You are on page 1of 1
1000 Uns @RIMAaRS Les Lettres de leur Moulin Me Baal Ari, ane nda tun malice provencale, eat expiqu fine lelire a fon amt M Alphonse Naudet, Surles orgines dee Leiber enon Moulin Galle ere » paru samedi dernier dané To Giles. Les Gramares veo mi icon test ue ‘branque franchise 4 inter Te Public dans cos secrets de Teenie, ot se lant h dos nsh qu'h dos indicos sésiur, elles fvaiontaltrbué aM. Pol Avene, tout Thonneur de ee joli ouvrage. Lo déliciows tanteur do Jean des Pigncs sen défond, vec une rare modesie qt plat, ot no eon” tain pas. En tons eda, s Lous es Zetex ‘Ze mon Atouin ne sont pas de lui, Fave Snivant,paru aous sa signal, fixe tmanitre ehnlive sn port de colabor {ine wou semble pas mince: sgritce indolente iia, cio ty tniedor ‘dire ow eroiee ate len Lets tc mom Metin so th iy ne egore moanee: Las animacns wa fn teoavas Te stot les grands lignes, Plus loin, ML. Paul Arne cite lesnouvel- Jes qui, suivant ses souvenirs, sont Veuvre do M. Alphonse Baudet. Nous iprouyé aucune surprise enn trou jans celle énumération limi La dbligence de Beaueaire, le cure de Cucn= gnan, Len views, ob La chiere de M. Gusrin, es pelits chofe-d'weuvre d'uno absolue por fection, quintessence du volume. Les Grimaces se félicitent W'avoir provo- ‘qué colle déclaration dont V'imporlanee ext ‘maldissimul6e parmi les réserves fleuries, sous le ton d'un amical badinage et d'une diseréte insoucianee. oo 92 Aeceuchre 4883