P. 1
Propre Saint Chevillon

Propre Saint Chevillon

|Views: 37|Likes:
Published by Spartakus FreeMann

More info:

Published by: Spartakus FreeMann on Mar 19, 2014
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/30/2014

pdf

text

original

Propre de la Fête de SAINT CHEVILLON

Introït. Réjouissons-nous ensemble dans le Seigneur, car la fête que nous célébrons aujourd’hui est celle du bienheureux Chevillon. Cette solennité réjouit les Anges et tous en chœur louent le Fils de Dieu. Collecte. Seigneur, que le merveilleux exemple de fidélité à votre service que nous donne le bienheureux Martyr Chevillon nous aide à demeurer fidèles jusqu’à la mort. Épître. Deuxième lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens 6,1-10. Frères, nous vous exhortons à ne pas recevoir en vain la grâce de Dieu. Car il dit : « Au temps favorable, je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai porté secours. » Voici maintenant le temps favorable, voici le jour du salut. Nous ne donnons aucun sujet de scandale en quoi que ce soit, afin que notre ministère ne soit pas un objet de blâme. Mais nous nous rendons recommandables en toutes choses, comme des ministres de Dieu, par une grande constance, dans les tribulations, dans les nécessités, dans les détresses, sous les coups, dans les prisons, au travers des émeutes, dans les travaux, les veilles, les jeûnes ; par la pureté, par la science, par la longanimité, par la bonté, par l’Esprit-Saint, par une charité sincère, par la parole de vérité, par la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice ; parmi l’honneur et l’ignominie, parmi la mauvaise et la bonne réputation ; traités d’imposteurs, et pourtant véridiques ; d’inconnus, et pourtant bien connus ; regardés comme mourants, et voici que nous vivons ; comme châtiés, et nous ne sommes pas mis à mort ; comme attristés, nous qui sommes toujours joyeux ; comme pauvres, nous qui en enrichissons un grand nombre ; comme n’ayant rien, nous qui possédons tout. Graduel. Plusieurs s’élèvent contre moi, mais Toi Seigneur Tu es mon refuge et ma gloire. Tu me fais marcher avec assurance.

V : Je ne crains point les millions d’hommes qui m’assiègent de toutes parts ; lève-Toi Seigneur, secoure-moi, ô mon Dieu. Trait. Vous lui avez accordé le désir de son cœur et vous ne l’avez point frustré de la demande de ses lèvres. V : Car vous l’avez prévenu des plus douces bénédictions. V : Vous avez mis sur sa tête une couronne de pierres précieuses. Évangile. Lecture du Saint Évangile selon saint Mathieu. En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. Qui veut garder sa vie pour soi la perdra ; qui perdra sa vie à cause de moi la gardera. Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé. Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité d’homme juste recevra une récompense d’homme juste. Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : il ne perdra pas sa récompense. Offertoire. Conduis-moi selon Ta vérité et instruis-moi : Tu es mon Sauveur et mon Dieu et je t’attends tout le jour. Secrète. Daigne, Seigneur, recevoir favorablement ces offrandes, afin qu’elles servent à témoigner notre religion et à nous obtenir le salut. Par JésusChrist notre Seigneur.

Communion. Le Seigneur est notre juge et notre législateur, le Seigneur est notre Roi. C’est Lui qui nous sauvera. Postcommunion. Seigneur Dieu, à qui le Saint Martyr Chevillon fit cette prière : « Donnez à tous les hommes l’humilité dans la Foi, l’Espérance et la Charité. » ; accorde-nous par la vertu du Saint Sacrement auquel nous avons participé, la grâce d’être empli de la Charité et de toujours avoir Foi en Toi.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->