I. Présentation de l ’automate II. Initialisation de l ’automate III. Fronts montants et descendants IV.

Fonction monostable

Sommaire Présentation Automate
1) Description matérielle 2) Codage des Entrées Sorties 3) Configuration logicielle 4) Notion de Cycle de Scrutation 5) Notion de Temps de Cycle 6) Le langage à contact 7) Principe d ’exécution d ’un réseau à contact 8) Bits internes 9) Réseau de contacts
Sommaire

1) Description matérielle
1 Un bac de base à 3 emplacements disponibles intégrant l ’alimentation, le processeur et sa mémoire de base. 2 Quatre trous de fixation de l ’automate. 3 Un bloc de visualisation centralisée. 4 Une prise terminal repérée TER 5 Une prise de dialogue opérateur repérée AUX
Sommaire

6 Emplacement pour une carte d ’extension mémoire. En l ’absence de carte, cet emplacement est équipé d ’un cache qu ’il est obligatoire de maintenir en place. Son extraction provoquant l ’arrêt de l ’automate. 7 Trappe d ’accès aux bornes d ’alimentation. 8 Un emplacement pour un coupleur communication. 9 Une étiquette à renseigner pour le changement de la pile
Sommaire

10 Une trappe d'accès à la pile optionnelle et au commutateur de protection en écriture du système d ’exploitation. 11 Connecteur de raccordement du mini bac d'extension, protégé de base par un cache amovible 12 Des connecteurs pour les fonctions analogiques et comptage intégrées pour TSX 37- 21 / 22.
Sommaire

Le mini bac d'extension TSX RKZ 02
13 Un bac d'extension à 2 emplacements disponibles. 14 Un voyant de présence de tension 24 V. 15 Des bornes d'alimentation protégées par un cache amovible, pour le raccordement d'une alimentation auxiliaire a 24 V dans le cas des automates alimentés en 100/240 V. 16 Une borne de masse. 17 Des connecteurs de raccordement à l'automate de base (bus fond de bac et continuité de masse).
Sommaire

2) Codage des Entrées Sorties
Le TSX 37-22 dispose de 6 emplacements dans le rack de base pour monter différentes cartes suivant l ’application .

Type

N° d ’emplacement

N° dans le module

%I : Entrée %Q : Sortie

1 à 6

0àX

Sommaire

Codage de la configuration actuelle: MODULE 1: 16 entrées Tout ou Rien codées de %I1.0 à %I1.15 MODULE 2: 12 sorties Tout ou Rien codées de %Q2.0 à %Q2.11 MODULE 3: 12 entrées Tout ou Rien codées de %I3.0 à %I3.11 MODULE 4: 8 sorties Tout ou Rien codées de %Q4.0 à %Q4.7
Sommaire

3) Configuration logicielle

1

3
Carte 12 E

5

Carte 16 E 12 S

Unité Centrale

TSX DEZ 12D2

TSX DMZ 28DR

TSX DSZ 08R5 2 4 6

Sommaire

4) Notion de Cycle de Scrutation
Traitement interne 2 %I 3 1 1 Traitement interne: - Surveillance de l ’automate - Détection RUN/STOP - Echanges avec le terminal de programmation 2 Acquisition des Entrées: - Ecriture en mémoire de l ’état des informations présentes sur les entrées des modules TOR. 3 Traitement du programme: - Traitement séquentiel des opérations logiques du programme en utilisant l ’état des entrées disponibles en mémoire. 4 Mise à jour des sorties: - Affectation sur les sorties présentes sur les modules TOR.
Temps
Sommaire

Traitement du programme 4 %Q

Traitement interne 2 %I

1

Traitement du programme 4 %Q

3

5) Notion de temps de Cycle
Changement d ’état Prise en compte d ’une entrée de cette entrée Affectation des sorties

E

T

S

E

T

S

E

T

S

E

T

S

Temps de réponse à cette entrée

Temps de scrutation

La valeur maximale du temps de réponse est de deux scrutations. Le temps de cycle (scrutation) est le temps qui s ’écoule entre deux prises en compte d ’une entrée physique.
Sommaire

6) Le langage à contact ou LD
Le langage à contact ou LADDER DIAGRAM permet de réaliser des fonctions logiques dites combinatoires
Eléments de test Contact à fermeture Contact à ouverture Eléments de liaison Connexion horizontale courte Connexion horizontale longue Connexion verticale Contact front montant Contact front descendant

P N

Sommaire

Eléments d ’action Bobine directe Bobine inverse Blocs opérations Bloc Comparaison Horizontal Bloc Comparaison Vertical Blocs fonctions Bloc Fonctions Graphiques Fonctions Préprogrammées
F(--)
Sommaire

() (/)
COMP H COMP V

Bobine set Bobine reset

(S) (R)
OPER

Bloc Opération

7) Principe d ’exécution d ’un réseau LD
Un réseau à contact aussi appelé rung est scruté selon les règles suivantes: Règle 1: Règle 2: Règle 3: Règle 4: La scrutation commence dans le coin haut gauche du réseau. Le réseau est évalué ligne par ligne de haut en bas. La ligne est évaluée de la gauche vers la droite. Si une liaison de convergence est rencontrée, la ligne entre la liaison de divergence et la liaison de convergence est évaluée avant de terminer la ligne en cours. Sommaire

8) Bits internes Les bits internes: %M0 à %M255 permettent de mémoriser des états intermédiaires durant l ’exécution du programme.
Sommaire

9) Réseau de contacts
Colonnes Lignes 1 2 %I1.3 3 4 5 6 7 Barre de potentiel Ligne de Divergence %I1.5 %I1.6 1 2 3 4 5 %I1.2 6 7 8 %I1.4 9 10 11 %Q2.0 %I1.0 %I1.1

1

3

5

() ()

2

() ()

4

() () ()
Ligne de Convergence

Ordre de scrutation du réseau: 1 puis 2 puis 3 puis 4 puis 5

Sommaire

II. Initialisation de l ’automate
II.1 Traitement sur Coupure et Reprise Secteur
a) Reprise à « CHAUD »

% S1

Lors de la reprise secteur, l ’automatisme redémarre là où il s ’est arrêté lors de la coupure secteur.
b) Reprise à « FROID »

% S0

Réinitialisation par défaut de toutes les variables du TSX37 (bits ou mots).
==> Si problème sur l ’automate: - défaut pile, - changement de cartouche mémoire. ==> Ou par programmation du bit système %S0.
Sommaire

Lors d ’une coupure secteur, le bit %S1 est positionné à 1. Pour réinitialiser toutes les variables lors du retour du secteur, le bit %S1 doit positionner à 1par programme le bit %S0. II.2 Programmation de la reprise secteur
Si coupure secteur %S1 Mise à 1 du bit système %S0 %S0 S

() ()

%S9 Mise à zéro de toutes les sorties

%S1 et %S0 sont remis à zéro automatiquement après une scrutation complète du programme

REGLE: Réserver une section nommée Reprise-Secteur pour le traitement de la reprise secteur.

Sommaire

III. Front montant et descendant
%I1.0 %M0

() () () ()

%M0 %M0

1 0 1 0 1 0 1 0

%I1.0 P %I1.1 %I1.1 N

%M0

%M1 %M0 %M0 %M1

Seules les variables %I, %Q et %M peuvent être testées sous la forme de fronts montants ou descendants Dans tous les autres cas, il est obligatoire d ’associer à la variable un bit interne.

Sommaire

IV. Fonction monostable
Le bloc fonction monostable permet d ’élaborer une impulsion d ’une durée déterminée. Cette durée est programmable et peut être modifiable ou non.

IV.1 Bloc monostable

8 Monostables: 0 à 7 %MN0.R=1 pendant l ’écoulement du temps %M0

%MN: %MN0 à %MN7 %I1.0 S Validation: Sur Front montant %MN0.V := %MN0.P puis décroit vers zéro TB: MN.P: R

()

Time Base ( base de temps) 1mn; 1s; 100ms; 10 ms

Une durée d ’impulsion Preset de 0 à 9999 peut être lue, testée écrite par programme

%MN0.V: Valeur courante peut être lue et testée par programme
Sommaire

IV.2 Chronogramme du monostable
1 S 0
5s 4s 3s 2s 1s

t %MN0.V

t
5s 5s 9s

1 0

%MN0.R t

Le bloc monostable est redéclenché au front montant de S.

Sommaire