You are on page 1of 7

La Bourse de Paris, rebaptisée Euronext Paris depuis 2000, est le marché officiel des actions en

France. Le lieu historique qu'elle a longtemps occupé Paris est le palais !rongniart. Euronext Paris fait désormais partie du groupe "#$E Euronext. Histoire de la Bourse de Paris L%existence de sociétés par actions en France est ancienne. La &ompagnie des 'ndes orientales et occidentales, créée par édit de (uin )**+, était une société de ce t,pe, ainsi que la &ompagnie d%-frique2. La banque générale, une société par actions créée par .ohn La/ en )0)*, a été le 1ecteur de réalisation du s,st2me de La/, et a donné lieu une spéculation effrénée, puis une chute fracassante. &%est afin de rétablir un semblant d%ordre dans l%échange des actions apr2s la banqueroute de La/, qu%un arr3t a été établi par le &onseil d%4tat du roi le 25 septembre )025, donnant naissance la bourse de Paris. La présence des femmes , est d2s l'origine proscrite, et ce (usqu'en )+*0 6. La !ourse a initialement occupé l'h7tel de "e1ers, a1ant de transiter par plusieurs sites parisiens. En )808, "apoléon 'er pose la premi2re pierre du Palais !rongniart, con9u par l'architecte -lexandre :héodore !rongniart et destiné accueillir la !ourse de Paris, institution considérée d'ordre public et appréhendée par l'Empereur comme le ; thermom2tre de la confiance publique < cause de la présence des rentes constituées => ?résultant du tiers consolidé de la !anqueroute des deux tiers 1otée sous le @irectoireA qui composent l'essentiel de la cote officielle et dont le cours est sui1i a1ec assiduité par "apoléon !onaparte. Le bBtiment sera finalement inauguré sous la Cestauration le 5 no1embre )82* et la !ourse de Paris, qui était pro1isoirement installée au PalaisDCo,al ?depuis le 2 octobre )80+A, entre enfin dans ce lieu qui lui était réser1é et qui de1iendra le poumon de l'acti1ité financi2re du E'Ee si2cle, lequel 1oit s'épanouir la spéculation boursi2re dans tout ce qu'elle a1ait de nécessaire ?apport au crédit public et aux fonds propres de l'industrieA et de néfaste ?agiotageA. Fne chronologie du si2cle et demi sui1ant serait intéressante, la !ourse de Paris a,ant successi1ement fondé au E'Ee si2cle l'expansion des chemins de fer, de la sidérurgie, et des grandes a1entures coloniales. La cotation des premières sociétés étrangères La réputation internationale des charbonnages /allons est telle que, dans les années )850, plusieurs mines de charbon de !elgique sont les premi2res entreprises industrielles bénéficier d'une cotation officielle la !ourse de Paris, oG l'inauguration du palais !rongniart a eu lieu le 5 no1embre )82*. La premi2re cotation de société étrang2re accueillie a1ait en )865 la !anca Comana, sui1ie par la !anque de !elgique puis la deuxi2me banque américaine5. L'histoire des mines d'or s'accél2re la fin du E'Ee si2cle a1ec la cotation, dans les années )8+0, des mines d'or d'-frique du $ud la !ourse de Paris, oG elles de1iennent la principale attraction. @2s )+0=, l%-frique du $ud se hisse au premier rang mondial de1ant l%-ustralie. En )+)6 l%or représente 5= > de son re1enu, 80> des ses exportations et 50 > de la production mondiale. @ans son li1re Le Grand Méchant Marché, l'économiste @a1id :hesmar raconte qu'au début du EEe si2cle, la place de Paris bénéficiait d'une forte acti1ité cheH les petits porteurs, qui s'est un peu assagie par la suite, et n'a1ait pas beaucoup en1ier aux !ourses angloDsaxonnes, si ce n'est l'absence d'in1estisseurs de long terme comme les fonds de pension. PierreD&,rille Iautcoeur, directeur d'étude l'4cole des hautes études en sciences sociales ?EIE$$A, estime en1iron 2,= millions le nombre de porteurs de titres la fin de la !elle 4poque, contre moins de 2 millions au début des années )+80=.

L'un des meilleurs historiens de la !ourse de Paris est l'in1estisseur international -ndré Jostolan,, mort Paris en )+++ l'Bge de +6 ans, et surtout connu en -llemagne oG il écri1ait chaque semaine une chronique pour le magaHine Capital. @ans son li1re Si la Bourse m'était contée, -ndré Jostolan, raconte que la premi2re !ourse de 1aleurs organisée d'Europe est née -n1ers en )=+2, mais qu'il a fallu, en France, attendre )*)6, pour qu'un bBtiment spécialisé soit édifié sur le lieu des échanges, au PontD"euf ?dans les 1illes italiennes de Florence et Kenise, les échanges a1aient lieu aussi sur un pont, respecti1ement le Ponte Kecchio et le CialtoA. .usqu' la fin des années )+80, la !ourse de Paris est gérée par la corporation des agents de change, qui bénéficiaient d'un monopole sur la cotation. @2s le début des années )+80, et suite la recrudescence de la concurrence entre places boursi2res internationales, se pose la question de la modernisation de la !ourse de Paris, qui, (usqu' cette époque, fonctionnait principalement la criée. Le s,st2me &-& ?cotation assistée en continuA, introduit progressi1ement entre )+8* et )+8+, a rendu possible la cotation en continu et la sur1ie d'un marché qui était notamment menacé par la !ourse de Londres. &ette informatisation fut sui1ie d'autres réformes institutionnelles, comme la modification du statut des agents de change et l'apparition de nou1elles sociétés de bourse. La $ociété des bourses fran9aises ?acron,me de l'actuel indice $!FA fait suite la &ompagnie des agents de change ?acron,me originel de l'actuel indice &-&50ALréf. nécessaireM. La modernisation de la !ourse de Paris est accompagnée d'autres initiati1es telles que la création, d2s )+8+, des marchés organisés de produits financiers déri1és N le O-:'F et le OP"EP, désormais regroupés sous l'appellation Euronext.Liffe depuis le rachat du L'FFE par Euronext en 2002 N ou la dématérialisation des titres ?a1ec la création de la $ico1amA. @2s la fin des années )++0, et apr2s la mise en place du "$& ?"ou1eau s,st2me de cotationA, la !ourse de Paris lance une initiati1e de fusion entre di1erses bourses européennes, qui culminera a1ec la création d'Euronext en 2000. En 2000, le groupe Euronext a fusionné a1ec le "#$E pour donner naissance la société holding "#$E Euronext. Le si2ge de la nou1elle entité est situé désormais "e/ #orQ. Paris préser1e un statut de si2ge international*. Organisation et fonctionnement de la Bourse de Paris La négociation se réalisait traditionnellement la criée. @epuis la fin des années )+80, la !ourse de Paris est désormais un marché enti2rement électronique, grBce la mise en place du s,st2me &-& ?cotation assistée en continuA, remplacé dans les années )++0 par la technologie "$&.@e mani2re générale, la !ourse de Paris est considérée comme un marché dirigé par les ordres ou marché d'agence. Les prix des actions cotées sont déterminés par la confrontation directe des ordres d'achat et de 1ente au sein d'un carnet d'ordres centralisé. @ans certains cas, des intermédiaires spécifiques appelés Rteneurs de marchéR peu1ent inter1enir dans l'animation de la cotation de certaines 1aleurs S ceci donne lieu la création de contrats d'apporteurs de liquidité. Leur tra1ail consiste placer des ordres en attente de mani2re garantir l'existence d'une contrepartie0.La négociation des actions diff2re selon leur liquidité. Les actions liquides sont cotées en continu de + h 0 )0 h 50 tandis que les 1aleurs dont la liquidité est de moindre importance sont cotées par fixing des horaires prédéterminés. Les titres considérés comme suffisamment liquides sont des titres qui font l%ob(et d%au moins 2 =00 transactions par an. Les différents compartiments $ur Euronext Paris, il est possible de négocier les instruments financiers sui1ants S
• • • •

actions ?Eurolist, -lternext, Oarché libreA T obligations ?compartiment obligations S différents groupes de cotation sui1ant les caractéristiques des obligationsA T /arrants et certificats ?compartiment "extUarrantsA T tracQers ?compartiment "ext:racQsA.

La Bourse de Paris ralentit le rythme après des indicateurs aux USA (+1 1!"#
)=V)0 W )=S=)
La !ourse de Paris ralentissait un peu la cadence lundi apr2sDmidi ?X),)*>A, dans des 1olumes d'échanges asseH faibles et apr2s des indicateurs contrastés sur l'économie américaine. - )=I50 ?)6I50 YO:A, l'indice &-& 50 prenait 6+,)0 points 6.528,2= points, dans un 1olume de transactions peu étoffé de ),25* milliard d'euros. -pr2s a1oir lBché 0,02> 1endredi, le marché parisien se reprenait a1ant une semaine qui s'annonce chargée en rendeHD1ous économiques. R$ous pression en fin de semaine derni2re, les marchés européens se reprennent lundiR, indique .ér7me Kinerier, anal,ste cheH 'Y OarQets. @ans l'apr2sDmidi, le marché a ralenti apr2s des indicateurs économiques contrastés aux EtatsDFnis et une ou1erture en lég2re hausse de Uall $treet. Les 1entes au détail ont nettement augmenté aux EtatsDFnis en septembre, tandis que l'acti1ité manufacturi2re de la région de "e/ #orQ recule pour le troisi2me mois d'affilée en octobre. @e son c7té, la banque américaine &itigroup a publié lundi un bénéfice net en baisse de 88> sur un an pour le troisi2me trimestre, meilleur qu'attendu. Les in1estisseurs a1aient été aidés en début de séance par un chiffre de l'inflation en &hine, qui est tombée ),+> en septembre, fournissant au gou1ernement des marges de manoeu1re pour prendre des mesures de relance face au ralentissement de l'économie dans le pa,s. R-u moment oG l'inflation continue de reculer, tous les regards 1ont se tourner 1ers les chiffres du P'! pré1us (eudi qui en cas de déception pourraient ou1rir la 1oie de nou1elles mesures de relanceR, indique OarQus Iuber, anal,ste cheH E:E &apital. Les marchés se préparaient en outre au &onseil européen qui se tient !ruxelles (eudi et 1endredi. Fne demande d'aide de l'Espagne la Hone euro semble pour l'heure s'éloigner, selon les derni2res déclarations des responsables du pa,s, ce qui ne semble pas peser sur les marchés. Les 1aleurs bancaires tiraient le marché 1ers le haut l'image de !"P Paribas ?X),8+> 6+,)8 eurosA, &rédit -gricole ?X2,5*> *,)2 eurosA et $ociété Yénérale ?X),85> 25,52 eurosA. Cenault ?X*,50> 6*,=* eurosA grimpait sur des informations de nou1elles s,nergies a1ec "issan, le fran9ais démentant toutefois étudier une modification de l'alliance entre les groupes. -pr2s a1oir démarré en hausse apr2s des informations de presse 1endredi é1oquant un rapprochement a1ec Ppel, P$- Peugeot &itroZn perdait du terrain ?D),00> =,+* eurosA. Ki1endi prenait 2,*8> )=,0) euros. Le groupe tra1aille sur l'a1enir de l'opérateur télécoms $FC et une fusion a1ec le cBbloDopérateur "umericable est l'étude, parmi d'autres options, selon la presse. :echnip ?X0,0=> 88,=) eurosA ne se distinguait pas du marché apr2s a1oir obtenu en partenariat a1ec un chinois un contrat d'une 1aleur de pr2s de 200 millions d'euros de &hina "ational Pffshore Pil &orporation ?&"PP&A pour un pro(et de dé1eloppement gaHier en mer de &hine. @e son c7té, :otal prenait ),)=> 68,=8 euros. !ic ?D0,*0> +0,80 eurosA était pénalisé par un abaissement de recommandation Rconser1erR, contre RacheterR aupara1ant, par $ociété Yénérale. Enfin, $oitec lBchait 2,6)> 2,25 euros, a1ant de publier son chiffre d'affaires pour le troisi2me trimestre apr2s la cl7ture des marchés européens.

La Bourse de Paris signe un re$ond a%ant des chi&&res aux 'tats( Unis
La Bourse de Paris signait un net rebond lundi à la mi-journée (+1,29 !, portée par des espoirs de mesures de relance en "#ine, dans l$attente d$indicateurs économi%ues américains et des résultats trimestriels de la ban%ue "itigroup& ' Joel Saget

La !ourse de Paris signait un net rebond lundi la miD(ournée ?X),2+>A, portée par des espoirs de mesures de relance en &hine, dans l'attente d'indicateurs économiques américains et des résultats trimestriels de la banque &itigroup. - ))h=2 ?0+h=2 YO:A, l'indice &-& 50 prenait 56,8* points 6.562,+5 points, dans un 1olume d'échanges peu étoffé de =08 millions d'euros. -pr2s a1oir lBché 0,02> 1endredi, le marché parisien se reprenait a1ant une semaine qui s'annonce chargée en rendeHD1ous économiques. Le chiffre publié lundi de l'inflation en &hine, qui est tombée ),+> en septembre, fournit au gou1ernement des marges de manoeu1re pour prendre des mesures de relance face au ralentissement de l'économie dans le pa,s. R-u moment oG l'inflation continue de reculer, tous les regards 1ont se tourner 1ers les chiffres du P'! pré1us (eudi qui en cas de déception pourraient ou1rir la 1oie de nou1elles mesures de relanceR, indique OarQus Iuber, anal,ste cheH E:E &apital. @ans une (ournée dépour1ue d'indicateurs en Europe, les marchés attendent dans l'apr2sDmidi plusieurs données aux EtatsDFnis, a1ec notamment les 1entes de détail pour septembre et l'acti1ité industrielle dans la région de "e/ #orQ pour octobre ?)5I60A, qui de1raient 3tre encourageants selon &rédit -gricole &'!. 'ls sur1eilleront également les résultats de la banque &itigroup )5I00, a1ant une semaine chargée en résultats d'entreprises. Les marchés se préparaient en outre au &onseil européen qui se tient !ruxelles (eudi et 1endredi. RLes attentes portent essentiellement sur une demande d'aide de l'Espagne l'Europe, mais ce n'est pas l'ordre du (our de ce sommet. L'Espagne pourrait faire durer le suspenseR, soulignent les économistes du courtier -urel !Y&. Fne demande d'aide de l'Espagne la Hone euro semble pour l'heure s'éloigner, selon les derni2res déclarations des responsables du pa,s, ce qui ne semble pas peser sur les marchés. Les 1aleurs bancaires tiraient le marché 1ers le haut l'image de !"P Paribas ?X),82> 6+,)= eurosA, &rédit -gricole ?X2,0=> *,)6 eurosA et $ociété Yénérale ?X),+0> 25,56 eurosA. -pr2s a1oir démarré en hausse, P$- Peugeot &itroZn perdait du terrain ?D),2=> =,+5 eurosA apr2s des informations de presse é1oquant un rapprochement a1ec Ppel. Ki1endi prenait 2,85> )=,05 euros. Le groupe tra1aille sur l'a1enir de l'opérateur télécoms $FC et une fusion a1ec le cBbloDopérateur "umericable est l'étude, parmi d'autres options, selon la presse. :echnip ?X),65> 8+,06 eurosA ne se distinguait pas du marché apr2s a1oir obtenu en partenariat a1ec un chinois un contrat d'une 1aleur de pr2s de 200 millions d'euros de &hina "ational Pffshore Pil &orporation ?&"PP&A pour un pro(et de dé1eloppement gaHier en mer de &hine. @e son c7té, :otal prenait 2,02> 68,+) euros. !ongrain était stable 5*,00 euros apr2s a1oir enregistré au troisi2me trimestre une lég2re progression de son chiffre d'affaires malgré une baisse de la consommation de produits fromagers. !ic ?D2,68> 8+,26 eurosA était pénalisé par un abaissement de recommandation Rconser1erR, contre RacheterR aupara1ant, par $ociété Yénérale. Enfin, $oitec lBchait 2,50> 2,25 euros, a1ant de publier son chiffre d'affaires pour le troisi2me trimestre apr2s la cl7ture des marchés européens.

La Bourse de Paris re$ondit a%ant des pu$lications aux USA (+) *+"#
La !ourse de Paris rebondissait lundi dans les premiers échanges ?X0,8+>A, l'entame d'une séance qui de1rait 3tre dominée par la publication d'indicateurs économiques américains et des résultats trimestriels de la banque &itigroup. - 0+I22 ?00I22 YO:A, l'indice &-& 50 gagnait 60,)8 points 6.5)+,2* points. -pr2s a1oir lBché 0,02> 1endredi, le marché parisien se reprenait un peu a1ant une semaine qui s'annonce chargée en rendeHD1ous économiques. En &hine, l'inflation est tombée ),+> en septembre, fournissant au gou1ernement des marges de manoeu1re pour des mesures de relance, ce qui peut soutenir les places boursi2res mondiales. Oais les marchés attendent surtout les chiffres trimestriels de croissance du pa,s, publiés (eudi. La méfiance est aussi Rde mise a1ant la publication des résultats de &iti cette apr2sDmidiR, estiment les anal,stes cheH $axo !anque, pour qui Rla saison des résultats ?trimestriels des entreprises américainesA permettra notamment d'anal,ser un peu plus en profondeur le ralentissement économique globalR. &itigroup, qui compte parmi les grandes banques américaines les moins bien portantes, publie ses résultats )5I00 et lance une semaine oG 0+ 1aleurs du $[P =00, dont )2 appartenant l'indice phare @o/ .ones, dé1oileront leurs comptes, selon -urel !Y&. Les in1estisseurs sur1eilleront plusieurs publications dans l'apr2sDmidi aux EtatsDFnis, a1ec notamment les 1entes de détail pour septembre et l'acti1ité industrielle dans la région de "e/ #orQ pour octobre ?)5I60A. Les marchés se préparaient en outre au &onseil européen qui se tient !ruxelles (eudi et 1endredi. RLes attentes portent essentiellement sur une demande d'aide de l'Espagne l'Europe, mais ce n'est pas l'ordre du (our de ce sommet. L'Espagne pourrait faire durer le suspenseR, indiquent les économistes du courtier -urel !Y&. Fne demande d'aide de l'Espagne la Hone euro semble pour l'heure s'éloigner, selon les derni2res déclarations des responsables du pa,s. Les 1aleurs bancaires tiraient le marché 1ers le haut l'image de !"P Paribas ?X0,8*> 68,08 eurosA, &rédit -gricole ?X),2*> *,0= eurosA et $ociété Yénérale ?X),)+> 25,2* eurosA. P$- Peugeot &itroZn poursui1ait son ascension ?X),+5> *,)5 eurosA apr2s des informations de presse é1oquant un rapprochement a1ec Ppel. Ki1endi prenait 2,2+> )=,*= euros. Le groupe tra1aille sur l'a1enir de l'opérateur télécoms $FC et une fusion a1ec le cBbloDopérateur "umericable est l'étude, parmi d'autres options, selon la presse. :echnip ?X0,=0> 88,2+ eurosA ne se distinguait pas du marché apr2s a1oir obtenu en partenariat a1ec un chinois un contrat d'une 1aleur de pr2s de 200 millions d'euros de &hina

"ational Pffshore Pil &orporation ?&"PP&A pour un pro(et de dé1eloppement gaHier en mer de &hine. France :élécom gagnait 0,*0> +,66 euros. Le groupe de1rait afficher une hausse du nombre de ses abonnées la téléphonie mobile sur l'année 20)2, malgré l'arri1ée de Free Oobile, a indiqué samedi son P@Y, $téphane Cichard, lors d'un entretien la station de radio C:L. Eurosic ?X0,28> 62,)0 eurosA faisait moins bien que le marché, malgré un chiffre d'affaires pour les neuf premiers mois de 20)2 en hausse de 2+,*>. Oercial,s était presque stable ?X0,0*> )=,+* eurosA. La société a enregistré une progression de ),6> de ses re1enus locatifs sur les neuf premiers mois de l'année. !ongrain perdait 0,=5> 5=,0= euros apr2s a1oir enregistré au troisi2me trimestre une lég2re progression de son chiffre d'affaires malgré une baisse de la consommation de produits fromagers. Enfin, !ic ?D2,02> 8+,=* eurosA était pénalisé par un abaissement de recommandation Rconser1erR, contre RacheterR aupara1ant, par $ociété Yénérale.

La Bourse de Paris retrou%e des couleurs
Le &-& 50 rattrape une partie de ses pertes de la semaine derni2re, oG il a1ait lBché pr2s de 2 >. Cenault s%en1ole sur des rumeurs d%un partenariat plus poussé a1ec "issan. Le &-& 50 regagne un peu du terrain abandonné la semaine derni2re. 'l a1ance de ),6 > peu a1ant l\ou1erture de Uall $treet 6562,02 points, apr2s a1oir lBché 0,02 > 1endredi et pr2s de 2 > sur l%ensemble de la semaine derni2re. Le marché profite de rachats bon compte et des espoirs de mesures de relance en &hine. ,enault s%en1olait de pr2s de 0 > en début d%apr2sD midi, grBce des informations é1oquant le doublement des s,nergies a1ec son partenaire "issan. Cenault a démenti mais sans par1enir a faire retomber totalement la fi21re sur le titre qui grimait encore de plus de *>. Les in1estisseurs se préparent au &onseil européen qui se tient !ruxelles (eudi et 1endredi. Fne demande d%aide de l%Espagne la Hone euro semble pour l%heure s%éloigner. Le gou1ernement espagnol pourrait retarder de plusieurs semaines, si ce n%est plusieurs mois, toute demande de faire (ouer le mécanisme européen de stabilité ?OE$A, sans lequel la !&E s%interdit de racheter des obligations ibériques directement sur les marchés pour faire baisser les taux d%intér3t. Kendredi Uall $treet, les indices ont encore fait du surplace. Le rebond de l%indice de confiance des ménages américains ?au plus haut ni1eau depuis septembre 2000A a été occulté par des résultats déce1ants de .POorgan, pénalisé par l%affaire de ;la baleine de la :amise<. Le chiffre publié ce matin de l%inflation en &hine, qui est tombée ),+ > en septembre, fournit au gou1ernement des marges de man]u1re pour prendre des mesures de relance face au ralentissement de l%économie dans le pa,s. - Paris, les 1aleurs bancaires tiraient le marché 1ers le haut l%image de B-P Pari$as ?X),82 > 6+,)= eurosA, .rédit Agricole ?X2,0= > *,)6 eurosA et Société /énérale ?X),+0 > 25,56 eurosA.

Les marges de ra&&inage de 0otal se redressent 0otal (+1 +1 " 2 3* ** euros# a 1u son indicateur de marge de raffinage, c%estD Ddire la rentabilité de ses raffineries, en Europe remonter encore nettement au troisi2me trimestre, apr2s une fin 20)) et un début 20)2 tr2s mau1ais. Air Li4uide (+) !1 " 2 +5 )! euros# poss2de 8+,)2 > du capital et 8+,0+ > des droits de 1ote de la société LKL Oedical, l%issue d%une offre publique d%achat ?PP-A simplifiée qui s%est conclue (eudi. 6rance 0élécom (+) + " 2 + 3! euros# de1rait afficher une hausse du nombre de ses abonnées la téléphonie mobile sur l%année 20)2, malgré l%arri1ée de Free Oobile, a indiqué samedi son P@Y, $téphane Cichard, lors d%un entretien la station de radio C:L. Peugeot SA ((1 +* " 2 1 + euros#. Le groupe fran9ais étudierait la création d%une coentreprise a1ec Ppel, regroupant leurs acti1ités européennes affirmait 1endredi latribune.fr. Par ailleurs, les experts du cabinet $ecafi, sollicités par les représentants du personnel (ugent que la restructuration de l%entreprise est ;nécessaire<, tout en s%interrogeant sur les choix de la direction, dans leur rapport consulté samedi par l%-FP. 7.8ecaux (+) 9 " 2 19 1: euros# est proche d%un accord pour racheter 2= > du numéro un russe du secteur, Cuss Putdoor, dont il a1ait tenté en 1ain de s%emparer il , a quatre ans, rapporte le quotidien russe Jommersant. Fne enqu3te préliminaire a été ou1erte la suite de la plainte de ;ermès <nternational (+) :3 " 2 :19 1) euros# contre son actionnaire L=>; (+) 1) " 2 1:3 51 euros# concernant les modalités d%entrée du groupe de !ernard -rnault dans son capital en 20)0, aDtDon appris 1endredi de source (udiciaire confirmant une information de Challenge. Fne étude effectuée sur -ubagio, un médicament dé1eloppé par YenH,me, filiale de Sano&i (+1 *1 " 2 !9 11 euros#, a montré une réduction du risque de rechute et un ralentissement de la progression du handicap cheH des personnes atteintes de sclérose en plaques. 0echnip (+1 :: " 2 ** + euros# a obtenu en partenariat a1ec le chinois Pffshore Pil Engineering ?&PPE&A un contrat d%une 1aleur de pr2s de 200 millions d%euros de &hina "ational Pffshore Pil &orporation ?&"PP&A pour un pro(et de dé1eloppement gaHier en mer de &hine. L%opérateur télécoms $FC, au(ourd%hui filiale de =i%endi (+: + " 2 11 91 euros#, et le cBbloD opérateur "umericable m2nent des discussions en 1ue d%un possible rapprochement, qui donnerait naissance un poids lourd du tr2s haut débit en France. Bongrain (() 1) " 2 51 +) euros# a enregistré au troisi2me trimestre une lég2re progression de son chiffre d%affaires malgré une baisse de la consommation de produits fromagers. 'urosic (+) :* " 2 3: 1) euros# a réalisé un chiffre d%affaires pour les neuf premiers mois de 20)2 en hausse de 2+,* > 0+,* millions d%euros, ;grBce la montée en charge des nou1eaux baux<. >ercialys (+) 1! " 2 11 +* euros# a enregistré une progression de ),6 > de ses re1enus locatifs sur les neuf premiers mois de l%année, marqués par une croissance organique ;soutenue< et des éléments non récurrents.