Issue 4 M ai 2006 | Blnde rart e

M O D  D E  PE R SO NNAGE S !!
L 'appre ntissage facil de Blnde r e e

L m od de pe rso pour a Pl ife ros !! um M odél r un papil ise l on L prototypage rapide e dans Blnde r e Blnde r2Pov e De sign de pe rso 2D e sq uissé pour l 3D a Re sPow e r Supe r/Farm M ak e H um an

CONTENU
RÉDACTEUR/CONCEPTION GauravNaw ani gaurav@ blnde rart.org e DIRECTEUR Sandra Gil rt sandra@ blnde rart.org be e SITE W EB Nam Ph am nam @ blnde rart.org e CORRECTEUR K e nron Dil l on AUTEURS Ch ristian Guck e l rge r sbe M anue l re z Pe Cl audio Andaur J M auricio Rodas R. osé Cl Eick e K uh ne n aas Rogério Pe rdiz M anue l Bastioni Alssandro Progl e io Antonio Di Ce cca Giov anni L a M artin anz Ed Cick a COPYRIGH T© ‘ e nde rart M agaz ine ’ ‘ e nde rart’e t l Bl , bl e l de blnde rart sont l propriété de ogo e a GauravNaw ani.‘ Blntuu’e t l l Ask e e ogo blntuu sont l propriété de Sandra Gil rt. e a be Tous ls nom s de produits e t de e com pagnie s m e ntionnés dans ce m agaz ine sont de s m arq ue s déposée s ou de s m arq ue s déposée s e nre gistrée s de lur propriétaire s e re spe ctifs.

Issue 4 M ai 2006

A c tu a l é s it A t l r 3d e ie
L m odél a isation de pe rsonnage av c Pl ife ros e um L m odél a isation d'un papil nature l l on L Prototypage rapide av c Blnde r e e e L s re ndus av c Blnd2Pov e e e L conce ption de pe rsonnage 2d e sq uissé pour l 3d a a

- Pg5

-

Pg8 Pg12 Pg23 Pg27 Pg34

Vu e d 'i n i ti é

M ak e H um an Découpage e n Fram e d'un re ndu sur Re sPow e r Supe r/Farm

- Pg40 - Pg47

Re v s u

3d Cre ature w ork sh op 3d Ph otore al toolit ism k

- Pg52 - Pg53 - Pg54 - Pg9 1 - Pg9 2

G alrie e Crédit s D is cl e r aim

w w w . e nde rart. bl org

2

ÉDI AL TORI
M odél r de s pe rsonnage s av c Blnde r ise e e e st un de m e s grands pl aisirs.Il a rie n n'y de pl agréabl q ue de partir d'un écran us e v pour finir av c un pe rsonnage anim é ide e e t v ant.Ce ci dit, tous m e s pe rsonnage s iv n'ont pas aussi bie n tourné q ue ce q ue j 'aurai v u, m ais j continue d'e ssaye r. oul e Et il a tant de ch ose s a e ssaye r.. y .

Issue 4 M ai 2006

Sandra Gil rt be Dire cte ur de l a rédaction

Une de s pl be l s ch ose s à propos de l us l e a m odél isation de pe rsonnage s e st q u'un pe rsonnage pe ut être n'im porte q uoi.L s e pl com m uns sont de s anim aux, de s us al ns, de s robots e t de s h um anoï s, m ais ie de ce s type s de pe rsonnage s ne sont q u'une pe tite sélction de ce q ui e st possibl.Av c e e e un pe u de trav e t d'im agination, v ail ous pouv z transform e r n'im porte q ue l e t e obj de l v courante e n un pe rsonnage .Dès a ie q u'il s'anim e e t m ontre une pe rsonnal ité, il v nt pe rsonnage .L tél ision e st de ie a év pline de ce s pe rsonnage s originaux. e Aussi drôl q ue pe ut être l m odél e a isation de pe rsonnage , e l pe ut être frustante à l e ce rtains m om e nts.Ach e v r un bon m odèl e e

q ui se tie nt corre cte m e nt, q ui porte un se ns de l v e t q ui possède une a ie pe rsonnal forte pe ut être un but ité inacce ssibl.L l ination e t l ustage e 'il um 'aj de s te xture s j nt souv nt un grand rôl oue e e pour am e ne r un pe rsonnage à l v .Se ul a ie e une bonne com préh e nsion de s dépl m e nts e t de s durée s néce ssaire s à ace ch aq ue m ouv m e nt du pe rsonnage e pe rm e ttront une déam bul ation crédibl. e Dans ce m agaz ine , nous obse rv rons un e coupl de pe rsonnage s q ue v pourre z e ous m odél r e t m anipulr, ainsi q u'un articl ise e e très inform atif sur l transform ation d'un a m odèl inform atiq ue e n une v e éritabl e statue .(J souh aite av une de ce s e oir m ach ine s a l m aison J) a . De pl M alfico Andaue r nous donne ra us e un 2èm e re gard sur q ue lue - une s de s q décisions prise s pour ls pe rsonnage s e Pl ife ros. um Donc asse ye z - v ous, pre ne z une tasse de café e t l z tout ça. ise - sandra@ blnde rart.org e

w w w . e nde rart. bl org

3

I z y connait... z
de ssin- anim é. * Que l type de pe rsonnage ?Fantastiq ue , M écaniq ue , Anim alH um anoï , e tc.. , de . * Appare nce : de com bie n de bras, de j be s, d'ye ux, d'ore il s, e tc..se ra- t- il am l e . pourv u? * Com m e nt l pe rsonnage inte ragira- t- il e av c son e nv e ironne m e nt?A - t- il s de v m e nts ou e n a- t- il soin ? ête be * Com m e nt se ra- t- il anim é ? * Que l ra l se 'usage du pe rsonnage ?Sim pl e im age , pe rsonnage de j u, anim ation, e tc.. e . * Parlra- t- ilprofére ra- t- il s sons, e , de m ontre ra- t- il s de nts ?(i. .a- t- on be soin se e d'une bouch e com pl ou pe ut- t- on l ète a l r fe rm ée ? aisse ) Une fois q ue v av z décidé à q uoi ous e re sse m blra v e otre pe rsonnage , rasse m blz e du m atérie l référe nce .Si v de ssine r de ous bie n, v pouv z croq ue r ls v s de face ous e e ue e t coté du pe rsonnage puis ls ch arge r e dans Blnde r com m e référe nce .Si v ne e ous de ssine z pas bie n, v de v z ch e rch e r ous re de s im age s très re sse m bl s com m e ante référe nce .Une autre option, (q ue j ise 'util be aucoup), e st de faire un tour au m agasin l pl proch e , e t d'al r dire cte m e nt au e us l e rayon j t.L s j ts pour e nfants oue e oue donne nt de bons obj ts de référe nce pour e l m odél a isation.Il sont très détail e t s l és sont de tous ls type s im aginabls. e e V av z v im age s de référe nce ous e os

Issue 4 M ai 2006

- Iz z y
D e s s in e t m odél at is ion de pe rs onnage : Un pe tittour sur ls points e à considére r avantde dém arre r. Où e t com m e nt dém arre z - v l de ssin ous e d'un pe rsonnage ?Bie n sûr, il a touj y ours l m éth ode "j ne réfl is pas e t j v a e éch 'y ais". Qui fonctionne q ue lue fois q m e rv il use m e nt, m ais q ui trop souv nt e l e e cause ra de s probl e s l à ce q ui e st èm iés prév de faire av c ce pe rsonnage .Av u e ant d'ouv Blnde r, il aut touj rir e v ours m ie ux s'asse oir, réfl ir e t anal r l éch yse e pe rsonnage à m odél r.V une l de ise oici iste q ue stions q ue v de v z v pose z ous rie ous av de rée l m e nt dém arre r l ant l e a m odél isation: * Que l e de pe rsonnage al z - v styl l ous e réal r ?Réal , Se m i- réal , de type ise iste iste

ch argée s dans Blnde r e t e nsuite ?Bie n, e v pouv z dém arre r l m odél ous e a isation.Il y a de nom bre use s te ch niq ue s util e s isabl pour réal r v ise otre m odèl.Ch oisisse z ce l e l e q ui v v l m ie ux e t q ui donne l ous a e e m e il ur résul pour v l e tat otre m odèl e particul r.J préfère pe rsonne l m e nt ie e l e débute r l m odél a isation à partir d'un cube , m ais j suis connu pour util r une grande e ise v ariété de m éth ode s pour donne r à m on m odèl l l q ue j v ux. e 'al ure e e Quand v m odél z v ous ise otre pe rsonnage , v aure z be soin de décide r com bie n de ous détail se ront m odél e t com bie n se ront s isés aj outés e nsuite par de s te xture s.M êm e si v décide z q ue be aucoup de détail ous s se ront aj outés pl tard, v de v z us ous e touj ours v assure r q ue suffise m m e nt de ous détail sont prése nts pour aboutir à une s anim ation propre .L s z one s ls pl e e us com m une s q ui néce ssite nt l out de 'aj détail sont ls articul s e ations.Si v n'av z ous e pas asse z de détail ls articul s e ations ne se déform e ront pas corre cte m e nt e t v otre m odèl ne se ra pas v sous son m e il ur e u l e j our. Ce ci finit notre tour de s inte rrogations prém odél isation de v otre pe rsonnage . M ainte nant faisons ch auffe r Blnde r e t e m ode l ! V pe rsonnage s atte nde nt v ons os os pre m ie rs pas !

w w w . e nde rart. bl org

4

ACTUALTÉS I

Issue 4 M ai 2006

Proj ct O range e
Elph an ts D re am , atte ndu e de puis l ongte m ps, a été proj té e e n pre m ière l 24 m ars au e ciném a K e te lui, Am ste rdam .De h tout ls points de v , ce fut un e ue im m e nse succès.Ce fil m arq ue m une étape im portante du dév l m e nt de Blnde r e t de e oppe e l istoire de l n source . 'h 'ope

L de sign de s D V e t de s e D boîtie rs ont été m e nés à bie n e t J ri a e u du m al oe pour q ue tout soit prêt pour l production de s a D V L 24 av , ls M aste rs D. e ril e étaie nt te rm iné e t tout ls e fich ie rs fure nt e nv oyés à l ntre prise ch argée de l 'e a re production.

Googl sum m e r ofcode 20 0 6 e
Une fois de pl Blnde r a été us, e inv à pre ndre part au Googl ité e Sum m e r of Code .Googl e Sum m e r of Code e st un proj t e sponsorisé par Googl pour e q ue de s étudiants intére ssés puisse nt s'inv stir dans un e proj t e t code r durant l e 'été. apporte r de nouv l s v s de e l oie e dév l m e nt pour Blnde r. e oppe e L coordination de s proj ts a e Blnde r au Soc e st de nouv au e e assurée par Ch ris W ant.

L D V incl pas se ulm e nt l e D ura e e fil , m ais tous ls fich ie rs du m e proj t e t un docum e ntaire pour e nous pour s'e xtasie r e t nous éduq ué.L te m ps q ue ce t articl e e paraisse , l pl a upart d'e ntre nous de v av re çu ls D V rait oir e D com m andés e t ce ux q ui ne Après l proj ction e t ls ate l rs l a e e ie 'auraie nt pas com m andés q ui ont e u l u l m êm e w e e k ie e pe uv nt atte ndre av c intérêt e e e nd- a M onte v o ide pour tél arge r tout ls éch e (K e iz e rsgrach t 264, Am ste rdam fich ie rs sous pe u. ), l uipe du Proj t Orange a 'éq e finit du trav de de rnière ail Une grande sale v m inute e t se préparère nt à d'appl audisse m e nt e st m éritée re ntre r ch e z e ux.M ais l proj t par l uipe Orange pour tout ce e e 'éq av e ncore be aucoup à faire , à q u'il ont accom pl L ur dur ait s is. e sav l réal oir, a isation du D V D trav a été une source ail prom is. d'inspirations pour nous tous.

L s étudiants q ui v e oudraie nt trav lr sur un proj t de ail e e dév l m e nt de Blnde r e oppe e Pris d 'u n e n ou v l pos tée par pe ndant l période e l e a Ton : J lt/Août pe uv nt trouv r uil e e e L 'année de rnière pl de 400 us de s inform ations av c ls l ns e e ie proj ts étudiants ont été e pl bas.L s proj ts se ront us e e prom us(dont 10 pour Blnde r), ch oisi du 1e r au 8 m ai à 17:00 e e t ce tte année Googl e spère e h e ure du pacifiq ue . e n acce pte r e ncore pl us. Inf orm at ions s ur l e Bie n q ue nous ayons créé une Blnde r SoC: e l d'idée s pour ls proj ts, iste e e h ttp://m e diaw ik i. e nde r. bl org/i nous e ncourage ons tout nde x. p/Blnde rDe v ph e /SOC_ 20 particul m e nt ls étudiants 06_ ide as ière e à soum e ttre de s proj ts basés e sur une e xpérie nce passée e t Inf orm at ions s ur l e de s com péte nce s, ou basé sur Googl SoC: e lurs re ch e rch e s actue l s, afin h ttp://code . e l e googl. e com /sum m q u'il puisse nt e fficace m e nt s e rofcode . tm l h

w w w . e nde rart. bl org

5

ACTUALTÉS I
Sh arp Construct 0 12 .
Sh arpConstruct e st un l ogicie l de m odél isation 3D q ui v pe rm e t de ous trav lr sur ls détail de v m odèls 3d ail e e s os e créés préal e m e nt.V pouv z aussi abl ous e bie n crée r de s m odèls e ntière m e nt av c e e Sh arpConstruct.Ce l ci v pe rm e t de uious trav lr sur un m odèl 3d com m e si v ail e e ous étie z e n train de m ode lr de l e 'argil, e n e poussant, tirant l surface v rs l position a e a désirée pour crée r de s form e s.L s e différe nte s brosse s(brush e s) disponibls e augm e nte nt l ch am p d'action de e l isate ur.L trav au v sur ls 'util e ail ol e surface subdiv e n fait un instrum e nt isé e xce l nt, ls niv aux de se nsibil e n l e e e ité fonction de l de nsité du m ail re nde nt de ce ux- ci n'a autant de fonctionnal a l age ités l trav tout à fait agréabl. e ail e q ui e st pl dans l ge nre de Z brush . utôt e M êm e si il st aucune m e nt pl av n'e us ancé Sh arpConstruct a fait réce m m e nt son q ue Z brush , il faut pre ndre e n com pte q ue apparition dans ls nouv autés à cause de c'e st un très j une proj t e t q u'il m ontré e e e e a son dév l m e nt rapide , il st e oppe e be aucoup de pote ntie lusq u'à prése nt, j m ainte nant be aucoup pl stabl e t us e nous pouv donc e spére r q u'il a ons v util e av c l v rsion . q ui e st isabl e a e 12x de v nir l de s outil ls pl puissant e 'un s e us sortie .Grâce à l ropérabil suffisante q ue l n- source aura à offrir. 'inte ité 'Ope dont il pre uv av c Blnde r, ce l e n fait e e e a fait un outil z util pour ls pros de asse e e Il st disponibl pour W indow s e t L e e inux à Blnde r- h e ads, bie n q u'il une e ait l 'adre sse suiv ante : col ction d'outil q ui ont de s fonctions l e s h ttp://sh arp3d. source forge . t ne se m bl e s à Sh arpConstruct m ais aucun abl

Issue 4 M ai 2006

w w w . e nde rart. bl org

6

ACTUALTÉS I
Sortie de Expre sso 1. 1 1.
Blnde r possède de s e fonctionnal ités sim il à aire Sh arpConstruct, e t ce l a sous l form e de de ux a scripts.L pre m ie r e st e fourni av c Blnde r e e 2. e t l 41 'autre , un script pl m ature , s'appe l us l e Expre sso.C'e st un e xce l nt script écrit l e par M ich ae l ardt.Il Sch fonctionne e n te m ps rée l puis Blnde r. de e Son inte rface e st age ncée de façon ordonnée dire cte m e nt dans l fe nêtre 3D.Expre sso a a l rface l pl intuitiv j ais 'inte a us e am réal e n Pyth on pour Blnde r. isée e

Issue 4 M ai 2006

Fe stiv de V o- Portugal al ide SECOND FESTIV V AL IDÉO DE SINTRA Après l succès de l pre m ière édition, l e a e conse il unicipal Sintra e t l ission « m de 'ém L t's m ak e Te lv e e ision », ont à nouv au e organisé l fe stiv v e al idéo de Sintra. Ce tte année « L publ » e st l th èm e du a icité e fe stiv , lq ue l st de stiné à tout ls j une s al e e e e ge ns de m oins de tre nte ans, de v réside r ant dans l pays. e L s trav doiv nt être re ndu sous l form e e aux e a de spot de publ icité, docum e ntaire ou v idéo. L cérém onie de re m ise de s prix aura l u l a ie e 22 av e t distingue ra l m e il ur fil , l ril e l e m a m e il ure idée , l m e il ure fil de l région l e e l e m a de Sintra, l/l m e il ur(e ) acte ur/actrice e t e a l e l m e il ur réal ur. e l e isate L s règls e t l infos disponibl sur w w w 2. e e e e cm sintra. pt V uil z note r q ue l site e st uniq ue m e nt e n e l e e portugais

Inte rface d'Expre sso1.1.1 début, un probl e courant av c de s èm e scripts Pyth on.

L v rsion courante (1. 1) fonctionne V pouv z l trouv r à a e 1. ous e e e sans aucun probl e av c Blnde r èm e e h t p://m em bers.ort t f unecit de/pyt et y. abl / 2. pour W indow s m ais av c Fe dora 41 e Core 5, ce l pl a ante av m êm e l ant e

w w w . e nde rart. bl org

7

3d W ORKSH OP
M odél isation de pe rso pour Pl if ros um e
fonction de notre propre e xpérie nce . Pl anèt anim al e L De parte m e nt ne se conte nte pas de 'Art de ssine r ls pose s néce ssaire s pour e m odél r ls pe rsonnage s, il ise aussi ise e réal de s de ssins de lurs e xpre ssions e t e m ouv m e nts.Il st très im portant de e e te nir com pte de ce s de ssins car il s infl nce ront dire cte m e nt l topol ue a ogie de s m e sh s.Quand ce s docum e nts arriv nt e ch e z nous ls m ode lurs, nous traçons e e tous ls e dge l par de ssus.Puis nous e oop util isons différe nte s te ch niq ue s de

Issue 4 M ay 2006

par M anue l Picasus” Pe re z e t “ Cl audio “ m alfico” Andaur e

M odél r un pe rsonnage e st touj ise ours un défi car il st touj e ours difficil d'obte nir e une bonne topol de m anière à av ogie oir de j ie s déform ations e t e xpre ssions. ol Pour notre proj t de fil "Pl ife ros", e m um nous av ions à m odél r be aucoup de ise pe rsonnage s com m e de s h um ains, de s ch ats, différe nts type s d'oise aux e t m êm e une ch auv - souris ! Puisq u'il ont de s e s form e s e t anatom ie s com pl m e nt ète différe nte s, nous av du étudie r ch aq ue ons cas sépare m e nt. Ch e z M anos Digitals Anim ation Studio, e nous trav l sur nos m odèls e n ail ons e partant d'une anal très sol du yse ide pe rsonnage , faite e n col l aboration av c e l De parte m e nt.L s de signe rs ont de 'Art e l ongue s discussions av c l Réal ur e e isate j u'à ce q u'une appare nce q ui re fl l usq ète a pe rsonnal du pe rsonnage s'e n dégage . ité M al tout, parfois une appare nce q ui gré pl aux de signe rs ne fonctionne ra pas ait e n 3D, ou pre ndra trop de te m ps à sk inne r/déform e r corre cte m e nt.Dans ce s cas, nous suggérons de s m odifications e n

m odél isations.Ce rtains d'e ntre nous préfère nt l 'approch e "face - par- face " (ou pol par- pol où nous créons d'abord ls yy), e face s de s principaux e dge l oops, puis ls e re l e ntre e ux. ions Et d'autre s trav lnt e n "subdiv ail e ision m ode l (ou box m ode l où l part ing" ing) 'on d'un cube q ue l subdiv e t adapte au 'on ise m ail .Dans tous ls cas, nous l age e com m e nçons par trav lr com m e si l ail e e m odèl était parfaite m e nt sym étriq ue . e

w w w . e nde rart. bl org

8

ATELER 3D I
Ce ci accél l proce ssus.Nous ère e m odél isons se ulm e nt une m oitié e n e util isant un "M irror M odifie r" pour obte nir l age com plte , com m e l font 'im e e be aucoup de pe rsonne s.Quand l m odèl e e e st te rm iné, ce m odificate ur e st "figé" e t ls détail non sym m étriq ue s sont aj e s outés. pl facil à conce ptual r.Quand ls be cs us e ise e sont trop l ongs, nous ch ange ons l a topol e t gardons ls l ogie e oops h abitue l s près de l tête . a L de ntition de s pe rsonnage s non- oise aux a e st m odél e n tant q u'obj ts séparés, isée e puis j ointe au re ste de l partie inte rne de a

Issue 4 M ai 2006

m ail s fonctionnant e nse m bl, m ais l age e j ais j am oints.Ce tte approch e prése nte ls e av antage s suiv ants : * Nous pouv av pl de 16 m atériaux ons oir us par pe rsonnage . * Nous pouv réutil r ce rtaine s partie s ons ise (w e igh t painting e t sh ape k e ys incl us) pour d'autre s pe rsonnage s. * Du point de v de l rface , nous ue 'inte pouv av différe nts m ode s ons oir d'affich age pour ls différe nte s partie s du e pe rsonnage , accél érant ainsi l proce ssus e d'anim ation sans sacrifie r de s détail s. * Be aucoup d'outil fonctionne nt m ie ux s av c m oins de v rtice s ou de se cte urs de e e m e sh , com m e l 'outil irroir. m * C'e st pl approprié pour l trav e n us e ail éq uipe . * Nous pouv ch ange r facilm e nt de s ons e partie s de s pe rsonnage s d'une scène à l 'autre (av z v déj e ssayé de j e ous à oindre de ux m e sh av c lur sh ape k e ys ? par e e ), e xe m pl : ch ange m e nt de v m e nts e ête

Ilustration 3: Trois anatom ies différentes: H um ain, Pigeon, etCh auve-Souris.L m ailages sontsim il dans l fond. l es l aires e
Un de s pre m ie rs probl e s q ue nous èm av e u était de sav com m e nt gére r l ons oir a bouch e de s oise aux, puisq u'il n'ont ni s l re s ni ne z .Après q ue lue s e ssais, il èv q apparut q ue l be c de s oise aux de v être e ait considéré com m e s'il était une com binaison de l bouch e e t du ne z .Crée r a de s e dge l oops av c ce ci e n tête l re ndu e 'a l bouch e . a

L se ul e inconv énie nt d'une te l décision l e e st l trav de sk inning pl com pl ué e ail us iq (il faut sk inne r ch aq ue partie séparém e nt Com pos és de pièce s puis "accorde r" ls partie s d'une m anière e H abitue l m e nt, ls pe rsonnage s sont faits ou d'une autre ).Pour tous ce s soucis, l e e e n un se ul e sh continu.Nous av m ons Pyth on v nt à notre re scousse .Il a un ie y décidé d'util r de s pe rsonnage s m ul ise tiscript Pyth on très pratiq ue , écrit par m e sh pour Pl ife ros, c'e st à dire q ue ls Cam pbe lBarton, q ue nous util um e l isons pe rsonnage s sont faits de différe nts be aucoup : M e sh W e igh t Copy.

M odél isation de pe rsonnage s pour Pl ife ros um

w w w . e nde rart. bl org

9

ATELER 3d I
L ord of t e W ings h Pour nos pe rsonnage s oise aux, nous av ons décidé de m odél r un m ail d' "ail de ise l age e base " e t à partir de ce l ci, de construire ls uie ails de tous ls pe rsonnage s av c se ulm e nt e e e e de s éditions de m ail m ine ure s.Puisq ue l age nous util isons de s pe rsonnage s m ul m e sh , tinous pouv aj ons oute r ls ails à tout e e m om e nt pe ndant q ue ls anim ate urs e trav lnt sur ls e xpre ssions facials ou ail e e e corpore l s.Pour q ue l e de base col l e 'ail l e parfaite m e nt aux pe rsonnage s, nous av ons du im agine r une inte rface "ail- corps" e appropriée q ui fonctionne rait av c tous ls e e v de l au, pas ls ol 'oise e pl e s q ui couv nt um re l corps.Ce s pl e s e um se ront anim ée s, par e xe m pl, l ue l e orsq e pe rsonnage dépl oie se s ails ou ls fe rm e . e e L disposition de s a pl e s sur une ail um e e st un détail très com plxe e t très e im portant.Nous av util ons isé

Issue 4 M ai 2006

Im g4
ont été j ointe s e n un se ul ail . m l age En pl de ce s m ail de "pl e s us l age um fonctionne l s", un autre m ail l e l age re prése ntant l partie principal de l e a a e 'ail été m odél Dans ce m ail , ls e dge l isé. l age e oops étaie nt im portants puisq ue ce tte partie al agir com m e une v l ait raie ail, e t se rait e énorm ém e nt déform ée .

be aucoup de référe nce de tous type s de source s, com m e de s v idéos Il l ustration 5: "Ail basic" pour tous ls oise aux e e fil ée s par nous m êm e s.L s m e pl e s ont été m odél s e t um isée pl s à l m ain e n tant q u'obj t séparés. acée a e pe rsonnage s. Nous av appl ué différe nts m atériaux de ons iq coulur unie pour m ie ux ide ntifie r ls type s e e Quand j parl de s pl e s, j v ux dire ls e e um e e e um 'ail um pl e s principals q ui sont util s dans l de pl e s sur l e .Puis toute s ce s pl e s um e isée e

M odél isation de pe rsonnage s pour Pl ife ros um

w w w . e nde rart. bl org

10

ATELER 3d I
L pe rsonnage de l ch auv - souris a re q uis e a e une approch e com pl m e nt différe nte .De s ète partie s de l e de v nt être com pl m e nt 'ail aie ète él ue s, pe rm e ttant au pe rsonnage de ls astiq e éte ndre e t de ls com pre sse r pre sq ue e com m e de s v m e nts, e t d'autre s partie s ête de v nt se m blr flxibls com m e ls aie e e e e baline s d'un parapl .Pour l m e m brane , e uie a nous av e ssayé de garde r un nom bre de ons points m inim ale n faisant tout pour garde r , propre s ls l s de déform ation, afin e igne d'év r ls arte facts l de s étire m e nts de s ite e ors ails. e M odél at is ion e t R igging Une fois q ue l 'appare nce de base du pe rsonnage e st définie , l m ail subit de e l age nouv l s m odifications l du proce ssus de e l e ors sk inning/rigging.C'e st à ce m om e nt q ue tous ls probl e s de topol q ue nous e èm ogie n'av ions pas e ncore déte ctés apparaisse nt. L probl e e st q ue l m ail doit être e èm e l age corrigé sans ch ange r sa form e e xtérie ure . C'e st pourq uoi, com m e référe nce s, nous util isons de s re ndus orth ogonaux du m ail d'origine . l age Si un m e sh se déform e m alce pe ut être , causé par un m auv rigging, un m auv ais ais sk inning, ou une m auv aise topol .M êm e ogie

Issue 4 M ai 2006

q uand toute s ce s conditions sont OK , parfois l m e sh souffre j e uste d'un m anq ue d'e dge l oops.Parfois ls m ode lurs, à l e e a re ch e rch e d'un nom bre m inim al points, de oubl nt d'aj ie oute r suffisam m e nt d'e dge l oops pour garantir de bonne s déform ations. N ous te stons l m ail à trav rs différe nte s e l age e actions e t v oyons com m e nt il com porte .A se ce stade du proce ssus, nous nous appl uons iq à m odél r ls pl de s v m e nts, ou à ise e is ête ch ange r l dire ction de s e dge l a oops j u'à usq obte nir ls j ie s déform ations souh aitée s. e ol Pour ce ge nre de tâch e , nous éditons l m e sh e e n m ode "re st", ou, si néce ssaire , nous util isons l m ode "déform é par e l ature " (l fam e ux "Craz y Space "). 'arm e L m ot de l f e a in J 'aurais aim é av pl de te m ps à oir us consacre r à l 'écriture d'un articl pl e us détail m ais notre calndrie r de l é, e production e st très se rré.:( Nous v oudrions dire M e rci à tous ls e Blndie s autour du m onde q ui e soutie nne nt notre proj t e t nous aide nt e de nom bre use s m anière s, à Ton e t à l 'Orange Te am pour lur ine stim abl e e trav , e t à tous ls code urs q ui re nde nt ail e Blnde r de pl e n pl grand e us us h ttp://w w w . um ife ros. pl com /

M odél isation de pe rsonnage s pour Pl ife ros um

w w w . e nde rart. bl org

11

ATELER 3d I
M odél isation réal d'un iste papil l on
par Ch ristian Guck e l rge r sbe Niv au: Inte rm édiaire e

Issue 4 M ai 2006

papil re l e m e nt détail m ais pas trop a une v de profil l on ativ l é, ue ainsi q u'une v de se m iue pour év r de s te m ps de re ndu d'anim ation face . ite trop l ongs.V fe re z v ous ous- m êm e s ls e conce ssions néce ssaire s e n v du résul ue tat Com m e nçons par l 'abdom e n final obte nir. à Com m e v de v z l faire av c n'im porte ous rie e e

Préparat ions J décidé de m odél r un papil de façon 'ai ise l on Int rodu ct ion réal .Parce q ue j n'av aucune iste e ais Du fait de l re l e com plxité de ce trav a ativ e ail indication sur ce type d'anim alj l , 'ai oué de m odél isation, j décidé d'écrire ce 'ai av c satisfaction une v e itrine e t un l re à iv tutorie l pour ls artiste s de niv au e e l e .Croye z - m oi! l l re m 'a 'écol e iv inte rm édiaire .Il aura de s passage s où v y ous considérablm e nt aidé car ls papil e e l ons se re z obl de continue r de trav lr par igés ail e prése ntés dans l v a itrine étaie nt trop pe tits v ous- m êm e s sur l m odèl av d'aborde r pour m e se rv de m odèl. e e ant ir e Donc, av de ant ls étape s suiv e ante s.Ce n'e st e n aucun cas com m e nce r, v de v z av une ous rie oir un g uide à suiv pas à pas: c'e st une re référe nce : ch e rch e z dans une bibl èq ue ioth te ntativ pour v m ontre r com m e nt crée r ou sur inte rne t.L s figure s 1 e t 2 v e ous e ous de s m odèls organiq ue s, basée sur l e a m ontre nt ls référe nce s q ue j util s.Il e 'ai isée y m odél isation d'un papil av c une l on, e atte ntion particul portée sur ls partie s ière e im portante s de l 'anim alN'oubl z pas q ue . ie l trav de m odél e ail isation e st réal par isé l él 'am ioration continue de s détail e t s l 'épuration de s form e s. De q uoi e st fait notre m odèl ? e J décidé de réal r un fil pour une 'ai ise m prése ntation de portfol dans lq ue le io, e l papil j ra l rôl de guide .Nous aurons l oue e on e donc de nom bre ux gros pl e t de s ans anim ations.Com m e ls gros pl se ront e ans v raim e nt pris de très près, j réal un 'ai isé

Fig2
q ue l odèl organiq ue , crée z par m e une construction sim pl à base de e prim itiv s e t affine z l e nsuite .J e a e n'ai pas util l age de isé 'im référe nce e n fond, (affich age de l age de référe nce an arrière 'im pl dans Blnde r), m ais v an e ous pouv z l faire si v v e z . e e ous oul Util z : "V w >>Back ground ise ie Im age >>Im age " pour aj oute r une im age e n arrière pl an.

Fig1

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

12

ATELER 3d I
Bie n.Com m e nçons par l 'arrière e t l 'abdom e n: j util un cube , dans une v 'ai isé ue de côté e t l e xtrudé 4 fois.J aj 'ai 'ai outé 2 l s de som m e ts e n tapant [K ] e n m ode igne édition [TAB], c'e st à dire av c l e 'outil oop "l cut".V pouv z util r à l pl l ous e ise a ace 'outil de coupe norm al ] ou m ul coupe [K ], ou [K tie ncore subdiv r 2 ou pl urs fois, m ais l ise usie a de rnière m éth ode v donne ra ous ce rtaine m e nt de s som m e ts indésirabls.L e a figure 3 v m ontre à q uoi re sse m bl l ous e e cube e xtrudé après al m e nt de s som m e ts igne sur l form e de l a 'abdom e n du papil l on. Il ous faut m ainte nant continue r à v

Issue 4 M ai 2006

Fig4

él e nts de l carapace , e t aussi pour ém a pouv affine r ul ure m e nt l q ue ue de oir térie a l cte . 'inse Il st te m ps de définir m ainte nant ls e e différe nts se gm e nts de l carapace . a Sélctionne z l l du m il u de s trois e a igne ie l s q ui indiq ue nt une séparation de l igne a carapace e t dim inue z - e n l tail un pe tit a l e

Fig3

v érifie r à q uoi re sse m bl v e otre m odèl une e fois l (Fig 5).Re garde z bie n l l de issé a igne som m e ts m ise e n év nce sur l figure 5. ide a El constitue ra pl tard l l de l e us a igne dém arcation e ntre l partie supérie ure du a corps de l 'anim al (carapace de l cte ) e t 'inse sa partie inférie ure .Com m e v pouv z ous e égalm e nt l v sur l figure 5, j aj e e oir a 'ai outé 2 coupure s à ch aq ue coupure v rtical pour e e indiq ue r ls bordure s future s e ntre ls e e

Fig6

e xtrude r v otre m ail e n dire ction du l age th orax (Fig 4).Après al m e nt du m ail igne l age sur l form e du papil e n v de côté, il a l on ue v faudra faire l m êm e m anipul ous a ation e n v du de ssus [Num 7].Essaye z de réal r ue ise un m odèl arrondi e t l V pouv z e issé. ous e aussi util r ls "Subsurfs" ise e (Editing>>M odifie rs>>Subsurf>>L v l pour e e s)

Fig5

pe u.[s] (Fig.6).Répéte z l 'opération pour ch aq ue l de m êm e type e t al z à l igne l e 'étape suiv ante . Bie n, nous al m ainte nant continue r à l ons définir ls différe nts se gm e nts de e l 'abdom e n.Pour m odél r l partie ise a supérie ure de l carapace , nous util rons a ise l m ode "face se lct" pour sélctionne r e e e toute s ls face s située s sous l l séparant e a igne l carapace de l partie inférie ure du corps a a du papil (Fig.7) l on.

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

13

ATELER 3d I
e xacte m e nt sous ce ux de l l de a igne bordure .Util z à nouv au l ise e 'outil re de dim e nsionne m e nt [S+ M M B] e t aj z ce tte uste fois- ci l partie inférie ure h oriz ontalm e nt a e de te l sorte q ue ch aq ue som m e t se l e re trouv j e uste sous son v oisin.V pouv z ous e égalm e nt util r l e ise 'outil dépl m e nt de ace [G], m ais ce l v pre ndra pus de te m ps car a ous il ous faudra dépl r ch aq ue paire de v ace som m e ts un par un. L t orax e t l t e e h a êt Continue z e n e xtrudant l m ail e n e l age dire ction de l tête , e t al z - l sur l a igne a a form e de l cte com m e précéde m m e nt. 'inse N'oubl z pas de l igne r égalm e nt à partir ie 'al e de l v du de ssus! :) Pour m odél r l tête a ue ise a nous pouv util r un sim pl cube ons ise e subdiv par ls ls l s déj util s, isé e e igne à isée

Issue 4 M ai 2006

Fig7
Util isons [E] pour e xtrude r l partie a inférie ure e t insérons une ou pl urs l usie igne de face s , e t util isons [S] pour dim inue r toute l partie inférie ure q ue lue pe u. a q Dépl açons l nse m bl [G + M M B] 'e e v rticalm e nt pour q ue ls de ux l s (l e e e igne a l supérie ure de l partie sélctionnée e t igne a e l l de bordure de l carapace ) se a igne a re couv nt pratiq ue m e nt.(Fig.8) re

d'une de m i- sph ère e n v de côté.Util z ue ise l 'outil dépl m e nt [G] pour ce faire , e n de ace dépl açant facilm e nt ls som m e ts déj e e à obte nus par nos coupe s précéde nte s (Fig. 10).L figure 11 v prése nte une v du a ous ue m odèl ainsi obte nu, av c l e e 'option "Subsurf" activ .(lv l ée e e 2)

Fig10

Fig9

Fig11

Fig8
Com m e v pouv z l constate r, ls ous e e e som m e ts de l l supérie ure de s a igne se gm e nts sélctionnés ne se trouv nt pl e e us donc e xtrude z l th orax un pe tit pe u.V z e oye l figure 9 pour suiv tout l proce ssus. a re e Continuons à m odél r l tête pour l ise a a re ndre pl l e n l donnant l us isse ui 'appare nce

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

14

ATELER 3d I
D ét s de l t e ail a êt Com m e v pouv z l v sur l age de ous e e oir 'im référe nce , l papil a de s ante nne s sur l e l on a tête .Il a de s type s d'ante nne s différe nte s y suiv l spèce de papil m ais nous al ant 'e l on, l ons e ssaye r d'im ite r ce ux- l Sélctionne z 2 face s à. e q ui sont suffisam m e nt l s pour de v nir arge e de s ante nne s sur l som m e t de l tête e n v e a ue du de ssus e t e xtrude r- ls com m e indiq ué sur e l figure 12 [E>>Indiv a idual s].S'il ous Face v faut sélctionne r 2 ou pl urs face s sur e usie ch aq ue côté de l tête (ch aq ue côté de l tête a a doit être ide ntiq ue , e n m iroir, si v av z ous e réal ls ch ose s com m e indiq ué isé e auparav ant), v e xtrude re z ls ante nne s ous e séparém e nt. S'ile l faut, réal z ise e n une se ul, e copie z _ l a ,e t soude z [V] l a face inférie ur e av c e ls face s e de l a tête com m e v pouv z l v sur l figure 12.J réal ous e e oir a 'ai isé l xtrusion au départ à partir d'une ou de ux 'e face s puis inséré d'autre s col s, e t aj onne usté l tail h oriz ontalm e nt e t v rticalm e nt a l e e e e pour ls re ndre de pl e n pl fine s au fur à e us us m e sure q u'e l s s'él l e oignaie nt de l tête e n v a ue du de ssus.El s doiv nt être l s e t non l e e isse cubiq ue s.Essaye z de donne r à ce tte partie du corps son aspe ct spécifiq ue e n e xtrudant e t m odifiant l tail e ncore e t e ncore , e t e ssaye z a l e de re ndre ch aq ue se gm e nt différe nt l de 'un l 'autre pour obte nir un e ffe t pl al us éatoire au m odèl. e Com m e v pouv z l v sur l age de ous e e oir 'im référe nce , L s ante nne s s'él e argisse nt à lur e som m e t (Fig.13), donc im ite z ce l l m ie ux a e possibl. e N'oubl z ie pas de v érifie r v otre trav sur ail toute s ls e pe rspe ctiv e s (de face [Num 1], de côté [Num 3] afin d'év r ls ite e m ouv m e nt e s im prév us Fig13 de s

Issue 4 M ai 2006

som m e ts.Sur ls de rnière figure s, j déj e 'ai à pe nch é ls ante nne s un pe u sur l gauch e e t e a l droite (v de face ) e n sélctionnant a ue e q ue lue s som m e ts du h aut, activ l q ant 'édition proportionne l [O] ainsi q u'un m ode de l e dépl m e nt (doux ou e scarpé), e t e n ace dépl açant l nse m bl av c l 'e e e 'outil de dépl m e nt [G].Il ous se ra ce rtaine m e nt ace v néce ssaire de faire q ue lue s q e xpérim e ntations, m ais av c un ch oix adéq uat e de m éth ode d'édition proportionne l , v l ous e obtie ndre z de bons résul Essaye z par tats. v m êm e .Si l ouse dépl m e nt e ntraîne ace de s som m e ts non désirés, par e xe m pl, e ce ux de l nne 'ante v oisine , e ssaye z de dépl r l ace 'autre ante nne pl l après us oin av désactiv l oir é 'édition proportione l , e t l e re pl z l e nsuite e n ace a position.L figure 14 a v m ontre ls ous e ante nne s de m on m odèl te rm inée s. e

Fig12

Fig14

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

15

ATELER 3d I
Bie n.Il nous faut donne r pl de détail à us s notre tête .J aj 'ai outé de s ye ux à face tte s sous form e de 2 icosph ère s (subdiv s 4 isée fois) e t ls ai m is e n position corre cte à e partir de s v s de face e t de côté.J ue 'ai égalm e nt e nlv ls partie s q ui dépasse nt à e e é e l 'intérie ur de l tête . a J créé ls icosph ère s e n m ode obj t pour 'ai e e q u'e l s ne fasse nt pas partie du m êm e l e m ail de façon à pouv ls te xture r l age oir e séparém e nt pl tard.J finalm e nt obte nu us 'ai e un pe u pl q u'une de m i icosph ère de us ch aq ue côté q ue j pl s sur l tête e n 'ai acée a créant une dépre ssion av c l e 'outil d'édition proportione l [O].Ce tte opération pe ut l e pre ndre un te m ps ce rtain pour obte nir q ue ls ye ux s'aj nt (pre sq ue ) à l pe rfe ction e uste a à l tête .Se rv z - v donc une tasse de café, a e ous e t soye z patie nts :) .J égalm e nt aj 'ai e outé un anne au réal par isé Fig15 e xtrusion m ul e tipl d'un ce rcl e (outil e t [S] aj usté à l a tête pour crée r une sorte de cadre pour ls ye ux de e l cte . 'inse Ce tte opération a de pl l antage de cach e r l z one un pe u us 'av a l de re ncontre e ntre l aide 'icosph ère e t l a tête . Après positionne m e nt de s ye ux, nous al continue r av c ls de uxièm e s l ons e e ape ndice s de ce t anim alCom m e v . ous pouv z l v sur l figure 15, il e e oir a s com m e nce nt un pe u sous ls ye ux e t se e prol nt un pe u au- de ssus de ce ux- ci.L onge a structure e st se m bl e à ce l de s ante nne s abl l e e t nous al donc util r l m êm e l ons ise a te ch niq ue pour ls crée r. e

Issue 4 M ai 2006

affine r l m odèl com m e v pouv z l v e e ous e e oir sur l figure 17.Il a aussi une bouch e (ou a y m ie ux , un trou) situé au départ du be c.J 'ai pris une capture d'écran e n désactiv ant l 'option "subsurf" pour q ue v aye z une ous m e il ure v de l structure m odél . l e ue a isée C om m e v pouv z l constate r j été ous e e 'ai obl d'aj igé oute r de s coupe s au de ssus du be c (ou trou, com m e v sur l v du de ssus ou u a ue de face ) pour e n affine r l structure .Ne v a ous se rv z pas de l e 'outil oop cut" [K ] tout l "l e te m ps.Util z à l pl de s coupure s ise a ace norm als [k ] pour augm e nte r l com plxité e a e Com m e v pouv z l v sur l figure 16, de l structure j ous e e oir a a uste aux e ndroits où v ous j égalm e nt créé un "be c" q ui tie nt e n 'ai e v e z augm e nte r l nom bre de détail De oul e s. suspe nsion ls spirals q ui se déroulnt sous ce tte façon v év re z égalm e nt ls e e e ous ite e e l tête . ous pouv z ls crée r facilm e nt e n probl e s q ui surv nne nt av c a V e e e èm ie e e xtrudant une face de l m oitié supérie ure a l 'augm e ntation du nom bre de face s e t de s de l tête , e t continue r e n al rnant a te bords trop cise l Ce défaut apparaît q uand és. e xtrusion trop d'angls sont trop rapproch és sur e [E], d'autre s partie s du m ail , par e xe m pl, l age e rotation q uand v activ z l ous e 'option "subsurf". [R] j u'à usq obte nir v os spirals. e J pour 'ai m a part él aboré une structure un pe u pl us com plxe e pour e n Fig16 Fig17

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

16

ATELER 3d I
V oyons m ainte nant ls patte s e t lur e e attach e m e nt au corps. V pouv z v sur l age de référe nce ous e oir 'im q ue l papil possède une carapace autour e l on de se s patte s ainsi q ue sur ls partie s q ui ls e e attach e nt au re ste du corps.Ce tte partie apparaît asse z com plxe e t pe ut néce ssite r e l out de nom bre ux som m e ts au m ail 'aj l age du th orax, ce q ui risq ue de pe rturbe r l a fonction "subsurf" ou d'augm e nte r substantie l m e nt l nom bre de som m e ts l e e sans être v raim e nt util.Pour ce l j e a, 'ai réal ce tte partie ainsi q ue ls patte s isé e séparém e nt.Passons e n m ode édition [TAB] e t créons 2 patte s à l age de ce q ue v 'im ous pouv z v sur l figure 18.J débuté l e oir a 'ai e trav av c un ce rcl (av c e nv ail e e e iron 5 à 5 som m e ts) sur une v du de ssus, e t l ue 'ai e xtrudé j u'à ce q u'à obte nir l résul usq e tat m ontré sur l figure .Pour crée r ls a e se gm e nts indiv idue l v pouv z util r l s, ous e ise a m êm e te ch niq ue q ue pour l 'abdom e n ou ls e ante nne s.Pour réal r ls bouts de ise e carapace indiv idue l q ui gl nt ls uns sur s isse e ls autre s dépl z - ls [G], aj z lur tail e ace e uste e l e [S] de façon à ce q u'il se positionne nt un s pe tit pe u sous lur v e oisin (v z l figure 19 ). oye a Il nous re ste l partie inférie ure de a l cte ainsi q ue se s griffe s q ui sont 'inse m ontrée s sur l age .L s m odél r av c de 'im e ise e nom bre ux détail s v augm e nte r l a a com plxité e v l de notre isue l e m odèl.Nous e al util r l l ons ise a te ch niq ue décrite ici pour affine r pl tard us l 'abdom e n dans l a se ction "détail s". Nous av pour ons l 'instant notre m odèl com m e e m ontré sur l a figure 20 (e t 18

Issue 4 M ai 2006

Fig19
pour ls autre s e patte s). Com m e nçons par l 'attach e m e nt av c l corps.J e e 'ai util un cube , isé l am inci un pe u 'ai [S+ M M B], e ffacé l face inférie ure a e t inséré q ue lue s q coupure s à l 'aide de l 'outil oop "l cuts" [k ].

Fig18

Fig20

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

17

ATELER 3d I
J continué à dépl r ls som m e ts j u'à 'ai ace e usq obte nir une form e l pl proch e possibl de e us e l age de référe nce .J ls ai e nsuite 'im e e aj ustée s av c l e 'aide de l 'outil d'édition proportionne l sur ls v s de pe rspe ctiv l e e ue e 3D (e t de côté) [Num 3].j e xtrudé un bord 'ai pour q u'e l s re j l e oigne nt l m oitié supérie ure a du th orax.Pour finir, j fait une copie 'ai m iroir e t j oint ls de ux m ail s [J J e l age ]. 'ai conne cté e nsuite ls partie s e xtrudée s e auparav à l partie h aute e t m édiane du ant a th orax (util z l touch e [V pour crée r à ise a ] partir de 2, 3 ou 4 som m e ts non conne ctés une l , une face à trois som m e ts ou un igne "q uad" (face à 4 som m e ts).Il ous suffit v m ainte nant de faire 2 v ariations de ce tte form e pour crée r ls 2 e autre s paire s de pate s.V ous pouv z e égalm e nt e crée r une structure pl us aboutie e n pratiq uant une saignée l e l de s ong patte s à l 'aide de 3 coupe s v rticals e t e e e n dépl açant

Issue 4 M ai 2006

Fig22
l l du a igne m il u l l de ie e ong l du m odèl. 'axe e V pouv z e n ous e v un e xe m pl oir e sur l figure 21. a Re garde z l a figure 18 pour v ll oir a iaison sur une v de ue pe rspe ctiv de e côté. Af inage du corps principal f Bie n, notre m odèl com m e nce à pre ndre e form e , m ais il nous re ste de s ch ose s à parfaire pour être pl réal , e xpre ssif e t us iste pl conform e à l réal Par e xe m pl, us a ité. e v z ls él e nts de l carapace (e ncore !) : oye e ém a nous al e m pl r l m êm e m éth ode q ui l ons oye a consiste e n dépl m e nt d'un él e nt e n ace ém de ssous d'un autre com m e nous l ons fait 'av déj av c ls griffe s .Sélctionne z une l à e e e igne de face s e n m ode "face se lct", dim inue z - e n e un pe tit pe u l tail [S] , e t dépl z - ls sous a l e ace e l 'autre l de face s [G].(Fig.22) igne

Fig21

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

18

ATELER 3d I
Nus al m ainte nant te rm ine r l partie postérie ure de l ons a l cte .Ainsi q ue l m ontre l age de référe nce , il a 'inse e 'im y une sorte d'incision dans l carapace à l ndroit où une a 'e partie du corps e st v e e ntre l partie de carapace isibl a supérie ure e t l partie de carapace inférie ure .V a ous pouv z m odél r ce tte incision de l façon suiv e ise a ante : Al l z d'abord un pe u l partie supérie ure e t e fface z ls onge a e face s située s e ntre l partie supérie ure e t inférie ure . a Après ce l e xtrude z ls face s q ui borde nt l partie a, e a ouv rte inférie ure j u'au m il u, puis j u'à l partie e usq ie usq a intérie ure de l cte .J l e nsuite e xtrudé une nouv l 'inse e 'ai e l e fois h ors du m ail e t m odél ainsi l partie du corps l age isé a q ui e st m arq uée sur l figure 23.N'oubl z pas à l fin de a ie a fe rm e r ls m ail s ouv rts e n sélctionnant 4 som m e ts e l age e e Fig24

Issue 4 M ai 2006

pour form e r une face [V ]. Com m e troisièm e détailv pouv z e xtrude r de s , ous e face s ch oisie s sur l som m e t du th orax pour y crée r e de s sorte s d'él e nts de carapace .V z l figure 24. ém oye a

Fig23

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

19

ATELER 3d I
L s ails e e Com m e v pouv z l v sur ls figure s 34 ous e e oir e e t 25,, j sélctionné 2 paire s de face s e t ls 'ai e e ai e xtrudée s de ch aq ue côté du corps e n v ue du de ssus [Num 7].V pouv z util r ici ous e ise l 'outil tail (dim e nsion) [S] pour ls de l e e e xtrude r e n de h ors du point m il u après ie av tapé sur l touch e [E] pour e xtrude r. oir a M ainte nant, com m e nçons à réal r l form e ise a de s m uscls/v e aisse aux q ui com m e nce nt au corps e t s'am incisse nt j u'au bout de s usq ails.L e 'appare nce de ce s m uscls/v e aisse aux e st différe nte pour ch aq ue papil donc, l on, ch oisisse z ce l q ui conv nt l m ie ux, ou l e ie e ce l q ui se ra l pl facil à réal r.:) l e e us e ise N'oubl z pas de re ndre ls se gm e nts ie e d'e xtrém ité pl fins e n ré- util us isant l 'outil de ch ange m e nt de tail [S].Ne réal z ce tte l e ise opération q u'une se ul fois.M ainte nant e sélctionne z v e otre construction unil atéral, e copie z l e n m iroir e t attach e z - l à l a a 'autre e xtrém ité e xtrudée de l 'autre côté av c l e a touch e [V (Fig.26). ] Ok ay. Com m e nçons par ls ails.Il a pl urs e e y usie m éth ode s util e s pour ce tte partie du isabl papil com m e par e xe m pl ls "3D l on, e e

Issue 4 M ai 2006

Fig26
spl s", ls surface s pol ine e ygonals e tc ... e . Pour l m om e nt, nous al continue r à e l ons util r l te ch niq ue v j u'à m ainte nant: ise a ue usq q uitte z l m ode édition [TAB] pour facil r e ite l m ise e n pl de s te xture s.Com m e nce z a ace av c un sim pl cube , e t apl e e atisse z - l pour e q u'il v nne très fin (m ais n'oubl z pas de ie ie q u'e n activ l ant 'option "subsurf", ls ails e e se ront e ncore pl fine s).Essaye z de crée r 2 us form e s (Fig.27) par e xtrusion [E], div ision ([K ] pour découpe r av c ls "l cuts" ou e e oop coupure norm al e tc .. de te l façon q ue e .) l e l e supérie ure re couv partie l m e nt 'ail re l e ce l du de ssous.(v z l figure 28). l e oye a

Fig25

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

20

ATELER 3d I
M e tte z l 'option "subsurf" e t re nde z ls e détail de s ails un pe u irrégul rs.Pour s e ie ce l nous pouv égalm e nt util r a ons e ise l 'outil d'édition proportionne l [O], l e m ais nous pourrions util r ls ise e se gm e nts, e tc ...Pour l m om e nt, nous . e al te nte r de dim inue r l nom bre l ons e d'outil util e t pre ndre l pre m ie r s isés e indiq ué.Re m arq ue z q ue ls ails se e e supe rpose nt q ue lue pe u, m ais sont q pre sq ue attach ée s par lur surface e inférie ure e t supérie ure (Fig.29 ).L a profonde ur de l surface util ici e st a isée m arq uée , j uste pour l xe m pl. 'e e V à l de rnière étape : nous de v oil a ons v érifie r q ue ls m uscls e t ls v e e e aisse aux q ue nous av réal un pe u av ons isés ant sont touj ours v e s e t attach és aux isibl ails e n v du de ssus [Num 7] e t du e ue de ssous.Si ce n'e st pas l cas, e ssaye z de e rétabl l ch ose e n ls dépl ir a e açant [G] ou soudant av c l e 'outil d'édition proportionne l [O]. Bie n, incl z m ainte nant e t re garde z ine v otre m odèl av c atte ntion: av z - v e e e ous j ais im aginé q u'un papil re sse m bl am l on e à ça ?V érifie z sur ls docum e nts de e référe nce : il e st re sse m bl ant e t v av z ous e fait du bon trav . ail Fig28

Issue 4 M ai 2006

Fig29

Fig27

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

21

ATELER 3d I
L résul non te xturé e t e tat, sans arm ature pe ut être v u ci- de ssous.J spère av 'e oir couv rt tous ls aspe cts e e im portants de ce m odèl e t e q ue m on tutorie l st e com préh e nsibl. e

Issue 4 M ai 2006

M odél isation réal d'un papil iste l on

w w w . e nde rart. bl org

22

ATELER 3d I
Prototypage rapide av c Blnde r e e pour orf re d'obj ts e n m étal èv e
Par

Issue 4 M ai 2006

form e s géom étriq ue s e n 3D v rs l form at e e approch e s traditionne l s e t inform atiq ue s l e STL(Ste re o L ograph y), form at q ui pe rm e t pour te ste r, re ch e rch e r e t construire m e s ith l isation d'im prim ante s 3D. 'util obj ts d'art. e Ce proce ssus com m e nce par l de ssin e d'e sq uisse s pour v isual r ls idée s ls pl ise e e us im portante s du proj t.L de ssin à l m ain e e a pe rm e t à ch acun de te ste r d'une façon grossière de nom bre use s idée s.M ais ls e

Il st im portant de garde r à l sprit une e 'e l itation im portante de Blnde r: il pas im e n'a Cl Eick e K uh ne n aas d'outil av s ancés pour ls NURBS.Et ce s e NURBS sont e sse ntie l s l u'il l orsq e faut Réal isation spécifique d'un distribute ur PEZ conce v de s form e s e t de s él e nts q ui oir ém de m ande nt un h aut de gré de précision. L de l soute nance de m a th èse M FA, j ors a 'ai Néanm oins, q uand un obj t NURBS e st e prése nté de s distribute urs de bonbons PEZ e xporté v rs l form at STL l surface e st e e ,a créés av c de s obj ts (de récupération ou e e isée ée e fondus), ainsi q ue de s él e nts fabriq ués à l te sse l e t sauv com m e un obj t ém a pol ygonal ail De bons résutats m l é. m ain e t à l 'aide d'un ordinate ur.Ce t articl e de m ande ront une te sse l isation im portante v se conce ntre r sur ls te ch niq ue s a e de s obj ts NURBS.C'e st l m êm e ch ose q ue e a e xistante s dans Blnde r pouv aide r ls e ant e ail e e ygone s.Bie n q ue ls e artiste s à crée r de s él e nts conçus e n CAO. trav lr av c de s pol ém pol ygone s ne puisse nt pas re m pl r ls ace e s e antage s.L m odél a isation Blnde r e t Yafray form e nt un coupl d'outil NURB, il ont lur av e e s pol ygonal e st très util actue l m e nt e isée l e e xtrêm e m e nt sol q ui procure tous ls ide e pour l création d'obj ts organiq ue s.Av c a e e outil de m odél s isation e t de re ndu l 'aide de l 'outil "subdiv " nous av l ide ons à néce ssaire s à l v a isual isation d'idée s e t non se ulm e nt un outil e d'util e facil isation l xpl 'e oration de m ul e s v tipl ariations de ce s pe rm e ttant l m odél a isation rapide de s idée s e n un te m ps très court.Av c se s e form e s désirée s, m ais aussi ls surface s e e xce l nts outil de m odél l e s isation e t isée d'anim ation, Blnde r pe rm e t au conce pte ur <<subidiv s>> q ui sont néce ssaire s à e l 'obte ntion de fich ie rs STLde form e s de crée r se s obj ts d'une façon v e irtue l e t l e parfaite m e nt adoucie s. aussi de te ste r ls él e nts m écaniq ue s. e ém Yafray form e l coe ur du re ndu ph otoe Durant m e s trois de rnie rs se m e stre s à réal . iste l 'Univ risté Bow l Gre e n State j e xpl e ing 'ai oré Enfin, e n te rm e de m odél isation, de s proce ssus de création q ui incl nt de s ue Blnde r offre l possibil d'e xporte r ls e a ité e

e sq uisse s sont par nature bidim e nsionne l s, statiq ue s e t de dim e nsions l e disproportionnée s.C'e st l q u'inte rv nt à ie Blnde r com m e outil sse ntie lUne fois ls e e . e partie s principals conçue s, Blnde r e st e e util pour v isé isual r ls obj ts e n 3 ise e e dim e nsions e t pour affine r ce s obj ts. e

Réal isation spécifique d'un distribute ur PEZ

w w w . e nde rart. bl org

23

ATELER 3d I
v incorpore z de s obj ts conçus ous e rapide m e nt à v otre oe uv d'art.Par re e xe m pl, si l m étal st trop fin, l e t pe ut e e e 'obj se brise r.

Issue 4 M ai 2006

L antage de passe r à Blnde r à ce m om e nt 'av e de l conce ption e st q ue ls partie s a e principals e t im portante s sont e xpl s e t e orée q u'une base sol sur l ue l Blnde r pe ut ide aq l e e se re pose r e st créée .Après une se ssion de m odél isation initial (q ui pre nd e n général e un ce rtain te m ps), appl ue r de s iq m odifications à l conce ption, aj a oute r de pe tits él e nts, ou ch ange r de point de v ém ue ne de m ande q u'un nom bre réduit de cl ics de souris.C'e st à ce stade q ue sont prise s ls e décisions conce rnant l 'épaisse ur du m étal , ls proportions e t l tail .Si l conce ption e a l e a com pre nd de s él e nts m écaniq ue s lur ém e inte raction pe ut être te stée ici e t am él iorée . Trav lr av c de s épaisse urs de ail e e m étal adéq uate s e st très im portant l ue orsq

sciés, courbés e t/ou soudés e nse m bl. e Néanm oins, crée r un m odèl de tête réal e iste à partie de fe uil s de m étal st pas une l e n'e tâch e facil.Ce trav de m ande une e ail approch e différe nte . Re m e rcie z Blnde r pour se s capacités e d'e xportation v rs l form at STL l tête e e !a m odél d'une façon nature l pe ut être isée l e A ce stade , ls points im portants du proj t e e e nv oyée à une im prim ante 3D z Core pour sont établ L s étape s suiv is. e ante s v rront e e n crée r de m ul e s cl s e n 3 tipl one l pre ssion de s m odèls e n v 'im e ue dim e nsions.Il était im portant de trav lr ail e orth ograph iq ue à l e l 1:1 q ui se rv 'éch l e iront av c de s surface s fe rm ée s pe ndant ce tte e de référe nce pour débute r l construction a réal isation.L l e ogicie l Core a be soin de z de s él e nts m étal ue s. ém l iq trav lr av c de s surface s fe rm ée s ou ail e e sol s av c une épaisse ur m odél pour ide e isée L pl grande partie de s él e nts a us ém cal e r où il cul doit col r l poudre d'e m pois l a e m étal ue s sont réal à partir de fine s l iq isés q ui am ène ra e n fin de trav à l e t désiré. ail 'obj fe uil s de m étalL s gabarits doiv nt être l e . e e

Réal isation spécifique d'un distribute ur PEZ

w w w . e nde rart. bl org

24

ATELER 3d I
L prim ante 3D 'im z Core trav l ail e com m e une im prim ante norm al à l e a différe nce q u'il util de l col à ise a l e l pl de l ncre . a ace 'e El com m e nce à l e appl ue r une très iq fine couch e d'e m pois sur l ue l aq l e l prim ante 'im proj tte de s e goutte s de col l où l m odèl l de m ande . l à e e e e Après ce l l prim ante brosse une nouv l a, 'im e l e couch e d'e m pois sur l précéde nte e t réa appl ue de s goutte s de col . iq l e L prim ante construit v 'im otre m odèl 3D e couch e par couch e . Ce tte im pre ssion 3D e st fragil e t e doit être sce l l ée av c une e col l e e poxy à durcisse m e nt rapide pour prév nir e tout dom m age .Ce proce ssus e st am él ioré q uand l m odèl 3D im prim é e st pl dans e e acé un four pour l réch auffe r.L te m pérature v e a a pe rm e ttre à l col e poxy de pénétre r a l e profondém e nt dans l surface une fois a appl uée .Ce l év à l col de re ste r e n iq a ite a l e sur- épaisse ur à l surface e t de cach e r a ce rtains détail structure l De ux couch e s de s s. col suffise nt à crée r une coq ue ou surface l e très sol . ide

Issue 4 M ai 2006

Il re ste pl q u'à élctro- form e r (NdT: ne us e élctro- déposition) ls pièce s.Elctro- form e r e e e consiste à faire croître du m étal l pièce . sur a Nous util rons pour notre part du cuiv . ise re Pour prév nir tout dom m age à l e t sol e 'obj ide ou à l 'appare il e ctro- déposition, l poudre d'él a d'e m pois à l 'intérie ur du m odèl doit être e ne ttoyée surtout q uand l m odèl 3D e e im prim é n'e st re couv rt q ue d'une fine e couch e de col e poxy.Il ut arriv r q u'une l e pe e ce rtaine q uantité d'e au passe à trav rs l e a paroi pore use d'e poxy e t q ue l m pois se 'e dil q uand l pièce e st pl dans ate a acée l 'appare il e ctro- déposition.L s surface s d'él e v se craq ue lr par e ndroit, ce q ui pe ut ont e donne r de j is résul m ais se ulm e nt si ol tats, e c'e st l but re ch e rch é.Après appl e ication de l a couch e de pe inture de cuiv sur l tête re a (e lctrodag), im pe rm éabil e isation de l 'intérie ur av c de l cire e t fixation d'un fil e a (élctrode ) de cuiv , ce l - ci pe ut être pl e re l e acée dans l bain d'élctro- déposition. e e

Réal isation spécifique d'un distribute ur PEZ

w w w . e nde rart. bl org

25

ATELER 3d I

Issue 4 M ai 2006

pe inture de cuiv (e lctrodag), tandis q ue l partie inte rne n'e n re e a re ce v q u'une se ul fine couch e .L partie e xtérie ure se ra sol ra e a ide tandis q ue l partie inte rne re ste ra fragil, e t se ulm e nt a e e partie l m e nt cuiv .Suite à un l proce ssus de déposition de l e rée ong m étal e c un am pérage faibl une surface sol e t cuiv a été av e ide rée créée .A l fin du proce ssus l pérage a été augm e nté pour crée r a 'am une forte nodul ation sur l face e xtérie ure du m odèl.Ce tte a e nodul ation prov ue un e ffe t q ui donne un aspe ct détérioré à l tête . oq a L 'étape final proce ssus de conce ption e st atte int.Pe ndant q ue ls du e él e nts ls pl im portants ont été te rm inés av c l pre m ière ph ase ém e us e a d'e sq uisse e t, pl tard, dans Blnde r, e t durant l proce ssus us e e d'asse m bl de tous ls él e nts, l conce ption tordu à, e n outre , age e ém a ch angé.L s pl de conce ption im prim és sont un te rrain parfait e ans pour am él de s e sq uisse s.Ce l arriv souv nt q ui v soye r ioré a e e ous obl r de faire de s v e t- v nt e ntre ce s 2 étape s pour atte indre l ige aie e résul final tat

Pour l m odèl finall partie e xtérie ure re ce v 3 couch e s de e e ,a ra

Réal isation spécifique d'un distribute ur PEZ

w w w . e nde rart. bl org

26

ATELER 3d I
Re ndu av c Pov de puis e ray Blnde r e
Par J M auricio Rodas R."M orfe us" osé
Bie n q ue Pov soit un e xce l nt l ray l ogicie l e de re ndu par l r de rayons, pe u de facil ance ités étaie nt offe rte s aux util urs de Blnde r isate e pour l ise r propre m e nt av l sortie de 'util ant a Blnd2Pov Blnd2Pove st né sous form e d'un e . e script, e xacte m e nt com m e l l e ogicie l d'e xportation Blnde r- to- POVde J S.L e M e script transform ait l fich ie r XM Lproduit e par Blnde r pour l l e e ogicie l Yafray e n form at POV L de rnière v rsion (0. 6a au m om e nt . a e 0. de l 'écriture de ce t articl) a pu être intégrée e par Ram on Carl Cruiz (RC Cruiz , l ur oss 'aute du script) au m e nu de re ndu de Blnde r.(v e oir Fig.1).Il apporte une bonne intégration de Pov dans Blnde r, basée sur une ray e util isation astucie use du code de Yafray.Ce t articl v v e nse igne r com m e nt util r e a ous ise Blnd2Pov e . Inst l ion al at V de v z instal r l v rsion binaire de ous e l a e e Blnd2Pov q ue v trouv re z sur El e ? ous e ysium ainsi q ue l de rnière v rsion de Pov V a e ray. ous pouv z égalm e nt instal r M e gaPov : il st e e l e ? e com patibl av c Pov e t possède de s e e ray capacités suppl e ntaire s com m e l support ém e H DRI e t Fil Exposure . m Il xiste pour l m om e nt aucun program m e n'e e d'instal l ation de Blnd2Pove t v de v z e ous re décom pre sse r l fich ie r arch iv . dans l e e rar e répe rtoire de v otre ch oix e t re nom m e r l e fich ie r blnde r. xe e n blnde r2pove xe (c'e st e e e . j uste un e xe m pl de nom ).Copie z - l e nsuite e e dans l répe rtoire d'instal e l ation par défaut de Blnde r.V pouv z égalm e nt crée r un e ous e e raccourci sur v otre bure au.(NdT: Proce ssus d'instal l ation pour W indow s .. .) Av de continue r pl e n av ant us ant, e ssaye z de l r l program m e dire cte m e nt pour être ance e sûr q u'il xécute corre cte m e nt.S'il ous s'e v re nv de s e rre urs, assure z - v d'av oie ous oir pl l fich ie r e xécutabl re nom m é dans l acé e e e répe rtoire d'instal l ation de Blnde r. e Si v av z procédé à l ous e 'instal l ation de Blnd2Pov av c succès, v aure z un accès e ? e ous dire ct à son m e nu à partir de l fe nêtre de a re ndu de Blnde r, com m e v pouv z déj e ous ie à l faire av c Yafray (Figure 1). e e Caract érist u e s iq Nous al décrire ch acun de s boutons l ons disponibls sur l fe nêtre de dial e a ogue de Blnde r2Povacce ssibls dans l fe nêtre de e e e boutons dév ue au re ndu. ol

Issue 4 M ai 2006

Fig1.Povray e stun m ote ur de re ndu.

Fig2.L rface de Povray 'inte

Re ndu ave c Povray de puis Blnde r e

w w w . e nde rart. bl org

27

ATELER 3d I
Bak e R adio& Ph ot L rôl de ce bouton e st de sauv r l e e e a radiosité (v e ncart) ainsi q ue ls oir e donnée s de s ph otons dans ls fich ie rs e "e xp. rad" e t "e xp. " q ui se ront sauv ph és dans l répe rtoire par défaut de Yafray.Si e v réal r une anim ation av c Pov il ous ise e ray, e st re com m andé d'activ r ce bouton pour e l re ndu de l pre m ière im age .Pour ls e a e im age s suiv ante s, désactiv z ce bouton e (Bak e Radio& Ph ot) e t activ z l bouton e e 'L Pre v oad ious Bak e '.V pouv z l r ous e ance l re ndu de v e otre anim ation.Ce tte m anipul ation v pe rm e ttra de gagne r du ous te m ps de cal de l radiosité. cul a L oad Pre v s Bak e iou Ce bouton e st util après av isé oir sauv gardé ls inform ations de Radiosité e e e t de s Ph otons l du re ndu de l ors a pre m ière im age de v otre anim ation.L e te m ps de re ndu e st raccourci par l isation de s donnée s sauv s 'util ée précéde m m e nt dans ls fich ie rs "e xp. e rad" e t "e xp. ". ph L qual de l radiosité e stconfigurée par de s a ité a régl s par défautdans Blnd2Pov?qui age e util ntave c bonh e ur ls valurs stock ée s dans ise e e ls fich ie rs "rad_ de f.inc". e

Issue 4 M ai 2006

Radiosité
L radios it cons is t e n une t ch niq ue a é e e de cal de l l inat cul 'il um ion gl e . obal Ce t e il inat t l um ion e s t cons t uée par l it a l ière ém is e par t um ous ls obj t de l e e s a s cène . L s obj t abs orbe nt une e e s ce rt aine q uant é d'éne rgie l ine us e it um m ais aus s i e n réféch is s e nt une part , l ie e t ce t e de rnière pe ut êt cons idérée t re com m e de s s ource s l ine us e s par um réfe ct l ion. L proce s s us cons is t à e e cons idére r q ue t e s ls s urf s de out e ace l s cène s ont de s s ource s de l ière s a um am biant s , e t q u'ains i ch acune d'e l s e l e af e ct l l inat f e 'il um ion de s aut s (c'e s t re l ph énom ène bie n connu de s int re e réfe ct l ions dif us e s de l l ière ). f a um L cal de l radios it e s t f e cul a é ondé s ur de s m ét ode s de cal m at ém at ue h cul h iq propre s à ch aq ue l ogicie l l de ance r de rayons . P ray ut is e l m ét ode Gre g ov il a h W ard pour s e s cal s . Ce t e de rnière cul t am ène une s ort de re m pl m e nt de e ace l 'ancie nne m ét ode de cal (v e ur h cul al cons t e de l l ière am biant ) par ant a um e une v e ur v al ariabl d'int ns it e e é l ine us e bas ée s ur l e ract um 'int ion de s l ière s de s s urf s v ine s . um ace ois

Fig3.Sélction de radiosité e

Fig4.Options de radiosité

Re ndu ave c Povray de puis Blnde r e

w w w . e nde rart. bl org

28

ATELER 3d I
Nous al m ainte nant parcourir ls l ons e différe nte s options de l radiosité. a No Radios it En sélctionnant ce tte y: e option, Blnd2Povne cal e pas de radiosité. e cul Radios it D e f t Com m e indiq ué par y aul : son nom , ce tte option ch arge ls param ètre s e par défaut;ls résul se ront pl ou m oins e tats us bons se l l scène , m ais suffisants pour faire on a un te st de re ndu sans augm e nte r inconsidérém e nt ls te m ps de cal . e cul Radios it Fas t Ce tte option pe rm e t un y : cal rapide de l radiosité, av c une q ual cul a e ité m oye nne , m ais supérie ure à ce l obte nue l e av c ls régl s par défaut e e age Radios it Norm alCe ci util de s y : ise param ètre s de radiosité pour de s scène s pour lsq ue l s un bon l e l e ogicie l re ndu e st de néce ssaire , m ais sans sacrifie r trop ls te m ps e de re ndu.(par e xe m pl, une anim ation). e Radios it 2Bounce : Ce tte option y util ls v e urs de 'Radiosity Norm al m ais ise e al ', av c une doubl réflxion de l l ière (2 e e e a um re bonds), ce q ui conduit à un m e il ur l e résul Ce l ci e st obte nu e n m odifiant un tat. uiparam ètre spécial Pov appe l "th e de ray é: re cusrsion l it".Ce param ètre contrôl l im e e nom bre de fois q ue l l ière inte ragit av c a um e ls obj ts.L v e ur m axim um de ce e e a al param ètre e st 20.Dans notre cas, ce tte v e ur al e st aj ustée à 2.Ce l augm e nte bie n a év m m e nt l te m ps de re ndu. ide e

Issue 4 M ai 2006

De faul(20 Se c) t

Fast(38 Se c)

Norm al 50 Se c) (1

2Bounce ( 5M in 50 Se c)

Ci-de s s us , une com parais on de l q ualé e t du t m p de re ndu s e l ls param èt s a it e on e re

Re ndu ave c Povray de puis Blnde r e

w w w . e nde rart. bl org

29

ATELER 3d I
Radios it FinalCom m e l nom y : e l 'indiq ue , ce tte option e st util pour de s isée re ndus de très grande q ual e t e ntraîne ité, év m m e nt de s te m ps de cal s im portants. ide cul Radios it O ut y doorL C'e st l Q: 'option q ui donne ls résul de pl basse q ual e tats us ité pour ls scène s e n e xtérie ur.El e st util e l e isée pour sim ulr l radiosité de s scène s e n e a e xtérie ur dans lsq ue l s l l ière v nt e l a um e ie d'une source uniq ue e t ponctue l .Ce re ndu l e e st de basse q ual e t e st idéal ité pour ls te sts e car ls te m ps de cal sont courts. e cul Radios it O ut y doorH Q: Option opposée à l précéde nte , util pour de s a isée re ndus de h aute q ual de s scène s e n ité e xtérie ur. Radios it O ut y doorL t Ce tte igh : option e st util pour sim ulr l radiosité isée e a pour de s scène s e n e xtérie ur où l solil e e constitue l source de l ière principal.L a um e a q ual e st sim il à ce l obte nue av c ité aire l e e l 'option OutdoorL Q. Radios it IndoorL Ce tte option e st y Q: util pour sim ulr l radiosité de s scène s isée e a e n intèrie ur.El util une v e ur l ite de l e ise al im récursion de 2. Radios it IndoorH Q: Ici, l v e ur de y a al récursion e st de 3 pour ls scène s d'intérie ur. e L te m ps de cal e st im portant, donc e cul option à n'util r q ue pour ls re ndus finaux. ise e

Issue 4 M ai 2006

Final M in 37 Se c) (13

Outdoor L (32Se c) Q

Outdoor H Q (12 M in 11 Se c)

Outdoor L t(20 Se c) igh

Ci-de s s us , une com parais on de l q ualé e t du t m p de re ndu s e l ls param èt s a it e on e re

Re ndu ave c Povray de puis Blnde r e

w w w . e nde rart. bl org

30

ATELER 3d I
V pouv z obte nir de s configurations q ui ous e aboutisse nt à une m e il ure radiosité e n l e m odifiant ls param ètre s à l e 'intérie ur de Pov ray l m êm e , ou e n m odifiant l v e ur de uia al Pov obal à partir de l rface de Blnde r. Gl Rad 'inte e Souv ne z - v q u'après av m odifié ls e ous oir e param ètre s de radiosité, il ous faudra régénére r v ls param ètre s "Bak e Radio& Ph ot. e Ph ot ons Ce bouton autorise l génération de caustiq ue s a dans v otre scène .Si e l n'e st pas activ par l e ée défaut, de s im itations de caustiq ue s sont générée s q ui pe uv nt am e ne r parfois de bons e résul L s param ètre s de s "ph otons" pour ls tats. e e caustiq ue s sont sauv gardés dans l fich ie r e e "e xp. ".Ce s "ph otons" sont util com m e aide ph isés pour ls cal s de radiosité. e cul Bie n q ue ce s faux caustiq ue s ne donne nt pas un supe r résul ce s régl s pe uv nt être tat, age e utils pour de s scène s q ui contie nne nt de e grande s surface s d'e au (par e xe m pl, une scène e sous- m arine dans une piscine ou dans l m e r). a Dans ce type d'e nv ironne m e nt un cal de cul re ndu e n te nant com pte de s caustiq ue s av c ls e e "ph otons" v pre ndre un te m ps de cal a cul considérabl.Il st ainsi suggéré d'util r ls e e ise e fausse s caustiq ue s pour ce type de scène .Ce l a pe ut se réglr dire cte m e nt à partir de l rface e 'inte de Blnde r e n util e isant l m ot clf "caustic e e pow e r".Ce tte com m ande pe ut av de s oir param ètre s de v e ur e ntre 0. e t 1. Note z q ue al 0 0. ls caustiq ue s ne sont pas sim ul s m êm e si l e ée a v e ur du param ètre e st de 0. L v e ur de al 0. a al "caustic pow e r" e st un param ètre inte rne de s m atériaux.

Issue 4 M ai 2006

Indoor L (46 Se c) Q

Indoor H Q (25 M in 36 Se c)

W ith Ph otons

W ith outPh otons

Radiosity 2bounce (11 M in 34 Se c)

Radiosity 2bounce (4 M in 47 Se c)

Re ndu ave c Povray de puis Blnde r e

w w w . e nde rart. bl org

31

ATELER 3d I
J tr it e C'e st l 'option q ui v pe rm e ttre de génére r a un éch antil l onage al éatoire de s z one s de l ière , e t q ui par l m êm e adoucit ls um àe couch e s de s éch antil l ière e t l um ons d'om bre s.Ce l cause bie n e nte ndu de s a probl e s l de s re ndus d'anim ation, èm ors car ce tte option génère de s éch antil l ons al éatoire s de z one s adoucie s q ui se m blnt e saute r d'un e ndroit à l 'autre dans ls e anim ations.Re garde z ls im age s pour une e m e il ure com préh e nsion du ph énom ène . l e D e f l Am bie nt au t Ce tte option produit l m êm e e ffe t q ue e l 'option "Em it" de Blnde r. e Exe c. Pov ay R L rôl de ce tte fonction e st très sim pl: e e e e l pe rm e t de l r Pov dès q ue l l e ance Ray e bouton "Re nde r" de Blnde r e st activ Si e é. Exe c.Pov e st activ l scène e st Ray é, a e xportée v rs l form at Pov e t l age e e Ray 'im e st dire cte m e nt cal ée dans Pov cul Ray. W ith J r itte

Issue 4 M ai 2006

W ith outJ r itte

Radiosity 2bounce (5 M in 14 Se c) ce ttte option 3 nouv l s options v e l e ont apparaître : AA Sam pls, AA Passe s e t Th r e (AA Th re sh ol Ce s options pe rm e ttront d). un contrôl m anue l l e de 'anti- créne l . age

Radiosity 2bounce (7 M in 55 Se c)

L s éch antil e l onnage s AA sont util isés q uand on util l profonde ur de ch am p ise a (DOF : De ph of fie l AAPasse s corre spond d). au nom bre de passe s util s pour l isée e re ndu de l 'anti- créne l .Th r (AA age Th re sh ol re prése nte l v e ur de d) a al Au t AA o séparation de s régions de pixe l auq ue l s s l e Ce bouton activ l e 'anti- créne l age appl ue r l iq 'anti- créne l . age (antial iasing) dans Pov Ray.Ce tte option e st idéal pour un te st de re ndu.El e st e l e activ par défaut.En dése lctionnant ée e Re ndu ave c Povray de puis Blnde r e w w w . e nde rart. bl org

Fig5.Options d'anti- créne l age

32

ATELER 3d I
R ayde pt h Ce tte v e ur corre spond au nom bre de al re bonds e t e st très im portante pour une scène conte nant de s v s e t de s m iroirs. itre Pus l v e ur e st im portante , m e il urs a al l e sont ls résul Et pl l te m ps de e tats. us e cal e st im portant. cul Proce ssors Ce tte option n'e st pas activ e actue l m e nt dans ce tte v rsion de l e e Blnd2Pov e . Gam a L 'option Gam m a e st e n re l ation av c l e a procédure OSA q ui réal l surise e éch antil l onage de s pixe l q ui sont e nsuite s m él angés au re ndu finalUn re ndu . conv ntionne l une v e ur Gam m a de e a al 1. 00. Exposu re Ce ci sim ul l ffe t de dim inution de l e 'e a réactiv ch im iq ue de s ém ul ité sions arge ntiq ue s à l xposition (de l l ière ). 'e a um L s z one s q ui ont re çu pl de l ière e us um réagisse nt m oins q ue ls autre s z one s. e Ce l pe ut être util pour de s z one s à fort a e contraste , car e l fait re ssortir ls z one s l e e som bre s e t dim inue l at de s z one s 'écl Re ndu ave c Povray de puis Blnde r e cl s. aire Concl sion u J spère q ue ce s e xpl 'e ications basiq ue s de s param ètre s de Blnd2Povv pe rm e ttra e ous de com m e nce r à util r ce m e rv il ux ise e l e l ogicie l l r de rayons q u'e st Pov de ance Ray à partir de l rface de Blnde r.Et v 'inte e ous pourre z à m e sure de s progrès de s proch aine s v rsions de Blnd2Povutil r e e ise de s fonctions de pl e n pl puissante s us us av c un m inim um d'e ffort à partie de e Blnde r e

Issue 4 M ai 2006

Im portant
Pour util r l ise 'option "Exposure ", il v faudra dispose r de M e gapov car ous , Pov Ray ne supporte pas ce tte option. Si M e gaPove st instal il ra l l se ancé é, autom atiq ue m e nt pour l re ndu. e Tél arge z blnde 2povray : éch e h ttp://w w w . graph icalorg/buil l . ds/buil ds /sh ow buil ph p? d. action=sh ow & id=116 Program m e ur: RCRuiz

w w w . e nde rart. bl org

33

ATELER 3d I
Conce ption de pe rsonnage s de l 'ébauch e 2D à l 3D a
par - Rogério Pe rdiz
structurée s q ui, si conv nablm e nt suiv e e i, se ra difficil de pe rdre pe ndant l e a m odél isation 3D.Autre m e nt, nous pourrions transform e r notre pe rsonnage e n un ge nre d'al n déform é, ce l pourrait ie a être util se ulm e nt si nous proj tions e e e d'e n faire un.; Au- de ssus, v pouv z ) ous e v un portrait rapide e t be au, m ais ce l oir a n'e st pas très util pour l m odél e a isation 3D.Aussi, pour ce t raison, j décidé de 'ai faire un pe tit didacticie l propos de s à e sq uisse s afin de réussir un pe rsonnage 3D à partir d'ébauch e s 2D. L Pe rsonnage e L gars fictif styl dans l age e st Orion. e isé 'im Il st porté v ontaire pour il s'e ol l ustre r ce q ui se ra décrit dans ls paragraph e s e suiv ants.Pour ce ci, v aure z be soin ous d'une tabltte graph iq ue ou du e traditionne l papie r e t crayon. Conce pt ion de de ssin v s croq u is 2D Parfois, l 'écart e ntre ce s de ux te rm e s e st fl donc facilm e nt m al pris.L ou, e com a conce ption de de ssin se réfère à un v éritabl procédé créatif de l pe nsée ou à e a l 'idée e t à l conce ption e n v de l a ue 'issue final.Re prése nté v l m e nt par de s e isue l e croq uis ou de s de ssins continue l m e nt l e am él iorés de l e t ou du pe rsonnage de 'obj

Issue 4 M ai 2006

l pre m ière idée j u' à l èv m e nt a usq 'ach e d'un de ssin fini.e l incl aussi de s détail l e ut s de scène com m e l nv 'e ironne m e nt, ls e traits particul rs du pe rsonnage , l ie a l ière e t l biance de l scène ainsi q ue um 'am a l te xture . a L Croq uis 2D n'e st q u'une se ul partie du e e procédé de Conce ption.Il ous donne l v a form e général pour aide r à concrétise r e l 'idée q ui gagne ra, progre ssiv m e nt, une e form e pl organiq ue sur l papie r.Il ut us e pe aussi être appe l pré- v é isual isation brute du de ssin final . L s aide s gagne -t m ps e e A m oins d'être un artiste très doué av c l e a capacité de de ssine r e n un écl un air croq uis de q ual v aure z be soin de ité, ous be aucoup de te m ps e t d'une date l ite im flxibl.Se rappe lr, puisq ue ce ci e st un e e e croq uis pour l pré- v a isual isation d'une m odél isation 3D, v pouv z ch oisir ous e d'être m oins de scriptif sur l papie r. e Si v de ssine z l croq uis ous e num ériq ue m e nt, util z ls Calue s de ise e q v otre program m e de de ssin préféré ;un Calue pour ch aq ue él e nts séparés.Par q ém e xe m pl, m e ttre l tête dans l Calue 1, e a e q ls ch e v ux dans l 2, l corps dans l 3, ls e e e e e e v m e nts dans l 4 e t ainsi de suite . ête e

Int rodu ct ion Ce t articl traite d'une partie très e im portante de l conce ption 3D d'un a pe rsonnage appe l l é 'ébauch e 2D (ou e sq uisse , ou e ncore croq uis).L du 'art croq uis e st l base pour réussir l a e pe rsonnage 3D q ue tout l m onde e spère e v dans son anim ation.C'e st pe ndant l oir a ph ase de Conce ption du de ssin q ue nous définissons ch aq ue aspe ct du pe rsonnage ; fournissant une form e e t une idée bie n

Conce ption de pe rsonnage 2D à l 3D a

w w w . e nde rart. bl org

34

ATELER 3d I
Util r ls Calue s pe ut parfois s'av r ise e q ére difficils m ais, à l fin, ce l v profite ra e a a ous substantie l m e nt, v épargnant un te m ps l e ous précie ux.

Issue 4 M ai 2006

e 'util positionne m e nt de l ature de s bone s (os) av c de s pose s m e m bre s non- te ndus.J ise 'arm e e t re nd be aucoup pl facil l m odél us e a isation ce s de ssins de pe rspe ctiv com m e référe nce s ém 'util ours un m odèl e e t l trav l av c l e ail e 'attitude du pe rsonnage . suppl e ntaire s.J ise touj e 3D fait av c Blnde r com m e m a référe nce e e pour ls pose s de pe rspe ctiv .Il e e donne une Pour l sq uisse principal pe rsonnage , 'e du L Fe u il a l e ue l e v otre but doit être une fe uil av c 3 v s (de im pre ssion de v nature l d'appare ilph oto l e e ue L pre m ière ch ose dont v av z be soin de a ous e aux de ssins de pe rspe ctiv e t c'e st v e raim e nt Face , de Côté e t de de rrière ).Ce ci e st une v rappe lr s'e st q ue q uand v finisse z l étape très crucial pour l ph ase de ous e ous e facil de définir l v um e du pe rsonnage . e e ol e a m odèl 3D, v aure z aussi be soin de e ous m odél isation 3D de v otre pe rsonnage .V ous l uipe r(*) afin q ue l pe rsonnage puisse 'Eq e 'Esq u isse av z be soin de définir ls caractéristiq ue s 3D L e e être intégré à l scène .Il st forte m e nt a e Quand j re garde de s de ssins faits par de s e du pe rsonnage dans l 'ébauch e com m e l e re com m andé de pose r v otre pe rsonnage av c v um e m uscul e t ls contours e profe ssionne l j dit à m oi- m êm e « W h ooo ! s, e ol aire e ls bras e t ls j be s te ndus e t l e e am égère m e nt à re m arq uabls.Après ce l si c'e st possibl, J ne se rrai j ais capabl de faire ce l ce s e am e a, e a, e part.Ce l e st préférabl car, par e xe m pl, si a e e gars sont de s die ux e t ls sim pls m orte l e e s v pouv z définir pl de détail sur un ous e us l e l j be droite e st très proch e de l gauch e a am a com m e m oi ne ls atte indront j ais.« En e am m odèl d'argil, m ais pour l m om e nt v e e e otre ce se ra un trav fou d'assigne r ls v rtice s ail e e fait, ce q ui se passe c'e st q ue nous v oyons fe uil du pe rsonnage à 3 v s doit v l e ue ous (som m e ts) aux os.Ce tte position facil l ite e se ulm e nt l de ssin finale t ignorons ls e e , e donne r de s référe nce s 2D (apl s) atie e tat. acce ptabls. étape s néce ssaire s pour arriv r à ce résul e ous e e a Suffisam m e nt V pouv z com pare r l de ssin à l pour pouv oir construction d'une m aison ou d'un bâtim e nt. a paraît j i.M ais pe ndant q ue ls ol e continue r.En A l fin, il ail e uste be aucoup de pl si v l artiste s trav lnt, c'e st j us, ous e te rre , de déch e ts e t d'él e nts séparés. ém souh aite z , v pouv z ous e faire aussi Rigging q ue lue s q croq uis de Positionne m e nt d'une arm ature (os) pe rspe ctiv de e dans l m e sh pour pouv e oir v otre m anipulr l e 'attitude du pe rsonnage . pe rsonnage

Conce ption de pe rsonnage 2D à l 3D a

w w w . e nde rart. bl org

35

ATELER 3d I
J ne v pas décrire point par point e ais com m e nt de ssine r, m ais si v trouv z ous e m e s croq uis grandiose s al v av z ors ous e raim e nt un probl e s e t j re com m ande èm e N'oubl z j ais q u'il a une tête sous ls v ie am y e e ants où l trouv de s 'on e ch e v ux e t un corps sous ls v m e nts.Si ls site s suiv e e ête 'ébauch e de pe rsonnage 2D. q ue lue ch ose se m bl irée lv l saure z tutoriaux sur l q e , ous e s e e e instinctiv m e nt.V ne pouv z pas sav e ous e oir Il sont principalm e nt basés sur l styl de s anim ations j aponaise s m ais, ls e e xacte m e nt où e st l défaut m ais, v e ous te ch niq ue s décrite s sont flxibls e t e e saure z q ue q ue lue ch ose ne v pas.V q a ous facilm e nt adaptabls à n'im porte q ue l e e e sq uisse re z bie n si v garde z ce ci à ous styl (ls l re s dédiés sont préférabls e e iv e l sprit. 'e m ais, s'il sont h ors de v s otre portée , ce s site s sont une bonne sol ution e t couv nt re bie n ls principe s fondam e ntaux) : e L R ègl D 'or de l a e 'Esq u isse de Pe rsonnage h ttp://w w w . ow todraw m anga. h com h ttp://w w w . ane k o. bak com h ttp://w w w . yk arbon. pol com L V e de Face a u C'e st l m om e nt où l partie am m usante e a com m e nce ! M e sdam e s e t M e ssie urs ! Dém arre z GIM P (ou v otre édite ur préféré d'im age 2D) ou e m pare z v sim plm e nt ous e d'un paq ue t de fe uil s e t de v l e otre crayon préféré.L ch ose l pl im portante , si a a us v util z un édite ur d'im age , SERA ous ise D'UTIL ISER DES CAL QUES, DE SEPARER L ES DIFFERENTS EL ENTS, e t DE NE RIEN EM EFFACER.

Issue 4 M ai 2006

Si v util z l crayon e t l papie r, il ous ise e e faut aussi sépare r ls él e nts.Util z une e ém ise tabl l ine use ou du papie r calue pour e um q de ssine r, par e xe m pl, ls ch e v ux sur l e e e a tête .Quand v ête s prêt, num érise z ls ous e e t asse m blz ls av c l e e e 'ordinate ur. Com m e av c l 3D, l pre m ière ch ose dont e a a v av z be soin e st un m odèl, dans ce ous e e cas un de ssin ov iz é.De ce tte façon v al ous pouv z définir l position e t l e a 'attitude de v otre pe rsonnage sur l papie r e t év z de e ite future s probl e s com m e , après av èm oir de ssiné pre sq ue tout l pe rsonnage , ne pas e av asse z de pl sur l papie r pour oir ace e de ssine r ls pie ds. e L isation de sim pls ce rcls e t d'ov e s 'util e e al e st généralm e nt une bonne m éth ode e pour définir ls proportions du corps, m ais e c'e st l d'être l se ul m éth ode .Uil z oin a e ise de s ce rcls pour re prése nte r l tête e t ls e a e articul ations com m e ls épauls, ls e e e coude s e t ls ge noux.Util z de s ov e s e ise al pour ls conne cte r. e Proch aine étape , de ssine r l tête gl , a abre aj oute r ls ch e v ux, de ssine r l corps e t l e e e e couv av c q ue lue s Vête m e nts.Ne rir e q j ais oubl r de m e ttre ch aq ue él e nt am ie ém sur un calue différe nt. q

Conce ption de pe rsonnage 2D à l 3D a

w w w . e nde rart. bl org

36

ATELER 3d I

Issue 4 M ai 2006

v de côté (Im age e n bas à gauch e ). ue M ainte nant, ls ch ose s pe uv nt de v nir difficils.L v de e e e e a ue Face de v coï ant ncide r, aussi parfaite m e nt q ue possibl, av c l e e a v L ue atéral.Ce l e st appe l Fore sh orte ning e a é Fore sh ort ning e L Fore sh orte ning n'e st pas facil e t c'e st rie n de l dire .Quoi e e e q ue v util z , GIM P ou papie r, v aure z be soin de ous ise ous de ssine r de s l s h oriz ontals à partir de s partie s cl s de l igne e ée a v de Face e t de ls util r pour de ssine r v ue e ise otre pe rsonnage v de côté.Dans GIM P, v pouv z sim plm e nt activ r l ue ous e e e a fonction Gril m ais, ce l e st be aucoup pl dur, l e t source l e a us ong d'e rre urs. L V e L éral a u at e Quand v finisse z l v de Face , il st te m ps de passe r à l ous a ue e a Appuye r sur [sh ift] e n sélctionnant de ux points dans GIM P ou e util r une règl sur papie r. ise e

Conce ption de pe rsonnage 2D à l 3D a

w w w . e nde rart. bl org

37

ATELER 3d I
O h Se cou rs ! T t s ce s L ou e igne s !!! Ne v affolz pas pour autant.C'e st ous e com m e une m aison, tout se fait progre ssiv m e nt.J fait l age du e 'ai 'im de ssous pour v m ontre r ls différe nte s ous e étape s q ue j suiv s e t q ue c'e st util 'ai ie e m êm e av c une pose différe nte . e L pe rfe ction e st ici l clf.Pl v l a a e us ous e faite s proch e de l pe rfe ction, pl facil a us e se ra l m ode l a isation du pe rsonnage e n 3D. J pe nse q ue c'e st l raison pour l u'e l e a aq l e j touj 'ai ours autant d'e nnui dans l ph ase a de m odél isation.

Issue 4 M ai 2006

av pe rsonne lv ête s l de is , ous ibre com m e nce r où v v e z . Dém arre r e n ous oul ). sélctionnant j e uste l calue de l tête e q a gl e t re nde r l re ste inv e . abre e isibl Sauv garde r l age sous q ue lue ch ose e 'im q com m e Guide PourTe te ?j e t, dans .pg Blnde r, l rir av c ls v de Face e t e 'ouv e e ue L V e Arrière a u L atéral (dans l n- tête de l fe nêtre de s e 'e a Pour crée r l v Arrière , util z a ue ise bouttons, appuye r sur Vie w , puis sur l nse m bl de s m éth ode s q ue v av z 'e e ous e Back ground Im age ..e t e nfin sur Use . déj util pour l v de Face e t de Côté. Back ground Im age ).V pouv z aj r sa à isé a ue ous e uste Il a rie n de pl à dire .Après av fini position pour z oom e r e t ne trav lr n'y us oir ail e l v Arrière , v se re z prêt à al e r a ue ous l um se ulm e nt q ue sur une partie .Réglr l e e a ls m ote urs de Blnde r ! e e v de Face pour util r l croq uis de l ue ise e a v de Face e t l v L ue a ue atéral pour util r ise Prêt à " e nde r" Bl l croq uis de l v L e a ue atéral m e im age s com Quand v av z fini av c ls de ssins, c'e st de fond. ous e e e l m om e nt pour sauv garde r ls im age s au e e e form at J PEG.Ce form at épargne de l space disq ue e t 'e e st re connu par Blnde r.V e ous pouv z ch oisir un autre e form at de fich ie r, tant q ue Blnde r pe ut l re connaître e e (ne pas util r l form at BM P). ise e C'e st m ainte nant q ue l isation de s Calue s v 'util q a paye r.L pre m ière ch ose q ue a v v ous oudre z faire e st l tête a (j préfère touj e ours com m e nce r av c l pl dure e e us parce q u'al l difficul ors, a té décroit.M ais, ce l e st j a uste un

Pour com m e nce r, v trace z se ulm e nt ous e ls l s de s él e nts cl s du m odèl e igne ém ée e com m e l tête , l tail , ls ge noux, ls a a l e e e pie ds (1) puis, v trace z de s l s pour ous igne affine r l tête (2) e t ainsi de suite … a de ssine z de s ch e v ux, de ssine z l corps (3) e e e t ls h abits (4) com m e pour l v de e a ue Face .Ne pas oubl r d'util r ls Calue s. ie ise e q

Conce ption de pe rsonnage 2D à l 3D a

w w w . e nde rart. bl org

38

ATELER 3d I
Après av m odél r l tête , v oir ise a ous pouv z faire l corps.Donc, ch oisisse z ls e e e Calue s de Face , de Côté e t de de rrière du q corps e t assure z - v q ue tout l re ste e st ous e inv e .Sauv garde z l age sous un isibl e 'im nom com m e l Guide Corps?j e t e .pg Blndérise z de ssus.Pour ls v m e nts, e e ête v pouv z aussi e t de v z util r l ous e e ise e m êm e procédé. Not s de concl sion e u Rappe lz - v e ous, il st touj e ours préférabl e de faire un croq uis av de m odél r e n ant ise 3D, m êm e si v com péte nce s e n de ssin os ne sont pas très dév l e oppée s.V ous trouv re z à coup sûre de s sol e utions, à de s probl e s anatom iq ue s e t autre s èm com pl ications e nnuyante s dans v otre conce ption de pe rsonnage s pe ndant l a ph ase du croq uis 2D q ue v n'aurie z , ous assure m m e nt, pas trouv pe ndant l é a m odél isation 3D. Note r q ue j v ai se ulm e nt m ontré e ous e com m e nt de ssine r un pe rsonnage e ntie r. Parfois c'e st suffisant m ais, si v v e z ous oul spécifie r v raim e nt de s détail il st s, e préférabl, ou m êm e e xigé, de faire de s e croq uis de l tête , de s pie ds, de q ue lue s a q articls v stim e ntaire s spécifiq ue s, e tc, e e séparés q ui occupe une page e ntière . Sinon, l m éth ode e st à pe u près pare il . a l e H é Bie n, c'e st l fin du v a oyage av c m oi. e J spère q ue ce tutorie l ous a été d'une 'e v m anière ou d'une autre util e t q u'il ous e v aura bie n préparé aux te ch niq ue s pour m odél r e n 3D l pe rsonnage q ui se ise e

Issue 4 M ai 2006

trouv dans l e 'édition de ce m agaz ine blnde rart..J suis im patie nt de v v e . e oir os réal isations.A propos ! De Orion..h é . bie n, pe ut- être q ue v l re v rre z un de ous e e ce s j ours.À l proch aine fois.. a .

V s 3D d'Orion ue

Conce ption de pe rsonnage 2D à l 3D a

w w w . e nde rart. bl org

39

V d'initié ue
M ak e H um an " abriq ue " de s f h um anoïde s de puis 20 0 0 !

Issue 4 M ai 2006

création e n q ue lue s cl ue s de q iq M ak e H um an. pe rsonnage s e xtrêm e m e nt réal s prêts iste à être util pour de nom bre use s isé L pre m ie r s cript pour Blnde r e e appl ications graph iq ue s profe ssionne l s. M anue l ém is une nouv l de m ande l e a e l e conce rnant q ue lue ch ose de pl flxibl, q us e e M anue l Bastioni (V rsion angl ) e aise L pe t e h ist a it oire e n capacité de m odél r un pe rsonnage ise Alssandro Progl e io e n e ntie r de l tête aux pie ds.L s autre s a e Antonio Di Ce cca Giovanni L 'ancêt re adorère nt ce tte idée e t après 4 m is de L anza M artin M ack inl ay M H e st né v rs l fin de l e a 'année 2000 dans dév l m e nt, grâce au pre m ie r groupe e oppe une com m unauté ital nne de ie dév l urs de l e oppe ogicie l graph iq ue s ope n s Qu 'e st -ce q u e M H ? source .M anue l Bastioni av ait M ak e H um an e st un l ogicie l pl m e nt com ète antérie ure m e nt dév l e oppé q ue lue ch ose q écrit e n C+ + e t util e sur ls isabl e de se m bl e : un script pyth on pour abl principals pl form e s (W indow s, OSX, e ate Blnde r q ui m odél l tête d’ e isait a un L inux, e tc. Il nd à crée r de s m odèls ). te e pe rsonnage .C’ était un outil pl q ui sim e h um anoï s e n 3 dim e nsions. de s’ l « M ak e H e ad » e t était basé sur ape l ait l L s util urs pe uv nt définir l , l e isate e 'age e poids, l se xe , l race , l tail du ne z , l e a a l e a form e du v isage , ls proportions de s bras e e t de s j be s e t tout un e nse m bl am e d'autre s param ètre s prédéfinis, si bie n de program m e urs e n particul r Fil di ie ippo q ue l pe ut dire q ue M H e st un outil 'on de Natal e t M ario L e atronico, l Pre m ie r e m odél isation à l fois artistiq ue e t a v rsion al a fut te rm iné e t fut distribué e ph param étriq ue . im m édiate m e nt sous l nce GPLD ice . ’ autre s fure nt ch argés de s traductions Ch aq ue détail st défini e n ch oisissant un e ’ isation de s V rte x K e ys de Blnde r util e e (Fabriz io Cal L nz o Dav ri), ainsi q ue i, ore e pource ntage e t ch aq ue détail st aj e outé lq ue l ut e n toute état de cause e pe pour ls l e ogos e t tous ls autre s supports e aux autre s pour obte nir une com binaison considére r com m e l ’ ancêtre de de publ ication néce ssaire s. infinie de form e s.Ce l pe rm e t une a

L proje tM ak e H um an e

w w w . e nde rart. bl org

40

V d'initié ue
L pre m ière m odél ion a isat

Issue 4 M ai 2006

Un fois l GUI défini e t l code de e e m orph ing était l pl abouti, il e ut un e us y autre probl e dél e t im portant : l èm icat a réal isation de l base h um anoï q ui a de com porte rait toute s ls caractéristiq ue s e néce ssaire s pour pouv crée r n’ porte oir im q ue l rsonnage , e t q ui de pl soit un pe us m ail optim isé, q ue l pourrait aussi l age ’ on bie n util pour l création d’ isé a un pe rsonnage de fil q ue pour un m pe rsonnage de faibl résol e ution pour ls e j ux v e idéos. De pl l m ail de base de v us e l age ait être sans caractéristiq ue s se xue ld’ ou , age de race , tout sim plm e nt pour re ndre ls e e ch ose s un pe u pl com plxe .Après de us e nom bre use s discussions, il finalm e nt fut e m odél par Enrico V e nz a.Ce fut l isé al a pre m ière v rsion du m odèl, q ui fut e e util pe ndant de ux ans, com m e nous isé

l ons v il a pe u.Au bout d’ ce rtain ’ av u y un te m ps, l proj t fut officie l m e nt e e l e re connu par l fondation Blnde r par l a e a m ise à disposition d’ im portante un batte rie d’ outil à sav de s m ail l s oir ing it, un forum consacré, un débugge ur e t fut fusionné av c ls page s du proj t Blnde r. e e e e M ale ure use m e nt, du à de s disse nsions h inte rne s, l col a l aboration fut considérablm e nt réduite e t l site e e officie l proj t de v de dal 3d.Après du e int oune courte période , M ak e H um an subit une im portante transform ation, L e passage de l ’ ancie nne e t com plxe GUI à e une nouv l pl l e l us égère fut accom pl e i dont l fonde m e nt été de s e ntrée s de puis e l consol e n pyth on par l ch e r du a e e proj t.Ce ci ouv l v à l v rsion 1. e rit a oie a e 6. Après ce tte v rsion, l participation de s e a

dév l urs de l pre m ie r h e ure , e oppe a e xce ption faite de l inistrate ur e t de ’ adm q ue lue s autre s (L nz o Dav ri and q ore e Cicca), fut drastiq ue m e nt réduit e t l e proj t se m it à tourne r au ralntir. e e H e ure se m e nt, ce fut sim plm e nt une e période de transition au cours de l ue l aq l e M ak e H um an prit un v isage pl us inte rnational grâce à l contribution de a Craig Sm ith pour l m odél a isation, à ce l l e d’ iv r Saraj à M ich ae l ardt pour Ol ie a, Sch l code (im portation e t e xportation de s e groupe s de V rte x) e t ce l d’ e l Andre w e K ator pour l systèm e d’ ature . e arm Al ’ aide de ce s nouv l s aide s e t aux e l e m ul e s nouv aux arriv tipl e ants, une nouv l v rsion a v l j ce q ui l fait e l e e u e our ’ a saute r dire cte m e nt de l v rsion 1. à l a e 6 a v rsion 1. dans une courte période . e 8

V rsion 1.6 and th e Blnde r Foundation e e

Th e stabl ve rsion in Pyth on 1.6 e

L proje tM ak e H um an e

w w w . e nde rart. bl org

41

V d'initié ue
F ACS

Issue 4 M ai 2006

Grâce au succès de ce tte nouv l v rsion e t e l e e ainsi q ue l m édiation de Craig e t L nz o, a ore l proj t s’ st v accordé un im portant e e e u donation à sav l docum e ntation de 20 oir a ans de re ch e rch e du DOTT connu sous l e nom de FACS (Facial Actions Coding Syste m ), q ui pe rm e t l ’ étude d’ systèm e un e ntie r d’ xpre ssions facials.CE don v de e e int Paul m an, q ui fut un e nse ignant e n Ek psych ol au départe m e nt de psych iatrie ogie à l e rsité de San Francisco. ’ univ

L v rsion 2. du script fut conçu sur une a e 0 nouv l m éth ode optim isée pour une e l e util isation profe ssionne l e t n’ j ais l e a am réussi à dépasse r l stade de l e ’ instabil ité. Quand bie n m êm e il pline m e nt fut e util e , après de s m ois de trav une isabl ail nouv l caractéristiq ue e l e apparue : un nouv au e m ail de base .L pre m ière l age a v rsion à dans ls faits e e com m e nçait à faire apparaître se s l ite s q uand im V rs ion 2.0 e n pyt on, instabl j ue l l m ail e h e usq à e l était par trop age av c l v rsion 1. l dév l m e nt du e a e 8, e e oppe optim isé (au e nv iron de 7000 script Pyth on fut e n substance arrêté.L s 2 v rtice s) e t ne parv nait pas à e e e autre s v rsions sortis e nsuite av été e ait couv l nse m bl de s pose s rir ’ e e écrite s e ntière m e nt par un nouv au e re q uise s e t possédait un dév l ur s’ e oppe appe l Paol Col bo, q ui m anq ue dans ls e gde s l l ant o om e oops m it e n pl un nouv au GUI, m e il ur q ue fondam e ntals pour ls ace e l e e e l précédant.M ais q ui m ale ure use m e nt e h anim ations m uscul s e t aire confiné à l ph ase e xpérim e ntal à cause de facials.Pour ce tte raison, un a e e probl e de com patibil av c Blnde r, èm ité e e nouv au m odél ur, e isate l nGL e t ls carte s v ’ Ope ? e idéo.Ce s K aush ik Palégalm e nt , e inconv énie nts causère nt de série ux re tards aute ur de m odél isations q ui obl igère nt Paol à réécrire de o h um anoï s d’ xce ption sur de e nom bre use s fois l GUI pour adapte r ls e e Blnde r e t M aya (V ls e oir e ch ange m e nts à l pl e ntation de Pyth on th re ads de CGtal), créa l ’ im ém k e dans Blnde r e t prév nir ls probl e s de e e e èm nouv au m ail .Sans e l age carte s graph iq ue s. util r un nom bre e xce ssif ise de v rtice s (e nv e iron 11000), l e

L nouv au M ail e e l age

m odèl possédait toute s ls e xige nce s e e profe ssionne l s lsq ue l s fure nt ls l e e l e e résul d’ tats étude fort connu sur ls e m ail s.Dans ls im age s suiv l age e ante s ls e principals différe nte s e ntre ls de ux e e m ail s sont il l age l ustrés (L s points dél e icats de l ’ ancie n m ail sont pointés e n rouge ). l age

L proje tM ak e H um an e

w w w . e nde rart. bl org

42

V d'initié ue
En dépit du fait q ue l m odèl de K aush ik e e était d’ h aut niv au, l uipe de un e ’ éq M ak e H um an?v ut prése nte r l m odèl à oul e e l ntion de m ode lurs re nom m és.Parm i ’ atte e lsq ue l se trouv Ste v n Stah l rg e s ait e be possédant une réputation m ondial e t un e e xpe rt de l m odél a isation par subdiv ision, e t Tam ãs V arga pour ne nom m é q ue ce ux- l a. discussions. A l fin du trav , nous possédions une a ail col ction d’ age s d’ xpl l e im e icitations e t particul m e nt conce rnant l topol ière a ogie facial t par lsq ue l s nos façons de e e l e procéde r ont été bie n écl airés.

Issue 4 M ai 2006

com pl m e nt e n C, l tout m ul ète e tipl form e e t av c une inte rface innov ate e ante .

Nous aim e rions particul m e nt ière m e ntionne r l « sl r- im age s », un e ide nouv au bouton q ui fait autom atiq ue m e nt e un z oom l ue l souris e st au de ssus orsq a d'une cibl(fonctionnant com m e une e prév isual isation de s cibls), ce l pe rm e t de e a Ci- de ssous nous donnons ls m ots de e L t e ournant l v rs ion aut : a e onom e e n C re ste r appuyé sur l bouton du m il u pour e ie M onsie ur Stah l rg, de sq ue l nous som m e s M al tout, m êm e av c ls nouv aux be s gré e e e saisir l pource ntage de m odification. e particul m e nt e n réponse à notre post ière m ail s, l v rsion 2. du script était l age a e 0 Com m e c'était une v rsion totalm e nt e e (par Tom M usgrov ) : e l ité par ls probl e s cités im e èm différe nte du script pyth one t q ue nous précéde m m e nt.En fin de com pte nous l ions récrit de rie n, l v rsion 'av a e «Tom , c’ stune form idabl source pour ls e e e av réal q ue ls fonctions, l ons isé e a indépe ndante av un num éro de v rsion ait e artiste s qui ve ulntétudie r l topol .J n’ e a ogie e ai pe rform ance e t stabil q ue nous v ions inférie ur 0. ité oul 8a. pas vraim e ntde critique , saufpe ut- être pouve z ne se raie nt pas atte int si M ak e H um an? vous ch ange r l dire ction de s arête s sous l joue , re stait un script pyth on. a e ce l se ra pl facil d’ a us e incopore r l plsous e i Il était néce ssaire de l « e l ’ orbite ( Qui e stune de ce s ch ose s que ch acun sortir » de Blnde r e t de e possède , bie n qu’ soitasse z subtil il pour l récrire de puis l début e e ce rtains).Pour com m e nte r l figure , je pe nse ls dans un l a e angage l rouge s e tblue s sontvraim e ntim portants, pe rform ant com m e l C oops e e m ais ls m arrons e tls ve rts n’ pas be soin e e ont ou l C+ + .L pre m ière e a d’ de s l parfaite s e l s pe uve ntl être oops l e ’ être étape de ce tte m ais ce n’ stpas obl e igatoire » im portante transform ation fut Suj t original e possibl grâce à l e 'aide conséq ue nte de Paol o, Que lue s m ots m ais v q raim e nt gratifiants q ui tout se ul t e n très e pour toute l uipe .Finalm e nt il m ise ’ éq e fut pe u de te m ps, a écrit un e n pl l l infra orbital ainsi q ue ace a igne e « nouv au » e d’ autre s sugge stions ém anant de s div rs e M ak e H um an?

L proje tM ak e H um an e

w w w . e nde rart. bl org

43

V d'initié ue
Source Forge ?e st e ncore ce l de Paul l e , m ais av c q ue lue s aj e q outs e t de s corre ctions de bogue s apportée s par d'autre s program m e urs(e xporte ur OBJpar Andre as V tz , l port sur OSX par Tan ol e M e ng Yue ).L s util urs ont trouv l e isate és e program m e asse z pratiq ue d'util isation, m ais ls program m e urs ont e continue l m e nt trav l pour faire l e ail és av ance r l code , dans l spoir d'am él r e 'e iore significativ m e nt l isation pour e 'util l isate ur final 'util .

Issue 4 M ai 2006

l rm édiaire de targe ts com m e dans 'inte M ak e H um an, m ais aussi e n e ntrant de s m e sure s réal s à part. isée

L v rsion autonom e de M ak e H um an pe ut être a e tél argée grâce à l ébe rge m e nt fourni par éch 'h Source Forge . De ce tte façon, l script pyth on ,h ébe rgé par l e a fondation Blnde r , re stait séparé de l v rsion e a e e n C. a v rsion actue l m e nt disponibl sur L e l e e

Fabriq uant d'h um anoï s de puis 2000 de Andre as a contacté l uipe de dév l m e nt 'éq e oppe e n annonçant q u'ayant obte nu son dipl e , il ôm aim e rai re ndre se s bibl èq ue s disponibl ioth e sous l nce GPL C'était une très bonne ice . nouv l ;ls bibl èq ue s étaie nt bie n écrite , e l e e ioth orie nté obj t à un h aut niv au e t écrite pour e e être facilm e nt e xte nsibl e t m odul .D'autre e e aire part l v rsion C était dév l a e e oppée dans un styl e procédural q ui ne facil pas son ce itait am él ioration e t re m pl m e nt.L passage du C ace e au C+ + signifiait offrir aux util urs un isate Proch aine v rs ion: M ak e H um an e produit e ncore m e il ur, av c un code l e e 1.0 (b êt a), e n C+ + standardisé e t pl com préh e nsibl, écrit de us e Anim orph s façon profe ssionne l e t incl l e uant tout ls e Al q ue nous étions e n train de trav lr sur précautions possibls pour satisfaire aux règls ors ail e e e l v rsion 0. de M ak e H um an, Andre as V tz , un de l program m ation orie ntée obj t.Ce l a a e 8 ol a e a étudiant d'inform atiq ue appl uée s à iq ce rtaine m e nt causé ce rtains re tards car, une l 'univ rsité de Ful e n Al m agne , dév l e da, l e e oppait fois de pl nous de v us, ions réécrire l code e n e q ue lue s conce pts de l v rsion pyth on q a e partant de z éro.Ce pe ndant, ce l v ait l coup a al e dans l but de construire une nouv l e e l e car ls dév l m e nt futurs de l ication e e oppe 'appl bibl èq ue , pl flxibl, indépe ndante de se ront pl cibl m e nu, profe ssionne l t fiabls. ioth us e e us és e e l pl - form e e t com pl m e nt écrite e n a ate ète C+ + .Son obj ctif était de l ise r pour l e 'util e M H GUI program m e q u'il e l dév oppait pour sa th èse Une fois q u'il décidé q ue l util rai l fut 'on ise a appe l «M e asure H um an» (m e sure de s é bibl èq ue d'Andre s, q u'il nom m é « ioth a h um ains).Il v ait pas se ulm e nt ne oul e Anim orph »,nous de v ions écrire une inte rface m odifie r l 'aspe ct d'h um anoï 3D par de sim pl e t stabl. e e

L proje tM ak e H um an e

w w w . e nde rart. bl org

44

V d'initié ue
En accord av c l ph il e a osoph ie du proj t, nous e av év l isation de grande ons ité 'util bibl èq ue déj e xistante s.Nous v ions ioth à oul q ue M ak e H um an soit un outil pact e t com très fiabl av c pe u de dépe ndance s, e t de s e e fonctionnal bie n définie .Après av ités oir passé e n re v un grand nom bre de u bibl èq ue s, nous finalm e nt décidé q ue , ioth e pour l rface particul de 'inte ière M ak e H um an? il al m ie ux d'écrire nous, v ait m êm e ls cl s néce ssaire s.Sim pl=fiabl, e asse e e Sim pl= ge stion e t m ise à j facil.Pour e our e ce s raisons, l rface ne contie nt se ulm e nt 'inte e q ue ce q ui nous e st néce ssaire e t nous faisons tout pour l te ste r e n profonde ur.L a a base a été écrite av c l e 'aide du l aboratoire Ninibe L Nous re m e rcions abs. particul m e nt Sim one Re e t M anue l ui ière q on dév l e oppés e nse m bl l pre m ière e a e sq uisse de l rface .Pl tard, tout a été 'inte us re v par un autre program m e ur , H ans Pe te r u Duse lq ui a aussi trav l au portage v rs , ail é e OSX. M ak e H um an M ainte nant q ue Anim orph e t M H GUI ont e nfin atte int un niv au satisfaisant(m êm e si e c'e st notre inte ntion de ls pe rfe ctionne r), l e a se ul ch ose q ui re ste à faire e st de ls e e com bine r e n une se ul appl e ication, M ak e H um an 1. Ce l - ci se ra une v rsion 0. l e e be ta j u'à q u'e l soit com pl m e nt stabl usq l e ète e e t q u'e l possède ls fonctionnal l e e ité néce ssaire pour être considéré com m e « finie ».L s im age suiv e ante s m ontre nt l e trav q ue nous com ptons e ffe ctue r dans ail l e nir. 'av

Issue 4 M ai 2006

com m e nçons à prépare r une docum e ntation adéq uate .Ce l e st re ndu possibl grâce à une a e éq uipe e xcl e m e nt assignée à l usiv a production de docum e ntation, à lur e traduction e t organisation e n un tout l ue .Un re m e rcie m e nt particul r pour ogiq ie Alssandro Progl q ui traduit l e io a docum e ntation e t q ui adm inistre l e w ik i(touj ours e n ph ase de dév l m e nt), e oppe pour M artin M ack inl pour l re lcture ay a e final de l traduction ital n- angl e t à e a ie ais Antonio Di Ce cca e t Giov anni L a q ui ont anz participé actice m e nt à l ce tte traduction a ital n- angl ie ais.

L nouv l inte rface , m êm e si e l util a e l e l e ise l 'idée de l v rsion 0. e st prude m m e nt a e 8, pl anifiée pour q ue l nce m e nt soit sim pl 'age e e t intuitif.Ch aq ue él e nt à été étudié av c ém e soin pour être facil à com pre ndre e t à e util r. ise M êm e si l rface se ra dév l 'inte e oppée pour de v nir e ncore pl intuitiv , nous e us e

L proje tM ak e H um an e

w w w . e nde rart. bl org

45

V d'initié ue
Sort ie M ak e H um an e st conçu pour être un outil très spécifiq ue , l ité à un ch am p im d'appl ication précis: l m odél a isation rapide de pe rsonnage 3D profe ssionne l possédant tout ls caractéristiq ue s pour l e 'anim ation av c de s program m e s adaptés (M aya, M ax, e Blnde r, e tc.. Par conséq ue nt, c'e st un e .). outil ui trouv ra sa pl dans ls pipe l q e ace e ine profe ssionne l e t q ui n'e st ni ne préte nd s, être une fin e n soi.Additionne l m e nt, dans l e q u'il capabl de fournir de s re ndus soit e ph otoréal s du suj t.D'une part il ut iste e pe se rv de prév ir isual isation d'une év ntue l e l e pré- production( de j u, fil ou autre s.. e t e m .), d'autre part , il ut être util par ls pe isé e artiste s pour produire de s im age s finie s(affich e s, galrie s, e tc.. On pe ut donc e .). dire q u'il a de ux grande s possibil pour y ités ls sortie s de M ak e H um an: e

Issue 4 M ai 2006

une m e sure l ité, nous v ons égalm e nt im oul e q ue M ak e H um an atte igne un niv au e profe ssionne l e c de s pose s statiq ue s e t av

L 'aide de s m ode lu rs de l e a com m u nau t é M ode lurs e Tout ls m ode lurs connaissant ls e e e fonctionnal de base de Blnde r sont ités e inv à nous re j ités oindre e t nous aide r.L a réal isation d'un nouv au m odificate ur e «m orph » e st très sim pl e t ne re q uie rt e aucune connaissance e n program m ation. Ce l n'e st re q uis uniq ue m e nt si v v e z a ous oul 1) L e xport dans ls form ats ls pl ' e e us e xporte r un fich ie r « . targe t ».Par e xe m pl, e courants, com patibls av c l pl grand e e e us e ssaye z dire cte m e nt de puis M ak e H um an? . nom bre s de program m e s. Un script Blnde r spécialappe l e , é 2) L re ndu ph otoréal (m ais statiq ue ) de e iste «M ak e Targe t», tél arge abl sur l site du éch e e pe rsonnage s ,assortis de ch e v ux e t de e proj t de l Fondation Blnde r e st e a e v m e nts,dans ls pose s ch oisie s, approprié néce ssaire . ête e pour l prév a isual isation e t l production a C'e st un outil intére ssant car il très d'im age s. v pe rm e t de m anipulr ls form ats « . ous e e bs ».Une courte introduction à son util istion se Actue l m e nt se ul' e xport au form at OBJ l e l trouv ici. e e st supporté, bie n q ue l form at OBJsoit e de v nu un standard, nous av l ntion D év l e ons 'inte e oppe urs d'aj oute r pl de form ats.Be aucoup de us L 'aide de l part de dév l urs e st a e oppe fonctionnal ont été prototypée av c ités e bie nv nue m êm e si, év m m e nt, l e ide a pyth on, com m e ls ch e v ux, dont il e e suffit de participation e st soum ise à de s règls e traduire l code e n C+ + e t à l e 'intégre r spécifiq ue s e t l 'attribution de s tâch e s par propre m e nt dans l rface .En ce q ui 'inte l inistrate ur.Pour l 'adm 'instant, nous av ons conce rne l re ndu, nous trav l sur un e ail ons be soin un e xpe rt e n program m ation sous m ote ur de m atériau de pe au conform e à W indow s car l pl a upart de s dév l urs e oppe Re nde rm an.V trouv re z ici q ue lue s ous e q trav lnt sous l ail e inux, e t c'e st pour ce l q ue a im age s re ndue s av c Pixie . e l v rsion W indow s à be soin d'un code ur a e pour dirige r ls optim isations, porte r ls e e l ibrairie s, e t pour l v a érification de l 'instal ur, e tc l e

L proje tM ak e H um an e

w w w . e nde rart. bl org

46

V d'initié ue
Re ndu découpage / ram e s sur f l f rm e de re ndu Re sPow e r a e
L 'idée de base du re ndu Spl it/Fram e e st de casse r une im age e n pl urs m orce aux usie appe l "buck e ts".Ch aq ue m orce au e st és e nsuite re ndu sur un ordinate ur séparé par - Cory K ing and Earl Eh l r y inge donc pl urs (pote ntie l m e nt une usie l e ce ntaine ou pl m orce aux pe uv nt e tre us) e Som m aire : traités e n paral e .Ce tte accélartion e st l èl e I - Qu'e stce que l re ndu Spl e it/Fram e ? l inéaire e n th éorie , ce q ui signifie q u'une II - Com m e ntRe sPow e r e ffe ctue l re ndu e im age découpée e n 100 m orce aux de v rait Spl it/Fram e ave c Blnde r ? e être re ndue 100 fois pl v q ue l m êm e us ite a III - A propos du ré- asse m blm e nt? e im age cal ée e n un se ul orce au. cul m IV- Que l accél l e ération apporte l Spl e it/Fram e ? M ale ure use m e nt, à cause de l l h a oi V- Exe m pls concre ts e d'Am dah lce n'e st pas l cas bie n q ue , e VI - Possibil connus ités l 'accél ération re ste asse z re m arq uabl. e Re garde z l ncart pour pl d'inform ations 'e us I - Qu 'e st ce q u e l re ndu e sur Am dah l . Spl / it Fram e ? Re sPow e r e st constam m e nt à l re ch e rch e L re ndu Spl a e it/Fram e n'e st pas un conce pt de m éth ode s pour accél r l proce ssus ére e nouv au e t e st disponibl dans de e e de création de conte nu 3d e t pl us nom bre ux m ote urs de re ndu 3D de puis de s particul m e nt dans l dom aine du ière e année s.L s sol e utions 3D profe ssionne l s l e re ndu.Accél r ls te m ps de re ndu ére e te l s q ue 3DStudio e t L tw av l e igh e d'anim ations av c de s ce ntaine s ou de s e supporte nt l re ndu Spl e it/Fram e m il rs d'im age s e st asse z sim pl;il l ie e suffit nativ m e nt, bie n q u'av c ce s sol e e utions ls e de re ndre ch aq ue im age sur un ordinate ur av antage s du re ndu Spl it/Fram e ne sont différe nt e t donc de re ndre pl urs usie v e s q u'e n util isibl isant une fe rm e de re ndu im age s e n paral e .L re ndu Spl l èl e it/Fram e com m e Re sPow e r. suit basiq ue m e nt l m êm e proce ssus, e se ulm e nt il st conçu pour ls im age s e e e II - Com m e nt R e sPow e r fixe s. e f e ct e l re ndu Spl / f u e it Fram e

Issue 4 M ai 2006

av c Blnde r ? e e L 'API Pyth on de Blnde r a de s facil e ités pour réal r un "Borde r Re nde r".Ce l ise a signifie sim plm e nt q u'une se ction e re ctangul de pixe l d'une im age pe ut aire s être sélctionnée e t q ue l m ote ur de e e re ndu v cal e r uniq ue m e nt ls pixe l à a cul e s l 'intérie ur de ce re ctangl, l e aissant tout l e re ste noir.En util isant ce tte m éth ode , Re sPow e r pe ut div r une im age e n un ise nom bre arbitraire de m orce aux e t re ndre ch aq ue m orce au sur un ordinate ur séparé. Ensuite , e n util isant un autre l ogicie l nope source appe l Im age M agick , l age e st é 'im autom atiq ue m e nt re tail pour e nlv r l ée e e tous ls e space s noir e n trop.L résul de e e tat ch aq ue m orce au e st sauv com m e une é im age séparée dans l répe rtoire de re ndu e de l isate ur. 'util L capacité à re ndre de s portions séparée s a d'une im age e n paral e autorise ls l èl e artiste s 3D q ui trav lnt av c de s im age s ail e e fixe s à tire r pline m e nt partie de s e av antage s d'une fe rm e de re ndu.Av c e ce tte te ch niq ue , une im age pe ut être re ndue à pline résol e ution e n l space de 'e q ue lue s m inute s ch e z Re sPow e r l où ce l q à a pre ndrait de s h e ure s, ou m êm e de s j ours pour re ndre à l m êm e tail e t à l m êm e a l e a q ual sur un se ul ité ordinate ur.

Re ndu Spl it/Fram e sur Re sPow e r Supe r/Farm

w w w . e nde rart. bl org

47

V d'initié ue
En pl de tout ce l un artiste pe ut us a, continue r à am él r sa scène ou iore trav lr sur q ue lue ch ose de ail e q com pl m e nt différe nt pe ndant l re ndu ète e de son im age puisq ue sa m ach ine ne v pas a être buggée av c l tâch e pénibl de re ndu. e a e III - À propos du réasse m blm e nt ? e Re sPow e r a réce m m e nt introduit l a capacité à ré- asse m blr tous ls m orce aux e e d'un re ndu Spl it/Fram e av c un proce ssus e q ue nous appe l "stitch ing".Pour ls ons e im age s soum ise s e n tant q ue Spl it/Fram e , il a une com m ande sur l page de s y a trav appe l "Stitch ".L réaux ée e asse m blm e nt util une fois e ncore e ise Im age M agick pour pl r tous ls ace e m orce aux d'im age e nse m bl de façon e program m ée dans une im age de tail l e com pl .Tous ls m orce aux indiv ète e idue l s re ste ront disponibls au tél arge m e nt si e éch l isate ur l souh aite , m ais une im age 'util e additionne l appe l l e ée "fram e _ x. stitch e d. xt" apparaîtra dans l e e dossie r de re ndus, une fois l e réasse m blm e nt fini, où 'x' e st l num éro e e de l age e t 'e xt' l xte nsion de fich ie r i. . 'im 'e e png, j bm p, e tc. pg, Im age M agick fonctionne e n l de igne com m ande donc l coût associé au e dém arrage d'une inte rface graph iq ue d'util ur e st com pl m e nt él iné. isate ète im Ce l signifie q ue pl de re ssource s sont a us disponibls pour être al e l s au ouée proce ssus de réasse m blm e nt, e t ce q ui e signifie q ue ls consom m ate urs e obtie ndront l résul final us e tat pl rapide m e nt.Un autre av antage du fonctionnne m e nt e n l de com m ange igne d'Im age M agick e st q ue l réasse m blm e nt e e pe ut être com pl m e nt autom atisé.Av c ète e une se ul l de com m ande , l fe rm e v e igne a a ch e rch e r toute s ls im age s re q uise s, ls e e donne r à Im age M agick e t atte ndre l e résul final tat . Ce tte capacité e st l m e nt supérie ure à arge l v il m éth ode de ré- asse m blm e nt de a ie l e e m orce aux d'im age s où ls util urs e isate de v nt util r un l aie ise ogicie l d'édition ph oto te l ue Ph otosh op e t pl r q ace m anue l m e nt toute s ls im age s e nse m bl l e e e pour obte nir l résul final e tat . IV- Qu e l accél l e érat ion apport l Spl / e e it Fram e ? Com m e j l dit préce de m m e nt, e 'ai l 'accél ération th éoriq ue pour l re ndu e Spl it/Fram e e st l inéaire , donc un découpage de 50x50 de v être re ndu rait 2500 fois pl v q ue sans découpage . us ite M ale ure use m e nt, Re sPow e r n'e st pas e n h m e sure d'assure r tous ls résul v e n e tats rais th éorie (l ls prix sont *incroyablm e nt* à, e e

Issue 4 M ai 2006

élv e t ce q ui fonctionne e n th éorie ne e és) fonctionne pas touj ours ici.L 'acccél ération e st considérabl av c de s découpage s de e e l 'ordre de 16 m orce aux j u'à 400 usq m orce aux.M ale ure use m e nt il a de h y nom bre ux facte urs im pl ués dans l iq a déte rm ination du m e il ur découpage , e t l e ls e ssais e t ls e rre urs sont généralm e nt e e e l m e il ure façon de trouv r l découpage a l e e e optim al . Parce q ue Blnde r e st se ulm e nt util e e e isabl sur Re sPow e r e n ach e tant un abonne m e nt, ls consom m ate urs ne doiv nt pas e e s'inq uiéte r de ch oisir un m auv ais découpage .Si un découpage 2x2 n'e st pas asse z rapide , v pouv z e ssaye r un 4x4. ous e Si v com m e nce z av c 10x10, e t q ue ous e v ête s à un point de re nde m e nt ous décroissant, v pouv z re v nir à un ous e e découpage 8x8. V- Exe m pls concre t e s L fich ie r util pour déte rm ine r ce s e isé durée s pe ut être trouv ici.Ce l v é a ous pe rm e t d'e ffe ctue r l re ndu sur v e otre propre systèm e pour déte rm ine r q ue l l e accél ération v pouv z atte ndre e n ous e util isant l Spl e it/Fram e sur Re sPow e r Supe r/Farm . h ttp://w w w . spow e r. /~ CoryK ing/spl re com i t_ fram e _ te st/

Re ndu Spl it/Fram e sur Re sPow e r Supe r/Farm

w w w . e nde rart. bl org

48

V d'initié ue
V ls durée s re q uise s pour re ndre ce oici e fich ie r av c différe nts découpage s e n util e isant uniq ue m e nt ls noe uds de re ndu ls pl e e us rapide s disponibls sur l fe rm e .L résol e a a ution de ch aq ue im age re ndue e st proch e de 2048 pixe l x 2048 pixe l L s l rs ch ange m e nts s s. e ége sont dus au fait q ue l l ur e t l h aute ur de a arge a l age doiv nt être un m ul e du nom bre 'im e tipl de m orce aux pour q ue l réasse m blm e nt e e fonctionne nt corre cte m e nt.Par e xe m pl, une e im age de 800 pixe l x 600 pixe l ne pourrait s s pas être re ndue av c un découpage de 7 x 7 e parce q ue 7 n'e st pas un div ur de 800 ou ise 600. Re m arq ue z bie n q ue ls te m ps dépe nde nt de e pl urs facte urs incl usie uant l com plxité de l a e a scène , l disponibil de s noe uds de re ndu e t a ité autre s..En raison de ce s facte urs, ce pe tit . éch antil de donnée s e st asse z incoh ére nt. l on Un éch antil de donnée s pl robuste l on us m ontre rait une courbe de progre ssion pl us douce e ntre ls points e
1 x 1 - 2048 pixe l x 2048 pixe l s s re ndu 11 h 06 m n 46 s 2 x 2 - 2048 pixe l x 2048 pixe l s s re ndu 05 h 34 m n 08 s 3 x 3 - 2048 pixe l x 2048 pixe l s s re ndu 01 h 53 m n 11 s 4 x 4 - 2048 pixe l x 2048 pixe l s s re ndu 01 h 32 m n 55 s 5 x 5 - 2050 pixe l x 2050 pixe l s s re ndu 01 h 13 m n 21 s 6 x 6 - 2046 pixe l x 2046 pixe l s s re ndu 01 h 01 m n 11 s 7 x 7 - 2051 pixe l x 2051 pixe l s s re ndu 00 h 27 m n 17 s 8 x 8 - 2048 pixe l x 2048 pixe l s s re ndu 00 h 40 m n 53 s 9 x 9 - 2052 pixe l x 2052 pixe l s s re ndu 00 h 17 m n 17 s 10 x 10 - 2050 pixe l x 2050 pixe l s s re ndu 00 h 27 m n 54 s 10 x 20 - 2040 pixe l x 2050 pixe l s s re ndu 00 h 13 m n 27 s 20 x 20 - 2040 pixe l x 2040 pixe l s s re ndu 00 h 33 m n 21 s

Issue 4 M ai 2006

20 x 30 - 2040 pixe l x 2040 pixe l s s re ndu 00 h 10 m n 10 s 20 x 40 - 2040 pixe l x 2040 pixe l s s re ndu 00 h 9 m n 27 s 30 x 30 - 2040 pixe l x 2040 pixe l s s re ndu 00 h 16 m n 31 s

Re ndu Spl it/Fram e sur Re sPow e r Supe r/Farm

w w w . e nde rart. bl org

49

V d'initié ue
Am dah l s Gus t s on: une conf v af ront ion paral e at l èl
L l d'Am dah l a oi établ q u'un proce ssus it paral e ne pe ut pas s'ach e v r dans de s l èl e proportions l inéaire s parce q u'une portion de ch aq ue program m e doit s'e ffe ctue r e n série .Ce tte portion établ une l ite à it im l 'accél ération q ue l pe ut e spére r obte nir 'on e n additionnant ls proce sse urs.Si 80% de l e a durée du program m e e st passée dans ce tte portion e n série , al additionne r une ors infinité de proce sse urs pe ut él ine r au pl im us 20% de l durée d'e xécution total du a e program m e e t ce l e n supposant q ue ls a e com m unications im pl uée s n'ont pas de iq coût. Av c l re ndu, l pource ntage e st e e e généralm e nt inv rsé : 1% ou m oins du e e te m ps de re ndu e st passé dans une portion e n série , donc additionne r ls proce sse urs e pe ut v donne r une accél ous ération pre sq ue l inéaire : passe r d'1 à 2 proce sse urs v ous donne ra pre sq ue l doubl de capacité de e e traite m e nt e t passe r d'1 à 700 proce sse urs m ul ie ra l capacité de traite m e nt par tipl a 700.En d'autre s te rm e s, si v v e z ous oul re ndre 700 im age s d'une anim ation, e t q ue v av z 700 ordinate urs pour l faire , v ous e e ous pouv z v atte ndre à ce q ue ce l pre nne e ous a approxim ativ m e nt l q uantité de te m ps e a q ue ce l a pris pour re ndre l pre m ière a a im age sur 1 ordinate ur.Ch e z Re sPow e r? , nous v oyons régul m e nt ce tte sorte ière d'accél ération pour ls anim ations. e M ais q u'e n e st- il s re ndus Spl de it/Fram e ? Pe ut- on div r une im age e n 700 e t obte nir ise q u'e l se cal e 700 fois pl v ? l e cul us ite M ale ure use m e nt, pour ls im age s h e indiv idue l s, l pource ntage e n série l e e im pl uée e st be aucoup pl significatif q ue iq us pour ls anim ations, e t v com m e nce z à e ous v un point de re nde m e nt m axim um oir be aucoup pl tôt.Com m e ls graph iq ue s l us e e m ontre nt, v v z un énorm e pic très ous oye rapide m e nt, m ais après e nv iron 100- 200 ordinate urs, aj oute r de s m orce aux n'accél pas be aucoup ls ch ose s. ère e Pourq uoi ce l Et bie n J n Gustafon a créé a? oh une réfutation d'Am dah l ui e xpl ue ce l q iq a asse z bie n.Av c un se ul ndu Spl e re it/Fram e , l tail du probl e de m e ure inch angée , e t a l e èm donc v otre accél ération suit l l d'Am dah l a oi . L form e de l courbe re sse m bl pre sq ue a a e e xacte m e nt à une re prése ntation graph iq ue de l uation d'Am dah l 'éq : accélration=1/(s+ p/N) e

Issue 4 M ai 2006

Av c ls anim ations, nous av te ndance à e e ons augm e nte r l tail du probl e pl q ue l a l e èm us e nom bre de proce sse urs.Com m e résul tat, nous v oyons une accél ération où 400 im age s finisse nt dans approxim ativ m e nt l m êm e e a q uantité de te m ps q ue 1 im age .Nous n'av pas augm e nté l v sse de ch aq ue ons a ite im age indiv idue l nous av j l e ons uste cal é cul pl d'im age s.Donc, e st- ce q u'Am dah l ait us av tort, ou Gustafon?L s te sts de Re sPow e r? e indiq ue nt q u'il ont tous ls de ux raison, e n s e fonction de v otre pe rspe ctiv .Si v e ous conse rv z l tail du probl e constante e t e a l e èm aj oute r de s proce sse urs, v v rre z une ous e courbe de form e très l ogarith m iq ue av c un e m axim um de bénéfice s autour de 100- 200 ordinate urs (au m oins av c l scène te st q ue e a nous av util ).Si v ch ange z l tail ons isée ous a l e du probl e e n conj èm onction av c l nom bre e e de proce sse urs, v v rre z une courbe ous e pre sq ue l inéaire . En fin de com pte , l Dr.Yuan Sh i à e l 'univ rsité Te m pl, a été capabl de prouv r e e e e m ath ém atiq ue m e nt q ue Gustafon e t Am dah l disaie nt tous ls de ux e xacte m e nt l m êm e e a ch ose , si on pre nait e n com pte l précision 'im dans lurs te rm inol s re spe ctiv s. e ogie e

Re ndu Spl it/Fram e sur Re sPow e r Supe r/Farm

w w w . e nde rart. bl org

50

V d'initié ue
Am dah l s Gus t s on: une conf v af ront ion paral e at l èl
L ur form uls fonctionne nt toute s ls de ux pour l m êm e ch ose , av c de s résul e e e a e tats q ui donne nt ce q ue nous av v ch e z Re sPow e r?: une tail de probl e statiq ue ons u l e èm produit un point d'accél ération l ite , m ais de s proce sse urs additionne l v im s ous pe rm e tte nt de résoudre de s probl e s pl grands dans l m êm e q uantité de èm us a te m ps.Donc grâce au Dr.Sh i nous pouv v q ue l ons oir 'univ rs a e ncore un se ns e t e q ue l paix e st re storée . a
R éf nce s: ére h ttp://fr. ik ipe dia. w org/w ik i/L d%27Am dah l oi_ (Français) h ttp://e n. ik ipe dia. w org/w ik i/Am dah l l (Angl 's_ aw ais) h ttp://j cis. m pl. du/~ sh i/docs/am dah l dah l tm l oda. te ee /am . h h ttp://w w w . . e sl gov scl am ab. /Publ ications/Gus/Am dah l aw /Am dah l h tm l sL s.

Issue 4 M ai 2006

FIg2.L scriptde dépl m e nt. e oie

Re ndu Spl it/Fram e sur Re sPow e r Supe r/Farm

w w w . e nde rart. bl org

51

En rev ue
3D Cre ature w ork sh op
BilFlm ing e t Rich ard H .Sch rand l e
Dans ce num éro nous v proposons une ous doubl critiq ue de l re .Nous j tte rons un e iv e coup d'oe il « 3D Cre ature W ork sh op » de à BilFlm ing e t puis à l se conde édition l e a q u'il co- écrite av c Rich ard H . rand. a e Sch L s de ux l re s re couv nt ls m êm e s e iv re e étape s e t te ch niq ue s, l se conde édition a com portant q uatre nouv aux ch apitre s e m e ttant e n v e ur l création de créature s al a fantastiq ue s e t l 'anim ation de m odèls e se ul Ce tte édition re groupe aussi de s. nom bre use s nouv l s créature s util s el e isée pour il l r de s te ch niq ue s. ustre se ction couv rant pl e n profonde ur l utot e te xturage .BilFlm ings nous m ontre l e q ue lue s te ch niq ue s utils pour aj q e oute r de s détail réal s à v te xture s. s iste os Ce rte s, ce s de ux éditions sont q ue lue pe u q v il s, m ais aucune nouv l oe uv parue ie l e el e re ne surpasse ni ne re m pl l q uantité ace a d'inform ation proposée dans ce s l re s.Si iv v v e z q ue v créature s/pe rsonnage s ous oul os soie nt autant q ue possibl réal s e t e iste se m blnt anim ée s de v , il ous faut e ie v re garde r au m oins l de ce s de ux l re s. 'un iv

Issue 4 M ai 2006

Si v suiv z l l n suiv v pourre z tél arge r un "ch apitre ous e e ie ant, ous éch éch antil de l se conde édition ch e z Ch arls Riv r M e dia. l on" a e e

3D Cre at re W ork sh op u par BilFlm ing l e Si v av z l de s de ux édition, v posséde z une re ssource ous e 'une ous iure ine stim abl sur l m odél e a isation e t l création de créature s/pe rsonnage s. · Re l : 450 page s a · Édite ur: Ch arls Riv r M e dia;Bk & CD Rom e dition (M ai 19 9 8) e e Ch aq ue l re débute av c une introduction com pl sur l de sign de s iv e ète e ·L angue : Angl ais créature s.Quand v passe re z ls étape s de création d'une biograph ie ous e · ISBN: 1886801789 d'une créature ce l v aide ra dans v décisions sur l de sign.Il a a ous os e y aussi une intére ssante partie sur l v e ur du m atérie l source e t a al de 3D Cre at re W ork sh op, Se conde édit u ion (Graph ics Se rie s) com m e nt ce l pe ut s'intégre r dans l conce ption de v a a otre créature . par BilFlm ing and Rich ard H .Sch rand l e iure L s principals se ctions suiv s contie nne nt de s ch apitre s q ui couv nt · Re l : 441 page s e e ante re · Édite ur: Ch arls Riv r M e dia;2 e dition (1 fév r 2001) e e rie l m odél a isation av c diffe re nt program m e s. m êm e si ce l pe ut v e Et a ous angue : Angl ais ote r l nv d'ach e te r ce l re , n'y faite s pas atte ntion.L s tutoriaux sont · L 'e ie iv e bie n écrits e t m êm e s'il sont de stinés à de s program m e s spécifiq ue s, il · ISBN: 1584500212 s s pauv nt très bie n s'appl ue r aux outil e t te ch niq ue s de Blnde r. e iq s e Une fois l m odél a isation de l créature de v a otre ch oix te rm inée , il un y

L re e n re v iv ue

w w w . e nde rart. bl org

52

En rev ue
3D Ph otore al toolit ism k
par BilFlm ing l e
Dans ce t articl nous e faisons l a critiq ue de "3D Ph otore al ism toolit" de Bil k l Flm ing. e L partie I e st une introduction aux él e nts q ui a ém com pose nt l ph otoréal e , c'e st une v e ism ue d'e nse m bl de ce q ui v être abordé e n détail e a s dans l re ste du l re . e iv

Issue 4 M ai 2006

L partie II nous pl a onge dans ls te ch niq ue s de e m odél isations q ui augm e nte nt ls détail de s e s m odèls, incl l isation de s form e s e n v e uant 'util is, ls j e ointure s,ch anfre ins, filts, e tc.Il e aussi de L l re a q ue lue s inconv nts.Il e parl e iv q énie couv un re l m anière dont ls ch ose s sont fixée s e ntre e l s, ch am p asse z l av c un nom bre re l e m e nt a e l e arge e ativ com m e de s m atériaux dont ce s ch ose s sont faite s. faibl de page s, ce l affe cte ce rtaine partie q ui ne e a sont pas aussi détail s q u'on l v l ée e oudrait.L pl a us L partie III, Flm ing e xpl ue ls te ch niq ue s de a e iq e grande partie du l re couv ls 3 pre m ie rs iv re e surfaçage , e n se conce ntrant sur ls e ch apitre s, ls de ux de rnie rs étant ainsi pauv e n e re e détail En concl s. usion, étant donné q ue l l re e st e iv Av z v déj fondam e ntaux, com m e ls surface s q ui e ous à v il nt, l isation corre cte de s spécul s, un pe u ancie n se l ls standards e n ie l isse 'util aire on e trav l de ail é com m e nt util r ls im age s e t ls m aps? ise e e ? inform atiq ue (19 9 8), ce rtaine s te ch niq ue s, l ongue s procédurals. e notam m e nt ls te ch niq ue s d'écl e airage , accuse nt h e ure s pour un pe u l .Néam m oins, ce l re n'e st pas 'âge iv m odél r, ise a spécifiq ue à une appl ication e t com m e ls e grée r, m e ttre L partie IVtraite de s te ch niq ue s de m ise e n ure isual r v ise otre im age , te ch niq ue s e nse ignée s sont bie n fondée s, l e e n scène e t il ine r v l um otre production, j uste pour scène pour incl prév q ue l él e nts à incl , com m e nt re m pl l s ém ure ir a lcte ur trouv ra q ue ce s "trucs" ne se ront pas de s e e l re ndre e t dire " q ue lue ch ose ne v pas? Si a q a " scène , e tc. inconv nts. énie v n'étie z pas capabl de trouv r ce q ue ous e e "q ue lue ch ose " était ce l re e st pe ut être fait q iv L partie Vnous parl de l isation de s angls a e 'util e Ce ci e st un incontournabl pour ls infograph iste e e pour v ous. de cam éra e t d'écl airage pour e n tire r l m e il ur débutant e t inte rm édiaire s e t m êm e pour ls pl e l e e us profit.Encore une fois l nt e st m is sur l 'acce a e xpérim e ntés pourront trouv r q ue lue s conse il e q s "3D Ph otore al toolit" de BilFlm ing, ism k l e th éorie e t l pact de ce s param ètre s sur l age q u'il ne connaissaie nt pas ou n'y av nt pas 'im 'im s aie propose de nom bre use s idée s sur l façon a final, il e l ustré av c de s e xe m pls du e e pe nsés d'arriv r au tant conv "ph otoréal e ".Ce e oité ism fonctione m e nt. n'e st pas un l re q ui v v e xpl ue r ,e n l iv a ous iq ui Nom : 3D Ph otore al Toolit ism k m êm e ,pas à pas, com m e nt arriv r à ce résul A e tat. En q ue lue s m ots, ce l re ne décris pas tant ls q iv e Aute ur: BilFlm ing l e l pl , c'e st un e nse m bl de bonne s idée s q ue a ace e nous fait re m arq ue r à q ue l point Édition: 19 9 8 v pouv z util r pour v aide r à am él r te ch niq ue s q u'il ous e ise ous iore ons Re l : 328 page s iure v otre h abil à crée r- une v trousse à outil ité raie s. nous de v faire atte ntion à notre e nv ironne m e nt.En tant q u'artiste s nous nous Édite ur: J n W ily & Sons, Inc. oh e ons e e angue : Angl ais Ce l re e st div e n cinq partie s, ch acune couv iv isé re de v d'obse rv r e n profonde ur l m onde nous L e e s ISBN 0- 471- 25346- 4 un dom aine particul r du proce ssus de création. e ntourant afin de trouv r ls pe tits détail q ui, ie q uand il sont abse nts, font re ndre nos scène s pe u s

nature l s.Un bon e xe m pl q ue Flm ing util l e e e ise pour m ontre r ce l e st l usion d'une soudure a 'incl e ntre une bouch e d'ince ndie e t sa base .Sans l a soudure , m êm e av c toute ls te xture s e t e e l airage , l age se m bl av un probl e .L 'écl 'im ait oir èm a se ul addition de q ue lue s pol e q ygone s font q ue l age re sse m bl à une ph otograph ie . 'im e

L re e n re v iv ue

w w w . e nde rart. bl org

53

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Bruno O k ano - " Sam ara"
w w w . e nde rart. bl org

54

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Kadir Ce l - " oddy" ik M
w w w . e nde rart. bl org

55

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Kadir Ce l - " ik Robot "
w w w . e nde rart. bl org

56

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Tim o - " rica M as k " Af
w w w . e nde rart. bl org

57

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Z ool - " e Prince s s 2" y Th
w w w . e nde rart. bl org

58

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Z ool - " e Prince s s " y Th
w w w . e nde rart. bl org

59

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Z ool - " e re is no l it y Th im "
w w w . e nde rart. bl org

60

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Adre a Giro - " Dino"
w w w . e nde rart. bl org

61

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Bl iz - " ak Face s "
w w w . e nde rart. bl org

62

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Blnde r ak i - " l e Be aKis s "& " e n Cre w m an" Irk
w w w . e nde rart. bl org

63

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Blnde r ak i - " e Robopat & " uck y" o" Pl
w w w . e nde rart. bl org

64

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - L De l" uis - Aguil h e ad" a
w w w . e nde rart. bl org

65

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Calb Eph rat - " e Knigh t e ah Th "
w w w . e nde rart. bl org

66

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Roge rio Pe rdiz - " rion W IP" O
w w w . e nde rart. bl org

67

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Roge rio Pe rdiz - " rion W IP" O
w w w . e nde rart. bl org

68

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Salador gb Pe rdiz - " ie nt Ch il e nt v M os m on"
w w w . e nde rart. bl org

69

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Sim on Baudry - " Cim e t rre " ie
w w w . e nde rart. bl org

70

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Sim on Baudry - " e dus e " M
w w w . e nde rart. bl org

71

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Rich - " as k e d" M
w w w . e nde rart. bl org

72

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Z ach Gol t in - " ict ds e L or"
w w w . e nde rart. bl org

73

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - T ony M ul n - " e ol m an & t e be an" l e Th d h
w w w . e nde rart. bl org

74

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Roj - " a Gobl m al & Gobl f m al" in e in e e
w w w . e nde rart. bl org

75

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Roj - " rc m al & O rc f m al" a O e e e
w w w . e nde rart. bl org

76

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Roj - " um an f m al & " e xt a H e e T ure bl " ock
w w w . e nde rart. bl org

77

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Roj - " e lt arm e d" a Sk e on
w w w . e nde rart. bl org

78

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

Farm e r

M atrix

par - Grze gorge M ich al - " ak Bogdh ans "
w w w . e nde rart. bl org

79

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

M atrix2

Rape r

par - Grze gorge M ich al - " ak Bogdh ans "
w w w . e nde rart. bl org

80

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

Spide y

W ade r

par - Grze gorge M ich al - " ak Bogdh ans "
w w w . e nde rart. bl org

81

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - J onat am W il s on - " h l im Bus t "
w w w . e nde rart. bl org

82

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - J onat am W il s on - " h l im Bus t "
w w w . e nde rart. bl org

83

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - J onat am W il s on - " h l im Bus t "
w w w . e nde rart. bl org

84

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Ce k h une n - * Prot yping art e " h t ot icl As ray"
w w w . e nde rart. bl org

85

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Ce k h une n - * Prot yping art e " am e r Se t ot icl Cre "
w w w . e nde rart. bl org

86

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Ce k h une n - * Prot yping art e " ot icl Sugar Ful l "
w w w . e nde rart. bl org

87

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Ce k h une n - * Prot yping art e " ot icl PEZ Adv e " il
w w w . e nde rart. bl org

88

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Ce k h une n - * Prot yping art e " ot icl PEZ Exact y Final" l e
w w w . e nde rart. bl org

89

Gal erie

Issue 4 M ai 2006

par - Ce k h une n - * Prot yping art e " ot icl PEZ Nicot ine Final" e
w w w . e nde rart. bl org

90

CONTRI ONS BUTI
Pe rs onne l Blnde rart de e
GauravNaw ani Sandra Gil rt be Nam Ph am K e nron Dil l on Édite ur/Conce pte ur Dire cte ur d'édition/Corre cte ur Adm inistrate ur W e b/Corre cte ur Corre cte ur e xtraordinare

Issue 4 M ai 2006

Cont ribut ur du Blnde rart e e
T t u orie l Papil du l on Ch ristian Guck e l rge r sbe h ttp://w w w . abyi. / com M ak e h u m an M anue l Bastioni Alssandro Progl e io Antonio Di Ce cca Giov anni L a M artin anz h ttp://source forge . t/proj cts/m ak e h um an/ ne e L m odél ion de pe rso par Pl m if ros a isat u e M anue l re z (Picasus) Pe Cl audio Andaur (m alfico) e h ttp://w w w . um ife ros. / pl com Blnde r2pov e J M auricio Rodas R.(M orfe us) osé L prot ypage rapide av c Blnde r e ot e e Cl Eick e K uh ne n (F. aas ip2) w w w . brd. ck de w w w. concol de ori. D e sign de pe rso 2D e sq u issé pou r l 3D a Rogério Pe rdiz (rogpe r) L re e n R e v - 3D Ph otore al Toolit iv u ism k Ed Cick a R e spow e r Cory K ing Earl Eh l r y inge h ttp://w w w . spow e r. / re com

w w w . e nde rart. bl org

91

Proch ainem ent
Is s ue 5 dis ponibl e n J lt 2006 e uil e
Th èm e : Articls : e L m odél a isation de trucs e t ls scripts Blnde r e e Util isation de Blnde r pour ls j ux 3d e e e Div rs approch e s de l m odél e a isation Am él v ioré otre Blnde r v ls Scripts e ia e

Issue 4 M ai 2006

Re m e rcie m e nts
M e rci à tous ls m otiv du Blnde r Cl : e és e an h ttp://w w w . e nde rcl org/ bl an. À toute l uipe de s traducte urs : ’ éq Fabie n (W indSpirit) Yannick Guérin (dark m og) Th ibaud (Tibo) Éric Stre it (Ericoune t) Sam ue l ah aut (J Fl DragonB) Tirico Ém il L ie ourdin (Al ae ) im Et à J ason Bl (Snark ) pour l m ise e n page ary a v Scribus. ia Et bie n sûr aussi aux aute urs q ui nous ont pe rm is de traduire ce m agaz ine .

Dis cl e r aim
blnde rart. ne pre nd aucune re sponsabil e n ce q ui conce rne l e org ité e m atérie l t sa nature q ue ce l soit e xpl ou im pl , ou de l e a icite icite a précision de l ’ infor- m ation publ dans ce m agaz ine PDF.Blnde rart. iée e org e t ls col e l aborate urs nie nt toute garantie , e xpl ou im pl , incl icite icite uant, m ais non l itée à, e t notam m e nt toute garantie de v e ur m arch ande ou im al d’ adéq uation à un de sse in particul r.Toute ls im age s e t articls sont ie e e produit/re produit av c l xpre sse autorisation de s aute urs. e ’ e Ce m agaz ine PDF e st m is à disposition sous l l nce Cre ativ Com m ons a ice e ‘ Attribution- NoDe riv 5’ s2. L l nce CC e st disponibl à l sse a ice e ’ adre h ttp://cre ativ com m ons. e org/l nse s/by- nd/2. e gal ice 5/l code

w w w . e nde rart. bl org

92

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful