QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2611 PRIX 20 DA

www.lebuteur.com
VENDREDI 11 AVRIL 2014
Bouali en colère
M
C
A
«Il est inconcevable de
commettre de pareilles erreurs !»
Ghazi «Prêt à jouer ma 8
e
finale !»
Scandale
à Blida
Scandale
à Blida
Scandale
à Blida
Scandale
à Blida
Scandale
à Blida
Scandale
à Blida
Zidoun (directeur du stade)
«Ils n’avaient pas
l’autorisation de s’entraîner»
Aït Djoudi «Pourtant, Zaïm nous
y avait garanti les entraînements !»
Les joueurs réagissent
«Ce qui s’est passé est grave»
Sa durée sera de 3 ans
Equipe
nationale
Gourcuff signera
son contrat fin avril
Hichem-Cherif
contacté !
Les Kabyles
chassés de Tchaker !
Les Kabyles
chassés de Tchaker !
Les Kabyles
chassés de Tchaker !
Les Kabyles
chassés de Tchaker !
Les Kabyles
chassés de Tchaker !
Les Kabyles
chassés de Tchaker !
Velud«Je contacterai des
joueurs, une fois la question de
mon avenir avec Haddad tranchée»
De notre envoyé spécial en Tunisie
USMA
«Raouraoua m’a appelé
et dit de me tenir prêt
pour le prochain stage»
Mahrez confirme
En votre qualité d’ancien sélectionneur
d’Algérie, pouvez-vous nous dire si le
moment était opportun pour le prési-
dent d’entreprendre des contacts avec un
autre sélectionneur alors que Vahid n’a
toujours pas rendu sa
réponse ?
Très sincèrement, c’est
difcile pour moi de me
prononcer là-dessus ; je veux
dire qu’il s’agit là d’une afaire
entre deux responsables. Je crois
que c’est à eux de s’exprimer sur le
sujet.
Mais Halilhodzic n’a pas répondu
à la doléance du président qui doit
prendre ses dispositions pour la CAN-
2015. Ne croyez-vous pas que c’est une
démarche logique de la part de Raou-
raoua ?
A mon avis, c’est légitime de sa part.
Après, je dirai que même s’ils ont tous les
deux raison de camper sur leurs positions,
je trouve qu’ils ont aussi un peu tort. Je vais
vous dire pourquoi : l’un veut préserver les
intérêts de l’EN qui aura des éliminatoires à
jouer juste après le Mondial, tandis que l’au-
tre préfère patienter et ne pas se prononcer
avant le Mondial. Il ne faut surtout pas ou-
blier qu’il y a une Coupe du monde à prépa-
rer et on doit mettre tous les atouts de notre
côté pour réaliser la meilleure performance
possible.
Cela ne risque-t-il pas de se répercuter
sur le mental des joueurs ?
Non, je ne pense pas. Les joueurs sont là
pour disputer un Mondial qu’on ne
joue pas toutes les 5 minutes. Ils
sont super motivés ; le reste ne les
regarde pas.
Mais ça peut tout de même créer
des problèmes d’égo ; vous avez
vécu cela en 82 et en 86…
Ce n’est pas pareil ! Avec Vahid,
je ne pense pas que cela va se re-
produire. Ils seront tous motivés
pour faire de cette compétition mondiale un
grand événement de leur carrière. Ce sont
des professionnels, ils doivent se mettre
dans la tête que le dossier de prolongation
ne regarde que Vahid et son président.
Certains joueurs peuvent aussi revendi-
quer une place de titulaire à Vahid qui
quittera la sélection algé-
rienne, après le Mondial,
non ?
Jamais de la vie ! Ça ne peut
pas arriver ! Tant qu’il y a Vahid,
soyez sûr que c’est lui qui choisira
ses joueurs. Personne ne le fera à sa
place. Avec lui, seuls les performants
joueront ; pour ça, franchement, je ne
m’en fais pas du tout.
Pourtant en 86, à un moment donné,
c’était vraiment la débandade…
Non, il ne faut pas raconter des histoires ;
pour moi, ce sont des racontars. En 86, il y
avait une seule personne qui décidait et
c’était bien Saâdane. J’étais présent et je sais
de quoi je parle.
Vous allez étonner beaucoup de monde
ici en Algérie ; c’est tout le contraire
qu’on raconte…
Qu’ils disent ce qu’ils veulent ; on ne me
racontera rien à moi. J’étais présent et je ne
vous raconte que du vrai. En 86, c’était Saâ-
dane qui faisait son équipe ; je persiste et je
signe. Les gens parlent beaucoup au pays.
On parle de Gourcuf comme futur sé-
lectionneur ; il a même visité le CTN de
Sidi Moussa. Votre avis sur cet entraî-
neur ?
Ce n’est pas encore fait, à ce que je sache.
On en est au stade des négocia-
tions. C’est l’information dont je
dispose. Après, s’il se présente,
c’est que le président a eu de bons
échos sur Gourcuf qui a réalisé
de belles choses au FC Lorient.
Au niveau du club et de ce qu’il a
réalisé en Ligue 1, c’est l’un des
meilleurs coachs en France.
Etes-vous toujours en contact
avec la FAF pour un éventuel poste,
comme cela était prévisible ?
Non, pour l’instant je suis au FC Sochaux
et sincèrement, cela suft à mon bonheur.
Mais je n’ai jamais tourné le dos à l’Algérie et
si un jour on me fait une proposition, je
serai preneur.
Pour les joueurs qui n’ont pas du temps
de jeu, à l’image de Guedioura et d’au-
tres élément clés de l’EN ; comment pen-
sez-vous que Vahid devra procéder ?
En élargissant son efectif, Vahid a été très
clair : seuls les plus performants iront au
Mondial. Mais comme vous le dites, il y a
des joueurs importants de son efectif qui
peinent. Le connaissant assez, il n’ofrira
aucun cadeau à qui que ce soit.
Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali
«Le problème entre Vahid et son
président ne regarde pas les
joueurs ; ils doivent rester en dehors de tout ça»
Abeid retournera
à Newcastle
Prêté cette année au Panathinaikos, le
jeune milieu défensif algérien Mehdi
Abeid ne devrait pas prolonger en
Grèce. Abeid, qui appartient toujours à
Newcastle, retournera en Angleterre au
début de la saison prochaine. D’ailleurs,
selon quelques sites proches des Magppies, Abeid est attendu du côté de New-
castle, à la reprise de l’entraînement d’avant-saison, l’été prochain.
Ancien joueur et sélectionneur de l’Equipe
nationale, actuellement patron de la cellule
de recrutement au FC Sochaux, Abdelghani
Djadaoui a bien voulu nous livrer son avis
sur l’actualité de l’EN. Abdel revient aussi sur le
Mondial-86 et nous étonne en nous avouant que
malgré tout ce qui se dit, Saâdane décidait seul de
son équipe type !
A
uteur d’une belle saison avec Gra-
nada CF, le milieu de terrain de
l’Equipe nationale, Yacine Bra-
himi, est annoncé dans le viseur
de plusieurs clubs en Europe.
Après l’intérêt afché par l’actuel
leader de la Liga, Athletico Madrid, au meilleur
dribbleur de la Liga espagnole, le site espagnol
Ideal.es révèle que des clubs anglais seraient aussi
sur les traces du jeune prodige algérien de Gra-
nada. En efet, ce site indique que Newcastle Uni-
ted et Everton FC ont fait du recrutement de
Brahimi l’une de leurs priorités l’été prochain.
Séville et Besiktas le veulent aussi
L’Algérien formé à Clairefontaine est toujours
sous contrat avec Granada CF qui avait, pour rap-
pel, levé l’option d’achat de son milieu de terrain
algérien l’année passée, en allant le chercher du
Stade Rennais. Brillant cette saison, Yacine Bra-
himi suscite aussi l’intérêt du club turc du Besiktas
et de la formation du FC Séville qui avait montré
un sérieux intérêt, il y a quelques jours, rapporte la
presse espagnole. Pour le moment, Yacine ne
veut pas trop
se prononcer
indique le site es-
pagnole Ideal.es,
surtout que son club
n’a reçu aucune ofre
concrète sur la table, ra-
joute le même site.
Sa clause libératoire
s’élèverait à 15
millions d’euros
Dans le même registre, Gra-
nada CF, qui a vraiment mis le
prix pour arracher défnitivement
les services du jeune milieu de terrain
du Stade Rennais, il y a plus d’un an, ne
cédera pas sa pépite, sans une contrepar-
tie fnancière assez intéressante. Toujours
selon Ideal-Granada.es, la valeur marchande
de Yacine Brahimi s’élèverait à hauteur de 15
millions d’euros. Pour rappel, Brahimi est lié à
Granada jusqu’au mois de juin 2017.
Moumen A.
«Tant que Vahid
est là, c’est lui
qui choisira
ses joueurs.
Personne ne
composera
l’équipe à
sa place»
«Gourcuff,
c’est ce qui se
fait de mieux
en France ; il
n’y a rien à
dire, c’est
un bon
choix»
Martinez
«Ghilas a
prouvé qu’il sait
être décisif»
Dans une longue interview
accordée au site internet de la
FIFA, l’attaquant internatio-
nal colombien et buteur du
FC Porto, Jackson Martinez,
s’est montré élogieux envers
son camarade international
algérien Nabil Ghilas. A la
veille du match retour de l’Eu-
ropa League livré hier contre
le FC Séville en déplacement,
Martinez a surtout mis en
exergue le rôle prépondérant
joué par l’ex-buteur historique
de Moreirense sans cette com-
pétition européenne où le
natif de Marseille s’est souvent
distingué : «A Porto, il n’y a
pas que moi qui met des buts.
On est avant toute chose un
bon groupe composé d’élé-
ments de valeur. On n’a pas eu
la réussite voulue en cham-
pionnat, mais en Euro-League,
ça marche bien pour nous où
de bons joueurs arrivent à se
montrer décisifs, à l’instar de
Ghilas que je considère comme
un vrai buteur, il ne décevra
pas c’est certain. Il a déjà
prouvé qu’il sait se montrer dé-
cisif.»
Newcastle et Everton
entrent en lice pour Brahimi
02
Équipe nationale Coup d’œil
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
Matmour croit
toujours à l’accession
Distancé au classement général par les
équipes en course pour l’accession en Bundes-
liga, le FC Kaiserslautern compte 5 points de
retard sur la 3
e
place qui ofre le droit de dis-
puter les barrages. Karim Matmour, le milieu
droit algérien de cette équipe, a déclaré à la presse allemande qu’il
croyait toujours à la monté de son équipe en Bundesliga. Pour
l’ex-joueur du Borussia Mönchengladbach tout demeure jouable.
Djadaoui
«En 86, Saâdane décidait seul. Je sais ce que je dis, j’étais présent au Mexique !»
«Halilhodzic n’offrira de
cadeau à personne. Avec lui,
seuls les plus compétitifs
iront au Mondial»
03
Équipe nationale
Coup d’œil
N° 2611
www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
C
hristian Gourcuf à la tête de l’équipe
nationale A, cela se précise de jour en
jour. L’actuel entraîneur du FC Lorient,
sur invitation du président de la FAF,
Mohamed Raouraoua, avait, pour rap-
pel, visité les installations du Centre
technique national de Sidi Moussa pour avoir une idée
sur l’ensemble des conditions de travail qui seront mis à
sa disposition. Depuis, les spéculations ont battu leur
plein. On avait évoqué la piste de la sélection olympique,
mais des sources sûres à la FAF nous ont confrmé que
Gourcuf sera bel et bien à la tête de l’équipe A et non pas
à celle des U 23. Dans notre enquête sur cette afaire qui
ne cesse de créer la polémique, une information nous est
parvenue d’une source digne de foi spécifant que Chris-
tian Gourcuf devrait signer très prochainement son
contrat avec la Fédération algérienne de football pour
devenir le nouveau sélectionneur des Verts, succé-
dant à Vahid Halilhodzic après la Coupe du monde.
Le contrat devrait être conclu, selon notre source,
avant la fn du mois d’avril courant. Le feuilleton
Halilhodzic est désormais clos et la fédération, par
le biais de son président, s’est rendue à l’évidence
que le coach bosnien n’avait plus envie de conti-
nuer son aventure à la tête de la sélection algé-
rienne. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il n’a
pas voulu donner de réponse claire à la FAF,
suite à la proposition de prolongation de son
contrat, préférant ainsi gagner du temps jusqu’à
l’après-Coupe du monde.
Ce sera un contrat de trois ans…
Toujours selon notre source, Christian Gour-
cuf devra signer un contrat de trois ans, soit
jusqu’en 2017, après l’édition de la Coupe
d’Afrique des nations dont la phase pourrait
avoir lieu en Algérie, à cause du climat d’insécu-
rité qui règne en Libye. Par ailleurs, on ne sait
pas encore si Gourcuf conclura en France où
ici en Algérie. Jusqu’à présent, rien n’est en-
core clair. Selon le calendrier de Mohamed
Raouraoua, qui se rendra au Caire en com-
pagnie de Walid Sadi pour assister au tirage
au sort des éliminatoires de la CAN 2015, la
rencontre entre le président de la CAF et
Gourcuf pourrait avoir lieu après le 27
avril.
… avec une éventuelle
prolongation d’une année
Si Christian Gourcuf signe un contrat
de trois ans pour devenir sélectionneur na-
tional après la Coupe du monde, son
contrat pourrait s’étaler sur une autre
année si les objectifs tracés sont atteints,
soit jusqu’en 2018. C’est ce que nous a ré-
vélé notre source.
Une manière d’assurer la
stabilité et le travail à long
terme
On sait que Mohamed Raouraoua
mise sur la stabilité à la tête des Verts
pour pouvoir réaliser les objectifs tra-
cés. Le président de la FAF rêve plus
que jamais d’un second sacre africain
dans l’histoire du football algérien, après
celui de 1990 remporté ici en Algérie.
Avec le profl de Christian Gourcuf qui
jouit de la réputation de travailler à long
terme, comme en témoigne son passage à
la tête du FC Lorient, Raouraoua doit
considérer qu’un contrat de trois ans avec
une année supplémentaire constitue une
sécurité pour assurer la stabilité, surtout
lorsqu’on sait qu’avec les jeunes dont dis-
pose l’EN comme les Ghoulam, Taïder,
Belfodil, Bentaleb et autres, les Verts sont
capables d’écrire l’histoire du football
africain pendant longtemps et, pourquoi
pas, de s’illustrer comme l’a fait l’Egypte
en 2006 et 2010 lorsqu’elle a remporté
trois fois d’aflée la CAN.
Trois objectifs : une participation
honorable en 2015, une qualification
au Mondial 2018 et le trophée de 2017
Notre source nous informe également que le contrat
que signera Christian Gourcuf avec la FAF pour succéder
à Vahid Halilhodzic contiendra trois objectifs que le nou-
vel entraîneur devra atteindre. Le premier concerne la
prochaine édition de la CAN, prévue au Maroc en 2015.
En efet, Raouraoua mise sur une participation honorable
sur les terres du royaume chérifen. Le président tient à ef-
facer le désastre de Rustenburg lorsque l’EN avait quitté la
CAN par la petite porte avec un seul point seulement à
son actif. Le deuxième objectif est la Coupe du monde
2018 prévue en Russie. Après une deuxième qualifcation
de suite des Verts au Mondial pour l’édition 2014, Raou-
raoua veut que la présence de l’Algérie dans cette compéti-
tion devienne carrément une tradition. Enfn, la troisième
aspiration de Raouraoua est de décrocher la Coupe
d’Afrique des nations 2017 qui pourrait avoir lieu en Algé-
rie à cause de l’insécurité en Libye. Pour le président de la
FAF, il est temps de renouer avec les consécrations. C’est
d’ailleurs ce dernier objectif qui pourrait constituer le
corps de la clause de l’année supplémentaire dans le
contrat de Gourcuf.
Raouraoua l’avait bien dit : «En avril, on
désignera le nouveau sélectionneur»
Lors de ses dernières déclarations à la presse, notam-
ment au moment où le confit avec Halilhodzic avait at-
teint son paroxysme, Raouraoua avait déclaré que si
Halilhodzic ne venait pas à donner une réponse claire à la
FAF pour la prolongation de contrat, il n’hésiterait pas à
désigner son successeur en avril : «Si Halilhodzic ne donne
pas de réponse, on désignera un nouveau sélectionneur pour
l’après-Coupe du monde au mois d’avril.» Une déclaration
qui démontre que Raouraoua est plus que jamais décidé à
imposer sa loi et ne pas attendre une réponse de Halilhod-
zic. Ces propos ont été ainsi confrmés hier par notre
source.
Il a demandé à Gourcuff de ne pas faire
de déclarations pour éviter la polémique
Joint par nos soins au lendemain de sa visite éclair au
Centre technique national de Sidi Moussa, Christian
Gourcuf nous a répondu textuellement à travers un mes-
sage : «Je suis désolé, je ne peux rien dire. Je compte sur
votre compréhension.» Accosté par les journalistes à Lo-
rient, Christian Gourcuf est resté fdèle à la recommanda-
tion de Mohamed Raouraoua. Il n’a pas donné la moindre
information sur sa visite en Algérie, se contentant de dire
qu’il avait répondu à une invitation par politesse. Il faut
également savoir que Gourcuf n’a pas livré la moindre
réaction à sa visite à Alger et aux projets de collaboration
avec la FAF. Selon une source proche de Raouraoua, ce
dernier aurait agi de la sorte pour éviter toute polémique
avec Halilhodzic, monté au créneau après avoir eu l’infor-
mation de la visite de Gourcuf par son bras droit, le ca-
meraman Samir Brixi. Si Gourcuf était destiné à prendre
en main l’équipe olympique, Raouraoua ne lui aurait ja-
mais ordonné d’éviter des déclarations à la presse,
lorsqu’on sait que Taoufk Korichi est à la tête des U 23 par
intérim et n’attend que la désignation d’un nouvel entraî-
neur pour se consacrer uniquement sur mission à la direc-
tion technique nationale.
Présent au Brésil, il supervisera les
adversaires de l’EN pour les éliminatoires
de la CAN 2015
Christian Gourcuf sera bel et bien présent au Brésil. Il
suivra sa nouvelle équipe de très près après le Mondial
pour se faire une idée précise sur tout le groupe, notam-
ment les joueurs. En revanche, Gourcuf ne sera pas dans
le même hôtel que l’équipe algérienne. Il est aussi à signa-
ler qu’il ne sera présent que pour les trois matchs de
Coupe du monde et n’assistera pas aux entraînements.
Christian Gourcuf, qui signera son contrat prochaine-
ment, commencera dès le mois de mai à superviser les
trois adversaires des Verts durant les éliminatoires de la
CAN pour gagner du temps et bien préparer l’entrée en
lice des joueurs, puisque le tirage au sort aura lieu le 27
avril.
Hamza Rahmouni
Succession
de Halilhodzic
Gourcuff signera son contrat
avant la fin avril
Victime d’un malaise
Plus de peur que de
mal pour Benchikha
Victime d’un malaise avant-hier lors du match de
championnat qui a vu son équipe remonter au score
après avoir mené 2 à 0 jusqu’à la 89’ contre le MAS de
Fès, l’entraîneur algérien du club marocain de Difaâ Has-
sani d’El Jadida, Abdelhak Benchikha, a été évacué d’ur-
gence à l’hôpital. Selon nos informations,
l’ex-sélectionneur national, qui aurait peut-être mal digéré
ce retour de l’adversaire en toute fn de rencontre, n’a rien de
grave. Les examens passés n’ont rien révélé de méchant. Ben-
chikha a même quitté l’établissement hospitalier.
Mbolhi enchaîne
par un autre match
et revient en force
LE CSKA Sofa s’est imposé 2 buts à 0 contre le Plovdiv
Botev, hier. Le gardien de but international algérien Rais
Ouaheb Mbolhi a débuté la rencontre comme titulaire. Rais
a préservé sa cage vierge et enchaîné par une 9
e
titularisation
de suite. Désormais, la concurrence avec Zemmamouche
fera rage pour la place de titulaire lors du Mondial.
JSK Coup par coup
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
04
L
a JSK, qui se trouve à
Blida depuis mardi der-
nier, poursuit sa prépa-
ration, en prévision de
la reprise de la compé-
tition décalée au 25 avril prochain,
en raison du déroulement des
élections présidentielles. Depuis le
premier jour, le staf technique a
arrêté un programme de travail
qui porte essentiellement sur le
maintien de la forme. La satisfac-
tion qu’a retenue l’entraîneur Aït
Djoudi est la disponibilité de l’en-
semble des joueurs, excepté Ben-
lamri qui est forcé au repos total et
dont le retour à l’entraînement est
prévu pour ce samedi. Par ailleurs,
après un premier match amical qui
s’est déroulé à Tizi face à la forma-
tion de l’IB Lakhdaria remporté
sur le score de trois buts à zéro, la
JSK disputera un deuxième match
amical, aujourd’hui à partir de 16
heures, à Koléa, face à l’ESMK. Le
match aura lieu sur une pelouse en
gazon naturel, comme souhaité
par le staf kabyle qui prépare son
groupe pour la fnale. L’autre ob-
jectif tracé en programmant ces
joutes amicales est de garder
l’équipe, actuellement deuxième au
classement général, compétitif.
Aït Djoudi insiste sur
l’efficacité offensive
Pendant les exercices d’entraîne-
ment efectués depuis l’arrivée de
la JSK dans la ville des Roses, l’en-
traîneur en chef a accordé une at-
tention particulière à l’efcacité
ofensive. L’attaque kabyle, qui a
retrouvé sa verve lors des derniers
rendez-vous, est appelée à faire
preuve de régularité. Ce match
face à l’ESMK est aussi une occa-
sion appropriée pour huiler da-
vantage le dispositif ofensif.
L’occasion pour les jeunes
du cru d’émerger
Lors des matchs amicaux qu’aura à
jouer la JSK avant la reprise de la
compétition, l’entraîneur kabyle,
Aït Djoudi, songe à aligner, en
plus des joueurs les moins compé-
titifs, les jeunes du cru. Pour le
staf technique, cette occasion est
appropriée pour cette catégorie de
joueurs pétris de qualités d’émer-
ger davantage. Après l’expérience
Aïboud et Raïah qui ont donné sa-
tisfaction, les Kabyles vont encore
lancer d’autres jeunes.
Ça se bousculera dans le
onze
L’autre fait qui mérite d’être signalé
pour cette première semaine de
préparation de la JSK à Blida, c’est
cette concurrence qui s’est réinstal-
lée au niveau des trois comparti-
ments. Les joueurs de la JSK sont
en train de donner le meilleur
d’eux-mêmes, afn de convaincre
Aït Djoudi. Même si on n’annonce
pas de grands changements dans
le dispositif qui reprendra la com-
pétition ofcielle, il n’en demeure
pas moins qu’avec la présence de
tous les joueurs, l’entraîneur en
chef aura l’embarras du choix et
sera mis également dans une situa-
tion confortable, sachant qu’après
le RCA et la fnale face au MCA, la
JSK sera soumise à un programme
infernal. Du coup, la disponibilité
de tout le monde est recomman-
dée pour permettre à la JSK d’aller
chercher cette deuxième place
qualifcative à la LDC.
L. A.
La séance délocalisée
à Brakni
Après l’interdiction de s’entraî-
ner au stade Mustapha-Tchaker,
les responsables de la JSK, qui
n’avaient pas le choix, ont délo-
calisé la séance au stade de
Brakni. L’entraînement a duré
plus d’une heure où les joueurs
se sont donnés vraiment à fond.
Karouf, passeur
décisif
L’entraîneur Mourad Karouf n’a
pas perdu ses repères sur le rec-
tangle vert. Hier, l’ancien inter-
national a pris part au match
d’application. Il a, en efet,
réussi à concurrencer les co-
équipiers d’Albert Ebossé pen-
dant plusieurs minutes.
D’ailleurs, il a été l’auteur d’une
superbe passe décisive.
JSK-ESM Koléa, aujourd’hui à 16 heures
Encore un autre test pour les Kabyles !
A
près deux jours de
stage à Blida, l’entraî-
neur des Kabyles,
Azzedine Aït
Djoudi, a tenu une
réunion d’évaluation avec ses
joueurs à l’hôtel des Roses où sé-
journe le club kabyle. La rencontre
avait pour but de faire un état des
lieux du stage et de rappeler les
points principaux que la direction
et le staf ont retenus comme ob-
jectifs à concrétiser.
Discipline, assiduité,
rigueur, les trois
principaux points discutés
Depuis le premier jour du stage de
Blida, les Canaris travaillent dans
un cadre agréable. Les joueurs ainsi
que les membres du staf technique
ont tenu à exprimer toute leur sa-
tisfaction concernant les conditions
de travail, excepté peut-être l’inci-
dent d’hier au cours duquel la JSK a
été curieusement empêchée d’ef-
fectuer sa séance sur la pelouse
du stade annexe de Tchaker.
Lors de sa rencontre de
mercredi soir, Aït Djoudi
a mis l’accent sur trois
principaux points, le res-
pect de la discipline, l’as-
siduité aux
entraînements mais
aussi la rigueur. Pour Aït
Djoudi, ce stage est une
occasion de préparer d’im-
portantes échéances que ce
soit la coupe ou les six matchs
qui restent du championnat.
Personne n’a le droit de
quitter l’hôtel sans
l’autorisation du staff
Afn d’assurer un meilleur déroule-
ment du stage et préserver la séré-
nité du groupe, l’entraîneur Aït
Djoudi a communiqué aux joueurs
la ligne de conduite à tenir jusqu’au
retour de l’équipe à Tizi. En efet,
l’entraîneur kabyle a informé ses
poulains qu’il est strictement inter-
dit de quitter le lieu de regroupe-
ment sans autorisation du staf
technique.
Les joueurs ont reçu le
message 5/5
Les joueurs de la JSK, eux qui sont
les principaux acteurs dans ce stage,
ont accordé une importance capitale
au discours de leur chef à la barre
technique et l’ont approuvé. Les ca-
marades d’Ebossé promettent de dé-
ployer toutes leurs forces pour la
réussite de cette mission et revenir
en force à la compétition.
S. D.
Au cours d’une réunion à l’hôtel des Roses
Pour Aït Djoudi et ses joueurs,
tout est passé en revue !
La blessure
de Aouedj n’est
pas grave
Peu avant l’annulation de la séance d’en-
traînement d’hier prévue au stade annexe
de Mustapha-Tchaker, les joueurs ont com-
mencé l’entraînement sous la houlette des
membres du staf technique. Le milieu of-
fensif Sid Ahmed Aouedj a contracté une
blessure à la main sans gravité. D
r
Djad-
joua, présent sur place, a vite pris en
charge la blessure et une fois à
Brakni, Aouedj a travaillé
avec le groupe.
Ihadjadène s’entraîne
avec le groupe
Ayant rejoint le groupe mardi
soir, le jeune joueur de la JSK,
Malik Ihadjadène, s’entraîne le
plus normalement du monde
avec l’équipe première. D’ail-
leurs, il a pris part au match
d’application programmé en fn
de séance.
Bonne ambiance
à l’entraînement
Malgré la délocalisation de la
séance d’hier à Brakni, initiale-
ment prévue à Tchaker (stade
annexe) les Lions du Djurdjura
ont travaillé dans une bonne
ambiance. Excepté ce déplorable
incident qui aurait pu être évité,
la JSK poursuit sa préparation
dans d’excellentes conditions.
Hichem-Cherif
contacté !
Le renforcement de l’efectif,
en prévision de la nouvelle sai-
son, n’est pas encore un dossier
qui attire l’attention des respon-
sables de la JSK en ce moment,
surtout à l’approche de la fnale.
N’empêche que certains joueurs
ciblés ont reçu des touches de la
part des dirigeants ou de
proches du club kabyle qui veu-
lent au moins décrocher un ac-
cord de principe. Selon des
indiscrétions, on a appris que le
milieu ofensif et attaquant du
MCO, en l’occurrence Hichem-
Cherif, a reçu une ofre pour
défendre les couleurs de la JSK
à partir de la saison prochaine.
Selon nos informations, le
joueur a été même approché
lors du match de coupe joué à
Tizi. L’attaquant oranais n’a pas
fermé la porte, lui qui serait em-
ballé à l’idée de changer d’air.
D’ailleurs, il a donné RDV aux
Kabyles pour la fn de saison et
entamer les négociations. Selon
une source crédible, Hichem-
Cherif fait l’unanimité au sein
du conseil d’administration, à
l’instar de deux autres joueurs
ciblés, Ziti et Gourmi en l’oc-
currence.
A. L.
05
JSK
Coup bas
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
Cela s’est passé hier matin…
Les Kabyles chassés de Tchaker !
OM-JSK délocalisé
à Médéa
Après le premier match ami-
cal prévu aujourd’hui face à
Koléa, les responsables de la JSK
ont assuré une deuxième joute
amicale, lundi prochain, contre
l’Olympique de Médéa. Alors
que la rencontre a été prévue à
Blida, les dirigeants de l’OM ont
insisté pour que le match ait
lieu chez eux. Du coup, les Ka-
byles quitteront la ville des
Roses lundi à 10h du matin. Le
moins que l’on puisse dire est
que cette rencontre sera béné-
fque pour les Jaune et Vert, les-
quels ont mis en place ce
mini-stage d’une semaine en
vue de préparer convenable-
ment la suite du parcours avant
de se focaliser sur la fnale de la
Coupe d’Algérie contre le MCA.
Malgré le fait que plusieurs
joueurs kabyles n’aient toujours
pas réintégré le groupe pour
cause de blessure à l’image de
Asselah, Benlameri et Si Salem,
le premier responsable à la
barre technique est en train
d’appliquer à la lettre son pro-
gramme. Les joueurs, de leur
côté, se donnent à fond et se
montrent conscients de la mis-
sion qui les attend.
JSK-directeur du
stade : tout est rentré
dans l’ordre
En fin d’après-midi, une source
bien informée nous a révélé que tout
était rentré dans l’ordre entre la JSK
et le directeur du stade Mustapha-
Tchaker. D’ailleurs, la formation ka-
byle a déjà sollicité Zidoun pour
programmer une séance au stade an-
nexe de Tchaker samedi matin.
Les Kabyles
invités à déjeuner
Si la rencontre OM-JSK a été délo-
calisée à Médéa, c’est parce que la
délégation kabyle a été cordialement
invitée à déjeuner avant de jouer le
match. Une initiative qui a fait énor-
mément plaisir aux responsables du
club lesquels ont vraiment admiré ce
geste. Il faut dire que les relations
entre les deux clubs ont toujours été
excellentes.
Dernière séance
d’entraînement
mercredi
Après le match face à l’Olympique
de Médéa, le club phare du Djurdjura
reprendra les entraînements le plus
normalement possible à Blida mardi
matin avec, au programme, un bi-
quotidien. Au lendemain matin, les
Jaune et Vert s’entraîneront pour la
dernière fois à la ville des Roses
avant de rentrer chez eux. La reprise
est prévue pour vendredi à Tizi
Ouzou.
L
a formation kabyle, qui prépare se-
reinement la fn de saison, se
trouve depuis mardi dernier à
Blida, plus exactement à l’hôtel
Ville des Roses avec pour principal
objectif de mobiliser le groupe en prévision
des six derniers matchs de championnat et
de la fnale de la Coupe d’Algérie prévue le
1
er
Mai prochain contre le rival mouloudéen.
Après deux séances au stade Brakni, les diri-
geants kabyles ont décidé de délocaliser le
troisième entraînement au stade annexe de
Mustapha-Tchaker et ce, pour permettre aux
joueurs de s’habituer au gazon naturel
quelques semaines seulement avant la fnale
de Dame Coupe. D’ailleurs, ils ont même été
rassurés par le président de l’USMB, Moha-
med Zaïm, lequel leur a obtenu un créneau
hier matin. Il était plus exactement 8h30
lorsque les joueurs de la JSK ont quitté l’hô-
tel en direction du terrain d’entraînement.
L’ambiance était plus que parfaite entre les
gars d’Aït Djoudi, lesquels ont directement
commencé à taper dans le ballon en atten-
dant le coup d’envoi de la séance.
9h30, le directeur du stade
débarque et interrompt la séance
Exactement trente minutes après le coup
d’envoi de la séance, un homme d’un certain
âge s’est présenté au stade avec deux autres
personnes. Alors que tout le monde croyait
qu’il s’agissait d’un fan qui voulait suivre l’en-
traînement, ce dernier n’a même pas essayé
de s’entretenir avec les responsables de la JSK
qui le suivaient en courant ; il s’est directe-
ment dirigé vers le premier groupe de
joueurs pour interrompre la séance. Rensei-
gnements pris, l’intrus n’était autre que le di-
recteur du stade, Mustapha Zidoun. De l’avis
de tous, il aurait pu ne pas interrompe la
séance aussi brutalement, d’autant plus qu’il
y avait des responsables techniques sur place
et avec lesquels il aurait certainement trouvé
un terrain d’entente.
La JSK n’a pas été autorisée
à s’entraîner au stade annexe
Par la suite, et pour comprendre la vraie
raison de cette mascarade, nous avons appris
que la JSK n’avait jamais sollicité les respon-
sable du stade Mustapha-Tchaker pour une
séance d’entraînement. Les Canaris ayant dé-
barqué sans aviser personne, le directeur a
vu juste de renvoyer la JSK, bien qu’il n’eût
pas vraiment le droit de rentrer au terrain
alors que l’équipe était en plein travail.
Colère indescriptible des joueurs
A peine la barrière franchie par le direc-
teur du stade que les joueurs de la JSK,
concentrés, ont dû s’arrêter quelques mi-
nutes, avant que Mustapha Zidoun ne les
empêche de poursuivre. Une réaction qui a
provoqué la colère des coéquipiers de Zined-
dine Mekkaoui lesquels ont failli en venir
aux mains avec le directeur et ses adjoints.
Pour les joueurs, Zidoun n’a respecté ni les
membres ni le statut de la JSK en agissant de
la sorte.
Un peintre s’accroche
avec un membre du staff !
Un peintre s’est accroché verbalement avec
un membre du staf de la JSK ! Oui, un pein-
tre ! Vous vous demandez certainement ce
que peut faire un peintre en plein entraîne-
ment ? Ce dernier, qui devait exécuter des
travaux au stade Tchaker, s’est donné la peine
de rejoindre le directeur, Mustapha Zidoun,
pour intimider le groupe kabyle avant de
provoquer une dispute avec le médecin de la
JSK. Il a fallu l’intervention des joueurs pour
le calmer. Heureusement, tout est rentré
dans l’ordre quelques minutes plus tard.
Même le peintre a demandé des excuses à
Omar Hamanad avant de quitter le com-
plexe.
On parle de manipulation
A la JSK, on soupçonne une manipulation
après ce qui s’est passé à Tchaker hier matin.
Les Kabyles ne trouvent pas normal qu’un
directeur de stade se présente en plein en-
traînement pour interrompe la séance alors
que les joueurs étaient déjà sur le terrain.
Selon eux, il aurait pu leur accorder au
moins 15 minutes supplémentaires pour que
le groupe puisse terminer la première partie
de son travail avant de quitter le stade. Peut-
on dire que la guerre psychologique a déjà
commencé ? Serait-ce à cause de la fnale
contre le Mouloudia d’Alger que le directeur
du stade a tenté de déstabiliser les Kabyles ?
Ce ne sont là que des suppositions bien que
les responsables de la JSK aient été unanimes
à dire qu’il y avait manipulation dans l’air.
Le directeur du stade aux
dirigeants : «Vous n’êtes pas
autorisés à vous entraîner à
Tchaker»
Dès son arrivée au stade Tchaker, le direc-
teur, Mustapha Zidoun, n’a rien voulu com-
prendre. Il n’arrêtait pas de répéter qu’il
n’avait reçu aucune demande pour permettre
à l’équipe de s’entraîner au stade annexe :
«Ecoutez, vous n’avez pas le droit de vous en-
traîner ici. Avant de venir, il était préférable
pour vous de nous solliciter. On ne peut pas
débarquer sans prévenir. Nous avons une ad-
ministration qui s’occupe de tout. Maintenant,
quittez les lieux immédiatement !»
Aït Djoudi : «Pourtant,
Zaïm nous y avait garanti les
entraînements»
Une fois la séance d’entraînement délocali-
sée au stade Brakni, nous avons interrogé le
premier responsable à la barre technique,
Azzedine Aït Djoudi, à propos de l’incident
qui s’est produit à Tchaker. L’ancien sélec-
tionneur de l’équipe nationale olympique
nous a révélé que le président de l’USMB
avait tout réglé pour que les entraînement
puissent se dérouler à Tchaker : «Je ne sais
pas comment cela se fait qu’on a été chassés
alors que le président de l’USMB nous avait
garanti les entraînements au stade annexe de
Tchaker. Il est vrai qu’on n’avait pas d’autori-
sation, mais le directeur du stade aurait au
moins pu nous laisser quinze minutes supplé-
mentaires pour vider les lieux.»
Les joueurs contre-attaquent :
«Monsieur le directeur, respectez
au moins le statut de la JSK»
Après avoir été obligés de quitter le stade
de Tchaker, les joueurs de la JSK, en colère,
n’ont pas mâché leurs mots. Pour eux, le di-
recteur du stade devait au moins respecter la
JSK, l’une des meilleures équipes du cham-
pionnat : «C’est vraiment grave ce qui se
passe. Comment ose-t-on chasser une équipe
comme la JSK d’un stade ? Au moins, respec-
tez cette grande formation à six étoiles.»
Saïd D.
06
JSK
Coup double
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
C
omme nous l’avons cité
dans notre précédent
numéro, le président
Hannachi a rallié la ville
des Roses mercredi
après-midi. En arrivant à l’hôtel où
séjourne la JSK depuis mardi après-
midi, le président kabyle a tenu à
être rassuré concernant les condi-
tions dans lesquelles son équipe est
installée et que le stage se déroule
dans un bon état d’esprit. L’entraî-
neur Aït Djoudi qui a eu bien en-
tendu à s’entretenir avec le boss des
Kabyles a fait un état exhaustif de la
situation tout en exprimant sa satis-
faction quant au bon déroulement
de la mission. Par ailleurs, nous
avons appris d’un dirigeant kabyle
que le président Hannachi a convo-
qué une réunion de travail avec les
membres du conseil d’administra-
tion présents sur place et au cours de
laquelle plusieurs points ont été pas-
sés en revue.
Bien préparer la finale,
objectif numéro 1
Il n’est un secret pour personne que
le match JSK-MCA comptant pour
la fnale de la Coupe d’Algérie qui
aura lieu le 1
er
Mai prochain au stade
Mustapha-Tchaker est celui qui po-
larise toute l’actualité. Certes, ce Cla-
sico est sur toutes les lèvres bien
qu’il soit précédé d’un match de
championnat face au RCA pro-
grammé pour le 25 avril prochain.
Le président Hannachi a demandé
aux membres du CA de se mobiliser
dès aujourd’hui pour que l’équipe
première ne manque de rien. Les
préparatifs de la fnale ont été égale-
ment soulevés pendant cette rencon-
tre et l’on mise sur une bonne
organisation pour que la JSK évolue
dans un bon état d’esprit.
Gagner face au RCA
pour rester toujours
à la 2
e
place
Aussi, le souhait des Kabyles est de
préserver leur deuxième place qu’ils
occupent au classement général
jusqu’à l’ultime journée du cham-
pionnat. Cette place est synonyme
d’une qualifcation à la C1 et qui de-
meure toujours l’autre objectif re-
cherché. Lors de la réunion
Hannachi a aussi demandé de faire
passer un seul message qui est de
préparer ce match avec toute l’im-
portance qui le caractérise, à savoir
le gagner et rester toujours sur le po-
dium.
Bien gérer le changement
du programme de la LFP
La reprise de la compétition est mo-
difée par la LFP. Le match RCA-JSK
aura fnalement lieu vendredi
25 avril, soit une semaine après la
date initialement communiquée. Ce
détail a été aussi débattu et le pre-
mier responsable du club kabyle a
demandé à ses collaborateurs de
bien gérer ce changement de pro-
gramme et de veiller à ce que le staf
technique et les joueurs soient mis
dans un bon environnement de pré-
paration.
S.D.
Au cours d’une réunion qui a duré plus de trois heures avec les membres du CA
Hannachi insiste sur la coupe
et la qualification à la LDC
CSC
Bentoubal : «Le CSC n’est pas une vache à traire»
L
e nouveau directeur du conseil d’adminis-
tration, Omar Bentoubal, a reçu notre
confrère d’El Heddaf, pour parler de di-
vers sujets qui concernent l’actualité du
club de l’antique Cirta. On a choisi pour
nos lecteurs les meilleures répliques et déclarations
de Bentoubal qui en est à sa première expérience en
tant que dirigent de club de foot, lui qui n’a pas peur
de relever ce déf qui lui tenait à cœur depuis des
années déjà. «Je rêvais de faire partie de la direction
du CSC, depuis que j’exerçais dans l’armée. D’ailleurs,
je disais toujours à mes collaborateurs qu’une fois mis
à la retraite, je me consacrerai au service de ce club.
Grâce à mes amis de Tassili Airlines, j’ai réalisé mon
souhait, surtout que j’étais au courant de tous les dé-
tails administratifs et sportifs du CSC, grâce à ma so-
lide amitié avec Boulhabib. Je faisais même le lien
entre l’ancienne direction et l’actionnaire majoritaire
TAL. C’est cela qui ma facilité la tâche, après la dé-
mission de Boulhabib de son poste. J’ai dirigé 15 ca-
sernes par le passé, ce qui me permettra de réussir au
CSC.» Sur les raisons qui ont poussé Bentoubal à ac-
cepter de diriger le Chabab, il a dit dans ce sens : «Le
temps est venu pour barrer la route aux opportunistes
qui se sucraient sur le dos CSC. Une foi Tassili arrivé,
ces derniers voyaient le club comme une vache à
traire. Ils pensaient amasser de l’argent, c’est ce qui
m’a poussé à accepter cette mission que je compte
mener dignement, surtout que j’ai déjà réussi à régler
certains cas, comme l’arrivée des 9 milliards dans les
caisses du club et la régularisation de la situation des
employés et joueurs de l’équipe.»
«J’ai beaucoup soutenu Boulhabib
et Betchine n’a rien à voir avec ma
désignation»
A vrai dire, Bentoubal a été franc dans son inter-
view, avouant certaines choses sur Boulhabib et l’ex-
général Betchine. «Il faut que vous sachiez que j’ai
beaucoup aidé Boulhabib dans sa mission, surtout
sur le plan moral, et on peut dire qu’il a réussi à ra-
mener des choses positives à l’équipe. Il a remis le club
au devant de la scène, après des années en Ligue 2. Je
lui ai apporté mon soutien, par amour au CSC, rien
de plus. Après sa démission, on m’a proposé l’idée
d’intégrer le CA, et j’ai vite accepté. Ceux qui disent
que Betchine a été derrière ma désignation, c’est tota-
lement faux. Ce dernier est une icône du CSC et res-
tera le président honorifque de ce club. Il était mon
directeur dans l’Armée nationale. Je luis dois un
grand respect, mais il n’a pas été derrière ma désigna-
tion à la tête du CSC.»
«Koffi ne nous intéresse plus, un
Sénégalais talentueux sera recruté»
Sur le plan du recrutement, Bentoubal a déclaré
que le CSC n’est plus intéressé par les services du
milieu de terrain de l’ASEC Mimosas, Kof Boua, à
cause de l’âge avancé du joueur qui a 28 ans, et non
24 comme l’annoncent certains. Par contre, Bentou-
bal a déclaré qu’il comptait faire venir un bon atta-
quant de nationalité sénégalaise. «C’est un attaquant
international âgé de 20 ans. On est proches d’un ter-
rain d’entente avec lui. Croyez-moi, c’est un joueur
complet avec un très bon gabarit. On le surnomme
George Whea et il encore lié à un club européen. Il
sera avec nous cet été, en principe.» Enfn concer-
nant la liste des joueurs sur le départ, Bentoubal a
déclaré que tout se fera en prenant en considération
les rapports détaillés des deux entraîneurs Simondi
et Garzitto, pour décider des joueurs à libérer.
Abdou H.
T
ouché à la cheville lors du match de demi-f-
nale de la Coupe d’Algérie face au CRBAF il
y a plus d’une semaine, l’axial militaire de la
JSK, Djamel Benlamri, est depuis mardi soir
avec le groupe à Blida. Le staf technique a
demandé la présence du joueur sur place malgré sa
convalescence pour permettre au staf médical de le
prendre en charge sur place et de lui faire appliquer le
programme tracé pour le récupérer très vite. C’est la
grande mobilisation au sein de la JSK pour mettre sur pied
l’un des éléments cadres de l’équipe en prévision de la re-
prise de la compétition ofcielle. Pour l’entraîneur Aït
Djoudi, Benlamri se porte mieux et d’ici le début de la se-
maine prochaine, il aura le OK pour reprendre avec le
groupe.
Il a fait de la marche
et de la musculation hier
Pas totalement rétabli de sa cheville, Benlamri a quand
même tenu à se présenter hier matin au stade pour efec-
tuer quelques exercices. Le joueur est le moins que l’on
puisse dire afecté par la situation qu’il traverse et souhaite
revenir très vite. Hier matin, Benlamri a appliqué un pro-
gramme léger, à savoir une marche sur la pelouse pendant
quelques minutes avant de rejoindre la salle de muscula-
tion de l’hôtel. Selon un membre du staf technique, il n’y a
pas lieu de s’inquiéter, le joueur fait preuve de courage et
est déterminé à revenir le plus tôt possible.
Les résultats définitifs de l’IRM
devaient être connus hier soir
A son arrivée à l’hôtel de la ville des Roses, Djamel
Benlamri a efectué des examens médicaux approfon-
dis (IRM). Un dirigeant nous a confé que les résultats
défnitifs devaient être connus hier soir. Compte tenu
de la forme actuelle afchée par Benlamri, ce dernier
sera en principe autorisé à reprendre la course après le
match contre l’ESM Koléa.
Il ne sera pas présent
face à l’O Médéa ce dimanche
Ayant raté le premier match amical face à l’IB Lakhda-
ria, Benlamri fera de même aujourd’hui contre l’ESM
Koléa. Ce dimanche à l’occasion du troisième match
amical devant l’O Médéa, Benlamri sera également
absent, ainsi que pour le match ofciel face au RCA.
Le staf technique a chargé le médecin de veiller sur le
joueur et le remettre d’attaque pour la fnale. A deux se-
maines du rendez-vous, les Kabyles croisent les doigts et
souhaitent que Benlamri ne rate pas cette fnale.
S.D.
Bonne nouvelle !
Après plusieurs
jours de conva-
lescence, le gar-
dien numéro 1
de la JSK, Malik
Asselah, qui a
purgé sa sus-
pension de qua-
tre matchs suite
aux incidents
survenus lors du
derby contre la
JSMB, a repris
l’entraînement. Après avoir bossé pendant
une semaine en marge du groupe sous la
houlette du staff médical et du prépara-
teur physique, l’ancien Nahdiste a réinté-
gré, hier matin, le groupe. Il a d’ailleurs
tapé dans un ballon pendant plusieurs mi-
nutes. Des nouvelles rassurantes qui sou-
lagent davantage le premier responsable à
la barre technique qui souhaiterait dispo-
ser de ses trois gardiens de but lors de la
finale de la Coupe d’Algérie. Il faut dire
que Malik, le maillon fort de la JSK cette
saison, sera d’un grand apport à l’équipe,
s’il parvient à convaincre son entraîneur
de jouer la finale. Par ailleurs, malgré le
fait qu’il ne ressente aucune douleur, As-
selah envisage de rallier la France, après
la finale de la Coupe d’Algérie, pour soi-
gner convenablement sa blessure, du mo-
ment qu’en Europe, on possède tous les
moyens pour venir à bout de ce genre de
blessure. Il faut rappeler que Malik évitera
de passer sur le billard.
Il suit un programme
spécifique
Depuis l’entame du stage à Blida, Malik
Asselah suit un programme spécifique
sous la houlette du préparateur physique,
Kamel Boudjenane. Le keeper kabyle ne
tardera pas à réintégrer le groupe, lui qui
ne ressent plus aucune douleur.
Saïd D.
Pour soigner
convenablement
sa blessure…
Asselah en
France après
la finale
Il n’a pas encore le OK pour reprendre avec le groupe
Grande mobilisation pour
récupérer Benlamri !
Séance
de visionnage
de vidéos hier soir
Le staff technique kabyle a pro-
grammé pour hier soir une séance de
visionnage de matchs. L’entraîneur Aït
Djoudi voulait revenir avec ses joueurs sur
plusieurs insuffisances enregistrés lors des
précédentes sorties en championnat afin
d’apporter les correctifs nécessaires pen-
dant ce stage.
La tenue de
parade pour la
finale commandée
La direction de la JSK prépare déjà la
grande finale de la Coupe d’Algérie JSK-
MCA. Nous avons appris d’un dirigeant que
la direction a fait passer cette semaine la
commande pour la tenue de parade que
mettront les joueurs et autres mem-
bres de la direction et le staff tech-
nique le jour de la finale face au
MCA au stade Mustapha-
Tchaker.
MCO
L
es Hamraouas sont à pied
d’œuvre depuis avant-hier
à Beni-Saf, pour un stage
bloqué qui va durer une
semaine. A six journées de
la fn du championnat, les Rouge et
Blanc n’ont pas encore assuré leur
maintien parmi l’élite. C'est ainsi
qu’ils misent beaucoup sur ce stage
pour corriger leurs lacunes et être
prêts pour le match face au MC El
Eulma. En efet, c'est afn de mieux
préparer la dernière ligne droite du
championnat qui connaît une trêve
de près d'un mois d'une part et d'évi-
ter la pression sur l'équipe et se don-
ner les meilleurs moyens de
préparation d'autre part, que la di-
rection du Mouloudia en collabora-
tion avec le staf technique a
programmé ce stage à Beni-Saf.
D’aucuns estiment que cette trêve est
venue au bon moment pour les
Hamraouas, qui vont pouvoir revoir
leur copie avant la reprise du cham-
pionnat. Les coéquipiers de Belabes
vont pouvoir travailler dans la séré-
nité pour préparer comme il se doit
les six prochains et derniers matchs
du championnat.
Du biquotidien au
menu d’hier
L’entraîneur du Mouloudia
d’Oran, Belatoui a mis en place son
programme de travail concernant ce
stage de préparation. Après avoir ef-
fectué une seule séance d’entraîne-
ment mercredi, les joueurs sont
passés dès hier jeudi au biquotidien.
Le staf technique du Mouloudia
compte travailler pendant ce stage
plusieurs aspects de la préparation
de son équipe tels que le volet, phy-
sique, technique et tactique. Les
joueurs, pour leur part, vont devoir
appliquer à la lettre le programme de
préparation tracé par le staf tech-
nique, afn d’être prêts pour la re-
prise du championnat. Demain, les
Hamraouas disputeront leur pre-
mier match amical de ce stage face à
l’équipe local de Beni-Saf. L’occasion
pour les joueurs de prouver ce dont
ils sont capables, notamment les
jeunes qui ont pris part à ce stage et
qui auront une bonne carte à jouer
pour espérer gagner la confance du
coach.
Bonne ambiance aux
entraînements
Le moins que l’on puisse dire est
que les Mouloudéens se préparent
dans de bonnes conditions à Beni-
Saf. Selon les informations en notre
possession, l’ambiance est bon en-
fant au sein du groupe, et tous les
joueurs se donnent à cœur joie au
travail. Cela ne peut que faciliter le
travail du staf technique qui mise
beaucoup sur ce stage, pour bien
préparer ses troupes en prévision de
la suite de la compétition. Les
joueurs se disent satisfaits des condi-
tions dans lesquelles se déroule ce
stage de préparation. Hormis le pro-
blème fnancier qui n’a pas encore
été réglé par la direction, les coéqui-
piers du gardien de but, Belarbi, sont
mis dans de bonnes conditions pour
réussir ce stage de Beni-Saf. Autant
dire que la balle est dans leurs camps
pour être au top de leurs moyens
lors de la reprise du championnat.
Riad O.
Belarbi «Ce stage va nous
permettre de bien se préparer
pour la suite du championnat»
Profitant de la trêve qu’observe
le championnat de Ligue1 Mobi-
lis, le Mouloudia d’Oran a en-
tamé mercredi un stage de
préparation à Beni-Saf. L’occa-
sion pour les hommes de Bela-
toui de corriger leurs lacunes et
de bien se préparer en prévi-
sion de la suite de la compéti-
tion. A six étapes de la fin du
championnat, les Mouloudéens
continuent de lutter pour assu-
rer leur maintien parmi l’élite.
Le gardien de but du Mouloudia,
Belarbi Abdellah affirme que ce
stage de préparation va permet-
tre à l’équipe de bien se prépa-
rer pour les six matchs qui
restent à jour en championnat.
Tout d’abord, comment se dé-
roule votre stage de préparation
à Beni-Saf ?
Dieu merci, nous venons d’enta-
mer ce stage de préparation et tout
se passe bien pour nous jusqu’à pré-
sent. Nous misons beaucoup sur ce
stage pour bien se préparer et corri-
ger nos lacunes en prévision de la
suite de la compétition. Toutes les
conditions sont réunies pour bien
travailler. Nous, les joueurs, sommes
conscients de la tâche qui nous at-
tend et nous allons tout faire pour
être prêts pour la reprise du cham-
pionnat.
On comprend à travers vos pro-
pos que ce stage sera bénéfque
pour vous, n’est-ce pas ?
Bien sûr. Ce stage va nous per-
mettre de bien se préparer pour la
suite de la compétition. Comme la
trêve durera presque un mois, il faut
donc efectuer un stage de prépara-
tion pour travailler dans la sérénité
la plus total, et aussi disputer
quelques matchs amicaux qui nous
permettent de bien se préparer
avant la reprise du champion-
nat. Je suis convaincu que ce
stage aura des répercus-
sions positives sur nous
avant d’aborder la der-
nière ligne droite du
championnat.
Comment est l’am-
biance au sein de votre
groupe ?
L’ambiance est bon en-
fant. Les joueurs se don-
nent à cœur joie au travail.
Il faudra appliquer à la
lettre le programme tracé
par le staf technique afn d’être prêt
pour notre prochain match face au
MC El Eulma.
Pensez-vous que la trêve est
venue au bon moment pour le
Mouloudia ?
Oui, je le pense, dans la mesure
où elle va nous permettre de revoir
certaines choses et corriger nos la-
cunes avant d’aborder les ultimes
matchs qui restent encore en jeu. Il
est donc important de bien se prépa-
rer durant ce stage pour être prêt à
100% pour le match face au Mou-
loudia d’El Eulma.
Comment entrevoyez-vous la
suite du parcours de votre
équipe en championnat ?
Les matchs se suivent et se res-
semblent. A six journées de la fn du
championnat, toutes les rencontres
seront à la fois difciles et impor-
tantes. En ce qui nous concerne,
nous allons devoir faire le plein à
domicile pour assurer notre main-
tien en Ligue1 Mobilis. Nous savons
que notre tâche ne sera pas facile du
tout, mais nous restons confants et
sereins. Nous avons les moyens de
terminer la saison en force et nous
allons faire de notre mieux pour at-
teindre notre objectif et assurer le
maintien de l’équipe parmi l’élite.
Quelles sont les chances du
MCO dans la course pour le
maintien ?
Même si la mission s’annonce dif-
fcile, je reste persuadé que nous
avons toutes nos
chances pour as-
surer le maintien
en Ligue1 Mobi-
lis. Avec l’aide de
nos supporters,
nous allons par-
venir à termi-
ner le
championnat
en force et
maintenir
l’équipe
parmi l’élite.
Entretien
réalisé par
Riad O.
Les joueurs à pied
d'œuvre à Beni-Saf
Saidi et Fekih
rejoignent leurs
coéquipiers à Beni-Saf
N’ayant pas fait mercredi le déplacement avec
leurs coéquipiers, les deux joueurs du Mouloudia
d’Oran, Saidi et Fekih ont rejoint hier le groupe à Beni-
Saf. En stage avec l’EN militaire, Saidi n’avait pas pu en-
trer à temps avec ses coéquipiers en stage. Pour sa part,
le jeune attaquant, Fekih a été contraint de retarder son
déplacement à Beni-Saf en raison de sa blessure. Hier
les deux joueurs ont entamé les entraî-
nements avec leurs coéqui-
piers.
Le groupe se
complète
Après l’arrivée du défen-
seur Saidi et du jeune atta-
quant, Fekih à Beni-Saf, le
groupe mouloudéen s’est
enfin complété. Désormais,
tous les joueurs sont pré-
sents à ce stage qui, rappe-
lons-le, va durer une
semaine. Une bonne nou-
velle pour les Mouloudéens
qui continuent de se pré-
parer dans le calme en
prévision de la dernière
ligne droite du cham-
pionnat.
Fekih
réintègre le
groupe
Absent des entraînements depuis
quelques jours déjà, le jeune attaquant du
Mouloudia d’Oran, Fekih a finalement réintégré
le groupe hier. Auteur de trois buts sous le
maillot Rouge et Blanc, Fekih avait souffert ces
derniers temps d’une blessure à la cuisse. Le
jeune joueur espoir du Muouloudia avait
contracté cette blessure lors du match amical
de sa team face au MB Sidi Chahmi. Après
une période de repos de plusieurs
jours, il a enfin repris hier le travail
avec ses coéquipiers.
JSS
Terbah : «Il nous reste
à parfaire notre jeu»
En amical : RCK 0 - JSS 1
Une victoire qui tombe
à pic pour les Sudistes
L
a formation de la JS Saoura a disputé,
hier matin, son premier match amical
face au RC Kouba, au stade Benhad-
dad. Les Sudistes ont éprouvé quelques
difcultés à sortir gagnants, vu la vo-
lonté des Koubéens qui ont joué le jeu. Heureu-
sement que Saoura a pu inscrire l’unique but de
la rencontre en première période. Les titulaires
ont réussi une belle première période, mais en
seconde mi-temps, les remplaçants ont éprouvé
beaucoup de difcultés à fnir la rencontre. Il
faut dire qu’un grand travail attend Alain Michel
durant ce stage. Les coéquipiers d’Aoudo ont pu
marquer en début de match et ofrir une victoire
importante à leurs supporters, après un passage
à vide au championnat.
Alain Michel : «Il nous reste
encore du travail»
Le coach de la JSS estime qu’il y a eu beau-
coup d’enseignements tirés de ce match joué face
au RCK. «C’était un bon match, par rapport au
manque de compétition. On a senti une nette
amélioration dans le rendement de nos joueurs.
On a su corriger des lacunes. Cependant, la vic-
toire contre le RCK ne veut pas dire qu’on est au
top. C’est vrai qu’on a montré des choses positives,
mais il reste un énorme travail à faire. Malgré la
victoire, il y a toujours des erreurs individuelles
qui ont causé un relâchement. Je reste quand
même optimiste, car en rectifant nos erreurs en
amical, c’est bénéfque à l’équipe. Cela dit, notre
club sera meilleur en compétition ofcielle. D’ici
là, on aura perfectionné plusieurs choses à propos
du rendement du groupe. Le match du RCK a
permis à notre groupe de tirer des leçons, avant
des rendez-vous importants, tels que les matchs de
championnat qui nous restent. Certes, on a du
pain sur la planche, mais la JSS a énormément
tiré proft de ce match.»
B. G.
Un mot sur le match
amical disputé face au
RCK ?
Nous avons repris, comme
d’habitude, avec du travail sur le
terrain où les corrections étaient
au menu. Je ne vous cache pas
que cette victoire est importante
pour le moral des joueurs, le
groupe va retrouver sa sérénité,
après ce résultat.
En fait, cette victoire
vous a mis du baume au
cœur, n’est-ce pas ?
C’est normal, dans la mesure
où elle nous a fait du bien, car
elle vient après une défaite en
championnat et surtout dix
jours de travail. Le staff tech-
nique a montré sa satisfaction,
même s’il nous reste à parfaire
notre jeu.
Ne trouvez-vous pas que
la trêve durera trop long-
temps ?
C’est vrai, demeurer inactif
durant une si longue période et
au milieu de la saison n’est pas
fait pour arranger les choses,
même si certaines équipes en
profitent. Toutefois, je crois que
seuls les matchs amicaux sont
la solution pour combler le défi-
cit et surtout casser la routine.
La compétition nous manque
tellement, même si ce match
face à Kouba est venu au bon
moment, car il fut très disputé.
L’adversaire a joué comme si
c’était un match officiel, et cela
nous a arrangés.
Selon vous, comment
s’annonce le reste du par-
cours ?
Je crois que ce sera très diffi-
cile, tout autant pour nous que
pour les autres équipes, du haut
ou du bas du tableau. La ba-
taille sera rude. Nous concer-
nant, nous avons à réussir ce
qui reste comme parcours pour
atteindre le meilleur classement
possible.
Après le RCK, vous joue-
rez l’IBKEK en amical...
Ce sera un bon test pour
nous qui devons l’aborder avec
sérénité et faire en sorte de le
réussir sur tous les plans, en
mettant en exergue les nou-
velles donnes acquises. On doit
gagner pour maintenir cette ca-
dence et aller de l’avant.
La reprise ne sera pas fa-
cile face à la JSMB, n’est-
ce pas ?
On en est conscients et on
sait que ce sera très disputé. On
a promis qu’on fera des trois
points notre objectif principal
pour amorcer positivement cette
dernière ligne droite, afin de re-
nouer avec le succès. On en est
obligés, d’autant plus qu’on a à
cœur de réussir cette reprise
pour entrevoir la suite en rose.
Entretien réalisé
par B. G.
06
Ligue 1
Coup d’œil
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
«Le reste du championnat sera
très difcile pour nous et pour
toutes les équipes. Toutefois,
pour l’USMH, les trois pro-
chains matchs seront détermi-
nants puisque en l'espace de
seulement une semaine,
l’USMH se déplacera à
Chlef avant de recevoir le
MCA. Comme on le voit,
notre mission sera compli-
quée et il faudra qu'on
reste très appliqués pour
pouvoir réussir cette mis-
sion et tirer le meilleur pro-
ft de ces matchs,
notamment ceux qu'on aura
à disputer chez nous où nous
n'aurons plus droit à l'erreur.»
«On prévoit d’arracher
entre 11 et 15 points
pour cette fin de saison»
«Notre objectif reste une place
parmi les cinq premiers et déjà nous
sommes dans les normes. Je pense
qu'en poursuivant sur ce rythme,
nous pourrons atteindre notre but
sans problème. De toute façon, nous
avons fait nos estimations pour cette
fn de saison et on en a conclu qu'il
nous faudrait arracher entre 11 et 15
points, ce qui nous permettrait de to-
taliser entre 48 et 52 points. Un tel
butin nous permettra d’atteindre
notre objectif.»
«L'équipe commence à
prendre forme»
Le coach adjoint harrachi, Nacer
Bechouche, à qui nous avons de-
mandé son avis sur ce qui reste à
faire pour l'équipe afn qu'elle soit
prête à 100%, a préféré d'abord par-
ler de la réussite totale de la prépa-
ration pour ensuite donner son avis
sur les imperfections de son équipe :
«Pour moi, le groupe est prêt à 80%.
Il reste, certes, des imperfections du
point de vue tactique où on doit
s'améliorer, mais cela viendra avec la
compétition.» Prié de nous faire un
commentaire sur le déroulement de
la préparation, l'adjoint de Charef
nous dira : «D'une manière générale,
je peux vous dire que cette fn de pré-
paration se déroule dans de très
bonnes conditions. Une chose est
sure, les joueurs avancent très bien
dans la préparation. C'est très impor-
tant. En plus, une très bonne am-
biance a caractérisé toutes nos
séances, ce qui a permis au coach
d'appliquer son programme. L'état
d'esprit y est excellent, pourvu que ça
dure. Après donc plus de deux se-
maines de travail, l'équipe commence
à prendre forme. Cela stimule et mo-
tive le groupe. On a essayé de par-
faire les aspects physique et
technique. Désormais, on est en
pleine phase précompétitive, avant la
reprise du championnat. Donc, je di-
rais qu'on est dans les normes.»
N. R.
Les joueurs souffrent de la charge de travail
Les joueurs de l’USMH, qui ont déjà souffert de la charge de travail imposée
par Charef, sont en train de peiner sur le plan physique ces derniers temps.
Ainsi, ils n'hésitent pas à solliciter les autres membres de l'encadrement tech-
nique pour revoir à la baisse le programme de travail. Bechouche l’un des mem-
bres du staff technique, estime que la fatigue est due au manque de moyens de
récupération et le manque de professionnalisme de certains joueurs. Il pense que
le programme établi est minutieusement étudié et ne peut en aucun cas nuire à la
santé des joueurs.

USMH
Coup dur
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
Deux jours après le décès de Zouak
El Harrach toujours sous le choc
D
écédé mercredi matin des suites
d’une longue maladie, Moha-
med Zouak l’ex-joueur de
l’USMH a été enterré le jour-
même au cimetière de sa ville à
Soumaâ dans la wilaya de
Blida. Une foule immense a accompagné le défunt
à sa dernière demeure parmi elle des amis du mi-
lieu du football, joueurs, dirigeants et entraîneurs
qui l’ont connu durant sa carrière sportive. Deux
jours après sa mort, les Harrachis sont toujours
sous le choc. En fait, ils gardent de lui l’image d’un
joueur exemplaire. Très éduqué, Zouak était aussi
timide et discret. Que ce soit sur le terrain ou en
dehors, jamais il ne se faisait remarquer par un
mauvais comportement ou un écart de langage.
Bien qu’il fut un défenseur, Zouak était aussi cor-
rect sur le terrain avec ses adversaires. Durant
toute la saison, il n’avait écopé que d’un seul car-
ton jaune.
Sa venue à l’USMH, un pur hasard
Né en 1983 et formé à l’USMB, Zouak avait 26
ans quand il est arrivé à l’USMH. Il n’a été recom-
mandé par aucun technicien ni manager. Sa venue
à l’USMH a été un pur hasard. On est au mois de
juillet 2009, Charef avait entamé la deuxième
phase de la préparation estivale. Quelque peu sou-
cieux pour le fanc gauche de la défense après la li-
bération de Deghmoum, Charef était à la
recherche d’un élément pour combler le vide dans
cette partie du terrain. Plusieurs éléments lui ont
été proposés, mais une fois mis à l’essai, le coach
harrachi n’en était pas convaincu. Seul, Bouche-
mal qui venait d’arriver du CRB Hassi Messaoud
lui a donné satisfaction. Mais le driver harrachi
voulait un autre élément comme doublure. L’en-
traîneur harrachi qui avait programmé le stage au
complexe sportif de Bordj Cedria en Tunisie com-
mençait à se faire des soucis. Il restait quatre jours
seulement pour le départ de l’USMH en Tunisie.
Un match amical au stade Lavigerie contre le RC
Arbaâ où Zouak évolue depuis quelques années.
Après une demi-heure de jeu, il attire l’attention
des membres du staf technique de l’USMH. Be-
chouche dira à Charef. : «Boualem, il est bon cet
arrière gauche.» Charef qui l’avait déjà remarqué
hoche la tête vers le bas pour dire «oui». Charef
convaincu par les qualités de Zouak, il lui fait part
de son intérêt et l’invite à participer avec l’USMH
à un match amical prévu quelques heures après.
Zouak accepte et ne retournera pas avec ses co-
équipiers à l’Arbaâ. Dans l’après-midi, Zouak joue
la rencontre amicale sous le maillot de l’USMH.
0Il confrme ses capacités à porter le maillot de
l’USMH. Il faut dire que les dirigeants du RCA ne
se sont pas opposés à la libération de leur joueur.
Il restait trois jours pour le début d’un stage que
l’USMH devait efectuer à Bordj Cedria. Zouak
afrme à Charef qu’il n’avait pas de
passeport. Le coach harrachi
avise Laïb qui se charge de
lui établir rapidement le
document de voyage.
L’efectif de l’USMH
s’envole à destination
de Tunis sans Zouak parmi les mem-
bres de la délégation. Le joueur était
resté deux jours supplémentaires chez
lui à Soumaâ, le temps de récupérer
son passeport à la wilaya de Blida. Le
secrétaire du club lui fait signer le
contrat d’engagement et la licence. Trois
jours plus tard, Zouak rejoint sa nou-
velle équipe à Bordj Cedria.
Les risques du métier
Les Harrachis gardent aussi de lui un
bon souvenir, celui du but qu’il avait ins-
crit à El Eulma contre le MCEE suite à un
tir des 40 mètres. Il était sur une courbe
ascendante quand une blessure au talon
d’Achille l’a contraint en 2011 de mettre fn
à sa carrière de footballeur après deux in-
terventions chirurgicales. Probablement
mal pris en charge, Zouak a, au fl du temps,
vu sa blessure se compliquer davantage pour
aboutir à une gangrène. Dès lors, le natif de
Soumaâ savait déjà qu’il lui était difcile de
s’en remettre de sa longue maladie. La mort
était déjà là. Elle l’a pris mercredi matin. C'est
avec grande consternation que la famille spor-
tive harrachie a appris la nouvelle de son décès.
Que son âme repose en paix. Puisse Dieu, le
Tout-Puissant lui accorder Sa Sainte Miséri-
corde et l’accueillir dans Son Vaste Para-
dis et console sa famille. A Dieu nous
appartenons et à Lui nous retournons.
N. R.
Les négociations avec les
joueurs en fin de contrat
après le match du MCA
La formation harrachie pense d'ores
et déjà à la saison prochaine, à un mois
environ du baisser de rideau de l'exer-
cice en cours. La direction du club
semble d'ailleurs décidée à garder son
entraîneur, Boualem Charef, qui a su
faire d'une équipe modeste l'une des
meilleures formations de notre
championnat. Mais pour qu'il pro-
longe encore son bail, Charef a déjà
certaines conditions. C'est ainsi
qu'il veut garder l'ossature du
groupe, en prévision de la saison
prochaine. On a appris à ce sujet
que la direction du club entamera
les négociations avec les joueurs
en fn de contrat après le match
face au Mouloudia d'Alger, pro-
grammé pour le 25 du mois en
cours avant d’être reporté pour
le mois de mai. Les dirigeants
du club, qui semblent retenir
les leçons des saisons précé-
dentes où ils ont laissé partir
certains joueurs pour mon-
nayer leur talent dans d'autres
clubs, après s'être faits un
nom du côté de Lavigerie, ne
veulent pas refaire les mêmes
erreurs. Même si leur mis-
sion n'est pas du tout aisée,
les responsables de l’USMH
sont déterminés cette fois-
ci à mettre le paquet pour
garder leurs meilleurs
joueurs, en prévision de la
saison prochaine.
Ultime chance pour certains joueurs
Pour la reprise du championnat, le staff technique devrait compter
beaucoup plus sur les éléments qui ont eu un temps de jeu conséquent. Ils
sont au moins treize joueurs qui ont déjà assuré leur place pour avoir par-
ticipé à toutes les rencontres amicales, mais cela n'empêchera pas le coach
harrachi de donner encore une autre chance aux autres joueurs qui n'ont pas
pu s'illustrer durant cette même période. Ces derniers matchs amicaux de-
vraient être décisifs pour certains joueurs, pour montrer au coach ce qu'ils ont
vraiment dans le ventre.
Deux matchs
amicaux
aujourd’hui
Poursuivant sa série de rencontres
amicales programmées dans cette trêve,
l’USMH aura à disputer aujourd’hui deux
rencontres amicales. La première contre
S.Khemis Miliana ce matin. La seconde est
prévue cet après-midi contre un adver-
saire qui devait être désigné hier soir.
D'autres rencontres amicales sont pré-
vues dans le programme de prépa-
ration de l'équipe, jusqu’au 19
avril, soit une semaine avant
la reprise du cham-
pionnat.
Bechouche : «Les prochains matchs seront déterminants»
Un mot sur ce stage que
vous avez achevé à Tlem-
cen ?
Il a été très bénéfque
pour nous. Nous avons très
bien bossé une semaine du-
rant dans un cadre idyl-
lique. Toutes les conditions
nous ont été fournies pour
faire de l’excellent boulot.
Vous venez de perdre une
seconde fois face au WAT
mais après une deuxième
mi-temps de haute facture.
Efectivement après des
débuts difciles en raison de
la programmation du match
à une heure très matinale
sous une chaleur de plomb,
nous avons pu retrouver nos
vertus collectives. En seconde
mi-temps, nous avons fourni
une très bonne partie. Il ne
manquait que des buts.
Justement, ce manque de
réalisme doit vous inquiéter
à quelques semaines de la f-
nale de la Coupe d’Algérie,
non ?
Non, je ne le pense pas car il
nous reste encore du temps
pour apporter les derniers ré-
glages. Nous allons encore bos-
ser très dur pour être prêts le
jour J.
Est-ce que vous espérez
jouer cette fnale qui doit
accaparer tout votre esprit ?
Je vais vous surprendre ne
vous disant que je ne pense pas
à cette rencontre. Pour moi, le
plus important, c’est d’être
compétitif face au Bordj en-
suite on pourra se focaliser sur
la JSK mais pas avant. En ce
qui me concerne, il est certain
que je ferai tout pour jouer ma
huitième fnale de Coupe d’Al-
gérie mais le dernier mot bien
évidemment revient à Bouali.
Malgré la concurrence qui
bat son plein, on constate
une très bonne ambiance
dans le vestiaire.
Absolument. C’est important
de parler de cette très bonne
ambiance qui existe au sein du
groupe. Tout le monde est
conscient de la mission dont
on est investis. On travaille
tous dans un unique et même
sens, à savoir celui de donner
le sourire à nos supporters qui
attendent beaucoup de nous.
Rien que pour cela, nous de-
vons nous transcender pour
terminer la saison en apo-
théose.
Entretien réalisé par Tarek-Che
«Je suis prêt
à jouer ma huitième finale, mais
le dernier mot revient à Bouali»
Pour éviter les
blessures, pas d’autres
matches amicaux
à l’horizon
Après le report de la prochaine
journée de championnat au 25 de
ce mois, cela à pour efet de cham-
bouler totalement la partition
composée par le coach Bouali. Ré-
sultat des courses à la fn du stage
à Tlemcen, les Mouloudéen doi-
vent encore meubler une trêve de
deux semaines avant d’afronter
successivement le CABBA puis la
JSK en fnale de la Coupe d’Algé-
rie. La possibilité de disputer des
matches amicaux pourrait consti-
tuer une solution de rechange
mais cette option comporte des
risques. Alors que tout le monde
est désormais opérationnel sur-
tout après les retours de Bachiri
et Metref, Bouali ne veut pas
prendre des risques de voir des
cadres se blesser de nouveau.
C’est pour cette raison qu’aucun
match amical ne se profle à l’ho-
rizon pour des Mouloudéens qui
doivent se contenter de rencon-
tres d’applications. Bouali aura
encore quelques heures avant la
reprise pour méditer et trouver
la bonne formule qui lui per-
mettrait d’amener ses troupes le
1er Mai prochain dans une
forme optimum.
Metref
a été la grande
attraction
du stage
à Tlemcen
Absent depuis sept
mois, Hocine Metref a
été sans conteste l’une
des grandes attractions
de ce stage dans la ville
de Tlemcen. Alors qu’il
manque cruellement de
compétition dans les
jambes, l’ex-internatio-
nal a été l’un des joueurs
les plus remuants de son
équipe durant le temps
qui lui a été imparti.
Ayant disputé 130 mi-
nutes au total, Metref
était à deux doigts de
réussir un pur chef-
d’œuvre avec un coup de
ciseaux retourné qui a
été détourné in extremis
par le gardien de la sé-
lection militaire. Metref
a démontré qu’il fallait
compter avec lui le 1er
Mai prochain. Ayant déjà
disputé sept finales de
Coupe d’Algérie, son ex-
périence et son vécu se-
ront d’un grand renfort
et d’une grande utilité
pour le groupe Bouali.
«Je me sens bien et cela
se traduit sur le terrain»,
nous a lancé Hocine
juste avant la fin du
stage.
Chaouchi motive Hachoud à rester au Mouloudia
Alors qu’il a cette possibilité d’embrasser une carrière à l’étranger, le retour de Fawzi Chaouchi
au Mouloudia pourrait totalement changer la donne. Libre de tout engagement à la fin de la saison,
Hachoud est devenu la grande attraction du prochain mercato estival. Chaouchi, qui est très proche
de Hachoud, est en train de peser de tout son poids pour le convaincre de prolonger au MCA. L’interna-
tional mouloudéen a encore du temps pour penser et méditer sur son avenir qui pourrait s’inscrire dans la
durée au MCA à moins qu’un club européen ne parvienne à subtiliser le natif
d’Al Attaf au vieux club algérois.
Bellaid : «C’était assez inhabituel et difficile
pour moi de jouer un match à 10 h du matin»
Provoquant un penalty en début de rencontre face au WAT, Habib
Bellaid est parvenu en seconde mi-temps à refaire surface. A la fn de la
partie, le Franco-Algérien n’a pas caché la difculté de se produire à
une heure aussi matinale sous une chaleur étoufante : «C’est sûr que
c’était très difcile au début ensuite j’ai pu retrouver mes marques.
C’était assez inhabituel pour moi de jouer une rencontre à 10 h du
matin de surcroît sous une chaleur de plomb. Et puis, j’étais excédé car il
n’y avait pas penalty sur le premier but, c’est le joueur de Tlemcen qui a
commis une faute sur moi pour se saisir du ballon. La décision de l’arbi-
tre m’a un peu excédé sans plus.»
Certains
ont rejoint la
capitale dans
l’autocar
Alors que des joueurs ont pré-
féré se rendre à Alger par voie aé-
rienne, d’autres ont rejoint la capitale à
bord de l’autocar du club qui a démarré
vers les coups de midi pour un tra-
jet qui aura duré près de
six heures.
Le
coach a
prolongé son
séjour dans la
cité des
Zianides
Fouad Bouali qui est
natif de Tlemcen a pro-
fté de l’occasion pour
passer deux jours auprès
de sa famille et proche. Le
coach mouloudéen veut pro-
fter de cette coupure pour se
ressourcer dans la cité des Zia-
nide où il puise sa force et
son inspiration.
Besseghier,
Djemili et
Bachiri ont
regagné leurs
villes natales
Proftant des deux jours de repos,
certains joueurs, à l’instar de Djemili et
Besseghier qui sont natifs de Mas-
cara, ont regagné leur ville. Ba-
chiri, lui, a rendu visite à sa
famille qui réside à
Maghnia.
F
orce est de constater
que depuis le match de
quarts de fnale de la
Coupe d’Algérie contre
l’USMMH à Hadjout,
Mustapha Djallit ne s’est plus mis
en évidence. En panne sèche de-
puis quelques temps, le natif de
Bechar inquiète Bouali et les sup-
porters en raison de son incapacité
à trouver des solutions pour chas-
ser cette guigne qui lui colle à la
peau. Devenu la cible privilégiée
des Chnaoua et du public
de Bologhine, Djallit
avait même essayé
de conjurer le
sort en intervis-
sant son
maillot avec
celui de Ab-
delkader
Besseghier. C’était lors du match
amical contre le WAT au stade Akid-
Lotf. En panne d’inspiration lors de
la rencontre d’avant-hier contre la
sélection de la 2
e
Région militaire,
Djallit avait l’occasion de mettre fn à
cette traversée du désert lorsqu’il
avait bénéfcié d’un penalty que
Sabri Gherbi avait provoqué. Le
meilleur baroudeur du championnat
lors de l’exercice précédent n’a pas
hésité une seule seconde à se saisir
du ballon dans un exercice qu’il af-
fectionne tout particulièrement. Et
pour cause, sur près de quatorze pe-
nalties transformés, Djallit n’a jamais
raté son essai. Contre l’US Chaouia
lors des huitième de fnale de Dame
coupe, Mustapha avait préservé cette
statistique de justesse en se dé-
ployant en deux temps pour mettre
le cuir au fond des flets alors qu’on
jouait le temps additionnel. Avant-
hier, un certain Sofane Dahi sur-
nommé Chaouchi a réussi l’exploit
de repousser le penalty de Djallit.
C’était la première fois depuis sa
venue au Mouloudia que Mustapha
connaît le goût amer de l’échec. Par
ce ratage assez symptomatique,
Djallit se trouve plus que jamais au
fond du goufre avec très peu de
chances de s’en sortir. Miné par le
doute et gangrené par les incerti-
tudes, Djallit à très fortes chances de
perdre sa place pour la fnale de la
Coupe d’Algérie à mois qu’il ne par-
vienne à inverser la tendance contre
le CABBA. Le match de la dernière
chance pour le natif de Bechar qui
connaît l’une des saisons les plus dif-
fciles de sa carrière.
T.Che
Une
séance de
décrassage
avant de rallier
Alger
Après une journée hyper chargée
la veille avec deux matches locaux qui
étaient au menu, les joueurs ont eu droit
hier matin à une séance de décrassage au
complexe sportif de Lalla-Setti. Les
joueurs ont pu éliminer les toxines de
tout l’organisme. Par la suite, ils ont
regagné leur lieu d’hébergement
pour un dernier déjeuner
avant de quitter les
lieux.
Après avoir raté son premier penalty avec les Vert et Rouge
08
MCA Coup risqué
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
Ghazi
Au fond du gouffre, Djallit pourrait
perdre son billet pour la finale
Au fond du gouffre, Djallit pourrait
perdre son billet pour la finale
Au fond du gouffre, Djallit pourrait
perdre son billet pour la finale
Au fond du gouffre, Djallit pourrait
perdre son billet pour la finale
Au fond du gouffre, Djallit pourrait
perdre son billet pour la finale
Au fond du gouffre, Djallit pourrait
perdre son billet pour la finale
Au fil des matches amicaux, Karim Ghazi est monté
en régime pour sortir une copie très intéressante
face au Widad. Le milieu de terrain aspire à faire
partie du onze qui affrontera le 1er Mai la JSK. Mais
pour cela, Ghazi sait qu’il devra se transcender
pour reconquérir son statut de cadre.
A
près une journée mara-
thon ponctuée par un
deuxième match amical
face à la sélection de la
2
e
Région militaire, on
s’est rapproché de Fouad
Bouali afn qu’il nous dresse un bilan du re-
groupement qu’il a efectué dans la cité des
Zianides. Même si son équipe est en
mode crescendo, Bouali n’a pas
caché son inquiétude concernant
cette ligne avant qui ne parvient
toujours pas à matérialiser les
occasions procurer durant les
rencontres : «Lors de ce
deuxième match face à la
sélection militaire, nous
avons afché une solidité
à tous les niveaux. Nous
étions bien compacts
derrière, très complé-
mentaires au milieu
et disponibles de-
vant. Seul bémol,
c’est qu’on ne par-
vient toujours pas
à concrétiser nos
occasions de but.
Ça devient pensant et
pour les joueurs et pour moi. Cette
inefcacité chronique, qui est une vé-
rité amère, devient récurrente et
même très inquiétante. Nous avons
essayé toutes les variantes devant
mais sans grand succès. Lorsqu’on ne
marque pas on ne peut prétendre à
gagner des matches. Cette équation, on
ne parvient pas à l’assimiler. On s’est
créé presque dix-sept occasions face au
WAT lors du premier match, puis sept
ou huit lors de la deuxième rencontre et
cinq au moins face à la sélection mili-
taire. Mais soyons en sûr que nous al-
lons nous accrocher en continuant à
bosser très dur jusqu’à ce qu’on puisse
conjurer le sort. Ce n’est pas dans mes
habitudes de baisser les bras ni abdiquer.
Tout vient avec le travail, l’abnégation et
la persévérance.»
«Je préfère que cela arrive
pour Djallit maintenant en
match amical qu’en
rencontre officielle»
Mustapha Djallit avec zéro but inscrit
durant ce stage cristallise à lui seul cette
inefcacité chronique des Vert et Rouge.
Djallit a même manqué un penalty dans
le temps additionnel, lui qui excellait dans
cet exercice qu’il afectionnait tout particu-
lièrement : «Certes, nous avons maqué un
penalty dans le temps additionnel. Djallit
avait l’occasion de mettre fn à cette traversée
du désert qui n’a que trop duré. Mais en toute
sincérité, je préfère que cela arrive maintenant
lors du match amical que plus tard lors d’une
rencontre ofcielle. Lui aussi, il faut qu’il s’ac-
croche car dans le football, rien n’est facile et rien
n’est acquis d’avance. Tout vient avec le travail.»
«Il est inconcevable à ce niveau
de commettre de pareilles erreurs
individuelles»
Lors des deux rencontres perdues face au
Widad de Tlemcen, les joueurs alignés ont com-
mis trop d’erreurs individuelles qu’ils ont payés
cash notamment lors de la première afche.
Sur les cinq buts encaissés, quatre ont été encaissé
suite à des erreurs d’appréciation de placement et
de lecture de jeu. Bouali, outré par la répétition
de ces erreurs, nous dira avec franchise : «Il est
impardonnable et inconcevable à ce niveau de
commettre des erreurs individuelles pareilles. Lors
du premier match nous prenons deux buts sur des
erreurs. Lors du second match, on prend aussi
deux buts sur des erreurs individuelles. Tout cela
est dû à un manque de concentration et d’applica-
tion. Et justement face à la sélection militaire, nous
étions plus concentrés et très appliqués. C’est ce que
j’ai demandé à mes joueurs depuis le début du re-
groupement jusqu’à la fn.»
«Metref doit savoir qu’il y a des
joueurs plus compétitifs que lui et
plus en forme»
Interrogé sur la prestation de Hocine Metref
qui a été une nouvelle fois très remuant face à la
2
e
Région militaire notamment avec son ciseau
retourné qui aurait pu être le but de ce stage à
Tlemcen, le coach nous dira : «C’est sûr que je me
réjouis de la réaction de Metref qui vient progressi-
vement. Il retrouve peu à peu ses sensations, ce qui
est très prometteur pour la suite des événements.
Toutefois, il faut savoir aussi qu’il y a au sein de
l’équipe des joueurs plus en forme et plus compéti-
tifs qui aspirent tous à une place de titulaire.»
«Avec de la motivation et de la
détermination, Bachiri reviendra
à la compétition»
De retour à la compétition après 53 jours d’ab-
sence, Redouane Bachiri a constitué le grand évé-
nement lors du dernier match amical disputé face
à la sélection militaire. Le coach nous confe :
«C’est une bonne chose pour Bachiri de le revoir
sur un terrain. Nous avons décidé de l’incorporer
face à la sélection militaire pour lui permettre de
retrouver cette sensation de jouer. Le but n’était pas
de le juger sur pièce même s’il a failli marquer un
but. L’essentiel, c’était de lui permettre de caresser
de nouveau le ballon ce qui est de bon augure. Avec
son abnégation et la motivation qui lui sied, Ba-
chiri reviendra à la compétition car nous comptons
beaucoup sur lui tout comme les autres joueurs.»
«Grâce à ce stage, le groupe est
devenu très solidaire derrière
un seul et même objectif qui
est la coupe»
Au sujet de ce stage qu’il vient de
clôturer dans la cité des Zianides,
Bouali s’est voulu très satisfait :
«Dans l’ensemble, je suis très satis-
fait car grâce à ce regroupement,
l’équipe est devenue plus solidaire
comme vous l’avez constaté de
vous-même. Tout le monde est soli-
daire derrière un seul et même ob-
jectif qui est la coupe. Les joueurs
ont envie de remporter ensemble un
trophée et cela ne pourra se faire que
si chacun y met du sien. C’était aussi
cela l’objectif de ce regroupement qui a
permis à tout le monde vivre en micro so-
ciété dans le but de rapprocher les troupes.»
«J’ai donné du
temps de jeu
aux éléments
qui n’ont pas
beaucoup joué»
Bouali afche par
ailleurs sa satisfaction
d’avoir donné du
temps de jeu à ses
remplaçants afn que tout le monde puisse être
compétitif le jour J : «Les matches que nous avons
disputés m’ont surtout permis de donner du temps
de jeu aux éléments qui n’ont pas beaucoup joué.
J’ai fait en sorte pour les joueurs concernés puissent
prendre part à deux rencontres comme vous l’avez
constaté.»
«C’est important de disposer
de 24 joueurs pour la finale»
L’objectif du technicien mouloudéen est de
pouvoir jouir de l’ensemble de ses troupes le 1er
Mai prochain. Une situation que Bouali n’a pas
souvent connue ces derniers mois, lui qui a dû à
chaque fois composer avec les absences des uns et
des autres pour des raisons diverses : «C’est très
important que tout le monde soit compétitif. Je pré-
fère disposer de vingt-quatre joueurs pour la fnale
pour avoir un plus grand choix.»
«Nous allons établir un autre
programme pour nous adapter
au nouveau calendrier»
Questionné sur le programme qu’il devra met-
tre sur pied une fois de retour à Alger, Bouali
nous a confrmé qu’il fallait des réajustements en
raison de ce report de la prochaine journée de
championnat qui chamboule sérieusement la
mise en place de sa partition : «Certes, la change-
ment dans la programmation du championnat
chamboule sérieusement mes plans. Mais que vou-
lez-vous, il faut s’adapter. Nous allons établir un
nouveau programme dès notre retour à Alger.»
En conclusion, nous avons voulu savoir si
Bouali allait meubler cette trêve prolongée en
programmant des matches amicaux. La réponse
du coach mouloudéen a été catégorique : «Une
fois à Alger, il sera très difcile de programmer des
matches amicaux car il y le risque de blessure. Je
préfère mettre sur pied des matches d’application
entre les joueurs afn d’éviter toute mauvaise sur-
prise.» Après cela, Bouali a pris place dans l’auto-
car qui l’a ramené à l’hôtel Renaissance.
T.Che
09
Coup ferme
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
Il a reçu les félicitations de Bouazza Krachai,
l’entraîneur de la sélection militaire
A la fin de la rencontre amicale, l’entraîneur de la 2
e
Région militaire, Mou-
rad Bouazza Krachai, a tenu à se reprocher de Fouad Bouali afin de le féliciter.
Les deux coachs se sont souhaités bonne chance pour le rendez-vous du 1er
Mai. Pour rappel, Bouazza fut un ancien joueur qui s’est produit au NAHD et
au MOC lorsqu’ils étaient en Nationale 1. «Le Mouloudia est un grand club à
qui je souhaite bonne chance pour la finale», nous a lancé le technicien avant
de quitter l’enceinte de Akid- Lotfi avec le sentiment du devoir bien accompli.
MCA
B
o
u
a
l
i
«Le manque d’efficacité est
devenu récurrent avant la finale»
Ça fait une semaine que vous êtes à Gammarth, comment
se déroule la préparation lors de ce stage ?
Comme vous avez pu le constater, jusque-là tout se déroule
super bien, donc nous n’avons pas à nous plaindre. Le moral est
au beau fxe. Nous avons été mis dans les meilleures conditions
possibles, c’est ce qui nous permet de bien profter de ce séjour
en Tunisie pour charger les batteries avant de renouer avec
la compétition ofcielle.
Vous avez disputé deux rencontres amicales, ont-
elles été bénéfques pour vous ?
Oui, bien sûr. Tous les joueurs ont eu du temps de
jeu, c’est important de rester compétitif surtout
que le championnat ne reprendra que vers la
fn du mois. Afronter de bonnes équipes
telles que l’ES Tunis et l’ES Sahel nous a
fait un bien fou. Même s’il ne s’agit que
de simples matchs amicaux, les ga-
gner aussi a été important pour
nous. Les membres du staf tech-
nique ont tiré plusieurs enseigne-
ments, et c’est ce qui me laisse
dire que de telles confrontations
étaient d’une grande utilité pour
nous.
Le seul point noir lors de ce stage
n’a été autre que la blessure d’An-
dria. Qu’avez-vous à nous dire à ce
sujet ?
Tout d’abord, il faut savoir que se sont des
choses qui arrivent. N’importe quel joueur aurait
pu être à sa place, c’est clair que nous sommes tous
déçus de le voir fnir son stage plus tôt que prévu,
mais la vie d’un footballeur est ainsi faite. Personne ne
peut fuir son destin, il aurait pu se blesser lors d’une séance
d’entraînement ordinaire à Alger, donc il doit se montrer fort
afn qu’il puisse revenir parmi le groupe le plus tôt possible.
Pensez-vous qu’il va rejouer avant la fn de saison ?
C’est ce que nous lui souhaitons. Nous l’apprécions tous et nous
l’avons soutenu jusque-là. Nous allons continuer à le faire jusqu’à
ce qu’il soit totalement rétabli. Je le connais assez bien pour vous
dire qu’il reviendra en force. C’est un grand bosseur. Un profes-
sionnel. Il fera le nécessaire pour faire son come-back dans les
semaines à venir, je suis certain qu’il fnira par surmonter ce qu’il
vit actuellement.
Prévu un premier temps pour le 19, la reprise du champion-
nat a été repoussée pour le 26. Qu’avez-vous à nous dire à ce
sujet ?
Ça ne sert à rien d’en parler, parce que la décision a été prise.
Tout ce que je dirai, c’est que nous sommes dans l’obligation de
bien gérer la suite de cette trêve. Nous ne sommes pas les seuls à
être obligés de rester sans compétition ofcielle, les membres du
staf technique ont su faire le nécessaire pour que nous mainte-
nions notre forme et ils feront en sorte pour que nous soyons
prêts pour la reprise. De notre côté, il faudra que nous conti-
nuions de cravacher dur du moment où nous ne sommes pas en-
core en vacances et que le titre de champion n’est toujours pas
acquis mathématiquement.
Parlons de vous, vous ne vous êtes pas entraîné avec le
groupe mercredi matin. Pourquoi ?
Tout simplement, parce que j’ai disputé une mi-temps face aux
Espoirs de l’ES Tunis et un match complet contre l’ESS. Le coach
a voulu me ménager et puis il faut savoir que je soufre d’un
début d’angine. Actuellement, je suis en train de me soigner. Si
tout se passe comme prévu, je serai de retour parmi le groupe
vendredi.
Vous faites partie de la meilleure défense du championnat,
vous êtes régulier. Pensez-vous que c’est sufsant pour espé-
rer revenir en sélection ?
Défendre les couleurs de l’Equipe nationale est un rêve, une
ferté. C’est normal que j’y pense, mais je sais que pour le mo-
ment ce n’est pas possible puisqu’il ne reste que quelques mois
avant l’entame de la Coupe du monde. J’ai fait partie de ce groupe
et j’espère réintégrer le groupe après le Mondial. J’espère avoir
une nouvelle chance. Une chance que je ferai de mon mieux
pour la saisir et montrer que je peux rendre service à mon pays.
Entretien réalisé par Adel Cheraki
Chafaï «J’espère avoir
une nouvelle chance
en sélection»
Promu capitaine pour la première fois lors du match amical face à l’ES Sahel lundi passé, Farouk
Chafaï revient dans cette interview qu’il nous a accordée sur ce stage que les Rouge et Noir sont en
train d’effectuer depuis une semaine en Tunisie. Le défenseur central usmiste a profité de cette
occasion pour faire part de sa grosse envie de retrouver les Verts lors des mois à venir, avant
d’aborder en notre compagnie d’autres sujets qu’on vous laisse découvrir.
Ex-international et ex-capitaine
de l’USMA, Mounir Zeghdoud oc-
cupe actuellement le poste d’ad-
joint de l’entraîneur Hubert Velud.
L’ancien défenseur central suit
donc de très près les performances
de Chafaï, c’est d’ailleurs pour cette
raison que nous l’avons sollicité
pour lui demander si l’actuel n°6
des Rouge et Noir mérite une
place en sélection. A ce sujet, il
nous a dit : «Pour qu’il puisse réin-
tégrer les Verts une nouvelle fois,
Farouk Chafaï doit faire plus d’ef-
forts et continuer à bosser dur
pour progresser. Il a de grandes
qualités, mais ça ne suft pas parce
que pour prendre une place en sé-
lection, il doit être plus perfor-
mant. Il est jeune, il doit continuer
à se battre quotidiennement pour
qu’il soit meilleur.»
«Voilà pourquoi notre
défense est la meilleure
du championnat»
L’USMA dispose de la meilleure
attaque du championnat national,
mais aussi de la meilleure défense.
Voulant connaître le secret d’une
telle réussite, nous avons posé la
question à Mounir Zeghdoud. Il
nous confe : «Si nous sommes les
meilleurs défensivement, c’est tout
simplement parce que tous nos
joueurs défendent que ce soit les
milieux de terrain ou les atta-
quants. Chacun a un rôle à faire
pour faciliter la tâche à nos défen-
seurs. Il faut juste voir l’énorme tra-
vail qu’efectue par exemple un
Seguer ou un Ferhat, pour constater
que tous nos joueurs mettent la
main à la pâte. C’est ça le football
moderne, chaque joueur doit avoir
une tâche défensive. Voilà pourquoi
nous sommes les meilleures sur tous
les plans.»
Adel C.
Zeghdoud «Il doit
travailler plus»
L
es membres de la déléga-
tion usmiste ont suivi
avant-hier la suite des
matchs retour de la
Ligue des champions. Un
mordu du Barça, Feham Bouazza
s’est présenté à la salle au moment
de la rencontre entre l’Atlético de
Madrid et le club catalan avec le
maillot de Messi. Assis au premier
rang, c’est avec une grande ferveur
qu’il l’a suivie. Une rencontre que
les coéquipiers de l’Argentin ont
perdue, quittant ainsi cette compé-
tition et faisant vivre au n°15 de
l’USMA, Bedbouda et Koudri une
sale soirée.
Ses coéquipiers
l’ont taquiné
Feham Bouazza n’a pas cessé de
chambrer ses coéquipiers mardi en
soutenant le Borussia Dortmund. Il
n’a fallu ensuite que 24 heures pour
que la roue tourne. En efet, les Se-
guer, Laïfaoui et Gasmi n’ont pas
laissé passer une telle occasion pour
lui rendre la monnaie de sa pièce.
Tous les trois fans du Real, ils n’ont
pas arrêté de le taquiner que ce soit
pendant ou après la fn du match.
Malgré la pression exercée sur lui,
Feham a gardé son sang-froid et le
sourire aux lèvres.
Feham, un mordu
du Barça
De notre envoyé spécial
en Tunisie Adel Cheraki
Coup franc
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
10
USMA
Allache a assisté
au match CA-ESS
En Tunisie depuis mardi, Salah Al-
lache a été invité pour assister au
match ayant mis aux prises avant-
hier le Club Africain avec l’ES
Sahel lors du choc de la vingt-
sixième journée du championnat
tunisien. Un match lors duquel
deux Algériens étaient sur la pe-
louse, Djabou et Bounedjah en l’oc-
currence. A noter que cette
rencontre s’est terminée sur le score
nul d’un but partout.
Ses coéquipiers
l’ont taquiné
Feham Bouazza n’a pas cessé de
chambrer ses coéquipiers mardi
en soutenant le Borussia Dort-
mund. Il a fallu ensuite que 24
heures pour que la roue tourne.
En efet, les Seguer, Laïfaoui et
Gasmi n’ont pas laissé passer une
telle occasion pour lui rendre la
monnaie de sa pièce. Tous les trois
fans du Real, ils n’ont pas arrêté de
le taquiner que ce soit pendant ou
après la fn du match. Malgré la
pression exercée sur lui, Feham a
gardé son sang-froid et le sourire
aux lèvres.
Bouchema réintégrera
le groupe aujourd’hui
Soufrant d’une légère infection au
niveau de l’œil, Nassim Bouchema
ne s’est pas entraîné avant-hier
avec ses coéquipiers. Le milieu de
terrain des Rouge et Noir, et après
avoir subi des soins, se sent à pré-
sent beaucoup mieux. D’ailleurs,
d’après nos informations, il pourra
réintégrer le groupe dès au-
jourd’hui. De quoi soulager les
membres du staf technique.
Les Rouge et Noir peinés pour Zouak
C’est avant-hier en fn de soirée que les membres de la délégation us-
miste ont appris la triste nouvelle de la disparition de Mohamed
Zouak, l’ex-joueur de l’USMH. C’est à partir de Gammarth que les
joueurs, les membres du staf technique et les dirigeants ont fait part
de leur profonde sympathie à la famille du joueur et prient Dieu de
l’accueillir en Son vaste Paradis.
A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournerons.
USMA
Coup d’éponge
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
11
De notre
envoyé
spécial
en Tunisie :
Adel Cheraki
Velud«Avec Aoudia, nous avons
C’
est après le déjeuner que nous avons pu accoster Hubert Velud à sa sortie du restau-
rant de l’hôtel Carthage Talasso. Proftant de cette occasion, nous lui avons posé
plusieurs questions. La première concerne le soi-disant intérêt des Rouge et Noir
pour Mohamed Amine-Aoudia. Il nous déclare : «Je suis trop proche de lui au
niveau humain. Je l’ai appelé il y a pour avoir surtout de ses nouvelles et son
état de santé après qu’il eut subi une intervention. Nous avons parlé de ce qu’il vit plus que
de l’aspect professionnel. Je pense qu’il va bien s’en remettre, parce qu’il est dans une super
clinique de rééducation. Je profte de cette occasion pour lui souhaiter un prompt réta-
blissement. C’est vrai que c’est quelqu’un qui pourrait nous apporter beaucoup, mais
nous ne sommes pas en phase de discussion pour qu’il rejoigne l’USMA.»
«Avec les dirigeants, nous n’avons toujours
pas parlé de prolongation»
C’est lors du mois de juin prochain que le contrat d’Hubert Velud expire,
mais pour le moment, rien n’a été décidé entre les deux parties. En tout cas,
c’est ce que le Français nous a confé après l’avoir interrogé : «Avec les diri-
geants, nous n’avons toujours pas parlé de prolongation. Mon contrat n’est tou-
jours pas arrivé à son terme et puis, moi, je travaille toujours comme si j’allais
rester. Pour le moment, nous ne sommes pas mis autour d’une table pour négocier,
mais tout sera clair après la fn de saison.»
«Je reste optimiste quant au retour d’Andria avant la fin de saison»
Pour conclure, l’ex-sélectionneur du Togo nous a parlé d’Andria : «Malheureusement, c’est les
aléas du football. Les blessures font partie de la vie d’un footballeur, il peut en contracter à n’importe
quel moment. Hamdoullah, son cas s’est avéré moins grave de ce que nous avons pensé. Il n’a pas eu
de déboitement. C’est une fracture pas trop compliquée, il va donc se soigner en attendant qu’il soit
remis. Personnellement, je reste optimiste et je pense qu’il pourra bien reprendre avant la fn de
saison. En tout cas, c’est tout le mal que nous lui souhaitons, surtout que c’est un joueur dont
nous avons besoin.»
Adel C.
En Tunisie
depuis le jeudi
3 avril, les
Rouge et
Noir ont eu
droit hier
pour la pre-
mière fois de-
puis qu’ils sont
à Gammarth à
une journée de
repos. Une journée
durant laquelle les joueurs
ont pu en proftera afn de se
changer les idées et se reposer
le mieux possible avant de se
remettre au travail au-
jourd’hui. Libre de se réveiller
à n’importe quelle heure, ils
ont veillé mercredi soir et nom-
breux d’entre eux ont fait une
grasse matinée. C’est donc que
l’après-midi qu’ils ont quitté leurs
chambres pour aller déjeuner.
Certains sont allés à la plage…
Comme fut le cas depuis quelques
jours, le mercure ne cesse de grimper à
Gammarth et c’est ce qui a donné des
idées aux joueurs. Certains ont donc pris
la destination de la plage privée de l’hô-
tel Carthage Talasso où ils ont passé
quelques instants avant de rentrer une
nouvelle fois. Parmi ceux qui sont des-
cendus se relaxer au bord de la mer, nous
pouvons citer le nom de Koudri. Matinal
par rapport à ses autres camarades, le
milieu de terrain des Rouge et Noir n’est
pas allé seul puisque Allache l’a accom-
pagné.
… d’autres ont opté
pour la piscine
Après le déjeuner, plusieurs autres élé-
ments sont allés se changer avant de se
retrouver à la piscine. D’ailleurs, leur
présence en grand nombre a crée une
belle ambiance. Ils n’étaient pas moins de
dix joueurs présents. Saisissant le fait
qu’elle se situe à quelques mètres de leurs
chambres, les Baïteche, Frioui, Chafaï,
Djediat, Benmoussa, Chatal, Bouchema
et Mansouri ont donc passé d’agréables
moments avant de quitter les lieux en fn
d’après-midi.
Velud les a rejoints
en fin d’après-midi
Hubert Velud, lui aussi, s’est joint à
ses joueurs et il n’était pas le seul à le
faire puisque Dziri et Séne l’avaient
devancé. Le coach usmiste est resté
plusieurs minutes en compagnie des
membres de la délégation.
Deux membres du staff médical
jetés dans la piscine
Lors des longues heures passées au
bord de la piscine, les joueurs n’ont épar-
gné personne puisque plusieurs mem-
bres de la délégation ont été jetés à l’eau à
l’image de Salah Allache et les deux soi-
gneurs, Youcef Haouili et Cherif Balaz
en l’occurrence. Même Billel Dziri a failli
passer à la trappe, mais heureusement
pour lui qu’il a su gérer la situation.
Les joueurs n’ont pas quitté
l’hôtel
Même si lors de cette journée, les
joueurs avaient la permission de quitter
l’hôtel, nombreux d’entre eux ont préféré
rester au Carthage Talasso. Le centre-
ville de la capitale tunisienne se situe à
une vingtaine de minutes par route de
leur lieu d’hébergement. Lors de ce stage,
les protégés de Velud ont certes ôté pour
la première fois leur tenue sportive mais
sont restés sur place. Seuls quelques uns
sont sortis pour faire quelques achats.
Younes et les membres
du staff médical se sont
entraînés
Même s’ils ont reçu le feu vert pour ne
pas s’entraîner, le jeune Younes Moha-
med Reda s’est levé tôt et n’a pas hésité
par la suite de rejoindre la salle de mus-
culation où il a fait quelques exercices
seul. Le gardien de but âgé de 20 ans
n’était pas le seul à appliquer un tel pro-
gramme, puisque Laroussi et les mem-
bres du staf médical, eux aussi, se sont
entraînés dans la matinée d’hier.
Adel Cheraki
Le match face à l’AS
Marsa ce jouera à
10h
C’est demain que les
Rouge et Noir joueront
leur troisième et dernier
match amical lors de ce
stage qu’ils sont en train
d’efectuer en Tunisie.
Cette rencontre les oppo-
sera, pour rappel, à l’AS
Marsa est c’est à 10h qu’elle
devra débuter. Si les deux
parties ont choisi une telle
heure, c’est tout simple-
ment à cause des Rouge et
Noir dont le vol retour
pour Alger est prévu pour
le même jour à 18h45. Le
fait de jouer cette confron-
tation le matin leur per-
mettra de récupérer leurs
forces tranquillement,
avant de prendre la route
pour regagner l’aéroport
international de Tunis.
Velud
a eu une
discussion avec
le coach de l’AS
Marsa
Proftant de l’occasion de sa
présence à l’hôtel Carthage Ta-
lasso, Hubert Velud a discuté
avec le coach de l’AS Marsa. Les
deux hommes ont dû sûrement
parler du match qui opposera
leurs deux équipes ce samedi.
Une rencontre qui sera la der-
nière pour les Usmistes lors de
ce regroupement.
L’USMA a déjà battu
l’ASM à Sousse
Les Rouge et Noir ont eu l’oc-
casion d’afronter l’AS Marsa en
amical à plusieurs reprises. La
dernière fois a été lors du mois
de novembre 2013. Ce match a
été d’ailleurs le premier pour
Velud sur le banc de touche de
l’USMA. Une rencontre que ses
protégés ont remportée sur la
toute petite des marges. Auteur
de l’unique but, Andria sera ab-
sent cette fois-ci à cause de la
blessure dont il soufre au ni-
veau de l’épaule.
Vers la
programmation
de deux matchs
amicaux à Alger
A en croire une source digne de
foi, deux matchs amicaux devront
avoir lieu la semaine prochaine. Le
premier se jouera vendredi prochain et il
opposera les Rouge et Noir à l’AC Paradou,
tandis que le second se déroulera 24 heures
après. Les coéquipiers de Nsombo donneront la
réplique à l’USMM Hadjout. Les deux rencon-
tres auront lieu à Bologhine et leur but sera
de permettre aux joueurs de rester com-
pétitifs jusqu’à la reprise du cham-
pionnat prévue pour le 26 avril.
Bekakchi
ne se sépare
que rarement de
son ordinateur portable
Brahim Bekakchi est de na-
ture calme. Le défenseur central
des Rouge et Noir préfère la plus
part du temps rester dans sa
chambre pour voir des flms
sur son ordinateur portable
ou se connecter sur in-
ternet.
La séance
d’aujourd’hui aura
lieu le matin
Après avoir eu droit à une
journée de repos durant la-
quelle ils se sont reposés, c’est
aujourd’hui que les Rouge et
Noir reprendront le service.
Cette séance s’efectuera à
El-Menzah.
Voilà comment les Rouge
et Noir ont passé leur
quartier libre
parlé de ce qu’il vit plus que
de l’aspect professionnel»
Certains diront qu’il n’a pas eu la carrière qu’il mérite vraiment. Mis au devant de la scène très
jeune, Hocine Achiou a brillé avec l’USM Alger, mais aussi avec la sélection algérienne. Pourtant,
tout le monde s’accorde à dire qu’avec ses qualités techniques, il aurait pu faire une grande
carrière professionnelle à l’étranger. Véritable passionné du football, le joueur continue à sillonner
les stades d’Algérie, en Ligue 2, avec sa formation de l’USM Bel Abbès. Très peu bavard dans les
journaux, El Harami, comme le surnomment nos amis égyptiens, a accepté d’ouvrir son cœur au
Buteur et revenir avec nous sur plusieurs épisodes qui ont marqué sa carrière. Une longue mais
intéressante interview qu’on vous invite à lire !
12
Entretien
Coup d’œil
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014 13
Entretien
Coup d’œil
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
gent.
Etre
interna-
tional
et avoir des stats qui parlent pour toi. Le
football algérien n’est plus géré par ceux
du métier. Les faux agents, les faux diri-
geants et autres ont gangrené ce sport.
Revenons à vous. Pourquoi n’avoir
pas prolongé votre aventure avec la
JSK, sachant que c’est grâce à ce club
que vous avez retrouvé votre niveau
et l’EN ?
C’est une question de destin. Je ne
voudrais surtout pas entrer en confit
avec Hannachi, car lui aussi n’a pas tenu
sa promesse et moi, je suis un homme
qui a des principes. N’oubliez pas
qu’après mon départ de l’USMA, je
suis resté par la suite six mois
sans compétition, alors que le
MCA me voulait à tout prix.
Permettez-moi
d’ajouter
quelque
chose.
Oui, allez-y…
Malgré tout ce qui s’est passé avec Hanna-
chi à cette époque, j’ai quand même gardé
de bons souvenirs de mon passage à la JSK.
N’oubliez pas que je suis un Kabyle et c’est
un honneur pour moi d’avoir évolué au
sein de la JSK, même si cela a été court.
C’était un rêve pour moi de jouer à Tizi
Ouzou et d’avoir côtoyé un public aussi
connaisseur que celui de la JSK. A présent,
j’ai de bons rapports avec Hannachi, puisque
nous avons décidé d’enterrer la hache de
guerre.
Parlons à présent des scènes de violence
dont a été victime votre club, l’USMBA,
cette saison. A Annaba, face à l’ASMOet
dernièrement à Hadjout. Vous avez été per-
sonnellement visé. On dit que c’est vous qui
avez provoqué les supporters. Vous répondez
quoi ?
Non, pas du tout. Je n’ai jamais insulté ou fait
de geste obscène envers les supporters de ma
carrière. Face à l’ASMO, j’ai été visé, oui, et on
m’a agressé. J’ai déposé plainte contre mon agres-
seur et l’afaire suit son cours au tribunal. A Had-
jout, c’était un véritable traquenard auquel on a
eu droit. Les supporters ont envahi la pelouse
pour nous tabasser. Ils étaient
munis de toutes sortes d’armes
blanches, de fumigènes, de
barres de fer. On a vraiment eu
peur pour notre vie.
A se baser sur les images vidéo,
ce sont les joueurs qui ont
lancé les hostilités…
Pas du tout ! Les intimidations
ont débuté dès notre entrée au
stade. On nous a copieusement
insultés Belkaïd et moi, avant
même le début du match. Par la
suite, les supporters commen-
çaient à entrer sur la pelouse
petit à petit et personne ne s’y
est opposé. On était vrai-
ment dans l’insécurité et je
rajouterai une chose.
Allez-y…
Lors de ce match à
Hadjout, j’ai vu des
scènes incroyables
que je n’ai jamais vues
durant toute ma car-
rière. L’arbitre a failli
être lynché par les
joueurs de Hadjout qui
lui ont fait sortir son
maillot de son short et
presque frappé. Le pauvre, il a
eu peur et tremblait. Moi,
j’étais littéralement choqué. C’est
malheureux d’en arriver là pour un sim-
ple match de football. Je me souviens qu’au
match aller, le match s’est terminé (1-1) alors
qu’on pouvait les battre par 5 buts, mais per-
sonne ne les a touchés.
Pourquoi vous êtes souvent la cible des
supporters lors des matchs à l’extérieur
?
Je ne sais pas. Peut-être que c’est
parce que je suis l’un des leaders de
mon équipe. Heureusement que ce
n’est pas toujours comme ça dans
tous les stades. La violence n’a rien à
voir dans le football.
Comment doit-on faire, selon
vous, pour éradiquer ce phéno-
mène qui ne cesse de prendre de
l’ampleur ?
Il faut prendre des sanctions
exemplaires, quitte à reléguer des
clubs. Les joueurs ne sont plus en
sécurité et cela ne peut plus conti-
nuer ainsi. Les dirigeants de club
doivent prendre leurs responsabilités
et encadrer leurs supporters. A ce
rythme, il y aura des morts sur les ter-
rains. Doit-on en arriver là
pour que nos responsables
réagissent ?
D’après-vous, quelle est
la diférence entre les
Ligues 1 et 2 ?
En Ligue 2, il y a beau-
coup d’engagement et
moins de technique. En
Ligue 1, les stades sont plus
commodes, l’arbitrage est
meilleur et il y a moins
de duels physiques.
On revient à
l’USMA qui va être
sacrée championne
très prochainement,
un mot ?
Pour donner mon
avis, il faut d’abord que
je regarde les matchs. Je
n’ai pas eu trop l’occasion
de voir l’USMA cette saison,
donc je ne peux pas me pro-
noncer. Quoi que sur le papier,
ils ont les meilleurs joueurs et ce
n’est pas vraiment une surprise
que le club soit sacré champion.
On m’a dit que cette saison,
l’USMA gagnait surtout ses
matchs, mais sans pour autant
montrer un visage séduisant. Je
suis content en tout cas, car j’aime
toujours ce club.
Généralement, les matchs de
Ligue 2 se jouent les vendredis.
Pourquoi ne vous a-t-on jamais
vu à Bologhine cette saison pour suivre un
match de l’USMA ?
Tout simplement par ce que je ne suis pas le
bienvenu à Bologhine. Aussi, les samedis, c’est
souvent mon jour de repos et je préfère le consa-
crer à ma famille.
Ces jours-ci, vous souferez votre 35
e
bougie
; pensez-vous à la retraite ?
Tant que j’ai toujours cette envie de jouer, je
resterai sur les terrains. C’est une perte si j’arrête.
Je veux battre un record de longévité. Jouer un
maximumde matchs, avant de raccrocher. Je
suis un joueur qui veut battre des records.
Continuer à jouer
jusqu’à quand ?
Au maxi-
mum! Je veux
apporter
mes
connais-
sances
aux
jeunes.
Ne vous
inquiétez
pas, je suis
encore au four
et au moulin.
Parlons un peu
de la sélection
nationale à pré-
sent. D’après-
vous, quelles
sont ses chances
lors de la pro-
chaine Coupe du
monde ?
Sur un match,
tout reste possible.
Il ne faut pas partir
au Brésil battus
d’avance. On doit
jouer nos chances à
fond et on verra ce
que ça donnera au
fnal. Je pense que
l’équipe actuelle a
beaucoup d’atouts
qu’on doit exploiter.
Jusqu’à présent, je
n’ai rien vu de cette
sélection. Je n’ai
pas été emballé,
quoi !
Qu’en pensez-
vous du travail
de Vahid Halil-
hodzic ?
Je ne le connais pas trop, puisque je
n’ai pas eu à travailler sous ses ordres.
De ce fait, je ne peux pas avoir un ju-
gement précis. Cela dit et vu les qua-
lités intrinsèques de nos joueurs, je
trouve que l’EN n’a pas encore atteint
le top de son niveau.
Vous qui avez côtoyé, un temps, la
sélection de 2009, quelle est la difé-
rence entre les deux générations ?
En 2009, il y avait une sym-
biose entre les joueurs et ça se re-
fétait sur le terrain. Même si
on défendait plus, on réalisait
de grands matchs et on sentait
la solidarité des joueurs. Pour
le moment, je n’ai pas encore
vu tout ça chez la sélection
actuelle.
Les stages consacrés exclusi-
vement aux locaux qu’organise
le staf technique actuellement,
qu’en pensez-vous ?
C’est du m’importe quoi. L’autre
jour, j’ai su qu’il y avait 13 membre du
staf technique pour uniquement quatre
joueurs. C’est incroyable. Il faut qu’on ar-
rête de mentir aux gens et même aux
joueurs. Ce n’est pas la peine de jouer
avec eux. Celui qui mérite d’aller au
Mondial y va, celui qui ne le mérite pas,
il reste chez lui. Pas la peine de faire des
détours.
Après la Slovénie, l’ENafrontera
lors de sa préparation au Mondial,
l’Arménie et la Roumanie. Votre avis
sur le choix de ces adversaires ?
Ce n’est pas sérieux. On aurait dû élever le ni-
veau en afrontant de grosses nations de football.
L’equipe de 1982 et celle de 1986 avaient afronté
de grandes équipes. Même nous en 2007, on
avait joué face à des équipes comme l’Argentine
ou même le Brésil. Il faut évoluer.
Une dernière question. Regrettez-vous de
n’avoir pas eu une expérience professionnelle
digne de ce nom ?
Je ne suis pas parti au bon moment, tout sim-
plement. A mon époque aussi, il n’y avait pas
une telle médiatisation autour de la sélection. Le
joueur algérien était méprisé. J’ai passé des tests
concluants avec plusieurs clubs, mais ce qu’on
me proposait fnancièrement n’était pas du tout
digne d’un joueur international. J’ai ma ferté,
quand même !
Entretien réalisé par
Saïd Fellak
Comment sont les nouvelles,
Hocine ?
Tout va pour le mieux, el
Hamdoulilah. Avec
l’USMBA, nous sommes tou-
jours premiers au classement
et l’accession est plus proche
que jamais.
Pourquoi Achiou a opté
pour la Ligue 2 cette saison ?
Ben, c’est simple, ce n’est pas à
moi d’appeler les présidents de
club pour leur demander de
me prendre. Je vois que
désormais, c’est sur-
tout les joueurs qui
parlent
constamment
dans les jour-
naux qui sont
pris par les
grands clubs.
Vous me
connaissez, je
suis un
joueur de ter-
rain, pas des
médias.
Votre
passé,
notam-
ment
d’an-
cien
inter-
natio-
nal et
vos qua-
lités n’ont
pas vrai-
ment besoin
d’un coup
de pouce
des médias,
non ?
El Ham-
doulilah. Je
pense que cer-
tains présidents
ont peur de moi, de ma
personnalité, quoi ! J’ai
ma dignité et ce sont les
présidents qui viennent
vers moi, pas l’inverse. Le
football algérien, à pré-
sent, ne répond à aucune
logique. C’est devenu un
business plus qu’autre
chose.
On dit que vous êtes ar-
rogant et que vous pre-
nez les gens de haut et
cela a tendance à faire
fuir les présidents de
club aussi…
(L’air étonné…) Je ne
sais pas pourquoi on dit
ça ! J’ai de bonnes rela-
tions avec les gens du mi-
lieu. Je suis quelqu’un de
simple, un fls du peuple.
Les gens doivent me
connaître, avant de me
juger. J’ai été contacté par
des présidents de
deuxième division et j’ai
répondu à leurs sollicita-
tions sans souci. Je ne
prends personne de haut.
Et vous avez toujours le
niveau en Ligue 2 ?
Mon niveau est supérieur à la Ligue 1 carré-
ment, mais Allah ghaleb, j’aime jouer où je me
sens le mieux.
Des regrets de ne pas fnir votre carrière à
l’USMA ?
Quand je suis revenu à l’USMA la dernière
fois, je ne vous cache pas que j’avais pour ob-
jectif de fnir ma carrière au club, mais malheu-
reusement, ça n’a pas marché. Vous
connaissez l’histoire, ce n’est pas la peine
d’y revenir. On s’est débarrassés
de moi assez facilement et on
a choisi de se mettre du
côté d’un coach étranger.
La nouvelle direction à
l’époque ne savait pas
ce qu’a donné Achiou
à l’USMA.
Ça vous fait mal
jusqu’à au-
jourd’hui ?
Non ! Vous savez,
j’ai avancé et je ne
suis pas quelqu’un
qui regarde trop
en arrière. Après
le départ du
coach en ques-
tion, j’ai at-
tendu un geste
de la direc-
tion, mais
rien. Ali Had-
dad me disait
: «Toi, t’es un
enfant de
l’USMA et
tu resteras à
vie dans ce
club, même
lorsque tu
arrêteras le
foot, c’est
une promesse.»
Malheureusement,
Haddad ne s’est pas
conduit en homme avec moi et
n’a pas tenu sa promesse. Je m’at-
tendais à sortir par la grande
porte, mais certainement
pas de cette manière.
J’aurais aimé qu’on
me dise les choses
en face. Je suis
quand même parti
la tête haute et je
sais que ce que j’ai
donné pour
l’USMA, personne
ne pourra me l’enle-
ver.
Si on comprend bien, Ali
Haddad vous a trahi…
Il s’est trahi lui-même, puisqu’il
n’a pas tenu sa parole. Il a écouté ce que
lui disaient des perturbateurs du club. Je
sais qu’on lui a dit que certains joueurs
voulaient faire descendre l’USMA en Ligue
2 pour leur intérêt. Vous savez, je le dis tout
haut, la réussite actuelle de Haddad avec
l’USMA, c’est grâce à moi.
Comment ça ?
Si l’USMA était descendue en Ligue 2
cette année-là (Ndlr, la première année de
Haddad à la tête du club), le club aurait eu
du mal à remonter et Haddad ne serait certaine-
ment pas resté. Je me souviens lors de la phase
retour, j’ai réalisé d’excellents matchs, avec plu-
sieurs buts et passes décisives à la clé. C’est moi
et les autres joueurs aussi qui
avons été les acteurs principaux
du maintien du club. Les jeunes
jouaient avec la peur au ventre.
Avec du recul, je confrme que
cette année-là, on s’est un peu
moqué de nous. On nous a
menti et au fnal, ils avaient tout
programmé pour nous virer,
presque tous. Je parle surtout
des anciens.
Vous ne pouvez pas
dire ça, puisque les
Zeghdoud,
Dziri et Mefah
sont tou-
jours au
club…
Chacun
sa person-
nalité.
Déjà pour
Dziri,
ces
mêmes
perturba-
teurs lui ont
mis des bâ-
tons dans les roues.
Et même cer-
tains dirigeants sont
restés au club, malgré
le départ de Allik…
Qui ça ? Aïssaoui ? Le dirigeant le
plus nul qu’a jamais connu le football ! C’est
quelqu’un qui n’aime pas les joueurs et qui est
jaloux d’eux. Je me rappelle de certaines per-
sonnes qui avaient peur de répondre à Haddad.
De véritables béni oui-oui.
Vous en pensez quoi du niveau actuel de la
L1 ?
De plus en plus médiocre ! Croyez-moi,
je peux jouer avec un seul pied en Ligue
1 si je le voulais vraiment. J’arrive à
mes 35 ans et je continue à faire des
tests physiques et qui sont toujours
au top. Contrairement à certains,
moi, j’ai beaucoup travaillé quand
j’étais très jeune.
Le fait qu’il y ait beaucoup
d’argent dans le foot a fni
par tuer ce sport-roi,
non ?
Où est cet ar-
gent ? Vous vous
trompez, il n’y a
pas du tout
d’argent dans
le football al-
gérien. Les
footballeurs al-
gériens sont les
plus pauvres du Ma-
ghreb. Un appartement
coûte à présent plus de trois
milliards de centimes, alors
qu’un joueur n’arrive même
pas à en toucher deux. Il ne
peut, du coup, même pas se
payer un appart digne de
ce nom. Regardez nos
voisins, les Marocains,
les Tunisiens et même
les Egyptiens, ils sont
dans des villas et mè-
nent la belle vie. Un
joueur, pour qu’il soit
performant à 100%sur le
terrain, doit être à l’aise
et ne doit pas avoir de pro-
blèmes.
Par le
passé, les
joueurs, quand
ils signaient leur
contrat, avaient un ap-
part et de l’argent. Plus
maintenant.
Un joueur qui touche presque
300 millions de cen-
times par mois, on ne
peut pas dire qu’il
ne gagne pas sa
vie…et le sim-
ple citoyen dans
tout ça ?
Oui, je suis
d’accord. Après, il
y a des joueurs
qui perçoivent des
salaires de 300
millions par
mois, mais si j’étais le
président, je ne lui
donnerai pas plus de 30
millions, vu le niveau. Il
faut avoir un
certain
statut
pour ga-
gner cet
ar-
Achiou à cœur ouvert
«Même si ça a été court, avoir
joué pour la JSK a été un
honneur et un rêve pour moi»
«Ali Haddad n’a
pas tenu sa
promesse et ne
s’est pas conduit
en homme avec
moi»
«Je n’ai pas suivi
l’USMA cette
saison, car je ne
suis pas le
bienvenu à
Bologhine»
«Il
a été berné,
car il était
entouré de
béni oui-
oui»
«Jusqu’à
présent, le
jeu de l’EN ne
m’a pas trop
emballé»
«Les scènes
de violence
auxquelles j’ai
assisté à
Hadjout, je ne
les ai jamais
vécues durant
toute ma
carrière»
«Je
peux jouer
avec une seule
jambe en Ligue
1 et voilà
pourquoi
j’évolue en
Ligue 2»
«Ceux
qui disent
que c’est
Achiou qui
provoque les
supporters ne
sont que des
menteurs»
«La réussite actuelle de Haddad
avec l’USMA, c’est grâce à moi !»
«Je
n’envisage pas
de raccrocher de
sitôt, je veux
réaliser un
record de
longévité»
«L’Algérie
doit affronter
des adversaires
supérieurs à la
Slovénie, l’Arménie
et la Roumanie»
Une dernière
chance pour certains joueurs

CRB Coup risqué
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
Protection civile – CRB
E
n cette période de trêve,
la formation du CRB
continue sa préparation
en prévision de la pro-
chaine journée de cham-
pionnat, prévue dans une
vingtaine de jours, contre la forma-
tion du CSC. Le club, comme pro-
grammé sur son calendrier de
préparation, clôturera sa semaine
avec une nouvelle confrontation ami-
cale, sa cinquième depuis l’arrêt du
championnat. Les camarades de Bou-
rekba croiseront le fer aujourd’hui en
début d’après-midi avec la formation
de la Protection civile. Cette partie,
qui pourrait ne pas être le dernier
rempart de l’équipe avant le retour à
la compétition après l’allongement de
cette période de trêve d’une semaine
supplémentaire, reste quand même
un rendez-vous très important aux
yeux du staf technique. Après quatre
rencontres amicales négociées, du-
rant lesquelles le staf a pu se consti-
tuer une vue très approfondie sur le
niveau actuel de chacun de ses élé-
ments, il est aujourd’hui temps de
penser à la composante qui prendra
part à la prochaine journée de cham-
pionnat. L’on s’attend à une meilleure
équipe du CRB durant cette prépara-
tion avec peut-être quelques sur-
prises, sachant que le duo
Henkouche-Yahi, comme dévoilé
dans nos anciennes éditions, se mon-
tre prêt à apporter sa touche person-
nelle dans l’efectif du club de
Laâquiba.
Des titulaires risquent
de sauter
Cette préparation aura été aussi
riche, pour le staf, en bonnes sur-
prises, à l’image du rendement de
quelques remplaçants lors des
matches amicaux, qu’en déceptions.
En efet, certains titulaires n’arri-
vent pas à profter de cet arrêt de
championnat pour démentir les
critiques qui s’abattent sur eux de-
puis le début de la saison ; ceux-là
se trouvent plus que jamais dans le
danger de se voir rétrograder sur le
banc de touche dans les prochaines
journées. Pour qu’au-
cune erreur ne soit commise à leur
égard, Henkouche a prévu de leur
ofrir une ultime chance, au-
jourd’hui, face à la Protection civile
pour qu’ils tentent de le convaincre
de compter sur leurs services pro-
chainement.
La défaite devant l’EN
militaire fait réfléchir le
staff
Ce qui a le plus hypothéqué les
places de certains éléments dans la
composante belouizdadie, ce sont
les prestations très moyennes pro-
posées jusqu’ici lors des matchs
amicaux et lesquelles ont donné
beaucoup à réféchir à l’entraîneur
en chef de l’équipe, surtout celles
fournies lors de la rencontre devant
l’EN militaire où l’équipe s’est carré-
ment pris une raclée. Henkouche se
pose beaucoup de questions sur le
rendement de certains éléments,
notamment
celui des défenseurs qui, au-
jourd’hui, demeure le plus gros
souci du staf durant cette période
de préparation.
Deux autres matchs
amicaux pour améliorer
la défense
Cette prolongation de la trêve
d’une semaine supplémentaire aura
aussi du bon pour le staf technique
; même si avec un pareil rende-
ment, il est impossible d’espérer
grand-chose des prochains matchs
de championnat. Quoi qu’il en soit,
l’on souhaite fortement investir
dans cette semaine qui s’ajoute à la
préparation pour rectifer les ca-
rences de la défense. Pour ce faire,
Henkouche a décidé de program-
mer deux nouvelles confrontations
amicales sans apporter de change-
ments à la composante de l’équipe,
puisque ces matchs serviront essen-
tiellement à préparer les 11 titu-
laires pour le CSC, notamment les
défenseurs, lesquels doivent mon-
trer un visage plus rassurant que
celui afché jusqu’ici.
On attend encore plus
des attaquants
Alors que c’est le compartiment
défensif qui inquiète le plus le staf
du Chabab, celui-ci n’oublie pas
pour autant sa ligne d’attaque,
même si durant cette préparation,
les buteurs du club ont tous ré-
pondu présent. Pour Henkouche et
Yahi, les derniers matchs de prépa-
rations sont loin de représenter une
référence à même de sonder la
forme des joueurs à vocation ofen-
sive ; c’est durant ce match face à la
Protection civile que leur vrai test
aura lieu.
Lamine Amimi
De quelle manière gérez-vous
cet arrêt du championnat ?
Pour ne pas tomber dans l’ennui
et perdre notre concentration, le
staf tente de varier les entraîne-
ments. Aujourd’hui par exemple,
nous avons eu au programme des
exercices de musculation à la place
d’une séance au 20-Août. Ceux-ci
seront suivis d’un autre match ami-
cal vendredi. Je ne vous cache pas
que les 17 jours d’arrêt commen-
cent sérieusement à peser sur nous,
cela devient de plus en plus difcile
pour tout le monde de supporter
cette situation.
Jusqu’ici, vous avez perdu trois
matchs amicaux sur quatre ; ne
vous sentez-vous pas inquiets,
sachant le parcours délicat qui
vous attend en championnat ?
Vous savez, quand une trêve s’at-
tarde ainsi, on ne cherche pas à
jouer des rencontres amicales pour
gagner mais beaucoup plus pour
avoir des matchs dans les jambes.
C’est pourquoi, les résultats ne nous
intéressent pas autant que de don-
ner du temps de jeu équitable à
tout le monde.
Mais vous êtes d’accord avec
nous pour dire que le résultat
(4-1) face à l’EN militaire est
tout de même alarmant ?
Personne ne se réjouit de perdre,
même dans les matchs de quartiers.
À la fn de la rencontre, nous étions
un peu remontés après cette lourde
défaite, mais comme je vous l’ai dit,
tout le monde a eu la chance de
jouer, et surtout, de déceler ses la-
cunes pour y remédier durant cette
préparation. Il n’y a pas de quoi
s’inquiéter là-dessus ; en d’autres
circonstances, je suis sûr que nous
aurions eu une autre réaction que
celle-ci.
Que pensez-vous de la décision
de la LFP de reporter le cham-
pionnat d’une autre semaine ?
Il est clair que cela n’arrange
aucun club ; déjà à 17 jours, cela
commence vraiment à se faire sen-
tir ; je vous laisse imaginer ce qu’il
en sera d’ici le 25 avril, date de
notre confrontation face au CSC.
En même temps, il faut se dire que
nous n’avons pas vraiment le choix,
c’est une situation imposée, nous
devons nous y faire et tenter d’en
tirer proft pour les prochaines
journées de championnat.
Parlons de vous si vous le voulez
bien. Depuis un petit moment,
c’est à Chouih que la confance
est accordée dans les buts ; com-
ment vivez-vous cela ?
Franchement, tout ce qui m’inté-
resse c’est notre situation actuelle,
nous devons tous nous serrer les
coudes et penser à l’intérêt du CRB.
Je continue à m’entraîner comme le
font tous les joueurs, c'est-à-dire :
avec la même intensité et concen-
tration, je me mets aux services des
entraîneurs pour le jour où ils au-
ront besoin de mes services.
On parle aussi d’un contact avec
votre ancien
club de l’USMB
qui souhaiterait
vous récupérer.
Confrmez-vous
ces propos ?
Je vous assure
que, jusqu’ici, per-
sonne ne m’a
contacté à ce sujet, ni
l’USMB, ni aucun de
mes proches de ce club.
Même s’il n’y a rien eu
jusqu’ici, je ne souhaite
pas parler de cela, surtout
en cette période ; je vou-
drais rester concentré sur
notre objectif de la saison
; après, à la fn de saison,
on verra comment les
choses évolueront.
Un message à adresser à
vos supporters pour
conclure Ouadah ?
Je souhaiterais leur rendre
hommage pour leur soutien
même dans les moments durs de
cette saison. Je me souviens
qu’après notre défaite dans le
derby face au MCA et malgré leur
déception, ils nous ont tout de
même soutenus face à la JSK à Tizi-
Ouzou ; cela résume amplement
leur amour pour les couleurs du
club. Mes camarades et moi leur
promettons de tout faire pour que
le CRB se relève et revient en force
à la reprise du championnat.
Entretien réalisé par Lamine
Amimi
Une séance de
musculation au programme d’hier
G
G En ce qui concerne le programme de pré-
paration arrêté hier par le staf technique à
la veille de la 5e rencontre amicale, les joueurs se
sont adonnés à des exercices de renforcement
musculaire à Chéraga.
Seuls les blessés sont absents
G
GPour cette séance d’entraînement, le staf
du CRB a pu compter sur la présence de
tous ses éléments, sauf les blessés, à l’image
d’Amar Ammour soufrant de sa cheville et Zaki
Mansour du genou. Leur absence pourrait se
poursuivre durant cette journée qui verra la for-
mation du CRB croiser le fer avec l’équipe de la
Protection civile.
Deux jours de repos après le
match
G
G Après cette joute amicale qui aura lieu au-
jourd’hui face à la Protection civile, les
équipiers de Meguehout se verront accorder deux
jours de repos pour récupérer d’une semaine de
préparation animée par trois joutes amicales. La
reprise est donc prévue pour lundi où l’on s’attend à
un efectif complet après le retour des convales-
cents.
Prochaine rencontre amicale devant
Khemis El Khechna
G
GAinsi, et pour peaufner la préparation du
match contre le CSC, le staf a vu bon de
programmer de nouveaux tests pour ses joueurs dans
cette troisième semaine de préparation qui sera enta-
mée lundi. Le nom du premier adversaire des Belouiz-
dadis est déjà connu, il s’agit de la formation de
Khemis El Khechna. En ce qui concerne le second
match, l’on croit savoir que, pour le moment, aucune
équipe ne s’est portée volontaire.
Ammour de retour aujourd’hui
G
G Absent depuis deux jours aux entraînements, le
capitaine du CRB, Amar Ammour, est attendu
aujourd’hui pour reprendre la préparation avec le
club. Son retour coïncidant avec le match amical face
à la Protection civile, l’ancien usmiste pourrait bien se
contenter de quelques tours de piste, à moins que son
état de santé ne lui permette de prendre part à
quelques minutes de la rencontre.
Lamine Amimi
Ouadah : «Nous devons tirer
le meilleur de cette trêve forcée
pour finir la saison en beauté»
15
Coup sûr
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
ESS
L
e moins que l'on
puisse dire est
que le président
de l'ESS a été
profondément
choqué par l'altercation
qui a mis aux prises
deux dirigeants, il y a
de cela trois jours. En
plus d'être interdits de
vestiaires, les mem-
bres du comité direc-
teur n'ont plus le
droit de s'exprimer
dans les médias.
C'est ce qu'a décidé
Hammar. Hammar nous expli-
quera que cette décision n'a pas
un sens punitif : «Cette mesure
a été prise pour ménager les in-
térêts du club et pour éviter
toute polémique. L'ESS a be-
soin de sérénité et les diri-
geants sont les premiers à y
veiller. Ils comprendront très
certainement le sens de cette
mesure.» Le président de l’ESS
nous a dit ne vouloir faire
aucun amalgame après des as-
sertions qui ont été publiées
par certains organes de presse
et il pointe du doigt ceux qui,
selon lui, veulent détruire le
club.
«Les membres de la
famille ESS sauront
faire la part des
choses»
«Des allégations, si ce ne
sont pas des mensonges, ont
été dits et c’est ce que, person-
nellement, je n’ai pas pu tolérer.
Dans leur écrasante majorité,
les supporters du club ont
condamné ce qui s’est passé et
les membres de la grande fa-
mille de l’ESS savent faire la
part des choses. Les personnes
qui veulent nuire à l’équipe
sont connues à Sétif et je peux
vous dire qu’elles n’ont aucune
chance de voir leurs desseins
aboutir.» Par ailleurs, la direc-
tion du club de Sétif, par la
voix de son président, a tenu à
dénoncer les afrmations de
certains médias : «Certains or-
ganes de presse tentent de jeter
de l’huile sur le feu. Ils n’ont
pas hésité à se faire l’écho de
racontars sans aucun fonde-
ment.»
S.B.
Hammar «L'Entente a
besoin de sérénité»
Tout d’abord, un mot en ce qui concerne le
décès de Mohamed Zouak, un de vos anciens
coéquipiers à l'USMH.
Permettez-moi d'adresser mes sincères condo-
léances à la famille du défunt. Je l'ai connu, en
tant que coéquipiers et aussi en tant qu'ami. Je
peux vous dire que c'est une personne très atta-
chante. Que Dieu lui accorde sa Miséricorde.
Dans quelles conditions s’est faite la reprise ?
D’une façon impeccable, même si nous au-
rions voulu bénéfcier d’une période de repos un
peu plus longue. La semaine que nous avons
passée en famille nous a permis de nous ressour-
cer et cela nous a fait le plus grand bien.
Si nous revenions un peu en arrière, quelles
sont les erreurs qui ne doivent plus être com-
mises pour que votre équipe atteigne ses ob-
jectifs ?
Si nous avons bien débuté la saison, c’est qu’il y
a eu tout un ensemble de sacrifces qui ont été
faits. Il y a eu cette stabilité qui a fait que nous
avons efectué une bonne préparation d’avant-
saison. L'équipe a soufert par la suite de l'ab-
sence de plusieurs éléments et cela pour cause de
blessure. Nous sommes passés à côté de certains
matchs et cela nous a couté très cher.
Quels sont les atouts de l’ESS, cette saison ?
Il y a un staf qui est compétent. Le président
et les dirigeants font le maximum pour que les
choses se déroulent sans le moindre problème.
Nous n’avons plus qu’à travailler, à l’entraîne-
ment. Disons que c’est un tout et nous, les
joueurs, nous devons attaquer ce qui reste de la
phase retour sur les chapeaux de roues pour
conquérir cette deuxième place qui nous per-
mettra de nous qualifer pour la prochaine Ligue
des champions.
Pensez-vous qu'il y a à l'Entente l'efectif ca-
pable de relever ce challenge ?
Il y a des joueurs de talent au sein du groupe.
Notre parcours est satisfaisant et il n’y a aucune
raison pour que nous ne connaissions pas la
réussite en fn d'exercice. Il y a bien sûr des insuf-
fsances chez tout le monde, mais avec le travail,
les choses rentreront très vite dans l’ordre.
En ce qui vous concerne, la présence de nom-
breux attaquants au sein de l'efectif fait que
vous ne jouez pas beaucoup. Cela vous gêne-
t-il ?
Aucun souci, de ce côté. Ce sont les meilleurs
qui sont alignés et je n’ai pas peur de la concur-
rence. Il y a aussi la personnalité de notre entraî-
neur qui, pour lui, les noms ne comptent pas.
Pour le moment, je ne pense qu’à une seule chose,
bien me préparer et être au top le jour de la re-
prise. Le plus important est que l'équipe gagne des
matchs.
Et pour ce qui est de la LDC,
avez-vous une préférence en
ce qui concerne vos futurs
adversaires ?
Même si comme mes co-
équipiers, j'ai hâte de
connaître quelles sont les
équipes qui feront partie
de notre groupe, je n'ai
pas de préférence. Le
plus important est que
nous soyons au top les
jours de matchs. Bien dé-
buter la compétition a aussi
son importance.
Espérez-vous réussir
ce qui reste de la
phase retour ?
C’est ce que
je souhaite
de tout
cœur. J’es-
père aussi
être épar-
gné par les
blessures,
ce qui n’a
pas été le cas
jusque-là.
Pour ce qui est
de l’ESS, je ne vois pas
pourquoi nous ne pouvons pas jouer
les premiers rôles et surtout terminer
à la seconde place du classement.
Par quoi voulez-vous conclure ?
Je comprends parfaitement que
nos supporters veulent voir l’ESS au
sommet. Nous ne voulons pas faire
de fausses promesses, mais il faut
qu’ils sachent que nous nous battrons
pour les couleurs du club et que pour
réussir, nous avons besoin de leur sou-
tien.
Entretien réalisé par
Akram F.
Touahri «Nous terminerons
très fort la saison»
Le quatuor d'émigrés de l'ESS
n'a pas encore rejoint Sétif. Khe-
dhaïria, Gourmi, Zerrara et Bela-
meiri continuent de prolonger leur
séjour en France et cela n'est pas
du goût de leur entraîneur et sur-
tout de Hammar. Ils n'ont fourni
jusque-là aucune justifcation en ce
qui concerne leur retard.
Ils risquent de lourdes
sanctions financières
Pour ce qui est des absences de
Khedhaïria, Gourmi, Zerrara et
Belameiri, Hammar nous dira ce
qui suit : «Il vous est arrivé d'afr-
mer dans votre journal qu’il y a
une certaine faiblesse de la part de
la direction du club (à propos des
sanctions qui ne sont pas prises à
l’encontre des joueurs absentéistes,
ndlr). Un règlement intérieur a été
communiqué aux joueurs et il est
scrupuleusement respecté. Des
sanctions sont prises à l’encontre
les joueurs en infraction et cela je
ne vais quand même pas vous ap-
peler pour vous en faire part. De
très nombreuses retenues sur sa-
laire ont été efectuées et cela
continuera. D'ailleurs, les joueurs
qui n'ont pas encore rejoint le club
auront à s'acquitter d'amendes
selon le barème qui est stipulé dans
le règlement intérieur dont chaque
joueur a un exemplaire.» Si les jus-
tifcations fournies par les absen-
téistes sont jugées irrecevables,
Khedhaïria, Gourmi, Zerrara et
Belameiri risquent de payer une
amende qui s’élèverait à plusieurs
millions de centimes.
A.F.
La séance d'hier a duré
plus de deux heures
G
GSi le biquotidien a été abandonné
par Madoui, cela ne veut pas dire
que les joueurs ont le temps de souf-
fler. La séance d'hier a duré plus de
deux heures et elle a été bien remplie.
Du travail foncier
au menu
G
GLes joueurs étaient à pied d'œu-
vre à 10 heures. Tout de suite,
Madoui les a répartis en atelier avec au
programme, essentiellement du travail
foncier. Les Ziti et compagnie ne «tâte-
ront» du ballon que lors de la dernière
heure de la séance.
Ogbi a repris
G
GLe meneur de jeu sétifien Ogbi
s'est entraîné lors de la séance
d'hier. Ayant pris part au stage de
la sélection militaire drivée par Abder-
rahmane Mehdaoui, Ogbi avait raté les
trois dernières séances.
Aoualmi s'est entraîné
G
GUn autre joueur qui était absent
a rejoint le groupe. Il s'agit
d'Aoualmi qui a pris part au stage de la
sélection des U21. Ce regroupement a
pris fin avant-hier et le jeune défenseur
sétifien était à pied d'œuvre dès le len-
demain avec le reste de l'effectif.
Djahnit, avec un
strapping à la cuisse
G
GAprès avoir ressenti des douleurs
en effectuant certains gestes,
Djahnit s'est vu appliquer un strapping
au niveau de la cuisse. C'est avec cette
protection qu'il s'est entraîné hier. Un
strapping est fait à partir d’un entre-
croisement de bandes dans un sens
précis et cela pour limiter les mouve-
ments dangereux en cas de blessures.
Djahnit vient tout juste de se rétablir
d'une contracture au niveau de la
cuisse.
Des soins
pour Abassène
G
GLe gardien de but de l'équipe es-
poir Abassène s'entraîne régulière-
ment avec l'effectif professionnel
depuis la blessure de Ghoul. Hier, il a
été pris en charge par le kiné du club
et cela pour soulager des douleurs au
niveau du mollet.
La séance d'aujourd'hui
à 10 heures
G
GComme ce fut le cas hier, la
séance d'aujourd'hui débutera à 10
heures. Madoui nous expliquera que
c'était pour éviter la trop grande cha-
leur. Par ailleurs il estime qu'ainsi, ses
joueurs profiteront de l'après-midi pour
récupérer de leurs efforts. Selon le
coach sétifien, ce sera une séance de
décrassage assez légère.
Le match amical
contre le CAB avancé
de 24 heures
G
GLes Sétifiens avaient prévu d'en
découdre en amical face à l'équipe
du CAB mercredi prochain et cela sur la
pelouse du stade du 8- Mai. Le direc-
teur de l'OPOW, dès qu'il en a été in-
formé, précisera aux dirigeants sétifiens
que tous les matchs amicaux étaient in-
terdits du 16 au 19 avril, selon un com-
muniqué du ministère de l'Intérieur. La
raison est la tenue des élections prési-
dentielles prévues jeudi prochain. Le
match a é avancé de 24 heures et il se
jouera le mardi 15 avril. Le coup d'en-
voi sera donné à quinze heures.
Ça se bouscule
sur le flanc gauche !
G
GComptez bien : Boukria, Legraa
et Benchadi. Ce sont là trois ar-
rières gauches qui font partie de l’effec-
tif qui aura à défendre les couleurs
sétifiennes en cette fin de saison.
Inévitablement deux de ces trois élé-
ments qui pensaient être des titulaires
indiscutables se contenteront d’une
place sur le banc de touche. Ce seront
là autant «de saute d’humeur» qu’aura
à gérer le coach sétifien Kheireddine
Madoui.
Après avoir appris le
décès de Zouak, les
joueurs attristés
G
GTous les joueurs de l'ESS ont été
affectés après avoir appris le décès
du joueur de l'USMH Mohamed Zouak.
Plusieurs d'entre eux ont été ses co-
équipiers avant de venir à Sétif. C'est le
cas de Touahri qui était très proche de
Zouak. Il nous dira que c'était une per-
sonne très attachante et qui avait un
grand cœur. Que Dieu accueille le dé-
funt en Son Vaste Paradis.
A.F.
Khedhaïria, Gourmi,
Zerrara et Belameiri
n'ont pas repris
L'attaquant de l’ESS Touahri nous explique dans l’entretien qu’il nous a
accordé pourquoi il est persuadé que son équipe effectuera un bien
meilleur parcours lors de la dernière ligne droite du
championnat.
MOB Coup par coup
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
16
RCA
L
es Crabes continuent à se préparer
dans la sérénité en prévision de la
reprise de la compétition ofcielle
qui aura lieu dans deux semaines
avec un périlleux déplacement dans
la capitale des Hauts-Plateaux pour y afronter
la formation de l’ES Sétif. Après un stage riche
en enseignements à Tipaza, les Béjaouis comp-
tent profter de cette deuxième semaine pour
assurer la meilleure préparation possible et
aborder le reste du parcours avec un moral
d’acier. En dépit de la difculté de la tâche, les
camarades de capitaine Akrour semblent déci-
dés à faire de leur mieux pour bien négocier
les matchs restants, avec comme principal ob-
jectif : glaner le maximum de points à domi-
cile. Après l’annonce du report de la reprise de
la compétition ofcielle, le staf technique bé-
jaoui ne manquera sûrement pas de mettre en
place un programme à même de concrétiser
les espérances d’un club qui ne reculera devant
aucun obstacle pour assurer son maintien.
Le match du CSC pour évaluer
les capacités de l’équipe
C’est à la formation du CS Constantine que les
Béjaouis devront donner la réplique dimanche
prochain dans la matinée au niveau du stade
de l’Unité-Maghrébine. Programmé récem-
ment par le staf technique, ce match constitue
une aubaine pour le coach Amrani qui en pro-
ftera pour confronter les joueurs à un vérita-
ble test et par là même, à corriger les lacunes
qu’il y décèlera. Les réglages qu’il apportera à
son efectif auront pour but d’entamer cette re-
prise de championnat avec une victoire face à
l’ESS qui pourrait bien en appeler d’autres.
Le plein lors des dernières
rencontres
Compte tenu de la difculté de la suite de la
compétition et alors que le moindre faux pas
risquerait de coûter très cher aux Béjaouis, le
coach Amrani n’a pas caché son vœu de faire
le plein lors des rencontres restantes, à com-
mencer par le rendez-vous de la 25ème jour-
née devant l’ES Sétif. Apparemment, le staf
technique qui ne cesse d’encourager les joueurs
à engranger le maximum de points possible,
ne se contentera pas de remporter les matchs à
domicile, même si cela ne sera pas une mince
afaire pour les Crabes.
Les joueurs seront-ils aptes
à maintenir le rythme ?
Cependant, la question qui taraude tout le
monde est de savoir si les Béjaouis seront en
mesure de maintenir un bon rythme lors de
cette dernière ligne droite, surtout lorsqu’on
sait que les clubs seront appelés à disputer six
matchs en l’espace d’un mois. C’est sans doute
pour cette raison que le staf technique a tenu
à miser sur le volet physique en augmentant la
charge lors des dernières séances d’entraîne-
ment avant de procéder aux réglages technico-
tactiques.
Yugurtha A.
Réussir l’avant-dernière phase de préparation !
Betrouni sera prêt
pour le match face
à l’ESS
Ayant raté la première phase de
la préparation à Tipaza pour
cause de blessure, l’attaquant Be-
trouni continue à se préparer avec
le groupe après sa reprise mardi
dernier, tentant de faire de son
mieux pour reprendre toutes ses
forces et être prêt pour le match
de la prochaine journée face à
l’ESS où il compte fermement
aider ses camarades à arracher
des résultats concluants.
Nehari veut
retrouver son
meilleur niveau
N’ayant pas été chanceux depuis
qu’il a rejoint le MOB l’hiver der-
nier, le défenseur Nehari affiche
actuellement une grande volonté
de terminer la saison en force et
retrouver son meilleur niveau en
prévision de la saison prochaine.
De ce fait, la blessure qu’il a déjà
contractée ne semble être qu’un
mauvais souvenir dans la mesure
où il affiche une bonne forme ac-
tuellement et entreprend de
convaincre son coach durant les
entraînements pour espérer s’im-
poser dans l’équipe type en cette
fin de saison.
Ferhat appelé
à assurer un
nouveau rôle !
Vu les prestations qu’il a fournies
lors des matchs amicaux de cette
trêve, le milieu de terrain, Malek
Ferhat, pourrait bien changer de
poste et endosser un rôle beau-
coup plus offensif que défensif.
D’ailleurs, après qu’il ait été testé
par le coach Amrani dans ce com-
partiment, le joueur semble avoir
donné satisfaction en attendant
de confirmer dès la prochaine
journée face à l’ESS.
MOB–CSC à huis
clos dans la
matinée
Les nombreux observateurs s’in-
terrogent sur l’utilité de program-
mer la rencontre amicale de ce
dimanche à huis clos ! Le match
aura lieu à partir de 10h au stade
de l’Unité-Maghrébine. Un horaire
qui n’arrangera sûrement pas les
Béjaouis lesquels seront appelés à
disputer leurs prochains matchs
en nocturne à partir de 18h. En
attendant, ils espèrent toujours
profiter de cette rencontre qui
sera un test de choix avant d’aller
défier l’ESS dans deux semaines
chez lui.
Baouali «On tâchera de bien négocier
les rencontres restantes»
Comment se déroule la prépara-
tion en cette période de trêve ?
La suite de la préparation se déroule
dans des conditions normales ; le staf
technique vient de mettre en place un
programme qui s’accorde très bien
avec cet arrêt de championnat et qui
vise surtout à nous maintenir en
bonne forme et nous permettre d’être
à la hauteur des attentes. On se
contente actuellement de travailler le
volet physique en prévision de la
joute amicale que nous devrons dis-
puter dimanche prochain pour tester
davantage nos capacités.
Afronter le CSC sera une belle
occasion pour bien préparer le
prochain rendez-vous face à l’ESS,
n’est-ce pas ?
C’est sûr ! Le match amical que nous
devrons livrer face au CS Constantine
dimanche prochain nous aidera cer-
tainement à bien préparer la suite du
parcours et à s’arrêter sur nos capaci-
tés avant de reprendre la compétition
ofcielle. Je crois que c’est une bonne
chose pour nous d’afronter des
grosses cylindrées, surtout que le
match contre l’ESS se rapproche.
Votre sentiment sur cette pro-
chaine rencontre devant l’ESS ?
Ce sera une rencontre difcile pour
les deux équipes, dans la mesure où
chacun de nous tentera de réaliser un
bon résultat pour espérer terminer la
saison en beauté. En ce qui nous
concerne, je crois que nous n’aurons
pas droit à l’erreur, surtout après
notre récente défaite du derby. Nous
tâcherons de faire de notre mieux
pour réussir un bon résultat et re-
nouer avec le succès à l’extérieur.
Ressentez-vous les bénéfces du
stage de Tipaza ?
Oui, le stage que nous avons efectué
récemment à Tipaza a été très béné-
fque pour nous, car il nous a permis
de recharger nos batteries et de corri-
ger nos erreurs. Nous y avons disputé
deux joutes amicales lesquelles nous
ont aidés à peaufner notre prépara-
tion en prévision des matchs restants
qui ne seront pas du tout faciles.
Et comment s’annoncent les six
matches restants pour votre
équipe ?
Les six matchs restants seront dif-
ciles à jouer puisqu’on aura afaire à
des équipes qui visent le même objec-
tif que nous, à savoir : récolter le max
d’unités. Cela dit, on doit prendre ces
rencontres très au sérieux et éviter de
céder le moindre point à domicile
pour se mettre à l’abri avant la fn de
saison.
Entretien réalisé par
Yugurtha A.
Pour le défenseur
du MOB, Baouali, la
suite du parcours ne
sera pas facile pour
son équipe dans la
mesure où il s’agira
d’affronter des for-
mations solides que
ce soit à domicile ou
à l’extérieur. À cet
effet, il dira que les
Mobistes devront bien
profiter de cette
trêve pour garder une
excellente forme et
bien préparer les
matchs restants pour
réussir de bons résul-
tats et récolter les
points nécessaires au
maintien.
Rahal
a repris hier
Après une journée de repos ac-
cordée par le coach Amrani suite au
stage qu’il a effectué avec la sélection
nationale, l’attaquant Rahal a repris les
entraînements hier jeudi avec ses cama-
rades en vue de se préparer pour la
suite du parcours. Le joueur affiche
une bonne forme et se montre dé-
cidé à donner un plus à son
équipe pour réaliser les ob-
jectifs tracés.
RCA 3 - OM 1
Le RCA se fait l’OM en attendant la JSK
A
la réception hier de la formation de l’OM
pour son quatrième match amical, la forma-
tion de l’Arbaâ a confrmé sa bonne forme en
s’imposant sur le score de 3-1. Les hommes
de Chérif El Ouazzani comme à leur habi-
tude, entament la rencontre en force. C’est le défenseur et
le capitaine, Cherfaoui qui montre la voie aux siens en ou-
vrant la marque seulement après 20’ de jeu d’un coup de
tête dans la lucarne du gardien adverse. Abdelkadous sui-
vra l’exemple de son capitaine quelques minutes plus tard,
cette fois-ci sur une frappe puissante à l’entrée de la sur-
face. Le troisième, le bijou de la soirée, est signé Bakir à la
82’ dans ses rares apparitions avec l’équipe première. Le
jeune espoir dès son entrée envoie balader deux défen-
seurs de l’OM, avant de placer une frappe loin des gants
du portier adverse. La formation de Médéa arrivera à ré-
duire la marque en toute fn de match par le biais de Nasri,
qui conclut un beau travail collectif des siens. Il s’agit donc
de la 4e victoire en amical en autant de matchs durant cette
préparation, de quoi laisser le staf optimiste à une ving-
taine de jours avant le match de la JSK.
Chérif El Ouazzani : «Nous sommes
en progression constante»
Le coach de l’Arbaâ, Chérif El Ouazzani approché par nos
soins à la fn de la partie, nous dira être très satisfait du
rendement de ses poulains. «Je suis très satisfait de ce que
j’ai pu voir aujourd’hui, pas seulement parce que mes
joueurs ont encore une fois pris le dessus durant cette pré-
paration, mais surtout en raison de leur prestation. On
sent vraiment qu’il y a une amélioration à chaque rencon-
tre, ils assimilent très bien nos consignes. J’espère les voir
sur cette même lancée jusqu’en fn de saison.»
A.L.
JSMB
Coup mou
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014

Après le match nul face à Bougaâ
Un grand travail
attend Hamouche
Quel commentaire faites-vous du
match amical disputé contre Bou-
gaâ ?
C’était un match très bénéfque
pour nous dans la mesure où il a
permis à l’entraîneur d’évaluer
le travail fait durant la semaine
dernière en attendant de dispu-
ter deux autres matchs.
Mais votre équipe a montré
beaucoup de signes d’inquié-
tude. Pourquoi à votre avis ?
Il est vrai que nous n’avons pas
bien joué et que le résultat du
match nul peut inquiéter, mais il
faut savoir qu’on sort d’une semaine
très chargée et que la fatigue s’est fait
ressentir sur le terrain. N’oubliez pas
aussi qu’il y a eu plusieurs absences. Je
suis sûr que l’équipe montrera un tout
autre visage dans les deux prochains
matchs amicaux.
Pensez-vous que l’équipe sera prête à la re-
prise du championnat ?
Il faut qu’on le soit. Nous n’avons pas le
choix, on doit travailler très dur et tout don-
ner pour corriger les erreurs constatées. Nous
sommes dans une situation délicate et il va
falloir mettre les bouchées doubles pour
qu’on soit prêts à la reprise et ce, dès le pre-
mier match contre la JSS que nous devons ga-
gner coûte que coûte.
Comment voyez-vous ce prochain match
contre la Saoura ?
Ça sera un match capital et décisif. Je crois
que les six qui restent à jouer seront décisifs
pour nous. Nous avons perdu beaucoup de
points, et là, nous n’avons plus le droit à l’er-
reur.
Sincèrement, pensez-vous que le JSMB est
capable de réaliser le maintien ?
Après la dernière défaite sur notre terrain
face à l’USMH, nos chances sont devenues
vraiment minimes, mais elles sont là. Et tant
que mathématiquement la JSMB peut encore
réaliser le maintien, on doit y croire et faire
tout ce qui est de notre possible pour réaliser
cet objectif.
Vous ne jouez plus comme titulaire ces
derniers temps. Cela vous afecte ?
Non, pas du tout. J’ai joué 15 matchs en
tant que titulaire et cela fait trois rencontres
que je suis sur le banc. Bien au contraire, cela
me pousse à travailler pour récupérer ma
place dès le prochain match.
Avez-vous eu des contacts pour la saison
prochaine ?
Oui, j’ai déjà trois ofres de la part de trois
clubs de la Ligue 1 Mobilis, mais je ne veux
pas en parler. En ce moment, je suis concen-
tré sur mon travail à la JSMB. Quand le mo-
ment viendra, on en discutera sans problème.
Entretien réalisé par S. H.
D
ans sa première sortie en amical durant cette
trêve qu’observe le championnat de Ligue 1
Mobilis, la JSMB n’a pas convaincu face à un
adversaire très modeste après avoir été tenue
en échec sur son terrain (1-1) par le pension-
naire de la Division régionale 1 de Constantine, le RC Bou-
gaâ. Le match d’avant-hier après-midi a, en efet, laissé
apparaître de grandes lacunes dans l’efectif béjaoui, qui n’a
pas laissé de bonnes impressions. Cette rencontre montre,
une fois encore, qu’un grand travail attend Hamouche du-
rant cette trêve où il sera appelé à préparer son équipe pour
aborder la dernière ligne droite du championnat avec les six
matchs qui restent à jouer.
Les attaquants toujours transparents
Parmi les insufsances constatées, c’est sans surprise
l’inefcacité récurrente de l’attaque. Celle-ci demeure le
point faible de l’équipe avec des attaquants complètement
transparents. Et ce ne sont pas les occasions qui ont man-
qué, comme nous l’indiquions hier sur ces mêmes colonnes.
Incapables de se mettre en évidence, même contre un adver-
saire de la Division régionale, les attaquants de la JSMB ont
encore une fois montré toutes leurs li-
mites. Il a fallu qu’un défenseur vienne
à leur rescousse, Mebarakou pour re-
mettre les pendules à l’heure et sau-
ver la face. Car comme on le sait, les
Béjaouis étaient menés au score (0-
1) avant qu’ils puissent égaliser. Et
malgré toutes ces carences
en attaque, l’équipe
s’est ofert le luxe
de rater un pe-
nalty.
La défense n’a pas rassuré non plus
La défense n’a pas été en reste. Le fait d’avoir encaissé un
but très tôt a non seulement fait douter le groupe dès le dé-
part, mais confrmé aussi la fébrilité de ce compartiment qui
n’a jamais été rassurant depuis le début de la saison. La dé-
fense des Vert et Rouge est d’ailleurs la plus faible du cham-
pionnat, avec 34 buts encaissés. Comme en attaque, un grand
travail attend le coach également à ce niveau. Ce dernier n’a
pas de bague magique et ne va certainement pas changer les
choses en si peu de temps, mais il devra au moins trouver un
certain équilibre à son arrière-garde pour essayer de terminer
la saison avec le moins de dégâts possibles.
Les joueurs justifient leur prestation
par la fatigue
Les joueurs que nous avons approchés pour avoir leur
avis sur ce premier match amical ont tous justifé cet échec
et cette prestation très moyenne par la fatigue qui a eu rai-
son d’eux après une semaine de travail intensif. Ils estiment
qu’il est normal qu’ils éprouvent des difcultés après avoir
été soumis à une forte charge, mais ils rassurent en même
temps que les choses vont s’arranger dans les jours qui vien-
nent. Ils sont même convaincus qu’ils montreront un tout
autre visage à la reprise du championnat.
Hamouche a deux semaines
pour retaper son équipe
De toutes les manières, l’entraîneur Hamouche a devant
lui deux semaines pour retaper son équipe et lui apporter
les correctifs qu’il faut avant la dernière ligne droite du
championnat où la JSMB jouera ses dernières cartes. Deux
semaines de travail qui seront ponctuées par trois autres
matchs amicaux avant le reprise du championnat et ce très
attendu JSMB-JSS comptant pour la 25
e
journée et qui aura
lieu le 26 avril.
S. H.
La direction
attend le verdict
concernant le cas Niati
Jusqu’à hier, la commission
de discipline de la Ligue de
football professionnel n’a pas
encore rendu publique la sanc-
tion de Belkacem Niati qui a
été signalé par l’arbitre du der-
nier match face à l’USMH en
mentionnant que le joueur a
craché sur les ofciels, alors
que selon nos informations la-
dite commission aurait déjà
statué sur son cas. Niati risque
au moins deux matchs de sus-
pension ferme. Dans ce cas, il
ratera les deux prochains
matchs, respectivement contre
la JS Saoura et le CRB Aïn Fe-
kroun.
Hamouche
pas encore rétabli
Le milieu de terrain Larbi
Hamouche n’a pas encore re-
pris les entraînements avec
l’équipe en raison des douleurs
qu’il ressent encore au dos. Le
joueur devait efectuer hier
une radio pour déterminer la
nature de sa blessure.
Zafour, Laribi et
Aït Fergane aux soins
La séance d’hier matin a été
également caractérisée par
l’absence du trio Zafour-La-
ribi-Aït Fergane qui soufre de
diférents bobos. Les trois
joueurs étaient soumis aux
soins nécessaires à l’infrmerie
du club sis au stade de l’Unité
Maghrébine. L’on s’attend tou-
tefois que les trois éléments re-
prennent du service demain à
l’occasion de la reprise des en-
traînements prévue dans
l’après-midi. Il n’est pas sûr ce-
pendant qu’ils puissent réinté-
grer le groupe de sitôt.
Benmansour
s’est absenté hier
De son côté, Farouk Ben-
mansour ne s’est pas entraîné
hier en raison d’une blessure
au pied qu’il a contractée lors
du match amical disputé
avant-hier face au RC Bougaâ.
Selon nos informations, sa
blessure ne serait pas grave et
il pourrait reprendre les entraî-
nements dès demain avec le
groupe.
Aujourd’hui repos
Les joueurs de la JSM Béjaïa
bénéfcieront aujourd’hui
d’une journée de repos après
une semaine de travail intense
suivi d’un match amical mer-
credi passé. La reprise des en-
traînements est prévue demain
matin pour entamer la
deuxième semaine de travail et
préparer la deuxième joute
amicale prévue ce dimanche
face à la JSD.
S. H.
Benmansour
et Saïghi s’illustrent
Parmi les rares satisfactions
du match amical face au RC
Bougaâ, il y a les prestations
très encourageantes de Farouk
Benmansour et d’Abderrah-
mane Saïghi qui ont tiré leur
épingle du jeu en accomplis-
sant convenablement leurs
tâches. Benmansour a bien
tenu son rôle à droite de la dé-
fense en participant même au
travail ofensif, alors que Saï-
ghi a été convaincant dans
l’entrejeu en étant très actif à
ce niveau et en récupérant
beaucoup de balles. L’enfant
d'Aïn Beïda a justifé en efet
le statut de titulaire dont il
jouit depuis quelque temps et
la confance de son entraî-
neur.
Benmansour
mérite plus de chances
Le niveau qu’a montré Ben-
mansour durant le match
amical d’avant-hier ne refète
pas son statut de remplaçant
dans l’efectif béjaoui où il n’a
été aligné que deux fois cette
saison face à la JS Saoura et au
MC Oran où il a été incorporé
en cours du jeu. Le joueur a
montré beaucoup de bonnes
choses à droite de la défense,
et selon les présents, Benman-
sour mérite qu’on lui fasse
confance et qu’on lui donne
plus de chances, d’autant que
c’est un jeune qui monte et qui
a besoin de jouer pour acqué-
rir de l’expérience.
Hamouche fait toujours
confiance à Zeghli en
attaque
Hamouche continue à faire
jouer Zeghli en attaque où ce
dernier a été aligné à droite de
la ligne ofensive, car il estime
que le joueur a les qualités
qu’il faut pour évoluer à ce ni-
veau et qu’il peut être plus
utile en attaque qu’en défense.
Il est à rappeler que Zeghli est
un attaquant à l’origine, mais
on lui a fait changer de poste
lorsqu’il a été promu en
équipe première la saison pas-
sée.
Zeghli : «Je suis plus
à l’aise en attaque»
Abordé à ce sujet, Kamel
Zeghli nous a fait savoir qu’il
est plus à l’aise quand il joue
en attaque même s’il ne trouve
aucune difculté à jouer en
défense : «Je vais faire de mon
mieux pour apporter le plus
qu’on attend de moi en at-
taque. Si l’entraîneur me fait
jouer dans ce compartiment,
c’est pour que j’apporte un plus
et c’est ce que je vais faire pour
lui donner raison. Je vais juste
profter de cette trêve pour
améliorer ma condition
physique et recharger mes
batteries, car comme
vous le savez, je suis
resté six mois sans
joueur et cela m’a
vraiment péna-
lisé.»
S. H.
Kacem«La charge de travail d’une
semaine s’est fait ressentir face à Bougaâ»
MCO
L
es Hamraouas sont à pied
d’œuvre depuis avant-hier
à Beni-Saf, pour un stage
bloqué qui va durer une
semaine. A six journées de
la fn du championnat, les Rouge et
Blanc n’ont pas encore assuré leur
maintien parmi l’élite. C'est ainsi
qu’ils misent beaucoup sur ce stage
pour corriger leurs lacunes et être
prêts pour le match face au MC El
Eulma. En efet, c'est afn de mieux
préparer la dernière ligne droite du
championnat qui connaît une trêve
de près d'un mois d'une part et d'évi-
ter la pression sur l'équipe et se don-
ner les meilleurs moyens de
préparation d'autre part, que la di-
rection du Mouloudia en collabora-
tion avec le staf technique a
programmé ce stage à Beni-Saf.
D’aucuns estiment que cette trêve est
venue au bon moment pour les
Hamraouas, qui vont pouvoir revoir
leur copie avant la reprise du cham-
pionnat. Les coéquipiers de Belabes
vont pouvoir travailler dans la séré-
nité pour préparer comme il se doit
les six prochains et derniers matchs
du championnat.
Du biquotidien au
menu d’hier
L’entraîneur du Mouloudia
d’Oran, Belatoui a mis en place son
programme de travail concernant ce
stage de préparation. Après avoir ef-
fectué une seule séance d’entraîne-
ment mercredi, les joueurs sont
passés dès hier jeudi au biquotidien.
Le staf technique du Mouloudia
compte travailler pendant ce stage
plusieurs aspects de la préparation
de son équipe tels que le volet, phy-
sique, technique et tactique. Les
joueurs, pour leur part, vont devoir
appliquer à la lettre le programme de
préparation tracé par le staf tech-
nique, afn d’être prêts pour la re-
prise du championnat. Demain, les
Hamraouas disputeront leur pre-
mier match amical de ce stage face à
l’équipe local de Beni-Saf. L’occasion
pour les joueurs de prouver ce dont
ils sont capables, notamment les
jeunes qui ont pris part à ce stage et
qui auront une bonne carte à jouer
pour espérer gagner la confance du
coach.
Bonne ambiance aux
entraînements
Le moins que l’on puisse dire est
que les Mouloudéens se préparent
dans de bonnes conditions à Beni-
Saf. Selon les informations en notre
possession, l’ambiance est bon en-
fant au sein du groupe, et tous les
joueurs se donnent à cœur joie au
travail. Cela ne peut que faciliter le
travail du staf technique qui mise
beaucoup sur ce stage, pour bien
préparer ses troupes en prévision de
la suite de la compétition. Les
joueurs se disent satisfaits des condi-
tions dans lesquelles se déroule ce
stage de préparation. Hormis le pro-
blème fnancier qui n’a pas encore
été réglé par la direction, les coéqui-
piers du gardien de but, Belarbi, sont
mis dans de bonnes conditions pour
réussir ce stage de Beni-Saf. Autant
dire que la balle est dans leurs camps
pour être au top de leurs moyens
lors de la reprise du championnat.
Riad O.
Belarbi «Ce stage va nous
permettre de bien se préparer
pour la suite du championnat»
Profitant de la trêve qu’observe
le championnat de Ligue1 Mobi-
lis, le Mouloudia d’Oran a en-
tamé mercredi un stage de
préparation à Beni-Saf. L’occa-
sion pour les hommes de Bela-
toui de corriger leurs lacunes et
de bien se préparer en prévi-
sion de la suite de la compéti-
tion. A six étapes de la fin du
championnat, les Mouloudéens
continuent de lutter pour assu-
rer leur maintien parmi l’élite.
Le gardien de but du Mouloudia,
Belarbi Abdellah affirme que ce
stage de préparation va permet-
tre à l’équipe de bien se prépa-
rer pour les six matchs qui
restent à jour en championnat.
Tout d’abord, comment se dé-
roule votre stage de préparation
à Beni-Saf ?
Dieu merci, nous venons d’enta-
mer ce stage de préparation et tout
se passe bien pour nous jusqu’à pré-
sent. Nous misons beaucoup sur ce
stage pour bien se préparer et corri-
ger nos lacunes en prévision de la
suite de la compétition. Toutes les
conditions sont réunies pour bien
travailler. Nous, les joueurs, sommes
conscients de la tâche qui nous at-
tend et nous allons tout faire pour
être prêts pour la reprise du cham-
pionnat.
On comprend à travers vos pro-
pos que ce stage sera bénéfque
pour vous, n’est-ce pas ?
Bien sûr. Ce stage va nous per-
mettre de bien se préparer pour la
suite de la compétition. Comme la
trêve durera presque un mois, il faut
donc efectuer un stage de prépara-
tion pour travailler dans la sérénité
la plus total, et aussi disputer
quelques matchs amicaux qui nous
permettent de bien se préparer
avant la reprise du champion-
nat. Je suis convaincu que ce
stage aura des répercus-
sions positives sur nous
avant d’aborder la der-
nière ligne droite du
championnat.
Comment est l’am-
biance au sein de votre
groupe ?
L’ambiance est bon en-
fant. Les joueurs se don-
nent à cœur joie au travail.
Il faudra appliquer à la
lettre le programme tracé
par le staf technique afn d’être prêt
pour notre prochain match face au
MC El Eulma.
Pensez-vous que la trêve est
venue au bon moment pour le
Mouloudia ?
Oui, je le pense, dans la mesure
où elle va nous permettre de revoir
certaines choses et corriger nos la-
cunes avant d’aborder les ultimes
matchs qui restent encore en jeu. Il
est donc important de bien se prépa-
rer durant ce stage pour être prêt à
100% pour le match face au Mou-
loudia d’El Eulma.
Comment entrevoyez-vous la
suite du parcours de votre
équipe en championnat ?
Les matchs se suivent et se res-
semblent. A six journées de la fn du
championnat, toutes les rencontres
seront à la fois difciles et impor-
tantes. En ce qui nous concerne,
nous allons devoir faire le plein à
domicile pour assurer notre main-
tien en Ligue1 Mobilis. Nous savons
que notre tâche ne sera pas facile du
tout, mais nous restons confants et
sereins. Nous avons les moyens de
terminer la saison en force et nous
allons faire de notre mieux pour at-
teindre notre objectif et assurer le
maintien de l’équipe parmi l’élite.
Quelles sont les chances du
MCO dans la course pour le
maintien ?
Même si la mission s’annonce dif-
fcile, je reste persuadé que nous
avons toutes nos
chances pour as-
surer le maintien
en Ligue1 Mobi-
lis. Avec l’aide de
nos supporters,
nous allons par-
venir à termi-
ner le
championnat
en force et
maintenir
l’équipe
parmi l’élite.
Entretien
réalisé par
Riad O.
Les joueurs à pied
d'œuvre à Beni-Saf
Saidi et Fekih
rejoignent leurs
coéquipiers à Beni-Saf
N’ayant pas fait mercredi le déplacement avec
leurs coéquipiers, les deux joueurs du Mouloudia
d’Oran, Saidi et Fekih ont rejoint hier le groupe à Beni-
Saf. En stage avec l’EN militaire, Saidi n’avait pas pu en-
trer à temps avec ses coéquipiers en stage. Pour sa part,
le jeune attaquant, Fekih a été contraint de retarder son
déplacement à Beni-Saf en raison de sa blessure. Hier
les deux joueurs ont entamé les entraî-
nements avec leurs coéqui-
piers.
Le groupe se
complète
Après l’arrivée du défen-
seur Saidi et du jeune atta-
quant, Fekih à Beni-Saf, le
groupe mouloudéen s’est
enfin complété. Désormais,
tous les joueurs sont pré-
sents à ce stage qui, rappe-
lons-le, va durer une
semaine. Une bonne nou-
velle pour les Mouloudéens
qui continuent de se pré-
parer dans le calme en
prévision de la dernière
ligne droite du cham-
pionnat.
Fekih
réintègre le
groupe
Absent des entraînements depuis
quelques jours déjà, le jeune attaquant du
Mouloudia d’Oran, Fekih a finalement réintégré
le groupe hier. Auteur de trois buts sous le
maillot Rouge et Blanc, Fekih avait souffert ces
derniers temps d’une blessure à la cuisse. Le
jeune joueur espoir du Muouloudia avait
contracté cette blessure lors du match amical
de sa team face au MB Sidi Chahmi. Après
une période de repos de plusieurs
jours, il a enfin repris hier le travail
avec ses coéquipiers.
JSS
Terbab : «¡l nous resIe
à garfalre noIre ]eu»
En amical : RCK 0 - JSS 1
Une victoire qui tombe
à pic pour les Sudistes
L
a formation de la JS Saoura a disputé,
hier matin, son premier match amical
face au RC Kouba, au stade Benhad-
dad. Les Sudistes ont éprouvé quelques
difcultés à sortir gagnants, vu la vo-
lonté des Koubéens qui ont joué le jeu. Heureu-
sement que Saoura a pu inscrire l’unique but de
la rencontre en première période. Les titulaires
ont réussi une belle première période, mais en
seconde mi-temps, les remplaçants ont éprouvé
beaucoup de difcultés à fnir la rencontre. Il
faut dire qu’un grand travail attend Alain Michel
durant ce stage. Les coéquipiers d’Aoudo ont pu
marquer en début de match et ofrir une victoire
importante à leurs supporters, après un passage
à vide au championnat.
Alain Michel : «Il nous reste
encore du travail»
Le coach de la JSS estime qu’il y a eu beau-
coup d’enseignements tirés de ce match joué face
au RCK. «C’était un bon match, par rapport au
manque de compétition. On a senti une nette
amélioration dans le rendement de nos joueurs.
On a su corriger des lacunes. Cependant, la vic-
toire contre le RCK ne veut pas dire qu’on est au
top. C’est vrai qu’on a montré des choses positives,
mais il reste un énorme travail à faire. Malgré la
victoire, il y a toujours des erreurs individuelles
qui ont causé un relâchement. Je reste quand
même optimiste, car en rectifant nos erreurs en
amical, c’est bénéfque à l’équipe. Cela dit, notre
club sera meilleur en compétition ofcielle. D’ici
là, on aura perfectionné plusieurs choses à propos
du rendement du groupe. Le match du RCK a
permis à notre groupe de tirer des leçons, avant
des rendez-vous importants, tels que les matchs de
championnat qui nous restent. Certes, on a du
pain sur la planche, mais la JSS a énormément
tiré proft de ce match.»
B. G.
Un mot sur le match
amical disputé face au
RCK ?
Nous avons repris, comme
d’habitude, avec du travail sur le
terrain où les corrections étaient
au menu. Je ne vous cache pas
que cette victoire est importante
pour le moral des joueurs, le
groupe va retrouver sa sérénité,
après ce résultat.
En fait, cette victoire
vous a mis du baume au
cœur, n’est-ce pas ?
C’est normal, dans la mesure
où elle nous a fait du bien, car
elle vient après une défaite en
championnat et surtout dix
jours de travail. Le staff tech-
nique a montré sa satisfaction,
même s’il nous reste à parfaire
notre jeu.
Ne trouvez-vous pas que
la trêve durera trop long-
temps ?
C’est vrai, demeurer inactif
durant une si longue période et
au milieu de la saison n’est pas
fait pour arranger les choses,
même si certaines équipes en
profitent. Toutefois, je crois que
seuls les matchs amicaux sont
la solution pour combler le défi-
cit et surtout casser la routine.
La compétition nous manque
tellement, même si ce match
face à Kouba est venu au bon
moment, car il fut très disputé.
L’adversaire a joué comme si
c’était un match officiel, et cela
nous a arrangés.
Selon vous, comment
s’annonce le reste du par-
cours ?
Je crois que ce sera très diffi-
cile, tout autant pour nous que
pour les autres équipes, du haut
ou du bas du tableau. La ba-
taille sera rude. Nous concer-
nant, nous avons à réussir ce
qui reste comme parcours pour
atteindre le meilleur classement
possible.
Après le RCK, vous joue-
rez l’IBKEK en amical...
Ce sera un bon test pour
nous qui devons l’aborder avec
sérénité et faire en sorte de le
réussir sur tous les plans, en
mettant en exergue les nou-
velles donnes acquises. On doit
gagner pour maintenir cette ca-
dence et aller de l’avant.
La reprise ne sera pas fa-
cile face à la JSMB, n’est-
ce pas ?
On en est conscients et on
sait que ce sera très disputé. On
a promis qu’on fera des trois
points notre objectif principal
pour amorcer positivement cette
dernière ligne droite, afin de re-
nouer avec le succès. On en est
obligés, d’autant plus qu’on a à
cœur de réussir cette reprise
pour entrevoir la suite en rose.
Entretien réalisé
par B. G.
18
Ligue 1
Coup d’œil
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
Travail foncier,
le matin
Les camarades de Ben-
houa ont effectué, avant-
hier, deux séances
d’entraînement. Celle de la
matinée s’est déroulée au
niveau de la salle de mus-
culation de l’OPOW Tcha-
ker. Elle a été totalement
consacrée au travail fon-
cier, avec un gros volume
horaire consacré à la mus-
culation.
Séance
technico-
tactique
l’après-midi
En fin d'après-midi, l’en-
semble de l’effectif s’est
retrouvé sur la pelouse du
stade Brakni pour une
séance technico-tactique.
Le moins que l’on puisse
dire est que la journée a
été chargée pour les pou-
lains de Bechouia et il en
sera ainsi pour les pro-
chains jours, afin de prépa-
rer comme il se doit le
choc prévu lors de la re-
prise contre le WAT.

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
MSPB NAHD CAB
ASK
USMB
L
e NAHD a disputé,
mercredi dernier,
son deuxième
match test à l’occa-
sion de son stage.
L’équipe hussein-
déenne a atomisé Draria sur le
score de 5 à 2. L’attaquant Belakh-
dar s’est illustré en marquant un
doublé. Bendebka, Brinis et Guebli
sur penalty ont inscrits les trois au-
tres réalisations. A noter que la
première période s’est soldée sur le
score de 4 à 0. L’entraîneur Younès
Ificen a fait tourner l’équipe, à l’ex-
ception de Belakhdar qui joué
toute la rencontre.
Abdeslam dans l’axe
Lors de cette joute amicale, le ca-
pitaine Cherif Abdeslam a été uti-
lisé dans un registre diférent. Il a
évolué dans l’axe comme libéro, en
compagnie de Herida.
Les joueurs ont perçu
leur argent
La direction du NAHD a pro-
cédé, mercredi soir, à la régularisa-
tion de la situation fnancière des
joueurs. Le président Mahfoud
Ould Zemirli s’est déplacé dans la
soirée pour leur octroyer leurs sa-
laires et les motiver à rester
concentrés.
Saoura veut affronter
le Nasria
Proftant de son stage à Alger,
bien précisément à El Marsa, la JSS
a émis le vœu d’afronter le NAHD
en amical. De son côté, le coach n’y
a trouvé aucun inconvénient pour
programmer un éventuel match
amical contre Saoura durant la se-
maine prochaine.
Youcef M.
Belakhdar s’illustre !
En amical :
ASAM 1 - ASK 1
Une bonne
revue d’effectif
La formation askiste, qui a dis-
puté, hier matin, son premier match
amical, a réussi un nul sur la pelouse
du stade Demène- Debbih de Aïn
M’lila. Le coup d’envoi du match a
été donné à 10h. Côté khroubi, on a
commencé le match en alignant les
habituels titulaires qui ont fait bonne
impression, sans pour autant parve-
nir à concrétiser les rares occasions
qu’ils ont eues. Après la pause, le
coach Khezzar a pratiquement in-
corporé l’équipe B. C’est ainsi que le
jeune attaquant Dib donna l’avan-
tage à l’ASK à la 53’. Les locaux sont
revenus à la marque, dix minutes
après. Le match se terminera sur un
score de parité 1-1.
Khezzar a testé
des Espoirs
La rencontre d’application d’hier a
permis au staf technique khroubi de
donner du temps de jeu à certains
éléments remplaçants, tels Mokrane,
Bendif, Dib, Zellamy, Kahal et autres
renforcés par des Espoirs. D’ailleurs,
le coach compte promouvoir un ou
deux jeunes en équipe seniors. Le
coach Khezzar a, par la suite, libéré
tout son efectif pour deux jours de
repos qui feront certainement du
bien au groupe. Le retour à l’entraî-
nement est prévu samedi, avant de
rencontrer l’USMK, en amical,
mardi prochain.
Abdou H.
Fin de
saison pour
Bendoukha
Le joueur cabiste, Bendoukha, a
quitté le terrain, après une demi-heure
de jeu seulement. Le défenseur central
du CAB a été aligné comme titulaire,
mais sa blessure semblerait grave.
Bendoukha aurait contracté une déchi-
rure musculaire qui pourrait nécessiter
un mois d’indisponibilité. Autant dire
que si tel était le cas, c’est la fin de la
saison pour le joueur.
Un véritable gâchis !
A noter que cette saison est à met-
tre aux oubliettes pour Bendoukha, un
jeune Espoir qui évolue toujours chez
les U21. Pour l’histoire, Bendoukha
était le titulaire au poste de défenseur
central, lors de l’exercice 2013. Il avait
joué, plus précisément, toute la phase
retour de la saison dernière. Fergani
avait fait confiance à Bendoukha, mais
cette saison, sous la coupe de Messali,
il a connu une période de méforme. Le
staff technique avait préféré titulariser
l’ex-joueur de l’ESS, de l’USMAn et
d’autres clubs encore. La suite, on la
connaît, Messali est parti au mercato
et il a suffit que Bendoukha fasse une
faute pour qu’on le condamne. Il aurait
pu connaître le sort de Djemili, un
autre jeune Espoir qui a été libéré.
Methazem et les Olympiens
de retour
Les éléments du CAB qui sont régu-
lièrement appelés en Equipe nationale
olympique depuis quelque temps, ont
effectué leur retour, mardi dernier.
Seul Methazem n’a pas joué le match
amical contre Aïn Beïda. Les Olympiens
étaient à Alger, pour un regroupement
qui s’est terminé par un match amical
contre le Soudan.
Une équipe composée des
U21 battue par Aïn Beïda
Le staff a aligné le onze suivant face
à l’USMAB : Brima (3e gardien), Ben-
chadi, Cherifi, Bendoukha, Rezak
Bitam, Dekhinet, Bouhidel, Selmi, Bou-
regaa, Aguini, Mansouri. Le CAB a
perdu sur le score de 3 buts à 1. Le
match s’est joué à Aïn Beïda. Debbih,
qui a joué en seconde mi-temps, a
marqué le seul but du CAB, après
l’heure de jeu.
Un programme de travail
plutôt copieux
Comme les autres équipes, la formation blidéenne va aborder,
après la trêve, la toute dernière ligne droite de la deuxième phase
du championnat. Elle le fera avec pour objectif final de décrocher
une place parmi le trio de tête. Même si elle n'est pas éloignée
des premières loges, elle n’en est pas moins sérieusement mena-
cée. Bechouia a concocté un copieux programme à ses poulains
pour qu’ils soient au top lors du match de reprise.
Des matchs au couteau
Après le stage qui durera une dizaine de jours et le reste de la
trêve, les Blidéens, à l'instar des autres équipes, entameront la
dernière ligne droite du championnat. Ils auront à jouer cinq ren-
contres. Deux d'entre elles se joueront à Blida, contre le MC Saïda
et le CA Batna. Les camarades de Belhocine seront les hôtes, en
déplacement, du WAT, du MSPB et de l’USMBA. C'est dire que la
tâche des joueurs de Blida s'annonce des plus compliquées car le
WAT et l’USMBA visent l'accession. Les trois autres adversaires de
Blida, le MCS, le MSPB et le CAB, n'ont pas assuré le maintien.
Le match face
à Merouana
sous une forte
chaleur
Les joueurs que nous avons abor-
dés au sujet du nul concédé contre
l’ABM expliquent le résultat nul par
la grosse chaleur qui régnait le jour
du match à Batna. Il est vrai que ces
derniers temps, le thermomètre est
brusquement monté, atteignant les
25 degrés. En plus, dès l’annonce de
la trêve, Mohamed Tebib a songé à
recharger les batteries.
Les deux semaines
étaient chargées
Le MPSPB a disputé un match
amical, vendredi dernier. Les
joueurs étaient soumis à du travail
biquotidien. Ainsi, les journées du
mardi, mercredi et jeudi étaient
consacrées à deux séances par jour.
Vendredi, le MSPB s’est déplacé à
Tadjenanet, pour disputer un match
amical contre le DRBT. Le lende-
main samedi, c’était la reprise de
l’entraînement, avec une seule
séance de travail, tout comme di-
manche et lundi. Un 2e match ami-
cal devait se jouer le jeudi contre le
CSC.
Un match de 3 fois 35’
Bouzidi et Tebib ont, d’un com-
mun accord, décidé de jouer un
match en trois mi-temps de 35’ cha-
cune. Les deux entraîneurs ont ainsi
pu voir évoluer tout leur efectif.
L’équipe alignée
Khetala, Bennour, Haddad,
Bakha, Sayeh, Zaouia, Bacha, Le-
mouadaa, Bakhtatou, Hellal, Kebabi.
4 à 5 éléments ne jouent pas habi-
tuellement dans le onze rentrant, en
championnat. Il s’agit de Khetala, le
gardien de but, Bennour et Sayeh en
défense qui ne sont pas titulaires,
tout comme Zaouia, un milieu de
terrain. En 2e mi-temps, Kebabi et
Hellal ont cédé leur place à Ak-
kouche et Guerrab. La troisième pé-
riode a connu un plus grand nombre
de changements de joueurs.
NAHD 5 - Draria 2
Le stage a pris fin hier
Les joueurs du NAHD ont clôturé, hier soir, leur regroupement au Beau Fayet où
ils étaient en stage bloqué depuis une semaine. Un regroupement mis à proft par
le staf technique qui a axé son travail sur les volets physique et technico tactique.
A cet efet, l’équipe a été soumise à une grande charge de travail avec du biquoti-
dien au menu. Le coach Younès Ificen a programmé trois matchs tests durant ce
séjour afn de parfaire les automatismes de son team. Le stage a été clôturé hier
par une joute contre la JSMC au stade des frères Lamali à Chéraga. Désormais, le
staf technique devra garder les joueurs concentrés pendant les deux semaines qui
restent à gérer, avant la reprise du championnat.
Aujourd’hui
repos !
Les joueurs du Nasria
ont bénéfcié, aujourd’hui,
d’un jour de repos à l’issue de
leur stage spécifque. La re-
prise de l’entraînement
aura lieu demain à 16
heures au complexe
Bensiam.
Réussir
la métamorphose
Le coach blidéen reconnaît que
son équipe manque de métier et
éprouve les pires difcultés à gérer
ses fns de rencontre. L’exemple du
dernier match est édifant. Quand le
doute s’installe, les joueurs perdent
alors tous leurs moyens et retombent
dans leurs travers, en ofrant cadeau
sur cadeau à l’adversaire. Contre le
NAHD, l'USMB avait bien joué,
avant d'encaisser un but. Tout
s’écroulera par la suite. La volonté de
gagner est importante mais faut-il
conclure les occasions qui se présen-
tent.
Ne pas brûler le tout
dernier joker !
Pour rejoindre le groupe de tête
au classement, les joueurs de Blida
n’ont pas d’autre choix que de rem-
porter le match de reprise et ceux
qui suivront, pour éviter la grogne
de leurs supporters. Une victoire,
même par la plus petite des marges
contre le WAT, ferait le plus grand
bien à tout le monde. Ce serait un
superbe enchaînement et de la
confance accumulée, avant les pro-
chaines joutes.
Les blessés ont repris
P
as moins de trois
joueurs de Blida
qui étaient bles-
sés se sont tota-
lement rétablis
et ont repris le
chemin de l’entraînement. En efet,
Kheiri, Meklouche et Bendhiaf se
sont entraînés avant-hier. Kheiri et
Meklouche soufraient tous deux de
contractures à la cuisse. Bendhiaf, de
son côté, a soufert d’une crise hé-
morroïdaire.
Benacer suspendu face au
WAT
Le latéral droit de l'USMB, Bena-
cer, qui a été averti lors de la der-
nière rencontre, sera suspendu lors
du prochain match. Il pourrait être
remplacé par le jeune Bellouche qui
a montré de belles dispositions lors
du dernier match amical disputé
contre le WAB.
Le NAHD insiste
pour Naâmani
Pour la deuxième fois de suite, un
dirigeant du NAHD a pris langue
avec le défenseur central de l'USMB,
Naâmani. Ce dernier préfère atten-
dre, avant de donner sa réponse.
D'autres joueurs de Blida sont solli-
cités. C'est le cas de Hamia qui est
convoité par le club de Saoura. Naâ-
mani et Hamia, sont encore sous
contrat avec le club de Blida. La dé-
cision de leur éventuel départ re-
vient à Zaïm.
C'est OK pour Bedrane !
Bedrane Abdelkader, le jeune dé-
fenseur de Blida, avait laissé sa place
à Djillani lors du dernier match joué
contre le NAHD. Il avait ressenti de
fortes douleurs au niveau de la
cuisse. Les choses semblent aller
beaucoup mieux puisque Bedrane
s'est entraîné normalement avant-
hier.
S. B.
Une trêve bien meublée
Les poulains de Mohamed Ben-
chouia ont repris le chemin de
l’entraînement, après le match
amical disputé contre le WAB, pour
préparer ce qui reste du cham-
pionnat. Le moins que l'on puisse
dire est que tous les joueurs
étaient attentifs aux directives du
coach, en exécutant de leur mieux
les exercices demandés.
Un match
d’application au menu
Lors de la séance d’avant-hier,
les joueurs ont été répartis en ate-
liers et avaient à exécuter plutôt un
travail de fond. Pour ce qui est de
celle de l’après-midi, le coach a or-
ganisé un match d’application, pour
se faire une idée précise sur l’état
de forme de chacun de ses joueurs.

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
ESM WAT ASMO
USMBA
MCS
P
roftant de la trêve
qu’observe le cham-
pionnat de Ligue 2
Mobilis, les Asémistes
ont entamé mardi der-
nier leur stage de pré-
paration à l’hôtel El Mouahidine.
L’occasion pour les Vert et Blanc de
bien se préparer, en prévision des
cinq prochains et derniers matchs
du championnat qui s’annoncent
décisifs dans la course pour l’acces-
sion. Le manager général de
l’ASMO, Benamar Houari, nous a
confé que ce stage se déroule dans
de bonnes conditions et que les
joueurs travaillent dans la sérénité
la plus totale : «Nous avons entamé
notre stage de préparation à l’hôtel
El Mouahidine. Ce stage, qui va
durer une semaine, nous permettra
de bien se préparer, en prévision de
la suite de la compétition. Dieu
merci, l’ambiance est bon enfant au
sein de notre groupe. Tous les
joueurs travaillent dans la sérénité
la plus totale. Je suis persuadé que
ce stage sera bénéfque à l’équipe.»
«Les coulisses ? Toutes
les équipes ont un
objectif à atteindre
en cette fin de saison»
A cinq journées de la fn du
championnat, les Asémistes sont
bien partis pour réaliser l’acces-
sion. Les coéquipiers de Boudoumi
occupent la seconde place au clas-
sement général à points seulement
du leader, l’USM Bel Abbès. A la
question de savoir quelles sont les
chances de l’équipe de retrouver
l’élite, le manager général de
l’ASMO dira : «Je pense que nous
sommes sur la bonne voie pour réa-
liser l’accession. Il reste encore cinq
matchs avant la fn du champion-
nat. Nous allons
devoir gagner nos
deux matchs à la
maison et aller
chercher trois
points hors de nos
bases pour être as-
surés d’atteindre
notre objectif. Les
prochains matchs
seront difciles à
aborder, mais nous
avons confance en
nos joueurs pour
terminer la saison
en force inch’Allah»,
et d’ajouter : «Les
coulisses ne nous
font pas peur, dans
la mesure où la plu-
part des équipes,
hormis l’ESM qui a
perdu toutes
chances dans la course pour le
maintien, ont encore un objectif à
atteindre en cette fn de saison. Cer-
tains de ces clubs veulent jouer l’ac-
cession. D’autres luttent pour
assurer le maintien. C’es la raison
pour laquelle tous les matchs qui
restent à jouer seront importants.»
«Les supporters sont
convaincus de notre
travail»
Contrairement aux précédents
exercices sportifs, cette saison a
connu le retour des supporters asé-
mistes au stade Habib-Bouakeul,
pour soutenir leur team. Le mana-
ger général du club s’est dit content
du soutien apporté par les suppor-
ters et promet de continuer le tra-
vail, afn de réaliser l’accession en
Ligue 1 Mobilis : «Les supporters
sont convaincus de notre travail et
savent pertinemment que nous
sommes en train de
tout faire pour faire
accéder l’équipe en
Ligue 1 Mobilis. Ces
dernières années,
peu de supporters as-
sistaient à nos
matchs à Bouakeul.
Mais cette saison,
nos supporters se dé-
placent avec l’équipe
à l’extérieur. Cela ne
peut que nous moti-
ver pour continuer le
travail et réaliser le
rêve de tous les Asé-
mistes qui est d’accé-
der en Ligue 1
Mobilis.»
«Un grand
merci au wali
et au DJSL
d’Oran !»
Le manager général de l’ASMO a
également remercié le wali d’Oran,
M. Abdelghani Zaâlane, et le Di-
recteur de la jeunesse, des sports
et des loisirs, M. Gharbi Badred-
dine pour leur aide au club : «Nous
remercions vivement le wali d’Oran,
M. Abdelghani Zaâlane, et le DJSL,
M. Gharbi Badreddine, qui ne mé-
nagent aucun efort pour aider
notre équipe. Monsieur le wali nous
a débloqué une subvention afn de
nous aider à atteindre notre objectif.
Il nous a aussi promis de nous aider
encore plus, si l’équipe venait à accé-
der en Ligue 1 Mobilis. Cela ne peut
que nous encourager et motiver da-
vantage à continuer à travailler et
terminer la saison en force. Nous fe-
rons tout ce qui est en notre possible
pour conduire l’ASMO vers l’élite
inch’Allah.»
Riad O.
L
e retour Gariche à l’en-
traînement rassure
plus d’un. Gravement
blessé au niveau du vi-
sage, le porteur d’eau
de l’USMBA revient progressive-
ment. Certes, il n’a pas encore en-
tamé le travail collectif mais ça ne
saurait tarder. Le joueur est décidé
à tout mettre en œuvre afn de re-
prendre sa place parmi le onze
rentrant.
Achiou retrouve
sa forme
Après avoir connu quelques
bobos, Achiou a repris l’entraîne-
ment. Au vu de ce qu’il a démon-
tré, on peut dire que le maître à
jouer de l’USMBA a retrouvé ses
moyens. D’ailleurs, il a ébahi lors
de la séance d’avant-hier.
Bira satisfait
de son groupe
«Les joueurs ont eu un bon com-
portement lors des deux matchs
amicaux», a afrmé Bira à la fn du
second match amical face au
MCO. Il est vrai que l’USMBA a
été défait, mais l’entraîneur a af-
ché sa satisfaction. Pour lui, les dé-
faites en matchs amicaux ne
signifent rien, ils permettent
d’améliorer le rendement des
joueurs.
Le CRT au menu ?
Les Unionistes de l’USMBA de-
vraient disputer un autre match
amical pour se préparer, en prévi-
sion de la rencontre qui les mettra
aux prises avec l’ASK. C’est ainsi
que l’USMBA est appelée à livrer
un match amical lundi et qui per-
mettra au staf technique de tester
les prédispositions physiques de
tout un chacun.
Le retour des blessés
rassure Bira
L’infrmerie se désemplit, c’est la
bonne nouvelle pour l’entraîneur
Bira qui a vu son groupe se com-
pléter mercredi. En efet, Gariche,
Achiou et Belgherf ont repris le
chemin de l’entraînement, ce qui a
rassuré leur entraîneur.
Afin de récupérer
les bilans financiers :
la justice comme ultime
recours ?
Les bilans des anciens exercices
seront récupérés par voie de jus-
tice. Voilà ce qui mettrait fn aux
entraves auxquelles fait face le club
bel-abbésien. En efet, en l’absence
des bilans des exercices précédents,
le club n’a bénéfcié que d’une déri-
soire manne fnancière estimée à
2,5 milliards émanant du MJS. Et
pour pouvoir récupérer les docu-
ments comptables des saisons pas-
sées, les responsables de l’USMBA
auraient décidé d’entreprendre
une action en justice dans le but de
récupérer lesdits bilans et les re-
mettre aux instances compétentes
pour pouvoir recevoir les subven-
tions étatiques.
N.M.O
Gariche s’entraîne toujours seul
Les joueurs se croient
déjà en vacances
L’arrêt du championnat est tombé
presque au mauvais moment pour le
MCS qui a renoué avec les bons résul-
tats à domicile et arraché un précieux
point face à l’ABM. Ce qui a permis à
cette équipe de Saïda d’assurer
presque le maintien. En fait, le MCS
aura besoin au moins de 2 points pour
se mettre à l’abri défnitivement. C’est
dire que cette trêve est venue casser
cette dynamique et les joueurs du
MCS se croient déjà en vacances et
que l’équipe est déjà sauvée. D’ailleurs,
des joueurs se sont permis de prolon-
ger leur repos d’une semaine. Ce qui
n’est pas pour maintenir la bonne dy-
namique qu’a afchée le MCS. Ce qui
pourrait coûter cher au club qui n’a
pas encore atteint son objectif.
AMAR B.
Rechrouche
«L’accession
passe avant
tout»
Un commentaire, après le nouveau
succès remporté en amical face au
MCA ?
Nous avons confrmé que nous pou-
vons battre le MCA à deux reprises, en
l’espace de quelques jours seulement.
Nous avons même raté l’opportunité de
remporter une victoire nettement plus
large.
C’est important sur le plan moral de
rempoter ce genre de rencontre ?
Bien sûr que c’est important d’enchaî-
ner les succès, même s’il ne s’agit que d’un
simple match amical. Désormais, nous
avons tourné la page de notre dernier re-
vers en championnat face à l’OM.
Sincèrement, avez-vous senti une
grande diférente de niveau ?
En toute franchise, je n’ai senti aucune
diférence. Il ne faut pas avoir la mémoire
courte, car plusieurs joueurs de notre ef-
fectif ont déjà évolué en Ligue 1.
Contrairement à votre analyse, vous
êtes loin de briller en Ligue 2…
Nous avons bien débuté le champion-
nat, avant de sombrer lors des derniers
matchs. Mais nous ne désespérons pas de
revenir en force.
Vous avez disputé la totalité de la
partie, êtes-vous satisfait de votre
rendement ?
Globalement, je pense avoir livré une
prestation assez honorable. Peut-être que
j’ai baissé un peu de rythme en fn de
match, vu que je ne joue pas régulière-
ment ces derniers temps.
Pensez-vous que le staf technique
pourra vous donner de nouveau
votre chance en championnat ?
Je l’espère, car l’objectif de chaque
joueur est d’être aligné le jour du match.
Je traverse actuellement une situation
assez embarrassante, puisque je ne joue
plus régulièrement depuis l’entame de la
phase retour.
Le public est déçu de ne pas vous
voir régulièrement dans le onze de
départ…
Je garde d’excellentes relations avec le
public tlemcénien qui m’a toujours sou-
tenu depuis ma venue au WAT. Il sait que
je me donne à fond pour le maillot des
Bleu et Blanc.
Certains ont évoqué votre départ du
WAT. Le confrmez-vous ?
Je refuse d’évoquer ce sujet à l’heure
actuelle, puisque l’intérêt du club passe
avant tout.
Selon vos dires, vous êtes toujours
intéressé par la course pour l’acces-
sion ?
Je suis à la disposition du staf tech-
nique et l’espère prendre part au prochain
match face à l’USMB et réaliser une vic-
toire pour garder nos chances d’accession
intactes.
Othmane Riyad Baba Ahmed
Mebarek Yacine
«On doit
préparer
la saison
prochaine»
Le numéro 17 des Vert
et Blanc est un joueur
polyvalent qui a réussi
à s’imposer dans le dis-
positif tactique de l’en-
traîneur de l’ESM. Dans
cet entretien qu’il nous
a accordé, à l’occasion
de cette rencontre im-
portante devant les
gars du Titteri, notre
interlocuteur nous a
fait le point et parlé du
prochain rendez-vous
contre l’O Médéa.
Un match très important vous at-
tend dès la reprise du champion-
nat face à l’Olympique de Médéa ;
comment se présente pour vous
cette rencontre ?
Je pense que tous les matchs sont
difciles. Donc, on se prépare sé-
rieusement pour ce match qui nous
attend et qui reste impératif pour
nous et pour le club afn d’assurer la
victoire. La tâche ne sera pas de tout
repos devant un gros morceau des
gars du Titteri qui restent sur un ré-
sultat positif. Mes camarades et moi
sommes décidés à ne pas rater ce
rendez-vous, on doit se concentrer
sur ce match et oublier la défaite
concédée lors de la dernière journée
du championnat face à l’US
Chaouia.
Comment allez-vous aborder ce
match ?
On doit prendre cette équipe au
sérieux, on va aborder le match avec
l’état d’esprit que tout le monde nous
connaît. On est déterminés à ne pas
lâcher prise et on fera tout ce qui est
en notre pouvoir pour décrocher
une victoire face à l’Olympique de
Médéa au stade Bensaïd-Mohamed
et rendre ainsi le sourire à nos sup-
porters. On saura, inch’Allah, nous
transcender et sortir le grand jeu
lors de cette empoignade.
Pensez-vous déjà à cette rencon-
tre ?
C’est notre prochain rendez-vous,
donc on doit y penser. Certes, on ne
doit pas faire trop de calculs pour ce
match du championnat face à la for-
mation de Médéa. Seule la victoire
nous intéresse, si on veut reprendre
confance et continuer notre par-
cours dans de bonnes conditions.
Comment voyez-vous vos
chances cette saison ?
Je peux vous dire que les pro-
chains matchs seront intenses, tant
les équipes voudront donner le meil-
leur d’elles-mêmes afn d’atteindre
leur objectif. De notre côté, on doit
éviter les erreurs déjà commises.
Notre prochain match à domicile
sera sans doute très difcile pour
nous, on doit travailler davantage
lors de cette mini trêve pour se ra-
cheter de notre énième revers et
sort-out preparer la saison pro-
chaine.
Je vous laisse conclure…
Nous sommes en position de relé-
gable, donc déçus de notre parcours.
Notre équipe n’a pas été capable de
se sortir de cette mauvaise situation.
Notre groupe est conscient de la
tâche qui l’attend, malgré la difculté
de la mission. Nous allons nous bat-
tre jusqu’à la fn. On aura besoin de
notre public dans ces moments dif-
ciles.
Entretien réalisé
par Ettaoui Wassim
Benamar fait le point
«Nous sommes en voie
de réaliser l’accession»
Zidane à l’ASM,
une simple rumeur
Selon L'Equipe, Zinédine Zidane serait
dans la short-list des successeurs possi-
bles de Claudio Ranieri à la tête de
l'AS Monaco, actuel dauphin (à
13 pts) du Paris SG en Ligue 1.
Une information fnalement
démentie par la voix de son
vice-président de l’ASM, Vla-
dimir Vasilyev : «Je suis
étonné. Je l'ai déjà dit, mais
Claudio Ranieri est sous
contrat jusqu'en juin 2015. Le
"Mister" travaille extrêmement dur avec tout son staf pour
réaliser les objectifs fxés en début de saison. Ces rumeurs
ne sont pas justifées.» Présent en conférence de presse,
hier, Claudio Ranieri est apparu plutôt serein et détendu, au
moment d’évoquer ce sujet : «Les rumeurs ne m'atteignent pas, je suis
concentré sur mes objectifs et j'en attends autant de mes joueurs !»
Ronaldo privé de la finale
face au Barça
Quand Guti et Figo chambrent le Barça !
Incapable de passer l’obstacle de l’Atlético Madrid, le FC
Barcelone ne sera pas présent
dans le dernier carré de la
C1, comme c’est le cas du
club rival du Real Madrid,
après pourtant sa défaite au
match retour face au Bo-
russia Dortmund (0-2). Un
constat qui a fait plaisir à
deux anciens de la Maison
Blanche qui n’ont pas
hésité à chambrer
les Catalans,
comme l’a écrit
Guti sur son
compte Twitter :
«Félicitations au
Cholo pour son
immense travail.
C’est la meilleure équipe qui est pas-
sée. Maintenant, certains vont regarder
le tirage au sort depuis leur maison.»
Moins provocateur, l’ancien joueur du
Barça, Luis Figo, qui reste plus attaché au
Real, a lui aussi évoqué cette élimination du
Barça sur son compte Twitter : «Grand Atlético
!! Félicitations à mes amis de l’Atlético !»
Bale songe à un come-back en
Premier League
Quelques mois seulement après avoir signé au
Real Madrid, Gareth Bale pourrait déjà revenir en
Angleterre dans un avenir assez proche, comme
révélé dans la presse britannique. En efet, selon le
Daily Telegraph, l’ancien joueur de Tottenham sou-
haiterait voir sa flle âgée de 2,5 ans et demi débuter
sa scolarité en Angleterre plutôt qu'en Espagne. Une
bonne opportunité pour Manchester United qui se-
rait certainement le premier intéressé, après avoir
déjà tenté d’enrôler le joueur de 24 ans par le passé

N° 2611
Vendredi 11 avril 2014
www.lebuteur.com
Coup d’œil
International
Chelsea
A
lors que le tirage au sort des demi-fnales de la Ligue des champions s’ef-
fectuera aujourd’hui, José Mourinho a confé qu'il n'avait pas de
préférence quant à l'identité de son futur adversaire : «Si en
quarts de fnale, il y a quatre équipes fantastiques, imaginez
dans le dernier carré. C'est une grande équipe qui nous attend
en demi-fnales, et peu importe son nom». A noter que le coach
portugais a été condamné à 9 600 € d’amende par la fédération anglaise, après
ses propos jugés déplacés envers le corps arbitral lors du match face à Aston
Villa du 15 mars dernier.
Alors que de grosses échéances arrivent
pour le Real Madrid, Cristiano Ronaldo
enchaîne les pépins physiques. Victime
d'une déchirure musculaire, le buteur
portugais devrait être absent au moins
quinze jours, comme l'annoncent la radio
COPE et les quotidiens AS et Marca. CR7
ratera donc samedi soir la réception d'Al-
meria en Liga, mais surtout la fnale de la
Coupe du Roi, prévue le 16 avril prochain
face au FC Barcelone, à 20h30. Par ail-
leurs, Ronaldo pourrait également man-
quer la demi-fnale aller de Ligue des
champions des Merengues, les 22 ou 23
avril prochain.
.
Real Madrid
Mourinho : «Une grande équipe
nous attend en demi-finale»
Courtois croise les doigts
pour éviter Chelsea
A la lutte avec le Real Madrid en Liga,
Tibaut Courtois, le gardien belge de
l'Atlético Madrid, était forcément heu-
reux de battre le géant catalan, en quarts
de fnale de la Ligue des champions. S’il a
afrmé vouloir éviter le Real Madrid lors
du prochain tour, les dirigeants de l’Atlé-
tico espèrent surtout de ne pas tomber sur les Blues de Chelsea.
En efet, le quotidien espagnol, Marca, a révélé que le gardien
de l’Atlético Madrid ne pourrait tout simplement pas avoir le
droit de jouer une éventuelle demi-fnale contre Chelsea, en
vertu d’une clause dans son contrat ! Pour aligner Courtois,
l’Atlético devrait s’acquitter de trois millions d’euros par
match, selon les informations dévoilées par AS. Soit un total de
six millions pour la double confrontation.
Le Besiktas veut s’offrir Eto’o
Après avoir tenté le coup pour Ronaldinho, le Besiktas Is-
tanbul serait prêt à accueillir l’international camerounais Sa-
muel Eto’o. Lié aux Blues de Chelsea jusqu’en juin prochain, le
manager portugais, José Mourinho, ne paraît pas disposé à
conserver son attaquant une année supplémentaire, ce qui ar-
range forcément les afaires des dirigeants du Besiktas. En
efet, selon le média anglais Metro, le club turc ferait de l’ex-
buteur du FC Barcelone et de l’Inter Milan sa priorité de re-
crutement pour la saison prochaine, en se montrant même
prêt à lui ofrir un juteux contrat de deux saisons.
Tottenham
Tottenham veut
s’offrir Lucas
Eliminé de la Ligue des champions
mardi soir à Chelsea, le Paris Saint-
Germain risque de voir certains
joueurs quitter la capitale lors du pro-
chain mercato estival. Transféré de
Sao Paulo au PSG la saison dernière
pour plus de 40 millions d'euros,
l’international brésilien Lucas
Moura n'a pour l'instant pas
convaincu comme titulaire, même
si ses qualités de percussion et sa
technique explosive sont indé-
niables. Selon le site ibérique
Fichajes.net, le superso-
nique parisien serait dans
le viseur de Tottenham, ac-
tuel sixième de Premier
League et qui pré-
pare sa révolu-
tion. D'après le
média espagnol, il
serait même l'une
des priorités de
Louis Van Gaal, le
coach néerlandais,
annoncé du côté du
banc londonien de-
puis quelques se-
maines. Un départ de
Lucas semble néan-
moins peu proba-
ble, lui qui
répète sans
cesse son at-
tachement
pour le club
de la capi-
tale.
Arrivé du côté de Schalke 04 en août dernier,
après plusieurs saisons à l'AC Milan,
Kevin-Prince Boateng pourrait retour-
ner en Angleterre l'été pro-
chain où il a défendu les
couleurs de Portsmouth
par le passé. Selon allsports, Arsène
Wenger s'intéresse de très près au Ghanéen
de Schalke 04, afn de lui donner les clés du
jeu des Gunners, à la place de l’Espagnol Mikel Arteta.
Pour rappel, le joueur de 27 ans, encore sous contrat
jusqu'en 2017, est arrivé l'été dernier à Gelsenkirchen en
provenance de l'AC Milan contre 10 millions d'euros.
Cazorla : «Je suis venu à Arsenal
pour les titres»
Dans des propos rapportés par le Daily
Mail, le milieu de ter-
rain espagnol Santi
Cazorla n’a pas hésité
à mettre la pression
sur ses dirigeants, à
quelques semaines de
l’ouverture du mer-
cato estival : «Nous
n’avons pas une men-
talité de vainqueur et
nous devons croire en
nous. (…) Arsenal a
tout pour gagner :
l’histoire, les infrastructures, un stade incroyable et de
grands joueurs. Mais nous devons progresser dans les
moments cruciaux et faire signer les meilleurs joueurs parce que
si on ne le fait pas, on sera distancés par les autres. C’est ce qui
fait la diférence avec les autres clubs. On a un bon exemple avec
Manchester City qui a recruté Fernandinho, Negredo, ou même
Manchester United avec Van Persie et Mata. C’est impossible de
gagner un titre si nous n’avons pas ce genre de choses. Je veux
des titres et c'est pourquoi je suis venu à Arsenal. Nous avons
connu de nombreuses années sans en gagner un. Si on n'y arrive
pas, ce que je vais chercher dans ma prochaine destination est
une chance de gagner. Je ne veux pas fermer les portes, mais
pour le moment, j'ai un contrat avec Arsenal pour deux saisons.
Quand j'aurai 31 ans, je choisirai la meilleure option. Dans ce
cas, je serai ravi de retourner en Espagne.»
Arsenal
Un fort intérêt
pour Boateng
ASM
Everton
Lukaku : «Ne pas regarder
trop loin pour l'instant !»
Très brillant avec les Tofees d’Everton, l’attaquant
Romelu Lukaku, auteur de 14 buts en 27 matchs cette
saison, a de nouveau évoqué son avenir selon Sky
Sports, lui qui est toujours sous contrat avec les Blues
de Chelsea : «J'essaie de ne pas regarder trop loin
pour l'instant. Il me reste encore deux ans de contrat
dans l'un des plus grands clubs du monde. (...) Il y a
tellement de choses à l'horizon. Pour l'instant, je dois juste aider Everton à
fnir quatrième et puis nous verrons.»

Coup d’œil
N° 2611
Vendredi 11 avril 2014
International
Atlético Madrid
www.lebuteur.com
Koke «Notre équipe n'a pas de limite»
Buteur décisif au match retour, le milieu de terrain Koke était fier de
qualifier les Colchonerosau dernier carré de la compétition, pour la pre-
mière fois depuis 1973-1974 : «Mon but est important car il a aidé l’équipe
à se qualifier pour les demies, rien de plus. Nous avons joué comme nous le
voulions et je pense que nous méritions de passer. Nos supporters ont été
magnifiques. Nous allons continuer avec notre philosophie en prenant les
matchs les uns après les autres. Peu importe l’équipe que nous affronte-
rons en demies, ce sera difficile. Notre équipe n'a pas de limite et nous al-
lons faire en sorte que les gens continuent de rêver.»
David Villa «J’ai encore plein
d’amis au Barça, mais je suis quand même
heureux»
S’il n’a pas marqué face à ses ex-coéquipiers malgré de nombreuses
occasions franches, l’attaquant David Villa était très heureux de la
qualification de sa nouvelle équipe pour le dernier carré en C1,
comme il l’a affirmé au micro de beIN Sport : «Nous sommes ravis
pour tout le monde. Pour tous ceux qui étaient là et pour notre
travail à tous. Le travail de l’équipe, mais aussi du staff et de tous
les gens au club. Grâce à tout ce travail, nous avons réussi à éli-
miner une grande équipe. Moi
aussi, je suis ravi. J’avais en face
mon ancienne équipe où j’ai
encore plein d’amis, mais je
suis quand même heureux, car
le Barça est une grande
équipe.»
Simeone «Les bons
ne gagnent pas toujours,
ce sont ceux qui luttent
qui gagnent»
L’Atletico Madrid s’est qualifié mercredi
soir pour les demi-finales de la Ligue des
champions en éliminant un grand d’Europe,
le FC Barcelone. Une première pour le club
madrilène depuis 40 ans, grâce à un succès
1-0 obtenu dans l’atmosphère électrique de
son stade Vicente-Calderon qui a réjoui
l’entraîneur argentin, Diego Simeone : «Les
bons ne gagnent pas toujours. Ce sont ceux
qui luttent qui gagnent. Les 20 premières
minutes ont été très bonnes, avec de l'in-
tensité et de l'agressivité. Par la suite, le
Barça a commencé à jouer mais ne s'est
pas créé beaucoup d'occasions. Mes
joueurs n'ont pas fait de fautes. Je n'ai rien
à leur dire tant ils ont bien travaillé, assuré
et fait ce qu'il fallait. J’admire mes joueurs,
j’admire leur dévouement et leur manière
de travailler ensemble, au sein d’un collec-
tif. Les supporters ont été fantastiques. Je
ne sais pas si ça a influé sur les joueurs du
Barça, mais ça a été déterminant pour
nous, ça nous a remplis d’une énergie posi-
tive tout au long du match.»
Martino «Nous allons faire le deuil et aller de l'avant»
Déçu de quitter déjà la Ligue des champions,
après la défaite (1-0) de son équipe sur la pe-
louse de l'Atletico Madrid, mercredi soir, l'entraî-
neur du Barça, Gerardo Martino, a souligné qu'il
faut vite évacuer cette énorme déception, en se
tournant vers l'avenir et les prochaines
échéances très importantes du club : «Au-
jourd'hui, les joueurs se sentent mal. Ce qui est
normal, après une défaite dans une compétition
pour laquelle ils nourrissaient beaucoup d'es-
poirs. Nous allons faire le deuil, nous allons en
parler demain et aller de l'avant. Même si on ne
peut pas gagner sur les trois fronts, je ne pense
pas que cette défaite aura des conséquences sur
les deux autres.» Dauphin de l'Atletico en cham-
pionnat, le Barça jouera la finale de la Coupe du
Roi mercredi prochain contre le Real Madrid.
Il a tenu à défendre l’indéfendable Messi !
Comme souvent cette saison, l’entraîneur argentin a tenu à défendre son
compatriote Lionel Messi, quasi transparent sur la pelouse du Vicente Cal-
deron : «Une trop grande participation de sa part ne nous intéressait pas
beaucoup, nous voulions qu’il aille au duel sur le couloir droit. Voilà pour-
quoi Cesc jouait comme un faux neuf. Il a eu deux occasions, a tenté d’aller
chercher le ballon à l’intérieur. Qu’il participe trop ne nous semblait pas
prudent, vu le football pratiqué par l’Atlético. Et on ne base pas tout sur
Leo.» Et si les chiffres sont parfois trompeurs avec Messi, la statistique du match à Vicente Calderon
est assez surprenante puisque le quadruple Ballon d’Or a parcouru 6,8 kilomètres sur le match, tandis
que son gardien, Pinto, a lui atteint les 5,3 kilomètres.
Moyes «Le seul
crime est d'avoir laissé
le Bayern égaliser»
Décroché en championnat, Manchester Uni-
ted devra désormais patienter au moins un
an, avant de goûter de nouveau à la Ligue des
champions, après sa récente élimination face
à l’ogre bavarois. Très satisfait dans l'ensem-
ble de la prestation de son équipe sur la pe-
louse du Bayern Munich, David Moyes, le
manager mancunien, a mis en avant le fait
que ses troupes n'auraient jamais dû encais-
ser le but signé Mario Mandzukic marqué deux
minutes seulement après la réalisation d'Evra
: «Je pense que mes joueurs ont fait un excel-
lent travail, le seul crime est d'avoir laissé le
Bayern égaliser, après quelques secondes. On
dit toujours aux pupilles qu'il ne faut pas en-
caisser de but juste après avoir marqué. On
avait assez d'expérience pour suivre ce
conseil. On s’améliore dans le jeu et on s’ap-
proche de là où on veut être. Je pense qu’il y
a beaucoup de positif à retirer de ce match.»
Carrick «Tirer les
enseignements de cette
élimination»
Éliminé en quart de finale de la Ligue des champions par le géant
bavarois (3-1), le milieu de terrain de Manchester United, Michael Car-
rick, n’a pas caché sa tristesse dans son analyse d’après-match au
micro de Sky Sports : «Nous sommes évidemment déçus de sortir, sur-
tout que nous nous étions mis dans de bonnes dispositions avec ce
premier but. Même à 1-1, nous étions bien dans le jeu et nous avons
eu une chance quand Danny a passé la balle à Wayne. Nous avons dé-
fendu aussi bien sur les deux matchs. C'est une défaite et nous devons
en tirer les enseignements.»
Guardiola «Ce n'est
jamais évident contre
une équipe anglaise»
Vainqueur 3-1 de Manchester United mer-
credi soir, le Bayern Munich s'est qualifié pour
les demi-finales de la Ligue des champions.
De quoi donner le sourire mais surtout beau-
coup de fierté à l’entraîneur Pep Guardiola,
comme il l’a affirmé sur le site Internet de
l'UEFA : «Les quarts de finale, c'est toujours
quelque chose de difficile et ça l'a été une fois
encore aujourd'hui. Le match a été très
semblable à celui que nous avons dis-
puté à Manchester. Arjen (Robben,
NDLR) et Franck (Ribéry, NDLR) ont
été fantastiques en seconde période.
Nous avons essayé de profiter des es-
paces entre les lignes avec Thomas
(Müller, NDLR) qui a été en mouvement
de manière constante. Ce n'est jamais
évident contre une
équipe anglaise.
Ils ont un jeu de
contre solide et
laissent très peu
d'espace où s'en-
gouffrer. Évra a
marqué un but
somptueux, mais
on a répliqué im-
médiatement. Je
suis vraiment très
fier de mon
équipe. Tout le
monde dit que ga-
gner la Bundesliga et res-
ter au plus haut niveau
est facile, mais ça ne l'est
pas. Les joueurs ont joué
avec le cœur et ils ont
travaillé très dur. Ils méri-
tent cette place dans le
dernier carré.»
Ribéry «Le triplé ? Oui, on croise les
doigts»
Après la qualification du Bayern Munich face à Manchester United (1-1, 3-
1), le milieu de terrain Franck Ribéry avoue avoir douté quelques instants,
après le premier but mancunien : «C'est vrai qu'on a un peu douté après leur
but (de Patrice Evra). Mais après l'égalisation et surtout le deuxième but, on
savait que ce serait plus compliqué pour Manchester. Le triplé ? Oui, on croise
les doigts. L'important est que l'on travaille bien ensemble et on se fait plaisir.
On joue différemment, on a plus souvent le ballon et on fait plus de passes.
Mais la force de l'équipe est qu'on est bien soudés. (...) Peu importe sur qui
on tombera en demi-finales, les trois adversaires sont difficiles. Il faudra être
prêts pour aller en finale.»
Robben «Notre but est
d'atteindre la finale»
Buteur et passeur contre Manchester United, l‘international néerlandais,
Arjen Robben, a de nouveau prouvé qu’il est l’un des meilleurs éléments ba-
varois. L’ancien joueur de Chelsea a tenu même à avertir les adversaires du
Bayern dans la suite de cette compétition : «Notre but est d'atteindre la fi-
nale. Il nous reste un adversaire à battre et nous y serons. Il nous faudra le
vaincre. Ce soir, nous avons bien joué en première période, mais notre début
de seconde période était mauvais. Nous ne pouvons pas permettre cela.»
Xavi «Je ne sais pas
si l'Atletico a
mérité sa vic-
toire»
Une semaine après le
match nul concédé au Nou
Camp (1-1), le Barça s’est
incliné sur la pelouse de
l'Atletico Madrid (0-1).
Capitaine des Catalans, le
milieu de terrain Xavi est
revenu sur le site de
l'UEFA, sur la prestation
des Blaugrana, éliminés
pour la première fois en 7
ans au stade des quarts
de finale de la C1 : « Je ne
sais pas si l'Atletico a mé-
rité sa victoire. Nous
avons eu plusieurs occa-
sions d'obtenir le nul. Des
occasions que l'on ne rate
pas habituellement. Je
pense qu'on aurait au
moins mérité de continuer
ce match.»
Ligue des champions
Barça
Man United
Bayern Munich
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA
¥Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saada, Tarek
Bouchikhi, Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez lʼANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150
Contact@lebuteur.com
Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter
la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et
chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.
c'esI t
Qui
C h a r a d e
C O U C H A G E
D e q u i S ʼ a g i t - i l ?
P r i n c e C h a r l e s
Q u i c ʼ e s t ?
F è s
M é l i - M é l o
N e d j m a e t M o b i l i s
Q u i a d i t ?
A l C a p o n e
E n i g m e
L e d e u x i è m e
D e v i n e t t e
U n e c h a t t e .
L ʼ i n t r u s
B o l o g h i n e a f o n d é A l g e r ,
l e s 5 a u t r e s l ʼ o n t d i r i g é e .
Q C M
a - O c é a n A t l a n t i q u e
]our-là
Ce
Union
Mot de
bébé
têtu
Déterre-
raient
Massac-
res
Amana-
tion
bucale
Riche
Mammi-
fère nor-
dique
Estocade
Excep-
tionnelle
Enjam-
bée
Groupus-
cule
fanatisé
Très
dépouillé
Lami-
nage
Susis-
terai
Grande
école
Bien
alusté
Point de
gauche
Tombée
du jour
Vin espa-
gnol
Divaguer
Frappas
douce-
ment
Greffe
Art ali-
mentaire
Coupes la
lumière
Signe de
rhume
Mouve-
ment
Coordi-
nation
Masses
de pierre
Vitrail de
façade
Croc
dʼétalier
La dame
du pavé
Bonne
relation
Mettrait
au fait
Guerriers
orien-
taux
En outre
Citoyen
du
désert
Créa-
tures
Manche
Tresser
Femmes
goulues
Détruisit
Antique
nourrice
Bâtiment
Carbu-
rant
Volonté
Bruit de
caisse
Très
person-
nelles
Solitaire
Racontai
Virtuose
Séduit
Enfantil-
lage
Mal
vêtue
Partie
dʼère
Promes-
se
Métal de
vaisselle
Supp-
lions
Affirma-
tion
Sortis
Portion
Singe-
araignée
De de clé
Porteur
dʼhérédité
Piécette
à Tokyo
Pétard
Colère
classique
Came-
lote
Resta
ouvert
Avança
Pillage
Prove-
nances
Rapport
de cercle
Mener le
voilier
Note de
diapason
Esprit
Cʼest le
stron-
tium
Sélection
Théâtre
chanté
Transal-
pins
Briserais
Fourreau
Deve-
nues
habiles
Unité
électrique
Equerre
double
Cèderai
Enjoli-
vent
Actinium
à lʼamphi
Argiles
de potier
Capone
pour ses
amis
Sudoku n°304
9 2 3
6 7 8 1
8 9 4 2
1 8 5
5 4 9 7
8 5 3 1
3 9 7 6
7 6 2 5
3 4 5 1
S u d o k u n ° 3 0 4
8 9 1 2 7 6 4 3 5
6 7 4 8 5 3 2 1 9
7 8 5 6 1 9 3 4 2
4 1 6 3 2 8 9 5 7
5 2 3 4 9 1 6 7 8
2 6 8 5 3 7 1 9 4
3 5 9 1 8 4 7 2 6
1 4 7 9 6 2 5 8 3
9 3 2 7 4 5 8 6 1
S u d o k u
Débusquez 2 opérateurs
de téléphonie dont les
noms ont été mélangés :
éli
élo
Lucky Luciano
Carlos
M
1803 : le ministre français Talleyrand propose la vente de la Loui-
siane aux États-Unis.
1890 : Joseph Merrick (dit Elephant Man ) est retrouvé mort dans
son sommeil.
1947 : Jackie Robinson est le premier noir américain à jouer un
match dans la ligue professionnelle de baseball aux États-Unis.
2007 : À Alger (Algérie), un attentat revendiqué par Al Qaïda et vi-
sant le palais du Gouvernement et le commissariat de Bab Ez-
zouar fait 33 morts et 57 blessés.
MABI NELI SDJ MO
SS oo ll uu tt ii oo nn dd ee ss jj ee uu xx ……
Sudoku Réagissez à cette page par e-mail :
jeux-sante@lebuteur.com
Bily Le Kid
Al Capone
La gboIo du ]our
Devinette
Le-Saviez-Vous ?
Mots fléchés
S
A
V
O
I
R
I
n
u
t
i
l
e
Qu'est-ce qui a 4 pattes, des mous-
taches, une queue et des poils
comme un chat et n'est pas un chat ?
Qui a dit ?
«Vous pouvez obtenir plus avec
des paroles aimables et un bon flingue
quʼavec des paroles aimables seulement»
QCM
Où se trouve
Le Triangle des
Bermudes ?
Pourquoi parle-t-on
de badmington ?
En 1873 au château de Badmington en
Angleterre, apparaît le célèbre jeu de
raquette. Le Duc de Beaufort, habitué
du jeu de criquet, est embêté : il nʼa
pas le temps de jouer. C'est alors que
des officiers se lancent dans une dé-
monstration d'un jeu qu'il leur avait été
présenté en Inde par des indigènes. Un
semblant de terrain est aménagé, avec
une corde en guise de filet. Les volants
sont fabriqués à partir de bouchons de
champagne sur lesquels sont plantées
des plumes.
Le succès fut rapide !
C
harade
Q Un ministre interroge son
fils après l'oral du bac :
- Comment ça a marché ?
- Bien ... Je crois que je
serai reçu !
- On t'a posé des questions
difficiles ?
- Non, on m'a seulement de-
mandé si j'étais ton fils !
Q Une femme se regarde
dans le miroir en disant à
son mari :
- Je suis affreuse, j'ai énor-
mément grossi. Chéri s'il te
plaît, fais-moi un compli-
ment...
- Bien sûr mon amour, tu as
une très bonne vue !
Humour…
Un morceau de
fromage tibétain
vieux de 2 siecles fut
vendu aux enchères 1.000
livres sterling (environ
1220 Euros) en 1993.
L
’intrus
Bologhine
Baba Ali
Baba Hassen
Dély Brahim,
Hussein Dey
Barberousse
a- Océan Atlantique
b- Océan Pacifique
c- Océan Indien
Vous participez à une course
cycliste ; à un moment donné,
vous doublez le deuxième.
Vous devenez...
Enigme
- Mon 1
er
fait mal
- Mon 2
e
fait "miaou"
- Mon 3
e
est un amusement
- Mon tout permet de bien dormir
L’Athènes de l’Afrique
De qui
s’agit-il ?
Identifiez cette
caricature
C’est un Prince
22
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
23
N° 2611
www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50
■ Urgences médicales : 115
■ Protection civile : (021) 71.14.14
■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73
■ Gendarmerie : (021) 76.41.97
■ Centre antipoison : (021) 97.98.98
■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81
■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52
■ Service des eaux : (021) 67.50.30
■ Personnes en difficulté
ou en détresse : N° Vert : 15-27
Le proverbe du jour
(Proverbe grec)
«Ne désire que
ce que tu as !»
Horaires des prières
Prévisions météo pour Alger et ses environs
Vendredl
Matin : 14 ° C
A-M : 27 ° C
Vent : 7 km/h
Direction : N.
5amedl
Matin : 15 ° C
A-M : 25 ° C
Vent : 15 km/h
Direction : N.W.
Vendredl
Dohr : 12h50
Asr : 16h28
Maghreb : 19h21
Icha : 20h43
5amedl
Fedjr : 04h49
Chourouk : 06h18
11 Joumada ath-thania 1435
ACTUFL
Facebook franchit le cap des 100
millions d'utilisateurs en Inde
Un chiffre à donner le
tournis. Facebook a fran-
chi le cap des 100 mil-
lions d'utilisateurs en
Inde, a annoncé le réseau
social. Ce pays devient
ainsi le deuxième à dé-
passer ce seuil, après les
Etats-Unis.L'utilisation du
téléphone mobile et le dé-
veloppement de l'accès à
Internet en Inde ont tiré la
croissance, a précisé Kevin
D'Souza, responsable de Facebook en Inde chargé des partenariats
mobiles et du développement.L'Inde compte 200 millions d'inter-
nautes, et plus de 9 utilisateurs sur 10 se connectent sur leur mo-
bile, selon le régulateur indien des télécoms. «Nous visons
maintenant le milliard (d'utilisateurs) en Inde mais c'est un objectif
et un défi bien différent», a dit de son côté Javier Olivan, responsa-
ble de la croissance mondiale de Facebook, au quotidien Economic
Times. L'Inde pourrait dépasser les Etats-Unis dès cette l'année au
classement du nombre d'utilisateurs et franchir le cap des 150 mil-
lions, selon les analystes. Avec 1,23 milliard d'utilisateurs dans le
monde, Facebook se tourne vers les marchés émergents pour sou-
tenir sa croissance.
Une bouteille à la mer retrouvée
par la petite-fille de son
expéditeur, 101 ans plus tard !
Un pêcheur allemand a fait
une prise incroyable dans le
fjord de Kiel, un fjord situé
au Nord de l'Allemagne à
l'embouchure de la mer Bal-
tique. Ce n'est pas un pois-
son qu'il a attrapé mais une
bouteille à la mer contenant
un message, le probable
plus vieux message en bou-
teille du monde. Pas de quoi
remplir l'assiette de ce pê-
cheur donc, mais le début
d'une belle histoire. Suite à cette découverte peu commune, un gé-
néalogiste est parvenu à retrouver la descendante de l'expéditeur
de cette bouteille, comme l'annoncent les journaux allemands Ta-
gesspiegel et Berliner Morgenpost. La descendante est en fait la pe-
tite fille de l'auteur du message, elle s'appelle Angela Erdmann, est
âgée de 62 ans et habite à Berlin. "Au début, nous ne pouvions pas
y croire", a-t-elle témoigné. Pour la première fois, Angela Erdmann a
pu tenir la bouteille dans ses mains la semaine dernière à Ham-
bourg. "C'était un moment fort en émotions", a déclaré Angela Erd-
mann suite à cet événement. La bouteille de bière et la carte postale
qu'elle contenait sont désormais exposées au Musée International
de la Marine de la ville d'Hambourg.
Sharon Stonehospitalisée
d'urgence au Brésil : un nouvel AVC ?
Alerte à Sao Paulo. Sharon
Stone a été admise d'urgence
à l'hôpital libano-syrien de la
ville, rapporte le journal local
" O Globo ". L'actrice de "
Basic Instinct " y a été hospi-
talisée dimanche après-midi
et aurait été auscultée par un
médecin en infectiologie,
toujours selon le journal.
Mais depuis son hospitalisa-
tion, les rumeurs vont bon
train. Qu'est-il arrivé à Sha-
ron Stone ? Bruno Estuto, un
chroniqueur d'Epoca qui ap-
partient au groupe Globo,
pense que l'actrice pourrait
avoir contracté le virus H1N1
: " Elle a commencé à se
sentir mal dimanche matin ",
a-t-il expliqué. La radio brési-
lienne RCN stipule de son
côté, qu'elle a été victime
d'un accident vasculaire cé-
rébral (AVC). Cette théorie
semble la plus probable car
l'actrice avait déjà été victime
d'un AVC en 2001, ce qui lui a valu d'être paralysée pendant huit mois : «
Un côté de mon visage tombait, je me suis demandé qui voudrait de moi
après ça, je pensais que je ne serai plus jamais jolie... », Avait-elle déclaré
dans une interview au magazine AARP. Quoiqu'il en soit, l'actrice de 56
ans a quitté l'hôpital mardi après-midi et serait en convalescence chez un
de ses amis à Sao Paulo.En mission humanitaireSharon Stone était venue
en visite au Brésil pour soutenir l'association AmfAR qui se bat pour les
personnes atteintes du sida.
Peogle
Le blffre du ]our
C
2036 pourrait être une année char-
nière dans l'histoire du réchauffe-
ment climatique. Selon les calculs
du climatologue Michael Mann, c'est
en 2036 que la température à la sur-
face de la Terre atteindra un seuil
dangereux pour nous, humains. Il
détaille ses recherches dans un arti-
cle de Scientific American. Le mo-
dèle arithmétique de Michael Mann,
bien qu'expliqué par le scientifique,
reste un vrai casse-tête. Mais dans
une précédente publication, le cli-
matologue expliquait pourquoi 2036
représentait, selon lui, l'année cri-
tique. D'abord, qu'est-ce que ce
seuil jugé dangereux pour
l'homme? D'après le quatrième rap-
port du Giec (Groupe d'experts in-
tergouvernemental sur l'évolution
du climat) publié en septembre
2013, si la température à la surface
de la Terre augmente de 2 degrés
par rapport à celle de la fin du XIXe
siècle, alors nous aurons de quoi
nous inquiéter sérieusement. Les
scientifiques assurent que les
conséquences toucheront à «tous
les aspects de la civilisation hu-
maine: la nourriture, l'eau, la santé,
l'économie, et la sécurité natio-
nale», rappelle Michael Mann. Pour-
tant, ces dernières années, on
entendait beaucoup parler d'une
«pause» du réchauffement clima-
tique. Une thèse à laquelle s'op-
pose fermement Michael Mann,
parmi d'autres experts. «[Pause]
est un terme impropre: les tempé-
ratures continuent d'augmenter,
même si elles n'augmentent pas
aussi vite qu'avant.» Cette «fausse
pause» du réchauffement, comme
l'appelle Michael Mann, n'est donc
qu'un ralentissement, dû à des élé-
ments comme les éruptions volca-
niques, ou encore les «variations
cycliques du soleil» évoquées par
le journaliste Stéphane Foucart sur
un blog du Monde. Elle n'empêche
pas les températures d'augmenter.
2036, l’année où le réchauffement climatique atteindra un seuil critique
2036
Nous souhaitons tous profiter de
l'augmentation de l'espérance de
vie, à condition d'être en forme-
physiquement et intellectuelle-
ment. Si la prévention des
grandes maladies a fortement
progressé, qu'en est-il de lapré-
vention du vieillissement du cer-
veau ? Que peut-on faire pour
empêcher notre cerveau de vieil-
lir ?
Comment contrer
le vieillissement
du cerveau ?
Chaque année qui passe s'ac-
compagne d'un allongement de
notre espérance de vie de 3
mois. Pour en profiter pleine-
ment, il est nécessaire de pré-
venir les maladies et le
vieillissement. Si concernant
certaines grandes maladies il
existe déjà des tests de dépis-
tage comme pour certains can-
cers (sein, prostate, côlon,
peau) ou des traitements (mala-
dies cardiovasculaires), il est
aussi nécessaire de protéger
notre cerveau et de veiller à ce
qu'il ne vieillisse pas trop vite. Et
aujourd'hui, c'est une réalité,
nous pouvons tous prévenir le
vieillissement de notre cer-
veau, de facon simple et na-
turelle. Comme l'a indiqué le
Pr Jean Mariani, neurobiolo-
giste, lors du 5e Forum de
l'UNESCO sur la longévité, et
aussi surprenant que cela
puisse paraître, la première
chose est de pratiquer régu-
lièrement une activité phy-
sique.
1- Pour prévenir le vieil-
lissement du cerveau,
pratiquez une activité
physique régulière
Inutile de vous transformer en
athlète de haut niveau. Votre
activité peut être d'intensité mo-
dérée, ce qui compte avant tout,
c'est la régularité. C'est ainsi
que 30 minutes de marche ac-
tive tous les jours, c'est déjà
très bien. En quoi le sport peut-il
prévenir le vieillissement céré-
bral ? L'activité musculaire sti-
mule la production de facteurs
trophiques (nutritifs) indispensa-
bles au bon fonctionnement du
cerveau. Mais la pratique phy-
sique favorise également la cir-
culation sanguine et ainsi
l'irrigation du cerveau (et de
tous les organes), ce qui est es-
sentiel pour bien nourrir les neu-
rones.
2- Nourrissez judicieuse-
ment votre cerveau
La quantité, la nature et la qua-
lité des nutriments apportés par
la circulation sanguine jusqu'au
cerveau dépendent de votre ali-
mentation. Quels sont les be-
soins nutritifs du cerveau ? Il a
besoin de lipides, mais pas de
n'importe lesquels, essentielle-
ment des oméga-3 (poisson 2
fois par semaine, huile de
colza…). Il a également besoin
de beaucoup d'énergie. Or s'il
ne représente que 2% du poids
du corps, il consomme 20% de
l'énergie. Il faut donc apporter
du glucose, sous forme de pain,
de pâtes, etc. Et enfin, le cer-
veaua besoin d'être oxygéné,
phénomène assuré par la circu-
lation sanguine et lesglobules
rouges. Ces derniers requièrent
du fer, cet élément que l'on
trouve essentiellement dans le
boudin noir (à consommer une
fois toutes les 2 semaines)
sinon dans les viandes et les
poissons. A noter que lacon-
sommation d'alcool est à éviter
pour le cerveau. A la longue et à
dose non modérée, l'alcool est
délétère pour les neurones.
3- Faites travailler
votre cerveau
Comme nos muscles qu'il est
nécessaire de faire travailler ré-
gulièrement, notre cerveau doit
lui aussi fonctionner sans re-
lâche pour rester performant. Et
dans ce domaine, tout type
d'activités est bon, et plus elles
seront variées, meilleur sera le
résultat. Pour prévenir le vieillis-
sement de votre cerveau, vous
devez donc avoir des activités
intellectuelles, sociales, voire
manuelles, très variées, fré-
quentes et régulières : tous les
jours, jouez aux cartes, faites
des mots croisés, lisez, cultivez-
vous, apprenez, rencontrez des
gens, discutez, promenez-vous,
découvrez, renseignez-vous… Il
n'y a pas d'âge pour s'intéresser
à de nouvelles choses et pour
entreprendre de nouvelles acti-
vités !
News News
5anIé 5anIé
10 astuces anti ballonnements !
Lourdeurs, gênes digestives, ballonnements ? Voici 10 astuces naturelles pour
s’en débarrasser vite et retrouver votre confort !
12:30 Cut
13:00 Questions pour
un champion
13:30 Journal (RTBF)
14:00 Fortier
14:55 Fortier
15:45 Nouvo
16:00 Les châteaux
de la Loire
17:00 Envoyé spécial
: la suite
17:45 Le dessous des
cartes
18:00 64', le monde
en français, 1re partie
18:25 Le journal de
l'éco
18:30 64', le monde
en français, 2e partie
18:50 L'invité
19:00 64', l'essentiel
19:05 Les escapades
de Petitrenaud
19:35 Tout le monde
veut prendre sa place
20:30 Journal (France
2)
21:00 69 minutes
sans chichis
22:45 Journal (RTS)
23:15 Le sultan mara-
thon des sables
23:20 Complément
d'enquête
00:25 Les carnets de
route de François
Busnel
11:40 Météo
11:45 Le 12.45
12:05 Scènes
de ménages
12:40 Météo
12:43 Astuces
de chef
12:45 Jesse
Stone
15:20 Les
reines du shop-
ping
16:20 Mon bis-
trot préféré
17:40 100 %
mag
18:40 Météo
19:05 Scènes
de ménages
19:50 NCIS
20:40 NCIS
21:30 NCIS
22:20 NCIS
23:10 NCIS
00:05 New Girl
00:30 New Girl
01:00 Météo
01:05 M6 Music
12:00 Journal
12:50 Météo 2
12:52 Point route
12:55 Consomag
13:00 Toute une his-
toire
14:45 Comment ça
va bien !
16:00 Dans la peau
d'un chef
16:45 Point route
16:50 On n'de-
mande qu'à en rire
17:40 N'oubliez pas
les paroles
18:20 N'oubliez pas
les paroles
19:00 Journal
19:40 Parents mode
d'emploi
19:43 Mieux com-
prendre l'immobilier
19:44 Alcaline l'ins-
tant
19:45 Météo 2
21:25 Tour auto
21:35 Ce soir (ou ja-
mais !)
23:05 Dans quelle
éta-gère
23:10 Météo outre-
mer
23:12 La paren-
thèse inattendue
01:10 Toute une his-
toire
12:00 Journal
12:40 Petits plats en
équilibre
12:45 Histoire d'un
rêve
12:47 Météo
12:50 Trafic info
12:55 Les feux de
l'amour
14:10 Brisée par
mon mari
16:00 L'addition, s'il
vous plaît
17:00 Bienvenue
chez nous
18:00 Money Drop
18:55 Météo
19:00 Journal
19:30 My Million
19:34 Trafic info
19:35 Météo
19:40 Nos chers voi-
sins
19:45 C'est Cante-
loup
19:55 Vendredi, tout
est permis avec Ar-
thur
22:25 Tirage de
l'Euro Millions
22:30 L'amour est
aveugle
00:20 L'affiche de la
semaine
00:35 L'amour est
aveugle
L' insomnie pourrait-elle être
un facteur de prédisposition
à l'accident vasculaire céré-
brale (AVC) ?C'est en tout
cas ce que montre une étude
taïwanaise publiée, hier,
dans la revue Stroke.D'après
ces recherches, l'insomnie
multiplierait par deux le
risque de faire un AVC. Chez
les 18-34 ans, ce risque serait
multiplié par huit alors qu'il est normale-
ment faible . Cette étude de a rassemblé
plus de 80 000 participants âgés de plus
de 18 ans dont 21 000 qui souffraient
d'insomnie et 65 000 qui n'avaient pas
de troubles du sommeil. Les chercheurs
ont sélectionnés des hommes et des
femmes qui n'avaient jamais fait d'acci-
dent vasculaire cérébral et n'avaient pas
d'antécédents d' apnée du sommeil.
Quatre ans plus tard, les
chercheurs ont compta-
bilisé le nombre d'hospi-
talisation due à AVC.
Au total, 1545 personnes
ont été hospitalisées
après un accident vascu-
laire cérébral. Parmi
elles, 583 souffraient d'in-
somnies et 962 dormaient
très bien. Les chercheurs ont
trouvé que les insomniaques, comparés
aux non-insomniaques, avaient deux
fois plus de risque de faire des AVC.
«C'est la première étude qui démontre
que les insomniaques ont des risques
plus élevés de faire un AVC par rapport
aux autres», souligne les auteurs. Ces
résultats sont aussi «inquiétants» pour
les 18-34 ans insomniaques, qui ont 8
fois plus de risque que les autres.
Chez beaucoup de personnes, le
stress est associé à des ballonne-
ments. Cause réelle ou pas ?
"Oui. Le stress a un effet objectif sur
le tube digestif en le rendant anor-
malement sensible au gaz et en in-
duisant ainsi une sensation de
ballonnement", répond le P
r
Philippe
Ducrotté, gastro-entérologue. De
plus, le stress provoque des
contractions anarchiques des intes-
tins, ce qui gêne lʼévacuation de ces
gaz et aggrave le phénomène de bal-
lonnement.
Conclusion:
yoga, massages, balades en vélo…
trouvez vite une solution pour vous
détendre !
QQ Nettoyez vos pommes de terre sous
l'eau, mettez-les dans un sachet spécial cuis-
son four (celui qu'on utilise pour la cuisson du
poulet) ajoutez un peu d'eau, passez-les 5mn
pour 700 watts au micro-ondes, sortez-les, re-
tournez les pommes de terre, remettez-les
pour 5mn. A manger selon vos envies
sIuce A
Pommes de terre au micro-onde
QuesIlon
Gare au stress !
Demain : Chewing-gum : à risque !
Ingrédients
Poulet
4 gousses d'ail
1 oignon
2 tomates
moyennes
1c à soupe de
margarine ou
smen
Huile
Poivre noir
Cannelle
Sel
½ c à café de
sanoudj moulu
2 gros œufs
1 poignée de
pois-chiche
persil
1kg de pomme
de terre
Préparation
Disposez le
poulet dans une
cocotte.
Ajoutez la mar-
garine, l'ognon,
tomates, l'ail
râpé, poivre
noir, cannelle,
sanoudj et le sel
puis faites la re-
venir à petit feu.
Couvrez d'eau
et plongez les
pois-chiche.
Laissez cuire.
Epluchez les
pommes de
terre, lavez les,
cou-
pez les en ron-
delles de 1/2 cm
d'épaisseur.
Salez et poivrez.
Faites chauffer
l'huile dans une
poêle.
Plongez les ron-
delles de
pomme de terre
dans la friture et
laissez dorer
puis égouttez
les.
Une fois la cuis-
son de la sauce
est complète,
retirez la co-
cotte du feu.
Réservez la moi-
tié de la sauce
puis rangez les
pomme de
terre(rondelles)
dans un plat al-
lant au four et
arrosez les d'un
mélange (sauce
restante + les
œufs)
Mettez le plat au
four pendant 15
à 20 mn environ
puis retirez le.
Servez dans un
plat de service
et parsemez de
persil haché.
Faites les ac-
compagner de
sauce réservée.
R Re ec ce et tt te e
Il est vrai que les œufs sont riches en
cholestérol. Cependant, ils sont égale-
ment riches en lécithine. Celle-ci sert d'émulsifiant
au cholestérol de l'œuf et l'empêche de se déposer
sur les parois des vaisseaux sanguins. Toutefois,
pour que la lécithine puisse faire son travail, il faut
que le jaune d'œuf soit consommé coulant. Une
cuisson d'environ 3 minutes maximum est recom-
mandée. En outre, l'œuf a une valeur nutritive inté-
ressante au niveau protéinique, vitamines B12, A, D
et minéraux: phosphore, zinc, fer et potassium.
Les œufs sont riches en cholestérol donc néfastes pour la santé
Tadjine el batata
bes-sanoudj
3 conseils pour prévenir le vieillissement du cerveau
L'insomnie, un facteur aggravant de l'AVC
Faux !
Équipe nationale Coup d’œil
N° 2611 www.lebuteur.com
Vendredi 11 avril 2014
24
Classement FIFA :
L’Algérie se maintient
à la 25
e
place...
Dans le dernier classement FIFA
paru hier sur le site officiel de la plus
haute instance du football mondial,
l’Algérie s’est maintenue à la 25
e
place mondiale. Les Verts, qui res-
tent sur une reluisante victoire en
match amical international obtenu
contre la Slovénie (2-0), parta-
gent cette position avec la Suède
et la Bosnie Herzégovine avec un
total de 795 points, juste derrière
l’Egypte, 24
e
mondiale.
... et perd une place
aux classements
CAF et arabe
L’Algérie, qui n’a pas quitté le Top
50 du classement FIFA qui répertorie
les meilleures nations du football en
matière de performances en compé-
tition, a perdu quand même une pe-
tite place au classement de la CAF.
L’Egypte, qui revient fort, a chipé
aux Algériens la position de dauphin,
longtemps occupée par les Fennecs
derrières la Côte d’Ivoire. Désormais
3
es
, les Verts ont aussi cédé la place
de leader du classement des meil-
leures équipes arabes aux Egyptiens.
La Belgique quitte le
Top 10, la Russie
et la Corée avancent
Les Diables rouges, futurs adver-
saires des Verts lors du prochain
Mondial-2014, ont reculé de deux
places dans ce dernier classement
FIFA par rapport au mois d’avril.
Désormais 12
es
avec un total de
1039 points, les Belges ont sûrement
laissé des points, après leur contre-
performance enregistrée à la mai-
son, au mois de mars passé, contre
la Côte d’Ivoire (2-2) et ne figurent
plus dans le Top 10 des meilleures
équipes du moment. Les Russes,
vainqueurs en amical lors de leur
dernière sortie face à l’Arménie, ont
gagné une petite place et pointent à
présent en 18
e
position avec 903
points au total. La Corée du Sud,
dernier adversaire de l’EN dans ce
groupe H du premier tour de la
Coupe du monde 2014, a enregistré
la meilleure progression de sa poule
puisqu’à la faveur de son succès ra-
mené de Grèce, cette équipe a
grimpé de 4 places et pointe au 54
e
rang.
Moumen A.
Halilhodzic et
les raisons du
stage des locaux
La programmation de ce stage consacré aux lo-
caux a suscité beaucoup d’interrogations parmi les
spécialistes et autres observateurs de l’Equipe na-
tionale. Renseignements pris, le sélectionneur na-
tional, Vahid Halilhodzic, qui n’est pas satisfait du
travail accompli par les joueurs retenus pour le re-
groupement de Sidi Moussa avec leurs clubs res-
pectifs, a donc jugé utile de rassembler ses
capés, susceptibles de prendre une place parmi
les 23 Mondialistes, pour leur permettre de tra-
vailler sous la houlette du préparateur de l’EN, Cy-
rile Moine.
Il veut les préparer,
au cas où…
Vahid Halilhodzic, qui a été on ne peut plus clair
dans sa déclaration à un journal croate à propos du
niveau des joueurs locaux où il avait avancé qu’au-
cun d’entre eux n’est en mesure de jouer au Di-
namo Zagreb, veut remettre à niveau les éléments
concernés par ce stage, sur le plan de la condition
physique, en prévision du dernier stage des Verts
prévu au mois de mai prochain. Le sélectionneur
national tient, en tout cas, un tout autre discours à
ses capés. Il leur explique à chaque fois qu’ils de-
vaient travailler dur, car ils peuvent prétendre à tout
moment à une place pour le Mondial. Si cela semble
le cas des gardiens, Cédric Si Mohamed, Mohamed
Amine Zemmamouche et Azzedine Doukha, pour le
reste, ça s’annonce vraiment limite, pour la simple
raison que plusieurs joueurs professionnels auraient
déjà validé leur biller pour le Mondial.
Mahrez confirme
«Raouraoua m’a appelé
et m’a dit de me tenir prêt
pour le prochain stage»
Entrons directement dans le vif
du sujet. Selon nos informations,
vous allez être convoqué pour le
prochain stage de l’EN précédant
le Mondial. Vous confrmez ?
Tout à fait.
On suppose que la Fédération al-
gérienne de football vous a
contacté à ce propos ?
(Il réféchit un peu…) Oui, le pré-
sident de la fédération, Mohamed
Raouraoua, m’a appelé.
Il vous a dit quoi ?
Rien de spécial. On a parlé de la
sélection, de ma saison. Il m’a féli-
cité pour mon accession avec
Leicester City.
On imagine que son
appel vous a fait
plaisir ?
Evidemment.
J’étais très content,
surtout que c’est le
président lui-même
qui m’a appelé.
Il vous a dit que vous
serez convoqué, alors
pour le stage précédant
le Mondial ?
Il m’a dit «Tiens-toi prêt !»
Et vous avez eu le sélectionneur
national au téléphone ?
Non, pas encore, mais normale-
ment, ça se fera ces jours-ci. Je sais
que ses adjoints ont discuté avec
mon agent et qu’ils suivent mes per-
formances en club.
Ça semble s’accélérer pour
vous…
Je ne vous cache pas que je suis
sur un nuage en ce moment. Je suis
heureux, mais je sais que je le serai
davantage au moment où je recevrai
ma convocation.
Au départ, votre arrivée en sélec-
tion était prévue pour
l’après- Mondial, mais
les choses ont vite
évolué depuis,
notamment
après vos excel-
lentes perfor-
mances en
Angleterre.
Vous vous at-
tendiez à tout
ça ?
Pour ne rien
vous cacher, je ne
m’attendais à rien du
tout. Comme je vous l’ai
toujours déclaré lors de mes précé-
dentes interviews, je caresse un rêve,
celui de jouer pour la sélection de
mon pays, sans plus. Je ne me mets
pas du tout la pression, ni d’ailleurs
sur le sélectionneur national.
Moi, je fais mes matchs
tranquillement et au
coach bien sûr de
prendre ses déci-
sions. Je sais en tout
cas que je peux
faire partie de cette
Equipe nationale.
Etre appelé en sé-
lection, juste avant
le Mondial, serait
une véritable consé-
cration pour vous, après
un transfert déjà très réussi à Lei-
cester, n’est-ce pas ?
Vous savez, on n’a jamais rien sans
rien. Si je suis appelé en sélection,
c’est que quelque part, je le mérite. Je
me mets à la disposition du sélec-
tionneur et je serai très honoré de f-
gurer dans sa prochaine liste.
Parlez-nous un peu de vous, de
vos qualités…
A vrai dire, je ne suis pas trop
quelqu’un qui parle beaucoup de
moi et de mes qualités. Je laisse le
soin aux gens qui me suivent à tra-
vers la télévision d’avoir leur propre
idée sur moi.
On sait que vous êtes un
milieu de terrain of-
fensif et que vous
jouez des deux
pieds. On dit
aussi que
vous êtes un
joueur assez
explosif…
Oui, tout à fait.
Je vais toujours vers
l’avant. J’accélère tout le
temps et la vitesse d’exécu-
tion est pour ainsi dire ma qua-
lité première.
Vous connaissez des joueurs
actuels de la sélection ?
Personnellement, non.
Un peu Rafk Djebbour,
vu qu’on s’est parlé l’autre
fois vite fait.
Jouer une Coupe du monde serait
quelque chose de formida-
ble pour vous, n’est-ce
pas ?
Et comment ! Un
rêve qui deviendra
réalité. Ça me fera
énormément plai-
sir à moi, mais
aussi à l’ensemble
de ma famille qui se
trouve au bled.
Vous êtes de quelle
région en Algérie ?
Je suis de Tlemcen, plus
précisément du village Beni Snous.
Vous êtes né et avez grandi en
France, mais est-ce que vous par-
lez l’arabe ?
Oui, je parle assez bien l’arabe.
Votre nom c’est bien Mahrez et
non Riyad ?
Oui, mon prénom est Riyad, tan-
dis que mon nom, c’est Mahrez.
On constate que vous vous êtes
rapidement adapté au champion-
nat anglais, sachant que votre
profl convient parfaitement au
jeu anglais…
Beaucoup de gens pensaient que
j’allais prendre beaucoup de
temps pour m’adapter au
championnat anglais.
La Ligue 2 n’a rien à
voir avec la Cham-
pionship, mais el
hamdoulilah, je
n’ai pas rencontré
d’énormes difcul-
tés. Je travaille très
dur à l’entraînement
et le coach est satisfait
de moi. Lui-même était
surpris par mon adaptation
rapide, dans ce championnat réputé
être rugueux et très physique.
La saison prochaine, vous allez
jouer en Premier League…
Oui, et j’ai déjà hâte d’y être. Af-
fronter de grands clubs anglais, c’est
très excitant et c’est pour ce genre de
confrontations qu’on aime jouer au
foot.
Déjà assuré de son accession, Lei-
cester se relâche désormais en
championnat, en témoigne votre
lourde défaite concédée mardi
dernier face à Brighton (1-4).
Vous concernant et vu que vous
serez en principe retenu pour le
prochain stage de l’EN, vous ne
devez en aucun cas lever le pied
durant la période qui va venir…
Même si nous n’avions pas déjà
validé notre accession, on jouerait
de la même façon. Certes, on a
concédé une défaite mardi, mais cela
ne veut pas dire qu’on a joué facile.
Pour ma part, je vais tout faire pour
jouer le maximum de matchs afn de
garder le rythme de la compétition
et arriver au stage de la sélection to-
talement prêt. Je tâcherai de mar-
quer encore plus de buts.
Avez-vous discuté avec votre
coach sur l’éventualité de prendre
part au prochain Mondial ?
Non, pas encore. Il n’est pas pré-
sent avec nous en ce moment. Je lui
en parlerai samedi prochain.
Entretien réalisé par Saïd Fellak
Dans
notre édition d’hier,
nous révélions en
exclusivité l’information selon
laquelle Vahid Halilhodzic allait faire
appel au jeune milieu de terrain de
Leicester City, Riyad Mahrez, pour le
prochain stage des Verts prévu à la mi-
mai. Contacté par nos soins, hier en
début d’après-midi, le joueur nous a
confirmé l’information, affirmant
qu’il a été contacté par Mohamed
Raouraoua en personne et qui
lui a fait savoir de se tenir prêt,
en prévision du prochain
regroupement précédant
le Mondial.
«J’ai les
qualités pour
faire partie de
cette
sélection»
«Je suis
originaire de
Tlemcen, du
village Beni
Snous
précisément»
«Je suis un
joueur qui va
constamment
vers l’avant. La
rapidité
d’exécution, c’est
ma qualité
première»
«Mon
coach à
Leicester a été
surpris par mon
adaptation
rapide au
championnat
anglais»
«Je n’ai pas eu encore
Halilhodzic, mais c’est prévu qu’il
me contacte incessamment»

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful