www.lebuteur.

com
Dimanche 24 août 2014
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2744 PRIX 20 DA
Il a reçu une pierre sur la tête
JSK 1 - USMA 2
Hannachi :
«On a perdu un
grand joueur»
GRial : «Il est mort
dans mes bras»
Kerbadj :
«C’est un
crime !»
GBelkalem : «Je
suis abattu»
GSoudani : «C’est
très grave !»
GAksas : «Laïfaoui a
failli perdre la vie,
Ebossé est mort, il
vaut mieux jouer
à huis clos»
GSlimani : «Une
terrible nouvelle»
Tombi Sidiki
(SG de la FECAFOOT) :
«Il était sur
la liste du
sélectionneur»
Le m
inistre de
l’Intérieur ordonne
l’ouverture d’une
enquête judiciaire
On a tué
Ebossé !
GBenlamri : «Nos
stades sont devenus
des cimetières»
Mahrez, 2e meilleur joueur face à Chelsea
En déplacement à Stamford Bridge, Leicester City a été battu (2-0) par Chelsea. L’in-
ternational algérien, Mahrez, a joué tout ce match. Ce qui prouve une nouvelle fois que
son entraîneur, Pearson, compte énormément sur ses services et fait de lui l’une de
ses pièces maîtresses. La réalité du terrain lui a donné raison, puisque l’international
algérien a été accrédité d’une bonne prestation, ce qui lui a valu le reconnaissance
de la presse anglaise qui en fait le deuxième meilleur joueur du côté de Leicester
City après le gardien de but, Schmeichel.
Il a discuté longuement avec Drogba
À l’issue du match, Mahrez est allé à la rencontre du désormais ex-inter-
national ivoirien, Didier Drogba, avec lequel il a discuté longuement. D’ail-
leurs, les deux joueurs ont regagné le vestiaire ensemble.
C’est désormais officiel ! La Libye
n’organisera pas la Coupe d’Afrique
des nations 2017, après l’avoir fait
savoir à la Confédération africaine
de football, argumentant sa décision
par le volet politique tendu et le cli-
mat sécuritaire hostile. La plus haute
instance du football africain l’a
confirmé hier via un communiqué de
presse à travers son site internet.
Elle a même confirmé l’information
parue sur ces mêmes colonnes sur
la visite jeudi, d’une délégation li-
byenne pour demander la délocalisa-
tion de la phase finale de la CAN :
«La Libye n’organisera plus la Coupe
d’Afrique des Nations 2017. Une dé-
légation libyenne, conduite par le
ministre de la Jeunesse et des
Sports de Libye et comprenant le
président de la Fédération libyenne
de football, l’a signifié au président
de la Confédération africaine foot-
ball, Issa Hayatou. C’était au cours
d’une réunion tenue le 22 août 2014
au siège de la CAF. Raison invoquée
par la partie libyenne, la situation
sécuritaire instable que traverse le
pays», annonce le communiqué de
la CAF. Du coup, la voie est ouverte
pour l’Algérie afin d’organiser la
CAN-2017 puisque la FAF, et même
dans les plus hautes sphères de
l’Etat, a décidé de mettre tous les
moyens pour remporter cette ba-
taille et organiser en Algérie la CAN
qui ne s’est plus déroulée dans le
pays depuis 1990 et qui a vu les
Verts brandir leur seul sacre africain.
L’Algérie a jusqu’au
30 septembre pour
présenter sa
candidature
Pour la Confédération africaine de
football, il est nécessaire de trouver
un pays qui abrite ce tournoi dans
l’immédiat, afin de lui donner le
temps de se préparer comme il se
doit. Ainsi, le secrétaire général de
la Confédération africaine de foot-
ball, le Marocain Hichem El Amrani,
a saisi toutes les Fédérations afri-
caines, afin de les informer qu’un
processus de candidature a été ou-
vert pour choisir le pays hôte et ce,
jusqu’au 30 septembre 2014,
comme l’a indiqué la CAF via son
site officiel : «Le secrétaire général
de la CAF, Hicham El Amrani, a
adressé, le 23 août 2014, une circu-
laire aux 54 associations membres
avec pour objet «ouverture des can-
didatures pour l’organisation de la
Coupe d’Afrique des Nations 2017.»
Les candidatures seront réception-
nées au plus tard le 30 septembre
2014 au siège de la CAF, au Caire en
Egypte, et «elles doivent être ac-
compagnées du dossier des facilités
d’hébergement, de transport, d’en-
traînement et autres, ainsi que de
l’accord du gouvernement», rappelle
la circulaire qui fournit en annexe :
le formulaire d’application ; Cahier
des charges ; accord cadre CAF - As-
sociation hôte ; annexe technique –
production TV ; questionnaires
stades.»
La décision sera
connue au Maroc,
en janvier
La décision finale de la CAF sera
connue en janvier prochain, à l’occa-
sion de la réunion du comité exécutif
de l’instance qui coïncide avec le dé-
roulement de la CAN-2015 : «La dé-
signation du pays hôte sera
effectuée lors d’une session du Co-
mité exécutif au cours de l’année
2015», indique le communiqué de la
CAF qui a même annoncé les cri-
tères du choix du pays hôte de la
CAN-2017 à savoir : «Considérant
les délais impartis pour l’organisation
de l’édition 2017 de la Coupe
d’Afrique des nations, le Comité exé-
cutif de la CAF sélectionnera un pays
hôte possédant déjà l’essentiel des
infrastructures et facilités requises
(stades, terrains d’entraînement, hé-
bergement, voies de communica-
tion…)».
Hamza R.
U
n pétard mouillé ! Voilà comment on
pourrait qualifier le transfert d’Abdel-
moumen Djabou du Club Africain.
L’international algérien, qu’on avait
annoncé un peu partout, n’est fina-
lement parti nulle part. Empêché par les prétentions finan-
cières de ses dirigeants qui demandent quand même pas
moins de 2 millions d’euros en contre-partie de sa libération,
l’international algérien a vu la plupart de ses prétendants se dé-
sister les uns après les autres. Aujourd’hui, le meneur de jeu
formé à l’Entente de Sétif est plus proche de rester au Club Afri-
cain que d’un départ à l’étranger.
Une clause libératoire à 2,5 millions
d’euros, une folie
Le transfert d’Abdelmoumen Djabou a été saboté par le
montant de sa clause libératoire fixée à 2,5 millions d’eu-
ros. Une somme qu’aucun club européen ne serait dis-
posé à payer pour un joueur du championnat tunisien.
Le Club Africain espérait transférer son meneur de jeu vers le Golfe,
mais là aussi, aucune offre concrète n’a atterri sur la table du club
tunisien. Du coup, Abdelmoumen Djabou devrait se résigner à l’idée
de rester au Club Africai,n au moins jusqu’au mercato. L’Algérien,
qui s’entraînait jusqu’ici en solo, a repris l’entraînement collectif ré-
cemment.
Un transfert vers un club du Golfe
demeure encore possible, mais…
Au demeurant, le transfert d’Abdelmoumen Djabou n’est pas dé-
finitivement tombé à l’eau. L’international algérien pourrait toujours
être appelé à quitter le Club Africain, si jamais une offre à hauteur
de 2,5 millions d’euros venait à tomber. Ce qui n’est pas le cas en
ce moment. Ce qui ne serait pas impossible dans les jours à venir,
dans la mesure où pour les clubs du Golfe, 2,5 millions d’euros
constituent des prunes. Le Sétifien a jusqu’au 31 du mois pour être
fixé. Affaire à suivre.
N. B.
Kasperczak a dévoilé la liste des
23 pour le Malawi et l’Algérie
Le sélectionneur du Mali, Henryk Kasperczak, a dévoilé la
liste des 23 joueurs convoqués pour les deux matchs de la
Coupe d’Afrique des Nations Orange 2015 contre le Malawi et
l’Algérie. Les joueurs seront en regroupement à partir du 1er
septembre à Bamako. Voici par ailleurs la liste des 23 :
Gardiens de but : Mamadou Samassa (Guingamp, France),
Oumar Sissoko (AC Ajaccio, France), Germain Berthé (Onze
Créateurs).
Défenseurs : Drissa Diakité (Bastia, France), Alassane
Tambe (Courtrai, Belgique), Fousseny Diawara (Tours, France),
Molla Wagué (Udinese, Italie), Mahamadou Ndiaye (Troyes,
France), Adama Tamboura (Randers FC, Danemark), Idrissa
Coulibaly (Raja Casablanca, Maroc), Salif Coulibaly (TP Ma-
zembe, RD Congo.
Milieux de terrain : Bakaye Traoré (Bursaspor, Turquie),
Seydou Keita (AS Rome, Italie), Birama Touré (FC Nantes,
France), Mamoutou Ndiaye (Zulte-Waregem, Belgique), Ya-
couba Sylla (Erciyesspor, Turquie), Samba Diakité (Al-Ittihad,
Arabie Saoudite).
Attaquants : Mustapha Yatabaré (Guingamp, France),
Cheick Diabaté (Bordeaux, France), Bakary Sako (Wolverhamp-
ton, Angleterre), Nouha Dicko (Wolverhampton, Angleterre),
Mohamed Traoré (El Merreikh, Soudan), Cheick Fantamady
Diarra (Auxerre, France).

Équipe nationale Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
La presse italienne soutient
Ghoulam
Laissé sur le banc par Raphael Benitez lors du
match aller face à l’Atlético Bilbao, Fawzi Ghoulam
s’est attiré depuis la sympathie du Tout Naples. L’in-
ternational algérien jouit, en effet, du soutien des
supporters, mais aussi de la presse locale qui est en
train d’exercer une pression terrible sur l’entraîneur
espagnol afin de le réhabiliter dans son statut. Eu
égard à la tendance actuelle, le gaucher formé à
Saint-Etienne est bien parti pour remplacer Bretos,
transparent lors du match aller. La presse italienne
préfère l’Algérien à l’Argentin pour ses qualités of-
fensives, entre autres. Tout le monde estime, en
effet, que Naples a manqué de potentiel offensif lors
du match aller. Alors que l’Algérien pourrait apporter
un plus, selon la presse locale.
Taïder n’a pas joué face à
West Bromwich
Convoqué pour la première fois en équipe fanion
de Southampton pour le match face à West Brom-
wich, Saphir Taïder a suivi cette confrontation qui
s’est terminée sur un score de parité (0-0) à partir
du banc. L’international algérien devra se battre
pour convaincre son entraîneur, Rinald Koeman, qui
compte sur le duo Schneiderlin et Wanyama dans
l’entrejeu.
Medjani : «Content de cette
victoire avec le Trabzonspor»
La presse turque a repris des déclarations de
Carl Medjani à l’issue de la rencontre de Trabzon-
sport face à la formation russe de Rostov : «Je suis
hyper-heureux, car nous avons gagné ce premier
match de la saison. Maintenant, il faudra confirmer ce résultat
au match retour en Russie. Nous avons une bonne équipe
et je souhaite marquer d’autres buts», dira l’interna-
tional algérien.
La Libye se retire… c’est la voie royale pour l’Algérie
Organisation de la CAN-2017
Djabou
bien parti
pour rester
Feghouli
entre en
jeu, Valence
égalise
Curieuse décision de l’entraîneur
de Valence qui a laissé hier Sofiane
Feghouli sur le banc à l’occasion de la
rencontre face à Séville. D’ailleurs, la
presse espagnole n’a pas manqué de qua-
lifier cette décision d’erreur monumentale.
La preuve, après l’entrée ne jeu de l’international algérien,
la production de Valence s’est amélioré, ce qui lui a permis de
revenir à la marque 1-1 et repartir de Séville avec le match nul.
Genoa relance
Mesbah
Djamel Mesbah pourrait être
appelé à quitter Parme, avant
la fin du mois. Selon la ten-
dance actuelle, l’arrière gauche
algérien est plus proche d’un
départ. L’absence du joueur
dans la photo collective de l’ef-
fectif 2014/2015 est un indice
de taille, quant à l’avenir de
l’ancien joueur du Milan AC à
Parme. Aux dernières nou-
velles, Genoa est revenu à la
charge dans le dossier Mesbah.
Le club italien avait fait une
première offre, il y a quelques
semaines, mais l’ambition de
Parme de l’échanger avec An-
drea Bertolacci, le milieu de
terrain international, a fait faire
à Genoa machine arrière, avant
de relancer l’affaire avant-hier
avec l’ambition de racheter di-
rectement le contrat de l’Algé-
rien. A l’heure qu’il est, les
négociations sont toujours au
stade préliminaire. Autrement
dit, aucun accord n’a été
trouvé. Selon Skye Sport, les
pourparlers butteraient sur la
nature de la transaction. Genoa
espère obtenir un prêt d’une
année avec option d’achat,
alors que Parme souhaite ven-
dre directement Djamel Mes-
bah dès à présent. Selon la
chaîne italienne, les négocia-
tions sont toujours en cours.
Brahimi laissé sur
le banc
L’entraîneur du FC Porto, Lo-
petegui, a surpris tout le
monde en laissant Yacine Bra-
himi sur le banc hier à l’occa-
sion de la rencontre face à
Paços de Ferreira remportée
par Porto (1-0). La presse por-
tugaise expliquera cette déci-
sion par le niveau moyen avec
lequel est apparu l’internatio-
nal algérien face à Lille.
Mbolhi «Maintenant que les
procédures administratives
ont été réglées, je peux me
concentrer sur le terrain»
Bien que très peu bavard devant la presse,
Raïs Mbolhi n’a pas caché son bonheur d’avoir
repris enfin l’entraînement. «Je suis heureux de
m’entraîner de nouveau avec le groupe. Toutes
les conditions sont réunies ici pour faire du bon
boulot. Maintenant que les procédures adminis-
tratives ont été réglées, je pourrai enfin me
concentrer pleinement sur ce pourquoi je suis
ici», a déclaré le keeper des Verts.
Une 1re pour Mehdi Mostefa
avec Lorient
Recruté cet été par Lorient, Mehdi Mostefa a joué
hier son premier match sous ses nouvelles couleurs
à l’occasion de la rencontre face à Lille. L’internatio-
nal algérien est entré au cours du jeu, à la 70’ dans
un match qui s’est terminé en faveur des Lillois 2-0.
Mandi perd face à Raspentino
Reims a enregistré hier sa deuxième défaite de
suite, cette fois ci c’était face à Cean 2-0. Aissa
Mandi a joué d’entrée avant de
céder sa place à la 88’. Dabs le
camp adverse, Raspentino a été
également titularisé mais il a
quitter le terrain à la 68’.
Boudebouz buteur
Ryad Boudebouz s’est illustré
de fort belle manière hier lors
de la rencontre entre Bastia et
Toulouse en inscrivant l’unique
but de cette confrontation à la
23’ offrant ainsi une précieuse
victoire à son équipe. A signa-
ler que Boudebouz a joué tout
ce match.

DRAME
Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
2
USMA
Stade :
1
er
-Novembre
(Tizi Ouzou)
JSK
JSK : Doukha, Ziti,
Mekkaoui, Rial, Benlamri,
Delhoum (Si Ammar 81’),
Ferrahi, Aïboud (Benamara 68’),
Kerrar (Moulay 63’), Raïh, Ebossé
Entraîneur : Broos
USMA : Zemmamouche,
Mefah, Benmoussa, Laïfaoui,
Khoualed, Koudri, Bouchema,
Laïfa (Boudebouda 30’), Baïteche
(El Orf 44’), Andria, Nadji (Belaïli
73’)
Entraîneur : Velud
Afuence :
nombreuse
Arbitres :
Bennouza, Ayad,
Oumari
Avertissements :
Mekkaoui (5’),
Benlamri (44’)
(JSK) ; Bouchema
(11’), Benmoussa
(24’) (USMA)
Buts : Ebossé (26’
sp) (JSK) ; Laïfaoui
(6’), Belaïli (82’)
(USMA)
1
On a tué
Ebossé !
L
a bêtise humaine a encore
frappé sur nos terrains, mais
cette fois, il y a eu mort
d’homme, celle d’Albert
Ebossé. L’heure est vraiment
grave pour notre football, souvent
marqué par des agressions à l’encontre
de joueurs à travers tous les terrains
d’Algérie. On a tous en mémoire l’at-
taque à l’arme blanche dont a été vic-
time Abdelkader Laïfaoui à Saïda.
Dans cette enceinte, le défenseur us-
miste a été poignardé à l’aide d’un cou-
teau. Bien avant lui, Badji a été victime
d’une agression au stade de l’Unité-
Maghrébine de Béjaïa et bien d’autres
cas. Hier, le stade du 1
er
-Novembre
s’est paré de ses plus beaux habits pour
accueillir une fête du football, un
match au sommet entre la JSK et
l’USMA. Mais des énergumènes ont
décidé de faire de cette fête un enterre-
ment. Alors que partout dans le
monde, là où la perte d’un match peut
coûter des millions d’euros pour un
club, la défaite est acceptée avec fair-
play, chez nous, on n’a pas encore at-
teint ce niveau de culture
footballistique. Hier, pour exprimer
leur mécontentement suite à la défaite
de leur équipe à domicile, une frange
de supporters de la JSK ont décidé
d’exprimer leur colère en jetant divers
projectiles sur le terrain, l’une de ces
pierres a été meurtrière. Albert
Ebossé, en rejoignant le tunnel qui
mène aux vestiaires, a été touché par
une pierre à la tête lancée à partir de la
tribune par des supporters fous fu-
rieux. Il perdait beaucoup de sang et il
a été évacué d’urgence à l’hôpital, mais
c’était trop tard. Ebossé ne rouvrira
plus les yeux et on ne reverra plus son
large sourire qu’il afchait tout le
temps. Cette tragédie afectera lourde-
ment la formation kabyle quand on
connaît le poids de ce joueur dans la
vie du groupe kabyle. Ebossé inspirait
à ses coéquipiers la joie de vivre, sa
disparition constitue une grosse perte
sur le plan humain. Celui qui a jeté
cette pierre meurtrière s’est rendu cou-
pable d’un meurtre et rien d’autre,
parce que quand on jette une pierre,
on est conscient qu’elle peut blesser et
même tuer, cela ne peut pas être assi-
milé à un accident.
L. A.
Courbis
«J’ai failli
recruter
Ebossé
à l’USMA»
Joint par RMC, Rolland
Courbis, membre de la Dream
Team et ancien entraîneur de
l’USM Alger, a évoqué Albert
Ebossé, l’attaquant camerou-
nais de la JS Kabylie décédé
hier, après avoir reçu une pierre
à la tête lors du match entre la
JSK et l’USMA. «Je le connais-
sais très bien. Il avait été ques-
tion qu’on le prenne (à l'USMA,
ndlr), explique-t-il. Il nous avait
été proposé. Ça ne s’était pas fait
parce qu’on avait choisi un autre
joueur. Je le connais très bien.
C’était un super mec, adorable.
C’était un joueur costaud
comme pas possible, un Tarzan,
un gars généreux, volontaire,
athlétique.»
« J’avais reçu un
robinet sur le poignet
à Tizi Ouzou»
L’actuel entraîneur de Mont-
pellier se souvient d’un voyage
très chaud à Tizi Ouzou. «J’avais
pris un robinet sur le poignet. Ça
fait partie des derbys chauds
mais l’USMA en Algérie, c’est un
peu le PSG. C’est un club jalousé
avec un président milliardaire à
la tête d’un club. La JSK, c’est un
grand club qui représente la Ka-
bylie, une région très importante.
Les matches sont toujours chauds
mais pas à ce point. Là, ça a car-
rément dérapé.»
Tombi Sidiki (SG de la FECAFOOT) :
«Mon Dieu !»
Hier soir, nous avons joint le secrétaire général de la Fédération
camerounaise de football, Tombi Sidiki, pour avoir ses impressions
suite au décès de l’attaquant de la JS Kabylie, Albert Ebossé. Grande
fut notre surprise, lorsque nous avons constaté qu’il ne savait pas
que son compatriote était décédé puisqu’il est déjà suivi par le sélec-
tionneur des Lions indomptables, l’Allemand Volker Finke. Après
avoir annoncé la mauvaise nouvelle au SG de la FECAFOOT, nous
avons donc récolté ses impressions : «Oh mon Dieu ! Ce n’est pas
vrai. Je n’en crois pas mes oreilles. Pour un simple match de football,
un joueur perd la vie. C’est vraiment grave. Je suis très triste pour Al-
bert Ebossé et sa famille. Il était sur la liste de Volker Finke. Repose en
paix Albert.» Le SG de la FECAFOOT était inconsolable.
Les plus hautes sphères de l’Etat réagissent
au décès de l’attaquant kabyle
Le ministre de l’Intérieur
ordonne l’ouverture d’une
enquête judiciaire
Le décès de l’attaquant kabyle de nationalité camerounaise, Al-
bert Ebossé, n’a pas laissé indiférentes les plus hautes sphères de
l’Etat qui ont décidé de réagir pour faire la lumière sur tous les dé-
tails concernant ce crime. Ainsi, juste après que l’information se
soit propagée, le ministre de l’Intérieur, Tayeb Belaiz, a ordonné
l’ouverture immédiate d’une enquête judiciaire. Les services de sé-
curité de la wilaya de Tizi Ouzou vont ainsi mener une enquête mi-
nutieuse pour avoir tous les détails et surtout retrouver les auteurs
de ce crime qui ont lancé les projectiles, afn de les présenter à la
justice. Le président de la LFP a confrmé cette information hier.
Rial «Il est mort
dans mes bras»
«Je suis abattu, c’est véritable
drame et je ne sais pas si je m’en
remettrai. Il est mort dans mes
bras le pauvre, je n’arrive toujours
pas qu’on vient de le perdre à ja-
mais, c’était un brave homme, que
Dieu ait son âme», a déclaré le ca-
pitaine de la JSK Ali Rial qui avait
accompagné Ebossé à l’hôpital.
Benlamri «Nos stades
sont devenus des
cimetières»
«Je ne trouve pas les mots pour
exprimer mon chagrin, à part que
nos stades ne sont plus sûrs pour
pratiquer le football. Pire, ils sont
devenus des cimetières avec la
mort de Ebossé. Il est impensable
qu’un joueur meure à cause d’une
défaite. C’est une vraie catas-
trophe et c’est une honte pour
notre pays !»
Hannachi «La JSK a perdu
un grand joueur»
Le président de la JS Kabylie, Mohand Ché-
rif Hannachi, était triste, après cette nouvelle.
Il a déclaré à la Radio nationale : «Je suis
écœuré, après cette triste nouvelle. Aujourd’hui,
la JS Kabylie a perdu un grand joueur et un
grand buteur. Tout le monde l’aimait. Dommage
pour notre club. Il a fait ses adieux, après avoir
marqué un but. Il a reçu une pierre à la tête ba-
lancée par des supporters. Je suis très peiné, je ne
peux plus parler.»
Slimani «C’est une
terrible nouvelle»
Islam Slimani, l’attaquant
de la sélection nationale et
du Sporting du Portugal,
était abattu, après avoir ap-
pris l’information du décès
de l’attaquant des Canaris. Il
s’est exprimé sur sa page of-
fcielle de Facebook : «Je suis
très attristé par cette terrible
nouvelle. Allah yerrahmou.»
Soudani «C’est
très grave !»
Pour sa part, l’attaquant du Dy-
namo Zagreb, Hillal Soudani, était
lui aussi choqué par la disparition
tragique du meilleur buteur de la
Ligue 1, la saison dernière. Il a écrit
sur sa page Facebook : «C’est très
grave, wallah ! Sans commentaire !»
Belkalem«Je suis
détruit et choqué»
L’ex-défenseur central de la JS Kabylie actuelle-
ment au Trabzonspor, Essaïd Belkalem, était
abattu, après avoir appris cette terrible nouvelle :
«Je suis détruit, choqué et triste d’apprendre cette
mauvaise et terrible nouvelle. Je suis de tout cœur
avec sa famille et ses amis. Aucun mot ne peut dé-
crire ce qu'ils doivent ressentir.»

N° 2744 www.lebuteur.com
DRAME
Dimanche 24 août 2014
L
a tragique nouvelle est tombée,
hier en début de soirée : Albert
Ebossé est décédé, hier soir, à
l’issue de la rencontre qui avait
mis aux prises son équipe avec
l’USM Alger. Victime d’un jet de pierre au mo-
ment où il s’apprêtait à regagner le vestiaire
du stade du 1er-Novembre, Ebossé a été
transporté en urgence vers l’hôpital Nedir Mo-
hamed de Tizi Ouzou où il a rendu l’âme,
quelques minutes plus tard.
Avant Ebossé, le cameraman de
l’ENTV avait été touché par un
projectile
C’était la pagaille générale, hier, à l’issue
de la rencontre qui a opposé la JS Kabylie à
l’USM Alger. Victime d’un jet de pierre, l’atta-
quant camerounais de la JS Kabylie, Ebossé,
est décédé hier soir. Toutefois, et bien avant
cette attaque sur le joueur camerounais, le
cameraman de l’ENTV avait été lui aussi tou-
ché par un projectile qui lui a valu la pose de
plusieurs points de suture au niveau de la
tête.
Une foule immense devant
l’hôpital
Hier, et à l’issue de la rencontre qui avait
mis aux prises la JS Kabylie avec l’USM Alger,
un grand nombre de supporters se sont diri-
gés vers l’hôpital Nedir Mohamed de Tizi
Ouzou pou rendre un dernier hommage au
joueur camerounais, Albert Ebossé. Une foule
interminable était présente à l’hôpital. Les
supporters de la JSK avaient du mal à croire
au décès de leur talentueux joueur.
Hannachi a perdu connaissance
Le président de la JSK, Hannachi, a sans
doute vécu hier sa plus triste soirée, en tant
premier responsable de la formation kabyle.
Jamais Hannachi ne pensait qu’il allait assis-
ter au décès d’un de ses joueurs au stade du
1er-Novembre. La terrible nouvelle a choqué
le monde sportif algérien. Le président de la
JSK, après avoir appris la triste nouvelle, s’est
évanoui et il a fallu plusieurs minutes, avant
qu’il retrouve ses esprits. Hannachi n’arrivait
pas à croire au décès de son joueur.
Les joueurs de la JSK en larmes
Aussitôt après la fin du match d’hier face à
l’USM Alger, les joueurs de la JS Kabylie se
sont tous dirigés vers l’hôpital Nedir Moha-
med de Tizi Ouzou pour rendre un dernier
hommage à leur coéquipier. Les joueurs de la
JSK étaient inconsolables et n’arrivaient pas à
croire au décès d’Ebossé. Tous les joueurs,
sans exception, étaient en larmes. Il faut dire
qu’Ebossé, en plus de son grand talent de
footballeur, était une personne très aimable à
Tizi Ouzou. Le Camerounais était très aimé
par les joueurs ainsi que les supporters ka-
byles.
Mekkaoui et Doukha
inconsolables
Si tous les joueurs de la JS Kabylie étaient
en larmes, hier, à l’hôpital, le gardien de but
Doukha ainsi que le défenseur Mekkaoui
étaient inconsolables, eux qui étaient en
larmes à l’hôpital, n’arrivant pas à croire à la
disparition tragique d’Albert Ebossé.
Broos a tenté de remonter le
moral aux joueurs
Pour sa part, l’entraîneur de la JS Kabylie,
Hugo Broos, tentait de remonter le moral à
ses joueurs. L’entraîneur kabyle a essayé
d’avoir une discussion avec ses joueurs qui
étaient inconsolables, suite au décès
d’Ebossé. Le coach était lui aussi choqué
par le décès tragique du Camerounais.
Son frère arrive
aujourd’hui
de France
Le frère d’Albert Ebossé
arrive aujourd’hui de
France, pour les formali-
tés de rapatriement du
corps du défunt vers
son pays d’origine,
le Cameroun. L’at-
taquant de la
JSK av rendu
l’âme, hier
soir, à l’is-
sue du
match de son équipe face à l’USMA,
suite à un jet de pierre.
Des étudiants
camerounais présents à
l’hôpital
En plus des joueurs ainsi que des
supporters de la JSK, des étudiants
camerounais étaient présents à
l’hôpital Nedir Mohamed de Tizi
Ouzou pour rendre un dernier hom-
mage au joueur, Albert Ebossé. Ces
étudiants, au nombre de cinq, vi-
vaient avec Ebossé qui les aidait
beaucoup en Algérie ainsi que dans
leurs études.
«Il nous a toujours aidés»
Les étudiants camerounais nous on
fait savoir que Ebossé les aidait beau-
coup dans leurs études en Algérie :
«C’était un garçon très gentil qui nous
aidait beaucoup dans notre études et
notre vie en Algérie. Il a toujours de-
mandé de nos nouvelles. C’est dommage
de le perdre dans de telles conditions. Il
aimait la JSK par dessus tout et nous
sommes très tristes de son décès.»
L. A.
Un drame s’est produit à Tizi
Ouzou, suite à la mort de l’atta-
quant Albert Ebossé qui a été
touché par un projectile jeté des
tribunes…
Je suis vraiment choqué et je
n’arrive pas à croire qu’Ebossé est
mort. Ce qui s’est produit est inad-
missible. Vous ne pouvez jamais
imaginer l’état de tristesse dans laquelle je me trouve, c’est
comme si j’avais perdu un frère.
Comment vous avez appris la nouvelle ?
Un ami qui m’a appelé pour demander s’il est vrai
qu’Ebossé a trouvé la mort à Tizi-Ouzou suite à un jet de pro-
jectile. J’ai contacté un de mes amis à Tizi Ouzou et j’ai pu vé-
rifer l’authenticité de l’information qui m’a choqué. Il faut une
prise de conscience pour protéger les joueurs, car la mort d’un
joueur sur le terrain est quelque chose de très grave.
Vous demandez donc qu’on prenne des mesures pour
protéger les joueurs…
Il n’y a plus de football lorsque le joueur est menacé dans sa
vie. Il y a deux années de cela, Laïfaoui a failli trouver la mort
à Saida, après avoir reçu un coup de couteau. Et voilà mainte-
nant qu’Ebossé trouve la mort, après avoir reçu un projectile.
A chaque rencontre, on assiste à des jets de projectiles qui sont
très dangereux. Dire que le football est un spectacle. Voilà
qu’une fête de football tourne au dame. Comme si en Algérie,
une équipe n’a pas le droit de perdre sur ses
bases ou n’a pas le droit pas de gagner en déplace-
ment. Si sa continue comme ca, vaut mieux jouer
tous les matchs à huis clos, que d’exposer nos vies en
danger. La violence a atteint son paroxysme, il faut agir pour
éviter un autre drame.
Vous avez connu Ebossé comme joueur en étant
confronté à lui à plusieurs reprises…
Entre Ebossé et moi, c’était vraiment une grande rivalité et
il y avait de l’engagement physique sans qu’aucun de nous
ne dépasse les limites de la correction. Une fois la partie
terminée, on s’échangeait les maillots. Je garde de lui
un très bon souvenir (il était trop ému…) et je suis
très triste pour lui. Je me souviens qu’avant l’entame
d’une rencontre face à la JSK, il est venu me parler
pour me faire rappeler qu’il m’a déjà rencontré au
CRB lorsqu’il est venu faire des essais. Et je me
suis vite souvenu de lui et on a rigolé, c’était
quelqu’un de bien.
Un dernier mot ?
Je présente mes condoléances à la famille
d’Ebossé, et je lance un appel pour qu’on agisse
afn d’éviter une autre catastrophe, car le foot-
ball est avant tout une fête, un spectacle et
sert aussi d’éducation. Si on n’agit pas vite,
cela pourrait se reproduire, car la violence est
présente sur tous nos terrains de football.
Entretien réalisé par Kamel M.
Il partageait la chambre
avec lui à l’hôtel Amraoua
Fergane
«Hier matin, il a
prié pour marquer
et dédier son but
aux supporters
de la JSK»
Le jeune
joueur de la JS
Kabylie, Fer-
gane, était très
triste, hier, suite au décès de son co-
équipier, Albert Ebossé. Ce jeune
joueur partageait la chambre
avec le joueur camerounais
lors de la mise de vert de
l’équipe à l’hôtel Amraoua.
Fergane nous avait confé
hier à l’hôpital Nedir
Mohamed de Tizi
Ouzou qu’Ebossé avait fait une dernière
prière le matin du match face à l’USMA :
«Le matin du match, et avant de descen-
dre à la réception de l’hôtel, Albert
m’avait demandé de patienter un peu
pour faire une dernière prière. Il
avait prié pour marquer et dédier
son but aux supporters de la JSK»,
dira le jeune joueur kabyle d’un air
très triste et d’ajouter : «Je suis très
touché et je n’arrive pas à croire à
ce tragique décès d’Albert Ebossé.
C’était une personne d’une grande
bonté très poche de nous les jeunes
joueurs de la JSK. Il nous deman-
dait toujours de continuer à tra-
vailler et d’attendre notre chance. On avait
l’impression qu’il jouait avec nous depuis plusieurs
années. C’était un des nôtres. Je n’arrive pas à croire
qu’il a rendu l’âme dans un stade qu’il
aimait beaucoup.»
Aït Djoudi
«Notre football
a été sali»
«Je n’ai pas cru à la nouvelle au début,
mais par la suite, je me suis rendu à
l’évidence, c’est vraiment triste pour ce gentil garçon que
j’ai eu sous ma coupe la saison passée. La vie de nos joueurs
est en danger dans nos stades et cet incident aura pour
conséquence de salir la réputation de notre football et don-
ner une mauvaise image de notre pays.»
D
r
Djadjoua
«Trop, c’en est trop !»
«Ebossé a reçu un coup méchant
au rachis cervical à la base du crâne. Il
était déjà dans un état critique au stade,
on savait qu’il n’allait pas s’en sortir.
Nous avons essayé de le
réanimer à l’hôpital,
en vain. C’est une
grosse pierre
qui l’a touché,
c’était un
coup mor-
tel.»
Climat de deuil à l’hôpital
Nedir Mohamed de Tizi Ouzou
Aksas«La mort d’Ebossé
m’a vraiment choqué,
il faut vite agir pour
éviter un autre drame»

DRAME
N° 2744
www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
Belaïli a fait vider le stade
Le deuxième but de l’USMA signé
Belaïli a fait très mal à la JSK, mais
aussi aux supporters. Plusieurs d’entre
eux ont, en efet, préféré quitter le
stade après cette seconde réalisation
usmiste, ils n’avaient plus aucun es-
poir en leur équipe.
Gourcuff présent
Le nouveau sélectionneur national
était présent hier au stade du 1
er
-No-
vembre de Tizi Ouzou pour suivre le
Clasico entre la JSK et l’USMA.
Christian Gourcuf était accompagné
de Yazid Mansouri.
Kerbadj et le wali
de Tizi ont assisté au match
En plus du sélectionneur national,
nous avons noté la présence de deux
autres personnalités dans la tribune
ofcielle, notamment celles du prési-
dent de la Ligue de football profes-
sionnel Mahfoud Kerbadj et du wali
de Tizi Ouzou.
Omar Ghrib
crée l’évènement
Malgré la présence de plusieurs
personnalités hier au stade du 1
er
-
Novembre, comme le sélection-
neur national Christian
Gourcuf ou le wali de Tizi
Ouzou, une personne les a
complètement éclipsées, il
s’agit de l’ex-coordinateur
du MC Alger Omar Ghrib
qui a créé l’évènement hier
dans la tribune ofcielle.
Comme on le sait, l’ex-res-
ponsable du Mouloudia, radié
à vie du mouvement sportif na-
tional, entretient de très bonnes re-
lations avec Hannachi et il se
peut que ce soit le président
kabyle qui l’ait invité à assis-
ter au match.
Aksouh, Belmellat
et Armabd Séné
ont suivi la partie
depuis le tunnel
Le DTS des jeunes de
l’USMA Mustapha Ak-
souh ainsi que les deux
membres du staf technique
de l’équipe première Belmellat
et Armad Séné ont suivi le match
des U21 à partir du tunnel qui mène
aux vestiaires.
Et première
titularisation de
Baïtèche et Laïaoui
Les deux joueurs Baï-
tèche et Laïfaoui ont été
titularisés hier pour la
première fois de la sai-
son. Rappelons que les
nombreuses défections
qu’a enregistrées l’USMA
hier a obligé Velud à appor-
ter beaucoup de changements
à son efectif.
Accrochage verbal entre les dirigeants
des deux équipes à la mi-temps
A la fn de la mi-temps, le secrétaire général de
l’USMA, Mustapha Laroussi, est allé parler à l’arbitre
Benouza, lui reprochant quelques décisions, entre
autres celles du penalty sifé. Les dirigeants de la
JSK, qui n’ont pas apprécié que le secrétaire des
Rouge et Noir fasse ce geste, le lui ont fait savoir et
s’en est suivi une prise de bec entre les deux parties,
mais sans suite. Hannachi ne s’est pas empêché de
rappeler, à son tour, que personne n’a le droit de
s’adresser à l’arbitre.
Second but d’Ebossé
On jouait hier la deuxième journée du champion-
nat, et c’est déjà le deuxième but pour Ebossé. En
égalisant hier pour son équipe sur un penalty, l’atta-
quant kabyle venait d’ajouter un second but à son es-
carcelle après celui marqué la semaine passée contre
le MCO, à Oran.
Les Kabyles ont réclamé
un penalty à la 8’
Sur un corner et une déviation de Rial de la tête,
les joueurs de la JSK ont tous levé le bras pour récla-
mer un penalty lorsque la balle a été contrée par
Rabie Mefah dans la surface. Benouza a estimé que
la balle a touché le défenseur usmiste à l’épaule et que
ce dernier avait, en plus, le bras bien collé au corps.
Nadji hué par les
supporters usmistes
En ratant une belle occa-
sion à la 50’, Rachid
Nadji, le nouvel atta-
quant de l’USMA, s’est
fait huer par les suppor-
ters des Rouge et Noir
présents au stade, d’au-
tant que l’ex-Sétifen n’a
pas vraiment inquiété les
défenseurs de la JSK dans
cette rencontre.
Broos obligé de
sacrifier Ahmed
Moulay
En voulant rajouter
un autre attaquant,
Broos a fait appel à
l’Irakien Karrar.
Mais puisque la JSK,
compte tenu des rè-
glements, ne pouvait
pas jouer avec trois
étrangers sur le ter-
rain, le coach kabyle a
été contraint de faire sor-
tir Ahmed Moulay.
U21 :
JSK 0 - USMA 0
En ouverture du
match d’hier, les Es-
poirs des deux
équipes se sont neu-
tralisés sur un score
vierge. Pour le
champion en titre,
l’USMA notamment,
il s’agit du deuxième
match nul, après celui
concédé la semaine
passée face à l’Entente de
Sétif.
Environ
600 supporters
usmistes ont fait le
déplacement
Les supporters de l’USMA
n’étaient pas assez nombreux, hier, au
stade du 1
er
-Novembre de Tizi Ouzou,
ils étaient environ 600 fans à avoir
pris place dans la tribune qui leur a
été réservée. Cette tribune pouvait
pourtant contenir jusqu’à
1 500 supporters.
Plus
de peur que de
mal pour Meftah
Comme nous l’avons fait savoir,
Rabie Mefah n’allait pas jouer le
match d’hier, même si le staf technique
avait prévu de le convoquer. Le défenseur
usmiste s’était blessé jeudi à l’entraînement
et on pensait qu’il avait contracté une élon-
gation à la cuisse. Finalement, après avoir
efectué des radios, il s’est avéré qu’il
n’avait rien de grave. Avec quelques
soins, il s’est débarrassé des dou-
leurs et il a pu être aligné
hier.
Accrochage
entre supporters,
trois heures avant le
match
Un accrochage a eu lieu entre les
supporters des deux équipes, trois heures
avant le coup d’envoi de la rencontre au ni-
veau des guichets du stade du 1
er
-Novem-
bre. C’était à cause de la bousculade qui a
eu lieu à ce niveau, mais heureusement, le
service d’ordre a pu intervenir à temps
et on n’a déploré aucun blessé dans
les deux camps.
Hannachi à Benouza
«Tu n’es pas un homme !»
A la fn de la partie, le président Moh Cherif Hannachi s’est approché de l’arbitre de la ren-
contre, Mohamed Benouza, en lui lançant devant tout le monde : «Tu n’es pas un homme !» Et
d’ajouter : «Je vais tout dévoiler sur toi.» On ne sait pas toutefois ce que le président kabyle re-
prochait à l’arbitre.
Belaïli «Benlamri a parlé dans les
journaux, moi j’ai préféré parler sur
le terrain»
L’homme du match avait pour nom, hier, Youcef Belaïli, la nouvelle coque-
luche des Rouge et Noir. C’est lui, et de quelle manière, qui a mis fn au signe
indien au stade 1
er
-Novembre depuis 1997, date de la dernière victoire de
l’USMA à Tizi. «Benlamri a beaucoup parlé dans la presse. Moi, j’ai préféré par-
ler sur le terrain», nous a-t-il déclaré juste après la rencontre. Il a ajouté : «Je
suis très content de ce but et de cette belle victoire que je dédie à tous les suppor-
ters de l’USMA. J’espère que ce but en appellera d’autres.»
A. C.
Kerbadj «C’est
un crime !»
Le président de la Ligue de foot-
ball professionnel, Mahfoud Ker-
badj, était abattu, hier, lorsque
nous l’avons eu au bout du fil, aux
alentours de 23h30. Triste, abattu
et même en colère. Le premier
responsable des championnats
professionnels en Algérie n’a pas
trouvé les mots pour qualifier ce
qui s’est passé.
Président, on imagine déjà votre grande
tristesse, après ce qui s’est passé à Tizi
Ouzou…
Je suis vraiment déçu, choqué, triste et même
en colère, après ce qui s’est passé. C’était un
match de football entre deux grands clubs. La
fête était au stade. J’étais présent au stade du
1erN`ovembre de Tizi- Ouzou où nous
avions assisté à un match vraiment plaisant.
Je n’ai jamais imaginé que cela pouvait se pro-
duire. Vraiment, c’est une catastrophe.
Comment qualifez-vous ce qui s’est
passé ?
Tout simplement, il s’agit d’un crime. Ce n’est
qu’un match de football et on est à la
deuxième journée uniquement. Je ne com-
prends pas pourquoi les gens agissent de la
sorte.
Comment va réagir la LFP dans cette af-
faire ?
Sincèrement, je ne peux vous le dire mainte-
nant. En ce moment, c’est le deuil, je ne pense
pas encore à la réaction et les décisions que
nous allons prendre nous responsables de la
Ligue de football professionnel. Demain,
nous allons nous réunir (ndlr, aujourd’hui)
pour prendre les décisions qui s’imposent.
Ce qui s’est passé est vraiment grave. La
JSK risque-t-elle une sanction ?
Non, je ne le pense pas, on verra prochaine-
ment. Je ne peux rien vous dire maintenant.
On ne prendra aucune décision à chaud.
Nous devons traiter le dossier comme il se
doit.
Les matchs de la semaine prochaine vont-
ils avoir lieu ?
Là aussi, je ne peux rien vous dire. On va se
réunir et on prendra les décisions. Il faudra se
réunir pour prendre les bonnes décisions.
Entretien réalisé par
Hamza R.
Revue de presse
L’Equipe : «Un joueur tué
sur le terrain»
Drame en Algérie ! Selon les médias locaux, Al-
bert Ebossé est décédé ce samedi soir. L'attaquant
camerounais de 25 ans a reçu un projectile sur la
tête (provenant de la tribune des fans de son club)
lors de la rencontre entre la JSK et l'USMA (1-2).
Il soufrait d'un traumatisme crânien et n'a pas
survécu, après son transfert à l'hôpital.
RFI : «Le joueur camerounais
Albert Ebossé tué sur le terrain»
Le joueur camerounais de la JS Kabylie Albert
Ebossé est décédé des suites d'un traumatisme
crânien, ce samedi 23 août, après avoir été touché
à la tête par un projectile lors du match entre son
club et l'USM Alger. La rencontre, qui avait lieu
au stade du 1er-Novembre, a été le théâtre d'inci-
dents graves dans les tribunes.
Le Parisien : «Un joueur
reçoit un projectile sur
la tête et décède à
l'hôpital»
Selon plusieurs médias algériens, dont
El Watan, le footballeur camerounais
Albert Ebossé est décédé samedi après
le match opposant son club, la Jeu-
nesse Sportive de Kabylie, à l'USM
Alger (1-2). Cette rencontre comptait
pour la deuxième journée du cham-
pionnat d'Algérie. D'après le récit
d'Algérie1.com, l'attaquant de 25 ans a
reçu un projectile à la tête, alors qu'il
regagnait les vestiaires du stade du
1er-Novembre 1954 de Tizi Ouzou.
Victime d'un traumatisme crânien, il
a été transporté à l'hôpital. Il a suc-
combé à ses blessures peu après.
Dziri «Trop,
c’est trop !»
«Il y a eu déjà
mort d’homme
à Tizi Ouzou,
c’était Gacemi,
mais c’était sur
une action de
jeu, même si
l’on n’excuse
pas la bêtise
humaine avec
l’état du terrain
à l’époque. Mais là, ce qui vient de
se passer est plus grave. Je veux
dire à tout le monde, soyez
conscients, tout cela ne vaut pas la
peine, ce n’est que du football, ce
n’est qu’un jeu. Où va-t-on comme
ça ? Cette violence n’a aucune rai-
son d’être, ça doit cesser et tout de
suite, trop c’est trop ! Moi, j’ai sur-
tout une pensée pour la famille
d’Ebossé, comment va-t-elle appren-
dre la nouvelle, qu’allait-on leur dire
? C’est vraiment très dur pour eux.
Nous sommes solidaires avec la fa-
mille de la JSK et nous partageons
leur peine, c’est vraiment malheu-
reux !»
Boudebouda «Nous sommes
sous le choc»
«Ce qui vient de se passer est inadmissible, on ne
peut pas l’accepter. A chaque fois, c’est comme ça,
si ce n’est pas un supporter, c’est un joueur, si ce
n’est pas un joueur, c’est un entraîneur, et voilà où
on est arrivés aujourd’hui. Nous sommes sous le
choc, je n’arrive toujours pas à réaliser. Que Dieu ait
son âme.»
Nsombo inconsolable
«Je n’en reviens pas !»
Ernest Nsombo, le Camerounais de l’USMA, était
sous le choc en apprenant la mauvaise nouvelle. Le
joueur était anéanti, il ne comprenait pas trop ce qui
est arrivé à son ami et à son compatriote alors qu’ils
rigolaient ensemble quelques minutes auparavant.
«Je n’en reviens pas, je ne sais pas quoi dire», a-t-il
prononcé à peine ces mots avant d’éclater en san-
glots. L’attaquant usmiste était inconsolable.
Rabie Meftah et Zabiaa
à l’hôpital
Rabie Meftah, le défenseur de l’USMA, est resté à Tizi après le départ
de son équipe. Il s’est rendu directement à l’hôpital où avait été admis
Albert Ebossé. Nous avons également constaté la présence de l’ex-mi-
lieu de terrain de la JSK Zabiaa.
Hadj Taleb sera le seul
interlocuteur de Charef
2
e
journée
MCA-ASO

Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Ligue 1
Dimanche 24 août 2014
Salah : «Je suis
en nette
progression»
«J’ai commencé ma pré-
paration il y a plus d’une
semaine et j’essaye de ré-
cupérer tous mes moyens
physiques. Je vais douce-
ment mais sûrement afn
de ne pas rechuter. Je
pense que je serai prêt
d’ici un mois afn que je
puisse prendre ma place.
Ça me soulage beaucoup
de savoir que je suis remis
de cette blessure qui m’a
fait beaucoup de peine et
qui m’a écarté du groupe
pour plus de six mois.»
Reprise lundi
Le staf technique a
donné un jour de repos
aux joueurs avant qu’ils ne
reviennent lundi en fn
d’après-midi pour prépa-
rer le prochain match face
au MOB. Ighil a jugé bon
de bénéfcier d’un jour de
plus pour préparer la pro-
chaine rencontre à Chlef
où l’erreur sera interdite.
Une séance est prévue
lundi à 18h.
Retour
directement
après le match
Le groupe est revenu
directement après la fn
de la rencontre. Les
joueurs ont pris une
douche et dîné à Alger
avant de revenir à Chlef.
Ighil est resté
à Alger
L’entraîneur Ighil n’est
pas revenu avec l’équipe à
Chlef après la fn du
match, il est resté avec son
staf dans la capitale, car
la reprise est prévue pour
lundi. Les joueurs qui ha-
bitent à Alger sont aussi
restés pour se ressourcer
chez eux. Tout le monde
sera revenu à Chlef lundi
après-midi pour com-
mencer les entraînements.
Medouar était
présent à
Omar-Hamadi
Le président de l’ASO et
porte-parole, M. Me-
douar, était présent hier
au stade Omar-Hamadi. Il
a rendu visite à l’équipe à
l’hôtel, où la mise au vert
a eu lieu. Plus tard, il a re-
joint le groupe au stade
afn de motiver les joueurs
avant le match où il a tenu
à dire son mot. Il a suivi la
partie des tribunes of-
cielles.
Match spécial
pour Gharbi
L’ex-milieu de terrain
de l’ASO, Sabri Gharbi, a
joué hier face à son ex-
club où il a fait ses classes
et qu’il a quitté au début
de l’exercice précédent.
C’était une épreuve spé-
ciale pour lui après celle
de la saison dernière où il
a afronté l’équipe trois
fois.
A. F.
B
ien que le premier
tour de la Coupe
de la CAF ne dé-
butera qu’au mois
de février pro-
chain, on laisse
croire que Boualem Charef aurait
émis le vœu que son équipe reçoive
ses invités sur un terrain gazonné et il
aurait même jeté son dévolu sur le
stade de Koléa, qui subit actuellement
des travaux de rénovation et qui sera
opérationnel d’ici la fn du mois de
décembre. En efet, les autorités lo-
cales ont décidé de refaire la pelouse
et de procéder à l’aménagement des
tribunes pour que cette enceinte re-
trouve des couleurs, lorsqu’on sait que
le stade de Koléa était réputé pour la
qualité de sa pelouse. Rappelons que
le MCA avait déjà joué le match aller
de la Coupe de la CAF face à la for-
mation égyptienne Haras Al Hou-
doud sur ce terrain et la partie s’est
achevée sur un score vierge. L’équipe
était entraînée par Mekhazni. Toute-
fois, Charef n’a pris aucune décision à
ce sujet et il a juste exposé l’idée aux
dirigeants qui sont prêts à répondre
favorablement à sa demande, dans la
mesure du possible, car tout dépen-
dra de l’achèvement des travaux qui
ont été entamés au niveau du stade.
Toutefois une source proche du club
nous a confé que si les joueurs réali-
sent de bons résultats à Bologhine en
championnat, il se pourrait bien que
le driver du MCA change d’avis,
lorsqu’on sait que le Mouloudia avait
réalisé de très belles performances à
Bologhine il y a trois années de cela, à
l’occasion de sa participation en Ligue
des champions, en gagnant même
avec des scores assez lourds et qui lui
ont permis de passer à la phase des
poules.
L’accord avec Tassili
Airlines se précise
Si le problème de domiciliation ne
risque pas de se poser du fait que le
MCA pourra tout simplement rester
à Bologhine, les pensionnaires de
Hydra ne veulent rien laisser au ha-
sard et tiennent dès maintenant à
faire face aux longs déplacements que
l’équipe devra efectuer en Afrique.
Ainsi, ils ont eu une discussion ami-
cale avec les responsables de Tassili
Airlines qui n’est autre qu’une fliale
de la Sonatrach et qui se sont montrés
prêts à assurer les déplacements du
MCA. Toutefois, les dirigeants de la
société sportive commerciale doivent
solliciter la maison-mère pour passer
aux négociations qui seront sanction-
nées par un accord entre les deux
parties. Si cette opération se concré-
tise, le MCA pourra mettre tous les
atouts de son côté pour réussir à pas-
ser à la phase des poules, surtout que
les responsables de cette équipe font
de cette Coupe de la CAF leur princi-
pal objectif, car si l’équipe réussit à at-
teindre ce stade de la compétition, à
ce moment les Mouloudéens procé-
deront à un renfort de choix pour que
les joueurs puissent accroitre leurs
chances d’ofrir au Doyen son second
titre continental.
Hadj Taleb : «Si Charef
émet le vœu de jouer sur
du gazon, on accédera à sa
demande»
Contacté par nos soins au sujet de
la possibilité de voir le MCA recevoir
ses invités en Coupe de la CAF à
Koléa et d’un éventuel accord avec
Tassili Airlines, nous avons pris at-
tache avec le premier responsable du
club, Hadj Taleb en l’occurrence, qui
nous dira : «La direction du Moulou-
dia mettra tous les moyens à la dispo-
sition de Charef pour qu’il puisse
accomplir sa tâche dans les meilleures
conditions et s’assurer que tous les
atouts soient du côté de notre équipe.
Si Charef émet donc le vœu de jouer
la Coupe de la CAF sur du gazon on
le fera, quitte à aller ailleurs. Pour ce
qui est de la possibilité d’assurer les
déplacements de l’équipe par le biais
de Tassili Airlines, cela nous intéresse
et on entretient de bonnes relations
avec les responsables de cette frme.»
K. M.
Présents à l’hôtel d’El
Biar, lieu de la mise au
vert du Mouloudia, pour
être aux côtés de leur
équipe et encourager les
joueurs, les responsables
du MCA ont profité de
cette occasion pour faire
le point sur l’événement
qui a fait l’objet de polé-
mique la semaine pas-
sée. Bien que la sortie
médiatique de Hadj Taleb
ait calmé les esprits et
que tout soit rentré dans
l’ordre, il n’en demeure
pas moins qu’il était nécessaire de prendre des mesures de pré-
cautions afin d’éviter que ce genre d’incident ne se reproduise,
lorsqu’on sait que Charef a été affecté par ce qui s’est dit à son
sujet et il n’est pas prêt à se retrouver une nouvelle fois face à une
situation pareille. Ainsi, il a décidé lors de cette discussion entre les
responsables du club en présence de Hadj Taleb que ce dernier
devra être son seul interlocuteur. Autrement dit, tout responsable
au niveau du club devra s’adresser au président, qui transmettra le
message à Charef. Une manière d’organiser les relations entre
toutes les parties, lorsqu’on sait que parmi les conditions du coach,
il a exigé qu’on lui donne carte blanche et que personne ne s’im-
misce dans son travail technique.
Il veut préserver la sérénité de l’équipe
En prenant cette décision, le premier responsable du club ne
veut en aucun cas ériger une barrière entre les dirigeants et le
coach comme certains peuvent l’interpréter, mais dans le seul but
de préserver la sérénité du groupe, en faisant barrage à ceux qui
essayent de semer la zizanie au sein du Mouloudia. À croire une
source digne de foi, on laisse entendre que Charef n’est pas contre
l’idée de discuter avec les responsables du club qui ont tout de
même le droit de s’inquiéter pour l’équipe, seulement il refuse
qu’on lui mette la pression au bout d’un seul match. Ainsi, il faut
attendre au moins quelques journées de championnat pour parler
au coach, et cela se fera dans les règles de l’art. La réunion sera
uniquement évaluative, dans le but d’aider l’entraîneur à accomplir
sa mission dans les meilleures conditions. Quoi qu’il en soit, ce
chapitre est définitivement clos et les responsables du MCA se sont
même mis d’accord pour qu’ils soient toujours aux côtés de leur
équipe, car le faux pas enregistré face au MCEE ne sera pas le der-
nier et il faut savoir se faire aux situations difficiles et les gérer
d’une bonne manière, afin que le club puisse atteindre ses objec-
tifs cette saison.
K. M.
Le Mouloudia pourra recevoir ses
invités à Koléa en Coupe de la CAF
La SSPA/MCA changera de siège
À croire une source digne de foi, on laisse en-
tendre que la SSPA/MCA ne renouvèlera pas son
contrat de location à Hydra et procédera à un
changement de siège. On n’écarte pas l’éventua-
lité d’un retour aux locaux de la Sonatrach sis à El
Achour. La même source ajoute qu’une nouvelle
organisation sera mise en place par les dirigeants
et seul le personnel de la société sportive aura le
droit d’accéder au siège du club, cela pour assurer
de meilleures conditions de travail. Toute per-
sonne étrangère ne sera autorisée à y pénétrer
que sur rendez-vous avec l’un des responsables du
Mouloudia. Ainsi, Hadj Taleb mettra en œuvre une
nouvelle organisation, comme il l’avait promis.
Sackey réintégrera le groupe cette semaine
Souffrant d’une infection au niveau de la cuisse, l’attaquant Eric Sackey a
bénéficié de trois jours de repos avant de reprendre les entraînements en
solo, ce qui l’a d’ailleurs privé d’être retenu dans la liste des dix-huit pour le
match de l’ASO. Maintenant qu’il s’est rétabli, le joueur sera autorisé à repren-
dre les entraînements cette semaine et à préparer le match du NAHD avec ses
coéquipiers. Il est à rappeler que Sackey est actuellement le seul attaquant au
MCA qui n’a joué aucune minute en match officiel du fait qu’il était indisponi-
ble en Supercoupe d’Algérie et lors des deux premières rencontres du cham-
pionnat. Le joueur est animé d’une bonne volonté et décidé à saisir la
moindre occasion qui se présentera à lui pour montrer de quoi il est capable.
Les Chnaouas en colère
contre Bichari
Suite à cette erreur d’appréciation, Bichari,
qui entretenait avant cette rencontre une
bonne relation avec les supporteurs du
MCA, est devenu l’ennemi public numéro 1
des Chnaouas. A la mi-temps l’homme au
sifet s’est fait traiter de tous les noms d’oi-
seaux.
Chaouchi fautif
sur le but de l’ASO
Après plus d’un an d’arrêt, le portier du
MCA, Chaouchi, n’a pas encore retrouvé
toutes ses sensations sur un terrain de foot-
ball. Après sa bourde face au MCEE, il fait
encore une fois parler de lui sur le premier
but de l’ASO. Une double erreur pour le gar-
dien en ne mettant que deux joueurs sur le
mur et en relâchant la balle dans ses buts
permet à l’adversaire de revenir dans le
match une minute seulement après l’ouver-
ture du score de Hechoud.
Djallit finalement
remplaçant
On avait prédit pour cette rencontre la ti-
tularisation de Djallit, synonyme de dernière
chance oferte par Charef à l’attaquant pour
se rattraper d’une fnale de coupe et un pre-
mier match de championnat face à El Eulma
complètement ratés. Or, le coach du MCA
n’a pas voulu prendre de risque cette fois et a
décidé de le reléguer sur le banc de touche.
Sylla sera titularisé à sa place.
Zaoui jouit du respect
des Chnaouas
La carrière de Zaoui force le respect de
tous les terrains algériens, notamment à Bo-
loghine où, hier, l’ancien de l’EN était ova-
tionné par le public chenoui.
Daham sur le banc
L’attaquant chevronné de l’ASO, Noure-
dine Daham, encore loin de sa forme phy-
sique, a été laissé sur le banc de touche hier.
Le coach, Ighil, a décidé de jouer avec un
seul attaquant de pointe, Messaoud.
Hechoud dédie son but
à Djallit
Après son but, Abderrahmane Hechoud
s’était dirigé vers le banc de touche moulou-
déen pour prendre dans ses bras son cama-
rade, Djallit. Un signe de soutien du
capitaine envers l’attaquant qui vit des mo-
ments difciles au MCA.
Lakhdari sur le banc
de touche
Le défenseur central chélifen, Lakhdari,
n’a pas pu retrouver l’équipe type cette se-
maine lors du déplacement à Bologhine. En-
core loin de sa forme physique en raison de
son retour récent de convalescence il a été
laissé sur le banc de touche.
Aksas remplace
Azzi, suspendu
L’équipe type arrêtée par Charef n’a pas été bou-
leversée en dépit de la défaite face au MCEE. Le
seul changement à noter derrière est la titularisa-
tion d’Aksas à la place de Azzi qui, rappelons-le est
suspendu pour cette confrontation.
Il y avait bien penalty pour le
MCA
A un but partout, le MCA n’était pas loin de re-
prendre l’avantage avant la mi-temps sur un penalty
qui aurait dû être sifflé par l’arbitre de la rencontre,
Bichari. Dans les répétions on voit bien que la balle
avait touché la main du défenseur chélifien.

Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
Ligue 1
3
1
ASO
Stade :
Bologhine
Les supporteurs
du MCA
exemplaires
Les Chnaouas présents en
force pour cette partie dans
les gradins de Bologhine se
sont montrés exemplaires en
soutenant leur équipe même
dans les moments délicats
du match, à l’image de l’éga-
lisation de l’ASO à la 42’ qui
était accueillie par les sup-
porteurs par des applaudis-
sements pour encourager
leur équipe. Cela a eu son
efet puisque les joueurs re-
prendront du poil de la bête
et sortiront vainqueurs de
l’empoignade.
Zaoui pète les
plombs
Il était pourtant l’un des
joueurs les plus expérimentés
sur le terrain hier, Zaoui, l’an-
cien international et le capi-
taine de cette équipe de
l’ASO, a complètement pété
les plombs à la 64’ en agres-
sant, sous les yeux de l’arbitre,
Karaoui. Il se fera expulser
sur-le-champ par l’arbitre de
la rencontre, Bichari.
MCA
LE CHIFFRE
TOP
FLOP
2
MCA : Chaouchi, Ha-
choud, Zeghdane (Benbrahem
85’), Berchiche, Akssas, Karaoui,
Mbingui, Aouedj (Gherbi 89’),
Hendou, Sylla ( Djalit 90’+1’),
Gourmi
Entraîneurs : Charef
ASO : Daif, Boulahia,
Zazou, Zaoui, Zaouche, Obaje,
Tedjar (Daham 74’), Meliani,
Heddouche (Bousaid 69’), Mes-
saoud (Naâmani 79’), Nana.
Entraîneur : Ighil
Afuence :
moyenne
Arbitres :
Bichari, Gourari,
Salaouadji
Avertissements :
Zaouche (4’) ASO
Expulsion :
Zaoui (64’) ASO
Buts:
Hachoud (40’),
Aouedj (64’) Sylla
(81’) (MCA) ; Ted-
jar (42’) (ASO)
Et de deux pour
Hachoud
Le meilleur buteur du
MCA la saison dernière
frappe fort en ce début de
saison. Ce dernier après
avoir réduit l’écart dans la
défaite essuyée face au
MCEE, trouve encore une
fois le chemin de flets face
à l’ASO pour la deuxième
journée de la saison.
³
³
Zaoui : «Le
Mouloudia n’a pas
besoin d’un
clochard agressif
pour gagner»
Interrogé par nos soin sur
son altercation avec Karaoui,
Zaoui nous dira : «C’est un
provocateur, ce genre de joueur
ne doit pas jouer dans notre
championnat. Malheureuse-
ment, l’arbitre de la rencontre
pourtant près de l’action a dé-
cidé de ne s’en prendre qu’à
moi, alors que lui aussi devait
quitter le terrain. Pour la dé-
faite, je dis tout simplement
que nous avons ofert la vic-
toire au MCA. Certains de nos
joueurs ne méritent pas de
porter le maillot de l’ASO car
ils ne le mouillent pas sur le
terrain.»
Karaoui : «C’est
une agression
caractérisée»
De son côté, Karaoui se dé-
fend : «Vous l’avez tous vu,
c’est une agression caractérisée.
Si j’étais aussi agressif qu’il le
prétend, j’aurai moi aussi été
expulsé. Si j’ai commis une er-
reur, je demande pardon, mais
vous verrez bien dans les
images, c’est lui qui s’en est pris
à moi.»
Ighil : «Nous avons
offert la victoire au
MCA, Zaoui n’a pas
le droit de parler
ainsi de ses
camarades»
Nous avons aussi approché
le technicien Ighil pour avoir
son avis sur le match mais
aussi sur l’expulsion de son
capitaine. Il nous confe :
«Nous avons ofert la victoire
au MCA aujourd’hui. Après
une mi-temps équilibrée,
quelques erreurs ont fait que le
Mouloudia prenne l’avantage
comme cette expulsion de
Zaoui. Il ne devait pas nous
laisser à dix surtout que c’est le
capitaine de l’équipe, et il n’a
pas le droit de parler de ses ca-
marades de la sorte.»
Aouadj : «Je dédie
ce but aux
Chnaoua»
Le buteur de la rencontre,
quant à lui, nous a déclaré :
«Je dédie ce but et cette
victoire à nos suppor-
teurs. Pour le
match, nous avons
su nous montrer
patients et pous-
ser notre adver-
saire à l’erreur.
Je pense que
l’addition aurait
pu être plus
salée si on avait
pu concrétiser nos
actions.»
Zaoui a voulu s’en
prendre à Karaoui
après le match
Grosse panique devant les
vestiaires du Mouloudia à la
fin de la rencontre. Zaoui, qui
ne s’est pas calmé de son ex-
pulsion, est venu s’en prendre
à Karaoui. Il a fallu l’interven-
tion de Charef, puis celle
d’Ighil pour le cal-
mer. Il revien-
dra à la
charge un
peu plus
tard
pour
insul-
ter le
milieu
de ter-
rain.
Benali
«Une victoire
méritée»
L’adjoint Charef lui pense que
son équipe mérite amplement le
gain du match : «C’est une victoire
méritée, mais elle était très difcile
à se dessiner pour nous. Nos
joueurs auront le mérite de ne
pas lâcher prise même après le
but égalisateur, c’est ce qui
a fait la diférence.»
Le Mouloudia comme on l’aime
R
evanchards de leur en-
tame de championnat
manquée à El Eulma,
les joueurs de Charef
étaient dans l’obliga-
tion de réagir à Bologhine hier à l’occa-
sion de la réception de l’ASO. Ils seront
d’ailleurs les premiers à se porter vers
l’avant sur un coup franc de Hachoud qui
ne passera pas loin du cadre, ce fut à la
12’ de jeu. Sur une action similaire à la
26’ Hachoud oblige cette fois le portier
Deif à intervenir et boxer la balle en cor-
ner. Le duel entre les deux hommes ne
s’arrêtera pas là, le capitaine du MCA
fera parler sa frappe sur un autre coup
franc à la 34’ arrêté par le gardien, puis
une frappe à l’intérieur de la surface qui
bute encore une fois sur un Deif des
grands jours. La bonne forme du portier
chélifen ne désespérera pas Hachoud
qui persistera jusqu'à cette fameuse 40’
où il arrivera enfn à trouver le chemin
des flets sur un coup franc qui trompera
Deif. 1-0 pour les Chnaouas à la 40’ de
jeu. Les supporteurs du MCA en force
pour la partie n’auront pas le temps de
savourer le joli but de Hachoud puisque,
deux minutes plus tard, Tedjar, aidé par
Chaouchi, arrive à remettre les pendules
à l’heure sur un coup franc du côté
gauche. A l’image du score, la partie sera
très serrée entre les deux équipes, jusqu’à
la 64’ de jeu où le héros de la Super-
coupe, Aouadj, arrive à conclure sur un
superbe mouvement des hommes de
Charef. Le but de l’ancien Kabyle était le
tournant du match puisqu’il permet aux
locaux de dominer la partie jusqu’à la fn.
Dix minutes avant le coup de sifet fnal,
Sylla aggravera la marque dans un but
qui nous rappelle étrangement son but
marqué à Bologhine contre le MCA alors
qu’il portait le maillot de l’USMH.
K.M.
Les Espoirs se sont
imposés sur la plus
petite des marges
Pour ce qui est des Es-
poirs de l’équipe, contraire-
ment à la saison précédente
où ils se produisaient géné-
ralement à Baba-Hcen ou à
Zéralda, ceux-là ont disputé
hier leur premier match à do-
micile au stade de Bologhine.
Des jeunes, du voyage avec
l’équipe senior en Turquie
ont pris part à la rencontre à
l’image de Heddoune,
Boumriche, Cherif-El
Ouazzani, Chita et Chaal. Il
est bon à rappeler que les
deux derniers cités faisaient
partie de l’équipe première en
déplacement au MCEE avant
que Charef décide de les faire
jouer avec les Espoirs dans
le but de leur donner des
minutes dans les jambes.
«Jich Chaâb maâk ya
Charef»
Critiqué après le premier faux
pas de la saison enregistré lors du
déplacement à El Eulma, Boulam
Charef, le nouveau technicien du
Mouloudia peut compter sur le
soutien des Chnaouas qui lui ont
réservé hier une petite ambiance
bien colorée à son entrée sur le ter-
rain de Bologhine en scandant
d’une seule voix : «Jich Chaâb
maâk ya Charef».
Les supporteurs
nostalgiques envers
Benali
L’adjoint de Charef, l’ancienne
gloire du MCA, a eu lui aussi droit
à une standing ovation au moment
de fouler la pelouse de Bologhine
hier. Un geste de reconnaissance
envers celui que l’on surnommait
le Del Piero algérien.
On
n’a pas oublié
Djemili
Titulaire indiscutable la saison
dernière avec le Mouloudia avant de se
faire bousculer par le retour de Chaou-
chi, Djemili fut fortement applaudi hier au
moment des échaufements par les suppor-
teurs du club. Cela en signe de remercie-
ment pour la fdélité du portier envers le
MCA et qui n’a pas levé le camp et a
accepté la concurrence avec l’ex-in-
ternational aujourd’hui de re-
tour.
150
supporteurs
de l’ASO présents
A noter hier la présence des
supporteurs chélifens qui se sont
déplacés pour soutenir les coéqui-
piers de Zaoui. On comptera près de
150 fdèles qui ont fait le déplace-
ment.
Medouar
dans la tribune
officielle
Le président de l’ASO Chlef n’a
pas manqué le déplacement hier à
Alger pour assister à la première sor-
tie de son équipe. Ce dernier était ac-
cueilli par le directeur marketing et
sponsoring du Mouloudia, Rafk
Hadj Hmed
Une
organisation
irréprochable
à Bologhine
Ce qui a attiré
notre attention à
l’avant match entre
le MCA et l’ASO
c’est cette organisa-
tion parfaite aux
alentours du stade
mais aussi à l’inté-
rieur. La présence
en force des forces
de l’ordre était
aussi à signaler.
Les joueurs
du MCA
fortement
ovationnés
par les
supporteurs
En dépit de l’en-
tame manquée de
la nouvelle saison
sur une défaite à El
Eulma, les suppor-
teurs du Moulou-
dia se sont montrés
très solidaires avec
leur équipe par
leur présence en
force hier au stade
de Bologhine mais
aussi par une stan-
ding ovation à l’en-
trée des joueurs sur
le terrain.
Les
dirigeants du
MCA présents
Aussi dans la tribune ofcielle,
certains anciens membres du staf di-
rigeant ont répondu à l’appel. Ceux-là
étaient déjà présents à l’hôtel avec
l’équipe la veille de la rencontre pour en-
courager les joueurs, à l’image du direc-
teur administratif, Yadel, ou de
l’actionnaire du club, Kamel Longar.
A noter aussi la présence de l’an-
cien DG du club, Abdelhamid
Zedeg, et de Mourad
Benslimane.
Sylla encouragé par les
supporteurs du MCA
Les premiers satisfaits de la décision de
Charef étaient les supporteurs du MCA qui,
depuis le match du MCEE, ont totalement
perdu confiance en Djallit. L’entrée à l’échauf-
fement de Sylla avec l’équipe type a donc pro-
voqué la réaction des Chnaouas qui l’ont
encouragé par des applaudissements.
1
1
ESS
Stade :
Tayeb-Mehiri
(Sfax)
Belameiri et
Benyoussef, quel
talent !
Deux joueurs ont émergé
du lot lors de ce match. Il
s'agit de Belameiri qui a été
un véritable poison pour les
Sfaxiens. Le rouquin Be-
nyoussef est incontestable-
ment la force de frappe de
Sfax. Il sait, tout simple-
ment, tout faire avec un bal-
lon.
La frappe molle
de Djahnit
On jouait la 52' quand l'ar-
bitre a accordé un penalty
aux Sétifens. Il sera très
mal tiré par Djahnit. C'était
là une occasion en or que
les Sétifens venaient de gâ-
cher.
CSS
LE CHIFFRE
TOP
FLOP
1
Sfax : Jeridi, Derbali
(Mammane 46’), Maâloul, Ben
Salah, Boulâabi, Hannachi, Kam-
moun, Ndong, Bahri, Ben Yous-
sef, Khenissi
Entraîneur : Troussier
ESS : Khedhaïria, Megatli,
Ze Ondo, Demou, Mellouli, Raït,
Djahnit, Lamri, Younes (Ziaya
67’), Belameiri (Amokrane 87’),
Benyettou
Entraîneur : Madoui
Afuence :
moyenne
Arbitres :
Outougou,
Téophile, Sylvain
Molla (Gabon)
Avertissements :
Ndong (45’) (CSS)
Ze Ondo (11’)
(ESS) CSS
Buts : Maaloul(87’
sp) (CSS)
Ze Ondo (61’)
Le Gabonais Ze Ondo a
inscrit son tout premier
but sous les couleurs de
l'ESS. Il faut noter que la
saison passée, ce joueur
n'avait que très peu joué.
³
³
Un accueil royal
à Sfax
Le moins que l’on puisse
dire est que les Sfaxiens
ont réservé un accueil des
plus chaleureux aux Séti-
fens et cela dès leur des-
cente de l’avion à l'aéroport
Tunis Carthage. Plusieurs
dirigeants du CS Sfax
étaient présents pour sou-
haiter la bienvenue aux
membres de la délégation
sétifenne. Les Tunisiens
ont fait preuve de la même
sollicitude durant tout le
séjour des Sétifens.
Sous l’œil
des caméras
L’arrivée de la délégation
sétifenne et son séjour à
Sfax ont fait l’objet d’un re-
portage qui a été difusé
par la télévision tuni-
sienne. Le journaliste
chargé de couvrir l’évène-
ment n’a pas manqué d’in-
terviewer Madoui.
"Ultra Inferno"
hôtes des
"Fighters"
Comme les membres de la
délégation ofcielle, les
supporters de l'ESS ont eu
droit à un accueil chaleu-
reux de la part de leurs ho-
mologues du CS Sfax. Les
"Fighters", le principal
groupe de fans du club tu-
nisien, n'ont pas manqué
d'inviter à dîner les mem-
bres d'"Ultra inferno" qui
s'étaient déplacés en nom-
bre à Sfax. La fête s'est
poursuivie très tard dans la
nuit.
Le retour
aujourd'hui
C'est aujourd'hui, soit le
lendemain du match, que
la délégation sétifenne
prendra le chemin du re-
tour vers Sétif. Le départ
de Sfax en direction de
Tunis se fera vers 8 heures
du matin. Comme lors de
l'aller, le trajet se fera par
route. L'avion qui trans-
portera les Sétifens de l'aé-
roport Tunis Carthage vers
Alger décollera à 12
heures.
La reprise ce lundi
Les camarades de Belamiri
n'auront pas le temps de
soufer. Dès le lendemain
de leur arrivée à Sétif, ils
seront à pied d'œuvre à
l'entraînement et cela pour
préparer le match de mardi
prochain contre l'USMBA.
La séance de reprise débu-
tera à 18 heures sur la pe-
louse du 8-Mai.
L'Entente n'a pas démérité
L'
ESS a joué hier son
match de la 6e et ul-
time journée du tour
de poules de la Ligue
des champions
d’Afrique de football face au CS
Sfaxien sans aucune pression, après
avoir assuré sa qualifcation pour le
carré fnal. La rencontre fut disputée et
le spectacle sur le terrain était de qua-
lité. Les équipes de Sétif et de Sfax ont
entamé le match pour défendre leur
statut de leader du groupe B.
Dès l’entame du match, les Sétifens
ont montré qu'ils n'avaient pas fait le
déplacement pour jouer la montre. Ils
s’installent dans le camp de Sfax. Les
choses ne traîneront pas et Benyettou
sera très près d’ouvrir la marque (5').
Une minute plus tard, Belameiri ratera
l’occasion de donner l’avantage à son
équipe suite à un service de Demou. A
la 11', Djahnit servira Belameiri dans
le dos des défenseurs tunisiens. Le
petit attaquant de l'ESS verra son tir
passer juste à côté du poteau de Djer-
ridi. La première occasion des Sfaxiens
se situera à la 22'. Khedhaïria sauvera
sur la ligne une tête de Benyoussef. Pa-
radoxalement, ce sont les Sétifens qui
se montreront les plus menaçants. Ce
sera par l’intermédiaire de Belameiri
encore lui, qui mettra à contribution
Jerridi, à la 28'. Le portier de Sfax se
mettra en évidence de fort belle ma-
nière en déviant, deux minutes plus
tard, un tir de Djahnit.
Une défense de fer
Trois fois de suite, les attaquants du CS
Sfax se feront prendre au piège du hors
jeu. Il faut dire que les défenseurs séti-
fens ont joué à chaque fois magnif-
quement le coup. A la 40’, Benyoussef
proftera d'un mauvais renvoi de la dé-
fense sétifenne pour adresser un tir
qui rasera la transversale de Khedhaï-
ria. La réplique des Sétifens sera im-
médiate et Benyetou, à la 44', ne
réussira pas à faire le plus facile, c’est-
à-dire pousser le cuir au fond des flets
alors que le gardien de Sfax était battu.
Juste avant la mi-temps, Benyoussef
efectuera une magnifque chevauchée,
à partir de son camp. Aprés un petit
cafouillage, Maaloul ratera le plus fa-
cile, alors que Khedhaïria était à plat.
La mi-temps surviendra sur un score
de parité qui n’illustre pas les nom-
breuses occasions au proft des deux
équipes. Les débats furent très animés
en seconde période. Les Sétifens n'ar-
riveront pas à faire preuve de réalisme.
A la 50', suite à un centre de Legraâ,
Jerridi ne calculera pas sa sortie et,
posté au deuxième poteau, reprendra
de la tête juste à côté du montant.
52', le penalty raté de
Djahnit
On jouait la 52' quand l'homme en
noir accordera un penalty à l'ESS que
Djahnit n'arrivera pas à transformer.
Jerridi efectuera une superbe parade.
On notera par la suite quelques belles
opportunités côté sfaxien qui seront
sans lendemain.
Les Tunisiens n’auront pas le temps de
soufer et ils ont failli se faire surpren-
dre à la 60' par Belameiri qui repren-
dra de volée un centre millimétré de
Legraâ.
61', Ze Ondo n'a pas
tremblé
Ce ne sera que partie remise,
puisqu'une minute plus tard, Ze Ondo
parviendra à ouvrir le score (0-1).
Les joueurs de Sfax ne baisseront pas
les bras et à la 70', Maâloul verra son
tir raser le poteau de Khedhairia. A la
73', Ziaya arrivera à doubler la mise,
mais son but sera refusé pour un hors
jeu pas du tout évident.
Ce qui restera du match prendra des
allures de guerre de tranchée au niveau
de la zone intermédiaire.
87', Maâloul égalise sur
penalty
Les Sfaxiens arriveront à niveler la
marque suite à un penalty transformé
par Maâloul à la 87'. Mellouli ayant
bousculé Hannachi dans la surface de
réparation (1-1). La fn du match sera
sifée après une dernière alerte signée
Benyoussef. Au fnal, les Sétifens ont
arraché un nul qui ne leur permet pas
de se placer à la tête du groupe B et
surtout de jouer le match retour comp-
tant pour les demi-fnales à Sétif.
S. B.
Madoui : «Mes joueurs se
sont bien battus»
«Je ne peux que féliciter mes joueurs qui ont appliqué comme il se
doit les consignes qui leur ont été données et qui se sont bien battus. Ce
résultat nous permet d’entrevoir l’avenir dans cette Ligue des champions
avec beaucoup de sérénité.»
Troussier : «Le plus dur
commence maintenant»
«Encore une fois, nous avons encaissé un but aprés une erreur indivi-
duelle. Nous aurions pu prétendre à mieux dans ce match si ce n’est cette
peur inexplicable de mal faire, éprouvée par mes
joueurs. C’est à ce niveau qu’il y a un énorme
travail à faire. Le plus dur commence
maintenant.»
325 invitations
pour les
Sétifiens
En plus de l'ac-
cueil chaleureux
qu'ils ont réservé
à leurs hôtes sé-
tifens, les diri-
geants du CC
Sfax ont décidé
de faire un autre
geste. En efet, pas
moins de 325 invita-
tions ont été données
aux dirigeants de l'ESS
pour qu'ils les re-
mettent aux sup-
porters qui ont
fait le dépla-
cement à
Sfax. Il est
utile de
rappeler
qu'une
opération
similaire a
été lancée
par les Séti-
fens lors du
match aller au
stade du 8-Mai.
Une
seule séance
avant l'USMBA
Le coach de l'ESS, Kheireddine
Madoui, doit se contenter d'une
seule séance d'entraînement pour
préparer l'important rendez-vous
contre l'USMBA. Il insistera très
certainement sur le tactique et il
aura à choisir l'option adé-
quate pour contrer
l'équipe de la Me-
kerra.
Plusieurs
changements
dans l'équipe
Il est certain que Madoui
présentera contre
l'USMBA une équipe qui
ne ressemblera que très
peu à celle qui a donné la
réplique au CS Sfax. Le
coach sétifen veut que son
team ait une certaine fraî-
cheur physique et pour
cela il aura à puiser large-
ment dans l'efectif
laissé à Sétif.
La
mise au vert
à l'hôtel Zidane
Les dirigeants sétifens
avaient dans un premier
temps programmé de
loger les joueurs à l'hôtel
Ettedj, juste après leur re-
tour de Tunisie. Ce sera f-
nalement à l'hôtel Zidane
que sera efectuée la mise
au vert avant la rencontre
face à l'USMBA.
Une
réponse
cinglante sera
donnée à Serrar
Quelques jours avant le match ESS-
USMBA, Serrar avait entamé la guerre psy-
chologique. Il a tenté de jeter le discrédit sur
l'actuelle direction, en afrmant qu'il avait
laissé un solde positif de 250 millions avant
son départ. Les dirigeants sétifens se sont
abstenus de réagir et attendent la fn du
match pour, selon les indiscrétions de
l'un d'entre eux, déballer certaines vé-
rités qui mettront à mal l'actuel
homme fort de l'USMBA…
À suivre.
Boussekine
à l'accueil des
supporters
Hassan Hammar a chargé
Boussekine d'accueillir les sup-
porters qui ont fait le déplace-
ment en Tunisie. Le dirigeant
de l'ESS aura, en plus, la tâche
de distribuer les billets oferts
par la direction du CS Sfax. 25
billets des 325 mis à la disposi-
tion des Sétifens donnent accès
à la tribune d'honneur. Des di-
zaines de supporters se sont
rendus à l'hôtel où réside la dé-
légation de l'ESS pour rendre
visite aux joueurs et ils ont eu
l'agréable surprise de se voir of-
frir des billets d'accès au stade.
Un mariage a été
célébré dans l'hôtel
des Sétifiens
Un des joueurs de l'efectif
sfaxien a célébré son mariage
au niveau de la salle des fêtes de
l'hôtel Zitouna, le lieu de rési-
dence des Sétifens. Ces der-
niers ont juste marqué leur
présence après l'invitation qui
leur a été faite. La salle des fêtes
étant assez éloignée des cham-
bres occupées par les joueurs,
ceux-ci ont pu tomber dans les
bras de Morphée sans aucun
problème.

Ligue des champions
Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014

Ligue 1
Coup d’œil
N° 2744
www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
0
1
CSC
Stade : Makhlouf-
Smaïl (l’Arbaâ)
Et de 2
pour le CSC !
Filets troués
RCA
LE CHIFFRE
TOP
FLOP
500
RCA : Mazouzi, Ali Guechi,
Yettou (Derrag 72’), Bouaïcha
(Bouden 81’), Zeddam, Bouke-
touh, Ferhani, Daoud, Mokdad,
Derfalou, Harrouche (Bouderbal
54’)
Entraîneur : Mekhazni
CSC : Cédric, Remache, Ben-
cherifa, Berthe, Bouba, Rouabah,
Allag, Guerabis (Hadji 74’), Zo-
biri, Sameur, Boulemdaïs
Entraîneur : Garzitto
Afuence :
nombreuse
Arbitres :
Bekouassa,
Bounoua,
Bourouba
Avertissements :
Bouba (90’) (CSC)
But : Rouabah (33’)
(CSC)
Pour leur premier dé-
placement de la saison,
les Sanafr étaient un peu
plus de 500 à faire près de
500 km pour soutenir
leur équipe, comme à leur
habitude
³
³
500
Constantinois
à l’Arbaâ
500 supporters des Vert et
Noir débarquent à l’Arbaâ et
troublent la quiétude des habi-
tants qui, tout de même, ont été
contents de l’ambiance créée
par les Sanafir avec leurs chants
et leurs tambours. Ils commen-
çaient à affluer à partir de 9 h.
Au stade à 14h
A partir de 14h, les portes du
stade ont été ouvertes au public
et tous les supporters de la ville
des Ponts y ont accédé aisé-
ment.
Ils ont accroché
leurs banderoles
A l’intérieur de l’enceinte, les
fans du CSC ont accroché leurs
banderoles et bâches aux cou-
leurs de leur équipe, le vert et le
noir.
Bentoubal reçu par
Amani avec des
fleurs
L’on se rappelle que lors du
match retour de la saison pas-
sée, le président Amani a été
reçu par Bentoubal avec des
fleurs. Pour ce match, Djamel
Amani a tenu à lui rendre la pa-
reille. Les deux présidents se
sont donné l’accolade et Amani
a remis un bouquet de fleurs à
Bentoubal en signe de bonnes
relations qui existent entre les
deux clubs.
L’innovation
de Hakim Sbaâ
L’entraîneur des gardiens de
but du CSC Hakim Sbaâ ne
cesse de nous étonner avec à
chaque fois une façon nouvelle
de travailler. On l’a déjà vu lors
des matchs officiels figer une
caméra sur son gardien tout le
long de la rencontre pour que le
lendemain il étudie et corrige
ses lacunes. Cette fois, on l’a vu
travailler avec des balles de ten-
nis qu’il frappe avec une ra-
quette. Il utilise aussi des
ballons plus légers que les nor-
maux pour développer chez le
gardien des reflexes qu’il ne
connaîtra pas s’il travaille seule-
ment avec un ballon règlemen-
taire. En tout cas son passage,
ce début de semaine au centre
de Sidi Moussa pour assister à
une réunion du staff technique
national n’est pas du tout for-
tuit.
Lamine B.
L
a rencontre dé-
marre sur les cha-
peaux de roues
où les deux
équipes se sont lancées à
l’assaut des buts, notam-
ment du côté des locaux qui
ont montré d’entrée leur in-
tention avec ce centre vers la
surface de réparation clu-
biste de Harrouche et Cédric
a dû arrêter la balle par deux
fois pour la maîtriser. Ainsi,
les poulains de Mekhazni
sont entrés directement dans
le vif du sujet. Yettou récu-
père le ballon et pénètre du
côté gauche et adresse un
centre, heureusement qu’au-
cun joueur de l’Arbaâ n’était
présent à sa réception (9’).
Quatre minutes après, le
CSC réagit par une incur-
sion de Zobiri qui alerte son
coéquipier Sameur d’une
belle talonnade, Mazzouzi
eut toutes les difcultés du
monde à capter le cuir et an-
nihiler cette occasion (13’).
Mokdad répond une minute
plus tard par un travail indi-
viduel, mais voit son tir sor-
tir à quelques millimètres
des buts gardés par l’interna-
tional Cédric. Les camarades
de Rouabah, qui ont subi
quelques assauts, commen-
cent à sortir de leur coquille
en allant titiller les gants de
Mazouzi, par l’intermédiaire
de Berthe (20’) qui reçoit un
ballon aérien botté du cor-
ner par Rouabah et Allag
(30’) qui, suite à un travail
individuel, s’applique et tir
en direction des buts et rate
le cadre de près. Le CSC
commence à monter un peu
en puissance et Boulemdaïs,
qui décroche et hérite d’un
ballon de son milieu de ter-
rain, part sur le côté et voit
son ballon sortir en corner
en le bottant, repris par
Allag, lequel relance Lucas
Rouabah dans la surface de
réparation, et d’une superbe
tête trompe le gardien Ma-
zouzi (33’), c’est l’euphorie
dans les gradins des Sanafr.
Après quelques timides in-
cursions, le score en restera
là jusqu’au sifet de la mi-
temps, renvoyant les 22 ac-
teurs aux vestiaires. La
seconde période débute dif-
féremment, du moment que
c’est les poulains de Garzitto
qui avaient pris les choses en
main et ne se contentèrent
pas de défendre leur maigre
avantage. Zobiri a failli cor-
ser l’addition en adressant
un tir puissant qui passe à
un cheveu de la transver-
sale, au grand soulagement
de Mazouzi (49’). Mais à
quinze minutes de la fn, les
joueurs de l’Arbaâ, voulant à
tout prix revenir à la
marque, se lancèrent à l’as-
saut du camp clubiste dont
les joueurs ont reculé d’un
cran. Le RCA s’est montré
très dangereux à la fn et les
Sanafr doivent une fère
chandelle à leur gardien Si
Mohamed Cédric, comme
par exemple cette claquette
de ce gardien qui enlève à
Daoud une occasion nette de
niveler la marque (83’). Le
CSC résiste et c’est en toute
logique que la formation de
Garzitto l’emporte sur la plus
petite des marges.
M. A.
Les Sanafir piègent
les Vickings
U21 : RCA 1 - CSC 1
Les supporters des deux
camps ont assisté à une
confrontation en lever de ri-
deau avec les U21. En efet, les
deux équipes se sont neutrali-
sées et le score fnal était de un
but partout. Les supporters
ont pu suivre et apprécier
quelques phases de jeu très
plaisantes.
Des surfaces
qui emplissent l’infirmerie
Contrairement aux deux stages de préparation qui se sont déroulés en
Tunisie, l’infirmerie clubiste n’avait accueilli qu’un seul joueur hormis Bel-
lakhdar qui était passé sur le billard bien avant la fin de la saison écoulée.
Seul un joueur s’était blessé et à la fin du stage, il s’agit du joueur Anane.
Mais en revenant à Constantine, les choses se sont un peu corsées. Le
nombre de blessés augmente et la cause est due essentiellement au
changement constant de pelouse. L’équipe s’entraîne sur le gazon naturel
du terrain de l’annexe du stade Hamlaoui dont la planéité laisse à désirer
contrairement à l’excellente pelouse du terrain principal qui est chouchou-
tée comme un bébé et qui présente une excellente planéité ainsi qu’une
bonne tonte et qualité de l’herbe. Les articulations, les tendons et les
chevilles souffrent sur le terrain annexe qui, au passage, a été fermé pour
rénovation. Mais le plus dur encore, c’est le tartan. Quand les joueurs
passent du naturel à la surface dure du tartan, c’est une souffrance, sur-
tout pour les gros muscles. A priori, ce détail ne semble pas affecter les
locataires de la ligue et de la fédération, mais nous sommes parmi les
rares pays où le championnat professionnel se joue sur les deux surfaces.
Il est vraiment temps de faire une réflexion sérieuse sur l’avenir du foot-
ball professionnel et lui donner sa véritable dimension afin de se mettre
au niveau de nos voisins, quitte à fonctionner seulement avec un cham-
pionnat à huit équipes.
Lamine B.
Mekhazni : «Nous
avons dominé mais...»
«Le score ne refète pas la physiono-
mie de la rencontre. On a dominé les
débats et le but du CSC vient suite à
une balle arrêtée malheureusement. On
a beaucoup péché devant les buts et
nous allons porter des corrections là-
dessus.»
Garzitto : «Notre victoire
est méritée»
«Ce fut une rencontre difcile de-
vant un adversaire très coriace. Toute-
fois, notre victoire est méritée et nous
allons travailler davantage pour arra-
cher encore d’autres succès. On n’est
qu’au début et il reste beaucoup de
chemin à faire.»
Le but du CSC avait tra-
versé les flets troués. Tout le
monde avait cru en premier
lieu que le ballon avait tapé
dans le petit flet.
Après sa victoire à do-
micile face au CRB lors
de la première journée
du championnat, le CSC
réalise son second succès
d’aflée et afche ses in-
tentions au départ.
L
es lois et règlements sont faits pour baliser
et règlementer un sport comme par exem-
ple le football. Dans tous les pays du
monde, il en existe un qui régit le cham-
pionnat du pays et l’Algérie n’échappe pas à cette
règle. Beaucoup de présidents de club et d’entraî-
neurs, si ce n’est la plupart d’entre eux, ne voient
pas du bon œil l’article 5-2 des dispositions règle-
mentaires relatives aux compétitions de football
professionnel saison 2014-2015 qui stipule que le
nombre de joueurs étrangers autorisés pour l’en-
registrement est limité à trois joueurs par club
professionnel de Ligue 1 Mobilis et que seuls deux
étrangers doivent être alignés en même temps au
cours d’un match. L’on s’interroge comment un
président peut faire signer trois étrangers qui ont
été au moins une fois dans leur carrière internatio-
naux dans leur pays, donc une valeur plus ou
moins sûre, puis leur verser un salaire, pour fina-
lement n’en faire jouer que deux en même temps,
tandis que le troisième restera sur le banc et n’en-
trera sur le terrain que pour remplacer un étran-
ger. Une aberration qui caractérise bien l’esprit
trop protectionniste de notre institution footballis-
tique.
L’appel de Garzitto
Dans ce même registre que celui des étrangers
évoluant dans notre championnat, nombre d’en-
traîneurs qui ont dans leur effectif trois étrangers
ne comprennent pas le fait que ces derniers ne
peuvent joueur ensemble, d’où la frustration affi-
chée notamment par l’entraîneur du CSC Diego
Garzitto qui s’est toujours interrogé sur le pour-
quoi de ce fameux article. A ce propos, il nous
dira : «Si vraiment ils veulent qu’il n’y ait que deux
étrangers qui puissent jouer ensemble, ils
n’avaient qu’à pas changer l’ancien article. Avant,
le club avait droit à seulement deux étrangers, qui
pouvaient évoluer en même temps, mais autoriser
le recrutement d’un troisième qui ne peut jouer,
c’est un non-sens et une aberration totale.» C’est
pratiquement l’avis de tous les techniciens et à ce
titre, le coach constantinois, à travers la discus-
sion, semblait beaucoup souhaiter que sa requête
et celle de ses confrères de revoir cet article et le
modifier soit parvenue aux responsables du foot-
ball et cela pour le bien et la promotion du football
et du sport en général.
Où sont les sept joueurs
issus de la formation ?
Dans le même état d’esprit protectionniste, les
nouvelles dispositions pour la saison 2014-2015
règlementent l’effectif senior dans son article 6-1
stipulant qu’en Ligue 1 Mobilis : 25 joueurs profes-
sionnels au maximum, dont trois (03) gardiens de
but obligatoires et les trois (03) joueurs étrangers
éventuellement, y compris sept (07) joueurs issus
de la formation du club, doivent composer une
équipe. Or, en regardant de près les effectifs des
clubs, on voit rarement ces fameux sept joueurs
issus de la formation du club comme ils le recom-
mandent dans cet article 6-1. Ce sont des disposi-
tions règlementaires qui doivent être appliquées à
la lettre, sinon à quoi bon être ferme sur un article
et se montrer intransigeant quand on sait que
l’autre article intéresse peu l’instance footballis-
tique qui est, soi-disant, la garante de l’application
du règlement.
Lamine B.
Cet article qui dérange tous les entraîneurs

Ligue 1
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
1
1
JSS
Stade: Unité-
maghrébine
(Béjaïa)
Les supporters,
le véritable 12
e
homme !
Si les poulains du coach Amrani ont réussi à revenir dans le
match, hier, face à la JS Saoura en deuxième période, le mérite
revient aux supporters qui ont poussé leur équipe jusqu’au bout
pour inscrire le but égalisateur. D’ailleurs, ils sont considérés
comme le véritable 12e homme du match, bien que leur équipe
se soit contentée d’un nul dans un match qui marqué par beau-
coup d’occasions ratées par les Béjaouis.
Hallalchi a faussé la partie
Si les deux équipes ont été à la hauteur, hier, en fournissant une
belle prestation sur le terrain, en seconde période, il faut mention-
ner la mauvaise prestation de l’arbitre de la partie, Hallalchi, qui a
failli provoquer la pagaille par ses interventions qui n’ont pas été
à la hauteur. D’ailleurs, c’est tout le monde qui a critiqué la mau-
vaise prestation de l’arbitre, hier. Il a même validé un but inscrit
alors qu’il y avait une position de hors-jeu.
MOB
LE CHIFFRE
TOP
FLOP
2
MOB : Zaïdi, Aguid, Benali,
Messaoudi, Mebarakou, Zerdab
(Sayeh 82’), Ferhat, Dehouche
(Sidibé 77’), Hamzaoui, Yaya
(Rahal 46’), Ballo
Entraîneur : Amrani
JSS : Benkhodja, Tobal, Ter-
bah, Benzerga, Badifls, Zaoui, El
Amali, Djousse (Belkheir 88’),
Boucherit, Sayeh (Djebbour 75’),
Boussmaha
Entraîneur : Alain Michel
Afuence :
nombreuse
Arbitres : Hallal-
chi, Brahim, Dou-
lache
Avertissements :
Hamzaoui (73’)
(MOB) ; Sayeh
(44’), Bousmaha
(76’), Tobbal (80’)
(JSS)
Buts : Zerdab (65’)
(MOB) ; Djousse
(42’) (JSS)
En concédant un faux-pas, hier à domicile, face aux Su-
distes de la JS Saoura, les Crabes du MO Béjaïa viennent de
perdre leurs deux premiers points de la saison sur leur terrain,
après avoir réalisé un bon départ en allant s’imposer à Alger
face au NAHD sur le score de 0 à 2. Désormais, les Béjaouis
sont dans l’obligation de réagir lors des prochaines journées
pour se ressaisir et éviter de se compliquer la tâche.
³
³
T
out auréolés de le dernier
succès ramené de la capi-
tale face au NA Hussein
Dey, les Crabes du MO
Béjaia vont tenter d’exercer un grand
pressing dès l’entame de la partie, afn
d’inscrire ce but libérateur devant une
équipe de la JS Saoura qui s’est mon-
trée très organisée sur le terrain en
fermant toutes les issues et en ne lais-
sant pas beaucoup d’espaces à leur ad-
versaire. Cependant, les deux équipes
vont se montrer vigilantes tout au
long de cette première période où
nous n’avons pas enregistré beaucoup
d’occasions. Cela dit, les poulains du
coach Amrani vont se procurer une
première occasion à la 29’ par Aguid
qui a failli tromper le gardien Ben-
khodja. Les Béjaouis auraient pu ou-
vrir le score, si Mebarakou avait bien
ajusté sa tête qui passe à côté des bois,
suite à un corner botté par Zerdab
(40’). Alors qu’on s’acheminait vers la
fn de la première période, les visi-
teurs parviennent à ouvrir le score par
Djousse qui profté d’un cafouillage
pour donner l’avantage à son équipe
(42’) et c’est ainsi que se termine la
première période.
Zerdab remet
les pendules à l’heure
De retour des vestiaires, les Bé-
jaouis vont se montrer déterminés à
revenir dans le match, en exerçant un
grand pressing sur la défense de la JS
Saoura à la recherche du but égalisa-
teur. D’ailleurs, l’entrée de Rahal va
donner du sang neuf au comparti-
ment ofensif qui se procurera
quelques occasions, notamment par
Hamzaoui et Rahal. Les Béjaouis vont
trouver la faille à la 65’. Après plu-
sieurs tentatives et sur un cafouillage,
le Franco-Algérien Zerdab redonne
de l’espoir à son équipe et au public
présent en force, en remettant les pen-
dules à l’heure. Ce but a donné plus
de motivation aux camarades de capi-
taine Dehouche qui vont tenter de se
procurer d’autres occasions de buts,
mais en vain. La dernière occasion est
à metre à l’actif du milieu de terrain
Ferhat dans le temps additionnel où
Benkhodja a été obligé de se déployer
pour sortir la balle qui a heurté le po-
teau. Le match se termine sur ce pre-
mier faux-pas à domicile. Désormais,
les camarades de Rahal doivent ou-
blier ce match est songer à se ressaisir,
afn de faire le plein en cette phase
aller.
S. A
Les Crabes piégés !
Amrani : «L’arbitre
nous a fait sortir
du match»
«Je suis déçu par le résultat nul, car nous aurions pu faire
mieux, si nous avions osé en exploitant les occasions que
nous nous sommes créés, notamment en seconde période,
mais cela n’a pas été le cas. Je dois dire que l’arbitre a faussé
la partie et nous a fait sortir du match, puisque ses interven-
tions n’ont pas été à la hauteur. Je ne vais pas commenter l’ac-
tion du but, mais aujourd’hui, il est passé à côté de son
sujet.»
Alain Michel :
«Je suis satisfait
de ce point»
«Je crois que les deux équipes ont perdu
deux points, car ells ont eu beaucoup d’occa-
sions sans pour autant inscrire plus d’un seul
but en première période. On aurait pu faire
mieux, mais dommage. On a assisté à un bon
match. Personnellement, je suis satisfait de ce
point, car après celui pris face à l’ASO, on vient
d’obtenir notre deuxième point. C’est de bon au-
gure pour la suite du parcours.»
S. A.
Benkhodja hué
Le portier de la JS Saoura, en l’occurrence Benkhodja
Nassim, n’a pas eu droit à un accueil chaleureux, lui qui a
été hué et insulté, au moment où il a fait son apparition sur
le terrain pour les échaufements d’Avant-match. Une ma-
nière de lui dire qu’il n’était pas le bienvenu à Béjaïa, après
avoir préféré évoluer dans des clubs en dehors de la region,
ce qui n’a pas été du goût des fans mobistes.
Amrani reconduit l’équipe
victorieuse du NAHD
Voulant appliquer la régle qui dit qu’on ne change pas une
équipe qui gagne, le premier responsable de la barre tech-
nique du MOB, en l’occurrence Amrani, a décidé de
faire confance à la même équipe qui a afronté le
NA Hussein Dey lors de la première journée
et qui a réussi à revenir avec les trois points
de la victoire. Cela dit, deux joueurs im-
portants de l’équipe, Rahal et Sidibé, sont
restés sur le banc.
Banouh et Brahmia
hors des 18
Etant donné qu’il était l’obligation de
sacrifer deux joueurs pour ne prendre
que 18 éléments pour la rencontre, le
coach du MOB a décidé de sacrifer deux
joueurs, hier, face à la JS Saoura. Il s’agit de
Banouh et Brahmia qui n’ont pas fguré sur la
liste des 18. Le coach béjaoui a donc préféré
convoquer deux joueurs autres joueurs à leur place.
Espoirs
MOB 3 - JSS 0
Après avoir réussi à enta-
mer la saison par un succès en
déplacement, les Espoirs du MO
Béjaia ont confrmé, hier samedi à
domicile, en disposant de leur adver-
saire du jour, la JS Saoura, sur le
score de 3`à 0. Soit une bonne opéra-
tion pour les jeunots du MOB qui
sont bien partis pour réaliser un
bon parcours cette saison, sur-
tout que leur parcours la sai-
son dernière a été
catastrophique.
Les dirigeants en force
Comme la rencontre d’hier face à la JS Saoura était importante pour la
formation du MO Béjaïa, les dirigeants du MOB ont tenu à se présenter en
force, hier, à l’occasion de cette première rencontre à domicile. C’est ainsi
qu’ils ont tenu à demander aux joueurs de bien réagir et de réaliser un bon
résultat, afn d’enchaîner un autre succès.
Alain Michel
retrouve Béjaïa
Ayant déjà travaillé à Béjaïa
au sein de la formation de la
JSMB, le technicien français,
en l’occurrence Alain Michel,
a retrouvé la ville de Béjaïa, à
l’occasion de cette rencontre
face au MOB. D’ailleurs, il
connaît bien cette équipe dans
la mesure où il a eu la chance
de la driver lorsqu’il était en-
traineur de la JSMB il y a
quelques mois.
Première réalisation de Zerdab
En réussissant à remettre les pendules à l’heure, le milieu de terrain émi-
gré, en l’occurrence Zahir Zerdab, a ouvert son compteur buts et inscrit sa
première réalisation avec son équipe. Malheureusement, cela n’a pas suf au
MOB pour empocher les trois points de la victoire, en se contentant d’un
match nul sur le score de parité 1 à1.
S. A.
Coup d’oeil
JS Saoura
CS Constantine
MC Oran
USM Alger
MC El Eulma
USM Bel Abbès
NAHussein Dey
ASO Chlef
ASM Oran
USM El Harrach
RC Arbaa
CR Belouizdad
ES Sétif
JS Kabylie
MC Alger
MO Béjaia
2-1
0-1
2-1
3-1
1-2
1-0
0-1
Reporté
Prochaine journée
Classement
USM El Harrach
MO Béjaia
ASM Oran
MC Alger
JS Kabylie
CR Belouizdad
RC Arbaa
ES Sétif
MC El Eulma
JS Saoura
NAHussein Dey
ASO Chlef
USM Alger
MC Oran
CS Constantine
USM Bel Abbès
Résultats et classement de la 2
e
journée
Ligue 1 Mobilis
Ligue 1
Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014

2 1
MCEE
Stade :
1
er
-Novembre
(Lavigerie)
Benachour
fait tomber
son ex-équipe
Le fait de se retrouver
sur le banc ne l’a pas af-
fecté. Bien au contraire,
Benachour en a tiré proft
pour se motivé et apporter
un plus, après son entrée
en jeu. Ancien joueur du
MCEE, c’est lui qui a été
l’auteur du but de la vic-
toire des Harrachis.
El Harrach privé
de deux penalties
Si dans l’ensemble, l’arbi-
tre de la rencontre, M. Ba-
chir, a été à la hauteur. Ce
dernier a commis deux er-
reurs qui auraient pu in-
fuencer le résultat fnal de
la rencontre. En efet, la
Harrachis ont été privés de
deux penalties, le premier à
la 2’ lorsque Mebarki a été
fauché dans la surface de
réparation, et à la 18’
lorsque la balle a touché la
main d’un défenseur d’El
Eulma sur un tir de Frioui.
USMH
LE CHIFFRE
TOP
FLOP
1
USMH : Limane, Boule-
khoua (Benaldjia 76’), Ziane-
Cherif, Mazari, Keniche, Gherbi,
Aït Ouamer, Amada, Mebarki
(Benachour 61’), Frioui (Tiaïaba
64’), Abid
Entraîneur : Iaïche
MCEE : Ousserir, Belkhi-
ter, Oussalah, Maïza, Bouterbiat,
Bentayeb, Hemami, Derradja
(Kadri 73’), Abbès (Bouzama
64’), Chenihi, Hamiti (Kara 67’)
Entraîneur : Gouavec
Afuence :
moyenne
Arbitres : Bachir,
Etchiali, Hadj Saïd.
Avertissements :
Aït Ouamer (18’),
Amada (74’)
(USMH) ; Hemami
(74’) (MCEE)
Buts : Abid (70’),
Benachour
( 88’)(USMH) ;
Derrardja (11’)
(MCEE)
Défaits lors de la pre-
mière journée face au
RCA, au stade de Ré-
ghaïa, les coéquipiers de
Limane ont ofert, hier, la
première victoire de la
saison à l’USMH.
³
³
Yahi en
superviseur
Dans l’une des tribunes du
stade Lavigerie, nous avons
noté la présence de l’entraîneur
adjoint du CRB, Hocine Yahi,
pressenti ces derniers jours
pour intégrer le staf technique
de l’Equipe nationale. Inter-
rogé à ce sujet, l’ex-internatio-
nal nous dira : «Je suis là au
service du CRB et non pas pour
superviser des joueurs pour le
sélectionneur national. Pour le
moment, y a rien d’ofciel à ce
sujet.»
Le bus de l’USMH
bloqué dans des
embouteillages
Les Harrachis sont arrivés
en retard au stade. Ce n’est que
vers les coups de 16h15 qu’ils
ont posé pied au stade du 1er-
Novembre, alors qu’ils de-
vaient y être bien avant. La
raison est que le bus a été blo-
qué dans les embouteillages
sur le chemin du stade. D’ail-
leurs, les Eulmis sont arrivés
au stade, avant les harrachis.
Amada remplace
Boumechra
Absent lors du premier
match du championnat face au
RCA car il était malade,
Amada a fait son retour, hier.
Le milieu de terrain malgache
a été aligné d’entrée pour sup-
pléer l’absence de Boumechra
qui n’a pas pris part à cette ren-
contre contre El Eulma, à
cause d’une blessure à la che-
ville.
Lui et Aït Ouamer
se sont relayés au
poste de meneur
de jeu
Dans l’animation du jeu,
deux joueurs se sont occupés
de cette mission. Il s’agit de
Amada et Aït Ouamer. Mais il
faut dire que l’absence de Bou-
mechra a laissé un grand vide
au niveau du milieu de terrain
harrachi.
Confiance
renouvelée
en Keniche
Après sa bonne prestation
face au RCA lors du précèdent
match, Riad Keniche a été ali-
gné, une seconde fois, comme
titulaire au poste de latéral
gauche, pour pallier l’absence
de Belkheir qui soufre d’une
blessure à la cheville.
Abid envoie
Benachour
sur le banc !
Remplaçant face au RCA,
Abid a été titularisé, hier, face
au MCEE. Une décision qui
pour a contraint Benachour de
s’asseoir sur le banc, lui qui n’a
pas trop convaincu lors de la
rencontre précédente.
Herrada absent
G
Toujours aux côtés de son
équipe, le président du MCEE,
Herrada, n’a pas efectué cette
fois le déplacement au stade La-
vigerie. Et pour cause, ce dernier a préféré
rester à El Eulma pour des raisons person-
nelles.
Belhadi et Benamer
non convoqués
G
L’entraîneur du MCEE, Gouavec,
n’a pas opéré le moindre change-
ment par rapport au match pré-
cédent face au MCA. Ce sont les
mêmes 18 joueurs qui ont été retenus face à
El Harrach. Donc Belhadi et Benamer se
sont retrouvés, une nouvelle fois, hors des
18.
Gouavec a suivi le match
des Espoirs
G
Le coach d’El Eulma, le techni-
cien français Gouavec, ne se dés-
intéresse pas de l’équipe Espoirs.
En efet, il a suivi une bonne
partie du match qu’elle a livré face à El Har-
rach. Une occasion pour lui de détecter les
joueurs susceptibles de renforcer l’équipe
première. Il a discuté avec Ousserir, avant
le match, en marge de la séance d’échaufe-
ment. En tant que leader de son équipe, le
technicien français a montré à son interlo-
cuteur qu’il comptait beaucoup sur lui.
Laïb motive les joueurs
G
Le président de l’USMH, Moha-
med Laïb, a rendu visite aux
joueurs sur leur lieu de mis au
vert. Le premier responsable har-
rachi a tenu à encourager les joueurs et les a
motivés à gagner ce match face au MCEE.
Abid et Benachour
crucifient Ousserir !
C
hose due, chose promise.
Les Harrachis avaient
promis de se racheter,
après leur revers face au
RCA. C’est ce qu’ils ont fait, hier, en
venant à bout de la formation d’El
Eulma qui s’est présentée au stade La-
vigerie pour gagner cette rencontre.
D’ailleurs, elle a été la première à ou-
vrir la marque, mais c’était sans comp-
ter sur la grinta des coéquipiers d’Aït
Ouamer. Ces derniers ont entamé la
rencontre en force, prenant d’assaut le
camp eulmi dès les premières minutes
du match.
El Harrach domine,
Derrardja marque !
La première tentative est interve-
nue, après deux minutes de jeu. Après
une série de dribbles, Mebarki s’infl-
tre dans la surface de réparation et il a
fallu une intervention musclée d’un
défenseur d’El Eulma pour l’arrêter,
mais l’arbitre ne broncha pas. Deux
minutes plus tard, Mebarki adresse
une passe lumineuse pour Amada qui
s’est présenté seul face à Ousserir qui a
eu le dernier mot en déviant la balle
en corner. Opérant par des contre-at-
taques, El Eulma a trouvé la faille à la
11’. Sur une passe de Hamiti, Der-
radja a réussi à tromper la vigilance
de Limane, provoquant la stupeur des
supporters harrachis.
Mebarki stoppé
par Ousserir
Ces derniers ont cru au K O,
lorsque Hamiti a failli doubler la mise
à la 13’, sa balle ayant efeuré le mon-
tant. Par la suite, les Harrachis ont re-
pris du poil de la bête, mais en vain.
L’occasion la plus dangereuse est à
mettre à l’actif de Mebarki. A la 45’, ce
dernier s’est présenté seul face à Ous-
serir qui repousse la balle dans les
pieds de Mebarki qui tente une nou-
velle frappe, mais une nouvelle fois,
Ousserir se met en évidence. A
l’image de la première mi-temps, les
coéquipiers d’Aït Ouamer entament
en force la seconde partie de la ren-
contre.
88’, Benachour délivre
les Harrachis
Après plusieurs tentatives, ils ont
réussi à niveler la marque à la 70’. Sur
une passe de Boulekhoua, Abid, d’une
frappe, envoie la balle au fond des f-
lets. Alors que tout le monde croyait
que la rencontre aller se terminer sur
un score de parité, les Harrachis ont
réalisé un beau travail collectif qui
s’est matérialisée en but de la victoire.
A la 88’, Amada récupère la balle,
passe pour Benaldjia qui à tour sert
Benachour qui d’une frappe puissante
catapulte le ballon dans les flets de
l’infortuné Ousserir.
R. A.
Les Espoirs victorieux
En match d’ouverture, les
Espoirs harrachis se sont
imposés 2-0 face à leurs ho-
mologues eulmis. Un résul-
tat logique quand on sait
que l’USMH a dominé les
débats de bout en bout.
Le drapeau
palestinien était là !
G
Solidaires de la cause
palestinienne en ce
temps d’agression de
la part de l’Etat sio-
niste à l’encontre des habitants
de la Bande de Gaza, les Algé-
riens ne manquent pas une oc-
casion de brandir le drapeau
palestinien. C’était le cas, hier,
au stade de Lavigerie où les
supporters d’El Harrach en ont
accroché.
Des supporters
eulmis présents
G
Certainement boos-
tés par la victoire de
leur équipe face au
MCA, la semaine
passée, des supporters d’El
Eulma ont efectué le déplace-
ment pour venir encourager les
leurs face à la formation harra-
chie. Les Eulmis ont accroché
deux banderoles de soutien
pour marquer leur présence.
Ils ont salué Iaïche
et Gherbi
G
Iaïche a toujours la
cote auprès des sup-
porters d’El Eulma.
En efet, ces derniers
n’ont mas manqué de saluer
celui qui était l’entraîneur du
MCEE la saison écoulée. Idem
pour Gherbi qui a porté le
maillot d’El Eulma durant trois
saisons.
Iaïche : «Mes
joueurs n’ont
rien lâché»
«Notre victoire est mé-
ritée, car nous avons
fourni un match plein.
Mes joueurs y ont crus
jusqu’au bout et n’ont
rien lâché. Ils n’ont pas
perdu confance en eux,
même s’ils étaient menés
au score. Je tiens à les fé-
liciter pour leur état d’esprit. On doit
vite oublier ce match et se concentrer
sur notre prochaine rencontre.»
Gouavec : «On a
craqué en fin de
match»
«Notre adversaire
mérite sa victoire, il n’y
a rien à dire. En ce qui
nous concerne, on n’a
pas bien su gérer le
match, alors que nous
avons réussi à ouvrir la
marque, mais nous
avons craqué en fn de match. Cette
défaite ne remet en rien la qualité de
mon groupe, on tentera de se racheter
dès le prochain match.»
Que pourriez-vous nous dire sur
votre première victoire de la saison
face au MCO ?
C’était une rencontre très importante
pour nous. Nous ne pensions qu’à une
seule chose face au MCO c’était de pren-
dre les trois points, peu importe la ma-
nière. Il n’était pas question d’enchainer
sur un autre mauvais résultat après le re-
vers concédé au CSC.
Ce fut une victoire longue à se des-
siner n’est-ce pas ?
Efectivement, les Hemraouas nous
ont compliqué la tâche aujourd’hui.
C’est une très bonne équipe avec pas
mal de joueurs de bonne qualité. Ils
nous ont créé quelques difcultés avec
leur bon placement sur le terrain, mais
le plus important c’est que nous sommes
arrivés à avoir le dernier mot même si
c’est sur la plus petite des marges.
Quelles sont les difcultés que vous
avez rencontrées sur le terrain ?
Je pense que notre plus grand souci
pour le moment c’est le manque de co-
hésion dans le jeu. Pour le moment ce
n’est pas un détail très inquiétant vu qu’il
s’agit d’un nouveau groupe et comme ce
fut le cas face au MCO il y avait certains
joueurs qui ont efectué leur grande pre-
mière avec l’équipe. Avec le temps nous
éprouverons moins de mal à se retrou-
ver sur le terrain ce qui nous permettra
de proposer de meilleures prestations.
Quels sont les points positifs que
vous avez retenus de la rencontre ?
Pour moi il y en a eu beaucoup au-
jourd’hui. La plus importante c’est notre
force à absorber la puissance ofensive
de notre adversaire. Cela nous a permis
de protéger notre avance jusqu'à à la fn
de la rencontre.
En parlant du but, vous êtes l’auteur
de cette unique réalisation. Que
pourriez-vous dire sur votre pre-
mier but avec le Chabab ?
Je suis très heureux de pouvoir dé-
clencher mon compteur but si tôt dans
la saison avec le Chabab. C’est un but
qui a aussi permis à mon équipe de ga-
gner ses trois premiers points de la sai-
son ce qui me rend encore plus heureux
Peut-on dire aujourd’hui que le vrai
Djediat est de retour ?
Je souhaite que ça soit le grand retour
de tout le Chabab. Il est vrai que je suis
derrière le but de la victoire, mais cela
ne se serait pas fait sans la contribution
de mes camarades. C’est grâce à eux
que j’ai pu trouver le chemin des flets
et aussi eux qui ont permis à l’équipe
de défendre cet écart tout au long de la
rencontre.
La prochaine journée vous allez
croiser l’USMA dans le derby al-
gérois. A votre avis quelles seront
les clefs du match ?
Ce sera sans doute une rencontre
très délicate, dans ce genre de rendez-
vous vous ne pouvez jamais prédire
un vainqueur, car tout se joue sur le
terrain. C’est un match que nous de-
vrons jouer avec une grande volonté
et du cœur c’est la seule manière d’es-
pérer quelque chose ce jour-là.
Ce sera une rencontre forcément
spéciale pour vous, vu que vous
allez afronter votre ancien
club…
Non, je ne vois pas les choses
comme cela. Aujourd’hui je défends
les couleurs du Chabab et cela en
toute occasion. Seule mon équipe
m’intéresse et je ferai tout pour l’ai-
der avec le soutien de mes cama-
rades pour réaliser nos objectifs.
Entretien réalisé par K.Y.
A
l’occasion du premier match à
domicile de la saison, le Cha-
bab a pu avoir le dernier mot
sur son adversaire du jour, le
MCO, sur la plus petite des
marges. Les Hamraouas
étaient un adversaire assez coriace, mais ils
n’arriveront pas à déstabiliser la nouvelle tac-
tique de Zvunka élaborée pour l’occasion.
Celle-ci comptait six changements comparati-
vement au match perdu à Constantine la se-
maine d’avant, le compartiment défensif sera le
plus touché avec quatre changements sur cinq
positions en comptant le gardien de but. Un
pari assez risqué pour certains à l’avant match
qui ne se sont pas empêchés de lâcher les pre-
mières critiques sur le travail du nouveau
coach français du Chabab. Finalement le CRB
s’en sort avec une première victoire de la sai-
son en poche, et si cette victoire devait nous
apprendre quelque chose, c’est que pour cette
saison le staf technique aura beaucoup de mal
dans ses choix d’avant match, puisque, avec un
efectif composé de deux joueurs sur chaque
poste avec parfois des niveaux assez proches,
la concurrence se fera rude et personne ne se
sentira titulaire intouchable.
Zvunka : «C’était un pari risqué,
mais qui a porté ses fruits»
A la fn de la partie, le coach français du
CRB s’était exprimé sur le sujet des change-
ments en masse efectué pour la réception du
MCO vendredi : «Efectuer tous ces change-
ments entre deux rencontres étaient un pari
assez risqué. Nous avons procédé en nous focali-
sant sur le match du CSC et les leçons que nous
avons pu en tirer. Certains changements s’impo-
saient. En même temps c’était une bonne occa-
sion pour nous d’avoir une idée générale sur
tout le monde très tôt dans la saison afn que
plus tard nous arrivions à avoir une idée précise
sur l’équipe type.»
Une grosse concurrence
s’annonce derrière
En fn de compte les changements efectués
n’auront pas déstabilisé l’équipe et lui ont per-
mis de gagner son premier déf à domicile.
Ainsi entre les prétendus titulaires d’hier et les
remplaçants d’aujourd’hui une grosse concur-
rence s’annonce et devra s’enfammer pour la
suite du parcours. A commencer par le rôle de
gardien de but, Boukacem, excellent face au
MCO, espère bien avoir chamboulé la hiérar-
chie qui place Asselah en numéro 1 des gar-
diens de but du Chabab. En défense aussi,
Chebira est arrivé à confrmer sa belle presta-
tion face au CSC à son entrée en jeu et devrait
garder cette place au détriment de Benchrifa le
titulaire de la saison dernière. Une dernière
bataille s’annonce entre Khelili et Khoudi. Les
deux hommes titulaires indiscutables la saison
dernière sont obligés de se battre pour une
seule place. A savoir qui aura le dernier mot
aux yeux du staf technique qui a pris le temps
de voir les deux hommes à l’œuvre durant les
deux premiers matches de la saison.
Cherfaoui, le maître de la
défense
Si Khoudi et Khelili se trouvent aujourd’hui
dans l’obligation de se disputer une seule place,
c’est en partie en raison de la forme éclatante
du transfuge de cet été, Cherfaoui. Buteur au
premier match du CSC, ce dernier a prouvé
encore une fois par son dévouement sur le ter-
rain face au MCO que c’était l’homme de la dé-
fense du Chabab.
Ngomo, Amiri et Djediat la
meilleure formule au milieu
On le savait dès le début, avec le retour de
Djedait au milieu du terrain et Ngomo et
Amiri le milieu de terrain du Chabab prendra
une nouvelle dimension. Pour ce match face
au MCO, le compartiment du milieu n’avait
rien à voir avec celui du CSC surtout dans le
travail de la récupération. Reste maintenant
que les trois hommes arrivent à s’accorder
dans le jeu afn de donner plus tard plus de
punch devant.
Bougueroua meilleur à droite
En attaque l’enseignement que nous a laissés
cette rencontre est que l’ancien de l’Arbâa, Adel
Bougueroua, est plus performant quand il est
sur les côtés, plus précisément sur le côté droit
de l’attaque. Incorporé à la place de Balagh
pour tenir le rôle de centre avant, Bougueroua
s’est involontairement placé sur le côté sur des
actions pour faire des appels de balle, ses accé-
lérations ont donné beaucoup de fl à retordre
pour la défense oranaise surtout à Nessakh…
Lamine Amimi
Les places seront chères au Chabab cette saison

Coup risqué
N° 2744 N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014 Dimanche 24 août 2014
CRB
Au coup de sif-
fet fnal de la ren-
contre nous nous
sommes rappro-
chés du président
Redah Malek pour
avoir ses impres-
sions de cette pre-
mière victoire de
son équipe cette
saison : «C’est très
encourageant pour
nous, et aussi sou-
lageant pour les
joueurs et le staf
technique qui, au-
jourd’hui, avec
cette victoire, s’est
permis de se déga-
ger un peu de la
pression. Nous pou-
vons à présent nous
concentrer sur les
prochaines rencon-
tres mais aussi amé-
liorer certains points que ce soit
défensifs ou ofensifs afn de propo-
ser un meilleur rendement. Person-
nellement je suis confant, nous
avons une bonne équipe et cette
mauvaise entame de saison à
Constantine n’était qu’un accident
et l’équipe l’a prouvé aujourd’hui.»
«Djediat nous fera
beaucoup de bien, et
son but en est la
preuve»
Malek s’est aussi exprimé sur le
buteur de la partie Djediat qui est
déjà en train d’apporter sa touche
personnelle avec le Chabab :
«Nous avons très bien étudié notre
travail de recrutement afn de pou-
voir attirer les meilleurs éléments
sur le marché. C’est le cas de Dje-
diat, je l’avais déjà dit, c’est un élé-
ment qui nous apportera beaucoup
avec son expérience et son but face
au MCO en est une
preuve.»
«Sellami ne
nous a pas
déçus pour sa
grande
première»
Le DG du Chabab
nous avouera être
tombé sous le
charme du nouvel at-
taquant du Chabab,
Sellami, auteur d’une
prestation assez
convaincante pour sa
grande première en
Ligue 1 Mobilis :
«Nous avons de bons
éléments jeunes que
vous n’avez pas en-
core vus à l’œuvre,
mais l’un d’entre eux
vous a donné un
petit aperçu aujourd’hui. Il s’agit de
Sellami, un attaquant de grande
qualité qui ne nous a pas déçus
pour sa première apparition en
Ligue 1 Mobilis.»
«Sidhoum s’est montré
très efficace à son
entrée en jeu»
Outre sur Sellami, Malek n’a pas
tari d’éloges la nouvelle recrue qui
est Sidhoum : «Lui aussi devait
prouver ses qualités face au MCO
puisqu’il s’agissait de sa grande pre-
mière. Ce fut un peu délicat en ce
qui le concerne, puisqu’il a débuté
le match sur le banc de touche. A
son entrée en jeu il s’est vite montré
efcace dans un poste pourtant qui
n’est pas le sien. Personnellement,
j’aurais préféré le voir dès le début
du match, mais ce sont les déci-
sions du coach et il faut les respec-
ter.»
Lamine Amimi
Malek«Nous avons prouvé
que la défaite du CSC n’était qu’un
accident de début de saison»
Djediat «Très heureux de pouvoir ouvrir
mon compteur aussi tôt dans la saison»
Djediat «Très heureux de pouvoir ouvrir
mon compteur aussi tôt dans la saison»
Djediat «Très heureux de pouvoir ouvrir
mon compteur aussi tôt dans la saison»
Djediat «Très heureux de pouvoir ouvrir
mon compteur aussi tôt dans la saison»
Djediat «Très heureux de pouvoir ouvrir
mon compteur aussi tôt dans la saison»
Djediat «Très heureux de pouvoir ouvrir
mon compteur aussi tôt dans la saison»
MCO
Coup double
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014

M
ême les plus pessi-
mistes parmi les
fans du Mouloudia
d’Oran ne s’atten-
daient pas à voir
l’équipe entamer le championnat
avec deux défaites de suite. Cela se
passe au moment où les dirigeants
pensaient dur comme fer avoir
monté la grande équipe, vu le re-
crutement efectué cet été du côté
de la capital. Mais la vérité est tout
autre pour l’inexpérimenté Ahmed
Belhadj et les personnes qui s’auto-
proclament ses conseillers. C’est f-
nalement un efectif juste moyen
que le Mouloudia dispose actuelle-
ment auquel il faudra beaucoup de
temps, afn de dégager une équipe
compétitive capable d’assurer le
minimum cette saison. Il faut re-
connaître qu’il a été mis dans les
meilleures conditions possibles cet
été. Les joueurs ont tout d’abord
touché quatre mois de salaire,
avant d’efectuer une préparation
parfaite sous la coupe de Cherif El
Ouazzani et ses deux adjoints,
Sebbah Benyagoub et Karim
Saoula. Si l’équipe a mal démarré
le championnat, c’est dû particuliè-
rement à cause de la mauvaise ges-
tion technique qui s’est faite en fn
de championnat de la saison pas-
sée où l’on a laissé partir des
joueurs d’expérience et d’autres qui
commençaient à s’épanouir. Tout
le monde vous dira que les Benyet-
tou, Bouaïcha, Dagoulou, Kouriba,
Aoued et autres Bouterbiat et
Aouamri sont nettement meilleurs
que ceux recrutés au mois de juin.
La preuve, les éléments précités
ont tous rallié des équipes respec-
tables dans le championnat d’Algé-
rie. Un brin de stabilité ne devrait
faire de mal à personne, sauf à
ceux qui ont pris la «mauvaise»
habitude de tirer proft de ces
transferts.
L’attaque inquiète
L’anarchie qui caractérise la ges-
tion au niveau de la haute sphère
est telle que personne ne peut dé-
signer comment l’équipe en est ar-
rivé là. Il est clair que la qualité
vient à manquer à cette formation
oranaise, notamment au sein du
secteur ofensif. Il ne faut pas être
un génie pour le comprendre. Une
équipe qui n’arrive pas à planter le
moindre but en l’espace de 180 mn
soufre forcément d’un problème
d’ordre ofensif. Le fait que Cherif
El Ouazzani se soit retrouvé en
train de compter sur un élément
venu de la division Amateur, en la
personne de Hichem Nekkache,
veut bien dire qu’il ne dispose
d’aucune solution de rechange
digne de ce nom. Jusqu’à preuve
du contraire, la ligne ofensive
commence à donner l’impression
d’être le maillon faible de cette
équipe du Mouloudia.
Mauvaise organisation
A ce problème d’efectif dont la
qualité semble limitée vient s’ajou-
ter un autre souci. Les responsa-
bles actuels du club, dont la
plupart étaient loin de la gestion
depuis quelque temps, semblent
en butte à un sérieux problème
d’organisation des mises au vert.
Après avoir peiné à faire entrer
l’équipe pendant deux jours à l’hô-
tel Ibis avec tous les problèmes
qu’on connaît, les dirigeants du
MCO n’ont pas su rectifer le tir
avec ce déplacement de la capitale
puisque les joueurs se sont plaints
de l’hôtel à Bordj El Kifan où ils
ont séjourné, un établissement très
fréquenté qui ne permet pas au
groupe de se concentrer. En plus,
l’équipe enregistre de plus d’ac-
compagnateurs qui ne se gênent
pas à venir déconcentrer les
joueurs.
Victoire impérative
contre le RCA
Les Hamraoua n’ont pas d’autre
choix que de gagner leur prochain
match contre le RC Arba, histoire
de reprendre confance en leurs
moyens et d’aborder la prochaine
trêve du championnat avec beau-
coup moins de pression. Pour cela,
les responsables du club doivent
bien préparer leur équipe en se
présentant à l’entraînement, au lieu
de fuir leur propre équipe car tout
autre résultat qu’une victoire
risque de plonger le Mouloudia
dans le doute.
Amine L.
Deux matchs et déjà deux défaites !
Le pire scénario pour les Hamraoua
Bien qu’il soit déçu par cette se-
conde défaite d’aflée, l’entraîneur
Cherif El Ouazzani Si Tahar af-
frme avoir senti une légère amé-
lioration sur le plan du jeu. Le
coach oranais reconnaît, toutefois,
que la défaite ne lui donne pas rai-
son. «Nous sommes absolument
déçus par la défaite enregistrée face
au CR Belouizdad. On encaisse en-
core une fois un but sur une erreur
d’appréciation. En seconde période,
on a essayé de revenir au score,
mais on a manqué de réalisme», af-
frme le coach que nous avons
contacté sur le chemin du retour,
avant d’ajouter : «Je trouve que
nous avons enregistré une légère
amélioration sur le plan du jeu.
Mais actuellement, ce qui compte,
ce sont les résultats.»
«Un penalty non sifflé et
un but refusé, ça fait
beaucoup !»
L’entraîneur du Mouloudia d’Oran
pense que l’arbitrage en ce début
de saison se dresse comme un
écueil à son équipe : «L’arbitrage
vient d’ajouter son grain de sel en ce
début de saison. Cette fois-ci, on a
été victimes de quelques décisions à
notre désavantage. En première pé-
riode, il m’a semblé qu’il y avait un
penalty fagrant à notre faveur,
lorsqu’un défenseur du CRB a
contré de la main un tir qui prenait
la direction de la cage. En seconde
période, l’arbitre nous a refusé un
but à cause d’une situation de hors-
jeu peu évidente. Parfois, tout sem-
ble contre vous.»
«On manque d’expérience
et de qualité en attaque»
Pour Cherif El Ouazzani, la pos-
session et la circulation du ballon
ne sufsent pas sans la présence
d’attaquants de qualité et d’expé-
rience au sein de la ligne ofensive.
«Nous avons fait l’essentiel du jeu
en seconde période. Mais la der-
nière touche nous a fait encore dé-
faut. C’est dans ce genre de match
qu’on a besoin de joueurs d’expé-
rience et de talent capables de faire
la diférence sur un exploit indivi-
duel», reconnaît le coach. Et
d’ajouter : «Nekkache a fait conve-
nablement son boulot mais à lui
seul, il ne pourra rien faire.»
«Satisfait de Zabiaa»
Titulaire pour la première fois cette
saison, le transfuge de la JS Kabylie,
Mohamed Zabiaa, semble avoir
donné satisfaction à son entraîneur
au cours de cette rencontre : «Je
pense qu’il a bien joué au cours de ce
match. Il a bien travaillé en jouant
l’attaque tout en revenant défendre.
En tous les cas, ce joueur m’a donné
satisfaction au cours de cette partie.»
«Il faut éviter de mettre
la pression sur l’équipe»
Sachant que son équipe n’a plus le
droit à l’erreur, suite à ces deux dé-
faites consécutives, Cherif El
Ouazzani refuse qu’on mette da-
vantage de pression sur son
groupe : «On n’a pas besoin qu’on
nous dise qu’il faudra gagner le
prochain match. On le sait perti-
nemment. Pour cela, il faut éviter
de mettre la pression sur les épaules
des joueurs. On doit bien préparer
l’équipe. Il faut aussi que nos fans
viennent nous soutenir, pour ga-
gner le prochain match.»
Amine L.
Reprise cet
après-midi à Zabana
Après avoir bénéfcié d’une
journée de repos, les coéqui-
piers du capitaine Seddik Ber-
radja reprendront le chemin
de l’entraînement, cet après-
midi au stade Ahmed-Zabana.
La séance débutera à 17h30
durant laquelle les joueurs tra-
vailleront le volet physique.
Du biquotidien
demain
L’entraîneur Cherif El Ouaz-
zani passera au biquotidien, à
partir de demain. Une pre-
mière séance est prévue le
matin au stade Zabana, alors
que la seconde aura lieu en fn
d’après- midi sur ce même ter-
rain. Le biquotidien n’aura
lieu qu’une fois par semaine.
Match amical mardi
Afn de préparer le match de
l’Arba, l’entraîneur prévoit un
match amical mardi prochain
au stade Ahmed-Zabana. L’ad-
versaire sera déterminé dans
les prochaines heures par les
membres du staf technique.
Saïdi se blesse aux
adducteurs
L’arrière droit Lyès Saïdi n’est
pas allé au bout des 90’ du
match face au CR Belouizdad.
Pour sa première apparition
en tant que titulaire, le joueur
a tenu seulement 65’, avant de
céder sa place à Adel Djadane.
L’ancien défenseur de la JSK
s’est plaint des adducteurs.
Une blessure due au travail
chargé de la semaine, lui qui a
joué avec la sélection militaire
mais surtout à cause de la na-
vette entre Oran et Alger qu’il
a efectuée trois fois en l’espace
d’une semaine. C’était donc
une blessure prévisible pour le
joueur qui devait rentrer hier
à Oran pour être soumis à des
soins intensifs, avant de son-
ger à reprendre l’entraîne-
ment. Saïdi veut tout faire
pour être de la partie, samedi
prochain, contre le RC Arba.
L’EPTV irrite les
Hamraoua
Encore une fois, la Télévision
algérienne fait faux bond aux
supporters du Mouloudia. Ces
derniers, n’ayant pas efectué
le déplacement à Alger et qui
étaient bien installés chez eux,
ont été loin d’attendre ce terri-
ble scénario. Zappant sur
toutes chaînes de l’EPTV, les
supporters du Mouloudia, dés-
agréablement surpris par ce
nouveau coup du sort, ne se
sont pas arrêtés de s’en pren-
dre à cette entreprise nationale
sur les réseaux sociaux. Il faut
dire que ce n’est pas la pre-
mière fois que l’EPTV fait des
«mauvais coups» au Moulou-
dia. Le dernier date d’ailleurs
de quelques mois, dans le
cadre des quarts de fnale de la
Coupe d’Algérie face à la JSK.
Cherif El Ouazzani «Il faut se montrer patient
avec cette équipe remaniée à 75%»

Ligue 1
Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
1
NAHD
Chef-d’œuvre
de Aoued
Les Asémistes ont réussi à
chiper un vrai génie du voi-
sin du Mouloudia d’Oran.
Mohamed Amine Aoued a
étalé tout son savoir-faire
hier soir en inscrivant un but
de toute beauté mais aussi de
malice en adressant un coup
franc magistral. Tout le
monde s’attendait à un cen-
tre brossé du joueur qui a
pris ceux des deux camps
mais surtout le portier du
NAHD à contre-pied en lo-
geant d’une manière intelli-
gente le cuir au fond des
flets. Sacré Aoued !
Le NAHD
méconnaissable
Bien que cette formation
du NAHD renferme dans
ses rangs des éléments
d’expérience, le nouveau
promu n’a été que l’ombre
de lui-même hier soir sur
la pelouse du stade
Ahmed-Zabana. Avec
deux défaites de suite, la
formation des Sang et Or
semble mal partie pour as-
surer sa survie en Ligue 1
Mobilis.
ASMO
LE CHIFFRE
TOP
FLOP
7
ASMO : Bouhedda, Seb-
bah, Belaïd, Benayada, Zidane,
Boudoumi, Herbache, Aoued
(Tabti 75’), Bentiba (Belalem
60’), Djemaouni, Benkablia
(Touil 82’).
Entraîneur : Benchadli
NAHD : Mokrani, Khellaf,
Khaïter (Madi 48’), Allali, Benab-
derrahmane, Alliouane, Boussaïd
(Benayad 66’), Bendebka, Ouz-
nadji (Doubouré 66’), Metref, Be-
nyahia.
Entraîneur : Aït Djoudi
Stade : Ahmed-Za-
bana (Oran)
Afuence : moyenne
Arbitres : Arab, Bou-
debouz, Bazine
Avertissements :
Benkablia (30’), Ben-
tiba (47’),
Belalem (85’)
(ASMO) ; Madi (58’),
Ouznadji (63’)
(NAHD)
Buts : Bentiba (7’)
(ASMO), Aoued (38’)
(ASMO) ; Benyahia
(X’) (NAHD)
Sept ans après avoir
quitté l’élite algérienne,
l’ASM Oran a renoué avec
le succès à l’occasion du
match d’hier. Un succès
réalisé sur les terres du
club voisin le Mouloudia
d’Oran qui n’a pas réussi à
ofrir à Oran sa première
victoire de la saison en
Ligue 1 Mobilis. Il a fallu
que l’ASMO lui montre la
voie de la réussite.
³
³
Bentiba titulaire
Un seul changement a été
opéré dans le onze ren-
trant par rapport à
l’équipe qui a joué contre
l’USM Bel Abbès. Ben-
chadli a préféré Bentiba à
Tabti. Il faut dire que l’an-
cien joueur du MCO a
été l’auteur de la passe sur
laquelle l’ASMO avait
égalisé la semaine passée.
Une passe qui lui a valu
une place de titulaire hier.
Chicoto enfin
qualifié
Le défenseur nigérien,
Chicoto vient d’être quali-
fé à l’ASMO qui a déposé
un dossier complet au ni-
veau de la FAF. La licence
du joueur sera, selon le se-
crétaire de l’équipe, retirée
aujourd’hui a-t-on appris.
Le joueur pourra prendre
part le plus normalement
du monde au match
contre la JS Saoura la se-
maine prochaine. En re-
vanche, l’autre joueur
africain de l’équipe à avoir
Ntakeu devra patienter un
peu. Le joueur est soumis
au fameux système de
TMS.
Une cinquantaine
de fans du NAHD
à Zabana
Une cinquantaine de sup-
porters du NA Hussein
Dey ont marqué leur pré-
sence hier au stade
Ahmed-Zabana. Ils ont
pris place dans le virage
sud du stade où ils avaient
accroché leurs banderoles.
Néanmoins, un supporter
a été transporté par la Pro-
tection civile vers l’hôpital.
La personne en question
aurait eu un malaise.
2
Les Asémistes
frappent d’entrée
L
es Vert et Blanc
de l’ASM Oran
n’ont pas trem-
blé hier soir en
l’emportant pour
leur premier match à domi-
cile face à une formation du
NAHD qui n’était que l’om-
bre d’elle-même. Revigorés
par le nul ramené de Bel-
Abbès, les gars de M’dina
J’dida n’ont pas eu besoin du
temps additionnel pour s’ap-
procher dangereusement
des bois du NA Hussein
Dey. Pourtant ce sont les vi-
siteurs qui ont créé la pre-
mière occasion du match
sur coup franc direct de
Boussaïd qui a obligé Bou-
hedda à se déployer pour
dévier le cuir en corner (3’).
La réponse des Asémistes a
été sèche lorsque Bentiba est
allé à la limite du hors-jeu
avant de crocheter un dé-
fenseur du NAHD pour pla-
cer facilement le ballon au
fond des flets de Mokrani
(7’). Un but qui devait en
appeler d’autres si les atta-
quants de l’ASM Oran
avaient fait preuve de luci-
dité. D’ailleurs, le même
Bentiba sur un centre tir a
failli doubler la mise peu
après le quart d’heure de
jeu. On jouait la 35’ lorsque
Herbache, qui s’est retrouvé
seul devant les bois de Mo-
krani, a vu son tir passer lé-
gèrement à côté. Trois
minutes plus tard, Aoued
sur un coup de génie arrive
à inscrire le tant attendu but
de break. Alors que le por-
tier du NAHD s’attendait à
un centre vers le paquet,
Aoued a surpris tout le
monde y compris le gardien
pour placer un tir direct
permettant à l’ASMO de re-
joindre les vestiaires sur une
avance rassurante. En se-
conde période, la rencontre
a sensiblement baissé d’in-
tensité et les occasions fu-
rent très rares. Deux
minutes après la reprise,
Benkablia adresse un joli
centre pour Djemaouni
dont le tir n’a pas trouvé le
cadre. Après l’heure du
match, l’ASMO a créé une
autre occasion sur un tir de
Belalem qui est passé au-
dessus de la transversale du
portier du NAHD. Voulant
donner un nouveau soufe à
son équipe qui se dirigeait
doucement mais sûrement
vers la défaite, l’entraîneur
Aït Djoudi a opéré trois
changements dont le pre-
mier deux minutes après la
pause et les deux autres au
milieu de la seconde pé-
riode. Des changements qui
n’ont pas apporté grand-
chose puisque le NA Hus-
sein Dey s’est contenté d’un
seul but sur penalty lors du
temps additionnel suite à
une main de Benayada en
pleine surface de réparation.
Benyahia qui s’est chargé de
la sentence a réussi à sauver
l’honneur des siens
quelques secondes avant le
coup de sifet fnal de l’arbi-
tre Arab.
Riad O.
C’est un entraîneur très satisfait de la victoire de
son équipe qui nous a livré ses impressions à la fn
du match : «Nous avons dit avant le début du cham-
pionnat qu’il fallait profter des matches abordables
des premières journées face à des équipes à notre
portée. Le fait de ramener un nul de Bel-Abbès et ga-
gner chez nous contre le NAHD demeure une bonne
performance pour nous.» Afrme le coach de
l’ASMO Benchadli avant d’ajouter : «Je pense que
notre bonne entame du match contre le NAHD a
rendu beaucoup moins compliqué notre mission. On
n’a pas donné l’occasion à notre adversaire du jour de
prendre confance grâce à nos deux buts inscrits en
première mi-temps. Maintenant, on doit penser à
rester sur cette lancée.»
Benchadli «On est sur
la bonne voie»
Visiblement déçu par la défaite, la deuxième du
nom pour autant de matches, l’entraîneur Azzed-
dine Aït Djoudi incombe la faute aux erreurs dé-
fensives commises par ses éléments : «Je suis
désagréablement surpris par les fautes de débutants
que nous avons commises lors des deux buts. Il y
avait une faute de positionnement lors de l’ouver-
ture du score de notre défenseur alors que pour le
second but Aoued a laissé parler son expérience en
gagnant quelques mètres avant d’adresser directe-
ment le ballon dans nos bois.» Afrme le coach du
NAHD avant d’ajouter : «On ne doit pas se décou-
rager pour autant. Avec ou sans moi, le NAHD doit
continuer à espérer et travailler.»
U21: ASMO 5 NAHD 0
Les Asémistes crachent
le feu
Après avoir dynamisé l’USMBA lors de la pre-
mière journée du championnat sur un score
de six buts à un, les espoirs de l’ASM Oran ont
remis ça hier après-midi au stade Ahmed-Za-
bana en s’imposant sur un score de cinq buts
à zéro grâce Boubakeur, Tahar, Mellah, Tsou-
ria et Bekkat. Les gars de M’dina J’dida totali-
sent six points mais comptent surtout onze
buts en l’espace de deux matches seulement.
Aït Djoudi
«Avec ou sans moi,
le NAHD doit continuer
à travailler»
Henkouche était
au stade
L’entraîneur Mohamed Hen-
kouche emballé par l’afche
d’hier n’a pas hésité à se dé-
placer de chez lui de Mas-
cara pour assister au match
ASMO-NAHD. L’ancien en-
traîneur du CR Belouizdad
actuellement sans club n’hé-
site pas à se rendre dans les
diférents stades notamment
d’Oran pour suivre les
matches du championnat de
la Ligue 1 Mobilis.
PUB
C’
est hier après-midi et
après une journée de ré-
cupération que leur a ac-
cordée l’entraîneur que les
joueurs de l’USMBA ont re-
pris le chemin des entraînements en prévi-
sion du déplacement de l’équipe à Sétif.
Les joueurs se sont donc remis au travail
pour préparer le match du 8-Mai-45 où ils
affronteront les hommes de Madoui après-
demain. Cette séance, dirigée Wallemme
et ses assistants, a été marquée par la
présence de tous les joueurs. Le fait que
le staff technique ait disposé de tout le
groupe est déjà une satisfaction, car d’ha-
bitude plusieurs éléments manquaient à
l’appel en choisissant de prolonger leur
repos.
Le moral y est malgré
tout
Cette séance d’entraînement s’est dérou-
lée dans une ambiance bon enfant. Les
joueurs sont motivés à réaliser un bon ré-
sultat et prouver que l’équipe n’est pas
encore morte. Une performance face à
Sétif passera l’éponge sur le dernier faux
pas contre l’ASMO et permettra à l’équipe
de préparer le prochain match à domicile
face à la JSK dans de bonnes conditions. Il
est vrai que ce match en déplacement
contre l’ESS sera très difficile mais la for-
mation vert et rouge compte le négocier
convenablement. Ainsi, pour les Bel-Abbé-
siens, c’est une rencontre d’un intérêt par-
ticulier car ils ne veulent en aucun cas
concéder une défaite qui plongerait
l’équipe dans le doute.
Wallemme entame les
derniers réglages…
Ainsi, l’entraîneur de l’USMBA a entamé la
dernière ligne droite de sa préparation en
prévision du match qui l’attend mardi.
C’est dire que cette rencontre ne sera pas
une mince affaire pour les Bel-Abbésiens
qui restent sur faux pas à domicile devant
les Asémistes. Pour les joueurs l’USMBA et
son président, cette empoignade constitue
une étape importante pour la suite du par-
cours lorsqu’on connaît les rencontres à
risque qui attendent l’équipe les pro-
chaines journées. Cette rencontre sera
celle de la réhabilitation et de la réconci-
liation, laisse-t-on entendre du côté d’El
Khadra comme pour affirmer que leur
équipe, qui se cherche depuis la dernière
journée, n’a pas du tout l’intention de
rater le rendez-vous de Sétif.
… et prépare son plan de
bataille
Le staff technique, de son côté, espère
que ses joueurs se remettront de leur der-
nier faux pas concédé lors de la dernière
journée pour se concentrer uniquement
sur le match de ce week-end qui est aussi
important pour eux face aux camarades
de Boukria où ils seront conviés à une
confrontation des plus délicates face à un
adversaire qui va faire de son mieux pour
assurer la victoire dans son chaudron.
Wallemme est sommé en extrême ur-
gence de trouver les solutions idoines à
même de revenir à la maison avec un ré-
sultat probant. Il s’est attelé, durant cette
semaine, à mettre en place son plan de
bataille. Les Vert et Rouge auront comme
mission principale de revenir au moins
avec le point du nul, même si leur mission
paraît difficile face à une équipe de l’ESS
qui carbure à plein régime. Mais cela n'est
pas un paramètre et les hommes Wal-
lemme le savent. C'est dire qu'ils savent à
quoi s'en tenir, et n'ont d'autre choix que
d’éviter la défaite.
Serrar s’est réuni avec
l’entraîneur…
Le président Serrar s’est maintes fois
réuni avec Wallemme pour s’arrêter sur la
préparation de l’équipe avant le déplace-
ment de Sétif et la manière avec laquelle
le technicien français compte affronter l’Ai-
gle Noir. Les deux hommes ont abordé
tous les points relatifs à cette rencontre. A
la lumière du dernier résultat, mais sur-
tout la prestation face à l’ASMO, l’on s’at-
tend à un changement notable au niveau
de la composante unioniste. Les deux
hommes ont dressé un état des lieux de
l’équipe. Serrar, pas très convaincu des
prestations de ses joueurs, avait exigé un
sursaut d'orgueil et surtout des résultats
palpables dès la prochaine sortie. Pour lui,
la direction a mis tous les moyens à la dis-
position de l'équipe.
… et avec les joueurs
pour les sensibiliser
Dans le même registre, Serrar a eu une
autre réunion avec les joueurs consacrée
à sensibiliser le groupe et surtout à res-
ponsabiliser les joueurs. Ces derniers de-
vront se racheter et fournir plus d'efforts
pour mener l'équipe à bon port. Leur mis-
sion immédiate ne plus faire de conces-
sions que ce soit à domicile ou à
l'extérieur. Désormais, les joueurs devront
avoir un meilleur parcours et pourquoi pas
réussir un sans faute. Un pari qui semble
difficile à réaliser avec le jeu actuel de
l'équipe et l'état d'esprit des joueurs.
L’USMBA depuis hier à
Sétif
La direction de l’USMBA a fini par pro-
grammer le déplacement Sétif par route.
La décision a été prise de concert avec
l’entraîneur Wallemme qui a poussé ce
dernier à peaufiner son programme lors la
séance d’entraînement de vendredi. L’en-
traîneur a, en effet, consacré la dernière
séance d’hier au volet tactique et l’exhor-
tation de ses hommes, notamment les
joueurs appelés à faire le déplacement à
Sétif et ce afin d’éviter un quelconque
bémol la veille du match. La délégation
bel-abbésienne, qui s’est déplacée par
route, hier après-midi, devait prendre ses
quartiers à l’hôtel El Hidhab, où elle pas-
sera trois nuits.
Deux séances
d’entraînement
au 8-Mai-45
L’USMBA est assurée de s’entraîner deux
fois sur le terrain du stade du 8-Mai-45 qui
sera mis à la disposition de l’équipe. Wal-
lemme effectuera la première séance au-
jourd’hui, tandis que la seconde est
programmée pour demain à 17 h. C’est
dire que l’entraîneur de l’USMBA n’a pas
de souci à se faire pour préparer son
équipe comme il se doit pour cette ren-
contre.
20 joueurs convoqués
pour le match
Pour ce match face à l’ESS, l’entraîneur
Wallemme a convoqué vingt joueurs. Il sera
fixé sur la liste des dix-huit le jour même de
la rencontre. Achiou, Niati et Chouih font
partie du groupe et cela pourrait donner
des solutions en plus pour le coach.
M. O. Noureddine
Derniers entraînements avant le périple
République algérienne démocratique et populaire
Wilaya de Tiaret
Daïra de Tiaret
Commune de Tiaret
AVIS D'ANNULATION
Conformément à la disposition du décret prési-
dentiel N° : 10-236 du 07/10/2010 Modifie et
Complété, portant réglementation des marchés
publics, le Président de L'assemblé communal
de Tiaret, déclare que l'avis D'appel d'offre res-
treint, paru dans les quotidiens nationaux
( , le Buteur) le : 02/02/2014
Réalisation D'éclairage Public Axe Reliant
Rond Point MEZGUIA Rond Point COL
GUERTOUFA Commune Tiaret
A été annulée
Motif : Instruction du Cahier des Charges non
conforme a l'activité Demandée Suivant PV de
Jugement en date du : 29/04/2014
Anep : 31012310 / Le Buteur du 24-08-2014
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'HABITAT ET DE L'URBANISME ET LA VILLE
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION IMMOBILIERE
DE AIN TEMOUCHENT
AVIS D'INFRUCTUOSITE
Anep : 31012496 / Le Buteur du 24-08-2014
Conformément aux dispositions des articles 114 et 125 du décret présidentiel N°10/236 de
la 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, L'Office de
Promotion et de Gestion Immobilière déclare l'infructuosite de avis d'appel d'offre national Ou-
vert N°25/2014 ci-dessus.
N° et la date d'Appel D'offre Intitulé de Projet Motif
Travaux de VRD des
32/266/376/1000/8000
LPL à OUED SEBBAH wilaya
d'AIN TEMOUCHENT programme
quinquennal 2010/2014 répartis
en trois lots :
1 -Aménagement Extérieur &
Voirie
aucune offre reçue
conformément au PV de
la commission
d'ouverture des plis
du 30/06/2014
2-Assainissement et AEP Réception d'une seule
offre conformément au
PV de la commission
d'ouverture des plis du
30/06/2014
3- Eclairage Extérieur Un seul pli pré qualifié
techniquement
conformément
au PV d'évaluation
Travaux de VRD des
40/110/1000/8000 LPL
à AIN EL ARBAA wilaya d'AIN
TEMOUCHENT programme
quinquennal 2010/2014 répartis
en trois lots :
1-Aménagement Extérieur
& Voirie
aucune offre reçue
conformément au PV
de la commission
d'ouverture des plis
du 30/06/2014
2-Assainissement et AEP Réception d'une seule
offre conformément au
PV de la commission
d'ouverture des plis
du 30/06/2014
3- Eclairage Extérieur Un seul pli pré qualifié
techniquement
conformément
au PV d'évaluation
25/DMO/OPGI/2014 paru dans :
-EL Oumaa le 16/06/2014
-Le Buteur le 21/06/2014
USMBA
Coup d’œil
N° 2744
www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014

E
tant dans l’obligation de bien
réagir suite à la défaite inatten-
due concédée à domicile face au
CA Batna, les Béjaouis de la
JSMB se sont ressaisis d’une
forte belle manière à l’occasion de leur dé-
placement à Blida où ils ont afronté
l’USMB local. Ils sont revenus avec un pré-
cieux succès 1-2 grâce aux deux réalisations
de Mebarki et Meddahi en seconde période.
Pourtant, les poulains du coach Ali Fergani
avaient achevé la première mi-temps en
étant menés 1-0, avant de réagir lors de la
seconde manche et d’inscrire deux buts
pour remporter un précieux succès qui aura
des efets positifs sur la suite du parcours. Il
faut reconnaître que les coéquipiers de Bel-
kaïd auraient même pu prétendre à mieux
s’ils avaient bien exploité les nombreuses oc-
casions alors que l’attaquant Yahia-Cherif
avait manqué un penalty. Malgré ces ra-
tages, les Béjaouis se sont illustrés d’une
forte belle manière en livrant un bon rende-
ment qui leur a permis de revenir avec ce
précieux succès qui leur permettra d’abor-
der la suite de la compétition avec un moral
au beau fxe.
Un succès salvateur
pour un meilleur avenir
Alors que le doute a failli s’installer au sein
de la formation à l’issue de la dernière dé-
faite chez elle, face au CA Batna, cette vic-
toire permettra aux joueurs de reprendre
confance et de jouer à fond leurs chances
pour l’accession en Ligue 1 Mobilis. Pour le
moment, ils sont en train de savourer
ce suc-
cès décroché à l’extérieur en attendant de
confrmer ce week-end face au CA Bordj
Bou-Arréridj at home, pour le compte de la
troisième journée.
Le pari réussi de Fergani
Battre l’USM Blida sur son terrain, cela veut
dire que Ali Fergani a réussi son pari, celui
de se racheter de sa dernière défaite à la
maison. Ce succès permettra à ses gars de
reprendre confance pour la suite du par-
cours. D’ailleurs, son coaching a été réussi,
puisque les Verts et Rouge ont fourni une
belle prestation devant une bonne équipe de
l’USM Blida pas facile à manier. En tout cas,
ce succès prouve que la défaite concédée à
domicile lors de la première journée du
championnat n’est qu’un accident de par-
cours.
Les joueurs ont répondu
aux critiques
Le succès arraché à Blida aura permis aussi
aux coéquipiers de Kacem de répondre aux
critiques qu’ils ont essuyées à l’issue de leur
faux pas face au CA Batna, lors de la première
journée. D’ailleurs, contrairement au rende-
ment fourni face aux Batnéens, les Béjaouis
ont été à la hauteur en seconde période de-
vant les Blidéens où ils auraient pu inscrire
plus de deux buts si les nombreuses occasions
avaient été bien exploitées par Yahia-Cherif et
consorts.
H.L.
Les Béjaouis réagissent bien
et affichent leurs ambitions
Le coach béjaoui était tout heu-
reux à la fn de la rencontre qui a
opposé son équipe à l’USM Blida.
Il a estimé que cette victoire sera
très bénéfque pour la suite du
parcours afn d’encourager davan-
tage les joueurs à fournir des ef-
forts supplémentaires et enchaîner
par d’autres résultats probants.
«La seconde période
devrait être une
référence pour nous»
Il s’est montré satisfait de la réac-
tion de ses joueurs, surtout en se-
conde période en déclarant : «Je
crois que la deuxième mi-temps de-
vrait être une référence pour nous
dans la mesure où nous avons
réussi à nous procurer beaucoup
d’occasions et de revenir dans le
match après avoir été menés en pre-
mière manche. C’est une bonne
chose pour nous. Avec une telle
réaction, je suis persuadé qu’on
peut jouer à fond nos chances pour
l’accession.»
«Cette victoire nous
motivera davantage
pour la suite du
parcours»
Par ailleurs, Ali Fergani a
estimé que le succès de
vendredi dernier à l’exté-
rieur est très motivant
pour la suite du par-
cours : «C’est une bonne
chose de se racheter avec
une telle manière surtout
que cela va pousser les
joueurs à fournir des eforts
supplémentaires lors des pro-
chains matchs, ce qui leur permet-
tra d’être dans le peloton de tête et
de jouer à fond nos chances pour
l’accession, bien que nous soyons
conscients que notre tâche ne sera
pas facile.»
«On doit confirmer lors
des prochaines
journées»
Par ailleurs, le premier responsa-
ble de la barre technique semble
persuadé que ses joueurs seront
appelés à confrmer lors des pro-
chaines journées. Il nous confe :
«Nous sommes plus que jamais ap-
pelés à enchaîner par d’autres bons
résultats à l’avenir, à commencer
par le rendez-vous de ce week-end
où on doit confrmer notre bonne
opération face à l’USMB. On doit
s’imposer afn de gagner encore plus
en confance. Notre objectif primor-
dial est de retrouver l’élite fn de la
saison.»
H.L.
Fergani «Ce succès sera
important pour l’avenir»
Premières
réalisations de
Mebarki et Meddahi
Proftant du déplacement de leur
équipe à Brakni où ils ont af-
fronté les Blidéens, Mebarki et
Meddahi ont contribué grande-
ment à la victoire de leur équipe.
Mieux, ils ont été les auteurs des
réalisations des siens. Ce qui est
de bon augure pour la suite en
attendant de voir les autres atta-
quants réagir de la même façon.
Kacem arrête un
penalty et contribue
à la victoire
Le jeune portier de la JSMB
Kacem y est pour beaucoup dans
le succès de son équipe face à
l’USM Blida en arrêtant un pe-
nalty accordé aux visiteurs par
l’arbitre Ghorbal. D’ailleurs, les
locaux auraient pu revenir dans
le match s’ils avaient réussi à le
transformer. De son côté, l’atta-
quant Yahia-Cherif a laissé fler
une belle opportunité de mettre
son équipe à l’abri d’une mau-
vaise surprise puisqu’il a manqué
un penalty en seconde période.
Dif indisponible deux
semaines
Victime d’une blessure à la tête
suite à un télescopage avec un
joueur blidéen, le milieu de ter-
rain de la JSMB Dif sera indispo-
nible deux semaines, apprend-on
du staf médical. Il a mis huit
points de suture et ratera ainsi les
trois prochaines rencontres sa-
chant que Dif est l’un des meil-
leurs éléments de l’équipe
béjaouie cette saison.
Hafid chassé de
l’hôtel par le coach
Alors qu’il avait fait le dé-
placement avec son équipe
à Alger le plus normale-
ment du monde, l’attaquant
Hafd a été chassé de l’hôtel
par son entraîneur Fergani
après le déjeuner de jeudi
dernier, avons-nous appris
de sources bien informées.
Le joueur n’avait pas ac-
cepté le fait qu’il ne fgure
pas sur la liste des 18. Dé-
pité, il a rejoint son domi-
cile à Hussein Dey. Pour
rappel, le coach a déjà dé-
claré qu’il ne badinera avec
la discipline, et tout le
monde est tenu d’appliquer
le règlement intérieur qui a
été mis en place par la di-
rection du club.
Les espoirs
enchaînent leur
deuxième succès
Si les seniors viennent de
décrocher leur premier suc-
cès de la saison en s’impo-
sant face à l’USM Blida, les
espoirs, quant à eux, entraî-
nés par Younsi, viennent de
confrmer leur bon départ
en enchaînant avec un
deuxième succès vendredi
dernier à Blida et empocher
les trois points de la vic-
toire. Ce qui leur permettra
d’occuper la première place
au classement général avec
six points conjointement
avec l’A Bousaâda et d’af-
cher déjà leurs intentions
de réussir le meilleur par-
cours possible cette saison.
Quatre
changements
opérés
Comme il fallait s’y attendre, le staf
technique a procédé à quatre change-
ments dans l’équipe-type suite aux ca-
rences constatées face au CA Batna. C’est
ainsi que le coach a décidé de titulariser
Lahlou, Bouâabta, Saïghi, Aït Fergane et
Farhi à la place de Zafour, Benmansour,
Tiza, Meddahi et Tatem. Ces change-
ments ont donné les résultats es-
comptés, puisque l’équipe a réussi
à revenir avec un précieux
succès.

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
USMB
OM USMMH ESMK
L
es Médéens ont réussi
une bonne opération
vendredi dernier en re-
venant avec une pré-
cieuse victoire de leur déplacement
à Merouana où ils ont afronté la
formation de l’ABM dans le cadre
de la deuxième journée du cham-
pionnat. Ainsi, une semaine seule-
ment après avoir réussi à battre le
DRBT, voilà que les Orange et Bleu
viennent d'afcher leurs préten-
tions en prenant le meilleur sur les
Merouanis chez eux sur le score de
1 à 0. Un but de l’attaquant Drifel à
la 65’ qui permettra à l’OM de gla-
ner les trois points de la victoire et,
par la même, confrmer leur bon
départ tout en se motivant pour la
suite de la compétition. De l'avis de
ceux qui ont assisté à la rencontre,
les Médéens ont livré une belle
prestation durant toute la rencon-
tre et auraient même pu l'empor-
ter sur un score plus large.
La solidarité entre
les joueurs, la force
des Médéens
La solidarité entre les joueurs
constitue doute leur force dans ce
début de championnat. Ils n'ont
pas baissé les bras tout au long de
la partie face à Merouana, jusqu'à
ce qu'ils réussissent à inscrire le but
de la victoire à la 65’. Ils ont joué
avec une très grande motivation
pour s'ofrir les points de la ren-
contre et procurer du coup de la
joie à leurs supporters venus assis-
ter aux débats malgré le long trajet
entre Médéa et Merouana. Cet état
de fait, qu'on ne trouve pas chez
plusieurs équipes du championnat
national D2, va faire la force de
Médéa cette saison, et si ça va
continuer comme ça, tout porte à
croire que le club aura son mot à
dire.
Les satisfactions
de Bellatrèche
La belle victoire arrachée par
Drifel et consorts ne s'est pas pas-
sée sans engendrer la joie et sur-
tout les satisfactions de l'entraîneur
Mouloud Bellatrèche qui a tenu à
afrmer à la fn du match : «Cer-
tainement, cette victoire est d'une
grande importance pour nous dans
la mesure où elle nous a permis de
confrmer notre bon départ et
d'avoir un moral au beau fxe pour
la suite du parcours. Les joueurs ont
livré un bon rendement et sont à fé-
liciter.»
Djabou marque
son retour
La rencontre de vendredi der-
nier entre le l’OM et l'ABM a été
une occasion pour le milieu de ter-
rain de l’OM, en l'occurrence Dja-
bou, de marquer son retour à la
compétition ofcielle après avoir
été contraint de rater les derniers
matchs de l’an dernier et le premier
de cette nouvelle saison pour bles-
sure. D'ailleurs, il a fait son appa-
rition en seconde période à la
place de son coéquipier Benchira.
H. Benmouloud
I
ncontestablement la dé-
faite concédée face à la
JSMB va laisser
d’énormes séquelles, sur
le plan moral, dans les
rangs blidéens. Il est certain que
les dirigeants du club vont réagir
très vite et ils tiendront des pro-
pos qui sont loin d’être alarmistes.
Ils sauront trouver les mots qu’il
faut pour encourager les joueurs à
redoubler d’eforts et de ne pas
céder au doute.
Du baume au cœur…
«Je suis le premier responsable
sur le plan technique et je voudrais
féliciter les joueurs pour leur pres-
tation. Ils ont certes perdu ce
match, mais cela ne veut nullement
dire qu’ils n’ont pas fait les eforts
nécessaires pour gagner. Il leur faut
maintenant se remettre au travail
et être à la hauteur de la responsa-
bilité qui est la leur.» C’est ce genre
de discours qu’a tenu Kamel
Mouassa à ses joueurs à la fn du
match contre la JSMB. Une atti-
tude qui remettra du baume au
cœur à des joueurs qui ont,
jusque-là, le moral au plus bas.
Après le revers subi
face à la JSMB, une
claque qui peut faire
du bien…
La défaite concédée par les
joueurs de Mouassa devant la
JSMB a mis à nu toutes les insuf-
sances dont soufre l’équipe. Les
deux buts de l’équipe de Béjaïa ont
montré toutes les carences du sys-
tème défensif préconisé ce jour-là.
La défaite face aux Béjaouis est
une sévère claque qui donnera à
réféchir aux Blidéens qui doivent
se mettre à l’évidence qu’ils n’au-
ront rien pour rien dans ce cham-
pionnat où dorénavant les matchs
vont se jouer au couteau. On es-
père du côté du kop de l’USMB
que les Mellika, Litime et autres
Zemmouchi ont retenu la leçon.
S.B.
Du pain sur la planche
pour Mouassa
Apporter les
correctifs
nécessaires
P
our ce qui est de l’avenir de
l’équipe, il dépendra de beau-
coup du mental des joueurs.
Dès le prochain match, ce sera un tout
nouveau championnat qui débutera
pour l'équipe de Blida et il leur faut
faire abstraction du match joué et
perdu vendredi dernier. Les choses
sont claires et tout le monde sait ce
qu’il lui reste à faire. Il y a un certain
nombre de points à engranger et ce
sera là le principal objectif des Bli-
déens.
Éliminer les nombreux
défauts
Pour ce qui est de la manière qui sera
utilisée pour atteindre cet objectif,
Mouassa aura à apporter des correctifs
et débarrasser l’équipe des nombreux
défauts qui l’ont empêché de réaliser les
résultats escomptés. Il y a aussi un cer-
tain état d’esprit à installer chez les
joueurs qui auront à reprendre
confance en eux. Le coach de l’USMB
espère que tous ses conseils seront bé-
néfques. L’une des qualités des joueurs
de Blida est qu’ils sont réceptifs et il est
convaincu que son message est passé.
S.B.
Tout d’abord, qu’avez-vous res-
senti au coup de sifet fnal du
match face à Béjaïa ?
Surtout un sentiment d’impuissance
et de découragement. Nous venions
juste de concéder une défaite totale-
ment imméritée et tous nos eforts et
nos sacrifces venaient d’être réduits à
néant. Nous avons pourtant fait les ef-
forts nécessaires pour nous imposer.
Ce match fait maintenant partie du
passé.
Quelles sont les causes de cette
contre-performance ?
La principale est que nous man-
quons de cohésion, vu que l’équipe a
été remaniée. Nous avons aussi man-
qué, il faut le dire, de chance.
Est-ce que les conseils de votre en-
traîneur vous ont été bénéfques ?
C’est certain. Il trouve à chaque fois
les mots justes. Il nous faut aborder les
prochains matchs avec un tout autre
état d’esprit. Nous ne devons plus subir
comme cela a été le cas jusque-là. Il
nous faut arriver à imposer notre jeu
et renouer avec la victoire.
Entretien réalisé par Slimane B.
Noubli, retour
probable face
à Saïda
L
e milieu de terrain de
l’USMB Noubli fera
probablement son
retour à la compétition, vendredi
prochain. Il a purgé sa suspension
et il est totalement remis de sa
blessure. «Cette absence des ter-
rains me pèse et ma suspension
est survenue au moment où plu-
sieurs de mes coéquipiers sont
aussi forfaits pour cause de bles-
sures. Je fais les sacrifces néces-
saires à l’entraînement pour
retrouver au plus vite ma forme.»
Il met les bouchées
doubles !
Ses diférents entraîneurs di-
sent de lui qu’il a d’immenses
qualités techniques, mais qu’il ne
peut exprimer totalement, pour le
moment vu son énorme défcit sur
le plan physique. Ce message a été
reçu cinq sur cinq par Noubli qui
est le premier à être sur le terrain,
lors des séances d’entraînement.
S.B.
Bonne nouvelle
pour le coach, les
blessés reprennent !
Le coach blidéen peut avoir le
sourire, l’infrmerie s’est presque
totalement vidée seuls deux ou
trois joueurs ont à soigner des pe-
tits bobos avant de reprendre. Les
autres joueurs qui étaient blessés
seront disponibles pour le rendez-
vous de vendredi prochain face à
Saïda. Il faut dire que lors des der-
niers matchs, l’entraîneur de
l’USMB avait dû composer avec
les joueurs qui étaient valides. La
cascade de blessures qui s’est abat-
tue sur la formation blidéenne lui
a coûté, sans aucun doute, la perte
de plusieurs points.
S.B.
Que de regrets !
Mellika : «Aborder la suite du championnat avec un tout autre état d’esprit»
Un bon départ pour Médéa
Drifel buteur
L'attaquant de l'OM,
Lakhder Drifel, semble
déterminé cette saison à
revenir à son meilleur
niveau, surtout qu'il se
sent très bien depuis
qu'il est au sein de cette
équipe. Après son pre-
mier but face au DRBT,
Drifel en a inscrit un
deuxième et devient
ainsi le buteur de
l'équipe, après deux
journées. Il est déter-
miné à arracher le titre
de buteur du cham-
pionnat.
«Je ferai de
mon mieux
pour aider
l'équipe»
L'auteur du but de la
victoire de l’OM, Lakh-
der Drifel, a déclaré
que c'est grâce à la pré-
paration qu'il a efec-
tuée avec son club qu'il
a pu retrouver ses
moyens : «J'ai passé une
difcile saison l'année
dernière et j'avais beau-
coup de soucis. Mais
j'avais fait d'énormes
sacrifces pendant la
préparation. Mainte-
nant, je sens que j'ai ré-
cupéré un peu mes
moyens. Je travaillerai
encore dur pour être au
top et aider l’OM à réa-
liser de bons résultats.»
H. B.
V
isiblement mécontent de la prestation de l’ensemble
de l’équipe, le coach hadjouti a lancé aux joueurs un
cinglant avertissement : «Si ce match qui s’est joué dans
d’excellentes conditions et s’est terminé par une défaite, c’est que
vous avez failli quelque part. Vous n’avez, en tout et pour tout,
pratiqué un football à peu près correct, que durant tout au plus
une vingtaine de minutes et c’est trop peu pour espérer réaliser un
bon résultat. La direction du club fait d’énormes sacrifces pour
que vous soyez dans les meilleures conditions. La balle est dans
votre camp et c’est le dernier faux pas que vous commettez sur
votre terrain.» A aucun moment, l’entraîneur de l’USMM Had-
jout n’a fait allusion au prochain rendez-vous de son équipe.
Celle-ci aura à afronter le CRBAF. Une belle performance
contre le onze d'Aïn Fekroun serait un bien beau cadeau que
feraient les joueurs à leurs supporters, en plus de retrouver
cette confance qui a semblé faire défaut à l’équipe, vendredi
passé.
La reprise aujourd’hui
Les joueurs de Hadjout reprendront le chemin des entraî-
nements cet après-midi. Ils ont rendez-vous pour cela sur le
terrain du stade du 5-Juillet. Boudjarane ne manquera pas
d'évoquer ce qui n'a pas fonctionné vendredi dernier face au
WAT.
S.M.
L’équipe doit
se ressaisir
rapidement
L’
Etoile de Koléa qui s’est in-
clinée face au CABBA
vendredi doit impérative-
ment se ressaisir dans les prochaines
journées dans l’espoir d’amorcer le dé-
clic. Les poulains de Mustapha Hed-
dane qui se sont déplacés au Bordj avec
l’intention de se racheter de leur der-
nière déconvenue face à l’USM Blida
n’ont résisté que 39 minutes avant d’en-
caisser un but sur une erreur défensive.
En seconde période, les partenaires de
Mehdaoui, qui a été accueilli chaleu-
reusement par les supporters bordjiens,
ont tout donné mais n’ont pu revenir à
la marque. La motivation à elle seule n’a
pas suf. L’équipe de Koléa qui vient
d’accéder cette saison en Ligue 2
manque d’expérience, mais cela ne la
prive pas de tenter de se racheter les
prochaines journées. Toute la famille
sportive de Koléa reste optimiste pour
un meilleur avenir surtout après l’excel-
lent rendement fourni lors des deux
premiers matches. L’équipe bénéfciera
lors de la prochaine journée face à Ted-
jenanet, l’autre nouveau promu, du sou-
tien de son public sur son terrain
fétiche Mouaz après avoir purgé la sus-
pension d’un match à huis clos. A rap-
peler que l’ESMK n’a pas perdu un seul
match la saison écoulée sur son terrain
et devant son public. En attendant la
confrmation face à Tadjenanet, les
hommes de Heddane reprendront la
préparation cet après-midi au stade
Mouaz.
S. H.
Après la déroute face au WAT
Du pain sur la planche
pour Boudjarane
Tallah : «Tout est
allé de travers»
«Je pense que vendredi dernier nous avons surtout
manqué de chance. Nous avons bien entamé la partie et
nous étions bien en place. Juste avant le premier but que
nous avons encaissé, nous avons raté de très peu une
belle occasion. Nous n’avons pas réussi ensuite à nous
organiser et cela nous a coûté des buts. Il est vrai que
nous avons totalement raté notre match. Vous savez, dès
que vous encaissez deux buts, vous jouez votre va-tout.
Nous nous sommes fait surprendre sur des contres. Mes
coéquipiers ne sont pas à blâmer car le football est
ainsi fait, il y a des jours où tout va de travers.»
CABBA ABS
ASK

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
CAB USC CRBAF
DRBT
E
n parvenant à aligner leur
deuxième succès d’aflée, les
coéquipiers d’Atafen ont afché
clairement leurs ambitions de
jouer la carte de l’accession
cette saison. Cette équipe a démontré avant-
hier que cet objectif est à sa portée et que le
succès contre l’USC n’était pas un résultat dû
au hasard. A priori et même s’il est encore tôt
de se prononcer là-dessus, les coéquipiers de
Kherbache sont bien partis pour la belle
aventure qui les mènera en Ligue 1 Mobilis.
Reste le côté gestion qui est très important
pour maintenir la cadence durant toute la
saison qui est du ressort de l’administration.
Celle-ci semble bien encadrée par le retour
d’anciens joueurs, à l’image de Boucheloukh,
Boudjelal, Maouche, Beddar qui ont déjà
participé au recrutement et qui veulent aller
jusqu’au bout. Avec de tels ingrédients, on est
à peu près sûrs que l’accession ne leur échap-
pera pas et c’est tout le mal qu’on leur sou-
haite.
Techniquement,
c’est fort !
Bien que l’efectif du CABBA ait été re-
nouvelé à 80%, sur le terrain on a l’impres-
sion que les joueurs évoluent depuis un bon
bout de temps ensemble. Techniquement, les
Atafen, Kherbache, Rabti ou même Zerrouki
et le défenseur axial Hamadache ont montré
des facettes de jeu de haute facture. De l’avis
des présents, leur niveau technique dépasse
largement celui des joueurs de la saison
écoulée. Le second but inscrit après une belle
action collective pour être ponctuée par une
combinaison orchestrée par Atafen en dit
long sur les capacités techniques de cette
équipe. Une chose est sûre, on est loin du
pousse ballon de la saison dernière, ce qui
peut être considéré déjà comme un acquis.
Kherbache-Atafen-Rabti,
un trio d’enfer
Le milieu de terrain ofensif est riche en
éléments de valeur. Le duo Kherbache-Ata-
fen qui a débuté la partie a énormément gêné
l’arrière-garde adverse par sa mobilité
puisqu’il y avait le feu à chaque accélération
de l’un de ces deux joueurs. Durant le der-
nier d’heure avec l’incorporation de Rabti, la
mayonnaise a pris, en témoigne le but inscrit
par ce dernier après une belle combinaison
à l’intérieur des 18 m avec Atafen, ce qui a
fait rappeler aux présents le but marqué par
Brahimi avec la complicité de Feghouli
contre la Corée du Sud. Un vrai chef-d’œu-
vre !
Merzougui comblé
En fn de match, le président Merzougui
était l’homme le plus heureux sur terre et il l’a
fait savoir à tous les présents. Il a été même
ovationné par les Criquets qui lui ont promis
leur soutien durant toute la saison. Le prési-
dent du CA veut réussir le pari de faire re-
trouver à son équipe sa place en Ligue 1
Mobilis. En tout cas, le rêve est permis après
le succès à Oum El Bouaghi conforté par la
confrmation face à l’ESMK.
A. B.
Boussaâda prend les commandes

L’A Boussaâda n’a pas laissé fler l’occasion de jouer son
deuxième match de suite à la maison pour augmenter
son capital points à six unités. Avant-hier et face à une solide
équipe du Mouloudia Saïda, les gars de Sidi Tamer sont par-
venus, grâce à un très joli but de Houssem Hebbal, à décro-
cher un précieux succès qui leur permettra d’occuper la
première place au classement général en compagnie du CA
Bordj Bou Arréridj et l’O Médéa. D’aucuns estiment que cette
bonne entame va faire du bien aux joueurs et les inciter à
aborder la suite de la compétition avec un moral au beau fxe.
Inquiétude pour Belakhdar

Auteur d’une très bonne prestation avant-hier face au
Mouloudia Saïda, le virevoltant attaquant Belakhdar
n’est pas allé au terme de ce math en raison d’une blessure.
Les supporters de l’ABS espèrent qu’elle n’est pas grave et qu’il
reprendra rapidement le chemin des entraînements pour pré-
parer avec ses coéquipiers la suite du parcours.
Brahim B.
C’est le début de la belle aventure
Les joueurs agressés
par les supporters
C’est une situation vraiment catastrophique que vit ac-
tuellement l’AS Khroub. Défaite lors de la première journée
par le CRB Aïn Fakroun, l’ASK a concédé une sévère dé-
faite avant-hier à la maison face au nouveau promu de la
Ligue 2 Mobilis, le RC Relizane, sur le score net et sans
appel de trois buts à zéro. Occupant l’ultime place du clas-
sement avec l’AB Merouana, l’ASK se dirige droit vers l’in-
connu. Très déçu par la situation de leur équipe, un groupe
de supporters s’est dirigé avant-hier à l’issue du match au
siège du club pour exprimer son ras-le-bol. Ces supporters
sont allés jusqu’à agresser les joueurs. Guerrab et Bouafa
ont été les plus visés. Il a fallu l’intervention de certains
sages présents sur les lieux pour éviter le pire. Cela s’est
passé en l’absence étrange des dirigeants du club.
B. B.
Vous avez concédé le match nul à
domicile contre le CRBAF. Ce ré-
sultat est-il logique ?
On devait prendre les trois points,
mais par rapport au déroulement de
la rencontre, je dirai que ce résultat
est logique. Je dois reconnaître que
nous n’avons pas réalisé une bonne
prestation et notre domination était
stérile face à un adversaire qui n’a
rien lâché durant les 90’.
Qu’est-ce qui n’a pas marché ?
Tout d’abord, je dirai que nous
n’étions pas dans un bon jour. La
preuve, nous avons eu des difcultés
à entrer dans le match. Ensuite, il y a
l’état du terrain qui nous a beaucoup
gênés, on ne pouvait pas faire circu-
ler le ballon comme bon nous sem-
ble, c’est ce qui nous a poussés à
utiliser de longues balles qui ont fait
le bonheur des défenseurs adverses.
Ce revers à domicile n’aura-t-il
pas pour conséquence d’installer
le doute dans votre camp ?
C’est vrai que cette contre-perfor-
mance nous a sapé le moral, mais
dire qu’elle va nous faire douter, c’est
un peu exagéré. Nous avons toujours
confance en nous-mêmes, nous sa-
vons que nous avons une bonne
équipe qui ne tardera pas à se rache-
ter.
Justement, comment voyez-vous
vos prochaines échéances ?
Notre objectif à court terme est
clair, nous devons récupérer les
points que nous avons perdus sur nos
terres dès notre prochain match. J’es-
père que nous réussirons ce pari.
Sur un plan personnel, comment
évaluez vous votre prestation ?
Ce n’est pas à moi de m’évaluer. Ce
que j’ai à dire, c’est que ce match est à
mettre aux oubliettes car nous
n’avons pas montré grand-chose. Le
seul point positif à relever est que
nous avons gardé notre cage vierge
pour la deuxième fois de suite, ce qui
dénote de la force de notre défense.
Vous avez été victime d’une in-
tervention musclée de la part
d’un des joueurs du CRBAF.
Votre blessure est-elle mé-
chante ?
Sur le coup, j’avais ressenti une
vive douleur car l’intervention de
mon vis-à-vis était musclée, mais au
fl des minutes cette douleur s’est es-
tompée et j’ai pu terminer le match.
Entretien réalisé par Ishak S.
Réunion direction-staff-joueurs
cet après-midi

Les joueurs reprendront le chemin des entraînements cet après-midi,
mais avant d’entamer leur travail, ils sont conviés ainsi que le staf tech-
nique à une réunion avec les dirigeants, certainement pour revenir sur le faux
pas à domicile face au CRBAF.
Aucun entraînement
au 1
er
-Novembre cette semaine

Les coéquipiers de Fezzani n’efectueront aucune séance de travail sur le
terrain du complexe du 1
er
-Novembre. Et pour cause, le prochain match
du CAB aura lieu sur un terrain synthétique, celui du stade de Oued Rhiou.
2 300 tickets vendus sur 10 000

Le match CAB-CRBAF n’aura pas fait recette. En efet, seuls 2 300
tickets ont été vendus sur les 10 000 mis en vente. La forte chaleur qui
a régné avant-hier à Batna a découragé les supporters à se déplacer au
stade.
Boutria : «On est passés
à côté face au CRBAF»
L’équipe déçoit encore !
P
artie à Tadjenanet pour décrocher un bon ré-
sultat, l’USC a encore laissé des plumes lors
de ce déplacement. Pourtant, du côté des
supporters, on misait énormément sur cette rencontre
pour se racheter de la dernière déconvenue à domicile
face au CABBA. Mais l’équipe a encore déçu les sup-
porters qui sont restés désappointés par ce revers.
Le déclic n’a pas eu lieu
D’aucuns s’attendaient à ce que cette rencontre soit
un détonateur pour l’USC, notamment sur le plan psy-
chologique. Finalement, la venue d’un nouveau staf
technique n’a pas apporté le résultat escompté. Pis,
l’USC a encore fait preuve d’un aveu d’impuissance
avec la clé une deuxième défaite de suite qui lui vaut
une dernière place au classement. Même les plus radi-
caux des supporters trouvent que l’entraîneur n’assume
pas à lui seul ce revers puisqu’il n’a pas eu le temps né-
cessaire d’apporter sa touche tout en espérant qu’il re-
dressera la situation dès la prochaine journée.
Des remaniements dans
le onze de départ
L’une des causes directes de la défaite de l’USC ce
vendredi était sans conteste les changements survenus
dans l’équipe type. En efet, les remaniements ont tou-
ché tous les compartiments à cause de nombreuses ab-
sences majeures qu’a enregistrées l’équipe à l’image de
Haddad et Zagrour blessés et Khazri mis sur le banc
des remplaçants. A l’opposé, trois autres joueurs ont
fait leur apparition pour la première fois cette saison. Il
s’agit du latéral gauche Chetti, du milieu de terrain
Bourahla ainsi que de l’attaquant Boulabrima.
Le manque de fraîcheur
physique s’est fait sentir
en seconde période
Une autre explication pourrait être donnée à la dé-
faite face à Tadjenanet et qui a trait au côté physique.
Un facteur qui n’a pas été sans avoir ses efets sur le
rendement des joueurs lesquels n’ont pas pu faire face
au rythme efréné de la rencontre notamment lors des
dernières trente minutes. Au bout d’une heure de jeu,
la fatigue s’est fait sentir sur les camarades de Dem-
mane, d’où les deux buts encaissés durant cette der-
nière demi-heure tout comme ce fut le cas pour le but
encaissé face au CABBA. Cela nous ramène à supposer
que l’entraîneur Bezzaz doit faire en sorte de s’attaquer
au volet physique des joueurs pour recouvrer leur
forme optimale.
Benmalek à l’index
Une frange de supporters a imputé l’entière respon-
sabilité de cette défaite au gardien de but Benmalek.
Bien que ce revers soit attribué à tout le groupe, il n’en
demeure pas que ces mêmes supporters pensent que
Benmalek est derrière cette défaite arguant le fait qu’il
a encaissé un but anodin des 25 mètres. Pour les sup-
porters, l’enfant de Sétif a été aussi responsable du re-
vers subi contre le CABBA.
S. S.
Un bon point de pris

Le CRBAF a réussi à revenir avec un point de Batna qui
fait ses afaires même si certains pensent que l’équipe a raté
sa sortie ou presque car elle a frôlé l’exploit. Il va sans dire que
ce nul arraché au CAB dans son chaudron est de nature à
pousser les hommes de Abbès à croire plus en leurs possibili-
tés.
4 millions de prime pour les joueurs

La direction du club a fxé la prime du nul ramené de
Batna. En efet, les joueurs vont toucher 4 millions de cen-
times chacun. De quoi les exhorter à réaliser d’autres résultats
probants lors des prochains rendez-vous.
Un match amical
face au Stade sétifien ce mardi

Pour préparer la prochaine journée, l’entraîneur Abbès a
jugé bon de disputer une joute amicale. Le sparring-part-
ner sera le Stade sétifen, pensionnaire de la Régionale 1. La
rencontre aura pour cadre le stade Allag-Abderrahmane qui
devra vivre une ambiance particulière après les prouesses enre-
gistrées par le CRBAF en ce début de saison.
Benarab Amar
Tadjenanet se rachète
L
a formation de Tadjenanet, nouveau promu de la Ligue
2, a réussi une bonne opération vendredi dernier en
s’imposant face à l’US Chaoui sur son terrain et du coup
se rachète après sa première déconvenue face à l’O. Médéa. Les
hommes de Boughrara ont exercé un pressing constant sur l’ad-
versaire, mais n’ont pu faire la diférence que lors des dix der-
nières minutes grâce à la vigilance du portier Chaoui qui a arrêté
plusieurs tentatives des locaux. Le coach Bougherara a estimé
que la victoire de son équipe est méritée, mais elle n’a pas été fa-
cile à se dessiner : «La victoire a été difcile face à une équipe de
l’US Chaouia qui est venue pour se racheter de sa défaite à domi-
cile la semaine passée. La mission est devenue plus difcile pour
mes joueurs lorsque l’équipe adverse s’est cantonnée en défense.
Mais grâce aux eforts fournis, nous avons été récompensés par
deux buts en fn de match.» «Ce succès est très important pour
mon équipe qui est à sa première année en Ligue 2 Mobilis et sur-
tout il fut acquis face à un adversaire qui a de l’expérience. Je re-
mercie mes joueurs pour les eforts fournis. Quant aux erreurs
constatées, nous allons les corriger durant les entraînements», a
conclu le coach de Tadjenanet qui veut réussir une bonne saison
avec sa nouvelle équipe.
S. H.
RCR
WAT

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
MCS
E
n s’imposant avant-
hier à Hadjout, le
Widad de Tlemcen
a non seulement ef-
facé le semi-échec à domicile
face au RC Relizane mais a
aussi repris confance en prévi-
sion des prochains matches.
Dans l’obligation de se racheter
après avoir trébuché lors de la
première journée du cham-
pionnat, les gars de la cité des
Zianides ont réagi de la meil-
leure des façons avant-hier en
l’emportant sur un score de
deux buts à zéro dominant de
bout en bout leur adversaire du
jour. En plus de la victoire, les
responsables du club ainsi que
les quelques fans présents dans
les travées du stade de Hadjout
ont été très satisfaits de la pro-
duction des poulains de Lakh-
dar Belloumi qui ont réalisé
une belle prestation sur tous les
plans. Avec désormais quatre
points au compteur et à seule-
ment deux points du trio de
tête, le Widad de Tlemcen est
plus que jamais lancé pour la
course à l’accession en atten-
dant la confrmation lors du
prochain match au stade Akid-
Lotf contre l’AS Khroub où
l’équipe sera à la recherche de
son premier succès à domicile,
histoire de confrmer ce regain
de forme.
Belloumi : «C’est notre
véritable départ»
Le coach du Widad de Tlem-
cen était content de la victoire
et du rendement de son équipe
: «Je considère que nous avons
réalisé une belle prestation face
à Hadjout. On aurait pu même
l’emporter sur un score encore
plus large. J’étais également sa-
tisfait du rendement de l’équipe
qui était à la hauteur. Mes
joueurs se sont produits comme
je l’avais souhaité.» Et d’ajouter :
«Un succès pareil va nous déli-
vrer sur le plan psychologique. Je
pense que cette victoire face à
Hadjout sera notre véritable dé-
part.»
«L’équipe type
commence à se
dégager»
Lakhdar Belloumi, qui est
pleinement satisfait de la pro-
duction de son équipe, semble
avoir trouvé son équipe type :
«J’ai bien reconnu mon équipe
durant ce match. Elle a bien
tourné sur tous les plans que ce
soit défensif ou ofensif. On au-
rait pu planter plus de deux
buts. On a réalisé un match par-
fait. Je ne pense pas opérer des
changements vendredi pro-
chain.»
«On doit confirmer face
à l’ASK»
Belloumi dit qu’il faut ou-
blier le match de Hadjout et se
mettre dès maintenant à prépa-
rer à celui de l’AS Khroub qui se
jouera vendredi prochain au
stade Akid-Lotf : «Il est évident
qu’on aura besoin de confrma-
tion vendredi prochain face au
Khoub. Il faut gagner ce match
devant notre public afn de se
mettre défnitivement en
confance car on aura un autre
déplacement difcile à faire du
côté de Bordj Bou-Arréridj.»
T. H.
L
e Rapid de Relizane n’a pas
raté sa deuxième sortie en
déplacement au Khroub en
enchaînant un autre succès.
Après avoir réussi à ramener
un point de Tlemcen face à la formation
des Zianides (1-1), les poulains de coach
Benyelles viennent de réaliser une autre
victoire en s’imposant devant les Khrou-
bis sur un score de 3 à 1 grâce aux réali-
sations de Merzougui et Medahi. Ce qui
permet aux Lions de la Mina d’améliorer
leur prestation et d’entamer la nouvelle
saison sous de bons auspices. Même si le
résultat technique revêt une grande im-
portance pour la bande à Benyelles, il n’en
demeure pas moins que cela est de bon
augure pour la suite de la préparation afn
d’être parmi l’antichambre de l’élite.
Encore des joueurs
qui confirment
Bien qu’il soit encore trop tôt de parler
des joueurs qui sont susceptibles d’avoir
débuté la saison en tant que titulaires, il
n’en demeure pas moins que certains d’en-
tre eux ne cessent de s’illustrer, à l’image
de Merzougui qui a inscrit deux buts en
une seule rencontre contre l’AS Khroub et
l’excellent Medahi qui a marqué son
deuxième but face à l’ASK après de celui
contre le Widad de Tlemcen. Les autres
nouvelles recrues semblent décidées à
faire le maximum pour s’imposer à leur
tour.
Ettaoui Wassim
A
près ce match remporté par les
Lions de la Mina, l’entraîneur
Benyelles Abdelkrim s’est dit sa-
tisfait du rendement de son équipe et
surtout de la prestation des remplaçants
incorporés pour la première fois : «Je suis
très satisfait du résultat acquis et aussi du
rendement de mes poulains qui ont re-
trouvé la joie de jouer. Je pense que face à
l’AS Khroub, on était dans notre jour, les
joueurs ont fait le match qu’il fallait. Ils
étaient très présents sur le terrain, volon-
taires et ont réagi comme des compéti-
teurs. La victoire a été acquise avec l’art et
la manière, et cela nous permettra de pré-
parer nos prochaines rencontres avec
beaucoup d’aisance et surtout les aborder
avec un moral au beau fxe. Certes, on a
bien joué en première période, ce qui nous
a permis de marquer deux buts. Mais en
seconde période, j’ai remarqué un relâche-
ment de la part de mes joueurs qui sont
tombés dans le piège de la facilité. D’ail-
leurs, lors de cette période, on a marqué
qu’un seul but, malgré le grand nombre
d’occasions créées. Cela ne veut pas dire
que les joueurs ont été mauvais, seulement
ils pouvaient mieux faire et marquer en-
core plus de buts.» Le technicien reliza-
nais s’est dit ravi de la prestation de
Merzougui qui a réussi à marquer un
doublé : «C’était un bon test pour nous car
nous sommes que dans le début de la sai-
son. On a enchaîné par une autre victoire,
ce qui est bon pour la confance. Les jeunes
incorporés pour la première fois n’ont pas
démérité. Cela montre bien le réservoir du
Rapid de Relizane cette saison. Le plus im-
portant est d’améliorer la cohésion et ren-
forcer la condition physique. On est sur
une bonne
dynamique
et on doit
cont i nuer
sur cette
voie.»
E. W.
Benyellès : «On doit continuer sur cette voie»
M
ême si le dé-
p l a c e me nt
s’annonçai t
p é r i l l e u x
pour les gars de la ville des
Eaux, ils auraient au moins pu
revenir avec le point du match
nul, mais après une première
mi-temps riche en occasions,
toutes ratées par les Hanif et
Ali Hadji, ils ne pouvaient es-
pérer revenir chez eux avec le
gain de la victoire. Les Saïdis
auront montré deux visages
durant ce match, l’un assez sé-
duisant en début de partie et
l’autre beaucoup moins at-
trayant en seconde période.
Le but de
Bou-Saâda leur a
coupé les jambes
Le but inscrit par l’équipe
locale au début de la seconde
mi-temps a complètement
coupé les jambes aux joueurs
du MCS, laissant planer un
grand doute autour des Saïdis
qui n’ont pas trouvé mieux que
de répondre à cette ofensive
par une précipitation qui n’a
servi qu’à faciliter davantage la
tâche aux Boussaâdis.
La défense a
commis beaucoup
d’erreurs
Il est vrai que la défense du
MCS a été mise à rude
épreuve, du moment que le
compartiment ofensif est
passé à côté de son sujet, mais
force est de constater que
Bekhtaoui et consorts ont
commis plusieurs erreurs dans
la surface de réparation. Heu-
reusement que les attaquants
de Bou-Saâda ne les ont pas
toutes transformées en buts, à
un ballon près, puisque ces
derniers ont tout de même
réussi à marquer le but qui a
fait de ce match leur deuxième
succès depuis le début de la
saison.
L’ABS a gagné la
bataille du milieu
Les Saïdis ont certes bien
entamé la rencontre, mais ils
ont perdu la bataille au milieu
du terrain. Les joueurs de
l’ABS ne les ont pas laissé souf-
fer, surtout en seconde pé-
riode, où ceux-ci ont exercé
une grande pression sur les
poulains de Mehdaoui,
jusqu’au moment où ils ont ar-
raché le but de la victoire. Le
MCS est bien revenu dans le
dernier quart d’heure, mais il
était bien trop tard.
Les attaquants
toujours en
manque
d’efficacité
Le moins que l’on puisse
dire est que le MCS peut se
mordre les doigts d’avoir laissé
fler une occasion en or d’arra-
cher les trois points de la vic-
toire, avec trois occasions
nettes de buts en première mi-
temps. Mais la maladresse des
attaquants devant le portier de
l’ABS n’a fait que confrmer
qu’un grand travail devra très
vite être entrepris dans le com-
partiment ofensif.
Ils n’ont pas
su profiter
de l’infériorité
numérique de leurs
adversaires
Le plus grave est qu’à partir
de la 70
e
minute du match,
l’équipe de l’ABS s’est vue
amoindrir après la sortie d’un
de ses joueurs pour cumul de
cartons, et alors que les Saïdis
auraient dû profter de cette
superbe occasion de revenir
au score, surtout que les Bou-
saâdis se sont contentés de dé-
fendre une fois leur nombre
réduit, les attaquants du MCS
ont complètement raté cette
chance qui s’est oferte à eux
dans un moment des plus op-
portuns. Une mauvaise ges-
tion de jeu qui leur a valu un
cuisant échec qu’ils ne ris-
quent pas d’oublier de sitôt.
Amar B.
Alors que le match de l’ABS était à leur portée
Les Saïdis passent à côté de leur sujet
Le Widad
se révolte à Hadjout
Une victoire et des ambitions
à la hausse
République Algérienne Démocratique Et Populaire
WILAYA BLIDA
DAÏRA D'OUED EL ALLEUG
COMMUNE BENI TAMOU
N° : fiscal : 09230267701
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
Conformément Aux Dispositions Des Articles 49,114,125, Du Dé-
cret Présidentiel N°236/10 Du 07/10/2010 Modifiant Et Complétant
Portant Réglementation Des Marchés Publics.
LE PRESIDENT DE L'APC DE BENI TAMOU, informe l'ensemble des
entreprises ayant Participés dans la appel d'offre national restèrent
N° 05 /2014 Concernant le projet Suivant AMENAGEMENT ET
REVETEMENT DE LA RUE DIBOUCHE RABEH BENI TAMOU
Suite à la réunion de la (commission d'évaluation) Daté Le
18/08/2014 N° 39/ 2014 Conformément aux critères prévus dans le
cahier des charges, la consultation relative à ce projet est attribuée
provisoirement comme suit :
Anep : 141236 / Le Buteur du 24-08-2014
Les soumissionnaires qui sont intéressent de prendre connaissance
des résultats Détaillés de l'évaluation de leurs offres technique et
financières sont invites de rapprocher auprès de bureau (service mar-
ché), au plus tard trois (03) jours compter du premier jour de la publi-
cation de l'attribution provisoire.
Et peuvent déposer les recours auprès de la commission des mar-
chés de la commune de BENI TAMOU dans un délai de Dix (10) Jours
à compter de la première parution de cet avis dans les communes de
wilaya.

NOM
De lʼentreprise
NOM DE
PROJET
MONTANT
EN TTC
AVANT LA 
CORRECTION 
(DA)
MONTANT
EN TTC
APRES LA 
CORRECTION 
(DA)
Obeservation
Note
Technique
01 Louifi fethi
AMENAGEMENT
ET REVETEMENT
DE LA RUE
DIBOUCHE
RABEH
BENI -TAMOU
47 767 882,50 47 767 882,50
Moins
disant
68,50
PUBLICITE
La Bundesliga a repris ses droits ce
week-end et l'ancien joueur du Bayern
Munich, désormais consultant à BeIN
Sports, a joué le jeu de notre entretien
décalé sur le championnat allemand.
Son meilleur souvenir
«Le but de l'année ! Je revenais de
blessure et pour mon deuxième match je
claque une reprise de volée acrobatique.
Aujourd'hui encore, quand je vous en
parle, ça me fait sourire. Un grand mo-
ment.»
Son pire souvenir
«Ma blessure qui a duré 14 mois et
m'a empêché de montrer mon vrai ni-
veau. C'était une période difficile à vivre
pour moi et ma famille. Déjà, quand tu
es à l'étranger et que tu découvres un
environnement ce n'est pas simple, avec
notamment l'apprentissage d'une langue
délicate, alors une blessure n'arrange rien.
J'avais 30 ans, et ça m'a fait douter. J'ai
même cru à une fin de carrière.»
Le joueur et/ou dirigeant
devenu un ami
«Franchement, je ne vais pas faire de
la langue de bois, mais j'ai gardé plein de
contacts avec les gens du Bayern. On se
voit sur les pelouses de la Ligue des
champions et on prend plaisir à se retrou-
ver. Quand tu as fait partie de ce club, tu
l'es à vie. C'est une vraie famille.»
Le joueur et/ou dirigeant
à oublier
«Certains joueurs du Bayern de
l'époque (rires) … dont je tairai les noms.
C'est sûr que je ne les inviterai pas sur le
Bassin d'Arcachon pour passer des va-
cances avec moi (sourire).»
Son plus grand plaisir
«Il y a tout pour réussir là-bas. Des
stades magnifiques, des pelouses somp-
tueuses, une ambiance de fou … C'est
hyper-attractif.»
Son plus grand regret
«De ne pas avoir pu profiter au maxi-
mum des plaisirs de la Bavière en raison
de ma blessure. Je devais rester chez moi
pour me soigner, alors je suis passé à côté
de plein de choses. La Bavière est un en-
droit magnifique, avec énormément de
choses à faire en famille.»
«Ses habitudes
culinaires»
«J'adorais aller dans les «Biergarten»
(jardin de bière) pour y manger frites,
saucisses et boire des bières. Le vrai repas
du footballeur (rires). J'y allais en famille
et c'était très convivial, ça ressemblait un
peu à des barbecues géants. Après, si tu y
allais tous les trois jours, tu finissais avec
15 kilos en plus sur la balance. En Alle-
magne, on mange gras, mais on
mange bien, il faut le savoir.»
Ce qu'il ne regrette pas
«La délation ! Les gens ne peu-
vent s'empêcher de te balancer (sic)
à la police quand tu ne respectes
pas les règles. Tu grilles un stop, ton
chien aboie … ils appellent la police
et te dénoncent. C'est insupporta-
ble. Moi, après avoir connu l'Italie
et l'OM, je peux vous dire que ça
m'a fait tout drôle (sourire).»
L'aspect le plus
difficile de la vie
allemande
«La langue ! Avec ma bles-
sure, je suis resté souvent chez
moi et je ne parlais que français.
Déjà que c'est une langue diffi-
cile, alors quand tu ne la pra-
tiques pas, ça devient mission
impossible pour te faire com-
prendre. Je baragouinais
quelques mots, mais pour faire
les courses, c'était un sacerdoce
(sourire).»
Les trois choses
que les Allemands
ont de plus que
les Français
«Ils ne se plaignent ja-
mais. Ils travaillent plus que
nous, aussi bien sûr le ter-
rain qu'en dehors et dans la
gestion du quotidien, ils
sont plus rigoureux.»
In Le Figaro
Quel
est votre
état d’esprit avant la
reprise de la Liga?
Signer à Barcelone
concrétise les eforts
de toute une carrière.
J’ai gravi les échelons
un par un pour arri-
ver dans un des meil-
leurs clubs du monde.
Je suis fer de mon
parcours. J’ai passé
cinq années formida-
bles à Valence, une
très bonne équipe,
composée de
joueurs de
grandes quali-
tés. Mais au
Barça, c’est
une tout
autre dimen-
sion au niveau
de la technique
individuelle et de la
qualité de jeu. Cet envi-
ronnement d’excellence
ne peut que me permet-
tre de continuer de pro-
gresser. Je vais essayer
d’être titulaire le plus de
fois possible.
Comment s’est passée
votre intégration?
J’évolue en Liga depuis
cinq saisons, les joueurs du
Barça me connaissaient. J’avoue
avoir eu quelques craintes avant
d’arriver dans un efectif avec au-
tant de stars. C’est le contraire qui
s’est passé. Mes coéquipiers m’ont
très bien accueilli. Dans le groupe,
il y a de bons mecs. Ils m’ont im-
médiatement mis en confance.
Ce sont de grands joueurs, mais
avec beaucoup d’humilité et de
simplicité dans les rapports hu-
mains. Tu ne peux que te sentir
bien dans cette équipe.
Que pouvez-vous apporter au
Barça?
J’ai beaucoup discuté avec l’en-
traîneur, Luis Enrique. Barcelone
m’a recruté pour me faire jouer
dans l’axe, le poste où je me suis
reconverti la saison dernière. Suc-
céder à un joueur aussi embléma-
tique que Carles Puyol, c’est
compliqué. Je ne dois pas y penser
mais essayer de m’appuyer sur
mes propres qualités, c’est-à-dire
la vitesse et l’impact physique. Ré-
servé en dehors, je n’hésite pas à
m’afrmer sur le terrain. Je n’ai pas
peur de rentrer dedans ni de par-
ler. Je prends mes responsabilités.
C’est une des raisons qui font que
Luis Enrique a voulu me recruter.
Quels sont les objectifs du club
après une saison sans titre?
À Barcelone, il faut toujours ga-
gner le plus de trophées possibles.
Luis Enrique a été nommé entraî-
neur pour changer la dynamique
de l’équipe. À Valence, j’ai afronté
le Barça pendant cinq ans. Au fl
des années, le jeu barcelonais est
devenu un peu prévisible et plus
facile à gérer pour ses adversaires.
Luis Enrique nous demande d’al-
ler plus vite vers l’avant quitte à
faire moins de passes. On va tou-
jours chercher à contrôler le jeu,
mais on va essayer de trouver plus
rapidement la profondeur.
Entre la suspension de Suarez
et l’interdiction de recruter
jusqu’en 2016, ressentez-vous
un sentiment d’injustice?
C’est compliqué de ne pas pou-
voir recruter pendant deux ans. Le
cas de Luis Suarez est aussi très
dur pour le club. Il regrette son
geste. On aurait pu réduire sa sus-
pension, qui est très lourde. Mais
Suarez est un grand professionnel,
il s’entraîne avec acharnement. On
espère qu’il sera en grande forme
pour revenir lors du Clasico en
octobre.
Après son recrutement specta-
culaire, le Real Madrid part-il
en favori ?
Le Real a recruté de grands
joueurs pour se renforcer. Mais le
Barça joue toujours pour gagner
le championnat. On ne manque
pas d’arguments ofensifs avec
Messi, Neymar et Suarez. On veut
gagner le championnat. Il faudra
aussi se méfer encore de l’Atlético
Madrid, qui a été champion l’an-
née dernière. Le niveau d’ensem-
ble du championnat est très bon.
Même les petites équipes essaient
de construire et de ressortir le bal-
lon. Les matchs sont très ouverts.
C’est le championnat le plus dense
avec la Premier League. Les résul-
tats des clubs espagnols en Ligue
des champions et en Ligue Europa
en témoignent.
Pensez-vous encore à l’équipe
de France?
J’ai toujours dit que je voulais
défendre les couleurs de mon
pays. Je n’ai pu malheureusement
le faire qu’à deux reprises. J’ai es-
péré pour le Mondial, mais cela ne
s’est pas fait. L’équipe de France
reste toujours dans un coin de ma
tête. À moi de réaliser des bonnes
performances avec le Barça.
Même si je pense que Didier Des-
champs va sans doute faire
confance aux joueurs qui étaient
à la Coupe du monde. Il y a aussi
des jeunes qui poussent derrière.
Cela va donc être compliqué de
convaincre le sélectionneur. Mais
j’espère toujours. Je n’ai que 30
ans. Je pense avoir quelques belles
années devant moi.
In Le Figaro
«Suarez
s’entraîne avec
acharnement
pour être prêt
pour le Clasico
en octobre»

Coup d’œil
N° 2744
www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
Recruté par
Barcelone
pour 20 M€,
le défenseur
français
n’affiche
aucun
complexe
avant la
reprise de
la Liga,
aujourd’hui
face à
Elche.
International
Jérémy
Mathieu
Jérémy
Mathieu
Jérémy
Mathieu
Jérémy
Mathieu
Jérémy
Mathieu
Jérémy
Mathieu
«Le
Barça ne
manque pas
d’arguments
offensifs avec
Messi, Neymar
et Suarez»
«Succéder à Carles Puyol,
c’est compliqué»
L’ex-international
allemand
Friedrich en Inde
L’ex-international allemand
Manuel Friedrich est devenu le
premier joueur de Bundesliga à
s’engager dans le championnat
indien de football en signant un
contrat d’un an avec le club de
Bombay, annonce vendredi la
presse allemande. «J’ai toujours
joué avec l’idée d’évoluer un jour
en Asie», a commenté depuis
Bombay le défenseur central âgé
de 34 ans, qui avait joué la sai-
son dernière au Borussia Dort-
mund.
Jean-Pierre Papin
«Les Allemands travaillent davantage et ne se plaignent pas»
Mis de côté par Carlo Ance-
lotti pour la fnale retour de
la Supercoupe d’Espagne,
Sami Khedira (27 ans) s’est
consolé en allant rendre vi-
site à son frère Rani, an-
nonce As. Le champion
du Monde a ainsi assisté
à la rencontre entre Leip-
zig, club de Rani, et Erzge-
beirge Aue. Les spéculations
vont également bon train de-
puis dans les médias espagnols
et allemands sur cette visite en
Allemagne. Certains y voient le
signe d’un possible retour au
pays. Le Bayern Munich serait
intéressé par les services du mi-
lieu de terrain, sous contrat au
Real Madrid jusqu’en juin 2015.
L'Atlético de Madrid a remporté
vendredi soir la Coupe d'Espagne
contre le grand rival (1-0, 1-1 à
l'aller). Face au Real, Diego Si-
meone a passé une soirée agi-
tée après l'ouverture du
score de Mario Mandzu-
kic (2’), croisant les doigts
pour ne pas que les Me-
rengue égalisent. Mais Si-
meone manquera la fn de
match de ses joueurs.
«Coupable» d'une légère
tape sur l'arrière du crâne
du quatrième arbitre, il doit
quitter son banc de touche.
Loin de se dégonfer, le coach
des Colchoneros applaudit l'homme en noir, se
tourne face au public en les exhortant à huer
cette décision puis, au moment de quitter le ter-
rain, adresse un dernier pouce tendu au corps arbitral.
Dans la lignée d'un José Mourinho, mais dans l'autre club madri-
lène cette fois-ci.
Le FC Barcelone de Luis Enrique est sur
le point d’entamer sa campagne
2014/2015, ce soir face à Elche au
Camp Nou. Touché à la cheville à
l’entraînement ce jeudi, Neymar
pourrait fnalement être prêt
pour le match, tout comme
Pedro, qui revient d’une gas-
troentérite. «Nous verrons
demain si Neymar peut jouer.
Pedro également, il s’est entraîné hier. En principe, je
compte sur ces deux joueurs», a confé le nouveau
coach des Blaugranas. Reste à savoir s’ils seront titu-
larisés ou non aujourd’hui.
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA
¥Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali,
Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez lʼANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150
Contact@lebuteur.com
Barça
Atlético de Madrid
Real Madrid
Monaco
Standard de Liège

N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
Coup d’œil
International
Un temps annoncé en Major League Soccer lors de
ce mercato estival, Xavi Hernandez (34 ans) a fna-
lement opté pour la stabilité en restant au FC Bar-
celone. L'ancien international espagnol a
pourtant conscience que la concurrence sera
rude cette saison en Catalogne. «Je suis parti-
culièrement enthousiaste et je ne peux pas at-
tendre pour commencer. Je suis encore plus
motivé qu'à mon premier jour. Nous
avons efectué une bonne pré-saison et
nous nous sommes bien adaptés à notre
nouvel entraîneur qui connaît très bien
le club. On a un groupe fantastique.
L'année dernière, nous n'avons pas at-
teint les objectifs fxés. Mais au Barça,
chaque année, tu te dois de gagner au
moins un trophée majeur. Nous
avons signé de très bons joueurs à la
fois sur le plan sportif et humain.
Personnellement, je travaille dur
pour continuer à être un élément important. C'est l'entraî-
neur qui prend les décisions, mais je suis prêt à me confron-
ter à n'importe lequel de ses choix», a expliqué le joueur du
Barça en conférence de presse.
plus rien
Xavi ne réclame
Enrique donne
des nouvelles
de
Le président de São Paulo, Carlos Miguel Aidar, annonçait
un accord avec le FC Barcelone concernant le transfert de
Douglas Pereira (24 ans) en Catalogne, suivi du prêt du laté-
ral droit dans son club actuel. Alors que tout semblait bouclé,
le dirigeant brésilien est revenu sur ses propos au micro de
la radio catalane RAC1. «Il n'a pas encore signé pour le
Barça. Nous sommes en pourparlers avec le club catalan,
mais rien n'est conclu, a-t-il assuré avant d'évoquer l'éventuel
retour du joueur en prêt. Je ne pense pas que ce soit possible
parce que la fenêtre de transfert s'est fermée au Brésil le 15
août dernier, ce n'est pas possible pour un joueur de venir
de Barcelone au Brésil. Et pour moins de six millions on ne
le vendra pas.» De quoi mettre les choses au clair, même si le quotidien ca-
talan Sport annonce un accord à hauteur de 6 M€ et l'arrivée du Brésilien
mardi ou mercredi prochain.
Accord pour Douglas, ou pas...
Neymar
Même exclu, Simeone
fait le show
Mandzukic
brise le record
de Casillas !
Auteur du but victorieux dès
la deuxième minute avant-hier
soir, lors du match retour de la
Supercoupe d’Espagne, Mario
Mandžukić a, au-delà d’avoir
permis à l’Atlético de remporter
le trophée, brisé le record d’Iker
Casillas. Le capitaine
du Real Madrid était
en efet invaincu
face aux Colchone-
ros depuis la saison
1999/2000. La
victoire sur le
fl des Roji-
blancos (1-
0) met ainsi
un terme à
une série
de 26 matches
sans défaite
pour «San
Iker».
Khedira en Allemagne...
pour négocier ?
Raul hésite
à revenir
Ancienne gloire du Real Madrid, Raúl
s’est vu proposer par le président Florentino
Pérez un poste au sein de l’organigramme
du club. Poste qui pourrait être celui de di-
recteur sportif. Néanmoins, l’ex-numéro 7
est encore en activité, puisqu’il évolue au
Qatar, à Al Sadd. Sous
contrat jusqu’au 31 dé-
cembre, El Confdencial
afrme que le joueur se
laisserait jusqu’à ce mois
de décembre pour décider
de son avenir, lui qui
pourrait rebondir dans la
foulée aux Etats-Unis, aux
Cosmos de New York.
Kawashima sur
les tablettes de
la Juve
A la re-
cherche d’une
doublure dans
les buts du ca-
pitaine Gian-
luigi Buffon, la
Juventus Turin
aurait coché le
nom du portier
du Japon, Eiji
Kawashima.
Le joueur de
31 ans évolue
actuellement
au Standard
de Liège avec
qui il a af-
fronté le Zenit
mercredi en
barrage de la
Ligue des
champions.
Une rencontre
durant la-
quelle son équipe a concédé une
courte défaite, 1-0, mais qui a été
suivie par des spectateurs pas
comme les autres annonce le
Nieuwsblad. Des scouts de la Juve
auraient en effet assisté au match
dans le but de superviser le Japo-
nais, dont le contrat arrivera à son
terme dans un an.
Auteur d'un bon début de saison,
Dimitar Berbatov (33 ans) est pressé
d'être associé avec Radamel Falcao (28
ans) à la pointe de l'attaque moné-
gasque. Le Bulgare est visiblement un
grand fan du Colombien. «Comment
être en concurrence avec Falcao, l'un
des meilleurs attaquants du monde ?
J'essaie d'aider l'équipe au maximum
quand l'entraîneur me demande de
jouer. J'aime m'entraîner avec lui. J'at-
tends le moment où on pourra débu-
ter un match ensemble, a avancé
l'ancien Mancunien dans des propos
rapportés par RMC. Parce que lorsque
vous pouvez évoluer avec des joueurs
qui comprennent comment le football
doit se jouer, c'est plus simple pour
tout le monde. Et je peux voir la façon
dont Falcao évolue, pense et joue.»
Quand deux grands buteurs se ren-
contrent...
Berbatov grand fan
de Falcao
Le club a
blindé Depay
Après s'être révélé avec les
Pays-Bas lors de la Coupe du
monde, le jeune attaquant
Memphis Depay (20 ans, 32
matchs et 12 buts dans le
championnat néerlandais en
2013-2014) a suscité la
convoitise de clubs plus hup-
pés tels que Tottenham. Pour
ne pas voir partir sa star, le
PSV Eindhoven a prolongé
d'un an son contrat jusqu'en
2018, avec augmentation de
salaire à la clé.
PSV Eindhoven
Eto’o pour
remplacer Balotelli
Mario Balotelli à Liver-
pool pour fnaliser son
transfert, l’AC Milan se
cherche un nouvel atta-
quant. Plusieurs noms
sont avancés ces
dernières
heures
(Mat-
t i a
Destro, Jack-
son Martinez,
André-Pi erre
Gignac, etc.). Le
média italien
TMW cite désor-
mais celui de Samuel Eto’o (33
ans), libre de tout contrat de-
puis la fn de son aventure à
Chelsea. Après avoir porté le
maillot de l’Inter (2009-2011),
le Camerounais rejoindra-t-il
l’ennemi juré ?

Coup d’œil
N° 2744
www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
Man Utd
Belgique
International
Désireux de relancer
la machine Manchester
United après un dernier
exercice catastrophique,
Louis van Gaal ne fait
pas de cadeau depuis
son arrivée. Nani parti
en prêt au Sporting, c’est
désormais au tour de
Tom Cleverley et Shinji
Kagawa d’être priés de se
trouver une porte de
sortie. Le technicien
néerlandais ne serait pas
prêt à ofrir un temps de
jeu conséquent à ses
deux joueurs, pour
cause, il estime avoir
sufsamment de milieux
au sein de son efectif,
annonce Standart Sport.
Si pour l’heure aucun
club ne semble s’être ma-
nifesté pour Cleverley,
Kagawa pourrait lui re-
bondir à l’Atlético
de Madrid, qui cherche
encore à renforcer son
équipe.
Place à la
jeune garde !
Malgré la défaite ini-
tiale de ses troupes face
à Swansea dimanche
dernier (1-2), l'entraî-
neur de Manchester
United, Louis Van Gaal,
maintient sa confance à
ses jeunes pousses. Et le
coach néerlandais a vi-
vement répliqué aux cri-
tiques de Gary Neville.
«J'ai remporté la Ligue
des champions avec
l'Ajax (Amsterdam, en
1995) avec des joueurs
de 17 ans. Ne me dites
pas que les jeunes ne
peuvent pas évoluer au
haut niveau. Je crois en
cette philoso-
phie et j'en at-
tends beaucoup
ici», a répliqué
Van Gaal au Tele-
graph. Le coach
mancunien comp-
tait alors dans ses
rangs un certain
Patrick Klui-
vert, 18 ans,
ainsi que Cla-
rence See-
dorf, 17 ans.
On devrait
donc encore
voir sur le ter-
rain Tyler
Blackett, 20
ans, en défense,
et Jesse Lingard,
21 ans, au milieu
du terrain à Sunder-
land ce dimanche
(16h).
Balotelli
n'est «pas
un leader»
Si son arrivée à Liverpool de-
vrait rapidement être ofcialisée,
Mario Balotelli (24 ans) n'est pas
accueilli à bras ouverts par Bren-
dan Rodgers. Te Guardian rap-
portait vendredi qu'une clause le
mettrait à l'amende en cas d'écart
de conduite. L'agent de Super
Mario, Mino Raiola, s'est, lui
aussi, montré sans concession.
«Il doit se conformer au code
de conduite du club comme tout
le monde. Sa dernière chance ?
Au plus haut niveau, oui. C'est
tout ou rien. Mario a 24 ans. Il
n'a plus l'excuse de l'âge. On voit
qu'il n'est pas prêt à être un lea-
der. Avec Steven Gerrard, Mario
sera protégé et il sera à son meil-
leur niveau. Mario a besoin de se
retirer cette pression», a confé
Mino Raiola à la presse anglaise.
Passé par l'Inter Milan, Man-
chester City puis le Milan AC,
Balotelli n'a pas toujours laissé
de très bons souvenirs à ses en-
traîneurs...
Liverpool
Allemagne
Argentine
Portugal
Lazio Rome
Chelsea
Borussia Dortmund
Milan AC
Le Bayern dans la douleur
Le Bayern Munich s'est imposé dans la douleur contre Wolfsburg
(2-1), avant-hier, en ouverture de la 1re journée de Bundesliga. Les
champions d'Allemagne ont assuré la victoire grâce à des buts de
Müller (37’) et Robben (47’). Leur ancien coéquipier Olic (53’) a ré-
duit la marque d'un but magnifque.
Plus question d’hésiter
pour De Jong
Même s'il dépasse parfois les bornes, au niveau
des duels qu'il livre sur le rectangle vert, le mi-
lieu de terrain Nigel De Jong est bien évidem-
ment un élément important au Milan AC.
L'international néerlandais âgé de 30 ans a envie
de poursuivre l'aventure chez les Rossoneri pendant
encore un bout de temps. Selon la presse italienne,
Nigel de Jong pourrait bientôt bénéfcier d'un nouveau
contrat puisque celui dont il dispose actuellement ex-
pirera en juin 2015. Les dirigeants italiens auraient
décidé d'engager des négociations afn de convain-
cre l'ancien joueur de Manchester City de rester à
San Siro. Seule une ofre de 15 millions d'euros
pourrait inciter le président Silvio Berlusconi à
vendre Nigel de Jong.
Romagnoli reste à
San Lorenzo
Coup de théâtre à San Lorenzo. Alors qu'il avait signé un
contrat avec le club brésilien de Bahia, Leandro Romagnoli a f-
nalement décidé de rester à San Lorenzo. Le milieu et son club
vont donc payer une amende mais ils vont être de nouveau liés
par un nouveau bail. L'ancien joueur du Sporting CP, qui vient
de remporter la Libertadores, pourra donc disputer la Coupe du
monde des clubs avec le Ciclon.
McLeish
nouvel
entraîneur
de Genk
Alex
McLeish, l'an-
cien manager
de l'équipe
d'Ecosse, des
Rangers et
d'Aston Villa, a
été nommé
vendredi en-
traîneur du RC Genk pour deux
ans. Le technicien écossais de 55
ans était sans club depuis son dé-
part de Nottingham Forest (D2
anglaise), en février dernier. Genk,
champion de Belgique en 2011 et
vainqueur de la Coupe nationale
en 2013, a renvoyé l'entraîneur
Emilio Ferrera après la défaite 3-1
du club belge face à Malines lors
de la 1re journée du Champion-
nat.
Samaris cinq ans
à Benfica
Le milieu international grec de l'Olympiakos Andreas Sa-
maris (25 ans) a rejoint avant-hier le Benfca Lisbonne pour
cinq saisons. L'indemnité du transfert s'élève à 10 millions
d'euros, alors que la clause libératoire du joueur a été fxée à
45 millions d'euros.
Hazard a faim de titres
Arrivé à l'été 2012, Eden
Hazard (23 ans) attaque sa
troisième année à Chelsea.
Après deux exercices réussis,
le milieu ofensif belge sou-
haite franchir un nouveau pa-
lier pour gagner des titres. «Je
peux faire mieux. La saison
dernière a été très bonne.
Maintenant je suis dans ma
troisième saison à Chelsea et
ce serait mieux si je pouvais
remporter des trophées, a dé-
claré le Diable Rouge dans
des propos rapportés par Sky
Sports. Je dois continuer
comme ça, marquer plus de
buts et faire plus de passes décisives.» L'ancien Lillois a
marqué 14 buts en 35 matchs de championnat en 2013-
2014.
Une offre de 20 millions
pour Candreva
Antonio Candreva (27 ans) n'a toujours pas trouvé d'accord avec
ses dirigeants concernant sa prolongation de contrat. L'internatio-
nal italien a peut-être une idée en tête. Le milieu de terrain de la
Lazio Rome ne serait pas contre un départ vers un grand club eu-
ropéen cet été. Alors que le joueur souhaite une revalorisation de
salaire, ses dirigeants pourraient faire face à une ofensive de l'At-
lético de Madrid, selon Il Tempo. Les Colchoneros seraient prêts à
ofrir 20 millions d'euros pour la venue de Candreva mais le club
italien espère obtenir au moins dix millions supplémentaires pour
ce transfert. Afaire à suivre...
Immobile a peur de…
l’indigestion allemande
Auréolé d'une saison 2013/2014 exception-
nelle (23 buts en 34 matches), l'attaquant Ciro
Immobile a décidé de quitter le Torino et même
carrément son pays natal lors de ce mercato. Le
buteur italien a choisi de poursuivre sa carrière
en Allemagne et plus précisément au Borussia
Dortmund. Son objectif est clair : faire oublier
Robert Lewandowski, au Westfalenstadion, qui a
signé au Bayern Munich. Interrogé dans les co-
lonnes de La Gazzetta dello Sport, Ciro Immobile
a laissé entendre qu'il a du mal à s'habituer aux
comportements alimentaires au BVB. «Les Alle-
mands mangent beaucoup plus fréquemment
que les Italiens. On mange après l'entraînement,
après un voyage... On mange toujours ! Je n'ai
pas l'habitude de le faire», a confié l'ancien
joueur du Genoa.
Le ménagede
van Gaal continue !
Le ménagede
van Gaal continue !
Le ménagede
van Gaal continue !
Le ménagede
van Gaal continue !
Le ménagede
van Gaal continue !
Le ménagede
van Gaal continue !
Le ménagede
van Gaal continue !
c'esI t
Qui
C b a r a d e
F a u t e u i l ( f a u t e – œ i l )
D ' o ù Ç a 5 o r I t
B a t t l e s h i p 2 0 1 1
C ' é I a l I .
E l E u l m a
M é l l - M é l o
B o u l m e r k a e t M o r c e l i
D e v l n e I I e
L a b o u c h e
F n l g m e
Q u i v o u s a d i t q u e l a l i b r a i r i e
é t a i t o u v e r t e ! !
Q u l a d l I t
D u s t i n H o f f m a n n
L ' l n I r u s
L e s m o t s a g r u m e , a r o m a t e e t
g i r o f l e s o n t m a s c u l i n s . É p i c e
e s t u n m o t f é m i n i n : u n e é p i c e .
Q C M
b - B o l i v i e
]our-là
Ce
S u d o k u
Débusquez 2 athlètes
dont les noms ont été mélangés…
éli
élo M
79 : L'éruption du Vésuve ensevelit sous les cendres vol-
caniques les villes de Pompéi et d'Herculanum en Italie
du sud.
1952 : Les troupes britanniques évacuent le canal de
Suez.
1991 : Indépendance de l'Ukraine. Le même jour, Mikhaïl
Gorbatchev démissionne de son poste de chef du Parti
Communiste de l'Union Soviétique.
1995 : Microsoft lance Windows 95.
CELI BOULKAMORMER
SS oo ll uu tt ii oo nn dd ee ss jj ee uu xx ……
Sudoku
Réagissez à cette page par e-mail :
jeux-sante@lebuteur.com
Roger Garaudy
Mauride Bucaille
La gboIo du ]our
Devinette
Le-Saviez-Vous ?
Mots fléchés
S
A
V
O
I
R
I
n
u
t
i
l
e
Pour un oui ou pour un
non je m'entrouvre. Qui
suis-je ?
Qui a dit ?
«Lʼhumanité a cessé
dʼexister à la naissance
dʼIsraël»
QCM
Dans quel pays le
révolutionnaire Er-
nesto Guevara
trouva-t-il la mort ?
Le koala dort 22
heures par jour
Le koala, lʼun des symboles vivant de lʼAus-
tralie, est lʼêtre qui dort le plus sur la terre,
avec une moyenne de 20 heures de sommeil
par jour. Le koala a une espérance de vie de
15 ans, il passe alors plus de 12 ans de sa
vie en sommeil. Une autre particularité éton-
nante du koala, cet animal ne boit jamais
dʼeau, il mange des feuilles dʼeucalyptus et
en tire tout son apport dʼeau.
C
harade
G Un homme et sa com-
pagne sont confortable-
ment installés dans un
restaurant pour un souper
en tête-à-tête. Depuis un
bon moment, l'homme fixe
une femme saoule assise
seule à la table voisine et
qui fait tourner son Gin
dans son verre.
La conjointe demande :
- Tu la connais ?
- Oui, c'est mon ex-femme,
elle s'est mise à boire lors
de notre divorce, il y a sept
ans et on m'a dit qu'elle n'a
jamais été sobre depuis.
- Mon Dieu, dit la conjointe,
je n'aurais jamais pensé
qu'une femme puisse fêter
ça aussi longtemps !
Humour…
L'Afrique du Sud
a officiellement trois
capitales :
Pretoria, la capitale
administrative ; Le Cap, capi-
tale législative et Bloemfontein,
capitale judiciaire.
L
’intrus
Agrume
Aromate
Epice
Girofle
a- Cuba
b- Bolivie
c- Venezuela
Un monsieur marche dans la rue, et
il voit une librairie. Il n'arrive pas à y
rentrer pourtant personne ne l'en
empêche. Pourquoi ?
Enigme
- Les élèves font souvent
mon premier.
- Mon deuxième permet
de voir.
- Mon tout sert à s'asseoir.
Ad Por t um
Claude Lévy-Strauss
Dustin Hoffmann
22
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter
la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et
chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.
D D’ ’ o où ù Ç Ça a s so or r t t ? ?
De quel film
célèbre cette
photo est-elle
extraite ?
Lʼhypertension artérielle, ou-
pression sanguine anormalement
élevée en permanence, ne se mani-
feste le plus souvent par aucun symp-
tôme.Cʼest ainsi que de nombreuses
personnes ignorent quʼelles présentent
ce facteur de risque cardiovasculaire…
Hypertension artérielle, un mal si-
lencieux...
La pression sanguine sʼélève normale-
ment dans certaines situations (stress,
activité physique…). On parle donc
dʼhypertension artérielle seulement
lorsque celle-ci reste élevée en per-
manence.
Lʼhypertension artérielle correspond à
une pression sanguine qui se maintient
anormalement à un niveau élevé.
Lʼhypertension se définit par une pression
artérielle systolique (PAS) supérieure ou
égale à 140 mm Hg et/ou une pression ar-
térielle diastolique (PAD) supérieure ou
égale à 90 mm Hg (ou 14/9 cm Hg).
Dans la majorité des cas, aucun signe
nʼaccompagne lʼhypertension artérielle.
Cʼest ainsi que de nombreuses personnes
sont hypertendues sans le savoir...
Or si lʼhypertension nʼest pas une maladie,
elle représente en revanche un important
facteur de risque cardiovasculaire aug-
mentant le risque de certaines maladies :
insuffisance cardiaque, infarctus, accident
vasculaire cérébral, insuffisance rénale,
lésions rétiniennes, etc.
Quels signes peuvent quand même indi-
quer une hypertension ?
Même si l'hypertension est silencieuse,
dans certains cas, une hypertension arté-
rielle très élevée finit par entraîner des
symptômes :
G Maux de tête, surtout le matin, avec une
douleur qui tend à descendre dans la
nuque.
G Fatigue, somnolence.
G Palpitations.
G Vertiges.
G Bourdonnements dans les oreilles.
G Saignements de nez.
G Confusion.
G Engourdissements ou fourmillements
dans les pieds et les mains.
Il est particulièrement intéressant de re-
pérer ces symptômes chez les personnes
qui présentent un risque accru de déve-
lopper une hypertension artérielle.
Quelles sont les personnes
à risque dʼhypertension ?
Les personnes à risque d'hypertension ar-
térielle sont les suivantes :
G Les plus de 55 ans (la tension artérielle
augmente avec lʼâge).
G Les personnes qui ont des antécédents
familiaux dʼhypertension artérielle pré-
coce.
G Les sujets atteints de diabète, dʼun syn-
drome dʼapnées du sommeil, de maladies
rénales, etc.
G Les fumeurs.
G Les consommateurs excessifs dʼalcool.
G Les sédentaires…
G Les personnes qui consomment régu-
lièrement de la réglisse noire.
Pourquoi est-il si important de surveil-
ler sa tension artérielle ?
Il est important de surveiller sa tension
car :
G Le risque de troubles cardiovasculaires
double pour chaque augmentation de 20
mm Hg pour la pression systolique et de
10 mm Hg pour la pression diastolique.
G Traiter une hypertension diminue de 35
à 40% le risque dʼêtre victime dʼun acci-
dent vasculaire cérébral (AVC). Le risque
de troubles rénaux, rétiniens, vasculaires
est également diminué.
Quel est le traitement de lʼhypertension
?
Le traitement de première intention repose
sur le suivi de règles hygiéno-diététiques.
Ce nʼest quʼen cas dʼéchec que lʼon re-
court en complément à un ou des médi-
caments antihypertenseurs : diurétiques
thiazidiques, bêtabloquants, inhibiteurs
calciques, inhibiteur de lʼenzyme de
conversion (IEC), antagonistes de lʼangio-
tensine II (ARAII).
Les grandes règles hygiéno-diété-
tiques de lʼhypertendu :
G Limiter les apports en sel (NaCl) : 6 g
par jour au maximum.
G Perdre du poids si nécessaire.
G Augmenter la part des fruits et des lé-
gumes.
G Diminuer les apports en graisses satu-
rées (graisse dʼorigine animale).
G Pratiquer une activité physique régu-
lière : au moins 30 minutes 3 fois par se-
maine.
G Arrêter de consommer de lʼalcool.
G Arrêter de fumer.
Le traitement de lʼhypertension dépend
des chiffres tensionnels bien sûr, mais
également des autres facteurs de risque
cardiovasculaire (antécédents familiaux
de maladies coronaires, tabagisme, âge,
diabète, cholestérol, obésité abdominale,
sédentarité, etc.).
23
N° 2744
www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50
■ Urgences médicales : 115
■ Protection civile : (021) 71.14.14
■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73
■ Gendarmerie : (021) 76.41.97
■ Centre antipoison : (021) 97.98.98
■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81
■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52
■ Service des eaux : (021) 67.50.30
■ Personnes en difficulté
ou en détresse : N° Vert : 15-27
Le proverbe du jour
News News
5anIé 5anIé
«Mieux vaut souffrir d'avoir
aimé que de souffrir de
n'avoir jamais aimé»
La menthe, une plante aromatique magique
Antidouleur, bénéfique pour le coeur, anti-cancer, riche en fer... Fraîche, séchée ou en huile
essentielle (HE), la menthe est une herbe aromatique magique! Découvrez tous ses bienfaits et ses
modes d’emploi.
14:00 Un air de fa-
mille
14:50 Zone d'ombre
16:00 Les 20 chefs-
d'oeuvre de la nature
16:30 La télé de A @
Z
17:00 64', le monde
en français, 1re partie
17:20 Le jt des nou-
velles technos
17:30 64', le monde
en français, 2e partie
17:50 L'invité
18:00 64', l'essentiel
18:05 Qallunaaliaq-
pallianiq, direction
sud
19:00 Hep taxi !
19:30 Journal (France
2)
20:00 Secrets d'his-
toire
21:45 Journal (RTS)
23:15 D6BELS On
Stage
23:10 Acoustic
23:35 Les voix hu-
maines
00:10 TV5MONDE, le
journal Afrique
00:30 360°-GEO
01:25 Les artisans du
rebut global
11:40 Météo
11:45 Le 12.45
12:05 Maison à
vendre
14:00 D&CO,
une semaine
pour tout chan-
ger
16:15 66 mi-
nutes
17:40 66 mi-
nutes : grand
format
18:45 Le 19.45
19:10 Scènes
de ménages
19:40 Sport 6
19:50 Capital
22:00 Enquête
exclusive
23:25 Enquête
exclusive
00:35 Météo
00:40 Les ci-
gognes n'en
font qu'à leur
tête
02:00 M6 Music
11:05 Tout le
monde veut prendre
sa place
11:55 Météo 2
12:00 Journal
13:20 13h15, le di-
manche...
13:00 Météo 2
13:05 Point route
13:10 Secrets d'his-
toire
15:00 Natation
16:15 Stade 2
17:50 Pyramide
18:20 Pyramide
19:00 Journal
19:40 Parents
mode d'emploi
19:45 La nuit au
musée 2
21:35 Non élucidé
23:05 Météo 2
23:07 Flashpoint
23:50 Flashpoint
00:30 Retour à Kali-
mantan
01:20 Belles an-
nées
02:15 La fatalité ou
le secret de la salle
d'ambre
02:45 Courant d'art
11:00 Les douze
coups de midi
11:45 Météo
11:48 Trafic info
11:55 Du côté de
chez vous
12:00 Journal
12:30 Reportages
13:45 Les experts :
Manhattan
14:30 Les experts :
Manhattan
15:20 Les experts :
Manhattan
16:10 Les experts :
Manhattan
17:10 Sept à huit
18:50 Petits plats en
équilibre été
19:00 Journal
19:30 Du côté de
chez vous
19:55 L'élève Du-
cobu
21:45 Esprits crimi-
nels
22:35 Esprits crimi-
nels
23:25 Esprits crimi-
nels
00:15 New York, sec-
tion criminelle
01:15 L'actualité du
cinéma
Horaires des prières
Prévisions météo pour Alger et ses environs
Dlmancbe
Matin : 22 ° C
A-M : 30° C
Vent : 14 km/h
Direction : N.
Lundl
Matin : 23 ° C
A-M : 32° C
Vent : 14 km/h
Direction : N.
Dlmancbe
Dohr : 12h50
Asr : 16h32
Maghreb : 19h32
Icha : 21h54
Lundl
Fedjr : 04h40
Chourouk : 06h14
Stimulante pour la tête et le
corps, la pratique d'un sport
permettrait de prévenir le
risque de dépression chez
les adolescents vulnérables.
Des chercheurs américains
se sont récemment penchés
sur cette piste. Laquelle
pourrait ouvrir de nouveaux
horizons pour une prévention na-
turelle de ce trouble invalidant.
En plus des traitements médicamenteux
prescrits, « le sport aiderait considérable-
ment les jeunes dépressifs à se sentir mieux
», confirme l'équipe du Dr Camilo Rungero
(Université de Washington).
Pour le prouver, les chercheurs
ont suivi 437 collégiens (Texas
du Nord) sur trois années
d'étude. En moyenne, 28% des
filles et 22 % des garçons pré-
sentaient d'importants symp-
tômes dépressifs. Tous ont
suivi un programme de fitness
(gymnastique au sol, abdomi-
naux, danse rythmée...), en effec-
tuant des pesées régulières. Résultat, les
jeunes se sentaient de mieux en mieux dès
lors que leur résistance à l'effort s'amélio-
rait. « Sentir la force du corps aide à renfor-
cer le mental. Les troubles ont eu tendance
à s'atténuer », ont constaté les chercheurs.
En stimulant la sécrétion de la bile et la fonction
hépatique, la menthe permet au foie de mieux
éliminer. Cʼest pourquoi elle est efficace comme
détoxifiant et peut même être utilisée contre la
crise de foie.
En pratique
Cure détox: infuser 1 à 2 cuillères à café rases
de feuilles de menthe fraîche ou séchée dans
150 ml dʼeau bouillante pendant 10 minutes. Fil-
trer. Boire une à trois tasses par jour, pendant
deux semaines.
Crise de foie: ajouter 3 gouttes dʼhuile essen-
tielle de menthe poivrée à une cuillère à café de
miel à avaler en fin de repas, 3 fois par jour pen-
dant 4 jours.
Et Se masser lʼabdomen 3 fois par jour avec 2
gouttes dʼhuile essentielle de menthe diluées
dans 10 gouttes dʼhuile végétale de calendula.
Contre-indications: lʼhuile essentielle de menthe
est toxique pour les bébés et déconseillée aux
femmes enceintes et aux personnes âgées.
Demander conseil à votre médecin. En cas de
réaction allergique, s'adresser à un médecin.
Cuisson des légumes verts
Les légumes verts seront meilleurs cuits à lʼeau
bouillante. Salez bien lʼeau à ébullition, ce qui permet-
tra de saler les légumes verts mais aussi de limiter la
fuite de leurs sels minéraux, si précieux pour la santé.
Ne couvrez surtout pas la casserole où cuisent les lé-
gumes verts pour permettre lʼévaporation de certains
composés gazeux et ainsi éviter aux légumes de jaunir.
Ils garderont une jolie couleur. Enfin, plongez les légumes verts dans de lʼeau
froide après la cuisson et égouttez-les immédiatement. Cela stoppera leur cuisson
et les légumes verts conserveront leur croquant et leur couleur. Vous pourrez en-
suite les réchauffer brièvement dans une poêle juste avant de les servir.
sIuce A
27 Chawal 1435
Le blffre du ]our
C
C'était la première fois qu'ils chassaient
l'alligator, rapporte le site internet
AL.com (en anglais). Pourtant, une fa-
mille de l'Alabama est parvenue à captu-
rer un allligator de qui chassait
l'alligator de 4,5 mètres de long et pe-
sant plus de 450 kilos, dans la soirée du
vendredi 16 août.
C'est un record dans cet Etat américain.
La famille a dû lutter plusieurs heures,
dans la rivière Alabama, près de Cam-
den. En effet, l'animal s'est longuement
débattu pour tenter de s'échapper dans
la rivière Alabama avant finalement
d'être bel et bien pris au piège par un
couple et ses deux enfants de 14 et
16 ans, aidés par un de leurs beaux-
frères. John et Mandy Stokes affirment
être des pêcheurs expérimentés mais
c'était la toute première fois qu'ils dépo-
saient un permis pour chasser l'alligator.
"Nous demanderons d'autres permis de
chasse, c'est sûr, mais j'espère bien ne
plus jamais accrocher un tel animal,
vraiment", a commenté Mandy, la mère
de famille. Le reptile est si gros qu'il a
cassé la balance dont les biologistes lo-
caux se servent pour peser les alligators
capturés. Une petite pelleteuse a donc
dû prendre le relais.
Etats-Unis : Une famille capture un alligator de 4,5 mètres, nouveau record en Alabama
4,5
ACTUFL
Une énorme fissure s'ouvre
dans le sol du Mexique
A Hermosillo, à quelque 200
kilomètres de la frontière
avec les États-Unis, une
énorme fissure est appa-
rue dans le sol cette se-
maine. Il y a quelques
jours, un drone a été en-
voyé dans le ciel pour
survoler la zone et les
images qu'il en a rame-
nées sont impression-
nantes. Selon les
estimations, la faille me-
surerait près d'un kilomè-
tre de long et ferait par
endroit jusqu'à
5 mètres de large et 8 mètres de profondeur. Sur les images, on
peut voir qu'à certains endroits le sol n'est que fissuré alors qu'à
d'autres, c'est un véritable gouffre qui s'est ouvert. Ainsi, il a to-
talement coupé la route Highway 26 qui relie normalement Her-
mosillo à la côte. Les habitants, notamment des fermiers et des
travailleurs, sont désormais obligés de contourner la faille pour
poursuivre leur chemin. Selon eux, la faille serait apparue mardi
soir mais on ignore encore avec certitude pour quelle raison.
Le créateur de l'Ice Bucket
Challenge meurt noyé
Alors que lʼIce Bucket Challenge conti-
nue de tourner parmi les plus grandes
stars, son co-créateur vient de décéder.
Corey Griffin est mort dans un accident
de plongée, rapporte le Boston Globe.
Selon la police, le jeune homme de 27
ans a sauté dʼun immeuble de deux
étages abritant le magasin de glaces
Juice Guys dans le port de Nantucket
(Massachusetts), vers 2 heures du
matin le 16 août. Le spot de plongée
était connu des résidents. Après avoir
sauté, il a flotté à la surface avant de
disparaître sous lʼeau et de se noyer.
Juste avant, il avait appelé son père.
"Cʼétait le plus heureux des hommes", ra-
conte-t-il. "Il mʼa dit quʼil était au paradis." Et pour cause, Corey
Griffin venait de récolter 100 000 dollars pour la lutte contre la ma-
ladie de Charcot. Corey Griffin a contribué à la création du Ice
Bucket Challenge avec son ami Pete Frates. Le but, sensibiliser et
financer la recherche contre la maladie de Charcot par le biais de
lʼassociation ALS. Pete Frates,
29 ans, avait été lui-même diagnostiqué en 2012. Le défi Ice
Bucket Challenge, qui consiste à se verser un seau dʼeau glacée
sur la tête, a fait le tour de la planète. De nombreuses célébrités
ont joué le jeu, dont Steven Spielberg, Justin Bieber, Bill Gates,
Mark Zuckerberg, Oprah Winfrey, David Beckham ou encore lʼex-
président George W. Bush. Les participants doivent accepter le
défi lancé par lʼun de leurs amis dans les 24 heures et donner de
lʼargent à lʼassociation ALS. Jeudi, elle se félicitait d'avoir collecté
41,8 millions de dollars (contre 1,9 million l'an dernier pour la
même période, du 29 juillet au 20 août).
Nick Cannon : il confirme sa
séparation avec
Mariah Carey
Il y a quelques jours, TMZ annonçait
la séparation de Mariah Carey et Nick
Cannon. Une mauvaise nouvelle an-
noncée presque chaque mois dans
les médias mais à chaque fois dé-
mentie par la Diva sur Instagram.
Pourtant, cette fois-ci, la rumeur était
bien vraie. Nick Cannon en personne
l'a confirmée.
Malheureusement, cette fois-ci était
la «bonne». Mariah Carey et Nick
Cannon se sont bel et bien séparés
comme annoncé par TMZ cette se-
maine. La confirmation de cette mau-
vaise nouvelle nous vient directement de Nick lors d'une interview
pour The Insider with Yahoo : «Il y a un souci au paradis. Nous vi-
vons séparément depuis quelques mois.» Séparation à cause d'une
histoire d'infidélité ? Nick Cannon dément formellement la rumeur. A
présent, son seul objectif est de se concentrer sur ses enfants. De
son côté, Mariah ne s'est pas exprimée à propos de cette histoire,
mais son manager a tenu à dire que la star se concentrait, elle aussi,
sur ses enfants.
Peogle
QuesIlon
Menthe : détoxifiant naturel pour le foie
HYPERTENSION : QUELS SONT LES SIGNES ?
Le sport pour prévenir... la dépression
Pour réussir son régime, il faut éliminer les graisses
Demain : La menthe pour une haleine fraîche
Bien sûr, lʼexcès inverse nʼest pas recommandé
non plus ! En quantité trop importante, le gras
nʼest bon ni pour la ligne, ni pour le cœur. En
revanche, en quantité raisonnable il est nécessaire à
lʼéquilibre nutritionnel.
En petite quantité on dit.
R Re ec ce et tt te e
Salade de tomates
à la marocaine
Q 8 tomates
Q huile dʼolive
Q cumin
Q coriandre
Q sel et poivre
I Laver les tomates et
faire une croix de
chaque côté sans trop
entamer la chair. Les
plonger 2 minutes
dans lʼeau bouillante
puis les passer sous
lʼeau froide.
I Enlever la peau des
tomates puis les cou-
per en quatre. Les ar-
roser dʼun filet dʼhuile
dʼolive.
I Dans une sauteuse,
faire chauffer lʼhuile
puis ajouter les to-
mates, le cumin et la
coriandre. Saler et
poivrer. Remuer déli-
catement 5 minutes à
feu moyen.
Vrai !

Équipe nationale Coup d’œil
N° 2744 www.lebuteur.com
Dimanche 24 août 2014
K
arim Ziani a rejoint le Nadi
Ajman, club de première divi-
sion émiratie pour une durée
d’une saison. L’ex-internatio-
nal algérien était courtisé par
plusieurs clubs qataris et émiratis.
Selon une source crédible, Karim Ziani
était en contact très avancé avec le
club d’Al Fujaïrah, lequel a vu l’autre
algérien, Madjid Bougherra, le rejoin-
dre. Karim Ziani était à deux doigts de
signer à Al Fujaïrah puisque les pour-
parlers avaient beaucoup avancé avec
l’agent du joueur et l’administration du
club. Néanmoins, à la dernière minute,
la transaction ne s’est pas concrétisée.
Selon la même source, ce sont les diri-
geants d’Al Fujaïrah qui ont décidé
d’abandonner la piste et ce, après avoir
présenté une offre mirobolante au
joueur. Les responsables du club ont
justifié cela par une décision de l’en-
traîneur qui aurait décidé de ne pas en-
gager Karim Ziani dans les rangs de
son équipe. Cette information que nous
avons pu vérifier s’est avérée juste. En
effet, l’entraîneur d’Al Foujaïrah, un
Bosniaque, Jamal Hajji, est derrière
cette décision. Mais la suite de cette
affaire est vraiment troublante. C’est
Vahid Halilhodzic qui a dissuadé son
compatriote d’engager Karim Ziani. Il
lui aurait donné de fausses informa-
tions sur le joueur, lui décrivant Ziani
comme étant un joueur à problèmes,
puisqu’il l’avait déjà en main le joueur
en sélection avant qu’il décide de
l’écarter. Ce qui a suffi à dissuader
Jamal Hajji à engager Ziani.
Vahid lui tient toujours
rancune
Vahid Halilhodzic ne semble pas prêt
à oublier de sitôt son passage en Algé-
rie. L’ex-sélectionneur national et bien
qu’il ait réussi un bon parcours avec les
Verts, n’est pas prêt à oublier le passé
et surtout ses conflits. Même s’il est
actuellement à la tête de la barre tech-
nique du Trabzonspor, il suit toujours
l’actualité du football algérien. Halil-
hodzic tient toujours rancune à Karim
Ziani et n’a pas oublié le soi-disant
petit conflit avec lui, bien qu’il ne se
soit rien passé. Halilhodzic a décidé
d’écarter le joueur, chose que ce der-
nier a acceptée sans faire le moindre
tapage médiatique.
H.R.
H
a
lilh
o
d
zic
b
a
rre

la
ro
u
te
à
Zia
n
i
Slimani présente ses
excuses et reprend
les entraînements
Le Sporting de Lis-
bonne a publié un
communiqué dans le-
quel il fait savoir que
Islam Slimani a pré-
senté des excuses of-
ficielles à la direction
du club pour ses agis-
sements ces derniers
temps. Pour rappel,
l’international algé-
rien était en conflit
avec son club après le
refus de ce dernier,
d’une part, de revoir
à la hausse son sa-
laire et, d’autre part,
de ne pas le laisser
partir ailleurs, alors
que les offres ne
manquent pas. Suite
à ces excuses, Sli-
mani a été autorisé
hier à reprendre les
entraînements avec
l’équipe première. Ce
nouvel épisode dans
le feuilleton Slimani a
été interprété de dif-
férentes façons par la
presse portugaise.
Certains ont expliqué
que l’affaire a enfin
connu son dénoue-
ment et que le joueur
est bien parti pour
poursuivre son aven-
ture au Sporting.
D’autres
voient, au
contraire,
le prélude d’un éven-
tuel départ de Slimani
comme cela s’est
passé pour Marcos
Rojo. Juste après que
ce dernier a présenté
ses excuses, la direc-
tion du Sporting a
donné son aval pour
son transfert à Man-
chester United.
L’attaquant du
Dinamo Zagreb,
Duje Čop, pour
lui succéder
Par ailleurs, selon
certains titres de la
presse portugaise, la
direction du Sporting
Lisbonne a entamé
des négociations avec
le Dinamo Zagreb
pour s’attacher les
services de l’atta-
quant de pointe, Duje
Čop. Ce qui démontre
que le club lisboète
n’a pas l’intention de
garder Slimani. En
outre, Leicester City a
encore une fois revu
à la hausse son offre
pour Slimani,
elle est
désormais
de 9 mil-
lions d’eu-
ros.
Y. K.
Mbolhi accuse un manque de compétition
Le gardien de but pose
problème à Gourcuff
En prévision des deux premiers matches des élimina-
toires de la Coupe d’Afrique des nations 2015, dont la
phase finale aura lieu en janvier prochain au Maroc, le
sélectionneur national, Christian Gourcuff, a quelques
soucis. Outre le manque de compétition de certains
joueurs qui l’agace beaucoup, il y a aussi le problème du
gardien de but. Le portier habituel des Verts, Raïs Mbolhi,
qui s’est engagé avec le club américain de Philadelphia
accuse un manque de compétition puisque le champion-
nat américain de football ne commencera qu’en février
prochain. Cela dit, Mbolhi n’a toujours pas disputé le
moindre match depuis la Coupe du monde. A l’approche
des deux matches face à l’Ethiopie et au Mali, Christian
Gourcuff nourrit des appréhensions et ne sait plus quoi
faire. En d’autres termes, c’est un casse-tête pour Gour-
cuff qui se retrouve bizarrement dans la même situation
que son prédécesseur, Vahid Halilhodzic. Selon une
source proche du technicien français, il redoute que ce
manque de compétition influe négativement sur le rende-
ment de Mbolhi. De ce
fait, il a commencé à pen-
ser à une solution de re-
change.
Chaouchi
constitue une
solution,
mais il est
imprévisible
Faouzi Chaouchi
constitue une solution de
rechange pour Christian
Gourcuff étant donné
qu’il est compétitif.
Même s’il n’a pas en-
core repris toutes ses
capacités après une
absence d’une année
due à une suspen-
sion de la part de la
FAF à la suite de la fi-
nale de la Coupe d’Al-
gérie 2013, Chaouchi
peut être une bonne
doublure, mais le pro-
blème qui risque de se
poser, c’est qu’en dépit de ses qualités, Chaouchi est carré-
ment imprévisible. Le gardien de but du Mouloudia d’Alger
est capable lors d’un match, du meilleur comme du pire.
Le manque d’expérience de Zemma
avec l’EN, un autre cas
embarrassant
Gourcuff a aussi une autre solution, à savoir le
gardien de l’USM Alger, Mohamed Lamine
Zemmamouche. Ce dernier qui est
incontestablement le meilleur gardien du
championnat national depuis deux saisons,
ne cesse de progresser. Il a même épaté
Christian Gourcuff à l’issue de la Supercoupe
face au Mouloudia d’Alger à Blida. Mais le
souci de Gourcuff, c’est que Zemmamouche
n’a pas acquis d’expérience avec la sélection
nationale, puisqu’il n’a été aligné que durant
trois ou quatre matches depuis des années,
soit depuis qu’il est en sélection.
H.R.
Alors qu’il était sur le point de rejoindre Bougherra à Al Fujaïrah
Nous avions an-
noncé au cours d’une
de nos précédentes li-
vraisons que Rabah
Saâdane ne serait pas
le directeur technique
des sélections jeunes.
L’ex-sélectionneur na-
tional n’a pas trouvé
d’accord avec la FAF
pour collaborer avec
l’instance fédérale de
nouveau. Au cours de
son passage à la
Radio nationale, le
président de la Fédé-
ration, Mohamed
Raouraoua, avait an-
noncé qu’un pro-
blème financier a fait que Saâdane
ne serait pas à la FAF. Mais, selon
nos investigations, ce n’est pas uni-
quement ce problème financier qui
a empêché la FAF et Saâdane de
collaborer à nouveau.
Saâdane a exigé un
salaire de 50 millions,
jugé trop élevé par
Raouraoua
Tout d’abord, le volet financier
est une première raison derrière
l’échec des pourparlers. Rabah Saâ-
dane a exigé un salaire jugé trop
élevé par le président de la Fédéra-
tion algérienne de football. Selon
une source crédible, l’ex-sélection-
neur national aux trois qualifica-
tions en Coupe du monde aurait
demandé un salaire de 50 millions
de centimes par mois.
Une somme que Mo-
hamed Raouraoua a
jugée élevée, selon
une source crédible.
Le président de la FAF
a estimé selon les
mêmes échos que
pour occuper le poste
de directeur technique
des sélections jeunes
notamment les U17 et
les U20, un salaire de
50 millions est trop
élevé. Pour sa part,
Rabah Saâdane a dé-
cidé de ne pas revoir
ses conditions finan-
cières à la baisse.
L’ex-sélectionneur a
voulu avoir des
prérogatives plus
élargies
La seconde raison, c’est que
Rabah Saâdane voulait avoir des
prérogatives au sein de la Fédéra-
tion plus élargies. Il voulait en effet
installer une DTN bis en parallèle
pour gérer les sélections nationales
jeunes à savoir les moins de 17 ans
et les moins de 20 ans. Saâdane
voulait ramener toute une équipe
composée de techniciens pour tra-
vailler avec lui. Cette demande de
Saâdane a été rejetée en bloc par
le président de la FAF.
H.R.
Une demande a été envoyée à la FAF
Les Olympiques du Qatar veulent affronter l’Algérie
La Fédération qatarie de football souhaite programmer un match amical entre l’équipe Olympique du
Qatar et celle de l’Algérie, dans un lieu qui sera déterminé prochainement après discussions entre les
deux parties. La Fédération qatarie veut faire ce match amical pour permettre à son équipe de se prépa-
rer en prévision des Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016, dont les éliminatoires commenceront bien-
tôt. La Fédération algérienne de football aurait même été destinatrice d’une correspondance de son
homologue qatarie pour demander la tenue d’un match amical entre les deux sélections en septembre
ou en octobre. On ignore pour l’instant la réponse de la FAF qui va sans aucun doute se concerter avec
le nouveau sélectionneur des Olympiques, le Suisse Pierre-André Schurmann.
Saâdane-FAF : 2 raisons derrière
l’échec des pourparlers

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful