Episode 16 : L’utilisation du cerveau Au nom d’Allah le Miséricordieux le Très Miséricordieux et que Sa grâce et Sa paix soient accordées à Son Messager

. Aujourd’hui, nous sommes toujours à la première étape du programme durant laquelle nous avons voulu briser les chaînes et dont cet épisode est le dernier.. Nous avons réussi à en défaire dix. Mais, avant de commencer à parler de la dernière, j’aimerais vous rappeler le projet de la semaine dernière “La semaine fructueuse” que nous poursuivrons cette fois-ci encore. Nous nous étions concentrés sur la vie du Prophète (BP sur lui) et nous nous en étions inspirés. Nous avons voulu dans ce projet continuer à faire quatre choses, une pour le bien de l’âme, une pour le bien du cerveau, une pour le bien du corps et une pour le bien de la famille. Nous nous sommes mis d’accord que les quatre se rapporteraient : au culte, au travail (ou aux études), aux relations sociales et au sport ? 1. Le travail : Chaque jour il fallait travailler ou étudier pour six heures nettes. Tous nos projets précédents se basaient et nécessitaient le mouvement et l’activité physique. Mais avec le projet d’aujourd’hui, le but est de vous faire savoir que vous pouvez vous améliorer vous-même puisque vous avez réussi à le faire pour ce qui vous entoure. 2. Le culte : Nous voulons adorer Allah comme le Prophète le faisait au moins pour les quatre principales pratiques qui ont un mérite énorme et qui rapprochent d’Allah : Quyam ‘la prière de la nuit’, ne serait-ce que deux Rak’at ‘prosternations’ rapides après la prière du soir. L’invocation, ‘Do’ae’, même pour une minute après la Salât. Le “Dhikr” (évocation d’Allah par des formules transmises), juste cinq minutes pendant le trajet vers le travail. La lecture du Coran, même si ce n’est qu’une page durant la prière de la nuit. Ceux qui ont mis en pratique la “semaine fructueuse ”, doivent sûrement se sentir maintenant plus proches d’Allah. Je vous avais suggéré une recette qui consistait à vous lever une demi-heure avant la prière de l’aube et de prier en récitant du Coran durant dix minutes. Ensuite, faire des invocations pendant cinq minutes, à cette heure où Allah accorde le plus et exauce les souhaits, et dormir après avoir accompli la prière de l’aube ‘Fajr’. De cette façon vous aurez achevé ce que vous avez à faire et il ne vous restera plus que les prières de la journée. 3. Le sport : Faire tous les jours une demi-heure de sport et prendre comme modèle le Prophète (BP sur lui) avec son aptitude physique et sa force ainsi que les Compagnons. 4. Relations sociales : Vous demanderez les nouvelles de vos proches, de vos deux parents ne serait-ce que par téléphone ou bien vous resterez une demi-heure avec vos femmes et vos enfants ou vos voisins. Avec cela vous aurez accompli, si Allah le veut, “la semaine fructueuse” et les anges vous inscriront parmi

ceux qui ont suivi les traces du Prophète (BP sur lui). C’est là notre projet fructueux et, aujourd’hui, en prolongement, nous défaisons la chaîne qui entrave l’utilisation du cerveau. Notre problème à nous les Musulmans est que nous ne voulons pas réfléchir. Nous sommes tous convaincus que cela est une chose difficile et nous recherchons toujours quelqu’un pour le faire à notre place. Nombreux mêmes sont les jeunes qui pensent que la réflexion est une affaire pour les vieux et en conséquence ne produisent rien. Quel est le produit que nous offrons à l’humanité ? J’aimerais que quelqu’un d’entre vous me dise ce que nous les Musulmans avons ajouté les cent dernières années à l’humanité. Où sont les prix Nobel pour la médecine et l’ingénierie? Et ne dites surtout pas que c’est un complot contre nous, parce qu’en vérité personne n’a produit une seule chose de valeur qui mérite un prix. Où sont les théories universelles pour l’économie, pour la politique ? Tout nous vient de l’Occident. Où sont les créations artistiques ? Même le vidéo clip nous le prenons tel quel. Où est notre sens d’innovation qui nous permettra de créer des œuvres compatibles avec notre culture? Même les genres de jeux sportifs nous viennent tout prêt de l’Occident. C’est ainsi que nous vivons en prenant ce à quoi d’autres ont réfléchi. Ils inventent l’automobile et nous la conduisons, comme pour l’appareil photo et le téléphone mobile que nous utilisons. Nous ne sommes que des consommateurs parce que nous ne réfléchissons pas. Je sais que ces paroles font mal. A propos, l’épisode d’aujourd’hui est difficile et pas comme les autres projets qui ont été mis en pratique par de grands nombres. C’est pourquoi je veux vous dire que, même si nous n’arrivons pas à mettre en pratique les paroles d’aujourd’hui, nous aurons au moins réussi à définir le problème pour mieux nous familiariser avec. Les ressources sont de deux genres. Les ressources naturelles comme le pétrole, l’eau etc. et les ressources humaines dont les plus importantes sont le temps et le cerveau. Ces temps-ci, il y a une grande discussion sur l’augmentation continuelle du nombre des Musulmans et la question se pose pour savoir si cela est un inconvénient ou une qualité. Je regrette de dire que c’est un fardeau parce que l’accumulation de corps sans ajouts à la communauté ne peut être qu’un fardeau. Je vous donne des exemples de la vie du Prophète (BP sur lui) qui a dit à propos du Musulman : “Le

Musulman est comme la pluie, là où il échoit, il fait du bien.”
“‘Amr ibn al-‘Âç” avait demandé à “Abu Bakr” de lui envoyer mille hommes en renfort. Mais il ne lui en envoya qu’un seul, Al-Qa‘qâ‘ ibn ‘Amr”, dont le cerveau et l’âme valaient les mille. Est-ce que vous acceptez, vous le Musulman, d’être un fardeau ? Le Prophète (BP sur lui) a dit : “Je me vanterai de votre abondance au Jour du Jugement.” Je vous pose la question, une abondance dans la qualité ou la quantité ?! Ce que j’aimerais aujourd’hui est de vous voir réfléchir, parce que les cellules nerveuses des cerveaux se sont atrophiées à force de ne pas être utilisées. Le Japon est un pays sans ressources naturelles, mais il possède une autre ressource des plus importantes, les cerveaux japonais. Pendant la seconde guerre mondiale, le Japon fut complètement détruit, les maisons comme les usines, mais

le cerveau japonais resta intact. Il y a une idée qui semblerait comique si elle était exécutée, mais malheureusement elle dénote la réalité. Pouvez-vous imaginer ce qui arriverait si nous transportions le peuple japonais dans l’un de nos pays et que nous installions un de nos peuples au Japon ? Après un an, nous verrions chez nous des maisons, des usines et une industrie développée et chez eux, dans les rues, des poulets agités et des égouts débordants. L’important ici n’est pas l’argent ou les ressources mais l’homme qui construit ou détruit. Je voudrais poser cette question et demander pourquoi est-ce que nous sommes devenus ainsi ? Pourquoi n’avons-nous pas d’idées ? D’après mes recherches j’ai trouvé quatre causes : 1- L’éducation : qui se base uniquement sur l’acquisition. Ce genre d’éducation dans nos pays réduit les cerveaux à des dépôts où il n’y a plus de place pour la création. Tandis qu’en Occident les choses ne se passent pas ainsi. Un sujet à débattre est proposé et des recherches se poursuivent en plusieurs endroits. D’après les résultats, chacun donne son opinion et trois ou quatre idées sont proposées pour le même sujet. Ils apprennent ainsi qu’il peut y avoir différents points de vue et différentes alternatives. Alors que chez nous, l’information est présentée d’un seul côté et d’une seule manière à l’enfant dont le cerveau s’arrête s’il ne la retrouve pas, puisqu’il n’y a pas d’alternatives. Par conséquent, l’enfant chez nous étudie plus que celui en occident mais avec un résultat beaucoup moindre. Il y a même des statistiques qui disent que l’enfant égyptien est le plus intelligent du monde jusqu’à l’âge de cinq ans quand il rentre à l’école. 2- La famille : où les décisions ne sont pas justifiées. L’enfant suit les ordres sans en comprendre les raisons et voit ses parents prendre des décisions absolues. D’après un recensement sur une tranche de la société, le père et la mère utilisent 148 000 fois le mot “non” sans raison apparente contre 40 000 “oui”. Là, les aptitudes mentales de l’enfant commencent à être réduites. Il faut expliquer la raison des décisions prises, donner cours à la discussion et traiter l’enfant comme un adulte et prendre son avis. Les jouets également doivent être choisis dans le but de développer le cerveau et les aptitudes mentales des enfants. Savez-vous qu’en Europe ceux-là sont exempts de taxes parce qu’ils ont un rôle dans le développement mental? 3- Les médias : des programmes non sélectionnés. Ils en contiennent des bons et des mauvais mais malheureusement nous ne voyons que ces derniers, alors qu’il y a des programmes qui développent l’esprit mais qui ne sont vus par personne. 4- Les connaissances religieuses erronées : rares sont ceux qui savent que la contemplation est une pratique religieuse. Savez-vous que la contemplation est un devoir islamique et que nous commettons un péché à ne pas la pratiquer. Savez-vous pourquoi vous devez réciter la sourate de “Al-Fâtiha” (L’Ouverture) à chaque prière ? Nous ne réfléchissons même pas au sujet du culte. Ainsi, grâce aux quatre causes mentionnées, des générations de jeunes grandissent sans rien connaître de la réflexion. Cependant, le cerveau est un muscle comme tous ceux du corps qui s’atrophient si vous ne les exercez pas. La réflexion et les cellules du cerveau : Les savants ont découvert que, autour des cellules du cerveau qui sont au nombre de 140 milliards, des

excroissances apparaissent avec la réflexion.. Elles augmentent plus si elles sont utilisées et diminuent si elles ne le sont pas. Quand je dis réflexion, je ne vise pas celle qui se rapporte aux nécessités journalières, mais la réflexion mûre qui résout les problèmes de notre nation. Nous avons l’exemple du jeune homme qui présente son curriculum vitae à toutes les compagnies sans chercher d’autres solutions. Il y a également l’exemple du jeune homme qui se présente à un emploi qui demande douze ans d’expertise. Après son interview, ils lui disent qu’il ne convenait pas à l’emploi parce qu’il n’avait en effet qu’une année d’expertise, tandis que les onze autres n’étaient que des répétitions de la première. Ce qui est étonnant est que notre religion parle de l’utilisation du cerveau. Le Prophète (BP sur lui) a dit : “Allah n’a pas créé une chose envers laquelle Il a plus d’égard que le

cerveau.” Il avait vu les Compagnons louer les actes cultuels de l’un d’entre eux mort et leur avait demandé : “Comment était le cerveau de votre ami ?” Ils lui répondirent : “Ô Messager d’Allah ! Nous parlons de ses actes cultuels et tu nous demandes à propos de son cerveau ?” Il dit : “Les gens défilent devant Allah au Jour de la Résurrection suivant la valeur de leurs cerveaux.”
D’après la “Sayyeda ‘Â’icha” elle dit : “Ô Messager d’Allah! Qu’est- ce qui élève le rang des gens ici-bas?” Il

dit : “Le cerveau.” Elle demanda de nouveau : “Et qu’est-ce qui les élève dans le monde de l’au-delà ?” Il répondit : “Le cerveau.” Elle reprit : “Ô Messager d’Allah! Où est le mérite des actions ?” Il dit : “Mais, ils agissent selon leurs cerveaux.”
Le Prophète (BP sur lui) a dit : “Allah a créé le cerveau et a dit : “Par Ma gloire et Ma sublimité, Je n’ai rien

créé d’autre pour lequel j’ai plus d’égard que toi. Je donne par toi, je prends par toi, Je récompense et Je punis par toi.”
Le Prophète (BP sur lui) a également dit: “O Aba Ad-Dardâ’” ! Si les gens se rapprochent d’Allah par leurs

charités et leurs bonnes actions, rapproche-toi de Lui par ton cerveau.”
Le Coran et la réflexion. Vois les paroles qui signalent la réflexion dans le Coran : Le terme : “Discernement” a été mentionné 54 fois dans le Coran.

“Perception” …………………48 fois. “Raisonnent” ………………….48 fois. “Réfléchissent” …………………122 fois. “Pense” ………………… 210 fois. “La sagesse” …………………..20 fois.
Et des termes comme “vois”, “ne voit-il pas” qui signifient l’analyse et l’observation. A propos, une grande partie de l’intelligence se développe par l’exercice et l’expérience. Or, le Coran nous dit d’utiliser notre cerveau. Nous avons même une pratique cultuelle qui est la réflexion et la méditation de la création et qui est complètement basée sur l’utilisation du cerveau. Elle mène à la connaissance d’Allah et elle était pratiquée par les prophètes. Les Prophètes et la méditation :

Même dix ans avant la révélation du Message, le Prophète (BP sur lui) restait à (la caverne de Hirâ’) en contemplation. D’après le verset qui suit, notre maître “Ibrahîm (Abraham) est devenu prophète grâce à la contemplation,: “Ainsi nous avons montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre, afin

qu’il fut de ceux qui croient avec conviction.” (TSC[i], Al-‘An’âm ‘Les Bestiaux’ : 75.)
Des paroles à propos de la réflexion :

“Al-Hassan” dit : “De la réflexion pour une heure vaut mieux que les pratiques cultuelles d’un an.”
“‘Omar ibn ‘Abdil ‘Azîz” dit : “La réflexion est la meilleure des pratiques religieuses. » La réflexion est un culte religieux peu pratiqué. Essayons de le faire ensemble. Réfléchissez au début de la création : Le verset dit –ce qui peut être traduit comme : “Dis : Parcourez la Terre et voyez comment Il a

commencé la création. Puis comment Allah a créé la génération ultime. Car Allah est Omnipotent.” (TSC, Al-‘Ankabût ‘L’Araignée’ : 20.)
Une délégation qui était venue au Prophète (BP sur lui) lui avait demandé : “O Messager d’Allah ! Comment est-ce que la création a commencé ?” Il leur répondit : “Allah était tout Seul et rien d’autre avec Lui…” Réfléchissez y et considérez votre taille plusieurs pensées en seront engendrées. Pensez comment sera la fin “ Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés…” (TSC, Az-Zummar ‘Les Troupes’ : 68.) L’univers a commencé par un souffle et il se terminera par un autre. Voyez ce verset : “Le jour où Nous

plierons le ciel comme Nous plions le rouleau des livres.” (TSC, Al-‘Anbiya’ ‘Les Prophètes’ : 104.) Pensez avec cela à votre faiblesse et votre besoin d’Allah. Si vous y réfléchissez une demi-heure, vous
ne penserez plus à lui désobéir, vous Le connaîtrez et vous L’aimerez. Réfléchissez au soleil : Son énergie résulte de la fusion de 650 millions de tonnes d’hélium et 650 millions de tonnes d’hydrogène à une distance de la Terre de plus de treize millions de miles. Il tourne à une vitesse qui lui fait parcourir en une seconde ce qu’un homme accomplirait en cinq cents ans de marche à pied. Voyez ce verset : “… et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné, tel est la détermination du Tout-Puissant, de l’Omniscient.” (TSC, Ya-Sîn : 38.) Le soleil avec toute sa puissance vous est assujetti. Les Occidentaux l’ont utilisé et font des recherches sur l’énergie solaire alors que nous avons plus de périodes ensoleillées et un climat plus chaud qu’eux et que nous aurions dû être les premiers à réaliser ce genre de recherches. Réfléchissez au système solaire : Combien d’astres tournent autour du centre de la Voie lactée dont le nombre d’étoiles, le soleil inclus, est de 200 millions. Cette galaxie est une partie d’entre des dizaines de milliers d’autres qui ne représentent qu’un point du premier ciel. Le Prophète (BP sur lui) dit : “Le premier ciel n’et qu’une graine dans le désert par

rapport au second, le second est de même par rapport au troisième et ainsi de suite pour le quatrième et le cinquième…”
Observez tout ce Royaume pour utiliser vos cerveaux et en profiter. Vous ne représentez qu’un point infime au milieu de tout cela et pourtant vous êtes plus chers pour Allah à cause de ces cerveaux. Réfléchissez à vos corps :

Allah fait fonctionner automatiquement plusieurs organes du corps humain pour vous laisser du temps pour la réflexion. Les poumons, à eux seuls, se contractent et se décontractent 20 000 fois par jour, le cœur bat 72 fois à la minute et tout cela sans aucun effort de notre part. Les Savants musulmans et la réflexion : Les savants musulmans ont inventé le calcul trigonométrique, l’algèbre, le logarithme, le zéro (avant eux les chiffres ne comprenaient pas de zéro), entrepris la dissection de l’œil et du corps, mis à jour le diagnostic de la rougeole et de la variole. Nous sommes les premiers à avoir procédé à l’ablation des amygdales, à la destruction du calcul rénal et à effectuer des opérations relatives aux voies urinaires et les premiers à avoir découvert les bactéries et les microbes sans microscope. Les Musulmans furent les premiers à découvrir que la Terre était sphérique et en ont dessiné une carte en relief. Nous avons également inventé la sociologie et la grammaire. L’Occident n’a fait que développer toutes ces sciences et il est devenu ainsi la main qui donne et nous, celle qui prend. Pensez à l’idée de la tranchée suggérée par “Solaïmân al-Fârisy” au Prophète (BP sur lui) qui l’a essayée. D’après l’avis d’un des Compagnons, le Prophète fut le premier à utiliser l’idée de miner le champ de bataille dans le siège du “Taïef”. Il a mis des épines de fer par terre pour empêcher les chevaux de passer. “Al-Hassan ibn al-Haïtham” a mis en place les fondements des sciences optiques. Il a expliqué la réfraction et la réflexion de la lumière et leur donna le nom de “La théorie de la qomera” d’où le nom de caméra donné à l’appareil photographique. Il a mis cette inscription au début de tous ses livres : Tant que je vis, je dépenserai mon effort et j’utiliserai mon cerveau et mon énergie pour trois choses : 1. Faire bénéficier celui qui recherche la vérité pendant ma vie ou après ma mort. 2. M’approvisionner en bonnes actions pour mon tombeau et pour le Jour du Jugement. 3. Apporter un surplus d’honneur à la souveraineté musulmane. Au Messager d'Allah (BP sur lui) qui lui proposait l’Islam, “‘Aly ibn Abi Tâlib” qui avait alors dix ans lui avait répondu : “Laisse-moi réfléchir jusqu’à demain.” Le jour suivant, il revint et dit au Messager : “Répète-moi ce que tu as dit hier.” Le Prophète le lui répéta et aussitôt il dit : “J’atteste qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que tu es Son messager.” Le Prophète avait rencontré “Rabî‘a ibn Ka‘b al-Aslamy” et, après l’avoir vu faire une action qui lui avait plu, il lui dit : “Demande moi ce que tu veux “Rabî‘a”, je t’accorderai n’importe quoi.” L’homme répondit : “Ô

Messager d’Allah, c’est là une question très importante, donne-moi du temps pour réfléchir.” Le Messager sourit et lui répondit : “Réfléchis, ô “Rabî‘a”.” Le lendemain il lui dit : “Est-ce que tu as réfléchi, “Rabî‘a” ? Il répondit : “Ô Messager d’Allah, je pense que si je te demande quelque chose de ce monde, elle finira par disparaître. Donc, je te demande ta compagnie au Paradis.” Le Messager lui dit : “Et rien d’autre ?” Il répondit : “Non, j’ai réfléchi, ô Messager d’Allah…” c’est à dire qu’il avait réfléchi et donné ce qu’il avait de
mieux comme pensées. Voyez pendant la bataille de “Al-Qadissya” lorsque les chevaux des Musulmans avaient pris peur des éléphants de l’ennemi et que l’un des Compagnons avait pensé à en faire un d’argile pour habituer son cheval à leur vue. La peur des chevaux s’évanouit et les Musulmans purent triompher grâce à une petite astuce. Voyez pendant la guerre de 1973, Israël avait construit la ligne Barlev, la plus grande et la plus importante des lignes de défense connues par l’humanité. C’était une suite de fortifications, protégées en avant par un

mur de sable de vingt deux mètres de hauteur (celle d’un immeuble de huit étages), et de la longueur du Canal de Suez. Pour l’abattre, les experts soviétiques qui étaient venus donner leur avis n’avaient trouvé que deux solutions. C’était ou jeter dessus une bombe atomique ou bien transporter cent milles soldats au moyen de quatre milles avions hélicoptères pour les faire descendre derrière le mur. C’est à dire en d’autres termes, une mission impossible. Un jeune officier leur proposa une autre idée dont ils se moquèrent au début. Il avait proposé d’utiliser des pompes d’eau pour éjecter de l’eau avec une très grande puissance sur le mur de sable et le faire tomber. Ce qu’ils firent effectivement et ils réussirent ainsi à faire descendre en un seul jour trois millions de mètres-cubes de sable et ouvrirent quatre vingt un passages. Notre projet pratique pour la semaine : Notez un certain nombre de points élaborés par des spécialistes pour vous aider à développer votre capacité à réfléchir : 1- Trouvez-vous un but dans la vie. C’est ce qui fera travailler vos têtes. 2- Lisez beaucoup. Nous mettrons sur le site “www.amrkhaled.net ” des titres de livres qui vous seront utiles dans plusieurs sujets. Rappelez-vous que nous sommes une nation dont le premier mot qui lui fut adressé disait “Lis”. Une étude faite démontre que tous les innovateurs lisent au moins cinquante livres par an, chiffre très raisonnable duquel vous pourrez vous rapprocher. Lisez avec un crayon et un papier en main et inscrivez vos remarques. Vous trouverez beaucoup d’idées. Soyez sûrs qu’après six mois vos cerveaux agiront différemment. 3- Fréquentez des gens soit par le voyage soit par le travail durant les vacances scolaires de l’été. Les Savants ont trouvé que ceux qui réussissent le mieux sont ceux qui travaillent depuis l’école préparatoire et que 90 % de l’intelligence se développe avec l’expérience. Il vous sera impossible de faire évoluer vos esprits en restant enfermés. 4- Aidez vos cerveaux à produire de bonnes idées en les alimentant de bonnes données. Si vous les surchargez de chansons, de danses et de chant, vous n’en ferez sortir que des choses futiles, tandis qu’en y mettant de la science, des études religieuses et du Coran vous produirez des choses importantes. 5- Choisissez minutieusement ce que vous devez y mettre comme données pour garder la place aux choses sérieuses. “Al-Bukhâry” avait étudié un million de “hadîth” et lorsqu’on lui avait demandé comment il y était arrivé, il répondit : “Je n’occupe mon cerveau avec rien d’autre que les “hadîth”. 6- Exercez-vous à avoir de l’imagination. Imaginez-vous en directeur de compagnie ou directeur d’école. Vous verrez que vous aurez des idées excellentes. 7- Réfléchissez avec un groupe. Vous verrez que les idées se presseront d’une façon merveilleuse. Pour vous aider, voilà rapidement quelques remarques : 1. Habituez-vous à marcher seuls et à réfléchir même si ce n’est que pour dix minutes. 2. Utilisez un carnet où vous y inscrirez vos idées.

3. Changez vos habitudes, un jour par semaine
4. Voyagez même si ce n’est que pour une petite période. Nous poursuivrons également notre projet de “La semaine fructueuse” pour faire plaisir à notre Prophète (BP

sur lui) au Jour du Jugement dernier. Ainsi, nous aurons terminé la première étape du programme. Wa Assalamou Alaikoum et Rahmatou Allah Wa Barakatouh.

[i] TSC : Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du saint Coran.