Table des matières

1. Résolution prioritaire : Stratégie nationale de transport ......................................................... 6 2. « Pollinisateurs et agriculteurs » : Résolution en faveur d’un moratoire sur les néonicotinoïdes au Canada ................................................................................................................................. 7 3. Une stratégie nationale pour un programme universel d’éducation et d’accueil de la petite enfance (EAPE) appuyant les familles canadiennes qui cherchent à faire respecter les droits des enfants et à développer tout leur potentiel ........................................................................... 8 4. Honorer nos engagements : l’Accord de Kelowna, remaniement de la Loi sur les Indiens et renouveau autochtone ............................................................................................................... 9 5. De nouveaux métiers pour des temps nouveaux – Assurer l’avenir du Canada grâce à l’innovation ................................................................................................................................10 6. Agir contre les changements climatiques ..............................................................................11 7. Le Canada : une société du savoir ........................................................................................12 8. Une stratégie nationale du secteur manufacturier pour le Canada ........................................13 9. Plan d’action national pour le logement ................................... Error! Bookmark not defined. 10. Pensions : Sécurité de la vieillesse et Régime de pensions du Canada ..............................14 11. Résolution prioritaire : Péréquation du système d’éducation dans les réserves...................15 12. Ajouts aux réserves.............................................................................................................16 13. Réforme démocratique de la Chambre des communes .......................................................17 15. Augmentation du montant du transfert de la taxe sur l’essence aux administrations municipales ...............................................................................................................................18 16. Transfert intergénérationnel des exploitations agricoles ......................................................19 17. Stratégie nationale pour le réseau électrique ......................................................................20 18. Prévention du musellement et de l’ingérence politique imposés aux scientifiques fédéraux 22 19. Consommation énergétique résidentielle et conservation de l’eau – Programme de subventions rénovations ...........................................................................................................23 20. Un système de justice rationnel (Sask.) ..............................................................................25 21. Reconnaître le passé pour nous projeter vers l’avenir : une résolution visant à rejeter officiellement le Livre blanc de 1969 .........................................................................................26 22. Résolution pour une nouvelle approche de la politique autochtone urbaine ........................27 23. Égalité des chances : résolution en faveur d’un accès égal des peuples autochtones à l’éducation, au financement de l’éducation et aux activités parascolaires..................................28 24. Résolution visant à aider les étudiants autochtones de niveaux postsecondaire et secondaire à l’aide d’un service de garde .................................................................................29 25. Résolution pour l’appui continu de la guérison intergénérationnelle des relations entre le Canada et les Autochtones .......................................................................................................30 26. Résolution pour une plus grande inclusion au sein du Parti libéral du Canada : reconnaissance de la notion de bispiritualité .............................................................................31

27. Résolution pour négocier et mettre en œuvre une compréhension conjointe de la consultation entre l’État canadien et les nations autochtones....................................................32 28. Résolution pour dénoncer l’espionnage des peuples et des organisations autochtones ......33 29. Mise en oeuvre de l'Accord de Kelowna ..............................................................................34 30. Eau potable et assainissement dans les collectivités des Premières nations ......................35 31. Résolution prioritaire : restaurer la confiance en la démocratie canadienne ........................36 32. Renforcement du Système d’immigration du Canada..........................................................38 33. Notre pacte social avec nos anciens combattants ...............................................................39 34. Plan destiné à rendre le système fiscal plus juste, plus simple et plus concurrentiel ...........40 35. L’équité dans le système de cartes de crédit: fixer des limites raisonnables sur les frais de cartes de crédit et les taux d’intérêt ...........................................................................................41 36. Investissement durable et transformateur dans les infrastructures canadiennes .................42 37. Améliorer les régimes de retraite.........................................................................................43 38. Un nouveau pacte sur les soins de santé ............................................................................44 39. Aider nos aînés (CAUCUS) .................................................................................................45 40. Un plan d’action national pour l’autisme ..............................................................................46 41. Résolution sur l’élaboration d’une stratégie nationale de services de garde et d’apprentissage préscolaire ......................................................................................................48 42. Ressources en eau .............................................................................................................49 43. Services aux personnes âgées ...........................................................................................50 44. Mettre fin à la violence faite aux femmes ............................................................................51 45. Soutien au personnel militaire et à leurs familles .................................................................52 46. Conférer une autonomie accrue à Élections Canada ..........................................................53 48. Réforme et simplification du système fiscal canadien ..........................................................54 50. Résolution prioritaire : Stratégie énergétique nationale .......................................................55 51. Résolution prioritaire : Cadre stratégique national en matière de santé mentale .................56 54. Préservation de la santé de l’environnement du Canada et bien-être des ressources halieutiques de notre pays (projet de loi omnibus C-38) ............................................................57 55. Garderies ............................................................................................................................58 56. Stratégie concernant les anciens combattants invalides......................................................59 58. Gestion de la dette des étudiants et aide financière ............................................................60 59. Protéger nos plus jeunes citoyens.......................................................................................61 61. Résolution prioritaire : Enjeux autochtones .........................................................................62 62. Le lac Winnipeg et le bassin hydrographique du lac Winnipeg ............................................63 63. Le système parlementaire et électoral canadien .................................................................64 64. Recherche scientifique et technologique .............................................................................65 65. Défis environnementaux du Canada ...................................................................................66 66. Santé et bien-être................................................................................................................67

67. Région des lacs expérimentaux ..........................................................................................68 68. Développement économique et réduction de la pauvreté ....................................................69 69. Les enjeux agricoles de l’Ouest du Canada ........................................................................70 70. Infrastructures communautaires ..........................................................................................71 71. Résolution prioritaire : Améliorations du Régime de pensions du Canada ...........................72 72. Coordination des activités de recherche et de sauvetage en mer au Canada .....................73 73. Enquête sur les activités de recherche et sauvetage (R-S) au sol .......................................74 74. Infrastructures de sécurité maritime et d’atténuation des impacts environnementaux .........75 75. Offices de gestion des pêches fédéraux-provinciaux-territoriaux (FPT) ...............................76 76. Soutien aux entreprises sociales .........................................................................................77 77. Responsabilité et réforme des soins de santé .....................................................................78 78. Limiter les conséquences du diabète ..................................................................................79 79. Stratégie nationale et normes en faveur d’une évaluation du développement de la petite enfance et de traitements connexes..........................................................................................80 80. Intimidation et harcèlement .................................................................................................81 81. Sécurité environnementale dans les garderies et les écoles ...............................................82 82. Réforme du régime d’assurance-emploi ..............................................................................83 83. VIA et l’infrastructure ferroviaire ..........................................................................................84 85. Une priorité nationale : investir dans les services de garde d'enfants et le développement de la petite enfance........................................................................................................................85 86. Immigration .........................................................................................................................86 88. Financement de la recherche scientifique ...........................................................................87 89. Anciens combattants ...........................................................................................................88 90. Résolution prioritaire : La mort médicalement assistée........................................................89 91. Commission royale sur l'environnement et la santé .............................................................90 92. Redressement du « déficit démocratique » concernant la représentation des femmes au Parlement .................................................................................................................................91 93. Prévention de la violence faite aux femmes autochtones ....................................................92 94. Parité hommes-femmes au sein des conseils d’administration ............................................93 95. Plan d’action national pour les personnes handicapées ......................................................94 96. Restauration du financement des groupes de défense des droits des femmes ...................95 97. Supplément de revenu de base : mise à l’essai d’une approche humaine pour assurer la sécurité du revenu des Canadiennes et Canadiens en âge de travailler ...................................96 98. Prestations d’AE couvrant un congé pour campagne électorale ..........................................97 99. Scission de l’ACDI et du MAECI..........................................................................................98 100. Résolution Prioritaire : Établissement d’un revenu annuel de base conçu et mis en application en vue d’instaurer une économie équitable .............................................................99

101. Lier à l’emploi des Canadiens et Canadiennes les avantages fiscaux consentis aux sociétés...................................................................................................................................100 103. Accès au logement pour les Canadiens et Canadiennes..... Error! Bookmark not defined. 104. Modernisation du Régime de pensions du Canada .........................................................101 105. Création d’un Bureau du conseiller scientifique national..................................................102 106. Stratégie nationale en matière de transport .....................................................................103 107. Soutien d’une étude, par le Comité de l’environnement de la Chambre des communes, des effets sur l’environnement de la fracturation hydraulique, particulièrement en ce qui concerne nos ressources hydriques et la santé de la population canadienne .........................................104 108. Politique sur les gaz à effet de serre ...............................................................................105 109. Le rétablissement et le renforcement des évaluations environnementales ......................106 110. Mesures à prendre concernant les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées ............................................................................................................................107 111. Résolution prioritaire : Collectivités résilientes dans le Nord du Canada .........................108 113. Résolution prioritaire : Plan d’action national contre la maladie d’Alzheimer....................109 115. Résolution sur les transferts canadiens en matière de santé et de programmes sociaux 110 116. Résolution sur la péréquation ..........................................................................................111 117. Résolution sur le traitement juste et compatissant des membres blessé(e)s des Forces canadiennes ...........................................................................................................................112 119. Une approche audacieuse dans le règlement des revendications territoriales.................113 123. Résolution prioritaire : Soins de santé .............................................................................114 124. Stratégie nationale sur le logement abordable .................... Error! Bookmark not defined. 125. Améliorer l’efficacité et l’efficience des soins de santé canadiens ...................................115 126. Ministère des changements climatiques ..........................................................................117 127. Renouvellement de la démocratie au Canada .................................................................118 128. Réforme des pensions ....................................................................................................119 130. Des emplois stables et bien rémunérés pour les familles à revenu moyen ......................120 131. Prêts de la SCHL aux aînés propriétaires .......................................................................121 132. Maltraitance des aînés ....................................................................................................122 133. Résolution prioritaire : Respecter les droits des peuples autochtones .............................123 134. Développement d'un réseau de transport ferroviaire interurbain fiable et abordable........124 136. Pour une culture de la paix et de la non-violence ............................................................125 137. Responsabilité sociétale des entreprises à l’extérieur du Canada ...................................126 138. Politique nationale des eaux et un Secrétariat d’État pour l’eau ......................................127 139. Énergie renouvelable, efficacité énergétique et électrification des transports ..................128 140. Restauration de l'indépendance des ministères et organismes fédéraux et la communication d’information factuelle aux Canadiens ............................................................129 141. Amélioration de la méthode de sélection des sénateurs ..................................................130

143. Résolution prioritaire: Mourir dans la dignité : l’aide médicale à mourir ...........................131 145. S’attaquer aux inégalités : une proposition factuelle pour lever l’interdiction de donner du sang/faire don d’organes visant les homosexuels (JLC)..........................................................132 146. Plan d’action national sur l’itinérance ..............................................................................133 147. Gouvernance autochtone ................................................................................................134 148. L’éducation postsecondaire comme moteur de développement économique ..................135 149. Accès à la justice ............................................................................................................136 150. Documents mentionnant un troisième sexe .....................................................................137 151. Moins de fusils, moins de violence ..................................................................................138 152. Politique sur l’Arctique .....................................................................................................139 153. Résolution prioritaire: Financement des soins de santé...................................................140 154. Assurance-emploi, emplois saisonniers, développement de l’emploi et formation professionnelle ........................................................................................................................142 155. Politique étrangère ..........................................................................................................143 156. Emploi chez les jeunes....................................................................................................144 157. Accès à l’information .......................................................................................................146 158. Politique sur le thorium ....................................................................................................147 159. Résolution prioritaire : Fracturation hydraulique ..............................................................148 160. Mécanisme de surveillance de la GRC............................................................................149 161 : Possibilités de télétravail pour améliorer la flexibilité professionnelle .............................150

1. Résolution prioritaire : Stratégie nationale de transport ATTENDU QUE les retards dans les transports au Canada occasionnent une perte de plus de 5 milliards de dollars par année; ATTENDU QUE les municipalités, les provinces et les territoires ne disposent pas de fonds suffisants pour construire des systèmes de transport en commun modernes tout en continuant de procurer d’autres services essentiels; ATTENDU QUE de nombreuses villes canadiennes de toutes tailles sont à court de fonds pour financer leurs projets de transport en commun majeurs, comme, par exemple, les 6,2 milliards de dollars pour la ligne de désengorgement du centre-ville de Toronto, le milliard de dollars pour le transport en commun de la région de York, les 200 millions de dollars par année pour le projet décennal de Calgary, les 515 millions de dollars pour le réseau de trains légers sur rail du Sud-Est d’Edmonton et les 3,1 milliards de dollars pour la prolongation jusqu’à l’Ouest-de-l’Île de Montréal; ATTENDU QUE le financement de VIA Rail diminue et est actuellement laissé à la discrétion du cabinet, ce qui le rend imprévisible et non soumis à l’examen ou aux suggestions de la population; ATTENDU QUE le Canada est le seul pays du G7 à ne pas avoir de stratégie nationale de transport en commun; ATTENDU QUE la Fédération canadienne des municipalités a demandé au gouvernement fédéral de mettre en œuvre une stratégie nationale de transport; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada consulte les provinces, territoires et municipalités et propose une stratégie nationale de transport intégrée et multimodale qui desserve les collectivités de toutes tailles, et ce dans les deux ans qui suivront son entrée en fonction au gouvernement; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral s’engage à mettre au point un système de financement du transport prévisible et fiable, sur une durée d’au moins 10 années, l’attribution des fonds devant être décidée par la population et en fonction de la croissance démographique prévue. Parti libéral du Canada (Ontario) Nombre de mots : 227

2. « Pollinisateurs et agriculteurs » : Résolution en faveur d’un moratoire sur les néonicotinoïdes au Canada ATTENDU QUE les ruches gérées, les abeilles sauvages et les pollinisateurs indigènes font partie intégrante des pollinisateurs en agriculture et dans le milieu naturel et sont irremplaçables; ATTENDU QUE la vitalité économique du secteur agricole des cultures et du bétail, qui représente 8 % du PIB total du Canada, dépend en fin de compte de la santé des pollinisateurs; ATTENDU QUE les insecticides à base de néonicotinoïdes sont soumis à des moratoires dans d’autres pays à cause des liens probants qu’ils entretiennent avec la mort des abeilles; ATTENDU QUE le mode d’action systémique des néonicotinoïdes implique que les mesures traditionnelles d’atténuation des risques, qui imposent notamment aux agriculteurs de modifier leurs semeuses et leurs pratiques de plantation, peuvent occasionner des frais additionnels pour les agriculteurs sans protéger pour autant les pollinisateurs du danger; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada demande à l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de suspendre immédiatement l’homologation des composés néonicotinoïdes, ce qui résultera en un moratoire immédiat sur la vente et l’utilisation de ce type de technologie au Canada; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE la santé des pollinisateurs devienne un critère plus déterminant dans les examens subséquents en vue de l’homologation de nouveaux pesticides à usage agricole, y compris en recourant à des méthodes d’essai qui permettent d’évaluer plus précisément les effets des insecticides à action systémique; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral contribue au leadership scientifique en assurant la vitalité mondiale à venir des pollinisateurs, en collaboration avec d’autres pays et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), afin d’appuyer la recherche et la surveillance nécessaires pour améliorer l’information sur l’état des pollinisateurs et établir un cadre de travail pour la conservation et la régénération des espèces de pollinisateurs dans les deux ans à venir. Parti libéral du Canada (Ontario) Nombre de mots : 298

3. Une stratégie nationale pour un programme universel d’éducation et d’accueil de la petite enfance (EAPE) appuyant les familles canadiennes qui cherchent à faire respecter les droits des enfants et à développer tout leur potentiel
ATTENDU QU’en 2010 sur le marché du travail, le taux de participation des mères de famille dépassait les 68 % alors que le pourcentage de familles ayant accès à un programme autorisé d’éducation et d’accueil de la petite enfance (EAPE) n’était que de 17 %, ce qui a créé de longues listes d’attente et incité les familles à recourir à d’autres types de services de garde, parfois préjudiciables; ATTENDU QUE la santé, le bien-être et la réussite scolaire des enfants sont améliorés par un programme d’EAPE de haute qualité qui résout les problèmes de pauvreté infantile, d’égalité des chances et de préjudices physiques et émotionnels chez l’enfant; ATTENDU QU’un investissement dans un programme d’EAPE améliore la santé et la compétitivité de la main-d’oeuvre, ce qui génère des profits nets pour le gouvernement grâce à l’augmentation des recettes fiscales et la réduction des paiements de transfert; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral institue un programme universel d’EAPE comprenant des normes et des mécanismes de surveillance d’envergure nationale, en restaurant les accords bilatéraux signés par le gouvernement libéral précédent et les provinces et territoires, en augmentant le financement fédéral de l’EAPE à 1 % du PIB, en réinvestissant les 1 200 $ annuels de la Prestation universelle pour la garde d’enfants dans la Prestation fiscale canadienne pour enfants, afin que la valeur du crédit soit perçue par le parent qui reste à la maison; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE des incitatifs fiscaux soient mis en place pour favoriser un programme d’EAPE sur les lieux de travail et qu’un financement soit attribué pour développer la formation postsecondaire à l’EAPE afin d’assurer des services de garde d’enfants de haute qualité par du personnel compétent formé pour le programme; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’aucun enfant ne soit exclu du programme d’EAPE à cause d’un handicap, des difficultés d’accès ou du coût du service et que tous les enfants bénéficient de services qui favorisent leur développement intellectuel, linguistique, émotionnel, social et physique, en lien avec d’autres services communautaires à vocation familiale, comme les soins de l’ouïe et de la vue, le soutien pour les parents ou les soins de santé mentale. Parti libéral du Canada (Ontario) Nombre de mots : 247

4. Honorer nos engagements : l’Accord de Kelowna, remaniement de la Loi sur les Indiens et renouveau autochtone
ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada a joué un rôle de premier plan pour combler l’écart en matière d’éducation, d’emploi et de santé entre les populations autochtones du Canada et la population moyenne canadienne par son engagement envers l’Accord de Kelowna; ATTENDU QUE l’Accord de Kelowna bénéficie de l’appui consensuel de cinq associations autochtones canadiennes d’envergure nationale, ainsi que des premiers ministres de l’ensemble des dix provinces et des trois territoires canadiens, ce qui constitue une première dans l’histoire du Canada pour tout gouvernement fédéral; ATTENDU QUE la Loi sur les Indiens est un ensemble de mesures législatives périmées, mal conçues et mal exécutées qui a nécessité des amendements parce qu’elle contrevenait à la Charte canadienne des droits et libertés et continuera éventuellement d’être contestée en vertu des dispositions de la Charte; ATTENDU QUE le 21 mars 2007, le projet de loi C-292 a été adopté avec le soutien du Parti libéral du Canada, du Bloc Québécois et du NPD, alors que les conservateurs qui s’y opposaient ont mis en avant l’article 54 de la Loi constitutionnelle qui stipule qu’un projet de loi d’initiative parlementaire ne peut donner lieu à une demande de dépense de fonds publics; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada collabore avec les collectivités autochtones à l’élaboration de politiques en vertu des principes de reconnaissance, de respect, d’avantage et de responsabilité mutuels, comme le prévoient les ententes de l’Accord de Kelowna et se servent des dispositions de cet accord comme feuille de route fondamentale pour rédiger de nouvelles ententes avec les Autochtones du Canada; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada exhorte le gouvernement du Canada à remanier la Loi sur les Indiens d’ici 2020 et à la remplacer par un nouveau texte de loi élaboré dans l’esprit de l’Accord de Kelowna. Parti libéral du Canada (Ontario) Nombre de mots : 245

5. De nouveaux métiers pour des temps nouveaux – Assurer l’avenir du Canada grâce à l’innovation ATTENDU QU’un élément clé de la prospérité au XXIe siècle tient à l’innovation fondée sur la recherche et le développement (R-D), une éthique solide – qui respecte la recherche fondamentale et l’expérimentation –, et le fait de tirer parti des avantages comparatifs du Canada; ATTENDU QUE des études récentes avertissent le Canada qu’il est à la traîne dans ce domaine, ce qui nuit à la compétitivité de son commerce; ATTENDU QUE les sciences et l’innovation exigent l’appui du gouvernement au moyen d’un financement stable et avec l’apport de conseillers scientifiques, d’experts en la matière et d’infrastructures modernes, le tout dans une culture qui limite l’ingérence de la part du gouvernement; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada élabore, en tant que pierre angulaire de son programme économique, une stratégie d’innovation scientifique qui réponde aux besoins socio-économiques dans le cadre de ses efforts pour appuyer la création d’emplois pour la classe moyenne; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette stratégie réaffirme l’engagement du Canada envers la recherche fondamentale, fondée sur la non-ingérence du gouvernement et la liberté de communication, et qu’elle soit guidée par des preuves évaluées par des pairs et de bonnes pratiques à l’échelon mondial, soit inclusive et comprenne notamment des stratégies visant les petites et moyennes entreprises, les collectivités éloignées et l’industrie d’extraction de ressources naturelles, dans le respect de l’environnement; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette stratégie adopte une approche intégrée à long terme qui fasse appel à des experts du milieu universitaire, du gouvernement et du monde des affaires, fasse participer le secteur communautaire de l’innovation sociale et ait recours au système d’éducation pour former des chercheurs de haut niveau et des entrepreneurs efficaces; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette stratégie exploite pleinement les débouchés de l’innovation en poursuivant la négociation sur de nouveaux accords commerciaux qui auront pour but de la faciliter. Parti libéral du Canada (Ontario) Nombre de mots : 310

6. Agir contre les changements climatiques
ATTENDU QUE la communauté scientifique confirme avec un très large consensus et sans équivoque que le climat de la planète se réchauffe à cause des activités humaines qui augmentent la concentration dans l’atmosphère des gaz à effet de serre; ATTENDU QUE les changements climatiques qui en résultent ont des coûts environnementaux, économiques et sociaux bien documentés et contribuent d’ores et déjà à 400 000 décès par année à l’échelle de la planète; ATTENDU QUE la protection de l’environnement et la croissance économique ne s’excluent pas mutuellement; IL EST RÉSOLU QUE le Canada élabore de toute urgence une stratégie nationale de protection de l’environnement qui se fonde sur des preuves scientifiques et accepte le fait que les activités humaines sont à l’origine des changements climatiques, défende des accords internationaux à caractère obligatoire visant à maintenir la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère terrestre à des seuils qui n’augmentent pas la température du globe de plus de 2 degrés Celsius, établisse les objectifs annuels fermes quant à la part de réduction des émissions du Canada, prenne des mesures appropriées pour faire en sorte que ces objectifs soient atteints et publie chaque année des rapports d’étape validés indépendamment; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette stratégie soit exhaustive et mise au point en consultation avec tous les paliers de gouvernements et autres intervenants tout en déterminant le prix juste et réaliste du carbone et en appuyant des approches novatrices et réglementaires du développement durable; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE ces stratégies soient fondées sur des preuves et soutiennent les investissements nécessaires pour que leur mise en œuvre soit rentable économiquement; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE ces stratégies comprennent des investissements dans la recherche et le développement de manière à réduire le coût des technologies énergétiques vertes. Parti libéral du Canada (Ontario) Nombre de mots : 298

7. Le Canada : une société du savoir
ATTENDU QUE des données fiables et impartiales et des études scientifiques attisées par la curiosité sont des éléments essentiels d’une meilleure compréhension du monde dans lequel nous vivons, guident l’élaboration de politiques publiques humaines et viables et favorisent la 1,2 croissance économique; ATTENDU QUE le gouvernement actuel s’est ingéré avec un programme scientifique exhaustif en abolissant la version longue du formulaire de recensement, en diminuant le financement stable accordé à la recherche fondamentale, en introduisant un contrôle partisan sur les projets menés et en restreignant la liberté des scientifiques fédéraux de discuter de leur travail; ATTENDU QUE ces interventions ont rendu notre information sociétale peu fiable, ont interféré 3,4 avec nos progrès scientifiques et ont mis à mal notre réputation sur la scène internationale; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral réaffirme le caractère central des connaissances comme base de la société canadienne en réintégrant la version longue du formulaire de recensement et en renforçant l’autonomie institutionnelle de Statistique Canada; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral réaffirme l’importance des découvertes scientifiques en augmentant le financement accordé à la recherche fondamentale d’un pourcentage du PIB au moins égal à celui d’autres pays développés, en encourageant les scientifiques fédéraux à mener des recherches et des activités collaboratives évaluées par des pairs, sans s’embarrasser de directives politiques ou idéologiques et en leur permettant de s’exprimer librement dans les médias et en public sur leur travail et ses implications afin d’approfondir la compréhension des citoyens et de servir de guide à des politiques publiques éclairées. Parti libéral du Canada (Ontario) Nombre de mots : 225
1. Leshner, A. I. (19 mai 2013). Starve science, starve growth. The Toronto Star. [Alan Leshner est le directeur général de l’AAAS (American Association for the Advancement of Science) et l’éditeur en chef de la revue Science.] http://www.thestar.com/opinion/commentary/2013/05/19/cutbacks_to_basic_science_threaten_future_innovation.html (en anglais seulement) 2. Polanyi, J. (5 février 1998). Shackling research suffocates creativity and commerce. The Toronto Star. [John Polanyi est lauréat d’un Prix Nobel et professeur émérite de chimie à l’Université de Toronto]. http://www.utoronto.ca/jpolanyi/public_affairs/public_affairs5d.html (en anglais seulement) 3. Éditorial (mars 2012) Frozen out: Canada’s government should free its scientists to speak to the press, as its US counterpart has. Nature, Vol. 483, p. 6. http://www.nature.com/nature/journal/v483/n7387/pdf/483006a.pdf (en anglais seulement) 4. Rapport sur l’ouverture du gouvernement de Démocratie en surveillance. 21 janvier 2013. [Plainte déposée auprès du Commissaire à l’information du Canada pour demander une enquête approfondie sur la liberté des scientifiques fédéraux de s’adresser au grand public et aux journalistes.] http://democracywatch.ca/wpcontent/uploads/OpenGovReportJan2113.pdf (en anglais seulement)

8. Une stratégie nationale du secteur manufacturier pour le Canada ATTENDU QU’un Canada prospère et compétitif a dorénavant besoin d’une stratégie novatrice et de réputation mondiale pour le secteur manufacturier afin de mettre au point des produits répondant à la demande mondiale et d’offrir des emplois bien rémunérés et à long terme dans des entreprises florissantes; ATTENDU QUE cette stratégie doit fournir à l’ensemble des fabricants, qu’ils soient nouveaux ou existants, un soutien gouvernemental prévisible qui s’échelonne sur plusieurs années et leur permet de s’adapter aux différences régionales sans avoir besoin de subventions sélectives, sur la base de politiques fiscales efficaces, de critères d’admissibilité clairs, d’une vérification simplifiée et de rapports exécutoires; ATTENDU QU’un secteur manufacturier compétitif exige des produits de haute qualité et à haut rendement, conçus grâce à des activités de recherche et de développement novatrices, en minimisant les étapes de fabrication et les coûts logistiques et en recourant à des processus de montage perfectionnés et à des matières premières optimales, cette stratégie doit donc être axée sur les meilleures pratiques de production et de chaîne d’approvisionnement à l’échelle mondiale; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral adopte une politique de planification prévisible et à long terme de création d’installations manufacturières des plus modernes au monde et de mise en œuvre d’un programme mondial de détachement manufacturier et de Centres nationaux universitaires de progrès manufacturiers; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral fasse de la recherche et du développement un axe central du renouveau du secteur manufacturier canadien et minimise les frais généraux des entreprises tout en protégeant l’argent des contribuables par des processus transparents et en faisant appel à l’Agence du revenu du Canada pour veiller à l’observation des règles fiscales en matière de crédits d’impôt; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral mette sur pied la meilleure main-d’oeuvre manufacturière au monde en coordonnant le développement des compétences à tous ses paliers, en rationalisant l’apprentissage et l’acquisition de nouvelles compétences et en simplifiant la qualification des professionnels et des compétences/métiers venant de l’étranger pour les évaluer rapidement, avant le processus d’immigration, ou en veillant à ce qu’une mise à niveau efficace soit effectuée au Canada. Parti libéral du Canada (Ontario) Nombre de mots : 351 Le document d’information contenant la proposition détaillée est publié sur notre site Web, à l’adresse http://cambridge.liberal.ca. Une stratégie nationale du secteur manufacturier pour le Canada.

10. Pensions : Sécurité de la vieillesse et Régime de pensions du Canada ATTENDU QU’au 21e siècle, 60 % de la population active du Canada n’a pas de régime de pension d’employeur et que le Régime de pensions du Canada est une source primordiale de revenu de retraite; ATTENDU QUE le Régime de pensions du Canada est actuellement structuré de façon à procurer, en moyenne, un revenu maximal de 25 % du maximum des gains annuels ouvrant droit à pension d’un travailleur ou d’une travailleuse qui prend sa retraite à 65 ans; ATTENDU QUE l’emploi des jeunes et les perspectives de carrière demeurent un enjeu de la politique économique publique, et que les possibilités d’emploi à plein temps offertes aux jeunes adultes sont de plus en plus limitées sur le marché de l’emploi actuel; ATTENDU QUE l’âge de l’admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse est passé de 65 à 67 ans, ce qui a un effet domino qui se répercute sur les enjeux économiques et sociaux évoqués ci-dessus; ATTENDU QUE les frais de gestion et d’administration qui s’appliquent aux régimes volontaires d’épargne-retraite pourraient être évités s’il était possible de verser volontairement des contributions supplémentaires au RPC; IL EST RÉSOLU QUE l’âge d’admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse soit fixé de nouveau à 65 ans, afin que les Canadiens et Canadiennes plus âgés puissent plus facilement quitter volontairement le marché du travail pour s’orienter soit vers l’emploi à temps partiel, soit vers la retraite; IL EST EN OUTRE RÉSOLU que le Parti libéral du Canada, en collaboration avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, adopte et applique des mesures législatives portant le taux du revenu de retraite garanti par le Régime de pensions du Canada à 50 % pour les travailleurs et travailleuses dont les gains annuels sont de 30 000 à 80 000 $ lorsqu’ils prennent leur retraite à 65 ans; IL EST EN OUTRE RÉSOLU que le RPC soit modifié de façon à ce que des contributions supplémentaires puissent être versées volontairement, à concurrence des limites imposées aux contributions à un REER. Parti libéral du Canada (Ontario) Nombre de mots : 244

11. Résolution prioritaire : Péréquation du système d’éducation dans les réserves ATTENDU QU’un tiers des élèves du secondaire des Premières Nations vivant dans les réserves fréquentent les écoles des Premières Nations; ATTENDU QUE le taux de rendement des investissements dans l’éducation des Autochtones est plus élevé que celui des Canadiens non autochtones étant donné que, grâce à l’éducation, l’écart entre les rémunérations se comble et rattrape en grande partie le niveau de la rémunération des Canadiens non autochtones; ATTENDU QU’actuellement, près de 40 pour cent des élèves autochtones ne terminent pas leurs études secondaires; ATTENDU QU’au cours des dix années à venir, les jeunes autochtones constitueront une part importante des nouveaux venus sur le marché du travail; ATTENDU QUE le financement des écoles dans les réserves est inférieur à celui des autres écoles d’environ 30 pour cent; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie le droit à l’éducation des Premières Nations et s’engage à financer les écoles des Premières Nations dans une proportion égale à celle des fonds attribués aux provinces pour les écoles provinciales; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada s’engage à combler cet écart de scolarisation au cours de son premier mandat. Parti libéral du Canada (Saskatchewan) Nombre de mots : 151

12. Ajouts aux réserves ATTENDU QUE les Premières Nations n’ont pas reçu la superficie des terres qui leur avait été octroyée par traités avec Sa Majesté la Reine du Canada; ATTENDU QUE le gouvernement du Canada a signé plus de 70 accords de droits fonciers issus des traités et d’ententes de revendications territoriales particulières avec les Premières Nations et a l’obligation juridique d’ajouter aux réserves les terres sélectionnées définitivement et achetées par les Premières Nations en vertu de ces ententes; ATTENDU QUE les terres ajoutées procurent aux Premières Nations des occasions de développement économique et une assise territoriale résidentielle et agricole supplémentaire; ATTENDU QU’actuellement, les Premières Nations ont plus de 1 500 terres sélectionnées définitivement et devant être ajoutées aux réserves, ce qui représente une superficie de près de 506 000 hectares (1,25 million acres); ATTENDU QUE le vérificateur général du Canada a précisé en 2005 et en 2009 que le délai de traitement des ajouts aux réserves devait passer à un maximum de deux années et que le délai moyen d’ajout des terres sélectionnées définitivement est d’environ 10 années; ATTENDU QUE le gouvernement du Canada n’a ajouté aux réserves que 4 451 hectares (11 000 acres) de terres en 2012 et 3 521 hectares (8 700 acres) au cours des trois premiers trimestres de 2013; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada s’engage à raccourcir à deux années le délai de traitement des ajouts aux réserves.

Parti libéral du Canada (Saskatchewan)

Nombre de mots : 224

13. Réforme démocratique de la Chambre des communes ATTENDU QUE la Chambre des communes est l’organe national de débat rationnel où se font et se suivent les affaires du pays et que la Chambre et ses comités ne doivent pas être subordonnés à la tyrannie de la majorité; ATTENDU QUE les représentants sont élus à la Chambre des communes dans l’espoir que les intérêts de leurs électeurs soient traités en priorité et non pas les intérêts d’un parti donné, du chef d’un parti ou du bureau d’un(e) député(e) non élu(e); ATTENDU QUE la structure des comités est censée appuyer le travail de la Chambre des communes et donner l’occasion d’approfondir l’examen des projets de loi et des questions qui sont autant d’enjeux nationaux; ATTENDU QUE les chefs des partis, y compris le premier ministre, jouent un rôle unique dans le fait de s’assurer que les règles et les traditions de la Chambre des communes sont à la fois observées et respectées; IL EST RÉSOLU QUE le PLC s’engage à examiner et à réformer les règles et les pratiques de la Chambre des communes en veillant à :      éliminer les projets de loi omnibus, sauf dans des circonstances exceptionnelles; à ce que tous les votes, sauf ceux qui engagent la confiance de la Chambre, soient libres; accroître le pouvoir du Président de demander aux députés de rendre des comptes; traiter en public les affaires des comités, sauf dans des circonstances exceptionnelles; modifier la structure des comités pour permettre aux députés de faire connaître leur avis sur le travail desdits comités.

IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’une période hebdomadaire de questions au premier ministre soit instituée par laquelle tous les députés choisis par le Président pourront poser des questions au premier ministre ou à son mandataire sur tout sujet d’intérêt spécifique. Parti libéral du Canada (Saskatchewan) Nombre de mots : 249

15. Augmentation du montant du transfert de la taxe sur l’essence aux administrations municipales ATTENDU QUE les administrations municipales canadiennes possèdent les infrastructures essentielles au maintien et à la croissance de notre économie et favorisent les milieux de vie sains et sécuritaires; ATTENDU QUE les administrations municipales éprouvent des difficultés à financer la réhabilitation des infrastructures actuelles et la construction de nouvelles infrastructures répondant à des demandes de plus en plus pressantes; ATTENDU QUE le gouvernement fédéral a un intérêt substantiel dans les infrastructures municipales essentielles de ce pays; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie une modification législative visant à faire passer de 50 pour cent à 100 pour cent le transfert aux municipalités de l’ensemble des recettes provenant de la taxe d’accise fédérale sur l’essence qui est distribuée au prorata de la population, en vertu des accords actuels sur la taxe sur l’essence signés avec les provinces et les territoires. Parti libéral du Canada (Saskatchewan)

Nombre de mots : 141

16. Transfert intergénérationnel des exploitations agricoles ATTENDU QU’entre 2003 et 2013, on estime à plus de 120 000 le nombre d’agriculteurs canadiens qui atteindront l’âge de 65 ans et qu’environ 50 milliards de dollars de capital agricole changeront de main dans un proche avenir; ATTENDU QUE les exploitations agricoles sont un élément essentiel du développement de l’économie rurale du Canada et demeurent un élément vital de la pérennité des régions rurales; ATTENDU QUE de nombreuses familles tiennent à transférer l’exploitation familiale à la génération suivante, mais ont souvent besoin d’aide et de ressources pour y parvenir; ATTENDU QUE Financement agricole Canada reconnaît depuis de nombreuses années l’importance de la planification du transfert de l’exploitation agricole familiale dans la réussite dudit transfert et fournit des ateliers et des ressources à ce sujet d’un bout à l’autre du pays; ATTENDU QUE le financement du transfert de l’exploitation familiale est souvent un obstacle au sens où le destinataire du transfert peut ne pas être admissible en vertu des programmes de prêts actuels; IL EST RÉSOLU QUE, lorsqu’il accédera au pouvoir, le Parti libéral du Canada procurera des ressources supplémentaires aux familles d’agriculteurs pour veiller à ce que davantage de transferts intergénérationnels d’exploitations agricoles se concrétisent; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral examine et modifie la législation fiscale canadienne pour veiller à ce que les transferts d’exploitations agricoles familiales soient traités de la manière la plus favorable; et IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie l’élaboration d’un programme de prêts qui aide à financer les transferts intergénérationnels de biens agricoles. Parti libéral du Canada (Saskatchewan)

Nombre de mots : 261

17. Stratégie nationale pour le réseau électrique ATTENDU QUE la fourniture d’énergie électrique sûre, sécuritaire et durable est un élément essentiel de l’infrastructure du Canada; ATTENDU QUE les occasions de distribuer l’électricité des régions excédentaires (à présent laissées pour compte) vers celles dont la demande explose et de répondre aux charges de pointe sont limitées; ATTENDU QUE le transport entre des services publics d’électricité de cette énergie produite sans ou avec très peu d’émissions de gaz à effet de serre (GES) n’a pas été optimisé; ATTENDU QUE le Canada est à la traîne en matière de réduction des émissions de GES, ce qui peut limiter son potentiel d’exportation; ATTENDU QUE la probabilité et l’étendue des pannes d’électricité régionales majeures peuvent être réduites au moyen d’une planification du réseau électrique coordonnée à l’échelle nationale; ATTENDU QUE la coordination efficace et efficiente d’une stratégie nationale pour le réseau électrique résoudrait ces problèmes et fournirait un avantage concurrentiel au Canada; IL EST RÉSOLU QUE le gouvernement du Canada, en partenariat avec les provinces, territoires, municipalités et Premières Nations, élabore et finance une stratégie canadienne de l’électricité qui donne accès à un réseau électrique national efficient, fiable et durable. Parti libéral du Canada (Saskatchewan) Nombre de mots : 193 Contexte et source L’académie canadienne du génie L’électricité : Interconnecter le Canada – un avantage stratégique Rapport du groupe de travail sur le réseau électrique canadien Volume I – Constatations, conclusions et recommandations (2009) « (…) Le Canada compte présentement plus de raccordements électriques avec les É.U. qu’avec les provinces (34 vers les É.-U. contre 31 vers les provinces). Les raccordements interprovinciaux comportent de faibles capacités de transfert, tandis que nombre de raccordements vers les É.-U. sont capables de transférer des quantités équivalent à la production entière de grandes usines hydroélectriques ou nucléaires. (…) » « (…) À travers le pays, on retrouve des objectifs communs comme ceux d’accroître l’utilisation de technologies à faible émission de GES, d’assurer une alimentation

énergétique sûre et fiable, de maintenir la cohérence entre les normes de transmission nord-américaines et d’étendre les sources d’électricité renouvelable. La multiplicité des intervenants augmente l’importance de créer une stratégie nationale qui soit plus que la simple somme des projets régionaux; (…) » « (…) Comme projet d’infrastructure immédiat, finance, sous forme de projets à coûts partagés avec les provinces et peut-être aussi avec le secteur privé, de nouvelles interconnexions du réseau électrique entre deux ou plusieurs provinces, compte tenu d’analyses coût-avantage de la valeur stratégique nationale à plus long terme de la réalisation de certains des objectifs suivants : a) réduction des émissions de GES par une amélioration de l’accès aux sources d’énergie renouvelable comme de grandes centrales hydroélectriques et l’énergie éolienne, b) accroissement de la capacité d’entreposer l’énergie, c) réduction des coûts énergétiques de la(des) province(s) qui la reçoit, d) création de nouveaux marchés pour l’électricité immobilisée ou nouvellement créée, et e) les avantages stratégiques et sécuritaires de développer une structure de transmission transcanadienne à haute capacité. (…) » « (…) À long terme, crée et finance un organisme de gestion intersectoriel afin de préparer une technologie et un cadre commercial pour les placements dans l’industrie électrique qui seront requis au cours des 25 prochaines années, pour capter les occasions de générer de la richesse et pour régler la question des GES. (…) »

18. Prévention du musellement et de l’ingérence politique imposés aux scientifiques fédéraux
ATTENDU QUE neuf scientifiques fédéraux sur dix considèrent qu’ils (elles) ne peuvent pas parler librement aux médias de leurs travaux, et que 80 % d’entre eux(elles) ne pensent pas pouvoir faire état publiquement de leurs préoccupations sans risquer de faire l’objet d’une censure ou de représailles de la part de leur ministère;1 ATTENDU QUE plus d’un tiers des scientifiques fédéraux déclarent qu’au cours des cinq dernières années, leur direction ou le personnel du service des relations publiques les a 1 empêchés de répondre à des questions posées par le public et les médias; ATTENDU QUE la moitié des scientifiques fédéraux déclarent pouvoir citer des cas avérés où la santé et la sécurité de la population canadienne ou la durabilité de l’environnement ont été 1 compromises à cause d’une ingérence politique dans leurs travaux scientifiques; ATTENDU QUE 48 % des scientifiques fédéraux connaissent des cas avérés où leur ministère ou leur agence a supprimé des informations, ce qui donne au public, à l’industrie réglementée, 1 aux médias et aux fonctionnaires des idées incomplètes, inexactes ou trompeuses; ATTENDU QUE la communauté internationale a constaté que les scientifiques fédéraux étaient muselés et soumis à une ingérence politique et qu’elle a condamné ces pratiques;2 IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada renforce notablement les dispositions législatives sur la dénonciation, afin de garantir aux scientifiques fédéraux la liberté de communiquer la science bénéficiant d’un financement public; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada protège contre toute ingérence politique la science et les décisions stratégiques fondées sur des données probantes. Parti libéral du Canada (Saskatchewan) Nombre de mots : 213

1
2

http://www.pipsc.ca/portal/page/portal/website/issues/science/bigchill http://www.nature.com/news/2010/100929/full/467501a.html (en anglais seulement)

19. Consommation énergétique résidentielle et conservation de l’eau – Programme de subventions rénovations ATTENDU QUE la consommation résidentielle d’énergie et d’eau par Canadien dépasse celle de la plupart des pays de l’OCDE, ATTENDU QUE le Canada ne dispose pas d’un programme national de réduction de la consommation résidentielle d’énergie et d’eau, ATTENDU QUE le coût de l’énergie et de l’eau représente un fardeau disproportionné pour les travailleurs pauvres et de la classe moyenne au Canada, ATTENDU QUE les citoyens pauvres et de la classe moyenne qui travaillent sont limités dans leur capacité à accéder à des technologies efficaces d’approvisionnement en eau et en énergie, IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada propose une subvention de rénovation des infrastructures résidentielles à long terme pour aider à diminuer la surconsommation d’énergie et d’eau dans les foyers canadiens. Parti libéral du Canada (Saskatchewan) Nombre de mots : 121 Contexte et sources « (...) En termes de consommation d’énergie totale, le Canada se classe au 26e rang des 29 pays de l’OCDE, les États-Unis, l’Allemagne et le Japon seulement consommant plus d’énergie que lui. … Entre 1980 et 1997, la consommation totale d’énergie au Canada a augmenté de 20,3 %, soit légèrement plus que l’augmentation moyenne des pays de l’OCDE, qui est de 18 %. (...) » Canada vs. The OECD: An Environmental Comparison (Le Canada par rapport aux autres pays de l’OCDE : une comparaison environnementale) [En anglais seulement – Traduction libre] Auteur : David Richard Boyd (2001) http://www.environmentalindicators.com/htdocs/indicators/8ener.htm « (...) Le potentiel d’économie d’énergie et donc de réduction des émissions de GES des subventions pour rénovations résidentielles semble excellent. Au Canada, on estime qu’environ 46 % des obligations en matière de réduction des émissions du secteur résidentiel en vertu du Protocole de Kyoto peuvent être respectées si des subventions pour améliorations du blindage et du foyer de l’appareil de chauffage sont octroyées. Cela tient compte du fait que quelque 70 % du parc actuel de logements canadiens ont été construits avant 1980, lors du lancement de nombreux programmes d’économie d’énergie et que les habitations de cette époque sont de 25 % à 40 % moins éconergétiques que celles qui respectent la norme R-2000 (...) »

Utilization of Residential Energy-Saving Retrofit Programs in Canada: Who, What, and Why? (Le recours aux programmes de subventions pour rénovations résidentielles au Canada : pour qui, pour quels types d’habitations et pourquoi?) [En anglais seulement – Traduction libre] Auteurs : Samuel Gamtessa et David L. Ryan — avril 2007 « (...) Selon l’OCDE, chaque Canadien a consommé environ 335 litres d’eau chaque jour en 2001 à des fins résidentielles. Cela ne semble pas disproportionné si l’on compare cette consommation à celle des États-Uniens, qui consomment environ 380 litres d’eau chaque jour à leur résidence. Cependant, l’Italien moyen consomme environ 25 pour cent moins d’eau que le Canadien moyen, tandis que le Suédois moyen en consomme 40 pour cent de moins et que le Français moyen en consomme 55 pour cent de moins (…) » [En anglais seulement – Traduction libre] www.safewater.org/PDFS/resourcesknowthefacts/WaterConsumption.pdf « (…) Dans les municipalités, plus de la moitié de la consommation d’eau est imputable au secteur résidentiel. Celui-ci est donc un candidat logique aux initiatives de gestion de la demande. Selon la nature du programme d’économies d’eau, chaque foyer peut réduire d’au moins 40 % sa consommation (…) » http://www.ec.gc.ca/eau-water/default.asp?lang=Fr&n=F25C70EC-1#s2b

20. Un système de justice rationnel ATTENDU QU’entre 2002 et 2012, le taux de criminalité à l’échelle nationale a atteint son niveau le plus bas en 30 ans, les services de police canadiens ayant signalé une baisse de 17 % de la criminalité pour la troisième année consécutive;3 ATTENDU QUE durant cette période, le taux de criminalité pour les crimes violents a diminué de 3 %, atteignant son niveau le plus bas depuis 1989;4 ATTENDU QUE durant cette période, le taux de criminalité pour les crimes contre les biens a diminué de 8 %, atteignant son niveau le plus bas depuis 1969; 5 ATTENDU QUE le taux de criminalité chez les jeunes a baissé de 2 % en 2007, après une hausse de 3 % en 2006, et que le taux de criminalité pour les crimes violents commis par des jeunes est resté stable tandis que des baisses ont été observées pour la plupart des infractions non violentes; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie une approche du système de justice fondée sur des données probantes et qui tient compte de la baisse du taux de criminalité; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada presse le gouvernement du Canada de lutter contre l’inadéquation qui existe entre une baisse du taux de criminalité et une augmentation des taux d’incarcération et des peines de prison. Parti libéral du Canada (Saskatchewan) Nombre de mots : 156

http://www.vcn.bc.ca/august10/politics/facts_stats.html Après une augmentation des crimes violents les plus graves au cours des deux dernières années, les taux de 2007 pour les homicides, les tentatives de meurtre, les agressions sexuelles, les vols qualifiés, les voies de fait graves, les voies de fait avec une arme, les séquestrations et les enlèvements ont diminué ou sont restés stables. 5 Les introductions par effraction ont atteint leur niveau le plus bas en 40 ans, chutant de 9 % en 2007. De même, les vols de véhicules à moteur ont chuté de 9 %.
4

3

21. Reconnaître le passé pour nous projeter vers l’avenir : une résolution visant à rejeter officiellement le Livre blanc de 1969 ATTENDU QU’en 1969, le Parti libéral du Canada a présenté le « Livre blanc » qui visait à abolir la Loi sur les Indiens, la relation juridique et la relation de nation à nation entre les peuples autochtones et le Canada; ATTENDU QUE les Nations autochtones ont rejeté le « Livre blanc » et accepté de partager avec le Canada les terres et les ressources de son territoire; ATTENDU QUE la présentation du « Livre blanc » en 1969, malgré son abandon par le Parti libéral du Canada, a continué de miner la relation entre le Parti et les peuples autochtones à cause de la quasi-absence de reconnaissance de la part du Parti des effets d’une telle politique; ATTENDU QUE les philosophies autochtones exigent que le passé soit reconnu et pris en compte pour favoriser de meilleures relations et décider de la voie à suivre; ATTENDU QUE la reconnaissance publique de la part du Parti libéral du Canada que le « Livre blanc » était une erreur grave permettra de forger de bonnes relations et aidera les signataires des traités à faire évoluer favorablement leurs relations; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, par l’entremise de ses membres, du Conseil national d’administration et de ses représentants élus, reconnaisse ouvertement et avec regret lors du Congrès biennal de 2014 que le « Livre blanc » de 1969 était une erreur grave de sa part et renonce officiellement aux principes qui l’inspirent; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada ne répète pas les erreurs du passé et s’efforce de lancer des consultations constructives lorsqu’il envisagera des lois et politiques qui influent sur les droits des peuples autochtones. Commission des peuples autochtones Nombre de mots : 242

22. Résolution pour une nouvelle approche de la politique autochtone urbaine ATTENDU QU’un nombre croissant d’Autochtones vivent en dehors de leurs communautés traditionnelles, généralement dans les grands centres urbains; ATTENDU QU’il est urgent de répondre aux enjeux pressants auxquels sont confrontés les Autochtones, qui font face à des taux de chômage plus élevés que le reste de la population; ATTENDU QU’il est primordial de parvenir à intégrer les Autochtones au tissu urbain sans provoquer leur assimilation culturelle; ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada s’est engagé à fournir un financement stable de la stratégie autochtone urbaine existante et à travailler de concert avec les provinces et les municipalités pour améliorer l’autonomie des Autochtones dans la vie quotidienne, promouvoir la formation professionnelle, les compétences et l’esprit d’entreprise, et appuyer les femmes, les enfants et les familles autochtones; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie une discussion entre nations visant à remplacer la Loi sur les Indiens, en plus d’encourager l’examen de différentes formes d’autogouvernement et d’autodétermination adaptées aux peuples autochtones qui vivent à l’extérieur de leurs communautés traditionnelles et dans un contexte urbain; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada examine les dispositions déjà en place pour assurer la coordination de services aux Autochtones dans les zones urbaines et pour encourager les pratiques exemplaires qui permettent de fournir des services efficacement et dans le respect de la culture autochtone. Commission des peuples autochtones Nombre de mots : 187

23. Égalité des chances : résolution en faveur d’un accès égal des peuples autochtones à l’éducation, au financement de l’éducation et aux activités parascolaires
ATTENDU QUE les mesures sur l’éducation autochtone qui sont proposées actuellement, par exemple, la Loi sur l’éducation des Premières Nations, sont unilatérales et paternalistes; ATTENDU QUE les étudiant(e)s autochtones continuent de subir un écart qui peut atteindre 30 % dans le financement de l’éducation élémentaire, secondaire et postsecondaire; ATTENDU QUE le financement des activités parascolaires pour les jeunes Autochtones qui fréquentent des écoles situées dans les réserves et au sein de collectivités est limité ou inexistant; ATTENDU QU’une politique en matière d’éducation qui s’adresse aux peuples autochtones doit inclure des éléments traditionnels importants pour leur nation autochtone respective; ATTENDU QUE les traités conclus partout au Canada stipulent que l’éducation autochtone est du ressort conjoint du gouvernement fédéral et des peuples autochtones; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, au cours de son premier mandat au pouvoir, alloue aux jeunes Autochtones un financement stable et égal, correspondant environ au financement dont bénéficient les jeunes non-Autochtones qui fréquentent les établissements scolaires élémentaires, secondaires et postsecondaires sous compétence provinciale; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada collabore avec les peuples autochtones, de nation à nation, afin de mettre en place, au bénéfice des jeunes Autochtones, un financement égal et adéquat d’activités parascolaires comprenant, entre autres, des activités sportives et artistiques; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada collabore avec les peuples autochtones afin de mettre en œuvre adéquatement une telle politique de façon à ce que les langues, les traditions et la culture autochtones y soient intégrées; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE les mesures du Parti libéral du Canada concernant l’éducation respectent les différences qui existent entre les peuples autochtones et leur histoire respective. Commission des peuples autochtones Nombre de mots : 232

24. Résolution visant à aider les étudiants autochtones de niveaux postsecondaire et secondaire à l’aide d’un service de garde ATTENDU QU’il est difficile d’avoir accès à des services de garde d’enfants abordables au Canada, surtout pour les peuples autochtones qui fréquentent actuellement des établissements secondaires ou postsecondaires; ATTENDU QUE ce sont chez les peuples autochtones que l’on relève actuellement le plus fort taux de natalité, que ce soit chez les moins ou les plus de 18 ans; ATTENDU QUE les populations autochtones connaissent une croissance, ce qui signifie qu’un pourcentage important de jeunes revendiqueront une ascendance autochtone; ATTENDU QUE pour un bon nombre d’étudiants autochtones, la réussite scolaire et l’obtention d’un certificat ou d’un diplôme passent par l’accès à des services de garde abordables; ATTENDU QUE des services de garde accessibles et abordables permettront aux Autochtones, qui ont des enfants, de terminer leurs études et de devenir membres de leur communauté et/ou de la main-d’œuvre canadienne; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada reconnaisse la nécessité de venir en aide aux étudiants des niveaux postsecondaire et secondaire des Premières Nations, qui ont des enfants, à l’aide d’un service de garde abordable et accessible, afin de leur permettre de terminer leur scolarité; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada entreprenne, au cours de son premier mandat au pouvoir, une étude qui regroupera les organisations et les communautés autochtones afin de trouver la meilleure façon de mettre en place des services de garde qui sont le reflet fidèle des langues et des cultures des Premières Nations. Commission des peuples autochtones Nombre de mots : 192

25. Résolution pour l’appui continu de la guérison intergénérationnelle des relations entre le Canada et les Autochtones ATTENDU QU’il s’agit de la dernière année que la Commission de vérité et réconciliation recueille des informations sur les implications coloniales des pensionnats indiens; ATTENDU QUE nous devons reconnaître, comprendre et accepter la nécessité de trouver des solutions aux répercussions qu’ont eues les pensionnats indiens; ATTENDU QUE le gouvernement du Canada doit appuyer et veiller à la mise en oeuvre d’une initiative de guérison holistique qui est représentative des survivants des pensionnats indiens et de leurs relations familiales; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada apporte son appui pour s’assurer de la poursuite des travaux de la Commission de vérité et réconciliation; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie également d’autres initiatives de guérison motivées, venant de nations, de communautés et d’organisations autochtones. Commission des peuples autochtones Nombre de mots : 120

26. Résolution pour une plus grande inclusion au sein du Parti libéral du Canada : reconnaissance de la notion de bispiritualité ATTENDU QUE les pratiques de colonisation et de discrimination avaient interdit la culture de bispiritualité qui était riche sur le plan historique, en plus d’être acceptée, mais finalement reléguée aux oubliettes; ATTENDU QUE la création du terme bispiritualité revient à Albert McLeod, qui l’a proposé lors de la troisième édition annuelle de la Inter-tribal Native American, First Nations, Gay and Lesbian American Conference (1990), et qui est la traduction du terme niizh manidoowag en langue Anishinaabemowin; ATTENDU QUE bispirituel fait référence à une personne qui est dotée à la fois d’un esprit masculin et d’un esprit féminin, et que ce terme est utilisé par certains peuples des Premières Nations pour décrire leur orientation sexuelle, leur appartenance sexuelle et/ou leur identité spirituelle; ATTENDU QUE bispirituel peut être utilisé comme un terme générique qui peut englober l’attirance pour un même sexe et tout un éventail d’appartenances sexuelles, notamment des personnes qui pourraient être décrites dans la culture canadienne comme étant gaies, lesbiennes, bisexuelles, transsexuelles, transgenres, non conformistes sexuels, travestis ou avec plusieurs identités de genre; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada reconnaisse la notion de bispiritualité par rapport à la communauté LGBT afin de favoriser une relation plus inclusive avec les peuples autochtones. Commission des peuples autochtones Nombre de mots : 168

27. Résolution pour négocier et mettre en œuvre une compréhension conjointe de la consultation entre l’État canadien et les nations autochtones ATTENDU QUE les processus actuels de consultation entre le Canada et les nations autochtones ont toujours donné lieu à de la méfiance, de l’inquiétude, de la confusion et de l’appréhension; ATTENDU QUE la question de la consultation doit mettre en évidence et exprimer l’importance du partenariat qui existe entre le Canada et les nations autochtones; ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada lui-même a dû gérer, par le passé, des conflits engendrés par les processus de consultation, comme avec la Loi sur la gouvernance des Premières Nations (2003); ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada a acquis une grande expérience en matière de processus de consultation, plus particulièrement en ce qui concerne les relations entre les nations, comme avec l’Accord de Kelowna (2005); IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada travaille à élaborer un processus de consultation qui soit accepté par le Canada et les nations autochtones; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, dans l’élaboration d’un processus de consultation respectueux, collabore avec les gouvernements, les organisations et les peuples autochtones afin d’en arriver à un accord sur la consultation, avec un minimum de trois (3) démarches de sensibilisation et discussions. Commission des peuples autochtones Nombre de mots : 153

28. Résolution pour dénoncer l’espionnage des peuples et des organisations autochtones
ATTENDU QUE le Parti conservateur du Canada a mis sur pied un vaste réseau afin de surveiller les peuples des Premières Nations, les Métis et les Inuits (autochtones); ATTENDU QUE le gouvernement fédéral du Canada dépense actuellement chaque année des millions de dollars, à même les fonds publics, pour faire fonctionner ces réseaux de surveillance, faisant ainsi payer les contribuables; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie l’arrêt immédiat de ces pratiques de surveillance discriminatoires à l’encontre des peuples autochtones.

Commission des peuples autochtones
Nombre de mots : 62

29. Mise en oeuvre de l'Accord de Kelowna
ATTENDU QU’une rencontre historique a eu lieu à Kelowna, en Colombie-Britannique, entre les gouvernements provinciaux et fédéral du Canada et les représentants des peuples autochtones; ATTENDU QUE les accords conclus à Kelowna sont connus sous le nom d’Accord de Kelowna; ATTENDU QUE l’Accord de Kelowna a annoncé le début d’une nouvelle ère de coopération entre le Canada et les peuples autochtones; ATTENDU QUE l’Accord de Kelowna permettait aux peuples autochtones d’espérer la naissance d’une relation réciproque et respectueuse entre nations; ATTENDU QUE le gouvernement conservateur du Canada a abandonné et refusé de reconnaître le contenu de l’Accord de Kelowna; ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada est désireux de renouer avec les nations autochtones; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada s’engage à mettre en oeuvre le contenu de l’Accord de Kelowna durant son premier mandat au pouvoir et de tenir compte rigoureusement de l’évolution des coûts et de l’inflation. Commission des peuples autochtones Nombre de mots : 141

30. Eau potable et assainissement dans les collectivités des Premières nations ATTENDU QUE toutes les grandes organisations internationales des droits de la personne ont reconnu l’eau et son assainissement comme faisant partie des droits fondamentaux; ATTENDU QUE l’eau non potable et les problèmes d’assainissement ont été identifiés comme étant la deuxième cause de décès chez les enfants; ATTENDU QUE la durée moyenne des avis d’ébullition d’eau dans les collectivités des Premières Nations est près de 30 fois supérieur à la moyenne des collectivités non autochtones; ATTENDU QU’une étude récente, menée par le gouvernement fédéral du Canada, a conclu que des centaines de réseaux d’aqueduc dans les réserves présentaient un risque élevé pour la santé de celles et ceux qui les utilisaient; ATTENDU QUE l’étude menée par le gouvernement fédéral du Canada a également constaté qu’il en coûterait environ 5 milliards de dollars sur 10 ans pour régler le problème de la salubrité de l’eau dans les collectivités des Premières Nations, avec un coût immédiat de 1 milliard de dollars pour rendre les systèmes d’eau potable et d’assainissement dans les collectivités des Premières Nations conformes aux normes provinciales; ATTENDU QU’en dépit de l’étude du gouvernement fédéral, le gouvernement conservateur prétend n’avoir investi que 330 millions de dollars et refuse de fournir des détails quant à la nature de cet investissement; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada s’engage à rendre les systèmes d’eau potable et d’assainissement dans les collectivités des Premières Nations conformes aux normes provinciales dans les deux ans qui suivent son accession au pouvoir. Commission des peuples autochtones Nombre de mots : 196

31. Résolution prioritaire : restaurer la confiance en la démocratie canadienne IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral procède à des réformes politiques qui favorisent :  des mises en candidature ouvertes et démocratiques;  moins de votes « dictés » au Parlement et davantage de votes « libres », ce qui implique que les député(e)s assument la pleine et entière responsabilité de leurs décisions;  un contrôle parlementaire plus rigoureux des finances publiques, ce qui inclut notamment une échéance annuelle pour la présentation du budget, la cohérence comptable entre les budgets des dépenses et les Comptes publics; un système de vote plus clair sur les budgets des dépenses; la présentation d’une analyse de coûts pour accompagner tout projet de loi du gouvernement; et l’obligation d’obtenir tout d’abord l’approbation du Parlement lorsque le gouvernement envisage d’emprunter de l’argent;  un directeur parlementaire du budget totalement indépendant et doté des ressources adéquates;  un processus d’accès à l’information plus efficace, comprenant des protections contre toute ingérence politique;  un système impartial pour repérer et éliminer le gaspillage de deniers publics en publicité partisane;  l’imposition de limites réfléchies au recours aux travaux secrets des comités, aux projets de loi omnibus et à la prorogation, afin qu’ils ne soient pas utilisés abusivement par le gouvernement à des fins partisanes à court terme;  un financement, ainsi qu’un pouvoir d’enquêter et d’appliquer la loi suffisants, pour garantir qu’Élections Canada a les capacités nécessaires pour éliminer toute fraude électorale;  la divulgation proactive des dépenses des parlementaires, des Bureaux de régie interne plus transparents, et de meilleures règles d’audit;  un Sénat réellement indépendant qui ne soit pas basé sur la partisannerie ou le favoritisme ; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’immédiatement après les prochaines élections, sera lancé un processus multipartite, auquel participeront des spécialistes et des citoyens, dans le but de déposer au Parlement, dans un délai de 12 mois, une étude et des recommandations concernant des réformes électorales – y compris, mais sans s’y limiter, un mode de scrutin préférentiel et/ou une forme de représentation proportionnelle – qui permettraient aux Canadiennes et aux Canadiens d’être représentés plus équitablement et au Parlement de mieux servir les intérêts du Canada.

Caucus libéral Nombre de mots : 346

(*) Le programme de réforme démocratique décrit dans cette résolution résume des idées approfondies par le chef et le caucus au cours de l’année écoulée. Les Canadiennes et Canadiens veulent que leurs député(e)s représentent réellement leur collectivité à Ottawa, et ne soient pas réduit(e)s à jouer dans leur collectivité un rôle de porte-parole au service d’un premier ministre trop puissant. Notre objectif doit être plus de transparence, de responsabilité et de participation au système politique du Canada, et moins d’abus qui minent la confiance de la population et de l’électorat dans la qualité de leur démocratie.

32. Renforcement du Système d’immigration du Canada
ATTENDU qu’un délai de traitement long et incertain pour les demandes de la catégorie du regroupement familial provoque beaucoup de souffrance et de détresse chez de nombreux Néo-Canadiens; ATTENDU que le délai de traitement moyen a presque triplé depuis l’arrivée des conservateurs au pouvoir, passant de 13 mois en 2007 à 34 mois en 2012; ATTENDU que de nombreux citoyens étrangers qui ont besoin d’un visa pour entrer au Canada s’y sont vu refuser l’entrée pour assister à des événements familiaux importants, comme des mariages et des funérailles; ATTENDU que l’économie canadienne ne peut que bénéficier d’une augmentation du nombre de touristes et qu’un programme de visas adapté et prévisible peut faire du Canada une destination recherchée; ATTENDU que toute la croissance nette de la main-d’œuvre au Canada provient actuellement de l’immigration et que dans 20 ans, on estime que l’augmentation nette de la population sera attribuable à l’immigration; IL EST RÉSOLU qu’un gouvernement libéral, dès son premier mandat, prenne tous les moyens nécessaires pour ramener à une durée acceptable le délai de traitement des demandes de la catégorie du regroupement familial; IL EST RÉSOLU en outre qu’un gouvernement libéral fasse en sorte que le programme de visas temporaires soit mieux adapté aux besoins des membres de famille et des touristes étrangers qui ont besoin d’un visa pour entrer au Canada; IL EST RÉSOLU en outre qu’un gouvernement libéral augmenterait de façon générale l’immigration à un niveau proportionnel au besoin grandissant de travailleurs de la maind’œuvre canadienne.

Caucus libéral Nombre de mots : 247

33. Notre pacte social avec nos anciens combattants ATTENDU QUE, les générations canadiennes ont successivement servi leur pays avec honneur en tant que membres des Forces armées canadiennes; ATTENDU QUE, le service dans les Forces armées canadiennes nécessite que les membres s’engagent personnellement à mettre leur vie en danger au nom de leurs concitoyens, et à risquer leur vie là où la nation canadienne juge approprié; ATTENDU QUE, le fardeau associé au service militaire n'est pas seulement assumé par ceux qui sont enrôlés dans les Forces armées canadiennes, mais aussi par leurs familles, qui font des sacrifices indicibles pour aider à assurer le succès des missions; ATTENDU QUE, l'approche du gouvernement conservateur sur la politique des anciens combattants démontre un mépris total envers notre Pacte Social avec ceux qui servent dans les rangs des Forces armées canadiennes, notamment par le biais des coupures agressives de financement aux soutiens et aux services dont les anciens combattants ont besoin; IL EST RÉSOLU QUE, un futur gouvernement libéral fera respecter les principes du Pacte Social dans ses politiques liées à la défense et aux anciens combattants, et sera à la hauteur de l'obligation sacrée de notre pays qui est de prendre soin des anciens combattants et leurs familles en leur permettant, tout au long de leur vie, de maintenir une qualité de vie qui est digne des sacrifices qu'ils ont faits pour le Canada. IL EST ÉGALEMENT RÉSOLU QUE un futur gouvernement libéral présentera des mesures législatives pour renforcer la Nouvelle Charte des anciens combattants afin de refléter cet engagement. Caucus libéral Nombre de mots : 249

34. Plan destiné à rendre le système fiscal plus juste, plus simple et plus concurrentiel ATTENDU QUE le régime d’impôt sur le revenu du Canada n’a pas fait l’objet d’un examen global depuis la Commission Carter en 1971; ATTENDU QUE les économies canadienne et mondiale ont subi de profondes transformations depuis 1971; ATTENDU QUE la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada a passé de 423 pages en 1970 à 3 191 pages en 2013; ATTENDU QUE le gouvernement actuel a rendu la Loi de l’impôt sur le revenu plus complexe et moins progressive par l’introduction de crédits d’impôt non remboursables; ATTENDU QUE la classe moyenne au Canada est en difficulté financière et qu’elle profiterait d’une réduction de son fardeau fiscal;
IL EST RÉSOLU que le gouvernement du Canada établisse une commission royale ou un groupe d’experts ayant pour mandat de mener une étude globale du régime d’impôt sur le revenu du Canada et de présenter ses recommandations de réforme de la Loi de l’impôt sur le revenu, afin de créer un régime fiscal canadien plus simple, plus équitable et plus concurrentiel à l’échelle internationale et de réduire le fardeau fiscal de la classe moyenne du Canada.

Caucus libéral Nombre de mots : 183

35. L’équité dans le système de cartes de crédit: fixer des limites raisonnables sur les frais de cartes de crédit et les taux d’intérêt ATTENDU QUE les marchands canadiens peuvent prélever des frais d’interchange dépassant de 3 % le montant de la transaction et que ces frais comptent parmi les plus élevés du monde; ATTENDU QUE ces frais sont imputés aux gouvernements, aux organismes de charité et aux institutions d’enseignement, ce qui signifie que les deniers publics et les fonds versés aux organismes de charité sont détournés de leur destination première; ATTENDU QUE l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la Commission européenne, notamment, ont déjà pris des mesures à cet égard, ou s’apprêtent à le faire; ATTENDU QUE les coûts des frais sont répercutés sur tous les consommateurs, quelle que soit leur méthode de paiement, sous forme de prix plus élevés et de services réduits et ne reflètent pas correctement les coûts de la prestation de services; ATTENDU QUE les taux d’intérêt des cartes de crédit peuvent s’élever à plus de 30 % et que l’intérêt sur le montant impayé des services publics peut s’élever à plus de 40 %; ATTENDU QUE la dette moyenne des consommateurs canadiens a atteint un niveau historique et ceci représente un problème non seulement pour les particuliers, mais encore pour l’économie dans son ensemble, coûtant plus de 5 milliards de dollars par année à l’économie canadienne; ATTENDU QUE les Canadiens qui ont le plus de difficulté à payer leurs soldes sont ceux qui sont les plus susceptibles d’être frappés par les taux les plus élevés; ATTENDU QUE les banques, les sociétés de cartes de crédit et les principaux services publics canadiens font des profits records; ATTENDU QUE l’utilisation des cartes de crédit augmente chaque année, faisant monter les coûts des marchands; ATTENDU QUE les taux d’intérêt élevés ne font qu’accroître l’endettement; IL EST RÉSOLU qu’un gouvernement libéral adoptera une loi visant à ramener ces taux d’intérêt criminels à un niveau plus raisonnable pour les particuliers et les ménages; IL EST RÉSOLU qu’un gouvernement libéral adoptera une loi pour limiter les frais d’interchange chargés aux marchands. Caucus libéral Nombre de mots : 325

36. Investissement durable et transformateur dans les infrastructures canadiennes

ATTENDU QUE l’investissement dans les infrastructures est à la base de la croissance économique, de la création d’emplois et d’un environnement plus sain; ATTENDU QUE le gouvernement du Canada se trouve dans une position fiscale solide par rapport aux provinces et aux ménages de la classe moyenne et qu’il a accès à des capitaux à de faibles taux d’intérêt; ATTENDU QUE le gouvernement du Canada se doit de jouer les meneurs dans le déblocage de sources non exploitées d’investissement non gouvernemental, y compris les caisses de retraite et les partenariats public-privé; ATTENDU QU’au Canada, la croissance économique et la création d’emplois demeurent bien en dessous de notre potentiel, que les infrastructures en décrépitude autant dans les grandes villes comme Montréal que dans les réserves des Premières Nations représentent un obstacle de plus en plus lourd à nos perspectives économiques et à la durabilité de l’environnement; ATTENDU QUE le financement actuel des infrastructures est insuffisant pour nous adapter au vieillissement de la population, aux changements climatiques et pour assurer notre compétitivité économique. IL EST RÉSOLU :  Qu’un gouvernement libéral devrait s’engager à établir un plan d’investissement transformateur dans les infrastructures canadiennes qui ferait augmenter de façon significative les fonds investis ou gérés par le gouvernement du Canada pour les infrastructures à un niveau équivalant à 1 % du PIB par année; Que ce plan investirait dans des projets qui répondraient à des critères d’intégrité et qui, à la suite d’une expertise indépendante et rigoureuse, seraient jugés comme contribuant à des objectifs comme la croissance vigoureuse de l’emploi, des systèmes de transport en commun de qualité mondiale, une meilleure efficacité énergétique et des réseaux d’aqueduc durables; Qu’un gouvernement libéral dévoilerait les frais de la dette publique et les frais connexes liés aux infrastructures séparément des autres frais de la dette publique dans les comptes du gouvernement du Canada. Caucus libéral Nombre de mots : 307

37. Améliorer les régimes de retraite ATTENDU QUE la proposition des conservateurs de faire passer de 65 à 67 ans l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse portera gravement préjudice aux Canadiens les plus vulnérables. ATTENDU QUE l’actuaire en chef du Canada et le directeur parlementaire du budget ont tous deux déclaré que le système actuel, où l’âge d’admissibilité est fixé à 65 ans, était durable. ATTENDU QUE, selon un rapport de l’Institut canadien des actuaires, les deux tiers des ménages canadiens dont les membres comptent prendre leur retraite au plus tard en 2030 ne disposent pas de suffisamment d’économies pour le faire. ATTENDU QUE les Canadiens ne mettent maintenant de côté que 5,5 % de leur revenu, soit beaucoup moins que les 20 % économisés par les Canadiens dans les années 1980, et que seulement 40 % des travailleurs canadiens profitent d’un régime de pensions de leur employeur. ATTENDU QUE le Régime de pensions du Canada (RPC) est un régime de retraite responsable, efficient et bien géré pour les Canadiens. ATTENDU QUE l’expérience récente tentée au R.-U. montre qu’il est tout à fait possible d’établir un régime de pensions public à faible coût facultatif auquel l’employeur et les employés seraient appelés à s’auto-inscrire. Il est résolu qu’un gouvernement libéral maintiendrait à 65 ans l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse. Il est résolu aussi qu’un gouvernement libéral accroîtrait la capacité des Canadiens d’économiser pour leur retraite au moyen d’une bonification modérée du RPC et de la création d’un RPC supplémentaire.

Caucus libéral Nombre de mots : 247

38. Un nouveau pacte sur les soins de santé ATTENDU QUE les Canadiens attachent beaucoup de prix à leur régime d’assurancemaladie universel. ATTENDU QUE l’Accord de 2004 sur la santé intervenu entre le gouvernement fédéral libéral et les provinces et territoires a assuré au régime un financement stable et prévisible pour une décennie. ATTENDU QUE l’Accord a créé des responsabilités administratives mixtes pour établir des objectifs et des jalons en matière de changements de fonds dans neuf domaines. ATTENDU QUE le gouvernement Harper a pris ses distances par rapport à ces responsabilités mixtes et que le premier ministre Harper refuse depuis 2006 de rencontrer les premiers ministres provinciaux pour discuter de la santé. ATTENDU QUE, le gouvernement Harper ayant renoncé à jouer son rôle de chef de file, la réforme systémique du régime d’assurance-maladie universel n’a pu progresser comme prévu et reste axée principalement sur les soins actifs dispensés par les hôpitaux et les médecins. ATTENDU QUE, en raison de cette renonciation, le passage aux soins multidisciplinaires/continus, aux soins à domicile et à la promotion de la santé, aux dossiers de santé électroniques, à un régime d’assurance-médicaments national et à la prévention de la maladie n’a pu également progresser comme prévu. ATTENDU QUE cet état de choses a eu pour effet le maintien des carences systémiques qui se sont traduites par des coûts accrus et un accès bloqué et menace la pérennité du régime d’assurance-maladie universel. IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral :  Négociera, avec les provinces et les territoires à titre de partenaires à part entière, un nouvel accord sur la santé qui accorderait à tous les gouvernements la flexibilité administrative voulue pour apporter les changements en profondeur nécessaires assurant la pérennité du régime d’assurance-maladie universel. Veillera à ce que la reddition de comptes relativement aux résultats de ce nouvel accord soit centrée sur des résultats mesurables, notamment le rapport coûtefficacité, l’efficience et l’accès aux soins en temps voulu. Caucus libéral Nombre de mots : 311

39. Aider nos aînés (CAUCUS) ATTENDU QUE de nombreux aînés souhaitent vivre chez eux aussi longtemps que leur santé le leur permet et contribuer à la société aussi longtemps que possible; ATTENDU QUE vieillir à la maison donne aux aînés plus de liberté et d’autonomie, et coûte beaucoup moins cher à la société que la solution de rechange que sont les soins en établissement; ATTENDU QU’il y a suffisamment de fournisseurs de soins communautaires et gouvernementaux pour aider les personnes âgées qui souhaitent rester chez elles, et que de nombreux Canadiens prennent soin de conjoints ou autres membres de la famille âgés, souvent au détriment de leur propre santé, de leur emploi et de leur stabilité financière; ATTENDU QUE le nombre de personnes âgées qui ont besoin d’aide continuera d’augmenter dans les prochaines années, que le nombre de Canadiens de 65 ans et plus doublera pour passer de 5 millions en 2011 à 10 millions en 2036, et que la couche démographique des 90 ans et plus est celle qui augmente le plus au Canada; ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada accorde beaucoup d’importance à la prestation de soins, aux besoins et aux droits des personnes qui prodiguent et qui reçoivent des soins, et qu’il souhaite appuyer les Canadiens qui prodiguent des soins, rémunérés ou non, à des aînés qui vivent chez eux : IL EST RÉSOLU QUE le gouvernement fédéral modifie les systèmes existants d’imposition et d’assurance-emploi pour aider les personnes qui prodiguent des soins aux aînés qui vivent chez eux, et aider les aînés à avoir les moyens financiers de rester chez eux; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le gouvernement fédéral mette en œuvre des politiques qui accorderont plus de flexibilité sur le plan de la main-d’œuvre aux aidants naturels de personnes âgées afin qu’elles vivent de façon autonome; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le gouvernement fédéral améliore ses propres programmes et systèmes d’aide sociale pour abolir les obstacles et donner plus d’appui aux personnes qui prodiguent des soins, rémunérés ou non, à des aînés dans leur maison. Caucus libéral Nombre de mots : 338 POUR PLUS D’INFORMATION http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/130910/dq130910a-eng.pdf http://www.vanierinstitute.ca/home_page_fr

40. Un plan d’action national pour l’autisme ATTENDU QUE d’après les données sur l’autisme, la situation semble s’aggraver, un enfant canadien sur 88 souffrant d’un TSA alors que le taux était auparavant d’un sur 110, et que des milliers de familles et d’aidants naturels font l’objet d’énormes pressions pour faire face aux symptômes de l’autisme et ont du mal à acquérir des ressources et des services; ATTENDU QUE chaque année, 4 900 Canadiens autistes atteignent l'âge de 18 ans, soit l’âge limite pour recevoir des soins pédiatriques et des thérapies financées par les deniers publics et l’âge auquel de nombreuses personnes autistes et leurs parents âgés prennent conscience pour la première fois du manque de formation, d’emplois et de logements adéquats; ATTENDU QUE parce que les services liés aux TSA ne relèvent pas de la Loi canadienne sur la santé, le financement, les politiques et les programmes varient d’une province et d’un territoire l’autre; ATTENDU QUE le rapport de 2007 du Sénat du Canada, « Payer maintenant ou payer plus tard : Les familles d’enfants autistes en crise », recommande un leadership fédéral en vue de créer une stratégie nationale des TSA, une campagne de sensibilisation auprès du public, un centre d’échange de connaissances et un réseau de recherche; ATTENDU QUE les principaux intervenants ont donné leur aval à ces recommandations et défendent l’adoption d’une stratégie nationale des TSA; ATTENDU QUE le gouvernement fédéral a manqué de leadership, sauf en ce qui concerne quelques initiatives liées à l’autisme comme le système national de surveillance en voie d’élaboration; IL EST RÉSOLU qu’un gouvernement libéral entame des discussions fédéralesprovinciales-territoriales avec la participation des intervenants en vue d’établir une stratégie nationale des TSA; IL EST EN OUTRE RÉSOLU qu’un gouvernement libéral veille à ce que cette stratégie englobe des politiques et des programmes qui soient cohérents à l’échelle nationale, qui répondent aux besoins des Canadiens autistes tout au long de leur vie et qui ouvrent la voie à des réponses stratégiques à d’autres troubles du développement. Caucus libéral Nombre de mots : 328 POUR PLUS D’INFORMATION http://www.cdc.gov/features/countingautism

http://publications.cpa-apc.org/media.php?%20mid=1290 http://www.ottawacitizen.com/health/Autism+social+barriers/7971249/story.html http://www.parl.gc.ca/Content/SEN/Committee/391/soci/rep/repfinmar07-e.pdf

41. Résolution sur l’élaboration d’une stratégie nationale de services de garde et d’apprentissage préscolaire ATTENDU QUE les familles canadiennes éprouvent des difficultés à trouver des services de garde abordables, sûrs et de qualité qui répondent à leurs besoins; ATTENDU QUE le fait de ne pas avoir accès à des services de garde adéquats constitue, de longue date, un obstacle à la participation des femmes à la vie active; ATTENDU QU’il a été prouvé que l’accès à des services de garde d’enfants augmente la participation à la vie active des parents ayant de jeunes enfants, ce qui contribue à l’économie et à l’assiette fiscale tout en augmentant l’indépendance et le bien-être des parents; ATTENDU QUE la Prestation universelle pour la garde d’enfants n’améliore pas l’accessibilité aux services de garde, la création de garderies ou la formation des travailleurs en garderie; ATTENDU QU’un programme d’apprentissage préscolaire et de garde dépend d’un cadre politique rigoureux qui inclut une loi, une administration, un financement et une évaluation pour en permettre la planification et la mise en œuvre et pour définir clairement ses principes, buts, priorités et objectifs en matière de service; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada enjoigne le gouvernement du Canada, de concert avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, à élaborer une stratégie nationale de services de garde et d’apprentissage préscolaire améliorant l’accessibilité et comprenant des normes nationales en matière de garderie et de formation de la main-d’œuvre; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette stratégie nationale de services de garde d’enfants et d’apprentissage préscolaire réponde à la création de directives nationales fondées sur les principes de la qualité, de l’universalité, de l’accessibilité et du développement; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un financement continu soit fourni à l’appui de la stratégie nationale de services de garde et d’apprentissage préscolaire. Parti libéral du Canada (Alberta) Nombre de mots : 285

42. Ressources en eau ATTENDU QUE l’eau constituera l’une des plus importantes ressources du 21 siècle; ATTENDU QUE les politiques sur les ressources en eau doivent prendre en considération les besoins et les intérêts de toutes les parties concernées;
ATTENDU QU’il est reconnu que le développement économique ne se fait pas sans frais, en exerçant souvent une pression sur le réseau d’alimentation en eau et sur ceux qui s’y fient; ATTENDU QUE l’utilisation de l’eau est un sujet de préoccupation pour l’ensemble des Canadiennes et Canadiens, notamment les peuples autochtones qui comptent sur l’eau pour subsister et pour leurs utilisations traditionnelles, et qui sont gardiens et protecteurs des terres, en jouant un rôle important dans la préservation de l’eau pour les générations présentes et futures; ATTENDU QUE des politiques responsables sur l’eau concilient les objectifs économiques, la protection de l’eau en tant que ressource limitée, et la garantie de la santé et de la sécurité du public; ATTENDU QU’il incombe à l’industrie ainsi qu’aux collectivités rurales et urbaines de conserver le caractère naturel des aquifères, des fleuves, des rivières et des autres étendues d’eau;
e

IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada élabore et applique une stratégie nationale de l’eau axée sur un raisonnement factuel d’une utilisation responsable de l’eau comprenant :  la conservation et la protection des eaux  des règlements concrets et coercitifs  l’élaboration de normes internationales  des limites et des pénalités précises et exécutoires en cas d’utilisation abusive des systèmes d’alimentation en eau  des systèmes de contrôle et d’observation adaptés, transparents et opportuns  des consultations publiques vu que la population canadienne a un intérêt direct dans la préservation et la protection des milieux naturels ayant des répercussions sur les systèmes d’alimentation en eau  comprendre les effets de l’extraction des ressources sur l’eau  les objectifs susmentionnés doivent faire l’objet de consultations avec les provinces là où la compétence provinciale est concernée Parti libéral du Canada (Alberta)
Nombre de mots : 309

43. Services aux personnes âgées ATTENDU QUE la population canadienne vieillit, ce qui laisse présager qu’un nombre accru de personnes qui travaillent devront prendre soin de proches âgés dans les années à venir; ATTENDU QUE l'étude nationale de 2001 sur l’équilibre entre le travail, la famille et le style de vie a indiqué qu’un Canadien sur quatre (27,8 %) au sein de la population active prend aussi soin de membres de sa famille ou d’amis proches qui sont âgés; ATTENDU QUE des recherches ont montré que, bien que les hommes, comme les femmes, concilient leur carrière professionnelle et leurs responsabilités en matière de soins à des personnes âgées, mais que statistiquement parlant, cette charge incombe plus souvent aux femmes; ATTENDU QUE les fournisseurs de soins diminuent le fardeau qui pèse sur le système fiscal canadien en fournissant une aide et des services qui incomberaient autrement à la collectivité et au gouvernement; ATTENDU QUE les personnes soignantes puissent être victimes de stress, d’isolement, ou connaître des difficultés financières résultant directement des services qu’ils prodiguent à des personnes âgées; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral n’ignore pas l’immense contribution que font au pays des Canadiennes et Canadiens qui assument des responsabilités en matière de soins à des personnes âgées; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral aide les personnes soignant des personnes âgées en offrant des services de soutien sous forme de soutien psychologique, de planification financière, et de conseils juridiques; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral aide ces personnes soignantes en obligeant les employeurs d’accorder un congé autorisé de 26 semaines pour prendre soin d’une personne âgée et qui seront subventionnées par l’assurance-emploi (AE) et seraient agrégées sur toute une vie. Parti libéral du Canada (Alberta)
Nombre de mots : 278

44. Mettre fin à la violence faite aux femmes ATTENDU QUE la violence faite aux femmes est un problème de société persistant et répandu qui touche des milliers de femmes canadiennes et leurs enfants; ATTENDU QU’en 2011, les données des services de police ont indiqué que 173 600 femmes avaient été victimes de crimes avec violence, soit 1 207 Canadiennes sur 100 000; ATTENDU QUE, chaque année, plus de 40 000 arrestations sont consécutives à des cas de violence familiale; ATTENDU QUE n’importe quel jour de l’année, plus de 3 000 femmes ainsi que leurs enfants (environ 2 500 enfants) vivent dans des foyers d’accueil d’urgence afin d’échapper à la violence familiale; ATTENDU QUE, chaque année, plus de 40 000 arrestations sont consécutives à des cas de violence familiale, et que seulement 22 % des mauvais traitements sont déclarés, les statistiques devraient être encore plus élevées; ATTENDU QUE le coût combiné des agressions sexuelles envers des adultes et des cas de violence à l'égard des conjointes se chiffre à 9 milliards, ou 334 $ par personne et par an, selon un rapport du Centre canadien de politiques alternatives (juillet 2013); IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada soutienne des programmes sans but lucratif ayant pour vocation de promouvoir des relations saines et de prévenir les mauvais traitements en milieu familial et toutes les autres formes de violence contre les femmes. IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada demande au gouvernement fédéral de s’associer aux gouvernements provinciaux et aux administrations municipales pour que ces problèmes soient traités et que, partout au pays, les services d’aide aux victimes bénéficient du financement dont ils ont besoin. Parti libéral du Canada (Alberta) Nombre de mots : 278

45. Soutien au personnel militaire et à leurs familles ATTENDU QUE le personnel militaire canadien protège et contribue au mode de vie et aux valeurs de toute la population canadienne, et à la souveraineté du Canada, à l’intérieur du pays et à l’étranger; ATTENDU QUE le soutien apporté par les militaires à toute la population canadienne se traduit fréquemment par des coûts personnels importants pour les membres individuels de l’armée et leurs familles; ATTENDU QUE les récents changements apportés aux programmes d’indemnisation pour le personnel militaire ont entraîné une nette diminution du niveau de vie de nombreuses personnes, surtout du personnel blessé et de leurs familles; ATTENDU QUE le Canada a le devoir de veiller à ce que les membres de l’armée soient traités équitablement pendant leur service militaire et par la suite; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada exhorte le gouvernement du Canada à réexaminer l’indemnisation du personnel militaire en service actif pour veiller à ce que le solde qu’ils reçoivent soit équitable, et ne dissuade pas ceux qui souhaitent faire carrière dans l’armée; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada exhorte le gouvernement du Canada à créer des programmes d’aide au personnel militaire et à leurs familles lors de leur retour à la vie civile après des missions à l’étranger; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada exhorte le gouvernement du Canada à améliorer les soins médicaux et psychiatriques offerts au personnel militaire ayant été blessé en service; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada exhorte le gouvernement du Canada à proposer au personnel militaire blessé une indemnisation qui reflète équitablement le sacrifice fait par ces derniers et les blessures qu’ils ont subies, et qui comprend une formation permettant d’avoir un emploi intéressant pour le reste de leur service militaire et par la suite. Parti libéral du Canada (Alberta) Nombre de mots : 302

46. Conférer une autonomie accrue à Élections Canada ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada a de tout temps été le parti de la réforme démocratique et gouvernementale; ATTENDU QU’une démocratie se mesure à ses procédures et ses systèmes, et peut faillir si de telles institutions essentielles ne sont pas habilitées, préservées, et soutenues; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral consulte Élections Canada sur la réforme du droit et de la procédure afin d’améliorer le déroulement des élections au Canada; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE, conformément aux recommandations du directeur général des élections, tous les partis et les individus conservent des copies des dossiers et des contrats conclus avec des entreprises de télémarketing employées par eux pour qu’Élections Canada puisse les consulter au besoin; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral légifère sur des mécanismes efficaces et adaptés en vue de la tenue d’enquêtes rapides par les commissaires d’élection, comme le pouvoir de contraindre des témoins qui disposent d’informations importantes sur le traitement des dossiers. Parti libéral du Canada (Alberta) Nombre de mots : 166

48. Réforme et simplification du système fiscal canadien
ATTENDU QUE la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), autrefois un document assez simple de 11 pages, est devenue une loi volumineuse et complexe de plus de 2 800 pages, y compris les règlements et les observations; ATTENDU QUE le temps, les efforts et les dépenses consacrés pour se conformer à un système fiscal complexe et inefficace sont inutilement coûteux et lourds pour les entreprises et les contribuables canadiens, entraînant chaque année des dépenses en matière d’observation fiscale s’élevant à plusieurs milliards de dollars qui pourraient autrement être conservés ou injectés dans l’économie; ATTENDU QUE dans un récent sondage, plus de 62 % des Canadiennes et Canadiens ont convenu de l’importance d’avoir un système fiscal simplifié¹; ATTENDU QUE d’autres pays ont déjà pris des mesures pour simplifier leur système fiscal afin de le rendre plus performant et compétitif. L’Office of Tax Simplification et le Future Tax System Review mis en place respectivement par le Royaume-Uni et l’Australie dans le but de formuler des recommandations et de procurer des avis impartiaux à chaque gouvernement sur la réforme de son système fiscal pour relever les défis futurs; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral constitue une commission indépendante et apolitique qui sera chargée d’examiner le système fiscal canadien et de formuler des recommandations en faveur de changements qui se traduiront par un système plus simple, plus équitable, plus efficace et plus compétitif.

Parti libéral du Canada (Alberta)
Nombre de mots : 230
http://www.nanosresearch.com/library/polls/POLNAT-F12-T549F.pdf

50. Résolution prioritaire : Stratégie énergétique nationale
ATTENDU QUE la production et la consommation d’énergie sont des éléments fondamentaux du bien-être et du niveau de vie des Canadiennes et des Canadiens; ATTENDU QU’il est possible et avantageux d’aboutir à l’autosuffisance énergétique; ATTENDU QU’il est important pour le Canada de conserver et de diversifier ses marchés en matière de produits et services énergétiques; ATTENDU QUE les scientifiques sont unanimes sur le fait que les changements climatiques constituent une menace grave pour l’environnement qui exige des mesures rapides; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, en consultation avec les Canadiennes et les Canadiens, élabore et mette en œuvre une stratégie énergétique nationale qui fasse évoluer notre système de production d’énergie vers un système moins dépendant du carbone et qui respecte les engagements internationaux envers la réduction des émissions de gaz à effet de serre tout en accroissant la réussite économique. IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE la stratégie énergétique nationale :

veille à ce que la transition augmente le taux global d’emplois; ait recours à des mécanismes marchands de réduction de la pollution et augmente la concurrence pour l’innovation en matière de technologies moins dépendantes du carbone;  élimine les subventions qui entravent la transition vers des technologies moins dépendantes du carbone;  définisse la notion de pauvreté énergétique et cherche à l’éliminer au Canada;  peaufine le processus de demande pour le rendre plus efficace en évaluant le coût total et les avantages de projets énergétiques donnés tout au long de leur cycle de vie;  cerne les obstacles interprovinciaux au commerce afin de les éliminer;  améliore l’accès et la diversité des marchés en matière de produits et de services énergétiques;  inclue des mesures qui optimisent l’utilisation et la conservation des ressources énergétiques;  établisse des procédures constitutionnelles consultatives significatives avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis, avant de procéder à l’élaboration de programmes énergétiques et/ou de ressources naturelles;  appuie la construction et l’entretien efficace de pipelines et de réseaux ferroviaires à travers le Canada grâce à une réglementation et une inspection appropriées;  fonde une Table ronde multisectorielle nationale sur l’énergie pour formuler des avis et surveiller les progrès dans l’atteinte des buts et objectifs de ladite stratégie énergétique nationale. Parti libéral du Canada (Alberta) Nombre de mots : 248  

51. Résolution prioritaire : Cadre stratégique national en matière de santé mentale ATTENDU QU’un Canadien sur cinq souffre d’une maladie mentale; ATTENDU QUE les troubles mentaux sont ce qui alourdit le plus le fardeau social que représente la maladie, et ils sont à l’origine d’un taux important de mortalité précoce (à cause des suicides qu’ils provoquent et des conséquences qu’ils ont sur d’autres pathologies) et ont, sur les Canadiennes et les Canadiens, des répercussions néfastes sur le plan social, civique et économique; ATTENDU QUE la plupart des maladies mentales sont évitables et soignables; ATTENDU QUE seulement 5,5 % du budget des soins de santé du Canada sont attribués aux services de santé mentale, bien que l’Organisation mondiale de la santé ait recommandé que ce pourcentage soit de 10 %; ATTENDU QUE le gouvernement conservateur actuel a annoncé qu’il prévoyait réduire de moitié le taux d’augmentation des dépenses relatives aux soins de santé, à compter de 2013; ATTENDU QUE les délégués au Congrès du PLC de janvier 2012 ont approuvé à l’unanimité une motion sur l’élaboration d’une stratégie nationale en matière de logement comprenant des mesures de lutte contre l’itinérance, et ont reconnu qu’il existe un lien entre l’itinérance et la maladie mentale/la toxicomanie; IL EST RÉSOLU QU’un nouveau gouvernement libéral :  finance la mise en oeuvre des recommandations formulées dans le rapport de la Commission de la santé mentale du Canada, « Changer les orientations, changer des vies : Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada »; porte à 8 à 10 % du budget national consacré aux soins de santé le financement des services de santé mentale; crée un poste de médiateur national en matière de santé mentale, chargé de transmettre au Parlement un rapport annuel permettant de faire le point sur la maladie mentale et les soins de santé mentale au Canada. Parti libéral du Canada (Colombie-Britannique) Nombre de mots : 289

 

54. Préservation de la santé de l’environnement du Canada et bien-être des ressources halieutiques de notre pays (projet de loi omnibus C-38) ATTENDU QUE les ressources halieutiques sont essentielles au mode de vie d’innombrables Canadiennes et Canadiens, de même qu’elles représentent le fondement économique des collectivités côtières de la Colombie-Britannique et des provinces de l’Atlantique, ainsi que de toutes les collectivités des Premières Nations d’un océan à l’autre; ATTENDU QU’une Loi sur les pêches rigoureuse et efficace, appuyée par des études scientifiques bien étayées et du personnel d’application de la loi, joue un rôle fondamental dans le maintien de populations de poissons saines; ATTENDU QUE de nombreux experts sont fermement convaincus que la loi adoptée par le gouvernement conservateur affaiblit les dispositions sur la protection de l’habitat contenues dans la Loi sur les pêches et rationalise le processus fédéral d’évaluation environnementale sans examen approfondi, complet et factuel, dans le contexte d’un processus global de consultation; ATTENDU QUE les Canadiennes et les Canadiens ont besoin d’un gouvernement qui lutte pour la protection et le renouvellement de la biodiversité aquatique de leur pays et c’est ce qu’ils souhaitent. IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral :  dans les 90 jours qui suivent son élection, rédige un livre blanc qui se penche sur les résultats des changements apportés à la protection des habitats et à la préservation de l’environnement (y compris le processus d’évaluation environnementale) en vertu de la nouvelle Loi sur les pêches (2012); au début de la première session, le gouvernement libéral soumettra ledit livre blanc à une commission conjointe spéciale, composée de sénateurs et de députés qui procéderont à son examen approfondi et seront chargés de présenter des recommandations sur les mesures à prendre dans l’année civile qui suit. Ce renvoi en commission comprendra une enveloppe suffisante pour couvrir le volet recherche et permettre aux membres de la commission de se déplacer pour recueillir le témoignage de représentants officiels des gouvernements provinciaux, du secteur industriel, des représentants des peuples autochtones, d’universitaires spécialisés et de membres du personnel du ministère des Pêches et des Océans, entre autres; au cours de cette première session parlementaire, le gouvernement libéral présentera et fera adopter des amendements à la Loi sur les pêches (2012) visant à mettre en œuvre les recommandations de la commission conjointe. Parti libéral du Canada (Colombie-Britannique) Nombre de mots : 249

55. Garderies
ATTENDU QUE les Canadiennes et Canadiens n’ont plus accès, de manière uniforme, à des garderies à un coût abordable; ATTENDU QUE cette absence de garderies à un coût abordable fait que les parents restent chez eux pendant la journée au lieu d’aller travailler; ATTENDU QUE cela empêche des parents canadiens de se consacrer pleinement à leur carrière professionnelle, et, par conséquent, cela influe sur le montant maximum qu’ils peuvent investir dans notre économie; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada examine toutes les options possibles afin d’encourager le gouvernement du Canada à mettre en place un programme d’éducation et de garde d’enfants universellement disponible et abordable; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le barème de paiement des familles utilisatrices soit abordable pour toutes les familles canadiennes; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE ce programme soit rédigé sous la forme d’une loi en coordination et en collaboration avec l’ensemble des provinces et des territoires du Canada. Parti libéral du Canada (Colombie-Britannique) Nombre de mots : 160

56. Stratégie concernant les anciens combattants invalides
ATTENDU QUE la Nouvelle Charte des anciens combattants (2006) prévoit une allocation pour perte de revenu, une compensation financière et des indemnités aux anciens combattants à qui l’on a reconnu une invalidité liée au service; ATTENDU QUE la Nouvelle Charte des anciens combattants renferme un montant plafonné et prévoit une aide sous la forme d’une indemnité d’invalidité effectuée en un versement forfaitaire, ce qui peut représenter une baisse par rapport à la pension à vie et aux prestations de survivant non imposables initialement accordées en vertu de la Loi sur les pensions (Canada); ATTENDU QUE la Loi améliorant la Nouvelle Charte des anciens combattants prévoit seulement pour les anciens combattants de la force régulière un minimum garanti de 40 000 $/an en revenu avant impôts, et uniquement lorsqu’ils participent à un programme de réadaptation ou jusqu’à l’âge de 65 ans, ou 58 000 $ seulement s’ils sont de grands invalides; ATTENDU QUE chaque ancien combattant des Forces canadiennes devenu invalide doit être traité de la même manière que dans le secteur privé et que d’autres travailleurs du secteur public pour lesquels on a diagnostiqué un état pathologique ou une invalidité liée au service; ATTENDU QUE la Nouvelle Charte des anciens combattants prévoit des aides composées principalement d’un versement forfaitaire et de prestations qui sont nettement moins élevées que celles octroyées en vertu de l’ancienne Loi sur les pensions aux anciens combattants ou d’autres programmes d’indemnisation partout au Canada; ATTENDU QUE l’écart entre les prestations est contraire à l’esprit de la Charte canadienne des droits et libertés, et que cela est irrespectueux envers les services fournis par le personnel des Forces canadiennes; IL EST RÉSOLU QUE les prestations d’invalidité versées aux anciens combattants invalides des Forces canadiennes soient au moins égales à celles octroyées en vertu de l’ancienne Loi sur les pensions et correspondent aux prestations d’invalidité versées aux autres employés des gouvernements fédéral et provinciaux et/ou aux prestations versées en vertu des régimes fédéraux et provinciaux d’indemnisation des victimes d'accidents du travail. Parti libéral du Canada (Colombie-Britannique) Nombre de mots : 336

58. Gestion de la dette des étudiants et aide financière ATTENDU QUE le coût des études postsecondaires ne cesse d’augmenter et que les étudiants canadiens ont souvent de la difficulté à s’acquitter de leurs frais de scolarité; ATTENDU QUE le coût élevé des études dissuade les jeunes Canadiens appartenant à des familles à faible revenu d’atteindre leurs objectifs scolaires et professionnels; ATTENDU QUE les étudiants à faible revenu qui souhaitent suivre des études postsecondaires dans des établissements admissibles au Programme canadien de prêts aux étudiants (PCPE) peuvent obtenir des prêts à des taux d’intérêt supérieurs aux taux préférentiels, et les intérêts commencent à courir tout de suite après l’obtention de leur diplôme; ATTENDU QUE le PCPE connaît des conditions difficiles et l’endettement des étudiants canadiens atteint un niveau jamais égalé; ATTENDU QUE l’économie canadienne a besoin de personnes instruites et qualifiées pour demeurer compétitive au niveau mondial; ATTENDU QUE les diplômes de doctorat sont essentiels à la compétitivité du Canada et à la promotion de notre contribution à la science, à la médecine, aux affaires, aux sciences sociales et aux arts; ATTENDU QU’en vertu du PCPE, les étudiants à plein temps inscrits à des études doctorales ont actuellement le droit de recevoir une aide financière pendant seulement un maximum de 400 semaines; IL EST RÉSOLU QUE tout prêt étudiant octroyé et financé par le gouvernement fédéral le soit à un taux d’intérêt ne dépassant pas le taux préférentiel; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le délai de grâce actuel de 6 mois avant de commencer à rembourser un prêt soit sans intérêt; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le PLC appuie création d’une réduction de 30 % des frais de scolarité pour les étudiants canadiens provenant de familles à revenu faible ou moyen; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le PLC exhorte le gouvernement fédéral à étendre l’aide financière accordée en vertu du PCPE à un maximum de 520 semaines pour les étudiants à plein temps inscrits à des études doctorales. Parti libéral du Canada (Colombie-Britannique) Nombre de mots : 321

59. Protéger nos plus jeunes citoyens ATTENDU QUE nos enfants jouissent du droit fondamental de vivre dans un monde sécuritaire; ATTENDU QU’un nombre effarant d’enfants canadiens sont victimes d’agression sexuelle, de violence physique, psychologique et affective et ce nombre a atteint des proportions épidémiques; ATTENDU QUE la protection de l’enfance est une compétence provinciale et les enquêtes criminelles sont confiées à la police, ce qui donne souvent lieu à un manque de réponses concertées pour signaler la violence faite aux enfants; ATTENDU QUE les services de protection de l’enfance varient d’une ville à l’autre et d’une province à l’autre en fonction de l’endroit, de la formation, et des politiques; IL EST RÉSOLU QUE le gouvernement fédéral élabore une législation cohérente et contribue à la mise en place de centres de défense de l’enfance partout au pays en s’assurant que les services de protection soient d’excellente qualité et uniformes à travers le Canada; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’une campagne fédérale doit être menée pour sensibiliser chaque adulte à ses responsabilités et savoir détecter les signes de violence faite aux enfants et d’intimidation et la nécessité de signaler tout élément suspicieux entourant un crime aussi atroce; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’une stratégie nationale de placement d’enfants en famille d’accueil soit mise sur pieds pour mieux répondre aux besoins immédiats et futurs. Parti libéral du Canada (Colombie-Britannique) Nombre de mots : 211

61. Résolution prioritaire : Enjeux autochtones IL EST RÉSOLU QUE : Le Parti libéral du Canada :  établisse un processus de consultation accéléré, avec la participation pleine et entière des communautés des Premières Nations, afin de rédiger à nouveau les lois en vigueur dans le but d’encourager et d’appuyer le développement durable des communautés des Premières Nations; crée un programme éducatif qui, grâce aux médias et d’autres moyens de communication, permettra à tous les Canadiens et Canadiennes de comprendre les origines historiques et le contexte des difficultés auxquelles sont confrontés actuellement les peuples autochtones et la population canadienne; élabore, dans des délais raisonnables, une stratégie nationale afin de régler les revendications territoriales autochtones et les enjeux liés à l’obligation de consulter; mette en place un processus assurant la participation des peuples des Premières Nations au règlement des questions touchant les ressources naturelles, afin que ces peuples puissent avoir leur part des revenus tirés des ressources situées sur des terres leur appartenant.

JUSTIFICATION : Il est impératif que tous les Canadiens et Canadiennes sachent en quoi consistent les droits confirmés par la Proclamation de 1763 et les traités qui ont été conclus avec les peuples des Premières Nations, et soient au courant des dommages résultant des politiques liées à la Loi sur les Indiens et aux pensionnats. La population canadienne doit œuvrer avec les peuples des Premières Nations, dans un esprit de coopération et de respect mutuel, pour actualiser ces traités et les lois en vigueur. Lorsqu’il y a lieu, toutes les nouvelles lois doivent émaner d’un processus de collaboration et de consultation garantissant la pleine et entière participation des dirigeants des peuples des Premières Nations. Il doit avoir pour but d’instaurer des communautés autonomes, économiquement viables, correspondant véritablement à l’esprit des traités et capables de participer au futur développement économique du Canada tout en restant fidèles à leur patrimoine culturel et en gardant leur dignité. Parti libéral du Canada (Manitoba) Nombre de mots : 245

62. Le lac Winnipeg et le bassin hydrographique du lac Winnipeg IL EST RÉSOLU QUE : Le Parti libéral du Canada : exige que le gouvernement actuel traite des questions environnementales concernant la santé du lac Winnipeg d’une façon permettant d’arriver à sa réhabilitation d’ici 2024. JUSTIFICATION : La surcharge en éléments nutritifs du lac Winnipeg continue d’être à l’origine de la prolifération des algues bleu-vert qui produisent des toxines nocives, délogent les algues utiles, et occasionnent des conditions hypoxiques ou anoxiques (faible teneur ou aucune teneur en oxygène dissous) lorsque les importants tapis d’algues meurent et se décomposent. La moitié de la charge en éléments nutritifs proviendrait de l’extérieur des frontières du Manitoba. Afin d’atténuer les problèmes environnementaux dont est victime le lac Winnipeg, le gouvernement fédéral doit, au moins :  s’assurer qu’Environnement Canada assume les responsabilités de nature réglementaire et fiduciaire incombant au Canada comme le prévoient plusieurs lois et règlements fédéraux, notamment : la Loi sur les ressources en eau au Canada, la Loi du traité des eaux limitrophes internationales et ses règlements afférents, et la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999);  agir de manière proactive avec d’autres entités au sujet des problèmes environnementaux provenant de l’extérieur du Manitoba;  appuyer le financement de la phase II de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg (IBLW) et veiller à ce que ce financement, qui se rapporte au programme de gérance communautaire et à d’autres projets, soit alloué de façon pertinente et progressive, et en temps utile; et  financer l’IBLW et d’autres initiatives (infrastructurelles) de manière satisfaisante pour aboutir à l’achèvement de l’assainissement du lac Winnipeg d’ici 2024. Parti libéral du Canada (Manitoba) Nombre de mots : 259

63. Le système parlementaire et électoral canadien IL EST RÉSOLU QUE : Le Parti libéral du Canada : s’engage à mener une étude et des consultations sérieuses sur : une réforme du Parlement et du Sénat englobant des vérifications obligatoires, la divulgation des dépenses, le rétablissement des précédents règlements du bureau du premier ministre en matière de responsabilisation et un processus responsable pour la nomination des membres du Sénat. JUSTIFICATION : Le Canada, comme le reste du monde, a considérablement changé depuis qu’il est devenu une nation et a instauré un processus parlementaire inspiré du modèle britannique. Les Canadiennes et les Canadiens se demandent si l’actuel système parlementaire et électoral convient au Canada du 21e siècle. Nombreux sont ceux qui, parmi la population canadienne, ont fait part de la nécessité d’avoir un processus parlementaire plus transparent, afin de veiller à ce que la volonté démocratique de la population canadienne soit bien édictée de manière éthique et responsable. Parti libéral du Canada (Manitoba) Nombre de mots : 154

64. Recherche scientifique et technologique IL EST RÉSOLU QUE : Le Parti libéral du Canada : élabore une politique de recherche sur les sciences et les technologies qui explique sans ambiguïté le rôle et l’objectif de la recherche appuyée par le gouvernement fédéral. Cette politique globale se penchera sur les activités de recherche de base et de recherche appliquée appuyées par le gouvernement fédéral pour le bien de toute la population canadienne, ainsi que sur des recherches en collaboration avec des universitaires et le secteur privé, et sur les exigences corollaires en matière de transfert des connaissances pour stimuler la croissance économique. Cette politique tiendra compte du fait que la recherche financée par les deniers publics appartient à l’ensemble de la population canadienne et devra donc être diffusée de manière convenable et intégrale au sein de la population. JUSTIFICATION : Sous l’actuel gouvernement, on recense de nombreuses inégalités sur le plan de l’aide accordée à la recherche scientifique et technique, qui est essentielle au maintien du développement économique et social de la population canadienne et des pays voisins. Le gouvernement fédéral actuel a réduit son financement en espérant que l’industrie canadienne allait accroître ses activités de recherche. De plus, le gouvernement semble financer davantage des activités de recherche à court terme ciblant les applications mercantiles. Les activités de recherche scientifique de base à long et à court terme sont essentielles à de nouvelles réflexions et découvertes scientifiques et ne sont pas toujours associées à des produits commerciaux. L’expérience a prouvé que la recherche de base se traduit par de nombreuses réalisations qui ont permis d’améliorer considérablement la santé et le bien-être économique de la population canadienne. Les études de recherche de base menées à long terme, en particulier, ne le sont en règle générale pas par le secteur privé, étant donné qu’elles ne se traduisent pas par un rendement immédiat du capital investi. Parti libéral du Canada (Manitoba) Nombre de mots : 306

65. Défis environnementaux du Canada
IL EST RÉSOLU : Que le Parti libéral du Canada : Élabore, mette à jour et communique une politique environnementale qui concilie protection de l'environnement et préoccupation pour le développement économique et le bien-être financier de tous les Canadiens et Canadiennes. Cette politique doit inclure des objectifs tant à court terme qu’à long terme. MOTIF :

Une majorité de Canadiens et Canadiennes affirment que le bien-être environnemental du Canada est une priorité. Les Canadiens et Canadiennes veulent une gestion saine de l'environnement qui assure le bien-être des générations futures. La plupart des Canadiens et Canadiennes reconnaissent qu'il y a un coût associé à la protection de l’environnement. Par conséquent, il est essentiel de développer une politique environnementale durable, qui tient compte des réalités et considérations économiques.
Une telle politique et les règlements s’y afférents devraient être contrôlée et appliquée avec des conséquences clairement définies et communiquées. Parti libéral du Canada (Manitoba) Nombre de mots : 145

66. Santé et bien-être
IL EST RÉSOLU : Que le Parti libéral du Canada : Définisse clairement le rôle du gouvernement fédéral dans le soutien à la normalisation des soins de santé offerts au Canada. Dans le cadre de ce processus, un gouvernement libéral fédéral examinera et fera la promotion de solutions rentables afin d’améliorer les soins de santé pour tous les Canadiens et Canadiennes. MOTIF : Bien que la santé soit de compétence provinciale, le gouvernement fédéral a un rôle important à jouer afin d’assurer que les services de soins de santé sont uniformes à travers tout le pays. Par le biais de l'Accord sur les soins de santé du Canada et des ententes de transfert en santé, le gouvernement fédéral a la possibilité d'influencer la prestation des soins de santé des provinces et de les aider dans la mise en œuvre des programmes et systèmes basés sur les pratiques les plus efficaces et uniforme à travers tout le pays. Cette influence peut inclure le soutien à la création de cliniques de soins de santé intégrés ou des lignes directrices en matière de gestion des soins palliatifs. Parti libéral du Canada (Manitoba)

Nombre de mots : 184

67. Région des lacs expérimentaux IL EST RÉSOLU QUE : Le Parti libéral du Canada : exige que l’actuel gouvernement examine les accords financiers et opérationnels actuels concernant la Région des lacs expérimentaux et s’assure de sa pérennité et de son autonomie grâce à des recettes et à des programmes non assujettis à des restrictions; par ailleurs; tous les renseignements scientifiques obtenus demeurent du domaine public. JUSTIFICATION : La RLE est un ensemble de 58 lacs faisant l’objet de recherche sur l’environnement depuis plus de 40 ans. Elle a servi de précieux laboratoire naturel grâce auquel les scientifiques ont pu étudier des sujets comme les pluies acides, les changements climatiques, et la pisciculture. La communauté scientifique internationale s’est servie de la RLE pour aider au développement de politiques sur l’approvisionnement en eau salubre dans le monde entier. Le gouvernement fédéral a, par le biais de son projet de loi omnibus sur le budget de 2012, retiré tout le financement de fonctionnement et de la recherche universitaire à la RLE, dans l’intention déclarée de se décharger de la responsabilité des études scientifiques sur les universités canadiennes, déjà mises à rude épreuve par la diminution des moyens financiers et la baisse des inscriptions. Le changement de sources de financement de la RLE compromet l’accès mondial à une source d’eau potable facilement accessible. Parti libéral du Canada (Manitoba) Nombre de mots : 215

68. Développement économique et réduction de la pauvreté IL EST RÉSOLU QUE : Le Parti libéral du Canada : procède à une réforme fiscale et assure un programme de revenu minimum garanti pour permettre à toute la population canadienne de participer pleinement au développement économique du pays. JUSTIFICATION : Une telle politique donnera aux Canadiennes et Canadiens à faible revenu l’occasion de contribuer à l’économie, ce qui, en retour, fera diminuer la pauvreté, améliorera la santé, réduira la criminalité et le besoin de recours au soutien du revenu. Le rapport du Sénat intitulé « Pauvreté, logement, itinérance : les trois fronts de la lutte contre l’exclusion » (à partir de la page 275 du rapport) énumère 74 recommandations se rapportant à la pauvreté, au logement et à l’itinérance qui devraient être prises en compte lors de l’élaboration d’une politique sur la réduction de la pauvreté. Parti libéral du Canada (Manitoba) Nombre de mots : 137 http://www.parl.gc.ca/Content/SEN/Committee/402/citi/rep/rep02dec09-f.pdf

69. Les enjeux agricoles de l’Ouest du Canada
IL EST RÉSOLU QUE :

Le Parti libéral du Canada :  élabore et exprime clairement sa vision d’un Canada rural, l’agriculture étant la priorité de cette vision; En partenariat avec les producteurs et leurs représentants, procède à un examen complet de tous les programmes d’Agriculture et Agroalimentaire Canada qui ont été supprimés, modifiés, remplacés, et ceux qui n’ont pas changé, afin de doter Agriculture et Agroalimentaire de programmes de soutien élaborés avec l’aide des producteurs. Les politiques et les programmes d’Agriculture et Agroalimentaire doivent reposer sur les principes suivants : o la sécurité des consommateurs; o la sécurité alimentaire; o les besoins des producteurs; et o la viabilité économique. accepte le droit des producteurs d’être consultés sur les programmes de gestion des approvisionnements; promeuve une stratégie permettant de répondre efficacement à la question de l’étiquetage indiquant le pays d’origine (EPO) sans imposer un fardeau financier sur les entreprises et les consommateurs canadiens qui ne sont pas concernés par ce différend; élabore une position scientifique sur les organismes génétiquement modifiés (OGM); et exige du gouvernement qu’il procède tout de suite à l’examen des coûts du transport ferroviaire des céréales qui avait été promis.

 

 

JUSTIFICATION :

Il y a eu un démantèlement systématique des institutions et des programmes agricoles financés par le gouvernement. Dans la plupart des cas, ces institutions ou ces programmes ont été démantelés d’une façon qui ne permet pas de les reconstituer ou de les réactiver. Les Programmes de gestion des risques de l'entreprise (PGRE) ont connu des changements, et leur financement a été considérablement réduit. Les producteurs se sont plaints du fait que ces programmes étaient « trainés vers le bas par Ottawa » et ne répondaient pas aux problèmes auxquels étaient confrontés les producteurs. Parti libéral du Canada (Manitoba) Nombre de mots : 287

70. Infrastructures communautaires IL EST RÉSOLU QUE : Le Parti libéral du Canada : encourage le gouvernement fédéral à reconnaître le déficit infrastructurel croissant qui prévaut dans les collectivités canadiennes et à prendre les mesures qui s’imposent pour revoir les programmes fédéraux afin de les rendre plus efficaces, prévisibles et financièrement réalisables. Il est recommandé que le Parti libéral du Canada :   élabore une stratégie de financement afin de répondre au déficit infrastructurel qui frappe les collectivités canadiennes; collabore avec les administrations provinciales et municipales et les gouvernements locaux à la révision des programmes d’infrastructures, de l’affectation des fonds et des niveaux de financement; élabore une stratégie permettant de faciliter l’accès à Internet haute vitesse et au réseau sans fil dans le Canada rural.

JUSTIFICATION : Les infrastructures supportant les services essentiels dans les villes et les collectivités rurales canadiennes sont vieillissantes. Les administrations locales ont de plus en plus de difficulté à entretenir ou réparer ces infrastructures en raison d’une hausse marquée des coûts. Le déficit infrastructurel se creuse davantage chaque année. Les programmes d’Infrastructure Canada ne sont pas adaptés pour faire face à la gravité de la crise que traversent la plupart des villes, municipalités et petites collectivités canadiennes. Le fait de ne pas agir immédiatement ne fera qu’entraîner une hausse exponentielle du déficit infrastructurel, un fardeau pour les générations à venir. Le gouvernement fédéral compte énormément sur l’accès à Internet haute vitesse et au réseau sans fil comme un moyen de fournir des services, mais il n’a pas réussi à assurer que tous les habitants du Canada ont un accès égal et abordable à cette technologie. De nombreuses régions du Canada sont encore largement non desservies ou mal desservies. Parti libéral du Canada (Manitoba) Nombre de mots : 275

71. Résolution prioritaire : Améliorations du Régime de pensions du Canada ATTENDU QU’au Canada, environ 65 % des personnes travaillant dans le secteur privé n’ont pas de régime de retraite en milieu de travail pour compléter leur RPC; ATTENDU QUE les retraité(e)s qui n’ont que la pension du RPC comme source de revenu annuel vivent souvent bien au-dessous du seuil de pauvreté (environ 266 000 aîné(e)s); ATTENDU QU’en contribuant au maximum au RPC, il est seulement possible d’avoir une pension équivalant à environ 25 % de son revenu, à concurrence de 12 000 $ par an; ATTENDU QUE l’Institut C.D. Howe a déterminé qu’il fallait avoir versé des contributions équivalant à environ 60 % du revenu canadien moyen pour avoir une pension de retraite de 24 000 $ par an; ATTENDU QU’on estime que seulement 1 Canadien sur 4 satisfait aux critères établis pour cotiser à un Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et que, pour ceux qui satisfont à ces critères, il est souvent difficile de se constituer un fonds de retraite suffisant; ATTENDU QUE deux ordres de gouvernement partagent la responsabilité du RPC; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada adopte une politique en faveur de l’amélioration et de la revalorisation du RPC comme moyen d’assurer un niveau de vie adéquat aux travailleurs et travailleuses retraités; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada utilise tous les moyens possibles pour harmoniser sa position avec celle de toutes les provinces qui sont en faveur d’apporter au RPC des améliorations visant à fournir aux aîné(e)s un revenu leur permettant de vivre leur retraite dans la dignité, sans avoir à craindre de tomber au-dessous du seuil de pauvreté au cours des années où ils(elles) sont les plus vulnérables. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador) Nombre de mots : 224

72. Coordination des activités de recherche et de sauvetage en mer au Canada ATTENDU QUE les Centres secondaires de sauvetage maritime (CSSM) de St. John’s et de Québec ont officiellement été créés en 1978 comme un moyen de sauver des vies en utilisant les connaissances locales, la langue, le dialecte, le caractère géographique et météorologique unique; ATTENDU QUE les CSSM ont été constitués à la suite de tragédies survenues en mer comme celle des navires de pêche Barracudina en 1978 et Cape Royal en 1977, ainsi qu’après les conclusions consécutives tirées des enquêtes sur des tragédies comme celle du Ocean Ranger en 1982 et l’analyse des besoins ministériels commençant en 1998; ATTENDU QUE la décision de fermer les deux CSSM a été prise sans aucune étude, analyse ou consultation publique avec les principales personnes concernées; ATTENDU QUE la décision de fermer le CSSM de Québec a été officiellement renversée parce que la coordination des activités de recherche et sauvetage (R-S) dans les deux langues en cas d’incidents maritimes locaux ne pouvait pas être gérée par les Centres conjoints de coordination des opérations de sauvetage à l’extérieur du Québec; ATTENDU QUE Terre-Neuve-et-Labrador recense les plus importantes activités de navires de pêche et de l’industrie pétrolière à l'extérieur des côtes du Canada, ainsi que les plus importantes routes de navigations internationales transatlantiques, en plus d’importantes activités de traversiers, des activités de loisirs en pleine croissance et de grands paquebots de croisière, et ATTENDU QUE la fermeture du CSSM de St. John’s a créé une importante pénurie en matière de moyens de coordination (R-S) et nuit à la capacité de mettre en place des plans d’urgence de R-S en cas de catastrophe majeure en mer. IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada adopte une politique en faveur de la reconstitution et de la réouverture complète du CSSM de St. John’s. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador)

Nombre de mots : 296

73. Enquête sur les activités de recherche et sauvetage (R-S) au sol ATTENDU QUE les circonstances entourant l’incident de R-S concernant Burton Winters (Makkovik, Labrador) en janvier 2012 soulèvent des doutes quant au degré de diligence raisonnable lors de la prise de décisions, aux lacunes, aux problèmes de communications et aux questions de divulgation complète des faits ainsi que des personnes ayant participé à la prise de décision concernant les activités de R-S au sol au Canada; ATTENDU QUE les compressions, les fermetures et le regroupement de la coordination des activités de R-S se produisent sur toile de fond d’une intervention sujette à caution et de confusion dans les communications, les protocoles et les décisions prises comme cela est prouvé dans l’incident de Burton Winters; ATTENDU QUE d’importantes pénuries dans les principales ressources de R-S requises pour mener à bien et en temps et lieu des opérations de R-S à des endroits stratégiques au Canada ont été mentionnées à la suite de la tragédie dont a été victime Burton Winters, ATTENDU QU’il n’y a pas de surveillance appropriée de la transparence et de la responsabilisation des enquêtes sur les incidents de R-S au Canada. IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada soit en faveur d’une enquête judiciaire sur les circonstances entourant la mort de Burton Winters dans le contexte des besoins inhérents à la coordination et au respect des protocoles de R-S et au déploiement de moyens de R-S au sol dans l’ensemble des provinces et territoires du Canada. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador) Nombre de mots : 240

74. Infrastructures de sécurité maritime et d’atténuation des impacts environnementaux ATTENDU QUE les Services de communication et de trafic maritimes (SCTM), la base de la Garde côtière de Kitsalino, les navires de la Garde côtière canadienne (GCC) comme le NGCC Sir Wilfred Grenfell et d’autres infrastructures de sécurité publique sont mis hors d’usage; ATTENDU QUE la fermeture prévue des SCTM comme celui de Vancouver, Tofino, Comox, Thunder Bay, Inuvik, Saint John, St. Anthony, St. John’s, Rivière-au-Renard et Montréal représente une baisse importante des moyens de communication en cas de détresse, de la sécurité des pétroliers et d’autres navires grâce à une surveillance active du trafic maritime; ATTENDU QUE les navires de la GCC, qui représentent principalement des plateformes de R-S et des navires polyvalents, conçus pour la surveillance des pêcheries et l’atténuation environnementale, sont mis hors service pour une durée indéterminé; ATTENDU QUE ce déclassement des services essentiels de sauvetage et des services environnementaux touche l’ensemble des provinces et territoires ayant d’importantes activités liées à la pêche, à l’exploitation de pétrole et de gaz à l'extérieur des côtes, aux navires de plaisance, au passage de pétroliers et de méthaniers et au transport de marchandises transocéanique limitrophe aux côtes du Canada. IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada adopte une politique favorisant la reconstitution complète des infrastructures de sécurité maritime au Canada, et IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada demande au gouvernement du Canada de rétablir les services de la base de la Garde côtière de Kitsalino et de renverser immédiatement la décision de déclasser les infrastructures de R-S des centres de SCTM et de désarmer les principaux navires de R-S. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador) Nombre de mots : 268

75. Offices de gestion des pêches fédéraux-provinciaux-territoriaux (FPT) ATTENDU QUE la pêche a des conséquences socio-économiques majeures pour de nombreuses provinces du Canada; ATTENDU QUE la répartition des mandats et compétences en matière de transformation, de récolte, de commercialisation, de conservation du poisson et de science halieutique entre les instances gouvernementales fédérales et les institutions provinciales constitue une approche incohérente et dysfonctionnelle qui empêche de tirer pleinement profit et de développer tout le potentiel de l’industrie de la pêche; ATTENDU QUE des modèles fonctionnels ont fait leurs preuves dans la prise de décisions et le partage des ressources pétrolières sous-marines entre les instances gouvernementales fédérales et les institutions provinciales par le biais de la création d’organes comme l’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers et l’Office Canada-Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers; ATTENDU QUE certaines provinces et leurs homologues fédéraux se sont tous engagés dans la recherche et la science halieutiques de manières différentes et distinctes; ATTENDU QUE l’harmonisation et la collaboration aboutissent à une optimisation des avantages des programmes scientifiques et de recherche; ATTENDU QUE la recherche et la science halieutiques ressortent fondamentalement de la responsabilité du gouvernement fédéral en ce qui concerne la compétence juridique et le mandat; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada adopte une politique prévoyant la création d’Offices de gestion des pêches FPT dont les modèles visent une représentation à parts égales des décisions sur la conservation, la science, la commercialisation, la récolte et le traitement des ressources halieutiques; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada adopte une approche collaborative en matière de recherche et de science halieutiques au moyen d’un protocole d’entente officiel avec les provinces et territoires du Canada servant de fondement juridique au lancement de programmes scientifiques par les provinces et au partage des plans de travail et des bases de données entre les instances gouvernementales fédérales et les institutions provinciales.

Parti libéral du Canada (Terre-Neuve et Labrador) Nombre de mots : 304

76. Soutien aux entreprises sociales

ATTENDU QUE les entreprises sociales ont valorisé, aux niveaux régional, national et international, une approche structurée en faveur du développement social communautaire et du développement économique; ATTENDU QUE les entreprises sociales ont d’importants services de collaboration et de partenariat contribuant considérablement aux besoins des régions rurales du Canada; ATTENDU QUE les entreprises sociales proposent des idées novatrices et productrices de revenu pour les activités sociales et économiques des communautés; ATTENDU QUE les entreprises sociales ont les moyens de produire des recettes dans un cadre sans but lucratif; ATTENDU QUE les entreprises sociales proposent souvent des solutions aux besoins socioéconomiques de la collectivité ou de la région où il n’existe aucune option privée et où les services communautaires essentiels peuvent être mieux servis par une entreprise sociale; ATTENDU QU’il n’y a pas présentement d’objectifs en matière de pratiques exemplaires des entreprises sociales dans la plupart des régions du Canada; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada adopte une politique proposant de permettre à des stratégies et à des investissements financiers d’aider les activités des entreprises sociales grâce à l’éducation, la simplification et à des fonds de lancement. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador) Nombre de mots : 186

77. Responsabilité et réforme des soins de santé ATTENDU QUE les soins de santé représentent le plus grand défi et le plus grand poste de dépense pour les gouvernements provinciaux et territoriaux, et environ 11,6 % du PIB; ATTENDU QUE les soins de santé ont des répercussions directes sur le quotidien des Canadiennes et Canadiens et qu’ils sont constamment un important sujet de préoccupation pour les électeurs; ATTENDU QU’il est indispensable de rendre directement des comptes aux personnes qui utilisent le système de soins de santé afin d’assurer une prestation adéquate, opportune et rentable des soins de santé d’excellente qualité, mais que cela n’est pas une pratique courante actuellement au Canada; ATTENDU QUE les coûts des soins de santé sont liés aux données démographiques et à la prévalence des maladies; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada entame un dialogue avec la population canadienne sur les possibles réformes de la Loi canadienne sur la santé afin de garantir un accès à de l’information détaillée sur l’accréditation, le rendement et la responsabilisation directe à l’égard des Canadiennes et Canadiens; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE les mécanismes novateurs de responsabilisation devraient notamment comprendre des commissions d’experts indépendants; une concurrence sérieuse à l’interne ou à l’externe offrant des choix à la population canadienne; des données sur le rendement des hôpitaux disponibles en ligne; des associations de patients; des conseils de santé communautaires élus par des bénévoles et en mesure de questionner les autorités sanitaires; des comités élus de résidents et de membres de familles pour les établissements de soins de longue durée; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral exige une responsabilisation directe, grâce aux réformes de la Loi canadienne sur la santé, à la suite de vastes consultations publiques et de négociations avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour réduire les temps d’attente et améliorer la qualité et la rentabilité des services; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral procéde à des consultations sur une possible amélioration du financement fédéral, sur le bien-fondé de tenir compte des données démographiques et de la prévalence des maladies, et sur le meilleur moyen de promouvoir d’autres innovations susceptibles d’améliorer le système de soins de santé au Canada. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador) Nombre de mots : 363

78. Limiter les conséquences du diabète ATTENDU QUE le diabète diminue l’espérance de vie de 5 à 15 ans, que cette maladie est la principale cause d’amputations de membres, de perte de la vision, d’insuffisance rénale, de neuropathie, de maladies cardiaques et d’accidents cérébrovasculaires; ATTENDU QUE la prévalence du diabète augmente en raison de l’obésité, du mode de vie sédentaire, d’une mauvaise alimentation et du vieillissement de la population; ATTENDU QUE le diabète fait plus que doubler les coûts des soins de santé, mais que la survenance du diabète de type 2 pourrait être évitée ou retardée grâce à une alimentation plus saine et à une activité physique, et que de meilleurs soins et un meilleur contrôle du diabète réduisent les complications; ATTENDU QUE l’Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) a signalé des écarts entre les soins recommandés et les soins reçus par la population canadienne; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral appuie le développement et la mise en application, en collaboration avec les provinces et les territoires, d’un vaste programme de prévention et de bonne gestion du diabète afin d’atténuer sa prévalence et ses effets sur la santé, notamment en mettant un accent particulier sur l’aide à apporter aux groupes vulnérables et à risque élevé comme les peuples autochtones; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral exige de meilleures mesures incitatives pour promouvoir un diagnostic précoce, une alimentation plus saine et une activité physique régulière; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral exige des programmes pour mieux contrôler le diabète en permettant de plus facilement vérifier le taux de glycémie, d’avoir accès à des pompes à insuline, à des transplantations de pancréas et à d’autres traitements novateurs ainsi qu‘à une meilleure gestion des complications comme les blessures et les affections vasculaires; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral exige un plan fédéral intensif visant à éliminer les écarts en matière de soin identifiés par l’ICIS pour s’assurer que toute la population canadienne a accès à la prévention et à la détection nécessaires du diabète ainsi qu’aux soins inhérents à cette maladie. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador) Nombre de mots : 348

79. Stratégie nationale et normes en faveur d’une évaluation du développement de la petite enfance et de traitements connexes ATTENDU QUE la prévalence des troubles du spectre autistique, du déficit de l’attention et d’autres anomalies du développement augmente, et que les retards dans l’évaluation, le diagnostic et le traitement nécessaire de ces troubles ont des répercussions néfastes sur les enfants concernés et leur famille; ATTENDU QUE les retards dans l’évaluation des difficultés d’apprentissage dues à des troubles auditifs et langagiers, ainsi que d’autres problèmes d’apprentissage et d’anomalies du développement, peuvent également avoir des répercussions néfastes à long terme; ATTENDU QU’il est fréquent, au Canada, que l’évaluation et le traitement des enfants souffrant de ces troubles et de ces problèmes accusent des retards qui s’étalent sur des mois ou des années, ce qui préoccupe grandement les parents concernés; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral demande que soit effectuée une étude exhaustive et pancanadienne des délais d’attente pour évaluer et traiter les enfants susceptibles d’avoir des difficultés d’apprentissage dues à des troubles auditifs et langagiers, ainsi que d’autres problèmes d’apprentissage et d’anomalies du développement; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral demande au gouvernement du Canada d’exercer les pouvoirs qui lui sont conférés pour veiller à ce que les parents, dans chaque province et territoire, soient informés des délais d’attente pour se prévaloir de ces évaluations et de ces traitements; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral au pouvoir use de son autorité pour établir des normes nationales dans le but de fixer à 6 mois maximum le délai d’attente pour que ces troubles soient évalués et qu’un traitement soit engagé. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador) Nombre de mots : 195

80. Intimidation et harcèlement ATTENDU QUE l’intimidation et le harcèlement dans les écoles, sur les lieux de travail ou ailleurs, ainsi que la cyberintimidation, ont des effets néfastes sur l’apprentissage et la productivité, et peuvent entraîner une détresse profonde et mener au suicide; ATTENDU QUE le gouvernement du Canada a proposé de légiférer pour criminaliser la distribution non consensuelle de photographies intimes, mais en accompagnant ces dispositions d’autres mesures plus radicales, visant à étendre les pouvoirs de la police, lesquelles ont été précédemment largement décriées; ATTENDU QUE les motifs couverts par les lois en vigueur sur la protection des droits de la personne ne comprennent pas le harcèlement personnel; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral défende le droit de tous les Canadiens et Canadiennes de vivre sans craindre ni subir des actes d’intimidation ou de harcèlement physique, psychologique, direct, indirect ou en ligne; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral soutienne des dispositions législatives criminalisant la distribution non consensuelle de photographies et d’enregistrements vidéo et audio intimes, mais s’oppose à ce que de telles dispositions s’accompagnent d’une extension majeure des pouvoirs policiers, sans surveillance judiciaire; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral étudie la possibilité de modifier la législation sur les droits de la personne et sur la protection de la vie privée, ainsi que la Charte des droits et libertés, afin de reconnaître le droit de toute personne de vivre libre de toute forme d’intimidation et de harcèlement, et d’inclure, dans les motifs couverts par la législation, le harcèlement personnel et celui basé sur l’orientation sexuelle; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral défende le renforcement des droits des victimes, des mesures dissuasives efficaces et préventives contre l’intimidation et le harcèlement, et des dispositions visant à rendre les écoles, le milieu professionnel et d’autres organismes, responsables de mener des enquêtes impartiales sur tout sujet de préoccupation concernant l’intimidation et le harcèlement. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador) Nombre de mots : 232

81. Sécurité environnementale dans les garderies et les écoles ATTENDU QUE les jeunes enfants qui fréquentent les garderies et les écoles sont particulièrement vulnérables à des facteurs ambiants nocifs comme les toxines, les moisissures, les produits allergènes, les pesticides, la poussière, les dégâts d’eau, les maladies infectieuses et une mauvaise aération; ATTENDU QUE l’exposition à ces facteurs peut être cause d’asthme, de troubles de neurodéveloppement, de cancers, et de perturbations du système endocrinien; ATTENDU QUE des facteurs ambiants nocifs peuvent menacer, à court et à long terme, la vie et la santé des enfants; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral demande que soient instaurées – en collaboration avec les provinces, les territoires et des organismes comme le Partenariat canadien pour la santé des enfants et l’environnement – des normes environnementales nationales afin de protéger les jeunes enfants qui fréquentent les garderies et les écoles; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral demande que soient instaurés des programmes de contrôle sanitaire des enfants qui fréquentent les garderies et les écoles, afin de détecter toute augmentation des hospitalisations, maladies infectieuses et autres problèmes de santé; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral demande que les garderies et les écoles soient tenues de faire des évaluations périodiques de leur milieu ambiant, ainsi que des analyses de la qualité de l’air, et permettent aux parents de connaître les résultats; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral demande que la formation du personnel des garderies couvre les dangers environnementaux et les premiers soins à administrer en cas d’urgence, par exemple l’utilisation d’auto-injecteurs d’épinéphrine (EpiPen) et d’inhalateurs, ainsi que d’autres interventions. Parti libéral du Canada (Terre-Neuve-et-Labrador) Nombre de mots : 202

82. Réforme du régime d’assurance-emploi ATTENDU QUE Nova-Centre est une circonscription principalement rurale, frappée depuis longtemps par un déclin de l’emploi dans le secteur industriel – ce qui a accru sa dépendance par rapport à la pêche, l’agriculture et la foresterie où l’emploi est saisonnier – et compte tenu des modifications apportées récemment au régime d’assurance-emploi et du manque d’intérêt pour des accords interprovinciaux en matière de normes et de formation professionnelles; IL EST RÉSOLU QUE le régime d’assurance-emploi soit réformé afin de prendre en considération les réalités et les facteurs névralgiques du marché du travail local.

Parti libéral du Canada (Nouvelle-Écosse) Nombre de mots : 75

83. VIA et l’infrastructure ferroviaire ATTENDU QUE l’implantation d’un chemin de fer transcontinental a contribué à l’unification du Canada; ATTENDU QUE le désinvestissement dans les chemins de fer nationaux a entraîné une détérioration de notre infrastructure ferroviaire; ATTENDU QUE cette détérioration est néfaste à notre environnement naturel et à la sécurité de tous les Canadiens et Canadiennes; ATTENDU QUE le train est un moyen de communication entre les collectivités rurales et les centres urbains; ATTENDU QUE la suppression de services de transport ferroviaire isole des collectivités rurales et dérange les voyageurs; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral annule les compressions budgétaires imposées à VIA Rail et réinvestisse dans l’infrastructure ferroviaire du Canada et dans le service ferroviaire pour voyageurs, afin de fournir à la population canadienne des services ferroviaires efficients, sécuritaires, abordables et accessibles.

Parti libéral du Canada (Nouvelle-Écosse) Nombre de mots : 96

85. Une priorité nationale : investir dans les services de garde d'enfants et le développement de la petite enfance ATTENDU QUE plus de deux tiers des femmes canadiennes ayant des enfants de moins de cinq ans font partie de la main d’œuvre et qu’il est prouvé que l'investissement dans le développement de la petite enfance peut apporter des avantages substantiels à la société; ATTENDU QUE la Prestation universelle pour la garde d’enfants de 100 $ par mois implanté par les conservateurs n'est pas efficace pour aider les parents à trouver des services de garde abordables et sécuritaires pour leurs enfants et ne tient pas compte d'autres besoins bien établis et plus efficaces dans le développement de l'enfant; IL EST RÉSOLU QUE le nouveau gouvernement libéral travaille avec les provinces et les territoires afin d’élaborer des stratégies de services de garde complets et d'autres mesures basées sur des preuves établies et sensibles aux besoins des provinces et territoires afin d’améliorer le sort de tous les enfants du Canada.
Parti libéral du Canada (Nouvelle-Écosse) Nombre de mots : 148

86. Immigration ATTENDU QUE le niveau de vie canadien dépend de la croissance économique; ATTENDU QUE les provinces et territoires du Canada doivent accroître leur population active; ATTENDU QUE les délais actuels de traitement des demandes d’immigration freinent le recrutement d’immigrants; ATTENDU QUE dans le cadre du système actuel, les immigrants potentiels n’obtiennent pas d’informations adéquates pour savoir si leurs titres de compétence seront acceptés et reconnus au Canada; ATTENDU QUE les provinces et les territoires ont signalé qu’il fallait augmenter le nombre d’immigrants pour combler un manque de travailleurs actifs et de maind’œuvre; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral facilite l’immigration dans le but de favoriser le développement économique partout au Canada en :   donnant plus d’informations aux immigrants potentiels; leur fournissant des informations plus détaillées sur le marché de l’emploi actuel et les mesures à prendre pour faire reconnaître leurs titres de compétence.

Parti libéral du Canada (Nouvelle-Écosse) Nombre de mots : 131

88. Financement de la recherche scientifique
ATTENDU QUE l'actuel gouvernement conservateur du Canada a abandonné son obligation d'agir en tant que gardien de la biosphère du pays et s’est vu reconnaitre le titre d’État voyou sur la scène internationale; ATTENDU QUE le gouvernement du Canada s'est engagé dans une guerre contre la science et contre tous ceux qui tentent de protéger la Terre, tels les environnementalistes ou membres des Premières nations, en les citant comme des terroristes et des ennemis de l'État; ATTENDU QUE le gouvernement du Canada a réduit le budget alloué à la science et à la protection de l'environnement, en plus d’imposer un virage en matière de sciences et technologies vers les besoins des entreprises et de l’industrie. IL EST RÉSOLU QUE le PLC s'engage à mettre en œuvre une culture et débloquer des fonds, et appuyer les médias, de manière à retrouver la protection scientifique et reprendre une position de chef de file en ce qui concerne les enjeux environnementaux tant canadiens que mondiaux. IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral rétablisse la recherche et les faits scientifiques comme source de référence en matière de politique publique; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral assure l'accès des médias afin de promouvoir les débats dans les prises de décisions; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU'un gouvernement libéral fournisse du financement pour la recherche fondamentale afin d’assurer le partage des résultats et servir de référence, en plus de rétablir ainsi la réputation du Canada en tant que chef de file mondial en sciences de l'environnement. Parti libéral du Canada (Nouvelle-Écosse) Nombre de mots : 250

89. Anciens combattants ATTENDU QUE les anciens combattants ont lutté en notre nom pour préserver notre démocratie et nous assurer des libertés qui sont précieuses aux yeux de tous les Canadiens et Canadiennes; ATTENDU QUE les combats laissent de graves séquelles, et que les anciens combattants les plus âgés, tout comme ceux qui ont servi dans des missions plus récentes sur ce continent et ailleurs dans le monde, souffrent de problèmes de santé physiques et psychologiques tels que des amputations ou des troubles de stress post-traumatique; ATTENDU QUE nos anciens combattants méritent de bénéficier d’une aide psychologique individuelle adaptée à leur cas personnel, compte tenu des services qu’ils ont rendus au Canada; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral maintienne les services offerts aux anciens combattants dans les bureaux d’Anciens combattants Canada, partout au pays; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral s’efforce de rouvrir des installations répondant aux besoins de tous les anciens combattants. Parti libéral du Canada (Nouvelle-Écosse) Nombre de mots : 119

90. Résolution prioritaire : La mort médicalement assistée ATTENDU QUE des Canadiennes et Canadiens ordinaires aussi bien que des personnalités, des médias nationaux et des organismes nationaux comme la Société royale du Canada et le Sénat du Canada ont reconnu que la prise de décision en fin de vie est une question de politique publique d’importance cruciale; ATTENDU QUE les dispositions du Code criminel concernant le suicide ont été supprimées en 1972; ATTENDU QUE le Québec a récemment a fait valoir que la mort médicalement assistée constitue des soins de fin de vie de qualité; ATTENDU QUE de nombreux sondages montrent que la majorité des Canadiennes et Canadiens appuient la décriminalisation de l’euthanasie volontaire et du suicide médicalement assisté; ATTENDU QUE les preuves recueillies dans des pays qui autorisent, d’une façon ou d’une autre, l’euthanasie volontaire ou le suicide médicalement assisté démontrent que les personnes vulnérables peuvent être protégées; IL EST RÉSOLU QUE le Code criminel du Canada permette l’euthanasie volontaire et le suicide médicalement assisté à la suite d’un processus de consultation publique visant à faire des recommandations au Parlement à propos d’un système de critères d’accessibilité et de supervision appropriée s’appliquant à la mort médicalement assistée. Commission libérale féminine nationale

91. Commission royale sur l'environnement et la santé ATTENDU QUE durant les 70 dernières années, des dizaines de milliers de produits chimiques, dont beaucoup sont cancérigènes, ont été utilisés dans des procédés industriels et dans la fabrication de produits de consommation; ATTENDU QUE certains de ces produits chimiques contaminent désormais notre atmosphère, notre eau et nos aliments et peuvent être liés à l’augmentation de cas d’autisme, d’asthme infantile et de retard de développement, ce qui menace le bien-être des générations futures; ATTENDU QU’au cours des 10 à 15 dernières années, de nouvelles technologies, dont celles employées pour créer des organismes génétiquement modifiés et des nanoparticules, se sont rapidement développées et sont utilisées dans la fabrication de produits de consommation; ATTENDU QUE des technologies mises au point récemment permettent de créer de nouvelles formes de vie, conçues pour fonctionner de manière autonome dans l’environnement et qui risquent donc d’être difficiles à contrôler ou à contenir; ATTENDU QU’il y a eu peu d’études indépendantes et évaluées par des pairs, et aucun débat transparent, inclusif et approfondi sur les effets possibles de ces substances et de ces technologies sur l’environnement et la santé; ATTENDU QUE la protection de la santé humaine et de l’environnement exige une application rigoureuse du principe de précaution; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada recommande vivement au prochain gouvernement libéral d’instituer une Commission royale sur l’environnement et la santé, chargée de formuler des recommandations après avoir examiné :   tous les aspects des effets sur l’environnement et la santé de l’activité industrielle au Canada; l’application du principe de précaution, qui protège la santé publique et l’environnement contre un risque non déterminé, à la réglementation des procédés industriels, ainsi que de la fabrication, de la distribution et de l’offre des produits de consommation au Canada. Commission libérale féminine nationale Parti libéral du Canada (Québec) Nombre de mots : 288

92. Redressement du « déficit démocratique » concernant la représentation des femmes au Parlement ATTENDU QUE le Forum économique mondial, dans le Global Gender Gap Report 2013 (Rapport mondial sur l’écart entre les genres1), un catalogue de l’écart entre les hommes et les femmes, fondé sur des critères liés à l’économie, la politique, l’instruction et la santé, qui existe dans divers pays, classe le Canada à la 20e place dans le monde; ATTENDU QU’en ce qui concerne la « participation politique », basée sur le pourcentage de femmes au sein du Parlement et dans des postes de ministres, ainsi que le nombre d’années pendant lesquelles une femme a été chef d’État, le Canada est classé au bas de la liste, en 42e place dans ce rapport; ATTENDU QU’au Canada, les femmes constituent un peu plus de la moitié de la population et une part de plus en plus grande de la main-d’oeuvre salariée, selon Statistique Canada (58,3 % de femmes par rapport à 65,2 % d’hommes en 2009),2 mais ne représentent encore qu’un peu moins d’un quart des députés; ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada demeure engagé à garantir une participation démocratique pleine et entière des citoyennes et citoyens quels que soient leur race, leur croyance et leur sexe, et est déterminé « à explorer une réforme parlementaire et électorale permettant de rendre nos institutions conformes aux principes démocratiques et de garantir une représentation plus utile et plus efficace. »; IL EST RÉSOLU QUE le gouvernement du Canada propose de collaborer avec les provinces et les territoires et, en s’inspirant de l’expérience des pays nordiques qui sont parvenus à instaurer une représentation des deux sexes beaucoup plus équitable, fasse de la recherche d’une solution au déficit démocratique qui existe au Canada une priorité absolue. Commission libérale féminine nationale Nombre de mots : 282
1http://reports.weforum.org/global-gender-gap-report-2013/

(en anglais seulement) http://www3.weforum.org/docs/WEF_NR_GGGR_Report_2013_FR.pdf

2http://www.statcan.gc.ca/pub/89-503-x/2010001/article/11387-fra.htm 3 http://www.liberal.ca/fr/representation-utile-reforme-parl-elect/

93. Prévention de la violence faite aux femmes autochtones ATTENDU QUE les taux de violence conjugale et sexuelle les plus élevés au Canada sont enregistrés chez les femmes autochtones; ATTENDU QUE les femmes autochtones sont victimes de stéréotypes et de discrimination systémiques et institutionnels généralisés, ce qui complique leur accès à des programmes et services pouvant les aider à améliorer leur condition; ATTENDU QUE le manque d’accès au logement représente un défi majeur pour les femmes autochtones en ce qu’il les place, en particulier les femmes qui fuient la violence, dans une situation où elles sont incapables de prendre soin de leurs enfants; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada presse le gouvernement de mettre au rang de ses priorités la recherche de solutions préventives et de justice réparatrice qui procureraient aux femmes autochtones des moyens d’action et des outils tels que l’alphabétisation, l’éducation et le logement, ainsi que l’accès à des services leur permettant de mener une vie exempte de violence. IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada offre des programmes et des services conçus pour améliorer les conditions de vie des femmes autochtones en ciblant tout particulièrement la toxicomanie et la violence. Commission libérale féminine nationale Nombre de mots : 190

94. Parité hommes-femmes au sein des conseils d’administration ATTENDU QUE les femmes participent activement au milieu des affaires en tant que propriétaires d’entreprise, actionnaires, administratrices, gestionnaires et employées, qu’elles tiennent un rôle tout aussi important sur le marché en tant que consommatrices et qu’elles devraient bénéficier d’une représentation équitable dans les conseils d’administration; ATTENDU QUE selon l’organisation de recherche Catalyst, les femmes représentaient 47 % de la main-d’oeuvre, mais occupaient seulement 14 % des sièges aux conseils d’administration des 500 plus grandes entreprises canadiennes sondées en 2010 par le Financial Post et que les organisations comptant une plus forte représentation de femmes à leur conseil d’administration enregistraient un meilleur rendement financier; ATTENDU QUE de nombreux pays industrialisés ont adopté des lois en vue d’atteindre la parité de genre dans les milieux des entreprises, en l’occurrence la Suisse, la Norvège et l’Espagne, qui ont promulgué des lois exigeant une représentation des femmes dans les conseils d’administration qui doit atteindre 40 % d’ici six ans; ATTENDU QU’en 2009, le Québec a promulgué une loi exigeant de ses sociétés d’État qu’elles comptent 50 % de femmes dans leur conseil d’administration d’ici 2011; IL EST RÉSOLU que le Parti libéral du Canada presse le gouvernement du Canada d’adopter et de mettre en oeuvre le projet de loi S-206, Loi visant à assurer la parité de genre dans le conseil d'administration de certaines personnes morales, institutions financières et sociétés d'État mères. Commission libérale féminine nationale
Nombre de mots : 228

95. Plan d’action national pour les personnes handicapées ATTENDU QUE les Canadiens souffrant d’un handicap sont presque deux fois plus susceptibles de vivre dans la pauvreté que les autres Canadiens et que plus de deux millions d’adultes handicapés n’ont pas accès à une ou plusieurs des mesures de soutien dont ils ont besoin pour apprendre, travailler et participer pleinement à la vie de leurs collectivités; ATTENDU QUE le gouvernement fédéral a un rôle et une responsabilité à assumer pour ce qui est de favoriser l’inclusion des personnes handicapées et de leurs familles dans la société canadienne; ATTENDU QU’on sait que la promotion de l’accessibilité au moyen de mesures de soutien à la déficience et à l’invalidité accroît la participation au marché du travail, réduit la pauvreté et favorise l’inclusion sociale; ATTENDU QU’on supprime des services comme la livraison du courrier à domicile sans avoir consulté la communauté des personnes handicapées; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, de concert avec la communauté des personnes handicapées, les provinces et les territoires, établisse sans délai un plan d’action national global pour les personnes handicapées. IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada s’engage à appliquer pleinement les dispositions de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, et ce, dans un délai raisonnable et en consultant la communauté des personnes handicapées. Commission libérale féminine nationale Nombre de mots : 216

96. Restauration du financement des groupes de défense des droits des femmes ATTENDU QUE sous l’égide de Stephen Harper, le gouvernement conservateur a supprimé le financement de la défense des droits des femmes assurée par des ONG féminines œuvrant au Canada et à l’étranger pour faire progresser l’égalité des femmes et améliorer leurs conditions de vie; ATTENDU QUE l’écart entre les riches et les pauvres et plus particulièrement, l’écart entre les genres s’est élargi ces dernières années au Canada; ATTENDU QUE le Canada est désormais tombé à la 20e place selon le Global Gender Gap Report 2013 (Rapport mondial sur l’écart entre les genres) publié par le Forum économique mondial; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral finance de nouveau la défense des droits des femmes assurée par des groupes de femmes qui œuvrent pour améliorer la condition féminine au Canada et à l’étranger; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE les groupes admissibles à d’autres titres ne soient pas privés de financement parce qu’ils promeuvent ou fournissent tous les services de santé génésique. Commission libérale féminine nationale Nombre de mots : 160

97. Supplément de revenu de base : mise à l’essai d’une approche humaine pour assurer la sécurité du revenu des Canadiennes et Canadiens en âge de travailler ATTENDU QU’un Canadien sur onze vit dans la pauvreté (c.-à-d. sous le SFR), en dépit de l’existence de nombreux programmes de sécurité du revenu et d’assistance sociale financés par les gouvernements fédéral et provinciaux; ATTENDU QUE des programmes de sécurité du revenu comme la Prestation nationale pour enfants et le Supplément de revenu garanti permettent de verser des prestations de base subordonnées au revenu aux enfants et aux aîné(e)s économiquement faibles, mais pas aux adultes en âge de travailler; ATTENDU QUE s’affranchir du régime d’assistance sociale a des effets dissuasifs pervers, ce que l’on appelle souvent « le piège de l’aide sociale »; ATTENDU QUE l’idée de verser un supplément de revenu aux adultes en âge de travailler a récemment été appuyée par l’Association médicale canadienne pour qui ce serait un moyen d’améliorer la santé des Canadiennes et des Canadiens à faible revenu; ATTENDU QU’un projet pilote, dans le cadre duquel un supplément de revenu de base a été versé à des adultes en âge de travailler, a été mené conjointement dans les années 70 par le gouvernement du Manitoba et le gouvernement fédéral, à Dauphin, au Manitoba, et a eu des résultats encourageants; ATTENDU QUE dans son rapport de 2008 intitulé « Pauvreté, logement, itinérance : les trois fronts de la lutte contre l’exclusion », le Sénat du Canada a recommandé une étude sur les coûts et avantages d’un supplément de revenu de base; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada préconise que le gouvernement fédéral lance un projet pilote de supplément de revenu de base dans au moins une agglomération urbaine du Canada, en collaboration avec les administrations provinciale et municipale concernées. Commission libérale féminine nationale Nombre de mots : 275 Jesse Helmer <jesse.helmer@gmail.com> Pétition : http://www.basicincomepilot.ca/

98. Prestations d’AE couvrant un congé pour campagne électorale ATTENDU QUE de nombreuses personnes, particulièrement des femmes, citent comme principal obstacle à leur désir de se porter candidat(e) lors d’élections fédérales ou provinciales le fait d’être pénalisé(e) financièrement en devant quitter pour faire campagne un emploi rémunéré, soit volontairement, soit parce que leur employeur les y oblige; ATTENDU QUE le Parti libéral s’est engagé à supprimer les obstacles qui continuent de limiter le nombre des femmes parmi les candidats et les élus libéraux; ATTENDU QUE les candidat(e)s qui cherchent à se faire élire veulent travailler à titre de député(e)s; IL EST RÉSOLU QUE la couverture de l’AE soit étendue aux membres de la population active qui prennent un congé (volontairement ou parce que leur employeur les y oblige) pour mener une campagne électorale à titre de candidat(e) d’un des partis politiques reconnus du Canada, lors d’élections fédérales ou provinciales; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE la couverture du « Congé pour campagne électorale » débute le jour suivant le déclenchement d’une élection et se poursuive jusqu’au jour suivant l’élection, ou plus tard si l’employeur refuse de réembaucher un(e) candidat(e) qui n’a pas été élu(e) au même niveau et aux mêmes conditions qu’auparavant. Commission libérale féminine nationale Nombre de mots : 193

99. Scission de l’ACDI et du MAECI ATTENDU QUE l’Agence canadienne de développement international (ACDI) a été établie par Pierre Trudeau en 1968, dans le but de faciliter la réduction de la pauvreté et le développement durable, et de bâtir un monde plus équitable et plus pacifique; ATTENDU QUE le Canada n’a pas atteint l’objectif fixé par Lester Pearson, soit que 0,7 % du PIB soit consacré à l’aide publique au développement (APD), selon la recommandation formulée en 1969 par la Commission du développement international, entérinée dans la Résolution 2626 de l’ONU et adoptée par le Parlement du Canada en 1970; ATTENDU QUE le gouvernement actuel a gelé le financement de l’aide extérieure et envisage de le réduire au cours des trois prochaines années; ATTENDU QUE les ministères des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI), et de la Défense ont pour attributions de promouvoir les intérêts commerciaux et politiques du Canada à l’étranger; ATTENDUE QUE à cause de la fusion de l’ACDI et du MAECI en 2013, les décisions concernant l’aide au développement du Canada risquent d’être source de conflits, réels ou apparents, étant donné que les intérêts nationaux et internationaux sont dès lors en concurrence; IL EST RÉSOLU QUE l’ACDI et le MAECI soient deux ministères séparés afin d’être mieux en mesure de se décharger de leurs responsabilités en toute indépendance, et qu’ils soient redevables de leurs activités à leurs parties prenantes respectives.

Commission libérale féminine nationale Nombre de mots : 228

100. Résolution Prioritaire : Établissement d’un revenu annuel de base conçu et mis en application en vue d’instaurer une économie équitable ATTENDU QUE, suite aux changements qui ont été apportés, les prestations des travailleurs et travailleuses saisonniers en vertu du régime d’assurance-emploi ne sont plus assurées, à un moment où les provinces voient les fonds qu’elles consacrent à l’aide sociale utilisés au maximum pour faire face à des enjeux comme la faim, le logement et la sécurité; ATTENDU QUE, partout au pays, de nombreux enfants, aîné(e)s, personnes handicapées sont aussi confrontés aux problèmes dus à l’insécurité financière; ATTENDU QUE la sécurité des retraites est menacée; ATTENDU QUE le gouvernement fédéral n’a pas aligné son action sur l’évolution des besoins locaux; ATTENDU QUE de nombreux signes d’insécurité financière, explicites ou non, se manifestent au Canada, dans les régions rurales comme dans les milieux urbains, avec des caractéristiques particulières dans chaque province et territoire; ATTENDU QUE les provinces et les territoires ont besoin d’une plus grande marge de manœuvre pour concevoir et administrer des programmes qui correspondent précisément à leur milieu respectif; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement fédéral libéral collabore avec les provinces et les territoires pour établir et fournir un revenu annuel de base, dans le cadre de l’actuel Transfert canadien en matière de programmes sociaux, en veillant à ce que les particularités provinciales et territoriales soient prises en compte. Parti libéral du Canada (l’Île-du-Prince-Édouard) Nombre de mots : 207

101. Lier à l’emploi des Canadiens et Canadiennes les avantages fiscaux consentis aux sociétés ATTENDU QUE l’emploi demeure un sujet de préoccupation important au Canada, particulièrement dans certaines régions; ATTENDU QUE le taux de l’impôt des sociétés, fixé à 15 %, classe le régime canadien d’imposition des sociétés parmi les plus avantageux du monde; ATTENDU QUE les intérêts des Canadiens et Canadiennes seraient mieux servis si cet environnement fiscal avantageux était lié au nombre de personnes qu’une société emploie; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada continue de faire bénéficier du taux actuel de l’impôt des sociétés les entreprises qui emploient un nombre de Canadiens et Canadiennes égal ou supérieur à la moyenne dans leur secteur respectif, compte tenu de la taille de l’entreprise concernée. Parti libéral du Canada (l’Île-du-Prince-Édouard) Nombre de mots : 94

104. Modernisation du Régime de pensions du Canada ATTENDU QUE presque chaque personne travaillant au Canada a la possibilité de contribuer au Régime de pensions du Canada (RPC); ATTENDU QU’établir un plan financier dépendant des prestations du RPC ne permet pas de s’assurer un revenu de retraite suffisant; ATTENDU QU’il y a actuellement un plafond aux contributions annuelles des employeurs et employés; ATTENDU QUE beaucoup de parents de jeunes enfants et de personnes qui prodiguent des soins à des aînés cessent de travailler et ne peuvent pas verser de contributions pendant ce temps; ATTENDU QUE les femmes et les hommes qui interrompent leur carrière pendant quelques années pour élever des enfants réduisent de ce fait le montant des prestations du RPC auxquelles ils pourront prétendre plus tard, même si les années pendant lesquelles ils ont été inactifs sont exclues des calculs; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement fédéral libéral modernise le Régime de pensions du Canada en permettant des contributions plus élevées de la part des employés et des employeurs dans le but d’assurer aux aînés un revenu de retraite adéquat, calculé en fonction de la valeur de leur travail rémunéré et non rémunéré; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE dans les entreprises sans régime de retraite privé, les employés et les employeurs puissent verser au Régime de pensions du Canada des contributions majorées, et que ces contributions soient transférables en cas de changement d’employeur. IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE si, dans un couple, une personne a interrompu sa carrière pour élever des enfants, ce qui a entraîné, pendant ce temps, une réduction des contributions à sa pension, il soit possible de compenser cette réduction accumulée en portant au maximum le niveau de ses contributions. Parti libéral du Canada (l’Île-du-Prince-Édouard) Nombre de mots : 278

105. Création d’un Bureau du conseiller scientifique national ATTENDU QU’un gouvernement fédéral libéral devrait prendre des décisions fondées sur des données probantes; ATTENDU QUE les meilleures informations scientifiques disponibles fournissent les meilleures données probantes sur lesquelles peuvent se fonder les décisions; ATTENDU QU’une source impartiale d’informations scientifiques est un élément essentiel du processus de prise de décision; ATTENDU QUE l’instauration, au Canada, d’une solide culture axée sur la science, la technologie et l’innovation donnerait des résultats positifs à l’échelle nationale; ATTENDU QUE l’établissement de communications entre les scientifiques et les ministres accentuera la confiance envers le processus de décision politique; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral crée un Bureau du conseiller scientifique national. Parti libéral du Canada (l’Île-du-Prince-Édouard) Nombre de mots : 105

106. Stratégie nationale en matière de transport ATTENDU QUE des moyens de transport efficaces et efficients, permettant le déplacement des personnes et des marchandises, constituent un élément essentiel de toute entreprise économique; ATTENDU QUE l’établissement de la Confédération a été, à maints égards, fondé sur la construction d’un chemin de fer qui a uni notre pays en une seule et même nation; ATTENDU QUE les caractéristiques géographiques du Canada exigent un système de transport étendu et efficace; ATTENDU QU’un système de transport efficace comporte plusieurs éléments, notamment des services ferroviaires pour le transport des voyageurs et des marchandises, un réseau routier sécuritaire et efficient, des services de transport aérien et des traversiers; ATTENDU QUE le secteur des services de transport et celui de la construction qui assure le développement de l’infrastructure de transport sont tous deux des employeurs majeurs; ATTENDU QUE, dans de nombreuses régions du Canada, notre système de transport présente des défaillances importantes; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral s’engage à élaborer et mettre en application une stratégie nationale en matière de transport, comprenant notamment :  l’élaboration d’une stratégie routière nationale, notamment grâce à la reprise de négociations avec les provinces et les territoires afin de doter d’un réseau routier moderne les régions du Canada qui ne sont pas présentement ainsi desservies;  la modernisation graduelle des services ferroviaires pour le transport des voyageurs afin d’en améliorer l’efficience et encourager leur utilisation, tout en continuant d’étudier la faisabilité de services ferroviaires à grande vitesse dans les couloirs à forte densité de circulation;  le soutien du transport assuré sur la côte Est et la côte Ouest par des traversiers qui fournissent des services importants sur ces littoraux.

Parti libéral du Canada (l’Île-du-Prince-Édouard) Nombre de mots : 270

107. Soutien d’une étude, par le Comité de l’environnement de la Chambre des communes, des effets sur l’environnement de la fracturation hydraulique, particulièrement en ce qui concerne nos ressources hydriques et la santé de la population canadienne ATTENDU QUE le recours à la fracturation hydraulique permet d’augmenter la production de gaz naturel et d’autres combustibles fossiles et revêt donc un intérêt économique; ATTENDU QUE cette pratique est relativement nouvelle et que ses effets ne sont pas complètement connus, notamment les incidences différentes qu’elle pourrait avoir dans différentes régions du pays; ATTENDU QUE la fracturation hydraulique utilisée pour produire du gaz naturel et d’autres combustibles fossiles implique souvent l’injection de produits chimiques toxiques et de grandes quantités d’eau dans le sol; ATTENDU QUE la contamination de l’eau près de sites où la fracturation hydraulique était pratiquée a été confirmée dans certains endroits aux États-Unis; ATTENDU QU’on doit entreprendre une étude plus approfondie de l’incidence de la fracturation hydraulique sur la pollution de l’air ambiant qui peut également avoir des effets néfastes sur la santé; ATTENDU QUE l’exploitation des ressources entre dans le cadre des responsabilités des provinces, alors que les questions environnementales peuvent être du ressort du gouvernement fédéral; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral of Canada appuie une étude, par le Comité de l’environnement de la Chambre des communes, des effets de la fracturation hydraulique sur l’environnement et la santé de la population canadienne. Parti libéral du Canada (l’Île-du-Prince-Édouard) Nombre de mots : 198

108. Politique sur les gaz à effet de serre ATTENDU QUE l’augmentation de la production de gaz à effet de serre due à l’activité humaine est la cause de changements climatiques qui risquent de mettre en danger la vie et le mode de vie des Canadiens et Canadiennes; ATTENDU QUE la population canadienne souhaite réduire la production de gaz à effet de serre, quelle qu’en soit la source; ATTENDU QU’à ce jour, le Canada n’a pas défini et appliqué un mécanisme à cette fin; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral s’engage à réunir un groupe de scientifiques, de chefs de file de l’industrie et de représentants d’organisations non gouvernementales, et à fixer un échéancier convenable pour l’établissement d’une tarification ou de tout autre mécanisme favorisant une réduction des gaz à effet de serre à des niveaux durables. Parti libéral du Canada (l’Île-du-Prince-Édouard) Nombre de mots : 128

109. Le rétablissement et le renforcement des évaluations environnementales
ATTENDU QU’une économie prospère repose sur un environnement sain; ATTENDU QUE les récentes modifications apportées à la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale ont affaibli le rôle du gouvernement fédéral en matière d’évaluation environnementale et que l'absence de contrôle ou de préoccupation pour l'impact environnemental met à risque notre économie et nos écosystèmes; ATTENDU QUE, l'augmentation des gaz à effet de serre se traduit par un changement climatique; ATTENDU QUE, les impacts des changements climatiques, tels que les inondations, l'érosion des sols, les espèces envahissantes et l'augmentation des tempêtes coûtent des milliards à notre pays; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie le rétablissement et le renforcement des évaluations environnementales fédérales en incluant les calculs des niveaux d'émission de gaz à effet de serre au cours de la durée de vie d'un projet. Parti libéral du Canada (Île-du-Prince-Édouard) Nombre de mots: 135

110. Mesures à prendre concernant les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées ATTENDU QUE les effets de la colonisation, la discrimination, la stigmatisation, ainsi que le silence et l’inaction face aux disparitions et aux meurtres de femmes et de filles autochtones ont contribué à créer le problème; ATTENDU QU’après avoir été évoqué aux Nations Unies, le problème des disparitions et des meurtres de femmes et de filles autochtones a retenu l’attention de la communauté internationale, et qu’un rapporteur spécial de l’ONU a passé neuf jours au Canada pour parler à des personnes et à des organismes autochtones; ATTENDU QUE le Parti conservateur du Canada a supprimé le financement du projet de recherche des Soeurs par l’esprit et, contrairement à ce que demandaient des premiers ministres partout au Canada, a refusé de diligenter une enquête nationale sur les disparitions et les meurtres de femmes et de filles autochtones; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, au cours de son premier mandat au pouvoir, commence à collaborer avec les organisations autochtones concernées, les communautés autochtones, et les familles des femmes et des filles disparues et assassinées pour lancer un projet à ce sujet qui soit axé sur les problèmes uniques auxquels font face les femmes et les filles autochtones; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, d’une part, rétablisse le financement des recherches entreprises par les Sœurs par l’esprit pour que ce dossier concernant les droits de la personne fasse l’objet d’une documentation et d’une analyse appropriées, et, d’autre part, appuie les organisations autochtones qui rassemblent actuellement de la documentation et font des recherches sur les disparitions et les meurtres de femmes et de filles autochtones; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada soutienne les organisations de défense des Autochtones pour qu’elles puissent continuer à intervenir au nom des familles et des ami(e)s des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. Commission nationale des peuples autochtones Nombre de mots : 306

111. Résolution prioritaire : Collectivités résilientes dans le Nord du Canada ATTENDU QUE le Nord canadien est un endroit unique et particulier; ATTENDU QUE le Nord canadien apporte des contributions uniques, particulières et importantes au Canada tout entier; ATTENDU QUE le Nord canadien comprend trois territoires et les régions nordiques de certaines provinces; ATTENDU QUE les collectivités du Nord possèdent un capital social et culturel sur lequel se fonde leur résilience et qui leur a permis de gérer les risques auxquels elles sont exposées; ATTENDU QUE les collectivités nordiques sont confrontées à de nombreux défis de taille – par exemple, changements climatiques, manque d’infrastructures communautaires et de logements de qualité, éloignement, isolation, connectivité abordable, exploitation des ressources, retombées de politiques antérieures du gouvernement fédéral et problèmes socioéconomiques; ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada prône la sécurité et le développement économique du Nord, comme l’indique sa Politique sur la vulnérabilité du Nord. ATTENDU QUE les défis de taille auxquels le Nord fait face menacent la sécurité et la résilience de nos collectivités nordiques; ATTENDU QUE, dans le Nord, la résilience communautaire part de la base et repose sur le capital social et culturel; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral collabore avec les collectivités et les dirigeants nordiques, les artisans de la politique et des professionnels pour exploiter la résilience inhérente à ces collectivités dans le but de renforcer leur capacité à s’adapter et à prospérer dans le contexte de l’évolution du Nord canadien. Parti libéral du Canada (Yukon) Nombre de mots : 193

113. Résolution prioritaire : Plan d’action national contre la maladie d’Alzheimer ATTENDU QUE la maladie d’Alzheimer est une pathologie dont souffrent actuellement plus de 35 millions de personnes dans le monde, qu’elle a été qualifiée de « crise mondiale » et de « bombe à retardement » par les ministres de la Santé du G8 et qu’on prévoit que ce chiffre doublera tous les 20 ans (1); ATTENDU QU’il s’agit d’une pathologie clairement liée au vieillissement, car elle touche 1 personne de plus de 65 ans sur 10 et 1 personne de plus de 85 ans sur 3; ATTENDU QU’on prévoit que, d’ici 2040, 1,4 million de Canadiens et Canadiennes seront atteints de la maladie d’Alzheimer; ATTENDU QUE les ministres de la Santé du G8 ont demandé que des mesures soient prises dans chaque pays en vue de trouver un traitement efficace ou un remède contre la maladie d’Alzheimer d’ici 2025; ATTENDU QUE le Canada est le seul pays du G8 qui n’a pas mis en place une stratégie nationale pour lutter contre l’épidémie de la maladie d’Alzheimer; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, en collaboration avec des spécialistes de la santé mentale, les provinces et les territoires et des groupes comme la Société Alzheimer du Canada, établisse, sans délai, un Plan d’action national contre la maladie d’Alzheimer. Parti libéral du Canada (Nouveau-Brunswick) Nombre de mots : 214

1."G8 countries pledge to find cure or treatment for dementia by 2025." Nouvelles de CTV. Rapport du spécialiste médical de CTV, Avis Favaro, et de la réalisatrice Elizabeth St. Philip. Affiché le 11 déc. 2013. http:// //www.ctvnews.ca/health/g8-countries-pledge-to-find-cure-or-treatment-for-dementia-by-20251.1586206.

115. Résolution sur les transferts canadiens en matière de santé et de programmes sociaux ATTENDU QUE l’accord fédéral-provincial de 1977 sur le partage des coûts liés à la santé et aux programmes sociaux prévoyait des transferts en espèces ainsi que la cession de points d’impôt par le gouvernement du Canada aux provinces; ATTENDU QUE dans les transferts canadiens en matière de santé et de programmes sociaux, la part des espèces a baissé par rapport à celle des points d’impôts cédés par le gouvernement du Canada; ATTENDU QUE bien qu’il faille respecter le champ des compétences provinciales et fédérales, des normes nationales doivent encadrer les programmes nationaux à frais partagés; ATTENDU QUE les provinces qui fournissent ces programmes ont des frais administratifs fixes, quelle que soit leur taille ou leur capacité fiscale; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral garantisse de verser à toutes les provinces un même montant en espèces pour couvrir les coûts d’administration et de prestation des programmes assurés dans le cadre des transferts canadiens en matière de santé et de programmes sociaux. Parti libéral du Canada (Nouveau-Brunswick) Proposé en mémoire de l’Honorable Andy Scott, C.P. Nombre de mots : 128

116. Résolution sur la péréquation ATTENDU QUE le paragraphe 36(2) de la Loi constitutionnelle de 1982 stipule que : « Le Parlement et le gouvernement du Canada prennent l’engagement de principe de faire des paiements de péréquation propres à donner aux gouvernements provinciaux des revenus suffisants pour les mettre en mesure d’assurer les services publics à un niveau de qualité et de fiscalité sensiblement comparable. »; ATTENDU QUE les droits en matière de mobilité et d’égalité sont également garantis en vertu de la Loi constitutionnelle de 1982; ATTENDU QUE le financement fourni aux provinces dans le cadre du programme de péréquation relève d’un droit qui appartient à tout citoyen canadien, plutôt que d’un accord de transfert entre gouvernements; ATTENDU QUE la renégociation du programme de péréquation débutera en 2014; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral garantisse le versement à chaque province de paiements de péréquation suffisants, compte tenu de sa capacité fiscale et de ses besoins, de façon à ce que chacune puisse offrir des services publics de niveau comparable à un taux d’imposition provincial raisonnablement comparable; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE, lors de la renégociation du programme de péréquation, on inclue un financement de base égal pour toutes les provinces, afin de les aider à couvrir les coûts fixes d’administration et de prestation de services, ainsi qu’un versement calculé par habitant. Parti libéral du Canada (Nouveau-Brunswick) Proposé en mémoire de l’honorable Andy Scott, C.P. Nombre de mots : 218

117. Résolution sur le traitement juste et compatissant des membres blessé(e)s des Forces canadiennes
ATTENDU QUE les Canadiens et Canadiennes sont fiers et reconnaissants envers les hommes et les femmes membres des Forces canadiennes; ATTENDU QUE certain(e)s membres blessé(e)s des Forces canadiennes sont forcé(e)s d'abandonner leur engagement avant l’obtention de leurs dix années de service requis pour avoir droit à leur pension; ATTENDU QUE les hommes et les femmes au sein des Forces canadiennes peuvent souffrir de blessures tant physiques que psychologiques; ATTENDU QUE ces membres blessés des Forces canadiennes peuvent encore servir leur pays; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada condamne cette pratique du gouvernement conservateur; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un nouveau gouvernement libéral cesse immédiatement cette pratique et assure un traitement juste et compatissant à tous les employés, actuels et anciens des Forces canadiennes. Parti libéral du Canada (Nouveau-Brunswick) Nombre de mots: 126

119. Une approche audacieuse dans le règlement des revendications territoriales
ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada s'est engagé en faveur du droit inhérent à l'autonomie gouvernementale des peuples autochtones; ATTENDU QUE de nombreuses revendications territoriales autochtones demeurent encore en suspens et doivent encore être résolues; ATTENDU QUE les peuples autochtones et les Canadiens et Canadiennes en général bénéficieraient de nombreux avantages résultant du règlement des revendications territoriales en suspens; IL EST RÉSOLU QU’un nouveau gouvernement libéral s'engage vers une résolution rapide des revendications territoriales toujours en suspens; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada réaffirme son engagement inhérent aux droits reconnus des peuples autochtones et que rien dans la résolution des revendications territoriales ne puisse diminuer ces droits en aucune façon. Parti libéral du Canada (Nouveau-Brunswick) Nombre de mots : 116

123. Résolution prioritaire : Soins de santé ATTENDU QUE, par le passé, les fonds versés par le gouvernement aux provinces/territoires en vertu de la Loi canadienne sur la santé sont le résultat de négociations entre les instances gouvernementales fédérales d’une part et les institutions provinciales et territoriales d’autre part; ATTENDU QUE le financement proposé par le gouvernement fédéral après 2018 sera fondé sur le nombre d’habitants de la province/du territoire sans que les coûts liés à des facteurs démographiques comme l’âge soient reconnus(1*); ATTENDU QUE les normes de qualité ne sont pas convenablement définies(2*); ATTENDU QUE le niveau d’accès aux soins de santé dans toutes les régions du Canada est de plus en plus difficile à maintenir(3*); ATTENDU QU’il est crucial d’améliorer le rapport coût-efficience pour assurer la viabilité financière des soins de santé(4*); IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral modifie la Loi canadienne sur la santé pour stipuler que le versement annuel aux provinces/territoires soit soumis à une consultation entre les instances gouvernementales fédérales et les institutions provinciales et territoriales; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral reconnaisse, lors de la détermination des niveaux de financement, que les coûts des soins de santé varient en fonction de tous les facteurs démographiques et que, par conséquent, les versements accordés aux provinces et territoires doivent tenir compte de ces facteurs; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral participe à l’initiative continue des provinces et territoires sur l’innovation en matière de santé(5*,6*,7*) qui a déjà permis d’obtenir des améliorations en termes de normes de qualité, de normes de prestation et de rapport coût-efficience et de présenter des moyens d’améliorer l’accès aux soins de santé pour les résidents des zones rurales; Commission des aînés libéraux Nombre de mots : 273
(1*) http://www.huffingtonpost.ca/2011/12/19/health-transfer-payments-flaherty_n_1158072.html (en anglais seulement) (2*) http://www.hc-sc.gc.ca/hcs-sss/pubs/qual/2000-qual/index-fra.php (3*) http://publications.gc.ca/Collection-R/LoPBdP/BP/prb0245-f.htm (4*) http://gis.emro.who.int/healthsystemobservatory/Workshops/QatarConference/PPt (5*) http://www.releases.gov.nl.ca/releases/2012/exec/0117n02.htm (en anglais seulement) (6*) http://www.theguardian.pe.ca/News/Local/2012-06-04/article-2995720/Ghiz-Wall-looking-tostandardize-health-services/1 (en anglais seulement) (7*) http://policymonitor.ca/premiers-release-health-care-innovation-working-group-report (en anglais seulement)

125. Améliorer l’efficacité et l’efficience des soins de santé canadiens ATTENDU QUE les besoins des citoyens canadiens les plus vulnérables réclament des services de santé qui ne dépendent pas actuellement de la Loi canadienne sur la santé, soit, plus précisément, les soins de longue durée, les soins à domicile, les services de santé mentale, plus particulièrement en cas de démence, ainsi que des programmes pharmaceutiques et de bien-être complets; ATTENDU QUE ces besoins sont exacerbés par les exigences d’une population canadienne vieillissante et la pression exercée sur les gouvernements provinciaux visant à couper dans les services et à se fier aux prestataires de soins de santé qui interviennent dans un « but lucratif »1,2,3,4,5,6,7,8,9,10; ATTENDU QUE la mise en oeuvre de ces programmes n’est ni universelle ni cohérente en termes de qualité au Canada11,12,13, par conséquent; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada élabore un nouveau texte de loi visant la mise en oeuvre de programmes nationaux universels, abordables et responsables, subventionnés par l’État et venant compléter la Loi canadienne sur la santé pour les soins de longue durée, les soins à domicile, les services de santé mentale, plus particulièrement en cas de démence, ainsi que les programmes pharmaceutiques et de bien-être complets; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada fasse de l’innovation en matière de prestation des soins de santé l’une de ses priorités en tenant particulièrement compte du modèle concluant des coopératives canadiennes et des expériences les plus efficaces des pays européens progressistes; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie et participe à l’initiative continue des provinces et territoires sur l’innovation en matière de santé qui se penche actuellement sur la faisabilité de tels programmes nationaux tout en veillant à ce que tous les programmes et services, qu’ils soient nouveaux ou continus, soient soumis à une méthode de comptabilisation du coût complet14,15,16; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada édicte une législation sur l’application de la loi pour veiller au respect des normes quantifiables en matière de qualité des soins17,18,19. Commission des aînés libéraux Nombre de mots : 337
1

La santé des Canadiens – Le rôle du gouvernement fédéral, http://www.parl.gc.ca/Content/SEN/Committee/371/soci/rep/repjan01vol2-f.htm 2 An Evidence-Based Policy Prescription for an Aging Population (en anglais seulement) http://www.longwoods.com/content/22246 3 Répercussions économiques et budgétaires du vieillissement de la population canadienne

http://www.fin.gc.ca/pub/eficap-rebvpc/report-rapport-fra.asp Relever les défis et saisir les occasions du vieillissement au Canada http://www.rhdcc.gc.ca/fra/aines/rapports/vieillissement.shtml 5 Les soins de santé au Canada 2011—Regard sur les personnes âgées et le vieillissement https://secure.cihi.ca/free_products/HCIC_2011_seniors_report_fr.pdf
4 6 LA SANTÉ DES CANADIENS ÂGÉS

http://publications.gc.ca/Collection-R/LoPBdP/BP/bp351-f.htm 7 Plan d’action de l’Ontario en matière de soins de santé́ http://www.health.gov.on.ca/fr/ms/ecfa/healthy_change/docs/rep_healthychange.pdf 8 Open letter to Canada’s premiers (en anglais seulement) http://www.peifl.ca/open%20letter%20to%20Canada%27s%20premiers.pdf 9Une once de prévention : renforcer l’équilibre dans le cadre de la réforme des soins de santé́ , Document de discussion de l’ACSP, mai 2000 http://www.cpha.ca/uploads/policy/ounce_f.pdf 10 Private For-Profit Health Clinics Eroding Public Health Care, 89 Suspected Violations of the Canada Health (en anglais seulement) http://www.ofcmhap.on.ca/content/private-profit-health-clinics-eroding-public-health-care-89-suspectedviolations-canada-heal 11National consistency and provincial diversity in delivery of long term care in Canada (en anglais seulement) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12216364 12 CLHIA Report On Long-Term Care Policy: Improving The Accessibility, Quality And Sustainability Of Long-Term Care In Canada (en anglais seulement) http://www.clhia.ca/domino/html/clhia/CLHIA_LP4W_LND_Webstation.nsf/resources/Content_PDFs/$file/ LTC_Policy_Paper.pdf 13 From Bad to Worse: Residential elder care in Alberta, Parkland Institute Research Report by Shannon Stunden Bower, David Campanella, November 06, 2013 (en anglais seulement) http://parklandinstitute.ca/research/summary/from_bad_to_worse 14 Premiers Announce Health Care Innovation Working Group (en anglais seulement) https://qwa.queensu.ca/owa/redir.aspx?C=5nJg5XXD6kCmZiwuMSTEMZuLa13k4NAIpebe2KsJHPRd14gxeDMfJEtN6beh8YcpROq5pS8vE0.&URL=http%3a%2f%2fwww.releases.gov.nl.ca%2fr eleases%2f2012%2fexec%2f0117n02.htm 15 Ghiz, Wall looking to standardize health services (en anglais seulement) https://qwa.queensu.ca/owa/redir.aspx?C=5nJg5XXD6kCmZiwuMSTEMZuLa13k4NAIpebe2KsJHPRd14gxeDMfJEtN6beh8YcpROq5pS8vE0.&URL=http%3a%2f%2fwww.theguardian.pe.ca%2f News%2fLocal%2f2012-06-04%2farticle-2995720%2fGhiz-Wall-looking-to-standardize-healthservices%2f1 16 Premier’s Release Health Care Innovation Working Group Report (en anglais seulement) https://qwa.queensu.ca/owa/redir.aspx?C=5nJg5XXD6kCmZiwuMSTEMZuLa13k4NAIpebe2KsJHPRd14gxeDMfJEtN6beh8YcpROq5pS8vE0.&URL=http%3a%2f%2fpolicymonitor.ca%2fpremier s-release-health-care-innovation-working-group-report
17 Premiers Announce Health Care Innovation Working Group

(en anglais seulement) https://qwa.queensu.ca/owa/redir.aspx?C=5nJg5XXD6kCmZiwuMSTEMZuLa13k4NAIpebe2KsJHPRd14gxeDMfJEtN6beh8YcpROq5pS8vE0.&URL=http%3a%2f%2fwww.releases.gov.nl.ca%2fr eleases%2f2012%2fexec%2f0117n02.htm 18 Ghiz, Wall looking to standardize health services (en anglais seulement) https://qwa.queensu.ca/owa/redir.aspx?C=5nJg5XXD6kCmZiwuMSTEMZuLa13k4NAIpebe2KsJHPRd14gxeDMfJEtN6beh8YcpROq5pS8vE0.&URL=http%3a%2f%2fwww.theguardian.pe.ca%2f News%2fLocal%2f2012-06-04%2farticle-2995720%2fGhiz-Wall-looking-to-standardize-healthservices%2f1 19 Premier’s Release Health Care Innovation Working Group Report (en anglais seulement) https://qwa.queensu.ca/owa/redir.aspx?C=5nJg5XXD6kCmZiwuMSTEMZuLa13k4NAIpebe2KsJHPRd14gxeDMfJEtN6beh8YcpROq5pS8vE0.&URL=http%3a%2f%2fpolicymonitor.ca%2fpremier s-release-health-care-innovation-working-group-report

126. Ministère des changements climatiques ATTENDU QUE les Canadiennes et les Canadiens subissent une augmentation apparente d’événements météorologiques extrêmes et de désastres naturels et y réagissent chacun à leur manière; ATTENDU QUE le consensus international qui se dégage de plus en plus clairement indique que les changements du climat de la planète sont un facteur qui contribue à ces événements; ATTENDU QUE l’analyse de ces événements visant à déterminer si des causes communes peuvent permettre d’envisager des méthodes d’atténuation ou des moyens d’éviter ces événements météorologiques extrêmes; ATTENDU QUE les études et le rassemblement de données sur les changements climatiques sont un axe de travail continu de nombreux organismes gouvernementaux et ministères, ainsi que de diverses universités et autres institutions publiques et privées, qu’il n’existe pas de dépôt central et que les leçons tirées ne sont ni analysées ni prises en compte convenablement; ATTENDU QUE lutter énergiquement contre les changements climatiques aboutira à la création de nouvelles technologies et de nouveaux emplois, par conséquent; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral mette sur pied un ministère des changements climatiques pour axer les efforts du Canada sur la compréhension et la prise en compte des effets potentiels des changements climatiques – y compris les événements météorologiques extrêmes – et sur la promotion des occasions qui en découleront à l’échelle des municipalités, des régions, des provinces et de l’industrie. Commission des aînés libéraux Nombre de mots : 219

127. Renouvellement de la démocratie au Canada ATTENDU QUE les pratiques du gouvernement fédéral actuel aboutissent à ce que les Canadiennes et les Canadiens s’interrogent sur l’érosion de la démocratie parlementaire au Canada; ATTENDU QUE le chef du Parti libéral du Canada a reconnu cette préoccupation et a suggéré que l’un des axes de la nouvelle plate-forme électorale du Parti libéral vise à mettre l’accent sur le renouvellement de la démocratie au Canada; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie la proposition du chef d’inclure le renouvellement de la démocratie du Canada comme axe de la prochaine campagne électorale et, par conséquent; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada encourage son chef à énoncer clairement, avant la prochaine campagne électorale, les changements qu’un gouvernement libéral effectuerait; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Comité national des politiques et de la plate-forme électorale rédige un document qui dresse la liste des options que le chef pourra inclure dans cet énoncé. Ces éléments peuvent notamment inclure les principes de gouvernance, la transparence, le rôle et les responsabilités des députés en tant que représentants de leurs circonscriptions et la restauration du rôle du Sénat en tant qu’organe indépendant et non partisan du Parlement canadien. Commission des aînés libéraux Nombre de mots : 201

128. Réforme des pensions ATTENDU QUE les Canadiennes et les Canadiens doivent mieux planifier et anticiper leur sécurité financière après leur retraite; ATTENDU QUE le gouvernement canadien actuel a unilatéralement repoussé l’âge d’admissibilité de la SV de 65 à 67 ans sans consultation, en fondant son affirmation sur le fait que le Programme de la SV n’est plus viable financièrement, même si une analyse subséquente menée par le directeur parlementaire du budget et le vérificateur général aboutit à une conclusion différente; ATTENDU QUE de nombreux types de métiers et de nombreuses conditions de travail (métiers pénibles physiquement) mettent à mal la santé de la personne, si bien que 65 ans est un âge trop avancé pour certains; ATTENDU QUE le RPC est un fonds de pension bien géré et viable financièrement; ATTENDU QUE les augmentations obligatoires du RPC alourdissent le fardeau financier des employeurs, par conséquent; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada recommande au prochain gouvernement libéral de remettre à 65 ans l’âge d’admissibilité à la SV; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral crée un Supplément au Régime de pensions du Canada (SRPC) auquel toutes les Canadiennes et tous les Canadiens pourraient choisir de cotiser en leur propre nom pour mieux anticiper leurs besoins à la retraite. Commission des aînés libéraux Nombre de mots : 208

130. Des emplois stables et bien rémunérés pour les familles à revenu moyen ATTENDU QUE le chef du PLC s’est montré particulièrement intéressé par le fait de répondre, pendant la prochaine campagne électorale, aux besoins des Canadiennes et des Canadiens dont le revenu est moyen; ATTENDU QU’il est de plus en plus difficile pour de nombreuses Canadiennes et de nombreux Canadiens éduqués et compétents de trouver un emploi stable et bien rémunéré qui puisse soutenir le mode de vie typique d’un ménage à revenu moyen, et ATTENDU QU’au Canada, pendant les années 1950 et 1960, la classe moyenne était florissante grâce une économie de marché mixte et à la collaboration entre le gouvernement, le secteur privé et les syndicats; ATTENDU QU’au début des années 1980, de nouveaux modèles économiques fondés sur la responsabilité de croissance économique du secteur privé, combinés à l’importance accrue de la compétitivité des coûts résultant de la tendance globale envers la mondialisation, le Canada a commencé à perdre son tissu industriel et les emplois « à revenu moyen » qui y étaient associés – tendance qui se poursuit de nos jours –, par conséquent; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, s’engage à mettre au point une nouvelle stratégie industrielle pour le Canada en tant qu’élément majeur de sa plateforme électorale de 2015 de façon à ce que cette stratégie relève les défis du XXIe siècle et se fonde sur les principes de l’égalité et de la responsabilité partagée entre le gouvernement, le secteur industriel et les syndicats, dans le but de créer un plus grand nombre d’emplois plus stables et bien rémunérés qui dynamiseront l’économie canadienne et augmenteront le revenu moyen et le bien-être de l’ensemble des Canadiennes et Canadiens; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada mette sur pied un groupe de travail représentatif des instances gouvernementales, du secteur industriel et des syndicats du secteur privé pour analyser les options et faire des recommandations sur les éléments à incorporer dans cette stratégie. Commission des aînés libéraux Nombre de mots : 320

131. Prêts de la SCHL aux aînés propriétaires ATTENDU QU’une étude montre que pour beaucoup d’aînés, la qualité de vie prévaut s’ils conservent leur indépendance et demeurent dans leur propre maison aussi longtemps que possible; ATTENDU QUE le revenu des aînés diminue généralement lorsqu’ils atteignent l’âge de la retraite, alors que leurs impôts fonciers et connexes continuent d’augmenter; ATTENDU QUE les impôts fonciers et connexes constituent donc une part de plus en plus importante des dépenses des aînés qui sont propriétaires de leur habitation, ce qui peut les forcer à la vendre avant la date qu’ils auraient eux-mêmes choisie; ATTENDU QUE les gouvernements progressistes (Colombie-Britannique, Danemark, par exemple) ont pris des mesures qui permettent aux aînés propriétaires de repousser le paiement de leurs impôts fonciers et connexes au moyen d’un programme de prêts gouvernementaux garantis par hypothèque, par conséquent; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral envisage l’adoption d’un programme par lequel le gouvernement, par l’intermédiaire de la SCHL, paie les impôts fonciers et connexes au nom des aînés propriétaires, en vertu d’une entente hypothécaire, afin qu’ils remboursent cette hypothèque, ainsi que ses intérêts simples et non composés, lorsqu’ils libèrent ou vendent leur maison. Commission des aînés libéraux Nombre de mots : 185

132. Maltraitance des aînés ATTENDU QUE les aînés constituent un segment grandissant de la population canadienne; ATTENDU QUE les aînés sont souvent soumis à une maltraitance et à une discrimination émotionnelles, physiques et financières, par conséquent; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada mette au point un plan stratégique d’envergure nationale pour lutter contre la maltraitance des aînés, qu’il s’agisse d’administration de médicaments excessive ou inappropriée ou encore d’abus financier, physique, psychologique, émotionnel ou sexuel, pour mettre un terme à la maltraitance et à la discrimination des aînés. Commission des aînés libéraux Nombre de mots : 86

133. Résolution prioritaire : Respecter les droits des peuples autochtones ATTENDU QUE les peuples autochtones habitent depuis au moins dix mille années sur la terre qui est maintenant le Canada, et une partie de ce territoire est soumise à des revendications territoriales qui tardent à être réglées; ATTENDU QUE plusieurs communautés autochtones au Canada manquent de biens de bases et que cette situation est un sujet de préoccupation selon les rapports des Nations Unies; ATTENDU QUE ces conditions de vie contribuent aux taux élevés de toxicomanie, de suicide, de mortalité infantile, de négligence et de violence fait aux enfants, particulièrement l’abus de femmes et d’enfants autochtones; ATTENDU QUE les recommandations de la Commission royale sur les peuples autochtones (1996) restent à être mises en œuvre; ATTENDU QUE l’Accord de Kelowna pour l’amélioration de l’éducation, de l’emploi et des conditions de vie des peuples autochtones n’a pas été mis en œuvre; ATTENDU QUE le Canada souscrit mais n’a pas encore mis en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des populations autochtones; IL EST RÉSOLU que le Parti libéral du Canada presse le prochain gouvernement libéral du Canada de:  régler, à l’intérieur d’un accord-cadre fixé dans le temps, toutes revendications territoriales aborigènes en suspens; mettre en œuvre les recommandations de i) la Commission royale sur les peuples autochtones (1996), particulièrement celles mises en évidence dans le bulletin décennal de l’Assemblée des Premières Nations, et ii) les rapports pertinents des Nations Unies; réinstaurer le programme des langues aborigènes et mettre en œuvre toutes les dispositions de l’Accord de Kelowna; mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones, comme elle doit s’appliquer au Canada. Parti libéral du Canada (Québec) Nombre de mots : 269

134. Développement d'un réseau de transport ferroviaire interurbain fiable et abordable ATTENDU QU’un transport interurbain efficace, fiable et abordable est essentiel à la force économique du Canada ; ATTENDU QUE le transport ferroviaire est une forme écologiquement responsable de transport interurbain; ATTENDU QUE de nombreuses grandes villes du Canada ne sont pas desservies ou mal desservies par le service de transport ferroviaire interurbain fourni par Via Rail; ATTENDU QUE le développement d'un réseau ferroviaire à grande vitesse est une entreprise coûteuse ; IL EST RESOLU qu'un gouvernement libéral :  Réaffirmera son attachement à la mise en œuvre du train à grande vitesse dans le corridor Québec - Windsor adopté au congrès biennal 2011;  entreprendra une étude de faisabilité concernant le transport ferroviaire dans les autres grands corridors de transport canadiennes, comme Calgary - Edmonton, Halifax - Moncton - Fredericton et Saskatoon - Regina ;  négociera avec les gouvernements provinciaux concernant l'utilisation de la capacité ferroviaire supplémentaire créée par les projets mentionnés ci-dessus pour les trains de banlieue ;  évaluera les coûts de développement de ces projets, ainsi que le recours à des partenariats public-privé et de s'assurer que l'infrastructure est finalement transféré à Via Rail ;  fera en sorte que tout partenaire privé pour les projets mentionnés ci-dessus et VIA Rail maintiendrons un système de billetterie harmonisé afin d'assurer une intégration transparente pour les voyageurs sur le réseau canadien de chemin de fer interurbain.  adopte un plan global d’électrification du transport ferroviaire tout en reconnaissant le défi géographique unique du Canada. Parti libéral du Canada (Québec) Nombre de mots : 240

136. Pour une culture de la paix et de la non-violence ATTENDU QUE le gouvernement du Canada a une responsabilité constitutionnelle pour « la paix, l’ordre et le bon gouvernement » (Acte de l’Amérique du Nord britannique 1867, article 91), faisant de la quête de la paix par le gouvernement fédéral une obligation, pas une option; ATTENDU QUE le Canada est membre de l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui a été fondée pour « préserver les générations futures du fléau de la guerre » (Charte de Nations Unies, préambule); ATTENDU QUE la paix peut régner et durer seulement si nous créons des institutions dédiées à la promotion « d’une culture de paix et de non-violence » (UNESCO, Manifeste 2000) dans une société déterminée à utiliser la force comme le dernier recours; ATTENDU QUE ce processus d’institutionnaliser la paix devrait inclure la mise sur pied de comités, ministères et programmes de la paix à tous les niveaux de gouvernement; IL EST RÉSOLU que le Parti libéral du Canada presse le prochain gouvernement libéral du Canada à établir un organisme gouvernemental pour la paix avec un mandat qui comprend la création d’un service civil canadien permanent de professionnels formés dans le travail de i) la prévention de conflit violent et la guerre et ii) la résolution non violente de conflits à tous les niveaux de la société, à domicile ou ailleurs, avec des moyens tels que :       la détection de signes précurseurs médiation structurée intervention non violente protections des droits humains aide humanitaire et au développement la diplomatie citoyenne.

Parti libéral du Canada (Québec) Nombre do mots : 246

137. Responsabilité sociétale des entreprises à l’extérieur du Canada ATTENDU QUE les entreprises canadiennes ne sont pas tenues de rencontrer les mêmes normes au niveau des droits humains, du travail et de l’environnement pour leurs opérations à l’extérieur du Canada, qu’elles sont tenues de rencontrer au Canada ATTENDU QUE des entreprises canadiennes ont étés impliquées dans la violation des droits humains et de pratiques néfastes pour l’environnement dans d’autres pays; ATTENDU QUE nonobstant ces pratiques, des entreprises canadiennes qui opèrent à l’extérieur du Canada reçoivent du soutien du gouvernement du Canada de plusieurs façons, telles :     Du financement en vertu de prêts et garanties de Exportation et développement Canada (EDC); Une assurance indirecte grâce au statut du Canada en tant que membre et actionnaire de l’Agence multilatérale de garantie des investissements; Un soutien diplomatique et/ou financier à travers les ambassades, y compris des interventions dans le cas de litiges; Soutien technique et financier aux efforts afin d’abaisser les codes miniers dans les pays étrangers (ex. La Colombie), diminuant leurs balises environnementales et de sécurité; Soutien (gouvernemental des dispositions dans les accords d’échange régionaux qui minent les lois protégeant l’environnement et le bien-être public; Inclusion dans les missions d’affaires canadiennes;

IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada presse le prochain gouvernement libéral du Canada à adopter une loi exigeant que les entreprises canadiennes qui reçoivent toute forme d’aide du gouvernement du Canada rencontrent les mêmes normes au niveau des droits humains, du travail et de l’environnement dans leurs activités à l’extérieur du Canada, que celles établies et adoptées par l’Organisation des Nations Unies dont les dix principes du United Nations Global Compact et celles auxquelles elles sont soumises au Canada.

Parti libéral du Canada (Québec) Nombre de mots : 272

138. Politique nationale des eaux et un Secrétariat d’État pour l’eau ATTENDU QUE la juridiction pour l’eau au Canada est institutionnellement fragmentée, impliquant une vingtaine de ministères et agences qui ont tous un degré de responsabilité pour l’eau; ATTENDU QUE le développement durable nécessite une approche holistique à la gestion environnementale qui permet la coordination des questions reliées aux questions politiques; ATTENDU QUE le portefeuille fédéral de l’Environnement est très large, comprenant la responsabilité pour plusieurs enjeux allant des changements climatiques, la biodiversité, la gestion des produits chimiques, les parcs nationaux et les espèces menacées, empêchant une attention soutenue sur la politique de l’eau; ATTENDU QUE la politique fédérale de l’eau n’a pas été mise à jour depuis 1987; ATTENDU QUE le 28 juillet 2010, les Nations Unies ont adopté une résolution qui reconnaît l’accès à de l’eau propre et à l’assainissement comme un droit humain; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada presse le prochain gouvernement libéral du Canada à : développer une Politique nationale de l’eau, base sur le développement durable, et  nommer un ministre d’État pour l’eau (c.-à-d. un secrétaire d’État), se rapportant au ministre de l’Environnement, dont les responsabilités comprendraient :  mettre ensemble les nombreux éléments de la politique fédérale de l’eau;  mener une recherche sur l’état des ressources d’eau du Canada et sur les possibles menaces à son intégrité (y compris les changements climatiques);  travailler avec les provinces, territoires, les Premières Nations, et les gouvernements municipaux au Canada pour faire progresser une politique de l’eau comme priorité nationale;  engager les gouvernements aux États-Unis et la communauté international sur les questions de l’eau;  Mettre en œuvre la résolution des Nations Unies sur l’accès à de l’eau propre et l’assainissement par le biais d’une politique nationale et étrangère.  Parti libéral du Canada (Québec) Nombre de mots : 282

139. Énergie renouvelable, efficacité énergétique et électrification des transports ATTENDU QUE la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), s’étant réunie à Cancún au Mexique en décembre 2010, a exhorté les pays développés à établir des objectifs et des engagements visant à « mettre en œuvre une réduction des émissions pour l’ensemble de l'économie »; ATTENDU QUE 40 % des émissions de CO2 sont produites par les modes de transport alimenté par le pétrole; puisque les ressources de gaz naturel et de pétrole sont limitées et en diminution, il nous incombe de réduire notre dépendance face à ces ressources;
ATTENDU QUE le développement du potentiel du Canada en matière d'énergie

renouvelable et d’efficacité énergétique créerait de la richesse tout en respectant l'environnement et les principes de développement durable; ATTENDU QUE le Canada n'a pas encore adhéré à l'Agence internationale de l'énergie renouvelable (AIÉR) ;
IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada presse le prochain gouvernement libéral du Canada à i) adhérer à l'AIÉR, et ii) réduire les émissions de CO2 au Canada en travaillant avec les gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux, ainsi qu’avec les organisations de la société civile, afin d'élaborer et de mettre en œuvre des programmes pour :

 

    

maximiser l'efficacité énergétique et la conservation de l'énergie optimiser la production durable d'énergie propre et renouvelable provenant de l'énergie solaire, éolienne, géothermique, marémotrice, de la biomasse, des petites centrales hydroélectriques, etc. protéger (et former pour un emploi équivalent) les travailleurs et travailleuses licencié(e)s des secteurs de l’énergie réduire le recours à l'utilisation de l’essence dans les transports accélérer l'électrification des systèmes de transport, particulièrement dans les zones urbaines créer des corridors de transport urbain et des plans intégrés de transports régionaux promouvoir les projets de développement axé sur les transports (Transport Oriented Development) dans les corridors de transport urbain. mette en œuvre le principe de « pollueur-payeur » pour les émissions de gaz à effet de serre et admette la nécessité d'établir une taxe sur le carbone restaure la réputation internationale du Canada en s'engageant de manière positive dans les négociations portant sur le climat.
Parti libéral du Canada (Québec)

IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un futur gouvernement libéral :

 

Nombre de mots : 357

140. Restauration de l'indépendance des ministères et organismes fédéraux et la communication d’information factuelle aux Canadiens
ATTENDU QUE le gouvernement conservateur a pris la mauvaise décision d’éliminer le

formulaire long du recensement, le remplaçant par un formulaire court et abolissant son caractère obligatoire, et que cette décision entraînera une perte inestimable d'informations de grande qualité et diminuera la fiabilité des statistiques qui en résultent;
ATTENDU QUE les résultats du recensement permettent d’obtenir des renseignements

indispensables sur la population du Canada notamment en ce qui a trait au revenu, ainsi que sur les familles, la scolarité, l'immigration, les peuples autochtones, les petites collectivités et régions géographiques;
ATTENDU QUE l’actuel gouvernement conservateur a interféré directement dans le fonctionnement des départements et des institutions gouvernementaux, tel que Statistique Canada et Élections Canada, entravant ainsi leur objectivité; ATTENDU QUE l’actuel gouvernement conservateur a empêché la divulgation de l'information des départements et des institutions gouvernementaux, tel que Statistique Canada et Élections Canada, aux médias et aux canadiens, empêchant ainsi l'accès à l'information et la transparence; ATTENDU QUE la majorité des pays ont élaboré des visions nationales pour le développement de leur capital humain, de la société, de l'économie et de l'environnement grâce à une politique fondée sur des preuves, laissant ainsi le Canada à la traîne.

IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada presse le prochain gouvernement libéral du Canada à :  restaurer l'impartialité et l'indépendance de Statistique Canada, d’Environnement Canada et des autres départements et organismes gouvernementaux fédéraux, et de leur fournir les moyens d’autoprotection contre toutes futures tentatives d'ingérence politique qui pourrait nuire à leur objectivité; mettre fin à l'emprise sur ces départements et organismes du gouvernement fédéral et permettre à ces institutions de transmettre des informations factuelles aux citoyens et aux médias; rétablir la prévalence d’une politique gouvernementale fondée sur des preuves factuelles, et la création d'objectifs non-partisans, visionnaires et efficaces qui permettront de guider et de diriger le Canada pour le bénéfice des générations actuelles et futures. restaurer le formulaire long du recensement population canadienne ainsi que de rétablir le caractère obligatoire de ce questionnaire. Parti libéral du Canada (Québec) Nombre de mots : 330

141. Amélioration de la méthode de sélection des sénateurs ATTENDU QUE les Canadiens sont préoccupés par l’inconduite d'un certain nombre de sénateurs et que leur confiance dans la méthode de sélection des sénateurs a été sérieusement ébranlée; ATTENDU QUE tout changement drastique à la méthode de sélection des sénateurs, exigerait des négociations fédérales-provinciales ardues et un accord constitutionnellement et légalement sanctionné pour modifier la Constitution du Canada, ATTENDU QUE les plus récentes tentatives visant à modifier la Constitution du Canada ont profondément divisé les Canadiens, souvent nuisant aux efforts des gouvernements fédéral et provinciaux de relever les défis sociaux et économiques auxquels font face les Canadiens; ATTENDU QUE les sénateurs contribuent généralement de façon positive à la politique publique canadienne, tout en respectant les limites importantes des pouvoirs constitutionnels du Sénat; ATTENDU QUE des améliorations à la méthode de sélection de candidats au Sénat peuvent être apportées par le Parlement, sans recours à des changements constitutionnels; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada presse le prochain gouvernement libéral du Canada à :   mettre en œuvre les changements de procédure suivant à la méthode actuelle de sélection des sénateurs; créer un comité consultatif non-partisan sur les nominations au Sénat, responsable de mener des consultations approfondies auprès des provinces, notamment, les députés provinciaux et la société civile ainsi que de conseiller le gouvernement sur les candidatures potentielles; créer un comité non-partisan, responsable de la tenue d’audiences publiques, visant à engager un dialogue avec un sénateur désigné, portant sur ses compétences et la politique publique. Parti libéral du Canada (Québec) Nombre de mots : 244

143. Résolution prioritaire: Mourir dans la dignité : l’aide médicale à mourir ATTENDU QUE la décision de mettre fin à sa vie lorsque l’on est atteint d’une maladie en phase terminale est extrêmement personnelle et que les patients devraient avoir le plein droit de décider quand leur vie se termine et quand leur souffrance se termine; ATTENDU QUE l’individu doit avoir le droit de choisir de mettre fin à ses souffrances de son propre souhait et dans un cadre thérapeutique respectueux du patient et de ses proches; ATTENDU QUE les médecins, les professionnels de la santé, les familles ainsi que les patients seraient mieux protégés par un cadre réglementaire qui définit la validité du consentement plutôt que dans un régime ne comprenant aucun cadre juridique; ATTENDU QUE le 2 juin 2013, le Québec a adopté le projet de loi 52, qui si adopté, légaliserait l’aide médicale à mourir dans certains cas; ATTENDU QUE l’Oregon, Washington, le Vermont et le Montana ont tous adopté des mesures législatives permettant une forme d’aide médicale à mourir; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada s’engagera à travailler avec l’Association médicale canadienne et les acteurs concernés dans un esprit de collaboration, pour établir les protocoles professionnels en ce qui concerne l’adoption d’une position en faveur de la légalisation de l’aide médicale à mourir; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada développera des directives relatives à la validité du consentement dans ces décisions. Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 231

145. S’attaquer aux inégalités : une proposition factuelle pour lever l’interdiction de donner du sang/faire don d’organes visant les homosexuels (JLC) ATTENDU QUE la Société canadienne du sang et Héma-Québec ont levé l’interdiction à vie touchant les hommes désirant donner du sang et ayant eu des relations sexuelles avec d’autres hommes, en remplaçant cette interdiction par une période d’abstinence de 5 ans; ATTENDU QUE la nouvelle politique de la Société canadienne du sang et d’HémaQuébec demeure discriminatoire, inutile et non fondée sur des preuves scientifiques; ATTENDU QUE d’autres pays (tels le Mexique, l’Espagne, l’Italie, le Chili et le Portugal) n’ont pas d’interdiction fondée sur l’orientation sexuelle; ATTENDU QUE les preuves démontrent que dans ces pays, il n’y a pas plus de possibilités de contracter le VIH/Sida, parce qu’au lieu d’une interdiction simpliste, ils imposent des analyses du sang/des organes rigoureuses et font remplir un questionnaire détaillé sur les antécédents médicaux du donneur et ses habitudes sexuelles ; ATTENDU QUE notre pays n’a que quatre jours de réserves de sang si tous les dons devaient cesser et qu’il est donc dans l’intérêt supérieur de ceux qui ont besoin de dons de sang et dans l’intérêt de l’ensemble des Canadiennes et Canadiens d’assurer une nouvelle source de dons; ATTENDU QUE l’interdiction à vie d’origine a été mise en place dans les années 80, lorsque la Croix-Rouge du Canada a importé du sang contaminé d’origine étrangère (y compris provenant de prisons étatsuniennes) au sommet de la crise du sida où les tests de dépistage étaient peu fiables; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada exhorte Santé Canada de supprimer sa politique imposant une interdiction de don pour une durée de 5 ans à tout homme ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada appuie le remplacement de cette politique par un test de dépistage basé sur le comportement de chaque donneur de sang/d’organes (quelle que soit son orientation sexuelle), de manière à fournir un moyen de s’assurer que les donneurs sont à la fois protégés et admissibles aux dons. Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 329

146. Plan d’action national sur l’itinérance ATTENDU QU’on estime qu’entre 150 000 et 300 000 personnes au Canada font l’expérience de l’itinérance chaque année, y compris 65 000 jeunes; ATTENDU QUE les coûts de l’itinérance pour les contribuables canadiens sont estimés entre 4,5 et 6 milliards de dollars annuellement; ATTENDU QUE le Canada n’a ni une définition formelle de l’itinérance ni un processus formel de mesure démographique de la population de sans-abri, ce qui rend donc impossible l’obtention de statistiques ou de données sur la situation actuelle; ATTENDU QU’aucun ministère et aucune agence n’est chargé de l’enjeu de l’itinérance au Canada, ce qui fait qu’il n’existe aucun moyen de demander des comptes au gouvernement du Canada à propos de la situation des sans-abri; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral mette au point un plan d’action national sur l’itinérance comprenant des programmes de réinsertion et de réadaptation pour les sans-abri, ainsi que les services de soutien auxiliaires indispensables; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral mette en œuvre des stratégies de collecte de données qui ciblent les Canadiens et Canadiennes vulnérables qui sont sans-abri ou à risque de le devenir; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral crée le poste de commissaire national à l’itinérance pour représenter les sans-abri, fasse rapport régulièrement au Parlement sur la situation de l’itinérance au Canada et agisse comme agent de liaison intergouvernemental afin d’établir les priorités liées au financement, aux objectifs, aux résultats attendus et à l’échéancier d’une lutte nationale à l’itinérance; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral examine, encourage et appuie des programmes et des organisations qui aident les sans-abri à réintégrer le marché du travail, offrent des programmes d’enseignement et de formation professionnelle, et fournissent des services de soins de santé, y compris de santé mentale, aux sans-abris.

Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 294

147. Gouvernance autochtone ATTENDU QUE les peuples autochtones ont été victimes de politiques discriminatoires et injustes durant toute l’histoire de notre pays, ce qui a entraîné la destruction de leur langue, de leur histoire et de leur façon de vivre; ATTENDU QUE tous les Canadiens et Canadiennes bénéficieront de la suppression des politiques discriminatoires et régressives des gouvernements précédents et actuel, ainsi que de l’octroi aux collectivités défavorisées des outils dont elles ont besoin pour mettre au point elles-mêmes des solutions adaptées à leur communauté et à ses membres; ATTENDU QUE implanter les infrastructures et les logements nécessaires à cette fin créera des emplois, exigera une formation et ouvrira des perspectives qui ne sont pas actuellement accessibles à tous les peuples autochtones, en plus d’offrir de l’emploi à de nombreux Canadiens et Canadiennes; IL EST RÉSOLU QUE le PLC mette tout en œuvre pour inciter le gouvernement fédéral à négocier avec chaque nation autochtone qui le souhaite un plan lui permettant, si elle le souhaite, d’appliquer sa propre forme d’autogouvernance; IL EST RÉSOLU QUE ce processus comprenne la négociation d’un programme complet de financement permettant à chaque nation d’améliorer les services essentiels, y compris mais pas exclusivement, ceux liés aux soins de santé, à l’éducation, au logement et aux infrastructures; IL EST RÉSOLU QUE des négociations entre le gouvernement du Canada et chaque nation autochtone soient engagées dans le but de définir un modèle d’autogouvernance adapté à chaque nation et respectant les critères énoncés dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones; IL EST RÉSOLU QUE ces nations aient la possibilité de créer une coalition nationale pour se faire entendre collectivement en plus d’entretenir individuellement des relations avec le gouvernement du Canada; IL EST RÉSOLU QUE des discussions avec les peuples autochtones, en tables rondes et dans le cadre de forums publics, soient organisées avant la tenue du prochain congrès biennal.

Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 312

148. L’éducation postsecondaire comme moteur de développement économique ATTENDU QU’une éducation de qualité supérieure est la base de l’égalité des chances, ainsi qu’un facteur de réussite économique et de la sécurité et de la prospérité de la classe moyenne au Canada; ATTENDU QUE pour accéder à un nombre croissant de carrières professionnelles au Canada, posséder un diplôme collégial ou universitaire, ou un titre de compétence dans un métier spécialisé est une condition fondamentale; ATTENDU QU’au cours de leur vie active, les Canadiennes et les Canadiens changeront de carrière plus souvent que la génération précédente; ATTENDU QU’il est dans notre intérêt supérieur d’investir dans les compétences, le talent et l’ingéniosité des Canadiennes et des Canadiens, et d’augmenter le nombre des diplômé(e)s d’études postsecondaires dans notre pays; ATTENDU QUE l’accès à des études universitaires ou collégiales, ou à une formation en métiers spécialisés reste hors de portée pour beaucoup de nos concitoyennes et concitoyens; ATTENDU QUE le coût d’une éducation postsecondaire, ainsi que l’endettement que cela exige souvent, ont augmenté notablement, alors même que les revenus de la classe moyenne stagnent; IL EST RÉSOLU QUE le prochain gouvernement libéral fasse de l’amélioration de l’accès à une éducation postsecondaire de qualité supérieure et abordable, et à l’éducation permanente une priorité économique importante pour notre pays.

Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 204

149. Accès à la justice ATTENDU QUE de nombreuses sommités apolitiques, telle la juge en chef de la Cour suprême du Canada, ont parlé de l’importance de l’accès à la justice; ATTENDU QUE l’accès à la justice est un problème qui touche principalement les plus démunis et une part disproportionnée des peuples autochtones; ATTENDU QUE le Code criminel et d’autres lois similaires mises à jour annuellement sont inaccessibles en raison de leur densité causée par le manque de révisions apportées aux textes et par le maintien de dispositions obsolètes et invalidés; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral augmente les fonds transférés aux provinces et destinés à l’aide juridique, en se basant sur des normes uniformes pour créer des règles et des pratiques communes partout au pays; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral offre un meilleur financement et un meilleur soutien aux peuples autochtones en matière de vulgarisation et de représentation juridiques; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral remette sur pied la Commission de réforme du droit du Canada, ayant pour mandat d’abréger et moderniser le Code criminel et d’autres lois similaires mises à jour annuellement et s’engage à assurer que de telles lois sont révisées chaque année.

Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 199

150. Documents mentionnant un troisième sexe ATTENDU QUE les valeurs du Parti libéral du Canada ont historiquement favorisé le progressisme et l’inclusion; ATTENDU QUE les pièces d’identité actuelles émises par le gouvernement et les documents officiels obligent les personnes intersexuées et transgenres à s’identifier comme homme ou femme pour avoir des documents officiels, même si ce statut ne reflète pas exactement leur genre; ATTENDU QUE des personnes peuvent présenter des caractéristiques intersexuées et/ou peuvent s’identifier différemment des genres traditionnels homme et femme; ATTENDU QUE des pays tels que l’Allemagne, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Népal, l’Inde et le Bangladesh, ont pris des mesures pour inclure une troisième option de genre sur les documents gouvernementaux et pièces d’identité officielles; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada adopte une politique d’inclusion des genres en ajoutant une troisième catégorie sur tous les documents du gouvernement et pièces d’identité officielles sur lesquelles le genre doit être indiqué ; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE les parents puissent déclarer leurs enfants comme étant de sexe indéterminé s’ils présentent des caractéristiques d’intersexualité; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral collabore avec les gouvernements provinciaux afin d’inclure une troisième option de genre sur tous les documents et pièces d’identité officiels des gouvernements provinciaux, tels que – mais sans s’y limiter les certificats de naissance, les cartes d’identité, les permis de conduire; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral présente au Parlement du Canada un projet de loi pour modifier certaines lois afin d’assurer qu’une troisième option de genre figure sur les documents gouvernementaux et pièces d’identité officielles IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada ajoute une troisième option de genre sur tous les formulaires et documents du Parti libéral (tels que les formulaires d’adhésion, coordonnées, etc.) où l’identification d’un sexe et/ou genre est requise. Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 297

151. Moins de fusils, moins de violence ATTENDU QUE les faits démontrent un lien clair entre le nombre d’armes à feu en circulation dans une société et le nombre d’homicides et de suicides commis avec une arme à feu; ATTENDU QUE la violence armée dans nos centres urbains et nos banlieues menace encore gravement la sécurité publique; ATTENDU QUE le nombre d’actes criminels, de décès et de blessures liés à l’utilisation d’armes à feu diminue lorsque l’accès à ces armes est réglementé par des politiques efficaces qui permettent d’empêcher les gens susceptibles de les utiliser à ces fins de s’en procurer; ATTENDU QUE le gouvernement conservateur australien, dirigé par John Howard, est parvenu à réduire le nombre d’armes à feu en circulation dans ce pays grâce à des mesures proactives comme le rachat de ces armes, ce qui s’est traduit par une diminution du nombre d’actes criminels, d’homicides et de suicides liés à l’utilisation d’armes à feu; IL EST RÉSOLU que l’objectif principal d’une politique sur les armes à feu établie par un gouvernement libéral sera la réduction du nombre d’armes à feu en circulation au Canada, grâce à des mesures s’inspirant du modèle australien.

Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 190

152. Politique sur l’Arctique ATTENDU QUE le gouvernement actuel n’a pas tenu sa promesse de promouvoir la souveraineté canadienne dans l’Arctique; ATTENDU QUE les mesures prises par d’autres gouvernements en matière de promotion de la souveraineté de l’Arctique ont laissé le Canada à la traîne; ATTENDU QUE les peuples de l’Arctique doivent avoir la possibilité de préserver leur patrimoine culturel et d’utiliser les ressources dont ils disposent pour améliorer leur niveau de vie au Canada. IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral collabore avec les peuples et les gouvernements du Nord du Canada pour améliorer leurs conditions de vie et leurs débouchés en augmentant notamment le financement fédéral visant à développer les infrastructures; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral augmente la présence de la Garde côtière canadienne dans l’Arctique pour favoriser les découvertes scientifiques, surveiller les effets de plus en plus évidents des changements climatiques et fournir à la région un meilleur appui en termes de recherches et de sauvetage; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral établisse une présence militaire permanente dans l’Arctique, dotée des ressources nécessaires pour protéger et préserver la souveraineté du Canada dans le Nord y compris, sans toutefois s’y limiter, en faisant appel à des sous-marins capables d’effectuer des patrouilles à long rayon d’action dans les eaux de l’Arctique; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral éduque les Canadiennes et les Canadiens sur le Nord et sur ses peuples; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le Parti libéral attache une plus grande importance aux négociations avec ses voisins et partenaires de l’Arctique par le biais d’accords bilatéraux et le renforcement de la coopération au sein d’organismes comme le Conseil de l’Arctique. Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 279

153. Résolution prioritaire: Financement des soins de santé

ATTENDU QUE les Canadiennes et les Canadiens appuient les principes du régime national d’assurance-maladie; ATTENDU QUE le coût des soins de santé atteint un niveau historiquement élevé et ne cesse d’augmenter à un rythme plus soutenu que l’IPC; ATTENDU QUE les besoins des provinces en matière de financement des soins de santé diffèrent à cause de l’état de santé de leur population, du niveau d’incapacité et de l’âge de cette dernière; ATTENDU QUE le Canada, par rapport à de nombreux pays développés, accuse un retard dans ses résultats en matière de santé et de soins de santé; ATTENDU QUE les exigences en matière de soins de courte durée sont de plus en plus difficiles à financer; ATTENDU QUE le coût des soins de santé d’une population vieillissante présente un risque de crise imminente; ATTENDU QUE l’obésité et le diabète se répandent et alourdissent de plus en plus le fardeau financier que supporte notre système de soins de santé; ATTENDU QUE les anciens combattants ont livré bataille pour préserver notre liberté et notre démocratie et qu’il devient évident que nombre d’entre eux ont des besoins spéciaux en matière de soins de santé liés à leur activité professionnelle; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral maintienne un régime de soins de santé à payeur unique et subventionné par l’État qui soit équitable pour tous les Canadiens et Canadiennes, par le biais d’une formule de financement équitable et adéquate, en vertu de la Loi canadienne sur la santé, en l’adaptant aux besoins de chaque province et territoire;
IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral fasse preuve de leadership dans l’élaboration d’un régime de santé et de soins de santé efficaces et permettant à tous les Canadiens et Canadiennes de vivre et de se maintenir en santé, en lançant des initiatives en faveur du financement :

   

d’un modèle national de promotion de la santé; d’une stratégie nationale et de normes pour les soins des aînés; d’un programme national d’assurance-médicaments; d’une stratégie nationale et de normes visant la lutte contre l’obésité et le diabète;

pour répondre et prendre en compte les besoins des anciens combattants en matière de santé, en leur facilitant l’accès au régime de soins de santé, plus particulièrement en ce qui a trait à leurs besoins en matière de santé liés à leur lieu de travail, et en veillant à ce qu’ils soient soignés avec respect et dignité. Parti libéral du Canada (Nouvelle-Écosse)

Nombre de mots : 396

154. Assurance-emploi, emplois saisonniers, développement de l’emploi et formation professionnelle ATTENDU QUE les changements apportés à l’assurance-emploi (AE) limitent ou bloquent les prestations versées aux prestataires fréquents qui sont, en majorité, employés dans des industries saisonnières, comme la foresterie, l’agriculture, la pêche, la transformation des aliments et le tourisme, autant d’industries qui sont essentielles à l’économie canadienne et au bien-être de tous les Canadiens et Canadiennes; ATTENDU QUE les collectivités canadiennes doivent bénéficier d’un marché du travail fonctionnel et qui offre des possibilités d’emploi à temps plein pour rester viables, et qu’un pourcentage élevé de collectivités rurales et de petites collectivités urbaines dépendent actuellement d’une combinaison entre les emplois saisonniers et l’AE pour subsister (1*); ATTENDU QUE l’absence d’un nombre suffisant d’occasions d’emploi à temps plein, conjuguée au règlement restrictif de l’AE, force un nombre sans précédent de travailleurs, plus particulièrement de jeunes Canadiennes et Canadiens, à migrer hors de ces collectivités, privant ainsi ces dernières de leur main-d’oeuvre et de leur capacité à survivre, et les transformant en villes fantômes (2*,3*,4*); ATTENDU QU’une politique d’investissement ciblée et ambitieuse est requise de la part du gouvernement fédéral en matière de création d’emplois et de formation professionnelle pour soutenir la viabilité des collectivités qui dépendent actuellement du travail saisonnier; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral rétablisse l’intégralité des prestations d’assurance-emploi aux employés des industries saisonnières pour appuyer la viabilité de leurs collectivités, leur permettre d’y gagner leur vie, en plus de leur accorder, ainsi qu’aux industries saisonnières, le respect et le soutien qu’ils méritent tant; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral mette en oeuvre une stratégie de développement de l’emploi comprenant des programmes axés sur la création d’occasions d’emploi à temps plein dans les collectivités de tout le pays qui dépendent de l’emploi saisonnier; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral participe financièrement au lancement de programmes de formation professionnelle, de concert avec les gouvernements provinciaux et territoriaux. Commission des aînés libéraux Parti Libéral du Canada (Île-du-Prince-Édouard) Nombre de mots : 310
(*1) http://www.capebretonpost.com/Opinion/Letters-to-the-Editor/2013-03-18/article-3201243/Employment-insurance-supportsseasonalworkers-vital-to-the-economy/1> (*2) <http://www.trurodaily.com/Opinion/Editorials/2013-11-28/article-3517825/Finger-pointing-will-not-solve-out-migration/1> (*3) <http://www.winnipegfreepress.com/opinion/analysis/ei-reforms-work-against-tories-on-east-coast-234188401.html> (*4) http://www.manitoulin.ca/2012/05/30/ei%E2%80%88changes-will-hit-the-north-hard/ <http://www.manitoulin.ca/2012/05/30/ei? changes-will-hit-the-north-hard/>

155. Politique étrangère ATTENDU QUE le Canada a joué un rôle prépondérant dans la création de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ainsi que durant ses premières années de fonctionnement, en plus d’apporter une contribution inestimable à différentes initiatives de l’ONU, notamment les interventions humanitaires, ainsi que les missions de maintien et de rétablissement de la paix qui ont été une source de fierté pour notre pays; ATTENDU QUE le Canada a également joué un rôle important dans le Commonwealth des nations et dans la Francophonie; ATTENDU QUE le gouvernement actuel continue à prendre des décisions qui limitent l’influence que le Canada peut avoir sur des événements internationaux; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral appuie une politique étrangère qui permette au Canada de poursuivre son rôle de leader international en s’assurant que les droits universels de la personne sont respectés, que les peuples des différentes nations sont représentés sur la scène internationale, nonobstant leur puissance militaire ou leur influence économique, et que toutes les nations répondent généreusement aux crises humanitaires qui frappent aux quatre coins du monde; IL EST EN OUTRE RÉSOLU qu’un gouvernement libéral appuie une politique générale d’action dans les relations internationales, avec notamment comme objectif d’offrir son soutien pour faire avancer le progrès économique, social et politique de tous les peuples; IL EST EN OUTRE RÉSOLU qu’un gouvernement libéral appuie une politique militaire dans laquelle les conflits internationaux ou nationaux sont résolus par l’Organisation des Nations Unies et d’autres organismes internationaux, notamment lorsqu’il y a une crise humanitaire ou des actions militaires, de sorte que la paix puisse être ramenée et maintenue; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral fasse de nouveau la promotion de la culture canadienne à l’étranger et reconnaisse le rôle que jouent les diplomates canadiens. Parti libéral du Canada (Saskatchewan) Parti libéral du Canada (Alberta) Nombre de mots : 289

156. Emploi chez les jeunes ATTENDU QUE les soucis d’ordre financier sont la préoccupation majeure de la plupart des étudiants canadiens; ATTENDU QUE les étudiants qui ont acquis une expérience de travail sont plus susceptibles d’obtenir un poste de débutant; ATTENDU Qu’un taux de sous-emploi qui reste toujours élevé chez les jeunes peut se répercuter longtemps sur leurs possibilités de carrière, en les privant d’une expérience professionnelle utile; ATTENDU QUE les jeunes Canadiens et Canadiennes se voient parfois contraints d’accepter des emplois non rémunérés pour acquérir une expérience de travail; ATTENDU QUE la participation financière des parents pour les jeunes qui sont sousemployés contribue au niveau d’endettement record des ménages canadiens de la classe moyenne; ATTENDU QUE le fait d’avoir une population vieillissante nous oblige à avoir une excellente planification de la relève afin de remplacer les Canadiennes et les Canadiens qui prennent leur retraite et quittent le marché du travail; ATTENDU QUE le gouvernement fédéral n’a pas réussi à faire preuve d’un leadership suffisant en développant et en finançant des programmes d’emploi et de formation professionnelle pour les jeunes. IL EST RÉSOLU QUE le prochain gouvernement libéral mette en œuvre une stratégie nationale d’emploi chez les jeunes, dans le but d’assurer la croissance de l’emploi dans cette tranche d’âge. Cette stratégie :  fournirait des incitatifs aux entreprises qui embaucheraient des jeunes, que ce soit au moyen de crédits d’impôt ou par des déductions fiscales;  offrirait une protection accrue aux Canadiennes et Canadiens vulnérables qui sont poussés à accepter un travail non rémunéré;  mettrait en œuvre une stratégie nationale d’apprentissage de grande ampleur qui doterait les jeunes Canadiennes et Canadiens d’aptitudes techniques recherchées, tout en fournissant un bassin pour remplacer le personnel expérimenté des Forces canadiennes en âge de prendre sa retraite;  assurerait un leadership fédéral en élaborant une version renouvelée du programme national pour les jeunes pour permettre à de jeunes Canadiennes et Canadiens d’acquérir une expérience de travail en prenant part à des initiatives de renforcement communautaire, de bénévolat, de formation à l’entrepreneuriat et de fondation d’entreprises sociales;  créerait un programme fédéral-provincial de formation professionnelle qui tiendrait compte des besoins et des priorités des provinces, des employeurs et des travailleurs.

Parti libéral du Canada (Nouvelle-Écosse) Parti libéral du Canada (Colombie-Britannique) Jeunes libéraux du Canada Nombre de mots : 357

157. Accès à l’information ATTENDU QU’un électorat informé et impliqué est la garantie d’une saine démocratie; ATTENDU QUE l’accès à l’information gouvernementale est essentiel pour assurer que les citoyens et citoyennes sont bien renseignés et possèdent les données nécessaires pour se faire des opinions et adopter des positions fondées sur une connaissance complète des enjeux; ATTENDU QU’en 2006, les conservateurs ont présenté une série de propositions qui visaient à restreindre l’accès des Canadiens et Canadiennes à l’information et qui étaient plus rétrogrades et dangereuses que toute mesure envisagée par de précédents gouvernements depuis l’entrée en vigueur de la Loi sur l’accès à l’information6 7; ATTENDU QU’en 2012-2013, le nombre de plaintes reçues par le Commissariat à l’information à propos de retards administratifs, prorogations, frais et autres problèmes a augmenté de 42 % par rapport à l’année précédente; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral respecte pleinement la Loi sur l’accès à l’information; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral consulte le(la) commissaire à l’information ainsi que la population canadienne, dans le but d’élaborer et d’appliquer des dispositions législatives fondées sur les pratiques exemplaires en matière de transparence et de responsabilité, étant entendu que les modifications ainsi apportées à la Loi s’accompagneront d’une augmentation des fonds et des ressources nécessaires pour traiter les demandes d’accès à l’information; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral évalue la possibilité d’étendre la portée de la Loi pour qu’elle s’applique aux parlementaires.

Parti libéral du Canada (Québec) Parti libéral du Canada (Nouvelle-Écosse)

Nombre de mots : 305

6 Commissariat à l’information du Canada : Réponse au Plan d’action du gouvernement relativement à la réforme de la Loi sur l’accès à l’information ((Incluant les éléments de réforme présentés dans le cadre du projet de Loi sur l’imputabilité fédérale et dans le document de travail du 11 avril 2006 intitulé « Renforcer la Loi sur l’accès à l’information ») http://www.oic-ci.gc.ca/fra/pa-ap-atia_reform_2006.aspx 7 « Détérioration notable du système fédéral d’accès à l’information » http://www.oic-ci.gc.ca/fra/media-room-salle-media_news-releases-communiques-de-presse_2013_7.aspx

158. Politique sur le thorium ATTENDU QUE le Canada est un exportateur net de produits énergétiques et possède une plus grande quantité de thorium que d’uranium; ATTENDU QUE d’autres formes d’énergie gagnent rapidement du terrain dans l’économie énergétique mondiale; ATTENDU QUE les gouvernements du Canada ont la responsabilité d’offrir aux Canadiens et Canadiennes des solutions énergétiques sécuritaires et propres; ATTENDU QUE des experts nucléaires, comme Hans Blix de l’Agence international de l’énergie atomique, ont déclaré que les réacteurs au thorium sont plus sécuritaires, qu’il est presque impossible de les transformer en armes et qu’ils sont un élément clé de la lutte contre les changements climatiques; ATTENDU QUE les réacteurs au thorium produisent moins de déchets à longue durée de vie (seulement 400 à 500 ans plutôt que des milliers d’années) et qu’ils peuvent être facilement mis en arrêt sans que cela provoque des réactions en chaîne comme celles qui se sont produites à Fukushima en 2011; ATTENDU QU’au Royaume-Uni, les scientifiques du National Nuclear Laboratory (laboratoire nucléaire national - NNL) ont encouragé leur gouvernement à appuyer le recours à des réacteurs au thorium; ATTENDU QU’avant de décider en faveur du plutonium, le Canada avait investi pendant des années dans des recherches sur le thorium; ATTENDU QUE le modèle actuel du réacteur CANDU peut être modifié de façon à fonctionner en utilisant le thorium comme combustible; IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral demande au Conseil des académies canadiennes d’étudier l’utilité de réacteurs au thorium; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral, en se fondant sur les conclusions et les recommandations du Conseil des académies canadiennes, investisse de manière appropriée dans des réacteurs au thorium, de concert avec tous les autres ordres de gouvernement, dans le cadre d’un plan global de développement de solutions énergétiques durables pour le Canada. Parti libéral du Canada (Alberta) Parti libéral du Canada (Colombie-Britannique) Nombre de mots : 228

159. Résolution prioritaire : Fracturation hydraulique ATTENDU QUE des opérations de fracturation hydraulique continuent de se produire dans notre pays, que chacune de ces propositions suscite la controverse et que les mêmes questions sont souvent soulevées sans qu’aucune résolution ne soit prise; ATTENDU QUE le discours sur la fracturation hydraulique repose rarement sur une évaluation factuelle ou objective et que le grand public croit souvent qu’un problème se pose lorsqu’un secteur industriel tout entier fait l’objet d’une attention spéciale dès lors qu’il est question de contaminer en secret les réserves d’eau douce du Canada; ATTENDU QUE les produits chimiques utilisés ne sont pas évalués à cause d’arguments liés au secret privatif ou commercial; ATTENDU QUE les résidents des Territoires du Nord-Ouest ont le droit de savoir quelles sont les pratiques exemplaires et ce que les industriels peuvent injecter dans le sol pour produire du gaz de schiste; ATTENDU QUE les résidents des Territoires du Nord-Ouest ont le droit de protéger l’environnement tout autant que la confiance du grand public; ATTENDU QUE les décisionnaires du pays tout entier, à quelque niveau que ce soit, doivent être en mesure de tenir compte des implications économiques, sociales et environnementales pour appuyer le développement économique et préserver l’environnement pour les générations à venir; IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada propose une évaluation environnementale nationale de la fracturation hydraulique qui :  optimise les effets positifs sur l’environnement tout en minimisant les effets négatifs ou y remédiant;  tienne compte des effets cumulatifs potentiels sur l’environnement;  mette en oeuvre une stratégie de développement durable;  fasse gagner du temps et de l’argent en attirant l’attention sur les responsabilités éventuelles en matière de dépollution environnementale et autres problèmes imprévus;  rationalise l’évaluation environnementale des projets;  favorise la reddition de compte et la crédibilité des divers intervenants au niveau du grand public;  contribue à renforcer les engagements et les obligations envers les politiques environnementales. Parti libéral du Canada (Territoires du Nord-Ouest) Nombre de mots : 310

160. Mécanisme de surveillance de la GRC ATTENDU QUE la GRC est, pour les Canadiens et Canadiennes, une figure emblématique et occupe une place unique dans leur conscience collective; ATTENDU QUE des cas d’intimidation et de harcèlement sexuel ont été confirmés au sein de la GRC, et que ce problème n’est pas résolu; ATTENDU QU’à l’évidence, le projet de loi C-42 ne s’attaquera pas aux causes profondes de l’intimidation et du harcèlement dans la culture de la GRC; ATTENDU QUE l’intimidation et le harcèlement systémiques au sein de grands corps policiers municipaux ont été régulièrement et efficacement combattus grâce à la mise en place de commissions de police publiques indépendantes et au recours à des mécanismes de règlement des différends; IL EST RÉSOLU QUE le gouvernement du Canada établisse une commission de police indépendante, composée de membres civils qualifiés, dont la moitié sont des femmes; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette commission soit chargée d’établir les politiques et procédures nécessaires pour faire entrer en vigueur un mécanisme de règlement des différends, et qu’elle ait pour mandat de combattre le harcèlement sexuel et l’intimidation au sein de la GRC, y compris en tenant des audiences et en établissant des mesures disciplinaires spécifiques pour punir les personnes reconnues coupables de harcèlement sexuel et d’intimidation; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette commission et ce processus ne soient pas placés sous l’égide de la hiérarchie officielle de la GRC, et que cette commission soit responsable devant une autorité appropriée autre que le commissaire de la GRC ou toute autre personne placée sous l’autorité de ce dernier. Parti libéral du Canada (Territoires du Nord-Ouest) Nombre de mots : 257

161 : Possibilités de télétravail pour améliorer la flexibilité professionnelle ATTENDU QUE de nombreux Canadiens et Canadiennes croient que s’occuper euxmêmes de leurs jeunes enfants est un élément essentiel de leur rôle de parents, et que de nombreuses familles avec de jeunes enfants ont de la difficulté à trouver un équilibre travail-famille approprié; ATTENDU QUE la pénurie de services de garde abordables contraint de nombreuses mères à choisir entre travailler ou assurer l’éducation de leurs jeunes enfants, et que leur retrait du marché du travail contribue à accroître l’inégalité des salaires en fonction du sexe en plus de placer les familles de la classe moyenne sous une pression financière croissante; ATTENDU QUE des politiques de travail flexibles aident les entreprises à attirer et à retenir les talents; le télétravail permettra à plus de Canadiennes et de Canadiens de se joindre à la population active et d’y rester — dans les régions rurales, éloignées, nordiques et urbaines du Canada — y compris les personnes âgées et les personnes handicapées, ce qui est positif tant pour les travailleurs que pour les entreprises qui cherchent à mobiliser leur capital humain; ATTENDU QUE le télétravail peut contribuer à réduire la circulation sur des routes qui sont déjà saturées, ce qui permettra de réduire les temps de déplacement des employés, de livrer les marchandises en temps opportun, et de réduire les émissions de GES des véhicules; IL EST RÉSOLU qu’un futur gouvernement libéral introduise de nouveaux crédits d’impôt pour les employeurs et modifie les lois fédérales du travail, afin de permettre davantage de possibilités de télétravail, en particulier pour les parents d’enfants de 5 ans et moins; IL EST EN OUTRE RÉSOLU qu’un futur gouvernement libéral prenne également des mesures concrètes, et propose des solutions collaboratives et multisectorielles, afin d’étendre et d’améliorer les infrastructures de connectivité dans toutes les régions du pays, en particulier dans les régions rurales, éloignées et nordiques. Parti libéral du Canada (Territoires du Nord-Ouest) Nombre de mots : 230

162. Stratégie nationale sur le logement abordable ATTENDU QUE le Canada ne dispose pas d’un plan national à long terme pour le logement; ATTENDU QUE, lors de son congrès de 2012, le PLC a adopté une résolution prioritaire appelant à l’élaboration d’une stratégie globale et nationale de logement; ATTENDU QUE l’accès à un logement abordable de qualité est la première étape de la réduction de la pauvreté, de la faim et de l’itinérance, en particulier dans les groupes vulnérables, notamment les personnes âgées à faible revenu, les nouveaux immigrants, les Autochtones et les personnes handicapées ou malades; ATTENDU QUE, pour les jeunes familles, un logement abordable est une étape importante pour commencer à s’engager dans le mode de vie typique d’un ménage à revenu moyen de façon à améliorer la santé et le bien-être de leurs membres et à permettre aux enfants de mieux profiter du système d’éducation; ATTENDU QUE la notion de logement abordable prête à de nombreuses interprétations différentes, toute définition sensée doit tenir compte des besoins de la collectivité locale qui vont des logements sociaux accessibles aux appartements et maisons à louer, en passant par les foyers pour les familles dont le revenu est faible ou moyen; IL EST RÉSOLU QU’une commission nationale du logement soit mise sur pied pour travailler de concert avec tous les paliers de gouvernement, ainsi qu’avec tous les fournisseurs de logements sociaux et de logements du secteur privé, afin d’élaborer un plan d’action national permettant d’obtenir des logements sûrs et abordables pour tous les Canadiens et Canadiennes, quel que soit leur revenu; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le plan d’action national pour le logement ait pour objectifs d’éliminer les listes d’attente des logements abordables, de réduire le coût du logement pour les personnes à faible et moyen revenu, et de stabiliser l’économie au moyen d’investissements qui favorisent la création d’emplois dans le secteur des infrastructures de la construction résidentielle; IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE ce plan fournisse des mesures fiscales durables et prévisibles pour appuyer le développement de logements locatifs, et que les gouvernements s’assurent que les investissements existants pour favoriser les logements abordables et lutter contre l’itinérance sont permanents. Parti libéral du Canada (Ontario) Parti libéral du Canada (l’Île-du-Prince-Édouard) Commission des aînés libéraux

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful