Le sélectionneur refuse toujours de se prononcer sur son avenir

Encore une rencontre

infructueuse entre
Raouraoua et Halilhodzic !
LUNDI 17 MARS 2014

Belmadi
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2586 PRIX 20 DA

Hannachi et Aït Djoudi
Hannachi «Dorénavant,

JSK

«Un Algérie-Qatar à Alger est le premier souhait que j’ai fait à mes dirigeants !»

lancent le Clasico
nous appliquerons le principe de réciprocité chez nous !» Aït Djoudi «Maintenant, je veux battre le Mouloudia !»
MCA

Boumella promet une prime de 30 millions

Tizi Ouzou en conquérants»
Les militaires pour préparer la JSK !

en cas de victoire Yahia-Cherif «On ira à

USMA

JSMB-USMH (re) reporté pour le 25 mars

Koudri «Ne me parlez
plus du Mouloudia !»

Le Buteur du 17-03-2014

02

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup pour coup

Pris de panique après la rencontre Raouraoua - Saâdane

Halilhodzic refuse de se
prononcer sur son avenir

Équipe nationale Mahrez oui, mais après le Mondial

e feuilleton de Vahid Halilhodzic et son avenir à la tête de la sélection nationale se poursuit encore. Le coach bosnien n’a pas encore divulgué son intention de rester ou pasà la tête de l’EN ou non. Pris de panique après le face-à-face Raouraoua - Saâdane, il aurait même eu peur de rater le Mondial et aurait demandé au président de la FAF de lui expliquer la teneur de sa discussions avec l’ancien sélectionneur national. Cela s’est passé en Suisse où Vahid en compagnie du président de la Commission des équipes nationales, Walid Sadi, supervise le lieu du stage des Verts en mai.

L

Pour Raouraoua, il est clair que la prolongation du contrat de Vahid ne peut être que bénéfique pour les Verts, ne serait-ce que pour jouer les premiers rôles, lors de la prochaine CAN. Seulement, le président de la fédération ne compte pas céder aux caprices du sélectionneur. Une source Des problèmes très proche de Mohamed Raouraoua Raouraoua a demandé nous a confié que ce dernier n’avait familiaux, la belle pas l’intention d’attendre Vahid Halilà Saâdane de faire S. F. échappatoire hodzic après le 17 avril. Pour le paSelon notre source, Vahid Halilune déclaration à l’APS tron de la FAF, il s’agit d’une question Raouraoua a vite fait de rassurer hodzic n’a pas dit non à sa prolongade principe. Si HalilHalilhodzic en demandant à Saâdane tion de contrat à la tête des Verts, hodzic ne donne pas de réLa FAF a saisi le COL de faire une déclaration officielle à pour six mois supplémentaires et en ponse avant cette date, pour le plan de vol l’APS dans laquelle il précise surtout vue de diriger l’EN durant la phase Raouraoua entamera, dès le vers le Brésil qu’il n’a pas l’intention de reprendre des qualifications, puis durant la lendemain, les pourparlers avec du service comme entraîneur, mais phase finale au Maroc. Mais il n’a pas son successeur, qui aurait déjà G Selon une source bien plutôt comme DTN, poste qu’il avait dit oui non plus. Il a fait savoir au pré- donné son accord de principe. informée, la Fédération Selon le magazine déjà occupé par le passé. Par la suite, sident de la FAF, Mohamed RaouDésormais, les menaces de Raoualgérienne de football a saisi britannique The raoua deviennent sérieuses. les deux hommes ont parlé de l’avenir raoua, qu’il ne pouvait pas encore officiellement le Comité d’orMag, le club de de l’Equipe nationale et des prépara- donner de réponse, justifiant cela par Hamza R. ganisation de la Coupe du Newcastle est tifs pour la Coupe du monde 2014, des problèmes familiaux, qu’il est en monde, pour l’informer de la très intéressé date d’arrivée, prévue dans la mapar le profil de tinée du 8 juin. La FAF a également Sofiane Feghouli et Aoudia a quitté la clinique En dépit du retour de Zuniga fait savoir au Comité d’organisation songerait à contacter G Opéré Ghoulam gardera sa que le voyage se fera à bord d’un vol très prochainement les lundi dernier place face au Torino spécial, et que l’appareil se posera à dirigeants du FC Valence, du genou, l’attaLa formation de Naples se rendra l’aéroport de Sao Paulo. Le choix de pour parler transfert. Les Magquant du Dynamo ce soir sur la pelouse du Torino pour l’instance fédérale a été fait par rapport à la pies, qui suivent les performances le compte de la 28e journée de Serie Dresden, Mohaproximité de l’aéroport à la ville de Sorocaba. du joueur depuis près de deux ans mainteA. Une rencontre que le latéral med Amine Aougauche algérien, Faouzi Ghoulam, va Les Verts n’auront à parcourir que 130 kilomènant, auraient été pleinement convaincus par dia, a quitté débuter une nouvelle fois en tant que titres par bus, pour arriver à leur camp de base, le talent du milieu de terrain algérien et sevendredi matin la tulaire, a révélé hier la presse italienne. Cela au centre RC Sports. La Fédération algérienne raient d’ailleurs prêts à mettre les 12 millions clinique Hessingen dépit du retour aux entraînements avant-hier de son de football attend la réponse finale du COL, d’euros que réclament les Espagnols pour s’atpark d’Augsbourg concurrent direct, le Colombien Zuniga, après une longue abafin de tracer officiellement le plan de vol tacher ales services de Soso. sence pour blessure. Grâce à ses belles prestations depuis son où il avait effectué son intervention. Le arrivée au club, l’ancien Stéphanois garde la confiance de son pour rallier le Brésil. S. F. joueur y est resté sous surveillance ducoach, mais va devoir assurer davantage, sachant que Zuniga reste rant quelques jours. L’ancien Sétifien a un élément très important de l’échiquier de Rafael Benitez. A noter rallié son club, où il a entamé sa Kadir et Mostefa que selon Tutto Sport, la valeur marchande de Ghoulam a atteint les 10 deuxième phase de rééducation. millions. Le PSG qui suit le joueur de près devra mettre le prix fort titulaires, Medjani Bentaleb et Tottenham

prévue en juin prochain au Brésil. L’avenir de Vahid la barre technique des Verts, a été glissé aussi par Raouraoua qui n’a pas reçu le discours qu’il attendait de Halilhodzic. Ce dernier s’obstine à ne pas donner de réponse claire quant à son avenir avec l’Equipe nationale. Alors que son contrat prendra fin après la Coupe du monde, le coach bosnien n’est pas sûr de rester à la tête de l’EN. L’approche du coup d’envoi des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2015, prévu en septembre prochain, a incité le président de la FAF, à commencer, dès maintenant, à penser à la barre technique.

train de vivre en ce moment. Selon la même source, l’argument présenté par Halilhodzic n’a pas du tout convaincu Raouraoua, qui semble, plus que jamais, convaincu que le sélectionneur ne veut plus entraîner les Verts.

uteur d’une passe décisive et d’un but splendide avant-hier face à Blackpool à l’occasion de la 36e journée de Championship, le milieu offensif de Leicester City, Riyad Mahrez, commence petit à petit à faire parler de lui en Angleterre. Recruté lors du mercato hivernal en provenance du Havre, le joueur algérien confirme tout le bien qu’on pense de lui et s’installe doucement dans le onze titulaire de son équipe. Après une incorporation progressive dans l’équipe, Mahrez est parvenu à jouer les trois derniers matchs de championnat au complet, contribuant grandement aux victoires des siens. D’après nos informations, les bonnes performances du joueur ne passent pas inaperçues du côté du staff technique des Verts. Halilhodzic suit ses prestations et pourrait bien lui faire appel, mais après le Mondial, si bien évidemment le Bosnien venait à rempiler.

A

Kourichi va le superviser
Toujours selon nos informations, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a chargé son assistant, Nordine Kourichi, de suivre les performances de Riyad Mahrez et d’aller le superviser prochainement lors d’un match de Championship. Joueur polyvalent du milieu du terrain offensif, l’enfant de Sarcelles manie aussi bien le pied gauche que le droit. Vif et efficace, il pourrait bien apporter beaucoup de solutions à la sélection, lors des éliminatoires de la CAN 2015, qui débuteront en septembre prochain.

2 buts et 3 passes décisives en 8 matchs joués
Depuis son arrivée à Leicester City fin janvier dernier, Mahrez a pris part en tout à huit matchs de Championship. Les cinq premiers, il les a tous débutés en tant que remplaçant, faisant des entrées dans les quinze, vingt dernières minutes de jeu. Cela dit, depuis trois matchs, le coach de Leicester a décidé de faire de lui un titulaire et le joueur lui donne raison. Ce dernier a inscrit jusque-là deux buts et délivré trois passes décisives. Des statistiques très satisfaisantes pour une première expérience hors de France pour le joueur.

Raouraoua ne compte pas l’attendre au-delà du 17 avril

Newcastle veut mettre 12 millions pour avoir Feghouli

G

G

pour espérer convaincre les dirigeants du Napoli de le lâcher.

Soudani claque un doublé !

perdent le derby
G La formation de Tottenham n’a pu se relever hier de sa lourde défaite concédée la semaine passée devant Chelsea, puisqu’elle a concédée une nouvelle contre-performance à domicile, cette fois-ci face à l’ennemi juré, Arsenal (0-1). Le but inscrit par Rosicky à la 2’ s’est révélé suffisant pour les Gunners pour l’emporter. Nabil Bentaleb, ménagé jeudi dernier en Europa League, a retrouvé hier sa place de titulaire. Il a joué l’intégralité de la partie et a été l’auteur d’une prestation correcte.

Djabou perd le derby de Tunis
Le Club Africain s’est incliné hier (2-0) lors du grand derby de la capitale tunisienne devant l’Espérance de Tunis pour le compte de la 21e journée du championnat. Abdelmoumen Djabou a disputé l’intégralité de la partie, mais n’a pu éviter cette défaite aux siens.

G

G Le Dinamo Zagreb n’a fait qu’une bouchée hier de son adversaire NK Istra 1961, l’atomisant sur un score sans appel de 6 à 0. Hillal Soudani, titulaire lors de cette partie, a participé à ce festival de buts, en inscrivant un doublé. Jusque-là muet en 2014, l’ancien Chélifien a donc pu retrouver le chemin des filets, ce qui va sans doute le remettre davantage en confiance. Grâce à ce doublé inscrit hier, Hillal Soudani porte son total à 12 buts inscrits en championnat cette saison, 15 toutes compétitions confondues.

G

épargné, Taïder n’a pas joué
G Foued Kadir, le miG lieu de terrain de Rennes, a disputé l’intégra-

Mesbah et Belfodil sortent de la zone rouge
Grâce à sa belle victoire hier (2-1) sur Bologne, Livourne est sorti de la zone des relégables, une première depuis plusieurs semaines. Une nouvelle fois, le duo algérien, Djamel Mesbah-Ishak Belfodil, a débuté cette partie en tant que titulaire. Néanmoins, l’ancien Intériste a cédé sa place à la pause.

Abeïd se contente de 30 minutes face au PAS Giannina
Habituellement titulaire lors des derniers matchs de championnat, le milieu de terrain Mehdi Abeïd a été mis sur le banc hier lors du match face au PAS Giannina. L’ancien sociétaire de Newcastle a été incorporé à la 59’. Le Pana l’a emporté à l’extérieur (0-1).

lité de la rencontre perdue par son équipe face à Toulouse, à la maison. Carl Medjani, qui était blessé à la cuisse, n’a, pas quant à lui, participé au succès de son équipe face à Evian. En ce qui concerne Mehdi Mostefa, il a joué tout le match face à Guingamp. Enfin, Saphir Taïder a été du voyage avec l’Inter de Milan mais sans prendre part à la victoire de ses camarades chez Vérone.

S. F.

S. F.

H. R.

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup double

JSK

Ebossé - Beziouen
la paire impériale en attaque
une autre avec de belles prestations. Samedi soir, et à l’occasion du match contre l’Entente, Albert a inscrit son 10e but en championnat et le 11e toutes compétitions confondues. Une performance qui a fait de lui le meilleur joueur de la JSK cette saison. D’ailleurs, le président Hannachi devrait dès maintenant le convoquer à son bureau pour lui proposer de prolonger son contrat. epuis quelques journées, la JSK produit un très joli football. Malgré le fait que l’équipe n’est pas parvenue à revenir avec les trois points d’Oran et de Béjaïa, cela n’a pas affecté les joueurs lesquels n’ont jamais baissé les bras. Même si plusieurs joueurs sont toujours absents, à l’image de Malik Asselah, Abdelmalek Merbah et Ahmed Messâdia, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi trouve à chaque fois la solution pour composer son équipe type. Après avoir accordé une chance au jeune Raïah à la récupération, l’ancien sélectionneur de l’équipe Olympique est revenu sur ses précédents choix et titularise lors des quatre dernières journées, le Franco-Algérien, Farid Beziouen. Le moins que l’on puisse dire est que ce dernier a vraiment profité de ces occasions pour gagner des points et tirer à chaque fois son épingle du jeu. Ce que nous avons remarqué, c’est que l’attaquant Albert Ebossé s’entend parfaitement bien avec Beziouen. Les deux joueurs, faut-il le dire, sont devenus très complices. Une entente parfaite qui soulage davantage Azzedine Aït Djoudi lequel n’aurait plus de souci en attaque, désormais.

D

Le temps donne raison au Franco-Algérien
Patient même s’il ne jouait que rarement, le temps a fini par donner raison à Farid Beziouen qui enchaîne les titularisations à chaque journée de championnat. L’ancien joueur de Sedan brille de mille feux à chaque rencontre. Avec sa vivacité et ses dribbles souvent réussis, Beziouen est devenu un élément indispensable dans l’échiquier tactique du coach Aït Djoudi. Il est d’un grand apport au compartiment offensif. Encore une fois, Hannachi ne s’est pas trompé sur les qualités de son élément.

convenablement notre rôle sur le terrain. Cette victoire est très importante pour le groupe ainsi que pour la suite du parcours. Je tiens à dire aussi que je

Reprise des entraînements aujourd’hui à 17h
j’allais marquer contre l’Entente. Me voilà tenir ma promesse envers les supporters. Je suis très heureux.» De retour de Sétif, avec un important succès devant l’ESS, les joueurs de la JSK ont bénéficié d’une journée de repos. Le staff technique a programmé la reprise des entraînements pour aujourd’hui, à partir de 17h. Ainsi, les Canaris auront cinq jours pour préparer la venue du MCA, pour le compte de la 25e journée du championnat.

me sens très à l’aise aux côtés de Beziouen. C’est un joueur très intelligent pétri de qualités. Il connaît parfaitement bien ma manière de jouer, ce qui m’aide vraiment pour être efficace.»

« Mon objectif : offrir un trophée à la JSK »
Avant de conclure, le Camerounais est revenu sur la performance de son équipe et sur les objectifs tracés. En effet, Ebossé nous a confié qu’il fera de son mieux pour offrir un trophée à la JSK : «Vous savez, je ne me focalise pas trop sur le titre de meilleur buteur du championnat. Mon objectif c’est d’être décisif et d'offrir à la JSK un trophée en fin de saison.» Saïd D.

Le Camerounais s’illustre et promet d’autres buts
Après plusieurs années de recherche, le président Hannachi est enfin tombé sur la perle rare. Albert Ebossé, l’excellent attaquant kabyle, s’illustre d’une journée à

Ebossé : « Je me sens très à l’aise aux côtés de Farid »
A la fin de la rencontre contre l’ESS, nous nous sommes approchés d’Albert Ebossé. Ce dernier estime que son équipe a fait un très bon match avant de nous confirmer qu’il se sent très à l’aise aux côtés de Farid Beziouen : «Sincèrement, nous avons assuré

« J’avais un pressentiment que j’allais marquer face à Sétif »
Avant le match contre l’Entente, Albert Ebossé avait partagé sur sa page Facebook, qu’il allait être décisif. A la fin de la rencontre, Ebossé, très content, dira : «Croyez-moi, avant le match, j’ai partagé sur mon Facebook que

Mekkaoui, Merbah et Messâdia devraient intégrer le groupe
Les trois joueurs kabyles, en l’occurrence, le latéral gauche Mekkaoui, l’axial Merbah et l’attaquant Ahmed Messaadia, qui n’ont pas effectué le déplacement avec l’équipe, devraient reprendre les entraînements ce soir, avec le groupe. Pour rappel, Merbah et Messâdia étaient pris en charge par le préparateur physique, pendant toute la semaine, tandis que Mekkaoui était cloué au lit, suite à une forte grippe.

Le 4-3-3 réussit bien à Aït Djoudi
ui dit mieux ? La JSK occupe la troisième place du classement avec deux points d’avance sur le quatrième, le Mouloudia d’Alger, et trois points de retard seulement sur le dauphin sétifien. Après la belle performance réalisée la semaine passée contre l’ASO Chlef, les Canaris se sont rendus, vendredi soir, dans la ville des Hauts Plateaux pour affronter l’équipe locale, l’ESS. C’est devant un stade à moitié vide et sous une forte pluie et un froid glacial que s’est déroulée ce match de la 23e journée de Ligue 1 «Mobilis». Une rencontre très importante pour les deux équipes lesquelles avaient toutes deux besoin d’une victoire pour se mettre à l’abri. Finalement, le dernier mot est revenu aux Kabyles. Ces derniers ont assuré le plus important grâce à Albert Ebossé et Malik Raïah. Le président Hannachi, aux anges après la rencontre, n’a pas manqué de rappeler qu’il avait prédit la victoire de son équipe avant même le coup d’envoi. «Lors de mon passage à la radio Chaîne I, j’avais déclaré qu’on allait gagner à Sétif. Chose promise, chose due !» De l’avis de tous, la JSK méritait amplement sa victoire. Avec un 4-3-3, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi, a

Q

points du leader usmiste. Seulement, la détermination des Kabyles était plus forte. Pour preuve, les Jaune et Vert ont entamé la partie à cent à l’heure avant qu’ils ne soient récompensés par un joli but signé Ebossé. Ce qu’il faut retenir aussi de ce match, c’est la belle prestation de Walid Bencherifa, passeur décisif sur le premier but, le jeune Raïah, auteur du second but, Remache sur le flanc droit et Sedkaoui à la récupération. Ces quatre éléments ont participé de fort belle manière à la victoire de la JSK au stade du 8-Mai 1945, 22 ans après.

Ainsi qu’Asselah
Pour sa part, le portier numéro un, Malik Asselah, absent aux entraînements depuis son expulsion face à la JSMB devrait rejoindre le groupe aujourd’hui. Asselah, qui a pour l’instant purgé deux rencontres, doit préparer son retour, après le match de coupe face au CRBAF. Son come-back à la compétition est, en principe, prévu pour le 5 avril prochain, contre le RCA.

La présence de Hannachi sur le banc galvanise les joueurs
convenablement dominé son adversaire du jour. Malgré le fait que les Sétifiens aient essayé de revenir au score, cela n’a pas été possible devant une équipe pleine de rage qui n’avait en tête que les trois points. piers de Ogbi ont essayé de revenir à la marque, vainement. Toutes leurs tentatives ont été stoppées par un excellent Djamel Benlamri. L’ancien Nahdiste lequel a livré un sans-faute, est vraiment une pièce maitresse dans l’axe. Il a d’ailleurs empêché les Sétifiens de jouer sur les ailes dans l’espoir d’atteindre Mazari ! Contrairement aux précédentes rencontres, le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, a décidé de s’asseoir sur le banc et de vivre le match contre l’Entente de très près. Ce dernier était de l’avis de tous, un porte-bonheur pour son équipe laquelle revient avec une précieuse victoire de l’extérieur. Pour preuve, sa présence sur le banc des remplaçants aura donné du courage aux joueurs lesquels voulaient tous prouver leurs talents. Cela a joué en faveur de l’équipe laquelle a réussi à revenir avec les trois points.

Dr Djadjoua : «Tout le monde est rétabli»
Soulagé, le médecin chef de la JSK, Dr Ahmed Djadjoua a rassuré que la reprise des entraînements d’aujourd’hui sera caractérisée par le retour de tous les joueurs : «Je rassure que, sur le plan médical, les joueurs seront tous autorisés à reprendre avec le groupe. Le staff technique peut compter sur les services de tout le monde. C’est un grand soulagement, à une semaine d’un match important face au MCA.»

Une défense infranchissable et un Benlamri époustouflant
Ce qu’on doit retenir de cette rencontre entre l’Entente de Sétif et la JSK, c’est la prestation des défenseurs kabyles lesquels ont été à la hauteur. Après le premier but inscrit par Albert Ebossé à la 9', les coéqui-

Bencherifa, Raïah, Sedkaoui et Remache, la satisfaction
Personne n’avait misé sur une victoire de la JSK à Sétif d’autant plus que l’Aigle Noir n’était qu’à cinq

Saïd D.

L. A.

Coup d’œil

JSK

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

matchs qui restent à Tizi, nous appliquerons la réciprocité»
près la belle performance enregistrée samedi soir contre l’Entente de Sétif, les joueurs de la JSK, qui reprendront l’entraînement aujourd’hui, auront un autre défi à relever. En effet, à l’occasion de la 24e journée de Ligue 1 Mobilis, les Jaune et Vert accueilleront le Mouloudia d’Alger. A moins d’une semaine du Clasico, le président Hannachi annonce déjà la couleur : «Les supporters du MCA n’auront que 500 places à Tizi Ouzou.» Cela explique que dorénavant, aucune équipe ne bénéficiera de plus de places au stade du 1er-Novembre. Du moins, c’est ce qu’a déclaré le président Kabyle : «A chaque fois qu’on évolue à l’extérieur, on n’accorde que quelques places à nos supporters. Du coup, pour les matchs qui nous restent à livrer à Tizi, nous appliquerons la réciprocité.»

Hannachi «Pour tous les

A

troisième place et nous allons faire de notre mieux pour atteindre nos objectifs. Je vous promets que la JSK aura une grande équipe la saison prochaine.» «C’est grâce à moi que les présidents ont le droit de s’asseoir sur le banc» Pour son premier match sur le banc, la JSK a battu la formation sétifienne par deux buts à zéro. Le président Hannachi a tenu à nous déclarer que c’est grâce à lui que les présidents de club ont désormais le droit de s’asseoir sur le banc des remplaçants : «C’est grâce à moi que les présidents de club ont le droit de rester sur le banc des remplaçants. C’est moi qui ai parlé au président de la Fédération, Mohamed Raouraoua. Je dois dire qu’à chaque fois que je prends place sur le banc, la JSK gagne.» «Nos supporters sont les meilleurs !» Avant de conclure, le président de la JSK n’a pas manqué de remercier les supporters qui n’ont jamais abandonné l’équipe cette saison. Pour preuve, ils étaient très nombreux à avoir effectué le déplacement à Sétif pour soutenir leur équipe favorite : «Il ne faut pas oublier de remercier nos supporters qui ne nous ont pas lâchés, depuis l’entame de la saison. C’est grâce à eux que nous sommes bien placés en championnat. Sincèrement, nos supporters sont les meilleurs !» Saïd D.

«Je vous promets une grande équipe la saison prochaine» Contrairement aux trois précédentes saisons, la JSK revient en force. Le mérite revient bien évidemment à l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi qui a réussi à trouver la formule magique. A sept journées de la fin de la saison, le club kabyle occupe la troisième place du classement. Un retour en force qui soulage le président Hannachi qui a promis aux supporters une grande équipe la saison prochaine : «La JSK revient en force ces derniers temps. Nous sommes à la

Benlamri «Gardons
les pieds sur terre !»
Félicitations, vous avez réalisé une excellente performance en battant le dauphin du championnat, deux buts à zéro. Que pouvez-vous nous dire làdessus ? C’est une victoire très importante pour l’avenir de l’équipe. Après notre belle performance réalisée contre l’ASO, nous avons réussi à rester sur la même lancée, même si la partie s’annonçait difficile contre le dauphin. Mes coéquipiers et moi étions déterminés à relever le défi. Hamdoullah, nous n’avons pas déçu nos supporters qui ont envahi Sétif. Contrairement à vos précédentes rencontres, vous avez ouvert le score, avant de tenir tête à l’Entente pendant toute la partie. Un commentaire ? Oui, après quelques minutes de jeu, nous sommes parvenus à ouvrir le score. Juste après, nous avons résisté aux attaques des Sétifiens qui voulaient à tout prix remettre les pendules à l’heure. Alors que la partie se dirigeait vers la fin, Raïah a doublé la mise. Je profite de cette occasion pour le féliciter pour ses performances. Encore une fois, la défense a tenu convenablement son rôle tout au long des 90 minutes. C’est l’une des satisfactions de la rencontre, n’est-ce pas ? Oui, nous avons tenu convenablement notre rôle. Les joueurs ont tenu tête à l’équipe sétifienne qui nous a créé beaucoup de problèmes. Heureusement que nous étions dans notre jour. Personnellement, je suis très content et j’espère rester sur cette lancée le plus longtemps possible. Vous allez accueillir le MCA dans votre stade fétiche. Comment se présente pour vous ce

Les joueurs tiennent leur promesse et répondent aux supporters :

«Après la victoire face à l’ESS, on veut vous voir envahir le stade contre le MCA»
Comme nous l’avons mentionné sur les colonnes de notre édition de vendredi dernier, des supporters faisant partie des différents groupes d’ultras ont fait le déplacement au stade du 1er-Novembre. C’était à l’occasion de la dernière séance d’entraînement, avant le match de Sétif. Puiseurs fans ont tenu à s’entretenir avec quelques joueurs qu’ils ont motivés la veille du déplacement, leur demandant, une victoire devant l’ESS, seule condition de voir le stade du 1er-Novembre plein comme un œuf, à l’occasion de la venue du MCA, le week-end prochain. Si certains avaient pris cela comme une pression supplémentaire sur les joueurs, d’autres l’ont tout simplement expliqué par le fait que les supporters avaient envie de voir l’équipe mettre fin à la suprématie des concurrents directs de la JSK au titre. Le message adressé aux joueurs n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, comme le témoigne cette belle réaction sur la pelouse du 8-Mai-45 où la JSK n’avait plus goûté à la victoire depuis plus de 22 ans. A leur sortie du stade de Sétif, les joueurs avaient tous affiché un sentiment de devoir accompli, du moins pour cette sortie, et s’adressant aux ultras qui ont bravé le froid glacial qu’il a fait sur les Hauts Plateaux dans la nuit de samedi, ils ont tenu à déclarer : «Vous nous avez demandé, jeudi, de gagner à Sétif pour que vous remplissiez le stade de Tizi, devant le Mouloudia. Votre appel a été entendu et cette victoire, c’est à vous que nous la dédions. Maintenant, on attend de vous un stade archi-comble. Remplissez les gradins, encouragez-nous, on aura besoin de vous pour battre le MCA et nous emparer de la deuxième place», ont déclaré les joueurs de la JSK tout heureux d’avoir empoché les trois points. Lyès A.

Brillant dans l’axe en ayant sorti un match sans la moindre faute, le défenseur central Djamel Benlamri donne de l’assurance à ses coéquipiers. Avec lui, personne ne passe ! A la fin de la rencontre, nous avons approché l’axial kabyle pour nous parler de la rencontre. Ce dernier estime que son équipe revient en force ces derniers temps. Toutefois, il a tenu à dire que les joueurs doivent garder les pieds sur terre.

Clasico ? C’est un match qui s’annonce très difficile, car même si nous allons jouer à domicile, nous aurons affaire à une équipe solide du MC Alger. Du coup, on doit profiter au maximum de cette semaine pour nous donner à fond et préparer dans la sérénité cette rencontre. Si on parvient à gagner, les objectifs du club seront revus à la hausse. Selon vous, la JSK est-elle capable de terminer la saison à la deuxième place ? Oui, nous sommes capables de terminer la saison sur le podium et aller le plus loin possible en Coupe d’Algérie. Il faut dire que nous avons une équipe capable de relever tous les défis. Seulement, il ne faut pas brûler les étapes. On doit garder les pieds sur terre et ne pas s’enflammer. Entretien réalisé par Saïd Djoudi

Il refuse de signer l’avenant qui lui a été remis par le SG du club…

Messadia convoqué par la direction
L’attaquant kabyle Ahmed Messadia n’a pas fait partie de la liste des joueurs que la direction a régularisés financièrement la veille du déplacement à Sétif. Et pour cause, elle a jugé que le joueur, qui a contracté une blessure et n’a pris part à aucun match durant le mois précédent, ne devait pas être concerné par l’opération de virement. Cette situation n’a pas été pour plaire au joueur qui a refusé de signer un document que lui a présenté le secrétaire général du club, en l’occurrence Ali Ouali. Ce nouveau bras de fer entre le joueur et ses responsables n’a pas été du goût du président Hannachi qui a envoyé une convocation à son attaquant pour qu’il se rende aujourd’hui au siège pour explications. Selon notre source, le joueur ne sera autorisé à reprendre les entraînements qu’une fois tout sera réglé entre lui et l’administration kabyle. A.C.

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup de fouet

JSK

Après l’USMA en coupe, le CRB et l’ESS en championnat…

Aït Djoudi, le dompteur des «bêtes noires» !
n se déplaçant à Sétif, samedi dernier, dans la peau d’un potentiel concurrent à la deuxième place au classement, la JSK a réussi à mettre fin à 22 ans de fragilité sur la pelouse du 8-Mai-45. Même dans les plus belles années où le club kabyle remportait ses titres de champion, l’antre du 8-Mai-45 lui a toujours constitué un obstacle. Samedi soir, le groupe d’Aït Djoudi, plus déterminé que son vis-à-vis, a trouvé la clé de la réussite, en revenant à Tizi avec les trois points. Depuis quelques années, la JSK a toujours éprouvé des difficultés à battre des équipes qualifiées de «bêtes noires», notamment les formations algéroises et l’ESS qui domine le championnat depuis un bon bout de temps. L’entraîneur Azzedine Ait Djoudi, revenu aux affaires techniques cette année avec la ferme conviction de faire retrouver à la JSK son lustre d’antan, a relevé le défi, permettant à la JSK et à ses supporters de retrouver l’esprit de la gagne au club le plus titré du pays.

E

Tout a commencé le 21 décembre, contre l’USMA en coupe
En effet, tout a commencé avec cette grosse rencontre livrée en Coupe d’Algérie, devant le tenant du titre, l’USMA, à Bologhine. Les Kabyles, ont forcé l’USMA au nul dans le temps réglementaire, avant de se qualifier aux tirs au but, signant le début d’une belle aventure en coupe, sachant qu’au tour précédent, les Kabyles avaient écarté la modeste formation d’El Kala.

lourd, n’était l’excès de précipitation des attaquants kabyles.

La JSK bat l’ESS chez elle, 22 ans après
La dernière victoire de la JSK face à une bête noire est celle remportée samedi soir, devant l’Entente, qui a perdu son deuxième match de la saison chez elle. Les Lions du Djurdjura gagnent à Sétif, après 22 ans de suprématie sétifienne, réduisant ainsi l’écart qui le sépare de l’ESS et croyant dur comme fer à la possibilité de terminer à la seconde place qui lui ouvrira les portes de l’Afrique.

nique aura joué un rôle important. Le groupe conduit par Aït Djoudi est plus que jamais décidé à terminer avec un titre et faire retrouver au club la compétition continentale.

La victoire au 8Mai-45 sur toutes les lèvres à Tizi
Dans toutes les artères et les quartiers de la ville des Genêts, à travers tous les fiefs des supporters, la victoire arrachée samedi soir face à l’ESS a constitué l’objet de discussion de tous les Kabyles. A Tizi comme partout ailleurs, les fans kabyles parlent déjà de la prochaine expédition africaine, une tradition qui a tant manqué aux Canaris. L. A.

Le CRB a aussi laissé des plumes à Tizi, le 22 février dernier
Après la victoire devant l’USMA, les joueurs de la JSK ont retrouvé leur confiance en évoluant avec plus d’assurance. Le mois précédent, plus exactement le 22 février, la JSK, qui recevait la formation du CRB, à Tizi, a également mis fin au signe indien qui aura duré plusieurs saisons. La bande à Aït Djoudi a non seulement marqué trois buts, mais a remporté une précieuse victoire avec l’art et la manière. Le score aurait pu être plus

La stabilité de la barre technique, l’autre secret de la réussite
Si la JSK n’avait pas perdu plusieurs points à domicile, elle aurait pu être, aujourd’hui, à la première loge, sans que personne ne crie au scandale. Bien que l’heure ne soit pas encore aux bilans, il y a lieu de signaler que la JSK revient en haut du tableau, après quelques années de disette. De l’avis de nombreux spécialistes, la stabilité à la barre tech-

«Maintenant, je veux battre le MCA !»
Au coup de sifflet final de l’affiche ESS-JSK qui aura tenu toutes ses promesses, tant sur la pelouse que dans les gradins, la joie était indescriptible au vestiaire des Canaris. Les cris d’euphorie fusaient de partout et même les responsables ont dansé avec les joueurs. C’est dire à quel point il était important de revenir avec les trois points qui rapprochent la JSK de la Ligue des champions. Par ailleurs, les camarades de Rial ne doivent pas s’enflammer, un autre dur morceau est au menu du programme du week-end prochain, en l’occurrence le MCA. L’entraîneur Aït Djoudi compte mobiliser ses troupes, pour parvenir à gagner le Clasico et augmenter l’écart sur son concurrent direct au podium : «On méritait notre victoire face à l’ESS. C’est un match plein qu’ont réalisé mes joueurs que je tiens à féliciter. Désormais, on ne doit pas être pris par l’euphorie, car un autre match intense nous attend. Je veux battre le MCA à Tizi, je

sais que la rencontre va être très difficile, mais une victoire est impérative, si on veut prendre part à une compétition africaine.»

«Tactiquement, on a été supérieurs à l’ESS»
Dans son analyse du match, Aït Djoudi a mis en évidence la supériorité de son équipe, tant tactiquement que physiquement : «On a inscrit un but dans un bon moment. Mes joueurs ont, dès l’ouverture du score par Ebossé, évolué avec beaucoup de confiance. Je peux également dire qu’on a été supérieurs sur les deux plans, tactique et physique. On n’a laissé aucune chance à l’ESS.»

ser une belle fin de saison. Avec le retour de tout le monde cette semaine, on sera encore plus forts. J’aurai l’opportunité de préparer le Clasico avec un effectif au complet et cela va beaucoup nous servir», a-t-il ajouté.

ront bientôt l’occasion de prouver.»

«Les autres jeunes du cru auront tous l’occasion de prouver leur talent»
S’exprimant sur les deux éléments du cru, en l’occurrence Aïboud et Raïah, l’entraîneur Aït Djoudi a révélé que la JSK possède un effectif Espoirs renfermant d’autres jeunes talentueux, pouvant prétendre à une place en seniors. Il dira aussi que tant qu’il est là, il donnera l’occasion à tout le monde de prouver son talent : «Raïah et Aïboud ont fait un match plein. Je suis très satisfait de leur rendement et je les appelle à continuer à travailler sans relâche pour s’imposer. Je dois dire aussi que la JSK comptera sur son produit et que d’autres jeunes au-

«Je demande aux supporters de continuer à soutenir l’équipe»
Concernant le soutien qu’apporte le 12e homme, à domicile comme en déplacement, Aït Djoudi a été très clair : «La force de la JSK, cette saison, réside aussi dans son public. Nos supporters sont en train de jouer un rôle très important. Je leur demande de ne pas baisser les bras et de continuer à encourager l’équipe, pour qu’on puisse concrétiser nos objectifs.»

«Avec le retour de tout le monde, on sera encore plus forts»
Cette semaine, Aït Djoudi aura aussi l’occasion de récupérer plusieurs joueurs : «L’équipe est en train de réali-

S. D.

Aïboud «Les encouragements de Hannachi et Aït Djoudi m’ont mis en confiance» Les Kabyles gagnent
Il a été titularisé pour la première fois cette saison
La dernière victoire en déplacement remonte au 3 septembre 2013
Titulaire pour la première fois cette saison, tout le bien qu’on pense de lui. Il avait prole jeune milieu offensif, Samir Aïboud aura, voqué le premier but d’Ebossé et mis en diflui aussi, gagné des galons ficulté la défense ententiste, samedi soir, au stade du 8à maintes reprises. Approché Mai-45. En jouant d’entrée, en fin de match, le joueur Aïboud était décidé à réussir kabyle nous a livré ses imsa tâche, tout en confirmant pressions. Entretien. Vos impressions, après cette éclaà une équipe bien appliquée. J’estime tante victoire obtenue en déplacequ’on était beaucoup plus détermiment devant l’ESS ? nés à l’emporter. Dieu merci, on a C’est une victoire très importante fait preuve d’efficacité devant. que nous avons réalisée en déplaceCette semaine, vous allez prépament, contre l’ESS. Les efforts fourrer un autre dur morceau, à sanis pendant toute une semaine ont voir le MCA ; comment payé. Tous les joueurs sont contents comptez-vous aborder le Clad’avoir remporté ce match qui nous sico ? fait gagner encore des points imporEn cette fin de saison, toutes nos tants. Franchement, c’est une grande rencontres seront difficiles. L’enjeu satisfaction que nous ressentons. est de taille, notamment entre les L’entraîneur Aït Djoudi vous a reclubs qui occupent les premières nouvelé sa confiance, en vous aliloges. Nous concernant, nous avons gnant d’entrée ; vous fixé l’objectif de retrouver la compéattendiez-vous à cette décision ? tition africaine et nous donnerons le Pour ne rien vous cacher, je devais meilleur de nous-mêmes pour le être aligné d’entrée la semaine derconcrétiser. nière à Tizi, devant l’ASO. C’est suite Les responsables vous ont ovaà une petite blessure que j’ai été métionné, quel a été votre nagé, avant de faire mon entrée en sentiment ? cours de match. Pendant toute la seC’est un grand sentiment de fierté maine qui a précédé cette rencontre, qui m’anime. Porter les couleurs de Aït Djoudi m’a préparé pour être tila JSK est une grosse responsabilité, tulaire et je suis satisfait d’avoir je garde la tête sur les épaules, je réussi ma mission. Je ferai tout pour dois encore continuer à travailler. enchaîner et rester régulier. Les encouragements du staff, Avouez que votre mission n’a pas comme de tous les dirigeants vont Exactement, la victoire n’a pas été été de tout repos face à la coriace nous montrer la voie de la réussite. un cadeau offert, au contraire, on a équipe de Sétif... Entretien réalisé par Saïd Djoudi éprouvé beaucoup de difficultés face C’est fait, la JSK gagne le pari et revient de Aïn El Fouara avec les trois points. La forte détermination des joueurs, ajoutée à la bonne stratégie mise en place par le coach, aura porté ses fruits. Les Lions du Djurdjura ont mis fin à une longue période de fragilité à l’extérieur. En championnat, pour ne parler que de cette compétition, cela fait plusieurs mois que la JSK n’avait plus gagné hors de ses bases. Le parcours de l’équipe en championnat cette saison nous renseigne que la dernière victoire arrachée par les camarades de Rial en déplacement remonte au mois de septembre dernier, à l’occasion de la troisième journée du championnat, devant le nouveau promu, le CRBAF (0-1), soit 193 jours après. Lors de la phase aller et jusqu’à la 24e journée disputée samedi soir, les Kabyles ont remporté trois victoires en déplacement, respectivement face au MCEE, CRBAF et à l’ESS. Entre-temps, il est utile de mentionner que l’équipe kabyle est

à l’extérieur, 193 jours après !
revenue plusieurs fois avec un match nul, de ses périlleux déplacements, notamment, contre l’ASO et la JSS, pour ne citer que ces deux matchs.

La JSK bat l’USMA et le MCS hors de Tizi
Concernant l’autre épreuve dans laquelle la JSK est toujours en course vers le trophée, à savoir la Coupe d’Algérie que les responsables ont déjà déclarée comme étant l’objectif principal du club kabyle, les Lions du Djurdjura ont démontré leurs forces à l’extérieur, notamment devant l’USMA qu’ils ont écartée en 16es de finale, puis contre le MCS en huitièmes de finale. En coupe, les Canaris sont qualifiés aux demi-finale, un match qu’ils auront l’avantage de jouer devant leur public, contre le CRBAF, le 28 mars. En d’autres termes, la voie est désormais toute tracée pour la grande finale, que la JSK rêve de gagner pour porter le nombre de trophées à six. Lyès A.

La famille Oudni a le regret de faire part du décès de sa chère sœur et tante, Ferroudja Oudni, à l’âge de 80 ans. L’enterrement aura lieu le lundi 17 mars 2014, après la prière du Dohr, au cimetière Bendris de Boufarik.

Avis de décès

A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons !

Coup mou

ESS
fois mordu la poussière samedi dernier contre la JSK. En résumé, si les Sétifiens terminent la saison sans rien gagner, ce sera à cause des contreperformances concédées à Sétif. Pour ce qui est du championnat, le manque à gagner est de sept points. 14 points de perdus à domicile Force est de reconnaître qu'Aït Djoudi ne s'est pas trompé en affirmant que l'ESS n'est pas invincible sur son terrain. En s'inclinant samedi dernier, les Sétifiens ont perdu en tout 14 points à domicile. Ce manque à gagner est dû aux défaites subies contre le RCA et la JSK et aussi aux nuls concédés contre le MCO, le MCEE, l'USMA et le CSC. Une claque qui peut (et doit) faire du bien Si cela peut rassurer, un tant soit peu les Sétifiens, il est utile de leur rappeler que depuis plusieurs sai-

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

L'antre du 8-Mai ne fait plus peur

L

a nouveauté cette saison est que la formation sétifiennne n'arrive pas à retrouver la souveraineté qui était la sienne la saison passée dans son fief du stade du 8Mai. La saison passée, les camarades de Ziti étaient intraitables chez eux et ils ont réalisé la plus longue série de victoires à laquelle a mis fin le CSC, dans un match de fin de saison qui n'avait aucun enjeu. Les échecs à domicile se répètent dangereusement et c'est à ce niveau qu'un travail doit être fait par Madoui et ses adjoints. La deuxième défaite à Sétif Sans compter les matchs de la Coupe de la CAF joués à Sétif, c'est la deuxième fois depuis le début de la saison que les Noir et Blanc trébuchent chez eux.En plus de la surprenante défaite concédée contre le RCA, lors de la sixième journée, les camarades de Khedhaïria ont encore une

sons, chaque échec a été suivi d'une belle série avec une conséquente récolte de points. S’il venait à se répéter pour le grand club de Sétif, ce rythme est celui d’un potentiel champion. Il faut dire qu'à chaque fois, Hammar avait sensiblement haussé le ton en mettant chacun des joueurs devant ses responsabilités. L’effet a été immédiat. Qui est responsable ? Les puristes présents au stade du 8-Mai ont qualifié de médiocre prestation des Sétifiens face à la JSK. Ils n’ont que très rarement élevé leur niveau de jeu et cela durant toute la rencontre. Il n’y avait que les hommes du milieu et à un degré moindre les latéraux qui ont émergé du lot et tous leurs efforts étaient vains car leurs coéquipiers étaient totalement hors du coup. La plus grande déception vient des attaquants. Ces derniers donnaient l'impression de se marcher sur les pieds

et ils ont passé leur temps à se replacer. Ils ont joué avec très peu de rigueur tactique et tout le monde faisait un peu n’importe quoi. Ils n’ont pas, par exemple, varié les attaques comme ils devaient le faire. Ce serait faire fausse piste que de faire endosser cette défaite au gardien Khedhaïria. Ce dernier a tout simplement été héroïque. Des consignes peu ou pas appliquées ? En football, après chaque contreperformance, la logique veut que les premiers responsables, ce sont les joueurs. Sur le tartan du 8-Mai, il était facile de se rendre compte qu’aucune consigne n’était plus appliquée après le but d'Ebossé qui est survenu très tôt dans le match. On jouait, un peu au petit bonheur la chance. Les joueurs de l’ESS semblaient amorphes et presque sans réaction, laissant libre cours à leurs adversaires. Ils doivent maintenant discu-

ter entre eux et faire en quelque sorte leur mea-culpa. Une grande partie du travail psychologique se fait à ce moment. Bien sûr, les joueurs savent très bien ce qu’il leur reste à faire pour se ressaisir. Le match contre le CSC est pour ce mardi. Le nécessaire recadrage Pour les Sétifiens, leur destin est bel et bien entre leurs mains et mieux encore, ils peuvent se maintenir à cette seconde place, en faisant comme les autres, c’est-à-dire trouver la bonne formule pour gagner les matchs qu’ils auront à jouer chez eux et aussi hors de leurs bases. Le championnat sera épique pour tout le monde et si l’ESS n’arrive pas à imposer sa loi que ce soit face à des équipes mal loties ou celles qui caracolent en tête, il ne lui restera que les yeux pour pleurer en cas d’immense désillusion. On est bien sûr très loin de tout cela. S.B.

Des absences préjudiciables
Même si l'ESS reste bien campée dans sa position de dauphin, tout porte à croire que l'équipe ne dispose pas de ce qui a fait sa force, ces dernières saisons. On veut parler ici de la richesse de son effectif. Les absences de plusieurs habituels titulaires ont été des plus préjudiciables et l'équipe n'était plus que l'ombre d'ellemême.

Mellouli, Elle restera gravée dans les méBenabderrahmane, moires, du côté de Sétif, cette 10' du Ze Ondo et Djahnit match contre la JSK. Une minute où Avant toute chose, absents face au CSC on est passé par tous les sentiquel est votre Encore une fois, Madoui ne pourra ments. Le baroudeur kabyle Ebossé sentiment après a propulsé le cuir hors de portée de pas compter sur quatre de ses habituels Khedhaïria d'un coup de tête des titulaires. Il s'agit de Mellouli, Benab- la défaite concéplus ajustés. A ce moment du derrahmane, Ze Ondo et Djahnit qui, dée samedi dermatch les Sétifiens étaient au bord comme ce fut le cas contre la JSK, ne nier ? du K.O. Si ce succès fera certaineSi nous avons seront pas dans l'équipe ce mardi ment un bien fou aux joueurs de la perdu, c'est que contre le CSC. JSK et à leurs supporters qui, soit dit nous avons failli en passant, ont mérité d'être gâtés, il quelque part. Je risque de hanter longtemps le club Karaoui pense, personnellement, sétifien qui décidément souffre sous la menace dès que quelques-uns de ses que c'est notre plus maucadres sont absents. Le seul avertissement vaise prestation depuis le attribué par Bichari, samedi début de la saison. MainteFaire preuve de dernier, l'a été à l'encontre de nant, la défaite fait partie inmodestie Karaoui. Ce dernier a écopé tégrante du sport. Le tout est Mais au-delà du constat jusque-là de trois avertissements de repartir sur de bonnes implacable d’échec, le club et en cas de récidive ce mardi, bases et d'en tirer des leçons. de la ville des Hauts-Plail sera suspendu pour le proteaux a aussi, peut-être, Vous éprouvez donc des rechain match. laissé passer une belle occagrets … sion de changer son quotidien C'est certain. Il est faUne du moment et surtout de marcile de dire après coup recette quer son territoire. Avec ce revers, car c'en est un, les Sétifiens vont plus que nous aurions du de 50 millions que jamais regarder ce qui se passe faire cela et jouer de centimes derrière et faire preuve de modestie. de cette manière. L'affiche proposée samedi derAvec le début de match très intelliCe qui est fait est nier, même si a priori elle était allégeant des joueurs d'Aït Djoudi, on chante, n'a pas attiré la grande foule. Il fait. Il y a des avait rapidement compris que, dans ce stade du 8-Mai qui ne de- y avait à peine 3 000 personnes dans les échéances à mandait qu’à s’embraser, les gradins du 8-Mai. La recette au guichet venir. Il nous faut joueurs de Sétif devraient se ren'a pas dépassé les 50 millions de cen- les préparer sans trousser les manches pour mettre à céder au découratimes et c'est l'une des plus faibles terre une courageuse équipe de la gement. de la saison. Tout laisse à penser JSK et se dépêtrer de l'inextricable que les fans sétifiens sont en toile d'araignée qui était tissée. Expliquez-vous. train de bouder leur S.B. Comme vous le équipe.

On est passé par tous les sentiments

La reprise s'est faite hier Les joueurs de l'ESS n'ont eu droit qu'à un jour de repos après le patch qu'ils ont joué et perdu face à la JSK. Ils ont repris le chemin des entraînements hier après-midi sur la pelouse du stade du 8-Mai.

Gourmi «Se ressaisir dès
ce mardi contre le CSC»
savez, nous avons raté une belle occasion de creuser l'écart au classement avec le troisième et surtout ne pas se faire lâcher par le leader et cela m’attriste beaucoup. C’est d’ailleurs le cas de tous mes coéquipiers. Nous ne sommes pas arrivés à gagner un match qui pourtant était à notre portée. Cela est dû, en partie, à l’inefficacité de la ligne d’attaque. Qu’en pensez-vous ? Je ne partage pas votre avis. Cet échec est collectif et nous devons tous l'assumer. La chance nous a tourné le dos et j’espère vivement que les choses iront en s’améliorant. Je ne veux pas chercher d’excuses .Si nous n’avons pas réussi à mettre le ballon au fond, c’est que nous n’avons pas su mettre à profit les opportunités qui se sont présentées à nous jusquelà. Cela a été le cas lors du dernier match contre la JSK, n’est-ce pas ? Il est vrai que nous avons fait au moins jeu égal avec notre adversaire et que le résultat de la rencontre pouvait pencher d'un côté comme de l'autre. Il y a ce manque de réussite qui nous empêche de concrétiser les efforts qui sont fournis. Je souhaite que cela aille mieux lors des prochains matchs. Vous aurez à jouer contre le CSC ce mardi. Qu’espérezvous de cette rencontre ? Que ce soit le CSC ou une toute autre équipe, nous devons gagner car il est pour nous impératif d’engranger des points. Ce sera difficile, mais nous avons les moyens de nous imposer. Ce qui fera la différence ce jour-là, ce sera la capacité de chaque équipe de prendre le jeu à son compte. Ce sera à nous de le faire et aussi de faire preuve d’efficacité et de réalisme. Il y a aussi ce match contre Coton Sport pour le compte de la LDC. Quelles sont vos chances dans cette rencontre ? C'est une toute autre compétition qui peut nous valoir bien des satisfactions. Nous jouerons ce match avec beaucoup d'abnégation et cela pour prendre option avant le match retour. Cette équipe du Coton Sport est l'une des plus difficile

à jouer du continent. A nous de trouver des solutions. Par quoi voulez-vous conclure ? Je veux que nos supporters nous pardonnent ce faux pas. En retour, nous leur promettons de tout donner sur le terrain pour porter très haut les couleurs de l’ESS. Il est certain que nous avons une dette envers eux. Entretien réalisé par Samir B.

N° 2586
Lundi 17 Mars 2014

www.lebuteur.com

Coup tordu

MCA

Bouali : «Le manque d’efficacité est dû Boumella à des raisons que je ne peux dévoiler» «Bouali fait du
ne fois de plus, la ligne o ff e n sive du Mouloudia s’est illustrée par son mutisme, au moment où les balles arrêtées n’ont pu suffire aux poulains de Bouali, comme à chaque fois pour débloquer la situation. Cette situation qui continue à avoir son impact sur les résultats ne date pas d’aujourd’hui, malgré le fait que Bouali ait essayé depuis sa venue à améliorer la situation. Hélas, il n’a pu trouver de solution idéale, même si les résultats de l’équipe se sont améliorés comparativement à son prédécesseur, Alain Geiger. En évoquant le sujet à l’issue du match qui a mis aux prises son équipe avec le RCA, Bouali dira : «Comme vous le savez bien, nous manquons d’efficacité devant, et ce sont les défenseurs qui réussissent à débloquer la situation. Je me pose la question, pour quelle raison on parle toujours des défenseurs, comme s’ils ne jouent pas au Mouloudia. Je peux aussi vous dire que le manque d’efficacité s’explique par des raisons que je ne peux dévoiler et que je préfère donc garder pour moi.» Il a voulu, sans aucun doute, faire allusion à quelque chose qui ne tourne pas rond, car assurément il y a une explication logique à cette situation. Sinon comment expliquer que ce sont les mêmes attaquants qui faisaient plier toutes les défenses adverses la saison passée, et qui sont hantés par

U

bon travail et il sera reconduit»

le doute depuis l’entame de cet exercice. «Pour qu’une équipe progresse, il lui faut du temps et il n’y a qu’en Algérie qu’on apprend le bloc en senior» Malgré sa prestation tout juste moyenne, il est à noter que, depuis le match livré face à l’ASO, il y a une évolution dans le bloc où l’espace entre les lignes est réduit, avec une défense bien organisée autour de son portier. «Sachez que pour bâtir une équipe, il faut du temps et pour atteindre ses objectifs, nous avons besoin de travailler ; malheureusement chez nous, on essaie toujours de brûler les étapes et on a hâte d’avoir des résultats sans travailler, ce qui n’est pas normal. Vous avez bien fait de dire que l’équipe progresse au niveau du bloc et il n’y a que le travail qui paie, mais il nous a fallu

du temps et de gros efforts pour le réaliser, car il n’y a qu’en Algérie qu’un entraîneur apprend aux joueurs le bloc en équipe senior, ce que les gens doivent savoir aussi», dira Bouali. «Chez nous, on essaie de diaboliser les choses, même lorsqu’on prend un point» En parlant du résultat réalisé face au RCA, le coach, et tout en se montrant satisfait, n’a pas manqué de mettre l’accent sur les perturbateurs : «Même lorsqu’on prend un point, on veut faire croire que nous avons perdu trois autres, bien que dans une partie de football, il n’y a pas quatre points à prendre. Chez nous, on essaie toujours de diaboliser les choses, et c’est pour cette raison que notre football est malade, ce qui est aussi valable dans d’autres domaines. Certes, nous avons manqué des occasions de but en seconde période, mais nous avons tout de même réussi à prendre un point

face à une équipe difficile à manier sur ses bases.» «Il s’agit seulement d’un choix pour Kacem Mehdi» Si la majorité des choix de Bouali étaient attendus, le fait que Kacem Mehdi ne figurait pas dans la liste des dix-huit a surpris plus d’un. En effet, tout porte à croire que le milieu de terrain a payé cher ses déclarations, en affirmant qu’il ne peut assurer le rôle de meneur de jeu qui ne lui convient pas et pénalise aussi l’équipe. «Chaque semaine, on convoque des joueurs pour un match avant de laisser un ou deux éléments au repos, même s’ils ont effectué la mise au vert avec leurs coéquipiers, je me demande donc pourquoi vous vous focalisez sur Kacem Mehdi. Ce n’était que son choix. Pour preuve, il est avec nous pour encourager ses coéquipiers», conclut Bouali

Comme à son habitude, le président du Mouloudia, Boudjemâa Boumella, était présent aux côtés de son équipe à Blida. Ce dernier qui aurait bien souhaité que les joueurs offrent une autre victoire aux supporters, s’est montré tout de même satisfait du point décroché face à une bonne équipe du RCA. Le président du MCA a aussi parlé de l’avenir de l’équipe et il compte renouveler sa confiance à Bouali pour une autre saison. «Le résultat est satisfaisant, même si on aurait souhaité gagner cette rencontre, mais je pense que nous sommes sur la bonne voie pour réaliser nos objectifs qui sont la Coupe d’Algérie et terminer la saison sur le podium. Je remercie les joueurs pour les efforts déployés et Bouali est en train d’effectuer du bon travail qui a donné ses fruits. Nous allons donc lui renouveler confiance pour la saison prochaine, afin qu’il puisse continuer le travail qu’il a entamé, car il n’y a que la stabilité qui paye.»

«Seul le staff technique est habilité à parler du recrutement»
Quant au volet du recrutement qui est le sujet de l’actualité au Mouloudia actuellement, le président Boumella qui a mis tous les moyens nécessaires à la disposition de l’équipe, estime que cela relève des prérogatives du staff technique. Bien qu’il ait un droit de regard en sa qualité du premier responsable de l’équipe, Boumella laisse donc le soin à Bouali et son staff pour prendre les décisions qu’il faut en matière de recrutement : «Pour le moment, la saison est loin d’être terminée et l’équipe doit travailler en toute sérénité. Je ne peux rien vous dire au sujet du recrutement, car le staff technique est le seul habilité à parler du sujet.»

Yachir a réussi sa rentrée

Kamel M.

K. M.

Après dix minutes seulement de l’entame de la seconde mimettre le ive que Bouali est en train de temps, Fouad Bouali a procédé à son premier changement en incorpoC’est d’une manière progress son appariation au milieu fait r avoi s aprè , bain rant Yachir à la place de Djalit qui était presque égaré seul sur le terrain le jeune Chita dans à l’ESS, où il a joué et manquait trop de balles. Par sa puissance et son intelligence dans le jeu, de la seconde période de la rencontre livrée face plus de temps du jeu à r orde d’acc si choi a Yachir a donné du tonus à la ligne d’attaque en offrant une balle en or à MCA du juste. Le coach la fin de de Gherbi à une demi-heure à Bouguèche que ce dernier à malheureusement manquée, avant de serson joueur qui a pris la place se, Chita a joué sans inten était h matc le que vir Yahia Cherif dans une bonne position, dont le tir a été repoussé fait le la partie. Malgré relance, et à garder le ballon et assurer la par Fellah. Ainsi, Yachir a réussi sa rentrée et lance un signe à complexe, réussissant même brûler les étapes pour pas va ne li Boua , efois son coach en prévision du match face à la JSK. Tout gagne ainsi des galons. iance. pression et le mettre en conf son joueur afin de lui éviter la

Chita a laissé une

bonne impression

Communiqué
Nouveau service exclusif de Ooredoo accessible partout dans le monde

Yahia-Cherif : «Ce point nous permettra d’aller en conquérants à Tizi Ouzou»
Vous avez manqué une belle opportunité de maintenir votre place sur le podium ? On s’est déplacés avec la ferme conviction de prendre les trois points, même si notre mission s’annonçait difficile face à une formation très difficile à manier sur ses bases. Nos chances pour terminer la saison sur le podium sont intactes et le point pris en dehors de nos bases constitue une bonne opération. Vous auriez pu tout de même revenir avec les trois points si vous aviez concrétisé les occasions que vous vous êtes créées en seconde mi-temps… Une fois de plus, la réussite nous a fait défaut et on pouvait marquer ce but qui pouvait nous offrir les trois points de la victoire, mais il faut dire aussi que notre adversaire a eu, de son côté, des occasions nettes de scorer en première mitemps et il pouvait bien marquer. A mon avis, on s’est rattrapés par rapport au dernier match face à l’ESS où nous avons perdu deux points sur nos bases. Il faut maintenant oublier ce match et penser à notre prochaine confrontation face à la JSK. A quoi attribuez-vous cet échec devant les buts ? Parfois, on ne peut tout expliquer, car le facteur chance joue aussi son rôle. On tâchera d’être plus efficaces lors de nos prochaines rencontres, car rien n’est encore joué, du moment que d’autres matchs nous attendent où on essaiera de récolter le maximum de points pour atteindre notre objectif. Le point ramené de l’Arbaâ nous permettra d’aborder le prochain match avec plus de sérénité et d’aller à Tizi Ouzou en conquérants. Vous allez retrouver le stade du 1er-Novembre… Comme je l’ai toujours dit, je garde de bons souvenirs de mon passage à la JSK, et c’est avec plaisir que je vais retrouver le stade du 1er-Novembre, et notre mission ne sera pas facile face à cette équipe, du moment que la rencontre sera aussi difficile. Ne pensez-vous pas que cette rencontre sera un virage décisif pour la course à la troisième place ? Toutes les rencontres sont difficiles à négocier, que ce soit sur nos bases ou en déplacement, il faut juste rester concentrés et Il était l’un des garder chaque chose en son temps. En cette fin de parmeilleurs joueurs sur le cours, chaque point a son peterrain sant d’or. Il est vrai que le Après avoir réalisé une prestation tout juste moyenne match face à la JSK sera imporface à l’ESS, Sid-Ali Yahia Cherif était l’un des meilleurs tant pour nous, mais sans qu’il joueurs sur le terrain face au RCA, où il a considérablement soit un virage décisif. A mon gêné la défense adverse. Ce dernier pouvait bien ouvrir la avis, la course sur le podium se marque pour son équipe en seconde période, lorsqu’il a rejouera jusqu'à la dernière jourpris le cuir de la tête, suite à un coup franc bien botté par Hachoud, mais Fellah était à la parade et a dévié la née du championnat. D’ailballe miraculeusement en corner. Quelques minutes leurs, on croit pleinement en plus tard, Yahia-Cherif adresse un puissant tir, nos chances. mais le portier adverse a étalé toute sa Entretien réalisé par Kamel M. classe pour repousser le ballon.

eStorm, le 1er service en Algérie pour recharger une ligne téléphonique ou payer une facture Ooredoo sur le net avec une carte CIB

Ooredoo continue d’innover et d’enrichir la vie de ses clients et lance eStorm sa solution exclusive, gratuite et sécurisée d’achat de crédit téléphonique sur internet avec une Carte interbancaire CIB. A la faveur d’un partenariat entre Ooredoo et la Société d'Automatisation des Transactions Interbancaires et de Monétique (SATIM), les clients détenteurs d’une Carte Interbancaire (CIB) de toutes les banques activant en Algérie peuvent acheter en toute sécurité du crédit grâce à eStorm en quelques clics et à partir d’un montant de 200 DA, en se connectant sur le site internet www.ooredoo.dz depuis un ordinateur, une tablette ou un Smartphone, ou bien en se connectant directement et gratuitement sur le site www.estorm.ooredoo.dz depuis un ordinateur, un Smartphone ou une Tablette. Le crédit acheté peut être utilisé pour les communications ou le payement des factures des lignes Ooredoo seulement. L’opération d’achat de crédit via eStorm est sans frais supplémentaires. Elle garantit la confidentialité des données bancaires du client et bénéficie du label de sécurité de la Satim. Avec eStorm, Ooredoo assure un accès simple, facile et pratique partout dans le monde, à son service de rechargement électronique nécessitant juste un accès internet. Pour rappel, le lancement du service eStorm entre dans le cadre de la mise en œuvre de la convention signée en février dernier entre Ooredoo et Gulf Bank Algeria (AGB) portant sur le paiement en ligne de produits et services.

www.lebuteur.com

Coup difficile

MCA

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

L’EN militaire pour préparer le commando qui affrontera la JSK
Avec un match de cette importance-là, le Mouloudia veut se donner tous les moyens pour réussir un coup de force dans l’antre de Tizi Ouzou. C’est pour cela que la direction, sur demande de Fouad Bouali, vient de programmer une rencontre amicale face à la sélection nationale militaire. Une rencontre prévue pour demain matin à 10 h au CREPS de Ben Aknoun. L’occasion pour le coach mouloudéen d’offrir plus de temps de jeu aux éléments qui n’ont pas pris part à l’affiche contre le RCA. Les Kacem, Ghazi, Bellaid, Bensalem, Fabre et autres Bouzidi auront l’occasion de se mettre un match dans les jambes et éventuellement regagner la confiance du staff technique pour la suite des événements. Le technicien pourra, pour sa part, préparer dans Chikhoune, Kasdi et Amachi la caserne militaire de Ben Aknoun seront testés son commando Les trois joueurs espoirs qui font qui croisera le des merveilles chaque week-end dans leur catégorie devront être su- fer, le week-end prochain, face pervisés demain par Bouali, lors du match amical contre la sélection na- aux Canaris tionale militaire. Il s’agit de Chiavec l’ambition khoune, Kasdi et Amachi. de réaliser un L’occasion pour eux de gagner coup de force à leurs galons et emboîter le Tizi Ouzou. pas à Chita et Djaouchi.

La victoire de la JSK à Sétif
chamboule les calculs du MCA

L

e point ramené de Brakni face au RCA constituait un bon résultat pour le Mouloudia, surtout au vu du niveau affiché ces dernières semaines par les hommes de Chérif El Ouazzani. Une unité précieuse qui aurait dû permettre au Mouloudia de reprendre seul la troisième place. Seulement la JSK, en déjouant les pronostics avec cette probante victoire contre Sétif au stade du 8-Mai45, a totalement faussé les calculs des Algérois. Cédant cette troisième place de toutes les convoitises aux Canaris qui comptent deux longueurs d’avance, le Mouloudia n’aura pas le droit à l’erreur, le week-end prochain, face au club kabyle, sous peine de perdre tout espoir de jouer une compétition africaine. Une défaite le week-end prochain reléguera le MCA à cinq points de la JSK. D’où l’importance de cette rencontre aux

allures d’un match de Coupe d’Algérie, comme l’avait si bien résumé Antar Boucherit. A présent, un seul mot d’ordre du côté algérois, tout faire pour revenir avec les trois points de Tizi Ouzou, comme l’avait si bien réalisé Djamel Menad lors de l’exercice précédent.

La prime pourrait atteindre 30 millions en cas de victoire face à la JSK
Sachant que le Mouloudia, en cas de victoire le week-end prochain face à la JSK, se relancerait totalement dans la course pour la Ligue des champions. Mais pour cela, il faudrait réaliser un coup d’éclat au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, ce qui n’est jamais une mince affaire. Et pour motiver ses troupes, Boumella

serait près à offrir une prime de 25 millions de centimes en cas de succès. Cette enveloppe pourrait même atteindre 30 millions si l’ESS chute face au CSC. A ce moment-là, une victoire des Algérois replacerait le MCA à deux longueurs d’onde seulement des Ententistes. Raison qui pousserait la direction à mettre le prix pour mobiliser et booster les camarades de Daoud.

Tout pour éviter la polémique avec Hannachi sur les quotas
Juste après avoir battu l’Entente de Sétif chez elle, au 8-Mai-45, le président de la JSK, Moh-Chérif Hannachi, avait annoncé la couleur en décidant de réserver 500 places au Mouloudia lors du clasico. Certes, cette quote-part est loin de satisfaire les Chnaoua, mais le comité de supporters et les dirigeants du Moulou-

dia ne veulent nullement alimenter la polémique, alors que les deux clubs ont toujours entretenu de très bons rapports. Ainsi, le Doyen est prêt à accepter sans rechigner le Reprise cet quota qui lui sera octroyé par le club kabyle. Que ce soit 500, après-midi à 300 ou même 200 places, le MCA est Bouchaoui preneur sans rentrer dans un bras de Après avoir bénéficié d’un jour fer à l’issue incertaine avec le préside repos, les gars du Mouloudia se dent de la JSK qui voudrait profiter remettront, cet après-midi à 16 h, au boulot à la forêt de Bouchaoui. Le de la venue du Doyen pour remplir menu du jour sera surtout axé sur le stade du 1er-Novembre qui n’a le volet physique, avant de croiser plus affiché complet depuis belle lule fer avec l’Equipe nationale rette, malgré les premiers rôles que militaire dans une rencontre jouent les Canaris en championnat et qui s’annonce palpien Coupe d’Algérie. tante. T. Che

Très séduit par les U19 du club

Boumella a promis de signer des contrats professionnels à certains éléments
Les U19 du Mouloudia ont fait très forte impression le week-end dernier, en infligeant une sacrée déculotté à leur homologue de Lakhdaria sur le score de 4 à 0. Présent au stade de Baba-Hassen, le président, Boudjemaâ Boumella, était très séduit par la qualité collective et individuelle de cette équipe très talentueuse. A la fin de la partie, il s’est rendu au vestiaire pour féliciter les jeunes espoirs, tout en promettant de faire signer des contrats professionnels aux éléments les plus prometteurs. D’ailleurs, Boumella a demandé à l’entraîneur de l’équipe de lui remettre un rapport détaillé pour déterminer les éléments qui seront promus. Kamel Kaci-Saïd a demandé à son tour à Ali Benchikh de fixer les noms des joueurs par ordre de mérite. Faisant de la formation son cheval de bataille, Boumella veut promouvoir plusieurs éléments qui constitueront la force de frappe du Mouloudia dans les années à venir.

Boucherit : «Le clasico aura
l’allure d’un match de coupe avec la C1 comme enjeu»
Le demi-défensif, Antar Boucherit, était l’un des rares joueurs à avoir accepté de répondre aux interrogations des médias. L’ex-joueur du CSC estime que son équipe a tous les arguments pour réussir un coup de force à Tizi Ouzou, dans une rencontre aux allures de Coupe d’Algérie.
Un peu déçu tout de même de ne pouvoir ramené le plein de points de Brakni… Déçu oui, mais il ne faut pas non plus faire la fine bouche, car ce n’est pas tout le monde qui obtient un point face à l’Arbaâ, à Brakni. Sétif s’était incliné dans ce même stade. Alors parfois, il faut se contenter d’un petit point qui pèsera lourd au décompte final. Il y avait tout de même de la place pour mettre un but en seconde mitemps, surtout que vous maîtrisiez le jeu… Certes, on s’est crées des occasions, mais la réussite nous a fait défaut. Il y a des jours où la chance vous tourne le dos. Et ce fut le cas contre l’Arbaâ. Après ce match nul, vous allez défier le week-end prochain la JSK dans son stade de Tizi Ouzou. Encore un déplacement périlleux qui vous prend au nez… Nous allons bien préparer ce match. Ce sera une rencontre aux allures de coupe entre deux prétendants aux places africaines et même à la Ligue des champions. A nous de nous montrer costauds pour accrocher la JSK dans son propre stade. Vous savez, dans le football, tout est possible. Il suffit de croire en son potentiel. Au premier half, vous avez opté pour une tactique ultra-défensive… Il fallait qu’on absorbe la pression exercée par notre adversaire qui voulait faire la différence en première mi-temps. Nous avons été solides et nous avons su bloquer tous les espaces, la preuve, notre adversaire n’a pas eu beaucoup d’occasions nettes de scorer. Bien au contraire, c’est nous qui avons eu les meilleures opportunités. Ne pensez-vous pas que les attaquants ont failli à leur mission suite à leurs ratages ? Pas du tout. Il n’est écrit nulle part que c’est les attaquants qui doivent marquer à chaque fois. Nous sommes onze joueurs sur le terrain qui pouvons potentiellement marqué. L’essentiel, c’est le résultat final, peu importe celui qui met le cuir au fond des filets. Dans le football, on gagne et on perd tous ensembles. Entretien réalisé par Tarek-Che

Un but d’anthologie au terme de 63 passes
Au-delà de cette belle et éclatante victoire des U19 du Mouloudia, c’est surtout l’un des buts qui a été inscrit au terme de 63 passes. Même le Barça de Guardiola n’aurait pu prétendre faire mieux. Durant de Nouioua longues secondes, l’équipe de Lakhdaria dès samedi en a visité tout le recstage à Sidi Moussa tangle vert avant L’entraîneur des gardiens de de prendre un but but, Tarek Nouioua, sera, à partir qui restera dans de samedi prochain, en stage à Sidi les annales. Une Moussa. Un regroupement des entraîneurs des gardiens de but qui réalisation qui mériterait même s’étalera sur trois jours. Une occasion inouïe pour Nouioua d’accroître ses de figurer dans connaissances, ce qui pourrait se réle Guinness des percuter positivement dans son aprecords. proche avec les programmes T. Che concoctés aux trois portiers du
MCA, Djemili, Bouzidi et Fabre.

10

N° 2586
Lundi 17 Mars 2014

www.lebuteur.com

Coup après coup

USMA
Velud
«Je suis content pour Seguer»

L’USMA n’a n’a plus plus qu’à qu’à gagner gagner ses ses prochaines prochaines L’USMA rencontres à à domicile domicile pour pour décrocher décrocher le le titre titre !! rencontres

E

ncore une belle fin de semaine que les supporters de l’USMA ont vécue, samedi soir, après la nouvelle victoire décrochée à Bologhine par les coéquipiers de Chafaï et la défaite de l’ESS face à la JSK au 8-Mai. Des résultats qui ont permis aux protégés de Velud de creuser l’écart à huit points. A sept journées de la fin de la saison, les Rouge et Noir sont plus que jamais proches d'un nouveau titre. Un trophée qu’ils peuvent être sûrs de remporter à condition qu’ils gagnent toutes leurs prochaines rencontres à domicile sans se soucier des résultats des autres concurrents. Pour être champions, les Usmistes n’ont qu’à

Koudri
«Cessez de me parler du MCA !» Depuis quelques
semaines, on ne cesse d’annoncer la grosse envie des dirigeants du MCA de récupérer quelques exjoueurs du club, parmi lesquels figurent plusieurs Usmistes, à l’image de Hamza Koudri. Interrogé après la fin de la rencontre face au MCEE, le milieu de terrain des Rouge et Noir a répliqué rapidement sans vouloir pour autant s’attarder sur le sujet. «Franchement, j’en ai marre ! Je ne veux plus parler du MCA, des contacts. Pour l’instant, je suis concentré sur le parcours que nous sommes en train de réaliser avec mon équipe. Nous jouons le titre, et ce n’est pas le moment pour moi d’aborder un tel sujet.»

Le but inscrit samedi par Mohamed Seguer pourrait bien le faire revenir au premier plan lors des semaines à venir. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que Hubert Velud a beaucoup apprécié la réaction de son joueur. «Même s’il est resté loin de la compétition, il battre l’ASO Chlef, le MCO, le RCA phase retour, et il faut dire que cette après avoir été incorporé, Mohan’a pas cessé de travailler et l’ESS et ils pourront réaliser le décision a failli coûter cher à med Seguer a pris lors de cette vœu de tous les amoureux du club, l’USMA puisque les deux joueurs rencontre sa revanche sur le aux entrainements et fourmais aussi celui des Haddad. À la ont trouvé beaucoup de difficultés à sort. En effet, l’attaquant des nir des efforts. Son sérieux lui a permis de faire ce tête du club pour la quatrième évoluer ensemble. Contraint de se Rouge et Noir, longtemps éloicome-back, et je suis année, le premier objectif qui n’est sacrifier, Djediat s’est souvent re- gné de la compétition officielle content pour lui». Des autre que d’assurer une qualification trouvé à quelques centimètres de pour la simple raison qu’il n’avait propos qui ne devront que pour la prochaine édition de la Ligue Ziaya, ce qui les a déstabilisés. Il a pas été retenu à chaque fois par le faire du bien au concerné des champions est sur le point d’être fallu donc attendre jusqu’à ce qu’ils coach, a fini par débloquer son qui nous a toujours affirmé atteint en attendant la suite. Une soient remplacés pour que la situa- compteur-buts. Un but qui vaut de qu’il est prêt à apporter un suite attendue avec impatience par tion se débloque. Se sentant plus à l’or puisqu’il a permis aux siens de se plus lorsque l’occasion se tous les amoureux de l’équipe de l’aise après la sortie de Djediat, rapprocher un peu plus du titre. présentera. Avant-hier, il a Soustara. Feham a été impliqué dans le second Après une telle rentrée, il faut s’atjoint le geste à la parole. but des Rouge et Noir. tendre à ce que le n°18 de La sortie de Djediat l’USMA ait d’autres occasions à Seguer prend sa a libéré Feham l’avenir de se mettre en éviReprise Face au MCEE, Djediat a été ali- revanche sur le sort dence. gné aux côtés de Feham pour la preAuteur du second but de son aujourd’hui Adel Cheraki mière fois depuis le début de la équipe quelques minutes seulement Comme c'est le cas après chaque rencontre à domicile, les joueurs de l’USMA ont eu droit à une journée de repos. C’est donc aujourd'hui qu’ils reprendront du service. La première séance d’entraîd’empocher les trois points. J’ai su profiter Auteur du premier but de son nement de la semaine est de l’occasion que j’ai eue pour remettre équipe avant-hier lors de la renles pendules à l’heure, c’est sûr que contre face au MCEE à Bologhine, prévue pour cet après-midi c’est au moment où il s’apprêtait à je suis aux anges. J’espère qu’il y au stade Omar-Hamadi.

Meftah : «Nous ne sommes pas encore champions»
en aura d’autres à l’avenir. Contrairement à l’habitude, cette fois vous n’avez pas marqué sur penalty… Peu importe la manière de le faire, l’essentiel est qu’il soit validé. Ce qu’il faut retenir aussi, c’est que depuis que je suis à l’USMA, à chaque fois je marque face au MCEE à Bologhine. visiblement, cette équipe me réussit bien et ça me va. La défaite de l’ESS vous a permis de creuser l’écart un peu plus. Qu’avez-vous à nous dire à ce sujet ? Un tel écart nous permettra d’aborder la suite du parcours tranquillement, mais pour moi le titre n’est pas encore joué. Nous ne pouvons pas dire que nous sommes champions tant que rien n’est officiel. Les résultats de cette journée font nos affaires, nous nous rapprochons de notre objectif. Si je dois donner un pourcentage, je dirais qu’à 60 %, nous sommes bien partis pour décrocher un nouveau trophée. Nous ne sommes pas encore à 100 %, donc il faut garder la tête sur les épaules et continuer à avancer. Cet écart risque de se creuser encore plus lors de la prochaine journée puisque l’ESS ira défier le CSC chez lui… Nous ne voulons pas penser aux matchs du week-end prochain. Pour le moment, nous savourons ce succès. Nous aurons assez de temps pour parler des rencontres de la fin de semaine. Entretien réalisé par Adel Cheraki

quitter le stade que nous avons pu croiser Mohamed Rabie Meftah pour lui poser quelques questions, revenant ainsi sur ce match difficilement remporté avant d’aborder d’autres sujets.

«Je suis toujours sous contrat et je compte honorer mon engagement»
Hamza Koudri ajoutera : «Je suis toujours sous contrat avec l’USMA et je compte honorer mon engagement jusqu’au bout.» Pour rappel, le joueur est toujours sous contrat d’après le site internet de la LFP. Considéré comme un pilier de cette équipe usmiste, on imagine mal les responsables du club céder un élément de l’envergure de Koudri. Un élément qui mouille son maillot et qui n’hésite pas à se battre à fond pour défendre les couleurs du club.

A. C.

Tout d’abord, quelle analyse faites-vous sur cette rencontre ? Dans l’ensemble, je dirais que ce fut un match que nous avons dominé. Nous l’avons bien entamé. Malgré les efforts fournis en première période, nous n’avons pas pu trouver la faille. En seconde mitemps, nous avons continué à produire du beau jeu, seulement il y a ce but de l’équipe adverse contre le cours du jeu puisqu’ils n’avaient pas réussi à nous inquiéter auparavant. Certes, notre mission s’est compliquée un peu plus, mais encore une fois nous n’avons pas tremblé. Nous sommes revenus de loin, c’est clair qu’une telle victoire ne pourra que nous faire du bien pour la suite du parcours. Vous avez vécu le même scénario que celui face au CSC. Quel est le secret de ce retour en force en fin de match ? Je vous assure qu’il n’y a aucun secret. Si nous avons gagné cette rencontre, c’est tout simplement parce que nous avons cru en nos chances. Nous l’avons fait à Constantine, cela nous a peut-être encouragés à rééditer l’exploit. C’est important de revenir au score et ajouter un second but quelques minutes plus tard. Ça prouve que les joueurs ont du caractère, et après un tel parcours nous ne pouvons que savourer notre réussite. Qu’est-ce que ça vous fait d’être l’auteur du but égalisateur ? Si je suis un homme heureux, c’est parce que l’USMA a gagné. Marquer des buts est agréable, mais peu importe le nom de celui qui le fera, le plus important c’est

CRB Aïn Fekroun-USMA pourrait se jouer à huis-clos
Le prochain match à l’extérieur des Rouge et Noir aura lieu à Aïn Mlila où ils affronteront le CRB Aïn Fekroun chez lui. Cette rencontre, et suite aux derniers événements qui se sont produits avant-hier en marge de la confrontation disputée par l’équipe locale face au CSC, a de fortes chances de se dérouler à huis-clos. En cas de confirmation de cette information, le club algérois sera le plus grand gagnant dans cette affaire.

Et de trois pour Meftah !
Le but inscrit par Meftah face au MCEE est son troisième depuis le début de saison. Si les deux précédents ont été inscrits sur penalty, et ce fut face à la JSK puis contre la JSS, celui d’avant-hier l'a été sur une balle arrêtée.

Coup par coup

MOB

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

Les Crabes oublient le
CRB et pensent à la JSMB
parcours, c’est à cause du manque de l’efficacité offensive dans la mesure où les attaquants trouvent beaucoup de difficultés pour arriver au camp adverse. D’ailleurs, c’est ce que nous avons constaté lors des dernières rencontres où les Béjaouis réussissent souvent à se procurer des occasions de but, sans pour autant parvenir à les concrétiser. Un problème qui persiste et qui est devenu un véritable casse-tête pour le coach Amrani qui n’arrive pas à trouver les solutions pour permettre aux attaquants de se montrer à la hauteur. Mieux, le staff technique avait pourtant donné la chance à chaque élément à l’image de Malien Magassouba, Boulaincer, Semani, sans résultat. Ce qui impose au coach béjaoui de trouver d’autres formules afin de se permettre de bien exploiter les occasions de but dans chaque match et réaliser de bons résultats pour assurer le maintien dans les plus brefs délais.

«On aurait pu revenir avec un bon résultat, on va se racheter face à la JSMB»
Le milieu de terrain du MOB, en l’occurrence Malek Ferhat, qui a retrouvé la compétition à l’occasion de la rencontre contre CR Belouizdad, a reconnu que son équipe aurait pu réussir un bon résultat si ce n’est pas de la chance qui n’a pas été de leur côté. Toutefois, il estime qu’ils doivent oublier ce match et penser à la suite de la compétition afin de se racheter, à commencer par le prochain rendez-vous devant JSMB qui est déjà important pour les Béjaouis du MOB.

Ferhat :

Vous venez de concéder une autre défaite amère en dehors de vos bases contre le CRB, un commentaire ? Je ne vous cache pas que nous ne méritons pas de perdre dans la mesure où nous avons réussi une belle prestation où nous avons créé beaucoup d’occasions de but, mais dommage que la chance n’a pas été de notre côté. Pourtant, on s’est déplacés à Alger avec l’objectif de réussir un bon résultat, cela n’a pas été le cas. Désormais, on doit oublier ce match et penser à l’avenir Les erreurs défensives, afin de se ressaisir et prendre une belle option un casse-tête pour pour le maintien. Amrani Vous ne pensez-pas que cette défaite pourrait Encore une fois, les Crabes influer sur le rendement de l’équipe face à la se sont inclinés samedi dernier JSMB ? face au CR Belouizdad à cause Non, je ne pense pas que cette défaite puisse d’une erreur défensive qui a influer sur le moral du groupe à la veille de permis à l’Egyptien Bogy derby dans la mesure où les joueurs sont sad’inscrire l’unique but de la tisfaits de leur prestation dans ce match où partie. Certes, l’absence de on s’est procuré des occasions et on aurait pu Chebana a influé sur le renncore une fois, les Crabes du MO Béjaïa n’ont pas espérer à mieux. Il faut préciser que l’équipe dement de l’équipe, mais cela pu faire mieux que de concéder une nouvelle déadverse a évolué sur son terrain et était dans ne peut expliquer une erreur faite à l’occasion de leur déplacement à Alger où l’obligation de réussir un bon résultat. de marquage de la défense sails ont affronté le CR Belouizdad et de démontrer Une victoire ce samedi s’impose afin de medi dernier laissant le champ encore leur fébrilité en dehors de leurs bases. Avec un vous mettre à l’abri, n’est-ce pas ? libre à l’attaquant Bogy qui n’a compartiment offensif qui est loin de son niveau et avec Oui, je crois que nous n’aurons pas droit à pas trouvé beaucoup de difficull’absence de pas moins de quatre joueurs pour de diverses l’erreur à domicile dans la mesure où nous raisons, les Béjaouis ont concédé leur dixième défaite cette tés pour offrir la victoire à son sommes dans l’obligation de faire le plein équipe. D’ailleurs, le staff technique saison à l’extérieur et laisser filer une belle opportunité de pour quitter la zone des turbulences et se avait, à maintes reprises, tenté de prendre une bonne option pour le maintien et de se metmettre à l’abri d’une mauvaise surprise. trouver les solutions en demandant tre à l’abri d’une mauvaise surprise. Pourtant, les poulains D’ailleurs, on va profiter de cette semaine de Amrani ont été à la hauteur avec un bon rendement sur même aux joueurs de se montrer à la pour se préparer sur tous les plans et surhauteur mais voilà que cela n’a pas eu les le terrain de l’avis même de coach belouizdadi Abdeltout être au rendez-vous surtout que cette résultats escomptés. Avec le retour de kader Amrani, mais sans pour autant parverencontre aura un cachet de derby et la Chebana face à la JSMB, la défense Chebana nir à inscrire le moindre but pour cause MOBtâche ne sera pas facile. Nous sommes pourrait se montrer encore de manque de l’efficacité chez les attade retour JSMB, samedi conscients de ce qui nous attend et tout le mieux. quants et l’excès de précipitation. N’ayant pas été de voyage à 17h45 monde est décidé à fournir le maximum avec son équipe à Alger à l’occasion Contrairement à la dernière renLe derby de la Soummam d’efforts pour arracher les trois points de la de la dernière rencontre face au CR BeLes satisfactions contre disputée face au CRB Aïn comptant pour la 24e journée de victoire et prendre une belle option pour le louizdad, le défenseur Chebana devrait Fekroun, les camarades du capiLigue 1 Mobilis qui mettra aux pris le du staff faire son retour à la compétition à l’occasion maintien en Ligue 1 Mobilis. taine Akrour ont été à la hauteur MOB avec la JSMB vient d’être officiel- technique de derby de la Soummam face à la JSM BéVous avez livré une belle prestation après où ils ont crée pas moins de trois lement programmée pour samedi projaïa qui aura lieu samedi prochain au stade de A la fin de la renchain à 17h45 au stade de l’Unité votre retour à la compétition, votre sentiment ? occasions franches de scorer, l’Unité Maghrébine. Ce qui sera d’un grand contre qui a opposé le Je ne vous cache pas que j’ai fait de mon mieux dommage que les attaquants n’ont Maghrébine et qui sera retransmise sur CRB au MOB, le coach apport pour la bande à Amrani afin de réussir le petit écran. un bon résultat et se rapour aider mes camarades, bien que je n’aie pas pris pas été au rendez-vous en encaisAmrani s’est montré sacheter de cette départ à la dernière rencontre face au MC Oran. D’ailsant un but sur une erreur défentisfait de la prestation faite concédée au leurs, j’ai assuré mon rôle convenablement, j’ai donné sive et de revenir bredouille. Un ESS-MOB fournie par ses poulains Reprise stade de 20meilleur de moi-même et je suis satisfait de cette faux pas qui ne fait pas les affaires des dans ce match où ils auraient Août. devrait se jouer leprestation. des Néanmoins, je tâcherai de faire encore Béjaouis qui sont désormais appelés à pu faire mieux et revenir avec à huis clos entraînements mieux à l’avenir. fournir des efforts supplémentaires un bon résultat si ce n’est l’erLa rencontre de la 25e journée de pour à se racheter, à commencer aujourd’hui Et qu’en est-il de la suite du parcours ? reur commise lors des dernières Ligue 1 Mobilis entre l’ES Sétif et le C’est aujourd’hui lundi que les par le derby face à la JSMB. Nous tâcherons à bien négocier les prochains MO Béjaïa pourrait bien se jouer à huis Crabes reprendront le chemin des en- minutes de la partie ayant permis à clos en attendant la décision qui sera matches, à commencer par celui de ce samedi traînements après avoir bénéficié d’une l’équipe locale d’inscrire le seul but prise par la commission de discipline de face à la JSMB afin de se mettre à l’abri et de L’inefficacité de la victoire. Le patron de la barre journée de repos hier dimanche. Les la Ligue nationale. Pour rappel, la dé- faire encore un pas supplémentaire pour réussir technique du MOB était déçu par le camarades de Yettou vont tenter de se offensive, bien préparer pour cette empoignade résultat final de la rencontre même s’il faite concédée par l’Aigle noir samedi notre objectif qui est de tester parmi les équipes dernier face à la JSK n’a pas été du un problème qui face à la JSMB afin d’être aptes sur reconnaît que son équipe a réalisé une de l’élite. Certes, la mission ne sera pas aisée, mais goût des supporters de l’ESS qui tous les volets et arracher la vicpersiste nous sommes conscients de ce qui nous attend et belle prestation comme il y avait de la ont jeté des projectiles à la fin toire qui demeure l’objectif Si le MO Béjaïa a raté une belle on veut se maintenir avant la fin de saison. place pour revenir avec au moins un point du match et qui a été principal des poulains de opportunité pour revenir avec un bon mentionné par l’arbiEntretien réalisé par de nul. Amrani. tre Bichari. résultat et de se motiver pour la suite du Yugurtha A. Yugurtha A.

E

RCA
a formation du RCA n’a pu confirmer sa dernière victoire à l’extérieur face au CABBA, à la réception, samedi, du MCA à Brakni. Les deux équipes se sépareront avec un résultat nul qui n’arrange pas vraiment les hommes de Chérif El Ouazzani, lesquels se trouvent, au sommet de cette 23e journée du championnat, talonnés un peu plus par le haut du tableau. Toutefois, les chances de voir l’équipe finir dans l’une des quatre places du classement ne sont pas réduites à néant, c’est pourquoi au sein de l’effectif d’Ezzergua, on ne s’avoue pas encore vaincu, le club mise gros sur son retour à Smaïl-Mekhlouf les semaines prochaines pour tenter de faire tomber les grosses écuries, à l’image de la JSK.

L

L’Arbâa ne perd pas espoir de finir en haut du tableau
MCA. Toutefois, il annonce que son club est encore capable de réaliser l’exploit : «Il est vrai que ce match nul concédé face au MCA nous a empêchés d’accroître nos chances de jouer les premiers rôle en championnat. Les choses vont être très difficiles, c’est bien dommage. Malgré cela, on ne perd pas espoir, nous allons crânement défendre nos chances jusqu’à la dernière journée pour atteindre notre objectif.»

La direction ne fermera pas les yeux sur Mokdad
C’est un peu le sujet de tous les débats dans la ville de l’Arbâa, Mokdad, qui s’est retiré du groupe à la veille du match après avoir été mis au courant de sa non-titularisation pour le match face au MCA, n’a désormais plus la même cote comme lors de sa venue au club. En tout cas, la direction d’Amani ne compte pas fermer les yeux sur le dépassement du milieu de terrain. Le joueur passera aujourd’hui en conseil de discipline et devrait être sanctionné lourdement, suite à ses agissements à la veille d’un match aussi important. A. L.

Amani : «Je crois qu’on est capables de le faire»
Le président du RCA, Amani, est d’accord avec nous pour dire que son club a laissé filer une bonne opportunité de jouer les premiers rôles, après ce match nul concédé face au

Hamouche ne veut pas changer l’axe défensif
L’entraîneur des Vert Rouge ne veut pas changer son duo défensif, qui a été souvent aligné lors des dernières rencontres. C’est ce qui a été remarqué dans sa composante de samedi dernier. Ainsi, il compte renouveler sa confiance à Zidane Mebarakou et au Malien Coulibaly, les plus indiqués pour jouer ce mardi face à l’USMH. Rappelons que Mebarakou est le plus régulier des défenseurs, ces derniers temps, en participant pratiquement à toutes les rencontres.

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup de pompe

Ligue 1
Après un séjour en France, le président, Boualem Tiab, qui a raté les deux dernières rencontres de son équipe, est attendu aujourd’hui au pays, en provenance de Marseille où il séjournait pour des soins. Ce dernier, qui n’a pas été du tout satisfait du rendement de son équipe durant les dernières journées, compte bien se réunir avec eux pour leur demander des explications. Le chairman béjaoui va certainement tenter de booster encore plus ses poulains pour qu’ils soient plus performants à l’avenir et puissent atteindre leur objectif qui a été tracé par la direction au début de saison, celui de se maintenir en Ligue 1.

Le match d’El Harrach (encore une fois) reporté au 25 mars

Un vrai soulagement pour les Béjaouis
près le report du match face à l’USMH, les joueurs de la JSMB ont retrouvé le chemin des entraînements en prévision de cette même rencontre qui a été reprogrammée, dans un premier temps pour ce mardi. Un match d’une importance capitale pour les gars de Yemma Gouraya dans leur quête de points, une victoire leur permettra d’espérer encore au maintien. Alors que le match a été programmé pour ce mardi, la Ligue vient encore une fois de le reporter pour le 25 mars prochain. Ceci fait que la JSMB devra jouer d’abord le derby face au voisin du MOB avant d’affronter l’USMH quelques jours après. Il paraît que c’est les Harrachis qui ont fait pression sur la LFP pour le reporter ultérieurement. Dans sa requêtte, l’USMH a mis en avant la fatigue, conséquence d’un double aller–retour à Béjaia en l’espace de 48 heures. Une décision qui arrange autant les affaires de l’USMH que de la JSMB qui pourra ainsi préparer tranquillement le derby face au voisin.

Tiab de retour à Béjaïa

Bouabta n’entre plus dans ses plans

Titulaire à part entière sous la houlette de Djabour, le jeune axial, Tarek Bouabta, n’entre plus dans les plans du coach Hassan Hamouche qui ne l’a pas fait jouer durant les trois derniers matches. S’il y a bien un joueur qui a traversé des moments difficiles, c’est évidemment lui. Ce dernier, qui a joué presque tous les matches de son équipe, s’est retrouvé, par la force des choses, relégué au second plan. Le joueur se contente de se préparer pour la compétition, avant de se retrouver sur le banc le jour du match. Même Les deux équipes n’étaient pas prêtes lorsque le staff technique songe à pour jouer demain des changements, il ne fait pas Il faut dire que les deux équipes n’avaient pas assez de partie de ses priorités. Selon certaines indiscrétions, temps pour reprendre leurs souffles et préparer cette situation a convenablement ce match qui sera finalement beaucoup afMOB-JSMB reporté après l’intervention des responsables fecté le joueur samedi à 18h de l’USMH auprès de la Ligue. En tous les qui digère Le match devant opposer la cas, ce report arrange aussi bien les afmal sa mise JSMB au MOB, pour le compte de la à l’écart. faires des Béjaouis que celles des Harra24e journée du championnat de Ligue 1 S. A. chis. A l’instar des joueurs, le coach Mobilis, est programmé pour samedi 22 Hamouche n’a pas caché sa satisfaction, mars au stade de l’UMA, à 18h. Une rencontre qui s’annonce d’ores et déjà difficile mais aussi son soulagement après ce repour les gars de Hamouche qui devront port, vu que son équipe était faire de leur mieux pour réaliser un bon dans l’obligation de disputer résultat. Toutefois avant cette rencondeux matchs, dont un derby en l’espace tre, les Béjaouis devront d’abord se de trois jours seulement, ce concentrer sur ce match face à leur voisin.

A

qui n’est pas fait pour arranger les affaires des locaux en matière de récupération, alors que l’équipe n’a pratiquement pas le droit à l’erreur, si elle veut toujours espérer se maintenir en Ligue 1. Maintenant, place à la préparation du derby ! En reportant cette affiche, entre les deux équipes, la Ligue vient d’offrir une sacrée occasion pour la JSMB de préparer son match derby prévu ce week-end face au MOB, dans de bonnes conditions. Le staff technqiue aura suffisamment de temps pour remettre de l’ordre dans la maison et préparer comme il se doit ce derby qui ne sera pas une partie facile pour les Vert et Rouge qui n’ont plus le droit à l’erreur. Il reste encore pas moins de cinq jours, ce qui est suffisant pour le coach Hamouche de toucher à tous les aspects possibles avant le déroulement de ce match tant attendu par les amoureux de la balle ronde à Béjaïa. Hamouche insiste sur le travail psychologique Sachant que ses poulains sont perturbés moralement, suite à ce report inattendu, Hassan Hamouche a jugé utile, durant ces deux derniers jours, d’axer son travail sur le volet psychologique. En effet, le coach sait très bien que ses éléments seront mis à rude épreuve durant le prochain match, du moment qu’ils ont aussi la tête au prochain derby face au MOB. Pour pallier les insuffisances de son équipe, il a décidé, avant d’affronter l’USMH, de se baser sur ce volet. Il veut que ses protégés soient animés du même état d’esprit qui leur a permis de gagner face à la JSK. Ayant demandé le report du match qui doit opposer la JSMB à l’USMH après la 24e journée, la direction des Harrachis, qui veut jouer ce match face aux Béjaouis après le déroulement des matches de Coupe d’Algérie, s’est vue essuyer un refus de la Ligue nationale. S. A.

Que d’affaires à régler !
Dans ce même contexte, le président, qui a raté également quelques événements qui ont secoué la maison béjaouie, retrouvera sur son bureau plusieurs affaires à régler cette semaine. Tiab devra donc discuter avec certains joueurs qui n’ont plus la tête à la JSMB, ces derniers temps, à l’image de Bouziani et Belghrabi, pour trouver enfin une solution qui arrange les deux parties. En tous les cas, le président va essayer de mettre un peu d’ordre dans la maison, avant le derby contre le MOB programmé samedi prochain à Béjaïa.

Les joueurs réclament la prime de la JSK
Certains joueurs ont saisi la direction pour lui faire part de leurs doléances financières, en faisant savoir à un dirigeant qu’ils n’ont pas encore encaissé la prime de la victoire face à la JSK et que c’est le moment où jamais de réclamer leurs dus. En l’absence d’un règlement intérieur, les joueurs ont décidé de fixer, euxmêmes, leurs primes de match. Ainsi, ils réclament dix millions de centimes comme prime de victoire contre les Canaris. Ils refusent que leur direction revoie à la baisse cette prime. D’après nos informations, la direction compte la verser avant le match face au MOB.

Les minimes affronteront en coupe l’ASO le 28 mars à Béjaïa
Après leur brillante qualification lors du précédent tour face à l’ESS, les minimes de la JSMB, qui disputeront un match de championnat cette semaine, affronteront l’ASO en demi-finale de la Coupe d’ Algérie de cette catégorie. Le match est déjà programmé pour le 28 mars prochain au stade de l’Unité-Maghrébine dans la matinée. Ce sera donc une occasion pour eux de confirmer leur dernière qualification face l’ESS et sauver leur saison en remportant la Coupe d’Algérie.

S. A.

«Je suis dans le flou, la direction refuse de répondre à mes appels»
Interdit d’entraînement depuis plusieurs jours, l’attaquant Abdelwahi Belghrabi se trouve dans une situation très délicate, du moment que la direction refuse même de le recevoir pour régler son cas. «Franchement, je ne sais plus quoi faire. Je me trouve dans une situation compliquée. Ils m’ont écarté du groupe et maintenant, j’appelle les dirigeants, mais ils refusent de me répondre, je ne sais pourquoi. Moi, je veux juste qu’on régle ma situation, un point c’est tout. Ainsi, je compte me déplacer incessamment à Béjaïa pour les rencontrer en face-à-face pour régler cette affaire d’une manière définitive», dira Belgharbi.

Belghrabi

Entraînement hier à 15h
Après l’annulation du match face à l’USMH, le coach a décidé de programmer une séance de travail, hier dans l’après-midi, à 15h, pour poursuivre la préparation déjà entamée, en vue de cette rencontre importante. C’est un groupe presque au grand complet qui s’est présenté à la reprise des entraînements, hier. Les seules absences à déplorer étaient celles de Megatli et Chehaïma. N’étant pas encore remis de leurs blessures, ces joueurs n’ont pu prendre part à la séance. Cela sans oublier aussi les absences de Belgharbi et Bouziani qui sont déjà écartés du groupe.

Benmansour «On était prêts à jouer samedi,
mais on ne peut rien face aux aléas du climat»
pense que cette programmation n’est pas faite pour arranger nos affaires, du moment que nous allons jouer, trois jours après, un match important contre le MOB. On aurait aimé avoir plus de jour de repos, avant cette rencontre. Tout de même, vous auriez aimé jouer ce match samedi dernier… Evidemment, du moment qu’on s’est préparés en conséquence. Les joueurs étaient tous prêts à pendre part à cette confrontation. Mais ce report ne devrait pas nous perturber, car nous ferons de notre mieux pour ne pas sortir de l’ambiance du match, à la réception de l’USMH. Pour la première fois, le coach a décidé de vous titulariser, mais le match n’a pas eu lieu, un commentaire ? (Rires). Apparemment, je n’ai pas de chance. Non, franchement, j’aurais aimé jouer ce match, car c’était ma première convocation parmi le onze du départ. J’ai joué quelques matches en tant que remplaçant, mais c’était ma première titularisation. Dommage, je ne peux
Le jeune arrière droit, Farouk Benmansour, qui a failli enregistrer sa première titularisation face à l’USMH, n’était le report de la partie, n’est pas sûr que cela soit un avantage pour son équipe. Il aurait aimé jouer samedi dernier, afin d’avoir un peu plus de repos avant le derby face au voisin.

Comment avez-vous appris le report du match face à l’USMH ? Que voulez-vous que je vous dise ? C’est le destin. On s’est préparés pour jouer ce match, mais on a constaté nous-mêmes l’impraticabilité du terrain, suite aux chutes de pluie. On ne va pas se lamenter pour autant. Le match a été reprogrammé. On doit quand même rester concentrés. Cette programmation arrange-t-elle votre équipe ? Je ne sais pas trop. Il faut attendre le jour du match pour le vérifier. Je pense qu’il est encore tôt d’en dire plus sur ce report. On le saura sur le terrain le jour du match. En tous les cas, je

rien faire contre la nature. Le plus important c’est d’être présent dans le onze de départ, car je veux vraiment jouer ce match. Etes-vous prêt à tenir votre rôle ? Bien sûr que je le suis. Je l’ai toujours été, et je suis à la disposition des membres du staff technique. S’ils voient que je peux apporter un plus, qu’ils me fassent confiance et je m’occuperai du reste. Je dispose d’assez de volonté et je suis prêt à la mettre à la disposition du groupe. Seul, je ne pourrai rien faire, mais j’en suis convaincu que si nous sommes solidaires, nous pourrons surprendre notre adversaire le jour du match. Entretien réalisé par Sofiane A.

PUBLICITÉ

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

13

Le Buteur du 17-03-2014

Le Buteur du 17-03-2014

14

N° 2586
Lundi 17 MARS 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

CRB

Après sa victoire face au MOB

Une grosse bouffée
d’oxygène pour le Chabab
la 28e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis.

L’autre homme heureux de cette victoire du CRB est le président du club, Rédah

Malek : «On remercie les joueurs qui ont eu une bonne réaction»

Bons débuts de Bencherifa

Battre l’USMH pour se sortir d’affaire

es protégés de Henkouche et Yahi se sont rachetés de leur dernier faux pas contre à la JSS, samedi aprèsmidi à domicile, dans un match crucial dans la course au maintien face au MOB qu’ils ont battu 1-0, grâce à un but signé Bogy. Hormis cette petite réalisation survenue à l’heure de jeu, les Belouizdadis n’ont pas vraiment brillé. Leur manque de maîtrise sur le jeu a donné des sueurs froides au staff qui, d’ailleurs, était debout tout au long de la rencontre. Toutefois, comme l’a déclaré le premier responsable du staff, Henkouche, le plus important pour le groupe était les trois points. Dans une période aussi délicate pour le club du CRB dans cette dernière ligne droite du championnat, cette victoire, obtenue très difficilement face à une équipe mobiste bien en place, a permis à la direction ainsi que tous les supporters de pousser un grand ouf de soulagement. Le Chabab ne s’est, certes, pas encore sorti d’affaire, il reste encore du chemin à faire, mais cette victoire ô combien importante, apaisera

L

la tension et permettra aux joueurs de gagner en confiance. Maintenant, il faudra enchaîner par un bon résultat à l’extérieur, la semaine prochaine, à l’occasion du derby algérois face à l’USMH.

L’équipe a réussi un grand pas vers le maintien
La victoire des Belouizdadis, le week-end dernier, leur a évité de se compliquer la vie. Le club se positionne à cette 12e position avec le même nombre de points que le MCO, victorieux face à la JSS. Toutefois, le Chabab a fait un grand pas vers le maintien, puisqu’il garde son écart à 4 points sur un de ses concurrents directs, le CRBAF, qui s’est incliné à domicile face au CSC. C’est dire que les hommes du duo Henkouche-Yahi joueront leurs prochaines rencontres avec moins de pression. En attendant l’explication qui aura lieu dans les prochaines semaines face à Aïn-Fekroun, l’équipe est appelée à faire le plein, en espérant décrocher un bon résultat à l’extérieur qui mettra fin au suspense, avant

Grâce à sa victoire face au MOB, le Chabab s’est donné de l’air en se mettant quelque peu à l’abri de la relégation. Avec le calendrier qui l’attend, certains estiment que cet écart Malek. Très soulagé à la fin de la rencontre, il nous pourrait ne pas assudira : «On remercie les rer le maintien au CRB, joueurs qui ont eu une surtout que dans bonne réaction face au quelques semaines, il afMOB. C’est une victoire qui frontera le CRBAF qui ocBencherifa : nous fera beaucoup de cupe la 14e place. C’est dire «J’espère avoir bien. Nous allons, désormais, pouvoir préparer les que le risque de se faire donné satisfaction» prochaines rencontres rattraper par le concurA la fin de la rencontre, avec un meilleur état d’esrent au maintien existe, nous avons pu échanger prit.» mais le Chabab posquelques mots avec le jeune sède des armes à du CRB, à la sortie des «Les nouveaux latéral même de se mettre vestiaires. «J’ai eu ma chance hors de danger, dès la ont apporté un pour prouver ma valeur auplus» semaine prochaine. jourd’hui. Je remercie, d’ailleurs, Malek était surtout En effet, une bonne le staff qui m’a fait confiance content de l’apport des performance, samedi dans un match pareil. J’espère nouvelles recrues qui comprochain à Lavigerie, mencent à se distinguer en ne pas l’avoir déçu. Pour ce fera augmenter ses cette fin de saison, avec un qui est de la rencontre, je chances de se maintenir. Bogy buteur et un Dahne vous cache pas que je mane en très bonne forme. Mais ce ne sera pas une n’ a i pas senti cette pression «Les recrues sont en train mince affaire, car le Chadont tout le monde me parde se distinguer de fort bab, cette saison, a raté belle manière. Dahmane lait. Mes camarades m’ont ses matchs à l’extérieur, est en train de donner un mis très à l’aise. Je suis très même si jouer à Laviplus considérable à cette heureux d’ avoir fait mes débuts gerie ne constitue pas équipe, sans oublier aussi ponctués par une victoire très Ahmed Fathi, buteur auvéritablement un déimportante dans la lutte pour le jourd’hui, sur qui on placement. compte toujours pour rémaintien.» soudre nos problèmes en L. A. Lamine Amimi attaque.»

A l’occasion de la rencontre de samedi dernier face au MOB, le technicien Henkouche a pris tout le monde à contre-pied en titularisant le jeune espoir Bencherifa sur le côté gauche de la défense, à la place de Tiza. C’était la grande première pour le jeune frère de Mohamed Bencherifa, le joueur de la JSK. Pour ce qui est de sa prestation, ce dernier, en dépit de ses débuts timides, ce qui est tout à fait normal pour ses grands débuts en équipe première, a vite trouvé ses repères sur le terrain, en participant même au jeu offensif. Sa prestation a satisfait ses entraîneurs qui lui donneront ainsi l’occasion de jouer plus souvent d’ici la fin de la saison.

Henkouche : «On tentera de récolter le maximum de points»

A

la fin de la rencontre, le technicien du CRB n’a pas caché sa joie. Toutefois, il nous a fait part de son inquiétude par rapport aux arrangés. matchs «L’équipe est en bonne voie. Nous avons empoché 6 points sur un total de 9, c’est encourageant pour la suite du parcours. Nous savons bien que cette victoire nous a permis n, de faire un grand pas vers le maintie sur , joué st e n’ rien que ir savo mais il faut faut ne Il tout dans notre championnat. che pas avoir peur de le dire, mais à l’appro coup beau aura y il n, saiso la de n fi de la rrait de matchs arrangés, c’est ce qui pou imax le er fl ra de era tent On nous nuire. perde ndre dépe ne pour ts poin de mum sonne.»

Anane, je dois dire que c’était un risque à prendre. J’estime que ces derniers ont montré de belles choses, en dépit de leur manque de compétition.»

«J’avais dit à Dahmane qu’il était le meilleur joueur du monde»

L’interrogeant sur la très belle prestation de Dahmane, Hennous dira : «Comme souvent, che kou s le Dahmane est un élément essentiel dan t avan é parl coup beau s avai groupe. Je lui . Je ance fi con en tre met le pour ch, mat le leur lui avais même dit qu’il était le meil en est il cas, tout n E de. mon joueur du dit train de confirmer tout le bien qu’on me de lui.»

En ce qui concerne l’entrée en jeu déci a arer décl s nou h coac le sive de Bog y, «J’aime prendre des s. avoir senti le bon coup, à la mi-temp n bie a s nou a cel , risques la à ogy B rer rent «J’avais décidé de faire réussi face au MOB» pour donner un peu plus de - mi-temps, Lors de la rencontre face au MOB, Hen t à l’attaque. J’avais senti qu’il chan tran urs le kouche s’est passé de deux de ses joue était capable d’apporter ce plus que tout BeB. ir savo très à ndra répo Il lui. de it nda habituellement titulaires, atte par monde naldjia et Tiza, qui ont été remplacés bien en inscrivant le but victorieux.» erne conc qui ce n E « ifa. cher Ben et ne Ana és Lamine Amimi les changements que nous avons opér et erifa ench B nt arisa titul en e, dans l’équip

«J’ai senti que Bogy allait marquer»

Que pourriez-vous nous dire sur cette dans un match très délicat comme celui victoire face au MOB ? face au MOB. C’est un but qui me fera Très certainement, c’est une victoire qui auss i du bien, vu la période que j’ai tranous met très à l’aise. Elle est tombée à versée sans marquer. point nommé. Je pense que pour la preLe but que vous venez d’inscrire mière fois, la chance a été de notre côté. constitue-t-il le déclic, après une péNous avons gagné et les autres résu ltats nous arrangent. riode difficile ? Je l’espère, en tout cas. Des buts, c’est En parlant des autres résultats, vou ce s qui peut rendre un buteur heureux. avez creusé l’écart sur le CRBAF, un Depuis que je suis ici, je n’ai pas été satis fait commentaire ? de mon rendement, en dépit du Plus nous creuserons l’écart sur nos adsoutien des supporteurs. Je versaires, plus on se libérera de la pres leur dédie ce but et je leur en sion. Je pense qu’après cette semaine , promets, inch’Allah, d’aunous jouerons un meilleur football, tres. car les joueurs pourront enfin se Un message à adresser aux concentrer sur leur jeu. supp orters ? Parlons de vous un peu. Cro yez-moi, c’est la preQue pourriez-vous miè re fois de ma carnous dire sur votre rière que je rencontre premier but inscrit des supporteurs sous les couleurs aussi attachés à leur du CRB ? club. En dépit de la Cette victoire m’a mauvaise période beaucoup soulagé, que nous traverpeut-être un peu sons, ils ne nous plus que le but ont jamais tourné que j’ai inscrit. le dos, leur préMais je ne vous sence face au cache pas que c’est MOB est une une sensation assez spéciale preuve de plus. de faire exploser les tribunes Entretien réalisé par Farid Abboud

Bogy : «Je dédie mon but aux supporters»

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

15
CRBAF
Abbès : «Tout le monde a vu que je n’étais pas sur le banc des remplaçants»

USMH

JSMB-USMH reporté

Laïb : «Ce report arrange les deux clubs»

L

es dirigeants de l’USMH étaient hier à la Ligue pour tenter de convaincre le premier responsable de l’instance chargée de la gestion de la compétition. Dans la matinée, ils ont déposé leur demande. Traitée par la commission chargée de la gestion de la compétition, celle-ci a décidé de renvoyer le match pour le mardi 25 mars. Une décision qui arrange les deux clubs qui pourront ainsi préparer leurs derbys respectifs face au CRB et le MOB prévus ce samedi.

«Mais l’équipe n’est pas vraiment au top »
En raison du report du match JSMB-USMH comptant pour la 23e journée du championnat pour le mardi 25 mars, l’USMH sera contrainte de jouer deux matches en l’espace de trois jours. D’abord, son match derby face au CRB et trois jours après un déplacement à Béjaïa. Devant l’enchaînement des rencon-

tres, Bechouche sait que le salut de son équipe passera par sa capacité de trouver la bonne formule pour une meilleure récupération. «Jouer pratiquement un match tous les trois jours n’est pas du tout chose facile. Nous devons affronter le CRB, puis la JSMB trois jours plus tard à Béjaïa. Face à un programme aussi chargé, on sait que la récupération sera notre souci majeur», dira l’ancien joueur de l’USMH, avant d’enchaîner à propos de cette série de matchs que l’USMH devra jouer : «Au risque de me répéter, le programme est infernal, les joueurs n’ont même pas de temps pour récupérer, les blessés notamment. On doit donc compter sur d’autres éléments qui sauront eux aussi apporter leur contribution.» A propos des capacités de son équipe à retrouver son véritable niveau, il nous apprend : «Malgré les derniers résultats, il ne faut pas croire que le

groupe est à son top niveau. C’est vrai qu’il y a une progression chez certains éléments, mais l’équipe n’est pas vraiment au top. Les joueurs sont encore perfectibles et, de ce fait, ils doivent travailler davantage.»

Programme de récupération au menu
Appelée à enchaîner les matchs, l’USMH ne pourra pas préparer comme il se doit les prochaines rencontres. La programmation des matchs avec des dates très rapprochées fait que le staff technique ne disposera tout au plus que de deux séances pour préparer le derby face au CRB et le match contre la JSMB. Charef devrait donc baser son travail sur la récupération, avec des séries d’exercices légers avant de terminer par des matchs d’application où il sera également question de travailler le placement et la circulation rapide du ballon. N .R

I Considéré comme une bonne doublure, I Mebarki devrait remplacer Sylla au poste de milieu offensif. Il est clair que Charef a besoin de ses services pour le derby contre le CRB, tout comme l'ensemble des titulaires d'ailleurs, à l'image de Hendou, Belkaroui et Amada. Une rencontre où toute l'artillerie doit être en état de fonctionnement, à quelques jours de ce match, que cela soit pour l'une ou pour l'autre équipe. Même s'il a besoin de retrouver une certaine fraîcheur physique, l’ex-joueur de l’ASMO et de la JSMB devrait être soumis à des séances de massage et de sauna pour lui permettre de récupérer de sa fatigue. Cela dit, il ne faut donc pas s'étonner de voir Mebarki prendre part à cette rencontre.

Mebarki maintenu dans le onze

Azzi : «Cela va mieux pour moi, mais je préfère attendre le prochain match pour jouer»

ziz Abbès a, lui aussi, été l’objet des attaques du responsable du CSC. Interrogé sur les accusations de Bentobbal, l’entraîneur d’Aïn Fakroun dira : «Je n’étais pas sur le banc de touche avant l’entame du match, je me suis dirigé vers la tribune d’honneur. Tout le monde l’a vu, en particulier l’arbitre et le commissaire. Je ne vais pas me taire et Bentobbal devra répondre de toutes ses accusations.»

A

I C'est cette seI maine qu'aura lieu la réunion du conseil

Réunion du conseil d'administration

d'administration. Une réunion durant laquelle plusieurs sujets seront abordés, notamment celui des finances, dont une résolution sera portée sur PV de la réunion et aussi l'affaire Air Algérie. Une réunion qui devra connaître la présence de tous les membres. Par ailleurs, on croit savoir que les actionnaires ne veulent pas cautionner le président qui vient de reprendre les commandes sans leur aval. Considérant que Laïb travaille dans l’illégalité, les actionnaires de la SSPA /USMH ne veulent plus cautionner le président actuel. Selon un des actionnaires, on croit savoir qu’une mise en demeure lui aurait été adressée pour cesser toute activité au sein du club. Les actionnaires prévoient également de tenir une conférence de presse pour d’abord dénoncer mais aussi et surtout pour se démarquer de la gestion du président.

Vous avez réintégré le groupe. Comment cela s'est-il passé ? En fait, j’ai repris mais avec des séances légères basées sur des tours de piste. Cela s’est passé le plus normalement du monde. Les cinq jours de repos dont j'ai eu droit m'ont permis d'en finir avec ce bobo. Au début, j'avais peur de ressentir des douleurs, mais en fin de compte tout s'est très bien passé, ce qui m'a soulagé. Je me suis entraîné, et il n'y a aucun problème. Ce qui est un bon signe. On peut dire alors que cette blessure fait partie du passé… Oui. C'est ce que j'espère. Je me sens bien, pourvu que ça dure. Cette blessure contractée n'est à présent qu'un mauvais souvenir. Cela veut-il dire que vous serez présent face au CRB ? Je ne sais pas ! C'est au coach de décider si je serai présent ou pas. De mon côté, je ne pense pas être à 100 % de mes moyens et donc ma participation au derby est incertaine. Chaque joueur veut prendre part à une telle rencontre, et c'est le cas pour moi aussi. Mais comme je reviens d'une blessure, donc je vais faire de mon mieux pour être au top d'ici le week-end prochain. Je sais que je pourrai atteindre cet objectif. Le reste dépendra des choix de l'entraîneur. Comment voyez-vous cette empoignade ? Je n'ai pas à présenter cette affiche. C'est un derby entre deux clubs voisins harrachis et belouizdadis où on ne parle que de ce match. Espérons que les vingt-deux acteurs vont être à la hauteur des attentes du public. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

«Que connaît Bentobbal des règlements ?»
En ce qui concerne les autres accusations, Abbès les dément catégoriquement : «Je suis intervenu entre les deux périodes parce que les règlements le permettent. Sinon je me suis tenu à l’écart de la main courante. Que connaît Bentobbal des règlements de la FAF pour venir m’accuser ?»

«On jouera le maintien jusqu’à la dernière rencontre»
Quant aux chances du CRBAF de sauver sa saison, Abbès reste optimiste et se dit confiant : «On jouera pour le maintien jusqu’à la dernière rencontre. Nos chances restent intactes et on ne va pas abdiquer, malgré tous les aléas que nous rencontrons.»

Samy

Pour pallier les nombreuses défections

Charef puisera dans le réservoir
n perspective du derby, l’entraîneur harrachi compte apporter des changements notables dans la composante. Plusieurs joueurs blessés ne sont pas concernés par cette rencontre. En effet, pas moins de quatre éléments sont toujours indisponibles. Face à cette situation, Boualem Charef sera contraint de puiser encore une fois dans le réservoir pour pallier ces défections et compléter la composante. Cela ne sera pas sans qu’il n’apporte quelques modifications dans la tactique prônée pour ce rendez-vous. Ainsi, des rectificatifs seront opérés sans pour autant chambouler le plan de jeu au niveau des trois compartiments où certains joueurs pourront faire leur retour.

E

Sylla incertain contre le CRB

«J'attends la décision du médecin»
Trainant une blessure au niveau du genou, Sylla n'a pas repris les entraînements avec le groupe. Hier, il s’est contenté de tours de piste. Même si les résultats de l'échographie n'ont révélé aucune grave blessure, l’attaquant harrachi a été mis à un repos actif. C'est le médecin du club qui en a décidé ainsi pour éviter au joueur toute éventuelle rechute surtout que ce genre de blessure nécessite impérativement du repos et des soins intensifs. Ainsi, Sylla attendra la décision du médecin du club pour être fixé sur son état de santé, mais aussi sur sa participation pour le prochain match de son équipe. Le staff technique est aussi inquiet au sujet de la blessure du joueur. Même si rien n'est grave, le Guinéen de l’USMH devrait être traité soigneusement. Ce qui lui permet de reprendre le travail par des séances légères, avant d'être soumis à un travail spécifique. Interrogé à ce sujet, l’attaquant de l'USMH nous dira : «J'avais ressenti des douleurs au niveau du genou pendant le match amical contre le CRBAF, mais j'ai tenu à jouer cette rencontre. Malheureusement, en cours de match, les douleurs se sont accentuées après le choc avec un attaquant adverse. Maintenant, je me sens beaucoup mieux, mais je dois attendre la décision du médecin pour savoir quand je pourrai rejouer.»

forme actuelle, il a donné déjà des assurances à Boualem Charef, son coach, qui lui a déjà fait confiance dans certains matchs de championnat. Quant à Benmerah, l'autre jeune attaquant qui, pour l'instant, se contente d'un statut de remplaçant, il est en train de briller avec l'équipe réserve à chacune de ses participations lors des rencontres amicales. Benmerah constitue souvent un danger permanent pour les défenses adverses. Cela dit, le coach Boualem Charef est déjà sûr de posséder, en plus des autres titulaires au même poste, deux atouts supplémentaires sur qui il pourra compter lors des prochaines rencontres.

Hacen Bekhouche répond aux accusations des dirigeants du CSC et, en particulier, à Bentobbal, directeur général de la SSPA-CSC, au sujet des évènements de samedi dernier : «Je n’ai touché ni agressé personne. J’ai essayé d’intervenir pour calmer les esprits. Bentobbal doit prendre ses responsabilités par rapport aux déclarations qu’il a faites.»

GG

Bekhouche : «Je n’ai agressé personne»

Belaaroussi et Benmerah, deux atouts supplémentaires
Jusque-là presque inconnu du grand public sportif, Belaaroussi n'a pas encore montré toutes ses qualités mais il semble prêt à prouver des capacités à prétendre à mieux qu’une place sur le banc. En fait, les belles prestations du joueur harrachi lors des matchs amicaux ne sont qu'une confirmation de son grand talent et de ses immenses qualités techniques. Par sa

«Les absences font partie du football»
Interrogé sur le problème des absences qui font qu’à chaque fois le coach se retrouve contraint de changer sa stratégie, Bechouche pense que ce genre de défection fait partie du championnat : «Le jeu de l’USMH ne repose pas sur deux ou trois joueurs. Le championnat est encore long et nous allons faire face à ce genre d'aléas. Ces absences, que ce soit pour blessure ou suspensions, font partie de la loi du football. Il faut faire avec.»

se sont dits victimes de la provocation d’une partie du public du CSC. Certains nous ont confié qu’ils se sont toujours bien comportés lorsque leur équipe jouait à l’extérieur : «On a fait le déplacement avec le CRBAF contre l’ESS et la JSK, deux grands clubs en Algérie, mais on n’a jamais été agressés et encore moins provoqué la galerie adverse.»

Les supporters se sont toujours bien comportés à l’extérieur G Les supporters du CRBAF

G

Condoléances
Le collectif du Buteur s’associe à Mahieddine Khalef pour présenter ses condoléances les plus attristées à M’hamed Bouhella, ancien international de l’ASO Chlef suite au décès de sa mère survenu à l’âge de 81 ans. Puisse Dieu accueillir la défunte en Son vaste paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons

16

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup de joie

MCO

Belatoui, un entraîneur soulagé
ans vraiment le dévoiler à tout le monde, Omar Belatoui vivait avant ce match des moments difficiles sur le plan mental. Ayant pris le risque de quitter une équipe de l’OM Arzew qui lutte pour l’accession en Ligue 2 Mobilis pour prendre en main la barre technique du Mouloudia qui joue pour sa survie parmi l’élite, le coach du Mouloudia qui a enchaîné quatre matchs sans le moindre succès à la tête de l’encadrement technique était en phase de tout perdre. Face à Saoura, Belatoui sous une énorme pression puisque Tout Oran lui reprochait son «mauvais» choix a failli tout perdre en cas d’un autre faux pas. Sans aucun doute, à la fin du match avanthier, Belatoui était l’homme le plus soulagé au stade HabibBouakeul. Une victoire qui lui a finalement donné raison et qui va le conduire vers un quatrième passage réussi à la tête de l’encadrement technique du Mouloudia d’Oran, après une accession en 2009 et deux maintiens en 2010 et 2013. «Tout autre résultat aurait été une catastrophe» Belatoui a avoué hier que le match

S

contre la JSS a été celui de tous les dangers pour son équipe et pour lui : «J’étais très stressé avant le match, car il fallait avant-hier gagner ou c’était la catastrophe pour nous. Je n’ai pas fait de discours, car tous les joueurs étaient conscients de la tâche qui les attendait face à la Saoura. C’était inutile pour nous de nous rappeler les conséquences d’un autre faux pas qui aurait été lourd de conséquence. J’avais peur, rien qu’à penser à un autre résultat que la victoire. Finalement, tout est rentré dans l’ordre, car comme je l’avais dit, je ne m’attendais pas à un succès sur un tel score encore moins la défaite d’Aïn Fekroun chez lui face au CSC. Je dirai que nous avons franchi un grand pas vers le maintien, mais il nous reste encore du chemin à faire.» «Des équipes s’acharnent contre nous» Omar Belatoui affirme que la lutte pour le maintien n’est pas aussi facile que l’on pense, car pour lui les trois équipes relégables et les concurrents directs pour le maintien sont tous des adversaires directs pour le MCO en cette fin de saison et les coups bas peuvent venir de n’importe où : «Nous n’avons pas seulement des adversaires sur le terrain, on est aussi visés par d’autres équipes qui jouent le maintien. On ne sait jamais d’où les coups peuvent venir. On est victimes d’acharnement sur les médias par d’autres clubs et personnes. Il faut donc avoir le moral pour tout gérer.» «J’ai demandé à Fekih de marquer» Concernant le doublé inscrit par le jeune Fekih sur lequel il avait tablé avant-hier, Omar Belatoui se dit très content pour cet élément. «J’avais discuté avec lui à la veille du match, en lui demandant dans

quel poste il évolue. Il m’a dit avec étonnement «Je suis un avant-centre, coach.» Je lui ai demandé quel était son rôle sur le terrain. Il a répondu, «c’est de marquer». Je lui ai donc demandé de faire son boulot sur le terrain, point barre», affirme Belatoui avant d’ajouter : «Cela prouve que des joueurs qui ne coûtent rien à la trésorerie de l’équipe peuvent lui rendre d’énormes services.» «Ce sera difficile face au CABBA» Le coach du Mouloudia reconnaît que le match contre le CABBA sera loin d’être une partie de plaisir pour son équipe : «C’est vrai que cette équipe est en train de perdre du terrain face aux non relégables, mais cela ne veut absolument pas dire qu’elle va abdiquer dès maintenant. Au contraire, elle va tout donner pour essayer de créer la surprise. Donc, la pression sera encore sur nos épaules samedi prochain, car nous devons rester sur notre lancée et prouver que la victoire face à Saoura n’est pas un feu de paille.» «Je n’ai jamais eu la chance de préparer le MCO en été» Pour Belatoui, il est encore prématuré de penser à la saison prochaine. Voulant certainement savourer le premier succès de l’équipe en cette phase retour, le premier responsable de la barre technique estime qu’il est encore concentré sur le reste du parcours de l’équipe, avant d’évoquer son avenir avec les Hamraoua : «Néanmoins, les gens doivent savoir qu’on m’a jamais donné l’occasion au Mouloudia d’effectuer le recrutement et la préparation de l’intersaison pour me rappeler par la suite en urgence. C’est du temps gâchis pour moi et pour l’équipe», se contente de dire Belatoui. A.L.

Dagoulou : «J’ai décidé de ne plus parler d’argent»
Auteur de deux buts avant-hier face à la JS Saoura, Eudes Dagoulou a été incontestablement l’homme du match. Une prestation et un doublé qui lui ont valu la reconnaissance du public oranais ayant joué pleinement son rôle. C’est une victoire salutaire que vous avez enregistrée avant-hier face à la JSS… Je dirai que nous n’avions pas trop le choix face à Saoura que de gagner ce match afin d’éviter le risque d ’ê t r e Fekih : rattrapés par les équipes relégables. On savait que seule la victoire allait nous tirer d’affaire. On a donné le meilleur de nous-mêmes au cours de ce match en jouant l’attaque à outrance. Au final, on a réussi à assurer un joli succès à nos fans. C’est un sentiment de soulagement qui se dégage du groupe maintenant… C’est sûr, car la situation du Mouloudia commençait à peser lourd sur notre conscience. Les supporters ne voulaient plus de nos excuses, ils voulaient qu’on sauve cette équipe. Le message a été bien intercepté par les joueurs qui ont joué avec leurs tripes avant-hier. Dieu merci, on a réussi à gagner ce match. Maintenant, on espère enchaîner par d’autres résul«Content tats positifs, car ce succès va nous de ce doublé» servir de déclic psychologique. Le jeune attaquant oranais Fekih Mounir se Le fait dit heureux d’avoir participé au succès de son d’avoir inscrit un doublé devra vous satisfaire, non ? J’avoue que le fait d’avoir contribué au succès de mon équipe au cours de ce très important match m’a fait très plaisir. J’étais aussi content de rendre la joie à nos supporters. D’ailleurs, c’est à eux que je dédie cette victoire. Après avoir marqué les deux buts vous vous êtes dirigé vers le tunnel. Peut-on savoir à qui vous avez également dédié ces deux buts ? Je les ai dédiés à Haddou Moulay qui m’a beaucoup soutenu et qui a vécu une semaine difficile. Mon geste devait lui faire plaisir. Je veux aussi remercier le wali d’Oran dont le comportement nous a vraiment fait plaisir. Personnellement, je n’ai jamais vu un wali omniprésent avec l’équipe comme celui-ci. Vraiment, il mérite tout le respect. Maintenant, vous allez parler de votre dû en position de force, n’est-ce pas ? Ecoutez, j’ai décidé cette semaine de ne plus évoquer mon problème d’argent avec le club. Je veux quitter le MCO par la grande porte et en gardant une belle image de moi chez les supporters. Si on me paie tant mieux, le cas contraire, je vais me résigner sur mon sort. Ma décision de quitter le Mouloudia cet été est irrévocable. Entretien réalisé par Amine L.

Saïdi et Heriet présents à Bouakeul

Bien qu’ils ne soient pas concernés par le match d’avanthier, les deux joueurs encore convalescents, à savoir Hamza Heriet et Lyès Saïdi, étaient présents hier au stade Habib-Bouakeul, façon de montrer leur soutien à leurs coéquipiers. Les deux joueurs ont fêté le succès dans le vestiaire

Une équipe avant-hier en inscrivant ses deux premiers buts sous les couleurs de l’équipe seniors. prime de 8 mil«Je suis très content d’avoir réussi mon baplions de centimes tême du feu avec un doublé. Je ne pouvais Les joueurs du Mouloudia devront toupas espérer mieux. Je remercie l’entraîneur cher avant le départ pour Bordj Bou-Arréridj pour la confiance placée en moi», affirme le une prime de huit millions de centimes en jeune joueur avant d’ajouter : «Ma prestaguise de leur succès réalisé face à la JS tion prouve qu’il existe bel et bien la reSaoura. Ces derniers devront également lève en cette équipe du Mouloudia. Je percevoir un mois de salaire cette sesouhaite que d’autres jeunes joueurs maine, a-t-on appris d’une source aient leur chance avec l’équipe fasûre. nion.»

JSS
Du jamais vu à la JS Saoura

Une défaite de 4 à 1 et des interrogations !
L
a JSS a concédé, avanthier, une défaite amère contre le MCO, au stade Bouakeul (4-1). Les Sudistes ne gardent que des regrets de cette rencontre, à l’issue de laquelle ils pouvaient, au moins, revenir avec un nul. Les Jaune et Vert ont montré, toutefois, un bon visage contre les Oranais, notamment en première mi-temps. Ils sont parvenus à se procurer plusieurs occasions de but que ni Aoudo ni Belkheir n’ont réussi à concrétiser. En seconde période, le niveau des camarades de Beldjillali a considérablement baissé, une fatigue collective, qui a provoqué beaucoup d’interrogations sur le niveau de certains joueurs, bien que les éléments d’Alain Michel aient continué à construire le jeu et à mener des attaques dangereuses, inquiétant sans cesse l’arrière-garde du MCO, mais sans qu’ils puissent revenir au score pour autant, surtout après le troisième but inscrit par les Oranais et les erreurs de marquage des défenseurs axiaux de leur équipe. En somme, les poulains d’Alain Michel n’ont rien fait dans ce match, pour gagner ou revenir avec un point. Un échec qu’ils regrettent infiniment et qui intervient juste avant le match du RCA, samedi prochain. Beaucoup de lacunes dans l’axe défensif La défense de Saoura s’est montrée vraiment naïve dans ce match contre le MCO. Les quatre buts ont été encaissés, suite à des erreurs de marquage dans la défense, notamment dans l’axe. Les défenseurs sudistes sont restés plantés à leur place et n’ont pas du tout essayé d’éloigner le danger. Beaucoup de lacunes sont à relever dans ce compartiment. Le coach Alain Michel compte y relancer la concurrence, afin que les joueurs puissent se donner à fond et s’acquitter de leur tâche de la meilleure des manières. La ligne offensive doit se réveiller Depuis son retour à la compétition, après la trêve hivernale, l’attaque de Saoura n’arrive plus à s’illustrer. Tout l’espoir reposait, avant-hier, sur ce compartiment qui devait faire la différence à Bouakeul, même si Michel a offert sa chance à l’international béninois qui ne pouvait guère faire basculer le score, malgré son but inscrit en retard. La ligne offensive doit se réveiller très vite, au risque de perdre plus de points aux prochains rendez-vous, surtout que l’entraîneur Alain Michel pense rappeler Bouguelmouna sur les terrains. B. G.

Terbah : «On doit se ressaisir et oublier la défaite d’Oran»
Le latéral gauche de la JS Saoura, Terbah, n’a pas caché sa profonde tristesse, après la nouvelle défaite subie samedi à Oran. Les poulains de Mechiche n’ont pas digéré leur déconfiture lors du dernier match et auraient souhaité voir plus d’efficacité du côté offensif. Quelle analyse faites-vous, après la défaite face au MCO ? Je dois avouer que je suis frustré par cette défaite. On aurait dû revenir, au moins, avec un point. Il y avait de la place pour ça, surtout en première période. Nous avons mal géré la partie, notamment en seconde période, ce qui a permis à l’adversaire de marquer 3 autres buts. Cela est peut-être dû à l’absence de concentration de quelques joueurs. Le manque de réussite nous a également fait défaut à certains moments du match. Après avoir misé sur une victoire, cette défaite vous met dans une position défavorable au classement… Exactement, c’était un match important d’un point de vue mathématique. Si on avait gagné, on se serait rapprochés de la 5e place, au lieu de se retrouver avec un écart de 3 points. C’est ce qui me frustre le plus. Je regrette qu’on ait perdu cette rencontre qui nous aurait permis de nous rapprocher du haut du tableau. Or, maintenant, nous devons absolument rattraper le temps perdu en gagnant nos prochains matchs. C’est l’unique façon de remonter au classement. Comment voyez-vous la suite du parcours ? Je ne vous cache pas qu’elle sera difficile, le moindre faux pas risque de nous mettre dans une situation critique. Il faut vite se ressaisir et faire en sorte d’enchaîner les bons résultats lors des prochaines rencontres. Il y a de la qualité dans ce groupe, il faut savoir la mettre en avant pour relever le défi. Comment se présente pour vous le match du RCA ? Nous n’avons plus le choix, ni le droit de perdre une autre rencontre. Nous devons impérativement battre le RCA et tenter de réaliser le carton plein, lors des matchs restants de la phase retour. Je crois que notre groupe est capable d’oublier la défaite d’Oran et revenir au classement général, il faut y croire et travailler dur pour ne plus commettre les mêmes erreurs. Entretien réalisé par Billel G.

Coup d’envoi

ASO

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

17
Troisième but de Boussaïd
Le jeune milieu de terrain, Abdelkader Boussaïd, a pu offrir samedi les trois points à son équipe. Trois points en or, il faut le dire. Chose qui lui a fait très plaisir, c’est son troisième but de la saison et le deuxième face au CABBA car il a marqué aussi lors du match aller qui s’est terminé sur le score de 3 à 1 en faveur de l’ASO.

Comment évaluezvous le rendement de votre équipe durant ce match ? Je trouve que mes joueurs ont livré un bon match sur le plan physique et mental aussi, ils étaient présents durant tout le match, ils ont cru en leurs chances et ça prouve qu’ils voulaient gagner. Certes, ils restent loin de leur niveau, mais dans de telles conditions, on ne peut mieux espérer, l’essentiel c'est les trois points en attendant un avenir meilleur. Pensez-vous que c’est la fin du passage à vide ? Oui, je l’espère même si je trouve qu’on ne méritait pas de perdre trois matches. Mais à part le match du Mouloudia où nous n’avons rien fait pour gagner, je trouve sincèrement que l’équipe pouvait bien revenir avec de meilleurs résultats face à l’Entente et la JSK où nous avons été victimes de l’arbitrage. Il ne faut pas oublier ça, je ne veux pas dire qu’on était au top durant ces deux match, mais je crois sincèrement qu’on ne méritait pas de perdre, il y avait de la place pour des matches nuls voire une victoire face à la JSK. Donc, c’est l’arbitrage qui a été la cause des derniers résultats ? Oui, en quelque sorte, tout le monde a vu nos prestations face à l’Entente de Sétif et la JSK, on a fait de bons matches sur tous les plans mais l’arbitrage nous a fait beaucoup de mal. Heureusement qu’on a le droit d’en parler, parce que ce n’est pas acceptable de perdre tant de points qui peuvent changer nos objectifs et ne pas le dire. Je trouve que le seul match où nous étions out c'est face au

Ighil : « C’est le déclic qu’on attendait »

Mouloudia, et il faut l’admettre. L’équipe peine à avoir un rythme stable durant cette phase retour, pourquoi ? Comme je vous l’ai dit, à cause de l’arbitrage, mais il y a aussi une autre cause : les blessures. Les absences des joueurs nous ont fait beaucoup de mal surtout qu’il s’agit d’éléments qui ont du poids dans l’équipe, on parlera de Zaoui, Zaoui, Messaoud, Boussaïd, Tedjar, Cherchar, Salah, Bentoucha, ce qui a privé l’équipe d’avoir un onze stable. J’ai eu beaucoup de difficultés à trouver à chaque fois une formule pour aligner une équipe qui puisse avoir un bon niveau. Justement, vous avez parlé des blessures qui sont dues à l’état du terrain, vous allez être obligés de quitter le stade Boumezrag pour la rénovation de la pelouse… Il était temps. Après une saison difficile à cause

des blessures qui sont toutes musculaire à cause de l’état du terrain car les joueurs jouaient sur du béton et non pas sur une pelouse de football, je trouve que la rénovation devra aider les joueurs à produire un meilleur football et aussi à éviter ce genre de blessures qui a beaucoup nui aux joueurs et à l’équipe aussi. Vous allez devoir vous trouver un autre stade pour vous entrainer, qu’avez-vous décidé ? Je pense qu’on va s’entraîner au stade de Oued Fodda. Nos amis de cette ville devront nous accueillir durant un mois ou plus, on s’organisera avec eux afin de travailler et se préparer lors de cette période, le temps qu’on termine les travaux à Boumezrag. Moi je préfère souffrir dans les aller et retour pour s’entrainer et en finir avec ce problème de pelouse, que de jouer dans de telles circonstances. Que pensez-vous des chances de votre équipe pour le reste de cet exercice ? On a pu redresser la barre et créer le déclic, je crois qu’on va aborder les prochaines rencontres avec moins de pression et plus d’ambitions. On va essayer de motiver les joueurs pour faire un sprint final et se classer le mieux possible et mettre l’ASO à une place honorable. On aurait aimé faire mieux, mais dans de telles conditions, c’est trop difficile de jouer pour le titre, mais ça n’empêche pas de penser à un avenir meilleur. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Reprise mardi à 11h
Ighil a donné deux jours de repos à ses joueurs afin de récupérer du dernier match. La reprise est programmée pour mardi prochain à 11h du matin puisque l’équipe aura deux séances de travail, la première en salle de musculation et la deuxième l’après midi sur la pelouse du stade de Oued Fodda, qui abritera désormais les séances de travail de l’équipe.

USMA - ASO à 18h
Le prochain match de l’équipe avant la trêve sera face à l’USMA, samedi prochain, au stade de Bologhine. Les poulains d'Ighil disputeront ce match en semi-nocturne à 18h face au leader, avant de passer à une trêve d’un mois avant de jouer le match de l’USMH. Ighil a déjà établi son programme de cette période.

Zaouche reprend cette semaine
Mohamed Zaouche reprendra les entrainements au cours de la semaine, mais en solo pour préparer les prochaines échéances même s’il n’a pas beaucoup de chances de jouer le prochain match, surtout qu’il n’a pas encore eu le feu vert d’intégrer le groupe. Zaouche souffre de son adducteur.

Pub
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'HABITAT ET DE L'URBANISME ET DE LA VILLE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOGRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS WILAYA D’EL OUED DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS N° fiscal : 099339019000237

WILAYA DE TIPASA
DIRECTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS
OBJET : MISE EN DEMEURE N°01 PROJET : SUIVI REALISATION ET EQUIPEMENT 24 CLASSES SCOLAIRE EXTENSION POUR L'ENSEI GNEMENT MOYEN. LOT : REALISATION DE 02 CLASSES CEM SAHNOUN TAIB AHMEUR EL AIN.

AVIS D’INFRUCTUOSITE
Conformément aux dispositions du décret présidentiel n° 10-236 portant réglementation des marchés publics et suite à l’appel d’offre restreint portant la réalisation d’un complexe sportif de proximité à la cité 970 logts à Djemaa wilaya d’EL Oued. La direction de la jeunesse et des sports de la wilaya d’EL Oued déclare l’infructuosité de l’appel d’offre vu le dépassement de l’autorisation du programme.
ANEP 111287 - Le Buteur du 17-03-2014

L'ENTERPRISE FARES ZIAD SISE A CITE 150 LOGEMENTS BT 12 N°07 CHAIBA- W- DE TIPASA. TITULAIRE DE LA CONVENTION N°177 APPROUVE LE 19/08/2013 RELATIF A LA REALISATION DE 02 CLASSES CEM SAHNOUN TAIB AHMEUR EL AIN, EST MISE EN DEMEURE DE RENFORCER LE CHANTIER EN MOYENS HUMAINS ET MATERIELS EN VUE DE DYNAMISER LES TRAVAUX OBJET DE LA CONVENTION DANS UN DELAI N'EXCEDANT PAS LES HUIT (08) JOURS. FAUTE DE QUOI DES MESURES COERCITIVES PREVUES PAR LA REGLEMENTATION EN VIGUEUR SERONT APPLIQUEES
ANEP : 111813 - Le Buteur du 17-03-2014

18

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Publicité
MF : 000031019037844

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE SIDI BEL ABBES DAIRA DE MARHOUM COMMUNE DE MARHOUM

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA FORMATION ET DE L'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS WILAYA D'ORAN DIRECTION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICE DE SUIVI DES INVESTISSEMENTS ET DU PATRIMOINE

AVIS D'APPEL D'OFFRES OUVERT N° 02/2014
Code NIF : 098422105169226
LE PRESIDENT DE L'ASSEMBLEE POPULAIRE COMMUNALE DE MARHOUM Lance un Avis d'appel d'offre national ouvert pour les opérations suivant : Aménagement d'un parc communal Extension et réhabilitation de l'éclairage public Acquisition de deux pompes immergées Aménagement urbain (extension cimetière) Aménagement d'une placette publique en face bureau de poste Aménagement urbain cité FONAL a marhoum Les entreprises qualifiées intéressées par le présent avis d'appel d'offres peuvent retirer les cahiers des charges contre le paiement de la somme de : 2000.00 auprès de : Bureau Equipement a marhoum. Les soumissionnaires doivent faire parvenir leur offre dans une enveloppe anonyme contenant deux enveloppes internes distinctes fermées et cachetées comprenant les offres techniques et financières : L'offre technique comprend: Cahier de charge doit être signe et cacheté - La déclaration à souscrire doit être signé et cacheté. - La déclaration de probité doit être signé et cacheté. - Statut de l'entreprise éventuel (dans le cas d'une SARL). - Les références professionnelles (attestations de bonne exécution) suivant model ci-joint fournies par Les maîtres de l'ouvrage antérieurs pour des travaux similaires réalisés durant les Cinq (05) dernières années. - La liste des moyens matériels destinés à l'exécution du projet avec cartes grises légalisées ou récépissé de Dépôt + PV expertise ne dépasse pas 3 ans à partir de jours de l'ouverture des plis - Un extrait de rôle datant de trois (03) mois (original) apuré ou avec échéancier de paiement. - Attestations de mise à jour CNAS CASN0S CAC0BATH en originales ou légalisées - La présente instruction aux soumissionnaires qui doit être obligatoirement signée et paraphée. - Casier judiciaire des signataires du dossier datant de 03 mois, original ou photocopie. - Le registre de commerce (photocopie légalisée). - Numéro d'Identification Fiscale (NIF) - Certificat de qualification et classification professionnelle activité principale (I ou plus) en cours de validité à la date d'ouverture des plis, - Les bilans et les Chiffres d'affaires de l'entreprise des 03 dernières années. - Liste des moyens humains avec CV et assurance - Attestation des comptes sociaux - planning de réalisation des travaux N .B : Les photocopies doivent être légalisées durant le mois de la soumission. L'offre financière comprend: - la soumission, remplie, datée et signée - le bordereau des prix unitaires - le devis quantitatif et estimatif - Planning des travaux signé L'enveloppe extérieure portera la seule mention SOUMISSION A NE PAS OUVRIR APPEL D'OFFRE NATIONAL N°..../20142014 Elle sera adressée à la Commune De Marhoum Le délai de préparation des offres est fixé à 15 jours à compter de la première parution de l'avis d'appel d'offres sur les quotidiens nationaux. La validité de l'offre est égale à la période de préparation des offres 90 jours à compter de la date de dépôt des offres. L'ouverture des plis se fera en séance publique au siège de l'APC de Marhoum, le......... Même jour de dépôt des offres à partir 14 h. en présence des soumissionnaires qui souhaiteraient y assister.
ANEP : 31003622 - Le Buteur du 17-03-2014

2° AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 12/2014
Opération : " Réalisation d'un Centre de Formation Professionnelle et d'Apprentissage " CFPA " de 300 Places avec Internat 60 lits à Boufatis / Oran " en lots séparés : - Lot N°01: - Bloc Administratif. - Bloc Pédagogique. - Logements. - Locaux Techniques. - Aménagement Extérieur. - Lot N° 02: - Bloc Internat. Les entreprises intéressées ayant un certificat de qualification et classification professionnelle catégorie (03) et plus activité principale bâtiment, disposant des codes y afférents aux articles du projet peuvent soumissionner pour un ou les deux lots et ne peut être retenue que pour un seul lot, peuvent retirer le cahier des charges auprès du Bureau d'Etudes : Mr. CHELGHAF MOHAMED : Bloc 1 Bâtiment 1ES-SEDDIK1A / ORAN. TEL : 041 53 06 42 / 05 54 56 39 44. Les offres doivent contenir les documents réglementaires suivants : Offre Technique : Se conformer aux prescriptions du cahier des charges. Offre Financière : Se conformer aux prescriptions du cahier des charges. Les offres doivent être déposées auprès du siège de la Direction de la Formation Professionnelle de la wilaya d'Oran sise : 33 RUE D'ALEP " en face CASORAN " Les offres doivent être présentées dans deux plis sépares portant les mentions : A/ OFFRE TECHNIQUE B/ OFFRE FINANCIERE Les plis seront déposés dans une 3eme enveloppe (enveloppe extérieure) portant la mention : " SOUMISSION A NE PAS OUVRIR " A MONSIEUR LE DIRECTEUR DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA WILAYA D'ORAN 33 RUE D'ALEP (Prés CASORAN) ORAN " 2° APPEL D'OFFRE D'OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 12/2014 " " Réalisation d'un Centre de Formation Professionnelle et d'Apprentissage " CFPA " de 300 Places avec Internat 60 lits à Boufatis / Oran " en lots séparés " Lot N°……………………… Ce pli contiendra en son intérieur deux enveloppes séparées et fermées portant l'une la mention " OFFRE TECHNIQUE " et l'autre " OFFRE FINANCIERE " La date de dépôt des offres et fixée au dernier jour de la durée de préparation des offres, 15 jours a partir de la 1ère parution du présent avis avant midi (heure limite de dépôt des offres). La séance d'ouverture des plis se tiendra le jour correspondant à la date de dépôt des offres à 14h00, au siège de la DFP/Oran. Les soumissionnaires sont cordialement invités à y assister. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 105 jours à compter de la date limite de dépôt des offres.
ANEP : 31003545 - Le Buteur du 17-03-2014

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MTNISTFRE DE L'HABITAT ET DE L'URBANISME DIRECTION DE L'URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION DE LA WILAYA DE TINDOUF NIF: 096237019011433

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE RELIZANE DAIRA DE OUED RHIOU COMMUNE DE OUED RHIOU BUREAU DU PATRIMOINE COMMUNAL

AVIS D' APPEL D'OFFRE NATIONAL RESTRENT N° 25/2014
La Direction de l'urbanisme et de la construction de la wilaya de Tindouf lance Un avis d'appel d'offre national restreint en vue de la réalisation d'études géotechniques d'urbanisme Pour un site à côté de POS Elhikma sur un surface de 55 hectare Tindouf Les sociétés, centres ou laboratoire spécialisés et intéressés par le présent avis, peuvent soumissionner et retirer le cahier des charges auprès du la Direction de l'urbanisme et de la construction de la wilaya de Tindouf. Les offres, doivent être déposer sous double enveloppes: La première enveloppe doit contenir : - L'offre technique composée de ; A/Dossier Technique Le dossier technique doit comprendre ; 1- La problématique posée 2- Une méthodologie d'approche de L'étude. 3- Un sommaire précisant les contenus des différentes phases. 4- Un calendrier précisant les délais de chaque phase d'étude. 5- La composition de l'équipe pluridisciplinaire qui est chargé de l'élaboration dé l'étude en précisant le nom du chef de projet accompagné de CV et de la liste des études déjà élaborées. 6- La liste et les CV des consultants à engager, éventuellement. 7- Le cahier des charges remplis et signé (partie Instructions aux soumissionnaires signées et paraphées). B/Dossier Administratif - Le dossier Administratif doit comprendre ; 01-Modèle de déclaration à souscrire dûment remplie et signée. 02- déclaration de probité dûment remplie et signée.. 03-Extrait de rôle apuré ou avec échéancier. 04-Attestations de mise â jour envers la CNAS. 05-Attestations de mise à jour envers la CASNOS. 06-Regitstre de commerce. 07- l'agrément 08-Starut pour les sociétés et Groupes. 09-Casier judiciaire du signataire de la soumission. 10- Délais d'exécution + plannings des différentes phases d'étude. 11-Liste du matériel accompagné des factures, cartes grises et assurances 12-Liste des études similaires déjà réalisées durant les années précédentes, accompagnées des attestations délivrées par des maîtres d'ouvrages , 13-Lisie des moyens humains accompagnés des diplômes et CV avec justification par déclarations d'assurance pour les personnes concernées. 14-Attestation de dépôt des comptes sociaux au niveau du CNRC pour les sociétés La deuxième enveloppe doit contenir l'offre financière composée de : 01- Modèle de soumission dûment signée et remplis 02- Bordereau des prix unitaires dûment remplie et signé 03- Devis quantitatif et estimatif dûment remplie et signé Les deux enveloppes, seront introduites dans une enveloppe extérieure anonyme ne Portant que les mentions suivantes: Avis d'appel d'offre national restreint "Études Géotechniques D'urbanisme Pou- un site à côté de POS Elhikma sur un surface de 55 Hectare Tindouf Adressé à Monsieur le Directeur de l'urbanisme et de la construction de la wilaya de Tindouf (Secrétariat de la Direction). Les offres seront déposées au siège de la Direction de l'urbanisme et de la construction de la wilaya de Tindouf- Secrétariat de la Direction. La date du dépôt des offres est fixée au trentième (30) jours à compter du 1er jour de parution du présent avis d'Appel d'Offre sur le bulletin officiel des marchés de l'Opérateur public (BOMOP) ou dans un des quotidiens nationaux à 12h00. L'ouverture des plis contenants les offres techniques et financières sera tenue en séance publique au siège de la Directeur de l'urbanisme et de la construction de la wilaya de Tindouf le dernier jour correspondant à la date de dépôt des offres à : 14h30. Dans le cas ou ce dernier jour correspondra à un jour férié, l'ouverture des plis techniques et financières aura lieu le jour ouvrable qui suit au même endroit et même heure. Cet avis sera considéré comme invitation aux soumissionnaires pour assister à la séance d'ouverture des plis. Les soumissionnaires restent engagés par leur offre pendant cent vingt (120) jours à partir de la datte du dépôt des offres. ANEP : 31003486 - Le Buteur du 17-03-2014

AVIS D’ADJUDICATION
STATION DE BUS SIS A LA CITE KHARMACHA OUED RHIOU
Le Président de L’assemblée populaire Communale de la ville de Oued Rhiou porte à la connaissance du public qu’il sera procédé le lundi 24 mars 2014 à 10 H au siège de l’A.P.C de Oued Rhiou, à la mise aux enchères publiques au plus offrant et dernier enchérisseur pour la location de la station de Bus située à la cite Kharmacha OUED RHIOU pour une durée de deux années (02) à compter du 01/04/2014 au 31/03/2016 Mise a prix 4.400.000.00 DA par an. CONSTITUTION DE DOSSIER : 1- Une demande d’admission légalisée et timbrée. 2- Extrait de Rôle de moins de 03 mois délivré par l’inspection des impôts lieu de résidence. 3- Certificat de Moralité et Solvabilité pour l’adjudicataire par l’A.P.C lieu de Résidence 4- Casier judiciaire N° 03. 5- Copie de la carte d’identité nationale. 6- Certificat de Résidence. 7- Chèque bancaire certifié de 2/12 de la mis à prix d’une somme totale de (733.333.33 DA) 8- Chèque vierge pour Enregistrement. 9- Quittance de paiement du Cahier des charges (2.000.00 DA) NB : Toute personne désirant participer à l’adjudication devra déposer tous les jours à l’exception du vendredi et Samedi un dossier complet au bureau patrimoine, 2 jours avant la date de l’adjudication Et tout dossier ne remplissant pas les conditions sus-énumérées sera rejeté.
ANEP : 31003472 - Le Buteur du 17-03-2014

Coup dur

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

19
Le podium est tout près !

CSC

Halalechi a rédigé un rapport noir contre le CRBAF

C

e qui est sûr, c’est que l’arbitre central Halalechi et ses collaborateurs ainsi que Medjiba ont passé une sale soirée samedi. On a appris que l’arbitre central a taillé un rapport noir et accablant contre le CRBAF, équipe et dirigeants. Leurs contestations répétées et leurs dépassements virils sur leurs hôtes du jour ont tous été vus et notés sur la feuille de match. La commission de discipline prendra en compte tout ce qu’a été rassem-

blé comme preuves pour décider de la sanction. Les Fakrounis doivent s’attendre à une lourde sanction exemplaire qui sera un bon pactole de matchs à huis clos. Enfin, la direction du CSC pense rédiger un autre rapport pour le déposer sur le bureau de la ligue, histoire de protester contre les formes de violences qu’a vécues l’équipe à Aïn M’lila.

Stade Demane-Debih, une homologation et des questions !
Tous les amateurs de foot chez

Rares sont les équipes qui parviennent à battre le CRBAF sur son terrain et devant ses pour les supporters constantinois nous se rappellent du cinéma qu’a fans, le CSC l’a fait d’une belle blessés samedi, on a appris que fait le président du CRBAF en manière, samedi, malgré toutes début de saison, le jour où Kerbadj deux Sanafir ont été transférés à les tentatives d’agression et d’inl’hôpital de Constantine dans un et la LFP ont décidé de programtimidations qu’ont vécues les état un peu préoccupant et sémer les matchs du CRBAF dans le coéquipiers de Si Mohammed rieux. nouveau stade des Frères Khelifi ce jour-là. Il faut préciser que qui a une pelouse en gazon natuBoulemdaïs a inscrit des joueurs du CRBAF, à rel. Malheureusement, les presun beau but et le 9e l’image de Naïli et Daïra, ont sions et les contestations des de l’année joué avec un engagement phydirigeants du CRBAF ont inLe buteur du CSC a encore une sique sans précédent, à la limite fluencé le choix de la ligue qui a fois frappé samedi. Boulemdaïs, de l’interdit, voulant faire peur accepté par la suite d’homologuer qui a été touché par un projectile et aux Clubistes qui ont continué à le stade de Demane-Debih et pertaclé sauvagement par les joueurs se donner à fond et, généreusemettre à l’équipe de Bakouche de adverses, a tout fait pour inscrire ment, les pierres et les projecrecevoir sur ce terrain. Ce dernier son but dans ce match. Hamza a tiles envoyés vers les têtes des qu’on qualifie de boîte à sardines décoché une frappe des 35 m qui Constantinois n’ont pas découreprésente un sérieux danger pour n’a laissé aucune chance au gardien ragé la troupe à Simondi qui a toutes les équipes visiteuses. Le fakrouni. Cette nouvelle réalisation bien monopolisé le ballon en se MCA et l’USMH ont déjà connu est la 9e pour Boulemdaïs cette saimontrant dangereux et efficaces des scénarios similaires cette saison, lui qui compte finir l’année en devant le portier Kheiri. Il manson dans ce stade, et le CSC est la force et pourquoi pas arracher le quait juste le 3e but de l’humitroisième victime de cette mautitre de meilleur buteur de Ligue 1 liation. Les sacrifices des vaise décision de la Ligue profesMobilis. joueurs du CSC n’ont pas été sionnelle qui doit vite réviser son A. H. vains, car les trois points arrachoix, car la réalité est là, au stade chés à Demane-Debih vaudront Hadiouche Khelifi, on aurait certainement pu leur pesant d’or dans le déa joué la peur au éviter ces cauchemars. compte final. Sixième au clasventre après la 30’ Notre photographe a sement à présent juste Reconduit pour la seconde fois d’affidéposé plainte contre derrière l’étonnant MCEE, lée, Hadiouche a inscrit le premier but du les dirigeants du CRBAF l’ écart de cinq points sur le match grâce à un joli coup de tête. Ce derComme annoncé par nos soins, troisième est mince et fanier, qui jouait dans le couloir gauche qui le photographe de notre jourcile à rattraper. Le CSC était à côté des tribunes des fans du CRBAF, a nal qui, pour l’information, a qui cherche la troisième reçu un projectile qui l’a blessé au pied. Cela a l’habitude de travailler dans le place pour espérer dispudéconcentré le joueur constantinois qui destade de Aïn M’lila, a vu son ter une compétition contipuis la 30’ a évolué la peur au ventre, en matériel professionnel cassé et nentale la saison prochaine laissant de temps en temps son côté confisqué. Malmené par certains a raison de continuer à se vide, histoire de se protéger de tout pseudo-dirigeants, notre confrère battre et à espérer car rien ce qui provenait de la tribune est parti voir la police pour dépon’est encore fait pour le podium. de ce côté du terrain. ser une plainte contre l’ensemble A. H. des dirigeants du CRBAF. Enfin

MCEE

CABBA

Le contrat d’Accorsi ne sera pas renouvelé
près la défaite de samedi contre l’USM Alger, la direction du MC El Eulma a décidé de ne pas renouveler le contrat du coach français, Jules Accorsi, qui expire à la fin de l’exercice. Les responsables du club des HautsPlateaux ne sont pas satisfaits de l’option tactique adoptée face aux Algérois, mais aussi des joueurs alignés à l’occasion. Babia venait de perdre son match le plus important et le coach n’a pas réussi son véritable test. C’est ainsi qu’ils ont décidé de ne pas reconduire son contrat. Par contre, on apprend que la direction ne compte pas carrément se séparer de l’entraîneur français. Selon notre source, les dirigeants ont l’intention de lui proposer le poste de directeur technique sportif (DTS), à partir de la saison prochaine.

La Ligue 2 Mobilis, c’est pour demain !
près avoir compromis définitivement toutes ses chances de maintien en Ligue 1 Mobilis, suite à la défaite prévisible face à l’ASO, le CABBA doit impérativement tourner ses regards vers son avenir en Ligue 2 Mobilis. Pour cela, il ne s’agira nullement d’envisager un retour «rapide» parmi l’élite, mais plutôt jeter les bases solides pour la structure du club qui passera par l’injection d’un sang neuf, à commencer par une administration de métier qui remplacera les actuels aventuriers du football qui constituent le conseil d’administration, qui a mené l’équipe à la dérive. Les supporters ne veulent plus revivre de tels scénarios, et pour que cela ne se reproduise plus, il faut agir dès maintenant car, pour le CABBA, les matches restants ne seront que pure formalité.

A

A

voir un arrangement avec eux pour une baisse conséquente de leurs salaires, vu qu’ils n’ont pas atteint leur objectif, et les régulariser afin d’éviter de nouvelles dettes. Mais pour que cette opération puisse se réaliser, il faut trouver une solution pour déverrouiller le compte bancaire du club, ce qui est une autre histoire.

Les Espoirs doivent avoir leur chance
Comme les joueurs de l’effectif actuel n’ont rien prouvé et que leur présence ne servira absolument à rien, il vaudrait mieux alors songer à l’avenir de l’équipe. Il faut reconnaître que Bendahmane et ses coéquipiers ont été mis dans des conditions extrêmement difficiles depuis le début de la saison, ce qui ne leur a pas permis de s’exprimer pleinement. En d’autres termes, les joueurs sont usés mentalement et physiquement et qu’il vaut mieux se passer de leurs services en cette fin de saison, sachant que le sort de l’équipe est bel et bien scellé. A ce titre, c’est le moment de mettre les Espoirs dans le bain pour préparer l’avenir et permettre l’éclosion de quelques-uns, en prévision des échéances futures.

Les joueurs n’attendent que la fin de la saison
président du MCEE a affirmé, en outre, qu’à la fin de l’exercice, il annoncera la liste des commerçants qui ont aidé le club et des autres qui n’ont pas tenu leurs promesses. (LFP), mais ils devront, tout de même, être sanctionnés d’une amende.
Comme ils ont perdu tout espoir de maintenir l’équipe depuis belle lurette, les joueurs ne jouent que pour «honorer» leur contrat afin d’être régularisés. On rappelle à ce sujet que pour les «motiver», Messaoudène avait menacé ses joueurs de ne les régulariser que s’ils assuraient le maintien. Il faut comprendre par là que, dans le cas contraire, ils attendront la fin de la saison pour recourir aux formalités d’usage légales pour être rétablis dans leurs droits. Autant dire alors que le grand perdant ne sera que le club qui, en plus de la relégation, sera confronté au problème de la dette qui entravera sa préparation de la saison suivante. Donc l’idée de sanctionner les joueurs de cette manière, au motif qu’ils sont les principaux responsables de cette déroute, ne pourra qu’empirer la situation de l’équipe. Il vaut mieux donc pré-

Herrida : «Accorsi sera le futur DTS»
Le président Arras Herrida, s’exprimant sur le non-renouvellement du contrat du coach français, après la défaite de son équipe contre le leader, l’USM Alger, dira : «Le contrat de Jules Accorsi ne sera pas reconduit à la fin de l’exercice. Nous allons lui proposer le poste de DTS du club s’il l’intéresse». A noter que la formation de Babia venait de perdre son premier match à Alger, cette saison. Une défaite qui réduit ses chances pour une place sur le podium. Le

Oussrir et Hemitti avertis pour contestation
Le portier Nacim Oussrir et l’attaquant Farès Hemitti ont écopé, samedi face à l’USMA, d’un avertissement pour contestation de décision. Les deux joueurs ne seront pas suspendus pour le prochain match contre le CRB Aïn Fakroun, après la modification des règlements de la Ligue de football professionnel

Oussalah blessé, absent face au CRBAF
Le latéral gauche, Nassim Oussalah, longtemps absent de la compétition à cause d’une blessure contractée en championnat, a rechuté samedi, devant l’USM Alger. Le joueur, qui venait de reprendre la compétition, a été utilisé d’entrée de jeu. Il souffre d’une blessure qui l’empêchera de jouer contre le CRB Aïn Fakroun, la semaine prochaine.

Naissance de l’association des arbitres de l’Est
Les anciens arbitres de l’Est se sont réunis récemment à Constantine pour constituer une association pour redorer le blason terni de l’homme en noir. C’est l’ancien arbitre bordjien, Farouk Ouchene, qui était à l’origine de cette initiative, élu d’ailleurs à la tête de cette association. Le bureau qui gérera les affaires de l’association est constitué de six membres : Oussaci, Belbordj, Benyounès, Seddiki, Lahmar et Dani.

S. H.

A. B.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

19

USMBA

Le nul face au MSPB fait jaser :

WAT
est une surprise de taille pour les Widadis, d’apprendre la décision assez controversée de la Ligue de programmer le match retard entre le CAB et le WAT, pour l’après-midi de demain. Une très mauvaise nouvelle pour les Bleu et Blanc qui sont contraints de refaire le long trajet jusqu’à Batna à partir d’aujourd’hui, même si la direction a fait de son mieux pour annuler cette décision, en défendant de la sorte les intérêts du club phare des Zianides…

CAB - WAT officiellement L’heure est aux doutes C ’ reporté
Le terrain est toujours impraticable !

coup de temps à déposer un recours auprès de la Ligue, refusant d’accepter de jouer ce mardi, surtout que le WAT est en train de jouer l’accession en cette fin de saison, et n’a nullement le droit de gaspiller des points dans ce sprint final.

Une seule séance d’entrainement depuis jeudi
En ne s’attendant nullement à voir les responsables de Ligue programmer ce match retard dès demain, les coéquipiers du capitaine d’équipe, Hamid Dif, n’auront effectué qu’une seule séance d’entrainement en l’espace de 5 jours, ce qui reste très peu et insuffisant pour une équipe qui devra tenir 90 minutes face au CAB, qui est dans l’obligation de gagner à domicile, et qui a préparé dans les meilleures des conditions cette rencontre.

En attendant le verdict final de la Ligue durant l’après-midi d’hier, une source bien informée nous a confié que cette dernière devra revoir sa décision pour la simple raison que le terrain est toujours impraticable, selon une correspondance de la direction du stade, évitant de la sorte un nouveau déplacement pour rien des Widadis.

Le derby face à l’ASMO reporté
Les dirigeants widadis, ont fait le nécessaire pour reporter le derby face à l’ASMO, prévu ce vendredi, de 48 heures au minimum, afin de donner le temps aux Widadis de souffler un peu avant ce grand choc de la 24e journée de Ligue2.

A

La direction a introduit un recours Les joueurs pensaient-ils que l’accession était déjà assurée ?
Les joueurs de l’USMBA ont joué face au MSPB avec une fantaisie à faire croire que l’accession était déjà assurée. La prestation du groupe ressemblait à celle d’une rencontre de gala où les joueurs vert et rouge ont brillé par des ratages inexplicables. Peutêtre avaient-ils pensé que l’adversaire était très prenable après l’ouverture du score à la 24’ ? Il est vrai que le Mouloudia de Batna est resté cotonné derrière mais dissimulait ses réelles prétentions. Les Bel-abbésiens ont mordu à l’hameçon puisque le MSPB a joué sur un faux rythme durant la première mi-temps avant d’afficher, clairement ses intentions au retour des vestiaires. La démonstration était faite.
Au chevet de l’équipe première, la direction tlemcenienne n’a pas mis beau-

près la déception face au MSPB, dans le cercle des nombreux inconditionnels qui n’ont pas digéré la manière dont ce nul a été obtenu, par ricochet, on ne s’empêche pas de soupçonner des joueurs ainsi que leur entraineur et de leur lancer des accusations à peine voilées. Le manque de forme des joueurs lors de cette rencontre ne seraitil pas une manière pour les joueurs d’attirer l’attention des responsables et de faire bouger les choses ? En tout cas, c’est l’idée qui s’est propagée chez les inconditionnels. Le groupe estimerait que la direction l’a lésé financièrement lorsqu’elle n’a pas tenu ses engagements envers les joueurs. Cependant, et afin qu’ils ne soient pas traités d’émeutiers, certains joueurs ont tout bonnement joué sans réelle motivation, alors que d’autres ont trouvé la parade de simuler des blessures répétitives. Ce ne sont là que des spéculations mais devant la passivité des joueurs face à Batna, entraineur et dirigeants étaient impuissants et n’avaient aucune emprise sur le groupe… Et ce qui devait arriver… arriva.

Othmane Riyad Baba Ahmed

MCS
L’équipe se complique l’existence

Les attaquants hors du coup !
L'une des plus grosses déceptions aura été la production des attaquants. Ces derniers se trouvent très loin de justifier la confiance placée en eux, tant par les supporters que par leur entraineur. Il faut dire que les joueurs ont vraiment manqué de jus. Pour notre part, on reste persuadés que si les joueurs de la trempe de Bounoua, Ghazali, Ouznadji ou Tchicou étaient dans leur meilleure forme, Bira n'aurait jamais procédé à des changements sauf en cas de force majeure. Mais désirant un éventuel sursaut d'orgueil, l’entraineur des Vert et Rouge a pris un risque qui, malheureusement pour lui, n'a rien donné.

A qui incombe la responsabilité ?
«L’équipe avait-elle de réelles possibilités pour atteindre l’objectif qu’est l’accession», se sont interrogés les supporters à la fin de la partie. Néanmoins, implicitement, ils ont mis en condition la réalisation de cet objectif par rapport à l’état d’esprit du groupe. Les fans ont fini par lâcher tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas, car il n’y a pas que sur la pelouse que le travail doit s’effectuer. Les joueurs prennent leurs responsabilités en jouant des matches pleins face à des ténors de la Ligue2 Mobilis et puis, soudainement, peinent à suivre le rythme dans une rencontre où ils étaient supposés gagner d’autant que l’adversaire était très prenable. C’est dire que la prestation des joueurs face au MSPB était source de suspicion faut-il le préciser. En se faisant accrocher sur ses terres par une équipe tout juste moyenne, les joueurs de l’USMBA ont semé les soupçons au sein de l’opinion sportive. Mais tant de cas d’indiscipline de jeu à gérer sont devenus courants. Apparemment, le mal est profond au sein de l’équipe même si on fait tout pour faire croire que tout va bien…

Un jour de repos avant la reprise
Soucieux de ne pas perdre encore de temps pour tenter de remettre un peu plus d'ordre dans le groupe, l'entraîneur Bira n'a accordé qu'un jour de repos à ses joueurs après la rencontre face à Batna. Le coach va devoir changer de discours à l'adresse de ses éléments qui sont en perte de vitesse. Les plus ciblés devraient être les avants qui persistent à briller par une impuissance inaccoutumée, voire inexplicable. Et comme le champ de manœuvre dans ce compartiment est quasi-inexistant, il doit remotiver les attaquants utilisés. En somme, ces joueurs, qui ont été recrutés à coup de centaines de millions, doivent démontrer leurs qualités et de quoi ils sont capables. MO Noureddine

A

près avoir raté le match chez elle face à l’ASK, l’équipe de Saïda s’est compliquée l’existence, car désormais son destin dépendra des autres, suite à ses mauvais résultats à domicile.

Le maintien se corse davantage
Quatre points laissés par l’équipe chez elle. D’ailleurs, même en dehors de ses bases, elle n’arrive pas à gagner. Ces pertes sèches compliqueront plus la mission des Saïdis. Deux prétendants à l’accession rallieront la ville de Saïda pour croiser le fer avec le MCS, ce qui risque de compromettre la vie du club en Ligue 2 Mobilis. Les matchs nuls ne garantissent pas le maintien à l’équipe.

Le faux pas de trop
Comme ce match était le tournant de son parcours, et l’équipe devrait tout faire pour le remporter, mais hélas, deux précieux points se sont volatilisés face à un adversaire qui a été largement prenable. Durant cette partie, les joueurs du MCS étaient méconnaissables. Elle s’est contentée d’un seul point, ce qui ne rassure guère les Saidis. A présent, l’avenir du club est en danger. Le président Khaldi ne réagi pas pour secouer les joueurs de sauver le club de la relégation.

L’équipe doit se relever à domicile
La relégation frappe à la porte des Saïdis. Seuls les succès chez eux les sauvera de ce cauchemar. En cas de ratage prochainement, l’équipe descendra aux enfers.

Une reprise à grand risque
Par ailleurs, concernant la reprise des entraînements prévue pour hier après-midi, on s’attendait à une reprise pas comme les autres, surtout que les supporters ne comptaient pas rester insensibles à ce qui arrive à leur équipe. Les dirigeants devaient refaire surface pour essayer de réparer les choses et contenir cette nouvelle crise qui se profile à l’horizon. En effet, on craignait que la reprise se déroule dans un climat tendu. Les appréhensions des dirigeants ont leur raison d’être puisque les derniers faux pas suscitent une grande polémique. L’entraîneur Bira et les responsables du club ont donc une idée sur l’état du groupe qu’ils auront prendre en main et devront, en tout cas, gérer la transition difficile d’autant que d’autres contreperformances pourraient appesantir la situation déjà angoissante.

Comment procéder pour gérer cette passe ?
Si la reprise des entraînements risquait d’être compromise pour les raisons que tout un chacun connait, il est aussi utile de dire que l’entraîneur Bira, sur lequel repose la responsabilité de gérer la conjoncture, n’aura pas la mission facile pour remobiliser le groupe et en recoller les morceaux. Une

tâche, le moins que l’on puisse en dire, des plus délicates tant pour lui que pour le groupe qui aura à préparer un périlleux déplacement à Hadjout, vendredi prochain. Durant les jours qui séparent cette rencontre, l’entraineur de l’USMBA aura certainement de la peine à ranimer la flamme de l’optimisme chez ses joueurs et à gérer du mieux qu’il pourra cet intervalle ardu, mais surtout préparer le prochain déplacement et tenter de faire bonne figure et revenir avec un bon résultat ne serait-ce que pour soigner quelque peu la situation et faire honneur au statut de l’équipe.

AMAR B.

Que cherchent les joueurs ?
Rien ne va plus au sein de cette équipe. Ses dirigeants ne réagissent pas pour redresser la situation. Les joueurs étaient les premiers indexés. Depuis quelques matchs, leur prestation laisse à désirer. On dirait qu’ils veulent laisser l’équipe sombrer dans les ténèbres. part d’entre eux, la direction assume seule les conséquences, car il fallait réagir avant que la crise s’aggrave.

Ils ne se soucient pas de l’avenir du club
Pour éviter la relégation, l’équipe doit faire une bonne fin de parcours. Mais les joueurs ne se soucient guère de son avenir. Ils ne pensent qu’à leurs mensualités. Le président devrait mettre les joueurs devant leurs responsabilités, en passant à l’action pour arrêter le chantage de certains éléments.

Ils ne mouillent pas le maillot
Ces derniers matchs, les joueurs ne mouillent pas le maillot, ce qui pénalise l’équipe. Les mauvais résultats pèsent lourd dans le décompte final. Vu le manque de professionnalisme de la plu-

M. O. N.

A. B.

20
ASK

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

MSPB

Khezzar ce matin devant
la commission de discipline
e suspense a trop duré pour le technicien constantinois, El Hadi Khezzar, qui comparaitra ce matin devant la commission de discipline pour donner sa version des faits et les raisons qui ont provoqué sa sanction il y a presque 15 jours lors du match de championnat entre l’ASK et l’ASMO. Il faut dire qu’au Khroub l’on s’attend à une sanction légère pour Khezzar qui n’a pas dépassé la ligne rouge avec le referee de la rencontre, Bouzerar. C’est ce dernier qui a taillé un rapport un peu trop sévère, sûrement à cause de son manque d’expérience, Khezzar, qui devra bien se défendre, ne risque pas une lourde sanction. Les problèmes disciplinaires ne sont pas son truc favori, il critique très rarement les décisions des arbitres qui, pour information, se referment sur eux de plus en plus surtout en Ligue 2 Mobilis. L’entraîneur khroubi,

L

dont les nerfs ont lâché pour une fois, a déjà purgé un match le weekend dernier. Les Askistes ne doivent pas trop s’inquiéter car le passé de Khezzar plaidera en sa faveur.

I

Ils ont voyagé dans un bus qui risquait de tomber en panne
la sécurité des jeunes joueurs.

Deux jours de repos et Bechtato dirigera la reprise
La délégation khroubie n’est rentrée de son long voyage à Saïda que samedi, tôt le matin, aux environs de 5h. Très fatigué par ce long déplacement, le staff technique a vu nécessaire de prolonger la période de repos en accordant un break de 48h aux coéquipiers de Mellouli. La reprise est prévue pour aujourd’hui. En l’absence de Khezzar, parti à Alger pour se défendre devant la commission de discipline, c’est son adjoint, Bechtato, qui dirigera la séance de reprise où l’on s’attend à une présence de tous les joueurs pour commencer les préparatifs du prochain match face à l’USMB. Abdou H.

ncroyable mais vrai, le bus qui transportait les joueurs du Mouloudia de Batna est arrivé à Batna samedi à 9 h. L’équipe devait démarrer la veille de Bel-Abbès, après le match. Il faut préciser que les responsables du service d’ordre avait conseillé au chef de la délégation du Boubiya de rester dans le vestiaire et de n’en sortir que le plus tard possible, à cause de la présence des supporters de l’USMBA qui attendaient la sortie des joueurs de l’équipe de la Mekarra.

Les joueurs avaient demandé de voyager par avion
Notre quête de vérité nous a permis de découvrir que les joueurs ou tout au moins certains d’entre eux auraient demandé aux responsables du club de leur permettre de voyager par avion, demande qui n’a pas trouvé d’échos favorables. Le voyage s’est déroulé par route, sans encombre, nous at-on confié, cette fois.

Location d’un autre bus
Autre surprise, le chauffeur du bus du club informait les responsables présents sur les lieux que le bus était tombé en panne. Du coup, il fallait très vite trouver une solution palliative. On s’est rabattu vers la location d’un bus. Tout ça a dû prendre du temps. Et au bout du compte, après plus de deux heures d’attente, les poulains de Mohamed Tebib prirent place dans le bus de remplacement. L’équipe a, donc, voyagé toute la nuit. Et ce n’est que vers 9 h que le long périple se terminait.

Plusieurs chauffeurs auraient conduit le bus du club
Le bus du MSPB est une aide du MJS. Tous les clubs professionnels ont bénéficié de cette aide. Ils sont au nombre de 30. On se rappelle que la FAF avait proposé aux clubs de choisir eux-mêmes la marque du bus, avant de distribuer l’argent. On a appris que le volant du bus du MSPB serait passé entre les mains de plusieurs chauffeurs. On ne connaît pas le nombre de chauffeurs recrutés depuis le passage de Messaoud Zidani. Après Zidani, c’était autour de Daas de prendre les commandes de la SSPA. Enfin, depuis janvier dernier, c’est Benflis qui est le numéro un du club. On peut supposer que chaque responsable a ramené avec lui sa propre équipe. De là à penser qu’on a procédé à des changements de chauffeurs à chaque fois est un pas qu’on ne franchira pas. Le seul hic, c’est que le fait de changer de chauffeurs c’est changer de type de conduite. M. B.

On avait effectué des réparations sur le bus qui daterait de 3 ans seulement
On a appris que le bus qui avait fait le voyage de l’aller était déjà en panne. Le chauffeur avait signalé qu’un flexible par lequel passait l’huile, sans autre précision, était défectueux et qu’il fallait le réparer avant le voyage. S’agissait-il de l’huile des freins ? La question mérite d’être posée, parce qu’il y va de

Boukhezar à la recherche de l’argent
Voulant bien récompenser les joueurs des efforts fournis face au MCS, vendredi dernier, le président khroubi, Salim Boukhezar, est à la recherche de ressources financières pour verser à ses joueurs la prime de ce score de parité ramené de l’Ouest du pays. En ces temps de dèche financière où les caisses de l’ASK connaissent une pénurie agaçante, le boss askiste n’aura qu’à trouver des amis généreux et à l’aise financièrement pour pouvoir récompenser les joueurs et les motiver à continuer sur ce bon rythme surtout que l’objectif reste le maintien.

A. H.

ASMO
Reprise aujourd’hui des entraînements
Les gars de M’dina J’dida reprendront aujourd’hui le chemin des entraînements au stade Habib – Bouakeul, pour préparer le match face au WA Tlemcen. Samedi, les Asémistes avaient effectué une légère séance de décrassage à la salle de l’hôtel «El Mouahidine». Après avoir bénéficié d’un jour de repos, les coéquipiers du gardien de but, Mezaïr, reprendront aujourd’hui à partir de 10h le chemin des entraînements au stade Bouakeul. Le premier responsable de la barre technique de l’ASMO, Mouassa, va axer son travail sur le plan psychologique afin de sensibiliser ses joueurs à la tâche qui les attend en cette dernière ligne droite du championnat. Le driver asémiste avait expliqué récemment que c’est «le mental» qui sera déterminant pour départager les équipes qui aspirent à accéder en Ligue 1 Mobilis. R. O.

CAB

Mostaganem avant le WAT
l a fallu deux communiqués de la Ligue, avant que la date du match CAB-WAT ne soit connue. A en croire l’annonce parue sur le site de la Ligue, en date du dimanche 16 mars, la rencontre vient d’être reportée au 25 mars prochain.

I

Les Cabistes profiteront-ils des aléas que rencontre le WAT ?
Le site de la Ligue a parlé. Samedi, au milieu de l’après-midi, le communiqué expliquait clairement, que le match CAB-WAT était reprogrammé pour le mardi prochain sur le terrain du stade du 1er-Novembre de Batna. La rencontre débutera à 15 h. La Ligue aurait pu prendre des décisions plus tôt que samedi dernier.

match, il sera difficile aux coéquipiers de Debbih de gagner les autres matchs. On peut ajouter qu’en principe, les équipes concernées par un report doivent savoir ce qu’il en ressort. Doit-on attendre un communiqué de l’instance du football ? Les règlements existent, en cas de mauvais temps, toutes les équipes doivent savoir à quelle date le match est reporté. Dans d’autres championnats, le match est reporté au lendemain. Le WAT n’a pas à faire deux voyages en l’espace de quelques jours, n’en déplaise aux Cabistes, parce que cela pourrait aussi arriver au CAB à n’importe quel moment de la saison.

2e changement du trio arbitral
détourné vers Constantine, à cause du mauvais temps. Le WAT a dû prendre le bus de Constantine pour rejoindre la capitale des Aurès. Le bus est arrivé à Batna, jeudi à 22 h. On a appris que la direction du CAB aurait contacté la Ligue pour l’avertir que les conditions climatiques à Batna étaient mauvaises et que le match risquait d’être reporté. Le CAB aurait essayé d’épargner au WAT, un voyage et des dépenses inutiles. La Ligue n’aurait pas donné suite aux explications du CAB. Concernant le WAT, les responsables de ce club n’ont pas attendu la réponse de l’instance du football, le WAT est rentré, vendredi dernier, à Tlemcen et ses dirigeants espéraient jouer contre le CAB, le 28 mars. Ils seront dans l’obligation de reprendre le trajet à Batna plus tôt que prévu. Si, avec tout ce dérangement, le CAB n’arrivera pas à gagner le C’est le même trio arbitral qui a été désigné pour diriger le match, vendredi dernier, qui dirigera celui de mardi prochain. Brahimi, Azzouz et Iddir ont été désignés, fautil le rappeler, la veille du match, à la place d’un autre trio. Aucune explication n’a été donnée. MSPB-CAB avait connu la même chose, un trio désigné, puis relevé et remplacé par un autre trio. M. B.

La direction aurait averti la Ligue
Le WAT avait connu un périple assez pénible. Le vol qui transportait les joueurs en provenance d’Alger, jeudi dernier, et qui devait atterrir vers 19 h, à Batna, a dû être

20

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

Régionale 1 US Béni Douala 2-ES Azeffoun 0

JS Akbou 3-MB Bouira 1

Affaire classée Le parcours est déblayé pour l’Inter-Régions ! en première mi-temps
Stade : Frères-Keloul de Béni Douala Affluence : Nombreuse Arbitres : Hellal, Oukidjane et Cherifi Avertis : Djefel, Adjas et Yacine (USBD) Kejtoul, Tedjar, Mekhfi (ESA) Buts : Ait Hocine (21’) Yacine Toufik (65’ sp) USBD
e choc de la 22e journée qui a mis aux prises les deux équipes voisines, l’US Béni Douala à l’ES Azeffoun au stade des frères Keloul de Béni Douala samedi dans l’après-midi, s’est achevé sur le score de deux buts à zéro en faveur des poulains du trio Feltène-Meftah-Hamcha. Une victoire qui permet aux gars d’Ath Douala de prendre le large sur leurs invités du jour en le portant à dix, tout en creusant l’écart sur le poursuivant immédiat, l’IR Birmandreis, à 7 unités après le match nul de ce dernier en déplacement chez l’autre outsider le CRB Bordj El Kiffan dans l’autre choc de cette journée. L’équipe du président Ammam, soutenue par un public très nombreux, s’est acquittée de sa mission en gagnant avec l’art et la manière et en éliminant définitivement de la course au titre l’équipe de l’ES. Les camarades de Douicher Lamara ont commencé par mettre la pression sur leurs homologues d’Azeffoun dès l’entame de la partie. Leurs efforts ont été récompensés par une ouverture du score à la 21’, sur un coup franc direct

L

bien botté par le milieu de terrain Chabane Ait Hocine, le ballon s’en est allé se loger en pleine lucarne. Les partenaires de Salim Medjebour auraient même pu doubler la mise à maintes reprises, mais sans résultat. C’est sur ce petit avantage en faveur des Ath Douala que le premier half s’achèvera. Après la pause, les locaux reviennent sur le terrain avec la même détermination et le même objectif, à savoir marquer un deuxième but et se mettre à l’abri de toute mauvaise surprise. Ce qui est arrivé à la 65’, suite au fauchage de Noual dans la surface de vérité. L’arbitre de la rencontre n’a pas hésité un seul instant à siffler le penalty. La sentence sera exécutée avec succès par le spécialiste Yacine Toufik qui double la mise et casse toute volonté des Ivahriyen de revenir dans le coup. Les Lions d’Ath Douala continueront leur domination en se procurant d’autres occasions de buts, mais en vain. Quant aux Ivahriyen, les Tedjar, Lamini Mekhfi et compagnie, ils ont essayé de réduire la marque, mais toutes leurs tentatives ont été vouées à l’échec. C’est sur ce succès net et logique de 2 à 0 en faveur de l’US Béni Douala que l’arbitre de la rencontre siffle la fin des débats dans un total fair-play entre les 22 acteurs. Une victoire très importante pour les Ath Douala qui ont mis un pied déjà en division Inter-Régions, en attendant de valider leur accession dans les prochaines journées. Yacine Moussi

Stade : Opod d’Akbou Affluence : Moyenne Arbitres : Ait Amer, Ziat, Rekkas But : Chikhoune (2') Lardjene (5' et 43') JSA Gani (24') MBB

R

Hocine Hamcha (Entr adjoint USBD) : «On a fait un grand pas vers l’accession»
«La rencontre a été d’un bon niveau de part et d’autre. Ce derby, on tenait vraiment à le gagner. Pas seulement parce qu’il s’agit de l’ES Azeffoun, mais beaucoup plus parce que c’est un concurrent direct. Dieu merci, les joueurs étaient au rendez-vous et ont bien joué. Ce succès est la meilleure illustration que l’US Béni Douala est bien partie pour accéder en division inter-régions. Cette victoire est pour les supporters qui sont venus en grand nombre et qui méritent d’être soulagés et d’être heureux. Je crois qu’avec ce succès et le nul de Birmandreis, on a franchi un grand pas vers l’accession».

Karim Kaced (Entr ESA) : «Félicitations à l’US Béni Douala»
«Que voulez-vous que je vous dise, bravo à l’US Béni Douala pour sa victoire. C’est mérité. Quant à nous, on va continuer le championnat jusqu’au bout et on jouera sans calcul avec l’idée de rafler la mise dans les matchs qui nous restent. L’US Béni Douala avec sa victoire a mis un pied en inter-régions. Je crois que dans l’ensemble on n’a pas été mauvais, seulement les locaux étaient plus réalistes en nous marquant deux buts sur des balles arrêtées».

des attaquants adverses puis placer des mouvements offensifs de qualité, dont celui de la 24' lorsque le même Farah a lancé Gani qui effacera un défenseur avant de placer un tir tendu et tromper la vigilance du portier akboucien. La partie venait d'être totalement relancée avec une bataille acharnée au milieu du terrain. Les etombés dans leurs travers decoéquipiers de Hemani se procureront une puis plusieurs journées, pour autre occasion en or après la demi-heure se retrouver dans les environs de jeu par l'entremise de Sid Ali Racym, immédiats de la zone rouge, les mais le gardien de but Haboul était à la paAkbouciens de la JSA devaient à tout prix rade pour sauver son équipe d'un but tout renouer avec la victoire même si de prime fait. Mais ce n'était que partie remise abord ils savaient que leurs retrouvailles puisque la formation de la JSA parviendra avec le Mouloudia de Bouira n’allaient pas à aggraver la marque juste avant la pause. être simples. Les présents au stade de Sur un bon travail collectif, Lardjene, exl'Opod ont été les témoins d'un derby très centré sur le côté droit, enchaîne avec un disputé entre deux équipes qui se sont tir croisé qui n'a laissé aucune chance au données à fond avec un beau football en dernier rempart bouiri. De retour des vesprime, et ce, malgré des conditions climatiaires, les hommes d’Ali Tellal sont revetiques défavorables. Les hommes d’Abdennus sur le terrain avec l'idée de rétablir nour Mira ont entamé le match tambour l'équilibre, mais à chaque fois leurs tentabattant, puisque deux minutes ne se sont tives manquaient de punch pour espérer pas écoulées qu'ils parviendront à ouvrir la déstabiliser l'arrière-garde locale bien artimarque, lorsque Hemani réussit à déborculée autour de Hadjara. Les deux staffs der sur son flanc droit pour ensuite mettre techniques ont procédé à des changesur orbite Chikhoune qui réussit à tromper ments, mais rien n'y fera, les défenseurs Haboul. Continuant leur pressing, les Akprendront le dessus sur les attaquants. Tout bouciens réussiront au long de cette setrois minutes après à conde période, on Mira Abdennour inscrire la seconde réaa vu une équipe lisation. D'aucuns parmi de la JSA très (Entr. JS Akbou) : les présents sur les triappliquée, «C’est une victoire bunes de l’OPOD ne rêmieux organivaient d'un tel début de sée et motivée, réconfortante» match de la part de la formultipliant les «C'était un match très serré face à mation de la JSA. Nulleactions mais une bonne équipe du MBB. On a ment dépassée par la sans danger réel bien entamé la partie en inscrivant tournure des événesur le portier du deux buts puis il y a eu un petit moments, la bande à MBB. Finalement, ment de relâchement qui a permis à Tellal répliquera l'excellent arbitre Ait l'adversaire de reprendre confiance. quelques minutes Ameur sifflera la fin de Heureusement qu’on on a su frapper plus tard par ces chauds débats sur au bon moment pour les empêcher de Farah qui n'a cette précieuse victoire revenir au score. En seconde période, pas su profiter des coéquipiers de Bacha on a opéré à des changements, de la sortie qui vont s'offrir un bol l'équipe a bien tenu son rôle. On a ratée du portier d'air au classement devant géré notre avance jusqu'à la fin. C'est Boubegtiten un succès réconfortant qui nous perune bonne équipe du (14’). Le Moumet d'entrevoir la suite en toute MBB qui n'a pas déméloudia tentera de quiétude». rité. calmer les ardeurs Z. Ait Hamouda

Coupe de wilaya de Tizi-Ouzou
(¼ de finale) USM Draa Ben Khedda 2-LC Iflissen 1

Honneur Béjaia
RC Seddouk 4-SRB Tazmalt 1

Tekli envoie les siens en demies
Stade : Kaci-Ali de Draa Ben Khedda Affluence : moyenne Arbitrage : Larbi, Ziat, Abassene Buts : Tekli (55’ et 75’) USMDBK Fellag (7’) LCI
e stade Kaci-Ali de Draa Ben Khedda a été le théâtre de la grande affiche des quarts de finale de la coupe de wilaya entre deux sociétaires de la division d’Honneur, les Ciel et Blanc de Mirabeau et les Iflissen. Une affiche qui promettait beaucoup et même si elle n’a pas atteint le sommet technique, ce fut quand même une belle et indécise explication, un vrai match de Coupe en somme. Les Pirates d’Iflissen ont bien entamé leur match et ce n’était pas illogique s’ils ont réussi à ouvrir tôt la marque grâce à Fellag qui, après une course folle en solitaire, sortit un boulet de canon qui ne laissera aucune chance au gardien de but local. Malgré une légère domination, notamment lors des vingt dernières minutes de la première période, les hommes de Rachid Boukhelif ne parviendront pas à trouver le chemin des buts. Les Ciel et Blanc, qui ont évolué avec sept absences de joueurs titulaires, préservés en vue des prochains matchs de championnat, manqueront plusieurs fois de revenir dans la partie. La faute à la dextérité du gardien adverse et à sa chance aussi, vu que pas moins de quatre tentatives finiront sur sa transversale sur des tirs d’Oukal, Belkaid, Djebrouni et Merdaoui. Ce fut un réel miracle si la première mitemps a été bouclée sur le score de 1-0 en faveur des Pirates. Mais le bonheur de ces derniers n’aura duré qu’une mi-temps, les Ciel et Blanc finiront par renverser la vapeur au retour des vestiaires grâce au joker Mustapha Tekli qui égalisera d’abord à la 55’ de jeu, d’un tir imparable, puis vingt minutes plus tard en étalant tout son opportunisme pour marquer le but qui envoie les siens dans le dernier carré de l’épreuve populaire. B. Antar

L

La révolte seddoukoise
par le coach local. La domination des locaux prenait dès lors une proportion plus marquée face à un onze du SRBT épuisé par le train qui lui a été imposé en première période. C'est ainsi que le fer de lance du RCS, M'sili, parviendra à sceller le sort du match juste après l'heure de jeu, suite à un joli tir croisé. N'ayant plus rien à perdre, les coéquipiers d'Abderrahmani vont monter d'un cran en allant inquiéter la défense locale. Ils seront récompensés à quinze minutes de la fin sur un penalty bien exécuté par Fedala. Seulement, la joie des visiteurs fut de courte durée, puisque sur la relance, le virevoltant et talentueux Benoudiba parviendra à donner plus d'ampleur au score. Les joueurs du SRBT tenteront bien de réagir, mais l'attaque n'était pas dans le coup et perdit lamentablement des ballons intéressants. Au bout, c'est une victoire très méritée des jeunes Seddoukois de Boussaid emmenés par un nombreux public surchauffé qui certes a poussé ses joueurs vers la victoire, mais a dépassé parfois les limites. Heureusement que le service d'ordre était impeccable ainsi que le fair-play des acteurs sur le terrain. Zahir Ait Hamouda

L

e derby très attendu entre le RC Seddouk et son invité le SRB Tazmalt a été captivant et musclé de bout en bout. Comme prévu, il y avait beaucoup de monde et un service d'ordre tel qu'on n'en a pas vu depuis longtemps. C'est une rencontre qui a largement tenu ses promesses, dirigée par un trio d'arbitres impérial de la Ligue de Bordj Bou Arréridj. Du jeu et de l’engagement, les présents en ont vu même si parfois la limite a été franchie, mais dans le meilleur esprit. La rencontre a été donc très disputée et plaisante avec un certain ascendant des protégés de Boussaid hyper motivés pour ce derby. La première période a été caractérisée par une domination des locaux qui ont exercé un gros pressing sur l'adversaire pour le pousser à l'erreur, d'ailleurs la formation du RCS a réussi à marquer très tôt à deux reprises par l'entremise de Chaallal (20') et Djaali (32'). En face, les joueurs du SRBT ont eu beau essayer de réagir en se créant quelques occasions, mais ils se heurtaient à une bonne organisation défensive des Seddoukois. Au retour des vestiaires, la physionomie du match a changé avec les réajustements introduits

20

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

jeunes d’être à la hauteur
de la confiance de Mouassa»
Titularisé pour la troisième fois de la saison, le jeune défenseur, Barka a livré une bonne prestation face à Mostaganem. Malgré son jeune âge, Barka a montré beaucoup de qualités. Joint par téléphone, le joueur s’est dit reconnaissant envers son entraîneur, Mouassa qui donne régulièrement l’occasion aux jeunes joueurs d’évoluer en équipe senior. Il revient également sur les chances de son team dans la course à l’accession. Tout d’abord, quelle lecture faites-vous de votre dernier match disputé face à l’ESM ? Contrairement à ce que pensaient certains, ce match n’a guère été facile pour nous. Malgré la dernière place qu’elle occupe au classement, l’ES Mostaganem a livré une bonne prestation. Je pense que nous avions amplement mérité notre victoire. Nous aurions d’ailleurs même pu remporter cette rencontre avec un score plus large. Malheureusement, nous avons manqué d’efficacité en attaque. Ce succès nous fait beaucoup de bien, d’autant plus qu’il nous a permis de nous hisser à la première place du classement. A sept journées de la fin du championnat, c’est à nous les joueurs de continuer à travailler pour terminer la saison en force. Justement, à sept journées de la fin du championnat, vous êtes bien parti pour accéder en Ligue 1 Mobilis… Il est clair que nous avons beaucoup de chance de réaliser l’accession. Toutefois, il faudra continuer à gérer le championnat match par match. Nous abordons chacune de nos rencontres comme s’il s’agissait d’une finale de coupe. C’est avec cet état d’esprit que nous pourrons enchaîner d’autres succès. Nous, les joueurs, sommes conscients de la tâche qui nous attend et nous n’allons ménager aucun effort pour jouer les premiers rôles en championnat. Comment se présente pour vous votre prochain match face au WAT ? Les matchs se suivent et se ressemblent pour notre équipe. On s’attend à un match difficile contre une bonne équipe du WAT qui aspire, elle aussi, à réaliser l’accession. Ce match revête une grande importance pour l’ASMO. Notre mission sera difficile, et nous allons nous rendre à Tlemcen avec la détermination de réaliser au moins le point du match nul. Le fait que le WAT joue ce mardi à Batna face au CAB pourrait être un avantage pour vous avant le derby… Bien sûr. Je pense que le fait de jouer deux matchs en une semaine pourrait constituer un handicap pour le WAT. C’est à nous de profiter de la fatigue des joueurs widadis pour faire la différence et revenir de Tlemcen avec un résultat positif. Sur un plan personnel, comment vous vous êtes senti sur le terrain face à l’ESM ? Personnellement, je me suis

Barka «C’est à nous les

ASMO

L'

ESM Touati sensibilise ses joueurs
rieux le match qui les mettra aux prises ce week-end avec la formation batnéene. Le coach, Blidi Touati, et à l’occasion de la reprise des entraînements aujourd’hui, tentera de préparer ses joueurs pour le prochain match à domicile face au CA Batna et qui reste très décisif. Ainsi, il devra préparer psychologiquement ses éléments pour tenter d’amorcer la mission afin de se ressaisir et qui devra se concrétiser lors de cette empoignade face à une formation qui a frappé fort et qui avait enfoncé les Haouata, la saison dernière, à la quatrième place.

entraîneur Touati ne cesse de sensibiliser ses joueurs, précisant que cette prochaine rencontre face au CA Batna pourrait être un match piège : «Les joueurs doivent garder les pieds sur terre. C'est comme ça qu'on réussira, et pas autrement», dira-t-il avant d'ajouter : «Si je suis sévère, c'est pour le bien de l'équipe, car il faut qu'on reste concentrés jusqu'à la fin de saison». Le coach Touati s’est attelé à mobiliser ses troupes et n’a pas manqué de leur énumérer les lacunes constatées face aux Asémistes, vendredi dernier, et les a exhortées à travailler davantage et prendre au sé-

Ettaoui Wassim

Match d’application
Le staff technique mostaganémois a programmé un match d’application, ce qui lui permettra d’apporter les derniers réglages et correctifs, en composant avec les meilleurs éléments qui seront alignés face aux gars de Batna.

Reprise hier
Après deux jours de repos accordés par l'entraîneur en chef, Touati, les joueurs de Mostaganem ont repris hier matin le chemin des entraînements au stade Bensaïd Mohamed en prévision de la prochaine rencontre face au CA Batna. C’est dans une ambiance bon enfant que les poulains de Touati se sont retrouvés, eux qui ont profité de cette séance pour peaufiner leur préparation dans l’éventualité de régler certaines lacunes constatées lors des dernières rencontres de championnat. Le stade est dotée d’une pelouse synthétique, similaire à celle du stade Benslimane. senti très à l’aise sur le terrain. Je remercie l’entraîneur, Mouassa pour la confiance qu’il nous donne. C’est à nous les jeunes d’être à la hauteur de sa confiance et de prouver ce dont nous sommes capables. Je suis déterminé à continuer à travailler pour atteindre le meilleur niveau possible. Entretien réalisé par Riad O.

Hamioute : «Nous ferons le maximum pour nous racheter avec un résultat positif»
Hamioute est déçu après avoir raté le match face aux Asémistes, où il a terriblement mal digéré la défaite de ce week-end face aux Oranais.

WAT - ASMO maintenu pour vendredi

Reprise aujourd’hui des entraînements
Les gars de M’dina J’dida reprendront aujourd’hui le chemin des entraînements au stade Habib – Bouakeul, pour préparer le match face au WA Tlemcen. Samedi, les Asémistes avaient effectué une légère séance de décrassage à la salle de l’hôtel «El Mouahidine». Après avoir bénéficié d’un jour de repos, les coéquipiers du gardien de but, Mezaïr, reprendront aujourd’hui à partir de 10h le chemin des entraînements au stade Bouakeul. Le premier responsable de la barre technique de l’ASMO, Mouassa, va axer son travail sur le plan psychologique afin de sensibiliser ses joueurs à la tâche qui les attend en cette dernière ligne droite du championnat. Le driver asémiste avait expliqué récemment que c’est «le mental» qui sera déterminant pour départager les équipes qui aspirent à accéder en Ligue 1 Mobilis. R. O.

Le prochain match de l’ASMO face au WAT se jouera vendredi. Alors qu’un possible report de vingt-quatre heure est sérieusement enivsagé dans le cas ou CABWAT venait à se jouer ce mardi, la Ligue de Football Professionnel a confirmé le roport dudit match à une

date ultérieure. Une décision qui ne va pas forcément faire plaisir aux gars de l’ASMO qui espéraient profiter de la fatigue qu’allaientt engendrer et le voyage à Batna, le deuxième de la semaine et le match, pour engrenger les trois points. R. O.

Il semble que le calme soit revenu parmi le groupe… On peut le dire puisque, après un premier jour où beaucoup de bruit a suivi la défaite face aux Asémistes, nous avons réussi à oublier l’incident provoqué par certains supporters qui étaient venus dire ce qu’ils avaient sur le cœur. Il faut dire que la concentration bat son plein dans la préparation du match face à la formation des Aurès, le CA Batna. Les choses sont graves et nous devons faire de notre mieux pour sortir victorieux de cette joute. Face à l’ASM Oran, c’était vraiment un ratage… Je crois que la peur de mal faire de mes coéquipiers à cause de la situation a rendu les choses difficiles, même si la détermination de rompre avec les résultats négatifs était omniprésente. C’est une défaite amère qui est venue au mauvais moment. Vous êtes dans l’obligation de vous racheter… Nous devons redémarrer positivement cette fois-ci pour nous relancer et tout tenter pour éviter un autre accroc. Il est vrai que les choses ne seront pas faciles, mais on est tenus de lutter. Comment voyez-vous ce match face au CA Batna ?

On est dans l’obligation de lutter pour sortir victorieux. La formation de Batna est une grande équipe, certes, mais nous avons souvent réussi face à elle. Ce ne sera pas une partie de plaisir, mais nous devons faire en sorte de jouer un match de survie. Le CA Batna ne se laissera pas faire mais on doit afficher une grande opposition. Nous avons quand même des atouts à faire valoir et on jouera nos chances à fond. Nous n’avons rien à perdre, car on nous donne perdants au départ. Comment allez-vous faire pour réussir cette mission ? N’ayant pas droit à l’erreur, nous devons jouer la prudence tout en guettant la moindre inattention de l’adversaire pour en profiter. Ne pas s’affoler est la clé de la réussite, tout en restant sur nos gardes face à une équipe qui compte confirmer son regain de forme. Nous ferons le maximum pour nous racheter avec un résultat positif ce week-end. Vous devez être de la partie, n’est-ce pas ? Je l’espère bien, pour aider mon équipe qui a besoin de toutes ses forces afin de réussir sa mission. Nous comptons améliorer notre position au classement, d’autant plus que les prochains matches seront encore plus décisifs. La conclusion ? Personnellement, avec mes collaborateurs, on essayera de faire de notre mieux, pour donner une autre dimension à l’ESM. Je lance un appel aux fans mostaganémois de rester fidèles au club et de soutenir leur équipe qui aura besoin de leur présence dans les moments difficiles. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

21

Barça

Bayern Munich

Après Wenger, Brendan
Rodgers annoncé au Barça
Même s’il devra finir la saison au FC Barcelone, l’argentin Gerardo Martino, quittera son poste d’entraîneur du club Catalan l’été prochain, alors que le club est toujours présent en Ligue des Champions, mais aussi bien placé dans la course pour le titre de champion en Liga. Alors que le nom d’Arsène Wenger a été associé au Barça ces derniers jours, le Daily Mirror, a évoqué la possibilité d'un départ du manager de Liverpool Brendan Rodgers vers le FC Barcelone l'été prochain, si Tata Martino laisse sa place d'entraîneur du club catalan. Le coach irlandais réalise une superbe saison avec les Reds et tarde à prolonger avec le club anglais, ce qui laisse la place à ce genre de suppositions, alors que le successeur de Villanova a de nouveau évoqué son avenir en conférence de presse : «Vous débattez toujours, c’est la seule chose que vous faites, que je dise ou non quelque chose. Je n’ai pas à parler de mon futur. Je n’ai rien à vous garantir, j’en parlerai seulement à la présidence ou à Zubizarreta. Je peux rencontrer Zubi ou le président à tout moment, et dans une conversation isolée nous pourrions parler de mon avenir, mais de ma bouche il n’y aura aucune explication publique à ce sujet.»

Shaqiri «Il n’y a rien de
concret concernant Liverpool»
Même s’il n’est pas encore un élément important dans le onze de départ de l’entraîneur Pep Guardiola, l’international suisse Xherdan Shaqiri, livre souvent de grosses prestations avec le club bavarois. A 22v ans, ce très prometteur milieu de terrain, est très flatté par l’idée de jouer en Premier League, et notamment du coté de Liverpool, comme l’a affirmé à Goal : «Il faut écouter toutes les offres quand les meilleurs clubs viennent vous approcher. Quand vous entendez des grands noms comme Liverpool, bien sûr, vous écoutez les offres, mais il n'y a rien de concret. Je me sens bien à Munich. J'ai entendu parler l'intérêt du Borussia Monchengladbach pour la première fois. Vous devez demander Gladbach. Je ne peux rien dire. La Bundesliga est le meilleur championnat pour moi, mais j'aime aussi la Premier League et la Serie A.»

AC Milan

Seedorf : «Un rapport entre adultes avec Balotelli»
Après Mourinho, Mancini ou Allegri, l’entraîneur du Milan AC Clarence Seedorf pense avoir la méthode pour tirer le meilleur de son attaquant Mario Balotelli : «Ce que je veux avec lui, c’est un rapport entre adultes, pas une relation entre un adulte et un enfant. Je ne fais pas usage du bâton mais de la carotte. Quand il faut faire évoluer une situation donnée, je le fais, c’est ma philosophie. Mais si certains préfèrent se servir du bâton pour arriver à leurs fins, moi je préfère l’autre manière, parce que je fais face à tout avec le sourire.» Une méthode qui est en train de porter ses fruits puisque l’ancien joueur de l’Inter Milan et Man City a inscrit 4 buts en 8 matchs sous la coupe du technicien batave.

Martino explique le coup de mou de Neymar
Recruté à prix d’or l’été dernier en provenance du FC Santos, Neymar réalise une bonne première saison sous le maillot du FC Barcelone, même s’il tarde à confirmer cela depuis le début d’année 2014. En effet, le joyau brésilien est dans l’œil du cyclone du côté de l’Espagne actuellement où ses prestations moyennes sont vivement critiquées, en témoigne son match extrêmement discret face à Manchester City en Ligue des Champions. Présent en conférence de presse, Tata Martino a tenu à défendre son joueur, en donnant son explication de la mauvaise passe du jeune international auriverde : «Quand un footballeur est éloigné des terrains pendant un mois pour cause de blessure, son retour est habituellement difficile, même s'agissant d'un footballeur de premier plan. Il est toujours difficile de reprendre le rythme. Et ensuite, il a eu un aléa, à savoir le problème apparu autour de son transfert. J'aurais plutôt tendance à penser que si je devais trouver une raison (Ndlr : pour sa baisse de rendement), elle serait davantage à chercher dans l'extrasportif que strictement du côté du football.»

…Il veut plus de patience des tifosi
Accueilli comme un véritable Messi, capable de venir sauver le club de la dérive, le jeune entraîneur Clarence Seedorf, est d’ores et déjà sous les feux des critiques. Interrogé par le site SoloMilan, le technicien néerlandais du Milan AC a répondu aux reproches dont il est victime depuis son arrivée à la tête du club italien : «J'ai une idée précise sur la partie technique et le club va de l'avant sur les projets futurs, nos tifosi doivent en avoir conscience. Malheureusement, les résultats prennent parfois le pas sur les sentiments, donc nous devons savoir vivre avec cela et chercher à nous sortir de cette situation en enchaînant des résultats positifs.» Le technicien néerlandais prône la patience et donne rendezvous donc aux tifosi pour la saison prochaine.

Arsenal

L’étrange L’étrangeenquête enquêtemenée menéepar parWenger Wenger.....
Pas gâté par les blessures depuis le début de saison, l'effectif d'Arsenal paye ces absences à répétition. En effet, après un début de saison époustouflant, les Gunners perdent peu à peu la cadence à cause notamment des blessures de nombreux cadres. Agacé par les blessures à répétition de ses joueurs, le technicien Arsène Wenger a décidé de mener une véritable enquête au sein du club : «Si vous regardez la liste de nos blessés dans une période de la saison aussi décisive, nous n'avons pas Wilshere, Walcoot, Ozil, Ramsey et nous sommes allés à Munich sans Gibbs et Monreal. Nous sommes en train d'analyser en profondeur pourquoi cela est arrivé et s'il y a un lien entre toutes ces blessure», a-t-il indiqué. Pour le manager français, il est donc urgent d'en trouver la cause

Mourinho : «Je dois rentrer chez moi et fermer ma bouche»
Après la défaite de son équipe sur la pelouse d'Aston Villa samedi (1-0), José Mourinho, était très remonté contre l'arbitre Foy, qui l’a expulsé en fin de partie, après avoir déjà sorti le carton rouge aux deux milieux de terrain des Blues «William et Ramires». «Je ne veux pas commenter. En football, il faut juste… laisser faire. Si vous commentez, il vous arrive des problèmes et je n’en veux pas. Je préfère vraiment ne pas parler. Si je parle, je vais avoir de gros problèmes et je ne le veux pas. Les arbitres font ce qu’ils font et rentrent chez eux. Ils font ce qu’ils font et ne vont pas face à la presse. Ils font ce qu’ils font et refusent de discuter avec quelqu’un comme moi qui suis pourtant dans le football depuis si longtemps et qui leur demande poliment de discuter pendant cinq secondes… Je dois rentrer chez moi et fermer ma bouche.» Très remonté, le Portugais attend surtout des explications de la part de M Foy : «C'est l'occasion de voir la personnalité de M. Foy parce que j'ai hâte de savoir ce qu'il mettra sur moi dans son rapport. Si j'ai été exclu parce que j'étais sur le terrain, je me demande pourquoi les autres ne l'ont pas été, surtout le joueur qui en a agressé un autre….J'étais sur le terrain, mais comme environ dix autres personnes. Il y avait moi, mes adjoints, Paul Lambert (l'entraîneur de Villa), ses adjoints. Nous étions tous en train de calmer les choses. Et il y avait aussi Agbonlahor qui est venu agresser Ramires par derrière. Il a quitté le banc et il a tiré Ramires par le cou. Je ne sais pas pourquoi j'ai été expulsé. J'ai posé la question, mais l'arbitre a refusé de me répondre. Il ne s'agit pas là d'une erreur que l'arbitre a pu faire, comme siffler ou non un penalty, mais d'une performance de 94 minutes !», a conclu Mourinho.

Matic : «Une bonne chose pour moi de revenir à Chelsea»
profité d’un long entretien accordé à Sky Sorts, pour évoquer son bonheur de retrouver les Blues mais aussi de collaborer sous les ordres de José Mourinho : «Je n’avais absolument aucun doute quant au fait que j’allais revenir. J’ai discuté avec mon agent pendant une minute et c’était réglé. J’ai décidé que c’était une bonne chose pour moi de revenir. Pour être honnête, je n’avais aucune idée de ce qu’allait être mon contrat. Je me suis contenté de dire :’’OK, j’arrive et nous verrons après’’. Nous avons trouvé un accord et je suis heureux ainsi. Lors de mon premier passage ici, j’étais jeune et Chelsea avait de grands joueurs à mon poste : Ballack, Lampard, Essien. Je suis aussi arrivé blessé. J’ai été écarté des terrains pendant quatre mois et ça a été très difficile pour moi. J’ai l’impression que c’est le bon moment pour moi pour jouer en Premier League. Ce n’est pas facile pour de jeunes joueurs en Premier League parce que c’est très dur, très physique. Maintenant, je sens que je suis prêt. Je veux saisir cette chance de jouer pour un grand club dans un grand championnat et travailler avec un entraîneur comme José Mourinho, l’un des meilleurs du monde.»

Chelsea

De retour cet hiver à Chelsea, après une expérience très brillante au Benfica, le milieu de terrain serbe Nemanja Matic, a

A. Cole et Lukaku poussés vers le départ
Actuellement prêté à Everton, l'ancienne coqueluche du RSC Anderlecht ne fera pas de vieux os à Chelsea. En effet, José Mourinho aurait décidé de se séparer du jeune attaquant belge, Romelu Lukaku. Le Portugais n'aurait pas apprécié les déclarations du joueur sur la manière dont il était traité par Chelsea et le point de non retour serait intervenu. De plus, désireux de recruter un attaquant de niveau mondial, le manager de Chelsea a besoin de cash pour réaliser son objectif. Selon le Daily Mail, l'international belge pourrait rapporter au minimum 20 millions d'euros à Chelsea. En plus de la probable vente de l’actuel buteur d’Everton, José Mourinho n’est nullement prêt à prolonger le bail du latéral gauche A. Cole, qui sera donc libre de choisir sa futur destination en fin de saison. Un temps annoncé sur les tablettes de l'ASM et du PSG, l'ancien joueur d'Arsenal serait désormais dans le viseur du Real Madrid, qui est prêt selon le Daily Mirror, à offrir un contrat de deux ans à l’international Anglais, âgé de 33 ans, mais qui a l’avantage de collaborer déjà avec Carlo Ancelotti, à Chelsea entre 2009 et 2011.

22
Real Madrid

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

www.lebuteur.com

Ancelotti
«Nous sommes prêts pour le Clasico»
Victorieux samedi soir face à Malaga (0-1), le Real Madrid a conforté sa place de leader. Après ce court mais précieux succès, l’entraîneur Carlo Ancelotti, a fait part de sa satisfaction concernant la performance de son équipe, en affirmant que les Merengue sont prêts pour jouer le Clasico face au FC Barcelone le week-end prochain : «Ça n'a pas été un grand match en terme de jeu, mais il y a eu une bonne attitude, nous n'avons pas concédé d'occasions. On ne peut pas toujours gagner 2-0 ou 3-0, mais l'équipe a montré de la solidité et du caractère… C'est un très bon résultat, un résultat important. Il y a des matches où il faut utiliser d'autres qualités, nous avons affiché une très bonne attitude défensive et effectué un très bon travail, je crois que nous sommes prêts pour jouer le Clasico», a affirmé le technicien italien, dans des propos relayés par le site officiel du club.

Benzema
Dans un long entretien accordé au micro de Téléfoot, Karim Benzema s’est confié sur de nombreux sujets. Annoncé, un certain temps, proche d’un départ à Arsenal, la Juventus ou même le PSG, Karim Benzema a fait le point sur son avenir : «C’était difficile au départ, en club et en sélection. Je savais que j’allais rebondir, j’ai toujours eu confiance en mes capacités, avec ma famille derrière moi. Pour le moment, c’est une bonne année. On me jugeait sur les buts, on aurait dit que c’était un jeu. Je n’allais pas lâcher, ça n’allait pas durer une éternité, même si ça a été très long… Je progresse chaque année, je prends beaucoup plus d’expérience, j’ai des joueurs extraordinaires autour de moi, un entraîneur et un entraîneur adjoint extraordinaires. Zidane ? Il me fait progresser dans tous les domaines, rester toujours concentré, penser au but, jouer.»

Coup d’œil

International

«Zidane me fait progresser dans tous les domaines»

Xabi Alonso : «Le Clasico sera très important mais pas décisif»
A moins d’une semaine du grand Clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone, le milieu de terrain espagnol Xabi Alonso a évoqué cette très belle affiche, lors d’un entretien accordé à Canal+ Espagne : «Nous avons souffert contre Malaga, ils nous avaient mis la pression en première période. Nos passes n'étaient pas très précises et en attaque, notre finition a manqué d'inspiration. Ce n'est pas la contre-per formance d'un seul joueur. Le Clasico ? Je pense qu'il sera important, mais pas décisif... Nous avions quatre points d’avance et nous ne voulions pas qu’ils puissent revenir. Maintenant, il faut attendre de voir ce qui se passera demain (hier, ndlr).»

«Ronaldo restera pour moi le meilleur joueur de tous les temps»
Plus posé depuis la naissance de son en-

fant, l’ancien attaquant de l’OL a évoqué ses progrès, le record battu de son idole brésilienne Ronaldo, mais aussi ses objectifs en C1 et en Coupe du Monde : «C’est quelqu'un qui m’a fait rêver et qui me fait toujours rêver. Il restera pour moi le meilleur joueur de tous les temps. CR7 ? Pour l’instant, ça se passe bien, j’ai la chance de jouer avec un joueur extraordinaire, je suis content qu’on s’entende bien sur et en dehors du terrain. J’apprends beaucoup à côté de lui. La C1 ? Il n’y a pas que le Real et le Bayern. Il y a le PSG, Chelsea… Il faut d'abord se soucier de nous et enchaîner les matchs, se reposer. Après, on verra. La CM ? Je n’ai pas eu la chance encore de participer à une Coupe du monde. C’est dans un coin de ma tête. Il faut toujours y croire. On est outsiders, il faudra arriver bien reposés et on va monter tranquille.»

L’incroyable record de Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo, buteur face à Malaga samedi soir devient le premier joueur à inscrire 25 buts, lors de 5 saisons consécutives en Liga. En marquant le seul but du match lors de la victoire du Real Madrid sur la pelouse de Malaga (0-1), le double Ballon d’Or portugais s’est offert un incroyable record. Une performance exceptionnelle que personne n’était parvenu à réaliser auparavant. Depuis son arrivée en Espagne en 2009, CR7 a inscrit 26, 40, 46, 34 et donc 25 buts actuellement lors de chaque saison, accumulant, en tout, la bagatelle de 171 réalisations en championnat. A noter aussi que CR7 a marqué son 18ème but face à Malaga. L'équipe andalouse est la victime préférée du Portugais. Depuis sa venue à Madrid en 2009, il a trouvé le chemin à 18 reprises face à Malaga.

Manchester City

Pellegrini
«Demichelis a très bien joué toute la saison»

Juventus
Arrivé gratuitement l’été dernier en provenance de l’Athletic Bilbao, l’international espagnol Fernando Llorente, auteur d’une bonne première saison sous le maillot de la Juventus Turin, n’a pas hésité à critiquer son club formateur, tout en revenant sur son choix d’opter pour la Vieille Dame, dans des propos rapportés par Mundo Deportivo : «Quitter l’Athletic a été très dur, parce que j’ai été formé là-bas. Bilbao utilise seulement des joueurs formés et ne recrute aucun joueur de l’extérieur. Ils vivent avec ce qu’ils ont. Je comprends cette mentalité, mais si un joueur veut emprunter d’autres chemins, ils devraient l’aider et non pas lui faire obstacle, comme ils l’ont fait avec moi... La Juve ? Ils me voulaient. J’avais d’autres offres, mais la Juventus m’a convaincu. J’ai cru dans le projet de l’équipe et surtout en l’entraîneur, Antonio Conte. Et je ne me suis pas trompé. (…) La force de la Juventus, c’est que nous sommes une équipe très unie. Le groupe est super et nous avons une relation magnifique.»

Llorente ne regrette pas son choix

Sous le feu des critiques depuis plusieurs semaines, Martin Demichelis a de nouveau reçu le soutien de Manuel Pellegrini, son entraîneur, après le succès de City à Hull (2-0). L’ancien manager de Malaga a tenu à défendre son défenseur, victime de plusieurs critiques depuis son expulsion en Ligue des Champions, face au FC Barcelone : «C'était une très bonne réponse de l'équipe, après une semaine difficile. Bien sûr, c'est encore plus compliqué de jouer à dix, mais j'ai confiance en mes joueurs et je crois que l'on a été excellent avec et sans le ballon. On n'envoie cependant aucun message, ni à Chelsea ni à personne d'autre. C'était juste une bonne occasion de revenir en championnat et de remporter une victoire après trois semaines sans match… Demichelis a très bien joué aujourd'hui. Il a très bien joué toute la saison. Peut-être que, contre Wigan, il aurait pu éviter de concéder un penalty, mais je ne suis pas d'accord avec toutes les critiques le visant.»

Manchester United Rooney «Suarez est au-dessus avec Messi et Ronaldo»
Avant le choc entre Manchester United et Liverpool, hier après midi, qui a vu les Red Devils s’inclinés lourdement à domicile (0-3), suite à un doublé de Steven Gerrard et un but de Luis Suarez, l’attaquant mancunien Wayne Rooney avait dévoilé sa grande admiration pour le buteur uruguayen, au micro de la chaîne officielle du club : «Suarez, pour moi, est au-dessus avec Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, il est l'un des meilleurs joueurs du monde. Sturridge ? Il a été si bon et les deux ensemble ont été en grande forme cette saison. Je pense qu'ils sont tous les deux fantastiques et, évidemment, c'est bien de voir Sturridge faire de bonnes choses, parce qu'il n'a jamais réellement eu sa chance dans ses précédents clubs». Dans un autre entretien accordé au Daily Mirror, le buteur mancunien a nié avoir son mot à dire dans les prochains transferts des Red Devils, suite à sa récente prolongation de contrat : «Je veux être clair à ce sujet. Je n'ai jamais demandé de participer aux prochains transferts. Prétendre le contraire serait fou. Tout cela n'a rien à voir avec moi et ce ne sera jamais le cas. David Moyes est l'entraîneur et c'est lui qui prend ce genre de décisions.»

Ancien milieu de terrain de la Juventus, Edgar Davids est un grand fan du jeune talent français Paul Pogba, comme il l’a affirmé à SkySports Italia, en espérant le voir grandir davantage au sein du club turinois : «Je crois que Paul Pogba peut donner encore plus, et qu’il peut clairement s’améliorer. Pour son avenir, je lui conseillerais de rester à la Juventus… Cela dépend de nombreux paramètres. Soit vous le gardez, soit vous récupérez beaucoup d’argent en le cédant, pour acheter plusieurs bons joueurs. Il s’agit d’un choix technique pour la Juventus». En plus d’un grand intérêt du PSG, le Daily Mirror, a révélé que la direction des Red Devils serait prête à mettre plus de 40M€ sur la table, pour convaincre le Français de regagner Old Trafford. Une proposition, certes alléchante, sauf que l’international français est plutôt tenté par une expérience en Liga, lui qui est aussi courtisé par le Real Madrid.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

«Je conseillerais à Pogba de rester à la Juve»

Edgar Davids

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saada, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

D écra ssage
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

N° 2586
Lundi 17 mars 2014

23
Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
14 Joumada el aouel 1434

Le proverbe du jour

Dimanche

Lundi

«On nʼapprend pas aux vieux singes à faire des grimaces.»
(Proverbe français)
L'activité physique augmente les besoins en micronutriments. Compte tenu de ce phénomène, on estime qu'environ cinq sportifs sur six consomment trop peu de fruits et légumes. Vitamines, minéraux, oligo-éléments et autres micronutriments... Parmi tous les micronutriments présents dans les fruits et légumes, les plus connus sont les vitamines, les minéraux et une série d'autres métaux plus rares, que l'on regroupe sous l'appellation d'oligo-éléments et qui, tous ensemble, ne représentent qu'un pourcentage infime du poids du corps. A leur propos, on utilise parfois l'expression "éléments traces". D'autres familles peuvent encore être apparentées à ces micronutriments comme les fibres végétales, par exemple, qui sont reconnues pour leurs effets sur letransit intestinal ; les "flavonoïdes" que l'on trouve dans le thé, le vin, le chocolat ; et toutes les autres substances antioxydantes tirées des fruits et des légumes. Quels sont nos besoins en micronutriments ? Pendant des années, on a évalué nos besoins en micronutriments sur la base de dosages biologiques. On se reportait aux tables de composition qui répertorient les teneurs en vitamines, minéraux et oligo-éléments des différents aliments et, après comparaison des habitudes de consommation, on estimait le risque plus ou moins important de carence. Mais c'était sans compter les pertes occasionnées lors du stockage, de la cuisson ou de laconservation des aliments. Bref, connaître le niveau de ses apports en vitamines et oligo-élé-

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h56 : 16h20 : 19h00 : 20h17 : 05h30 : 06h57

Lundi
Fedjr Chourouk

Matin : 8 ° C A-M : 17 ° C Vent : 11 km/h Direction : S.W.

Matin : 8 ° C A-M : 19 ° C Vent : 7 km/h Direction : E.

ACTUEL
Cinq pistes pour expliquer la mystérieuse

SPORTIFS : MANGER PLUS DE FRUITS ET LEGUMES !
effectivement que des atomes d'O2 échappent aux filières chargées de les contenir, ce qui entraîne la formation de molécules très réactives et instables. Ces radicaux libres sont à l'origine de nombreuses pathologies qui touchent les cartilages, les tendons, les muscles, etc. Les sportifs sont particulièrement concernés. Pendant l'effort, ils augmentent évidemment leur consommation d'oxygène et, inévitablement, une fraction de ce gaz extrêmement toxique sert à la production de radicaux libres. En soi, la réaction n'a rien de particulièrement inquiétant. Au contraire, les attaques radicalaires participent d'une certaine façon au renforcement de l'organisme. Mais des problèmes peuvent survenir si le système de défense se trouve débordé. Or, pour bien fonctionner, celui-ci doit faire appel à différents micronutriments dits "antioxydants" comme la vitamine C, le sélénium, le zinc, la vitamine E, la provitamine A. Une salade d'antioxydants Considérant tout cela, on aurait effectivement tendance à encourager la consommation de ces substances par les sportifs. On trouve sur le marché quantité de « compléments alimentaires » qui font la part belle à ces antioxydants. Mais de l'avis général, il vaut mieux les puiser dans leurs habits originaux de fruits ou de légumes et, plutôt que de chercher la santé en pharmacie, avoir ses habitudes chez la marchande des quatre-saisons !

disparition du vol MH370
1) Une attaque terroriste
Les dernières annonces de la Malaisie relancent l'hypothèse d'une action terroriste, envisagée peu après la disparition de l'avion lorsqu'on avait appris que deux Iraniens étaient à bord avec des passeports volés. Les autorités estiment que ces deux hommes étaient en fait des clandestins, en route vers l'Europe via Pékin. L'avis d'expert : "La quantité d'informations et d'expertise requises pour la conduite d'un avion pendant plusieurs heures, en évitant d'être détecté, signalerait un niveau de préparation sans précédent, selon Gerry Soejatman, analyste indépendant à Jakarta.” "Si tout cela est vraiment délibéré, alors on est peut-être face à quelque chose qui va au-delà de la préparation des attentats du 11 septembre", estime-t-il. L'une des zones qu'a pu survoler l'avion est truffée de radars, qui peuvent toutefois être évités si l'on vole très bas. Mais Adam Dolnik, professeur à l'université de Wollongong en Australie, doute de la piste terroriste. "Pour quelque chose d'aussi énorme, il y aurait forcément eu une revendication."

Tarte au citron express

Recette

2) Le pilote impliqué
La Malaisie a indiqué que les systèmes de communication avaient été désactivés, avant que l'avion continue à voler pendant sept heures. Qu'ils l'aient été par le pilote, intentionnellement ou sous le coup d'un énorme stress, est possible. Des perquisitions à son domicile ont d'ailleurs lieu ce samedi. L'avis d'expert. "Le désactivage des systèmes et le changement de cap peuvent être l'oeuvre d'un des deux pilotes, voire des deux, avance Paul Yap, expert en aviation à l'école Temasek Polytechnic de Singapour. Les pilotes peuvent aussi avoir été obligés de changer de trajectoire et de couper les transpondeurs, sous la menace de terroristes," ajoute-t-il.

Q Une pâte sablée Q 6 œufs Q 150 g de sucre semoule Q 1/2 sachet de sucre vanillé Q Le zeste d’un citron Q le jus de 2 citron Q 1 cuillère à café de beurre mou Q Décoration : Q 3 blancs d’œuf Q 1 pincée de sel Q 80 g de sucre glace I Dans un récipient, battre les œufs avec le sucre vanillé. Ajouter le zeste, le jus de citron et le beurre. Continuer à battre jusqu’à l’obtention d’une substance crémeuse. I En attendant, étaler le pâte sablée dans votre moule. I Etaler la préparation sur le fond de tarte et faire

3) Le suicide du pilote
Les accidents aériens mortels causés par un suicide du pilote sont rares: moins de 0,5% des accidents selon l'agence américaine de l'aviation civile. En 1997, un Boeing 737 de la compagnie SilkAir assurant la liaison Jakarta-Singapour avait plongé dans une rivière, tuant les 104 passagers à bord. Les enquêteurs américains avaient conclu au suicide du commandant. L'avis d'un expert. "Un suicide est possible et si c'était le cas, il n'y aurait pas beaucoup de débris, parce que l'avion serait descendu en maintenant une intégrité structurelle", a noté Terence Fan, expert à la Singapore Management University. Aucun indice allant dans les sens d'une instabilité psychologique du pilote ou du copilote n'a émergé depuis une semaine.

4) L'avion a atterri et est dissimulé
L'absence de débris ou d'indices signalant un impact, ainsi que les sept heures de vol après la disparition des écrans radars civils, font espérer que l'avion a atterri et serait dissimulé dans un endroit reculé. L'avis d'expert : "La taille d'un Boeing 777 et la surface nécessaire pour qu'il atterrisse rendent peu probable ce scénario, indique Greg Waldron, de la revue spécialisée Flightglobal. Mais Paul Yap, de Temasek Polytechnik, juge que si la personne aux manettes de l'appareil était suffisamment douée pour échapper aux radars, "elle avait alors certainement la capacité d'atterrir quelque part."

ments par ce biais était et sera toujours assez aléatoire. Des besoins en micronutriments qui augmentent chez les sportifs De plus, il faudrait aussi tenir compte des besoins spécifiques de chaque individu et notamment de son exposition plus ou moins forte aux radicaux libres que l'on produit à chaque fois qu'une réaction physiologique implique l'utilisation d'oxygène. Il arrive

cuire 20 minutes dans un four préchauffé à 180°C (thermostat 6). I Monter les œufs en meringue au fouet électrique en incorporant le sel, le sucre glace et le sucre vanillé. I Etaler la meringue sur la tarte à l’aide d’une poche à douille ou d’une spatule (faire des dessins à la fourchette) et passer au four une deuxième fois, 3 minutes sous le grill. Attention de bien surveiller ; le brunissement est très rapide ! I Retirer du four et laisser refroidir. Mettre au réfrigérateur une heure avant de servir. Pour finir... On peut ajouter du sucre glace sur la meringue avant de servir si elle est trop brune.

Les 7 atouts santé de la carotte
Crue, râpée, en purée... La carotte se déguste facilement au quotidien. Tant mieux puisqu'elle est excellente pour la santé ! Diarrhée, problèmes de vue, anémie... Medisite vous dresse la liste de ses vertus.

5) Une conspiration
La lenteur des autorités malaisiennes à révéler des données clé sur les contacts satellite et radar poussent certains à penser que les pays de la zone connaissaient le trajet suivi par l'avion mais ne voulaient rien dire, par peur de dévoiler trop d'éléments sur leur sécurité et leur défense. L'avis d'expert . “Au regard des indications fournies samedi par la Malaisie sur les routes qu'a pu emprunter le vol MH370, Gerry Soejatman se demande comment un avion aurait pu traverser cette zone sans être détecté. S'il a volé dans le couloir du nord, il a traversé plusieurs pays. Pourquoi personne n'a rien détecté, ou du moins rien signalé?"

Bananes trop mûres

A stuce

Elle ralentit le vieillissement de la peau
Rajeunir grâce à la carotte, cʼest possible ! Cet aliment nʼest pas seulement bon pour lʼintérieur de notre organisme. Il l'est aussi à l'extérieur pour notre peau. Comme il est riche en betacarotène ou provitamine A, il a une action antioxydante qui empêche le vieillissement des cellules cutanées. Consommer régulièrement au cours d'un régime alimentaire, la carotte est une vraie fontaine de jouvence. En pratique : Il est possible d'obtenir sur prescription médicale un traitement interne avec une préparation à base de carotte pour lutter contre le vieillissement de la peau. Faire un masque : Peler et faire une purée avec du concombre. Prendre une demi-carotte crue, la réduire en purée puis lʼajouter au concombre. Appliquer sur le visage et laisser poser pendant 15 min. Rincer abondamment.

Si vos bananes sont trop mûres, placezles au congélateur. Vous pourrez les utiliser pour des recettes de gâteau ou de muffin en les faisant décongeler sur le comptoir ou dans le micro-onde.

Question
Le diabète peut entraîner la cécité
Le diabète est la première cause de cécité entre lʼâge de 20 et 60 ans. Cʼest lʼexcès de sucre dans le sang qui peut provoquer, entre autres, une rétinopathie diabétique, qui endommage les petits vaisseaux sanguins transportant le sang vers la rétine. Les symptômes nʼapparaissant que tardivement, il est donc important pour un diabétique de se faire régulièrement un examen des yeux.

People

Vrai !

Gwyneth Paltrow s'offre une maison de 14 millions de dollars à Malibu
Gwyneth Paltrow est sur un petit nuage. D'après The Real Estalker, l'actrice de 41 ans vient d'acheter une magnifique maison à Malibu en Californie avec son mari Chris Martin. Pour s'offrir cette jolie pépite, le couple a du dépenser la somme de 14 millions de dollars. D'après le blog immobilier, la nouvelle demeure de Gwyneth Paltrow comprendrait quatre chambres, trois salles de bain, un jardin paysager, une piscine, un court de tennis, une salle de gym et surtout une magnifique vue sur l'océan. Des prestations de luxe qui ont un coût : 14 millions de dollars. Une bagatelle pour l'actrice qui en plus des rôles décrochés au cinéma a gagné la jolie somme de 2 millions de dollars l'année dernière grâce à son contrat avec Hugo Boss. Après avoir vécu près de dix ans à Londres, Gwyneth Paltrow et sa famille ont décidé de rejoindre les Etats-Unis l'année dernière. Un gros changement pour l'actrice qui souhaite privilégier le confort et le bien être de ses enfants avant toute chose. Parallèlement, l'actrice qui a récemment confié qu'elle regrettait de s'être fait injecter du botox continue à alimenter son blog lifestyle, Goop. Elle y donne de nombreux conseils à ses fans et internautes, elle envisagerait même de devenir animatrice télé pour continuer à répandre sa bonne parole.

Demain : Un remède contre lʼanémie simple

News
Santé

Un test sanguin pour détecter la maladie d'Alzheimer
faire l'objet d'essais cliniques dans deux ans, précisent les chercheurs. "Notre nouveau test sanguin offre la possibilité d'identifier les personnes à risque de déclin cognitif progressif et peut changer la manière dont les patients, leurs familles et les médecins traitants envisagent de gérer la maladie", souligne le Dr Howard J. Federoff, le principal auteur de l'étude, qui enseigne à l'Université Georgetown (États-Unis).

Des chercheurs américains ont développé un nouveau test sanguin permettant de repérer de manière efficace les personnes susceptibles de développer la maladie d'Alzheimer au cours des trois années suivantes, selon une étude publiée lundi. Décrit dans la revue médicale Nature Medicine, le test sanguin permettrait de prédire l'apparition de la maladie, avec une précision atteignant les 90 %. Basé sur l'identification de dix lipides (graisses) dans le sang, le test pourrait

Le

1,3 million de décès par an dus à la pollution atmosphérique, selon l'OMS
La pollution de lʼair intérieur serait responsable de 2 millions de décès prématurés (dont 50 % dus à la pneumonie chez les enfants de moins de 5 ans), principalement dans les pays en développement. La pollution atmosphérique en milieu urbain serait, elle, responsable de 1,3 million de décès. Les PM10 (de lʼanglais Particulate Matter) sont des particules en suspension dans lʼair dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres. Elles peuvent être naturelles (volcanisme, érosion) ou anthropiques (fumée, etc.). Dans les transports, elles proviennent de lʼusure des pneus (noir de carbone, calcium, soufre, zinc…), de la chaussée (quartz, gypse…), des garnitures de frein et dʼembrayage, des pots dʼéchappement (fer, carbone, plomb…). Le seuil dʼinformation au PM10 est de 50 microgrammes par m3, 80 microgrammes par m3 pour lʼalerte

C hiffre du jour

1,3

14:05 Coup de pouce pour la planète 14:10 Complément d'enquête 15:15 Geopolitis 15:30 Streetosphère 16:30 Taratata 17:00 Kiosque 17:55 Post scriptum 18:00 64', le monde en français, 1re partie 18:25 Le jt des nouvelles technos 18:30 64', le monde en français, 2e partie 18:50 L'invité 19:00 64', l'essentiel 19:05 360°-GEO 20:00 MaghrebOrient-Express 20:30 Journal (France 2) 21:00 On n'est pas couché 00:00 Journal (RTS) 00:30 Acoustic 01:05 Nec plus ultra 01:30 TV5MONDE, le journal Afrique 01:50 Internationales

12:00 Les douze coups de midi 12:50 Toi toi mon toit 13:00 Journal 13:25 Du côté de chez vous 13:40 Mentalist 14:35 Mentalist 15:25 Les experts : Miami 16:15 Les experts : Miami 17:05 Les experts : Miami 18:00 Sept à huit 19:50 Toi toi mon toit 20:00 Journal 20:30 Du côté de chez vous 20:35 Là où je t'emmènerai 20:55 L'enquête corse 22:45 Esprits criminels 23:35 Esprits criminels 00:25 Esprits criminels 01:15 Dexter 02:10 Dexter

12:05 Tout le monde veut prendre sa place 12:55 Ma maison sʼagrandit 13:02 Journal 13:20 13h15, le dimanche... 14:05 Point route 14:15 Vivement dimanche 16:25 Grandeurs nature 17:30 Stade 2 18:50 Vivement dimanche prochain 19:50 Météo des neiges 20:00 Journal 20:30 20h30 le dimanche 20:39 D'art d'art 20:40 Mieux comprendre l'immobilier 20:43 Image des Jeux paralympiques 20:45 Green Zone 22:45 Faites entrer l'accusé 00:22 Histoires courtes

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Recherche appartement ou maison 14:30 Maison à vendre 16:10 D&CO 17:15 66 minutes 18:40 66 minutes : grand format 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 E=M6 20:40 Sport 6 20:50 Zone interdite 23:00 Maman est en prison : l'absente 00:55 Enquête exclusive 02:15 Météo 02:20 Comme chien et chat 03:55 M6 Music

24

N° 2586 Lundi 17 mars 2014

Ebossé
Albert Ebossé Bodjongo était doublement heureux d’avoir inscrit le premier but de la JSK face à l’ESS. D’abord, parce qu’un buteur est toujours content lorsqu’il marque. Ensuite, parce qu’il tenait à cœur à l’attaquant camerounais de répondre à sa manière au comportement raciste d’une partie des supporters de l’Entente. En effet, durant l’échauffement, Ebossé a entendu fuser des cris de singe des gradins, ainsi que «Eh, banane !». Il a réagi à ces insultes inadmissibles en sautillant comme un singe pour fêter son but, histoire de dire que le «singe», tel qu’il a été traité par ces supporters indignes, a pris le dessus sur ses pourfendeurs. Cela dit, cet acte de racisme dont se sont rendus coupables quelques supporters de l’ESS est aussi condamnable qu’incompréhensible, d’autant plus que des joueurs noirs figurent dans l’effectif de leur équipe. Finalement, le singe n’est pas qui l’on croit…

omme C il a dit lui

«Contre le MCA, je veux la présence des supporters et de toutes leurs familles»

Mohand-Cherif Hannachi, président de la JSK
Hé ! Il s’agit d’un Clasico, pas d’un concert de musique classique !

a sautillé comme un singe pour répondre à des propos racistes

Une waâda pour Hannachi et Ebossé !
Moh Cherif Hannachi avait déclaré, avant le match ESS-JSK, qu’il sentait la victoire. Encore mieux : Albert Ebossé Bodjongo avait écrit sur le mur de sa page Facebook qu’il allait marquer contre l’Entente. A la JSK, il y a décidément des dons de prémonition ! Le patron de la JSK fait encore plus fort en annonçant d’ores et déjà une équipe très forte pour la saison prochaine. Désormais, il faut dire Sidi Moh Cherif et Cheik Ebossé. Encore des prémonitions pareilles et on leur fera des «ziyaras» en leur apportant une waâda…

C’est de la langue de bois «Nous ne sommes pas encore champions» Hubert Velud, entraîneur de l’USMA

On ne la fait pas au r D Bichari ! A un certain moment du match
ESS-JSK, l’attaquant de la JSK, Albert Ebossé Bodjongo, est resté allongé sur le terrain, après avoir reçu un coup d’un joueur adverse. Il se tordait de douleurs, réclamant des soins. L’arbitre de la rencontre, Mohamed Bichari, est venu alors lui demander soit de se relever soit d’aller se faire soigner sur la main courante. Devant les protestations du joueur, l’arbitre a ajouté : «Je vous informe que je suis également médecin. Donc, je sais que ce n’est pas grave.» Ebossé a écarquillé les yeux, n’en revenant pas. Décidément, on ne la fait pas au Dr Bichari !

le faire difficile de phorique, tif, il s’est montré eu t es i h nac ts. à Sé Quand Han victoire de la JSK ns et mauvais poin s bo ès la est at taire ! Apr uhait, distribuant le à lui-même qu’il s’ r le t so su volubile à st pas coutume, c’es t parce qu’il était rs à la es ’e Une fois n palme du mérite : c’ é et gagné. D’ailleu la JSK tribué la n équipe a bien jou de l’entourage de ci es er so banc que , plusieurs personn ello ! Merci qui ? M ap ch Suivant la réglementation algérienne, un match qui ne peut être disputé le jour et à l’heure fin du mat blé du surnom de C spositions réglemen désignés pour cause d’intempéries est reporté à une date ultérieure, laquelle date peut être velles di l’ont affu b à être a et ses nouun président de clu dit fixée plusieurs jours Raouraou t n Mau se e. ri u to jo e au i ip u qu après, si ce n’est pluson éq taires voit une c lorsque sieurs semaines plus sur le ban audit Aït Djoudi qui ustraite so M e ? i it tard. C’était le cas pour ér qu Ainsi rt de son m CAB-WAT et JSMB-USMH grande pa os de son président. ns sa op pr de ci le r reportés pour cause d’imprapa ello : il dé est fait Cap partage. la famille de ticabilité des terrains sur lesa endeuillé hier au stade événement d’ quels ils devaient se jouer. Or, Un tragique ance d’entraînement ans a été reces reports engendrent des frais la sé de 2 l’ESS lors de 45 de Sétif. Un enfant des gradins. Il s’agit supplémentaires pour les clubs visie 19 ré ai nt M l’e 8sparu du un fossé à teurs, notamment en matière de déplaqui avait di mort dans n de stade, n qui attenait à vé ie ou rd tr ga le cement. Les joueurs du WAT sont obligés mri, nctio du fils de La ée du logement de fo socie à la famille de d’aller à Batna par avion avec un double vol (escale atla matin teur s’as ns Bu da du if ct lle nces les plus à Alger). Pourquoi ne pas reporter les matches le lendeeinte. Le co ésenter ses condoléa nt. nc l’e pr main, tout simplement, comme cela se fait dans la majour défu l’Entente po istées à la famille du et à Lui nous rité des pays de football ? Cela réduirait les frais à une tr partenons ap us no u nuitée supplémentaire à payer, sans plus. N’est-il pas judi. A Die retournons cieux d’y penser, messieurs de la Ligue nationale ?

Hannachi Capello !

Pourquoi ne pas reporter des matchs au lendemain ?

Un garçon de ouvé 2 ans retr de de Sétif a t s u a t r mo

Comme à les ns sa poche. Il dit n’a pas la langue da pense et il pense les les il me com choses uvelle Il n’y a pas que le MCO qui a agréablement en a donné une no choses qu’il dit. Il n accordé à La Gazzetta surpris les supporters des Hamraoua, le week-end tie tre en un c et Mario preuve dans passé, après sa large victoire aux dépens si Zlatan Ibrahimovi ’on lui a demandé du été de la JS Saoura (4-1), la première de ait dello Sport, lorsqu l’av lui elles, comme l’an 2014. Un jeune joueur oranais a Balotelli sont des reb tballeur. «Eux ne sont également tapé dans l’œil du public : temps où il était foo peuvent pas l’être. ne Mounir Fekih, un Espoir promu dans pas des rebelles. Ils n par rapport à un l’équipe première et qui a eu la Nous ne sommes rie Sarajevo sous les à bonne idée d’inscrire deux buts. Pasic qui est resté ur enseigner le C’était le premier jour de gloire de bombardements po ou par rapport sa jeune carrière. Non seulement football aux enfants e contre la à Drogba qui s’élèv re, ou enses coéquipiers l’ont félicité, mais il a guerre en Côte d’Ivoi reçu un appel d’un de ses aînés, aua quitté core Mekhloufi qui ur rejointrefois joueur du MCA : Sid-Ahmed po Le stade de l’Unité-Maghrébine est décidément maudit ! C’est le seul stade l’Equipe de France d’Algérie», Aouedj. En effet, ce dernier est son voien Algérie où deux matchs n’ont pas pu avoir lieu pour deux causes différentes, dre l’Equipe du FLN s avoir sin à Mers-el-Kebir et il n’a donc pas manmais liées toutes deux à la logistique. Au début de l’année, MOB-USMA avait été intera-t-il répondu san qué de le féliciter à son tour. Entre voisins, c’est la e réponse rompu, à cause d’une panne d’éclairage, ce qui a coûté trois points aux Béjaouis, alors que froid aux yeux. Un moindre des pertinence qui de ine ple JSMB-USMH a été reporté, à cause de l’impossibilité d’évacuer des eaux stagnantes de la main politesses. Balofait passer Ibra et s amucourante. Les explications données à chaque fois par la direction du stade ont convaincu peu de telli pour juste de monde. A chaque fois, ce sont les Béjaouis qui sont pénalisés. Comme on dit, «jamais deux sans seurs de foules. trois», il est à craindre qu’un troisième problème d’ordre logistique tout aussi bête que les deux premiers ne vienne pénaliser l’un ou l’autre club béjaoui d’ici la fin de la saison. Espérons que ce ne soit pas samedi prochain, date d’un certain… MOB-JSMB !

Aouedj a félicité son voisin Fekih

Le stade de Béjaïa maudit !

Pour Cantona, Mekhloufi est un vrai rebelle, rahimovic pas Ib Cantona son habitude, Eric

Ronaldinho star d’un clip de rap
le L’i p o nfo pe
Aussi talentueux qu’il soit, Ronaldinho ne peut se passer de son vice préféré : faire la fête. Pour illustrer son «engagement» en faveur des soirées festives, il vient de participer à un clip de rap de DJ Dennis au titre sans équivoque : «Lève ton verre !» No comment ! Bien sûr, il y est question de spiritueux et de rien d’autre. Tout cela au détriment de son club puisque son club, l’Atletico Mineiro, l’a mis à l’amende pour ses retards répétitifs à l’entraînement. Dur, dur de changer !

Footaises

I Entre Hannachi et Aït Djoudi, c’est I la parfaite Entente ! I Le MCA peut marquer en Belgique, aux I Bahamas et même aux Bermudes, mais jamais à Blida. I Hubert Velud a dépassé Guy Roux : même I à trois journées du titre, il jouera pour le maintien.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful