You are on page 1of 77

Byoud Rachid

EIève ingénieur - INSA de STRASBOURG
Génie civiI 5
ème
année
juin 2007







É ÉT TU UD DE E P PA AR RA AS SI IS SM MI IQ QU UE E
D D' 'U UN N B BA AT TI IM ME EN NT T R R+ +1 14 4
E EN N B BÉ ÉT TO ON N A AR RM MÉ É S SI IT TU UÉ É A A H HU UN NI IN NG GU UE E













PROJET DE FIN D'ETUDE



ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 1 Génie Civil 5
ème
année

SOMMAIRE
1) INTRODUCTION.............................................................................................................. 5
2) PRESENTATION DE LA SOCIETE INGEROP.............................................................. 6
3) PRESENTATION GENERALE DU PROJET.................................................................. 9
a) Historique projet............................................................................................................. 9
b) Presentation du projet..................................................................................................... 9
c) Un projet initialement instable..................................................................................... 12
d) Un bâtiment irregulier .................................................................................................. 17
4) OBJET DE L`ETUDE...................................................................................................... 18
5) HYPOTHESES POUR LA MODELISATION ET LE DIMENSIONNEMENT DES
FONDATIONS ........................................................................................................................ 19
a) Le rapport geotechnique............................................................................................... 19
b) Interaction sol-structure ISS......................................................................................... 23
i) Raisons de la prise en compte de l`ISS .................................................................... 23
ii) Modele de prise en compte de l`ISS ........................................................................ 24
6) ANALYSE MODALE..................................................................................................... 27
a) Principe de l`analyse modale ....................................................................................... 27
b) Le CoeIIicient de comportement.................................................................................. 30
c) Validation du coeIIicient de comportement ................................................................. 31
i) Methode Energetique ............................................................................................... 31
ii) Methode des inerties equivalentes ........................................................................... 36
7) PARAMETRES POUR LE CALCUL SISMIQUE......................................................... 37
a) Modelisation................................................................................................................. 38
b) Resultats et commentaires............................................................................................ 41
8) PRINCIPE DE CALCUL ET DE VERIFICATION DES PIEUX.................................. 49
a) Principe de dimensionnement des pieux...................................................................... 49
i) Calcul des pieux sous chargement statique.............................................................. 49
ii) Calcul des pieux sous chargement sismique ............................................................ 51
b) Proportion des eIIorts horizontaux............................................................................... 53
c) VeriIication du terrain.................................................................................................. 53

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 2 Génie Civil 5
ème
année

d) VeriIication de la contrainte du beton a l`interIace Iondations voiles BA et calcul des
Iers en attente ....................................................................................................................... 56
i) VeriIication de la contrainte du beton...................................................................... 56
ii) Calcul des aciers de traction..................................................................................... 57
e) Ferraillage des pieux calculs des ratios..................................................................... 57
9) VERIFICATION DES POUTRES VOILES DU SOUS-SOL ........................................ 60
a) Principes de veriIication............................................................................................... 60
b) Determination des aciers de Ilexion............................................................................. 63
c) Determination des aciers de glissement ....................................................................... 64
d) Determination des aciers de poutre-voile..................................................................... 66
10) VERIFICATION DES POTEAUX O60...................................................................... 67
11) VERIFICATION DES POUTRES .............................................................................. 69
12) CONCLUSION............................................................................................................ 72
13) REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUE ....................................................................... 73
14) LISTE DES FIGURES................................................................................................. 74
15) LISTE DES TABLEAUX............................................................................................ 75
16) LISTE DES ANNEXES............................................................................................... 76


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 3 Génie Civil 5
ème
année


Auteur :

BYOUD Rachid
Eleve ingenieur en 5
eme
annee Specialite Genie Civil, Option Construction
Institut national des Sciences Appliquees de Strasbourg


Tuteurs :
HECKMANN Eric
Ingenieur ENSAIS / Responsable du Service Structure
Ingerop Conseil & Ingenierie



SIEFFERT 1ean Georges
ProIesseur des Universites
INSA Strasbourg


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 4 Génie Civil 5
ème
année

REMERCIEMENTS

Ce projet de Iin d`etude a ete realise au sein de l`agence Ingerop de Strasbourg.


Mes remerciements sinceres vont a l`entreprise Ingerop et particulierement l`agence basee a
Oberhausbergen pour m`avoir permis d`eIIectuer mon projet de Iin d`etude en me conIiant
cette etude complexe qui m`a permis de continuer ma Iormation.

Je tiens a remercier messieurs Eric Heckmann responsable du service structure et Claude
Heyd, directeur regional Grand Est pour leur disponibilite et leurs conseils dispenses tout au
long de ce PFE.

Je remercie particulierement monsieur Jean Georges SieIIert, proIesseur de geotechnique et
de genie parasismique a l`INSA de Strasbourg qui m`a Iait conIiance en m`acceptant en juin
2005 en section Genie Civil et qui m`a egalement accompagne et conseille durant ce PFE.

Je tiens aussi a remercier messieurs Freddy Martz et Bertrand Guyvarc`h proIesseurs a
l`INSA pour leurs conseils.

Je remercie egalement l`ensemble du personnel d`Ingerop qui m`a chaleureusement accueilli
et avec qui j`ai noue des relations cordiales.


Je tiens egalement a remercier ma compagne et mes Iilles Jade et Ilana pour m`avoir soutenu
durant ces 3 annees durant lesquelles j`ai travaille pour obtenir le diplôme d`Ingenieur en
Genie Civil.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 5 Génie Civil 5
ème
année

1) INTRODUCTION

Voila plus de trois ans que j`ai choisi de reprendre le chemin de l`ecole aIin d`obtenir le titre
d`ingenieur. J`ai d`abord passe une premiere annee de cycle preparatoire a distance a l`institut
polytechnique de lorraine en parallele a mon travail en tant que projeteur en beton arme au
sein du bureau d`etudes FGI. Lors de ce cycle j`ai pu me preparer aux Iuturs cours a l`Insa de
Strasbourg en etudiant entre autre des domaines comme le traitement du signal et la
mecanique. Croire que ces matieres ne me serviraient pas dans le domaine du genie civil Iut
une erreur, j`y ai trouve des applications directes dans les domaines de la dynamique, la
dynamique des sols et le genie parasismique.

Le bureau d`etudes FGI ou je travaille actuellement s`est souvent heurte au probleme de
pouvoir modeliser une structure irreguliere en vue d`une analyse modale. Le recours a la
sous-traitance a ete plusieurs Iois necessaire.
Le sujet du PFE propose par le bureau d`etudes Ingerop Iut donc pour moi, le sujet ideal pour
completer ma Iormation d`Ingenieur en genie civil.

Ce PFE est consacre a l`etude parasismique d`un bâtiment de grande hauteur a usage
d`habitation et de commerces. Il comporte un niveau de parking enterre, suivi de 2 niveaux
avec commerces et logements, les niveaux superieurs etant destines a des logements.
La surIace hors ouvre nette est d`environ 8200m· et le montant du gros ouvre est estime a 4
millions d`euros.

La mission conIiee par Ingerop etait la modelisation de la structure sur un logiciel de calculs
aux elements Iinis (ROBOT), de dimensionner le systeme de Iondation preconise par le
rapport geotechnique et de veriIier le dimensionnement des elements de contreventement au
niveau du sous-sol, tout ceci en respectant les reglements nationaux en vigueur (PS92, BAEL
92 rev. 99, DTU, Fascicule 62...)

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 6 Génie Civil 5
ème
année


2) PRESENTATION DE LA SOCIETE INGEROP

INGEROP est nee en 1992 du regroupement d`INTER G et de SEEE, deux societes
d`ingenierie technique au parcours original et complementaire :

INTER G, creee en 1945, - specialisee dans le domaine des centrales thermoelectriques,
hôtels, hôpitaux, et, a partir des annees 80, egalement du tramway puis, reprise par le
groupe constructeur GTM (Grands Travaux de Marseille), en 1984, pour developper son
activite cle en main,

SEEE, Iondee en 1962 par GTM pour être son departement d`etudes techniques en ouvrages
d`art et structures complexes, et qui, au Iil des ans, s`est developpee dans les domaines de la
maîtrise d`ouvre de grandes inIrastructures lineaires, du bâtiment et de l`installation
industrielle.

Fin 2000, alors que son actionnaire GTM est absorbe par VINCI, les cadres dirigeants
d`INGEROP, prennent l`initiative du rachat de leur societe au travers d`un LMBO, avec
l`appui, a hauteur de 25° des parts de la societe, du Ionds d`investissement de la Banque
Credit Lyonnais. INGEROP rassemble alors 1100 collaborateurs.

Cinq ans plus tard, Iin 2005 les eIIectiIs d` INGEROP ont progresse de 1100 a 1340, dont
plus de 200 a l`international, avec un ancrage conIirme dans plusieurs pays d`Europe et du
reste du monde et son chiIIre d`aIIaires est de 128.5 Mt. Un LMBO secondaire est alors
organise et souscrit par de nombreux ingenieurs seniors qui reprennent les parts de la societe
appartenant a la Banque.


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 7 Génie Civil 5
ème
année

Aujourd`hui INGEROP est entierement detenue par plus de 160 cadres seniors et par un
Fonds Commun de Placement d`Entreprise, ouvert a l`ensemble de ses salaries.
1


INGEROP possede 10 Iiliales et etablissements implantes sur 4 continents.
En France et en Suisse INGEROP comporte 26 agences, etablissements et Iiliales repartis
dans 8 regions, en France, et en Suisse.



En France INGEROP regroupe 640 ingenieurs et assimiles et 494 techniciens et employes soit
un total de 1134 personnes.

INGEROP Grand Est regroupe une equipe de 135 ingenieurs, experts et techniciens implantes
a Strasbourg, Metz, Besançon et Nancy.


1
Source INGEROP

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 8 Génie Civil 5
ème
année

Sur le site de Oberhausbergen, une cinquantaine de collaborateurs se repartissent dans les
diIIerents services de la societe INGEROP dont l`activite se repartit comme suit :

InIrastructures : 33° de l`activite
Transports en commun : 12° de l`activite
Eau et environnement : 10° de l`activite
Bâtiment et equipement : 30° de l`activite
Industrie : 15° de l`activite

C`est au sein du service bâtiment que le PFE est eIIectue sous tutelle du cheI du service
structure monsieur Eric Heckmann ingenieur ENSAIS et charge de cours a l`INSA de
Strasbourg.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 9 Génie Civil 5
ème
année

3) PRESENTATION GENERALE DU PROJET

a) Historique projet

La ville de Huningue souhaite se doter d`un bâtiment de grande hauteur situe en Iace de la
nouvelle passerelle enjambant le Rhin et inauguree en novembre 2006.
C`est le promoteur Bouygues Immobilier qui a conIie au cabinet d`architecture Mulhousien
AEA de creer un projet de bâtiment de grande hauteur sur un terrain situe a Huningue dans
une zone de sismicite moyenne selon les criteres du PS92.
Le bureau d`etude Ingerop intervient en tant que bureau d`etude structure en eIIectuant tous
les calculs et veriIications necessaires en terme de resistance et d`aptitude au service de
l`ouvrage.
Initialement prevu avec 19 etages, actuellement a 15 etages, le projet initial a ete
completement modiIie car la structure etait trop elancee.

b) Présentation du projet

Le projet etudie est un bâtiment a usage d`habitation et de commerces situe a Huningue.
La commune est situee en zone sismique II c`est a dire de sismicite moyenne et la
construction a une hauteur de 45.00m. Les niveaux se decomposent comme suit :

- un niveau de parking enterre
- un rez-de-chaussee et un 1er etage comportant des commerces et des logements
- du 2eme au 14eme etage sont prevus des logements.


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 10 Génie Civil 5
ème
année


Figure 1a Plan Masse Rendu 3D source (Cabinet AEA)


Figure 1b Façade - Rendu 3D source (Cabinet AEA)

L`architecte du projet est le cabinet AEA (Architectes et Associes) situe a Mulhouse.
Le promoteur est BOUYGUES IMMOBILIER
Le bureau de contrôle est SOCOTEC
Le bureau d`etude geotechnique est COMPETENCE GEOTECHNIQUE

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 11 Génie Civil 5
ème
année

La date de depôt du permis de construire est prevue pour septembre 2007 et le demarrage
gros ouvre en 2008.
Depuis le debut du PFE le projet a ete modiIie une Iois en respectant les indications
structurelles du cheI d`agence monsieur Claude Heyd qui travaille egalement sur le projet.
La modelisation ainsi qu`une analyse modale sont necessaires dans la mesure ou le projet
n`entre pas dans les criteres de regularite du PS92.

La structure est entierement prevue en beton arme, le contreventement est assure par des
voiles de 25cm d`epaisseur. Outre sa relative grande hauteur par rapport a la zone sismique, la
particularite de ce projet est de comporter une transparence sur une partie du rez-de-chaussee
et du 1
er
etage. Cette transparence partielle a pour eIIet de rendre plus souple la structure dans
certaines zones par rapport a d`autre, il Iaudra donc s`attendre a des modes de torsion dans
l`analyse modale. La partie de bâtiment R¹5 situee a l`avant du bâtiment a demande a être
rajoute aIin de stabiliser la construction, mais cela accentuera l`eIIet « coup de Iouet » il
Iaudra donc veiller a veriIier la traction reprise par les elements situes sur la Iaçade arriere
notamment les poteaux o60.


Figure 2 Transparence au re:-de-chaussee

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 12 Génie Civil 5
ème
année

c) Un projet initialement instable

Le projet initial ne comportait pas la zone sur 5 niveaux situee a l`avant, celle ci a ete
rajoutee aIin de stabiliser la structure. Il comportait 18 niveaux pour une hauteur totale de
56.40m, une longueur de 29.00m et une largeur de 16.00m.
C`est a partir d`une analyse sur un modele de type « brochette » PS92 6.6.1 normalement prevu
pour les structures regulieres que la veriIication de la stabilite au renversement de la
construction a ete eIIectuee. A ce modele on applique suivant les deux directions principales
de l`ouvrage les Iorces statiques equivalentes calculees a l`aide des Iormules suivantes :

2
( )
i i
r o r r
i i
m :
R T
f m Z
q m :
o
o
o
µ = × × × ×
¿
¿
et ( ) ( )
n D
R T a R T µ t = × × × PS92 6.6.1.2.4


Figure 3 Jue en plan et dimensions de louvrage initial








ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 13 Génie Civil 5
ème
année


Suivant Y
niveau h
r
(m) z
r
=h
r
/H m
r
(t) m
r
.z
r
o
m
r
.z
r
²o
(t) µ
o
.R(T)/q (m/s²) fr (kN) M
r
=f
r
*h
r
(m.kN)
terrasse 56.4 1.00 146.4 146.40 146.40 5.88 1556.45 87783.93
17 53.4 0.95 194.1 178.82 164.74 5.88 1901.14 101520.76
16 51 0.90 309.1 265.79 228.55 5.88 2825.73 144112.16
15 48.3 0.86 309.1 244.96 194.13 5.88 2604.33 125789.10
14 45.6 0.81 309.1 224.71 163.36 5.88 2389.03 108939.98
13 42.9 0.76 309.1 205.05 136.03 5.88 2180.02 93523.00
12 40.2 0.71 490.1 294.92 177.47 5.88 3135.45 126045.11
11 37.5 0.66 490.1 265.71 144.06 5.88 2824.93 105934.90
10 34.8 0.62 490.1 237.54 115.13 5.88 2525.40 87883.83
9 32.1 0.57 490.1 210.44 90.36 5.88 2237.27 71816.37
8 29.4 0.52 490.1 184.45 69.42 5.88 1961.02 57653.97
7 26.7 0.47 490.1 159.64 52.00 5.88 1697.18 45314.69
6 24 0.43 567.4 157.50 43.72 5.88 1674.49 40187.74
5 21.3 0.38 567.4 131.69 30.56 5.88 1400.02 29820.47
4 18.6 0.33 567.4 107.46 20.35 5.88 1142.44 21249.46
3 15.9 0.28 567.4 84.93 12.71 5.88 902.94 14356.82
2 13.2 0.23 567.4 64.24 7.27 5.88 683.01 9015.72
1 10.5 0.19 603.6 48.49 3.89 5.88 515.48 5412.51
rdc 7.8 0.14 425.9 21.90 1.13 5.88 232.88 1816.44
ss 3.3 0.06 1728 24.46 0.35 5.88 260.01 858.03
total 10112 3259.11 1801.64 34649.23 1279034.98
Efforts sismiques à la base du bâtiment M/H= 36.91 m 0.65
- effort tranchant: 34649.23 kN H/N= 0.34
- moment fléchissant 1279034.98 m.kN M/N= 12.65 m


Suivant X
niveau h
r
(m) z
r
=h
r
/H m
r
(t) m
r
.z
r
o
m
r
.z
r
²o
(t) µ
o
.R(T)/q (m/s²) fr (kN) M
r
=f
r
*h
r
(m.kN)
terrasse 56.4 1.00 146.4 146.40 146.40 4.58 1212.81 68402.40
17 53.4 0.95 194.1 178.82 164.74 4.58 1481.39 79106.32
16 51 0.90 309.1 265.79 228.55 4.58 2201.85 112294.10
15 48.3 0.86 309.1 244.96 194.13 4.58 2029.33 98016.53
14 45.6 0.81 309.1 224.71 163.36 4.58 1861.57 84887.47
13 42.9 0.76 309.1 205.05 136.03 4.58 1698.70 72874.35
12 40.2 0.71 490.1 294.92 177.47 4.58 2443.18 98216.02
11 37.5 0.66 490.1 265.71 144.06 4.58 2201.22 82545.87
10 34.8 0.62 490.1 237.54 115.13 4.58 1967.82 68480.24
9 32.1 0.57 490.1 210.44 90.36 4.58 1743.31 55960.27
8 29.4 0.52 490.1 184.45 69.42 4.58 1528.05 44924.73
7 26.7 0.47 490.1 159.64 52.00 4.58 1322.46 35309.81
6 24 0.43 567.4 157.50 43.72 4.58 1304.78 31314.82
5 21.3 0.38 567.4 131.69 30.56 4.58 1090.92 23236.51
4 18.6 0.33 567.4 107.46 20.35 4.58 890.21 16557.86
3 15.9 0.28 567.4 84.93 12.71 4.58 703.59 11187.03
2 13.2 0.23 567.4 64.24 7.27 4.58 532.21 7025.17
1 10.5 0.19 603.6 48.49 3.89 4.58 401.67 4217.50
rdc 7.8 0.14 425.9 21.90 1.13 4.58 181.46 1415.39
ss 3.3 0.06 1728 24.46 0.35 4.58 202.60 668.59
total 10112 3259.11 1801.64 26999.14 996640.96
Efforts sismiques à la base du bâtiment M/H= 36.91 m 0.65
- effort tranchant: 26999.14 kN H/N= 0.27
- moment fléchissant 996640.96 m.kN M/N= 9.86 m


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 14 Génie Civil 5
ème
année


Figure 4 - Forces statiques equivalentes sur le profet initial

Figure 5 Schemas de verification de la stabilite


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 15 Génie Civil 5
ème
année

La veriIication de la stabilite s`eIIectue en comparant le moment de renversement et le
moment stabilisant, les moments etant calcules par rapport au point C.
Les charges considerees pour calculer le moment stabilisant sont les charges permanentes
seules plus une Iraction des charges d`exploitation (|÷0.2). PS92.6.2.1

Pour un seisme suivant x :
Lx÷29.00m
Moment stabilisant ÷ 101.12 MN x 29.00/2 ÷ 1466.2 MNm
Moment de renversement ÷ 1279.04 MNm
L e bâtiment est donc stable pour un seisme suivant x, le coeIIicient de securite valant 1.146.

Pour un seisme suivant y :
Ly÷16.00m
Moment stabilisant ÷ 101.12MN x 16.00/2 ÷ 809 MNm
Moment de renversement ÷ 996.6 MNm
Le Moment de renversement est superieur de 23° au moment stabilisant, le bâtiment n`est
pas stable pour un séisme suivant Lx.

Voila pourquoi le projet initial a ete corrige. Il a ete demande par Ingerop a l`architecte
d`elargir le bâtiment a sa base sur une certaine hauteur aIin de diminuer son elancement.
C`est donc une aile montant sur 6 niveaux qui a ete rajoutee aIin d`augmenter la rigidite du
bâtiment pour un seisme suivant x.
Voila pourquoi le bâtiment est passe de 18 niveaux a 14 et que sa Iorme initiale a
completement evolue vers le projet actuel.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 16 Génie Civil 5
ème
année


Figure 6a Coupe transversale avec ilot rafoute



Figure 6b Jue en plan avec ilot rafoute

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 17 Génie Civil 5
ème
année


d) Un bâtiment irrégulier

Selon les criteres des regles PS92, le bâtiment n`est maniIestement pas regulier.
Les conditions generales suivantes issues de l`article 6.6.1 ne sont pas veriIiees :

- La structure ne doit pas comporter delement porteur vertical dont la charge ne se
transmette pas en ligne directe a la fondation.

Dans le projet la Iaçade arriere sur 12 etages repose sur un systeme poteaux poutres creant
ainsi une transparence, de plus certains voiles existants sur plusieurs niveaux sont
interrompus.

- Dans chacun des deux plans verticaux passant par laxe de torsion, la structure doit
pouvoir être reduite a un svsteme plan ne comportant quune seule masse a chaque
niveau. Jis a vis de la composante verticale du seisme, elle doit être reductible a une
brochette unique le long de laquelle sont alignees les masses des differents niveaux.

Le rajout d`un îlot sur 6 niveaux a rendu stable la structure mais a egalement deplace le centre
de torsion sur ces niveaux par rapports au centre de torsion des niveaux superieurs.

Ces deux principales raisons Iont que la structure ne peut pas être consideree comme
reguliere, d`apres les regles PS92 une analyse modale est necessaire. Il a donc Iallu modeliser
la structure a l`aide du logiciel Robot aIin de rechercher les eIIets maximaux d`un seisme sur
celle-ci.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 18 Génie Civil 5
ème
année

4) OBJET DE L'ETUDE

La mission conIiee par le bureau Ingerop est la suivante :

- Modeliser et eIIectuer une analyse modale de la structure a l`aide du logiciel de calcul
aux elements Iinis Robot.
- Extraire les resultats et Iaire les veriIications reglementaires relatives aux regles PS92
- EIIectuer le dimensionnement du systeme de Iondations en tenant compte de
l`interaction sol-structure ISS.
- Calculer le Ierraillage des pieux les plus charges ainsi que les ratios.
- Valider le pre dimensionnement des sections de beton vis a vis de l`action sismique
par un calcul du Ierraillage.
- Dresser les plans et croquis des elements calcules.


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 19 Génie Civil 5
ème
année

5) HYPOTHESES POUR LA MODELISATION ET LE
DIMENSIONNEMENT DES FONDATIONS

a) Le rapport géotechnique

EIIectue par la societe Competence Geotechnique a Besançon le rapport geotechnique
contient les resultats de deux sondages eIIectues sur le terrain, le premier S1 jusqu`a une
proIondeur de 10.5m et le second S2 jusque 20.00m. Ces deux sondages sont des essais
pressiometriques precede de tariere mecanique o63.
Le terrain est plat et quasi horizontal, le sol comporte des remblais disposes sur des alluvions
du Rhin (sables et graviers).

Le sondage CG1 a traverse :
- Une couche de sables et graviers bruns de 050m d`epaisseur
- Une couche de sables et graviers moyennement denses de 3.00m d`epaisseur.
- Une couche de sables et graviers bruns denses de 7.00m de proIondeur.

Le sondage CG2 a traverse :
- Une couche de limons sableux surplombant une couche de remblais de 3.10m
d`epaisseur.
- Une couche de sables silteux et graviers de 1.30m d`epaisseur.
- Une couche de sables et graviers moyennement denses de 4.10m d`epaisseur.
- La couche de sables et graviers denses a ete rencontree a la proIondeur 8.50m.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 20 Génie Civil 5
ème
année


Figure 7 Coupes sur sondages pressiometriques

Le niveau des plus hautes eaux n`est pas communique, on y indique seulement que la nappe
phreatique est soumise a des Iluctuations qui sont Ionctions de la meteo et du debit du Rhin.
(On donne les Iluctuations au droit d`un ouvrage de retenu proche du site : 245.84 pour la
crue bicentenaire et 246.54 pour la crue millenaire) .Une solution preconisee pour resoudre le
probleme du niveau des plus hautes eaux est la realisation d`un cuvelage.

Deux systemes de Iondations sont preconises :

- Fondation sur radier généraI : Le radier sera assis directement sur la couche de
sables silteux a -3.10m et/ou les sables et graviers moyennement denses, la contrainte
admissible a l`ELS sera alors de 0.7 MPa, des sondages complementaires seront
cependant necessaires.


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 21 Génie Civil 5
ème
année

- Fondations sur pieux : Iores tubes dans les sables et graviers denses situes sous la
couche de sables et graviers moyennement compacts. Pour inIormation les Iiches sont
donnees pour les deux sondages : CG1 Iiche÷ 4.50m et CG2 Iiche÷9.50m. La
contrainte admissible a l`ELS sera alors celle du beton des pieux.
Dans cette solution avec pieux, le dallage sera obligatoirement un dallage porte.

C`est la solution avec Iondation sur pieux Iores-tubes qui a ete retenue.
C`est le sondage CG2, plus deIavorable qui est retenu dans la suite des calculs.

Le rapport de sol donne les charges verticales admissibles à l`ELS et à l`ELU en fonction
du diamètre des pieux :

Q
su :
Charge limite de rupture au Irottement (kN)
Q
pu
: charge limite de rupture en pointe (kN)
Q
u
÷ Q
pu
¹Q
su
÷ charge limite de rupture
Q
ELU
÷ 0.5Q
pu
¹0.75Q
su
: charge limite aux ELU
Q
ELS
÷ 0.33Q
pu
¹0.5Q
su
: charge quasi permanente aux ELS
q
ELS
÷ Q
ELS
/section ÷ contrainte admissible en tête de pieux aux ELS (MPa)

Les charges admissibles en combinaison accidentelle ont été tirées du fascicule ô2 titre J et
du D1U fondations profondes.

Q
ELA compr.
÷ charge admissible en compression en tête de pieu en combinaison accidentelle :
elle correspond a la valeur moyenne de resistance a la compression du beton

*
0.85
1.15
c
bc
f
o
×
= Calcule a partir de I*c avec
* 28
19.23
1.3
c
c
f
f MPa = = pour un B25

Q
ELA soulev.
÷ charge admissible a l`arrachement en tête de pieu en combinaison accidentelle :
En traction elle correspond au terme de Irottement Q
su
aIIecte d`un coeIIicient de securite de
1.3



ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 22 Génie Civil 5
ème
année

Ancrage de 1.00m dans les sables et graviers denses
Fiches : 9.5m en CG2 a partir du niveau du terrain naturel soit une longueur reelle de pieux de
6.50m sous la structure dont l`inIrastructure Iait environ 3.00m.

o 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 1.0 1.2 1.4
Q
su
2481 1206 1448 1689 1930 2413 2895 1214
Q
pu
1895 2961 4264 5803 7580 11844 17055 23214
Q
u
4376 4167 5711 7492 9510 14257 19950 24428
Q
ELU
2808 2385 3218 4168 5238 7731 10699 12517
Q
ELS
1866 1580 2131 2760 3467 5115 7076 8268
q
ELS
14.8 8.0 7.5 7.2 6.9 6.5 6.3 5.4
Q
ELS (1)
785 1227 1766 2404 3140 4906 7065 9616
Q
ELA(compression)
1786 2790 4019 5470 7144 11164 16076 21881
Q
ELA(soulèvement)
-1908 -928 -1114 -1299 -1485 -1856 2227 -934
Tableau 1 Tableau des charges admissibles sur pieux

(1) Si le pieu atteint la contrainte maximale du beton egale a 5MPA, la charge maximale du pieu a
l`ELS est ramenee a la charge correspondant a cette contrainte moyenne correspondant
a
*
0.3
c
f .
Remarque importante :
D`apres le tableau les pieux Ionctionnent principalement grâce au terme de pointe, l`eIIet de
groupe sera donc negligeable. L`implantation des pieux ne comprend pas des pieux dont la
distance entraxe est inIerieure a 1.50m (soit environ 3o pour un o60, valeur recommandee par
le Iascicule 62 titre V annexe G1).

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 23 Génie Civil 5
ème
année


Figure 8 Coupes tvpe sur sous-sol et pieux

b) Interaction sol-structure ISS
i) Raisons de Ia prise en compte de I'ISS
« La reponse dune structure a un seisme depend des proprietes dvnamiques de louvrage et
de celles du sol, il v a interaction entre la structure et le sol. Dans le cas des batiments
massifs et comportant des etages superieurs plus souples que les etages inferieurs fondes sur
des sols movennement compacts, la reponse sera aggravee par les mouvements du sol.
Il faut donc prendre en compte linteraction sol-structure. » Victor Davidovici |1|

Dans le cas des pieux, les Iorces horizontales auxquelles est soumis l`ouvrage sont transmises
au sol essentiellement par la butee des Iondations.
« Il faut prendre en compte linteraction inertielle dans le cas des structures ne disposant pas
dune infrastructure ou dune bêche » PS92 9.4.2.2.1

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 24 Génie Civil 5
ème
année

« On peut retenir que les effets favorables de lISS correspondent en movenne a une
reduction de la reponse de 10 a 12 º et une aggravation de quelques º lorsquils agissent
dans un sens defavorable » Victor Davidovici |1|

AIin d`evaluer l`inIluence de la prise en compte de l`ISS dans le dimensionnement des
Iondations il a ete eIIectue un calcul sans prise en compte de l`ISS et les pieux correspondants
ont ete dimensionnes.
Remarque importante : On ne tient pas compte dans l`etude de l`eIIet de l`enIouissement de
l`ouvrage qui a un eIIet Iavorable.
.
ii) ModèIe de prise en compte de I'ISS
Dans cette etude, l`interaction inertielle est prise en compte en considerant les rigidités
axiales et transversales des pieux. On suppose que le sol se deIorme peu sous l`action des
charges horizontale aIin de pouvoir considerer que l`on reste dans le domaine elastique. Le
calcul des raideurs horizontales et verticales des pieux est eIIectue selon les regles du
Fascicule 62 titre V selon la methodologie suivante :

Coefficient de rigidité vertical : Kv

On utilise la Iormule du Iascicule 62 titres V Annexe G4


Figure 9 Hauteur dencastrement et hauteur libre des pieux


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 25 Génie Civil 5
ème
année


c
v
ci
Q
K
s
=

s
ci
: tassement instantane
Q
c
etant egal a la charge de Iluage du pieu Q
c
÷0.5Q
pu
¹0.7Q
su


li ci
e
B
s + =
100

S E
D Q
e
l c
li
.
=
e l
D D D ÷ =
}
=
D
le
le
e
d: : P
P
D
0
*
*
) (
1


B : diametre du pieu
D : hauteur du pieu
De : hauteur d`encastrement
P
le
*
: pression limite eIIective
E : module d`elasticite du beton instantane :
3 / 1
11000
cf if
f E × =
E : module d`elasticite du beton B25 pris egal a 11000 I
cj
1/3
soit 32000 MPa

Nota : c`est au droit du sondage CG2 , dont la longueur du pieu correspond en Iait a 6.50m
compte tenu de la presence du sous-sol que la longueur libre Dl÷3.9m a ete retenu dans les
calculs.


Coefficient de rigidité horizontal. K
h
On utilise les Iormules du Iascicule 62 titreV Annexe C5

o
o
+
= >
) 65 . 2 (
3
4
12
: 60 . 0
0
0
B
B
B
B
E
K m B
M
h



o
o
+
= s
) 65 . 2 (
3
4
12
: 60 . 0
M
h
E
K m B



ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 26 Génie Civil 5
ème
année

Les valeurs de o caracterisant les sables et graviers etant les suivantes
Sables Graviers
Type de sol
l
M
P
E

o
l
M
P
E

o
Surconsolidé ou
très serré
~12 1/2 ~10 1/3
Non consolidé
ou non serré
7-12 1/3 6-10 1/4
Sous consolidé
altéré remanié
5-7 1/3 - -
Tableau 2Coefficient o caracterisant letat de consolidation des sols Source Fasc. 62 titre J Annexe C5 art.3


Ce coeIIicient de rigidite horizontale est calcule tous les metres en tenant compte des couches
traversees sur toute la hauteur du pieu preconise pour le sondage CG2.
Il Iaut alors modeliser le pieu sur le logiciel Robot en y injectant ces raideurs et en appliquant
une Iorce unite en tête du pieu aIin d`en sortir le coeIIicient de rigidite horizontale global du
pieu qui tient compte des caracteristiques des couches traversees du diametre du pieu et de sa
longueur.

Dans la suite des calculs seuls les diametres de pieux 60 et 80 sont utilises. Dans la mesure ou
certains pieux sont dimensionnes a l`arrachement l`option suivante a ete retenue :
La longueur des pieux Ionctionnant a l`arrachement a ete adaptee de Iaçon a pouvoir
reprendre les eIIorts avec un pieu de diametre 80.
A l`arrachement les equivalences suivantes ont donc ete calculees :
Pieu o80 l÷ 8.00m Pieu o100 l÷6.50m
Pieu o80 l÷ 9.60m Pieu o120 l÷6.50m
Pour ces pieux, le calcul des rigidites axiales et transversales a ete eIIectue avec la m



ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 27 Génie Civil 5
ème
année



Ø PIEU (B) 0,6 l÷6.50m 0,8 l÷6.50m 0.8 l÷8.00m 0.8 l÷9.60m
Qsu (KN) 1448 1930 2413 2895
Qpu (KN) 4264 7580 11844 17055
Qc (KN) 3708,8 6271 9497,3 13386
Dl (m) 3,9 3,9 3,9 3,9
Qc Dl /E S (m) .00217 .00152 .00147 .00144
B/100 (m) .006 .008 .01 .012
Kv (KN/m) 530000 698000 616000 650400
Kh (KN/m) 200000 238000 238000 238000
Tableau 3 - Rigidites hori:ontales et verticales des pieux

6) ANALYSE MODALE

a) Principe de l'analyse modale
Source : Victor Davidovici - La construction en zone sismique |1|

L`analyse modale spectrale est la methode de calcul des eIIets maximaux d`un seisme sur
une structure.
÷ Un spectre de reponse caracterise la sollicitation sismique.
÷ La structure est supposee a comportement elastique ce qui permet le calcul des
modes propres.
÷ La reponse d`une structure est preponderante au voisinage des Irequences de
resonance.
÷ Le comportement de la structure pour ces Irequences de resonances est appele
mode de vibration.
÷ Le comportement global est considere comme la somme des contributions des
diIIerents modes.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 28 Génie Civil 5
ème
année


Le calcul des modes doit être poussee de Iaçon a satisIaire les deux conditions
suivantes issues du PS92 6.6.2.2
÷ Atteindre la Irequence minimale de 33Hz dite « Irequence de coupure » dans
chaque direction d`excitation
÷ Solliciter 90° de la masse M totale du systeme dans chaque direction d`excitation.

Au dela de la Irequence de coupure l`apport des modes superieurs est negligeable.
Pour un seisme donne, la reponse globale de la structure n`est constituee que de quelques
modes principaux. Ces modes principaux sont retenus en Ionctions des masses modales
eIIectives. La masse modale etant pour un mode donne la masse eIIective dans la direction du
seisme etudie.
Les reponses modales (deplacements et eIIorts maximaux) calcules pour les diIIerents modes
retenus sont ensuite combines de Iaçon a restituer l`ensemble des eIIets du seisme reel. La
methode de combinaison retenue dans ce calcul est la CQC (combinaison quadratique
complete)

Si X est la reponse
,
,
n
i f i f
i f
X X X o =
¿
PS92 6.6.2.3
Avec o
i,j
coeIIicient de correlation des Irequences et des coeIIicients d`amortissement des
modes i et j.

« Cette formule est lexpression du fait que lon peut interpreter le mouvement global dune
structure soumise a un seisme comme une combinaison des n deformees des modes de
vibration (decomposition modale), ponderees chacune de maniere adequate » |1|
Le schema ci-dessous en Iait l`illustration.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 29 Génie Civil 5
ème
année


Figure 10 Deformee reelle et deformees modales des 5 premiers modes

Les maxima des eIIets de chaque composante peuvent être ensuite recombinees en utilisant
les combinaisons de Newmark. PS92 6.4

x v :
x v :
x v :
S S S S
S S S S
S S S S
ì µ
ì µ
ì µ
= ± ± ±
= ± ± ±
= ± ± ±
0.3 ì µ = = Dans les cas courants



ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 30 Génie Civil 5
ème
année

b) Le Coefficient de comportement

Le coeIIicient de comportement est un coeIIicient qui permet, a partir d`un calcul lineaire de
tenir compte de l`incursion de l`ouvrage dans le domaine plastique. Ce coeIIicient ne
s`applique qu`aux Iorces et aux sollicitations. Les regles PS92 imposent aux structures un
niveau de ductilite unique : le niveau II. « Les dispositions constructives ont pour obfet de
mettre la structure en etat de supporter quelques cvcles de deformations post-elastiques
repetes et ou alternes, damplitude relativement modere »
Ce coeIIicient est deIini en Ionction de la regularite de la structure et du systeme de
contreventement. Pour un bâtiment irregulier comportant des transparences les regles
donnent : q
h
÷1.5 a 2.5 et q
v
÷1 a 1.25 PS92 11.8.2.3
Le coeIIicient de comportement est global pour la structure, cependant pour la composante
verticale il Iaudra retenir q÷ max (1 ;
2
q
) PS92 6.3.3.

Le bureau de contrôle en charge du projet est le bureau SOCOTEC, le coIIicient de
comportement impose est q÷1.8. Cette valeur, tres diIIicile a determiner est tres penalisante ,
elle a probablement ete eIIectuee a partir d`un rapide calcul du tableau PS 11.8.2.3 qui n`est
valable que pour les structures de hauteur · a 28m.
En eIIet si l`on considere une largeur bt÷30m et une hauteur l÷45m les regles donnent pour

1.5
t
l
b
= 0.7 1 1.75
t
l
q
b
| |
= × + =
|
\ .


Selon les regles PS92, il doit Iaire l`objet d`une validation par la veriIication de la
compatibilite des deIormations du Iait de la non regularite de la structure.
Les regles permettent de Iaire cette veriIication sous l`angle energetique :
« La verification de la compatibilite des deformation exprimee sous langle energetique
consiste a verifier que lenergie totale (somme des produits forces x deplacements) beton
arme est superieure ou egale a lenergie totale elastique » PS92 11.8.23

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 31 Génie Civil 5
ème
année

c) Validation du coefficient de comportement
i) Méthode Energétique
Une methode proposee par Victor Davidovici |1| permet de valider le coeIIicient de
comportement a partir des energies de deIormation. Le principe est le suivant :

« a) On calcul pour chaque mode les energies Ei en mettant en evidence les
energies specifiques a chaque coefficient de comportement.
On calcul le coefficient de comportement moven q
moven/mode
, en ponderant les
coefficients de comportement de chaque :one par les energies potentielles
correspondantes.
La valeur du cæfficient de comportement moven est donne par .

/ mod
i i
i
moven e
i
i
E q
q
E
=
¿
¿
avec E
i
lenergie correspondant a la :one avec
un coefficient de comportement qi.

b) Pour obtenir le coefficient de comportement unique pour lensemble du
batiment q
global
on pondere le q
moven/mode
par lenergie totale E
n
du mode n.
La valeur du cæfficient de comportement moven est donnee par lexpression .

/ mod n moven e
global
n
E q
q
E
=
¿
¿


Pour appliquer cette methode il Iaut pouvoir evaluer les energies de deIormation par zone car
le logiciel ROBOT ne le permet pas, c`est donc le principe suivant qui est applique pour cette
veriIication :
On considere une serie de nouds situee sur une même verticale dans une zone du bâtiment
susceptible de subir des deplacements importants dans la direction du seisme consideree.
Pour une direction de seisme donnee on recherche le deplacement et l`acceleration de ces
noeuds.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 32 Génie Civil 5
ème
année

A partir de ce deplacement, de cette acceleration et de la masse totale de la zone consideree
on peut retrouver l`energie potentielle mise en jeu dans les modes signiIicatiIs retenus par
l`application de la Iormule suivante :

E masse deplacement acceleration = × ×

Nota . il est clair que la methode proposee emplovee ne permet pas le calcul exact des
energies, il faudrait en toute rigueur sommer le travail effectuee par tous les næuds subissant
une acceleration affecte des masses concentrees aux næuds. Ce calcul correspond
uniquement a un test et la comparaison des energies calculees avec les energies modales
totales calculees par ROBOT devra être effectuee

Dans le calcul modal, en modelisant des appuis elastiques, on arrive a exciter 90° de la
masse totale de la structure au bout du 8
eme
mode. L`evaluation des energies peut donc se Iaire
en ne poussant le calcul que jusqu`au 8
eme
mode.
En aIIectant un coIIicient de comportement de 1.5 pour le rez-de-chaussee et le 1
er
etage car
ils comportent des transparences et un coeIIicient de 2.45 pour les etages contreventes par des
voiles on peu alors dresser le tableau permettant la veriIication de la compatibilite des
deIormations sous l`angle energetique.












Y
X
Position des nouds
dont les deplacements
et les accelerations ont
ete exploitees

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 33 Génie Civil 5
ème
année

Le calcul est eIIectue suivants les directions principales X et Y de l`ouvrage par exploitation
des resultats suivants :
Deplacements Ux et Uy des nouds situes sur une ligne verticale du côte de la transparence
Accelerations Gx et Gy de ces mêmes nouds.
Les masses de chaque niveau ont ete calculees aIin de pouvoir evaluer les energies de
deIormation.
Les tableaux suivant sont l application de la methode energetique proposee par
V.Davidovici :

Les energies de deIormation mise en jeu sont donnees en Ionction des modes

Cas/Mode
Fréquence
[Hz]
Période
[sec]
Masses
CumuIées
UX [%]
Masses
CumuIées
UY [%]
Masses
CumuIées
UZ [%]
Masse
ModaIe
UX [%]
Masse
ModaIe
UY [%]
Masse
ModaIe
UZ [%]
Energie
[kNm]
1 1.88 0.53 17.65 40.56 0.02 17.65 40.56 0.02 270.67
2 2.31 0.43 64.32 58.01 0.13 46.67 17.45 0.11 475.5
3 4.07 0.25 65.1 62.32 0.17 0.78 4.31 0.04 2.59
4 6.86 0.15 65.15 84.9 2.1 0.05 22.58 1.93 0.05
5 7.4 0.14 78.66 84.92 46.18 13.51 0.01 44.09 13.45
6 7.99 0.13 92.15 85.04 87.1 13.49 0.12 40.92 11.5
7 8.96 0.11 92.16 85.04 87.99 0 0 0.89 0
8 9.32 0.11 92.3 90.87 92.33 0.14 5.83 4.34 0.09
Tableau 4a Resultats de lanalvse modale Frequences, Periodes et Masses modales et Masses cumulees

Les tableaux suivant montrent l`erreur eIIectuee dans le calcul des energies de deIormation
par rapport a celle calculee par ROBOT. Le pourcentage d`erreur est important. Le Iait de
calculer les energies en Ionction d`une seule composante du vecteur deplacement et
acceleration ne permet pas d`evaluer de maniere appreciable l`energie de deIormation reelle.
Le tableau permettant le calcul du coeIIicient de comportement global Q pour la structure est
neanmoins eIIectue pour l`exemple.






ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 34 Génie Civil 5
ème
année


Energies de déformation (DépIacements et accéIérations suivant X)
Modes
Energies
caIcuIées
Energies
Robot
% d'erreur
Masse
ModaIe UX
[%]
1 226.59 270.67 16.28 17.65
2 421.70 475.5 11.32 46.67
3 3.47 2.59 33.83 0.78
4 0.00 0.05 95.03 0.05
5 11.87 13.45 11.75 13.51
6 5.31 11.5 53.81 13.49
7 0.00 0 0
8 0.11 0.09 27.46 0.14
Sommes 669.05 773.85
Tableau 4b Energies de deformations Seisme suivant X

Energies de déformation (DépIacements et accéIérations suivant Y)
Modes

Energies
caIcuIées
Energies
Robot
% d'erreur
Masse
ModaIe UY
[%]
1 324.38 622.08 52.14 40.56
2 227.82 177.78 128.15 17.45
3 0.05 14.22 0.34 4.31
4 0.09 26.16 0.36 22.58
5 0.52 0.01 0.01
6 0.19 0.11 0.12
7 0.00 0.00 0
8 0.00 3.65 0.00 5.83
Sommes 553.04 844.01
Tableau 4c Energies de deformations Seisme suivant Y



ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 35 Génie Civil 5
ème
année


Tableau 4d Tableau de validation du coefficient de comportement par la methode energetique

M
o
d
e
s
1
2
3
4
5
6
7
8
C
Q
C
N
i
v
e
a
u
x
N
a
t
u
r
e

q
E
n
e
r
g
i
e
s

(
K
N
m
)
E
n
e
r
g
i
e
s

(
K
N
m
)
E
n
e
r
g
i
e
s

(
K
N
m
)
E
n
e
r
g
i
e
s

(
K
N
m
)
E
n
e
r
g
i
e
s

(
K
N
m
)
E
n
e
r
g
i
e
s

(
K
N
m
)
E
n
e
r
g
i
e
s

(
K
N
m
)
E
n
e
r
g
i
e
s

(
K
N
m
)
E
n
e
r
g
i
e
s

(
K
N
m
)
s
s
o
l
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
0
.
9
1
0
.
6
8
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
2
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
1
.
4
4
r
d
c
t
r
a
n
s
p
a
r
e
n
c
e
1
.
5
2
.
3
8
1
.
5
2
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
6
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
3
.
5
6
1
t
r
a
n
s
p
a
r
e
n
c
e
1
.
5
5
.
5
9
3
.
2
7
0
.
0
1
0
.
0
1
0
.
1
1
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
7
.
8
7
2
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
7
.
3
2
4
.
7
1
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
5
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
1
0
.
2
2
3
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
1
0
.
8
1
7
.
1
6
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
5
0
.
0
1
0
.
0
0
0
.
0
0
1
5
.
1
7
4
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
1
5
.
1
7
1
0
.
1
9
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
4
0
.
0
1
0
.
0
0
0
.
0
0
2
1
.
2
6
5
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
1
9
.
3
8
1
3
.
4
3
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
1
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
2
7
.
3
9
6
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
1
8
.
4
7
1
2
.
6
6
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
2
5
.
8
8
7
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
2
3
.
8
7
1
6
.
8
1
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
3
3
.
8
8
8
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
2
9
.
7
8
2
1
.
0
7
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
0
0
.
0
0
4
2
.
3
1
9
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
3
6
.
0
0
2
5
.
7
8
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
1
0
.
0
0
0
.
0
0
5
1
.
4
5
1
0
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
4
1
.
6
9
2
9
.
9
7
0
.
0
1
0
.
0
0
0
.
0
3
0
.
0
7
0
.
0
0
0
.
0
0
5
9
.
9
6
1
1
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
3
5
.
2
5
2
5
.
0
9
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
2
0
.
0
3
0
.
0
0
0
.
0
0
5
0
.
3
3
1
2
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
3
7
.
7
3
2
6
.
7
7
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
4
0
.
0
3
0
.
0
0
0
.
0
0
5
3
.
8
2
1
3
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
2
4
.
0
6
1
7
.
2
0
0
.
0
0
0
.
0
0
0
.
0
3
0
.
0
2
0
.
0
0
0
.
0
0
3
4
.
4
1
1
4
v
o
i
l
e
s
2
.
4
5
1
5
.
9
6
1
1
.
5
0
0
.
0
0
0
.
0
1
0
.
0
3
0
.
0
1
0
.
0
0
0
.
0
0
2
2
.
9
0
E
n
e
r
g
i
e

t
o
t
a
l
e
3
2
4
.
3
8
2
2
7
.
8
2
0
.
0
5
0
.
0
9
0
.
5
2
0
.
1
9
0
.
0
0
0
.
0
0
4
6
1
.
8
6
E
i
q
i
7
8
7
.
1
5
5
5
3
.
6
0
0
.
1
0
0
.
2
1
1
.
1
1
0
.
4
6
0
.
0
0
0
.
0
0
1
1
2
0
.
7
0
q
m
o
y
e
n
/
m
o
d
e
2
.
4
3
2
.
4
3
2
.
1
6
2
.
2
5
2
.
1
4
2
.
4
5
0
.
0
0
0
.
0
0
2
.
4
3
5
5
3
.
0
4
q
=
2
.
4
3
1
3
4
2
.
6
4
c
o
e
f
f
i
c
i
e
n
t

d
e

c
o
m
p
o
r
t
e
m
e
n
t

q
=
2
.
4
3
V
A
L
I
D
A
T
I
O
N

D
U

C
O
E
F
F
I
C
I
E
N
T

D
E

C
O
M
P
R
T
E
M
E
N
T

-

S
E
I
S
M
E

S
U
I
V
A
N
T

Y
¿
i
i
q
E
¿
e
q
m
o
v
e
n
m
o
d
/
¿
¿
i
i
e
m
o
v
e
n
q
E
q
m
o
d
/

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 36 Génie Civil 5
ème
année

ii) Méthode des inerties équivaIentes
On etudie la valeur du coeIIicient de comportement suivant la direction la plus souple de la
structure (suivant Y). La methode proposee est la suivante :
- On repere les voiles de contreventement comprenant des ouvertures.
- On calcul pour chaque voile l`inertie du voile plein equivalent equivalente sous charge
lineique a partir d`une modelisation du voile avec ses ouvertures sur le logiciel Robot.

- La largeur moyenne ainsi que la hauteur moyenne sont obtenues en calculant les
moyennes ponderees par les inerties.
- Le coeIIicient de comportement est alors evalue a partir du tableau 12 du PS92-11.8.2.3
On obtient un coeIIicient de comportement q÷2.1 dans le tableau suivant :

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 37 Génie Civil 5
ème
année

axe F (KN/mI)
f dépIacement
en tête (cm)
Z
hauteur du
voiIe (m)
Ho
resuItante
des efforts
appIiqués
(KN)
Iargeur
équivaIente
(m)
4 100 12.2 34.6 3460 4.59 6.04
6 1000 10.08 34.6 34600 55.54 13.87
7 100 5.48 45.4 4540 30.28 11.33
8 10 14.33 45.4 454 1.16 3.82
9 1000 3.41 21.1 21100 22.71 10.29
14 10 12.76 45.4 454 1.30 3.97
15 10 0.78 34.6 346 7.18 7.01
16 100 5.469 29.9 2990 5.71 6.50
Iargeur
moyenne
bt= 11.45
hauteur
moyenne
I= 34.76
I/bt= 3.03
q=0.7*3= 2.1
f E
H H
I
e
· ·
×
=
8
3
0

Tableau 4e Tableau de validation du coefficient de comportement par la des inerties equivalentes

Conclusion : La valeur du coeIIicient de comportement q÷1.8 donnee par le bureau de
contrôle semble deIavorable. Sans logiciel integrant la possibilite d`exploiter la valeur des
energies de deIormation par zone, l`ingenieur est assez demuni pour estimer la valeur a
prendre en compte pour ce coeIIicient : ce sera alors son experience et sa conviction intime
qui lui permettront de trancher.
7) PARAMETRES POUR LE CALCUL SISMIQUE
Les parametres sismiques suivants ont ete pris en compte dans le calcul modal
Zone de sismicite II

HUNINGUE

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 38 Génie Civil 5
ème
année


Classe sismique C (risque eleve et a

3ms
-2
) Arrête du 29 mai 1997
On considere que le sol est de groupe c, on en deduit le site S2. PS92 5.2.2
Spectre de dimensionnement normalise (TC÷0.6s T
D
÷3.85s R
M
÷2.25) PS92 5.2.3.2
CoeIIicient de comportement q÷1.8 (donne par le bureau de contrôle)


CoIIicient topographique :t÷1 (plaine) PS92 5.2.4
Amortissement : ç÷5° pour les structures en beton arme avec cloisons PS92 6.2.3.4
CoIIicient de masse partiel : |÷0.2 PS92 6.2.1

a) Modélisation

La modelisation a ete eIIectuee a l`aide du logiciel Robot. Les .voiles et les dalles sont donc
des elements triangles ou quadrangles Ionctionnant en coque.
Attention : dans le logiciel Robot cette modelisation conduit a des encastrements parIaits
presents au droit des jonctions voilesdalles.

Certaines options de calcul propres au logiciel Robot doivent être prises :
Maillage Delaunay 2.00x2.00
Iterations sur le sous-espace par blocs (de preIerence pour les gros projets)
Matrices des masses concentrees sans rotation (cette option permet de prendre en
compte de Iaçon complete les energies cinetiques translatoires et negliger totalement
les energies cinetiques rotatoires)

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 39 Génie Civil 5
ème
année

Nombre de modes calcules : 240
Les cas de charges elementaires a deIinir sont les suivants:
Cas 1 Poids propre de la structure
Cas 2 Charges permanentes
Cas 3 Charges d`exploitation
NIVEAU
Charges permanentes
G2 (daN/m¹)
Charges d`exploitation
Q (daN/m¹)
Dallage (ép. :15cm) 0 250
Dalle ht ssol extérieur 170 250
Dalle courante logements 200 150
Dalle courante commerces 200 250
Dalles terrasses 100 100
Neige (non considérée) 0 50
Tableau 5 Tableau des charges permanentes et dexploitation






Dans la Ienêtre de saisie « analyse detaillee » il Iaut deIinir les autres cas suivants permettant
le calcul au seisme.
Cas 4 : Analyse modale
Cas 5 : Sismique Ps92 Dir¸ Masse¸X
Cas 6 : Sismique Ps92 Dir¸ Masse¸Y
Cas 7 : Sismique Ps92 Dir¸ Masse¸Z

Dans les cas 5 a 7 sont deIinis les parametres suivants :
Zone sismique, coeIIicient de site, site, type de sol, spectre de dimensionnement, coeIIicient
de comportement, modes residuels pris en compte ou non.
Il Iaut deIinir la direction de prise en compte du chargement et aIIecter le coIIicient de masse
partiel au cas 3 puis activer les resultats signes.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 40 Génie Civil 5
ème
année

On considere les combinaisons CQC (combinaisons quadratiques completes) et les
combinaisons des groupes 1,2 et 3 de Newmark, avec µ÷ì÷0.3 avec prise en compte du signe
de la grandeur consideree.
Les autres cas (Cas 8 a 19) suivants sont alors generes automatiquement a partir des Iormules
du PS92 suivantes :

Groupe 1 : +Ex+µEy+ìEz
Groupe 2 : +µEx+Ey+ì Ez
Groupe 3 : +µEx+Ey+ì Ez

Figure 11 Jue en 3D du modele
Y
X

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 41 Génie Civil 5
ème
année

b) Résultats et commentaires

AIin de satisIaire les exigences de la reglementation, il a Iallu pousser le calcul jusqu`au
240
eme
mode, en eIIet la Irequence de coupure de 33Hz est atteinte pour le 238
eme
mode.
En prenant en compte l`interaction sol-structure enoncee au §6b en considerant les rigidites
axiales et transversales des pieux on arrive a exciter 90° de la masse totale de la structure au
bout du 8
eme
mode seulement.

Cas/Mode
Fréquence
[Hz]
Période
[sec]
Masses
CumuIées
UX [%]
Masses
CumuIées
UY [%]
Masses
CumuIées
UZ [%]
Masse
ModaIe
UX [%]
Masse
ModaIe
UY [%]
Masse
ModaIe
UZ [%]
Energie
[kNm]
1 1.88 0.53 17.65 40.56 0.02 17.65 40.56 0.02 270.67
2 2.31 0.43 64.32 58.01 0.13 46.67 17.45 0.11 475.5
3 4.07 0.25 65.1 62.32 0.17 0.78 4.31 0.04 2.59
4 6.86 0.15 65.15 84.9 2.1 0.05 22.58 1.93 0.05
5 7.4 0.14 78.66 84.92 46.18 13.51 0.01 44.09 13.45
6 7.99 0.13 92.15 85.04 87.1 13.49 0.12 40.92 11.5
7 8.96 0.11 92.16 85.04 87.99 0 0 0.89 0
8 9.32 0.11 92.3 90.87 92.33 0.14 5.83 4.34 0.09
Tableau 4a Resultats de lanalvse modale Frequences, Periodes et Masses modales et Masses cumulees

On veriIie bien que la periode du mode Iondamental correspond a la direction la plus souple
de la structure : on a T÷0.53s et les masses modales correspondantes sont
Mx÷17.65° My÷40.56° et Mz÷0.02° (l`axe X etant parallele au joint de dilatation c`est
donc la direction perpendiculaire qui est la plus souple, c`est a dire celle ou l`îlot a ete rajoute)

Une veriIication supplementaire demandee par le PS92 6.3.3.1 est la comparaison de la valeur
de la periode Iondamentale a la valeur TB du spectre de dimensionnement.
On a pour un sol S2 TB÷0.30s On a T÷0.53s~TB donc la correction du coeIIicient de
comportement est sans objet. Cette correction est destinee a prendre en compte le Iait qu`a
periode nulle la reponse de la structure ne peut être inIerieure a l`acceleration a
N
du sol.


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 42 Génie Civil 5
ème
année

C`est au bout d`une dizaines d`iterations que le calcul modale deIinitiI a ete obtenu, en eIIet le
Iait de changer le type de pieu modelise avec ses rigidites axiales et transversales changent les
resultats de la descente de charge. Il a donc Iallu obtenir la convergence de la solution.

On voit au vu des resultats du tableau que :
Le 1
er
mode et le 2
nd
mode correspondent a un couplage des deplacements suivant X et Y, il
Iaudra s`attendre a une torsion d`ensemble du bâtiment.
La visualisation des deplacements le conIirme.

Figure 12a - Mode 1 Jue en plan












ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 43 Génie Civil 5
ème
année


Figure 12b - Mode 1 Elevation suivant X


Figure 12c - Mode 1 Elevation suivant Y


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 44 Génie Civil 5
ème
année


Figure 12d - Mode 2 Jue en plan


Figure 12e - Mode 2 Elevation suivant X


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 45 Génie Civil 5
ème
année


Figure 12f - Mode 2 Elevation suivant Y


Le 4
eme
mode engendre les deplacements maximaux suivants Y.
Figure 12g - Mode 4 Jue en plan



ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 46 Génie Civil 5
ème
année


Figure 12h - Mode 4 Elevation suivant X


Figure 12i - Mode 4 Elevation suivant Y


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 47 Génie Civil 5
ème
année

Le 5eme mode et le 6
eme
mode engendrent les deplacements principalement suivant X et Z.

Figure 12f - Mode 5 Elevation suivant X



Figure 12k - Mode 6 Elevation suivant X


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 48 Génie Civil 5
ème
année


U [cm]
GX
[cm/sec2]
GY
[cm/sec2]
MAX 10 878 1040.7
Noeud 104 2073 1808
Cas
12 (C)
(CQC) 8 (C) (CQC)
12 (C)
(CQC)

MIN 0.4 -352.7 -772.2
Noeud 6204 2762 1808
Cas
18 (C)
(CQC)
15 (C)
(CQC)
15 (C)
(CQC)

Les accelerations maximales se situent au sommet de la construction elles sont de l`ordre de
0.9g suivant X et 1.06g ms-· suivant Y.
Le deplacement maximal sous seisme est egal a 10cm ce qui, pour une hauteur H de 43.60m,
est nettement inIerieure a la valeur maximale admise qui est de H/100÷ 43.6cm. PS92 8.3.1.

On veriIie dans les resultats des calculs que l`hypothese de petits deplacements est conIirmee
au niveau des appuis elastiques : les deplacements horizontaux des appuis restent inIerieurs a
1.1 cm. Sous combinaison de Newmark les deplacements maximaux en valeur absolue en tête
de pieux sont les suivants :

U [cm] UX [cm] UY [cm] UZ [cm]
MAX 1.1 0.5 0.5 1.1
Næud 61 52 23 61
Cas
12 (C)
(CQC)
8 (C) (CQC)
12 (C)
(CQC)
12 (C)
(CQC)

MIN 0 -0.2 -0.3 -0.7
Næud 10 52 23 61
Cas
19 (C)
(CQC)
15 (C)
(CQC)
15 (C)
(CQC)
15 (C)
(CQC)



ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 49 Génie Civil 5
ème
année

8) PRINCIPE DE CALCUL ET DE VERIFICATION DES PIEUX
a) Principe de dimensionnement des pieux
Le calcul modal Iournit la descente de charge sur les appuis dont le reperage est Iourni en
annexe.
i) CaIcuI des pieux sous chargement statique
Il est interessant d`evaluer les Iondations sans l`action du seisme aIin d`evaluer le surcoût
engendre par le respect de la norme PS92.
On rappelle les charges admissibles par pieux en compression aux ELU et aux ELS sont les
suivantes :

ELU (KN)
pieux 1 2
1ø60 3218
1ø80 5238
1ø100 7731 15462
1ø120 10699 21398


Le resultat du calcul statique est repertorie dans le tableau suivant :
ELS (KN)
pieux 1 2
1ø60 2131
1ø80 3467
1ø100 5115 10230
1ø120 7076 14152

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 50 Génie Civil 5
ème
année

APPUIS G (KN) CP (KN) Q (KN) G+Q (KN) ELS 1.35G+1.5Q (KN) ELU øPieu maxi
1 1197.33 184.2 146.56 1528.09 60 2084.91 60 60
2 1645.91 240.1 186.57 2072.58 80 2825.97 60 80
3 823.72 134.35 104.98 1063.05 60 1450.86 60 60
4 2562.07 406.17 313.04 3281.28 100 4476.68 80 100
5 854.4 134.27 113.22 1101.89 60 1504.53 60 60
6 1388.29 200.49 153.63 1742.41 60 2375.30 60 60
7 1984.43 317.55 259.47 2561.45 80 3496.88 80 80
8 1771.02 291.93 230.91 2293.86 80 3131.35 60 80
9 1969.84 323.23 250.49 2543.56 80 3471.38 80 80
10 837.79 140.92 106.36 1085.07 60 1480.80 60 60
11 1272.8 206.58 159.65 1639.03 60 2236.64 60 60
12 374.21 66.78 52.71 493.7 60 674.40 60 60
13 1538.82 268.06 209.43 2016.31 80 2753.43 60 80
14 502.14 70.73 89.63 662.5 60 907.82 60 60
15 490.46 68.18 84.58 643.22 60 881.03 60 60
16 394.97 63.75 79.9 538.62 60 739.12 60 60
17 362.74 57.7 72.15 492.59 60 675.82 60 60
18 404.65 64.31 80.47 549.43 60 753.80 60 60
19 376.5 60.08 74.98 511.56 60 701.85 60 60
20 43.01 -0.24 -0.16 42.61 60 57.50 60 60
21 1401.48 203.99 155.21 1760.68 60 2400.20 60 60
22 647.99 93.58 70.82 812.39 60 1107.35 60 60
23 243.69 25.53 27.98 297.2 60 405.42 60 60
24 1184.52 150.09 121.46 1456.07 60 1983.91 60 60
25 1973.36 257.04 205.32 2435.72 80 3319.02 60 80
26 261.29 16.93 22.1 300.32 60 408.75 60 60
27 323.65 43.59 54.15 421.39 60 577.00 60 60
28 1379.57 229.04 184.32 1792.93 80 2448.10 60 80
29 513.2 80.86 63.16 657.22 60 896.72 60 60
30 1393 235.87 186.11 1814.98 80 2478.14 60 80
31 1638.5 251.2 193.83 2083.53 80 2841.84 60 80
32 2247.91 375.17 292.12 2915.2 80 3979.34 80 80
33 996.7 165.33 130.78 1292.81 60 1764.91 60 60
34 2281.45 399.69 313.44 2994.58 80 4089.70 80 80
35 2028.53 316.75 250.28 2595.56 80 3541.55 80 80
36 2576.46 420.22 330.93 3327.61 100 4541.91 80 100
37 193.33 20.15 25.08 238.56 60 325.82 60 60
38 322.65 30.81 38.79 392.25 60 535.36 60 60
39 920.27 112.96 93.4 1126.63 60 1534.96 60 60
40 1214.17 202.45 162.14 1578.76 60 2155.65 60 60
41 978.24 155.6 125.8 1259.64 60 1719.38 60 60
42 1373.09 203.24 158.8 1735.13 60 2366.25 60 60
43 1615.56 229.21 178.92 2023.69 80 2758.82 60 80
44 1270 228.44 179.58 1678.02 60 2292.26 60 60
45 1378.69 231.85 182.12 1792.66 80 2447.41 60 80
46 1712.86 246.4 187.82 2147.08 80 2926.73 60 80
47 207.59 28.14 34.74 270.47 60 370.35 60 60
48 124.63 5.19 5.79 135.61 60 183.94 60 60
49 578.25 65.38 81.52 725.15 60 991.18 60 60
50 1058.09 177.36 143 1378.45 60 1882.36 60 60
51 1117.1 159.77 124.04 1400.91 60 1909.83 60 60
52 401.44 40.4 43.4 485.24 60 661.58 60 60
53 2225.68 312.54 239.58 2777.8 80 3785.97 80 80
54 233.63 24.68 30.8 289.11 60 394.92 60 60
55 318.87 41.43 39.79 400.09 60 546.09 60 60
56 354.78 53.6 51.97 460.35 60 629.27 60 60
57 211.6 24.34 30.28 266.22 60 363.94 60 60
58 710.17 99.83 75.74 885.74 60 1207.11 60 60
59 161.39 13.2 16.39 190.98 60 260.28 60 60
60 706.85 117.14 97.11 921.1 60 1258.05 60 60
61 1493.02 224.76 181.25 1899.03 80 2590.88 60 80
62 1612.83 265.47 217.78 2096.08 80 2862.38 60 80
63 1438.85 240.19 191.71 1870.75 80 2554.27 60 80
64 685.5 92.74 75.86 854.1 60 1164.41 60 60
65 1188.51 181.28 137.9 1507.69 60 2056.07 60 60
66 1632.19 253.19 192.93 2078.31 80 2834.66 60 80
67 2207.96 352.24 267.5 2827.7 80 3857.52 80 80
68 2602.5 415.55 317.16 3335.21 100 4550.11 80 100
69 1333.71 215.05 163.84 1712.6 60 2336.59 60 60
70 1189.98 191.33 147.23 1528.54 60 2085.61 60 60
71 1887.56 274.36 215.89 2377.81 80 3242.43 60 80
CLACUL DES PIEUX DESCENTE DE CHARGE STATIQUE SUR APPUIS ELASTIQUES

Tableau 6 Resultats pieux statique

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 51 Génie Civil 5
ème
année

Au vu des resultats, dans un calcul statique c`est l`ELS qui est dimensionnant car la charge
admissible du pieu est en Iait ramenee a la contrainte admissible du beton egale a
*
0.3
c
f .

Au vu des resultats pour une longueur de fiche reelle de 6.50m qui tient compte de la
presence du sous-sol, le volume total des pieux de la solution du calcul statique est egal a
146.15m
3
.

ii) CaIcuI des pieux sous chargement sismique
La section des pieux a ete dimensionnee en ne considerant que les charges verticales dans les
combinaisons suivantes :
Aux Etats Limites de Service G¹Q
Aux Etats Limites Ultimes 1.35G¹1.5Q
Au Seisme en compression G
max
¹0.8Q¹E et a l`arrachement G
min
-E
Il est bien entendu tenu compte des capacites portante des pieux du tableau du §6a dans le
dimensionnement.
C`est la combinaison accidentelle (Seisme) qui est dimensionnante pour les pieux. Les deux
tiers des 71 pieux sont susceptibles de subir de la traction mais seuls 8 d`entre eux sont
reellement dimensionnes a l`arrachement ; ce sont d`ailleurs ces pieux dont la longueur a du
être adaptee pour mobiliser plus de Irottement lateral.
Seuls deux types de diametres de pieux conviennent Iinalement o60 et o80.
Le tableau suivant resume les valeurs des actions sur les appuis et le choix des pieux retenus.
(Nota : les pieux o100 et o120 ont ete remplaces par des pieux o80 de longueurs respectives
8.00m et 9.60m)




ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 52 Génie Civil 5
ème
année

APPUIS G (KN) CP (KN) Q (KN) Emaxi (KN) G+0.8Q+E
pieux
statique
ø pieux
dyn
comp
G-E
ø pieux
dyn arr
Nature
ø
pieux
maxi
1 1302 198 158 2957 4584 60 80 -1456 80 comp 80
2 1163 169 133 1494 2933 60 60 -161 60 comp 60
3 1493 243 190 1681 3569 60 60 55 60 comp 80
4 1656 261 204 1690 3771 60 80 227 60 comp 80
5 1239 207 167 2916 4495 60 80 -1470 80 comp 80
6 1608 240 188 1889 3887 60 80 -41 60 comp 80
7 1840 285 227 3343 5649 60 80 -1218 80 comp 80
8 1837 301 238 2850 5179 60 80 -711 60 comp 80
9 1343 225 176 2611 4320 60 80 -1043 60 comp 60
10 1014 172 133 1854 3147 60 60 -668 60 comp 60
11 1587 270 211 3391 5416 60 80 -1535 100 arr 100
12 891 148 116 1059 2191 60 60 -21 60 comp 60
13 1047 178 140 2145 3483 60 60 -920 60 comp 60
14 528 75 88 335 1009 60 60 268 60 comp 60
15 574 80 90 400 1127 60 60 254 60 comp 60
16 436 71 83 226 800 60 60 281 60 comp 60
17 453 73 81 273 865 60 60 253 60 comp 60
18 376 58 74 167 660 60 60 267 60 comp 60
19 403 64 76 190 719 60 60 277 60 comp 60
20 99 10 8 170 535 60 60 -61 60 comp 60
21 1620 244 190 1301 3316 60 60 563 60 comp 80
22 1499 224 175 1351 3215 60 60 372 60 comp 80
23 553 86 74 1326 2024 60 60 -687 60 comp 60
24 1441 196 156 3190 4952 60 80 -1553 100 arr 100
25 1545 209 166 3319 5206 60 80 -1565 100 arr 100
26 350 38 44 129 553 60 60 259 60 comp 60
27 324 33 41 300 690 60 60 57 60 comp 60
28 1629 264 209 1578 3639 60 60 315 60 comp 80
29 1033 167 131 1056 2361 60 60 145 60 comp 60
30 1589 264 207 2250 4269 60 80 -398 60 comp 80
31 1487 224 176 2689 4541 60 80 -978 60 comp 80
32 1574 254 200 2362 4350 60 80 -534 60 comp 80
33 1162 195 153 2096 3575 60 60 -739 60 comp 60
34 1689 286 225 3009 5164 60 80 -1034 60 comp 80
35 1259 190 149 1477 3045 60 60 -28 60 comp 60
36 1805 286 224 1383 3653 60 60 707 60 comp 80
37 167 16 24 425 626 60 60 -243 60 comp 60
38 330 40 43 417 821 60 60 -46 60 comp 60
39 1042 143 114 2216 3491 60 60 -1031 60 comp 60
40 1400 233 184 2694 4473 60 80 -1061 60 comp 80
41 1014 166 131 1688 3222 60 60 -508 60 comp 60
42 1687 248 194 2960 5051 60 80 -1026 60 comp 80
43 1753 260 204 2617 4793 60 80 -603 60 comp 80
44 1126 192 153 3055 4496 60 80 -1737 100 arr 100
45 994 165 131 1778 3042 60 60 -619 60 comp 60
46 1163 172 134 1266 2708 60 60 69 60 comp 60
47 206 21 30 293 544 60 60 -66 60 comp 60
48 481 53 48 1290 2112 60 60 -756 60 comp 60
49 338 36 49 161 573 60 60 212 60 comp 60
50 1065 167 135 3215 4555 60 80 -1983 120 arr 120
51 1203 176 138 1637 3377 60 60 -257 60 comp 60
52 634 76 65 1513 2276 60 60 -803 60 comp 60
53 1784 257 201 2707 4909 60 80 -666 60 comp 80
54 385 44 46 358 1074 60 60 71 60 comp 60
55 713 105 88 2292 3179 60 60 -1475 80 arr 80
56 808 138 114 2143 3180 60 60 -1197 80 arr 80
57 232 26 32 329 612 60 60 -71 60 comp 60
58 1104 162 126 1251 2618 60 60 15 60 comp 60
59 223 26 31 206 731 60 60 43 60 comp 60
60 1083 177 140 1397 3019 60 60 -138 60 comp 60
61 1719 255 201 3912 6296 60 80 -1939 120 arr 120
62 1787 286 227 2735 4990 60 80 -662 60 comp 80
63 1523 252 199 1975 4160 60 80 -199 60 comp 80
64 1093 154 122 1880 3225 60 60 -633 60 comp 60
65 1140 175 136 763 2186 60 60 552 60 comp 60
66 1682 257 200 1264 3363 60 60 675 60 comp 80
67 1674 264 206 1053 3156 60 60 885 60 comp 80
68 1738 272 212 1076 3256 60 60 934 60 comp 80
69 1091 176 137 989 2366 60 60 278 60 comp 60
70 1576 253 197 1230 3217 60 60 599 60 comp 80
71 1139 167 131 1574 2985 60 60 -267 60 comp 60
CALCUL APPUIS ELASTIQUES - CALCUL MODAL 240 MODES

Tableau 7 Resultats pieux - seisme

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 53 Génie Civil 5
ème
année


Au vu des resultats pour une longueur de fiche reelle de 6.50m qui tient compte de la
presence du sous-sol, le volume des pieux du calcul sismique est egal a 183.2m
3
(au lieu de
146.15m
3
) soit un surcout lie au respect des normes parasismiques de 25.35º.

Le dimensionnement des pieux en ne considerant pas les rigidites du pieux amene un volume
de fondations egale a 202.72m
3
et engendre un surcout de pres de 10.7º par rapport a la
modelisation sur appuis elastiques et 38.7º par rapport a un calcul statique.
(Le tableau des resultats est donne en annexe)


b) Proportion des efforts horizontaux
Il est utile de veriIier la proportion des eIIorts horizontaux dus au seisme. Pour ce Iaire on
evalue la somme des eIIorts horizontaux maximaux dans chaque direction et on la rapporte a
la somme des charges permanentes et des charges d`exploitation Irappe du coeIIicient de
masse partiel. On obtient les valeurs suivantes :
Suivant X
¿
+ Q G 2 . 0
¿ x
H
92607 KN 21221 KN
Rapport 22.9°

Suivant Y
¿
+ Q G 2 . 0
¿ v
H
92607 KN 220280 KN
Rapport 21.9°


c) Vérification du terrain
La solution retenue, il Iaut veriIier que sous l`action simultanee des eIIorts de traction
correspondant a une combinaison de NEWMARK donnee il n`y ait pas « d`eIIet poireau » ;
c`est a dire de rupture du sol par cisaillement.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 54 Génie Civil 5
ème
année

Il Iaut donc veriIier pour chaque combinaison
min i
G E ÷ que la rupture du sol par cisaillement
ne se produise pas. Certaines combinaisons sont plus deIavorables que d`autres, ce sont donc
seulement 3 combinaisons qui on ete traitees.
Le principe de veriIication est le suivant :
On determine le cône de sol mobilise lorsque le pieu Ionctionne en traction avec sa capacite
maximale de Ionctionnement a l`arrachement. L`angle de Irottement considere pour un sable
et graviers est de 30°et la densite egale a 18KN/m
3
.

Ces cônes sont ensuite representes graphiquement en 3D sur un logiciel de dessin integrant un
modeleur 3D. Il Iaut alors considerer les pieux subissant de l`arrachement susceptible de
Ionctionner en groupe et les grouper en eIIectuant une union entre les diIIerents cônes aIin de
ne pas comptabiliser 2 Iois un même volume de sol.
On calcul alors, pour chaque groupe, l`eIIort d`arrachement total et le volume de sol
mobilisable deduction Iaite des intersections.


La vue en 3D donne un aperçu du principe

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 55 Génie Civil 5
ème
année


Figure 12 Jue en 3D du modele
La vue en plan montre les groupes consideres pour un des cas des traites. Les valeurs de
volume indiquees sont celles du sol mobilisable.


Figure 13 Groupage des pieux vue en plan
Groupe 1
Groupe 2
Groupe 3 Groupe 4
Groupe 5
Groupe 6

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 56 Génie Civil 5
ème
année


A titres d`exemple les valeurs trouvees pour les groupes 1 a 5 sont les suivantes :
Groupe de
pieux
Arrachement
maxi
(KN)
Poids de sol
mobilisable
(KN)
1 2619 6282
2 6447 7812
3 3393 5634
4 3804 5158
5 5103 5868
6 1410 1656
Tableau 8 Groupage des pieux valeurs des arrachements et poids de sol mobilisable

Pour toutes les combinaisons
min i
G E ÷ considerees, le sol est capables de reprendre les eIIorts
de traction transmis par les pieux, il n`y a donc pas « d`eIIet poireau » a redouter pour la
solution de pieux retenue.
d) Vérification de la contrainte du béton à l'interface fondations
voiles BA et calcul des fers en attente
i) Vérification de Ia contrainte du béton
Une Iois les pieux dimensionnes, ils sont representes sous la structure en prevoyant des des de
120x120cm pour les pieux o80 et 100x100cm pour les pieux o60.
Une premiere veriIication consiste a calculer la contrainte maximale sous charge verticale
maximale descendante. Celle ci doit rester inIerieure a la contrainte admissible du beton aux
ELU et au seisme.
Aux ELU 1.35G¹1.5Q la contrainte maximale du beton vaut
28
0.85 0.85 40
22.67
1.5 1.5
c
bc
f
MPa o
× ×
= = =
Aux ELS G¹0.8Q¹E
max
la contrainte maximale du beton vaut
28
0.85 0.85 40
29.57
1.15 1.15
c
bc
f
MPa o
× ×
= = =

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 57 Génie Civil 5
ème
année

On veriIie bien en reperant toutes les surIaces de contact sur le plan que les contraintes
admissibles du beton ne sont pas depassees.
ii) CaIcuI des aciers de traction
Il Iaut egalement calculer les aciers necessaires pour reprendre les eIIorts verticaux
ascendants lies au seisme. En combinaison accidentelle G-E
max
la contrainte admissible de
l`acier vaut 500
e
s
s
f
o
¸
= = car 1
s
¸ =
Sur le plan de Iondations sont indiques les aciers necessaires pour reprendre ces eIIorts de
traction.
e) Ferraillage des pieux - calculs des ratios
Pour le Ierraillage des pieux il y a lieu de considerer 3 combinaisons diIIerentes :
ELU 1.35G¹1.5Q
ELA¹ G¹0.8Q¹E
ELA- G-E
Pour chaque combinaison il Iaut relever les couples de valeurs d`eIIorts horizontaux et
verticaux signiIicatiIs et calculer les sollicitations maximales dans les pieux types les plus
charges avec les modeles utilises pour calculer les rigidites globales des pieux.

Pour chaque pieu on a donc l`allure des sollicitations suivantes :


Figure 14 Sollicitations dans un pieu charge hori:ontalement et verticalement

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 58 Génie Civil 5
ème
année


Les armatures sont ensuite calculees dans une section circulaire soumise a la Ilexion
composee en considerant les coeIIicients partiels relatiIs aux materiaux suivants :
Aux ELU beton ¸
b
÷1.5 Acier ¸
b
÷1.15
Aux ELA beton ¸
b
÷1.15 Acier ¸
b
÷1.0
Pour chaque pieu on calcul les armatures transversales ainsi que les armatures longitudinales.

Le tableau suivant recapitule les resultats du calcul des sollicitations et des armatures
longitudinales des pieux types les plus charges.

Noeud
Ø
pieu
Nature
V
|KN|
H
|KN|
N
|KN|
T
|KN|
M
|KNm|
As
|cm·|
µ µµ µ
|°|
Maxi

Choix
barres
9
60
l÷6.50
Flexion¹
traction
-1043 522 -1043 260 -163 35.9 1.27 8HA25
13
60
l÷6.50
Flexion¹
compression
3482 488 3482 243 -152 9.4 0.33
7
80
l÷6.50
Flexion¹
traction
-1218 584 -1218 352 -273 41.9 0.83 9HA25
55
80
l÷6.50
Flexion¹
compression
3178 513 3178 10 -240 0 0
11
80
l÷8.00
Flexion¹
traction
-1535 661 -1535 394 -293 49.7 0.99
7HA32

25
80
l÷8.00
Flexion¹
compression
5205 682 5205 407 -302 0 0
61
80
l÷9.60
Flexion¹
traction
-1939 592 -1939 353 262 55.7 1.11 7HA32
50
80
l÷9.60
Flexion¹
compression
4554 542 4554 323 240 0 0
Tableau 9 Pieux . Sollicitations Armatures longitudinales


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 59 Génie Civil 5
ème
année

Dans les regles PS92 le pourcentage maximal des armatures longitudinales est de 3°.
Il Iaut veriIier les dispositions sismiques des regles PS92. Vis a vis de l`eIIort tranchant c`est
le pourcentage volumique minimal qui est dimensionnant. Ce pourcentage est diIIerent selon
que l`on se trouve en zone critique ou non. La zone critique etant deIini comme la zone
superieur du pieu de longueur 2.5o ; c`est la que le pieu est amene a subir les courbures les
plus importantes.

Noeud
Ø
pieu
Longueur
zone critique
µ µµ µ
Zone
critique
µ µµ µ
Zone
courante
Cerces
zone critique
Cerces
zone courante
Ratio
pieu
9
60
l÷6.50
1.50m 0.8° 0.6°
11HA12
e÷12.5cm
34HA12
e÷15cm
141
Kg/m
3

7
80
l÷6.50
2.00m 0.8° 0.6°
23HA12
e÷9cm
40HA12
e÷11cm
111
Kg/m
3

11
80
l÷8.00
2.00m 0.8° 0.6°
23HA12
e÷9cm
51HA12
e÷12cm
128
Kg/m
3

50
80
l÷9.60
2.00m 0.8° 0.6°
23HA12
e÷9cm
72HA12
e÷11cm
153
Kg/m
3

Tableau 10 Pieux . Armatures transversales

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 60 Génie Civil 5
ème
année


Figure 15 Schema de principe de ferraillage des pieux

9) VERIFICATION DES POUTRES VOILES DU SOUS-SOL
a) Principes de vérification
Dans le projet, les voiles du sous-sol sont des poutres voiles appuyees sur les semelles placees
en tête des pieux. Les poutres voiles doivent être aptes a reprendre les charges verticales
d`une part et les charges horizontales dues au seisme d`autre part.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 61 Génie Civil 5
ème
année

M
Voile de contreventement des etages
Poutre voile
V
Aciers de Ilexion Aciers de Ilexion
Aciers de glissement












Ce sont trois calculs qui doivent être eIIectues sur le voile le plus sollicite aIin de valider
l`epaisseur de 25cm des voiles du sous-sol.
Un premier calcul en Ilexion composee permet de determiner les tirants necessaires
pour reprendre les moments de basculement :









ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 62 Génie Civil 5
ème
année

H
Aciers d`eIIort tranchant
Aciers de poutre voile

Un second calcul consiste a veriIier le cisaillement provoque par la somme des eIIorts
horizontaux ramenes par les voiles niveaux superieurs.









Un troisieme calcul consiste a calculer les armatures de la poutre voile (tirants
inIerieurs, armatures horizontales inIerieures, armatures horizontales superieure, aciers
verticaux.).

N
q
l
=








Tous ces calculs ont ete eIIectues en considerant toujours les combinaisons les plus
deIavorables.
Aux Etats Limites Ultimes 1.35G¹1.5Q
Au Seisme en compression G
max
¹0.8Q¹E
Au Seisme en traction G
min
-E

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 63 Génie Civil 5
ème
année

1 1
1 1
1
2
3
1
2
3
Le torseur des eIIorts est obtenu a partir de l`analyse modale en prenant les eIIorts maximaux
lors duc choix des coupes dans l`aIIichage des « resultats reduits sur panneaux »
Pour les diIIerentes veriIications on exploite les torseurs sur les 3 sections suivantes du
voile : A chaque coupe les valeurs de N, T et M sont donnes pour chaque cas de charge.






b) Détermination des aciers de flexion
En ne considerant que la combinaison ramenant le plus de traction soit G-E on peut dresser le
tableau suivant. Il donne les sections d`aciers necessaires calculees a l`aide de ROBOT
EXPERT dans les voiles du sous-sol les plus sollicites. Ces voiles ont une epaisseur de 25 cm
et Iont 2.90m de hauteur.

Voile n° Longueur
Epaisseur
(m)
N
(KN)
M
(KN)
T
(KN)
As1
(cm¹)
As2
(cm¹)
Choix des aciers
4 5.25 0.25 -2708 2228 1467 43.2 19.1 9HA25
6 10.21 0.25 -3416 4823 3781 51.3 27.2 7HA32
13 17.66 0.25 -2867 21955 7807 63.2 2.7 8HA32
19 11.49 0.25 -3529 8420 3362 59.0 22.1 8HA32
22 17.87 0.25 -2142 29852 1858 64.9 0 9HA32
24 14.80 0.25 -3288 444 5864 38.6 37.1 8HA25
25 9.79 0.25 1062 8749 2942 9.2 0 4HA20
36 4.60 0.25 -1962 1117 2844 29.7 15.4 4HA32
37 4.63 0.25 -1544 1486 4706 27.1 8.3 6HA25
Tableau 11 Joiles sous-sol calcul des armatures de flexion


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 64 Génie Civil 5
ème
année

Nota : dans le choix reel des aciers on prendra As1÷As2, ces armatures seront donc
placees dans des poteaux aux extremites des voiles selon le schema n°1.
Il Iaut aussi Iaire attention aux combinaisons a veriIier car suivant le cas c`est tel ou telle
combinaison qui est dimensionnante .Le niveau de la coupe est important aussi.
Le principe suivant a ete applique : il a ete repere les valeurs maximales des contraintes de
compression, des contraintes de traction, et des contraintes de cisaillement.
c) Détermination des aciers de glissement
Les regles PS92 11.18.2 imposent de veriIier si les aciers de Ilexion et le Irottement mobilisable
permettent de reprendre l`eIIort horizontal en tête de voile.
Il Iaut veriIier la relation :
( ) ¢ tg f A F x a f J
e b tf
. '. 35 . 0
*
+ + × × s a av ve ec c 7 . 0 = ¢ tg e et t
( )
2
1
*
q
J J
+
=
Fb est la resultante des eIIorts de compression












Ce sont les diIIerents torseurs correspondant a une contrainte maximale donnee qui ont servi a
remplir les tableaux Excel permettant le calcul des aciers de Ilexion, de glissement et d`eIIort
tranchant respectant les regles PS92
Le tableau ci-joint illustre le calcul du voile n°4 :
x
b
V
Fa Fb (M,N)
a

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 65 Génie Civil 5
ème
année

Bâtiment
Niveau
Repère voiIe
caractéristiques géométriques
a= 0.25 m
b= 5.25 m
d= 4.95 m
matériaux
fc28= 40 Mpa
fe= 500 Mpa
¸
b
= 1.15
¸
f
= 1.3
¸
s
= 1
fcj/fc28= 1.1
fcj= 44 Mpa
ftj=6+0,06*fcj= 3.24 Mpa
obu=,85*fcj/b= 25.02 Mpa
coefficient q= 1.8
Descente de charge cas1 cas2 cas3 cas4 cas5 cas6 cas7
N=(kN) positif en compression 6821.51 6279.606 2944.7715 -2708.61 -2207.57 -2368.422 -1921.352
V=(kN) positif !!! 836.68 1110.978 258.3165 1196.65 1467.23 1236.144 1512.604
M=(kNm) positif ou négatif 940.11 868.984 933.1815 2228.16 2141.58 2169.93 2112.74
CaIcuI de Af
M'=|M|+N*(d-b/2)=(kNm) 16800 15469 7780 -4069 -2991 -3337 -2354
mu'=M'/(a*d^²*fbu)= 0.10963 0.101 0.056 0.027 0.020 0.022 0.015
'= 1,25*(1-(1-2*mu')^½)= 0.14551 0.133 0.072 0.034 0.025 0.028 0.019
A'=0,8*a*d*fbu/(fe/s)=(cm²) 72.07 66.02 41.08 16.67 12.21 13.63 9.59
A=A'-N/(fe/s)=(cm²) 3.86 3.23 7.21 43.75 34.28 37.32 28.80
Choix de Af : Af= (cm²) 49.09 49.09 49.09 49.09 49.09 49.09 49.09 10HA25
CaIcuI de At/st
f=100Af/ad= 0.3967 0.3967 0.3967 0.3967 0.3967 0.3967 0.3967
=N/ab=(Mpa) 5.1973 4.7845 2.2436 -2.0637 -1.6820 -1.8045 -1.4639
N=|M/bN|= 0.0263 0.0264 0.0604 0.1567 0.1848 0.1745 0.2094
V*=V(1+q)/2=(kg) 1171.3520 1555.3692 361.6431 1675.3100 2054.1220 1730.6016 2117.6456
*=V*/ad=(Mpa) 0.9465 1.2569 0.2922 1.3538 1.6599 1.3985 1.7112
v=|M/bV*|= 0.1529 0.1064 0.4915 0.2533 0.1986 0.2388 0.1900
Mlim=ab²/6.(+ftj/1,5)=(KNm) 8449.4463 7975.2803 5057.3001 110.5913 549.0013 408.2558 799.4420
1=*Mlim/|M|=(Mpa) 8.5073 11.5351 1.5838 0.0672 0.4255 0.2631 0.6475
2=0,45(ftj(ftj+2/3.))^½=(Mpa) 2.0974 2.0539 1.7627 1.1059 1.1790 1.1561 1.2188
12=min (1,2)=(Mpa) 2.0974 2.0539 1.5838 0.0672 0.4255 0.2631 0.6475
3=12.(1+3f)+0,15=(Mpa) 5.3730 5.2158 3.8051 -0.1624 0.6796 0.3056 1.1985
0,5ftj=(Mpa) 1.6200 1.6200 1.6200 1.6200 1.6200 1.6200 1.6200
lim=max(3,0,5ftj)=(Mpa) 5.3730 5.2158 3.8051 1.6200 1.6200 1.6200 1.6200
At/st=a.(*-lim)/0,9/(fe/s)=(cm²/ml) 0.00 0.00 0.00 0.00 0.22 0.00 0.51 1HA6
positionnement vertic vertic vertic vertic vertic vertic vertic
CaIcuI de Ag
excentricité e=|M/N| (m) 0.138 0.138 0.317 -0.823 -0.970 -0.916 -1.100
Fa=0 ou Af*fe/gs= (KN) 0 0 0 0 0 0 0
Fb=N+Fa=(KN) 6822 6280 2945 0 0 0 0
x=2*(b/2-e) ou 2*(d-z) 4.97 4.97 4.62 0.00 0.00 0.00 0.00
A'=((V*-0,35 a x ftj)/0,7)-Fb)/fe= (cm²) -143.26 -121.44 -85.95 47.87 58.69 49.45 60.50
d'=q*a=(m) 0.25 0.25 0.25 0.25 0.25 0.25 0.25
Ag=A'/(b-2*d')=(cm²/ml) 0.00 0.00 0.00 10.08 12.36 10.41 12.74 2HA14 e=20
voiIe 4
ssoI
COUPE HT SSOL

Tableau 12 Joiles sous-sol calcul des armatures de flexion, de glissement et deffort tranchant


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 66 Génie Civil 5
ème
année

d) Détermination des aciers de poutre-voile

Les aciers de Ilexion sont determines a partir de la valeur de l`eIIort Normal du torseur des
eIIorts en tête du voile. Ce torseur est obtenu par exploitation d`un second modele de la
structure ou les panneaux ont ete decoupes sur leur longueur.
Cette valeur de N est rapportee a la longueur du voile qui est calcule avec les regles du BAEL
Annexe E5 qui concerne les parois Ilechies. La combinaison la plus deIavorable est la
combinaison accidentelle G¹0.8Q¹E, les coeIIicients partiels relatiIs a la securite sont donc :
Aux ELA beton ¸
b
÷1.15 Acier ¸
b
÷1.0

La Iigure suivante montre un exemple de Ierraillage de poutre-voile.

Figure 16 Principe de ferraillage poutre-voile

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 67 Génie Civil 5
ème
année

Seisme
Traction

10) VERIFICATION DES POTEAUX Ø60

Plusieurs raisons imposent de veriIier la serie de poteau o60 soutenant la Iaçade.
La premiere raison est que la reduction du bâtiment aux etages superieurs accentue l`eIIet
« coup de Iouet » qui peut engendrer des eIIorts de traction important dans les poteaux.
La seconde raison est que la transparence au rez-de-chaussee et au 1
er
etage engendre une
perte de rigidite dans cette zone et une accentuation des torsions d`axes verticale qui peuvent
engendrer des sollicitations importantes de traction et de compression dans les poteaux.

















Figure 17 Traction engendree par leffet « coup de fouet »
Poteau veriIie

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 68 Génie Civil 5
ème
année


Ces poteaux doivent donc être veriIies non seulement a la compression mais egalement a la
traction.
On veriIie que le poteau le plus sollicite est le poteau numero 113
Il est veriIie a l`aide de la methode IorIaitaire
Les actions maximales en tête du poteau sont les suivantes :

N (KN) M (KNm)
G 2000 30
Q 226 3
E 2846 7.5

En compression aux ELA avec la combinaison G¹0.8Q¹E
N
ELA
÷5016 KN
M
ELA
÷40 KNm
Le poteau est en beton B40 de longueur l
0
÷7.30m
CoIIicients relatiIs aux materiaux : beton : 1.15
b
¸ = acier : 1.0
s
¸ =
La longueur de Ilambement l
I
÷l
0
÷7.30 (poteau birotule)
L`elancement ì÷48.67
Moment du second ordre ÷ 547 KNm
Excentricite additionnelle : e
a
÷ 0.029m
Du 1
er
ordre : e
1x
÷0.08m
Du 2
nd
ordre : e
2x
÷0.101m
Aciers theoriques en compression avec Ilexion ÷ 2x10.38cm· ÷ 2x4HA20

En traction aux ELA avec la combinaison G-E
N
ELA
÷ -846KN
Aciers theoriques de traction ÷ 16.92cm·


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 69 Génie Civil 5
ème
année


Figure 18 Schemas de principe de ferraillage des poteaux

Conclusion : avec un elancement mecanique de ì÷48.67 et un o60 en beton, les poteaux sont
aptes a reprendre tous les eIIorts, même ceux lies au seisme.

11) VERIFICATION DES POUTRES

La veriIication du pre dimensionnement de la section des poutres a ete evaluee a partir des
sollicitations maximales dans la section la plus sollicitee. ROBOT permet de lister les
sollicitations selon un nombre de section deIini par l`utilisateur. Ce nombre de sections a ete
Iixe a 10.
Les armatures de la poutre numero 245 de section 60x100cm surmontant les 5 poteaux o60
destines a reprendre la Iaçade axe A ont donc ete calculees par un calcul de section en Ilexion
composee aux ELU et aux ELA.

Les sollicitations retenues sont les suivantes :

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 70 Génie Civil 5
ème
année


Fx
(KN)
Fy
(KN)
Fz
(KN)
Mx
(KNm)
My
(KNm)
Mz
(KNm)
ELU
+
-2 -149 -869 -53 -673 -24
ELU
-
80 139 1195 -7 18
ELA
+
-325 321 -2633 -84 -1347 -49
ELA
-
325 288 2041 8 383 36

La combinaison la plus deIavorable pour le calcul en Ilexion composee et vis a vis de
l`eIIort tranchant est l`ELA
¹
Le calcul est eIIectue en considerant la Iissuration non prejudiciable.
On alors pour les materiaux :
085 40
29.6
1.15
500
bu
su
f MPa
f Mpa
×
= =
=

Moment repris par les aciers tendus
M1÷1347¹325(0.95-0.50) ÷ 1493 KNm
Moment reduit :
3
1493 10
0.093
0.6 0.95· 29.6
µ
÷
·
= =
× ×

Position relative de la Iibre neutre :
( )
1.25 1 1 2 0.093 0.0465
u
o = ÷ ÷ × =
Bras de levier reduit :
1 0.4 0.0465 0.981
u
| = ÷ × =
Section d`armatures theorique :
3 3
1493 10 325 10
38.54 ·
0.981 0.95 500 500
As cm
÷ ÷
· ·
= + =
× ×
Soit 10HA25 ou 16HA16

Aciers d`eIIort tranchant :
T÷2633KN
Contrainte de cisaillement limite :

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 71 Génie Civil 5
ème
année

3
lim
2633 10 0.2 40
4.62 6.96
0.6 0.95 1.15
ELA ite
MPa MPa t t
÷
· ×
= = < = =
×
on retient
lim
5
ite
MPa t =

lim ELA ite
t t < VeriIie
Armatures
( )
28
0.3
0.9
u t s t
t e
k f A
S f
t ¸ ÷ × × ×
=
×

3 3
325 10 1347 10

0.6 1
0.6
10
6
1 1 10 2.5
40
tm
tf
k
f
o
÷ ÷
÷ · ·
÷
×
×
= ÷ = ÷ × = ÷
(4.62 0.3 2.502 3) 1
152 · /
09 500
t
t
A
cm ml
S
÷ ×÷ × ×
= =
×

÷ 7.64cm· tous les 5cm soit 5HA14 ou 8HA12



Figure 19 Schema de principe de ferraillage poutre


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 72 Génie Civil 5
ème
année

12) CONCLUSION
On peut dire en conclusion, que le bâtiment est correctement pre dimensionne pour le respect
des normes parasismiques PS92. Le Iait de rajouter l`îlot sur la Iaçade avant assied le
bâtiment sur une base plus large et le rend donc plus stable.
Cependant malgre toutes les solutions de pieux etudiees, aucune ne permettait d`eviter la
reprise d`eIIorts de soulevement c`est pourquoi il a ete necessaire de veriIier la capacite du sol
a reprendre ces eIIorts.
La solution pieu qui pouvait au depart paraître deIavorable a donc ete salvatrice dans la
mesure ou les pieux sont capables de mobiliser le terrain par Irottement lateral. La solution
radier a ete bannie des le depart a cause de l`epaisseur importante necessaire donc du coût
eleve. Le choix d`une epaisseur de 25cm dans les voiles du sous-sol et un Ierraillage adequat
permettent donc de supporter les sollicitations apparaissant lors d`un seisme.

Vis a vis de l`analyse modale, il est decevant de voir que le coeIIicient de comportement,
impose par le bureau de contrôle, n`a pas pu être valide avec la methode energetique
proposee par le PS92. Le Iait de ne pas pouvoir aIIicher les energies par elements selectionnes
Iut le seul obstacle rencontre. Un contact a ete pris avec la hotline du logiciel et on nous a
assure que la remarque allait être prise en compte pour les prochaines versions dans la mesure
ou tous les elements pour calculer ces energies sont presents dans la base de donnee. Sur le
logiciel ROBOT l`exploitation des resultats et leur interpretation sont longs et compliques.

Vis a vis du calcul des elements simples en beton arme, il est a noter que la multiplicite des
reglements complique enormement le calcul. En eIIet les regles PS92 imposent temps des
dispositions speciIiques tout en se reIerant aux textes habituels (BAEL92, DTU..)

Cette etude a ete tres Iormatrice. Elle a permis de trouver une application directe de plusieurs
cours suivis a l`INSA de Strasbourg. En eIIet, le domaine du genie parasismique Iait appel a
des notions de resistance des materiaux, de statique, de mecanique des sols et de dynamique
des structures.
Côtoyer d`autres proIessionnels tels des ingenieurs et des projeteurs a ete egalement tres
enrichissant.

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 73 Génie Civil 5
ème
année

13) REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUE

- NFP 06-013 Regles PS applicables aux bâtiments, dites Regles PS 92
- La construction en zone sismique de Victor Davidovici aux editions du Moniteur
1999. |1|
- Formulaire du beton arme volume 2 de Victor Davidovici aux editions du Moniteur.
- Ossatures des bâtiments d`Andre Coin aux editions Eyrolles. 1992
- Conception et calcul des structures de bâtiment de Henry Thonier aux editions des
Ponts et Chaussees.
- Calcul pratique des tours en beton arme de Marius Diver aux editions Dunod.
- Calcul dynamique des structures en zone sismique d`Alain Capra et Victor Davidovici
aux editions Eyrolles.
- Calcul des Iondations superIicielles et proIondes de Roger Frank Techniques de
l`Ingenieur.
- Fascicule 62 titre V
Annexe C5 : Modelisation du comportement transversal d`un element de Iondation
proIonde a partir des essais de penetrometre.
Annexe G4 : Evaluation de la rigidite axial d`un element de Iondation proIonde.
Annexe G1 : Evaluation de l`interaction entre plusieurs elements rapproches de
Iondation proIonde.
- DTU P 18-702 BAEL 92 revises 1999. Regles techniques de conception et de calcul
des ouvrages de construction en beton arme suivant la methode des etats limites.
- DTU P 18-210 n°23-1 Travaux de bâtiment murs en beton banche Cahier des
clauses techniques.







ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 74 Génie Civil 5
ème
année

14) LISTE DES FIGURES
Figure 1a Plan Masse Rendu 3D source (Cabinet AEA)
Figure 1b Façade - Rendu 3D source (Cabinet AEA)
Figure 2 Transparence au re:-de-chaussee
Figure 3 Jue en plan et dimensions de louvrage
Figure 4 - Forces statiques equivalentes sur le profet initial
Figure 5 Schemas de verification de la stabilite
Figure 6a Coupe avec ilot rafoute
Figure 6b Jue en plan avec ilot rafoute
Figure 7 Coupes sur sondages pressiometriques
Figure 8 Coupes tvpe sur sous-sol et pieux
Figure 9 Hauteur dencastrement et hauteur libre des pieux
Figure 10 Deformee reelle et deformees modales des 5 premiers modes
Figure 11 Jue en 3D du modele
Figure 12b - Mode 1 Elevation suivant X
Figure 12b - Mode 1 Elevation suivant X
Figure 12c - Mode 1 Elevation suivant Y
Figure 12d - Mode 2 Jue en plan
Figure 12e - Mode 2 Elevation suivant X
Figure 12f - Mode 2 Elevation suivant Y
Figure 12g - Mode 4 Jue en plan
Figure 12h - Mode 4 Elevation suivant X
Figure 12i - Mode 4 Elevation suivant Y
Figure 12f - Mode 5 Elevation suivant X
Figure 12k - Mode 6 Elevation suivant X
Figure 13 Groupage des pieux vue en plan
Figure 14 Sollicitations dans un pieu charge hori:ontalement et verticalement
Figure 15 Schema de principe de ferraillage des pieux
Figure 16 Principe de ferraillage poutre-voile
Figure 17 Traction engendree par leffet « coup de fouet »
Figure 18 Schemas de principe de ferraillage des poteaux
Figure 19 Schema de principe de ferraillage poutre

ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 75 Génie Civil 5
ème
année

15) LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 Tableau des charges admissibles sur pieux
Tableau 2Coefficient o caracterisant letat de consolidation des sols Fascicule 62 titre J Annexe
C5 art.3
Tableau 3a Jerification de la compatibilite des deformations suivant X
Tableau 3bJerification de la compatibilite des deformations suivant Y
Tableau 4 Resultats de lanalvse modale Frequences, Periodes et Masses modales et Masses
cumulees
Tableau 4b Energies de deformations Seisme suivant X
Tableau 4c Energies de deformations Seisme suivant Y
Tableau 4d Tableau de validation du coefficient de comportement par la methode energetique
Tableau 4e Tableau de validation du coefficient de comportement par la des inerties equivalentes
Tableau 5 Tableau des charges permanentes et dexploitation
Tableau 6 Resultats pieux statique
Tableau 7 Resultats pieux seisme
Tableau 8 Groupage des pieux valeurs des arrachements et poids de sol mobilisable
Tableau 9 Pieux . Sollicitations Armatures longitudinales
Tableau 10 Pieux . Armatures transversales
Tableau 11 Joiles sous-sol calcul des armatures de flexion
Tableau 12 Joiles sous-sol calcul des armatures de flexion, de glissement et deffort tranchant


ETUDE PARASÌSMÌQUE
HUNÌNGUE


Byoud Rachid 76 Génie Civil 5
ème
année

16) LISTE DES ANNEXES



Annexe 1 : Vue 3D de Ia modéIisation - PIans de repérage.
Annexe 2 : RésuItats descente de charge statique et dynamique.
Annexe 3 : Note de caIcuI détaiIIée ROBOT.
Annexe 4 : PIans architecte du projet.
Annexe 5 : Notes de caIcuIs ferraiIIage des éIéments BA.
Annexe 6 : Sondages pressiométriques.
Annexe 7 : PIan des fondations - impIantation des pieux.