PRÉVERT, Jacques, “Cet amour” en Paroles Cet amour Si violent Si fragile Si tendre Si désespéré Cet amour Beau comme

le jour Et mauvais comme le temps Quand le temps est mauvais Cet amour si vrai Cet amour si beau Si heureux Si joyeux Et si dérisoire Tremblant de peur comme un enfant dans le noir Et si sûr de lui Comme un homme tran uille au milieu de la nuit Cet amour ui faisait peur aux autres Qui les faisait parler Qui les faisait blémir Cet amour guetté !arce ue nous le guettions Tra ué blessé piétiné achevé nié oublié !arce ue nous l"avons tra ué blessé piétiné achevé nié oublié Cet amour tout entier Si vivant encore Et tout ensoleillé C"est le tien C"est le mien Celui ui a été Cette chose toujours nouvelles Et ui n"a pas changé #ussi vraie u"une plante #ussi tremblante u"un oiseau #ussi chaude aussi vivante ue l"été $ous pouvons tous les deux #ller et revenir $ous pouvons oublier Et puis nous rendormir $ous réveiller souffrir vieillir $ous endormir encore %&ver ' la mort $ous éveiller sourire et rire Et rajeunir $otre amour reste l' T&tu comme une bourri ue (ivant comme le désir Cruel comme la mémoire B&te comme les regrets Tendre comme le souvenir )roid comme le marbre Beau comme le jour )ragile comme un enfant *l nous regarde en souriant Et il nous parle sans rien dire Et moi j"écoute en tremblant Et je crie +e crie pour toi +e crie pour moi +e te supplie !our toi pour moi et pour tous ceux ui s"aiment Et ui se sont aimés ,ui je lui crie !our toi pour moi et pour tous les autres Que je ne connais pas %este l' -' o. tu es -' o. tu étais autrefois %este l' $e bouge pas $e t"en va pas $ous ui sommes aimés $ous t"avons oublié Toi ne nous oublie pas $ous n"avions ue toi sur la terre $e nous laisse pas devenir froids Beaucoup plus loin toujours Et n"importe o. /onne0nous signe de vie Beaucoup plus tard au coin d"un bois /ans la for&t de la mémoire Surgis soudain Tends0nous la main Et sauve0nous1

Jacques.u simplement il vous fait signe *l ne faut pas le regarder *l ne faut pas l"écouter *l faut passer )aire comme si on ne le voyais pas Comme si on ne l"entendais pas *l faut passer presser le pas Si vous le regarde2 Si vous l"écoute2 *l vous fait signe et rien ni personne $e peut vous emp&cher d"aller vous asseoir pr3s de lui #lors il vous regarde et sourit Et vous souffre2 attrocement Et l"homme continue de sourire Et vous sourie2 du m&me sourire Exactement !lus vous sourie2 plus vous souffre2 #trocement !lus vous souffre2 plus vous sourie2 *rrémédiablement Et vous reste2 l' #ssis figé Souriant sur le banc /es enfants jouent tout pr3s de vous /es passants passent Tran uillement /es oiseaux s"envolent Quittant un arbre !our un autre Et vous reste2 l' Sur le banc Et vous save2 vous save2 Que jamais plus vous ne jouere2 Comme ces enfants (ous save2 ue jamais plus vous ne passere2 Tran uillement Comme ces passants Que jamais plus vous ne vous envolere2 Quittant un arbre pour un autre Comme ces oiseaux1 Le miroir brisé -e petit homme ui chantait sans cesse le petit homme ui dansait dans ma t&te le petit homme de la jeunesse a cassé son lacet de soulier et toutes les bara ues de la f&te tout d"un coup se sont écroulées et dans le silence de cette f&te j"ai entendu ta voix heureuse ta voix déchirée et fragile enfantine et désolée venant de loin et ui m"appelait et j"ai mis ma main sur mon coeur o. remuaient ensanglantés les septs éclats de glace de ton rire étoilé1 .PRÉVERT. Paroles Le désespoir est assis sur un banc /ans un s uare sur un banc *l y a un homme ui vous appelle uand on passe *l a des binocles un vieux costumes gris *l fume un petit ninas il est assis Et il vous appelle uand on passe .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful