ROIG Audrey

ROMA-2

Mme A. Englebert

ULB

2005-2006

(Texte 13)

LA FOLIE TRISTAN DE BERNE
A. Traduction 34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. 41. 42. 43. 44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. 51. 52. 53. 54. 55. 56. 57. 58. 59. 60. 61. 62. 63. 64. 65. 66. 67. 68. 69. 70. 71. Dinas le sénéchal soupire, Pour Tristan il a une grande colère au cœur. Il l’en pèse fortement en son cœur ; Aussitôt il a pris un messager Par qui il a fait savoir à Tristan Comment il a perdu à cause de son ignorance L’amour du Roi qui le hait à mort. Pour son malheur Tristan vit son cher plaisir Il est surpris par ceux qui l’envient ; Il a aussi été fort trompé. Quand Tristan apprend la nouvelle, Vous devinez qu’elle ne lui fût pas plus belle ; Il n’ose revenir dans sa région. Souvent il en a été fugitif. Souvent il soupire et se lamente beaucoup Puisqu’il n’a pas avec lui Iseut. Il a une Iseut, mais il n’a plus Celle qui tout d’abord fut son amie. Il se demande ce qu’il pourra faire, Comment il pourra l’attirer à lui, Car il n’ose aller dans sa région. « Ha ! Dieu, fait-il, quelle destinée ! Que j’ai souffert dans cet amour ! Jamais je ne fis de réclamation à cause d’elle Et je ne me plains pas de ma détresse ; Pourquoi s’acharne-t-il sur moi ? Pourquoi me fait-il mal ? Dieu ! Qu’est-ce que je dois faire ? Et qu’est-ce qu’il me semble ? Ne fais-je donc pas ce qu’Il demande ? Non, puisque j’ai laissé celle Qui a pour moi tant de tourments, Tant de maux, tant d’humiliation. Hélas, fait-il, hélas comme je suis Malheureux et comme je fus à l’origine de mon malheur ! … … [N’a-t-elle pas] eu assez de souffrances et de peine ? Jamais elle ne fut vue si belle ! Qu’il ne soit nul jour aimé, Qu’il soit déclaré abject [Celui] qui feint maintenant à l’aimer.

2

72. 73. 74. 75. 76. 77. 78. 79. 80. 81. 82. 83. 84. 85. 86. 87. 88.

Que l’amour, qui vainc toutes choses, Me donne encore qu’il arrive, Qu’il la tienne à ma volonté ! Et je le ferai, vraiment, s’il plaît à Dieu ; Je prie Dieu qu’il ne me laisse pas Mourir avant que je ne l’aie. Elle a guéri ma plaie de manière très douce ; Et que Dieu me donne encore tellement à vivre Que je la voie saine et libre ! Encore j’apprécierais beaucoup Si je pouvais me joindre à elle. Et que Dieu lui donne joie et santé, S’Il veut par sa douce bonté, Et qu’Il me donne honneur et joie Qu’Il me dirige vers ce chemin de sorte Que je puisse encore la regarder La voir et la rencontrer ! […]

B. Préparation formelle Il s’agit d’un texte en vers et rimé ; les rimes sont plates et vont par paires. Nous en trouvons des féminines et des masculines, mais aucune suite logique n’est établie. Chaque vers comprend huit pieds, ce sont donc des octosyllabiques. La versification de ce poème est assez négligée comme nous le laisse entrevoir les vers 38-39 où riment savoir et non savoir. Nous remarquons par ailleurs que les vers unis par une rime ne sont pas toujours liés par le sens (corage – mesage aux vv.36-37) et nous trouvons une « faiblesse » aux vers 64-66 qui font rimés par trois fois la finale -ui (anui - sui - fui) au lieu de deux. L’ordre des mots de cet extrait est correct dans l’ensemble, excepté aux vers 45 et 52 qui commencent par le verbe. Dans tous les autres cas, il y a toujours un groupe topicalisé en première position, comme il se doit en règle générale. Fort proche du Tristan de Béroul, ce manuscrit est écrit suivant la même langue, les mêmes procédés de narration, les mêmes allures de style et globalement la même technique que ce premier. D’après les observations de Joseph Bédier, comme Béroul, le Folie Tristan de Berne « sépare à la rime les mots en a nasal et les mots en e nasal ; - il ne fait pas rimer les mots terminés par z avec les mots terminés par s ». Nous en trouvons un très bel exemple aux vers 42-43 du texte : « Par envie est aperceüz ; / Mout e a esté deceüz. ».

3

Joseph Bédier continue en écrivant que le poète – au singulier ? – « ne réduit pas à -ie la triphtongue -iée ». En effet, pensons notamment aux vers 50-51 (« Ysiaut a il, mais nen a mie / Celi qui primes fu s’amie. ») et aux vers 62-63 (« Nenil, qant celë ai laissiee / Qui a por moi tant de hachiee, ») : dans chacun des deux cas, ces rimes ne sont nullement mêlées. Nous trouvons toutefois trace d’une différence avec le texte de Béroul : alors que nous trouvons aux vers 85-86 une rime en oie (joie – voie), Béroul, lui, ne fait rimer la diphtongue ei qu’avec elle-même. Cette différence nous mène à considérer la question des dialectes. Béroul serait, selon M. Muret, un Normand tandis que notre poète serait issu d’une région plus à l’est dans le nord de la France. Différents termes puisés dans ce court extrait appartenant à la langue d’oïl nous conforte dans cette hypothèse. Nous distinguons par exemple les mots cuer (v.35), poise (v.36), mesage (v.37), repairier (v.46), molt (v.48), dialt (v.48), porpense (v.52), sofert (v.56), onques (v.57), et bien d’autres encore.

C. Préparation grammaticale

34. Dinas li senechax sopire,

Dinas : nom masc. sing., cas sujet car sujet de la proposition, avec –s li senechax : nom masc. sing., cas sujet avec –x (= u + s), sujet parce apposition à Dinas, conformément à l’étymologie, = le sénéchal sopire : verbe à l’indicatif présent actif, 3 pers. sing., sujet = Dinas, < sopirer : soupirer

35. Por Tristan a au cuer grant ire.

por : préposition, = pour Tristan : nom masc. sing., cas régime car substantif précédé d’un préposition (por) a : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non répété (Dinas), < avoir cuer : nom masc. sing., cas régime parce qu’exprime un complément circonstanciel de lieu, = le cœur grant : adjectif fém. sing., cas régime car épithète du nom ire

4

ire : nom fém. sing., cas régime car COD du verbe a, = la colère 36. Forment l’an poise en son corage ;

forment : adv., = fortement l’ : pron. pers. représentant, 3 pers. masc. sing., cas régime atone 2, COD du verbe poise an = en poise : verbe impersonnel à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., < peser : causer du chagrin, de la douleur et de l’inquiétude corage : nom masc. sing., cas régime car complément circonstanciel de lieu, = la fermeté de cœur devant le danger, le cœur

37. Errament a pris un mesage

errament : adv., = aussitôt, promptement, vite a pris : verbe à l’ind. passé composé actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (Dinas), < prendre : prendre un mesage : nom masc. sing., cas régime car COD du verbe a pris, = un messager

38. Par cui a fait Tritan savoir

par cui : pron. rel. masc. sing., ant. = un mesage, cui est une variante graphique de qui a fait : verbe à l’ind. passé composé actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (Dinas), < faire Tritan : nom masc. sing., cas régime car COI de l’infinitif savoir, variante du nom de Tristan savoir : infinitif complément du verbe a fait

39. Com a perdu par non savoir

com : adv. interrogatif, = comment a perdu : verbe à l’ind. passé composé actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (Tritan), <perdre non : négation portant sur le terme savoir.

5

savoir : infinitif substantivé masc. sing., cas régime car compl. de cause de a perdu, = la savoir, la sagesse 40. L’amor del roi, qui l’et de mort. l’amor : nom masc. sing., cas régime car COD du verbe a perdu (vers précédent), = l’amitié, l’estime del = de + le qui : pron. rel. masc. sing., cas sujet car sujet du verbe et, antécédent = le roi l’ : pron. pers représentant élidé, masc. sing., cas régime atone 1 car COD du verbe et, reprend Tristan et : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = qui, < harer : haïr

41. Mar vit Tristanz son bel deport.

mar : adv. = pour son malheur vit : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = Tristanz, <vivre : vivre Tristanz : nom masc. sing., cas sujet avec –z, variante graphique du –s, sujet du verbe vit bel : adj. masc. sing., cas régime car épithète du nom deport, < bel : beau, cher deport : nom masc. sing., cas régime car COI du verbe vit, = le divertissement, le plaisir

42. Par envie est aperceüz ;

envie : nom fém. sing., cas régime car complément d’agent, = la jalousie est : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non répété (Tristanz), < estre : être aperceüz : adj., cas sujet car attribut du sujet non répété (Tristanz), < aperceü : avisé, convaincu, surpris

43. Mout e a esté deceüz.

mout : adv., = très, beaucoup e = et, aussi 6

a esté : verbe à l’ind. passé composé actif, 3 pers. sing., sujet non répété (Tristanz), < estre : être deceüz : participe passé au masc. sing., cas sujet, attribut du nom sujet non exprimé Tristanz, < decevoir : décevoir, tromper

44. Qant Tristanz oï la novele

qant : conjonction de subordination de temps, = quand Tristanz : nom masc. sing., cas sujet car sujet du verbe oï oï : verbe à l’ind. parfait. actif, 3 pers. sing., sujet = Tristanz, < oïr : entendre la novele : nom. fém. sing., cas régime car COD du verbe oï, = la nouvelle sachiez : verbe à l’ind. prés. actif, 2 pers. pl., sujet non exprimé, < savoir ne : morphème négatif li : pron. pers. représentant, 3 pers. masc. sing., cas régime atone 2 car COI du verbe fu, reprend Tristan fu : verbe à l’ind. parfait actif, 3 pers. sing., sujet non repris (la novele), < estre : être mie : substantif accompagnant ne et visant à le renforcer, = la miette bele : adj. fém. sing., cas sujet car attribut du sujet (la novele)

45. Sachiez ne li fu mie bele

46. N’ose repairier ou païs. n’ : morphème négatif ose : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (Tristanz), < oser repairier en : infinitif présent actif, infinitif complément du verbe ose, = reparaître dans ou : < en + le

7

païs : nom masc. sing., cas régime car complément circonstanciel de lieu, = la région

47. Sovant en a esté fuitis.

sovant : adv. de temps, = souvent en : pronom reprenant le terme païs (v.46) fuitis : adj. masc. sing., cas sujet car attribut du sujet non exprimé (Tristanz), = fugitif sopire : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (Tristanz), < sopirer : soupirer et : coordonnant molt : adv., = très, beaucoup dialt : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet toujours pas exprimé et reste donc Tristanz, < soi doloir : se lamenter

48. Sovant sopire et molt se dialt

49. De ce c’o lui nen a Ysiaut.

de ce c’ = de ce que : conjonction de subordination causale, = à cause que, puisque o = avec lui : pron. pers., 3 pers. masc. sing., cas régime tonique car COI du verbe a, = Tristan nen : adv., = ne a : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (Tristanz), < avoir Ysiaut : nom fém. sing., cas régime car COD du verbe a, variante graphique de Yseut

50. Ysiaut a il, mais nen a mie

Ysiaut : nom fém. sing., cas régime car COD du verbe a, variante graphique de Yseut a : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = il, < avoir il : pron. pers. représentant masc. sing., cas sujet car sujet du verbe a

8

mais : conjonction de coordination marquant l’opposition nen : adv., = ne mie : substantif accompagnant ne et visant à le renforcer, = la miette 51. Celi qui primes fu s’amie.

celi : pron. déictique fém. sing., cas régime 2 car COI du verbe a (v. 50), < cel : celui qui : pron. rel. fém. sing., cas sujet car sujet du verbe fu, antécédent = celi primes : adv. = tout d’abord fu : verbe à l’ind. parfait actif, 3 pers. sing., sujet = qui, < estre = être s’ : dét. possessif à la 3 pers. fém. sing. élidé devant une voyelle, = son, détermine amie amie : nom fém. sing., cas régime car COD du verbe fu, = l’amie

52. Porpense soi qu’il porra faire,

porpense : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (Tristanz), variante graphique de porpanse, < porpanser : délibérer, se demander soi : pron. personnel pur, 3 pers. masc. sing., cas régime atone car COD du verbe porpense, reprend Tristanz non exprimé, = se qu’ : pron. interrog. neutre atone servant de régime, s’élide devant une voyelle (il) il : pron. pers. masc. sing., 3 pers. sing, cas sujet car sujet du verbe porra, reprend Tristanz non exprimé porra : verbe à l’ind. futur simple actif, 3 pers. sing., sujet = il, < pooir : pouvoir faire : inf. prés. actif, infinitif complément de porra

53. Com la porra a soi atraire,

com : adverbe interrogatif, = comment 9

la : pron. pers. représentant fém. sing., cas régime atone 1 car COD de l’infinitif atraire, reprend Ysaut (v. 49) porra : verbe à l’ind. futur simple actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (= Tristanz), < pooir : pouvoir soi : pron. pers. pur masc. sing., cas régime tonique car COI du verbe atraire, reprend Tristan atraire : inf. prés. actif, inf. complément de porra, = attirer 54. Car n’ose aler en sa contree.

car = ligateur explicatif n’ : morphème négatif ose : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (Tristanz), < oser aller : inf. prés. actif, infinitif complément du verbe ose en = dans sa : dét. possessif 3 pers. fém. sing., détermine contree contree : nom fém. sing., cas régime car COD du verbe aler, = la région

55. « Ha ! Dex, fait il, quel destinee !

ha ! : interjection Dex : nom masc. sing., cas sujet (x = us) pour nom en apostrophe fait : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = il (Tristanz), < faire : faire, dire quel : adj. interrogatif fém. sing., cas sujet, épithète de destinee destinee : nom fém. sing., cas sujet, = la destinée

56. C’ai je sofert en tel amor !

c’ = que, élidé devant une voyelle (ai), adv. exclamatif 10

ai sofert : verbe à l’ind. passé composé actif, 3 pers. sing., sujet = il (Tristanz), < sofrir : souffrir tel : adj. déictique, masc. sing., cas régime car épithète d’amor, ≈ ce amor : nom masc. sing., cas régime car complément circonstanciel

57. Onques de li ne fis clamor

onques : adv., = à quelque moment que ce soit dans le passé de = à cause de li : pron. pers. représentant fém. sing., cas régime tonique car complément de cause introduit par de, reprend le terme destinee ne : morphème négatif fis : verbe à l’ind. parfait actif, 1 pers. sing., sujet non exprimé (Tristanz), < estre : être clamor : nom masc. sing., cas régime car COD du verbe fis, = la plainte

58. Ne ne me plains de ma destrece ;

ne : ligateur ne : morphème négatif me : pron. pers. pur, 1 pers. sing., cas régime atone 1 car COD du verbe plains plains : verbe à l’ind. prés. actif, 1 pers. sing., sujet non exprimé (= je, càd Tristan), < plaindre destrece : nom fém. sing., cas régime car COI du verbe plains

59. Por quoi m’asaut ? por quoi me blece ?

por quoi = pourquoi m’ : pron. pers. pur, 1 pers. sing., cas régime atone car COD du verbe asaut asaut : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (= amor), < asaillir : assaillir, attaquer 11

blece : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (= amor), < blecier : blesser 60. Dex ! ce que doi ? et qui me sanble ?…

Dex : nom masc. sing., cas sujet (x = us) pour nom en apostrophe ce : pron. déictique masc. sing., cas régime car du verbe COD doi que : pron. relatif masc. sing. antécédent = ce doi : verbe à l’ind. prés. actif, 1 pers. sing., sujet non exprimé (je), < devoir qui : pron. interrogatif neutre sing., cas régime car attribut de sanble, = ce + qui sanble : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = ce (qui), < sanbler : sembler

61. …Don ne fai je ce que demande ?

don = donc ne : morphème négatif fai : verbe à l’indicatif prés. actif, 1 pers. sing., sujet = je, < faire ce : pron. déictique masc. sing., cas sujet car sujet du verbe demande que : pron. interrogatif neutre sing., cas régime car attribut du verbe demande demande : verbe à l’indicatif prés. actif, 3 pers. sing., sujet = ce, < demander

62. Nenil, quant cële ai laissiee

nenil = non + il, morphème négatif originellement utilisé dans un contexte de 3 pers., par opposition à nail (= non+je) quant : conjonction de subordination de temps, = quand cële : pron. dém. fém. sing., cas régime 1 car COD du verbe ai laissiee

12

ai laissiee : verbe à l’ind. passé composé actif, 1 pers. sing., sujet non exprimé (=je), accord du participe passé au fém. sing. avec le COD placé devant (cële), < laissier : laisser

63. Qui a por moi tant de hachiee,

qui : pron. rel. fém. sing., cas sujet car sujet du verbe a, a pour antécédent le pronom cële moi : pron. pers. pur, 1 pers. sing., cas régime tonique car COI du verbe a tant : adv. hachiee : nom fém. sing., cas régime car COD du verbe a, variante graphique de haschiee, = le tourment

64. Tant mal et tante honte anui.

tant - tante : adj. mal – honte : noms sing. au cas régime car COD du verbe anui anui : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non répété (= cële), < anuier : déranger

65. Las, fait il, hé las, com je sui

(hé) las : interjection marquant le chagrin, le regret, = hélas com : adv. exclamatif, = comme sui : verbe à l’ind. prés. actif, 1 pers. sing., sujet = je, < estre : être

66. Maläurox, et com mar fui !…

maläurox : adj. masc. sing., cas sujet car attribut du sujet je exprimé au vers précédent et : conjonction de coordination com : adv. exclamatif, = comme mar : adv., = pour mon malheur fui : verbe à l’ind. parfait. actif, 1 pers. sing., sujet non répété (= je), < estre : être

13

67. …Soferte et tante poine aüe ?

soferte : nom fém. sing. conçu à partir du participe passé de sofrir (souffrir), cas régime (lacune du texte, impossible d’analyser) tante : adj., < tant poine : nom fém. sing., cas régime car COD du verbe aüe, = la peine aüe : participe passé, 3 pers. fém., sing., épithète détachée de cële (= Ysaut), < avoir

68. Ainz si bele ne fu veüe

ainz : coord., = mais, au contraire, plutôt si : adv. marquant l’intensité, introduit bele, ~ pron. pers. sujet bele : adj. fém. sing., cas sujet car attribut du sujet non exprimé (= cële), < bel : beau ne = morphème négatif fu veüe : verbe à l’ind. parfait passif, 3 pers. sing., sujet = si qui fait office de pron. pers. sujet, accord du participe passé avec le sujet fém. sing., < veoir : voir

69. Ja n’an soit mais nul jor amez,

ja…mais : adv. explétif car redondant avec nul jor, = n’importe quand dans le futur an : pron., variante graphique de en soit amez : verbe au subj. prés. passif, 3 pers. sing., sujet = l’antécédent non exprimé de qui (v.71), subjonctif lié à l’expression du souhait, de la volonté, accord du participe passé avec le sujet masc. sing., -z variante graphique de –s , < amer : aimer jor : nom masc. sing., cas régime car COD du verbe soit amez

70. Ainz soit tot jorz failliz clamez

ainz : coord., = mais, au contraire, plutôt soit clamez : verbe au subj. prés. passif, 3 pers. sing., sujet = l’antécédent non exprimé de qui (v.71), subjonctif lié à l’expression du souhait,

14

de la volonté, accord du participe passé avec le sujet masc. sing., -z variante graphique de –s, < clamer : appeler, déclarer, reconnaître tot : adv., = tout jorz : nom masc. pl., cas régime car complément circonstanciel de temps failliz : adj. masc. pl., cas régime car épithète simple du nom jorz, < failli : terminé, fini, faible, lâche, perfide

71. Qui de lui amer ja se faint !

qui : pron. rel. masc. sing. sans antécédent exprimé, cas sujet car sujet du verbe se faint lui : pron. pers. représentant, 3 pers. masc. sing., cas régime tonique, COD du verbe amer, devrait être au fém. (li) car remplace Ysiaut amer : inf. présent actif, infinitif complément de se faint, = aimer ja : adv. temporel indiquant la quasiconcomitance du temps de l’action avec la parole, = maintenant se : pron. pers. pur, 3 pers. sing., cas régime atone car COD du verbe faint faint : verbe pronominal à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = qui, < faindre : feindre

72. Amors, qui totes choses vaint,

amors : nom masc. sing., cas sujet car sujet du verbe doint, = l’amour qui : pron. rel. masc. sing., antécédent = amors, cas sujet car sujet du verbe vaint dans la proposition relative totes : adj. fém. pl. au cas régime car épithète du substantif choses, < tot : tout choses : nom fém. pl., cas régime car COD du verbe vaint vaint : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = qui, < vaintre : vaincre

15

73. Me doint encor quë il avaigne

me : pron. pers. pur, 1 pers. sing., cas régime atone, COI du verbe doint doint : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = amors (v.72), subj. car expression du souhait, < doner : donner quë : conjonction de subordination, présence de trémas (variante graphique) avaigne : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = il (reprend amors), subjonctif car expression du souhait, < avenir : arriver

74. Quë a ma volanté la taigne !

a = selon, suivant ma : dét. poss. fém. sing., 1 pers. sing., possesseur = Tristan, dét. le substantif volanté volanté : nom fém. sing., cas régime car compl. instrumental, variante graphique de volenté la : pr. pers. représentant, 3 pers. fém. sing., cas régime atone 1, COD du verbe tienne taigne : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non répété (= il, reprend amors), subjonctif car expression du souhait, < tenir

75. Si ferai je, voir, se Deu plait ;

si : adv. de reprise ferai : verbe à l’ind. futur simple actif, 1 pers. sing., sujet = je, < faire je : pron. pers. pur, 1 pers. sing., reprend le personnage de Tristan, cas sujet car sujet du verbe ferai voir : adv., = vraiment se : conjonction marquant l’hypothèse, = si Deu : nom masc. sing., cas régime car COI du verbe plait, = Dieu plait : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., verbe impersonnel, < plaire

16

76. A Deu pri ge qu’il ne me lait

pri : verbe à l’ind. prés. actif, 1 pers. sing., sujet = ge, < prier ge : pr. pers. pur, 1 pers. sing., cas sujet car sujet du verbe pri, variante graphique de je (Tristan) ne = morphème négatif lait : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = il (reprend Dieu), subj. car expression du souhait, < laier / laire : laisser

77. Morir devant ce que je l’aie.

morir : inf. prés. actif compl. de lait, = mourir devant ce que : subordonnant, = avant que l’ : pron. pers. représentant, 3 pers. fém. sing., cas régime atone 1, COD du verbe aie, reprend Ysiaut aie : verbe au subj. prés. actif, 1 pers. sing., sujet = je, subj. en subordination critique (négation au v.76), < avoir

78. Mout me gari soëf ma plaie ;

mout : adv., = très, beaucoup me : pron. pers. pur, 1 pers. sing., cas régime atone 2, COI du verbe gari gari : verbe à l’ind. prés. actif / subj. prés. actif (subj. injonctif), 1 pers. sing., sujet non répété (je), < garir : guérir soëf : adj. pris adverbialement, = doucement ma : dét. poss. fém. sing., détermine plaie plaie : nom fém. sing., cas régime car COD du verbe gari

79. Et Dex me doint encor tant vivre

et : marque la reprise Dex : nom masc. sing. cas sujet car sujet du verbe doint me : pron. pers. pur, 1 pers. sing., cas régime atone 2, COI du verbe doint

17

doint : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = Dex, subj. car marque la volonté, le souhait, < doner : donner tant : adv. vivre : inf. prés. actif, inf. complément de doint

80. Que la voie saine et delivre !

que : conj. de subordination la : pron. pers. représentant, 3 pers. fém. sing., cas régime atone 1, COD du verbe voie, reprend Ysiaut voie : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (= je, càd Tristan), subj. en sous-phrase, régi par un verbe injonctif, < veoir : voir saine : adj. fém. sing., cas régime car épithète détachée de la, < sain et : conjonction de coordination delivre : adj. fém. sing., cas régime car épithète détachée de la, < delivre : libre, allègre, joyeux

81. Encor avroie je mout chier

avroie : verbe au cond. prés. actif, 1 pers. sing., sujet = je, < avoir je : pr. pers. pur, 1 pers. sing., cas sujet car sujet du verbe avroie, remplace Tristan mout : adv., = très, beaucoup chier : adj. pris adverbialement, = cher, aimé ; avoir chier = apprécier

82. S’a li me pooie acointier.

s’ : adv. hypothétique, = si, élidé devant une voyelle li : pr. pers. représentant, 3 pers. fém. sing., cas régime tonique car COI du verbe acointier me : pron. pers. pur, 1 pers. sing., cas régime atone car sujet du verbe acointier dans la proposition infinitive

18

pooie : verbe à l’ind. imparfait actif, 1 pers. sing., sujet non répété (je), < pooir : pouvoir acointier : inf. prés. actif, verbe de la proposition infinitive introd. par pooie, sujet = me, = joindre

83. Et Dex li doint joie et santé,

et : marque la reprise Dex : nom masc. sing. cas sujet car sujet du verbe doint li : pr. pers. représentant, 3 pers. fém. sing., cas régime tonique 1 car COI du verbe doint doint : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = Dex, subj. car marque la volonté, le souhait, < doner : donner joie-santé : noms fém. sing., cas régimes car COD du verbe doint

84. S’il vialt, por sa douce bonté,

s’ : adv. hypothétique, = si vialt : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non répété (Dieu), < voloir : vouloir por = par bonté : nom fém. sing., cas régime car compl. circ. de manière

85. Et il me doint enor et joie

il : pron. pers. pur, 3 pers. masc. sing., cas sujet car sujet du verbe doint, reprend Dex (v.83) me : pron. pers. pur, 1 pers. sing. reprend Tristan, cas régime atone 1 car COD du verbe doint doint : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = il (Dieu), subj. car marque la volonté, le souhait, < doner : donner enor : nom masc. sing., cas régime car COD du verbe doint, = honneur joie : nom fém. sing., cas régime car COD du verbe doint 19

86. Et si me tor en itel voie

si = de telle façon me : pron. pers. pur, 1 pers. sing. reprend Tristan, cas régime atone car COD du verbe tor tor : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (Dieu), subj. car expression de la volonté, du souhait, < torner en : diriger vers itel : adj. dém. masc./fém. sing., épithète de voie, = tel voie : nom fém./masc. sing., cas régime car compl. circ. de lieu

87. Q’ancore la puisse aviser

la : pron. pers. représentant, 3 pers. fém. sing., cas régime atone 1, COD du verbe aviser, reprend Ysiaut puisse : verbe au subj. prés. actif, 1 pers. sing., sujet non exprimé (= je, càd Tristan), subj. en subordination critique suite au contexte virtualisant du v.86 vers hypothétique), < pooir : pouvoir aviser : inf. prés. actif, inf. complément de puisse, = regarder

88. Et li veoir et encontrer ! […]

li : pron. pers. représentant, 3 pers. fém. sing., cas régime tonique, COD du verbe veoir, reprend Ysiaut veoir : inf. prés. actif, inf. complément de puisse, = voir encontrer : inf. prés. actif, inf. complément de puisse, = rencontrer veoir - encontrer : formule redondante

D. Bibliographie - BAUMGARTNER Emmanuèle, Tristan & Iseut, Paris, Presses Universitaires de France, 1987, p.116-121 - BEDIER Joseph, Les deux poèmes de la Folie Tristan, [s.l.], Johnson reprint corporation, 1965, p. 81-126 - BOS Alphonse, Glossaire de la langue d’oïl (XI-XIV ème siècles), Paris, J. Maisonneuve, 1891

20

- GODEFROY Frédéric, Dictionnaire de l’Ancienne langue française et de ses dialectes du IX au ème XV siècle, Paris, Librairie des sciences et des arts, 1938, vol. 1 à 10 - -, Lexique de l’Ancien français, Paris, Librairie Honoré Champion, 1965 - GREIMAS A. Julien, Dictionnaire de l’ancien français, le Moyen Age, 2ème éd., Paris, Larousse, 1992 - -, KEANE Teresa M., Dictionnaire de l’ancien français, la Renaissance, Paris, Larousse, 1992

______________________________________________________________________________

(Texte 66)

LE ROMAN DE TRISTAN EN PROSE

A. Traduction Quand ils eurent bu le filtre amoureux dont je vous ai parlé, Gouvernal, qui découvre le récipient, fut tout stupéfait ; il est tellement malheureux qu’il voudrait être mort, car à partir de maintenant il sait bien que Tristan aime Iseult et Iseult Tristan, et il sait bien qu’ils en seront inculpés, lui et Brangien. Alors il appelle Brangien et lui dit qu’ils ont été trompés sans le savoir. « Comment ? » fait Brangien. « Par ma foi ! », fait Gouvernal, « nous avons donné à Tristan et à Iseult à boire un filtre d’amour, et il faut forcément qu’ils s’aiment l’un l’autre. » Alors il lui montre le récipient où le filtre était. Et quand Brangien voit que c’est vrai, il dit tout en pleurant : « Nous avons mal agi ; de cette chose ne peut venir que le mal. – Pour l’heure, nous souffrons », dit Gouvernal, « et nous verrons comment aboutira cette affaire. » Gouvernal et Brangien en sont tristes, mais ceux qui ont bu le filtre d’amour sont heureux. Tristan regarde attentivement Iseult, il s’éprend et s’enflamme si fort d’amour qu’il ne désire qu’Iseult, et Iseult ne désire que Tristan. Tristan lui ouvre son cœur et dit qu’il l’aime plus que tout au monde, et Iseut lui dit qu’elle aussi fait de même pour lui.

B. Préparation formelle Le texte étudié à présent est un texte en prose qui ne dispose d’aucun trait dialectal particulier.

21

C. Préparation grammaticale Quant ilz ourent beu le boire amoureux quant : conjonction, = quand ilz : pronom pers. masculin pluriel, cas régime en fonction sujet, –z variante graphique de –s, reprend Tristan et Iseult ourent beu : verbe à indicatif passé antérieur actif, 3 personne pluriel, < bevre : boire le boire : verbe substantivé, masculin sing., cas régime car COD du verbe ourent beu amoureux : adjectif masc. sing., cas régime car épithète de boire

dont je vous ay conté,

dont : pronom relatif, ant. = le boire amoureux je : pron. pers., 1 pers. simple, cas sujet car sujet de ay conté vous : pronom personnel pur, 2 pers pl., cas régime tonique, COI du verbe ay conté ay conté : verbe à l’ind. passé composé actif, 1 pers. sing., sujet = je, ay = ai, < conter : raconter

Goubvernal,

Goubvernal : cas régime masc. sing. quoique sujet de fut, présence d’un -b-, variante graphique du nom

qui recongnoist le vaissel,

qui : pr. rel. masc. sing., ant. = Goubvernal, cas sujet, sujet de recongnoist recongnoist : verbe à l’indicatif présent, 3 pers. sing., sujet = qui, < reconoistre : reconnaître le vaissel : nom masc. sing., cas régime car COD de recongnoist, sans -s, conformément à l’étymologie, = le récipient fut : verbe à l’ind. parfait passif, 3 pers. sing., sujet = Goubvernal, fut sans -t normalement esbahi : part. passé masc. sing., cas régime mais attribut de Goubvernal, < esbahir : être stupéfait 22

fut tout esbahi ;

si est si dolent qu’il vouldroit estre mort,

si : adv. de reprise est : verbe à l’ind. présent, 3 pers. sing., sujet non répété (Gouvernal), < estre : être si … que : adv., = tellement que, si…que dolent : adj. masc. sing., cas régime mais toutefois attribut du sujet non exprimé (Goubvernal), = malheureux vouldroit : conditionnel présent actif, 3 pers. sing., sujet = il (Gouvernal), < vouloir estre : infinitif présent actif, = être mort : adj. masc. sing., cas régime mais attribut du sujet il (Gouvernal)

car or sceit il bien que Tristan aimme Yseul, et Yseult Tristan,

car : ligateur explicatif (pas de valeur causale) or : adv., à partir de maintenant sceit : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = il placé derrière, < sçavoir : avoir appris, connaître Tristan : nom masc. sing., cas régime bien que sujet du verbe aimme aimme : verbe, ind. présent actif, 3 pers. sing., sujet = Tristan, < aimer : aimer, redoublement du [m] = variante orthographique de aime Yseult : nom fém. sing., cas régime car COD et Yseult : conjonction de coordination (ligateur) + Yseult, nom fém. sing., cas sujet Tristan : nom masc. sing., cas régime

et sceit bien qu’ilz en seront encouplé, lui et Brangien.

et : ligateur sceit : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non repris (Goubvernal), < sçavoir : avoir appris, connaître ilz : pron. pers. masc. pl., cas régime avec –z, variante graphique de-s, sujet de seront encouplé, reprend lui et Brangien 23

en : pronom seront encouplé : verbe à l’ind. futur simple passif, 3 pers. pl., sans –s au participe, inconformément à la règle de base, sujet = ilz, < encoupler : inculper, rendre coupable lui : pron. pers., 3 pers. représentant masc. sing., cas régime tonique, apposition à ilz, reprend Goubvernal Brangien : nom masc. sing., cas régime, apposition à ilz, Lors appelle Brangien et lui dit qu’ilz ont esté decheus par mescongnoissance.

lors : adv., = alors appelle : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non exprimé (= Goubvernal), < appeler Brangien : nom masc. sing., cas régime, COD du verbe appelle lui : pron. pers., 3 pers. masc. sing., cas régime tonique, COI de dit, reprend Brangien ont esté decheus : verbe à l’ind. passé composé passif, 3 pers. plur., sujet = ilz ; decheus : part. passé avec –s, cas régime masc. plur. mais attribut du sujet ilz, < decevoir : tromper mescongnoissance : nom sing., cas régime car compl. circ. de cause, = l’insu fait : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet placé derrière (= Brangien), < faire Brangien : nom masc. sing., cas régime quoique sujet de fait

« Comment ? » fait Brangien.

« Par foy », fait Gouvernal, « nous avon donné a Tristan et a Yseult a boire du boire amoureux,

par foy : par ma foi ! fait : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet placé derrière (= Gouvernal), < faire Gouvernal : nom masc. sing., cas régime mais sujet de fait nous : pron. pers. pur, 1 pers. plur., cas sujet, sujet de avon donné 24

avon donné : verbe à l’ind. passé composé actif, 1 pers. plur., sans –s final par analogie avec le sing., sujet = nous, < doner : donner Tristan – Yseult : nom masc. – fém. sing., cas régimes, COI de avons donné boire : verbe substantivé, masc. sing., cas régime car COD de avon donné, = le filtre, la potion (d’amour) si couvient par force qu’ilz s’entraimment. »

si : adv. de reprise couvient : verbe impersonnel à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., < couvenir : falloir par force : nom fém. sing., cas régime car mot précédé d’une préposition (par) entr- : préfixe, exprime l’idée de relation entre 2 noms (= Tristan – Yseult) s’entraimment : verbe au subj. prés. actif, 3 pers. plur., subj. car sous-phrase régie par un verbe exprimant la nécessité, sujet = ilz, < s’entraimer : s’aimer mutuellement

Lors lui monstre le vaissel ou le boire estoit.

lors : préposition, = alors lui : pron. pers., 3 pers. masc. sing., cas régime tonique, COI de monstre, = Brangien monstre : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non répété (= Gouvernal), < mostrer : montrer le vaissel : nom masc. sing., cas régime car COD de monstre, = le récipient ou : pron. rel., = où le boire : infinitif substantivé, masc. sing., cas régime en fonction sujet, sujet de estoit estoit : verbe à l’ind. imparfait actif, 3 pers. sing., sujet = le boire, < estre : être

Et quant Brangien voit que c’est verité,

quant = quand 25

Brangien : nom masc. sing, cas régime mais sujet de voit voit : verbe à l’ind. présent actif, 3 pers. sing., sujet = Brangien, < veoir : voir c’ : pron. déictique masc. sing, cas sujet, < ce verité : nom fém. sing., cas régime car COD de est, = la vérité

si dit tout en plourant :

si : adv. de reprise dit : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non repris (= Gouvernal), < dire tout : adv. en : préposition plourant : verbe au participe présent actif, marque la manière, < plorer : pleurer mal : adv, = mal, d’une mauvaise façon avon esploittié : verbe à l’ind. passé composé actif, 1 pers. plur., avon sans –s par analogie avec le singulier, < esploitier : agir

« Mal avon esploittié ;

de ceste chose ne peult venir se mal non.

ceste : dét. démonstratif, fém. sing., cas régime, détermine chose, < cest : cette chose : nom fém. sing., cas régime car complément de lieu d’origine ne…se…non = ne…que peult : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = mal, < poeir : pouvoir mal : nom masc. sing., cas régime car COD de venir, = le mal or : adv., = pour l’heure nous : pron. pers. pur, 1 pers. plur., cas sujet

- Or nous souffron », dit Gouvernal,

26

souffron : verbe à l’ind. prés., 1 pers. pl., sans –s par analogie avec le singulier, sujet = nous, < sofrir : souffrir, patienter dit : verbe à l’ind. prés., 3 pers. sing., sujet placé derrière (Gouvernal), < dire : dire Gouvernal : nom masc. sing., cas régime en fonction sujet

« si verron a quelle fin ceste chose vendra. »

si : adv. de reprise, = et verron : verbe à l’ind. futur simple, 1 pers. plur., sujet non repris (= nous), < veoir : voir quelle : adj. interrogatif, fém. sing., cas régime, détermine le substantif fin fin : nom fém. sing., cas régime car COI de vendra ceste : dét. démonstratif, fém. sing., cas sujet, détermine chose, < cest : cet chose : nom fém. sing., cas sujet, sujet de vendra vendra : verbe à l’ind. futur simple, 3 pers. sing., sujet = chose, < venir : venir

Gouvernal et Brangien son es tristece,

Gouvernal : nom masc. sing, cas régime en fonction sujet Brangien : nom masc. sing., cas régime en fonction sujet son : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. plur., sujet = Gouvernal et Brangien, sans –t final, < estre : être es : < en + la tristece : nom fém. sing., cas régime car complément circ. de manière, = la tristesse

Mais ceulx qui ont beu le boire amoureux son en liesse.

ceulx : pron. dém. masc. plur., cas régime en fonction sujet du verbe son, reprend Tristan et Iseult, < cel : celui

27

qui : pron. rel. masc. plur., ant. = « ceulx » (Tristan et Yseult), cas sujet, sujet de ont beu ont beu : verbe à l’ind. passé composé actif, 3 pers. plur., sujet = qui, < bevre : boire le boire : nom masc. sing., cas régime car COD de ont beu son : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. pl,. sujet = ceulx, sans –t contrairement à l’étymologie, < estre : être liesse : nom fém. sing., cas régime car complément circ. de manière, < leece : la joie, la réjouissance

Tristant regarde Yseult,

Tristant : nom masc. sing., cas régime en fonction sujet, présence d’un –t, variante graphique de Tristan regarde : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = Tristant, < regarder : examiner, faire attention Yseult : nom fém. sing., cas régime car COD de regarde

si esprent et alume si durement qu’il ne desire fors que Yseult,

si : adverbe de reprise esprent : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non répété (= Tristant), < esprendre : s’emparer de, allumer alume : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non répété (= Tristant), < alumer : s’enflammer d’amour si…que : marque l’intensité, = tellement…que durement : adv., = rudement, fort ne… fors : ne … que desire : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = il (Tristant), < desirer : désirer

28

Yseult : nom fém. sing., cas régime car COD de desire

et Yseult ne desire fors que Tristan.

Yseult : nom fém. sing., cas sujet, sujet de désire Tristan : nom masc. sing., cas régime, COD de désire

Tristan lui descoeuvre son courage

Tristan : nom masc. sing., cas régime en fonction sujet lui : pron. pers. représentant, 3 pers. sing., cas régime tonique, COI de descoeuvre, reprend Yseult descoeuvre : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = Tristan, < descovrir : découvrir son : dét. possessif masc. sing., possesseur = Tristan, cas régime, détermine courage courage : nom masc. sing., cas régime car COD de descoeuvre, = le cœur

et dit qu’il l’aimme plus que rien nee,

dit : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet non répété (= Tristan), < dire : dire il : pron. pers. masc. sing., 3ème pers., cas sujet, sujet de dit l’ : pron. pers. fém. sing., cas régime 1, COD de aimme, reprend Yseult aimme : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = il, < aimer : aimer rien : pron. indéfini fém. sing., cas régime nee : verbe au participe passé, fém. sing., accordé avec rien, < naistre : naître

et Yseult lui dit que aussi fait elle lui.

Yseult : nom fém. sing., cas sujet car sujet du verbe dit lui : pr. pers. représentant, 3 pers. sing., cas régime tonique 1, COI de dit, reprend Tristan

29

fait : verbe à l’ind. prés. actif, 3 pers. sing., sujet = elle (Yseult), < faire elle : pron. pers. représentant, fém. sing. cas sujet car sujet de fait, reprend Yseult, variante graphique de ele. lui : pr. pers. représentant, 3 pers. sing., cas régime tonique 1 car complément du verbe fait au sens d’éprouver, reprend Tristan

D. Bibliographie : BOS Alphonse, Glossaire de la langue d’oïl (XI-XIV ème siècles), Paris, J. Maisonneuve, 1891 CURTIS Renée L., Le roman de Tristan en prose, München, Max Hueber Verlag, 1963, p.5-28 GODEFROY Frédéric, Dictionnaire de l’Ancienne langue française et de ses dialectes du IX au ème XV siècle, Paris, Librairie des sciences et des arts, 1938, vol. 1 à 10 -, Lexique de l’Ancien français, Paris, Librairie Honoré Champion, 1965 GREIMAS A. Julien, Dictionnaire de l’ancien français, le Moyen Age, 2ème éd., Paris, Larousse, 1992 -, KEANE Teresa M., Dictionnaire de l’ancien français, la Renaissance, Paris, Larousse, 1992

30

Annexes

La folie Tristan de Berne
Dinas li senechax sopire, Por Tritan a au cuer grant ire. Forment l’an poise en son corage ; Errament a pris un mesage Par cui a fait Tritan savoir Com a perdu par non savoir L’amor del roi, qui l’et de mort. Mar vit Tristanz son bel deport. Par envie est aperceüz ; Mout e a esté deceüz. Qant Tritanz oï la novele, Sachiez ne li fu mie bele ; N’ose repairier ou païs. Sovant en a esté fuitis. Sovant sopire et molt se dialt De ce c’o lui nen a Ysiaut. Ysiaut a il, mais nen a mie Celi qui primes fu s’amie. Porpense soi qu’il porra faire, Com la porra a soi atraire, Car n’ose aler en sa contree. « Ha ! Dex, fait il, quel destinee ! C’ai je sofert en tel amor ! Onques de li ne fis clamor Ne ne me plains de ma destrece ; Por quoi m’asaut ? por quoi me blece ? Dex ! ce que doi ? et qui me sanble ?< < Don ne fai je ce que demande ? Nenil, qant celë ai laissiee Qui a por moi tant de hachiee, Tant mal et tante honte anui. Las, fait il, hé las, com je sui Malaürox, et com mar fui !< < Soferte et tante poine aüe ? Ainz si bele ne fu veüe ! Ja n’an soit mais nul jor amez, Ainz soit tot jorz failliz clamez

36

40

44

48

52

56

60

64

68

31

Qui de lui amer ja se faint ! Amors, qui totes choses vaint, Me doint encor quë il avaigne Quë a ma volanté la taigne ! Si ferai je, voir, se Deu plait ; A Deu pri ge qu’il ne me lait Morir devant ce que je l’aie. Mout me gari soëf ma plaie ; Et Dex me doint encor tant vivre Que la voie saine et delivre ! Encor avroie je mout chier S’a li me pooie acointier. Et Dex li doint joie et santé, S’il vialt, por sa douce bonté, Et il me doint enor et joie Et si me tor en itel voie Q’ancore la puisse aviser Et li veoir et encontrer ! [<] »

72

76

80

84

88

« La folie Tristan de Berne », Tristan et Iseut. Les poèmes français. La saga norroise, Paris, Livre de Poche (« Lettres Gothiques »), vv. 34-88

Le Roman de Tristan en prose
Quant ilz ourent beu le boire amoureux dont je vous ay conté, Goubvernal, qui recongnoist le vaissel, fut tout esbahi ; si est si dolent qu’il vouldroit estre mort, car or sceit il bien que Tristan aimme Yseult, etyseult Tristan, et sceit bien qu’ilz en seront encouplé, lui et Brangien. Lors appelle Brangien et lui dit qu’ilz ont esté decheus par mescongnoissance. « Comment ? » fait Brangien. « Parf oy », fait Gouvernal, « nous avon donné a Tristan et a Yseult a boire du boire amoureux, si couvient par force qu’ilz s’entraimment. » Lors lui monstre le vaissel ou le boire estoit. Et quant Brangien voit que c’est verité, si dit tout en plourant : « Mal avon esploittié ; de ceste chose ne peult venir se mal non. — Or nous souffron », dit Gouvernal, « si verron a quelle fin ceste chose vendra. » Gouvernal et Brangien son es tristece, mais ceulx qui ont beu le boire amoureux son en liesse. Tristant regarde Yseult, si esprent et alume si durement qu’il ne desire fors que Yseult, et Yseult ne desire fors que Tristan. Tristan lui descoeuvre son courage et dit qu’il l’aimme plus que rien nee, et Yseult lui dit que aussi fait elle lui.
« Le Roman de Tristan en prose », Albert Henry, Chrestomathie de la littérature en ancien français, Berne, Francke, 1953, p. 110

32