n’est pas fiable

Photo : The Australian Greenhouse Office

Maisons, Malmö, Suède

Maison du personnel médical, Botswana

Photo : Marie Andrén, Solar Energy Association of Sweden

Photo : Vadim Belotserkovsky
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Systèmes de chauffage de piscine
• Capteurs sans vitrage à faible coû coût
Piscine extérieure en climats froids Prolonge la saison dans les climats tempérés Utilisé l’été pour les piscines intérieures dans les climats froids Peut avoir un temps de retour simple de 1 à 5 ans
Système de chauffage de piscine, Canada

Exemples : Étatstats-Unis et Canada

• •

Capteurs vitré vitrés pour le chauffage à l’anné année Le systè système de filtration sert de pompe
Chauffage de piscine communautaire, Ontario, Canada

Photo : Aquatherm Industries/ NREL Pix Photo : RNCan
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Systè Systèmes commerciaux et industriels d’eau chaude
• • • • • Hôtels/motels, immeubles à logements et édifices à bureaux Centres mé médicaux et hôpitaux LaveLave-autos, buanderies et restaurants Centres sportifs, écoles, douches Aquacultures, autres petites industries
Aquaculture, Colombie-Britannique, Canada

Exemples : Grè Grèce et Canada

Hôtel, Agio Nikolaos, Crète

Photo : Regional Energy Agency of Crete/ISES

Photo : RNCan
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Modè Modèle RETScreen® pour les projets de chauffage solaire de l’ l’eau
• Pouvant être utilisé utilisé partout dans le monde pour l’ l’analyse de la production énergé nergétique, des coû coûts sur le cycle de vie et des réductions d’é missions de gaz à effet de serre. d’émissions
Vitré, sans vitrage et à tubes sous vide Piscine intérieure et extérieure (avec ou sans toile couvrante) Production d’eau chaude (avec ou sans stockage)

RETScreen® nécessite seulement 12 points de donné données contre 8 760 pour les modè modèles de simulation horaire Non couvert actuellement :
Changement dans la charge journalière de production d’eau chaude Production d’eau chaude autonome Système sans stockage ayant un fort taux de recouvrement de la charge Mécanisme de poursuite du soleil, concentrateur et capteurs solaires intégrés
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Calculs RETScreen® : chauffage solaire de l’ l’eau

Voir le e-Manuel Analyse de projets d’énergies propres : Manuel d’ingénierie et d’études de cas RETScreen® Chapitre Analyse de projets de chauffage solaire de l’eau

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Exemple : validation du modè modèle RETScreen® pour les projets de CSE
RETScreen® comparé comparé à :
• WATSUN, pour un systè système d’eau chaude sanitaire à Toronto, Canada :
RETScreen Ensoleillement incident (GJ) Charge énergétique (GJ) Énergie fournie (GJ) Temps d’opération de la pompe (h) 24,34 19,64 8,02 1 874 WATSUN 24,79 19,73 8,01 1 800 Diff. -1,8 % -0,5 % 0,1 % 4,1 %

3000 Énergie solaire fournie prédite par RETScreen (kWh)

2500

ENERPOOL pour une piscine exté extérieure de 48 m2 à Montré Montréal, Canada

2000

L’énergie requise est à 2 % près

1500


RETScreen vs données enregistrées pour 10 systèmes d’eau chaude à Guelph, Canada
1000 1500 2000 2500 3000 Énergie solaire fournie mesurée annuelle (kWh)

1000

Donné Données enregistré enregistrées pour une piscine exté extérieure de 1 200 m2 à Möhringen, hringen, Allemagne

500 500

L’énergie requise est à 3 % près et la production d’énergie solaire est à 14 % près
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Conclusions
• • Les capteurs sans vitrage, vitré vitrés et à tubes sous vide peuvent fournir de l’eau chaude pour plusieurs applications dans tous les climats Une grande demande en eau chaude, des coû coûts élevé levés en énergie et un fort engagement de la part du proprié propriétaire ou de l’ l’opé opérateur sont des facteurs de succè succès importants RETScreen® calcule :
La charge de production d’eau chaude pour l’eau courante ou les piscines La performance du système solaire de chauffage de piscine ou de production d’eau chaude avec ou sans stockage

RETScreen® calcule la production énergé nergétique annuelle, en utilisant des donné données de ressource mensuelles, donnant des ré résultats d’ d’une pré précision comparable à des outils de simulation horaire RETScreen® permet des économies de coû coûts significatives pour la réalisation d’ d’études pré préliminaires de faisabilité faisabilité
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Questions? Questions?
Module Analyse de projets de chauffage solaire de l’eau Cours d’analyse de projets d’énergies propres RETScreen® International

Pour plus d’information visitez le site Web de RETScreen à :

www.retscreen.net

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

6

Module Analyse de projets de chauffage solaire passif

Analyse de projets de chauffage solaire passif
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies Installation résidentielle de chauffage solaire passif, France

Photo : Pamm McFadden (NREL Pix)

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs

• Réviser les principes de base
d’un systè système de chauffage solaire passif (CSP)

• Pré Présenter les enjeux importants
d’une analyse de projet de CSP

• Pré Présenter le modè modèle RETScreen®
pour les projets de CSP

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Qu’ Qu’estest-ce qu’ qu’un systè système de chauffage solaire passif fournit?
• De 20 à 50 % des besoins en
chauffage des locaux
…mais aussi…

Conception de chauffage solaire passif sur un bâtiment résidentiel, Allemagne

Augmente le confort Plus de lumière du jour Peut réduire les coûts de climatisation Réduit la condensation dans les fenêtres Permet de réduire la taille des systèmes de chauffage ou de climatisation

Photo : Fraunhofer ISE (provenant du site internet de Siemens Research and Innovation)

Le bâtiment de NREL à Golden, Colorado

Photo : Warren Gretz (NREL Pix)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Principes du chauffage solaire passif

Conventionnel

Été CSP
Fenêtres performantes Masse thermique

Hiver

Dispositifs d’ombrage

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Technologie des fenêtres à haut rendement
• Double et triple vitrage • Basse émissivité missivité • Remplissage avec gaz inerte
Vitres Ém. Rempl. Rempl. 3 3 2 2 2 1 0,1 0,8 0,1 0,8 0,8 0,8 Inerte Air Inerte Air Air Interc. Interc. Isolant Alumin. Alumin. Isolant Alumin. Alumin. Alumin. Alumin. Cadre Bois Bois Bois Bois Aluminium Aluminium
0 2 4 6 8

• Intercalaire isolant • Cadres isolants et isolant
thermique

Valeur U (W/(m2ºC))

Coeff. de gains solaires

Centre du vitrage Fenêtre complète

0

0,2

0,4

0,6

0,8

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Ombrage et masse thermique
• L’ombrage pré prévient les surchauffes en été

Toits en saillie faisant face à l’équateur pour les périodes où le soleil est haut Arbres à feuilles caduques, adjacents aux structures et bâtiments Auvents, volets, marquises, fenêtres en retrait, stores, etc.

• La masse thermique emmagasine la chaleur, minimisant les
variations de tempé température

Une maison de construction légère traditionnelle surchauffera si l’aire des fenêtres faisant face à l’équateur excède de 8 à 10 % la surface de planchers chauffés Utiliser des panneaux doubles de gypse pour les murs et les plafonds, de la céramique pour les planchers, de la brique pour les cheminées, etc.

• Des systè systèmes actifs peuvent être utilisé utilisés pour distribuer la
chaleur dans le bâtiment
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Ressource solaire vs besoins en chauffage des locaux
Iqaluit, Iqaluit, Canada, 64º 64º N
6 4 2

Buffalo, É.-U., 43º 43º N
6 4 2

kWh par jour

kWh par jour

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Moscou, Russie, 55º 55º N
6 4 2 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Lanzhou, Chine, 36º 36º N
6 4 2 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Les mois ayant une tempé température moyenne plus petite ou égale à 10 ºC sont ombragé ombragés
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemple des coû coûts et économies du chauffage solaire passif
Résidence unifamiliale canadienne Double vitrage +faible émissivité +argon +intercalaire isolant +triple vitrage
0 100 200 300

• Coû Coûts additionnels des
fenêtres

5 à 35 % 400 $ à 2 000 $ par maison

Coût des fenêtres + installation ($/m2)

• Économies de 20 à 50 % des coû coûts de chauffage des locaux

Gaz Mazout Électricité lectricité

0,25 $/m3 0,35 $/l 0,06 $/kWh

150 $ à 380 $ par anné année 210 $ à 520 $ par anné année 270 $ à 680 $ par anné année
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Enjeux d’ d’un projet de chauffage solaire passif
• Plus rentable pour les nouvelles constructions

Possibilité d’orienter les fenêtres face à l’équateur et d’éviter l’ouest La taille du système de chauffage et du chauffage périphérique peut être diminuée

• Rentable lors de ré rénovations si, de toutes

faç façons, les fenêtres doivent être remplacé remplacées

• Plus rentable si la charge en chauffage est plus élevé levée que la charge en
climatisation

Les meilleurs cas : résidences de faible hauteur en climat tempéré ou froid Les bâtiments commerciaux et industriels ont des gains internes élevés

• Les fenêtres doivent être prises en considé considération de concert avec le
reste de l’ l’enveloppe du bâtiment
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Exemples : Canada et Étatstats-Unis

Bâtiments à consommation ré réduite d’ d’énergie
• Les techniques du solaire passif incorporé incorporées dans des
bâtiments d’ d’apparence conventionnelle

• Les considé considérations financiè financières ne sont pas toujours celles qui
ont le plus d’ d’importance : confort, diminution du bruit, appré appréciation de la qualité qualité et de l’ l’environnement
Bon ombrage et fenêtres performantes, É.-U. La maison écologique de Waterloo, Ontario, Canada

Photo : Hickory Corporation (NREL Pix)

Photo : Maison écologique de Waterloo
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Maisons solaires autosuffisantes
• Plus de vitrage, plus de masse thermique et contrôle de la
distribution de l’ l’air locaux

Exemples : Allemagne et Lesotho

• L’énergie ’énergie solaire peut satisfaire tous les besoins en chauffage des • Les technologies de fenêtres performantes permettent plus de
Rondavel solaire, Thaba-Tseka, Lesotho Freiburg, Maison solaire

flexibilité flexibilité sur l’ l’emplacement des fenêtres et des gains thermiques provenant des radiations diffuses

Photo : Vadim Belotserkovsky

Photo : Fraunhofer ISE (provenant du site internet de Siemens Research and Innovation)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Modè Modèle RETScreen® pour les projets de chauffage solaire passif
• Pouvant être utilisé utilisé partout dans le monde pour l’ l’analyse de la
Résidences de faible hauteur et petits bâtiments commerciaux Climats où le chauffage domine Gains et pertes par les fenêtres Effets moyens de l’ombrage

production énergé nergétique (ou économie), des coû coûts sur le cycle de vie et des ré missions de gaz à effet de serre. réductions d’é d’émissions

• RETScreen® nécessite seulement

12 points de donné données contre 8 760 pour les modè modèles de simulation horaire

• Non couvert actuellement :

Fenêtres non-verticales Effets instantanés de l’ombrage L’usager spécifie la masse thermique du bâtiment
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Calculs RETScreen® : chauffage solaire passif

Voir le e-Manuel Analyse de projets d’énergies propres : Manuel d’ingénierie et de cas RETScreen® Chapitre Analyse de projets de chauffage solaire passif
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemple : validation du modè modèle RETScreen® pour les projets de CSP

Comparaison de RETScreen® et de HOT2HOT2-XP pour un cadre typique en bois de 200 m2, pour les maisons

Fenêtres à double vitrage remplacées par des fenêtres de basse émissivité à double vitrage avec argon Résultats de RETScreen® à 18 % près de HOT2-XP

Comparaison de RETScreen® et de la méthode de caracté caractérisation énergé nergétique ER

Économies annuelles d’énergie de 8 fenêtres de haute performance comparées au cas de référence de fenêtres à double vitrage

Économies d’énergie annuelles (kWh/m2)

300 250 200 150 100 50 0

Méthode de caractérisation énergétique ER RETScreen

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Conclusions

Le CSP prend en compte : l’ l’orientation du bâtiment, les fenêtres écocoénergé nergétiques, l’ l’ombrage et la masse thermique pour ré réduire les coû coûts de chauffage des locaux Un investissement additionnel minimum pour les fenêtres peut grandement grandement amé améliorer la performance de l’ l’enveloppe du bâtiment tout en assurant des bénéfices financiers à long terme RETScreen® calcule :

• •

Effet de l’orientation, de la dimension et de la technologie des fenêtres sur les gains solaires Effet de la technologie des fenêtres sur les pertes thermiques Effet de l’ombrage sur la charge en climatisation

RETScreen® calcule la production énergé nergétique annuelle, en utilisant des donné données de ressource mensuelles, donnant des ré résultats d’ d’une pré précision comparable à des outils de simulation horaire RETScreen® permet des économies de coû coûts significatives pour la ré réalisation d’études pré préliminaires de faisabilité faisabilité
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Questions?
Module Analyse de projets de chauffage solaire passif Cours d’analyse de projets d’énergies propres RETScreen® International

Pour plus d’information visitez le site Web de RETScreen à :

www.retscreen.net

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

6

Module Analyse de projets de pompes à chaleur géothermique

Analyse de projets de pompes à chaleur gé géothermique
Cours d’ nergies propres d’analyse de projets d’é d’énergies

Enterprise Centre de Philadelphie, É.-U. – 28 PCG pour le chauffage et la climatisation

Photo : Geothermal Heat Pump Consortium (NREL PIX)

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Objectifs

• Réviser les principes de base

des systè systèmes de pompes à chaleur géothermique (PCG)

• Pré Présenter les enjeux importants
d’une analyse de projet de PCG

• Pré Présenter le modè modèle RETScreen® pour les

projets de pompes à chaleur gé géothermique

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Qu’ Qu’estest-ce que les systè systèmes de PCG fournissent?
• Chauffage • Climatisation • Eau chaude
Photo : Solar Design Associates (NREL PIX)

Maison Impact 2000, Massachusetts, É.-U.

• De bonnes fondations dans le
pergé pergélisol
…mais aussi…

Pompe à chaleur résidentielle

Efficacité Réduction de l’entretien Réduction de l’espace requis Faibles coûts d’exploitation

Puissance stable Confort et qualité de l’air Réduction des charges électriques de pointe en climatisation
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

1

Composants d’ d’un systè système de PCG
1. Échangeur de chaleur exté extérieur

Échangeur dans le sol Eaux souterraines Eaux de surface

3 2

2. Pompe à chaleur à échangeur
liquide

3. Systè Système inté intérieur de

distribution de chauffage et de climatisation
Conduites d’air conventionnelles

1

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Pompe à chaleur à échangeur pour liquide
• Pompe à chaleur de
type eaueau-air

• Renverser la
direction

• 3,5 à 35 kW de

climatisation par module

• Plusieurs modules
pour les grands bâtiments

• Un dé désurchauffeur fournit de l’ l’eau chaude à partir de l’ l’excè excès de
chaleur produite par la compression
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Types d’é changeurs de chaleur d’échangeurs
Vertical

Horizontal

Eaux souterraines

Sol rocheux Plus dispendieux Petit terrain Rendement élevé

Plus grand terrain Moins cher Petits bâtiments Variation de tempér.

Eau de puits + injection Le moins cher Réglementation Engorgement

• Aussi, échangeurs de chaleur à eaux de surface
et à colonne stationnaire
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

2

Ressource d’ d’une PCG : la tempé température du sol
• Le sol absorbe environ la
moitié nergie moitié de l’é l’énergie incidente du soleil

• Le sol estompe les

variations de tempé température
Le PCG est plus efficace

• Les variations de

tempé température diminuent avec la profondeur
Négligeables sous 15 m
Graphique : Canadian Building Digest

• La tempé température locale du sol dé dépend du climat, du
recouvrement du sol et du couvert de neige, de la dénivellation, des proprié propriétés du sol, etc.

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemple de coû coûts d’un systè système de PCG
Finla nde , ma ison de 150 m 2
Coûts initiaux Chauffage annue l Éne rgie annue lle

Électrique 8 000 $ PCG 13 000 $

800 $ 350 $

20 MW h 6,5 MW h

nergie • Augmentation des coû coûts d’é d’énergie • Souci de l’ l’environnement • Climatisation en bonus
Photo : Suomen Lämpöpumpputekniikka Oy

Connecticut, É.-U., maison de 275 m 2
Coûts initiaux Chauff. Climat. annuel annuelle Total Énergie annuel annuelle

Mazout/AC 16 000 $ PCG 20 500 $

600 $ 450 $

900 $ 600 $

1 500 $ 27 MW h 1 050 $ 11 MW h

• Subvention du service public pour
Photo : GeoExchange Consortium

diminuer les charges de pointe en climatisation
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Enjeux d’ d’un projet de pompes à chaleur gé géothermique
• Plus rentable lorsque :

Disposition d’un échangeur de chaleur, bâtiment commercial

Chauffage et climatisation sont requis Grandes variations de températures saisonnières Nouvelle construction ou remplacement du CVAC Pour le chauffage : faibles coûts d’électricité et coûts élevés du gaz et du mazout Pour la climatisation : coûts d’électricité et frais de charge de pointe élevés
Installation d’une PCG

• Disponibilité Disponibilité d’équipements ’équipements pour le
d’un échangeur

forage et le creusement de tranché tranchées

• Incertitude quant au coû coût d’ d’installation • Critè Critères de rentabilité rentabilité du client
Photo : Craig Miller Productions and DOE (NREL PIX)
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

3

Systè Systèmes de bâtiments ré résidentiels
• Maisons haut de gamme

Pompe à chaleur d’eaux souterraines de 20 kW, Allemagne Appareil pour des trous de forage verticaux, résidence en Suisse

Exemples : Australie, Allemagne et Suisse

Coûts en capital plus élevés Vision à plus long terme de la rentabilité Bénéfices environnementaux ou confort
Photo : Bundesverband WärmePumpe (BWP) e.V.

320 appartements, Sud de l’Australie

• Les encouragements des
services publics peuvent être un facteur déterminant

Photo : GeoExchange Consortium

Photo : Eberhard & Partner AG
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Systèmes de bâtiments commerciaux
• Une courte pé période de retour
simple est souvent requise (< 5 ans)
Bâtiment commercial, Croydon, Royaume-Uni

Exemples : RoyaumeRoyaume-Uni et Étatstats-Unis

• La disponibilité disponibilité du terrain • Moins d’ d’espace inté intérieur
utilisé utilisé

peut causer des problè problèmes

• Contrôles simples et
décentralisé centralisés

Photo : Groenholland B.V.

• Réduit les risques de
vandalismes

Groupe de bâtiments, Kentucky, É.-U.

Poste d’essence, Kansas, É.-U.

• Réduit les frais de
charge de pointe non requis

• Chauffage auxiliaire

Photo : Marion Pinckley (NREL PIX)

Photo : International Ground Source Heat Pump Association
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Systè Systèmes de bâtiments publics
• Plus longues pé périodes de retour
simple accepté acceptées

Exemples : Canada et Étatstats-Unis

• Plus ouvert aux systè systèmes
innovateurs

• Charges simultané simultanées en chauffage
et en climatisation

Creusement d’une tranchée pour un échangeur horizontal
Photo : Robert R. Jones/Oklahoma State University (NREL PIX)

École, Québec, Canada

Photo : Ressources naturelles Canada

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

4

Modè Modèle RETScreen® pour les projets de pompes à chaleur gé géothermique
• Pouvant être utilisé utilisé partout dans le monde pour l’ l’analyse de la
Boucle fermée horizontale et verticale Boucle ouverte à eaux souterraines Résidentiel, commercial, institutionnel et industriel

production énergé nergétique, des coû coûts sur le cycle de vie et des ré réductions d’émissions ’émissions de gaz à effet de serre.

• Non couvert actuellement :

PCG à eaux de surface Effets à long terme des déséquilibres thermiques dans le sol Chauffage et climatisation simultanément (charges globales seulement) Chauffage de l’eau

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Calculs RETScreen® : Pompes à chaleur géothermique

Données sur le système géothermique entrées par l'utilisateur

Données sur le bâtiment

Données météorologiques entrées par l'utilisateur

Calcul du profil de charge du bâtiment en fonction de la température, des charges de calcul et des points d'équilibre

Calcul des intervalles de température et de la température du sol

Évaluation de la capacité de la pompe à chaleur à installer

Calcul de la charge du bâtiment pour chaque intervalle de température

Estimation de la taille de l'échangeur dans le sol ou du débit d'eau souterraine

Calcul des performances réelles de la pompe à chaleur et de sa capacité pour chaque intervalle de température

Voir le e-Manuel Analyse de projets d’énergies propres : Manuel d’ingénierie et d’études de cas RETScreen® Chapitre Analyse de projets de pompes à chaleur géothermique

Calcul des besoins d'énergie additionnelle en chauffage ou en climatisation et calcul de la consommation annuelle d'énergie par le système de pompe à chaleur géothermique en chauffage ou en climatisation

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Exemple : validation du modè modèle RETScreen® pour les projets de PCG

Comparaison de l’é nergie l’énergie utilisé utilisée d’ d’aprè après des niveaux de puissance synthé synthétisé tisés et des donné données enregistré enregistrées Longueur de l’é changeur de l’échangeur chaleur dans le sol comparé comparée à 6 programmes de dimensionnement et un programme de simulation détaillé taillée
Conception pour 1 an Programme Résidence 1 Louisiane 266 257 236 344 Résidence 2 Wisconsin 124 135 127 160 Commercial Nebraska 141 Résidence 1 Louisiane 293 257 236 344
Énergie de chauffage utilisée kWh Toronto Montréal Charlottetown Winnipeg Vancouver Générée Réelle Générée Réelle Générée Réelle Générée Réelle Générée Réelle 37 202 36 686 36 138 35 490 37 158 36 922 33 243 32 926 37 888 39 016 Différence % 1,4 1,8 0,6 10 -3,0

Conception pour 10 ans* Résidence 2 Wisconsin 129 135 127 160 Commercial Nebraska 148

Moyenne pour les autres logiciels vs RETScreen Architecturale vs RETScreen Profil énergétique vs Actuel

-4 % -11 %
29 %

9% 2%
29 %

121 132 141

-14 % -6 %
0%

-12 % -19 %
17 %

5% -2 %
24 %

121 132 141

-18 % -12 %
-5 %

* Les valeurs de la conception pour 1 an ont été utilisées pour la comparaison avec RETScreen
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

5

Conclusions
• • • •
Les systè systèmes de PCG fournissent du chauffage, de la climatisation et de l’ l’eau chaude Le sol estompe les variations de tempé température et mène à des rendements de PCG élevé levés Les coû coûts d’ d’investissement des PCG sont plus élevé levés, mais les coû coûts d’exploitation et d’ d’entretien sont plus bas

Les climats nécessitant du chauffage et de la climatisation sont plus prometteurs La distribution des fréquences des températures extérieures Les charges du bâtiment en fonction de la température extérieure Les économies annuelles d’énergie en chauffage et climatisation des locaux

RETScreen® évalue :

• •

RETScreen® calcule la production énergé nergétique annuelle en donnant des résultats d’ d’une pré précision comparable à des outils de simulation horaire RETScreen® permet des économies de coû coûts significatives pour la ré réalisation d’études pré préliminaires de faisabilité faisabilité
© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

Questions?
Module Analyse de projets de pompes à chaleur géothermique Cours d’analyse de projets d’énergies propres RETScreen® International

Pour plus d’information visitez le site Web de RETScreen à :

www.retscreen.net

© Ministre de Ressources naturelles Canada 2001 – 2004.

6

www.retscreen.net

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful