© People First Impact Method 2014

Sommet
Sentiment &
Emotion
Idées & Jugement
Faits et données
Salutations & bavardages légers
Retrait
© This version People First Impact Method 2013
La Pyramide de la Communication


Nous nous mettons dans l'esprit que nous sommes fils et filles de cette région, parmi
nos propres familles. Nous voulons faciliter et d'engager des conversations avec des
gens ordinaires de manière ordinaire.

Nous allons utiliser la pyramide de communication pour atteindre cet objectif. Il y a
différentes étapes de la communication et des niveaux - degrés de qualité et de
profondeur variable. Les gens parlent d'abord sur les données, faits et chiffres à un
niveau superficiel, même si les faits et les données sont importants. Quand les gens
partagent ouvertement comment ils se sentent sur un sujet, ils vont au-delà des
données et partagent aux niveaux supérieurs de la pyramide (sentiment, d'émotion et
sommet) où l'impact est le mieux identifié et mesuré. Examinons ces niveaux de
communication.

Retrait
Aucune communication - ce qui démontre généralement un retrait, les gens ne se
sentent pas respectés, il y a peu de confiance, ils ne se sentent pas libres de discuter
de choses importantes, par exemple une expérience ou un conflit peuvent provoquer
ce problème. Quand il y a la confiance et le respect, cela nous aide à créer l'espace
pour les personnes pour partager à un niveau profond.

© People First Impact Method 2014
Salutations et bavardages legers
Chaque culture utilise salutations d'usage. Respectez et utilisez ceux-ci car ils
établissent le fondement de la confiance et de la profondeur de la communication. Un
bavardage léger sur des sujets d’ordre général crée des liens et une atmosphère
positive. Prenez part au groupe. Il est important que les gens aillent naturellement
vers une discussion de plus en plus profonde dans le débat et que nous puissions
faciliter cela.

Faits et données
People usually begin discussion by first naming an issue – fact or data. Discussion is led
by the group as they describe the facts and data themselves. They decide which issues
they want to focus on. We facilitate the discussion and the participation of the whole
group.
Les gens commencent généralement une discussion en nommant un problème - fait
ou de données. La discussion est menée par le groupe car ils décrivent les faits et les
données eux-mêmes. Ils décident des sujets sur lesquels ils veulent se concentrer.
Nous facilitons la discussion et la participation de l'ensemble du groupe.

Idées et Jugements
Le groupe discute d'un sujet et avec notre soutien, commence à partager leurs
opinions personnelles et des réflexions à ce sujet. En tant qu'animateurs, nous ne
devons pas partager pas une vision. Nous permettons simplement à la discussion de
progresser naturellement à partir de faits et de données vers un partage plus profond
des idées et des jugements.

Sentiments et émotions
Lorsque les membres du groupe partagent leurs sentiments et émotions, nous savons
qu'ils sont sincèrement s'ouvrent. Ils peuvent être malheureux, frustrés, heureux ou
en colère - nous respectons et écoutons attentivement sans contrôle. Les sentiments
révèlent souvent des connaissances et de la sagesse que les données seules ne
peuvent pas faire. Ce niveau supprime les obstacles à la communication. L'émotion est
liée à la motivation. Ce sont seulement les questions qui sont importantes pour nous
sur lesquelles nous sommes prêts à agir. Voilà les sujets clés de l’impact sur une
communauté que nous voulons entendre, identifier et enregistrer. Les proverbes et
les symboles sont souvent utilisés lorsque les gens communiquent à des niveaux plus
profonds.

Sommet
La profondeur de la communication se fait sentir. C'est le niveau où les plus grands et
les changements réels sont exprimés. Ouverture totale - le groupe est ouvert et
solidaire - nous sommes acceptés. Il peut y avoir un moment de silence - aucune
parole. Il peut se produire lorsque vous partez et quand la discussion de groupe est
terminée. Soyez attentif à cela.