P. 1
19112009

19112009

|Views: 669|Likes:
Published by theblazer

More info:

Published by: theblazer on Nov 19, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/19/2012

pdf

text

original

«DERNAHA !

»
Edition d’Alger - ISSN IIII - 0074

ALGÉRIE 1 - ÉGYPTE 0

*

Lire le compte rendu de nos envoyés spéciaux à Khartoum, M. Bouchama, A. Andaloussi et W. Triaa. PAGES 2, 3, 4, 5, 6 ET 7

JEUDI 19 NOVEMBRE 2009 - 1ER DOULHIDJA 1430 - N° 5779 - PRIX : 10,00 DA - FAX : REDACTION : 021 67 06 76 - PUBLICITE : 021 67 06 75 - TEL. : 021 67.06.58 - 021 67.06.51

* on l’a fait

Photo : Newpress

Les portes du stade ouvertes à 15h30… … et fermées deux heures avant le match

Les portes du stade El-Merrikh ont été ouvertes aux deux galeries vers 15h30 locales (13h30 à Alger). Les organisateurs ont prévu deux accès, l’un pour les fans des Verts et l’autre pour ceux d’Egypte. Les Soudanais, eux, ont emprunté un autre portail.

Les portes du stade ont été fermées deux heures avant le début du match fixé à 20h30 locales (18h30 à Alger). Plus aucune entrée n’était alors possible.

Photo : New Press

Les Verts en blanc, l’Égypte en rouge

La réunion technique tenue par les officiels de la Fifa a été l’occasion pour les représentants des deux équipes de choisir les couleurs de leurs maillots. Les Egyptiens ont conservé, ainsi, leur couleur (rouge) tandis que les Algériens, qui avaient enfilé le vert samedi dernier, sont passés au blanc. Un choix qui nous rappelle le match aller entre les deux formations à Blida.

Bordj-El-Fateh, un havre de paix

Photo : Samir Sid

Le complexe hôtelier Bordj ElFateh où est hébergée la délégation algérienne depuis dimanche dernier est un véritable havre de paix. Mardi soir, une visite-éclair des lieux nous a renseignés sur la différence de taille entre cet établissement de luxe, détenu par un des fils du président libyen, et celui de l’Eboretel du Caire. Un silence de cathédrale, une sécurité à toute épreuve et un cadre agréable près du Nil blanc. Les joueurs n’avaient aucun contact avec l’extérieur» qui pourrait perturber leur concentration.

Photos : DR

Le marché noir omniprésent

400 dollars le billet d’accès au stade pour voir ce match d’appui. Les fans soudanais ont eu la chair de poule en découvrant que le quota qui leur était réservé (9 000 billets) a été écoulé mardi après-midi, au marché noir. Le prix, initialement fixé à 20 livres soudanaises a été multiplié par cinq pour atteindre les 100 livres (50 dollars), alors que les tarifs d’une place dans la tribune officielle ont atteint les 200 livres soudanaises (100 dollars). Une première du genre au niveau des stades du Soudan. Les amoureux de la balle ronde se demandent qui est derrière cette fuite organisée. M. B.

Le Soir d’Algérie

Omdurman, El-Merrikh Stadium, temps chaud, pelouse praticable, affluence record, organisation dépassée, arbitrage d’Eddy Maillet (Seychelles) assisté de MM. Damoo Jason Joseph (Seychelles) et Menkouande Evarist (Cameroun). 4e arbitre : Labrosse Jean Claude(Seychellois). Contrôleur des arbitres Abdallah Salem (Libye). Commissaire au match M. Omari Selemani Constant (RD Congo). Officier de la sécurité Bahou Mohamed (Maroc) Avts : Belhadj (1’), Ghezzal (21’), Ziani (49’), Yebda (53’) W. Gomaâ (26’), H. Abderabou (62’) Algérie : Chaouchi, Bougherra, Yahia puis Zaoui(68’), Halliche, Belhadj, Yebda, Mansouri, Ziani, Meghni puis Matmour (57’), Saïfi puis Ghilas(84’), Ghezzal. Entr.: Saâdane Égypte : El-Hadary, Al-Mohammadi, Mouadh, Hany Said, Wael Gomaâ, Ahmed Fathy puis Hosny Abderabou(46’), Ahmed El-Saka puis Ahmed Eid (75‘), Ahmed Hassan, Mohamed Aboutreika, Amr Zaky puis Zidan(46’), Imed Motaeb. Entr.: Shehata 24 ans ont suffi. consigne aux joueurs penL’Algérie a pris son billet dant ce match couperet. pour une troisième partici- Presser les Egyptiens dans pation au Mondial de son leur zone était la tactique histoire. Hier, à du coach, tant pour les Omdurman, au stade d’El- milieux de terrain que pour Merrikh, les Verts ont les joueurs de couloirs. rejoint le Panthéon des Gagner des duels, tous les grands. Des meilleurs. En duels si possible. Afrique du Sud, l’Algérie Le match commencera fera son devoir de seul par un léger ascendant représentant arabe à ce égyptien. Sur deux retraits, Mondial. Les frères égyp- Chaouchi, le gardien algétiens qui clamaient leur rien, sortira vainqueur à foncière arabité ont com- chaque fois. Pendant les pris hier que Rabah vingt premières minutes, Saâdane et ses guerriers les Verts ont mis la presn’ont rien de nains… sion. A la 14’, suite à un coup franc de Ziani à gauche Réussir un match des bois d’El-Hadary, Yahia d’hommes pour ne rien avait le but au bout du pied. regretter Saâdane a donné la Le défenseur Gomaâ

Ya Rabah Ya Saâdane, Yahia l’Algérie Fel Mondial
Actualité

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

3

L’Algérie retrouve Novembre. A l’autre bout du Sahara, le Nil, majestueux, lui a ouvert les bras comme pour se faire pardonner… Novembre algérien sous les cieux soudanais, Novembre auréolé de l’étoffe des héros, guirlandé de vert ; ce vert qui court, comme un printemps fleuri, d’El-Kala à Ghazaouet et de Cap-Djinet à Bordj Badji-Mokhtar. A partir de maintenant, nous pouvons écrire, sur les monts et les plaines, sur les oueds et les dunes, ces mots qui brilleront éternellement : «Impossible n’est pas algérien !» J’imagine la joie retrouvée des jeunes d’ici et d’ailleurs. J’imagine leur fierté. J’imagine l’espoir qui renaît de ses cendres sur chaque pouce de mon pays, pour faire reculer la honte et la peur… Le football a créé le miracle mais nous allons l’oublier un peu pour reparler de ces journées magnifiques où le peuple s’est réconcilié avec luimême et avec son pays. De mémoire d’Algérien, jamais, au grand jamais, l’emblème national n’a été à pareille fête. Les jeunes ont retrouvé leur Algérie, un territoire, une nation, des couleurs… Qu’on est loin du califat, de la oumma et du drapeau vert ! L’intégrisme a pris uns sérieux coup ces derniers jours, même si beaucoup ont essayé de nous faire oublier que Khartoum est aussi la capitale où l’on flagelle une femme qui porte un jeans ! Belle revanche aussi sur un pouvoir vieilli, dépassé, gâté qui n’a fait que suivre le mouvement. Réalisera-t-il que ce pays a un destin de grande Nation et qu’il faut arrêter de barder les richesses, compter sur les étrangers dans tous les secteurs et marginaliser les compétences nationales ? Comprendra-t-il que cette jeunesse a besoin de travail stable, de loisirs, d’espoir et aussi de liberté et de démocratie ? farahmaamar@imail.com

Eternel Novembre

Pause-Café

dégagera le tir du défenseur de Bochum in extremis. L’ensemble égyptien a tenté de réagir en usant de balles latérales. Les Verts ne faiblissaient pas et, à la 27’, un autre coup franc, à partir de la droite, botté par Belhadj, oblige El-Hadary à sauter sous la barre et dévier en corner. Les Pharaons préparaient leur riposte, mais elle fut mal conclue par Aboutrika, effacé, par ailleurs, qui reprendra un centre au cordeau de Mouadh (30’). Le latéral droit, ElMohammadi, aurait pu créer la surprise en exécutant, dans les 11 mètres, un pointu dévié par le portier algérien (33’). La pression change alors de camp. Djelloul, l’adjoint de Saâdane, demandera à Mansouri, le capitaine d’équipe, de replacer ses jeunes coéquipiers. Message reçu cinq sur cinq puisque Ziani, qui s’est fait oublier, réapparaît. Son altruisme coutumier aurait pu faire la différence s’il avait remis une balle en or, suite à un double crochet, à Ghezzal ou Saïfi, mieux placés en pointe (37’). Il sera imité une minute après par Meghni dont le tir passe complètement à côté, lui qui avait le cadre en face. L’essai de la Lazio ne fera qu’annoncer la tangue. On joue la 40’ quand sur un long retrait de Ziani, Yahia, se démarque dans les six mètres pour reprendre de plein fouet. Sous la lucarne. El-Hadary, le pharaonique gardien égyptien, succombe. La barre lui tombe dessus. L’Algérie avance vers Johannesburg sous la flamme

d’Omdurman. Chaouchi, un héro venu d’ailleurs Une flamme bénie et que les Algériens ont tenu à entretenir durant les quarante-cinq minutes à venir. Dure épreuve pour les troupes de Saâdane qui voulaient contenir la furia des vieux Pharaons. Mais hier, un autre homme a surgi de là-bas, du monde des grands. Chaouchi, Monsieur plus, a tronqué son blouson bleu pour casser les vedettes des Pyramides. Le seigneur d’un soir mémorable à Omdurman. Le gardien algérien a tout stoppé. Même les ardeurs folles des Egyptiens qui multipliaient les assauts. Sans pouvoir le tromper. Cette seconde mitemps, hautement tactique, les Algériens l’ont abordée en guerriers. Ils avaient faim d’une revanche. Sportive celle-là. Rien à voir avec les agressions, les humiliations et les harcèlements du Cairo Stadium. Ghezzal avait la balle du KO lorsqu’il reprendra un centre parfait de Yebda. Sa reprise de la tête est repoussée par El-Hadary sur la ligne (60’). Depuis, l’Egypte se ressaisit en assaillant le camp de Chaouchi. Infranchissable. Malgré les quelques bavures de nos défenseurs et les blessures de Yahia, Bougherra et Halliche, Motaeb, celui qui a redonné une autre existence aux Pharaons, puis la vedette Aboutrika, un vrai gentleman, n’ont pu avoir raison du portier des Verts(61’ et 71’). Le temps additionnel, ce facteur qui avait, un 14 novembre au stade de la honte, qui a été fatal aux Algériens, nous a donné

que des sueurs froides. L’arbitre, autre élément qui nous a été, sur une petite mais cruciale erreur, défavorable en Egypte, a été fidèle à son sifflet d’or. Rarement, il laissera les Egyptiens l’intimider. Enfin, le public, nos valeureux supporters qui ont voyagé sans savoir ce que leur réserverait le sort, a fait le reste. L’Algérie ira au Mondial sud-africain. Grand bonheur lui fasse. Ceux qui ont

RABAH SAÂDANE (ENTRAÎNEUR NATIONAL) :
«Nous étions super motivés pour arracher cette qualification. A l’entrée du stade, nous avions eu la chair de poule à la vue de ces milliers de supporteurs qui sont venus d’Algérie. Le match était tactique et le but est venu au bon moment. Nous avons su gérer la rencontre. Nous avons eu d’autres occasions pour tuer la rencontre. Je remercie les joueurs leur courage et pour avoir battu les doubles champions d’Afrique.»

IMPRESSIONS À CHAUD

douté d’elle, de ses joueurs, de son peuple, ont eu la réponse. Gijon et Mexico sont lointains. La plupart de ces joueurs n’étaient pas encore nés lorsque les Belloumi, Madjer et autre Assad crucifiaient la RFA ou tenaient tête à la Seleçao de Zico, Socrates et autre Falcao au stade aztèque. Le passage de témoin, c’est désormais fait ! M. B.

«C’est la victoire du peuple»

KARIM ZIANI (JOUEUR) :

«Je ne croie pas que je suis mondialiste. Nous aurions pu nous qualifier en Egypte, n’était-ce le plan diabolique des Egyptiens. Dieu merci, nous avons pu se rattraper en terre soudanaise, qui nous a porté chance. Pour parler de cette rencontre, je dirai que nous avons joué avec les tripes. Nous étions prêts à manger le gazon. Dieu merci, nous sommes mondialiste. Je dédie cette victoire à tout le peuple algérien.»

«Nous étions prêts à manger le gazon»

FAOUZI CHAOUCHI (GARDIEN DE BUT) :

«Nous étions super motivés et décidés à arracher cette victoire. La présence de ces milliers de supporteurs algériens nous a poussé à nous surpasser.»

«Je n’ai fait que mon devoir»

Photo : New Press

Le Soir d’Algérie

Ils l’ont fait ! Les Verts de Rabah Saâdane, une équipe «montée» il y a à peine deux ans dans l’espoir de qualifier l’Algérie à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations devenue un luxe pour un pays jadis roi d’Afrique en football mais qui a fini par n’être plus qu’un point «chaud», un pays où le seul décompte digne d’intérêt était le nombre d’attentats terroristes enregistrés dans la semaine.
Ces Verts-là ont réussi un exploit dont on ne rêve même plus : une qualification pour la Coupe du monde ! Vingt-quatre ans après Mexico 1986, dix-neuf ans après la consécration africaine de 1990 et tant d’années après les humiliations footballistiques mais aussi les tragédies de sang, de désespoir national, cette équipe-là relance le football algérien, certes. Mais pas seulement. Elle a réussi là où tout le monde avait échoué : réconcilier, véritablement et réellement, tous les Algériens eux-mêmes avec d’abord, avec leur pays ensuite et, enfin, avec cette fierté d’être Algérien. L’élan de nationalisme, spontané et tout naturel de ces derniers jours, est le véritable acquis dont nous pouvons être fiers et que nous devons tout faire pour préserver, canaliser et entretenir. A jamais. Comme le font par exemple les Egyptiens. L’Algérie, ce n’est pas le terrorisme, les harraga et la misère sociale. C’est un pays finalement qui peut se

La victoire de tout un peuple
Actualité

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

4

Des centaines parmi les fans de Ziani et consorts ont dû suivre le match dans des conditions pénibles. Certains ont même dû rebrousser chemin car le stade, empli comme un œuf dès 16h locales, ne pouvait accueillir tout le monde. Le marché noir et les faux billets ont beaucoup nui à l’organisation pourtant assez musclée en terme de présence militaro-policière. La presse a connu son lot de surprises à son arrivée, vers 15h30, au stade. Trimballés d’une entrée à l’autre — un agent de l’ordre a même jugé utile de leur ouvrir un accès donnant à la tribune occupée par les supporters algé-

Le match d’hier entre les Verts et les Pharaons a été une faillite organisationnelle en règle. Les très nombreux supporters, côté algérien notamment, faisaient peine à voir.
riens—, les journalistes seront finalement conduits vers l’entrée du centre de presse. Un poulailler climatisé qui ne pouvait à vrai dire contenir que quelque 120 journalistes et photographes. Or, la seule représentation algérienne en la matière faisait état de la présence de plus de 150 reporters accrédités la matinée même par la Fédération soudanaise de football. Les assurances du matin ont été reniées quelques heures plus tard. Les journalistes des radios nationales, ceux de la TV également, avaient déjà leur «position» dans la tribune bondée de militaires et de policiers. Les conditions tech-

L’organisation, une pagaille en règle !
QUELQUES HEURES AVANT LE MATCH
niques n’étaient pas meilleures. Certains confrères ont dû rebrousser chemin, d’autres ont pris place dans les tribunes réservées aux fans de l’EN. L’organisation qui a accordé et distribué des accréditations à tout ce beau monde savait-elle que le stade ne pouvait contenir un nombre aussi important de gens de la presse ?

hisser au rang des grandes nations dans le monde. Bouteflika est plus qu’interpellé : le peuple algérien est plus

grand que les petites manipulations électoralistes, que les tentations équilibristes entre modernistes et isla-

mistes, etc. Depuis quelques jours, ce ne sont pas les «fous de Dieu» qui tiennent la rue mais une

génération toute fraîche, toute nouvelle, où la gent féminine tend à être majoritaire... K. A.

Présents au Caire, samedi dernier, les deux personnalités sportives de la wilaya de Blida, Belkacem Mellah (DJS) et Mohamed Zaim (président de l‘USMB) sont arrivés hier au stade, main dans la main. Une complicité qui n’a échappé ni aux reporters de presse ni aux dizaines de fans blidéens qui ont fait le déplacement pour encourager les Verts, couleur du maillot du onze national et du club phare de la ville des Roses.

Zaim et Mellah main dans la main

Climat de guerre hier à Khartoum et Omdurman. Le centre-ville était occupé par les militaires dès 17h locales. La Banque centrale située près de la résidence de l’EN, au complexe Bordj ElFateh, était placée sous haute surveillance. Des dizaines de militaires ont encadré la zone de ce quartier chic qui sépare Omdurman de Khartoum. M. B.

La Banque centrale du Soudan sous haute surveillance

Marée verte à Omdurman Dès les premières heures de la journée, les galeries des deux sélections affluaient sur ElMerrikh Stadium. Les portes censées être ouvertes à partir de 15h30 locales ont été forcées deux heures plus tôt. Les supporters algériens ont occupé les lieux pour, espéraientils, empêcher les

Egyptiens de pénétrer au stade. Carrément. Le service d’ordre a «proposé» la formule idoine pour éviter l’affrontement en attribuant les tribunes sud aux Egyptiens et les tribunes nord aux fans algériens. Sur le plan quantitatif, il n’y avait pourtant pas photo. Les couleurs algériennes sont prédominantes. Les Algériens sont partout. Des agents de l’ANAL, ceux du CRA, de la FAF et d’autres «services» assurent la garde. L’animation est colorée et les chants étourdissants. Les Egyptiens se

font ‘’petits’’. Ils passent par la porte de derrière. Leur silhouette n’avait rien de pharaonique. La peur a changé de camp. Le Cairo Stadium est un souvenir sanglant. Les Algériens ont juré de répondre à l’affront par l’imposante clameur d’un stade neutre. D’un pays frère frontalier à l’Egypte certes, mais vraiment chaleureux et hospitalier vis-àvis des Algériens. Le match des tribunes a été gagné par les nôtres, plus nombreux, et aux chorus trop violons, pas violents... On dirait que

l’EN reçoit au stade Mustapha-Tchaker. L’ambiance est endiablée. Omdurman, autrement plus belle que Khartoum, était ravie qu’une telle fête soit organisée sur ses terres. Les badauds alignés sur les trottoirs défilaient aux côtés des fans algériens. Drapeaux, banderoles et tee-shirts de fortune confectionnés localement étaient brandis par les gens d’Omdurman à la gentillesse proverbiale. L’Algérie n’en demandait pas tant… M. B.

Photo : Newpress.

Photo : Djallel B.

Le Soir d’Algérie

Veillée très spéciale à la résidence du président soudanais, Omar Hassan El-Bachir qui a tenu, mardi soir, à recevoir les responsables des deux délégations. Un geste d’apaisement, de rassemblement et de réconciliation, en fait. Le président du Soudan voulait marquer cet événement sportif en décrétant, d’abord, la journée d’hier jour férié pour son peuple qui accueille un aussi important rendez-vous footballistique qui a dépassé le cadre sportif. L’initiative du chef de l’Etat soudanais avait tout l’air d’être sincère et réfléchie. C’était compter sans la cupidité intellectuelle des membres de la délégation égyptienne qui ne s’étaient pas souciés du protocole qu’impose une telle cérémonie. Le président de la Fédération égyptienne donnait l’impression d’être un roi attablé face à ses sujets. Le président de la FAF accompagné du ministre de la Jeunesse et des Sports donnera la réponse qu’il fallait à ce type de comportements hautains. Raouraoua a tout simplement évité d’aller à sa renDe nos envoyés spéciaux au Soudan, Mohamed Bouchama, Amine Andaloussi et Walid Tiraa contre quand le chef de l’Etat soudanais les a invités à se joindre à sa table afin de se donner l’accolade. Un geste, somme toute symbolique, qui n’était finalement que la suite logique à une guerre annoncée au Caire par les Egyptiens qui ont joué le beau rôle avant, pendant et même après la rencontre de samedi dernier. Le président de la FEF qui avait annoncé à la presse égyptienne qu’il ne remettrait plus les pieds au sein de l’Unaf, structure nord-africaine de football dirigée par l’Algérie, est revenu à la charge en menant un autre combat en direction des Soudanais auxquels il a demandé soutien et protection. Soutien pour son équipe lors du match d’hier et protection pour lui, ses joueurs et ses supporters qui se sont déplacés à

Quand Raouraoua tacle Zaher
CELA S’EST PASSÉ À LA RÉSIDENCE DU PRÉSIDENT SOUDANAIS, OMAR HASSAN EL-BACHIR

Actualité

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

5

Photo : Newpress

M. MUSTAPHA (CONSEILLER DE L’AMBASSADEUR D’ALGÉRIE AU SOUDAN) :

Khartoum. Il décrétera, en quelque sorte, une autre guerre dans laquelle, forcément, l’Egyptien est pestiféré. Or, depuis que le sort en est jeté à force de cailloux et de sang au Caire, c’est toujours les Egyptiens qui mènent le bal, avançant toute sorte de scénarios catastrophes comme pour préparer leur opinion à tout. Zaher qui profite de la moindre occasion pour

gagner l’estime des Soudanais est allé jusqu’à racoler des fans soudanais empêchés de perturber l’ultime séance d’entraînement des Verts organisée au niveau du stade d’AlHilal. Un acte qui confirme le désarroi des Pharaons quelques jours après le guet-apens organisé chez eux et quelques heures avant le match barrage à propos duquel le sélectionneur de l’Egypte fera cette

déclaration pleine de malice : «Nous sommes là pour offrir du spectacle et non pas pour faire la guerre.» Celui qui soutenait les appels de guerre lancés par son président de fédération la veille du match du 14 novembre, balaie d’un trait tout le spectacle ensanglanté offert aux Algériens et à tous ceux qui ont eu le loisir de découvrir le vrai visage de l’amitié entre les deux

peuples. Les responsables algériens, quant à eux, marquent leur présence par une autre mission, autrement plus sportivement, en appelant les supporters à faire preuve de fair-play et les joueurs de Saâdane à ne rien lâcher sur le terrain. Ils ont, par ailleurs, tenu à témoigner leur gratitude envers le peuple soudanais, les populations de Khartoum en particulier. M. B

Selon le conseiller de l’ambassadeur d’Algérie au Soudan, M. Mustapha, la structure consulaire a été avertie à l’avance du rush des supporters algériens. «Nous avons pris nos dispositions le jour où le Soudan fut désigné par la Fifa pour abriter le match barrage. Notre mission n’était guère facile, car les hôtels à Khartoum ne sont pas nombreux», nous informe le conseiller. Et d’enchaîner : «Le campement est doté de deux mille chalets. Tout a été minutieusement préparé avec le concours des autorités de la ville de Khartoum. Le principal objectif de cette opération est de regrouper les supporters algériens dans un seul lieu, pour bien veiller sur eux.»

«Nous avons relevé le défi»

Les fans sont d’un autre avis

Mais il semble bien qu’une grande partie de nos supporters n’ait pas trop apprécié les commodités de ce campement. «Les sanitaires sont dans un état déplorable. La première nuit, je l’ai passé à la belle étoile. J’ai préféré cotiser avec un groupe de supporters afin de louer un appartement.» A. A.

Devant les faibles capacités des infrastructures hôtelières à Khartoum, la tâche de la représentation diplomatique algérienne au Soudan s’est avérée ardue. Les services consulaires algériens ont tout de même réussi, grâce au concours du gouvernorat de Khartoum, à dénicher des espaces, dont un ancien campement militaire fermé qui a été transformé en auberge. Aussitôt l’endroit choisi par les officiels algériens au Soudan, le gouverneur de Khartoum a immédiatement donné son aval pour céder ce campement aux fans algériens. Ledit campement se trouve au sud de la ville de Khartoum, dans une zone nommé Shub.

Des camps militaires à Shub pour les fans algériens

Photo : Walid Triaâ

Photo : DR

Le Soir d’Algérie

Ambiance surchauffée à deux heures du match

Échos de Khartoum
Actualité
terrain. Longuement applaudis par les milliers de fans algériens, les camarades de Saifi sont immédiatement retournés vers les vestiaires. A moins de deux heures du match, l'ambiance chauffe dans les tribunes, drapées de l’emblème national Contrairement aux appréhensions d’avant-match, aucun dérapage n’a été constaté dans les rues de la capitale soudanaise, dans les alentours et dans l’enceinte du stade.

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

6

Pas de dérapage constaté

Deux heures avant le début du match, des représentants de la Fédération internationale de football (Fifa) ont inspecté le terrain et ses alentours.

Les représentants de la Fifa inspectent le stade

Les joueurs de l’équipe nationale algérienne ont fait une brève apparition sur le

Les joueurs algériens sur le terrain avant le début du match

Immense drapeau algérien au stade

Ils étaient environ 150 journalistes et photographes algériens à avoir fait le déplacement à Khartoum pour couvrir la rencontre d’appui entre l’EN algérienne et celle de l’Egypte. Embarqués à 15h dans des minibus, à l’instar des nombreux supporters présents au Soudan, les journalistes se sont retrouvés au stade une heure plus tard. Ballottés d’une porte d’accès à une autre, ils ont finalement réussi à accéder au stade à partir d’un mini-portail caché par le camion de la TV soudanaise donnant accès à la tribune de presse. Debout l’un derrière l’autre, les journalistes et photographes devaient patienter sous un soleil brûlant pendant une heure avant que la porte d’Ali-Baba ne s’ouvre. Ne s'entrouvre, en fait. Car les premiers journalistes et photographes étaient filtrés par les éléments de la Garde républicaine qui ont, dix minutes plus tard, décidé de fermer le portail en question laissant une bonne cinquantaine de représentants de la presse algérienne et même égyptienne dans le parking. Certains ont dû suivre le match à partir des tribunes réservées au public alors que d’autres ont carrément regagné leurs hôtels. Il est à signaler que les organisateurs ont attribué quelque 500 accréditations pour un stade qui ne peut accueillir que le cinquième de ce nombre.

Les déboires de la presse algérienne

Etant arrivés en retard au stade, les députés algériens n’ont pu y accéder. Voulant franchir le portail d’entrée, ils ont été sérieusement malmenés par les éléments de la police soudanaise.

Des députés algériens «tabassés»

Le premier retour des supporters algériens est prévu de l’aéroport de Khartoum à trois heures locales le jeudi 19 novembre.

Premier retour des fans algériens vers Alger à 3 heures locales Les derniers fans sont arrivés

Pour parer à tout dérapage, un double cordon de sécurité est déployé autour des tribunes occupées par les Algériens et celles des Egyptiens. Les artistes s’est étaient nombreux hier au stade d’El-Merrikh. Côté algérien, on notait la présence singulière d’Hassan Benzerari, tandis que, côté égyptien, l’actrice Ferdous Abdelhamid était la plus en vue au Stadium d’El-Merrikh.

Les artistes en force

Un immense drapeau algérien était déployé dans les gradins occupés par les fans algériens.

La moitié des tribunes du stade était occupée complètement par les supporters algériens dès 13 h 00.

Forte présence algérienne au stade Peu de supporters égyptiens au stade

La journée d’hier a connu l’arrivée des dernières cohortes des fans algériens. Le pont aérien mis en place à partir d’Alger n’a cessé de déverser les supporters des Verts sur l’aéroport de Khartoum. Les derniers arrivés ont atterri vers 13h, soit un peu plus de cinq heures avant le match.

Les deux fils de Moubarak étaient aux avant-postes de la tribune officielle durant ce match entre l’Algérie et l’Egypte. Côté algérien, il y avait le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hachemi Djiar, et celui de la Solidarité, Djamel Ould Abbès. Des informations avaient circulé sur la présence de Abdelaziz Belkhadem comme représentant personnel du président de la République.

Les politiques aussi

La Fédération internationale de football associations (Fifa) a adressé, hier mercredi, dans la matinée, une mise en garde ferme aux deux sélections algérienne et égyptienne.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - L’instance suprême du football mondiale n’avait qu’une seule crainte pour cet explosif Algérie-Egypte. L’envahissement du terrain par l’une ou l’autre galerie, auquel cas la Fifa menace la partie incriminée

Fédération internationale ou égyptienne ? !
FIFA
d’élimination directe du rendez-vous sud-africain même en cas de victoire technique. A ne pas en douter, cette mise en garde s’adresse exclusivement aux Algériens ! Chauvinisme excessif ? Ce n’est, hélas, pas du tout le cas. Sinon comment expliquer la complicité — c’est le mot de l’instance internationale — avec les Egyptiens ? Car il faut le dire tout de suite : le comportement odieux et criminel des Egyptiens avec les Verts, nos supporters et toute la délégation algérienne, entre jeudi et dimanche derniers, est complètement suffisant pour non seulement sanctionner ce pays d’une élimination du prochain Mondial mais de toutes les compétitions internationales. Un pays plusieurs fois récidiviste d’ailleurs. Se considérant on ne sait vraiment pas pour quelle raison comme… une puissance, l’Egypte et l’Egyptien développent, en effet, un étrange complexe de supériorité. D’où, à chaque fois, leur attitude bestiale dès lors qu’il s’agit d’un match au Cairo Stadium. Rappelonsnous, à titre d’exemple, ce fameux match EgypteAlgérie en 1984 puis en 1989. Mais également les demi-finales des coupes africaines des clubs Zamalek-JSK et El-AhlyMouloudia d’Alger de 1984, etc. Bien sûr, nos «frères» pharaons, qui contrôlent la Confédération africaine de football, s’arrangent toujours pour que les matches aller se tiennent à Alger et

La majorité des fans algériens sont venus en force d’Algérie et d’ailleurs, contrairement à ceux des Pharaons dont la plupart résident au Soudan.

La sécurité à Khartoum et Omdurman était renforcée, hier, à l’occasion du match. D’imposants moyens humains (17 000 entre militaires et policiers) et matériels ont été déployés. Outre les camions dotés de RPG, placés à chaque coin de rue, les autorités soudanaises ont dû mobiliser deux hélicoptères pour survoler le ciel des deux villes jumelles, Khartoum et Omdurman.

Des hélicoptères dans le ciel d’Omdurman

le retour au Caire et se débrouillent toujours pour nous désigner des arbitres qui font honte à la corporation. Le Caire, qui reste le seul coin au monde où l’on agresse encore une équipe visiteuse avant, pendant et après le match, peut désormais être tranquille. En plus de la CAF, il découvre un autre protecteur, et de taille : la Fifa. K. A.

Photos : New Press

L’ambiance qui a régné au stade deux heures avant le début de la rencontre était extraordinaire. La marée humaine qui occupe la moitié des gradins agite des milliers de drapeaux algériens tout en encourageant la formation algérienne par d’entraînantes chansons.

Des éléments du Croissant-Rouge algérien se sont déployés au niveau des tribunes parmi les supporters algériens. Chaque élément est vêtu de l’habituel dossard blanc avec le logo spécifique et d’une trousse des premiers secours.

Une couverture sanitaire parmi les supporters algériens

Comme au Caire, ce match d’appui sera fortement médiatisée. Il y a 120 envoyés spéciaux entre journalistes et photographes. Cependant, un bon nombre d’entre eux n’ont pu accéder au stade vu l’exiguïté de la tribune de presse.

Un forte présence de la presse algérienne à Khartoum

Sept vols étaient annoncés hier en provenance d’Alger. Un total de 52 vols a été programmé pour transporter les supporters algériens à Khartoum. Le problème qui s’est posé à ces renforts de dernière minute est l’absence de billets. Au marché noir, le billet s’échangeait jusqu’à 200 livres soudanaises, rappelle-t-on.

Double cordon de sécurité

Quant aux envoyés spéciaux égyptiens, leur nombre est très réduit avec la présence d’une quarantaine seulement, entre journalistes et photographes.

La presse égyptienne en minorité

Le Soir d’Algérie

LE 43e VOL D’AIR ALGÉRIE A EU LIEU HIER DANS LA MATINÉE

Le dernier vol d’Air Algérie vers Khartoum a eu lieu hier à 9h45. A bord de l’avion, près de deux cents supporters de l’équipe nationale. Selon un responsable d’Air Algérie, les fans des Verts arriveront dans la capitale soudanaise à 5h, avant le début du match.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - L’aéroport international Houari-Boumediene a vécu une nuit très mouvementée. Selon des sources, ils étaient des centaines de personnes à avoir passé la nuit à la belle étoile. Tous espéraient faire partie des deux derniers vols à destination de Khartoum. Les fans de l’équipe nationale de football avaient grand espoir d’embarquer et suivre le match au stade Oumdurman. «C’est plus fort que nous. Nous étions dans l’obligation de trancher et de ne pas se laisser influencer par le monde qui était là. Cette foisci, nous avons donné la priorité aux personnes disposant d’un billet ou encore favorisé

Le dernier départ vers Khartoum fait le plein
ceux d’un âge avancé, soit les personnes de plus de trente ans», nous a confié un responsable d’Air Algérie rencontré au niveau du terminal trois (T 3). Hier, les quelques personnes qui se trouvaient au niveau de l’aéroport ont été invité par les services de police à quitter les lieux. Face à leur refus, les éléments anti-émeutes ont décidé de passer à l’action en usant de camions-jets d’eau. Ainsi, en l’espace de quelques minutes, les alentours de l’aéroport international ont été vidés et aucun supporter des Verts n’était visible. Ces derniers, déçus de ne pas embarquer sur Khartoum, sont repartis à

Actualité

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

7

Tarek Hafid - Alger (Le Soir) «C’est fou, les gens ne s’arrêtent pas de défiler, de jour comme de nuit !» s’exclamait, hier matin, un chauffeur de taxi en se faisant dépasser par un cortège de voitures blanc, vert et rouge. Le vieil homme dit n’avoir jamais assisté à une telle liesse. Il faut reconnaître que la liesse populaire de ces derniers jours a eu un effet sur la vie quotidienne de tous les Algérois. Hier, plusieurs administrations ont décidé de libérer leurs employés en fin de matinée. «Les gens ne parlent que du match et de la revanche que l’Algérie doit prendre sur les Egyptiens.Le rendePUBLICITÉ

Les rues d’Alger n’ont pas désempli, hier, à quelques heures du match décisif entre l’Algérie et l’Egypte. Les administrations, les institutions et les écoles ont décidé de fermer leurs portes en début d’après-midi.

Alger festoie et retient son souffle
À QUELQUES HEURES DU MATCH
ment est quasiment nul depuis quelques jours. Voilà pourquoi il a été décidé d’accorder l’après-midi aux employés», explique Mourad, chef de service dans une administration publique. Dans les écoles, le personnel et les élèves ont, eux aussi, bénéficié d’un réaménagement exceptionnel de leur emploi du temps. Les établissements privés, notamment les crèches et les garderies d’enfants, ont, eux aussi, fermé vers 13 heures. Les employés ont été libérés avant l’heure pour leur permettre de rentrer chez eux. En effet, en pareille occasion, il est particulièrement difficile de trouver des bus et des
Photo : SDjallel B.

pied vers Alger. «Nous serons là à leur retour et nous ferons la fête plus fort encore», nous dira Karim, la

Tous espéraient être du voyage.

vingtaine passée et habitant Zéralda, avant d’ajouter : «J’aurais dû partir depuis l’aéroport militaire de

Boufarik. Mais ce n’est pas grave, l’essentiel, c’est que notre équipe gagne et prenne sa revanche sur les

Egyptiens». Sur un autre plan, il y a lieu de noter que dans la nuit du mardi à merquelques escarcredi, mouches ont été signalées à l’extérieur de l’enceinte aéroportuaire. Une situation issue de l’exigence de centaines de d’embarquer, supporters alors que les capacités jusque-là existantes étaient insuffisantes. Ceci étant, des sources sûres nous ont indiqué que les services aéroportuaires, en collaboration avec les services de police, ont dores et déjà mis en place un plan de gestion au retour des supporters. «Toutes les variantes ont été étudiées. Quel que soit le résultat, nous serons dans l’obligation de nous adapter à la situation et, par voie de conséquence, pallier à toute éventualité», nous a confié une source policière qui a voulu garder l’anonymat. A. B.

Le vice-président chargé de l’activité transport par canalisation SONATRACH, la section syndicale ainsi que l’ensemble des travailleurs, très touchés par le décès de la mère de M. Boukhalfa Farid, directeur exécutif coordination groupe finances Sonatrach présentent à toute sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent en cette pénible circonstance de leur profonde sympathie. Que Dieu le Tout-Puissant accorde à la défunte Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis.
AZ/B1

C ONDOLÉANCES

taxis. Même l’Assemblée populaire nationale a décidé de reporter ses séances plénières à cause du match. Les débats autour de la loi

Les jeunes défilent dans une grande ambiance de fête.

de finances et du budget reprendront dimanche prochain. Cette mesure a été prise par le bureau de l’Assemblée suite aux nombreuses

des députés. interventions D’ailleurs, près de deux cents élus se sont rendus à Khartoum par un vol spécial pour supporter l’équipe nationale. En ce qui concerne les commerces, la wilaya d’Alger a imposé une fermeture spéciale des bars et des revendeurs de boissons alcoolisées. Impossible de trouver la moindre cannette de bière après 13 heures. «J’ai eu vent de cette fermeture il y a quelques jours. J’ai donc pris mes précautions en faisant un bon stock que nous allons consommer entre copains», note Tarik, patron d’une entreprise industrielle. 18h15, Alger retient son souffle. Les rues sont maintenant désertes. Le match de la dernière chance va débuter dans quelques minutes. Bonne chance à tous les guerriers du désert… T. H.

ENTREPRISE DE TRAVAUX DE BÂTIMENT EN TOUS CORPS D’ÉTAT À BATNA DJABALLAH MOHAMED SIÈGE SOCIAL : BOULEVARD DU SUD MÉROUANA - RC N°99/A/112.0051

• Titulaire du projet pour la réalisation d’un tribunal à Seriana marché n°08/2008 visé par les services de contrôle financier sous le n° 1663 en date du 29.06.2008 d’un montant de 185.574.628.98 DA TTC pour un délai de 18 mois à compter du 30.06.2008. Montant des travaux réalisés en fondation hors marché plus de 20% sans aucun document contractuel de régularisation de paiement à ce jour. • Vu la résiliation en date du 23.09.2009. • Vu mes lettres restées sans réponse à ce jour (27.09.2009/09.10.2009/20.10.2009) adressées au BET/ETB-DAL, secrétaire général, wali et EGA de Batna • En application des dispositions de l’article n°11 du contrat de maîtrise d’œuvre en date du 18.04.1988 modifié et complété par le décret 2003 et l’article n°35 et 41 du CC/A/G. Je vous mets en demeure • Pour la dernière fois de m’établir le P-V de constatation des travaux réalisés, l’attachement contradictoire sur le lieu du projet en présence de l’entreprise, l’établissement du décompte général et définitif des travaux. L’établissement de l’avenant de clôture, de procéder à la négociation des prix de l’acier façonner du radier général et libage dans les quarante-huit heures, faute de quoi, je me verrais dans l’obligation de soumettre cette affaire devant la juridiction et d’arrêter le chantier avant toute autre désignation d’entreprise. • Je demande l’intervention des autorités de l’Etat (DAL, secrétaire général, wali de la wilaya de Batna et l’USEGA de Batna) d’intervenir auprès du BET/ETB de Batna afin de me rétablir dans mes droits. Batna le 17 novembre 2009, l’entreprise Djaballah Mohamed

(A l’encontre du bureau d’études économiques et techniques ETB de Batna) Siège social : cité administrative, route de Biskra - Batna.

MISE EN DEMEURE

Photo : Samir Sid

Le Soir d’Algérie

La grève entrera-t-elle dès dimanche prochain dans sa troisième semaine ? Tout porte à le croire. L’annonce du recul du gouvernement sur la question de la rétroactivité du régime indemnitaire n’a pas convaincu les syndicats autonomes. Ils veulent davantage de garanties.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Les parents d’élèves qui ont, au lendemain de l’appel du gouvernement, accompagné leurs enfants aux écoles ont pu le constater : sur le terrain, la grève est toujours effective. Aucun des cinq syndicats qui ont appelé au débrayage, n’a décidé de l’arrêt du mouvement. Une situation qui a laissé perplexes les parents d’élèves mais que les syndicats justifient et argumentent. S’ils estiment que l’annonce de la rétroactivité du régime indemnitaire est, certes, un acquis, ils pensent, néanmoins, n’avoir pas encore gagné la bataille. D’autres revendications restent en suspens. Les réunions entre Benbouzid et les représentants des différents syndicats autonomes avaient pourtant débouché sur des accords portant sur l’installation d’une commission mixte qui aura la charge d’étudier le reste des revendications. La question de la médecine du travail et de la gestion des œuvres sociales sera négociée dans ce cadre sans qu’aucune assurance ne soit véritablement donnée. Concrètement, les syndicats autonomes estiment que les réponses données par le ministre de l’Education ne sont pas à la hauteur de leurs attentes. Ils estiment que si ce dernier n’a pas de pouvoir de décision sur certains dossiers, il serait temps d’ouvrir les négociations avec les «vrais» décideurs. S’ils considèrent que la circulaire

La grève des enseignants reconduite pour une troisième semaine
EN L’ABSENCE DE «GARANTIES»

Actualité

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

8

F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - L’Algérienne des autoroutes, en plus de la création d’emplois, permettra la réalisation d’aires de services tout le long de l’autoroute Est-Ouest. Ces infrastructures devraient répondre aux normes internationales. Elles s’étendront sur cinq à quinze hectares et disposeront de diverses commodités en matière d’hôtellerie, de banque, de poste, de restauration et autres aires de détente. Des compagnies de gendarmerie, spécialement formées, seront

«Chaque année, des nouveautés sont introduites. Il s’agit surtout de nouvelles technologies en vue de l’acquisition d’un savoir-faire, de réalisations dans les délais et d’une maîtrise de la qualité», a souligné le ministre. Il ajoutera aussi que le partenariat a contribué à une amélioration du niveau pour ce qui est de la réalisation des projets et du respect des délais. Ainsi, selon Amar Ghoul,

Des aires de services seront réalisées tout le long de l’autoroute.

37 technologies nouvelles au niveau mondial ont été utilisées pour la réalisation des ports, aéroports et routes. Pour ce qui est de la participation étrangère, le salon draine de plus en plus d’entreprises. L’Allemagne a vu, cette année, les choses en grand puisque c’est le ministère de l’Economie de ce pays qui a chapeauté le déplacement des participants, en collaboration avec la

Photo : Samir Sid

des L’Algérienne autoroutes, un acquis, selon le ministre des Travaux publics, est actuellement en phase de recrutement de personnel. Cet organisme, en charge de la gestion de l’autoroute EstOuest, devrait aller vers des partenariats avec des groupes étrangers, a également annoncé le ministre.

Des appels d’offres bientôt lancés pour la réalisation d’aires de services
AUTOROUTE EST-OUEST
aussi installées sur l’autoroute ainsi que des postes de la Protection civile, a expliqué Amar Ghoul. Seront aussi lancés, incessamment, les avis d’appels d’offres pour la réalisation de ces infrastructures. Pour ce qui est de la soixantaine de stations-services, Naftal devrait prendre en charge les structures qui seront installées au niveau des aires d’autoroute. «Naftal doit mettre les bouchées doubles pour que les sites soient prêts à temps ; ceci alors que les opérations d’expropriation sont assez avancées», a déclaré le ministre. Alors qu’il inaugurait, mardi, le 7e Salon international des travaux publics, qui se tient du 16 au 19 de ce mois à la Safex, le ministre a indiqué que la manifestation connaissait une importante évolution depuis l’année 2003. Amar Ghoul parlera ainsi d’évolution qualitative et quantitative. 344 exposants, c’est important, a souligné le ministre. 162 exposants étrangers et 19 pays sont présents au Salon.

d'Ouyahia sur le paiement des indemnités avec effet rétroactif est une bonne décision, elle reste à leurs yeux insuffisante. Beaucoup d’autres dossiers n’ont toujours pas fait l’objet de consensus, notamment celui des primes de rendement et

D’autres revendications restent en suspens.

d'expérience professionnelle. Les syndicats exigent que le versement de ces indemnités se fasse à la fin du deuxième semestre de l'année en cours, et selon le nouveau SNMG. Exigence à laquelle le ministre a répondu qu’il n’était pas possible

de répondre favorablement, car la question va concerner tous les autres corps de la Fonction publique. C’est dire que contrairement à ce que beaucoup d’observateurs pensaient, la bombe est loin d’être désamorcée. Le secteur de l’éduca-

tion est paralysé depuis semaines. Les deux élèves ont pris beaucoup de retard même si cette situation exceptionnelle est totalement éclipsée par l’événement qui retient toute l’attention, à savoir la rencontre Algérie-Egyte. Rarement le secteur de l’éducation n’a été autant paralysé. La réaction des pouvoirs publics a été lente. Poussant au pourrissement, le ministère de l’Education, qui a tout fait pour, non seulement, minimiser l’ampleur de la mobilisation mais également pour intimider les grévistes, n’a pas réussi à casser l’élan des enseignants. Les syndicats autonomes savent que leur mouvement a été une véritable réussite. Ils n’ignorent pas que la décision du gouvernement sur le régime indemnitaire est une grande réussite. Ils savent surtout qu’ils viennent de s’imposer comme partenaire incontournable après avoir été longtemps marginalisés. N. I.

Chambre de commerce et d’industrie algéro-allemande. Pas moins de 16 entreprises exposent donc leurs produits et services. Les exposants italiens sont aussi venus en force et l’entreprise MAIT, spécialisée dans la production de machines de forage, espère décrocher d’importants contrats dans le secteur des travaux publics. M. Stefano Garzi, représentant de l’entreprise, a expliqué qu’en l’espace d’une journée, son entreprise a été sollicitée par 35 contacts. Dans le domaine des travaux publics, il y a beaucoup à faire en Algérie. Il est vrai que cette opportunité a été négligée à ce jour. Mais nous prévoyons de nous implanter en Algérie au cours de l’année 2010. De toutes les manières, pour ce qui est du matériel, les Européens sont leaders. Nous avons donc nos chances pour nous imposer dans le domaine des travaux publics en Algérie», a déclaré l’exposant italien. F.-Z. B.

Photo : Samir Sid

Le Soir d’Algérie

Le virus AH1N1 continue de se propager. Vingt-trois nouveaux cas viennent, en effet, d’être enregistrés. Les prévisions faisant état d’une grande menace de propagation de la grippe porcine durant la saison automnale se confirment donc. La propagation du virus s’est accélérée durant la dernière semaine du mois d’octobre et la première quinzaine de novembre.
Salima Akkouche Alger (Le Soir) - Ce qui était qualifié de sans gravité est devenu un sujet d’inquiétude, vu la multiplication des cas de grippe AH1N1 confirmés ces dernières semaines. Dans un communiqué, le ministère de la Santé a annoncé 23 nouveaux cas de grippe confirmés. On dénombre huit cas à Constantine, à savoir un homme âgé de 33 ans, arrivé récemment de France, une femme de 26 ans, sujet contact d’un cas déjà confirmé, d’une autre de 30 ans, de deux fillettes de 9 et 10 ans et de trois garçons de 13, 17 et 19 ans, tous détectés par un «poste sentinelle». Et ce outre un cas à Djelfa, un homme de 37 ans, sujet contact d’un parent résidant à l’étranger, cinq cas à Alger (une femme de 32 ans revenue récemment de France, ainsi qu’une autre de 24 ans, une fillette de 7 ans et un bébé de 16 mois, tous récemment revenus d’Angleterre). A cela s’ajoutent le cas d'un ressortissant étranger âgé de 70 ans arrivé récemment en Algérie, trois cas à AïnTémouchent concernant une femme de 28 ans, un garçon de 14 ans et un enfant de 7 ans, tous sujets contacts de cas déjà confirmés, deux cas à Blida (une femme de 34 ans et un homme de 32 ans), sujets contacts d’un cas déjà confirmé, un cas à Oran (un homme de 25 ans) et trois autres à TiziOuzou concernant une

23 nouveaux cas de grippe porcine confirmés
LE VIRUS SE PROPAGE À GRANDE VITESSE

Actualité

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

9

Un programme de réhabilitation et reproduction par scanner des registres d’état civil sera lancé à l’horizon 2014. Ce programme concernera notamment les registres usagés, selon un cadre du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales qui était l’hôte, hier, d’une journée d’étude organisée par l’Office national des statistiques (ONS) à l’occasion de la Journée africaine de la statistique. Ce qui s’inscrit dans le cadre de la modernisation du système national d’état civil dont l’organisation est régie par une législation datant de 1970 et qui devra être révisée à terme. Un système qui est bien organisé et qui contribue, par des informations et des indicateurs démographiques réguliers, extrêmement précis et affinés, à l’action de l’ONS et à celle de l’action du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et au suivi de la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), assez avancée dans notre pays. Même si des avancées sont constatées, le système d’état civil reste cependant perfectible selon le directeur général de l’ONS, Mounir Khaled Berrah, soucieux d’une qualité et fiabilité des informations statistiques au service de l’élaboration et évaluation des politiques de développement socioéconomiques et d’une meilleure coordination intersectorielle. C. B.

Lancement d’un programme de réhabilitation

REGISTRES D’ÉTAT CIVIL

femme de 29 ans et un homme de 33 ans) revenus récemment de l’étranger, ainsi qu’une fille de 15 ans. Au total, 157 cas ont été recensés dans notre pays. Le département de Barkat, qui se «prépare» au scénario de la propagation, rappelle que les mesures médico-sanitaires, prévues dans le

En l’absence de vaccins des mesures médico-sanitaires sont prévus.

PRISE EN CHARGE DE LA NÉPHROLOGIE DIABÉTIQUE

plan national de lutte contre la pandémie de grippe AH1N1, ont été mises en œuvre et que les investigations épidémiologiques autour de ces cas se poursuivent. L’Algérie multiplie les mesures de prévention pour tenter de limiter la propagation du virus, en l’absence de vaccins, dont le premier lot doit, selon

les déclarations du ministre de la Santé, être réceptionné au début du mois prochain. Pour sa part, le département de Benbouzid a décidé la fermeture de toute classe où est enregistré un cas et de toute une école en cas de confirmation de cas dans plus de trois classes. Cette fermeture durera

sept jours, période correspondant à celle de la contagiosité. A souligner que la majorité des cas proviennent d’Espagne, des Etats-Unis, de France et d’Arabie saoudite. Rappelons que le respect de certaines règles d’hygiène permet de réduire les risques de transmission du virus. S. A.

Le diabète est la première cause de l’insuffisance rénale chronique terminale. La deuxième cause est l’hypertension artérielle (HTA).

«80 % des patients sont dialysés»

C’est ce qu’a indiqué le professeur Tahar Rayane, président de la Société algérienne de néphrologie, dialyse et transplantation rénale, lors des journées d’actualités néphrologiques organisées hier à l’hôpital de BeniMessous, à Alger. Et d’ajouter que 80 % des diabétiques sont dialysés. «Chaque année, nous enregistrons entre 3 000 et 4 000 nouveaux cas d’insuffisants rénaux», a-t-il dit. Pour sa part, le professeur N. Lameiren, chef de service néphrologie à l’hôpital universitaire Ghent de Belgique, a insisté sur la prévention et le contrôle de la nutrition des diabétiques «afin d’éviter d’arriver au stade de l’insuffisance rénale». D’autre part, il a souligné que la recherche et le dépistage de cette maladie est accessible grâce à des moyens très simples. «En néphrologie,

le dépistage des malades au stade premier permettra une prise en charge rapide», explique-t-il. Mais, a-t-il fait remarquer, «il ne faut pas installer des programmes de dépistage qui coûtent très cher sans qu’il y ait de traitement et de suivi appropriés». L’Algérie compte 13 000 cas de dialysés. Un chiffre qui inquiète les spécialistes. Dans ce contexte, le chef

80 %des diabétiques sont dialysés.

de service néphrologie du CHU de TiziOuzou a appelé à la création de services de consultations de néphrodiabétique. Par ailleurs, il est à signaler que le CHU de Beni-Messous, qui dispose de 20 générateurs de dialyse, s’est doté de 20 nouveaux appareils dont 5 pour enfants. Rym Nasri

Photo : Samir Sid

Photo : DR

Le Soir d’Algérie

Vente-dédicace G Amin Zaoui signera son dernier roman La chambre de la vierge impure paru aux éditions Barzakh à la librairie du Tiers-Monde samedi à 14h30. La presse et le public sont cordialement invités.

Expositions-Salon G Le 2e Salon d’automne se tiendra au Palais de la culture, une exposition qui regroupera jusqu’au 23 janvier 2010 des photographes, des artistes peintres et des sculpteurs de l’ensemble du territoire national. G «Lumière sur le noir», une exposition du plasticien Pierre Fava au CCF d’Alger à voir jusqu’au 26 novembre. G Exposition collective des peintres Marga Rjera, Djahida Houdef et Lamine Amor Idriss Dokman intitulée «A33», à l’hôtel ElAurassi, niveau E, à Alger, jusqu’au 30 novembre 2009. G Hommage au plasticien Salah Hioun, ce soir à 17h, au Palais MustaphaPacha, Basse Casbah. G Premier festival International d’art contemporain au Musée Mama (Larbi-Ben-Mhidi) à partir d’aujourd’hui jusqu’au 28 février 2010.

Actucult

1er FESTIVAL INTERNATIONAL DE L’ART CONTEMPORAIN D’ALGER

A

Conférences-débats G Une interview publique par Mme Charles-Roux autour de la vie et l’œuvre d’Isabelle Eberhardt, cet après-midi à 14h30, au CCF. G Salle des conférences Hôtel Essafir, table ronde autour de «Le marché de l’art entre le Nord et le Sud» aujourd’hui de 9h à 12h. Cinéma-Concerts G Jazz : Time out Trio, avec Géraldine Laurent, saxophoniste, Manuel Marches, contrebassiste, Laurent Bataille, batteur, ce soir à 19h à la salle ElMouggar.

Bouras, mmar Meriem Aït El-Hara Rahim Hammou, Sadek, Zineb Sedira, Kader Attia et Mohamed Bourouissa exposent, aux côtés d’une quarantaine d’artistes peintres venus de plusieurs pays (Belgique, Maroc, Tunisie, Egypte, Cameroun, Afrique du Sud, Chili, Cuba) dans le cadre du 1er Festival de l’art contemporain d’Alger, organisé au Mama. Ce festival se décline en deux parties, la première est donc une exposition collective sous le thème «Terre, ce rêve éternel de l’homme d’appartenir à un monde sans frontières», du 18 novembre au 28 février. La deuxième partie s’organise autour de trois tables rondes programmées au niveau de la salle de conférences de l’hôtel El Safir (ex-Aletti) où des

Ce festival sera également une occasion pour promouvoir et diffuser les œuvres des artistes internationaux

Zoom sur les arts visuels au Mama
les questions liées du devenir de l’homme de son histoire, revendiquant des identités et des espaces ouverts. Cette première édition du FIAC d’Alger s’ouvre donc sur ces regards venus de ces lieux différents, épars, amoncellements de cette terre qui habite chaque artiste. L’exposition offre au regard ces mises en forme, mise en «scènes» pensées par des artistes tel que le dit si bien l’artiste peintre Aït El Hara Myriam : «La constance n’est pas mienne, la diversité est mon propre et la différence est ma richesse.» C’est presque dans cette optique d’idée que s’illustrent les tableaux des artistes : Douglas

lesoirculture@lesoirdalgerie.com

Culture

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

10

L

Célébration du 31e anniversaire de la disparition d’El-Anka Ce soir à 20h30 G Théâtre Deux moulins, soirée animée par Chaou Abdelkader, Djamel Menouar et Youcef Laziz. G Bibliothèque multimédia Mehelma, soirée avec Abdelatif Amaini et Mohamed Rabhi G Centre culturel Bologhine, concert de musique chaâbi avec Mohamed Touzane et Mohamed Belkouas G Salle des fêtes Eucalyptus, soirée avec Abdelmadjid Meskoud et Réda Lala.

e ministère de la Culture organisera, les samedi et dimanche prochains, à Alger, en collaboration avec le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), le colloque international sur les mythes ancestraux dans la littérature africaine. Cette manifestation, qui se tiendra à la salle El-Mouggar sous le thème «Les mythes ancestraux face à la modernité dans la littérature africaine», se veut un prolongement du premier colloque organisé sous le thème de l'anthropologie durant le 2e Festival culturel panafricain. La Commissaire du symposium des écrivains africains et membre de la commission d'organisation du colloque, Mme Nadjet Khadda a

Les mythes ancestraux dans la littérature africaine

PROCHAIN COLLOQUE INTERNATIONAL À LA SALLE EL-MOUGGAR

spécialistes débattront de plusieurs thèmes intéressants : «L’art au cœur des conflits idéologiques» ; «L’art contemporain, l’environnement et les flux migratoires» ; «Le marché de l’art entre le Nord et le Sud.» Organisé dans le cadre de «El Qods, capitale éternelle de la culture

arabe», le Festival international de l’art contemporain d’Alger réunira une pléiade d’artistes qui défont les frontières afin de devenir citoyens de la terre, terre qu’ils mettent sans cesse en forme, bousculant

Arguelles Cruz de Cuba, Khalil Rabah de Palestine, Okafor Amarachi du Nigeria ou encore Hermosilla Andres du Chili. Le public algérien aura la possibilité de découvrir des créations actuelles dans le domaine des arts visuels. Ce festival sera également une occasion pour promouvoir et diffuser les œuvres des artistes internationaux et locaux, confronter les styles, les époques et les groupes ; c’est également permettre à l’Algérie de se positionner sur l’échiquier artistique international duquel elle n’a été que trop absente. Mohamed Djehich a insisté sur le fait que l’artiste se doit d’être de son temps, de concrétiser une idée à travers des matériaux. Pour lui l’art n’est pas figé. Il évolue avec le temps en utilisant les moyens du présent. L’art contemporain nécesbeaucoup de site recherche et de travail. «Nos artistes, arguera-t-il, manquent d’espaces et de moyens pour pratiquer l’art contemporain.» L’exposition est ouverte au public jusqu’au 28 février 2010. N. B.

Photos : DR

Le livre d’Ahmed Mahsas, Le mouvement révolutionnaire en Algérie 1914-1954, a été présenté, hier, au centre de presse d’El Moudjahid. Un ouvrage qui revient sur les différentes étapes du mouvement de Libération nationale : de son plan d’action, de la création d’un parti révolutionnaire pour la revendication de l’indépendance

Mahsas présente son livre «Le mouvement révolutionnaire en Algérie 1914-1954»
et de la création de l’avant-garde armée qui, selon Mahsas, «a été la locomotive de ce mouvement». A travers son livre, l’auteur a mis en exergue la continuité du mouvement nationaliste en Algérie depuis 1914 jusqu’au déclenchement de la guerre de Libération. «Depuis le début du XXe siècle, ce mouvement a connu un bond qualitatif avec l’apparition du parti de l’Etoile nord-africaine puis le Parti du peuple algérien (PPA) et enfin l’émergence du mouvement révolutionnaire. Ce dernier a pris la responsabilité historique du déclenchement de la révolution du 1er Novembre», note Ahmed Mahsas. Il a évoqué également le cachet populaire qui a marqué ce

CENTRE DE PRESSE D’EL-MOUDJAHID

indiqué que ce colloque, offrira l'occasion aux critiques littéraires africains de débattre de l'impact de la modernité sur la littérature et les mythes africains. Il s'agira également, a ajouté l'intervenante, de débattre de l'importance des mythes dans la littérature africaine, de mettre la lumière sur les problèmes que connaît la littérature en Afrique et proposer des solutions. 28 chercheurs, hommes de lettres et universitaires issus de pays africains comme le Congo, l'Afrique du Sud, le Sénégal et les Seychelles ainsi que d'autres pays comme le Canada, les Etats-unis, la GrandeBretagne et la France, prendront part à ce colloque. Le colloque sera axé sur différents thèmes dont l'importance des mythe.

mouvement et sa réussite dans la préparation de la guerre de Libération. «Ce livre se veut une critique des écoles de la pensée historique française», affirme-t-il. Rym Nasri

Le mouvement révolutionnaire en Algérie 1914-1954. Édition Dar El-Maârifa, 429 pages

d’Algérie

Le Soir

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE 13

Faites-vous des abdominaux en béton !
Position de départ : allongée sur le dos, les jambes repliées sur la poitrine, les bras le long du corps. Travail : inspirez, en contractant vos abdominaux, levez la tête et les épaules du sol en tendant les bras vers l'avant et étirez la jambe droite. En soufflant, passez sur l'autre jambe. Faites l'exercice 10 fois en alternant jambe droite/jambe gauche. Résultat : faites-le 10 minutes tous les jours. Dès 10 jours, vous obtiendrez une meilleure tonicité du ventre et au bout de 15 jours, vos abdominaux feront plaisir à voir.

Le

magfemme03@yahoo.fr

magazine de la femme

Publicité

Page animée par Hayet Ben

Pour votre silhouette mais aussi pour optimiser le travail de vos intestins, il est recommandé de muscler vos abdominaux. Suivez le guide !

FAUX En hiver, le visage et les mains sont particulièrement exposés au froid. Il faut les protéger car la baisse de température provoque un déséquilibre cutané important. La couche superficielle se déshydrate rapidement, ce qui provoque rougeurs, puis gerçures et craquelures. En profondeur, c'est l'équilibre hormonal de la peau qui se dérègle. Il faut donc agir à deux niveaux : en surface, utilisez régulièrement des crèmes nutritives et hydratantes. Par voie interne, veillez plus que jamais à absorber suffisamment de bons acides gras. C'est le moment de prendre des capsules d'huile de foie de morue ou de faire une cure de poissons des mers froides (flétan, hareng, haddock), car ces animaux ont des tissus particulièrement riches en acides gras protecteurs qui leur permettent de survivre à des températures très basses.

La peau supporte bien le froid

Conseil : important, maintenez le bas du dos au sol pour ne pas abîmer les lombaires. N'hésitez pas à solliciter vos abdominaux dans vos activités quotidiennes, par exemple contractez-les lorsque vous marchez, en position assise, debout.

Photos : DR

500 g de spaghettis, 5 gousses d'ail, 10 cl d'huile d'olive, 1 petit poivron rouge, 1/2 piment rouge (facultatif), 1 bouquet de persil plat, sel, poivre

Spaghettis à l'ail et poivron

Faire cuire les spaghettis pendant 9 minutes dans une grande quantité d'eau salée : ils doivent être al dente. Pendant ce temps, peler les gousses d'ail et les hacher. Plonger le poivron dans de l'eau bouillante, puis le peler, l'ouvrir en 2 et l'épépiner, le hacher très finement. Mettre l'ail, le poivron, le poivre et l'huile d'olive dans un grand saladier. Lorsque les pâtes sont cuites, les égoutter et les verser dans le saladier, mêler le tout à l'aide de couverts à salade ou d'une pince à spaghettis. Servir immédiatement avec du persil plat finement ciselé.

Gâteau marbré

Dans une terrine, mettez le beurre ramolli et le sucre. Battez en pommade, ajoutez les œufs entiers l'un après l'autre en battant jusqu'à ce que le mélange soit lisse. Ajoutez d'un seul coup la farine tamisée avec la levure, mélangez à la spatule pour avoir une pâte homogène. Prélevez une petite moitié de la pâte dans une autre terrine. Ajoutez-y 2 bonnes cuillerées à soupe de cacao pur, c'est-à-dire sans sucre. Dans l'autre terrine, ajoutez le zeste de citron. Beurrez le moule, garnissez le fond du tiers de la pâte claire. Posez dessus sans mélanger la moitié de la pâte chocolatée, couvrez avec un deuxième tiers de la pâte claire, mettez le reste de la pâte chocolatée, puis le reste de la pâte claire. Mettez à four chaud, 200°. Laissez cuire 45 à 50 mn en surveillant la couleur. Vérifiez la cuisson à la lame de couteau qui doit ressortir propre. Démoulez chaud sur grille. Ne prolongez pas la cuisson qui durcit le gâteau.

1 sachet de levure en poudre, 6 œufs, 250 g beurre, 250 g de farine, 200 g de sucre, 1 zeste de citron, 2 c. à soupe de cacao

Photos : DR

Le Soir d’Algérie

Au cours de cette réunion organisée par le président du bureau de wilaya de cette organisation, en l’occur-rence M. Boukrif Akli, les présents ont évoqué un ensemble de problèmes dont le plus crucial est, bien entendu, la situa-tion précaire dans laquelle ils se retrouvent aujourd’hui après avoir servi sans tricherie aucune le pays, guidés par le seul amour de la patrie, en s’engageant aux côtés des autres corps des services de sécurité pour combattre l’hydre inté-griste et le terrorisme qui menaçaient les fonde-ments mêmes de la nation algérienne. D’ailleurs, au cours des discussions sur leur situation, beaucoup ont rappelé les quelque 300 Patriotes martyrs qui sont tombés au champ d’honneur, en com-battant le terrorisme et dont les veuves se retrouvent aujourd’hui à quémander, n’ayant aucune pension ou autre reconnaissance de veuve du martyr du devoir. En outre, même les Patriotes blessés ou handicapés à vie ne sont pas en reste dans cette misère et cette injustice qui frappent ce corps depuis plusieurs années. Ils sont quelque 200 patriotes qui traînent leurs blessures qui leur rappellent au quotidien leur engagement pour cette patrie qui les a presque reniés.

Les délégués des 45 communes de la wilaya de Bouira, affiliés à l’Organisation nationale pour la défense des Patriotes, se sont rencontrés ce samedi au niveau de la salle des conférences de la commune de M’chedallah afin de débattre de leurs problèmes.

Les Patriotes réclament leurs droits
BOUIRA
Aujourd’hui, après avoir créé un cadre légal pour la défense de leurs droits, les Patriotes lancent un ultime cri de détresse au président de la République afin qu’il leur vienne en aide en leur accordant un statut particulier dans lequel tous leurs droits, selon le degré de blessures et le nombre d’années passés à combattre aux côtés des services de sécurité les terroristes, seront garantis. En outre, et puisque cette catégorie vit au quotidien la précarité dans toute son étendue, les Patriotes de Bouira appellent le président de la République à instruire dans l’immédiat les différents ministères afin de prendre en charge leurs doléances en matière d’habitat, de santé publique, d’indem-nités et de pensions, mais aussi et surtout le ministère de l’intérieur afin que les services de l’administration locale daignent leur procurer un certain respect propre à leur rang. Ce ne serait que justice pour ces vaillants combattants, ces ridjal wakifoun qui avaient été pour beaucoup dans la sauvegarde de la République. Pour rappel, au niveau de la wilaya de Bouira, ils étaient près de 2 800 à avoir pris les

Régions

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

Le financement agricole et du renouveau rural a constitué lundi le thème d’une journée d’étude organisée à l’institut technologique des forêts (ITEF) de Batna par la direction des services agricoles (DAS). Réunissant les cadres des forêts, de la Banque algérienne du développement rural (Badr), et des différents dispositifs d’emploi, la rencontre a notamment porté sur la vulgarisation des procédures d’obtention des crédits de soutien aux projets agricoles et des divers dispositifs publics d’aide aux producteurs. Le directeur des services agricoles, Mohamed Lamine Grabsi, a affirmé à cette occasion qu’un «bond qualitatif» a été réalisé par plusieurs filières agricoles dans la wilaya de Batna grâce au soutien public, citant en exemple les performances enregistrées en matière de production laitière, de

Journée d’étude sur le financement agricole
viandes, d’œufs et de céréales. En dépit de cette évolution, les crédits agricoles, y compris le crédit R’fig, demeurent ignorés des agriculteurs de cette wilaya au nombre de 50 000, a relevé ce responsable. L’objectif de cette journée, a-t-il indiqué, est justement d’élaborer un programme de travail destiné à vulgariser les objectifs et les procédures d’accès aux crédits agricoles en vue de développer l’activité agricole, créer de nouvelles exploitations et concrétiser l’action de proximité des banques. Le directeur régional adjoint de la Badr a également mis l’accent sur le peu d’engouement des paysans de la wilaya pour le crédit R’fig contrairement à d’autres wilayas du pays, estimant à 96 le nombre de demandeurs de ce crédit à travers toute la wilaya, chiffre jugé «dérisoire» comparativement au

Finalement, c’est l’ex-mouhafedh, Mohamed Nouri, P/APC de Aïn-Bessem, qui devra représenter le FLN dans sa quête pour le siège de sénateur au niveau de la wilaya de Bouira. Parti en dauphin contre le P/APW, Gaci Abdelkader, qui avait les faveurs des pronostics, la première manche de ces élections n’a pas pu départager les deux candidats. En effet, il a fallu un deuxième tour pour que le candidat du FLN soit connu. Dans la matinée, ils étaient six candidats à postuler pour les primaires. Outre le P/APW et le maire de Aïn Bessem, il y avait Laïdaoui, élu APW, Moussa Silem, maire de Taghzout, Hakim Hadjar, élu APW et DG de Mobilis, et enfin, Zemmar, élu APW. Après le dépouillement, et même si le P/APW avait obtenu 48 voix

L’ex-mouhafedh bat le P/APW
POUR LES SÉNATORIALES

PRIMAIRES DU FLN

armes et combattu les terroristes aux côtés des services de sécurité. Durant toutes ces années de lutte anti-terroriste, les Patriotes de Bouira avaient payé un lourd tribut, puisque pas moins de 300 d’entre eux y avaient laissé la vie et plus de 200 avaient été blessés. Le bureau de wilaya de Bouira compte actuel-lement quelque 800 adhérents entre les Patriotes licenciés et les veuves de Patriotes morts pour que vive l’Algérie. Près de 1 000 Patriotes sont toujours actifs, basés particu-lièrement au niveau de la région d’Aomar-Lakh-daria dans le cadre de la surveillance du pipeline. Y. Y.

Alors que tous les regards sont braqués sur l’équipe nationale, les trafiquants, eux, ne chôment pas. Profitant de la mobilisation des services de sécurité qui restent vigilants lors de cette situation exceptionnelle, les narcotrafiquants ont essayé d’introduire d’énormes quantités de drogue au niveau du tracé frontalier sauf que les éléments de la brigade des stupéfiants ne baissent jamais la garde. En l’espace d’une semaine, il y eut la saisie de 30 kg de kif dans une maison abandonnée à Maghnia au moment du match EgypteAlgérie. D’autre part, les mêmes services ont saisi 160 kg de kif à bord d’un véhicule, une Renault 21, sur la route nationale entre Ghazouet et Maghnia. Il faut dire que le conducteur de la Renault 21 qui transportait la drogue n’a pas eu de chance car son véhicule est tombé en panne en cours de route et au moment où son complice arrivait avec un autre véhicule pour récupérer la marchandise prohibée, les éléments de la brigade des stupéfiants étaient au rendez-vous pour faire échec à cette transaction. L’un des trafiquants a pu prendre la fuite et l’autre a été arrêté. Ce dernier est âgé de 21 ans et est originaire de la wilaya de Relizane. M. Z.

Saisie de trois quintaux de kif

TLEMCEN

15

BATNA

en devançant l’ex-mouhafedh qui a obtenu 42 voix, loin derrière les quatre autres candidats avec respectivement 16 voix pour Laïdaoui, 8 voix pour Moussa Silem, 6 voix pour Hakim Hadjar et 2 voix pour Zemmar, un deuxième tour s’imposait. Et finalement, les voix reportées sur le candidat Nouri étaient plus importantes et celui-ci a obtenu enfin 62 voix contre 59 pour le P/APW, démontrant, comme nous l’écrivions dans l’une de nos précédentes éditions, toute la ruse politique dont ce maire usait mais aussi la naïveté dont avait fait preuve son concurrent, le P/APW qui était très confiant en se basant sur les promesses verbales de beaucoup d’élus de son parti. Y. Y.

Dure est cette période d’avant-l’Aïd-El-Adha. Elle s’annonce sous de mauvais auspices puisque le prix du mouton ne fait que grimper. Cette situation a ouvert les portes aux spéculateurs et autres maquignons pour dicter leur loi et «chauffer» le marché du bétail avec au final : s'enrichir beaucoup plus. Cette hausse des prix a été ressentie après la chute considérable de quantités de pluie sur le territoire national, particulièrement sur la région de Relizane. D’où la flambée des prix du mouton devenu presque inabordable, défiant toute logique. Les marchés hebdomadaires de Relizane, Sidi-Khettab et Mendès dans la wilaya de Relizane, qui constituent la destination privilégiée des acheteurs font désormais fuir les petites et moyennes bourses. Les prix du bélier tournent autour des 25 000 DA. Dans ces conditions, les chefs de famille ne pourront pas se permettre le sacrifice du mouton cette année. A. Rahmane

Le prix du mouton flambe

RELIZANE

nombre de professionnels de la terre. Le président de la chambre de l’agriculture a plaidé de son côté pour le «recouvrement de la confiance» entre les agriculteurs et les banques, soulignant que la relation banque/agriculteur «est vitale pour l’émergence d’exploitations agricoles fortes». Les intervenants ont en outre insisté sur la «confusion» que font certains producteurs entre crédits et aides en mettant en lumière les divers crédits bancaires actuellement disponibles. Des journées de sensibilisation et d’information sur les crédits agricoles seront organisées au profit des paysans de la wilaya pour les amener à mieux s’intégrer à la politique de renouveau rural, ont également affirmé les participants. APS

5,3 milliards de dinars ont été alloués à l’Algérienne des eaux (ADE) pour la réalisation d’un vaste projet de travaux de rénovation de la conduite d’adduction alimentant les wilayas de Souk-Ahras et Tébessa. Les travaux, qui ont été lancés depuis peu, concernent la conduite à réhabiliter d’une longueur de 70 km, d’un diamètre allant de 700 mm à 1 200 mm. Celle-ci relie le barrage de Aïn Dalia aux localités de Medaourouch jusqu’au PK 58 (Oueza et Aouinet), dans la wilaya de Tébessa. Le projet sera finalisé en 20 mois, a indiqué le directeur de la zone de l’Algérienne des eaux. Il va permettre une amélioration conséquente de l’alimentation en eau potable afin de répondre aux besoins des usagers de ces localités dans les années à venir et d’assurer la viabilité des ressources, et par là mettre un terme aux défaillances liées à l’épineux problème des fuites d’eau. Barour Yacine

5,3 milliards de dinars pour réhabiliter le réseau d’AEP

SOUK-AHRAS

La session de l’Assemblée populaire de wilaya déjà reportée une première fois l’a été encore une fois ce lundi. Ce boycott partiel est la stratégie adoptée par les opposants au P/APW qui avaient demandé sa démission. Quoi qu’il arrive, elle se tiendra la prochaine fois, selon le code de wilaya, mais dans quelles circonstances ? La destitution du P/APW est, elle, déjà consacrée. Attendons pour voir. M. Meddeber

La session de l’APW reportée une deuxième fois

MASCARA

Le Soir d’Algérie

tête du client. Lorsqu’elles Le Snapap, unique syndicat du personnel des services concernent le commun des communs de l’université, avec un taux de syndicalisation de travailleurs, elles se font dans un 75%, lance un mot d’ordre de grève pour les 23 et 24 du mois en poste qui ne correspond pas au er e cours avec un sit-in le 1 jour devant le rectorat et le 2 jour profil du concerné, avec l’arrièredevant la direction des œuvres sociales universitaires. Ce pensée d’un rejet au niveau de la syndicat s’est adjugé la majorité par rapport à l’UGTA avec Fonction publique. Les l’adhésion, depuis 2008, de 5 résidences universitaires. recrutements se font sans Le logement social, LSP et commission sociale est concertation avec le partenaire FNPOS, le recrutement et la composée exclusivement de social, en dépit du bon sens et carrière des fonctionnaires, la gérants des foyers selon les des besoins. Dans les résidences formation et les œuvres sociales plaignants du Snapap qui universitaires, par exemple, le sont les points principaux de la expriment ainsi leur doute vis-ànépotisme bat son plein, on plateforme de revendications de vis de la gestion de ceux qui sont retrouve trop de gens de la même la coordination syndicale de à la fois juge et partie. Les deux famille ou ayant des liens l’université. Celle de la DOU coordinations réclament, d’une familiaux, indique un délégué. Centre, qui inscrit ses doléances même voix, l’attribution d’un Les agents de sécurité et le dans le même cadre, se plaint reliquat de 25 logements, d’un personnel de la santé ne sont pas également d’entraves adminis- quota de 250 logements attribués préparés à l’exercice de leurs tratives à ses activités syndicales, intégralement en 2004, au fonctions, selon le coordinateur des intimidations visant ses personnel enseignant alors que de la DOU Centre. Le Snapap membres indivi-duellement, des 40% reviennent de droit aux déplore, enfin, le fait que les mutations arbitraires de délégués travailleurs. Il a fallu recourir à assurances contractées par syndicaux avec suspension de une grève pour que ce, malgré le premier versement la formation et de la gestion des l’université auprès de la SAA et de de 400 000 DA effectué par carrières, les deux coordinations salaires, d’abus de pouvoir… l’administration consente à la CAAR ne soient pas groupées Contesté, injustement semble-t-il, donner 30 logements sur les 55 chacun des 185 inscrits. Toujours dénoncent l’absence d’un plan de de façon à faire bénéficier les concerté entre par l’administration des œuvres dus aux travailleurs. Le Snapap dans le même ordre d’idées, le formation travailleurs d’un capital retraite alimenté par les l’administration et le partenaire universitaires au plan de la n’a pas cessé de réclamer le FNPOS comme prévu lors d’un accord représentativité, le Snapap, qui se reliquat ainsi que 40% de 120 cotisations des travailleurs depuis social, l’ouverture d’un service avec le recteur, il regrette aussi la déclare majoritaire, lance un défi autres logements nouvellement une dizaine d’années ne profite chargé de cette activité n’a servi à discrimination entre les à la DU centre de traiter les 2 attribués à l’université. Il y a guère aux personnels de rien, le budget de la formation est enseignants et le reste du renvoyé 2 ans de suite à la tutelle, syndicats sur le même pied également un programme de 230 l’enseignement supérieur. personnel en matière d’assurance Les 150 logements réalisés à les candidats au concours sont d’égalité en leur demandant de logements LSP qui auraient dû auto, les premiers bénéficieraient prouver leurs représentativités démarrer au début de cette année Draâ-Ben-Khedda ne concernent envoyés sans aucune préparation de 60% et les seconds de 50%, respectives. Les problèmes de et qui accuse un nouveau retard en rien l’université, ils ne leur permettant de réussir aux signale-t-on. cette coordination syndicale ajouté à d’autres plus anciens, et représentent rien par rapport à la examens. Les promotions, quant B. T. demande enregistrée. Au plan de à elles, se font en catimini et à la auraient commencé avec l’adoption de la plateforme de revendication en assemblée générale des travailleurs, affirme le responsable concerné. Depuis, La pagaille règne au sein des plus du double des doses promises qu’on allait personnels des structures chargées de les reports des rendez-vous donnés pour débattre des établissements publics chargés de la chercher auprès d’autres centres. A 14h30, la l’opération. Etablissements et personnels sont doléances des travailleurs se vaccination contre la grippe saisonnière où foule de personnes âgées et d’autres citoyens assaillis et dépassés par la demande comme multiplient et le directeur n’a pas les diabétiques, les cardiaques, les de tous âges a quintuplé, le personnel de on a pu le constater à M’douha et confirmé de malades l’établissement est harcelé de questions et de surcroît par le syndicat des paramédicaux. une minute à consacrer aux asthmatiques et autres 10 000 doses auraient été allouées à toute représentants de travailleurs. Le chroniques sont refoulés au bout d’une protestations, la porte métallique barreaudée Snapap dérange en exigeant une longue journée d’attente inutile. Il n’y a du service est fermée de l’intérieur, trois la wilaya de Tizi-Ouzou qui compte 1 300 000 inspection générale de la gestion plus de vaccin, a-t-on dit, en notre infirmières tentaient, non sans mal, de habitants, indique la même source pour des œuvres sociales au moment présence mardi dernier aux environs de 11 répondre aux doléances des personnes aux souligner la modicité du quota. La répartition du lot ci-dessus doit où le directeur aurait signalé, lui- h du matin, au niveau de la polyclinique de premiers rangs, une foule innombrable même, des dépenses douteuses M’douha, à des citoyens brandissant, pour agglutinée aux alentours essayait de suivre le sûrement poser un problème si l’on croit les de 4 millions de dinars. Un audit convaincre de leur droit, des cartes et dialogue inintelligible et de prendre part aux chiffres fournis par les syndicalistes, 6 000 de soins pour maladies protestations. Les inscrits interpellaient tous doses seraient destinées aux 4 daïras aurait évalué les mêmes carnets les éléments en blouse blanche ou bleue, les suivantes : Tizi-Ouzou, Draâ-Ben-Khedda, dépenses à 6 millions de dinars, chroniques. C’est un citoyen anonyme qui est chargé, responsables sont sommés de donner Béni-Douala, Maâtkas. Les syndicalistes précise-t-on lors d’un point de presse organisé le 16 de ce mois. en lieu et place du personnel de satisfaction sur-le-champ. Ce scénario nous a déplorent l’organisation de cette opération par On s’étonne que cette situation l’établissement, d’inscrire les candidats à la été signalé par des témoins occulaires dès le la tutelle qui semble ignorer totalement les n’ait pas empêché le même vaccination, il a enregistré 500 demandes sur deuxième jour de la vaccination à Boghni et à réalités sanitaires sur le terrain. Le ministère directeur de donner le quitus au des feuilles libres pour 200 doses attendues à Béni-Douala, la même insuffisance de doses, n’avait pas besoin de brouiller une opération bilan de la commission des 13h qui ne sont pas parvenues à 14h30, lors le même refoulement au terme d’une longue qui se déroulait sans accroc dans le passé à attente inutile, les mêmes protestations travers la complémentarité des secteurs œuvres sociales en violation de la de notre deuxième virée sur les lieux. Ce volontaire agréé, nous indique-t-on, par véhémentes et les mêmes demandes de sanitaires et des pharmacies. Se faisant réglementation en vigueur. Ladite commission, rappelle-t -on, est les trois responsables de l’établissement, à prolongation des délais et d’augmentation des l’interprète des préoccupations citoyennes et désignée et renouvelée par savoir le directeur, le médecin coordinateur de doses de vaccin. La période de vaccination, des doléances des paramédicaux, nos l’UGTA à chaque fin de mandat la prévention et le président du conseil décidée précipitamment, est trop courte, on ne interlocuteurs réclament l’augmentation du afin d’obtenir le budget des scientifique, faisait tout pour dissuader les semble pas, faute d’une évaluation précise quota et la prolongation de la période de œuvres sociales de l’ordre de 5 gens d’attendre l’hypothétique vaccination, il des cas nécessitant la vaccination, avoir pris vaccination. B. T. millions de dinars. Par ailleurs, la sait que le nombre d’inscrits étaient déjà à la mesure du travail qui allait incomber aux

Les services communs de l’université et les résidences seront en grève les 23 et 24 novembre
TIZI-OUZOU/À L’APPEL DU SNAPAP

Régions

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

16

Pagaille autour de la vaccination

La genèse de cette affaire remonte au 21 avril 2009 lorsque les éléments de la brigade des stupéfiants de Sidi-Bel-Abbès, après avoir élargi sa compétence territoriale, a arrêté deux Maliens, S. Boubekeur, 38 ans, et B. Ciko, 36 ans, dans la wilaya d’Oran en possession l’un d’un sachet contenant des coupures de 1000

Siégeant dans la journée de lundi dernier, la cour criminelle de Sidi-Bel-Abbès a condamné à trois ans de réclusion criminelle deux contrefacteurs de nationalité malienne alors que l’avocate du ministère public avait requis 10 ans de prison à leur encontre.

Deux Maliens condamnés à trois ans de réclusion criminelle
SIDI-BEL-ABBÈS
DA vierges et l’autre un sachet de poudre bleue révélateur de la fabrication de faux billets et un masque. Leur arrestation a été aisée lorsqu’un des éléments de la brigade a infiltré le groupe en leur demandant de supposés services. Mis en confiance, les deux escrocs lui ont demandé de leur trouver un logement à louer pour s’adonner à leur pratique. Le policier mettra à leur disposition son appartenant sis à Oran. Alors ils lui proposent de leur donner 50 millions de centimes en vrai contre 150 millions de centimes en fausses coupures. Faisant semblant de mordre à l’hameçon, il les apportera et les fera tomber dans les mailles du filet des services de sécurité qui n’auront aucun mal à les cueillir sur les lieux en flagrant délit. Lors de leur interrogatoire, Boubekeur a reconnu les faits reprochés mais son complice déclarera n’avoir aucune relation avec cette affaire. L’initiative vient de lui, ajoutera-t-il. Pour brouiller les pistes de l'enquête, Boubekeur évoquera un certain Faouzi qu’il aurait connu en prison à Sidi-Bel-Abbès et avec lequel il avait gardé des liens à sa sortie de taule. Ce dernier lui aurait proposé d’écouler du kif traité, demande qu’il aurait rejetée préférant la contrefaçon des billets en dinars. Les résultats des analyses chimiques de la poudre saisie en possession d’un des

Photo : Samir Sid

Maliens ont montré qu’elle était un vrai composant entrant dans la fabrication des fausses coupures alors que le mis en cause lui a déclaré qu’elle était fausse, que c’était du couscous pulvérisé qu’il a mélangé à une poudre sans intérêt pour appâter ses victimes. Toutes les issues pour une échappatoire à la condamnation étant impossibles, les deux escrocs ont finalement été reconnus coupables par la cour criminelle qui a rendu son verdict. A. M.

Le Soir d’Algérie

La production d’électricité par la centrale électrique à cycle combiné de Shariket Kahraba Skikda (SKS) connaît une évolution constante depuis 2006, année de sa mise en service. Selon les prévisions, plus de 6 000 GWH seront enregistrés à la fin de l’année en cours, soit mieux que les 3 précédentes années, où on a compté respectivement une production de l’électricité de l’ordre de 3 419, 5 321 et 5 701 GWH.
Cette performance est due, selon Mokhtar Bounour, Président-directeur général de SKS, à la politique de réduction du nombre des opérations de maintenance des installations par rapport aux années précédentes. «Contrairement au passé, ce qui est en somme logique pour toute installation fraîchement mise en exploitation, on a procédé à moins d’arrêts et d’interventions sur site. Un plan de maintenance systématique, qui comprend des volets préventif et curatif, est arrêté pendant un mois pour faire de l’inspection. Un autre plan, appelé conditionnel, est élaboré selon des paramètres à suivre en vertu desquels on fixe des seuils à ne pas dépasser, qui se traduisent sur le terrain par une programmation d’interventions sur les machines», explique-t-il. L’objectif fixé est réalisable «dans la mesure où la centrale fonctionne selon des normes internationales, notamment en matière de sécurité et d’environnement, et est dotée d’un système de contrôle online». La production de l’électricité répond à un besoin national préalablement défini par le ministère de l’Energie et des Mines et, localement, par la Direction des mines et de l’industrie. La distribution est dévolue, quant à elle, à la Sonelgaz qui, par l’intermédiaire de quatre sociétés de distribution installées dans quatre régions du pays (Alger, Centre, Est et Ouest), achemine l’énergie électrique vers les ménages. La production de l’électricité et sa vente à Sonelgaz s’effectuent par le biais du transport de l’énergie dévolu au gestionnaire de réseau de transport électrique (GRTE), filiale de Sonelgaz. Selon le P-dg de SKS, «la production de l’électricité n’est pas chose aisée. Du fait de l’impossibilité d’emmagasiner cette énergie, on doit

6 000 GWH de production d’électricité pour 2009
SHARIKET KAHRABA DE SKIKDA
produire et distribuer instantanément. Aussi, on continue de transporter d’une manière stable 400 kilovolts, tension de sortie la plus grande d’Algérie, vers des zones lointaines». Pour rappel, SKS, d’une capacité de 2x412,5 MW, a été créée en 2003 dans le cadre de la nouvelle loi sur l’électricité. Sa réalisation a échu à la société SNC Lavallin-Canada «chargée par le biais d’un contrat EPC de la conception, l’ingenierie, l’acquisition des équipements, ainsi que de la construction, l’installation, les essais et la mise en service de la centrale». L’enveloppe financière dégagée pour le contrat EPC est évaluée à 459 millions de dollars, dont 389 millions en partie devises transférables. Shariket Kahraba Skikda est dotée d’un capital social de l’ordre de 15 milliards de dinars (libérée à hauteur de 11,52 milliards de dinars), détenus par Sonelgaz à hauteur de 50 % pour 7,5 milliards de dinars, Sonatrach à hauteur de 30% pour 4,5 milliards de dinars et AEC (Algerian Electric Compagny). Le montant de l’investissement de la centrale électrique est de 527 millions de dollars, couvert par les fonds propres de SKS à hauteur de 30 %, soit 155 millions de dollars et un crédit acheteur à hauteur de 70 %, soit 382 millions de dollars (société générale, USM Exim Bank, EDC). Réceptionnée en deux phases (cycle simple, cycle combiné) après 32 mois de travaux (du 1er septembre 2003 à avril 2006), la centrale aura opté pour la deuxième pour s’offrir une place privilégiée dans le secteur. Pour rappel, le chantier a été un grand pourvoyeur d'emplois ; près de 1 800 postes ont été créés lors des pics des travaux. Il a également nécessité l’intervention de grandes notamment Général sociétés, Electrique (turbines à gaz), Alstom (turbines à vapeur et chaudières) et Areva (avant-poste 400 kV & Transfos principaux), pour les fournisseurs, et Leduc (pieux/travaux en mer), Inerga (travaux de génie civil), CTU Etterkib/Lead (tuyauterie souterraine, montage charpente métallique et électromécanique) et CTU GTP/Bentini (montage chaudières et tuyauterie, station gaz naturel et BOP) pour les sous-traitants. Concernant la méthode du cycle combiné, la centrale électrique a été provisoirement mise en service en deux tranches, les 26 juillet et 25 octobre 2006. Depuis cette date, c’est encore SNC Lavallin, dans le

Régions

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

17

cadre d’un autre contrat EPC, qui fut «chargée par le biais d’un contrat O&M de l’exploitation et de la maintenance de la centrale sur 12 ans». La société des mines allemande, TUV, leader mondial en la matière, assure le suivi et le contrôle périodiques. En matière d'emploi, SKS ne recrute pas beaucoup, vu que le recours aux machines a amoindri l’apport humain. «On a réduit les indisponibilités par l’optimisation de la maintenance assistée par ordinateur», selon notre interlocuteur. On y compte seulement 19 employés, soit un-cinquième des effectifs de Lavallin, l’opérateur canadien, où on recense 95 travailleurs dont 5 expatriés. Les objectifs sont au nombre de trois, à savoir maîtriser l’exploitation, augmenter la durée de vie des installations industrielles et produire le maximum d’électricité. Unique sur le territoire national durant ces dernières années, SKS a perdu cette position depuis la mise en service de la centrale électrique de Hadjret Ennous. Zaïd Zoheir

La ville de Kaïs, sise à 20 km au sud-ouest de Khenchela, a vécu une journée exceptionnelle le 14 novembre, non pas comme toutes les villes du pays en raison du match EgypteAlgérie mais en raison de la tenue d’une journée d’étude et d’information qui a rassemblé des centaines de malades chroniques de la daïra.
Pour une première, l’association El Chifa des malades chroniques a réussi à rassembler en plus de ses adhérents, les malades psychosechronique au nombre de 270, les asthmatiques 520, et diabétiques 772 en leur offrant la possibilité de poser leurs problèmes aux responsables locaux de la santé, Cnas, élus et surtout des médecins spécialistes qui étaient à leur écoute.

L’association El Chifa prend en charge les diabétiques
Le président de l’association El Chifa, M. Badla Brahim, s’est fixé comme principal objectif la prise en charge des diabétiques de par la distribution gratuite des médicaments mais compte multiplier ce genre de rencontres avec les malades pour, dit-il, changer leur mode de vie, surtout en matière de pratique sportive, marche, footing… La commission médicale présidée par le Dr Boudouaour, composée de huit autres médecins, a encadré les cinq ateliers, (asthme/homme, asthme/femme, diabète/enfant) qui ont donné lieu à un débat constructif entre médecins et malades dont la finalité est d’amener le diabétique non seulement à s’autosurveiller mais à s’auto-adapter avec sa maladie. Cette journée d’étude et d’information, première du genre à Kaïs organisée par l’association El Chifa à la maison de jeunes, a connu un franc succès et une participation record des malades et des médecins généralistes et spécialistes venus de Constantine, Sétif, Khenchela, Batna. Ils ont participé à l’animation de la rencontre consacrée à l’identification des complications pathologiques des maladies chroniques en général et du diabète en particulier. Pendant que les malades étaient répartis à travers les cinq ateliers, les médecins et autres cadres de la santé ont suivi avec attention les différents thèmes à savoir celui du docteur Boumaâraf «les malades chroniques jusqu’à quand ?», du Dr Laghmassi «les facteurs de risque cardiovasculaires», du Dr Kherbi «le contrôle de l’asthme», Dr Messadek «les troubles paniques» et la prise en charge du diabète type 2, par le Dr Boudouaouer pour ne citer que ceux-là. Les débats suscités par ses interventions ont été passionnants et les médecins de la commission scientifique de l’association ont orienté les débats sur l’éducation du diabétique, l’exercice physique, le régime… Notre objectif souligne le prési-

KHENCHELA

LUTTE ANTIDROGUE À AÏN-TÉMOUCHENT

Enfin un P/APC, celui de Tidjelabine en l’occurence, qui fait montre de détermination et qui agit pour assainir sa ville des baraques et autres marchés informels.
Les P/APC de Boumerdès, Bordj-Menaiel, des Issers, d’Aït-Amrane ou d'autres localités seraient bien avisés de le prendre comme exemple pour stopper la bidonvilisation de leurs communes. M. Boussaidi Djillali, le P/APC, aidé par les élus de son assemblée et les gendarmes a déclenché,

17 baraques et 2 marchés informels éliminés à Tidjelabine
mercredi dernier, une opération qui a duré deux jours et durant lesquels pas moins de 17 baraques et deux marchés de fruits et légumes de commerce illégal ont été supprimés. «Mis à part trois individus qui ne sont pas originaires de notre commune, les concernés n'ont pas fait d'objection», assure le P/APC de Tidjelabine. Nous l’avons effectivement vu à l’œuvre, argumentant sa démarche pour convaincre ses administrés que la loi doit être exécutée. Boussaidi ne s'arrête pas à l’élimination des baraques illégales qui ternissent l’environ-nement de

BOUMERDÈS

dent de la commission scientifique de l’association El Chifa est d’arriver à une maladie sans complication. Lors de la distributi on des cadeaux aux adhérents de l’association, son président, M. Badia Brahim, a lancé un appel à tous les malades pour adhérer et bénéficier de médicaments. Il signale que 90% des malades chroniques des communes de Kaïs et Bouhmama vivent dans le dénuement total et n’ont pas accès aux médicaments. Notons que l’association ne dispose pas encore de siège. M. Badla en a fait la demande aux autorités de la daïra et commune présentes et remercie à l’occasion les bienfaiteurs qui ont contribué à la réussite de cette journée, entre autres, le secteur sanitaire et l’APC de Kaïs, les associations des diabétiques de Batna et Chemora, les sponsorts Astra et Zeneca, GSK, Life Scan, Sanofi Aventis, Roche Diagnostic, l’association des activités de la jeunesse et surtout la cantine scolaire centrale

sa munici-palité, la commune ne sanc-tionnera ni les jeunes qui sont à la recherche d'un moyen pour gagner honnêtement leur vie ni les citoyens qui ont besoin de commerces de proximité. «Nous avons dégagé 2 millions de dinars afin de réaliser des aménagements dans un endroit qui ne gênera personne et qui permettra à des commerçants ambulants de s'installer en toute sécurité. Dans la mesure de nos possibilités, nous aiderons ces jeunes à se réinstaller», nous confie-t-il. Abachi L.

Croyant probablement que la fièvre du Mondial va faire baisser d'un cran le degrés de vigilance des services de sécurité, et leur permettre de faire passer leur sale marchandise par une voie peu fréquentée, les barons de la drogue ont été mal inspirés en décidant, ce lundi après-midi, de faire passer une importante quantité de kif dissimulée dans une voiture de marque Mercedes immatriculée à Tlemcen. Selon le communiqué de la Gendarmerie nationale, les éléments de la brigade d'El-Amria avaient en leur possession l'information faisant état du passage d'un véhicule bourré de drogue. Les gendarmes dressèrent alors un barrage sur la route ElAmria-Rouaiba. Vers 16h30, le véhicule, fait son apparition devant le barrage. Drapé des couleurs nationales pour donner l'impression d'être un fervent du football, mais dès qu'il voit le barrage, le conducteur appuya sur le champignon tentant de s'enfuir, ce qui obligea les gendarmes à lancer contre lui une course-poursuite qui a duré plus d'une demi-heure. Une fois maîtrisé et arrêté, le véhicule fut fouillé par les gendarmes qui découvrirent le pot aux roses. Une grande quantité de kif sous forme de 952 plaquettes de 500 grammes chacune, le conducteur est un baron notoirement connu originaire de Maghnia. Il voulait faire passer sa drogue vers la ville d'Oran. Le véhicule et la marchandise ont été saisis tandis que le narcotrafiquant sera présenté à la justice. S. B.

Saisie de 476 kg de kif à El-Amria

MOTS FLÉCHÉS
Son nom ---------------Son surnom Mesure ---------------Dans le hall ---------------Attablé Hélium ---------------Sudiste ---------------Déprimé Région de France ---------------Hideuse

Le Soir d’Algérie

Détente
Molybdène ---------------Jeta Sa wilaya d’origine

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

Par Tayeb Bouamar

18

Epurées Réalité ---------------Pars

Combat ---------------Malade ---------------Gorgée

---------------Monument

Démonstratif

Sied ---------------Maudit

Béryllium ---------------Saint

Dans le kit ---------------Période ---------------Article Idéal ---------------Dans l’âme ---------------Sous-sol

logo ---------------Flâna

Cuivre ---------------Dans le foyer

Arbres ---------------Hurler ---------------Intelligence

Hors série ---------------Foncer

---------------Note

Démonstratif

Prénom ---------------Footballeur algérien

Bien-aimée ---------------Slave

Dans le bec ---------------Divinité

ENUMÉRATION
P L I O N S A F S E A B A F A N B E E L N B A N A F A N P E

Suivie ---------------Invité ---------------Altière

Dernière ---------------Abris ---------------Consonne double

Dans l’œil ---------------Va à Londres

Cassée ---------------Rapidement

Seau ---------------Auberge

Partiraient ---------------Dressai

Tube ---------------Région de France ---------------Vague

Néon ---------------Hurlement ---------------Chef

Dans le fossé

Une de ses chansons

Flétrie ---------------Une de ses chansons

Côté ---------------Note

Dérobe ---------------Interjection

---------------Singe ---------------Rase

Dompté ---------------Dramaturge arabe

À toi ---------------Diplôme

Ces colonnes abritent les noms de 10 surnoms de sélections africaines. Une lettre ne peut être cochée qu’une seule fois. Définition du mot restant = «Equipe de France»

FAITES LE TRI
N° A B C D E F G H I J

Etablissez les bonnes relations et cochez le bon tri (exemple A7)
Woodrow Wilson Noms N° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Epouse de John Lennon

Identification TRI ABCDEFGHIJ-

A 8 - B 9 - C 10 - D 7 - E 6 F 5 - G 1 - H 2 - I 3 - J 4

1- ELEPHANTS 2- EPERVIERS 3- GUEPES 4- FENNECS 5- PANTHERES

T H E R E S C L A C K S T A E T A L O N S O L O C N E C S T R I E U G S R E I P H A N T S E

6- LIONS 7- BAFANA BAFANA 8- CHIPOLOPOLOS 9- BLACK STARS 10- ETALONS

H R S R E S S O V P

I P O L O P O L R E

Jacques Chessex Denis Mukwege Morgan Tsvangirai

Constructeur chinois Ville pakistanaise Tennisman français Président polonais

Champion de Formule 1

Lech Kaczynski Gaël Monfils Yoko Ono Rubens Barrichello Tengzhong

1er Ministre zimbabwéen Président américain

S

Rawalpindi

Romancier suisse Médecin congolais

O L U T I O N S

MOTS FLÉCHÉS -HADEFI-LIBERO-B MITES-NIERA-AUNE IVRE-TN-NE-JURON LEE-VIENT-NULS-T OR-LOGER-DOT--GA U-SALE----CERBAH DOUMA-----E-SARA -MIE-C-----F-TER MIT-AORTE-DEVISCS-AVRIL-GELAS-P O-ELANS-MACON-FR RAMENE-TALON-SOI ASI-C-PAROI-NOUS NORMALEMENT-ESSE

MOTS FLÉCHÉS GÉANTS RAFIKHALLICHE-IL EMIR-ANIERS-TARE TIE-FI-EVE-F-BAN RE-TI-REA-SEMAIT A-FONCES-RARE-TE NORMALE-FELONS-M CRI-LE-HELICE-BE HATEE-MARINE-TAN EGEE-POLIES-FONT MES-TATEES-SONTES-SURETE-MUR-OT N-CE-TUE-DA-COUR TROMPER-PUREES-A SERIAS-MERITE-PN -U-TS-MURIES-SOS ONDE-SIESTE-TI-P PIS-TENTEE-VITAL AR-FORETS-GENERA C-ERMITE-PARTS-N INCUBES-FARDE-TT TARIES-MERCI-DIA EVITE-VU-IE-VONT -IES-BONUS-TIRAI GRE-SALIR-BIDE-O AE-PERES-MARE-HN R-TORDE-LENS-PAS DANUBE-HELA-CRIENTREES-VOLTAIRE

S OLUTIONS

MOT RESTANT = TRICOLORES

MOTS FLÉCHÉS GÉANTS
Le Soir d’Algérie

Détente

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

19

Par Tayeb Bouamar

Elevée ---------------Bâtie

Pays ---------------Cube ---------------Estomacs

Or espagnol ---------------Enlève

Arme ---------------Monnaie ---------------Caches

Détestera ---------------Réparée

Boisson ---------------Pronom ---------------A lui

Contournas ---------------Pâturage

Etonnes ---------------Nazis ---------------Vulgaire

Textes ---------------Lettres sinistres

Enlèves ---------------Obstiné

Cérémonies ---------------Calcule

Elargie ---------------Brouter

Ratée ---------------Dormes ---------------Eue

Nés ---------------Infractions

Bout de siège ---------------Émeraudes

Armée sahraouie ---------------Plan ---------------Pays

Europe ---------------Gauches ---------------Couvres

Auteur français ---------------Obeissant ---------------Baudet

Signe (inv.) ---------------Actinium

Parasite Editeur ---------------- ---------------Erbium Jouets

Songe (inv.) Langue ---------------Réconforts

Saint espagnol

Véhicule ---------------Molybdène

Céréale ---------------Stupéfait

Cries ---------------Méprisai ---------------Acceptable

Pointer ---------------Couleurs ---------------Fenêtre

Maintenance

Unir ----------------

Rasée ---------------Outils ---------------Belle-fille

Endormie ---------------Infinitif ---------------Concerts

Ville américaine ---------------Erbium

Sied ---------------Baudet (dés.)

A toi ---------------Rigole

Mitoyen ---------------Drame Volée Snobisme ---------------Mesure Réfection ---------------Nuit

Président américain ---------------Relègue

Glande ---------------Aube

Article ---------------Bruyante

Pays ---------------Note

Hale ---------------Lézards

Oncle US ---------------Sélénium Loupée

Fin de jour ---------------Liquides ---------------Située

Mesure ---------------Ville engloutie ---------------Peuple

Idéal ---------------Gaffe ---------------Vantée

Pantois ---------------Porte les voiles ---------------Voie ferrée

Direction ---------------Dans l’avion ---------------Erbium

Prévenir ---------------Croyant

Iridium ---------------Platine

Lac ---------------Unit

Tenter ---------------Confies

Outils ---------------Adeptes

Note ---------------Dans le sang ---------------Pulvérise

Coupe ---------------Peuple ---------------Berges

Changement

Plis ---------------Vas

Enduisis ---------------Rappel

Cassée ---------------A moi

Amers ---------------Mois

Insectes ---------------Ville de Tunisie

---------------Détruite ---------------Menottes

Dans la rade ---------------Pareil

Isolée ---------------Difficile

Amassées ---------------Désert

Queue ---------------Poil

Condition ---------------Flaque ---------------Calcium

Viril ---------------Titre

Singe ---------------Wilaya

Le Soir d’Algérie

Sté privée cher. chauffeur qualifié, exp. exigée, niv. d’instruction souhaité + 1 assistant exp. Fax : 021 64 23 09 F115651 Chimiste de Béjaïa cherche pharmacien(ne) en vue d’association. Envoyer/écrire à : pharmadz@yahoo.fr F112678/B4
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

Urgent cherche modéliste confirmée et piqueuses, surjeteuse. Environs Birkhadem. Tél.: 0551 67 18 80 F115652
––––––––––––––––––––

OFFRES D’EMPLOI
Tél.: 021 91 44 37 ou 91 59 04
––––––––––––––––––––
F2001/B1

Publicité

Ch. f. de ménage habitant proche Aïn-Taya. Tél. entre 17h et 20h : 0661 51 84 13 F115650 Cher. piqueuse qualifiée habitant haut. d’Alger. Tél.: 021 72 52 48 0550 82 58 74 F1917/B1
––––––––––––––––––––

Société recrute des techniciennes bureautiques. Niveau universitaire. Maîtrise parfaite des outils bureautiques (Word, Excel, etc.). Lieu de résidence : AlgerCentre, Ben-Aknoun, DélyIbrahim ou Chéraga. Remettre dossier de candidature au 23, rue Mustapha-Khodja (ex-lot Mons), Ben-Aknoun, Alger.

Jeunes filles, vous résidez à TiziOuzou ou environs, niv. études 3e AS ou universitaire. Vous êtes étudiantes ou au chômage : sté de produits de beauté vous offre la chance d’être déléguées commerciales et d’évoluer au sein de sa force de vente. Travail à mitemps ou à plein-temps. Pour rendez-vous, tél.: 0551 70 10 12 Institut de formation cherche profs : anglais, français, espagnol. 021 92 80 50 - 021 92 15 38 (ElBiar). F115558
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
F114347/B13

Société recrute chauffeur expérimenté. Permis B. Niveau secondaire. Connaissance parfaite des grandes villes algériennes. Age 25/30 ans. Lieu de résidence : Alger-Centre, BenAknoun, Dély-Ibrahim ou Chéraga. Remettre dossier de candidature au 23, rue MustaphaKhodja (ex-lot Mons), BenAknoun, Alger. Tél.: 021 91 44 37 ou 91 59 04 F2001/B1
––––––––––––––––––––

A votre disposition et assurés par une équipe médicale et paramédicale qualifiée
Création d’un abattoir d’abattage bovin et ovin, zone d’activités D1, Bouira. Tél.: 0774 89 50 09 F112822/B15 Peintre pds trav. - 0771 19 23 69 Achète huile vidange moteur bateau, quantité. Tél.: 0550 31 23 85 F1966/B1
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
F1966/B1

CYLKA - Soins à domicile
Appelez-nous au : 0550 40 14 14
Plombier (Alger). - 0554 54 54 62
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
F1889/B1 F115627

AVIS DIVERS

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

20

• Consultation médicale • Kiné • Soins infirmiers, post-opératoires • Prélèvements, analyses et résultats • Conseil, orientation, accompagnement aux hôpitaux d’Alger • Garde-malades • Circoncision.

–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
F115642

5,2 mm : 5,75, 7 mm : 6,99 DA Cadic - 32, Zone industrielle Rouiba. Tél.: 021 81 33 71 F115520
––––––––––––––––––––

Achète cabine guichet pour encaissement. Tél.: 0770 86 10 12 Quand vous verrez les prix de SOLIMARKET - 16, rue HassibaBenbouali, vous regretterez de ne pas être venus plus tôt. F1966/B1
––––––––––––––––––––

Peintre exp. prend tous travaux de peinture et décoration. Tél.: 0551 85 67 54 F115602 Plombier sanitaire. - 0557 59 55 59 Ponçage carrelage. 0770 52 72 55 F115561

Rép. lave-linge, frigo, clim. à dom. 0661 86 62 18 - 0795 33 95 05 D Rachid MESSAOUDI Spécialiste en Immunoallergologie - Docteur d'Etat en Sciences Médicales - Ancien Chef de Service à Paris XVe Traitement des maladies allergiques : asthme, eczémas, urticaires, œil allergique. Explorations fonctionnelles respiratoires. 13-bis, rue MedBenkara, El-Biar, Alger. Tél.: 021 92 75 34 N.S.
r

Pour tous vos travaux d’électricité, installation clim., parabole, etc., contacter Zouhir : 0551 50 19 07 0551 46 54 79 N.S.
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
F1969/B1

––––––––––––––––––––

Vous voulez réussir la tessdira de votre fille ? Vous voulez que ce jour soit le plus beau jour de sa vie ? Faites appel à une professionnelle au : 0554 92 23 08 N.S. Réparation TV à domicile, toutes marques. Tél.: 0772 89 17 22 0776 33 88 56 N.S.
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––

––––––––––––––––––––

On vous rembourse la différence si vous trouvez moins cher : CDR 9,99 DA - DVD-R 16,49 DA Boîtiers DVD 14 mm : 11,75 DA, 9 mm : 9,25 DA, 7 mm : 8,25, 5,2 mm : 7,99. - Boîtiers CD

Prends travx de peinture, étanchéité. Tél.: 0773 36 41 44 F115611 Rép. lave-linge, frigo, climatiseur, à dom. Tél.: 021 26 23 03 0770 10 41 36 F1878/B1 Prends trvx maçon. peint. 0554 80 84 38 F115598

ARENA lance BTS (30 mois) guide accompagnateur + formations qualifiantes de courte durée en informatique - 38, rue du Zaccar, Hydra. Tél.: 021 60 12 14 - Port.: 0557 09 63 25 TIZI-OUZOU ÉCOMODE HÔTELLERIE lance formation en hygiène, sécurité, environnement (HSE), agent, inspecteur, superviseur. - www.ecole-ecomode.com. Tél.: 026 21 98 93 026 21 63 06 F114741/B13
–––––––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––––––
F1977/B1

ÉCOMODE TIZI-OUZOU, école agréée, lance la 11e promotion éducatrice de crèche (BTS), modéliste, styliste, prêt-à-porter, CAP photographie, caméra, infographie, langues : français, anglais, espagnol, allemand. - www.ecole-ecomode.com. Tél.: 026 21 69 62 - 026 21 41 19 F114741/B13 TIZI-OUZOU ÉCOMODE HÔTELLERIE, agréée par l’Etat depuis 1996, lance formations diplômantes en cuisine, BTS cuisine et formation qualifiante pour jeunes filles et garçons, 6e AF et plus, dans les spécialités : cuisine, pâtisserie, restauration, pizzéria, réception, intendant, hygiène, sécurité, environnement (HSE). Formation pratique dans un milieu réel et avec stage pratique garanti. (Possibilité d’hébergement.) www.ecole-ecomode.com. Tél.: 026 21 98 93 - 026 21 63 06
––––––––––––––––––––––––
F114741/B13

POUR LES 9e AF / 1re AS / 2e AS : formez-vous en déclarant en douane / assurance et autres : www.ecoleeftm.com 021 24 05 73 POUR LES 3e AS : consultez www.ecoleeftm.com ou 021 24 05 73 et décrochez des diplômes d’Etat en commer/douane.
–––––––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––––––

DAME DONNE COURS pâtes, pâtiss., cuisine, D.-Ibrahim. 0771 67 75 32 F115595
––––––––––––––––––––––––

- Tél.: 026 21 13 85 - Mob.: 0771 936 234 - 0557 069 316
–––––––––––––––––––––––
F114345/B13

SOIR DE LA FORMATION
––––––––––––––––––––––––

Réparation TV à domicile, GrandAlger. Tél.: 0770 32 20 92 0790 27 50 40 N.S

––––––––––––––––––––

Cela fait 4 ans que la petite Kawthar Chahinez attend d’être libérée de ce mal qui la ronge. Elle attend de l’aide. Son père, ne pouvant supporter la souffrance de sa fille, est parti vers un monde plus clément, laissant une veuve et une orpheline. Sa mère lance un appel à tous ceux qui peuvent l’aider de faire un geste au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux.

SOS

Enfant âgé de 3 ans, handicapé à 100 %, ses parents demandent à toute âme charitable de lui venir en aide avec une chaise roulante. Dieu vous le rendra. Contacter le : 0792 30 70 60
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
F104465/B5 F115657

«La vie appartient à Dieu et sauver une vie, c’est aimer Dieu.». N.B.: Dans l’attente d’une prise en charge médicale, la petite Kawthar est soumise à un régime alimentaire spécial et coûteux. Contacter le bureau du Soir d’Algérie de Tlemcen. Tél.: 043 27 30 61 - Merci.
––––––––––––––––––––

Vds berg. allem. + dressage de chiens à domicile. - 0662 10 11 57 Vds chiot berger allemand pedigree. Tél.: 0771 42 64 86

ÉLEVAGE

––––––––––––––––––––––––

PRO-ADVANCES - CENTRE DES TECHNOLOGIES POUR L’IMAGE ET LE MULTIMÉDIA, organise une formation de 9 mois : concepteur sites web dynamiques et CD-Rom interactifs (Dream, Flash, PhP). Inscriptions immédiates - 136, bd Krim-Belkacem, Télemly (près des Beaux-Arts). Tél.: 021 23 06 53 F1964/B1 TIZI-OUZOU - IST - NOUVEAU : Formations pour la préparation aux diplômes européens d’études supérieures DEES et Master dans les spécialités de : informatique et réseaux ; banque/assurance ; finances internationales ; management et stratégie d’entreprise. Adresse : IST Imm. Chergui, rue Kerrad-Rachid, Tizi-Ouzou. Tél./Fax : 026 22 89 08 - Mob.: 0550 59 46 18 - 0791 87 37 32 F114334/B13
–––––––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––––––

IHD’S - TIZI-OUZOU (International Human Development School) lance formations en hygiène, sécurité, environnement (HSE), Niveau 1 : agent, Niveau II : inspecteur, Niveau III : superviseur. - IHD’S - TIZI-OUZOU (International Human Development School) lance formations en : cuisine, restauration, pâtisserie, réception, intendance. Adresse : IHD’S - Bd des frères Beggaz (ex-Amyoud), n° 12, N.-Ville, T.-Ouzou.

«ESIG», école agréée par l’Etat et partenaire de SCC Strasbourg France, lance dans l’immédiat les formations accélérées suivantes : 1) Superviseur en HSE (hygiène, sécurité et environnement), le niveau d’accès : licence, la durée de la formation est de 15 semaines. - 2) Inspecteur en HSE (hygiène, sécurité et environnement), le niveau d’accès : 3e AS ou bac et plus, la durée de la formation est de 12 semaines. 3) Agence de sécurité en HSE (hygiène, sécurité et environnement), le niveau d’accès : 9e AF ou 4e AM et plus, la durée de la formation est de 8 semaines. Ces formations sont assurées par des experts en la matière avec des sorties d’études en milieu réel (entreprises). Les titres obtenus à la fin de la formation sont co-signés par notre partenaire français SCC Strasbourg (valable à l’étranger). Ces spécialités sont très demandées sur le marché du travail. Régime des études : internat/externat. Réservez vos places dès maintenant. Pour plus d’informations, appelez aux : Tél.: 026 21 16 16 026 21 18 18 - Tél./Fax : 026 21 17 68 ou se présenter à : ESIG, route université Hasnaoua I, Tizi-Ouzou. F114329/B13 CECI VOUS INTÉRESSE : ÉCOLE SUPÉRIEURE INTERNATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION «ESIG», en partenariat avec la Chambre algérienne de commerce et d’industrie CACI, lance pour l’année 2009/2010 des formations de niveaux supérieurs dans les spécialités suivantes : ingénieur d’affaires. - Ingénieur en informatique,
––––––––––––––––––––––––

places dès maintenant pour la rentrée 2009/2010. Régime des études : internat/externat/demi-pension. Pour plus d’informations, appelez aux : Tél.: 026 21 16 16 - 026 21 18 18 - Tél./Fax : 026 21 17 68 ou se présenter à : ESIG, route université Hasnaoua I, Tizi-Ouzou. F114329/B13

niveau d’accès TS et DEUA ou bac+3 et plus, durée : 18 mois dont 6 mois de stage pratique. - DESS (Diplôme d’études supérieures spécialisées). Filières : comptabilité-finances, audit financier et comptable, marketing, force de vente, management, ressources humaines, assurances, communication. Niveau d’accès TS et DEUA ou bac+3 et plus. Durée : 12 mois dont 2 mois de stage pratique. - Commissionnaire en douanes. Niveau d’accès : licence. Durée : 12 mois dont 2 mois de stage pratique. Important : les diplômes obtenus sont co-signés par la CACI. Régime des études : internat, demi-pension, externat. Les inscriptions sont ouvertes. Réservez vos places dès maintenant. Pour plus d’informations, se présenter à : ESIG, route de l’université Hasnaoua I, ou appeler aux : 026 21 16 16 - 026 21 18 18 - Tél./Fax : 026 21 17 68. F114329/B13 ÉCOLE SUPÉRIEURE INTERNATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION «ESIG», agréée par l’Etat, partenaire de SCC Strasbourg France, lance dans l’immédiat une formation accélérée de 31 jours pour devenir gestionnaire des stocks. La formation est assurée par des experts en la matière avec des sorties d’études en milieu réel (entreprises). Le titre délivré en fin de formation est co-signé par SCC France (valable à l’étranger). La gestion des stocks est une spécialité très demandée sur le marché du travail. Le régime des études : internat/externat. Pour plus d’informations, appelez aux : Tél.: 026 21 16 16 026 21 18 18 - Tél./Fax : 026 21 17 68 ou se présenter à : ESIG, route de l’université Hasnaoua I, Tizi-Ouzou. F114329/B13 CENTRE FORMATION RISSALA : bureautiq., maintenance, infograph., Delphi, langues, gâteaux, couture, éducatrice enfants. - Villa de l’angle 4-Chemins (Kouba/Gué-de-Con.). 0557 30 35 65 F1937
–––––––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––––––

POUR TOI SALIM NÉ LE 20 NOVEMBRE 1966
Que cet anniversaire que tu fêteras demain, vendredi, soit des plus heureux car quelqu’un d’aussi merveilleux est digne de recevoir ce qu’il y a de mieux. Aujourd’hui comme toujours, je chéris ton amour, tu le resteras au-delà des mots, au-delà du temps. Qu’il y ait pour toi, en ce jour, tout ce qui te procure de la joie et de l’agrément. Joyeux anniversaire et je ne pouvais faire mieux pour tes 44 ans. S. F.
F. 112677/B4

ANNIVERSAIRE

TIZI-OUZOU - IST - RENTRÉE 09/10 : Formation BTS en maint. informatique, cond. trav. bâtiment + BT en topographie, exploitant informatique, agent commercial + CMP en banque, comptabilité + CAP installation sanitaire et gaz, électricité bât. + déclarant en douane. Adresse : IST imm. Chergui, rue KerradRachid, Tizi-Ouzou. Tél./Fax : 026 22 89 08 Mob.: 0550 59 46 18 - 0791 87 37 32 F114334/B13 SBL ENGLISH SCHOOL lance ang. (général, business, médical, tourisme-hôtellerie) (en accéléré, normal, soir + corresp.). - 021 74 20 58 - 0779 30 32 38 - Grande-Poste, Alger. F1947/B1
–––––––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––––––

ADMINISTRATION : Fax : 021 67.06.56 1, Rue Bachir Attar Place du 1er -Mai - Alger Tél. : 021 67.06.58 - 021 67.06.51 COMPTES BANCAIRES : CPA : Agence Hassiba Ben Bouali N°116.400.11336/2 BNA : Agence «G» Hussein-Dey

Edité par la SARL SIÈGE : DIRECTION-RÉDACTION : Fax : 021 67.06.76

MEMBRES FONDATEURS : Maâmar FARAH Djamel SAÏFI Fouad BOUGHANEM Zoubir M. SOUISSI Mohamed BEDERINA GÉRANT-DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Fouad BOUGHANEM DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Nacer BELHADJOUDJA P.A.O. : «Le Soir» PUBLICITÉ Toutes les Agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

N° 611.313.335.31 CCP : N° 14653.59 Registre du commerce : RC N° 0013739.B.00

ÉCOLE SUPÉRIEURE INTERNATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION «ESIG», agréée par l’Etat, partenaire de SCC Strasbourg France, lance pour le niveau de 3e AS et plus des formations en commerce international, marketing, management, GRH, comptabilité et finances, banque, informatique, déclarants en douane, éducatrices de jeunes enfants et secrétaires médicales. Pour le niveau de 2e AS, des formations en transit et dédouanement, en comptabilité (CMTC) et en banque (BP). Pour le niveau de 9e AF ou 4e AM, des formations en banque (CMP) et en comptabilité (CMP aidecomptable). Les inscriptions sont ouvertes. Réservez vos
BUREAUX REGIONAUX : BOUMERDÈS «Résidence Badi», bt 3, 2e étage, RN n° 24, Boumerdès-ville Tél./fax : (024) 81 64 18 Email : lesoir-boumerdes@yahoo.fr ANNABA 19, rue du CNRA (Cours de la Révolution) Tél. : 038 86.54.22 Fax : 038 86.61.76 Télex : 81095 BLIDA 103, Avenue Ben-Boulaïd Blida Tél./Fax : 025 40.10.10 Tél. : 025 40.20.20 CONSTANTINE 9, rue Bouderbala (ex, rue petit), Constantine Le Soir : SIÈGE Fax : 021 67.06.75

ÉCHOTELLERIE (EX-ECHOTEL), école hôtelière agréée par l’Etat et en partenariat avec l’Ecole nationale supérieure du tourisme El-Aurassi, lance des formations spécialisées en : cuisine, pâtisserie, restauration et réception. L’école vous garantit le stage pratique ainsi que d’autres prestations vous sont proposées (hébergement, tenues, manuels) et possibilité de recrutement. Les inscriptions sont en cours. Adresse : centre commercial l’Orchidée, 3e étage (descente de l’université Hasnaoua), Tizi-Ouzou. Tél./Fax : 026 21 44 80 - Site web : www.echotellerie.com - e-mail : contact@echotellerie.com
––––––––––––––––––––––––
F114330/B13

Le 19 novembre 2007, nous a quittés à jamais notre cher et regretté

PENSÉE

Deux années déjà, mais la douleur est toujours là et rien ne peut l’atténuer. Nous demandons à tous ceux qui l’ont connu et apprécié d’avoir une pieuse pensée en sa mémoire.

Kechkoul Tewfik El Madani

A la mémoire de notre cher

PENSÉE
Kiki Kabes Harb Nasreddine

Que le Tout-Puissant l’accueille en Son Vaste Paradis.
Cité R’hiba Bt n°2 RDC. Tél. : 043 27.30.61 / Fax : 043 27.30.82 BOUIRA Gare Routière. Lot N°1. e 3 étage - Tél. : 026 94 29 19 E-Mail : lesoirbouira@hotmail.com BATNA 5, rue des Aurès - Batna Tél./Fax : 033.80.24.20 BÉJAÏA 19, rue Larbi Ben-M’hidi (rue Piétonnière), Béjaïa-ville 06000 Tél. : 034 21.14.51 Fax : 034 21.18.60 BORDJ-BOU-ARRERIDJ 2, rue Cherifi Mohamed (près du cinéma Vox) Tél./Fax : (035) 68-10-52 IMPRESSION

F 115654/B1

Quatre années sont passées et ton souvenir est toujours là, partout où l’on va. Dévoué et disponible, tu répondais présent à tous les appels. En ce douloureux anniversaire, sa femme et ses enfants demandent à tous ceux qui l’ont connu et apprécié pour sa bonté, sa générosité, sa gaîté, de se joindre à eux pour prier Dieu de lui accorder Sa Sainte Miséricorde.
Centre : S.I.A Alger Est : S.I.E Constantine Ouest : S.I.O Oran DIFFUSION Est : Sodi-Presse Centre : Le Soir Ouest : KDPO

F 115640/B1

Tél. : 031 92.34.23 Fax : 031 92.34.22 ORAN 3, rue Kerras Aoued. Tél. : 041 33.23.95 SÉTIF Rue du Fida, centre commercial Zedioui 1re étage, Sétif. Tél. : 036 91 48 59 Fax : 036 84 18 37 TIZI-OUZOU Bt Bleu,cage C (à côté de la CNEP) 2e étage, gauche Tél. : 026 22.87.04 Fax : 026 22.87.01 MASCARA Rue Senouci Habib Maison de la presse. Tél./Fax : 045 80.28.43 TLEMCEN

NOTRE JOURNAL fait sienne cette citation de Joseph Pulitzer, fondateur du journalisme moderne : «Il (son journal, ndlr) combattra toujours pour le progrès et les réformes, ne tolérera jamais l’injustice et la corruption ; il attaquera toujours les démagogues de tous les partis, n’appartiendra à aucun parti, s’opposera aux classes privilégiées et aux exploiteurs du peuple, ne relâchera jamais sa sympathie envers les pauvres, demeurera toujours dévoué au bien public. Il maintiendra radicalement son indépendance, il n’aura jamais peur d’attaquer le mal, autant quand il provient de la ploutocratie que de ceux qui se réclament de la pauvreté.»

Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation.

Le Soir d’Algérie

OFFRE APPARTEMENTS AUX EMIRATS ARABES UNIS - Appartement luxueux sur plan à vendre à Ajman (30 mn de Dubaï), F2, 80 m2. La tour comporte une piscine, salle de gym, salle de jeux pour enfants... Payement par tranches. Prix : 1 milliard 100 millions de centimes algériens. - Appartement déjà prêt, à vendre à Ajman, F2, 85 m2. Prix : 875 millions de centimes algériens. Appartement prêt, à vendre à Ajman, F3, 168 m2. Prix : 1 milliard 375 millions de centimes algériens. - Studio à vendre à Dubaï. Prix : 875 millions de centimes algériens. Pour tout achat, l’acheteur bénéficiera d’une résidence pour lui et sa famille. Tél. : 00971 508259272. Intermédiaire s’abstenir. Promotion immobilière vend F3, F4 semi-fini, en cours de réalisation, à Boghni-Centre. Tél.: 0777 25 16 07 0555 80 83 41 F114348/B13
––––––––––––––––––––
N.S

APPARTEMENTS
––––––––––––––––––––

Vends F3 boulevard Krim-Belkacem (510-Logts OPGI) au 1er étage, toutes commodités, acte (Tizi-Ouzou). Tél.: 026 22 11 72 - 0776 96 65 97 - 0550 43 03 80 F114351/B13 Promo immo. vend, à Boumerdès centre-ville, logts en cours de réalisation. - 0770 37 58 56 - 0550 41 42 32 021 91 03 06 F1951/B1
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

LE SOIR DE L’IMMOBILIER
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

Publicité

Jeudi 19 novembre 2009 - PAGE

21

Particulier vend F4 confort + csdb + WC + loggia, 80 m2, libre de suite. Tél.: 0698 57 35 15 ou 0772 46 14 26 N.S. Draâ-Ben-Khedda, w. Tizi-Ouzou, agence vend dans coopérative 02 F4 sur le même palier au 6e étage, dans résidence clôturée, finis à 75 % (cloison, électricité, boiserie), sup. 140 m2 et 130 m2), 3 et 2 façades bien situés à 50 m de la RN 25, prix 500 u. et 480 u. Tél.: 0770 32 23 33 - Agence, intermédiaire s’abstenir.
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
F114344/B13

Vnds 320 m2 Birkhadem, résidentiel. - 021 55 48 45 0771 21 04 41 F115622
–––––––––––––––––––– Vends local 232 m2 (127 m2 RDC, 106 m2 s/s), AlgerCentre, très bien situé (Grande-Poste), ex-Fidélia. Tél.: 0661 52 37 49 / 021 91 99 43

LOCAUX COMMERCIAUX
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
N.S.

Particulier à Tizi-Ouzou cherche appartement F2 ou F3 pour locasion. Contact : 0550 248 608 F114340/B13 Vends app. 5 pièces (200 m2) + garage, dans résidence gardée et clôturée. Appeler le 0795 86 44 28 N.S. Particulier vend appartement F3, 1er étage, au Ruisseau. Tél.: 0771 84 86 08
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

Part. vd F3 Capritour Béjaïa. 0550 45 64 04 F112664/B4
––––––––––––––––––––

Vnds F4 1er ét. sup. 100 m2, A.-Centre. - 021 55 48 45 0771 21 04 41 F115622 Nouvelle coop. immob. réserv. logts F4 F5. Tél.: 0794 42 70 73 F115550 ––––––––––––––––––––

–––––––––––––––––––– C’est avec un grand émoi que nous avons appris la nouvelle du décès du docteur Chafa Saïd rhumatologue à Bouira nouvelle qui a ébranlé toute la corporation médicale. En cette douloureuse occasion, le Dr Titah Ali et son épouse tiennent à présenter au Dr Adjra S. et ses enfants leurs sincères condoléances et les prient de trouver ici, à travers ces lignes, l’expression de toute leur sympathie. A Dieu nous appartenons et à Lui nous F112823/B5 retournons. –––––––––––––––––––– La direction générale, le syndicat d’entreprise et l’ensemble du personnel de
JH, 24 ans, infographe + flasheur, cherche emploi dans le domaine ou autre. Tél.: 0772 87 96 09 Homme dynamique, ayant le sens des responsabilités et des relations extérieures, ancien gérant d’entreprise, 20 ans d’expérience dans le domaine, cherche emploi. Tél.: 0771 16 04 84 JH, 37 ans, marié, études supérieures dans la gestion de l’administration générale et le management + diplôme en finance et compta., ayant occupé plusieurs postes de responsabilité, avec un grand esprit d’initiative, d’organisation et de mise à niveau, cherche poste dans société ou organisme étatique. Mob.: 0550 312 365 F115228 JH cherche emploi comme chauffeur, Alger et environs. Tél.: 0770 20 16 09 JH, possédant véhicule, nouveau Berlingo commercial, année 2009, cherche emploi. Etudie toute proposition. Tél.: 0771 07 85 83 (Mohamed). F115430
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

–––––––––––––––––––– La famille Haddad, parents et alliés ont la douleur de faire part du décès, survenu à Paris, suite à une longue maladie, de son bien-aimé frère Haddad Mohamed El-Yazid ancien joueur de l’équipe du MCA des années 1976 à l’âge de 52 ans. La dépouille mortelle arrivera aujourd’hui jeudi 19 novembre 2009 à 13 h 30. L’enterrement aura lieu après la prière d’El-Asr. Inna Lillah oua Inna Ilayhi Raji’oune. La levée du corps se fera au 8, rue des frères Mezzir (ex-Voltaire), en bas de la mosquée de la Scala. ––––––––––––––––––––

DÉCÈS

NECROLOGIE

–––––––––––––––––––– Tizi-Ouzou, agence loue, au boulevard Krim-Belkacem, appartement F3 au 6e étage, 75 m2, 12 000 DA/mois, avance d’une année, agence s’abstenir. Tél.: 0770 32 23 33 Loue F5 Didouche. - 0775 21 53 14 F115635
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
F114344/B13

LOCATION

Vends 02 locaux jumelés 80 m2 chacun, situés sortie est de Tizi-Ouzou, intégration. Tél.: 026 22 11 72 - 0776 96 65 97 0550 43 03 80 F114351/B13 –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– Cherche à louer avec eng. mon agrément de comptable et com. aux comptes à Alger-Centre. Env. CV au : commercialalger@yahoo.fr F115628 –––––––––––––––––––– Particulier à particulier cherche location F2 à Alger-Centre. Tél.: 0778 79 22 28 N.S. Cher. appt + trn Birkhadem, Alger-C. - 021 55 48 45 0771 21 04 41 F115622
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––
F115620

Loue très joli local 150 m2 sur grand boulevard, palais Gouvernement, très commercial, Px : 17 u. nég. 0771 41 66 73 F115639

PROPOSITION COMMERCIALE PROSPECTIONS
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

l’Etusa, très affectés par le décès du père de leur collègue M. Boualem Ben Saci, présentent à toute sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent de leur profonde sympathie. Que Dieu le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. F115656 ––––––––––––––––––––

CONDOLÉANCES

–––––––––––––––––––– Les êtres chers ne meurent jamais quand on les enterre, ils ne meurent que lorsqu'on les oublie. Triste et douloureuse fut et sera la journée du 30 aôut 2009 où nous a quittés à jamais pour un monde meilleur notre chère et regrettée Bouceffa née Adafer Mekioussa Tu étais unique par la grandeur de ton cœur, ta bonté, ta générosité et ta joie de nous voir t'entourer et grandir. Tu as laissé un vide que personne ne pourra combler. En ce douloureux souvenir, ton époux Chabane, tes enfants, ta fille Djedjiga, tes petits-enfants, tes belles-filles, demandent à tous ceux qui t'ont connue, aimée et appréciée d'avoir une pieuse pensée en ta mémoire et prient Dieu le Tout-Puissant de t'accueillir en Son Vaste Paradis et te réserver une place parmi les siens. Repose en paix en paix, très chère maman et grandmère. Nous ne t'oublierons jamais. Tes enfants, belles-filles et petitsGR/B13 enfants.

PENSÉE

Vends villa lotissement «Salhi» (Tizi-Ouzou) en R+1, construction récente, toutes commodités, acte, permis de construction, conformité. Tél.: 026 22 11 72 - 0776 96 65 97 - 0550 43 03 80 F114351/B13
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

Vends bâtisse, haute-ville (Aïn-Hallouf), toutes commodités. Tél.: 026 22 11 72 - 0776 96 65 97 - 0550 43 03 80 F114351/B13

VILLAS

Particulier vend terrain de 2 498 m2 (bâti 600 m2 + 1er étage 300 m2 + buanderie), destiné initialemaent à la construction d’une usine de production, sis à ZI ElTaref, El-Khroub, w. de Constantine. Cont. : 0661 86 17 83 N.S. Ag. vend lot terrain à SEG, 520 m2, acte, CU R+3. Tél.: 0777 67 83 36 F112817/B15
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

TERRAINS

Offre pension JF - 0772 78 54 81 F115374 Offre pension JF - 0559 56 17 21

PENSIONS

ANNIVERSAIRE –––––----------------------

CARNET

Vds propriété à 2 km de Boufarik, 2 000 m2, bâtis 500 m2, R+1, RDC, frigo 1 000 m3 + hangar 450 m2 + local 250 m2 + bureaux, idéal ttes activités, façade 20 m, entrée facile pour semi, prix après visite. Tél.: 0558 25 69 07 F104466/B3 Vds terrain sup. 475 m2 à Hallil, commune de Oued-Ghir, RN 12, w. Béjaïa, avec acte (eau, électricité, gaz). Tél.: 0698 82 37 78 F11267/B4
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

Vds Pajero Sport 2003 peu roulé ttes opt. état neuf. Tél.: 021 27 58 62 ou 0771 28 16 55 F115544 Yasso-Location loue véhicules exclusivement pour sociétés. Tél.: 0779 86 37 42 N.S
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

SOIR AUTO

A l’occasion de l’anniversaire de l’adorable Chaâbane Djoumana qui fête sa première bougie le 19 novembre 2009. Sa mère Chahira, son père Sofiane, son grandpère Hacène, ses grandmères Fatma et Malika, ses frères et toute la famille Oudni te souhaitent longue vie. F115660

Sous-traitant cherche camion-benne Hoche, 6x4. Tél.: 0771 31 30 03 - 0771 43 65 80 F114342/B13 Maghreb Location Auto. - Tél.: 021 23 56 52 021 23 63 21 F1912/B1
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

JH, 27 ans, licence en gestion, maîtrise IWF et logiciels de facturation, exp. de plus de 2 ans dans le domaine, cherche emploi. Tél.: 0551 57 90 71 JH, 22 ans, cherche emploi à mi-temps, à partir de 18 h, sur Alger, comme vendeur ou représentant commercial. Tél.: 0557 07 89 54
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

DEMANDES D’EMPLOI

d’exp. dans diff. dom. (secrétaire, assistante, assit. commerc. et gest. des stocks), cherche emploi dans une entrep. état. ou privée. Tél.: 0790 85 97 31 Dame, ingénieur d’Etat en biologie, 5 ans d’expérience, cherche emploi. Tél.: 0794 29 48 69
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

JH, 26 ans, TS en maintenance industrielle, DEUA en informatique, niveau bac+2 en sc. de gestion, dégagé du SN, cherche emploi dans l’un des domaines. Tél.: 0778 08 69 59 Etudiant à l’INC (Institut national de commerce, BenAknoun), cherche emploi à mi-temps sur Alger. Tél.: 0795 35 26 36
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

Femme mariée, 27 ans, licence en comptabilité, résidant à Dély-Ibrahim, cherche emploi dans une société privée ou étatique. Tél.: 0779 56 53 53 JF, 24 ans, lic. en économie, spécialité gestion entreprise, maîtrisant l’outil informatique, ayant permis de conduire, cherche emploi dans une société privée ou étatique. Tél;: 0558 17 86 29
––––––––––––––––––––

JH, technicien en électronique et électricien câbleur, 5 ans d’expérience, cherche emploi. Tél.: 0665 97 79 98 JH, 28 ans, ingénieur d’Etat en électricité avec 3 ans d’expérience, cherche emploi dans le domaine. Tél.: 0795 32 04 14

Dame d’Alger, sérieuse, 49 ans, cherche emploi pour la demi-journée, comme secrétaire de direction, maîtrisant l’informatique, français arabe, italien, expérience de 10 ans. Tél.: 0550 79 86 48 Dame cherche emploi, à Alger ou environs, comme cuisinière ou nourrice, infirmière, diplômée. Tél.: 0791 52 55 27 - Curieux s’abstenir.
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

Ingénieur en électromécanique cherche emploi dans société, 30 ans d’expérience chantier et bureau d’études. Tél.: 0558 55 43 43 JH, 25 ans, TS en comptabilité et finance, attestation en graphologie, cherche emploi dans le domaine ou autre, Alger ou environs. Tél.: 0552 26 72 16
–––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

Homme, 47 ans, permis de conduire (1982), cherche emploi comme chauffeur ou autre, très disponible, AlgerCentre. Tél.: 0699 72 51 12
––––––––––––––––––––

JH, 24 ans, DEUA en génie mécanique, maîtrise outil informatique, Solid Works, Autocad, MS Office, cherche emploi dans le domaine ou autre. Tél.: 0777 49 66 64
––––––––––––––––––––

JH, 24 ans, licencié en anglais, cherche emploi. Tél.: 0556 70 34 80
––––––––––––––––––––

––––––––––––––––––––

JF, cadre sup. + 10 ans d’exp. en commerce et marketing, cherche poste motivant à Alger. Tél.: 0551 42 88 28 Chef d’atelier fabrication mécanique, 20 ans d’expérience, cherche poste. Tél.: 0771 23 28 58 JH, 29 ans, ingénieur en génie civil, dégagé du service national, cherche emploi dans le domaine. Tél.: 0778 30 14 77 R112675/B4

Chef pâtissier, formateur, longue exp. + diplôme, cherche emploi stable. Tél.: 0771 14 26 57

JH, 28 ans, lic. en commerce, 2 ans d’exp., maîtrise out. informat. et anglais, motivé, très sérieux, dégagé du SN, cherche emploi stable Alger et environs. - 0771 44 31 30

JF, commerciale, cherche emploi, maîtrise logiciel Sage, PC Stock et outil informatique, exp. 8 ans. Tél.: 0798 32 64 19

JH, 23 ans, architecte (ENSA, ex-EPAU), cherche emploi dans le domaine. Tél.: 0554 31 27 80 JH, 28 ans, licencié en finances, 2 ans d’exp. dans le domaine de la comptabilité et des finances, maîtrise plusieurs tâches, cherche emploi. Tél.: 0774 33 18 22

Jeune homme, Algérien, 47 ans, responsable d’une famille, cherche emploi domaine maçonnerie et carrelage, dalle de sol, faïence, urgent. Tél.: 0774 47 43 74 JH, 26 ans, DEUA en chimie industrielle, option analyse, maîtrise l’outil informatique, cherche emploi dans tous les domaines. Tél.: 0554 39 25 71 JH, architecte, diplômé de l’EPAU, cherche emploi sur Alger. Tél.: 0772 60 26 39 JH, architecte, diplôme de l’EPAU, cherche emploi sur Alger. Tél.: 0770 23 50 42

JF, CAP, CMTC, CED avec six ans et six mois d’exp. dans des bur. de comptabilité, cherche emploi dans w. 16. Tél.: 0696 93 75 54 JF, 25 ans, licence en management (INC), exp. 2 ans, domaine commercial, dynamique, apte à se déplacer, libre de suite. Tél.: 0559 51 84 79 JF, 24 ans, licence en économie + TS en informatique de gestion, cherche emploi dans Ets privé ou étatique, exp. 2 ans. Tél.: 0553 68 00 44 Jeune fille, 24 ans, habitant Cherchell, licence en psychologie, maîtrise l’informatique + l’anglais, cherche emploi. Tél.: 055 191 00 73 Père de famille, 13 ans d’exp. en comptabilité, cherche emploi, privé ou étatique. Tél.: 0771 75 41 27

JH, 37 ans, plus de 15 ans d’exp. en comptabilité, cherche emploi comme comptable ou autre. Tél.: 0550 04 26 29 Jeune femme, clerc de notaire, 10 ans d’expérience, licenciée en droit, cherche emploi à Alger-Centre. Tél.: 0771 54 46 98
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

JH, expérimenté dans le commerce, vendeur, acheteur, chauffeur, cherche emploi à Sétif ou à Alger, avec possibilité d’hébergement. Tél.: 0772 62 75 70 0558 78 69 69
––––––––––––––––––––

JH, 26 ans, TS en marketing, avec expérience dans le domaine, maîtrise gestion des stocks, maths financières, statistiques et outil informatique, arabe, français et anglais, habitant Alger, cherche emploi. Tél.: 0557 68 91 23 JH, 28 ans, étudiant en médecine, 6e année, cherche emploi dans pharmacie, Alger et environs. Tél.: 0795 62 47 44
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

Homme, retraite anticipée, chargé d’études niveau 2, cherche emploi (tous postes), à Alger. Tél.: 0553 02 73 06

JF, lic. en gest. et formation de l’éducation + ing. technicocommercial, maîtrisant l’out. informat. et qlq logic. de gestion et facturation (Dos, Access, etc.), plus de 5 ans

JH, 27 ans, ingénieur en informatique, cherche emploi dans le domaine ou autre. Tél.: 0774 78 72 42

JH, 26 ans, lic. en sc. commerciales et financières, option management (ESC), maîtrise outil informatique, résid. à Alger, cherche emploi. Tél.: 0774 09 47 58

PANORAMA

Photo : Djallel B.

Photo : New Press

Photo : Djallel B.

Photo : New Press

POUSSE AVEC EUX !
laalamh@yahoo.fr laalamhakim@hotmail.com hlaalam@gmail.com

Par Hakim Laâlam

J’veux bien rester calme, mais faut pas pousser Momône !
Belkhadem envoyé en renfort au Soudan
Ainsi, la Fifa a ouvert une enquête pour faire toute la lumière sur le match aller Egypte-Algérie. La Fifa ne le sait peut-être pas, mais le peuple algérien, 33 millions d’âmes et, donc, 33 millions de supporters a une histoire particulière, un rapport spécial à ces deux mots. Pas les deux séparément, non ! Pris seul, le mot «commission» n’évoque presque rien pour nous. Et pris seul aussi, l’autre mot «enquête» ne nous fait pas tressaillir plus que cela. Mais dès que ces deux mots-là sont accolés, mixés, là, par contre, ça se gâte sec ! Ya m’sieur Blatter, on ne la fait pas à un peuple mariné dans les commissions d’enquête locales depuis l’indépendance. S’il existe des experts mondiaux en «commissions d’enquêtes», ce sont bien les Algériens. Chacun d’entre nous est capable de vous faire un cours magistral sur la commission d’enquête. Chacun d’entre nous peut enseigner un module en fac entièrement consacré au thème : «Commissions d’enquête, mythe ou réalité ?» ou encore à cet autre thème voisin «commissions d’enquête, perspectives et limites». Ya M’sieur Blatter, c’est bien que nous, d’ici, nous essayions de calmer nos supporters, de leur faire comprendre que l’Algérie n’a aucun intérêt à provoquer un bain de sang à En renfort pour qui ?

Kahrtoum et ne doit surtout pas glisser du statut de victime à celui de coupable. Mais faut pas non plus nous les provoquer, nos supporters, ya M’sieur Joseph ! Et quand vous leur dîtes doucereusement que la Fifa a ouvert une enquête sur le traquenard dont ont été victimes les Verts au Caire, vous poussez les nôtres au meurtre ! Quelle enquête, Allah Yarhab Babak Ya Blatter. Faut-il ouvrir sur l’ignoble comportement des autorités égyptiennes lors du match aller ? Tu va enquêter sur quoi ? Sur ce phénomène extraordinaire qui fait que Lemouchia, soudain devenu masochiste forcené, s’est ouvert le crâne tout seul ? Tu vas ouvrir une enquête sur ces pierres qui se sont mystérieusement et subitement élevées de la rue poussiéreuse du Caire pour venir s’abattre encore plus mystérieusement sur un bus et un seul entre des milliers qui sillonnent Le Caire, celui qui transportait les Fennecs, justement ? M’enfin ! Non à la violence, oui ! Nous l’avons écrit et nous le réécrirons encore et toujours. Mais halte à la provocation imbécile d’une instance de football, qui en nous jetant en pâture une chimérique commission d’enquête confirme qu’elle nous prend bel et bien pour des buses justes bonnes à être caillassées. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue. H. L. www.tacervellesarrete.blogspot.com

Photo : Djallel B.

Photo : New Press

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->