P. 1
La performance énergétique des bâtiments. Comment moduler la règle pour mieux atteindre les objectifs

La performance énergétique des bâtiments. Comment moduler la règle pour mieux atteindre les objectifs

|Views: 346|Likes:
Published by maelcroyal

More info:

Published by: maelcroyal on Dec 23, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/22/2011

pdf

text

original

Il est frappant pour des personnes non familières du secteur du bâtiment de
découvrir que ce qu'on appelle le « calcul réglementaire », c'est à dire la mesure de
la performance énergétique telle qu'elle ressort d'une évaluation conventionnelle,
tient lieu de guide exclusif pour certains choix techniques. Ainsi en est-il de la
ventilation simple flux, qui est privilégiée dans certaines constructions, nous a
indiqué un responsable de Geolia, du simple fait qu'elle consomme
conventionnellement moins qu'une ventilation double flux, et cela en dehors de
toute considération sur la performance globale en matière de consommation

– 16 –

d’énergie, puisqu’une ventilation double flux, couplée avec un bâti fortement isolé
en zone très froide, permet de réaliser une plus grande économie d’énergie.

A fortiori, le secteur des bâtiments tertiaires avec sa diversité, de l'hôpital
au bureau, en passant par le hangar de réparation d’avions chez ADP, dépend
entièrement pour sa mise en conformité de gabarits conçus a priori, dont il s'agit
simplement, en l’état actuel de l’application du droit, de respecter les
spécifications techniques pour assurer la conformité du bâtiment à la
réglementation. L'audition des responsables du parc immobilier de La Poste a mis
clairement en évidence l'écart qui existe entre le « calcul réglementaire » et la
performance effective, notamment lorsque le bâtiment ne correspond à aucun des
gabarits prévus.

Il paraît évident que le « calcul réglementaire », dans le meilleur des cas,
c'est à dire lorsqu'il permet effectivement de prendre en compte le bâtiment tel
qu'il est, ne peut au mieux assurer que le respect des conditions nécessaires à la
performance à atteindre. Il ne garantit en rien que ces conditions soient suffisantes,
et une réflexion toute simple en rend compte : le respect des préconisations de
mise en œuvre des matériaux n'exclut nullement une imperfection dans la masse,
ou la déformation d'un joint, qui vont affaiblir ponctuellement une couche
d'isolation qui remplit parfaitement sa fonction protectrice sur la feuille de calcul.

Seul le résultat mesuré in fine compte véritablement dans une logique de
performance, et le « calcul réglementaire » ne peut être qu'un instrument pour s'en
rapprocher le plus possible.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->