You are on page 1of 81

Filière : Génie Civil

Rapport de Projet :
Dynamique Des Structures
Sujet :
Dimensionnement et Etude Dynamique d’un Bâtiment R+5

Réalisé par :
HAKMI Mohammed
BOULEHFA Ibtihal
Encadrés par :
Mr. TAJ Mourad


Année Universitaire : 2013/2014

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

2
REMERCIMENTS


Avant d’entamer ce rapport on aimerait présenter nos vifs remerciements
et nos sincères expressions de reconnaissance et de gratitude à notre cher
professeur Monsieur TAJ Mourad, qui n’a ménagé aucun effort pour répondre
à nos multiples interrogations, ainsi que pour son soutient tout au long de ce
semestre.
On tient également à remercier nos camarades de classe qui nous ont
aidés à réaliser ce projet.













Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

3
Sommaire

 Introduction 10




Partie J : ETUDE STATIQUE DE L’OUVRAGE


1) Description du bâtiment 12
2) Plan d’architecture 12
3) Données géotechniques 13
4) Caractéristiques des matériaux 13
5) Règlement en vigueur 13


1) Phase de conception 14
2) Predimensionnement des éléments structuraux 15
a. Planchers 15
b. Poutres 15
c. Poteaux 17
d. Escaliers 17

1) Calcul des surfaces d’influence 19
2) Evaluation des charges 20
3) Descente de charges 32

1) Dimensions des Poteaux 36
2) Dimensions des semelles 37





Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

4


Partie JJ : ETUDE DYNAMIQUE DE L’OUVRAGE


1) Régularité en plan 41
2) Régularité en élévation 45


1) Force sismique latérale équivalente 47
2) Répartition verticale de la force sismique 47
3) Vérification de la stabilité aux déplacements 48
4) Vérification de la stabilité au renversement 49
- Selon RPA
- Selon RPS 2000
5) Vérification des déformations 50
6) Comparaison des résultats manuels avec ceux de ROBOT 50

1) Modes et périodes propres du bâtiment 53
2) Contreventement par voiles de cage d’escaliers 54
3) Contreventement par augmentation des sections des 55
poutres périphérique
4) Contreventement par augmentation des sections des 56
poteaux RDC
5) Contreventement par ajout de voiles périphériques 57
6) Masse Participante 58

1) Grandeurs avant/Après rigidification, manuel/ROBOT 59
2) Résultats des différents systèmes de contreventement 60

 Contreventement avec voiles d’escaliers 60
 Contreventement avec augmentation de section des poutres 60
périphériques
 Contreventement avec augmentation de section des poteaux 60
du RDC
 Contreventement avec voiles périphériques 61



Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

5

 Conclusion 76
 Bibliographie 77
 Annexes 78









Partie JJJ : FERRAILLAGE

1) Définition des charges appliquées sur la poutre N6 64
2) Calcul des charges 64
3) Calcul des moments 64
4) Armatures longitudinales 68
5) Armatures Transversales 70


1) Ferraillage de P12 à l’étage 5 72
2) Ferraillage de P12 au niveau de tous les étages 74


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

6
Liste des tableaux
Partie 1
Tab. 1 : Caractéristiques des matériaux de construction 13
Tab. 2 : Predimensionnement des poutres 16
Tab. 3 : Surface d’influence 19
Tab. 4 : poids Surf du plancher Terrasse 20
Tab.5 : Charge du plancher de terrasse 21
Tab.6: Charges des retombées 22
Tab.7: Charges de l’acrotère 23
Tab.8: Charges permanentes totales de la terrasse 24
Tab.9: Charges d’exploitation totales de la terrasse 25
Tab. 10 : poids Surf du plancher EC 26
Tab.11 : Charge du plancher de l’étage courant 26
Tab.12: poids des murs double cloisons 27
Tab.13: Charges des murs 27
Tab.14 : Poids d’une seule marche 28
Tab.15 : Poids de la paillasse 29
Tab.16 : Poids du palier intermédiaire 29
Tab.17 : Poids du palier d’accès aux étages 29
Tab.18 : Charges des escaliers 30
Tab.19 : Charges permanentes totales de l’étage courant 30
Tab.20 : Charges d’exploitation totale de l’étage courant 31
Tab.21 : G, Q, Nu du 5
em
étage 33
Tab.22 : G, Q,Nu du 4
em
étage 33
Tab.23: G,Q,Nu du 3
em
étage 34
Tab.24 : G,Q,Nu du 2
em
étage 34
Tab.25: G,Q,Nu du 1
er
étage 35
Tab.26 : G,Q,Nu du RDC 35
Tab.27: Dimension des poteaux au niveau de tous les étages 36
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

7
Tab.28 : Dimensions des poteaux principaux [cm] 37
Tab.29 Récapitulatif des dimensions des poteaux et des semelles 38
Tab.30 poids des étages et du bâtiment 39
Partie 2
Tab.31 centre de masse RDC 43
Tab.32 centre de torsion RDC 43
Tab.32 centre de masse Etage courant 43
Tab.33 centre de torsion Etage courant 43
Tab.34 centre de masse Terrasse 43
Tab.35 centre de torsion Terrasse 43
Tab.36 rayon de torsion du RDC et étage courant 44
Tab.37 rayon de torsion de la Terrasse 44
Tab.38 : Déplacement absolues et inter-étages 48
Tab.39 : Déformations en fonction des niveaux 50
Tab.40 : déplacements des étages calculés manuellement 52
Partie 3
Tab.41 : Effort normal appliqué au poteau P12 72
Tab.42: Récapitulatif du ferraillage poteau P12 74









Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

8
Liste des Figures
Partie 1
Fig. 1 : Plan d’architecture 13
Fig. 2 : Plan de coffrage de bâtiment 14
Fig. 3 : Coupe transversale sur escaliers 17
Fig. 4: Coupe longitudinale sur volé 18
Fig. 5: Eléments du plancher Terrasse 20
Fig. 6: Eléments du plancher Etage Courant 26
Fig. 7: Eléments d’une marche 28
Partie 2
Fig. 8: répartition verticale des forces sismiques 48
Fig.9 : Poids propre calculé par ROBOT 51
Fig.10 : déplacements des étages calculés par ROBOT 52
Fig.11 : Modes propres du bâtiment calculés par ROBOT 53
Fig.12 : positionnement des premiers voiles sur le plan de coffrage 54
Fig.13 : positionnement des premiers voiles sur ROBOT 54
Fig.14 : Périodes propres 1 sur ROBOT 55
Fig.15 : Périodes propres 2 sur ROBOT 55
Fig.16: Périodes propres 3sur ROBOT 56
Fig.17: positionnement des voiles périphérique sur ROBOT 57
Fig.18: Périodes propres 4 sur ROBOT 57
Fig.19: Périodes propres 5 sur ROBOT 58
Fig.20:Poids de l’ouvrage sur ROBOT 59
Fig.21:Poids de l’ouvrage sur ROBOT 59
Fig.22:distance entre centre de masse et de torsion sur ROBOT 60
Partie 3
Fig.23: Schématisation de la poutre N6 63
Fig.24: Moments Max en travées et moment en appuis de la poutre N6 67
Fig. 25 : ferraillage de la travée 1 de la poutre N6 68
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

9
Fig. 26 : ferraillage de la travée 2 de la poutre N6 69
Fig. 27 : ferraillage de la travée 3 de la poutre N6 69
Fig. 28 : Schéma du ferraillage Manuel de la poutre N6 72
Fig. 28 : ferraillage du Poteau P12 (25*25) 74
Fig. 29 : ferraillage de la semelle du Poteau P12 (175*175) 75



















Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

10
INTRODUCTION

L’étude d’un ouvrage en génie civil regroupe plusieurs disciplines, dont le
béton armé, la géotechnique, le génie sismique et la dynamique des
structures…
Dans le but de concrétiser nos savoirs dans ses disciplines nous somme
amenés à réaliser un projet dans le cadre du module Dynamiques Des
Structures,
Le projet consiste à dimensionner un bâtiment R+5 selon les normes BAEL,
RPS2000, puis procéder à une étude de stabilité vis-à-vis d’une agression
sismique de l’ouvrage selon deux volets, l’étude manuelle faite à l’aide de
feuilles de calcul Excel, ensuite l’étude de modélisation exécutée sur le logiciel
ROBOT.
Nous tacherons à détailler toutes les étapes de calculs afin de faire de ce
modeste rapport une référence pour nos prochaines études.
En plus de nos remarques, nous avons essayé d’établir des comparaisons
entre différents modes et résultats pour en tirer des conclusions









Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

11












Dans cette partie nous procéderons à une étude de dimensionnement
du bâtiment, suivant les règles BAEL et RPS, Nous allons d’abord
commencer par prédimensionner les éléments structuraux afin de
pouvoir entamer ensuite la descente des charges, puis le
dimensionnement des poteaux et des semelles.
Pour clôturer cette partie nous allons faire un calcul estimatif du poids
des niveaux et du poids total de la structure.







Partie J : Etude statique
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

12


Il s’agit d’un bâtiment R+5 destinée à l’habitation, l’élévation totale du
bâtiment est de 18,36 m, il est composé de :
 RDC de 3,06m de hauteur ;
 Du 1
er
au 5
em
étage de hauteur 3,06 m ;
 Une terrasse Non-accessible avec un acrotère de hauteur 80 cm ;
Le bâtiment concerné, présente une quasi-symétrie suivant y, à l’exception de la
partie englobant les escaliers.

Le plan d’architecture de notre projet est le suivant

Fig. 1 : Plan d’architecture
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

13


Le sol support est de type : Ferme, sa contrainte admissible est estimée à:

= 3 bars

Elément Valeur

Résistance caractéristique du béton (fc28)


20 MPa

Limite élastique de l’acier (fe)


500 Mpa

Contrainte de calcul du béton à l’ELU σ
bc


11,33 Mpa

Contrainte de calcul de l’acier à l’ELU σ
s


434,8 Mpa

Fissuration
- Préjudiciable pour les
fondations
- Peu préjudiciable pour la
structure

Enrobage des aciers


2,5 cm

Tab. 1 : Caractéristiques des matériaux de construction


Pour tous les calculs qui vont suivre, nous avons basé notre travail sur les
différents enseignements du cours de béton armé, sur les consignes du règlement
BAEL 91 et le règlement parasismique marocain RPS 2000


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

14

Le plan de coffrage en forma A3 qu’on a adopté pour le projet est annexé au
rapport, une illustration de ce plan :

Fig. 2 : Plan de coffrage de bâtiment


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

15

a. Planchers:
 Choix du type de dalle.
Pour tous les planchers on optera pour des dalles à corps creux (hourdis) à
poutrelle préfabriquées,
 Epaisseur des dalles
L’épaisseur des planchers hourdis doit obéir à la règle :

H : épaisseur totale du planché
L : la plus grande longueur entre nus.
On trouve que des planchers ont une épaisseur ≤ 20 cm d’autres ≤ 25 cm
Bien qu’il soit possible de combiner des hauteurs de planchers différentes, on
choisit d’adopter un plancher de hauteur unifiée de 20+5 pour des raisons
facilitation la mise en place.
b. Poutres:
Les poutres sont de forme rectangulaire b*h de largeur b et de hauteur h. Selon les
règles de Predimensionnement des poutres, on estime que :

- ≥

, pour une poutre hyperstatique porteuse.
- ≥

, pour une poutre isostatique porteuse.
- ≥

, pour une poutre non porteuse.

La largeur a est fixée pour toutes les poutres à 25 cm ; ci-dessous un tableau d
présentant predimensionnement des poutres du bâtiment :







Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

16

Predimensionnement des poutres

poutres
travées entre poteaux
pi et pj
porteuse/non porteuse L b h h final
N1
P1-P2 NP 3 0,25 0,18 0,25
P2-P3 NP 3 0,25 0,18 0,25
P3-P4 NP 3 0,25 0,18 0,25
P4-P5 NP 3 0,25 0,18 0,25
N2
P6-P7 NP 3 0,25 0,18 0,25
P7-P8 NP 3 0,25 0,18 0,25
P8-P9 NP 3 0,25 0,18 0,25
P9-P10 NP 3 0,25 0,18 0,25
N3
P11-P12 NP 3 0,25 0,18 0,25
P12-P13 NP 3 0,25 0,18 0,25
P13-P14 NP 3 0,25 0,18 0,25
P14-P15 NP 3 0,25 0,18 0,25
N4
P16-P17 NP 3 0,25 0,15 0,25
P17-P18 NP 3 0,25 0,18 0,25
P18-P19 NP 3 0,25 0,18 0,25
P19-P20 NP 3 0,25 0,18 0,25
N5
P1-P6 P 3,2 0,25 0,26 0,3
P6-P11 P 4,8 0,25 0,4 0,4
P11-P16 P 4 0,25 0,33 0,35
N6
P2-P7 P 3,2 0,25 0,26 0,3
P7-P12 P 4,8 0,25 0,4 0,4
P12-P17 P 4 0,25 0,33 0,35
N7
P3-P8 P 3,2 0,25 0,26 0,3
P8-P13 P 4,8 0,25 0,4 0,4
P13-P18 P 4 0,25 0,33 0,35
N8
P4-P9 P 3,2 0,25 0,27 0,3
P9-P14 P 4,8 0,25 0,4 0,4
P14-P19 P 4 0,25 0,33 0,35
N9
P5-P10 P 3,2 0,25 0,26 0,3
P10-P15 P 4,8 0,25 0,4 0,4
P15-P20 P 4 0,25 0,33 0,35
Tab. 2 : Predimensionnement des poutres

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

17
c. Poteaux :
Dans un premier lieu nous allons poser sur le plan de coffrage initial des
poteaux de 25*25 sachant qu’ils ne sont pas définitifs !
D’après la descente de charge (détaillée dans ce qui suit), les dimensions des
poteaux sont choisies à partir de la relation de predimensionnement:

Avec :
a,b : Dimensionnement du poteau
N
u
: l’effort normal évalué par la descente de charge.
12 : Contrainte dans le béton a l’ELU (en Mpa, majorée)
Le résultat des dimensions des poutres est exposé à la fin e la partie descente de
charges.
d. Escaliers :
L’escalier adopté pour ce bâtiment se compose en effet de 2 volets, symétriques,
deux paliers (un palier intermédiaire et un palier d’accès aux étages)

Fig. 3 : Coupe transversale sur escaliers
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

18
 Calcul du nombre de marches par volé et longueurs du volé
L’escalier comportant 2 volés doit permettre l’accès à l’étage supérieur, la
hauteur de l’étage fixé à 3,06 m, donc la hauteur verticale du volé est de 1,53

Fig. 4: Coup longitudinal sur volé
Pour fixer le nombre de marche « n » par volé, on passe par un tâtonnement sur la
relation suivante

Avec :
n : nombre de marche par volé
h : hauteur de contremarche qui doit être comprise en 15 et 20 cm
En choisissant un n =9 on tombe sur une valeur de contremarche arrondie et
acceptable h =17 cm
- Calcul de la longueur horizontale du volé L :
L= 30*9 = 2,7 m
- Calcul de la longueur volé L f:

 L
f
= 3,11 cm
 Calcul des dimensions des paliers
La longueur des paliers seront déduites de la longueur totale de la cage d’escalier
(4,55 m) réduite du la longueur horizontale du volé (2,7m)

Cette longueur sera partagée par les deux paliers comme suit
a. Palier Intermédiaire
Longueur :

m
Largeur :

Epaisseur :

on prend
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

19
b. Palier d’accès aux étages
Longueur :

Largeur :

Epaisseur :

on prend
Remarque : Les longueurs des paliers sont assez petites, ceci est dû à la grande
longueur du volé (2,7m), le choix judicieux dans ce cas est de concevoir un escalier à
3 volés, afin de laisser un espacement suffisant pour le paliers d’accès aux étages
 Calcul des dimensions de la paillasse :
La paillasse se présente sous forme d’une dalle pleine sous les marches d’un volé.
Elle a les dimensions suivantes :
Longueur :

Largeur :

(c’est la largeur des marches)
Epaisseur : on prend















Tab. 3 : Surface d’influence
Il s’agit ici des rectangles de charges
propres à chaque poteau, pour les poteaux
porteurs d’escaliers le rectangle de charge
sera réduit de la surface relative aux
escaliers.
Le résultat de ce calcul géométrique est
présenté dans le tableau ci-contre.



NB : les couleurs indiquent les symétries
géométriques entre poteaux, (Couleur
blanche : poteaux de centre ou non
symétrique)


Poteaux
Surf d'influence m²

P1 2,40
P2 4,80
P3 4,80
P4 4,80
P5 2,40
P6 6,00
P7 12,00
P8 8,40
P9 8,40
P10 6,00
P11 6,60
P12 13,20
P13 9,60
P14 9,60
P15 6,60
P16 3,00
P17 6,00
P18 6,00
P19 6,00
P20 3,00

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

20


Les charges diffères entre plancher haut du 5
em
étage (Terrasse) et les autres
planchers d’étages courants.

Donc nous procéderons à une évaluation des charges en fonction du type d’étage.

 Au niveau de La Terrasse



A. Liste des charges de la terrasse :
Les charges permanentes que supportera un poteau du 5
ém
étage sont :
- charge du plancher hourdis
- Charge des retombées
- Charge de l’acrotère
B. Calcul des charges de la terrasse

1. Charges du plancher hourdis :
Définition des charges du plancher terrasse :
Fig. 5: Eléments du plancher Terrasse Tab. 4 : poids Surf du
plancher T
La charge qui sera transmise du plancher terrasse aux poteaux du 5
em
étage est
une charge surfacique, on doit la multiplier par la surface d’influence ‘S’afin de
la rendre ponctuelle.

Plancher terrasse [kg/m²]
Dalle 20+5
325
Forme de pente
242
Etanchéité
10
Enduit 30
Isolation
20
Somme 627
Charges Permanentes de la terrasse G
Terrasse
G
plancher
= S*627
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

21
Le résultat des charges du plancher de terrasse pours les 20 poteaux :













Tab.5 : Charge du plancher de terrasse
2. Charges des retombées :

Sachant que la hauteur du plancher est 25 cm et que chaque poteau supporte au
maximum 4 travées (travées adjacentes).
La charge des retombées est estimée comme suit :


Avec :

: Hauteur de retombée de la travée adjacente i

: Longueur de la travée adjacente i
0,25 : Largeur commune pour toutes les retombées
2500 : Masse volumique du béton
0,5 : pour prendre la moitié de la longueur des travée
Poteaux Charge du Plancher [kg]
P1 1504,8
P2 3009,6
P3 3009,6
P4 3009,6
P5 1504,8
P6 3762
P7 7524
P8 5266,8
P9 5266,8
P10 3762
P11 4138,2
P12 8276,4
P13 6019,2
P14 6019,2
P15 4138,2
P16 1881
P17 3762
P18 3762
P19 3762
P20 1881
G
retombée
[ (

) (

) (

) (

)]

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

22















Tab.6: Charges des retombées
3. Charges de l’acrotère:

L’acrotère est un petit mur en Béton Armé au-dessus de la terrasse le long du
périphérique du bâtiment, donc sa charge ne sera supportée que par les poteaux
de périphérique.
Ci-contre la section transversale de l’acrotère









Poteaux Charges retombé [kg]
P1 50
P2 50
P3 50
P4 50
P5 50
P6 275
P7 275
P8 275
P9 275
P10 275
P11 350
P12 350
P13 350
P14 350
P15 350
P16 125
P17 125
P18 125
P19 125
P20 125
- Calcul de la section transversale de l’acrotère
S= (0,5*0,15) + (0,1*0,1) = 0,085 m²/ml

- La charge de l’acrotère est une charge linéique pour
la rendre ponctuelle nous devons la multipliée par la
somme des demi-longueurs des deux travées
adjacentes du poteau concerné






Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

23
Enfin la charge de l’acrotère s’exprime comme suit :

G
acrotère
(

)


Les résultats des charges de l’acrotère :
Poteaux Charges acrotère [kg]
P1 658,75
P2 637,50
P3 637,50
P4 637,50
P5 658,75
P6 850,00
P7 0,00
P8 0,00
P9 0,00
P10 850,00
P11 935,00
P12 0,00
P13 0,00
P14 0,00
P15 935,00
P16 743,75
P17 637,50
P18 637,50
P19 637,50
P20 743,75

Tab.7: Charges de l’acrotère
 Somme des Charges Permanentes totale au niveau de la
terrasse:
C’est la charge permanente de la terrasse qui sera transmise aux poteaux du
5
ém
étage
G
terrasse
= G
plancher
+ G
retombées
+ G
acrotère

Les résultats des charges totales permanentes de la terrasse
G
acrotère
(

)

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

24
Poteaux G
Terrasse
[kg]
P1 2213,55
P2 3697,10
P3 3697,10
P4 3697,10
P5 2213,55
P6 4887,00
P7 7799,00
P8 5541,80
P9 5541,80
P10 4887,00
P11 5423,20
P12 8626,40
P13 6369,20
P14 6369,20
P15 5423,20
P16 2749,75
P17 4524,50
P18 4524,50
P19 4524,50
P20 2749,75
Tab.8: Charges permanentes totales de la terrasse


Deux charges d’exploitation sont à prendre en compte :
1) Charge d’exploitation de la terrasse non accessible (transmise par le
plancher) :100 kg/m² qui est une charge surfacique donc nous devons la
multiplier par la surface d’influence correspondant à chaque poteau.
2) Charge d’exploitation de l’acrotère prise forfaitairement égale à : 90
kg/ml, elle doit être multipliée par la somme de demi longueur des deux
travées adjacentes
Q
terrasse
= Q
plancher
+ Q
acrotère
Le résultat du calcul des charges d’exploitations relatives à tous les poteaux :


Charges d’exploitations de la Terrasse : Q
Terrasse
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

25
Poteaux Q
Terrasse [kg]
P1 798
P2 1020
P3 1020
P4 1020
P5 798
P6 1320
P7 1200
P8 840
P9 840
P10 1320
P11 1452
P12 1320
P13 960
P14 960
P15 1452
P16 930
P17 1140
P18 1140
P19 1140
P20 930
Tab.9: Charges d’exploitation totales de la terrasse
 Au niveau de l’étage courant

A. Liste des charges permanentes
Au niveau de l’étage courant, les charges permanentes transmises aux poteaux
sont :
- charge du plancher hourdis
- Charge des retombées
- Charge des murs (doubles cloisons)
- Charge des escaliers
B. Evaluation des charges permanentes
1) Charges du plancher hourdis
Définition des charges du plancher étage courant :




Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

26
Fig. 6: Eléments du plancher Etage Courant Tab. 10 : poids Surf du plancher
EC
La charge du plancher étage courant transmise aux poteaux est une charge
surfacique on doit donc la multiplier par la surface d’influence


Résultat des charges de plancher étage courant pour tous les poteaux :
Poteaux Charges plancher [kg]
P1 1368
P2 2736
P3 2736
P4 2736
P5 1368
P6 3420
P7 6840
P8 4788
P9 4788
P10 3420
P11 3762
P12 7524
P13 5472
P14 5472
P15 3762
P16 1710
P17 3420
P18 3420
P19 3420
P20 1710

Tab.11 : Charge du plancher de l’étage courant
Etage courant [kg/m²]
Dalle 15+5
325
Revêtement
140
Cloison
75
Enduit
30
Somme 570
G
plancher
= S*570
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

27
2) Charges des retombées
Identique pour les cas des charges de retombées de la terrasse Résultats des
charges de retombées pour tous les poteaux : (voir charge retombée de
Terrasse)
3) Charge des murs (doubles cloisons) :
Le mur en double cloison se compose de
- Cloison en brique de 15cm
- Cloison en brique de 10cm
- Enduit Extérieur
- Enduit Intérieur
Pour prendre en compte les ouvertures contenues dans les murs on multiplie la
charge linéique des murs par 0,7 en considérant que 30% du mur est sous forme
d’ouvertures (portes et fenêtres)
Charge du Mur en Double Cloisons
Element Pds vol [kg/m3] Epaisseur Hauteur Pds lin [kg/m²]
Brique 15 1400,0000 0,1500 2,8000 588,0000
Brique 10 1400,0000 0,1000 2,8000 392,0000
Enduit ext 2000,0000 0,0200 2,8000 112,0000
Enduit int 1200,0000 0,0150 2,8000 50,4000

Total*0,7 800
Tab.12: poids des murs double cloisons
C’est une charge linéique supportée par les poteaux de périphérique dans il faudra la
multiplier par la somme demi longueur des deux travées adjacentes
G
mur
(

)

Résultats des charges des murs pour tous les poteaux:
Poteaux G mur [kg]
P1 2479,008
P2 2399,04
P3 2399,04
P4 2399,04
P5 2479,008
P6 3198,72
P7 0
G
acrotère
(

)

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

28
P8 0
P9 0
P10 3198,72
P11 3518,592
P12 0
P13 0
P14 0
P15 3518,592
P16 2798,88
P17 2399,04
P18 2399,04
P19 2399,04
P20 2798,88
Tab.13: Charges des murs
4) Charge de l’escalier

a. Poids des éléments de l’escalier

 Charge d’une marche :


Fig. 7: Eléments d’une marche
Le revêtement englobe : l’enduit, le calage et la forme de pose.
Marche
Elément épaisseur[m] Largeur Longueur poids [kg/m3] Poids [kg]
carrelage /marche 0,02 1,3 0,47 2200 26,884
Forme /marche 0,03 1,3 0,47 2000 36,66
enduit ciment /marche 0,02 1,3 0,47 1800 21,996
poids propre / marche 0,17 1,3 0,3 2500 82,875

Total par marche 168
Tab.14 : Poids d’une seule marche
La longueur de revêtement est la somme des longueurs de marche et de contre
marche
Donc le poids d’une seule marche est de 168 kg

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

29
 Charge de la paillasse :
Paillasse (sans marches )
Elément épaisseur[m] Largeur Longueur poids [kg/m3] Poids [kg]
Enduit
0,02 1,3 3,11 1800 145,548
Poids propre paillasse
0,15 1,3 3,11 2500 1516,125


Total 1662
Tab.15 : Poids de la paillasse
Donc le poids de la paillasse est de 1662 kg
 Charge du palier intermédiaire :
Charges Palier Intermédiaire +poutres palière
élement épaisseur[m] Largeur Longeur poids [kg/m3] Poids [kg]
carrelage 0,02 0,9 3 2200 118,8
Forme 0,02 0,9 3 2000 108
enduit ciment 0,02 0,9 3 1800 97,2
poids propre 0,15 0,9 3 2500 1012,5
Poids poutre palière 0,25 0,25 3 2500 468,75

Total 1805
Tab.16 : Poids du palier intermédiaire
Donc le poids du palier intermédiaire est de 1805kg
 Charge du palier d’accès aux étages:
Palier accès étages
Elément épaisseur[m] Largeur Longueur poids [kg/m3] Poids [kg]
carrelage 0,02 0,95 3 2200 125,4
Forme 0,02 0,95 3 2000 114
enduit ciment 0,02 0,95 3 1800 102,6
poids propre 0,20 0,95 3 2500 1425

Total 1767
Tab.17 : Poids du palier d’accès aux étages
Le poids du palier d’accès aux étages est de 1767kg
b. Charges de l’escalier
L’escalier est symétrique et sera porté par les quatre poteaux : P8, P9, P13, P13
Exemple :
P8 : Portera : la moitié du palier intermédiaire + la moitié de la paillasse et 4,5
marches, donc
G
escalier/P8
= [(0,5* 1805) + (4,5*168) + (0,5*1662)]
Le résultat des charges d’escaliers pour tous les poteaux :
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

30

Tab.18 : Charges des escaliers
 Charges Permanentes totale au niveau de l’étage courant:

G
Etage_courant
= G
plancher
+ G
retombées
+ G
murs
+ G
escaliers

Le résultat des charges permanentes totales de l’étage courant pour tous les poteaux :
Poteaux
G
escaliers

P1 0
P2 0
P3 0
P4 0
P5 0
P6 0
P7 0
P8 2491,329
P9 2491,329
P10 0
P11 0
P12 0
P13 2472,204
P14 2472,204
P15 0
P16 0
P17 0
P18 0
P19 0
P20 0
Poteaux
G
Etage_courant

P1 3897,008
P2 5185,04
P3 5185,04
P4 5185,04
P5 3897,008
P6 6893,72
P7 7115
P8 7554,329
P9 7554,329
P10 6893,72
P11 7630,592
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

31






Tab.19 : Charges permanentes totales de l’étage courant


Deux charges d’exploitation sont à prendre en compte :
1) Charge d’exploitation de la terrasse non accessible (transmise par le
plancher) :100 kg/m² qui est une charge surfacique donc nous devons la
multiplier par la surface d’influence correspondant à chaque poteau.
2) Charge d’exploitation des escaliers prise forfaitairement égale à :
250 kg/m² pour les paliers
300 kg/m² pour les volés
Elles doivent être multipliées par les surfaces d’influences des paliers et du volé
Q
Etage_courant
= Q
plancher
+ Q
esclaiers
Les résultats du calcul des charges d’exploitation de l’étage courant pour tous les
poteaux :
Poteaux
Q
Etage_courant
[kg]
P1 420
P2 840
P3 840
P4 840
P5 420
P6 1050
P7 2100
P8 2243,25
P9 2243,25
P10 1050
P11 1155
P12 7874
P13 8294,204
P14 8294,204
P15 7630,592
P16 4633,88
P17 5944,04
P18 5944,04
P19 5944,04
P20 4633,88
Charges d’exploitations de l’étage courant Q
EC
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

32
P12 2310
P13 2464,5
P14 2464,5
P15 1155
P16 525
P17 1050
P18 1050
P19 1050
P20 525
Tab.20 : Charges d’exploitation totale de l’étage courant

Les résultats finaux de la descente de charges pour tous les poteaux, sont résumés
dans les tableaux suivants :
Avec
G : Charge permanente en Kg
Q : Charge d’exploitation en Kg
Nu : Effort Normal a l’ELU en MN
Nu =(1,35*G+1,5*Q)

NB : Le bâtiments ne dépasse pas 5 étages donc il n y’a pas lieu d’appliquer la loi
de dégression des charges d’exploitation


Le résultat de la descente de charges pour tous les poteau niveau des 5 étages est
exposé dans les tableau suivnts

(Le calcul détaillé est disponible sur la feuille de calcul Excel) .













Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

33


















Tab.21 : G,Q,Nu du 5
em
étage Tab.22 : G,Q,Nu du 4
em
étage






 5
em
étage (Terrasse):
Poteaux
G[kg] Q[kg] Nu[MN]
P1 2213,55 798,00 0,04
P2 3697,10 1020,00 0,07
P3 3697,10 1020,00 0,07
P4 3697,10 1020,00 0,07
P5 2213,55 798,00 0,04
P6 4887,00 1320,00 0,09
P7 7799,00 1200,00 0,12
P8 5541,80 840,00 0,09
P9 5541,80 840,00 0,09
P10 4887,00 1320,00 0,09
P11 5423,20 1452,00 0,09
P12 8626,40 1320,00 0,14
P13 6369,20 960,00 0,10
P14 6369,20 960,00 0,10
P15 5423,20 1452,00 0,09
P16 2749,75 930,00 0,05
P17 4524,50 1140,00 0,08
P18 4524,50 1140,00 0,08
P19 4524,50 1140,00 0,08
P20 2749,75 930,00 0,05

 4
em
étage:
Poteaux
G Q Nu
P1 6588,68 1218,00 0,11
P2 9360,27 1860,00 0,15
P3 9360,27 1860,00 0,15
P4 9360,27 1860,00 0,15
P5 6588,68 1218,00 0,11
P6 12258,85 2370,00 0,20
P7 15392,13 3300,00 0,26
P8 11082,93 2310,00 0,18
P9 11082,93 2310,00 0,18
P10 12258,85 2370,00 0,20
P11 13531,92 2607,00 0,22
P12 16978,53 3630,00 0,28
P13 12669,33 2640,00 0,21
P14 12669,33 2640,00 0,21
P15 13531,92 2607,00 0,22
P16 7861,76 1455,00 0,13
P17 10946,67 2190,00 0,18
P18 10946,67 2190,00 0,18
P19 10946,67 2190,00 0,18
P20 7861,76 1455,00 0,13

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

34
















Tab.23: G,Q,Nu du 3
em
étage Tab.24 : G,Q,Nu du 2
em
étage








 3
em
étage:
Poteaux
G Q Nu
P1 10963,82 1638,00 0,17
P2 15023,43 2700,00 0,24
P3 15023,43 2700,00 0,24
P4 15023,43 2700,00 0,24
P5 10963,82 1638,00 0,17
P6 19630,69 3420,00 0,32
P7 22985,25 5400,00 0,39
P8 21606,71 5326,50 0,37
P9 21606,71 5326,50 0,37
P10 19630,69 3420,00 0,32
P11 21640,63 3762,00 0,35
P12 25330,65 5940,00 0,43
P13 23913,86 5889,00 0,41
P14 23913,86 5889,00 0,41
P15 21640,63 3762,00 0,35
P16 12973,76 1980,00 0,20
P17 17368,83 3240,00 0,28
P18 17368,83 3240,00 0,28
P19 17368,83 3240,00 0,28
P20 12973,76 1980,00 0,20

 2
em
étage:
Poteaux
G Q Nu
P1 15338,95 2058,00 0,24
P2 20686,60 3540,00 0,33
P3 20686,60 3540,00 0,33
P4 20686,60 3540,00 0,33
P5 15338,95 2058,00 0,24
P6 27002,54 4470,00 0,43
P7 30578,38 7500,00 0,53
P8 29639,16 7569,75 0,51
P9 29639,16 7569,75 0,51
P10 27002,54 4470,00 0,43
P11 29749,35 4917,00 0,48
P12 33682,78 8250,00 0,58
P13 32686,19 8353,50 0,57
P14 32686,19 8353,50 0,57
P15 29749,35 4917,00 0,48
P16 18085,77 2505,00 0,28
P17 23791,00 4290,00 0,39
P18 23791,00 4290,00 0,39
P19 23791,00 4290,00 0,39
P20 18085,77 2505,00 0,28

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

35

















Tab.25: G,Q,Nu du 1
er
étage Tab.26 : G,Q,Nu du RDC







 1
er
étage:
Poteaux
G Q Nu
P1 19714,08 2478,00 0,30
P2 26349,76 4380,00 0,42
P3 26349,76 4380,00 0,42
P4 26349,76 4380,00 0,42
P5 19714,08 2478,00 0,30
P6 34374,38 5520,00 0,55
P7 38171,50 9600,00 0,66
P8 37671,62 9813,00 0,66
P9 37671,62 9813,00 0,66
P10 34374,38 5520,00 0,55
P11 37858,07 6072,00 0,60
P12 42034,90 10560,00 0,73
P13 41458,52 10818,00 0,72
P14 41458,52 10818,00 0,72
P15 37858,07 6072,00 0,60
P16 23197,77 3030,00 0,36
P17 30213,16 5340,00 0,49
P18 30213,16 5340,00 0,49
P19 30213,16 5340,00 0,49
P20 23197,77 3030,00 0,36

 RDC:
Poteaux
G Q Nu
P1 24089,22 2898,00 0,37
P2 32012,93 5220,00 0,51
P3 32012,93 5220,00 0,51
P4 32012,93 5220,00 0,51
P5 24089,22 2898,00 0,37
P6 41746,23 6570,00 0,66
P7 45764,63 11700,00 0,79
P8 45704,07 12056,25 0,80
P9 45704,07 12056,25 0,80
P10 41746,23 6570,00 0,66
P11 45966,79 7227,00 0,73
P12 50387,03 12870,00 0,87
P13 50230,85 13282,50 0,88
P14 50230,85 13282,50 0,88
P15 45966,79 7227,00 0,73
P16 28309,78 3555,00 0,44
P17 36635,33 6390,00 0,59
P18 36635,33 6390,00 0,59
P19 36635,33 6390,00 0,59
P20 28309,78 3555,00 0,44

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

36

En se basant sur les résultats des efforts normaux Nu, on pré-dimensionne les sections
des poteaux à partir de la relation :


a et b : les deux dimensions planes du poteau et
12 : résistance du béton comprimé σ
bc

Nu : effort en Méga Newton

On commence par fixer une dimension du poteau (a=25cm), ensuite on calcul par
l’autre dimension ≥

En respectant la valeur minimale imposée par le règlement parasismique RP2000,
qui impose que a et b soient au minimum égaux à 25 cm
P
Dimension des poteaux par étages
5em étage 4em étage 3em étage 2em étage 1er étage RDC
b a b a b a b a b a b a
P1 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P2 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P3 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P4 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P5 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P6 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P7 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,30 0,25
P8 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,30 0,25
P9 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,30 0,25
P10 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P11 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P12 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,30 0,25
P13 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,30 0,25
P14 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,30 0,25
P15 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P16 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P17 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P18 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P19 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
P20
0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25
0,25
0,25
Tab.27: Dimension des poteaux au niveau de tous les étages

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

37
Suite à ce dimensionnement on peut classer les poteaux en 2 classes principales
P1,P2,
Poteaux RDC/1er 2er/3em 4em/5em
P1
25*25 25*25 25*25
P2
30*25 25*25 25*25
Tab.28 : Dimensions des poteaux principaux [cm]
Remarque : On remarque la classe de Poteau P1 englobe les poteaux de
périphériques, tandis que la classe P2 regroupes les 6 poteaux centraux

Pour dimensionner les semelles on utilise les deux relations principales
suivantes :

() Avec :
A et B : côtés de la semelle correspondants aux côté a et b de l’avant poteau.
: Portance du sol (donnée par le laboratoire) égale à 0,3 Mpa
L’autre relation à utiliser est :

()
On remplaçant (2) dans (1)





Pour les poteaux de classe P2 on trouve une semelle carrée: B=1,75 m et A =1,75
m
On a d
a

=

= 0,375 m On prend: d
a
= 0,40 m
d
b
= d
a
+ 0,02 = 0,42 m
h = d
b
+ 0,05 = 0,47 m On prend h = 0,50 m
Finalement, on trouve une semelle de 1,75*1,75*0,50
Avec d
a
= 0,40 m et d
b
= 0,42 m


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

38

Semelles Détails Poteaux
Classe B[m] A[m] da [m] db [m] h [m] RDC/1er 2em/3em 4em/5em
P1 1,6 1,6 0,35 0,37 0,45 25*25 25*25 25*25
P2 1,75 1,75 0,40 0,42 0,50 30*25 25*25 25*25
Tab.29 Récapitulatif des dimensions des poteaux et des semelles
En vue des types d’étages de ce bâtiment nous pouvons estimer son poids de la façon
suivante :
 Poids de la Terrasse ( 5ém étage)
Englobe le poids des éléments suivants
- Poids des planchers Terrasse (surfacique)
- Poids de l’acrotère (linéique sur les poteaux de périphérique)
- Poids des murs (linéique sur les poteaux de périphérique)
- Poids des retombées (linéique)
- Poids des poteaux du 5
em
étage
- 0,2*Q :
Avec Q : charge d’exploitation de la terrasse qui comprend l’exploitation de
la terrasse inaccessible + l’exploitation de l’acrotère
Puisque c’est charges ont été déjà calculées pour la descente de charge, on exploite
les résultats précédents données par la feuille de calcul Excel, en effectuant la
sommation sur les 20 poteaux de manière suivante :
Exemple : poids de plancher terrasse

Où :

: est le poids du plancher de terrasse relatif au poteau i
Remarque : On ajoute aussi le poids de la charge du plancher terrasse relatif au
rectangle (de surface S= 4,8*3) compris entre les poteaux P8, P9, P13, P14, car la
terrasse est incessible (sans escaliers).

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

39
Poids de l’étage courant:
Englobe le poids des éléments suivants
- Poids des planchers EC (surfacique)
- Poids des murs (linéique sur les poteaux de périphérique)
- Poids des retombées (linéique)
- Poids des escaliers
- Poids des poteaux
- 0,2*Q : (Q l’exploitation de l’habitation + l’exploitation des escaliers)
A noter que : le poids du RDC est un peu diffèrent des autres étages courant, ceci est
dû aux dimensions des poteaux centraux du RDC (30*25)
De la même façon on exploite les résultats précédents de la descente de charge
donnée par la feuille de calcul Excel, en effectuant la sommation sur les 20 poteaux
de manière suivante :
Exemple : poids de la retombées

é

é

Résultat :
Le résultat du calcul du poids des étages et du bâtiment est donné par le tableau
récapitulatif suivant :
Poids propre du bâtiment
Etage
G: Poids Permanent
Q : Poids
d'exploitation Total
[kg] G
plancher
G
Retombée
Poids
ESC
G Acrotère
/Murs
G
Poteaux
Q 0,2*Q
5 90288 4000 0,00 48584 9562 21600 4320 156755
4 73872 4000 9927 38384 9562 25795 5159 140905
3 73872 4000 9927 38384 9562 25795 5159 140905
2 73872 4000 9927 38384 9562 25795 5159 140905
1 73872 4000 9927 38384 9562 25795 5159 140905
RDC 73872 4000 9927 38384 10136 25795 5159 141479

861855
Tab.30 poids des étages et du bâtiment

Le poids total de l’ouvrage est estimé à 861,855 Tonnes
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

40













Dans cette partie nous il s’agira d’une étude du comportement de
notre bâtiment vis-à-vis des agressions sismiques, nous allons d’abord
vérifier la régularité de l’ouvrage, pour appliquer ensuite l’approche
statiques équivalente détaillée par le RPS, puis nous finirons par l’étude
modale, et une comparaison des différents paramètre de l’études
dynamique qui ont été calculés manuellement ou par Modélisation sur
ROBOT








Partie JJ: Etude Dynamique
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

41

L’étude sismique selon RPS 2000 exige de vérifier une condition de régularité de
l’ouvrage afin de pouvoir appliquer la méthode Statique Equivalente.
Il s’agit en effet d’une vérification double :
- Régularité en plan
- Régularité en élévation

1. Le bâtiment sujet de l’étude, présente une forme géométrique carrée (12*12),
c’est une forme régulière en plan .On note aussi que la distribution des
rigidités suivant les deux axes est assez symétrique
2. Aucune partie saillante ou rentrante n’est signalée.
3. L’élancement en plan du bâtiment est égal à 1 (forme carrée)
4. La distance entre le centre de masse et le centre de rigidité de chaque niveau
doit être inférieur à ( √


)
Remarque :
Cette vérification est assez longue à faire même sur Excel, du fait que les poteaux
du RDC ne sont pas les mêmes que ceux des étages courants, et le plancher de la
terrasse est différent de ceux des autres étages nous devons faire le calcul et la
vérification pour les 3 niveaux
- RDC
- Etage courant (EC)
- Terrasse.
Nous exposerons ici les lignes principales du calcul en plus des résultats sous forme
de tableaux,
(Pour voir les résultats détaillées se référer aux feuilles de calculs Excel )
Avant de commencer tous calcul nous devons choisir un repère orthogonal adéquat,
pour cela :
On prend come origine du repère, le centre du poteau P1.
L’axe des abscisses x est celui qui relie le P1 à P5
L’axe des ordonnées y est celui qui relie le P1 à P16
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

42
L’axe des hauteurs z est celui qui relie l’étage 1 à la terrasse
- Les éléments pris en considération dans ce calcul sont : les poteaux, les poutres
, les dalles et les escaliers
- Les coordonnées du CDG (centre de gravité) de chaque élément sont données
par rapport à l’origine du repère
- L’escalier présente des volés inclinés, pour calculer leurs rigidité nous devons
convertir les dimensions des volés vers le repère que nous avons désignés
précédemment.
- Pour calculé l’inertie d’un élément suivant un axe donné on multiplie la
dimension suivant cette axe par le cube de la hauteur de l’élément le tous divisé
par 12.
Avec :
 La hauteur d’un poteau = 3,06 (hauteur de l’étage)
 La hauteur d’une poutre est celle calculé dans le predimensionnement
 La hauteur d’une dalle = 0,25 cm
 Calcul du centre de masse et de torsion

 Calcul du centre de masse (Xm,Ym,Zm)




: Volume de l’élément i (poutre, poteau ,escaliers ou dalle )
: L’abscisse suivant x du centre de gravité de l’élément i




: L’ordonné suivant y du centre de gravité de l’élément i




: La hauteur suivant z du centre de gravité de l’élément i
 Calcul du centre de torsion (Xt,Yt,Zt)




Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

43

: Moment d’inertie suivant x relatif à l’élément i

: Moment d’inertie suivant y relatif à l’élément i

: Moment d’inertie suivant z relatif à l’élément i
 Résultat
- Au niveau du RDC
Centre de masse du RDC
Coordonnées du centre de masse [m]
Xg Yg Zg
5,842 6,017 2,9
Tab.31 centre de masse RDC Tab.32 centre de torsion RDC
 Distances :

et

- Au niveau de l’étage courant
Centre de masse étage courant
Coordonnées du centre masse [m]
Xg Yg Zg
5,841 6,019 2,9
Tab.32 centre de masse Etage courant Tab.33 centre de torsion Etage courant
Le centre de torsion reste presque le même que pour le RDC
 Distances :

et

- Au niveau de la Terrasse (5
em
)
Centre de masse du Terrasse
Coordonnées du centre de gravité [m]
Xg Yg Zg
5,965 5,987 2,9
Tab.34 centre de masse Terrasse Tab.35 centre de torsion Terrasse
 Distances :

et

 Calcul des rayons de torsion Rx et Ry


et


Avec :
Xi ,Yi: est la distance ( valeur absolue) entre le centre de gravité de l’élément
et celle du centre de masse calculé ( Xg ;Yg) au niveau de chaque étage
Centre de torsion du RDC
Coordonnées du centre de torsion [m]
Xt Yt Zt
5,997 5,717 2,9
Centre de torsion du RDC
Coordonnées du centre de torsion [m]
Xt Yt Zt
5,997 5,717 2,9
Centre detorsion de la Terrasse
Coordonnées du centre de torsion [m]
Xt Yt Zt
5,997 5,724 2,9
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

44
 Résultats
- Au niveau du RDC et Etage courant
Rayon de torsion du RDC
Rx² Ry² Rx Ry
17,948 19,844 4,236 4,455
Tab.36 rayon de torsion du RDC et étage courant
Pratiquement les mêmes valeurs au niveau de l’étage courant

- Au niveau de la terrasse
Rayon de torsion de la Terrasse
Rx² Ry² Rx Ry
18,038 20,740 4,247 4,554
Tab.37 rayon de torsion de la Terrass
 Vérification

- Au niveau du RDC

Et 0,2*Rx = 0,847 C’est OK

Et 0,2*Ry = 0,891 C’est OK
 Le RDC vérifie la régularité selon ce critère

- Au niveau de l’étage courant

Et 0,2*Rx = 0,847 C’est OK

Et 0,2*Ry = 0,891 C’est OK
 Les étages courant vérifient la régularité selon ce critère

- Au niveau de la terrasse

Et 0,2*Rx = 0,849 C’est OK

Et 0,2*Ry = 0,910 C’est OK

 La Terrasse (5em étage) vérifie la régularité selon ce critère





Conclusion : le bâtiment vérifie la régularité en plan

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

45

1. Variation de rigidité et de masse en élévation
 Calcul
- Variation de masse entre RDC et l’étage courant :
Poids du RDC : 141,48 t
Poids de l’étage courant : 140,905 t
Taux de variation : 0,4 %
- Variation de masse entre Etage courant et la terrasse
Poids de l’étage courant : 140,905 t
Poids de la terrasse : 156,755 t
Taux de variation : 11,2 %
- Variation de rigidité entre RDC et l’étage courant :
 Suivant l’axe des x et y
Le RDC et les étages courant (1-4em) ont pratiquement la même inertie
I x : 12,058 m4 et I y : 12,952 m4
Le taux de variation de l’inertie est presque nul
- Variation de rigidité entre l’étage courant et la terrasse:
 Suivant l’axe des x
Rigidité de l’étage courant : I x =12,058 m4
Rigidité de la terrasse : I x =12,061 m4
Le taux de variation de l’inertie suivant x est presque nul
 Suivant l’axe des y
Rigidité de l’étage courant : I y =12,952 m4
Rigidité de la terrasse : I y = 12,242 m4
Le taux de variation de l’inertie suivant y est de 5,8 %


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

46
 Vérification

Les taux de variation de deux étages successifs sont admissibles par rapport à la
limite fixée par le RPS à 15 %. De même les taux de variation d’inertie deux étage
successifs sont admissibles par rapport à la limite fixée par le RPS à 30 %.

2. Rétrécissement en élévation

Pas de rétrécissement à signaler.

3. Elargissement en élévation

Pas de rétrécissement à signaler.

4. Pourcentages relatifs pour bâtiment de faible hauteur

Non applicable à notre bâtiment car il dépasse en hauteur 12m




Le bâtiment satisfait les deux régularités ( plan et élévation) , donc il est régulier
au sens du RPS 2000.









Conclusion : le bâtiment vérifie la régularité en élévation

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

47

- Tous les critères de régularité sont vérifiés
- La hauteur du bâtiment est inférieure à 60 m
- La période fondamentale du bâtiment
T= 0,085*6 = 0,51s inférieur à 2 secondes




Avec :
A : le coefficient d’accélération
Oujda  Zone 2  A= 0,08g
S : le coefficient du site donné
Site 1  Sol ferme  S=1
D : le facteur d’amplification dynamique
Site : S1  D=2,5
I : le coefficient de priorité
Classe II  I=1
K : le facteur de comportement
Ductilité ND1  K=2
W : la charge prise en poids de la structure
W= 861,855 t
AN :


La période fondamentale T=0,51 s inférieure rfre à 0,7 s Donc F
t
= 0
Les force sismique latérales Fi aux niveeau de chaque étage sont calculé par :
APPROCHE STATIQUE EQUIVALENTE
861,85 KN

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

48

(

)

Le résultat est représenté sur la figure suivante :

Fig. 8: répartition verticale des forces sismiques

- Suivant K. Chopra :
Niveau hi Wi [kN] Fi [KN]
δex Δx ∆x ∆x Vérification
5 18,36 1567,55 265,36 0,010952 0,021905 0,003651 0,0306  admissible
4 15,30 1409,05 198,78 0,009127 0,018254 0,003651 0,0306  admissible
3 12,24 1409,05 159,02 0,007302 0,014603 0,003651 0,0306  admissible
2 9,18 1409,05 119,27 0,005476 0,010952 0,003651 0,0306  admissible
1 6,12 1409,05 79,51 0,003651 0,007302 0,003651 0,0306  admissible
RDC 3,06 1414,79 39,92 0,001825 0,003651 0,003651 0,0306  admissible
Tab.38 : Déplacement absolues et inter-étages
Avec :
δ
ex i
=

(

) , δ
xi
= K* δ
ex
, ∆xi= δ
xi
- δ
xi-1
∆x : limite de déplacement admissible = 0,01*he ( he hauteur de l’étage)

 Tous les déplacements sont admissibles
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

49

- Suivant RPA:
Moment stabilisant suivant x :

51711,33 KN.m
Moment stabilisant suivant y :

51711,33 KN.m
Moment renversant :

AN :

11563,39 KN
Vérification :


AN :




- Suivant RPS 2000 :





Remarque :
AN :
0,00608 < 0,1



 Le bâtiment résiste bien au renversement
 Le bâtiment résiste bien au renversement
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

50

Les déplacements relatifs (inter-étages) ne doivent pas dépasser les valeurs limite
fixés par le RPS suivantes :

(Pour les bâtiments de classe II)
Avec :
H : hauteur du niveau
K : Coefficient de comportement
Niveau hauteur hi ∆el ∆el Limite Veification
5 18,36 0,0037 0,0918  Déplacement admissible
4 15,30 0,0037 0,0765  Déplacement admissible
3 12,24 0,0037 0,0612  Déplacement admissible
2 9,18 0,0037 0,0459  Déplacement admissible
1 6,12 0,0037 0,0306  Déplacement admissible
RDC 3,06 0,0037 0,0153  Déplacement admissible
Tab.39 : Déformations en fonction des niveaux



 Principe
Afin de confirmer l’étude manuelle qu’on a faite, nous devons vérifier
l’ensemble des instabilités avec un logiciel de modélisation approprié, Nous avons
choisi le logiciel ROBOT, sur lequel nous avons dessiné notre structure en
respectant les dimensions fixées lors du predimensionnement (Partie I ; III),
Les illustrations des étapes de dessin de l’ossature sont annexées à ce rapport.
Après le dessin nous avons procédé à l’application des charges permanentes et
d’exploitations (surfaciques) du plancher et des escaliers par le biais des bardages,
les charges linéiques de l’acrotère, des murs sont aussi appliquées le long du
périphérique.
Ensuite en procède à la définition des étages et des différents cas de charges
qu’on utilisera
 Les déformations du bâtiment sont admissibles

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

51
Combinaison de l’ELU : 1,35G+1,5 Q
Combinaison de l’ELS: G + Q
Combinaison des charges permanentes : G + 0,2Q
Combinaison sismique suivant x : G + 0,2Q +Ex
Combinaison sismique suivant y : G + 0,2Q +Ey
Ces étapes sont aussi illustrées en annexes à ce rapport.
 Résultats
 Poids propre de l’ouvrage :
Apres le lancement du calcul on trouve le poids propore de la structure dans le menu
Réssultat => reaction => G+0,2Q ===> poids (en bas du tableau)
Fig.9 : Poids propre calculé par ROBOT
Le poids du bâtiment calculé par ROBOT est estimé à :
W
Robot
= 8574 KN soit 857,4 tones
Comparaison :
La valeurs que nous avons trouvé lors de la descente de charge ( manuelle) est :
W
manuelle
= 861,855 tones
La différence de poids entre la méthode manuelle et la modélisation avec ROBOT

= 4,5 tones
Cette erreure sur W est due au fait que nous avons dessiné tous les poteaux de
dimension 25*25 sur robot alors que surla déscente de charge nous avons eu des
poteau de section 30*25 notamment au RDC.
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

52
 Comparaison des déplacements au niveaux des étages
Pour avoir les déplacements sur robot il faut aller au tableau de données et
resultats puis cocher étage , ensuite selectioner le menu déplacement , en choisisant
la cominaison de charges G+0,2Q+Ex ( déplacements suivant x).
Nous obtenons les déplacements suivant:

Fig.10 : déplacements des étages calculés par ROBOT
Comparaison :
Les résultats des déplacements absolues trouvés par ROBOT sont assez porches de
ceux que nous avons trouvé manuellement ( Feuilles excel) tandis que ceux des
déplacements relatifs (inter-étages) varient un peu notamment au niveau du RDC et
du 1
er
étage.
Niveau
δex [cm] ∆x [cm]
RDC 0,365080 0,365080
1 0,730160 0,365080
2 1,095240 0,365080
3 1,460320 0,365080
4 1,825401 0,365080
5 2,190481 0,365080

Tab.40 : déplacements des étages calculés manuellement




Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

53



Dans ce chapitre nous alons appliquer l’analyse modale sur notre bâtiment afin de
vérifier la stabilité de l’ouvrage par rapport aux différents modes propres
.
Les modes prorpes du bâtiments selon ROBOT sont données dont la figure
suivante :

Fig.11 : Modes propres du bâtiment calculés par ROBOT
On remaque que l’interval des périodes relatives aux dix modes donnés par
ROBOT, [0,24s :1,23s] englobe la période fondamentale du bâtiment : T=0,51 s,
Donc le bâtiment est vulnérable au seismes.Nous devons le régidifer soit on
ajoutons des voiles soit en augmentant la dimensions des poutres périphériques , pour
obtenir une pértiode fondamentale T supérieure aux maximum des périodes relatives
au modes propores.
Nous allons opter pour la solutions de contreventement avec des voiles dans le but
de régidifié la structure ,nous procéderons ensuite à une analyse modale , puis une
vérification des périodes , si la régidité est suffisante on adopte le contreventement
sinon on essayera de régidifier encore mais avec l’augmentation des dimensions des
poutres périphériques afin de constater la variation provoquée par cette
augmentation , si le bâtiment a encore besoin de rigidité nous augmenterons les
dimensions des poteaux du RDC et nous ajouterons encore une fois des voiles sur le
périphérique du bâtiment.
ANALYSE MODALE
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

54
Remarque : Nous aurions pu dès le début ajouuter un nombre sufisant de voiles
pour assurer le contreventement mais nous avons choisi de contreventer
progressivement de plusieurs manière pour avoir le maximum d’economie et avoir
une idée sur l’ordre de grandeurs que produit chaque ype de contreventement.

Les premiers voiles qu’on ajoueterons seront postistionés sur la cages d’escaliers
pour soutenir les petits porteaux , leurs epaisseur est prise égale à 15 cm.
 Schema de contreventement
- Un voile de longueur 3m entre les poteaux P8 et P9
- Deux voiles de longueurs 1,2m aux extrémités du palier intérmedaire

Fig.12 : positionnement des premiers voiles sur le plan de coffrage

Fig.13 : positionnement des premiers voiles sur ROBOT
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

55
 Résultats :
Le résultat de l’analyse modale apprait sur la figure suivante :
Fig.14 : Périodes propres 1 sur ROBOT
Effectivement la rigidification que nous avons faite par des voiles sur la cage
d’escalier a permis une diminution de la période propre maximales à 1,02 s
néanmoins la période fondamentale reste inclue dans l’intervalle des périodes
propres.
 Le Bâtiment est vulnérable au séisme.

 Schema de contreventement
Nous allons dans un premier temps augmenter la section des travées porteuses
qui étaient initialement a 25*30, 25*40 et 25*35 cm, nous adopterons des poutres
porteuses de section unifiée 35*50.
NB : Ce redimensionnement ne concerne que les poutres porteuses de périphériques
au niveau de tous les étages (RDC-5
em
)
 Résultats :
Le résultat de l’analyse modale apprait sur la figure suivante :

Fig.15 : Périodes propres 2 sur ROBOT
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

56
On remarque que la période propore à diminuée très legerement , elle est passée de
1 à 0,99 s ,
 Le Bâtiment est vulnérable au séisme.
On peut conclure que le contreventement par augmentation des sections des
poutres n’est pas aussi déterminant que celui par voiles , ceci peut s’expliquer par la
faible inertie des poutres due a la faible hauteur des poutre:
- Inertie d’une poutre Ix= a*h^3/12 avec h hauteur totale de la poutre ( 50cm)


 Schema de contreventement
les poteaux du RDC que nous avons saisie sur ROBOT sont de dimension 25*25
, nous essayerons ici d’augmenter la section de tous les poteaux de du RDC de
manière à avoir la concéption suivante
- Poteaux périphériques du RDC : 30*30
- Poteaux centraux du RDC : 40*30
Puis on lance à nouveau l’analyse modale,
 Résultats

Fig.16: Périodes propres 3sur ROBOT
On remarque que la période propre maximale diminue de à 0,93 s, la diminution
est plus intéressante que celle obtenue grâce au contreventement avec les poutres,
mais elle demeure insuffisante. ceci peut s’expliquer par la faible inertie des
poteaux due a leurs faible dimension en plan ( a et b):
- Inertie d’une poutre Ix= a*h^3/12 ( Avec h : hauteur de 3,06 m et a
largeur de 30 ou 40 cm)
 Le Bâtiment est vulnérable au séisme.
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

57
Nous devons obligatoirement contreventer avec des voiles afin d’augmenter
l’inertie du bâtiment d’une manière rapide et remarquable.

 Schema de contreventement
Cette fois on ajoutera des voiles d’épaisseur 20 cm et de longueur 1,5m sur les
coins du contour du bâtiment de la manière suivante :


Fig.17: positionnement des voiles périphérique sur ROBOT
 Résultat :
Le résultat de l’analyse modale apprait sur la figure suivante :

Fig.18: Périodes propres 4 sur ROBOT
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

58
Cette fois ci nous avons pu obtenir une grande réduction de la période propre
maximale, T
p
=0,48s qui devient inférieure à la période fondamentale du bâtiment.
 Le Bâtiment est assez rigide pour résister au séisme

On augmente le nombre de modes afin d’avoir + 90% de la masse qui participe à
l’analyse modale.

Fig.19: Périodes propres 5 sur ROBOT
Nous avons presque 92% de la masse qui prticipe a cette analyse apartir du
Mode 27 .


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

59


- Poids de l’ouvrage ( après contreventement)

Fig.20:Poids de l’ouvrage sur ROBOT
Le poids de l’ouverage s’èleve à 1082 tones alors qu’avant le contrventement nous
avions un poids de : 857 tones
- Force sismique latérale suivant :
Avec Robot après contreventement on trouve la force sismique Fx=1121 KN
correspendant à un poids de 1082 tones
Le calcul manuel selon le RPS2000 avant contreventement donne une force sismique
V
1
=861,85 KN
Vérification selon RPS pour le nouveau poids après contreventement : V
2
=1083 KN
- Déplacements après contreventement :
Fig.21:Poids de l’ouvrage sur ROBOT
Il est clair que la régidifaction du bâtiment a réduit notablement les déplacements de
la structure. Par exemple pour le 5
em
étage nous avions un déplacement de 2 cm
avant le contreventement, alors qu’après contreventement cette valeur baisse à
0,6cm
Soit : ∆x=2-0,6=1,6 cm
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

60
- Distance entre centre de masse et centre de torsion :

Fig.22:distance entre centre de masse et de torsion sur ROBOT
Les valeurs trouvées manuellement avant contreventement suivante :

m

La distance

après contreventement et celle calculée avant contreventement sont
assez proches, on effet tous les voiles et redimensionnement qu’on a fait sont
symétrique suivant l’axe x
La distance

augmente de 1,3 m, ceci peut être traduit par la non-symetrie des
voiles de contreventement suivant l’axe y notamment les voiles d’escaliers.

 Contreventement avec voiles d’escaliers
C’est le premier type de contreventement, il nous a permis d’avoir la réduction de la
période suivante :
∆T =1,23 – 1,02 =0, 21 s soit 28 % de la réduction totale.
 Contreventement avec augmentation de section de poutre périphériques
C’est le second type de contreventement utilisé, il nous a permis d’avoir la réduction
de la période suivante :
∆T =1,02 – 0,99 = 0,03 s soit 4 % de la réduction totale.
 Contreventement avec augmentation de section des poteau du RDC
C’est le troisième type de contreventement utilisé, il nous a permis d’avoir la
réduction de la période suivante :
∆T =0,99 – 0,93 = 0,06 s soit 8 % de la réduction totale.
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

61
 Contreventement avec voiles périphériques
C’est le dernier type de contreventement utilisé, il nous a permis d’avoir la
réduction de la période suivante :
∆T =0,93 – 0,48 = 0,45 s soit 60 % de la réduction totale

Remarque
88% de la réduction de la période propre maximal ont été obtenue avec le
contreventement par des voiles, alors que le contreventement par les poutres et
poteaux participe avec 12% seulement.

















Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

62












Nous allons procéder dans cette partie au ferraillage des différents
éléments structuraux, poteaux, poutres et semelles, en utilisant les
règles BAEL, et recommandations du règlement parasismique Marocain
RPS2000.











Partie JJ: Ferraillage
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

63

La Poutre N6 est la poutre périphérique gauche reliant les poteaux P2 et P17, elle
est formée de 3 travées toutes porteuses,
- T1 reliant les poteaux P2 et P7 de longueur 3,2 m et de hauteur 30 cm
- T2 reliant les poteaux P7 et P12 de longueur 3,2 m et de hauteur 40 cm
- T3 reliant les poteaux P12 et P17 de longueur 3,2 m et de hauteur 35 cm

a. Evaluation des charges appliquées à N6:
Les charges appliquées sur chaque poutre sont linéaires (kg/m) ils seront calculées
en fonction de sa longueur de chargement Lc:
Q = Q
0
*Lc
G = G
0
*Lc + G
retombée


Lc : La moitié de la somme des longueurs entre axes des deux panneaux adjacents à
la poutre considérée. (Si on prend Lc comme distance entre nus on devra ajouter la
totalité du poids de la poutre)
b. Méthodes de calcul :
 Hypothèses de la méthode forfaitaire :
H1) Q<=2G et 500 kg/m² ;
H2) inertie constante ;
H3) 0,8 ≤ l
i
/li+1 ≤ 1,25 ;
H4) fissuration peu préjudiciable.
 H2 et H3 ne sont pas vérifiées d’où la nécessité d’utiliser la méthode de
Caquot minorée.
Adoptons la schématisation suivante de notre exemple :

Fig.23: Schématisation de la poutre N6

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

64
1) Définition des charges appliquées sur la poutre N6 :
La poutre en question supporte les charges suivantes :
 Charge permanente de la dalle creuse :
527 kg/m²
 Charge de sa retombée :
2500*0,25=625 kg/m²
 Charge d’exploitation :
175 kg/m²
Toutes ces charges doivent êtres linéiques (kg/ml),
La longueur de chargement est Lc =3 m, elle est la même pour les 3 travées de la
poutre N6
2) Calcul des charges :
Charges permanentes G :
Travées 1 :
La hauteur de retombé est : 0,05 ;
G1= (527*3) + (0,05*625)
G 1= 1612,25 kg/ml
Travées 2 :
La hauteur de retombé est : 0,15m ;
G2= (527*3) + (0,15*625)
G2= 1674,75 kg/ml
Travées 3 :
La hauteur de retombé est : 0,1m
G3= (527*3) + (0,05*625)
G3 = 1643,5 kg/ml

 Charges D’exploitation Q :
Q = 175*3
Q = 525 kg/ml (Elle reste identique pour toutes les travées.)

3) Calcul des moments:
On ne détaillera ici que le calcul à l’ELU, en effet les valeurs des charges et des
moments à l’ELS qu’on a trouvés sont toujours inférieurs à celles de l’ELU, donc
un dimensionnement statique à l’ELU sera largement sécuritaire. ( les résultats
de l’ELS sont disponibles sur les feuilles de calcul Excel)



Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

65
- Calcul de G’ :
G’ = 2/3*G
- Calcul de L’
L’ : égale à L pour les travées de rive et 0,8 L pour les
travées intérieurs
- Calcul du moment d’inertie min :

Les valeurs de G’, L’ et I de la poutre N2_01 :
 Travée 1 : G’
1
= 1074,83 kg/ml ; L’
1
= 3,20 m ; I
1
= 0,000390625 m4
 Travée 2 : G’
2
= 1116,50 kg/ml ; L’
2
= 3,84 m ; I
2
= 0,000520833 m4
 Travée 3 : G’
3
= 1095,67 kg/ml ; L’
3
= 4,00m ; I
3
= 0,000455729 m4

- Calcul des βi au niveau des appuis centraux :
 Appui 1 : β
1
=

*

= 0,90
 Appui 2 : β
2
=

*

=1,19
Avec

correspond la longueur L’ de la travée de gauche et

a celle de
droite
- Calcul des efforts Pu au niveau des travées:
 Travées déchargées :
Les travées déchargées ne supportent que l’effort dû aux charges permanentes
P
1
Ti
= 1,35*G’i
 Travée 1 : P
1
T1
= 1451 kg/ml
 Travée 2 : P
1
T2
= 1507 kg/ml
 Travée 3 : P
1
T3
= 1479 kg/ml

 Travées chargées :
Cette fois les travées sont soumises en plus des charges permanentes, aux
charges d’exploitation.
P
2
Ti
= P
1
Ti
+ 1,5*Q

 Travée 1 : P
2
T1
= 1239 kg/ml
 Travée 2 : P
2
T2
= 2295 kg/ml
 Travée 3 : P
2
T3
= 2267 kg/ml


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

66
- Calcul des moments maximaux aux appuis :
Notations :
M
12
Ai
: moment sur l’appui A
i
dans le cas où la travée i est déchargée et la travée i+1 est
chargée ;
M
21
Ai
: moment sur l’appui A
i
dans le cas où la travée i est chargée et la travée i+1 est
déchargée :
M
22
Ai
: moment sur l’appui A
i
dans le cas où les travées i et i+1 sont chargées
NB : Le moment max sur un appui i est toujours vérifié pour la combinaison de charge
CC (travée i chargée et travée i+1 chargée).

o Appui A

1 :
M
22
A1
=

()
= 0,03305 MN.m
o Appui A2 :
M
22
A2
=

()
= 0,04136 MN.m
NB : Pour les appuis des rives R1 et R2 (A0 et A4) on calcul un moment de rive noté
M
R
à l’ELU et M
S
à l’ELS,
M
R
et M
S
sont en fonction des moments en travées qui seront calculés ci-dessous.
- Calcul des moments de référence dans les travées (isostatique) :

Notations :
M
1
0i
= moment de référence de la travée i déchargée ;
M
2
0i
= moment de référence de la travée i chargée.

Avec :

Pour une travée i déchargée

Pour une travée i chargé
 1ère travée :
M
1
01
=

= 2786 kg.m
M
2
01
=
()

= 3794 kg.m

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

67
 2ème travée :
M
1
02
=

= 6 511,43 k.m
M
2
02
=
()

= 8 779,43 kg.m
 3ème travée :
M
1
03
=

= 4 437,45 kg.m
M
2
03
=
()

= 6 511,43 kg.m
- Calcul des Moments Max et Min en travées :
 1ère travée :

M
t1min
= M
1
01
– 0,42* M
12
A1
; M
t1min
= 0,0161 MN.m > 0,
 Pas de risque de soulèvement de la travée

M
t1max
= M
2
01
– 0,42* M
21
A1
; M
t1max
= 0,0268 MN.m

 2ème travée:

Mt
2min
= M102 –

; M
t2min
= 0,0343 MN.m > 0,
 Pas de risque de soulèvement de la travée !

M
t2max
= M
2
02

; M
t2max
= 0,0571 MN.m

 3ème travée :
Mt3
min
= M
1
03

; Mt3
min
= 0,0304 MN.m > 0,
 Pas de risque de soulèvement de la travée !

M
t3max
= M
2
03

; M
t3max
= 0,0454 MN.m

N.B : Pour le calcul de ferraillage des appuis de rives, on prend :
M
R1
= - 0,15* M
2
01
= - 0,0057 MN.m ;
M
R2
= - 0,15* M
2
04
= - 0,0090MN.m ;
Les résultats des moments sont reportés sur le schéma ci-dessous :
Fig.24: Moments Max en travées et moment en appuis de la poutre N6
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

68
4) Armatures longitudinales :
 Ferraillage des travées
- 1ère travée :
 Données :
h
0
= 0,30 m , d’ = 0,005 , d = 0,27 m , b
0
= 0,25 m M
u
= 0,0268 MN.m
Fc28=20 Mpa , Fe=500 Mpa

 Résultats :
µ =

=

=0,130
(µ >0,104 :le système est admis sans redimensionnement de la section)
µ < µ
R=
0,372 => Pas d’acier comprimé !
α = 1,25*(1 –√ ) = 0,17
La fibre neutre se trouve à : y= α*d=0,05m
Z = d*(1 – 0,4*α) = 0,25 m
A
st
=






Fig. 25 : ferraillage de la travée 1 de la poutre N6

- 2ème travée :
 Données :
h
0
= 0,40 m , d’ = 0,005 , d = 0,37 m , b
0
= 0,25 m M
u
= 0,0571 MN.m
 Résultat:
µ = =0,147
(µ >0,104 :le système est admis sans redimensionnement de la section)
µ < µ
R=
0,372 => Pas d’acier comprimé !
α = 1,25*(1 –√ ) = 0,20

La fibre neutre se trouve à : y= α*d=0,07m
A
st
= 2,45 cm² : 2 HA14


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

69
Z = d*(1 – 0,4*α) = 0,34 m
A
st
=






Fig. 26 : ferraillage de la travée 2 de la poutre N6

- 3 ème travée :
 Données :
h
0
= 0,35 m , d’ = 0,005 , d = 0,32 m , b
0
= 0,25 m M
u
= 0,0454 MN.m
 Résultat:
µ = =0,157
(µ >0,104 : le système est admis sans redimensionnement de la section)
µ < µ
R=
0,372 => Pas d’acier comprimé !
α = 1,25*(1 –√ ) = 0,22
La fibre neutre se trouve à : y= α*d=0,07m
Z = d*(1 – 0,4*α) = 0,29 m
A
st
=






Fig. 27 : ferraillage de la travée 3 de la poutre N6
A
st
= 3,86 cm² : 3 HA14


A
st
= 3,57 cm² : 3 HA14


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

70
 Ferraillage des appuis (chapeaux)
 Appui de rive R1 ( App0):
d = 0,27 m ; b
0
= 0,25 m ; M
R1
= 0,0057 MN.m




 Appui 1 ( App1):
d = 0,27 m ; b
0
= 0,25 m M
u
= 0,03305 MN.m




 Appui 2 ( App2):
d = 0,32m ; b
0
= 0,25 m ;M
u
= 0,04136 MN.m




 Appui de rive R2 ( App4):
d = 0,32 m : b
0
= 0,25 m ;M
u
= 0,0090 MN MN.m



5) Armatures transversales :
On calcule l’effort tranchant et la contrainte de cisaillement pour chaque travée
en utilisant les formules suivantes :

d’où

La section At d’armatures d’âme est donnée par :

( )

On se place dans le cas d’une reprise de bétonnage possible, donc k=0
Il s’agit d’armatures droits, donc α = 0
D’où :

Une section minimale d’armatures d’âme doit être prévue telle que :

≥ (

)

(

)
L’espacement minimal doit vérifier :

(

)
A
sc
_
R1
= 0,49 cm² : 2 HA 12


A
sc_A1
= 3,09 cm² :3 HA 14


A
sc_A2
= 2,22 cm² :3 HA 14
14


A
sc
_
R2
= 0,66 cm² => 2 HA12
14


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

71
 1
ére
Travée :

= 0,047 MN

= 0,7 MPa ≤ ̅

= 3,25 MPa
On prend la section transversale :At = 1,13 cm²
- Espacement en zone courante

( )
On prend donc: S
t
= 24 cm
- Le diamètre des armatures transversales
Φ
t
≤ min (b/35 ; Φ
l
; a/10) On prend Φ
t
= 6 mm
- Longueur de zone critique :
Lc= 2*h =60 cm
- Espacement en zone critique
S
tc
Min (8 Φ
l
; 24 Φ
t
;0.25h ; 20cm) => S
tc
=7,5cm
 2
éme
Travée :
- Espacement en zone courante

( )
On prend donc: S
t
= 33 cm
- Le diamètre des armatures transversales
Φ
t
= 6 mm
- Longueur de zone critique :
Lc=2*h =80 cm
- Espacement en zone critique
S
tc
Min (8 Φ
l
; 24 Φ
t
;0.25*h ; 20cm) => S
tc
=10cm
 3
éme
Travée :
- Espacement en zone courante

( )
On prend donc: S
t
= 28cm
Φ
t
= 6 mm
- Longueur de zone critique :
Lc=2*h =70 cm
- Espacement en zone critique
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

72
S
tc
Min (8 Φ
l
; 24 Φ
t
;0.25*h ; 20cm) => S
tc
= 9 cm
Fig. 28 : Schéma du ferraillage Manuel de la poutre N6
Le poteau P12 est le plus chargé de notre bâtiment, pour le ferrailler nous
aurons besoin de l’effort normal Nu appliqué à ce poteau au niveau tous les
étages,
Niveau N
u
[MN]
5 0,14
4 0,28
3 0,43
2 0,58
1 0,73
RDC 0,87
Tab.40 : Effort normal appliqué au poteau P12

1) Ferraillage de P12 à l’étage 5:
 Données : b=0,25 m ; a= 0,25 m ; L=3,06 m ;Fe =500 Mpa ;F
cj
=20 Mpa
Nu=0,14 MN ; K=1 (Plus de la moitié des charges sont appliqué après 90 jours)
Lf=0,7*L=2,142 m (P12 n’est pas un poteau de rive)
 Résultats :
- Calcul du périmètre de la section :
U=2a+2b=1 m

Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

73
- Calcul du moment quadratique minimal :
I
min
= ( b x a3 ) / 12 =0,000326 m4
- Calcul de l’aire de la section B:
B= ( a x b )= 0,0625 m²

- Calcul de l’aire de la section réduite Br:
Br= ( a - 0.02 ) x ( b - 0.02 ) = 0,0529m²
- Calcul de la longueur de flambement lf :
Lf = L si c’est un poteau de rive,
Lf=0,7 sinon
Lf=2,14 m
- Calcul de l’élancement .

 Contrôle :
- calcul du coefficient α :

(

)
; λ ≤ 50
α = (

)

; 50 <λ≤ 70

(

)


- calcul de la section théorique d’acier :
≥ [

]

Ath = -13,69cm²
- Calcul de la Section maximale d'acier
Amax= 5 % *B
Amax= 31,25 cm²

- Calcul de la section d’acier minimale
Asc = maxi ( 0.2 % B ; 4 x u ; Ath )
Asc= 4,00 cm²
 Control Asc < Amax
Donc : les Poteaux de classe P12 au niveau du le 1
er
étage a une section
d’aciers longitudinaux de 4 ,00 cm², correspondant à : 4 HA12


A
sc
= 4,00 cm² : 4 HA12


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

74
- Diamètre des aciers transversaux :
Øt > (Øl / 3 )
Øt= 6 mm
- Espacement des aciers transversaux
St = mini (a+10 cm ; 40 cm)
St=35 cm
- Longeur de recouvrement :
30 Øl l pour fe 500
Lr =36 cm
- Espacement des aciers comprimés suivant b :
c = (b-(2*Øt + 3*Øl +2*e)/2
(e : enrobage 2,5 cm)
c= 16,4c m
- Espacement des aciers comprimés suivant a :
c’=(a-(2*Øt + 2*Øl +2*e)/1
c’= 16,4,6cm
Control : pas d’ajout d’acier de disposition

Fig. 28 : ferraillage du Poteau P12 (25*25)
2) Ferraillage de P12 au niveau de tous les étages

Poteau P12
Niveaux Asc [cm²] Section St Lr c c'
5 4,000 4HA12 35 36 16,4 16,4
4 4,000 4HA12 35 36 16,4 16,4
3 4,000 4HA12 35 36 16,4 17,6
2 4,000 4HA12 35 36 16,4 17,6
1 4,57 4HA14 21 42 16 16
RDC 4,40 4HA14 40 42 16 24
Tab.41: Récapitulatif du ferraillage poteau P12
c et c’: espacements suivant les dimension a et b du poteau
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

75
- Poids propre de la semelle :
PP
semelle
= 1,75*1,75*0,5*2,5 = 3828 kg = 0,03828 MN
N
s
= 0,66+ PP
semelle

N
s
= 0,66+0,03828=0 ,698 MN

A
a
=

()

̅̅̅
=
()

A
a
= 16,19 cm²
A
b
=

()

̅̅̅
=
()

A
b
= 14,91 cm²
On retient les sections d’aciers suivantes :
A
a
= 16,19 cm² : soit 6 HA20 e = 35cm
A
b
= 14,91 cm² : soit 5 HA20 / e = 42 cm

Fig. 29 : ferraillage de la semelle du Poteau P12 (175*175)







Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

76
Conclusion

Au cours de ce projet nous avons pu developper nos conaissances en
dynamiques des tructures d’une part nous avons fixé nos acquis théoriques , et
d’autre part nous avons pu toucher reelement les différents grandeurs et
paramètres dynamiques à travers l’application sur le logiciel de modélisation.

Nous avons également pu étabir des comparaisons intéréssantes qui nous ont
menés vers des conclusions enrichissantes sur les differents ordre de grandeurs
que peut générer chaque modification de la structure,













Bibliographie
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

77

- BAEL 91 revisé 99
- RPS200 modifié 2011
- Dynamiques des sructures K.Chopra

















Annexes
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

78

Dessin d’ossature du bâtiment sur robot

Application du bardage
Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

79

Application des charge d’exploitation des escaliers

Application des charge permanente (surfaciques)


Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

80


Ajout des voiles de contreventement



Rapport de projet Dynamique des Structures ENSA -Oujda -
HAKMI Mohammed & BOULEHFA Ibtihal

81

Schema Final de contreventement