You are on page 1of 278

La vérité en marche

le SIDA Vaincu

le SIDA vaincu

1

La vérité en marche

le SIDA vaincu

2

La vérité en marche

Facebook : diop.jack@gmail.com

www.lesidavaincu.com email:infos@lesidavaincu.com Blog : lesidavaincu.blogspot.com

La vérité en marche

le SIDA Vaincu

le SIDA vaincu

3

La vérité en marche

Jack Consulting 8161240204 Edition pour le compte de l’auteur Tout droits réservés

le SIDA vaincu

4

La vérité en marche

Je remercie

Ma famille et toutes les personnes qui m’ont soutenu par une franche collaboration. A feu Boubacar Joseph NDIAYE, dit “Mame Joe” qui était le porte étendard de la famille SOCK et Conservateur de la Maison des Esclaves de Gorée. Sur son lit d’hôpital à Paris, alors qu’il s’apprêtait à entrer en salle pour une opération à cœur ouvert Il me confia: « Cette maladie du cœur, je la traînais avec moi, mais j’ai eu une rechute lors du sommet contre le racisme de Durban , car j’étais très énervé et fâché contre ceux qui prônaient une réparation financière liée à la traite des esclaves.

Je dédie ce livre

Mes frères américains m’avaient vraiment déçu, comment peut –on demander une réparation financière à l’Occident ? L’occident ne pourra jamais racheter le tort qu’elle a causé à l’Afrique avec de l’argent, je n’accepterai jamais cela !

J’avais alors quitté l’hémicycle en pleine séance, pour signifier mon désaccord. Lorsque le président de la République Abdoulaye WADE arriva pour assister au sommet, il me reçut. Je lui avais alors expliqué ma position sur le dossier des réparations financières. Il était parfaitement d’accord avec moi, il était contre toute idée de réparation financière. » A son frère feu Salif DIOP , Architecte DESA, Ethnographe, Muséographe, qui fut le premier Directeur du Musée Dynamique de Dakar. Il organisa au Sénégal, avec une rare réussite l’Exposition phare du premier FESMAN ( Festival Mondial des Arts Nègres) “ Témoin Des Temps Passés” A mon Grand père que je n’ai pas connu, feu John Nicholas SOCK, un marin solitaire qui fut rappelé à Dieu . A mon père et confident, feu Ibrahima Charles DIOP qui nous a quitté trop tôt.

A son frère Abbé Pierre SOCK, un grand panafricaniste qui était pressenti “Monseigneur”, mais dont les prises de positions vis-à-vis des puissances coloniales et sa grande amitié avec Sékou TOURE et Mamadou Dia, respectivement Président de la République de Guinée Conakry et Président du Conseil du Gouvernement sénégalais, étaient mal vu du côté des “occidentaux”. Les circonstances de sa mort sont toujours décriées dans la famille.

le SIDA vaincu

5

La vérité en marche

et occulte ce que vous avez en commun. A la Côte d’Ivoire qui se dirige vers les Elections Présidentielles. le Développement et la Fraternité. mais dans la Paix. Au Chef de l’Etat et Gardien de la Constitution. Aux femmes et hommes qui concourent à la Magistrature Suprême de ce pays. au Gouvernement Unifié de la Côte d’Ivoire. celui de tout le peuple ivoirien”. qui essaient de se surpasser avec toutes les difficultés que rencontre un pays meurtri par la guerre. mais de toute une sous-région. au Parlement ivoirien. L’ennemi est celui qui lorgne vos richesses et veut vous laisser pauvre. il est celui qui vous divise pour mieux vous dominer et vous exploiter en vous laissant au bas de l’échelon des créatures sur terre. je vous retransmets mon soutien. ou celui qu’on vous désigne. à tous les leaders politiques. qui détient entre ses mains. je vous lance un humble message: “N’oubliez pas l’intérêt général. non seulement l’avenir d’une Nation. Ne vous trompez surtout pas d’ennemis! L’ennemi n’est pas celui que vous croyez. qui figurait déjà dans la première édition de ce livre en 2004.Toutes mes pensées A mes sœurs et frères de la Côte d’Ivoire. Cet intérêt général n’est surtout pas dans la guerre. Il n y a qu’un seul et même Peuple de Côte d’Ivoire. le SIDA vaincu 6 La vérité en marche . l’ennemi est celui qui vous montre “vos différences” pour entretenir la haine.

La mise au point du PLD et les premiers essais 2. La fragilité de la thèse de l’origine africaine du VIH Page 137 4. Un retour vers quelques grandes épidémies du passé le SIDA vaincu 7 La vérité en marche . L’article du 11 Novembre 2003 2. La grande diversité de types et sous types de VIH et la difficulté de trouver un traitement 6. Ses réactions Page 111 CHAPITRE 5 : Les défaillances des autorités sénégalaises 1. L’ I R D CHAPITRE 6 :Les interventions de L’ I R D et le cas Pasteur 2. La saisine de Abdou Latif COULIBALY et de la famille WADE Page 57 Page 49 CHAPITRE 4 : La décision d’informer les Sénégalais 1.Peter Dues Berg et David RASNICK 5. les origines de la maladie 1. La saisine de la Primature et de la Présidence 1. Le VIH ne serait pas la seule cause du SIDA : Thabo MBEKI . Les premiers cas de maladies du SIDA sont apparus aux Etats Unis 3. Les réactions du Ministère de la santé et de sa plus haute autorité Mme le Ministre Eva Marie Coll SECK CHAPITRE 2 : L’entrée de L’I R D dans le bal CHAPITRE 3 : La saisine de Jack Consulting 2. Le VIH n’est pas le SIDA 2. La saisine de Mme Eva Marie Coll SECK Page 25 3. Le dossier « Ce que le Sénégal risque de perdre : L’affaire LD 3. L’Institut Pasteur Page 135 Page 121 CHAPITRE 7: Les difficultés liées à la découverte d’un traitement contre le SIDA.Sommaire PREFACE : La théorie du “Bleu de Brin” INTRODUCTION CHAPITRE 1 : Les dessous de la découverte sénégalaise 1.

la Chine. Le malade du SIDA est un consommateur de produit de santé 4. L’annulation surprenante des dettes du Sénégal 3. La parade des pauvres 2. Une possible source d’alimentation occulte et criminelle des fonds qualifiés de politiques CHAPITRE 14 : DES FAITS TROUBLANTS 1. Les réactions du SIDA business Page 154 5. des paradoxes Page 215 CHAPITRE 15: LE ROI ET LE BUTIN CONCLUSION : L’Union Africaine contre le SIDA Page 237 Page 251 le SIDA vaincu 8 La vérité en marche . Le Sénégal des milliards… 2. Le Protocole de Rebeuss 3. l’Inde. un continent clinique CHAPITRE 10 : L’Afrique. Quid de la recherche contre le VIH/ SIDA 3.CHAPITRE 8 : La machine compresseur du SIDA business face aux pays pauvres 1. Le Sénégal. Les violations graves de l’esprit de Doha CHAPITRE 9 : L’ Afrique. L’Origine du “Butin” Page 169 Page 173 CHAPITRE 12 : Le piège du PLD une découverte à double tranchant Page 179 Page 189 Page 185 4. L’implosion du PDS ou le “Péril Seckal” 2. une menace géopolitique CHAPITRE 11 : OPA déguisée de l’Union Européenne ou offensive CHAPITRE 13 : Les impacts de la première édition 1. un pays.

grâce à ce vin miraculeux. il y a une petite bourgade qui est mystérieusement épargnée : le village de Brin. les brinois ont vaincu la maladie. ni les femmes. d’un bleu naturel unique au monde appelé : « le Bleu de Brin. de la même manière que la grippe dite espagnole qui frappa l’Europe au moyen âge en emportant la moitié de la population. les populations accourent de partout du Sénégal et du reste de l’Afrique pour recevoir leur sésame : « un verre de Bleu. rejoints plus tard par le clan des BASSENE. celui des DIANDY et celui des SAGNA. LA THEORIE DU BLEU DE BRIN1 PREFACE Supposons que dans une région du Sud du Sénégal. quelque chose de terrible et d’effrayant qui décime des villages entiers. des villes.Supposons qu’il existe dans la nature quelque chose qui tue les populations par centaine. Ce village est habité par trois clans apparentés : le Clan des BIAGUI. quelque chose qui n’épargne ni les enfants. Alertées de cette découverte. ils ont la santé alors que tout le monde autour d’eux continue d’être fauché mortellement par le mal mystérieux. milliers. » le SIDA vaincu 9 La vérité en marche . » Ce vin de palme unique d’une couleur Bleue est obtenu selon un art et un savoir faire plusieurs fois séculaires détenus par certains habitants initiés de Brin. des pays et même un continent entier ( l’Afrique) qui est menacé de disparition. on se rend compte que ce village est l’unique producteur d’un vin spécial. la Casamance. où sévit ce mal. Vraisemblablement. Lorsqu’on se rapproche de près. des bourgades.

moralement. Et la légende disait que la couleur Bleue serait le fait d’un ange qui était descendu à Brin il y a de cela plusieurs centaines d’années. Avec cette petite histoire tirée de la pure fiction. dans des laboratoires du Nord. Dès lors si le vin passe avec succès les études de non-toxicité. hépatiques etc. ne devrons nous pas nous intéresser à cet arbre qui procure ce vin particulier. racontait que son grand père a raconté à son tour que son aïeul lui a raconté que ce vin a toujours été consommé sans danger. l’enseignement qu’on en tire par rapport au PLD (nom du remède) est que ce remède a eu des effets positifs sur des patients sidéens. la rigueur et la complexité de la méthodologie scientifique doivent être allégées. tout en interdisant l’accès à cette palmeraie de Brin par un contingent de commandos des forces spéciales. aux rats. ne sera certainement pas en adéquation avec cette orientation du « Tout scientifique ». et que cette tisane sénégalaise a été sanctionnée par des études de toxicologie à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar 1bis le SIDA vaincu 10 La vérité en marche . Allons nous attendre que ce vin serve de gavage aux souris. C’est ainsi que le vieillard centenaire de Brin. Il est clair que lorsqu’on est en face d’une menace grave de destruction massive des populations due à un agent pathogène (virus. cancéreux. diabétiques. singes et autres animaux. séropositifs. allons nous subir le dictat de la communauté scientifique moderne qui impose son processus d’essais pré cliniques et cliniques qui peut durer vingt ans. bactérie. il pourrait être consommé par le grand public dans l’optique de sauver des millions de vie.En tant que détenteur du pouvoir étatique. cependant les gens souhaiteraient que ce vin soit sérieusement étudié afin de savoir s’ il peut être consommé sans danger par l’homme. afin de savoir si cette boisson n’aura pas les mêmes effets sur le restant de la population ? Ou bien. prions ou X).…. avant de les donner aux mourants ? Allons-nous attendre que cette communauté scientifique étudie le Bleu de Brin afin de savoir parmi les milliers de molécules quel est le composé actif de ce vin miraculeux qui agit contre le mal ? Allons nous attendre que les chercheurs sachent pourquoi les palmeraies de Brin donnent un vin si spécial et pas les autres ? Allons nous attendre au minimum une dizaine d’années d’études sur ces palmiers en laissant les millions de personnes crever comme des mouches ? L’intérêt des populations.

de guerre. spécialiste en pharmacognosie a supervisé et orienté des recherches pour démontrer que le PLD était sans danger pour l’homme. Les vieillards de Brin ont expliqué qu’ils ont bu ce vin et ont vu leurs grands parents le boire sans danger. alléger les procédures d’acceptation et d’utilisation de ce vin afin de sauver des vies humaines. le très spécial Professeur Emmanuel BASSENE chef du département de Botanique et de toxicologie de la faculté de pharmacie de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar. Nous devons amender. La priorité des scientifiques doit être de s’assurer et d’assurer les populations que ce vin est sans danger pour l’homme et efficace contre le mal. On déclare l’Etat d’urgence et on gèle les lois qui organisent la vie en tant de paix pour des lois adaptées dans les situations de crise. L’urgence nationale. Le PLD est une tisane sénégalaise .(UCAD). et ne soyons pas bornés par la méthodologie scientifique qui peut prendre 15 à 20 ans entre le moment d’une découverte et le moment où le produit est mis à la consommation par le public. le SIDA vaincu 11 La vérité en marche . doit conduire à des dérogations sur la ligne classique en temps de crise. prenons-le comme telle. Pour le PLD. Concentrons nos efforts donc sur ce vin de palme. continentale et même mondiale. L’ Afrique n’est plus en temps de paix depuis très longtemps.

le SIDA vaincu 12 La vérité en marche .

« soulagé2» au moins une vingtaine de PV/VIH/SIDA3. d’après les termes utilisés par le professeur Emmanuel BASSENE1ter. l ‘histoire est en train de donner raison à l’Afrique. Toutes ces personnes traitées sont aujourd’hui cliniquement saines et ont repris le cours normal de leur vie. Ce livre ne se veut pas politique en soit. mais va aussi analyser des faits qui conduisent à la thèse d’une prise d’otage. mais il a complètement éradiqué le mal3bis. le Professeur Eva Marie Coll SECK avait été saisie durant le mois de janvier de l’année 2002 d’un dossier qui avait pour objectif de lui présenter la découverte d’un nouveau traitement contre le Sida. le développement de l’Afrique doit être endogène. ’histoire est en train de se pencher vers l’Afrique. de sensibiliser l’opinion publique africaine sur les dessous de cette affaire qui subit une OMERTA de la part des autorités sénégalaises officiellement depuis la publication de la première édition durant le mois de mars 2004. selon lui. mais s’inscrit. le Sénégal. par mesure de sécurité nous allons utiliser ses initiales. L’ambition de ce livre est aujourd’hui. Le traitement n’a pas fait que soulager la vingtaine de PV/VIH/SIDA. mais il rajoute. un chercheur a mis au point un traitement. Dans notre pays. Ce livre va retracer la face cachée et inconnue de l’affaire depuis cette première saisine. qui a. ce n’est qu’après que les appuis extérieurs peuvent venir accessoirement. durant son discours d’Accra le 11 juillet 2009.L INTRODUCTION L’ex ministre de la santé du Sénégal. L’inventeur qui a mis au point ce traitement s’appelle « LD » . le SIDA vaincu 13 La vérité en marche . de par sa nature et Ces mots ont été utilisés par le Président des Etats Unis d’Amérique Barack OBAMA.

dans un contexte national et international qui est lui-même politique. Cette découverte capitale intervient dans un processus que j’appelle « la troisième phase du processus « sunugalien4 ». membre de l’Académie française et agrégé en grammaire. alors que le Président du Conseil du Gouvernement Mamadou DIA appelait à « concevoir une mutation totale qui substitue à la société coloniale et à l’économie de traite. on peut le leur accorder. il était une belle réussite d’intégration à ce qui deviendra la francophonie. SENGHOR voulait rester dans la communauté française après les indépendances. D’aucuns diront que c’est une sorte de continuum de l’époque Senghorienne. Ce président poète. s’est démarqué du lot des ex colonies en bénéficiant d’un favoritisme sans égal de la France. jugé et emprisonné aux confins du Sénégal à Kédougou pendant plus de dix ans. une société libre et une économie de développement4bis. de la colonisation vers l’indépendance. le Sénégal sous Senghor. Senghor a donc permis cette première transition. en permettant au Sénégal de garder beaucoup de prérogatives de la part de l’ex . La deuxième étape survient avec l’avènement du Président Abdou DIOUF. Le Sénégal a entamé depuis les indépendances un processus qui s’inscrit dans une sorte de « Trilogie » et chaque étape de celle-ci correspond à l’avènement des trois présidents que nous avons connus depuis 1960. » Le Président Mamadou DIA. qu’un seul acte peut faire de grandes Femmes ou Hommes de l’histoire comme il peut aussi les défaire. fût injustement arrêté.son enjeu. cependant ce personnage a joué un rôle capital dans l’avancée de notre peuple. celle-là même qui permet de choisir le SIDA vaincu 14 La vérité en marche . Léopold S. La première étape de ce processus est celui que j’appelle “Le Sevrage colonial. représentait donc aux yeux des français celui qui avait réussi à s’identifier à la culture de Jean Jacques Rousseau. Dès lors.” Durant cette période feu le président Léopold Sédar SENGHOR a par sa personne symbolisé le Sénégal dans ce qu’était l’Afrique francophone.puissance coloniale. Il est admis parfois. Je vais néanmoins me limiter à identifier brièvement le contexte politique national. qui souhaitait que le Sénégal libre. puisse jouir de la plénitude de son indépendance. Le président Abdou DIOUF a fini par donner au Sénégal un bien très rare dans notre continent : « La liberté ».

Ceci est un acquis considérable pour les citoyens sénégalais et aux yeux du monde entier.” Le refus de passer le témoin dans cette course « sunugalienne » aurait certainement fait plonger le pays dans des troubles dont on ne pourrait même pas imaginer les conséquences dévastatrices pour le pays de la Terranga5 . grâce à la volonté d’un seul homme qui aurait pu refuser de respecter la règle du jeu démocratique. le Président de la République. Il est celui qui a été choisi par le peuple pour la réalisation des rêves de « Sopi. le Sénégalais sait que sa liberté de choisir ou de sanctionner son Président ou ses élus par les urnes est immuable. car il constitue le contexte de l’affaire dont je vais traiter dans ce livre. pour cela il restera toujours un grand Président dans le cœur des sénégalais. mais sa grandeur a pris le dessus. devant le choix des urnes. sauf quelques exceptions. a été renforcé par la légitimité que le leader des libéraux bénéficiait auprès de la population sénégalaise lors de son accession au pouvoir. La troisième étape de cette course est donc la phase amorcée par le Président Abdoulaye Wade qui a succédé à Abdou DIOUF à la tête de l’Etat sénégalais. Le Président DIOUF finira par dire. Le Président Wade est tout simplement le « Dream Maker6 » du peuple Sénégalais. Le rêve wadien incarné par son slogan de campagne : « Sopi »7 qui veut dire changement en wolof.il faut savoir partir lorsqu’on a plus la confiance du peuple.. inviolable et éternelle. gaal = pirogue en langue Wolof) . DIOUF aurait pu choisir de se « dinosauriser » et de refuser de céder le pouvoir aux nouveaux venus qui tenteraient ainsi leurs chances afin de porter l’étendard de « Sunugaal » (sunu = notre. Cependant. aux libéraux sénégalais du PDS ( Parti Démocratique Sénégalais)dirigé par Me Abdoulaye Wade. Il est parti la tête haute. en Grand Homme d’Etat. » le SIDA vaincu 15 La vérité en marche . le « trône ».ou de sanctionner par les urnes nos dirigeants et le plus illustre de tous. il a choisi de céder. Désormais. à l’occasion d’une interview sur une chaîne de télévision française plus de huit ans après les élections de 2000 : “ …. Cette attitude qui était malheureusement encore la règle dans le continent. Je vais pousser l’analyse sur cette troisième étape du processus sunugaalien. n’aurait pas été une surprise. Cette liberté a donc été rendue possible. et le Sénégal ne cessera jamais de le remercier.

lors de son accession au pouvoir avec l’apport des voix du bloc de l’opposition représenté substantiellement par l’AFP de Monsieur Moustapha Niasse10. ce qui gangrène le climat social qui est au bord de l’asphyxie. dont l’un d’eux était premier ministre en 2000 ont tous été remerciés. avait battu la France ancienne puissance coloniale. le SIDA vaincu En 2002. L’inflation. Nul doutait de l’ambition affichée par Wade. alors Championne du monde et d’Europe. lors de la coupe du monde foot. dirigé par 16 La vérité en marche . pour un Sénégal qui gagne dans une Afrique qui gagne8. Les ténors de l’opposition cités plus haut . l’AJPADS de Monsieur Landing Savané la RND de feu Cheikh Anta DIOP10bis. Les possibilités de ce troisième président avaient pour seule limite le rêve des sénégalais. l’équipe du Sénégal qui s’est qualifiée en quart de finale. autoroute à péage. le chemin de fer à écartèlement standard ). Ce désir d’un « grand bond en avant »7bis allait de paire avec une ambition sans égale de Me Abdoulaye Wade. la LD de Monsieur Abdoulaye Bathily. En 2000. lorsqu’il décidait de sortir du carcan français pour aller lui-même lier des relations « économiques » et politiques avec des pays aussi différents que les Etats-Unis d’Amérique et l’IRAN. la crise mondiale aidant. il l’aurait eu. le Port du futur.Son accession au pouvoir a fait naître chez le sénégalais un grand duo espoir-rêve d’un Sénégal meilleur. en match d’ouverture. les intérêts du Sénégal là ou ils se trouvent. très rapidement. l’Université du futur africain. dans l’optique de réaliser le rêve de SOPI. Aujourd’hui presque dix (10) ans après cette accession au pouvoir. c’est-à-dire qu’il n’ y en avait pas. le président Wade était à son apogée avec l’annonce des grands chantiers de l’Etat ( nouvel aéroport de Dias. la cité des affaires de l’Afrique de l’Ouest. il avait reçu un chèque en blanc9.”11 En 2009. sans parler des pays asiatiques et ceux de l’Europe de l’EST. Le président Wade pouvait demander n’importe quoi au Sénégalais. aucun de ces grands projets n’est arrivé à son terme ou n’ a encore vu le jour. les sacrifices les plus durs. par Wade et se sont tous réunis dans le principal bloc de l’opposition avec le parti de l’ancien régime le PS : “ le front Benno Siggil Sénégal. Il s’est donc affranchi de la cage française pour défendre à juste titre. a conduit à un coût de la vie très cher au Sénégal. le bilan politique économique et social est très lourd. Monsieur Madior DIOUF et le PIT de Monsieur Amath Dansokh.

de femmes et d’enfants sénégalais prennent les pirogues de la mort pour affronter l’Atlantique en destination des côtes espagnoles et fuir le Sénégal. mais rajoute « je ne suis pas dormant. La majorité n’a pas vu les côtes espagnoles. auréolé par des scandales politico financières. Y a-t-il vraiment eu “Sopi” ? Est-ce que le sopi des sénégalais se reconnait dans l’embellissement de la corniche Ouest qui relie le centre ville à la cité très résidentielle des Almadies qui a coûté des dizaines de milliards de francs CFA aux contribuables. dans les colonnes du Figaro le 05 février 2009. Est -ce que le vrai sopi. l’atlantique est désormais leur dernière demeure. qui ont occasionné une débâcle sans précédent au régime de Wade? La quasi-totalité des quatorze (14) régions du Sénégal sont entre les mains de la principale coalition de l’opposition “le front Benno Siggil Sénégal”. Monsieur Abdoulaye Wade reconnaît avoir été franc-maçon. franc-maçon pour toujours. la croyance populaire ( à tort ou à raison) dans toutes les confessions religieuses est que lorsqu’on appartient à ce groupe. Cependant. on a vendu son le SIDA vaincu 17 La vérité en marche .Des milliers de jeunes. qui à mon avis aurait contribué à la défaite du régime au pouvoir par l’échec aux élections locales. mais dont personne n’a osé auparavant divulgué sans preuve. c’est lorsque. Le rêve est-il en train de tourner en cauchemar ? Le réveil est-il en train de s’opérer avec les dernières élections locales de mars 2009. » Les médias sénégalais ont repris l’information qui était un secret de polichinelle. mais radié par suite de ma démission volontaire…. alors que les hôpitaux et centre de santé du pays sont souvent en grève pour réclamer des équipements. L’opposition reproche au Président le gaspillage des finances publiques. en prélude à la future présidentielle de 2012 que l’opposition souhaite anticipée. avec à sa tête le puissant milliardaire et baron du pétrole Moustapha Niasse qui dirige l’AFP. » Cette reconnaissance inédite pré électorale est d’autant plus grave qu’au Sénégal. la presse a repris ce célèbre dicton pour enfoncer le clou : « franc-maçon un jour. une gestion patrimoniale du pays et pire il est soupçonné de vouloir se faire succéder par son fils Karim Wade11bis à la tête du pays. à cause de la gravité des conséquences politiques d’une telle divulgation. ni d’ailleurs revu les belles plages de Gorée. celui des comportements qui ont perdu l’ancien régime a été obtenu ? Le fait le plus marquant.

par contre si ma thèse était vraie. un remède miracle. qu’un nègre de Cheikh Anta Diop. Comme consultant. Depuis 2001 donc. le plus souvent propriétés de citoyens français. c’est ainsi que j’ai personnellement édité pour compte d’auteur l’ouvrage précité. alors que ce que j’y disais était doublement grave. Le livre reçut une omerta totale de la part des autorités sanitaires du pays. refuseraient de « prendre des risques » . c’est ainsi que j’ai passé la majorité de mon temps à rechercher les voies et moyens pour que l’humanité puisse bénéficier de cette aubaine.C’est dans ce contexte politique qu’est publiée cette nouvelle édition qui a pour objectif de toucher le reste de l’Afrique . et le sous titre (La face cachée de la grande découverte sénégalaise) évoquait une gestion pas très nette de cette affaire de la part de l’Etat sénégalais. j’ai dû recourir à la publication d’un livre en 2004. le PLD. car les principales maisons d’édition qui datent de l’époque coloniale. il fallait que je sois à la fois auteur et éditeur. La deuxième question : « comment faire accepter au monde occidental et scientifique avec tous ses préjugés sur l’Afrique. âme à Satan pour bénéficier du pouvoir et des richesses sur terre. voire des génocidaires. ce sont les malades. Ce livre je l’ai écrit à la première personne du singulier. le SIDA vaincu 18 La vérité en marche . tout en respectant la propriété intellectuelle et morale de l’inventeur. Le titre se voulait d’être claire et sans ambiguïté : le sida était vaincu. formé à l’école coranique a découvert la solution à un problème irrésolu par eux-mêmes depuis plus de vingt ans ? » Pour éviter une « charlatanisation » guidée et préméditée. et des clients à fidéliser. car si ce que je soutenais n’était qu’un tissu de mensonges. Comme ce que j’allais dire dans le livre n’était pas en harmonie avec ce qui était classiquement admis. c’est celui de la maladie. intitulé : « Le sida vaincu. les autorités qui savaient et qui ont étouffé l’affaire seraient des criminels contre l’humanité. personne d’autre au monde que moi n’aurait pu les faire. La face cachée de la grande découverte sénégalaise ». car certaines révélations que j’y ai faites et d’autres que je vais faire dans cette deuxième édition. a été mis au point par un citoyen sénégalais qui cherchait à vaincre le Sida. j’aurai été traité comme un criminel. Cependant deux questions se posaient : La première : « comment était-il possible d’affronter les lobbies pharmaceutiques qui doivent rentabiliser leurs investissements » ? Ces lobbies ont un marché à entretenir. j’ai été saisi de ce dossier par l’inventeur depuis 2002.

je leur ai remis leurs lots à Paris. je posais les intérêts que je défendais et expliquais que des mesures avaient été prises pour que le secret survive à l’inventeur. ou d’ailleurs. vous le verrez dans les développements ultérieurs. Bruxelles et Londres. comme arme stratégique de dissuasion. il y eut sept millions six cent soixante cinq mille ( 7 665 000) personnes assassinées. le SIDA vaincu 19 La vérité en marche . un autre pour son président de la République.En publiant ce livre. Donc de 2001 à 2004. La plupart des ambassadeurs m’avaient reçu afin d’en savoir plus. Un livre était aussi offert personnellement à tous les chefs de partis politiques du Sénégal en commençant par le parti au pouvoir. les autorités sénégalaises n’ont jamais pris position officiellement sur ce dossier. Nous savons tous que les représentations diplomatiques sont une sorte de réseau « d’espionnage légalisé » notamment au profit de leurs entreprises multinationales. car aucune d’elles n’acceptera qu’une puissance concurrente s’accapare du PLD pour le profit exclusif de son industrie pharmaceutique. C’est ainsi que j’offrais un pack de dix livres à presque toutes les représentations diplomatiques présentes au Sénégal. Pour chaque ambassade deux livres étaient dédicacés : un pour l’ambassadeur. La découverte n’était plus un secret et j’ouvris le bal aux grandes puissances et à leurs firmes pharmaceutiques qui représentent l’industrie la plus lucrative au monde. La première édition visait d’une part à faire sortir l’inventeur de l’anonymat pour éviter toutes machinations et complots. je coupais l’herbe sous les pieds des personnes. et qu’elles font remonter chaque jour des informations au niveau de leur ministère de tutelle pour informer leurs gouvernements et prévenir de l’avancée et des risques du monde. Je vous rappelle que chaque jour sept mille (7000) personnes meurent du sida dans le monde. personnalités. Je cherchais ainsi à mettre en confrontation les grandes puissances. pire que l’arme nucléaire. organisations et puissances occultes qui savaient et cherchaient à détourner cette grande découverte à leurs profits exclusifs. et entre 2004 ( date de parution du livre ) et 2009 (10 220 000) dix millions deux cent vingt mille personnes ont été lâchement assassinées par un silence criminel. notamment celle qui aurait pour objectif de lui substituer un usurpateur contrôlable ou simple- Après la publication de ce premier livre. avec un courrier de demande d’audience en destination de chaque ambassadeur et pour les autres qui n’étaient pas représentées à Dakar.

le SIDA vaincu 20 La vérité en marche . dans le scénario le plus favorable. Le Sida.. Directrice du Bureau de la Présidence américaine pour la politique du sida disait : « Nous savons avec certitude que. des centaines de millions de personnes auront été infectées et en seront mortes. mais remporterait au nom de l’Afrique. qui en réalité sont la quasitotalité des maladies. en proposant un traitement qui sauverait l’humanité. cette fois-ci le Sénégal ne s’arrêterait pas en quart de finale comme durant le mondial 2002. d’autre part informer de cette découverte tout en restant à l’intérieur du Sénégal ou le principal combat se menait. dont onze ( 11) sont américaines. le britannique GlaxoSmith Kline (GSK. est donc une maladie très spéciale au vue de l’industrie pharmaceutique. n° 2 mondial). Mais. la coupe..Mais quels sont les enjeux de cette découverte ? Est-ce que cette découverte n’est pas une menace contre la première industrie au monde dirigée par le lobby appelé” Big Pharma” ? Le Big Pharma regroupe les ( 43) quarante trois premiers laboratoires pharmaceutiques au monde ayant à leur tête l’américain Pfizer (n° 1 mondial et leader en Europe). On verra alors la tendance se renverser. emploient près d’un million et demi de personnes dans le monde et réalisent plus de (400 ) quatre cent milliards d’euros de chiffre d’affaires par an. ces «big pharma». le Sénégal allait de nouveau rentrer dans une nouvelle compétition qui était jadis réservée exclusivement aux pays riches et par conséquent fermée aux pays pauvres du Sud : la recherche pharmaceutique. Un remède contre le sida serait donc en même temps un remède contre toutes ces autres maladies dites opportunistes. car les médicaments ne seront plus au Nord et les malades au Sud. » Je rajoute à cette phrase révélatrice de la politique du Nord que ces morts ne seront surtout pas des américains ou occidentaux. Avec cette découverte donc. C’est d’ailleurs dans cette première optique que ce livre avait été offert à toutes les représentations diplomatiques et aux organismes internationaux présents à Dakar . Ensemble. le français Sanofi-Synthélabo ou encore Aventis. avant que nous soyons en mesure de stopper la pandémie (sida). ment son élimination physique. mais des nègres de Cheikh Anta Diop. étant une maladie qui occasionne la venue de toutes les autres maladies dites opportunistes du fait de la défaillance du système immunitaire. Sandra Thurman. le suisse Novartis.

Son pire ennemi est sa principale source de molécules: “ la plante”12 . Pour savoir ce que représente le PLD. En droit de la propriété intellectuelle. Rwanda. Les molécules qui sont découvertes dans les plantes. L’opium qui nous vient de la plante appelée communément pavot était connu et utilisé par les chinois comme analgésique et par les africains ( l’Egypte) depuis des millénaires. dont quelques sont sanctionnées par deux thèses de doctorat en pharmacie soutenues en 2004 à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar englobent et dépassent de très loin celles de l’opium. car existaient avant sa découverte. Le sida entre 1983 et aujourd’hui a fait des millions de victimes et continuera à en faire davantage selon les prévisions de l’OMS. ne peuvent pas être la propriété de l’homme. on ne peut déposer de brevet que pour les inventions et non les découvertes. Aujourd’hui les potentialités du PLD. elle. Chaque jour. du cancer. rappelez-vous les deux guerres pour le contrôle du commerce de l’opium qui opposait l’Angleterre et la chine de 1839 à 1842 et la coalition franco-britannique contre la Chine en 1858. des maladies infectieuses. dans sept pays d’Afrique Australe. L’industrie pharmaceutique. Malawie. En 2002. aujourd’hui du sida et d’autres affections qui auraient pu être prévenues et enrayées depuis de nombreuses années. Zimbabwe). environ sept mille (7000) personnes meurent du sida. l’espérance de vie est passée sous la barre de 40 ans. Mozambique. tout le monde sait que la quasi-totalité des molécules des médicaments présents dans les étalages de nos pharmacies proviennent des plantes. cherche à réaliser des profits et à entretenir son marché ( la maladie) et sa clientèle ( le malade). mais cellesci ont subit des modifications pour en contrôler les effets d’une part et surtout la propriété. on prévoit une perte de dix sept ( 17) années d’espérance de vie dans neuf pays d’Afrique (South Africa. fidèle à sa logique capitaliste d’accumulation des richesses. Zambie. Kenya. Botswana. Depuis les débuts de la médecine et de la pharmacie dite moderne des centaines de millions de personnes continuent de mourir de maladies cardiovasculaires. L’industrie pharmaceutique déteste la plante d’une part car on ne peut pas se l’ approprier parce qu’on a découvert ses vertus curatives et d’autre part la plante en REMED IANT le mal. Namibia. le SIDA vaincu 21 La vérité en marche .Qui veut nous exterminer ? Pourquoi ? A qui fait-on si peur ? D’ici 2010. “ élimine le marché et la clientèle ” souvent de manière définitive.

Leur rêve. ses gains et ses profits.quinze mille (15000) personnes du cancer et neuf mille( 9000) personnes du diabète. dépendent de la brevetabilité des médicaments. Le marché de l’industrie pharmaceutique a pour assiette le corps humain . peuvent aller préparer un BTS en force de vente en deux ans. les étudiants en pharmacie de nos pays qui sont en principe des chercheurs qui doivent rechercher et créer de nouveaux médicaments contre les maladies qui touchent nos populations sont formés pour devenir des forces de ventes de produits manufacturés issus de l’industrie du médicament. la prévention et surtout l’éradication des maladies réduisent substantiellement voire éliminent totalement les marchés des le SIDA vaincu 22 La vérité en marche . Jamais dans l’histoire de l’humanité on a assisté à une telle floraison de maladies incurables de toutes sortes qu’aujourd’hui . au Sénégal. le nombre de décès causé par le diabète (9% de la totalité des décès). Suivant cette logique. c’ est de pouvoir ouvrir leur officine de pharmacie dans des « quartiers rentables ». Le décès prématuré de millions de personnes est-il le résultat d’une coïncidence ou le fruit d’une « négligence criminelle » ? A-t-il été volontairement et systématiquement organisé au nom de l’industrie pharmaceutique et de ses investisseurs dans le seul but de développer un marché mondial du médicament pesant plus de (400) quatre cent milliards d’euros ? C’est ainsi que ce secteur est devenu l’industrie la plus lucrative au monde. une fois leurs études finies. Cent soixante et onze (171) millions de personnes souffrent de diabète et d’ici 2030. ce groupe atteindra trois cent soixante six (366) millions de personnes selon les prévisions de l’OMS. Et annuellement on estime à quatre (4) millions. et pourtant jamais dans l’histoire de l’humanité la science et la technologie n’ont atteint une telle avancée. son rendement. son ROI (Return On Investment) reposent sur l’entretien et l’expansion des maladies . c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ironisais en disant que ceux qui choisiront de suivre de longues études en pharmacie. Les morts attribuées annuellement au cancer sont estimées à six ( 6) millions de personnes (12% des décès dans le monde). Les ministères et directions de la santé des Etats et surtout ceux des pays du sud sont devenus des Départements marketing des laboratoires pharmaceutiques. C’est ainsi que nos illustres facultés de pharmacie sont devenues des écoles de commerce.

Les gouvernements au Sud comme au Nord sont manipulés.produits pharmaceutiques. c’est-à-dire vous et moi. Les législations de nations entières sont manipulées et utilisées pour promouvoir ce “ commerce avec la maladie ”. parmi les trois cent cinquante mille (350 000) espèces de plantes supérieures qui ont été répertoriées à ce jour sur la terre. c’est-à-dire favoriser l’expansion chronique des maladies. l’illégalité déclarée créait une sorte de « super brevet » qui exclut la majorité pour favoriser les lobbies pharmaceutiques. de la médecine. l’industrie du médicament recourt à une multitude d’exécutants et de complices dans les secteurs des sciences. D’ailleurs ce n’est pas pour rien que le commerce illégal de ces plantes est le SIDA vaincu 23 La vérité en marche . C’est ainsi que. seulement 10% d’entre elles ont fait l’objet d’études phytochimiques et pharmacologiques. ceux–ci n’ont d’ailleurs pas de frontière et peuvent pousser dans plusieurs pays. des mass médias et surtout de la politique. Pour entretenir leur marché. chaque plante peut renfermer plusieurs milliers de métabolites secondaires (molécules) dont une seule substance ou une série de substances sont responsables de l’effet thérapeutique ou de l’effet toxique. la coca et l’opium). combattant de manière systématique les thérapies naturelles par les plantes. Le tour est joué. au préjudice de la santé et de la vie de centaines de millions de personnes innocentes. Selon la méthodologie scientifique. C’est d’ailleurs dans cette logique que des plantes médicinales parmi les plus anciennes que l’humanité ait connu. C’est pourquoi les compagnies pharmaceutiques entravent de manière systématique la prévention et l’éradication effective et efficace des maladies à travers les plantes médicinales. ont été interdites et classées comme substances illicites (stupéfiants) : ( le chanvre. Personne ne peut être propriétaire d’une plante ou d’un arbre. et elles procurent des marges bénéficiaires réduites. corrompus voire dirigés par des lobbyistes ou d’anciens dirigeants de l’industrie pharmaceutique. nécessitait comme condition préalable l’élimination de la concurrence imposée par les thérapies naturelles (le plus souvent localisées dans les pays du Sud) car celles-ci ne sont pas brevetables. L’essor de l’industrie pharmaceutique (localisée au Nord) en tant que secteur d’investissement fructueux. de plus elles font disparaître les marchés. qui pèse plusieurs centaines de milliards de dollars US et surtout en étouffant.

Dans ce livre je vais donc utiliser des conventions terminologiques. » Chaque fois que j’utilise le terme de chercheur pour désigner LD. étant entendu que les outils et moyens qu’ils utilisent ne portent pas atteinte à l’ environnement. il faudra l’entendre par rapport à la définition que je viens de donner. La morphine est le principal alcaloïde (molécules très puissantes formées d’azote. n’en demeurent pas moins des sources de molécules efficaces avec des activités thérapeutiques connues depuis longtemps par la science. de par ses travaux de recherche visent l’amélioration des conditions de vie. pour me démarquer d’une certaine stigmatisation discriminatoire qui opposerait le moderne et le primitif dans le milieu scientifique. et de carbone) de l’opium. animales et humaines qui peuplent notre planète. Les laboratoires Bayer ont mis au point en 1888 un dérivé de la morphine dont le nom illustre bien ses pouvoirs extraordinaires : « Héroïne ». barbare voire primitive. le SIDA vaincu 24 La vérité en marche . tradipharmacien ou pire guérisseur. J’entends par chercheur : « tout individu ou groupe qui. termes qui. d’une manière péjorative font une dichotomie discriminatoire entre médecine ou pharmacie moderne à celle dite moins avancée. Aujourd’hui un héros africain a découvert un remède qui peut changer le cours de l’humanité en sauvant des millions de vie. même si elles sont utilisées par des criminels pour fabriquer des substances illicites. d’existence et la survie des populations végétales.évalué à des centaines de milliards de dollars US. celui-ci subit une Omerta de la part de son propre pays. Ces plantes. Je préfèrerai donc le terme chercheur à tradipraticien. d’hydrogène. indigène.

Ce livre fait donc suite à cette première saisine. Face à cette crise mondiale. il y eut des comportements anormaux. est alors concernée par cette découverte car elle est la leur. dans un premier temps. Nous sommes encore un pays très pauvre14 parmi tant d’autres hélas. pour que cette affaire ne profite pas à des « intérêts bandits ». qui est confronté à ce fléau qu’est le VIH/SIDA. j’ai pris à bras le corps cette affaire et tenté de me battre avec les moyens du bord. Ayant constaté des dysfonctionnements inadmissibles eu égard aux enjeux et à la situation de crise chronique que rencontre le continent face à cette pandémie qu’est le Sida. Toutes les onze (11) secondes. qui vient s’ajouter à la misère le SIDA vaincu 25 La vérité en marche .UN Les dessous de la découverte sénégalaise Durant le mois de janvier 2002. et toutes les six ( 6 ) secondes une personne est contaminée dans le monde. partant toute l’Afrique. je me suis alors orienté vers les hautes autorités sénégalaises. voir même suicidaires qui pourraient faire penser au sabotage. Tout le Sénégal. illogiques. l’ex ministre de la santé du Sénégal Madame Eva Marie Coll Seck avait été saisie d’un dossier qui présentait la découverte du « PLD13 » et dans lequel y était décrit l’évolution clinique et parfois biologique de six (6) PV/VIH/SIDA. une personne meurt du sida. Mais pourquoi ? et pour le compte de qui ? En tant que conseiller de LD. L’enjeu de cette découverte et la qualité des informations contenues dans le dossier objet de la saisine auraient dû aboutir à une réaction à la hauteur de celle-ci.

il y a eu deux bonnes dizaines (en 2004) de PV/VIH/SIDA traités avec des résultats très satisfaisants. pourtant elle a atterri entre des mains compétentes depuis janvier 2002 et depuis cette date. Cette découverte a des enjeux financiers et stratégiques énormes. s’expliquait par le fait que c’est durant cette période de l’année qu’on fête la journée mondiale du SIDA. On pouvait lire des phrases de ce type dans beaucoup de quotidiens français durant le mois de novembre 2003. Le 20 Mai 1983 l’hebdomadaire américain « Sciences » publiait cinq (5) articles consacrés au Sida. ils venaient d’identifier le LAV (Lymphadenopathy. Virus) le SIDA vaincu La mise au point du PLD et les premiers essais < 26 La vérité en marche . car dévastatrice. Associed. Il est aussi vrai qu’il y a une crise partout même en Europe. Fin 2002. seuls 30 000 malades bénéficient d’un traitement en raison du coût élevé d’une trithérapie ». Parmi eux. le nombre de personnes infectées par le VIH dans le monde était de 42 millions et que l’Afrique dispose du gros lot. parmi ceux-ci figurait celui intitulé «Isolement d’un virus lymphocyte-T-tropique chez un patient à risque de syndrome d’immuno déficience acquise ». « L’Afrique se meurt du Sida dans l’indifférence. L’affaire LD n’était pas connue ni de la presse. Il a donc fallu attendre. Pourquoi y a-t-il eu ce mutisme ? Que s’est -il passé durant toute cette période ? Cette partie aura pour ambition d’essayer de répondre à ces interrogations. pour que l’affaire éclate au grand jour et permette ainsi au Sénégalais de découvrir une petite partie des dessous d’une affaire aux enjeux inimaginables. Cet intérêt accru des médias des pays du Nord autour de la question du VIH/SIDA. le dossier réservé par le journal sénégalais “ Le Quotidien ” du 11 novembre 2003 avec plusieurs articles et interviews. Les auteurs de cet article étaient un groupe de jeunes chercheurs français regroupés autour du professeur Luc Montagnier.déjà existante dans la vie quotidienne de beaucoup de nos compatriotes africains. ni du grand public.4 millions d’habitants. Cette phrase prend toute son ampleur lorsqu’on sait qu’à la fin de l’année 2002. mais elle est pire chez nous. le nombre d’africains infectés par le virus du VIH étaient estimés à 29.

Les deux parties trouvèrent un arrangement certes. Il venait alors de finir de mettre au point une composition à base d’extraits de quatre ( 4) plantes qui avait pour objectif de combattre le virus responsable du Sida. Pour enfoncer le clou. Depuis la première autorisation de mise sur le marché du premier médicament anti-VIH en 1987. mais à ce jour le seul essai de phase trois d’un vaccin préventif a échoué au dire de la firme VaxGen15 qui le fabrique. LD venait donc de terminer une première phase d’une longue période durant la quelle il a procédé à une recherche de plantes et d’une solution. Pendant que des recherches sont financées à coups de milliards de dollars et que des programmes informatiques à la pointe de la technologie sont mis à la disposition de la recherche médicale et pharmaceutique. mais depuis une vingtaine d’années. C’est dans ce contexte que le VIH a été découvert. Plusieurs chercheurs et non pas les moindres ne dissimulent pas leur scepticisme devant le caractère dynamique du virus qui renforce son potentiel de mutation vers des nouvelles variétés résistantes. Personne n’a réussi à stopper les morts dues au SIDA. américains et français se sont disputés la paternité de la découverte du SIDA. il devait le SIDA vaincu 27 La vérité en marche . les médecins disposent dans leur batterie pas moins d’une vingtaine d’antirétroviraux. En ce qui concerne la recherche sur un vaccin. lorsqu’on constate l’augmentation globale des taux d’infections et la situation de jeunesse de la maladie dans plusieurs régions denses comme les ex Etats soviétiques et l’Asie avec ses deux géants : l’Inde et La Chine. cette controverse avait des dessous d’enjeux financiers. ni aucune autre souveraineté du Nord n’a réussi à éradiquer le “ virus en or ” qui est plus que jamais présent et menaçant.En Avril 1984. A cette époque. disent certains professionnels des épidémies qui l’estiment vers l’horizon 2040. Mme Hecker annonçait dans cette même lancée un test de dépistage et un vaccin protecteur dans les deux ans à venir. ni français. un jeune sénégalais descendant du peuple des pharaons s’était rendu à la foire au bétail de Fora à Dakar pour acheter une chèvre…. Le pic de la pandémie serait encore très loin devant nous. les prévisions sont de plus en plus pessimistes. Après qu’il ait fini la mise au point de la solution liquide aqueuse. plus de 90 essais dans le monde étaient en phase préliminaires (phase I et II). Margarett Hekler secrétaire d’Etat américain à la santé affirmait que l’équipe de Robert Gallo avait identifié un nouveau virus et démontré qu’il était à l’origine du SIDA : le HTLV-III. ni américains. elle a débuté vers 1985. En 2004.

j’en ai fait l’expérience. sa stature majestueuse renforcée par un beau pelage attirait souvent l’attention des passants et même des automobilistes. car on ne sait pas si un produit16 qu’on vient de créer est toxique ou non. Il ne s’agira donc plus d’éviter de jeter le bébé avec l’eau du bain mais plutôt d’éviter de le noyer avec. LD lui. En d’autres termes on chercherait avec ces essais de toxicité. C’est dans cette optique que LD partit à la foire au bétail afin d’acquérir son premier cobaye. Après plusieurs années notre star était toujours en très bonne santé et disposait d’une magnifique stature. manipuler des rats. des chiens ou des singes pour effectuer sur eux des expérimentations. le PLD fut administré à Sikunda quotidiennement pendant près de 7 mois. Nous allons donner le nom de Sikunda à ce premier cobaye très spécial. ces pouvoirs sont aussi synonymes de robustesse.alors en évaluer l’impact sur des êtres vivants. le SIDA vaincu 28 La vérité en marche . mais il a décidé de faire ses premiers tests sur une chèvre. Il décida alors d’acquérir une chèvre pour faire des tests sur un animal robuste. Le but de ces essais était uniquement de mesurer la toxicité du PLD sur des êtres vivants. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard que sa peau sert dans beaucoup de pays à fabriquer le tam-tam. En effet. Vous avez tous au moins une fois vu à la télé. Les résultats furent satisfaisants. des scientifiques dans leurs laboratoires. un lapin ou un singe. Donc. La chèvre est généralement vue en Afrique comme un animal mystique au pouvoir surnaturel. si ce produit ne commettrait pas plus de dégâts que la pathologie qu’il prétend anéantir. Lorsqu’on la sortait et qu’elle était attachée devant la porte de la maison de LD qui se trouve sur une rue très fréquentée. un rat. ont d’abord été testés au début de la chaîne de leur conception sur ces animaux. la plupart des médicaments ou vaccins qui finissent dans les étagères de nos pharmacies et qui ont très souvent contribué à sauver des milliers de vies. ces cobayes héros malgré eux. instrument utilisé dans les cérémonies cultuelles ou il y a généralement communion entre les prêtres et les ancêtres. Cette phase est classiquement appelée essai de toxicité. une chèvre allait faire l’affaire. n’est pas allé chercher un chien. ainsi ces tests permettront de savoir si l’absorption du produit ne serait pas cliniquement fatale à l’être vivant. il n y eut aucun rejet ni de manifestation d’allergie ou de toxicité de la part de Sikunda. Avec des doses corsées.

Jara appartenait désormais à LD. elle était vraiment triste à voir. car devait être très faible. Cette orientation de recherche de la part de LD s’explique par l’idée qu’on se fait généralement au Sénégal sur l’identification du SIDA : amaigrissement spectaculaire avec des plaies et dermatoses sur le visage et sur la peau. LD n’eût pas de peine pour dénicher son deuxième cobaye : une brebis que nous allons appeler Jara. devaient porter sur la similitude entre l’état dans lequel se trouve une PV/SIDA18 en phase avancée de manifestation des infections opportunistes. On ne peut vraiment pas y échapper au Sénégal. très maigre avec des plaies sur tout le corps. devait donc faire l’objet des essais qui visaient à évaluer l’impact du PLD sur les affections similaires aux infections dites opportunistes du PV/SIDA. les mouches organisaient quotidiennement des festins autour de ses plaies. LD décida alors de passer à la phase supérieure. Après quelques minutes de marchandage. elle avait des plaies sur tout le corps et avait perdu ses poils sur plusieurs étendues de son pelage d’une blancheur pâle. entrecoupées souvent de discussions qui n’ont rien à voir avec l’objet de la vente. Dans cette deuxième phase. LD lui-même n’avait jamais rencontré de PV/SIDA et donc n’avait des informations sur cette maladie que pareillement à la majorité de la population. Jara refusait de bêler. Le but de cette deuxième phase n’était bien entendu pas orienté vers des données microbiologiques17.Au terme de ces premiers essais. même avec une brebis comme Jara. il devait donc chercher non une chèvre mais un mouton malade. il a quand même fallu que le vendeur procède à la célèbre cérémonie du marchandage. Jara était dans un piteux état. mais plutôt cliniques. elle ne mangeait pas non plus et était toujours couchée. elle ne pouvait même pas se tenir debout sur ses pattes. LD cherchait uniquement à savoir si le PLD aurait des effets sur des infections ressemblant à celles d’un malade du SIDA. Le mouton étant beaucoup moins robuste que la chèvre. A vrai dire. La vente était conclue. C’est ainsi que les critères déterminants pour l’achat de l’animal. Lorsqu’il s’est rendu à nouveau à la foire au bétail de Fora. elle pissait difficilement et à la place de l’urine il y avait du sang. le SIDA vaincu 29 La vérité en marche . Alors que n’importe qui aurait refusé cette bête en don. On voyait ses côtes collées à ce qui lui restait de peau.

Avec les résultats obtenus sur Sikunda et Jara. Les résidus de plantes qui ont servi à la préparation de la solution étaient séchés et conservés pour lui servir après d’alimentation. le pain qui est resté du petit déjeuner etc. selon laquelle une personne qui développe une pathologie dont les symptômes ressemblent à ceux des infections opportunistes. Jara était en très bonne santé avec un très beau pelage blanc de lait et elle était devenue maman d’une jolie brebis : « little Jara ». Dès lors. on entendit les premiers bêlements de Jara : les bêlements de l’espoir !!! Elle dormait beaucoup et l’appétit était au Rendez-vous. LD était rassuré sur le niveau de toxicité du PLD19 ainsi que sur son impact sur les infections opportunistes. lorsqu’on prend du poids en tout cas lorsqu’on n’en perd pas de manière spectaculaire. ce qu’il recherchait avec Jara. Dans la même logique. Petit à petit tout y passait : les restes des repas généralement à base de riz ou de mil. Cette vision est liée à l’idée qu’on se fait localement de cette pathologie. il entreprit d’utiliser son produit dans sa propre famille en vue de traiter certaines pathologies infectieuses en commençant par lui-même. il est aussi admis que lorsque ces manifestations indésirables partent ou sont inexistantes alors on n’est plus ou pas malade. Les premiers résultats sur les résultats des traitements de ces infections au sein de sa famille confortaient sa confiance sur son produit. les résidus du thé quotidien. Au début il fallait que son fils l’aide à ouvrir la gueule de l’animal afin de l’aider à prendre sa dose quotidienne de PLD.LD ne savait pas quelle maladie elle avait et à vrai dire ça ne l’intéressait pas. Convaincu de la non toxicité de son produit. Ce traitement a continué jusqu’à ce que Jara soit complètement rétablie. Son épouse qui commençait d’ailleurs. à développer une tumeur du sein a été efficacement traitée. LD débuta alors son traitement avec Jara. l’appétit grandissait et le poids redevenait normal.. et lorsqu’on n’a pas de signes visibles d’affections opportunistes on n’est pas infecté par le virus. Jara les mangeait gloutonnement. disparaissaient petit à petit puis totalement. on commença alors à lui donner les résidus d’herbes séchés qui avaient servi à préparer le PLD. les plaies qui séchaient. elle ne pissait plus du sang. c’était surtout de voir si les symptômes allaient disparaître après le traitement au PLD. a donc tout simplement le sida. le SIDA vaincu 30 La vérité en marche . Après moins d’une dizaine de jours.

L’idée directrice de ce comportement est caricaturée par ce dicton : « Ce que tu ne sais pas ne peut pas te faire du mal ». et ceci pour plusieurs raisons. Les autres difficultés d’identification de cette maladie s’explique par le fait que d’une part. La plupart des cas dont ils ont eu connaissance. ainsi l’honneur sera sauf. il ne fallait quand même pas se décourager. si on est malade. beaucoup de personnes refusent encore en Afrique de se faire dépister. En Afrique et surtout dans les pays sahéliens. son propre sang. on était en fin 1999. c’est par le biais des média. Mais un jour. donc n’a pas de clientèle qui peut véhiculer sa découverte.7%). Alors. Le SIDA n’est pas une maladie comme les autres. car LD n’est pas un « guérisseur ». hé bien c’est le paludisme ou bien en tout cas une toute autre maladie socialement acceptable. le SIDA vaincu 31 La vérité en marche . on meurt de la tuberculose ou d’une autre maladie mais pas du sida. alors. même dans les pays du Nord au vagabondage sexuel dont l’homosexualité et la prostitution ne seraient que des traductions matérialisées. et les PV/SIDA en tout cas au Sénégal. il fallait attendre que l’occasion de trouver un volontaire malade se présente. Devant cette situation. cette attitude conduit à tout faire pour éviter qu’un membre de la famille malade ne soit diagnostiqué comme PV/SIDA. le SIDA en lui-même n’est pas une maladie mais plusieurs maladies regroupées sous le vocable d’infections opportunistes et d’autres part. il fallait trouver un malade du SIDA qui accepterait de suivre le traitement au PLD. a pratiqué la recherche dans ce domaine et a fait une découverte. si on décède. malgré l’état chronique de la pandémie en Afrique. elle était une voisine et connaissance de la famille. étaient difficilement localisables dans la vie de tous les jours. Le Sénégal disposait d’un taux de prévalence très faible: moins de un pour cent 1% ( 0. Celleci habitait le quartier. Très probablement l’écrasante majorité des sénégalais n’avais jamais rencontré un PV/SIDA. C’est un citoyen comme vous et moi qui avec ses connaissances acquises. dans cette logique. LD reçut la visite d’une femme nommée Arame Faye. ce qui n’était pas facile à l’époque.La première phase de l’absorption du PLD par un humain venait d’être franchie à travers sa propre famille. Le sida est souvent assimilé. surtout la télé et ce sont en général des malades étrangers. Maintenant.

Les jours passèrent et Arame Faye insistait toujours pour que LD lui fournisse des doses de la solution. elle interpella un responsable du personnel médical nommé Diagne. LD finit par lui donner des doses dans deux bouteilles d’eau minérale de 1.En discutant avec cette femme. La réaction logique de Diagne fut de lui dire qu’elle se trouvait dans un hôpital et que ces genres de traitements n’y étaient pas admis.Mais les malades je n’en connais pas . . Mais LD était prudent. lui rétorqua LD. . C’est ainsi que Arame partit le lendemain à la polyclinique de Dakar. moi. pour qu’elle en amène là où sont les malades du Sida. celle-ci lui sortit : . En fait on lui fit savoir qu’il n’y avait dans l’hôpital qu’un service de dépistage. puis elle lui fit savoir qu’elle avait entre ses mains une solution ayant des effets positifs sur des personnes atteintes du Sida. car c’est le PLD qui a aidé son frère à sauver son mariage. si tu m’en donnes des doses je saurai bien où les trouver. LD n’imaginait pas qu’elle allait être le premier vecteur humain dans le processus d’officialisation de cette grande découverte.Ben il y’a des hôpitaux à Dakar. c’est à but humanitaire le SIDA vaincu 32 La vérité en marche . Mais Arame finit par le convaincre de garder les deux bouteilles pour le donner à des malades qu’il connaît en dehors de l’hôpital.Alors. .5 litre.Vous le vendez à combien ? lui demanda Diagne . Monsieur Diagne céda à Arame et accepta de garder les deux bouteilles. car elle croyait qu’elle allait y avoir un service d’hospitalisation pour les malades du sida. Cette femme était commerçante de son état et elle avait une totale confiance dans les allégations de LD. les malades du Sida doivent bien être quelque part. qu’est ce que vous attendez pour le donner aux malades ? . car celui-ci ne pouvait avoir d’enfants avec son épouse. car il savait qu’il allait franchir une phase très délicate avec la phase des essais sur des PV/SIDA. Arrivée au service des maladies infectieuses. Elle prit alors un « car rapide » qui emprunta la route de Ouakam pour la déposer devant l’hôpital Universitaire de Fann.Non je ne le vends pas.Alors. mais que les PV/SIDA sont internées à l’hôpital Universitaire de Fann au service des maladies infectieuses. En effet lorsqu’il mit la femme dans la confidence de la découverte qu’il venait de mettre au point.

il leur parla de ce traitement en leur expliquant quand même qu’ils n’étaient pas obligés de le prendre et que c’était en dehors de l’hôpital. allait devenir le premier sidatique patient de LD. elle était coépouse de deux femmes. et commença à fournir tout de suite une dose à N°1. il était désarmé devant cette situation.D’accord. Il arrive souvent que des familles. Cette femme était connue des services de santé de Fann. Mais dans ce genre de situation terrible ou la misère côtoie souvent la souffrance et la pauvreté en laissant entrevoir probablement la phase fatale. La famille accepta la proposition de Diagne. Ce premier malade que nous allons appeler N°1. Seulement. les lits sont très limités. tout ce qui peut aider ou soulager est toujours le bienvenu. C’est d’ailleurs dans ce genre de situation que des escrocs de toutes catégories en profitent pour détourner le peu de ressources qui restent aux parents des malades ainsi qu’à ces derniers. Moins d’une semaine plus tard. comme pour les soulager en leur donnant quelque chose. je vais garder les bouteilles et si un malade en veut en dehors de l’hôpital je lui donne. et souvent les médecins sont obligés de procéder à un tri afin de désigner ceux qui seront hospitalisés.. C’est alors que le bonhomme se souvint des bouteilles remises par Arame Faye. devant des crises chroniques dues par l’état terminal de la maladie ne sachent plus quoi faire et ramènent leur parent malade à l’hôpital dans le but de le faire hospitaliser. ils voulaient avoir le contact de l’inventeur du PLD. Ainsi. la famille retourna chez elle avec leur patient ainsi que la bouteille de PLD que Diagne leur a gratuitement laissée. elle fut redressée en position assise et on l’aida à finir un verre rempli de PLD. Elle lui donna son numéro de mobile. en lui laissant ces consignes : « le produit doit toujours être gardé au frais dans le bas du frigo. leur mari immigré en Afrique central avait été emporté par le Sida. car le SIDA vaincu 33 La vérité en marche . mais laissez moi un numéro de téléphone où je pourrai vous joindre en cas de besoin. En effet devant les sollicitations des parents. Après l’absorption du produit. » Monsieur Diagne se trouva quelques jours plus tard en face d’un cas délicat qui arrivait malheureusement de plus en plus : une famille amena une femme visiblement en phase très avancée de sida. Diagne reçut à nouveau la visite de la famille de N°1. Monsieur Diagne ne savait pas quoi leur proposer car il n y avait rien à faire .

LD était à demi assoupi lorsque celle-ci le réveilla pour lui annoncer la nouvelle. il faisait très chaud dehors. monsieur Diagne remit la deuxième bouteille à une nouvelle PV/SIDA. puis l’appétit lui revint de manière progressive. » Et c’est comme ça qu’il prit contact avec la famille puis les ravitailla gratuitement. avant de l’orienter vers LD. elle se sentait de mieux en mieux. celui-ci était couché sur un matelas jeté à même le sol. Malgré le traitement de ces cas qui étaient tous fichés à Fann. pour l’informer. Les améliorations cliniques étaient incroyables. il n y eut aucune réaction des autorités de l’hôpital pour se rapprocher de LD afin d’en savoir plus.l’état du malade s’est amélioré de façon inespérée. elle va beaucoup mieux. Monsieur Diagne qui venait d’assister (selon ses termes) à un miracle n’en croyait pas à ses yeux. Cette femme veuve était atteinte du Sida avec ses deux autres coépouses. Ces femmes ont toutes été traitées par LD. celle-ci courut alors chez LD. Diagne appela alors Arame Faye et lui transmit la nouvelle. c’était l’été. le traitement a duré moins de trois semaines. elles vivent actuellement. pour profiter du courant d’air frais de son couloir du premier étage qui donnait sur une grande rue. Lorsque Arame Faye arriva chez LD. Ces quatre femmes20 malades du sida ont été les premières bénéficiaires du traitement au PLD. C’est cette situation de statu quo de la part des autorités de Fann qui a alors poussé LD. la famille en veut encore. il se redressa alors pour s’asseoir puis remercia Dieu. à contacter le Professeur Seydouba Konaté par le biais d’une de ses connaissances. le SIDA vaincu 34 La vérité en marche . une malade a commencé à prendre le PLD. les premières réactions au PLD étaient que la malade qui ne dormait plus depuis très longtemps à cause des douleurs nocturnes commençait à dormir comme un nouveau né. elles étaient toutes contaminées par leur mari qui a été emporté par la maladie. Dès la fin de la première semaine de traitement. Devant ces améliorations cliniques. toutes les trois au Sénégal et se portent aujourd’hui à merveille. « On vient de m’appeler de Fann. aujourd’hui elles ont toutes repris leur activité normale avec des améliorations cliniques inimaginables dans l’état actuel de la recherche contre cette pandémie. Avec ces premiers résultats les rumeurs de ces guérisons commençaient à circuler dans le service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann.

Le matin du Rendez-vous.» LD n’avait alors jamais rencontré personnellement un PV/SIDA avec des manifestations pareilles. le spectacle qui se donnait à lui était indescriptible: la femme était complètement défigurée par des dermatoses et des plaies sur tout le visage. le SIDA vaincu 35 La vérité en marche . Lorsqu’il a été approché pour la première fois par LD qui lui exposa l’affaire. ils remarquèrent qu’il y avait une femme assise dans un coin du cabinet. le professeur Konaté se mit à présenter LD à sa nouvelle patiente. Un Rendez-vous fut fixé entre numéro 5 et LD dans les locaux du cabinet médical du professeur Konaté. Le professeur Seydouba Konaté avait pris sa retraite à l’Université où il enseignait. il demeura dubitatif. pour saisir la ministre ». c’était un professionnel de la santé de renommée afin qu’il constate de lui-même ces résultats pour ensuite l’aider à saisir les autorités compétentes : le ministère de la santé. Toujours. Elle ne se souvenait plus la dernière fois qu’elle avait aussi bien dormi ou mangé avec autant d’appétit. LD eut des frissons et a fait un pas en arrière. la tête complètement couverte par un foulard. « J’ai cru voir un mutant » m’a raconté LD « je n’ai jamais rien vu de pareil. ils fixèrent à nouveau un autre Rendez-vous. Les derniers résultats de la charge virale que numéro 5 avait obtenus dataient de plus de un an et ils étaient de 85898 copies/ml21. Dès les premiers jours de prise du PLD. dans la même quête d’assurer la confidentialité autour de ces personnes nous allons appeler cette malade : N°5. ce qui était au demeurant une réaction normale vis à-vis de ses compétences et de la gravité de ces affirmations. Lorsqu’ils sont arrivés dans le cabinet. on ne voyait pas son visage. le professeur Konaté les attendait . alors je ferai un dossier. mais dirigeait un cabinet médical privé en ville. C’est alors qu’il dit à LD : « J’ai une patiente sidéenne qu’on m’avait ramené pour surveillance médicale. Lorsque celle-ci soulevait le foulard qui cachait son visage. LD lui expliquait alors la posologie à suivre et lui remit des doses du PLD. numéro 5 a dormi comme un nouveau né et à son réveil elle réclama à manger. LD était accompagné de son contact qui était un neveu du professeur.Ce que LD cherchait alors. Après les salamalecks d’usage. si tu la soignes elle.

qui fut le premier à décrire les séquences du virus HIV 2 en 1985. Agacée. il disait qu’il n’a jamais vu de changement clinique de cette rapidité dans toute sa carrière médicale. les laborantins de l’HALD. Le laboratoire de virologie de l’HALD était dirigé par le professeur Souleymane Mboup Médecin Colonel de son état. avant d’être exposé aux bienfaits des rayons du soleil. on aurait dit une étrangère. Lorsqu’elle arriva. finirent par lui signifier qu’ils souhaitaient connaître le contenu de l’ordonnance que le professeur Seydouba Konaté lui avait prescrite. où elle retourna avec une ordonnance du professeur Konaté pour des analyses biologiques. LD raconte : « Le professeur Konaté était tombé sur sa chaise. » « Le spectacle relevait vraiment de l’ordre du miracle. elle n’avait plus de signe visible qui pourrait faire penser qu’elle était une PV/SIDA. Numéro 5 fut alors enduite d’huile de palme sur tout le corps. Son corps avait alors presque changé de couleur et tournait au jaune verdâtre. on lui signifia qu’ils ne sont pas encore disponibles. Il était tellement content que malgré son âge avancé il s’excusa pour demander la permission d’esquisser des pas de Dialgatti22. il n’en croyait pas ses yeux. Alors qu’elle commençait à en avoir marre de ces allées et venues. Le jour de son Rendez-vous pour retirer ses résultats. Le jour du deuxième Rendez-vous dans le cabinet du professeur Konaté. Elle était déjà connue de ce service. numéro 5 décida alors de se rendre au laboratoire de l’HALD (Hôpital Aristide Le Dantec) afin de procéder à des analyses microbiologiques sur le niveau de sa charge virale. à devenir lisse après s’être débarrassée des sécrétions asséchées. Dieu est grand » reprit LD. Ce même discours lui fut tenu encore plusieurs fois. personne ne l’avait reconnue. Une par une les plaies furent nettoyées de leur substance infecte. commençaient à se vider de pue. ce jour-là tout le monde avait les larmes aux yeux. La surface de sa peau commençait après quelques jours de traitement à l’huile de palme. numéro 5 leur apprit qu’il s’agissait d’un remède issu de la le SIDA vaincu 36 La vérité en marche . ce fut LD et le neveu de Konaté qui précédèrent cette fois-ci numéro 5. Pour se convaincre qu’elle est désormais guérie. c’est alors que sa famille dévalisa la boutique du quartier de tout son stock de paquets de coton sanitaires.Les jours suivants elle remarqua que les plaies qui avaient pris d’assaut son corps de jeune femme.

car tu m’a fait renaître. elle fut priée de leur ramener un échantillon du produit. relevait de la pure fiction. elle souhaitait profiter de sa nouvelle vie.pharmacopée traditionnelle . La charge avait été pulvérisée à 99. Devant le blocage des résultats du laboratoire de l’HALD.72%. ce qui représente pour un sénégalais moyen une somme considérable. C’est d’autant plus inimaginable que numéro 5 n’a pas suivi de traitement à base de médicament moderne de type trithérapie depuis ses dernières analyses qui ont donné les 85898 copies/ml bayer en 2000. car elle ne désirait pas faire la une des média à sensation . Entre temps. numéro 5 s’adressa au laboratoire de l’Institut Pasteur afin de procéder à de nouvelles analyses. mais le virus lui à 100%. » Elle remit alors (15000) quinze mille Fcfa à LD en guise de le SIDA vaincu 37 La vérité en marche . « Avec l’aide de Dieu. LD s’est lui-même présenté comme un commis du professeur Konaté. » La charge virale de numéro 5 qui était de 85898 copies/ml il y’a plus d’une année avait chuté à 234 copies /ml23 bayer en moins d’un mois. la femme qui travaillait au guichet ce jour-là me remit les résultats de numéro 5 » me confia LD. c’était une révolution dans le domaine des traitements thérapeutiques contre le sida. numéro 5 rendit visite au professeur Konaté pour leur signifier qu’elle avait une charge virale négative. Cela veut dire que la charge virale avait donc augmenté de façon exponentielle depuis plus d’un an entre 2000 et 2001. Elle remercia alors LD et lui dit : « Je ne suis ni millionnaire. afin de retirer les résultats de numéro 5. alerté par les blocages du laboratoire de l’HALD. mais refusait de leur laisser une copie de ses résultats et les pria de ne pas chercher à la contacter. lorsqu’elle reçut les résultats de l’institut Pasteur. ce qu’elle refusa bien sûr de faire. Plus tard. alors. mais si je l’étais je serai prête à te donner tout ce que j’ai. car il lui a fallu débourser (96000) quatre vingt seize mille Fcfa. Mais la facture fut très salée pour elle. Faire chuter cette même charge virale très élevée donc. C’était tout simplement inimaginable eu égard au traitement existant dans le marché du médicament. Il fut cependant chargé d’une commission : « Dites donc au professeur Konaté que nous attendons sa collaboration. ni milliardaire. Numéro 5 s’étant énervée avait menacé le laborantin de revenir avec ses frères et parents pour faire un scandale dans leur laboratoire. qui avait probablement eut vent des cas de guérison de Fann et qui voulait en savoir plus sur ce produit mystérieux. à un taux de 234 copies/ml bayer.

en présentant pour chacun un diagnostic clinique avant le traitement et après. le Professeur Konaté fait le tour des difficultés rencontrées par la recherche mondiale sur le SIDA et évoque la tendance en occident à la recherche en phytothérapie (les soins par les extraits des végétaux). Elle était en larmes… Ce n’est qu’après le traitement avec un succès clinique et biologique de N°5 que le Professeur Seydouba Konaté décida de faire un dossier à l’intention de Madame Eva Coll Seck qui fut son étudiant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. car elle avait reçu plusieurs propositions de traitement mais aucune d’elles n’avait été si bien présentée avec autant de documents scientifiques. le professeur Konaté et Mme Eva Coll Seck. le Professeur Konaté y présente ses déférences et salutations relatives au rang de ministre de Mme Seck. tellement il était émerveillé de cette découverte présentée par un grand scientifique. Le deuxième dossier a été remis à Monsieur Keita du cabinet de Madame Eva Coll Seck. La saisine de Madame Eva Coll Seck Mme Eva Coll Seck a reçu LD et le professeur Konaté en audience au mois de janvier 2002. l’après-midi même de leur rencontre. remis à un certain monsieur Badiane du cabinet ministériel à l’intention de madame la ministre. qui a attesté qu’il n’a jamais eu connaissance d’un premier dossier. Dans une seconde partie. un premier document. C’est donc celui-ci qui a transmis le dossier à Madame le ministre et organisé le fameux entretien entre l’inventeur. elle reçut un dossier dans lequel la découverte du PLD lui était présentée. le SIDA vaincu 38 La vérité en marche . mais surtout de la scientifique qu’elle est. Dans cette même partie. Elle félicita le professeur Konaté. Avant cette rencontre. Durant cette discussion avec le ministre. Le document conçu par le Professeur Konaté était divisé en trois parties. cette dernière révéla à LD et au Professeur que des rumeurs à propos de cette découverte sont arrivées jusqu’à elle. Dans une première partie plutôt introductive. durant cet entrevue. il présente les évolutions cliniques de chacun des six (6 ) malades traités au PLD. s’est miraculeusement perdu.reconnaissance en lui priant de l’accepter.

depuis. Une des malades ne supportait pas les ARV(Anti Retro Viraux). Les numéros des malades sont aléatoires. Ce qui va nous intéresser dans ce dossier est la présentation des six (6) cas traités au PLD. ils ne sont pas liés à un ordre de traitement. Son deuxième enfant était une fille qui a aussi était emportée par la maladie à l’âge de trois mois deux semaines après le rapatriement de sa mère au Sénégal. L’infection VIH a été détectée au Sénégal. ne connaissait pas l’existence du SIDA et a eu un garçon qui est décédé à l’âge de trois ans et demi. elle était traitée à titre le SIDA vaincu 39 La vérité en marche . Généralités MALADE N°1 < Elle vivait au Gabon avec son mari immigré malade du SIDA. nous allons les identifier par des numéros. dans les jours qui ont suivi le traitement. Pour un seul malade il y eut des résultats biologiques (avec le N°5).La troisième partie était consacrée aux attentes de LD vis-à-vis des autorités sénégalaises représentées par le ministre de la santé. l’état de santé de chaque malade au moment où il débute le traitement au PLD. Quelques généralités La méthodologie Le professeur Konaté s’est limité à décrire de manière schématique. en raison de leurs prises fastidieuses. d’une manque d’amélioration de leurs conditions de vie24 . Deux des malades fréquentaient l’hôpital tout en suivant le traitement au PLD. Pour des raisons de confidentialité. L’échantillon comprenait cinq femmes et un homme : Le seul malade de l’échantillon n’avait pas encore entrepris le traitement au PLD au moment de l’élaboration du document. ainsi que les résultats obtenus sur le plan clinique. Tous les malades étaient fichés dans les bases de données du service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann. trois avaient abandonné les médicaments ARV.

elle a effectué des analyses de la charge virale à l’hôpital Aristide Le Dantec puis. l’administration d’un litre du PLD eut un effet spectaculaire et très satisfaisant qui permettait de reprendre espoir. Une fois sortie. et à noter une amélioration constante. etc.externe pour diverses infections opportunistes.. presque profuses Déshydratations Prostration La famille s’attendait au pire dans un délai proche.0 Evolution sous PLD Amélioration clinique spectaculaire de toutes les plaintes signalées et ce. elle a continué le traitement avec (2) litres du PLD. Au bout de six jours son état s’est réellement amélioré au point qu’elle a demandé une autorisation de sortie de l’hôpital. N’a jamais reçu de médicaments ARV Plaintes au 29 / 10 / 2001 du malade N°1 Sensation désagréable de chaleur interne Anorexie Sensation de fatigue générale Amaigrissement Moral déprimé Infections gynécologiques Puri généralisé Paresthésie. Elle se sentait déjà très bien avant la fin des deux litres < le SIDA vaincu 40 La vérité en marche . Les résultats de ces analyses ont été retirés le 23 Novembre 2001 : ils étaient de 26650 copies / ml bDNA baye 3. Charge virale25 au début du traitement au PLD Le 30 octobre 2001. a démarré le traitement au PLD le même jour. en moins de dix jours Moral sthénique Malade actuellement en excellent état général MALADE N° 2 Hospitalisation le 23 janvier 2001 dans un très mauvais état général Vomissements rebelles Diarrhées importantes.

et traitée pour infections opportunistes diverses. plus tonique. Le psychisme. Elle n’a jamais reçu de médicaments ARV Plaintes avant le traitement au PLD Asthénie profonde Anorexie importante Insomnie Bouffées de chaleur buccales très incommodantes qui se propagent dans le dos Paresthésies diffuses Dermatoses prurigineuses Psychasthénie Administration du PLD Au total N°3 a pris 3 litres Evolutions sous PLD Apparition d’une amélioration spectaculaire : toutes les plaintes ci-dessus s’estompent très rapidement en une semaine.Généralités : MALADE N° 3 N°3 était en grossesse lorsque le mari décédait Très mauvais état général ayant conduit à un séjour à l’hôpital Dominique Après l’accouchement : test négatif chez l’enfant et positif chez la mère Elle était suivie à titre externe à l’hôpital. le bien être était notable et bien signifié par le malade. Elle avait 25 ans Elle n’avait jamais pris de médicaments ARV Plaintes Anorexie Amaigrissement Sensation hyposthénie Infections gynécologiques Quelques éruptions cutanées Episodes répétées de diarrhées Moral déprimé MALADE N°4 < le SIDA vaincu 41 La vérité en marche .

toutes les infections aussi Excellent appétit. Le 30 octobre 2001. les résultats obtenus le 13 août 2000 étaient de 85898 copies / ml Plaintes à la date du 17 septembre 2000 Mauvais état général Amaigrissement Anorexie importante Insomnie presque opiniâtre Dermatose généralisés et prurigineuses Diarrhées à répétition (amibiase colique) le SIDA vaincu Généralités MALADE N°5 < 42 La vérité en marche .Elle reçu des traitements contre les affections opportunistes A subi le 21 mai 2001 le 1er test HIV : 6. C’est ainsi que la famille l’a amené pour surveillance médicale au professeur Konaté. Première charge virale : N°5 a procédé à une première analyse à l’institut pasteur le 11 avril 2000. Reprise régulière du traitement à partir du 19 octobre 2001. 2ème test : 6. et très bon état général Sommeil normal A jeûné durant tout le mois. et du fait qu’elle ne supportait pas les médicaments ARV. administration à dose filée d’une demie bouteille pendant 3 jours Le 29 juin 2001. a décidé de ne plus se rendre au CHU de Fann et ce malgré les conseils persistantes. elle effectue des analyses de sa charge virale : résultat 5236 copies/ml bDNA bayer 3. Elle a été suivie à titre externe à l’hôpital de Fann pendant peu de temps. Elle est née le 1er janvier 1966 au Sénégal Elle a été contaminée par son mari qui vivait au Congo et qui est décédé dans une clinique dakaroise.8 Depuis ce deuxième test.0 Evolutions Toutes les plaintes ont disparues. amélioration très rapide des plaintes à la suite de ses essais thérapeutiques au PLD. mais à la suite du rejet catégorique du milieu hospitalier en souvenir des souffrances de son mari.35 A partir du 24 / 06 / 2001.

MALADE N°6 : l’homme de l’échantillon Généralités < le SIDA vaincu 43 La vérité en marche . bref état grave. C’est dans cet état grave qu’elle a débuté le traitement au PLD. Après quelques semaines de traitement N° 5 ne se plaignait plus de rien et dit avoir retrouvé un état de santé générale normal Il est né le 01 Janvier 1968 Il est de nationalité ivoirienne Hospitalisé à l’hôpital Fann pour douleurs violentes nocturnes au niveau du membre inférieur gauche Test SIDA positif Examen perasitologique du 20 janvier 2001 Recherche de l’antigène czyptococcus neoformans : LCR positif titre 200 Malade dans un très mauvais état général Amaigrissement important Amyotrophie au niveau des deux membres inférieurs et persistance des douleurs à gauche Asthénie intense.Vomissements épisodiques Furonculoses diffuses prédominant au visage. Il est rentré chez lui en Côte d’Ivoire. c’est à ce moment qu’elle est allée à l’ HALD le 23 octobre 2001 pour procéder à une analyse de la charge virale : 234 copies / ml par bDNA25. mais refuse de se faire admettre à l’hôpital. Les médicaments devenaient de moins en moins efficaces contre ses infections opportunistes. Evolution sous PLD Au bout de dix (10) jours. insomnie. depuis. vertiges Dépigmentation labiale Apathie adynamie importante N°6 n’avait pas encore entamé le traitement à l’époque de la saisine de Mme Eva Coll Seck. amélioration spectaculaire et surprise générale. Mais cela a été fait par la suite. car le Professeur Konaté attendait qu’il procède à une analyse de sa charge virale. N°6 a suivi le traitement au PLD et ne souffrait plus de douleurs et a constaté une amélioration clinique générale.

elle est une scientifique rompue aux terminologies médicales que vous venez de parcourir. Madame le ministre a travaillé à l’ONUSIDA de 1996 et 2001 où elle a dirigé le département de l’appui aux pays et régions en supervisant les bureaux de l’Afrique. etc. Derrière chaque numéro de malade il y’a une personne humaine. une famille. une mère. de l’Amérique Latine et des Caraïbes. en trois mots une vie humaine.Tout ce que vous venez de lire dans les diagnostics des malades était consigné dans le document reçu par Mme Eva Coll Seck. La ministre de la santé était donc compétente pour mesurer la juste valeur de cette découverte. une tante. une soeur. des amis une histoire. Quelle a été alors la réaction de Mme le Professeur Eva Coll Seck ? le SIDA vaincu 44 La vérité en marche . nous avons leurs coordonnées et adresses. Elle a eu à son actifs plus de 150 publications en plus des distinctions professionnelles et académiques. afin de prendre les décisions adéquates. des souffrances. orientale.. un frère. En plus de sa qualité d’autorité de saisine en tant que ministre. de l’Asie de l’Europe centrale. Toutes ces personnes sont facilement identifiables et localisables.

Parfois il devait se tenir debout devant le bureau de Mr Salif Sow pendant des heures. Mais il n’allait pas être découragé par ce comportement. alors il décida d’aller le rencontrer. Il lui sortit : « Ce n’est que comme ça que vous faites.Après trois semaines il revint encore et encore plusieurs fois de suite. Nous nous garderons ici d’analyser les réactions du ministère de la santé. Alors qu’il recevait les foudres de Salif Sow. Je n’ai pas eu le temps de jeter un coup d’œil à ce dossier. » LD garda son calme. LD s’était rendu auprès du professeur Salif Sow un mois après qu’il ait été reçu par Mme Eva Coll Seck. Monsieur BASSENE est un Professeur agrégé titulaire de chaire en pharmacognosie à la faculté de médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Madame la Ministre Eva Coll Seck le SIDA vaincu 45 La vérité en marche . alors. le Professeur Salif Sow a été très désagréable et agressif à son égard. vous prétendez guérir le Sida. A la suite du transfert du dossier vers le CHU de Fann. Réaction du ministère de la santé et de sa plus haute autorité. A la suite de cette saisine elle avait transféré l’affaire au Professeur Salif Sow: Chef Clinique du service des maladies infectieuses de l’Hôpital Universitaire de Fann. L’objet de ce transfert devait vraisemblablement être la vérification des allégations de LD et de son assistant le Professeur Seydouba Konaté. On ne sait pas exactement s’il y’a eu des ordres précis émanant de Mme la ministre sur la manière de procéder ou non. Mme la ministre a reçu en audience le professeur Konaté et LD durant le mois de janvier 2002. afin d’extorquer de l’argent à l’Etat. Le premier contact a été très dur pour LD. ni le professeur Konaté n’avait été contacté par Fann. Revenez dans trois semaines. puis repartit le cœur très lourd. encaissa. j’ai beaucoup de travail moi et puis prenez Rendezvous la prochaine fois. c’est après tout sa découverte qui était en jeu. nous nous limiterons à retracer la chronologie. LD décida alors d’aller rencontrer le Professeur Salif Sow. En effet ni lui. LD se rappela que Mme Eva Coll avait parlé aussi d’un certain Professeur BASSENE lors de leur entretien.

le Professeur Salif Sow reçut LD dans son bureau. La vue de LD continuait toujours à agacer.Ce premier contact avec le Professeur Pierre Emanuel BASSENE était diamétralement opposé à celui avec Monsieur Sow. LD était vraiment amusé par l’attitude joyeuse du Professeur Bassènne qui est de nature très calme. irriter visiblement le Professeur Salif Sow. mais ne se découragea pas. Le Pr Salif Sow : « Nous allons organiser des essais cliniques. voire même. Dès qu’il fut mis au courant. il fallait maintenant logiquement passer à la phase des essais cliniques qui sont sous la responsabilité du Professeur Salif Sow. maintenant. ce rapport donnait un avis positif sur le PLD. « Il dansait presque en me disant : c’est encore le Sénégal qui gagne ! » Le Professeur BASSENE a quand même repris les tests plusieurs fois et dans plusieurs laboratoires universitaires.» Le professeur Salif Sow signalait à LD qu’il n’allait recevoir aucune aide financière et logistique de la part de l’hôpital ( l’Etat). il avait été bien accueilli par celui-ci. le Pr BASSENE organisa son travail et entreprit les essais précliniques dits de « toxicité ». vous ne recevrez pas un seul franc de notre part. mais LD était très tenace. Après cette première phase d’essais sur la toxicité du PLD. vous allez vous débrouiller pour nous fournir votre solution. Le professeur BASSENE fit comprendre à LD qu’il n’était pas encore au courant de ce dossier. mais il faut que ça soit claire. le résultat était toujours très satisfaisant. Plusieurs semaines après la mise à disposition du rapport du Professeur BASSENE à Mme La ministre. alors que le professeur BASSENE avait fait faire au Professeur Konaté un devis concernant le SIDA vaincu 46 La vérité en marche . A l’issu de ses essais. Les résultats du professeur BASSENE sont sortis durant la période d’euphorie qui suivait la grande victoire du Sénégal contre la France pendant le mondial 2002. si vous ne voulez pas on arrête tout. Je vous transcris mot pour mot l’entretien entre LD et le professeur Salif Sow. il était très affecté par ce comportement. il fit un rapport qu’il remit à Mme Eva Coll Seck. il a donc lui-même saisi le professeur Salif Sow afin de lui parler de la visite de LD. qui l’avait reçu dans son bureau. ce n’est qu’à cette occasion qu’il fut mis au courant de ce dossier. ces essais permettaient de savoir si le produit était sans danger pour la personne humaine.

La réponse de LD fut aussi claire et catégorique que la proposition de Salif Sow: « Je suis d’accord avec ce principe. les essais cliniques ne peuvent pas débuter. règles ou réglementations avaient été respectées. Il avait alors téléphoné à LD afin de lui dire de ne pas tenir compte de cette date du lundi fixée par Salif Sow. Mais le Professeur BASSENE avait dû être alerté par un membre de son laboratoire durant le week end. LD raconte : « Il ( BASSENE) posa plusieurs questions au Pr Salif Sow et demanda à chaque fois si ces diligences. Pire. Au fond j’essayais de m’expliquer que certains scientifiques ne veulent tout simplement pas de résultats d’essais parce qu’ils savent déjà ce qu’ils voulaient savoir sur cette affaire ou plutôt ce qu’ils ne voulaient pas savoir. je n’étais pas d’accord. » Lorsque LD me mit au courant de ces essais. Cependant il devenait pour moi de plus en plus clair que. puis il écourta ses congés pour convoquer le lundi une réunion avec LD et le Professeur Salif Sow. probablement ceux à qui il souhaite donner des preuves en savaient certainement plus qu’ils ne le disaient sur le PLD. pour plusieurs raisons. je ne recevrai donc aucune somme d’argent de votre part. ces essais ne respectaient pas la réglementation classique en matière de recherche médicale et d’autre part ils allaient se dérouler de façon tout à fait informel et rien ne serait officiel. Mais. Alors. D’une part. Dès lors les essais auraient pris une tournure non avouée mais allant à l’encontre des intérêts de LD. Je vous fournirai le produit à mes propres frais. LD lui.leurs besoins( Voire document N° 2 en annexe). C’est ainsi que LD devait lui remettre les doses de PLD. je trouvais que le ministère prenait inutilement de gros risques par rapport à ce qu’elle cherchait à prouver ou du moins à infirmer. et à chaque fois le Professeur Salif Sow visiblement gêné répondait par la négative. » Il fallut attendre plusieurs jours avant de débuter les essais durant le mois de juillet 2002. D’autres moyens moins risqués et plus rapides existaient. malgré ma réticence. il voulait prouver ce qu’il prétendait. tenait à faire ces essais. le SIDA vaincu 47 La vérité en marche . Le Professeur Pierre BASSENE était en vacance ou congé lorsque le Professeur Salif Sow avait contacté LD un vendredi pour lui dire que les essais devaient débuter le lundi qui suivait et donc en l’absence du premier qui devait reprendre le travail bien après ce jour.

le SIDA vaincu 48 La vérité en marche .Les expérimentations débutèrent donc un peu plus d’un mois après la grande victoire des Lions de la Terranga sur la France pour finir à la fin août de cette même année.

il y’avait une longue route goudronnée. Après avoir posé des questions aux malades sur leur état de santé. DEUX le SIDA vaincu 49 La vérité en marche . ils étaient avec une des cinq malades de l’expérimentation demandée par le ministre de la santé. Ils ne se sont pas fait prier pour quérir des informations sur cette situation hors norme. des membres de l’IRD avaient alors remarqué qu’il y’avait un groupe de malade du sida qui allaient visiblement très bien. il y a des rangées d’arbres. En fait LD rendait visite à « ses patients » tous les trois jours afin de leur poser des questions sur l’évolution de leur état clinique. ils se renseignèrent sur le programme de visite de LD. Depuis l’entrée principale de l’hôpital Fann jusqu’à la porte du service des maladies infectieuses. Lors de l’une de leurs visites. envoyait donc son personnel afin de procéder à des visites périodiques au service des maladies infectieuses du CHU de Fann. C’est sous ces arbres que Marc Ergot et Karine Violet de l’IRD l’attendaient. et tout juste devant ce service. LD était en train de longer la longue route goudronnée à l’intérieur de l’hôpital lorsqu’il aperçut sous les arbres du bas côté droit deux personnes. qui s’étaient accroupis à la position du Maure en compagnie d’une femme.L’entrée de l’IRD (l’Institut de Recherche pour le Développement) dans le bal L’IRD (ex ORSTOM) étant le principal fournisseur de médicaments au CTA de l’hôpital universitaire de Fann. sur le bas côté gauche et droite. Une des malades du groupe leur a fait savoir qu’ils prenaient un traitement conçu par un sénégalais. visiblement des européens.

Marc Ergot expliqua à LD qu’il souhaitait simplement avoir des informations et qu’il était libre de répondre aux questions ou de ne pas répondre. Ils finirent par dire à LD que s’il est nécessaire de demander l’autorisation au Président de la République pour lui parler ils allaient le faire. aussi diverses que celles relatives à sa famille. qu’il pouvait leur parler. le SIDA vaincu 50 La vérité en marche . celui-ci déclina l’offre catégoriquement. LD fait comme s’il ne les avait pas vu et entra dans les salles d’hospitalisation pour voir comment allaient « ses patients ». Celui-ci expliqua alors à LD qu’il n’y avait aucun risque. Quand Marc Ergot proposa à LD d’amener un échantillon du PLD dans les laboratoires de France afin de l’analyser. son histoire etc…. L’homme parla à la femme en abaissant le bras de celle-ci qui pointait à la direction de LD. il comprit que l’homme ne voulait pas lui parler à ce moment mais semblait plutôt vouloir l’observer afin de voir ce qu’il allait faire. C’était donc lui qui avait financé tous les essais. et qu’il n y avait pas un seul centime qui lui avait été remis. A cette période le Professeur salif Sow avait voyagé. LD comprit rapidement qu’il était l’objet de l’attente de ses deux « toubabs ». Seulement. leurs chemins n’allaient très certainement jamais se croiser. Le sieur Ergot et la dame Violet se présentèrent gentiment et firent savoir à LD qu’ils souhaitaient simplement s’entretenir avec lui. il était donc représenté par son remplaçant Monsieur Thiam. Il fut par la suite interpellé par Aby Ndiaye qui lui fit savoir que le couple français souhaitait lui poser quelques questions. « c’est eux qui nous fournissent en médicament ». Lorsqu’il demanda à LD comment se déroulait l’approvisionnement du PLD aux malades de Fann? et quel était le montant du budget qui lui était alloué ? et par qui ? Celui-ci leur répondit qu’il se rendait à l’hôpital en « car rapide» pour amener les bouteilles d’eau minérale remplies de PLD. LD lui fit savoir qu’il n’avait rien à leur dire et qu’il travaille avec le ministère de la santé du Sénégal et si les toubab voulaient savoir quelque chose ils n’avaient qu’à s’adresser au ministère. C’est ainsi que les deux membres de l’IRD : Marc Ergot et Karine Violet se sont relayés chez LD pendant des journées entières afin de lui poser toutes sortes de questions.La femme pointa le doigt vers sa direction. et que si son traitement n’avait pas de valeur. avec ses propres deniers.

La seule personne de qui ils n’ont certainement reçu aucune information est le Professeur Emmanuel BASSENE. avaient compris qu’à la place de la visite des locaux il s’agissait en fait d’un Rendez-Vous organisé avec le nouveau venu du métropole : Bernard Taverne. En fait. Directeur de Recherche à l’IRD qui a dû être alerté par ses collaborateurs. » L’IRD a procédé dans un délai record aux investigations que les autorités sénégalaises auraient dû faire et qu’elles n’ont jamais faites en deux ans. il fallait faire vite. il pouvait donc s’engouffrer dans cette brèche afin d’exploiter au maximum cette « heureuse défaillance » de la part des autorités sénégalaises. mais avant de repartir Karine Violet proposa à LD de venir visiter leurs locaux de Hann Marinas. Demba et LD lui avaient demandé si elle pouvait faire un crochet au ministère de la santé. lorsque celui-ci lui demanda s’il avait rencontré le Professeur BASSENE : « Ah.Les français étaient bouche bée. celui-là ! C’est un vrai cachottier. Ergot avait donc fait remarquer à LD son étonnement face au traitement que lui réservait le ministère de la santé. C’est ainsi qu’ils ont rencontré la quasi-totalité des malades de Konaté. Monsieur Ergot et madame Violet retournèrent en France. pris des notes sur les personnes liées de près ou de loin à cette affaire. Il n y avait donc pas de temps à perdre pour l’équipe de l’IRD. Bernard Taverne26 dira plus tard à Demba26bis. Alors que Karine violet les conduisait en voiture en direction des départements de l’IRD sis à Hann. car ils avaient un courrier pour Madame le ministre. demandé des entretiens à ces dernières et recueilli leurs témoignages. Demba et LD qui s’étaient rendus au lieu de Rendez-Vous accompagnés par madame violet. Karine Violet leur demandait alors quel était l’objet de la lettre ? Demba lui expliqua que c’était une lettre demandée par LD et conçue par le professeur le SIDA vaincu 51 La vérité en marche . Ils se sont même rendus jusqu’à Saint Louis pour rencontrer l’une des malades des essais de juillet 2002 qui y habitait. devant une découverte de cette ampleur. C’est probablement à ce niveau que les français ont constaté la faille : il n y avait rien d’officiel entre le gouvernement du Sénégal et cet inventeur très précieux. L’IRD a donc assisté au déroulement de ses essais cliniques de Hann.

Taverne ne lâchait vraiment rien. celui-ci reprit en parlant de la lettre qu’il a parcouru dès Konaté afin de dénoncer les obstacles liés aux blocages anormaux des résultats d’analyses biologiques des 5 PV/VIH/SIDA des essais de Fann. lorsqu’on évoquait la lenteur anormale des résultats biologiques des malades qui participaient aux essais. rétorquèrent LD et Demba.Cela nous importe peu qu’il le soit . . il notait tout. Karine Violet arriva dans les locaux de l’IRD où les attendait le Directeur de Recherche et médecin anthropologue. il notait sur un carnet les noms de chaque personne mêlée de près ou de loin à cette affaire. . Alors qu’on s’apprêtait à prendre congé de Monsieur Taverne et de la dame Violet. A plusieurs reprises j’ai dû interrompre LD pour répondre à sa place. Taverne posait beaucoup de questions très subtilement.Je ne pourrai pas vous conduire au ministère. Lors de la discussion. afin qu’on garde pour nous certaines informations capitales. car je suis en laboure. Demba raconte : « Le département de l’IRD de Hann est un vrai quartier général. reprit Demba. La reproduction du contenu de la lettre adressée à Madame le ministre de la santé et de la prévention et signée par le professeur Konaté est dans la partie annexe ( Voire document N° 3). nous avons été accueillis par monsieur Taverne. Nous étions dans un grand bureau avec des ordinateurs partout.Bien sûr ! répondit LD . A un moment donné. lorsqu’on a évoqué le traitement de deux patients atteints de l’hépatite virale et de Diabète aigu. Karine Violet leur demanda alors si elle pouvait lire la lettre . il ouvrit grand les yeux et nous demanda le nom de l’infirmier qui nous avait envoyé ces derniers et qui avait suivi leur guérison. . elle demanda à ces deux interlocuteurs : « Est-ce que ce courrier est bien nécessaire ? » . on sentait qu’il était passé maître dans cet art… On sentait aussi qu’il souhaitait exactement savoir qui est derrière nous en dehors de l’hôpital Fann… Je remarquai aussi qu’il prit la défense du professeur Salif Sow.Après les présentations d’usage. il va vraiment se fâcher contre vous. Il a posé des questions sur tout le monde.Salif Sow ne sera pas content du tout. ils entrèrent dans une grande salle.D’accord nous irons plus tard. LD n’y voyait pas d’inconvénient. le SIDA vaincu 52 La vérité en marche . Lorsque Karine Violet finit de parcourir le courrier. Heureusement LD avait compris mon jeu.

mais il ne savait pas au juste qu’est ce qui leur a été proposé.qu’on est arrivé : Vous allez vraiment donner cette lettre à madame la ministre ? » « Bien sûr » LD et Demba lui ont rétorqué en chœur. En toute liberté. L’IRD a probablement fait un travail interne très efficace autour de cette affaire. et les données microbiologiques relatives à leur état de santé ont été probablement consignées le SIDA vaincu 53 La vérité en marche . sans être inquiétés. Une des malades racontait à LD : « Nous sommes vraiment fatiguées. En effet. et cela a été rendu facile par les carences flagrantes au niveau du ministère de la santé.» Après le départ de Karine violet et de Ergot. tout le temps. devant une indifférence totale des autorités sénégalaises face à cette ressource naturelle qui est de loin plus importante que n’importe quel autre gisement au monde. Les français devaient vraiment se payer notre tête. Vous vous direz un jour que je vous avais prévenu. il y a eu un pillage d’informations capitales sur une affaire à grand enjeu national à l’intérieur même de nos frontières et avec une certaine complaisance des autorités du service des maladies infectieuses. Ils ont dû avoir toute la latitude dont ils avaient besoin pour faire des prélèvements sur les malades du groupe de Fann. les malades du groupe de Fann étaient tous rentrés chez eux. Cela est d’autant plus vrai que Bernard Taverne. LD apprit que certaines malades du premier groupe du Professeur Konaté avaient été contactés par les français. Alors la dame violet hocha les épaules avec un air comme pour dire « Vous en assumerez les responsabilités. on nous prend beaucoup trop de sang. lors d’un dîner de « Ndogu28» chez LD a dit à celui-ci en bon commensal : « Est-ce que c’est vraiment nécessaire de procéder à d’autres essais29 ? » Cette attitude nous a donné la certitude que les français en savaient assez pour ne plus vouloir d’autres essais. Durant les entretiens successifs avec l’IRD. il y eut par la suite une autre équipe spécialisée qui est venue exprès de France pour s’activer sur les malades des essais. Une instruction autour de cette affaire permettra sûrement d’en savoir plus. » En fait on sentait vraiment qu’elle ne tenait pas à ce que cette lettre parte au ministère. et sous le nez de nos services des renseignements généraux. à ce moment. L’IRD a certainement su tout ce qui était nécessaire de savoir sur le PLD27 pour se faire une idée précise de son potentiel thérapeutique.

souhaitait savoir si le professeur Salif Sow l’avait contacté. C’est à ce moment que pour la première fois. c’était celui de Bernard Taverne en personne. cela pourrait conduire à ce que d’autres intérêts sachent ce que eux savaient déjà : « Le PLD est un traitement thérapeutique efficace contre le SIDA ! ». LD lui répondit qu’il y sera avec Demba. Celui-ci lui demanda avec qui il allait partir. il fut d’autant plus surpris que le coup de fil était tardif. LD lui répondit par l’affirmative. LD décida avec le professeur Konaté de saisir le ministre pour dénoncer les blocages. Le directeur de recherche anthropologue. L’IRD lui ne manquait alors certainement pas de réactif. LD reçut un coup de fil qu’il croyait venir de Salif Sow . et devant une longue attente de plusieurs mois durant lesquels le professeur Salif Sow avait bloqué les résultats microbiologiques. Après la réception de ce courrier. et partez au cabinet du professeur Konaté. et faites tout pour vous entendre » et il rajouta : « Est-ce que je peux compter sur vous (LD) ? » Celui-ci qui n’était pas au bout de ses surprises lui répondit : « tout dépendra de la collaboration de Sow. avec la « collaboration » de Salif Sow. C’est alors que Taverne rajouta : « C’est bien. c’était le fait que ce soit Taverne qui réagissait afin le SIDA vaincu 54 La vérité en marche . Après la fin des essais à la fin du mois d’août 2002. et je ne crois pas qu’ils se sont servi du sang des malades qu’ils ont récupéré pour des pratiques de « magie noire». LD lui fixait alors Rendez-vous le lendemain à 9 heures à son bureau au service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann. vers 22 heures. Le professeur Salif Sow demandait à LD de lui fixer un Rendez-vous le lendemain à l’endroit où il le souhaitait. Le lendemain matin à 8h 45. allez. madame Eva Coll convoqua alors le Pr Salif Sow pour lui montrer la lettre et lui demander des explications. à sa grande surprise. Ce dernier pour refuser de fournir les résultats microbiologiques. Ainsi s’il y avait eu d’autres essais.» A quel titre Taverne interférait et dirigeait cette affaire ? Ce qui surprenait LD. donnait comme excuse : le manque de réactifs (un produit chimique nécessaire pour déterminer la charge virale). LD reçut un appel téléphonique venant de Salif Sow. prendre Salif Sow dans son bureau. Alors.exclusivement par les services de l’IRD.

» Salif Sow reprenait alors la phrase que la ministre lui avait sortie. vous ne pouvez imaginer une seule seconde le travail qui a été fourni pour arriver au PLD. sa colère éclata et il se défoula sur le professeur Konaté. j’entends tout ce que vous dites sur moi30.» Il faut noter que malgré. Lorsque j’intervins. dopé par une montée d’adrénaline. le professeur Salif Sow s’échauffait sur le Professeur Konaté en brandissant la lettre que celui-ci avait adressé à madame le ministre de la santé. on arrête tout puis on se dit adieu.on se serre la main. Alors lorsqu’elle a reçu votre courrier elle m’a appelé pour me demander ce que tout cela signifiait. Il dit à ce dernier. d’autant plus que ce dernier tenait à rencontrer LD en tête à tête et non en présence de qui que ce soit d’autre. Reprenez ce courrier et réglez ce problème avec lui. cette réaction de madame Seck. en lui signifia qu’il ne demande uniquement que du respect à son égard ainsi qu’à son travail. D’emblée. je note que vous me suspectez dans votre lettre. « Avec tout le respect que je vous dois. Salif Sow. d’ailleurs je voudrais bien vous voir seul en pleine forêt et la nuit pour chercher des plantes et des arbres. je me suis levé pour poser une seule question au professeur Sow : Si le produit est bon dites le tout de suite et clairement. le professeur Konaté fut surpris de voir Demba et LD en compagnie de Salif sow. Un civil français (selon nos informations) qui donne des ordres à un officier des forces armées sénégalaises… Du jamais vu!! Demba raconte : « Tout le monde était tendu ce jour là et les esprits se sont chauffés autour de la table. rajoute-t-il. le SIDA vaincu 55 La vérité en marche . qui continua : « Nous sommes aujourd’hui jeudi. surtout lui . car. mais n’épargna pas LD non plus. nous apprit qu’il était officier militaire. dit Demba. Le jour du Rendez-vous. C’est alors que celui-ci s’éclate à son tour sur le professeur Sow. » lança le professeur Salif Sow. je me suis déjà rendu au ministère de la santé afin de présenter mon rapport à madame la ministre. Salif Sow n’avait contacté Konaté que parce que Bernard Taverne lui a intimé l’ordre de le faire. cette discussion n’a pas sa raison d’être . s’il est alors mauvais. qu’il voulait coûte que coûte écarter de cette affaire. ne pensez pas que les propos que vous véhiculez ne me parviennent pas.de trouver une solution à un problème soulevé par un courrier qui a été adressé à Mme le ministre de la santé de la République du Sénégal. « L’autre jour vous m’envoyez votre rapport et aujourd’hui je reçois ce courrier du professeur Konaté.

il n y avait aucune charge virale des malades à l’issue des essais.Durant cette période. C’est alors que j’ai décidé de rédiger dans les plus brefs délais un document avec lequel je décidai d’alerter les hautes autorités de l’Etat : la présidence et la primature. Le ministère de la santé voulait ainsi organiser une deuxième série d’essais cliniques avec une soixantaine de malade : mais ces essais ne m’inspiraient pas confiance du tout. Sow nous dit : Le produit est bon! Il remit au professeur Konaté une copie des soi disant résultats des essais sur les malades du groupe de Fann remis à madame le ministre ( annexe document numéro 4). J’étais convaincu que ni la présidence. donc il fallait organiser de nouveaux tests sur une soixantaine de malades31. C’est ainsi que le dossier : « Ce que le Sénégal risque de perdre : l’affaire LD » est né. Je voulais faire capoter cette deuxième série d’essais encore plus dangereuse que lors de la première série. car j’étais sûr que Me Abdoulaye Wade n’était pas au courant de cette affaire en tout cas pas dans toute sa précision. » le SIDA vaincu 56 La vérité en marche . d’autres rumeurs prétendaient que Wade a demandé à Eva Coll Seck de retirer sa candidature à la présidence de l’OMS pour pouvoir mieux suivre cette affaire. ni la primature n’était au courant de l’ampleur de cette affaire. Mais je demeurais convaincu que l’affaire ne dépassait pas le milieu du ministère de la santé. L’excuse qui avait été fourni par Monsieur Salif Sow pour expliquer le défaut de la charge virale était la carence de réactif. du Laboratoire de virologie du Pr Mboup de l’hôpital Aristide Le Dantec et du service des maladies infectieuses de Fann. donc du cabinet ministériel. La conclusion du professeur Salif Sow était la suivante : les résultats étaient incomplets. il y a eu plusieurs personnes proches du cabinet de Eva Coll qui soufflait à LD que le budget de la santé pour 2003 allait être augmenté pour suivre cette découverte. Alors devant la pertinence de la question.

la période de la haute saison touristique des vacances d’hiver coïncidait cette année avec la fête de la Tabaski. avec les touristes français qui fuyaient le froid européen pour profiter des belles plages ensoleillées du pays de la Terranga34. il y’avait deux raisons à cela. Il n’y avait plus rien. toutes les autres périodes où je me rendais à Dakar ne coïncidaient pas avec ces fêtes. En fait. depuis que j’ai quitté Dakar en 1993 pour poursuivre mes études à l’étranger. En effet. Cela faisait presque dix (10) ans que je n’ai pas passé ni la fête de Korité33 ni celle de Tabaski au Sénégal. Mais cette année 2002. après neuf ans de séjour à l’étranger. donc il y avait collusion des passagers sénégalais. et que je me le SIDA vaincu 57 La vérité en marche . Alors que la décision était prise. je n’ai pas eu l’occasion de passer ces festivités au soleil avec la famille. et si elles survenaient pendant les vacances. un autre problème survint : il n’y avait plus de billet pour Dakar. j’avais décidé qu’il fallait que je parte pour passer ces fêtes à Dakar.La saisine de Jack Consulting Nous étions le 18 février 2002 et j’avais décidé de prendre une dizaine de jours de vacances pour me rendre au Sénégal afin d’y passer la fête de la «Tabaski32 » avec ma famille. même les vols réguliers des grandes compagnies qui coûtaient beaucoup plus cher que les charter. Pour une fois que je décidai de partir pour la fête de Tabaski. je devais travailler pour financer mes études de l’année suivante. Tous les vols étaient pleins. expatriés comme étudiants. TROIS Ces deux fêtes tombaient parfois en plein milieu de l’année scolaire.

je n’étais pas le seul qui voulait tenter sa chance. ce qui me donna en valeur absolue l’aéroport qui affichait le plus grand nombre de passagers. Son frère avait tout fait pour qu’elle reste en lui disant qu’elle allait s’habituer. si la chance tourne en ma faveur il y aura un « No Show35».suis mis cette idée dans la tête. Déjà le 21 février. alors je décidai de me pointer dans l’un des sites aéroportuaires qui affichait en valeur absolue plus de passagers. le premier avion venait tout juste de décoller. Elle disait que si elle devait repartir à l’étranger pour poursuivre les études. mais tous les passagers étaient au Rendezvous. L’idée était simple : il devait avoir au minimum six (6) vols pour Dakar en partance des deux aéroports de Orly et Roissy Charles de Gaulle la veille de la Tabaski. Cette dernière était venue pour poursuivre ses études en France aux côtés de son tuteur et grand frère de star du foot. elle choisira sûrement les Etats. pour quelques raisons que ce soit. mais elle n’a pas pu avoir de place à temps.Unis où se trouvaient d’ailleurs beaucoup de ses copines. la réponse était la même : « désolé il fallait s’y prendre très tôt pour cette période ». c’était vraiment une torture. de ce fait. il restaient deux autres vols vers 10 heures et en début d’après midi. Je suis donc allé sur le Web et j’ai pris des renseignements sur le nombre de départ pour chacun des deux aéroports parisiens et j’ai comparé les capacités des avions. cette foisci. Avant de clôturer les « Check in » il restait une seule place en no show le SIDA vaincu 58 La vérité en marche . j’aurai peut être une chance contre environ 1200 de partir à Dakar. il en fallait beaucoup pour me décourager. voilà que je ne pouvais même pas me rendre dans mon propre pays. Mais. mais elle était très déprimée par ce pays et cette ambiance qu’elle ne connaissait pas et préférait de loin Dakar. Dans toutes les agences où je me suis rendu ou que j’avais joint par téléphone. il y avait un footballeur sénégalais professionnel (Sénéf) qui accompagnait sa petite sœur. mais elle n’a pas aimé son pays d’accueil et voulait rentrer au Sénégal. même depuis Bruxelles les vols affichaient complets. Le deuxième vol devait partir d’un autre terminal. Le but était simple il fallait compter sur le fait que sur un millier de passager. c’est ainsi qu’une idée me vint à l’esprit. C’est ainsi que le grand frère s’était résigné à la volonté de sa sœur cadette et donc avait décidé de la faire partir avant les fêtes pour qu’elle en profite. le T9 je crois. Le lendemain matin j’étais à Orly vers 5 heures du matin. il allait peut être y avoir un qui ne se manifesterait pas. il n’y avait plus de place dans les avions en partance de la France.

A ce moment les enregistrements étaient normalement clos. ne partait pas et affichait plutôt bonne mine. Cela faisait plus d’une heure que les passagers ont commencé les chek-in37. elle sera donc à Dakar pour la Tabaski. Il connaissait la jolie blonde qui procédait aux enregistrements. alors je la chargeais de s’occuper de payer ces taxes et je courus vers les boxes d’embarquement. j’étais quand même prioritaire. et cette personne est GP. il attendait quand même. Je retournai dans l’autre terminal de départ quelques heures avant le départ du troisième et dernier vol. le SIDA vaincu 59 La vérité en marche . alors je compris vite qu’il restait une place. car je devais payer le billet d’avion au tarif plein alors que l’autre voulait voyager en GP. je décidai alors de partir. mais la belle blonde voulait que cette place profite à son sénégalais de collègue de métier. je suis prioritaire car je paie mon billet au tarif plein. ils avaient discuté ensemble durant toute la période des enregistrements. Je me retourne et m’adresse à elle : « Excusez-moi mademoiselle. il voulait voyager en « GP36 » s’il restait une place. souffler quelques mots au voyageur GP. mais vous n’êtes pas sans savoir que s’il reste une place.c’est la jeune sénégalaise qui en profita. je dus attendre le début d’après midi pour le dernier vol. voire rien du tout. mais surtout que j’avais priorité sur lui. donc en payant environ 10% du tarif. Quelques minutes avant la clôture des enregistrements. Mais heureusement que j’étais accompagné par une amie. Mais si le vol était complet alors pourquoi lui. au demeurant ne m’appartenaient même pas. Mais elle savait qu’il y avait deux obstacles : d’abord je m’étais inscrit sur la liste d’attente de ce vol bien avant mon cher compatriote. la belle hôtesse d’accueil m’informa que les passagers étaient au complet. il ne peut prendre cette place. Mais je trouvais bizarre et louche que le Sénégalais GP lui. je décidai alors de le surveiller de près. Je commençais alors à me préparer à accepter le fait que pour cette année je ne fêterai pas la Tabaski avec les miens. mais il y’avait un autre sénégalais expatrié qui travaillait en France dans une « Tour operator ». » Elle était démasquée et donc obligée de me vendre la place. En fait je compris rapidement qu’il y avait peut être une place. Au moment où je pris ma valisette pour partir je vis la jeune blonde se redresser pour. mais c’était presque trop tard car il fallait payer des excédents de bagages qui.

Lorsqu’on reçoit ce genre de nouvelles il y a toujours quelques secondes de flottement durant lesquelles on a envie de rigoler en se disant « comment peut. car j’allais passer à nouveau les fêtes de la Tabaski chez moi après neuf ( 9 ) ans. La famille de celui-ci et ma famille paternelle se connaissaient depuis plusieurs générations et mon paternel était un grand ami du père de LD qui est d’ailleurs le parrain de mon grand frère aîné qui porte son prénom.on croire a ça. mais c’est impossible ». En fait on procède à un transfert d’appréciation de la nouvelle vers la personne qui l’annonce.J’ai tout juste eu le temps de prendre l’avion et voilà que les instructions de départ ont débuté. aucune notion du temps. où embarquaient et débarquaient les pirogues de mon aïeul “ Mame Sogui Sock ”. C’est donc mon frère Demba. Je compris alors que mes bagages qui devaient aller en soute vont embarquer dans un autre vol de la compagnie et que peut être je ne les reverrai plus. les touristes français devaient se dire: « Ah. Le départ avait accusé un grand retard et lorsque je regagnai l’avion tout en sueur et essoufflé. C’est donc durant ce séjour là que je fus saisi de l’affaire LD. sacrés africains. j’allais retrouver la belle plage de Terrou Baye Sogui Sock en face de l’île de Gorée. je me moquais complètement de ce que pensaient les gens à ce moment précis. l’aîné des garçons et ami proche de LD qui me mit au courant de l’affaire et de la saisine de Mme Eva Coll Seck durant le mois de janvier 2002. j’étais tout souriant et gai. toujours en retard !» Mais moi. LD est donc un grand frère pour moi. je venais de remporter un challenge. ensuite. si cette personne est digne de confiance alors on veut bien croire un bout. Probablement. on ne peut vraisemblablement pas accorder une quelconque valeur à ce type d’affirmation afin d’éviter une perte de temps non négligeable qu’on pourrait consacrer à un autre domaine beaucoup plus crédible. mais si on ne connaît pas la personne. Donc à ce niveau d’information. j’étais vraiment heureux. c’est le niveau de connaissance qu’on a envers la personne détentrice de l’information qui prend le relais et fait le SIDA vaincu 60 La vérité en marche . arrive une deuxième étape durant laquelle on se ressaisit puis on se met très rapidement à analyser le niveau de crédit qu’on accorde à la personne qui annonce la nouvelle. tous les regards l’air irrités se fixaient sur moi comme pour me signifier que j’étais la cause de tout cela.

comme à Halloween en Occident. On pouvait sentir la paix. Après la cérémonie de Baal Akh et les discussions sur la famille. il a aussi séjourné dans la République dominicaine. Ce qui était normal. sauf qu’ici à la place des masques horribles symbolisant le diable. car tant qu’il n’en est pas ainsi ce n’était pas nécessaire que j’entame quoique ce soit. Après le festin du midi. j’en profiterai pour satisfaire les obligations relatives à la cérémonie des « Baal Akh38». C’est dans ce contexte de bonheur que je rendis visite à LD. drapés de nos plus beaux boubous traditionnels.. il vivait dans un immeuble à trois étages qui lui appartenait. Le lendemain matin. aux Antilles françaises. les petiots sont drapés de leurs plus beaux boubous traditionnels pour recevoir de la petite monnaie après avoir réciter des prières à l’intention de l’heureux donateur. qu’il accepta tout naturellement. car il fallait attendre une réaction. le jour de la fête est donc arrivé. lorsqu’on finit. C’était vraiment magique. je n’oublierai jamais le plaisir que j’ai eu en allant à la mosquée avec l’ensemble de mes frères et neveux. Je lui fis alors savoir que je préférais travailler en « sous marin » sans me faire connaître et attendre les manifestations d’intérêts du gouvernement.pencher notre appréciation dans un sens ou dan un autre. La saisine a été adressée à la bonne administration et au plus compétent de toute la structure : la ministre en personne. après la grande prière de la Tabaski. cela faisait très longtemps que je ne l’avais pas rencontré. En fait la réaction du ministère ou de Madame la ministre en personne le SIDA vaincu 61 La vérité en marche . en Australie. caractérisant le mal. alors je décidai de lui rendre visite le lendemain. précisément du ministère de la santé qui avait déjà été saisi. il n’habitait pas loin de notre maison. les enfants passent dans les maisons. Je demandai alors à mon frère si LD était à Dakar. LD était un très grand voyageur. il me répondit que oui. Dès lors il fallait attendre leur réaction afin d’entamer les discussions nécessaires à la protection des intérêts de mon tout nouveau client. en Nouvelle Calédonie. je lui proposais mes services de conseils. il a vécu dans plusieurs pays européens dont un bonne dizaine d’année en France. à cinq (5 ) minutes de marche. hollandaises et britanniques etc. LD entreprit de me raconter l’histoire de la découverte du PLD et de la saisine de Madame Eva Coll Seck. Le soir je me rendis donc chez LD. un feed back consécutif au dossier du professeur Konaté . la joie et le bonheur dans l’air frais du matin.

lorsque je retournai à Paris. mais je pris soin de dire à LD de refuser de signer tous les documents qu’on lui présenterait. A ce moment. Le travail n’allait pas être facile. Par contre si la réaction du ministère chercherait à léser les intérêts de LD par quelques moyens que ce soit. C’est là que les premiers travaux de réflexion ont commencé. ainsi que des chercheurs pharmaciens en biologie. mais aussi ceux de tous les Sénégalais car cette découverte va nécessairement leur profiter. j’habitais à la Cité Internationale Universitaire de Paris dans le 14ème arrondissement de la capitale française. 62 La vérité en marche . mais j’acceptai de m’engager à défendre cette affaire avec mes moyens propres.J’avais conçu un panel de réaction du ministère : du normal (donc meilleur face à la découverte) au pire qui pouvait être une tentative de dénigrement/détournement. cette équipe le SIDA vaincu devait rendre l’affaire officielle et en même temps servir de départ à une étude beaucoup plus professionnelle et sérieuse de cette affaire. de sabotage voire d’étouffement. Si la réaction était donc saine et normale. Cependant. d’étudiants en médecine dans leurs années pratiques. je n’eus pas de mal à réunir une équipe d’amis constituée de juristes britanniques de Oxford University. il n’y avait toujours aucune amélioration de la situation et le Professeur Salif Sow continuait toujours à s’irriter à la vue de LD. Lorsque je revins à Paris. de plus en plus je me rendais compte que les intérêts que je protège dépassaient de loin nos frontières et concernaient tous les pays africains meurtris par le sida et au-delà tous les pays pauvres de la planète qui sont aussi menacés et frappés. et j’irai jusqu’au bout. au Collège FrancoBritannique. et ce n’est qu’à ce moment que mon travail allait réellement commencer. ce serait alors une déclaration de guerre pure et simple. Le 3 Mars 2002. C’est comme cela que j’ai pris en main la protection des intérêts de LD. ce serait alors une collaboration efficace entre les intérêts privés de LD et l’intérêt général du Sénégal dont le président de la République est le garant. J’attendais donc que les autorités sénégalaises fassent une déclaration officielle à LD sur ce qu’il souhaite faire. de journalistes stagiaires. Je devais d’abord m’enquérir du contenu de tout document qu’on lui ferait parvenir39. j’étais inscrit en 2ème année de doctorat de Droit au Panthéon Sorbonne et je travaillais comme consultant en libéral.

ne travaillait pas avec des particuliers. Le Rendez-vous était pris avec cet avocat qui était en plus. mais travaillait avec eux en libéral. Je commençais à lui présenter les faits de l’affaire. Elle me prévint en ces termes: « Personne ne croira à ton histoire Jack. Il avait son cabinet dans le 17ème arrondissement de Paris à côté du Parc Monceau. C’est dans ce contexte qu’on profita d’un contact chez Cliford Chance40 pour prendre un Rendez-vous avec un avocat spécialisé dans les brevets. Il était très calme et attentif. la grande porte d’entrée de l’immeuble était en bois lourd avec des décors gothiques.m’a beaucoup apporté et je leur en remercie. il devait être d’origine oriental. En fait il travaillait en off shore avec le Cabinet d’affaires Clifford Chance qui faisait appel à lui en cas de besoin. syrien ou israélien. Cependant comme on était là. Je me suis rendu donc au Rendez-vous avec une amie anglaise qui finissait son droit à Oxford et faisait aussi partie de l’équipe que j’avais réunie à mon retour de Dakar. Il nous invita à nous débarrasser de nos manteaux puis nous prîmes place sur les fauteuils douillets qu’on nous présentait. par conséquent recevaient des invitations de la part des grands cabinets d’affaires anglosaxons. Les étudiants d’Oxford étaient tous en fin de cycle. mais je me gardai de lui dire le nom de la pathologie visait par le remède qui devait faire l’objet le SIDA vaincu 63 La vérité en marche . peut être jordanien. mais uniquement avec de grandes firmes et souvent multinationales. ingénieur diplômé de l’Institut Pasteur. il sortit deux cartes de visites et nous en donnait une à chacun et nous fîmes de même. avec le 8ème et le 16ème arrondissement les plus chics et riches quartiers de la très belle capitale française: Paris. le choix fut fait très vite. Ces beaux quartiers du 17ème constituent. il allait nous recevoir et écouter ce qu’on avait à dire. Il nous demanda dans un parfait anglais si on voulait converser en anglais ou en français. Il se présenta donc comme un ingénieur diplômé de l’Institut Pasteur reconvertit en avocat spécialisé dans les procédures de dépôts de brevets. on sonna sur l’interphone et Me Mezrahi nous invita à entrer. donc il n’était pas un employé de cette grande firme. Il nous fit savoir que Clifford Chance et par conséquent lui. il va falloir te préparer à t’y faire » Le cabinet se trouvait sur la rue Phalsbourg à côté du parc Monceau. qui les démarchaient avant la fin de leurs études pour les attirer dans leurs équipes.

cela dit. ça commençait bien. le problème ne se trouve pas au niveau du brevet mais au niveau de son exploitation. que dans la gestion du secret sur le procédé d’extraction et le nom des plantes. j’étais réticent pour plusieurs raisons. Lorsque je finis. que Demba. Me Mezrahi me sortit : « Votre histoire est pathétique certes. ne puisse plus servir à couvrir ma crédibilité. Cette première expérience a été très instructive pour la suite de la gestion de l’affaire pour plusieurs raisons. pourtant j’en étais conscient. même surdiplômé en France qui parle de découverte de traitement contre le SIDA à base de plantes ne fait aucune différence avec un Charlattan-guérisseur à coup de queue de vache accroupi sous un arbre de la forêt tropicale. Avec un calme serein. » Il nous donna quelques orientations générales sur la procédure à suivre et puis nous signifia qu’il nous enverra un devis pro forma pour les coûts d’une telle action. Je pouvais lire dans les yeux de Miss Wheeler : « je t’avais prévenu ». D’abord. m’informa que le ministère de la santé voulait organiser des essais sur le PLD. C’est à cette même période. Un africain. je n’avais aucune envie de me rendre ridicule. Un autre enseignement était que le problème était moins dans les coûts élevés pour un dépôt de brevet. celle-ci constituait notre seule richesse. en réalité à l’intérieure de moi-même je riais. je regardai Miss Wheeler puis j’avais envie de rire. il me demanda d’être plus précis afin qu’il puisse mieux m’orienter. Nous venions juste de nous heurter à un premier mur : la rationalité cartésienne de l’école occidentale.d’une éventuelle protection par brevet. mais personnellement je ne vous crois pas. on peut breveter ce qu’on veut pourvu que les conditions soient réunies. Le dépôt de brevet se traduisait par une perte de monopole sur le secret des plantes africaines. car on ne pouvait pas déposer de brevet concernant un procédé d’extraction et un produit fini sans donner le nom des plantes. le comportement du Pr Salif Sow ne me plaisait pas du tout et il le SIDA vaincu 64 La vérité en marche . alors je lâchais l’information que je ne voulais pas donner de peur que mon beau costume noir accompagné d’un verbe parfait. J’avais envie de m’étrangler avec ma cravate : les Dieux du Panthéon ni ceux de Dauphine ne servaient plus à rien. Je compris alors qu’il allait falloir que je sois clair et précis.

car je voyais là un amateurisme notoire ou en tout cas des actes non patriotes pour une découverte de ce calibre. durant Huit semaines. le SIDA vaincu 65 La vérité en marche . J’appelai LD au téléphone et après discussion je compris qu’il tenait à faire ces essais et ne semblait pas s’en faire des risques liés au secret des plantes et donc d’un éventuel détournement. mais les malades du sida avaient des améliorations cliniques spectaculaires et sont rentrés tous chez eux.n’y avait aucun protocole d’accord ou document officiel émanant du ministère. alors que les 5 malades choisis par les autorités de Fann continuaient de suivre le traitement au PLD. Plusieurs semaines plus tard après la fin des essais cliniques. je voulais contrer toutes tentatives non contrôlées de quelques personnes. Alors que le professeur Salif Sow continuait de bloquer les résultats des analyses biologiques. mais aussi des américains. une défaillance lamentable des autorités sénégalaises. les français auraient pu éviter le crash suicidaire dans lequel se dirigeait le cabinet de Madame Eva Coll Seck et les scientifiques de fann. Je suis retourné à Paris le 11 août 2002. et ça sentait le sabotage. voire le sabordage. en cherchant à défendre leurs intérêts propres. Il y avait. Trop risqué. et cela faisait très mal de devoir se retourner vers l’étranger afin de régler un problème interne. La question que je me posais fut la suivante : le gouvernement sénégalais par le biais de sa ministre de la santé voulait-il faire capoter cette affaire ? Je décidais alors de tenter d’alerter le milieu scientifique français pour deux raisons : d’une part. Les essais cliniques se sont déroulés sous la responsabilité du professeur Salif Sow. ensuite les essais cliniques conduisaient à prendre inutilement de gros risques en matière de sécurité et pour finir la procédure classique dans ce domaine n’avait pas été respectée. et d’autres parts je souhaitais que les scientifiques français allaient intervenir lorsqu’ils sauront que les intérêts et enjeux scientifiques sont énormes. A ce moment j’étais vraiment déçu. je fus mis au courant qu’il voulait encore procéder à d’autres essais cliniques sur 60 personnes. Ainsi. Le but était de présenter l’affaire comme déjà connue par des scientifiques et laboratoires d’autres pays européens notamment anglo-saxon. notamment ceux de l’IRD. C’est ainsi que je pris l’avion le 25 juin 2002 pour me rendre à nouveau sur Dakar et surveiller le déroulement de ces essais. ma foi. il n’ y avait toujours pas de résultats biologiques.

J’en suis désolée. Responsable Afrique. même si les autorités sénégalaises semblaient indifférentes à la gestion calamiteuse de l’affaire qui tendaient à spolier l’Afrique d’une grande découverte. les médecines parallèles et le sida 19961998». Canon ou Mme Bazin à l’ ANRS (Agence Nationale de Recherche contre le SIDA) aux coordonnées suivantes : le SIDA vaincu 66 La vérité en marche . 1988-1992. il y a encore un paysan analphabète qu’on peut spolier à aise. La réponse ne tarda pas. Elle dirige l’Unité de biologie des rétrovirus de la sacro sainte Institut Pasteur. à 12 : 42 elle me demanda de contacter Jean Pierre Bachelet du département des sciences chimiques. et Odile Jouannot du Departement des sciences chimiques. qu’il y’avait un veilleur autour de cette affaire. nous n’avons à l’heure actuelle aucune équipe qui étudie. J’avais aussi adressé un email à Monsieur Paillard qui a publié un livre sur la médecine alternative : « Médecine alternative. ils seront obligés de revoir leur stratégie et de ne pas croire que derrière cette invention. Sa réponse était la suivante : « Malheureusement. A travers la saisine des scientifiques français. Le 18 octobre 2002 à 12 : 19 j’adressai un email à Mme Christina Miguel.qui faisait penser à un sabordage. Dès lors si les français savaient qu’il y a risque qu’un jour cette affaire leur tombe sur la tête. Dans ma quête d’alerter des scientifiques français liés à la recherche contre le sida je ne pouvais pas contourner une personnalité clé : Mme Françoise Barré Sinoussi. dans notre institut. Mais l’explication pourrait aussi être simplement de l’amateurisme. C’est une orientation de recherche qui d’ailleurs fait l’objet de réflexion dans le cadre d’un redéploiement de la chimie thérapeutique à l’institut Pasteur dans l’avenir. une quête du salut » «le Sida à Marseille. je peux seulement vous conseiller de prendre contact avec Mme C. Mme Christina Miguel avait en même temps fait suivre mon message à ces deux chercheurs. j’étais prêt à me battre.Moyen-orient du CNRS afin qu’elle m’oriente vers des chercheurs du CNRS qui s’occupaient de la recherche sur les plantes à impact anti viral. Comme vous mentionnez le VIH. je voulais aussi prévenir et avertir contre toute tentative venant de la France. dès lors. l’activité antivirale d’extraits de plantes. Je ne reçus aucune réponse de ce dernier.

je devais suivre un couloir d’intérieur avec des étagères tout au long d’un pan du mur sur lesquels étaient exposés des dizaines de sachets d’échantillons de plantes et des bouteilles qui contenaient des solutions liquides. et à la place de « Serigne Mor yomballé41bis » il y avait Monsieur le professeur Sevenet et il ne fallait surtout pas parler de guérisseur mais il fallait utiliser le titre de pharmacien AIHP. sauf que là on se trouvait dans les locaux du laboratoire du sacro saint CNRS.P. Il me reçut dans un bureau qui ressemblait probablement à ceux de presque tous les laborantins du monde. un regard intelligent et ……Vous pouvez aussi demander conseil aux coordonnateurs des recherches que l’ANRS effectue en collaboration avec le Sénégal. Monsieur Sevenet devait avoir la soixantaine.I. A vrai dire.H.Thierry SEVENET est un Pharmacien-A. Cordialement T. car il devait être clair que ce chercheur devait être assez informé pour savoir que les prétentions que j’avançais était scientifiquement possible et son message le prouvait. J’ai pris contact avec lui et un Rendez-vous avait été fixé. et surtout je ne risquais pas d’être ridicule avec lui. mais il y avait toujours pleins de petites bouteilles partout avec des étiquettes dessus. Nous nous intéressons à l’Institut aux plantes pouvant avoir une activité biologique dont l’activité antivirale (VIH surtout). » Une autre réponse que je trouvais intéressant venait du Professeur Sevenet qui a dû être alerté par l’une des personnes que j’ai contactées. dans les locaux de Gif sur-Yvette. Au bout du couloir il y avait un bureau un peu plus rangé avec un ordinateur dans un coin. cela me faisait penser aux étalages des marchands guérisseurs qu’on rencontrent dans les marchés de Colobane et de Tillène41. Son nom est Eric Delaporte et ses coordonnées sont les suivantes :…. Si vous voulez vous pouvez entrer en contact avec moi. Pour accéder à son bureau. par e-mail pour m’en dire un peu plus long. Il m’envoya cet email : « Monsieur.de son Etat et Directeur de Recherche 1 CNRS basé à Gif-sur-Yvette dans le 91.SEVENET » le SIDA vaincu 67 La vérité en marche . il était visiblement intéressé. par téléphone si nous convenons d’un Rendez-vous. Vous vous êtes adressé au CNRS pour savoir qui était intéressé par des plantes antivirales..

tenez cet échantillon. . En fait cela devait être logique car la recherche sur les plantes tropicales en France ne peut pas exister sans la pléthore d’informations recueillies dans les anciennes colonies. des jeunes étudiants me ramènent des extraits de plantes pour prétendre que c’est efficace contre telle ou telle pathologie . « Alors.indiscret. je sentais qu’il essayait de se faire une idée sur ma personne avant que je ne me mette à parler.Nous souhaiterions signer un protocole d’accord avec le CNRS afin de procéder à des essais pré cliniques sur le PLD. car souvent ça ne marche pas. ni un scientifique. je ne connaissais pas cette personne et c’est dans le courant de notre discussion que je déciderai de lui fournir des informations compte tenu de ce que j’attendais de lui. chaque jour. qui est devenue après les indépendances la médecine des voyageurs est comme l’IRD ( ancien ORSTOM) des moyens pour l’ancienne métropole de récupérer et de fournir des informations qui alimentent la recherche des institutions comme l’ANRS ou le CNRS.Vous savez Monsieur. Monsieur Diop ? .Qu’est ce que vous attendez de nous.Je comprends. il saisit une de ces nombreuses petites bouteilles sur l’étagère. un conseiller et ce que je sais c’est que cette le SIDA vaincu 68 La vérité en marche . de contrôle. racontez-moi. mais moi je ne suis ni un laborantin. A ce moment précis j’avais plus le pressentiment qu’il voulait savoir quel était mon niveau d’implication. . et le Sénégal était le noyau de ce tentacule qui atteignait tous les pays d’Afrique francophone. D’ailleurs l’institut Pasteur qui est le Vatican de l’ancienne médicine tropicale. je suis un business manager. et d’information sur cette affaire. vous vouliez me parler d’un extrait de plantes qui avait des activités biologiques anti VIH. mais aussi d’autres intérêts étrangers en dehors de la France.» Je lui présentais des faits que je contrôlais car. c’est un congolais qui me l’a ramené l’autre jour. il prétend que c’est efficace contre l’asthme. mais on a pas trop le temps. Je donnais alors au professeur Sevenet des réponses que je contrôlais parfaitement. mais je pris aussi la peine de lui faire savoir que l’IRD et probablement l’institut Pasteur était rentré dans la danse. . Mais en gros je lui expliquais qu’il y’avait deux groupes de malades ceux de Konaté et ceux des essais de Fann. Il me demanda si j’avais des résultats biologiques des malades traités et quelles sont les personnes de l’IRD qui étaient concernées. très brièvement je me disais qu’il était probablement déjà au courant de l’affaire LD.

nous sommes des fonctionnaires de l’Etat français. . Je lui fis alors savoir que le VIH et le cancer ne sont pas si différents qu’il le prétendait. mais je n’allais pas me laisser faire.Vous savez. Mais je repris aussi en lui disant que le VIH et le cancer appartenaient aux familles des virus à ARN et à la sous famille des retrovirus. Là il me regardait avec des yeux qui voulaient dire: « mais qui c’est le scientifique ici. mais vous ne trouvez pas ça bizarre qu’il soigne toutes ces maladies le cancer n’a rien à voir avec le VIH. Monsieur . on aurait pu faire quelque chose. vous ou moi ? » Je lui expliquerai que le SIDA en lui-même n’est pas une maladie. . Je n’engage jamais une discussion dans un sujet dont je ne maîtrise pas les tenants et les aboutissants à moins que ce soit une tactique incontournable pour sonder le niveau d’informations et d’instruction de mon interlocuteur. c’est un traitement miracle ou quoi ? Là je voyais qu’avec l’anecdote congolais et le terme miracle il essayait de faire une tentative de dénigrement que j’appelle la stratégie du « désintéressement intéressé » un art dont les baol baol42 du Parc Lambaye ( un marché du recyclage de Dakar) sont passés maîtres.solution a eu des effets contre le cancer du foi. l’hépatite virale et le Sida. Je ne savais pas si le professeur Sevenet ignorait ce fait ou il voulait jouer au plus fin.Je comprends votre prudence. Si vous ne m’aviez pas signifié cet état de fait. mais un état de défaillance immunitaire qui a pour conséquence finale une multitude de maladies appelées infections opportunistes. et le cancer est souvent une phase fatale et terminale du SIDA. mais maintenant. . et comme vous venez de me dire que l’Etat sénégalais a été saisi par le biais du ministère de la santé qui a déjà organisé des essais. nous ne pouvons travailler qu’avec l’Etat sénégalais. nous ne pouvons donc plus rien faire. je sortais des documents scientifiques qui soutenaient ce que je lui disais sur le groupe des virus à ARN. Je fis exprès pour rajouter d’autres informations supplémentaires sur les effets contre le cancer du foie et l’hépatite virale. et lorsque je travaille sur un sujet qui traite du nucléaire j’irai faire des recherches dans ce domaine. Et comme il semblait douter. mais il a compris que je savais de quoi je parlais et que je ne bluffais pas. donc nous ne sommes pas complètement libre de nos actions.Oui. mais il faut savoir que mon client n’a pas le SIDA vaincu 69 La vérité en marche .

les renseignements que vous me demandez ne sont pas en ma connaissance.Oui. A ce moment là. mais vous vous dîtes conseiller de l’inventeur et il ne vous fait même pas confiance. alors vous ne croyez quand même pas que je vais détourner votre découverte.Ce n’est pas une question de manque de confiance. et soyez sûr que même si je les connaissais. mais personnellement je ne souhaite pas connaître ses informations.Oui. soyez raisonnable et n’insultez pas mon intelligence s’il vous plaît. mais vous savez. donc nous ne sommes pas engagés envers qui que ce soit d’une part et d’autres part si je suis venu vous voir c’est parce que la manière dont le ministère gère cette affaire faisait entrevoir l’échec total. pour tenter sa chance en se disant que peut être j’allais accepter. .signé de contrat avec l’Etat sénégalais qui ne lui a fait aucune proposition écrite et claire. ou bien tout simplement il cherchait à savoir si je disposais personnellement des informations sur le nom des plantes et le procédé. on peut toujours tenter des essais. ou il essayait de jouer désespérément une dernière carte. lorsqu’il enchaîna. ça se débloquera certainement un jour. si le temps nous le permet.Mais. il va falloir qu’on signe un protocole d’accord de confidentialité qui entoure la nature des tests que vous souhaitez faire. . donc je veux prendre les devants et disposer de garanties sûres.Monsieur. je suis à quelques mois de la retraite et j’ai plusieurs années de service. nous ne pouvons pas nous substituer aux défaillances de votre Etat. Là je comprenais alors trois choses : soit il me prenait pour un imbécile. Vous n’avez pas besoin de connaître le nom des plantes pour faire des essais pré cliniques sur le PLD. qu’est ce qui nous restera. je ne vous les donnerai pas et si toutefois vous souhaitez collaborer pour faire des essais sur le PLD. . . j’ai un cabinet de conseil et je défends les intérêts d’un inventeur alors si je vous donne le nom des plantes et le procédé.Monsieur je vous répète que je ne suis pas un charlatan. nous sommes des scientifiques. mais il va falloir nous donner le procédé d’extraction et le nom des plantes. je tiens à rester encore en vie. Comme je m’attendais à cette dernière éventualité je lui ajoutais une réponse toute faite prête à servir : « De toutes les façons.» . nous ne sommes pas dans le privé. alors je m’apprêtais à me décider de prendre congé de Monsieur Sevenet. car je voyais qu’il y avait une sorte de solidarité entre lui et ses collègues de l’IRD et de Fann. je me disais que la discussion allait s’arrêter là sans un accord de principe. peut être que c’est lent au Sénégal mais c’est comme ça l’administration. ce dont je doute fort. nous ne sommes le SIDA vaincu 70 La vérité en marche . . Nous.

j’ai appris à résister.pas comme vous qui êtes dans les affaires. peut être que vous en aurez besoin un jour ? » Cette rencontre a aussi été très instructive. » Mais ce que l’occidental nostalgique de l’époque coloniale oublie toujours. » Je sortis alors ma carte de visite et la lui tendis en lui disant avec un sourire qui en disait beaucoup : « Qui sait. les grandes réalisations se font toujours au Nord. je suis passé par Dauphine et la Sorbonne et j’ai reçu les mêmes connaissances que celles qui sont fournies à tous les occidentaux qui ont fréquenté ces universités. j’ai été formé dans leur langue et avec leurs outils. « de leur jeu » et je le joue avec une touche africaine qui est beaucoup plus subtile pour ne pas dire colorée. notre but c’est la recherche scientifique. j’ai préparé et réussi des examens des concours. j’ai survécu à la ségrégation et au racisme en France. même surdiplômé et en costume cravate. car c’est lui-même qui a pris contact avec moi. des tests là où des français ou autres européens ont échoué. Nous sommes au 21ème siècle. dès lors la donne change. en tout cas pour le Sénégal. car visiblement. En un mot. nous on fait le reste . le SIDA vaincu 71 La vérité en marche . Dans une situation pareille. car il y a une volonté grandissante de la part des expatriés pour un « retour au pays natal ». monsieur Sevenet connaissait très bien l’existence de ces plantes dites à impact antiviral ainsi que leurs vertus et savait donc que ce que j’avançais était fort possible. on m’a appris les règles du jeu. la caricature ressemble souvent à ça : « Fournissez-nous la matière première. » « On verra. Ce que semblent oublier ces nostalgiques de cette époque coloniale révolue. De plus en plus ces jeunes cadres africains finissent par retourner au bercail. c’est que des milliers et des milliers de jeunes africains qui ont été formés en Occident retournent maintenant en Afrique. Il se lève alors en me disant : « Nous ne signerons aucun protocole et si c’est ce que vous souhaitez. ce comportement est hélas souvent typique d’un occidental face à un africain. vous risquez de marcher longtemps avec votre mallette. J’ai appris ce qu’était la concurrence et la compétition. j’ai appris et je le pratique maintenant. j’ai passé des nuits blanches dans leurs bibliothèques. c’est que nous ne sommes plus au 13ème siècle époque à laquelle des miroirs et pacotille s’échangeaient contre de l’or et des pierres précieuses. La « fuite des cerveaux » est désormais temporaire.

et qu’il a un conseil qui n’est pas un bouffon comme ceux qu’ils ont probablement l’habitude de rencontrer. Monsieur Pascal Salin. le SIDA vaincu 72 La vérité en marche . tout l’occident que lorsque les africains rédigeaient des contrats. plus un bien est rare plus sa valeur augmente. c’est-à-dire rien. sinon des charges sur le dos du contribuable européen. donc rares. Monsieur Sevenet voulait le nom des plantes et un procédé d’extraction qui éradique le SIDA. voire l’Europe coloniale. dont semblait se satisfaire cette première génération de dirigeants. depuis la chute du mur de Berlin n’est plus intéressante et trop coûteuse. ils faisaient de très bonnes affaires. est en train de délaisser l’Afrique car celle-ci. mais une partie de ce que je cherchais a été atteint. il a fallu attendre des milliers d’années pour que la Grèce et Rome naissent sur les bords de la méditerranée avec les restes des pharaons. afin de leur demander des informations. Dès lors. on n’acceptera plus cette attitude de mendiant éternel acceptant de fermer la queue de peloton. Dans presque tous les ouvrages sur l’humanitaire en Afrique. mais la France est en train de jouer à un jeu qui va lui porter préjudice. on fait croire aux lecteurs. érigeaient des pyramides et brillaient dans les sciences. Le Sénégalais a certainement beaucoup plus d’affinités avec la France qu’avec un autre pays occidental. J’avais un professeur d’économie à Dauphine. Et selon la théorie de la rareté. mais refusait tout de même de signer un bout de papier en guise de garantie. il peut être démontré que chacun faisait une bonne affaire. Mais surtout les scientifiques français sauront qu’il n y a pas que LD sur cette affaire.On ne bradera pas les intérêts qu’on défend. donc il lui est beaucoup plus aisé de coopérer avec ce pays. notamment occidentaux que la France. il n’y aura plus de monopole hors métropole sur cette affaire. et tous les historiens sont d’accord pour dire que le Soudan était le pays où abondait l’or. il disait toujours qu’il n y a que des prix relatifs et non uniquement des prix. Je voudrais dire à Monsieur Sevenet et à travers lui. Même lorsque les européens procédaient au 13ème siècle au troc. car il allait probablement essayer de contacter Bernard Taverne ou quelqu’un d’autre de l’IRD s’il ne l’avait pas déjà fait avant de me rencontrer. alors lorsque les africains échangeaient ces biens contre des objets qui n’existaient pas chez eux. Je ris encore de ce que m’a proposé Monsieur Sevenet. par rapport à ce qu’elle rapporte.

alors d’où viennent le fer. la bauxite et la cobalt de la Guinée. le manganèse du Gabon. le palladium. l’uranium. le chrome. Total Fina Elf… Je parle du pétrole Brut du Gabon. l’ananas. sans parler des nouvelles découvertes de l’Angola de la côte d’Ivoire et du Sénégal ainsi que des autres pays appelés : « le nouveau golfe pétrolier ». de l’archipel de Sao Tome et principe. elle est plus présente que jamais. ceux du Golfe de Guinée. pour finir où se trouve ce que les américains nomment “le nouveau golfe pétrolier” que connaît bien Elf Africaine. mais paradoxalement les africains eux sont devenus très pauvres à cause du pillage excessif cautionné et souvent organisé par les anciennes puissances coloniales tapis dans l’ombre. L’Afrique dispose de très large territoire vierge. si les intérêts qui visent le contrôle de ces richesses dépassent les frontières africaines il n’en demeure pas moins que ce sont les africains qui tiennent les machettes et les kalachnikov. C’est donc ce dernier état de fait. de la Guinée équatoriale. du Congo du Nigeria et du Cameroon. Walter Kancteiner. mais aussi qu’en est il de ses métaux rares tels que le germanium. non. L’Afrique dispose d’une population jeune et de plus en plus sa population de cadres formés dans les plus grandes universités du monde mais aussi d’Afrique ne cesse d’augmenter. de nouveau Ben Laden dans les pays du golfe arabique. Cette immense source d’énergie qui intéresse de plus en plus les américains qui ne souhaitent plus continuer à financer avec leurs pétrodollars. la pauvreté des africains qui a été utilisée pour confirmer ces mensonges sur la pauvreté de l’Afrique. l’hévéa. le zinc. le cuivre. Euh ! Elf Aquitaine. La richesse de l’Afrique ne fait donc aucun doute. le platine. la banane. l’iridium. car l’Afrique. le mercure du Zaire et du Niger. » Prenons l’exemple de la crise des grandes compagnies aériennes après les attentats du 11 septembre.Ce qui est un grand mensonge. AIR France est devenue la première compagnie le SIDA vaincu 73 La vérité en marche . Cependant. le coltan. n’a jamais été aussi riche qu’aujourd’hui. Et cette pauvreté des africains s’explique par l’état de guerre qui sévit dans ce continent. l’or. l’aluminium. le cacao. souvent provoqué par la recherche de contrôle des richesses. le coton. Secrétaire d’Etat américain chargé des affaires africaines avait fait la déclaration suivante en janvier 2002 : « Le pétrole africain présente pour nous un intérêt stratégique national. rien que le Congo fait presque la totalité du territoire de l’Europe de l’Ouest. Si la terre africaine est devenue stérile et pauvre. mais enfin d’où nous viennent le café. l’étain.

qui elle est loin d’être dupe et ne se laissera pas abuser. en oubliant qu’elle n’est plus incontournable pour ce qu’elle appelle incommodément l’Afrique francophone qui est devenu libre et tente d’organiser certes difficilement mais sûrement le bien-être de sa population et de ses hôtes. le SIDA vaincu 74 La vérité en marche . Cette pantalonnade ne pourra plus continuer et devra donc s’arrêter. Mais il restera toujours des relations bilatérales fondées sur plusieurs critères et affinités. Au même moment où les français essaient de faire passer le message du fardeau de l’Afrique. est utilisée dans ce pays des hommes intègres. L’Afrique souhaite et veut tout ce que toutes autres organisations régionales ou continentales souhaitent de bien pour leurs populations. pour récupérer sa clientèle long courrier. quels qu’ils soient d’ailleurs. ils ne se doutent pas une seule seconde qu’il existe une nouvelle espèce en voie d’apparition. le Burkina un pays sahélien vient de réaliser une campagne céréalière excédentaire durant l’année 2003. intellectuels. européenne devant British Airways et Lufthansa uniquement parce qu’elle a tiré profit de la chute du géant Air Afrique. L’Afrique est en train de s’en sortir. La technologie des pluies artificielles. Vous voyez bien que les pays riches. anglophone ou lusophone qui vaille. n’ont pas connu les campagnes d’incitation à l’autodénigrement. appelée aussi « ensemencement des nuages » créée par les américains depuis longtemps. Il n y a pas d’Afrique francophone. alors que la subvention agricole annuelle des pays riches est d’environ de 350 milliards de dollars. la France est en train de tomber43 dans son propre piège. penseurs qui sont nés bien après les indépendances. le Sénégal a débuté l’expérience depuis février 2004. traitent donc mieux leurs porcs et leurs vaches. il n y a que l’Afrique riche. L’Union Africaine a été créée pour les mêmes raisons. depuis son indépendance est évalué à 300 milliards de dollars. l’Européen ou l’asiatique qui nous fera la meilleure offre et ceci doit être compris par la France. Pour l’instant. Cette nouvelle espèce est une vague de jeunes chercheurs. Nous traiterons indifféremment avec l’américain. L’Union Européenne est issue d’une volonté de s’unir afin de prévenir les crises et se défendre notamment contre les USA et l’Asie. ils vont prendre la relève de l’ancienne élite et traiteront en fonction du contexte. des africains pauvres et en face des partenaires.Le montant total de l’aide fournis à l’Afrique au Sud du Sahara.

mais aussi d’autres pathologies qui frappent aussi les pays riches tels le cancer et le diabète. Pour l’instant il n’est question ni de pétrole. qui domine ». Je suis allé plusieurs fois à leurs réunions qui sont libres. la France n’y avait pas de place :cinq ( 5) américains. Si la France avait joué carte sur table avec l’inventeur dès le début. Le premier pays qu’il a visité après les élections qui ont amené Monsieur Sarkozy à la tête de la République. Dans le classement des dix (10) premiers géants de l’industrie pharmaceutique du médicament de 2002. je planifiais une infiltration de ACT up44 Paris. alors qu’elle sait que son rôle de puissance mondiale voire impériale qui est en train de s’effriter est lié à l’Afrique. n’arrive toujours pas à comprendre comment la France (lui) a pu échouer à s’emparer de cette découverte. La France veut jouer à celle qui n’est plus intéressée. qui traite certes du Sida. d’or ou col tan . jointe aux semences de qualité comme le maïs et le riz. reconnaît ce proverbe qui est connu par plusieurs cultures africaines. alimente lucrativement les filières de l’humanitaire et décourage les initiatives locales. et l’objet de la visite était “ la santé ”. C’est « la main qui donne. Cette nouvelle acquisition qui va s’étendre à la sous région sahélienne. j’ai alors avorté l’initiative. Il a visité le service des maladies infectieuses de l’hôpital Universitaire de Fann. les français ont continué de jouer leur tactique de désintéressement qui va les perdre au détriment d’une autre puissance qui accepte elle de prendre l’affaire de façon pragmatique et professionnelle. fut le Sénégal. Nous aurons bientôt nos propres excédents et donc refuserons ceux du Nord. qui pour éviter la destruction. le SIDA vaincu 75 La vérité en marche . mais du PLD. deux (2) suisses et un (1) allemand se partagent ce marché.Après cette expérience avec le professeur Sevenet. deux (2) anglais. Au lieu d’engager des discussions sérieuses. Jacques Chirac lui-même. il était très difficile d’entrevoir une brèche et je n’avais pas trop de temps. Cependant. afin de voir s’il y’avait des possibilités avec ce groupe de pression qui lutte pour les intérêts des malades du SIDA. elle aurait pu faire bénéficier son secteur pharmaceutique de cette découverte et lui faciliter l’accès dans la cour des grands. va permettre une autosuffisance céréalière avec assez de fourrages pour nourrir notre cheptel.

cette affaire m’a permis de savoir beaucoup de choses sur mon chef. C’est alors que je décidai de saisir officiellement la présidence et la primature. seulement il tenait à en parler avec son chef hiérarchique. Mais il me dit alors : « Tu sais jack. mais ça n’a rien donné. Un jour il me donna Rendez-vous. pour m’expliquer qu’il avait parlé avec son chef qui était réticent. A cette époque je reçus des informations de Dakar qui disaient que le ministère de la santé souhaitait alors organiser d’autres essais cliniques sur soixante (60) personnes. nous avons beaucoup discuté. malgré leurs prises fastidieuses. son grade dans l’institut lui en donnait le pouvoir. avec un membre de mon équipe de Paris qui est pharmacien laborantin dans un institut public parisien.J’avais alors décidé d’utiliser une nouvelle carte. Il m’a révélé qu’il était homosexuel et séropositif et qu’il a lui-même entrepris une fois un traitement alternatif. Il avait la possibilité d’éprouver le PLD à des fins d’essais pré clinique et de toxicité. le SIDA vaincu 76 La vérité en marche . Il ne croyait plus à ce genre de traitement et les ARV lui permettait de tenir.» Cette expérience m’a permis d’engager des collaborations qui ont été très bénéfiques à la connaissance avancée de l’impact du PLD sur les PV/VIH/SIDA.

D’autres informations toujours des mêmes sources lui firent savoir que l’IRD devait participer au financement. Probablement pour mieux berner LD et le pousser à adhérer à ces nouveaux essais. Cet article intitulé « Enfin. Cette découverte était intéressante et inquiétante pour les intérêts que je défendais pour plusieurs raisons. On venait d’assister à une première mondiale : un vaccin thérapeutique efficace contre le sida. Ce sont les chercheurs français de l’ANRS qui avaient découvert le vaccin et non les laboratoires pharmaceutiques. Ce vaccin a fait long feu. alors qu’un remède naturel élimine la souche virale à la source et définitivement. soutenaient que le nouveau budget du ministère de la santé allait être augmenté à coups de milliards de Francs cfa pour les besoins des essais.Plus de six mois après que les tests de Fann organisés sous l’autorité de Mme Eva Coll aient débuté. avait attiré mon attention pour plusieurs raisons. on est en présence d’un virus mutant. plusieurs informations de source proche du cabinet ministériel et des milieux de la santé. le SIDA vaincu Le dossier « Ce que le Sénégal risque de perdre. l’affaire LD » : le parcours du combattant 77 La vérité en marche . un vaccin pour les malades du sida » annonçait la découverte d’un vaccin thérapeutique. et enfin on lui raconta que Abdoulaye Wade en personne avait demandé à Eva Coll de retirer sa candidature ou plutôt de ne pas se présenter à la présidence de l’OMS pour pouvoir mieux gérer cette affaire. il n’y avait toujours aucun résultat biologique concernant la charge virale des malades. Ce qui calma mes inquiétudes face à un éventuel détournement était que dans le domaine du sida. c’est d’ailleurs la thèse de l’auto vaccin soutenue par le Pr Annomah Ngu ancien ministre de la santé du Cameroun inventeur du Vanivax. signé par Marc Payet. il faudrait disposer d’autant de vaccins que de virus. tous les malades du sida de ces essais étaient déjà rentrés chez eux avec des améliorations cliniques inimaginables. un article paru dans les colonnes du quotidien français Le parisien. Le 12 février 2003. A ce même moment. Le même ministère qui bloquait les résultats souhaitait maintenant organiser d’autres essais sur soixante (60) PV/VIH/SIDA. par conséquent les vaccins sont rapidement inefficaces lorsqu’ils rencontrent un nouveau sous type de virus. on n’en a plus entendu parler par la suite et de toutes les manières concernant le HIV.

Un autre jour. personne ne peut savoir avec exactitude combien de sous type de vaccin il va falloir mettre en place.La logique de cet ancien ministre hors du commun est. Mais attendez de voir ce dont ils avaient besoin : Combien de kilos de charbon de bois ou de bombonne de gaz butane ? Quelle sortes d’ustensiles de cuisine. C’est à ce moment que je me décidais de jouer mes cartes. En effet. C’était vraiment ridicule. LD avait l’impression qu’il faisait l’objet d’une filature depuis plusieurs mois par des personnes en civil. LD voulait rentrer dans ce jeu là et avait confectionné une liste. bill banekh et Tchiin45» Personne ne se souciait de la sécurité autour de cette affaire qui. aidé par le Professeur BASSENE qui devait en tant que pharmacien laborantin y intégrer ses besoins. le ministère de la santé était convaincu que LD était sans protection. le ministère de la santé avait demandé à LD de faire un devis de ce dont ils allaient avoir besoin. ma foi. il n’avait vraiment rien d’autres à faire pour organiser de vrais essais cliniques que de demander à LD de leur faire une liste des besoins en « matt. à ma manière. Ces nouveaux essais qui étaient prévus et ces rumeurs de milliards de Fcfa étaient vraiment suspects. il y eut des contrôles d’identité à l’intérieur du hall et au même moment sa femme reçut un appel d’une personne qui voulait savoir si son mari devait voyager.. notamment marmites et le coût des transports en commun pour aller s’approvisionner en plantes dans la sousrégion ?. Cependant cette logique n’est pas profitable pour les grands laboratoires pharmaceutiques. C’était vraiment le comble. la seule valable pour un traitement médicale efficace par vaccin contre le HIV. Je sentais vraiment que ceux qui étaient derrière cette tentative de deuxième essai prenaient vraiment les gens pour des idiots !! Cette fois-ci. Un soir qu’il s’était rendu à l’aéroport pour accueillir un parent. mais pire. à ce moment risquait d’être totalement compromise. de mettre en garde. Un autre jour où il avait des démêlés avec un de ses locataires et qu’il s’est le SIDA vaincu 78 La vérité en marche .. alors qu’il se rendait en Gambie. avec un enjeu pareil. tous les protagonistes de cette affaire que LD n’était pas seul. Le Professeur avait pris soin de demander à LD de ne pas demander une grosse somme d’argent. il remarqua que deux personnes en civil lui collaient le train. car elles ne peuvent faire des économies d’échelles.

de la gendarmerie ou de la police volontairement mis sur pied pour l’attendre suffirait à percer son secret dans le but de le détourner. de la douane. » Et lorsqu’il était assis attendant l’officier de police les agents qui passaient le regardaient avec insistance comme pour dire : « Ah c’est donc lui. s’il y’a des problèmes ils viennent de vous. » Dans ce contexte de suspicion. Effectivement. Le 1er février. l’officier de police s’était comporté comme s’il le connaissait. pour servir d’autres intérêts bandits. pour préparer des solutions destinées à une soixantaine de personnes durant plusieurs semaines. Je lui expliquai alors les risques et je relevai l’amateurisme peut être volontaire du management du ministère de la santé. mais je n’étais pas convaincu. Après avoir fortement sermonné et mise en garde le locataire. le jour où celui-ci est découvert pour servir des intérêts malicieux. j’avais un rendez vous avec LD pour le dissuader de rentrer dans ce jeu. l’officier de police s’excusa auprès de LD en lui priant de repartir chez lui. le seul moyen d’acheminer les sacs. c’était par la route. il s’en suivra sûrement une tentative de faire disparaître les troubles fête. Il fallait plusieurs dizaines de sacs et LD ne pouvait pas se déplacer à l’intérieur de la sous-région. et de Là où LD devait s’approvisionner. et sûr de lui. une seule barrière de contrôle de faux agents des eaux et forêts. C’est pour ces craintes que le 30 janvier 2003. s’approvisionner en grande quantité de plantes dans le secret et dans une sécurité totale.rendu au commissariat de police de son quartier. j’étais donc persuadé que ces deuxièmes essais n’avaient rien de normal et étaient au demeurant très risqués quant à la sécurisation du PLD. il me répondit qu’il pourrait brouiller les pistes et qu’il savait comment faire. en le SIDA vaincu 79 La vérité en marche . Mais LD était confiant. car tout était possible et je craignais le pire car à ce moment il y avait d’autres intérêts privés du « Sida-Business » qui étaient sûrement alertés et dieu seul sait ce qui pourrait être fait le jour où le secret sera dévoilé ! Notre garantie de réussite repose sur le secret autour des plantes utilisées. alors qu’il n’avait jamais mis les pieds dans cet endroit. Il disait au locataire: « Cette personne est bien et honorable. Dans tout le pays. il y a un seul chemin par la route pour entrer à Dakar. C’était tout bonnement impossible. Dans le cadre d’une filature. il fallait avoir un stock important de plantes. je débarquai à l’aéroport International Léopold Sédard Senghor pour combattre cette tentative de sabotage.

Le document que je voulais finir visait à atteindre plusieurs objectifs. D’abord le document devait avoir pour ambition d’informer les hautes autorités politiques de cette affaire. car de plus en plus j’avais des doutes sur leur participation à cette tentative de sabotage ou d’étouffement de l’affaire LD. l’attente n’allait pas durer longtemps. J’avais pris soin de mettre en annexe un exemplaire du document que le professeur Konaté et LD avait remis à Mme l’ex Ministre de la santé.commençant par l’inventeur lui-même afin de s’attribuer tous les bénéfices de la découverte. mais à ce moment j’étais la seule personne au courant de ces informations sur l’affaire et j’étais en même temps conseiller de LD. Mais vu le montant ridicule de la somme qu’on devait leur remettre à lui et au professeur BASSENE. mais aussi de la deuxième lettre qui avait été adressée à cette dernière dans le but de signaler les blocages des résultats biologiques des essais cliniques. J’ai traversé plusieurs nuits blanches afin de finir le document en moins d’une semaine. D’un autre côté l’industrie pharmaceutique est puissante et elle veille en permanence à sa poule aux œufs d’or qu’est le sida. le Sénégal abritait des milliers de personnes qui pouvaient réaliser ce travail même mieux que moi. pour leurs besoins en équipement. car je me disais que le Sénégal n’a aucune expérience concernant une grande découverte dans le domaine de la pharmacie et de la santé et que peut être. Il fallait faire vite car le temps pressait et LD pouvait partir s’approvisionner dès qu’il aurait reçu les fonds pour acheter ses marmites et ses ustensiles. C’est donc à Dakar que j’ai commencé et terminé le document « Ce que le Sénégal risque de perdre : l’affaire LD ». Ensuite il devait les alerter sur les risques qui ont déjà été inutilement encourus et ceux qui allaient l’être avec les nouveaux essais. Et enfin je voulais donner des orientations sur la manière de gérer une telle affaire. les quelques orientations que je donnais pourraient servir de base à des réflexions collectives regroupant les bonnes compétences qui elles ne font pas défaut au Sénégal. la seule maladie dont les médicaments actuels permettent de gagner vraiment des années de vie. C’est d’ailleurs pour cette unique raison que ce livre est écrit à la première personne du singulier. Le document que je venais de rédiger n’avait pas pour prétention d’être parfait et complet ni de renfermer des paroles d’évangile. le SIDA vaincu 80 La vérité en marche .

le SIDA vaincu 81 La vérité en marche . car cette affaire se réglait à un plus haut niveau. j’ai alors décidé de laisser tomber cette voie. je préfère rester loin de cette affaire. il y avait la présentation des faits avant et après la saisine de madame Eva Coll. j’ai rencontré le professeur Pierre E. il avait fréquenté la Faculté de médecine de l’UCAD (Université Cheikh Anta Diop de Dakar) pendant longtemps. Les informations sur le groupe de Konaté y étaient consignées. mon ami me dit : « Jack. Beaucoup de risques inutiles avaient été encourus. Le ministre de la jeunesse Ali Sow étant son ami. je rencontrais un ami qui est devenu pharmacien et travaillait pour les Laboratoires Roches à Dakar. Mon projet était de rencontrer et/ou d’alerter le Président de la République en personne. et un rendez vous a été fixé le soir même entre eux. ce sont des industries qui ont des budgets de centaines de millions qui ne servent qu’à l’espionnage industriel. il a voulu que je le rencontre. Après cette tentative avortée. Dans ce document. à vrai dire. le lendemain matin le ministre devait partir en Asie. alerter et orienter. LD tenait à ce que je le rencontre malgré ma réticence. en fait c’était en quelque sorte une base de réflexion sur une affaire aux enjeux nationaux et internationaux. Donc ce document devait sûrement avoir ses défauts mais il était assez complet quant aux priorités majeures du moment : Informer.Alors que je terminai le document. ainsi que celles sur les essais précliniques et cliniques de Fann. donc je ne pouvais pas le rencontrer avant son retour et le temps manquait. car en dernier recours c’est lui le gardien de tous les intérêts De plus. il était et est d’ailleurs toujours très influent à l’UCAD et au COUD ( Centre des Œuvres Universitaires de Dakar). le milieu de l’industrie pharmaceutique est très délicat. enfin celles sur les imprudences et les défaillances au niveau de la gestion de l’affaire. il connaissait très bien tous les scientifiques sénégalais autour de cette affaire. Mais. Le discours qu’il m’a tenu sur les scientifiques de Fann était très instructif. mais cherchait à informer. alerter et orienter. Il l’a appelé devant moi sur son portable. et surtout pas à Fann. et a fait partie des comités dirigeants des étudiants. le document ne visait pas une perfection. Mon gars. J’ai intégré dans le document des informations sur le niveau d’information détenu par toutes les personnes ou structures sénégalaises comme étrangères qui ont été en contact avec le PLD et ses dérivés et ce qu’ils pourraient en faire qui porterait préjudice aux intérêts de la nation. tu ne sais pas dans quoi tu t’es fourré ! » Le vendredi 7 sept février. BASSENE.

je voyais qu’il le SIDA vaincu 82 La vérité en marche . LD était lui aussi très calme et il écoutait tout le monde. En plus du retard. car me dit-il. Il tenait à ce que je rencontre le Professeur BASSENE. je voulus partir mais je fus retenu par LD qui me demanda de le rencontrer une bonne fois pour toutes. cette faculté d’écouter tout le monde lui donnait alors l’avantage de bien peser le pour et le contre avant de faire ses choix en connaissance de cause. En effet. Le bâtiment qui servait de local au laboratoire de Fann et ses meubles étaient très vétustes il devait sûrement remonter au début de l’époque coloniale. Il s’est alors installé sur la chaise du bureau en métal que je viens de décrire. Le jour du Rendez-Vous. alors LD voulait nous confronter sur ces problèmes. Il me donna quelques informations sur le professeur BASSENE. il prenait le temps d’analyser toutes les personnes avec qui il discutait. par deux fois. On attendit plus d’une heure avant qu’il n’arrive. nous l’attendions dans la salle d’attente ou ce qui en tenait lieu. on sentait la pauvreté des lieux et les défaillances des moyens techniques et technologiques disponibles. et d’autre part pour évoquer des questions juridiques. je pris un taxi avec LD et nous nous sommes rendus à Fann où on devait rencontrer Mr BASSENE. je lui ai dit que si on publie un brevet il deviendra public et le monde entier connaîtra son secret. Il y avait un vieux bureau en métal qui était dans un coin de la salle d’attente. Il avait des gestes lents mais d’une lenteur de précision. j’étais drapé d’un boubou traditionnel comme presque tous les sénégalais. qui devait être probablement réservé au planton. on ne peut le faire qu’en révélant les composants avec le nom local des plantes. Il avait répété cela au professeur et celui-ci avait émis des réserves sur ces propos. avec tout le respect dû à leur travail. C’était vraiment indigne d’un local qui servait de travaux et de recherche sur la santé humaine. il s’excusa aussi du fait qu’il ne pourrait nous recevoir dans son bureau. sur le comportement que je devais avoir avec lui. Le Pr BASSENE arriva finalement et s’excusa de ce grand retard. LD le joignit sur son mobile pour lui dire qu’on l’attendait.des sénégalais et aussi du Sénégal et non les scientifiques de Fann . un vendredi. d’une part pour lui parler du document « Ce que le Sénégal risquait de perdre…. Lorsque nous sommes arrivés Monsieur le professeur n’était pas dans son bureau. il est très prudent. ». Si on brevette le procédé et la solution. pour je ne sais plus quelle raison.

Effectivement il existe un autre procédé beaucoup plus difficile à copier que le premier. J’attirai l’attention sur l’inutilité scientifique des essais qui ont été faits. Ce procédé de dépôt vise à isoler des molécules actives. La molécule de la quinine isolée depuis 170 ans est utilisée depuis plusieurs siècles par les indiens d’Amérique du SUD. je lui fis savoir qu’on ne peut pas breveter une plante en elle-même. On engagea la discussion sur les brevets.essayait de voir au-delà de ma personne. mais pour ce qui est d’un procédé ainsi que la solution qui en découle c’est possible de le faire. les chercheurs ou laboratoires pharmaceutiques procèdent d’abord à des essais internes secrets. Effectivement il avait raison. LD m’a toujours présenté comme son frère (dans le sens de parent). et d’autre part ces études peuvent durer longtemps et sont très coûteuses. je lui expliquai que les essais sur les médicaments doivent suivre des procédures classiques pour être validées par la communauté scientifique mondiale pour ne pas dire des pays du Nord. BASSENE venait donc de me voir pour la première fois. mais dans ce cas cette découverte sera mise à la disposition du public. mais il faut savoir que LD n’en sera pas l’inventeur car lui a découvert des plantes. elle a été importée en Europe vers 1640. Personne ne lui amènera les molécules isolés sur un plateau d’argent. il essayait de comprendre quel rôle je jouais. car une plante n’a pas de nationalité et elle pousse partout. mais il n’en demeure pas moins que celui-ci est tout autant que le premier susceptible d’ingénierie inverse. Il m’informa qu’il y avait toujours des essais dits internes préalables à ces essais officiels. Cette phase dont parlait le professeur pourrait correspondre aux premiers le SIDA vaincu 83 La vérité en marche . et j’essayais de deviner ce qu’il pensait à ce moment précis. c’est lorsqu’ils auront validé une découverte et déposé d’abord un brevet qu’ils vont procéder à des essais officiels. mais personne parmi les scientifiques ne m’avait encore rencontré. et il me dit qu’il existe des procédés beaucoup plus complexes et donc difficile à reproduire. Il confirma effectivement le danger sur un tel dépôt de brevet que n’importe qui pourra reproduire. Nous pouvons donner un exemple de médicament naturel qui a été approprié à l’aide d’un dépôt par molécule isolée : il s’agit de la très célèbre quinine qui nous vient de l’écorce du quiquinia.

ne correspondaient à rien et à vrai dire n’avaient aucune valeur scientifique sauf interne. mais nous verrons que c’était possible de procéder autrement sans prendre inutilement tous ces risques. J’avais un contact proche qui connaissait le Chef de Cabinet et ami du Premier ministre.essais de LD afin de concevoir le PLD ainsi que les essais sur Sikunda et Jara. nous avons habité le même quartier au Parc à Mazout. je connaissais beaucoup de personnes influentes dans le pays. dans l’équipe de Navetane avant d’aller en France. je lui ai révélé que de toutes les façons je comptais envoyer un document en haut lieu afin d’alerter les hautes autorités sur les blocages. Mais les essais qu’ils ont réalisés à Fann. » L’après midi j’ai travaillé sur les contacts que je pouvais avoir en haut lieu. mais j’avais procédé par élimination pour ne retenir qu’un petit groupe de personnes : Le neveu et garde rapproché de Me Abdoulaye Wade. et durant mes études je me suis fait beaucoup de connaissances qui ont aussi leurs propres connexions. mes parents et grands parents maternels et paternels sont de Rufisque Dakar et Gorée. il était mon aîné de quelques années. je suis sénégalais natif de Dakar. J’ai étudié à l’étranger. En résumé. Cependant on s’était très vite trouvé en face d’un problème : le Président le SIDA vaincu 84 La vérité en marche . le réseau était donc très large. Il m’a alors dit : « J’ai un bon pressentiment sur le produit. je le sentis très enthousiaste surtout lorsque je lui ai annoncé que je devais avoir un rendez vous à la Primature. Mon cousin et collaborateur Marcel Sock connaissait une autre nièce du Président Awa Wade qui est aussi conseillère à la présidence. je suis sûr que c’est une importante découverte. Pour clore cette discussion. les résultats biologiques des essais cliniques étaient du ressort de Salif Sow. Il est effectivement à noter que lui avait fini son travail et transmis un avis sur les dispositions à prendre. Il a alors reconnu que c’était effectivement anormalement lent et que si je pouvais débloquer la situation en atteignant le président ce serait très bien pour la suite. Et un ami qui était avec moi en France connaissait la femme du Secrétaire Général de la Présidence ainsi que l’assistante personnelle du Président. J’ai passé mes études à Dakar jusqu’au Bac. mais connaît bien mon frère Abou Néné qui était une star de foot. A ce moment-là.

. il n’habitait pas très loin. sa conseillère spéciale avait voyagé avec lui.était en voyage en France pour le sommet sur la Francophonie. Le contact est venu me prendre chez moi. j’avais Rendez-vous avec le contact qui devait me présenter au chef de cabinet du premier ministre. Je fus reçu par monsieur Kounta dès que son visiteur prit congé. je lui avais présenté clairement l’essentiel de l’affaire et lui avait dit que je souhaitais alors rencontrer le premier ministre Idrissa Seck. « Je vais vous trouver un Rendez-vous avec Mbaye Koulibaly. Plus d’une demie heure après. c’est lui le conseiller spécial de la primature qui s’occupe des grands dossiers de la primature. je lui faisais un briefing de l’affaire LD. cette affaire est à inscrire dans ce registre. appelles ma secrétaire pour qu’elle donne vos noms aux gendarmes à l’entrée. elle portait un bébé sur son dos. on franchit la porte du garage et nous accédâmes à l’intérieur du bâtiment. Quelques minutes plus tard. Le samedi matin. Le premier me rejoint dans le salon. un jeune garçon monta annoncer notre arrivée à la maîtresse de maison. Mon contact m’expliqua qu’il me recevra dès qu’il aura fini avec l’autre. il est en train de faire son sport ! La femme du chef de cabinet me pria alors de m’installer dans le salon. Celui-ci m’écouta parler avec intérêt. » le SIDA vaincu 85 La vérité en marche . Mon contact le salua par son prénom. car si ce que vous dites est vrai. c’est un bosseur. visiblement il le connaissait. . Lundi matin. la femme de ménage était en train d’astiquer le joli parterre carrelé du hall. Koulibaly est un jeune comme vous. donc son garde rapproché. puis on est allé directement chez le chef de cabinet. mon contact et son ami descendirent ensemble. Il ne restait alors que la voie de la primature. cette dernière descendit les marches.Bonjour Pelé ! Elle appela mon contact par son surnom qu’il tirait de la star de foot ball.Montes. est ce que ça vous va ? » Et il se retourne vers mon contact : « Tu viendras avec lui. il nous vient du Canada. le second rentra dans un deuxième salon où l’attendait une autre personne qui était arrivé avant nous. je suis sûr que vous allez vous entendre. Lorsqu’on est arrivé il y avait le gardien qui était assis sur une chaise devant la porte et écoutait la radio. son assistante. après les présentations.

il y a pas mal de notes en bas de pages et des annexes. j’engageai la discussion. il devait bien avoir entre quatre et cinq décennies entre nous. mais comme je vois que l’affaire est très mal engagée. je pourrais voir le président de la République.» Il prit le document et le feuilleta rapidement et me dit : « Je vois que c’est bien documenté. il portait un habaya46 blanc. si vous le voulez. le SIDA vaincu 86 La vérité en marche . nous avons fini une lettre que nous voulons amener chez madame le ministre de la santé pour signaler les défail- Un Rendez-vous fut donc organisé pour le lundi matin dans les locaux de la primature. Il ne m’avait jamais rencontré auparavant. mais je voulais rester dans l’ombre et attendre la réaction du ministère de la santé.Le dimanche matin 09 février. Après les politesses d’usage. Le professeur Konaté était visiblement très âgé. LD me donna aussi quelques recommandations sur la façon d’aborder la proposition au Professeur. c’est comme si je lui donnais des ordres. « sinon je suis sûr qu’il refusera» termina LD. « LD tenait à ce que je vous rencontre afin de vous mettre au courant de l’entretien que je compte avoir en haut lieu et de vous y associer. Durant l’attente. LD sait analyser les personnes je compris alors que le professeur devait être susceptible et que si je lui demande de venir avec nous. je lui donnai un exemplaire. Le professeur nous avait reçu dans son cabinet qui se trouvait dans le même immeuble qui abrite son domicile. et que s’il le souhaite . LD tenait à ce que je rencontre aussi le professeur Konaté afin de le mettre au courant du dossier que je souhaite déposer à la primature et de lui demander de se joindre à nous pour le Rendez-vous du lundi. nous avons ici un groupe qui réfléchit sur l’affaire et j’ai moimême des amis aux USA et en Europe et si je le voulais. je compte faire surface pour alerter les autorités de la primature et de la présidence. il me prévint de ne pas lui demander directement de venir avec nous. mais de lui dire que nous avons un Rendez-vous. J’ai conçu un document que voici ». Là. mais LD lui avait parlé de moi. vous pouvez vous joindre à nous. » Je rajoutai : « Je travaille sur cette affaire avec une équipe de spécialistes depuis février 2002. je me suis rendu chez le professeur Konaté accompagné de LD et de mon frère Demba. il pourra se joindre à nous. mais je crois que vous auriez dû d’abord me consulter avant de rédiger ce document. « j’ai rendezvous lundi matin à la primature.

il ne me regarda pas et ses mains allaient partout sur la table comme s’il cherchait quelque chose. Il faut que les choses soient claires. il fallait passer au dessus de madame Eva Coll et saisir son supérieur hiérarchique c’est-à-dire le premier ministre Idrissa Seck. Maintenant je souhaite savoir si vous allez venir avec nous Lundi matin ou non ? » . le PLD est propriété exclusive de LD. je fais mon travail. alors que pour moi elle était la dernière personne vers qui il fallait se diriger. il y avait de quoi se poser certaines questions. je ne vais pas venir avec vous car ce document je ne l’ai pas rédigé et je ne connais pas son contenu. LD et Demba ont poursuivi la discussion. on sentait que la tension montait. Donc vous auriez dû d’abord faire connaître au groupe vos idées et le groupe aurait pu travailler dessus ». donc moi. il semblait croire que madame Eva Coll Seck était le messie. mais j’enchaînai : « Monsieur le Professeur. mais est ce que je peux garder cet exemplaire ? . devait demander l’adoubement pour se faire accepter ou rejeter. vous pouvez le garder. car je sentais qu’il fallait être le plus clair possible. le SIDA vaincu 87 La vérité en marche . Mais ce qu’il ne comprenait pas c’était que cette affaire n’était pas une affaire de GIE ( Groupement d’intérêt économique) ou d’associations regroupant des amis et camarades retraités. En l’état actuel des choses. maintenant moi. ce dossier vous n’allez pas y changer une seule virgule. Pendant tout le temps où il me parlait. votre domaine c’est la médecine et vous avez assisté LD à concevoir le diagnostic clinique des malades et à saisir le ministère de la santé. j’ai un cabinet d’affaires et je m’occupe du volet protection des droits et intérêts relatifs à cette affaire et je suis un professionnel du droit et des affaires. visiblement il était tendu. je n’ai nullement besoin de rejoindre votre groupe.C’est pour vous. car vu la manière dont elle avait managé l’affaire.Non. à un moment donné j’ai senti qu’il se comportait soit comme co-inventeur du PLD ou qu’il voulait être le meneur d’un groupe dirigeant cette affaire et que le dernier venu. Je travaille pour le compte de LD et je n’ai donc pas de comptes à rendre ni à vous ni à un quelconque groupe ou association.lances qu’il y a eu.

C’est à cet endroit que nous devions attendre notre contact. j’appelai un ami pour lui dire que je passerai à son bureau pour prendre sa voiture. le SIDA vaincu 88 La vérité en marche . Une personne de grande taille franchit la porte de la terrasse qui donnait sur l’avenue et je remarquai qu’il me dévisageait. c’est le lieu qui était à la mode et où la crème des hommes d’affaires dakarois se donnaient rendez-vous. apparemment c’est encore ton escorte LD ! » Ils devaient se demander qui j’étais et ce que je faisais ici. car il cherchait un contact à Paris pour ses approvisionnements en composants électroniques. Nous étions installés sur la terrasse pour siroter des cocktails de fruits locaux. la deuxième personne. la soixantaine et de grandes tailles. Ce dernier était un ancien ministre de la République. il vit à Paris. Assis autour d’une table circulaire. Je les rejoignis plus tard. il est consultant. puis repartit à l’intérieur du restaurant avec le sénégalais. c’était visible que je ne vivais pas au Sénégal. LD nous faisait face à nous deux. LD et Demba nous attendaient au café de Rome qui se trouve sur le Boulevard de la République à deux minutes du palais présidentiel. C’est mon frère Demba qui nous fit la remarque : « On dirait que la personne qui vient de sortir est intéressée par notre table. « Vous êtes consultant dans quelles domaines ? » enchaîna . « Jack Diop. qui devait nous accompagner dans les locaux de la primature. puis sortit de suite. Mon contact arriva peu de temps après. l’un était visiblement un sénégalais et l’autre un Nord américain.il. Il marqua un arrêt avant de traverser la terrasse pour rentrer dans le restaurant. jour du rendez vous avec Mbaye Koulibaly.La saisine de la Primature et de la Présidence Le lundi matin. il était PDG d’une firme canadienne spécialisée dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication. je faisais face à la porte de la terrasse qui donnait sur la grande avenue et Demba lui faisait face à la porte en vitre teintée qui menait au restaurant. elle tombait en panne. ma voiture me lâcha. j’étais en costume cravate avec une valisette d’ordinateur portable et je manipulais un Pocket PC. accompagné de deux personnes. tous très bien habillées. » Il me les présenta. J’entrepris une conversation avec ce monsieur qui était visiblement intéressé par mes compétences. le Nord américain s’était jointe à notre table.t.

Lorsque nous accédâmes à l’intérieur du palais. Je partis donc. le SIDA vaincu 89 La vérité en marche . mon parrain et frère de ma grand-mère s’appelle feu Jack Williams de l’unique famille des Williams du Sénégal. Ce jour là mon contact qui est un proche de la famille avait donc laissé le prénom de Tapha. on s’est trouvés au niveau d’un hall avec deux escaliers en courbure symétrique qui permettaient d’accéder aux étages supérieurs. repartit avec l’ancien ministre. un fleuron à la pointe de la technologie. il s’adressait à Demba et LD. La maison militaire se trouve en face du Palais de la République. « Il y a un problème » signala mon contact : « Il n’ y a que Jack qui pourra être reçu. Nous avons donné nos prénoms et noms au niveau du poste de contrôle qui est toujours assuré par la gendarmerie nationale et comme toujours il y a souvent des erreurs avec mes prénoms. dans les locaux du palais présidentiel. et comme toujours je devais expliquer que Jack et Tapha ne font qu’un. ou bien le prénom qu’on donne est Jacques mais écrit en français et sur mes papiers il est écrit en anglais. tous descendant de Thomas Williams. Nous nous sommes donc dirigés vers le palais de la République en longeant à pied l’avenue de la République. Donc Demba et LD étaient restés à la terrasse du café pour attendre notre retour afin qu’on puisse repartir ensemble. seul avec mon contact pour rencontrer son ami conseiller spécial ( Directeur de cabinet) à la primature qui devait nous présenter à Mbaye Koulibaly. en attendant que les travaux d’aménagement de l’ancienne maison militaire qui a été réquisitionnée pour accueillir le Premier ministre et son équipe prennent fin. La primature avait élu temporairement domicile à la présidence de la République qui se trouvait.Nous nous sommes échangés des cartes de visites. certaines personnes très proches de ma famille et qui me connaissent depuis l’enfance m’appellent Tapha et ceux qui m’ont connu par le biais de l’école primaire secondaire ou université m’appelle Jack et souvent je me trouve dans des cas où la personne m’attend en tant que Tapha. donc il va falloir nous attendre ici ». Mon prénom complet inscrit sur l’acte d’état civil est Papa Jack Mamadou Moustapha. Lorsque mon contact revint il prit la place de notre hôte qui lui. le troisième Premier ministre de l’alternance monsieur Idrissa Seck qui est un mordu des NTIC47 a décidé de déménager les officiers de l’armée pour en faire le siège de la primature.

Le réveil sera très rude pour la France qui ne pourra que constater l’extinction de la francophonie à travers le monde le SIDA vaincu 90 La vérité en marche . je pense que c’est lui qui était le chef de projet de ces travaux. bon je vous laisse. Il avait une forte corpulence. il descendait pour rejoindre le hall. il était assis sur un fauteuil et était visiblement en train de travailler sur un plan d’architecte avec une deuxième personne qui s’excusa et prit congé probablement pour nous laisser discuter en tête à tête. et ces disparités sont souvent visibles. » C’est vrai que le père de mon contact a aidé beaucoup de personnes dans le passé lorsqu’il était haut fonctionnaire de la République et que même maintenant qu’il est à la retraite il est souvent sollicité.Alors qu’on grimpait les escaliers. « Comment va ton père ? Passe lui le bonjour de ma part. mon contact reconnut une personne qui devait avoir la soixantaine. Souvent les étudiants et les expatriés sénégalais qui vivent dans les pays anglo-saxons disent de leurs compatriotes installés en France qu’ils ne pensent qu’à faire la fête et à porter les dernières fringues à la mode à Paris. on sentait l’empreinte anglo-saxonne. il le salua par son prénom puis reçut les politesses du monsieur qui ne sembla pas le reconnaître. Ces charters ont réellement provoqué un choc et une véritable cassure. une chemise blanche avec des bretelles. C’est vrai qu’il y a des différences entre les étudiants formés en France et ceux qui nous viennent de l’Amérique du Nord. le jour où l’Afrique sera dirigée par une majorité de cadres formés dans les pays anglo-saxons. celui-ci me raccompagna au bureau de Mbaye Koulibaly et nous présenta : « c’est lui qui gère l’affaire dont je t’avais parlé. Cette perte d’intérêt s’est accentuée avec les charters d’expulsés sans papiers en provenance de la France. Je compris que c’était le plan des futurs locaux de la nouvelle primature. La tendance actuelle est au boycott des destinations universitaires françaises au profit de celles d’Amérique du Nord. les jeunes ne veulent plus se rendre en France. Mbaye Koulibaly devait être un ingénieur ou polytechnicien. Nous arrivâmes dans le bureau du chef de cabinet. » Mbaye Koulibaly devait avoir environ mon âge. portait un pantalon gris. Mon contact lui rafraîchit la mémoire en lui disant qui était son père. Je dis toujours qu’on verra les conséquences de ce qu’on appelle en France la « politique en matière d’immigration». «Mais c’est ton père qui m’a offert une bourse d’études pour étudier à l’étranger!!! » s’exclama t-il.

« Alors vous avez bien discuté ? » me demanda ce dernier « l’affaire est entre de bonnes mains. même si mes analyses conduisaient à une négligence ou défaillance qui pouvait être volontaire. » « Je vais rencontrer le PREMIER MINISTRE tout à l’heure. mais quand même cette affaire a pris une très mauvaise orientation. je ne sais plus qui a débuté. Je le laissai discuter avec cette personne et continuai mon chemin. Sur le chemin du retour. une voix s’éleva depuis une voiture qui roulait sur l’avenue et s’adressait à mon contact : « Mais Grand !!! Je te cherche depuis des jours. Je serrai la main à Mbaye Koulibaly. celui-ci me signifia que le petit manège de la personne qui s’intéressait à notre table n’avait pas cessé et qu’il n’était pas seul. » Ceci dit. car l’affaire dépend de son ministère. mais de toutes les façons. Mme Eva Coll sera saisie. puis il finit par dire prudemment : « ce genre d’affaire est délicat tu sais. Je retrouvai donc LD et Demba. » Koulibaly me demanda : « Penses-tu que Mme la ministre est de quelque chose dans ce blocage ? » Je ne pouvais quand même pas lui répondre par l’affirmative. » Alors que nous marchions pour retourner au café de Rome. Je répondis alors : « Il se pourrait qu’elle n’ait pas eu le temps de suivre cette affaire et qu’elle a préféré que l’équipe de Fann lui fasse un rapport. je lui remettrai le dossier. alors qu’on était dans la voiture je leur rendis le SIDA vaincu 91 La vérité en marche . le SIDA est un vrai fond de commerce pour les intérêts qui gravitent autour. Lorsque je finis de lui expliquer l’affaire. mais nous nous sommes affranchis des vouvoiements. et c’était mieux comme cela. j’ai besoin urgemment de tes services !!! » Mon contact possède un très grand réseau qu’il a certainement hérité de son père.qui est soit disant une priorité nationale en France (la fameuse exception culturelle française !). il fera le nécessaire » rajouta t-il. je lui remis le document : « Ce que le Sénégal risque de perdre…. en effet une deuxième personne l’attendait dans une voiture garée sur une rue perpendiculaire à l’avenue. nous nous sommes échangés les cartes de visites et je rejoignis mon contact dans le bureau de son ami. malgré nos responsabilités respectives on était assez jeune pour nous permettre cela.

qui mirent leurs grains de sel. alors avec tous ces discours. c’est de lui dire que tu ne connais pas l’auteur de ce document qui prétend être ton conseiller. et que la ministre allait être fâchée et elle n’allait plus vouloir l’aider : Elle allait donc tout arrêter. il était bien sûr remonté contre moi. bien sûr pour me diaboliser et me faire passer pour quelqu’un qui agissait sûrement contre les intérêts de LD et qui manigançait un sale coup. En recevant cette information du ministère qui prétendait que le dossier que j’avais remis à Mbaye Koulibaly n’existait pas. Koulibaly. L’essentiel pour moi était que le premier ministre soit mis au courant et surtout que Mme Eva Coll sache que son ministère n’avait plus le monopôle et la maîtrise de l’affaire d’une part et surtout qu’elle sache que LD a un conseiller qui allait taper à la porte des bureaux de son boss. Le professeur Konaté quant à lui avait dit à LD que je faisais de la politique et que je cherchais à attirer les faveurs du régime et surtout que j’avais fait des déclarations tellement dangereuses qu’il pensait fuir avec sa famille en Guinée . » Toutes ces personnes. Le professeur Konaté finit alors par dire à LD : « la seule chose que tu puisse faire pour que la ministre te pardonne. Et il y eut aussi d’autres personnes qui appartenaient à ce que Konaté appelait son groupe. le premier ministre recevrait le document dans l’après midi. Le professeur BASSENE était allé même jusqu’à lui dire qu’il n’existait pas de Koulibaly à la primature et qu’il avait personnellement pris le soin de le vérifier. le professeur BASSENE et le professeur Konaté qui avaient lu le document avait expliqué à LD que ce document était de toute façon très dangereux pour lui et qu’il était contre ses propres intérêts.compte de mon entrevue et assuré que d’après Mr. je m’attendais bien entendu à toutes ces attaques pour plusieurs le SIDA vaincu 92 La vérité en marche . avant de lui assurer que tous les dossiers qui arrivent au ministère passent par lui. ce qui devrait la réveiller ! LD s’était rendu le lundi 18 février 2003 au ministère de la santé pour rencontrer Monsieur Keïta. En fait. celui-ci lui avait dit qu’à sa connaissance il n’y avait aucun dossier de ce genre qui avait été reçu. LD n’est pas alphabétisé en français et ce document était rédigé dans la langue de Molière. en commençant par le professeur Konaté avaient peur que je prenne les rennes de l’affaire. et pensaient d’abord à leurs propres intérêts.

Toutes ces personnes ne pouvaient imaginer une seule seconde que les liens qui me lient à LD ainsi que le raisons qui m’ont fait supporter ce que j’appelle “ le fardeaux du PLD ” sont au-dessus de ce dernier et de moi-même. sur le document. Konaté et son groupe croyaient que je cherchais à prendre la tête de commandement et à me rapprocher de LD et qu’eux forcément seraient évincés. Il leur fallait éviter cette situation par tous les moyens. Dans ces écrits il n’ y avait rien de personnel. ils seraient lésés et moi je serais le seul à en profiter. il faisait partie des meilleurs du continent. Si je devenais l’interlocuteur privilégié des hautes autorités. mais je cherchais à orienter une éventuelle enquête qui pourrait être menée par les hautes autorités sénégalaises afin de protéger nos intérêts à nous tous. il me demanda de le rappeler vers 11h. il me dit qu’il n’était pas encore au bureau. je rappelle Mbaye Koulibaly vers 08 h 30. pour insister sur le danger qu’il représentait dans cette affaire. LD était désormais complètement impliqué dans l’affaire. Et j’en ai fait autant pour le professeur Salif Sow. je lui demandai s’il voulait bien le recevoir afin de lui parler de vive voix. ainsi que de l’institut Pasteur qui a analysé le sang du patient n° 5. durant laquelle je lui transmis les inquiétudes de LD et les informations qu’il a reçues du ministère de la santé. et qu’il ne lui restait plus que le nom des plantes pour disposer de toutes les informations sur une découverte aux enjeux énormes qui relevait du secret d’Etat. j’ai voulu être le plus précis possible sur toutes les personnes ou entités concernées de près ou de loin et ce n’était pas parce que LD préférait BASSENE à Salif Sow que je n’allais pas évoquer son niveau d’implication et d’informations et les risques qui pouvaient en découler. le SIDA vaincu 93 La vérité en marche . Finalement on a fini par avoir une conversation téléphonique. Le lundi 24 février 2003.raisons . Le professeur BASSENE s’en est pris à moi car. j’avais écrit que LD lui avait livré le procédé d’extraction. J’avais aussi pris la peine de signaler que dans les domaines des plantes. Il voulait le numéro de Koulibaly pour le transmettre au directeur de cabinet de la ministre Coll qui le lui avait demandé pour vérifier cette histoire de dossier qui viendrait de la primature. Lorsque je rappelai vers 11heures il décrocha pour me signifier qu’il était en réunion. Je n’accusais personne. le professeur Mboup du laboratoire de l’HALD. du directeur de recherche à l’IRD Bernard Taverne.

je compris alors qu’on était retourné à la case départ. Le premier contact voulait que je rencontre le bras droit du premier chef le SIDA vaincu 94 La vérité en marche . ni de la dame. je me suis rendu au café de Rome où je devais rencontrer deux autres contacts. pour lui dire que le conseiller spécial à la présidence chargé de la médecine traditionnelle a été saisi. Plus tard je compris que l’ex premier ministre avait été mis au courant du dossier dès le début de l’affaire en tant que ministre de tutelle du Pr Eva Coll Seck. comment peuvent-ils s’asseoir sur ça ? » Elle reprit «Je vais transmettre ce document à mon époux c’est à lui de décider de la suite à prendre. » « Est-ce que le premier ministre a reçu le document ? » « Oui il est au courant. mais l’ami qui m’avait présenté à ce contact reçut un coup de fil de la part de la femme. il m’a fait comprendre que je devais uniquement m’orienter vers madame Eva Coll et son ministère. Cette saisine de la primature n’a pas totalement atteint son but. on leur a transmis le dossier. J’étais donc sorti de l’ombre. et que quelqu’un veillait à ses côtés pour taper plus haut et plus fort si nécessaire. et je compris que désormais je ne devais plus « déranger Mbaye Koulibaly ». mais cette affaire relève du ministère de la santé. Il fallait donc passer à l’offensive avant que la ministre de la santé se repositionne. » Je sentis Mbaye Koulibaly très tendu. il fallait donc faire vite et ne pas laisser beaucoup de temps au ministère de la santé. et comme je ne pouvais plus profiter de l’effet de surprise. Je lui ai fait état de la situation liée à l’affaire. Elle s’est indignée de la manière dont cette affaire était gérée : « l’Afrique a vraiment besoin de cette découverte. cette affaire est de la compétence de ce ministère. Le Mardi 26 février 2003. alors il me fallait passer au plan suivant et saisir l’autorité hiérarchique de la Primature : la Présidence de la République. J’en conclus que cette saisine aura quand même eu pour effet de faire comprendre à madame Eva Coll que LD n’était pas seul. mais il va probablement bientôt vous appeler » Je ne reçus jamais de coup de fil.« Je ne veux avoir aucune connexion avec lui. j’ai rencontré l’épouse du Secrétaire Générale de la Présidence de la République qui est pharmacienne de son Etat. C’était très clair. ni d’aucun fonctionnaire de la présidence. j’ai personnellement remis le dossier au gendarme qui devait l’amener au ministère de la santé. dorénavant il faudra s’adresser à eux. Le Mercredi 27 février au matin.

il finirait par voir le résultat de mon travail. ont très souvent des affinités sur le plan humain et un respect mutuel. mais Demba eût un comportement très calme et me fit comprendre qu’il n’était pas question de laisser tomber car nous savions que LD avait réagi à cause d’allégations fausses et mensongères. il était très remonté contre moi. et on eut une dispute très dure chez lui. toutes ces personnes mal intentionnées auraient gagné. c’était inadmissible. mais LD allait perdre à coup sûr car ces mêmes personnes qui suivent l’affaire le SIDA vaincu 95 La vérité en marche . A la suite des commentaires du professeur BASSENE. ce qui fait que face à de grands enjeux d’intérêt national. Au moment où je discutais avec le premier contact. mais des personnes ont choisi d’extraire des bouts de phrases du document afin de faire des interprétations fausses qui ont pour but de le monter contre moi. il fallait que je le rencontre sans tarder. LD était convaincu que j’œuvrais contre lui et ses intérêts. LD voulait me parler d’urgence. était au courant de l’affaire et il connaissait Monsieur Moustapha Niasse pour avoir été l’associé de son fils. J’étais aussi déçu. malgré leurs différences sur la scène politique. mais en tant que personnalité influente du Sénégal. ce contact et ami. très fâché contre lui et j’avais décidé de tout laisser tomber. mon mobile sonna. afin de leur dire ce qu’il en était. après tout j’œuvrais gratuitement par pur intérêt fraternel et familial et ce que je recevais en retour comme remerciement n’était qu’insultes. Le second contact devait me conduire vers Madame Marie Louise Koréa qui serait une proche de Mme Viviane Wade. Le raisonnement qu’a habilement mené Demba a été simple : Si LD était capable de déchiffrer personnellement ce document il n’en serait pas ainsi.de gouvernement de l’alternance Moustapha Niasse. Je lui fis comprendre alors que malgré tout ce qu’il avait entendu. Je voulais rencontrer Monsieur Moustapha Niasse pas en tant qu’opposant au pouvoir. Les grands hommes politiques d’un même pays. du groupe de Konaté et du cabinet du ministère. j’en avais fait assez pour lui. Il voulait que j’arrête tout et se passer de mes services. ils se consultent et se rejoignent très souvent. car ces déformations mensongères ne pouvaient pas empêcher la vérité d’éclater un jour. car LD semblait croire que je manigançais quelque chose contre lui. Si j’arrêtais. Je convoquais une réunion de l’équipe de Dakar.

Il les accepta puis me fit savoir qu’il avait été convoqué et accueilli par le SIDA vaincu 96 La vérité en marche . n’ont rien fait avancer jusqu’à ce jour. nous le savons. Je reçus la visite du jeune frère de LD qui m’a éclairé sur un point. et mon frère subit des assauts de plusieurs personnes qui essaient de gagner sa reconnaissance car ils pensent que peut être un jour LD sera riche. nous sommes une même famille et les autres ce sont des personnes qui ne sont avec LD que grâce à cette découverte. cette affaire dure maintenant depuis longtemps. il me dit dans un wolof ramassé : « Tu sais. je ne pouvais pas voir cela car je ne m’attendais pas à cette réaction de LD qui m’a déçue et lorsque je me fâche je suis déconcentré. car cette lenteur est anormale et pas claire du tout. et il avait certainement raison. mais personne n’a rien fait pour taper là où tu as tapé ! » « BASSENE lui travaille pour Bour48 et il dit qu’il est sûr de la valeur de la découverte alors pourquoi il n’écrit pas à Bour ? Dieu sait ce que chacun a fait de bien comme de mal. je lui fis savoir que j’avais fait mon travail et que l’avenir nous dira si je l’ai bien fait ou non et que Dieu lui le sait de toutes les façons. mais je sais toujours reprendre le dessus avec le retour du calme. ça. » Sa thèse rejoignait en partie celle de Demba. mais une chose est sûre. alors continue ce que tu as à faire si tu crois que ce que tu fais est bien pour mon frère. mais qu’il ne fallait pas s’arrêter à mi chemin. alors laisse lui du temps. J’eus également une discussion avec la femme de LD et elle me dit : « Je connais mon mari. Cependant.» « Mais moi ce que je note c’est que toutes ces personnes qui ont critiqué auraient pu écrire un document pour saisir le président. je m’aperçus qu’il s’était calmé. » C’est dans ce contexte que je rendis visite à LD.depuis le début mais n’ont pas le courage de dénoncer en haut lieu les défaillances de cette affaire. s’il pense que mon document a été contre ses intérêts et qu’il n’est pas content alors je lui présentais mes excuses. Nous avons pu discuté tranquillement. et les personnes qui l’ont renseigné tournent autour de lui depuis le début dans le but de semer la confusion dans son esprit. mon frère ne lit pas le français et donc il ne peut pas connaître avec exactitude si ce que tu as écrit est bon ou mauvais sans demander à d’autres personnes. mais il réfléchit toujours ensuite. Il soutenait alors que nous avions créé une crise positive et nécessaire. ce serait trop beau pour nos détracteurs et que très certainement LD allait être lésé. il peut vite s’énerver.

Alors pourquoi plus d’un an après. alors que d’après son directeur de cabinet elle n’aurait reçu aucun dossier ayant comme titre : « Ce que le Sénégal risque de perdre ». Seulement je restais toujours fidèle à ma stratégie d’attaque et je n’allais pas leur laisser le temps de reprendre le dessus. Je lui dis que c’était bien et je profitais de l’occasion pour lui dire au revoir car je devais retourner à Paris. Même lorsque Konaté a rédigé une lettre à son intention pour dénoncer les blocages sur les résultats biologiques des essais de Fann. Madame Eva Coll Seck n’avait plus revu ces deux personnes. le SIDA vaincu 97 La vérité en marche . c’est sûr que c’était à l’eau. Je reçus alors les premières réactions de Madame Eva Coll Seck concernant mon document. Je me suis alors rendu compte que la balle que j’ai tirée a touché la cible là où je ne l’attendais même pas. j’avais alors marqué un point. Depuis qu’elle avait reçu en audience LD et Konaté au mois de janvier 2002. C’est quand même bizarre qu’elle reçoive LD et Konaté pour leur dire que désormais tout se passera bien et qu’il y a eu défaillance de communication. elle aurait eu pour réaction de dire à Salif Sow de se débrouiller avec Konaté.Madame le ministre qui regrettait une défaillance de communication et lui promettait que désormais il n’allait plus en être ainsi. elle se décidait enfin à les recevoir à nouveau ? Que s’est-il passé pour qu’elle décide qu’il y avait défaillance de communication ? Et surtout à ce moment on ne parlait plus d’essais sur les 60 personnes. car ils savaient que cela ne pouvait se passer comme ils l’auraient souhaiter dans l’informel total.

cette fille c’était notre grande sœur dans le quartier. Ce courrier l’a alerté. qui ne devait pas s’attendre à l’existence d’un conseiller de LD qui possède un niveau d’information élevé sur cette affaire. grand frère du président. Elle devait donc chercher une solution pour contourner les problèmes que pourraient causer mes écrits et sa première réaction a été de chercher à se rapprocher de l’inventeur et du très serviable et docile professeur Konaté. Mais l’erreur qu’elle a commise à ce moment et probablement celle qu’a dû commettre la primature. ainsi elle allait simplement colmater les brèches et réorienter les tirs à son avantage. mais après quelques coups de fil. Et pour disposer de plus de garanties. alors qu’elle était étudiante en Europe.Le courrier de la primature en toute vraisemblance a été à l’origine de la réaction d’ Eva Coll Seck. Marcel et Awa ont grandi dans le même quartier à SICAP amitié 3/ Karack. Donc ce qui me restait à faire était de saisir le Président de la République. elle prenait le temps de rentrer dans chaque maison du quartier pour dire bonjour aux parents. lorsqu’elle revenait à Dakar pour les vacances. Mon collaborateur et cousin Marcel Sock connaissait Awa Wade une nièce du président. il fallait que je me dirige vers la famille de Wade. Marcel m’avait dit : « Tu sais Jack. mais tout semble soutenir la thèse de la cloche de bois sonnée depuis la “station primatoriale”. La famille Wade n’habitait plus à Karack. la fille de feu El Hadji Moustapha Wade. j’ai décidé de rencontrer un journaliste qui bénéficie d’un crédit objectif de la part des sénégalais. je ne sais pas si c’était volontaire ou non. Marcel finit par avoir l’adresse approximative de Monsieur Moustapha le SIDA vaincu La saisine de Abdou Latif Koulibaly et de la famille de Abdoulaye Wade 98 La vérité en marche . » Je faisais donc confiance à Marcel et lui chargea de prendre contact avec Awa Wade. c’était de penser que l’affaire s’arrêterait là. elle s’entendait avec tout le monde. Pour me convaincre de la saisir de l’affaire. je suis sûr qu’elle pourra faire quelque chose. le garant et le gardien des libertés de la nation. Le président était en voyage en France et la réaction de son secrétaire général n’était pas à mes yeux convaincante. Je vous disais tantôt que cette affaire était au-dessus de LD et de moi-même.

elle est actuellement en Espagne. cambra numero …un momento » Elle fit un transfert d’appel dans la chambre d’Awa Wade. C’est Marcel qui rappela à l’heure du rendez vous.Quel Marcel ? Vous savez que vous appelez en Espagne ? . le SIDA vaincu 99 La vérité en marche .Oui je sais. Marcel Sock . « Queremos hablar con señora Wade. Je demandai alors à l’hôtesse d’accueil de transmettre un message écrit à Awa Wade. Wade. mais c’était urgent.Bonjour . et devait penser que mon cousin allait lui soumettre une doléance. Marcel chevaucha le scooter de service pour chercher la maison des Wade. cette fois-ci elle était là. je ne parle pas français » dans un français clair mais avec l’accent espagnol. » Dès qu’il est arrivé chez lui. c’est donc la jeune hôtesse d’accueil qui reprit l’appel en récitant à nouveau son speech. je compris alors que leur standard téléphonique ne faisait pas de différence entre appels internes et externes. nous avons appelé à l’hôtel en Espagne. j’ai fixé à cette dernière un rendez vous téléphonique en fin de matinée et je précisai que nous appelions de Dakar. l’hôtesse d’accueil décroche et récite son speech en espagnol. il n’eut pas de peine à la trouver. Cela me faisait toujours rigoler : en fait je crois qu’on peut presque toujours dire dans les principales langues occidentales la bonne phrase qui veut dire qu’on ne la comprend ou parle pas. mais il n’y avait personne. c’est l’assistant de votre père qui nous a transmis votre numéro de téléphone en Espagne. Il fut reçu par l’assistant de Monsieur Moustapha Wade. C’est à ce moment que je demandai à Marcel d’abréger et de me passer l’appareil. . qui lui fit savoir que Awa Wade avait voyagé.Bonjour Awa. estce que vous parlez français ? » « Non. Marcel m’appelle pour me mettre au courant. c’est Marcel. Le jeudi 27 février. car probablement celle-ci devait recevoir beaucoup d’appels de courtisans de toutes sortes. avez-vous de quoi noter ? Je vais vous donner le numéro de téléphone de l’hôtel où est descendu Awa Wade ainsi que le numéro de la chambre. Le lendemain matin. il avait donc élu domicile à Mermoz. j’enchaînai : « Bonjour. mais il invita Marcel à laisser un message qu’il lui transmettra dès son retour. son mobile sonna : « C’est Monsieur Ndiaye l’assistant de Monsieur Moustapha Wade.Quelques heures plus tard alors que Marcel rentrait chez lui.

Mon assistante avait aussi pris soin de prendre un rendez vous avec Monsieur Abdou Latif Koulibaly . Après les politesses d’usage. usé. Elle me répondit que ce n’était pas la peine et que je pourrais laisser le dossier à l’assistant de son père Sèye Ndiaye. j’étais très fatigué. j’étais déçu. le président. nous sommes arrivés chez Mr Wade . . car là c’était le dernier recours : la famille Wade.Je vais vous passer mon cousin afin qu’il vous explique. je lui expliquai l’urgence de cet appel. je crois même que j’ai été très précis avec elle. qui sont à 90% des africains. asseyez-vous ! le SIDA vaincu 100 La vérité en marche . Elle me demanda mes coordonnées à Paris et me souhaita bonne chance. ce même vendredi mais en fin d’après midi. y était pour beaucoup. je venais de parler avec une personne proche du président. Mr Ndiaye reconnut Marcel. qui n’avait rien à voir avec ces doléances qui visaient à obtenir des avantages et faveurs et qu’au contraire il s’agissait d’une affaire de la plus haute importance qui est en train de subir un sabotage à l’insu de son oncle. je n’oublierai jamais ces derniers mots prononcés par Awa Wade: « bonne chance ! ». J’ai pris tout mon temps pour lui expliquer calmement l’affaire. celui-là même qui avait reçu Marcel la veille. le lundi soir ou le mardi matin. Vers 15 heures. Je lui ai expliqué que j’avais déjà déposé un dossier à la primature et à la présidence. Je lui ai aussi précisé que je serai à Paris le lundi suivant et que si elle le désirait je pourrais la rencontrer en Espagne. Ce jour-là. Après la prière je pris une dose de « leuweul49 » avant de me mettre en route pour rencontrer Monsieur Ndiaye. qui venait d’apprécier la situation à sa juste valeur et qui savait que le combat que je mène n’est pas facile : Cela faisait plaisir. et le comportement de LD qui voulait que j’arrête tout. mais surtout de tous les malades du SIDA des pays pauvres.. mais que je comptais la saisir afin de m’assurer que le président en personne serait bel et bien au courant de toute l’affaire. Juste après avoir raccroché. on appela Monsieur Ndiaye afin de prendre rendez vous avec lui après la prière du vendredi. mais je devais trouver la force d’aller jusqu’au bout de ma démarche : c’est-à-dire défendre les intérêts du Sénégal à travers ceux de LD. et des excuses pour un éventuel dérangement. car à ce moment je me rendais compte qu’à travers ces mots qui n’ont l’air de rien.Bonjour Monsieur Sock.

Marcel remercia Ndiaye de lui avoir transmis le numéro de téléphone d’Awa Wade. il portait un « simiss aladji » de couleur blanche. Monsieur Ndiaye me présenta la jeune femme qui était aussi une assistante de feu Moustapha Wade. Il s’assit sur une chaise à ma gauche.Bonjour Monsieur ! dit –il en s’adressant à moi.Je m’appelle Jack Diop.c’est vous que Monsieur Wade doit recevoir ? Il m’avait probablement confondu avec une autre personne qui était attendue. probablement pour nous permettre d’exposer à Ndiaye l’objet de la visite.. il posait des questions et me demandait quelques précisions notamment sur certaines personnes proches des milieux sanitaires et précisément du SIDA.Ah oui. je conclus que vous vous connaissiez bien. . . Monsieur Wade doit recevoir quelqu’un je croyais que c’était vous. une jeune femme s’affairait sur l’un. je suis venu avec Mr Sock .C’était tout à fait normal. excusez-moi. le SIDA vaincu 101 La vérité en marche . où il y avait aussi d’autres accès vers l’intérieur du domicile des Wade. je lui donnai le dossier « Ce que le Sénégal risque de perdre ». Lorsque je finis mon speech. et avait l’air très calme avec un regard intelligent. et j’ai vu sur la note que vous la tutoyiez. il y avait des piles de documents devant elle. Le bureau se trouvait dans un couloir qui devait donner sur un grand salon et probablement à l’étage. Je voyais qu’il avait côtoyé ce milieu de la santé et donc qu’il en savait beaucoup plus sur ce petit lobby spécial. Marcel était assis à ma droite. on ne sait jamais. mais surtout lorsque j’ai lu que les intérêts de l’Etat étaient menacés. La jeune femme se leva et rentra à l’intérieur de la maison. La porte par laquelle on est entré donnait sur un grand jardin fleuri. dans la discrétion. en face de nous il y avait deux bureaux. je vous en prie. . alors là je ne pouvais pas prendre le risque d’attendre qu’elle revienne. Monsieur Ndiaye m’écoutait calmement lui présenter les faits de l’affaire LD. comme vous m’aviez dit que c’était urgent. de temps à autres. asseyez-vous ! Monsieur Ndiaye était grand et mince. Marcel me présenta à Ndiaye et je commençai à lui expliquer la situation et surtout le parcours du combattant que j’avais dû emprunter avant de m’adresser à Awa Wade.

le SIDA vaincu 102 La vérité en marche . car le président n’est pas encore rentré. J’avais décidé de rencontrer un journaliste car je cherchais à couvrir mes arrières. C’est alors que je décidai que le dossier « Ce que le Sénégal risque de perdre » devait être entre les mains d’un journaliste spécial. et elle m’a dit de vous le remettre en main propre. L’enquête conclut à un suicide. m’avait-on dit allait faire l’affaire. Abdou Latif Koulibay pour ce vendredi même 1er Mars 2003. nous faisons passer le dossier. c’était terrible.. la première fois que j’ai rencontré un malade du sida j’avais les larmes aux yeux. c’est avec elle que j’ai parlé. maintenant vous ne m’avez toujours pas dit ce que je dois faire de ce dossier ? C’est pour Mr Moustapha Wade ou c’est pour Awa Wade ? » « C’est pour Awa Wade. « Il va falloir que vous nous laissez le temps d’agir. elle va probablement vous dire ce qu’il faut en faire. mais sachez que vous êtes le dernier recours pour que le président soit au courant. Vous savez j’ai œuvré pendant des années dans les ONG dans le domaine de la santé : Le SIDA est un fléau qui fait des ravages. Mon assistante avait pris un rendez vous avec le directeur de Sud quotidien. Il prit un grand cahier qui devait servir d’agenda pour main courante et il y nota notre saisine ainsi que mes coordonnées.. les gens viennent nous voir parce qu’ils ont rencontré des blocages anormaux. Toutes les demandes ne peuvent évidemment pas être entendues. mais comme le président de l’ONG est aussi le frère aîné du président de la République. » J’ai dit cette dernière phrase pour signaler que nous avons d’autres cartes à abattre. mais en cas d’urgence. « Nous sommes une ONG qui œuvre dans l’humanitaire islamique. car ce genre d’affaire est toujours délicat. Si cette découverte est ce qu’elle prétend être ce sera un miracle pour nous. si cette affaire continue à rencontrer des blocages. je devais le rencontrer à 16h30. même avec deux balles tirées dans la tête. si les blocages continuent.« D’abord je tiens à remercier et à saluer votre courage.» Il me rappela la mort suspecte du congolais qui avait mis au point un traitement contre le SIDA et qui mourut dans un “accident d’avion” et aussi l’assassinat du ghanéen Nana Koffi Drobo qui avait aussi trouvé un remède et qui fut invité au Japon avant d’y être tué par deux balles. un battant et Latif Koulibaly. » termina monsieur Ndiaye. Nous primes congé de lui. on ne sait jamais. nous avons toujours des gardes fous.

même qu’un jour il me dit : « Mon bureau est toujours ouvert. car une roue de sa voiture avait crevé en route. il avait appelé pour prévenir. toutes les fois que je désirai le rencontrer. mais son assistante m’avait signalé qu’il allait être en retard. qui avait reçu de très mauvais conseils de ses courtisans. j’avais décidé quand même de continuer mon petit bonhomme de chemin et d’aller jusqu’au bout de mon combat. qui abrite les locaux du groupe Sud Communication. il avait alors donné le numéro de son assistante qui gère son agenda afin qu’on l’appelle pour confirmer le rendez vous du vendredi. « est l’homme qu’il te faut. C’est donc un ami et ancien compagnon de faculté qui le connaissait et qui l’avait appelé pour lui demander de me recevoir. « Latif Koulibaly ». Je me présentai à Latif en lui laissant une carte de visite et je commençai par lui expliquer l’affaire LD ainsi que le chemin que j’ai parcouru avec le dossier : « Ce que le Sénégal risque de perdre » Je pris soin de lui signifier que l’inventeur n’était pas alphabétisé en français et qu’il avait été monté contre moi car on lui disait que mon dossier était contre ses intérêts et que ces informations mensongères avaient eu comme conséquence qu’il ne voulait pas que je le rencontre et surtout que je lui transmette le dossier. il me salua puis entra dans le bureau de son assistante. A 16 heurs 30 j’étais donc à l’intérieur de l’immeuble Fahd. La jeune assistante m’annonça que Monsieur Koulibaly allait me recevoir. Je dus attendre plus d’une heure.Les personnes à qui j’avais demandé de m’orienter vers un bon journaliste étaient unanimes : il savait frapper là où il le faut et quand il le faut. en effet. avant de rejoindre le sien. Monsieur Koulibaly semblait bien connaître la plupart des noms que j’évoquai dans l’affaire et avait saisi toute la portée et les enjeux de cette affaire « Vous avez bien fait de venir me voir et vous avez surtout bien fait de suivre le circuit que vous avez suivi. je n’en connais pas un autre actuellement dans tout le Sénégal. Il arriva aux environs de 17h30. drapé d’un grand boubou. Malgré le fait que LD. maintenant ils ne peuvent plus rien le SIDA vaincu 103 La vérité en marche . ne voulait plus que je rencontre le sieur Koulibaly Latif. Je lui expliquai que je cherchais à court-circuiter des essais cliniques très suspects que le ministère de la santé voulait organiser. je reçois tout ceux qui désire se confier à moi ». Il était donc une garantie sûre. » Il a été très disponible. m’avait confié mon ami. Je n’avais jamais rencontré Latif koulibaly auparavant.

Car de la manière dont il va être saisi et informé du contenu du dossier dépendra sa réaction. ce que je ne peux pas contrôler. cependant. J’ai suivi cette émission avec intérêt. Cependant.faire. Latif Koulibaly avait rapidement mesuré les enjeux de cette affaire. car les intermédiaires qui ne connaissent pas tout le dossier vont vouloir eux aussi jouer leurs cartes. c’est la manière dont le président va être mis au courant de cette affaire et par qui il va l’être. Les prises de paroles du président confirmaient à nouveau ma conviction qu’il a pour ambition de hisser le Sénégal au même niveau que tous les grands états de ce monde. Mais il reste qu’il faudra pour cela qu’il reçoive la bonne information sur le PLD. » « Laissez-moi ce dossier. de même que son épouse. Il me laissa ses coordonnées téléphoniques et nous prîmes congés. pour soutenir que cette découverte devrait être sue du président en personne. S’il est mal informé. mais je ne publierai rien avant votre feu vert. » Je n’avais pas dit à Latif Kouolibaly que je me suis rendu chez feu Moustapha Wade. Ce genre d’affaires est de par la nature même politique et touche ainsi les plus hauts intérêts de la nation et le gardien de ceux-ci n’est autre que le gardien de la constitution. le président de la République était invité à l’émission de Claude Séguillon : Rideaux rouges. mais je lui ai uniquement parlé de mon contact à la présidence et de la primature avec Mbaye Koulibaly. sa réaction ne peut être bonne et nous ne pouvons pas permettre que cette affaire soit gérée comme une découverte digne de guérisseurs de pacotille et autres charlatans. il y a beaucoup trop de personnes qui sont au courant.. je le lirai tranquillement. Durant le sommet de la francophonie de ce même mois de février 2003. je me suis dit que notre président ne va jamais brader cette découverte et ne se pliera jamais aux barons du sida business ni aux états du Nord. C’est exactement la personne qui va vouloir brandir haut et fort une trophée de la victoire africano-africaine sur cette pandémie. Peut être que ce sera sa grande contribution à l’histoire de toute l’humanité. le SIDA vaincu 104 La vérité en marche . A la fin de l’émission. je vous donne un conseil : il faut que le président en personne soit mis au courant ou bien sa femme. car ce sont les deux seules personnes qui peuvent sauver cette affaire. qui d’après lui était la clé pour contrer toute tentative de détournement.

mais je fus vraiment soulagé d’apprendre cette nouvelle. et du coup je ne pus me rendormir trop occupé à me demander si le gardien et garant des intérêts du Sénégal était rentré à cause de cette affaire ou non. je me suis rendu à Oxford au Magdeleine College. on vint me réveiller vers 20h30 : « Au journal. je reçus un message électronique de Demba qui me conseilla de lâcher un peu du lest. Le jeudi 13 mars 2003 alors que je revenais d’un rendez vous dans le centre ville d’Oxford. il serait responsable de la suite des évènements.Ce que ceux-ci savent sur cette découverte n’est qu’une part infime de la partie visible de l’iceberg. je décidai de joindre Awa Wade afin de savoir où en était le dossier que je lui avais remis. Durant ce séjour chez les british. c’était dormir ou essayer en tout cas. A mon réveil. je suis arrivé chez moi à Paris. j’avais récupéré mes forces. j’étais épuisé et vidé. Avant même de défaire mes bagages. Quelques jours plus tard. et les intermédiaires n’ont souvent que des bouts d’informations. ce n’est que le mercredi matin que je repris mes activités. Je me suis reposé toute la journée du samedi et le dimanche. le dossier nécessitait une grande prudence et les choses ne pouvaient pas aller vite car il fallait disposer de beaucoup de précisions avant de prendre un décision officielle. le SIDA vaincu 105 La vérité en marche . En dépit de ma demande de ne pas être dérangé. Le lundi 03 Mars 2003 vers 09 heures le matin. Mais toujours est-il que j’avais le sentiment de remettre à son propriétaire les clés d’un appartement que je gardais et qui a failli prendre feu. la seule chose que je souhaitais. je n’avais aucun appétit. j’ai débranché le téléphone et j’ai dormi jusqu’au lendemain vers le début d’après midi. et de laisser le mois de mars s’écouler afin que ceux qui ont reçu le document « ce que le Sénégal risque de perdre » aient le temps d’y travailler. et surtout que le circuit administratif voire politique est souvent très lent. je demandai alors à ce qu’on ne me dérangeât pas et j’allai me coucher sans même dîner. Selon lui. on a annoncé que le Président avait écourté son voyage et qu’il était de retour au bercail ! » Coïncidence ou non. je me suis rendu au parc Monceau pour faire du jogging. je retournai sur Paris. ça je n’en sais absolument rien. j’ai pris une douche puis je me suis jeté sur le lit. maintenant quoiqu’il arrive. Lorsque je revins du rendez vous avec Latif Koulibaly.

Je m’étais alors dit que peut être qu’ils (Wade et Koulibaly) travaillaient le SIDA vaincu 106 La vérité en marche .Allô. j’essayai donc de bien articuler et hurler bien sûr pour qu’elle comprenne mes mots.C’était sa vision et son opinion. mais je suis encore au lit. Alors elle m’invita à la rappeler le lundi 17 mars. je la rappelle alors afin de recevoir des informations sur le dossier que je lui avais remis. ce que je fis. moi je pensais qu’un dossier de ce calibre devait être une exception à cette règle. je me suis rendu compte que le venais de la réveiller. Et pour cette raison. mais en vain. et qu’au contraire la lenteur ne nous est pas favorable. C’est vrai que j’ai appris à être opérationnel très tôt le matin. vous m’aviez demandé de vous rappeler aujourd’hui… Je n’avais pas terminer ma phrase. au moment où elle prit l’appel. car de très gros intérêts sont en jeu. il y avait donc risque de détournement pour satisfaire des intérêts autres que les nôtres. lorsqu’elle décrocha. . Lundi vers 10 heures le matin. qui est à l’appareil ? . et je dis « nous » en parlant du Sénégal en tant que nation. car étant convaincu qu’à ce moment d’autres intérêts que ceux du Sénégal étaient au courant de cette découverte. Et la journée dans la belle capitale française commence au plus tard à 8 heures et au plus tôt vers 5 heures du matin pour beaucoup de travailleurs qui doivent se taper parfois plus d’une heure de transport en commun pour rejoindre leur poste de travail. on arrivait à peine à se comprendre. rappelez-moi plus tard !» « Excusez-moi. Jack Diop. Le vendredi 14 Mars 2003 vers 15 heures/UK. » Puis la communication s’arrêta nette. il fallait donc accélérer le processus afin que le président en personne soit mis au courant de cette affaire et puisse agir. ceci s’explique par la rigueur parisienne qui nous pousse à vouloir toujours gagner du temps ou du moins d’éviter d’en perdre. lorsqu’elle enchaîna d’une voix de quelqu’un qui est à demi éveillé et avec un ton sec qui me faisait comprendre qu’elle a été dérangée : « Oui. Je me rappelai alors le coup de fil matinal que j’avais donné à Mbaye Koulibaly lorsqu’il me répondit qu’il n’était pas encore au bureau. je pris mon mobile et j’appelai donc Awa Wade sur le sien. Je soutenais cette thèse.C’est moi. la qualité de la communication était lamentable. Elle était en voiture.

mais je compris plus tard. Moi-même lorsque j’étais encore au campus. je travaillais souvent la nuit. lorsque tu as l’habitude de travailler la nuit.Non. Quelques jours plus tard on m’informa d’une visite surprise du président de la République à l’hôpital Fann en compagnie de Madame Eva Coll.Ça marche ! Lorsque je la rappelai comme convenu. mardi matin. elle me sembla même gênée de la tournure qu’avait pris notre conversation du matin. il faudra savoir que tu travailleras la journée. » Lorsque je rappelai Ndiaye. alors vous en êtes où ? . c’est lui qui va décider de le transmettre à la présidence ou non.Bonjour. un de mes professeurs. puis de la saisine d’un comité d’éthique par le professeur Salif Sow. je l’ai eu au téléphone. . du coup j’avais complètement oublié. je transmettrai le dossier à mon père. mais je n’ai rien reçu. à Paris dauphine me dit : « Tu sais Jack. Ndiaye attendait que je lui demande le dossier et moi je me disais qu’il l’avait déjà traité. qui était derrière cette saisine du comité d’éthique et à quelle fin.Vous n’avez pas repris contact avec Ndiaye ? . Je ne sus pas à l’époque.Est-ce que vous pouvez me rappeler au début de la semaine prochaine. . elle me demanda de la rappeler le lendemain matin.» L’après midi. . je vous avais appelé en Espagne pour vous saisir d’une affaire sur la découverte d’un traitement contre le Sida. alors ton cerveau aura l’habitude de fonctionner la nuit car c’est à cette période que tu le sollicites et le stimules. je me suis couchée très tard hier soir. il me confirma que le dossier a été transmis à la présidence. rappelez-le demain. je re-téléphonai à Awa Wade. je me souviens de vous.Bonjour. j’ai beaucoup de travail.tard le soir. . il vous dira ce qu’il en est. il va l’annoter. Mais un jour. j’avais des invités. j’attendais un feedback. Le jour où tu devras rentrer dans la vie active. lorsqu’elle décrocha elle était bien plus accueillante. c’est Jack Diop. alors il peut y avoir des blocages et des problèmes d’adaptation. chacun avait sa méthode. « Je vais rencontrer Ndiaye cet après midi. En fait. je suis désolée pour ce matin. dans les articles du 11 Novembre 2003 publiés dans le journal le quotidien que cette décision viendrait de la ministre de la santé.En fait. ça vous va ? . je vous appelle pour savoir où j’en suis. le SIDA vaincu 107 La vérité en marche .

ce qui est faux bien sûr. alors que Eva Coll Seck a été saisi durant le mois de janvier 2002. A ce moment je n’arrivais pas à comprendre pourquoi. je lui expliquai alors qu’un comité d’éthique a été créé et saisi. je me mis à me poser plusieurs questions : Quels étaient les objectifs de cette saisine ? Est-ce que dans le document de saisine. le SIDA vaincu 108 La vérité en marche . L’assistant de feu Monsieur Moustapha Wade me tint aussi le même discours. la ministre n’ avait dit que partiellement la vérité car. elle a alors eu pour réaction de vouloir les rencontrer. Vous voyez donc bien que le comité d’éthique avait été saisi après que AWA Wade ait saisi son père. La seule et seconde fois qu’elle les reçut. elle était vraisemblablement au courant de rien. en me disant qu’ils servent de pont pour contourner les blocages mais que cela s’arrêtait là. Lors de ce séjour. je me rendais compte alors que l’affaire était désormais politique. Il n’y avait toujours rien. je pourrais le faire et le lui ramener. le 02 Mai 2003 afin d’en savoir plus. Mais durant une conversation téléphonique. Je me contentais alors des informations que me donnait LD qui se rendait au siège du comité d’éthique de temps à autres pour suivre son affaire. donc durant le mois de février 2003 : Quand elle a été alertée sur les informations contenues dans le dossier « Ce que le Sénégal risque de perdre ». je décidai alors de me rendre à Dakar. et que si je voulais faire un deuxième courrier. c’est-à-dire après le mois de mars 2003. elle me fit savoir qu’elle n’était pas intéressée des affaires qu’elle transmettait. d’après ces dires : elle aurait décidé de saisir ce comité dès qu’elle a été saisi par LD et Konaté . j’étais très content. Awa Wade n’était pas capable de me fournir des informations sur cette affaire.Mais dans ce même interview accordé au journal le Quotidien. elle me fit savoir qu’elle ne suit pas les dossiers qu’elle transmet. Vous avez bien noté qu’elle a reçu la première fois LD et Konaté durant le mois de janvier 2002 et elle ne les a plus revu par la suite. j’ai appelé Awa Wade afin d’en savoir plus sur ce comité. C’est plutôt lui qui me demanda des informations sur la suite de cette affaire de mon côté. mais tout de suite. c’était après que j’ai transmis le dossier à la primature. car ce n’était quand même pas une affaire à deux balles. il était clairement écrit que LD était l’inventeur ? J’attendais toujours un document officiel venant du gouvernement sur cette nouvelle saisine du comité d’éthique et de ses travaux. elle m’a alors demandé de reprendre contact avec Ndiaye. Lorsqu’on m’informa de la saisine du comité d’éthique.

a établi un rapport et demandé des précisions complémentaires aux professeurs BASSENE. Durant le mois d’Août 2003. mais la guerre venait de commencer. j’étais en face d’autres logiques différentes. car les politiques sont une autre paire de manches. et il fallait les comprendre et les contenir. Faye et Salif Sow50. qu’il va falloir manager avec tact et prudence. Je venais de gagner une bataille. le SIDA vaincu 109 La vérité en marche . Je suis retourné à Paris le 03 juillet 2003 pour revenir sur Dakar le 25 de ce même mois.C’était bien car elle relevait désormais du domaine des grands intérêts de l’Etat. mais non de celui des scientifiques qui devaient maintenant rendre des comptes et être contrôlés dans leur travail. le comité d’éthique hébergé et encadré par le CNRS ( Conseil National de Recherche en Santé).

le SIDA vaincu 110 La vérité en marche .

donc. et celles de Keur Massar qui se lancent dans les émissions de radio et donnent des interviews pour des journaux sur leurs découvertes. D’abord. j’avais choisi d’être très discret et de ne pas contacter les médias pour plusieurs raisons.La décision d’informer les sénégalais : les articles du 11 Novembre 2003 Contrairement à ce qui se passe au Sénégal avec les équipes de recherche de PROMETRA. avec cette grande découverte en train de jouer dans un terrain truffé de mines. je n’avais pas besoin de publicité car il y avait assez de malades du SIDA qui avaient été traités : Au moment opportun. Le management de ce genre d’affaire étant délicat. ceux de notre pays ainsi que ceux des millions de malades du SIDA. Nous étions. il fallait une réaction juste et très rapide afin que l’adversaire n’ait pas le temps de se relever. il y va de la sécurité de LD. QUATRE Ce n’était pas facile et j’ai passé beaucoup de nuits blanches à travailler sur la meilleure façon de gérer ce fardeau. le Sénégal serait informé. il se trouvait que cette découverte menace des intérêts énormes et donc si on la rend publique. Il fallait travailler dans le secret et au moment de réagir. car cette découverte révèle beaucoup d’ennemis . il fallait avancer petit à petit afin de savoir qui peut être contre nous et qui peut être avec nous. Ensuite. la meilleure qui combine les intérêts de LD. sans alerter les ennemis potentiels. Et il fallait trouver la bonne formule. le SIDA vaincu 111 La vérité en marche . jusqu’à quel niveau à l’intérieur même de notre pays et ce qu’ils sont capables de faire. car l’industrie pharmaceutique était désormais en alerte. on ne peut pas savoir où ils se trouvent.

s’il avait reçu la bonne information. si la quasitotalité des sénégalais n’arrivait pas à imaginer une seule raison autre que celle dite « politique ou partisane » qui aurait pu expliquer le limogeage du Professeur Eva Coll Seck . de la qualité des informations qui lui auraient été fournies. moi j’en avais une. surtout lorsque Madame Eva Coll Seck n’a pas été rappelé dans le nouveau gouvernement qui suivait un remaniement ministériel. Au moment de la recomposition du nouveau gouvernement. LD serait devenu pensionnaire et hôte du palais présidentiel pour des raisons de sécurité d’Etat. La première des mesures élémentaires sera alors d’assurer la sécurité d’un citoyen précieux.. Cependant. le SIDA vaincu 112 La vérité en marche . Alors que des pointures de la présidence et de la primature étaient au courant de cette affaire. car Me Wade saura très vite que ce citoyen sénégalais détient aujourd’hui ce que le monde entier recherche. C’est la raison pour la quelle j’avais contacté les journalistes du « Quotidien» afin de leur fournir des orientations et pistes d’investigations.Durant la 58ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies qui s’est tenue durant le mois de septembre 2003. avant de fustiger lors de son discours devant l’assemblée la situation suivante : « les malades sont au Sud alors que les médicaments sont au Nord. car. Pour me convaincre que le président de la République n’avait pas reçu une bonne information sur l’affaire je dû faire cette analyse. Le président de la République a été analysé par des critiques comme quelqu’un qui s’occupe personnellement de tout52. il fallait rapidement donner un aperçu de cette affaire dans un quotidien local. Celles-ci avaient conduit alors aux articles parus dans Le Quotidien du 11 Novembre 2003. » Alors que je me demandais si le président de la République était au courant ? Je me rendais compte que je cherchais surtout à savoir comment il a dû être mis au courant le cas échéant ? La réponse à ce « comment » étant très importante. dépendait sa réaction. C’est avec cette analyse que je décidai d’éditer rapidement un livre qui sera lu par tous les sénégalais et du premier d’entre eux le président Wade. le président avait eu des séances de travail avec le secrétaire général de l’OMS. j’attendais une réaction en destination de LD. j’étais de plus en plus sûr qu’il avait reçu des informations partielles et incomplètes sur l’affaire. alors. dans le cas où il serait au courant. Mais avant.

Il m’avait aussi fait savoir qu’ils n’avaient aucune maîtrise sur le circuit des dossiers qu’ils transmettaient et peut être même que mon dossier n’est pas arrivé à bon port. A travers cet article du 11 novembre.Ces informations visaient plusieurs objectifs qui ont d’ailleurs été atteints. mais à tout le peuple sénégalais et au monde entier : vous êtes à ce moment même en train de le lire ( la deuxième édition). Il me conseilla alors de refaire un nouveau courrier destiné à la Présidence pour demander ou en était le premier. Les articles du 11 novembre 2003. elle me répéta alors que l’ONG de son père et elle-même n’étaient pas intéressées par les dossiers qu’ils transmettaient et donc n’ont aucune maîtrise sur leur suite. africaine et mondiale. Le titre de l’un des articles du Quotidien était : « La grande découverte que le Sénégal cache ». j’avais alors appelé Awa Wade à nouveau afin de savoir si elle avait du nouveau sur l’affaire. par une saisine à des personnes compétentes pour un tel contrôle. mais celui-ci n’était pas uniquement destiné à la présidence. afin de permettre à l’opinion publique sénégalaise et internationale de s’impliquer afin de soutenir leur héros : LD et sa découverte. Avant de contacter les journalistes du Quotidien. j’ai effectivement décidé de faire un nouveau courrier. il fallait que les sénégalais sachent qu’il ne s’agissait ni du charlatanisme ni de l’œuvre d’un guérisseur à cornes et queues de vaches du Foulado. qui m’a tenu le même discours. il ne faisait pas de doute que la seule personne qui avait la le SIDA vaincu 113 La vérité en marche . J’ai aussi contacté l’assistant de Monsieur Moustapha Wade. Je vous ai dit tantôt qu’in fine dans une démocratie : le pouvoir appartient réellement au peuple. Je cherchais aussi à franchir une étape : celle de l’information des hautes autorités sénégalaises pour entrer dans une nouvelle : l’information de l’opinion publique sénégalaise. n’étaient qu’un prélude à ce livre qui allait rendre publique toute cette affaire. Il me fit savoir qu’il m’appartenait alors de saisir la présidence afin de recevoir des précisions. Cet article devait être en cohérence d’une part avec les objectifs que je cherchais à atteindre et d’autre part avec les obstacles que je tentais de contourner. Par ailleurs. Elle rajouta que si je rencontrais à nouveau d’autres blocages à des niveaux précis je pouvais leur faire un courrier et ils verront à quel niveau se trouvait le problème.

Quant au professeur Salif Sow. il n’y avait que moi qui pouvais réagir. il ne faut même pas en parler. Flairant l’amateurisme ou le sabotage de la part d’un groupe. il s’était disputé avec LD. d’où le recours aux médias. En quelque sorte il ne voulait pas que les malades puissent avoir une identification visuelle du propriétaire de la solution salvatrice.Lorsque j’ai rédigé le dossier : « Ce que le Sénégal risque de perdre ». car ne sont pas capables de créer ou d’innover. Donc. mais française voire européenne.. alors ce n’est certainement pas cet homme qui va oser s’attaquer à tous les possibles détracteurs du PLD. car toutes les autres concernées ne le feraient pas. 114 La vérité en marche . mais j’ai toujours espéré que les autorités sénégalaises feraient preuve de professionnalisme et chercheraient à ce qu’on traite ce dossier dans les règles de l’art. je décidai de contre attaquer. Il a par ailleurs voulu dire à LD qu’il pourrait mieux l’aider puisqu’il était en mesure de suivre l’affaire de très près.. le professeur Konaté avait dit à LD qu’il avait pensé fuir pour se cacher en Guinée. n’a pas intérêt à dévoiler cette affaire car elle a totalement failli dans la gestion de ce dossier. L’ex ministre de la santé. par crainte. Il a reconnu que cette lenteur est anormale mais qu’il ne peut pas prendre parti contre le ministère dont il est l’employé. le SIDA vaincu possibilité d’étaler l’affaire sur la place publique. car il a toujours cherché à étouffer l’affaire. Il ne faut pas oublier que les occidentaux ont pour premier objectif de tout faire pour que les africains soient faussement convaincus qu’ils leur sont inférieurs et par conséquent auront toujours besoin de leur aide. car il ne voulait pas que celui-ci rencontre les malades. Durant les essais du groupe de Fann. On ne peut pas vouloir traiter une affaire de cette nature sans prendre prendre contact avec l’inventeur et ses conseillers et surtout assurer la protection rapprochée afférente à ce genre d’affaire. Que ce soit l’IRD ou l’Institut Pasteur. Une attitude contraire de leur part ne peut exister que s’ils sont acculés et n’ont aucune autre issue que celui d’accepter un tel état de fait. il a lui-même dit à LD qu’il était de son côté mais qu’il ne fallait pas que le ministère le sache car il risquait d’être écarté de l’affaire. car j’avais dit des choses graves dans le dossier. Le professeur Basséne est fonctionnaire de l’Etat. ce ne sont pas eux qui auront intérêt à ce que cette affaire soit sénégalaise. sénégalais comme étrangers. c’était bien moi.

soit Salif Sow. Il fallait aussi que les sénégalais sachent qu’il y a eu saisine de la présidence avec un dossier : « ce que le Sénégal risque de perdre. il fallait qu’ Eva Coll Seck parle du dossier LD. Ces mêmes sources ont révélé à LD qu’il y a eu une saisine des autorités sénégalaises adressée à l’OMS et qu’ Eva Coll pourrait lui être utile car elle a travaillé dans cet organisme. dans ce sens. tôt ou tard et que ce jour là on se demandera : « comment cette découverte a pu être méconnue en haut lieu et des sénégalais pendant tout ce temps ? » Cette question sera d’autant plus posée qu’il y aura eu des milliers et des milliers de morts depuis qu’elle a été saisie. Cette fuite en avant est d’autant plus marquée qu’elle est consciente de la valeur de cette découverte qui va finir par être connue de tous. car je ferai éclater la vérité plus tard. je pourrai alors dire toute la vérité et analyser leurs révélations. Ce que ces personnes diraient n’avaient pas d’importance pour moi. Dans l’interview qu’elle a accordé aux journalistes du quotidien. alors cette non-assistance à personne en danger peut lui coûter très cher. Cet article était donc. un préalable à ce livre que vous êtes en train de lire et dans lequel. » et surtout qu’il y a eu des blocages suspects au niveau des résultats des essais de Fann. soit le professeur BASSENE. le SIDA vaincu 115 La vérité en marche . certaines personnes proches de son cabinet ont révélé à LD qu’elle était mécontente du fait qu’elle ne pourrait pas gérer l’affaire du PLD. Elle faisait comme si cette affaire était gérée par les scientifiques de Fann et qu’elle n’en a rien su depuis qu’elle leur a transféré le dossier. D’abord. Dès lors s’il faut un coupable. Eva Coll a répondu aux journalistes en protégeant ses arrières. je voulais seulement qu’elles parlent. LD a décliné l’offre. après tout ce qu’elle a fait pour contribuer personnellement à la mise en œuvre du dossier qui a été remis au comité d’éthique. qu’elle reconnaisse l’existence de cette affaire et surtout qu’elle a bien été personnellement saisie. Il fallait aussi qu’un des scientifiques de Fann parle. Ainsi ces proches du cabinet sortant demandaient à LD de plaider en faveur de la ministre sortante pour qu’elle puisse se rapprocher du dossier. mais j’ai finalement obtenu plus que ce que je cherchais à atteindre au départ. Très certainement les responsables de ces défaillances devront rendre des comptes un jour aux sénégalais et aux africains. La ministre Eva Coll Seck : Lorsqu’elle a été limogée. il faut aller le chercher au service des maladies infectieuses de Fann.Dans cet article je visais plusieurs objectifs.

quand même on ne peut pas se permettre de donner des médicaments comme ça à des personnes54. l’ex ministre soutient qu’elle avait orienté LD et Konaté vers les techniciens de Fann après leur saisine. Ces raisons éventuelles de son limogeage. pour éviter de devenir une fautive. je les ai reçus …. du service des maladies infectieuses de Fann. indiqué la démarche à suivre en mettant. parce que. toujours dans l’interview soutient : « Il y a environ huit mois. parce que c’est un problème technique». Soit. Madame Eva coll. avec des résultats complets pour faire des déclarations. Il en était de même pour la présidence qui ne pouvait pas avancer ces raisons. ni par elle-même pour plusieurs raisons compréhensibles. conduit au fait qu’elle soutient qu’elle n’a jamais lié son limogeage à l’affaire LD. le SIDA vaincu 116 La vérité en marche .. L’ex-ministre de la Santé déclare ainsi les avoir envoyés auprès du Pr Salif Sow. sur cinq ( 5) malades PV/SIDA. ont été fait en dehors de toute saisine d’un comité d’éthique. lors de son limogeage avait révélé l’affaire LD. avec les techniciens. car ces révélations iraient de paire avec l’acceptation de la valeur et de l’importance de cette découverte du PLD.Les conséquences de la thèse de « l’ignorance » de Eva Coll. Les essais cliniques qui se sont déroulés durant les mois de juillet et août 2002. à l’issue d’une audience. Si Madame Eva Coll. elles devaient attendre le meilleur moment. Cette position s’explique de deux façons: Soit elle joue à une victime de la politique politicienne.» Il va falloir qu’on amène des précisions aux allégations de madame Eva Coll Seck. le Pr Seydou Ba était venu me voir avec le monsieur en question. liées à l’affaire LD n’auraient pas pu être révélées ni par la présidence. «le Pr Seydouba Konaté en compagnie du tradipraticien. Je leur ai dis qu’il fallait toujours continuer les recherches. alors il aura fallu qu’elle s’explique dans la gestion pas très « orthodoxe » de ce dossier. Pour se défendre et renforcer sa thèse de l’ignorance. Elle note toutefois que « le Pr Konaté a été impressionné parce qu’il a vu à Fann »53. et de s’occuper d’un protocole avec un Comité d’éthique qui voit tous les projets. au mieux. « Elle soutient avoir juste à son niveau. elle a été sur toute la ligne bernée par le professeur Salif Sow qui lui a caché toute la vérité sur cette affaire. comme les hautes autorités ne maîtrisaient pas la totalité de ce dossier. Bien évidemment. coupable de négligence. d’aller à Fann pour l’expérimentation.

Cependant il a tenu à dire clairement qu’elles étaient ses responsabilités et rôles dans cette affaire « En ce qui me concerne. alors que le PLD soulage et n’est pas toxique. qui se sont déroulés durant le mois de juillet et août 2002. le SIDA vaincu 117 La vérité en marche . car Eva Coll a reçu le dossier de la part de LD et du professeur Seydouba Konaté durant le mois de janvier 2002. donc la saisine se serait déroulée durant le mois de mars 2003. Ce qui est bien sûr faux. car il évoque une comparaison avec les traitements de la trithérapie qui existent actuellement. car ceux-ci n’auraient pas été autorisés par un conseil d’éthique. » Le professeur BASSENE : Le professeur BASSENE est parmi les meilleurs spécialistes dans les domaines de la pharmacognosie en Afrique. Le terme de « soulagement » est beaucoup plus subtil. Comme l’interview57 a eu lieu le mois de novembre 2003. j’effectue des travaux sur les plantes. » Ces précisions qu’il amène visent à écarter toute complicité dans les blocages des résultats microbiologiques lors des essais sur les cinq malades d’une part. De plus madame Eva Coll soutient qu’elle a reçu le professeur Konaté et LD« il y’a environ huit mois56 ». La Trithérapie soulage mais est très toxique donc fatale à terme. Le comité d’éthique ne peut pas se réunir durant le mois d’avril 2003 pour autoriser des essais cliniques sur des malades. D’après les termes qu’il utilise on sent toujours qu’il est un fervent partisan de la prudence : « soulagement des malades » et «indices ». D’après le professeur BASSENE c’est la ministre qui avait demandé ces études : «J’ai fait un rapport que j’ai donné à Madame la ministre pour répondre à sa sollicitation58. mais je ne m’occupe pas des aspects cliniques59. Les premiers essais cliniques se seraient déroulés sans une demande d’autorisation adressée au Conseil National de Recherche en Santé qui est seule habilité pour apprécier les demandes d’études dans ce domaine. mais aussi pour s’écarter de toute illégalité qui entourerait les premiers essais cliniques. Ce qui signifierait que les premiers essais se seraient déroulés de façon complètement illégale en méconnaissance totale des réglementations liées à la sécurité et à la santé publique.Samba Cor Sarr confirme que «ce dossier a été effectivement examiné en Conseil d’éthique le 27 avril 2003 et que les conclusions ont été transmises au Pr Salif Sow du service des maladies infectieuses55».

pour notre bien être à tous. Cette stratégie est d’autant plus marquée que les français savent qu’avec le nouveau gouvernement Wade. Cela s’appelle de la diplomatie. maintenant il le sera probablement. mais celui de Salif Sow et comme il ne les maîtrisait pas. ainsi que ceux de tous les pauvres fauchés par la pandémie et qui n’ont aucun moyen de lutter. Si le président n’avait pas été bien informé sur l’affaire. et devra savoir que cette découverte a une histoire et recèle un dynamisme propre que rien ni personne ne pourra arrêter. Pour la toxicité du PLD. Et de la même façon que le Président Wade a protégé les arrières de Yasser Arafat. sauf la volonté de notre créateur. « L’étude pré-clinique a été réalisée . cf note 57» L’institut Pasteur : Le fait que le directeur de l’institut pasteur « refuse de se prononcer sur ce dossier ». Et il termine en disant que de nombreux indices tendent à montrer que le PLD peut marcher. il ne peut qu’évoquer des constats cliniques qu’il a pu faire sur l’évolution des malades : les malades ont été soulagés. il ne peut que le constater en effet. ainsi. moi je protègerais ceux de LD. et L’Etat sénégalais doit prendre ses responsabilités. Cette attitude prouve ainsi que les résultats de n°5 chez Pasteur ont été déterminants. là où l’herbe est plus verte. En disant cela. les données et résultats biologiques n’étaient pas de son ressort. Il utilise le terme de soulagement car. la France n’a plus « le droit naturel de priorité » sur les affaires internes. il ne pourra pas affirmer des allégations contraires à une efficacité du PLD. cette affaire est désormais une affaire d’Etat. ce qui nous a donné des motifs fondés de son impact sur les Pv/Vih. Le directeur de l’institut n’est pas dupe. ceci doit revenir aux autorités sénégalaises. il sait que l’affaire sera dorénavant rendue publique. s’il reçoit un coup de fil des journalistes du quotidien. montre la volonté de l’institut de confirmer aux journalistes l’existence de cette affaire sans le dire expressément. Le nouveau Président de la République est désormais souverain et ne se gêne plus d’aller voir. il a fait son travail et il a rendu un rapport positif au ministre de la santé : Le produit est OK à ce niveau-là. le SIDA vaincu 118 La vérité en marche . Elles doivent prendre leurs responsabilités pour infirmer ou confirmer cette affaire LD. il ouvre une grande porte.La première coûte très chère et est donc inaccessible à la quasi totalité des pays pauvres alors que le second peut leur être très accessible.

C’est ainsi qu’une famille entière qui était condamnée par cette maladie a reçu le traitement au PLD. Ils sont tous aujourd’hui sortis d’affaire et complètement rétablis. le CNRS (Conseil national de recherche en santé) donnait une suite favorable au dossier du PLD. de même qu’un petit groupe qui avait les “ bras longs ”. Ce premier rapport demandait des précisions complémentaires. Ainsi. le SIDA vaincu 119 La vérité en marche . LD reçut un coup de fil spécial qui annonçait une bonne nouvelle: « Le CNRS a donné une suite favorable à votre dossier. des PV/SIDA ont percé les mailles du filet. Donc. toutes mes félicitations ». a rendu un premier rapport à l’issue de sa réunion tenue le 27 Août de cette même année. cet article a eu pour effet d’accélérer le cours de cette affaire. Plus de deux mois après que ces informations aient été remises à ce comité. le jour même de la parution de l’article. en contactant des personnes citées par l’article pour se rapprocher de LD. Après cet article du 11 Novembre.Les réactions à l’article du 11 novembre 2003 Le jour même de la parution des articles dans le journal «Le Quotidien». car le comité d’éthique qui avait été saisi durant le mois d’Avril 2003.

le SIDA vaincu 120 La vérité en marche .

L’analyse des comportements relatifs à cette affaire se fera en suivant l’ordre chronologique des saisines. Elle dirigea le Département de l’appui aux pays et au région de l’ONUSIDA en supervisant les bureaux de l’Afrique. il va falloir savoir qui est elle ? (dans le sens professionnel du terme) et surtout comment elle a été informé sur l’affaire LD ? Par qui ? Et avec quels moyens ? le SIDA vaincu 121 La vérité en marche . de l’Asie. Qui est elle ? Le président de la République avait fait appel à la scientifique Awa Marie Coll Seck alors qu’elle travaillait pour l’organisme onusien OMS l’ONUSIDA de 1991 à 2001.Les défaillances des autorités sénégalaises Le début d’une «affaire LD» débute officiellement lors de la saisine de madame Awa Marie Coll Seck par l’inventeur lui-même et le professeur Konaté. de l’Amerique Latine et des Caraïbes. Elle est diplômée de médecine à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar Le Professeur Eva Coll Seck Pour mieux analyser le comportement de madame Eva Coll Seck. centrale. CINQ Le Ministère de la santé Ici nous devons analyser les comportements de l’ex ministre de la santé ainsi que ceux des scientifiques de Fann. de l’Europe Orientale. Nous allons donc évaluer et analyser la gestion de ce dossier afin d’essayer de comprendre le pourquoi de l’orientation prise par cette affaire. Cette saisine a donc donné lieu à l’affaire LD. qui dure maintenant plus de deux années.

après son limogeage. il n’y a donc pas eu d’intermédiaire. lorsqu’elle était étudiante. pour avoir dirigé l’ONUSIDA et diplômée dans les sciences médicales au plus haut niveau.en 1978 et a travaillé pendant plus de vingt ans. elle savait qu’elle n’avait pas été saisie par un charlatan. en tant que spécialiste dans les maladies infectieuses. le SIDA vaincu 122 La vérité en marche . car le comité d’éthique a été saisi bien après les essais cliniques organisés par Fann durant les mois de juillet et Août 2002. Par ailleurs. Konaté et LD lui avait remis en main propre un document bien détaillé sur les évolutions cliniques et biologiques des malades suivis au PLD qui étaient tous au Sénégal et facilement localisables. Lorsqu’elle reçut Konaté et LD elle les avait informé qu’elle avait eu vent des rumeurs sur un produit de la médecine traditionnelle qui avait des impacts sur des PV/VIH/SIDA. Les critères qui ont donc servi à sa sélection à la tête du ministère de la santé du Sénégal sont donc à priori ses compétences dans ce domaine. compte tenu des informations que nous venons de donner ? Awa Marie Coll Seck est donc une professionnelle de la santé. mais qu’elle n’avait jamais reçu un document aussi bien fourni scientifiquement. Elle a plus de cent cinquante publications à son actif. a été son professeur à la faculté de médecine de Dakar. La personne qui avait rédigé ce document. rompue dans l’information de la pandémie du sida. Ces allégations sont bien sûr fausses. ni par un guérisseur à queue de vache du Foulado. le professeur Seydouba Konaté. elle avait même réclamé son indépendance vis-à-vis de tous les partis sénégalais confondus. mais par un professeur aussi vénérable dans le domaine médicale et la saisine s’était faite avec des preuves et informations précises. Comment avait-t. Elle signala aussi. Elle ne nous vient donc pas du monde des politiciens . à ses hôtes.elle été saisie et par qui ? Madame Awa Marie Coll Seck avait été personnellement saisi. Durant son interview dans l’article du quotidien. dans des hôpitaux au Sénégal et en France. Qu’aurait dû être la réaction normale dans cette affaire. elle a soutenu qu’ après qu’elle ait reçu LD et Konaté elle a ordonné la saisine du comité d’éthique pour que celui-ci décide de la suite à donner. qu’elle avait souvent été saisi par des personnes qui prétendaient détenir des traitements efficaces contre le sida.

Cette option permettait de ne pas engager de grands moyens. ensuite leur faire de nouvelles analyses biologiques afin de comparer ces résultats avec ceux d’avant. L’affaire aura alors été bouclée. Alors. C’est d’ailleurs ce qu’ a fait l’Afrique du Sud en 2004. après la visite de Thabo Mbéki le SIDA vaincu 123 La vérité en marche . alors il allait falloir d’abord en avertir les hautes autorités et le premier d’entre eux le président de la République. que tous les malades étaient fichés au service des maladies infectieuses de Fann. car vu l’enjeu.La première réaction d’un bon père de famille aurait dû être de vérifier les allégations contenues dans le dossier. cette affaire sera désormais une affaire d’Etat. il ne restait qu’à mettre sur pied une équipe qui devra réunir les dossiers des patients du dossier de Konaté. Mais si les résultats des analyses biologiques montraient des améliorations substantielles par rapport au niveau d’infection que les malades avaient avant la prise du PLD. Si les résultats des nouvelles analyses biologiques du ministère aboutissent à des améliorations insignifiantes ou inexistantes. Cette saisine présidentielle serait d’autant plus importante. et cela. et surtout d’être réactif afin de prendre les mesures de sécurisation de premier niveau. Ces recherches étaient d’autant plus faciles que les coûts étaient très bas pour ne pas dire inexistants et surtout par rapport à la valeur de la découverte qui serait visée. Ces derniers étaient accessibles au CHU de Fann et à l’HALD. que le Sénégal posséderait alors quelque chose qui est recherchée à travers le monde entier et qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Après quoi. de ne pas prendre de gros risques liés à la confidentialité et à l’enjeu d’éventuelles fuites. malgré la renommée de Konaté. il fallait contacter tous ces malades afin de leur poser d’abord des questions sur les évolutions cliniques éventuelles de leur état de santé liées à la prise du PLD. Et à ce niveau. on renverra alors le professeur Konaté dans son cabinet très gentiment et LD pourra retourner à ses occupations et prendra désormais garde de ne plus déranger le cours de l’histoire. Cette vérification était d’autant plus aisée. Les résultats des analyses au niveau du nombre de lymphocytes CD4 ou de la charge virale permettront d’avoir un premier niveau de réponses déjà capitales. devront être déclenchés deux programmes de sécurisation et de gestion de cette découverte par le ministère de l’intérieur.

mais aussi récupérer les informations des laboratoires qui ont réalisé des analyses biologiques sur ces malades. Après cette première sécurisation il faudra alors enclencher des études sérieuses sur l’orientation à prendre. car celle-ci doit regrouper un collège composé de plusieurs compétences afin de réfléchir sur les études à mener. de sa famille. pour avoir profiter de la défaillance et des négligences fautives des autorités sénégalaises. les essais cliniques eux-mêmes n’existent pas sans commerce. tous les médicaments qui font l’objet d’essais pré cliniques et cliniques ont d’abord été protégés par un brevet. Il fallait aussi contacter l’IRD et Pasteur et les entendre sur cette affaire. soit on décide de ne pas breveter. Processus standard lors d’une découverte d’un nouveau médicament Sécurisation du produit et des intérêts : Lorsqu’on fait une recherche on travaille soit pour soi-même. il serait plus que normal de recueillir leurs informations. en envoyant au Sénégal son ministre des services secrets. De toutes les façons. Classiquement. toutes les découvertes sont par la suite commercialisées. si on souhaite la commercialiser. mais dans ce dernier cas si quelqu’un d’autre dépose par brevet cette découverte il en est le seul propriétaire. car à quoi serviraient des essais cliniques et pré cliniques si l’on ne cherche pas à exploiter par la suite ? Les essais servent d’abord à convaincre les consommateurs potentiels du caractère inoffensif de la drogue de recherche et de ses qualités médicinales voire thérapeutiques. ainsi que des malades qui ont été traités par le PLD. Ces deux options sont de toutes les façons liées à une orientation commerciale de la drogue de recherche. Lorsqu’il y a découverte. Ensuite il fallait organiser un autre niveau de sécurité autour des scientifiques qui ont travaillé sur les essais. D’abord il fallait organiser l’isolement et la protection sur la personne de LD. Donc dans l’option du « non brevet » il faut assurer la sécurité autour de la découverte. soit pour une firme publique ou privée. le SIDA vaincu < 124 La vérité en marche . car eux en savent probablement beaucoup plus.à Dakar durant le sommet des Intellectuels de la Diaspora. car il y a toujours des coûts de recherche et il va falloir rentabiliser les investissements. sauf dans de rares cas. on se trouve face à deux options : soit on la protège par brevet. En générale.

Lorsque les essais pré cliniques sont terminés et si le médicament semble être efficace et sûr.Comme on ne peut pas vendre ce qui appartient à autrui. Ainsi la drogue de recherche peut être ajoutée à des cellules saines ainsi qu’à des cellules infectées par le virus pathogène responsable afin de déterminer si elle éliminera les cellules infectées sans détruire les cellules saines. chaque phase comportant un plus grand nombre de personnes que la précédente. il faut donc être propriétaire de l’objet de la vente . Essais cliniques Les essais cliniques se font normalement en quatre phases. La première phase. les chercheurs passent à la deuxième étape : les essais in vivo sur les animaux. D’autres ne causent aucune réaction indésirable chez le malade. se penche surtout sur l’évaluation de la sécurité du médicament. Certains médicaments peuvent causer des maladies ou des réactions qui apparaîtront seulement s’ils sont administrés sur une longue période. Ainsi. Dans le cadre des essais sur des animaux. sur ces animaux. Ces essais sont effectués in vitro et sur des animaux. Essais Pré cliniques Les médicaments nouvellement mis au point doivent faire l’objet d’essais minutieux avant d’être administrés à des êtres humains. c’est l’équivalent du titre foncier. L’objet sera de déterminer si le médicament est dangereux pour l’organisme en entier ou pour certaines fonctions. Les essais in vitro sont des expériences de laboratoire qui visent à déterminer si le médicament a un effet positif sur des cellules humaines en éprouvette. mais pourraient causer des malformations congénitales dans la prochaine génération. la drogue est administrée sur des animaux afin de déterminer son effet sur des êtres vivants. C’est l’étape des essais pré cliniques. les chercheurs évalueront à quelle dose la drogue de recherche pourra être appliquée sans danger pour le malade. Certains essais sur des animaux sont des essais dits de toxicité. Cette étape in vitro peut être reproduit plusieurs fois. Une fois prouvé que le le SIDA vaincu 125 La vérité en marche . Au Sénégal cette compétence appartient au comité d’Ethique qui est hébergé par le Conseil National de Recherches en Santé. le brevet est le titre de propriété dans ce domaine. souvent appelée « premières études sur les humains ». la compagnie pharmaceutique demandent alors l’autorisation aux autorités sanitaires d’éprouver la drogue de recherche chez l’être humain. si les résultats sont prometteurs. Les animaux choisis sont en général des rats ou des singes.

le médicament est alors prêt à être examiné en vue d’une approbation. La quatrième phase des essais se fait après l’introduction du médicament sur le marché. Souvent.médicament est sans danger. Cela garantie que les données recueillies ne seront pas influencées par la partialité du patient ou de l’expert clinique. de la répartition des sexes et des antécédents médicaux. et elles s’étendent sur plusieurs années. choisis au hasard afin que les deux groupes soient les plus identiques possibles pour ce qui est de l’âge. il est alors testé pour son efficacité dans la deuxième phase. notamment de santé publique ou pour protéger un médicament concurrent appartenant à un laboratoire local. ses avantages et l’ensemble de réactions négatives possibles. alors que le deuxième groupe « témoin » reçoit un traitement standard ou un placebo61. le SIDA vaincu 126 La vérité en marche . Plusieurs centaines de patients60 participent aux essais de la deuxième phase. le patient ne sait pas quel traitement on lui administre. Quelle a été la réaction de Eva Coll à la saisine ? Eva Coll avait décidé de transmettre le dossier que lui avait remis le professeur konaté à Salif Sow du service des maladies infectieuses. celui-ci est obtenue à l’issue d’une procédure lourde et fastidieuse. l’AMM (l’Autorisation de Mise en Marché). il est alors testé à plus grande échelle dans la troisième phase de l’étude (de plusieurs centaines à plusieurs milliers de patients62). Le document qui consacre cette approbation s’appelle en France. on pratique des essais à l’insu. ni les experts cliniques ne savent avant la fin qui reçoit le traitement. Il serait intéressant de savoir si elle a donné des ordres précis à Salif sow On sépare habituellement les patients en deux groupes. Après avoir complété la troisième phase avec succès. La plupart des études en troisième phase sont faites au hasard et à l’insu. pour permettre aux experts cliniques de mieux comprendre l’efficacité du médicament. Des études à double insu signifient que ni le patient. Un groupe de patients reçoit ensuite le médicament expérimental. Ces essais se rapportent aux indications d’emploi approuvées pour le médicament et sont importantes pour optimiser l’utilisation du médicament. Une fois démontré qu’un médicament est efficace et sans danger. L’organisation avec succès des essais n’empêche pas qu’un pays rejette une demande d’approbation et refuse la vente de ce médicament sur son territoire pour des raisons d’ordre générales.

comme il a été expliqué plus haut.» Ces allégations ne correspondaient que partiellement à la vérité. c’est madame Awa Marie Coll Seck en tant qu’autorité de saisine et hiérarchique qui a ordonné les essais sur le PLD. il nous dit qu’il a rendu un rapport à la ministre : « J’ai fait un rapport que j’ai donné à Madame la ministre pour répondre à sa sollicitation. le professeur BASSENE avait été irrité de cette situation. J’ai donné un avis. et son impact sur le virus du sida : : « J’ai des indices que ça peut marcher. le Pr Seydouba était venu me voir avec le monsieur en question. parce que. Les compétences du professeur BASSENE se limitaient à rendre un rapport sur la toxicité du PLD. » Donc d’après les termes du professeur Pierre BASSENE. Le comité d’éthique n’a été saisi qu’ à la suite du dossier « ce que le Sénégal risque de perdre » et non grâce à la bienveillance de Eva Coll. Il avait alors sorti à LD : « Ton produit t’appartient et tu es couvert par les analyses de toxicité que j’ai réalisées. ce qui nous a donné des motifs fondés de son impact sur les Pv/Vih64… » Alors que le professeur Salif Sow bloquait les résultats des analyses biologiques sur les charges virales. Le professeur BASSENE : Il est le chef de service du laboratoire de Pharmacie et botanique de la faculté de médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Je m’en suis tenu là. Dans l’interview qu’il a accordé aux journalistes du quotidien. tu es libre de soigner qui tu veux. Je leur ai dis qu’il fallait toujours continuer les recherches. d’aller à Fann pour l’expérimentation. L’étude pré-clinique a été réalisée .quant à l’orientation à prendre ou bien elle lui avait uniquement laissé la liberté de gérer ce dossier. surtout vu l’enjeu du Sida. Cette plante ne présente pas de danger particulier sur la personne. Il faut maintenant faire appel au public et leur dire que ton produit guérit le sida. je te le confirme. Les techniciens de Fann. Eva Coll avait dit aux journalistes du Quotidien: «Il y a environ huit mois63. » le SIDA vaincu 127 La vérité en marche . quand même on ne peut pas se permettre de donner des médicaments comme ça à des personnes. et de s’occuper d’un protocole avec un Comité d’éthique qui voit tous les projets. je les ai reçus pour leur dire que c’est très bien parce que nos parents se sont toujours soignés avec des plantes. Ton produit soigne. L’expérience a été tentée.

il faut avoir le courage de dire que les résultats ne sont pas probants. car ils sont des acteurs de la médecine. Deux mois après cette interview. on rentre là dans une véritable confusion. Pensez-vous que leurs résultats soient fiables ? » La réponse du Professeur Sow fut la suivante : « J’ai beaucoup de respect et de considération pour les tradipraticiens. il avait tenus des propos très suspects et évocateurs sur le duo médecine traditionnelle/SIDA. après mon dossier « Ce que le Sénégal le SIDA vaincu 128 La vérité en marche .Le Professeur Salif Sow : C’est à lui que Mme Eva Coll a adressé le dossier. il répondait à la question suivante : « La médecine traditionnelle s’est positionnée comme un élément participatif dans la recherche du vaccin. » Au moment où le professeur Sow tenait ce discours. Cependant les questions qui méritent d’être soulevé sur le comportement du Professeur Sow sont les suivants : Pourquoi a-t. Les gens avancent souvent des soit-disantes guérisons. Mais je pense que concernant le Sida. ou s’il avait simplement du mépris pour un paysan en boubou qui était trop simple pour être le propriétaire de cette grande invention. et donc il fallait l’écarter. donc c’est lui qui a reçu des consignes. Dans un article paru dans un magazine sénégalais65 durant le mois de janvier 2003. Et en dehors de ces malades de Fann. il pourra certainement nous éclairer sur les ordres qu’on lui a transmis. il y avait ceux du groupe de Konaté et tant d’autres qui avaient été orientés par des professionnels de la santé et proches du dossier.il été désagréable contre LD ? Etait-il au courant de cas traités par LD avant la saisine de Eva Coll ? Essayait-il de décourager LD ? Dans quels buts ? Pourquoi les résultats microbiologiques des malades de Fann ont été bloqués pendant plusieurs mois ? Quels sont les laboratoires qui ont procédé aux analyses biologiques ? Travaillait-il avec des laboratoires ou chercheurs étrangers ? Qui étaient-ils? Quelques réponses à ces questions nous permettront de savoir si Salif Sow croyait réellement que LD était un charlatan qui voulait arnaquer l’Etat. il était en possession des résultats microbiologiques des essais de Fann qui avaient fait l’objet des blocages suspects. sans aucun moyen de fiabilité médicale. mais au profit de qui ? Le comportement du professeur Sow est d’autant plus douteux que plusieurs mois après les essais cliniques de Fann qui se sont déroulés sous sa responsabilité.

risque de perdre ». il n’était plus le bigboss. car dès ce moment il était contrôlé. La primature a donc été saisie en tant qu’institution hiérarchique du ministère de la santé. La réaction normale de la primature vu les enjeux de l’affaire aurait dû être de procéder aux contrôles que j’évoquais plus haut. il faut alors chercher les responsabilités jusqu’au plus haut niveau. alors qu’il s’était retrouvé avec le professeur Konaté et LD devant la ministre. l’affaire était sortie de son contrôle. dès lors c’est pile ou face. il tint un discours opposé soutenant ainsi que ces malades étaient guéris. qui n’était pas difficile à écarter et qui avait d’ailleurs été mis à l’écart des essais. Lorsque la primature reçoit un dossier avec des informations claires et précises lui informant que des pratiques d’un de ses ministères sont en train le SIDA vaincu 129 La vérité en marche . donc ayant autorité sur cette dernière. Konaté voulait faire la part entre Eva Coll et les scientifiques de Fann avec à leur tête Salif Sow et cela ne marchait pas. qui ne s’était pas gênée de le renvoyer auprès de Salif Sow qui n’avait d’ailleurs pas été inquiété. Le dossier remis à la primature contenait des informations essentielles sur toute cette affaire. Lorsqu’il y a des défaillances accompagnées de défaut de communication à un niveau donné. Il est vrai que Salif Sow ne connaissait alors comme seul défenseur de LD que le professeur Konaté. elle avait atteint un public beaucoup plus large. Salif Sow avait alors changé de comportement vis-à-vis de LD qu’après la saisine du comité d’éthique qui avait fait suite au dossier « Ce que le Sénégal risque de perdre ». La différence entre ma méthode et celle du professeur Konaté est que je m’adresse au plus haut niveau. Le professeur Konaté n’avait comme seul recours que la ministre de la santé. car ce dossier à grands enjeux signalait quand même des anomalies sur la gestion du ministère de la santé. LA PRIMATURE La primature a reçu le dossier « Ce que le Sénégal risque de perdre » durant le mois de février 2003. Le conseiller spécial Mbaye Koulibaly m’a confirmé par téléphone qu’il avait informé le premier ministre Monsieur Idrissa Seck de ce dossier. mais j’accepte le risque. La primature a donc été saisie plus de 12 mois après que madame Awa Marie Coll Seck ait reçu LD et Konaté pour la première fois.

de menacer les intérêts de l’Etat sénégalais, la réaction devait alors être de vérifier ses allégations aux enjeux énormes. Il faut savoir que le Sénégal ne dispose pas pour l’instant de richesses ou ressources naturelles de valeur supérieure à cette découverte qui n’a pas de prix car n’existe nulle part ailleurs. La meilleure réaction que la primature a trouvée c’était de renvoyer le dossier à Eva Coll. Il y a deux explications à cette attitude. Soit, la primature a trouvé que ce dossier relevait du ministère de la santé donc il fallait le leur retourner. Soit, il voulait sonner la cloche de bois. En tout cas la fiabilité et l’importance du dossier n’était pas en cause sinon la primature n’aurait pas décidé de le transmettre à Eva Coll. Si la primature a transmis le dossier à Eva Coll, en se disant que c’était de leur ressort, c’est qu’il ignore le principe élémentaire de la saisine de l’autorité hiérarchique en cas de défaillance. Si j’ai été capable de saisir la Présidence, la Primature et la famille de Wade, ce n’est surtout pas la saisine du ministère de la santé qui posait problème. Mon dossier révélait la gestion lamentable de ce dossier de la part du ministère de la santé, dès lors, je n’allais quand même pas saisir l’autorité qui était à mes yeux à l’origine de cette gestion indigne et au demeurant, contraire aux intérêts de la nation. J’ai voulu saisir le supérieur hiérarchique direct de la ministre de la santé afin qu’elle se substitue aux défaillances de celle-ci. Et à vrai dire je ne crois pas que la primature ignorait le fait que je m’adressais à eux comme autorité hiérarchique mais non comme un service postal d’orientation de Courrier, pour cela j’aurai composé le numéro 12 sur le clavier de mon téléphone. L’autre explication du comportement des autorités de la primature, serait qu’il cherchait à protéger Eva Coll Seck, et de lui permettre de se mettre sur le droit chemin en douce. Mais en croyant cela la primature oubliait probablement qu’elle avait aussi un supérieur hiérarchique, qui était certes en voyages à ce moment précis, mais qui allait revenir au bercail. C’est d’ailleurs dans cette optique d’alerte mise en garde que Mme Eva Coll a reçu LD et le professeur Konaté durant ce même mois de février 2003 afin de leur dire qu’il y avait défaut de communication mais que désormais tout allait rentrer dans l’ordre. Pourquoi Awa Marie Coll Seck a -t- elle décidé comme par magie de les
le SIDA vaincu

130

La vérité en marche

recevoir quelques jours après la saisine de la primature, plus d’un an après qu’elle les ait reçu pour la première fois et six mois après la fin des essais cliniques de Fann ? Ce Rendez-vous regroupait en dehors de la ministre : le professeur Salif Sow, le professeur Konaté et LD. Lorsque la ministre demanda des explications, alors Konaté disait que ces malades étaient complètement guéris, la ministre se retourna vers le professeur Salif Sow qui reprit: «Les miens aussi! » Lorsque Mbaye Koulibaly, conseiller spécial du premier ministre m’avait dit : « Je ne veux avoir aucune connexion avec l’inventeur », j’étais convaincu que je devais saisir la présidence de la République qui était le premier maillon de la chose étatique et par conséquent le dernier recours pour alerter les autorités sénégalaises. C’est alors que je transmis le dossier à un haut fonctionnaire de la présidence, en l’occurrence son Secrétaire Général. Le feed Back que je reçus était que le conseiller spécial de la présidence chargé de la médecine traditionnelle avait été saisi. Cette réaction m’a plutôt fait rire, mais j’étais quand même déçu : on parle d’un traitement contre le SIDA, et qu’est ce qu’on me sort : « conseiller spécial chargé de la médecine traditionnelle ! ». Cette affaire n’était pas une affaire de conseillers spéciaux, mais une affaire d’Etat et je cherchais à ce que le chef de l’Etat en personne soit mis au courant, c’était à mes yeux le seul et unique conseiller spécial pour les Affaires de la Nation qui devait plus que n’importe qui d’autre, être informé. Il ne restait plus donc que la solution de la saisine de Me Wade lui-même, et cela je ne pouvais le faire que par le biais de ses proches : sa femme, ses enfants ou ses frères et sœurs ou leurs familles proches. A ce moment, je devais donc contourner et colmater la défaillance des autorités officielles que sont la primature et la Présidence. Cela dit ce serait bien de savoir qui est ce conseiller spécial très spécial de la présidence qui avait été saisi et qu’est ce qu’il avait fait pour instruire cette affaire.

LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE :

le SIDA vaincu

131

La vérité en marche

LA SAISINE DE LA FAMILLE DE ABDOULAYE WADE : La dernière chance

Ce qui est à noter dans cette saisine c’est que j’ai été obligé de saisir la famille du Président afin de contourner les défaillances des autorités compétentes : la Primature, la Présidence et le Ministère de la santé. Même si Awa Wade, et l’assistant de son père, monsieur Ndiaye ont été très probablement déterminant dans l’avancée de ce dossier, en m’aidant à contourner les blocages anormaux, il me semble décevant que dans une affaire aussi importante pour le pays, je sois obligé d’en référer aux proches du Président. Comment cette information s’est faite ? Je n’en sais absolument rien. Est-ce que le Président a été informé le jour même où j’ai remis le dossier à l’assistant de Monsieur wade frère? Je ne peux pas le confirmer, mais il n’en demeure pas moins que le Président a écourté son voyage pour revenir au Sénégal. Est-ce qu’il y a eu une autre autorité de la Primature ou de la Présidence qui avait alerté Me Wade ? Mais je suis quasiment sûr que c’est cette saisine de la famille Wade qui a été déterminante, car c’est peu après que Mr Moustapha Wade ait décidé de prendre contact avec la Présidence que le Comité d’éthique est rentré en jeux. Je n’ai aucune défaillance à noter concernant la famille de Wade qui a par ailleurs joué un rôle capital dans mes démarches. De plus, ce n’était pas leur travail de rechercher ce qui clochait ou non dans la gestion de ce dossier, au contraire je ne peux que les remercier, d’avoir accepter de relayer mon cri d’alerte, pour le bien de tous les sénégalaises et sénégalais, même s’ils ont peut être réagi pour protéger les intérêts de Monsieur Abdoulaye Wade. Je crois à la théorie de la responsabilité qui est liée à celle du pouvoir et des compétences, l’ONG que dirige la famille de Wade ne fait pas partie des institutions de la République alors ne peut pas répondre d’imperfections ni de défaillances liées à une affaire qui relève de la responsabilité des hauts fonctionnaires. Awa Wade avait été saisi en tant que membre proche de la famille du président. A ce titre elle n’avait aucune obligation de faire suivre ce dossier, ni de me recommander à l’assistant de son père, surtout lorsqu’on sait qu’elle doit recevoir des centaines de sollicitations par jour du fait qu’elle soit la nièce du président. C’est probablement pour cela qu’elle oriente les personnes vers l’assistant

le SIDA vaincu

132

La vérité en marche

de son père qui fait le tri, car elle ne peut prendre en charge personnellement toutes ces affaires afin d’en vérifier le sérieux. En tant que citoyens sénégalais, et comme tous les sénégalais et leurs hôtes étrangers je devais pouvoir compter sur l’efficacité de nos institutions et des autorités, c’est en constatant avec tristesse et déception leurs défaillances que j’ai été obligé de taper à la porte de la famille Wade.

le SIDA vaincu

133

La vérité en marche

le SIDA vaincu

134

La vérité en marche

Ils n’ont certainement pas forcé LD à communiquer avec eux. Ergot et la dame Karine Violet se sont relayés pendant plusieurs jours chez LD afin de lui poser plusieurs questions.Les interventions de l’IRD et le cas pasteur L’IRD L’équipe de l’IRD avec à sa tête Bernard Taverne a sans nul doute profité des défaillances des autorités sénégalaises. ils savent désormais que les plus hautes autorités devaient être au courant. qui cherchait à contrôler cette découverte s’est finalement limité aujourd’hui à réclamer son droit de priorité sur cette affaire :« Nous étions là avec le peuple sénégalais dans les moments difficiles. ainsi que le traitement indigne dont il fait objet. mais le veilleur a été plus rapide le SIDA vaincu SIX 135 La vérité en marche . La dame Karine Violet a même pris des photos en compagnie de celui-ci et chez lui. alors ne nous oublier pas au profit d’une autre puissance étrangère ». dès lors toute tentative devenait risquée. C’est alors que l’institut. Les scientifiques de l’IRD ont noté et signalé à LD le dédain venant des autorités sénégalaises à son égard. mais ils ont profité de cette gestion calamiteuse pour récupérer le maximum d’informations sur LD et son produit. Au moment des blocages des résultats consécutifs aux essais de Fann. Les sieurs Taverne. Ils ont quand même tenté de tirer le jackpot. Depuis le dossier « Ce que le Sénégal risque de perdre ». Ils ont vraiment posé toutes sortes de questions en dehors de tout contrôle. eu égard à une découverte d’une telle importance. mais l’alerte que j’ai déclenchée a dû calmer leur ardeur. Marc Ergot avait proposé à LD de se joindre à eux pour faire d’autres essais en France.

les français ont très probablement constaté des améliorations biologiques impressionnantes compte tenue du niveau des sciences et technologies utilisées pour combattre le sida.pour contrer toute manœuvre indélicate destinée à léser nos intérêts propres. Je sus plus tard qu’ils allaient refaire surface pour vraisemblablement tenter le dernier coup en compagnie de l’Institut Pasteur et l’ANRS (Agence Nationale de Recherche contre le Sida. La question qui se pose à ce moment là c’est : Est-ce que l’institut Pasteur peut utiliser le sang du patient n°5 pour récupérer des anticorps ou autres micro organismes qui pourraient leur servir à fabriquer un traitement66 ? le SIDA vaincu 136 La vérité en marche . après que celle-ci se soit heurtée au blocage de ses analyses par le laboratoire de l’AHLD dirigé par le professeur Mboup. Lorsque le laboratoire Pasteur a réalisé la deuxième analyse après le traitement au produit PLD. car les analyses consécutives à son dépistage y avaient été faites.) L’INSTITUT PASTEUR Le laboratoire pasteur a procédé à des analyses biologiques sur le patient n° 5 de notre dossier. Je croyais alors qu’ils étaient devenus plus dociles et attendaient ainsi sagement leur part du gâteau qu’ils ont tenté de confisquer. L’institut Pasteur avait déjà un fichier sur le patient n° 5.

l’organisme peut résister à ces infections dites opportunistes et donc survivre plus longtemps. elle ne s’accompagne pas toujours de signes visibles. les origines de la maladie SEPT Le VIH n’est pas le sida ! Le VIH est le virus qui.Le SIDA est une maladie différente des autres dans le sens où ce n’est pas la maladie elle-même qui tue. l’organisme est alors à la merci des infections inhabituelles particulièrement graves. Le système de défense du corps ainsi détruit. Il se transmet par voie sexuelle. en bloquant la réplication virale. celles-ci peuvent être n’importe qu’elle maladie connue : de la simple grippe au cancer. L’état actuel de la recherche sur cette pandémie note trois niveaux : La primo infection : deux à trois semaines après la contamination. (mais qui n’est pas la seule) est responsable du syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA). sanguine. Les difficultés liées a la découverte d’un traitement efficace contre le sida. Mais ces traitements qui prolongent la vie des malades. C’est l’envahissement de l’organisme par le VIH. Toutes les maladies seront donc fatales. pendant la grossesse ou par le lait maternel. ne sont pas encore capables de guérir du SIDA. d’après la thèse dominante dans le milieu scientifique. Dans 70% des cas des symptômes associant le SIDA vaincu 137 La vérité en marche . C’est alors d’autres maladies qu’on appelle communément infections opportunistes qui fauchent les malades. mais plutôt la défaillance du système immunitaire qu’elle cause. mais lorsqu’on dispose d’un traitement tel que la trithérapie. et cible la destruction progressive du système immunitaire qui assure la défense de l’organisme. appelées infections opportunistes du fait qu’elles profitent de cette situation de fragilité.

leur fin était proche. disparaissent en quelques jours. C’est alors cette phase qui est fatale. dans les villes de San Francisco et de New York. et il appartiendra à chacun de l’apprécier librement. Hookers67. et peut donc transmettre le virus et ne présente pas de symptômes cliniques. ou consenti établit le diagnostic de l’infection au VIH. Ces symptômes qui ne sont pas du tout spécifiques du VIH. et/ou par l’apparition de tumeurs cancérigènes. Elle s’est ensuite étendue au « Club des quatres H (4) » : Homosexuels. gonflement des ganglions. éruptions cutanées peuvent survenir. Le SIDA déclaré: A ce stade . d’où le premier nom de « cancer gay » ou GRID « Gay related immune deficiency». Héroinomanes. La maladie s’est d’abord attaquée à la communauté homosexuelle.principalement fièvre. seul le dépistage volontaire. L’analyse du système immunitaire (le nombre de Lyphocyte T globule blancs ou CD4) et de la charge virale (le nombre de virus dans le sang) permettent de déterminer si une personne est infectée au VIH. Paris et Genève. il ne leur restait plus grand-chose à espérer. il s’attendait donc au pire. diarrhées. Alors. Il faudra prendre garde de mélanger l’origine des premiers cas avec la Les premiers cas de malades du sida sont apparus aux Etats-unis d’Amérique < le SIDA vaincu 138 La vérité en marche . Une période sans symptômes apparents: Elle dure plusieurs années après la contamination. Les malades du groupe de Konaté étaient tous dans cette phase de sida déclaré. car il n’y a actuellement aucun traitement au monde qui permet de guérir. Londres. la baisse très importante des défenses de l’organisme (CD4 ou lymphocyte T globules blancs) s’exprime par la survenue d’infections opportunistes pouvant toucher en particulier les poumons. porteuse du virus VIH. le tube digestif. même sans traitement. Les premiers cas de malades infectés sont apparus vers la fin des années 70 aux USA. puis un deuxième groupe de ville : Copenhague. A cette période le VIH est fortement transmissible car le virus se multiplie dans le corps avec intensité. le cerveau. L’explication de la présence des premiers groupes à risque n’est pas compliquée à faire. Haïtiens. la personne est appelée séropositive.

Ces cérémonies se déroulant le plus souvent en groupe utilisant la même seringue. touchait donc ce groupe dont les habitudes sexuelles hors norme. ni Prêtre n’est épargné. » En ce qui concerne le taux d’infection au VIH. C’est d’ailleurs la même explication qu’on retiendra pour expliquer le cas de l’Afrique : la pauvreté ! La pauvreté crée une promiscuité qui est souvent un cadre favorable aux maladies et infections de toutes sortes. Les Homosexuels : Il faut noter que ce sont les homosexuels de sexe mâle qui sont concernés et non le groupe de sexe féminin. on y le SIDA vaincu 139 La vérité en marche . sont alors des vecteurs de choix du virus. mais pour l’instant. L’origine de cette maladie est bien américaine dans la mesure où c’est là où elle a apparue pour la première fois. En effet ces individus qui ont un nombre élevé de rapports sexuels souvent non protégés avec un grand nombre de personnes différentes. Les Haïtiens : Ce sont les pauvres des USA. la contamination se fera à grande allure. Les taux de mortalité et de prévalence des maladies virales notamment infectieuses dans les bidonvilles de « terrains foyer68 ». il y’a donc grand risque de contamination par le sang. ne sont pas les mêmes que ceux d’un quartier comme « La pointe des Almadies69. favorisaient ce cocktail fatal. notamment avec le contact des spermatozoïdes et du sang. Les USA sont le plus puissant Etat parmi les pays industrialisés. ils ont un triple handicap : ils sont noirs. La maladie se propageant. plus de trois ans après l’apparition des premiers cas chez les homosexuels. qui a comme traduction classique la liberté de changement de partenaire. Alors. Ce groupe de personnes a des habitudes sexuelles sans protection propices à la circulation du virus. ni Rabin. ni Imam. quelle est l’explication du cas haïtien ? Elle est simple et donc pas compliqué pour un esprit de bonne foi . les africains seront donc dans un environnement mondial l’équivalent des Haïtiens aux USA. étrangers venant d’un pays très pauvres et de surcroît sont des francophones. D’aucun parleront de châtiment divin relatif à leurs modes de vie. Les héroinomanes : Les héroinomanes sont des drogués utilisant notamment des seringues pour s’injecter des doses de drogues du genre cocaïnes ou héroïnes dans le sang. Et comme ce groupe prône la liberté sexuelle. Les hookers : la traduction en français de ce mot argotique anglais est : les prostituées.croissance du taux d’infection dans certaines régions du monde. La communauté des haïtiens a commencé à être touchée par la maladie vers 1985.

C’est ainsi que le système de santé américain est fondé en principe sur la contribution salariale. Ceux-ci vivent dans des sous. comme le nom du groupe de chanteur haïtien qui a composé « If I rule the world70». Avec leurs frères africains et indiens. Dans la plupart des grandes épidémies on cherche toujours des boucs le SIDA vaincu 140 La vérité en marche .rencontre aussi les plus grandes richesses de la planète. et même pas anglophones. Le revers de la médaille est qu’elle ne tolère ni n’accepte les perdants. Les Haïtiens rencontrent donc des difficultés pour communiquer et se trouvent ainsi isoler notamment du monde de la bonne information. Cependant cette crème de la crème du jet-set mondial côtoie des catégories de personnes qui font partie de la classe des exclus de l’humanité riche. Ils peuvent non seulement être discriminés d’abord par leur couleur de peau. souvent sans travail fixe. mais aux USA il faut travailler pour pouvoir cotiser dans une assurance maladie privée dont les prises en charge dépendent des cotisations. il est difficile d’accéder aux services de santé. de ce groupe de vecteur de choix du virus du SIDA. à leur tour assurent le risque maladie et remboursent les frais liés à la survenance du risque. la majorité de la population américaine noire est pauvre69bis. Ils font donc partie. en Angleterre et dans la majorité des pays d’Europe occidentale. ou sans travail du tout. donc du salaire. mais en plus ils ne sont pas des américains. n’ont souvent pas accès aux soins et à l’hygiène de base et se nourrissent parfois dans les poubelles des restaurants. Il faut cotiser dans des assurances privées qui. souvent avec zèle. La société capitaliste américaine est organisée de telle sorte qu’elle récompense gracieusement et à juste titre. les pauvres comme les riches.ghettos et en plein cœur des grandes villes. Tout est basé sur la compétition/ récompense/rémunération et donc sur le mérite. mais les haïtiens sont en deçà de cette pauvreté. car il n’existe pas de système de sécurité sociale gratuite comme en France. mais francophones. C’est ainsi que lorsqu’on est pauvre ou sans travail aux USA. qui n’est pas basé sur la richesse ou la qualité de salariés : on soigne tout le monde. les talents et les compétences. En France. c’est le contribuable qui paie la note. Alors imaginez-vous un tant soit peu la situation des haïtiens qui sont les pauvres parmi les pauvres. il existe un service publique de soin. Ils sont d’ailleurs souvent des « Fugees » (réfugiés). ils vivent dans des sous ghettos et à la marge du système de soin. quelque soit la couleur de peau d’ailleurs. Déjà. ils constitue la population des pauvres et damnés de la terre.

La population africaine elle-même est considérée comme une magma de parasites vivant sur le dos des pays riches du Nord et avec les dons accordés gracieusement par pure humanité. nous y voilà donc. car on les avait soupçonné respectivement de sorcellerie et d’empoisonnement des puits. L’Afrique est devenue le continent des pauvres71 et indigents de la planète bleue et elle héberge la quasi totalité des PV/VIH/SIDA : presque 30 millions d’africains sur les 42 millions de personnes infectées dans le monde. Toute la communication visuelle des médias des pays riches sur l’Afrique contribue à alimenter cette propagande qui vise à présenter l’Afrique aux yeux de la majorité des populations des pays riches.émissaires et souvent l’étranger faisait l’affaire. les famines et les grandes épidémies. c’est ainsi que des théories raciales et racistes furent développées pour pointer du doigt les Haïtiens. le français Gobineau : les Haïtiens auraient ramené cette maladie de leur pays Haïti. Mais comment est ce qu’on en est arrivé à la thèse de l’origine africaine de la maladie ? le SIDA vaincu La fragilité de la thèse de l’origine africaine du VIH < 141 La vérité en marche . les juifs et les lépreux furent massacrés. pour l’instant. La communauté médicale internationale n’arrive toujours pas à trouver un remède efficace contre cette maladie ignoble qui fauche pourtant indifféremment les personnes sans aucune discrimination liée à la race. Aujourd’hui c’est l’Afrique qui serait le « berceau imaginaire » de toutes les maladies infectieuses. Selon l’une de ces thèses dignes du père du nazisme. non qu’est ce que je raconte de leur terre-mère « AFRICA ». des prions et des bactéries de toutes sortes. cette maladie nous est venu de ses sauvages des forêts africaines ». lorsqu’ils furent capturer comme esclaves . il a fallu calmer ces riches des pays du Nord en leur disant ceci : « vous êtes des victimes. comme une terre de désolation et de misère où seule peuvent survivre que la guerre. souvent incultes et bornées. à la religion ou au niveau de richesse (mais touche néanmoins beaucoup plus les pauvres que les riches). Lors de la grande épidémie de peste en 1348 en Europe. comme il n’y a pas de traitement thérapeutique efficace et salvateur. le paradis des virus. Cependant.

personne ne peut prouver le contraire et surtout lorsqu’on sait que le pays de ce dernier a d’autres soucis actuellement que de porter plainte ou de démentir ces allégations insultantes et au demeurant mensongères. 1ere limite : La fabrication mensongère N’importe qui dans n’importe quel laboratoire manipulant des virus peut injecter des souches virales dans le sang conservé d’une personne morte depuis des années afin de dire que cette personne était infectée du VIH. Ce qui permet d’affirmer que le VIH était présent en Afrique occidentale. dans le sang d’un malade congolais qu’on croyait mort de la tuberculose. mais plutôt d’en expliquer le mécanisme afin de pouvoir trouver un vaccin. Ce genre de mensonge n’est pas nouveau. Voici la démonstration de l’origine africaine du VIH qu’on peut lire dans le site web du lycée Albert 1er de Monaco et qui n’est malheureusement que le relais des affirmations contenues dans des écrits scientifiques et de renommées. le SIDA vaincu 142 La vérité en marche . ceux qui ont lu les écrits de Cheikh Anta Diop. mort en 1959 et que l’on tenait pour tuberculeux. « La recherche des origines du VIH n’a pas pour seul but d’en désigner un responsable unique et d’en faire le procès. La civilisation égyptienne remonte selon les recherches de Cheikh Anta Diop à 30000 ans avant Jésus Christ. en 1959… »72 C’est donc en étudiant des échantillons de sang ancien que des chercheurs auraient retrouvé le virus VIH. ont vu comment les Français Champollion ont produit de l’intox pour « éclaircir » la peau des Pharaons d’Egypte qui avaient la « peau couleur café » avant le métissage avec les souches étrangères des dernières dynasties. qui sont maintenant devenus des références sur l’ethnologie égyptienne. Nous allons procéder à des analyses simples et élémentaires sur cette pseudo découverte. La plupart des chercheurs situent son origine en Afrique : En étudiant des échantillons de sang ancien.Par quelle base scientifique ? Nous allons voir que cette thèse qui est devenue vérité scientifique ne résiste pas à une analyse élémentaire et ne repose sur rien de sérieux. La personne étant morte. Ces métissages ont donné l’égyptien du temps de la Grèce et de Rome ainsi que celui d’aujourd’hui qui est arrivé avec l’islamisation au 7ème siècle après Jésus Christ. on a pu déterminer que la première personne décédée du virus du SIDA était un habitant de Kinshasa.

pour qu’on garde son sang durant toutes cette période. pourquoi avoir garder le sang d’un Congolais mort de la tuberculose pendant …. entre 1981 et 2003 (la même durée que la première période). Comment se fait-il que le VIH pendant plus de 20 ans (de 1959 l’année où est mort ce pauvre congolais qui serait le père du SIDA à 1981 année des premiers cas déclarés de San-Fransisco). Je vais m’arrêter là. voulant voler à l’Afrique son titre de berceau de l’humanité. chers « grands scientifiques ». à ceux qui se sont documenle SIDA vaincu Nous avons aussi assisté à l’escroquerie du siècle avec ce “grand savant” britannique qui. Avant qu’on ne découvre sa supercherie. la nouvelle était relayée dans tous les écrits scientifiques : l’Europe était devenu pour un laps de temps le berceau de l’humanité. Alors. La précipitation hasardeuse et l’assurance de ne pas être démentis par les africains qui pensent d’abord à survivre. poussent souvent ces scientifiques de pacotille à tomber dans des incohérences lamentables qui ne résistent pas à une analyse élémentaire. ce même virus ait infecté 30 millions d’africains ? Soyons un peu sérieux.20 ans ? Il devait être vraiment important ce congolais. le sida était déjà présent en Afrique en 1959. mais que comme par magie. car la liste des mensonges et supercheries venant des occidentaux et visant à atteindre des objectifs au dépend d’autres intérêts est malheureusement longue. avait fabriqué des faux restes de ses ancêtres en modifiant la tête et les restes d’un chimpanzé. n’ait touché qu’une seule personne en Afrique. 143 La vérité en marche .2ème limite : Que d’incohérences dans la précipitation pour désigner le bouc émissaire ! Selon la thèse de l’origine congolaise. comment se fait-il que l’Afrique n’ait jamais été frappée par une épidémie du sida qu’on dit pourtant très contagieuse entre 1959 et 1981 ? Comment se fait-il que les premiers cas de malades officiellement atteint du SIDA soient découverts sur la terre de l’oncle Sam ? Par ailleurs. Oui mais vous devez probablement vous poser une question : Comment ce Congolais tuberculeux de 1959 a lui été contaminé à son tour ? Il y eut deux thèses : La théorie du singe vert africain Alabama doit évoquer de tristes événements.

les ivoiriens. Larry Arthur et Béatrice Hahn se sont rendus compte que le VIS de Marylin était très proche du VIH qui infecte l’homme.tés sur l’histoire de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis : Nul besoin d’en dire davantage. Béatrice Hahn a été contactée par Larry Arthur de l’Institut national du cancer à Fort Derick. Sida et sexualité en Afrique : « On peut affirmer avec certitude que le Sida est né au Congo et au Rwanda-Urundi à la fin des années 50. Etats-Unis. Maryland. alors. Vous voyez bien que cette thèse n’a d’égale que le racisme des scientifiques qui l’ont créée. le SIDA vaincu 144 La vérité en marche . il n’y ait pas un seul cas de malade du sida ? Si le sida a été transmis du singe vert vers l’homme par le biais des consommateurs de viandes simiens. la plus grande communauté de malades du sida devait se retrouver chez les pygmées de la forêt équatoriale. du primate. car je crois que j’en ai dis assez. qui lui raconta une histoire : « Tiens Béatrice. » Après avoir procédé à des analyses. les camerounais etc… et tout ce que la planète connaît de race africaine. les guinéens. Le plus ancien plasma sanguin séropositif remonte à 1959 et il a été prélevé à Léopoldville. Il n’en est rien du tout ! C’est sur la base de ces balivernes scientifiques que des scientifiques de renommés comme le Docteur en anthropologie culturel Daniel Vangroenveghe écrit dans son ouvrage intitulé. les béninois. et je me suis rappelé qu’il était séropositif lors de son décès en 1986. comment se fait-il que parmi les pygmées d’Afrique centrale grands consommateurs de viande de primates mais détestant les cuisses de grenouilles que mangent certains riches français. Selon ces chercheurs. les tchadiens. lorsque je découvre les restes de Marylin (nom d’un chimpanzé destiné à des essais de laboratoires). Un beau jour. C’est comme cela que la preuve de l’origine du SIDA est née : « Euréka ! Le chaînon manquant est retrouvé ». » Mais comment a-t-il était transmis aux frères de ce Congolais à travers qui on désigne : les sénégalais. Ces grands scientifiques se mettent alors à soutenir que ces singes sont chassés en Afrique pour leur viande et que c’est probablement lors d’une opération de dépeçage de l’animal qu’il y eut transmission de la bête à l’homme. Mais alors. je nettoyais mon congélateur de labo. les maliens. les africains consommateurs de viande de singe ont été contaminés durant les séances de dépeçage.

combattu farouchement par la communauté scientifique de l’occident. là où la vaccination a été la plus virulente. Cette thèse qui avait été soutenue par des chercheurs d’un grand Institut de recherche avait été développée sous l’impulsion d’une logique de guerre froide. A la fin des années 50 Hillary Koprowsky. il y’a certaines thèses qui serait politiquement inspirée ou politiquement incorrecte. il le recueillait ainsi après filtrage. les sept (7) pays les plus touchés seraient ceux de l’Afrique centrale. Koprowski faisait se reproduire le virus de la polio dans une culture de reins de singe vert. Le virus du VIH serait donc le résultat d’une manipulation malencontreuse survenu lors de la mise au point d’un vaccin oral contre la poliomyélite. La thèse d’une vaccination contre l’hépatite B dans la communauté gay de Manhattan. le virus se reproduisant alors sous forme atténuée. Ce vaccin avait été administré à grande échelle au Congo. Hoopper soutenait alors que Koprowski ait pu accidentellement utiliser des reins de primate infecté par le VIS (Virus de l’Immunodéficience Simienne) qui. est devenu mortel pour l’Homme à la suite d’une recombinaison génétique avec un autre virus. La thèse d’une arme biogénétique créée par le Pentagone. le SIDA vaincu 145 La vérité en marche . Le virus affectant les singes verts non mortel pour eux et pour l’Homme. en mutant. ce serait un vaccin anti-polio administré à près d’un millions d’Africains qui serait à l’origine du SIDA.La Thèse de la cause de culture vaccinale Le magasine « Times » dans son éditoriale du 11 Mai 1987 relate : « Le virus du sida s’apparente justement à un virus hébergé par le singe vert d’Afrique utilisé pour la fabrication des vaccins contre la polio. stigmatisant et insultants. Nous allons simplement les citer pour informations. s’était installé sur les rives du fleuve Congo près de Kisangani pour une noble cause : trouver un vaccin contre la polio qui frappait alors la région. Pour fabriquer son vaccin. aurait donné naissance au VIH. Le Brésil où la campagne d’éradication fut aussi instituée à grande échelle est le pays de l’Amérique Latine le plus touché. ou contre la rage. au Rwanda et au Burundi entre 1957 et 1960. A cette thèse de l’accident dû à une culture vaccinale. car selon certains constats. je repose les mêmes questions : « Pourquoi les premiers cas de Sida sont alors apparus dans la communauté gay de New York et San Francisco en 1981 ? » En dehors de ces hypothèses racistes. Il en serait aussi ainsi du vaccin anti variolique. » Selon cette thèse soutenue par Hooper Edward. la variole.

de race blanche et appartenant à la communauté homosexuelle de New York/San francisco. La présence du plus grand nombre de malades du SIDA en Afrique vient alors appuyer ces thèses et avoir comme conséquence une sorte de « négationnisme » frappant toute thèse contraire. L’insulte atteint son paroxysme lorsque certaines thèses expliquent la transmission du singe à l’homme par le fait que les africains mangent de la viande de singe et que même certains auraient des « pratiques zoophiles avec leurs cousines primates ». il ne faut pas confondre. mais aussi ceux du Sud et certaines littératures médicales pour faire croire à une vérité scientifique absolue de l’origine africaine. Pour l’instant. Un mépris raciste prédomine dans ces thèses sur l’origine africaine du VIH. il y a trois affirmations sûres et certaines et on n’a pas besoin d’être un professeur ou un docteur pour le dire : 1/ le premier malade du sida était un américain de sexe masculin. Ces supputations sur les origines du Sida cache un malaise : il n’y a actuellement aucun traitement capable de combattre et d’éradiquer ce fléau. L’Afrique est ravagée par les guerres de toutes sortes et l’un des pays les plus touchés par le SIDA a été en guerre pendant plusieurs années et cette guerre s’appelait : APARTHEID. mais aussi du professeur Seagal ( Germany). 146 La vérité en marche . 2/ La maladie continue toujours de tuer et plus de 90% des victimes sont des africains 3/ Il n’ y a pour l’instant pas de traitement capable de le stopper. qui occulte un fait certain : La maladie est apparue pour la première fois aux USA et sur des personnes de races blanches. donc jusqu’à la preuve du contraire elle est originaire du pays de l’oncle SAM. Mais comme nous l’avons dit. du Docteur Seales (UK). le SIDA vaincu Selon les affirmations du Dr Alan Cantwell (USA) auteur de « Sida et les médecins de la mort. nous savons tous que les épidémies suivent généralement le sillage des guerres qui souvent sont accompagnées par des déplacements massifs de populations qui fuient les batailles et vivent dans des conditions insalubres et dans une promiscuité totale. l’épidémie du sida serait apparu à Manhattan ( quartier de New York) en 1978 à la suite d’une campagne de vaccination contre l’hépatite virale de type B pratiquée sur des homosexuels avec un vaccin infesté par le VIH. le taux de contamination et de prévalence d’une maladie et ses origines. Un fait est sûr.Voilà les fondements parfois ridicules et racistes sur lesquels sont parties plusieurs supputations relayées par les médias du Nord.

Le VIH ne serait pas la seule cause du sida : L’Afrique du Sud n’est pas un petit pays et son président est loin d’être un président de pacotille à la merci des rackets des anciens colonisateurs. et concernant cette thèse étouffée encore inconnue du grand publique. Cette thèse est celle admise par beaucoup de scientifiques maintenant et à leur tête Duesberg. Selon cette thèse. il est bien entouré. Ce que la plupart des personnes avaient compris et ont d’ailleurs toujours compris. ils ne vont pas se laisser berner par des thèses sans fondement. relayés par leurs homologues du Sud. non partisane en destination des populations. La gestion de cette « crise Mbékienne » avait plus porté sur la diabolisation du président sud africain que sur une nécessité d’information. Ce n’est pas en se levant un matin que le président sud africain a décidé de remettre en cause arbitrairement le dogme de l’origine virale du Sida. en insultant son intelligence et en le faisant passer pour un petit paysan en révolte contre la modernité. les informations relayées étaient orientées vers une opinion qui voulait que Thabo Mbéki soutiendrait que le SIDA serait un sort jeté à l’Afrique et qu’il faudrait des séances de « Ndeupes73 ». En fait. Nous avons déjà vu ce qu’était le VIH et ce qu’était le SIDA pour dire que celui-ci n’était pas celui-là.Thabo Mbéki. Il y eut un tollé dans les médias du Nord. Le VIH est un virus et lorsqu’on en est infecté on devient alors séropositif. 147 La vérité en marche . Ce pays a des nationaux de race blanche et noire. souvent sans informer réellement l’opinion publique. le SIDA vaincu C’est ainsi que les médias ont diabolisé le président de la Grande République sud africaine multiraciale. ce n’est pas le virus du Sida qui serait la cause du sida. la personne infectée peut encore vivre pendant des années normalement et parfois sans symptômes apparents. et la conclusion qui en suivait était qu’il avait interdit la vente des médicaments ARV en Afrique du Sud car ils seraient eux – même plus dangereux que la pandémie. le président Thabo Mbéki a remis en cause le dogme de l’origine virale unique du Sida. cultivés et qui ont une grande histoire industrielle et économique. c’est que Thabo Mbeki aurait dit que : « le sida n’existait pas ». Peter Duesberg et David Rasnick Durant la XIII ème conférence Internationale de Durban sur le Sida en juillet 2000..

Mais c’est plutôt le rapport entre le VIH et ces maladies qui est remis en cause et par de grands scientifiques appartenant à la sphère occidentale de notre planète. la méningite. ont une réaction simple qui paie souvent . le SIDA vaincu Ce qu’on appelle donc le SIDA n’a pas été mis en cause par Thabo Mbéki et sa thèse . Par la suite. ces maladies tuent cela est sûr et certain et elles continuent de tuer beaucoup de descendants du légendaire Empereur Chaka Zulu. par la plus part des Etats des pays du Nord. Ils font pression sur leurs gouvernements pour que ceux-ci prennent des dispositions destinées à affliger une correction aux « rebelles » qui défient et menacent leurs intérêts. Ce bal du Business politique avait été ouvert par la visite de Monsieur Jacques Chirac en Chine dès 1997 puis en 2000. la compagnie China Southtern Airlines et Airbus ont signé un accord de principe sur une commande de 21 Airbus A 320. des tumeurs cancérigènes etc…. telles la tuberculose. A l’issue de la visite du premier ministre français Jean Pierre Raffarin en Chine le 25 Avril 200374. Les lobbies lorsqu’ils sont attaqués. 148 La vérité en marche . Thabo Mbéki n’a pas été l’inventeur de cette thèse du « Non VIH » qu’on appelle « thèse de Duesberg ». L’exemple le plus proche de nous est celui qui met en scène la République française et la République chinoise. fils de Senzana Kona. le groupe européen Airbus a décroché une commande ferme de 30 avions A320 et A330 de la part des chinois. L’honorable président sud africain a alors été attaqué de tout bord.Le Sida quant à lui regroupe des maladies qu’on appelle des infections opportunistes. L’explication était simple : Mbéki venait de mettre le pied dans le délicieux et copieux plat autour duquel s’affairaient les barons du médicament et il l’ a fait en bénéficiant d’une grande tribune: Une conférence internationale avec tous les médias du monde. Le slogan serait donc le suivant : « Touche pas aux intérêts de nos multinationales ». suivis des autres membres du gouvernement. Les premiers défenseurs des intérêts des multinationales sont les chefs d’Etats et de gouvernement eux-mêmes. Ce sont ces maladies qui sont fatales et qui tuent pas le virus VIH en luimême. suivie par celle du président chinois Hu Jin Tao en France. la visite du ministre de l’intérieur français Nicolas Sarkozy en Chine.

Et Thabo Mbéki n’est pas le président d’une République bananière. Les chefs d’Etats et de gouvernement des pays d’où sont originaires les industries du médicament vont utiliser tous les moyens de pressions possibles pour faire plier les tenants du « Non VIH ». Ce qui intéresse la France. Pour faire la cour à la dame Chine. dont l’économie de d’une de ses villes. Gallo découvrait le sida et posait l’équation le SIDA vaincu 149 La vérité en marche . » Le sommet de Durban regroupait les médias du monde entier et le discours de Thabo Mbéki était une bombe jetée dans le milieu du business des médicaments.3 milliard d’habitants que constitue la Chine et rien d’autre. mais uniquement des nouvelles maladies comme Ebola. etc… Pour les médicaments le Nord s’en charge.Au total dans les 20 prochaines années. Johannesburg est plus importante que celle de toute l’Egypte. Selon cette thèse du Non. les français ont même tout récemment mobilisé les « Champs Elysées » pour un grand défilé à l’occasion de la fête du nouvel an chinois. Cette thèse bien expliquée dans le livre de Duesberg paru en 1996 soutenait que. afin qu’il fasse une contre-déclaration officielle pour se rétracter. sous la précipitation. Sida. C’est ainsi qu’il reçut des pressions des pays qui hébergent ces puissantes lobbies de l’industrie du médicament. mais celui de la très puissante et riche République Sud africaine. le sud a donc pour seule compétence de tomber malade et de payer les médicaments. Alors ses paroles de Mbéki relevaient de l’ordre du sérieux.VIH. Au moment où les charters en direction de l’Afrique recommencent avec la politique du ministre de l’intérieur français. Airbus devra honorer pas moins de 800 commandes d’avions destinées aux flottes chinoises. Le Sida qui est donc un fond de commerce juteux comme l’a bien noté le chef de cabinet à la primature de la République du Sénégal. ce ne serait donc pas le virus VIH uniquement qui cause le SIDA mais autres choses qu’on n’arrive pas à déterminer avec exactitude. il peut aussi espérer l’aide et l’assistance du Nord. c’est bien sûr un marché de 1. « Le Sud ne peut pas créer des nouveaux médicaments. surtout lorsqu’elle est originaire du Sud. bon et charitable. les portes de la France s’ouvrent à la Chine. mais aussi les promoteurs d’une médecine alternative issue de la science des plantes aussi appelée phytothérapie.

Si on suit jusqu’au bout cette logique de Duesberg. pourrait être utilisé à l’éducation des populations. mais non contre les intérêts du peuple des guerriers du Kwazulu Nataal. que si cette thèse est vraie.. lorsqu’ils souhaitaient publier. car il est prouvé et accepté qu’ils sont très toxiques donc fatale à terme pour l’homme. Nous concluons donc. le SIDA vaincu 150 La vérité en marche . Thabo Mbéki venait alors de relayer par sa personne cette opinion dissidente qui est contre les intérêts des grandes firmes pharmaceutiques. il n’y aucune preuve scientifique que le VIH est la seule cause du SIDA. Selon la thèse de Duesberg. etc.VIH=SIDA pour justifier les budget fédéraux considérables. cela pourrait expliquer l’échec des recherches pour trouver un traitement efficace contre le SIDA. la recherche sur toute hypothèse dissidente (Non-VIH) fut sapée par un contrôle très serré des fonds de recherche. D’un autre côté pour permettre au « SIDA BUSINESS » de se développer avec profit. il ne sert alors à rien d’acheter des ARV qui d’ailleurs coûtent très cher et sont très toxiques pour l’être humain. On nota aussi l’extrême difficulté que les scientifiques du Non-VIH rencontraient. il est vrai que les ARV sont aussi dangereux que le VIH. la moindre opinion dissidente. à la recherche pour un vrai remède contre le sida. car on chercherait alors à tuer un virus qui n’est pas responsable de la maladie qu’on souhaite combattre. Dans cette optique l’argent qui est utilisé pour acheter des AZT et consorts. Dans cette optique.. Nous n’allons pas détailler l’explication fort intéressante de la thèse de Duesberg qui a été reprise depuis par d’autres scientifiques de renommés. n’importe où.

en plus des réactions très douloureuses. enfurvirtide). Tous ces traitements liés à la poly thérapie ou multi thérapie qui sont apparus vers le milieu des années 90 afin de prolonger la vie des PV/VIH et de réduire l’incidence des infections liées au sida. sont tous très toxiques. il va falloir des dépenses supplémentaires. Les traitements utilisés depuis plusieurs années sont regroupés en trois classes médicamenteuses : Les inhibiteurs nucléotidiques de la transcriptase inverse. premier médicament anti-VIH . par voie d’injection sous-cutanée.La grande diversité des types et sous types du VIH et la difficulté de trouver un traitement efficace. Ce médicament devrait être associé avec les agents anti-rétro-viraux commercialisés actuellement pour le traitement des adultes et des enfants de 6 ans et plus dont la maladie est au stade avancé. Ce traitement doit en plus être pris en même temps que les traitements antirétro. Il y’a actuellement plusieurs types et sous types du virus qui sont encore très jeunes dans certains régions du monde comme l’Inde et la Chine. On note donc une diversité du virus qui est mutant et dynamique. Les inhibiteurs non nucléotidiques de la transcriptase inverse Et les inhibiteurs de la protéase. le T-20 doit être administré deux fois par jour. et du sang dans l’urine etc.viraux classiques. Ce traitement miracle n’est pas une drogue facile à prendre car contrairement aux autres médicaments anti VIH. ce qui ne va pas faciliter la tâche aux chercheurs.. L’irritation du lieu d’injection constitue un des effets indésirables les plus fréquents. les médecins ont à leur disposition pas moins de dix huit ( 18) antirétro-viraux. la (FDA) Food and DrugAdministration évoque l’utilisation d’une nouvelle drogue (médicament) appelée T-20 (Fuzeon. fièvre accompagnée de vomissements et d’éruptions cutanées.. Depuis l’autorisation de la mise sur le marché de l’AZT. Le 15 Mars 2003. Qu’est ce que cette découverte signifie pour les pays pauvres ? Cette découverte signifie pour les pays pauvres que : Pour pouvoir s’approvisionner en T20. ce qui augure que d’autres souches virales pourraient naître. en plus le SIDA vaincu 151 La vérité en marche . Des réactions allergiques peuvent subvenir : troubles respiratoires.

Les mesures prises étaient la fermeture des portes de la ville. qui est passée par Genève en 1530. Les premiers effets de la peste fut décrite par Jean Paul Sartre : «elle frappe la misère et elle épargne les riches » alors pour y échapper. Donc la seule méthode était : fuir et attendre que les flammes des bûches qui servaient à brûler les morts s’éteignent et que l’épidémie s’arrête. lors des pestes du 15ème et du 16ème siècle. Un autre problème est que le T-20 est très difficile à fabriquer. Donc il faudrait disposer de trente et un mille (31. elle dura deux siècles et ne s’arrêtera qu’en 767. un retour dans le passé pourra peut être nous aider à savoir comment celles-ci ont été stoppées ? Par quels moyens ? Et par qui ? Cela nous aidera à connaître qui sera le sauveur en ce qui concerne le traitement efficace qui éradiquera le SIDA ? Nous allons choisir quelques grandes épidémies afin de voir comment l’Homme est arrivé à les stopper. LA PESTE : La première épidémie de peste fut « la peste de Justinien » qui s’éclata en Grèce en 541 après J. en attendant qu’on finit de brûler les morts et que l’épidémie passa. de tout contact extérieur. le quadrillage spatial et la surveillance des quartiers. les personnes fortunées s’échappaient des grandes villes et allaient se barricader dans leurs campagnes en se protégeant du haut de leur tour.des traitements classiques auxquels ils n’ont déjà pas accès. Un retour vers quelques grandes épidemies du passé. Il y eut aussi la grande Peste Noire d’Europe de 1348. Autant dire que cette découverte n’est pas pour les africains.000 euros par an pour un malade. en conséquence les prix attendus se situent autour de 19. en Italie et en France en 1576. à Marseille à en 1720 etc. à Londres en 1665. réapparition à Lyon puis à Milan en en 1628 et 1630. elle fit un ravage. Alors à ce niveau il va falloir se poser une question : Comment les grandes épidémies dans le passé ont été résolues et par qui ? Le SIDA n’est pas la première grande épidémie qu’a connue l’humanité.332.C.900 Fcfa) par an pour un malade afin de pouvoir profiter de cette nouvelle découverte. il fallait être riche. Effectivement.000) euros (19000 euros +12000 euros) vingt millions trois cent trente deux mille neuf cent francs Cfa (20. le SIDA vaincu 152 La vérité en marche .

ce qui fait penser à l’étymologie du mot épidémie en grec « epidemôs » : « qui circule dans le pays. » Les boucs émissaires ont été les lépreux et les juifs qui étaient accusés respectivement d’empoisonnement des puits et de sorcellerie. Dieu te guérit ». dû a une forme de tuberculose. LA LEPRE : Les premiers cas de lèpres remonte aux moyens âge. en touchant le malade et en prononçant ces mots : « Le Roi te touche. parfois même on les isolait dans des îles loin des populations non contaminées. Les parades contre ce fléau étaient d’isoler les lépreux dans des endroits appelés léproserie. le bacille fut découvert par Robert Koch. A côté de ces monarques il y avait des charlatans avec des méthodes diverses aussi extravagantes les unes que les autres. pour le sida qui est-ce qui va chercher et trouver le traitement éradicateur et salvateur ? le SIDA vaincu 153 La vérité en marche . En 1922 le BCG fut mis au point et le premier médicament. En 1882. Le remède naturel contre la lèpre vient d’un arbre indien dont les extraits servent à fabriquer l’huile de Chaumoolgra. LA TUBERCULOSE Les rois de France à partir de Robert II le pieux (996-1031) et ainsi que ceux de l’Angleterre procédaient à des séances mystiques afin de guérir les écrouelles.Personne n’avait le droit de circuler librement à l’intérieur de la cité. d’où le nom de bacille de Koch. toutes ces méthodes étaient inefficaces. Bien sûr. Le bacille qui cause la lèpre a été décrit la première fois en 1874 par un médecin norvégien du nom de Armaner Hansen. Mais aujourd’hui. pour que Alexandre Yersin isole la bactérie de la peste et fabrique un sérum anti peste. Il a fallu attendre 1894 plusieurs siècles après la grande peste de Barcelone. L’épidémie de Peste de 1348 à Barcelone a fauché la moitié de la population de cette ville en quelques mois. la streptomycine fut fabriqué en 1944.

c’est ainsi que German Valesques. ni de MSF(médecins sans frontières). de bactéries. Elle frappe et tue l’homme.A l’image de la peste du moyen âge qui ravagea la moitié de la population de Barcelone en quelques semaines. de prions. de nos jours ont pour objet de trouver et fabriquer les nouveaux médicaments qui doivent contribuer à la survie de l’humanité et à son bien être. Ces groupes pharmaceutiques sont des entreprises privées qui ont d’abord pour but la recherche de profit et la satisfaction des intérêts des actionnaires. Qui sont actuellement les acteurs qui doivent rechercher et trouver un traitement adapté afin de stopper puis éradiquer cette pandémie en Afrique et dans le monde ? Ce sont les « barons » de l’industrie du médicament aussi appelé l’Industrie pharmaceutique qui. économiste auprès de l’OMS affirmait que : « les laboratoires pharmaceutiques font de nos jours plus de profits le SIDA vaincu 154 La vérité en marche . ni d’OXFAM »75 Les industriels du médicament sont donc ceux qui cherchent et commercialisent des nouveaux médicaments nécessaires à la lutte contre les maladies. Leurs recherches empruntent alors le chemin qui mène au profit et au gain. La machine compresseur du sida business face aux pays pauvres HUIT L’industrie du médicament a donc pour noble mission de se poser en rempart pour assurer les lignes de défense sanitaire et de se lancer à l’assaut des bataillons et régiments de virus. etc Harvey Bale Directeur général de la Fédération Internationale des Industries du Médicament disait : « Les médicaments ne viendraient ni des Etats. le sida est donc la pandémie qui défit actuellement la nature de la procréation et par conséquent la survie de la race humaine et principalement dans le continent africain.

le SIDA vaincu 155 La vérité en marche . le Nasdaq. On voit très vite que celui-ci est pour l’instant essentiellement africain avec près de 30 millions de cas sur les 42 millions recensés dans le monde. le record africain sera probablement battu par les géants asiatiques : l’Inde et la Chine. Cela dit.que n’importe quel autre secteur. le nikkei. Mais pour l’instant. Est-ce que le sida constitue un marché rentable ou non ? Je crois que la question ne se pose plus car le fait qu’il y a déjà des médicaments qui circulent conduit à une réponse positive : le marché du sida est lucratif et rentable ! La question pertinente qui serait intéressante à poser serait la suivante : Est-ce que la mise sur le marché d’un traitement thérapeutique qui stopperait le sida serait rentable pour l’industrie du médicament ? La réponse appartiendra à chaque lecteur après avoir parcouru ces lignes qui vont suivre. Ce qui conduit donc à soutenir qu’il y a deux marchés cibles : celui des pays riches et celui des pays dits pauvres. sont le Dow Jones. même les banques. Il existe deux groupes PV/VIH/SIDA localisés dans deux sphères géographiques différentes. le CAC 40 et les actionnaires. Selon certaines estimations. En 1999. les dix (10 ) premiers groupes pharmaceutiques regroupaient cinq américains. Leurs profits sont énormes et souvent secrets. Quid de la recherche contre le VIH/SIDA ? Est-ce que le VIH constitue un marché intéressant pour les industries du médicament ? Pour répondre à cette question. leurs seuls indices ou valeurs qui les conduisent à orienter leurs recherches dans tel ou tel domaine. deux suisses et un allemand. particulièrement les multi thérapies. même s’il y a une distinction entre les malades appartenant aux pays pauvres et ceux des pays riches. il va falloir s’interroger sur la constitution de ce marché du sida. Les premiers sont les malades des pays pauvres et les seconds sont ceux des pays riches. »76 Ces groupes sont tous localisés dans l’hémisphère Nord de notre planète qui abrite les pays riches. il n’en demeure pas moins que le marché les considère tous comme des consommateurs de produits de santé. c’est bien l’Afrique qui détient le triste record des personnes infectées par le VIH et ce sont les industries pharmaceutiques qui ont créé et qui exploitent les traitements actuellement sur le marché. deux anglais.

alors que la dépense annuelle d’un malade consommateur des pays pauvres est le SIDA vaincu Le malade du sida est un consommateur de produit de santé : l’OMC 156 La vérité en marche . Ils permettent de maintenir les PV/VIH en vie et par conséquent retardent la survenance du sida qui est fatale. La première question qui est en général posée est : Combien les pays sont prêts à payer pour obtenir ces nouveaux médicaments ? Evidemment lorsque le médicament permet de gagner des années de vie. Celui-ci était l’aboutissement des longues et pénibles négociations du cycle d’Uruguay : « Uruguay round ». alors que j’assistais aux festivités dans le souk de « Jmaal-Fnaa » ainsi que dans les rues de « Guélize ». qui exploite et fixe les prix de ses biens de la même manière que Nike ou Reebok. C’est donc le propriétaire du brevet. car celles-ci sont généralement issues des pays à tradition libérale. les prix n’ont aucune limite et sont donc très élevés. il fallait protéger les chercheurs (ici l’industrie du médicament). Ainsi la détermination des prix ne suit plus le modèle classique de coût de production dont on rajoute les marges. je me trouvais à Marrakech la cité rose. intitulé encore l’accord de Marrakech. où je débutais mes études de Droit à l’Université Caadi Ayad. Mais comment fixe-t-on les prix des médicaments nouveaux ? La fixation des prix par les industries pharmaceutiques est souvent libre. les barons utilisent d’autres critères. pour favoriser la recherche. qui est généralement pour ne pas dire toujours. le médicament est devenu un bien comme un autre et devait donc rentrer sous la législation des brevets : le droit de la propriété intellectuelle. avec l’OMC. Les ARV qui sont des médicaments de la famille des poly thérapies rentrent dans cette catégorie. Le coût d’un traitement ARV pendant une année est de 12000 euros. il serait ainsi le seul à pouvoir exploiter son invention pendant une durée de vingt ( 20) ans. fut signé l’accord final du GATT ( General Agreement On Tariff and Trade) instituant l’OMC. L’idée est simple. Celui qui est donc à l’origine d’une innovation est alors protégé par un brevet. un membre du groupe des « grands barons de l’industrie du médicament ». A ce jour et dans la belle ville marocaine. je n’imaginais pas que cet accord allait hypothéquer la santé de mon peuple ainsi que celui des pauvres de ce monde. En effet. Ce jour du 15 Avril 1994.Le 15 Avril 1994.

Et pour éviter les pertes consécutives à la diminution de la productivité occasionnées par les maladies telle la lèpre ou la maladie du sommeil. il fallait donc trouver des médicaments.située entre 2 et 15 euros/ an. Il fallait donc de robustes bras pour développer les champs et les manufactures coloniales qui devaient assurer l’approvisionnement en matières premières. l’Etat peut même se substituer aux industries pharmaceutiques en faisant une réquisition.77 Les pays riches qui sont moins touchés par la pandémie arrivent à supporter ces coûts. Lorsque les africains ont réclamé et obtenu leurs indépendances. Nous constatons dès lors que cette vision était donc conforme aux objectifs d’accumulation économique qui était l’unique but de la colonisation. Ces pays du Nord avec des économies solides peuvent supporter ses dépenses sanitaires pour leurs malades. le SIDA vaincu 157 La vérité en marche . la recherche et la surveillance médicale s’estompa nette pour les infections tropicales. En cas de menace nationale sur la santé publique. et puis la planche à billet peut toujours fonctionner. Tous les PV/VIH des pays du Nord sont approvisionnés gratuitement en ARV grâce à leur système d’assurance sociale telle que la (CMU) Couverture Maladie Universelle française. c’est une sorte d’expropriation temporaire dans le domaine médical. C’est ainsi que les puissances coloniales s’occupaient donc de la recherche et de l’approvisionnement en médicaments car il fallait faire fructifier le capital humain de la « négraille ». L’Allemagne et l’Italie n’avaient-ils pas financé la reconstruction de leurs pays détruits par la guerre par l’inflation ? Mais qu’en est-il des pauvres séropositifs du continent africain ? Les colons étaient les premiers producteurs de santé (dans le sens de moderne)en Afrique. Cette mission était alors confiée à la santé militaire des troupes de la marine. afin de fabriquer les médicaments nécessaires pour repousser le mal. l’un des éléments essentiels de leurs politiques coloniales était la politique de santé fondée sur des critères médico-économiques. pour ne pas dire le bétail humain. puis en second lieu de celle des indigènes qui constituaient la main d’œuvre nécessaire pour exploiter les richesses locales. Le colon se souciait en priorité de la santé de ses expatriés.

il n y a eu que vingt et un (21) nouveaux médicaments antiparasitaires commercialisés et huit (8) sont des dérivés de la médecine vétérinaire. La santé de l’Afrique et de ses malades pauvres est tombée dans le domaine marchand. Et encore. La colonisation classique a cédé la place à la colonisation par les multinationales. qu’on appelle aussi mondialisation de l’économie. Cette découverte ouvre aujourd’hui un nouvel espoir dans le traitement contre le paludisme en alternative à la quinine isolée par des pharmaciens français il y a presque deux siècles. sont maintenant ailleurs et la méthode d’exploitation des richesses africaines a changé de visage. En fait. seuls les plus talentueux et les plus fins négociateurs vont survivre. Maintenant c’est à travers les entreprises multinationales comme Elf Aquitaine ( pétrole) et Areva ( uranium du Niger) que l’exploitation/pillage continue. dominé par les grandes multinationales de l’industrie du médicament. la quinine qui est souvent le remède miracle des pauvres face au paludisme a été isolée à partir des plantes qui étaient déjà utilisées par les indiens d’Amérique contre cette maladie. Concernant la recherche contre le paludisme les seules véritables innovations proviennent de la médecine chinoise et résultent des dérivées de l’artémisinine extraits des feuilles du « Qinghaosu ». échappent à leur contrôle.C’est ainsi que la célèbre phrase de Maurice Schuman caractérisait ce retrait : « Il est temps de consacrer au Lot-et-Garonne les dizaines de milliards que nous gaspillons au Sénégal et à Madagascar » Ainsi entre 1955 et 1990. gare aux Etats qui ont des leaders qui ne parlent pas le langage du business ! Le monde est en train de devenir un gigantesque centre d’affaires. Les priorités des anciens colons. le SIDA vaincu 158 La vérité en marche . Le visage de l’Etat est en train de changer surtout avec la fin de la guerre froide et la chute du bloc de l’Est . la mondialisation telle qu’elle est pratiquée par les accords de l’OMC est une sorte de reconquête des économies des pays pauvres par les grandes multinationales qui sont de toutes les façons souvent à travers le lobbying aux commandes dans beaucoup de décisions prises par les politiques et par la même occasion. Les nouveaux venus dans cette nouvelle conquête de l’Eldorado africaine et des pays dits pauvres sont les industries du médicament.

ni de couleur de peau. l’Afrique oublie souvent qu’avant la colonisation et la médecine des européens. le SIDA vaincu 159 La vérité en marche . il n y aura plus d’Etats du Nord ou du Sud. Devant cette situation. Et le procès qui est actuellement mené contre les anciens dirigeants délinquants de Elf Africaine est bien celui du vampirisme mené en Afrique depuis toujours en ce qui concerne ses ressources pétrolières. la santé publique des Etats d’Afrique et de ceux des pays pauvres est donc désormais à la merci du SIDA BUSINESS qui appartient aux grands barons de l’industrie du médicament.On peut dire qu’à terme . Il devrait y avoir des procès parallèles dans tous les pays africains où Elf est présent. En ce qui nous concerne. des pauvres sans distinction d’origine. Et cela remonte jusqu’à l’époque des pharaons. nous avions nos propres médecines qui étaient basées sur la science et le secret des plantes. L’industrie pharmaceutique est dans le domaine des médicaments ce que Total Fina -ELF est dans le domaine de l’exploitation du pétrole en Afrique. pour ne citer que ces deux secteurs. mais des puissances privées qui contrôleront ceux-ci et de l’autre côté de la barrière.

Le bras de fer a duré jusqu’en 1999. Mais ces cris de victoire n’ont pas duré longtemps car le président Thabo Mbéki reprenait plus tard la thèse du très controversé Professeur Duesberg : « le VIH n’est pas la seule cause du Sida. en Afrique du Sud font partie des prix les plus élevés au monde. serait plus dangereux que le SIDA lui-même et décida donc de ne plus subventionner l’approvisionnement des hôpitaux publics. la décision fédérale qui a été prise fut l’exception de santé publique afin de fabriquer ses propres médicaments génériques en méconnaissance totale des attaques des industriels du médicament. le sida fait des ravages. certains pays du SUD ont crié à l’exception sanitaire afin de ne pas reconnaître le droit des brevets. Les prix des ARV. C’est alors qu’il soutint que l’AZT déjà très cher. La réaction de l’Etat américain ne se fit pas attendre: le boycott des produits sud africains et une pression sans précédent sur le président Thabo Mbéki. les industriels du médicaments portèrent plainte et saisirent le président des Etats-Unis en personne. le Brésil et l’Inde ont lancé des campagnes afin de contourner ces réglementations issus des accords de l’OMC. La parade des pauvres et la violation de l’esprit de Doha Le cas du Brésil : Le Brésil est le pays le plus touché par cette pandémie dans toute l’Amérique du Sud. Alors. lorsque le gouvernement sud africain décide de changer sa législation afin d’importer et /ou de fabriquer des médicaments génériques en général et non pas seulement des ARV. Le Brésil. c’est un véritable problème de santé publique. le SIDA vaincu 160 La vérité en marche . les sud-africains gagnèrent leur combat soutenus par une opinion internationale choquée par ces pressions de la part d’ industriels du médicament soutenus par le gouvernement américain. s’est doté d’un tissu industriel de pointe nécessaire pour produire les médicaments génériques. Devant le coup élevé des médicaments ARV.Le cas SUD Africain : En 1997. L’Afrique du Sud a pu alors importé des médicaments ARV à des tarifs beaucoup moins chers que ceux fixés par les industriels du médicament sur le sol zulu. en tous les cas il n y aurait aucune preuve scientifique ». C’est ainsi que l’Afrique du SUD. qui utilisa la stratégie économique de « la substitution des importations par une industrie industrialisante ».

qu’on appelle maintenant les (PPTE) Pays pauvres très endettés dont le Sénégal est devenu récemment « heureux membre ». et de son incapacité à détruire le VIH.000) euros par les firmes pharmaceutiques occidentales. le SIDA vaincu 161 La vérité en marche . en méconnaissance du droit des brevets. mais ont vite fait machine arrière. les firmes indiennes vendent pour deux cent cinquante (250) euros/an. De toutes les façons.Le cas de l’Inde : Ce pays fabrique aussi des ARV en générique. En fait l’Inde fabrique et vend des médicaments génériques à tous les pays pauvres qui acceptent d’en payer le prix : C’est le « cash and carry » Alors que le coût annuel d’un traitement à ARV pour un malade est fixé à douze mille ( 12. même des coûts de recherche élevés ne peuvent expliquer une si grande différence de prix. Actuellement le Brésil maîtrise la croissance de l’épidémie et les AZT sont distribués gratuitement à tous les séropositifs brésiliens. donc 50 fois moins cher. le Brésil et l’Afrique du Sud sont parmi les pays les plus puissants du SUD. Ce ne sont donc pas les autres pays. Acheter moins cher ou plus cher il n’en demeure pas moins que l’AZT est à terme fatale à cause de sa grande toxicité. Mais nous constatons bien que l’Inde. ce sont les futurs géants économiques d’ici quelques années s’ils arrivent à faire face aux épidémies. ces traitements ne stoppent ni ne guérissent le Sida qui court toujours et continue à défier le monde et ses technologies de pointe. mais ses objectifs sont purement mercantiles. mais ne font que reproduire les innovations des industries du Nord sur le traitement contre le VIH/SIDA. ni guérir les malades du SIDA. C’est ce que je soutenais tout à l’heure sur la fixation des prix dans le domaine des médicaments. qui vont provoquer l’ire des grands laboratoires pharmaceutiques ou leurs Etats. D’ailleurs. en décidant de fabriquer ou d’importer des génériques. Les industriels du médicament avaient déposé une plainte. Il faut aussi noter le fait que ces pays du Sud qui constituent le « bloc des pays puissants parmi les pauvres » n’innovent pas. ces pays pauvres qui regroupent la quasi-totalité des Etats de l’Afrique Subsaharienne ne disposent pas de la technologie et des moyens industriels pour fabriquer des médicaments génériques.

telles. qui ont été immédiatement considérés comme responsables du SIDA. Effectivement. plusieurs recherches ont débuté. Mais ces drogues n’ayant pas montré leurs efficacités c’est donc la thymidine qui reprit la relève. Dès 1983. Ils ne veulent pas dépenser de l’argent pour faire de la recherche et finalement se faire copier illégalement par les firmes des pays du sud qui fixent des tarifs beaucoup plus bas que les leurs. la thymidine qui sert à fabriquer l’AZT est une molécule chimique complexe dont la découverte. car ils n’en tireront aucun profit. celles sur la SURAMINE et la RIBAVIRINE. en 1964. Mais est ce que cette menace n’est pas actuellement mise en œuvre. les réactions des barons du médicament pourraient être de ne pas sortir des traitements qui stopperaient le sida. le SIDA est en phase de détruire le tissu humain et économique du continent africain.Les industriels du médicament menacent ainsi de se désintéresser de la recherche contre les maladies tropicales. C’est en février 1985 que les premiers essais sur l’impact de l’AZT sur le VIH ont été démontrés en laboratoire aux USA. et la santé du peuple de la terre des pharaons Les réactions du sida business le SIDA vaincu 162 La vérité en marche . Pour l’instant. Les laboratoires Wellcome (américain) finançaient alors une étude in vitro. mais pour des infections liées à d’autres pathologies virales. est attribuée à un chimiste américain nommé HOROWITZ. lorsqu’on sait que la recherche contre le Sida n’a pas vraiment produit l’AZT. surtout si ceux-ci décident de s’approvisionner chez les « contrefacteurs». pour l’AZT en ce qui concerne la lutte contre le SIDA. de l’impact de « 3-azido-3 » desoxyythymidine sur le VIH. mais ces effets secondaires ont rapidement fait renoncer à une telle utilisation. En effet celui-ci existait avant la découverte du virus du SIDA. En quelques sortes il n’y a pas vraiment d’innovation majeure. car ne permettent pas aux firmes pharmaceutiques de faire des profits substantiels. ni les pays pauvres ne seraient rentables. Dans ce contexte de politiques d’ingénierie inverse et de fabrication de médicaments génériques par les laboratoires de certains « pays rebelles ». lors des découvertes des rétrovirus LAV puis HIV. Dans ce cas de figure ni l’Afrique. car le marché lucratif prendra fin aussitôt. Cette molécule a donc fait l’objet d’étude en vue d’une utilisation dans des trithérapies anticancéreuses.

dans notre institut. et les pouvoirs publics des pays du Sud n’ y consacrent du temps que lorsque quelques ONG des pays du Nord souhaitent dépenser leurs argents afin de sauvegarder ce patrimoine culturel et historique. L’Afrique est en train de devenir le théâtre de la plus grande prise d’otages d’un genre nouveau. C’est une orientation de recherche qui est d’ailleurs un objet de réflexion dans le cadre d’un redéploiement de la chimie thérapeutique à l’institut Pasteur dans l’avenir. » Mais pourtant cette recherche est souvent caricaturée en parlant de « charlatanisme ». et ceci nous ne pouvons l’accepter sans rien tenter. de traitements issus de la médecine de nos grands parents. J’en suis désolée. La phytothérapie est devenue une branche de recherche très prisée dans le milieu de recherche médicinale et pharmaceutique. Les violations graves de l’esprit de Doha L’ONUSIDA rendait un rapport en 2002 dans lequel on pouvait lire : «moins de 4% des personnes qui avaient besoin d’antirétroviraux dans les pays à faibles et moyens revenus recevaient ces médicaments à la fin de 2001». nous n’avons à l’heure actuelle aucune équipe qui étudie. Aujourd’hui au Sénégal. Rappelez-vous ce que m’avait dit Mme Françoise Barré Sinoussi qui dirige l’unité de recherche sur les rétrovirus à l’institut Pasteur : « « Malheureusement.. < le SIDA vaincu 163 La vérité en marche . Un proverbe sénégalais disait que « celui qui ne sait pas où il va doit alors retourner d’où il vient ». le PLD est découvert et a déjà rencontré des obstacles au sein même de l’appareil d’Etat et va très probablement rencontrer un dénigrement ou des tentatives de détournement de quelques intérêts du Nord si ça n’a pas déjà commencé. particulièrement par les occidentaux ceux-là mêmes qui utilisent la tactique de diversion bien connue que j’appelle la « charlatanisation » des découvertes en Afrique. qui d’ailleurs n’a jamais fait l’objet d’un oubli. l’activité antivirale d’extraits de plantes. Nos grands-parents se soignaient encore avec la médecine des plantes.est actuellement hypothéquée par l’arbitraire de certains barons de l’industrie du médicament qui n’ont comme seul langage celui du Dow Jones ou du Nasdaq.

cancer. A Doha (Qatar). Johnson & Johnson. les cent quarante (140) pays de l’OMC étaient tombés d’accord pour réaménager avant la fin de 2002 le droit des brevets. Enfin. D’autre part. donc très coûteux. Tout le monde sait que les pays pauvres. la «big pharma». Ainsi. surtout lorsqu’on sait que les molécules issues de plus en plus de la chimie de synthèse sont devenues très complexes et difficiles à produire. Bush lui-même avait un temps menacé l’allemand Bayer de faire tomber son brevet sur le Cipro pour casser les prix d’accès à ce médicament miracle dans les cas de maladie du charbon. Hélas ! les beaux sentiments n’ont guère résisté à la résurgence des intérêts particuliers. en établissant notamment des exceptions d’urgence sanitaire. Comme il existait un flou dans le principe des importations parallèles qui ne disait pas clairement que les pays pauvres ne disposant pas d’industries locales pouvaient s’approvisionner chez un autre pays qui disposent de prix abordables. un pays en développement pouvait avoir l’autorisation de fabriquer des copies à bas prix des médicaments existant sur le marché. emmenée par les Fabulous Four GlaxoSmithKline. en 2001. maladies du sang etc…. le SIDA vaincu 164 La vérité en marche . En novembre 2001. ne disposent pas de tissus industriels et de la technologie de fabrication des médicaments. Selon Eric Chol et georges Dupuy journalistes à l’express « Cette belle idée était la fille des attentats du 11 septembre 2001». Merck et Pfizer . D’une part. qui soutenait leurs industries pharmaceutiques. terni par l’accusation d’exploitation de la misère humaine. le Japon et la suisse ( à Genève en 2002) utilisèrent cette brèche. l’Afrique en tête. Ce noyau dur autour des Etats-Unis. représentait l’aile radicale. pour répondre à une pandémie. pour eux il n’est pas question que les pays du Sud puissent acheter ou produire des copies de médicaments brevetés existants. imposer aux pays en développement de se plier aux règles mondiales en matière de brevets aurait été d’autant plus malvenu que George W. les Etats-Unis.Ce rapport concernait le sida. mais cette promesse sera très vite mise à mal par le lobby pharmaceutique. mais cet état de fait concerne la plupart des maladies incurables tels le diabètes.avait à cœur de redorer son blason. les pays industrialisés étaient d’accord pour mettre en place un mécanisme visant à aider les pays pauvres à se soigner. il s’agissait pour les pays riches de démontrer que leur idée de la solidarité internationale ne se limitait pas à demander aux plus pauvres de les aider à traquer les terroristes.

soit les 2/3 des victimes. mettent l’Afrique dans une situation de faiblesse qui peut le conduire à sa perte et à sa domination totale. à l’image du Traité de non prolifération de l’arme nucléaire. l’une des plus grandes ONG mondiales. Ce n’est pas logique!!! Concernant les médicaments. Zimbabwe). Botswana. Mozambique. En 2002. il y a les pays riches qui ne veulent rien donner et les pays pauvres qui ont besoin de tout. l’Afrique subsaharienne comptait un peu plus de vingt neuf ( 29) millions de personnes atteintes du sida. afin que ceux qui disposent de la technologie médicinale puisse l’utiliser notamment pour asseoir leur domination sur ceux qui n’en disposent pas. Comme hier d’ailleurs nous avons nos remèdes issus de nos plantes médicinales. est ce que j’appelle « le Traité de Non Prolifération des Connaissances Médicinales ». le Japon et le Canada. » Aujourd’hui. l’UE. Kenya. le traité de l’OMC. expert en médicaments chez Oxfam. car elle est d’utilisation libre : la fixation des prix très élevés en toute légalité. on prévoit une perte de dix sept (17) années d’espérance de vie dans neuf pays d’Afrique (South Africa. Rwanda. Namibia. Zambie. L’arme médicinale est beaucoup plus dangereuse que l’arme nucléaire. dans sept pays d’Afrique Australe. Les américains. C’est un non sens total de penser que l’industrie capitaliste du médicament va offrir ses brevets ou ses médicaments pour aider l’Afrique. les japonais et les suisses ont été par la suite rejoints par l’Union Européenne afin de travestir l’esprit de Doha et de balayer de manière définitive toute idée tendant à faciliter l’accès au médicament aux pays dit pauvres. résume cette situation avec ces mots: « Dans cette affaire. le SIDA vaincu 165 La vérité en marche . le monopole de la recherche par le système des brevets appartenant intégralement au Nord. il revient au galop ! Raoul Jennar. des millions d’africains sont déjà morts. l’espérance de vie est passée sous la barre de quarante (40) ans. En 2002. Malawie. D’ici 2010.Chassez le diable. Pascal Lamy commissaire européen du commerce extérieur s’adressait ainsi aux pays en développements : « Les médicaments ne s’inventent pas tout seuls ». il en est d’ailleurs de même concernant l’idée selon laquelle le NEPAD va être financé par les pays riches. Les accords de Doha en 2001 (Qatar) qui cherchaient à fournir des alternatives pour les pays pauvres ont été combattus par les USA.

Et nos Etats africains attendent que l’industrie du médicament trouve une solution à ce problème…. C’est complètement ridicule!!

Depuis 2002, les souffrances et les décès dus au sida seraient la conséquence d’actes criminels de torture et actes de barbarie, de génocide, voire même de crime contre l’humanité. Qui sont donc ceux qui devront s’asseoir sur les bancs du prochain Procès de Nuremberg ? On dit que l’Afrique est pauvre ; je voudrai attirer l’attention sur un fait car ce sont les africains qui sont pauvres (économiquement parlant). Si la terre africaine est maudite, pauvre et stérile, alors d’où viennent le fer, le cuivre, le zinc, la bauxite et la cobalt de la Guinée, le platine, le manganèse du Gabon, le chrome, l’aluminium, l’étain, l’uranium du Zaire et du Niger, le mercure ; mais aussi qu’en est il de ses métaux rares tels que le germanium, l’iridium, le palladium, l’or, le coltan, mais enfin d’où nous viennent le café, le cacao, l’hévéa, le coton, l’ananas, la banane, pour finir où se trouve ce que les américains nomment le nouveau golfe pétrolier que connaît bien Elf Africaine, Euh ! Elf Aquitaine, non, Total Fina Elf… Je parle du pétrole Brut du Gabon, du Congo du Nigeria et du Cameroon, sans parler des nouvelles découvertes de l’Angola de la côte d’Ivoire et du Sénégalo-Bissau Guinéen, des nouvelles découvertes stratégiques en très bonne qualité et en très grande quantité de nos voisins mauritaniens ainsi que des autres pays appelés : « le nouveau golfe pétrolier », ceux du Golfe de Guinée, de l’archipel de Sao Tome et principe, de la Guinée équatoriale. Cette immense source d’énergie qui intéresse de plus en plus les américains qui ne souhaite plus continuer à financer avec leurs pétrodollars, de nouveau Ben Laden dans les pays du golfe arabiques. Mais cette manne providentielle intéresse aussi les géants chinois et indiens voraces d’énergie, dans leur folle croissance économique qui fait paniquer le Nord. Walter Kancteiner, Secrétaire d’Etat américain chargé des affaires africaines avait fait la déclaration suivante en janvier 2002 : « Le pétrole africain présente pour nous un intérêt stratégique national. » Le Président américain Barak Obama a été plus explicite dans son discours d’Accra le 11 juillet 2009. Il soutint que “ l’Afrique est au centre des enjeux mondiaux ” et de la “ guerre du pétrole ”. Il ajoute : “ l’Afrique représente l’espoir du monde en matière de ressources naturelles ”. La Chine aussi, lorgne actuellement les ressources énergétiques de l’Afrique ; dans sa croissance accélérée, elle a tellement besoin de matiè-

le SIDA vaincu

166

La vérité en marche

res premières et d’énergie qu’elle entraîne, à elle seule, la hausse des cours mondiaux par sa folle demande. Où se trouve le principal source d’approvisionnement en uranium des centrales nucléaires français ? Faites un tour à Niamey et posez la question aux dirigeants de AREVA. Concernant les quatre auto suffisances (alimentaires, sanitaires, énergétiques et des connaissances) nécessaires à toute indépendance et développement, il ne faut rien attendre du Nord, car l’esprit du capitalisme, de la mondialisation peut être résumé en ces quatre mots : accumulation, bénéfice, compétition et domination (ABCD).

le SIDA vaincu

167

La vérité en marche

le SIDA vaincu

168

La vérité en marche

L’AFRIQUE : un continent clinique
Le sida n’a pas encore atteint, dans les pays riches, le seuil qui permet de tirer la sonnette d’alarme pour menace à la santé publique. Les quelques séropositifs y bénéficient gratuitement des médicaments issus de la polythérapie qui leur permettent de vivre longtemps en continuant à participer dans la vie active de tous les jours afin de contribuer à la création de valeur nécessaire à la croissance du PIB.

NEUF

Les pays du Nord ne sont pas réellement menacés, car il faut faire la distinction entre les malades du sida et les séropositifs. Le séropositif qui est souvent localisé en Europe dans des communautés à risque bien connues que sont les homosexuels, les hémophiles et les prostituées peut encore vivre longtemps s’il suit un traitement adapté. Il y a donc beaucoup moins de cas de malades du sida dans ces pays, car les traitements permettent de reculer sa survenance.

L’Afrique elle toute entière est une méga communauté à risque, car elle connaît deux des situations qui sont très prisées comme vecteur de transmissions des maladies et des épidémies : la pauvreté et les guerres. Nous voyons donc bien que la situation est loin d’être égale entre l’Afrique et les pays pauvres d’une part et le reste du monde riche d’autre part. D’un côté, tant que la santé publique n’est pas en cause dans les Etats riches du Nord, les barons de l’industrie du médicament pourront continuer leur macabre procession de vampirisme et continuer de danser sur les tombes des pauvres africains et victimes du sida de tout bord, en s’abreuvant comme boisson, de leur sang infecté. Cependant, le jour où la santé publique des pays du Nord sera mise en

le SIDA vaincu

169

La vérité en marche

cause, ce seront leurs Etats eux-mêmes qui assumeront leurs propres responsabilités afin de mettre tous leurs moyens pour trouver un traitement, car ceux-là ne souhaitent pas gouverner une population de cadavres et de morts vivants, comme c’est le cas de certains dirigeants africains. Mais pour l’instant, ce n’est pas encore l’alerte rouge en Occident, car les quelques communautés minoritaires qui décident de vivre autrement et qui sont les plus touchés, sont prises en charge par les systèmes sociaux qui leur permettront de gagner des années de vie supplémentaires. Ce ne sont pas pour ces « marginaux » que l’on déclenchera le plan d’urgence nationale liée à une alerte concernant une menace contre la santé publique. Mais à ce moment, l’Afrique elle, qui voit sa population menacée de disparition n’a que deux alternatives et chaque pays devra choisir. Soit, se contenter des traitements78 de polythérapies, en sachant que cela coûte dans tous les cas très cher, et de toute façon ne fait que retarder la survenance de la mort mais ne l’évite pas. L’autre alternative, est, comme l’a fait le président Sud africain : refuser ces traitements. Mais à ce moment, il faut soit procéder à ses propres recherches soit attendre comme au moyen âge, la fin de la semeuse de morts. Si on doit attendre la fin de la semeuse, nous ne pouvons maîtriser deux paramètres : Jusqu’à quand faudra t-il attendre ? Quel sera le prix à payer ? Et lorsqu’on choisit d’attendre en spectateur, il y a un risque que j’aimerai évoquer et qui est en ma connaissance inédit : Est-ce qu’il ne va pas favoriser la tentation de faire de l’Afrique une Giga clinique à ciel ouvert ? Nous avons remarqué plus haut que les laboratoires pharmaceutiques ont pour religion, le profit. On sait aussi que tous les traitements actuels sur le marché permettent de prolonger la vie humaine, donc de gagner des années de vie. On sait aussi que c’est l’Afrique qui disposent de 90% des malades et que selon des prévisions l’Asie risque de prendre le relais79. Si un traitement thérapeutique qui permettrait de guérir le sida arrivait à être découvert par les barons du médicament, il est sûr que certains pays asiatiques ou d’Amérique latine n’hésiteront pas alors à fabriquer des génériques pour des raisons de santé publique. Donc, les industries du médicament vont avoir dans leurs logiques, des manques à gagner énormes, car leurs concurrents asiatiques vont approvisionner leurs propres marchés et vont probablement approvisionner les
le SIDA vaincu

170

La vérité en marche

autres pays pauvres en méconnaissance totale du traité de l’OMC. En fin de compte, lorsque la maladie sera éradiquée le marché juteux prendra alors fin, les otages seront libérés et par conséquent, il n’y aura plus de monnaie d’échange. Alors, selon cette analyse, est-ce qu’il ne serait pas tentant pour les laboratoires fidèles à leurs logiques de profits, de maintenir artificiellement des marchés à vie avec des continents cliniques telle l’Afrique qui ne dispose pas d’industries capables de fabriquer des génériques. Dans ce jeu, les barons peuvent même décider de ne créer que des médicaments de plus en plus complexes à copier ou de ne pas les breveter et de bien tenir le secret afin de faire aussi de l’Asie un autre continent clinique et ce marché-ci, avec ses milliards d’habitants est aussi intéressant que l’Afrique. L’Afrique a sa TISANE d’une fabrication très simple appelée PLD, avec une matière première en abondance dans les immenses forêts du Sénégal à la Côte d’Ivoire en passant par les deux Guinées, la Sierra Léone et le Liberia.

le SIDA vaincu

171

La vérité en marche

le SIDA vaincu 172 La vérité en marche .

La vie on la paie à n’importe quel prix. Aujourd’hui cette même Corée qui était menacée par le Général Mac Arthur est détentrice de cette arme nucléaire. le SIDA vaincu L’Afrique. qui sera aussi accompagnée de crimes génocidaires. il existe « le Traité de non prolifération des armes nucléaires » qui est en vigueur pour interdire ces armes qui menacent tous les jours l’existence même de l’humanité. en cas de litiges ou de problèmes. Actuellement. » N’est on pas en train d’assister à la plus grande prise d’otage de tous les temps. pire que le Holocauste ? La création de la terrible et regrettable arme nucléaire avait pour but de fournir un moyen de dissuasion détenu par les puissances industrialisées. Elle servirait ainsi à tenir en respect les Etats qui n’en avaient pas. Les pays qui détiennent les armes atomiques ont tous des missiles à tête nucléaire dissimulés à l’intérieur de leur territoire. le dicton ne dit-il pas qu’ « elle n’a pas de prix. durant la deuxième guerre mondiale alors que celui-ci avait presque capitulé. la Chine et l’Inde une menace géopolitique DIX 173 La vérité en marche . Le Général Mc Arthur a failli l’utiliser lors de la guerre entre les deux Corées alors que les troupes américaines et celles de l’ONU venaient d’essuyer de lourdes pertes face aux très courageux Nord coréens soutenus par des commandos volontaires venus de la Chine communiste les 25 et 26 novembre 1950. dans ceux des pays alliés ou dans des sous-marins nucléaires qui croisent dans les profondeurs des océans. La bombe nucléaire fut lâchée au Japon par les américains.

Rappelez-vous la crise des missiles de Cuba en 1962 où le monde entier était au bord d’une guerre atomique. pour riposter les russes envoient leurs bâtiments de guerre au Venezuela. Ces armes ont été utilisées récemment contre le Zimbabwe. nous dit-on ? Le monde ne survivra pas à une guerre nucléaire qui aboutira à une troisième guerre mondiale. Les grandes puissances essaient de rapprocher leur forces de frappe nucléaires le plus proche possible de leurs “ennemis potentiels”. Le problème Zimbabwéen n’était qu’une conséquence de la ségrégation raciale orchestrée par l’Angleterre dans ce pays. ainsi que ceux de ses homologues des pays du Nord étaient axés sur l’accès aux médicaments par les pays pauvres. Tout récemment avec la crise de la Géorgie . Toute la question est de savoir qui va recevoir les missiles nucléaires en premier et qui aura le temps de riposter ? Pourquoi toutes ces armes ? Pour Dissuader …. le SIDA vaincu 174 La vérité en marche . dans son Discours d’Accra le 11 juillet 2009. Robert Mugabe et son peuple ont été sauvés de justesse par l’élection d’un Président Afro Américain à la tête du plus puissant Etat du monde. Il existe aujourd’hui une nouvelle arme de dissuasion beaucoup plus dangereuse que l’arme nucléaire. les américains y ont déployé leurs navires de Guerre. Tous les nouveaux pays qui sont soupçonnés d’héberger des programmes de fabrication d’armes nucléaires font l’objet de sanctions. a lancé un message aux africains lorsqu’il a parlé du SIDA. Les discours de la plupart de ses prédécesseurs. Le père des indépendances du Zimbabwe. le Blocus et l’embargo des produits de santé ont créé une épidémie de choléra qui devait servir de pression. trente six missiles nucléaires et quatre sous-marin à Cuba. En 1962 Kroutchev déploie cinquante mille soldats. En 1961.Tous ces missiles sont armés et prêts à faire feu pour atteindre n’importe quel points de la planète. et ses traités de non prolifération s’appellent GATT et OMC : Ces armes dangereuses ne sont autres que les médicaments en général et ceux contre le SIDA en particulier. Il en a été tout récemment ainsi lors de la Chute du régime de Bagdad. Le Président Barack Obama. les Etats Unis sous Kennedy installent quinze missiles Jupiter en Turquie et trente autres en Italie pour se rapprocher de l’URSS.

ont intégré la médecine par les plantes. Conformément à la théorie de la rareté des ressources. Mais malgré cela le taux de croissance démographique ne cesse d’augmenter dans ces derniers pays.La géopolitique et la démographie La planète bleue peut elle encore supporter un nombre sans cesse croissant d’individus ? Ce problème de soutien ou non de la croissance démographique n’est pas nouveau. Vers 1600. il a aussi parlé des expériences nigérians et ghanéens. En 1950 la population africaine a chuté pour Le nouveau Président américain a parlé de “ prévention et de lutte contre le sida ” en évoquant un budget de six milliards et sept cent millions de dollars US. dans leur programme de santé publique. Selon Malthus. Ces médicaments seront autant de moyens de pression que de monnaie d’échange pour mieux exploiter les richesses des pays pauvres qui auront pour objectifs premiers de survivre mais non de s’occuper à mettre en valeur leur potentiel. À travers cette thèse. Il soutient dans son “ essai sur le principe de population “ un décalage qui existe entre la croissance de la population et la croissance économique. Le contrôle de la fécondité est la solution proposée par les malthusiens pour accorder l’évolution de la population avec la croissance économique sans que cela ne soit trop brutal c’est à dire par la famine. certains indices soutiennent que cela a déjà débuter. les médicaments sont aux Nord et les malades au Sud et le droit des brevets empêche ces Etats du Sud de les fabriquer librement. Les orientations et politiques de l’industrie du médicament pourront alors influer sur plusieurs domaines. qui sont limitées. est l’anglais Thomas Robert Malthus (1766-1834). la population chinoise et celle de l’Afrique80 se situaient dans le même ordre de grandeur. des programmes émanant de structures internationales. la croissance économique suit une évolution arithmétique alors que la population suit une évolution exponentielle. notamment en Afrique et en Chine. Le plus illustre des partisans de la thèse dite « pessimiste ». Ces deux pays ( surtout le Ghana). le SIDA vaincu 175 La vérité en marche . ont entamé les politiques de limitations des naissances dans les pays pauvres. Actuellement. la croissance doit parvenir à un état stationnaire.

d’un côté on notera une collaboration étroite des industriels du médicament avec ceux qui exploitent les ressources dans les pays du SUD pour mieux vampiriser les richesses et de l’autre on aura les pays frappés qui vont connaître des problèmes économiques et vont voir leur PIB chuter. particulièrement dans les pays sud africains. Ainsi. de 320 millions soit 19% de la population prévue pour ces 38 pays à cette date82”. afin de mettre sur pied des joint-venture dans le but de fournir les médicaments aux travailleurs. vers 2015. “Au total. Mais n’est elle pas assistée par des politiques tapies dans l’ombre et servant d’autres intérêts ? La population. Les multinationales du médicament s’associent avec celles des secteurs miniers. vers 2050. à l’aube du XXI ème siècle. La population Le Sida est probablement en train de se substituer à la politique malthusienne de limitation des naissance. C’est ainsi que Samir Ghabi de Jeune Afrique l’intelligent écrit : le SIDA vaincu 176 La vérité en marche . Ce serait ainsi une nouvelle sorte de prise d’otages des populations locales qui viendront travailler dans ces firmes quelque soit le salaire. qui est apparue après la déclaration de Thabo Mbéki du « Non VIH » qui a eu pour conséquences la décision de ne pas acheter les médicaments issus des polythérapies. elle représente la moitié. si on prend aussi en compte le nombre d’enfants qui ne naîtront pas de parents potentiellement décédés du sida. dans les 38 pays africains les plus touchés par la pandémie. Les conséquences seront que les administrations et les entreprises locales seront désertées au profit des multinationales qui proposent des traitements dans un pays à très forte prévalence du sida. le chiffre serait de 91 millions d’individus +manquants+ et. Cette évolution ne sera sans doute pas neutre sur le plan de la géopolitique mondiale. L’économie Nous constatons une pratique qui commence à devenir inquiétante. dans le seul but de gagner des années de vie. est en 2003 inférieure de 16 millions à celle qu’elle aurait dû être sans la maladie”81.arriver à l’ordre du tiers de celle de la Chine . Les prévisions démographiques conduisent à ce que la population africaine atteindra à nouveau le même ordre de grandeur que celle de la Chine vers 2025.

elle. La première économie du continent africain atteindrait. l’Afrique du Sud devrait voir son PIB bondir de 104 milliards à 1 174 milliards de dollars.5 %en moyenne annuelle). Avec un taux de croissance économique équivalent à celui du Brésil (3. de 175 millions à 250 millions d’habitants. passerait.africaine devrait passer de 44 millions d’habitants en 2003 à 47 millions en 2050. l’Afrique du Sud n’aura pas le potentiel démographique nécessaire pour soutenir une croissance économique forte. le SIDA vaincu 177 La vérité en marche . sur la même période. d’ici à 2050. le niveau actuel de l’Italie (septième rang mondial en 2003)… » L’Afrique attend toujours que l’industrie du médicament lui trouve la solution à ce problème vital. loin cependant derrière le Brésil (6074 milliards). la population sud. alors que celle du Brésil. À cause essentiellement de l’impact du sida.« Contrairement au Brésil.

le SIDA vaincu 178 La vérité en marche .

notamment le VIH/SIDA… »85 Pourquoi. et de son homologue chargé de la Santé et de la Prévention.A déguisée de l’Union Européenne ou offensive du sida business européen ? « Partenariat des pays européens et en développement sur les essais cliniques ». les pays en développement touchés par celles-ci sont aussi localisés en Amérique du Sud et en Asie et pas les moindres.O. une tentative de prise de contrôle du PLD La première offensive non officiellement déclarée de l’industrie pharmaceutique qui utiliserait l’Union Européenne comme cheval de Troie pour contrôler le PLD aurait pris la couleur d’une offre publique d’achat (OPA83) déguisée d’un montant de 600 millions d’euros. l’Union européenne a choisi Dakar pour lancer le démarrage de ce programme africain ? ONZE Le Sénégal est de loin le pays du continent africain le moins touché par la pandémie du Sida et de la Malaria. « L’EDCTP… est prioritairement axé sur la recherche de nouveaux moyens préventifs (vaccins) et thérapeutiques (médicaments) contre trois principales maladies. le SIDA vaincu 179 La vérité en marche . Monsieur Christian Sina Diatta. dans la période allant d’ici à 2007. Déjà 200 millions d’euros sont disponibles. notamment sur les essais cliniques.P. en compagnie des ministres sénégalais de la Recherche scientifique et de la Technologie.»84 Ce programme européen intitulé (EDCTP) a été lancé le 23 février 2003 à Dakar par le commissaire européen Philippe Busquin. Ce sont donc environ 383 milliards de francs CFA qui seront débloqués par l’union européenne dans le cadre d’un partenariat avec les pays en développement « dans la recherche en santé.

le SIDA vaincu 180 La vérité en marche . Philippe Busquin. Et pourquoi ce financement tombe au moment où le Sénégal s’apprêtait à démarrer les essais cliniques que le (CNRS) Conseil National de Recherche en Santé avait autorisé dans sa séance du 11 novembre 2003 ? Le premier rapport du Conseil National de Recherche en Santé avait demandé. M. pour affirmer leur volonté de « collaborer » afin de combattre la pandémie.Et pourquoi ce programme finance t-il des essais cliniques. se sont déployés dans les médias sénégalais et surtout dans la chaîne nationale à côté de leurs homologues sénégalais. et non pas des essais tout court ou la recherche scientifique en générale ? Le programme vise exactement « des essais cliniques de phase deux et trois ». « Le Commissaire européen. qui doit d’ailleurs visiter aujourd’hui le centre de traitement ambulatoire (CTA) du CHU de Fann. Si c’était un programme pour les pays en développement. Il a indiqué que c’est le plus grand programme (médical) du monde et que c’est un véritable partenariat à long terme entre l’Europe et les PVD qui fixent eux-mêmes leurs priorités de recherche et participent activement à tous les paliers des projets de recherche85bis ». les scientifiques de l’ANRS (structure française) ( Agence Nationale de la Recherche contre le Sida). En ma connaissance. ne doit -il pas être préparé par l’Union Africaine ou le NEPAD ? Durant les jours qui ont suivi la cérémonie de départ du programme. a souligné l’intérêt de ce programme qui va permettre aux chercheurs d’Europe et des PVD d’Afrique de regrouper en commun leurs efforts et leurs expériences pour de nouveaux produits efficaces et adaptés aux besoins sanitaires des Etats africains. lors de son premier rapport du mois d’août 2003. Le Dantec et l’Institut Pasteur de Dakar. le laboratoire de virologie de l’HALD. le site de l’IRD à Bel-Air. et d’après mes renseignements il n y a actuellement aucun essai clinique officiel sur le Sida en dehors de ceux du PLD. l’origine du financement des essais du PLD. le commissaire européen a donc visité les structures de tous les protagonistes sénégalais et français au courant de la découverte sur le PLD : l’IRD. La réponse déjà fournie par le Professeur Salif Sow pourra nous permettre de savoir si le financement devait bien venir des « généreux fonds de l’Union Européenne » ? De plus. le laboratoire de virologie de l’hôpital A. où étaient les représentants des autres pays africains et des caraïbes ? Pourquoi le commissaire européen a demandé au président Wade de faire le plaidoyer de ce programme au reste de l’Afrique ? Un programme d’une telle envergure. le CTA (Centre de Traitement Ambulatoire) du CHU de Fann et l’Institut Pasteur de Dakar. le plus grand du monde.

le Pr. Selon nos informations. ils affichent clairement leur intérêt pour la recherche contre le Sida et oublie la tuberculose et le paludisme. l’Institut Pasteur et le Sénégal. Le programme ne visait pas que le Sida. le Pr. le Pr. alors pourquoi on ne parlait que du Sida ? L’Union Européenne n’est pas uniquement la France . on entendait qu’une clinique allait être construite dans l’hôpital Fann afin d’accueillir tous les tradithérapeutes de la campagne et leurs produits. Le vendredi matin. l’IRD. Alain Gouyette. Les deux équipes de chercheurs sénégalais et français parmi lesquels. dans la capitale sénégalaise. dans les stations de radio. et où l’on a noté la présence. le Pr. président de l’IRD. Un article paru dans le quotidien « Le soleil » est intitulé « Recherche contre le Sida : Alliance entre l’ANRS. surtout avec des moyens qui s’élèvent à trois cent quatre vingt trois (383) milliards de nos francs. Eric Delaporte et le Dr Martine Peeters de l’IRD de Montpellier (France). du Pr. Jean François Girard. L’ « Alliance » viserait donc uniquement le Sida et les scientifiques français: « Cette alliance scientifique a été de nouveau concrétisée lors des cinquièmes journées scientifiques entre chercheurs de ces trois organismes français et Sénégalais qui viennent de se tenir à Dakar. alors pourquoi y avait-il que les scientifiques français. Trois jours après les deux articles du « Quotidien » paru le samedi 28 février 2004 qui évoquaient une tentative éventuelle de détournement de la découverte sénégalaise avec le programme européen EDCTP. Souleymane Mboup. avec les « patrons de l’ANRS. le Dr Ibra Ndoye85ters. le Dr Emmanuel Lagarde de l’unité INSERM 88 (France) et le Dr Roland Landman de l’hôpital Bichat de Paris. on ne peut pas faire des essais sur 60 personnes pendant plusieurs mois sans percer le secret des noms des plantes de LD. du Pr. Michel Kazatchine. Papa Salif Sow. et du directeur de l’ANRS. cette clinique aurait été transformée en l’actuel ministère de la santé. Ce ne pouvait pas être plus claire. logé à l’intérieur de l’hôpital Fann.Ne cherche. les 26 et 27 février derniers. afin de le rendre anonyme pour mieux détourner sa découverte ? De plus. ont. Pris la main dans le sac. directeur adjoint de l’institut Pasteur. les français revinrent à la charge. le SIDA vaincu 181 La vérité en marche .t-on pas là à intégrer LD dans la masse des guérisseurs de toutes sortes.

sociale. Jean-François Girard. Belges. mais il appartient à LD. Il faut savoir que l’IRD et l’Institut pasteur donc les français. savent exactement quelle est la valeur du PLD. Portugais ? etc… N’était-ce pas parce que les français sont les seuls à être aux courant de la découverte du PLD ? Quels sont les laboratoires pharmaceutiques qui vont participer au financement du programme ? Ce programme de l’Union européenne n’est elle pas simplement une vraie OPA déguisée pour tenter de contrôler le PLD. » « La recherche sur le SIDA est une course (ndlr : scientifique. Alors si les européens souhaitent nous faire une offre. passé en revue tous les « dossiers de recherche en cours. IRD. et le sida business ne prendra pas le contrôle de cette découverte au détriment du le SIDA vaincu 182 La vérité en marche . Allemands. De toutes les façons le Sida lui-même n’est pas une maladie. Le paludisme et la tuberculose ne seraient donc qu’une leurre. président de l’IRD. il va falloir que celle-ci soit explicite et claire.de l’IRD et de l’Institut Pasteur de Paris. Suédois. est elle en train de s’accrocher sur le Sénégal qui se relève et qui monte ? Pourquoi. médicale et économique) contre la montre et l’IRD est particulièrement attentif à cette alliance (ndlr : ANRS. Danois. Institut Pasteur et les partenaires nationaux des PVD) que nous développons dans tous les aspects des domaines de l’épidémie de VIH/SIDA ». « La France qui tombe » d’après le titre du livre de Nicolas Bavares (qui faisait fureur dans les milieux intellectuels français). Le PLD n’est pas la propriété du ministère de la recherche scientifique ni de celle de la santé et de la prévention. on ne voyait pas nos cousins Italiens. qui est de très loin le pays le moins touché par le Sida en Afrique ? Pourquoi la course de Jean François Girard se déroule t-elle au Sénégal ? Pourquoi autant d’argent au Sénégal alors qu’au même moment les chercheurs français étaient en grève pour insuffisance de moyens. au détriment des intérêts du Sénégal et des sénégalais ? Ainsi tout protocole d’accord qui devra être signé avec le Sénégal pourrait conduire à faire de ces intérêts étrangers des copropriétaires ou même propriétaires exclusifs du PLD. a expliqué le Pr. »86 Pourquoi cet intérêt soudain pour le Sénégal. mais un état de déficience du système immunitaire qui occasionne la survenance des infections opportunistes. Ces deux maladies font partie des infections opportunistes les plus fréquentes en Afrique.

Sénégal et partant de l’Afrique. Si l’on n’y prend garde. Le PLD ne nécessite aucune aide venant de l’Europe ou d’ailleurs. Où sont passé les deux cent millions d’euros de la première tranche ? Peut -on reconstituer les traces de l’utilisation de ces fonds au Sénégal ? le SIDA vaincu 183 La vérité en marche . à travers ce programme. il est prêt à être exploité et est une découverte intégralement africaine.. spolier l’Afrique. l’Union Africaine devra seule assurer financièrement ces essais cliniques et négocier avec le reste du monde pour son exploitation. De plus on verra encore le chevalier blanc qui sera encore venu au secours du pauvre africain incapable de trouver seul la solution à ses problèmes. car le cancer et le diabète sont surtout des pathologies des pays du Nord qui tuent beaucoup plus que le Sida dans ces régions. Depuis la parution de la première édition de ce livre. Donc les occidentaux ont autant besoin de ce produit que les pays en développement. C’est pour cela que. le cas échéant. on a plus parlé au Sénégal de ce “ programme providentiel ”. Le PLD ne traite pas uniquement des infections des pays en développement.. les européens pourront désormais.

le SIDA vaincu 184 La vérité en marche .

il fut invité au Japon par des laboratoires puis assassiné. qui avait mis au point un traitement contre le Sida. Des voix s’étaient alors élevées à l’époque pour dénoncer un assassinat orchestré par des barrons du sida business. De plus. DOUZE Si cette découverte est détournée à d’autres fins contraires à nos intérêts (africains). il y eut un Congolais. Cette fois-ci l’expérience nous a donc poussé à poser des gardes fous pour sécuriser la découverte qui survivra à LD encore pendant des siècles.Le piège du PLD. Nana Koffi Drobo un ghanéen avait aussi inventé un remède. mais avant même de sécuriser sa découverte. le délinquant ne pourra pas en profiter car dans les jours qui vont suivre. une découverte à double tranchant Avant LD. le nom des plantes ainsi que le procédé d’extraction seront rendu public et on les retrouvera dans les quatre coins de la planète grâce à la magie d’internet. sont prises depuis longtemps. Aujourd’hui c’est au Sénégal que le PLD a été mis au point. En effet le PLD qu’on pourrait classer dans ce que j’appelle la nouvelle catégorie des « quadrithérapie naturelle » est un mélange d’extraits de quatre plantes. Cela ne servirait à rien de tenter quoique ce soit. car ceux-là même que le produit menace ne pourront éviter la divulgation du procédé et le nom des plantes. le SIDA vaincu 185 La vérité en marche . Les dispositions pour parer à toute éventualité de détournement ou même d’attentat contre la personne de LD. il mourût dans un crash d’avion. la nature même de la découverte du PLD constitue un piège à toute structure qui tenterait de le détourner ou d’empêcher sa divulgation.

C’est ainsi que pour cette raison. et les laboratoires pharmaceutiques perdront alors ce juteux marché du sida business qui permet de vendre des années de vie. ni LD. les médicaments ne font pas l’objet de brevet. Cependant. Donc nous voyons bien que si nous décidons de rentrer dans le jeu de l’OMC et de déposer un brevet par le nom des plantes et le procédé d’extraction. mais plutôt par un coffre fort bien gardé.Ainsi l’heureux détenteur frauduleux se retrouvera dans la peau d’un marchand de sable en plein Sahara. en collaboration avec l’Etat sénégalais décide de déposer un brevet pour le PLD. il n y aura par conséquent plus de secret et par la même occasion nous menacerons le juteux marché inestimable du sida business entre autres. les polythérapies actuelles telles les AZT ne vaudront plus rien. Et il n y a aucune loi qui empêche les individus de fabriquer pour leur compte personnel des biens qui sont protégés par les brevets. Il pourrait en être pareil avec les traitements contre le cancer. En tout cas les africains n’auront plus besoin d’acheter de médicament car si LD a été en mesure de fabriquer le PLD chez lui n’importe qui peut le faire avec un fourneau. le diabète et l’hépatite virale. les laboratoires décident de ne pas requérir à la protection par le droit de la propriété intellectuelle. Dans ces deux cas. Personne n’est obligé de déposer un brevet pour exploiter une drogue de recherche. Il suffira alors de rajouter sur la composition un jus de fruits pour créer une boisson aux fruits exotiques qui soigne le sida. D’un autre côté si LD. ce n’est pas le Sénégal qui les empêchera eux ou les Etats « du bloc des plus riches parmi les pauvres » d’utiliser les extraits le SIDA vaincu 186 La vérité en marche . du charbon de bois et de l’eau. D’autant plus que les plantes en question abondent dans la sous-région et la fabrication artisanale de la solution du PLD n’est pas compliquée. le brevet est seulement un titre de propriété. dans le domaine de la phytothérapie. ce qui est interdit c’est l’exploitation à des fins commerciales. ni le Sénégal n’ont les moyens de lutter contre les ingénieries inverses dans le cas de dépôt de brevet. et ne nécessite pas de grands moyens. Si les super puissantes industries du médicament n’ont pas pu empêcher l’Inde et le Brésil de fabriquer des génériques. la facilité de la fabrication du produit et la disponibilité en grande quantité des plantes vont occasionner des ingénieries inverses afin de déposer d’autres brevets. car toutes ces pathologies ont été traitées avec une certaine efficacité par le PLD.

des métaux rares tels que l’or. de l’aluminium. du chrome. de l’étain. de la bauxite. Mais dans ce deuxième cas. du manganèse. du fer. qui doit être organisée par le Sénégal qui a découvert le traitement ou en cas de défaillance. de la platine . soit on ne souhaite pas faire du business alors on recherche nous-mêmes (le Sénégal et/ou l’Afrique et les pays du Sud) nos propres solutions continentales. Il en serait aussi ainsi si le Sénégal à lui seul décide de lancer des recherches afin d’isoler les molécules actifs. c’est oublier que l’Afrique est le pays du cuivre. alors il ne faudra pas s’adresser à l’OMS mais plutôt aux « Big Ten ».qui ont servi à fabriquer le PLD afin d’isoler les molécules actifs et de chercher pour trouver d’autres traitements contre d’autres pathologies. Il existe deux solutions : soit le Sénégal décide d’exploiter avec l’ensemble des pays pauvres du Sud. du cobalt. L’Afrique est-elle vraiment aussi pauvre pour ne pas supporter le coût d’essais thérapeutiques contre le Sida en utilisant des plantes locales ? Soutenir ceci. l’Afrique est aussi le pays du café du cacao. du nickel et du mercure. il ne faut pas imaginer une seule seconde qu’un médicament sénégalais puisse être accepté dans le marché européen ou Nord américain. cette affaire est une affaire africaine. par n’importe quel autre pays africain. soit nous déciderons de sceller un joint venture avec un grand laboratoire pharmaceutique parmi les « Big Ten » pour espérer pénétrer les marchés du Nord. de la banane. de l’hévéa et du coton. Les 30 millions de séropositifs ne sont ni des américains ni des européens mais des africains. il faudra aussi faire preuve de beaucoup de tact afin que l’Afrique puisse sortir de ce piège du « tout business » tout en respectant la tradition en vogue à Wall street. le palladium ou le colombo tantalite plus connu sous le nom de coltan. Pour une fois il faut assumer nos responsabilités nous-mêmes et ne pas toujours attendre de l’aide du « Chevalier blanc ». de l’uranium. Si le Sénégal décide alors de ne pas déposer de brevet et d’exploiter le PLD en choisissant le coffre fort. le germanium. de l’ananas. aujourd’hui c’est au tour du « chevalier noir » de sauver son peuple et partant le monde. à ce moment le PLD existera en marge du marché des pays du Nord. l’iridium. mais aussi du pétrole… Mais cette Afrique est toujours en train de quémander des subsides aux le SIDA vaincu 187 La vérité en marche . du zinc. Il existe deux alternatives : soit il faut faire du business.

Malcolm X. Marcus Garvey. Kwame Nkroumah. Martin Luther King…. même pour faire des essais sur « quatre plantes africaines. Sékou Touré. tant que nos dirigeants n’arrêteront pas d’avoir peur des représailles de l’occident. Mamadou Dia. notre continent sera toujours au bas de l’échelle de l’humanité et on restera toujours dans la dépendance et la misère. Thomas Sankara. Vous êtes l’âme de l’Afrique libre. de continuer à être leurs « matons » dans la grande prison/clinique qui tient leur peuple en otage.pays du Nord. le SIDA vaincu 188 La vérité en marche . Tant que l’Afrique ne sera pas unie. » Les dirigeants africains doivent financer cette exploitation sinon ils risquent. de demeurer à la merci des grands laboratoires. Patrice Lumumba.

a mis au point depuis plus de deux ans. mais aussi à la présidence de la République. Cette première publication a. au Sénégal.elle eu un effet d’eau bouillante ? Envers qui ? Le 28 février 2004. ils sont déjà très affaiblis par les brûlures. Lorsque le liquide dévastateur les y trouve.t. s’il y a eu une omerta qui en dit beaucoup sur la responsabilité et l’implication des autorités sénégalaises dans les blocages de ce dossier. pour dératiser une maison infestée par ces rongeurs parasites. on voit souvent toute une famille jaillir en poussant des cris horribles.Les impacts de la première édition L’implosion du PDS ou le péril Seckal ? Même. n’ a-t-il pas causé un séisme de magnitude 12 sur une échelle de 12. dans le milieu du “ sida business ” et des politiques qui ont voulu jouer à un jeu dangereux ? Au Sénégal. TREIZE le SIDA vaincu 189 La vérité en marche . j’ai envoyé un communiqué de presse à toutes les organes de presse sénégalaises. La première édition de ce livre a donc permis de dévoiler «la face cachée» de ce dossier. bout de bois et tout ce qui passe sous la main. un chercheur/tradithérapeute. ce livre. Voici la reproduction de ce communiqué: Actuellement. on a l’habitude de verser de l’eau chaude dans le trou qu’ils ont creusé et qui leur sert de cachette. bar de fer. sorti de nulle part. un traitement thérapeutique efficace contre le SIDA : le PLD. Lorsqu’ils sortent. c’est ainsi que commence l’épisode d’achèvement avec gourdin.

à travers le protocole d’accord qu’ils signeront avec l’Etat sénégalais contrôleront le PLD au détriment de nos intérêts nationaux. Le sida business prend en otage le continent africain. plus de 70% de ces personnes sont des africains : l’Afrique meurt donc et se meurt. cette affaire gérée par notre cabinet a subi plusieurs tentatives de blocage et de détournement. Toutes les 7 secondes. Si l’on n’y prend garde. La dernière tentative de détournement/contrôle pourrait prendre la forme d’un programme de l’Union Européenne utilisé comme cheval de Troie par l’industrie pharmaceutique. » Des scientifiques sénégalais aux actes non patriotes qui servent de larrons aux barons de l’industrie du médicament connaissent donc la valeur de cette découverte. Il y a donc autant de preuves microbiologiques et cliniques pour appuyer l’efficacité du PLD. le 11 novembre 2003. plus d’une vingtaine de malades du sida sénégalais ont reçu avec succès ce traitement. Le PLD n’a pas besoin des 383 milliards Fcfa pour être exploité par les africains eux-mêmes. l’Institut Pasteur. Et l’Europe sera certainement à nouveau le chevalier blanc qui sauvera encore l’Afrique incapable. Ce programme s’appelle : « EDCTP ou Partenariat des pays européens et en développement sur les essais cliniques ». mais surtout elle redonnera du prestige et de la reconnaissance pour les africains aux yeux du monde entier. Cependant. une personne est infectée par le virus et toutes les 11 secondes une autre en meurt. les laboratoires pharmaceutiques et leurs pays membres de l’UE. mais nous continuons à résister. le SIDA vaincu 190 La vérité en marche . le laboratoire de l’HALD. et se nourrit du sang infecté des malades. cette somme servira certainement les intérêts personnels de quelques larrons. M. et le CTA du CHU de Fann. des miettes à côté de ce que cette découverte pourrait ramener au Sénégal. sont celles-là mêmes qui connaissent avec exactitude la valeur du PLD : « l’IRD. Ce partenariat viserait vraisemblablement les essais cliniques87 autorisés par le Conseil National de Recherche en Santé. Les structures qui ont reçu la visite du commissaire européen chargé de la Recherche.Durant les mois de juillet et août 2002 des essais cliniques ont été organisés par le service des maladies infectieuses du CHU de l’hôpital Universitaire de Fann. et cette somme représente. Philippe Busquin. au demeurant. Au jour d’aujourd’hui. Par contre. car le PLD fera ses preuves lors de ces essais cliniques.

Ces dires ont même par la suite étaient soutenus dans la première édition en 2004. Signé JACK DIOP Ce fut une communication bien retransmise par la presse et les médias qui ont essayé en vain de saisir les autorités du ministère de la santé. était plein de symboles et le SIDA vaincu < 191 La vérité en marche . ni aucune autre autorité n’a fait une sortie publique pour confirmer ou infirmer le contenu de ce communiqué de presse. La suite des événements nous enseigna dans un premier temps que la raison officielle était : “des détournements” concernant les chantiers de Thiès. Jusqu’au 28 février 2004. le défilé du 4 avril 2004 qui ouvre les festivités de la Fête Nationale d’Indépendance. La première alerte était un document qui s’appelait : « Ce que le Sénégal risque de perdre : l’affaire LD ». début mars 2004. rien ne présageait l’annulation de ce défilé qui était le premier signe de l’implosion du PDS. des autorités de la présidence de la République. Ni les autorités du ministère de la santé.Ce grand complot est d’ailleurs en train de se faire dans l’ignorance totale des hautes autorités sénégalaises. Ce livre que je vais sortir dans le courant de la première quinzaine du mois de mars. Pourquoi ? Ont-ils été surpris par le veilleur anonyme sorti de nulle part ? Voulaientils cacher quelque chose de beaucoup plus grave ? Dans la foulée de ce communiqué de Presse. car cet événement qui allait se tenir dans son fief. mais dans un second temps on saura qu’il y avait autre chose de personnel entre le Président de la République et son ex premier ministre : une histoire de gros sou dont personne ne sait d’où cela provenait. il n y a eu aucun démenti publique de mes allégations depuis cette date. prévu à Thiès a été annulé (ville située à 70 Km à l’Est de Dakar et fief du premier ministre de l’époque). Ceux qui l’ont reçu se reconnaîtront. au plus haut niveau et sous leur nez. nous sommes en 2009. en plus. les premières rumeurs soutenaient que c’est à cause de la lenteur des travaux dans les principaux lieux qui devaient accueillir les festivités. est donc une deuxième alerte adressée cette fois-ci à l’opinion publique sénégalaise et africaine. le président de la République avait demandé à l’ex Premier ministre où il avait pris le surplus d’argent pour financer les chantiers de Thiès ? L’annulation de ce défilé avait irrité l’ex PREMIER MINISTRE. Durant le conseil des ministres qui suivit ce communiqué de presse.

après deux rakats88…devant le parterre de journalistes dans les locaux de l’ancienne maison militaire. surpris de la venue des gens de la presse. sans en signaler l’existence lors de la passation de service » . par pudeur je n’ose pas retranscrire les qualifications venant du palais et qui avaient été faites à l’endroit de l’ex premier ministre et de son attitude. soutenaient une vive altercation entre le Président et l’ex Premier Ministre qui aurait avancé qu’il allait démissionner si l’annulation du défilé était maintenue. La première question posée officiellement par le président de la République à son ex premier ministre c’est : Où avez-vous pris le surplus d’argent que vous avez rajouté sur le budget prévu pour Thiès ? Donc il y a eu dépassement budgétaire. elle revient à la maison avec un panier rempli de poulets et de denrées d’une valeur de dix mille (10 000) Fcfa. s’adressant ainsi aux populations de Thiès qui étaient descendues dans les principales artères de la capitale du rail et commençaient à montrer leur mécontentement face à cette annulation.surtout cela lui permettait de garder le cap pour la succession de Me Wade. une invitation à une conférence de presse au nom de la primature avait été envoyée aux organes de presse par un fax parti … du palais et non de la station primatoriale. Ce n’est que par la suite que la commission d’instruction de la Haute Cour de Justice prononce l’acte de mise en accusation voté par l’assemblée nationale qui reproche à monsieur Seck : « d’avoir ouvert des comptes bancaires au nom de l’Etat du Sénégal. En tout cas. Le mari a deux choix : soit de demander à son épouse où est ce qu’elle a pris les neuf mille (9000) Fcfa supplémentaires ? Soit il mange tranquillement son repas en félicitant son épouse de réussir à faire un repas de roi avec mille francs (1000) Fcfa. Il fut limogé quelques jours plus tard et exclu du parti démocratique sénégalais durant le mois de juillet 2005. Idrissa Seck appela au calme et à la retenue. tout en sachant que sa femme n’en a pas les moyens. en somme l’exemple simple c’est celui de la femme qui va au marché avec une DQ (dépense quotidienne) de mille 1000 Fcfa. ce qui renvoie à « de for- le SIDA vaincu 192 La vérité en marche . s’est résolu à se présenter. Les informations reçues à l’époque. l’ex premier ministre. Sans que ce dernier s’en rende compte. il n’a pas annoncé sa démission. c’est que le premier mandat de dépôt (juillet 2005) contre l’ancien premier ministre a été obtenu avec une inculpation d’atteinte à la sûreté de l’Etat et de la défense nationale. mais il a plutôt demandé aux thiéssois de respecter la décision présidentielle. Ce qui a été bizarre dans cette affaire. Devant le fait accompli.

l’a confirmé. le ministre de l’économie et des finances l’a confirmé. mais en a déboursé plus de 40 » et que « en plus des 20 milliards pris dans le budget. Dans les colonnes de Jeune Afrique n°2317. D’ailleurs le principal entrepreneur de ces chantiers. Dans cette même nuit du 13 juillet 2005 Idrissa Seck riposta à travers un CD et le lendemain dans une conférence de presse à son domicile du point E. Quels sont ces intérêts suprêmes ? Comment ont-ils été atteints ? Dans un article (hebdopolitique. C’est le 13 juillet 2005 au CICES89 que le Président de la République annonçait les poursuites contre son désormais ex fils et premier ministre. cet écart a endetté l’Etat. auxquels s’ajoutent des ressources financières supplémentaires mobilisées grâce aux grappes de convergence ( terme au demeurant très flou). court toujours derrière une facture de dix milliards que l’Etat sénégalais lui doit. » Probablement si Idrissa Seck était resté aux affaires.com). JLS ( Jean Lefèvre Sénégal) appartenant à Monsieur Bara Tall. le SIDA vaincu 193 La vérité en marche . il est écrit « Abdoulaye Diop. pour dire que tout ce que l’on a décaissé est allé dans les travaux de Thiès et que Adjibou Soumaré actuel premier ministre. Idrissa Seck expliquait que « dans les 40 milliards qui ont permis de financer les travaux de Thiès comportent les vingt cinq (25) milliards exceptionnels autorisés par le Président de la République. mais sur ce qui a dépassé dans ce budget concernant les travaux de Thiès et qui n’avait pas encore été payé. engagé des ressources pour les exercices 2005 et 2006. qui traitait du face à face avec les juges de la commission d’enquête de la haute cour de justice. six ( 6) milliards Fcfa en 2004 et le reliquat soit ( neuf) 9 milliards Fcfa à inscrire dans le budget de 2005 ».tes présomptions de détournement de deniers publics ». cette dette aurait été payée sur les « fameux fonds politiques qu’il a collecté » et qu’il garde en trésor de guerre. à l’époque ministre du budget. Un budget ce n’est pas du cash. l’ex premier ministre détiendrait par devers lui de l’argent. En général une incrimination d’atteinte à la sûreté de l’Etat présage que les intérêts suprêmes de l’Etat sont atteints. mais une prévision. » Cela veut dire que la question ne se trouvait pas sur ce qui a été décaissé. Cette situation nous renseigne sur trois points : 1/ Selon le Président de la République. le 5 juin 2005 Me Wade soutient que « Idrissa a suggéré (pour les chantiers de Thiès) 25 milliards.

mais se gagne ». ici on parle de milliards. Si l’argent ne se donne pas. c’est : D’où vient cet argent ? Et quel est le montant ? Pour le premier point. mais rajoute – t. alors pour quelles raisons autant d’argent a été « collecté » par Idrissa Seck ? Et à quel titre90 ? Pour le troisième point . mais c’est une histoire d’argent. c’est que cet argent ne provient pas directement du trésor public. « ce sont des fonds politiques et non l’argent de l’Etat ». si l’Etat du Sénégal n’arrive pas à prouver que cet argent provient des caisses de l’Etat.il. qu’il a “pris” de l’argent. Pour le second point. Monsieur Seck lui-même a reconnu devant les ondes de la radio Futurs Médias. Nous arrivons aux deux questions capitales : D’où vient cet argent collecté par Monsieur l’ex premier ministre ? Quel est le montant de ce « Butin » (1er CD de Mr Seck) ? Pour répondre à ces questions il serait judicieux de retourner à l’épisode du “ Protocole de Rebeuss ”. Donc si nous suivons le principe selon lequel « l’argent ne se donne pas. de “partage de butin”. 3/ C’est cet argent qui est à l’origine de la brouille entre le Président de la République et son ex premier ministre. Pour ceux qui connaissent le fonctionnement de la comptabilité de l’Etat et des finances publiques.2/ L’Etat du Sénégal n’arrive pas à prouver que cet argent provient des caisses de la République. le SIDA vaincu 194 La vérité en marche . cet argent a été « collecté » (terme utilisé par le président de la République lors d’une allocution télévisée concernant l’audition de Monsieur Seck par les juges de la Haute Cour de Justice) en utilisant les moyens de l’Etat sénégalais. de plus dans un pays du tiers monde appartenant aux groupes des PPTE. mais n’a pas atterrit dans le circuit officiel des finances publiques. il est maintenant clair et admis que la brouille entre Monsieur Seck et Me Wade n’est pas un problème de leadership. La question principale qui est d’un intérêt capital pour ce présent ouvrage. ni politique. il est impossible d’y détourner 100 millions de Fcfa sans trace .

le SIDA vaincu 195 La vérité en marche . représentant l’ex Premier Ministre et de Me Ousmane Sèye avocat de l’Etat. selon lui par l’ex premier ministre. brandi des documents signés . Il bénéficiera d’un non lieu partiel et fut libéré durant le mois de février 2006. avec un rare courage. à partir de 2006. à un document qui serait à l’origine de la libération de l’ex Premier Ministre. il a été inculpé d’atteinte à la sûreté de l’Etat et à la défense nationale. Mais la preuve d’un tel document fut donnée au lendemain de sa réélection aux présidentielles du 25 février 2007 par le Président Wade lui même qui avait au cours d’une conférence de Presse au palais. après six mois d’emprisonnement. il est l’aboutissement de négociations secrètes entre les deux hommes politiques par le biais de Me Nafissatou Diop Cissé notaire. s’il est libéré de prison. centre ville de la capitale sénégalaise qui abrite la Prison centrale de Dakar où Monsieur Seck avait été incarcéré.com. fut rejetée par l’avocat de l’Etat Me Sèye et Monsieur Sall porte parole du Président de la République. qui se serait engagé à rembourser des sommes importantes. on peut lire l’ancien premier ministre qui s’adressait directement au Président de la commission de la Haute Cour de Justice en ces termes : « La vérité c’est que c’est vous qui m’avez placé sous mandat de dépôt et à votre insu. le Président de la République m’a envoyé des émissaires le 15 novembre 2005 et le 06 février 2006. » Selon le site web précité qui citait le journal Le Quotidien du 22 mai 2008. Ce protocole donc de Rebeuss. Idrissa Seck ancien premier ministre du Sénégal y fut déposé le 23 juillet 2005.Le protocole de Rebeuss Rebeuss est le nom d’un quartier du “Plateau”. est signé à l’insu des magistrats. L’existence d’un quelconque document ou transaction à l’origine de la libération de Seck. Le protocole de Rebeuss est le nom donné par les journalistes. Le parquet et la commission de discipline furent saisis et il s’en suivit une demande de radiation de l’ordre qui s’est terminée par une suspension de cinq années… finalement annulée. avait fait une sortie dans la presse pour dire que les documents détenus par Me Wade étaient faux. la dame de fer Me Nafissatou Diop Cissé Notaire de Idrissa Seck. Ce qui créa un tollé du côté de l’Avenue Léopold Sedard Senghor. Mais quelques heures plus tard. L’existence ou non d’un tel document occupa la presse pendant très longtemps. Sur le site web de hebdopolitique.

nous apprenaient que c’est le Plénipotentiaire Me Ousmane Sèye qui avait signé pour ordre. notamment la gabegie financière de la Présidence de la République dont le budget dépasse celui de l’Elysée. De plus le Président ne signe pas un document dans lequel on parle de lui à la troisième personne du singulier. l’hebdomadaire. Les sommes seront versées à Me Abdoulaye Wade dès la libération de Monsieur Idrissa Seck. ” Selon. proviennent des fonds politiques gardés par Monsieur Idrissa Seck en vue de sa participation aux échéances électorales pour soutenir le Président Abdoulaye Wade. saines. d’où la qualification de fonds politiques. En attendant.la teneur de ce protocole qu’Idrissa Seck aurait remis aux juges est la suivante : “ J’atteste par la présente que les fonds confiés au notaire Nafissatou Diop Cissé par Monsieur Idrissa Seck. suite au non-lieu dans les procédures initiées contre lui devant la Haute Cour de Justice et devant le tribunal correctionnel. Fait à Dakar le 22 décembre 2005. car ces fonds viennent bien de quelques parts et surtout pas du budget voté par l’assemblée nationale qui n’a jamais dépassé un demi milliard de Fcfa par an. mais les minutes des négociations de Rebeuss publiées par la presse durant le mois de novembre 2006. ne souhaitent pas que cette origine soit connue du public. D’ailleurs le contenu de ces minutes était sensiblement maquillé au profit de l’ex Premier ministre. mais l’essentiel y était : “ les magouilles pour la reprise ou le partage d’un butin ” Cet épisode du protocole de Rebeuss nous enseigne sur un point capital : Il semble que les deux hommes politiques savent exactement d’où viennent ces fonds mais. constantes et sans heurts. le SIDA vaincu 196 La vérité en marche . elles seront placées dans un compte fonctionnant sous la signature conjointe de Me Nafissatou DIOP Cissé et Me Ousmane Sèye. Quel est le montant de ces fonds ? Durant l’épisode des échanges par presse interposée sur l’existence du protocole de Rebeuss91. il a été question que l’ex Premier ministre dise exactement combien il détenait ? Ce montant ne peut être que scandaleusement énorme pour plusieurs raisons. le document serait signé par le Président de la République Abdoulaye Wade. Les accusations contre l’ex PREMIER MINISTRE ne seraient donc qu’un moyen de faire pression contre lui pour qu’il mette sur la table le “ butin ”. Cependant les fonds politiques sont une destination et non une origine. Les relations entre Wade et Idy d’avant crise ont été.91bis sauf l’épisode du premier livre de Latif Coulibaly ou celuici avait présenté sa démission : mais cet épisode mérite à lui seul un livre.

Rappelez -vous l’affaire des chantiers de la ville de Paris qui incriminait l’ancien Président français. pour un montant qui dépasse dix milliards de Fcfa. on pourrait à peu près savoir quel serait le montant pour lequel Me Wade s’est séparé de son ex fils. dans le plateau où le mètre carré tourne autour de 265000 Fcfa. à tout ce pouvoir ? Pour un Président. Huit milliards ( 8) c’est le prix d’un terrain de trois hectares aux Almadies.même l’a toujours présenté comme son Dauphin en disant être un père pour lui et ce dernier un fils. le SIDA vaincu 197 La vérité en marche . contribuable. ce qui nous donne un montant de huit (8) milliards de Fcfa. premier ministre.Jusqu’au mois de mars 2004 Idy était sûr de succéder au président de la République et Wade lui. Hypothèse de départ : le montant global des chantiers de Thiès est de quarante (40) milliards. à partir de quel ordre de grandeur en référence monétaire est-on prêt à se séparer d’un fils politique ? En analysant de plus prêt les chantiers de Thiès. Exagérons donc notre supposition pour mettre vingt pour cent ( 20%) de surfacturation. à partir de quel montant d’argent est-on prêt à renoncer à tous ces acquis. Jacques Chirac. il a été directeur de campagne du président de la République. Ce n’est qu’après la déchéance du « fils aîné » que le « fils cadet » fut désigné successeur avant que ce dernier ne voit ses prétentions d’héritier légitime. Donc prenons dix pour cent 10 % de quarante ( 40) milliards. il peut être de l’ordre de cinq pour cent au maximum. Nous savons que les entrepreneurs ne supportent jamais ces commissions. à la Sicap sacré cœur ou au centre ville de Dakar. il a été un « fils ». L’ex premier ministre Idy Seck a dirigé le journal Sopi92 qui a contribué au lancement du PDS. qui ont été la raison officielle de l’élargissement de Seck. ce qui nous donne quatre ( 4) milliards de FCFA. Lorsqu’on sait ce que représente tout cela. alors maire de cette ville. Au Sénégal. partir en fumée lors des dernières élections communales de 2009. directeur de cabinet. Supposons qu’il est communément admis que les grands chantiers permettent aux politiciens de quasiment tous les pays du monde de se constituer un trésor politique pour entretenir leurs partisans. Une surfacturation n’atteint jamais dix pour cent ( 10%). il y a une rumeur qui soutient l’existence d’un certain monsieur 10% qui pose son véto sur tous les projets du pays. ils dégagent celles-ci en surfacturant le ….

Jean Lefèvre Sénégal ( JLS) est devenue une puissance financière. ce 15 juillet 2009. En tout cas. Monsieur Bara Tall propriétaire de la société Jean Lefèvre Sénégal qui a été le principal entrepreneur des chantiers de Thiès. Je fais un humble rappel des cours élémentaires de macro économie à Est-ce. Monsieur Tall a soutenu qu’il était écarté d’office de tous les appels d’offres parce que son entreprise ne rentrait pas dans le “ champs économique ”. Monsieur Tall. devenu Eiffage Sénégal ont décidé de se séparer de dix mille employés. ceci est un constat car il est capable de rivaliser avec une multinationale comme Fougerolle. dans le secteur des BTP. Celles-ci après avoir dénoncé le quasi monopole des Grands travaux de l’Etat par Fougerolle. en d’autre terme. le SIDA vaincu 198 La vérité en marche .qu’un Président de la République qui a la latitude et les prérogatives de disposer de tout le foncier du pays (domaine nationale de la Loi de 1964) peut se séparer d’une personne comme son ex premier ministre et fils pour ce montant ? Mais retenons ce qui est officieusement et classiquement admis dix pour cent (10 %). car il était toujours le moins disant.J’ouvre une parenthèse sur Fougerole. avait été inculpé pour surfacturation et emprisonné. ces prix étaient trop bon marché. ces prix inférieurs de cinquante pour cent (50 %) concernaient de nouvelles routes dans la brousse alors que l’ANOCI faisait des travaux d’embellissement et d’élargissement. Durant cette même émission. originaire de Thiès comme l’ex premier ministre et proche de celui-ci. Cependant ce monsieur. pour transcrire le cri d’alarme des Entreprises de BTP sénégalaises. Mais restons toujours à notre polytechnicien national. car il y a quelque chose qui cloche…. fit une révélation lors d’une émission sur la 2STV durant le mois de Juin 2009 : “ Les prix incriminés qui lui ont valu d’être enfermé à la prison centrale de Rebeuss sont inférieurs de moitié à ceux qui ont fait l’objet d’une adjudication et acceptés pour les travaux routiers des chantiers de l’ANOCI ( Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence Islamique) dirigé par le fils du Président Wade. qui a racheté Jean Lefèvre Sénégal de ses anciens employés. ” Et pire. il y a une rumeur qui soutient une “ forte proximité ” entre l’entreprise française Fougerole et la première Dame: Madame Viviane Vert Wade.

car un jeune polytechnicien sénégalais. Ou bien. Pour un “ père ” président de la République à partir de quel montant d’argent est-on prêt à renier « un fils » ? Les hypothèses de réponse à ces questions veulent que cela ne puisse être que des montants « scandaleusement importants ». a de très bons prix. vu les travaux qui ont été réalisés et le rapport de l’IGE ( Inspection Générale d’Etat)déclassifié. le même montant que la dette de JLS. c’est que à ma connaissance. c’est vingt cinq pour cent (25%) des chantiers de Thiès. mais sûrement pas pour trois hectares de terres à la Sicap Sacré cœur ( huit milliards de Fcfa). Cela ne confirmerait-il pas la thèse que “ les fonds politiques d’ Idrissa Seck ” ne viennent pas des chantiers de Thiès mais d’ailleurs. ne peut devenir milliardaire du jour au lendemain. est .ce que le clan Wade n’aurait pas découvert que JLS “ recyclerait ” les fameux “ fonds politiques ” de Idrissa Seck ? Le cas échéant on voit bien que dix milliards. et l’Etat refuse de lui payer un reliquat de dix milliards et pire l’emprisonne pour surfacturation. Ce sont uniquement les salariés de l’entreprise qui sont restés plusieurs mois sans salaire et probablement sans travail qui réclament le paiement de cette dette. le SIDA vaincu 199 La vérité en marche . notre Président de la République qui a choisi la théorie de la croissance économique par les grands travaux: Cette théorie n’a aucun sens si ces marchés bénéficient à des entreprises étrangères. D’où viennent les milliards de JLS ? Si je n’ai pas eu les bonnes informations quel est l’établissement financier prêteur qui est propriétaire de ces dix ( 10) milliards ? Je vous signale que le capital de ECOBANK Sénégal a été doublé en 2009 pour atteindre … dix (10) milliards de Fcfa. aucune banque ne s’est associée solidairement à JLS pour réclamer le remboursement d’un capital prêté. respecte son cahier des charges. Tout cela n’est pas logique!! Ce qui m’a semblé le plus bizarre. Il fait des travaux d’une excellente qualité. sans traces. le montant bloqué par l’Etat. qui a fait toutes ses études au Sénégal. c’est inimaginable pour une surfacturation.Revenons sur l’entreprise Jean Lefèvre Sénégal… Quelle est la banque ou le groupe financier qui est derrière JLS ? Je ne peux que poser cette question.

Cet état de fait pourrait prouver l’existence de ce document signé par le Président ou son plénipotentiaire Me Sèye et détenu par l’ex premier le SIDA vaincu 200 La vérité en marche . alors qu’Idrissa Seck comparaissait une deuxième fois devant les magistrats de la Haute Cour de Justice. Nous savons que l’assemblée nationale du Sénégal n’a jamais dépassé six cent millions de francs CFA. pour les fonds politiques.L’origine du butin ? La révélation de l’origine véritable de ces fonds dits politiques ne peut venir que de ces sources suivantes : Les deux hommes politiques Abdoulaye Wade et/ ou Idrissa Seck Le destinataire réel de ces fonds93 “ le fameux propriétaire connu des chèques ” de Idy. Les magistrats auraient pu refuser la qualification de ses fonds. ce sera la pire des hontes qu’un homme d’Etat puisse recevoir. Le président de la République dans les colonnes de Jeune Afrique n° 2317 du mois de juin 2005. donnée par Idrissa Seck. La qualification de cet argent en fonds politiques le dédouanait devant les magistrats qui n’avaient pas le pouvoir d’enquêter sur les fonds politiques. Avec. Ces derniers mots “ Mo ko wakh dé ”. le titre du premier CD d’Idrissa Seck « Lui et Moi ». le président Wade à travers une allocution télévisée a révélé que son ex PREMIER MINISTRE a dit devant les enquêteurs de la HCJ que cet argent qualifié de fonds politiques provenait d’une « collecte » parmi des amis du Sénégal et il ajoute « Moko Wakh dé » ( C’est lui qui l’a dit). ni de cette “ collecte ” ni de son objet. on dirait: “ Moi Abdoulaye Wade. je n’étais au courant. Cela revient aux magistrats eux-mêmes. si on jouait à un jeu de synonyme de titre ou d’équivalence de titre. puis durant le discours du CICES le 13 juillet 2005 a fait référence à des malversations concernant les chantiers de Thiès. Par la suite durant le mois de novembre 2006. car il n’appartient pas à un prévenu ou inculpé de qualifier lui-même les faits incriminés. on aurait pu écrire « Il sait. devant les magistrats de la haute cour a dit que l’argent qu’il détient par devers lui vient des fonds politiques dont il avait la garde et ces derniers venaient donc d’une collecte. si on devait les traduire en langage plus clair. je sais » et entendons pas là : il sait d’où vient cet argent et moi je le sais aussi et nous deux savons que ce n’est pas l’argent des travaux de Thiès et si cela se savait. Idrissa Seck. Ceux qui ont « alimenté » ces fonds.

Si nous voulons réellement savoir d’où proviennent ces fonds détenus par Idrissa Seck. le conduire à la tête de l’Etat et il détient une manne financière qui lui sert de trésor de guerre. selon sa logique. donc en ayant reconnu qu’il détient les fonds politiques. C’est d’ailleurs pour cela qu’Idrissa Seck a toujours dit qu’il n’a jamais quitté le PDS. car Idrissa Seck a été exclu du PDS. protocole de Rebeuss. Mais l’ex Premier ministre sait que d’ici peu il y aura un problème de succession de Me Wade à la tête du parti dont il se dit successeur naturel. On destine des fonds à être « politiques » « routiers » « spéciaux » etc…. aurait pu lui servir de porte de sortie en versant un montant arbitraire que personne ne pourra refuser. Pourtant cette affaire aurait pu être réglée très rapidement. de la qualification et de l’objet des deniers incriminés. dans lequel il dit reconnaître que ces fonds sont des « fonds politiques ». car dans le cas contraire les juges ne laisseraient pas Idy décider de la nature. Il veut le parti qui doit. en plein été avec des températures caniculaires et des conditions impitoyables. leader du parti le SIDA vaincu 201 La vérité en marche . La qualification de fonds politiques de cet argent litigieux le lie à ce parti et le dédouane de toute poursuite. il était obligé de les rendre au parti dont il n’appartenait plus. monsieur Amath Dansoko. Cependant personne. C’est donc ce document remis aux juges qui a « sauvé » l’ancien premier ministre. le moustique.ministre. il faudra retourner à l’époque où il vivait la dure rigueur carcérale dans des situations infernales. où chaque jour il se demandait s’il allait vivre le lendemain. Mais le problème est que le Président Wade ou son plénipotentiaire aurait fait une erreur monumentale en signant le document appelé. Les fonds politiques sont une destination et non une origine. a pour origine les fonds politiques. dès lors lui demander de rendre cet argent au parti du fait de son exclusion. relève d’un manque de respect envers ce qu’est la République et surtout envers l’Etat du Sénégal. dans une prison infestée du pire des prédateurs. car il était à la merci de « ses ennemis ». Convenons quand même qu’on ne parle que de milliards au Sénégal depuis 2004. Dans cette prison. Mais d’où vient tout cet argent ? Soutenir que cet argent qui a causé l’implosion du PDS et le limogeage de l’ex Premier ministre Idrissa Seck. en dehors de lui ne peut dire effectivement quel est ce montant. tout pouvait arriver.

Un procès a blanchi le fils du président et inculpé le journaliste qui avait publié cette thèse. Pourquoi l’émetteur ne se fait pas connaître ? Est-ce parce que l’objet de ce chèque est moralement répréhensible pour ne pas dire criminel ou mafieux ? Pourquoi toute la presse a continué de parler de guerre politique ? Il n y avait rien de politique dans ce dossier. est bien l’inventeur de ce remède ? le SIDA vaincu 202 La vérité en marche . de l’indépendance et du travail. En toute objectivité et selon les faits retenus dans ce livre. Dansokho rapporte que “ l’ancien Premier ministre lui a réitéré ses remerciements…” Monsieur Dansokho continue en reprenant les mots de Idrissa Seck “ …. titré à la Une “ Idrissa Seck avoue les véritables raisons de sa brouille avec Wade ” Au sujet de leur discussions. ne peut-on pas admettre que “ le propriétaire connu des chèques ” objet de discorde. tout le monde se mit à chercher le soleil. lui avait rendu visite dans ces périodes pénibles. En plein jour. en plein désert du Kalahari avec un ciel dégagé. donc il y a bien un signataire. ces « centaines de milliards » ce ne sont que des écritures… notamment sur des livres…et le plus souvent électroniques. Mais qui a fourni ces fonds qui ont alimenté les fonds politiques de Idrissa Seck ? Et pourquoi ? L’ex Premier ministre a parlé de chèques. qui plus est le fils d’un président d’une République démocratique qui n’est pas sous embargo.C’est d’ailleurs dans cette période qu’il y avait des allégations qui soutenaient que c’était de l’argent convoyé par Monsieur Karim Wade et qui aurait été saisi par la douane française.je n’ai touché à aucun sou de l’Etat du Sénégal. Il s’est adressé aux journalistes en répétant ce que Idrissa Seck lui avait dit: Je cite l’article de l’observateur n°591 du mardi 06 septembre 2005. dont Idrissa Seck faisait allusion dans l’article de l’observateur précité. N’était-ce qu’un problème de partage de butin en provenance d’un Hold up ? (selon toujours les termes utilisés par l’ex premier ministre dans son premier CD)93bis. Ce sont des chèques dont le propriétaire est connu et sera connu de tous le moment venu ”. Pouvez vous imaginer un seul instant qu’un ancien agent de banque de Londres. L’argent de la haute finance. puisse avoir un problème pour « déplacer » de l’argent d’un bout du monde à un autre ? Il faut savoir que l’argent physique (billet de banque ou pièces) représente une infime partie de la masse monétaire en circulation dans le monde.

que ce propriétaire a de si précieux qui vaut des milliards de Fcfa ? Si l’Etat n’est pas propriétaire. car la comptabilité publique est très stricte et en plus il s’agit de beaucoup de milliards de Fcfa. Qui est donc ce propriétaire dont faisait allusion Idrissa Seck alors qu’il souffrait le martyr dans la prison de Rebeuss infestée de moustiques. car les juges n’ont pas pu le prouver depuis plus de quatre ans d’enquête avec tous les moyens de l’Etat et ils ont d’ailleurs fini par prononcer un non lieu total.” d’avoir ouvert des comptes bancaires au nom de l’Etat sénégalais sans en avoir signalé l’existence lors de la passation de service. il n’en demeure pas moins que les moyens de l’Etat ou des titres acquis avec l’Etat ont probablement été utilisés pour procéder à la collecte.” Entre deux clics de souris d’ordinateur des centaines de milliards de dollars US sont transférés de Jakarta à Londres. car il a le pouvoir de porter plainte à titre personnel comme tout citoyen. le président de la France. qu’il a un « propriétaire connu » et qui sera davantage connu le moment venu et cela bien avant l’histoire des fonds politiques. Cela veut dire que le propriétaire ne sait pas qu’il l’est. Il ne s’agit non plus de l’argent des travaux de Thiès. Nicholas Sarkozy avait porté plainte au parquet. cela veut donc dire que la collecte pour son compte a été faite à son insu ou avec un « faux propriétaire » un usurpateur d’identité. Qu’est -ce . Les juges de la Haute Cour de Justice lui ont d’ailleurs reproché. Il ne s’agit non plus de l’argent pris directement dans les caisses de l’Etat sénégalais. lors de la mise en accusation pour détournement de denier public. Je crois qu’il ne faut pas aller chercher loin l’origine de cet argent. car Monsieur Seck a parlé de plusieurs chèques qu’il a dû présenter à encaissement dans un compte bancaire. Il y a de cela quelques mois d’ailleurs. car des individus avaient piraté son compte bancaire. en être convaincu et ne pas demander ses biens.Qui est donc le propriétaire de ces fonds ? Une chose est sûr ce n’est pas Abdoulaye Wade. de puces et de punaises ? On ne peut pas être propriétaire de milliards de Fcfa. Qui peut bien être ce « propriétaire spécial » qui ne se doute pas que ses milliards sont en train de faire trembler la République et ont causé l’implosion d’un parti Etat à travers le péril seckal. dont il devait être probablement signataire. car Idrissa Seck a bien dit. le SIDA vaincu 203 La vérité en marche .

car il ya toujours une contrepartie chez les donateurs. Idrissa Seck avait aussi abordé le rôle joué par le garde du corps de Karim Wade. Qui sont les « donateurs » qui ont alimenté ces fonds politiques ? Est-ce que ce sont les Koweitiens ? Si ce sont eux. mais pas des dons de plusieurs milliards de Francs CFA. mais aussi des fonds en provenance du Koweit et qui. le Sénégal compris.t il vraiment eu un « don » ? La réponse ne pourra venir que du Président de la République ou de son ex Premier ministre. Par contre il existe au Sénégal un « trésor » qui vaut des centaines de Le quotidien Walfadjri dans son édition du 18 janvier 2006 ( titrée à la une: Sources d’approvisionnement des fonds politiques: l’ancien PM lève un coin de voile) avait fait état d’un compte de la CBAO. je ne crois pas qu’il y ait eu un « don » de cet ordre de grandeur en toute gratuité.Déballages devant la Commission d’instruction: Le garde du corps de Karim a retiré 5 milliards”. le SIDA vaincu 204 La vérité en marche . c’est impensable. en retirant un demimilliard de Fcfa pour le compte du secrétariat général de la présidence. ça se gagne et que le don en matière financière n’existe pas. Le Journal Le Quotidien du 17 janvier 2006 titrait à la une : “ Chantiers de Thiès .Les fonds proviennent t-ils de ce “ don” du Koweit ? Y a. Lors de la confrontation avec les magistrats de la Haute Cour de Justice. Victor Kantoussan. toujours dans le compte de la CBAO qui héberge les fonds politiques. le 11 novembre 2006. alors pourquoi offrent-ils au Sénégal autant d’argent ? Et pourquoi cet argent n’a pas suivi le circuit officiel du trésor public ? Pourquoi aurait –il été collecté par Abdoulaye Wade pour finir dans les caisses des fonds politiques ? Aussi riche que puisse être le Koweït. Et en sous titre: “ Affaire Idrissa Seck . Moi je reste sur ma conviction que des milliards ne se donnent pas.Les fonds politiques de Wade effacent les chantiers de Thiès: Victor Kantoussan a touché cinq (5 ) chèques de un (1) milliard chaque en l’espace d’une semaine. C’est ainsi que selon Idrissa Seck qui répondait aux juges de HCJ. ces fonds ont servi à rembourser un prêt de deux milliards de Francs Cfa contracté à la CBAO par Abdoulaye Wade et son fils Karim Wade. d’après l’ex PREMIER MINISTRE avait été directement fondu dans les fonds politiques sur instruction du Chef de l’Etat. Le fonds koweïtien de Développement Economique Arabe accorde des prêts aux Etats en développement.

c’est le document que l’ex Premier ministre a fourni aux juges qui l’a sauvé. Et le plus souvent ils y échappent par arrangement. mais il fallait que l’Union Européenne sache que l’époque du pillage de l’Afrique est révolue. L’un des principes fondamentaux du droit est la présomption d’innocence. jusqu’à la fourniture des preuves de sa culpabilité apportées dans le respect de la loi et du droit en général. tout prévenu ou accusé est présumé innocent. d’interpeller messieurs WADE et SECK. la liberté de se faire une opinion objective. Le titre du premier article est le SIDA vaincu Une possible source d’alimention occulte et criminelle des fonds qualifiés de politiques < 205 La vérité en marche . Le 28 février 2004. tel l’enrichissement illicite les politiciens y échappent très rarement. Ces genres d’accusation bateau. car le Président de la République aurait attesté que ces fonds sont « politiques » donc échappent aux contrôles des juges de la HCJ. durant ma première sortie médiatique dans le journal : « le quotidien » pour annoncer la sortie d’un livre.milliards d’euros et qui aurait pu faire et qui peut d’ailleurs faire du Sénégal un nouveau Koweit de l’Afrique de l’Ouest : Le PLD Est-ce que LD est le “propriétaire connu” qui sera davantage connu le moment venu dont parlait l’ex Premier ministre Idrissa Seck ? Je laisse à chaque lecteur. Alors que l’enrichissement illicite c’est le contraire : la charge de la preuve de l’origine des fonds revient à l’accusé. Il appartient aux juges de qualifier ces fonds dont il existe une « présomption d’appartenance au Public » du fait des Hautes fonctions dans l’appareil d’Etat que détenait l’accusé ou le prévenu. Mais comme nous l’avons montré. Un inculpé de détournement de denier public ou d’enrichissement illicite ne peut pas décider de la qualification de ses deniers surtout lorsqu’il reconnait que « il s’est servi » . et aux journalistes. celui-ci n’était pas prêt. qui doit prouver de l’origine de sa richesse qui dépasse manifestement ses revenus connus dans l’exercice de ses hautes fonctions et selon ses déclarations légales aux impôts. Je vais vous fournir une éventuelle version inédite de l’origine possible de ces fonds litigieux : « Le Sikunda Gate ». Il y eut deux articles à la une du journal “ Le Quotidien ” qui ont surpris tous les acteurs du “ Sikunda Gate ”.

L’inventeur n’est pas issu des Dahara ( écoles coraniques) de Tivaouane ? . chargé des questions scientifiques : Monsieur Bassirou Mbacké. Début avril 2005. cabinet éditeur du livre. par le conseiller spécial auprès du Président de la République. Ces deux articles venaient de mettre à nu ce que l’Etat sénégalais savait et cacher depuis 2002. Suite à cette demande. Le Sénégal a eu une grande découverte tout le monde doit le savoir ”.“ Publication d’une découverte sénégalaise sur le Sida.Je l’aurai su s’il avait été reçu par le Président de la République et s’il appartenait à la confrérie des Tijaanes de Tivaouane. Le limogeage de l’ancien premier ministre survient moins d’un mois après la remise de l’ouvrage au Président de la République. faisaient état d’une débandade. de la même manière que celui de l’ex ministre de la santé en 2003 a suivi la remise du document intitulé : “ Ce que le Sénégal risque de perdre ”. c’est ainsi que commençait l’omerta autour de ce dossier. directeur de Jack Consulting. pour essayer d’en tirer le maximum “ d’intérêts … politiques ”.Non. celui-ci me demanda : . Monsieur DIOP ? . j’adressais la nouvelle demande d’audience au Président de la République en y joignant un exemplaire du livre qui n’avait pas encore été publié. le deuxième article “ Jack Diop. je fus reçu une troisième fois par Bassirou Mbacké quelques jours après la remise du livre. en fait il me faisait porter des gants. début mars. Après ces articles j’envoyais une demande d’audience adressée au Président de la République à la quelle je joignis une copie du communiqué de presse. Il y eut réunion sur réunion et il a été décidé de ne pas répondre aux deux articles. l’inventeur n’a-t-il jamais été reçu par le Président de la République ? . je fus reçu une première fois. mon informateur m’avait soufflé : « On aurait dit un chat qu’on a jeté au milieu d’une garenne de souris ».Monsieur Diop. Monsieur Bassirou Mbacké « apporta des corrections » à ma demande d’audience et me demanda d’en rédiger une deuxième. Le défilé de 4 avril 2004 qui devait se tenir à Thiès a été annulé. Autant que tout le monde le sache ”. Durant le deuxième entretien. . . le SIDA vaincu 206 La vérité en marche . vers fin mars 2004.Monsieur Mbacké insista et il parut troubler : En êtes-vous sûr.Non ! Lui répondis-je. Les informations que j’avais reçues à l’époque venant du ministère de la santé.

mais il voudrait aussi éclaircir certains points notamment l’article du quotidien précité avec Eva Marie Coll Seck ( 11 novembre 2003) et à son frère qui y est cité. attendez-vous à ce que le président de la République ait une autre version qui vient de hautes personnalités. Etait-ce un moyen pour le président de la République de dire aux journalistes et à l’opinion publique: « Voyez. Madame Eva Marie Coll Seck ( ministre de la santé de 2001 à 2003) et le ministre de la santé Issa Mbaye Samb (qui l’a remplacé en 2003) sont arrivés au palais de la République dans la même voiture.Il voudrait aussi savoir ce que vous attendez de lui ? Cette dernière question a eu l’effet d’un tremblement de terre pour moi.. Il va vous recevoir. Ni la presse. A cette date le livre n’avait pas été publié. Jack (là il passa par mon prénom). Monsieur Mbacké qui avait remarqué que j’étais pensif ajouta : -Il n’a jamais rencontré le président même avant qu’il ne soit Président de la République ? -A ma connaissance Non ! Mais je lui demanderai. le SIDA vaincu 207 La vérité en marche . le Président Wade a demandé à Idrissa Seck où il avait pris le surplus du budget des chantiers de Thiès. alors que le monde entier recherche un médicament depuis des décennies. Pourquoi Issa Mbaye Samb qui a remplacé Madame Seck au ministère de la santé. après son limogeage en 2003. ni l’opinion publique n’a pu faire le rapprochement entre l’article du 28 février 2004 et cette consultation spéciale. le président demande ce que j’attends de lui. Durant les consultations. . pour le remaniement du 6ème gouvernement de l’alternance.Puis monsieur Mbacké murmura une phrase qui en disait beaucoup…. mais le président de la République avait fini certainement de le lire. Un remède contre une maladie qui décime le monde et surtout les africains vient d’être découvert dans le pays qu’il dirige. je demande des informations aux deux ministres concernés ». arrive dans une même voiture que cette dernière ? Aucun autre ministre consulté n’est arrivé avec son prédécesseur dans une même voiture. je n’en savais rien dans cette affaire. Il ajouta : -Vous savez. parce que le livre n’était pas encore publié. Durant le dernier conseil des ministres d’avant le remaniement. « Il va falloir protéger le président ! » Là je commençais aussi à me poser des questions dans ma tête.

Lorsque le livre est sorti, la presse n’a pas su exploiter à fond ce document précieux pour faire délier les langues à tous ceux qui y sont cités sans équivoque. Un journaliste a même écrit que je défendais des intérêts personnels ; s’ils savaient ce que j’ai refusé dans ce dossier, j’aurai pu vivre tranquillement avec toute ma famille pendant mille ans. Pourtant, après avoir été invité à l’émission Grand Jury à la RFM ( Radio Futur Medias), présentée par, Monsieur Alassane Samba DIOP, celui-ci avait lancé une invitation aux scientifiques dont les noms figurent dans le livre à venir présenter un débat contradictoire. Il les a plusieurs fois appelé, mais en vain. C’est ainsi que l’Etat Sénégalais qui a vu que ni la presse, ni la société civile n’a réagi à fond à ce livre pour ouvrir un débat contradictoire qui aurait pu faire éclater la vérité qui entraînerait un bon de trente ans au profit du Sénégal et probablement de l’Afrique, a tout simplement choisi le statu quo. Durant les jours de consultations pour le nouveau gouvernement, Monsieur Bassirou Mbacké m’appelle plusieurs fois, pour me demander plusieurs informations, notamment, la boite postale de Jack Consulting, mon numéro de portable personnel. Mais le jour qui m’a le plus frappé, c’est quand il m’a appelé pour me demander le sous titre du livre, alors que je lui en avais offert un. Je lui répondis ; « la face cachée de la grande découverte sénégalaise » et il répéta Ah oui « LA FACE CACHEE ». Puis il me demanda : -Est-ce que vous suivez l’actualité ? Je lui ai répondu vaguement : Oui ! A vrai dire j’étais dans ma voiture à ce moment là et je n’écoutais pas la radio. A peine je raccroche avec lui, mon assistante m’appelle et me dit : Monsieur Idrissa Seck vient d’être limogé !! C’est comme si Monsieur Mbacké qui suivait mon dossier, voulait me laisser un message à indices qui serait libellé de la sorte: “ La face cachée de ce dossier, c’ est le rôle joué par Idrissa Seck et qui lui a valu le limogeage ” Je reçus la lettre de remerciement du Président de la République, dans un courrier daté le 22 avril 2004, le Président m’invitait à me rapprocher de son secrétariat particulier pour la date d’audience. Le 24 avril 2004 deux

le SIDA vaincu

208

La vérité en marche

Le seul scientifique qui a participé, par liaison téléphonique, à un débat dans lequel j’étais présent, lors d’une émission à la RFM était Ibra Ndoye, le secretaire executif du Conseil National de lutte contre le Sida, mais durant les débats, il s’est fâché et a préféré quitté l’émission avant la fin. C’était à l’occasion de la journée africaine de la médecine traditionnelle. Durant cette dernière semaine du mois d’avril 2004, Monsieur Mbacké m’avait appelé pour une « audience privée » avec le Président, mais je devais me rendre au Ziar ( Pèlerinage) Annuel du père de l’inventeur à Sikunda. Deux mois après, le 21 Juin 2004 en fin de matinée, la secrétaire particulière du Président de la République, madame Sow, appella, mon assistant personnel décroche. Elle informa ce dernier que le Président de la République allait nous recevoir ce jour même à 18 h 30. Elle demanda combien de personnes allaient venir ? Quatre ! Vers 19 heures nous fûmes reçus par le Président de la République qui était en présence de Monsieur Pape DIOP ( alors président de l’Assemblée nationale) et de Monsieur Kader Sow (alors directeur de Cabinet du Président). J’étais accompagné de l’inventeur et de l’aîné de sa famille qui vit en Europe ainsi que de l’aîné des garçons de ma famille. Nous en avions décidé ainsi pour montrer que ce dossier est aussi une affaire familiale et non pas uniquement professionnelle. Au moment où nous serrions la main à nos hôtes, avant même de s’asseoir, le Président Wade demanda à l’inventeur en Wolof : Xaamnga ki ? (Connaissez-vous ce monsieur ?) en pointant du doigt Monsieur Pape Diop, celui-ci semblait gêné, on voyait qu’il transpirait à grosse goutte, malgré l’air conditionné des bureaux du palais de la République. LD répondit : Non ! Je l’ai seulement vu à la télé. Le président rajouta en Wolof toujours: « C’est le Président de

jours après, le Président de la République signe le décret numéro 2004-560 qui officialise le limogeage de l’ex Premier ministre. Entre le 22 avril 2004 et le 21 juin 2004 date à laquelle j’ai été reçu par le Président de la République, je fus beaucoup de sorties dans la presse et les médias et jamais un scientifique n’a ni confirmé, ni infirmé les thèses du livre, ni osé un débat contradictoire autour d’un plateau.

le SIDA vaincu

209

La vérité en marche

l’Assemblée Nationale. C’est lui Pape DIOP » Asseyez-vous ! Cette dernière question me taraudait l’esprit et cette interpellation pour demander à l’inventeur s’il connaissait le Président de l’Assemblée Nationale réconforta une thèse que j’avais faite lors du limogeage de Idrissa Seck. A cette époque, les rumeurs soutenaient que le Président Wade voulait en même temps limoger le Président de l’Assemblée nationale, mais on lui aurait signalé que cela allait être très difficile à gérer politiquement. Y a - t - il eu un rôle joué par le Président de l’Assemblée Nationale dans les vraies causes du limogeage de l’ex Premier ministre ? Je ne vais pas rentrer dans le détail de ce qui s’est dit durant cette audience pour plusieurs raisons dont le devoir de réserve dû à l’institution qu’est le Président de la République en personne. Cependant les analyses issues de cet entretien très instructif auraient pu constituer un livre entier.

La conclusion retenue ce jour était que le Président de la République connaissait bien le dossier et il a donné l’ordre à son Directeur de Cabinet de mettre sur pied un groupe qu’il a lui-même appelé «l’Equipe de Dakar». Cette équipe devait être constituée de tous les doyens des facultés de l’Université Cheikh Anta Diop auxquels se rajoutent le ministre de la santé et celui de la recherche scientifique. Il avait demandé à Monsieur Kader Sow, alors Directeur de cabinet, de les convoquer tous et de coordonner avec moi-même pour que le travail puisse commencer.

Après quelques semaines, mes doutes à la sortie de cette audience se confirmaient : On nous avait servi une usine à Gaz. C’est alors que je passais au plan B avec l’Afrique du SUD, cet épisode a aussi été très fructueux. Du 24 mars 2004 date de limogeage de l’ancien premier ministre à juinjuillet 2005, c’était le calme plat entre Wade et Idrissa Seck, il n y a eu ni poursuites, ni révélations. Pourtant, si un président de la République en vient à démettre de ses fonctions un Premier ministre qui est le deuxième homme fort du pays, après un long compagnonnage et de surcroit l’exclure du parti dont il a participé à la constitution dans les durs moments, c’est qu’il avait assez de raisons valables. Alors pourquoi attendre plus d’un an avant de le poursuivre en justice ? Ne voit-on pas là que les raisons officielles évoquées pour justifier le
le SIDA vaincu

210

La vérité en marche

limogeage de Seck étaient fallacieuses ? Est-ce parce que les raisons véritables qui ont poussé à son limogeage ne sont pas « moralement correctes » ? Étaient-ils en train de négocier le partage du « trésor litigieux » pendant quinze ( 15) mois ? Durant les premiers cours de procédures pénales, un cas d’école est souvent posé aux jeunes étudiants : Est-ce qu’un brigand peut poursuivre devant les tribunaux un autre brigand pour la restitution d’un « butin » ? Le tribunal dans ces cas réclame d’abord au poursuivant demandeur de prouver l’origine légale et licite de ces biens objets ou causes des poursuites. C’est à partir de juillet 2005 que tout s’emballe et emballe tout le Sénégal qui suit cet épisode digne des « télénovelas » : on n’arrive jamais à connaître la vérité. Seck fut accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat et à la défense nationale : ce qui n’avait rien à voir avec les travaux de Thiès. Lorsque je croisais les informations et signaux que j’ai accumulés pendant toute cette période, je me posais toujours une question : -Est-ce que l’argent que détient l’ancien premier ministre ne provient pas de l’exploitation de cette découverte du PLD ? Il y avait plusieurs arguments : La concomitance entre l’annonce de la sortie du livre offert au président et le limogeage de son ex premier ministre Le coup de fil du conseiller à la présidence qui, de fait, m’annonce le limogeage de l’ancien premier ministre qu’il lie à la sortie du livre. Ses inquiétudes, quand il disait : « il faut protéger le Président de la République ». Ses quasis révélations qui soutenaient qu’il y avait un autre inventeur pour cette même découverte et qu’il y avait de hautes personnalités derrière cette version. A la Direction des études, de la recherche et de la formation, dirigée à l’époque par le Colonel Babacar Dramé, alors qu’on devait y rencontrer les dirigeants, il nous a été donné le nom d’une autre personne qui serait l’inventeur du PLD. Le placement sous mandat de dépôt de l’unique collaborateur de l’ancien PREMIER MINISTRE, Monsieur Mbaye Coulibaly, celui-là même qui avait reçu le dossier “ ce que le Sénégal risque de perdre ”. Les dires du PREMIER MINISTRE qui soutient que cet argent a un propriétaire connu.
le SIDA vaincu

211

La vérité en marche

En fin 2006- début 2007, durant la période d’avant les élections présidentielles, alors que l’ancien PREMIER MINISTRE, faisait à nouveau face aux magistrats de la haute Cour de Justice, je décidai d’aller à l’encontre de deux de ses proches. Le premier c’est Monsieur Sidy Kounta son ami et ancien chef de cabinet, le deuxième, un proche de l’ex Premier ministre qui était adjoint au maire de la commune Sicap Fann Point E sous Madame Ndeye Maguette Dièye : le Dr Seck. Je leur ai présenté séparément, ma version de l’origine probable de cet argent litigieux en leur soulignant que peut être j’avais tort. Je les ai chargé d’interpeller Monsieur Seck sur ce sujet et leur avais remis un courrier de demande d’audience afin de recevoir de vive voix sa réponse. Monsieur Sidy Kounta ne m’a pas rappelé, mais le docteur Seck m’a recontacté. Le jour de la « fameuse audience de midi » qui a permis les « retrouvailles » entre Wade et Idy, quelques jours avant le démarrage des élections présidentielles de 2007, le Dr Seck m’a appelé alors que la radio annonçait la sortie de l’ancien premier ministre de cette audience très médiatisée; je me trouvais à la place de l’Indépendance … quand le téléphone sonna : - Bonjour Jack ! - Bonjour Doc ! (c’est comme cela que je l’appelais) - Notre ami est d’accord pour te rencontrer, quand est ce que tu seras disponible ? - Il peut fixer le jour et l’heure, - OK Jack, je te rappelle pour te les communiquer Je n’ai pas reçu son appel et depuis ce jour, j’ai l’impression qu’il est toujours gêné quand il me rencontre. Tout récemment (février-mars 2009), on m’a mis en contact pour une autre affaire, avec un autre proche de l’ancien premier ministre. Lorsqu’il se présenta à moi comme un proche de l’ex Premier ministre, j’en ai profité dans l’intimité du bureau, pour lui présenter à nouveau ma version en ces termes : Comme vous m’avez dit être un ami de IDY, sans aucun intérêt politique, j’en profite pour vous faire une confidence qui pourra aider votre ami, car cela sert à cela les amis. Je reprenais les mêmes arguments qu’avec Messieurs Kounta et Seck pour toujours finir par dire que si mon hypothèse est fausse je lui présente mes excuses.
le SIDA vaincu

212

La vérité en marche

L’ami de l’ex premier ministre me tranquillisa en ces termes : « Hier on était ensemble. le SIDA vaincu 213 La vérité en marche . Pourquoi l’ancien premier ministre ne veut pas me rencontrer. je viens même de raccrocher avec lui. Mais sa femme vient de rentrer de France. il détient les fonds qui ont été collectés en utilisant ce subterfuge ? Le cas échéant. dès que possible je vais t’appeler pour que tu discutes avec lui ». pour me dire en face que sa brouille entre lui et le Président a pour origine le remède de LD ? Est -ce parce qu’en réalité. il doit être occupé. je lui dis les choses que je pense. moi je ne suis pas son obligé en politique ou un courtisan. je suis convaincu que ce sera très difficile de s’en sortir indemne s’il compte utiliser cet “argent sale” comme arme dans la bataille politique pour diriger le Sénégal. Là aussi Black out total par la suite……….

le SIDA vaincu 214 La vérité en marche .

Ses secteurs pourvoyeurs de devises souffrent. du Cameroun et du Nigeria. L’industrie de la pêche est pourtant celle qui a montré les signes les plus flagrants de déchéance : « les pirogues de la mort ». sans parler qu’ils ont rejoint les pays producteurs de pétrole . Aussi paradoxal que cela puisse sembler. le Sénégal est devenu un pays dans lequel parler de millions en références monétaires devient obsolète et dépassé. quasiment privatisées font face à une crise sans précédent rendue difficile par la concurrence de nouveaux pays producteurs de phosphate sur le marché mondial. Dans ces pays qui exploitent en permanence leurs ressources naturelles. on y parle que de milliards. alors que la plupart de ceux-ci disposent de richesses naturelles. Des faits troublants Depuis les années 2003 – 2004. le Sénégal se trouve devant une situation économique en pleine crise. Pourtant dans les pays de la sous région. on ne parle pas du Gabon. le SIDA vaincu 215 La vérité en marche .. lorsqu’on lance une vue d’ensemble dans son économie. il n’en est pas ainsi. voire ridicule . le milliard n’y est pas encore banalisé comme au Sénégal. dont l’exploitation et la production sont en perpétuelle croissance et tendent vers une vitesse de croisière. la pêche et le tourisme. C’est le cas de la Côte d’Ivoire et du Ghana qui sont des pays producteurs de Café. des deux Congo. de Cacao et hévéa. qui tend d’ailleurs à devenir chronique. c’est le phosphate. on continue d’y parler de millions de francs.QUATORZE LE SENEGAL DES MILLIARDS …. Les ICS ( Industries Chimiques du Sénégal).

se sont tous orientés vers Guet Ndar (Fort Saint Louis du Sénégal) pour naviguer vers les profondeurs des eaux mauritaniennes en s’éloignant des côtes pour ne pas être pris par les gardes côtes maures. Aussi paradoxal que cela puisse paraître le Sénégal fait partie du groupe le SIDA vaincu 216 La vérité en marche . de Kayaar. la destination Sénégal. Donc ce sont les pêcheurs qui sont partis en premiers vers l’Espagne de 2002 à 2004. avec leurs pirogues de pêches. les délestages fréquents sont des signes qui ne trompent pas. le Secteur des grandes entreprises nationales. mais aussi le gaspillage des revenus de cette entreprise d’Etat. appelés Lothio. est devenue très chère. au Maroc à la Tunisie et le problème de la rébellion en Casamance a eu un impact négatif pour cette zone très prisée par les touristes. mais une politique efficace basée sur l’aquaculture et la pisciculture pourrait nous permettre dans moins d’une décennie de redorer le blason dans ce secteur. la Sonatel ( Société National des Télécommunications). riches comme pauvres. l’utilisation du Carburant ( Fuel) pour la production de l’électricité. c’est dans un premier temps. quasi privatisée. mais aussi par la société civile et les partis de l’opposition. même par les organismes financiers internationaux. c’est bien après que les « civils » ont pris le relais. En résumé. jusqu’aux îles Canaries espagnoles. Le pays de la Teranga est devenu donc moins compétitive face aux Kenya. qui se trouvent aux larges des côtes mauritaniennes. à cause notamment des taxes d’aéroport. Pour le tourisme.Les pêcheurs de Yaraakh. Le budget de la présidence de la république du Sénégal avoisine celui de l’Elysée. entreprise stratégique. Pour la SENELEC ( électricité). au Sénégal d’où peut venir « facilement » et sans équivoque des milliards de Francs CFA qui peuvent permettre un tel train de vie de l’Etat qui est décrié par toutes les couches de la population. Concernant. le secteur du poisson est presque mort au Sénégal. A ma connaissance. due à la surpêche anarchique. je ne vois pas un seul secteur. ne nous appartient presque plus. principalement celle destinée à participer au financement du nouvel aéroport de Dias. C’est alors qu’ils ont su qu’ils peuvent aller. alertés par les premiers qui finirent par transformer leur lothios en pirogue de transport vers l’Espagne et développer un business très lucratif. de Teunguedj. devant la raréfaction du poisson. mais les principaux problèmes de cette compagnie nationale.

Pourtant le PDS ( Parti Démocratique Sénégalais ) a pris les reines de l’Etat des mains du PS ( Parti Socialiste) en 2000. Des objets précieux et rares ont souvent été utilisés pour mesurer les échanges. en y appliquant des formes symétriques. Nous allons en profiter d’ailleurs pour faire un petit détours vers l’histoire de la monnaie. argent) date de l’époque des cités grecques 610 . celle-ci est aussi ancienne que l’histoire du commerce et des échanges. ce prix représente pour le commerçant. Jusqu’en 1914 . cela veut dire dépenser un (1) million Fcfa par jour pendant cinq cent mille jours ( 1370 années). le SIDA vaincu 217 La vérité en marche . Un billet de cent(100) dollars en soit n’est qu’un bout de papier dont la valeur économique ne vaut même pas deux (2) centimes de dollars.650 avant le Christ.de queue de pelleton des PPTE (Pays Pauvres Très Endettés). ça se gagne ». et c’est le même territoire donc les mêmes richesses physiques. de creuser le bois. dépenser un (1) million de francs Cfa par jour pendant mille jour. l’équivalent des SICAP LIBERTE ET DIEUPEUL. mais sous Nixon en 1971 les USA ne pouvant plus soutenir l’étalon or à 35 dollars abandonne ce système. c’est à cette période que l’étalon argent fut supprimé. ordonnées de manière à sortir des formes agréables à contempler. Un (1) milliard de dollar US c’est environ cinq cent (500) milliards de FcFa. mais il représente un symbole une valeur. la valeur créée en faisant l’effort de couper un tronc d’arbre. pendant cinquante jours. Si un touriste américain achète un masque à Soumbedioune94 avec ce billet de cent (100) dollars US. C’est donner une dépense quotidienne de cinq mille francs ( 5000) Cfa par jours à quatre milles (4000) familles. Jusqu’au 19ème siècle toutes les monnaies sont définies par rapport à l’or puis à l’argent. Ces explications fournies ont pour objectif d’expliquer que la monnaie n’est qu’un outil de garantie qui sert à mesurer la valeur afin de favoriser les échanges de celle-ci. toutes les monnaies sont définies par rapport à l’or. Pourquoi on parlait de millions au temps du régime socialiste et trois ans après on ne parle que de milliards ? Mais c’est quoi un (1) milliard en unité monétaire ? Dépenser un (1) milliard de francs Cfa signifie par exemple. d’enlever l’écorce. La monnaie en tant que pièce métallique (or. C’est d’ailleurs le sens du proverbe français qui dit « l’argent ne se donne pas.

nous pouvons dire avec certitude que le PLD. Ces ainsi que commença le début de l’exploitation des pays du sud. diamant etc… et qui devaient avoir les vraies monnaies devises. le Sénégal peut financer le SIDA vaincu 218 La vérité en marche . Nos Etats africains qui regorgent de ressources naturelles. avec une infime partie de ce montant. est une maladie qui se manifeste par la défaillance totale du système immunitaire qui facilité la venue de toutes sortes de maladies. Le Sida. Une centrale nucléaire de la gamme des 1000 mégawatts. L’aéroport international Blaise Diagne. Le tronçon de l’autoroute à péage Malick Sy Pikine cinquante (50) milliards de FCFA. pour demander de l’aide. menace la globalité de l’industrie du médicament : quatre cent (400) milliards d’Euros.Le dollars est devenu. neuf cent quatre vingt quatre (984) milliards de FCFA. se sont réduits à des pays qui cherchent à se doter de devises étrangères en bradant leurs richesses naturelles. je peux vous dire que le Sénégal couve un trésor d’une valeur égale à celle de l’industrie du médicament. Lorsque je lis dans la presse ou vois à la télé que les représentants du NEPAD se rendent au siège de l’Union Européenne ou au FMI.6) milliards FCFA. car c’est un remède correctif naturel qui est sensé régénérer des cellules défectueuses de l’organismes. cela veut dire que ce remède est sensé combattre toutes ses maladies. Avec une petite partie de ce montant le Sénégal peut financer : Le port du futur évalué à six cent cinquante quatre (654) milliards de FCFA. six cent quarante deux (642) milliards de FCFA. Si personne ne peut expliquer de manière claire d’où nous viennent ces milliards. Donc de nos jours et dans nos Etats il n ya pas de milliards sans valeur associée. c’est deux cent soixante deux mille deux cent vingt trois (262223. Quatre cent (400) milliards d’euros. corriger les imperfections et renforcer les défenses. un substitue de l’or. La plateforme de Diamniadio. or. deux cent trente cinq (235) milliards de FCFA. l’industrie du médicament n’ y retrouve pas son intérêt. Si le PLD a vaincu le sida. c’est ce que représente le marché de l’industrie du médicament. Donc. Toujours. je me dis que nos dirigeants n’ont encore rien compris. la livre britannique s’apprécie au Dollars et les autres monnaies à la livre.

malgré les chefs d’accusation « bateau » comme atteinte à la sûreté de l’Etat. Vous venez donc d’avoir une information capitale. une ressource naturelle unique qui vaut quatre cent (400) milliards d’euros. alors conseiller du Président (qui allait devenir ministre de l’intérieur) transmet l’écho des accusations contre l’ex PREMIER MINISTRE en ces mots « tout le monde sait qu’à Thiès on n’a même pas investit 20 milliards : même pas 15 milliards » Ce sont les prémices d’une accusation sur des malversations concernant les chantiers de la ville de Thiès. nous apprenons que l’ex PREMIER MINISTRE est gardé à vue à la DIC (Division des Investigations Criminelles) pour atteinte à la sûreté de l’Etat et à la défense nationale. le Président Wade a limogé son premier ministre en avril 2004 par décret n°2004-560. D’ailleurs depuis maintenant cinq ans les juges sénégalais n’ont pu rien lui mettre sur le dos. où devait se tenir les festivités de la fête nationale de l’indépendance cette même année 2004. personne ne pourra prouver son implication directe sur les malversations liées aux chantiers de Thiès. le SIDA vaincu 219 La vérité en marche . Dans ce scandale politico financier. le Sénégal recèle un trésor. l’extraction du minerai de fer de Kédougou et payer toute sa dette publique globale depuis les indépendances jusqu’en 2004. Ce n’est que cinq jours après son exclusion du PDS le 5 aout 2005. personne ne pouvait apporter les preuves de ces accusations fausses. ainsi que le train à grand écartèlement. le 23 juillet 2005 au bloc des Madeleines. Selon donc la thèse de l’ex Premier ministre. il fut transféré. qu’Idrissa Seck comparaît devant la commission d’instruction de la HCJ. sa secrétaire et le journaliste Ndary Guèye. Aussi bizarre que cela puisse paraître.Le scandale à milliard le plus célèbre est celui qui oppose le président de la République Mr Abdoulaye Wade et son ancien premier ministre Mr Idrissa Seck. Après sa garde à vue à la DIC. fut inculpé et déposé à la MAC95 de Rebeuss en compagnie de Assane Farés (un homme d’affaire libanais). Ce dernier a nié ces accusations et défia qui voulait l’entendre que jusqu’à l’extinction total du soleil. le 16 juillet 2005. Me Ousmane Ngom. Deux jours après ce limogeage. l’épouse de celui-ci. alors que tous les sénégalais s’attendaient à une suite sur les chantiers de Thiès.

personne n’a plus parlé de ce “ programme providentiel ” Toujours dans cet article précité. mais il dit que cet argent n’appartient ni au Sénégal. à l’intérieur même de notre pays. qui s’ouvriront pour les firmes pharmaceutiques (européennes). ans une période allant entre 2004 et 2007. Financement de 600 millions d’euros de l’UE contre le sida. Un article du quotidien d’Etat “Le Soleil” daté mardi 24 février 2004 titré : Recherche en santé et essais cliniques en Afrique. une couverture pour “ se payer ” le remède miracle sénégalais. le plus grand programme de recherche en santé au monde avec un fonds de six cent millions d’euros. les africains et le monde de savoir qu’au Sénégal un remède miracle contre le sida et qui vaut des centaines de milliards d’euros. le SIDA vaincu 220 La vérité en marche . deux cent millions d’euros étaient disponibles. bien que feutrée très rude entre l’Amérique du Nord et l’Union Européenne sur les moyens de la recherche et dans la course vers les découvertes technologiques. dans le Cd qu’il avait enregistré et diffusé avant qu’on ne l’enferme. qui ont voulu monnayer le PLD ? Ces criminels contre l’humanité et génocidaires doivent-ils continuer de courir en toute impunité ? Qui a encaissé cette première tranche de deux cent millions d’euros? Cependant. ni à Wade.” Ce programme était-il pour l’Union Européenne. le Journaliste Monsieur Fara Diaw écrit: “ . Dans cet article il est écrit qu’à la date de parution. Je crois que le moment est venu pour les sénégalais. Qui sont ces criminels contre l’humanité. Ce qui est intéressant. Après mes interviews et la publication du livre le Sida vaincu en mars 2004. c’est que dans cette affaire Idrissa Seck reconnaît que le problème entre lui et le président c’est un problème d’argent.il s’agit de constater aussi que ce sont de vastes et durables marchés. mais que ces deniers sont des fonds politiques. il parla de partage de butin ( cf note 93 bis ) et par la suite il dira qu’il a effectivement pris de l’argent. La Guerre est actuellement.L’Union Européenne avait lancé à Dakar en 2004. mais qu’il a un propriétaire connu qui sera davantage connu le moment venu96 . a été pris en otage et peut être transformé en « Butin ».. le paludisme et la tuberculose. si de nouveaux traitements préventifs ou thérapeutiques plus adaptés et efficaces voyaient (enfin) le jour dans le cadre de protocole de recherches que ce programme à l’intention de “ booster ”. Allégations qui nous informe de la destination des fonds mais toujours pas de leur origine.

le FMI. nous assistons à des annulations intégrales de la dette du Sénégal de la part des puissances occidentales (le Club de Paris. devenus Francs ou français ont bien appris la leçon pour appliquer la même méthode en Afrique. de scientifiques sud africains. Devenus libres des griffes de Rome. Aujourd’hui cette très vielle méthode connue sous le nom de « diviser pour mieux régner » qui remonte même avant Rome serait-elle en train d’être appliquée dans ce qu’est devenu l’Union Africaine ou simplement l’Afrique. notamment Wally Serote le Patron de IKS SA ( Indegenous Knowledge System of South AFrica) et des hommes d’affaires du pays de Mandela. où sont passés les deux autres tranches qui devaient parvenir dans les caisses du Sénégal au plus tard en 2007 ? Le Sénégal. alors que la Conférence des Intellectuels Africains et de la Diaspora a été organisée à Dakar. L’annulation surprenante des dettes du Sénégal < 221 La vérité en marche . les descendants des Gaulois. la Banque mondiale. de la Banque mondiale et du FMI serait en train de devenir un «pays émergent». le G8. on y rencontrait les « Sénégaulois » citoyens français qui habitaient Dakar. Dans leurs colonies.Est-ce le trésor public du Sénégal? Est-ce le ministère de la santé ? Est-ce le ministère des finances ? Est-ce le Premier ministre? On est en 2009. du G8.) Durant cette Conférence. aidé et assisté par la perfusion du Club de Paris. Rufisque ou Saint Louis d’une part et les indigènes d’autres parts. Gorée. Rome avait institué la Gaule romaine avec des citoyens romains et le reste était constitué par la Gaule Barbare avec ses indigènes . il en était ainsi dans tous les territoires conquis par l’empire. nous notons la venue de Thabo Mbéki lui-même. Au mois de septembre 2004. Mais ceci n’est-elle pas que la partie visible de l’Iceberg ? Ces annulations de dettes seraient-elles liées au PLD ? le SIDA vaincu Le Club de Paris Pour mieux dominer la Gaule. A première vue ces annulations étaient une aubaine inespérée pour notre pays et nous ne pouvons que nous en réjouir et remercier les bienfaiteurs. accompagné de Frédérik Decklerc.

la nation entière alors que le second touche à priori un régime en place. car l’englobe et le dépasse de par son intensité et sa nature.815 million $). Un coup d’Etat économique peut même être le fait du régime en place. Cela se traduirait par des avantages et subventions offerts au Sénégal pour « l’aider » à sortir du lot des pauvres de notre continent et du Sud. Le Japon (71 millions d’euros et deux subventions de 8. hier. Ceux qui. aurait été l’événement le plus terrible que le Sénégal n’ait jamais connu. Un coup d’Etat économique est pire qu’un coup d’Etat politique. ont voulu se servir sans demander en collaborant avec des citoyens sénégalais et qui ont échoué grâce au livre « Le sida vaincu » veulent aujourd’hui utiliser la très vieille stratégie « diviser pour mieux régner » que j’appelle « diviser pour mieux dominer ». Au moment97 où j’écris ces mots le Sénégal a reçu des annulations surprenantes sur l’intégralité de ses dettes vis à vis de huit pays du Nord : La France (283.2 millions d’euros) Les USA (7. Cette stratégie vise à l’isoler et à le désolidariser du reste de l’Afrique. pour mieux maintenir notre continent dans la domination et la misère. Ce coup d’Etat s’il avait abouti.74 millions d’euros) L’Espagne (89 millions $) Le Norvège (39 millions $) le SIDA vaincu 222 La vérité en marche . celui-ci touche en plus du régime au pouvoir. C’est avec une heureuse fierté toute sénégalaise qu’avec mon équipe nous sommes arrivés à bout de ces machinations et avons causé la chute des comploteurs. ou du moins une bonne partie. Ces sommes dues par le Sénégal et effacées par les bailleurs du Club de Paris représentent des miettes par rapport à ce que le Sénégal peut prétendre avec le PLD. Il y a eu dans notre pays des complots et machinations pour étouffer/détourner les bénéfices du PLD à des fins autres que les intérêts de La Nation : c’est ce que j’appelle « la tentative avortée d’un coup d’Etat économique ». « nous » sénégalais mais surtout « Nous » africains.Est-ce que ce n’était pas une partie d’une rançon ? Je vais tenter de démontrer que ces annulations de dettes sont suspectes et ne représentent que des miettes par rapport à ce qui devrait nous revenir. sans oublier que c’est toute l’humanité qui a besoin de se soigner contre le VIH/ SIDA et autres maladies incurables.

intitulé Debt reduction (percent). le SIDA vaincu 223 La vérité en marche . Canada.cadtm. Pour un dollars dû. Si l’Occident voulait annuler la pauvreté.imf. Dans le FMI Bulletin du 15 janvier 2001 (www. il ne s’agirait pas d’annuler partiellement (le Sénégal qui a reçu une annulation intégrale est un cas unique) les dettes d’un petit groupe de pays. le FMI.L’Initiative PPTE (HIPC en anglais) a été lancée en 1996 par la Banque mondiale. USA. les pays pauvres en remboursent 8 et en doivent encore 4…(visiter le site web www.org) le tableau classant les pays selon leur réduction de dette.. Japon et Russie). Le programme qui n’est qu’une farce pour moi. L’annulation intégrale de la dette du Sénégal vis-à-vis de ces huit pays interviendrait dans le cadre d’un programme appelé Initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endettés). mais finit par un groupe de vingt deux ( 22) pays dont dix huit ( 18 ) de l’Afrique subsaharien et le Sénégal n’en faisait pas partie. Comment expliquer que le Sénégal qui était classé avant dernier dans la réduction partielle de la dette en 2001 devance tout le monde en 2004 pour bénéficier maintenant d’annulation intégrale ? L’explication serait-elle la suivante ? Il existe au Sénégal quelque chose dont l’exploitation fait trembler l’Occident et lui donne des sueurs froides. le G7 et le Club de Paris...org). concernait en 2000. perdre beaucoup plus encore..(Europe. La France En 2002. quarante et un (41) pays sur les cent quatre vingt sept (187 ) pays en développement recensés par l’OCDE. le Sénégal occupait l’avant dernière place devant le Honduras. Tous ces pays sont des membres du Club de Paris qui est formé par 19 Etats créanciers. dont le capital a d’ailleurs été remboursé plusieurs fois.. Lors de la récente crise financière le G20 a décidé de débloquer mille milliards de dollars US pour aider les banques. La France qui a aujourd’hui supporté la plus grande annulation L’Italie (31 millions $) La Grande Bretagne (NC) Suède (NC) Tout cet argent pourrait bien être le prix que nous payons pour . mais d’annuler totalement toute la dette de tous les 187 pays. Ce montant aurait pourtant pu servir à éradiquer définitivement la misère dans le monde.

org). le Président américain Georges Bush visite le Sénégal… En Juillet 2005.attac. face aux géants asiatiques. un an après les essais cliniques de l’Hôpital Universitaire de Fann. elle a alors alerté l’Union Européenne. en superficie et en population. côte d’Ivoire. Mauritanie Guinée. dont neuf pour des montants supérieurs à cinquante (50) millions d’euros. pauvres en ressources naturelles. Madagascar. Mozambique. RDC). Il s’agissait des pays suivants (Cameroun. Congo.2 millions d’euros~185 milliards Fcfa) ? En septembre 2004. il rajouta que le Sénégal pouvait acheter des licences pour produire des médicaments et faire de la recherche. des paradoxes… L’Union Européenne et les Nations Unies Nous pensons que la France a très vite compris que seule. Monsieur le ministre avait annoncé la construction de laboratoire pharmaceutique par la France au Sénégal. Le Sénégal ne faisait donc pas partie de ces neuf pays alors que la date prévue pour atteindre le point d’achèvement dans le cadre de l’initiative était…cette même année 2002. aux pétro dollars.france. Quel peut être l’intérêt d’un petit pays. leader mondial de l’industrie pharmaceutique était à Dakar durant la même période officiellement pour le Millenium Challenge Account qui donnait naissance au projet du plateforme de Diamniadio ( 40 km de Dakar) d’un coût qui se situait entre 400 et 500 milliards de Fcfa. par-dessus tout francophone.de dette prévoyait dans le cadre de l’application de l’Initiative PPTE. le premier pays africain visité par la très puissante Secrétaire d’Etat américain Condoleza Rice est… le Sénégal et comme par hasard le PDG de l’américain Pfizer. et à la puissante USA.( source www. elle ne serait pas à la hauteur de cette conquête du PLD. Burundi. des C2D (Contrat de désendettement -développement) pour dix neuf ( 19) pays africains. pour les USA ou la première industrie pharmaceutique au monde ? Le Sénégal un pays. Les Etats-Unis Durant le mois de Juillet 2003. Comment expliquer que cette même France annule en 2004 l’intégralité de la dette publique que le Sénégal lui doit (282. le ministre français de la santé Philippe D’ouste Blazy avait visité le Sénégal tout juste après la Grande Conférence des intellectuels d’Afrique et de la Diaspora. le SIDA vaincu 224 La vérité en marche .

La guerre que j’avais programmé était déclenchée. FNUAP. Vous voyez que le plus grand programme de santé des Européens. avait déjà été mise à disposition des autorités sénégalaises. UNICEF. de l’USAID. dans le cadre de la phase 2 du PDIS ( PNDS ). Les quatre cent millions d’Euros restants allaient être financés entre 2005 et 2007 par les pays membres et par l’industrie pharmaceutique ( comprenez celle des pays membres). C’est la confusion totale. alors commissaire européen. mais à quel moment les premiers versements ont été faits ? Quel a été le le SIDA vaincu 225 La vérité en marche . mais bizarrement depuis l’annonce en grande pompe…. Plus de Quatre mois après le programme de l’Union Européenne. PNUD. était englouti par l’Oncle Sam. alors qu’une partie de l’argent. mais dans cette confusion. selon les mots mêmes du commissaire européen Philippe Busquin. deux cent millions d’euros. Le financement provient en partie.C’est alors que l’Union européenne a accepté de financer « le plus grand programme (médical) du monde » ( ECDTP). Moins d’une semaine le Président Wade est parti en France pour une visite en tête à tête avec Jacques Chirac. Plus rien. selon les termes utilisés par Monsieur Philippe Busquin. l’OMS. La France voulait passer par les sentiments et jouait sa carte historique et culturelle. c’est pour cela qu’elle a tout concentré au Sénégal. beaucoup de milliards sont rentrés au Sénégal au nom de la santé. Entre eux l’Afrique du Sud subissait la pression de Londres. Où sont passés tous ces milliards ? Où en sont ces programmes de santé depuis 2004 ? Ces programmes sont en général négocié bien avant le show médiatique . alors président de la République. le quotidien d’Etat « Le Soleil » annonce que le gouvernement du Sénégal allait recevoir un financement de sept cent vingt deux (722) milliards de francs Cfa pour la santé. lâché par Wade résistait. le 29 juillet 2004. quelques jours plus tard c’est le tour du ministre des affaires étrangères de faire le voyage. Le plus grand programme de santé au monde devrait avoir une visibilité et une suite. le parlement Européen. mais Thabo Mbéki. l’Union Européenne faisait face aux USA et ses satellites notamment l’ONU et USAID. Pour ce programme. le Conseil européen et la commission ont décidé de mettre dans la « corbeille » les premiers deux cent millions d’euros. L’Union Européenne était en face de la plus grande découverte pharmaceutique du monde et celle-ci était sénégalaise.

L’ambassadeur se lève pour prendre le téléphone et appeler. A côté de cet accord. suite à un protocole d’accord que IKSSA avait envoyé par message électronique. Le 29 juillet 2004 alors que les médias ont annoncé un financement de sept cent vingt deux milliards de FCFA pour la santé. le SIDA vaincu 226 La vérité en marche . Je lui ai fais savoir que je ne pouvais signer l’accord qu’ils m’ont envoyé. existait un protocole visant à créer un laboratoire pharmaceutique multinational africain basé sur une nouvelle branche académique. Cette convention de recherche préliminaire visait en plus du Sida. l’Institut de Recherche sud africain IKS SA (Indigenous Knowledge System of South Africa). représenté par Monsieur Rapitse Montsho (secrétariat du NEPAD) a signé un Accord de recherche sur le PLD avec moi-même en tant que Représentant de LD. Ce protocole a aussi été signé par son Excellence William Mokou. Il revint pour me dire que ce dernier décide de commencer les essais avec le protocole que j’ai préparé et qui avait été signé par les plénipotentiaires Rapitse Montsho et lui-même. monsieur Wally Serote qui dirige IKS en Afrique du Sud. que les Universités Occidentales ont commencé récemment à appeler l’Ethnopharmacologie. En fait leurs jeunes chercheurs vont venir faire des stages dans les brousses et forêts africaines.compte bancaire qui a réceptionné ces fonds ? Quel a été le circuit emprunté par ces fonds ? L’Afrique du Sud En juillet 2004. pour récupérer le maximum d’informations sur les thérapies naturelles ancestrales. le Cancer. le Diabète et l’Hépatite virale. pendant que nos jeunes pharmaciens se préparent à aller vendre… les produits manufacturés qui sortiront des laboratoires des pays occidentaux. car trop volumineux et il était rédigé dans la langue de Checkspeare avec toutes ces subtilités. je rencontrais Son Excellence William Mokou. Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de South Africa au Sénégal. Lors de cette discussion je lui ai présenté les enjeux du PLD et lui expliquais que les pays occidentaux vont déployer leur arsenal de guerre pour faire capoter toute collaboration entre le Sénégal et l’Afrique du Sud et je lui présentai le journal le Soleil qui annonçait le financement américain après celui de l’Union Européenne. mais dont les molécules proviennent des forêts de Sikunda. qui n’est autre chose que la médecine traditionnelle de chaque ethnie.

Le téléphone sonne. Maintenant parlement ou pas. mais ce que j’ai visé avec eux c’est pour leur permettre d’être au même niveau d’information que les USA et l’Union Européenne concernant le remède.Mais Diagne. Je le coupe net. Diagne reprend : Alors comment cela se passe avec les occidentaux ? . Diagne rappelle. car les occidentaux resserre les rangs.Bonjour Jack ! j’ai un message de la part de Son Excellence.Non . nous on vend. car c’est le pays le plus touché par le sida au monde et c’est la première puissance du continent qui peut tenir tête à l’occident. . il faut qu’il nous « arme » pour qu’on aille à la guerre. . mais il faut que South Africa prenne des actes concrets. il se lève pour aller répondre .Mais son Excellence me précisa que cet accord. car on en a déjà signé un. Celui-ci lui avait dit qu’il avait pris soin de diviser le produit en deux pour remettre à des privés des « samples » ( échantillons) en dehors de la structure étatique IKS SA. Et cette guerre c’est sa guerre. c’est la guerre de l’Afrique du Sud.Son Excellence veut une proposition rapide qu’il signera. Diagne raccroche pour rendre compte. . je reçois un appelle de Monsieur Diagne.IKS SA attend le feu vert du parlement et du comité d’éthique concernant les essais du PLD sur l’ Homme.D’accord je vous écoute. je ne maîtrise pas ce que les sud africains font avec le produit.Monsieur Diagne. Je sentais que Son Excellence était à côté de lui. . je continue sur ma logique. aussi ils souhaitent avoir davantage d’informations sur le produit et les plantes. quand il revint il me précisa que c’est Rapitse Montsho qui appelait. ils peuvent même me dire qu’il n’est pas bon. c’est uniquement pour protéger les intérêts de l’inventeur. .Ça avance ! Mais dans cette affaire si l’Afrique du Sud ne fait rien. car chaque jour qui passe c’est contre l’Afrique du Sud. . il prendra ses responsabilités vis-à-vis de Pretoria. Le 13 août 2004. car l’Afrique du Sud est la première puissance de l’Afrique continentale.Pourtant c’est ce que je lui ai dit. Quelques minutes plus tard. le SIDA vaincu 227 La vérité en marche . Vous voulez que j’envoie quelqu’un ? . l’interprète de l’ambassade d’Afrique du Sud. ce n’est pas la peine je vous le donne par téléphone ce n’est pas long. Diagne reprend : . il ne s’agit pas de signer des accords.

en tant que conseiller de l’inventeur. . car les puissances ne sont même pas comparables. alors que l’existence même de l’Afrique du sud ( sa population. Je continue : Vous savez Diagne. sa civilisation ) est menacée de disparition. Les USA et l’Union Européenne vont l’écraser. Diagne m’a longuement écouté. fille du Roi Boutelezi Mongoustou est décédée du sida. je vais transmettre ! Puis raccroche Le troisième coup de fil sonne sur mon mobile alors que j’étais sur la route pour la prière de vendredi à la mosquée El Mansour. je peux plaider le cas de l’Afrique du Sud face aux occidentaux. sinon je ne peux pas dire à l’inventeur de ne pas traiter avec les occidentaux. je préférai recevoir un million de dollars de la part des sud africains que de recevoir un milliard de dollars de la part des occidentaux. Par contre si aucun Etat africain ne lève le petit doigt. ne croyez pas que nous avons besoin de vos résultats. ce n’est pas possible. Mais c’est dans ce cas où vous vous impliquez. La seule héritière. cela n’a aucun sens car.Re-Bonjour Jack c’est encore Diagne .OK ! à demain Le samedi 14 Août 2004.. l’Afrique est sauvée. Son Excellence veut une séance de travail demain à son domicile à 11 heures.Si l’Afrique du sud veut m’envoyer en guerre à sa place et ne souhaite pas me donner de munitions. . probablement contaminée. c’est la fille de la princesse âgée de huit ans à la date du décès de sa maman. je ne souffre pas du Sida et le Sénégal est pour l’instant épargné. Son frère a déjà été emporté par le sida avant elle. Pour l’instant . car moi j’ai fait ce que j’avais à faire et je pourrai marcher la tête haute. Nous avons abordé le sujet de manière pragmatique et j’ai repris les le SIDA vaincu 228 La vérité en marche . Tout cela n’a pas de valeur pécuniaire. son économie. ce sera du 100% business avec ceux qui annoncent la couleur et sans état d’âme. Si vous me demandez le nom des plantes. Il ya de cela deux jours. car nous avons les nôtres depuis longtemps . (le 11 août 2004). on se rencontre chez Excellence Mokou. sa culture. la princesse. si tout le monde connaît la vérité. cela concerne l’exploitation et nous n’en sommes pas encore là.Ok Jack.Je confirme en rajoutant que ce genre de dossier la seule arme efficace c’est celle de la communication. . Maintenant. nous voulons tout juste que vous sachiez que ce que nous avançons c’est la pure vérité. ni financière. puis dit lorsque je finis de parler : .

Excellence. on annonce que le Président de la République a annulé son voyage aux USA. Il reprend : Maintenant. et Sénégal à collaborer pour la mise sur pied d’une multinationale africaine pharmaceutique axée sur les plantes médicinales avec une usine en Casamance. tu peux nous présenter une proposition écrite de ce que tu attends de l’Afrique du Sud. Il regarde Diagne et me dis : « Jack ! I am Thabo Mbéki.Vous avez signé avec eux ? . Entre le 17 et le 25 Août 2004. car le Président de la République doit aller aux Etats Unis aujourd’hui même. il faut faire vite pour venir. j’ai alors appelé Monsieur Bassirou Mbacké . Cette rigueur est primordiale pour nous. mais ils allaient choisir de garder le remède en otage et de continuer à « toucher des rançons ». à cause des criquets pèlerins. A ce moment là les criquets pèlerins étaient déjà rentrés à Dakar depuis plusieurs jours. Me Wade a eu peur que l’affaire lui échappe pour finir entre les mains de Thabo Mbéki. Il m’a demandé. Lorsque j’ai déposé le protocole aux sud africains. je pense que le Président Mbéki devrait être impliqué.Vous avez remis le produit aux Sud africains ? . sauf votre respect. En fait c’était un avant protocole pour amener les deux Etats South Africa.Jack.Le 17 août 2004.Oui ! . le Conseiller du Président chargé de ce dossier. à la quelle je joins le document des essais cliniques à transmettre au Président de la République. arguments de la veille. car ce dossier est très stratégique. mais que c’est grâce au respect des textes de lois de la constitution et des procédures que l’Afrique du Sud est arrivée à ce niveau de développement. pour lui remettre une copie de ces documents. on en trouvait même dans les jardins du palais. Le soir dans le journal de 20 heures. Cependant Excellence Mokou me fait savoir qu’ils ont besoin de temps pour que le comité d’éthique et le parlement autorise les essais et dégage un budget. je finis le protocole avec South Africa. Il me dit qu’il est vrai que nous devons aller vite. ils n’allaient pas collaborer franchement avec l’Afrique du sud. I am an Ambassador Extraordinary and Plenipotentiaire » le SIDA vaincu 229 La vérité en marche . l’air abattu : . je reçus des informations qui confirmaient la volonté de l’Etat du Sénégal de continuer à servir une usine à gaz.Oui ! .

ils appellent depuis ce matin et ils attendent dehors. je crois c’est que désormais il ya une crise entre Mbéki et Wade qui sentait. ni politique.Allô Jack . Diagne était dedans. Le téléphone de mon secrétariat ne cessait de sonner. à l’ambassade d’Afrique du Sud. Il va falloir que je leur dise quelque chose. Il était embarrassé. une copie du communiqué par fax. . I send you a car. Lorsque je suis arrivé. ce jour du 24 août. mais vous savez que tout ce que j’ai écrit sur ce papier est vrai.Le 23 aout vers trois heures du matin. Tu n’as jamais rencontré le Président Mbéki. mais on peut résumé ces paroles en ces termes : . Mais je repris le contenu du communiqué de presse que je traduisais pour le SIDA vaincu 230 La vérité en marche . je sors et saute dans la 4/4 de service. L’ambassadeur me dit : Jack. Le lendemain matin. Oui mais vous n’aurez jamais cautionné une telle démarche. c’est Diagne je vous passe Son Excellence. Je décroche. il parlait très vite et en anglais. ce n’est pas « diplomatique » ni politiquement correcte.Jack. Le Chauffeur de son Excellence sonne chez moi. Son Excellence était vraiment fâché. Ce qui gênait son Excellence. tout le monde voulait m’interviewer. et que ce que vous dites et faux. L’Ambassade d’Afrique du Sud est assaillie par les journalistes qui souhaitent en savoir plus. à huit heures le matin. alors que tout le Sénégal dormait. Mais moi je ne suis ni diplomate. alors pourquoi tu as cité leurs noms ? Il fallait d’abord nous consulter. je lançais un communiqué à toutes les agences de presse du Sénégal. mais je suis une démarche tracée à l’avance. Je le regarde et lui dit. you have to be here right now. mon téléphone cellulaire sonne. mais j’eus le temps de rentrer dans l’enceinte de l’ambassade sans interview. je reconnus quelques journalistes qui se sont jetés sur nous. les résultats ne sont pas sortis alors pourquoi tu annonces des informations à la presse. ni Wally Seroté. We have a crisis beetween South Africa and Sénégal. Je peux leur dire que le remède n’a pas encore été testé. Tôt le matin. RFM matin a donné le ton et toutes les radios ont repris l’information dans les principales éditions de la journée. J’avais pris soin d’envoyer.

Mais la seule vérité ! Il y avait eu beaucoup d’appels de la part des rédactions pour me rencontrer. il est parti seul faire ses investigations qui ont donné lieu aux articles du 11 novembre 2003. qu’est ce que tu veux que je leur dise. le SIDA vaincu 231 La vérité en marche . Ce que le Sénégal perd. car je crois qu’il n’avait pas eu le temps de recevoir la traduction du document. Et puis Excellence. Je crois que ce fut la première fois qu’une édition quotidienne a été publié en deux jours. il soutint que c’est le terme « très concluant » qui le dérangeait. Je lui dis Excellence. je travaille pour vous. il avait besoin de la première puissance du continent. le 25 août 2004 le journal « Le Quotidien » qui a bénéficié d’une exclusivité d’interview. Ce que je cherche avec cette démarche c’est que l’opinion publique sache que South Africa était dans la course. ainsi les sentiments panafricains du peuple sénégalais l’emporteront face aux milliards de dollars du Nord ( l’UE et le bloc des américains). Je le vois se calmer un peu. mais j’espère qu’ils avaient compris. Donc le lendemain matin. que le Sénégal n’a pas le poids pour faire face aux occidentaux. Je pense qu’il avait compris. mais c’est un institut privé. Je lui explique. Il me demanda donc de rectifier le tir avec la presse pour dire que les essais n’étaient pas encore finis. Ce journal a flairé cette affaire à travers Soro Diop depuis 2003. J’ai bien nommé les signataires du protocole. Il faut que je réponde aux journalistes Jack. il n y a donc aucune ingérence dans les affaires de l’Etat sénégalais et l’Afrique du Sud est tout à fait libre de traiter avec qui il veut.lui en anglais. nous sommes des privés qui sommes librement venus à vous. car dès dix heures le matin il y avait rupture du journal. afin de lui permettre de savoir qu’il n y a avait rien de grave concernant Thabo Mbéki. Et puis vous êtes des privés et IKS SA reçoit certes l’aide et le support de l’Etat sud africain. Excellence Mokou finit par dire. qu’il ne fallait pas écrire cela. Mais quand j’ai fini de traduire le texte en anglais oralement. publie à la Une : « Le Sida vaincu. mais en cours. mais que le remède appartient à LD et à lui seul. mais j’avais choisi de donner l’exclusivité au journal « Le Quotidien ». L’Afrique du Sud s’empare de la découverte ». Mes amis journalistes m’en ont voulu après.

en compagnie du boss de IKSSA Bra Wally Serote. Je pense que cela lui a valu son rappel. mais ce n’était pas grâce à la diplomatie de Gadio ( Ministre des Affaires Etrangères du Sénégal). Moins d’un mois après cette visite. quel était le message que le Sénégal ou le South AFrica souhaitait lancer ? le SIDA vaincu 232 La vérité en marche . alors ambassadeur du Mali à Dakar. le président Sud Africain Thabo Mbéki. après l’accord de recherche signé entre moimême représentant LD et IKS SA ( Indigenous Knowledge System of South Africa) concernant les essais sur le PLD . Le ministre sud africain des services secrets a emboité le pas à ses compatriotes pour « visiter » le Sénégal et rencontrer son homologue du ministère de l’intérieur. quelques temps après l’ambassadeur d’Afrique du Sud fut aussi rappeler par son pays. visita le Sénégal en septembre 2004. le chef de la diplomatie sud-africaine Me Nkosazana Dlamini-Zuma est venue à Dakar (4nov 2004) pour une visite de trois jours durant laquelle. Son Excellence Goura Diall. car le Sénégal n’aurait pas apprécié cette aide précieuse qu’il m’avait offerte. a joué un rôle stratégique.Un peu plus d’un mois après l’histoire des « criquets pèlerins » qui auraient retardé les vacances du Président de la République. elle a rencontré le Président Wade et a signé avec son homologue Sénégalais Cheikh Tidiane Gadio. En rendant public la visite du ministre. pour une réaffectation promotionnelle . de scientifiques. Le SASS ( South African Service Secret) qui est compétent des renseignements non milliaires extérieurs du pays est d’habitude « très discret » dans ses opérations. Il quitta Dakar. en y distribuant des livres. d’hommes d’affaires et du Président Frederik De Clerk et Alpha Oumar Konaré qui avait été mis au courant par un courrier diplomatique parti de l’Ambassade du Mali à Dakar. mais grâce à la « diplomatie spéciale » de Jack DIOP. un accord « instituant une commission mixte de coopération bilatérale entre le Sénégal et l’Afrique du Sud » (communiqué du ministère des affaires étrangères du Sénégal). Cette visite n’avait pas été médiatisée. Cette visite s’est déroulée à l’occasion de la Conférence des Intellectuels d’Afrique et de la Diaspora durant le mois de septembre 2004. pourtant c’était la première fois que le très charismatique Président Mbéki se rendait à Dakar. Mbeki était. Durant cette même visite Mme Zuma a aussi visité l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et l’hôpital Universitaire de Fann. notamment dans la saisine de l’Union Africaine et son Président.

le chiffre d’affaire annuel sur les anti infectieux et anti bactériens dépasse le double de la dette du Sénégal. finit par recevoir des pressions venant des environs proches de Buckingham Palace. Me Abdoulaye Wade aurait demandé à ce dernier s’il partageait son or et son diamant ? Le Président Thabo Mbéki. Nous constatons donc. Donc nous voyons qu’environ 15% du chiffre d’affaire annuel d’un seul groupe pharmaceutique concernant les anti-infectieux.Par la suite. son parti l’ANC le déclara personna non gratta. devant des allégations de Thabo Mbeki qui émettait des réserves quant à la solidarité africaine.42 milliards d’euros : ~2243 milliards FCFA Selon la Direction de la Prévention et de la Statistique du Sénégal. les sud africains verront que cet accord de coopération mixte bilatéral ressemble fort à l’usine à gaz dont je faisais allusion plus haut. alors qu’il était question des Etats Unis d’Afrique.56 milliards d’euros : ~2335 milliards FCFA Anti bactérien : 3. le stock de la dette publique extérieure s’élevait en 2001 à 2266 Milliards de FCFA. Lors de la rencontre de Syrtes en 2005. Il n y a pas de philanthropie dans le monde de la haute finance. que cette réduction de la dette n’atteint même pas le quart du stock de notre dette publique qui était en 2001 : 2266 milliards de Fcfa. le Club de Paris avait décidé de réduire la dette du Sénégal à hauteur de 90 milliards et ils sont allés jusqu’à 414 milliards de Fcfa. car c’est le statu quo pour le pays de Mandela qui est dans l’expectative depuis lors (cinq longues années se sont écoulées). dépassent à lui seul la dette globale du Sénégal depuis son accession à l’indépendance. Ce grand Président finit par être la victime de ce que j’ai appelé un « Coup d’Etat constitutionnel ». Il est remplacé par… Zumma ! Quelle est l’explication de ce Black Out des autorités sénégalaises ? Est-ce que Me Wade a utilisé le PLD comme monnaie d’échange au détriment de l’Afrique et des malades du monde entier ? En novembre 2003 la Direction de la communication externe du britannique GSK publie les chiffres d’affaires suivants: Anti infectieux : 3. face au comportement du Président sénégalais. Ce chiffre n’est d’ailleurs pas loin des 383 milliards qui devaient être injectés par le programme de l’UE appelé ECDTP (Partenariat des pays le SIDA vaincu 233 La vérité en marche . Et si on ajoute le montant des anti bactériens. D’après l’APS (l’Agence de Presse Sénégalaise).

Celui-ci soutenait avec énergie et conviction qu’au moins d’ici trente ans. est celui qui détient des informations capitales (sur le PLD) qu’on pourrait appeler en faisant allusion à une arme nucléaire : “ le cœur du réacteur ”. Le Professeur Souleymane Mboup : Il dirige le laboratoire de virologie de l’hôpital Aristide Le Dantec. après qu’il lui ait dit que c’est lui l’inventeur du PLD. il a été le premier à décrire le VIH2 en 1985. médecin Colonel de son état.européens et en développement sur les essais cliniques). Concernant le programme de l’Union Européenne précité (ECDTP). Président du réseau africain de recherche contre le VIH/SIDA et du comité préparatoire de cette rencontre autour de l’EDCTP. Le 27 juillet 2004. vaccinaux et thérapeutiques ” Ce chercheur médecin Colonel qui a été le premier scientifique à décrire le VIH 2 en 1985. le SIDA vaincu Les scientifiques sénégalais et leur ministère 234 La vérité en marche . a bien placé le contexte de ce programme. paré de toutes ces médailles et grades était l’invité du journal de 20 heures à la chaîne nationale: RTS1. Le professeur après les salutations d’usage. c’est le médecin qu’il a rencontré qui l’a amené voir le Pr Mboup. Le Docteur Ibra Ndoye Il dirige depuis longtemps la machine à milliards qu’est le Comité National de lutte contre le SIDA. mais celui-ci rajoute : “ Abdoulaye Wade est trop petit pour ce genre de dossier ”. deux jours avant que le quotidien le Soleil annonce un financement de sept cent vingt deux milliards de francs CFA. qui est devenu Conseil national (avec comme autorité suprême le premier ministre). Le chiffre d’affaire annuel de GSK dans les domaines anti infectieux et antibactérien représente onze fois le montant de la dette annulée par le Club de Paris. notamment les essais cliniques. Monsieur le Professeur a rencontré LD alors que celui-ci amenait sa fille au service orthopédique de ce même hôpital. il n’ y aura pas de vaccin contre le sida et son virus. le professeur Souleymane Mboup habillé en tenue militaire. En fait. lorsque les politiciens ont compris les enjeux de ce gâteaux. Selon le chercheur sénégalais “ les domaines les plus fiables sont précisément les plus critiques. avant que je sonne l’alerte. le journaliste du quotidien “ Le soleil ” précité plus haut écrit: “Le professeur Souleymane Mboup. lui a dit qu’il n y a qu’un seul remède au monde qui arrive à tuer le virus et c’est le PLD.

il la preuve de la non maîtrise de ce dossier spécial ou une volonté de brouiller les pistes ? le SIDA vaincu 235 La vérité en marche . pour plusieurs raisons: Le Docteur Ndoye n’avait jamais voulu de contact direct entre lui et l’inventeur du PLD. Il n’attaquait pas directement le PLD. Cet appel était intéressant.Durant le mois de mars 2005.J’appelle pour me présenter d’abord et ensuite vous dire que cette découverte est d’une importance capitale pour l’humanité et surtout pour l’Afrique. . Le ministère de la santé du Sénégal est le seul ministère qui a vu passer neuf (9) ministres en neuf (9) ans. Il s’est fâché et s’est retiré de l’émission. mais parlait de cette médecine en générale. c’est moi qui suit votre dossier depuis le début. Lorsque je pris la parole en tant qu’invité de l’émission. il a fustigé cette forme de savoir en disant que les tenants de cette médecine disent souvent qu’ils peuvent soigner le sida sans preuve.. donc tous les moyens efficaces devaient recevoir son attention. Ceci est. LD reçut un coup de fil spécial… .Bonjour ! Je suis le Docteur Ibra Ndoye du CNLS. il rajouta : “ LD Méfiez-vous de l’argent. et tirait sur toutes autres solutions. mais on ne s’était pas présenté.” LD attendit en vain ces visiteurs spéciaux. Le professeur Emmanuel BASSENE: Il avait reçu LD un jour pour lui signaler qu’il allait recevoir une visite d’occidentaux. car il ne faisait que l’apologie des ARV. on s’est déjà rencontré. Je vais vous donner mon numéro de téléphone et vous pouvez me joindre quand vous le souhaitez.Allô Bonjour ! . qu’une ou des puissances allait passer au dessus de lui. à l’occasion de la journée africaine de la médecine traditionnelle. Je crois que ces gens voulaient connaître le nom des plantes en allant voir le professeur BASSENE qui les a gentiment éconduit. je lui fis savoir qu’il raisonnait comme un Directeur Commercial du laboratoire pharmaceutique GSK ( Glaxo Smith Kline). Je lui fis savoir qu’il dirigeait le Conseil National de lutte. S’il a appelé LD c’est parce qu’il avait certainement reçu des informations. alors pourquoi cet appel ? Quelques mois auparavant. “ ils sont venus me voir ”. de 2000 à 2009. cette découverte représente beaucoup plus. alors qu’il participait à une émission spéciale à la RFM.

Aussi bizarre que cela puisse paraître. Tous les sénégalais peuvent dresser le profil du promoteur du laboratoire de Thiès et de celui des marocains. depuis la sortie du livre personne n’a plus reparlé de ces projets.Les projets de laboratoires pharmaceutiques de Thiès et du Technopole : En 2003 -2004. le SIDA vaincu 236 La vérité en marche . deux projets de constructions d’Usine de production de médicament avaient été annoncées: 1/ La première devait être construite par des Marocains dans l’enceinte du technopole à Dakar 2/ La deuxième devait être construite par des indiens à Thiès Concernant les deux projets la première pierre avait même été posée.

alors se battait et disait à qui voulait l’entendre qu’il était l’homme qu’il fallait pour le pays. une petite République appelée Galubuur. sur le continent appelé le Négusland. Galubuur n’avait pas été doté par dame Nature de ces richesses. Vers la fin de sa carrière politique. mais jouait un rôle très influent dans le comté. LE ROI ET LE BUTIN Il était une fois. un citoyen de Galubur venait de terminer des recherches le SIDA vaincu 237 La vérité en marche . le plus populaire des opposants au Roi de l’époque. Le Négusland était un continent très riche en matière première et disposait d’une civilisation plusieurs fois millénaire. il y a de cela des milliers d’années. Cependant. Buur finit par être nommé Roi du GaluBuur. mais depuis quelques six cent ans. nommé Buur. il faisait partie des exceptions qui confirmaient la règle. Il se réclamait pannéguslandisme et voulait un Super Etat Fédéral qui regrouperait tous les Etats du Négusland. Pendant des dizaines d’années un homme politique. Négusland était la proie des peuples du continent voisin le caucasland très pauvre en ressources naturelles. Mais ce pays regorgeait de la première des ressources naturelles « les ressources humaines de qualité » dans tous les domaines. Je ne pourrais donc pas commencer sans le préalable d’usage : “Toute ressemblance entre cette histoire et des faits ou personnes connus n’est que le fruit du pur hasard”.QUINZE Je vais vous raconter une petite histoire. après des dizaines d’années dans l’opposition. A la même période où Buur prenait le pouvoir par les urnes en l’an 1 de la Révolution. Ce petit Etat l’était par sa taille.

il descendait d’une grande lignée de savants en ce qui concerne le savoir du Laam . Les plantes étaient cueillies à Gaïa. Alors que plus de deux dizaines d’années s’étaient écoulées. en fait la découverte était d’autant plus importante que géostratégique. Durant l’an 1 de la révolution donc. car elle menaçait les intérêts de la première industrie au monde qui brassait un chiffre d’affaire annuel de plus de 400 milliards de Corie intercontinentale. et il avait fini de le tester en fin de chaîne sur des êtres humains. à l’intérieur des terres où coulaient les eaux qui prenaient leur source dans la fontaine de jouvence. d’autant plus que l’information était accompagnée d’une bonne documentation et de preuves cliniques. Alors que les scientifiques venaient d’avoir leurs premiers résultats propres. L’heureux chercheur s’appelait Aliph. Aliph venait de boucler ses recherches. Cet état de dégénérescence immunitaire favorisait l’attaque de l’organisme par tout ce que la nature connaissait le SIDA vaincu 238 La vérité en marche .intenses qu’il menait pour trouver un remède contre la terrible épidémie de SIDAN (Système Inventé pour la Destruction des Autochtones de Négusland) qui menaçait l’humanité mais surtout était en train de décimer le Négusland qui était le plus touché. C’est alors qu’Aliph alla voir le vizir de la santé de Gallubuur pour l’informer de son invention (le Koun) en compagnie d’un homme de science qui avait validé la nouvelle formule médicamenteuse. il était très modeste et s’habillait humblement. Le vizir de la santé a rejoint le gouvernement de gaalubuur alors qu’il dirigeait le département du SIDAN à l’OMS (l’Organisation Mondial du SIDAN). Le Sidan regroupait en elle-même plusieurs maladies. le virus du SIDAN tremblait alors. quant à son niveau de toxicité et son niveau de réponse biologique. Le vizir de la santé avait reçu la nouvelle avec joie. biologiques qui venaient d’un homme de métier. le vizir de la santé était troublé. à son accent on voyait qu’il ne parlait pas la langue courante de la capitale le Libyen. car elle n’était pas à vrai dire une maladie mais un état. ni chercheurs n’arrivaient à bout du virus qui avait déjà enterré plusieurs millions d’individus. aucun laboratoire. Il appartenait au clan de Khoussam qui habite l’extrême Est du pays. car un mélange secret à base de plantes venait de signer sa mort certaine. Le vizir a alors contacté le service des maladies infectieuses pour que des essais pré cliniques et cliniques puissent se faire pour mieux cerner le produit.

C’est lui qui distribuait les parts du gâteau en finançant ça et là des projets de lutte ou de prévention contre le Sidan. car les pays qui détenaient la science des médicaments et le marché étaient très puissants. en fait il organisait le tapage le SIDA vaincu 239 La vérité en marche . En réalité. Les intérêts financiers étaient donc stratégiques et très importants . Ce dernier lui posa la question suivante : . comme jadis l’argent du pétrole l’avait fait pour son prédécesseur. Ce marché était tellement lucratif que l’Etat le plus puissant au monde le Cowboyland. Le vizir de la santé alla décharger son fardeau vers une pointure du pouvoir qui avait facilité sa nomination (le fantôme). et c’est d’ailleurs eux qui fournissaient aux pays de Négusland l’argent nécessaire pour diriger leurs populations. depuis le début de la création par une malédiction. Donc le vizir était troublé par cette découverte. et leur intelligence (si on pouvait l’appeler ainsi) était tellement inexistante qu’elle ne pouvait enfanter que de nouvelles épidémies. porter au pouvoir grâce à l’argent de cette industrie. car il dépendait directement des argentiers caucaslandiens du Roi. même les politiciens le courtisaient pour recevoir des subsides. cependant à côté de ce bénéfice financier pesaient des intérêts aussi importants : le bénéfice moral. des guerres et des actes de barbarie à la limite de l’imagination. il ne dépendait aucunement du Roi. il pesait à lui seul 20 milliards de Corie Inter /an ). pour assurer la promotion et le marketing du Sidan et des produits liés. on le craignait. cet individu concentrait entre ces mains des milliards de francs galubuuriens.Est-ce que Birima Boye est au courant ? . il dirigeait le puissant lobby du Sidan business durant les deux dynasties qui se sont succédées. Blinton 1er. il était même plus puissant que les politiques qui ne pouvaient pas le commander. son poste au CNLS lui rapportait. Les Caucaselandiens faisaient croire aux Néguslandiens que leurs terres étaient maudites par les dieux et ce. Il déclinerait probablement des postes de vizirats dans le régime tellement. le fameux lobby de la CNLS (Comité Nationale de Lutte contre le Sidan).Non pas encore ? Birima Boye est celui qui dirigeait en solo.d’agents pathogènes et c’est là que survenait la fin fatale : la mort. Birima Boye était très puissant. avait vu son Roi. Un marché très juteux s’était organisé autour du SIDAN et des maladies infectieuses .

Le tout nouveau Chef des vizirs allait donc piloter ce qui allait devenir « l’affaire Koun Faya Koun » Le nouveau Chef des vizirs était un jeune loup aux dents longues. .Ceci n’est pas grave on finira par le savoir le moment venu. sinon le Koun allait frapper ». Les malades du Sidan pourront toujours continuer à crever. C’est ainsi que la Comite Nationale de Lutte Contre le Sidan est passée Conseil National de…. C’est ainsi que le (fantôme) alla voir Birirma Boye.faire Tout juste après ce changement.Avec ce nouvel organigramme le Chef des vizirs est désormais le Boss de Birima Boye qui est passé secrétaire exécutif du Conseil. .Un paysan analphabète en gaulandais. . c’est ainsi que le chantage des politiques a fini par avoir raison de l’intouchable Birima Boye et de ses mandants. la réponse est binaire 0 ou 1.. pour lui proposer un Deal après lui avoir présenté le dossier du vizir de la santé : « Nous voulons notre part du gâteau.C’est qui l’inventeur ? . le SIDA vaincu 240 La vérité en marche . alors un petit trésor politique et des recommandations venant de la Gauland qui souhaitait profiter de cette aubaine pour rattraper le Kaizer-land et le Milord-land.J’en suis sûr. . il s’aperçut qu’il venait de recevoir entre ses mains l’instrument qui pouvait lui assurer la succession de Buur. mais il garde toujours en secret le nom des plantes. un tradipraticien insignifiant.Etes-vous sûr que ce médicament est bon ? Demanda-t-il à son vizir de la santé . il fallait que tout le monde sache que la pandémie était toujours là.Oui ! . il était sûr qu’il lui revenait de prendre la relève de Buur malgré la multitude de prétendants. le Galubuur changea de Chef des vizirs. Birima Boye présenta le fantôme à ses patrons qui lui remirent le prix de son silence et de sa collaboration. sûr de lui et très ambitieux . Mais avec la découverte du Koun. il fallait assurer l’existence du marché.Qui est au courant de l’affaire ? marketing du Sidan et de son marché. ce remède miracle. les politiques n’en ont rien à f…. risquait de changer l’architecture de l’économie mondiale. ce dernier fut remplacé par le fantôme qui détenait. la science ne ment pas. Le jeune loup comprit alors que cette nouvelle donne. le pouvoir de Birima Boye allait disparaître comme la neige au soleil.

le baron du Sidan business et quelques scientifiques. mais réglons d’abord les comptes avec les concurrents. rien ne les empêchait alors de jouer leurs cartes propres. ils ne pouvaient pas savoir que Aliph avait le SIDA vaincu 241 La vérité en marche . pendant presque trois ans. son vizir de tutelle. C’est à peu près dans cette situation que les comploteurs étaient en face de Aliph et son Koun. Vers l’an 3. car ils se disent que celui-là son sort est déjà jeté. mais durant les tests.Il faut garder le secret. il ne faisait même pas attention à lui. Ils ont ainsi récupéré beaucoup d’informations durant cette période et transmis à leur centrale de renseignements des tonnes de données. pour lui subtiliser sa découverte. ils avaient décidé de faire d’autres essais sur 2 groupes de 40 patients. Lorsqu’une meute de loup affamée tombe sur un bébé antilope perdu et blessé. Un Plan avait été établi… Pendant que ce petit groupe de criminels forts de leur assurance que personne ne pourra venir déranger leur plan. C’était alors l’extase totale et l’euphorie dans le cercle privé qui avait préparé ce piège qui devait ensevelir Aliph. Durant tout ce temps là donc. . pire ils le méprisaient. il semblait que le Roi n’était pas au courant de cette histoire que gérait un petit groupe avec le vizir de la santé. et qu’ils avaient « tous » les pouvoirs pour le réaliser. les Gaulandais de l’IRDD (Institut de Recherche pour le Développement de la Dépendance) étaient mis au parfum. il y a souvent une bagarre entre eux et ne font même pas attention à l’objet de leurs bagarres. alors que les malades des essais étaient tous guéris et rentrés chez eux. Mais un combat interne existait entre les scientifiques Galuburriens d’une part et d’autre part entre eux et ceux de la Gauland (IRDD). ces essais étaient surveillés de près par ce dernier et son Chef des vizirs. Ils ont commencé eux aussi à jouer leur partition et à profiter d’une brèche : ils ont compris que les scientifiques.L’équipe du service des maladies infectieuses et un vieux professeur. et continuer d’en savoir plus sur le nom des plantes et circonscrire l’étendue de ceux qui savent.. en collaboration avec les gaulandais. tous les résultats avaient été bloqués par le service des maladies infectieuses. comme les politiques essayaient de jouer solo avec leur propre mafia. Finalement ils conclurent un accord. On était déjà au milieu de l’an 2 de la révolution et des essais cliniques sur des patients atteints de Sidan avaient été organisés par le vizir de la santé .

à des membres de la famille du Roi. son document a dû faire son effet. ils auraient le dessus sur l’inventeur et son conseil. Katteb venait d’avoir ses premiers résultats. Ce jeune conseiller Galuburrien s’appelait Katteb. le Roi j’en fais mon affaire quand il va se calmer tu pourras tranquillement revenir par la fenêtre”. le vizir de la santé fut limogé et toute la presse se demandait pourquoi. A ce moment de la crise. il y avait une et une seule version dans l’affaire Koun Faya Koun. il avait « travaillé » le dossier et suivait l’affaire en faisant des voyages entre le Negusland et le Caucasland où il vivait depuis des années. le SIDA vaincu 242 La vérité en marche . il faisait du bon travail. Malgré l’entrée en jeux de Katteb. c’est ainsi qu’un faux inventeur et une fausse histoire sont entrés dans la danse. Un inventeur créé de toute pièce a été présenté au Roi. Katteb avait compris ce qui se passait et savait qu’un complot s’organisait pour détourner les intérêts de son client.moi du temps. et au secrétariat de la Monarchie. De plus. Le vizir de la santé.conclu un accord avec un jeune conseiller inconnu et insignifiant qui devait assurer la sécurité de sa propriété : le Koun. car il n y avait aucune raison connue à cette époque. Un mur avait alors été dressé entre le Roi et l’équipe de Katteb. Contre toute attente. Katteb rédigea un document intitulé : « Ce que Galubuur risquait de perdre » qu’il remit au Chef des vizirs d’abord. Devant ce limogeage le Chef des vizirs dit à son complice: “Laisses. en respectant l’ordre de la hiérarchie. La réaction ne s’est pas fait attendre. Le jeune conseiller avait aussi flairé que le Roi était peut être floué et que probablement tout se passait sur son dos. mais il avait aussi compris que les comploteurs étaient prêts à tout et avaient les dents longues. dans l’unanimité des témoignages. le conseil d’Aliph l’inventeur. le Roi voulait en savoir plus. Le Roi a alors sanctionné le vizir de la santé à cause de son silence suspect sur un dossier d’enjeu mondial. pour sa défense soutenait qu’il avait saisi son vizir hiérarchique le Chef des vizirs. les putschistes voulaient vraiment détourner la propriété de cette grande découverte et restaient convaincus qu’avec leurs pouvoirs. Le Chef des vizirs dans la panique et le désordre venait de créer de toute pièce un film et avait choisi ses propres acteurs. Ce limogeage montrait que Buur n’était pas informé. C’est ainsi qu’il entreprit la tactique de la bonne vieille stratégie : « Diviser pour mieux régner ».

Pour mieux faire accepter sa version.Le Roi savait que si le Gallubuur voulait exploiter ce remède. En plus ils sont prêts pour financer des programmes de grands travaux publics. le Roi se dit : aussi importante soit elle. Mais il savait aussi que s’il venait à se savoir qu’il a participé à un complot visant à tirer des profits personnels et oublier l’épidémie qui continuait de faucher des millions de néguslandais et surtout les femmes et les enfants qui étaient les plus exposés. avant de vous les présenter ». Ils lui ont seulement dit que grâce à leur travail et leur efficacité ils ont découvert ce grand dossier. cette découverte est privée. c’est son propriétaire qui décide et je ne pense pas que cela se saura. il allait certainement recevoir la foudre des industriels du médicament qui utilisent leurs états caucaslandiens pour sanctionner en fermant les robinets d’investissements. ils veulent le Koun ». il m’a accordé la liberté de négocier en son nom. le SIDA vaincu 243 La vérité en marche . j’avais été effectivement saisi par mon vizir de la santé. je leur ai dit Le Chef des vizirs. il avança à son Roi que des recherches avancées ont été menées et qu’il y a même une puissance Caucaslandienne qui est intéressée et que l’inventeur était prêt pour vendre. mais j’étais en train de réunir les preuves de la véracité de cette découverte. et comme leur industrie pharmaceutique était à la traîne loin derrière les états caucaslandiens leader. reconnut devant le Roi : « Sir. Nous pourrons le partager avec l’inventeur et constituer des fonds politiques pour anéantir l’opposition et gagner les élections. A ce moment là ceux qui sont venus l’informer de cette découverte ne lui ont pas dit qu’eux-mêmes l’ont été grâce à un jeune consultant à travers un document intitulé « Ce que Gallubur risque de perdre ». Les yeux du Roi brillaient… De plus j’avais démarché quelques milliardaires larabéens. ils ont même décidé d’annuler la totalité de la dette bilatérale et plaider l’annulation des dettes multilatérales. il voulait utiliser cette découverte pour devancer tout le monde. je me débrouillerai pour circonscrire cette découverte. cela pourrait à jamais entacher gravement sa royauté et même après sa mort. Je suis son représentant. Après réflexions. Le Chef des vizirs a mis le Roi dans la confidence : « Nous avons une offre de cadeau de la part de la Gauland : des centaines de milliards de FG. Un Etat caucaslandien le Gauland était principalement intéréssé. aides bilatérales et multilatérales. il m’a donné carte blanche.

Il venait de se donner une bonne conscience afin de pouvoir sans état d’âme organiser un banquet copieux sur fonds de sidan business. C’est alors que l’idée de la publication d’un manuscrit a été adoptée par Katteb. Les éléments constitutifs du crime contre l’humanité et génocidaire. en dehors de l’accord avec la Gauland. ils allaient satisfaire leurs propres intérêts politiques et partisans mais allaient sacrifier les intérêts de la population. pour sauver des vies. Buur recevait des décorations et distinctions honorifiques ça et là entre l’an 3 de la révolution et l’an 5. étaient en train d’être réunis. les travaux publics financés. de nouveaux crédits accordés. le plus terrible et le plus ignoble que la race humaine ait connu. on avait aussi noté des tractations secrètes. les dettes publiques étaient annulées. Dans certains pays riches du Négusland très touché. Le Roi savait qu’en acceptant cela. les deux autres pour le Roi et Chef des vizirs. c’est sa propriété…. après tout. du peuple Galluburien et des Neguslandais. probablement qu’ils n’ allaient jamais avoir leur remède efficace à 100%.que c’est un très grand « Cheikh » qui a reçu cette révélation d’Allah et que cela fera avancer leur religion dans le monde. Tout cela s’est fait sur le dos du vrai inventeur. car l’industrie du médicament vend de la santé et n’aime pas les remèdes. sa propre vie et celle de Aliph. Les puissances de Caucasland productrices de médicament faisaient alors les yeux doux à Buur. Katteb comprit alors que la guerre avait été déclarée par les comploteurs et que son client et lui étaient probablement des ennemis à éliminer. Les milliards coulaient vraiment à flot à Gallubuur et on en dépensait à tour de bras. Cependant. des accords parallèles avaient été scellés avec des groupes pharmaceutiques. qui eux aussi avaient versé une rançon pour ne pas que le Koun soit mis sur le marché. il savait que les malades du Sidan allaient encore attendre des années encore pour espérer avoir leur remède. Les centaines de milliards avaient été partagés en trois parts : une pour le faux inventeur. Qu’à cela ne tienne ! Si l’inventeur est d’accord pour vendre. car les politiques sont entrés malgré eux dans un engrenage tel que la solution était l’élimination de tous ceux qui pourraient mettre à nu leur crime cynique. Cette crainte du Non remède était d’autant plus vraie que le Sidan touchait plus les habitants du Négusland que ceux du Caucasland. des millions le SIDA vaincu 244 La vérité en marche . Pire.

le Roi réclamait au Chef des vizirs une sorte de « remboursement du non dû » qui portait sur la part du faux inventeur mais aussi sur celle du désormais ex homme de confiance. En fait. Le livre fut édité pour le compte de son auteur Katteb et publié. le SIDA vaincu 245 La vérité en marche . une histoire de détournement de denier public avait été évoquée. Avec cette publication le compte à rebours du processus d’implosion de la plus terrible des bombes économiques. mais finalement le livre vit le jour. c’est que le Roi est devenu très vulnérable et exposé avec la publication du livre. Après le limogeage. qui était aussi l’état le plus atteint du sidan. Le processus d’édition a été fait sans aide extérieure aucune et avec toutes les difficultés du monde. car les malades du sidan aussi avaient le droit à la vie. et pire encore. son Chef des vizirs lui a menti en lui présentant un autre inventeur et maintenant. l’ambassadeur de Gauland. c’est donc lui qui savait exactement le montant ainsi récupéré. que l’humanité n’ait jamais connu. d’autant plus qu’il savait qu’il n’avait plus le pouvoir et que sa seule garantie était l’argent qu’il avait injustement accumulé. car son deal risquait de faire jour. dont le grand maître des services secrets de Gallubuur. Katteb continuait toujours sa campagne solitaire d’information avec son livre il avait même scellé un partenariat avec l’Etat le plus puissant du Négusland. Plusieurs autres personnes avaient été limogées. Un an après le limogeage. le vizir de l’intérieur et bien d’autres. Comme c’est le Chef des vizirs qui supervisait les collectes. venait d’être enclenché : la bombe du Koun. Il se précipita pour dissimuler toutes les traces de ce butin. le ZuluKunda. ce droit même que la magouille des politiques avait foulé des pieds. le vrai avec son conseil étaient en train de saisir le monde. En réalité ce qui s’est passé. Il n’a pas été difficile pour cet Etat de valider les prétentions du Koun. Le Chef des vizirs qui savait que le Roi ne pouvait le poursuivre pour le remboursement d’un « Butin » refusa de rembourser un seul centime.de vies. la chimie avait besoin de moins d’une minute pour donner des résultats positifs ou négatifs d’une réaction concernant une extraction liquide sur une cible pathogène. concernant ce qui est devenu « l’affaire des grands chantiers de Pékéss ». Durant la semaine où le Roi a reçut son exemplaire de livre. le Chef des vizirs a été limogé à la surprise de tout le monde.

elle était accompagnée du boss de Tsizer. car les représentations des monarchies ont toutes transmis l’information. L’ex Chef des vizirs s’est engouffré dans cette brèche et a utilisé son butin pour alimenter cette propagande. Le pouvoir savait désormais qu’il avait perdu le contrôle du Koun. le leader galactique de l’industrie pharmaceutique. l’affaire des chantiers de Pékess finit par envoyer celui-ci en prison. L’un des impacts recherchés par la publication du livre fonctionna magnifiquement : le drainage dans la capitale de Gallubuur de toute la crème de l’espionnage des pays du caucasland. Le département d’Etat du Cowboyland (l’Etat le plus puissant du Caucasland) a dépêché Condolsa Vice la dame de fer du Département d’Etat. Le Caucasland a une culture mercantile de compétition et de domination et cela Katteb l’a bien compris. en parlant de « partage du butin » dans un célèbre CD qui avait été distribué à la presse. Mais le Chef des vizirs a pourtant cherché à tordre aussi le bras au Roi. les puissances leader dans le domaine pharmaceutique vont vouloir assurer la conservation de leur domination sur les autres. avec un tissu industriel de pointe. Aucune puissance Caucaslandienne ne va vouloir qu’une autre s’approprie à elle seule cette découverte. Maintenant le Koun était devenu un objet de convoitise et il est donc devenu public. dans le site de Gamniadio. afin que tout le monde sache qui est le vrai propriétaire et que le monopole de l’information échappe à Galubuur et éviter ainsi qu’il l’utilise comme monnaie d’échange au profit de ses intérêts privés. désormais on savait qui étaient les vrais propriétaires et comment ils ont échappé aux machinations des politiques et des scientifiques galluburiens. Cependant. notamment des laboratoires de médicament. le SIDA vaincu 246 La vérité en marche . en donnant des indices. Le Cowboyland allait financer la construction à Gaalubuur un grand centre économique. vont vouloir avec cette découverte rattraper sinon dépasser les leaders.Sachant qu’il ne pouvait obtenir de son ex vizir l’argent qu’il lui demandait de restituer. qui elles. personne ne voulait entendre parler de l’origine réelle de ce butin qui commence à bruler les mains. pour annoncer la couleur. ils sont venus sous le couvert d’une conférence internationale. durant cette période. mais toute l’opposition et les média souhaitaient parler de cabbale politique destiné à éliminer un concurrent au Roi et à son fils.

En général on se base sur la déclaration d’impôts. Mais il n’avait pas compté sur la détermination de son ancien homme de main qui avait été mis en confiance par les milliards de francs galubuuriens qu’il avait pris le temps de bien dissimuler. En fait. Buur n’a jamais réellement compté aller en procès. le SIDA vaincu 247 La vérité en marche . Le bras de fer avait commencé entre les deux blocs du Caucasland. Quelques mois après l’emprisonnement du Chef des vizirs. on fixe la rémunération relative partant de cette période pour finir à une date déterminée. car il savait aussi que son seul salut était cet argent. Mieux cet argent pouvait lui assurer la résurrection politique. Buur savait qu’il ne pouvait faire traîner le dossier longtemps sans procès. la nouvelle et l’ancienne terre pour le contrôle du Koun. On retrace toutes les transactions financières sur les différents comptes en banque connus. la Gauland a dépêché son vizir de la santé qui a annoncé la construction d’infrastructure industrielle de production de médicament. car le dossier était vide. Le Zuluukunda a dépêché son vizir des services secrets à Galubuur après la visite du Roi Chakala accompagnée d’une forte délégation. mais il avait misé que l’ex Chef des vizirs n’allait pas supporter la prison et qu’il allait certainement craquer en rendant le butin. car ce serait un non lieu. la bête noire des politiciens fut lancée : « l’enrichissement illicite ». Quelques mois passés en prison. Par contre s’il s’en débarrasse. Cette visite avait été précédée aussi de celle du Président Gaulandais. Partant de là on fait la différence entre ce qu’on a gagné et ce qu’on a effectivement en propriété. est l’arme qui a été créée pour servir d’épée de Damoclès au dessus de la tête des hommes politiques. mais il savait que s’il allait en jugement il allait perdre. Donc l’ex Chef des vizirs était déterminé. l’affaire des chantiers de Pékéss ne convainquait toujours pas. Ce délit ou ce crime selon les Etats. on détermine la valeur du patrimoine immobilier et autre. autour de son isolement en prison et surtout pour acheter une partie des membres du parti monarchique. il est tout simplement mort définitivement. Le principe est simple : on prend une période allant du début d’exercice d’une profession ou d’une fonction concernant la personne poursuivie. il pouvait s’en servir pour entretenir l’intoxication et la propagande orchestrée par une certaine presse. le zulukunda qui était l’Etat le plus puissant du Négusland (très affecté par le sidan) était au milieu de cette confrontation.Cette visite a été précédée par celle du Président du Cowboyland.

Le deal est le suivant . durant sa vie. Lorsqu’un bien devient suspect dans le cadre de cette procédure le propriétaire fictif est alors chargé de prouver l’origine de ce bien. mais ce dernier n’a pas à prouver son innocence. Le président doit remporter les élections de l’an 7 et dix années après l’ex Chef des vizirs pourra revenir dans le parti et prendre le pouvoir qu’on lui cèdera. les services secrets travaillent à un nettoyage qui consiste à identifier les biens détenus par des prête-noms. Il est très facile. le Chef des vizirs sort de prison après avoir versé sur le compte offshore du Roi une partie du butin. alors la justice prononce la sentence : la saisie des biens à hauteur de la valeur relative à la différence entre une somme déterminée et ce que le coupable détient réellement. C’est cette arme qui a dû payer.Si on trouve que la totalité des biens d’un individu dépasse d’une manière extraordinaire ce que cette personne a gagné ou a hérité. il doit disparaître de la scène politique jusqu’après les élections de l’an 7 de la révolution. En général. qui ne savaient rien sur les vraies raisons de la brouille entre lui et Buur. car l’ex Chef des vizirs savait que Buur ne voulait pas aller en procès et qu’avec cette arme on pouvait le garder en prison pour une bonne dizaine d’années et saisir une bonne partie de ces biens. La charge de la preuve est alors renversée (voilà l’entorse faite au principe de la présomption d’innocence). A l’approche des grandes élections monarchiques. la justice peut la poursuivre pour enrichissement illicite. Si le présumé coupable n’arrive pas à prouver jusqu’au dernier centime les origines des biens dont il dispose. De plus. En principe (présomption d’innocence) c’est à celui qui « charge » qu’il revient de prouver la culpabilité du défendeur. ce deal avait été négocié en dehors des avocats de celui-ci. un deal fut trouvé sur un nouveau partage du butin que détenait l’ex Chef des vizirs. Cette présomption d’innocence laisse alors la place à la présomption d’enrichissement illicite liée à la haute fonction dont le présumé coupable était titulaire. il savait qu’il était politiquement mort et qu’il pouvait dire adieu à son rêve de tenir un jour la barre de Gallubuur. le SIDA vaincu 248 La vérité en marche . surtout dans les pays du tiers monde d’atteindre un homme politique par le biais de cette procédure. l’individu est chargé alors d’amener la preuve de l’origine de tous ces biens. s’il décidait de plonger et faire plonger Buur en rendant public le deal macabre qui est à l’origine de la brouille entre eux.

aujourd’hui plus que jamais l’affaire du Koun est connue à travers tout le pays et mieux par tous les départements du contre espionnage du Caucasland ainsi que par toutes les comtés du monde. n’ont jusqu’à présent pas reçu le secret du Koun. Ne cherche pas ce que tu as… Ce que tu es. par sa nature même. qui est le centre de la terre de Gaïa qui a vu naître le premier homme. mais aussi dans le Rajaland et le Maoland. Qui est Nous ? le SIDA vaincu 249 La vérité en marche . Le Koun. Le Koun ne quittera jamais le Négusland. Le Koun aura permis au Gallubuur de réaliser ses grands travaux financés par ceux qui croyaient payer là son prix. ne permettra plus la poursuite de l’ex Chef des vizirs pour enrichissement illicite : Erreur fatale !!! Pour l’instant ceux qui avaient fourni l’argent objet de cette brouille. Katteb continue de veiller au grain et il est sûr qu’un jour très proche le Koun sera un médicament très abordable et disponible dans tout le continent du Négusland. n’existe pas. car il est lui-même partie intégrante. Nous sommes le Koun. Le Koun est l’âme de la terre du Négusland. Buur pressé d’encaisser sa part du butin qui lui servait à financer les élections a signé le document qui. et pire pour eux. Cependant l’ex Chef des vizirs a pris soin de faire signer à Buur un document par lequel ce dernier reconnaissait que l’origine des fonds était « des fonds politiques ». sinon le Négusland lui-même.L’accord fut accepté. Ne le cherche pas.

le SIDA vaincu 250 La vérité en marche .

Le président Wade qui a publié une livre intitulé : « un destin pour l’Afrique » a officiellement depuis mars 2004. nous avons la possibilité de régler nous-mêmes un problème qui est le nôtre avec nos propres moyens. Et ce n’est pas l’Union européenne. c’est un traitement fini sous forme de tisane qui est sans danger pour l’homme. il va falloir que toute l’Afrique se réunisse autour de cette découverte.CONCLUSION Les programmes politiques des chefs d’Etat africains dans ce contexte de «clinisation » du continent risqueraient alors de se réduire à la recherche de fonds pour acheter ces médicaments qui permettent à leurs populations de survivre et de vivre. l’Afrique elle-même a besoin de bras et de compétences sains pour sortir de l’Etat de crise dans lequel elle se trouve. on n’a pas besoin de milliards pour l’exploiter. car des millions de nos frères et sœurs en ont besoin. la possibilité de concrétiser ce rêve. Pour une fois. ils sont tous pris dans le piège du PLD. Le NEPAD et toute initiative en faveur du développement de l’Afrique sont de nobles décisions. il a été analysé par l’un des plus grands biologistes. Le PLD n’est pas une affaire de gros sous. seulement l’ Université du futur africain ainsi que toutes les constructions en infrastructures et équipements publics risqueront de n’accueillir que les rats. car l’Afrique doit se réunir et s’unir. en la sauvant. l’Afrique débutera ainsi ce nouveau millénaire en comptant à nouveau pour l’humanité toute entière et de la meilleure façon qui soit. car l’un des destins les plus partagés par les africains est le couple sida et pauvreté. le SIDA vaincu L’UNION AFRICAINE CONTRE LE SIDA 251 La vérité en marche . Nous avons les moyens de l’ exploiter pour les besoins de l’humanité. ni la banque mondiale ou le FMI. De plus. alors pourquoi aller quémander de l’argent chez ceux qui souhaiteraient nous garder à l’échelon le plus bas de l’échelle de l’humanité afin de mieux nous exploiter. ni les laboratoires pharmaceutiques qui vont nous fournir la solution. les chats et autres chiens errants si on ne fait rien contre la pandémie qui nous ronge et détruit la base de notre société les femmes et les enfants. sauf pour ceux-ci d’accepter de gouverner sur des cimetières bondés. Pour l’instant. pharmacognosiste du continent : le professeur Emanuel BASSENE de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

C’est d’ailleurs. Je lance un appel à toutes les puissances financières privées de l’Afrique et de la diaspora de se joindre à nous pour mener à terme cette guerre que nous ne pouvons perdre sans l’anéantissement de notre peuple. ni le G8. je suis sûr qu’avant de me recevoir en juin 2004. Quand est ce que cette arme sera lâchée ? Ni le FMI. nous pouvons soutenir que toutes ces institutions qui ont eu accès au remède ont pu “fabriqué” un vaccin stratégique contre les cancers ou le Sida. le discours qu’il avait tenu lors de la Conférence des jeunes Leader tenue à Dakar en 2004. ni les USA. mais pour recevoir le respect le SIDA vaincu 252 La vérité en marche . car ne touche que les économies des pays du Nord à travers sa plus grande industrie et épargnerait l’Afrique en la sauvant de plusieurs maladies. Pourquoi croyez-vous que les iraniens et les coréens font leurs courses vers le nucléaire ? Ce n’est surtout pas pour détruire le monde. en dehors du marché. encore moins le Président Wade ou un scientifique sénégalais. La santé publique appartient à l’autorité publique. si les journalistes réussissent à le faire parler.Probablement après la sortie de ce livre. finira par dire que: ce sont les scientifiques qui doivent se prononcer et ils ne l’ont pas fait. ni l’ONU. il est le chef suprême des scientifiques qui doivent assurer la sécurité sanitaire du pays. Cependant. n’ont le contrôle sur cette arme qui est entre les mains de dignes et authentiques fils de Mama Africa. c’est lui qui doit demander expressément aux scientifiques ce qu’il en est de ce dossier. De la même manière qu’il commande les armées. Cependant je voudrais lui dire que les scientifiques sont des fonctionnaires et la santé publique est sous sa responsabilité. sinon il ne nous aurait pas reçu. ni L’UE. il avait assez d’informations sur ce sujet pour savoir ce que représentait le PLD. Mais ceux qui ont le pouvoir suprême dont nous avons aussi besoin. Cette arme peut nous servir à renégocier la redistribution des richesses de ce monde afin de permettre à nos générations futures de vivre dignement. ce sont les média: Utilisez votre pouvoir pour faire éclater la vérité!! Le PLD est beaucoup plus efficace que l’arme nucléaire en terme de dissuasion et sa force de frappe est terrible. Cependant. ni la Banque mondiale. le Président Sénégalais. sans citer expressément l’affaire du PLD. mais réservé uniquement à des élites du Nord.

le PLD est une ressource qui nous provient de la nature et dont l’exploitation peut être valorisable pour servir au développement et au bien être des peuples. » Je termine pour dire que le remède objet de ce livre fait partie des ressources naturelles dont parlait Barak Obama . donc il est normal que j’ apporte mon aide à l’Afrique. Si je devais résumer le discours d’Accra de Barak Obama qui s’adréssait au parlement du Ghana le 11 juillet 2009. servir au développement et à la prospérité. L’Afrique regorge de ressources naturelles qui peuvent. mon pays ( à travers moi). si elles sont bien utilisées à travers une bonne gouvernance. le SIDA vaincu 253 La vérité en marche . j’écrirais : « Je suis le Président de l’Etat le puissant du monde et je suis Afro-americain. ne peut rien faire d’efficace. Cependant.dû à celui qui peut tout foutre en l’air si on ne l’invite pas autour du copieux plat des pays dits développés. si vous ( les dirigeants africains en tête ) ne preniez pas votre avenir en main en essayant de vous en sortir vous-même.

1Ter Chef de service du laboratoire de pharmacognosie et botanique de la faculté de médecine et de pharmacie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar 1bis PLD est le nom que nous avons conventionnellement donné au remède. le Sénégal est un pays qui est connu pour son hospitalité. 3 PV/VIH/SIDA : Personne Vivant avec le VIH/SIDA. Sunu : notre .NOTE DE FIN DE PAGES 1 Cette théorie est basée sur une fiction. le rejet a donc commencé avec les élections locales de 2008 qui a vu le débâcle du parti de Wade. Le fondateur et guide spirituel de la confrérie la plus importante en terme de membres. 3bis voire annexes N°1 et N° 1 bis 4 bis Discours prononcé par le Président du Conseil du Gouvernement Sénégalais Mamadou Dia le 08 décembre 1962 et qui était à l’origine de la motion déposée par le clan de Senghor et de son arrestation. puis quotidien appartenant à l’opposition s’appelait aussi “SOPI” 7bis Il y a une croyance très encrée au Sénégal qui dit qu’un jour. 7 Le premier hebdomadaire. le Sénégalais vivra dans l’abondance et la paix dans son pays et que de partout dans le monde les étrangers vont accourir. Et cette même croyance soutient que le pouvoir de direction du monde sera entre les mains des nègres de Cheikh Anta DIOP 8 C’est dans cette même lancée du Sénégal qui gagne que l’équipe nationale a battu au mondial 2002 la France championne du monde de l’édition précédente et championne d’Europe par la suite. 2 Ce terme a été utilisé probablement par prudence par le Professeur Emmanuel Pierre BASSENE du service des maladies infectieuses de l’Hôpital Fann lors de son interview paru dans l’édition du Quotidien du 11 Novembre 2003. celle des Mourides l’avait d’ailleurs prédit. 9 Ce chèque en blanc a été annulé et rejeté après les élections présidentielles de 2007. les initiales de l’inventeur. donc à l’intérieur comme à l’extérieur le SIDA vaincu 254 La vérité en marche . cependant le “Bleu de Brin “ est bien réel. 6 Faiseur de rêve. L’un de ces successeurs et fils d’ailleurs avait fixé la date au moment du quatrième président du Sénégal. ceci s’explique par la nature même du Wolof qui n’est pas une ethnie mais un mélange de plusieurs ethnies. 10 Le milliardaire et baron du pétrole leader des progressistes de l’AFP bénéficie de plus en plus de la légitimité populaire. il signifie P comme Produit et LD. 4 Sunugaal veut dire notre pirogue en Wolof. Gaal : pirogue 5 La « Terranga » veut dire l’hospitalité en Wolof.

avant la venue des Grecques 600 ans avant JC et Romain 700 ans avant JC. même si ils refusent souvent de le dire pour sauvegarder leur dignité ou ce qui en reste.10 bis Le Professeur Cheikh Anta Diop est le père de l’Ethnologie Egyptienne. C’est ce Bloc qui a remporté haut la main les élections locales de 2008. N°5 s’était alors orienté vers le laboratoire d’analyse de l’institut pasteur. Cependant. sauf à avoir un régime purement parlementaire. le PDS a non seulement perdu la circonscription où celui-ci a voté. médicament se dit “Gaarabb” qui traduit plante ou arbre en français. 12 En Wolof principale langue du Sénégal. pour finir avec les Perses. 11 bis Le fils Wade. Karim s’est personnellement impliqué durant les dernières élections locales en lorgnant la mairie de la capitale qui est porte d’entrée au Palais. 11 Traduction de Benno Siggil Sénégal ( Unité pour rehausser l’image du Sénégal ) . Il a été le premier à faire des recherches sur la race des Egyptiens. dont la civilisation remonte à 25 000 ans avant JC. 13 La découverte de LD sera appelée PLD. pour être le quatrième président du Sénégal. 26 Directeur de l’IRD le SIDA vaincu 255 La vérité en marche . Macédoniens et arabes tout récemment avec l’islamisation au 10ème siècle. ces deuxième résultats lui ont été remis mais elle avait refusé ed le transmettre au professeur Konaté. 15 Le monde du 26 février 2003 14 Le Sénégal est devenu membre du club des PPTE ( Pays pauvres très endettés) 16 Qu’on appelle à ce stade drogue de recherche 18 Personne vivant avec le sida 17 Il n’en avait ni les connaissances ni les moyens 19 Les essais de toxicité procédés ultérieurement par le Professeur BASSENE ne firent que confirmer ses constatations cliniques 20 Le diagnostic clinique de ces quatre femmes vous sera présenté plus bas 21 Voire annexe N° 1 23 Voire annexe n°2 22 Danse sénégalaise qui était en vogue à l’époque 24 Même si le Sénégal bénéficie de tarifs abaissé . les ARV restent toujours cher pour un malade-consommateur sénégalais qui est souvent indigent. mais pire il a perdu dans son propre bureau de vote. leur union peut être bénéfique au Sénégal. mais il faudra un esprit de sacrifice car les principaux ténors des partis politiques sont de la même génération et il en faudra un seul pour diriger le pays. avec P pour produit. 25 Ces résultats de HALD avaient été bloqués.

27 PLD 28 Rupture de jeûne du ramadan 29 Il parlait des deuxièmes essais qui ont été avorté par le dossier : « Ce que le Sénégal risque de perdre » 30 On voit que Bernard Taverne a du vendre la mèche. 42 Les originaires de la région du Baol aussi appelés modou-modou. recevoir 36 Les GP sont les employés des compagnies aériennes et TO qui peuvent voyager en payant un faible pourcentage du tarif normal. c’est lui qui ‘a le premier saisi de ce dossier. ils sont de la même génération.26bis Demba Diop est mon frère. mais dans la seule condition qu’il reste des places libres dans le vol. Ils sont des fins commerçants et constituent la majorité du tissus d’expatriés sénégalais à l’étranger. Cette cérémonie est vraiment caractéristique de la société sénégalaise qui est un peuple de consensus regroupé autour d’une langue le wolof qui ne correspond à aucun groupe ethnique. 40 Cabinet d’Affaires international anglo-saxon 41 Colobane et Tilléne sont les noms de deux marchés populaire de Dakar 38 Etymologiquement Baal Akh veut dire demander pardon . volontairement ou involontairement durant l’année écoulée. 39 Depuis la saisine de Mme Coll en 2002 jusqu’à aujourd’hui il n y a eu aucun document officiel adressé à LD. 32 La fête qui célèbre le sacrifice d’Abraham 33 Ramadann 31 C’est de ces essais dont Taverne faisait allusion lors du Ndogu chez LD 34 Terranga veut dire hospitalité en Wolof : teraal veut dire accueillir. 43 Lire Nicolas Bavares : « La France qui tombe » éditions Perrin 2003 41 bis Serigne Mor yomballé : c’est le nom des vendeurs à la criée dans les marchés populaires du Sénégal le SIDA vaincu 256 La vérité en marche . durant cette cérémonie on doit rendre visite à tous les voisins de quartier et aux proches parents pour leur demander pardon pour le mal ou les torts qu’on a pu leur faire. mais qui est issu d’un mélange de langues des autres ethnies (avec le français et l’arabe en plus des langues locales). Il est l’ami de LD. 37 enregistrements 35 Dans le langage du tourisme une personne qui a réservée ou acheter un service et qui ne se présente pas pour consommer.

54 Article précité 55 Article précité du 11 novembre 2003 56 Article du 11 novembre précité 57 art 11 Nov 2003 51 Voire annexe N°5 49 Qui veut dire premier en arabe. Lorsqu’il dit que BASSENE travaille pour Bour. article précité du Quotidien 11novembre 2003 59 Notons que à ce niveau. mais dans le langage populaire Bour veut dire président. 52 Ce comportement est selon moi une force. le brevet est déjà déposé et sûrement accordé. alors pourquoi ces 30 personnes ? 61 Un placebo est un produit qui ressemble à la drogue de recherche et qui en a l’odeur et le goût . 60 L’équipe de Dakar veut faire ces essais de la deuxième phase sur 30 personnes ce qui est insignifiant d’un point de vue de la statistique médicale et clinique. contrairement à l’équipe de Dakar 58 Correspondrait avec les essais organisés à l’hôpital universitaire de Fann sous la responsabilité de Salif Sow le SIDA vaincu 257 La vérité en marche . article du Quotidien du 11 novembre 2003 62 Le ministère de la santé veut faire un test sur 30 personnes. cela veut dire qu’il est fonctionnaire. ce nombre est insignifiant pour une deuxième phase d’essais cliniques 64 ibid. 63 ibid . 47 Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication 50 Le comité d’éthique est une structure hébergé par le CNRS (Conseil National de Recherche en Santé) et qui a pour but d’encadrer toutes les nouvelles études dans le domaine de la santé. car tout ceux qui auront à assurer dans le pays des hautes fonctions sauront que s’ils se détournent de leur mission.44 Association multinationale de lutte contre le sida et le sida business 45 Charbon de bois. bouteille de gaz butane et marmite 46 Tenue traditionnelle qui nous vient du royaume chérifien du Maroc 48 Traduction littérale : veut dire Roi. Cela calmera les ardeurs indélicates de plus d’un. ils pourront tomber sous la « colère » de Wade en personne et sans protocole. 53 Eva Coll fait ici allusion à la deuxième lettre du professeur Konaté. c’est le nom de la première tournée d’une boisson chaude sénégalaise à base de thé vert de Chine. mais qui ne contient aucun médicament.

janvier 2003 . en bordure de mer. Haïtiens et prostituées 68 Nom d’un célèbre bidon ville qui se trouvait à Dakar. sera certainement corrigée avec l’avènement du nouveau Président de la première puissance mondiale qui est noir : Barak Obama. le ghetto est aussi appelé « maison » du nom du siège du parti socialiste : « maison du parti » qui jouxte les lieux. 71 Mais n’a jamais été un continent pauvre au contraire. 83 OPA : Offre Publique d’achat 85 Le soleil : article précité 82 études dirigées Julien Damon. 84 quotidien sénégalais Le soleil.lycee-albert1er. 75 Documentaire télévisuel de France 5 du 27 Novembre 2003 76 Documentaire de France 5 précité 77 15 euros est l’équivalent de 10000 Fcfa 79 Le marché du sida business s’agrandira alors pour le bonheur des barons du médicament 80 Pourtant meurtrie et amputée par les attaques portugaises et européennes 81 selon le dossier “Où va l’Afrique?”. 69 bis Cette pauvreté souvent due aux conséquences de la discrimination raciale qui a sévi pendant longtemps aux USA. p 21 66 Un vaccin par exemple 67 Homosexuels. c’est le continent qui héberge le plus de richesse au monde. 72 www. drogués. professeur associé à l’IEP de Paris.mc/svt/épidémies/sida/sidahtm 73 Exorcisme 70 Si je dirigeais le monde ? 69 Quartier résidentiel de Dakar. N° 550.65 Horizons africains : La vie Catholique au Sénégal. 74 Cette visite qui a failli être annulée a finalement été maintenue malgré l’épidémie de SRAS qui causait la panique dans le pays. édition du 24 fevrier 2003 85 Bis: article précité du quotidien Le Soleil du 24 février 2004 86 Le soleil édition du 03 mars 2004 78 Qu’importe que ces traitements soient des génériques ou non 85 Ter Le Docteur Ibra Ndoye est le secrétaire exécutif du Conseil National de Lutte contre le Sida le SIDA vaincu 258 La vérité en marche .

. la publication de ce journal était interdite à ces débuts et celui qu’on prenait en train de le distribuer était tabassé et emprisonné. la cinquième celle du soir est de quatre rakats. 92 Ce journal a beaucoup contribué à la lutte pour l’avancée de la démocratie au Sénégal. mais la dame de fer ne démordait pas. 96 L’observateur N° 591 du mardi 06 septembre 2005 le SIDA vaincu 259 La vérité en marche .. 93 bis Premier CD de Idrissa SECK qui citait Abdoulaye WADE “ Tu sais que les grands bandits ont un code d’honneur.. Les politiques ont voulu nié l’existence de ce protocole. Ils ne se battent qu’au moment du partage du butin jamais avant 94 Marché artisanal de Dakar 95 Prison Centrale 93 Sauf si on lui a substitué un faux. la première prière celle de l’aurore est de deux rakats et la dernière. ABdoulaye Baldé le secrétaire générale de la présidence avait fait une déclaration allant dans le sens de dons privés d’argent de la part d’amis du Sénégal.. 91 Ces échanges dont la Notaire Nafissatou Diop et Me Ousmane Sèye ont été les deux principaux protagonistes ont d’ailleurs beaucoup atteint la première qui fut radiée de l’ordre.. Idy Seck disait que cet argent a un propriétaire connu….. 88 La prière chez les musulmans est subdivisée en rakats.. 90 Durant la campagne électorale des dernières locales de 2008.87 Voire annexe 89 C’est lors de cette rencontre du CICES que le Président Wade recevait les femmes transhumantes.

WUYTS Marc Developpement Policy and Public Action. Brown and Company 1999. 241 pp 514 P. Oxford University Press en association avec l’Open University.BIBLIOGRAPHIE P.H. “The Drug Industry of Argentina. Vol. Famine Crimes: Politics and the disaster Relief. 1997. “La réforme des systèmes de santé. 1999 WAAL.virusmyth. DUESBERG “ Inventing the AIDS virus” Regnery USA 1996. James Currey. URL: www. Thandika and Charles Saludo « Our continent. 720 pages Peter Duesberg and David Rasnik. 2000 le SIDA vaincu 260 La vérité en marche . CODESRIA e IRDC. Etudes de politique de santé. Correa C. 1992. Continuum. Hooper Edward. DUESBERG. 2000. “The River : A journey to the Source of HIV and AIDS”. Fédération internationale des industries du médicament. Analyse comparative de sept pays de l’OCDE ». Industry in Africa. Organisation Mondiale de la Santé. Londres. “ HIV and AIDS : correlation but not causation” Proceeding of the National Academy of sciences USA fev 1989 Vol 86 pp 755-764 ( part one of trilogy) P. Katz J. Finn (dir). 1988. 1996 OCDE. DUESBERG. Foreign Aid and developpement: Lessons learnt and Directions for the future. “Sida et sexualité en Afrique” éditions EPO. 1995 « The TRIPS agreement and Developpings Contries » CNUCED. Feb/March 1997.H. Africa World Press.H. “The Urugay Round and Drugs. Our future : African perspectives an structural adjustment. 1992 TARP. Genève. London:Little. Brazil and Mexico after Trade liberalization and Market Deregulation”. Oxford.ALEX. « HIV is not the cause of Aids » Sciences 29 july. OMS.net Nicolas Baverez “ La France qui tombe” Perrin 2003 MKAN DAWIRE. 1997. Routledge. n°2. Paris. 1070 pages Vangroenveg Daniel. 1996 Velasquez G et Boulet P “Mondialisation et accès aux médicaments” OMS 1998 Les dispositions du GATT sur la propriété intellectuelle (TRIPS) et l’industrie pharmaceutique.

com Sites Web le SIDA vaincu 261 La vérité en marche . XIII ème Conférence de Durban sur le Sida. le 11 juillet 2009 QUOTIDIENS et MAGASINES Sénégal Le Quotidien : édition du 11 novembre 2003 et du 28 février 2004 L’Observateur : édition du lundi 23 février 2004 Le Soleil : édition du 24 février 2004 Le Soleil : édition du 04 mars 2004 Walfadjri dans son édition du 18 janvier 2006 Le Quotidien du 17 janvier 2006 Le Quotidien 25 Aout 2004 Révélation du 31 Aout au 05 septembre 2004 L’observateur du mardi 06 septembre 2004 L’Actuel du 11 et 12 septembre 2004 Révélation du 08 au 16 juillet 2005 L’observateur du 28 Juin 2005 L’observateur 30 octobre 2006 Le Quotidien mardi 17 janvier 2006 Walfadjri mercredi 18 janvier 2006 Le Quotidien 21 novembre 2006 L’observateur 22 Novembre 2006 Etranger Le Monde : édition du 14 janvier 2004 Le Parisien : 12 février 2003 Le Monde diplomatique : Octobre 2002 Times Magasine : 11 Mai 1987 www.com www.Imf.hebdopolitique.seneweb.france.DISCOURS Discours de Thabo Mbeki : Sommet de Durban.org www. juil 2000 Sandra Thurman : Harvey Bale Directeur général de la Fédération Internationale des Industries du Médicament : Documentaire télévisuel de France 5 du 27 Novembre 2003 German Velasquez économiste OMS: Documentaire TV5 précité Maurice Schuman: Discours du Président Mamadou Dia le 08 décembre 1962 Discours du Président Barak Obama à Accra.org www.attac.

ANNEXES le SIDA vaincu 262 La vérité en marche .

Document N° 1 le SIDA vaincu 263 La vérité en marche .

Document N° 1 bis le SIDA vaincu 264 La vérité en marche .

Document N° 2 le SIDA vaincu 265 La vérité en marche .

Document N° 2 bis le SIDA vaincu 266 La vérité en marche .

Document N° 3 le SIDA vaincu 267 La vérité en marche .

Document N° 4 le SIDA vaincu 268 La vérité en marche .

Document N° 4 bis le SIDA vaincu 269 La vérité en marche .

Document N° 4 ter le SIDA vaincu 270 La vérité en marche .

Document N° 4 quater le SIDA vaincu 271 La vérité en marche .

Document N° 4 quinter le SIDA vaincu 272 La vérité en marche .

Document N° 5 le SIDA vaincu 273 La vérité en marche .

Document N° 6 le SIDA vaincu 274 La vérité en marche .

Document N° 7 Le PLD est une décoction aqueuse d’un mélange de quatre plantes .7mEq/L d’ions potassium. Par contre. sur des malades diabétiques sur des PVVIH/SIDA ainsi que sur certaines maladies du sang… Deux thèses de Doctorat en pharmacie ont sanctionné des recherches sur le PLD : 1/ Etude d’une préparation médicamenteuse traditionnelle : analyses physico-chimiques. Thèse doc. Des activités biologiques ont été notées sur certains cancers. Pharmacie. activité analgésique et toxicité. ni des saponines. 2004 ETUDES PHYSICOCHIMIQUES Au cours du criblage chimique de la recette. Pharmacie et Odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. des tanins hydrolysables. ni d’hétérosides cardiotoniques. des tanins condensés et des hétérosides flavoniques. des recherches ont été menées notamment au niveau du laboratoire de pharmacologie et de botanique de la faculté de Médecine. d’hétérosides anthracéniques. Ces plantes sont présentes dans toute la sous-région et sont traditionnellement utilisées pour traiter diverses affections. activité anti-inflammatoire et toxicité. Thèse doc. 2004 2/ Etude d’une préparation médicamenteuse traditionnelle : analyses physico-chimique. Dakar.5g d’extrait sec pour 100 ml. ETUDES PHARMACOLOGIQUES Les activités analgésiques centrale (Technique d’AMOUR et SMITH) et analgésique périphérique (Test à l’acide acétique) ont été explorés versus acide acétylsalicylique chez le rat. La recette est tiré à 2. une activité anti inflammatoire significative qui se manifeste dès 30 mn( 22. à la dose de 400mg/Kg.01) à partir de la dose de 750 mg/Kg. Le dosage des sels minéraux montre que la recette renferme 16mEq/L d’ions de sodium et 8. il a été mis en évidence des alcaloïdes. par contre manifeste une activité analgésique périphérique significative (p<0. Le génie de l’inventeur se trouve dans le mélange savant de la formule médicamenteuse. Le test de WINTER ( oeudème de la patte de rat carraghnine) montre que la recette possède. renferme 394. ETUDES TOXICOLOGIQUES Toxicité aiguë : L’étude a été faite sur des souris de souches Swiss.6%) pour atteindre 60.2% au bout de 2 heures. Dakar. Pharmacie. Les résultats montrent que la recette ne possède pas d’activité analgésique centrale.2 mg de tanins pour 100 ml. mâles et Résumé des Thèses de doctorat et essais cliniques : le SIDA vaincu 275 La vérité en marche .

L’évolution de l’activité des transaminases ALAT (GPT) et celle des ASAT (GOT) ne permet pas de conclure dans le sens d’une modification de la fonction hépatique. Ainsi pour toutes les doses testées par voie orale. la recette de plante à raison de 400mg/Kg pour la dose faible et 1. nous n’avons noté aucune perturbation. le foie. 75g/Kg et 1 g /Kg) le produit n’est pas toxique.5g/Kg pour la dose forte pendant trois semaines. le sang ainsi que certains organes comme le cœur. Pour la glycémie.214g/Kg/j n’est pas toxique. à savoir 0. ni leucopénie ni hémolyse. le poumon. la rate. 1g/Kg et 1. Ceci permet de confirmer que la dose quotidienne préconisé par l’inventeur aux patients. répartie en deux prises de 300 ml soit 0. qui est de 600 ml. La recherche du sucre et de l’albumine dans les urines s’est révélée négative et le dosage de créatinine fait apparaître que le fonctionnement du rein n’est pas perturbé de manière générale. les rats sont pesés puis sacrifiés.25g/Kg. Enfin l’analyse anatomopathologique ne montre pas de variation du poids relatifs.5g/Kg des quantités supérieures à 105g d’extraits pour qu’une éventuelle intoxication puisse s’observer. Au terme de la période de gavage. Il n’a été noté ni anémie. Toxicité subaiguë : Il a été administré à des rats WISTAR mâles et femelles. 0. Ce qui a permis de dire qu’aux doses analgésiques testées (0. il n’y a eu aucun mort après 15 jours d’observation. En essayant de faire une extrapolation à l’homme de 70 Kg. il faudra pour la dose de 1.5g/Kg. les deux reins sont prélevés pour rechercher des manifestations toxiques primaires. La prise de poids hebdomadaire montre un gain de poids pour les animaux traités par rapport au lot témoin. ni aucune manifestation toxique sur les organes prélevés. L’examen hématologique ne montre pas de variations physiologiques significatives. malgré quelques variations notées chez les mâles à dose faible (0.4g/Kg). quel que soit le sexe.femelles pesant entre 18 et 20 grammes. le SIDA vaincu 276 La vérité en marche .5 g /Kg.

. les bilans rénal et hépatiques étaient normaux à tous les contrôles…. M1. de même aucune toxicité biologique n’a été notée : la glycémie. Conclusions des essais cliniques du Professeur Salif Sow L’adhérence au traitement était parfaite et aucun effet secondaire n’a été signalé. J7.5 Kg Stabilité du taux d’hémoglobine Stabilité du taux des lymphocytes T CD4 Reprise considérable de l’appétit chez tous les patients Nette amélioration des lésions dermatologiques qui existaient chez certains patients (deux) » Vous venez de lire textuellement des extraits du professeur Salif Sow (Clinique des maladies infectieuses Iba Mar Diop CHU de Fann) qui fait partie des meilleurs cliniciens de l’Afrique et même du monde dans son domaine. « L’essai consistait à les mettre sous une thérapique utilisant une plante P pendant 2 mois et suivre leur évolution clinique et biologique. le SIDA vaincu 277 La vérité en marche . M2 Résultats préliminaires après 2 mois de traitement. Conclusion Les résultats préliminaires obtenus après l’utilisation de la plante « P » chez des patients vivant avec le VIH sont : Gain pondéral avec une moyenne de 1.Je voudrai reprendre mot pour mot quelques extraits du rapport que le professeur Salif Sow a rendu à Madame le Ministre de la santé Eva Marie Coll Seck qui avait ordonné des essais cliniques sur cinq patients durant les mois de juillet et août 2002. J15. Des bilans cliniques et paracliniques ont été effectué à J0.

le SIDA vaincu 278 La vérité en marche .